affaires culturelles

affaires culturelles
$PODFQUJPOHSBQIJRVF#&5$t-JDFODFT&4
Ouverture des oreilles. Ouverture des yeux. Ouverture de l’esprit. Ouverture d’un
bâtiment qui réinvente la musique. Ouverture à tous les publics. Ouverture à toutes
les musiques. Ouverture aux plus grands orchestres. Ouverture aux mélomanes.
Ouverture aux spectateurs du dimanche. Ouverture aux tout-petits. Ouverture à ceux
qui veulent participer. Ouverture à ceux qui viennent grimper sur le toit. Ouverture
à ceux qui trouvent les concerts trop chers. Ouverture 7 jours sur 7. Ouverture au
plaisir d’entrer dans la musique. Ouverture sur la ville. Ouverture au Grand Paris.
Ouverture de la Philharmonie.
janvier 2015
01 4 4 8 4 4 4 8 4 - P H I L H A R M O N I E D E PA R I S. F R
P O RT E D E PA N T I N
# 671
Du 15 DÉCEMBRE 2014 au 4 JANVIER 2015
anous.fr
BYE-BYE
2014
(ON VA T’ACHEVER
EN BEAUTÉ)
Robe en dentelle de la marque Valentine Gauthier. Photo Claire Pathé. www.valentinegauthier.com
fêtes, spectacles,
food, styles…
édito
05
Le der des der de l’année
Alors on est prêts, on checke… Les décos
de Noël, bougies parfumées, guirlandes
à loupiotes, faux sapins clignotants ? Dégotés
depuis le début du mois. Les cadeaux ? Ah oui,
on en a cherché pour tout le monde, et on en a
trouvé des centaines, même, tiens. Les idées
féeriques pour s’évader un peu ? C’est bon, les
billets sont pris. Le repas, avec idées luxueuses
et petites trouvailles qui font le chic ? Élaboré
cette semaine même. Les bonnes soirées
pour le 31 parce qu’on on n’a pas envie
de se retrouver avec encore des boulets chez
soi à huit heures du mat’ le 1er ? Toutes passées
en revue. En mode salsa, swing, funky, jazz
ou électro, plus, ça serait trop. Le programme
des films à voir en famille ou sans les kids,
parce que joie, on les a abandonnés au pied
du sapin de mamie, le 25 ? Oui oui, on aura
tout vu. Les spectacles à rattraper d’urgence
avant la nouvelle programmation de janvier, et
les expos essentielles qui se terminent bientôt ?
Mmmmm, si si, OK. Les boutiques éphémères
qui fleurissent de partout ? Les concept stores
qui proposent des gadgets en nombre pour
ceux qui n’ont toujours pas compris l’utilité
de l’“assurance prévoyance” ? Évidemment.
Les bonnes tables parce que c’est fou ce que
ça donne faim, la fin du mois de décembre ?
Oui, et on a même commencé à regarder les
amincissants et les régimes détox pour janvier…
Bon, on boucle la dernière étape et puis on
remballe, parce que les fêtes pour nous, c’est
terminé. A priori, ils ont tout pour s’occuper
et passer une fin d’année radieuse, splendide
voire ultra-organisée pendant qu’on va se
reposer. Mais non, ils ne vont même pas
s’apercevoir de notre absence avec leur
planning de ministre. Allez, les gars, c’est bien,
on a tout donné. Et quoi ? Ah oui, c’est vrai,
joyeux Noël à vous aussi !_
Carine
Chenaux
Rédactrice
en chef
@CarineChenaux
Guirlande
électrique
à piles
“Bonnes fêtes”
de la nouvelle
collection
de Blachère
Illumination.
www.blachere-illumination.com
15/12/14 A NOUS
EN DÉCEMBRE
EXPOSITION
SPECTACLE
LE MAROC MÉDIÉVAL.
UN EMPIRE DE L’AFRIQUE
À L’ESPAGNE
MADAME PLAZA
À travers un voyage exceptionnel de l’Afrique à l’Espagne, découvrez
ce brillant foyer de civilisation à l’époque de de la fondation des grandes
cités comme Fès, Marrakech, Séville ou Cordoue. Décor architectural,
textile, céramique ou calligraphie : plus de 300 œuvres témoignent
de la splendeur de ces créations et permettent d’appréhender cette longue
et riche histoire, clef de compréhension du Maroc contemporain
et source de sa modernité. > Jusqu’au 19 janvier 2015 > 13 €
csuper.fr
LOUVRE.FR>EXPOSITION
ERS
DERNI
JOURS
DE BOUCHRA OUIZGUEN
Spectacle dans les salles du musée
du Louvre. La chorégraphe
marocaine Bouchra Ouizguen
part à la découverte des Aïtas,
artistes du peuple, dépositaires
d’un art séculaire et nous convie
à une émouvante et sensuelle
rencontre humaine.
> Les 16 décembre à 19 h
et 21 h et 18 décembre à 21 h
> DE 10 € (– DE 26 ANS) À 20 €
LOUVRE.FR>MUSIQUES
© musée du Louvre éditions
BANDE DESSINÉE
LES GARDIENS
DU LOUVRE
DE JIRÔ TANIGUCHI
Au terme d’un voyage en Europe,
un dessinateur japonais fait étape
en solitaire à Paris, dans l’idée de
visiter les musées de la capitale.
Avec cet album en forme de voyage
intérieur, Jirô Taniguchi nous
invite à une traversée temporelle
et artistique à la découverte
d’un esprit des lieux,
sous la houlette de
quelques figures
tutélaires, familières
ou méconnues... car
le Louvre a ses gardiens !
> 20 €
EDITIONS.LOUVRE.FR
Léonard de Vinci - La Joconde ou Monna Lisa
POUR NOËL
OFFREZ LE LOUVRE
RE
OUV
DU L
AMIS Famille
Faites un cadeau d’exception :
un an d’accès privilégié au musée du Louvre
et de nombreux avantages exclusifs.
> À l’espace adhésion du musée
du Louvre > TARIFS RÉDUITS
POUR L’ACHAT DE CARTES
AMIS DU LOUVRE JEUNE ET FAMILLE
JUSQU’AU 24 DÉCEMBRE
LOUVRE.FR>ADHESIONS-DEVENEZ-AMI-DU-LOUVRE
AMIS
RE
OUV
DU L
Jeune
Madrasa El Attarine. Fès, Maroc © L. Schneiter / Les Éditions de Makassar
DÉCOUVREZ L’INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME SUR LOUVRE.FR ET REJOIGNEZ LE LOUVRE SUR FACEBOOK
POUR UN ACCÈS PRIVILÉGIÉ AU MUSÉE, ADHÉREZ SUR WWW.AMISDULOUVRE.FR
sommaire
Magazine gratuit édité par A Nous Paris,
SAS au capital de 1 580 000 euros,
23, rue de Châteaudun, 75308 Paris Cedex 09.
Site internet : www.anous.fr
Principal associé : Roularta Media France
Président et directeur de la publication : Hendrik De Nolf
Délégué du président : Hugues De Waele.
E-mail : anousparis@anous.fr
Tél. : 01 75 55 10 00 ou 01 75 55 + numéro de poste
Fax : 01 75 55 12 61
Direction générale : 01 75 55 10 80
Directeur général : Bruno Zaro
Directeur des opérations : Stéphane Lafosse (1007)
Directrice marketing : Françoise Caillon (1257)
Responsable promotion et communication :
Alizée Szwarc (1003)
Attachée de direction : Sarah Hacquebart (1080)
Rédaction : 01 75 55 10 28
Rédactrice en chef : Carine Chenaux
Chef de rubrique : Murielle Bachelier
Assistantes de la rédaction :
Emmanuelle Suzanne, Julie Hautot (1028)
Ont collaboré à ce numéro : Stéphane Armand, Jérôme
Berger, Smaël Bouaici, Alexis Chenu, Alain Cochard, Sonia
Desprez, Myriem Hajoui, Stéphane Koechlin, Julien Lorette,
James Martin, Fabien Menguy, Yan Rodriguez, Édouard
Rostand, Olivier Roy, Agnès Ruskowiak, Thomas Séron,
Philippe Toinard, Cécile Wisniewski
Direction artistique : Agence Samouraï
Première maquettiste : Laurence Philippot (1011)
Secrétaires de rédaction : Vincent Arquillière,
Iconographes : Marie-Françoise Vibert (1060),
Publicité/commercial : 01 75 55 11 86
Directrice commerciale : Sandrine Geffroy (1112)
Directrice de la publicité :
Paule-Valérie Bacchieri Van Berleere (1161)
Directrice des opérations spéciales :
Stéphanie Le Meur (1249)
Directrice de clientèle internationale : Claire Bourin (1172)
Directrice de clientèle : Fanny Guillaume (1155)
Chef de publicité : Hanène Jemili (1210)
Chef de publicité immobilier : Sébastien Tisseyre (1077)
Publicité culture et partenariats :
Carolyn Occelli (1194)
Responsable des projets musicaux :
Mathieu Proux (1198)
Graphiste : Juliette Babelot (1145)
Publicité rubrique Formation :
L’Etudiant, service commercial. 01 75 55 18 59.
alissillour@letudiant.fr
Publicité Régicom :
01 48 94 31 47.
Carnet d’adresses :
Développement Media : 01 77 51 58 84.
Ressources humaines : recrut@anous.fr
Impression : Roularta Printing, Meiboomlaan,
33, B-8800 Roeselare, Belgique. Tél. : 00 32 51 266 111
Diffusion : Distripaq
07
10 - tendance
Salon Laure Gabillet - Photo Cyril Pironon
28 - à boire
et à manger
Roses apéritives Picard
dans l’air
style de ville
affaires culturelles
10❘ - tendance
16❘ - parcours
32❘ - sortir
20❘ - clubbing
34❘ - cinéma
35❘ - scènes
36❘ - conversation
Les princesses ont bien changé
12❘ - (anti) cliché
Blizzard de Christophe Jacrot
14❘ - high-tech
Sélection d’adresses éphémères
ou non pour une fin d’année
pleine de style
Où se mettre sur son 31 ?
Cadeaux astucieux
pour Noël connecté
26❘ - correspondances
28❘ - à boire et à manger
La Cave à cocktails ; Mets et
boissons pour tables de fêtes
Tous les lundis sur iPAD,
Retrouvez la version digitale du
magazine sur l’App Store et profitez
de bonus photo et vidéo.
Et aussi :
www.facebook.com/anousparis
Twitter et Instagram : @anousparis
www.pinterest.com/anousparis
www.youtube.com/magazineanousparis
15/12/14 A NOUS
32 - sortir
Slava’s Snowshow - Photo A. Lopez
Que faire à Paris pendant les vacances ?
Christoph Waltz : qui c’est, le patron ?
38❘ - expo
Jeff Koons au Centre Pompidou
39❘ - sons
save the date
08
Textes : Vincent Arquillière, Smaël Bouaici, Carine Chenaux, Alain Cochard, Thomas Séron
Ça se passe cette semaine. Date unique ou événement régulier, c’est noté dans notre agenda.
ceWEEK-END
MARDI
16/12
MARDI
16/12
SAMEDI 20 et
DIMANCHE 21/12
danse
concert
MERCREDI
17/12
cadeaux
soirée
Photo Muriel Delepont
Vie de bohème
Photo Jean-Louis Fernandez
Entre l’Inde et l’Andalousie
Après Rome, Barcelone et Londres,
Torobaka, création d’Akram Khan en duo
avec Israel Galván, débarque à Paris pour
seize représentations exceptionnelles.
Fortement marqué par son maître Mario
Maya, Israel Galván a demandé à Akram
Khan – lui-même nourri par le kathak,
une danse du nord de l’Inde – de
chorégraphier quelques pas typiques
de ce grand nom du flamenco décédé
en 2008. À partir de cette base, les deux
danseurs confrontent leurs traditions
et parcours respectifs pour en tirer une
dynamique nouvelle, d’une ébouriffante
modernité. Une rencontre au sommet._
Jusqu’au 5 janvier à 20 h 30 (dim. à 15 h)
au Théâtre de la Ville, 2, pl. du Châtelet, 4e.
Places : 36-35 €.
www.theatredelaville-paris.com.
MERCREDI
17/12
Les deux sœurs
La Bellevilloise, 19-21, rue Boyer, 20e. Entrée libre
à 19 h, puis partie club (à 20 h 30) sur invitation
(envoyez “break” à : africabreak @africa1.com).
À 20 h au Théâtre des Champs-Élysées,
15, av. Montaigne, 8e. Tél. : 01 49 52 50 50.
Places : de 5 à 55 €
De 14 h à 22 h au Point
Éphémère, 200, quai de
Valmy, 10e. Entrée libre
sur le marché, concerts
à partir de 20 h (12-15 €).
série télé
JEUDI
18/12
VENDREDI
19/12
Photo DR
Violonistes pleines de tempérament,
Sarah et Deborah Nemtanu viennent de
signer un stimulant CD Bach/Schnittke
(Naïve). Sa parution est prétexte
à un unique concert de l’Orchestre de
chambre de Paris, dirigé par Sir Roger
Norrington, où les Bach, père et fils,
sont à la fête._
15/12/14 A NOUS
Soirée “Infiniment alligator” à la Maroquinerie,
23, rue Boyer, 20e. Mo Gambetta ou
Ménilmontant. À 19 h. Places : 21 €.
Fight with Jesus
Photo Marco Borggreve
Photo Barron Claiborne
La radio Africa N°1 investit pour la
huitième fois la Bellevilloise pour son
apéro/concert/club Africa Break, qui
commence à prendre de l’importance.
Au programme ce jeudi, les showcases
de plusieurs artistes africains prometteurs,
comme le joueur de kora sénégalais
Abdou Kouyaté ou le soulman béninois
Régis Kole. Le point d’orgue de la soirée
sera le concert de Faada Freddy (photo),
émancipé de Daara J et qui emballe les
salles françaises avec son mélange de
soul, folk et gospel, avant que DJ Touba
n’achève les derniers danseurs._
projection
classique
Mix d’Afrique
En attendant le festival Les Nuits de
l’alligator (prévu en février), son équipe
propose une soirée en avant-première
très ancrée aux États-Unis. En effet, après
quelques titres de Don Cavalli (rock des
origines), Seb Martel (photo) propose
Struggle. En compagnie de Catman
(basse, machines et voix) et de Dorothée
Munyaneza (danse et voix), le guitariste
et chanteur rend un hommage inventif
à Woody Guthrie (1912-1967), tenant de
la protest song folk et idole de Bob Dylan.
Dans ce parcours musical, en plus
des chansons emblématiques, surgit
une époque et un contexte social._
Faire la queue trois
heures dans des
boutiques surpeuplées
le week-end précédant
Noël, ça ne vous tente
pas plus que ça ?
Allez plutôt au Point
Éphémère : un marché
de créateurs y propose
bijoux, manteaux,
skateboards, foulards
et autres accessoires.
Vous donnerez votre
argent à de jeunes
artistes, et pourrez
boire un vin chaud en
dansant pendant les
concerts, comme celui
de L’Impératrice._
L’habit ne fait vraiment pas le moine.
La preuve avec le documentaire Fight
Church, diffusé jeudi soir à la GaîtéLyrique. Ses auteurs, Daniel Junge
et Bryan Storkel, se sont intéressés
aux pasteurs américains qui pratiquent
les sports de combat – pas le genre à
tendre l’autre joue, donc. On y croise des
prêtres qui participent aux ultraviolentes
compétitions UFC, où à peu près tous
les coups sont permis, ou un autre qui
a installé un fight club dans son église,
parce que « les gros durs ont aussi besoin
de Jésus ». Ou comment concilier religion
et baston._
Le Club Docu, Fight Church (82 mn), à 19 h
à la Gaîté-Lyrique, 3 bis, rue Papin, 3e.
glisse
Photo Deborah Lesage/Mairie de Paris
Hôtel de Ville on ice
L’arrivée de l’hiver marque le retour de
la patinoire du parvis de l’Hôtel de Ville !
Ou plutôt des patinoires, car on compte
une piste réservée aux enfants de moins
de six ans et une vaste piste principale.
L’occasion d’un moment à part dans un
cadre insolite. Et ce, de 12 h à 22 h, voire
dès 9 h 30 durant les vacances de Noël
et les week-ends. Bonne nouvelle :
des moniteurs diplômés conseillent les
différents publics et sécurisent l’espace
de glisse. Tous en piste !_
Patinoire de l’Hôtel de Ville, 4e, jusqu’au
1er mars. Gratuit. Location de patins : 6 €.
http://quefaire.paris.fr
Non, The Walking Dead
ne raconte pas
d’histoires de zombies.
La série américaine
prend aux tripes
en mettant en scène un
groupe qui lutte pour
survivre et garder
un peu d’humanité
dans un monde postapocalyptique. Si les
morts-vivants sont
toujours en arrièreplan, la vraie tension se
situe entre humains,
constamment à la
recherche d’équilibre
au sein d’un
microcosme nomade.
Alors que la saison 5
bat son plein aux
États-Unis, Sundance
Channel diffuse ce
week-end l’intégrale
de la saison 3._
Les 20 et 21 déc. de 12 h à
18 h sur Sundance Channel.
Visuels non contractuels. © Sephora 2014
OFFERTS
Cofret exclusif Invictus Paco Rabanne pour Sephora 72,90€
Eau de Toilette 100 ml. Miniature Eau de Toilette 5 ml
et Shampoing Corps et Cheveux 100 ml oferts.
Dans la limite des stocks disponibles.
Shopping beauté sur sephora.fr
tendance
10
dans l’air
UN NOËL DE
PRINCESSES
Texte : Carine Chenaux, Cécile Wisniewski
Elles font rêver les petites filles, mais pas seulement,
et sont les stars incontestées des prochaines fêtes.
Des héroïnes Disney à Peau d’âne, bien sûr, elles
sont aussi source d’inspiration en matière de style
et peuvent même apparaître au détour du nouveau
thriller d’une écrivaine en série. Cette année,
c’est sûr, on voit des princesses partout.
Toutes des princesses
Robe chasuble
rose avec volants,
festonnée
de cristaux
Swarovski.
Collection hiver
2014 de Tartine
et Chocolat.
www.tartine-etchocolat.fr.
À l’œuvre depuis 1937, les studios Disney sont
désormais à la tête d’une escouade de choc, jolies
héroïnes échappées de contes de fées mythiques
ou nouvelles venues. C’est le cas de Mérida, la
“Rebelle”, à coup sûr l’une des plus remarquées au
vu de sa chevelure flamboyante mais aussi de
son attitude décidée, dans la nouvelle édition du
Noël de Disneyland Paris. Cette nouvelle session
particulièrement féerique fait en effet la part belle
à l’Écossaise et à ses consœurs de haute lignée,
que leurs fans suivent lors de leur promenade
dans les allées qui entourent le château de la Belle
au bois dormant. Gentilles s’il en est, les stars sont
même à l’origine d’une chaîne digitale solidaire.
Postez sur Instagram, Twitter ou Facebook une
photo ou un selfie illustrant votre vision de la princesse des temps modernes. Légendez #toutes
desprincesses #disneylandparis et mentionnez
deux ami(e)s pour les challenger. Tous les dix
posts, c’est une petite fille du Secours Populaire
français qui sera invitée.
Les Nouvelles Princesses, stars du Noël de Disneyland
Paris, jusqu’au 7 janvier. www.disneylandparis.fr.
À noter que le 25 mars, en salles, Cendrillon prendra
les traits de Lily James, devant la caméra de Kenneth
Branagh. Les affiches du film, signées Annie Leibovitz
donnent déjà le ton (voir page de droite).
15/12/14 A NOUS
11
dans l’air
1
© Annie Leibovitz
1
Les Nouvelles
Princesses,
stars du Noël de
Disneyland Paris.
© www.disneylandparis.fr
2
Peau d’âne
de Jacques Demy.
Photo Michel Lavoix
© 2003 Succession Demy
3
Une coiffure signée
Laure Gabillet.
Maquillage
Mariana Miteva.
Stylisme Bertille
Tabourot.
Mannequin
Alexia Giordano.
Photo Cyril Pironon
2
La magie de “Peau d’âne”
« Autrefois, quand j’étais enfant, Peau d’âne me
plaisait particulièrement, disait Jacques Demy. J’ai
essayé de faire le film dans cette optique, par mes
yeux, comme ça, quand j’avais sept ou huit ans. »
Aujourd’hui, son interprétation inspirée du conte
de Charles Perrault tournée à l’été 1970, avec Catherine Deneuve, Jean Marais et Delphine Seyrig, et
une musique de Michel Legrand, est toujours un
modèle de féerie. Le film vient de ressortir en version restaurée, grâce au concours notamment du
Domaine national de Chambord, où il a été tourné.
Le château du Loir-et-Cher, qui lui sera toujours
associé, a du coup, placé son événement de Noël
sous le thème de la princesse au destin fort compliqué. Projections, visite des lieux du tournage,
avec force anecdotes… Les fans seront comblés.
Peau d’âne de Jacques Demy, en édition collector, film
(version restaurée) en DVD et copie numérique, DVD
bonus et livret 60 pages, 30 €. Édition “Féerique”,
limitée et numérotée, avec en plus le film en Blu-Ray,
un CD de la B.O., un vinyle 45 tours, le livre du conte,
le fac-similé du scénario original… 100 €.
Arte Éditions/Ciné-Tamaris Vidéo.
Noël à Chambord du 20 au 23 et du 26 au 28 décembre,
projections de Peau d’âne les dimanches 21 et 28 à 14 h.
Entrée 11 €, gratuit pour les moins de 18 ans.
Animations gratuites sauf balades en calèches et visites
ludiques. Informations, rés. : 02 54 50 40 00/50 40.
Pauvre Cendrillon
Pas vraiment un conte de fées que l’histoire de
cette Cendrillon-là, une étudiante découverte
aux abords d’une majestueuse villa de Hollywood, assassinée et chaussée d’un seul escarpin. Une affaire non élucidée, ressortie pour les
besoins d’une émission de télé-réalité, et certainement un nouveau succès pour la spécialiste
3
des best-sellers du crime, Mary Higgins Clark.
L’experte cosigne ce nouveau roman dont le titre
colle bien à l’ambiance de cette fin d’année, et qui
remplira son rôle de lecture de vacances, légère
évidemment.
Mary Higgins Clark et Alafair Burke, L’Affaire
Cendrillon, éd. Albin Michel, 350 p., 20 €.
Princesses de petite taille
Veilleuses Couronnes, Bavoirs Very Important
Princess, Diadèmes Diamant, chaussons en cuir
à rubans de satin, la marque Little Michele et Noelle
propose aux petites filles tous les accessoires qu’il
faut pour se la jouer petite tête couronnée.
www.littlemichelenoelle.com.
Nées coiffées ?
Pas de coiffure sophistiquée sans accessoire,
avec, pour cette fin d’année, un gros avantage
donné aux couronnes modernes, diadèmes et
autres headbands. Ces derniers font d’ailleurs l’objet d’un manuel malin de tutoriels aux éditions
Marabout (Headband, secrets de coiffures, par
Adéli Paris, 10,90 €) pour celles qui n’y ont toujours
rien compris. Certainement pas le cas de la hair
stylist Laure Gabillet qui, pour cette saison, a imaginé “Beauty Sin”, une collection inspirée d’une
imagerie mystique, empruntant beaucoup aux
tableaux de la Renaissance. Nombre de références
religieuses, un souffle de provocation et quelques
princesses, forcément dans l’air du temps._
(anti) cliché de la semaine
12
dans l’air
Privés
de gros temps ?
A.K de Christophe Jacrot
Texte : Murielle Bachelier
Faites-vous partie de ces gens qui, comme
le photographe Christophe Jacrot, sont de
grands amateurs et arpenteurs des villes sous
la neige ? Si oui, alors il vous faut découvrir de
toute urgence son travail photographique sur
le sujet, qui s’étoffe forcément d’année en
année pour le plaisir de nos yeux ébahis. Car
cet homme guette le mauvais temps quand
d’autres attendent plutôt un rayon de soleil
pour égayer leur journée. Les intempéries en
milieu urbain, il a appris à les dompter à travers son objectif pour capter des moments
forts où l’on croit qu’il ne se passe par grandchose, et pourtant, une histoire se révèle. Le
paysage se suffit presque à lui-même, l’intervention de l’homme apparaît toujours de
manière accidentelle, fragile voire carrément
courageuse car il faut le braver, ce froid qu’on
devine. Pour réussir à capter ces instants,
Christophe Jacrot vit avec la météo, espérant
l’annonce de la neige. Malheureusement, à
Paris, elle commence à se faire trop rare… Bientôt deux ans que la capitale n’a pas revêtu
son beau manteau blanc. On le sent soudainement défaitiste quand il fait cette confidence : « On parle beaucoup du réchauffement climatique. L’année dernière, il n’a
pratiquement pas neigé en Europe... J’ai parfois l’impression de travailler pour les archéologues du futur. » Amis de la neige, ne soyez
pas tristes cependant, il existe des villes outreAtlantique où les tempêtes de neige rugissent encore. Comme sur ce cliché représentant un promeneur solitaire dans les rues de
Chicago. La rudesse de l’hiver semble à son
comble, et on a envie de marcher, comme lui,
sur ce trottoir glissant._
Blizzard, photographies de Christophe Jacrot,
jusqu’au 10 janvier à la galerie de l’Europe,
55, rue de Seine, 6e. Ouvert du mardi au samedi
de 10 h 30 à 13 h et de 14 h à 19 h.
15/12/14 A NOUS
Photo Christophe Jacrot, courtesy galerie de l’Europe, Paris
SOOUEST.COM
5 000 CADEAUX A GAGNER
DU 17 AU 23 DÉCEMBRE DE 16 H À 21 H.
*NOËL INATTENDU
LEVALLOIS • PORTE D’ASNIÈRES
high-tech
14
dans l’air
Textes : James Martin, Olivier Roy
Cadeaux astucieux pour Noël connecté
Comment faire plaisir au geek de la famille ? Ou convertir les récalcitrants à l’innovation numérique ?
Voici notre sélection d’appareils et de jeux à poser au pied du sapin.
Une montre
intelligente
Les véritables geeks
devraient tous demander une
smartwatch ce Noël (enfin,
tous ceux qui ne souhaitent
pas attendre l’Apple Watch,
prévue pour le début de
l’année prochaine). Pourquoi ?
Parce qu’étonnamment, une
montre connectée – comme
l’excellente Moto 360 de
Motorola (environ 250 €) – leur
permettra d’être moins accros
à leurs smartphones. Les SMS
et autres notifications s’y
affichent directement, et la
Moto 360 peut même donner
les indications, via Google
Maps, pour bien arriver
à sa soirée de Noël. Seul
inconvénient : comme
son smartphone, il faudra
recharger sa smartwatch
tous les soirs._
Un jeu de tir malin
Un puzzle qui remet du réel
dans le virtuel
Votre progéniture a tendance à attraper
une tablette dès qu’elle s’embête ? Vous n’êtes
pas seuls. Osmo a été créé par des nerds
américains soucieux de soigner cette addiction.
On attache une mini-caméra à son… iPad, et
des pièces de puzzle posées devant s’affichent
à l’écran. Vos enfants doivent reconstituer
la forme requise pour remporter le jeu.
Ou comment créer un pont entre le réel et
le virtuel… et faire en sorte que les kids rejouent
véritablement ensemble. Seul hic : Osmo n’est
disponible qu’aux États-Unis pour l’instant, mais
se commande facilement sur www.playosmo.
com (environ 65 €), où l’on peut aussi visionner
une vidéo de démonstration._
Certes, dans Far Cry 4
(PC et consoles, environ 60 €),
comme dans le précédent,
il faut survivre dans un
luxuriant monde ouvert.
Et heureusement, le jeu est
toujours aussi bien ficelé et
diablement prenant. Mais Far
Cry 4 vaut surtout le détour
pour l’attention minutieuse
apportée à chaque détail de
Kyrat, son montagneux monde
imaginaire. Les bêtes sont
mises à contribution (on peut
même chevaucher des
éléphants !) ; le très talentueux
street artist C215 a gentiment
décoré les environs ; et surtout,
Pagan Min, le grand méchant
du jeu, est si impeccablement
interprété qu’on aurait presque
envie de rejoindre son obscure
armée ! Du grand art…_
Le smartphone
à deux faces
Crâneur, le YotaPhone2 ? De
prime abord, on ne voit pas
trop l’intérêt d’avoir deux
écrans. Mais son écran dorsal
est monochrome – comme
celui d’une liseuse
électronique –, et donc moins
gourmand en énergie. On
nous promet ainsi cinq jours
d’autonomie, si on ne consulte
que cet écran secondaire.
Cas de figure peu probable,
puis qu’on sera bien obligé
de regarder l’écran principal
de temps en temps. Mais
on peut tout de même espérer
tenir plus longtemps que
d’habitude grâce à cette drôle
d’innovation. La chose coûte
quand même 699 €, le prix
d’un appareil très haut de
gamme – et de la singularité,
sans doute._
© Ubisoft
Deux tablettes hors du commun
Les tablettes seront une fois de plus les stars de cette fin
d’année, mais pas forcément celles auxquelles tout le monde
pense. En effet, les produits basés sur Android proposent
souvent plus d’innovations que les iPad. La preuve avec la
Lenovo Yoga Tablet 2 Pro (à partir de 500 €), et la Nvidia Shield
(environ 400 € pour le kit complet). Alors que la première
intègre un mini-projecteur, pour partager son contenu avec
ses proches, la deuxième propose carrément de remplacer
une console. Equipé de composants de pointe, la Shield peut
notamment faire tourner certains jeux d’un PC, via le
streaming, et ce à très grande distance si nécessaire. Parfait
pour se détendre après le repas de Noël chez papy et mamie._
15/12/14 A NOUS
À gauche, la Lenovo Yoga
Tablet 2 Pro.
Ci-dessus, la Nvidia Shield,
qui peut remplacer
une console.
15
g
n
i
p
p
o
sh
# communiqué
,
Regard couleurs
Palehtatremonieosirdineclus.
se
Surpri
e
m
m
Po 21€
®
p
o
Sh adorées,
y
d
ion de
t
o
c
e
l
l
B
o
C
he s, les copin®es end les
T
z
e
h
c apas poule Shop pr gets.
é
t
u
a
e
b ouées, les p n, The Body tous les bud
n
e
l
ë
No amans dév … Cette saiso escousse de
Deux et mir
15 €. pinceau
uche
Gels Do
10€
Les m ris étourdis t part à la r -shop pour
les ché es festivités e ique ou sur l’e !
rênes d -vous en bout idées cadeaux
Rendez rir toutes les
découv
r
Eyeline é
t
e
l
l
i
Pa ,50€
11
in
s et Ba
p
r
o
C
nia™
ne€yma
o
H
e
t
15
uver
e Déco
s
s
u
o
r
T
que
à Musi
e
t
î
o
B
t
Coffre 29€
®
usk
M
e
t
i
h
tte W
e Toile
d
u
a
E
rte 25€
écouve
D
t
e
r
f
f
Co
s Livre
Coffre1t8€ senteurs
is
,
en tro Givrée
Existe neberge et Vanille
Can Glacée
e
e.
Pomm Doré
oues
es et J
r
v
è
L
inte
Doll Te 9€
a
h
s
i
e
G
Boutiques The Body Shop® à Paris et Région Parisienne : Hôtel de Ville, Montparnasse, Saint Michel, Saint Germain,
Haussmann, Gare de l’Est, Saint Antoine, Italie 2, Commerce, Gare Montparnasse, Passy, Créteil, Levallois So Ouest.
Liste complète des boutiques disponible sur www.thebodyshop.fr . Restez connectés : www.facebook.com/thebodyshopfrance
www.twitter.com/TheBodyShopFR • www.youtube.com/TheBodyShopFR
ge
u Rasa
Coffre
tiels d
t Essen
36€
parcours
16
style de ville
Pas vus ailleurs
Un dressing
en fêtes
Boutique Éphémère
Texte : Alexis Chenu
Pour choper à la dernière minute le nœud pap’
du meilleur gendre, le sautoir de princesse, l’écharpe
en cachemire ou le sweat du Père Noël hipster,
voici une sélection de concept/select/pop-up stores
où vous dégoterez sans aucun doute la pièce qui vous
rendra incontournable.
À l’origine du concept Boutique Éphémère, Marthe
Lazarus rameute dans le Marais la crème des
jeunes créateurs français. Pour un shopping de
Noël de dernière minute, on court rue Froissart à
la galerie Joseph, où se déploient sur trois niveaux
l’esprit ethnique-chic de Mamamushi – étoles
brodées en Inde, chemises et bombers réversibles et oversize imprimés au tampon de bois –, les
formes enveloppantes et graphiques d’Aemké et
la collection “Africa chic” de Mynaha. Une tonne
de marques d’accessoires aussi, les sacs minimalistes de Bonnie & Bag ou ceux, plus fantaisistes, d’Antoinette Ameska, les bijoux géométriques d’Exquises Indécises et les headbands
sexy de Vous Mademoiselle. Demandez conseil à
Pascal – le garçon connaît tout sur tout –, et si
vous ne trouvez pas votre bonheur, filez un peu
plus loin, près du musée Picasso, où un deuxième
espace rassemble d’autres sélections.
En plus : de l’homme avec la ligne de sacs weekend Entre 2 rétros, la collection d’affiches Slap !, la
petite vaisselle design de Candy Vitrac et les sacs
pliables Fab._
Galerie Joseph, 7, rue Froissart, 3e.
Du 19 au 24 décembre.
Galerie Joseph Picasso, 4, place de Thorigny, 3e.
Photo Benoît Drouet
Matos de gentlemen
Sauver le monde des hommes
© petitsfrenchies.com
French flair
Les Petits Frenchies
Le collectif de marques françaises (et en partie made in France)
Les Petits Frenchies ouvre son showroom au public pendant les fêtes.
Direction Étienne-Marcel, passage du Bourg-l’Abbé, où ouvrira prochainement une boutique Marilyn Feltz (haute couture rétro et robes
de soirée). L’endroit est déjà un peu moins désert depuis l’installation des Petits Frenchies, chez qui on peut dégoter jusqu’au
23 décembre les articles de petits créateurs. À retenir chez la femme :
le style minimaliste et romantique du duo mère-fille Harpe – salopettes, tops et vestes tailleur –, les bijoux brodés de Camille Enrico,
les pochettes en cuir colorées de Mamix et, must du must, la ligne
de sweats et tee-shirts co-brandée Les Petits Frenchies x Be Your
Quote, clamant « Le Père Noël est un hipster » ou « Métro, boulot,
dodo ». Large choix d’accessoires chez les mecs, du nœud papillon
en bois Oncle Pape aux chaussures fourrées pour l’hiver signées
Du travail traditionnel.
En plus : le miel haut de gamme Hédène pour grand-mère, les
kits de rasage Big Moustache pour garçons et filles à poils, les vélos
décoratifs gainés de cuir Smog pour son jules…_
© Mamamushi
e
15, passage du Bourg-l’Abbé, 2 . Ouvert du lundi au vendredi de 11 h
à 19 h 30, le samedi jusqu’à 20 h, le dimanche de 14 h à 18 h 30.
15/12/14 A NOUS
© la-boutique-ephemere.com
Deux boutiques à Paris et, jusqu’au 2 janvier, deux
pop-up stores intelligents baptisés “How to please
men for Christmas” compilent une tonne d’accessoires pour hommes. Pour optimiser son look,
se jeter d’abord sur le rayon “Patriote”, déclinant
sous vitrine les nœuds-papillon velours et bicolores
d’Oh My Node et la nouvelle ligne Atelier de SaintJames déroulant cabans, marinières et pulls matelot dans un style plus moderne qu’à l’habitude.
Bien fourni en idées cadeaux, le “Comptoir à idées”
propose semainier de chaussettes Archiduchesse,
cravates, caleçons, ceintures Acolyte (la marque
d’accessoires maison), avec un coup de cœur
pour la Dandy Box imaginée par le blog Dandyblog, qui offre pour 50 euros champagne, boutons de manchette et cravate en tricot._
En plus : le corner “Bon vivant” avec le coffret
vin du Petit Ballon ou celui de “l’homme de la
situation” combinant tablier en denim supra-chic
et couteau Opinel, et les kits de bière à domicile
du Brooklyn Brewshop (soirée de dégustation le
16 décembre)._
8, rue Beaurepaire, 10e. Et 42, rue Saint-Antoine, 4e.
Du lundi au samedi de 10 h 30 à 19 h 30, le dimanche
de 13 h 30 à 19 h 30.
parcours
Photo Alexis Chenu
Made in Paris
Anna Tirmann
Créateurs du concept store L’Avant-scène dans le
11e, Philippe et Sonia viennent d’investir l’une des
plus jolies boutiques de la rue Keller en proposant un vestiaire inspiré par la littérature. Entre les
lignes, celles de René Char ou de Stefan Zweig, et
une pile de romans, le duo invite à la découverte
de leur marque Anna Tirmann. Un look aux
influences doucement rétro, robes vert-de-gris,
18
style de ville
en jean ou tartan, blouses à carreaux et cachemires, chaque
vêtement portant le nom d’un
écrivain : Beauvoir, Dostoïevski,
Zweig… Le tout est complété par
quelques pièces du Mont SaintMichel, des Danois de Custommade et de la créatrice Valentine Gauthier (lire aussi p. 19). À
noter, une belle sélection de
bijoux en laiton et cuir, portemonnaie et sacs délicieusement
vintage signés Tammy & Benjamin, et chaussures FTroop aux
inspirations années 30.
En plus : les messieurs fileront
aux Ateliers Auguste, juste à
côté, où ils trouveront un choix
de sacs, montres et pochettes
iPad du meilleur goût._
15, rue Keller, 11e. Du lundi
au samedi de 11 h à 19 h 30.
© Charlie Watch
Chicos
L’Échoppe du Marais
Rue Elzévir, en plein Marais, quatre jeunes marques françaises unissent leurs talents
dans un ancien salon de coiffure, qui fut aussi, dit-on, une charbonnerie. Jusqu’au
2 janvier, l’Échoppe présente donc les bijoux de Maison Guillemette, une collection
fête avec épaulette en plumes, headbands à roses noires et bracelets aux jolis nœuds
papillons, turbans rétros, manchettes en tulle… Des bijoux modulables en fonction de
sa tenue et bon marché. À voir aussi, les chemises Hast, ajustées ou adaptées aux
grands gabarits, classiques dans le look ou plus casual avec poches à carreaux en
laine. Du cachemire aussi chez Hircus, décliné dans toutes les couleurs, dans toutes
les formes, à boutons, empiècements cuir et cols châle, V ou camionneur.
En plus : les coffrets de montres Charlie Watch, revisitant les fameux bracelets Nato,
ceux de l’armée britannique, déclinés en cuir de toutes les couleurs, en nylon comme
à l’origine, à motifs fleurs ou Art déco._
© www.lexception.com
11 bis, rue Elzévir, 3e. Du lundi au dimanche de 11 h à 20 h.
French touch
La Maison L’Exception
Après le site internet, Régis Pennel, le fondateur de La Maison L’Exception, ouvre son
showroom-boutique rue Bichat. Dans les anciens locaux de Cristofoli Press, une
agence de RP mode, le garçon a sorti les paravents en accordéon sur des sols en béton
pour mettre en avant une partie des 250 marques françaises du site. Sous les cloches
en verre, montres et lunettes affichent de belles silhouettes, et sur les portants, la
sélection va des Prairies de Paris à Cacharel en passant par AMI, French Trotters ou
Six Sept, les marques tournant régulièrement ici. La boutique, qui se métamorphose
au fil des saisons et organise showcases, apéros, ateliers créatifs et expositions, est
entièrement digitalisée : outre les pièces présentées en boutique, chaque client peut,
via iPad, demander à essayer un vêtement parmi les 3 000 références en stock ou
venir retirer une commande.
En plus : les accessoires stars de l’Exception, foulards Meilleur Ami, kits Malle w.
Trousseau, casques Aëdle et bougies Quintessence signées Jean Rochefort et Anna
Mouglalis._
e
10, rue Bichat, 10 . Du lundi au samedi de 11 h à 19 h.
15/12/14 A NOUS
Nœuds pap’
Maison F
La boutique est minuscule mais cache les plus
beaux nœuds papillons de Paris. Ceux imaginés par François-Régis Laporte, en forme de
papillon (tout simplement), de queue de sirène,
de tête de chat ou de feuilles de lierre, en plumes
ou à étoiles, à formes géométriques, cubiques,
carrés, ronds, asymétriques, et même aux inspirations érotiques. Des créations en noir de noir,
en couleur, à imprimés tartan, à pois ou fleuries,
à nouer (mode d’emploi compris) ou à clipper
grâce à un ingénieux système d’aimant. Du travail d’artisan, fait main, fabriqué à Paris et idéal
pour sublimer une tenue.
En plus : la large sélection de
pochettes, de cravates en soie
et tricot de soie, et d’écharpes
en cachemire._
42, rue de Verneuil, 7e. Du mardi
au samedi de 11 h à 19 h.
19
style de ville
Panoplie complète
La marque française et écolo Faguo vient d’élire
domicile rue du Faubourg-Saint-Martin. Pendant
trois mois, les créateurs présentent leur collection
de chaussures pour hommes, un modèle acheté
valant un arbre planté, et invite une dizaine de
marques amies. Des efforts dans le décor, peuplé de panneaux OSB (et pas OCB…) où s’exposent
une ribambelle d’accessoires. À piquer chez
l’homme : les tours de cou Koudou, idéaux pour
le scooter, les boutons de manchette en forme de
burger, à la gloire du PSG ou des Harley, proposés
par la Maison du bouton de manchette, le semainier de chaussettes de M. Moustache et les caleçons Dago Bear, ceux portés par les barmen du
Calbar dans le 12è. Et pour madame, du bijou
principalement, avec les créations en laiton de
Lama Demoiselle, et une collection de pochettes,
RÉTROSPECTIVE
Photo Alexis Chenu
carnets et trousses ethnico-fleuris signés Jamini.
En plus : les vélos rétro du Vélo indien, répliques
actualisées des premières bicyclettes du Tour de
France avec poignées et selle en cuir, et aux freins
arrière à rétropédalage._
69-71, rue du Faubourg Saint-Martin, 10e.
claude sautet
10.12.14 > 04.01.15
César et Rosalie, Les Choses de la vie, Un cœur en hiver,
Max et les ferrailleurs…
HORAIRES et BILLETTERIE
Grands mécènes de La Cinémathèque française
Sweats et bagouzes
Ma Demoiselle Pierre
Pour impressionner sa dame, filer rue Amelot,
dans la boutique orange pétard de Ma Demoiselle Pierre. C’est l’antre de la créatrice Stéphanie
Allerme, qui vient de lancer son bar à bagues.
Soit quelques centaines de combinaisons possibles et des mix d’or blanc, jaune et rose à choisir
parmi une sélection de modèles, multi-anneaux,
mini-perles ou inspirations gourmette.
En plus : séance shopping prolongée chez Charlotte Sometime, voisine, avec sa collection de
sweats à têtes de loups, jolies mitaines et bonnets d’hiver._
155, rue Amelot, 11e. Ouvert le lundi de 11 h à 19 h,
du mardi au samedi de 10 h à 19 h 30.
© Fanny B.
focus
Le vestiaire d’hiver de Valentine Gauthier
À shopper chez Anna Tirmann, mais aussi dans quelques
autres boutiques parisiennes hautement recommandables,
le vestiaire hivernal de la créatrice Valentine Gauthier
a tout bon. Pour les fêtes, on sélectionnera une jupe
et un blouson en cuir platine, à porter en version chic
ou à décaler, ou encore de belles chaussures masculines
féminisées grâce à un jeu de matières et de coloris
audacieux. En prime, toutes les pièces sont réalisées
dans une démarche éthique et soucieuse de
l’environnement._C.C.
Valentine Gauthier, aussi chez Centre commercial, 2, rue
de Marseille, 10e ; Haili, 56, rue Daguerre, 14e ; et Aoshida,
76, rue Saint-Dominique, 7e. www.valentinegauthier.com.
© Valentine Gauthier
CINEMATHEQUE.FR
En partenariat média avec
César et Rosalie, Claude Sautet, 1972 © Tamasa Distribution
La Maison commune
clubbing
20
style de ville
Texte : Smaël Bouaici
réveillon
2015 sur son 31
Vous ne savez pas quoi faire pour le réveillon de la Saint-Sylvestre ? Voici une revue d’effectifs des soirées,
classées un peu n’importe comment – mais après tout, on pourra y faire un peu n’importe quoi.
Le plus schizo
Concrete a préparé pour l’occasion une programmation spéciale back to back, entre notamment deux poids lourds de la techno anglaise,
Sigha et Shift.
Juste en face, sur le quai François Mauriac, le
Batofar rivalise presque niveau durée, puisque
la fête (avec les excellents labels berlinois et amstellodamois ItaloJohnson et Dekmantel) sera prolongée d’un after avec le collectif Berlinons Paris
qui s’arrêtera sur les coups de midi.
Le Point Éphémère vous demande un peu d’in-
trospection pour cette nouvelle année avec une
soirée déguisée sur le thème “coming out”. On
vous y demandera de révéler votre personnalité
cachée en dansant sur les beats des quelques
pousseurs de disques récurrents du lieu, qui
balaieront le large spectre entre rock, hip hop et
house. C’est aussi la soirée où l’on peut se lâcher
sans trop s’inquiéter, les pompiers sont à la porte
d’à côté.
Point éphémère, 200, quai de Valmy, 10 . 22 h. 20 €.
Concrete, 69, port de la Rapée, 12e. 22 h. 25 €.
Batofar, 11, quai François Mauriac, 13e. 22 h. 24 €.
Le plus oriental
Le plus swing
e
Le Monseigneur, le nouveau club mené par
Le Badaboum. Photo Kevin Gay
SNTWN, Vice et Le Baron, est installé dans un
ancien hammam, et la joue donc totale orientale
en proposant une couscous party pour passer en
2015. En accompagnement, on retrouvera durant
toute la nuit le duo Acid Arab (Guido Minisky et
Hervé Carvalho), qui ont plongé tête baissée dans
les beats orientaux et servent désormais leurs turkish delights un peu partout dans le monde.
La Java, 105, rue du Faubourg du Temple, 10e.
21 h. 20 €.
Le Monseigneur, 94, rue d’Amstreadam, 9e.
22 h. 25 € (entrée + une conso + buffet).
Le plus groove
Le plus normal
Comme l’an passé, le Badaboum propose un
réveillon “normal” : ça veut dire que le bar/club
de la rue des Taillandiers n’augmentera pas ses
tarifs comme d’autres qui sautent pour l’occasion
pour doubler leur prix d’entrée. Pour la musique,
on ne sera pas trop mal avec les DJ’s du blog/label
Délicieuse musique, distributeur quotidien de
pépites sur le web, ainsi que l’excellent duo électro belge Stavroz. Après, on ne sait jamais trop ce
qu’il va se passer dans la Secret room.
Le Monseigneur. Photo Benjamin Piret
Badaboum, 2 bis, rue des Taillandiers, 11e. 23 h. 15 €.
Le plus long
Encore une fois, Concrete profite de sa large
amplitude horaire pour organiser le réveillon le
plus long de Paris. La barge du port de la Rapée
accueillera les clubbeurs de 22 h à 14 h le lendemain, donc soirée et after au même endroit, ce
qui évitera à certains de s’endormir sous le pont.
15/12/14 A NOUS
Pour un nouvel an burlesque, c’est à la Java qu’il
faudra se rendre. Le fameux cabaret des filles de
joie de Juliette Dragon y donnera un show tout
en paillettes sur les coups de minuit, avant que
les DJ’s électro-swing prennent le relais, avec le
spécialiste du genre Typoboy ou encore les vieux
vinyles des Italiens de The Sweet Life Society
La Bellevilloise accueille de nouveau un plateau de haut niveau pour sa Dancing Machine.
Après Gilles Peterson l’an passé, La Rafinerie a
choisi comme tête d’affiche Quantic, tête de gondole du label anglais Tru Thoughts qui a remis les
beats latinos au centre de l’attention depuis déjà
quelques années. A ses côtés, on retrouvera
quelques DJ’s de prestige, dont les 4Hero, pionniers de la drum’n’bass dans les années 90, et le
crew allemand Jazzanova, représenté par Alex
Barck. Le DJ New-Yorkais Nickodemus sera aussi
de la partie, avec les Parisiens de What The Funk,
Le Mellotron et le digger Victor Kiswell. Le meilleur
plan du Nouvel An pour les amateurs de groove
organique.
La Bellevilloise, 19-21, rue Boyer, 20e. 22 h.
45 € avec une boisson.
Le plus nostalgique
Le DJ Mr B. the Gentleman Rhymer, à la Java. Photo DR
C’est bientôt 2015, mais vous êtes restés scotchés sur la musique du précédent millénaire ?
ET
olympia
@
trianon
@
trabendo
@
gaité lyrique
alLAH-LAS
@
alvvays
@
phoria
@
SOAK
@
TWIN PEAKS
14
25
fév
maroquinerie
@
badaboum
@
carmen
fév
BAXTER DURY
ISAAC DELUSION
DJ SHADOW
& CUT CHEMIST
TR/ST
Renegades Of Rhythm
years & years
JESSIE WARE
SYLVAN ESSO
RY X
CHARLI XCX
…
@
jape
@
@
all we are
@
THE PREATURES
clubbing
Allez donc fêter le nouvel An à la Machine du
Moulin Rouge pour la soirée organisée par le
collectif We are the 90’s, qui s’est donné pour mission de rendre “ses lettres de noblesse à la musique
des années 90”. Un concept un peu nostalgique,
certes, mais au moins, vous êtes certain de ne
pas faire la bise au sosie de votre petit-cousin à
minuit…
Machine du Moulin Rouge, 9, bd de Clichy, 18e.
22 h. 25-35 €.
Le plus brésilien
Au Cabaret Sauvage, on fêtera deux fois le passage en 2015. Une fois à minuit, pour Paris, puis
à 3 heures, pour être dans le timing avec Copacabana. Au programme, des gens habillés en
blanc, une batucada, forcément, avec des percussions et des filles qui dansent en jupe, un
concert de la chanteuse Anna Torres et des DJ’s
pour finir la nuit sur des sons auriverde, avec DJ
MicMag et Tom B, le résident des soirées Avenida Brasil.
Cabaret Sauvage, parc de la Villette, 19e. 21 h. 30-40 €.
Le plus pointu
Le 31, le Rex Club laisse les clés à l’agence Lola
Ed, qui s’occupe des bookings de DJ’s européens
prometteurs ou déjà établis, dont la locomotive
Apollonia (Shonky, Dan Ghenacia et Dyed Soundorom). Dans la cabine se succéderont Seuil, Parisien issu du crew Freak’n’Chic et résident du Fuse
à Bruxelles, Djebali, un des DJ’s de house français
22
style de ville
qui s’exporte le mieux, le vétéran Jef K, qui avait
bien mis la pression en ouverture de Ricardo Villalobos à l’Electric au printemps dernier, et le petit
dernier de l’équipe, Monsieur Georget, dont on
entend dire que du bien.
Rex Club, 5, bd Poissonnière, 2e. 23 h. 25 €.
Le plus funky
InFunkWeTrust s’installe encore une fois au New
Morning pour une soirée concert/clubbing. Le
groupe RoofTop se chargera d’ambiancer la première partie de soirée avec des reprises des classiques de la soul et du funk, de James Brown à
Beyoncé en passant par Stevie Wonder, et DJ
RZO prendra le relais avec un mix plein de groove
jusqu’aux premières lueurs du matin.
New Morning, 7-9, rue des Petites Écuries, 10e.
22 h, 50 €.
Le plus alternatif
Au Glazart, on n’a pas peur du mélange des
genres. Comme souvent, la salle de la porte de la
Villette propose une programmation d’artistes alternatifs, avec la danseuse/performeuse/DJ Princess Pitch, pour un show techno-swing qui s’affranchit des codes, Dragongaz, ancien guitariste
de punk devenu adepte du beat cassé signé chez
Interlope, Jarring Effects et Expressillon, et Jay
Akadub et Pym’s& Semaprog, des DJ’s de trance
pour finir la nuit sur une vrille._
Glazart, 7-15, av. de la Porte de la Villette, 19e.
22 h. 15-20 €.
La chanteuse et musicienne Anna Torres, au Cabaret Sauvage. Photo DR
et aussi
infos et invitations sur tsugi.fr
Le Social Club (142, rue Montmartre, 2e) s’y est pris un peu tard mais s’est débrouillé pour booker deux
super DJ’s de techno, le Suédois Joël Mull et le Canadien Konrad Black, signé sur l’essentiel label Wagon Repair
de Mathew Jonson, qui nous avait emmenés très loin une nuit (ou un matin ?) au Panorama Bar. Au Zig-Zag
(32, rue Marbeuf, 8e), près des Champs-Élysées, c’est Jérôme Pacman, un ancien de la scène parisienne, qui
sera aux commandes avec les résidents Stephan et Tibo’z, pour un mix qui passera sans prévenir de la disco
à la house, mais vous saurez faire la différence. Au Wanderlust (32, quai d’Austerlitz, 13e), c’est l’icône de
Chicago Robert Owens (celui qui chante Can You Feel It, le hit de Mr Fingers/Larry Heard) qui sera aux platines,
avec une flopée d’invités pas encore bookés.
23
style de ville
agenda
Édouard Rostand
JEUDI 18 DÉCEMBRE
Hello
Boston Bun. Photo Laurence Berchoteau
Xmas party
Grooves en série
Le studio/label/agence de création sonore SodaSound organise sa Xmas Party à la Bellevilloise avec un focus sur le
live. En ouverture, on assistera au show de la nouvelle signature de Soda, le rappeur Gystère, aperçu en featuring
avec Émotion Lafolie du crew Bang Bang et Drixxxé. Puis
FKJ prendra la suite avec ses sons tout en groove. Auteur du
hit Learn to Fly (avec Jordan Rakei), le multi-instrumentiste
signé chez Roche Musique et poussé par la chaîne The
Sound You Need sur YouTube réinvente l’esprit laid-back et
n’en finit plus de monter. Après ces live, on devrait nous
aussi monter en puissance sur les beats house avec Boston
Bun, l’un des artistes les plus intéressants du crew Ed Banger, avant de partir totalement en vrille avec le set de Crackboy, le projet du producteur parisien Krikor._S.B.
SodaSound Xmas Party, samedi 20 décembre à 22 h à la Bellevilloise,
19-21, rue Boyer, 20e. Mo Gambetta ou Ménilmontant. Entrée : 10-16 €.
house, etc.
Les bons
coups d’Haïku
Après Dixon (tout juste élu meilleur DJ de l’année par Resident
Advisor) au Rex et Mano Le
Tough au Faust, la soirée itinérante Haïku finit l’année avec un
plateau bien propre à l’espace
Pierre Cardin. En apéritif, on
écoutera le live de l’iconoclaste
italien Avatism, installé à Berlin
15/12/14 A NOUS
Culoe de Song. Photo Chris Saunders
mais tombé en désamour des
pieds carrés de la techno, et le
set d’Alex.Do, signé sur le label
Dystopian. Le plat de résistance
sera Culoe de Song, producteur
sud-africain sorti de la cuisse de
Black Coffee, star au pays de
Mandela, où les DJ’s de house
Chaque rendez-vous est la
promesse de bonne musique, de
groove et de chaleur. Pepperpot a
décidé de s’entourer de Dana Ruh,
de XDB et du Parisien Tom Joyce.
8 € – 23 h 30 - 7 h
Rex Club
5, bd Poissonnière, 2e
Mo Bonne Nouvelle
SAMEDI 20
Party Animals
Ces animaux aiment la deep house
et se réunissent autour de
Kolombo, Boogie Vice et CätCät
20 € – 23 h - 6 h
Faust Sous le pont Alexandre III, 7e
Mo Invalides
DIMANCHE 21
Tea-Time
by Gilles Peterson
La seule résidence française
de Gilles Peterson reçoit Thris Tian
et Anders du Mellotron pour un
dimanche autour d’une cup of tea. 15 € – 17 h - 2 h
La Bellevilloise
19-21, rue Boyer, 20e
Mo Ménilmontant
sont tellement populaires qu’ils
sont invités à jouer pendant des
heures en plein après-midi à la
télévision. S’il garde le côté percussif et tribal de la house sudafricaine, Culoe de Song a introduit une dimension presque
acide à sa musique ce qui lui a
valu un maxi sur Innervisions,
le label allemand de Dixon et
Âme, et l’adhésion immédiate
des clubbeurs européens._S.B.
Soirée Haïku, vendredi 19 décembre
à minuit à l’Espace Pierre Cardin,
1-3, avenue Gabriel, 8e.
Mo Concorde. Entrée : 15-20 €.
17 AVRIL
SOUTHERN - Folk Blues
COLT SILVERS - Electro Rock
« Gros plaisir sur cette date au Forum
qui a permis à Tristan d'expérimenter le chant sur escalator sur As we
Walk. Les gens faisaient du shopping,
ça les a rendu fous je crois. Ça restera
un des meilleurs finish de set dans nos
mémoires, ça et Trafalgar Square » Colt Silvers
EN 2014, LE FORUM DES HALLES ET A NOUS PARIS ONT CRÉÉ L’ÉVÉNEMENT EN ORGANISANT DES LIVE-SESS
MUSICAUX ÉCLECTIQUES AUX SONORITÉS ÉLECTRO, POP, ROCK OU ENCORE BLUES ET FOLK ONT RAPIDEMENT ÉTÉ
MERCI AU PUBLIC, MERCI À TOUS LE
16 OCTOBRE
FAADA FREDDY - Soul
WE WERE EVERGREEN - Electro Pop
« Quand on me disait Forum Des Halles, jusque-là, ça ne
m'évoquait qu'un endroit où je venais acheter des livres.
Maintenant lorsque j'y pense, je vois une place (carrée)
remplie de gens venus chercher et partager une bonne
dose d'amour, une chaleur humaine pendant et même
après le show incroyable ! Cela m'a donné un nouvel élan
et mis dans une bonne dynamique pour continuer d'avancer encore et encore... » - Faada Freddy
15 MAI
PENDENTIF - FRENCH POP
JUKEBOX CHAMPIONS - ELECTRO HIP-HOP
« On garde un très bon souvenir de ce concert, même si les conditions
et le lieu étaient un peu particuliers et inhabituels. Pas mal de de gens étaient
venus pour nous et ça nous a fait plaisir ! » - Pendentif
« It was a great intimate concert, after playing big shows it's really great to play
a smaller place where you can really connect with the audience, who were really
cool and responsive. A Nous Paris made us feel really welcome too ! » - FADE
« Jouer dans un lieu atypique est toujours une expérience fascinante car on touche
pas mal de gens différents de notre public habituel...l'accueil était vraiment à la
hauteur et le public au rendez-vous ! » BLANKA - Jukebox Champions
11 SEPTEMBRE
THE RODEO - Pop Folk
MRS GOOD - Pop Rock
« Forum Live c'est jouer dans un immense lieu où se
mêlent fans, badauds, curieux et mélomanes de tous
bords. C'était une très belle expérience pour moi et une
parenthèse musicale que j'avais envie d'offrir aux gens
de passage. » - The Rodeo
« C'était un challenge pour nous, groupe de rock,
de jouer dans le plus gros centre commercial de la
capitale. Nous avons relevé le défi avec grand plaisir et avons passé un super moment avec toute
l'équipe et l'ensemble des spectateurs du Forum des
Halles » - Mrs Good
SIONS GRATUITES, LES FORUM LIVE. INSTALLÉES AU CŒUR DU FORUM SUR LA PLACE CARRÉE, CES RENDEZ-VOUS
É SUIVIS PAR DES PARISIENS ENJOUÉS, VENUS À LA RENCONTRE D’ARTISTES D’AUJOURD’HUI ET DE TALENTS DE DEMAIN.
ES ARTISTES ET RENDEZ-VOUS EN 2015 !
forum
des
Halles
Photos : © Alain Potignon
13 NOVEMBRE
TWO BUNNIES IN LOVE - Rock / PHILIPPE KRIER - Pop
« C'était une date rafraîchissante dans la mesure où celle-ci nous proposait un
cadre insolite, hors cadre habituel (café-concert et autre scène de musique actuel),
l'impression de participer à un showcase XXL ouvert aux tout venant. L'opportunité
assez rare de jouer devant un public complètement disparate et de diffuser sa
musique au plus grand nombre, sans appartenance précise ni fidèles particuliers. »
Julien - Two Bunnies In Love
« Ce concert change de nos habitudes de manière très positive. Les gens ne
s’attendent pas à voir leur quotidien égayé par toute une équipe de professionnels
du milieu artistique. Sur scène on ressent ces bonnes ondes, on redécouvre la
musique dans toute sa simplicité et cela crée un moment de partage très agréable
et proche du public. » - Philippe Krier
VOUS DONNE
RENDEZ-VOUS EN 2015
AU FORUM DES HALLES
correspondances
en pratique
prolongement
Stations en travaux
La ligne 1 du métro regarde vers l’est
• L8 : Jusqu’au
17 décembre inclus,
en raison de travaux
de rénovation à La MottePicquet-Grenelle, le quai
de la ligne 8 en direction
de Balard sera fermé
au public. Le quai en
direction de Créteil et les
correspondances entre
les lignes 6 et 10 restent
assurées. Depuis La
station La Motte-PicquetGrenelle, pour la direction
de Balard, prendre la 8
direction Créteil jusqu’à
École Militaire puis
changer de quai pour
reprendre le train en sens
inverse (direction Balard).
Pour vous rendre à La
Motte-Picquet-Grenelle,
descendre à Commerce
puis changer de quai
pour reprendre le train
en sens inverse (direction
Créteil).
• L9 : Dans le cadre des
travaux de rénovation
de la station RichelieuDrouot, les quais de la
ligne 9 seront fermés
au public jusqu’au 17
décembre. La ligne 8
restera accessible.
• Orlyval : En raison des
travaux menés à la station
Orlyval d’Antony (en
correspondance avec
le RER B), l’escalier
mécanique d’accès au
quai en direction de Paris
est indisponible
jusqu’au 19 décembre.
Afin d’accompagner
les voyageurs dans
l’escalier fixe qui fait
face à l’escalier
mécanique, la RATP
a mis en place un service
de bagagiste avec
l’association de
réinsertion ARES.
15/12/14 A NOUS
26
Textes : Yan Rodriguez
style de ville
La concertation sur le prolongement de la ligne 1 du métro à Val-de-Fontenay
est organisée jusqu’au 10 janvier. L’occasion de venir s’informer et de donner
son avis sur le projet et ses caractéristiques.
Photo Éric Touzé/RATP
Entièrement automatique depuis fin 2012, la ligne 1 relie La Défense
à Château de Vincennes en traversant le centre de Paris sur un axe
ouest-est. Il est envisagé de la prolonger à l’est depuis l’actuel terminus Château de Vincennes jusqu’à la station Val-de-Fontenay. Mené
focus
Le RER A en travaux en 2015
Afin de continuer à garantir la fiabilité et la disponibilité des installations de la ligne A du RER, la RATP, en accord avec le Stif, a
décidé de fermer partiellement cette ligne chaque été, de 2015 à
2021, pour renouveler la voie et le ballast entre les gares de Vincennes et de Nanterre-Université. Cette décision est rendue nécessaire par l’ancienneté de la ligne (plus de 45 ans) et l’augmentation régulière du trafic. À partir de 2015 et jusqu’en 2021, des
interruptions de trafic seront donc programmées chaque été. Les
fermetures porteront chaque année sur différentes portions de la
conjointement par le Stif et la RATP, le prolongement du métro ligne
1, entièrement souterrain, serait ponctué de trois nouvelles stations :
une première dans le secteur des Rigollots, un terminus à Val-deFontenay, et une station intermédiaire avec trois localisations possibles, soit à Grands Pêchers à Montreuil, soit à Verdun ou Fontaine à
Fontenay-sous-Bois. Un territoire qui se caractérise par des quartiers
urbains en développement et en plein essor économique, notamment à Val-de-Fontenay.
Ce prolongement pourrait permettre de connecter ces quartiers entre
eux et contribuer au développement urbain et économique local.
Autre avantage, le trajet entre Château de Vincennes et Val-de-Fontenay prendra 6 à 7 minutes, contre 20 minutes aujourd’hui. On estime
que grâce au projet, les voyageurs du prolongement gagneront, en
moyenne, au moins 10 minutes sur leurs trajets.
Pendant la période de concertation, différents documents (dossiers
d’information, dépliants, exposition) vont vous permettre de vous
informer et d’apporter votre contribution. Pour vous informer, des réunions publiques sont organisées. La prochaine aura lieu le mercredi
17 décembre à 19 h 30 à Fontenay-sous-Bois (94), à l’école Michelet,
1, rue Alfred de Musset. Le dossier d’information est disponible dans
les communes et sur le site internet dédié : www.val-de-fontenay.metro
-ligne1.fr. Une exposition est également installée dans les mairies
concernées et à chaque rencontre avec le public.
Piloté conjointement par le Stif et la RATP, le financement des études
et de la concertation est assuré par la Région Île-de-France et l’État. Le
coût du projet (hors matériel roulant) est d’environ 900 millions d’euros. Ce prolongement est inscrit au schéma directeur de la Région Îlede-France (SDRIF) pour une réalisation avant 2030._
En savoir plus : www.ratp.fr/concertations
ligne entre les gares de Nanterre-Université et de Vincennes. Les
gares encadrant ces zones de travaux deviendront alors des terminus provisoires. En 2015, du samedi 25 juillet au dimanche
23 août inclus, le trafic sera totalement interrompu entre les gares
d’Auber et de La Défense dans les deux sens, ce qui permettra le
renouvellement total de 4,3 km de voies. « Le programme prévoit
un séquencement sur sept ans qui limite, chaque année en juillet
et en août, la zone de chantier au strict nécessaire », explique-t-on
à la RATP. Pour vous aider à trouver des itinéraires de substitution
et répondre à vos questions, la RATP a mis en place un espace
dédié sur son site web : www.ratp.fr/travaux-ete-rera/. Un simulateur d’itinéraires sera également présent sur cet espace._
à boire et à manger
28
style de ville
mixologie
culte
Textes : Carine Chenaux, Alexis Chenu
© La Cave à cocktails SAS
La Cave à cocktails
Paris figurant de mieux en mieux dans le gratin du cocktail mondial, deux garçons
bien sympathiques, Maximilien Missud, ex pro de la com’ et du packaging et
Jean-François Verrière, ancien barman du Forum et du Little Red Door, surfent
sur la vague en lançant le premier service de take-away et de livraison de (vrais)
cocktails à domicile. Logée juste à l’écart du brouhaha de Montorgueil, dans la rue
pavée de Greneta, la Cave à cocktails a recouvert de noir une ancienne épicerie
livrant pour le roi du Maroc. Des airs de bar gothique ? De backroom pendant
qu’on y est ? D’atelier de torture imaginent les sadiques…
Que nenni, la Cave à cocktails fait seulement dans la mixologie, ou l’art de réaliser
des cocktails. Derrière le comptoir noir de noir, les patrons préparent minute, et
embouteillent sous nos yeux, des classiques, quelques mélanges culte et surtout
des créations maison, dont le Basil Instinct, le meilleur, au gin et basilic.
En attendant d’être servi, on peut se vautrer dans les canapés, prendre l’apéro et
se faire faire un brushing chez les garçons de Why Not, le nouveau coiffeur d’â
côté, ou faire une rencontre du troisième type avec un chat angora n’ayant peur de
rien… Ah, sinon, la Cave à cocktails organise en sous-sol (sans instrument de
torture) des ateliers gratuits pour manier le shaker (informations sur place)._A.C.
à l’heure des fêtes pour craquer
sur des saumons de haut vol ou du
caviar (pas si inaccessible en petites
portions ou façon moulin à poivre).
Des classiques, mais aussi des
spécialités étonnantes comme les
œufs de homard bleu ou le tarama
au wasabi. Depuis quelques mois,
Petrossian a ouvert un second lieu,
rive droite, où l’on retrouve tous les
produits de la gamme, et qui
accueille aussi un petit espace
de restauration. Pendant ce temps,
au 144, le restaurant de l’adresse
historique, le chef Julien Viollet
propose chaque midi un menu
d’exception sans cesse différent,
à 35 € seulement. Mais comme la
maison reste bien sûr synonyme de
luxe, les prix peuvent aussi s’envoler.
Ainsi, avec cette création spéciale
Assiette à dessert : 40 €. www.gien.com.
CARNET D’ADRESSES
JAIPUR CAFE
Petrossian, 18, bd de la TourMaubourg, 7e, et Petrossian Rive
droite, 106, bd de Courcelles, 17e.
Restaurant Petrossian/Le 144, 144,
rue de l’Université, 7e.
La 20e édition de la collection des
assiettes de fêtes de la Faïencerie
de Gien est signée Marie-Hélène
Mazure. Elle évoque un Paris rétro,
avec réverbères, chandeliers
et manèges à l’ancienne._C.C.
62, rue Greneta, 2e. Du mar. au sam. de 12 h à 21 h 30 sur place, à emporter via le site www.cavecocktails.com. Bouteille de 70 cl à 18 € (cocktails sans alcool) et à partir de 30 € (avec alcool).
Vous aimez l'Inde et vous rêvez d'un
réveillon du jour de l'an à Bollywood ?
Le Jaipur Café vous propose un menu
inédit riche en couleurs, en saveurs et en
senteurs avec projections de clips et de
films qui mettront le feu et vous feront
danser. Menu à 50 € sur réservation avec
bouquet d'entrées, choix de plat et
de desserts parmi les spécialités de
la gastronomie indienne. Coupe de
Champagne.* offerte aux lecteurs d’A
Nous pour toute réservation.
pour Noël, l’extravagante
boîte Nevidenno (voir photo),
qui peut d’abord servir d’objet
de décoration (1 000 €)
et qui, une fois remplie,
coûtera tout de même
8 000 ou 10 000 €._C.C.
Paris tradi
objet
De bons mix à emporter, classiques ou plus étonnants.
Petrossian
C’est l’adresse incontournable
01.77.51.58.84.
DJAKARTA BALI
Embarquez pour un voyage à Bali !
Le meilleur ambassadeur de la cuisine
indonésienne vous propose pour la Saint
Sylvestre 2 menus exceptionnels :
Rijsttafel Bandung à 95 €ou Rijsttafel Bali
à 115 € (boissons comprises).
Une succession des meilleures spécialités
et un spectacle de danses balinaises.
Réservation indispensable.
! 15, rue des Messageries. Paris 10ème ! 9, rue Vauvilliers. Paris 1er
! 01.48.01.06.00. M°Poissonnière ! 01.45.08.83.11.M° Louvre ou Châtelet
! www.jaipurcafe.fr
! www.djakarta-bali.com
*A consommer avec modération, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
LE PETIT VILLIERS - CHEZ FRED
L’incontournable du 17ème vous propose
pour la Saint Sylvestre son menu à 49 €
comprenant une coupe de Champagne*
et amuse-bouche, au choix un duo de foie
gras ou bisque de homard et d’écrevisses
en entrée, Tournedos de filet de bœuf
mousseline de topinambours ou turbo
poché aux petits légumes en plat, Bûche
choco-marron dans une ambiance musicale et cotillons. Sur réservation dès 19 h
pour un 1er service ou 21h30 pour passer
l’année… Ouvert le 1er janvier.
! 75, avenue de Villiers. Paris 17ème
! 01.48.88.96.59. Métro Wagram
LA CHARETTE CREOLE
PUBLI INFO
*A consommer avec modération, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
Réveillon de Nöel (20 h. à l’aube) : 50 € boissons comprises : Apéritif* : cocktail et
beignet de crevette. Entrée: saumon fumé. Trou des îles. Plats : homard sauce rouge
ou canard à la vanille. Desserts : bûche de Nöel, lychees de la Réunion. Boissons : 1/2
btle de St Nicolas de Bourgueil, ou Rosé St-Tropez ou Chardonnay*, 1/2 btle eau
minérale, coupe de Champagne*, café. S pectacle, dancing et disc-jockey.
Réveillon de la Saint-Sylvestre (20 h. à l’aube) : 100 € boissons comprises : Apéritifs
à gogo* : ti punch ou cocktail, accras de morue en amuse-bouche. Entrées: marlin
fumé et crabe farci. Trou des îles : sorbet mandarine au rhum vieux*. Plats : langouste
sauce rouge ou cerf à la créole. Desserts : gâteau aux fruits e la passion, lychees de
la Réunion ou Maurice. Bouillon de crabe au petit matin. Boissons : 1/2 bouteille de
Saint Emilion, ou Bandol ou Chablis*, 1/2 btle eau minérale, 1/2 bouteille de
Champagne*, café. S pectacle, dancing et disc-jockey
! 15, rue Jules Chaplain. Paris 6ème ! 01.43.26.03.10.
! Métro Vavin ou N.D. des Champs ! www.lacharettecreole.com
DB016146L4
à boire et à manger
L’heure des tentations
30
style de ville
Noël en Alsace
Trilogie Vendanges
tardives (riesling,
pinot gris,
gewurztraminer),
Wolberger, 115 €.
Réalisation : Carine Chenaux, Julien Lorette, Agnès Ruskowiak
Avec d’un côté, le boire (avec modération), et de l’autre, le manger,
petite sélection ludique ou vraiment luxueuse pour les fêtes.
Bière de Noël
Affligem, cuvée de Noël,
7,90 € les douze bouteilles.
Arty
Absolut Vodka, Andy Warhol Edition,
16,90 €.
Cristal et cuivre
Boisson chaude
Carafe Hennessy X.O., création
Tom Dixon, 190 €.
Cocktail Suze-Chocolat (1/3 Suze,
2/3 chocolat chaud).
Cocktail time
Ballantine’s Brasil, à base de whisky
macéré avec des écorces
de citrons verts, 17,50 €.
Eau pure
Eau de Sail aux propriétés bienfaisantes,
légèrement pétillante, dans un somptueux
flacon de verre, 22 €,
aux Galeries Lafayette Maison & Gourmet.
Tête-à-tête
Coffret Champagne Brut Rosé, deux verres
à dégustation, Billecart-Salmon, 128 €.
Suivre la route du rhum
Rhum Hors-d’Âge Quintessence
Saint-James, environ 140 €.
Déco
Bartender
Coffret Classic Cocktails Martini, 2 bouteilles,
Bitter et Rosso, 2 verres et 4 recettes, 25 €.
15/12/14 A NOUS
Coffret-boule de Noël, une bouteille
de Mouton Cadet rouge millésime
2011 et six ornements en verre
soufflé, 49 €.
Froid sibérien
Coffret-valise Vodka Mamont, deux
verres et quatre glaçons en acier, 99 €.
Caisse de champagne revisitée
Coffret six bouteilles cuvée Blanc
de blancs 2006, Duval-Leroy, 490 €.
31
style de ville
Bouquet
de fleurs
Roses apéritives,
foie gras et confit
de cerise noire
dans une feuille
de brick, Picard,
5,95 € les
neuf pièces.
Venue du Grand Nord
Jolie tradition
Rayon de soleil
Thé Earl Grey Blanc et boîte
fourrure White Christmas,
Betjeman & Barton,
105 € (500 g).
Collection de poudriers
garnis de bonbons aux
fruits, Boissier, 55 €.
Huile d’olive édition
limitée de Noël,
O&Co, 22 € (500 ml).
Tropique
Coffret macarons Exotique, vanille et ananas,
Ladurée, 18,50 € les six, 32 € les dix.
À shopper
à Londres
On gare le traîneau
Bûche du Shangri-La Hotel
par François Perret, 5 pers.,
108 €. Sur réservation 24 h à
l’avance au 01 53 67 19 98.
Chips rouges et
blanches Merry
Crisp-Mas,
Tyrrells.
Étonnant
Beurre de caviar, Caviar de Neuvic, 25 € (50 g).
Exotique
Bûche Tentation Passion
(noix de coco, passion,
mangue…), Angelina, 4-6 ou
6-8 personnes, 47 € et 74 €.
Entretenir
la flamme
Authentique
Bûche trois
chocolats, Fauchon,
à partir de 60 €
pour 4 personnes.
Foie gras de canard entier du
Périgord, au torchon, truffé à
10 %, mi-cuit, Maison GodardChambon & Marrel, 250 g,
60 €. www.foie-gras-godard.fr.
La touche en plus
Moutarde aux marrons
glacés et moutarde pot
en grès Sauternes ou
Chablis et brisures de
truffe, Maille, 12,90 €
(215 g) et 20,90 € ou
24,90 € (125 g).
Pratique
Vingt terrines et rillettes de 70 g l’une,
Comtesse du Barry, 60,90 €.
sortir
32
affaires culturelles
jusqu’au 28 décembre à l’Espace chapiteaux de la
Villette, 19e. Mercredi, vendredi et samedi à 20 h, jeudi
à 19 h 30 et dimanche à 15 h. Places : 35 €, TR : 28 €.
Réservations : 01 40 03 75 75.
Week-end cirque les 20 et 21 déc. au Carreau du
Temple, 4, rue Eugène Spuller, 3e. Le pass : 20 € ;
tarif réduit : 10 €. www.carreaudutemple.eu
Mad in Finland, jusqu’au 21 déc. à l’Espace Cirque
d’Antony, rue Georges Suant à Antony (92).
Tarif : 22 € ; tarif réduit : 16 €.
Géant, nouveau spectacle Bouglione jusqu’au 1er mars
au Cirque d’hiver, 110, rue Amelot, 11e.
Réservations : 01 47 00 28 81. Tarif : de 15 à 55 €.
On fait quoi pendant
les fêtes ?
Si vous restez à Paris entre Noël et le jour de l’an, pas de panique :
des activités et sorties en tout genre vous tendent les bras. Voici
notre sélection à pratiquer en famille, seul(e) ou avec qui vous voulez,
entre expositions incontournables, balades dans l’histoire, spectacles
surprenants voire féeriques pour les kids et les plus grands…
Pour toi, (petit) public
Il a de nombreux fans, alors quand il se produit sur
scène, forcément, les parents n’ont pas vraiment
le choix et doivent emmener leurs kids voir…
T’choupi ! Comme d’habitude dans sa vie palpitante, il lui arrive tout un tas d’aventures. Là il
est question de la découverte de l’alphabet, en
chanson et avec tous ses amis.
Votre kid préfère Babar ? Direction le Centquatre
qui propose le conte musical aussi drôle que poétique du compositeur Francis Poulenc (18991963), inspiré par l’histoire du célèbre petit éléphant qui devient roi. Avec l’Orchestre de chambre
de Paris, il donne naissance à un monde sonore
fascinant, plein de clins d’œil amusés.
Place à la magie avec Peter Pan sur la scène de
Bobino. Avec lui, Wendy, et ses deux frères, montez à bord du Jolly Roger et affrontez Crochet,
Mouche et les pirates ! Et devenez l’ami des Enfants
perdus. Quinze comédiens, chanteurs, danseurs
jouent et chantent en live, se battent et volent dans
de magnifiques décors.
Textes : Murielle Bachelier, Carine Chenaux
1
T’choupi fait danser l’alphabet, jusqu’au 4 janvier
au Casino de Paris, 16, rue de Clichy, 9e. Réservations :
08 926 98 926. Places : à partir de 19 €.
L’Histoire de Babar, du 18 au 20 déc. au Centquatre,
104, rue d’Aubervilliers, 19e. Places : entre 8 et 12 €.
Peter Pan, jusqu’au 3 janvier à Bobino, 14-20, rue
de la Gaîté, 14e. Places : de 25 à 40 €.
2
U
Un tour au cirque
Parce que c’est forcément le spectacle magique
à faire en cette fin d’année, les propositions sont
aussi variées que le public. Commençons avec le
Cirque Plume qui fête ses 30 ans à la Villette
depuis déjà presque quatre mois avec Tempus
fugit ?. Une ballade sur le temps perdu, un spectacle délibérément festif sur un thème qui l’est
beaucoup moins – un vrai défi, donc. Au programme, acrobaties, danses et musiques forment
un ensemble poétique.
Le Carreau du Temple propose pour sa part un
week-end cirque les 20 et 21 décembre, en
accueillant des artistes et des spectacles populaires. Circassiens, acrobates, performeurs vont
se lancer à l’assaut des halles. Des spectacles
toutes les heures, et un cabaret empreint d’étrangeté et d’humour décalé le samedi soir. Le
15/12/14 A NOUS
dimanche, un brunch sur le thème du cirque fera
partie des bonnes surprises.
Place au rire avec Mad in Finland. Aux commandes de ce spectacle survolté, sept Finlandaises, toutes artistes de cirque. À grand renfort
de vodka, de chansons traditionnelles, et avec
un sens de l’humour bien trempé, elles s’amusent au fil de performances à détourner les clichés
sur leur pays.
Enfin, si vous aimez le cirque plus traditionnel,
rendez-vous au Cirque d’hiver pour le nouveau
spectacle Bouglione qui devrait en épater plus
d’un avec notamment, pour la première fois en
France, un numéro d’éléphants par la famille Casselly. Mais aussi, des clowns, des magiciens, des
acrobates, des danseuses, et le fameux orchestre
pour accompagner tout cela.
Tempus fugit ?, le Cirque Plume fête ses 30 ans,
1
Le spectacle
Fileuse par la Cie
Lunatic, à voir au
week-end cirque
du Carreau
du Temple.
Photo Pauline Turmel
2
Tempus fugit ?,
le spectacle du
Cirque Plume
à la Villette.
Photo Yves Petit
3
T’choupi fait
danser l’alphabet,
au Casino de Paris.
Photo William Let
3
33
affaires culturelles
4
Glisse sous la nef
Pour la deuxième fois, la nef du Grand Palais va
se transformer en immense patinoire pour vous
accueillir de jour comme de nuit dans une
ambiance nordique et féerique à souhait. Un
conseil, réservez vos places sur internet pour éviter l’attente interminable dehors !
Jusqu’au 4 janvier. Le jour de 10 h à 20 h et la nuit
de 21 h à 2 h. Tarif : 10 € pour les enfants et 15 € pour
les adultes. www.legrandpalaisdesglaces.com.
Histoires de châteaux
Fin novembre était inauguré le château de Rentilly (77), après transformation complète, qui en fait
à la fois une œuvre d’art et un lieu dédié à la présentation d’œuvres. Faisant étrangement ressembler le bâtiment à un palais des glaces puisque
sa façade est entièrement recouverte d’immenses
panneaux de miroirs, dans lesquels la nature environnante se reflète, le projet a été conçu par Xavier
Veilhan, le studio d’architectes Bona-Lemercier
et Alexis Bertrand. Un ovni à voir, pour rêver.
Pendant les vacances, huit grands sites historiques s’ouvrent aux contes et histoires à découvrir en famille. Les Noëls du siècle passé se revivent au coin du feu au château de Champssur-Marne (77) au travers de l’étrange histoire de
monsieur Scrooge, célèbre conte de Charles
Dickens. Gargantua et Rabelais donnent le ton de
la grande fête galante au château de Rambouillet
(78). Entre autres réjouissances…
4
La patinoire
du Grand Palais.
Photo Sophie Robichon/Mairie
de Paris
5
Sans titre
de Dubréus
Lhérisson,
2012-2013. Crâne
humain, paillettes,
objets divers,
15 x 11 x 24 cm.
Port-au-Prince,
coll. Reynald Lally.
Exposition Haïti
au Grand Palais.
Photo Josué Azor
6
Slava’s Snowshow
au Trianon.
Photo A. Lopez
pas rater. Pas d’inquiétude, il reste encore un peu
de temps pour (re)découvrir :
• Garry Winogrand, la rétrospective impeccable sur le grand photographe de l’Amérique au
Jeu de Paume, jusqu’au 8 février.
• Sonia Delaunay, l’une des pionnières de l’abstraction, a droit à un bel hommage au musée d’Art
moderne jusqu’au 22 février.
• Haïti, ambitieuse exposition sur la création artistique d’un pays au destin tourmenté, au Grand
Palais jusqu’au 15 février.
• Franck Gehry, figure incontournable de l’architecture moderne, au Centre Pompidou jusqu’au
26 janvier.
• Hokusai, l’artiste japonais le plus connu au
monde, fait des vagues au Grand Palais jusqu’au
2 février.
• Sade nous démontre qu’il n’a aucune limite au
5
musée d’Orsay jusqu’au 25 janvier.
• Paul Durand-Ruel, marchand d’art passionné, Au-delà des apparences
qui fit le pari gagnant de l’impressionnisme, et Pour sa 6e édition, le Paris Burlesque Festival
dont les merveilleuses acquisitions sont à voir au prônera l’engagement militant. Ou comment, avec
musée du Luxembourg jusqu’au 8 février.
des numéros d’effeuillage, faire passer quantité
de messages. Via des numéros parfois moins
légers qu’on ne l’imaginerait, les artistes évoqueL’univers tourne rond
Rendez-vous à la Géode pour un spectacle inouï, ront ainsi librement le féminisme, les libertés indiHidden Universe. Pour la première fois, en format viduelles, le militantisme social… L’ambiance n’en
géant, vous allez pouvoir découvrir les images sera pas pour autant morose, on s’en doute, avec
incroyables et très récentes de l’univers prises par nombre de happenings et performances, stages
les télescopes les plus puissants du monde, admi- d’initiation, concerts (à la Java, le 20), expos…
rer la naissance d’étoiles au cœur de saisissants Du 17 au 21 décembre au Centre musical Fleury Goutte
nuages de gaz et de poussière…
d’or-Barbara, 1, rue Fleury, 18e. Exposition collective
Hidden Universe à la Géode, 26, av. Corentin Cariou,
19e. Tous les jours sauf le 25 décembre.
de street art et installations vidéo, jusqu’au 11 janvier.
www.parisburlesquefestival.fr.
On voit du bois
Débutée en juin dernier, cette exposition qui met
en scène des jouets en bois, venus d’un pays qui
a une longue tradition en la matière, se visite avec
encore plus de plaisir pendant les fêtes de Noël.
Un joli passage en revue de pièces créées depuis
le XVIIe siècle jusqu’à aujourd’hui.
Les Jouets en bois suédois, jusqu’au 11 janvier
au musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, 1er.
Let it snow…
Chouette, une expo !
On ne présente plus le poétique spectacle de
Slava le clown, ses tempêtes de neige dignes
d’un hiver russe, ses saynètes nostalgiques, ni
même les acolytes du maître, les étranges Greenz.
Ceux-là continuent d’évoluer chez nous à chaque
fin d’année, avec leurs trop grandes chaussures et
leurs « chapeaux-oreilles » qui leur permettent
d’écouter le ciel, à destination de « rien ou nulle
part ». Encore et toujours, on les y accompagne._
Quand on a enfin du temps, on en profite pour
aller voir toutes les expos qu’on ne voulait surtout 6
Slava’s Snowshow, jusqu’au 4 janvier au Trianon,
80, bd de Rochechouart, 18e.
Château de Rentilly, 1, rue de l’Etang, Bussy-SaintMartin (77). Ouvert du mercredi au samedi de 14 h 30
à 17 h 30 et le dimanche de 10 h 30 à 13 h et de 14 h 30
à 17 h 30. Entrée libre.
Contes et histoires, dans huit sites. Tél. : 01 44 61 21
50. www.monuments-nationaux.fr.
cinéma
34
affaires culturelles
Des films de fêtes
sera très tendu avec l’épatant A Most Violent
Year, une plongée vertigineuse dans le New York
ultra-brutal des années 80 à travers les déboires
d’un transporteur de pétrole arriviste, avec Oscar
Isaac et Jessica Chastain en femme au bord de
la crise de nerf. Autre ambiance avec The Riot
Club, l’histoire d’un cercle secret d’Oxford dont les
membres sont prêts à tout pour réussir... vraiment
à tout ! Enfin, côté polar étonnant, ne manquez pas
Cold in July avec Michael C. Hall. Le héros de
Dexter y joue un rôle bien différent, celui d’un
homme ordinaire qui se retrouve menacé par le
père du cambrioleur qu’il a malencontreusement
abattu. Un thriller texan mi-glaçant, mi-hilarant,
avec en bonus le grand retour de Don Johnson
en détective totalement déjanté. De quoi finir 2014
en beauté !_
C’est (bientôt) Noël ! Alors, qu’attendez-vous pour aller voir en salle les films par
milliers – ou presque – que le Père Noël nous a distribués ? Voici les inratables.
Texte : Fabien Menguy
1
Nick Cave dans
20 000 jours
sur Terre.
© Pluse Films Ltd/The British
Film Institute/Channel Four
Television Corp.
2
Exodus: Gods
and Kings, les Dix
Commandements
selon Ridley Scott.
Photo Kerry Brown/Fox
1
2
Le 17 décembre
Le 24 décembre
Le Hobbit : La Bataille des cinq armées, dernier épisode de la trilogie, est bien sûr un spectacle de Noël aussi grandiose qu’immanquable. Et
Le Père Noël, un film pour enfants qui sort au
moment propice. Mais à découvrir cette semaine,
il y a surtout La Famille Bélier, un petit bijou ! Un
feel good movie, comme on dit. Les rêves d’une
jeune fille qui aide à la ferme ses parents sourds
et muets (hilarants Karin Viard et François
Damiens), et qui est enrôlée dans une chorale
pour chanter du Sardou. Le film s’annonce déjà
comme LA comédie drôle, émouvante et incontournable de cette fin d’année. Côté américain
cette fois, l’humour prendra un air gentiment crétin avec Dumb & Dumber De des frères Farrelly,
ou le retour de Jim Carrey et Jeff Daniels à la
recherche de la fille que le second a eue vingt ans
plus tôt. Pour les enfants, la comédie sera soit en
couleurs avec Benoît Brisefer : les Taxis rouges
– adapté de la BD de Peyo –, soit en noir et blanc
comme le plumage des Pingouins de Madagascar. Les seconds rôles de Madagascar deviennent ici les héros d’un film d’espionnage, un peu
trop barré mais marrant. Pour les adultes, le thème
de la semaine sera la fuite en avant. Culturelle et
dramatique pour l’aborigène de Charlie’s Country qui retourne vivre dans le bush australien.
Amoureuse et ambiguë pour le meurtrier, pour la
première fois épris, d’Amours cannibales. Économique et paternelle, enfin, pour Olivier Gourmet en chef d’entreprise aux abois soutenant son
fils accro au tennis dans Terre battue.
De circonstance en ce 24 décembre, Exodus:
Gods and Kings ou la vision des Dix Commandements par Ridley Scott, à grand renfort d’effets
spéciaux, de Christian Bale en Moïse bodybuildé
et de bastons pharaoniques, risque de dérouter
plus d’un pèlerin. Pour voir la création dans toute
sa splendeur, mieux vaut se rabattre sur Nature,
un formidable documentaire sur les richesses et les
curiosités de notre Terre. Par ailleurs, en cette veille
de Noël, des cadeaux seront faits aux mélomanes
avec l’enthousiasmant Whiplash, un duel “fanfaronique” entre un jeune batteur de jazz et son mentor. Un jouissif Prix du jury et du public à Deauville. Ou encore avec le fabuleux 20 000 jours
sur Terre, 24 heures entre réalité et fiction dans la
vie de la rock star Nick Cave. Côté français, la surprise viendra de Zouzou, une comédie rafraîchissante qui parle de femmes, de famille et de
sexualité. Enfin, le réconfort viendra de la rétrospective Claude Sautet (en salle le 24 décembre, à la Cinémathèque française jusqu’au 4 janvier, et pour la première fois en coffret Blu-ray) qui
nous donnera l’occasion de passer les fêtes avec
Vincent, François, Paul et les autres ou de vibrer
de nouveau au rythme des Choses de la vie.
15/12/14 A NOUS
Le 31 décembre
Les fans du sulfureux réalisateur italien seront rassurés de constater que Pasolini, l’hommage
d’Abel Ferrara avec Willem Dafoe, est bien plus
réussi que son évocation scabreuse de DSK dans
Welcome to New York. Le passage à 2015, lui,
3
Les Pingouins
de Madagascar,
la nouvelle
production
DreamWorks.
© Twentieth Century Fox
3
le DVD
La Naissance de Charlot
- The Essanay Comedies
Le coffret : 39,99 €.
Indispensable pour passer
les fêtes, ce coffret de
16 courts métrages de
Charlie Chaplin entièrement
restaurés nous fait revivre
les premiers pas de Charlot
avec Charlot fait la noce,
Charlot boxeur, ou encore
Charlot fiancé. En bonus,
le documentaire
La Naissance de Charlot
de Serge Bromberg.
le livre
Martin Scorsese de Tom Shone
Éditions Gründ (34,95 €).
Que vous soyez fan du maître
italo-new-yorkais ou fan de
cinéma tout court, ce beau
livre est pour vous. Il retrace
la carrière de l’une des
figures de proue du Nouvel
Hollywood, film par film, avec
de sublimes photos évoquant
ces chefs-d’œuvre que sont
Taxi Driver, Raging Bull,
Les Affranchis ou Gangs
of New York.
le rendez-vous
Le Jour le plus court
Rendez-vous désormais
incontournable, Le Jour le
plus court célèbre le courtmétrage partout en France
avec plus de 3 000 séances
les 19, 20 et 21 décembre.
Programme sur
www.lejourlepluscourt.com.
scènes
35
affaires culturelles
Textes : Myriem Hajoui
à réserver
Mieux vaut tôt
que jamais…
Du 5 janvier au 1er février
“La Nuit des rois”
•••••
Insatiable Jacques Weber ! À peine sorti d’Hôtel Europe, il brûle à
nouveau les planches de l’Atelier en portant cette nouvelle variation librement adaptée de la correspondance de Flaubert, avec
lequel il partage une même rage de vivre et de mordre. Observateur réaliste des avanies humaines, cet ogre de la littérature portait
l’exigence à des sommets, au point de vivre en anachorète jusqu’à
sa mort, épuisé par le travail, la maladie et le chagrin, « las jusqu’aux
moelles » (Correspondance). Confiné dans sa propriété de Croisset près de Rouen, il voyagera cependant et sera l’hôte du “grenier”
des Goncourt, formidable observatoire pour scruter le bourgeois :
« une perle de bêtise qu’on peut monter de toutes les façons », écrivait Labiche.
Et c’est ce que fait Flaubert ici, par une nuit d’orage, alors qu’il est
malade et qu’il vient de recevoir une lettre de rupture de Louise Collet, l’une de ses grandes passions avec Elisa Schlesinger. Dionysiaque et à fleur de derme, il étrille la bêtise, éreinte les romantiques, Musset et Lamartine surtout, fustigeant leur « tiédeur » et leur
« lyrisme poitrinaire ». Galvanisé par la beauté des mots trop souvent laminée par cette littérature de société qu’il exècre, il plaide pour
l’urgente nécessité de retrouver ses idéaux, prenant à témoin son
domestique et confident Eugène (Philippe Dupont).
Il y a ici de la sueur, de la chair, une force sauvage, fauve. S’engouffrant dans ce texte de haut voltage satirique (Arnaud Bedouet),
Weber met les doigts dans la prise, électrisant l’espace par ses
coups de tonnerre, ses humeurs torrentielles. Un magistral coup
de gueule dans l’un des derniers espaces de liberté et de conviction de notre société émolliente : le théâtre. On en ressort rincé,
mais vivant. Terriblement._
Jusqu’au 31 décembre, du mardi au samedi à 20 h 30, dimanche à 15 h 30.
Théâtre de l’Atelier, 1, place Charles Dullin, 18e. Mo Abbesses.
Tél. : 01 46 06 49 24. Places : 15-38 €.
OBJECTIF
THÉÂTRE !
STÉRÉOPTIK / VIRGINIA WOLF
LES COSTUMES TROP GRANDS
L'ENFANCE DE MAMMAME
:S
PE
CT
AC
LE
ST
ÉR
ÉO
PT
IK
“Gustave”
DÉCEMBRE 2014
> JANVIER 2015
Du 9 au 31 janvier 2015
“Mesure pour mesure”
Du mercredi au samedi à 20 h
45, dimanche à 17 h. Les
Gémeaux, 49, avenue Georges
Clemenceau, Sceaux (92).
Tél. : 01 46 61 36 67.
Inspirée par des acteurs russes
avec lesquels Declan Donnellan
collabore régulièrement, cette
reprise de Mesure pour mesure
(en russe surtitré) se découvre
sous un jour nouveau, avec le
thème de la honte comme
principal ressort. Auteur de plus
de cinquante spectacles montés
avec son fidèle scénographe
Nick Ormerod et leur Cie Cheek
by Jowl, Donnellan recrée
cette pièce vingt ans plus tard
parce que, dit-il, « elle pose
des questions profondes
et troublantes sur notre façon
de vivre et inclut des scènes
qui sont sans doute parmi
les meilleures que Shakespeare
ait jamais écrites ». Pas mieux.
ILL
US
TR
AT
IO
N
Photo Kim Weber
©
adaptation
Philippe Dupont
et Jacques Weber.
Théâtre d’Ivry Antoine Vitez,
1, rue Simon Dereure, Ivry (94).
Tél. : 01 43 90 11 11.
Peuplée d’êtres mélancoliques et
drôles, d’âmes malades (de désir,
d’alcool, d’amour propre…), cette
nuit carnavalesque luisante
de fantasmagories abrite des
amours désaccordées au-delà
des genres et des âges. Soucieux
d’extraire la pièce de sa gangue
littéraire pour l’orienter vers une
écriture de plateau, le metteur en
scène Clément Poirée a choisi de
travailler avec la compositrice
et multi-instrumentiste Stéphanie
Gibert et des comédiensmusiciens capables de donner
vie à cette symphonie intérieure.
Une nuit nommée désir sous
les auspices de William
Shakespeare… Tentant, non ?
SCÈNE CONTEMPORAINE JEUNESSE
TENDANCES // REPÉRAGES // BONS PLANS
A NOUS PARIS
vous souhaite de joyeuses fêtes
et vous donne
rendez-vous
pour son numéro
de rentrée
le 5 janvier 2015.
D’ici là ne forcez
pas trop
sur le chocolat !
Disponible sur iPad® // www.anous.fr // www.facebook.com/anousparis
conversation
36
affaires culturelles
son “NON-NOËL”
Pourquoi avez-vous accepté ce rôle de patron
dans Comment tuer son boss 2 ?
« Je ne fête pas Noël. J’ai éliminé
cette fête de mon calendrier
et de ma vie. Je trouve que
c’est l’événement le plus obscène
de notre culture consumériste.
Je m’en désolidarise complètement.
Et comme en plus je n’ai pas
de considération pour l’aspect
religieux de la chose, je zappe Noël
purement et simplement ! »
Christoph Waltz : Tout d’abord parce que j’aimais les gens qui travaillaient sur ce film. Et puis, il y avait quelque chose qui me plaisait
dans cette suite. Pas seulement l’aspect comique, mais le fait que toute
bonne comédie possède une dimension dramatique cachée sous
la surface, et c’était le cas avec celle-ci. Vous pouvez vraiment trouver dans l’histoire de ces employés qui kidnappent leur patron un
point de vue très critique sur la société, et y reconnaître beaucoup
de problèmes auxquels nous sommes tous confrontés. C’est ce qui
m’intéressait le plus. Une histoire actuelle, sur notre monde et sur la
façon dont nous y évoluons. Et le fait que cela soit une comédie rend
les choses encore plus attirantes, car le rire est sans doute le meilleur moyen de véhiculer ses idées.
ses PROJETS et
FILMS à venir
Quel effet ça fait d’incarner un patron véreux ?
C’est juste un rôle comme un autre, même si sa fonction requiert
d’avoir des pensées douloureuses et pénibles. En tout cas, je trouve
que c’est un très bon personnage.
“Spectre”
Pourquoi êtes-vous abonné aux rôles de méchants ?
Le 24e James Bond de la saga,
réalisé par Sam Mendes. Christoph
Waltz y incarnera officiellement
Franz Oberhauser, le nom du
professeur de ski de 007, mais
selon des rumeurs persistantes il
pourrait jouer Ernst Stavro Blofeld,
le chef emblématique de
l’organisation criminelle.
On me pose toujours cette question… Mais si vous trouvez mon personnage méchant dans le film, c’est votre point de vue. (rires)
Est-ce que, comme il le dit lui-même en arnaquant les héros
du film, « On se fait obligatoirement des ennemis quand
on fait du business » ?
“Big Eyes”
Il inperprète le peintre américain
Walter Keane, connu pour ses
portraits d’enfants aux gros yeux
dans les années 50-60, dans
le prochain film de Tim Burton
(sortie le 25 mars).
“Tulip Fever”
De nouveau peintre, mais
au XVIIe siècle cette fois, l’acteur de
58 ans tombera amoureux d’une
femme mariée avec laquelle il se
lancera dans le commerce risqué
de la tulipe.
“Tarzan”
Dans cette nouvelle adaptation
de l’histoire de Tarzan par
le Britannique David Yates,
réalisateur de plusieurs volets
de la saga Harry Potter, Christophe
Waltz suivra l’homme-singe
dans une mission secrète au Congo
diligentée par la reine Victoria.
15/12/14 A NOUS
Christoph Waltz,
méchant malgré lui
Je pense que c’est inévitable, en effet. Non seulement tout le monde
veut une part du gâteau, mais en plus tout le monde veut la plus grosse
part. Ce n’est pas pour rien que de nombreux hommes d’affaires se
mettent à apprendre le japonais ou à étudier L’Art de la guerre de Sun
Tzu, car le business ressemble vraiment à une guerre. Ça me fait en
tout cas penser à ça, ces hommes qui
rêvent de rester au top en se battant contre
le reste du monde et en étant en guerre
contre leurs clients. Mais j’avoue que je n’y
connais absolument rien aux affaires.
C’est la même ambiance dans
le monde du cinéma ?
Nazi pervers dans Inglourious Basterds, cow-boy à ne
pas embêter dans Django Unchained, Christoph Waltz
est abonné aux rôles de méchants, au point d’incarner
peut-être celui du prochain James Bond. En attendant,
l’acteur s’exerce en patron roublard dans la comédie
de Noël Comment tuer son boss 2. Rencontre
avec l’Autrichien oscarisé.
Absolument ! Jusqu’à un certain point.
C’est un business vraiment très important.
Mais je pense que ce qui est merveilleux
avec cette industrie par rapport à toutes
les autres, c’est qu’il y a toujours un moment
où les films vous sortent du monde des
affaires. L’aspect créatif reste la force motrice
du projet, et la partie business doit s’en
accommoder, et même en prendre énormément soin.
Texte : Fabien Menguy
Je n’en ai même aucune ! Peut-on imaginer quelque chose de plus frustrant ?
(rires) Mais je suis heureux de pouvoir dire
que je la connais dans la vraie vie.
Et ce n’est pas frustrant d’avoir si peu
de scènes avec Jennifer Aniston ?
37
Vous avez le don de vous métamorphoser
à chacun de vos rôles. Est-ce que ce n’est pas
finalement un peu handicapant pour être
reconnu ?
Non, ce n’est pas un handicap, au contraire. Je suis
heureux que vous disiez ça. Je joue des personnages et les personnages réagissent différemment, ont l’air différent, et disent des choses différentes. C’est agréable de jouer des personnages
sans y mettre trop de ma propre personnalité
à chaque fois que j’en interprète un._
Comment tuer son boss 2 de Sean Anders,
avec Jason Bateman, Jennifer Aniston, Jamie
Foxx, Chris Pine et Christoph Waltz. Comédie.
Sortie le 24 décembre.
Ci-contre : Christoph Waltz endosse le costume de Bert
Hanson, un patron et investisseur peu recommandable,
dans la suite de Comment tuer son boss.
Photo Brian Bowen Smith/2013 Warner Bros. Entertainement Inc.
interview “cinéma”
affaires culturelles
Comment choisissez-vous vos rôles ?
C.W. : C’est une combinaison de beaucoup
de choses. L’histoire, le personnage, le lieu,
l’équipe, mais aussi le réalisateur, et ce qu’il
veut faire du film. Et est-ce que je vais avoir
le temps de me concentrer suffisamment
dessus ? Récemment, un ami à moi
réalisateur qui voulait que je fasse son film
m’a dit : « Et si on commençait tôt, qu’on
rabotait ton planning, et qu’on faisait peu de
prises ? » Je lui ai répondu : « Non, désolé,
j’ai décidé de ne pas le faire pour, en
quelque sorte, protéger ton film de toimême. Ton film mérite plus d’attentions.
Ce serait dommage de le bâcler juste pour
que je sois dedans. »
Qu’est-ce votre Oscar du meilleur second rôle
pour Django a changé dans votre vie ?
L’Oscar en lui-même n’a pas changé
grand-chose. C’est une récompense, mais
cela ne concerne pas mon propre mérite.
C’est un honneur, une reconnaissance,
pour quelque chose que j’ai fait en
collaboration avec toute l’équipe du film.
Et je n’ai pas joué différemment après
les Oscars.
Vous avez réalisé un téléfilm en 2000.
Avez-vous envie de recommencer ?
Réalisateur, c’est un métier très directif.
Quand vous êtes acteur, vous n’avez qu’à
dire oui ou non une seule fois, au moment
de choisir votre rôle. Le travail de
réalisateur, c’est différent, vous devez
prendre dix décisions à chaque instant.
Mais c’est quelque chose que j’aimerais
bien refaire si l’occasion se présente._
expo
38
affaires culturelles
Texte : Sonia Desprez
art contemporain
Le mystère Jeff Koons
Le centre Pompidou présente la première rétrospective européenne complète
de la superstar américaine. Comme un parfait reflet de l’époque.
« Il faut venir juger sur pièces ! », clame Bernard
Blistène, directeur du Centre Pompidou et commissaire de l’exposition. Car si le nom de Jeff Koons
est familier du grand public, qui hormis les spécialistes connaissait vraiment son travail jusqu’à
cette rétrospective? Et le tour est complet : on
démarre avec ses tout premiers travaux, une série
de jouets gonflables achetés dans des boutiques
à six sous de New York, et posés sur de petits
miroirs. S’y esquissent déjà de nombreuses obsessions koonsiennes qui s’épanouiront par la suite :
le ready-made (ce geste, inventé par Marcel
Duchamp, consistant à désigner un objet manufacturé comme œuvre d’art), l’enfance, la brillance
et le reflet, les objets gonflables, l’esthétique “grand
public” et le souci d’effacer la hiérarchie entre les
beaux-arts et la culture de masse...
Puis viennent, chronologiquement, et bien rangées, toutes ses séries depuis ses débuts dans les
années 70, illustrées par un ensemble d’œuvres
très représentatives : les très “pop” aspirateurs
montés sur tubes fluorescents de The New ; les
affiches et ballons de basket en aquarium d’Equilibrium ; les publicités pour l’alcool esquissant
une réflexion sur les classes sociales de Luxury
and Degradation ; les statuettes de pacotille reproduites en acier inoxydable brillant de Statuary,
puis celles (dont le fameux Michael Jackson avec
son singe Bubbles) reproduites en grand format
par des maîtres artisans de la série Banality, où
il est question de « sortir du jugement de goût »,
15/12/14 A NOUS
Junkyard, 2002.
Huile sur toile.
Whitney Museum
of American Art,
New York ;
promised gift of
Thea Westreich
Wagner and
Ethan Wagner.
© Jeff Koons
comme le souligne Bernard Blistène.
La série “pornographique” Made in Heaven réalisée avec son ex-épouse, la Cicciolina, est ici interdite d’accès aux mineurs – qui, s’amuse Bernard
Blistène, s’en consoleront facilement sur internet.
Koons lui-même dit qu’elle engage les gens à
« comprendre que leur corps est parfait », tout en
les délivrant, selon le cartel du musée, « de la honte
et de la culpabilité associées à l’acte sexuel ».
À côté, un vaste espace rassemble sous le
titre Celebration des objets évoquant la fête (cœur
enrubanné, bouquet de fleurs, chien en ballons
de baudruche dit Balloon Dog...). Ces sculptures
monumentales donnèrent des angoisses d’ordre
économique à l’artiste, tant il lui fallut du temps (dix
ans pour l’une d’entre elles) et du perfectionnisme
technique pour les faire produire...
Avec ou sans ironie ?
Viennent ensuite les miroirs animaliers et autres
artefacts renvoyant à l’enfance (et à chaque visiteur, par le reflet) de Easyfun, puis Popeye, Hulk et
autres homards en métal très lourd, mais d’aspect
“gonflable”, et enfin Antiquity et Gazing Ball ou
l’artiste explore son attirance croissante pour le
Loopy [Dingue],
1999. Huile
sur toile.
Photo Lawrence Beck,
New York / Courtesy
Sonnabend Gallery,
Bill Bell collection
© Jeff Koons
classicisme. Des sculptures qu’il appelle lui-même
avec sérieux, ainsi que le narre Bernard Blistène,
« mon Picasso » – Gazing Ball (Mailbox) – ou
« mon Courbet » – Ballerinas. L’absence totale
d’ironie dans le discours, telle est l’une des nombreuses caractéristiques qui fascinent dans la personnalité de Jeff Koons. Capable de dire de ses
propres œuvres, sans ciller, qu’elles sont « fantastiques », désintéressé, apparemment, par la critique, affichant un désir imperturbable de décomplexer les foules vis-à-vis de l’art, Jeff Koons ne
quitte jamais, depuis les années 70, son personnage lisse (comme ses œuvres, si souvent réfléchissantes) jusqu’à l’impénétrable, toujours enthousiaste, souriant, “positif”.
Un control freak qui pourtant n’attache guère d’importance, à ses dires – et malgré ses grandes qualités dans le domaine du commerce (il fut trader
mais aussi VRP) et de la communication –, au prix
faramineux auquel se vendent ses œuvres. Il est
pourtant difficile de ne pas lire dans lesdites œuvres
un caractère ironique et parfois assez sombre. Qui
est Jeff Koons ? Que pense-t-il vraiment ? Possède-t-il vraiment cette confiance, cette acceptation
de soi totale, hors norme, celle-là même qu’il prône
dans son art? Produit-il son œuvre selon des critères qui échappent immédiatement au spectateur, dès lors qu’il fait critique ? Au sortir de l’exposition, le mystère reste entier. N’empêche que son
travail, indéniablement, « occupe une place dérangeante », pointe Blistène. Une place importante
tant est vaste ce qu’elle reflète de l’époque. Selon
qu’on aime ou non ce reflet, selon qu’on y voit la
vérité ou le simulacre, on sortira de l’exposition
éclairé, amusé, admiratif, intrigué ou bien aussi
– c’est une possibilité – légèrement déprimé._
Jeff Koons, la rétrospective, jusqu’au 27 avril au Centre
Pompidou, 4e. Mo Rambuteau. Ouvert tous les jours de
11 h à 21 h, sauf le mardi. Nocturnes exceptionnelles les
jeudis, vendredis et samedis jusqu’a 23 h. Tarif réduit :
9 à 10 €. www.centrepompidou.fr.
Gazing Ball (Ariadne) [Boule réfléchissante (Ariane)], 2013. Plâtre et verre.
Édition de 3 + épreuve d’artiste. Photo Tom Powel, Imaging Monsoon Art Collection © Jeff Koons
sons
39
affaires culturelles
Textes : Stéphane Armand, Alain Cochard, Stéphane Koechlin, Thomas Séron
Photo Léonore Mercier
chanson, pop
Arthur H
Une rumeur a précédé la sortie du nouvel album
d’Arthur H, Soleil dedans, à la mi-septembre : il a
changé de voix. Ainsi, finie la tonalité si caractéristique, grave, très grave, et chaude, pareille à
celle du crooner ? Dès l’entame de ce douzième
album, en forme de chanson idéale, L’Autre Côté
de la lune dément ladite rumeur. Arthur H n’a pas
changé de voix, il joue avec elle, et s’essaie à
toutes les variations. Comme sur le single avantcoureur La Caissière du super (incarnée par
Bérengère Krief, de la micro-série Bref, dans le
clip) où le chanteur et pianiste rappelle assez Alain
Bashung, période Pizza (1981), musique et texte,
façon Boris Bergman, compris.
Plus loin, sur Navigateur solitaire, Arthur H passe
en “voix de tête” et flirte avec ses aigus limites.
À moins qu’il n’explore sa féminité ? Il dira en tout
cas : « Je suis une femme qui pleure »… Ou encore,
histoire de brouiller les pistes, « Mon cerveau est
l’aéroport de Los Angeles. » Pour fuir la routine et
les facilités, Arthur H se renouvelle. Ainsi, Soleil
dedans a été enregistré à Montréal, en compagnie du Canadien planant Patrick Watson, et la
recherche commune de liberté artistique et de
désinvolture a ressuscité, en filigrane, les années
70 de Pink Floyd...
Quand sonne Le Tonnerre du cœur, duo hypersensible et downtempo, Soleil dedans semble se
refermer sur une note froide. Mais Le Bonheur
c’est l’eau, en guise de dénouement déconcertant,
clôture l’album de façon parfaitement fluide. Soleil
dedans pour réchauffer l’hiver._T.S.
Le 17 décembre à 20 h au Casino de Paris,
16, rue de Clichy, 9e. Mo Liège. Places : 35 €.
indie rock
Laetitia Sheriff
En 2004, en pleine vogue des chanteuses folk à
guitare acoustique, l’indocile Laetitia Sheriff se
distinguait du tout-venant par quelques ruades
électriques dignes de PJ Harvey et de Shannon
Wright. Dix ans plus tard, la guitariste et bassiste
rennaise épaulée par Thomas Poli (guitariste de
Dominique A) et Nicolas Courret (batteur d’Eiffel),
publie Pandemonium Solace and Stars, soit un
recueil de ballades et d’atmosphères tendues,
dans le voisinage de Neil Young ou de Nick Cave.
À ces moments les plus bruitistes, ce troisième
album sans temps morts évoque la furie de Sonic
Youth. L’une des voix les plus attachantes de l’indie-rock d’ici._T.S.
OUMARRE
LAURENT G U VENDREDI
A
DU LUNDI
19H-20H
Le 17 décembre à 20 h au Nouveau Casino, 109, rue
Oberkampf, 11e. Mo Parmentier. À 20 h. Places : 19 €.
1re partie : Bikini Machine.
riat avec
en partena
Photo Fabien Tijou
dcast
écoute, po
Écoute, ré anceculture.fr
sur fr
NOVA RECORDS PRÉSENTE
sons
opéra
salsa/jazz
“Katia Kabanova”
aux Bouffes du Nord
Carré Belle-Feuille, 60, rue de la BelleFeuille, Boulogne-Billancourt (92).
Mo Marcel Sembat. Tél. : 01 55 18 54 00.
À 20 h 30. Places : 33 €.
1930 | 2020
en coffret Dix CDs,
+ de 150 titres
Chaque année, au mois de décembre,
le trompettiste cubain Ernesto Tito
Puentes (à ne pas confondre avec
Tito Puente) revient faire danser les
Parisiens, à la tête de son big band
(plus de vingt musiciens originaires
d’Amérique du Sud et de France). En
plus d’un demi siècle de carrière, cet
artiste compte près de deux cents
albums au compteur. Il a choisi la
France il y a quelques années, après
s’être aperçu de l’intérêt du public pour
la musique caribéenne. Et il n’a pas
été déçu. Car son style, mélange
de salsa et de jazz afro cubain, porté
par de nombreux cuivres, séduit.
Succès assuré. 20 décembre
classique
Orchestre français des jeunes
DUKE ELLINGTON / FLUME / PERCY
SLEDGE / SALIF KEITA / KERRI CHANDLER
HERBIE HANCOCK / LORD TANAMO
GRACE JONES / MASTERS AT WORK / CAB
CALLOWAY / ORCHESTRA OF SPHERE / THE
MARVELETTES / BONGA / SEIJI / ART BLAKEY
MACHINEDRUM / SLY STONE / LIL
WAYNE FATS WALLER / CARIBOU / DJ
DEEON / ERIC B. AND RAKIM / NORA DEAN
RAMSEY LEWIS / JOHNNY CLARKE / DEEE
LITE / ARETHA FRANKLIN / CLAP ! CLAP !
JAMES BROWN / KINGS OF TOMORROW
ERROL DUNKLEY / TWEET / PEREZ PRADO
PUPAJIM / HERCULES AND LOVE AFFAIR
POIRIER / TOMMY MC COOK / CHUCK BERRY
www.novaplanet.com/novadanse
affaires culturelles
18 décembre
Ernesto Tito Puentes
un siècle de
musique à danser,
40
Cité de la musique, 221, av. Jean Jaurès,
19e. Mo Porte de Pantin.
Tél. : 01 44 84 44 84. Places : 18 €.
À la tête de l’Orchestre français des
jeunes depuis 2011, l’Américain
Dennis Russell Davies cédera la
baguette à son compatriote David
Zinman l’an prochain. Le concert
qui s’annonce à la Cité de la musique
est la dernière occasion de goûter à
l’enthousiasmante alchimie qui s’opère
entre Russell Davies et de jeunes
instrumentistes totalement investis
dans l’enrichissante aventure qu’il
vivent au sein de cet orchestre-école.
On résiste d’autant moins que le
programme sort vraiment des sentiers
battus : Chairman Dances d’Adams,
Concerto pour piano et vents (avec
Maki Namekawa), Mémorial pour
Lidice de Martinu et, pour conclure,
la rutilante suite tirée du Mandarin
merveilleux de Bartók.
Photo Richard Schroeder
Représentée pour la première fois aux Bouffes du
Nord début 2012, la Katia Kabanova mise en scène
par André Engel avait constitué une magnifique
découverte pour tous les admirateurs de Janáček.
Spectacle singulier « à la frontière entre l’opéra et
le théâtre », fruit d’une « démarche dans les pas de
Peter Brook », selon les mots de Engel, cette version de chambre (l’orchestre est remplacé par un
piano, joué en alternance par les excellents Nicolas Chesneau et Martin Surot), loin d’affadir le drame
vécu par l’héroïne, l’attise par une forme de mise
à nu qui prend une intensité particulière dans le
cadre intimiste des Bouffes de Nord.
La réussite d’ensemble, la pertinence du propos
sont aussi le résultat du travail de préparation mené
à la Fondation Royaumont par une équipe de
jeunes chanteurs dirigés par A. Engel et Irène
Kudela, chef de chant dont les origines tchèques
en font une guide parfaite pour aborder un compositeur dont la musique se nourrit de la langue
tchèque, de ses accents, de ses inflexions. Avec
Kelly Hodson dans le rôle-titre et d’autres talentueux jeunes chanteurs tels que José Canales,
Elena Gabouri, Paul Gaugler, la Katia Kabanova
d’André Engel, malgré la modestie de ses proportions, est bien l’une plus tentantes propositions
lyriques du moment à Paris. On guettait avec impatience la reprise de cette production : ne laissez pas
passer l’occasion !_A.C.
Les 16, 17, 19, 20 décembre à 20 h 30, le 21 à 17 h.
Théâtre des Bouffes du Nord, 37 bis, bd de la Chapelle,
10e. Mo La Chapelle. Tél. : 01 46 07 34 50.
Places : de 18 à 30 €.
15/12/14 A NOUS
sons
41
affaires culturelles
jazz
idée cadeau
You & The Night & The Music
Difficile de se tromper
en offrant un abonnement
Deezer, soit l’accès
à un catalogue de plus
de 35 millions de titres
à écouter sur ordinateur,
mobile, tablette…
Pour Noël, les six mois
de musique illimitée sont
à 29,99 €. On en profite
pour faire le même cadeau
à tous ceux pour lesquels
on n’avait pas encore trouvé
la bonne idée.
« La meilleure soirée jazz de l’année ! » C’est ce qu’annonce la radio
TSF, organisatrice de ce grand concert traditionnel de décembre.
Toute publicitaire qu’elle soit, cette sentence est juste. Rassembler
les douze groupes et musiciens de jazz marquants de l’année
écoulée (un pour chaque mois) était une sacrée ambition imaginée en 2003, et qui aurait pu se limiter à une ou deux éditions seulement. Mais voilà, le public aime, et ce rendez-vous a agrandi
son espace vital, New Morning, Opéra-Comique puis Olympia. Il
fait désormais partie du paysage parisien, comme le festival Jazz
à La Villette ou Banlieues Bleues, présentant une affiche par définition prestigieuse.
La programmation 2014, encore une fois étincelante, propose, en solo,
le bluesman folk et gospel Eric Bibb, auteur d’un album acoustique
très raffiné (Blues People), et Ibrahim Maalouf, le trompettiste d’origine libanaise à la musique épicée et dansante, toujours aussi populaire. On entendra aussi la spectaculaire chanteuse de rhythm and
blues Robin McKelle, et une voix assez intime de la musique, Susie
Arioli. Chaque artiste joue une chanson, et la “nuit” devrait en fait se
Robin McKelle. Photo Jacob Blickenstaff
Eric Bibb. Photo DR
terminer vers 23 heures. De quoi retrouver la dimension épique et
populaire d’une musique souvent en quête d’audience._S.K.
Le 15 décembre à 20 h à l’Olympia, 28, bd des Capucines, 9e. Mo Madeleine.
Tél. : 08 92 68 33 68. Places : de 25 à 58 €.
bons plans
42
affaires culturelles
Chaque semaine, gagnez des cadeaux sur www.anous.fr > Rubrique case chance et retrouvez des bons plans exclusifs
et toute l’actu d’A NOUS PARIS sur www.facebook.com/anousparis
15/12/14 A NOUS
Exposition Niki de Saint Phalle
En famille Contes et Histoires
Jusqu’au 2 février au Grand Palais
Du 20 décembre 2014 au 4 janvier 2015
Niki de Saint Phalle (1930-2002) est l’une des artistes
les plus populaires du milieu du XXème siècle, à la fois
plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films.
Si elle est surtout connue du grand public pour ses célèbres Nanas, son œuvre s’impose aussi par son engagement politique et féministe et par sa radicalité.
www.grandpalais.fr
10 x 2 entrées à gagner
Les monuments vivent pendant ces vacances de Noël
et vous proposent contes, visites en famille, jeux-enquêtes, ateliers, spectacles… autant de manières originales de découvrir ou redécouvrir le patrimoine
pendant les fêtes et de se plonger dans l’Histoire à travers nos monuments nationaux !
www.monuments-nationaux.fr
10 x 2 invitations à gagner
Exposition Revoir Paris
Théâtre L'affaire de la rue Lourcine
Jusqu’au 9 mars à Cité de l’architecture et du patrimoine
Du 6 janvier au 15 février au Théâtre 13 / Seine
Des plans d’Haussmann au projet du Grand Paris, en
passant par les réalisations de Jean Nouvel, découvrez le regard futuriste de Schuiten et Peeters sur la
ville lumière et leur vision de Paris depuis deux siècles. Dessins, documents historiques originaux, projections témoignent de cette métamorphose.
www.citéchaillot.fr
10 x 2 entrées à gagner
Dans cette œuvre à la fois drôle et féroce, la mécanique du rire va être au service de la mécanique de la
peur et servir à mettre en œuvre un véritable cauchemar en vaudeville à travers lequel Labiche nous donne
à observer des petits bourgeois prêts à tout pour sauver les apparences et les acquis.
Informations et réservations : www.theatre13.com
5 x 2 places à gagner pour le 09/01 à 20h30
Cabaret Crazy Horse Spectacle Désirs
Théâtre La Bonne Âme du Se-Tchouan
Au Crazy Horse, Paris 8ème
Du 8 au 18 janvier au Théâtre Gérard Philippe
Pour une fin d’année sous le signe du glamour, le
Crazy Horse présente son spectacle Désirs, signé
Philippe Decouflé et Ali Mahdavi.
Désirs propose ce moment infiniment délicieux où le
plaisir s’étire comme un bas couture …
Le show & champagne à partir de 85€ par pers.
www.lecrazyhorseparis.com
1 x 2 places à gagner (valeur 250€)
de Brecht - mise en scène Jean Bellorini
Shen Té, jeune femme d’une grande bonté, devient peu
à peu victime de l'égoïsme de son entourage. La bonne
âme est alors contrainte d’inventer des subterfuges
pour ne pas retomber dans la misère. 18 comédiens et
musiciens servent cette fable épique.
www.theatregerardphilipe.com
2 x 2 places à gagner pour le 12/01 à 20h
Hip hop Suresnes cités danse - 23ème édition
Théâtre Stéréoptik
Du 16 janvier au 10 février au Théâtre de Suresnes
Du 17 au 30 décembre au Théâtre Paris-Villette
Rendez-vous incontournable de la danse, Suresnes
cités danse revient avec 7 créations, 14 spectacles
et les grands noms du hip hop tels Farid Berki, Sébastien Lefrançois, Mourad Merzouki, Laura Scozzi,
David Drouard, mais aussi Jann Gallois, Mélanie Sulmona, Hervé Koubi…
www.theatre-suresnes.fr
5 x 2 invitations pour le 17/01, 24/01 et 4/02 à gagner
Tour à tour dessinateurs, hommes-orchestres, conteurs,
Stéréoptik vous invite à découvrir un univers insolite et
poétique où dessin et musique jouent une partition à
quatre mains.
Spectacle à voir en famille, dès 5 ans.
www.theatre-paris-villette.fr
4 x 2 places à gagner pour le 27/12 à 20h
Tango Pasión Sinfonia de tango
Album Wax Tailor
Du 20 janvier au 8 février à Bobino
Déjà disponible
La prestigieuse troupe de tango argentin propose un
nouveau spectacle Sinfonía de Tango en hommage à
Astor Piazzolla. Depuis 1992, Tango Pasión, célèbre
dans le monde entier, subjugue les amateurs comme
les plus initiés par ce mélange unique de musique, de
chant et de danse.
www.gdp.fr
5 x 2 places pour le 20/01 et le 21/01 à gagner
A l’occasion de la sortie de son double album/DVD Phonovisions Symphonic Orchestra, Wax Tailor est convié
pour une soirée carte Blanche au MK2 Bibliothèque.
L’occasion pour l’artiste de revenir sur ce projet et de partager ses influences cinématographiques avant la projection du film Les Moissons du ciel de Terrence Malick.
10 albums et 3 x 2 places à gagner pour la séance Spéciale Wax Tailor
le 18/12
43
affaires culturelles
Le pass quai Branly
un cadeau enrichissant
Profitez d’un an d’accès illimité,
coupe-file et de nombreux avantages !
En 2014 - 2015
Les expositions
TATOUEURS, TATOUÉS (jusqu’au 18/10/15)
MAYAS Révélation d’un temps sans fin (jusqu’au 08/02/15)
L’ÉCLAT DES OMBRES
L’Art en noir et blanc des îles Salomon (jusqu’au 01/02/15)
JOYCE MANSOUR
Poétesse et collectionneuse (jusqu’au 01/02/15)
L’ANATOMIE DES CHEFS-D’ŒUVRE (10/03/15 - 17/05/15)
LES MAÎTRES DE LA SCULPTURE DE CÔTE D’IVOIRE
(14/04/15 - 26/07/15)
L’INCA ET LE CONQUISTADOR (23/06/15 - 20/09/15)
PHOTOQUAI
5e biennale des images du monde (22/09/15 - 22/11/15)
SEPIK L’Art au long du fleuve (27/10/15 - 07/02/16)
ESTHÉTIQUES DE L’AMOUR
Arts décoratifs de la Sibérie Orientale (03/11/15 - 24/01/16)
Et aussi
Arts vivants • Conférences •
Manifestations scientifiques •
Université populaire du quai Branly…
www.quaibranly.fr
* Programme Vacances Travail (PVT)
25 000 visas*
par an destination
Australie.
Une seule barrière… la langue !
L’unique événement dédié aux langues et à la mobilité internationale.
Langues, études, emploi, mobilité, initiation, apprentissage, conférences, animations,...
NE
GRATUIT INSCRIPTION EN LIG
4-1 10H - 18H
5 6 7 FÉVRIER 2015 PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES PAVILLONexpolangues.fr
ORGANISÉ PAR
SOUS LE HAUT PATRONAGE
AG18930
PROGRAMME ET INVITATIONS SUR :
PARTENAIRES
@expolangues
Direct Matin
TENDANCES // REPÉRAGES // BONS PLANS
REJOIGNEZ-NOUS SUR
WWW.FACEBOOK.COM
/ANOUSPARIS
www.anous.fr // Disponible sur iPad® //
VENTE IMMOBILIÈRES AUX ENCHÈRES PUBLIQUES
93
Vente aux enchères publiques,
le mardi 20 janvier 2015 à 13 h 30
au TGI de BOBIGNY, 173 avenue Paul Vaillant-Couturier
UN APPARTEMENT à CLICHY-SOUS-BOIS (93)
3 allée Honoré de Balzac
de 66,29 m² - Dans le bâtiment 11, escalier A,
au 1er étage, 2e porte droite, comprenant : entrée / couloir,
cuisine, salon, 3 chambres, salle de bain, placards et w.-c.
Avec CAVE et PARKING - Lots 338, 440 et 1.527 – Loués
MISE A PRIX : 6.000 euros
(Caution bancaire ou chèque de banque : 3.000 euros)
Pour consulter le cahier des conditions de vente,
s’adresser au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI
de BOBIGNY, où il a été déposé sous la Référence
Greffe 14/10540, à la SCP DOMINIQUE-DROUX & BAQUET,
Avocats aux PAVILLONS-SOUS-BOIS (93320),
14 allée Michelet - Tél. : 01 48 47 43 47
VISITE sur place le mardi 13 janvier 2015
de 14 h 00 à 14 h 30
DB52/016178L4/ANP
publicites@claude-et-goy.com
15/12/2014
93
Vente aux enchères publiques,
Le mardi 27 janvier 2015 à 13 h 30
au TGI de BOBIGNY, 173 avenue Paul Vaillant-Couturier
UN LOGEMENT à BAGNOLET (93)
47 rue Victor Hugo
Escalier droite, au 3e étage, porte face droite, comprenant :
cuisine, dégagement, 2 chambres, salle d’eau
Avec UNE CAVE - Loué
MISE A PRIX : 55. 000 euros (outre les charges)
(Caution bancaire ou chèque de banque de 5.500 euros)
Pour consulter le cahier des conditions de vente,
s’adresser au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI
de BOBIGNY où il a été déposé sous la Référence Greffe
14/10686, à Maître Bernard CABRIT,
Avocat à NEUILLY-SUR-MARNE (93330),
141 rue Paul et Camille Thomoux,
Tél. : 01 43 08 72 20
VISITE sur place le mercredi 21 janvier 2015
de 11 h 30 à 12 h 00
Adjudications immobilières : devenez propriétaire
LES GARANTIES Le contrôle du Tribunal de Grande Instance et la liberté des enchères vous garantissent une
vente au juste prix. Le bien mis en vente peut être visité.
LA VENTE Le cahier des conditions de vente peut être consulté au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI ou au
cabinet de l’Avocat chargé de la vente. C’est un Avocat du Barreau concerné qui portera enchère en votre nom dans
les limites de vos instructions. Dans les dix jours qui suivent la vente, il est possible, par l’intermédiaire de votre
Avocat, de faire une surenchère d’au moins 10% sur le prix de l’adjudication. Lors de cette nouvelle vente, le bien
ugtc"ffiÝpkvkxgogpv"xgpfw0"Ng"lwigogpv"fÓcflwfkecvkqp"xcwv"vkvtg"fg"rtqrtkfivfi0"
NB : LA MISE A PRIX ne préjuge aucunement du montant atteint lors de l’adjudication qui est le résultat
des enchères successives.
LE FINANCEMENT Préalablement à l’audience de vente, vous remettrez à votre Avocat un chèque de banque
d’un montant d’au moins 10% de l’enchère maximale envisagée, auquel s’ajoutent les frais de procédure, publicité
préalable… (Ce chèque vous sera restitué en cas de non adjudication). Vous avez deux mois, dans la plupart des
cas, pour vous acquitter du montant de l’adjudication.
actu co
Nespresso
Réserve Spéciale Maragogype
Pour constituer sa nouvelle édition limitée Réserve Spéciale,
Nespresso est allé sélectionner au Mexique, au Nicaragua, au
Guatemala et en Colombie les meilleurs grains de Maragogype,
une évolution très rare de l’Arabica Typica. Baptisée “grain éléphant” en raison de sa très grande taille, cette variété, rare et
précieuse, présente une délicatesse et un raffinement uniques.
Le Maragogype rassemble toutes les qualités d’un Grand Cru
d’exception et il est donc un produit très recherché des amateurs de café : une fois torréfié, il offre en bouche une large
palette gustative, des notes subtilement sucrées, légères et
rondes et de fins arômes de fruits verts.
Étui de 10 capsules (intensité 6) : 12€
www.nespresso.com
45
40
Page réalisée par le service commercial
Offrez le bon cadeau
sans même le chercher
La Carte Cadeau « Unexpected Cadeau »
est utilisable dans toutes les boutiques,
restaurants, et cinémas de vos centres
de shopping parisiens*.
Valable un an, elle peut être créditée entre 15€ et
150€ et utilisée en une ou plusieurs fois.
*Disponible à la réception d’Aéroville,
Carré Sénart, Forum des Halles, Les 4 Temps,
Parly 2, Rosny 2, So ouest et Vélizy 2.
ou sur www.lacartecadeau.fr
sharingbox mini
L'animation photo incontournable !
Essayez la sharingbox mini et adoptez la !
Noël sous les feux de la rampe !
La sélection cadeaux de la Boutique de la Comédie-Française
La Boutique de la Comédie-Française propose des cadeaux
originaux à glisser sous le sapin. Pour un homme, une femme,
un enfant, un mordu de théâtre ou non… De la planche à découper
Dom Juan ou le Festin de pierre, à la poupée Molière, en passant par
la lavallière en soie et le jeu memory, il y en a pour tous les goûts et
pour tous les budgets.
Retrouvez l’ensemble des créations de la Boutique de la Comédie-Française sur
www.boutique-comedie-française.fr
Sharingbox est rapidement devenue une
référence en matière d’animation photo
événementielle. Sur mesure, connectée
et 100% personnalisable, sharingbox offre une expérience originale grâce à son
interface tactile et intuitive. Les invités s’amusent et repartent avec leurs plus belles
photos imprimées aux couleurs de l’événement. Mariages, anniversaires, soirées...
n'hésitez plus !
Découvrez notre blog : www.sharingbox.tumblr.com
Annoncez le code : ANOUS et bénéficiez de 5% de remise sur votre premier booking !
Nouveau ! Loïc Raison
Cidre et Framboise
A l’apéro Loïc ramène sa framboise en 33 cl ! Le #1 des cidres
français invite la framboise et donne de la couleur
à l’apéritif pour un moment frais et pétillant
Loïc Raison Cidre et Framboise associe le goût unique
du cidre brut à la douceur acidulée des framboises
pour un parfait équilibre entre fraîcheur et acidulé.
Pensée tel un moment de détente et de convivialité,
cette nouvelle recette au format individuel séduira
les amoureux de l’apéritif.
Prix de vente conseillé en GMS 3,30€ les 3 bouteilles de 27,5 cl
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
Venez
directement
FABRICANT
À
MONTREUIL
à l’usine
…nous vous le fabriquons.
Venez avec votre croquis…
x
u
e
y
o
J
ël
o
N
%
30
DE REMISE
sur toute notre collection
Du 15 au 31 décembre
Création de volumes personnalisables à l’infini
Escalier avec capacité
de rangement d’une armoire
LES M² SONT CHERS,
N’EN PERDEZ PLUS !
Ajoutez
une pièce
8, rue Marceau 93100 MONTREUIL - Tél : 01 55 86 95 87
Métro Robespierre - Ligne 9 - Ouvert 7j/7 de 10h à 19h
www.lamaisondelamezzanine.com
15294784MD1451
chez vous
pour le prix PAIEMENT JUSQU’À
d’un meuble ! 10X SANS FRAIS*
PROMOTION
SPÉCIALE
HT
295coe
mprise
pose
TVA 10%
12339002PP1436
• 1 blindage 15/10 EZ
• 1 serrure A2P
• 7 pennes d’ancrage
haut et bas
*photos non contractuelles
-10% jusqu’au 30 Décembre 2014
Rejoignez-nous sur
www.serrurerieparisienne.fr
DEVIS GRATUIT - PARIS / BANLIEUE
MEAUX SERRURERIE
01 42 06 41 71
112, rue de Crimée 75019 PARIS
VENTE FRANCAIS
DE CHIOTS
CHIOTS A VENDRE
CETTE SEMAINE
CHIHUAHUA, YORK, MINI
YORK, PETIT CROISÉ, SPITZ
CARLIN, BULLDOG...
*Petits croisés
CHIOTS
à partir de 450E*
Pour tous renseignements
appelez vite au
01.47.57.53.06
20 ans d’expérience - Toiletteur diplômé
88, rue Danton
92300 LEVALLOIS PERRET
Paris Ile de France
Métro Anatole France ligne 3
Porte de Champeret
Ouvert du mardi au vendredi de 10h00 à 19h00
et le samedi 9h30 à 18h30
LE SHOPPING DE NOËL
130 boutiques et restaurants
2h
ÊÊUÊÊ
Àj`ˆÌÊ\Ê-…ÕÌÌiÀÃ̜VŽ
de parking
offertes*
* Voir conditions à la Réception
M° PLACE D’ITALIE, LIGNES 5 6 7 WWW.ITALIEDEUX.COM
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising