cherchent

cherchent
LE MAGAZINE DE LA CCI DE LYON // www.lyon.cci.fr
l’invité
Frère Marie-Pâques,
moine et entrepreneur
P.34
Jobs
emplois
non pourvus
cherchent
candidats
formation
Les langues
du monde
en plein boom !
P.11
commerce
boîte à outils
pour unions
commerciales
P.19
n°43 /// mai - juin 2013
Une nouvelle plateforme de services
pour les PME est disponible gratuitement en ligne. Conçue par l’Adetem et soutenue par la DGCIS, www.pme-marketing.org
vise à accompagner les entrepreneurs dans
leurs démarches marketing en leur simplifiant
l’accès aux prestataires de services avec l’aide
notamment d’un annuaire de professionnels.
Europe : Sepa et rien d’autre !
Pour tous les prélèvements et les virements effectués dans l’espace européen,
le Single euro payments area (Sepa) devient la norme à compter du 1er février 2014.
Une obligation à anticiper.
www.pme-marketing.org
La Banque publique d’investissement
propose deux nouveaux outils à
destination des entreprises innovantes.
Le premier, le Prêt pour l’innovation (PPI) vient
financer la période entre la R&D et la commercialisation. Quant au second dispositif, le
préfinancement du Crédit d’impôt recherche, il
dote les entreprises d’un apport en trésorerie.
P
lus de dix ans après le passage à l’euro,
une nouvelle étape dans l’harmonisation monétaire sera franchie le 1er
février prochain avec l’utilisation obligatoire d’une gamme unique de moyens
de paiement en euros dans les 27 pays de
l’Union européenne, ainsi qu’en Islande,
au Liechtenstein, à Monaco, en Norvège
et en Suisse. Les transactions s’effectueront dans les mêmes conditions avec les
mêmes outils. Les particuliers, comme les
professionnels, devront impérativement
abandonner les actuels virements et prélèvements nationaux pour les remplacer
par des nouveaux instruments aux normes
Sepa. Principal changement : le Relevé
d’identité bancaire (Rib) français disparaît
au profit de l’Iban et du Bic, coordonnées
bancaires internationales figurant depuis
2003 sur les relevés de compte.
Pour ce faire, les PME doivent contacter
sans attendre leur banquier, leur comptable, leur centre de gestion agréé ou leur
organisation professionnelle pour intégrer
cette migration et anticiper les demandes
www.redressement-productif.gouv.fr
2,2%
La hausse du nombre de dépôts de
brevets des entreprises françaises
auprès de l’Office européen des brevets (OEB) de 2011 à 2012. La France
pointe au 6e rang mondial.
www.epo.org
L’inquiétude des dirigeants d’entreprise
atteint un niveau record. D’après un
sondage Viavoice réalisé en mars, 80% d’entre
eux ne sont pas confiants pour l’économie
française. Avec une poignée de satisfaits
(32%), le récent accord sur la réforme du
marché du travail ne convainc pas. Pis encore,
67% jugent que la politique du gouvernement
envers les entreprises s’est détériorée. Seul
point positif, la confiance dans leurs salariés
qui s’élève à 69%.
www.institut-viavoice.com
Depuis le 1er janvier 2013, le régime de
retraite complémentaire des artisans et
celui des industriels et commerçants ont
fusionné, donnant naissance au Régime
complémentaire des indépendants (RCI). Cette
évolution est destinée à consolider la protection
sociale des chefs d’entreprise indépendants.
www.securite-sociale.fr
Orée : la plateforme des plateformes
Développée depuis 2006 en Rhône-Alpes par l’Espace numérique entreprises
(ENE), la plateforme collaborative Orée connaît un destin national. Rebaptisé
Plateforme nationale des pôles (PNP), cet outil, qui permet à des entreprises
distantes de travailler en
commun au sein d’un même
environnement sécurisé,
s’adresse aujourd’hui à
l’ensemble des pôles de
compétitivité de l’Hexagone.
La collaboration entre différents acteurs est facilitée
grâce à l’accès à de nombreuses applications telles que gestion électronique
de documents, forum et blog favorisant les échanges, galerie d’images,
workflow pour suivre l’évolution d’un projet. Depuis le début de l’année, la PNP
a séduit une quinzaine de pôles de compétitivité français.
www.competitivite-france.fr | Thierry Leroux | 06 50 71 23 51
www.lyon .cci.fr
Particuliers et professionnels devront remplacer les actuels
virements nationaux par les instruments aux normes Sepa.
de leurs clients, fournisseurs et établissements financiers. Il est nécessaire également de faire évoluer les bases de données
internes des entreprises pour recueillir les
coordonnées bancaires européennes de
leurs salariés. L’harmonisation des moyens
de paiement se fait également sur la carte
bancaire afin d'atteindre des niveaux de
sécurité, de fiabilité et de facilité d'utilisation équivalents sur tout le territoire.
www.sepafrance.fr
L’Agence nationale de la sécurité des
systèmes d’information (Anssi) publie
un guide d’hygiène informatique à
destination des entreprises. 40 règles
élémentaires, telles qu’interdire la connexion
d’équipements personnels au système d’information de l’organisme ou encore d’éviter
l’usage du Wifi, qui permettent d’optimiser la
protection informatique des entreprises.
De nouvelles lignes vous invitent à
voyager vers le Nord de l’Europe. Depuis
le 13 mai, reliez Birmingham depuis Lyon
grâce à la compagnie Bmi Regional, qui assure
dans le même temps six vols par semaine
vers Manchester. La compagnie low-cost
Wow Air propose une liaison hebdomadaire
vers Reyjkavik du 16 juin au 1er septembre.
www.lyonaeroports.com
www.ssi.gouv.fr
Pierre-Yves Gomez, professeur à
EMLYON, publie “Le travail invisible,
enquête sur une disparition”. Véritable
thriller économique, l’ouvrage déroule la
logique qui a conduit à une situation absurde,
où les capitaines de la finance font croire que
l’on peut créer de la valeur à partir de rien.
Il plaide pour une économie du travail vivant.
www.em-lyon.com/blogs.professeurs
Les TPE n’ont plus l’obligation de rendre
publics leurs comptes. Cette mesure, incluse
dans le choc de simplification et qui concerne
1,4 million d’entreprises, dont près de 100 000
en Rhône-Alpes, vise à alléger les procédures
administratives et les harmoniser avec la
plupart des entreprises étrangères, préservant
ainsi la confidentialité de leurs activités.
www.intelligence-economique.gouv.fr
4 projets présentés, 4 projets financés.
C’est un sans faute pour le pôle LUTB qui
soutenait lors du 15e appel à projets du
Fonds unique interministériel (FUI), 4 projets
collaboratifs de R&D visant à améliorer le
transport urbain.
lutb.fr
Les entreprises de l’Ouest lyonnais
peuvent se procurer l’édition 2013 du guide
Techlid. Il fournit tous les renseignements
pratiques du territoire (transports, services aux
entreprises…). Les données sont également
consultables sur le site www.techlid-lyon.com.
Une nouvelle ligne estivale reliant LyonSaint-Exupéry à Naples entre en piste
dès juillet. Une liaison assurée par Hop !
la nouvelle compagnie du groupe Air France.
www.lyonaeroports.com
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
3
peugeotwebstorepro.com
LE HAUT DE GAMME
NE DOIT PLUS ÊTRE UN LUXE.
PARTNER PACK CD CLIM PLUS
EXPERT PACK CD CLIM PLUS
BOXER PACK CD CLIM PLUS
À partir de
À partir de
À partir de
159€ HT/mois
209€ HT/mois
ENTRETIEN 5 ANS INCLUS **
ENTRETIEN 5 ANS INCLUS **
Après un
Après un
1er loyer
de 3 300 €
HT(1)
1er loyer
de 4 600 €
HT(2)
229€ HT/mois
ENTRETIEN 5 ANS INCLUS **
Après un 1er loyer de 5 000 € HT(3)
AIDE AU STATIONNEMENT ARRIÈRE, PROJECTEURS ANTIBROUILLARD, RADIO CD MP3 WIP
SOUND ***, AIR CONDITIONNÉ MANUEL, RÉGULATEUR/LIMITEUR DE VITESSE ***…
(1) (2) (3) Exemples pour les crédits-baux sur 60 mois d’un (1) Peugeot Partner Pack CD Clim Plus 120 L1 1,6L HDi 75 FAP neuf, hors option, au prix spécial de 11 000 € HT *,
au lieu de 17 550 € HT (tarif conseillé 13B du 04/03/2013), avec un premier loyer mensuel de 3 300 € HT et 59 loyers mensuels de 159 € HT, (2) Peugeot Expert
Pack CD Clim Plus 227 L1H1 1,6L HDi 90 FAP neuf, hors option, au prix spécial de 15 400 € HT * au lieu de 23 400 € HT (tarif conseillé 13B du 04/03/2013), avec
un premier loyer mensuel de 4 600 € HT et 59 loyers mensuels de 209 € HT, (3) Peugeot Boxer Pack CD Clim PLus 330 120 L1 2,2L HDi 110 FAP neuf, hors option,
au prix spécial de 16 700 € HT* au lieu de 25 650 € HT (tarif conseillé 13B du 04/03/2013), avec un premier loyer mensuel de 5 000 € HT et 59 loyers mensuels de
229 € HT. (1) (2) (3) Options d’achat finales respectives en cas d’acquisition : 2 500 € HT, 3 700 € HT et 4 000 € HT. Premiers loyers mensuels payables à la livraison.
Loyers incluant la prestation facultative Peugeot Contrat Privilèges Maintenance 60 mois/100 000 km (**). (**) Conditions générales du Peugeot Contrat Privilèges
Maintenance, disponibles dans les points de vente Peugeot. * Déduction faite des primes vertes Peugeot de 1 400 € pour Peugeot Partner et de 1 000 € pour
Peugeot Expert et Boxer, pour la reprise d’un véhicule de plus de 10 ans destiné ou non à la casse. Offres non cumulables, réservées aux professionnels, valables
jusqu’au 31/07/2013, pour tout crédit-bail d’un Peugeot Partner Pack CD Clim Plus 120 L1 1,6L HDi 75 FAP, Peugeot Expert Pack CD Clim Plus 227 L1H1 1,6L HDi
90 FAP et Peugeot Boxer Pack CD Clim PLus 330 120 L1 2,2L HDi 110 FAP neufs dans le réseau Peugeot participant, et sous réserve d’acceptation du dossier par
PEUGEOT FINANCE/CRÉDIPAR, SA au capital de 107 300 016 €, RCS Nanterre n° 317 425 981, 12, avenue André-Malraux, 92300 Levallois-Perret, mandataire
d’assurance n° ORIAS 07 004 921 (www.orias.fr). *** Sauf sur Boxer : Autoradio CD avec commandes au volant et limiteur de vitesse.
Le Régime social des indépendants (RSI)
du Rhône change d’adresse. Son nouveau
siège se trouve désormais au 55 avenue du
Maréchal Foch à Lyon 6e.
www.rsi.fr | 08 21 20 00 30
Le 1er baromètre de l’humeur économique
des réseaux sociaux est né. Lancé le 2 avril
dernier par BFM Business, Inbox et Sas Institute, l’outil, baptisé “Social Ecorama”, entend
saisir l’humeur des acteurs économiques
(entreprises, ménages…) en temps réel grâce
au traitement d’une multitude d’informations
circulant dans les médias sociaux.
L’aéroport Lyon-Bron
s’ouvre de nouveaux horizons
Wijet, la première compagnie aérienne de taxi-jets en France, débarque à Bron. Une
arrivée qui coïncide avec celle de Didier Pianelli, le nouveau directeur de la plateforme.
www.bfmtv.com
17octobre
www.lyon-franchise.com
Sous la bannière Citytechs, une journée
européenne sur les enjeux de la rénovation
durable de la ville se tiendra en octobre à
Tarare. En présence d’organismes publics et
privés ainsi qu’un panel d’entreprises innovantes dans le domaine de la construction, de
l’architecture et du textile, l’enjeu sera de saisir les leviers de développement pour rénover
et concevoir la ville durable de demain.
www.lyon.cci.fr
Le Club WTC Exporteam, premier club
d’échange et d’entraide des entreprises
de croissance à l’international, est
né le 8 avril dernier. Portée par le World
Trade Center Lyon, le groupe lyonnais Classe
export et la CCI, la nouvelle entité offre à ses
80 membres la possibilité d’accéder aux WTC
du monde entier, d’être accompagnés dans
leurs démarches à l’export mais aussi de
bénéficier d’avantages exclusifs.
www.wtc-lyon.com
La médiation du crédit aux entreprises
est renouvelée jusqu’en décembre 2014.
Ce dispositif gratuit permet aux entreprises
confrontées à des difficultés bancaires de
s’appuyer sur les conseils de l’État.
www.mediateurducredit.fr
www.lyon .cci.fr
En 2012,
l’aéroport a
réalisé 6 480
mouvements
d’affaires.
U
n vent de nouveautés souffle sur l’aéroport Lyon-Bron dédié à l’aviation
d’affaires. Le 3e aéroport business de
France est dirigé, depuis mars, par Didier
Pianelli. Cet ancien officier supérieur de
l’aéronavale était auparavant en charge de
la formation en vol d’équipages étrangers en tant qu’ingénieur pour le groupe
Thales Systèmes Aéroportés.
Autre arrivée sur le tarmac brondillant,
celle de la compagnie française de taxis
aériens Wijet. Elle met à disposition,
depuis février, l’un de ses jets privés,
un biréacteur de dernière génération
pour quatre personnes. En moins de
deux heures, cet avion de type Citation
Mustang est prêt à décoller pour l’un des
1 200 aéroports en Europe, sur des trajets
de trois heures maximum sans escale. Sa
réservation s’effectue soit par téléphone,
soit par Internet. Le client choisit alors son
heure de départ, Wijet étant la seule compagnie au monde à proposer ce service
dans l’aviation privée.
www.lyonaeroports.com
Marché hôtelier : augmentation de la demande,
mais des performances en demi-teinte
Le nombre de nuitées hôtelières dans le Grand Lyon a augmenté l’année dernière de 1,5 % par rapport à 2011.
Cette augmentation de la demande est due à l’activité tourisme d’affaires mais aussi à un développement
quantitatif et qualitatif du parc : 6 nouveaux hôtels ont ouvert leurs
portes, ce qui représente 625 chambres supplémentaires. Au total, le
Grand Lyon dispose de 13 402 chambres sur son territoire, dont 343 de
niveau 5 étoiles.
Côté performance, le marché est en période d’absorption de cette
nouvelle offre. Il enregistre, par rapport à 2011, une baisse du revenu
par chambre disponible de 1,8 %.
Si le prix moyen d’hébergement - impacté par la hausse de la TVA de
1,5 point - augmente de 1,7 %, le taux d’occupation moyen est orienté
à la baisse (- 3,4 %), avec un impact moindre sur l’hôtellerie haut de
gamme (- 1,6 %).
Yannick labrousse
Le forum Franchise Lyon prend ses
quartiers au Palais du commerce.
L’occasion pour la 5e année consécutive de réunir tous les acteurs gravitant autour du modèle de la franchise
qui séduit toujours plus d’entrepreneurs français. Créateurs et chefs
d’entreprise pourront rencontrer et
échanger avec des franchiseurs mais
aussi prendre part gratuitement aux
conférences d’experts. L’an dernier,
la manifestation avait accueilli
70 enseignes et près de 800 visiteurs.
www.lyon.cci.fr
Le lounge de l’hôtel Carlton de Lyon.
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
5
Laissez-nous vivre !
CCI de Lyon
J
3 avril 2013
Stéphane et Lionel Constant de l’entreprise Ad Majoris
entourant Philippe Grillot lors d’une visite de
proximité à Thizy-les-Bourgs.
Une journée constructive qui a permis, au gré des
échanges avec cette entreprise familiale spécialisée dans
la plasturgie, ainsi qu’avec des commerçants d’Amplepuis,
de cerner leurs attentes pour une meilleure valorisation
de ce territoire. Philippe Grillot a symboliquement lancé
un accueil CCI/CMA qui sera opérationnel en juin à Pépita,
la pépinière de Thizy-les-Bourgs, sur le modèle du guichet
unique de l’agence Ouest de la CCI.
les rendez-vous des élus
5 juin 2013
25 juin 2013
Philippe Grillot, Emmanuel
Imberton, Yves Monneret
et Anne-Sophie Panseri
inaugurent la nouvelle
agence CCI Centre-Est,
ouverte à Vaulx-en-Velin
depuis le 22 mai
Visite de proximité auprès
des entreprises et des
commerçants à AmpuisCondrieu avec Philippe
Grillot et Emmanuel
Imberton
12 juin 2013
Philippe Grillot accueille Aude
de Thuin pour la rencontre
“Osons la France, le forum de
tous les possibles”, qui met en
lumière les talents français
dans tous les domaines :
industrie, entreprise, science,
recherche, éducation, arts…
Intervention de Philippe
Grillot sur le Salon des
entrepreneurs et remise
des prix Lyon CCI Academy,
à la Cité internationale
12 juin 2013
Point d’orgue du concours
Lyon Shop & Design avec
la remise des prix aux 5
lauréats et le prix du Public
par Philippe Grillot et Marc
Degrange
20 juin 2013
Participation d’Emmanuel
Imberton à la Rencontre
PME / acheteurs publics
qui se tient à la CCI
27 juin 2013
9 juillet 2013
Philippe Grillot, Philippe
Eyraud et Philippe Valentin
accueillent les chefs
d’entreprise pour une soirée
inter Clubs Export de la CCI,
au skyroom ONLYLYON, à la
Tour Oxygène
10 juillet 2013
Les présidents d'associations
d'entreprises et d'unions
commerciales sont conviés
par Philippe Grillot à une
réunion d'échanges
6 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
amais encore je n’ai ressenti un tel ras-le-bol à la tête des entreprises.
La plupart des patrons de nos 73 000 entreprises locales exprime des
pensées fortement négatives… y compris ceux dont les affaires vont
bien et qui démontrent une exceptionnelle capacité de résistance !
Aujourd’hui, tout semble fait - ou dit - pour décourager l’entrepreneur, dont
le rôle économique et social a été dévalorisé et l’image ternie. La pression sur
ses épaules est de plus en plus forte.
Certes, les Assises de l’entrepreneuriat organisées par le Gouvernement,
auxquelles ont participé les principaux acteurs de la communauté entrepreneuriale française, font émerger des axes louables pour mobiliser les talents,
aider les entreprises à se développer et
reconnaître la prise de risque de l’investissement au service de l’emploi. Mais il
convient d’agir au plus vite. Les patrons
sont unanimes : le seul élément absolument nécessaire est un écosystème
de nature à garantir leur compétitivité
nationale et internationale. Rien d’autre !
Si on consentait à libérer les énergies en
réduisant la charge sur les entreprises,
nous n’en arriverions pas, nous CCI, à
faire ce travail de médecin de l’entreprise. Le dirigeant de PME n’est pas un
chasseur d’aides, il attend seulement un
terrain d’action comparable à celui de
ses voisins.
En lien avec ce constat, les CCI
vont lancer une campagne de
communication nationale pour
exprimer leur fierté à accompagner,
au quotidien, ces patrons, grands ou
petits, qui créent des emplois, trouvent
des marchés, innovent, se développent
localement, vont là où personne ne va,
apprennent de nouveaux métiers… Tous
ceux qui, malgré la crise, ne lâchent
rien et dont notre pays a plus que jamais
besoin. Ces dernières années, notre CCI
a considérablement renforcé ses actions
au bénéfice de toutes les entreprises, dans les domaines stratégiques que
sont la compétitivité, l’emploi, l’international, le financement, l’innovation,
la formation, la création-transmission. Je soutiens que nous sommes
aujourd’hui indispensables à l’économie locale et à l’accompagnement des
PME. Mieux que quiconque, nous savons ce dont elles ont besoin ; mieux que
quiconque, nous disposons des outils pour garantir leur épanouissement.
Dès lors, acceptez de nous faire confiance : à nous, et aux entrepreneurs !
Car ce navire qui tangue peut encore être redressé.
“L’environnement
fiscal et social
apparaît désordonné, instable,
rigide. Les patrons
veulent un écosystème garantissant
leur compétitivité
nationale et internationale.”
philippe grillot
président de la CCI de Lyon
www.lyon .cci.fr
Nous avons inventé
le capitalisme patient…
J
e suis très heureux, en ce début d’été 2013, de porter notre
Place d’échange sur les fonts baptismaux. Cela fait près
de 10 ans que nous travaillons à concrétiser cette place
de marché dont l’objectif est de mettre en relation des entreprises en recherche de
capitaux avec des investisseurs souhaitant diversifier leur stratégie de placement.
Cet outil extrêmement innovant, créé par et pour les entreprises et initié par la CCI,
change radicalement la donne. D’abord, il s’adresse à des sociétés industrielles ou de
services, à la structure financière saine, bien ancrées sur le territoire, et dont le projet
de développement nécessite un apport de fonds compris entre 200 et 800 000 euros.
Nous sommes loin des grands du Cac 40.
Ensuite, il s’appuie sur la valeur réelle de l’entreprise - calculée par un évaluateur
indépendant - et non sur la seule confrontation de l’offre et de la demande. Nous
quittons ainsi le principe de la cotation continue pour des transactions périodiques
sur le marché secondaire (revente de titres). Nous visons clairement des investisseurs
“patients”, désirant s’impliquer dans un projet de territoire présentant une
rentabilité raisonnable. Enfin, complémentaire des dispositifs proposés par les
acteurs régionaux, Place d’échange permettra aux entreprises de bénéficier de
l’accompagnement de la CCI dans la mise en œuvre de leur projet.
Philippe Valentin (Groupe Valentin)
Vice-président de la CCI
AGIR &
ENTREPRENDRE
NUMÉRO 43
mai/juin 2013
Macro économie
La révolution des méthodes pédagogiques
en marche / 8
L’agence Ouest : pour garder le cap / 9
Dans l’attente des signes de reprise / 10
Les langues du monde en plein boom ! / 11
A la Une
jobs cherchent
candidats
12
commerce&tourisme
Une boîte à outils pour les unions
commerciales / 19
Adéa Présence mise sur le lien
intergénérationnel / 20
Lyon Shop & Design : allez au resto ou chez
le coiffeur… mais votez ! / 21
La Grande semaine du commerce
reconduite en 2014 / 23
Industrie&services
C
e qui fut l’un des enseignements majeurs des Etats
généraux des entreprises, organisés par notre CCI en
2011 – à savoir le fort besoin de proximité exprimé par
les entreprises – est en passe de se matérialiser en tout point du département. Le 22 mai
dernier, avec l’ouverture au public de la nouvelle agence Centre-Est de la CCI, au cœur
du quartier Carré de Soie, nous avons posé l’avant-dernière pierre de notre “projet de
la proximité”, qui sera achevé en octobre avec l’inauguration du nouveau bâtiment de
l’agence Sud-Est.
Nos 7 agences décentralisées sont maintenant opérationnelles ; leur feuille de route est
écrite ; des élus CCI référents se rendent disponibles dès que cela s’avère nécessaire, les
collaborateurs CCI sont en place et ont renforcé leur travail auprès des entreprises. L’an
dernier, plus de 2 000 PME ont ainsi participé aux actions collectives de nos agences et
cette année, alors que nous comptions mobiliser environ 350 entreprises lors de nos
réunions CCI Business, nous en sommes à 250 sur le 1er semestre. Ces rencontres d’affaires
express entre PME d’un même territoire fonctionnent bien et facilitent le contact
entre dirigeants qui ne se connaissent pas. Par ailleurs, nous discutons avec chaque
entreprise pour évaluer ses attentes précises et les domaines où elle ressent le besoin
de conseils. Les experts CCI proposent des solutions individualisées. Depuis les Etats
généraux des entreprises, nous savons que dans un monde cloisonné, les entrepreneurs
sont convaincus de la nécessité de mise en réseau à l’échelle de leur territoire… à nous,
désormais, de capitaliser sur ce dispositif de proximité bien installé.
Vice-président de la CCI
www.lyon .cci.fr
Commerce, RH, international / 30
Formation / 31
Repères
Raconte-moi une biennale d’art / 33
l’invité
frère marie-pÂques
“La richesse partagée est un chemin
d’épanouissement” / 34
Agir & Entreprendre est publié par la CCI de Lyon / Direction
de la Communication Place de la Bourse 69289 Lyon cedex 2.
0821 231 251 (0,12€ ttc/mn) / Directeur de la publication
Philippe Grillot / Secrétaire générale de rédaction Valérie
Salinas / Comité de rédaction Bernard Guinet, Jean-Michel
Coquard, Blandine Vignon, Valérie Charrière-Villien, Valérie
Salinas, Nancy Furer / Rédaction NF2 Presse, CCI de Lyon
04 78 28 84 84
Maquette et réalisation
Publicité Actions Média, 04 72 77 96 10 / Impression Fot
Routage Process Routage | Photos Jean-Jacques Raynal, CCI
de Lyon / Visuel de couverture Magazine / ISSN 1778-8315
Tirage 73 000 ex.
•
QUALITY A
ER
NCE
URA
SS
Emmanuel Imberton (Société Cotonnière Lyonnaise)
Agenda OYD'S REGIS
LL
T
Proximité :
la greffe a pris !
BG Franck Bichon : le patrimoine vivant
en action / 25
Eden et GSW forment un “super cluster” / 26
Laissez-passer pour la réalité virtuelle / 27
Les deux font la paire ! / 29
I SO
Certificat d'approbation
n°353525 du système
de gestion qualité
9001
Norme ISO 9001 : 2000
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
7
20 juin
MINEFI/SG/ Ph.Ricard
Le canton de Genève, le Département du
Rhône, EDF, le ministère de la Défense,
l’OPAC du Rhône, la province de Turin et
la Ville de Lyon seront présents, à la CCI,
pour la 2e édition des Rencontres
entre PME et acheteurs publics.
Organisée par Enterprise Europe
Network, cette journée débutera
par une plénière sur les politiques d’achat public avant de
laisser place à une cinquantaine
de rendez-vous individuels, sur
inscription, avec des représentants des services achats.
les politiques d’achat des acheteurs publics. Chaque année,
environ 150 000 marchés publics sont recensés pour un montant de 87,8 milliards d'euros.
Les donneurs d’ordre sont tenus de respecter le code des marchés publics, fondé sur les
principes d’égalité de traitement des candidats et de transparence des procédures. Comme
le montre l’étude annuelle de l’Observatoire économique de l’achat public, plus de 60 %
des appels d’offres vont aux PME. Et même si le prix reste le critère dominant, les acheteurs
recherchent un niveau de professionnalisation permettant d’optimiser le coût d’acquisition,
tout en tenant compte des contraintes des entreprises.
“Je rencontre beaucoup de dirigeants d’entreprise qui ont des
problèmes de carnet de commandes mais ne répondent pas
aux appels d’offres. Nous avons un effort de pédagogie à faire
pour les motiver à aller vers ces marchés”.
Jean-Lou Blachier, médiateur des marchés publics
laboratoire d’innovation
La révolution des méthodes
pédagogiques en marche
Bienvenue dans le troisième millénaire… En franchissant les portes du LearningLab conçu par
EMLYON et Centrale Lyon, enseignants, chercheurs et industriels expérimentent des solutions inédites
en matière de formation.
U
vu le jour en octobre dernier à Ecully et constitue l’un des axes stratégiques du projet IDEA (Innovation,
Design, Entrepreneuriat et Arts)
destiné à créer un campus science et
business de niveau mondial.
“Nous avons conçu un lieu d’expérimentation, de formalisation et
de transfert d’innovations pédagogiques accessible aussi bien à nos étudiants et professeurs qu’à des entreprises, explique Thierry Picq, doyen
philippe schuller
Sur 400 m2,
le LearningLab
favorise la
co-création,
la collaboration
et l’intelligence
collective.
n professeur robot, une
tablette numérique comme
tableau noir, des ensembles
table-chaise modulaires permettant
aussi bien le travail en groupe qu’en
solo, un bureau tactile organisant
les travaux collaboratifs… ce n’est
pas de la science-fiction mais bien
toutes les innovations présentes
dans le LearningLab. Commun à
EMLYON et Centrale Lyon, ce laboratoire de pointe totalement inédit a
8 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
associé à l’innovation pédagogique à
EMLYON. Dédié au travail créatif en
groupe, liant la science, le management, le design, l’art et les sciences
sociales, le LearningLab vit grâce
à des partenariats uniques conclus
avec de grands groupes comme
Hewlett-Packard, Promethean ou
Gostai, qui nous permettent de tester
des solutions pas encore sur le marché
ou pas utilisées par l’éducation”.
Premiers heureux utilisateurs :
la vingtaine d’étudiants en mastère spécialisé Management des
systèmes d’information qui expérimenteront en continu l’usage de ces
nouvelles technologies éducatives.
“Nous voulons participer le plus
largement possible à l’évolution des
modalités d’apprentissage, indique
Jean-Pierre Berthet, directeur de la
stratégie numérique à Centrale Lyon.
Nous sommes également ouverts aux
entreprises qui demandent à réaliser
des séminaires en utilisant nos équipements”.
www.em-lyon.com
www.lyon .cci.fr
rayonnement
Tous…
“addicted
to Lyon” !
jacques leone
Nos buts sont de véhiculer les valeurs
de l’agglomération et de faire en sorte
que chaque partenaire s’approprie
et décline cette campagne. Nous
évoluons dans un écosystème où
chacun doit sublimer les actions.”
Autre atout fort : l’ouverture du
skyroom au sein du World Trade
Center, un espace de promotion
et d’accueil offrant un panorama
incroyable sur la ville depuis le 27e
étage de la Tour Oxygène.
www.onlylyon.com
Resserrer
les liens
Philippe Grillot, président de
la CCI, accueille les présidents
d’associations d’entreprises et
d’unions commerciales le 10 juillet
prochain au Palais du commerce.
Une soirée conviviale qui réunira les
partenaires de la CCI collaborant
toute l’année au sein des Conseils
économiques territoriaux (CET).
www.lyon.cci.fr
www.lyon .cci.fr
L’équipe de l’agence Ouest : Stéphane Barral, son responsable, David PerrusselMorin, conseil en création d’entreprise et commerce, Rodolphe Bernard, conseil
industrie et expert innovation. Marie Mure-Duarte, chargée de relation clients
et Pauline Klein, chargée de mission guichet unique (absentes sur la photo).
sylvain pretto
Après une année 2012 riche en
succès, ONLYLYON passe la vitesse
supérieure. Une nouvelle campagne
de communication au slogan unique
- Addicted to Lyon - va être déployée,
dont les affiches en noir et blanc
mettent en scène des Lyonnais
exprimant leur attachement à la
ville. “Nous sommes dans l’émotion…
pas dans le rationnel, c’est un vrai
parti-pris, souligne Lionel Flasseur,
directeur du programme ONLYLYON.
écoute et services
L’agence Ouest : pour garder le cap
Installée depuis mars 2012 à la Maison des entreprises, l’agence Ouest de la CCI
s’occupe de la vie économique d’un vaste territoire rural. Elle propose, avec la CMA,
un guichet unique pour mieux répondre aux besoins locaux.
Ses spécificités
Rattachée à la CCI de Lyon en 1971, cette
ancienne CCI appelée délégation de Tarare
a conservé un président. Elle couvre un très
grand secteur regroupant 76 communes,
représentant 49 % du territoire de la CCI et 7 %
des entreprises.
Autre particularité, elle rassemble, sous
l’enseigne de guichet unique, la CCI et la
Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) du
Rhône. Depuis un an, les équipes travaillent
ensemble, informent et traitent les formalités
des entreprises de ces deux entités.
Sa problématique locale
Devoir répondre aux besoins d’un territoire
rural avec des typologies et des bassins d’emploi très variés. Industries médicales, métallurgie, entreprises manufacturières, sociétés
familiales, usines textiles qui rebondissent,
pépinières qui se développent… les questionnements sont importants, notamment en
matière de RH et d’innovation.
Ses missions
Accueillir, informer, orienter et accompagner
les porteurs de projets, chefs d’entreprise,
apprentis. Traiter les formalités tout au long
de la vie des entreprises, apporter des conseils
sur la création, l’innovation, l’international et
les leviers de la compétitivité des entreprises.
Accompagner les collectivités sur les grands
projets et le développement de la vie économique. L’agence a ainsi pris part à l’ouverture
de l’A89, un fort outil de dynamisation de
Tarare et ses environs.
Ses actions et projets
Afin d’offrir un véritable service de proximité,
l’agence décline peu à peu son principe de
guichet unique pour l’ensemble du territoire.
Une permanence est assurée 2 demi-journées
par mois à l’Arbresle. En juin, un bureau ouvre
à Thizy-les-Bourgs avec trois demi-journées
de permanence par semaine. D’ici la fin de
l’année, des permanences en visioconférence
seront mises en place à Saint-Laurent-deChamousset et Saint-Symphorien-sur-Coise.
Outre les conseils et suivis individuels ou
collectifs, l’agence s’est dotée d’un club
Export ; elle propose des actions-formations
dans le cadre du plan PME et effectue des
démarches qualité auprès des commerçants.
10 à 20 commerces sont ainsi suivis chaque
année dans le cadre du Fisac, une opération
leur permettant d’augmenter leur chiffre
d’affaires de 20 % en moyenne. Un projet
de centre de formation est également en
réflexion sur le site de Bel Air à Tarare.
Ses élus
Elisabeth Thion, présidente de l’agence et viceprésidente à la CCI de Lyon, Xavier Doligez et
André Chouvin.
Maison des entreprises Ouest Lyonnais
1, rue Edouard Herriot, 69170 Tarare / 04 26 68 38 00
www.lyon.cci.fr
Un document présentant l’identité du territoire est
téléchargeable sur le site.
(en chiffres)
6établissements
400
91
%
des entreprises ont
moins de 10 salariés
+d’entreprises
8 % sur le 32 %
territoire entre 2006
des emplois dans
et 2010
l’industrie
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
9
perspectives 2013
Dans l’attente des signes de reprise
Une enquête de conjoncture et perspectives économiques réalisée par la CCI auprès des chefs d’entreprise
confirme la dureté de 2012.
L
e climat des affaires a été très
contrasté l’année dernière en région
lyonnaise : 34 % des entreprises
affichent une hausse de leur activité, 29 %
d’entre elles annoncent une stabilisation
et 37 % constatent une baisse de leur
chiffre d’affaires. Ce ralentissement
est dû, pour 61 % des chefs d’entreprise
Prévisions d’évolution de chiffre d’affaires
2e trimestre 2013, tous secteurs d’activité confondus
En hausse
20%
40
%
Stable
40%
En baisse
Etat de la trésorerie (au 1er trimestre 2013)
Difficile
Très difficile
%
Plutôt confiant
1
3
24%
Très confiant %
Ne répond pas %
Pas du tout confiant
16%
56%
Plutôt pas confiant
Mais paradoxalement, les PME prévoient
une évolution de chiffre d’affaires plutôt
positive, en particulier dans l’industrie
sous l’effet d’une hausse des ventes
attendue à l’export. Bref, chacun guette
les signes d’une reprise.
Leviers actionnés pour assurer le développement
46
40
29%
Conquête
de nouveaux
marchés
en France
Innovation
produits /
services
Diversification
de l’activité
35%
%
58%
Perception de la situation économique générale
(au 1er trimestre 2013)
interrogés, à un manque de vigueur
de l’activité mais également à une
complexité réglementaire pour 24 %, une
difficulté de recrutement pour 18 % ou
encore à l’insuffisance de fonds propres
et des soucis d’accès aux financements
bancaires. Les PME qui ont su garder le
cap sont celles évoluant sur des marchés
innovants et haut de gamme orientés
vers l’international, ainsi que dans les
secteurs correspondant à une clientèle de
proximité.
Pour cette année, les premières
prévisions tablent sur un léger recul
du PIB dans les pays de la zone euro.
En raison d’une visibilité de plus en
plus réduite, les prévisions semblent
très attentistes : 56 % des dirigeants se
déclarent inquiets pour l’avenir.
Satisfaisant
7
%
27%
Modernisation
de l’entreprise
21%
Dynamisme
de la
demande
21%
Conquête
de nouveaux
marchés à
l’international
13%
Nouvelles
compétences
par recrutement /
formation
Osons la France !
La CCI abat ses cartes
Un nouvel outil cartographique
dynamique est disponible
gratuitement sur www.lyon.
cci.fr/carto/carto.htm. Intuitif
et régulièrement mis à jour, il
fournit un ensemble de données
territoriales et économiques
permettant aux entrepreneurs
de mieux appréhender leur
espace. Des indications encore
plus poussées peuvent être
transmises aux entreprises, leurs
groupements et les collectivités
publiques qui le souhaitent.
www.lyon.cci.fr
Bâle III passé au crible
Un livre blanc sur les accords
de Bâle III est disponible. Œuvre
d’experts de la commission Lyon
Place Financière et Tertiaire, il
s’intéresse à la problématique
du financement des entreprises
à l’aune de la nouvelle
réglementation bancaire qui doit
entrer en vigueur début 2014.
www.lyon-finance.org
La recherche pour tous
Les Instituts Carnot évoluent et
s’organisent désormais en filières
économiques (aéronautique,
automobile…). Il s’agit de faciliter l’accès des PME et ETI à la
recherche publique, levier majeur
de croissance et de compétitivité.
www.instituts-carnot.eu
Nouvelle chaire à
EMLYON
En partenariat avec KPMG,
l’école lyonnaise crée la chaire
“EMLYON - Incubateur - KPMG
Start up & high growth”. L’objectif
est d’insuffler l’émergence
de nouvelles start-up issues
de l’univers scientifique et
technologique, sur le territoire.
www.em-lyon.com
10 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
“Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour ton pays !”.
La formule empruntée à John Kennedy ne trouvera pas lettre morte le 27 juin prochain au Palais
du commerce au cours d’Osons la France, le forum de tous les possibles. Auréolé de succès à
Paris et à Lille, l’événement initié par Aude de Thuin, fondatrice et présidente du Women’s Forum
for the economy & society, se déploie dans la cité lyonnaise, avec la noble ambition de se départir du défaitisme ambiant en donnant la parole à la société civile. Une ode à l’esprit d’entreprise,
dénuée de considérations politiques, qui exhorte chaque talent, chaque esprit libre, chaque
créateur à croire en ses rêves.
osonslafrance.com
pr atiqu e
Le “display” à portée
des PME
Le marché de la publicité sur Internet
(display), autrefois réservé aux grandes
entreprises, s’ouvre chaque jour aux PME.
L’explosion récente du nombre d’espaces
publicitaires sur le Web offre de nouvelles
perspectives aux annonceurs.
Avantages
k Ciblage commercial performant
kExposition plus large et dématérialisée
Inconvénients
kRetours sur investissement incertains
kNécessite du temps et un minimum de
connaissances informatiques
www.ene.fr
www.lyon .cci.fr
473
Le nombre de préfinancements accordés en date du 10 avril,
pour un montant de 101 M€, au titre du Crédit d’impôt compétitivité emploi (Cice) mis en place par Oséo afin d’apporter un
soutien à la trésorerie des entreprises. Un millier de dossiers
est également en phase de finalisation pour un montant de plus de
300 M€. Face au nombre de demandes émanant de TPE, ce dispositif
a été ouvert à l’ensemble des entreprises, quelle que soit leur taille.
www.cice-oseo.fr
formation
Les langues du monde
Qualité 5 étoiles
en plein boom !
aéroport lyon-saint exupéry
Le mandarin, le polonais, le russe, le néerlandais, le grec, l'arabe
ou le portugais brésilien… sont enseignés par le Centre d'études
de langues (CEL) de la CCI. Objectifs : se familiariser avec le
vocabulaire d’entreprise, les règles de politesse et encourager
l’ouverture interculturelle qui fait parfois défaut en France.
www.lyon .cci.fr
mesure” se font en groupe de 3 à 6
personnes, en binôme ou en cours
particulier dans l’entreprise ou à la
CCI. Objectifs visés : atteindre un
premier niveau de lecture et d’écriture, intégrer les règles de prononciation, s’initier à la culture... Le
formateur est systématiquement
de la nationalité de la langue qu’il
enseigne et doté d’une expérience
du monde de l’entreprise dans son
pays d’origine, comme en France.
Les expatriés étrangers ne sont pas
en reste avec des cours de français,
qui leur sont dédiés.
Sandra Claes : 04 72 53 88 07
www.cciformationpro.fr
(en chiffres)
16 000
60
1700
heures de formation / an
formateurs
personnes formées / an
philippe levy
P
our répondre à la demande
croissante de formations en
langues étrangères, le Centre
d’études de langues (CEL) a dopé
son offre et propose désormais
d’apprendre le chinois, le russe,
le grec, le polonais… aux cadres
français.
“Bien sûr l’anglais reste la langue
la plus courante mais ces deux
dernières années, on a doublé le
nombre de cours dans les autres
langues”, explique Martin Klotz,
responsable du CEL de CCI
formation. Les langues européennes restent enseignées mais
c’est à un boom des langues les
moins banales que l’on assiste
pour répondre aux entreprises
se tournant vers ces marchés
atypiques : mandarin, polonais,
russe, néerlandais, grec, arabe,
portugais brésilien… L’objectif n’est
pas de dispenser un apprentissage
scolaire ou universitaire long et
fastidieux mais d’aider les “apprenants” à se familiariser avec le
vocabulaire d’entreprise, les règles
de politesse et d’encourager par ce
biais l’ouverture interculturelle qui
fait parfois défaut en France. Pour
coller parfaitement aux attentes,
les sessions de formation dites “sur
Près de 8,5 millions de passagers ont transité l’an dernier par
l’aéroport Lyon-Saint Exupéry. Un chiffre en augmentation
de 0,2 % par rapport à 2011, qui fait suite à sept années
de forte croissance. “Notre activité est dépendante de la
situation économique, cette quasi stabilité montre que
nous avons consolidé le trafic voyageurs, analyse Philippe
Bernand, président du directoire d’Aéroports de Lyon. D’après
les chiffres du premier trimestre, on peut tabler sur une
progression de l’ordre de 2 à 3 % en 2013”. Cette future
croissance sera portée notamment par le renforcement
des lignes moyen-courriers, dont quatorze nouveaux vols
réguliers sont programmés dans les prochaines semaines à
destination de Dubrovnik, Athènes, Manchester, Reykjavik,
Dakar et bien sûr Dubaï depuis décembre dernier.
L’ambition de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry est d’atteindre
les 11 millions de passagers à horizon 2016.
L’aéroport vient par ailleurs de passer la barre des 500
points au baromètre EFQM*, ce qui lui permet de décrocher le
diplôme Reconnaissance de l’excellence 5 étoiles. Il distingue
l’aéroport pour son organisation, ses résultats et ses
approches clés. Sa démarche innovante réside, depuis deux
ans, dans la structuration de l’évaluation de sa performance
selon le référentiel EFQM combiné à un audit Qualité, sécurité
et environnement délivré par l’Afnor.
*European fondation for quality management
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
11
Emploi
“Quand on cherche du travail, il est important
de réagir vite, de se mettre en selle immédiatement,
de multiplier les démarches, les rendez-vous…
bref de ne pas perdre de temps.”
Vincent Girma, Pdg de l’agence d’intérim lyonnaise RAS, élu CCI.
Jobs cherchent
candidats
Il monte, il monte le taux
de chômage. Avec son lot
d’inquiétudes. Chanson triste
et lancinante d’un pays en crise.
Et pourtant… il y a du travail
en France ! Un paradoxe au
goût amer. Et si l’un des
principaux enjeux
de l’emploi résidait
dans une meilleure
adéquation entre offre
et demande ?
Donc dans
une refonte de
la formation,
condition première
de la compétence.
12 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
L
a barre des 3 millions de
chômeurs est franchie. Amer
constat qui cache une forêt
presque enchantée, constituée
des emplois non pourvus en France.
Leur nombre oscillerait structurellement entre 300 000 et 500 000 selon
la dernière enquête publiée par Pôle
Emploi. Informaticiens, comptables,
commerciaux, infirmiers, soudeurs,
chaudronniers, maçons, tourneurs,
chauffeurs de poids-lourds, jardiniers, techniciens de maintenance…
souriez, vous êtes activement
recherchés. Mais il semble que
vous n’existiez pas !
“L’étude que nous venons de réaliser
sur un échantillon de 55 entreprises iséroises de la tuyauterie-chaudronnerie
révèle que la
moi-
tié d’entre elles recrute et qu’elles
ont, pour une part, de la difficulté à
trouver des candidats, comptabilise
tristement Marie-Ange Retailleau,
déléguée générale Rhône-Alpes
de la Fédération des industries
mécaniques (Fim), et pourtant nos
métiers sont parfaitement modernes :
les rouges à lèvres, par exemple,
sont brassés dans des autoclaves et
le petit robot que nous avons vu sur
Mars récemment est bourré de pièces
mécaniques !”. Son de cloche
tout aussi sourd à l’Union
des industries de la
métallurgie rhôdanienne :
Marie-Ange
Retailleau, déléguée
générale Rhône-Alpes
de la Fédération
des industries
mécaniques (Fim).
www.lyon .cci.fr
les clés
Creuset d'emplois
Bravo aux PME !
Les PME-TPE ont représenté la
quasi-totalité des créations nettes
d’emplois salariés du secteur privé
ces 10 dernières années. Plus de
600 000 emplois ont été créés
par des entreprises de moins de
500 salariés, répartis à peu près à
égalité entre celles de moins de 20
salariés et celles de 20 à 499.
Dans le même temps, les entreprises de taille intermédiaire et les
grandes entreprises sont pratiquement restées à un niveau stable.
Les ingénieurs R&D disposent de nombreuses
opportunités, à 92 % en CDI. La majorité des salaires
proposés dans ce secteur est inférieure à 50 000
euros par an mais les rémunérations grimpent audelà de 80 000 euros pour 13 % des offres d’emploi.
Source : cabinet KPMG
“Nos
entreprises
embauchent,
assurent
Bruno
Richard du
pôle Expertise Métiers
Formation.
On nous
demande, par
source : ministère du Travail. exemple, des
ascensoristes,
des techniciens de salles blanches,
des assembleurs en photovoltaïque,
des soudeurs pour l’éolien…”. Même
l’enquête annuelle de Pôle emploi
sur les besoins de main d’œuvre
de l’économie témoigne que 43 %
des projets de recrutement n’ont
pas abouti l’an dernier, et ce avec
un taux de chômage des jeunes qui
atteint des taux record. Du coup, le
système éducatif français est pointé
du doigt. En cause : une inadéquation croissante et persistante entre
l’offre d’emplois et la demande des
entreprises.
“Certes, nos métiers manquent de
visibilité et d’attractivité aux yeux de
la jeunesse et nous devons progresser sur ce sujet mais, alors que nous
avons besoin de 8 000 à 10 000 personnes dans la région chaque année
pour renouveler les emplois, nos
PMI se plaignent de ne pas trouver
les profils adéquats, poursuit Bruno
Richard. Les métiers évoluant très
vite, les écarts ne font que se creuser
entre les compétences des personnes
Au 3e trimestre 2012,
82 % des embauches
se sont faites en CDD.
Soit 10 points de plus
qu’il y a cinq ans.
Dans la région, 60 %
de ces CDD durent de
6 mois à 1 an.
www.lyon .cci.fr
en recherche d’emploi et les compétences requises par les entreprises.
Pour rester compétitive, l’industrie est
allée vers des technologies avancées
et elle a besoin d’un personnel en
phase avec cette nouvelle donne.
Pour autant, je ne suis pas certain
que les programmes de l’Education
nationale aient évolué en ce sens”.
Du coup, en plus de son pôle de
formation, dont la tête de pont est
l’IRI (Institut des ressources industrielles), la Métallurgie construit
pour la rentrée 2015 un bâtiment
de 6 500 m2, véritable usine-école
destinée à susciter les vocations et
notammant à améliorer l’employabilité des salariés dans les professions
les plus en tension et sur des métiers
à forte technologie. Un projet de
17,5 M€, financé en partie par le
Grand emprunt, qui comportera un
atelier à ciel ouvert pour les branches
éolienne et photovoltaïque, ainsi
qu’un ascenseur pédagogique, et
permettra d’accueillir 500 alternants
en plus des 1 400 actuels.
La formation, celle des étudiants et
des professionnels, apparaît donc au
cœur des dispositifs de lutte contre
le chômage. Mais au-delà, il convient
de changer d’état d’esprit. La posture
- très clairement à l’origine d’une
crise des vocations et de la pénurie
actuelle - consistant à ternir l’image
de certains métiers, en raison de leur
pénibilité, de leur dangerosité ou
de leur caractère non valorisant, est
à proscrire. “Pourquoi dit-on que les
mauvais élèves sont destinés à l’ensei-
296 556
Le nombre des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, fin
mars, pour la région Rhône-Alpes. Une augmentation de
1,5 % par rapport à février et de 11,9 % sur un an. Dans le
Rhône, cette croissance est de 1,9 %.
“Nous en sommes à
dire à nos entreprises
que le candidat
idéal n’existe pas !
Rares sont les profils
opérationnels de
suite… un travail tutorial est presque
toujours nécessaire.”
Bruno Richard, pôle Expertise Métiers Formation de l’Union
des industries de la métallurgie rhôdanienne
La mécanique recrute…
Les 30 500 entreprises mécaniciennes de France emploient
630 000 personnes, dont 120 000 en Rhône-Alpes, région leader
où 15 000 embauches annuelles sont annoncées jusqu’en 2020.
Oui mais voilà : en 2012, un tiers de ces propositions n’a pas été
satisfait par défaut de candidats. Les PME manquent de techniciens de maintenance, soudeurs, chaudronniers, ressortiers et
elles peinent à trouver des ingénieurs, alors même que l’UIMM
annonce des salaires de 1 500 à 2 000 euros pour les opérateurs
et ouvriers qualifiés et de 2 600 à 3 400 euros pour un ingénieur
ou cadre débutant. “Nous sommes face à un réel problème de
vocation, plaide Marie-Ange Retailleau de la Fédération des
industries mécaniques (Fim). Avec une image fausse de métiers
sales et peu agréables là où nous innovons sans cesse et
sommes présents dans des secteurs aussi attirants que l’énergie, l’aéronautique, la santé…”. La Fim a donc pris le taureau
par les cornes : elle ouvre des classes adaptées aux besoins de
ses PME, elle multiplie les salons à destination des jeunes, elle
développe l’apprentissage… “voie privilégiée par nos industriels,
y compris pour les postes hautement qualifiés”.
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
13
gnement technique, interroge
Marie-France Retailleau.
Toutes les filières professionnelles ont besoin de
savoir-faire pointus, de gens
qui viennent par goût pas par
dépit… redonnons de l’envie
à notre jeunesse !”.
Autre facteur bloquant,
une réelle réticence à
la mobilité. De nombreux Français sont en
effet très attachés à leur
région. Néanmoins, un
emploi ne se refuse pas
simplement au motif
qu’il est localisé dans une
autre ville et implique
un déménagement ou un temps de
trajet plus important. A la tête de
l’agence d’intérim lyonnaise RAS et
trésorier d’Agefos PME Rhône-Alpes,
l’un des premiers gestionnaires privés des fonds de la formation professionnelle, Vincent Girma s’insurge
contre l’attentisme ambiant : “Quand
on cherche du travail, il est important de réagir vite, de se mettre en
selle immédiatement, de multiplier
les démarches, les rendez-vous… bref
de ne pas prendre son temps. Toutes
les semaines, nous enregistrons des
demandes d’emplois que nous ne parvenons pas à honorer. Et pourtant,
26 % des gens signent un CDI au bout
d’un an d’intérim. Une proposition,
même si le salaire est moins important, ne se refuse pas… cela permet
de rester au contact et ouvre souvent
d’autres projets. Au sein d’Agefos
PME, nous travaillons beaucoup sur
cette question, nous accompagnons
les gens qui sont en train de perdre
leur poste pour les relancer au plus
vite, nous leur proposons des formations complémentaires”. Quant aux
recruteurs, ils ont tendance à faire
preuve de plus de souplesse quand
ils perçoivent une motivation. En
acceptant d’étudier plus avant le cas
d’un parcours atypique, ou de valoriser la prise de risque d’un candidat
ayant fait le choix de la mobilité.
www.lyon.cci.fr
“Nous avons bien conscience de ce que vivent les
PME aujourd’hui et faisons en sorte qu’elles puissent
venir toquer plus facilement à notre porte.”
François-Noël Gilly, président de Lyon 1.
Vincent Beley
“Stop aux clivages des métiers”
Directeur de la Maison de l’emploi et de la formation de Lyon, Vincent Beley dresse un panorama
contrasté du marché local du travail. Interview.
Quelle est la situation localement en matière d’emploi ?
Elle est assez conforme à la situation
nationale, même si le bassin lyonnais est traditionnellement moins
touché. Néanmoins, sur un an, le
taux de chômage dans la région
a augmenté au même rythme
que celui de l’Hexagone, soit une
croissance de 0,8 %. La situation, on
ne peut pas le nier, est difficile. Un
élément éclairant, que nous avons
enregistré depuis juin 2008, montre
une croissance de 50 % du nombre
de demandeurs d’emploi. Mais des
secteurs recrutent et des niches
d’emplois existent, dont certaines
clairement boostées par la vivacité
de la commande publique. Les
entreprises exprimant le plus de besoins se trouvent dans les services
à la personne, les espaces verts, la
santé, la manutention, la logistique,
l’aménagement urbain… L’idée selon
laquelle il n’y a plus d’offres d’emploi
est fausse.
Comment répondez-vous aux
besoins des entreprises ?
Nous travaillons beaucoup sur l’aide
au recrutement, la connaissance
des métiers mais aussi la mobilité
professionnelle, pour laquelle nous
avons créé le dispositif Alliances
qui permet à un salarié d’accomplir
une mission de 6 mois, par exemple,
dans une autre entreprise, tout en
gardant son poste. Cela favorise
l’acquisition de nouvelles compétences et ouvre des perspectives
différentes. Nous exploitons aussi
les potentialités du temps partagé
dans les PME grâce auquel une
même personne peut détenir plusieurs contrats de travail au sein de
sociétés distinctes.
Je note également l’existence d’un
vrai dialogue en région lyonnaise :
tous les acteurs échangent et
veulent construire des choses
ensemble. Les entreprises ont soif
de partager. Nous essayons enfin
de provoquer le plus d’occasions
possible de rencontres entre employeurs potentiels et demandeurs
d’emploi. Car quelqu’un qui cherche
un travail doit se montrer actif et
aller au contact des opportunités.
Les offres d’emploi ne
concernent-elles pas uniquement des métiers peu rémunérés ?
La tendance n’est certes pas à
l’augmentation des salaires mais
il ne faut pas tomber dans la
14 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
caricature car le marché n’est pas
marqué par une omniprésence des
salaires faibles. Et puis, arrêtons de
cliver les métiers : nous avons en
effet des demandes sur des postes
d’ouvriers, d’hôtesses de caisse,
d’employés de maison… dans lesquels beaucoup de gens peuvent
s’épanouir. Les métiers changent
et il convient de casser les représentations toutes faites. De belles
perspectives d’évolution existent à
tous les niveaux de qualification.
Vincent Beley,
directeur de la Maison
de l’emploi et de la
formation de Lyon.
www.lyon .cci.fr
Une formation,
un diplôme, un CDI !
C’est ainsi que les choses doivent se passer et c’est dans
cet état d’esprit que la CCI multiplie les rencontres avec les
acteurs de la formation initiale et continue. Avec un angle
d’attaque particulier : l’immersion, durant le processus
d’apprentissage, au sein des entreprises.
Y
ves Cimbaro, directeur de
FormaSup ARL* et de l’Ifir
ARL, deux Centres de formation des apprentis (CFA) majeurs
dans la région, est un homme qui ne
baisse jamais les bras : “Aujourd’hui,
notre société fabrique des jeunes
sans emploi et des emplois sans
jeune mais nous savons redonner
de l’espoir et réenchanter l’avenir de
ceux qui passent dans nos centres en
leur garantissant une voie conduisant à la réussite académique et à
un travail”. De fait, l’apprentissage
apparaît aujourd’hui comme un
mode plébiscité de tous : entrepreneurs, formateurs, recruteurs et
acteurs publics. Et la CCI, au travers
de sa palette de services, de ses
Mercredis de l’apprentissage ou de
ses Journées chrono de l’alternance,
s’affirme comme la tête de pont
entre les entreprises et les jeunes
en quête d’emploi. “Avec elle, nous
sommes dans un processus permanent d’adaptation de nos formations aux besoins des Pme, poursuit
Yves Cimbaro. Nous aidons les
entrepreneurs à formaliser les
profils dont ils ont réellement besoin
et à s’y retrouver dans le maquis des
diplômes très opaque. Aucune de nos
formations n’a d’ailleurs vocation
à être pérenne : nous
nous adaptons aux
évolutions du marché
du travail. Et si un
secteur ne recrute
plus, nous fermons le
cursus”. FormaSup
ARL et l’Ifir ARL
s’adresse chaque
année à plus de
3 300 apprentis - du CAP à
l’école supérieure
de commerce ou
d’ingénieurs - dont 80 %
décrochent un poste dans les
6 mois suivant leur diplôme.
Nouvellement entrée au
Conseil d’administration de l’université Lyon
1 en tant que membre
www.lyon .cci.fr
administrateur, la CCI s’est aussi
beaucoup rapprochée de l’enseignement supérieur. “Nous avons bien
conscience de ce que vivent les PME
aujourd’hui, témoigne FrançoisNoël Gilly, le président de Lyon 1,
et faisons en sorte qu’elles puissent
venir toquer plus facilement à
notre porte, grâce à des relations
plus fluides et soutenues. Avec les
branches professionnelles et la CCI,
nous travaillons à une meilleure
adéquation entre les compétences
requises et les connaissances
acquises par nos étudiants. Nous
nous sommes engagés à fournir, pour
chacun de nos diplômes, un référentiel de compétences permettant
de cerner précisément le contenu
des formations”. Lyon 1 forme en
outre 1 000 apprentis et signe 1 500
contrats de professionnalisation
chaque année.
* Ain Rhône Loire
Les effectifs en 2020 en France
Agriculture
Bâtiment
Industrie
Transport,
manutention
Commerce, hôtellerie, restauration
Services aux
entreprises
Services aux
particuliers et aux
collectivités
Education, santé,
culture
Administration
publique, armée,
police
910 000
2 027 000
1 948 000
4 250 000
3 320 000
Total :
4 578 000
27 149 000
Bourse en ligne
Le site bourse-apprentissage.
com met en relation les entreprises proposant des contrats
en alternance et les jeunes en
recherche d’un emploi. Créé par
les CCI, il centralise en moyenne
un millier d’offres, classées par
département, et plus de 5 000
curriculum vitae.
www.rhone-alpes-apprentissagealternance.com
Yves Cimbaro,
directeur de FormaSup
et de l’Ifir Ain Rhône
Loire.
Recrutement :
mode d’emploi
Les agences CCI Sud-Est et
Est ainsi que les experts du
pôle Apprentissage-emploi proposent des cycles de 6 ateliers
RH jusqu’en novembre pour
aider les entreprises dans leurs
problématiques de gestion des
ressources humaines : les clés
pour recruter, les différents
contrats d’embauche d’un
jeune, la gestion des seniors...
www.lyon.cci.fr
Senior + jeune :
le duo gagnant !
Nouvelle mesure du gouvernement, le Contrat de génération
entend lutter contre le chômage.
Il permet aux PME de moins de
50 salariés de bénéficier d’une
aide financière de 4 000 euros
par an, pendant trois ans, dès
3 425 000
4 563 000
2 128 000
Source : Insee, Dares et
projections CAS-Dares. France.
lors qu’elles embauchent en CDI
un salarié de moins de 26 ans
tout en maintenant un collaborateur de 57 ans et plus ou crée un
poste pour un employé de plus
de 55 ans. Le contrat doit être au
minimum de 80 % d’un temps
complet.
www.contrat-generation.gouv.fr
Speed dating :
soyez prêts
La Maison de l’emploi et de la
formation de Lyon organise le
27 juin dans le 5e arrondissement de Lyon un speed dating,
dont le principe est de venir
échanger avec des entreprises
qui recrutent en CDD, CDI ou
alternance. La CCI animera un
stand dédié à l’alternance.
Tous les rendez-vous de la Maison de
l’emploi sur : www.mdef-lyon.fr
Agence Est de la CCI :
chiffres clés
Toutes les agences de la CCI
ont pour mission de développer
l’accompagnement des entreprises en matière d’emploi.
Démonstration avec l’agence
Est qui, sur les 6 derniers mois,
a organisé 1 atelier RH, 1 Journée chrono de l’alternance et
a réuni 52 entreprises lors du
Carrefour des commerciaux, en
mars dernier.
www.lyon.cci.fr
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
15
Staubli
toujours
jeune
E
ntreprise centenaire dans l’un des
secteurs les plus emblématiques de
la place lyonnaise, Staubli a participé,
en mai dernier, à la Journée chrono de
l’alternance organisée par l’agence Est de
la CCI avec la fédération d’associations
d’entreprises Solen. Occasion pour ce leader
mondial de la fabrication de programmateurs
pour métiers à tisser de rencontrer de potentiels
candidats et d’échanger avec les autres sociétés
participantes. “L’apprentissage est une formule
qui fonctionne bien dans nos métiers techniques,
explique Roger Journet, directeur des Ressources
humaines. Cela permet de poser les bases de notre
culture d’entreprise, d’expliquer nos savoir-faire et
de valider les aspects liés à la technologie”. Sur les
218 collaborateurs du site de Chassieu, 6 sont en
alternance, dont 4 en apprentissage et 2 en contrat
de professionnalisation ; et ce à tous les niveaux de
qualification : ingénieur, BTS ou bac professionnel.
Roger Journet, directeur des Ressources humaines.
Staubli, qui réalise un chiffre d’affaires de 80 M€
(presque exclusivement à l’export), ne cache
pas que la période 2008-2012 fut difficile. Mais
2013 démarre plutôt bien et la société envisage
de recruter un nouvel apprenti pour son service
informatique.“La jeunesse, cela donne de l’énergie
à une entreprise mais ce n’est pas toujours facile à
gérer, poursuit Roger Journet. Car les jeunes sont exigeants et impatients… ils expriment clairement leurs
souhaits en termes de salaires et de responsabilités…
à nous de leur expliquer notre fonctionnement !”.
Le Top 5 des métiers qui offriraient
le plus de postes entre 2010 et 2020
e Agents d’entretien :
370 000
r Aides à domicile : 320 000
t Enseignants : 280 000
u Aides-soignants : 225 000
i Cadres des services
administratifs, comptables
et financiers : 220 000
Source : projections CAS-Dares. France.
Fabienne Ernoult, déléguée RSE.
April chouchoute
les jeunes les
moins diplômés
I
nnovante et citoyenne que
cette initiative “1ère marche
pour l’emploi” créée par le
groupe d’assurance lyonnais
April dans le cadre du dispositif
de Préparation opérationnelle
à l’emploi (POE) géré par Pôle
Emploi. Il s’agit d’une formation
“maison” qui a concerné 12 jeunes
de 18 à 25 ans entre novembre
2012 et mars dernier. Tous ont été
embauchés à l’issue de ce cursus qualifiant. “Nous recrutons
régulièrement des commerciaux de
terrain ou des conseillers sédentaires et souhaitions que le niveau
d’exigence de l’entreprise soit mieux
intégré, explique Fabienne Ernoult,
déléguée RSE. Nous voulions aussi
multiplier les profils et aller vers des
jeunes très motivés”.
En amont, 140 demandeurs d’emploi ont été reçus par April puis une
trentaine a participé à 4 jours de
formation chez Adecco pour tester
les motivations et au final, 12 ont
été retenus, titulaires du baccalauréat, d’un bac pro ou même sans
diplôme : “ils ont tous démontré leur
appétence pour l’assurance et leur
envie d’apprendre. En poste depuis
quelques semaines, ils font même
l’objet de retours très positifs de la
part de nos managers”.
Au titre de la POE, “1ère marche pour
l’emploi” a bénéficié d’un co-financement Agefos PME et a permis
aux jeunes de toucher le chômage
pendant leur période de formation.
Plus d’information sur la POE : www.pole-emploi.fr
entreprises
Les développeurs viennent à vous !
Afin d’optimiser le dispositif des “développeurs de l’apprentissage”
récemment reconduit par l’État, la CCI a déployé trois de ses chargés de
mission “apprentissage, emploi et compétences” et l’un de ses conseillers RH
directement auprès de ses 7 agences.
Leurs missions
Aider les entreprises à gérer les demandes en matière d’alternance.
Sensibiliser aux intérêts des contrats en alternance.
Relayer les demandes des entreprises auprès des jeunes et promouvoir
l’alternance par le biais de manifestations telles que la Nuit de l’orientation,
le salon de l’apprentissage et de l’alternance, les Mercredis de l’apprentissage, les Journées chrono de l’alternance…
Votre contact
Agences Centre-Est et Nord : Anne-Marie Paquelet
Agences Sud-Est et Est : Alexandra Fabrizi
Agence Centre : Marie-Pierre Gottwald (également conseiller RH)
Agences Ouest et Sud-Ouest : Jérémy Thillet
allo CCI : 0821 231 251 (0,12€ TTC/mn)
16 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
www.lyon .cci.fr
MC Prodd fait son marché à la CCI
J
ean-Pierre Nguyen, propriétaire de 6 boutiques Orange
et Pdg de MC Prodd, a fondé
cette entreprise l’an dernier pour
répondre aux besoins communs
de plusieurs franchisés du leader
en téléphonie et mutualiser les
compétences. Sa première action
a été de créer une formation de
vendeur en boutique : “Nous avions
du mal à trouver des profils correspondants à nos exigences et estimons
que les cursus traditionnels, de type
bac + 2 dans la vente, ne répondent
pas toujours à nos attentes”. Pour
ce faire, Jean-Pierre Nguyen s’est
rapproché du réseau des CCI et de
son offre Negoventis, qui propose
huit cycles de formation diplômants
dans les métiers du commerce et
de l’hôtellerie-restauration*. “Avec
Negoventis, explique Alain Sorbier
(CCI formation Lyon), nous délivrons
4 200 diplômes par an, ce qui fait
de nous le 2e formateur de commerciaux en France derrière l’Education
nationale. Des publics très différents
sont concernés : jeunes ou adultes,
quel que soit le niveau de formation initial. Et les entreprises ont le
choix entre deux solutions : soit un
programme généraliste choisi parmi
les 8 que nous proposons, soit un programme développé spécifiquement
pour elles, comme c’est le cas pour MC
Prodd mais aussi Lancôme, Chanel
ou La banque postale… Nous visons
l’insertion professionnelle et sommes
fiers d’annoncer un taux de recrute-
ment de 85 % à l’issue de Negoventis”.
Alain Sorbier note également que
les PME sont de plus en plus en
recherche d’écoles sur mesure, avec
des exigences d’acquisition de compétences spécifiques et une réelle
volonté d’intégration des stagiaires à
l’issue du cursus.
Ce que confirme Jean-Pierre
Nguyen, dont la première promotion lyonnaise a démarré en février :
un groupe de 11 personnes qui,
durant une année, alternera des
périodes de 2 semaines en boutique
et de 2 semaines en formation.
“Nous sommes partis du socle de
la CCI et lui avons attaché des
modules centrés sur nos métiers”,
explique l’entrepreneur. À Nantes,
où le concept a été testé dès 2011,
les résultats sont probants : “tout
le monde a obtenu son diplôme et
ceux qui ont intégré nos franchises
Orange démontrent immédiatement
un niveau de performance que nous
aurions mis au moins deux ans à
obtenir avec des BTS classiques.
Certes, le travail en amont pour
caler les programmes est important
mais c’est la formation qui nous
convient !”.
La 1ère promotion
MC Prodd, actuellement en formation à la
CCI de Lyon.
www.cciformationpro.fr / www.negoventis.cci.fr
* Vendeur conseil en unité commerciale,
conseiller de vente, gestionnaire d’unité
commerciale, attaché commercial, responsable de développement commercial,
responsable manager de la distribution,
assistant manager tourisme-hôtellerie-restauration, responsable d’un établissement
d’hébergement et/ou de restauration.
Les chiffres du chômage
Nombre de chômeurs
en Rhône-Alpes
Les demandeurs d’emploi dans le Rhône
(évolution sur un an)
431 400
+ 10 %
36,6
%
Sources : Pôle emploi, Dares.
Chiffres à fin janvier 2013.
www.lyon .cci.fr
- de 25 ans :
- de 25 ans :
(+ 8,6 %)
(+ 8,8 %)
Hommes :
Femmes :
(+ 10,4 %)
(+ 10,6 %)
(+ 17,4 %)
62 364
(+ 13,4 %)
25 à 49 ans :
50 ans et + :
65 639
9 537
25 à 49 ans :
44 774
%
Inscrits
depuis + d’1 an :
Femmes
(+ 11,5 %)
Inscrits de
- de 25 ans :
16,3
Hommes
9 639
Variation sur 1 an :
Total Rhône :
11 227
Source : Direccte et Pôle emploi - Février 2013.
41 809
50 ans et + :
(+ 15,4 %)
11 018
128 004
En 10 ans, le coût du travail
a augmenté plus vite qu’en Allemagne…
(+ 10,5 %)
- de 25 ans :
Italie
(+ 12,4 %)
Source : Natixis – sur la période 2000-2011.
19 175
25 et 49 ans :
86 583
(+ 8,7 %)
+ 39%
Espagne
+ 34%
France
+ 31%
Allemagne
+ 9%
mais les salaires dans l’industrie sont restés
quasiment équivalents (brut/horaire)
50 ans et + :
22 245
(+ 16,4 %)
France
35,30 €
Allemagne
34,20€
Italie
25,80€
Espagne
22,20€
Source : Eurostat.
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
17
PROFESSIONNELS,
SOYEZ LÀ OÙ VOS CLIENTS
VOUS CHERCHENT !
DECOUVREZ NOS SOLUTIONS
POUR CREER VOTRE VITRINE
OU VOTRE BOUTIQUE EN LIGNE.
“ J’ai toujours une pensée particulière
pour le pôle commerces et immobilier de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, qui nous a fait confiance en
2005 en nous accordant la concession d’horlogerie-bijouterie de la
plateforme. Plus récemment, la
CCI nous a permis, sur le dernier Mapic*, de rencontrer de
nombreux acteurs de l’immobilier
pour développer notre activité
sur d’autres aéroports.”
David Kalfa, Pdg de Danael
*Marché international de l’implantation commerciale
et de la distribution.
24
%
Le taux de croissance de
Danael l’an dernier, après
une progression de
46 % en 2011 !
Danael. Cette bijouterie de quartier
a su s’imposer comme l’enseigne incontournable en
horlogerie-bijouterie du marché aéroportuaire. 1 boutique
au cœur de la Presqu’île, 3 à Lyon-Saint Exupéry et 2 à
l’aéroport de Marseille proposent une sélection pointue de
produits. Comprendre les exigences de voyageurs aux profils
variés, afficher une expertise forte dans le domaine du luxe
et de la mode, recruter une équipe soudée et conviviale
de professionnels, tels sont les atouts de cette société
indépendante qui s’est vue décerner le Coup de cœur du jury
lors de la Grande semaine du commerce de la CCI.
pratique
Une boîte à outils pour les unions commerciales
Sur le site Internet de la CCI : un centre de ressources destiné à professionnaliser les unions commerciales.
Formations, documents officiels… une mine d’informations pour un fonctionnement plus efficace.
C
réer, gérer, animer ou développer une union commerciale
ne s’improvise pas ! Comme
pour n’importe quelle entreprise,
des règles sont à respecter dans
le choix des statuts, la gestion des
ressources humaines, le financement ou encore la communication
et les services proposés. Autant de
points de vigilance à aborder de
manière professionnelle. Pour aider
les commerçants à faire vivre efficacement leur union, la CCI met à
disposition un centre de ressources
accessible gratuitement depuis son
site Internet. Cinq grandes parties
(Oser une UC, Créer et modifier une
UC, Structurer une UC, Faire vivre
une UC et Développer une UC)
composent cette base de données.
Pour chacune d’entre elles, une fiche
recense quatre types d’informations
– comment ? ressources, point de vigilance et exemples – qui renvoient
sur des documents officiels, des
fiches pratiques, des sites Internet,
des formations, des services…
Parmi cette somme utile de renseignements s’intègre le programme
www.lyon .cci.fr
Performance UC. Un dispositif
auquel Valérie Jacquey, présidente
de l’Union des commerçants,
artisans et professions libérales de
Tassin-la-Demi-Lune, a adhéré :
“Nous venons d’effectuer un diagnostic de notre association, via une série
de trois entretiens avec un conseiller
CCI. Cette étude approfondie a mis
en lumière des faiblesses, notamment
en matière d’organisation interne et
d’actions de communication. Nous
travaillons maintenant à un plan
d’actions d’amélioration”. Ce centre
de ressources, en effet, ne se substitue pas aux conseillers mais apporte
un premier niveau d’information.
Valérie Jacquey,
présidente de l’Union
des commerçants,
artisans et professions
libérales de Tassin-laDemi-Lune.
www.lyon.cci.fr
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
19
services à la personne
paniers plus green
Les produits bio
dans les foyers
biocoop
La 9e enquête Consommateurs de la région
lyonnaise et beaujolaise réalisée par la CCI et
ses partenaires met en avant l’augmentation
des achats de produits bio et équitables.
Ainsi, 47 % des ménages font des achats de
produits bio, un chiffre comparable à la moyenne
nationale. Par ailleurs, 49 % achètent des produits
équitables, soit 10 % de plus qu’en 2006. Ces courses se
font principalement dans les rayons dédiés des grandes
surfaces, à 80 % pour la gamme équitable et à 60 % pour
le bio. Sont ensuite privilégiés, les marchés et boutiques
spécialisés, telle Biocoop, enseigne coopérative dédiée aux
produits bio.
Olivier Balesi, a ouvert un magasin Biocoop à Champagne
au Mont d’Or en février 2012 après avoir suivi
l’accompagnement DataMarket* de la CCI. “J’ai choisi cette
enseigne car elle offre beaucoup d’indépendance dans
l’organisation et le choix de l’offre et soutient des valeurs
durables qui me correspondent. Biocoop m’a suivi dans mon
projet d’installation et j’ai pu croiser son étude de marché
avec l’analyse DataMarket de la CCI afin de m’assurer du
potentiel de la zone de Champagne-au-Mont-d’Or. Cette
approche perspicace a permis de confirmer mon choix
d’implantation. Même si j’ai du revoir le prévisionnel, la
consommation accrue de produits bio et la progression de
la fréquentation permettent de résister dans ce contexte
difficile. Les clients recherchent la traçabilité et les
circuits courts, ils ont une appétence pour plus de véracité,
aussi bien dans les produits que dans les échanges.”
* gamme de produits Datacommerce issue des résultats de la 9e
enquête Consommateurs.
www.consorhone.fr / www.datacommerce.fr
Prochaines réunions de restitution des résultats de
la 9e enquête Consommateurs : le 20 juin à Monplaisir
dans le 8e arrondissement de Lyon.
20 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
Adéa Présence mise sur
le lien intergénérationnel
Tombée par hasard dans le monde de l’entreprise, Juliette Jarry
s’épanouit depuis sept ans dans ses habits de gérante d’Adéa
Présence, une société de services à la personne.
D
iplômée de Sciences-Po Lyon,
Juliette Jarry se voyait exercer
au Quai d’Orsay ou dans un
autre ministère. L’accélération
de la perte d’autonomie de sa
grand-mère en a décidé autrement.
Une prise de conscience qui, en
2006, pousse cette jeune Lyonnaise à créer Adéa Présence, une
société de services spécialisée dans
l’accompagnement des personnes
atteintes de troubles cognitifs,
organisationnels ou comportementaux, de handicaps mental et
psychique. Atypique, cette PME
adopte un parti pris novateur pour
le secteur : travailler uniquement
avec des intervenants suivant un
cursus dans le secteur médical, paramédical, sanitaire et social. Les
47 aidants ont une moyenne d’âge
de 24 ans et un niveau d’études
bac+4. “L’intérêt est double : d’une
part, nos intervenants sont très motivés et sensibilisés aux problématiques du handicap et du vieillissement ; d’autre part, les bienfaits
du lien intergénérationnel avec les
personnes âgées est très sensible, explique la gérante d’Adéa Présence.
Nos salariés
ont choisi ce
métier, ils
ne l’ont
pas accepté par
défaut
comme
souvent
dans le
secteur des services à la personne”.
Ces jeunes en temps partiel
interviennent au domicile des 160
clients répartis dans l’agglomération pour assurer des missions
aussi diverses que l’aide au repas,
l’animation d’ateliers ludiques
et sportifs ou encore l’accompagnement dans les transports en
commun.
Convaincue que la pérennité d’une
entreprise passe par une qualité
de services poussée à l’extrême,
la jeune dirigeante a décidé de
suivre le programme Performance
Service proposé par la CCI : “Si la
venue d’un client mystère a pointé
les axes à travailler, il a surtout
permis de valoriser le travail des
équipes et d’avoir un retour positif
sur leur façon de faire, analyse
Juliette Jarry. Ce dispositif a aussi
concerné la structuration d’outils
de communication, comme un
livret de présentation à destination
de nos prescripteurs”. La gérante
participe également aux Matinales
des services à la personne, organisées à la CCI, pour s’informer et
rencontrer d’autres acteurs. Juliette
Jarry s’est totalement prise au jeu
de l’entrepreneuriat… et en mars
dernier, elle a participé à une table
ronde en présence du Président
de la République dans les salons
du palais de l’Elysée. Elle a évoqué
des sujets comme la difficulté de
recruter, le manque de valorisation des métiers de son secteur ou
encore le difficile financement des
innovations non technologiques
et la sensibilisation des jeunes à la
création d’entreprise.
D’ici à 18 mois,
Juliette Jarry
souhaite dupliquer
Adéa Présence
dans différentes
agglomérations
françaises.
www.lyon .cci.fr
lyon shop & design
Allez au resto ou chez le coiffeur… mais votez !
La 7e édition de Lyon Shop & Design anime l’espace public depuis le 14 mai. Une communication plaisante et enlevée s’est attachée à mettre en lumière les 15 commerces finalistes. Il vous reste encore quelques jours pour désigner votre coup de cœur !
D
u 14 au 31 mai, le camion ambassadeur
de Lyon Shop & Design a sillonné le territoire, interpellant le public de ses post-it
aux messages accrocheurs : “Passer chez le
boucher”, “Trouver un resto sympa pour
samedi soir” ou encore “Prendre rdv chez
le coiffeur…”. Des phrases qui font écho aux
activités des 15 commerces finalistes (lire cidessous) de ce concours conçu pour valoriser
le commerce de quartier et la collaboration
entre commerçants et architectes/designers.
Autre support original de cette édition
mettant l’accent sur la proximité et la relation
humaine inhérente au commerce traditionnel : 15 totems qui, placés près des boutiques,
affichent les portraits des commerçants
et des architectes/designers, ainsi que des
contenus incitatifs et humoristiques. Des
stickers au sol sont là pour guider les passants
jusqu’à l’entrée desdits points de vente… qui
n’attendent que leur visite. En ce mois de juin,
ces totems sont rassemblés entre la place de
la République et la CCI où deux opérations
festives de street marketing se déroulent, les
1er et 8 juin. Des hommes sandwichs revisités
en canapé, lampadaire, lunette,
robe ou bouteille de vin distribuent des flyers.
Chacun peut voter sur les espaces dédiés et
repartir avec un sac collector.
Jusqu’au 10 juin, les 15 commerces finalistes
disposent d’une urne pour recueillir les votes
du public, sachant que les élections sur Internet sont ouvertes jusqu’au 12 juin, 19 heures
précises, juste avant la soirée de remise des
prix… qui révélera enfin le prix du public et les
5 lauréats choisis par le jury d’experts.
Totems, camion customisé, hommes sandwichs : les
supports de communication de Lyon Shop & Design
jouent la carte du décalage et de l’humour.
Les 15 finalistes 2013
p Le 1838
(Brignais)
p Boucherie
Eric Rantet
(Lyon 1er)
p Fripesketchup
(Lyon 1er)
p La Chair de
l’Orchidée
(Lyon 2e)
p Romain B
(Lyon 2e)
p Nicolas Fafiotte
couture (Lyon 2e)
p Louis M by
Roland Drieux
(Lyon 3e)
www.lyon-shop-design.com
“Le commerce gagnant est celui qui affiche une identité forte,
sait raconter une histoire et faire vivre des expériences à ses
clients. Lyon Shop & Design promeut des commerçants, hôteliers,
restaurateurs qui se sont emparés du design pour parler à leur
clientèle ; c’est une opération exemplaire et emblématique au
service de la croissance du tissu commercial local.”
Marc Degrange, vice-président Commerce de la CCI
Tendance Presqu’île
adoubée
La structure de management du centreville de Lyon a reçu le label européen
Tocema. Une reconnaissance qui vient
saluer le travail de l’association en
matière de promotion, de développement et de gestion du centre-ville.
www.mypresquile.com.
Restos écolos
Une charte Lyon Restauration Equitable
et Durable (LRED) met en valeur les
restaurateurs qui souhaitent s’inscrire
dans la démarche du développement
www.lyon .cci.fr
durable. Les établissements signataires
s’engagent à exercer leur activité dans le
respect de leurs clients, de leur territoire,
de leurs salariés et de leur environnement. Les restaurateurs qui partagent ces
valeurs peuvent rejoindre l’initiative en
contactant la CCI au 0821 231 251.
www.lyon.cci.fr
Maîtres restaurateurs :
crédit d’impôt prolongé
Le crédit d’impôt qui bénéficie aux
maîtres restaurateurs, professionnels
attitrés proposant une cuisine de qualité
à base de produits frais, est prolongé
jusqu’au 31 décembre prochain. Cet
avantage fiscal permet le remboursement de 50% des dépenses relatives à la
modernisation du restaurant. Le crédit
est plafonné à 15 000 € sur la base de
30 000 € de dépenses.
www.dgcis.redressement-productif.gouv.fr
La franchise paie
Pilotée par CCI formation, la réunion
d’information “Créer son entreprise
en franchise” du 2 juillet abordera
l’opportunité mais aussi les risques pour
les porteurs de projet interessés par la
franchise.
www.lyon.cci.fr
p Le Petit Creux
(Lyon 3e)
p Le Gourguillon
(Lyon 5e)
p Royal Racer
(Lyon 6e)
p Visionnaires
(Lyon 6e)
p Modulis Vendôme
(Lyon 6e)
p Lucien & la
Cocotte cie
(Lyon 6e)
p Halles 9 (Tassinla-Demi-Lune)
p Boulangerie Dias
(Villeurbanne)
3
Le nombre de nouveaux Packs info éco
proposés par la CCI, dédiés à l’accueil
et la garde d’enfant, à la librairie et au
commerce de vêtements d’enfants.
Les informations contenues dans ces
packs permettent aux entrepreneurs
d’optimiser leurs études de marché.
www.lyon.cci.fr
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
21
PROFESSIONNELS.
VOuS aVEz L’ambItION
d’ENtREPRENdRE,
NOuS aVONS cELLE
dE VOuS accOmPagNER.
Professions libérales
Artisans
Commerçants
TPE
Auto-entrepreneurs
Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Rhône Alpes - Banque coopérative régie par les articles L512-85 et suivants du Code monétaire et financier - Société anonyme coopérative à directoire et conseil
d’orientation et de surveillance - Capital de 944 856 720 euros - 42, boulevard Eugène Deruelle - 69003 Lyon - 384 006 029 RCS Lyon - Intermédiaire d’assurance, immatriculé à l’ORIAS sous le n° 07 004 760.
Exploitez tout votre potentiel avec les formations LRQA
CONTACT
04 72 13 37 74
formation@lrqa.com
Pour des audits générateurs d’efcacité, de compétitivité et de crédibilité, accédez à nos formations
dispensées par un spécialiste des systèmes de management :
| Responsable d’audit Qualité, Santé-Sécurité, Environnement : formations enregistrées IRCA
| Responsable d’audit Aéronautique (RABQSA/AATT) : formation reconnue par l’IAQG
Découvrez également sur notre site nos autres formations aux normes et aux méthodes d’audit en
inter et intra entreprise.
LRQA Business Assurance
Améliorer la performance, réduire le risque
www.lrqa.fr
Lloyd’s Register Quality Assurance Limited (LRQA) est une liale du Groupe Lloyd’s Register Limited
Gérante de Le Cœur en Bouche
Vous avez bénéficié de formations de la
CCI. En quoi vous ont-elles été utiles ?
Après mon licenciement économique
en 2009 - j’étais analyste de crédit on s’est dit avec mon mari, gérant d’un
restaurant collectif, que le moment
d’ouvrir notre affaire était venu. J’ai
pu me lancer grâce aux formations de
la CCI dans le cadre de mon reclassement : 5 jours pour entreprendre,
Elaborer son business plan, Piloter
son entreprise, Développer son
leadership... Avant, c’était l’inconnu,
je me sentais seule. Avec les autres
créateurs d’entreprise rencontrés
lors de ces sessions, nous avons pu
confronter nos difficultés et avancer
chacun dans nos projets. Les intervenants de la CCI nous font réfléchir de
manière globale au lancement d’une
entreprise. Ils préparent vraiment aux
épreuves qui nous attendent et aident
à les anticiper. Cela fait deux ans que
nous avons ouvert cette épicerie fine
et restaurant bio de 26 couverts.
Mon mari est en cuisine, moi en salle.
On a dû s’accrocher mais ça y est !
Nous sommes très contents de ce
grand pas franchi.
www.cciformationpro.fr
Les Bouchons
Lyonnais, saison 2
L’association Les Bouchons Lyonnais
entame une seconde vague de
labellisation. Initiée par la CCI et
ONLYLYON Tourisme et Congrès, la
démarche promeut et développe
économiquement cette spécificité
culinaire. Les restaurateurs qui souhaitent obtenir le label peuvent en
faire la demande au 04 72 40 57 84.
Un site Internet lancé avant l’été
offrira une meilleure visibilité aux
bouchons membres de l’association.
www.lyon.cci.fr
www.lyon .cci.fr
premier succès
La Grande semaine du
commerce reconduite en 2014
Avec 2 600 commerçants et 50 unions commerciales participants, la Grande semaine
du commerce a largement mobilisé du 12 au 19 mars dernier.
C
ette opération de notoriété,
créée par la CCI, le Groupe
Progrès et différents partenaires, avait pour but de soutenir
le commerce de proximité qui, en
cette période difficile, doit plus que
jamais faire preuve d’innovation
afin de capter et de fidéliser la clientèle. Les consommateurs ont apprécié les nombreux jeux-concours,
promotions et animations organisés
et se sont prêtés au jeu du concours
photo client/commerçant. Les commerçants et unions commerciales
ont su mettre leurs idées et leurs
énergies en commun pour proposer des événements fédérateurs de
qualité. De plus, les municipalités
et collectivités ont soutenu cette
semaine festive qui a été largement
relayée dans les médias locaux.
L’événement s’est clos en beauté
avec la Grande nuit du commerce à
la Sucrière. Les 1 200 commerçants
présents ont applaudi les 8 commer-
Frédéric Chambert / Le Progrès
STÉPHANIE LO RÉ
çants et unions commerciales qui
ont reçu les Lauriers du commerce
récompensant leurs initiatives
créatives. Une réflexion est d’ores
et déjà menée pour reconduire au
printemps 2014 cette manifestation
attractive et ludique qui a mis en
lumière les acteurs du commerce et
a séduit les consommateurs.
www.lasemaineducommerce.com
Les 8 lauréats de cette 1ère édition
Laurier de la vitrine commerciale : Aquathermic (Saint-Priest),
plomberie-chauffage
Laurier d’étalage de marché :
Lardellier Primeur (Quincieux)
Laurier de la reprise/transmission :
Christine Chausseur (Saint-Martinen-Haut)
Laurier de l’innovation
commerciale : L’optique par
Sébastien Bétend (Bron)
Laurier du développement
commercial : la pâtisserie Délices
des Sens (Lyon 6e et 3e)
Laurier de l’animation
commerciale : association
Activ’Genas (Genas)
Laurier de la dynamique d’union
commerciale : association de management Oullins Centre-Ville (Oullins.)
Coup de cœur du jury : la bijouterie-joaillerie Danael (Lyon 2e).
stop aux voleurs
Un outil pour sécuriser son point de vente
Six vols sont recensés chaque jour en France dans les commerces, d’après l’Observatoire de la délinquance. Pour
prévenir cette récurrence insoutenable et apprendre à y faire face, la CCI a lancé, en 2012, un diagnostic Point de
vente destiné à l’évaluation en ligne de l’insécurité et des facteurs de risques d’un magasin. L’outil est aujourd’hui
décliné spécifiquement pour les bijouteries et les tabacs, deux activités commerciales ciblées par des actes
malveillants. Strictement confidentiels, ces Diag’sécurité facilitent la réalisation d’un état des lieux et évaluent les
risques auxquels chaque établissement est exposé. En se connectant au www.cci-diagnostic.fr, le commerçant
accède à un questionnaire gratuit. Dès le dernier item renseigné, une vision est accessible sous forme de diagrammes
des points faibles et des types de risques encourus. Le propriétaire a ensuite la possibilité de contacter un gendarme
pour organiser ou optimiser les moyens de protection à mettre en place.
www.cci-diagnostic.fr
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
23
• industrie • btp • tertiaire • public • santé
SANTÉ AU TRAVAIL
SÉCURITÉ
DES ENTREPRISES
120 CONFÉRENCES • 380 EXPOSANTS
ent
L’événem e
nc
de référe
e
en Franc
Sous le Haut-Patronage du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social
Exposer
RA-AnPr-Eco-18,5x13_imp.pdf
Devenir partenaire
1
02/05/13
14:21
Visiter
“Labellisé Novacité dès
sa création en 1996, Azur
Technology a bénéficié d’un
panel de formations
qui l’ont fait monter
en compétences.
Plus performants, plus
innovants, nous avons
atteint récemment un taux
de satisfaction de notre
clientèle de plus de 94 %.”
Jean-Louis Sadokh,
Pdg d’Azur Technology
Azur Technology. Cet éditeur
de logiciels développe des
solutions clé en main
de dématérialisation
des documents pour
faciliter leur archivage
et leur circulation dans les
entreprises. Sur un marché
en pleine croissance, cette
PME a su innover et proposer
à ses clients des solutions
complémentaires, comme le
coffre-fort électronique qui
permet de donner une valeur
légale à des documents
dématérialisés.
Le taux de croissance du
chiffre d’affaires d’Azur
Technology en 2012. Dans
ce secteur de la dématérialisation, véritable
levier d’efficacité et
de réduction de coûts,
le taux de croissance
moyen s’élève à 10 %.
savoir-faire
BG Franck Bichon : le patrimoine vivant en action
EPV, mode
d’emploi
Instauré en 2006,
le label national
Entreprise du
patrimoine vivant
récompense des
sociétés françaises
aux savoir-faire
artisanaux et
industriels d’excellence. Attribué
pour 5 ans, il vise
à favoriser la
croissance de ces
entreprises grâce
à un accompagnement. L’Institut
supérieur des
métiers est chargé
d’instruire les
dossiers et de promouvoir le label.
A fin 2012, 1 130
entreprises étaient
labellisées.
www.lyon .cci.fr
Basée à Chaponost, la société
BG Franck Bichon fabrique des
accessoires pour instruments de
musique à vent. Son savoir-faire,
qui s’exporte dans de nombreux
pays, est labellisé Entreprise du
patrimoine vivant.
“L
e label Entreprise du patrimoine vivant (EPV) est une
reconnaissance du savoirfaire et du faire savoir, synthétise
Franck Bichon, fondateur et gérant
de la société BG Franck Bichon,
qui fabrique des accessoires pour
instruments de musique à vent. Il
atteste notre innovation, notre souci
de qualité, notre respect du client,
notre volonté de produire en France
et de le communiquer.” Positionnée
sur un secteur de niche, cette société
emploie 19 personnes à Chaponost
et fait appel à des sous-traitants et
fournisseurs de la région pour ses
pièces spécifiques. Ses produits sont
exportés dans 80 pays, ce qui représente 85 % de son activité.
Ainsi, en 2011, quand Franck
Bichon entend parler du label EPV
sur un salon à Shangai, il entame
aussitôt les démarches. Après
analyse de son dossier - présentant
Fondateur et gérant de la société, Franck Bichon passe 4 à 6 mois par an sur les
salons du monde entier pour promouvoir ses produits artisanaux haut de gamme.
tout à la fois l’activité, les modes de
production, la qualification des salariés… - puis la visite d’une personne
de l’Institut supérieur des métiers
(lire ci-contre), il reçoit le label des
mains du ministère de l’Artisanat,
du Commerce et du Tourisme : “Au
niveau national, ce label entérine la
confiance de nos clients et fournisseurs et souligne le dynamisme de
notre PME artisanale. Sur le plan
international, c’est un plus car nous
bénéficions d’aides pour participer à
des salons et mettre en avant le made
in France. Mais tout cela manque
encore de visibilité et, compte-tenu de
la complexité à produire en France,
nous avons besoin d’être soutenus et
encouragés !”. Pour ce faire, Franck
Bichon s’appuie largement sur les
outils et dispositif du tissu local,
notamment via la CCI, et appartient
au réseau ONLYLYON.
www.patrimoine-vivant.com
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
25
Solutrans accueille, pour la
1ère fois à Lyon, la Plateforme
de l’emploi, organisée par
Jobtransport.com.
défense et sécurité
Eden et GSW forment
un “super cluster”
solutrans
Le cluster français Eden et son homologue allemand GSW participent
à la construction d’une défense européenne. Ils ont signé, en février,
une convention de partenariat au profit du développement des PME.
salon Solutrans
L’innovation comme
feuille de route
Rythmé par la découverte d’innovations, la possibilité
d’échanges professionnels et commerciaux, ainsi que la
participation à de nombreuses conférences animées par des
experts, le salon Solutrans présente, du 19 au 23 novembre
prochains à Eurexpo, les solutions de transports routier et urbain
les plus pertinentes et les mieux adaptées à l’évolution de la
filière camion. Présentée aux quelque 30 000 visiteurs attendus,
cette offre exceptionnelle illustre le dynamisme et l’esprit
novateur des 750 exposants. Un foisonnement de nouveautés
qui sera récompensé par les prix de l’innovation, remis le
19 novembre par la CCI et la Fédération française de carrosserie
(FFC) à sept produits et solutions répartis dans deux catégories :
Carrossiers-constructeurs-équipementiers et Coup de cœur.
Présidé par Bernard Guinet, membre associé de la CCI, un jury
composé des représentants des grands groupes automobiles et
de membres d’institutions départagera les candidats. Puis l’allée
de l’innovation, située à l’entrée du salon, mettra en valeur les
nominés et les lauréats via la projection de présentations de leur
innovation sur grand écran.
Les entreprises souhaitant exposer recevront par mail un
dossier de candidature à retourner avant le 7 octobre prochain à
l’adresse : prixinnovationsolutrans@lyon.cci.fr.
Signature de la convention à la CCI.
D
édié aux PME de la défense, sécurité et sureté, le cluster Eden
a noué, le 13 février dernier,
un partenariat avec son homologue
allemand le GSW-NRW. Cinquante
ans après le traité de l’Elysée, ce rapprochement entend dynamiser la
coopération européenne transnationale et participer à la consolidation
de la base industrielle et technologique de défense de l’Europe. Les
deux structures travaillent désormais main dans la main au service
du développement de leurs PME
adhérentes sur les marchés de la
défense et de la sécurité.
Rassemblant 57 entreprises en
Rhône-Alpes et plus de cent
Marion Flohr / 04 72 40 59 54 / www.solutrans.fr
Le guide Part-Dieu
Speed meeting à l’Est
Des fiches d’informations pratiques destinées aux entreprises
du secteur de la Part-Dieu sont
disponibles sur le site de la CCI,
rubrique développement/associations d’entreprises. Fonctionnelles, elles répertorient à l’aide
de plans toutes les offres de
services (crèches, conciergeries,
hôtels…) susceptibles d’intéresser les salariés du territoire.
Le Groupement des
associations des entreprises
de l’Est lyonnais (Gaeel)
organise le 12 juin au Novotel
de Bron, un speed meeting
ouvert aux adhérents des cinq
associations d’entreprises qui
le composent. Le concept :
chaque participant dispose
d’une minute chrono en main
pour présenter son entreprise
à son interlocuteur (partenaire,
www.lyon.cci.fr
fournisseur,…). Un moment
convivial qui contribue à tisser
du lien économique et social.
www.gaeel.com
Au Bourget, l’esprit
aéré
Du 17 au 23 juin, la filière
aéronautique sera une nouvelle
fois à l’honneur dans le cadre
du salon du Bourget. Pour
l’occasion, la CCI accompagne
80 entreprises spécialisées
26 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
membres implantés en Rhénanie
du nord, ce “super cluster” pèse plus
lourd sur les marchés. La convention prévoit de générer le plus souvent possible des projets communs,
notamment par le biais de réponses
communes aux appels d’offres et
aux projets européens. Autre levier,
la présence des deux clusters sous
une même bannière lors de manifestations internationales.
Le duo prévoit aussi de se rapprocher d’un cluster polonais afin de
concrétiser, sur un terrain économique, l’historique triangle de
Weimar…
www.eden-defense-cluster.com
dans cette filière sous la
bannière Aerospace Cluster in
Rhône-Alpes. Un soutien qui se
traduit notamment par l’animation des 1 000 m2 dévolus au
stand rhônalpin.
www.salon-du-bourget.fr
www.aerospace-cluster.fr
Au cœur des territoires
S’inscrivant dans une
politique de proximité vers les
entreprises du territoire, la CCI
a récemment signé des conventions de partenariat avec les
fédérations d’associations d’entreprises Faeza et Solen. Cette
entente qui vise à valoriser les
territoires prévoit notamment
la mise à disposition de moyens
CCI dédiés à l’animation des
réseaux d’entreprises.
www.faeza.com
www.federationsolen.fr
www.lyon .cci.fr
François Salamone, le
président de Créatique
Technologie.
JEAN-PAUL VERGÉ
D. Paillard
DR
Président du groupe Norsud
journée de l’usine numérique
Laissez-passer pour la
réalité virtuelle
L’ENE organise la Journée de l’usine numérique, le 20 juin à la Région Rhône-Alpes.
Une manifestation basée sur le retour d’expériences pour sensibiliser aux atouts des
applications numériques.
I
mpression 3D, Fabrication assistée par ordinateur (FAO), réalité virtuelle… bienvenue
dans ces entreprises du 21e siècle où le numérique intervient sur toute la chaîne productive,
de la conception à la fabrication. Avec ses
partenaires*, l’Espace numérique entreprises
(ENE) met en avant, le 20 juin prochain à l’hôtel
de Région, des entreprises qui gagnent en efficacité, en compétitivité, et innovent grâce à ces
technologies. Pour cette première édition de la
Journée de l’usine numérique, douze retours
d’expériences dans quatre thèmes distincts
– innovation, conception PLM, simulation
et prototypage – vont montrer l’étendue des
possibilités et des applications de ces logiciels
le co-engineering, la co-conception. Elle gomme
les distances et permet de travailler plus vite
et mieux. Par exemple, au lieu d’envoyer un
prototype au client, on transmet une maquette
qui, grâce à l’impression 3D, met le produit en
situation… C’est aujourd’hui un réel avantage
concurrentiel et une carte de visite pour l’international.”
Usine numérique à explorer
En complément, durant toute la durée de la
manifestation, les visiteurs pourront découvrir une véritable usine numérique, reproduite
au sein d’un showroom interactif, dont les
technologies seront présentées autour de trois
thèmes : le bureau d’études, la fabrication et la qualité. Chacun évaluera
concrètement des logiciels métiers,
la numérisation et l’impression 3D, la
réalité virtuelle… Dernier temps fort
de cette journée, les rendez-vous individuels consacrés au financement
de l’innovation où les dirigeants pourront
s’informer sur les aides et dispositifs régionaux
et nationaux adaptés à leurs besoins.
L’inscription à cette première Journée de
l’usine numérique est gratuite mais obligatoire.
“La plateforme collaborative
gomme les distances et permet de
travailler plus vite et mieux.”
métiers et autres techniques de fabrication au
service de l’industrie. Parmi les participants
convaincus, François Salamone, le président
de Créatique Technologie, qui ne jure que
par les plateformes collaboratives et les outils
numériques pour concevoir et fabriquer des
systèmes de tests électriques sur véhicules
lors de leur assemblage : “Une révolution ! La
plateforme offre l’environnement adapté pour
www.lyon .cci.fr
www.journeeusinenumerique.fr
04 37 64 46 12
Vous avez suivi plusieurs
formations spécialisées en
export. Quels bénéfices en avezvous tirés pour votre entreprise ?
Depuis plus de 50 ans, le groupe
Norsud est spécialisé dans
la fermeture industrielle et
l’équipement de quai. Nous
sommes devenus leader en France
et avons souhaité donner une
dimension internationale à notre
groupe.
Dans un contexte de crise qui dure
depuis plusieurs années et compte
tenu de notre business modèle,
nous désirions également intégrer
un modèle de sous-traitance low
cost. Avec le programme appelé
“Go Export”, nous avons eu accès à
une véritable boîte à outils qui nous
a permis notamment de toucher
des professionnels de la Coface,
d’Erai… acteurs fondamentaux
de notre développement à
l’international. Notre consultant
export nous a bien sûr appris les
règles du commerce international
mais aussi aidé à faire une étude de
marché sur les pays du Maghreb. La
législation, la culture maghrébine,
le marché… ses connaissances
nous ont fait gagner beaucoup de
temps et nous avons déjà signé des
marchés avec l’Algérie, le Maroc et
la Tunisie !
La CCI a été un appui très important
au démarrage de notre programme
export et nous ne manquerons
pas de la consulter pour accélérer
l’internationalisation du groupe.
* ARC8, AIP Primeca, le Cetim et Thésame.
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
27
- mai 2013 – DIRCOM APRR – AREA RCS LYON B 702 027 871 – Crédit photo : Gettyimages. Document non contractuel.
administration / collectivités locales
pour une mobilité mieux maÎtrisée,
découvrez nos solutions pros.
réduisez vos frais d’autoroute jusqu’à
›
›
›
›
- 25 %*
Gestion des paiements simplifiée et optimisée
Gain de temps au péage
Tranquillité et facilité d’utilisation pour vos agents
Un badge qui donne l’accès à toutes les autoroutes de France
*Remise applicable avec la formule Diagon’alpes
et sur les réseaux AREA et SFTRF.
contactsentreprisesarea@aprr.fr
13076-AP 185x130-2013.indd 1
06/05/13 15:55
Offre DatacOmmerce
Réalisation : Direction de la Communication / CCI de Lyon - Mai 2013
Des outils d’aide à la décision pour votre implantation commerciale
Une gamme de 7 produits
pour réussir le développement
de votre commerce sur
la région lyonnaise.
En savoir plus :
www.datacommerce.fr
Votre contact :
CCI de Lyon - Service urbanisme commercial
Place de la Bourse - 69289 Lyon cedex 02
datacommerce@lyon.cci.fr
pack lancement et pack croissance
Les deux font la paire !
Réussir son démarrage et développer son activité, deux étapes essentielles dans la vie d’une entreprise… que la CCI aide à passer grâce à
ses offres d’accompagnement Pack lancement et Pack croissance !
U
ne entreprise sur trois disparaît
avant sa troisième année d’activité ! Décidée à faire mentir les
statistiques, la CCI a créé, en début
d’année, le Pack lancement, une
offre d’accompagnement dédiée aux
PME de moins de trois ans souhaitant se structurer et acquérir les
bases de l’entrepreneuriat. Durant
un an, le dirigeant est suivi par un
conseiller de la CCI, au rythme
d’une réunion par trimestre durant
laquelle il travaille les points faibles
mis en avant par l’audit réalisé en
amont. Le jeune entrepreneur peut
également s’appuyer sur le vécu
d’un parrain, un chef d’entreprise
chevronné qui lui transmet son
expérience et ses contacts. Enfin, le
pack lui ouvre les portes des Soirées
de la jeune entreprise, idéales pour
échanger de manière détendue avec
d’autres entrepreneurs et ainsi faire
jouer l’effet réseau.
tien autour de problématiques
comme le financement de projet,
l’international, le management ou
la gestion de la relation client. Si les
sujets balayés restent très variés,
l’aspect commercial émerge très
souvent comme l’axe principal
d’amélioration. En plus, le dirigeant
bénéficie de deux heures de conseil
juridique et d’une formation de
deux journées à CCI formation. Enfin, le pack comprend une invitation
aux Soirées de la jeune entreprise et
le parrainage d’un chef d’entreprise.
Hakim Smaili / 04 72 40 58 62 / www.lyon.cci.fr
À ce jour, une
cinquantaine
d’entreprises
a suivi le Pack
croissance.
Le Salon des
entrepreneurs
fête ses 10 ans
Vous êtes créateur, repreneur d’entreprise, porteur de
projets… visitez le Salon des entrepreneurs. Plus grand
rassemblement des créateurs et dirigeants après celui de
Paris, cet événement apporte des solutions et du réseau.
Les 12 et 13 juin prochains, mobilisez-vous pour obtenir
des réponses à vos questions auprès des professionnels
de l’entrepreneuriat au Centre des congrès de la Cité
internationale et venez à la rencontre d’un réseau
d’experts. Conseils, informations, rencontres, partages
d’expériences, solutions business... de l’idée de création de
sa société au financement et à la valorisation de ses biens
en passant par les étapes incontournables du parcours de
l’entrepreneur, préparez dès maintenant votre visite sur
www.salondesentrepreneurs.com
Un pack pour les entreprises en croissance
Accédez à Iso 14001 !
Dans le cadre du plan PME,
la CCI propose en juin Acces
Iso 14001, un programme
d’accompagnement à la certification sur le management
environnemental. Financée
en partie par la Région et
l’Europe, l’initiative alterne
formations collectives et
www.lyon .cci.fr
accompagnement individuel
sur une durée maximale de
16 mois.
www.lyon.cci.fr
Une présidence à
deux têtes
Le Club d’entreprises de
l’Ouest lyonnais (Ceol) a
élu son nouveau bureau
cci de lyon
Étape suivante : pérenniser et développer son
activité. Pour cette
phase ô combien
stratégique, la CCI
propose le Pack
croissance destiné
aux entreprises de
moins de cinq ans présentant un potentiel de croissance et
de création d’emplois. Là encore, il
s’agit d’un accompagnement individuel sur un an, avec possibilité de
renouvellement. Huit rendez-vous
sont programmés avec un conseiller
de la CCI, soit seize heures d’entre-
Les temps forts de cette édition 2013
Des fonds mobilisés pour les 10 ans du salon
10 fonds d’investissement s’associent pour répondre aux
demandes de financements d’entrepreneurs candidats.
www.salondesentrepreneurs.com/lyon/10millionsdeuros
de 8 membres, co-présidé par Martine Publié et
Denis Garnier. Cette union de
compétences, qui associe
l’expertise industrielle
à une connaissance des
entreprises et des acteurs
locaux, s’appuie aujourd’hui
sur 70 adhérents.
www.ceol.fr
Mercredi 12 juin : Lyon CCI Academy au plus près des
entrepreneurs
Pour cette 5e édition de Lyon CCI Academy, un jury d’experts
de la finance et Philippe Grillot, président de la CCI, reçoivent
5 porteurs de projets sélectionnés parmi une quarantaine.
Ils auront quelques minutes pour “pitcher” leur stratégie.
Un prix spécial sera décerné au plus abouti de tous, lequel
pourra bénéficier de l’offre de la CCI et d’une campagne de
communication dédiée à son initiative professionnelle.
Jeudi 13 juin : le grand débat du salon
5 jeunes entrepreneurs racontent le lancement de leurs
entreprises et confrontent leur parcours à celui de
5 entrepreneurs confirmés.
Chiffres clés
15 000 visiteurs / 150 à 200 conférences / 150 partenaires et
exposants / 5 villages thématiques
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
29
26 juin au 30 juillet 2013
à l’heure des soldes d’été
Attendue chaque année par les commerçants et les consommateurs, la grand-messe
des soldes d’été débutera le 26 juin prochain. Cinq semaines qui rimeront comme à
l’accoutumée avec bonnes affaires en tout genre.
3 juillet 2013
20 juin, 3 septembre et 8 octobre 2013
11 juin 2013
École des marchés
La Pologne à l’honneur
Organisées par l’Association pour le
Développement et la Promotion des
Marchés (ADPM), des réunions gratuites
informent sur chaque étape de la création d’une activité sur les marchés.
Les opportunités et les aspects
économiques du marché polonais seront
abordés lors d’une réunion organisée à la
CCI de Rhône-Alpes.
Emmanuelle Vigne / 04 72 40 57 34
www.les-marches.com
0811 653 900 (prix d’un appel local)
12 juin 2013
17 octobre 2013
Rencontres industrielles
franco-suisses
Forum Franchise Lyon
Organisées en parallèle des salons EPHJ/
EPMT/SMT à Genève, ces rencontres
sont l’occasion de nouer des contacts
avec une vingtaine de donneurs d’ordre
suisses dans les secteurs de pointe :
machines outils, technologies médicales
et chimie-pharmacie.
Cet événement organisé par la CCI se veut
le point de rencontre des franchiseurs
et des franchisés. Les entrepreneurs
intéressés par ce modèle d’entreprise
peuvent échanger avec les enseignes
présentes et suivre des conférences
gratuites sur le même thème.
www.rencontres-industrielles.ch
Fabienne Diaz / 04 72 40 57 69
Des clés pour les repreneurs
13, 27 juin et 4 juillet 2013
Matinales de l’agence Centre
Autour de rendez-vous conviviaux, de
nombreuses thématiques sont abordées
par les dirigeants qui font émerger des
stratégies et des nouveaux leviers de
développement pour les entreprises.
La jeune entreprise : comment bâtir
une véritable stratégie commerciale, le
13 juin ; Fidéliser et travailler la recommandation le 27 juin ; La dématérialisation des marchés publics le 4 juillet.
20 juin au 27 septembre 2013
Le Club des repreneurs organise au sein
de CCI formation des conférences et des
réunions afin de valoriser les projets de
reprise. Le 3 juillet : “Les 100 jours de
l’entreprise”.
4, 9, 16 juil., 10 et 17 sept. 2013
Performance commerciale
Les clubs Performance commerciale
favorisent la mise en relation des dirigeants et responsables commerciaux.
Le 4 juillet à Limonest, le 9 juillet à Givors,
le 10 septembre à Corbas, le 16 juillet et le
17 septembre à Chassieu.
13 juin 2013
Zoom sur l’Asie
Les entreprises intéressées par des
partenariats commerciaux au Viêtnam
et en Thaïlande sont invitées, lors d’une
réunion d’information, à prendre conseil
auprès d’experts des CCI françaises de
ces deux pays.
18 juin, 26 juin, 12 et 26 sept. 2013
Ateliers RH
Afin d’actualiser les connaissances et
d’améliorer les bonnes pratiques en
matière de management des ressources
humaines, des ateliers sont proposés. La
gestion des seniors le 18 juin à l’agence
Sud-Est et le 26 juin à l’agence Est.
La réglementation des contrats le 12
septembre à l’agence Sud-Est et le 26
septembre à l’agence Est.
Aya Kitahama / 04 72 40 57 70
4 juillet 2013
Mission Russie
À la mesure des opportunités d’affaires
offertes par ce marché de 142 millions
d’habitants, les entrepreneurs peuvent
assister à une réunion sur les secteurs de
l’habillement, de l’habitat et de la santé
suivie de rendez-vous individuels.
10 clés pour entreprendre
Des réunions gratuites permettent aux
potentiels créateurs et repreneurs d’entreprise d’identifier les étapes cruciales de
leur projet. À Givors : 20 juin, 11 juillet et
5, 19 septembre. À Lyon : 21, 28 juin, 5, 12,
19 juillet et 6, 13, 27 septembre. À Corbas :
18 juillet. À Chassieu : 12 septembre.
Emmanuelle Vigne / 04 72 40 57 34
19 septembre 2013
Destination Tunisie
Une réunion d’information, organisée à la
CCI, en collaboration avec Classe Export
et la Chambre tuniso-française, abordera
les spécificités du marché tunisien et
présentera les journées de rencontre
b to b des 13 et 14 novembre à Tunis.
20 juin 2013
Bourse d’échange
Cédants et repreneurs échangent sur la
transmission d’entreprise.
Nabila Gara / 04 72 40 57 36
iStock
24 juin, 8 juillet, 2 et 16 sept. 2013
5 jours pour entreprendre
Dispensés par CCI formation, des modules adaptés sur cinq jours permettent
aux créateurs d’entreprise d’acquérir
méthodologie et connaissances.
25 juin et 24 septembre 2013
Parrainage d’entrepreneurs
La CCI organise des petits déjeuners pour
présenter l’action Parrainage d’entrepreneurs à des dirigeants expérimentés
souhaitant soutenir une jeune entreprise.
Inscription gratuite.
19 juin et du 25 au 27 novembre 2013
Cap sur l’Afrique du Sud et l’Angola
Une réunion d’informations dédiée aux opportunités d’affaires sur les marchés
sud-africains et angolais est organisée le 19 juin au Palais du commerce.
En partenariat avec Ubifrance et l’ambassade d’Afrique du Sud, l’objectif est
de cerner au mieux les potentialités de ces marchés en constante croissance.
Dans un but similaire, une mission de rencontres d’affaires France-Afrique du Sud
et Angola est organisé du 25 au 27 novembre par Ubifrance avec la collaboration
de CCI International Rhône-Alpes.
Nabila Gara / 04 72 40 57 36
30 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
26 septembre 2013
Relations franco-turques
La CCI accueille le président turc de la
commission Energie, accompagné d’une
délégation d’entreprises de ce secteur.
L’occasion pour les entrepreneurs de la
région d’établir des contacts b to b avec
leurs homologues turcs.
Régine Weizmann / 04 72 40 58 07
www.lyon.cci.fr rubrique “agenda”
ou allo CCI : 0821 231 251 0,12 € ttc/m
www.lyon .cci.fr
24 et 25 juin 2013
Finance pour non-financier
17 juin 2013
Christine Genevois / 04 72 53 88 21
Maitriser les règles
de TVA à l’international
24, 25 juin et 1er juillet 2013
Membres du CHSCT
Dorothée Belloir / 04 72 53 88 28
Nathalie Faure / 04 72 53 88 12
25 et 26 juin 2013
ben blankenburg
17 et 18 juin 2013
Prospecter et fidéliser
sa clientèle
Valérie Farina / 04 72 53 88 38
Gérer les tensions et les conflits
Élise Palmigian / 04 72 53 88 15
18 juin 2013
24 et 25 juin 2013
27 et 28 juin 2013
Ouvrir son capital :
aspects juridiques
Management et droit du travail
Préparer activement sa retraite
20 juin 2013
Maîtrise des
non-conformités et
améliorations
Nathalie Faure / 04 72 53 88 12
1er et 2 juillet 2013
Excel faux débutant
Christine Genevois / 04 72 53 88 21
1er et 8 juillet
Hygiène alimentaire
Elise Palmigiani / 04 72 53 88 15
Un stage sur les pratiques sanitaires.
21 juin 2013
Diversité et
discrimination
Élise Palmigian / 04 72 53 88 15
Nathalie Faure / 04 72 53 88 12
24 juin 2013
24 et 25 juin 2013
Booster son activité grâce
aux réseaux sociaux (niveau 2)
Répondre et gagner les appels
d’offres par voie électronique
Christine Genevois / 04 72 53 88 21
www.cciformationpro.fr
ou allo CCI : 04 72 53 88 00
Valérie Farina / 04 72 53 88 38
Professionnels
Un coup dur
pour vous
ne devrait pas l’être
pour votre entreprise.
Assurance Garantie des Accidents de la Vie
Nous prenons le relais financier, s’il vous arrive quelque chose.
Le contrat d’assurance Garantie des Accidents de la Vie est assuré par Pacifica, compagnie d’assurance de personnes, filiale de Crédit Agricole Assurances. Entreprise régie par le Code des assurances. SA au capital entièrement
libéré de 249 194 475 €. Siège social : 8/10, boulevard de Vaugirard, 75015 Paris – 352 358 865 RCS Paris. Renseignez-vous sur la disponibilité de cette offre dans votre Caisse Régionale de Crédit Agricole.
03/2013 – R39006 - Édité par Crédit Agricole S.A., agréé en tant qu’établissement de crédit – 91-93, bd Pasteur, 75015 Paris – Capital social : 7 494 061 611 € – 784 608 416 RCS Paris.
Dorothée Belloir / 04 72 53 88 28
Élise Palmigian / 04 72 53 88 15
Les managers d’équipes sont quotidiennement confrontés à des questions de
droit du travail. Une mauvaise décision peut avoir un impact considérable pour
le manager et ses équipes, tout en engageant la responsabilité de l’entreprise.
Or, sans être juriste et grâce à CCI formation, il est possible de maîtriser les
fondamentaux du droit du travail pour sécuriser ses pratiques managériales et
garantir un cadre de référence solide pour les collaborateurs.
www.pros.ca-centrest.fr
www.lyon .cci.fr
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
31
LYON
PARIS
LILLE
BORDEAUX
CANNES
Votre stand modulable :
design, économique
et éco-durable !
Journées Portes Ouvertes
13 et 14 Juin
Communiquez
sur le 1er magazine
économique du Rhône
Venez nous rencontrer
et profitez de
20% de remise
Un magazine dédié à ceux qui entreprennent
Diffusé par routage nominatif à l’ensemble des chefs
d’entreprise, commerçants et élus de la région de Lyon
73 000 exemplaires tous les 2 mois
Plus bas coût au mille de la presse éco
Version 24 m²
• Stands personnalisables et réutilisables
sur vos surfaces de 9 à 48m².
73 000 exemplaires
LE MAGA
125 000 lecteurs
• Service clé en main :
transport/montage /stockage/maintenance
DE LYON
// www.l
yon.cc i.fr
N°41 ///
janvier -
février 2013
PLACE D’ÉCH
élogeANGE
capital du
ism e
patient
INDUS
TRIE
P.11
un forum
du fınanc
pou r les
eme nt
PME
P.26
COMMERCE
Ren dez
-vous
à la Gra
semain nde
e du
comm erc
e
P.19
Version 12 m²
compétitiv
ité
Il faut
le soldsaauvt er
France !
Besoin d’une étude personnalisée : contactez-nous!
Sophie Tiphaine / Tél. : 06 72 83 42 94 / 04 37 48 82 68 / s.tiphaine@expotech.fr
3 avenue Condorcet / 69100 Villeurbanne / www.expotech.fr
LA CCI
P.34
envoi nominatif à
69 765 chefs d’entreprise
• Location ou achat, selon votre fréquence
d’utilisation.
ZINE DE
L’INVITÉ
Irina Bok
directrice ova,
générale
de l’Unesco
Publicité :
A&E_41_1
0.indd 1
15/01/13
14:26
2 place de la Bourse - 69002 Lyon
Tél. 04 72 77 96 10 - actionsmedia@numericable.fr
TRANSIT CUSTOM
250L1H1 2.2L 100 CH
272 �hT/MOIS
(1)
48 mois / 80 000 km
Maintenance, Assistance, Gestion des pertes totales incluses
(1) Offre de Location Longue Durée sans option d’achat pour un Ford Transit Custom 250 L1H1 TDCI 100 ch - type 09-12 sur la base du tarif du
02/07/2012. Contrat de location longue durée d’une durée de 48 mois et de 80 000 km, incluant les prestations maintenance et assistance et
gestion des pertes totales. Carte grise incluse. Offre réservée aux professionnels, sous réserve d’acceptation du dossier par Ford Business Partner,
34 rue de la Croix de Fer - 78174 St Germain en Laye. Prix recommandé HT 21 250€ HT. Offre valable pour toute commande avant le 30/06/2013.
VENISSIEUX
10 allée des Savoies
04 78 78 30 30
FordL_Custom-185x130.indd 1
LIMONEST
170 rue de l’Etang
04 78 66 46 00
LYON 7
47 av. Berthelot
04 82 79 20 14
07/05/13 15:49
12 septembre 2013 au 5 janvier 2014
Raconte-moi
une biennale d’art
Baptisé “entre temps…brusquement, et ensuite” par son
directeur artistique Thierry Raspail, le 12e chapitre de la
Biennale d’art contemporain de Lyon s’ouvre aux œuvres par
le prisme du récit. Intrigué par les formes de transmission
propres à chaque histoire, l’Islandais Gunnar B Kvaran,
commissaire de cette édition, entend casser les codes
narratifs mainstream pour mieux dépeindre l’étrangeté et la
complexité du monde.
Un vœu matérialisé par la programmation cosmopolite
de 80 artistes à la Sucrière, au musée d’Art Contemporain,
à l’Église Saint-Just ou bien encore à la chaufferie de
l’Antiquaille.
12 et 13 juin 2013
Salon des entrepreneurs
19 et 20 juin 2013
Equip’Usine
Le salon industriel de l’équipement
et de la maintenance d’usine
l
Eurexpo, Chassieu
01 46 99 24 37 / www.equipusine.com
20 juin 2013
In Machine-On Process
Le rendez-vous de l’automatisation,
de la supervision, de la maintenance
des machines et procédés industriels
l
Cité Centre de Congrès, Lyon
01 46 23 60 19 / www.in-machine.com
9 et 10 septembre 2013
Sport achat
Le salon des professionnels de l’outdoor,
de la montagne et du trial
Design : an art service / photo : roe ethridge
l
Cité Centre de Congrès, Lyon
01 44 88 42 68
www.salondesentrepreneurs.com
www.biennaledelyon.com
26 et 27 septembre 2013
Patrimonia
Le rendez-vous annuel des
professionnels du conseil en gestion
de patrimoine
l
Cité Centre de Congrès, Lyon
01 77 92 92 92 / www.patrimonia.fr
l
Eurexpo, Chassieu
04 50 01 57 42 / www.sportair.fr
2 et 3 octobre 2013
15 et 16 septembre 2013
Salon des métiers du froid et de la
thermodynamique
Hexagone
Le rendez-vous professionnel du cadeau,
de l’article souvenir…
l
Eurexpo, Chassieu
04 92 09 18 69 / lyon.hexagone.fr
17 septembre 2013
Age 3
Salon des services et structures d’accueil
des personnes âgées dépendantes
Energies Froid
Salon RH France
Le point de rencontre des professionnels
en ressources humaines
l
Cité Centre de Congrès, Lyon
04 81 91 99 31 / www.salon-rh.fr
19 septembre 2013
Petit 1
Rencontre des professionnels
de la petite enfance
l
Eurexpo, Chassieu
03 28 38 99 50 / www.petit1.fr
24 au 26 septembre 2013
Préventica
Le salon dédié à la maîtrise des risques
et à la qualité de vie au travail
l
Eurexpo, Chassieu
www.preventica.com
www.lyon .cci.fr
Au poil !
4 juin au 31 juillet 2013
Cils, soies, vibrisses et poils en tout
genre passés au peigne fin de cette expo
originale
Les Nuits de Fourvière
l
Lyon / 04 72 57 15 40
www.nuitsdefourviere.com
l
Orangerie du Parc de la Tête d’Or, Lyon
04 72 10 30 30 / www.lyon.fr
8 et 9 juin, 14 et 15 septembre 2013
Foire à la Brocante et aux
Antiquités et Métiers d’art
Jusqu’au 31 août 2013
L’art au creux de la main
L’art de la médaille en France
aux 19e et 20e siècles
l
Place Saint-Jean, Lyon
06 70 02 88 49 / unab.france.free.fr
l
Eurexpo, Chassieu
01 58 05 11 05 / www.energiesfroid.com
14 juin au 3 août 2013
l
Musée des Beaux-Arts, Lyon
04 72 10 17 40 / www.mba-lyon.fr
5 au 13 octobre 2013
Biennale du Fort de Bron
Jusqu’au 1er septembre 2013
Salon de l’Automobile
International de Lyon
l
Eurexpo, Chassieu
04 72 22 32 79 / www.salonautolyon.com
l
Eurexpo, Chassieu
03 28 38 99 50 / www.age3.fr
18 et 19 septembre 2013
Jusqu’au 10 juillet 2013
Cette 14e édition voit Don Quichotte
s’accaparer les lieux
Transatlantiques
L’épopée graphique des paquebots
de légende
l
Fort de Bron / 04 72 37 92 93
www.biennale-fort-de-bron.com
14 au 16 juin 2013
l
Musée de l’Imprimerie, Lyon
04 78 37 65 98 / www.imprimerie.lyon.fr
Festival de la BD
Jusqu’au 1er septembre 2013
21 juin au 1er septembre 2013
Le Design a 2000 ans ?
Regards archéo-design
l
Lyon / 09 50 21 74 00 / www.lyonbd.com
13 et 14 juin 2013
Journées portes ouvertes
EXPOtech
Des solutions pour aider les
entrepreneurs à mieux exposer
l
Villeurbanne
04 37 48 82 69 / www.expotech.fr
Exposition “Lo sguardo
laterale” par Moroso
l
Musée gallo-romain de Saint-Romain-enGal, Vienne / 04 74 53 74 01
www.musees-gallo-romains.com
Une recherche entre art déco et design
l
Musée des Tissus, Lyon / 04 78 38 42 00
www.musee-des-tissus.com
22 juin au 1 septembre 2013
er
23 au 27 juin 2013
Novatech
Conférences internationales sur
les techniques et stratégies durables
pour la gestion des eaux urbaines
l
Cité Centre de Congrès, Lyon
04 72 43 83 68 / www.novatech.graie.org
10 septembre 2013
Salon des comités
d’entreprises & collectivités
l
Espace Tête d’Or, Villeurbanne
04 93 74 09 88 /
www.salons-france-ce.com
14 et 15 septembre 2013
Journées européennes
du patrimoine
l
Lyon / 04 72 00 44 00
www.journeesdupatrimoine.culture.fr
Tout l’monde dehors
Festivals de concerts, danse, théâtre…
l
Lyon / www.tlmd.lyon.fr
24 septembre 2013
Défi interentreprises
28 juin au 13 juillet 2013
Un challenge grandeur nature avec
courses à pieds, VTT et bateau
Jazz à Vienne
l
Théâtre Antique, Vienne
04 74 78 87 87 / www.jazzavienne.com
l
Villeurbanne
06 80 16 45 93 / www.defi-entreprises.fr
5 au 7 juillet 2013
3 octobre 2013
Corporate Games
Le plus grand rassemblement sportif
interentreprise au monde
l
Annecy-le-Vieux
04 50 05 51 39 / www.corporate-games.fr
Tapis Rouge
Les commerces de la rue Auguste Comte
sur leur 31
l
Rue Auguste Comte, Lyon
04 78 37 87 18 / www.visiterlyon.com
agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
33
Le Frère cistercien Marie-Pâques est prêtre et chef
d’entreprise. Il gère quatre sociétés, filiales du
monastère de Lérins, dont une dédiée à la production
d’un vin haut de gamme. Il a publié récemment un
ouvrage sur son parcours d’entrepreneur.
Comment conciliez-vous vos valeurs
religieuses et celles de l’entreprise, au sein
de deux mondes a priori éloignés ?
Ordonné prêtre
en 1995
Gère, depuis
1998, les quatre
sociétés du
monastère de
Saint-Honorat
(vins et liqueurs,
bateaux,
restaurant et
hôtellerie), qui
emploient de 30
à 60 personnes
selon les saisons
Vient de publier
En quête de sens,
un ouvrage sur
son parcours
de moine et
d’entrepreneur.
Je suis simultanément prêtre, frère
et chef d’entreprise ; cela fait partie
de ma vie. Je prie et travaille 70
heures par semaine ! Et suis un
fervent défenseur de ces PME qui
créent de la richesse et des emplois.
Il faut prendre soin de nos PME,
elles sont un rouage essentiel à la
création d’un monde plus fraternel,
plus socialisé et plus éduqué.
mutuel entre les salariés, les clients
et les fournisseurs. J’ai l’habitude
de dire que chaque salarié est la
petite goutte d’eau nécessaire pour
éteindre un feu de forêt.
Quel regard portez-vous sur le contexte
économique actuel ?
DR
Frère Marie-Pâques
“La richesse partagée est un
chemin d’épanouissement”
enfouirait le talent d’entreprendre ?
Mais que serait un talent d’entreprendre sans éthique ?
Vendre du vin haut de gamme, un produit
de luxe, et générer des profits, n’est-ce pas
paradoxal pour un homme de foi ?
L’église n’est pas opposée à l’ambition ou à la richesse. En revanche,
elle condamne la quête de l’argent
pour soi-même. Car l’envie de posséder isole du monde et des autres !
À l’opposé, la richesse créée et
partagée est un chemin d’épanouissement, la part la plus précieuse de
Quelle est la place de l’entreprise dans cette
notre existence. Comme n’importe
recherche d’un monde meilleur ?
quelle autre entreprise, les activiIl faut reconnaître que le monde
tés de nos quatre sociétés doivent
de l’entreprise est parfois dur. Il est
dégager des profits pour contiextrêmement difficile de promounuer à exister. Quand des clients
voir des valeurs de fraternité et
russes ou chinois
“Le respect de la différence, la solidarité, le partage, la dignité
achètent notre vin, ils
d’autrui… sont des valeurs qui peuvent se comprendre dans toutes consomment aussi la
moralité, les valeurs
les langues et dans toutes les cultures.”
qu’il représente. Il est
monter son affaire. Je suis parfaitedonc nécessaire d’afficher ostensid’éthique dans une société qui ne
ment en phase avec les dirigeants
blement l’origine du produit. Notre
valorise pas ceux qui en sont porqui requièrent une baisse du coût
projet est aujourd’hui de faire des
teurs. Aujourd’hui, au-delà d’une
du travail et des charges. C’est une
vins de Lérins un grand cru de
crise financière, nous traversons
question de survie pour eux !
notoriété mondiale. Nous avons
une crise morale. Le respect de la
agrandi le domaine l’an dernier
différence, la solidarité, le partage,
Qu’est-ce que votre parcours vous apporte
pour produire près de 15 000
la dignité d’autrui… sont pourtant
par rapport aux entrepreneurs “classiques” ? bouteilles supplémentaires. Mais
des valeurs qui peuvent se comLes dirigeants savent jongler avec
nous ne pourrons pas aller au-delà
prendre dans toutes les langues
des chiffres et des tableaux Excel
et la progression de notre chiffre
et dans toutes les cultures. Sans le
mais le plus difficile, dans l’entred’affaires doit donc être basée
sel de la charité, l’entreprise court
prise, est de faire avancer les gens
sur une montée en gamme. Cela
le risque de s’égarer et de voir sa
dans la même direction. J’essaie
nous oblige à raisonner business, à
finalité pervertie.
donc d’avoir une vision et de lui
communiquer et à développer de
donner du sens. La majorité de nos
l’excellence dans tous les domaines.
Comment managez-vous ?
salariés n’est pas religieuse. Je dois
Nous sommes donc nous aussi dans
J’essaie d’être le plus à l’écoute
m’occuper de les associer au projet
une logique de remise en cause et
possible de ma trentaine de collaet de les faire monter en compéd’innovation permanentes... mais
borateurs réguliers, de maintenir
tences. Que serait une société qui
que j’espère vertueuse.
un climat fraternel et de respect
34 agi r & en t r epr en dr e . mai/j u in 2013
La crise bloque les énergies, les
talents et met chacun en position
d’attente. La peur du lendemain et
l’incertitude sont un frein à l’envie
d’entreprendre, d’imaginer et de
créer. Dans ce contexte, celui qui fait
preuve d’audace dispose d’un trésor.
Un défi pour nos sociétés serait de
faire naître ce goût de la responsabilité chez chacun. Mais aujourd’hui,
tout est fait pour décourager les
jeunes de se lancer ou le créateur de
www.lyon .cci.fr
DESTINATION
EVIAN
LAC LEMAN
PUR
BUSINESS
EVIAN... séminaires
à effets durables
À deux pas de Genève, écrin majestueux au cœur des Alpes,
face au lac Léman, Evian a su rester discrète pour préserver
la qualité de son accueil.
Associer sa marque ou son entreprise à la destination Evian,
c’est positionner fortement son projet sur des thématiques
"nature" et "esprit durable".
Un lieu magique, protégé et original.
Un cadre propice à l’écoute de soi, une offre spa haut de gamme...
Tout ici vous invite à "recharger les batteries", motiver ses équipes
et profiter d’une pause nature.
De 10 à 1000 personnes, des capacités remarquables
pour chaque besoin.
EVIAN
Des infrastructures de grande qualité, tant sur le plan
logistique qu’esthétique, des salles de réceptions fastueuses
ou design, tout est conçu pour s’adapter à vos besoins
et pour faire de votre projet un moment d’exception.
LAC LEMAN
EVIAN RESORT
Tél. : 33 (0)4 50 26 85 00
groupes@evianresort.com
www.evianresort.com
HILTON EVIAN-LES-BAINS
Tél. : 33 (0)4 50 84 60 00
info.hiltonevianlesbains@hilton.com
www.hilton.com
OffIcE du TOuRISmE
& dES cONgRèS
Tél. : 33 (0)4 50 75 04 26
commercial@eviantourism.com
www.eviantourism.com
www.agence-connivence.fr
Une réponse globale
à vos projets évènementiels
Métrotech,
green park
tertiaire
Sur l’axe principal de la métropole
Lyon/Saint-Étienne
2millions
Au cœur d’un bassin d’emplois de
d’habitants
19 bâtiments offrant
des espaces de travail de
12m² à 1500m²
en vente et location
Une gamme complète de
services :
amphithéâtre de 300 places,
réceptifs, crèche, cafétéria,
fibre optique, service
médical, accompagnement
à l’entrepreneuriat, nombreuses
places de parking gratuites
30ha
Un campus d’entreprises de
fermé et gardienné dans
un écrin de verdure
Votre contact :
Saint-Étienne Métropole
Julie Geoffroy :
j.geoffroy@agglo-st-etienne.fr
port. 06 10 53 40 05
www.agglo-st-etienne.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising