MALATHION 85 E

MALATHION 85 E
PMRA APPROVED – MFW
2012-2062
OCTOBER 2012
DATAPAK
GROUPE
1B
INSECTICIDE
MALATHION 85 E
INSECTICIDE COMMERCIAL
AVERTISSEMENT POISON
LIRE L’ÉTIQUETTE ET LE DÉPLIANT CI-JOINT
AVANT L’EMPLOI
N° D’HOMOLOGATION 8372
LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
GARANTIE: Malathion 85%
LOVELAND PRODUCTS CANADA INC.
789 Donnybrook Drive
Dorchester, Ontario
N0L 1G5
1-800-328-4678
CONTENU NET : (1, 4, 5, 10, 20 Litres)
MODE D'EMPLOI
LE MALATHION 85 E est généralement efficace pour supprimer les insectes et les
acariens mentionnés ci-dessous.
LE MALATHION 85 E sera plus efficace si la température est de 20 °C ou plus ou
qu’elle atteindra ou dépassera ce minimum. Utiliser la dose de MALATHION 85 E dans
le plein volume d’eau. Ajouter la quantité indiquée de MALATHION 85E à l'eau dans le
réservoir du pulvérisateur et bien agiter pendant 3 à 5 minutes avant la pulvérisation.
ÉPANDAGE TERRESTRE : Diluer avec de l’eau jusqu’à 1 000 L/ha, sauf indication
contraire.
ÉPANDAGE AÉRIEN : Sauf indication contraire, diluer avec de l’eau jusqu’à un volume
de pulvérisation d’au moins 30 L/ha si l’épandage aérien est indiqué.
RECOMMANDATIONS SUR LA GESTION DE LA RÉSISTANCE
Gestion de la résistance, l’Insecticide MALATHION 85 E, insecticide ou acaricide du
groupe 1B. Toute population d’insectes ou d’acariens peut renfermer des individus
naturellement résistants à l'Insecticide MALATHION 85 E et à d’autres insecticides ou
acaricides du groupe 1B. Ces individus résistants peuvent finir par prédominer au sein
de leur population si ces insecticides ou acaricides sont utilisés de façon répétée dans
un même champ. Il peut exister d’autres mécanismes de résistance sans lien avec le
site ou le mode d’action, mais qui sont spécifiques à des composés chimiques, comme
un métabolisme accru. Il est recommandé de suivre des stratégies appropriées de
gestion de la résistance.
Pour retarder l’acquisition de la résistance aux insecticides ou acaricides:
• Dans la mesure du possible, alterner l’Insecticide MALATHION 85 E ou les
insecticides ou acaricides du même groupe 1B avec des insecticides ou acaricides
appartenant à d’autres groupes et qui éliminent les mêmes organismes nuisibles.
• Éviter d’effectuer plus de pulvérisations qu’indiquées de l’Insecticide MALATHION
85 E ou d’autres insecticides ou acaricides du même groupe pendant une saison.
• Utiliser des mélanges en cuve contenant des insecticides ou acaricides provenant
d’un groupe différent, si cet emploi est permis.
• Utiliser les insecticides ou acaricides dans le cadre d’un programme de lutte
intégrée comprenant des inspections sur le terrain, la tenue de dossiers, et qui
envisage la possibilité d’intégrer des pratiques de lutte culturale, biologique, ou
d’autres formes de lutte chimique.
• Inspecter les populations d’insectes ou d’acariens traitées pour y découvrir les
signes de l’acquisition d’une résistance.
• Pour des cultures précises ou des organismes nuisibles précis, s’adresser au
spécialiste local des interventions sur le terrain ou à un conseiller agréé pour toute
autre recommandation relative à la gestion de la résistance aux pesticides ou
encore à la lutte intégrée.
• Pour plus d’information ou pour signaler des cas possibles de résistance, s’adresser
au directeur du service technique, Loveland Products Canada Inc. au 1-800-3284678 ou à www.uap.ca.
INSTRUCTIONS CONCERNANT L’ÉPANDAGE AÉRIEN
N’utiliser que lorsque l’épandage aérien est indiqué sur la présente étiquette. Épandre
seulement avec un avion ou un hélicoptère réglé et étalonné pour être utilisé dans les
conditions atmosphériques de la région et selon les taux et directives figurant sur
l’étiquette.
Les précautions à prendre ainsi que les directives et taux d’épandage à respecter sont
propres au produit. Lire attentivement l’étiquette et s’assurer de bien la comprendre
avant d’ouvrir le contenant. Utiliser seulement les quantités recommandées pour
l’épandage aérien qui sont indiquées sur l’étiquette. Si, pour l’utilisation prévue du
produit, aucun taux d’épandage aérien ne figure sur l’étiquette, on ne peut utiliser ce
produit, et ce, quel que soit le type d’appareil aérien disponible. S’assurer que
l’épandage est uniforme. Afin d’éviter que le produit ne soit épandu de façon non
uniforme (épandage en bandes, irrégulier ou double), utiliser des marqueurs
appropriés.
Mises en garde concernant l’utilisation
Épandre seulement quand les conditions météorologiques à l’endroit traité permettent
une couverture complète et uniforme de la culture visée.
Ne pas épandre de pesticides sur les étendues d’eau. Appliquer seulement lorsque les
conditions sont conformes aux normes pour la pulvérisation aérienne décrites dans le
guide nationale d’apprentissage application de pesticides par aéronef élaboré par le
comité fédéral, provincial et territorial sur la lutte antiparasitaire et US pesticides. Éviter
que la dérive n’atteigne une étendue d’eau ou tout autre endroit non visé. Les grosses
gouttelettes sont moins sujettes à la dérive; il faut donc éviter les pressions et les types
de buses qui permettent la formation de fines particules (brume). Utiliser une pression
de moins de 300 kPa aux buses. Ne pas épandre par temps mort our lorsque la vitesse
du vent et son orientation peuvent provoquer une dérive. Ne pas pulvériser si la vitesse
du vent dépasse 10 à 15 km/h. Ne pas épandre également lorsque le vent souffle en
direction d’une culture, d’un jardin, d’un habitat terrestre (plantations brise-vent, etc.) ou
aquatique vulnérable. Ne pas laisser le brouillard de pulvérisation dériver sur les zones
sensibles, telles que les eaux et les zones urbaines et résidentielles.
Mises en garde concernant l’opérateur antiparasitaire
Ne pas permettre au pilote de mélangér les produits chimiques qui seront embarqués à
bord de l’appareil. Il peut toutefois charger des produits chimiques pré-mélangés
contenus dans un système fermé.
Il serait préférable que le pilote puisse établir une communication à chaque
emplacement traité au moment de l’épandage.
Le personnel au sol de même que les personnes qui s’occupent des mélanges et du
chargement doivent porter des gants, des combinaisons et des lunettes ou un masque
les protégeant contre les produits chimiques durant le mélange des produits, le
chargement, le nettoyage et les réparations. Lorsque les précautions qu’on
recommande à l’opérateur de prendre sont plus strictes que les recommandations
générales qui figurent sur les étiquettes pour épandage avec pulvérisateur terrestre,
suivre les précautions les plus rigoureuses. Tout le personnel doit se laver les mains et
le visage à grande eau avant de manger et de boire. Les vêtements protecteurs, le
cockpit de l’avion et les cabines des véhicules doivent être décontaminées
régulièrement.
Mises en garde propres au produit
Lire attentivement l’étiquette au complet et bien la comprendre avant d’ouvrir le
contenant. Pour toute question, appeler le fabricant en composant le 1-800-328-4678.
Pour obtenir des conseils techniques, contacter le distributeur ou un conseiller agricole
provincial. L’épandage de ce produit spécifique doit répondre aux exigences suivantes.
Volume: Quantité recommandée avec un volume de pulvérisation minimal de 30 litres
par hectare, sauf indication contraire.
MODE D’EMPLOI
CULTURES FRUITIÈRES
Appliquer seulement par voie terrestre.
CULTURES
Pommier,
pommettier
Abricotier
Ronce, ronce
de Boysen,
ronce
rampante,
RAVAGEURS
mL produit par
1 000L(à moins
indication que
par hectare)
610
Nombre
d’applications
Jours avant
la récolte
Numéro de
la note
Puceron lanigère du
1+
3
pommier
Pique-boutons
880
1+
3
1
Puceron vert du
610-880
1+
3
pommier, puceron
rose du pommier
Cochenilles
610-1 220
1+
3
1
Tétranyque du trèfle,
610-1 220
2+
3
tétranyque rouge du
pommier, tétranyque
à deux points,
tétranyque jaune*
Carpocapse de la
1 220
1+
3
1
pomme, charançon
de la prune,
cochenilles
(nymphes mobiles)
Tordeuse à bandes
880-1 220
2+
3
1
rouges
LE MALATHION 85 E peut causer des dégâts aux variétés McIntosh et Courtland si
l’application se fait moins de 4 semaines avant la récolte.
*Pour supprimer le tétranyque jaune, faire au moins 2 applications, à 10-12 jours
d’intervalle, en été.
Pucerons,
975-1 220
1+
7
1
carpocapse de la
pomme, tordeuse
des citrus,
cochenilles
Pucerons, cicadelles,
610-975
7
scarabée du rosier,
tétranyques, thrips
ronce de
Logan
Bleuets
Cerisier
Canneberge
Vigne
Vigne (de
pépinière)
Pêcher
Poirier
Prunier,
pruneautier
Pucerons, La pyrale
1 000
1+
3
4
des atocas, les
dans 1 000L/ha
cicadelles, les
enrouleuses, les
acariens, le
scarabée du rosier,
l’anthonome de la
fleur du fraisier de
racine (adulte, C.B.
seulement) et les
thrips
Pyrales des cerises
550
1+
1
Mouche de l’aire
dans 1 000L/ha
(adulte)
Puceron noir du
610-880
1+
3
cerisier, tordeuse du
pommier
En Colombie-Britannique, des dégâts peuvent se produire sur certaines variétés de
cerisiers doux.
Tordeuse des
610-1 100
3
canneberges, pyrale
des atocas,
cicadelles, cercopes
de prés (nymphes)
Pucerons, cicadelles,
880
3
cochenilles (adultes
et larves),
tétranyques
Des dégâts peuvent se produire sur la variété Ribier.
Phylloxera de la
2
vigne
Tordeuse orientale
490-855
2+
7
3
du pêcher,
charançon de la
prune, acariens
Pucerons, tordeuses,
610-1 220
2+
3
3
cochenilles (adultes
et larves), psylle du
poirier (répression
seulement),
tenthrèdesqueletteuse du
cerisier, tétranyques,
livrées
Carpocapse de la
1 220
1+
3
pomme, charançon
de la prune, tordeuse
du pommier,
tordeuse à bandes
rouges
Puceron farineux du
490-855
1+
3
prunier, tétranyques,
Framboisier
Fraisier
Charançon de la
prune
Puceron farineux du
prunier, tétranyques
Charançon de la
prune
Pucerons,
tétranyques,
cicadelles, tordeuse
du fraisier
Charançon de la
racine du fraisier
(adultes) (C.B.
seulement)
610-880
1+
3
880/ha
1+
1
1 345/ha
1
975/ha
1+
3
1 345/ha
2+
3
CULTURES FRUITIÈRES
Numéro de la référence
1. Appliquer de nouveau au besoin ou tous les 10-12 jours,
2. Utiliser une solution de 0,1 à 0,2 % (120 à 240mL/100L). Débarrasser les racines de l’excédent de
terre et les tremper dans la solution pendant 5 minutes. Deux cent vingt cinq (225) litres traitent
environ 500 plantes.
3. Appliquer de nouveau au besoin ou tous les 10-12 jours.
4. Pour les pyrales des atocas, appliquer 2 500 litres par hectare lors de l’éclosion et répéter trois fois à
intervalles de 4 à 5 jours.
CULTURES LÉGUMIÈRES
Appliquer la concentration mentionnée ci-dessous pour chaque culture en utilisant
assez de bouillie de pulvérisation pour bien couvrir les plantes. Appliquer de nouveau,
au besoin, mais pas plus près de la récolte qu’il n’est indiqué ci-dessous.
Appliquer seulement par voie terrestre.
CULTURES
Asperge
Haricot
Brocoli, chou
de Bruxelles,
chou, choufleur, chou
frisé, chou-rave
Betterave
Potagère
Carotte
Céleri
Chou à rosette,
poirée, cresson
de fontaine
RAVAGEURS
Criocère de
l’asperge
Pucerons, cicadelles,
coccinelle mexicaine
des haricots,
tétranyques
Pucerons
Fausse-arpenteuse
du chou, piéride du
chou
Pucerons, cicadelles,
mineuses des
feuilles, tétranyques
Pucerons
Pucerons, cicadelle
à six points,
tétranyques
Pucerons, mineuses
des feuilles
mL produit par
hectare
1220
Nombre
d’applications
1+
Jours avant
la récolte
1
735-1345
1+
3
535-1345
1+
3
535-1345
880-975
1100
1100
7
1+
7
7
7
Numéro de
la note
1
Concombre,
courge,
citrouille
Pissenlit
Aubergine
Endive
Ail
Raifort
Poireau,
échalote
Laitue de plein
champ
Laitue de serre
Melon
Lits de
champignons et
champignonnières
Oignon (à
bulbe, vert)
Persil
Panais
Pois
Piment
Pomme de
terre
Radis
Pucerons,
880
1+
3
tétranyques,
cicadelles
Ne pas appliquer de malathion sur les cucurbitacées à moins que celles-ci ne soient
sèches.
Pucerons
1 100-1 345
7
Pucerons,
535-1 345
3
tétranyques
Pucerons,
535-1 345
7
tétranyques
Pucerons, thrips
535-1 345
3
Pucerons
535-1 345
7
Pucerons, thrips
1 100-1 345
3
Pucerons, faussearpenteuse du chou,
tétranyques,
cicadelle à six points
Pucerons,
tétranyques,
Légionnaires, thrips,
aleurode des serres
Pucerons,
chrysomèle du
concombre,
cicadelles, mineuses
des feuilles,
tétranyques.
Acariens, phorides,
sciarides
Thrips
Pucerons
Pucerons
Puceron du pois,
cicadelles, bruche du
pois, tétranyques
Pucerons, cicadelles,
charançon du
piment, mouche du
piment
Pucerons, cicadelles,
doryphore de la
pomme de terre,
tétranyques
Pucerons, altises,
735-1 345
1+
14 (à couper)
3 (pommée)
735-1 345
1+
7
1 100-1 345
3
Ne pas
appliquer de
Malathion sur
les
cucurbitacées à
moins que
celle-ci ne
soient sèches.
12 - 20
2
1 100
1+
3
1 100-1 345
535-1 345
1 100
1+
1+
20
7
3
610-1 345
1+
3
735-1 100
1+
3
535-1 345
1+
7
2
3
4
Rutabaga,
navet
Salsifis
Épinard
Tomate
cicadelles
Pucerons, faussearpenteuse du chou,
piéride du chou,
tétranyques
Pucerons
Pucerons
Pucerons, tétranyques,
chrysomèle du
concombre, cicadelles,
mineuses des feuilles,
acarien roux de la
tomate
535-1 345
1+
3
535-1 345
1 345
735-975
1+
1+
7
7
3
CULTURES LÉGUMIÈRES
Numéro de la référence
1. Appliquer de nouveau au besoin.
2. Appliquer de nouveau si nécessaire, mais ne pas faire plus de 2 applications.
2
3. Utiliser 12 - 20 mL de MALATHION 85 E dans 11 L d’eau pour 100 m . Appliquer juste après la
cueillette. Appliquer de nouveau environ deux fois par semaine ou au besoin, On peut appliquer la
même concentration de MALATHION 85 E, par pulvérisation ou par badigeonnage, jusqu’au
ruissellement, sur les surfaces en bois dans les champignonnières. Éviter de pulvériser sur les lits
quand le moment de l’application diffère de celui conseillé pour les lits.
4. Ne pas appliquer à moins que le feuillage soit sec.
CULTURES DE GRANDE PRODUCTION
L’application peut se faire par voie terrestre ou aérienne comme indication.
CULTURES
Luzerne
Alpiste des
Canaries (de
semence)
Trèfle
Maïs (cultivé)
Lin
Pois de
grande culture
RAVAGEURS
Charançon postiche
de la luzerne,
pucerons, criquets,
cicadelles, punaises,
tétranyques,
cercopes (adultes)
Mineuse virgule de la
luzerne
Pucerons
mL produit par
hectare
1 100-1 345
Jours avant
la récolte
7
Numéro de
la note
1, 2,12
1 345
7
3
685
14
4,12
7
5
1 100-1 345
5
6
535-855
7
7,12
Pucerons, criquets,
cicadelles, tétranyques,
cercopes
Ver de l’épi du maïs,
pyrale du maïs
Criquets
1 100-1 345
Pucerons, cicadlles,
bruche du pois,
mouches
1 100
Nombre
d’applications
1+
1+
1+
3
Céréales (blé,
avoine, seigle,
orge)
Lentilles
Moutarde,
navette (canola
y compris)
Betterave à
sucre
Mélilot
Tabac
Riz sauvage
Légionnaires,
puceron des
céréales, criquets,
puceron vert des
graminées, ciron de
la farine
Criocère des
céréales
Criquets
Altises, criquets
Fausse-teigne des
crucifères (larves)
Altises
1 100-1 345
1+
1 075
1+
830
535-855
270-415
535
7
12
12,13
14
7
7
8,12
7,12
7,12
9
Charançon du mélilot
735-1 220
10,12
Pucerons, cicadelles,
735-975
1+
7
sphinx du tabac
Ver du riz sauvage
1 100
1+
10
11,12
Pour le riz sauvage cultivé. Utiliser un pulvérisateur à dos ou un appareil similaire.
Limitation: Ne pas utiliser sur les eaux contenant des poissons, comme les rivières et
les lacs.
CULTURES DE GRANDE PRODUCTION
Numéro de référence
1. Ne pas appliquer sur la luzerne en floraison. Appliquer quand 75 % du feuillage présente des dégâts.
2. Appliquer de nouveau au besoin.
3. Appliquer dès qu’il y a des trous d’épingle dans les feuilles, habituellement la deuxième quinzaine de
mai. Une autre application sera peut-être nécessaire.
4. Appliquer quand il y a plus de 50 pucerons par tige porte-graines, entre l’épiaison et le stade pâteux.
5. Ne pas appliquer sur le trèfle en floraison.
6. Appliquer quand 10 % des épis présentent des soies. Appliquer de nouveau tous les 3-5 jours jusqu’à
ce qu’on ait fait 4 ou 5 applications. Pour en connaître le moment propice, consulter les autorités
agricoles locales.
7. Traiter quand il n’y a pas d’abeilles dans le champ et que la température est au-dessus de 18°C.
8. Faire 2 applications à 7 jours d’intervalle.
9. Appliquer au stade 3-5 feuilles, dès l’apparition des insectes ou des dégâts.
10. Pulvériser sur la lisière du champ de trèfle de première année, à la fin de l’été ou au début de
l’automne, lors de la migration des adultes. Faire sortir les bovins pendant le traitement; on peut les
faire rentrer juste après le traitement.
11. Pour la désinsectisation des eaux ne contenant pas de poissons, comme les plantations de riz
sauvage, faire 1 application par an.
12. L’application peut se faire par voie aérienne.
13. Appliquer quand le nombre de larves de criocère des céréales est de 2 à 3 par pétiole.
AVIS À L’UTILISATEUR : LIRE CE QUI SUIT AVANT D’APPLIQUER CE PRODUIT
POUR L’USAGE SPÉCIAL INDIQUÉ :
Le MODE D’EMPLOI de ce produit pour les usages speciaux décrits ci-dessous a été
rédigé par des personnes autres que Loveland Products Canada Inc. et est homologué
par Santé Canada dans le cadre de Programme d’extension du profil d’emploi pour les
usages limités demandés par les utilisateurs. Loveland Products Canada Inc. ne
formule aucune allégation ni n’offre aucune garantie concernant l’efficacité du produit
ou la tolérance des cultures (phytotoxicité) lorsque ce produit est employé sur les
cultures figurant ci-dessous.
En foi de quoi l’acheteur et l’utilisateur assument tous les risques relatifs à l’efficacité du
produit et à la tolerance des cultures, et ils acceptent de dégager Loveland Products
Canada Inc. de toute responsabilité liée à des réclamations relatives à l’efficacité ou à
la phytotoxicité du produit lorsque celui-ci est appliqué aux fins des usages décrits cidessous.
RAISINS
Pour application foliaire seulement, à l’aide d’un équipement d’application au sol
conventionnel. S’assurerqu’on utilise un volume d’eau suffisant pour garantir une
bonne couverture. Utiliser un minimum de 500 Ld’eau par hectare. Appliquer avant la
récolte lorsque les seuils de traitement ont été atteints, tels que déterminés par une
surveillance locale. Consulter les agronomes régionaux quant au moment propice.
Cultures
Ravageurs
Raisons
Coccinelle asiatique
multicolore adulte
Dose pour Nombre
Ha
d’applications
880 mL
1
Jours avant la
récolte
3
RÉPRESSION DE LA PUNAISE MARBRÉE
Pour application foliaire seulement, à l’aide d’un équipement d’application au sol
conventionnel. S’assurer qu’on utilise un volume d’eau suffisant pour garantir une
bonne couverture. Utiliser un minimum de 500 L d’eau par hectare. Appliquer avant la
récolte lorsque les seuils de traitement ont été atteints, tels que déterminés par une
surveillance locale. Consulter les agronomes régionaux quant au moment propice.
Cultures
Ravageurs
Dose (ml/ha) Nombre
Jours
d’applications
avant la
récolte
Pommier, Poirier
Abricotier
Mûre, mûre de
Boysen, mûre
rampante, mûre de
Logan
Bleuets
Cerisiers, Prunier
Vigne
Suppression of
Brown
Marmorated Stink
Bug
(Halyomorpha
halys (Stål))
1220
1220
975
2
2
2
3
7
7
1000
880
880
3
2
1
1
3
3
Pêcher
Framboisier
Fraisier
Haricot
Céleri, bette à carde,
cresson de fontaine
Concombre, courge,
citrouille
Aubergine
Laitue pommée
Laitue frisée
Melon
Pois
Piment
Épinard
Tomate
Maïs, blé, avoine,
seigle, orge
Lentilles
Pois de grande
culture
Plantes
ornementales
d'extérieur*
855
1345
975
1345
1100
2
2
2
2
1
7
1
3
3
7
880
2
3
1345
1345
1345
1345
1100
1345
1345
975
1345
2
1
1
2
2
2
2
2
4-5
830
1100
2
2
3
3
14
3
3
3
7
3
5 (Maïs), 7
(Céréales)
14
3
1220
5
N/A
* Il est recommandé de faire un test avec l'insecticide Malathion 85E sur un groupe représentatif des
espèces ornementales pour s'assurer de l'absence d'effets phytotoxiques avant son utilisation à des fins
commerciales.
POUR SUPPRIMER LES JEUNES CRIQUETS DANS LES PÂTURAGES
Pour couvrir 1 ha de pâturage ou de parcours, utiliser 830 mL de MALATHION 85 E.
Sur les graminées des pâturages et des parcours, appliquer de nouveau au besoin. Ne pas appliquer sur
les champs occupés par des vaches laitières. Le champ peut être brouté ou récolté le jour de
l’application. Sur la luzerne, utiliser 975-1 465 mL par hectare. Appliquer de nouveau au besoin. Ne pas
appliquer moins de 7 jours avant la récolte. Ne pas appliquer quand la culture est en fleurs. Appliquer
quand 75 % du feuillage de la luzerne présente des dégâts.
ORNEMENTALES
Bien couvrir les plantes. Appliquer dès l’apparition des ravageurs, et appliquer de
nouveau au besoin.
mL produit dans 1 000 L d’eau par hectare
Pucerons, cochenilles, tétranyques
880
Cochenille virgule du pommier*
610
Punaise réticulée
610-880
Mineuses des feuillles
1 220
Chenille burcicole
1 220
Livrées
1 220
Cochenille des aiguilles du pin*
2 445
Tordeuse des bourgeons de l’épinette
2 930
Punaise à quatre raies, cicadelles, punaise terne,
880
thrips, perce-pousse européen du pin, tenthrèdes
*Appliquer une fois que les larves de cochenilles se seront établies sur le feuillage.
NOTE : Des dégâts peuvent se produire sur la violette africaine, la fougère Boulan, la crassule, le houx,
le genévrier (Canaerti et Sabina), le capillaire du Canada, le pétunia, la fougère Pteris et les jeunes
plantes.
PLANTES ORNEMENTALES DE SERRE
Oeillet, chrysanthème, géranium, rosier, muflier. Pulvérisation foliaire - pour supprimer
les pucerons, les cochenilles, les tétranyques, les thrips et les aleurodes.Mélanger 7,5
mL de MALATHION 85 E avec assez d’eau pour couvrir 100m². Appliquer de nouveau
au besoin.
LARVES DE MOUSTIQUES DANS LES EAUX STAGNANTES
Appliquer 535 mL de MALATHION 85 E par hectare (ajouté à une quantité suffisante
d’eau ou d’huile comme diluant), sous forme de pulvérisation à grosses gouttelettes, sur
les étangs à poissons, agricoles ou artificiels. N’utiliser que sur les eaux situées à
l’intérieur des limites de la propriété de l’utilisateur et ne s’écoulant pas à l’extérieur de
ces limites.
MOUCHES (MOUCHE DOMESTIQUE ET MOUCHE PIQUANTE DES ÉTABLES)
LE MALATHION 85 E peut être utilisé en pulvérisation seul ou appâté avec un
édulcorant pour attirer les mouches à leur mort. Contre les mouches à l’intérieur et
autour des bâtiments pour animaux domestiques et autour des cours, des maisons, des
usines de transformation et des autres bâtiments, mélanger 975 mL de MALATHION 85
E avec 100 L d’eau. Si les mouches sont nombreuses, ajouter aussi 4 kg de sucre à la
bouillie. Dans la plupart des endroits, l’ajout de mélasse ou de sucre à la bouillie
prolonge l’activité insecticide du MALATHION 85 E et sert à attirer les mouches.
Pulvériser la bouillie à la dose de 5 L pour 100m² sur les surfaces peintes ou de 10L
pour 100m² sur les surfaces non peintes, là où les mouches se rassemblent (murs,
plafonds, poteaux métalliques, fenêtres, clôtures, poubelles, planchers, tas de fumier,
etc.). Appliquer de nouveau au besoin.
Contre les moustiques, les mouches (mouche domestique et mouche piquante des
étables) et les petits insectes volants à l’extérieur, comme dans les cours de ferme
(enclos, tas de fumier, tas d’ordures), les centres d’engraissement, les pâturages et les
étables et autour des bâtiments et des sous-bois, appliquer une solution à 2 % comme
pulvérisation d’ambiance ou par nébulisation ou brumisation à une dose de 26 à 40
L/ha. Si on utilise un pulvérisateur à ultrabas volume (aérosol froid), appliquer le
MALATHION 85 E non dilué, à une dose de 415-550 mL/ha.
NE PAS ÉPANDRE SOUS FORME DE BROUILLARD, D'AÉROSOL, DE BRUME OU
EN PULVÉRISATION DANS L'AIR AMBIANT DES SECTEURS RÉSIDENTIELS.
Les secteurs résidentiels ce sont les sites où des personnes incluant des enfants
pourraient potentiellement être exposés au produit pendant ou après la pulvérisation.
Ces sites comprennent les terrains qui environnent les maisons, les écoles, les parcs,
les terrains, de jeux, les aires de jeux, les édifices publiques ou tout autre endroit où le
public incluant les enfants pourrait être exposés.
ANIMAUX D’ÉLEVAGE ET BÂTIMENTS AGRICOLES DANS LES GRATTE-DOS
POUR BOVINS LAITIERS ET DE BOUCHERIE (y compris les animaux en lactation) :
Contre la mouche des cornes et comme auxiliaire contre les poux sur les bovins laitiers
et de boucherie, préparer une solution de MALATHION 85 E à 2 % en mélangeant 490
mL de MALATHION 85 E avec 25 L de gazole ou de mazout. IMPORTANT : NE PAS
appliquer sur les veaux de moins de 1 mois. Ne pas appliquer sur les bovins moins de
30 jours avant l’abattage.
EN PULVÉRISATION SUR LES BOVINS DE BOUCHERIE, LES VACHES LAITIÈRES
NON LACTANTES, LES PORCS, LES MOUTONS ET LES CHÈVRES
Contre la mouche des cornes et les poux, pulvériser une solution contenant 490 mL de
MALATHION 85 E pour 100 L d’eau (ou 50 mL pour 10 L d’eau). Contre les tiques,
doubler la concentration, c.-à-d. utiliser 980 mL pour 100 L d’eau. NE PAS appliquer sur
les adultes allaitants. Éviter de contaminer les auges et les abreuvoirs. Éviter de traiter
les yeux, les oreilles et le nez.
ATTENTION : Ne pas pulvériser sur les vaches laitières, les bovins de boucherie ou les
porcs moins de 2 semaines avant le vêlage ni moins de 30 jours avant l’abattage.
ATTENTION : Attendre 14 jours avant d’utiliser le MALATHION 85 E sur les surfaces
fraîchement chaulées. Ne pas utiliser dans les laiteries. Éviter de contaminer les
aliments des animaux et des humains, les abreuvoirs et les auges. Avant le traitement,
faire sortir des bâtiments les animaux en lactation et les veaux de moins de 1 mois.
EN PULVÉRISATION SUR LES GRANGES, LES PORCHERIES, LES POULAILLERS
ET LES DÉPENDANCES
Contre les mouches, les poux des volailles, le liponysse des volailles et les acariens
rouges des volailles, préparer une solution contenant 60-95 mL de MALATHION 85 E
pour 10 L d’eau et la pulvériser sur les murs ou en badigeonner les perchoirs. Pour
débarrasser les poulaillers des tiques, préparer une solution contenant 245 mL de
MALATHION 85 E pour 10 L d’eau et la pulvériser généreusement sur les murs et les
plafonds et dans toutes les fissures. Pulvériser sur les perchoirs, la litière, les cages et
les cageots et à l’extérieur des poulaillers, en prêtant une attention particulière aux
portes, aux fenêtres, aux tas de fumier, etc. Appliquer de nouveau au besoin. Attendre
14 jours avant d’appliquer sur les surfaces fraîchement chaulées.
POUR DÉBARRASSER LES VOLAILLES DES ACARIENS ET DES POUX
Mélanger 45-60 mL de MALATHION 85 E avec 10 L d’eau et pulvériser ce mélange à
une dose de 10 L pour 200 à 300 volailles pour débarrasser celles-ci du liponysse des
volailles et des poux et comme auxiliaire contre les acariens rouges. Appliquer de
nouveau 4 à 8 semaines plus tard. Ne pas appliquer moins de 1 semaine avant
l’abattage. Éviter d’utiliser par temps froid ou venteux.
PORCS
Pour combattre le sarcopte de la gale, faire une solution à 1% en mélangeant 100 mL
de MALATHION 85E à 10 L d'eau. Pulvériser 2 L de cette solution sur chaque animal.
Réappliquer 12 jours plus tard si nécessaire. Ne pas appliquer sur les animaux âgés de
moins de 1 mois. Ne pas appliquer sur les femelles allaitantes. Peut s'employer
jusqu'au jour de l'abattage.
MINOTERIES, ÉLÉVATEURS À GRAINS, BACS À GRAINS (VIDES) ET WAGONS À
GRAINS
Ravageurs :Tribolium brun de la farine, cucujide plat, calandre des grains, ciron de la
farine, pyrale indienne de la farine, petit perceur des céréales, tribolium rouge de la
farine, charançon du riz, cucujide roux, cucujide dentelé des grains.
Bouillie de pulvérisation : Mélanger 490 mL de MALATHION 85 E avec 15 L d’eau ou
de kérosène désodorisé (composé de 4 parties de solvant de kérosène et de 1 partie de
solvant d’hydrocarbure aromatique).
Mode d’emploi : Avant de stocker les grains, nettoyer les lieux à fond, y compris les
planchers, les murs et sous et derrière les machines et les appareils. Enlever et brûler
les balayures et les déchets. Nettoyer à nouveau avant de faire un autre traitment.
Garder les lieux propres en tout temps. Pulvériser jusqu’au ruissellement ou à la dose
d’environ 5 L de bouillie pour 100m². Utiliser un pulvérisateur et des buses qui
produisent de grosses gouttelettes. Appliquer cette même bouillie autour de l’extérieur
des bacs et des élévateurs pour aider à prévenir une réinfestation.
Minoteries : Pulvériser sur les planchers, les murs et les plafonds, sous et derrière les
machines, sur les bacs et là où les insectes peuvent se cacher et se reproduire. Prêter
une attention particulière aux fêlures et aux fissures d’où les insectes sortent. Nettoyer
et traiter les planchers et les murs de l’entrepôt avant d’y stocker de la farine en sac ou
en boîte ou des paquets de sacs.
Élévateurs à grains, bacs à grains : Une fois vides, les nettoyer puis les traiter. Toutes
les 3 semaines, nettoyer et traiter le plancher de travail, les murs et les environs.
Wagons à grains : Avant le chargement, nettoyer puis, en commençant à un point sur
les murs du wagon environ 60 cm au-dessus de la hauteur prévue des sacs, pulvériser
sur les murs et le plancher, en utilisant 4 à 5 L de bouillie par wagon. Laisser les
wagons traités vides et la porte ouverte jusqu’à ce que la bouillie ait complètement
séché. Tapisser les murs et le plancher du wagon de papier kraft, puis charger le
wagon.
PRÉCAUTIONS : Quand on pulvérise dans un endroit fermé, porter un respirateur. Ne
pas appliquer directement sur les grains ou la farine. L’application doit être faite par une
personne expérimentée ou formée. Attendre que la bouillie ait complètement séché
avant de stocker des grains dans les zones traitées. N’appliquer MALATHION 85 E que
dans les locaux de stockage de grains vides. Ne pas en pulvériser directement sur le
matériel pendant que la minoterie est en marche.
PROTECTION DES GRAINS STOCKÉS
BLÉ, SEIGLE, MAÏS, ORGE ET AVOINE :
Pour protéger les grains de blé, d’avoine, de maïs, de seigle ou d’orge contre le
tribolium brun de la farine, la calandre des grains, le charançon du riz, le cucujide
dentelé des grains, le cucujide plat, le tribolium rouge de la farine, le cucujide roux, le
petit perceur des céréales, la pyrale indienne de la farine et le ciron de la farine lors du
stockage, appliquer comme suit:
BLÉ, SEIGLE ET MAÏS
ORGE
AVOINE
10 mL pour 1 000 kg dans 10 à 20 L d’eau
12 mL pour 1 000 kg dans 10 à 20 L d’eau
17 mL pour 1 000 kg dans 10 à 20 L d’eau
Ne pas mettre en vente les grains traités au MALATHION 85 E moins de 7 jours après
le traitement. Pour protéger les grains stockés contre la pyrale indienne de la farine,
appliquer le MALATHION 85 E sur la surface de grains propres ou non infestés, à une
dose de 295 mL dans 5 à10 L d’eau pour 100m² de surface de grains. Pulvériser
uniformément sur la surface de grains et faire pénétrer au râteau jusqu’à une
profondeur de 15 cm. Appliquer juste après le chargement des grains. N’importe quel
pulvérisateur standard pouvant être calibré de façon à débiter un volume connu de
liquide peut être utilisé pour appliquer le MALATHION 85 E. Sur les petites quantités de
grains stockés là où il n’y a pas de pulvérisateur special disponible, n’importe quel type
de pulvérisateur à basse pression d’une capacité de 5 L ou plus peut être utilisé. On
peut appliquer la bouillie sur les grains pendant leur élévation. D’abord, déterminer le
débit du pulvérisateur en pulvérisant dans un reservoir d’eau; ensuite, régler le débit
des grains de façon à appliquer la bonne quantité de bouillie.
DÉCHARGES PUBLIQUES, DÉPÔTS D’ORDURES ET CANALISATIONS D’EAUX
USÉES
Contre les blattes, appliquer 30 mL de MALATHION 85 E dans 1 L d’huile ou d’eau de
façon à mouiller la surface à traiter. Appliquer de nouveau au besoin.
PRÉCAUTIONS
GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS. Nocif en cas d’ingestion. Éviter
d’inhaler le brouillard de pulvérisation. Éviter les contacts répétés ou prolongés avec la
peau, les yeux et les vêtements. Bien laver ceux-ci. Éviter de contaminer les aliments
pour les humains et les animaux. NE PAS utiliser dans les habitations. Ne pas
contaminer les abreuvoirs. Bien se laver après la manipulation et l’emploi. Éviter de
contaminer les étangs, les lacs, les ruisseaux et les autres étendues d’eau contenant
des poissons ou pouvant servir à l’irrigation ou à l’usage domestique. Ne pas utiliser
dans les laiteries. Avant le traitement, faire sortir des bâtiments les animaux en lactation
et les veaux de moins de 1 mois. Ne pas appliquer de bouillies à base d’huile sur les
plantes ornementales, car elles peuvent subir des dégâts. Quand on pulvérise dans un
endroit fermé, porter un respirateur.
Ce produit contient un distillat de pétrole qui peut être modérément ou hautement
toxique pour les organismes aquatiques. Évitez toute contamination des systèmes
aquatiques durant l’application. Ne pas contaminer ces systèmes par l’application
directe de ce produit, le nettoyage de l’équipement ou l’élimination des déchets.
Si vous prévoyez utiliser le produit antiparasitaire sur une denrée pouvant être exportée
aux États-Unis et si vous avez besoin de renseignements sur les concentrations de
résidus acceptables aux États-Unis, consultez le site Internet de CropLife Canada à
www.croplife.ca/.
PREMIERS SOINS
METTRE FIN À L’EXPOSITION - Sortir la personne des lieux. Enlever tous les
vêtements contaminés. En cas de contact avec la peau, laver la peau avec beaucoup
d’eau savonneuse. NETTOYER SOUS LES ONGLES DES DOIGTS ET DES
ORTEILS.
EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU ou LES VÊTEMENTS : Enlever tous les
vêtements contaminés. Rincer immédiatement la peau à grande eau pendant 15 à 20
minutes. Appeler un centre anti-poison ou un médecin pour obtenir des conseils sur le
traitement.
EN CAS DE CONTACT AVEC LES YEUX : Garder les paupières écartées et rincer
doucement et lentement avec de l’eau pendant 15 à 20 minutes. Le cas échéant, retirer
les lentilles cornéennes au bout de 5 minutes et continuer de rincer l’oeil. Appeler un
centre anti-poison ou un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement.
EN CAS D’INGESTION : Appeler un centre anti-poison ou un médecin immédiatement
pour obtenir des conseils sur le traitement. Ne pas faire vomir à moins d’avoir reçu le
conseil de procéder ainsi par le centre anti-poison ou le médecin. Ne donner aucun
liquide à la personne empoisonnée. Ne rien administrer par la bouche à une personne
inconsciente.
EN CAS D’INHALATION : Déplacer la personne vers une source d’air frais. Si la
personne ne respire pas, appeler le 911 ou une ambulance, puis pratiquer la respiration
artificielle, de préférence le bouche-à-bouche, si possible. Appeler un centre anti-poison
ou un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement.
Emporter le contenant, l’étiquette ou prendre note du nom du produit et de son numéro
d’homologation lorsqu’on cherche à obtenir une aide médicale.
RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES
Symptômes d'empoisonnement-maux de tête, fatigue, transpiration, vertiges, vision
brouillée, nausées, crampes abdominales, salivation, vomissement, diarrhée,
oppression de la poitrine, difficulté à respirer. Peut provoquer l’inhibition de la
cholinestérase. L'atropine peut servir d'antidote. Ne pas employer de 2-PAM pour un
empoisonnement au malathion. Maintenir l'atropinisation pendant au moins 24 heures
après le début du traitement. Ce produit contient un distillat de pétrole.
ÉLIMINATION
1. Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les rinçures au
mélange à pulvériser dans le réservoir.
2. Vérifier si un nettoyage supplémentaire du contenant avant son élimination est exigé
en vertu de la réglementation provinciale.
3. Rendre le contenant inutilisable.
4. Éliminer le contenant conformément à la réglementation provinciale.
5. Pour tout renseignement concernant l’élimination des produits non utilisés ou dont
on veut se départir, s’adresser au fabricant ou à l’organisme de réglementation
provincial. S’adresser également à eux en cas déversement ainsi que pour le
nettoyage des déversements.
AVIS À L'UTILISATEUR : Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon
le mode d'emploi qui figure sur la présente étiquette. L'emploi non conforme à ce mode
d'emploi constitue une infraction à la Loi sur les produits antiparasitaires. L'utilisateur
assume les risques de blessures aux personnes ou de dommages aux biens que
l'utilisation du produit peut entraîner.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising