préparation Lava.fr

préparation Lava.fr
Des protocoles
à la portée &
de
Handling Prep
tous
2
Proposer les solutions Lava™, c’est facile !
Les solutions Lava associent la technologie numérique à l’expertise des matériaux
de 3M ESPE afin de proposer aux chirurgiens dentistes et aux laboratoires de prothèses
une approche innovante d’amélioration de leur productivité tout en proposant au patient
des restaurations de grande qualité.
Les solutions Lava facilitent la complémentarité des méthodes de travail de chacun pour
le plus grand bien-être du patient. Depuis la numérisation du modèle par le scanner Lava,
la modélisation virtuelle de la prothèse grâce au logiciel Lava Design et l’usinage de
notre zircone exclusive, le concept a été élaboré pour proposer des prothèses de grande
résistance, d’un ajustage exceptionnel et d’un excellent rendu esthétique.
Les solutions Lava proposent également une meilleure coopération entre laboratoires
de prothèses et chirurgiens dentistes. Ainsi, notre brochure a été conçue pour les deux
acteurs de la prothèse, afin que chacun appréhende au mieux toutes les étapes pour
une restauration parfaite.
Indications proposées avec le système Lava™............................................................ 4
Recommandations cliniques pour les bridges collés
et bridges sur Inlay .................................................................................................. 5
Préparation pour les couronnes et bridges Lava™ ................................................ 6 – 7
Préparation des bridges collés et bridges sur Inlay .............................................. 8 – 9
Préparation du modèle au laboratoire de prothèse .................................................. 10
Scannage du modèle et design de la prothèse Lava™ .............................................. 11
Choix du design pour le chirurgien dentiste
et le laboratoire de prothèse .................................................................................. 12
Finition de la restauration Lava™ ............................................................................ 13
Scellement / Collage des restaurations Lava™ ........................................................ 14
n
3
Indications proposées avec le système Lava™
Grâce à d’excellentes propriétés mécaniques et optiques, la zircone Lava de 3M ESPE peut être utilisée pour une large
variété d’indications.
Figure 1 : Ch
Chape
h ape
p p
pour couronne unitaire
Figur
F
Figure
igur
g re 2 : C
Chape
hape
p pour
p
couronnes
solid
darisée
es
s
solidarisées
Figure
e 5 : Chape
p p
pour bridge
g 5 éléments1
Figure
F gu
Fig
g
gure
3 : Chape
p pour
p
bridge
g 3 éléments1
Figure
Fig
Fi
F
gure 4 : Chape
g
p p
pour bridge
g 4 éléments1
Figure
F g u rre 6 : Chape
Figu
p pour
p
bridge
g 6 éléments1
Figure 7 : Bridge de longue portée (jusqu’à 48 mm de longueur) 2
Figure
F
igu
ure 8 : Chape pour bridge en
extension
exte
ension
n (Cantilever) 3
Figure
F
igure 9 : Chape pour bridge
s
ur Inlay/ Onlay
u
sur
(à
à l’exception
l exception des patients bruxomanes) 4
Figure 11 : Chape
F
C
pour télescopes 4
Figure
F
12 : Pilier implantaire 4
12
1) Les bridges
ges de 3 à 6 éléments :
rieur avec un maximum de
en postérieur
ers solidarisés
deux inters
solidarisés, en antérieur
avec un maximum de quatre inters
solidarisés.
2) Bridges de 8 à 10 éléments de longueur
maximum de 48 mm avec jusqu’à
deux inters dans le secteur postérieur et
jusqu’à quatre inters dans le secteur
intérieur, en utilisant le logiciel Lava
Design 5.0.
3) Avec un maximum d’une dent en extension en position prémolaire ou incisive
(les bridges CANTILEVER ne doivent
pas être réalisés pour les patients
bruxomanes)
4) Il est cliniquement prouvé que la
zircone Lava possède des propriétés
de résistance suffisante pour cette
indication. Ce type d’indication
présente néanmoins un haut risque
d’échec du fait du descellement ou
de caries secondaires. 3M ESPE
recommande de s’adresser aux
associations dentaires locales et
nationales pour plus d’information.
4
Fiigure
Figure
igure 10 : Chape pour bridge
o
ollés
Maryland
collés
(à
à l’l’exception
ti d
des patients
ti t bruxomanes)
b
)4
Indications
Recommandations cliniques pour les bridges
collés et bridges sur Inlay
Avantages :
Les bridges collés et bridges sur Inlay ont l’avantage d’être des préparations
parations
peu mutilantes. En comparaison avec la préparation traditionnelle d’un
’un bridge,
seulement 3 à 30% de la structure dentaire saine est éliminée, au lieu
eu de
63 à 72%. Cela rend ces préparations très intéressantes pour les patients
atients
jeunes, avec une structure dentaire saine.
De plus, les bridges collés (Maryland) montrent une plus faible apparition
arition
des sensibilités postopératoires du fait du collage des restaurations à la structure
amélaire. Cependant, ces restaurations sont associées à un plus grand
rand risque
d’échec en comparaison aux restaurations conventionnelles (Priest,, 1996). Le taux
de survie de ces restaurations est de 70 à 80% (de 4 à 6 ans) et ce taux est inférieur
à celui des restaurations conventionnelles. Le décollement des restaurations
aurations et
l’apparition de caries récurrentes sont les principales causes d’échec.
ec. Un décollement
non descellé entraîne l’accumulation de la plaque et le développement
ent possible
de lésions et de gingivites.
De ce fait, ces indications doivent être attentivement considérées en
n fonction
de chaque situation clinique.
Pour de plus amples informations, 3M ESPE recommande de s’adresser
esser
aux associations dentaires nationales et universitaires.
Choix du patient :
La littérature recommande de sélectionner le patient avec vigilance
igilance :
• Dents piliers vivantes
• Dents présentant des lésions carieuses ou des restaurati
tions un
niq
ique
ueme
me
ent de tail
ille
le m
mod
dér
érée,
restaurations
uniquement
taille
modérée,
qui ne d
dép
épas
asse
sent
nt pas
pas la
la profondeur
prof
pr
ofon
onde
deur
ur néc
n
éces
essa
sair
ire
e de p
pré
répa
para
ra
atit o
on
n du
du b
ridge collé
é.
qui
dépassent
nécessaire
préparation
bridge
collé.
• Bonne hygiène orale.
• Dents présentant un rapport intermaxillaire bien défini.
• Absence
Ab
de parafonction
parafon
f ctition (b
(bruxoma
niie))
de
(bruxomanie)
• Absence
Abse
Ab
senc
se
nce
nc
e d’
d
hype
hy
perm
pe
rmob
rm
obilililit
ob
ité
it
é pa
paro
rodo
ro
dont
do
ntal
nt
ale
al
e de
dess de
dent
ntss piliers
nt
pilililier
pi
erss ou absence
abs
b ence de mobilité
d’hypermobilité
parodontale
dents
d t i très
t è différente
diffé t des
d piliers.
ili
dentaire
• Absence de surcharge occlusale sur la restauration
(St George G. et al. 2002; St George G. et al. 2002; Ketabi 2004; Stokes A. (2002); C.J. Goodacre et al. 2003; Zalkind M. et al. 2003)
5
Préparation pour les couronnes et bridges Lava™
De nombreuses étapes restent les mêmes
Avec les couronnes et bridges Lava, vous proposez des
prothèses de très haute qualité à vos patients. Le rendu
esthétique naturel, la pérennité des couronnes et bridges
Lava sont associés à une excellente adaptation marginale.
Pour obtenir ce résultat, le praticien et le laboratoire se
doivent de respecter quelques recommandations.
Stabilité
Avec l’aimable autorisation du Dr. J. Manhart, Université de Munich
L’oxyde de zirconium – le matériau du futur
A l’opposé des restaurations traditionnelles tout céramique, les restaurations Lava sont fabriquées en oxyde
de zirconium. Ce matériau extrêmement solide ne nécessite pas un épaulement distinct pour supporter la chape ou
pour monter la céramique cosmétique. Les limites doivent être préparées en une continuité régulière, bien lisible.
La préparation pour une restauration Lava protège la structure dentaire.
Résistance
Réduction minimale
La zircone utilisée pour la réalisation des chapes Lava est suffisamment résistante pour permettre la réalisation
de parois fines. Il n’est pas nécessaire de prévoir un espace pour la pose d’un opaqueur. C’est pourquoi la réduction
de la structure dentaire indiquée sur les schémas suivants est suffisante.
Epaulement ou chanfrein pour des limites précises
Idéalement, la préparation nécessite un épaulement circonférentiel ou un chanfrein avec un angle horizontal d’au moins 5°.
L’angle de préparation vertical est d’au moins 4°. L’angle interne de l’épaulement doit être arrondi. De même, tous les
sommets occlusaux ou incisaux doivent être aussi adoucis.
La limite périphérique de la préparation doit être continue et clairement visible. Tout biseau périphérique doit être évité.
Pour les dents antérieures et postérieures, une limite supragingivale ne pose aucun problème. Grâce à la réalisation
des chapes colorées, des résultats extrêmement esthétiques peuvent être obtenus.
1.5 – 2.0 mm
1.5 – 2.0 mm
Idéal
1.0 – 1.5 mm
1.0 mm
1.0 – 1.5 mm
1.0 mm
Préparation recommandée pour les dents antérieures
6
1.0 – 1.5 mm
1.0 – 1.5 mm
1.0 mm
1.0 mm
Préparation recommandée pour les dents postérieures
Durabilité
Prépparation spéciale
Préparation tangentielle : Les préparations tangentielles produisent des limites extrêmement
fines. En principe, ce type de préparation est
possible mais avec précautions.
Préparations inacceptables
Préparation en gouttière : les limites ne peuvent
pas être déterminées sans ambiguïté
Epaulement à 90° : les limites ne peuvent pas
être déterminées sans ambiguïté
Les contre-dépouilles doivent être évitées.
Paroi parallèle : en principe, les préparations
avec des parois parallèles sont exploitables.
Cependant, l’espace ciment ne peut pas être
usiné correctement dans ce cas. Cela peut
affecter significativement l’adaptation de la
prothèse.
Les angles occlusaux/ incisaux aigus doivent
être évités. Le rayon de l’arrondi doit être
supérieur à 0.4mm.
Des parois divergentes de bridge ne peuvent pas
être usinées du fait de l’axe d’insertion et
ce dernier n’est pas réalisable dans ce cas de
figure.
7
Préparation pour bridges collés et
bridges sur Inlay
Préparation pour bridges collés antérieurs (Maryland) :
La préparation a une influence sur le taux de survie de la prothèse, spécialement dans le cas des bridges collés Maryland
(bridges collés antérieurs). Des éléments rétentifs doivent être préparés (par ex des cannelures de stabilisation ou des puits
(Behr M. and Leibrock A., 1998, El Mowafy 2003, Kern (2005), see dental textbooks).
Les dents piliers de bridges collés en zircone Lava doivent être expressément préparées en respectant les
recommandations suivantes. Un angle général, des préparations arrondies et des limites claires sont des pré-requis
indispensables pour les prothèses entièrement en céramique.
Profondeur de
Jusqu’à 0.7 mm, la préparation doit être dans l’émail (non dans la dentine),
préparation :
la profondeur de l’émail de la dent peut varier de 0.4 à 1.0 mm (W.Kullmann 1990). L’épaisseur de la
paroi de la chape en zircone doit être au minimum de 0.5 mm pour assurer une résistance suffisante.
Cosmétique :
0.1mm (une glazure est nécessaire pour prévenir l’abrasion des dents antagonistes). Si la
profondeur de préparation ne peut-être réalisée avec un minimum d’épaisseur de paroi de 0.6 mm
(zircone + glazure), du fait d’une insuffisance d’épaisseur amélaire, le dentiste devra réévaluer
l’indication clinique. Si la zircone n’est pas glacée, la restauration ne doit entretenir aucun contact
occlusal. Nous recommandons l’utilisation d’un modèle pour simuler la préparation avant
la réalisation en bouche, afin de vérifier qu’il est possible de réaliser ladite préparation clinique.
Pour les éléments rétentifs de la préparation (fig. 1 à 3 – exemple puits + cannelure
de stabilisation), un rayon supérieur à
0.4 mm est, en général, nécessaire pour
Rayon ≥ 0.4 mm
un bon usinage avec le système Lava.
Bridge collé
angle ≥ 2°
Rayon ≥ 0.4 mm
Fig. 1 : Angles arrondis (rayon ≥ 0.4
Fig
0 4 mm,
mm pas
d’angle aigu. Limites bien définies et angle
horizontal ≥ 2°
Fig 2 : élément rétentif – cannelure arrondie
Fig.
(rayon ≥ 0.4 mm)
Note : Les bridges sur inlay ou bridges
collés sont les plus difficiles à réaliser.
Avec ce type de restauration il est encore
plus important que d’habitude de suivre
Rayon ≥ 0.4 mm
les recommandations pour éviter des
défauts d’adaptation marginale et de limiter les temps d’adaptation manuelle après
usinage.
Non préparé
Fig. 3 : élément rétentif puits arrondi
(rayon ≥ 0.4 mm), pas d’angle aigu.
8
Fig. 4 : Préparation
Fig.
p
inacceptable.
p
Préparap
n circulaire avec des vagues, absence de
tion
éparation au milieu.
milieu Une seule limite
préparation
pourra être détectée par le système.
En comparaison avec un bridge Maryland de 3 unités, ou avec un bridge collé avec une extension, le design est plus
conservateur, car un seul pilier dentaire doit être préparé. Le risque de descellement inaperçu et de caries consécutives
récurrentes est faible. Cependant, le décollement d’un bridge collé avec un seul appui peut déboucher directement sur
la perte de la prothèse ou de son ingestion. En général, les études cliniques montrent un meilleur taux de survie des
bridges CANTILEVER. En considérant les bridges collés, nous vous demandons de vous rapprocher des recommandations des autorités nationales et universitaires.
Préparation Bridge sur inlay (voir fig. 5 et 6) :
Profondeur de
De 2 à 4 mm, il est important d’avoir un espace suffisant pour un
n
connecteur de 9 mm².
La préparation doit avoir un angle de divergence compris entre 2° et 3°
préparation :
et sans friction.
Les limites doivent être clairement indiquées.
Une préparation classique tout céramique doit avoir des angles
arrondis (pas d’angle aigu) et un rayon minimum de 0.4 mm.
L’épaisseur de la paroi de l’inlay en zircone doit être supérieure
ou égale à 0.5 mm.
Cosmétique :
L’application de cosmétique ou de glazure est nécessaire
pour prévenir l’abrasion de la dent antagoniste.
Longueur maximum du bridge : 10 mm.
Dans le cas où une ailette vestibulaire et linguale/palatine est ajoutée à la cavité
d’Inlay, les ailettes peuvent être préparées à l’aide du système Lava avec un angle
maximum de 90° par rapport à la préparation pour inlays.
Conicité > 2 à 3°
Préparation proximale
d’une profondeur
≥ 4 mm
{
}
Profondeur
proximale
≥ 2 mm
{
Limite nette,
angle horizontal ≥ 2°
Largeur de la préparation ≥ 4 mm
Fig. 5 : vue proximale de la préparation pour
inlay
Fig. 6 : vue occlusale de la préparation pour Inlay
90°
vestibulaire, seulement
Fig. 7 a+b : ailette additionnelle linguale ou vestib
eulement si une extension
maximale est nécessaire à la partie médiane de la dent.
9
Préparation du modèle au laboratoire
Préparation du modèle
Une préparation précise du modèle est vitale pour la qualité et l’adaptation de la prothèse. Afin de s’assurer que
toutes les informations sont bien prises en compte, un modèle découpé de couleur claire est réalisé pour un scannage
efficace. (Modèle de couleur claire en plâtre non verni de classe 4 avec une surface mate non réfléchissante.)
Tous les moignons, les crêtes gingivales et les autres segments doivent être amovibles et avoir une position définie
sur la base du modèle. Pour une analyse optimale de la situation au sein de la cellule de scannage, le maximum de
hauteur du modèle ne doit pas excéder environ 40 mm,
(mesure prise entre la base du modèle et le bord incisif).
Les systèmes aimantés de SAM (réf 526) sont recommandés. Cependant, en principe tous les systèmes
conviennent. Un enregistrement de l’occlusion en
silicone ou polyéther est une aide pour la mise en place
des éléments de bridge.
Précision
Modèle sectionné : le scanner numérise les moignons
moignons, les crêtes gingivales et
l’enregistrement de l’occlusion et les dents adjacentes (optionnelles). Ces éléments peuvent être visualisés à l’écran si nécessaire.
Détourage
La limite de préparation doit être clairement définie sur
le modèle. Celle-ci ne doit pas être marquée au crayon.
La limite de préparation doit être détourée précisément
avec un instrument rotatif sous contrôle d’un microscope. Un
détourage inadéquat peut affecter la qualité du scannage.
Détourage
10
Scannage du modèle et design
de la restauration Lava™
Conception
Préparation de la chape
La surface complète du moignon est scannée à l’aide d’un
scanner optique sans contact qui projette des trames de
lumière avec triangulation pour une très grande précision.
Approximativement 100 000 points sont mesurés
et enregistrés pour chaque moignon. La détection est
réalisée à partir de la surface occlusale du moignon.
La surface complète doit être facilement visible sous la
lumière du scanner. Le système définit automatiquement la
totalité de la limite de la préparation.
Détermination automatique de la limite de la préparation.
Comblement des contre-dépouilles
Les manques, les vides, les creux peuvent être comblés de façon conventionnelle par l’utilisation d’une cire colorée
claire (mat) sur le modèle ou par l’utilisation du couteau à cire virtuel sur le moignon scanné. Les contre-dépouilles
sont automatiquement corrigées à l’aide du logiciel.
Visualisation de la contre-dépouille avant comblement.
Contre-dépouille corrigée automatiquement à l’aide du logiciel Lava Design.
Génération de la dent anatomique
et réduction automatique
Cette fonction vous permet, à partir d’une bibliothèque de
dents intégrée, de concevoir une chape homothétique
personnalisable en fonction des dents adjacentes et des
cuspides, grâce au couteau à cire virtuel. La chape ainsi
conçue, fournit un soutien idéal à la céramique de
couverture.
Chape homothétique après réduction automatique.
11
Choix du design pour le chirurgien dentiste
et le laboratoire de prothèse
Coloration des chapes
Les restaurations Lava offrent la possibilité de coloration des chapes en 7 teintes différentes basées sur le teintier VITA*
classique (+ une teinte : non colorée (blanche)).
Epaisseur des parois et design
des connections
Vous pouvez déterminer l’épaisseur des parois de la
chape en fonction de vos besoins. L’épaisseur minimale
Dimension minimum des connections
Antérieur
2
Postérieur
9 mm2
Bridge 3 unités
7 mm
Bridge 4 unités
7 mm2
9 / 12 / 9 mm2
Epaisseur
Connecteur
Bridge Maryland
0,5 mm
7 mm2
Bridge sur inlay-onlay
0,5 mm
9 mm2
de la paroi est de 0.5 mm pour les bridges, les couronnes
postérieures et de 0.3 mm pour les couronnes antérieures.
La section minimum du connecteur est largement
dépendante de la situation du bridge et du nombre des
inters. Pour des indications particulières, contactez votre
laboratoire de prothèses ou le centre d’usinage
Espace dédié au ciment
E isseur
Epa
urr de la ch
hape
L’épaisseur de l’espace dédié au ciment peut être ajustée
à partir de valeurs standard ou individualisées.
Esp
space cimentt renf
renf
nfoorcé
nf
or
Pour certaines zones de la chape (par exemple la moitié
supérieure du moignon), l’épaisseur dédiée au ciment
peut être augmentée. L’épaisseur de ciment est ajustée
Esp
pacee ci
cim
meent
men
m
par le prothésiste spécialiste ou au centre d’usinage,
en accord avec le chirurgien dentiste et en fonction de
Débutt de
l’espa
pacce cim
ment
chaque situation individuelle.
Coupe verticale de la préparation et de sa chape
chape.
Design optimisé de la chape
Il est important d’optimiser le support sous jacent au cosmétique. La chape doit être dessinée pour laisser une épaisseur de pas plus de 2 mm. Cela peut-être réalisé facilement par l’utilisation du couteau à cire virtuel.
Cependant il est aussi possible de scanner directement un wax up conventionnel.
Antagonis
niste
tee
Antagoonis
niste
tee
Cér
Cérami
éram
amique
q de couve
vertu
rture
Cér
érami
amique de couve
am
vertu
rture
Chape Lava™
Cha
Chape Lava™
Ch
Dent
De
Dent
De
Chape proposant un support inadéquat de la céramique cosmétique
12
*Marque déposée de Vita Zahnfabrik H. Rauter GmbH & Co. KG, Bad Säckingen,
Allemagne.
Le design optimisé de la chape à l’aide du couteau à cire virtuel
Finition de la restauration Lava™
Avantages esthétiques des chapes colorées
L’esthétique des chapes colorées élimine le besoin de mise en place d’une porcelaine pour épaulement. Il est possible de
créer un résultat esthétique satisfaisant en utilisant les matériaux effets et les glazes. Un petit collet peut être laissé au
niveau de la chape. Un résultat esthétique parfait peut être obtenu en utilisant les matériaux effets et glazes sans aucune
autre couche additionnelle. Les chapes Lava™ peuvent être colorées en 7 teintes différentes (FS1/FS7).
Non
colorée
FS1
FS2
FS3
FS4
FS5
FS6
FS7
Traitement des matériaux céramiques
Lorsque l’on travaille à la surface des restaurations céramiques,
des défauts peuvent être induits et peuvent affecter la résistance
de la restauration. Bien que l’oxyde de zirconium pardonne
habituellement ce type de défaut, il est cependant important de
garder cela en mémoire : cela peut devenir critique dans les zones
de la restauration qui seraient mises en tension. L’utilisation d’eau
durant la finition est toujours recommandée.
Le sablage ne doit pas être utilisé sur les surfaces à recouvrir
de céramique cosmétique. Le sablage peut être utilisé pour les
surfaces qui seront scellées avec une taille de grain ≤ 50 µ et
sous deux barres de pression.
Les sprays de contacts standard ou les sprays colorés sont
Détourage de la chape.
chape
utilisables pour marquer les chapes en oxyde de zirconium.
Les instruments diamantés avec une taille de grain ≤ 30µ (bague
rouge) sont idéals pour éliminer le renfort au niveau de la limite et les
contacts indésirés. L’utilisation d’une turbine avec spray d’eau est
recommandée.
La modification du renfort au niveau de la limite doit être réalisée
sous contrôle d’un microscope pour obtenir une adaptation précise.
Finition
Réalisation des embrasures sur un bridge
recouvert de son cosmétique
L’aspect naturel des zones interdentaires du bridge est obtenu
en utilisant des disques diamantés de séparation.
La chape ne doit pas être découpée tant que les angles aigus
de la zone interdentaire peuvent affecter la pérennité de la
restauration. Si la chape est endommagée de façon accidentelle
au cours de la séparation, la zone doit être polie.
Des disques de polissage caoutchoutés avec des grains
diamantés sont recommandés pour cet usage.
(Référence KOMET 4330 du système de polissage pour
céramique, teinte grise). Pour un meilleur accès à l’embrasure,
le disque diamanté peut-être affuté à l’aide d’une pierre.
Mise en forme des embrasures à l’aide d’un disque séparateur.
13
Scellement/ collage des restaurations Lava™
Du fait de la résistance des chapes en oxyde de zirconium Lava, le scellement par collage n’est pas nécessaire.
Pour les bridges collés (Maryland et bridges sur inlay) reportez-vous au paragraphe collage des bridges. Les restaurations
peuvent être placées en bouche de façon conventionnelle en utilisant un ciment de scellement à base de verre ionomère ou en
utilisant un système de collage ou un système de ciment de scellement auto-adhésif. Avant le scellement, nettoyez avec attention la restauration et sablez l’intrados des couronnes avec de l’oxyde d’aluminium (≤ 50µ).
Pour plus de détails, reportez vous au mode d’emploi de chacun des matériaux de scellement.
1. Scellement conventionnel
• Utiliser un ciment de scellement conventionnel à base de verre ionomère par exemple Ketac™ Cem ou CVI MAR type
Ketac™ Cem Plus. L’utilisation des ciments à base de phosphate n’est pas recommandée car le résultat esthétique
n’est pas satisfaisant.
2. Scellement avec le ciment de scellement composite universel auto-adhésif RelyX™ Unicem
• Nettoyer soigneusement la restauration Lava et sabler l’intrados de la couronne avec de l’oxyde d’aluminium
(≤ à 50µ). Si vous utilisez RelyX™ Unicem, il n’est pas nécessaire de prétraiter l’intrados prothétique
avec Rocatec™ ou de le silaner.
• Suivre le mode d’emploi de RelyX™ Unicem.
3. Collage
• Les chapes en oxyde de zirconium Lava ne peuvent pas être mordancées ou silanées pour l’utilisation d’un composite de
collage l’intrados prothétique doit être traîté pendant 15 secondes avec Rocatec Soft ou avec le sable Cojet™ Sand et silané
avec ESPE sil.
• Si la prothèse est essayée en bouche, cet essai clinique doit être réalisé avant les traitements ci-dessus.
• Suivre le mode d’emploi du système Rocatec Soft ou de Cojet Sand.
• Poser en bouche la restauration avec le composite de collage (par ex RelyX™ ARC) le plus rapidement possible après silanisation.
• Puis suivre le mode d’emploi du composite de collage utilisé.
Collage des bridges Maryland et des bridges sur inlay*
• Les bridges Maryland doivent être collés.
• Le collage doit être uniquement réalisé avec un composite de collage clairement indiqué pour coller les prothèses en zircone.
• Pour un collage optimal, respectez les recommandations du fabricant.
• N’oubliez pas que la partie zircone de la restauration doit être prétraitée de manière différente de son cosmétique de couverture.
• Les prothèses Lava doivent être sablées (≤ 50µ) avant collage pour augmenter la rugosité de surface.
• Spécialement pour les bridges Maryland, le collage doit être effectué sur les surfaces amélaires.
• Une surface amélaire suffisante est nécessaire pour un collage optimal.
• Certaines publications recommandent d’avoir une surface de collage une fois et demi à deux fois plus large que la surface
linguale (palatine) de l’inter (w.kullaunn 1990).
Ainsi la dent pilier doit être caractérisée par une abrasion amélaire faible.
• Les surfaces à coller doivent être absentes de toute contamination. En conséquence, la procédure de collage doit être
réalisée sous digue.
Le descellement des bridges collés Maryland ou des bridges sur inlay et l’apparition de reprises de caries sont la cause
majeure d’échecs de ces indications.
• Le descellement inaperçu de l’un des éléments rétentifs permet l’accumulation de la plaque et par conséquence l’apparition
de lésions carieuses et de gingivites.
Pour prévenir les descellements, des éléments rétentifs additionnels doivent être préparés. (voir chapitre préparation des
bridges Maryland et bridges sur inlay).
• Se reporter également aux recommandations des associations nationales et universitaires pour de plus amples informations.
* voir références page de droite
14
Références
Collage des bridges Maryland et des bridges sur Inlay*
Audenino G et al. (2006) Resin-bonded fixed partial dentures, ten years follow-up; Int J Prosthodont, 19, 1, 22 – 23
Behr M, Leibrock A et al. Clin Oral Invest 1998
Boening KW (1996) Clinical Performance of resin-bonded fixed partial dentures, J Prosthet Dent 76, 39 – 44
Preparation and Handling Guidelines for Dentists and Laboratories
Briggs P, Dunne s, Bishop K 1996, The single unit, single retainer, cantilever resin-bonded bridge,
Restorative Dentistry 181, 373 – 379
D.Edelhoff et al. (2002) The Journal of Prosthetic Dentistry 87, 5, 503 – 509
El-Mowafy, Omar (2003) Resin-Bonded fixed partial denture as alternative to conventional fixed treatment,
The Inter J Prosthodontics, 16, 60 – 70
Goodacre CJ et al. (2003) The journal of Prosthetic Dentistry 90, 1, 31 – 40
Kern (2005) Einfügelige Adhesivbrücken und Adhäsivattachemnts- Innovation mit Bewährung, ZM 95, 21, 54 – 60
Kern (2005) Clinical long term survival rate of two retainers and single retainer
all-ceramic resin-bonded fixed partial dentures, Quintessenz International
36, 2, 141 – 147
Ketabi A.R. et al. (2004) Quintessenz 35, 5, 407 – 410
Werner Kullmann (1990) Atlas der Zahnerhaltung, Verlag Hanser, p. 379
Priest, 1996, Failure rate of restorations fopr single tooth replacement,
Int J Prosthodont 9, 38 – 45
St George G. et al. 2002 Prim Dent Care 9, 3, 87 – 91
St George G. et al. 2002 Prim Dent Care 9, 4, 139 – 144
Stokes A. (2002) N Z Dent J. 98, 434, 107
Van Dalen A, Feilzer AJ, Kleverlaan CJ Int J Prosthodont 2004, 17(3)
281 – 284
Zalkind M., Ever-Hadani P., Hochman N. (2003) Resin-bonded FPD
retention: a retrospective 13 years follow-up,
J Oral Rehabil 30, 10, 971 – 977
15
Boulevard de l‘Oise
95029 Cergy-Pontoise Cedex
Tél. : 01 30 31 82 32
Fax : 01 30 31 82 62
www.3mespe.fr
3M Belgium N.V./S.A.
Hermeslaan 7
1831 Diegem
Tél. : 02 722 54 93
Fax : 02 722 50 24
E-mail : [email protected]
www.3mespe.be
3M, ESPE, CoJet, Ketac, Lava,
RelyX et Rocatec sont des marques déposées de 3M ou 3M
ESPE AG.
Komet et Vita ne sont pas des
marques déposées de 3M ou
3M ESPE AG.
P ESPE 0013
Laboratoires 3M Santé
Département Dentaire 3M ESPE
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement