G – Guide Capacités Cognitives

G – Guide Capacités Cognitives
DEVELOPPEMENT DE L’INDIVIDUALISATION DANS
LES CENTRES DE FORMATION D’APPRENTIS DES
PAYS DE LA LOIRE
DEVELOPPER LES CAPACITÉS
COGNITIVES ET LES MÉTHODES DE
TRAVAIL DES APPRENTIS
Développement des capacités cognitives et des méthodes de travail des apprentis
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
Année 2008
MAI
2008
1/43
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
2
AVANT PROPOS
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
3
Rappel du contexte
« Les questions sur l’acquisition par les apprentis de méthodes de travail personnel, de
capacités méthodologiques à rechercher et à traiter les informations, de développement de
comportements plus autonomes sont évoquées de façon précise au fur et à mesure que les
pratiques d’individualisation se développent. C’est en partant de ce constat exprimé par de
nombreux acteurs que nous proposons une formation-action qui doit se traduire par la
rédaction d’un référentiel de capacités et de la constitution d’une banque d’outils adaptés. »
Extrait de la fiche de présentation du groupe de travail.
Objectifs du groupe
1-Clarifier la notion de remédiation
A partir de l’expérience des formateurs participant au groupe de travail, nous avons tout
d’abord procédé à une mise à plat, puis à une organisation de ces notions qui nous ont
conduits à la réalisation de référentiels. Le déroulé et la synthèse de ces travaux figurent
dans la partie Référentiels des capacités cognitives et méthodologiques.
2- Rendre compte de ce qui existe
Le groupe devait s’appuyer sur les expériences menées dans ces différents domaines par
les formateurs : nous avons donc recensé les actions menées sur ces thèmes. Force est de
constater que l’individualisation reste encore très largement centrée sur l’acquisition ou la
remobilisation des connaissances en mathématiques et en français. Seuls trois CFA parmi
ceux représentés affichent des objectifs de remédiation cognitive ou d’acquisition de
méthodologies. Ces actions ont fait l’objet d’une description approfondie dans la partie
Expérimentations.
3- Décrire et analyser des « cas » d’apprentis
Pour articuler nos productions aux besoins des apprentis dans ces domaines, nous avons
demandé aux formateurs volontaires de nous décrire des « cas » d’apprentis dont les
comportements laissent penser qu’ils pourraient bénéficier utilement d’actions de
remédiation. Nous avons recueilli 6 cas dont une partie a fait l’objet d’une analyse
approfondie ; les autres sont des témoignages. Ces cas figurent dans la partie Histoires
d’apprentis.
4. Construire les référentiels. Recenser, adapter et concevoir des outils
Avant de travailler sur la production de documents, nous avons exploré le fonds
documentaire du Centre de Ressources du CAFOC de Nantes. De nombreux outils et
méthodes existent dans les domaines qui nous intéressent. Certains outils sont utilisés
comme tels, d’autres nécessitent une adaptation. Cela a été le choix du groupe. Cependant,
les outils produits doivent plus être considérés comme l’amorce d’un travail de mutualisation
entre les CFA que comme un aboutissement. Les référentiels et les outils se trouvent dans la
partie Ressources.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
4
Animateur du groupe de travail
Gérard HOMMAGE - Cafoc de Nantes
La rédaction du document final a été assurée par Gérard HOMMAGE.
La mise en page a été assurée par Régis GERARD (DIFAG- Rectorat de Nantes).
Participants
AMBROISE Florence
CFA CCI FORMATION LE MANS
BOULOGNE Patrice
CFA LYCEE AGRICOLE DU MANS LA GERMINIERE ROUILLON
BOUTEILLER Elisabeth
CFA MFR 85
BRET Véronique
CFA MFR 85
CAILLAUD Florence
CFA MFR 85
FINOT Mathilde
CFA AFPI ATLANTIQUE
GAUTIER Alexandra
CFA MFR 49
GEORGES Valérie
CFA CCI DE MAINE ET LOIRE (ANGERS)
GONCALVES François
CFA BTP AFORPROBAT 72
HUET Catherine
CFA COIFFURE ET ESTHETIQUE 44
LANGER ANNE-MARIE
CFA CCI DE MAINE ET LOIRE (ANGERS)
LIBERGE Noëlle
CFA AFPI LE MANS
MALHERBES Magali
CFA ESFORA - CM 85
NEVO Marion
CFA LYCEE AGRICOLE NATURE 85
PLANCHOT JEANNICK
CFA MFR 85
RENAUDINEAU Elisabeth CFA IMPRIMERIE 44
Dates : 8 jours de regroupement.
Le groupe de travail s’est réuni les 05 novembre, 26 novembre, 14 décembre 2007 et les 14
janvier, 8 février, 14 mars, 28 mars et le 11 avril 2008.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
5
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
6
Table des matières
Avant propos
Rappel du contexte…………………………………………………………………………………4
Participants………………………………………………………………………………………….5
Partie 1 - Référentiels des capacités cognitives et méthodologiques
1. La place des capacités cognitives et méthodologiques dans l’acte d’apprendre………. 10
2. La relation entre le développement de ces capacités et l’individualisation…………..…. 10
3. Quelles sont les compétences à développer ? Comment les organiser ?………………. 12
4. Construire les référentiels…………………………………………………………………..… 13
5. Les référentiels des capacités cognitives et méthodologiques élaborés par
le groupe de travail…………………………………………………………………………... 14
Partie 2 - Comptes-rendus d’expérimentations
1. Compte rendu d’expérimentation réalisée par la MFR 85 (Les Herbiers)………….……. 22
2. Compte rendu d’expérimentation du dispositif de la Formation Accompagnée
au CFA ESFORA Chambre des Métiers de la Vendée…………….……………………… 26
3. Compte rendu d’une expérimentation ARL menée dans le CFA CCI du
Maine et Loire à Angers…………..…………………………………………………………… 28
Partie 3 - Histoires d’apprentis
Cas Cindy………………………………………………………………………………….………. 32
Cas Julien………………………………………………………………………………………….. 37
Cas classe de CAP coiffure……………………………………………………………………… 39
Cas Fabien………………………………………………………………………………………… 42
Partie 4- Les ressources pédagogiques……………………………………………………...45
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
7
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
8
PARTIE 1
Référentiels des capacités
cognitives
et méthodologiques
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
9
Introduction
1. La place des capacités cognitives et méthodologiques dans l’acte
d’apprendre
Rappel du mode d’organisation de la formation en CFA
La formation, pour la partie effectuée en centre, est organisée à partir d’une logique
disciplinaire.
Les capacités cognitives et méthodologiques sont transversales, dans la mesure où
elles sont nécessaires, quelque soit la discipline ou le domaine de connaissances à
acquérir.
Certaines d’entre elles sont particulièrement sollicitées dans certaines situations de
formation (lecture de consignes pour effectuer la réalisation d’un exercice, technique
de recherche pour la recherche documentaire dans un CdR…).
Ces capacités sont également nécessaires dans des contextes hors formation et
certaines d’entre elles conditionnent l’intégration positive des apprentis dans le milieu
professionnel.
Maths
Français
Technologie
Capacités cognitives et méthodologiques
2. La relation entre le développement de ces capacités et l’individualisation
Proposer du soutien dans les domaines des mathématiques et du français peut être
considéré comme correspondant au degré 1 en matière d’individualisation des activités
pédagogiques.
Proposer, en plus du soutien ponctuel, du soutien et des formations sur les savoirs de base
(pré requis à une formation qualifiante) peut être considéré comme se situant au degré 2.
Proposer, en plus des activités pré-citées, des activités de remédiation ou de formation
méthodologique peut être considéré comme se situant au degré 3.
Le développement de ces capacités est nécessaire pour envisager une extension de
l’individualisation, notamment dans l’accès pour un plus grand nombre d’apprentis au Centre
de Ressources dans la perspective d’une plus grande autonomie.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
10
Extrait du guide méthodologique « individualisation des parcours de formation dans
les CFA »
Critères
A.
Diversité des
activités proposées
B.
Lisibilité de l’offre
de services
pour l’équipe
éducative
C.
Lisibilité de l’offre
pour l’apprenti
Résultante :
Variété et lisibilité
de l’offre de
services
Degré 1
Acquisition des
connaissances
déterminées par le
référentiel de
formation
Connaissance par
chaque enseignant
du référentiel de
formation de sa
discipline et du
référentiel des
autres disciplines
(les points clés)
Degré 2
Degré 3
Acquisition de connaissances
Acquisition de
déterminées par le référentiel
connaissances
de formation.
déterminées par le
Acquisition de connaissances
référentiel de
considérées comme des pré
formation.
requis à la formation.
Acquisition de
Acquisition de compétences
connaissances
professionnelles
considérées
Acquisitions de
comme des pré
compétences transversales
requis à la
liées aux compétences et/ou
formation.
au projet personnel.
Connaissance par
tous les
enseignants de
Connaissance par tous les
enseignants de l’ensemble des
l’ensemble des
référentiels (formation, préréférentiels de
requis, référentiel d’activités
formation et des
référentiels de pré professionnelles) et du projet
requis et du projet du CFA
du CFA (les points
clés)
Connaissance du
programme et de la Connaissance
nature de
de l’offre de
l’évaluation
services
terminale
Faible. Permet
difficilement une
réelle appropriation
de son parcours
par l’apprenti.
Variété permettant
d’aborder les
besoins par
catégories de
public
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
Connaissance de l’offre de
services
Connaissance des conditions
d’exercice du métier et des
compétences requises.
Forte. Permet d’associer toute
l’équipe et l’apprenti à la
construction de parcours
individuels.
11
3. Quelles sont les compétences à développer? Comment les organiser ?
Pour identifier les compétences à développer, nous avons procédé à une collecte des
énonciations « spontanées » formulées par les membres du groupe. En voici quelques
extraits :
Effectuer un travail dans un ordre précis
Suivre une procédure et retenir des étapes
S’organiser sur le long terme (emploi du temps sur une semaine)
Utiliser différentes techniques de recherche d’informations
Rechercher des informations dans différents supports
Retenir l’essentiel (prendre des notes et l’essentiel d’un message)
Faire le lien entre théorie et pratique (sens)
….
A partir de ces formulations spontanées, nous avons procédé à une première mise en
perspective.
Formuler et élargir ses représentations sur l’acte d’apprendre
Situer ses propres façons d’apprendre et repérer ses conditions de réussite
Se repérer dans le Centre de Ressources. Savoir travailler en auto-formation
Optimiser sa mémorisation et sa concentration
Optimiser la lecture et le traitement des énoncés et consignes
Optimiser sa gestion du temps et son organisation personnelle
Améliorer sa prise de notes et le traitement des données
Identifier ses difficultés dans le parcours de formation
Améliorer ses capacités logiques et d’approche d’un problème
Rechercher, classer, réutiliser des informations
Evaluer ses points forts et ses points faibles
Connaître ses propres méthodes d’apprentissage
Connaître l’environnement et les règles de l’apprentissage
Nous avons enfin procédé à une réorganisation qui permet de classer et d’organiser
ces capacités par « genre ».
On peut distinguer trois « genres »
Acquisition des fonctions cognitives et des opérations de traitement de l’information
Maîtrise d’attitudes et de comportements permettant d’optimiser ces fonctions
cognitives
Maîtrise de méthodes et des outils plus spécialisés permettant d’utiliser ces capacités
dans des activités précises.
Ces trois « genres » peuvent être hiérarchisés, du plus « générique » au plus spécialisé.
On peut opérer une première classification des énoncés produits à partir de cette
classification.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
12
Fonctions cognitives (classification opérée à partir des énoncés produits par le
groupe)
Observer. Explorer. Sélectionner les informations. Analyser et traiter les informations
Communiquer (agir).Mémoriser. Raisonner. Inférer
Maîtrise d’attitudes et de comportements permettant d’optimiser ces fonctions
cognitives
Effectuer un travail dans un ordre précis. S’organiser sur le long terme (emploi du temps sur
une semaine). Verbaliser ses difficultés. Poser des questions. Développer sa concentration.
Verbaliser son raisonnement. Développer un esprit critique. Gérer son temps. Se revaloriser
(confiance en soi). Observer pour en déduire une règle. Acquérir de l’autonomie. Faire le lien
entre théorie et pratique (sens)
Maîtrise de méthodes, de techniques et d’outils plus spécialisés permettant d’utiliser
ces capacités dans des activités précises
Utiliser différentes techniques de recherche d’informations. Rechercher des informations
dans différents supports. Classer ses cours. Résumer/prendre des notes
Savoir utiliser un outil (livre, encyclopédie, logiciel, internet). Classer, décoder les
informations. Savoir prendre des informations, rédiger, s’exprimer oralement, argumenter. Se
limiter dans le temps. Savoir questionner. Se servir des mots clés de la question pour
formuler la réponse. S’organiser par rapport à une échéance donnée. Observer pour en
déduire une règle. Comprendre un texte. Décoder. Avoir des méthodes de révision. Identifier
la consigne (demande). Reformuler la consigne.
On peut également organiser ces items de façon thématique (par grandes
compétences). C’est cette logique qui a été retenue et qui a permis de déterminer les
sous-groupes de travail.
4. Construire les référentiels
4 domaines de compétences transversales ont été retenus
processus cognitifs
organisation personnelle
recherche et traitement de l’information
communication
Pourquoi construire des référentiels ?
L’élaboration d’une grille référentielle permet de clarifier les capacités élémentaires qui sont
constitutives de la compétence, même si la compétence ne se réduit pas à la somme de ces
capacités. Cette élaboration permet de rechercher ou de construire les outils d’apprentissage
adéquats aussi bien sur le plan du contenu que de celui de la complexité et du « niveau »
requis.
Ces grilles référentielles se présentent sous la forme de tableaux à double entrée, par niveau
de complexité (3 ou 4 niveaux) et par thématique.
Evolution des référentiels
Ces référentiels sont la résultante d’une construction intellectuelle qui s’appuie sur
l’expérience et la réflexion des formateurs. Ils ont été modifiés au fur et à mesure des
travaux du groupe. Il est souhaitable qu’ils fassent l’objet de révisions fréquentes afin d’en
améliorer la précision et l’opérationnalité.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
13
Référentiels des capacités cognitives et
méthodologiques élaborés par le groupe
de travail
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
14
Processus cognitifs
SE CONCENTRER
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Types d’
activités
Etre attentif
(ex :écouter, lire)
Se concentrer pour traiter des informations
Se concentrer pour réaliser des
activités qui correspondent à des
réalités d’examen ou à des situations
professionnelles
Niveau de difficulté
de l’activité
Simple avec par exemple
une seule information
Moyennement complexe avec plusieurs
informations
Complexe
Durée de l’activité
Courte
5 à 10 minutes
Exemple :
Deux heures
Long
Ex : Une demi journée
Contexte
Calme
ex : travail individuel en
classe
Peu bruyant
Ex : travail de groupe
Bruyant
Ex : dans un atelier
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
15
Processus cognitifs
DEVELOPPER SA MEMOIRE
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Niveau de restitution des activités
Apprendre par cœur et restituer
sous la même forme ce qui a été
mémorisé
Mémoriser pour restituer sous une
forme différente, reformuler
Donner du sens
Mémoriser pour transférer ou
appliquer dans une situation
nouvelle les savoirs
Nombre et / ou type d’informations à
mémoriser
« Empan mnésique »
Les bases
Plusieurs informations de base
Plusieurs informations complexes
Durée de la mémorisation
Instantané
Court terme
(période CFA)
Moyen terme
(une alternance)
Long terme
(illimité)
Mobilisation des sens
Un des cinq sens
Ex : la vue
Deux ou trois sens
Mobilisation jusqu’aux cinq sens
Ex : métiers de bouche
Contexte
Calme avec l’aide d’un formateur
ou d’un autre apprenti.
Un peu bruyant
Bruyant (ex : atelier, cuisine)
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
16
Processus cognitifs
CONNAITRE SON STYLE D’APPRENTISSAGE
Définir l’acte d’apprendre
Niveau 1
Niveau 2
Identifier les principaux
aspects de l’acte
d’apprendre
Identifier ses propres Développer ses
capacités
capacités
d’apprentissage
Niveau 3
Caractériser les styles d’apprentissage
Visuel
Auditif
Kinesthésique
Déductif
Inductif
Analytique
Global
Parler
Ecrire
Réflexif
Impulsif
Appréhende les objets ou le travail à effectuer par des
représentations visuelles qu’il s’en fait
Appréhende les objets ou le travail à effectuer par des
représentations auditives qu’il s’en fait
Appréhende les objets ou le travail à effectuer en allant
directement à l’objet, en se l’appropriant par manipulation
Part de définitions, de principes, pour conduire l’apprenant
aux applications concrètes
Part d’une situation concrète pour concevoir une abstraction
Etre capable de repérer Evaluer celle qui me
ma ou mes méthodes
correspond le mieux
d’apprentissage
Mettre en œuvre des
méthodes
d’apprentissage
adaptées aux diverses
situations
Appréhende chaque élément d’un tout séparément puis
effectue des regroupements pour construire un ensemble
Comprend d’abord une structure globale pour y situer des
cas particuliers
Doit verbaliser avant d’écrire
Doit écrire avant de verbaliser
Progresse pas à pas en s’assurant de l’exactitude des
résultats aux différentes étapes. A tendance à différer sa
réponse jusqu’à ce qu’il soit sûr de son exactitude.
Fait un premier geste qu’il critique, retouche, commet des
erreurs qu’il rectifie plus tard. Répond avant de réfléchir,
l’important étant d’être fixé tout de suite.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
17
COMMUNIQUER
Niveau 1
I Identifier et reformuler les
consignes
1.comprendre 1 consigne de 2
ou de 3 lignes
2. repérer les mots-clés
Niveau 2
Niveau 3
Niveau 4
1.reformuler avec ses propres
mots
1.formuler une consigne par 1.formuler les consignes
rapport à une situation réelle pour l’exécution d’une
ou fictive
tâche
II Rechercher les
1.lire le texte
informations pour les traiter 2.utiliser des supports différents
1.repérer les idées essentielles
1.prendre des notes de
manière structurée en
utilisant les mots-clés
III Analyser et traiter les
informations
1.comprendre et reformuler les
idées essentielles
1.hiérarchiser les informations par
rapport à leur degré d’importance
2.organiser les informations de
manière cohérente
IV Réaliser une production
en suivant précisément les
consignes
V Restituer à l’oral les
informations
1.écrire des phrases simples
2. structurer un message
chronologiquement
1.transmettre 1 information à 1
tiers
1.développer, argumenter à
partir des informations
fournies
2.discuter, débattre à partir
des informations fournies
3.affirmer ses opinions à
partir des informations
fournies
1.composer 1 paragraphe
1.structurer sa production
2.enrichir 1 phrase simple avec le écrite à l’aide d’1 plan
vocabulaire approprié
1.transmettre 1 information à 1
1.savoir répondre à des
groupe
questions ouvertes
2.répondre à des questions
fermées(QQOQCP)
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
1.dégager l’essentiel du
secondaire
1.savoir questionner et
adapter son discours
2.évaluer la pertinence de
l’échange
18
S’ORGANISER
Organiser son temps
S’organiser dans un espace
Identifier les sources d’information
pour s’orienter
(mon espace personnel de travail)
Savoir repérer les différents espaces
à l’intérieur d’un lieu
(mon entreprise, mon CFA)
Savoir interpréter et utiliser un
espace graphique
Ma ville, mon environnement.
Organiser ses priorités
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Repérer des activités dans un
temps prescrit (sur la semaine)
En mode guidé
Identifier son mode d’organisation
personnelle du temps.
En mode semi-guidé
Utiliser un planning annuel
En mode autonome
Identifier et utiliser des instruments
de mesure du temps
Organiser un temps fictif
Repérer sa courbe d’activité journalière
Se repérer dans son espace de
travail personnel
(Liste des matières de la journée :
qu’ai-je dans mon sac ?/sur mon
bureau ?)
Repérer des éléments donnés sur
un plan
(un plan vu du ciel avec description
des bâtiments : les reconnaître par
leur description.)
A partir d’une description détaillée,
réaliser le croquis correspondant
(Constat d’accident)
Lire et interpréter le plan du CFA
(Donner le plan d’évacuation de
chaque CFA)
Aménager un espace professionnel
contraint (disposer des gommettes)
Traduire graphiquement la
représentation mentale d’un lieu
connu (Dessiner son entreprise en
plan, ou atelier)
Lire et se repérer dans son espace de
travail bureautique
(repérer une information dans une
arborescence informatique)
A partir d’un plan, donner un itinéraire
(orienter quelqu’un de perdu dans une
ville)
Décrire un paysage à partir de différents
points de vue
Suivre les tâches listées :
Les frises chronologiques
Déterminer soi-même les objectifs
et les faire contrôler par une
personne ressource : déterminer
son lien au temps
Déterminer soi-même les objectifs et
les faire contrôler par une personne
ressource : étude de cas
Suivre les tâches listées et
planifier son travail : les pages
d’agenda
Déterminer soi-même les priorités
et les planifier. Les faire vérifier
par une personne ressource :
planifier un achat
Déterminer soi-même les priorités,
les planifier et déterminer le temps
de réalisation. Les faire vérifier par
une personne ressource : planifier
un déménagement
Déterminer soi-même les priorités et
les planifier. Les faire vérifier par une
personne ressource : étude de cas
Suivre les tâches listées et
planifier son travail : préparer
un examen
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
Déterminer soi-même les priorités, les
planifier et déterminer le temps de
réalisation. Les faire vérifier par une
personne ressource : préparer un
planning de projet
19
RECHERCHER ET TRAITER LES INFORMATIONS
Niveau 1
Organiser sa recherche
Niveau 2
- Identifier la consigne
- Se poser des questions
- Repérer et comprendre les
mots clés
- Organiser sa recherche
suivant un plan
Niveau 3
Niveau 4
- Formuler une problématique
- Poser des questions à la
personne ressource
Identifier les sources d’information
multi-supports
- Identifier les différentes
sources à sa disposition
- Sélectionner les supports
appropriés
- Savoir se repérer dans
l’espace
- Structurer les infos
- Comparer les infos données
par les supports
- Savoir décoder une
signalétique
Savoir utiliser un outil
- Observer la construction d’un
outil
- Savoir manipuler un
ordinateur
- Poser des questions à la
personne ressource (présente
sur place)
Lire et analyser les informations
- Comprendre l’outil et son
fonctionnement pour pouvoir
l’utiliser
- Avoir un esprit critique par
rapport à l’outil choisi
- Savoir utiliser les fonctions
avancées (informatique)
- Choisir le niveau adapté à sa
recherche
- Lecture active
- Analyser des infos
- Savoir prendre des notes
- Esprit critique par rapport à
l’info (validité de l’information ?)
- Structurer les idées
- Traitement de l’information (la
comprendre)
- Reformulation du
raisonnement
- Synthétiser les infos
Traiter et verbaliser l’info
- Reformuler la problématique
- Développer ses idées
- Argumenter ses choix
- Rédiger (structurer un
paragraphe…)
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
20
PARTIE 2
Comptes-rendus
d’expérimentations
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
21
Les trois expérimentations décrites présentent une autre façon d’aborder le soutien, en
essayant d’intégrer une approche plus transversale, moins centrée sur les contenus
disciplinaires.
1. Compte rendu d’expérimentation réalisée par la MFR 85 (Les Herbiers)
Etat des lieux
Depuis quelque temps, l’équipe ne pouvait que constater l’échec du soutien classique avec
les jeunes en grande difficulté. En effet, leurs difficultés nous semblaient liées à la cognition
et/ou au comportement plutôt qu’à la connaissance.
Notre problématique était la suivante : comment mieux accompagner les jeunes ? Comment
aborder la notion de soutien autrement ? En fait, notre objectif était de permettre à chaque
jeune en accompagnement de progresser grâce à des activités liées à la cognition.
1ère étape : positionner les jeunes afin d’identifier la nature de leurs difficultés
Nous avons retenu le domaine des capacités cognitives car il renseigne sur la façon dont
l’apprenant est capable de traiter les informations et de résoudre un problème.
Concrètement chaque jeune a travaillé environ 2 heures sur un logiciel permettant de tester
certaines aptitudes : verbale, logique, mémoire. En réunion d’équipe, nous avions déterminé
pour chaque jeune les modules à évaluer.
Concernant l’aménagement du temps, nous avions convenu de faire le positionnement
pendant les heures d’Activité Personnelle Encadrée (2h).
2ème étape : l’entretien
Nous avons rencontré individuellement les 10 apprentis concernés pendant environ 30 à 45
minutes. Les objectifs de cette rencontre étaient multiples .Il s’agissait d’abord de restituer et
d’analyser avec les jeunes les résultats de leur positionnement tout en valorisant leur acquis
mais sans omettre d’évoquer les axes de progrès.
En effet, il nous faut aider le jeune à prendre conscience de la nature de ses difficultés. Puis,
nous avons présenté les objectifs de l’accompagnement. Enfin, pour mieux définir le
parcours de chacun nous avons conclu un contrat oral car l’engagement du jeune est
indispensable. Chacun le sait, l’acte d’apprendre est avant tout un acte personnel et
intentionnel mais l’autre peut aider.
3ème étape : l’accompagnement
Outil choisi : Lettris
Méthode pédagogique :
1-Lecture collective de l’énoncé
2-Résolution individuelle du problème en laissant trace du raisonnement
3-Présentation tour à tour du résultat et de la démarche
4-Demande de précisions et discussion sur la démarche et les résultats entre les jeunes. Le
formateur n’intervient pas, il régule, il anime.
5-Reconstruction du schéma, de la procédure : verbalisation, transfert à d’autres situations.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
22
Il est essentiel de souligner que seule la démarche importe, le résultat est secondaire.
La question n’est pas : qu’as-tu trouvé ? Pourquoi as-tu faux ?
Le questionnement lorsqu’il est centré sur la cognition devient : comment as-tu compris la
consigne? Qu’as-tu imaginé de faire pour répondre ? Comment as-tu fait ? Par quoi as-tu
commencé ?
Nous terminons chaque séance par un bilan, un transfert : qu’est-ce qui vous a paru
important ? Si vous deviez retenir une règle qui vous a été utile pour répondre quelle seraitelle ? Dans quelles situations de la vie courante pourriez-vous réutiliser cette règle ?
Bilan
Bien sûr, nous avons pérennisé cette action. En terme de résultats quantifiables, 8 des 10
apprentis en accompagnement ont obtenu leur CAP. Mais, l’essentiel, même si cela est
subjectif, c’est que ces jeunes ont pris confiance en eux. Ils nous sollicitent plus et s’affirment
davantage au sein du groupe. Chacun trouvera sa propre explication…
Quant à notre bilan, il nous semble évident que cette expérience nous a conduits à mieux
comprendre la situation pédagogique donc à mieux la vivre et par conséquent à mieux la
faire vivre.
Par delà cette expérimentation, ce qui nous semble riche, c’est cette vision humaniste de la
formation comme un ensemble de propositions d’aide à l’apprentissage mais aussi et, peutêtre, surtout, comme un étayage à la maturation affective et sociale de l’apprenti.
Il ne faudrait pas considérer cette expérimentation comme une technique mais plutôt comme
un moyen de repenser la situation pédagogique partant du postulat de la « modifiabilité
cognitive ». Autrement dit, il faut croire en la capacité de l’autre à évoluer, car finalement
c’est ce qui donne sens à notre travail de moniteur.
Exemple d’un apprenti concerné par l’accompagnement
La première partie du tableau traite des caractéristiques de la personne, des indicateurs pris
en compte complétés en réunion d’équipe.
Le reste du tableau est vu par les personnes en charge de l’accompagnement ; elles en
informent l’équipe pédagogique en réunion.
PRENOM
CRITERES DE SELECTION
CARACTERISTIQUES DE LA
PERSONNE
INDICATEURS PRIS EN
COMPTE
Alexandre H.
-
Manque de confiance en lui,
Peur de l’autre,
Pleurs, angoisse,
De grosses difficultés de compréhension de texte,
Ecrit en phonétique
-
Vient toujours à la fin des cours pour confirmer le
travail d’alternance,
Reste à l’écart pour téléphoner,
Ne veut pas être avec les autres garçons de sa
classe dans la chambre (par peur)
-
MODULES D’EVAL 2
(logiciel d’évaluation)
-
Profil (traits dominants)
Mémoire,
Verbale
REACTIONS PENDANT
L’EVALUATION
-
A pleuré suite à un échec
Satisfait suite à certains résultats « je suis content »
Lit les consignes avec un doigt sur l’écran
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
23
RESULTATS
-
COMPTE RENDU
D’ENTRETIEN – 1 heure
-
-
-
CONTRAT PEDAGOGIQUE
-
Profil : 1) sens de l’organisation
2) leadership ??
3) ténacité
Mémoire : 58 %
Verbale : 32 %
Alexandre est très content de ses résultats « traits
dominants » et surpris de ses résultats en
« aptitudes verbales » (il pensait avoir fait moins
bien).
Il essaie toujours de ramener l’entretien à des sujets
extérieurs.
Il accepte facilement au début de refaire un des
exercices mais veut s’arrêter à la première difficulté.
Il répète souvent « ça sert à rien ».
Il se sent rejeté par les autres et ne conçoit pas que
son attitude (ne pas leur parler) puisse être rejetant.
Apprendre à écrire sans fautes,
Mieux comprendre les textes que je lis, ce qu’on me
demande de faire,
Prendre confiance en moi.
CONDUITE ENTRETIEN DE RESTITUTION
Rappel des exercices réalisés sur ordinateur
De quels exercices te souviens-tu, comment as-tu trouvé les exercices?
Présentation des résultats
Comment tu comprends, quels sont tes résultats en .... Qu'en penses-tu ?
Si échecs sur certains exercices, les refaire avec aide
Puis explication de chaque résultat par le moniteur et conclusion à en tirer
Questionner le jeune sur son parcours scolaire, son vécu en termes de soutien ou d'aide
(orthophonie, suivi psy) par rapport à des difficultés scolaires
Etablir un contrat pédagogique (ce que le jeune souhaiterait améliorer au niveau scolaire)
Expliquer l'accompagnement, l'engagement demandé au jeune et ce à quoi s'engage le
moniteur
Laisser les jeunes parler. Eviter les mots pourquoi ou autres qui demandent une justification
(le jeune est souvent fragile et il lui est difficile de parler de ce qu'il ressent comme un
échec).
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
24
BILAN 1ER SEMESTRE
Réalisé dans le cadre d’un entretien entre le jeune et l’accompagnateur.
1°Est-ce que je me souviens du positionnement de départ ?
2°Que m'a apporté l'entretien de restitution ?
3°Que puis-je dire sur l'accompagnement ?
Déroulement
Organisation
Contenu
Echanges avec le groupe
Influence sur le travail scolaire
La confiance en moi
Les trois derniers points sont repris et analysés par l’ensemble de l’équipe
pédagogique.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
25
2. Compte rendu d’expérimentation du dispositif de la Formation
Accompagnée au CFA ESFORA Chambre des Métiers de la Vendée
Etat des lieux
Au CFA Esfora Chambre des Métiers de la Vendée, nous conduisons depuis 2001 un
dispositif expérimental d’accompagnement pour les apprentis de niveau V en décrochage
scolaire.
Depuis plusieurs années, certains jeunes arrivent en apprentissage parce qu’ils n’ont plus
leur place dans le système traditionnel (EN, collège…).
Ces jeunes se retrouvent en situation de décrochage par rapport à un système classique.
Nous nous efforçons de remédier à cet état de fait sans reproduire le même modèle
d’apprentissage, en employant d’autres méthodes.
1ère étape
Nous procédons au positionnement de tous les futurs apprentis en CAP afin d’identifier la
nature de leurs difficultés.
Nous avons retenu le domaine des capacités transversales à plusieurs matières
(professionnelles/générales).
Nous avons donc élaboré un test de positionnement écrit dont l’évaluation est codifiée en
terme de capacités. Ceci nous permet dans un 1er temps de faire le distinguo entre
remédiation des savoirs de base et soutien.
Exemple
Pour l’exercice : Construire des phrases simples, nous évaluons la capacité d’observer
avec le respect de la consigne et la réponse obligatoire pour chacune des questions.
Pour l’exercice : Rétablir l’ordre initial d’un texte, nous évaluons la capacité de
structuration.
Pour l’exercice : Retrouver l’ordre logique d’une histoire, nous évaluons la capacité de
déduction et structuration….etc
2e étape
A l’issue de ce test est proposé un entretien de restitution qui permet d’identifier si c’est la
situation qui n’a pas permis de répondre ou s’il y a bien un déficit dans le processus cognitif ;
suit un entretien de motivation pour le métier choisi et la formation.
3e étape
Proposition pour intégrer le dispositif de la formation accompagnée qui utilise des méthodes
pédagogiques différentes.
Organisation du dispositif : 2 modules
Pour les 1ère années de CAP, nous proposons 6 heures incluses dans l’emploi du temps dont
4 heures de remédiation cognitive + 2 heures de soutien plus classique sur les capacités à
lire, écrire, comprendre, raisonner, appliquer une méthode.
Des ateliers d’ARL/ASLOS sont mis en place ainsi que des séquences de remédiation
SEQUOIA en communication et en mathématiques. Nous utilisons aussi un outil en cours de
réalisation par une équipe d’enseignants sur les capacités à ECOUTER/ LIRE
/COMPRENDRE/SAVOIR/CALCULER (cf. le référentiel de C. Dartois).
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
26
Exemple : capacité à Savoir écouter
Objectif 1
Développer l’écoute active
SO1- 1
Situation pédagogique :
Préalablement : avoir une bande audio - Expliquer aux jeunes l’exercice.
Moyens matériels : K7, haut parleur, magnétophone et CD.
Situation 1 : l’enseignant fait écouter à l’ensemble du groupe 2 fois. Le jeune restitue 1
mot.
Situation 2 : un jeune à la fois écoute puis restitue.
Exercice : S01- 1
Donner une liste de mots non-signifiants à entendre puis à restituer.
Exemple :
vati
tusi
]
rano
poti
] à 2 syllabes
levo
mara
]
Puis à 3 syllabes
gori
Exploitation analyse :
1) Analyse de la perception que l’on a de son exercice : comment j’ai trouvé cela ?
Grille d’auto évaluation
NOM
PRENOM
Je me situe sur l’échelle de satisfaction
Moins/moins Moins
Moyen
Plus
Plus/plus
Je dis pourquoi
2) Ecoute de la bande
3) Mesure et analyse objective de la réalité
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
27
Les séances sont construites et animées à partir des principes de remédiation cognitive :
questionnement et construction du savoir ; organisation et structuration du raisonnement.
Comment arriver à un résultat fiable par un cheminement efficace ?
Le jeune doit construire son savoir à partir du questionnement du formateur. Méthode
d’exploration, expérimentation et tâtonnement pour en déduire une règle.
Pour les 2ème années de CAP, nous proposons également 6 heures incluses dans l’emploi du
temps dont 2 heures de remédiation cognitive + 4 heures de soutien plus classique en se
rapprochant davantage du programme en vue de la préparation à l’examen de fin de 2e
année (le CAP).
4e étape
Critères d’évaluation du dispositif :
1. Evaluation sur la progression dans la consolidation des capacités en « Acquis, Acquis
partiel ou Non Acquis » : fiches d’évaluation par exercice et fiches récapitulatives sur
l’ensemble de l’année.
2. Evaluation individuelle en pourcentage de réussite pour des exercices de lecture,
compréhension et construction de texte. Idem pour des exercices de raisonnement
mathématique (cf logiciels d’apprentissage).
3. Analyse des notes obtenues à l’examen. A la fin des examens, l’Inspection académique
adresse les relevés de notes des apprentis concernés par le dispositif FA, ceci nous permet
de quantifier le taux de réussite mais aussi d’avoir une analyse de leur prestation par matière
(générale ou professionnelle).
3. Compte rendu d’une expérimentation ARL menée dans le CFA CCI du Maine
et Loire à Angers
Public concerné : Apprentis en CAP ( employés en vente spécialisée et employés de
commerce) détectés en début de cursus comme étant en grande difficulté et intégrant donc
l’Atelier Pédagogique Individualisé (API) de mathématiques et ou de français.
Lieu : Centre Pierre Cointreau Angers CCI Maine et Loire
Constat : dans le cadre de l’API, nous avons observé chez les jeunes en difficulté
une fréquente impossibilité à communiquer entre eux et avec l’enseignant
une passivité accrue face à la difficulté à surmonter
Nous avons donc recherché des outils et méthodes permettant
de développer leur "aisance avec l’autre" dans un groupe
de gagner en autonomie sur le plan de la recherche face à un énoncé
et finalement décidé de mettre en place cette expérimentation d’Atelier de Raisonnement
Logique.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
28
Les conditions de mise en œuvre
Outil utilisé : valise pédagogique ARL" Exercices progressifs pour l’apprentissage des
opérations intellectuelles" 2004. Editeur Jonas formation
Effectifs : un groupe de 6 et un groupe de 5
Mise en place : pas de créneau spécifique dans l’emploi du temps de la classe, mais
pendant les séances d’Atelier Pédagogique Individualisé de français et de mathématiques
Durée et fréquence : 1h par session mais de façon irrégulière au cours des 2 ans de
formation du fait de l’absence de créneau horaire spécifique et de la nécessité d’avancer
dans la progression de français et de mathématiques
Encadrement : l’animation est assurée sur chaque groupe par une enseignante (une de
français et une de mathématiques) qui a suivi la formation obligatoire pour animer un Atelier
de Raisonnement Logique
Les effets observés au CFA
Les jeunes apprécient beaucoup et sont donc très demandeurs de ces " séances de
musculation cérébrale ".
Les phases de réflexion individuelle leur permettent
d’améliorer leur capacité à se concentrer
de s’approprier progressivement les opérations intellectuelles travaillées
Les exercices proposés sont adaptés à leur " besoin en logique ", à leur niveau et le fait
qu’ils réussissent petit à petit leur redonnent
confiance en eux
l’envie de progresser
Les phases d’échanges pendant lesquelles ils présentent aux autres leur point de vue,
expliquent leur raisonnement
les valorisent
stimulent leur capacité à communiquer donc à s’écouter et se respecter
Le jeune se sent mieux au sein du petit groupe, retrouve le sourire, ose prendre la parole
malgré de lourdes difficultés.
Il est ensuite plus actif et impliqué quand il aborde les activités de français et de
mathématiques.
Post-scriptum
Dans le cadre de notre expérimentation, nous regrettons l’irrégularité de la fréquence du
déroulement des séances sur la période de formation des jeunes et le manque de temps
pour aller plus loin dans l’acquisition des opérations logiques.
L’idéal serait de pouvoir mener l’expérimentation tout au long des deux ans de formation à
raison de plusieurs séances par session, chaque séance ne dépassant pas 1 heure car la
concentration des jeunes étant très soutenue, ils fatiguent assez vite.
Les activités professionnelles confiées au jeune en entreprise faisant souvent intervenir ces
opérations logiques, il serait intéressant d’établir avec les jeunes un lien entre les ARL et les
enseignements professionnels afin que les progrès se répercutent également en entreprise.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
29
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
30
PARTIE 3
Histoires d’apprentis
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
31
L’approche par les cas permet, à partir de situations particulières, de dégager des
problématiques communes et d’entrevoir des solutions possibles.
Les « histoires » qui suivent ont été rapportées par les formateurs du groupe. Elles ont fait,
pour certaines, l’objet d’une analyse plus approfondie.
CAS CINDY
CFA ESFORA Chambre des Métiers de la Vendée
Age : 17 ans - Origine scolaire : 3e SEGPA - Formation : 2e année de CAP vente
Activité demandée :
Réaliser un dossier d’histoire-géographie à présenter à l’oral pour l’épreuve de CAP.
Ce travail consiste en plusieurs étapes :
1. Avec l’aide de l’enseignant, définir une problématique en lien avec les thèmes du
programme.
2. Avec l’enseignant définir 3 ou 4 axes qui illustrent la question.
3. Faire ensuite des recherches de documents variés (3 ou 4, textes, photos,
graphiques, symboles...) illustrant la question choisie. Ce travail est guidé par une
« fiche méthodologique guide ». Ces recherches doivent se faire au CDI en groupe
ET sur Internet en séance.
4. Une fois les documents choisis, il s’agit de trier, lire, sélectionner et organiser les
recherches effectuées selon les critères pré-établis dans la fiche.
5. Une fois les documents sélectionnés, l’apprentie doit réaliser un commentaire
descriptif de chaque document. Ce travail d’écriture est également guidé par une
fiche : donner la nature du document, donner le thème/ le sujet, le décrire plus
précisément (donner des détails) et enfin faire une interprétation ou établir des liens
avec la problématique.
Production de l’apprentie :
Entre l’étape 1 et 2, l’apprentie ne respecte pas les 3 ou 4 axes définis
ensemble. Elle change constamment et ne se réfère pas à sa fiche.
Pour l’étape 3, effectuer les recherches de documents variés, elle trouve 3 ou
4 documents de même nature et tous sur Internet.
Pour les trier et les organiser, elle ne sait pas définir d’ordre de présentation.
Pour rédiger les commentaires, elle n’utilise pas le support méthodologique et
recopie des phrases de textes ou fait du copié-collé mis bout à bout.
Interprétation de la formatrice : la jeune ne se réfère pas seule à ses fiches
méthodologiques. On peut constater des difficultés en gestion de l’autonomie (semi-guidée),
en organisation, en raisonnement, en traitement de l’information/analyse et mémoire.
Annexes : documents fournis par la formatrice
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
32
EXTRAIT
DU
DOSSIER
NOM :
POUR RÉALISER MON DOSSIER
1) Je choisis MON THÈME ( en Thème :
rapport avec les 7 du
programme)
et je le note ci-contre
2) Je définis le sujet en rapport Sujet :
avec le thème
3) Je me pose UNE question sur Question :
ce thème et je la note ci-contre.
J’utilise la forme interrogative :
Exemple : « Qu’est-ce qu… » ,
« Est-ce que… » « comment… »
« pourquoi… »
4) Parmi la liste ci-contre, je
texte(s)
choisis 3 ou 4 documents variés
qui vont illustrer ma QUESTION
Carte(s)
Plan(s)
Tableau(x)
Photo(s)
Graphique(s)
Vignettes de B.D
4) Sous chaque document, je
rédige un commentaire ( 4ou 5
phrases )
et j’utilise la méthode décrite cicontre
Pour décrire un document : 4 étapes
Exemple
Méthode
1
Je donne la NATURE du
document
2
Je décris de façon
générale et je situe le
sujet ( l’événement, le
pays, l’entreprise…)
3
Je donne des
informations plus
détaillées
4
Je fais une
interprétation du
document
Cette carte montre la France et
la répartition des restaurants
américains…..
Ce sont des « buffalo Grill », il
y en a plus de 200 sur le
territoire français. Ils sont
surtout situés au nord du pays
même s’il couvrent l’ensemble
du pays.
Ces restaurants font partie
d’une chaîne et se sont
développés surtout à partir des
années 90…..
Le nombre de ces restaurants
en France est le témoin d’une
alimentation française qui
s’américanise.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
33
Idées et informations tirées
du ou des documents
DOC. 1
« Qu’est-ce que le
document m’apprend sur le
sujet ? »
Remplir les lignes du tableau
selon la méthode proposée
Méthode
Commentaire
Je donne la NATURE du
document
Je décris de façon générale et
je situe le sujet (l’événement,
le pays, l’entreprise…)
Je donne des informations
plus détaillées
Je fais une interprétation
du document
Méthode
DOC. 2
Commentaire
Je donne la NATURE du
document
Je décris de façon générale et
je situe le sujet (l’événement,
le pays, l’entreprise…)
Je donne des informations
plus détaillées
Je fais une interprétation
du document
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
34
Analyse du cas Cindy
A partir du cas qui nous est présenté, en fonction des informations qui nous sont données, et
en essayant de ne pas réduire la personne à un symptôme, il est possible de proposer une
réflexion sur les difficultés rencontrées par les apprentis qui ne se réduisent pas, pour
certains, à un simple manque dans la maîtrise de telle ou telle règle mathématique ou
grammaticale.
C’est bien pour pallier ce type de difficultés et proposer des situations pédagogiques et des
outils adaptés que notre groupe de travail produit des ressources, des expérimentations et
de la réflexion.
1. Cindy ne suit pas la méthode préconisée.
Hypothèse 1 : la méthode préconisée est censée lui simplifier la tâche, dans la mesure
où on décrit étape par étape le processus à suivre. « il n’y a qu’à suivre le mode
d’emploi… ». On a tous été amenés à installer des appareils électriques ou électroniques
qui sont vendus avec ce fameux « mode d’emploi ». Certains le suivent attentivement et
passent par toutes les étapes indiquées par le fabricant. D’autres préfèrent essayer
directement ou se référer à un graphique qui indique les différentes fonctionnalités de
l’appareil… Bref, chacun a sa façon de résoudre le problème et peut, si la notice est bien
faite, essayer une méthode et en cas d’insuccès, en essayer une autre. Dans
l’apprentissage, c’est à peu près la même chose. Nous avons des préférences
d’apprentissage plus ou moins marquées qui nous conduisent à mettre en œuvre des
stratégies et des méthodes différentes. Certains vont être à l’aise avec une démarche
très structurée en étapes, par séquences successives, d’autres ont besoin de « saisir le
tout » d’un problème et de s’organiser après. Certains vont plus apprécier les schémas,
les graphiques, d’autres vont être sensibles aux textes.…Ces préférences
d’apprentissage renvoient à deux concepts :
-les préférences cérébrales (global-analytique, stratégique-séquentiel, déductif-inductif…)
-les styles d’apprentissage (visuel, auditif, kinesthésique…)
Mieux l’on connaît son fonctionnement, ses préférences et plus on est à même
d’identifier quelle sera la bonne méthode pour soi. De même, si le formateur connaît ces
préférences et ces habiletés, il pourra proposer le support et l’activité adaptés.
Pour en revenir à Cindy, on peut faire l’hypothèse que le type de travail proposé et/ou la
méthode supposée lui simplifier la tâche ne lui correspondent pas entièrement. En tout
cas, il faudrait peut-être l’amener à réfléchir à sa façon d’apprendre et développer sa
capacité à comprendre et à exprimer ce qui lui convient le mieux. Ce travail peut être
réalisé à partir des outils « processus cognitifs », connaissance de soi. (voir test de
préférences cérébrales et test styles d’apprentissage).
Hypothèse 2 : elle ne suit pas la méthode préconisée parce qu’elle n’arrive pas à
maintenir son attention d’un bout à l’autre de l’exercice. Son attention et sa concentration
se relâchent au bout de quelques minutes. Si ce comportement est fréquent, quelque soit
le contenu et le moment de l’apprentissage, on peut faire l’hypothèse que c’est cette
capacité d’attention et de concentration qui est en cause. Dans ce cas, on pourrait
utilement lui proposer, de façon transversale et régulière, des exercices d’entraînement
qui visent à allonger progressivement la durée de maintien de vigilance. Ce travail peut
être réalisé à partir des outils « processus cognitifs», attention, concentration et mémoire.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
35
On peut améliorer de façon conséquente cette capacité si elle est entraînée et mobilisée
régulièrement.
2. Cindy trouve 3 ou 4 documents de même nature et tous sur Internet.
Hypothèse 1 : différencier la « nature » des documents signifie être capable de
déterminer ce qu’ils ont d’identique et ce qu’ils ont de différent, ainsi que la capacité à
nommer ces différences et ces ressemblances. Cela renvoie à la capacité logique de
discrimination, de catégorisation et de classification. En l’occurrence, il s’agissait de
caractériser des « types » de documents utilisés dans la discipline. On peut faire
l’hypothèse, soit qu’elle ne connaît pas ces catégories spécifiques en relation avec la
discipline (apprentissage de l’ordre de la discipline), soit qu’elle est en difficulté sur la
maîtrise des « opérations logiques » de base que sont la catégorisation et la
classification. S’il s’agit du deuxième cas, si ces difficultés sont récurrentes, il pourrait
être judicieux de lui proposer un apprentissage régulier d’entraînement à la maîtrise des
opérations logiques à travers des outils et méthodes spécifiques (par exemple, les ARL) cf. processus cognitifs.
Hypothèse 2 : rechercher des documents variés nécessite des compétences de
recherche et de traitement de l’information. Il s’agit de mettre en œuvre une démarche de
recherche, d’identifier les mots-clés, d’utiliser un moteur de recherche sur Internet et d’en
comprendre la signification logique…
Il est possible qu’à aucun moment, dans sa scolarité, Cindy n’ait pu bénéficier d’un
apprentissage spécifique sur la démarche, la méthode et les outils de recherche
d’informations. Bien que cette compétence soit souvent sollicitée par les formateurs, elle
fait rarement l’objet d’un apprentissage. La mise en œuvre du module « Recherche et
traitement des informations » est d’autant plus utile que les apprentis sont invités à
travailler de façon autonome. Cf. « Recherche et traitement des informations ».
3. Cindy ne sait pas définir d’ordre de présentation de ses documents.
Hypothèse 1 : définir l’ordre de présentation renvoie là aussi au raisonnement logique et
à la maîtrise de la notion de sériation. Cf. « processus cognitifs ».
Hypothèse 2 : de façon plus pratique, Cindy a peut-être un manque d’habitude et de
méthode dans les activités d’organisation (organisation de documents, gestion de
l’espace, tri…).cf. « organisation personnelle ».
Pour savoir si les difficultés sont d’ordre structurel (raisonnement logique) ou
méthodologique (méthodes de travail non acquises), il sera nécessaire de procéder à
une évaluation plus précise de la difficulté et mettre en œuvre les outils de remédiation
adaptés.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
36
CAS JULIEN
CFA CCI du Maine et Loire - Angers
Age :18 ans dans deux mois, père d’un enfant de 2 ans - Origine scolaire : 3ème
technologique - Formation : apprenti en 2ème année BEP Vente Action Marchande
Activité demandée :
Se rendre en autonomie au stade où se déroule la séance de sport le vendredi de 13h40 à
15h30
Les conditions :
Un plan du quartier où sont visibles le CFA et le stade (voir annexe)a été distribué lors de la
session précédente aux jeunes par le professeur de sport à l’occasion d’une séance
d’information au CFA .
Le stade et le CFA sont distants de 2 Km (voir annexe Mappy).
Les cours au CFA terminent à 12h10. A 13h40, les jeunes doivent être présents au stade et
s’y rendent par leurs propres moyens.
Les faits
Le jeune ne s’est pas présenté à la séance de sport.
La mère a eu, l’après midi même, un échange téléphonique avec une secrétaire du CFA puis
a envoyé un courrier au responsable de la formation pour expliquer le fait que son fils n’ait
pu être présent au cours.
Extrait de la lettre
« Son professeur lui ayant remis un plan de l’endroit où se trouvait le stade et Julien se
rendant en scooter a été dans l’impossibilité de trouver le stade. Ne connaissant pas du tout
le quartier, il a été notamment confronté à des travaux, des déviations et des sens interdits. Il
a tourné pendant plus de 1h30 sans jamais pouvoir y accéder. Il a également à maintes
reprises essayé de me joindre sur mon portable pour l’aider à trouver mais hélas je n’ai pu
lui répondre moi-même. Il s’est aussi adressé à deux personnes dans la rue qui elles mêmes
ne l’ont pas dirigé au bon endroit. Voyant qu’il était déjà 15h il a préféré rentrer, en étant
évidemment stressé à l’idée d’être sanctionné par le CFA et par son employeur [….] Je pense
qu’il n’est pas responsable de cette situation……. »
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
37
Interprétation proposée par la formatrice
Le jeune rencontre des difficultés :
d’orientation dans l’espace à partir d’un plan (transposition de la représentation à
la réalité)
d’organisation en terme de gestion des priorités : il aurait pu anticiper et effectuer
un repérage entre la séance d’information et la séance de sport
de gestion du temps : le jour même de la séance de sport, il aurait pu se lancer à
la recherche du trajet en sortant du CFA à 12h 10 (il disposait encore de 1h30
pour trouver le parcours et arriver à l’heure)
de recherche de traitement de l’information : si la lecture du plan lui semble peu
compréhensible, il aurait pu rechercher d’autres sources d’information, orale
(avec les collègues, la famille), sur internet avec mappy …
de communication orale :
au sein du groupe : avant, il aurait pu convenir d’aller au stade avec un autre
jeune qui connaissait le trajet
avec le CFA : avant, il aurait pu interroger le responsable de classe qui assure
la gestion le vendredi en dernière heure de cours. Quand il cherchait, au lieu
de téléphoner à sa mère, il aurait pu téléphoner au CFA pour prévenir lui
même de son retard au cours
avec les personnes interrogées dans la rue : a-t-il compris les indications
qu’elles lui ont données ?
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
38
CAS : CLASSE : 2 groupes de CAP coiffure (une classe)
CFA CCI du Maine et Loire - Angers
CONTEXTE : recherche de documents pour élaborer des dossiers d’examen pour le CAP
en histoire/géographie
PROBLEMATIQUE :
Les apprentis doivent présenter au CAP des dossiers en histoire/géographie. Un enseignant
encadre ces jeunes 2 heures en plus de ses heures de cours. Pour une raison
administrative (trop d’heures de cours), il ne peut plus le faire.
Un enseignant d’une autre discipline le remplace, mais l’encadrement pédagogique n’est
pas assuré. Certains jeunes, désemparés, ont l’idée de demander de l’aide à l’une des
animatrices. Ce qu’elle fait, mais seulement de manière ponctuelle.
L’enseignant de la discipline confie son inquiétude aux animatrices du CDR quant au délai
de réalisation de ces dossiers. En effet, les jeunes livrés à eux-mêmes, ne savent pas
trouver les 4 documents nécessaires à l’élaboration de leurs dossiers (4 documents
différents : texte, graphique, image, tableau) ni dans les ouvrages ni sur Internet.
L’animatrice rend compte au responsable de secteur du besoin d’aide qu’expriment certains
apprentis.
STRATEGIE ELABOREE AVEC L’ENSEIGNANT :
Il est décidé qu’une animatrice du CDR encadrera dorénavant les groupes.
Etape 1 : afin de faire accepter ce changement aux jeunes, il est convenu que l’animatrice ira
en cours avec l’enseignant de façon à ce que celui-ci la présente officiellement comme la
nouvelle « référente ». C’est un moyen aussi de connaître les consignes données aux jeunes,
afin d’éviter les objections du style « notre enseignant ne nous a pas dit ceci ou cela ».
L’animatrice et les jeunes disposent des mêmes informations. Il est convenu que les jeunes
n’auront accès dans un premier temps qu’aux ouvrages, sources d’information suffisantes
pour l’élaboration des dossiers.
Etape 2 : des pochettes nominatives sont distribuées aux jeunes. Elles serviront à stocker les
documents trouvés. Il est convenu que l’animatrice transmettra les documents dans le casier
de l’enseignant pour validation. Il tient informée l’animatrice de ses commentaires puis
redonne leurs pochettes aux jeunes.
Etape 3 : les jeunes reviennent au CDR à l’alternance suivante avec leurs documents et
continuent le dossier : ceux qui ont fait des erreurs recherchent d’autres documents, les
autres avancent à partir des commentaires formulés.
Etc…
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
39
METHODE DE TRAVAIL :
Au CDR, l’animatrice montre où se situent les ouvrages à utiliser, comment ils sont construits
(sommaires, table des matières). C’est aussi l’occasion d’expliquer les différences entre un
graphique, un schéma, un tableau… et d’apprendre à relever les références d’un ouvrage.
A chaque fois qu’un jeune présente un document, il lui est demandé d’expliquer la raison pour
laquelle il l’a choisi et de justifier en quoi il illustre la problématique.
Cette méthode permet aux jeunes de se rendre compte par eux-mêmes du bon ou mauvais
choix du document. C’est aussi un premier pas vers le commentaire qu’ils doivent élaborer.
BILAN INTERMEDIAIRE :
- L’animatrice du Centre de Ressources est devenue une personne référente et non
plus une « gardienne » du Centre de Ressources. Elle sait les guider, les encadrer, les
aider à trouver et juger de la validité de leurs documents
- Les jeunes ont tous trouvé leurs documents dès la fin de la première séance.
- Ils étaient très contents de la méthode utilisée car ils se sont rendus compte qu’un livre
pouvait répondre à leur problématique, mieux qu’Internet, qu’ils maîtrisent mal.
- Ils ont exprimé leur satisfaction à leur enseignant. Lui-même est rassuré quant à la
méthode utilisée.
LES LIMITES :
- Le défaut de cette méthode est que les jeunes ont souvent les mêmes documents.
- Certains se reposent sur leurs camarades pour rechercher les documents (vrai pour
un des 2 groupes)
Ce qui est prévu pour la séance suivante :
Pour le prochain dossier d’histoire/géographie, les jeunes auront accès à Internet. Ce sera
l’occasion pour l’animatrice du CDR de proposer une méthodologie de recherche sur Internet.
METHODOLOGIE POUR LE 2ème DOSSIER
Les jeunes entament un deuxième dossier qui a pour thème : « L’homme et sa planète »
Ils ont le choix cette fois-ci entre « les risques technologiques », « les risques de
catastrophes naturelles », « préserver une ressource : l’eau »
Le premier groupe est venu au CDR le 10/04.
Le système des pochettes est conservé car bien adopté par les jeunes.
En accord avec l’enseignant, il a été décidé d’élargir les recherches à d’autres ouvrages du
CDR (des mini encyclopédies, des livres scolaires de niveau BEP, plus riches que ceux de
CAP, des revues). Pas encore d’accès à Internet cette fois-ci, car l’enseignant a peur que
les jeunes se dispersent. L’objectif est qu’ils aient leurs 4 documents à l’issue de la première
séance.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
40
Cela a été l’occasion pour l’animatrice du CDR de rappeler que parmi les 4 documents, ils
doivent trouver au moins un texte et d’expliquer :
les constructions de ces nouveaux supports : montrer qu’il existe des ouvrages
consacrés à un seul sujet (mini encyclopédie Larousse sur « Les phénomènes
naturels », « Les risques écologiques »…, comment cherche-t-on dans une
encyclopédie, qu’est-ce qu’un encart de commentaire… ?)
- la manière de retrouver une information dans une revue : peu de jeunes se reportent
au sommaire. Ils feuillètent systématiquement la revue, en allant vite et sans lire les
titres. Ils ne regardent que les photos. Et le plus souvent affirment qu’il n’y a rien à
propos de leur sujet de recherche dans la revue.
- que l’on peut trouver des informations dans des livres scolaires d’un autre
niveau que le leur, en particulier dans des ouvrages de BEP dans ce cas et
non seulement dans ceux de CAP, niveau de formation qui est le leur.
- Et ré- expliquer ce que sont un schéma, un tableau, un graphique, une photo, une
illustration, une caricature.
Cela leur a aussi permis d’apprendre à illustrer la première page de leur dossier : choisir
une belle photo « résumant » leur problématique.
-
Après la première séance, les jeunes sont toujours aussi enthousiastes. Après avoir un
peu « paniqué » par la quantité des documents proposés, ils ont compris qu’ils pouvaient
avoir des dossiers plus riches que la dernière fois (en effet, les dossiers étaient assez
semblables quant à leurs illustrations).
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
41
CAS FABIEN
CFA CCI du Maine et Loire - Angers
Age : 19 ans - Origine scolaire : IMPRO - Niveau : CFG - Formation : CAP Cuisine –
1ère année
Contexte :
Fabien a un statut de travailleur handicapé. De ce fait, il a droit à un nombre d’heures
d’accompagnement individualisé. Compte tenu de son niveau scolaire très faible et de ses
grandes difficultés d’apprentissage, Fabien a intégré en début d’année l’API (Atelier
Pédagogique Individualisé), dispositif mis en place pour venir en aide à des jeunes en très
grande difficulté. Dans ce dispositif, les jeunes, au nombre de 6 maximum, sortent des cours
de français et mathématiques et bénéficient d’un accompagnement individualisé en petit
groupe afin d’acquérir les bases à leur propre rythme.
En plus, il lui a été proposé de lui apporter un soutien spécifique en dehors de ses heures de
cours. Ce soutien est dispensé par les animatrices du Centre de Ressources, d’après un
calendrier établi avec l’accord du jeune.
Fabien est un jeune très motivé, demandeur d’aide, sans complexes par rapport à ses
difficultés et à son retard. Il a souhaité avoir de l’aide assez régulièrement, dépassant ainsi le
cadre des semaines de cours au CFA. Il vient au CDR toutes les semaines pendant sa pause
déjeuner, même quand il se trouve en entreprise.
Le travail au CDR
Lors de la mise en place de ce soutien, les animatrices du CDR avaient comme mission de
réaliser une aide en méthodologie afin de permettre à Fabien de mieux travailler en
autonomie, lorsque qu’il se trouve seul.
Dès la première session de travail, Fabien a fait part de son souhait de travailler les sciences
appliquées, matière qui lui pose de grands problèmes de compréhension.
Nous faisons systématiquement une copie de sa leçon, sur feuille A3 de façon à garder une
moitié vierge pour qu’il prenne des notes, des résumés, des définitions. Ensuite on le fait lire
par petites parties, puis nous lisons nous-mêmes pour lui permettre de mieux saisir le sens
global. Avec des stabilos de plusieurs couleurs, il surligne alors les mots difficiles. Après, nous
lui expliquons les différentes notions essentielles de la leçon et il recopie sur la feuille
l’ensemble des éléments qui lui sont nécessaires à sa compréhension.
Il se montre content de ce travail qui, d’après lui, lui permettra d’améliorer ses résultats aux
devoirs de sciences. Nous n’avons pas eu pour le moment connaissance de ses résultats.
Nous nous sommes très vite aperçus que Fabien a, entre autres, une réelle difficulté de
lecture, hachurant les syllabes, ou omettant certaines parties des mots plus complexes. On se
demande ce qu’il peut comprendre à la lecture d’un paragraphe.
Commentaires :
Ce travail de soutien est assez intéressant, surtout face à un jeune motivé qui ne se met pas
en position de retrait face à l’aide que nous pouvons lui apporter.
Il est néanmoins dommage que nous n’ayons pas une connaissance plus approfondie de son
dossier, de ses difficultés, et de ses besoins (bilans de positionnement, difficultés décelées
par les différents formateurs, résultats obtenus aux devoirs), en dehors de ce qu’il est en
mesure de nous dire. Une démarche de ce type mériterait qu’il y ait concertation entre les
différentes personnes qui l’encadrent (formateurs, responsable de classe) pour que nous
puissions faire un travail de qualité, et adapter notre travail en fonction de l’évolution du jeune.
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
42
PARTIE 4
Les ressources pédagogiques
Développer les capacités cognitives et les méthodes de travail des apprentis- Année 2008
GIP FCIP Expérience - CAFOC de Nantes / CFA des Pays de la Loire
43
OUTILS POUR LA FORMATION
Se concentrer
Par Elisabeth Bouteiller,
Véronique Bret,
Florence Caillaud
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Se concentrer
Exercice
Identifiez les facteurs spécifiques dont vous avez besoin pour vous concentrer et ceux qui vous sont favorables.
Consignes
En bînome, échangez afin de comprendre et d’identifier les conditions qui vous permettent une bonne concentration et celles qui vous sont défavorables.
1 - Quelles sont les conditions qui facilitent le plus votre concentration ?
2 - Celles qui sont favorables à votre concentration.
3 - D’aprèes vous, peut-on progresser dans sa capacité à se concentrer ?
Si oui pourquoi ?
S non pourquoi ?
4 - Quels sont les lieux dans lesquels vous arrivez le mieux à vous concentrer ?
5 - Comment créer des conditions de concentration dans un lieu non propice pour vous ?
6 - trouvez vos propres axes d’amélioration et fixez vous des objectifs de progrès.
1/18
Se concentrer
• Fiche outil 1.1
Thème :
Développer sa concentration.
Nom de l’exercice :
Le jeu des 8 différences.
Objectif :
Etre attentif. Lire une image.
Consignes au formateur :
Faire reformuler la consigne par les apprentis pour s’assurer de leur compréhension. Dès qu’ils estiment
avoir toutes les informations nécessaires, ils peuvent démarrer l’activité. Donner un délai de dix minutes
sans obligation de résultats.
Consignes à l’apprenti :
Observez attentivement ces deux dessins et repérez 8 différences.
Exploitation :
Lors de la session suivante, repérer les mêmes différences dans un délai réduit. Déterminez une règle
utile (méthode d’observation) dans d’autres situations.
2/18
Se concentrer
Observez attentivement ces deux dessins et repérez huit différences.
1 - Depuis le début de la séquence, que vous a-t-on demandé de faire ?
Qu’est-ce qui vous a paru important ?
2-S
i vous deviez retenir “une règle” qui vous a été utile pour répondre aux différentes consignes, quelle
serait cette rèbgle ?
3 - Dans quelle situations de la vie courante pourriez-vous réutiliser cette règle ?
3/18
Se concentrer
• Fiche outil 1.2
Thème :
Observation et repérage.
Nom de l’exercice :
Puzzle (Savoir maîtriser sa mémoire Sylvie LAIR P64).
Capacité :
Développer sa stratégie d’observation.
Repérer une partie dans un tout.
Objectif :
Améliorer sa perception visuelle.
S’entraîner à la concentration.
Repérer un détail dans un ensemble.
Public :
Apprenant avec des difficultés de concentration.
Consignes au formateur :
Veiller au respect des 2 minutes d’observation.
Cacher les 10 détails pendant ces 2 minutes d’observation.
Consignes à l’apprenti :
J’écoute le formateur et les consignes.
Je m’arrête.
Je regarde.
Je me questionne.
Exploitation :
Par détail chacun présente et justifie son résultat.
Chacun reproduit un détail du dessin et le soumet à un tiers.
4/18
Se concentrer
Observez attentivement ce dessin pendant deux minutes.
Observez maintenant les dix détails qui ont été extraits de l’image.
Retrouvez leur place initiale.
5/18
Se concentrer
• Fiche outil 1.3
Thème :
Développer sa concentration.
Nom de l’exercice :
Les pièces détachées (Compétences mémoire, Accès Editions, P368).
Capacité :
Etre capable de se concentrer pour traiter et retrouver une information.
Objectif :
Se concentrer pour visualiser et mémoriser des informations.
Consignes au formateur :
Faire reformuler la consigne par les apprentis pour s’assurer de leur compréhension
Respecter le temps nécessaire pour chaque apprenti.
Consignes à l’apprenti :
Inscrire le plus rapidement possible sur chacune des figures la lettre correspondant à la pièce détachée.
Chacun note le temps mis.
Exploitation :
Relativiser l’importance du facteur temps.
6/18
Se concentrer
Les pièces détachées marquées d’une lettre permettent de réaliser les trois figures de gauche.
Inscris le plus rapidement possible, sur chacune des figures, la lettre correspondant à la pièce détachée.
Temps mis : .....................................
7/18
Se concentrer
• Fiche outil 1.4
Thème :
Se concentrer en travaillant sur sa diction.
Nom de l’exercice :
Entraînement à l’élocution.
Objectif :
Cette activité consiste à développer la concentration par la prononciation et l’écoute de phrases construites sur des allitérations (répétition d’un même son consonne).
Consignes au formateur :
Le formateur donne à l’apprenti la liste des phrases à prononcer (page suivante “Consigne à l’apprenti”),
et le fait répéter jusqu’à l’amélioration voire la réussite.
Exploitation :
Pour évaluer la progression, le formateur et le jeune comptent et notent sur une fiche le nombre d’erreurs par phrase.
8/18
Se concentrer
Entraînement à l’élocution.
Pour bien articuler les syllabes, répétez chaque jour et de plus en plus rapidement, mais toujours
le plus distinctement possible, chacune des phrases suivantes.
Tonton Toto, ton thé t’a — t—il ôté ta toux ?
Tout étant à tenter, Toto, pour que tout t’aille.
Ta tante et ton tonton, t’ont ôté tour à tour ta toque et ton tutu, atouts de ta beauté, tant tentants
sont ton teint et ta tête et ta taille.
Cet original ne se désoriginalisera jamais.
Blé brûlé, blé brûlé, blé brûlé, etc.
Je crois que je vois la croix de bois de Blois.
Je veux et j’exige, je veux et j’exige, je veux et j’exige, etc.
Je les jugulai et j’agirai si j’siège.
Sacha, sachez sécher les chaussures des chasseurs qui ont chassé ces chats parmi ces souches.
Les chaussettes de l’archiduchesse sont sèches et sont archi-sèches.
Bigre les beaux gros bras gras et les grands longs bras blancs.
Le beau bambin blond babille dans un bon bain bleu.
Le babouin ébaubi a du bibi plein les babines.
Discutez sans décuscuter ; décuscutez sans discuter.
Soyez sans souci, si ceci se sait, ceux ci seront saisis.
La fille de famille a failli faire une camomille à Camille en guenille.
Le généreux déjeuner régénéra les généraux dégénérés et dégénéra les généraux régénérés.
Ébouillantez le crabe écrabouillé, écrabouillez le crabe ébouillanté.
Panier, piano ; panier, piano panier, piano ; panier, piano, etc.
Môme et amorphe, le morphinomane se morfond.
Un plat plein de pâtes plates : un plat plein de pâtes plates. etc.
Passant, tu ne fais pas de pas qui pas—à pas n’amènent ton trépas.
Prière au tripier de ne pas étriper la tripière qui tripote la tripaille.
Le préposé prostré a proposé de protester à l’innocent propice.
Le papotage du papetier papelard palpant du papier pulpeux.
Préférez-vous un bol d’eau ou un Bordeaux
Sachez que Jésus s’assit chez Zachée qui s’était caché dans un escalier.
Levallois-Clichy… Levallois Clichy… Levallois Clichy.
Papa peint clans les bois. Papa boit dans les pins Dans les bois Papa boit et peint.
9/18
Se concentrer
• Fiche outil 2.1
Thème :
Développer sa concentration.
Nom de l’exercice :
Je te décris une image. Tu en fais un schéma.
Objectif :
Se concentrer pour traiter les informations.
Consignes au formateur :
Apporter la consigne. Veiller à ce qu’raucun des deux apprentis concernés ne voit le document de son
interlocuteur. Informer les apprentis qu’un exercice de restitution aura lieu la session suivante.
Consignes à l’apprenti :
Au premier apprenti :
Observer l’image et transmettre oralement la disposition des éléments dans leur environnement pour
que le récepteur réalise un schéma de la pièce.
Au deuxième apprenti : écouter attentivement la description, les consignes afin de schématiser une
image inconnue.
Exploitation :
Mettre en évidence l’importance d’une méthode d’observation, d’une écoute attentive. Session suivante
en binôme. Les apprentis restituent oralement la description de l’image. Faire apparaître la relation entre
concentration et mémorisation.
10/18
Se concentrer
11/18
Se concentrer
• Fiche outil 2.2
Thème :
Se concentrer en travaillant sur son écriture.
Nom de l’exercice :
Réalisation de graphismes.
Objectif :
Cette méthode consiste à concentrer l’attention sur la production de graphismes simples. Les deux variantes principales sont la méthode du Dr Roger Vittoz (1863-1925) et celle du Dr Pierre Ménard, auteur
en 1948 d’une méthode de psychothérapie graphique et graphologique.
Consignes au formateur :
Le formateur donne à l’apprenti le document de travail (page suivante “Consigne à l’apprenti”), lui explique les consignes et les finalités de l’exercice.
Consignes à l’apprenti :
Focalisez votre attention en reproduisant à la suite les figures ci-dessous. Le tracé doit être continu,
souple et dynamique.
Ne repassez pas deux fois sur le même trait, ne lâchez pas le crayon.
Tout ce travail doit être fait lentement, sans tension. N’insistez pas dès que vous sentez la fatigue.
Exploitation :
Le degré d’habileté psychomotrice dans l’exécution de ces figures révèle les tendances de celui qui les
exécute et permet de les infléchir. Un sujet trop introverti éprouve des difficultés à exécuter la spirale
excentrique qui symbolise l’ouverture au monde. A l’inverse un sujet dispersé, éparpillé peinera à exécuter la spirale concentrique qui est destinée à rassembler l’esprit en un point unique. une spirale qui se
referme sur un point bien net à son centre une clé de sol le signal de l’infini en faisant bien attention au
point central une enveloppe dépliée (Méthode Vittoz).
12/18
Se concentrer
13/18
Se concentrer
• Fiche outil 2.3
Thème :
Se concentrer en travaillant sur les évocations mentales.
Nom de l’exercice :
Traçage mental.
Objectif :
Cette méthode consiste à soutenir l’attention par la production mentale de graphismes simples.
Consignes au formateur :
Le formateur donne à l’apprenti le document de travail (page suivante “Consigne à l’apprenti”), lui explique les consignes et les finalités de l’exercice. Ces activités peuvent être réalisées en salle avec le
formateur et poursuivies en autonomie à la maison pour améliorer l’efficacité.
Consignes à l’apprenti :
Exercice de départ :
Regardez le mur en face de vous et dessinez-y mentalement un grand carré d’au moins un mètre de
côté : vos yeux suivent le tracé du dessin imaginaire, comme si vous le traciez avec la main, posément,
sans hâte. il s’agit de suivre le tracé du commencement à la fin, sans que rien ne vienne vous en distraire. (Evitez les évocations parasites du type : “est-ce que je fais bien ?” ; “Est-ce encore long ?” .
Concentrez-vous uniquement sur votre tracé, sans la moindre distraction.
Méthode de traçage mental :
Au début, vous avez avantage à vous aider de la main en traçant le dessin sur le mur avec l’index et en
suivant le doigt. Les auditifs se parleront le déroulement du tracé (je trace d’abord le trait vertical gauche du carré, puis le trait horizontal du haut que je prolonge immédiatement avec le trait vertical droit,
de manière à former un angle droit ; enfin je ferme mon carré en traçant le trait horizontal du bas).
Création d’habitudes évocatives :
Après quelques jours, lorsque vous saurez garder votre attention bien fixée sur le carré, procédez de
même avec d’autres figures géométriques (triangle, cercle, losange, hexagone) ou avec des lettres majuscules. Avec l’entraînement, ce traçage mental peut se faire dans l’obscurité : c’est un moyen efficace
de combattre l’insomnie.
Exploitation :
Le formateur peut réaliser ultérieurement un bilan avec l’apprenti sur sa progression.
14/18
Se concentrer
• Fiche outil 3.1
Thème :
Se concentrer en travaillant sa respiration.
Nom de l’exercice :
Respiration abdominale.
Objectif :
Améliorer son aisance à l’oral.
Public :
Apprentis matures et/ou de niveau IV ou III.
Consignes au formateur :
Le formateur explique la consigne et la finalité de l’activité. Il fait réaliser l’activité une fois en salle et
invite les apprentis à poursuivre en autonomie chez eux.
Consignes à l’apprenti :
Prononcer distinctement ne s’improvise pas. Vous pouvez apprendre, en lisant à haute voix et en chantant, à respirer avec l’abdomen.
15/18
Se concentrer
Voici trois exercices classiques pour travailler la respiration ventrale.
Exploitation :
Le formateur peut réaliser ultérieurement un bilan avec l’apprenti sur sa progression.
En cas de confusions persistantes de syllabes, d’interversion de syllabes, de zézaiement le formateur
peut suggérer au jeune de consulter un(e) orthophoniste.
16/18
Se concentrer
• Fiche outil 3.2
Thème :
Se concentrer en travaillant sur son corps.
Nom de l’exercice :
Exercice 1 : marche consciente.
Exercice 2 : évocation d’une posture.
Objectif :
Stimuler l’attention tout en relaxant l’esprit.
Public :
Apprentis matures et/ou de niveau III.
Consignes au formateur :
Le formateur explique la consigne et la finalité de l’activité. Il fait réaliser l’activité une fois en salle et
invite les apprentis à poursuivre en autonomie.
Consignes à l’apprenti :
Exercice 1 : marche consciente.
Recommandée parle Docteur Arthus, elle peut être pratiquée à tout moment. Quand vous vous déplacez à pied, faites de la “marche sentie”. Tout en marchant d’un bon pas, ni trop lent, ni trop rapide,
fixez votre attention sur les mouvements de votre corps. Pensez en vous parlant ou en vous donnant
l’image visuelle de votre démarche : “j’avance mon pied droit, il entre en contact avec le sol ; maintenant
j’avance mon pied gauche, je sens la flexion de ma jambe au niveau du genou, le mouvement de ma
cuisse au niveau du bassin ; je fais de nouveau un pas à droite, un pas à gauche, un pas à droite, etc.”.
Ce simple exercice présente deux avantages : ; “Habituez-vous par la pratique constante de la marche
sentie, à arrêter le vagabondage mental et à couper court aux inutiles ruminations.” (Dr Henri Arthus).
Exercice 2 : évocation d’une posture.
17/18
Se concentrer
Il s’agit d’opérer dans sa tête une évocation auditive (en se parlant) ou visuelle (en revoyant) de sa propre posture.
Voici l’exercice préconisé par Raymond de Saint-Laurent.
Position de départ : asseyez-vous confortablement. Posez vos deux mains sur les genoux, en tenant
les doigts écartés, l’extrémité du pouce gauche touchant l’extrémité du pouce droit.
Travail en évocation : regardez attentivement pendant quelques secondes vos mains ainsi placées,
Puis, fermez les yeux et suivez mentalement le contour de vos doigts en commençant par le petit doigt
de la main gauche pour aboutir au petit doigt de la main droite.
Vous pouvez susciter l’évocation en vous parlant de la succession de vos doigts si vous êtes auditif (voici
mon petit doigt de la main gauche, voici maintenant le creux qui le sépare de mon annulaire gauche,
puis vient mon annulaire gauche, etc.) ou en vous en donnant la photographie dans votre tête si vous
êtes visuel. Refaites l’exercice deux ou trois fois, à la suite, en vous appliquant à chasser toute idée
étrangère. “Il faut, pour qu’il soit réussi, l’exécuter sans aucune distraction.” (R. de Saint-Laurent). Le
but est de créer en vous l’habitude d’évoquer mentalement.
Exploitation :
Le formateur peut réaliser ultérieurement un bilan avec l’apprenti sur sa progression.
18/18
OUTILS POUR LA FORMATION
Mémoriser
Par Elisabeth Bouteiller,
Véronique Bret, Florence Caillaud,
Jeannick Planchot
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Mémoriser
• Fiche outil 1.1
Nom de l’exercice :
Jeu du mime.
Objectif :
Apprendre par cœur et restituer sous la même forme ce qui a été mémorisé sur un court terme.
Consignes au formateur :
En fonction des métiers, le formateur :
- Présente sur un plan de travail une mallette d’outils ou une série d’objets dans un premier temps au jeune.
- Le formateur sort cinq de ces outils devant le jeune et lui demande de les mémoriser.
- Le formateur les range.
- Il demande au jeune de les ressortir.
Consignes à l’apprenti :
- Le jeune doit mémoriser les objets présentés par le formateur.
- Le jeune observe le formateur ranger les objets.
- Le jeune ressort les objets mémorisés de la mallette et les dispose sur le plan de travail…
Exploitation :
En fonction du niveau de l’apprenti et au fur et à mesure des séances, le formateur peut faire varier la difficulté :
- En augmentant le nombre d’objets.
- En imposant un temps imparti à l’observation et à la restitution.
Si le jeune n’arrive pas à faire l’exercice, le formateur peut proposer au jeune de nommer ou de décrire les
objets pour favoriser la mémorisation.
En fonction des métiers, les objets peuvent être remplacés par des sons, des mots écrits ou oralisés (dans ce
cas pré-requis de lecture indispensables), des gestes.
1/15
Mémoriser
Le formateur remplit une grille d’évaluation :
Nom du jeune :
Numéro de
séance/dates.
Nombre d’objets
à mémoriser.
Nombre d’objets
présents dans la
mallette.
Nombre d’objets
retrouvés par le
jeune.
Temps de
mémorisation.
Temps de
restitution.
1
2
3
2/15
4
Mémoriser
• Fiche outil 1.2
Nom de l’exercice :
Jeu du mime.
Objectif :
Apprendre par cœur et restituer sous la même forme ce qui a été mémorisé.
Consignes au formateur :
En fonction des métiers, le formateur :
- Présente une série (cinq par exemple) d’objets professionnels dans un premier temps au jeune.
- Le formateur range ces objets devant le jeune dans l’espace de travail professionnel (atelier, cuisine, rayons).
- Demande au jeune de les ressortir et de les disposer à l’identique.
Consignes à l’apprenti :
- Le jeune doit mémoriser les objets présentés dans un temps déterminé par le formateur.
- le jeune observe le formateur ranger l’objet et repère la place de l’objet dans l’espace de travail.
- Le jeune collecte les objets et les dispose à l’identique.
Exploitation :
En fonction du niveau de l’apprenti et au fur et à mesure des séances, le formateur peut faire varier la difficulté :
- En augmentant le nombre d’objets.
- En diminuant le temps imparti à l’observation et à la restitution.
- En élargissant l’espace de travail.
En fonction des métiers, les objets peuvent être remplacés par des sons ou des gestes, des mots.
3/15
Mémoriser
Le formateur remplit une grille d’évaluation :
Nom du jeune :
Numéro de
séance/dates.
Nombre d’objets
à mémoriser.
Nombre d’objets
présents dans
l’espace.
Nombre d’objets
ramenés.
Temps de
mémorisation.
Temps de
restitution.
1
2
3
4/15
4
Mémoriser
• Fiche outil 1.3
Nom de l’exercice :
Jeu de Kim.
Objectif :
Apprendre par cœur et restituer sous la même forme ce qui a été mémorisé.
Public :
Tout public.
Consignes au formateur :
En fonction des métiers, le formateur :
- Présente une série (cinq par exemple) d’objets professionnels dans un premier temps au jeune.
- Demande au jeune de sortir ou de ne plus regarder.
- Enlève ou ajoute ou déplace un ou plusieurs objets.
- Demande au jeune de repérer et de d’indiquer les différences avec la situation initiales.
Consignes à l’apprenti :
- Le jeune doit mémoriser les objets présentés par le formateur.
- Le jeune sort ou ferme les yeux.
- Le jeune observe la nouvelle situation et indique les différences repérées.
Exploitation :
En fonction du niveau de l’apprenti et au fur et à mesure des séances, le formateur peut faire varier la difficulté :
- En augmentant le nombre d’objets.
- En diminuant le temps imparti à l’observation et à la restitution.
En fonction des métiers, les objets peuvent être remplacés par des sons ou des gestes.
Autres variantes :
- Dans une classe, repérer des apprentis qui ont changer de place.
- Observer deux ou trois personnes, ces personnes sortent, échangent un vêtement ou un accessoire, entrent à
nouveau en classe, le jeune doit repérer les changements.
- Ce jeu peut aussi s’effectuer un support papier, voir page suivante :
5/15
Mémoriser
La mémoire et le corps
Source : Savoir maitriser sa mémoire, Sylviane Lair, Editions Retz.
6/15
Mémoriser
Le formateur remplit une grille d’évaluation :
Nom du jeune :
Numéro de
1
séance/dates.
Nombre d’objets
à mémoriser.
Nombre de
différences à
repérer.
Nombre des objets
manquants.
Nombre des objets
ajoutés.
Nombre des objets
déplacés.
Temps de
mémorisation.
Temps de
restitution.
2
3
7/15
4
Mémoriser
• Fiche outil 1.4
8/15
Mémoriser
• Fiche outil 2.1
Nom de l’exercice :
Jeu des étiquettes.
Objectif :
Mémoriser à moyen terme pour restituer à l’écrit dans le cadre d’une alternance.
Public :
Tout public.
Consignes au formateur :
Le formateur demande au jeune de repérer pendant la période en entreprise le nom, l’usage ou les caractéristiques d’un nombre défini d’outils ou de produits qu’il utilise dans le cadre d’une activité précise dans le but de
réaliser des étiquettes à son retour au CFA.
Le formateur fait reformuler par le jeune la consigne de travail avant le départ en entreprise.
-A
u retour au CFA, le formateur demande au jeune de réaliser de mémoire des étiquettes pour chacun des outils
ou produits en précisant le nom, l’usage et/ou les caractéristiques.
Consignes à l’apprenti :
Au CFA, le jeune reformule auprès du formateur la consigne de l’exercice.
- En entreprise, le jeune repère, caractérise et mémorise les différents outils ou produits qu’il utilise.
- De retour au CFA, le jeune réalise de mémoire des étiquettes pour chacun des outils ou produits en précisant
le nom, l’usage et/ou les caractéristiques.
Exploitation :
En fonction du niveau de l’apprenti et au fur et à mesure des séances, le formateur peut faire varier la difficulté :
- En augmentant le nombre d’objets.
- En augmentant le nombre d’informations sur les étiquettes.
Variante : la restitution des caractéristiques peut se faire à l’oral.
9/15
Mémoriser
Le formateur remplit une grille d’évaluation :
Nom du jeune :
Numéro de
séance/dates.
Nombre d’objets
à étiqueter.
Nombre d’objets
étiquetés.
Nombre
d’informations à
noter sur les
étiquettes.
Nombre
d’étiquettes
complétes.
Temps de
restitution.
1
2
3
10/15
4
Mémoriser
• Fiche outil 2.2
11/15
Mémoriser
Source : Savoir maitriser sa mémoire, Sylviane Lair, Editions Retz.
12/15
Mémoriser
• Fiche outil 3.1
Nom de l’exercice :
Jeu de rôle.
Objectif :
Mémoriser pour transférer ou appliquer dans une situation nouvelle les savoirs sur du long terme.
Public :
Tout public.
Consignes au formateur :
- Le formateur demande au jeune de nommer et caractériser six outils ou produits.
- Le formateur présente au jeune une activité à réaliser et lui demande de choisir de mémoire les outils ou les
produits appropriés en argumentant son choix.
- Si le choix du jeune n’est pas judicieux, le formateur amène le jeune à réorienter son choix.
- Ce travail peut être fait en binôme avec un autre jeune ou au sein d’un groupe.
Consignes à l’apprenti :
- Le jeune nomme et caractérise six outils ou produits.
- Le jeune analyse la situation proposée et établit son choix d’outils ou de produits parmi les 6.
- Il justifie son choix auprès du formateur, de son binôme ou du groupe.
Exploitation :
En fonction du niveau de l’apprenti et au fur et à mesure des séances, le formateur peut faire varier la difficulté :
- En augmentant le nombre d’objets.
- En augmentant la complexité de l’activité proposée.
Variante : la restitution des caractéristiques peut se faire à l’écrit, sous forme de jeux de rôle (dialogue).
13/15
Mémoriser
Le formateur remplit une grille d’évaluation :
Nom du jeune :
Numéro de
séance/dates.
Nombre d’objets
ou produits à
caractériser.
Complexité de
l’activité proposée
(simple, moyenne,
élevée).
Pertinence de
l’argumentation.
1
2
3
4
oui - non
Illustration concrète
Un client entre dans une pâtisserie. Il souhaite un dessert léger, mais ne veut ni café, ni chocolat, de
plus il est allergique au gluten.
En rayon, il y a un moka, des tartelettes au citron, des mousses aux fruits, un opéra et un millefeuilles, une nougat glacé.
Au jeune de proposer le dessert qui convient le mieux aux attentes du client. Par élimination, cela ne
pourrait être ni le moka ou l’opéra qui sont au café ou au chocolat. Le millefeuilles est aussi un dessert assez lourd et la tartelette au citron contient du gluten (farine dans la pâte).
Restent donc les mousses aux fruits et le nougat glacé. Au jeune d’argumenter sur les goûts, les compositions et les textures.
14/15
Mémoriser
• Fiche outil 3.2
Source : Savoir maitriser sa mémoire, Sylviane Lair, Editions Retz.
15/15
OUTILS POUR LA FORMATION
Raisonner
Par Noëlle Liberge,
Valérie Georges,
Véronique Bret
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Raisonner
Objectifs du module.
Expliquer, exprimer et évaluer son raisonnement.
Se concentrer.
Se valoriser au sein d’un groupe.
Le module s’appuie sur des situations professionnelles rencontrées par des apprentis en vente, en entreprise et
au CFA.
Déroulement le module se déroule sur 3 séances, chaque séance se découpant en trois étapes.
Etape 1 : c onstituée de 2 activités initiales proches de leur activités en entreprise, simples faisant intervenir des
manipulations
Etape 2 : trois situations inspirées des ARL. Edition Jonas 2004 pour travailler les opérations intellectuelles
Etape 3 : une activité finale plus complexe, en rapport avec le métier
Les jeunes apprentis travaillent par groupes de 4.
La lecture préalable d’un document annexe présentant les objectifs et les effets de la méthode ARL est indispensable.
1/18
Raisonner
Séance 1
Objectif : résoudre des situations faisant intervenir la combinatoire.
Lieu : au magasin école avec des produits ou dans une salle banalisée avec des cartes représentant des
produits.
Durée : 1heure.
Etape 1 : deux activités initiales qui amènent les jeunes à manipuler des produits ou des
cartes les représentant et à échanger entre eux.
Activité 1
Consigne au formateur.
Constituer les groupes de 4
Donner à chaque groupe
• la fiche de consignes étape 1 (2 activités initiales)
• 16 cartes, par exemple : 4 cartes boite de haricot vert.
4 cartes boite de ratatouille.
4 cartes camembert rustique.
4 cartes roquefort.
Chaque jeune doit prendre 2 cartes :
1 boîte et un fromage de telle sorte que chacun dispose de deux cartes distinctes de celles de ses collègues de groupe.
(Manipulation et répartition des cartes entre les jeunes qui doivent se mettre d’accord pour respecter
la consigne.)
Activité 2
Consigne au formateur.
Garder les groupes de 4
• Retirer des cartes et en donner des différentes, par exemple
1 seule carte boite de haricot beurre.
1 seule carte boite de lentille.
1 seule carte Tomme noire.
1 seule carte vache qui rit.
Sans toucher aux cartes, chaque jeune doit nommer 2 produits :
1 boîte et un fromage de telle sorte que chacun nomme deux produits distincts de ceux de ses collègues
de groupe.
(Les jeunes ne peuvent plus manipuler les cartes données en 1 seul exemplaire ce qui les oblige à réfléchir sans manipuler.)
Etape 2 Application de la méthode AR
Consigne au formateur
Avant de mettre en place il est impératif d’avoir lu le document annexe présentant les objectifs et les
effets de la méthode ARL
2/18
Raisonner
Garder les groupes de 4.
Donner à chaque jeune :
• la 1re situation de la fiche opérations intellectuelles séance 1 étape 2.
• la fiche restitution séance 1 étape 2.
Demander aux jeunes :
•D
e réfléchir individuellement dans un 1er temps à la 1re situation et de laisser une trace écrite de leur
réflexion sur la fiche restitution.
•E
nsuite, au sein de chaque groupe, de se communiquer leurs réponses, de les comparer et d’échanger
leur point de vue et méthode de travail.
Remarque :
Si l’on travaille avec un effectif faible, les jeunes peuvent aller au tableau afin d’y expliquer leur méthode.
Il faut veiller à ce que chacun ose prendre la parole et solliciter délicatement les plus réservés.
Puis de procéder de même pour les deux autres situations.
L’opération intellectuelle abordée lors de la 1re séance est la combinatoire.
Les jeunes doivent proposer une méthode qui permette de ne pas oublier de solutions, de ne pas proposer plusieurs fois la même solution, d’être efficace et rapide (abréviation…).
Etape 3 Une activité finale plus complexe, en rapport avec le métier
Consigne au formateur.
Garder les groupes de 4.
Donner au groupe les 8 fiches vêtement.
Donner à chaque jeune.
• la fiche séance 1 étape 3.
Demander à chaque jeune de rédiger sa réponse.
Demander aux jeunes de s’expliquer leur choix.
3/18
Raisonner
Séance 1 Etape 1
Activité initiale 1.
Vous disposez de 16 cartes.
Chaque jeune doit prendre 2 cartes :
1 boîte et un fromage de telle sorte que chacun dispose de deux cartes distinctes de celles de ses
collègues de groupe.
Activité initiale 2.
Vous disposez de 4 cartes.
Chaque jeune doit nommer 2 produits :
1 boîte et un fromage de telle sorte que chacun nomme deux produits distincts de ceux de ses collègues de groupe.
4/18
Raisonner
5/18
Raisonner
Séance 1 Etape 2
!_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_
Situation 1
Le self propose 3 plats : couscous, paella, pizza et
3 desserts : glace, gâteau, fruit
Faire la liste de tous les menus possibles constitués d’un plat et d’un dessert
!_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_
Situation 2
Six jeunes viennent déjeuner au self, Amélie, Brigitte, Carole, Dominique, Eve, Françoise.
Il ne reste plus que des tables pour deux
Faire la liste de toutes les tables de deux qu’il est possible de faire avec les six jeunes
!_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_
Situation 3
Quatre jeunes font la queue au self pour se servir : Sophie, Sylvie, Solange, Solène
Faire la liste de tous les ordres possibles d’arrivée à la caisse des quatre jeunes
6/18
Raisonner
Restitution de l’étape 2 de la séance 1
Les opérations intellectuelles
Situation 1
Situation 2
Situation 3
7/18
Raisonner
Séance 1 Etape 3
Activité finale au magasin école.
ou avec des cartes (voir planche en annexe).
!_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_
En févier, Solène souhaite acheter une tenue de printemps pour son fils (un haut et un bas).
Vous êtes vendeur (se) au rayon garçonnet et devez la conseiller.
Vous disposez des vêtements suivants.
Argumentez votre choix.
8/18
Raisonner
9/18
Raisonner
Séance 2
Objectif : résoudre des situations faisant intervenir la transitivité.
Lieu : au magasin école avec des produits ou dans une salle banalisée avec des cartes représentant des
produits.
Durée : 1 heure.
Etape 1 : deux activités initiales qui amènent les jeunes à manipuler des produits ou des
cartes les représentant et à échanger entre eux.
Activité 1
Consigne au formateur
Constituer les groupes
Donner à chaque groupe 1 jeu des 4 cartes (déjà découpées) de fromage Tomme noire datées
Donner à chaque jeune la fiche de consignes étape 1 séance 2 activité initiale 1.
Demander à chaque jeune d’écrire en bas de sa fiche sa réponse.
Demander aux jeunes d’échanger entre eux et de comparer leur proposition.
(Manipulation possible des cartes pour montrer aux autres que le fromage dont la date est la plus proche doit se trouver devant les autres en rayon). Certains jeunes vont plus loin en proposant une réduction sur le prix du produit à vendre plus rapidement.
Activité 2
Consigne au formateur
Garder les groupes de 4.
Donner à chaque jeune la fiche de consignes étape 1 séance 2 activité initiale 2.
Demander aux jeunes d’échanger entre eux et de comparer leur proposition, il peuvent s’aider en manipulant les “rectangles chaussettes” découpés.
On peut proposer aux jeunes de reproduire au tableau leur proposition.
10/18
Raisonner
Etape 2 (Application de la méthode ARL).
Consigne au formateur
Avant de mettre en place la séance, il est impératif d’avoir lu le document annexe présentant les objectifs et les effets de la méthode ARL (l’animation des séances d’ARL implique normalement d’avoir suivi
au préalable une formation spécifique).
Garder les groupes de 4.
Donner à chaque jeune.
• La 1re situation de la fiche opérations intellectuelles étape 2 séance 2.
• La fiche restitution étape 2 séance 2.
Demander aux jeunes :
•D
e réfléchir individuellement dans un 1er temps à la 1re situation et de laisser une trace écrite de leur
réflexion sur la fiche restitution.
•E
nsuite, au sein de chaque groupe, de se communiquer leurs réponses, de les comparer et d’échanger
leur point de vue et méthode de travail.
Remarque :
Si l’on travaille avec un effectif faible, les jeunes peuvent aller au tableau afin d’y expliquer leur méthode.
Il faut veiller à ce que chacun ose prendre la parole et solliciter délicatement les plus réservés.
Puis procéder de même pour les deux autres situations.
L’opération intellectuelle abordée lors de la 2e séance est la transitivité.
Etape 3 Une activité finale plus complexe, en rapport avec le métier.
Consignes au formateur
Garder les groupes.
Donner à chaque jeune :
• La feuille des 8 fiches clientes à découper si un besoin de manipulation se fait ressentir.
• La fiche de mise en situation.
• La fiche de restitution tableaux.
Demander à chacun de compléter sa fiche de restitution.
Demander ensuite aux jeunes d’échanger.
11/18
Raisonner
Séance 2 Etape 1
Activité initiale 1.
Le 22 février à 8 heures, vous réapprovisionnez le rayon fromage.
Expliquer comment vous allez mettre en place les produits ci-dessous.
A consommer avant le 21/02/08
A consommer avant le 22/02/08
A consommer avant le 23/02/08
A consommer avant le 24/02/08
12/18
Raisonner
Séance 2 Etape 1
Activité initiale 2.
Vous réceptionnez une commande de chaussettes Hommes et Femmes et vous devez les mettre en
place dans deux bacs distincts, un bac homme et un bac femme, en rangeant les chaussettes de la plus
petite à la plus grande pointure de la gauche vers la droite, les chaussettes de taille identique étant
empilées.
Voici le carton ouvert contenant les chaussettes en vrac.
H 44
H 41
F
F
F
F
H 42
F
H 43
F
H 41
F
F
H 43
F
F
H 41
F
F
H 43
F
H 41
F
F
Combien de tailles homme différentes ?........... lesquelles ?
Rangez par ordre croissant de la gauche vers la droite ; les chaussettes hommes dans le bac ci-dessous
en indiquant bien la taille.
13/18
Raisonner
Séance 2 Les opérations intellectuelles.
Inspirées des ARL édition Jonas 2004.
!_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_
Situation 1
Dans la queue du self Carole est avant Julie et Julie est avant ChristèleL.
Qui est la dernière ?
Qui est la première ?
Ranger les jeunes de la première à la dernière.
!_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_
Situation 2
Mélanie remarque en passant à la caisse du self que.
Le dessert coute plus cher que l’entrée.
Le café coute plus cher que le dessert.
Ranger les du plus cher au moins cher en complétant le tableau.
!_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_
Situation 3
Pour prévoir ses prochaines commandes le gérant du self note que.
Il a servi moins de coucous que de paella.
Il a servi moins de paella que de pizza.
Le gérant affirme que le plat préféré des jeunes est le couscous.
A -t- il raison ? pourquoi ?
Classer les plats selon leur succès auprès des jeunes.
14/18
Etape 2
Raisonner
Restitution de l’étape2 séance 2
Les opérations intellectuelles
Situation 1
+
-
Situation 2
Situation 3
15/18
Raisonner
Séance 2 Etape 3
Madame Rose est responsable d’un salon d’esthétique et suit sa clientèle avec des petites fiches bristol qu’elle met à jour chaque fois qu’elle reçoit une cliente.
La pochette contenant les fiches des clientes qui ont pris rendez- vous pour aujourd’hui
est tombée.
Vous devez les classer :
• Par ordre alphabétique.
•P
ar ordre chronologique du dernier passage au salon de chaque cliente ; de la date la plus ancienne
à la plus récente.
• Par ordre d’importance de la dernière dépense : de la plus faible à la plus élevée.
Afin de compléter les tableaux de suivi du jour.
16/18
Raisonner
Nom : Durand
Prénom : Colette
Adresse : 3 rue du fer
49 st Michel
Nom : Dupuits
Prénom : Corinne
Adresse : 13 ave de la poire
49 Montreuil
Dates rendez vous :
- 24 février 08
- 5 mars 08
- 21 décembre 07
- 4 juin 07
Dates rendez vous :
- 24 mars 08
- 24 février 08
- 24 janvier 08
- 13 sept 07
Soins :
Gommage visage 9 €
Manucure complète 25 €
Enveloppement d’algues 22 €
Soins :
Maquillage soirée 29
Soin contour yeux 27 €
Maquillage jour 27 €
Epilation sourcil 10 €
Soins :
Soin contour yeux 27 €
Maquillage soirée 29
Maquillage soirée 29
Manucure complète 25 €
Nom : Dolon
Prénom : Sylvie
Adresse : 1 sq du gout
49 st Michel
Nom : Drapon
Prénom : Mélanie
Adresse : 3 rue du pommier
49 montreuil
Nom : Dalibon
Prénom : Nathalie
Adresse : 7 chemin de la pie
49 st Michel
Dates rendez vous :
- 18 aout 07
- 1er juillet 07
- 4 aout 06
Dates rendez vous :
- 8 mars 07
- 4 janvier 07
- 12 décembre 06
Dates rendez vous :
- 18 mars 08
- 12 janvier 08
- 4 décembre 07
Soins :
Epilation jambe complète 25 €
Maquillage jour 27 €
Manucure complète 25 €
Soins :
Bronzage solarium 11 €
Epilation sourcil 10 €
Soin contour yeux 27 €
Soins :
Enveloppement d’algues 22 €
Maquillage soirée 29
Maquillage jour 27 €
Nom : Dutertre
Prénom : Christine
Adresse : 12 route de Saturnin
49 Montreuil
Nom : Dousset
Prénom : Laure
Adresse : 6 rue de la vie
49 Saturnin
Dates rendez vous :
- 8 février 2008
- 7 janvier 08
- 12 décembre 07
Dates rendez vous :
- 8 janvier 2008
- 21 janvier 08
- 12 décembre 07
Soins :
Soin contour yeux 27 €
Maquillage soirée 29
Epilation jambe complète 25 €
Soins :
Epilation sourcil 10 €
Maquillage soirée 29
Maquillage jour 27 €
Nom : Dupont
Prénom : Sophie
Adresse : 11 rue truc vert
49 Montreuil
Dates rendez vous :
- 8 mars 08
- 4 janvier 08
- 12 décembre 07
17/18
Raisonner
Restitution étape 3 : tableaux de suivi du jour
• Par ordre alphabétique (1 par ligne).
•P
ar ordre chronologique de leur dernier passage au salon de chaque cliente ; de la date la plus ancienne à la plus récente.
• Par ordre d’importance de la dernière dépense : de la plus faible à la plus élevée.
18/18
OUTILS POUR LA FORMATION
Identifier son style
d’apprentissage
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Identifier son style
d’apprentissage
• Fiche outil 1.1
Thème :
C’est quoi apprendre ?
Nom de l’exercice :
Etiquette verbes.
Objectif :
Permettre à l’apprenant d’identifier son comportement dans le cadre de son parcours au sein du dispositif d’individualisation.
Consignes :
Distribuer la liste des verbes et la carte “réponse”.
Demander aux stagiaires 6 à 8 verbes dans la liste, les écrire sur la carte “réponse”.
Exploitation avec le formateur et le groupe
Faire une mise en commun des verbes choisis : le formateur demande à chaque stagiaire les verbes
qu’il a choisi. Il les inscrit au tableau dans 5 colonnes ou zones, (ces zones ne seront pas matérialisées).
Lorsque tous ces verbes seront retranscrits, matérialiser les zones. Remettre le titre au tableau : “C’est
quoi apprendre ?”
Demander d’identifier pour chacune des zones l’attitude ou le comportement à adopter pour optimiser
leur apprentissage.
A partir des différentes propositions, le formateur nommera dans chaque zone, chacun des comportements attendus : être autonome - être curieux et ouvert - échanger - agir (faire) - évaluer son action.
Exploitation par l’apprenti :
Le formateur distribue la fiche synthèse “Conclusions personnelles : C’est quoi apprendre ?”
Il demande au stagiaire d’entourer les verbes qu’il avait choisi.
Et il complète :
1 – Pour apprendre, je peux m’appuyer sur ma capacité à :
2 – Pour optimiser mon apprentissage, je dois développer les capacités suivantes :
Intérêt et finalité de l’exercice pour l’apprenant :
Faire évoluer ses représentations de “C’est quoi apprendre ?”. Le rassurer sur sa capacité à apprendre.
Comprendre que l’on peut apprendre de différentes façons. S’approprier l’organisation de sa formation
(les outils - la situation…).
Durée :
Présentation de l’atelier. Distribution de la liste des verbes et de la carte réponse et explication de la
consigne : 10 minutes.
Réalisation du test par l’apprenant : 10 minutes.
Exploitation avec le formateur : 30 minutes.
Distribution de la fiche synthèse et explication de la consigne : 5 minutes.
Réalisation par le stagiaire : 10 minutes.
1/11
Identifier son style
d’apprentissage
Liste des verbe : “C’est quoi apprendre ?”
Consignes : Choisir dans la liste des verbes ci-dessous, 6 à 8 verbes qui caractérisent le mieux pour
vous : “c’est quoi apprendre ?”.
2/11
Identifier son style
d’apprentissage
3/11
Identifier son style
d’apprentissage
Consignes : entourer les verbes que vous avez notés dans votre “carte réponse”.
Comportement ou attitude
Autonomie
Liste des verbes concernés
Lire
Chercher l’information
S’organiser
Suivre des étapes
Faire seul
Se corriger
Juger son travail
Curiosité - Ouverture d’esprit
Echange
Agir
Evaluer son action
Lire
Observer
Chercher l’information
Questionner et se questionner
Ecouter
Se faire plaisir
Echange
Questionner et se questionner
Comparer
Ecouter
Etre guidé - être accompagné
Faire avec les autres
Faire avec un formateur
Expliquer - Décrire
Argumenter
Etre corrigé
S’entrainer
Accumuler des connaissances
Imiter - Copier
Comprendre
Savoir par cœur
Mémoriser
Jouer
Essayer
Faire beaucoup d’exercices
Expliquer - Décrire
Ecrire - Prendre des notes
Se faire plaisir
Faire et refaire
Faire des erreurs
Echouer
Réussir
Recommencer
Répéter
Etre corrigé
Juger son travail
Trier
4/11
Identifier son style
d’apprentissage
Consigne
Compléter :
1. Pour apprendre, je peux m’appuyer sur mes capacités à :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
2. Pour optimiser mon apprentissage, je dois développer les capacités suivantes :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
3. Dans le cadre de votre parcours de formation sur le dispositif, avez-vous été conforté à des difficultés
par rapport à ce thème : “c’est quoi apprendre ?”
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
4. Pensez-vous pouvoir développer les capacités indiquées au point 2 ?
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
5/11
Identifier son style
d’apprentissage
• Fiche outil 1.2
Thème Mémoire
Nom de l’expérience : Êtes-vous visuel, auditif, kinesthésique ?
L’exercice comporte plusieurs variantes d’exploitation : non.
Références : Test inspiré de “Éduquer la mémoire” 1 M. J. Couchaère ESF.
Objectifs :
• Permettre à l’apprenant de détecter son système de perception préférentiel.
• Apprendre à mieux la maîtriser.
• S’entraîner à développer les autres capteurs.
• Augmenter les performances de sa mémoire pour mieux apprendre.
Public : Tout public maîtrisant la lecture et l’écriture et sachant faire des additions.
Prérequis pour les apprenants :
Connaître les capteurs qui permettent de mémoriser.
Avoir compris que la mémoire joue un rôle clé dans l’apprentissage.
Prérequis pour le formateur :
Avoir lu le chapitre sur la mémoire.
Avoir effectué soi-même le test préalablement.
Déroulement :
• Distribuer le test. Lire les consignes.
• Faire remarquer que le test se répartit en 15 séries de 3 questions.
• Insister sur la répartition des points dans chaque série dont le total doit être égal à 3.
Exemple : Dans la 1re série, si vous mettez 3 au choix n° 1, vous attribuerez zéro aux propositions
2 et 3.
Ou, si vous avez attribué 1 point au choix n° 1, il vous reste 2 points à affecter à la proposition
2, et zéro à la proposition 3 ou 1 point pour la proposition 2 et 1 point pour la proposition 3.
•F
aire réaliser le test par les apprenants et vérifier leur compréhension sur la répartition des
points.
•F
aire reporter les points attribués aux différentes questions dans le tableau et effectuer les totaux.
Consignes :
À partir des explications du formateur, effectuez le test.
Exploitation par le formateur et le groupe :
Après un tour de table où chaque apprenant exprime son ressenti face au test, le formateur attire
l’attention du groupe sue l’intérêt de développer les capteurs les moins sollicités afin d’améliorer les
performances de la mémoire.
Exploitation par l’apprenant :
Exercices de mémorisation proposés par le formateur afin de développer les capacités des 3 capteurs.
Intérêt et finalité de l’exercice pour l’apprenant :
S’apercevoir qu’en utilisant les 3 capteurs, la mémorisation est aisée.
Avoir confiance en sa mémoire.
Durée :
Explication 5 minutes ; Test : 25 minutes ; Évaluation : 15 minutes ; Exploitation : 1 heure.
6/11
Identifier son style
d’apprentissage
Exercice :
Êtes-vous visuel, auditif, kinesthésique ?
But de ce test :
Vous permettre de connaître votre système de perception préférentiel pour mieux le maîtriser.
Augmenter votre flexibilité en vous entraînant à développer aussi les autres.
Consignes :
Pour chaque item, vous disposez d’un capital de 3 points, que vous allez répartir à votre gré.
Exemple : item 1.
• Si vous mettez 3 à la définition 1, dans ce cas vous avez consommé votre capital point.
• si vous mettez 2 à la défition 1, il vous reste 1 point à la définition2 ou 3…
Êtes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ?
On vous présente quelqu’un :
Choix
1
2
3
Il suffit que vous le voyez un bref instant pour déjà bien le connaître.
Vous pouvez vous faire une bonne idée de lui après 5 minutes de conversation.
Rien qu’en lui serrant la main, vous savez déjà à qui vous avez à faire.
Vous avez rendez-vous avec une personne très importante, que vous ne connaissez pas
encore.
Choix
4
Vous vous répétez à l’avance tout ce que vous lui direz.
Vous avez soigneusement détaillé une photo de cette personne ou lu le dernier article qu’elle a publié.
Suivant le cas, vous êtes ravi(e) de ce contactou, au contraire, vous avez besoin de
vous relaxer pour moins appréhender.
5
6
Après une journée de travail, si vous n’avez rien d’autre à faire.
Choix
7
8
9
Vous aimez regarder la télévision.
Vous aimez faire du sport ou rencontrer des amis.
Vous aimez écouter de la musique.
7/11
Identifier son style
d’apprentissage
Votre voiture.
Choix
10
11
12
Vous l’appréciez surtout pour sa ligne et vous ne supportez aucune égratignure.
Vous savez repérer très vite les petits bruits anormaux du moteur ou de la suspension.
Vous appréciez surtout son confort, sa vitesse et son silence.
Vouz déjeunez au restaurant.
Choix
13
14
15
Ce qui compte, c’est l’odeur et la valeur de ce qu’on vous sert.
Vous êtes attentifve) à la présentation des plats.
Vous êtes sensible à la musique d’ambiance ou au bruit qui règne.
Vouz préférez que votre patron.
Choix
16
17
18
Vous explique ce que vous devez faire plutôt que de vous faire une note.
Vous donne des instructions écrites, c’est plus clair.
Commence par vous mettre à l’aise.
Votre comportement.
Choix
19
20
21
Vous aimez observer les gens.
Vous vous levez souvent pour vous étirer.
Vous parlez à haute voix vous aide souvent à résoudre un problème.
Quand vous êtes avec un interlocuteur.
Choix
22
23
24
Vous êtes attentif(ve) à l’expression de son visage.
Vous êtes très sensible à l’ouverture qu’il manifeste par ses propos et son attitude.
Vous faites très attention à ce qu’il dit et au ton qu’il utilise.
Quand vous recevez unz lettre.
Choix
25
26
27
Quand on vous lit la lettre, vous aimez qu’on vous la donne ensuite à voir.
Vous êtes sensible à la texture du papier, à l’odeur qui l’accompagne.
Vous aimez vous relire la lettre dans votre tête ou en parler aussitôt avec quelqu’un.
8/11
Identifier son style
d’apprentissage
Vouz devez vous rendre pour la première fois dans un lieu que vous ne connaissez pas et
quequ’un vous explique comment faire.
Choix
Vous notez scrupuleusement les indications qu’il vous donne et, si possible, vous
faites un petit schéma.
Vous enregistrez ce qu’il dit oralement, vous lui répétez pour confirmation, et, en
général, cela vous suffit.
Vous l’écoutez jusqu’au bout sans l’interrompre, vous le remerciez et partez confiant.
28
29
30
Dans un lieu.
Choix
31
32
Vous arrivez à travailler malgré le bruit qu’il peut y avoir autours de vous.
Vous ressentez instantanément l’ambiance d’un lieu dans lequel vous arrivez.
Vous êtes très irrité(e) par les cris d’enfants, les sonneries de téléphone, le crissement d’une craie sur un tableau.
33
Lorsque vous assistez à une conférence.
Choix
34
Vous pouvez suivre aisément sans aucun support visuel.
Vous avez besoin de documents projetés, de préférence en couleurs, pour soutenir
votre attention.
Vous êtes surtout sensible à la température de la salle.
35
36
Avec un interlocuteur.
Choix
37
S’il ne vous regarde pas, vous avez l’impression qu’il ne vous écoute pas.
Vous êtes autant sensible au ton, au rytme, au débit, au timbre de sa voix qu’au
contenu de son discours.
Ce qui compte surtout, ce sont les liens qu’il crée avec vous.
38
39
Lorsque vous regardez un film à la télévision.
Choix
40
41
42
Ce qui compte, c’est l’odeur et la valeur de ce qu’on vous sert.
Vous êtes attentif(ve) à la présentation des plats.
Vous êtes sensible à la musique d’ambiance ou au bruit qui règne.
9/11
Identifier son style
d’apprentissage
Le printemps pour vous.
Choix
43
44
45
C’est le chant si particulier des oiseaux le matin.
C’est cette symphonie de vert qui vous émerveille.
C’est le renouveau qui vous fait vibrer intérieurement.
Interprétation des ressources.
Reportez vos notes en face de chacun des numéros d’item ci-dessous et faites le total de
chaque colonne.
Visuel
1
5
7
10
14
17
19
22
25
28
31
35
37
42
44
Total
Auditif
2
4
9
11
15
16
21
24
27
29
33
34
38
40
43
Total
Kinesthesique
3
6
8
12
13
18
20
23
26
30
32
36
39
41
45
Total
10/11
Identifier son style
d’apprentissage
Conseils de travail après avoir effectué le test :
•R
emarquer que chacun perçoit les informations de manières différentes mais utilise les 3 systèmes
de perception.
•R
éaliser que chacun privilégie consciemment ou inconsciemment l’un d’entre eux, mais que l’on peut
apprendre à développer ceux que l’on sollicite le moins.
Pour accroître les performances du capteur visuel.
On peut essayer de :
•S
ynthétiser le contenu de l’apprentissage grâce à des tableaux, des schémas, des dessins, des organigrammes.
•U
tiliser des “surligneurs” de couleur pour faire ressortir les points essentiels.
Pour accroître les performances du capteur auditif.
•E
nregistrer sur un “walkman” dictaphone, magnétophone, les éléments clés d’un cours, d’une conférence, ce qui permet de les réécouter à volonté et donc de les mémoriser.
•R
épéter à haute voix le résumé d’un cours, d’un livre, d’un film, d’une conférence, d’un spectacle et
ensuite le lendemain le raconter à un collègue ou ami dans le but “d’encoder” l’essentiel.
•C
réer une chanson comportant les éléments à mémoriser, l’enregistrer et la réécouter.
Ne pas oublier d’insister par la voix et l’intonation sur les points essentiels du cours. Pour capter et
mémoriser des informations, l’auditif doit bien entendre l’essentiel. Ce qui oblige à utiliser certaines
pratiques oratoires.
Pour accroître les performances du capteur kinesthésique.
•T
rouver des exemples pris dans le quotidien ou le vécu afin d’illustrer les cours.
Exemple : Pour un apprentissage sur les poids et mesures, s’appuyer sur une recette de cuisine.
•S
ous la forme d’un conte “il était une fois” raconter une histoire faisant partie de votre vécu et de
votre quotidien à rattacher au contenu, au thème du cours.
Exemple : Acquisition d’un vocabulaire à insérer dans un récit.
•U
ne autre variante peut être d’adapter : une histoire sans paroles qui s’appuie sur les techniques de
mime. Même consigne : à rattacher à l’objet d’un cours.
•C
réer des découpages, des puzzles en lien avec les apprentissages.
Illustrer chaque démonstration d’exemples concrets, sans hésiter à travailler sur votre ressenti, faciliteur dans les processus de mémorisation, pour les kinesthésistes.
11/11
OUTILS POUR LA FORMATION
Communiquer
Par Alexandra Gautier,
François Goncalves, Magali Malherbes,
Elisabeth Renaudineau
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Communiquer
Tableau d’objectifs
Communiquer
I I dentifier et
reformuler les
consignes.
1
2
Niveau 1
C
omprendre 1
consigne de 2
ou de 3 lignes.
R
epérer les
mots-clés.
Lire le texte
U
tiliser des
supports
différents.
II R
echercher les
informations
pour les traiter.
1
2
III A
nalyser et
traiter les
informations.
1C
omprendre et
reformuler les
idées
essentielles.
Niveau 2
1R
eformuler avec
ses propres
mots.
1R
epérer les
idées
essentielles.
1
1
1H
iérarchiser les 1
informations par
rapport à leur
degré
d’importance.
2O
rganiser les
2
informations de
manière
cohérente.
3
IV R
éaliser une
production en
suivant
précisément
les consignes.
1É
crire les
1C
omposer 1
phrases simples.
paragraphe.
2S
tructurer un
2E
nrichir 1
message
phrase simple
chronologiqueavec le
ment.
vocabulaire
approprié.
VR
estituer à l’oral 1 T
ransmettre 1
1T
ransmettre 1
les informations.
information à 1
information à 1
tiers.
groupe.
2R
épondre à des
questions
fermées
(QQOQCP).
1/18
1
Niveau 3
Niveau 4
F
ormuler une
1F
ormuler les
consigne par
consignes pour
rapport à une
l’exécution d’une
situation réelle
tâche.
ou fictive.
P
rendre des
notes de
manière
structurée en
utilisant les
mots-clés.
1D
égager
D
évelopper,
argumenter à
l’essentiel du
partir des
secondaire.
informations
fournies
D
iscuter, débattre à partir des
informations
fournies.
A
ffirmer ses
opinions à partir
des informations
fournies.
S
tructurer sa
production écrite
à l’aide d’1 plan.
1S
avoir répondre
à des questions
ouvertes.
1S
avoir questionner et adapter
son discours.
2É
valuer la
pertinence de
l’échange.
Communiquer
Fiche Outil I - 2
Thème :
Identifier et reformuler les consignes.
Nom de l’exercice :
Charabia (jeux de communication p 129 fiche 41).
Objectifs :
Reformuler avec ses propres mots.
Consignes au formateur :
Donner une liste de mots et de phrases et demander leur traduction en bon français. Variantes : trouver d’autres exemples.
Consignes à l’apprenti :
Prendre connaissance des mots et donner des synonymes.
Exploitation :
Mise en commun des synonymes trouvés et discussion.
Elaboration d’une liste.
Technicien de surface
:
Préposé
:
Attaché commercial
Manager
:
Enseignant
:
Concerné
:
Sophistiqué
Dangerosité
Stratégie de la communication :
Mal-nantis
:
balayeur
facteur
: représentant
directeur
professeur
intéressé
: perfectionné
: danger
mensonge
pauvres
Il bénéficie du salaire minimum de croissance : il gagne tout juste de quoi ne pas mourir de
faim…
Les agents de maîtrise revendiquent leur mensualisation : les contremaîtres veulent être payés au
mois.
C’est un oligopole multinational : c’est une entreprise qui a des filiales un peu partout.
Nos liquidités n’autorisent pas une nouvelle strate de dépense : nous n’avons plus assez d’argent
pour en débourser encore.
Je pratique le leasing : j’achète d’abord et je paie après ou jamais.
2/18
Communiquer
Fiche Outil I - 4
Thème :
Identifier et reformuler des consignes.
Nom de l’exercice :
Décrire les étapes du franchissement d’une écluse par une
péniche (Jonas Formation – Séquoia/Précision-concision).
Objectifs :
Etre capable de retranscrire à l’écrit une situation réelle
en rédigeant les consignes nécessaires à l’exécution de la
tâche.
Consignes :
Récapituler dans un ordre logique en utilisant les verbes
d’action à l’impératif ou à l’infinitif.
Exploitation :
Mise en commun au tableau.
3/18
Communiquer
Fiche Outil I - 4
Thème :
Identifier et reformuler les consignes.
Nom de l’exercice :
Entraînement au balayage horizontal pour repérer l’information (lecture et prise de notes p 70).
Objectifs :
(Cf. capacité dans le tableau correspondant) : Maîtriser le balayage horizontal pour repérer l’information
et utiliser un guide visuel.
Consignes à l’apprenti :
Utiliser le guide visuel que vous déplacerez le plus rapidement possible le long des lignes.
Noter le temps mis sur la fiche.
Exploitation :
Mise en commun des termes génériques trouvés par chacun.
4/18
Communiquer
5/18
Communiquer
Fiche méthodologique II - 3
Thème :
Rechercher les informations pour les traiter.
Nom de la fiche méthodologique :
Abréviations courantes (lecture et prise de notes p 89 à 93).
Objectifs :
Prendre des notes.
Consignes :
Réutiliser les abréviations lors des prises de notes suivantes de manière progressive.
Exploitation :
Relecture de prises de notes ultérieures.
6/18
Communiquer
7/18
Communiquer
Fiche Outil II - 2
Thème :
Rechercher les informations pour les traiter.
Nom de l’exercice :
Texte des Schtroumpfs (Séquoia Fiche III-3).
Objectifs :
(Cf. capacité dans le tableau correspondant) : Repérer les idées essentielles.
Exploitation :
Mise en commun des réponses et validation
1–P
eyo est le créateur d’une bande dessinée célèbre : les Schtroumpfs. En réalité, Peyo n’est pas
son vrai nom. Il s’appelle Pierre Culliford et est né à Bruxelles en 1928.
2 – L e père de ces petits lutins bleus a débuté dans un studio de bande dessinée, où il a rencontré
des dessinateurs déjà célèbres qui l’ont aidé sa carrière : Franquin, dessinateur de Spirou et
inventeur de Gaston Lagaffe, mais aussi Morris, le créateur de Lucky Luke.
3 – L a célébrité des Schtroumphs, c’est d’abord leur nom très bizarre ! Comment ce nom est-il venu
à l’esprit de Peyo ? “Tout simplement”, répondra t-il : “Au cours d’un déjeuner avec Franquin, je
lui ai demandé de me passer le sel, mais ce mot “sel” m’a échappé un instant et j’ai dit : “passe
moi le… schtroumpf !” Pendant le repas, nous nous sommes amusés avec ce mot. C’est comme
ça que j’ai décidé de baptiser mes petits lutins.”
4–C
’est ainsi que sont nés, en 1958, les premiers Schtroumpfs et avec eux, un nouveau langage
aussi célèbre que riche de nuances : des noms (schtroumpf), des adjectifs (schtroumpf), des
verbes (schtroumpfer), des adverbes (schtroumpfement)… et même la marque du féminin avec
la délicieuse schtroumpfette !
5–C
onnus, les Schtroumpfs ? Les albums de Peyo sont aujourd’hui traduits en vingt
langues et diffusés dans le monde entier ou presque… Les adaptations télévisées
ne se comptent plus : quatre longs métrages et 258 dessins animés qui ont triomphé sur tous les petits écrans du monde.
8/18
Communiquer
Après avoir lu attentivement ce texte, pouvez-vous répondre aux quelques questions qui suivent :
A - Quel est le titre, parmi les 5 proposés ci-dessous, qui correspond le mieux à ce texte ?
1 - D’où viennent les Schtroumpfs ?
2 - Le père des petits lutins bleus est bruxellois.
3 - Un diffusion internationale.
5 - Parler schtroumpf, une nouvelle mode.
B - Quel paragraphe contient l’idée suivante :
1 - Le sel est à l’origine du mot schtroumpf.
§ n° : ...............
2 - Peyo, un pseudonyme.
§ n° : ...............
3 - Des collaborateurs de renom.
§ n° : ...............
Quelle idée principale se dégage dans les paragraphes qui restent ?
§ n° : ...............................................................................................
.........................................................................................................
§ n° : ...............................................................................................
.........................................................................................................
C - Est-il exact ?
1 - Franquin est le créateur de Spirou et de Gaston Lagaffe.
OUI/NON/Je ne sais pas.
2 - Morris est un héros de bande déssinée.
OUI/NON/Je ne sais pas.
3 - P. Culliford est belge.
OUI/NON/Je ne sais pas.
4 - Lagaffe et Lucky Luke viennent aussi de Belgique.
OUI/NON/Je ne sais pas.
5 - Les albums de Peyo sont vendus dans vingt pays.
OUI/NON/Je ne sais pas.
9/18
Communiquer
Fiche Outil III
Thème :
Faire une production en suivant précisément les consignes.
Nom de l’exercice :
Poisson.
Objectifs :
Niveau 1 : Comprendre et répondre aux consignes.
Niveau 2 : Organiser les informations pour reproduire le poisson.
Consignes :
Prendre connaissance du test et du dessin, appliquer les consignes.
Exploitation :
Niveau 1 : Vérifier la bonne numérotation et le placement des lettres, le respect des 2 consignes.
Niveau 2 : Vérifier à l’aide d’un calque la fidélité de reproduction, travail sur les consignes.
Reproduire le poisson ci-dessous grâce aux consignes suivantes :
1-A
vec une règle graduée, quadriller le rectangle n° 1 à l’aide de carrés de 1 cm de côté. Numéroter le grand côté de 1 à 7 et sur le petit côté mettre les lettres A à E. Les lettres et les chiffres
sont à placer en face des cases et non en face des traits.
2-T
racer un second rectangle (n° 2), deux fois plus grand, grâce à un nombre égal de carrés
mais cette fois de 2 cm de côté. Numérotez les cases de la même façon que pour le premier
rectangle.
Niveau 2 :
3-R
eproduire maintenant le poisson carré par carré.
4-C
olorier (rectangle n° 2) les parties permettant :
- le déplacement (en vert)
- la vision (en rouge)
- la respiration (en bleu)
5 - Nommer ces parties.
6 - Effectuer la légende appropriée
10/18
Communiquer
Fiche Outil III - 1
Thème :
Analyser et traiter l’information.
Nom de l’exercice :
Lecture écrémage.
Niveau 1.
Objectifs :
Comprendre et reformuler les idées essentielles.
Consignes :
Prendre connaissance tout d’abord des consignes puis réaliser l’exercice.
Exploitation :
Faire s’exprimer les jeunes sur les idées retenues à l’issue de la lecture partie ll.
11/18
Communiquer
Exercice :
1 - Lisez le titre et le chapeau du texte ci-après.
2 - Lisez en entier le premier paragraphe.
3 - Lisez immédiatement après le dernier paragraphe.
4 - Lisez le début des autres paragraphes.
5 - Cachez le texte et notez les idées retenues à l’issue de cette lecture partielle.
La vie à trois temps.
Actifs contre inactifs : vers la société duale ?
Une révolution du temps de vivre est impérative pour éviter qu’éclate le conflit entre groupes sociaux.
La durée du travail diminue alors que celle de notre vie augmente. Nous disposons donc de plus
en plus de temps consacré aux loisirs. Mais celui-ci est très inégalement réparti au fil de notre existence
et entre les individus. Si mal réparti que l’on peut craindre l’explosion de conflits majeurs opposant le
nombre croissant d’inactifs de tous âges à la minorité de ceux qui disposent d’un emploi. À moins que
ne s’instaure un partage différent du temps qui entraînerait une transformation radicale de nos modes
de vie.
Notre existence est aujourd’hui étrangement découpée en trois tranches presque étanches : la
première dévolue aux études, la seconde au travail et le troisième à la retraite. Avec malgré tout deux
périodes de précarité particulière, l’une pour les jeunes lorsqu’ils se présentent sur le marche de l’emploi, l’autre pour les quinquagénaires menacés de plus en tôt par de pseudo-formules de retraite.
Une transformation fondamentale est en train de s’opérer dans cette vie à trois temps du fait
notamment de l’allongement des périodes entourant notre vie active. Le temps passé au travail rétrécit, celui des études s’allonge et plus encore celui de la retraite, qui s’étale désormais sur plus de vingt
ans.
Notre population elle-même est découpée en deux catégories : celle des actifs disposant d’un
emploi, vivant pour l’essentiel des revenus qu’il leur procure et assurant, à titre principal, au travers des
impôts et des cotisations sociales, le financement du système de protection sociale ; celle des inactifs,
exclus du monde de travail et vivant pour l’essentiel des pensions de retraite, des allocations de chômage mais aussi de l’assurance-maladie. Entre ces deux catégories, deux espèces particulières, celle
des fonctionnaires jouissant d’une exorbitante sécurité d’emploi et celle des “mutants”, vivant, de force
ou de gré, d’emplois précaires.
France, 2020 : 15 millions de personnes âgées et 15 % de chômeurs.
12/18
Communiquer
Fiche Outil IV - 1,5
Thème :
Restituer l’analyse et le traitement de l’information dans une production.
Nom de l’exercice :
Reconstruire les phrases de façon à ce qu’elles aient du sens et qu’elles tiennent compte de la chronologie des événements.
Objectifs (cf. capacité dans le tableau correspondant) :
Structurer un message chronologiquement.
Consignes à l’apprenti :
Lire les phrases proposées et les réécrire convenablement.
Exploitation :
Mise en commun à l’oral, chaque apprenti propose une phrase et le reste du groupe la valide.
13/18
Communiquer
Voici des phrases qui ont toutes un rapport avec la notion de temps (celui qui passe…). Le problème
est que pour les comprendre, il faut les reconstruire de façon à ce qu’elles aient du sens !
1 - Mardi hier demain si c’était dimanche.
.........................................................................................................................................................................
2 - Jours une sept y a dans il semaine.
.........................................................................................................................................................................
3 - Dans douze l’année y a mois il.
.........................................................................................................................................................................
4 - D’hiver courts les les plus sont jours.
.........................................................................................................................................................................
5 - Je suis plus en retard du moins je prends avance.
.........................................................................................................................................................................
6 - Chaque muguet on achète mai mois au de du année.
.........................................................................................................................................................................
7 - Né est il qu’un homme dès vieux pour assez est mourir.
.........................................................................................................................................................................
8 - Tous les évènements a 6 mois semestriel une fois un lieu.
.........................................................................................................................................................................
9 - En se dit simultanés, qu’ils on deux évènements quand passent sont même temps.
.........................................................................................................................................................................
14/18
Communiquer
Fiche Outil V - 1
Thème :
Restituer les informations.
Nom de la fiche méthodologique :
Savoir prendre la parole.
Objectifs :
Convaincre le jury ou l’auditoire de la valeur du travail personnel réalisé.
Montrer des aptitudes à la communication orale.
Exploitation :
Lire la fiche méthodologique, repérer les gestes aidant la meilleure communication à l’oral.
15/18
Communiquer
16/18
Communiquer
Fiche Outil V - 2-2
Thème :
Restituer les informations.
Nom de l’exercice :
Répondre à des questions sur le contexte (Séquoia/psychologie 4/4) + Information Documentation p
250 : prélever des informations dans un texte.
Objectifs (cf. capacité dans le tableau correspondant) :
Répondre à des questions QQOCQP.
Consignes à l’apprenti :
Après avoir pris connaissance du texte “Vendredi ou la vie sauvage”, compléter la fiche exercice. Prélever des informations dans le texte et remplir les bulles.
Exploitation :
Mise en commun et débat en classe.
17/18
Communiquer
Exercice :
“Vendredi ou la vie sauvage” Michel Tournier.
Il dut raser presque entièrement un petit bois de houx qu’il avait repéré dès le début de son travail.
Pendant quarante-cinq jours, il débarrassa les arbustes de leur première écorce, et recueillit l’écorce
intérieure en la découpant en lanières. Puis il fit longtemps bouillir dans un chaudron ces lanières
d’écorce, et il les vit peu à peu se décomposer en un liquide épais et visqueux. Il répandit ce liquide
encore brûlant sur la coque du bateau.
18/18
OUTILS POUR LA FORMATION
Comprendre les consignes
Par Mathilde Finot
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Comprendre les consignes
Lorsque le petit prince aborda la planète, il salua respectueusement l’allumeur :
— Bonjour. Pourquoi viens-tu d’éteindre ton réverbère ?
— C’est la consigne, répondit l’allumeur. Bonjour.
— Qu’est-ce que la consigne ?
— C’est d’éteindre mon réverbère. Bonsoir.
Et il le ralluma.
— Mais pourquoi viens-tu de le rallumer ?
— C’est la consigne, répondit l’allumeur.
— Je ne comprends pas, dit le petit prince.
— Il n’y a rien à comprendre, dit l’allumeur. La consigne c’est la consigne. Bonjour.
Et il éteignit son réverbère.
Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince.
1/24
Comprendre les consignes
• Activité 1Prise de conscience.
• Activité 1.1Jeune ou vieille ?
Nous ne voyons pas tous la même chose face à la même image…
Vous, que voyez-vous ci-dessous ?
2/24
Comprendre les consignes
• Activité 1.2Une consigne imprécise.
À la première lecture, une consigne peut sembler très claire le vocabulaire est simple, la syntaxe également. Et pourtant, cette même consigne aboutira à des réalisations différentes selon les gens. Prenons
l’exemple de la consigne suivante Faites le portrait d’un camarade.
Exécuter cette consigne sans poser aucune question ni au formateur ni à ses voisins (tâcher de jouer le
jeu 5 minutes sans craquer nerveusement).
Au bout de ces cinq minutes, constater la diversité des réponses (dessins, écrits, listes, aspect physique,
aspect moral…).
3/24
Comprendre les consignes
• Activité 1.3De la consigne dépend la réponse : la preuve !
Voici une consigne : Qu’est-ce qu’un prédateur ?
Voici cinq réponses à cette consigne :
1
2
3
4
5
-
Animal qui vit de proies.
Animal qui tue d’autres animaux pour s’en nourrir.
Animal puissant, fort, le plus souvent armé de griffes, de dents ou d’un bec puissant.
Permet l’élimination de rongeurs et d’oiseaux granivores.
Le loup, le tigre, les rapaces, les fourmis.
Selon vous, quelle est la bonne réponse ?
En réalité, toutes, la consigne n’étant pas assez précise.
1 :
2 :
3 :
4 :
5 :
une définition générale.
une définition biologique.
une description.
un rôle écologique.
des exemples.
4/24
Comprendre les consignes
• Activité 1.4De la nécessité de la lecture de consignes.
Suivre les consignes suivantes :
Consigne de départ : lire l’ensemble des consignes et faire ce qui est demandé.
1 - Ne rien faire avant d’avoir lu toutes les consignes.
2 - Préparer un stylo, une paire de ciseaux, de la colle et une règle.
3 - Prendre une feuille blanche (ou utiliser le carré blanc ci-dessous).
4 - Mettre la date en haut à droite.
5 - Tracer une figure géométrique de son choix.
6 - La colorer en rouge.
7 - Ecrire une phrase pour décrire cette forme géométrique.
8 - Relire la consigne 6.
9 - Montrer son travail au voisin.
10 - Ne réaliser que les consignes 3 et 4.
5/24
Comprendre les consignes
• Activité 1.5Compter rapidement le nombre de F.
FINISHED FILES ARE THE RESULT OF YEARS OF SCIENTIFIC STUDY COMBINED WITH THE
EXPERIENCE OF YEARS
• Activité 1.6Décrypter le paragraphe suivant.
sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un mot n’a pas d’ipmrotncae, la
suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire lteetrs sinoet à la bnnoe pclae. Le rsete peut
êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porblmèe. C’est prace que le creaveu
hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.
• Activité 1.7Lire rapidement à voix haute la phrase suivante.
IL
VA
A LA
LA PLAGE
• Activité 1.8Faire rapidement et dans l’ordre le calcul mental suivant.
1 000
+
40
+
1 000
+
30
+
1 000
+
20
+
1 000
+
10
=
Résultats des exercices 5, 6, 7 et 8.
Exercice 4 : Six. Il en manque ? Notre cerveau est entraîné à ne pas lire les mots peu importants comme les articles.
Exercice 5 : La réponse est dans le texte lu.
Exercice 6 : Le double LA n’est pas perçu au premier abord, le cerveau allant à l’essentiel, à savoir la
compréhension immédiate.
Exercice 7 h 4 100 et non 5 000.
6/24
Comprendre les consignes
• Activité 1.9De la nécessité (bis) de la lecture de consignes.
Après avoir noté l’heure de départ pour cet exercice, vous appliquerez les consignes suivantes :
a - Sur le quadrillage suivant, inscrivez en haut à gauche en lettres capitales et en rouge votre nom.
b - Inscrivez en bas à droite en lettres minuscules et en vert votre prénom.
c-D
éterminer par la méthode de votre choix le centre du quadrillage et matérialisez le par un point
rouge.
d - Le point ainsi indiqué est le centre d’un cercle de 3,5 cm de diamètre.
e - Tracez ce cercle au crayon à papier.
f - Tracez en bleu le carré inscrit dans le cercle de 7 cm de rayon.
g - Reportez an centre de ce carré la date d’aujourd’hui en toutes lettres et en vert.
h - Gommez le cercle.
i - Donnez la mesure des côtés du carré tracé.
j -Calculez sa surface sans avoir recours à votre calculatrice.
k - Notez l’heure de fin de l’exercice.
l - Vous ne traiterez que les questions une et deux.
7/24
Comprendre les consignes
• Activité 2S’entraîner aux opérations mentales de base.
• Activité 2.1Définir une bouteille puis décrire une bouteille.
En fonction des réponses, mettre en avant la différence entre les deux opérations.
Définition d’une bouteille :
Description d’une bouteille :
• Activité 2.2Tester le fonctionnement de la mémoire.
1re étape : lire cette liste de mots pendant trois minutes et essayer d’en restituer le maximum à son
voisin : matin - soleil - ennui - trousse - justice - train - jour - cahier - matinée - train - nuit - bois - lune
- cartable - égalité - stylo - caramel - ardoise - Espagne - bonbon - gâteau - Charlemagne.
2e étape : repérer les mots qui ont été mieux mémorisés que d’autres.
3e étape : nous mémorisons donc mieux
- ce qui est au début ;
- ce qui est répété ;
- ce qui est organisé ;
- ce qui est associé ;
- ce qui est concret ;
- ce qui est à la fin ;
- ce qui nous intéresse.
8/24
Comprendre les consignes
• Activité 2.3Comment entraîner son acuité mentale et visuelle ?
Reproduire la figure de Rey ci-dessous en la regardant puis la reproduire une seconde fois mais en la cachant.
Imitation recopiée
9/24
Comprendre les consignes
Imitation recopiée
10/24
Comprendre les consignes
• Activité 2.4Déterminer ce qu’il faut chercher pour chaque consigne (plusieurs réponses sont possibles).
1 - Qu’est-ce qui motive le refus des transmissions sanguines chez plusieurs sectes religieuses ?
Je vais chercher :
Des événements politiques.
Un/des objets de culte.
Une/des croyances religieuses.
Une/des règles d’hygiène.
Aucune de ces réponses.
2 - Qu’est-ce que le marché commun ?
Je vais chercher :
Un/des événements politiques.
Une description.
Des transactions commerciales.
Des personnages politiques.
Aucune de ces réponses.
3 - Qu’est-ce qui caractérise la population des bidonvilles sud-américains ?
Je vais chercher :
Des organisations politiques.
Des objets d’art.
Des théories sur les relations nord/sud.
Des coutumes et traditions populaires.
Aucune de ces réponses.
4 - Dans le troisième paragraphe, qu’est-ce que l’accusé répond au juge ?
Je vais chercher :
Des noms de personnes.
Des transactions commerciales.
Des paroles citées dans le texte.
Des faits historiques.
Des phénomènes naturels.
5 - Au chapitre précédent, nous avons appris à distinguer divers types de documents. A
quel type de document ce texte s’apparente-t-il ?
Je vais chercher :
Les différents types de documents qu’on a étudiés.
Des documents importants que l’on a étudiés au chapitre précédent.
Un ou des types de documents auxquels ce texte s’apparente.
Des exemples de documents qui ressemblent à ce texte.
Aucune de ces réponses.
11/24
Comprendre les consignes
6 - Pourquoi les athlètes professionnels constatent-ils les effets du vieillissement plus tôt
que les sportifs amateurs ?
Je vais utiliser des témoignages et des faits pour soutenir une théorie sur le vieillissement des sportifs
amateurs et professionnels.
Je vais comparer la baisse de performance chez des athlètes professionnels à celle des sportifs amateurs.
Je vais expliquer les raisons pour lesquelles les athlètes professionnels constatent les effets du vieillissement plus tôt que les sportifs amateurs.
Aucune de ces réponses.
7 - Qu’est-ce qui influence la consommation d’alcool chez les occidentaux de 15-20 ans ?
Je vais chercher :
Les discours et les actions des vedettes.
Des objets publicitaires.
Des campagnes publicitaires.
Des phénomènes sociaux et économiques.
Des actions politiques.
12/24
Comprendre les consignes
• Activité 2.4Pour aiguiser son regard et son attention visuelle…
Voici cinq taches d’encre dites les images du test psychologique de Rorschach : pour chacune, laisser parler son imagination et y voir autant de
choses que possible
13/24
Comprendre les consignes
• Activité 3Entraînement à la lecture de consignes
• Activité 3.1Distinguer les consignes fermées des consignes ouvertes
Exemple de consigne fermée : Recopie le texte
Exemple de consigne ouverte : Ecris vingt sommes que tu trouves facile de calculer
Quelle est la différence entre les deux ?
Utilise des pièces pour obtenir la somme de 25 euros.
Utilise le moins de pièces possible tour obtenir la somme de 25 euros.
Complète les phrases avec le verbe donné à l’infinitif entre parenthèses que tu écriras au
présent.
Complète les phrases avec un verbe de ton choix et que tu écriras au présent.
Trouve trois noms de villes françaises qui sont au bord de la mer.
Cherche tous les massifs montagneux sur la carte de France.
Souligne le verbe conjugué dans la phrase suivante : Les Gaulois travaillaient le fer avec
adresse.
Complète chaque phrase avec un mot de ton choix qui convient.
Complète le blanc de cette phrase avec les verbes de ton choix : Les Romains ______ les
villas.
Complète chaque phrase avec un mot contenant le son -on.
Ecris quatre mots contenant la graphie —an.
Range les nombres suivants dans l’ordre croissant : 2 289 ; 2 399 ; 1 999 ; 2 401 ; 10 000.
Trouve quatre nombres de deux chiffres qui possèdent deux comme chiffre des dizaines.
Trouve tous les nombres de deux chiffres qui ont trois comme chiffre des dizaines.
Ecris deux noms de mois qui se terminent par -bre.
Propose cinq livres parmi tes livres préférés.
Cite les noms de trois rois de France.
Colorie le plus long affluent de la Loire en rouge sur la carte de France.
Dans le texte proposé page 3 du livre de français, encadre les verbes conjugués en
rouge.
Parmi les figures présentées page 48, indique celles qui possèdent un axe de symétrie.
La Seine prend sa source dans le Massif central. Précise : vrai ou faux.
Construis un arbre généalogique.
14/24
O
O
F
F
O
F
O
O
O
F
F
F
O
F
O
F
O
F
O
O
O
O
O
O
O
O
O
F
F
F
F
F
F
F
F
F
O
F
O
O
O
F
F
F
Comprendre les consignes
Dans le texte suivant, il y a sept fautes d’orthographe trouve-les et justifie ta correction.
Parmi les huit exercices du livre de mathématiques page 134, indique ceux qui nécessitent l’emploi de la division.
Dans les consignes suivantes, encadre les verbes conjugués à l’impératif.
Parmi les villes suivantes, précise celle qui n’est pas européenne : Londres, Rome, Milan,
Berlin, Los Angeles, Lyon.
Pour chacune des dates proposées tu as retrouvé la population qui lui correspond.
Complète la carte avec les noms des mers et océans qui bordent la France.
Après avoir observé les images du livre, invente une histoire cohérente en les utilisant
toutes dans l’ordre de ton choix.
Observe le document II page 234 avant de répondre aux questions posées.
Fais la liste de tous les livres dont le héros est le petit Nicolas.
Trouve tous les mois de trente jours.
15/24
O
F
O
F
O
F
O
F
O
O
F
F
O
F
O
O
O
F
F
F
Comprendre les consignes
• Activité 3.2Bien lire un énoncé.
M. Desnos, directeur de la promotion des ventes de la société Copra et fils, téléphona au vice-président
de la société chargée de la vente, Hubert Drumond. Au cours de cet appel, M. Desnos discuta de la
possibilité que Drumond engage un homme du nom de Dumas comme stagiaire aux ventes. Il informe
Drumond qu’on venait de lui dire que Dumas avait eu récemment un diplôme universitaire. Drumond
assure à Desnos que Dumas sera reçu.
Drumond prit l’initiative de la discussion sur Dumas dans la discussion avec Desnos.
Au cours de cet appel, Desnos ne discuta pas avec son supérieur de la possibilité
que Drumond embauche dumas.
L’histoire ne dit pas si Drumond embauchera Dumas.
Drumond promit de recevoir Dumas.
Desnos est vice-président de la société.
Dans leur conversation, Desnos et Drumond parlèrent d’un homme nommé Dumas.
Desnos ne dit pas à Drumond tout ce qu’on lui avait dit de Dumas.
Desnos assure à Drumond qu’il parlerait à Dumas.
L’histoire ne dit pas si Dumas avait la qualification pour être stagiaire aux ventes.
Le fond de l’histoire est qu’un homme en appelle un autre pour en recommander
un troisième.
Desnos et Drumond discutèrent d’un diplômé récent nommé Dumas.
Desnos recommanda Dumas.
L’histoire ne dit pas clairement si Desnos avait des doutes pour embaucher Dumas.
Desnos est directeur de la promotion des ventes de la société Copra et fils.
Le but de l’appel de Desnos était de discuter la possibilité que Drumond engage
Dumas comme stagiaire des ventes.
Desnos et Drumond étaient dans des villes différentes.
Desnos et Drumond ne discutèrent pas de la possibilité d’engager Dumas comme
stagiaire à la direction.
16/24
Vrai Faux
?
Vrai Faux
?
Vrai
Vrai
Vrai
Vrai
Vrai
Vrai
Vrai
Faux
Faux
Faux
Faux
Faux
Faux
Faux
?
?
?
?
?
?
?
Vrai Faux
?
Vrai
Vrai
Vrai
Vrai
Faux
Faux
Faux
Faux
?
?
?
?
Vrai Faux
?
Vrai Faux
?
Vrai Faux
?
Comprendre les consignes
• Activité 3.3Repérer les phrases consignes dans ce texte en les soulignant.
“Campeurs, pique-niqueurs, touristes, promeneurs, automobilistes,
La forêt n’est pas un dépotoir ; ramassez soigneusement vos déchets (papiers gras, emballages, bouteilles), emportez-les avec vous dans un sac plastique.
Certaines aires de repos en forêt sont aujourd’hui aménagées, des poubelles y sont installées et renouvelées toutes les semaines ; regardez bien autour de vous, n’en apercevez-vous pas une ?
En dernier recours (si vous n’avez pas de sac en plastique, et s’il n’y a pas de poubelle) creusez un trou,
et enterrez-y tous vos déchets, mais ne laissez en aucun cas les traces de votre passage, c’est une
question de savoir-vivre.”
“La forêt, source de vie”, C’est à lire, CMI, Hachette, 1991, p, 150.
• Activité 3.4Repérer le nombre de tâches à exécuter pour chaque consigne.
• Sur ton cahier, représente un tableau à double entrée dans lequel tu feras figurer les tables de multiplication par 6, 7 et 8.
• Souligne les verbes conjugués dans le texte proposé. et donne leur infinitif.
• Sur ton cahier d’exercices, entoure toutes les écritures proposées égales à 250, puis trouve d’autres écritures possibles.
• Parmi la liste des verbes suivants, encadre ceux qui sont du deuxième groupe tenir ; choisir ; partir ; réussir ;
saisir ; courir.
Invente une phrase pour chacun d’eux.,
• Dessine le contour d un objet puis remplis l’intérieur avec des mots de toutes les couleurs que tu devras
découper dans des magazines.
• En observant la carte de France de ton livre de géographie page 234, recherche et écris en vert sur ton
cahier les noms des principaux massifs montagneux français.
Attention à bien vérifier l’orthographe des noms retenus.
• Entoure les triangles qui sont des demi carrés.
• Recopie chacune des phrases suivantes, puis souligne le sujet du verbe. Trace ensuite une flèche allant du
sujet au verbe et écris entre parenthèses si le sujet est au singulier ou au pluriel.
• Conjugue le verbe chanter au présent du conditionnel et à l’imparfait. Souligne les terminaisons. Ecris tes
remarques.
• Dans le texte suivant, relève les mots qui s’écrivent toujours de la même façon.
• Emploie chacun des mots suivants dans une phrase exemple et propose un synonyme.
• Dans chaque colonne, barre l’intrus.
17/24
Comprendre les consignes
• Activité 3.5Retrouver les consignes des exercices suivants.
Exercice 1
Consigne :
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
45 + _____ = 54
____ - 8 = 34
56 + 34 = ____
Exercice 2
Consigne :
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
- Près de la fontaine, un chien observe le passage du défilé.
- Les élèves de la classe de mon frère choisissent un livre dans la bibliothèque de l’école.
- Nous attendons le bus depuis dix minutes.
Exercice 3
Consigne :
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
L : 8 cm
l : 3 cm
Exercice 4
Consigne :
___________________________________________________________________________
_______________________________________________________________
Trois millions quatre = 3 040 000 ; 3 000 004 ; 300 004
Deux milliards cent = 200 100 ; 2 000 000 100 ; 2 001 0000
18/24
Comprendre les consignes
Exercice 5
Consigne :
___________________________________________________________________________
_______________________________________________________________
- Tu _______ ce magnifique livre. (choisir)
- Nous ______ devant le cinéma depuis dix minutes. (être)
- Elles ______ le bus pour aller au théâtre. (attendre)
• Activité 3.6L’élève a-t-il réalisé un bon travail ?
Lire les exercices et leurs consignes puis vérifier le travail de l’élève.
Exercice 1
Informations données à l’élève :
- La conquête de la Gaule par Jules César commence en 58 av. J-C.
- Clovis devient le premier roi barbare catholique en 496.
- On situe la fin de l’Empire romain vers 476.
Consignes proposées :
- Inscris les dates correspondantes aux événements cités et dessine la flèche du temps.
- Indique par une flèche le sens de lecture de cette ligne du temps et positionne le événements cités.
- Indique par une flèche l’ordre de grandeur des nombres inscrits et positionne les principaux personnages
historiques cités.
- Replace les événements cités sur la ligne du temps et indique la manière de lire cette ligne d’hier vers
aujourd’hui.
- Indique par une flèche le bout de la ligne et trouve en quelle année Jules César a commencé la conquête
de la Gaule.
Commentaires du correcteur :
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
19/24
Comprendre les consignes
Exercices 2
Voilà les consignes proposées :
Calculer et poser ces opérations en colonnes : 254 + 26 + 32 et 536 x 22
a. À cinq carreaux de la marge, écris la date lisiblement.
b. S
aute une ligne et écris la rubrique ou la discipline dans laquelle tu te trouves (mathématiques,
conjugaison…). Précise le titre du travail à réaliser (le passé composé, opérations…).
c. T
ire un trait de séparation de cinq carreaux entre la date et le titre en utilisant la ligne repère de
ton cahier ou de la feuille.
d. S
aute une ligne et écris la consigne de l’exercice, souligne-la. Précise, si c’est nécessaire, le numéro
et la page de l’exercice.
e. Saute une ligne et réalise l’exercice demandé. Prévois de la place pour la correction.
Quatre élèves ont réalisé cet exercice. Entourer la présentation la plus correcte et commenter.
20/24
Comprendre les consignes
Exercice 3
Consigne proposée :
Trace deux droites perpendiculaires avec ta règle et ton équerre. Trace ensuite un cercle de centre O
(intersection des deux droites) et de rayon 1,5 cm. Ce dernier coupe les deux droites en quatre points
A, B, (4 1). Que peux-tu dire du quadrilatère ABGD obtenu ?
Travail réalisé :
Commentaires du correcteur
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Exercice 4
Consigne proposée :
Invente la suite de la petite histoire ci-dessous. À la fin de chaque ligne, le mot doit se terminer par le
son -oir.
j’ai retrouvé un soir
au fond de ma mémoire
une drôle d’histoire.
Dans une grande armoire
dormait un petit,
Travail de l’élève :
loir
qui pensait à la Loire
recroquevillé dans un coussin
Commentaires du correcteur
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
21/24
Comprendre les consignes
Exercice 5
Voici la consigne :
Voici des formes (trois ronds, deux carrés, un triangle). Place-les toutes sur une ligne. Attention ! Tu dois
forcément commencer et finir par la même forme, et deux mêmes formes ne doivent pas se suivre.
Formes proposées
Travaux réalisés
Commentaires du correcteur :
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________
22/24
Comprendre les consignes
Exercice 6
Consigne proposée :
Sur une droite, reporte bout à bout à partir d’un point A les longueurs AB, BC, CD, DA.
Mesure la longueur totale du segment ainsi obtenu. Cette mesure est le périmètre du quadrilatère
ABCD.
Compare cette mesure à la somme des mesures des côtés du quadrilatère ABCD.
Travail réalisé
Longueur obtenue : 11,5 cm.
Commentaires du correcteur
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
23/24
Comprendre les consignes
• Activité 3.7Une même consigne, plusieurs interprétations selon les disciplines.
1 - Distinguer le mot figure en français et en mathématiques
Figure en français :
_____________________________________________________________________
Figure en mathématiques :
_____________________________________________________________________
2 - Donner le sens du mot plan dans les trois phrases suivantes :
Présentez le plan de l’armée :
_____________________________________________________________________
Présentez le plan de la ville :
_____________________________________________________________________
Présentez le plan du texte :
_____________________________________________________________________
3 - Indiquer si le mot en gras est utilisé dans le langage courant ou dans le cadre d’une
discipline.
Dessine les pièces pour obtenir la somme de 35 F :
Assemble tes différentes pièces pour constituer le dessin :
Lis cet extrait d’une pièce de théâtre :
Dans ce texte on a oublié les signes de ponctuation :
Fais un signe de la main lorsque tu as terminé ton travail :
Indique le nom de l’animal qui se reproduit le plus vite :
Reproduis cette figure géométrique :
Range les nombres dans l’ordre croissant :
Observe ce croissant de lune et précise le moment où tu pourras le retrouver dans le ciel :
Achète un croissant avant de rentrer à la maison :
Range les nombres suivants dans l’ordre décroissant :
Range ton classeur dans ta case :
24/24
OUTILS POUR LA FORMATION
Organiser son espace
Par Florence Ambroise,
Jeannick Planchot,
Mathilde Finot
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Organiser son espace
Tableau d’objectifs
S’organiser dans un
espace :
Identifier les sources
d’information pour
s’orienter.
“Mon espace personnel
de travail.”
Niveau 1
Niveau 2
Se repérer dans son
espace de travail personnel.
(Liste des matières
de la journée : qu’ai-je
dans mon sac ?/sur mon
bureau ?).
Savoir repérer les diffé- Repérer des éléments
rents espaces à l’intédonnés sur un plan.
rieur d’un lieu.
(un plan vu du ciel avec
Mon entreprise, mon
description des bâtiCFA.
ments : les reconnaître
par leur description.)
Savoir interpréter et
A partir d’une descriputiliser un espace gration détaillée, réaliser le
phique.
croquis correspondant
Ma ville, mon environ(Constat d’accident.).
nement.
Lire et interpréter le
plan du CFA
(Donner le plan d’évacuation de chaque
CFA.).
Traduire graphiquement
la représentation mentale d’un lieu connu.
(Dessiner son entreprise en plan, ou atelier)
Niveau 3
Aménager un espace
professionnel contraint
(Disposer des gommettes.).
Lire et se repérer dans
son espace de travail
bureautique
(Repérer une information dans une arborescence informatique.).
A partir d’un plan, don- Décrire un paysage
ner un itinéraire (Orien- à partir de différents
ter quelqu’un de perdu points de vue.
dans une ville).
1/22
Organiser son espace
• Activité 1Différencier l’utile et l’inutile.
Voici la liste des matières de la journée pour un apprenti :
Emploi du temps
De 8 heures à
10 heures
Mathématiques :
Exercices à faire
dans le manuel.
Cours à consulter
dans le classeur.
Géométrie dans
l’espace.
Calculs complexes.
De 10 heures à
12 heures
Français : devoir
surveillé.
De 12 heures à
13 heures
Déjeuner.
L’apprenti met dans son sac le matin :
- chaussures de sécurité
- son classeur de français
- son classeur de mathématiques
- sa trousse
- sa carte de restauration
- son manuel d’histoire
- son manuel de français
- ses chaussures de sport oubliées de la veille
- tous ses cours d’atelier
L’apprenti laisse chez lui :
- ses protections auditives
- son équerre
- son compas
- ses vêtements de travail
- son correcteur liquide
- son manuel de mathématiques
- son cours d’atelier de la semaine précédente
- sa calculatrice
2/22
De 13 heures à
15 heures
Atelier :
Travail sur les machines avec application du cours de
la semaine précédente.
De 15 heures à
17 heures
Atelier :
Travail sur les
machines à proximité de l’atelier
(très bruyant) des
chaudronniers.
Organiser son espace
Consigne : Rétablir les deux listes correctes en fonction de l’emploi du temps donné.
L’apprenti met dans son sac le matin :
______________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________
L’apprenti laisse chez lui :
______________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________
3/22
Organiser son espace
• Activité 2Le plan vu du ciel.
Voici une vue du ciel d’un centre d’apprentissage :
Nord
Sud
Source : www.mairie-caudry.fr
Reconnaître les bâtiments suivants en notant leur nom sur le plan :
Le parking intérieur pour les visiteurs.
Bâtiment de la métallurgie situé le plus au nord.
Verrière de la restauration.
Au sud du parc des arbres, petit bâtiment administratif avec un toit d’ardoises pentu.
En forme de U, salle de cours et internat.
Dans ce U, l’internat possède un mur rouge.
Au sud de la pelouse, le rectangle du CFA commerce.
4/22
Organiser son espace
• Activité 3Le constat d’accident.
Descriptif d’un accident :
- Un camion, une voiture et une moto se sont emboutis à un carrefour dans une agglomération à l’intersection de la route de Paris et de la rote de Lyon.
- La moto arrivait de la droite de la voiture sur la route de Paris et a traversé sans regarder, certes, elle
était prioritaire.
- La moto roulait semble-t-il à 50 km/h.
- Le camion arrivait en face de la moto dans l’intention de tourner à gauche si bien qu’il était déjà sur
la gauche de la chaussée.
- Il roulait à 45 km/h.
- Quant à la voiture, elle s’est retrouvée prise entre les deux et son intention était de traverser le carrefour en arrivant de la droite du camion et de la gauche de la moto.
- Elle arrivait à 30 km/h.
- Tous avaient des cédez le passage.
- Le milieu du carrefour est matérialisé par un simple cercle de clous métalliques.
Consignes pour remplir l’extrait suivant de constat d’accident :
- Représenter les routes concernées.
- Etablir le schéma d’accident sur le constat en indiquant par des flèches les mouvements de chacun.
- Indiquer les points d’impact probable de chacun et la vitesse respective sur le véhicule.
5/22
Organiser son espace
6/22
Organiser son espace
• Activité 4Le plan d’évacuation.
Consignes :
Voici le plan du CFA.
Vous êtes au CDI, l’alarme sonne.
Rédiger le parcours que vous devez parcourir pour vous rendre au point de rassemblement situé le long
de la rue de l’Ouche Buron.
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
7/22
Organiser son espace
8/22
Organiser son espace
• Activité 4Mon entreprise.
Consigne : V
oici une page blanche afin d’y dessiner votre entreprise ou votre atelier vu du haut par la
représentation de formes géométriques.
9/22
Organiser son espace
• Activité 5L’orientation.
Voici le plan de la ville de Cassis :
Vous attendez votre ami(e) afin de déjeuner dans une crêperie de la rue Prévost.
Or la personne vous téléphone de la place Montmorin, elle est perdue car elle a oublié son plan.
A vous de la guider jusqu’à vous sans oublier de lui indiquer le parking de la place Saint Michel.
10/22
Organiser son espace
Consigne : Rédiger l’itinéraire que vous lui indiquez par téléphone.
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
11/22
Organiser son espace
• Activité 6L’atelier de boulanger à optimiser.
Voici un espace professionnel : un atelier de boulangerie avec les prises de courant, les arrivées d’eau,
la porte et les fenêtres.
Vous avez des gommettes de meubles à installer dans cet espace.
Attention à rester logique : on pétrit la pâte avant de la laisser reposer et avant de la cuire.
De plus, l’espace doit être accessible pour se déplacer facilement sans tout renverser avec la table roulante.
Il faut éloigner les éléments chauffants des éléments froids.
Enfin, pour des raisons d‘hygiène, on place la poubelle le plus à l’écart possible de la nourriture.
Le four à bois est encastré dans le mur.
La hotte aspirante est située au dessus de la fenêtre.
Lister les éléments qui ont une influence sur l’organisation de l’espace :
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
12/22
Organiser son espace
Liste des meubles :
Evier : choix parmi deux modèles
Poubelle
Plan de travail : choix parmi trois modèles
Réfrigérateur
Congélateur
13/22
Organiser son espace
Four à bois
Pétrin
Placard à provisions
Table roulante pour transporter les produits cuits vers la boutique
Placard à vêtements de travail
Prises de courant
14/22
Organiser son espace
Meubles en gommettes à découper :
15/22
Arrivée d’eau
Organiser son espace
16/22
Organiser son espace
• Activité 7L’arborescence informatique.
Arborescence 1
Consignes :
Expliquer le chemin informatique pour trouver un exercice sur les calculs des primitives.
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Où puis-je trouver le logiciel XnView ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Si je veux enrichir mon vocabulaire, qu’ai-je comme possibilités de travail ?
_____________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Sous quel nom global sont rangés tous ces dossiers ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Expliquer le chemin pour trouver le cours sur la fraiseuse GAMBIN.
_____________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
17/22
Organiser son espace
18/22
Organiser son espace
Arborescence 2
Consignes :
Quel est le chemin informatique pour trouver des affiches ?
_____________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Sous quels dossiers est rangé le sujet du Bac de l‘an 2000 ?
_____________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Où dois-je aller pour travailler mon orthographe ?
_____________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Je cherche une carte du Japon : où puis-je la trouver ?
_____________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Je veux m’entraîner au Bac français : qu’ai-je comme possibilité ?
_____________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
19/22
Organiser son espace
20/22
Organiser son espace
• Activité 8Le paysage.
Magritte, la condition humaine
21/22
Organiser son espace
Consignes :
Projetez-vous dans le tableau et répondez aux questions suivantes :
Si vous êtes face au chevalet, que voyez-vous ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Si vous êtes sur la colline que l’on voit par la fenêtre et que vous regardez vers la fenêtre, que voyezvous ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Si vous êtes dans le cadre face à la pièce, que voyez-vous ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Si vous êtes sur un nuage, dans le ciel, que voyez-vous ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Si vous êtes sur un nuage peint dans le cadre, que voyez-vous ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Si vous êtes au sommet de l’arbre de dehors, que voyez-vous ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
Si vous êtes au sommet de l’arbre peint dans le cadre, que voyez-vous ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
22/22
OUTILS POUR LA FORMATION
Gérer les priorités
Par Florence Ambroise,
Jeannick Planchot,
Mathilde Finot
Cahier de l’apprenti
.
.
Année 2008
.
Gérer les priorités
Tableau d’objectifs
Niveau 1
Niveau 2
(guidé)
Suivre les tâches listées :
Les frises chronologiques.
Déterminer
des priorités
(semi guidé)
Déterminer soi-même
les objectifs et les faire
contrôler par une personne ressource : déterminer
son lien au temps.
Suivre les tâches listées
Déterminer soi-même les
et planifier son travail : les priorités et les planifier.
pages d’agenda.
Les faire vérifier par une
personne ressource : planifier un achat.
Suivre les tâches listées
Déterminer soi-même
les priorités, les planifier
et planifier son travail :
préparer un examen.
et déterminer le temps
de réalisation. Les faire
vérifier par une personne
ressource : planifier un
déménagement.
1/15
Niveau 3
(autonome)
Déterminer soi-même
les objectifs et les faire
contrôler par une personne ressource : étude
de cas.
Déterminer soi-même les
priorités et les planifier.
Les faire vérifier par une
personne ressource :
étude de cas.
Déterminer soi-même
les priorités, les planifier
et déterminer le temps
de réalisation. Les faire
vérifier par une personne
ressource : préparer un
planning de projet.
Gérer les priorités
• Activité 1.1Test de personnalité : “Sais-tu planifier ton travail ?”
Cocher les dix propositions, a ou b, qui se rapprochent le plus de toi.
01 - a. Tantôt moral à zéro, tantôt pêche d’enfer : j’ai des hauts et des bas.
b. Mon secret : un boulot régulier.
02 - a. Les contrôles me terrorisent, souvent je n’en dors pas,
b. Pas question de rogner sur mon sommeil, sauf exception rarissime.
03 - a. J’évalue vite fait mon travail hebdomadaire.
b. Je suis débordé, je ne sais plus par quoi commencer.
04 - a. Je commence par m’organiser et je me sens rassuré.
b. Des imprévus ? Qu’importe ! Un planning, ça se modifie !
05 - a. Je suis lent et anxieux. Je n’aime pas rendre des devoirs qui ne soient pas parfaits.
b. Je ne suis pas esclave de mon planning, mais sans lui je suis perdu.
06 - a. Ma dissert “vite fait, bien fait” et je file au ciné !
b. Je travaille et je prends des temps de pause quand je sens que fatigue.
07 - a. Je vais trier mes notes et mes fiches ... demain.
b. Tous les jours je consacre au moins quelques minutes à réviser mes fiches.
08 - a. Fatigué, découragé, souvent la semaine commence mal.
b. Je préfère travailler une ou deux demi-journées par week-end plutôt qu’être débordé en semaine.
09 - a. Pas question de rogner sur mes loisirs.
b. Avant de bosser vraiment, il me faut quinze minutes pour me concentrer.
10 - a. Un rien me distrait quand je travaille.
b. Dès que je sature, je fais la pause.
Plus de 15/20 : Bravo ! C’est une belle performance avec la réussite à la clé. Attention cependant à la
proposition 09 a. Si tu as 15 : L’équilibre reste précaire, il ne faut rien négliger pour rester du bon côté de la balance.
Analyse :
Moins de 15/20 : Attention ! Tu as peut-être de grandes facultés d’improvisation mais si tu as choisi la
pente de la facilité ou si tu ne veux pas faire preuve de plus de lucidité tu as toutes les chances de courir
à l’échec.
Résultats :
01 - a = 1/b = 2 ; 02 - a = 1/b = 2 ; 03 - a = 2/b = 1 ; 04 - a = 2/b = 1 ; 05 - a = 1/b = 2 ; 06 - a
= 1/b = 2 ; 07 - a = 1/b = 2 ; 08 - a = 1/b = 2 ; 09 - a = 2/b = 1 ; 10 - a = 1/b = 2.
2/15
Gérer les priorités
• Activité 1.2
ans les trois phrases suivantes, les actions que doit faire le personnaD
ge sont soulignées. Les replacer dans le bon ordre sur l’axe du temps.
1- Je rentre et je vois que j’ai oublié le pain.
Passé
Présent Futur
2 - Quand il eut fixé ses skis, il se rendit compte qu’il avait oublié ses gants dans le car.
Passé
Présent Futur
3 - J ’étais au casino hier. J’ai les poches pleines : 100 000 €. Figure-toi que je n’avais que 5O € en arrivant et qu’à l’avant-dernier coup, j’ai oublié ma mise. Nous partirons donc en vacances.
Passé
Présent 3/15
Futur
Gérer les priorités
• Activité 1.3Voici 4 pages d’agenda. Quelle est la personne qui organise le mieux sa
semaine et pourquoi ? Les commenter. Repérer sa propre situation.
1
2
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
3
4
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
4/15
Gérer les priorités
• Exercice 1.4
oici la marche à suivre pour éviter le stress à l’approche de l’examen,
V
mais ces conseils sont dans le désordre. Essaie de retrouver le bon ordre.
1/ Suivez vos cours avec assiduité.
2/ Prévoir dans son agenda des temps de préparation pour chaque examen.
3/ Laisser une journée libre entre la fin de la préparation et l’examen.
4/ Préparer les outils utiles la veille de l’examen.
5/ Arriver à l’épreuve à l’avance.
6/ Suivre les consignes.
7/ Commencer par le plus important ou le plus facile.
8/ Utiliser tout le temps de l’épreuve.
9/ Se relire.
10/ En cas de problème, respirer trois fois profondément.
11/ Tout arrêter 24 heures avant l’examen.
12/ S’entraîner répondre en quelques phrases à des sujets des années passées.
13/ S’oxygéner toute l’année régulièrement.
14/ Bien dormir.
15/ Emporter des en cas.
16/ Créer un espace organisé et personnalisé.
17/ Se concentrer sur l’objectif examen.
Réponse : ........................................................................................................................................................
........................................................................................................................................................................
5/15
Gérer les priorités
• Exercice 2.1
1
2
3
4
5
6
7
8
9
-
armi les proverbes suivants, choisir celui qui semble le mieux te corP
respondre. Expliquer pourquoi.
Après la pluie vient le beau temps.
Il faut prendre le temps comme il vient.
Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.
Ce n’est pas tout de courir, il faut partir à temps.
Un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps.
Il faut savoir profiter du temps qui passe.
Le temps c’est de l’argent.
Avec du temps et de la paille, les pommes mûrissent.
Plus on va vite, moins on en fait.
....................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Commentaires
- Il ne faut jamais se décourager, les mauvaises périodes ne durent jamais.
-A
ccepter ce qui est le début de la réussite. On accepte ce qui ne change et on modifie ce qui peut
l’être.
- Ne pas s’énerver et réfléchir, c’est le début de la réussite.
- Préparer plutôt que tout faire au dernier moment évite le stress.
- On prévoie, on planifie et on organise. On ne cherche pas à vouloir tout faire.
- Accepter sa situation actuelle avant de vouloir tout changer, c’est le début du bonheur.
- L e travail se construit sur la durée. Le temps est une valeur inestimable qu’il faut savoir mériter et
protéger.
- Tout ne peut pas s’obtenir immédiatement. On doit savoir attendre les résultats d’une action.
- La précipitation n’est pas de l’efficacité.
• Exercice 2.2
-
amien a pour objectif d’acheter sa première voiture d’occasion. AideD
le à choisir les actions qui peuvent le guider à réaliser son but. Pour
cela, relie la voiture aux démarches à suivre.
Refuser les heures supplémentaires proposées.
Se renseigner auprès des assurances.
Prendre une carte d’abonnement de bus annuel.
Choisir la couleur.
Prendre rendez-vous avec son banquier pour étudier le financement.
Signer pour la première voiture trouvée.
Comparer plusieurs modèles.
Choisir le mode de carburant.
Acheter une voiture sur internet qu’il faut aller chercher en Belgique.
Se renseigner sur les nouveautés.
Tomber en extase face à une voiture de 5 500 euros.
6/15
Gérer les priorités
• Exercice 2.3
Echéance
30 juin
rnaud doit déménager au 30 juin. Il a écrit une liste des tâches à acA
complir. Mais il ne sait pas par laquelle commencer en priorité.
Dans la colonne “Echéance”, propose une date pour chaque tâche.
Puis, remets les tâches dans l’ordre chronologique.
Tâches dans le désordre
Déménagement de la rue la Paix vers la rue
des Roses.
Louer un camion.
Résilier EDF et le téléphone.
Faire le changement d’adresse.
Faire le ménage de l’ancien appartement.
Appeler le propriétaire pour procéder à l’état
des lieux de l’ancien appartement.
Assurer le nouveau logement.
Payer la caution pour le nouvel appartement.
Prévenir les administrations
Autre…
Autre…
7/15
Tâches dans
l’ordre rétabli
Gérer les priorités
• Exercice 3.1
ire les deux textes ci-dessous et remplissez le tableau (page suivante)
L
qui va vous permettre de repérer ce qui bloque Le crack et Justine dans
leur apprentissage, et ce qui les débloque.
Le Crack
Mon ami Le Crack est un champion toutes catégories et c’est ce qui lui a valu son surnom. Il n’est pas
seulement remarquable en football et en natation, ce n’est pas seulement un fort en thème, une bête à
concours ou le premier de la classe, il est le meilleur en tout cela plus le reste.
Le plus étonnant c’est qu’à l’école primaire il passait pour un cancre. Pas seulement parce qu’il était rouquin et se faisait appeler Poil de carotte, mais parce que s’il était vif d’esprit et passablement chahuteur,
il regar-dait ailleurs quand on lui parlait, en vingt-quatre heures il passait du chaud au froid, du calme à
l’orage, il n’était jamais dans la même assiette et il se trouvait toujours là où on ne l’attendait pas, bref,
il savait ses leçons quand le maître ne l’interrogeait pas mais il ne les savait pas quand il l’interrogeait.
Il n’empêche, depuis qu’il est au lycée, Le Crack c’est bien lui. Parce que le capitaine qui est partout sur
le terrain de football et qui dynamise l’équipe du lycée c’est Le Crack, le champion régional des juniors
en natation c’est Le Crack, le comédien hors pair, à la fois Don Juan, Scapin et Misanthrope qui a déchaîné un tonnerre d’applaudissements à la der-nière fête du lycée, c’est Le Crack, celui qui animait le
dernier ciné-club de la M.J.C. c’est encore Le Crack et, ce qui est le plus écœurant, il a eu son Bac avec
mention très bien.
Ne lui dites surtout pas qu’il est surdoué, il n’y a rien qui le fasse autant rire. Demandez-lui son secret,
il vous dira que l’intelligence est une orga-nisation de l’action en vue d’un but qu’on s’est fixé : il suffit
donc de s’organiser. Si vous n’êtes pas convaincu, insistez ! Peut-être vous introdui-ra-t-il- faveur qu’il
n’accorde qu’aux intimes - dans sa librairie à la Mon-taigne. Il agitera alors une boîte dans laquelle se
trouvent quelques cartons imprimés qu’il jette sur son plan de travail comme un joueur jette les dés. Sur
le premier carton est inscrit : me fixer un objectif. En début d’année, explique-t-il, je me fixe un objectif
majeur qui passe avant tout le reste. Cette année, c’était une mention au Bac. Cet objectif est précisé
par un plan d’action, avec des objectifs intermédiaires. Sur le deuxième carton est inscrit : tenir mon
planning à jour, ce que je ne manque jamais de faire pour être pleinement efficace. Sur le troisième
carton : me fixer des délais, pour une lecture, pour un devoir, etc. et même pour mes activités extrascolaires. Grâce à cela également je gagne énormément en efficacité. Sur le quatrième carton : choisir
mes loisirs et m’y tenir car j’ai besoin de m’aérer, et enfin : préserver chaque jour ma cure de sommeil.
C’est simple, je ne suis pas un crack mais un manager !.. A propos, excuse-moi, je dois écrire à mon
correspondant américain pour préparer mon année sabbatique aux USA… “Salut, vieux !” ... Et Le Crack
m’a poussé en douceur vers la porte !
Justine
Justine est de plus en plus blasée : elle arrive en retard à la plupart de ses cours, ne fait pas les lectures
préalables obligatoires et ne se présente qu’à un cours sur deux.
Elle a même abandonné son équipe de sport au deux derniers matchs, et ce malgré le calendrier de
rencontres fixé en début de saison.
Elle ne sait pas bien où la conduiront ses études, n’y trouve pas grand intérêt et ne s’imagine pas dans
le futur.
8/15
Gérer les priorités
• Exercice 3.1
suite
Le Crack
Eléments gênants
Justine
Eléments aidant
Eléments gênants
Eléments aidant
Reprendre les éléments du premier tableau pour les classer selon les
catégories données dans le tableau ci-dessous.
Le Crack
Histoire de vie
Mémorisation
Concentration
Mémoire
Créativité
Techniques pour apprendre
9/15
Justine
Gérer les priorités
• Exercice 3.2
Echéances
Loïc est convoqué aux championnats nationaux de vélo cross le 14 juin.
Nous sommes le 14 janvier.
Établir son planning d’entraînement et de préparation physique.
Quelques indications que l’on peut compléter : régime alimentaire, heures
d’entraînement hebdomadaire, suivi médical, exercices de relaxation…
Tâches
Temps estimé
10/15
Temps réel
Gérer les priorités
Test final du comportement face à la planification du travail
1. M
ieux vaut marcher à l’intuition et selon l’humeur du moment. Si un travail programmé ne dit rien, il
est préférable de le reporter.
2. Q
uand on ne peut terminer un travail programmé, mieux vaut le terminer au détriment du travail
suivant.
3. I l est utile de faire une pause hebdomadaire pour organiser la semaine suivante sur son planning,
mais revenir sur la semaine écoulée, inutile !
4. L e planning a le mérite de permettre d’éviter les impasses sur certains devoirs ou leçons.
5. L e travail distribué ne convient pas pour une dissertation, il faut du temps pour se mettre dans le bain
et quand on y est il faut profiter de l’inspiration du moment.
6. L e planning c’est bien en principe mais les principes doivent souvent se plier à la réalité pleine d’imprévus.
7. L a prévision à long terme pour les contrôles ou examens est très utile et le planning aide beaucoup.
8. I l faut attacher autant d’importance au respect des temps de travail et à celui des temps de détente.
9. Q
uand on est trop anxieux il vaut mieux prendre des somnifères pour dormir plutôt que d’avoir des
insomnies.
10. Quand on a une bonne mémoire, il suffit d’avoir son planning dans la tête.
11/15
Gérer les priorités
Résultats aux tests : Évaluation et conseils
1. S
i tu as répondu VRAI : Attention ! Ce n’est pas seulement la porte ouverte à la fantaisie, mais aux
caprices du moment et à la démission.
FAUX : L’appétit vient en mangeant. II suffit de transposer ce proverbe pour expérimenter qu’après
une mise en route pénible, la forme et l’inspiration viennent par la suite.
2. S
i tu as répondu VRAI : II faut savoir que plus on a de temps plus on en perd. C’est dangereux
quand on a un programme très chargé.
FAUX : Si tu te fixes des délais raisonnables, ton planning t’oblige à une concentration plus intense
et à une plus grande efficacité.
2. S
i tu as répondu VRAI : Revenir sur la semaine écoulée s’appelle “faire une évaluation”. Or une
évaluation sert à tirer les leçons des apprentissages précédents !
FAUX : L’évaluation et la prévision forment un tout, sinon tu es comme le cavalier qui ne sait pas où
il va et qui a donc peu de chance d’arriver à destination.
3. S
i tu as répondu FAUX : Beaucoup d’impasses ne sont pas préméditées : on s’aperçoit au dernier
moment qu’on manque de temps, d’où la nécessité de planifier.
VRAI : La première condition pour commander à son travail : la lucidité. Elle s’exerce en fin de semaine avec l’évaluation et la prévision ; et évite les impasses.
4. S
i tu as répondu VRAI : II y a une part de vérité dans ta remarque : Le travail de composition
suppose du temps et un conditionnement favorables à l’inspiration. Le travail coupé en rondelles de
saucissons, trop morcelé, ne facilite pas ce type de travail.
FAUX : Un travail distribué, mais en séances suffisamment importantes, sera toujours plus fécond
que l’apprentissage massé.
6. S
i tu as répondu VRAI : Ou ta prévision est mal faite, ou tu ne sais pas dire non, il faut savoir ce
que tu veux.
FAUX : Tu peux avoir un planning souple, ajusté à ta personnalité, mais il ne faut pas transiger. Le
travail intellectuel est une ascèse qui, pour être efficace, ne supporte pas la fantaisie.
7. S
i tu as répondu FAUX : C’est que tu n’as sans doute pas bien compris ce que planifier veut dire, ni
apprentissage distribué, ni ce que Jost a révélé dans la loi qui porte son nom.
VRAI : Car l’intelligence n’est pas une chose abstraite, c’est une orientation de l’action en vue des
objectifs qu’on s’est fixés.
12/15
Gérer les priorités
8. S
i tu as répondu FAUX : Sans doute es-tu non seulement consciencieux mais scrupuleux, voire
anxieux.
VRAI : Ne pas oublier que la fixation du matériel à mémoriser se fait après les temps de repos, que
l’apprentissage distribué n’est fécond que grâce à la gestation qui s’opère dans les temps de repos.
9. S
i tu as répondu VRAI : Consulte un médecin, il te dira que les tranquillisants sont préférables aux
barbituriques qui privent du sommeil paradoxal.
FAUX : L’anxiété est très souvent à l’origine des insomnies. Mieux vaut donc combattre le mal à la
racine. Pour ce faire, le planning est l’outil le plus efficace.
10. S
i tu as répondu VRAI : C’est que tu cherches des alibis.
FAUX : S’obliger à la tenue d’un planning c’est se donner le moyen de commander à son travail avec,
à la clé, l’efficacité.
13/15
Gérer les priorités
Propositions de corrections
Correction de l’exercice : préparer un examen.
Toute l’année
Suivez vos cours avec assiduité.
Prévoir dans son agenda des
temps de préparation pour chaque examen.
Laisser une journée libre entre
la fin de la préparation et l’examen.
S’entraîner à répondre en quelques phrases à des sujets des
années passées.
S’oxygéner toute l’année régulièrement.
Bien dormir.
La veille de l’épreuve
Le jour
Préparer les outils utiles la veille Arriver à l’épreuve à l’avance.
de l’examen.
Tout arrêter 24 heures avant
Suivre les consignes.
l’examen.
Bien dormir.
Commencer par le plus important ou le plus facile pour
l’épreuve.
Utiliser tout le temps de l’épreuve.
Se relire.
En cas de problème, respirer
trois fois profondément.
Emporter des en cas.
Se concentrer sur l’objectif examen.
Créer un espace organisé et
personnalisé pour l’épreuve.
14/15
Gérer les priorités
Correction de l’exercice : planning d’entraînement.
Echéances
Janvier
Février
Mars
Avril
Première semaine de mai
Seconde semaine de mai
Troisième semaine de mai
Quatrième semaine de mai
Mai
Juin première semaine
Juin seconde semaine
12 juin
12 juin
12 juin
12 juin
13 juin
13 juin
13 juin
14 juin
Tâches
Entraînements
Entraînements
Rendez-vous médecin
Rendez-vous nutritionniste
Entraînements
Apprentissage de la relaxation
Entraînements
Relaxation
Régime alimentaire
Entraînements
Entraînements
Entraînements
Entraînements
Régime alimentaire
Rendez-vous médecin
Entraînements
Entraînements
Régime sucres lents
Relaxation
Dernier entraînement
Régime sucres lents
Régime sucres lents
Relaxation
Repos et détente
Épreuve
15/15
Temps estimé
12 heures par semaine
14 heures par semaine
16 heures par semaine
2 heures par semaine
20 heures par semaine
2 heures par semaine
Tous les jours
20 heures par semaine
22 heures par semaine
24 heures par semaine
24 heures par semaine
Tous les jours
Deux heures par jour
Deux heures par jour
Une heure pour les sensations
Deux heures
OUTILS POUR LA FORMATION
Identifier les différentes
sources d’informations
Par Anne-Marie Langer,
Florence Caillaud, Marion Nevo
et Catherine Huet.
Cahier de l’apprenti
.
.
Année 2008
.
Identifier les différentes
sources d’informations
Tableau d’objectifs opérationnels
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Identifier les différentes sources
Sélectionner les supports
à sa disposition.
appropriés.
Savoir se repérer dans l’espace.
Structurer les infos.
Savoir décoder une signalétique.
Exploitation par
le formateur
Exploitation par
le stagiaire
Comparer les informations données par les supports.
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
- Présentation des lieux.
- Un plan à compléter au
fur et à mesure.
- Distribution du QCM et
correction collective.
- Liste à l’oral des différents supports qu’ils
connaissent et complément par le formateur
(Dictée des définitions
convenues ensemble).
- Être attentif, observer
les lieux et décrire ce
qu’ils voient.
- Transcrire leurs observations sur le plan
(page 2), valider par le
formateur.
- Compléter les QCM.
- Identifier les supports
et les notifier.
- Effectuer une recherche basique sur les
différents supports
d’après un thème
donné.
-D
istribution de la fiche
3QOCP.
- Définir ensemble les
questions au tableau.
- Donner le document
sur les différents supports du CdR (page 6)
en faisant un texte à
trou.
- Donner les consignes
de recherches.
- Rechercher les questions du document
3QOCP.
- Trouver les différents
supports correspondant
aux définitions pages 6
et 7.
- Noter les références
trouvées page 10.
-A
partir du 3QOCP
rempli par les jeunes,
demander quel document est le plus approprié (oral).
Distribuer le tableau
p. 11.
-C
ompléter seul le
3QOCP.
- Compléter le document
page 10.
- Compléter le tableau
page 11 et trouver le
document le plus approprié (spécialisé) en
remplissant la page 12.
Sources : Information Documentation CRDP Haute Normandie. ISBN 978-2-86635-239-4
1/12
Identifier les différentes
sources d’informations
• Fiche outil 1
1) Visite et présentation des lieux – Plan à compléter au fur et à mesure de la visite.
2/12
Identifier les différentes
sources d’informations
2) Questionnaire à partir de cette visite
A. LA SALLE
Que signifie le sigle “CDR” ?
.........................................................................................................................................................................
Quels sont les horaires d’ouverture du CDR ?
.........................................................................................................................................................................
Que devez-vous toujours faire dès votre arrivée au CDR ?
.........................................................................................................................................................................
A quoi cela sert-il ?
.........................................................................................................................................................................
Lorsque vous êtes au CDR (dispense, maladie, retard…) avez-vous le droit de sortir du lieu au moment
où vous le souhaitez ?
.........................................................................................................................................................................
Comment se nomme le journal de référence de votre future profession ?
.........................................................................................................................................................................
Combien d’ouvrages sont en exposition dans l’espace “Nouveautés” ?
.........................................................................................................................................................................
Peut-on les emprunter lors de l’exposition ?
.........................................................................................................................................................................
Quelle est la durée de l’exposition des nouveaux livres ?
.........................................................................................................................................................................
Où se trouvent les dictionnaires de français et de langues ?
.........................................................................................................................................................................
A combien de revues environ le CDR est-il abonné ?
.........................................................................................................................................................................
Les revues s’empruntent-elles ?
.........................................................................................................................................................................
Où puis-je trouver les numéros précédents de l’année en cours ?
.........................................................................................................................................................................
3/12
Identifier les différentes
sources d’informations
Combien d’années d’archives possédons-nous ?
.........................................................................................................................................................................
Quels outils devez-vous utiliser pour faire une recherche sur les revues ?
.........................................................................................................................................................................
Quelles sont les 2 conditions pour pouvoir emprunter des ouvrages au CDR ?
.........................................................................................................................................................................
Combien d’ouvrages à la fois peut-on emprunter au CDR ?
.........................................................................................................................................................................
Quelle est la durée de prêt de ces ouvrages ?
.........................................................................................................................................................................
Comment reconnaît-on un usuel ?
.........................................................................................................................................................................
Peut-on emprunter les usuels ?
.........................................................................................................................................................................
Quels sont les prix des photocopies noir et blanc ?
.........................................................................................................................................................................
Quels sont les prix des photocopies couleur ?
.........................................................................................................................................................................
Quels sont les 3 codes couleurs employés au CDR ?
- Pour les matières générales :
- Pour les matières professionnelles :
- Pour l’orientation :
Quel est le code couleur* des ouvrages de cuisine ?
.........................................................................................................................................................................
Quel est le code couleur* des ouvrages de restaurant ?
.........................................................................................................................................................................
Quel est le code couleur* des ouvrages de maths ?
.........................................................................................................................................................................
Quel est le code couleur* des livres de histoire géographie ?
.........................................................................................................................................................................
4/12
Identifier les différentes
sources d’informations
Quel est le code couleur* des livres sur le CV et la lettre de motivation ?
.........................................................................................................................................................................
(* décrivez toutes les couleurs dans l’ordre : d’abord celle du fond, puis les bandelettes du haut vers le
bas)
B. L’ESPACE INFORMATIQUE
Quand puis-je accéder à l’espace informatique ?
.........................................................................................................................................................................
A quoi sert l’espace informatique ?
.........................................................................................................................................................................
Que dois-je faire après avoir choisi mon poste de travail ?
.........................................................................................................................................................................
Dois-je éteindre l’ordinateur quand j’ai fini de travailler ?
.........................................................................................................................................................................
Ai-je le droit de lire ma messagerie ?
.........................................................................................................................................................................
Si oui, quand aurais-je le droit de la lire ?
.........................................................................................................................................................................
Ai-je le droit de faire du “chat” ?
.........................................................................................................................................................................
Ai-je le droit d’amener des disquettes ?
.........................................................................................................................................................................
Quel autre support informatique me conseille le CDR ?
.........................................................................................................................................................................
Ai-je le droit d’importer des programmes (télécharger) sur les ordinateurs du CDR ?
.........................................................................................................................................................................
Ai-je le droit d’aller sur les ordinateurs quand je suis renvoyé de cours ?
.........................................................................................................................................................................
Sur quel type de papier imprime-t-on au CDR ?
.........................................................................................................................................................................
5/12
Identifier les différentes
sources d’informations
3) Compléter le plan des lieux en mettant les cotes des supports présents (reprendre le plan)
4) Présentation des différents supports du CDR
Affiche :
.........................................................................................................................................................................
Brochure :
.........................................................................................................................................................................
Livre :
.........................................................................................................................................................................
Journal :
.........................................................................................................................................................................
Magazine :
.........................................................................................................................................................................
Revue :
.........................................................................................................................................................................
Cassette :
.........................................................................................................................................................................
CD voir disque compact
CD-ROM ou cédérom :
.........................................................................................................................................................................
CD-R
.........................................................................................................................................................................
CD-RW
.........................................................................................................................................................................
Diapositive :
.........................................................................................................................................................................
6/12
Identifier les différentes
sources d’informations
Disque :
disque dur :
.........................................................................................................................................................................
disque compact :
.........................................................................................................................................................................
disquette :
.........................................................................................................................................................................
DVD, digital versatile disc :
.........................................................................................................................................................................
Film :
.........................................................................................................................................................................
Photographie :
.........................................................................................................................................................................
Vidéodisque :
.........................................................................................................................................................................
7/12
Identifier les différentes
sources d’informations
5) Retrouver tous les supports traitant d’un même thème.
Titre du document
Support
Cote
8/12
Espace du CDR
(d’après le plan)
Identifier les différentes
sources d’informations
• Fiche outil 2
1) Donner un thème de recherche ou un texte et remplir le 3QOCP
Questionnement d’un sujet sous la forme d’un schéma
Pour cerner un sujet, il faut le questionner
Le méthode 3QOCP permet de vous aider à trouver le maximum d’informations sur le thème donné.
QUI ? QUAND ? QUOI ? OÙ ? COMMENT ? POURQUOI ?
Qui ?
Quand ?
Comment ?
Thème de la recherche
Quoi ? (qu’est-ce que c’est)
Pourquoi ?
Où ?
9/12
Identifier les différentes
sources d’informations
2) Trouver au moins un document traitant du thème sur différents supports présentés
Note donc en suivant le modèle les références des documents que tu as utilisés pour traiter ton sujet de recherche.
1 - Référence de livres
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre. Editeur, année. Collection
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2 - Référence d’articles de périodiques
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre de l’article. Titre du périodique, date. N°. p.
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
3 - Référence de pages internet
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre de la page. [en ligne] Titre du site, date. Adresse. Consulté le
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
4 - Référence d’encyclopédies
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre. Editeur, année. Collection, N°. p.
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
10/12
Identifier les différentes
sources d’informations
3) classer les documents trouvés du plus généraliste au plus spécifique
Classement des documents trouvés : du généraliste au spécialisé
Titre du document
Support
Cote
11/12
Espace du CDR
(d’après le plan)
Identifier les différentes
sources d’informations
• Fiche outil 3
1) Quelle est l’outil qui répond le mieux au thème ? Expliquez pourquoi ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2) A partir des questions définies ensemble, nommer le document le plus approprié au thème.
SUPPORT :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
AUTEUR :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
TITRE :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
EDITEUR OU SOURCE INTERNET :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
12/12
OUTILS POUR LA FORMATION
Savoir utiliser un outil
Par Anne-Marie Langer,
Marion Nevo
Cahier de l’apprenti
Année 2008
Savoir utiliser un outil
Tableau d’objectifs.
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Connaître les différents
supports d’information
accessibles au CDR.
Effectuer une recherche
Recouper les informations
en respectant les consiafin de vérifier la validité
gnes données sur tous les des informations.
supports.
Comprendre les principes
Effectuer une recherche
de construction des diffé- Vérifier si le résultat de la avec des mots clés et
rents outils.
recherche correspond à la effectuer une critique des
demande.
résultats.
Rechercher dans les
différents supports en se
reportant aux modes opératoires existants.
Niveau 4
Effectuer des recherches
en mode avancé sur BCDI
avec des équations de
recherche, y compris sur
Internet.
Prérequis.
- Accès aux modes opératoires des différents outils.
- Présentation de BCDI et exercices d’application de recherche en mode simple et mode avancé.
- Présentation d’Internet en expliquant comment vérifier la validité d’un site.
Niveau
Niveau
Niveau
Niveau
1 :
2 :
3 :
4 :
Pages 4, 5, 6 et 7.
Pages 8, 9, 10 et 11.
Pages 12, 13, 14, 15 et 16.
Pages 18 et 19.
Sources : “Information documentation”
CRDP de Haute Normandie
ISBN 978-2-86635-239-4
1/20
Savoir utiliser un outil
• Fiche méthode
2/20
Savoir utiliser un outil
3/20
Savoir utiliser un outil
• Exercice 1.1Comment repérer une information dans un document ?
Répondez aux questions suivantes en précisant quel(s) mot(s)-clé(s), les vôtres et ceux du livre et quel(s)
outil(s) du livre vous ont permis de trouver l’information demandée :
1 - Quel est l’un des jeux de société les plus populaires de l’Égypte ancienne ?
Mots-clés employés dans la question :
Mot-clé employé dans le livre :
Outil :
2 – Qu’est-ce qu’un ankh ?
Mot-clé employé dans la question :
Mot-clé employé dans le livre :
Outils :
3 – Comment s’éclairaient les égyptiens ?
Mots-clés :
Mots-clés employés dans le livre :
Outils :
4 – Quelle est la date de la première invasion de l’Égypte par les Perses ?
Mots-clés :
Mot-clé employé dans le livre :
Outils :
5 – Qu’est que le chadouf ?
mot-clé ;
Mot-clé employé dans le livre :
outils :
6 – Où étaient enterrés les pauvres ?
Mots-clés employés dans la question :
Mots-clés employés dans le livre :
Outils :
4/20
Savoir utiliser un outil
• Exercice 1.2
Éléments d’identification du livre documentaire et références.
1T
ous les groupes utilisent le même livre documentaire. Sur la première de couverture et la page de
titre ci-dessous : repère le nom de l’auteur, le titre du livre documentaire, l’éditeur.
Première de couverture
Page de titre
Écris les références de cet ouvrage documentaire que tu vas utiliser selon l’exemple ci-dessous.
Support livre : NOM, Prénom. Titre du livre documentaire. Editeur.
5/20
Savoir utiliser un outil
• Exercice 1.3
Comment rechercher des sites web à l’aide d’un moteur de recherche ?
- Quel est le sujet que je recherche sur Internet ?
-A
partir des mots importants du sujet, j’inscris ceux qui me viennent à l’esprit (tu peux t’aider du
Thésaurus de Larousse).
- Je liste les mots clés par ordre de priorité.
Repérer la présentation et l’organisation des informations pour naviguer sur le site
Naviguer dans un site web signifie se déplacer d’une page à l’autre.
Comme pour un livre documentaire, un site web dispose d’un certain nombre d’outils qui vont te permettre d’accéder aux informations qu’il contient :
1. Une page d’accueil
Quel est son titre ?
………………………………………………………………
La page d’accueil présente des informations générales et des actualités concernant le château.
2. Un menu
Sous la vue générale du château, un bandeau
permet d’ouvrir des menus :
• Le château, le musée
• Préparez votre visite
• Education
Le menu de la partie “le château, le musée”
propose 5 grandes rubriques :
• ……………………………………………
• ……………………………………………
• ……………………………………………
• ……………………………………………
• …………………………………………….
6/20
Savoir utiliser un outil
3. Des rubriques
Clique sur le lien à la découverte des lieux puis
sur le château
Comme pour le livre documentaire, dans la page
web des codes mettent en valeur certaines informations afin d’aider le visiteur à les repérer
rapidement.
•T
u retrouves ici les 3 grandes parties du site
... et les 4 rubriques de la partie [le château,
le musée
•C
e lien te permet de retourner sur le plan du
site
•T
u retrouves ici les sous-rubriques de la partie
à la découverte des lieux et les numéros des
pages web
Recopie leur nom :
•
•
•
•
• Clique ici pour agrandir l’image
………………………………………………
………………………………………………
………………………………………………
………………………………………………
Essaie de retrouver si les codes ci-dessous sont utilisés
Caractères de taille différente
L’épaisseur des caractères (maigre/gras)
L’italique
La couleur
Le souligné
L’encadré
Repère les illustrations. Ont-elles des légendes ? ……………………………………….
Relève les critères de sélection des sites retenus (2 suffisent)
Nom et prénom
de l’auteur
Titre de la page
Titre du site
Date de publication ou de mise
à jour
7/20
Date de la
recherche
Adresse
Savoir utiliser un outil
Ecrire les références bibliographiques en suivant les modèles donnés.
Référence bibliographique : Ensemble des éléments nécessaires pour identifier un document ou une
partie de document.
L’écriture des références obéit à des normes que l’on doit respecter. Les différents éléments de la référence s’écrivent à la suite, sur une ligne avec des signes de ponctuation bien définis. Les titres sont en
italique dans un traitement de texte ou soulignés si on écrit à la main.
Note donc en suivant le modèle les références des documents que tu as utilisés pour traiter
ton sujet de recherche.
1 - Référence de livres
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre. Editeur, année. Collection
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2 - Référence d’articles de périodiques
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre de l’article. Titre du périodique, date. N°. p.
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
3 - Référence de pages internet
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre de la page. [en ligne] Titre du site, date. Adresse. Consulté le
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………
4 - Référence d’encyclopédies
NOM DE L’AUTEUR, Prénom. Titre. Editeur, année. Collection, N°. p.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………
8/20
Savoir utiliser un outil
A partir de l’écran de recherche BCDI, étudiez les différentes étapes de la recherche par “thèmes” sous
BCDI.
L’écran de recherche BCDI
À la découverte de BCDI
1 - Recherche par “thèmes” sur BCDI
Note ton sujet de recherche …………………………………………………………………………………………….
Note un ou plusieurs mots clés possibles pour cette recherche :
………………………………………………….…..
………………………………………………………
………………………………………………………
……………………………………………………...
2 - En utilisant la fiche “l’écran de recherche BCDI”, note les 5 étapes à suivre avant de lancer la recherche.
• ………………………………………………………………………………………………………………………………………………
• ………………………………………………………………………………………………………………………………………………
• ………………………………………………………………………………………………………………………………………………
• ………………………………………………………………………………………………………………………………………………
• ………………………………………………………………………………………………………………………………………………
9/20
Savoir utiliser un outil
3 - Va sur BCDI, lance ta recherche et remplis le tableau ci-dessous
Mot clé
Nombre de notices trouvées par BCDI
10/20
Savoir utiliser un outil
• Exercice 2.1
Effectuer une recherche à partir d’une consigne donnée
Rechercher un thème à l’aide de différents supports.
Ton sujet est : Le chocolat
Voici les questions :
1. Quelle est l’origine du cacao ?
2. Comment passe-t-on du cacao au chocolat que vous connaissez
1. L is attentivement ce sujet et repère les mots importants. Vérifie le sens. A partir de ces mots importants, liste les mots-clés.
Les mots-clés de
ton sujet sont :
Ecris le sens des
mots.
Tu peux t’aider d’un
dictionnaire ou d’un
livre documentaire.
2. A
vec les mots-clés que tu as sélectionnés, va interroger BCDI 3 en sélectionnant l’onglet Thèmes.
Pour affiner la recherche, sélectionne pour Disponibilité = Disponible, pour Type de nature = Documentaire et pour Supports = Livre, Périodique, encyclopédie.
11/20
Savoir utiliser un outil
Pour le document retenu, accède à la fiche complète et relève ses références.
Support 1 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Support 2 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Support 3 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Support 4 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
12/20
Savoir utiliser un outil
• Fiche contrôle
Contrôle des recherches faites par la personne ressources
1. Je sais identifier un mot-clé.
Consigne : coche les réponses justes.
Un mot-clé est :
Une phrase complète présentant un sujet
Un mot (ou un groupe de mots) en rapport avec un sujet
Un verbe présent dans le sujet
2. Je sais utiliser des mots-clés.
Consigne : coche les réponses justes.
J’utilise un mot-clé pour :
Formuler une requête (ou une recherche) dans BCDI3
Noter les références d’un livre
Faire une recherche dans l’index d’un ouvrage documentaire.
3. Je sais choisir les mots-clés à partir d’un sujet de recherche.
Consigne : v oici un sujet de recherche : “Comment passe-t-on du cacao au chocolat ? Donnez les étapes de transformation et de fabrication”. Coche les mots-clés qui conviennent pour formuler la recherche.
Cacao
Chocolat
Fabrication
Transformation
Etapes
4. Je sais ce qu’est BCDI.
Consigne : coche les réponses justes.
BCDI est :
Une encyclopédie électronique
Un logiciel de traitement de texte
Un logiciel de recherche documentaire
5. Je sais à quoi sert BCDI.
Consigne : coche les réponses justes.
BCDI :
Donne les références des documents accessibles au CDI
Donne toutes les informations connues sur un sujet
Précise si un document du CDI est disponible
Donne la cote du document
Donne un résumé du contenu des documents accessibles au CDI
Permet d’envoyer un courrier électronique
Permet de retrouver le nom d’un auteur à partir d’un titre de livre
Permet de trouver les références d’un article de périodique
13/20
Savoir utiliser un outil
6. Je sais choisir l’onglet de BCDI en fonction de ce que je recherche.
Consigne : Dans la barre des onglets, entoure l’onglet qui t’ouvrira l’écran de recherche adapté.
• Je cherche l’auteur du Larousse du chocolat
• Je cherche le titre d’un livre de Pierre Hermé
• Je cherche des documents sur le chocolat
14/20
Savoir utiliser un outil
7. Je sais sélectionner dans BCDI les notices (ou fiches) des documents qui m’intéressent.
Tu recherches des documents sur l’origine du chocolat
À
ad
ap
te
r
au
th
èm
e
re
te
nu
Consigne : coche la case panier des documents que tu retiens.
15/20
Savoir utiliser un outil
8. Je sais repérer les différents types de documents.
Consigne : dans l’exercice précédent, repère combien il y a :
- de livre(s) : …………………………
- de périodique(s) ou magazine(s) : …………………………….
- D’encyclopédies et dictionnaires : …………………..
- de page(s) web : ……………………
9. Quelles sont les références bibliographiques d’un document à noter pour chacun des supports retenus :
Support 1 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Support 2 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Support 3 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Support 4 :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Conclusion :
• Tu possèdes les compétences :
• Tu dois retravailler les compétences :
16/20
Savoir utiliser un outil
• Fiche contrôle
Le traitement des informations
1. Analyser les résultats :
Pour évaluer la qualité d’une information quelque soit le support, il faut observer de nombreux critères,
répartis en trois groupes. Document à remplir pour chacun des supports retenus :
1. Des outils d’accès à l’information indispensables
Une page d’accueil
Des outils de recherche : sommaire, index, plan du site
2. Des sources d’information mentionnées
Titre
L’auteur, son cursus professionnel
L’éditeur
Une date de mise en ligne ou de mise à jour
3. Organisation et contenu pertinent et structuré
La cote
Des connaissances sur le sujet recherché
Des informations structurées (titres, sous-titres, introduction…)
D
es outils pour comprendre et approfondir le sujet : lexique, bibliographies, liens vers d’autres
sites
Tous ces critères ne sont pas obligatoires. Cependant, il en faut un nombre certain pour
que le support soit jugé d’une bonne qualité informative. En outre, leur importance varie
selon le type d’information recherchée : par exemple, s’il faut des chiffres, il faut impérativement connaître la date d’édition ou de mise en ligne, de mise à jour du site…
2. A
l’aide de ces documents remplis, dites quel est le support le plus pertinent et expliquez votre
choix.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
17/20
Savoir utiliser un outil
• Fiche contrôle
Utiliser les fonctions avancées dans BCDI et Internet
1. Choisir ses mots clés et construire une équation de recherche avec BCDI
1 - Le Mot clé
Un mot clé est un mot qui aide à définir le sujet de recherche et à accéder à l’information. Avec
le logiciel BCDI, il permet de trouver des références de documents qui correspondent au sujet
de recherche. Le mot clé est un nom commun, un nom propre, une expression. Il s’écrit sans
déterminant. Il ne peut être ni un verbe, ni un adjectif.
2 - Etablir une équation de recherche
Une équation de recherche est une combinaison de mots clés et d’opérateurs booléens
construite pour interroger une base de données.
Les opérateurs booléens sont des petits mots de liaison : ET, OU, SAUF permettant une
connexion logique entre les mots-clés. Ils sont pré-inscrits dans le pavé de recherche de
BCDI.
SAUF
ET
MOTS CLES
OU
L’opérateur ET est le plus souvent utilisé. Il relie les 2 mots-clés choisis qui devront se retrouver tous les
deux en même temps dans la notice du document trouvé
Développement durable
Afrique
Les documents trouvés seront donc dans la partie Intersection des 2 cercles.
18/20
Savoir utiliser un outil
Pour mieux comprendre, tu peux utiliser la clé qui
se trouve en bas de la fiche complète. Quand tu
actives cette clé, les 2 mots-clés de l’équation
de recherche apparaissent en bleu et en rouge.
2. Rechercher sur Internet
Plusieurs critères peuvent vous aider à sélectionner des pages pertinentes :
- l’adresse
ex : http://www.seine-maritime.equipement.gouv.fr/grands_projets/6emePont/Pages/4.htm
Protocole de
communication
(langage)
World
Wide
Web
Nom de
domaine
Extension de
domaine
ou domaine
géographique
Chemin d’accès
à la ressource
Pour des informations fiables, il faut faire attention au nom de domaine, les sites .gouv, les sites
de musées ou d’organisations connues et reconnues (officiels) peuvent être consultés en confiance. Les
sites personnels sont à visiter avec beaucoup de précaution.
D’autres critères peuvent aider à la sélection des pages
-
la description du contenu du site
le titre
la date
l’auteur
De toutes façons, il est essentiel de croiser ses sources, c’est-à-dire retrouver les informations identiques dans au moins deux sources.
19/20
Savoir utiliser un outil
3. Effectuer une recherche avancée sur Google
Effectuer une recherche sur le chocolat en utilisant les fonctions avancées de Google.
Quelles différences constatez-vous par rapport à une recherche en mode simple ?
20/20
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising