VAE Mode d`emploi

VAE Mode d`emploi
V.A.E
D.1.3
Mode d’emploi
REPERES
C’est un droit individuel inscrit dans le code du travail et dans le code de l’éducation. Il a été repris par la loi de 2007 et inscrit au titre I (droits et obligations du
fonctionnaire).
Généralités
La VAE a pour
objectif l’obtention
d’u diplôme ou titre
alors que la REP
permet d’accéder
directement à un
concours ou examen
sans être titulaire
dudit diplôme.
Exemple : CAP petite
enfance : la VAE
permet d’obtenir tout ou partie
du CAP alors que
la REP permet à
l’agent, exerçant les
fonctions d’ASSEM
et faisant la preuve
(dans un dossier) de
ses compétences, de
passer le concours
d’ASSEM sans avoir
le CAP.
2 L’usage
Elle permet d’obtenir tout ou partie du diplôme correspondant à l’expérience professionnelles en rapport avec ce diplôme.
Pour pouvoir se présenter à une VAE il
faut pouvoir justifier d’une expérience
d’au moins 3 années en rapport avec le
diplôme visé. On peut s’engager dans
une démarche de VAE pour différentes
raisons :
- souhaiter que son expérience et ses
compétences soient reconnues par une
certification officielle
- faciliter une évolution professionnelle
- songer à une reconversion professionnelle
- vouloir raccourcir son parcours de formation
- vouloir reprendre des études
3 Les bénéficiaires
Tout agent, quel que soit son statut peut
accéder à la VAE s’il a au moins 3 années
d’expérience en rapport direct avec la
certification visée.
Toute activité professionnelle est prise en
compte, activité salariée ou non salariée,
ainsi que l’activité bénévole. Par contre,
les périodes de formation et les stages en
milieu professionnel ne peuvent pas être
comptabilisés.
4 Diplômes accessibles par la VAE
- La VAE s’applique à l’ensemble des diplômes professionnels, titres professionnels et certificats de qualification enre-
5 Les étapes principales :
• Définir son projet et vérifier que la VAE
est la bonne solution pour le réaliser.
• S’informer sur les titres ou diplômes
que l’on peut obtenir sur la base de son
expérience professionnelle et/ou extraprofessionnelle : activités associatives,
bénévoles… Puis faire le choix de la certification adaptée à son projet.
• Prendre contact avec le certificateur qui
délivre le diplôme. Cet organisme valideur fournit un premier dossier à remplir
(souvent appelé « dossier de recevabilité
» ou « livret 1 »). Ce dossier résume le parcours de l’agent. et permet à l’organisme
de vérifier si la personne remplit les
conditions pour engager une démarche
VAE. . En cas d’acceptation, l’organisme
valideur transmet au candidat à la VAE un
avis de recevabilité et un second dossier
à remplir (appelé « dossier de validation
» ou « livret 2 »).
• Rédiger le dossier VAE, en analysant
de manière détaillée le parcours professionnel et les compétences acquises. Le
lien doit être établi avec le contenu du
diplôme ou titre visé. Ce dossier doit ensuite être adressé à l’organisme qui délivre le titre ou le diplôme
• Passer devant un jury de validation qui
examine le dossier et évalue si les compétences acquises correspondent aux compétences demandées. L’évaluation peut
aussi se faire lors d’un entretien oral ou
d’une mise en situation.
Le jury peut décider d’attribuer une validation totale, partielle ou aucune
validation.
En cas de validation totale, le diplôme obtenu a une valeur identique à un diplôme
obtenu à l’issue d’une formation.
V1 - 2008
Il ne faut pas
confondre VAE et
REP :
La validation des acquis de l’expérience est
un dispositif mis en place en 2002 par la loi de
modernisation sociale pour accéder à un diplôme ou à un titre à finalité professionnelle
sur la base de l’expérience. C’est donc une
nouvelle voie d’accès à la certification aux côtés de la formation initiale, la formation continue et l’apprentissage.
gistrés au RNCP (Répertoire National des
Certifications Professionnelles).
www.cncp.gouv.fr
- La VAE ne permet pas l’accès à un baccalauréat de l’enseignement général : Bac L,
bac S ou bac ES.
CNFPT
- loi de
Modernisation sociale, 17/01/2002
- loi de
Modernisation de la
Fonction Publique,
02/02/2007
- décret du
26/12/2007 relatif
à la formation professionnelle tout au
long de la vie des
agents de la fonction
publique territoriale
1 Définition
©
Texte de référence :
VAE : mode d’emploi […]
7 Prise en charge financière et conventionnement
La collectivité peut prendre en charge
financièrement les frais de participation
ou de préparation à une action de VAE
(ce n’est pas une obligation). Dans ce cas,
une convention tripartite est conclue
entre l’agent, la collectivité et l’organisme
intervenants. Cette convention précise le
diplôme, le titre ou le certificat de qualification visé, la période de réalisation, les
conditions et les modalités de prise en
charge des frais de participation et, le cas
échéant, de préparation.
8 VAE et DIF
Le congé de 24 heures fractionnable a
été créé pour accéder à une procédure de
VAE. Ce congé ne peut pas être comptabilisé au titre du DIF.
9 Le rôle du CNFPT
La loi rend le CNFPT responsable « du
suivi de la VAE ».
Au-delà de cette mission, l’objectif du
CNFPT, est de promouvoir la VAE pour
aider les collectivités territoriales à valoriser le potentiel humain de leur collectivité et à accompagner leurs agents dans
l’acquisition d’une qualification professionnelle.
Les délégations régionales proposent
une gamme de services :
- renseigner sur le dispositif de validation,
sur son intérêt et sa pertinence par rapport au projet de l’agent,
- accompagner les agents dans la constitution de leur dossier, ex : DEAVS, DPAS…
- conseiller les collectivités en analysant
leur demande et leurs problématiques
susceptibles de trouver une réponse à
travers les dispositifs de VAE,
- accompagner les collectivités pour
construire des cahiers des charges, l’aide
aux choix des prestataires…
- offrir des formations en direction des acteurs des ressources humaines.
10 Quel accompagnement de la collectivité ? Quel rôle pour la collectivité ?
Selon la politique de formation de la collectivité, celle-ci peut s’investir de façon
différente :
- aide à la formulation du projet,
- facilitation par congé supplémentaire,
- financement de la VAE
- financement de formations complémentaires
- appui à l’accompagnement
V1 - 2008
Selon la politique de
formation de la collectivité, celle-ci peut
s’investir de façon
différente :
- aide à la formulation
du projet,
- facilitation par
congé supplémentaire,
- financement de la
VAE
- financement de
formations complémentaires
- appui à l’accompagnement
Le DIF peut être cependant sollicité par
l’agent si le congé ne suffit pas ou s’il a été
épuisé par une précédente demande (sachant qu’une année de délai doit être respectée entre deux demandes de congé
de 24 heures).
Ceci suppose que cette possibilité soit
prévue dans le plan de formation qui explicite la politique de formation de la collectivité – employeur. Il est conseillé de
préciser ce point dans le règlement local
de formation.
CNFPT
L’employeur a la possibilité de proposer une
VAE à un agent que ce
soit à titre individuel
ou dans le cadre d’un
projet de service
concernant plusieurs
personnes. Toutefois,
la VAE ne peut être
réalisée qu’en accord
avec l’agent concerné
(il s’agit d’un droit
individuel).
6 La validation partielle
En cas de validation partielle, le jury indique
les compétences professionnelles qui, doivent faire l’objet d’une évaluation complémentaire nécessaire à l’obtention de la certification.
Il peut émettre des propositions au candidat
quant au mode d’acquisition des connaissances et aptitudes nécessaires (formation,
évolution professionnelle…). Il peut aussi
prescrire un travail complémentaire (production d’un mémoire…)
Le candidat peut acquérir les connaissances,
aptitudes et compétences manquantes par
rapport au référentiel de certification du diplôme visé soit par un complément de formation, soit en complétant son expérience
professionnelle.
Pour obtenir la totalité de la certification, il
peut donc choisir soit :
- de passer les épreuves de l’examen correspondant aux unités non validées après avoir
suivi une formation
- de refaire une demande de VAE en faisant
valoir de nouvelles expériences professionnelles ou personnelles
Il dispose d’un délai de cinq ans à compter de
la notification de la décision pour les acquérir
(à l’exception des diplômes de l’enseignement supérieur pour lesquels aucune limite
n’est fixée).
©
VAE et GRH
D.1.3
VAE : mode d’emploi […]
D.1.3
Le congé VAE
Les agents titulaires, stagiaires et non titulaires occupant un emploi permanent ainsi
que les assistants maternels et familiaux
peuvent bénéficier du congé de 24 heures
pour réaliser une VAE.
3 Existe-il des limites au congé VAE ?
Un agent peut-il bénéficier de plusieurs
congés VAE ?
Il n’y a pas de limite au nombre de congé
dont peut bénéficier un agent. Cependant, un délai de 1 an est nécessaire pour
bénéficier d’un nouveau congé VAE.
4 Quelle est la démarche à suivre pour
un agent qui souhaite bénéficier d’un
congé VAE ?
Une procédure spécifique doit être respectée :
- la demande de congé VAE doit être déposée 60 jours avant le début des actions
de validation de l’expérience. Cette demande doit indiquer le diplôme, le titre
ou le certificat visé, les dates, la nature et
la durée des actions nécessaires ainsi que
la dénomination de l’organisme choisi.
- l’employeur doit faire connaître sa décision (acceptation, report ou refus) ainsi
que son accord (ou non) pour la prise en
Pendant la durée du congé pour VAE,
l’agent conserve le bénéfice de sa rémunération.
6 A quelle catégorie le congé pour VAE
se rattache-t-il ?
Le congé pour VAE entre dans la catégorie des formations personnelles suivies
par l’agent.
7 Comment s’assurer que l’agent suit
l’action ?
A la fin du congé pour VAE, l’agent présente une attestation de fréquentation
effective délivrée par l’autorité chargée
de la certification.
De plus, l’organisme ayant accompagné
l’agent délivre une attestation de présence.
8 Que se passe-t-il si l’agent ne suit pas
l’action pour laquelle le congé a été accordé ?
L’agent qui ne suit pas, sans motif valable,
l’ensemble de l’action perd son bénéfice
à congé, et peut être amené à rembourser la collectivité du montant de l’action
(en cas de prise en charge financière).
V1 - 2008
2 Qui peut bénéficier d’un congé VAE ?
5 Quelles sont les conséquences d’un
congé pour VAE en matière de rénumération ?
CNFPT
Le congé VAE est un congé de 24h fractionnable. Il permet de participer aux
épreuves de validation organisées par les
organismes « certificateurs» et / ou de les
préparer (ex : accompagnement pour réaliser son dossier).
charge financière dans les 30 jours qui
suivent la réception de la demande. La
décision doit être formulée par écrit et
motivée en cas de report ou de refus.
©
1 Qu’est ce que le congé VAE ? A quoi
sert-il ?
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement