Contact Habitat - Login Extranet Partenaire

Contact Habitat - Login Extranet Partenaire
200
Mars
#ONTACT ô(ABITAT
ô(ABITATô
Le journal des locataires de Logicil et SLE Habitat
N ° 12
tour du propriétaire !
Le
Acheter un logement HLM ? A l’heure où le Ministère du Logement veut
favoriser l’accession à la propriété, Contact Habitat vous en dit plus sur
la vente de patrimoine ancien.
(pages et 9)
Du côt
Page 4
é de ch
ez vous
Bientôt la fête des voisins,
faites-là vous aussi !
CMH_12.indd 1
Histoire
de mon quar tier
Page 10
Le parc des Francs, à
Tourcoing : radiographie
d’un poumon vert
Accession
Page 11
Nos programmes neufs
présentés au salon
Immotissimo
de
Portrait
locataire
Page 12
« Hellemmes Express »
avec Aurélie Desmet
5/03/08 15:57:15
Bon à savoir
Nos agences
en centre-ville
La nouvelle agence CMH de Tourcoing a ouvert ses portes au public en
février dernier, en plein centre-ville, face à la mairie. Elle est le nouveau
relais pour tous les locataires des secteurs de Tourcoing, Roncq, Marcqen-Baroeul, Bousbecques, Bondues, Neuville-en-Ferrain, Armentières,
Marquette, Wambrechies et Quesnoy-sur-Deule. Mais cette agence d’un
nouveau type propose également toute l’offre de services et de produits
du Groupe CMH : locations, accession à la propriété, prêts, conseils en
financement. Une trentaine de
collaborateurs du Groupe y sont
installés, offrant une amplitude
horaire élargie pour accueillir le
public :
• du lundi au vendredi de 9h à
18h et le samedi de 9h à 12h.
• Un N° de téléphone unique
(prix d’un appel local) : 0811
886 886.
Si vous êtes locataire de ce secteur, et que vous souhaitez rencontrer votre chargé de clientèle,
n’hésitez pas à téléphoner au
préalable : nos chargé(es) d’accueil vous proposeront si besoin un rendezvous, à l’agence ou à votre domicile.
Cette agence est la première à illustrer concrètement le nouveau déploiement commercial du Groupe CMH : durant le 1er semestre 2008, d’autres
agences CMH ouvriront dans les centres-villes de Lille, Roubaix, Villeneuve
d’Ascq, Arras et Paris.
CMh Tourcoing 4 place Victor hassebroucq 59200 Tourcoing
0811 886 886- cmhtourcoing@cmh.fr l
Chauffage
Une question de degrés
Plus proches
de nos
lecteurs !
Etes-vous satisfaits du journal des locataires ? Le contenu correspond-il à vos
attentes ? Pour répondre à ces questions
et faire évoluer « Contact Habitat » en
fonction de vos souhaits, une enquête de
lectorat a été réalisée en fin d’année 2007.
Envoyé à 43000 de nos clients depuis le début de l’année 2004, Contact
Habitat se devait de connaître l’opinion de ses lecteurs. C’est fait
aujourd’hui. L’enquête de satisfaction menée en 2007 a montré qu’une
grande majorité (95%) des lecteurs du journal en sont satisfaits. Ce chiffre représente un résultat très positif et souligne que vous êtes attachés
à cette publication. Pourtant, afin de mieux répondre à vos attentes, une
étude de lectorat plus fine a été confiée par notre service Marketing en fin
d’année 2007 à une société extérieure sous forme d’échanges auprès d’un
échantillon d’une trentaine de locataires réunis en 2 groupes distincts.
Un journal utile, pratique et informatif !
Des résultats de cette étude, il ressort globalement que vous appréciez
la forme du journal. Celui-ci vous paraît clair, facile à lire avec des illustrations de qualité et les articles sont qualifiés « d’intéressants dans l’ensemble ». Cette étude met en avant votre intérêt pour des informations
concrètes et pratiques ou liées à des projets du Groupe CMH, mais aussi
pour des informations qui relèvent à la fois des droits et devoirs des
locataires afin de les responsabiliser « pour mieux vivre ensemble ». Elle
souligne l’intérêt de nos clients pour la rubrique Accession à la propriété
et les produits et services offerts par le Groupe. Dans cette évaluation
globale, cette étude révèle parfois un sentiment de déséquilibre dans
la représentation de votre quartier : « On parle peu, ou pas du tout de mon quartier, certains quartiers sont favorisés ». Vous manifestez ainsi
de l’intérêt pour votre environnement immédiat, mais l’étude montre
également votre curiosité pour ce qui se passe dans d’autres secteurs.
Ces quelques éléments qui ressortent de l’étude indiquent que vous souhaitez que votre journal soit pratique et utile, informatif, précis, traitant
des sujets de proximité et avec objectivité. Elle nous a permis également
de définir les rubriques qui attirent particulièrement votre intérêt : Bon à
savoir, Accession à la propriété, informations de proximité… Dès 2008,
c’est donc surtout dans son contenu que Contact Habitat évoluera, plus
que dans sa forme, en fonction des attentes révélées par l’étude.
Quand il s’agit de températures en hiver, mieux vaut être précis ! Nous
vous indiquions dans notre précédente édition que le Groupe CMH s’est
engagé à pratiquer une température de confort dans les immeubles collectifs de 20 degrés (l’obligation légale pour les bailleurs sociaux est fixée à
19 degrés). Cette température de 20 degrés
est bien celle qui nous
lie avec les prestataires en charge de nos
chaufferies collecs les locatives, avec une tolénnel pour tou
io
at
ér
op
s
ai
ur tous les
désorm
rance (nuance) d’un
s est dédié po
téléphone est
u
de
vo
o
il
ér
:
m
l)
nu
ca
ectricité,
l lo
Ce nouveau
rix d’un appe
, sanitaires, él
degré en plus ou en
ts
(p
en
h
M
em
C
ip
e
u
up
éq
:
tions des
ent
taires du Gro
à votre logem
moins. Une tempéraent les interven
és
ch
li
s
en
ue
cl
iq
dé
n
,
nt
ch
avec votre
seigne
problèmes te
ture de 19 degrés ou
n rendez-vous
res vous y ren
u
lè
t
il
en
se
is
n
n
co
ga
os
or
tions spéciile ou
chauffage. N
de 21 degrés dans un
à votre domic
utes les presta
to
es
r
ir
u
ta
po
ta
t
es
en
pr
alem
ur tous les
entreprises
logement collectif reste
vous guident ég
particuliers. Po
es
ts
ll
E
ra
e.
nt
èl
co
nt
ie
de
désormais
vent
chargé de cl
donc parfaitement dans
e développent
berie) qui relè
èl
om
nt
pl
ie
,
cl
rs
u
de
s
se
ent. l
chargé
fiques (ascen
micile notamm
la norme… l
upe CMh, les
do
ro
à
G
s
du
ou
-v
es
ez
ir
ta
rend
clients-loca
tiers, via des
dans les quar
é,
it
im
ox
pr
la
d’emploi
e
d
o
m
:
1
9
011 1 pels techniques
pour vos ap
2
CMH_12.indd 2
No u V E Au : Vo u s
constaterez dans ce
premier numéro de
l’année que nous mettons à votre disposition le « répondeur
de Contact habitat »
(lire page 7) : un
numéro de téléphone
- 03 59 35 57 57 - que
la rédaction met à la
disposition de ses
lecteurs. l
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
5/03/08 15:57:17
Bon à savoir
Détenir un animal
de compagnie :
oui, mais...
Statist’hic !
A l’occasion d’un incident survenu dans un immeuble
de la Métropole lilloise récemment, nous rappelons à
nos locataires que le contrat de location prévoit des
obligations très précises lorsqu’ils sont propriétaires
d’animaux familiers.
En règle générale, si la détention d’un animal de compagnie
est autorisée, elle ne doit pas entraîner de troubles susceptibles de gêner la tranquillité des autres habitants de votre
immeuble. D’autre part, la présence d’un animal est tolérée
dans la mesure où elle ne porte pas atteinte à la sécurité des
voisins ou à la salubrité de l’environnement. Rappelons enfin
que votre contrat de location stipule que vous ne devez en
aucun cas laisser vos animaux familiers errer dans les parties
communes, etc.
Quelques dispositions réglementaires, et notamment la loi
du 6 janvier 1999, viennent d’autre part encadrer strictement
l’acquisition et la détention de certains types de chiens : ces
animaux, qui peuvent potentiellement représenter un danger,
sont classés en deux catégories (1ère catégorie : chiens d’attaque – 2e catégorie : chiens de défense et de gardiennage) en
vertu d’un arrêté du 27 avril 1999 :
• Dans les lieux loués par le Groupe CMh, la détention
de chiens d’attaque ( ex : pittbull) classés dans la première catégorie est formellement interdite en vertu
du contrat de location et des dispositions des articles
211-1 à 3 du Code rural.
• La présence de chiens qui entrent dans la seconde
catégorie (ex : Rottweiler) est tolérée à condition,
conformément aux dispositions du contrat de location
et de ses annexes, qu’ils aient un comportement qui ne
gêne en aucun cas le voisinage.
• La détention de ces chiens, quelle que soit leur classification est soumise à une déclaration obligatoire en
mairie et à une réglementation générale bien précise
relative à leur acquisition ou à leur reproduction.
• Lorsqu’un animal autorisé (cat.2) circule dans les parties communes, il doit être muselé et tenu en laisse.
• La responsabilité du propriétaire de l’animal doit être
garantie obligatoirement par une assurance spéciale
« responsabilité civile ».
Le non-respect des dispositions pénales relatives aux chiens
de 1re et 2e catégories peut entraîner notamment le versement
d’amendes en cas d’infraction et être classé comme « délit ».
Par ailleurs, afin d’assurer la tranquillité dans nos immeubles,
nous sommes en droit de demander au propriétaire de l’animal de nous fournir la preuve que toutes ces obligations sont
respectées. Dans tous les cas, nous vous conseillons, en cas
de doute, de vous rapprocher de votre agence ou des services communaux de votre ville afin de connaître vos droits et
devoirs si vous possédez ce type d’animal. l
Enquête de satisfaction 2007
Globalement positif !
En 2007, comme chaque année,
le Groupe CMH a consulté ses
locataires afin de mesurer leur
degré de satisfaction. Nous vous
livrons aujourd’hui quelques éléments de cette enquête.
d’emménager et de 1200 qui ont fait
une demande d’intervention dans le
cadre de l’entretien courant. Nous
remercions tous nos clients qui ont
bien voulu consacrer un peu de leur
temps pour y participer.
Globalement, il ressort des résultats
Menée par un cabinet extérieur, cette obtenus que 82 % d’entre vous sont
enquête a porté sur plus de 6300 loca- satisfaits de leurs conditions de logetaires, dont près de 400 qui viennent ment. Notons par ailleurs que 88 % de
nos clients nous recommanderaient à
leurs proches et 80 % estiment que
le Groupe CMH propose de beaux
logements.
Plusieurs thèmes ont été analysés. En
ce qui concerne le logement proprement dit, vous en êtes globalement
satisfaits avec un bon niveau de satisfaction sur le rapport qualité/prix.
Au niveau du cadre de vie, certains
locataires mettent en avant l’insuffisance de sécurité en raison de problèmes liés à la fermeture des portes d’entrée des immeubles collectifs. Le point
sur lequel vous êtes le moins satisfaits
reste l’entretien des parties communes sur lequel nous avons des progrès à réaliser. Par ailleurs, le contact
téléphonique avec nos services donne
plutôt satisfaction (amabilité, facilité
pour nous contacter, orientation de
vos demandes…). Enfin, votre chargé
de clientèle reste votre interlocuteur
privilégié : vous êtes plutôt satisfaits
voire très satisfaits de sa disponibilité, du respect des rendez-vous, de
son accompagnement …
Au niveau des demandes d’intervention dans le cadre de l’entretien courant, nos clients s’estiment en majo-
• 2057 : c’est le nombre de plaintes
déposées l’an dernier par le Groupe
CMH. Vandalisme, agressions sur le
personnel, incivilités, vols… Des actes
qui donnent systématiquement lieu à
dépôt de plainte et souvent à poursuites pénales.
• 50 heures de Travaux d’Intérêt
Général (TIG) effectuées en 2007 par
7 personnes au sein de notre patrimoine : le Groupe CMH accueille régulièrement des individus condamnés dans
le cadre d’un TIG. Faire nettoyer les
cages d’escaliers aux tagueurs, c’est
aussi donner un sens à la peine.
• 550 extincteurs vandalisés en 2007 :
cela représente tout juste 10% des
extincteurs installés dans nos immeubles. 550 extincteurs abîmés, volés,
juste pour le plaisir…Pas terrible pour la
sécurité, et encore moins pour le portemonnaie : la facture pour les remplacer
s’élève à 30 000 euros.
• 1, million d’euros : c’est la somme
consacrée l’an dernier à l’entretien du
patrimoine après actes de vandalisme… Nettoyer les tags, réparer les
dégâts après des incendies volontaires,
intervenir sur les ascenseurs volontairement dégradés, remplacer les minuteries des immeubles, les éclairages dans
les parties communes, etc. Une addition lourde, payée collectivement. 
1,6 M
ME
rité très
satisfaits
(qualité des
travaux, propreté
du logement après
travaux, amabilité de
l’intervenant) malgré des
progrès à réaliser au niveau des
délais. En ce qui concerne les locataires qui viennent d’emménager, on
note globalement une bonne satisfaction notamment sur le fonctionnement
des divers équipements du logement
(électriques, sanitaires, chauffage et
production d’eau chaude).
Dans les prochains Contact Habitat
nous évoquerons les diverses actions
mises en œuvre afin de répondre aux
préoccupations exprimées dans cette
enquête. Sachez enfin que dès à présent l’enquête de satisfaction 2008
débute : plus de 5000 de nos clients
seront à nouveau interrogés. l
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
CMH_12.indd 3
3
5/03/08 15:57:20
Du côté de chez vous
Dans vos quartiers
La Fête
des Voisins,
c’est bientôt !
Le mardi 27 mai prochain, dans beaucoup de vos
quartiers aura lieu la 9e édition de ce rendezvous incontournable de l’opération Immeubles
en Fête. N’hésitez pas à y participer.
Initiatives individuelles, avec le soutien des associations, des partenaires de quartier, des bailleurs, des
Villes, cette manifestation est aujourd’hui entrée dans
les mœurs. Chaque année, le Groupe CMH apporte
son soutien à cette manifestation conviviale qui a pour
but de renforcer la convivialité dans les quartiers. En
2007, nos agences locatives avaient soutenu cette soirée
festive dont Contact Habitat s’était fait l’écho. En 2008,
nous vous invitons à être encore plus nombreux
à y participer et nos agences sont à votre écoute
pour vous soutenir si vous envisagez d’organiser
un « rendez-vous » festif avec vos voisins.
Lâcher de ballons, musique, apéro, spectacle,
il y en a pour tous les goûts et tous les âges
pendant la fête des voisins !
Témoignage
« J’ai commencé à organiser une petite fête en 2002 pour
les locataires de l’immeuble que j’occupe à Tourcoing,
avec l’accord de l’agence. Nous étions environ 25 personnes. Cela se passait dans le jardin à l’arrière de l’immeuble » témoigne Christiane Baudemont. « Cela a
été très bien accueilli par les locataires et avec certains
nous sommes devenus amis grâce à cette rencontre ».
Quelques années plus tard, en 2004, cette initiative
individuelle a pris de l’ampleur. A tel point que notre
locataire a dû transférer la soirée dans les locaux d’un
pôle associatif tourquennois, situé 125 rue de Courtrai.
Depuis l’opération s’est étendue au quartier MalcenseEgalité. « En 2007, nous étions une centaine de participants ». Avec animation chaque année, où sont invités
patoisant, magicien, jazz-band… « Cela crée des liens,
les gens qui ne se connaissent pas se parlent, c’est aussi
un mélange de culture et de générations » indiquent
Francine et Philippe qui font partie des chevilles
ouvrières de cette soirée festive. « Ceux qui sont déjà
venus la réclament, et on m’a déjà fait remarquer qu’Immeubles en fête plusieurs fois par an ce serait bien… »
ajoute Christiane Baudemont qui lance aussi un appel :
« Si des habitants ont des talents personnels (NDLR :
animateurs, jongleurs, chanteurs etc…) pour animer
cette soirée, ils seront les bienvenus ».
Contact : C.Baudemont, Association
« Les Potes de Camille », tel : 03 20 94 31 84.
Notons que l’association a également pour but
d’organiser différentes activités pour enfants et
adultes : scrabble, atelier-théâtre, atelier bricolage, informatique… l
Roubaix
Trois Ponts
Chantier-école :
un pas vers l’emploi !
Un chantier-école doit prochainement démarrer aux Trois Ponts. Lié aux
métiers du bâtiment, ce projet s’inscrit principalement dans une démarche
d’insertion et de retour à l’emploi d’habitants du quartier.
Complémentaire aux démarches d’insertion globale sur le quartier, le
projet a pour objectif la remise en état d’entrées et de parties communes
d’immeubles, et notamment celles des tours A et B square du Huit Mai
45, mais aussi la remise en état de logements situés essentiellement sur
les Trois Ponts.
La mise en place de la démarche, initiée par le Groupe CMH, regroupe
les partenaires sociaux du secteur mais aussi, puisqu’elle s’inscrit dans
une dynamique de retour à l’emploi, des organismes tels que l’ANPE, la
Mission Locale, le Plan Roubaisien d’Insertion et la Ville, etc.
Ce chantier est prévu pour une durée maximale de 2 ans. Il concerne une
dizaine de personnes, hommes, femmes et jeunes adultes. Il s’agit pour Logicil
et l’ensemble des partenaires qui ont œuvré à la mise en place du projet, de
permettre, à travers l’amélioration du cadre de vie des habitants, de favoriser un
retour à l’emploi via les activités du bâtiment. La diversité des travaux envisagés
(carrelage, peinture, faïences, petites menuiseries, plâtrerie etc.) devrait par
ailleurs permettre une montée en qualification.
Concrètement, le suivi de ce chantier-école sera confié à l’association d’insertion villeneuvoise Résidence Plus. Il sera supervisé par un encadrant
technique de l’association. Chaque participant bénéficiera en outre d’un
accompagnement individualisé : phase d’intégration, entretiens individuels, découverte de la sécurité et des métiers du bâtiment, évaluation
professionnelle, formation, préparation à la recherche d’emploi etc…
Chargée de développement social au Groupe CMH, Sylviane Tabary
qui a participé à l’élaboration du projet résume bien sa vocation :
« Définir un projet professionnel et orienter chacun des participants
vers une formation qualifiante ». l
CMH_12.indd 4
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
5/03/08 15:57:24
Du côté de chez vous
Louvroil
Bientôt 35 maisons
et 1 terrains constructibles
Une cinquantaine d’habitants s’étaient déplacés mi-décembre pour une réunion publique
au cours de laquelle la mairie et les services
du Groupe CMH ont présenté la construction
d’un lotissement de 35 maisons et 1 terrains
constructibles.
Le projet de ce nouveau quartier rue de Vicaine a été
détaillé devant une assemblée attentive et intéressée,
soucieuse de sa qualité de vie comme de l’avenir de
la ville. Le programme comprend un ensemble de 35
maisons et de 16 terrains libres de constructeur.
Les maisons individuelles se répartissent en deux catégories. Quinze maisons de plain-pied avec garages en
location pour personnes âgées : 7 Types 2 de 58 m2
et 8 Types 3 de 69 m2. Réparties autour d’une placette et dotées de garages, ces maisons formeront un
béguinage.
Deuxième tranche, vingt maisons en accession à la
propriété pour la plupart individuelles (c’est-à-dire
non mitoyennes). Quatorze Types 4 de 83 m2 et six
Types 5 de 96 m2. Elles sont conçues pour accueillir
des familles. La réalisation des voiries sur ce site commencera fin mars - début avril 2008. Si tout se déroule
comme prévu, la construction de ces
maisons individuelles est programmée
pour un démarrage des travaux début
2009 et une livraison courant 2010.
Ce programme comporte également
16 terrains d’environ 600 m2 libres de
constructeur. Ces terrains devraient
être livrables début 2009.
Cette opération constituera l’accès sur
la rue de Vicaine du futur aménagement d’un éco-quartier raccordant
cette partie de la commune au centreville.
Perspective des futurs logements locatifs
Cette étude a démarré lors de l’examen
du P.L.U et aujourd’hui, plusieurs aménageurs dont qui correspondent à leurs besoins mais aussi de faire
le Groupe CMH ont été associés à une première réu- venir à Louvroil de nouvelles familles. Pour Annick
nion de réflexion sur ce sujet associant les différents Matighello, maire de Louvroil, “La commune est déjà partenaires : Conseil général, agglomération du Val de bien pourvue en logements sociaux (36%) et la mixité Sambre, DDE notamment.
sociale doit aussi s’envisager “par le haut” c’est-à-dire en attirant des familles des classes moyennes dans une ville où 70% des habitants ne sont pas imposables. Le Mixité par le haut
Cette opération est conçue pour garantir une mixité service logement enregistre 300 demandes de logeoptimale entre propriétaires et locataires. Il s’agit bien ments à Louvroil auxquelles s’ajoutent plus de sûr de proposer aux personnes âgées des logements 2000 demandes sur Maubeuge.” l
Le Chef ? C’est vous !
Cuisine de nos régions, cuisines du monde :
envoyez-nous vos recettes ! Guillaume Commien,
2 ans, cuisinier de métier dans une résidenceservices et locataire à Marcq-en-Baroeul fait
partie des lecteurs qui ont répondu à notre
proposition en décembre 2007.
« C’est une recette légère et assez simple à réaliser : le waterzoï de cabillaud vient directement des Flandres et s’accompagne de petits légumes qu’on trouve toute l’année. La sauce plait beaucoup aux enfants et c’est plus simple comme ça de leur faire manger du poisson. En plus c’est un plat complet et très nourrissant, à servir sans modération au déjeuner ou au dîner… ».
Ce n’est pas Aurélie, sa compagne, qui le contredira car Guillaume adore cuisiner, au boulot mais
aussi à la maison ! Merci à eux de nous avoir mis l’eau
à la bouche.
WATERZoÏ DE CABILLAuD (pour 2 p.)
2 dos de cabillaud désarêtés / 1 grosse carotte /1 blanc
de poireau /1 branche de céleri /1 cuillère à soupe de
persil plat haché / Quelques râpures de noix de muscade/2 jaunes d’œufs / 10 cl de crème liquide /2 litres
de bouillon de poisson/Sel fin, fleur de sel et poivre
du moulin.
Préparation :
1) Porter à frémissement 2 litres de bouillon de poisson
dans une cocotte. Puis plonger 2 dos de cabillauds,
amener à ébullition, couvrir, retirer la cocotte du feu
et laisser pocher 10 minutes.
2) Eplucher, laver puis tailler en julienne 1 grosse
carotte, 1 blanc de poireau et 1 branche de céleri.
Faire bouillir une grande quantité d’eau dans une
casserole, la saler. Y plonger ensuite les juliennes de
légumes, amener à ébullition pendant 1 minute, puis
les rafraîchir dans de l’eau bien froide et les égoutter.
3) Mélanger dans un saladier 10 cl de crème liquide
avec 2 jaunes d’œufs, saler, poivrer, ajouter quelques
râpures de noix de muscade. Prélever ¼ de litre
du bouillon qui sert à pocher les dos de cabillaud
(conserver ces derniers dans le bouillon restant),
le verser dans une casserole et le faire bouillir.
L’ébullition obtenue, retirer la casserole de la plaque de cuisson et incorporer à l’aide d’un fouet le
mélange de crème et de
jaunes d’œuf. Rectifier
l’assaisonnement.
4) Réchauffer la julienne de légumes sur
feu doux dans une
petite casserole avec
3 cuillères à soupe du
bouillon. Dresser ensuite
cette julienne dans un plat creux, disposer harmonieusement dessus les dos de cabillauds pochés, les
napper de la sauce à la crème, les parsemer d’une
cuillère à soupe de persil plat haché, de quelques
grains de fleur de sel.
Servir et déguster sans attendre ce waterzoï de cabillaud
avec des pommes vapeur.
ENVoYEZ-NouS VoS RECETTES
PouR NoTRE PRoChAIN MAGAZINE,
AVANT LE 28 AVRIL 2008 :
CONTACT HABITAT - GROUPE CMH
Département Communication 74 rue Jean Jaurès
59664 VILLENEUVE D’ASCQ CEDEX
communication@cmh.fr
N’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées
(nom+prénom+adresse+tél.). l
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
CMH_12.indd 5
5
5/03/08 15:57:27
Du côté de chez vous
Villeneuve d’Ascq
2 heures avec…
Jean-Luc, agent de proximité à la Cousinerie
Ils (et elles !) sont une centaine à connaître par cœur leur petite partie
de patrimoine, à s’y consacrer quotidiennement et à pratiquer la proximité comme un réflexe naturel : les agents de proximité du Groupe
CMH portent haut les couleurs de l’entreprise mais ne font pas de
bruit ! A l’heure où les villes se réveillent, où les transports urbains
véhiculent travailleurs et écoliers, nous sommes allés leur rendre
visite. Ce matin-là, c’est Jean-Luc Caparros qui nous sert de guide
dans le quartier de la Cousinerie à Villeneuve d’Ascq.
Lambersart
Résidence sociale
Une nouvelle maison-relais
Rue de Verlinghem, la résidence du
parc Saint-Pierre s’est ouverte à ses
occupants. Ce projet qui a mobilisé
de nombreux partenaires s’inscrit
dans une démarche d’accompagnement et de resocialisation d’un
public en grande difficulté.
familles en difficulté qui intègrent une
démarche d’insertion par le logement
et l’emploi. Elles participent par ailleurs
à la réalisation de leur logement).
Inaugurée le 26 janvier en présence notamment de Marc-Philippe
Daubresse, maire, de Mme Boutin,
Réalisée par le Groupe CMH sur le Ministre du Logement et de la Ville,
site des Etablissements Lamblin, la et de Philippe Rémignon, directeur
première « Maison-relais » neuve du général du Groupe CMH, la « Maisondépartement du Nord se compose de relais » a le statut de résidence sociale.
16 studios individuels de plain-pied, Elle accueille des personnes en grande
dont 4 peuvent accueillir des personnes difficulté sociale issues principalement
à mobilité réduite. Cette résidence des- de structures d’hébergement tempotinée à des personnes isolées, qui a par raire ou d’urgence.
ailleurs bénéficié d’un label Habitat et Gérée par l’Association Départementale
Environnement, comporte également du Nord pour la Sauvegarde de l’Enfant
un espace de vie collectif qui permet à à l’Adulte (ADNSEA) à travers l’associases résidents d’avoir des activités com- tion « Agir en Réseau, Agir en solidamunes. Par ailleurs ce programme se rité », la « Maison-relais » a aussi pour
« Pour les locataires, la SLE c’est nous ! ». En m’accueillant avec un café bien
complète par la réalisation de 2 loge- vocation l’accompagnement des résichaud dans son local de la rue des Comices, Jean-Luc pose tout de suite le décor.
ments individuels « Igloo » de type 4 dents dans une démarche d’insertion
Il exerce son métier depuis 26 ans, bien sûr il a déjà changé de secteur, de chef, et
(les projets « Igloo » s’adressent à des et de resocialisation en lien avec leurs
même de fonction…Mais pour rien au monde il n’irait travailler dans un bureau !
référents sociaux.
« Moi je suis plutôt liant, j’aime bien rencontrer les clients, c’est important de les
Sur place, 2 « hôtes » sont à l’écoute
écouter…surtout avec les personnes âgées. Ça les rassure. »
des résidents. Présents sur le site en
Une fois le café avalé, Jean-Luc enfile sa tenue de travail et c’est parti ! Son
Ronchin
journée, un éducateur spécialisé
trousseau de clés en poche, son équipement de nettoyage en main, le
et une conseillère en éconovoilà engagé d’un pas vif dans le dédale de sas, d’entrées, de courmie sociale et familiale les
sives, de ruelles de la Cousinerie. Un itinéraire qu’il fait chaque
aident au quotidien dans
jour, toujours le même, avec sa propre logique : il en connaît parla mise en place de
faitement chaque recoin, chaque détail et rien ne lui échappe.
s sont
res, les enfant
u
he
ix
leurs projets, en terd
« Parfois je me dis que je suis un peu comme un patron de
de
itionars, à partir
désormais trad
la
ur
po
Samedi 22 m
f
mes d’emploi, de
bistrot de quartier : les habitués racontent leurs petites
er
C
e
ds (d
aison du Grand
jeunes gourman
s
le
et
ns
santé, de logeattendus à la M
histoires de tous les jours, je leur rends des services ! ».
bi
is
m
nier pu
x œufs”. Les ba
décorer leur pa
à
s
té
vi
in
d
ment… l
L’agent de proximité est en effet un lien essentiel entre
te
nelle “Chasse au
or
en
d’ab
de tr
s environ) seront
er le top départ
nn
do
de
t
s
an
le client (le logement) et le chargé de clientèle. Tous les
ée
av
deux à onze an
ch
etée
tres sucreries ca
ale leur sera proj
jours il va à l’agence, prendre son courrier, faire le point
ns, poules et au
pi
une vidéo origin
la
s
de
uits de cette
ée
én
fr
erche ef
bredouille, les fr
ch
e
re
rt
pa
de
re
es
ne
avec le chargé de clientèle ou la responsable d’agenut
in
ne
m
pas moins de
e person
ts. L’an dernier,
Enfin, pour qu
an
.
ip
in
ic
rd
rt
ja
pa
le
ce : « Souvent on m’envoie en repérage ! Il y a par s
le
ns
da
és entre
e seront partag
taine d’enfants.
exemple une baignoire écaillée, je vais voir sur place
chasse collectiv
permettront
par une soixan
s
lté
co
ré
é
ét
s bénéfices leur
t
Le
on
.
s
al
at
ci
ol
so
oc
re
quel genre d’intervention programmer. Si c’est imporch
nt
ce
1576
ados du
pilotée par les
tant, je passe le relais au chargé de clientèle ! ».
L’opération est
Ardennes.
le
cet été dans s
p
m
ca
en
Tout en discutant, Jean-Luc balaie, ramasse les
ir
rt
de pa
le terrain,
qui ont nettoyé
x
eu
nc
do
feuilles mortes, vérifie les garages, les encombrants
nt
Ce so
ront prévidéo et qui au
la
é
is
al
ré
stockés, les lumières dans les halls. Il repère les
et
u
conç
son côté, le
friandises. De
s
le
é
ch
ca
vitres griffées, les portes abîmées… et même les
et
paré
rement à
rticipe financiè
pa
H
M
C
locataires qui sortent leur chien sans muselière.
e
up
Gro
Nous arrivons sur la place Jean Moulin qui s’anime :
cette animation.
1er enfant
euros pour le
3
:
n io
at
il est vite rejoint par des clients, la discussion s’enip
ic
Part
ur les suivants.
gage… Proximité ? Sans aucun doute ! l
puis 2 euros po
avant le
et inscription
ts
en
m
ne
ig
se
Ren
rand Cerf :
Maison du G
la
à
s
ar
m
19
l
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
03 20 88 15 45
Le Grand Cehrofcolats !
a caché des c
CMH_12.indd 6
5/03/08 15:57:29
Du côté de chez vous
Construction
Wattrelos
à Beaulieu
Le Groupe CMH a signé en 2005 une convention avec le Service départemental d’incendie et de
secours pour permettre aux jeunes sapeurs-pompiers de s’entraîner en conditions « réelles » dans
certains bâtiments voués à la démolition. À Wattrelos, les entrées 1, 3, 5 et 19 de la rue Auriol ont fait
l’objet depuis quelques mois des visites régulières des aspirants
pompiers. Et, début février, 80 jeunes en formation, venus de
toute la région, se sont entraînés, durant trois jours dans des
conditions de feu réel sur le Grand Coubertin. « Les exercices en situation de feu réel sont très importants pour nous, explique le lieutenant Mathieu Bouet, car ils nous permettent de vérifier que les élèves ont bien assimilé leur théorie et surtout, qu’ils savent la mettre en pratique dans des conditions de feu réel mais quand même contrôlé. C’est une sorte de “baptême du feu” entre la fin de la formation et le premier vrai feu. Les conditions météo n’ont pas été en notre faveur car le vent rabattait les fumées au ras du sol et les habitants ont été incommodés mais c’est exceptionnel. »
Lorsque c’est possible sans nuisances trop importantes, permettre aux jeunes sapeurs-pompiers de se former dans les
meilleures conditions est très important car de leur performance dépend la vie de centaines de victimes. « La semaine dernière nous avons sorti un bébé de cinq mois d’un appartement en feu » confirme le lieutenant Bouet. l
Gaz, électricité
Nos « tuyaux » conso
Depuis le 1er juillet 2007, chacun peut choisir
son fournisseur de gaz (logements individuels) et
d’électricité (logements individuels et collectifs).
GDF et EDF restent les seuls à proposer le tarif
réglementé (fixé par l’Etat) et ce jusqu’en 2010.
Ce qu’il faut savoir :
• Si vous contractualisez avec un opérateur au
tarif libre (non réglementé) pour l’électricité
(pas pour le gaz), vous pouvez après 6 mois
revenir aux tarifs réglementés. De même si
vous quittez votre logement, le nouvel occu-
pant pourra choisir le fournisseur et le tarif
(Gaz et électricité) de son choix.
• Avant de prendre une décision, comparez ce
qui est comparable : étudiez le prix global de
la prestation proposée (montant de l’abonnement, durée de l’abonnement, tarif en fonction
de la consommation, durée du tarif, montant
des taxes).
• Les tarifs réglementés (EDF et GDF) n’existeront plus en France à partir de juillet 2010.
Plus d’infos sur www.energie-info.fr ou sur
www.cre.fr l
NOUVEAUCo:ntact Habitat
estions.
de
Le répondeuéres de reportages, vos sugg
votre message
vous joindre : Si
pour vos id
s
on
uv
po
us
le journal,
no
article dans
l) : C’est le
donner lieu à un
(pri x appel loca
ut
57
pe
us !
57
la
35
à
et
59
03
ction m
s contact avec vo
da
on
ré
dr
en
la
e
pr
re
qu
o
us
rédact ion de
z no
nouveau numér
port ante : L a
. Vous souhaite
rs
im
eu
ct
on
le
si
s
ci
se
ré
P
droit de juger
disposition de
reportage, vous
at se réserve le
it
de
s
ab
H
ée
id
ct
s
ta
de
on
order dans le
ves C
nous proposer
des sujets à ab
ce
ns, des initiati
en
io
in
at
rt
ci
pe
so
la
as
s
de
un problème
connaissez de
tier, dans votre
pels concernant
ar
ap
qu
s
e
Le
tr
l.
vo
na
ns
ur
jo
chnique (lié au
intéressantes da
s questions pradre privé ou te
de
or
z
d’
se
l,
po
ne
us
on
vo
rs
e pe
e, au voisinage
immeuble, vous
vous pensez qu
relation-clientèl
et
la
t
à
en
t,
m
en
ge
m
lo
ge
e
tés et ne donx lo
tiques sur votr
seront pas trai
sser de nombreu
ne
re
e)
té
pl
in
t
em
en
ex
r
uv
- pa
les réponses pe
n suivi. l
nous votre mes
ront lieu à aucu
? Alors, laissezne
rs
eu
e
ct
tr
le
vo
es
s
tr
au
ez-nou
35 57 57. Indiqu
sage au 03 59
e et le N° où
ss
re
ad
om, votre
én
pr
e
tr
vo
,
m
no
CMH_12.indd 7
Au fil
de nos chantiers
Retrouvez dans cette rubrique nos chantiers
de constructions neuves de logements locatifs dans toute la métropole lilloise !
La Madeleine : Rues du Général de Gaulle,
Koënig et La Madeleine – 98 logements
collectifs avec places de parking, Résidence
des Quatre Vents.
Mise en location mars 2008 – renseignements
agence de Lambersart au 03 20 51 39 00.
Lys Lez Lannoy : Rue Cavrois – 17 logements individuels avec places de parking,
Résidence Boutemy.
Mise en location juin 2008 – renseignements
agence Hem au 03 20 75 12 99.
Lys Lez Lannoy : 19 maisons et 11 appartements, Kléber et Vauban.
Mise en location mai 2008 – renseignements
agence Hem au 03 20 75 12 99.
Lille : Rue Auguste Bonte – 6 logements
collectifs.
En location mi-juin 2008 – renseignements
agence de Lille Wazemmes au 03 28 38 02 70.
Fâches-Thumesnil : Ilot Carnot Nord, rues
Carnot et Anatole France, 29 logements
collectifs.
En location en juin 2008 - renseignements
agence de Wattignies au 03 20 16 09 80.
Villeneuve d’Ascq : Rues des Rectangles et
des Reçus – 15 logements individuels.
En location en mars 2008 – renseignements
agence de Flers-Sart au 03 20 72 67 00.
Pérenchies : Rue de Flandres – 16 logements
individuels, Le Domaine du Limousin.
Livraison prévisionnelle octobre 2008.
Tourcoing : Rue du Bois, 6 logements
individuels.
Livraison prévisionnelle janvier 2009.
Roubaix : Rue de Constantine, 3 logements
individuels et 25 logements collectifs.
Livraison prévisionnelle juin 2009.
Neuville en Ferrain : Rues de la Forgette et
des Caudreleux, 49 logements collectifs.
Livraison prévisionnelle octobre 2009.
Wattrelos : Rues La Fontaine et Lamartine,
22 maisons locatives individuelles de
plain-pied pour personnes âgées, Résidence
« La Fontaine ».
Livraison prévisionnelle décembre 2008 renseignements agence du Laboureur au
03 20 45 10 97.
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
7
5/03/08 15:57:33
Dossier
Acheter son logement LE TOUR DU PROPRIETAIRE
En France, 56% des familles sont propriétaires de leur logement, un des plus faibles taux d’Europe. Taux du crédit, prix de vente des logements et
solvabilité : l’équation est souvent difficile à résoudre pour réussir à franchir le pas, pour entrer dans la « France des propriétaires ».
En décembre 2007, le Ministère du logement et les organisations du monde HLM ont signé un accord qui prévoit une forte augmentation des ventes
de logements : d’ici à 2010, 1% du parc total des logements HLM en France devra être mis en vente chaque année, ce qui représente environ 40.000
logements par an. C’est une des solutions pour devenir propriétaire.
Depuis plus de vingt ans, les sociétés
du Groupe CMH pratiquent la vente de
patrimoine : actuellement une centaine
d’appartements sont vendus chaque
année. Les objectifs du gouvernement
fixent pour CMH la barre à 400 ventes annuelles d’ici à 2010, mais définissent aussi très strictement les modalités de vente. Par exemple, savez-vous
qu’aujourd’hui le Groupe CMH a 1700
logements à vendre, répartis dans une
cinquantaine d’immeubles, que les
locataires-occupants peuvent se porter
acquéreurs directement mais que s’ils ne
le font pas il faudra attendre la libération
du logement pour que d’autres acheteurs
puissent se porter candidats ? La vente
de patrimoine HLM n’a pas grand-chose
à voir avec les traditionnelles transactions immobilières : Contact Habitat
vous en livre le mode d’emploi.
Quels logements ?
Les organismes HLM choisissent les
logements qui seront mis en vente : au
Groupe CMH, ces choix sont faits chaque année par le Conseil d’Administration (auquel participent des représentants des locataires et des collectivités
locales) :
• Les bâtiments collectifs mis en vente
ont tous plus de 10 ans (pas de vente de
logements individuels par manque de
disponibilités).
• Les immeubles ont été vérifiés et
révisés si nécessaire (façades, toitures,
sécurité-incendie, ascenseurs, menuiseries extérieures).
• Ils sont situés pour la plupart dans des
quartiers locatifs avec un potentiel de
mixité locataire/propriétaire.
• Après la vente, c’est le Groupe CMH
qui assure la gestion de la copropriété.
• Le locataire occupant est prioritaire
pour acheter son logement (si celui-ci est
mis en vente par le Groupe CMH) : s’il
ne souhaite pas ou ne peut pas acheter, d’autres locataires du Groupe CMH
pourront se porter acquéreurs mais uniquement lorsque le logement sera libéré.
• Des acheteurs non-locataires du
Groupe CMH peuvent également se
porter candidats, sous réserve de conditions de ressources*.
• Les prix de vente sont basés sur l’es-
timation du service des Domaines (Etat)
et tiennent compte de l’avis des collectivités locales. Ils sont ensuite dépendants du revenu de l’acheteur : acheter
un logement HLM n’est possible que
sous conditions de ressources (les barèmes sont les mêmes que pour la location
d’un logement conventionné). Ce qui
explique que pour un même logement,
deux prix de vente sont pratiqués en
fonction des revenus de l’acquéreur (voir
tableau des conditions de ressources).
• Le locataire occupant qui achète son
logement bénéficie d’une réduction de
20% sur le prix de vente. Il ne paie pas
de frais d’agence, il peut bénéficier de
conseils en financement gratuits.
• Un logement HLM acheté ne pourra être
revendu par son propriétaire que dans
des conditions prévues par la loi. l
*les conditions de ressources seront soumises au prochain conseil d’administration.
Les conditions de ressources
(revenus nets imposables annuels, en euros)
Plafonds 1
(Région NPDC)
Plafonds 2
(Région NPDC)
Une personne seule
20 477
28 668
Deux personnes ne comportant aucune personne à charge à l'exclusion des jeunes ménages
27 345
38 283
Trois personnes ou une personne seule avec une personne à charge ou jeune ménage sans personne à charge (1)
32 885
46 039
Quatre personnes ou une personne seule avec deux personnes à charge
39 698
55 577
Cinq personnes ou une personne seule avec trois personnes à charge
46 701
65 381
Six personnes ou une personne seule avec quatre personnes à charge
52 630
73 682
Par personne supplémentaire
5 871
8 219
Pour quels acheteurs ?
Là encore, la loi et les règles du Groupe
CMH encadrent de manière très stricte
les modalités d’achat d’un logement
ancien.
CMH_12.indd 8
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
5/03/08 15:57:36
)
Quelques
exemples !
A Ronchin, pour un appartement
de Type 2 de 50 m2, mis en vente
52 500  : un ménage dont le revenu
mensuel s’élève à 1500 , sans apport
personnel, peut devenir propriétaire
pour une mensualité de 265  (avec
un Prêt à Taux zéro, un prêt bancaire
à 5,1% et un prêt 1% logement s’il est
salarié d’une entreprise qui cotise).
A Tourcoing, pour un appartement
de Type 4 de 82 m2, mis en vente
91 000  : un ménage dont le revenu
mensuel s’élève à 1500 , avec un
apport personnel de 1500 , peut
devenir propriétaire pour une mensualité de 471  (avec un Prêt à Taux
zéro, un prêt bancaire à 5,1% et un
prêt 1% logement s’il est salarié d’une
entreprise qui cotise).
Pour tout renseignement sur l’achat
d’un logement ancien, contactez notre service commercial au
03 59 35 59 59. l
M. Choquet et Melle Bouret, accédants en location-accession
La piste de la Location-Accession
Le Groupe CMH a été le premier à lancer cette formule innovante en métropole lilloise dès 2003 : la
location-accession permet de devenir propriétaire d’un logement neuf, sans apport personnel, tout
en se constituant progressivement et pendant 4 ans, une épargne solide. L’idée est simple : durant les
4 premières années, le client « loue » son logement, une partie du loyer venant constituer son épargne. Au bout de 4 ans, il peut devenir propriétaire en bénéficiant de cet apport personnel épargné
précédemment. Evidemment, les accédants à la propriété sont soumis à des plafonds de ressources
et les loyers sont également plafonnés.
Par exemple, à Villeneuve d’Ascq, Zac du Recueil : pour une maison de 86 m2 mise en vente
135.000 E : les mensualités sont de 855 E pendant la phase de location (dont 152 E pour l’épargne), puis 690 E de mensualité en phase d’accession.
Précision : Le Groupe n’a pas de programme à vendre actuellement en location-accession. l
Douai,
47 rue de
à Lille, 1
T4
du T1 au
à vendre à Lil
le,
9 rue du Buis
son,
appartements
du T2 au T4
à Tourcoing,
betta,
325 bd Gam et T5
ts T3
appartemen
T2 au T4
à vendre du
rmentières
(129 bd d’A
à Roubaix)
à Tourcoin
g,
Jehan de T 11 rue
ourcoing,
à vendre d
u T2 au T
4
Appartements
T4 et T5
à vendre (7 ru
e de l’Avenir et 6 rue Je
an Jaurès à
Roubaix)
d'Ascq
à Villeneuve
mbiers,
ée des Colo
ll
a
5
,1
3
,1
1
1
T5
ts du T1 au
appartemen
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
CMH_12.indd 9
9
5/03/08 15:57:41
Histoire
de mon quartier
A Tourcoing, le Parc des Francs
Un poumon vert à préserver…
Construit fin des années 1950, le
groupe du Parc des Francs peut
se flatter d’être aujourd’hui l’un
des îlots de verdure tourquennois.
Verdoyant et chargé d’histoire. Au
siècle dernier, il aurait abrité un
« jardin des Mères » dont Gustave
Dron, maire à l’époque, était l’initiateur. Un quartier qui vit au rythme
des saisons. Promenade hivernale
en compagnie d’un locataire.
Bordé par d’anciennes usines témoins de
l’ère industrielle, le Parc des Francs fait
pourtant figure d’îlot préservé. Propriété
de Logicil, près de 400 logements individuels et collectifs y ont vu le jour au
début des années 60, et en 1968 une tour
y prenait ses quartiers. Depuis quelques
années, même si le temps a suspendu
son vol, on sent que le quartier bouge.
Au loin, une éolienne agite les bras sur
le Parc d’activités Ravennes-les-Francs,
la rue des Francs a vu naître quelques
moyennes surfaces et la gare du même
nom a disparu. Dans ce petit secteur
10
CMH_12.indd 10
situé entre les rues du Bois, de l’Abbé
Lemire et des Francs, les immeubles et
les maisons individuelles sont déclinés
à l’identique, marque d’une architecture
des années 60.
Moyen-âge
et passé industriel !
Ce qui fait l’originalité du lieu, c’est son
côté arboré. Ses nombreuses variétés
d’arbres lui donnent un petit côté ville
à la campagne tandis qu’une immense
pelouse « vallonne » entre les immeubles. De tout temps, un bois a marqué
l’endroit et Daniel Cordier, président-fondateur de l’association RAL
(Résidents, Amis, Locataires Parc des
Francs), se plaît à jouer le guide lors
de cette visite matinale, même si pour
cause d’hiver les arbres du Parc n’ont
pas revêtu leur parure estivale : « Dans
le bois, il y avait au moyen-âge un gibet
ce qui démontre l’importance de ce lieu
de passage » remarque ce locataire,
défenseur d’un environnement qu’il
qualifie d’exceptionnel. « Il y a ici de
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
nombreux arbres qu’on ne trouve plus en
ville. D’ailleurs, en été, on ne se sent pas
du tout en ville ! ». Vestige d’un ensemble boisé beaucoup plus important, le
Parc a accueilli à l’heure industrielle
un château, détruit dans les années 30,
dont le portique d’entrée fût démonté
et remonté au Parc Clémenceau ! A
l’entrée du Parc, rue du Bois, existe
encore la conciergerie de cette ancienne
propriété de la famille Masurel ! Après
avoir abrité l’ex-MJC, cette dépendance
est aujourd’hui en cours de réhabilitation par Logicil pour en faire un grand
logement en même temps que sont
construits à proximité 6 nouveaux logements individuels. Un parc marqué,
avant les constructions des années 60,
par cette épopée industrielle : « Ici, il y
avait des jardins ouvriers et un étang, et
voici le dernier saule pleureur du parc »
indique notre guide aux abords de la rue
Marc Sangnier…
Témoin du temps qui passe
Depuis 1960, Jacqueline Demetre
réside dans une maison rue Joire. Elle a
vu naître les constructions comme des
champignons. « On habitait Roubaix
mais on nous a proposé de travailler
dans l’usine Masurel aux Francs et on est
arrivé ici, j’étais la 2e locataire de la rangée de maison, il n’y avait pas encore de
trottoir... A l’époque, il y avait des petits
magasins : un boucher, une boulangerie,
même une coop. Tout a été rasé » remarque cette habitante avec une pointe de
regret. Elle témoigne en tout cas d’une
vie de quartier : « En 1961 ou 1962,
avec mon mari et des voisins on a donné
un coup de main pour mettre en route
Jacqueline Demetre
la première maison des jeunes du secteur ; ils étaient encadrés par les pères
de famille ». Elle évoque aussi, à travers
le brassage des populations, le lien qui
unit l’histoire de la construction des
résidences au passé industriel du secteur alors qu’il fallait loger les ouvriers
des usines environnantes. « Il y a encore
beaucoup de personnes qui sont là depuis
le début » remarque Jacqueline.
Parc, arbres, jardins ouvriers, le caractère bucolique mais aussi historique
de l’endroit n’a pas échappé à Daniel
Cordier. Si son association prépare un
petit livret sur le parc des Francs, elle
devrait mettre en place des ateliersmémoire avec les habitants pour que
chacun puisse contribuer à enrichir
son histoire.
Contact : Daniel Cordier, association Résidents, Amis, Locataires
Parc des Francs.
Tel : 06 76 68 47 45. l
Daniel Cordier
5/03/08 15:57:45
Accession
Le groupe CMH partenaire de votre projet immobilier.
Présent comme chaque année au salon Immotissimo qui s’est déroulé à Lille Grand-Palais les 7, 8 et 9 mars dernier, le Groupe CMH vous
propose ses programmes de maisons et d’appartements neufs, en accession à la propriété.
Sainghin-en-Weppes
« Les Champêtres »
rue du Vert Gazon,
à proximité du centre-ville, maisons
individuelles Type 5
(116 m2) avec garage
et jardin, chauffage individuel gaz.
Construction traditionnelle (brique rouge et
tuiles terre cuite).
A vendre 284 000 E - Livraison prévisionnelle
3e trimestre 2008.
Fâches-Thumesnil
« Le Square Bel Air »
rue Carnot, à proximité des axes routiers
et en accès direct au
centre-ville, maisons
individuelles de Type
4 et Type 5, 3 ou 4
chambres, avec garage et jardin. Constructions
certifiées Habitat et environnement. De 89 m2
à 108 m2.
A vendre de 207 000 E à 250 000 E - Livraison
prévisionnelle à partir du 1er trimestre 2009.
Tourcoing
« Cœur de Ville » rue
Pasteur, maisons individuelles contemporaines et fonctionnelles,
de 3 et 4 chambres,
avec bureau, balcon
ou terrasse, jardin.
Maisons Type 4 : 92
m2/ Maisons Type 5 : 114 m2
A vendre de 206 000 E à 258 000 E - Livraison
prévisionnelle 1er trimestre 2009.
Houplines
« Le Mesnil Saint
Exupéry » rue Saint
Exupéry et rue Brune,
maisons individuelles
contemporaines de 3
ou 4 chambres, avec
garage et jardin, dans
un coin de campagne. Superficies de 85 m2 à
110 m2. Frais de notaires offerts jusqu’au
31 mars 2008 !
A vendre de 207 000 E à 264 000 E euros –
Livraison prévisionnelle à partir du 4e trimestre
2008 et au second trimestre 2009.
Photos non contractuelles
CMH_12.indd 11
Roncq
« Le Domaine des Amandines » rues Saint-Roch
et de Linselles ,16 maisons semi-individuelles,
une ou deux chambres, avec terrasse ou jardin
privatif, parking ou emplacement stationnement.
Type 2, 60 m2 à partir de 165 000 E - Type 3, 66
m2, à partir de 183 000 E.
Livraison prévisionnelle à partir du 4e trimestre
2009.
38 appartements du studio au Type 4, dans
2 résidences avec garages en sous-sol.
Studios de 31 m2 à 39 m2 (de 88 000 E à 130
000 E) – Type 2 de 39 m2 à 55 m2 (de 117 000 E
à 166 000 E) – Type 3 de 64 m2 à 88 m2 (de
180 000 E à 296 000 E) – Type 4 de 87 m2 à
113 m2 (de 224 000 E à 327 000 E).
Livraison prévisionnelle à partir du 4e trimestre
2009.
Roubaix
« Les Jonquilles »
rue de Constantine,
12 maisons, 3 chambres, dans un quartier calme et agréable.
Avec balcon, jardin
et garage. Superficies
de 83 m 2 à 86 m 2.
Pas d’appels de fonds jusqu’au 31 mars 2008
(5% à la réservation, 90% à l’achèvement et 5%
à la livraison).
A vendre de 190 000 E à 200 000 E.
Livraison prévisionnelle 4e trimestre 2009.
Pour tout renseignement
contactez nos
équipes commerciales
au 03 59 35 59 59
www.cmh.fr
accession@cmh.fr
Nos conseils en financement
Les spécialistes du Cil HabitatGroupe CMH peuvent vous
conseiller gratuitement sur les
solutions de financement, que
vous ayiez (ou non) un projet
immobilier défini ! Lors d’un rendez-vous personnalisé, ils peuvent
étudier avec vous, en fonction de
vos ressources et de votre apport
personnel, les différentes possibilités de financement : prêts 1% (si
vous êtes salarié d’une entreprise
cotisant au 1% logement), prêts à
Taux Zéro, dispositifs spécifiques
et principaux prêts bancaires disponibles auprès de nos partenaires
financiers.
Une simulation est d’ailleurs disponible (à titre indicatif) sur notre site web www.cil-habitat.com
pour évaluer le montant du bien que vous êtes susceptible de pouvoir acquérir.
N’hésitez pas à contacter nos agences :
Tourcoing : 0811 886 886
Lille : 03 59 35 54 70
Villeneuve d’Ascq : 03 59 35 53 59
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
11
5/03/08 15:57:47
Portrait de locataire
Aurélie Desmet
Une incroyable
aventure humaine !
A vingt-huit ans, Aurélie Desmet vient juste de rentrer d’Amérique
du Sud où elle a participé, avec sa jeune sœur, au jeu télévisé PékinExpress. Commerciale en matériel informatique haut de gamme, elle
habite un petit appartement au cinquième étage d’une résidence
d’Hellemmes. Elle témoigne d’une aventure physique et humaine
irremplaçable et ses vacances ne seront plus jamais les mêmes…
À l’interphone, déjà, la voix est à la fois
douce et enjouée. Lorsqu’elle ouvre la
porte, le sourire d’Aurélie est large et
accueillant. Pas très grande, menue,
blonde aux cheveux longs Aurélie
Desmet, 28 ans, est ravie de reparler de sa récente aventure. “C’est ma
petite sœur, Pauline (23 ans) qui en a
eu l’idée l’an dernier. J’ai été surprise
puis je me suis intéressée au jeu et ça
m’a plu. Casting en avril, en septembre nous apprenons que nous sommes
sélectionnées. Début octobre, nous
sommes appelées : il faut préparer un
sac-à-dos pour tenir de 1 semaine à 2
mois, poids maximum autorisé : 15 kg.
Nous ne savons pas où nous partons,
mais nous partons !”
Si elle n’est pas épaisse, Aurélie est
pourtant une sportive accomplie
adepte du karaté qui l’a beaucoup aidé
à gérer le stress et une joueuse de football féminin de l’équipe de Mouchin.
« Ils n’ont rien
et nous donnent tout »
Pour l’instant, la rediffusion n’étant
pas terminée, Aurélie ne peut pas nous
dire combien de temps elle est restée
en course, en revanche, elle raconte
volontiers son épopée : “Nous avons
démarré de Rio de Janeiro au Brésil,
traversé la Bolivie pour terminer à Lima
au Pérou. C’est une expérience humaine
incroyable dont je suis revenue transformée. Au-delà des étapes qui sont parfois très physiques - il nous est arrivé de
marcher 20 kilomètres dans la journée
sans pouvoir manger - j’ai découvert
une population formidable ! Ces gens
là n’ont rien et ils nous donnent tout. J’ai
été très touchée.” Elle aimerait d’ailleurs
y retourner dans quelque temps pour
revoir les familles qu’elle a rencontrées.
“C’était toujours trop court. Passer une
soirée, découvrir des gens et repartir le
lendemain à six heures à la longue c’est
frustrant !”. Une ombre passe dans
son regard, elle s’échappe quelques
secondes…Au Brésil ou en Bolivie ?
Personne ne sait…
« Je suis rentrée transformée »
“Cette aventure m’a profondément
changée. Je me connais mieux. J’ai
découvert que je pouvais dépasser mes
propres limites et j’ai pris du recul par
rapport aux soucis que nous avons ici
en France. J’ai grandi, j’écoute davantage les autres et je suis consciente que
nous n’avons qu’une vie et qu’il faut en
profiter. Quand je suis partie, je n’étais
pas très bien dans mon boulot, à mon
retour j’ai décidé de changer de job et
j’ai trouvé une place qui me va comme
un gant. Côté vacances, je rêve de voyager et surtout de rencontrer de nouvelles cultures. Les clubs all-inclusive ne
sont plus vraiment pour moi ! De la
même façon, il m’est devenu impossible
de jeter quoi que ce soit comme nourriture ou de ne pas finir mon assiette,
je ne supporte plus le gâchis. Quant à
la relation avec ma petite sœur, nous
étions déjà proches et nous le sommes
encore plus.”
La gravité laisse la place à beaucoup
de gaieté lorsque nous évoquons
l’impact de la diffusion télévisée. “La
semaine dernière, une voisine m’a
arrêtée sur le parking pour me demander si j’étais bien la “sœur Lilloise du
jeu Pékin-Express”. Les gens sont très
curieux, quand ils me reconnaissent,
au supermarché par exemple, ils chuchotent, me dépassent, puis se retournent, font demi-tour et repassent à côté
de moi pour être certains. En général
ils ne sont pas très discrets mais ça ne
m’ennuie pas, et, s’ils me posent une
question, je réponds volontiers.” l
Contact Habitat n° 12 - Magazine des locataires de Logicil et de SLE Habitat (Groupe CMH), 74 rue Jean-Jaurès 59664 Villeneuve d’Ascq cedex. Tel : 03 59 35 50 00.
Direction communication Groupe CMH -Tél : 03 59 35 50 40. Directeur de la publication : Anne Massart. Responsable des éditions : Marianne Daignan. Rédaction : Anne Lefèvre, Carol Rasson,
Marianne Daignan. Crédit photos : Dominique Coulier, Centre social du Grand Cerf, Eric Le Brun/Light Motiv, Anne Lefèvre, Olivier Samyn, Carol Rasson, Marianne Daignan.
Illustrations : Erick Duhamel (BD), Yves Moulin. Conception et réalisation : Agence W « double v ». Impression : DB Print. Dépôt légal mars 2008. Tirage 44000 exemplaires.
12
CMH_12.indd 12
Contact Habitat • mars 2008 • n° 12
5/03/08 15:57:50
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising