Le Sorgho - Semences de Provence

Le Sorgho - Semences de Provence
GESTION >>> Le sorgho, plus souvent gagnant qu’on ne le croit ! >>> p. 6
REUSSiR SORGHO
LE GUIDE
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
ELEVAGE
■ Les sorghos récoltés
plante entière pour sécuriser
l’alimentation du bétail
DOSSIER
■ Tout pour réussir
ESSAIS
■ Les résultats
son sorgho
Arvalis 2011
Un sorgho pour tous
Tous pour le sorgho !
PUBLI-INFORMATION
Pack Sorgho Semences de Provence
POUR PRODUIRE DU
FOURRAGE ÉCONOME
2 variétés complémentaires
IAL
SPéc AgE
L
I
S
EN
N°1
DU
SORGHO
• Productivité du sucro sorgho
- 15 à 18 t MS/ha en culture sèche
- 20 à 25 t MS/ha en culture irriguée
• Sécurité de la valeur alimentaire
du stock fourrager du sorgho grain
Chef Produit Sorgho : Olivier JEAN tél 04 66 02 21 23
Centre Atlantique : Mireille VIGNAL tél 04 66 02 21 23
Sud-ouest : Philippe RECALDINI tél 06 86 37 31 54
Sud-est : Daniel PRIOU tél 06 11 94 32 80
N°1
DU
SORGHO
SOMMAIRE - EDITO 1
Un sorgho pour tous ,
Tous pour le sorgho !
P 6-7
“
Le sorgho, plus souvent
gagnant qu’on ne le croit !
P 8-12
Tout pour réussir
son sorgho
P 13
Méthanisation à la ferme
une quarantaine de projets
sur les rails
P 14-15
Les sorghos récoltés plante
entière pour sécuriser
l’alimentation du bétail
P 16-20
“
P 2-5
Contre la dictature
de la sécheresse,
la révolution Sorgho est
en marche !
L’agriculture et l’élevage français ont été fortement malmenés ces derniers mois par une
sécheresse récurrente sur la plus grande partie du territoire.
Les agriculteurs ont dû gérer leurs exploitations avec les restrictions d’eau, véritable handicap
à la réussite de leur exercice.
Les éleveurs se sont retrouvés confrontés à de graves problèmes, contraints parfois de recourir
à l’abattage de tout ou partie de leur troupeau, ou, dans les meilleurs des cas, totalement
dépendants de la mise à disposition de paille par des confrères compatissants. A cela se
sont ajoutés les aléas du transport…
Devant un phénomène qui se répète d’année en année, et dont les experts nous disent qu’il
est désormais pérenne, il est grand temps de regarder la réalité en face et de prendre les
mesures qui s’imposent.
Il est des conditions (terres de coteaux, apport hydrique inexistant ou limité, …) où il est
devenu impensable de produire certaines cultures d’été de manière rentable. Dans ces situations
le rapport en termes de volume de Matière Sèche, dans le cas de sorgho et de maïs fourragers,
est sans appel et dans tous les cas en faveur du sorgho. Qui plus est, le sorgho apporte de
nombreux autres avantages : conduite facile, peu d’intrants, possibilité de semis tardifs
n’handicapant pas le semis suivant,… Aujourd’hui de plus en plus d’éleveurs ont bien compris
que les sorghos récoltés plante entière leur garantissaient leur autonomie alimentaire
De même les agriculteurs commencent à mesurer l’intérêt de la culture sur le seul critère
valable : la MB (et non pas le prix de vente). Dans de nombreux cas et plus souvent qu’on
ne le croit la comparaison de la marge brute réalisée avec un sorgho et avec un maïs est
sensiblement en faveur du premier. Mais cela s’inverse quand on passe chez le distributeur…
Pour préparer l'avenir les sélectionneurs investissent lourdement pour mettre rapidement
au point des sorghos améliorant encore leur digestibilité pour répondre aux attentes des
éleveurs : les sorghos BMR ont un taux de digestibilité qui augmente de plus de 10%, plaçant
ainsi les sorghos au dessus du maïs pour l'éleveur.
Le temps est venu de la révolution du sorgho !
Jean-Louis HUBSCH
Directeur Semences de Provence
Résultats Arvalis 2011
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
2 CULTURES
Un sorgho pour tous ,
Tous pour le sorgho !
SPECIAL E
FOURRAG
FAMILLE FUCHS ET ASSOCIÉS
CHIFFRES CLÉS
Elevage de 500
laitières
RES
VACHES LAITIÈ
Quota lait :
2.800.000 litres/an
430 ha dont :
•
E
BOVINS - VIAND
Documentations disponibles
sur simple demande à
Semences de Provence 04 66 02 21 23
GAEC de POUCHIOU
47220 ASTAFFORT
Une culture rustique qui me permet
de sécuriser mon stock fourrager
Je fais du Sucro sorgho 506 pour la plus facile grâce à son pouvoir de recouvrement»
2ème année consécutive et ça se passe • Un excellent rendement « au moins aussi bon,
très bien. Sucro sorgho 506 nous si ce n’est plus, qu’un maïs ensilage»
permet de valoriser les terres où • Une meilleure conservation du silo, «vraiment
l’irrigation est plus délicate, et où il beaucoup mieux que du maïs.
serait impensable de faire du maïs ».
Et en plus, le sorgho favorise les vêlages, car les
Philippe LAGARDE, associé du GAEC de vaches graissent moins vite qu’avec du maïs.
POUCHIOU souligne les
Ca fait qu’on a moins
atouts du Sucro sorgho « Sucro sorgho 506 nous
besoin du vétérinaire»
permet de valoriser les terres
506 :
… où il serait impensable de Pour terminer Philippe
• Une très bonne vigueur faire du maïs »
souligne qu’il ne faut
à la levée par rapport
surtout pas laisser
aux nouvelles variétés en principe plus tomber les innovations techniques en faveur
digestibles…
du sorgho : « une solution en prélevée serait
« Avec le Sucro sorgho 506 le désherbage est bienvenue »
«
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
•
•
•
Céréales 190 ha
(blé et tournesol)
Maïs 110 ha
Prairies 95 ha
Sorgho ensilage Sucro
sorgho 506 : 30 ha
Si les surfaces
de sorgho ensilage explosent
(x 4 en 4 ans)
ce n’est pas par hasard !
25000
20000
15000
10000
5000
0
2008 2009 2010 2011
3
JEAN-LUC SOUDAIS
Le Sorgho ensilage :
une plante fourragère des plus
intéressantes tant sur le plan économique
qu’écologique
xpérimentés depuis 35 ans, les
sorghos ensilés possèdent un certain
nombre d’atouts qui leur confèrent
un intérêt économique et écologique.
En 2011, on estime l’emblavement
à près de 23000 hectares (voir ci-dessus)
contre à peine 3000 au début des années 2000.
Aussi productif qu’un maïs à conditions de sol
et de climat identiques, il tire beaucoup
mieux son épingle du jeu dès que le risque
sécheresse est élevé et peut produire de 20 à
40 % de matière sèche en plus par hectare qu’un
maïs.
Economique (100 € de charges de moins par
hectare qu’un maïs), il a une valeur alimentaire
comparable au maïs lorsqu’il est plus « grain »
et inférieure lorsqu’il est plus « sucrier ».
Sachant que les écarts de rendements entre
E
maïs et sorghos sont en faveur du sorgho tant
en culture qu’en qualité de conservation et que
les coûts de production sont inférieurs, le bilan
économique est en faveur du sorgho.
Suivant les animaux utilisateurs, on choisira
les grands sorghos grains pour avoir plus de
valeur alimentaire ou les types grands sucriers
pour avoir du tonnage.
En production laitière, le sorgho, quel que soit
le type, utilisé seul ne permet pas de maintenir
les niveaux de production du maïs. La meilleure
valorisation est obtenue dans une proportion
de 2/3 maïs et 1/3 sorgho (compromis entre
production de matière sèche et valeur
alimentaire).
En système allaitant, bovin ou ovin, les besoins
des animaux peuvent être couverts en plat
unique par les sorghos sucriers les plus
CHARLY VIAL
CHIFFRES CLÉS
100 ha, en majorité
irrigués dont :
VAL D’ASSE
04210 VALENSOLE
•
•
•
•
•
•
Blé dur 50 ha
Colza 12 ha
Maïs 10 ha
Betterave 7 ha
Pois protéagineux 10 ha
Sorgho grain Arkanciel 3 ha
Ancien membre de la Chambre
d’Agriculture de Haute Garonne
productifs, sans tous les inconvénients du maïs.
C’est pour ces éleveurs une solution des plus
intéressantes, ce d’autant plus qu’ils se
trouvent souvent dans des zones climatiques
défavorisées et en situation chronique de
pénurie alimentaire.
La rusticité et la très grande capacité du
sorgho à explorer le sol présentent un très grand
intérêt pour le respect des contraintes
environnementales et d’éco-conditionnalité
(moins d’azote, moins d’irrigation, peu ou pas
de traitements en culture, biodiversité, peu de
dégâts de sangliers ou de ragondins).
La précocité
d’ARKANCIEL me
donne
une souplesse très
appréciable
un peu plus élevé, et la parcelle a été récoltée
début septembre.
Concernant la conduite de la culture, Charly
Cette année, en plus de l’économie doutes pour le résultat. Eh bien malgré la date VIAL n’a pas rencontré de problème particulier.
d’eau grâce à des besoins moitié tardive du semis, j’ai quand même fait 90 qx Il a fait un désherbage chimique classique
moins importants qu’un maïs d’ARKANCIEL avec 4 irrigations. J’ai récolté fin (mélange Prowl + Spectrum) suivi d’un
précoce, la précocité du sorgho septembre avec une humidité correcte. »
binage.
ARKANCIEL m’a apporté une Cette grande souplesse d’ARKANCIEL due à sa « Question prix de vente, le sorgho se vend sans
incroyable souplesse. »
précocité, Charly VIAL
«..malgré la date problème pratiquement
Charly VIAL cultive un peu de sorgho depuis l’apprécie énormément. tardive du semis (20 mai), au même prix qu’un
plusieurs années. Mais 2011 l’a contraint à semer « En tant que producteur j’ai quand même fait 90 qx maïs, à 5 euros près.
d’ARKANCIEL »
en 2 fois : un premier semis fin avril et le de semences de maïs,
Mais le sorgho étant
deuxième assez tard le 20 mai.
avec les problèmes d’isolement que l’on sensiblement moins demandeur qu’un maïs
« Je dois reconnaitre que pour le 2ème semis, rencontre, le sorgho précoce constitue une bonne (eau, intrants, traitements) il dégage une
compte tenu de sa date, de la parcelle située alternative. »
meilleure marge brute. »
en ubac et donc peu ensoleillée, j’avais des Le premier semis a, lui, donné un rendement Charly VIAL a vendu son sorgho 200 €/T.
«
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
4 CULTURES
JEAN HERVÉ LE NOACH
CHIFFRES CLÉS
240 ha,
tout en sec dont :
En 2011
• Blé tendre (116 ha)
• Colza (58 ha)
• Orge (10 ha)
• Sorgho (58 ha)
LES ECOUETTES
37510 SAVONNIERES
Avec le sorgho je fais
une marge brute 15% supérieure
environ à celle du maïs
Jean Hervé LE NOACH est installé
depuis 1990. Dans les années 93/94
il ramassait du maïs dans des
parcelles assez humides. Son père
faisait du colza fourrager pour les
vaches. Puis ils passèrent au sorgho parce que
ça permettait de libérer les champs assez tôt,
fin septembre début octobre et de laisser le
champ libre au blé.
« Mais à l’époque nous n’étions que 2 ou 3 à
faire du sorgho par ici, et on ne nous recevait
pas très bien parce qu’on bloquait une cellule.
C’était un peu comme au début du tournesol
ou aujourd’hui pour le millet. ».
Puis le sorgho est progressivement monté en
puissance et surtout, vers 97/98 la sécheresse
est arrivée. « En maïs on est passé de 80 q/ha
à 50 q/ha ! Je ne couvrais plus mes charges et.
C’est à ce moment là que je suis vraiment parti
sur le sorgho. » Jean Hervé LE NOACH attaque
avec 26 ou 27 ha de Québec dans les toutes
petites terres pour ne plus être pris à revers
par la sécheresse.
« Nous sommes situés dans la pointe entre Cher
et Loire dans une plaine d’alluvions, avec des
terres très hétérogènes allant de l’argile à la
terre sablonneuse, et très difficiles à travailler ».
Le sorgho visait donc à sécuriser la récolte et
C
à aller de l’avant. Mais très vite il s’affirma comme
étant très intéressant : pas de parasites
(comme la pyrale ou les limaces), aucun
problème pour le ramassage réalisé avec les
outils habituels. « Le désherbage avec
Isard/Prowl/Emblem marche très bien pour peu
que l’hygrométrie soit au rendez-vous : on traite
et il faut que l’on ait un peu de pluie dessus.
Mais pour certaines parcelles, le labour est
redevenu un outil indispensable du désherbage.
De plus la terre se réchauffe beaucoup plus vite
qu’en semis direct. »
Depuis 2003, Jean Hervé LE NOACH cultive à
peu près la même surface de sorgho, une
soixantaine d’hectares, et désormais 2/3
d’ARFRIO et 1/3 d’ARLYS, en attendant l’arrivée
des nouvelles variétés. « On fait une toute petite
préparation, et on sème en direct avec un semoir
à disque pneumatique. Mais avec ARLYS qui
est un peu plus tardif qu’ARFRIO on retombe
un peu dans les dates de moisson du maïs, ce
qui nous oblige à retarder un peu les semis de
blé tendre.»
En 2011, le rendement moyen est de 70 q/ha.
« Mais dans une petite parcelle de 5,5 ha avec
une très bonne terre noire argileuse on a fait
90 q/ha d’ARFRIO. Au début on mettait le sorgho
dans les petites terres en chargeant pas trop
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
en azote. Mais aujourd’hui, avec mon technicien
Christophe MARAIS, on a remonté les engrais
parce que les cultures suivantes souffraient.»
Jean Hervé LE NOACH récolte ARLYS à 25%
d’humidité alors qu’avec ARFRIO il est autour
de 20 ou 21%. « Ca c’est encore un plus du
sorgho : il y en a qui vous livrent un maïs vert
à 90 q/ha, mais à 38 ou 40% d’humidité. Si on
ramène ça aux mêmes normes de stockage ça
fait au moins 10 points d’écart ! »
Mais le sorgho ne se cultive pas non plus les
yeux fermés. « Il ne faut pas se planter au semis.
Il faut absolument attendre que la terre se
réchauffe et ne pas être pressé. Cette année
les parcelles étaient prêtes dès le 20 avril, mais
j’ai commencé à semer le 10 mai. Parce que
comme le maïs il faut que ça lève tout de suite.
Pour la moisson c’est pareil : il faut regarder
le côté opposé au soleil. Si c’est blanc on peut
avoir 2/3 de panicule pas mûr. Si c’est pas sec
il ne faut pas se presser. »
Sur le plan économique la demande est là, et
pour Jean Hervé LE NOACH ça vaudrait la peine
de consacrer quelques parcelles de plus au
sorgho. : « par les temps qui courent il y a des
endroits où on ne devrait pas faire de maïs, en
particulier de maïs irrigué (économie d’eau) »
Jean Hervé LE NOACH fait d’ailleurs des
émules et ses voisins se sont mis au sorgho ou
envisagent de le faire. « Mais pour des raisons
incompréhensibles, certains ne trouvent pas
de sorgho chez leur distributeur, alors ils
font du maïs… ». , Et même les promeneurs
du dimanche sont curieux de découvrir le sorgho,
posent des questions et sont sensibles à ses
qualités (économie d’eau).
Jean Hervé LE NOACH est de ceux qui
entreprennent, qui sont curieux et qui vont de
l’avant. « Quand on a commencé le sorgho on
nous a ri au nez. Mais face à la sécheresse,
connaissant nos terres mieux que quiconque,
et sachant comment travailler dessus, on a
continué d’avancer. Aujourd’hui avec le
sorgho, je fais une marge brute 15% environ
supérieure à celle du maïs… »
5
Le Sorgho, une espèce pleine d’atouts,
mais non encore stabilisée
Le sorgho est un produit pour lequel
il y a un vrai intérêt de la part des
fabricants. » Pour Nicolas PREVOST,
s’il n’y a pas eu à ce jour la mise en
place de contrats à long terme c’est
probablement pour cause de volumes insuffisants
de production et de sa dépendance aux autres
céréales fourragères en terme de valorisation.
« Les fabricants d’aliments n’optent pas pour
des formules de fabrication reconduites d’année
en année car ils ne savent pas dans quelles
proportions ils pourront l’incorporer. »
Pour Nicolas PREVOST il est bien clair que les
variations de production amputent largement
les capacités de développement du sorgho,
sachant que sa valorisation est directement
liée à la valeur des autres céréales fourragères.
L’espèce ne pose pas de problème particulier
à l’O.S. pour sa gestion en collecte et en
stockage, dès lors qu’elle est convenablement
séchée à la récolte afin d’assurer une bonne
conservation.
La quasi-totalité du sorgho collecté par
ARTERRIS est commercialisée dans la zone Sud
«
NICOLAS PREVOST
Chargé de la Commercialsation des Céréales
Europe (Sud France
CHIFFRES CLÉS
et Espagne), en
dehors de petites Capacité de stockage :
d e m a n d e s • 775.000 t / 72 silos
Collecte 2010/2011 : 709.190 t
p o n c t u e l l e s • Espèces collectées : Blé dur,
•
(oisellerie) sur le
Blé tendre, Maïs, Tournesol
Orge, Colza, Sorgho, Pois, Soja
Nord de l’Europe.
ARTERRIS
Les usines d’aliment
LOUDES
1er Collecteur de Sorgho français
du
Groupe 26386 t en 2010
11451 CASTELNAUDARY
ARTERRIS assurent
depuis quelques
années un tiers du débouché de la production comportement est très différent d’un pays à l’autre.
des adhérents d’ARTERRIS. « En Espagne On peut faire le même constat pour le ratio d’orge,
l’écart de prix par rapport au maïs qui joue un nettement plus élevé en Espagne. Par ailleurs,
rôle de déclencheur en faveur du sorgho est plus les éleveurs ont eux aussi des comportements
faible qu’en France (5 € depuis 2 ans contre + spécifiques sur l’appréciation de la formulation
de 10 en France). Cela est principalement dû au qui relève des habitudes de consommation. »
prix supérieur des céréales fourragères en Le sorgho présente un intérêt certain pour toutes
Espagne ; les Espagnols de la zone Catalogne les parties prenantes, et tout particulièrement
peuvent représenter un important débouché pour pour l’agriculteur dans ses rotations culturales,
grâce aux avantages de l’espèce (peu d’eau,
la production du Sud-Ouest».
Mais pour Nicolas PREVOST il y a d’autres peu d’intrants, peu d’interventions). Le volume
phénomènes, peut être d’ordre culturel, qui de production peut se développer assez
jouent en faveur du sorgho en Espagne. « Le fortement sans crainte de débouchés.
2 nouveaux logos pour
Reconnaitre les sorghos les plus performants
Semences de Provence construit l’avenir du
Sorgho en lui dédiant, dans le cadre
d’EUROSORGHO, une génétique de haut
niveau, comparable à celle des grandes
cultures.
Les 3 piliers de l’avenir du Sorgho sont le
Rendement, la Régularité et la Qualité avec
respectivement
• pour le Grain : le Rendement et la Régularité
de ce rendement
• pour le Fourrage : le Rendement et la Qualité
En grain comme en fourrage, la recherche
EUROSORGHO travaille sur les caractères qui
vous apportent le plus de bénéfices :
L’amélioration de la tolérance au stress
hydrique signalée en 2012 par le logo
L’amélioration et la sécurisation de la
valeur alimentaire du fourrage signalée
en 2012 par le logo
Le climat sec de ces dernières années, la
nécessité de produire autant, voire plus, en
économisant l’eau, la volatilité des cours des
matières premières agricoles, sont autant
d’arguments qui remettent en avant la culture
du sorgho. Dans ce contexte
est le nouveau logo pour parler sorgho et
sécheresse.
Un des axes principaux de la Recherche
Sorgho est la rusticité.
Les variétés
sont développées
en s’appuyant sur :
• des sources génétiques variées (EUROSORGHO)
Des variétés plus précoces avec un potentiel
de tardif (= ARKANCIEL). Amélioration de la
qualité de fin de cycle de la tige et du
feuillage.
• des tests en conditions séchantes et des tests
en conditions irriguées. Depuis 2007, le
sorgho est la seule culture à bénéficier d’un
réseau d’inscription et d’évaluation post
inscription à la fois en conditions irriguées
et en sec.
Les Sorghos Semences de Provence vous
offrent le meilleur de la génétique.
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
6 GESTION
Le sorgho,
plus souvent gagnant
qu’on ne le croit !
Pour faire objectivement le bilan économique d’une culture, il faut prendre en compte toutes les
composantes des charges opérationnelles : les semences, les traitements, la récolte, le temps passé,…
Nous comparons ci-dessous les marges brutes obtenues avec du sorgho en comparaison
respectivement à celles réalisées avec du maïs ou du tournesol, cela en culture sèche et/ou en culture
irriguée.
EN CULTURE
En terres profondes et en sec, la
marge d’un sorgho sera toujours
supérieure à celle d’un maïs
Dans ces comparaisons Sorgho/Maïs en culture sèche
(tableau du haut) et en culture irriguée (tableau du bas)
nous avons fait 3 simulations avec des prix différents pour
les 2 cultures. Une même couleur
donne le montant de MB/ha réalisé
Le match
pour chacune des 2 cultures dans
l’hypothèse de prix définie sous
Sorgho
le tableau.
VS
Les constats sont assez
Maïs
évidents.
En sec et en terres profondes, le
sorgho gagne le match à tous les coups, avec
une marge brute beaucoup plus conséquente, représentant
entre 50% et 92% de gain supplémentaire à l’hectare.
En irrigué, le match est beaucoup plus serré les écarts étant
de 2,6% à 9,8% de marge brute supplémentaire à
l’hectare, tantôt en faveur du sorgho pour l’hypothèse
de prix la plus basse, tantôt en faveur du maïs pour les
prix plus élevés. Mais encore faut il réaliser au minimum
105qx/ha de maïs, ce qui est moins évident que de faire
85 qx/ha avec un sorgho. Dans la réalité les 2 cultures
seront la plupart du temps au coude à coude
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
charges 390 €/ha
charges 660 €/ha
EN CULTURE I
charges 670 €/ha
charges 1035 €/ha
En irrigué, pour une marge
il faudra atteindre
c
105 qx/ha avec un maïs
7
SÉCHE
En terres de côteaux et en sec, la
marge d’un sorgho sera toujours
supérieure à celle d’un tournesol, si le
prix de celui-ci ne dépasse pas le
double du prix du sorgho
charges 390 €/ha
charges 370 €/ha
charges 670 €/ha
charges 420 €/ha
IRRIGUÉE
Le principe des comparaisons sorgho/tournesol est
assez comparable à celui des comparaisons sorgho/maïs.
La seule différence consiste en l’évolution des prix dans
les différentes simulations, prix qui
évoluent logiquement de manière
Le match
moins linéaire.
Sorgho
Les constats :
En terre de coteaux et en sec le sorgho
VS
sort
toujours gagnant du match
Tournesol
contre le tournesol. Le gain de marge
brute à l’hectare varie entre 14,4% et 30,5%.
En culture irriguée, le match est beaucoup plus serré. Le
gain de marge brute à l’hectare oscille entre 3% et 3,6%
en faveur du tournesol lorsque la simulation retient des
prix peu élevé et en faveur du sorgho dans les
2 autres cas.
Mais là encore, la réalité terrain - capacité du sorgho à
puiser les ressources hydriques et à faire un bon
rendement - et le seuil de rendement minimal de 30 qx/ha
à atteindre pour le tournesol, permet de penser que dans
une majorité de cas c’est le sorgho qui gagne .
similaire à un sorgho à 85 qx/ha
au minimum
30 qx/ha avec un tournesol
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
8 ESSENTIEL
DOSSIER
Tout pour réussir
P8-12
DOSSIER
son sorgho
Pour optimiser son Sorgho, il faut réussir chacun des fondamentaux de l’itinéraire cultural :
• réussir son implantation par la préparation du sol, le choix des variétés, la bonne densité de semis, la
bonne date de semis
• réussir son désherbage par la bonne utilisation des moyens agronomiques, mécaniques et chimiques
• réussir la bonne satisfaction des besoins en eau du sorgho
• réussir la récolte.
Les pages qui suivent vous donnent toutes les informations
pour réussir votre sorgho.
Olivier JEAN
Chef Produit Sorgho
Semences de Provence
Les Fondamentaux de l’itinéraire cultural
source Arvalis
9
Le Travail du sol
Toutes les phases de la préparation, du sol au semis,
sont fondamentales pour garantir le succès de la culture.
La préparation du sol
L’objectif est d’effectuer une préparation
soignée du lit de semences pour obtenir une levée
rapide et régulière.
• Conserver des petites mottes en surface s’il y
• Favoriser un horizon rappuyé, mais assez
a des risques de battance
• Obtenir un lit de semences, composé de terre fissuré pour permettre une bonne colonisation
fine pour favoriser une régularité de profondeur racinaire
• Veillez à ne pas assécher le sol ni le compacter
des semis et un bon contact sol/graine.
La fumure
Azote
Le sorgho possède un système racinaire
puissant lui permettant d’exploiter au mieux
les éléments minéraux disponibles dans le sol.
L’azote contribue essentiellement à la détermination du nombre de grains par panicule, il
faudra donc l’apporter impérativement avant le stade gonflement (formation des gamètes
- 12 feuilles). En sol filtrant ou superficiel, pour limiter les pertes, il est préférable d’éviter des
apports précoces avant 6 feuilles.
Phosphore et potassium
Préconisations P et K
Pour optimiser des apports de phosphore (de
préférence soluble dans l’eau) et de potasse,
privilégier la période des semis et jusqu’au
stade 3 feuilles.
La protection du semis
Une désinfection du sol est conseillée pour
maîtriser au mieux le peuplement. Contre
taupins et autres parasites, utiliser des
insecticides du sol en traitement localisé dans
le microgranulateur du semoir.
Le semis
Pour optimiser ses résultats,
il est fondamental de prêter
une attention particulière à
la qualité du semis et de
respecter certaines règles de base :
• Attendre que le sol soit suffisamment réchauffé
et à une température de 12°C
• Utiliser de préférence un semoir monograine
bien que le semoir à céréales soit envisageable,
si l’écartement est suffisant (au moins 35 cm)
• Adapter la densité de semis à votre variété*
et au potentiel de la parcelle (voir tableau
récapitulatif page 10)
• Respecter une profondeur de semis 2 à 4 cm
• Ecartement interlignes : 40 à 80 cm selon les
conditions de culture et de précocité de la
variété*
* Fiche Technique disponible chez votre distributeur
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
10 ESSENTIEL
DOSSIER
Le Semis
Pour semer à la bonne densité
tenez compte de
la précocité de votre variété et de votre zone de culture
De même, le sorgho préfère les températures
chaudes pendant la phase reproductrice. A
contrario, les températures froides, avec des
minima nocturnes inférieurs à 8 ou 10°C
pendant la méiose pollinique
Somme de T°
Somme
(environ 20 jours avant
en base 6
e n
l’épiaison) peuvent provoquer
du semis
d u
à épiaison
à
des risques de stérilité mâle se
traduisant par une réduction du
800
nombre de grains par panicule.
849
Importance
de la température
à la floraison
De la vallée de la Saône au LanguedocRoussillon, des pays de la Loire au SudOuest, le sorgho a sa place dans votre
assolement.Culture principale ou culture qui
vous permettra d’économiser l’eau pour
mieux la répartir entre vos cultures, le sorgho
apporte à chacune de vos situations une
solution.
Les variétés Semences de Provence, toutes sans
tanins, et appréciées des fabricants d’aliments
du bétail, s’adaptent à vos différents terroirs.
Plus votre variété est précoce, plus il faudra
augmenter la densité de semis.
de T°
base 6
Variétés
semis
Très Précoce
maturité
Afrio
1650
Quebec
1824
Arlys
1879
Artaban
1/2 Précoce
Précoce
879
895
Tardif
votre type de sol et votre conduite culturale
Le nombre de graines à semer dépend de plusieurs facteurs.
La Précocité à l’épiaison
de la variété :
La réserve hydrique,
qui dépend à la fois
du type de sol
et de la conduite
d’irrigation :
Plus la variété est précoce, plus faible est l’indice
foliaire et le nombre de grains sur sa panicule.
De ce fait, les variétés les plus précoces
nécessitent des densités de peuplement plus
élevées que les variétés plus tardives.
VARIÉTÉS
GROUPE ET
PRÉCOCITÉ
ARFRIO
Groupe 1
TP
QUEBEC
Groupe 1
TP
ARLYS
Groupe 1
P
ARTABAN Groupe 2
P
ARKANCIEL Groupe 2
P
ARTIGAS
Groupe 2
P
ARAKAN
Groupe 2 1/2 P
SOLARIUS Groupe 2 1/2 P
FULGUS
Groupe 3
T
SOLS SÉCHANTS
Ecart entre
Grains/ha
lignes (cm)
x 1000
40-60
350
40-60
300-350
40-60
350
60
290-320
60-80
240-290
60-80
220-240
60-80
220-240
60-80
240-290
80
220-250
En conditions séchantes, pour ne pas pénaliser
le rendement et éviter la compétition entre
plantes, il faudra diminuer la densité. Par contre,
en culture irriguée et dans des sols profonds,
l’augmentation de la densité sera directement
liée à l’augmentation du rendement.
SOLS PROFONDS
Ecart entre
Grains/ha
lignes (cm)
x 1000
40-60
340-380
40-60
340-380
40-60
340-380
40-60
320-350
60-80
270-320
60-80
270-300
60-80
270-300
60-80
270-320
60-80
240-260
CULTURES IRRIGUÉES
Ecart entre
Grains/ha
lignes (cm)
x 1000
40-60
380-420
40-60
420
40-60
380-420
40-60
350-400
80
300-350
80
300-350
80
300-350
80
300-350
60-80
250
votre objectif de rendement
S’il est élevé, il faudra choisir la fourchette haute
de densité. Par exemple, si vous cultivez la variété
ARKANCIEL en culture sèche et en sol profond
et que votre objectif de rendement est de
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
80q/ha, il faudra semer au moins 270.000 à
320.000 grains par hectare.
11
Les 5 règles d’or pour
réussir son désherbage
Le Désherbage
La lutte contre les adventices passe par :
• la combinaison des différents moyens : agronomique, mécanique et chimique
• l’anticipation pour ne pas se laisser déborder par les graminées
• le contrôle de la concurrence précoce, la plus préjudiciable à la culture
Le tableau ci-dessous synthètise les moyens pouvant être mis en œuvre
Faux-semis
Herse étrille
Semis
3 feuilles
Levée -1 feuille
• Semer sur un sol propre
• Ne pas semer trop tôt afin de permettre une bonne
implantation de votre sorgho
• Parcelles avec Sorgho d’Alep et Panic faux-millet
: les éliminer dans la rotation (tournesol, blé). Si
la pression est trop forte, éviter d’implanter un sorgho
• Traitement anti-graminées de post-levée précoce
= bien observer la parcelle et traiter le plus TÔT
POSSIBLE (lorsque 60% à 70% des plantes ont atteint
le stade 3F)
• Bien surveiller les dicotylédones et les traiter au
stade jeune
Bineuse
4 - 5 feuilles
8 feuilles
Traitement de base antigraminées + antidicots
Rattrapage antidicots annuelles et/ou vivaces
• ISARD 1 l/ha + PROWL 400 2 l/ha
ou ATIC-AQUA 2.2 l/ha
• MERCANTOR GOLD 1.2 l/ha + PROWL 400 2 l/ha
ou ATIC-AQUA 2.2 l/ha
• ISARD 0.8* à 1 l/ha + BOA 0.8 l/ha
• MERCANTOR GOLD 0.9* à 1.2 l/ha + BOA 0.8 l/ha
• ISARD 0.8* à 1 l/ha + MIKADO 0.4 l/ha
• MERCANTOR GOLD 0.9* à 1.2 l/ha + MIKADO 0.4 l/ha
• DAKOTA-P 3 l/ha + BOA 0.8 l/ha
• DAKOTA-P 3 l/ha + MIKADO 0.4 l/ha
* dose recommandée sur sols légers à faible teneur en argile
et dans les situations sans Digitaire
ANNUELLES
Entre 4 et 8 feuilles
Herbicides à pénétration foliaire et action par contact
• bentazone (SG) BASAGRAN SG 1.6 kg/ha
• bentazone (SL) BASAMAÏS 2.5 l/ha
• bromoxynil octanoate (WP) EMBLEM 2.25 kg/ha
• bromoxynil octanoate(WP) SAXO 1.68 kg/ha
• bromoxynil octanoate (EC) CADELI 1.5 l/ha
(dose maxi 0.8 à 1 l/ha)
VIVACES
Dès le stade 3 feuilles :
Herbicides à pénétration foliaire et action systémique
• Clopyralid (SL) LONTREL 100 1.25 l/ha
• Fluroxypyr (EC) STARANE 200 1 l/ha
• 2,4-D (SL) CHARDOL 600 2 l/ha (dose maxi 0.8 l/ha)
• 2,4-D (SL) U46D 1.5 l/ha (dose maxi 1 l/ha)
• dicamba + prosulfuron (SL) CASPER 0.3 kg/ha
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
12 ESSENTIEL
DOSSIER
Les Besoins en eau et l’Irrigation
Comme toute céréale,
le sorgho reste sensible
à un déficit hydrique
entre le gonflement
et le stade grain laiteux
Mais cette période critique est très courte : 25
jours pour le sorgho contre 45 jours pour le maïs.
Cependant, le sorgho a la particularité de
valoriser à merveille un faible apport d’eau.
Avec 1 à 2 tours d’eau bien positionnés, on
obtient un gain de rendement conséquent qui,
dans bien des situations, permet au sorgho d’être
plus compétitif que les autres cultures d’été.
La Récolte
La récolte du sorgho ne nécessite aucun
équipement spécial par rapport à une moissonneuse
batteuse équipée pour la récolte des céréales à paille.
Le sorgho atteint le stade maturité physiologique quand la teneur en eau du grain se situe à environ 35%. Il est possible de récolter à partir
de 30% d’humidité mais, en général, la dessiccation du grain est rapide et la récolte intervient à une humidité comprise entre 18 et 22% (15%
dans les situations les plus favorables du Sud-Est, quelquefois au-delà de 25% dans les zones de culture les plus septentrionales).
A savoir
Conseils
• Aux environs de 20% d’humidité, les panicules
commencent à se dessécher et deviennent plus
lâches (les panicules s’ouvrent).
• Après avoir atteint 18 à 20 % d’humidité, la
teneur en eau des graines peut de nouveau
augmenter avec des conditions climatiques
défavorables (pluie, brouillard).
• Quand le grain est mûr, la plante a encore
un feuillage vert. Il ne faut donc pas attendre
le dessèchement du végétal pour récolter.
Toutefois, une sécheresse importante à
l’automne et/ou une gelée précoce peuvent
entraîner une dessiccation rapide de la plante
et parfois s’accompagner de verse si la récolte
n’intervient pas rapidement.
• Récolter dès le mois de septembre si
l’humidité est inférieure à 25%.
• Couper le plus haut possible (ne récolter que
les panicules)
• Après le mois de septembre, ne pas retarder
la date de récolte pour espérer avoir du grain
à très faible humidité car les risques de
réhumidification augmentent et, par ailleurs,
la qualité du grain peut être altérée par une
forte humidité ambiante (brouillard)
• Eviter de ramasser beaucoup de tiges et de
feuilles (ralentissement de la vitesse de récolte
et augmentation du taux d’humidité du grain)
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
Réglage de la
moissonneuse batteuse
Les réglages de base de la moissonneuse
batteuse (vitesse du batteur, écartement du
contre-batteur, ouverture des grilles, etc.) pour
la récolte du sorgho sont pratiquement
identiques à ceux du blé.
Bien entendu, selon le taux d’humidité du grain,
il faut agir sur ces réglages et notamment
accroître la vitesse de rotation du batteur lorsque
l’humidité est élevée (800-900 tours/mn avec
du grain sec, 1000 à1100 tours/mn à 25%
d’humidité). De la même façon, l’écartement
du contre-batteur et l’ouverture des grilles de
nettoyage doivent être ajustés.
13
BIOMASSE
Méthanisation à la ferme
une quarantaine de projets
sur les rails
Le Paysan du Midi
30 Décembre 2011
L’Usine Nouvelle
15 Septembre 2011
La France Agricole
15 Mai 2011
La France Agricole
13 Janvier 2012
Toute les média en parlent comme
en témoignent les quelques
articles reproduits ci-dessus. Après
plusieurs années d’incantations,
où l’on a beaucoup parlé et très
peu agi, de nombreux projets commencent à
voir le jour.
Les opportunités que représentent la production
de méthane en terme d’énergie propre et
renouvelable, en terme de revenu d’appoint
ou en terme d’autonomie énergétique séduisent
de plus en plus d’agriculteurs et en particulier
d’éleveurs.
R
Le sorgho biomasse en culture
dérobée, le top de la
méthanisation
Les variétés de sorgho biomasse proposées par
Semences de Provence, N°1 du Sorgho en Europe
ont été adoptées depuis plusieurs années par
les pays les plus en avance en matière de
méthanisation à la ferme. C’est le cas de
l’Allemagne et de l’Autriche où l’on compte
aujourd’hui quelques 4500 installations en
fonctionnement.
Schéma type d’une installation
de production du Biogaz
présente des qualités incomparables.
Non seulement il produit un volume considérable
de matière sèche avec des besoins très limités,
mais il possède également un des meilleurs
pouvoirs méthanogènes parmi toutes les
cultures annuelles : par exemple pour 1 tonne
de MS (Matière Sèche) de la variété HERCULES
on obtient 700 m3 de gaz.
O
SORGHSSE
BIOMA
HERCULES
LE SORGHO BIOMASSE
LEADER EN EUROPE
Force est de constater que le sorgho biomasse
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
14
ELEVAGE
Les sorghos récoltés
plante entière pour sécuriser
l’alimentation
du bétail
Documentations disponibles
sur simple demande à
Semences de Provence 04 66 02 21 23
JÉRÔME TEULIER
CHIFFRES CLÉS
Eleveur
sélectionneur :
120 Blondes
d’Aquitaine
•
•
•
Exploitation 70% en herbe
4 ha de Sucro sorgho 506
20 ha de Trudan Headless
EARL TEULIER ‘’quercy blonde’’
Ici dans le Quercy blanc, on a des sols
très séchants avec très peu de terre.
Sur ces plateaux, ce n’est pas
compliqué, on a 5 à 15 cm de terre
argilo calcaire »
«
ULEMO et sa descendance
82150 Montaigu de Quercy
Et d’ailleurs, quand des éleveurs de toutes régions photo ». Et puis sur le plan économique (prix
de France rendent visite à l’élevage TEULIER, des semences, densité plus faible, volume
ils sont étonnés de voir comment on peut élever d’azote,…), Jérôme TEULIER fait également
des blondes d’aquitaine dans un milieu pauvre une très bonne affaire puisqu’avec le sorgho,
ses coûts sont divisés par 2. Enfin, au niveau
au niveau cultural.
« Mais avec le sorgho, sur ces de la conduite, cela se limite à 100 U d’azote
coteaux non irrigués, il n’y a pas de et à un binage.
problème. Là où je remplissais 2,5 « En bref, le sorgho c’est plus productif, moins
cher et plus facile. »
remorques de
« Le sorgho c’est Pour Jérôme TEULIER, le
maïs de 10 t
plus productif, moins cher
Sucro sorgho 506, c’est
(en période de et plus facile. »
l’assurance d’obtenir le
sécheresse
comme cette année-ci), je fais volume de matière sèche souhaitable pour
pratiquement 11 remorques de garantir la nourriture des bêtes. Tout est
sorgho. Autant dire qu’il n’y a pas ensilé sans aucun problème de conservation.
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
15
JEAN-PAUL BERGOUGNAN
CHIFFRES CLÉS
Elevage de
350 vaches
allaitantes
•
•
•
Exploitation 70% en herbe
4 ha de Sucro sorgho 506
20 ha de Trudan Headless
31220 Lavelanet de Comminge
P
our Jean-Paul BERGOUGNAN,
cultiver du sorgho Trudan Headless
c’est facile et c’est plein d’avantages.
Il souligne en particulier :
• la souplesse d’exploitation, car Trudan n’épie
pas
• la facilité de l’enrubannage
• la finesse du feuillage
INNOVATION
SEMENCES DE PROVENCE
« Le Trudan Headless est
très appétant et il n’y a pas
de perte dans l’auge »
• la repousse rapide.
Et en plus « le Trudan Headless est très appétant
et il n’y a pas de perte dans l’auge.»
Cette année Jean-Paul BERGOUGNAN a semé
au 10 juin et a fait 2 irrigations. Avec ses 2 coupes
le 1er août et le 12 septembre, il a réalisé 40
balles de 1000 kg à l’hectare.
Jean-Paul BERGOUGNAN est vraiment très
satisfait de son sorgho Trudan Headless.
Le Kit Sorgho : pour connaitre
précisément
de son ensilage
nutritionnelle
emences de Provence, N°1
européen du Sorgho, garde toujours
plusieurs longueurs d’avance. Cette
année il vous est
possible de connaître en
quelques jours la qualité
nutritionnelle de votre sorgho
ensilage. Pour cela rien de plus
simple. Procurez vous le kit de
prélèvement sorgho auprès de votre
distributeur qui vous a fourni votre
variété de sorgho Semences de Provence.
Il est constitué d’un bulletin à remplir avec
les coordonnées de votre distributeur et les vôtres
et des précisions concernant l’échantillon
la valeur
suivre les indications pour le préparer
et insérer le prélèvement dans la poche
fournie et à expédier le tout dans
l’enveloppe chronopost prépayée.
Dans les 8 jours vous recevrez votre analyse
vous donnant de nombreux renseignements
(une quinzaine au total) sur la valeur nutritive
et énergétique de votre ensilage sorgho,
comme par exemple : MS, Amidon, Glucide
soluble, matière azotée, etc…
Alors en 2012 profitez de cette innovation
Semences de Provence et optimisez
l’alimentation de vos bêtes !
S
que vous allez envoyer (mode d’emploi au verso).
Une fois le bulletin rempli vous n’avez plus qu’à
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
16 ARVALIS
DISTRIBUTION
ESSAIS
SYNTHESE DES RESULTATS ARVALIS ET ESSAIS DISTRIBUTION 2011
Variétés Très Précoces
Nous publions les tableaux de synthèse avec l’accord d’Arvalis. L’ensemble des résultats est disponible dans le document “Choisir Sorgho” auprès d’Arvalis, 6, chemin de la côte vieille 31450 Baziège.
Résultats détaillés
VARIETES
Très Précoces
Densité
levée
Densité
panicule
1000 / ha
2011
Variétés de référence
FRIGGO
QUEBEC
ARLYS
BURGGO
Vigueur
5 = faible,
1000 / ha 9 = bonne
2011
2011
Hauteur
plante
Date
épiaison
Verse
à maturité
en cm
2011
2011
2011
Humidité
panicule
Humidité
panicule
en %
en %
2011 (*) pluriannuelles
Humidité
récolte
Rendement et Régularité
en % de la moyenne des essais
en %
2011
2009
Rendements
2010
2011
E.T.
2011
248,5
262,5
222,5
258,0
329,8
320,2
306,0
299,1
3,7
4,7
4,7
5,0
123,9
110,7
125,1
111,8
20/7
18/7
21/7
20/7
-
23,4
21,6
26,4
23,6
25,8
25,2
28,0
28,6
20,1
19,3
22,0
20,5
95,7
95,9
101,5
99,1
96,5
99,1
98,3
102,6
97,2
99,6
100,8
100,8
4,3
4,2
1,9
2,9
Variétés expérimentées
depuis plus d'une année
ARFRIO
MAYA
IGGLOO
262,4
211,1
233,2
397,7
308,9
308,6
6,7
3,7
4,7
107,9
116,8
121,6
15/7
18/7
22/7
-
22,9
24,3
25,2
25,6
27,2
25,4
19,9
19,9
21,1
105,0
101,2
100,0
102,4
99,7
101,5
105,6
94,8
94,8
4,0
5,6
5,5
Variétés de
1ère année d'expérimention
BALTO CS
264,3
325,6
5,7
105,2
17/7
-
23,8
26,7
20,0
106,1
102,4
106,4
5,7
Référence
Moyenne des essais
Nombre d'essais
Analyse statistique P.P.E.S.
245,3
5
26,1
324,46
5
70,9
4,8
1
-
115,4
5
4,4
19/7
5
-
-
23,9%
3
NS
26,6%
12
20,3%
6
2,0%
100 =
85.7 q/ha
6
7,9%
100=
77.4 q/ha
6
NS
(1)
(1) : variété charnière du groupe Très Précoce et Précoce à Demi Précoce
(*) : données insuffisantes pour calage des précocités
100=
85.4 q/ha
6
7,4%
Source : Réseau de Post-Inscription ARVALIS, GEVES et PROSORGHO
COMPORTEMENT PLURIANNUEL
Rendement en % de la Moyenne
Rendements en % de la moyenne
90
92
94
96
98
100
102
104
106
108
110
ARFRIO
BURGGO
ARLYS
IGGLOO
MAYA
QUEBEC
= 2009
= 2010
= 2011
FRIGGO
BALTO CS
source Arvalis
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
17
Variétés Précoces - 1/2 Précoces
Résultats détaillés
VARIETES
Précoces et
Demi-Précoces
Potentiel limitant - Potentiel et itinéraire peu limitant
Densité
levée
1000 / Ha
2011
Densité
panicule
1000/ Ha
2011
Vigueur
Hauteur
plante
Date
épiaison
Verse
à maturité
2011
2011
2011
257,3
267,9
269,7
261,7
277,1
268,2
7,5
7,7
7,6
106,1
105,1
122,0
246,2
268,1
275,0
270,9
6,9
7,9
Variétés de plus d'un
an d'expérimentation
SANGGAT
OGGANA
ARTIGAS
ARKANCIEL
DK 18
STINGG
284,1
260,7
268,1
272,0
247,9
228,2
284,0
259,0
266,6
274,0
259,5
272,8
Variétés de
1ère année d'expérimention
COBRA
264,4
268,4
Variétés de référence
ARTABAN
BURGGO
ARAKAN
Variétés de série
adjacente et autres témoins
ARLYS
ES ALIZE
Référence
Moyenne des essais
Nombre d'essais
Analyse statistique P.P.E.S.
(1)
261,2
9
16,2
(1) : variété charnière du groupe Très Précoce
269,8
9
NS
2011
Humidité
panicule
en %
2011
Humidité
récolte
en %
2011
10/7
8/7
13/7
-
24,1
23,3
23,6
15,6
15,7
16,2
103,8
96,0
103,4
100,4
99,3
102,0
103,7
93,2
101,9
101,6
94,4
103,9
101,3
94,6
104,5
2,8
3,5
3,9
121,8
110,4
8/7
13/7
-
22,5
25,4
16,2
16,4
100,0
103,8
98,8
106,1
97,7
104,5
93,4
103,5
91,6
105,7
4,8
3,1
7,8
7,4
7,7
7,4
6,9
6,1
109,5
109,6
110,5
109,0
106,1
115,0
11/7
10/7
11/7
10/7
11/7
11/7
-
24,8
24,1
24,4
25,7
24,9
28,1
16,0
16,0
16,1
16,3
16,5
17,3
100,9
98,3
99,7
103,3
95,0
98,9
101,2
106,4
102,3
101,4
100,1
100,0
103,3
96,1
101,1
102,8
95,8
100,8
105,7
100,9
99,9
102,3
94,2
102,8
103,3
99,4
97,8
103,8
97,0
103,9
4,6
3,1
4,6
2,9
3,3
4,7
7,2
103,3
9/7
-
23,6
15,7
101,1
102,9
100,8
94,7
97,2
4,8
16,2%
9
0,7%
100 =
71.4 q/ha
8
6,1%
7,3
3
1,4
110,7
9
4,3
10/7
9
-
-
24,5%
6
2,1%
Rendement et Régularité
en % de la moyenne des essais
E.T.
Rendements
2009
2010
2009
2010
2011
2011
potentiel limitant
potentiel et itinéraire peu limitant
100 =
100 =
73.8 q/ha 101.5 q/ha
5
5
10,3%
8,0%
100 =
97.4 q/ha
6
6,9%
100=
100.3 q/ha
9
5,3%
*
*
*
*
Source : Réseau de Post-Inscription ARVALIS, GEVES et PROSORGHO
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
18 ARVALIS
DISTRIBUTION
ESSAIS
SYNTHESE DES RESULTATS ARVALIS ET ESSAIS DISTRIBUTION 2011
Variétés Précoces - 1/2 Précoces
RENDEMENT ET PRECOCITE
Potentiel peu limitant
Rendement en q/ha
115
110
ES ALIZE
ARAKAN
105
SANGGAT
STINGG
ARKANCIEL
ARTABAN
100
OGGANA
ARTIGAS
COBRA
DK 18
95
BURGGO
ARLYS
90
Teneur en eau de la panicule à maturité en %
85
22.0
23.0
24.0
25.0
26.0
27.0
28.0
29.0
source Arvalis
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
19
Variétés 1/2 Tardives
Résultats détaillés
VARIETES
Demi-Tardives
et Tardives
Potentiel limitant - Potentiel et itinéraire non limitant
Densité
levée
1000 / Ha
2011
Densité
panicule
1000/ Ha
2011
Vigueur
Hauteur
plante
Date
épiaison
Verse
à maturité
2011
Humidité
panicule
en %
2011
Humidité
récolte
en %
2011
2011
2011
2011
Variétés de référence
TRAMONTANE
FULGUS
KINGGO
196,0
226,7
222,9
199,2
226,9
221,9
7,4
7,0
7,4
118,4
110,6
108,3
18/7
16/7
17/7
-
22,5
22,4
24,1
17,0
16,4
17,8
98,9
98,6
98,4
99,4
101,1
102,4
99,8
100,0
100,6
99,9
103,9
103,0
97,1
100,6
101,6
2,9
2,2
3,4
Rappel de série adjacente
et autres variétés en étude
ARAKAN
SOLARIUS
249,0
231,0
246,5
229,6
7,4
7,6
117,4
121,0
14/7
17/7
-
20,2
21,8
15,9
16,4
99,5
99,6
100,9
103,9
101,9
101,6
96,8
100,6
100,7
100,8
3,1
3,7
Variétés de plus d'un
an d'expérimentation
ES SIROCCO
ES MISTRAL
238,4
219,1
232,5
217,9
6,8
6,4
109,3
113,4
16/7
16/7
-
21,8
22,5
16,6
16,4
102,1
104,8
98,2
99,4
102,7
96,5
100,4
99,1
98,6
97,3
3,6
4,3
Variétés en 1ére année
d'expérimentation
ARIKA
FUEGO CS
229,2
244,2
236,9
241,0
6,2
7,2
109,1
123,2
17/7
18/7
-
23,9
23,8
16,9
17,6
101,7
101,6
103,6
107,7
103,8
104,6
101,8
100,9
100,8
102,6
3,7
2,3
Référence
Moyenne des essais
Nombre d'essais
Analyse statistique P.P.E.S.
228,5
13
12,2
228,1
13
10,4
7,0
3
NS
114,5
12
4,0
16/7
12
-
-
22,6%
8
1,4%
16,8%
13
0,8%
Rendement et Régularité
en % de la moyenne des essais
E.T.
Rendements
2009
2010
2009
2010
2011
2011
potentiel limitant
potentiel et itinéraire non limitant
100=
100=
100=
100=
68.5 q/ha 81.6 q/ha 102.2 q/ha 99.5 q/ha
8
5
6
4
NS
NS
NS
NS
*
100 =
100.3 q/ha
13
3,6%
Source : Réseau de Post-Inscription ARVALIS, GEVES et PROSORGHO
*
RENDEMENT ET PRECOCITE
Potentiel et itinéraire non limitant
Rendement en q/ha
106
104
FUEGO CS
102
SOLARIUS
ARAKAN
FULGUS
KINGGO
ARIKA
100
ES SIROCCO
98
ES MISTRAL
TRAMONTANE
96
Teneur en eau des panicules à maturité en %
94
20
21
22
23
24
25
source Arvalis
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
20 ARVALIS
DISTRIBUTION
ESSAIS
SYNTHESE DES RESULTATS ARVALIS ET ESSAIS DISTRIBUTION 2011
Sorgho Plante entière Ensilage et Biomasse,
Variétés Monocoupe du groupe 2
Résultats détaillés
VARIETES
Sorgho Plante entière
Densité
levée
Vigueur
5 = faible,
1000 / ha 9 = bonne
2011
2011
Précocité 2
Hauteur
plante
Date
épiaison
en cm
2011
2011
Verse
à maturité
% MS
Plante
1 = peu versé, 10 =
versé à 100%
Rendement et Régularité
en % de la moyenne des essais
2011
entiére
2011
2009
Rendements
2010
2011
E.T.
2011
Teneurs
Digestibilité Teneurs en en sucres Teneurs
MS Aufrère amidon en solubles en MAT
(*)
% (*)
en % (*) en % (*)
2011
2011
2011
2011
Rendement
en t/ha
Rdt
2011
ET
2011
Variétés de référence
ARALBA
BIG KAHUNA
HERCULES
SUPER SILE 20
157,5
177,0
161,2
203,8
6,9
7,7
7,4
7,3
130,5
269,5
359,0
233,8
26/7
21/8
7/8
0,8
3,7
1,4
4,5
36,7
22,9
33,5
29,8
87,0
100,5
132,3
103,1
84,7
97,3
139,6
101,6
74,9
98,9
127,0
97,3
17,4
12,1
13,4
12,6
61,4
58,2
47,2
55,7
34,4
1,2
4,6
20,7
0,9
14,7
9,4
6,2
9,2
7,4
6,3
8,3
13,5
17,9
23,0
17,6
3,1
2,2
2,4
2,3
Variétés en
Etude CTPS et Post Inscription
ELITE
SUCRO 405
SUCRO 506
174,3
197,9
197,1
5,9
8,8
8,2
240,5
297,7
312,5
8/8
8/8
14/8
7,2
1,4
1,0
27,1
33,4
30,9
103,9
-
90,5
111,8
117,6
80,6
114,6
124,6
11,7
7,0
7,6
60,1
49,5
49,3
12,7
11,9
6,3
11,1
8,2
10,0
8,5
6,6
6,6
14,6
20,7
22,5
2,1
1,3
1,4
Variétés en
Etude Probatoire
SISCO
175,6
6,2
243,5
9/8
6,2
27,2
-
-
82,3
10,8
61,3
12,8
12,5
8,4
14,9
2,0
30,2%
6
3,5%
100 =
14.3 t/ha
8
10,5%
100 =
14.2 t/ha
5
32,4%
55.3 /kg
MS
13,1
9,1
7,6
Référence
Moyenne des essais
Nombre d'essais
Analyse statistique P.P.E.S.
180,6
6
17,1
7,3
3
-
260,9
7
35,3
9/8
6
-
3,3
4
3,3
(*) : données acquises dans le cadre de l'appui méthodologique à la section Maïs et Sorgho
100 =
18.1 t/ha
6
20,6%
4,8
5
18.1 t/ha
6
3.6 t/ha
Source : Réseau de Post-Inscription ARVALIS, GEVES et PROSORGHO
RENDEMENT ET PRECOCITE
Rendement en t/ha
Sorgho Ensilage et biomasse, Groupe 2
25
SUCRO506
HERCULES
SUCRO405
20
BIG KAHUNA
SUPER SILE 20
SISCO
ELITE
15
ARALBA
Teneur en MS en %
10
22.0
23.0
24.0
25.0
26.0
27.0
N°1
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
28.0
DU
29.0
SORGHO
30.0
31.0
32.0
33.0
34.0
35.0
36.0
37.0
source Arvalis
VARIETES 21
SPÉCIAL SORGHO
CHOISIR
SORGHO :
Contre la dictature de la sécheresse
Précocité
Variétés
Sorghos Grain roux et Grain blanc
Arfrio
Somme de T
Groupe base 6°C du
semis à 25%
1
1650
Québec
1
1665
Arlys
1
1750
Arkanciel
2
1840
Arakan
2
1850
Solarius
3
1880
Fulgus
3
1915
Sorghos
à grains blancs
pour oisellerie
Caractéristiques
avantages / positionnement
• 1er du réseau Arvalis
et pour le nord de la vallée du Rhône
• Le plus précoce des très précoces
• En 2011, ARFRIO est la variété leader du
• La nouvelle référence en productivité
marché en très précoce
• Variété courte avec une bonne tenue de tige
• Parfaitement adaptée pour le nord de la Loire,
• Très régulière, elle présente une excellente
• Une variété très précoce
vigueur et une dessication rapide en fin de
• Peu sensible à la stérilité apicale
cycle.
• Elle est courte et résistante à la verse.
• Adaptée aux zones : Centre, Pays de Loire,
Poitou.
• Avec son gros grain, elle présente une très
• Variété charnière Très Précoce / Précoce
bonne vigueur à la levée et une excellente
• Très performante en culture sèche, elle
tenue de tige.
valorise bien l'irrigation.
• Adaptée aux zones : Poitou, Charentes,
Dauphiné.
•
Plante courte, tolérante à la verse avec un
• N°1 dans la série Précoce - 1/2 Précoce,
excellent stay green
itinéraire non limitant - CTPS 2007-2008
•
Une future référence précoce
• Le choix productivité/rusticité en potentiel
• ARKANCIEL est la variété de sorgho grain la
limitant
plus cultivée en France
• Une variété précoce avec une productivité
record.
• Adaptée aux zones : Sud des Charentes,
• Très régulière dans ses performances, son
Sud-Ouest, Sud de la vallée du Rhône.
rendement est exceptionnel en situation à
bon potentiel.
• Variété confirmée qui présente des
• Rustique, résiste à la verse et à la sécheresse.
performances régulières en sec comme en
• Adaptée aux zones : Midi-Pyrénées, Sud-Est.
irrigué.
• Un rendement optimum et un gros potentiel
en sec comme en irrigué.
• Résiste bien à la fusariose et à la verse.
Gamme spécifique à grains blancs pour contrat :
MARCUS, ARTICO, ARALBA et de nombreuses
autres variétés
• Adaptée aux zones : Midi-Pyrénées, Sud-Est et
aux conditions séchantes.
Rendement
en %
*102,4% 1
**104,1%
1
*99,1%
***101,5%
****102,9%
1
*****105,3%
******103,9%
1
******103,9%
1
******103,9%
1
Sorghos récoltés plante entière
Le Sorgho en v e r t et pour tous !
AU
NOUVE
Sorgho
Grain
Ensilage
Arbatax
Sorgho
Sucrier
SS 506
Sorgho
Sucrier
BMR
Sisco BMR
AU
NOUVE
• Sorgho grain ½ précoce de grande
taille 1,70 à 2 m
• 8t MS/ha en situation de déficit hydrique
• Bon potentiel en grain qui permet de récolter
assez d’énergie (UF) pour sécuriser la ration
des animaux
Jusqu’à
13 t MS/ha
en situation sèche
• Un potentiel exceptionnel de rendement en
matière sèche
• Sorgho de très grande taille 3 à 3,50 m
• Un fourrage appétant riche en énergie
• La richesse en sucres solubles permet une
excellente conservation du fourrage
Essais Arvalis 2010
% de la moyenne des
essais
• Sorgho sucrier ½ précoce de grande taille
• Faible teneur en lignine
• Haute valeur alimentaire UFL > 0,90
Dmo > 70%
117,6%
De nouvelles
variétés à tester
en 2012
Sorgho
Fourrager
Trudan Headless
• Sorgho hybride à fort tallage et à faible teneur
• Grâce à sa vigueur les repousses sont
en lignine
exploitables tous les 25 - 30 jours
• Utilisable en pâture, fauche, affouragement
• Un fourrage très appétant, riche en énergie et
en vert, en ensilage ou en couvert végétal
en nutriment digestible
• Première exploitation possible 45 à 60 jours
après le semis
Sorgho
Biomasse
Hercules
• Le plus productif des sorghos récoltés plante • Utilisations : méthanisation, biomatériaux,..
entière !
• Un pouvoir méthanogène élevé de 700 m3/t de
• Sorgho riche en fibres, de très grande
MS produite
taille > 3 m
115%
de la référence
Réseau distributeurs
139,6%
1
Essais Arvalis 2010
% de la moyenne des essais
*Essais Arvalis Institut du Végétal : rendement 2010 % des variétés testées
** Essais Arvalis Institut du Végétal : rendement pluri-annuel 2008/2009/2010 % des variétés testées
*** Essais Arvalis Institut du Végétal : rendement 2009 % des variétés testées
**** Essais Arvalis Institut du Végétal : rendement pluri-annuel 2008/2009/2010 % des variétés testées (Potentiel élevé et essais irrigués)
***** Essais Réseau Distributeurs National : rendement 2010 % des variétés testées (Potentiel limitant en sec)
****** Essais Arvalis Institut du Végétal : rendement 2010 % des variétés testées (Potentiel élevé et essais irrigués)
******* Essais Arvalis Institut du Végétal : rendement 2010 % des variétés testées (Potentiel limitant)
Pour tous renseignements : tel : 04.66.02.21.23 - fax : 04.66.02.21.51
E-mail : [email protected]
Publi-information
N°1 DU SORGHO
REUSSIR SORGHO I LE GUIDE I MARS 2012
Sorghos grain ou sorghos récoltés plante entière
Semences de Provence
L’offre la plus complète du marché
Sorghos Grain roux et Grain blanc
Sorghos Grain
ARFRIO
TP
LE PLUS PRODUCTIF
DES TRES PRECOCES
QUEBEC
La référence dans le nord Loire et au
TP nord de la vallée du Rhône
TRÈS PRODUCTIF ET
TRÈS PRÉCOCE
ARLYS
LA PÔLE
P
La solution pour les zones
Poitou-Charentes et Dauphiné
ARTABAN
P
Le sorgho idéal pour les agriculteurs
du sud qui recherchent la précocité
ARKANCIEL
GAGNER EN PRECOCITE,
P
Le Sorgho qui relève vos rendements
PERFORMANCE
LE PRÉCOCE QUI ALLIE
RENDEMENT ET QUALITÉ
GAGNER EN RENDEMENT
ARAKAN
La variété idéale pour des rendements
½P élevés de la Charente au sud Toulousain
SOLARIUS
Le sorgho du sud-ouest et de la vallée
½P du Rhône
DES PERFORMANCES ÉTONNANTES POUR SA PRÉCOCITÉ
LE LEADER
TOUTES CATÉGORIES
FULGUS
LE CHAMPION DE FRANCE
T
SORGHOS À
Le plus fort potentiel de rendement
dans le sud
MARCUS, ARTICO, ARALBA et de nombreuses autres variétés
GRAINS BLANCS
Le Sorgho :
en vert
et pour tous !
La production record pour la zone nord
POUR OISELLERIE
Sorghos récoltés plante entière
LA MIXITE : Valeur alimentaire, rendement
Sorgho de grande taille = 1,70 à 2 m
Bon potentiel grain, qui permet de récolter assez d’énergie (UF) pour sécuriser la
NOUVEAU ration des animaux.
Potentiel : jusqu’à 13 tonnes de MS/Ha en situation sèche !
SORGHO GRAIN ENSILAGE
PRODUCTIVITE : le plus productif des sorghos ensilage !
Sorgho de très grande taille = 3 à 3,5 m !
Un fourrage appétant riche en énergie
La richesse en sucres solubles permet une excellente conservation du fourrage.
SS 506
VALEUR ALIIMENTAIIRE : Haute énergie digestible sans amidon
½ précoce : Cycle semis – épiaison en moins de 100 jours.
Adaptée au semis en dérobé. Haute valeur alimentaire
Le caractère BMR (Brown Mid Rib =Nervure Centrale Brune) réduit le taux de
U
EA
UV
NO
lignine par rapport aux variétés classiques. Sa digestibilité en est améliorée avec
une meilleure valeur alimentaire
SORGHO SUCRIER BMR
SISCO BMR
HERCULES
SORGHO FOURRAGER
TRUDAN HEADLESS
Le plus précoce
Le meilleur en MS
40,5% (essais Arvalis 2011)
Potentiel exceptionnel
125% de la moyenne
des essais Arvalis 2011
Digestibilité élevée
2ème de la série
Digestibilité Aufrère
(par kg de MS) : 61,3
(moyenne de l’essai :55,3)
L’hyper-productivité! Très haute production biomasse
Gabarit hors normes ! : Très grande taille (de 3 à + de 4m). Le plus productif en
biomasse dans le réseau Arvalis
Riche en fibre. Bonne tenue de tige. Accessibilité aux marchés des biomatériaux.
Ecologiquement intensif ! Rustique (2 fois moins d’eau qu’un maïs). Dépollueur de
sol (piège à nitrates). Excellent pouvoir méthanogène
Le meilleur potentiel
dans les essais
23 t / ha de MS
(essais Arvalis 2011)
La productivité multi coupes.
Très haute production de fourrage à chaque coupe
Sorgho Soudan à fort tallage : Sorgho multi coupes (2 à 3 ), recommandé en
culture dérobée. Sensible à la photopériode. Il épie plus tard que les sorghos
fourragers classiques et conserve ainsi une valeur alimentaire élevée pendant plus
longtemps. Très bonne qualité de fourrage.
Potentiel en enrubannage
jusqu’à 40 t par ha
en 2 coupes
en condition agriculteur
Chef Produit Sorgho : Olivier JEAN tél 04 66 02 21 23
Centre Atlantique : Mireille VIGNAL tél 04 66 02 21 23
Sud-ouest : Philippe RECALDINI tél 06 86 37 31 54
Sud-est : Daniel PRIOU tél 06 11 94 32 80
N°1
12/02 -
SORGHO SUCRIER
SORGHO BIOMASSE
Sorgho
fourrager
multicoupe
ARBATAX
Sorghos ensilage monocoupe
ARBATAX
DU
SORGHO
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement