Télécharger le rapport 2013 en action

Télécharger le rapport 2013 en action
2013
EN ACTIONS
RAPPORT D'ACTIVITÉ
Agence Nationale d’Appui à la Performance
des Établissements de santé et médico-sociaux
ÉDITO
-
" L'ANAP, UNE AGENCE
QUI EXERCE L'ÉTAT
AUTREMENT. “
Christian Anastasy,
Directeur général
L’expertise de l’ANAP est de plus en plus souvent mobilisée par les pouvoirs publics pour
l’accompagnement de programmes nationaux : Hôpital numérique, Personnes âgées en risque
de perte d’autonomie (PAERPA), Facturation individuelle des établissements de santé (FIDES)
ou Gestion des lits. Ses travaux concourent également aux décisions d’instances nationales :
Comité pour la performance et la modernisation hospitalière (COPERMO) ou Comité de réforme
de la tarification hospitalière (CORETAH). Certaines de ses expertises enfin ont contribué
au rapport 2013 de la Cour des comptes.
L’un des fondements de notre institution provient de son mode de gouvernance. Le Conseil
d’administration de l’ANAP est en effet composé de cinq directions d’administrations
centrales, des financeurs, et des fédérations représentatives des établissements sanitaires
et médico-sociaux. L’amélioration de la performance du système de santé, nécessairement
transversale, induit une constante coordination entre de nombreux acteurs dont le Conseil
d’administration de l’ANAP, dans sa pluralité, est le garant.
Ce mode de gouvernance et l’autonomie qu’il confère, ainsi que les responsabilités structurantes
de l’ANAP dans la mise en œuvre de politiques nationales de santé, ont conduit le Conseil d’État,
dans son étude annuelle 2012 « Les agences : une nouvelle gestion publique ? » à classer
l’ANAP parmi les 103 agences nationales qui « exercent l’État autrement ».
Les nombreuses réalisations décrites dans le présent rapport d’activité témoignent de
la diversité des approches, de la multiplicité des acteurs et de l’ampleur des efforts accomplis
par les professionnels pour contribuer à améliorer le système de santé français, pourtant l’un
des plus performants au monde.
L’ANAP joue un rôle d’appui, de coordinateur, de facilitateur, de catalyseur auprès des
établissements qu’elle accompagne. Elle a aussi la responsabilité de diffuser largement
une culture de la performance basée sur les outils constitués progressivement avec les
professionnels mobilisés. Elle y est encouragée par un sondage récent, selon lequel 80 %
des professionnels considèrent utiles ses travaux.
LES FONDAMENTAUX DE L'ANAP
-
LA CAPITALISATION AU CŒUR
DE L’APPUI À LA PERFORMANCE
UN SAVANT ÉQUILIBRE ENTRE COMPÉTENCE
INTERNE ET EXPERTISE EXTERNE
L’appui à la performance consiste à favoriser la mobilisation des professionnels autour de projets de transformation de leurs organisations.
Il s’agit donc essentiellement de contribuer à créer les conditions de
cette mobilisation en développant l’intérêt à agir à tous les échelons.
Cela peut passer par la mise à disposition d’outils et méthodes ayant
démontré leur efficacité.
Les projets conduits par l’ANAP ont donc pour principale finalité la
vérification in situ de la valeur ajoutée et de la transposabilité des
méthodes et des outils conçus avec un échantillon de professionnels,
parfois sur la base de leurs propres initiatives. C’est cette capitalisation qui constitue le cœur de la mission de l’ANAP au profit de
l’ensemble des établissements. Elle nécessite avant tout du temps
mais aussi un savoir-faire spécifique et une rigueur dans la conduite
des projets.
L’ANAP a un plafond d’emploi fixé à 98 collaborateurs. L’ambition de
peser sur la performance de l’ensemble du système de santé exige de
trouver le meilleur équilibre possible entre les compétences internes,
le recours à des prestations externes et la mobilisation de l’expertise
des professionnels des établissements.
L’ANAP dispose en effet de profils de compétences internes très variés
qu’elle consacre au pilotage opérationnel des projets. Sur certains
grands programmes comme les Projets Performance, il lui a été nécessaire de démultiplier fortement son action pendant un temps limité
avec le concours de prestataires spécialisés. Sur d’autres, c’est grâce
à la mobilisation de l’expertise des professionnels de terrain qu’elle
est parvenue à atteindre les objectifs fixés. Ainsi pour le projet concernant la chirurgie ambulatoire, l’ANAP a fait le choix de réserver 2 ETP
de son plafond d’emploi pour pouvoir s’adjoindre les services d’experts
médicaux à temps partiel.
UNE APPROCHE PAR
LE CONSENSUS ENTRE ACTEURS
La diversité du champ d’action de l’ANAP comme la nature
très participative de ces méthodes d’intervention nécessitent
une articulation poussée entre les acteurs concernés.
CNSA
Caisse nationale
de solidarité pour l’autonomie
SYNERPA
Syndicat national des établissements et
résidences privés pour personnes âgées
UNIOPSS
Union nationale interfédérale des œuvres
et organismes privés sanitaires et sociaux
FIN A NC EU
UNCAM
Union nationale des caisses
d’assurance maladie
RS
DGOS
Direction générale de l’offre de soins
RE
DI
CT
S D’A
DSS
Direction de la sécurité sociale
AT I O N S
D M I N IS
FÉ
D ÉR
T RA
TIO
UNICANCER
Fédération UNICANCER
IO N
FNEHAD
Fédération nationale des établissements
d'hospitalisation à domicile
NS
TR
AL
ES
FHF
Fédération
hospitalière de France
EN
FEHAP
Fédération des établissements
hospitaliers et d'aide à la personne
C
FHP
Fédération des cliniques
et hôpitaux privés de France
DGCS
Direction générale
de la cohésion sociale
DB
Direction du budget
SG
Secrétariat général des ministères
en charge des affaires sociales
ANAP - 2013 EN ACTIONS 3
FAITS MARQUANTS
M
ars 2013
Mai 2013
Publication du 1er Essentiel de l’ANAP
sur le « Parcours des personnes âgées :
l’animation territoriale ».
Participation à la 1re édition
des Salons de la Santé
et de l’Autonomie.
C’était l’occasion pour
les visiteurs de découvrir
l’ensemble des publications
et outils produits par l’Agence,
ainsi que de rencontrer
les experts de l’ANAP.
Mai 2013
Lancement d’un appel à candidatures
auprès des établissements souhaitant
bénéficier d’un accompagnement dans
le cadre du Programme national pour
l’amélioration de la gestion des lits.
Mai 2013
La HAS et l’ANAP mettent à disposition
des professionnels, des établissements
et des ARS des recommandations
organisationnelles sur la chirurgie
ambulatoire. Elles ont été conçues
à partir d'études de terrain avec le concours
d'experts et doivent permettre
de développer la chirurgie ambulatoire.
Juin 2013
La journée nationale « Accompagnement Hôpital 2012 ­Hôpital numérique » a réuni 400 participants. Cette journée
a été l’occasion de dresser un bilan de l’accompagnement
pendant trois ans des établissements dans le cadre du le plan
Hôpital 2012, de dévoiler les dispositifs d’accompagnement mis
en place par l’ANAP pour soutenir l’ensemble des établissements
français dans l’atteinte des cibles d’usage Hôpital numérique
et d’échanger autour de problématiques métiers : l’archivage
des données de santé et le déploiement industrialisé d’un SIH.
4 ANAP - 2013 EN ACTIONS
Août 2013
La 3 édition de l’Université
d’été de la performance
en santé a réuni plus de
400 personnes à Nantes.
Cet évènement singulier dans
le paysage sanitaire et médicosocial invite un public pluriel
à mener une réflexion collective
sur la performance en santé.
L’UDT connaît un succès
grandissant depuis sa création.
e
Juillet 2013
Mise en ligne du guide « Secteur médico-social,
comprendre pour agir mieux ».
Plus de 5 600 utilisateurs ont téléchargé
le guide en 2013.
Décembre 2013
Le séminaire « Chirurgie ambulatoire :
Mode d’emploi » a réuni 150 participants
autour de témoignages d’établissements
et de tables rondes. À cette occasion a été
publié le guide « Chirurgie ambulatoire :
Mode d’emploi ».
Septembre 2013
Publication d’un Essentiel sur les
« Coopérations territoriales en
biologie médicale ».
Décembre 2013
L’ANAP se voit décerner
à l’Assemblée nationale
la Victoire des acteurs publics,
catégorie « Organisation »
pour le projet « Les nouveaux
gestionnaires de lits ».
ANAP - 2013 EN ACTIONS 5
OBJECTIF 1
Promouvoir la performance
des organisations internes des
établissements sanitaires et
médico-sociaux
Développer
la chirurgie ambulatoire
La chirurgie ambulatoire est devenue l’un des leviers majeurs de l’évolution de l’offre
de soins en chirurgie, tant en termes de qualité que d’efficience. Les impacts positifs
sont maintenant reconnus par une majorité d’acteurs de la santé.
En 2013, l’ANAP a poursuivi son plan d’actions
visant à contribuer au développement de la
chirurgie ambulatoire en France avec notamment la publication de recommandations organisationnelles élaborées dans le cadre d’un
partenariat entre la HAS et l’ANAP. Un ensem­
ble complet d’outils de diagnostic et de mise
en œuvre a également été mis à disposition
des professionnels des établissements de
santé et des agences régionales de santé.
5,5 % du taux de chirurgie ambulatoire a été
constatée au sein de ces établissements.
Dans le prolongement de l’accompagnement
de ces 20 établissements, l’ANAP a produit
un guide « Chirurgie ambulatoire : Mode d’emploi » qui propose des méthodes concrètes
et des exemples d’organisations de toutes
les étapes clés, depuis le cadrage du projet
jusqu’à sa mise en œuvre.
ET DEMAIN ?
UN ACCOMPAGNEMENT SUR LE TERRAIN
En 2012 et 2013, l’ANAP a accompagné
20 établissements de santé volontaires
en les aidant à surmonter les difficultés opérationnelles liées au développement de la
chirurgie ambulatoire. À l’issue de l’accompagnement, une augmentation moyenne de
Le déploiement de la démarche et des outils
associés sera assuré auprès des régions.
Un outil documentaire sera mis à disposition
sur le site Internet de l’ANAP, afin de faciliter
l’appropriation des recommandations et
publications associées.
Un guide
de sécurité
des patients
6 ANAP - 2013 EN ACTIONS
Des outils pour
- diagnostiquer,
- évaluer,
-mettre en œuvre
les recommandations
d’augmentation de la chirurgie
ambulatoire dans les établissements
accompagnés par l’ANAP
* L’évolution nationale étant de 1,3 %
(source : ATIH)
UNE ACTION
CONCERTÉE ENTRE
LA HAS ET L’ANAP
DES RECOMMANDATIONS
assorties d'un ensemble d'outils
15 fiches
techniques
explicatives
+5,5 %
*
Des éléments
pour approfondir
la réflexion
(monographies, actes,
benchmark européen).
L’ensemble des travaux effectués
par l’ANAP sur l’appui
au développement de la chirurgie
ambulatoire se fait dans le cadre
d’un partenariat entre la HAS
et l’ANAP, afin de faire bénéficier
les professionnels des établissements
de santé et des ARS de l’expertise
conjuguée de ces deux institutions.
Ce partenariat à permis
de décloisonner et de faire converger
les bonnes pratiques professionnelles
et organisationnelles.
L’ANAP est présente auprès des établissements et organismes de santé dans le cadre de nombreux projets.
Ces deux projets particuliers ont été sélectionnés sans souci d’exhaustivité, afin d’illustrer l’action de l’ANAP.
OBJECTIF 1
Améliorer la performance
des organisations avec Ælipce
Ælipce est un outil logiciel permettant aux établissements de santé
MCO de conforter leurs choix stratégiques et de fédérer les équipes
autour de leurs évolutions.
UN APPUI D’EXPERTS
TRÈS PRÉCIEUX
La crédibilité et la légitimité des
travaux conduits doivent beaucoup
à la contribution d’un réseau d’experts.
De la conception des méthodes
d’élaboration des recommandations
à la validation des productions, ils ont été
les garants d’une approche cohérente
et pragmatique en adéquation avec
les contraintes des professionnels
de terrain. L’ANAP a pu recourir
à ces experts après avoir fait le choix
de ­réserver 2 ETP de son plafond
d’emploi à la mobilisation de ce type
de compétences. Cinquante-trois
experts ont apporté leur contribution
aux travaux.
CHIRURGIE AMBULATOIRE :
MODE D’EMPLOI
L’ ANAP a organisé le 5 décembre 2013
un séminaire qui a réuni 150 personnes
autour de témoignages d’établissements
et de tables rondes. À cette occasion
le guide « Chirurgie ambulatoire :
Mode d’emploi » a été présenté.
Ælipce permet de modéliser l’activité de soins, de s’autodiagnostiquer, de tester
des hypothèses de prise en charge, d’organisation et d’en évaluer les impacts.
Il s’inscrit donc dans une démarche stratégique, pluridisciplinaire et transversale.
Pour concevoir cet outil, l’ANAP s’est entourée de professionnels de divers profils
(cadres de santé, médecins, directeurs, ingénieurs, DIM, cadres gestionnaires, contrôleurs
de gestion), issus de plus d’une dizaine d’établissements de santé publics et privés
de toutes tailles, d’ARS, et de cabinets d’architectes.
UN OUTIL POUR LES PROFESSIONNELS HOSPITALIERS
Ælipce est destiné aux directions générales et utilisé par les directions fonctionnelles,
de soins, des ressources humaines, de pôles souhaitant évaluer l’organisation actuelle
et construire une organisation adaptée à leur activité.
Pour les ARS, il constitue un outil de dialogue de gestion avec l’établissement.
ÆLIPCE, QUELLES UTILISATIONS ?
L'outil est utile dans de nombreuses situations, dont :
La discussion portant sur les autorisations de chirurgie, la modélisation du transfert
d’une partie de l’activité de chirurgie en ambulatoire ;
La coopération entre deux établissements, la simulation des regroupements
d’activité envisagés avec détermination du capacitaire et des ressources humaines
nécessaires ;
L
e projet d’investissement, l'évaluation des surfaces du projet par secteur avec les coûts
associés.
COMMENT METTRE EN PLACE LA DÉMARCHE ?
L’outil est disponible sur le site de l’ANAP depuis juin 2013. Des cycles de formation/
actions sont proposés par l’ANAP en régions, aux équipes projet en charge d’une réorganisation,
d’un projet d’investissement ou d’une projection d’évolution d’activité.
La mise en place de relais via la désignation de référents et la mise en place d’une communauté
d’utilisateurs Ælipce sont envisagées pour 2014.
3 MODULES INDÉPENDANTS
L’outil permet de dresser un état de lieux de l’organisation en place sur un ou plusieurs
établissements ou sur une partie d’établissement en liant les informations suivantes : l’activité,
le capacitaire, les ressources humaines, la surface et des données économiques et financières.
À partir ce cet état des lieux, il permet de tester de nouvelles hypothèses d’organisation
et d’en évaluer les conséquences.
Module 1
Comparateur capacitaire, activité
et RH mobilisées
Module 2
Dimensionnement en surfaces
et évaluation des coûts
de construction et d'exploitation
Module 3
Module économique et financier
1
2
3
Activité clinique - Bloc opératoire
Imagerie - Biologie / Anapath
Consultations / Explorations
fonctionnelles
Détermination de la performance
d'une organisation
Capacitaire - Activité - RH
Surface économique
ANAP - 2013 EN ACTIONS 7
OBJECTIF 2
Piloter les Projets Performance
en accompagnant
les établissements et assurer
le transfert de la mise en
œuvre des expériences
et des outils aux ARS
Mettre en œuvre
les Projets Performance
Véritable programme de transformation des organisations hospitalières,
les Projets Performance, menés conjointement par un établissement de santé,
son ARS et l’ANAP, ont profité à 28 établissements depuis 2010.
Les Projets Performance se construisent avec
les équipes médicales, soignantes et administratives, tiennent compte des spécificités de
l’établissement, et sont orientés vers l’action,
avec un accompagnement sur la durée.
Les Projets Performance visent à apporter
une amélioration de la performance mesurée
sur trois axes :
qualité de la prise en charge,
qualité des conditions de travail,
efficience opérationnelle et financière.
Vingt-huit établissements de santé ont
bénéficié d’un accompagnement de l’ANAP.
Cela représente près de 10 % de la capacité
nationale en lits de Médecine/Chirurgie/
Obstétrique (MCO).
28 établissements, soit
10 %
de la capacité nationale en lits
de Médecine/Chirurgie/
Obstétrique, ont bénéficié
d’un accompagnement de l’ANAP
1 500
plus de
professionnels mobilisés
8 ANAP - 2013 EN ACTIONS
La troisième vague de Projets Performance,
lancée fin 2012, concerne aujourd’hui quatre
établissements dont l’accompagnement se
poursuivra en 2014.
Le p ro g r a m m e e x p ér im ental P rojet
Perfor­mance se prolonge au travers d’une
capitalisation structurée pour permettre à
tous les établissements qui le souhaitent
d’engager leur propre démarche de trans­
formation.
Fin 2013, une vingtaine d’outils ont déjà été
produits dont plus de la moitié est disponible
sur le site Internet de l’ANAP et a fait l'objet
de plus de 50 000 téléchargements.
UN RÉSEAU
de partage d'expériences
CERCLES PERFORMANCE
Les Cercles Performance sont un réseau
d’acteurs ayant pour objectif de permettre
aux professionnels impliqués dans les
Projets Performance de se rencontrer pour
échanger et diffuser les expériences, en
particulier concernant les bonnes pratiques
et les outils. Pour rassembler et diffuser les
expériences acquises par les Projets Per­
formance, en particulier les bonnes prati­
ques et outils, et permettre aux acteurs des
­P rojets Performance concernés par la
­thématique de se rencontrer et d’échanger,
en mettant en place un véritable réseau
d’acteurs.
UN SOUCI DE CAPITALISATION
ACHATS
RESSOURCES
HUMAINES
GESTION
DES LITS
PHARMACIE
ANAP
CONTRÔLE
DE GESTION
L’ANAP est présente auprès des établissements et organismes de santé dans le cadre de nombreux projets.
Ces deux projets particuliers ont été sélectionnés sans souci d’exhaustivité, afin d’illustrer l’action de l’ANAP.
OBJECTIF 2
Accompagner
les établissements en
grande difficulté financière
Dans le cadre du Comité interministériel de la performance
et de la modernisation de l’offre de soins (COPERMO) et en lien
avec les ARS, l’ANAP a été chargée d’accompagner des
établissements de santé dans une transformation ambitieuse
et durable de leurs modes d’organisation et de fonctionnement.
DES RÉSULTATS
AU RENDEZ-VOUS
L’accompagnement des établissements
concernés par les Projets Performance
dans la durée a permis d’agir
en profondeur sur les organisations.
Des améliorations tangibles ont été
observées :
Suppression des « séjours
brancards ».
Diminution jusqu’à 50 %
des délais d’obtention
de rendez-vous en neurologie.
Augmentation du taux
d’occupation des équipements
d’imagerie de l’ordre de 20 %.
Diminution des demandes
d’examens pour les patients
hospitalisés, par diminution
des redondances.
Développement du nombre
de séjours pris en charge
en ambulatoire (de 15 à 100 %
selon les établissements).
Révision des vacations de blocs
permettant d’assurer un plus grand
nombre d’interventions à moyens
constants.
Par ailleurs, la cible fixée pour
les gains financiers des 23 premiers
établissements engagés
(vague 1 et 2) à hauteur de 230 millions
d’euros a été dépassée en 2013.
Les actions entreprises visent un redressement significatif de la situation financière
des établissements à dix-huit mois, et une transformation à trois ans.
L'ACTION DE L'ANAP
EN 3 PHASES
1
Diagnostic
médico-économique
et opérationnel
2
3
Appui au pilotage
pour la mise
en œuvre de
la feuille de route
Élaboration
d’une feuille
de route
SUR 4 THÉMATIQUES SOCLES
Gestion des lits
Blocs opératoires
Circuit du
médicament
et des DMS
Facturation/
Recouvrement
En 2013, les établissements suivants ont été accompagnés : CH Montluçon,
CHU Clermont-Ferrand, Cité sanitaire de Saint-Nazaire, CHR Metz-Thionville, CHU Dijon.
Le diagnostic a été réalisé et restitué aux trois premiers. Les feuilles de route étaient présentées
par les ARS et les établissements au COPERMO avant la mise en œuvre des actions.
PERSPECTIVES 2014
Les centres hospitaliers de Cherbourg et de Bigorre ont été désignés par le COPERMO
pour bénéficier d’un accompagnement en 2014.
Un retour d’expérience de la démarche sera réalisé afin de partager les enseignements
et de consolider la méthode d’intervention.
5
établissements en difficulté ont
bénéficié de l'accompagnement
de l'ANAP en 2013
Le plan d’action vise
un redressement à
18 mois
de la situation financière
des établissements
ANAP - 2013 EN ACTIONS 9
OBJECTIF 3
Accompagner les
établissements de santé et
médico-sociaux dans leur
ouverture sur les territoires
Fluidifier le parcours
des personnes âgées
L’attention portée à la qualité d’un parcours suppose de passer d’une médecine
pensée comme une succession d’actes ponctuels et indépendants
à une médecine qu’on peut appeler de parcours (source : Rapport annuel 2013 du HCAAM).
Depuis 2010, l’ANAP a accompagné les ARS
έle-de-France et Pays de la Loire dans une
­d­émarche de fluidification des parcours de
­santé, c’est-à-dire l’organisation d’une répon­
se adaptée sur un territoire, définie en fonction des besoins sociaux, médico-sociaux et
sanitaires de sa population et permettant à
chacun d’avoir accès à un service correspondant
à ses besoins au moment opportun. En réponse
aux enjeux du vieillissement, cet accompagnement vise les personnes âgées elles-mêmes,
mais également leurs aidants et les professionnels de santé.
Après une phase de diagnostic permettant
d’identifier les points de rupture dans le parcours de santé des personnes et de partager
ces constats, les ARS et les acteurs sur les
territoires ont élaboré des feuilles de route
précisant les actions d’amélioration à
mettre en œuvre pour y répondre. L’engagement pour la mise en place de ces actions s’est
accompagné d’un processus de contractualisation – un contrat de territoire dans le nordest parisien et un contrat local de santé dans
le sud-ouest mayennais. Au-delà d’une simple
signature, c’est bien le processus d’engagement et de définition d’une gouvernance qui
est complexe car les acteurs partagent une
responsabilité autour d’actions très concrètes.
En ce sens, ont par exemple été élaborés :
des procédures d’adressage aux urgences,
un numéro de téléphone dédié aux profes-
10 ANAP - 2013 EN ACTIONS
sionnels de ville, des actions de prévention,
des processus simplifiés d’activation d’aide
sociale, etc. Portées directement par des
professionnels de terrain, ces actions sont
adaptées à leurs attentes.
Cette démarche vise donc à assurer la
coordination des acteurs sur le territoire cible
et ce quel que soit leur secteur d’intervention
dans le système de santé.
DEUX PUBLICATIONS
L'ANAP a publié deux guides en 2013 :
L’ Essentiel Parcours de personnes âgées,
qui présente en synthèse et d’un point
de vue institutionnel, la méthodologie
­déployée par l’ANAP pour la mise en place
d’un parcours de santé ainsi que les points
de vigilance associés.
La publication « Construire un parcours
de santé pour les personnes âgées »,
qui est constituée de six fiches thémati­
ques et outillées correspondant chacune à
une étape de la construction d’un parcours.
LE PROGRAMME PAERPA
Depuis juin 2013, l’ANAP accompagne
les ARS retenues au titre du programme
personnes âgées en risque de perte
d’autonomie (PAERPA) piloté par la DSS
et le SGMAS.
Il s’agit d’une expérimentation inscrite
dans l’article 48 de la loi de financement
de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2013
visant à mettre en œuvre puis évaluer
de nouvelles pratiques professionnelles
pour optimiser le parcours de santé
des personnes âgées de plus de 75 ans
ainsi que différents modes d’allocation
de ressources nécessaires à ces prises
en charge.
Concrètement, l’ANAP appuie les neuf
ARS retenues dans la réalisation d’actions
d’amélioration concrètes en partenariat
avec les professionnels sociaux, hospitaliers,
ambulatoires, médico-sociaux
et les représentants d’usagers. À terme,
la transversalité du système de santé devrait
permettre d’éviter les ruptures de prise
en charge souvent plus nombreuses
et lourdes de conséquences pour cette
population fragile, notamment les passages
inopportuns aux urgences, apportant
par là même une meilleure qualité et une
gestion des finances publiques adaptée.
L’ANAP est présente auprès des établissements et organismes de santé dans le cadre de nombreux projets.
Ces deux projets particuliers ont été sélectionnés sans souci d’exhaustivité, afin d’illustrer l’action de l’ANAP.
OBJECTIF 3
Favoriser les coopérations
en biologie médicale
43 %
des hospitalisations
évitables concernent
des personnes
de plus de 75 ans
La biologie médicale fait face aujourd’hui à des évolutions
démographiques, technologiques et médico-économiques
importantes. Les coopérations entre laboratoires à un niveau
territorial sont une clé pour relever ces défis avec succès.
PILOTER EFFICACEMENT LES ÉVOLUTIONS TERRITORIALES
En 2013, l’action de l’ANAP a eu pour objectif d’aider les acteurs territoriaux de la biologie
médicale à évaluer la pertinence et la faisabilité des coopérations, à piloter efficacement
le changement, et à accompagner les éventuelles évolutions professionnelles.
Sur ce projet, l’ANAP a travaillé en partenariat avec des ARS et des professionnels de santé
des établissements, avec les organisations professionnelles et en lien étroit
avec les fédérations, la DGOS, la DGS et le Cofrac.
4 PUBLICATIONS
en 2013
Enseignements
et monographies,
des retours d’expérience,
tirés de coopérations
déjà réalisées.
Aide à la décision,
Aide à la mise
en œuvre,
présentant des repères
dans les différents
domaines concernés
par la mise en place
de coopérations.
une démarche et
des outils, testés dans
des territoires, visant
à choisir le scénario
d’organisation
le plus adapté.
Accompagnement
de l’évolution
professionnelle,
des personnels médicaux
et non médicaux.
Les 9 ARS actrices de
l'expérimentation PAERPA
ARS
Aquitaine
ARS Centre
A
RS Île-de-France
A
RS Limousin
ARS Lorraine
ARS Midi-Pyrénées
ARS Nord–Pas-de-Calais
A
RS Pays de la Loire
ARS Bourgogne
L’ESSENTIEL
Afin de favoriser l’appropriation
de cette question par le plus
grand nombre, l’ANAP a élaboré
un document synthétique qui
met en perspective les principaux
enjeux des coopérations
territoriales dans ce domaine.
30
fiches pratiques
livrent toutes les clés
d’une mise en œuvre réussie.
ANAP - 2013 EN ACTIONS 11
OBJECTIF 4
Diffuser à grande échelle
la culture et les outils
de la performance
Déployer le tableau de bord
du secteur médico-social
Le secteur médico-social est soumis à de profonds changements, d’ordre législatif,
tarifaire ou liés à l’évolution des besoins des usagers.
Les acteurs au service des personnes âgées
et des personnes handicapées n’ont pas tous
la même aisance à faire face à ces évo­lutions.
Le Tableau de bord vise à aider les professionnels du secteur médico-social à appréhender les évolutions de leurs missions et à
agir sur l’efficience de leur organisation.
UN TABLEAU DE BORD TESTÉ ET ENRICHI
PAR LES ACTEURS
Une première expérimentation de l’outil en
2011 et 2012 a contribué à améliorer l’outil
au niveau de l’interface, de l’ergonomie et
de la prise en compte des spécificités des
services. Une seconde expérimentation a
permis en 2013 de le stabiliser en vue de son
déploiement. Elle a consisté à tester le tableau
de bord auprès d’un panel de 800 structures
volontaires dont 116 organismes gestionnaires. Les « indicateurs nationaux » ont
également été harmonisés dans le cadre de
réunions avec le ministère (DGCS, DSS et SG),
la CNSA et l’ANESM.
LA PERTINENCE ET L’INTÉRÊT DU TABLEAU
UN OUTIL
À DOUBLE VOCATION
DE BORD SONT AUJOURD’HUI RECONNUS
Les ARS et les conseils généraux ont témoigné de l’utilité du tableau de bord pour le pilotage de l’offre, et dans le cadre des démarches
de contractualisation et de suivi du dialogue de gestion. Pour les Établissements
de santé et médico-sociaux (ESMS), c’est un
outil permettant de développer le pilotage
interne et de faciliter les échanges avec les
organismes gestionnaires et les ARS et
conseils généraux. Pour les organismes gestionnaires, l’outil facilite le partage d’informations entre les établissements et services
et leur gestionnaire. Le tableau de bord porte
sur quatre domaines qui rassemblent des données habituellement suivies par les établissements et services : prestations, ressources
humaines et matérielles, finances, objectifs.
Aujourd’hui, le tableau de bord est stabilisé
et prêt pour être déployé en 2014, avec
le concours de l’ATIH.
Pilotage interne des structures
Dialogue de gestion ESMS, ARS, CG
Connaissance
de l’offre
Pilotage
de l’offre
Contractualisation
Gestion
Gestion
des
des
risques
risques
TABLEAU
TABLEAU
DE
DE BORD
BORD
PARTAGÉ
PARTAGÉ
Dialogue
ESMS / OG
DeveloppeDéveloppement des SI
décisionnels
décissionels
Dialogue
Dialogue de
de
gestion
gestion
Pilotage
interne
ARS/Conseil général
Établissements et services sociaux
et médico-sociaux
Tous les acteurs
LA MÉTHODE DE TRAVAIL
de l'ANAP
Accompagnement
1
2
3
4
5
6
7
Préparation
de la campagne
Appel à candidatures
Formation des
ESMS à la collecte
de données
Recueil de données
Restitution des
ARS et CG aux
établissements
Capitalisation des
enseignements
Évolutions du
tableau de bord
12 ANAP - 2013 EN ACTIONS
L’ANAP est présente auprès des établissements et organismes de santé dans le cadre de nombreux projets.
Ces deux projets particuliers ont été sélectionnés sans souci d’exhaustivité, afin d’illustrer l’action de l’ANAP.
OBJECTIF 4
Améliorer
la gestion des lits
L’objectif du Programme national de gestion des lits est double :
optimiser les parcours des patients à l’hôpital et réduire le temps
consacré à la recherche de lits, particulièrement en aval des urgences.
UNE EXPÉRIMENTATION
DANS 800 STRUCTURES
Forte de l’expérience acquise dans l’accompagnement de 28 établissements pilotes
dans le cadre des Projets Performance, l’ANAP a lancé en mai 2013, un Programme
national d’amélioration de la gestion des lits auprès de 172 établissements volontaires.
DES MÉTHODES ÉPROUVÉES
L’ANAP a bâti un programme d’accompagnement sur une durée de vingt mois.
Les établissements, représentés par un binôme médecin/cadre, sont répartis en groupes
régionaux, et bénéficieront d’un accompagnement collectif et individuel.
Les ARS sont impliquées tout au long du programme.
172
Expérimentation
et déploiement
ARS Alsace
ARS Limousin
ARS Lorraine
ARS Rhône-Alpes
ARS Pays de la Loire
Déploiement
ARS Bourgogne
ARS Bretagne
ARS Franche-Comté
ARS Provence–Alpes-Côte d’Azur
établissements volontaires
accompagnés
LES ÉTAPES CLÉS
2013
13 mai
Appel à candidatures
de l’ANAP
Avril
Lancement du Programme
par la Ministre de la Santé
et des Affaires sociales.
Juillet
Sélection et validation
par les ARS des
172 établissements
retenus
Octobre
Lancement opérationnel
de l’accompagnement
auprès des 82 premiers
établissements
Septembre
Colloque pour une meilleure
gestion du parcours des patients
aux urgences
UN OUTIL POUR TOUS
les acteurs
Établissements et services sociaux
et médico-sociaux
Pilotage managérial des structures
et possibilités de comparaison
ARS
Conseils généraux
Connaissance de l’offre
Tous
Décembre
Remise à l’ANAP
de la Victoire des Acteurs
publics catégorie
« Innovation de l’organisation
hospitalière »
RETOURS D'EXPÉRIENCE
L'ANAP a mis en ligne sur son site les témoignages vidéo
des CH Annecy, CHU Nantes et GH Paris Saint-Joseph,
ainsi que le guide « Gestion des lits », présentant le retour
d’expérience des démarches menées par six établissements
pionniers.
Parangonnage
Dialogue de gestion (notamment
dans le cadre de la contractualisation)
ANAP - 2013 EN ACTIONS 13
OBJECTIF 5
Renforcer la permanence
interne de l’agence
RESSOURCES HUMAINES
CONSULTATIONS
Fin 2013, l’ANAP employait
L’ANAP met en concurrence les prestataires
en respectant rigoureusement les règles
des marchés publics.
92
COMMUNICATION
19
outils
27
guides publiés
équivalents temps plein.
UNE RÉPARTITION
femmes-hommes équilibrée
16
réunions de
la commission
des marchés
33
53 %
47 %
d’hommes
consultations
examinées
70
GUIDES ET OUTILS
les plus téléchargés
marchés notifiés
48
titulaires distincts
retenus
de femmes
DES ÉQUIPES
intergénérationnelles
33
collaborateurs
de plus de 45 ans
30
collaborateurs
de 35 à 45 ans
BUDGET
Budget 2013 de l'ANAP
33,40M€
visiteurs
(+18 % de fréquentation)
DES PROFILS
de collaborateurs variés
14 ANAP - 2013 EN ACTIONS
SITE INTERNET
378 000
29
collaborateurs de moins de 35 ans
Ingénieurs
Médecins
Cadres hospitaliers
Directeurs d’hôpital
Chefs de projet, etc.
1. L e secteur médico-social : Comprendre
pour agir mieux
2. P
iloter la performance dans le secteur
médico-social : Expérimentation d’un tableau
de bord de pilotage
3. O util Diagnostic Dispositifs médicaux
stériles - module Pharmacie à usage
intérieur
-7%
Enveloppe de fonctionnement de
4,3M€
FIL TWITTER
Fin 2013, plus
de 2 000 personnes
sont abonnées au compte
tweeter @anap-sante (+124 %)
LES 39 ACTIONS AUXQUELLES L‘ANAP S‘EST CONSACRÉE EN 2013 :
ACCOMPAGNEMENT DES VALORISATIONS ET CESSIONS IMMOBILIÈRES / LES
PARCOURS DE SANTÉ DES PERSONNES ÂGÉES : ACCOMPAGNER LES ARS
DANS LA STRUCTURATION DE PROJETS TERRITORIAUX /OBSERVATOIRE DES
SURFACES ET DES COÛTS DE L’IMMOBILIER DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ /
PERSONNES ÂGÉES EN RISQUE DE PERTE D’AUTONOMIE (PAERPA) /HOSPI
DIAG / ÆLIPCE / MODERNISATION D’UN ÉTABLISSEMENT SUR SITE / LES OUTILS
DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL DES PARCOURS EN PSYCHIATRIE ET SANTÉ
MENTALE / TABLEAU DE BORD DE PILOTAGE DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL /
FAVORISER LA MOBILITÉ POUR LES PROFESSIONNELS DES ÉTABLISSEMENTS /
PILOTER LES PROJETS PERFORMANCE / RETOUR D’EXPÉRIENCE SUR DES
PRATIQUES DE GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES
À L’ÉCHELLE TERRITORIALE / RETOURS D’EXPÉRIENCE SUR L’INTERVENTION
À DOMICILE DES ÉQUIPES DE PSYCHIATRIE / TRAVAIL EXPLORATOIRE SUR
LES MÉTIERS DU GRAND ÂGE - AS EN EHPAD / INNOVEA / SYNCHRONISER
LES TEMPS MÉDICAUX ET NON MÉDICAUX / APPROCHE TERRITORIALE DE
LA BIOLOGIE MÉDICALE / APPUI AU DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE
AMBULATOIRE / RECONVERSION DE STRUCTURES SANITAIRES EN ESMS
(HANDICAP PSYCHIQUE) / PROGRAMME NATIONAL DE GESTION DES LITS/
FACTURATION INDIVIDUELLE DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ (FIDES) / LE
SYSTÈME D’INFORMATION DES COOPÉRATIONS / COOPÉRATIONS
TERRITORIALES DES PHARMACIES À USAGE INTÉRIEUR / LE PACSS ARS /
SÉCURISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DES RÉSIDENTS
EN EHPAD / OUTIL DIAGNOSTIC DE LA SÉCURISATION DU CIRCUIT DES
DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES / PROJET D’ACCOMPAGNEMENT DES
ÉTABLISSEMENTS EN GRANDE DIFFICULTÉ FINANCIÈRE / ACCOMPAGNEMENT
HÔPITAL 2012 : DES PROJETS D’INFORMATISATION DE LA PRODUCTION
DE SOINS / EXPÉRIMENTATION DE DÉMARCHES TERRITORIALES AUPRÈS
DE L’ARS BRETAGNE / AUDIT DE 12 SIH REPRÉSENTATIFS / HÔPITAL
NUMÉRIQUE - MUTUALISATION ET EXTERNALISATION DES SYSTÈMES
D’INFORMATION EN SANTÉ / PÔLES D’EXCELLENCE 2013 / ÉVALUER LA
VALEUR CRÉÉE PAR L’USAGE DES SYSTÈMES D’INFORMATION DES
ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ /PROJET TRANSPORT SANITAIRE / HÔPITAL
NUMÉRIQUE - COMPÉTENCES ET FORMATION EN SYSTÈME D’INFORMATION /
APPUI AUX TRANSFORMATIONS TERRITORIALES AUPRÈS DES ARS /
TÉLÉMÉDECINE /SYSTÈME D’INFORMATION DANS LE SECTEUR MÉDICOSOCIAL : RETOURS D’EXPÉRIENCE ET GRANDS ENSEIGNEMENTS /
DÉPLOIEMENT DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE HOSPITALIÈRE (CAH)
Conception et réalisation : Content Design Lab / Prépresse : Planet 7 / Secretaire de rédaction : Fanny Lentz / Crédit photos : ANAP / Fabrication : Corlet Imprimeur / Avril 2014
Découvrez les projets de l'ANAP
Retrouvez les outils et les publications
Suivez l'actualité de l'ANAP :
sur www.anap.fr
en vous inscrivant à la Lettre de l’ANAP,
lettre d’information mensuelle électronique,
depuis le site de l'ANAP
en suivant le fil Twitter de l'ANAP :
@anap_sante
Retrouvez les publications de l’ANAP sur www.anap.fr
ANAPl’ANAP
- 2013sur
ENtwitter
ACTIONS @anap_sante
etIVsuivez
Agence Nationale d’Appui à la Performance
des établissements de santé et médico-sociaux
23, avenue d’Italie - 75013 Paris
01 57 27 12 00 - contact@anap.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising