Le devis de travaux : mode d`emploi

Le devis de travaux : mode d`emploi
N O S CO N S E I L S
Le devis de travaux :
mode d’emploi
Faire établir, si possible, plusieurs devis surtout en cas de gros travaux.
Les prix indiqués au devis
sont-ils fermes ?
Par ailleurs, le professionnel ne peut
pas réclamer le paiement de travaux
ou de pièces non prévus dans le devis,
sauf s’il a eu l’accord du consommateur. Il doit pour cela établir un avenant
qu’il lui fera signer. A défaut d’avenant,
si la facture présente un écart de prix
avec le devis, le consommateur est en
droit d’en refuser le paiement.
Demander avant son établissement si le devis est ou non facturé.
Poser un maximum de questions sur ce que prévoit de faire le professionnel.
La rédaction du devis doit être la plus claire et la plus précise possible (le type
ou la qualité des fournitures, type ou nature des matériaux, marque, etc.). Le cas
échéant, préciser aussi les questions des travaux préparatoires ou de fin
de chantier. Par exemple, les travaux de reprise de peinture en cas de changement
de plomberie ou de maçonnerie et de carrelage après un changement de canalisations.
Avoir en tête que tout ce qui n'est pas mentionné au devis ne sera pas effectué.
Des devis aux tarifs attirants peuvent s’avérer incomplets et les travaux qu’il
faudra prévoir en plus augmenteront singulièrement la facture.
Les devis via Internet
Des sites proposent de mettre
en relation consommateur et
entreprises « partenaires »
pour l’établissement de devis.
Le consommateur remplira un
formulaire exprimant sa
demande qui sera ensuite
transmis aux professionnels
intéressés. Cette démarche ne
vous engage pas. Si un professionnel répond à la demande,
des négociations s’engageront
et ce n’est qu’à la signature du
devis que les 2 parties seront
engagées. Si le contrat se
conclut à distance, les règles de
la vente à distance s’appliquent,
dont le délai de rétractation de
7 jours.
Etre attentif tout particulièrement aux délais d’exécution de la prestation. Faire
mentionner la date de début et de fin ou la durée des travaux si elle n’y figure pas.
En complément, prévoir des pénalités de retard pour un chantier important.
Faire préciser dans le devis ou sur un écrit annexe, les modalités de paiement.
Prévoir de payer la part la plus importante de la facture à réception des travaux.
Cela donne un moyen de pression si les travaux sont incomplets, mal faits ou
s’éternisent.
Etre vigilant en cas de demande de devis via Internet : lire entièrement les conditions générales de vente s’appliquant au contrat.
Contacts utiles en cas de litiges
Si vous rencontrez un problème dans le cadre de l’exécution des vos travaux,
du respect du devis, etc. faites-vous conseiller par une association de consommateurs.
Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : Hauts de Vilaine
Oui. Le professionnel doit maintenir
le prix indiqué sur le devis. Cependant,
si l’exécution des travaux est prévue
longtemps après l’acceptation du devis
(en général le délai convenu est plus
de 3 mois), il peut comporter une
clause de révision de prix.
Etablir une liste la plus détaillée possible des travaux à réaliser. Par exemple s’il
s’agit de travaux de peinture, le devis devra indiquer que la protection et le nettoyage du chantier sont prévus, mentionner le nombre de couches à appliquer, le
type de peinture (labellisée ou non…), etc.
Maison de la consommation et de l’environnement
48 boulevard Magenta 35000 Rennes - tel : 02 99 30 35 50 - http://www.mce-info.org
Maison de la consommation et de l’environnement
A savoir :
En cas de signature du
devis au domicile du
consommateur, le contrat
est soumis à la réglementation sur le
démarchage. Le
consommateur
a alors 7 jours
pour se rétracter et pendant cette
période
aucun
paiement (espèces,
chèque, autorisation
de prélèvement…) ne
doit être demandé par le
professionnel et aucune
prestation ne peut être
effectuée.
Entretien de la toiture, peinture et tapisserie à faire dans le salon, installation et raccordement du lave-linge ou encore isolation de la charpente ou
mise aux normes de l’installation électrique… Petits travaux ou grosses
réparations, avant de se lancer dans le chantier mieux vaut savoir à quoi
s’attendre sur l’étendue des travaux et sur le prix qu’il faudra payer. Pour
cela une seule solution : faire établir un devis.
En cas de problème venez
rencontrer une association
Octobre 2011
Avec le soutien financier de la Direction de la concurrence, de la consommation et
de la répression des fraudes.
Consommons autrement
L E D E V I S D E T R AVAU X : M O D E D ’ E M P LO I
Que doit contenir le devis ?
Qu’est-ce qu’un devis ?
C’est un document daté qui donne
un état détaillé et descriptif des
travaux ou des prestations à faire réaliser par un professionnel. Y sont
précisés : la quantité, la qualité et le
prix des matériaux ou autres installations prévues, ainsi que le coût de
la main d’œuvre.
Un devis est-il obligatoire ?
Non, sauf si un texte de loi spécifique le prévoit. Dans la plupart des
cas, le professionnel a une obligation
d’information sur les prix. Il doit informer le consommateur des tarifs
pratiqués, par un affichage dans sa
boutique ou sur son site Internet, par
exemple.
Gratuit ou payant ?
Dans le secteur des prestations de
dépannage, d’entretien et de réparation,
le devis doit comporter les mentions suivantes :
Quels sont
les domaines
concernés
par
l’obligation
d’établir
un devis ?
• la date de rédaction,
• le nom et l’adresse de l’entreprise,
• le nom du client et l’adresse d’exécution de la prestation,
Si le devis excède 500 euros, il doit
indiquer la date d’exécution des
travaux.
• la mention « Devis »,
Les travaux de réparation et d’entretien dans le secteur du bâtiment et
de l’équipement de la maison ayant
un coût supérieur à 150 euros TTC,
plus précisément :
• Les opérations de raccordement,
d’installation, d’entretien et réparation
portant sur les équipements électriques, électroniques, informatiques,
électroménagers et radio-électriques.
• Les travaux de dépannage, de réparation et d’entretien dans le bâtiment :
maçonnerie, vitrerie, miroiterie, plomberie, isolation, ramonage, couverture,
fumisterie, étanchéité, peinture, plâtrerie, revêtement des murs et des sols,
installation électrique, installation
sanitaire, menuiserie, serrurerie, génie
climatique.
• Les opérations de remplacement
ou d’adjonction de pièces, d’éléments
ou d’appareils qui découlent des
interventions citées dans les 2 catégories précédentes.
A savoir :
les autres secteurs
où le devis est obligatoire
et en plus gratuit
• le décompte détaillé, en quantité et en
prix, de chaque prestation et produit
nécessaire à l’opération prévue : dénomination, prix unitaire, désignation de
l’unité (taux horaire de main d’oeuvre,
mètre linéaire, mètre carré) et la quantité prévue,
• les frais de déplacement,
• la somme globale à payer hors taxe et
TTC en précisant le taux de TVA,
• l’indication du caractère gratuit ou
payant du devis,
• les modalités de paiement,
• la durée de validité de l’offre,
• la mention écrite par le consommateur « devis reçu avant l’exécution des
travaux, lu et accepté », daté et signé
de la main du consommateur.
• Prestations de déménagement
• Pompes funèbres
• Prothèse dentaire
• Optique
Attention :
La rédaction du devis doit être
très précise : type de matériaux,
éventuellement la marque, techniques employées, si la préparation
du chantier et son nettoyage sont
prévus, etc. Ne pas accepter un
devis trop vague, laissant la possibilité de changer les prestations ou
qui permettrait d’en ajouter.
Le consommateur peut demander au professionnel d'ajouter sur
le devis d'autres mentions non obligatoires comme, par exemple, les
modalités de règlement avec un
échéancier précis des paiements et
la date limite prévue pour la fin des
travaux, pénalités de retard par jour
dépassé dans l’exécution de la prestation…
Dans tous les cas, même lorsque le devis n’est pas imposé
par une loi, le consommateur peut en demander l’établissement avant tout engagement. Si le professionnel refuse,
il est conseillé de faire jouer la concurrence.
Le plus souvent, le devis est
gratuit, mais le professionnel a le
droit de le facturer s’il en a informé le
consommateur. Dans ce cas, il doit en
préciser le coût et celui d’éventuels
frais de déplacement. Si le consommateur accepte le devis, le professionnel en déduit en général le coût
de la facture.
Si le consommateur n’a pas été
informé du caractère payant du
devis, il peut refuser de le payer.
Le devis engage
Le professionnel qui établit le
devis. C’est juridiquement une offre
de contrat, et à ce titre, il s’engage
fermement sur son contenu (étendue
des travaux, coûts, délais d’exécution
prévus, etc.). Mais cet engagement a
une durée limitée qui généralement
est indiquée sur le devis (1, 2, 3, 6
mois...). Au-delà, si le consommateur
n’a pas accepté le devis, celui-ci est
caduc.
Le consommateur à partir du
moment où il a accepté de faire exécuter les travaux par le professionnel
par une signature en bas du devis
avec la mention « bon pour travaux ».
Le devis devient alors le contrat qui
lie les 2 parties.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising