Télécharger le guide du participant

Télécharger le guide du participant
le guide
29 août - 6 décembre 2014
www.etats-generaux-des-socialistes.fr
1
« Inventons ensemble le nouveau progressisme ! »
et donc inventer le nouveau progressisme.
Et c’est en connaissance de cause que nous
mettons les militant-e-s et les sympathisante-s au centre de cette démarche : pour la
rendre efficace et légitime. Ainsi, chacune et
chacun vont pouvoir contribuer directement à
la rédaction de la nouvelle carte d’identité de
notre parti. Que ce soit dans les sections ou sur
internet, toutes les idées et les contributions
auront leur place et trouveront échos. La
synthèse et la convergence suivront, les
militant-e-s gardant le dernier mot lors du vote
de la charte qui définira notre nouvelle identité.
Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s,
Le Parti socialiste a toujours été le parti des
socialistes, qui en sont le cœur et le moteur.
Sans l’engagement et sans l’énergie de ses
militant-e-s et de ses sympathisant-e-s, le
Parti n’est rien. Avec eux, il peut tout.
Après les défaites qui ont secoué les bases
mêmes de notre formation, il nous a donc
semblé évident de nous tourner vers les
militant-e-s. Pas uniquement pour nous
rassembler et retrouver le chemin de la
reconquête mais pour repenser notre raison
d’être. En effet, il ne s’agit pas seulement de
se pencher sur notre place dans le paysage
politique mais, plus radicalement, de réfléchir à
ce que nous sommes. En un mot, il nous faut
nous pencher sur notre identité.
L’identité, ce n’est pas rien. L’identité est
ce qui permet l’action et lui donne tout son
sens. L’identité est facteur de continuité et
de cohérence. L’identité permet surtout le
rassemblement.
De ce point de vue, les États généraux sont
essentiels. Votre participation l’est tout autant.
Le monde a radicalement changé, il nous a
radicalement changés. Les bouleversements
de tous ordres qui adviennent sous nos yeux ne
doivent pas pour autant nous ôter notre volonté
historique de modeler ce monde. Pour continuer
à rendre le réel lisible et l’orienter dans le sens
de nos valeurs, il nous faut nous interroger sur
nos façons d’être et de faire, sur ce que nous
sommes et ce que nous voulons.
Amitiés socialistes,
Jean-Christophe Cambadélis,
C’est pour cela que nous lançons les États
généraux : pour redéfinir ensemble notre identité
Premier secrétaire du Parti socialiste
2
« Les militant-e-s au cœur de notre démarche »
parce qu'elle permet l'action, notre identité
est un socle pour donner à la mondialisation
et à l'avenir une orientation solidaire,
efficace, régulatrice, durable, démocratique
- l'orientation du progrès en ce nouveau siècle.
Cher-e-s camarades,
Dans leur histoire, les socialistes ont toujours
confronté leur pensée, leurs valeurs, leurs
réponses - en un mot, leur identité - au
monde, à sa réalité qu’il faut comprendre,
à ses possibles qu’il faut faire advenir, à
ses contradictions qu’il faut résoudre, à ses
injustices qu’il faut combattre.
Cette initiative pour redéfinir ensemble et
aujourd’hui notre identité va se dérouler
jusqu’en décembre et se déployer dans les
sections, les fédérations, avec le Comité national de pilotage, sur le site internet spécialement dédié à l’événement. Les militant-e-s en
seront les auteurs et les acteurs.
Définir l'actualité de l'identité socialiste est une
force dans le débat public. C’est une exigence
et c’est une chance. L’exigence d’un parti
progressiste qui entend mener et gagner la
bataille des idées. La chance d’y parvenir par la
réflexion collective.
A chacune et à chacun, bons débats et bons
travaux.
L’initiative d’organiser des États généraux des
socialistes, proposée par le premier secrétaire
dès le printemps dernier, prend toute sa
pertinence, tout son sens, dans une époque qui
vit une mutation historique en tous domaines,
technologiques et scientifiques, climatiques et
environnementaux, économiques et sociaux,
culturels et territoriaux, et à toutes les échelles,
du local au global. Au cœur de notre réflexion,
Amitiés socialistes,
Guillaume Bachelay,
Secrétaire national à la coordination et aux études
3
Les États généraux : 100 jours pour reformuler
ensemble notre identité de socialistes
« Etre capable de porter un projet de société, dire
ce qu’est un socialisme moderne, ce n’est pas un
débat secondaire, c’est essentiel. Et vital. Il faut
répondre à ce qu’est le socialisme, en quoi il est
la réponse moderne, quel type de société il veut
promouvoir, qu’est-ce que l’égalité, l’émancipation, la liberté, la laïcité aujourd’hui. Quelle est
notre vision de l’Europe au moment où les critères d’après crise vont céder le pas aux critères
de sortie de crise. »
lors du Conseil national du 14 juin dernier, à
« reconstruire ensemble » leur identité. C’est
le sens des États généraux proposés dans sa
feuille de route.
L’objectif de ces États généraux est de permettre au Parti socialiste de relever les défis
d’un monde qui vit une mutation historique,
de redonner de la force à l’idée de progrès,
moteur de la gauche et du socialisme démocratique, d’incarner une force propulsive dans
la vie démocratique du pays.
Par ces mots, le premier secrétaire, JeanChristophe Cambadélis, invitait les socialistes,
Un trimestre pour échanger et contribuer
Celle-ci s’appuiera bien sûr sur les sections
et les fédérations, mais aussi sur un portail
internet spécialement dédié aux États
généraux qui permettra d’en suivre les
différentes étapes, de contribuer directement,
de garantir la participation de chacun-e.
Lancés à l’occasion des Universités d’été
du Parti socialiste, les États généraux se
dérouleront du vendredi 29 août au samedi
6 décembre 2014.
Sur la base d’une première série de questions
proposées aux militant-e-s, les débats
s’organiseront pour définir collectivement
la carte d’identité du Parti socialiste au
XXIe siècle. D’autres questions pourront
également être proposées au débat des
États généraux.
Les contributions serviront à l’élaboration
d’une « charte de l’identité socialiste », qui sera
présentée au Bureau national du Parti socialiste,
avant d’être soumise aux militant-e-s.
Un grand rassemblement national conclura ce
trimestre de débats.
Ces débats se déploieront à tous les échelons
du parti, dans une logique participative et
ouverte aux sympathisant-e-s qui s’inscrivent
dans les valeurs du Parti socialiste et qui
souhaitent contribuer à cette démarche
collective et novatrice.
4
les États gÉnÉraux, assises et conVentions du parti socialiste depuis 1971
1972
1973
1974
1975
1980
1984
1991
1993
1994
1996
1996
1996
1998
2000
2008
2010
2010
2010
2010
2014
CONVENTION DE SURESNES « CHANGER LA VIE » - 11 MARS 1972
CONVENTION EXTRAORDINAIRE DE BAGNOLET « LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE » - 15-16 DÉCEMBRE 1973
LES ASSISES DU SOCIALISME - 12-13 OCTOBRE 1974
CONVENTION NATIONALE « SUR L’AUTOGESTION » - 3-4 MAI 1975
CONVENTION NATIONALE D’ALFORTVILLE « COMPRENDRE, VOULOIR, AGIR » - 12-13 JANVIER 1980
CONVENTION NATIONALE D’EVRY « MODERNISATION ET PROGRÈS SOCIAL » - 15-16 DÉCEMBRE 1984
CONGRÈS DE L'ARCHE, LA DÉFENSE - 13-15 DÉCEMBRE 1991
ÉTATS GÉNÉRAUX DE LYON - JUILLET 1993
1994-1995 : ASSISES DE LA TRANSFORMATION SOCIALE À PARIS
CONVENTION NATIONALE DE L’HAŸ-LES-ROSES « LA MONDIALISATION, L’EUROPE ET LA FRANCE » - 31 MARS 1996
CONVENTION NATIONALE DE PARIS « LES ACTEURS DE LA DÉMOCRATIE » - 29-30 JUIN 1996
CONVENTION NATIONALE DE NOISY-LE-GRAND « NOS PROPOSITIONS ÉCONOMIQUES ET SOCIALES »
14-15 DÉCEMBRE 1996
CONVENTION NATIONALE DE PARIS « ENTREPRISES » - 21-22 NOVEMBRE 1998
CONVENTION NATIONALE DE CLERMONT-FERRAND « TERRITOIRES ET CITOYENS » - 17-18 JUIN 2000
CYCLE DE FORUMS ABOUTISSANT À LA CONVENTION NATIONALE « DÉCLARATION DE PRINCIPES » - 14 JUIN 2008
CONVENTION NATIONALE DE PARIS « POUR UN NOUVEAU MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT » - 29 MAI 2010
CONVENTION NATIONALE DE PARIS « LA RÉNOVATION » - 3 JUILLET 2010
CONVENTION NATIONALE DE PARIS « L’EUROPE ET L’INTERNATIONAL » - OCTOBRE 2010
CONVENTION ÉGALITÉ RÉELLE - 11 DÉCEMBRE 2010, PARIS
ÉTATS GÉNÉRAUX DES SOCIALISTES
5
Comment s’organisent les États généraux ?
Les militant-e-s au cœur de la démarche
Parce qu’il s’agit de reformuler la carte d’identité du Parti socialiste, les militant-e-s sont le cœur
des États généraux. C’est à eux qu’il appartient de contribuer et de répondre aux questionnements,
dans les sections et fédérations, mais aussi directement sur la plate-forme internet dédiée.
Au moment où le monde vit une véritable mutation, que notre pays est confronté à des défis historiques, au moment où la droite se divise et souvent s’extrémise, alors que l’extrême droite se
porte candidate au pouvoir, les États généraux seront un moment de rassemblement de tous les
socialistes autour du renouveau de notre identité. C’est l’affaire de chaque militant-e.
Dans chaque section des réunions seront organisées pour permettre à tous les militant-e-s de
participer et de débattre sur les questions posées.
Sur la plate-forme internet - www.etats-generaux-des-socialistes.fr - chaque militant-e ou
sympathisant-e aura la possibilité de contribuer directement aux questions en débat. Les contributions seront publiées en ligne dès lors qu’elles respectent les modalités définies dans la Charte
de participation. Elles seront transmises au Comité national de pilotage, celles émanant d’adhérents du Parti socialiste seront également communiquées au secrétaire de section concerné pour
alimenter le débat collectif. Ainsi, chacun pourra suivre en temps réel la progression et l’actualité
des débats des États généraux des socialistes.
6
les États généraux, mode d'emploi
Lancement des États généraux.....................................................................................................................................
29
août
2014
Vous pouvez participer en déposant votre contribution
sur le site www.etats-generaux-des-socialistes.fr
comment CONTRIBUER ?.................................................................................................................................................................
individuellement
COLLECTIVEMENT
Comme sympathisant-e ou militant-e
en déposant une ou plusieurs contributions
sur le site.
Dans le cadre des débats
organisés dans les 3 500 sections
et fédérations.
?
questions
Autour de grandes
questions qui permettront de réécrire
ensemble la carte
d’identité du Parti
socialiste.
2 700
signes
Déposez votre
contribution en
ligne dans un format de 2 700 signes
maximum,
respectant la charte
de participation.
Témoignez
par vidéo et en
suivant les États
généraux sur les
réseaux sociaux.
Le processus...............................................................................................................................................................................................
Contributions
individuelles
Contributions
collectives
Les contributions sont publiées
en ligne et adressées au Comité
national de pilotage.
Les contributions sont également
adressées aux sections concernées
afin d'alimenter le débat et nourrir
les contributions collectives des
sections ou fédérations.
LA SYNTHÈSE
La synthèse des contributions
servira à la redéfinition de la carte
d’identité du Parti socialiste.
Être socialiste aujourd'hui ................................................................................................................................................
Les contributions et débats feront l'objet d'une synthèse nationale, qui sera soumise aux votes des militant-e-s.
06
décembre
2014
Grand rassemblement
national.
ADOPTION DE LA CHARTE
C'est réécrire ensemble la carte
d'identité du Parti socialiste.
le comité national de pilotage .....................................................................................................................................
• Animation, suivi des travaux et auditions régulières
• Proposition du texte de la charte
7
Le comité nationaL de piLotage
Un Comité national de pilotage assure
l’animation des États généraux. Les instances
du Parti socialiste demeurent responsables
du bon fonctionnement de ce processus de
consultation. Ces instances sont également
compétentes pour arbitrer tout litige ou
désaccord.
QueL caLendrier ?
29 août : Ouverture des États généraux :
- Premiers questionnements adressés aux militant-e-s et sympathisant-e-s sur l’identité du
Parti socialiste par le premier secrétaire.
- Lancement des travaux du Comité national
de pilotage.
Présidé par Guillaume Bachelay, Secrétaire
national à la coordination et aux études, le
Comité national de pilotage est composé
de représentant-e-s de l’ensemble des
sensibilités qui composent le Parti socialiste.
Il associe les président-e-s du Mouvement des
Jeunes Socialistes et de la FNESR, ainsi que
les directeurs aux études auprès du premier
secrétaire.
Du 29 août au 11 octobre : Première phase
consacrée à l’information et à la contribution des
militant-e-s et sympathisant-e-s.
> Les sections se réunissent pour échanger sur
les questions posées, choisir la ou les thématiques sur lesquelles elles souhaitent travailler, et rédiger leurs contributions.
> Les militant-e-s et sympathisant-e-s peuvent
contribuer individuellement et directement sur
le site www.etats-generaux-des-socialistes.fr
Ce comité est chargé de procéder à l’audition
de personnalités - intellectuels, chercheurs,
entrepreneurs, partenaires sociaux, responsables associatifs, artistes - qui souhaitent
contribuer à ce grand moment de réflexion
politique avec les socialistes. Les travaux du
Comité national de pilotage sont publiés sur la
plate-forme internet des États généraux.
12 octobre : Conseil national - point d’étape
Du 13 octobre au 7 novembre :
Deuxième phase permettant d’approfondir les
réflexions au regard de l’ensemble des contributions déjà publiées sur le site et des travaux
engagés au sein des sections.
> Les sections peuvent débattre de contributions publiées par un ou plusieurs militant-e-s et sympathisant-e-s.
> Les fédérations seront invitées à débattre
des contributions déposées par les sections
et à produire des contributions fédérales, sur
chaque questionnement.
Le Comité national de pilotage s’appuiera sur
les contributions qui lui auront été adressées
pour proposer un texte, la Charte de l’identité
socialiste, qui sera présenté au Bureau national et soumis aux militant-e-s.
8 novembre : Conseil national - point d’étape
Au niveau des fédérations, des comités de
pilotage peuvent être mis en place sur le
même modèle, et procéder également à leurs
propres auditions.
Du 9 novembre au 5 décembre :
Dernière phase consacrée à la synthèse et à
l’élaboration de la charte de l’identité socialiste.
> Le Comité national de pilotage élabore un
texte à partir des contributions des militant-e-s et sympathisant-e-s, des sections
et fédérations, ainsi que des travaux des
auditions, afin de mettre en lumière la carte
d’identité du Parti socialiste.
> Le texte est présenté au Bureau national et
soumis au vote des militant-e-s.
6 décembre : Grand rassemblement national.
> Restitution des travaux des militants au cours
des trois mois écoulés.
8
les membres du comité national de pilotage
Guillaume
Bachelay
Laurent
Grandguillaume
Paul
Quilès
Libia Acero
Borbon
Estelle
Grelier
Bruno
Rebelle
Maryvonne
Artis
Jérôme
Guedj
Roberto
Romero
Tania
Assouline
Jules
Joassard
Catherine
Trautmann
Laurent
Baumel
Marietta
Karamanli
Clotilde
Valter
Georges
Ben Samoun
François
Lamy
Dominique
Bertinotti
Marie-Noëlle
Lienemann
Alain
Bergounioux
Christophe
Borgel
Audrey
Linkenheld
Pierre
Cohen
Émeric
Bréhier
Emmanuel
Maurel
Alain
Richard
Francis
Chouat
Juliette
Méadel
Laura
Slimani
Marie-Pierre
de la Gontrie
Dacia
Mutulescu
Isabelle
This Saint-Jean
Gaëtan
Gorce
Sarah
Proust
Henri
Weber
9
les Membres associés
Charte de participation des
États généraux des socialistes
Ni procédure de congrès ni processus de désignation interne, cette démarche novatrice
constitue un moment de débats, d’échanges
et de coproductions dans lequel les socialistes
sont invités à s’exprimer.
Cette charte décline les règles et les engagements à respecter afin de participer aux États
généraux des socialistes.
• Présentation
Les États généraux des socialistes sont une
initiative proposée par le premier secrétaire du
Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis,
lors du conseil national du 14 juin 2014 et dont
l’architecture générale et les objectifs collectifs ont été adoptés à l’unanimité du Bureau
national le 8 juillet 2014. Les États généraux
sont un processus de consultation des socialistes ouvert et participatif.
L’animation des États généraux du Parti
socialiste est confiée à un Comité national de
pilotage représentatif de la diversité de notre
formation politique. Les instances du Parti
socialiste demeurent responsables du bon
fonctionnement des États généraux. Ces instances sont également compétentes pour arbitrer tout litige ou désaccord.
Le Comité national de pilotage sera destinataire de toutes les contributions déposées et
publiées, afin de nourrir les réflexions des
socialistes.
Le site www.etats-generaux-des-socialistes.fr
est un site mis à disposition par le Parti
socialiste pour ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s. Il est un espace permettant
notamment à chacun de contribuer directement au questionnement proposé et de
suivre les actualités des États généraux des
socialistes.
• Modalités
Tout-e militant-e a la possibilité de déposer
une contribution dans le cadre des États généraux. Les sections et les fédérations du Parti
socialiste peuvent aussi déposer des contributions collectives.
• Principes
Pour reformuler la carte d’identité du Parti
socialiste dans le monde actuel, une première
série de questions est soumise au débat des
militant-e-s et sympathisant-e-s qui le souhaiteront, au sein des sections et dans les fédérations, du 29 août au 7 novembre 2014. D’autres
questions pourront également être proposées
au débat.
La publication de ces contributions est soumise au respect du cadre du débat engagé, et
aux règles détaillées dans la présente charte
de participation.
En adhérant à cette charte, chaque participant-e autorise le Parti socialiste à la diffusion et la publication sur tout support papier,
intranet, internet et vidéo de sa contribution
ou d’extraits pendant la durée des États
généraux. La publication d’une contribution
sous quelque forme que ce soit est faite à titre
gracieux et ne peut donner droit à aucune
rémunération de l’auteur.
Ce questionnement mis en débat n’est pas
exhaustif mais fixe l’esprit et le cadre des
États généraux. Les termes de ce questionnement sont accessibles sur le site www.etatsgeneraux-des-socialistes.fr
10
Sur le site www.etats-generaux-des-socialistes.fr chaque contributeur peut choisir
après s’être qualifié que sa contribution soit
publiée sous le nom de son identité propre,
d’un pseudonyme ou de façon anonyme.
Le Parti socialiste se réserve le droit de ne pas
publier les contributions ayant des contenus
inexacts, injurieux, diffamatoires, discriminatoires, révisionnistes, négationnistes, sexistes,
propageant de fausses nouvelles ou faisant
l’apologie des crimes contre l’humanité, incitant à la haine raciale, incitant à la violence ou
portant atteinte à la dignité humaine, et ce,
sans avoir à se justifier auprès de leur auteur.
La modération de publication des contributions est une modération a priori.
Chaque contribution est publiée sur le site,
dès lors qu’elle respecte les termes de la
présente charte, particulièrement en termes
d’éthique et de volume. Chaque contributeur
sera prévenu par mail de la publication de sa
contribution.
De même, le Parti socialiste se réserve le droit
de ne pas publier les contributions qui ne respectent pas le format exigé ou qui ne s’inscrivent pas dans le cadre général, l’esprit et les
objectifs des États généraux.
Si le contributeur se déclare militant-e du Parti
socialiste, sa contribution sera aussi transmise
au secrétaire de section afin qu’elle soit versée
aux débats de sa section.
Toutes les contributions sont visibles par
toute personne consultant le site www.etatsgeneraux-des-socialistes.fr
Si vous estimez que le rejet d’une de vos
contributions n’était pas justifié, vous pouvez
contacter l’équipe d’animation des États généraux des socialistes à contribution@etatsgeneraux-des-socialistes.fr
Le Parti socialiste, conformément à la loi
en vigueur, conserve les données de nature
à permettre l’identification de toute personne ayant contribué sur le site www.etatsgeneraux-des-socialistes.fr :
Nom / Prénom / Mail / Code postal associé /
Pseudo / Mode de publication.
Afin de permettre à chacun de s’exprimer et
de donner tous les moyens au Comité national
de pilotage, aux sections et aux fédérations
de pouvoir prendre en compte le travail de
chaque contributeur, le format d’une contribution est fixé à 2 700 signes maximum (espaces
et caractères compris, soit 2/3 d’une page A4
environ).
En application des dispositions de la loi
Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, le
contributeur dispose d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données à caractère personnel le concernant.
Pour exercer ces droits, il doit adresser un
courrier à l’adresse suivante : info@etatsgeneraux-des-socialistes.fr
Un contributeur peut déposer plusieurs
contributions.
Les contributions publiées ou diffusées par
le Parti socialiste relèvent de la responsabilité exclusive des auteurs de ces contenus.
L’auteur de la contribution se sera prémuni
préalablement du fait que les contenus, références et citations de sa contribution sont
libres de droit et de reproduction.
Charte disponible sur le site :
www.etats-generaux-des-socialistes.fr
11
Participer aux États généraux
une pLate-Forme dédiée
www.etats-generaux-des-socialistes.fr
comment participer :
Pour faciliter la participation des militant-e-s
et sympathisant-e-s du Parti socialiste aux
États généraux, un site internet spécifique a
été mis en place.
> en contribuant directement sur
le site sur une ou plusieurs des
questions posées,
Toutes les informations utiles pour participer
activement aux débats des États généraux :
> en participant aux débats de la
section et de la fédération,
• La charte de participation.
• Les questions posées par le premier
secrétaire sur lesquelles les militant-e-s et
sympathisant-e-s peuvent s’exprimer. Il est
aussi possible de soumettre des propositions
de questionnement à ajouter au débat.
> en apportant un témoignage
militant sur ce que veut dire être
socialiste aujourd’hui, par une
courte vidéo,
• Des documents ressources permettant de
nourrir les réflexions.
> en suivant et en relayant sur les
réseaux sociaux les travaux des
États généraux.
• L’actualité des États généraux.
• Le compte rendu des auditions.
12
QueL Format pour Les contriButions ?
Pour être utile au débat, chaque contribution doit respecter le cadre et l’esprit des États
généraux, conformément à la charte de participation. Une contribution ne peut répondre
qu’à un seul des questionnements proposés.
Pour être publiée et transmise au Comité national de pilotage, toute contribution ne peut
excéder les 2 700 signes (espaces et caractères compris) incluant, le cas échéant, un
chapeau de 270 signes en résumant le contenu.
Questio
n posé
e
Ed mo
s
adi cone quasimilibus
id
odignati m fugia dolor quiduntio be
a dolup
up tatiis
nosam odia volora vo
tas
acipiend
luptas exeribus nectu aut aut ut
int
dolorpo
ae.
r
sserum si tem atures esequi re ex
erum
demo ma
t op
Erunt qui
int, quiae tatur sae voles aut
cip
ctem ad
seriore ducit aut et
quas abo
aut pre
que eic it
itatur sita
s re ver
. Nequo
ae
it qui
s
tate
solesc
ndi aut
d
toriata
mollen exerum andunt ium faceru
aut qui
nte cus
del idu
s nus
reperch
et ace
cienecti
ma dol
am
o
ut dem illitem volore
ipsapis sectem qui qui comnias vol
pore ene
voluptaquculparchilis si
eaqui
ne nem
aceper aspi caboremp uptae aut fug
sinciet
e lam
unt pla
ia
quatur m inulliquae
sinulpa , conest, volupt offic tem sus
nihi liat ores cumquo
?
cia
rcipsan
ur
d
tem qui a tendae volupt t uscimol upt solum qua
Volupta
m,
sci om
atestia
con
ure
pla
prae
nis
s dol
consen
quis mo
dusam tist officitatis
dit, ut et volupta tescim orro
, quat.
dol
volest,
pores
dolum
Volenimin estiant es et
sin
eos dol
Met and cimus re aci
uptur,
t aut dol comnimo lore ut abore officae
ist, quo
quid que
um sim
dio
eos ut
in cone mosamus ari
modipiet . Comnis qui
magna
dolupt
iunt
a vol
te mpers
res pro
pit deb
dolorae lentia voles audae. Itas dol a consequib
Mus, offi
itaerio
des
us
perio. Na
or
m, culpar audae laccus reperia eprovi dem harum,
iliquo cor ciis desequo
am
d eat
ped
quo ber
u picide
rum fug
ipsam,
um atu
n daepre quia debis eaq .
a. Ut
se
r
ventur?
uae cus
et recaer antorum qui endis ma qua si nihiliquam
pelliaes ver
us ene
tem con
um
et
cum exc
natis ea
peditat
adiaec
seque
tur, con
ectur?
namet,
erunti del
lab ips
sequia cupiend eliquos
Enditis
opt
it
as
ma
um
m haribu
sequia
atur sec
gnime
tiscimo
tur
fugiasper idest dolest
nihit, vel
, nulliat to ellecto tate sdam fuga. Ciis ditiaer oritata rehendi ons
nam
es
ius
experio
eni
mo
tium ea
int harunt ditet quisquam illabo. Disqui s molupis abo volorest que
voluptam s erro
simi,
necten
usdam
aut
us,
. Onseq
tius
ra consed officte com
ui quiam que aute pre as
Arum sim
ni aut alit et es maio
stem
it pratur?
fuga. Ut
om
as qua
hil is ver ent lite nobis
quistru
m ea ide nis sim asit,
m
se
ips
conse
mquia um qui ducima provitio eru
con cus am res est
m facim
conseq
gni seq
cianiae
ui
esequi
cus,
squo ber omni con pro uod eossequ sume nis exe
rae est
oditati
doloressi
um qua
cone nob
s
is volorr bus mo volore omnihit ea ipit
similiquaet alitius, sequun as sitiorp oss
ore
c uptius
et fug
m illitibea
eroreiu
to etu
dolore
ea ped
s,
rum rem dae. Itate del itasse siminit
i ipistrun s tibusae vol r a dipsam, occ eum et exp
os
lac
de qua
iis experu
lias
upt
t moloru
um
m dem
nt labore a tation commo raturen ihit sunt faccusda
ea con
at aut vol
net exc
s magni
di cipsum
sed
ept
menist,
ore
si utem q uametus ear ssi beatust aturia quam
et eaquis
volor as
ita volese
ipsam
mi,
que et
cus quo
auta nob
dis.
it
2 700
signes
maximum
comment déposer une contriBution ?
Qu’elle soit individuelle ou le fruit du travail collectif d’une section ou d’une
fédération, la contribution aux États généraux doit être envoyée via la plateforme internet.
Que deVient La contriBution ?
Elle est adressée au Comité national de pilotage, et, pour les adhérent-e-s, une
copie est envoyée au secrétaire de section. Elle sera également mise en ligne sur
le site internet des États généraux.
Les contributions serviront ainsi à l'élaboration du texte qui sera le fruit de ce
processus collectif et participatif.
Régulièrement, pour chacune des questions posées, une synthèse des
contributions envoyées par les militant-e-s, sympathisant-e-s et les sections sera
réalisée puis mise en ligne. Ces synthèses permettront de rendre compte des
réflexions et travaux menés tout au long des États généraux.
13
Premiers questionnements soumis au débat
1
2
emancipation
et progres
transFormation
et mondiaLisation
Que doit être une société du « bien vivre » ? Comment
donner à chacun les moyens de son émancipation personnelle ? Quels sont les instruments collectifs qui le
permettent ? Quelle conception du progrès devons-nous
proposer ? Quelles exigences éthiques poser ? Qu’est-ce
que le socialisme à l’époque de la mondialisation ? Quelle
place pour la culture dans la société et l’existence ?
Comment agir dans la mondialisation ? Quels espoirs,
quelles menaces ? Quelles régulations ? une gouvernance
mondiale est-elle concevable et comment la faire advenir
? Quels sont les formes et les moyens d’un véritable universalisme ? doit-il fonder un nouvel internationalisme ?
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
3
4
croissance
et sociaL-ecoLogie
etat sociaL
et serVice puBLic
Qu’est-ce que la social-écologie ? Comment mettre en
œuvre efficacement un développement durable ? Quel
contenu nouveau donner à la croissance ? Comment produire, consommer, se déplacer autrement ? Quelle éducation à l’environnement et à sa préservation ? Comment
concilier le progrès humain et l’épuisement de la biodiversité ? Comment faire face à la nouvelle fracture environnementale, au cœur de la question sociale ?
Comment moderniser et améliorer l’État social ? Pour
l’éducation nationale, le système de santé, la politique
du logement, la formation professionnelle, le droit à
la sécurité, la prise en compte du vieillissement ou la
dépendance. Quelle solidarité intergénérationnelle ?
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
5
6
etat
et contrat
entreprise et
re-industriaLisation
Quelles doivent être les formes actuelles de la puissance
publique ? Comment les mettre en œuvre ? Comment l’etat
peut-il prévenir ? Comment doit-il protéger ? Faut-il donner
plus de place au contrat et à l’expérimentation ? Comment
mettre la jeunesse au cœur des politiques publiques ?
Comment permettre aux collectivités territoriales de porter
notre modèle ?
Pourquoi l’industrie française s’est-elle affaissée depuis
plus d’une décennie ? est-ce inéluctable ? Comment renforcer notre appareil productif, industriel, mais aussi agricole ? Quelle doit être notre conception de l’entreprise ?
Quel rôle pour les salariés et les partenaires sociaux ? la
robotique et le progrès technologique nuisent-ils à l’emploi ? Comment lutter contre la rente ? le risque est-il une
valeur de gauche ?
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
14
7
10
actiVite
et pLein empLoi
nation
et integration
Que serait une société du plein emploi et du bon emploi ?
Faut-il une société du plein emploi ou de la pleine activité ? Comment mettre la formation au cœur de la société
et de la vie de chacun-e ? Comment répondre au chômage de masse vécu dans les quartiers ?
Comment définir la nation aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’être
Français ? Comment réaliser l’intégration des populations
immigrées ? Que transmettre aujourd’hui ? Quelle doit
être notre culture commune ? Comment la république
une et indivisible répond-elle aux attentes des territoires
métropolitains, périurbains, ruraux ? la France puissance
d’influence, est-ce la référence ?
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
8
11
democratie et
representation
Laicite
et repuBLiQue
Que peut la politique dans le nouvel âge de la démocratie
– une démocratie médiatique, numérique, individualiste,
sceptique ? Comment les citoyens peuvent-ils se réapproprier
la chose publique ? Comment permettre la participation des
citoyens ? diversifier les formes d’expression et d’engagement ?
réorganiser la démocratie représentative pour qu’elle traduise
mieux la diversité de la société française ? lutter contre la société
bloquée et la reproduction des élites ? Quelle place pour les
autres dimensions de la démocratie : sociale, territoriale, culturelle ? Comment penser maintenant et agir pour longtemps ?
Comment « faire-société » dans une France tiraillée à la
fois par l’individualisme, le consumérisme et le communautarisme ? Comment renforcer le pacte républicain partout et pour tous ? Agir ensemble pour le vivre-ensemble,
contre l’antisémitisme et l’islamophobie ? Comment
concevoir l’application des principes de la laïcité pour
qu’elle ait une force intégratrice ? Comment conjuguer
aspiration à l’unité et expression de la diversité – des territoires, des parcours, des structures familiales ?
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
9
12
droits
et indiVidus
europe
et souVerainete
Peut-on dire à la fois « je » et « nous » ? Comment concilier l’extension des droits de l’individu et la solidarité ? les
libertés individuelles sont-elles sans limites ? Parité, lutte
contre la pauvreté et l’exclusion, refus des discriminations : quels sont les combats de l’égalité et quels moyens
doivent-ils mobiliser ?
Comment réorienter effectivement l’union européenne ?
Quels éléments de souveraineté partagée pour réaliser une
europe plus démocratique, plus dynamique, plus solidaire,
plus influente sur la scène internationale ? Comment y parvenir malgré le recul de la gauche continentale au Parlement
européen ? Comment concevoir ses relations avec les autres
puissances régionales du globe – etats-unis, Chine, russie,
continent africain ? Quel partenariat euro-méditerranéen ?
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
Je contribue sur etats-generaux-des-socialistes.fr
15
> Témoignez en vidéo sur Instagram
Dites-nous en 15 secondes ce qu’est pour vous être socialiste. Prenez une
vidéo de vous et postez-la sur Instagram en mentionnant le @partisocialiste
et avec le hashtag #egps.
> Partager sur les réseaux sociaux
Vous pouvez ensuite poster votre vidéo sur Facebook et Twitter via
les fonctions de partage de l'application sur votre profil personnel.
#egps
Contribuez sur : www.etats-generaux-des-socialistes.fr
10, rue de Solférino
75333 Paris cedex 07
Tél. 01 45 56 77 00
Fax 01 47 05 15 78
parti-socialiste.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising