tion de gaz - concept chauffage

tion de gaz - concept chauffage
1*/0+1*/0+1*/0+
1*90+
6720610630-02-1C
...................................................
1RWLFHG·HPSORL
&KDXGLqUHPXUDOHjJD]
7LUDJHQDWXUHOHW90&pWDQFKHjYHQWRXVH
• 5pI&K
0RGqOHVHWEUHYHWVGpSRVpV
Table des matières
Table des matières
Mesures de sécurité
3
Explication des symboles
4
1
Aperçu des fonctions
5
2
2.1
2.2
2.3
2.4
2.5
2.6
2.7
2.8
Mise en service
Avant la mise en marche
Allumer / éteindre l’appareil
Mettre en marche le chauffage
Régulation du chauffage (en option)
Régler la température et la quantité d’eau chaude
Position été (eau chaude uniquement)
Protection contre le gel
Perturbation
6
6
8
8
9
10
11
11
11
3
Consignes pour économiser l’énergie
13
4
4.1
4.2
4.3
Mise en sécurité (appareils de type B11BS
ou B11 V.M.C.)
Mise en sécurité B11BS
Mise en sécurité B11 V.M.C. individuelle
Mise en sécurité B11 V.M.C. collective
15
15
15
17
5
5.1
5.2
5.3
Généralités
Nettoyage de l’habillage
Entretien
Changement de gaz
18
18
18
18
2
6 720 610 628-1 (01.09)
Mesures de sécurité
Mesures de sécurité
Si l’on perçoit une odeur de gaz :
B Fermer le robinet gaz (voir page 6).
B Ouvrir les fenêtres et les portes.
B Ne pas actionner les commutateurs électriques ou tout autre
objet provoquant des étincelles.
B Eteindre toute flamme à proximité.
B Téléphoner immédiatement, de l’extérieur, à la compagnie de
gaz et à un installateur agrée.
Si l’on perçoit une odeur de gaz brûlés :
B Mettre l’appareil hors service.
B Ouvrir les fenêtres et les portes.
B Informer immédiatement un installateur agrée.
Installation, modifications
B L’installation ainsi que les modifications éventuellement apportées à l’appareil doivent être exclusivement confiées à un installateur agréé.
B Toute intervention sur un organe scellé est interdite.
B Les orifices de ventilation pratiqués dans les portes, fenêtres
et parois ne doivent pas être obturés ou réduits (appareils de type B11BS ou B11 V.M.C.).
B Les gaines, conduits et dispositifs d’évacuation des gaz brûlés
ne doivent pas être modifiés.
B En cas de pose ultérieure de fenêtres étanches, veillez à assurer l’alimentation en air de combustion (appareils de type
B11BS ou B11 V.M.C.).
Maintenance
B Nous recommandons vivement de conclure un contrat d’entretien avec un installateur agréé. Il est indispensable de soumettre l’appareil à un service annuel de maintenance.
6 720 610 628-1 (01.09)
3
Mesures de sécurité
B Conformément à la réglementation nationale en vigueur sur la
protection contre les émissions polluantes, l’exploitant est responsable de la sécurité et de l’écocompatibilité de l’installation.
B N’utiliser que des pièces de rechange d’origine !
Matières explosives et facilement inflammables
B Ne pas stocker ou utiliser des matières inflammables (papier,
peintures, diluants, etc.) à proximité immédiate de l’appareil.
Air de combustion / air ambiant
B L’air de combustion / air ambiant doit être exempt de substances agressives (comme par exemple les hydrocarbures
halogénés qui contiennent des combinaisons chlorées ou fluorées), afin d’éviter la formation de corrosion.
Explication des symboles
Les indications relatives à la sécurité sont
écrites sur un fond grisé et précédées d’un
triangle de présignalisation.
Les mots suivants indiquent le degré du danger encouru si les
indications pour éviter ce risque ne sont pas suivies.
• Prudence : risque de légers dommages matériels.
• Avertissement : risque de légers dommages corporels ou de
gros dommages matériels.
L
Dans le texte, les informations sont précédées du
symbole ci-contre. Elles sont délimitées par des lignes horizontales.
Les effets résultants de la mise en application des instructions
contenues dans les paragraphes précédents ne risquent pas
d’endommager l’appareil ou de mettre en péril l’utilisateur.
4
6 720 610 628-1 (01.09)
Aperçu des fonctions
1
Aperçu des fonctions
61
363
310
8.1
135
361
136
6 720 610 628-07.1C
364
15.1
38
170.1
171
172
173
170.2
27
15
8.1
15
15.1
38
61
135
136
170.1
170.2
171
172
173
310
361
363
364
Thermo-manomètre
Soupape de sécurité
Tube de vidange
Robinet de remplissage/disconnecteur
Bouton de déverrouillage
Interrupteur principal
Sélecteur de température de départ chauffage
Vanne d’isolement pour départ chauffage
Vanne d’isolement pour retour chauffage
Raccord sortie eau chaude sanitaire
Robinet gaz (fermé)
Robinet entrée eau froide sanitaire
Sélecteur de température eau chaude sanitaire
Vis de vidange
Lampe-témoin pour mode brûleur
Lampe-témoin pour allumé/éteint (I/O)
6 720 610 628-1 (01.09)
5
Mise en service
2
Mise en service
2.1
Avant la mise en marche
Robinet gaz (172)
B Ouvrir le robinet gaz en le tournant dans le sens des aiguilles
d’une montre.
Vannes d’isolement départ (170.1) et retour (170.2)
chauffage
B Ouvrir les vannes d’isolements en tournant la vis carrée avec la
clé jusqu’à ce que l’encoche soit positionnée dans le sens de
l’écoulement (voir petit encadré).
Si encoche perpendiculaire au sens d’écoulement = vanne fermée.
Robinet entrée eau froide sanitaire (173)
B Ouvrir le robinet en tournant la vis carrée avec la clé jusqu’à ce
que l’encoche soit positionnée dans le sens de l’écoulement
(voir petit encadré).
Si encoche perpendiculaire au sens d’écoulement = robinet
fermé.
172
173
6 720 610 628-01.1C
170.2
170.1
6
6 720 610 628-1 (01.09)
Mise en service
Contrôler la pression de l’eau du circuit de chauffage
B L’aiguille du thermo-manomètre (8.1) doit se situer entre 1,5 et
2 bar.
B Si l’aiguille se situe en-dessous de 1,5 bar (dans installation
froide), ajouter de l’eau jusqu’à ce que l’aiguille se positionne
entre 1,5 et 2 bar à l’aide du robinet de remplissage (38).
B Si une valeur de réglage plus élevée était requise, elle vous
serait indiquée par votre spécialiste.
B Avec une température de l’eau du circuit de chauffage plus élevée, il ne faut pas dépasser une pression max. de 3 bar (la
soupape de sécurité (15) s’ouvre).
6 720 610 628-02.1C
8.1
38
6 720 610 628-1 (01.09)
7
Mise en service
2.2
Allumer / éteindre l’appareil
Allumer
6 720 610 629 -04 - 1C
B Mettre l’interrupteur principal sur la position (I).
La lampe témoin verte est alors allumée.
Eteindre
B Mettre l’interrupteur principal sur la position (0).
La lampe-témoin s’éteint. L’horloge de commande continue de
fonctionner sur sa réserve de marche (jusqu’à environ 15 h).
2.3
Mettre en marche le chauffage
B Tourner le sélecteur de température
, afin d’adapter la
température instantanée de l’eau du départ chauffage au type
d’installation :
– Chauffage économique par exemple en position E
(env. 75 °C).
– Installation de chauffage pour températures de départ
jusqu’à env. 90 °C, par exemple position
.
8
6 720 610 628-1 (01.09)
Mise en service
6 720 610 629-05-1C
Lorsque le brûleur est en service, la lampe-témoin rouge
s’allume.
2.4
Régulation du chauffage (en option)
B Réglez le thermostat asservi à la température extérieure (TA...)
sur la courbe de chauffage correspondante et sélectionnez le
mode de service.
20 ˚C
15
10
25
30
5
6 720 610 311-48.1D
B Positionnez le thermostat asservi à la température ambiante
(TR...) sur la température choisie.
B Réglez le thermostat asservi à la température ambiante (TRL...)
sur les températures souhaitées.
6 720 610 628-1 (01.09)
9
Mise en service
2.5
Régler la température et la quantité
d’eau chaude
6 720 610 629-06.1C
Température de l’eau chaude
La température de l’eau chaude peut être réglée entre 40 °C et
60 °C grâce au sélecteur
de la chaudière.
Position du sélecteur
Température de l’eau
Butée gauche
env. 40 °C
l
env. 55 °C
Butée droite
env. 60 °C
Confort à la demande
• Avec message de demande :
en ouvrant le robinet d’eau chaude brièvement puis en le refermant (message de demande), l’eau sanitaire est réchauffée à
la température programmée au sélecteur. Ainsi, lorsque l’on
puise de l’eau quelques instants après, elle est disponible
immédiatement. Ceci permet une économie optimale d’eau et
de gaz.
10
6 720 610 628-1 (01.09)
Mise en service
• Sans message de demande :
le réchauffage de l’eau sanitaire n’est réalisé que lorsque l’eau
est puisée ; le temps nécessaire pour obtenir l’eau chaude est
plus long.
2.6
Position été (eau chaude uniquement)
Pour les thermostats asservis à la température extérieure
B Ne pas régler le sélecteur
de la chaudière.
Le thermostat choisit automatiquement, en fonction de la température extérieure, le mode de fonctionnement « été ».
Pour les thermostats asservis à la température ambiante
B Tourner le sélecteur
de la chaudière tout à gauche.
Le chauffage est coupé, seule l’alimentation en eau chaude est
active. L’alimentation électrique du thermostat n’est pas coupée.
2.7
Protection contre le gel
B Laisser le chauffage allumé.
-ouB Additionner à l’eau du circuit de chauffage du produit antigel
FSK (Schilling Chemie), Glythermin NF (BASF) ou
Antifrogen N (Hoechst/Ticona).
2.8
Perturbation
En cours de service, des perturbations peuvent survenir en raison,
par exemple, d’un encrassement du brûleur, d’une chute de pression dans la conduite d’alimentation en gaz, etc.
La touche
s’allume.
B Appuyer sur la touche
et la maintenir appuyée.
L’appareil se met en service.
6 720 610 628-1 (01.09)
11
Mise en service
S’il n’est pas possible de remédier à la perturbation :
B Prendre contact avec le service après-vente ou un installateur.
12
6 720 610 628-1 (01.09)
Consignes pour économiser l’énergie
3
Consignes pour économiser
l’énergie
Economiser le gaz
La chaudière a été construite de façon à assurer une consommation de gaz réduite, des émissions polluantes faibles et un confort
optimal. L’alimentation du brûleur en gaz est réglée suivant la température ambiante désirée de l’appartement. La chaudière règle
automatiquement la flamme du brûleur lorsque l’on baisse la température ambiante. Cette modulation de puissance assure un lissage des variations de température et permet une répartition
homogène de la température dans les locaux de l’appartement.
De ce fait, l’appareil peut travailler pendant un temps prolongé
sans consommer plus de gaz qu’un appareil qui est soumis à des
cycles marche-arrêt en permanence.
Régulation du chauffage
La réglementation des installations de chauffage en vigueur exige
une régulation du chauffage par l’intermédiaire d’un thermostat
asservi à la température ambiante ou d’un thermostat asservi à la
température extérieure en liaison avec les robinets thermostatiques des radiateurs.
Installation de chauffage équipée d’un thermostat
asservi à la température ambiante TR..., TRL...
Le local où est installé le thermostat asservi à la température
ambiante détermine la température des autres locaux.
Le régulateur de température de la chaudière doit être réglé sur la
température de service maximale. La position E permet l’obtention
de la température chauffage maximale de 75 °C. Il est possible de
régler la température ambiante de façon individuelle dans chaque
pièce (à l’exception de la pièce dans laquelle est installé le thermostat) par l’intermédiaire des robinets thermostatiques des
radiateurs.
6 720 610 628-1 (01.09)
13
Consignes pour économiser l’énergie
Installation de chauffage équipée d’un thermostat asservi
à la température extérieure TA...
Ce thermostat détecte la température extérieure pour faire varier
la température de départ suivant la courbe de chauffage prédéterminée. Le régulateur de température de la chaudière doit être
réglé sur la température de service maximale.
La position E permet l’obtention d’une température de départ
maximale de 75 °C.
Baisser la température pendant la nuit
Un réduction importante de la consommation de gaz est possible
si l’on baisse la température ambiante pendant la nuit ou même
pendant la journée. Une baisse de température de 1K correspond
à une économie d’environ 5 %.
Pour plus d’informations concernant le réglage consultez les
modes d’emploi des thermostats.
Eau chaude
Un réglage a basse température permet une économie d’énergie
importante.
Le mode ECO avec message de demande permet une économie
maximale de gaz et d’eau.
A présent, vous connaissez la manière économique de chauffer
avec un appareil à gaz e.l.m. leblanc. Si vous aviez encore des
questions, adressez-vous à votre installateur ou écrivez-nous.
14
6 720 610 628-1 (01.09)
Mise en
(appareils
type
Mise en sécurité (appareils
desécurité
type B11BS
ou B11 de
V.M.C.)
4
Mise en sécurité (appareils de type
B11BS ou B11 V.M.C.)
4.1
Mise en sécurité B11BS
En cas de perturbations de l’évacuation des produits de combustion, le dispositif de contrôle interrompt l’arrivée de gaz au brûleur
principal. L’appareil se remettra en marche au bout de 20 minutes.
En cas de persistance du défaut, faire appel à un installateur qualifié ou un service après-vente agréé.
4.2
Mise en sécurité B11 V.M.C. individuelle
Le dispositif de mise en sécurité individuelle de la chaudière réagit
en cas d’arrêt ou de réduction importante de l’extraction en coupant l’alimentation du brûleur. Il est composé d’une sonde de
sécurité individuelle V.M.C. (B) qui est connectée directement au
tableau électrique.
L
La sonde de sécurité individuelle (B) ne doit jamais être mise hors service.
6 720 610 628-1 (01.09)
15
Mise
ouBB11
V.M.C.)
Mise en
en sécurité
sécurité (appareils
(appareils de
de type
type B11BS
B11BS ou
11 V.M.C.)
B
1
6 720 610 628-06.1C
2
I
50
70 90
¡C
0
30
d
ECO
bar
1
0
3
25
1
2
3
4
4
Fonctionnement normal
Arrêt V.M.C.
Tableau électrique
Electrovannes
En cas de défaillance de la V.M.C. :
• Le tableau électrique n’alimente plus les électrovannes de
commande du bloc gaz.
• L’alimentation en gaz de la chaudière est coupée.
Lorsque la chaudière est en sécurité :
• Le voyant (Marche/Arrêt) est allumé.
• L’appareil peut aussi être mis en arrêt par le dispositif de la
sécurité collective de l’immeuble.
• Dès que la ventilation refonctionnera normalement et que la
sonde (B) sera refroidie, appuyer sur le bouton de déverrouillage (61) pour procéder au réarmement de la chaudière.
• En cas de mise sécurité répétée, faire appel à un installateur
qualifié ou un service après-vente agréé.
16
6 720 610 628-1 (01.09)
Mise en
(appareils
type
Mise en sécurité (appareils
desécurité
type B11BS
ou B11 de
V.M.C.)
4.3
Mise en sécurité B11 V.M.C. collective
En cas de panne du système d’extraction collectif, l’appareil est
mis en sécurité par le dispositif de sécurité collective situé en
dehors du logement.
Ce dispositif fournit un courant basse tension 24 V à un relais disposé dans un boîtier électrique et maintient fermé un contact du
relais en série avec l’alimentation de l’appareil (phase).
En cas de défaut de la ventilation, il y a coupure d’alimentation
24 V, et par l’intermédiaire du relais, coupure d’alimentation de la
chaudière.
Néanmoins, la chaudière peut être mise en arrêt par le système de
sécurité individuelle (sonde pour dispositif de sécurité individuelle
V.M.C.).
1
6 720 610 311-16.1D
N
2
Ph
Ph N N Ph
3
1
2
3
Chaudière
Secteur, 230 V ~ 50 Hz
Alimentation 24 V ~ 0,5 VA (intensité maximale d’appel 250 mA)
V.M.C. collective
6 720 610 628-1 (01.09)
17
Généralités
5
Généralités
5.1
Nettoyage de l’habillage
Nettoyez l’habillage avec un chiffon humide. Ne jamais utiliser des
produits de nettoyage agressifs ou caustiques.
5.2
Entretien
B Faire procéder annuellement à une vérification de votre appareil par un service après-vente agréé.
B Faire effectuer annuellement le ramonage et le nettoyage du
conduit d’évacuation des produits de combustion.
L
Appareils V.M.C.
Nous vous rappelons que l’entretien de la
V.M.C. est obligatoire.
• Entretien annuel des bouches d’extraction.
• Entretien quinquennal (5 ans) de l’ensemble de
l’installation.
• Entretien du dispositif de sécurité.
5.3
Changement de gaz
En cas d’adaptation à un autre gaz que celui pour lequel l’appareil
est équipé, la transformation doit être impérativement exécutée
par un installateur qualifié ou un service après-vente agréé.
18
6 720 610 628-1 (01.09)
Mise en marche
Perturbation
Mise en marche du chauffage
6 720 610 628-03.1C
6 720 610 629-06.1C
6 720 610 629-06.1C
Température d’eau chaude
6 720 610 629 -04 - 1C
6 720 610 628-1 (01.09)
Résumé du mode d’emploi
Si vous n’êtes pas en mesure de
supprimer la perturbation, appelez
le service après-vente,
Tél. : ..................................................
Eau chaude seulement (mode été)
19
6 720 610 311-22.1D
6 720 610 628-04.1C
Généralités
Régulation du chauffage
Positionnez le sélecteur de température sur
la température choisie.
Eventuellement, régler le thermostat (TA...,
TR..., TRL...) selon les instructions fournies.
6 720 610 628-05.1C
6 720 610 629-05-1C
Mise hors service
...............................................................
Direction commerciale e.l.m. leblanc • 32, av. Michelet • F-93404 St-Ouen Cedex
e.l.m. leblanc • 124-126, rue de Stalingrad • F-93711 Drancy Cedex
Site internet : www.elmleblanc.fr
...............................................................
La maîtrise du bien-être
1*/0+1*/0+1*/0+
6720610630-02-1C
..........................................................
1RWLFHWHFKQLTXHHWG·LQVWDOODWLRQ
&KDXGLqUHVPXUDOHVjJD]
7LUDJHQDWXUHOHW90&
0RGqOHVHWEUHYHWVGpSRVpV • 5pI&K
Table des matières
Table des matières
Mesures de sécurité
3
Explication des symboles
3
1
1.1
1.2
1.3
1.4
1.5
1.6
1.7
1.8
Spécifications relatives à l’appareil
Aperçu des types
Descriptif des pièces livrées
Descriptif de l’appareil
Accessoires (voir également la liste de prix)
Dimensions
Schéma de fonctionnement
Schéma électrique
Caractéristiques techniques
4
4
4
4
4
5
6
7
8
2
2.1
2.2
2.2.1
2.2.2
2.2.3
2.2.4
Réglementation
Réglementation générale
Réglementation nationale
Bâtiments d’habitation
Etablissements recevant du public
Raccordement gaz
Ventilation mécanique contrôlée
9
9
9
9
9
9
10
3
3.1
3.2
3.3
3.3.1
3.3.2
3.3.3
3.3.4
3.3.5
3.4
3.4.1
3.4.2
3.4.3
3.4.4
3.4.5
3.5
Règles d’installation
Remarques importantes
Lieu d’installation
Installations
Sanitaire
Chauffage
Sortie de cheminée B11BS
Sortie de cheminée B11 V.M.C.
Dispositif de sécurité collective V.M.C.
Montage de l’appareil
Positionnement
Montage de la plaque de robinetterie
Mise en place de la chaudière
Dégazage de l’installation
Montage de l’habillage
Contrôle
11
11
11
11
11
11
12
12
12
13
13
13
13
13
14
14
4
4.1
4.2
Raccordement électrique
Raccordement de l’appareil
Raccordement d’un thermostat ou
d’une horloge
15
15
5
5.1
5.2
5.3
5.4
5.5
2
Mise en service
Avant la mise en marche
Allumer / éteindre l’appareil
Mettre en marche le chauffage
Régulation du chauffage
Régler la température et la quantité
d’eau chaude
5.6
5.7
5.8
5.9
Position été (eau chaude uniquement)
Protection contre le gel
Perturbation
Protection contre le blocage du circulateur
et de la vanne 3 voies
5.10 Mise en sécurité
5.10.1Dispositif de contrôle d’évacuation
des fumées
5.10.2Principe de fonctionnement de la sécurité
individuelle V.M.C.
5.10.3Principe de fonctionnement de la sécurité
collective V.M.C.
6
6.1
6.2
6.3
6.4
7
7.1
7.2
7.3
7.4
7.5
7.6
8
8.1
8.2
8.3
Réglage de l’appareil en fonction des
conditions locales
Réglages mécaniques
Modification du diagramme de circulation
Réglage du fonctionnement du circulateur
Puissance chauffage maximale
Maintenance
Nettoyage
En cas de gel ou de vidange
Chauffage par convecteurs (en installation
monotube)
Chauffage par radiateurs ou convecteurs
(en installation bitube)
Démontage du dispositif de sécurité
individuelle V.M.C.
Changement de gaz
Annexes
Débit gaz
Débit massique des produits de
combustion
Performances
19
19
19
20
20
20
20
21
21
21
21
21
22
23
23
23
23
23
24
24
25
25
26
27
15
17
17
18
18
18
19
6 720 610 630-1(01.09)
Mesures de sécurité
Mesures de sécurité
Explication des symboles
Les indications relatives à la sécurité
sont écrites sur un fond grisé et précédées d’un triangle de présignalisation.
Si l’on perçoit une odeur de gaz :
B Fermer le robinet gaz (voir page 17).
B Ouvrir les fenêtres et les portes.
B Ne pas actionner les commutateurs électriques ou
tout autre objet provoquant des étincelles.
B Eteindre toute flamme à proximité.
B Téléphoner immédiatement, de l’extérieur, à la compagnie de gaz et à un installateur agréé.
Si l’on perçoit une odeur de gaz brûlés :
B Mettre l’appareil hors service (voir page 18).
B Ouvrir les fenêtres et les portes.
B Informer immédiatement un installateur agréé.
Installation, modifications
B L’installation ainsi que les modifications éventuellement apportées à l’appareil doivent être exclusivement confiées à un installateur agréé.
B Les orifices de ventilation pratiqués dans les portes,
fenêtres et parois ne doivent pas être obturés ou
réduits.
Les mots suivants indiquent le degré du danger
encouru si les indications pour éviter ce risque ne sont
pas suivies.
• Prudence : risque de légers dommages matériels.
• Avertissement : risque de légers dommages corporels ou de gros dommages matériels.
• Danger : risque de gros dommages corporels, voire
danger de mort.
L
Dans le texte, les informations sont précédées du symbole ci-contre. Elles sont
délimitées par des lignes horizontales.
Les effets résultants de la mise en application des instructions contenues dans les paragraphes précédents
ne risquent pas d’endommager l’appareil ou de mettre
en péril l’utilisateur.
B Les gaines, conduits et dispositifs d’évacuation des
gaz brûlés ne doivent pas être modifiés.
B En cas de pose ultérieure de fenêtres étanches,
veillez à assurer l’alimentation en air de combustion.
Maintenance
B Nous recommandons vivement de conclure un contrat d’entretien avec un installateur agréé. Il est indispensable de soumettre l’appareil à un service annuel
de maintenance.
B Conformément à la réglementation nationale en
vigueur sur la protection contre les émissions polluantes, l’exploitant est responsable de la sécurité et
de l’écocompatibilité de l’installation.
B N’utiliser que des pièces de rechange d’origine !
Matières explosives et facilement inflammables
B Ne pas stocker ou utiliser des matières inflammables
(papier, peintures, diluants, etc.) à proximité immédiate de l’appareil.
Air de combustion / air ambiant
B L’air de combustion / air ambiant doit être exempt de
substances agressives (comme par exemple les
hydrocarbures halogénés qui contiennent des combinaisons chlorées ou fluorées), afin d’éviter la formation de corrosion.
Informations pour le client
B Informer le client du mode de fonctionnement de
l’appareil et lui en montrer le maniement.
B Indiquer au client, qu’il ne doit entreprendre aucune
modification, aucune réparation sur l’appareil.
B Remettre la notice d’emploi au client.
6 720 610 630-1(01.09)
3
Spécifications relatives à l’appareil
1
Spécifications relatives à l’appareil
1.1
Aperçu des types
Désignation de la
chaudière
A tirage naturel
B11BS
Ventilation mécanique
contrôlé (V.M.C.)
B11V.M.C.
Attestation CE
N GLM23-1H
OUI
NON
BM3537
N GLM23-1H.5
NON
OUI
BM3538
N GLM21-1H.5
NON
OUI
BM3539
Tab. 1
1.2
Descriptif des pièces livrées
Les chaudières sont livrées en deux colis :
• le premier contient la chaudière,
• le second contient la plaque de robinetterie.
1.3
Descriptif de l’appareil
• Chaudière murale à gaz à tirage naturel B11BS ou
B11 V. M.C.
1.4
Accessoires (voir également la
liste de prix)
• Thermostat à intégrer dans tableau électrique
(asservi à la température extérieure).
• Thermostat de chauffage (asservi à la température
ambiante).
• Horloge à intégrer dans tableau électrique, chauffage et/ou sanitaire.
• Production d'eau chaude sanitaire.
• Thermo-manomètre eau chauffage
• Modulation continue de la puissance.
• Possibilité de réduire la puissance côté chauffage,
tout en maintenant la puissance maxi côté eau
chaude sanitaire.
• Bloc gaz à sécurité totale
• Contrôle présence de flamme par ionisation.
• Système antigel uniquement sur le circuit chauffage
et antiblocage circulateur.
• Sonde de température et sélecteur de température
pour chauffage.
• Thermostat de surchauffe sur circuit 24V.
• Circuit chauffage, comportant : circulateur à
3 vitesses, séparateur air, soupape chauffage (3
bar), vis de vidange.
• Circuit sanitaire, comportant : sonde de température
eau chaude sanitaire, filtre sanitaire, détecteur de
débit, limiteur de débit, soupape sanitaire (10 bar).
• Purgeur automatique.
• Vase d'expansion.
• Dispositif de remplissage avec disconnecteur.
• Potentiomètre de réglage température eau sanitaire.
• Priorité sanitaire.
4
6 720 610 630-1(01.09)
Spécifications relatives à l’appareil
1.5
Dimensions
215
70
MINI
50
MINI
50
MINI
int
Φ125
101
103
13
=
6 720 610 630-07-1C
6 720 610 309-02.1D
364
=
400
300
65
65
55
65
385
Fig. 2
334
65
855
320
320
15.1
173 170.2
747
172
13,5
8,6
13 170.1 171
6 720 610 629-16.1C
180
38
Fig. 1
13
15.1
38
170.1
170.2
171
172
6720610629-17.1C
Plaque de robinetterie
Plaque de robinetterie
Tube de vidange (fourni dans la chaudière)
Robinet de remplissage/disconnecteur
Vanne d’isolement pour départ chauffage
Vanne d’isolement pour retour chauffage
Raccord sortie eau chaude sanitaire
Robinet gaz
6 720 610 630-1(01.09)
Fig. 3
101
103
173
320
Plaque de robinetterie avec barre d’accrochage
Habillage
Couvercle tableau électrique
Robinet entrée eau froide sanitaire
Barre d’accrochage
5
Spécifications relatives à l’appareil
1.6
Schéma de fonctionnement
26
39
6.1
411
35
33
ϑ
29
30
6
32
20
36
3
18
56
27
15
61
4
ECO
3
0
2
1
4
5
8.1
38
E
max
max
407
413
ϑ
6.3
408
361
406
43
44
45
46
47
48
6 720 610 630-04.1C
Fig. 4
3
4
6
6.1
6.3
8.1
15
18
20
26
27
29
30
32
33
35
36
38
6
Prise de pression brûleur
Tableau électrique
Sécurité de surchauffe eau
SPOTT : Système permanent d’observation du tirage thermique
Sonde CTN température eau chaude sanitaire
Thermo-manomètre
Soupape de sécurité chauffage
Circulateur
Vase d’expansion.
Prise de gonfage
Purgeur automatique
Rampe/injecteur
Brûleur
Electrode d’ionisation
Electrodes d’allumage
Corps de chauffe
Sonde CTN température de départ chauffage
Robinet de remplissage/disconnecteur
39
43
44
45
46
47
48
56
61
361
406
407
408
411
413
Buse coupe-tirage
Départ chauffage
Départ eau chaude sanitaire
Arrivée gaz
Arrivée eau froide
Retour chauffage
Vidange chauffage
Bloc gaz
Bouton de déverrouillage
Vis de vidange
Filtre eau froide
Limiteur de débit
Soupape de sécurité sanitaire
Chambre de combustion
Détecteur de débit
6 720 610 630-1(01.09)
Spécifications relatives à l’appareil
1.7
Schéma électrique
33
364
61
363
4.1
25V
6
136
135
32
153
230V
310
325
52.1
68
56
230V/AC
318
52.2
124 7 8 9
151
312
302
315
328
LsLR
LNNs
300
161
314
20
1
328.1
6.1
36.1
M
18
6 720 610 630-03 .1C
6.3
413
Fig. 5
4.1
6
6.1
6.3
18
32
33
36
52.1
52.1
56
61
68
135
136
151
153
161
Transformateur d’allumage
Sécurité de surchauffe eau
SPOTT : Système permanent d’observation du tirage thermique
Sonde CTN température eau chaude sanitaire
Circulateur
Electrode d’ionisation
Electrodes d’allumage
Sonde CTN température de départ chauffage
Electrovanne 1 (sécurité)
Electrovanne 2 (mini)
Bloc gaz
Bouton de déverrouillage
Electrovannes 3 (modulation)
Interrupteur principal
Sélecteur de température de départ chauffage
Fusible T 2 A, AC 230 V
Transformateur
Shunt 8-9
6 720 610 630-1(01.09)
300
302
310
312
314
315
318
325
328
328.1
363
364
413
Circuit de codage
Masse
Sélecteur de température d’eau chaude sanitaire
Fusible T 1,6 A
Connexion pour thermostat intégré TA...
Connexion pour thermostat TR...
Connexion pour horloge DT...
Circuit imprimé
Connexion AC 230 V
Connexion pour thermostat TRL... (éliminer le shunt
LS/LR)
Lampe-témoin pour mode brûleur
Lampe-témoin pour allumé/éteint (I/0)
Détecteur de débit
7
Spécifications relatives à l’appareil
1.8
Caractéristiques techniques
N GLM23-1H
N GLM23-1H.5
N GLM21-1H.5
Catégorie gaz
II2E+3+
II2E+3P
I2E+
Type de sortie fumée
B11BS
Chauffage
Puissance ajustable
modulante
B11V.M.C.
23 à 9,5 kW
Température maximale
90 °C
Pression maximale
3 bar
Circulateur
Sanitaire
3 vitesses
Puissance variable
Débit spécifique
10 l/min
10 bar
Pression minimale
1 bar
65 m3/h
Capacité totale
100 m3/h
5 ou 8 litres
0,25 ou 0,4 bar
Capacité utile
3,26 ou 4,2 litres
Capacité maximale de
l’installation
(à T moy. 75 °C)
125 ou 180 litres
Classe de référence RT 2000
Nature du courant
Tension d’alimentation
Monophasé 50Hz
230 Volts
Puissance absorbée
65 W (circulateur vitesse 1)
85 W (circulateur vitesse 2)
110 W (circulateur vitesse 3)
Degré de protection
IP44
Raccordement électrique
Thermostat d’ambiance
et pendule horaire
2 fils + terre
tension de coupure 24V continu
ou tension de coupure 230 V alternatif
Hauteur
855 mm
Largeur
400 mm
Profondeur
385 mm
Poids chaudière +
plaque robinetterie
Pays de destination
11 l/min
Pression maximale
Performances
Dimensions et poids
21 à 7 kW
3 l/min
Pression et prégonflage
Circuit électrique
23 à 7 kW
Débit d’enclenchement
Débit d’air neuf requis
Vase expansion
21 à 9,5 kW
35,3 kg + 2 kg
FR
Tab. 2
8
6 720 610 630-1(01.09)
Réglementation
Réglementation
2.1
Réglementation générale
Cet appareil est conforme aux directives européennes :
• 90/396/CEE : Appareils à gaz
• 73/23/CEE : Basse tension
• 89/336/CEE : Compatibilité électromagnétique
• 92/42/CEE : Rendement des chaudières à eau chaude.
2.2
Réglementation nationale
Les appareils doivent être installés par un professionnel
qualifié conformément aux règlementations nationales
et aux règles de l’art à la date de l’installation.
2.2.1 Bâtiments d’habitation
• Arrêté du 2 août 1977 : Règles Techniques et de
Sécurité applicables aux installations de gaz combustible et d’hydrocarbures liquéfiés situées à l’intérieur des bâtiments d’habitation et de leurs dépendances.
• Certificat de conformité pour les installations neuves établi en 2 exemplaires signés suivant les modèles approuvés par les ministres chargés du gaz et
des carburants et de la construction.
• Arrêté du 5 février 1999 : modifiant l’arrêté du 2
aôut 1977, Rajout du paragraphe 1 bis : Pour tout
remplacement de chaudière l’arrêté stipule que l’installateur est tenu d’établir un certificat de conformité
“Modèle 4” visé par l’un des organismes agréés par
le ministre chargé de la sécurité gaz.
• Arrêté du 23 novembre 1992 et du 28 octobre
1993 modifiants l'arrêté du 2 août 1977
• Norme DTU P 45–204 : Installations de gaz (anciennement DTU n°61-1 -Installation de gaz - Avril 1982
+ additif n°1 juillet 1984)
• Règlement Sanitaire Départemental
• Norme NFC 15-100 : Installations électriques à
basse tension
• Recommandations ATG B.84 du 2 Septembre 1996.
2.2.2
• Protection du réseau d’eau potable : Une étiquette
indique la présence du disconnecteur sur la chaudière. Le disconnecteur répond aux exigences fonctionnelles de la norme NF P 43-011, destinée à éviter
les retours d’eau de chauffage vers le réseau d’eau
potable (articles 16-7 et 16-8 du Règlement Sanitaire Départemental Type).
• L’article 4 de l’arrêté du 10 avril 1974 : Précise que
dans les logements neufs «les installations de chauffage individuel doivent comporter un dispositif de
réglage automatique, par logement ou par pièce réglant la fourniture de chaleur en fonction, soit de la
température extérieure, soit de la température intérieure» (thermostat d’ambiance, robinet thermostatique).
En cas d’installation de robinets thermostatiques, ne
pas équiper tous les radiateurs ou prévoir une boucle
de recyclage.
2.2.3
Exemples d’emboîtures autorisées :
6 720 610 630-1(01.09)
NF
NF
(a)
(b)
Fig. 6
(a)
(b)
Coude normalisé
Manchette d’assemblage
Ø 20
(c)
Ø 22*
Etablissements recevant du public
• Règlement de sécurité contre l’incendie et la
panique dans les établissements recevant du
public :
– Prescriptions générales
Pour tous les appareils :
Raccordement gaz
Le DTU 61.1 cahier des charges chapitre 3-312 précise que «les assemblages par brasage capillaire doivent être réalisés exclusivement par raccords
conformes à la spécification ATG B524-2...».
6 720 610 310-10.1D
L
Articles GZ : Installations aux gaz combustibles et
hydrocarbures liquéfiés.
Ensuite, suivant l’usage :
Articles CH : Chauffage, ventilation, réfrigération,
conditionnement d’air et production de vapeur et
d’eau chaude sanitaire.
Articles GC : Installations d’appareils de cuisson
destinés à la restauration.
– Prescriptions particulières à chaque type d’établissements recevant du public (hôpitaux, magasins, etc.)
En aucun cas le constructeur ne saurait
être tenu pour responsable si ces prescriptions n’étaient pas respectées.
e.l.m. leblanc décline toute responsabilité
dans le cas d’un remontage défectueux ou
d’une modification des éléments de l’appareil et particulièrement ceux du dispositif V.M.C.
6 720 610 310-09.1D
2
Fig. 7
(c)
(*)
douille e.l.m. leblanc
expansé d’origine
9
Réglementation
2.2.4
Ventilation Mécanique Contrôlée
Textes de références
• Décret n° 69-596 du 14 juin 1969 fixant les règles
générales de construction des bâtiments d’habitation.
• Arrêtés du 22 octobre 1969 (J.O. du 30-10-69) :
– aération des logements
– conduits de fumée desservant des logements.
Pour faciliter l’application de l’arrêté du 22-10-69, le
C.S.T.B. présente un document : Cahier n° 1071-Nov.
71, intitulé "Exemples des solutions pour faciliter l’application du règlement de construction - Ventilation".
• Arrêté du 24 mars 1982 (J.O. du 27-3-82).
• Arrêté du 30 mai 1989 (J.O. du 9-6-89).
• DTU 68.1 : Installation de V.M.C. - Règles de conception et de dimensionnement.
• DTU 68.2 : Exécution des installations de ventilation
mécanique.
Débits d’air d’extraction
Dans les pièces où des appareils à gaz sont raccordés
à une Ventilation Mécanique Contrôlée, les débits d’air
normaux extraits sont définis par la réglementation en
fonction de la puissance thermique utile maximale exprimée en kW (P) de l’appareil installé.
Débit = 4,3 x P (kW)
Ex.: P = 23 kW, débit nominal = 4,3 x 23 = 99 m3/h
L
Le débit ainsi calculé correspond à la valeur
nominale du volume d’extraction, et doit être
obligatoirement réglé ou vérifié par l’installateur avant la mise en route de l’appareil.
Remarques particulières :
L’article 4 de l’Arrêté du 22 octobre 1969 précise :
"... Si l’évacuation de fumée et de gaz brûlés est obtenue par un dispositif mécanique, celui-ci doit être tel
que, en cas de panne, l’évacuation des fumées soit
assurée par un tirage naturel, ou que la combustion soit
automatiquement arrêtée".
Il a semblé préférable d’envisager seulement la
seconde solution.
• Le fonctionnement des appareils à gaz raccordés est
donc asservi au bon fonctionnement de l’extraction.
Voir à ce sujet les articles 3 - 10 - 11 et 12 de l’Arrêté
du 22-10-1969.
• Les appareils à gaz raccordés à une extraction mécanique doivent donc être munis d’un dispositif de
sécurité arrêtant toute combustion lorsque les conditions sont telles qu’il y a un risque de refoulement
partiel.
10
6 720 610 630-1(01.09)
’
3
Règles d’installation
Règles d’installation
Température de surface
L
3.1
Le montage, les branchements électriques,
les raccordements d’arrivée et d’évacuation
des gaz et la mise en marche de l’appareil ne
doivent être effectués que par un installateur
agréé.
Remarques importantes
B Avant de procéder à l’installation de l’appareil, il convient de consulter l’entreprise distributrice de gaz.
B Cet appareil est compatible avec les installations en
P.E.R.
B Ne pas utiliser de radiateurs ou de tuyaux zingués.
On évitera ainsi la formation de gaz dans l’installation.
B Si l’on utilise un thermostat asservi à la température
ambiante, il ne faut pas poser de vanne thermostatique
sur le radiateur du local ou de la pièce de référence.
B Prévoir des purges d’air (manuelles ou automatiques)
sur chaque radiateur, ainsi que des points bas de
vidange.
Avant de mettre en route cet appareil :
B Procéder au nettoyage de l’installation par circulation
d’eau afin d’éliminer toutes particules ou graisses pouvant à plus ou moins longue échéance perturber son
bon fonctionnement.
La température maximale de la surface de l’appareil est
inférieure à 85 °C. Conformément à la directive appareils à gaz 90/396/CEE, il n’est donc pas nécessaire de
prendre des mesures de protection particulières pour
les matériaux et meubles encastrés combustibles. On
respectera par ailleurs les prescriptions nationales
applicables en la matière .
3.3
Installations
3.3.1
Sanitaire
La pression statique de l’eau sanitaire, tous robinets fermés, ne doit pas dépasser 10 bar.
Dans le cas contraire :
B Prévoir obligatoirement sur l’installation un limiteur
de pression.
En cas d’installation comportant un clapet anti-retour ou
un limiteur de pression sur l’arrivée sanitaire :
B Prévoir le montage d’un groupe de sécurité permettant le raccordement à une évacuation à écoulement
visible en cas de surpression dans le circuit.
Les tuyauteries et robinetteries sanitaires doivent être
prévues pour assurer un débit d’eau suffisant aux postes de puisage, selon la pression d’alimentation.
3.3.2
L
Ne pas utiliser de produits de colmatage ou de
détergents.
B Dans le cas d’installations anciennes ou de chauffage
par le sol, les produits anti-corrosion Varidos 1+1 ou
Cillit HS sont utilisables.
3.2
Lieu d’installation
Air de combustion
Pour éviter une formation de corrosion, l’air de combustion doit être exempt de substances agressives.
Chauffage
Soupape de sécurité chauffage
Celle-ci a pour but de protéger la chaudière et toute
l’installation contre les surpressions éventuelles. Elle
est réglée en usine pour que son fonctionnement intervienne lorsque la pression dans le circuit atteint environ
3 bar.
Un tube de vidange se montant sur la soupape permet
l’écoulement du trop-plein vers une canalisation de
vidange qui doit être à écoulement visible.
B Pour l’ouverture manuelle de la soupape : Tourner le
bouton
B Pour la fermeture : relâcher simplement le bouton.
Les hydrocarbures halogénés contenant des combinaisons chlorées ou fluorées favorisent fortement la
corrosion ; on trouve par exemple de pareilles combinaisons dans les solvants, peintures, colles, gaz propulseurs et produits de nettoyage domestiques.
6 720 610 630-1(01.09)
11
Règles d’installation
3.3.3
Sortie de cheminées B11BS
L’installation et le réglage doivent être réalisés par un
installateur qualifié de votre choix.
Ces appareils sont prévus pour être reliés à un conduit
d’évacuation s’emboîtant dans la buse coupe-tirage et
raccordé au conduit de fumée adapté à la puissance de
l’appareil (voir les tableaux des sections des cheminées
suivant la puissance de l’appareil et la hauteur du conduit des fumées, tableaux des recommandations ATG
B.84 du 2 septembre 1996).
La bouche d’extraction réglable, de modèle agréé,
devra être munie d’une collerette permettant l’emboîtement sans jeu du tuyau d’évacuation des produits de
combustion. Celui-ci devra être engagé normalement
dans le chapeau de buse et venir obligatoirement en
appui sur les butées prévues à cet effet, pour obtenir un
fonctionnement satisfaisant.
5
2
Il est conseillé de prévoir un dispositif susceptible de
recueillir les condensations de la cheminée.
3
L
Si la partie horizontale du conduit d’évacuation mesure moins de 1 mètre, celle-ci doit
avoir une pente d’au moins 3 % vers le haut
(voir figure ci-dessous).
6 720 610 309-12.1D
Le local dans lequel l’appareil est installé doit comporter des amenées d’air réglementaires. Celles-ci ne doivent en aucun cas être obstruées.
B Prévoir l’installation de toute chaudière murale dans
un local présentant une atmosphère ambiante
exempte de poussières abondantes, de vapeurs
grasses ou corrosives.
1
4
Fig. 9
1
2
3
4
5
Bouche d’extraction réglable avec collerette spéciale pour
emmanchement du tube
Tube d’évacuation des fumées emboîté à fond sur les butées
de la manchette
Manchon V.M.C.
Dispositif de sécurité individuelle V.M.C.
Nota : le tube de raccordement bouche chaudière ne doit pas
être scellé
Gaine
5
1
2
3
6 720 610 309-32.1D
6 720 610 309-11.1D
1
4
Fig. 8
1
Pot de décantation
Fig. 10
1
3.3.4
Sortie de cheminée B11V.M.C.
Raccordement cheminée
Dans le cas d’utilisation d’un tube souple, il est prévu
l’emploi d’une manchette qui devra être toujours engagée normalement dans le chapeau de la buse et venir
obligatoirement en appui sur les butées coupe-tirage.
Une manchette de raccordement en aluminium est fournie avec chaque appareil.
L’ensemble sera réalisé pour être monté ou démonté
facilement en vue des opérations d’entretien.
L’appareil devra être obligatoirement raccordé sur une
bouche d’extraction réglable (de préférence) au moyen
d’un coude ou d’un tube rigide en aluminium de diamètre défini dans la notice technique.
Ce raccordement devra être de longueur aussi réduite
que possible, en évitant l’utilisation des coudes "brusques".
12
2
3
4
5
3.3.5
Bouche d’extraction réglable avec collerette spéciale pour
emmanchement du tube
Tube d’évacuation des fumées emboîté à fond sur les butées
Manchon V.M.C.
Dispositif de sécurité individuelle V.M.C.
Nota : le tube de raccordement bouche chaudière ne doit pas
être scellé
Gaine
Dispositif de sécurité collective V.M.C.
Le kit V.M.C. collective chaudières comprend :
– 1 boîtier équipé,
– 2 vis à bois,
– 2 chevilles,
– 1 bouchon de plombage.
Mise en place du kit :
B Fixer le boîtier à l’aide des 2 vis et des 2 chevilles fournies.
B Brancher les fils d’après le schéma de câblage.
6 720 610 630-1(01.09)
Règles d’installation
B Fermer le boîtier en le plombant avec le bouchon de
plombage.
6 720 610 309-13.1D
1
2
3
1
N
B Placer les 4 chevilles (A), dans les trous.
B Monter la barre d’accrochage (B) avec les 2 vis (C).
Ph
+
B Percer les 4 trous de fixation Ø 8.
2
B Placer les 2 autres vis (C) dans les trous inférieurs.
B Monter la plaque de robinetterie.
Ph
N
B Mettre à niveau l’ensemble.
3
B Serrer les 4 vis.
Alimentation V.M.C. 24 V 50 Hz 0,5 VA
Sortie alimentation chaudière 230 V - 50 Hz
Entrée 230 V - 50 Hz
Fig. 11 Schéma de principe
Ne pas oublier de retirer les bouchons de protection de tous les raccords et placer les joints d’origine fournis avec nos appareils.
A
B
Ph
N
C
Ph
N
N
Ph
A
6 720 610 309-14.1D
Ph
1
6 720 610 310-19.1D
N
C
2
Fig. 13
Fig. 12 Schéma de câblage
1
2
Secteur 230 V - 50 Hz
Alimentation 24 V - 0,5 VA (Intensité maximale d’appel
250 mA) - V.M.C. collective
3.4.3
Mise en place de la chaudière
B Sortir la chaudière de son emballage.
B Enlever l’habillage.
3.4
Montage de l’appareil
B Prendre la chaudière et la poser sur la plaque de
robinetterie.
3.4.1
Positionnement
B Soulever l’appareil, le faire glisser le long du mur pour
le mettre en prise avec la traverse supérieure.
Définir l’emplacement de l’appareil en tenant compte
des contraintes liées aux conduits :
• Eloignement maximal de toute déformation de surface telle que tuyau, gaine, encorbellement, etc.
• Les conditions d’accessibilité à l’appareil pour toutes
interventions d’entretien (de préférence réserver une
distance minimale de 50 mm autour de l’appareil).
B Visser les écrous de raccordement après s’être
assuré de la présence des joints sur les cinq raccords de la plaque de robinetterie.
B Placer les tuyaux d’évacuation.
• Pour garantir l’évacuation correcte des produits de
combustion : la hauteur minimale de la cheminée ne
doit pas être inférieure à 1 m.
L
Il faut prévoir un dégagement de 200 mm
sous la chaudière pour le tableau électrique.
3.4.2
Montage de la plaque de robinetterie
B Placer le gabarit au mur à l’aide des pastilles autocollantes.
6 720 610 630-1(01.09)
13
Règles d’installation
3.4.4
3.5
Dégazage de l’installation
Les chaudières sont équipées d’un dispositif de dégazage permanent (séparateur d’air + purgeur à flotteur)
sur le circuit de retour chauffage dans la chaudière.
Toutefois, les chaudières doivent être raccordées sur
un circuit chauffage parfaitement dégazé et exempt
d’impuretés.
Contrôle
Raccordement de l’eau
B Ouvrir les vannes d’isolement d’arrivée et de départ
de l’eau puis remplir la chaudière.
B Vérifier l’étanchéité des circuits et des bouchons à
vis (pression de contrôle : max. 3 bar au manomètre).
Afin de faciliter le dégazage à la mise en service :
B Purger les radiateurs.
B Remplir le circuit chauffage à une pression de
1,5 bar.
B Vérifier l’étanchéité du circuit.
Le non-respect de ces règles d’installation peut entraîner des mauvaises performances ou des bruits anormaux au niveau de l’installation.
Raccordement du gaz
3.4.5
B Fermer le robinet d’arrivée de gaz, afin d’éviter tout
dommage sur la robinetterie de gaz pour cause de
surpression (pression maximale : 150 mbar)
Montage de l’habillage
B Poser l’habillage sur les 2 coiffes antivibration sur le
haut de la chaudière.
B Plaquer l’habillage sur le haut du tableau electrique.
B Contrôler l’étanchéite de la canalisation de gaz
jusqu’au robinet de barrage.
B Vérifier le circuit de gaz.
B Baisser la pression.
B Dévisser les 2 vis montées sous la chaudière
jusqu’au maintient de celui-ci.
Raccordement tube cheminée
B Monter la porte sur les supports de l’habillage.
B Vérifier les emboîtements de la sortie de produits de
combustion.
1
6 720 610 628-08.1C
2
3
4
Fig. 14
14
6 720 610 630-1(01.09)
Raccordement électrique
4
Raccordement électrique
Danger: risque d’électrocution !
B Ne jamais travailler sur les parties électriques lorsque l’appareil est sous tension. Toujours le mettre hors tension
(fusible, disjoncteur).
4.2
Raccordement d’un thermostat ou
d’une horloge
Ouverture du tableau électrique
B Tirer le couvercle vers le bas et le déposer
Tous les équipements de régulation, de commande et
de sécurité de l’appareil sont câblés et contrôlés.
B La chaudière est livrée avec un câble 3 x 1,5 mm2
pour le raccordement du secteur.
4.1
L
6 720 610 630-05-1C
B Raccordement à un réseau biphasé (réseau IT) :
Pour garantir un courant d’ionisation suffisant, poser
la résistance (Réf. 8 900 431 516) entre le conducteur N et le raccordement du conducteur de protection.
Raccordement de l’appareil
Le raccordement électrique doit être conforme aux réglements concernant les installations électriques à usage domestique.
Fig. 15
B Dévisser la vis et tirer le couvercle vers l’avant.
B Raccordement de la connexion du tableau électrique
au secteur par l’intermédiaire d’un disjoncteur de
sécurité à coupure bipolaire de préférence ou, au
moins, un interrupteur de commande bipolaire, ayant
une distance d’ouverture de 3 mm.
6 720 610 630-06-1C
B Se référer à la norme NF C15-100; notamment la chaudière doit être obligatoirement raccordée à la terre.
Fig. 16
L’appareil ne peut s’utiliser qu’en combinaison avec un
thermostat e.l.m. leblanc.
Thermostat TA 211E asservi à la température
extérieure
B Le raccordement électrique doit être réalisé en respectant les instructions de la notice d’utilisation du
thermostat.
6 720 610 630-1(01.09)
15
Raccordement électrique
Thermostats asservis à la température ambiante
B Raccorder les thermostats asservis à la température
ambiante TR100, TR200 de la manière suivante :
DC24V
1
4
2
1 2
6 720 610 310-23.1D
1
7
8
9
4
2
4
1 2 3 4
TR...
Fig. 17
6 720 610 310-60.1D
B Raccorder les thermostats asservis à la température
ambiante TRL22, TRL 1-25, TRL 7-25 après avoir
supprimé le cavalier entre LS et LR :
220V
L
N NS L S L R
A B C
TRL...
Fig. 18
Horloges
B Raccorder les horloges DT2 en suivant les instructions fournies avec ces accessoires.
16
6 720 610 630-1(01.09)
Mise en service
5
Mise en service
61
363
310
8.1
135
361
136
6 720 610 628-07.1C
364
15.1
38
170.1
171
172
173
170.2
27
15
Fig. 19
8.1
15
15.1
27
38
61
135
136
170.1
170.2
171
172
173
310
361
363
364
Thermo-manomètre
Soupape de sécurité
Tube de vidange
Purgeur automatique
Robinet de remplissage/disconnecteur
Bouton de déverrouillage
Interrupteur principal
Sélecteur de température de départ chauffage
Vanne d’isolement pour départ chauffage
Vanne d’isolement pour retour chauffage
Raccord sortie eau chaude sanitaire
Robinet gaz (fermé)
Robinet entrée eau froide sanitaire
Sélecteur de température eau chaude sanitaire
Vis de vidange
Lampe-témoin pour mode brûleur
Lampe-témoin pour allumé/éteint (I/0)
5.1
Avant la mise en marche
Avertissement: Ne pas mettre l’appareil en marche sans eau. Ne jamais
ouvrir le gaz avant d’effectuer la mise en
eau.
B Ouvrir le robinet entrée eau froide sanitaire (173) et
effectuer la purge de l’installation côté eau chaude
sanitaire.
B Ouvrir les purgeurs des radiateurs et celui de la
chaudière (27).
B Ouvrir les vannes d’isolement du départ (170.1) et
retour (170.2) chauffage.
B Ouvrir le robinet de remplissage (38) et remplir lentement l’installation chauffage.
L
Il est recommandé de remplir l’installation
chauffage à une pression de 1,5 bar.
B Purger les radiateurs et la chaudière.
6 720 610 630-1(01.09)
17
Mise en service
B Resserrer les purgeurs des radiateurs et de la chaudière (27), puis compléter le remplissage.
B Vérifier si le type de gaz indiqué sur la plaque signalétique correspond au type de gaz distribué.
5.2
6 720 610 629-05-1C
B Ouvrir le robinet gaz (172).
Allumer / éteindre l’appareil
Allumer
Fig. 21
B Mettre l’interrupteur principal sur la position (I).
La lampe témoin verte est alors allumée.
5.4
Régulation du chauffage (option)
B Positionnez le thermostat asservi à la température
ambiante (TR...) sur la température choisie.
20 ˚C
15
25
10
30
Fig. 20
5
6 720 610 311-48.1D
6 720 610 629 -04 - 1C
B Réglez le thermostat asservi à la température extérieure (TA...) sur la courbe de chauffage correspondante et sélectionnez le mode de service.
Eteindre
B Mettre l’interrupteur principal sur la position (0).
La lampe-témoin s’éteint.
Danger: risque d’électrocution !
Le fusible (151), page 7, est toujours
sous tension.
Avant tous travaux sur les parties électriques, veuillez mettre le raccordement
hors tension (fusible, disjoncteur).
5.3
B Réglez le thermostat asservi à la température
ambiante (TRL...) sur les températures souhaitées.
5.5
Régler la température et la quantité d’eau chaude
Température de l’eau chaude
La température de l’eau chaude peut être réglée entre
40 °C et 60 °C grâce au sélecteur
de la chau
dière.
Mettre en marche le chauffage
6 720 610 629-06.1C
L
Le thermostat (TA..., TR...) ou l’horloge
(DT...) continuent à fonctionner sur leur réserve de marche.
Fig. 22
B Tourner le sélecteur de température
, afin
d’adapter la température départ momentanée de
l’eau de chauffage au type d’installation :
– Position Eco E (env. 75 °C)
– Installation de chauffage pour températures de
départ jusqu’à env. 90 °C, par exemple position
(voir page 21 Neutralisation de la limite de
basse température).
Lorsque le brûleur est en service, la lampe-témoin rouge
s’allume.
Fig. 23
Position du sélecteur
Température de l’eau
Butée gauche
env. 40 °C
l
env. 55 °C
Butée droite
env. 60 °C
Tab. 3
18
6 720 610 630-1(01.09)
’
Mise en service
5.9
Confort à la demande
• Avec message de demande :
en ouvrant le robinet d’eau chaude brièvement puis
en le refermant (message de demande), l’eau sanitaire est réchauffée à la température programmée au
sélecteur. Ainsi, lorsque l’on puise de l’eau quelques
instants après, elle est disponible immédiatement.
Ceci permet une économie optimale d’eau et de gaz.
• Sans message de demande :
le réchauffage de l’eau sanitaire n’est réalisé que
lorsque l’eau est puisée ; le temps nécessaire pour
obtenir l’eau chaude est plus long.
5.6
B Ne pas régler le sélecteur
de la chaudière.
Le thermostat choisit automatiquement, en fonction
de la température extérieure, le mode de fonctionnement « été ».
Pour les thermostats asservis à la température
ambiante
B Tourner le sélecteur
de la chaudière tout à
gauche.
Le chauffage est coupé, seule l’alimentation en eau
chaude est active. L’alimentation électrique du thermostat n’est pas coupée.
Protection contre le gel
5.10 Mise en sécurité
Danger : Toute intervention intempestive sur le dispositif peut entraîner un
DANGER pour l'utilisateur.
5.10.1 Dispositif de contrôle d'évacuation des
fumées
La mise en sécurité répétée de la chaudière nécessite
de suivre la procédure suivante :
B Vérifier la libre circulation des fumées dans le conduit
d'évacuation.
B Vérifier le fonctionnement du dispositif de contrôle
(S.P.O.T.T.) :
–
–
–
–
–
B Laisser le chauffage allumé (protection hors gel à
5°C de l’Heatronic).
-ouB Additionner à l’eau du circuit de chauffage du produit
antigel FSK (Schilling Chemie), Glythermin NF
(BASF) ou Antigrogen N (Hoechst/Ticona).
5.8
Perturbation
En cours de service, des perturbations peuvent survenir
en raison, par exemple, d’un encrassement du brûleur,
d’une chute de pression dans la conduite d’alimentation
en gaz, etc.
La touche
s’allume.
B Appuyer sur la touche
et la maintenir appuyée .
L’appareil se met en service .
Ce dispositif automatique empêche un
blocage du circulateur après une période
d’arrêt prolongée.
Après chaque déclenchement du circulateur, une
mesure horaire s’effectue et un enclenchement du circulateur s’opère pour une durée de 5 minutes après
toutes les 24 heures.
Position été (eau chaude uniquement)
Pour les thermostats asservis à la température
extérieure
5.7
L
Protection contre le blocage du circulateur
–
–
–
–
Déboîter le tuyau d'évacuation.
Obstruer la sortie de buse.
Procéder à la mise en route.
Vérifier que le temps de déclenchement se situe
aux alentours de 2 min.
Remplacer si nécessaire la sonde de sécurité
(seule les pièces d'origine doivent être
employées).
Eteindre l'appareil.
Libérer la sortie de buse.
Remboîter le tuyau.
Procéder à la mise en service.
5.10.2 Principe de fonctionnement de la sécurité
individuelle V.M.C.
Le dispositif de mise en sécurité individuelle de la chaudière réagit en cas d'arrêt ou de réduction importante
de l'extraction en coupant l'alimentation du brûleur.
Il est composé d'une sonde de sécurité individuelle
V.M.C. (B) qui est connectée directement au tableau
électrique.
L
La sonde de sécurité individuelle (B) ne doit
jamais être mise hors service.
S’il n’est pas possible de remédier à la perturbation :
B Prendre contact avec le service après-vente ou un
installateur.
6 720 610 630-1(01.09)
19
Mise en service
B Déconnecter le conduit fumée et obturer le départ
(C).
C
B La chaudière doit passer en sécurité au bout d'un
temps maximal de 2 min. (à débit calorifique normal).
B
B Ne pas mettre en service si la chaudière ne s'est pas
mise en sécurité.
1
6 720 610 311-14.1D
2
I
50
70 90
¡C
0
30
d
ECO
bar
1
0
3
25
4
Fig. 24
1
2
3
4
Fonctionnement normal
Arrêt V.M.C.
Tableau électrique
Electrovannes
En cas de défaillance de la V.M.C. :
• Le tableau électrique n'alimente plus les électrovannes de commande du bloc gaz.
5.10.3 Principe de fonctionnement de la sécurité
collective V.M.C.
En cas de panne du système d'extraction collectif,
l'appareil est mis en sécurité par le dispositif de sécurité
collective situé en dehors du logement.
Ce dispositif fournit un courant basse tension 24 V à un
relais disposé dans un boîtier électrique et maintient
fermé un contact du relais en série avec l'alimentation
de l'appareil (phase).
En cas de défaut de la ventilation, il y a coupure d'alimentation 24 V, et par l'intermédiaire du relais, coupure
d'alimentation de la chaudière.
Néanmoins, la chaudière peut être mise en arrêt par le
système de sécurité individuelle (sonde pour dispositif
de sécurité individuelle V.M.C.).
1
• L'alimentation en gaz de la chaudière est coupée.
Lorsque la chaudière est en sécurité :
• Le voyant (Marche/Arrêt) est allumé, le voyant de
fonctionnement chauffage clignote lentement, le
voyant de fonctionnement sanitaire clignote rapidement et le voyant de présence flamme est éteint.
N
2
Ph
6 720 610 311-16.1D
Fonctionnement
Basé sur la détection du débordement des produits de
combustion.
• En extraction normale, aucun échauffement ne se
produit au niveau d'une sonde de sécurité individuelle V.M.C. (B).
• En extraction fortement réduite ou arrêtée, la sonde
de sécurité individuelle V.M.C. (B) chauffée par les
produits de combustion qui remplissent la buse
coupe-tirage, déclenche la fermeture du clapet de
sécurité commandé par l'électrovanne générale. Elle
met la chaudière en sécurité.
Ph N N Ph
3
Fig. 25
1
2
3
Chaudière
Secteur, 230 v~ - 50 Hz
Alimentation 24 V~ 0,5 VA (intensité maximale d’appel
250 mA) V.M.C. collective
• Dès que la ventilation redeviendra normale et que la
sonde de sécurité individuelle V.M.C. sera refroidie,
procéder au réarmement manuel de l'appareil.
• L' appareil peut aussi être mis en arrêt par le dispositif de la sécurité collective de l'immeuble.Dès que la
ventilation refonctionnera normalement et que la
sonde (B) sera refroidie, appuyer sur le bouton de
déverrouillage (61) pour procéder au réarmement de
la chaudière.
Danger : Toute intervention intempestive
sur le dispositif peut entraîner un
DANGER pour l'utilisateur.
Vérification du bon état du dispositif de sécurité
20
6 720 610 630-1(01.09)
Réglage de l’appareil en fonction des conditions locales
6
Réglage de l’appareil en fonction des conditions locales
6.1
Régler la température de départ
6.3
Réglage du fonctionnement du circulateur
Pour le chauffage par le sol, faire attention
à la température maximale de départ admissible.
90
70
0
¡C
1
30
5
0
L
6 720 610 629.19.1C
La température de départ chauffage est réglable entre
45 °C et 90 °C.
ar
b
5
2
Limite de basse température
La consigne est limitée d’origine à une température
maximale de départ de 75 °C.
O
EC
0
I
Le réglage de la puissance de chauffe en fonction de la
demande de chauffe calculée du bâtiment n’est pas
nécessaire.
Norm
max
min
Neutralisation de la limite de basse température
Pour des installations de chauffage à températures de
départ supérieures, il est possible de supprimer la limitation.
B Enlever le bouton gris du sélecteur
tournevis.
avec un
Fig. 28
Mode
de
fonctionnement
6 720 610 629-07.1C
I
Le brûleur
commande
Fig. 26
B Lui faire subir une rotation de 180° (point de repère
vers l’intérieur).
La température de l’eau n’est plus limitée.
6.2
Modification du diagramme de circulation
II
Le thermostat
d’ambiance
commande
B Sur le coffret de connexion du circulateur, il est posible de choisir entre trois courbes caractéristiques.
0,6
H
bar 0,5
0,4
0,3
6 720 610 629-21.1C
A
B
0,2
C
0,1
0
0
200
400
600
800
1000
1200
III
Eté/hiver
commande
Brûleur
Circulateur
(mode hiver)
éteint
Arrêté
allumé
marche
éteint
post-fonctionnement
marche
post-fonctionnement
éteint
marche
arrêté si plus
de demande
thermostat
d’ambiance
allumé
marche
éteint
post-fonctionnement
marche
post-fonctionnement
éteint
marche
allumé
marche
éteint
post-fonctionnement
marche
post-fonctionnement
Q (l/h)
Fig. 27
A
B
C
H
Q
Position de commutateur 3
Position de commutateur 2
Position de commutateur 1
Hauteur manométrique résiduelle
Quantité d’eau de circulation
6 720 610 630-1(01.09)
Tab. 4. Choix du mode de fonctionnement
Post fonctionnement
Le circulateur : En mode hiver, à chaque arrêt du bruleur, le circulateur continue de tourner pendant 3 minutes.
21
Réglage de l’appareil en fonction des conditions locales
6.4
Puissance chauffage maximale
La puissance de chauffe peut être réglée entre la puissance de chauffe minimale et la puissance maxi (nominale) par rapport à la demande.
L
Même en limitant la puissance de chauffe,
la puissance nominale est à disposition
pour chauffer l’eau sanitaire.
Le réglage d’origine correspond à la puissance de
chauffe nominale.
B Régler la puissance de chauffe en fonction de l’installation.
B Mesurer le débit de gaz pour calculer la puissance et
l’inscrire sur la plaque signalétique dans la case QA
: --.
22
6 720 610 630-1(01.09)
Maintenances
7
Maintenance
Danger : Risque d'électrocution !
B Mettre l'appareil hors tension avant chaque
opération de maintenance (fusible, disjoncteur).
L
B Vidanger les radiateurs.
B Vidanger l’appareil en dévissant la vis de purge sur
le raccord retour chauffage
7.3
Chauffage par convecteurs (en installation monotube)
Pour l'entretien de votre chaudière, contacter votre installateur, une agence e.l.m.
leblanc ou un service après vente agréé
e.l.m. leblanc.
Chaque convecteur est équipé d'un volet de réglage.
L'orientation de celui-ci permet de régler l'émission de
chaleur du convecteur.
B N'utiliser que des pièces de rechange d'origine.
B Ne jamais rien déposer sur ou sous les convecteurs
afin de ne pas gêner la diffusion de l'air chaud.
B Tous les joints et anneaux toriques d'étanchéité doivent être remplacés par des pièces neuves.
B Nettoyer régulièrement les ailettes à l'intérieur du
capot.
7.1
Nettoyage
Pour nettoyer l'habillage, on peut employer les produits
d'entretien habituels du commerce à l'exception de solvants et poudres ou éponges abrasives.
Aucun graissage de robinet n'est nécessaire sur ces
appareils.
Vase d’expansion
7.4
Chauffage par radiateurs ou convecteurs (en installation bitube)
Chaque radiateur est muni d'un robinet permettant
d'arrêter ou de régler l'émission de chaleur.
L
En cas de plancher chauffant :
B Rajouter une interface basse température.
B Enlever la pression de l’appareil.
B Vérifier le vase d’expansion. Compléter éventuellement
le remplissage à 1 bar environ avec une pompe à
l’azote. Ajuster la pression du vase d’expansion à la
hauteur statique de l’installation de chauffage.
B Eviter de fermer tous les radiateurs car la circulation
de l'eau serait nulle ce qui provoquerait la mise en
sécurité totale de l'appareil.
Organes de sécurité, de régulation et de commande
B Réarmer le dispositif de sécurité en appuyant sur le
bouton de déverrouillage (61) du tableau électrique.
Si l'appareil est mis en sécurité totale :
B Les organes de sécurité, de régulation et de commande doivent être vérifiés.
B Remplacer l’électrode de ionisation tous les 3 ans.
Pièces de rechange
B Passer commande des pièces de rechange nécessaires en précisant leur désignation et leur numéro
de commande selon la liste de pièces de rechange.
Graisses de maintenance
B N’utilisez que les graisses suivantes :
– Partie hydraulique :
Unisilikon L 641 (8 709 918 413)
– Raccords : HFt 1 v 5 (8 709 918 010).
7.2
En cas de gel ou de vidange
Circuit sanitaire
B Fermer le robinet d'arrêt d'eau du raccord entrée
sanitaire.
B Ouvrir les robinets des divers postes alimentés par
l'appareil.
Circuit chauffage
6 720 610 630-1(01.09)
23
Maintenance
7.5
L
Démontage du dispositif de sécurité individuelle V.M.C.
e.l.m. leblanc décline toute responsabilité
dans le cas d'un remontage défectueux ou
d'une modification des éléments.
Dispositif de sécurité individuelle V.M.C. :
Réf. 8 716 760 328 0
B Déconnecter les 2 fils (1) de la sonde.
B Déposer la sonde (3) en retirant sa vis de fixation (2).
2
3
6720610630-09-1C
1
Fig. 29
B Vérifier la mise en sécurité V.M.C.
B Au remontage :
– Bien veiller à la bonne disposition des éléments.
– S'assurer du bon contact des connexions afin
d'obtenir un fonctionnement correct (seules les
pièces d'origine doivent être employées).
B Nettoyer régulièrement la bouche d'extraction ainsi
que l'appareil afin d'assurer un bon fonctionnement.
7.6
L
Changement de gaz
Le changement de gaz doit être exécuté par
un installateur qualifié, une agence e.l.m.
leblanc ou un service après vente agrée
e.l.m. leblanc.
En cas d'adaptation à un autre gaz que celui pour lequel
l'appareil est livré, il est fourni sur demande une
pochette comprenant l'équipement nécessaire à la
transformation
B Se référer à la notice de changement de gaz qui est
livrée avec les équipements de transformation.
24
6 720 610 630-1(01.09)
Annexes
8
Annexes
8.1
Débit gaz
Débit calorifique et débit gaz
Catégorie
gaz
Aux conditions de
références 15 °C 1013
mbar
N GLM23-1H
Chauffage Qn
Chauffage Qm
Sanitaire Qm
26 kW
Pression
injecteur
11 kW
Pression
injecteur
8,5 kW
Pression
injecteur
G20 : 20 mbar (gaz naturel)
2,75 m3/h
10,6 mbar
1,16 m3/h
2,2 mbar
0,90 m3/h
1,3 mbar
G25 : 20 mbar (gaz naturel)
2,92 m3/h
-
1,24 m3/h
-
0,96 m3/h
-
G30 : 28/30 mbar (butane)
2,05 kg/h
27,5 mbar
0,87 kg/h
5,2 mbar
0,67 kg/h
3 mbar
G31 : 37 mbar (propane)
2,02 kg/h
35 mbar
0,85 kg/h
6,5 mbar
0,66 kg/h
3,8 mbar
2E+
3+
Tab. 5
Débit calorifique et débit gaz
Catégorie
gaz
Aux conditions de
références 15 °C 1013
mbar
Chauffage Qn
Chauffage Qm
Sanitaire Qm
26 kW
Pression
injecteur
11 kW
Pression
injecteur
8,5 kW
Pression
injecteur
G20 : 20 mbar (gaz naturel)
2,75 m3/h
10,6 mbar
1,16 m3/h
2,2 mbar
0,90 m3/h
1,3 mbar
G25 : 20 mbar (gaz naturel)
2,92 m3/h
-
1,24 m3/h
-
0,96 m3/h
-
G31 : 37 mbar (propane)
2,02 kg/h
35 mbar
0,85 kg/h
6,5 mbar
0,66 kg/h
3,8 mbar
2E+
3P
N GLM23-1H.5
Tab. 6
Débit calorifique et débit gaz
Catégorie
gaz
Aux conditions de
références 15 °C 1013
mbar
N GLM21-1H.5
Chauffage Qn
Chauffage Qm
Sanitaire Qm
24 kW
Pression
injecteur
11 kW
Pression
injecteur
8,5 kW
Pression
injecteur
G20 : 20 mbar (gaz naturel)
2,54 m3/h
9 mbar
1,16 m3/h
2,2 mbar
0,90 m3/h
1,3 mbar
G25 : 20 mbar (gaz naturel)
2,70 m3/h
-
1,24 m3/h
-
0,96 m3/h
-
2E+
Tab. 7
6 720 610 630-1(01.09)
25
Annexes
Chaudière
Gaz
Diaphragme
(Repérage)
Injecteurs
(Repérage)
Nat
5,7
115
B/P
-
69
Nat
5,7
115
Propane
-
69
Nat
5,4
115
N GLM23-1H
N GLM23-1H.5
N GLM21-1H.5
Tab. 8
8.2
Débit massique des produits de
combustion
Qkg/h
Chauffage
TF °C
Qn
N GLM23-1H
Qmin
70,71
114
Sanitaire
Qn
60,28
89
Qmin
70,71
114
56,07
82
Tab. 9
TF
Température fumée
Q
Débit massique
L
26
Si une chaudière doit se raccorder sur un
dispositif de type V.M.C., ne pas tenir
compte de ce chapitre.
6 720 610 630-1(01.09)
Annexes
8.3
Performances
Départ à + 81°C
Type
appareil
Température
chaudière
Rend.
sanitaire
N GLM211H.5
Tout
Peu
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23153
240
78,2
9227
80,3
Départ de 51 à 65°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23297
194
78,7
9286
318
80,8
139
184
21463
240
9227
139
Rm
Pm
%
W
80,3
Départ de moins de 50°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23441
150
79,2
93345
269
81,3
112
156
21597
194
9286
112
Rm
Pm
%
W
318
80,8
139
184
23153
240
78,2
9227
79,8
78,2
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23585
109
177
79,7
9404
63
102
222
81,8
23585
109
177
87
128
79,7
9404
63
102
21732
150
222
81,3
21866
109
177
93345
87
128
79,7
9404
63
102
Rm
Pm
Rm
Pm
%
W
%
W
269
81,3
222
81,8
112
156
87
128
23297
194
23441
150
78,7
9286
79,2
93345
318
80,3
269
80,8
184
78,7
156
79,2
80,8
80,8
Tout
Varie avec
les besoins N GLM23du chauffage
1H.5
Peu
N GLM23-1H
Peu
Tout
%
Départ de 66 à 80°C
80,3
Tab. 10
Départ à + 81°C
Type
appareil
Température
chaudière
Rend.
sanitaire
N GLM211H.5
Tout
Peu
N GLM231H.5
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
22712
549
75,3
8882
78,8
Départ de 51 à 65°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23000
441
76,3
9000
639
79,8
318
370
20731
549
8882
318
Rm
Pm
%
W
78,8
Départ de moins de 50°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23115
288
77,7
9170
527
80,2
255
305
21000
441
9000
255
Rm
Pm
%
W
639
79,8
318
370
22712
549
75,3
8882
77,1
75,3
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23297
194
269
78,7
9286
112
156
368
80,8
23297
194
269
167
213
78,7
9286
112
156
21347
288
368
80,3
21597
194
269
9170
167
213
78,7
9286
112
156
Rm
Pm
Rm
Pm
%
W
%
W
527
80,2
368
80,8
255
305
167
213
23000
441
23115
288
76,3
9000
77,7
9170
639
78,1
527
79,4
370
76,3
305
77,7
79,8
79,8
Tout
Maintenue
constante
Peu
N GLM23-1H
Peu
Tout
%
Départ de 66 à 80°C
78,1
Tab. 11
Pam : Pertes totales. Perte à l’arrêt
ds Vh : dans volume habitable
h Vh : hors volume habitale
Ppm : Pertes par les parois
Rm : Rendement moyen sur PCS
Pm : Puissance moyenne
RT 2000
Puissance
Rendement
N GLM23-1H
Rendement
N GLM23-1H.5
Rendement
N GLM21-1H.5
30 %
86,3
86,3
86,1
100 %
88,6
88,6
88,6
Perte à l’arrêt ∆T 30 °C
222 W
222 W
222 W
Tab. 12
6 720 610 630-1(01.09)
27
Les directions régionales
Région Ile de France Est et Paris
Paris Nord 2 - Les Frégates lot 601.
0013, rue de la Perdrix
BP 40056 Tremblay en France
95913 Roissy Charles de Gaulle CEDEX
Téléphone: 01 49 89 39 20
Télécopieur: 01 49 89 39 80
Région Nord
5, rue du Rouge Bouton, ZI B
59113 Seclin (Lille)
Téléphone: 03 20 16 34 37
Télécopieur: 03 20 16 34 40
Ile de France Ouest et Normandie
150, avenue du Général Leclerc
78220 Viroflay
Téléphone: 01 30 24 26 68
Télécopieur: 01 30 24 55 35
Région Ouest et Centre
2, rue de la Rigotière
Z.A.C. de la Conraie
44700 Orvault (Nantes)
Téléphone: 02 40 76 43 12
Télécopieur: 02 51 83 92 54
Région Est
35, rue Marcel Brot
54000 Nancy
Téléphone: 03 83 19 17 00
Télécopieur: 03 83 19 17 19
Région Auvergne-Rhône-Alpes
154, avenue du Général Frère
69008 Lyon
Téléphone: 04 78 00 02 41
Télécopieur: 04 78 76 26 09
Région Sud-Est
97-99, avenue de la Timone
13010 Marseille
Téléphone: 04 91 78 65 93
Télécopieur: 04 91 83 07 21
Région Sud-Ouest et Midi-Pyrénées
Parc d’activité Babinet
70, rue Jacques Babinet
31100 Toulouse
Téléphone: 05 34 60 25 00
Télécopieur: 05 34 60 25 09
...................................................................
Direction commerciale e.l.m. leblanc • 32, av. Michelet • F-93404 St-Ouen Cedex
e.l.m. leblanc • 124-126, rue de Stalingrad • F-93711 Drancy Cedex
Site internet : www.elmleblanc.fr
...................................................................
La maîtrise du bien-être
1*90+
6720610630-02-1C
...........................................................
1RWLFHWHFKQLTXHHWG·LQVWDOODWLRQ
&KDXGLqUHVPXUDOHVjJD]
(WDQFKHjYHQWRXVH
0RGqOHVHWEUHYHWVGpSRVpV • 5pI&K
Table des matières
Table des matières
Mesures de sécurité
3
Explication des symboles
3
1
1.1
1.2
1.3
1.4
1.5
1.6
1.7
1.8
Spécifications relatives à l’appareil
Aperçu des types
Descriptif des pièces livrées
Descriptif de l’appareil
Accessoires (voir également la liste de prix)
Dimensions
Schéma de fonctionnement
Schéma électrique
Caractéristiques techniques
2
2.1
2.2
2.2.1
2.2.2
2.2.3
2.2.4
Réglementation
Réglementation générale
Réglementation nationale
Bâtiments d’habitation
Etablissements recevant du public
Raccordement gaz
Réglementation des sorties ventouse type C
10
10
10
10
10
10
11
3
3.1
3.2
3.3
3.3.1
3.3.2
3.4
3.4.1
3.4.2
3.4.3
3.4.4
3.4.5
3.4.6
3.4.7
3.5
Règles d’installation
Remarques importantes
Lieu d’installation
Installations
Sanitaire
Chauffage
Montage de l’appareil
Positionnement
Montage de la plaque de robinetterie
Mise en place de la chaudière
Dégazage de l’installation
Mise en place de la ventouse (G7A07)
Mise en place du diaphragme d’extracteur
Montage de l’habillage
Contrôle
18
18
18
18
18
18
19
19
19
19
19
20
21
21
22
4
4.1
4.2
Raccordement électrique
Raccordement de l’appareil
Raccordement d’un thermostat
ou d’une horloge
23
23
5
5.1
5.2
5.3
5.4
5.5
5.6
2
Mise en service
Avant la mise en marche
Allumer/éteindre l’appareil
Mettre en marche le chauffage
Régulation du chauffage (option)
Régler la température et la quantité
d’eau chaude
Position été (eau chaude uniquement)
4
4
4
4
4
5
7
8
9
5.7
5.8
5.9
Protection contre le gel
Perturbation
Protection contre le blocage du circulateur
27
27
27
6
Réglage de l’appareil en fonction
des conditions locales
Régler la température de départ
Modification du diagramme de circulation
Réglage du fonctionnement du circulateur
Puissance chauffage maximale
28
28
28
28
29
6.1
6.2
6.3
6.4
7
7.1
7.2
7.3
7.5
Maintenance
Nettoyage
En cas de gel ou de vidange
Chauffage par convecteurs (en installation
monotube)
Chauffage par radiateurs ou convecteurs
(en installation bitube)
Changement de gaz
30
30
8
8.1
8.2
8.3
Annexes
Débit gaz
Débit massique des produits de combustion
Performances
31
31
31
32
7.4
30
30
30
30
23
25
25
26
26
26
27
27
6 720 610 629-1(01.09)
Mesures de sécurité
Mesures de sécurité
Explication des symboles
Si l’on perçoit une odeur de gaz :
Les indications relatives à la sécurité
sont écrites sur un fond grisé et précédées d’un triangle de présignalisation.
B Fermer le robinet gaz (voir page 25).
B Ouvrir les fenêtres et les portes.
B Ne pas actionner les commutateurs électriques ou
tout autre objet provoquant des étincelles.
B Eteindre toute flamme à proximité.
B Téléphoner immédiatement, de l’extérieur, à la compagnie de gaz et à un installateur agréé.
Si l’on perçoit une odeur de gaz brûlés :
B Mettre l’appareil hors service (voir page 26).
B Ouvrir les fenêtres et les portes.
B Informer immédiatement un installateur agréé.
Installation, modifications
B L’installation ainsi que les modifications éventuellement apportées à l’appareil doivent être exclusivement confiées à un installateur agréé.
B Les gaines, conduits et dispositifs d’évacuation des
gaz brûlés ne doivent pas être modifiés.
Les mots suivants indiquent le degré du danger
encouru si les indications pour éviter ce risque ne sont
pas suivies.
• Prudence : risque de légers dommages matériels.
• Avertissement : risque de légers dommages corporels ou de gros dommages matériels.
• Danger : risque de gros dommages corporels, voire
danger de mort.
L
Dans le texte, les informations sont précédées du symbole ci-contre. Elles sont
délimitées par des lignes horizontales.
Les effets résultants de la mise en application des instructions contenues dans les paragraphes précédents
ne risquent pas d’endommager l’appareil ou de mettre
en péril l’utilisateur.
Maintenance
B Nous recommandons vivement de conclure un contrat d’entretien avec un installateur agréé. Il est indispensable de soumettre l’appareil à un service annuel
de maintenance.
B Conformément à la réglementation nationale en
vigueur sur la protection contre les émissions polluantes, l’exploitant est responsable de la sécurité et
de l’écocompatibilité de l’installation.
B N’utiliser que des pièces de rechange d’origine !
Matières explosives et facilement inflammables
B Ne pas stocker ou utiliser des matières inflammables
(papier, peintures, diluants, etc.) à proximité immédiate de l’appareil.
Air de combustion / air ambiant
B L’air de combustion / air ambiant doit être exempt de
substances agressives (comme par exemple les
hydrocarbures halogènes qui contiennent des combinaisons chlorées ou fluorées), afin d’éviter la formation de corrosion.
Informations pour le client
B Informer le client du mode de fonctionnement de
l’appareil et lui en montrer le maniement.
B Indiquer au client, qu’il ne doit entreprendre aucune
modification, aucune réparation sur l’appareil.
B Remettre la notice d’emploi au client.
6 720 610 629-1(01.09)
3
Spécifications relatives à l’appareil
1
Spécifications relatives à l’appareil
1.1
Aperçu des types
Désignation de la
chaudière
Ventouse
horizontale
C12
Ø 60 x 100
Ventouse
horizontale
C12
Ø 80 x 125
Ventouse
verticale
C32
Ø 80 x 125
Conduit
collectif
C42
Ø 60 x 100
Attestation
CE
N GVM23-1H
G7A07
G7A05
G7A05
G7A04
BM 3540
Tab. 1
1.2
Descriptif des pièces livrées
Les chaudières sont livrées en trois colis :
• le premier contient la chaudière,
• le second contient la plaque de robinetterie,
• le troisième contient le kit de sortie fumée horizontal
ou une adaptation au conduit de fumées vertical, ou
3CE.
1.3
Descriptif de l’appareil
• Chaudière murale à gaz, étanche à ventouse.
• Extracteur.
1.4
Accessoires (voir également la
liste de prix)
• Thermostat à intégrer dans tableau électrique
(asservi à la température extérieure).
• Thermostat de chauffage (asservi à la température
ambiante).
• Horloge à intégrer dans tableau électrique, chauffage et/ou sanitaire.
• Ensemble d’accessoires pour sortie ventouse.
• Production d'eau chaude sanitaire.
• Thermo-manomètre eau chauffage
• Modulation continue de la puissance.
• Possibilité de réduire la puissance côté chauffage,
tout en maintenant la puissance maxi côté eau
chaude sanitaire.
• Bloc gaz à sécurité totale
• Contrôle présence de flamme par ionisation.
• Système antigel uniquement sur le circuit chauffage
et antiblocage circulateur.
• Sonde de température et sélecteur de température
pour chauffage.
• Thermostat de surchauffe sur circuit 24V.
• Circuit chauffage, comportant : circulateur à
3 vitesses, séparateur air, soupape chauffage (3
bar), vis de vidange.
• Circuit sanitaire, comportant : sonde de température
eau chaude sanitaire, filtre sanitaire, détecteur de
débit, limiteur de débit, soupape sanitaire (10 bar).
• Purgeur automatique.
• Vase d'expansion.
• Dispositif de remplissage avec disconnecteur.
• Potentiomètre de réglage température eau sanitaire.
• Priorité sanitaire.
4
6 720 610 629-1(01.09)
Spécifications relatives à l’appareil
1.5
Dimensions
215
400
Ø100
=
50
MINI
50
MINI
81
=
DETAIL
35 maxi
25 maxi
320
855
Ø 100 ext.
Ø 60 ext.
101
364
13
6 720 610 629-10.1C
6 720 610 629-01-1C
103
385
Fig. 1
Sortie ventouse arrière
Φ105
81
81
Ø100
6 720 610 629-02-1C
6 720 610 629-11.1C
50 MINI
Fig. 2
Sortie ventouse à droite ou à gauche
6 720 610 629-1(01.09)
Fig. 3
Réservation
5
Spécifications relatives à l’appareil
300
334
65
65
65
55
65
320
15.1
170.1
171
172
173 170.2
13,5
38
6 720 610 629-16.1C
180
8,6
747
13
Fig. 4
13
15.1
38
170.1
170.2
171
172
6
Plaque de robinetterie
Plaque de robinetterie
Tube de vidange (fourni dans la chaudière)
Robinet de remplissage/disconnecteur
Vanne d’isolement pour départ chauffage
Vanne d’isolement pour retour chauffage
Raccord sortie eau chaude sanitaire
Robinet gaz
6720610629-17.1C
Fig. 5
101
103
173
320
Plaque de robinetterie avec barre d’accrochage
Habillage
Couvercle tableau électrique
Robinet entrée eau froide sanitaire
Barre d’accrochage
6 720 610 629-1(01.09)
Spécifications relatives à l’appareil
1.6
Schéma de fonctionnement
229
411
26
226
412
228
6
35
33
ϑ
29
30
32
20
36
3
18
56
27
15
61
4
3
0
2
1
4
5
8.1
38
E
max
407
max
413
ϑ
6.3
408
361
406
43
44
45
46
48
47
6 720 610 629-03.1C
Fig. 6
3
4
6
6.3
8.1
15
18
20
26
27
29
30
32
33
35
36
38
43
Prise de pression brûleur
Tableau électrique
Sécurité de surchauffe eau
Sonde CTN température eau chaude sanitaire
Thermo-manomètre
Soupape de sécurité chauffage
Circulateur
Vase d’expansion
Prise de gonflage
Purgeur automatique
Rampe/injecteur
Brûleur
Electrode d’ionisation
Electrodes d’allumage
Corps de chauffe
Sonde CTN température de départ chauffage
Robinet de remplissage/disconnecteur
Départ chauffage
6 720 610 629-1(01.09)
44
45
46
47
48
56
61
226
228
229
361
406
407
408
411
412
413
Départ eau chaude sanitaire
Arrivée gaz
Arrivée eau froide
Retour chauffage
Vidange chauffage
Bloc gaz
Bouton de déverrouillage
Extracteur
Pressostat
Buse
Vis de vidange
Filtre eau froide
Limiteur de débit
Soupape de sécurité sanitaire
Chambre de combustion
Prise de pression extracteur
Détecteur de débit
7
Spécifications relatives à l’appareil
1.7
Schéma électrique
33
364
61
363
4.1
25V
230V
136
153
310
6
32
135
325
230V/AC
52.1
68
56
328
312
302
315
318
124 7 8 9
L N Ns Ls LR
151
300
161
314
20
52.2
1
328.1
18
6 720 610 629-09.1C
228
36.1
M
6.3
M
226
413
Fig. 7
4.1
6
6.3
18
32
33
36
52.1
52.2
56
61
68
135
136
151
153
161
226
8
Transformateur d’allumage
Sécurité de surchauffe eau
Sonde CTN température eau chaude sanitaire
Circulateur
Electrode d’ionisation
Electrodes d’allumage
Sonde CTN température de départ chauffage
Electrovanne 1 (securité)
Electrovanne 2 (mini)
Bloc gaz
Bouton de déverrouillage
Electrovanne 3 (modulation)
Interrupteur principal
Sélecteur de température de départ chauffage
Fusible T 2 A, AC 230 V
Transformateur
Shunt 8-9
Extracteur
228
300
302
310
312
314
315
318
325
328
328.1
363
364
413
Pressostat
Circuit de codage
Masse
Sélecteur de température d’eau chaude sanitaire
Fusible T 1,6 A
Connexion pour thermostat intégré TA...
Connexion pour thermostat TR...
Connexion pour horloge DT...
Circuit imprimé
Connexion AC 230 V
Connexion pour thermostat TRL... (éliminer le shunt
LS/LR)
Lampe-témoin pour mode brûleur
Lampe-témoin pour allumé/éteint (I/0)
Détecteur de débit
6 720 610 629-1(01.09)
Spécifications relatives à l’appareil
1.8
Caractéristiques techniques
N GVM23-1H
Catégorie gaz
Type de sortie fumée
Chauffage
Sanitaire
Vase expansion
Puissance ajustable
modulante
C42
23 à 9,5 kW
Pression maximale
3 bar
Circulateur
3 vitesses
Puissance variable
23 à 7 kW
Débit spécifique
11 l/min
Débit d’enclenchement
3 l/min
Pression maximale
10 bar
Pression minimale
1 bar
Capacité totale
5 litres ou 8 litres
0,25 bar ou 0,4 bar
Capacité utile
3,26 litres ou 4,2 litres
Capacité maximale de
l’installation
(à T moy. 75 °C)
125 litres ou 180 litres
Classe de référence RT 2000
Nature du courant
Tension d’alimentation
Monophasé 50 Hz
230 Volts
Puissance absorbée
80 W (circulateur en vitesse 1)
100 W (circulateur en vitesse 2)
125 W (circulateur en vitesse 3)
Degré de protection
IP44
Raccordement électrique
Thermostat d’ambiance
et pendule horaire
2 fils et terre
tension de coupure 24 V continu
ou tension de coupure 230 V alternatif
Hauteur
855 mm
Largeur
400 mm
Profondeur
385 mm
Poids chaudière +
plaque robinetterie
Pays de destination
C12, C32
90 °C
Performances
Dimensions et poids
I2E+
Température maximale
Pression et prégonflage
Circuit électrique
II2E+3+
42,2 kg + 2 kg
FR
Tab. 2
6 720 610 629-1(01.09)
9
Réglementation
2
Réglementation
L
2.1
public :
– Prescriptions générales
Pour tous les appareils :
Articles GZ : Installations aux gaz combustibles et
hydrocarbures liquéfiés.
Ensuite, suivant l’usage :
Articles CH : Chauffage, ventilation, réfrigération,
conditionnement d’air et production de vapeur et
d’eau chaude sanitaire.
Articles GC : Installations d’appareils de cuisson
destinés à la restauration.
– Prescriptions particulières à chaque type d’établissements recevant du public (hôpitaux, magasins, etc.)
En aucun cas le constructeur ne saurait
être tenu pour responsable si ces prescriptions n’étaient pas respectées.
e.l.m. leblanc décline toute responsabilité
dans le cas d’un remontage défectueux ou
d’une modification des éléments de l’appareil.
Réglementation générale
Cet appareil est conforme aux directives européennes :
• 90/396/CEE : Appareils à gaz
• 73/23/CEE : Basse tension
• 92/42/CEE : Rendement des chaudières à eau
chaude.
2.2
Réglementation nationale
Les appareils doivent être installés par un professionnel
qualifié conformément aux réglementations nationales
et aux règles de l’art à la date de l’installation.
2.2.1
Bâtiments d’habitation
• Arrêté du 2 août 1977 : Règles Techniques et de
Sécurité applicables aux installations de gaz combustible et d’hydrocarbures liquéfiés situées à l’intérieur des bâtiments d’habitation et de leurs dépenddances.
• Certificat de conformité pour les installations neuves établi en 2 exemplaires signés suivant les modèles approuvés par les ministres chargés du gaz et
des carburants et de la construction.
• Arrêté du 5 février 1999 : modifiant l’arrêté du
2 août 1977, Rajout du paragraphe 1 bis : Pour tout
remplacement de chaudière l’arrêté stipule que l’installateur est tenu d’établir un certificat de conformité
“Modèle 4” visé par l’un des organismes agréés par
le ministre chargé de la sécurité gaz.
• Protection du réseau d’eau potable : Une étiquette
indique la présence du disconnecteur sur la chaudière. Le disconnecteur répond aux exigences fonctionnelles de la norme NF P 43-011, destinée à éviter
les retours d’eau de chauffage vers le réseau d’eau
potable (articles 16-7 et 16-8 du Règlement Sanitaire Départemental Type).
• L’article 4 de l’arrêté du 10 avril 1974 : Précise que
dans les logements neufs «les installations de chauffage individuel doivent comporter un dispositif de
réglage automatique, par logement ou par pièce réglant la fourniture de chaleur en fonction, soit de la température extérieure, soit de la température intérieure»
(thermostat d’ambiance, robinet thermostatique).
En cas d’installation de robinets thermostatiques, ne
pas équiper tous les radiateurs ou prévoir une boucle
de recyclage.
2.2.3
Le DTU 61.1 cahier des charges chapitre 3-312 précise que «les assemblages par brasage capillaire doivent être réalisés exclusivement par raccords
conformes à la spécification ATG B524-2...».
Exemples d’emboîtures autorisées :
• Arrêté du 23 novembre 1992 et du 28 octobre
1993 modifiant l'arrêté du 2 août 1977
• Norme DTU P 45–204 : Installations de gaz (anciennement DTU n°61-1 -Installation de gaz - Avril 1982
+ additif n°1 juillet 1984)
Raccordement gaz
6 720 610 310-09.1D
• 89/336/CEE : Compatibilité électromagnétique
NF
NF
(a)
(b)
Fig. 8
(a)
(b)
Coude normalisé
Manchette d’assemblage
• Règlement Sanitaire Départemental
Ø 20
• Norme NFC 15-100 : Installations électriques à
basse tension
6 720 610 310-10.1D
Ø 22*
• Recommandations ATG B.84 du 2 Septembre
1996.
2.2.2
Etablissements recevant du public
• Règlement de sécurité contre l’incendie et la
panique dans les établissements recevant du
10
(c)
Fig. 9
(c)
(*)
douille e.l.m. leblanc
expansé d’origine
6 720 610 629-1(01.09)
Réglementation
2.2.4
Réglementation des sorties ventouse
type C
L’air neuf nécessaire à la combustion des chaudières à
ventouse est pris à l’extérieur soit par le terminal horizontal ou vertical, soit par l’intermédiaire du conduit collectif 3CE, les produits de combustion étant rejetés à
l’extérieur par les conduits concentriques correspondants.
Concernant la ventilation du local ou l’évacuation des
produits de combustion, il n’existe aucune condition
préalable à son installation.
Mais ces appareils doivent obligatoirement être raccordés :
• soit au dispositif horizontal type C12
• soit au dispositif vertical type C32
• soit au dispositif collectif 3 CE type C42
2.2.4.1 Ventouse horizontale type C12
Réglementation sur les sorties des micro-ventouses (L’arrêté du 2 août 1977)
Il faut entendre par voie publique ou privée, où débouche une ventouse, tout passage tel que :
• trottoir public ou privé
• allée de circulation
• rue piétonne
• coursive
• escalier (paliers et marches y compris)...
Description technique
La ventouse comprend 2 tubes concentriques, permettant l’admission d’air par la section annulaire comprise
entre les 2 tubes, et l’évacuation des produits de combustion par le tube central.
Cette ventouse à placer en traversée de mur, est conçue de telle façon que l’installateur puisse effectuer toutes les opérations de montage par l’intérieur de la pièce
où il pose l’appareil. Elle est prévue pour une longueur
de 650 mm G7 A07.
Exemples de raccordement
Les orifices d’évacuation des appareils à circuit étanche
rejetant les gaz brûlés à travers un mur extérieur doivent
être situés à 0,40 m au moins de toute baie ouvrante et
à 0,60 m de tout orifice d’entrée d’air de ventilation.
• Les orifices d’évacuation et de prise d’air des appareils à circuit étanche débouchant à moins de 1,80 m
au-dessus du sol doivent être protégés efficacement
contre toute intervention extérieure susceptible de
nuire à leur fonctionnement normal.
060 NT-14
• Ces deux distances s’entendent de l’axe de l’orifice
d’évacuation des gaz brûlés au point le plus proche
de la baie ouvrante ou de l’orifice de ventilation.
Fig. 11 Montage non autorisé
1
• Les orifices d’évacuation débouchant directement
sur une circulation extérieure (notamment voie publique ou privée) à moins de 1,80 m au-dessus du sol
doivent comporter un déflecteur inamovible donnant
au gaz une direction sensiblement parallèle au mur.
6720 610 310-39.1D
0,6 m
300 mm
mini
3
1
0,4 m
Fig. 12 Montage recommandé
1
Toiture
6 720 610 310-11.1D
1,80 m
2
50 mm mini
Fig. 10 Schéma sur l’arrêté du 2 août 1977
1
2
3
Baie ouvrante (fenêtre, vasistas, porte, ...)
Voie publique ou privée
Orifices de ventilation
6 720 610 629-1(01.09)
11
Réglementation
Il peut être livré sur demande :
• des allonges de tube de 3 longueurs différentes :
– 350 mm G7 A12,
– 750 mm G7 A03,
– 1500 mm G7 A13.
1
3
• une allonge verticale à fixer sur la chaudière, hauteur
maximale de 400 mm avec collier G7 A10.
2
6720 610 310-12-1.1D
• un protecteur de terminal G7 A11 en fil inoxydable.
Prudence : Il faut respecter la pente de
3° lors de la mise en place de la ventouse afin d’éviter la pénétration des condensats et eaux de pluie dans la
chaudière.
50 mm mini
Fig. 13 Sortie sous-fenêtre
Nu du mur extérieur
Axe ventouse à la baie ouvrante minimum 0,40 m
Ouvrant
1
3%
3%
6 720 610 310-41.2C
1
2
3
3
Fig. 15 Sorties latérales
3%
6 720 610 310-42.2C
6 720 610 310-12-2.1D
2
Fig. 14 Installation d’un terminal horizontal au dessus
d’une surface horizontale
1
2
3
Sous-sol
Sol
300 mm mini (recommandation A.T.G.)
Fig. 16 Sortie arrière
Raccordement
La longueur totale ventouse plus allonges peut atteindre 3 m.
B Réduire au maximum le nombre nécessaire d’allonges désirées.
B Si l’installation nécessite des coudes (maximum 2):
Tenir compte qu’un coude à 90° G7 A01 réduit la
longueur autorisée de 0,75 m (ne pas tenir compte
du coude de sortie de la chaudière).
B Monter les bracelets d’étanchéité pour assurer une
bonne étanchéité de toutes les emboîtures (pour les kits
d’allonges horizontales).
12
6 720 610 629-1(01.09)
Réglementation
2.2.4.2 Ventouse verticale type C32
Description technique
4
5
1
6
7
2
8
6 720 610 310-13.1D
3
Fig. 17
Conduits et terminal
1
La configuration maximale peut atteindre 13 m.
2
3
4
5-8
6-7
Terminal universel
∅ INT. 80 mm
∅ EXT. 125 mm
Rallonge
∅ INT. 80 mm
∅ EXT. 125 mm
Pièce d’adaptation avec évacuation des condensats à raccorder obligatoirement à un siphon étanche
Terminal universel
Rallonge
Coude 45°
La ventouse verticale est un système individuel
d’amenée d’air et d’évacuation des produits de la
combustion pour appareils étanches type C32.
La ventouse verticale permet l’évacuation des produits
de combustion d’une chaudière étanche en toiture ou
en terrasse. Les différentes pièces s’emboîtent sans
nécessiter l’usage d’outils. Aucun travail autre que
l’adaptation de la longueur des conduits de raccordement n’est nécessaire à son installation.
6 720 610 629-1(01.09)
• Terminal universel
– UBBINK : réf. ROLUX 184115
– POUJOULAT : réf. 02050
• Allonges
– UBBINK : réf. 113130 (250 mm) ; réf. 113131
(500 mm) ; réf. 113132 (1000 mm)
– POUJOULAT : réf. 02003 (250 mm) ; réf. 02004
(450 mm) ; réf. 02005 (950 mm) ; réf. 02006
(1150 mm)
• Coudes à 45°
– UBBINK : réf. 113133
– POUJOULAT : réf. 02021
Raccordement
Pour raccorder la ventouse verticale et des éléments la
composant :
B Monter la pièce d’adaptation permettant la récupération éventuelle des condensats et eaux de pluie (fourniture e.l.m. leblanc).
13
Réglementation
Ø 100 ext.
005 NT-20-2
148
G 3/4"
10
81
Ø126 int.
Ø80 int.
59 int.
Ø99 ext.
4
Fig. 18 Pièce d’adaptation (avec évacuation des condensats)
PVC Ø ext.
INOX Ø 60 ext.
2.2.4.3 Conduit collectif pour chaudière étanche
(3 CE) type C42
Le 3 CE est un système collectif d’évacuation des
fumées et d’amenée d’air neuf de combustion pour
appareils étanches (type C42).
Prudence : Il faut respecter une inclinaison vers le conduit collectif 3 CE de
35 à 50 mm par mètre pour les conduits
de liaison afin d’éviter la pénétration
des condensats et eaux de pluie dans la
chaudière.
2
6 720 610 629-12.1C
Description technique
Le système permet l’évacuation des produits de combustion d’une chaudière étanche en toiture ou en terrasse. Les différentes pièces s’emboîtent sans
nécessiter l’usage d’outils. Aucun travail autre que
l’adaptation de la longueur des conduits de raccordement n’est nécessaire à son installation.
2
215
1
3
Fig. 20
1
2
3
4
Chaudière
3 CE en attente
Joint d’étanchéité
Mur
Le kit de raccordement ventouse collective G7 A04
(3 CE) comprend :
• le double coude sortie supérieure chaudière
• 2 colliers
• 2 tubes concentriques long. 100 mm
• 1 joint d’étanchéité entre le tube inox (fourniture
e.l.m. leblanc) et le tube 3 CE en attente.
400
=
215
=
81
2
855
50 mm
mini
6 720 610 629-18-1C
1
385
Fig. 19 Sortie arrière
1
2
14
Conduit collectif
Coude appareil
6 720 610 629-1(01.09)
Réglementation
Schéma de principe
Vue de dessus
1
3
1
2
3
2
> 0,2 m.
5
4
6
4
Vue de dessus
3
6 720 610 310-54.1D
290
MINI
4
1
2
6 720 610 310-15.1D
5
Vue de face
7
4
Fig. 21 Schéma de principe
1
2
3
4
3
Conduit d’amenée
Conduit collecteur
Conduit collectif
Coude chaudière
Marque
2
1
Référence
UBBINK
ROLUX 3CE
POUJOULAT
SPIRAL GAZ 3CE
SCHIEDEL
QUADRO 3CE
Fig. 22
1
2
3
4
5
6
7
Conduit collecteur
Conduit d’amenée
Tubes en attente
Coude chaudière
Chaudière
Sortie arrière
Conduit collectif
Tab. 3 Système d’évacuation possible
Exemples de raccordement
La longueur minimale de raccordement au conduit collectif est de 0,2 m. La longueur maximale de raccordement au conduit collectif est de 3 m. Pour ceci, il est
livré sur demande des allonges de 3 longueurs différentes :
350 mm G7 A12
750 mm G7 A03
1500 mm G7 A13
Si l’installation nécessite des coudes (maximum 2), tenir
compte qu’un coude à 90° G7 A01 réduit la longueur
autorisée de 0,75 m (ne pas tenir compte du coude de
sortie de la chaudière).
6 720 610 629-1(01.09)
15
Réglementation
2.2.4.4 Accessoires C12, C32 et C42
Ø100
100 mm
1
100 mm
81
6 720 610 629-13.1C
215
2
3
90˚
6 720 610 310-16-4.1D
Ø100 ext.
1
Fig. 23 Ventouse horizontale G7 A07, type C12
1
Ø100 ext.
Joint torique
1
mini = 290
2
Fig. 26 Coude à 90° G7 A01, type C12 et C42
6 720 610 310-16-5.1D
Ø100 ext.
Fig. 24 Allonges horizontales G7 A.., type C12 et
C42
Emboîture
Bracelet d’étanchéité
1
2
3
Fig. 27 Coude à 45° G7 A02, type C12 et C42
• G7 A12 : 350 mm
1
2
3
• G7 A03 : 750 mm
• G7 A13 : 1500 mm.
6 720 610 310-16-3.1D
1
400 maxi
Coude 45°
Collier
Coude chaudière 90°
6 720 610 310-44.1D
1
2
Coude 90°
Collier
Coude chaudière
180
mm
6 720 610 310-35.1D
1
2
3
Ø100 ext.
Fig. 28 Cache éclat (inox) G7 A09, type C12
Fig. 25 Allonge verticale G7 A10, type C12 et C42
1
2
Collier
Bride
6 720 610 310-45.1D
2
Ø 100 ext.
Fig. 29 Cache éclat (plastique) G7 A08, type C12
16
6 720 610 629-1(01.09)
Réglementation
5e
xt.
12
Ø
6 720 610 629-14.1C
6 720 610 310-46.1D
100
Fig. 32 Grille de protection G7 A11, type C12
81
Ø100 ext.
215
Fig. 30 Kit ventouse G7 A04 (3CE), type C42
6 720 610 310-18.1D
Ø100 ext.
Fig. 33 Déflecteur de ventouse G7 A14, type C12
005 FT-A05
G 3/4"
148
10
Ø126 int.
Ø80 int.
59 int.
Ø99 ext.
Fig. 31 Kit ventouse verticale G7 A05, type C32
6 720 610 629-1(01.09)
17
Règles d’installation
3
Règles d’installation
Température de surface
L
3.1
Le montage, les branchements électriques,
les raccordements d’arrivée et d’évacuation
des gaz et la mise en marche de l’appareil ne
doivent être effectués que par un installateur
agréé.
Remarques importantes
B Avant de procéder à l’installation de l’appareil, il convient de consulter l’entreprise distributrice de gaz.
B Cet appareil est compatible avec les installations en
P.E.R.
B Ne pas utiliser de radiateurs ou de tuyaux zingués.
On évitera ainsi la formation de gaz dans l’installation.
B Si l’on utilise un thermostat asservi à la température
ambiante, il ne faut pas poser de vanne thermostatique
sur le radiateur du local ou de la pièce de référence.
B Prévoir des purges d’air (manuelles ou automatiques)
sur chaque radiateur, ainsi que des points bas de
vidange.
Avant de mettre en route cet appareil :
B Procéder au nettoyage de l’installation par circulation
d’eau afin d’éliminer toutes particules ou graisses pouvant à plus ou moins longue échéance perturber son
bon fonctionnement.
La température maximale de la surface de l’appareil est
inférieure à 85 °C. Conformément à la directive appareils à gaz 90/396/CEE, il n’est donc pas nécessaire de
prendre des mesures de protection particulières pour
les matériaux et meubles encastrés combustibles. On
respectera par ailleurs les prescriptions nationales
applicables en la matière .
3.3
Installations
3.3.1
Sanitaire
La pression statique de l’eau sanitaire, tous robinets fermés, ne doit pas dépasser 10 bar.
Dans le cas contraire :
B Prévoir obligatoirement sur l’installation un limiteur
de pression.
En cas d’installation comportant un clapet anti-retour ou
un limiteur de pression sur l’arrivée sanitaire :
B Prévoir le montage d’un groupe de sécurité permettant le raccordement à une évacuation à écoulement
visible en cas de surpression dans le circuit.
Les tuyauteries et robinetteries sanitaires doivent être
prévues pour assurer un débit d’eau suffisant aux postes de puisage, selon la pression d’alimentation.
3.3.2
L
Ne pas utiliser de produits de colmatage ou de
détergents.
B Dans le cas d’installations anciennes ou de chauffage
par le sol, les produits anti-corrosion Varidos 1+1 ou
Cillit HS sont utilisables.
3.2
Lieu d’installation
Air de combustion
Pour éviter une formation de corrosion, l’air de combustion doit être exempt de substances agressives.
Chauffage
Soupape de sécurité chauffage
Celle-ci a pour but de protéger la chaudière et toute
l’installation contre les surpressions éventuelles. Elle
est réglée en usine pour que son fonctionnement intervienne lorsque la pression dans le circuit atteint environ
3 bar.
Un tube de vidange se montant sur la soupape permet
l’écoulement du trop-plein vers une canalisation de
vidange qui doit être à écoulement visible.
B Pour l’ouverture manuelle de la soupape : tourner le
bouton
B Pour la fermeture : relâcher simplement le bouton
Les hydrocarbures halogénés contenant des combinaisons chlorées ou fluorées favorisent fortement la
corrosion ; on trouve par exemple de pareilles combinaisons dans les solvants, peintures, colles, gaz propulseurs et produits de nettoyage domestiques.
18
6 720 610 629-1(01.09)
Règles d’installation
3.4
Montage de l’appareil
3.4.3
3.4.1
Positionnement
B Sortir la chaudière de son emballage.
Définir l’emplacement de l’appareil en tenant compte
des contraintes liées aux conduits :
• Eloignement maximal de toute déformation de surface telle que tuyau, gaine, encorbellement, etc.
• Les conditions d’accessibilité à l’appareil pour toutes
interventions d’entretien (de préférence réserver une
distance minimale de 50 mm autour de l’appareil).
L
Il faut prévoir un dégagement de 200 mm
sous la chaudière pour le tableau électrique.
Mise en place de la chaudière
B Enlever l’habillage.
B Prendre la chaudière et la poser sur la plaque de
robinetterie.
B Soulever l’appareil, le faire glisser le long du mur pour
le mettre en prise avec la traverse supérieure.
B Visser les écrous de raccordement après s’être
assuré de la présence des joints sur les cinq raccords de la plaque de robinetterie.
B Placer les tuyaux d’évacuation.
3.4.4
Dégazage de l’installation
B Percer les 4 trous de fixation Ø 8.
Les chaudières sont équipées d’un dispositif de dégazage permanent (séparateur d’air + purgeur à flotteur)
sur le circuit de retour chauffage dans la chaudière.
Toutefois, les chaudières doivent être raccordées sur
un circuit chauffage parfaitement dégazé et exempt
d’impuretés.
B Placer les 4 chevilles (A), dans les trous.
Afin de faciliter le dégazage à la mise en service :
B Monter la barre d’accrochage (B) avec les 2 vis (C).
B Remplir le circuit chauffage à une pression de
1,5 bar.
3.4.2
Montage de la plaque de robinetterie
B Placer le gabarit au mur à l’aide des pastilles autocollantes.
B Placer les 2 autres vis (C) dans les trous inférieurs.
Le non-respect de ces règles d’installation peut entraîner des mauvaises performances ou des bruits anormaux au niveau de l’installation.
B Monter la plaque de robinetterie.
B Mettre à niveau l’ensemble.
B Serrer les 4 vis.
Ne pas oublier de retirer les bouchons de protection de tous les raccords et placer les joints d’origine fournis avec nos appareils.
A
B
6 720 610 310-19.1D
C
C
A
Fig. 34
6 720 610 629-1(01.09)
19
Règles d’installation
3.4.5
Mise en place de la ventouse (G7A07)
B Monter la ventouse (type C12) suivant la figure 35.
6
1
7
2
5
3
110
127
6 720 610 310-20.1D
8
4
Fig. 35 Mise en place de la ventouse
1
2
3
4
20
Collier intérieur
Collier extérieur
Ventouse 650 mm (longueur de série)
Fourreau ∅ 100 ext.
5
6
7
8
Joint torique
Coude chaudière
Vis
Cache éclat ( Accessoire)
6 720 610 629-1(01.09)
Règles d’installation
3.4.6
Mise en place du diaphragme d’extracteur
Monter le diaphragme uniquement dans les cas de figures suivants (voir Tab. 4).
Type
d’évacuation
C12/C42
C32
∅ évacuation
60/100
80/125
Diaphragme
∅ 46 mm
∅ 48 mm
/
∅ 49 mm
∅ 45 mm
Longueur avec
diaphragme
0,50 m
à 1,50 m
1,50 m
à 2,25 m
2,25 m
à3m
10 m + T
à5m+T
5m+T
au T. seul
Longueur max.
3m
10 m + T.
Longueur min.
0,50 m
T. seul
∆P équivalent
pour 1 coude
Coude 90°
0,75 m
Coude 45°
1m
T. = Terminal
Tab. 4
L
3.4.7
L’omission du diaphragme diminue le rendement
Montage de l’habillage
B Poser l’habillage sur les 2 coiffes antivibration sur le
haut de la chaudière.
B Plaquer l’habillage sur le haut du tableau electrique.
Les diaphragmes sont livrés dans le sachet d’accessoires de la chaudière. Sauf
pour C32 dans l’accessoire G7A05.
L
B Dévisser les 2 vis montées sous la chaudière
jusqu’au maintient de celui-ci.
B Monter la porte sur les supports de l’habillage.
Mise en place du diaphragme d’extracteur
B Retirer la vis d’extracteur (3).
1
B Retirer l’extracteur (1) en le tirant vers le bas.
B Mettre en place le diaphragme (2).
B Remonter l’extracteur (1) avec sa vis (3).
6 720 610 629-15.1C
6 720 610 628-08.1C
2
2
3
1
3
4
Fig. 36
1
2
3
Extracteur
Diaphragme
Vis d’extracteur
Fig. 37
6 720 610 629-1(01.09)
21
Règles d’installation
3.5
Contrôle
Raccordement de l’eau
B Ouvrir les vannes d’isolement d’arrivée et de départ
de l’eau puis remplir la chaudière.
B Vérifier l’étanchéité des circuits et des bouchons à
vis (pression de contrôle : max. 3 bar au manomètre).
B Purger les radiateurs.
B Vérifier l’étanchéité du circuit.
Raccordement du gaz
B Contrôler l’étanchéité de la canalisation de gaz
jusqu’au robinet de barrage.
B Fermer le robinet d’arrivée de gaz, afin d’éviter tout
dommage sur la robinetterie de gaz pour cause de
surpression (pression maximale : 150 mbar)
B Vérifier le circuit de gaz.
B Baisser la pression.
Raccordement ventouse
B Vérifier l’étanchéité de la ventouse.
22
6 720 610 629-1(01.09)
Raccordement électrique
4
Raccordement électrique
Danger: risque d’électrocution !
B Ne jamais travailler sur les parties électriques lorsque l’appareil est sous tension. Toujours le mettre hors tension
(fusible, disjoncteur).
4.2
Raccordement d’un thermostat ou
d’une horloge
Ouverture du tableau électrique
B Tirer le couvercle vers le bas et le déposer.
Tous les équipements de régulation, de commande et
de sécurité de l’appareil sont câblés et contrôlés.
B Raccordement à un réseau biphasé (réseau IT) :
Pour garantir un courant d’ionisation suffisant, poser
la résistance (Réf. 8 900 431 516) entre le conducteur N et le raccordement du conducteur de protection.
4.1
L
Raccordement de l’appareil
Le raccordement électrique doit être conforme aux réglements concernant les installations électriques à usage domestique.
6 720 610 630-05-1C
B La chaudière est livrée avec un câble 3 x 1,5 mm2
pour le raccordement du secteur.
Fig. 38
B Dévisser la vis et tirer le couvercle vers l’avant.
B Raccordement de la connexion du tableau électrique
au secteur par l’intermédiaire d’un disjoncteur de
sécurité à coupure bipolaire de préférence ou, au
moins, un interrupteur de commande bipolaire, ayant
une distance d’ouverture de 3 mm.
6 720 610 630-06-1C
B Se référer à la norme NF C15-100; notamment la chaudière doit être obligatoirement raccordée à la terre.
Fig. 39
L’appareil ne peut s’utiliser qu’en combinaison avec un
thermostat e.l.m. leblanc.
Thermostat TA 211 E asservi à la température
extérieure
B Le raccordement électrique doit être réalisé en respectant les instructions de la notice d’utilisation du
thermostat.
6 720 610 629-1(01.09)
23
Raccordement électrique
Thermostats asservis à la température ambiante
B Raccorder les thermostats asservis à la température
ambiante TR100, TR200 de la manière suivante :
DC24V
1
4
2
1 2
6 720 610 310-23.1D
1
7
8
9
4
2
4
1 2 3 4
TR...
Fig. 40
6 720 610 310-60.1D
B Raccorder les thermostats asservis à la température
ambiante TRL22, TRL 1-25, TRL 7-25 après avoir
supprimé le cavalier entre LS et LR :
220V
L
N NS L S L R
A B C
TRL...
Fig. 41
Horloge
B Raccorder l’horloge DT2 en suivant les instructions
fournies avec cet accessoire.
24
6 720 610 629-1(01.09)
Mise en service
5
Mise en service
61
363
310
8.1
135
361
136
6 720 610 628-07.1C
364
15.1
38
170.1
171
172
173
170.2
27
15
Fig. 42
8.1
15
15.1
27
38
61
135
136
170.1
170.2
171
172
173
310
361
363
364
Thermo-manomètre
Soupape de sécurité
Tube de vidange
Purgeur automatique
Robinet de remplissage/disconnecteur
Bouton de déverrouillage
Interrupteur principal
Sélecteur de température de départ chauffage
Vanne d’isolement pour départ chauffage
Vanne d’isolement pour retour chauffage
Raccord sortie eau chaude sanitaire
Robinet gaz (fermé)
Robinet entrée eau froide sanitaire
Sélecteur de température eau chaude sanitaire
Vis de vidange
Lampe-témoin pour mode brûleur
Lampe-témoin allumé/éteint (I/0)
5.1
Avant la mise en marche
Avertissement: Ne pas mettre l’appareil en marche sans eau. Ne jamais
ouvrir le gaz avant d’effectuer la mise en
eau.
B Ouvrir le robinet entrée eau froide sanitaire (173) et
effectuer la purge de l’installation côté eau chaude
sanitaire.
B Ouvrir les purgeurs des radiateurs et celui de la
chaudière (27).
B Ouvrir les vannes d’isolement du départ (170.1) et
retour (170.2) chauffage.
B Ouvrir le robinet de remplissage (38) et remplir lentement l’installation chauffage.
6 720 610 629-1(01.09)
25
Mise en service
Il est recommandé de remplir l’installation
chauffage à une pression de 1,5 bar.
L
B Purger les radiateurs et la chaudière.
B Resserrer les purgeurs des radiateurs et de la chaudière (27), puis compléter le remplissage.
– Position Eco E (env. 75 °C)
– Installation de chauffage pour températures de
départ jusqu’à env. 90 °C, par exemple position
(voir page 28 Neutralisation de la limite de
basse température).
Lorsque le brûleur est en service, la lampe-témoin
rouge s’allume.
B Vérifier si le type de gaz indiqué sur la plaque signalétique correspond au type de gaz distribué.
5.2
6 720 610 629-05-1C
B Ouvrir le robinet gaz (172).
Allumer / éteindre l’appareil
Allumer
B Mettre l’interrupteur principal sur la position (I).
La lampe témoin verte est alors allumée.
Fig. 44
5.4
Régulation du chauffage (option)
B Positionnez le thermostat asservi à la température
ambiante (TR...) sur la température choisie.
20 ˚C
15
Fig. 43
10
25
30
5
6 720 610 311-48.1D
6 720 610 629 -04 - 1C
B Réglez le thermostat asservi à la température extérieure (TA...) sur la courbe de chauffage correspondante et sélectionnez le mode de service.
Eteindre
B Mettre l’interrupteur principal sur la position (0).
La lampe-témoin s’éteint.
Fig. 45
L
Le thermostat (TA..., TR...) ou l’horloge
(DT...) continuent à fonctionner sur leur réserve de marche.
B Réglez le thermostat asservi à la température
ambiante (TRL...) sur les températures souhaitées.
Danger: risque d’électrocution !
Le fusible (151), page 8, est toujours
sous tension.
B Avant tous travaux sur les parties électriques, veuillez mettre le raccordement
hors tension (fusible, disjoncteur).
5.3
Mettre en marche le chauffage
B Tourner le sélecteur de température
, afin
d’adapter la température départ momentanée de
l’eau de chauffage au type d’installation :
26
6 720 610 629-1(01.09)
Mise en service
5.5
Régler la température et la quantité d’eau chaude
Température de l’eau chaude
La température de l’eau chaude peut être réglée entre
40 °C et 60 °C grâce au sélecteur
de la chaudière.
mostat n’est pas coupée.
5.7
Protection contre le gel
B Laisser le chauffage allumé (protection hors gel à
5°C de l’Heatronic).
-ouB Additionner à l’eau du circuit de chauffage du produit
antigel FSK (Schilling Chemie), Glythermin NF
(BASF) ou Antigrogen N (Hoechst/Ticona).
6 720 610 629-06.1C
5.8
Perturbation
En cours de service, des perturbations peuvent survenir
en raison, par exemple, d’un encrassement du brûleur,
d’une chute de pression dans la conduite d’alimentation
en gaz, etc.
Fig. 46
La touche
Position du sélecteur
Température de l’eau
Butée gauche
env. 40 °C
l
env. 55 °C
Butée droite
env. 60 °C
s’allume.
B Appuyer sur la touche
et la maintenir appuyée .
L’appareil se met en service .
Tab. 5
Confort à la demande
• Avec message de demande :
en ouvrant le robinet d’eau chaude brièvement puis
en le refermant (message de demande), l’eau sanitaire est réchauffée à la température programmée au
sélecteur. Ainsi, lorsque l’on puise de l’eau quelques
instants après, elle est disponible immédiatement.
Ceci permet une économie optimale d’eau et de gaz.
• Sans message de demande :
le réchauffage de l’eau sanitaire n’est réalisé que
lorsque l’eau est puisée ; le temps nécessaire pour
obtenir l’eau chaude est plus long.
5.6
S’il n’est pas possible de remédier à la perturbation :
B Prendre contact avec le service après-vente ou un
installateur.
5.9
L
Protection contre le blocage du circulateur
Ce dispositif automatique empêche un
blocage du circulateur après une période
d’arrêt prolongée.
Après chaque déclenchement du circulateur, une
mesure horaire s’effectue et un enclenchement du circulateur s’opère pour une durée de 5 minutes après
toutes les 24 heures.
Position été (eau chaude uniquement)
Pour les thermostats asservis à la température
extérieure
B Ne pas régler le sélecteur
de la chaudière.
Le thermostat choisit automatiquement, en fonction
de la température extérieure, le mode de fonctionnement « été ».
Pour les thermostats asservis à la température
ambiante
B Tourner le sélecteur
de la chaudière tout à
gauche.
Le chauffage est coupé, seule l’alimentation en eau
chaude est active. L’alimentation électrique du ther-
6 720 610 629-1(01.09)
27
Réglage de l’appareil en fonction des conditions locales
6
Réglage de l’appareil en fonction des conditions locales
6.1
Régler la température de départ
6.3
Réglage du fonctionnement du circulateur
Pour le chauffage par le sol, faire attention
à la température maximale de départ admissible.
90
70
0
¡C
1
30
5
0
L
6 720 610 629.19.1C
La température de départ chauffage est réglable entre
45 °C et 90 °C.
ar
b
5
2
Limite de basse température
La consigne est limitée d’origine à une température
maximale de départ de 75 °C.
O
EC
0
I
Le réglage de la puissance de chauffe en fonction de la
demande de chauffe calculée du bâtiment n’est pas
nécessaire.
Norm
max
min
Neutralisation de la limite de basse température
Pour des installations de chauffage à températures de
départ supérieures, il est possible de supprimer la limitation.
B Enlever le bouton gris du sélecteur
tournevis.
avec un
Fig. 49
Mode
de
fonctionnement
6 720 610 629-07.1C
I
Le brûleur
commande
Fig. 47
B Lui faire subir une rotation de 180° (point de repère
vers l’intérieur).
La température de l’eau n’est plus limitée.
6.2
Modification du diagramme de circulation
II
Le thermostat
d’ambiance
commande
B Sur le coffret de connexion du circulateur, il est posible de choisir entre trois courbes caractéristiques.
0,6
H
bar 0,5
0,4
0,3
6 720 610 629-21.1C
A
B
0,2
C
0,1
0
0
200
400
600
800
Q (l/h)
Fig. 48
A
B
C
H
Q
28
Position de commutateur 3
Position de commutateur 2
Position de commutateur 1
Hauteur manométrique résiduelle
Quantité d’eau de circulation
1000
1200
III
Eté/hiver
commande
Brûleur
Circulateur
(mode hiver)
éteint
Arrêté
allumé
marche
éteint
post-fonctionnement
marche
post-fonctionnement
éteint
marche
arrêté si plus
de demande
thermostat
d’ambiance
allumé
marche
éteint
post-fonctionnement
marche
post-fonctionnement
éteint
marche
allumé
marche
éteint
post-fonctionnement
marche
post-fonctionnement
Tab. 6. Choix du mode de fonctionnement
Post fonctionnement
L’extracteur : Après chaque arrêt du brûleur, l’extracteur continue de tourner pendant 35 secondes.
Le circulateur : En mode hiver, à chaque arrêt du bruleur, le circulateur continue de tourner pendant 3 minutes.
6 720 610 629-1(01.09)
Réglage de l’appareil en fonction des conditions locales
6.4
Puissance chauffage maximale
La puissance de chauffe peut être réglée entre la puissance de chauffe minimale et la puissance maxi (nominale) par rapport à la demande.
L
Même en limitant la puissance de chauffe,
la puissance nominale est à disposition
pour chauffer l’eau sanitaire.
Le réglage d’origine correspond à la puissance de
chauffe nominale.
B Régler la puissance de chauffe en fonction de l’installation.
B Mesurer le débit de gaz pour calculer la puissance et
l’inscrire sur la plaque signalétique dans la case QA
: --.
6 720 610 629-1(01.09)
29
Maintenance
7
Maintenance
Danger: risque d’électrocution !
B Mettre l’appareil hors tension avant chaque opération de maintenance (fusible,
disjoncteur).
Circuit chauffage
B Vidanger les radiateurs.
B Vidanger l’appareil en dévissant la vis de purge sur le
raccord retour chauffage.
7.3
L
Pour l’entretien de votre chaudière, contacter votre installateur, une agence e.l.m.
leblanc ou un service après-vente agréé
e.l.m. leblanc.
B N’utiliser que des pièces de rechange d’origine.
B Tous les joints et anneaux toriques d’étanchéité doivent être remplacés par des pièces neuves.
7.1
Nettoyage
Pour nettoyer l’habillage, on peut employer les produits
d’entretien habituels du commerce à l’exception de solvants et poudres ou éponges abrasives.
Aucun graissage de robinet n’est nécessaire sur ces
appareils.
Chauffage par convecteurs (en installation monotube)
Chaque convecteur est équipé d’un volet de réglage.
L’orientation de celui-ci permet de régler l’émission de
chaleur du convecteur.
B Ne jamais rien déposer sur ou sous les convecteurs
afin de ne pas gêner la diffusion de l’air chaud.
B Nettoyer régulièrement les ailettes à l’intérieur du capot.
7.4
Chauffage par radiateurs ou convecteurs (en installation bitube)
Chaque radiateur est muni d’un robinet permettant
d’arrêter ou de régler l’émission de chaleur.
L
En cas de plancher chauffant :
B Rajouter une interface basse température.
Vase d’expansion
B Enlever la pression de l’appareil.
B Vérifier le vase d’expansion. Compléter éventuellement
le remplissage à 1 bar environ avec une pompe à
l’azote.
B Ajuster la pression du vase d’expansion à la hauteur
statique de l’installation de chauffage.
B Eviter de fermer tous les radiateurs car la circulation
de l’eau serait nulle ce qui provoquerait la mise en
sécurité totale de l’appareil.
Si l’appareil est mis en sécurité totale :
B Réarmer le dispositif de sécurité en appuyant sur le
bouton de déverrouillage (61) du tableau électrique.
Organes de sécurité, de régulation et de commande
7.5
B Les organes de sécurité, de régulation et de commande doivent être vérifiés.
B Remplacer l’électrode de ionisation tous les 3 ans.
L
Changement de gaz
Le changement de gaz doit être exécutée
par un installateur qualifié, une agence
e.l.m. leblanc ou un service après vente
agréé e.l.m. leblanc.
Pièces de rechange
B Passer commande des pièces de rechange nécessaires en précisant leur désignation et leur numéro
de commande selon la liste de pièces de rechange.
Graisses de maintenance
B N’utilisez que les graisses suivantes :
– Partie hydraulique :
Unisilikon L 641 (8 709 918 413)
– Raccords : HFt 1 v 5 (8 709 918 010)
7.2
En cas d’adaptation à un autre gaz que celui pour lequel
l’appareil est livré, il est fourni sur demande une
pochette comprenant l’équipement nécessaire à la
transformation.
B Se référer à la notice de changement de gaz qui est
livrée avec les équipements de transformation.
En cas de gel ou de vidange
Circuit sanitaire
B Fermer le robinet d’arrêt d’eau du raccord entrée
sanitaire.
B Ouvrir les robinets des divers postes alimentés par
l’appareil.
30
6 720 610 629-1(01.09)
Annexes
8
Annexes
8.1
Débit gaz
Débit calorifique et débit gaz
N GVM23-1H
Catégorie
gaz
Aux conditions de références
15 °C 1013 mbar
Chauffage Qn
Chauffage Qm
Sanitaire Qm
26 kW
Pression
injecteur
11 kW
Pression
injecteur
8,5 kW
Pression
injecteur
G20 : 20 mbar (gaz naturel)
2,75 m3/h
14,2 mbar
1,16 m3/h
2,6 mbar
0,90 m3/h
1,6 mbar
G25 : 25 mbar (gaz naturel)
2,92 m3/h
-
1,24 m3 /h
-
0,96 m3/h
-
G30 : 28/30 mbar (butane)
2,05 kg/h
27,5 mbar
0,87 kg/h
5,2 mbar
0,67 kg/h
3 mbar
G31 : 37 mbar (propane)
2,02 kg/h
35 mbar
0,85 kg/h
6,5 mbar
0,66 kg/h
3,8 mbar
2E+
3+
Tab. 7
Chaudière
Gaz
Diaphragme
(Repérage)
Injecteurs
(Repérage)
Nat
6,5
110
B/P
-
69
N GVM23-1H
Tab. 8
8.2
Débit massique des produits de combustion
Qkg/h
Chauffage
TF °C
N GVM23-1H
Qn
Qmin
52,63
139
Sanitaire
Qn
52,95
114
Qmin
52,63
139
55,69
102
Tab. 9
TF Température fumée
Q Débit massique
6 720 610 629-1(01.09)
31
Annexes
8.3
Performances
Départ à + 81°C
Température
chaudière
Type
appareil
Rend.
sanitaire
Peu
Varie avec
les besoins N GVM23-1H
du chauffage
Tout
%
Départ de 66 à 80°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23083
109
9862
102
Rm
Pm
%
W
83,8
79
Départ de 51 à 65°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23220
88
9924
82
Rm
Pm
%
W
144
84,3
135
79,5
Départ de moins de 50°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23358
68
9987
64
Rm
Pm
%
W
122
84,8
114
80
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23496
49
80
10049
46
75
Rm
Pm
%
W
100
85,3
94
80,5
84,3
Tab. 10
Départ à + 81°C
Température
chaudière
Type
appareil
Rend.
sanitaire
Peu
Maintenue
N GVM23-1H
constante
Tout
%
Départ de 66 à 80°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
22725
249
9375
233
Rm
Pm
%
W
82,5
75,1
Départ de 51 à 65°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23000
200
9500
187
Rm
Pm
%
W
289
83,5
271
76,1
Départ de moins de 50°C
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23062
130
9778
122
Rm
Pm
%
W
239
83,7
224
78,3
Pam/
Ppm
ds Vh
18°C
W
Pam/
Ppm
h Vh
10°C
W
23220
88
122
9924
82
114
Rm
Pm
%
W
167
84,3
156
79,5
83,5
Tab. 11
Pam : Pertes totales. Perte à l’arrêt
ds Vh : dans volume habitable
h Vh : hors volume habitale
Ppm : Pertes par les parois
Rm : Rendement moyen sur PCS
Pm : Puissance moyenne
RT 2000
Puissance
Rendement
30 %
86,94 %
100 %
92,82 %
Perte à l’arrêt ∆T 30 °C 100 W
Tab. 12
32
6 720 610 629-1(01.09)
Notes
6 720 610 629-1(01.09)
33
Notes
34
6 720 610 629-1(01.09)
Notes
6 720 610 629-1(01.09)
35
Les directions régionales
Région Ile de France Est et Paris
Paris Nord 2 - Les Frégates lot 601.
0013, rue de la Perdrix
BP 40056 Tremblay en France
95913 Roissy Charles de Gaulle CEDEX
Téléphone: 01 49 89 39 20
Télécopieur: 01 49 89 39 80
Région Nord
5, rue du Rouge Bouton, ZI B
59113 Seclin (Lille)
Téléphone: 03 20 16 34 37
Télécopieur: 03 20 16 34 40
Ile de France Ouest et Normandie
150, avenue du Général Leclerc
78220 Viroflay
Téléphone: 01 30 24 26 68
Télécopieur: 01 30 24 55 35
Région Ouest et Centre
2, rue de la Rigotière
Z.A.C. de la Conraie
44700 Orvault (Nantes)
Téléphone: 02 40 76 43 12
Télécopieur: 02 51 83 92 54
Région Est
35, rue Marcel Brot
54000 Nancy
Téléphone: 03 83 19 17 00
Télécopieur: 03 83 19 17 19
Région Auvergne-Rhône-Alpes
154, avenue du Général Frère
69008 Lyon
Téléphone: 04 78 00 02 41
Télécopieur: 04 78 76 26 09
Région Sud-Est
97-99, avenue de la Timone
13010 Marseille
Téléphone: 04 91 78 65 93
Télécopieur: 04 91 83 07 21
Région Sud-Ouest et Midi-Pyrénées
Parc d’activité Babinet
70, rue Jacques Babinet
31100 Toulouse
Téléphone: 05 34 60 25 00
Télécopieur: 05 34 60 25 09
...................................................................
Direction commerciale e.l.m. leblanc • 32, av. Michelet • F-93404 St-Ouen Cedex
e.l.m. leblanc • 124-126, rue de Stalingrad • F-93711 Drancy Cedex
Site internet : www.elmleblanc.fr
...................................................................
La maîtrise du bien-être
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement