MONOGRAPHIE DE PRODUIT HUMALOG

MONOGRAPHIE DE PRODUIT HUMALOG
MONOGRAPHIE DE PRODUIT
HUMALOG®
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
HUMALOG® KwikPen® à 200 unités/mL
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 200 unités/mL, norme Lilly
HUMALOG® MIX25®
(25 % insuline lispro injectable, 75 % insuline lispro protamine en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
HUMALOG MIX50®
(50 % insuline lispro injectable, 50 % insuline lispro protamine en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
CLASSE THÉRAPEUTIQUE
Agent antidiabétique
© ELI LILLY CANADA INC.
3650, avenue Danforth
Scarborough (Ontario) M1N 2E8
Date de révision :
30 mars 2015
No de contrôle de la présentation : 175085
Date d’autorisation :
2 avril 2015
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 1 de 66
Table des matières
PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ ...................... 3
RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT................................................................................ 3
INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE ........................................................................................................... 3
CONTRE-INDICATIONS .................................................................................................................................. 4
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS .......................................................................................................... 5
EFFETS INDÉSIRABLES ............................................................................................................................... 11
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES...................................................................................................... 13
POSOLOGIE ET ADMINISTRATION ........................................................................................................... 14
SURDOSAGE ................................................................................................................................................... 16
MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE.............................................................................. 17
CONSERVATION ET STABILITÉ ................................................................................................................. 21
FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT ................................................. 21
PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES ................................................................... 23
RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES ............................................................................................... 23
PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE ................................................................................................................. 24
TOXICOLOGIE ................................................................................................................................................ 34
RÉFÉRENCES .................................................................................................................................................. 37
PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR........................................... 40
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 2 de 66
HUMALOG®
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
HUMALOG® KwikPen® à 200 unités/mL
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 200 unités/mL, norme Lilly
HUMALOG® MIX25®
(25 % insuline lispro injectable, 75 % insuline lispro protamine en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
HUMALOG MIX50®
(50 % insuline lispro injectable, 50 % insuline lispro protamine en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ
RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT
Voie
d’administration
Forme posologique
et teneur
Parentérale
Solution pour injection
à 100 unités/mL
Solution pour injection à
200 unités/mL
Suspension pour injection
à 100 unités/mL
Ingrédients non médicinaux
HUMALOG (100 unités/mL) : phosphate
disodique, glycérol, acide chlorhydrique, m-crésol
distillé, hydroxyde de sodium, eau pour injection et
zinc (sous forme d’ions).
HUMALOG (200 unités/mL) : glycérol,
trométhamine, m-crésol, oxyde de zinc, eau pour
injection, acide chlorhydrique et hydroxyde de
sodium.
HUMALOG MIX25 et HUMALOG MIX50
contiennent également du phénol liquéfié, du sulfate
de protamine et de l’oxyde de zinc.
INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE
HUMALOG (insuline lispro injectable), HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable,
75 % insuline lispro protamine en suspension) et HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro
injectable, 50 % insuline lispro protamine en suspension) sont indiqués dans le traitement des
patients atteints de diabète sucré ayant besoin d’insuline pour maintenir l’homéostasie de la
glycémie. Les insulines HUMALOG sont aussi indiquées pour la stabilisation initiale du diabète
sucré. HUMALOG (insuline lispro injectable) est un analogue de l’insuline à courte durée
d’action devant être administré conjointement avec une insuline à action prolongée, comme
HUMULIN N (insuline NPH [source ADNr] isophane), sauf lorsqu’il est administré à l’aide
d’une pompe à perfusion sous-cutanée d’insuline.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 3 de 66
HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL (insuline lispro injectable) est réservé au traitement des
patients atteints de diabète qui ont besoin de doses quotidiennes de plus de 20 unités d’insuline à
action rapide.
CONTRE-INDICATIONS
L’emploi des insulines HUMALOG (insuline lispro) est contre-indiqué durant les épisodes
d’hypoglycémie (voir la section SURDOSAGE) et chez les patients ayant une hypersensibilité à
l’insuline lispro ou à l’un des excipients (pour connaître la liste complète des excipients, voir la
section FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT).
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 4 de 66
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS
Mises en garde et précautions importantes
• L’hypoglycémie est l’effet indésirable le plus fréquemment associé aux insulines, y compris Les
insulines HUMALOG. Comme pour toutes les insulines, l’hypoglycémie peut survenir à différents
moments selon le type de préparation d’insuline. Il est recommandé de surveiller la glycémie chez
tous les patients atteints de diabète. Les réactions hypoglycémiques ou hyperglycémiques non
corrigées peuvent entraîner la perte de connaissance, le coma ou même la mort (voir la
section SURDOSAGE).
• En raison de leur début d’action rapide, les insulines HUMALOG (insuline lispro) doivent être
administrées dans les 15 minutes précédant un repas.
• Si nécessaire, HUMALOG (insuline lispro injectable) peut être administré peu après le repas (dans
les 20 minutes suivant le début du repas).
• HUMALOG à 200 unités/mL ne doit pas être administré à l’aide d’une pompe à perfusion
sous-cutanée ni mélangé avec quelque autre forme d’insuline que ce soit (y compris HUMALOG à
100 unités/mL).
• La solution d’insuline lispro contenue dans HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL ne peut pas être
transférée du stylo pré-rempli à un autre dispositif, comme une seringue, car les marques sur la
seringue d’insuline ne permettent pas de mesurer correctement la dose. L’administration d’une
mauvaise dose peut entraîner une surdose et même causer une hypoglycémie grave.
• Lorsqu’il est administré à l’aide d’une pompe à perfusion sous-cutanée d’insuline, HUMALOG
(insuline lispro injectable) à 100 unités/mL ne doit pas être dilué ni mélangé avec quelque autre
forme d’insuline que ce soit. Avant d’utiliser la pompe à perfusion d’insuline, les patients doivent
lire attentivement et suivre rigoureusement les instructions du fabricant ainsi que la PARTIE III :
RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR de la monographie.
• Tout changement d’insuline ou d’analogue de l’insuline humaine doit se faire avec prudence et sous
surveillance médicale uniquement. Des changements dans la pureté, la teneur, la marque (fabricant),
le type (insuline lispro, régulière, NPH, etc.), la source (bovine, porcine, bovine-porcine, humaine)
ou le procédé de fabrication (ADN recombiné par rapport à insuline de source animale) peuvent
nécessiter une modification de la posologie (voir la section POSOLOGIE ET ADMINISTRATION).
• La solution HUMALOG ne doit être utilisée que si elle est limpide et incolore et qu’aucun dépôt de
particules solides ne s’est formé sur la paroi de la fiole ou de la cartouche.
• HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable, 75 % insuline lispro protamine en suspension)
et HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro injectable, 50 % insuline lispro protamine en
suspension) sont des suspensions blanches. Elles ne doivent être administrées que par injection souscutanée et non par voie intraveineuse.
Généralités
Comme pour toutes les préparations d’insuline, la durée d’action d’HUMALOG peut varier
d’une personne à une autre, voire chez une même personne, en fonction de la dose, du point
d’injection, du débit sanguin, de la température corporelle et de l’intensité de l’activité physique.
L’hypokaliémie est l’un des effets indésirables cliniques possibles associés à toutes les
insulinothérapies, y compris HUMALOG. Cet effet indésirable possible pourrait se révéler
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 5 de 66
pertinent chez les patients qui prennent des hypokaliémiants ou qui subissent une perte de
potassium attribuable à d’autres causes (p. ex., la diarrhée).
Le stress ou une maladie concomitante, particulièrement les infections et les états fébriles,
peuvent modifier les besoins en insuline. Dans ces cas, les patients doivent communiquer avec
leur médecin et contrôler leur glycémie avec soin.
Pour éviter la transmission de maladies, une même cartouche ou seringue pré-remplie ne doit
être utilisée que par une seule personne.
Au cours des essais cliniques, HUMALOG (insuline lispro injectable) a démontré un profil
d’innocuité semblable à celui d’HUMULIN R (insuline injectable (source ADNr) régulière). Au
cours d’études comparatives spécifiquement conçues pour évaluer l’administration d’insuline au
moment des repas, sans optimisation des schémas d’insuline basale, il a été démontré
qu’HUMALOG maîtrisait aussi bien les taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) que l’insuline
humaine. Il a été démontré qu’une fois le traitement par HUMALOG instauré, la réévaluation et
l’ajustement, au besoin, du traitement par l’insuline basale (dose et nombre d’injections)
permettaient d’optimiser la maîtrise glycémique globale.
Toute insuline à action rapide ou à courte durée d’action doit être administrée avec prudence
chez les patients atteints de gastroparésie. Toutefois, certains de ces patients pourraient
bénéficier de l’administration postprandiale d’HUMALOG qui procure la même maîtrise
glycémique postprandiale que l’insuline humaine injectée 30 minutes avant le repas.
L’administration postprandiale permet d’ajuster la dose d’insuline en fonction de l’apport
calorique réel ou de l’augmentation de la glycémie observée après un repas.
Insuline plus thiazolidinédiones (TZD)
Les TZD, utilisées seules ou en association avec d’autres agents antidiabétiques (y compris
l’insuline), peuvent entraîner de l’insuffisance cardiaque et de l’œdème. L’association d’une
insuline et d’une TZD n’est pas indiquée dans le traitement du diabète de type 2. Veuillez
consulter la section MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS de la monographie de la TZD en
question avant d’administrer une TZD en concomitance avec une insuline, y compris les
insulines HUMALOG, HUMALOG MIX25 et HUMALOG MIX50.
Changement d’insuline
Les patients passant à une insuline HUMALOG pourraient nécessiter une posologie différente de
celle qu’ils utilisaient avec leur insuline habituelle. Si un tel ajustement est nécessaire, il peut
être effectué lors de l’administration de la première dose ou au cours des premières semaines ou
des premiers mois.
Lorsque les patients passent d’un type d’insuline à un autre, y compris les insulines de source
animale, les symptômes prémonitoires de l’hypoglycémie peuvent être différents ou moins
marqués que ceux causés par leur insuline précédente. Tout remplacement d’insuline par un
nouveau type ou une autre marque doit être effectué seulement sous étroite surveillance
médicale. Les changements relatifs à la teneur en insuline, au moment d’administration, au
fabricant, au type d’insuline (p. ex., insuline régulière, insuline NPH ou analogues de l’insuline)
ou au procédé de fabrication (ADN recombiné par rapport à l’insuline de source animale)
peuvent nécessiter une modification de la posologie. De plus, il pourrait être nécessaire d’ajuster
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 6 de 66
le traitement antidiabétique oral concomitant. Si un tel ajustement est nécessaire, il peut être
effectué lors de l’administration des premières doses ou au cours des premières semaines ou des
premiers mois, et sous surveillance médicale (voir la section MISES EN GARDE
ET PRÉCAUTIONS).
Lorsque la glycémie d’un patient est grandement améliorée (p. ex., par l’intensification de
l’insulinothérapie), il se peut que certains voire tous les signes prémonitoires d’hyperglycémie
disparaissent et il faut en aviser le patient. Les réactions hypoglycémiques ou hyperglycémiques
non corrigées peuvent entraîner la perte de connaissance, le coma ou la mort.
Carcinogenèse et mutagenèse
Au cours d’études de 1 an menées sur des animaux, l’insuline lispro, tout comme l’insuline
humaine, n’a pas entraîné d’effets prolifératifs ni de formation de tumeurs dans les organes et les
tissus lorsqu’elle était administrée à des doses très élevées par voie sous-cutanée lors d’épreuves
d’évaluation de la toxicité chronique. Lors des études menées sur des animaux, aucune donnée
n’a indiqué que l’insuline lispro altérait la fécondité.
Système endocrinien et métabolisme
Hypoglycémie
L’hypoglycémie est l’effet indésirable le plus fréquent lors du traitement par l’insuline, y
compris HUMALOG. Une hypoglycémie grave peut entraîner une perte transitoire ou
permanente de la fonction cérébrale, voire la mort (voir la section EFFETS INDÉSIRABLES).
L’hypoglycémie peut se manifester lorsque la dose d’insuline est trop élevée par rapport aux
besoins en insuline du patient (voir la section SURDOSAGE).
Les réactions hypoglycémiques survenant après l’administration de produits insuliniques, y
compris HUMALOG, sont habituellement légères et faciles à maîtriser.
Des changements apportés à l’insulinothérapie ou au mode de vie (p. ex., régime alimentaire,
exercices, activité physique) peuvent exiger une modification de la dose afin d’éviter
l’hypoglycémie. L’omission d’un repas ou une activité physique intense et imprévue peuvent
causer une hypoglycémie.
Une surveillance de la glycémie est recommandée pour tous les diabétiques qui prennent
HUMALOG (voir la section Surveillance et épreuves de laboratoire).
La capacité du patient à se concentrer et à réagir peut être altérée en raison de l’hyperglycémie,
ce qui pourrait constituer un risque lorsque ces capacités revêtent une importance particulière
(p. ex., conduire une voiture ou faire fonctionner des machines), surtout chez les patients qui
perçoivent peu ou pas du tout les signes prémonitoires d’hypoglycémie ou qui ont des épisodes
fréquents d’hypoglycémie.
On doit recommander aux patients diabétiques de toujours avoir sur eux des morceaux de sucre,
des bonbons ou des biscuits afin de prévenir l’évolution d’une réaction hypoglycémique dont ils
pourraient être victimes (voir la PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR
LE CONSOMMATEUR).
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 7 de 66
L’hypoglycémie peut survenir sans égard au type d’insuline utilisé et peut causer les
manifestations suivantes : fatigue, sueurs, palpitations, comportement inhabituel, faim,
convulsions ou perte de connaissance. Dans les cas extrêmes, la mort peut s’ensuivre même en
l’absence de symptômes reconnaissables. Il est possible que certaines personnes ne reconnaissent
pas les signes d’une baisse de leur taux de sucre sanguin.
Dans certains cas (p. ex., diabète installé depuis longtemps, neuropathie diabétique, maîtrise
accrue du diabète, trouble psychiatrique, âge avancé ou prise de médicaments comme les
bêtabloquants), la nature des symptômes prémonitoires d’hypoglycémie (pâleur, sueurs, anxiété,
céphalée, tachycardie, faim) peut différer et leur intensité peut être moins marquée.
Hyperglycémie
La prise d’une dose trop faible d’insuline ou l’arrêt du traitement par HUMALOG, surtout chez
les patients atteints de diabète de type 1, peut donner lieu à une hyperglycémie. Des épisodes
hyperglycémiques non corrigés peuvent ultérieurement provoquer une acidocétose diabétique ou
un coma pouvant mener à la mort (voir la section EFFETS INDÉSIRABLES). En règle générale,
les premiers symptômes de l’hyperglycémie apparaissent de façon graduelle en quelques heures
ou quelques jours; ils comprennent : polydipsie, polyurie, nausées, douleur abdominale,
vomissements, somnolence, vision trouble, sécheresse et rougeur de la peau, perte d’appétit,
perte de poids et haleine à odeur d’acétone (voir la section EFFETS INDÉSIRABLES).
La capacité du patient à se concentrer et à réagir peut être altérée en raison de l’hyperglycémie
ou d’un trouble visuel induit par l’hyperglycémie, ce qui pourrait constituer un risque lorsque ces
capacités revêtent une importance particulière (p. ex., conduire une voiture ou faire fonctionner
des machines).
Fonctions hépatique, biliaire et pancréatique
Bien que l’insuffisance hépatique n’ait pas d’effet sur l’absorption ni sur le devenir
d’HUMALOG, il peut être nécessaire de surveiller attentivement la glycémie et d’ajuster la dose
d’insuline, y compris HUMALOG.
Système immunitaire
Réactions allergiques locales
La prise d’insuline, y compris HUMALOG, peut entraîner les réactions suivantes au point
d’injection : rougeur, enflure, douleur, inflammation ou démangeaisons (voir la section
EFFETS INDÉSIRABLES).
La plupart de ces réactions locales mineures disparaissent habituellement en quelques jours ou en
quelques semaines. Elles peuvent survenir si l’insuline est mal administrée (substances irritantes
contenues dans les nettoyants pour la peau ou mauvaise technique d’injection) ou si le patient est
allergique à l’insuline ou à l’un de ses excipients (voir la section CONTRE-INDICATIONS).
Dans de rares cas, l’injection sous-cutanée de préparations d’insuline tel HUMALOG peut
entraîner une lipoatrophie (régression du tissu adipeux) ou une lipohypertrophie (augmentation
de volume ou épaississement du tissu adipeux). La rotation continue des points d’injection à
l’intérieur d’une région donnée peut aider à réduire ou à prévenir ces réactions.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 8 de 66
Réactions allergiques généralisées
Les réactions allergiques généralisées sont rares lors de l’insulinothérapie, y compris lors du
traitement par HUMALOG (voir la section EFFETS INDÉSIRABLES). Ces réactions peuvent se
traduire par une éruption cutanée généralisée (s’accompagnant de prurit), un essoufflement, une
respiration sifflante, un œdème de Quincke et une chute de la tension artérielle (voir la section
EFFETS INDÉSIRABLES).
Les cas graves d’allergie généralisée, notamment la réaction anaphylactique, peuvent mettre la
vie du patient en danger (voir la section CONTRE-INDICATIONS).
Production d’anticorps
L’insuline peut déclencher une réponse immunitaire, notamment la production d’auto-anticorps
(IgG). En règle générale, la présence d’auto-anticorps n’a aucun effet sur la maîtrise de la
glycémie. Dans de très rares cas, les auto-anticorps peuvent causer une hyperglycémie
(résistance à l’insuline) ou une hypoglycémie (libération inappropriée d’insuline). Les anticorps
anti-insuline ont souvent une activité croisée. Les patients qui ont déjà manifesté une réaction
allergique à d’autres insulines pourraient avoir une telle réaction lors du traitement
par HUMALOG.
Fonction rénale
Les besoins en insuline peuvent diminuer en présence d’une insuffisance rénale.
Études sur la reproduction
Aucune étude adéquate et bien contrôlée n’a été réalisée au cours de la grossesse et de
l’allaitement chez des femmes traitées par HUMALOG (voir la section TOXICOLOGIE).
Renseignements pour les patients
Il faut informer les patients des bienfaits et des inconvénients possibles du traitement par
HUMALOG, y compris des effets indésirables éventuels. De plus, les patients doivent recevoir
un enseignement continu et des conseils sur l’insulinothérapie, les options concernant les
dispositifs d’administration de l’insuline, la prise en charge du mode de vie, l’autosurveillance de
la glycémie, les complications de l’insulinothérapie, la fréquence d’administration et les doses à
administrer ainsi que des instructions sur le mode d’emploi du dispositif d’injection, la
conservation de l’insuline, les déplacements et autres sujets (voir la PARTIE III :
RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR).
Il faut conseiller aux patientes diabétiques d’informer leur médecin si elles sont enceintes ou
souhaitent le devenir. Il est essentiel de surveiller attentivement la glycémie ainsi que l’état de
santé général de ces patientes (voir la section Populations particulières et la PARTIE III :
RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR).
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 9 de 66
Populations particulières
Femmes enceintes
HUMALOG peut être administré pendant la grossesse si le traitement est indiqué sur le plan
clinique. D’après des données recueillies auprès d’un grand nombre de patientes enceintes
exposées au médicament, HUMALOG à 100 unités/mL n’aurait aucun effet indésirable sur la
grossesse ni sur la santé du fœtus ou du nouveau-né. Une bonne maîtrise de la glycémie est
essentielle en cas de diabète de grossesse ainsi que durant toute la grossesse dans le cas des
patientes atteintes de diabète de type 1 ou de type 2. Les besoins en insuline diminuent
habituellement au cours du premier trimestre et augmentent au cours des deuxième et troisième
trimestres.
Il faut conseiller aux patientes diabétiques d’informer leur médecin si elles sont enceintes ou
souhaitent le devenir. Il est essentiel de surveiller attentivement la glycémie ainsi que l’état de
santé général de ces patientes. Pendant la période périnatale, le suivi rigoureux des nourrissons
de mères atteintes de diabète est recommandé.
Femmes qui allaitent
L’administration des insulines HUMALOG aux femmes qui allaitent n’a pas été étudiée. Il sera
peut-être nécessaire d’ajuster la dose d’insuline ou le régime alimentaire des femmes diabétiques
qui allaitent.
Enfants (3-18 ans)
Des études cliniques au cours desquelles HUMALOG à 100 unités/mL a été comparé à l’insuline
humaine régulière ont été menées auprès d’enfants (61 patients âgés de 3 à 11 ans) et d’enfants et
d’adolescents (481 patients âgés de 9 à 18 ans). Les patients traités par HUMALOG à
100 unités/mL ont obtenu une meilleure maîtrise glycémique postprandiale alors que les profils
d’innocuité étaient semblables dans les 2 groupes.
Comme chez les adultes, HUMALOG à 100 unités/mL devrait être administré dans les
15 minutes précédant un repas. Si nécessaire, HUMALOG à 100 unités/mL peut être administré
peu après le repas (dans les 20 minutes suivant le début du repas).
L’innocuité et l’efficacité d’HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable et 75 %
insuline lispro protamine en suspension) et d’HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro
injectable et 50 % insuline lispro protamine en suspension) chez les enfants n’ont pas
été établies.
Personnes âgées (> 65 ans)
HUMALOG peut être administré aux patients âgés si le traitement est cliniquement indiqué.
On ne dispose pas de données quant à l’incidence de l’âge et du sexe sur la pharmacocinétique
d’HUMALOG. Toutefois, lors de vastes études cliniques, l’analyse de sous-groupes formés en
fonction de l’âge et du sexe n’a pas révélé de différences quant aux paramètres glycémiques
postprandiaux entre HUMALOG à 100 unités/mL et l’insuline humaine régulière.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 10 de 66
Lors d’études cliniques menées sur HUMALOG à 100 unités/mL, les taux d’hémoglobine
glyquée (HbA1c) et d’hypoglycémie chez les patients de 65 ans ou plus ne différaient pas de ceux
des patients plus jeunes. Le nombre de patients de 65 ans ou plus ayant participé aux études
cliniques portant sur HUMALOG MIX25 et HUMALOG MIX50 n’était pas suffisant pour
déterminer si la réponse au traitement de ces patients différait de celle des patients plus jeunes.
Lors du choix de la dose pour un patient âgé, il faut, en général, prendre en considération la
fréquence accrue d’atteinte de la fonction hépatique, rénale ou cardiaque et de maladies
concomitantes ainsi que les autres pharmacothérapies chez cette population.
Autres maladies
La maîtrise du diabète sucré peut également être compliquée par des maladies telles que
l’acromégalie, le syndrome de Cushing, l’hyperthyroïdisme et le phéochromocytome.
Surveillance et épreuves de laboratoire
Autosurveillance de la glycémie
Lors du traitement par l’insuline, y compris HUMALOG, il faut envisager le recours à
l’autosurveillance de la glycémie à intervalles réguliers afin d’obtenir une maîtrise optimale de la
glycémie (voir la PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR). Le taux
d’HbA1c doit être mesuré tous les 3 à 4 mois chez tous les patients qui prennent de l’insuline.
EFFETS INDÉSIRABLES
Organisme entier – Réactions allergiques
Les réactions allergiques locales peuvent se manifester chez les patients sous la forme de
rougeur, d’enflure ou de démangeaisons au point d’injection. Ces réactions mineures
disparaissent habituellement en quelques jours ou en quelques semaines. Dans certains cas, ces
réactions peuvent être liées à des facteurs autres que l’insuline, comme des substances irritantes
contenues dans les nettoyants pour la peau ou une mauvaise technique d’injection.
Les réactions allergiques généralisées à l’insuline sont moins fréquentes, mais elles peuvent être
plus graves. Elles se traduisent par des éruptions cutanées sur tout le corps, un essoufflement,
une respiration sifflante, une chute de la tension artérielle, un pouls rapide ou des sueurs. Les cas
graves d’allergie généralisée peuvent mettre la vie du patient en danger.
Peau et annexes cutanées – Réaction au point d’injection, lipodystrophie, prurit, éruption cutanée
Dans de rares cas, l’injection sous-cutanée d’insuline peut entraîner une lipoatrophie (régression
du tissu adipeux) ou une lipohypertrophie (augmentation du volume ou épaississement du tissu
adipeux). Il faut recommander aux patients de consulter leur médecin s’ils remarquent de telles
réactions. La modification de la technique d’injection pourrait atténuer ce problème.
Métabolisme – L’hypoglycémie est l’effet indésirable le plus fréquent chez les diabétiques traités
par l’insuline. Une hypoglycémie grave peut causer une perte de connaissance et, dans des cas
extrêmes, la mort.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 11 de 66
Perfusion sous-cutanée continue d’insuline – HUMALOG à 100 unités/mL SEULEMENT
Patients ayant présenté au moins une occlusion perceptible du système de
perfusion (%)
Lors d’une étude croisée à 3 groupes, multicentrique, contrôlée, à répartition aléatoire et sans
insu, menée pendant 39 semaines auprès de patients atteints de diabète de type 1, on a observé
des taux semblables d’occlusions perceptibles du cathéter de perfusion chez des patients prenant
différents analogues d’insuline à action rapide, y compris HUMALOG, de l’insuline aspart et de
l’insuline glulisine (voir figure 1).
50
45
40
32,8
35
30
(IC à 95 % 27,1, 38,6)
27,0
27,0
(IC à 95 % 21,5, 32,4)
(IC à 95 % 21,5, 32,4)
Insuline lispro
(n=256)
Insuline aspart
(n=256)
25
20
15
10
5
0
Insuline glulisine
(n=256)
Figure 1.
Patients ayant présenté au moins une occlusion perceptible du système de
perfusion (%) sur une période de 13 semaines
Lors d’une étude croisée à répartition aléatoire menée pendant 12 semaines auprès de patients
adultes atteints de diabète de type 1 (n=39), les taux d’occlusions perceptibles du cathéter de
perfusion et de réactions au point de perfusion observés chez les patients prenant HUMALOG à
100 unités/mL étaient semblables à ceux observés chez les patients prenant de l’insuline humaine
régulière (tableau 1).
Tableau 1.
Taux d’occlusions du cathéter et de réactions au point de perfusion
Nombre d’occlusions du cathéter par mois
Réactions au point de perfusion
HUMALOG à
100 unités/mL
Insuline humaine régulière à
100 unités/mL
(n = 38)
(n = 39)
0,09
0,10
2,6 % (1/38)
2,6 % (1/39)
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 12 de 66
Effets indésirables signalés après la commercialisation
Des cas d’œdème ont été signalés lors de l’administration d’insuline, y compris HUMALOG,
particulièrement lorsque l’intensification de l’insulinothérapie permet d’améliorer un mauvais
contrôle métabolique.
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Interactions médicament-médicament
Les interactions médicamenteuses avec les préparations d’insuline, y compris les insulines
HUMALOG, peuvent inclure les suivantes :
Les besoins en insuline peuvent diminuer lors de la prise d’hypoglycémiants oraux, d’octréotide,
de salicylés, de sulfamides, de certains antidépresseurs (inhibiteurs de la monoamine oxydase),
de bêtabloquants non sélectifs, d’alcool, d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion de
l’angiotensine, d’antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II et de stéroïdes anabolisants.
Certains médicaments peuvent augmenter les besoins en insuline; ces médicaments
comprennent, entre autres, les contraceptifs oraux, les diurétiques thiazidiques, les
glucocorticoïdes, les hormones thyroïdiennes, les sympathomimétiques et le danazol. L’action
hypoglycémiante de l’insuline peut également être entravée par la phénytoïne.
Certaines hormones tendent à neutraliser les effets hypoglycémiants de l’insuline, par exemple,
l’hormone de croissance, la corticotrophine, les glucocorticoïdes, les hormones thyroïdiennes et
le glucagon. L’adrénaline inhibe non seulement la sécrétion de l’insuline, mais elle stimule
également la transformation du glycogène en glucose. Par conséquent, la présence
d’acromégalie, d’un syndrome de Cushing, d’hyperthyroïdisme et d’un phéochromocytome
complique le traitement du diabète.
Les besoins en insuline peuvent être augmentés, diminués ou stables chez les patients recevant
des diurétiques.
Pour éviter tout risque d’apparition ou d’aggravation d’une insuffisance cardiaque,
l’administration d’une TZD en association avec de l’insuline n’est pas indiquée (voir la section
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS).
Le patient doit consulter son médecin lorsqu’il prend d’autres médicaments en plus
d’HUMALOG.
Interactions médicament-mode de vie
L’hypoglycémie peut être provoquée par un excès d’insuline dans le sang par rapport à la
quantité d’aliments consommée ou par une dépense d’énergie trop importante, ou les 2 à la fois.
L’omission d’un repas ou une activité physique intense et imprévue peuvent causer une
hypoglycémie (voir la section MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS et SURDOSAGE).
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 13 de 66
POSOLOGIE ET ADMINISTRATION
Considérations posologiques
La posologie d’HUMALOG, d’HUMALOG MIX25 ou d’HUMALOG MIX50 est déterminée
par le médecin en fonction des besoins du patient.
Bien que les insulines HUMALOG aient un début d’action plus rapide et une durée d’action plus
courte que l’insuline humaine régulière, les posologies sont comparables. La posologie d’une
insuline HUMALOG, comme celle de toutes les autres préparations d’insuline, est fonction des
besoins particuliers du patient et doit reposer sur la quantité d’insuline et la fréquence
d’administration nécessaires pour maintenir la glycémie aussi près de la normale que possible.
Des ajustements supplémentaires de la posologie peuvent s’imposer en cas d’insuffisance rénale,
de maladie intercurrente ou de troubles affectifs.
Un ajustement de la posologie peut aussi s’imposer lorsque les patients accroissent leur activité
physique ou modifient leur alimentation habituelle.
Dose recommandée et ajustement posologique
Nouveaux patients
Chez les patients qui reçoivent de l’insuline pour la première fois, le traitement par une insuline
HUMALOG peut être instauré de la même façon que celui par une insuline de source animale ou
une insuline humaine.
On doit surveiller de près les patients pendant la période d’ajustement.
Patients qui changent d’insuline
Chez les patients qui passent à une insuline HUMALOG, il faut administrer la même dose et
utiliser le même schéma posologique. Toutefois, certains patients passant à HUMALOG peuvent
nécessiter une posologie différente de celle de leur insuline précédente. L’analyse d’une base de
données sur les patients atteints de diabète de type 1 a indiqué que les besoins en insuline basale
ont augmenté de 0,04 U/kg tandis que les besoins d’HUMALOG ont diminué de 0,03 U/kg après
1 an de traitement. Chez les patients atteints de diabète de type 2, les besoins en insuline à courte
durée d’action et en insuline basale ont augmenté légèrement après 1 an de traitement par
HUMALOG et HUMULIN R.
Optimisation de la maîtrise glycémique
Afin d’optimiser la maîtrise de la glycémie, il peut être nécessaire d’apporter des changements à
la dose quotidienne totale, au nombre d’injections par jour ou au moment des injections chez les
patients utilisant une insuline HUMALOG.
Il a été démontré qu’une fois le traitement par HUMALOG instauré, la réévaluation et
l’ajustement, au besoin, du traitement par l’insuline basale (dose et nombre d’injections)
permettaient d’optimiser la maîtrise glycémique globale.
Administration
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 14 de 66
HUMALOG est une solution limpide et incolore. Il est important de toujours examiner
l’apparence de la fiole ou de la cartouche d’HUMALOG avant d’administrer le produit. Il ne doit
pas être utilisé si le contenu est trouble, inhabituellement visqueux ou gélifié, ou légèrement
coloré, ou s’il renferme des précipités, si des grumeaux flottent dans la solution, ou si des
particules semblent adhérer aux parois ou au fond de la fiole ou de la cartouche.
HUMALOG à 100 unités/mL doit être administré par injection sous-cutanée ou de façon
continue à l’aide d’une pompe à perfusion sous-cutanée d’insuline. On peut aussi recourir à
l’injection intramusculaire bien que celle-ci ne soit pas recommandée. Lorsqu’HUMALOG est
administré par perfusion sous-cutanée continue à l’aide d’une pompe externe, l’insuline
HUMALOG contenue dans le réservoir devrait être changée au moins tous les 14 jours. Les
systèmes de perfusion devraient être changés selon les instructions du fabricant (3 jours sont
habituellement recommandés) ou selon les directives des professionnels de la santé.
L’administration par voie intraveineuse est également possible dans les mêmes conditions que
celles de l’insuline humaine régulière. Lorsqu’il est employé comme insuline prandiale,
HUMALOG devrait être administré dans les 15 minutes précédant un repas ou peu après le repas
lorsque cela est nécessaire (dans les 20 minutes suivant le début du repas).
HUMALOG à 200 unités/mL est administré en injection sous-cutanée et doit être réservé au
traitement des patients atteints de diabète qui ont besoin de doses quotidiennes de plus de
20 unités d’insuline à action rapide. HUMALOG à 200 unités/mL ne doit pas être retiré du
dispositif pré-rempli ni mélangé avec quelque autre forme d’insuline que ce soit (voir la section
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS). HUMALOG à 200 unités/mL ne doit pas être
administré par voie intraveineuse ni à l’aide d’une pompe de perfusion sous-cutanée, étant donné
que ces modes d’administration n’ont pas été étudiés.
HUMALOG MIX25 et HUMALOG MIX50 sont des suspensions blanches. Elles ne doivent être
administrées que par injection sous-cutanée et non par voie intraveineuse. HUMALOG MIX25
et HUMALOG MIX50 agissent plus rapidement sur la glycémie que l’insuline humaine régulière
et devraient par conséquent être administrées dans les 15 minutes qui précédent le repas.
L’injection sous-cutanée, effectuée de préférence par le patient, doit se faire dans la partie
supérieure des bras, les cuisses, les fesses ou l’abdomen. Par rapport à HUMULIN R,
HUMALOG conserve son début d’action plus rapide et sa durée d’action plus courte quel que
soit le point d’injection sous-cutanée. Il y a donc lieu de faire la rotation des points d’injection,
de façon à ne pas utiliser le même point plus de 1 fois par mois environ.
Des précautions s’avèrent nécessaires pour éviter d’injecter l’insuline dans un vaisseau sanguin.
Il ne faut pas frotter le point d’injection.
Directives d’utilisation et de manipulation
Afin de prévenir la transmission possible de maladies, les patients ne doivent jamais partager un
même stylo ou une même cartouche HUMALOG, HUMALOG à 200 unités/mL, HUMALOG
MIX25 ou HUMALOG MIX50, même si l’aiguille sur le dispositif d’injection a été changée.
Mélange d’insulines
Mélanger HUMALOG à 100 unités/mL avec HUMULIN N ne diminue pas le taux d’absorption
ni la biodisponibilité totale d’HUMALOG. Administré seul ou mélangé avec HUMULIN N,
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 15 de 66
HUMALOG entraîne une absorption et un effet hypoglycémiant plus rapides que l’insuline
humaine régulière.
Si HUMALOG à 100 unités/mL est mélangé avec une insuline à action prolongée, il doit être
prélevé avant l’insuline à action prolongée afin d’éviter que cette insuline ne donne à
HUMALOG à 100 unités/mL un aspect trouble. HUMALOG à 100 unités/mL doit être injecté
aussitôt mélangé. Les mélanges ne doivent pas être administrés par voie intraveineuse. Lorsqu’il
est administré à l’aide d’une pompe à perfusion sous-cutanée d’insuline, HUMALOG à
100 unités/mL ne devrait pas être dilué ni mélangé avec quelque autre forme d’insuline que ce
soit.
HUMALOG à 200 unités/mL ne doit pas être mélangé avec quelque autre forme d’insuline que
ce soit.
Les effets du mélange d’HUMALOG, d’HUMALOG MIX25 ou d’HUMALOG MIX50 avec des
insulines de source animale ou des préparations d’insuline humaine d’autres fabricants n’ont pas
été étudiés. Il n’est donc pas recommandé de faire ces mélanges.
SURDOSAGE
Puisque les insulines HUMALOG commencent à agir rapidement, il est important que
l’administration de cet analogue de l’insuline soit rapprochée des repas (dans les 15 minutes
précédant un repas). Si nécessaire, HUMALOG peut être administré peu après le repas (dans les
20 minutes suivant le début du repas). Un écart important pourrait exposer le patient à un risque
d’hypoglycémie.
Il n’existe aucune définition précise du surdosage d’insuline parce que les concentrations
sériques de glucose résultent d’interactions complexes entre les taux d’insuline, la
biodisponibilité du glucose et d’autres processus métaboliques. L’hypoglycémie peut survenir à
la suite d’un excès d’insuline ou d’HUMALOG relativement à l’apport alimentaire et à la
dépense énergétique ou chez les patients qui ont une infection ou qui sont malades (surtout en
cas de diarrhée ou de vomissements).
L’hypoglycémie peut entraîner de l’apathie, de la confusion, des palpitations, des céphalées, des
sueurs et des vomissements.
Les épisodes d’hypoglycémie légère peuvent être traités par l’administration orale de glucose ou
d’aliments contenant du sucre.
On peut corriger une hypoglycémie modérée à grave par l’administration de glucagon par voie
intramusculaire ou sous-cutanée, suivie de glucides par voie orale lorsque le patient est
suffisamment rétabli. Les patients qui ne réagissent pas au glucagon doivent recevoir une
solution de glucose par voie intraveineuse.
Les patients qui sont incapables de prendre des glucides par voie orale ou qui sont sans
connaissance doivent recevoir une solution de glucose par voie intraveineuse sous surveillance
médicale ou une injection de glucagon (intramusculaire ou sous-cutanée). Dès que le patient a
repris connaissance, il doit prendre des glucides par voie orale.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 16 de 66
Pour connaître le traitement d’un surdosage soupçonné, communiquez avec le centre
antipoison de votre région.
MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE
Mode d’action
L’insuline lispro, le principe actif dans HUMALOG à 100 unités/mL, HUMALOG à
200 unités/mL, HUMALOG MIX25 et HUMALOG MIX50, résulte de l’inversion de la lysine et
de la proline entre les acides aminés 28 et 29 de la partie terminale C de la chaîne B de l’insuline
humaine. Ce changement de la séquence des acides aminés modifie légèrement les propriétés
physico-chimiques de la molécule par rapport à celles de l’insuline humaine naturelle de sorte
que l’auto-association de l’insuline lispro est beaucoup moins marquée que celle de l’insuline
régulière et la dissociation en monomères beaucoup plus rapide. L’insuline lispro est ainsi
absorbée plus rapidement dans les tissus sous-cutanés que l’insuline soluble régulière, et sa durée
d’action est aussi plus courte.
L’inversion de la lysine et de la proline dans l’insuline lispro est identique à celle qu’on retrouve
sur la chaîne B des facteurs de croissance insulinomimétiques de type 1 (IGF-1). On sait que
l’incidence d’auto-association est moins élevée avec l’IGF-1 qu’avec l’insuline humaine.
L’incorporation de cette caractéristique des IGF-1 dans la molécule d’insuline humaine modifie
de façon marquée les propriétés physico-chimiques de l’insuline lispro obtenue, mais n’altère pas
significativement son action pharmacodynamique parce que la partie terminale de la chaîne B ne
participe pas à l’interaction de l’insuline avec le récepteur de l’insuline. Des expériences in vitro
ont montré que l’insuline lispro interagit avec le récepteur de l’insuline de la même façon que
l’insuline humaine régulière. Même si son affinité pour le récepteur de l’IGF-1 est plus grande
(1,5 fois plus grande) que celle de l’insuline humaine régulière, elle est nettement inférieure à
celle de l’IGF-1 même (plus de 1 000 fois moindre). Cette affinité ne favorise pas la croissance
cellulaire à un plus haut degré que l’insuline humaine dans différents tests biologiques.
L’activité principale des insulines, y compris HUMALOG, HUMALOG MIX25 et HUMALOG
MIX50, est la régulation du métabolisme du glucose. De plus, toutes les insulines ont plusieurs
actions anabolisantes et anticataboliques sur de nombreux tissus de l’organisme. Dans le muscle
et d’autres tissus (sauf le cerveau), l’insuline entraîne le transport intracellulaire rapide du
glucose et des acides aminés, favorise l’anabolisme et inhibe le catabolisme des protéines. Dans
le foie, l’insuline favorise l’absorption et le stockage du glucose sous forme de glycogène, inhibe
la gluconéogenèse et favorise la conversion de l’excès de glucose en gras.
Pharmacodynamique et pharmacocinétique
HUMALOG à 100 unités/mL
HUMALOG est absorbé plus rapidement dans les tissus sous-cutanés que l’insuline soluble
régulière, et sa durée d’action est aussi plus courte. Vu son début d’action rapide, HUMALOG
doit être administré dans les 15 minutes précédant un repas. Si nécessaire, HUMALOG peut être
administré peu après le repas (dans les 20 minutes suivant le début du repas).
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 17 de 66
Généralement, l’insulinémie consécutive à l’injection sous-cutanée de l’insuline régulière atteint
sa valeur maximale plus tard et demeure élevée pendant une période plus longue que celle qui
résulte de la sécrétion pancréatique normale d’insuline chez les non-diabétiques. L’insuline
régulière est souvent incapable de maîtriser adéquatement les oscillations glycémiques
postprandiales parce que la quantité d’insuline régulière alors requise entraîne souvent une
hypoglycémie tardive. En permettant d’obtenir plus rapidement une insulinémie plus élevée tout
en ayant une durée d’action plus courte (2-5 heures), HUMALOG diminue les oscillations
glycémiques pendant et après les repas et réduit les risques d’hypoglycémie.
En utilisant la méthode du clamp hyperinsulinémique euglycémique chez des sujets sains
volontaires, on a comparé une dose de 10 unités d’HUMALOG à 100 unités/mL à HUMULIN R.
Les doses ont été administrées par voie sous-cutanée; une dose supplémentaire de 10 unités
d’insuline régulière a été administrée par voie intraveineuse pour servir de référence absolue.
Avec HUMALOG à 100 unités/mL, les concentrations maximales d’insuline (Cmax) étaient
atteintes plus rapidement (Tmax) et étaient statistiquement plus élevées qu’avec HUMULIN R.
L’absorption totale était comparable, et les concentrations sériques en fonction du temps non
statistiquement différentes, comme le démontrent les surfaces sous la courbe (SSC; tableaux 2
et 3).
Tableau 2.
Paramètres pharmacodynamiques d’HUMALOG à 100 unités/mL et
d’HUMULIN R à 100 unités/mL chez des volontaires sains
Moyenne
HUMALOG à
100 unités/mL
HUMULIN R à 100 unités/mL
Durée d’action (h)*
3,5-4,75 h
5,0-7,5 h
Début d’action (h)*
0,5-0,75 h
0,5-1,0 h
Pic d’action (h)*
0,75-2,5 h
0,75-4,5 h
* Résultats tirés d’un modèle de couplage pharmacocinétique-pharmacodynamique
Tableau 3.
Paramètres pharmacocinétiques d’HUMALOG à 100 unités/mL et
d’HUMULIN R à 100 unités/mL chez des volontaires sains
Moyenne ± écart-type
HUMALOG à
100 unités/mL
HUMULIN R à 100 unités/mL
53 ± 30
101 ± 40
Cmax (ng/mL)
3,20 ± 1,33
1,79 ± 0,77
SSC (ng•min/mL)
380 ± 52,2
423 ± 71,8
Tmax (min)
Des études pharmacocinétiques ultérieures chez des patients atteints de diabète de type 1 ont
confirmé une augmentation significativement plus rapide de l’insulinémie et une demi-vie
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 18 de 66
plasmatique plus brève après injection d’HUMALOG à 100 unités/mL par rapport à HUMULIN
R (figure 2).
3,0
Humulin R (n = 10)
Humalog (n = 10)
2,5
Insulinémie (ng/mL)
(Dose moyenne 15,4 U)
2,0
1,5
1,0
0,5
Perfusion d’insuline à 0,2 mU/min/kg
0,0
0
60 120 180 240 300 360 420 480
Temps (minutes)
Figure 2. Insulinémie moyenne chez des patients atteints de diabète de type 1 après une
injection d’HUMULIN R et d’HUMALOG à 100 unités/mL (perfusion
d’insuline basale à 0,2 mU/min/kg)
Maîtrise glycémique postprandiale et globale : Lors d’essais cliniques, après 1 an, la diminution
des oscillations glycémiques durant et après les repas était constante avec HUMALOG à
100 unités/mL, bien que pas toujours significative, par comparaison avec HUMULIN R.
Toutefois, il n’y avait aucune différence significative entre les taux d’HbA1c dans les 2 groupes
de traitement. Ces études étaient spécifiquement conçues pour évaluer l’administration d’insuline
au moment des repas, sans optimisation de l’insuline basale.
Des études cliniques menées par la suite ont permis de démontrer que, lors d’une
insulinothérapie intensive avec optimisation de l’insuline basale, HUMALOG à 100 unités/mL
maîtrisait la glycémie postprandiale et contribuait à abaisser les taux d’HbA1c mieux que
l’insuline humaine régulière, sans augmenter le risque d’hypoglycémie.
Hypoglycémie : Dans les essais en parallèle de 1 an, la fréquence d’hypoglycémie n’était pas
statistiquement significative (HUMALOG à 100 unités/mL, n = 543; HUMULIN R, n = 561).
Cependant, elle était nettement inférieure avec HUMALOG dans un essai croisé de 6 mois mené
chez des patients atteints de diabète de type 1 (n = 1 008). Cet essai a également démontré une
diminution significative des épisodes d’hypoglycémie nocturne avec HUMALOG.
Administration à l’aide d’une pompe à perfusion :
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 19 de 66
Il a été démontré que, lorsqu’il est administré à l’aide d’une pompe à perfusion sous-cutanée
d’insuline, HUMALOG à 100 unités/mL entraîne une plus forte réduction des taux d’HbA1c que
l’insuline humaine régulière, sans augmenter le risque d’hypoglycémie. Au cours d’essais
cliniques où on l’a comparé à l’insuline humaine régulière, HUMALOG à 100 unités/mL a
produit de façon constante une amélioration significative des taux d’HbA1c dans l’intervalle
allant de 0,33 à 0,65 %.
Insuffisance hépatique :
Certaines études sur l’insuline humaine ont révélé une augmentation des taux d’insuline
circulante chez les patients atteints d’insuffisance hépatique. Lors d’une étude sur 22 patients
atteints de diabète de type 2, l’insuffisance hépatique n’a pas influencé l’absorption sous-cutanée
ni le devenir général d’HUMALOG comparativement aux patients n’ayant aucun antécédent
d’insuffisance hépatique. Dans cette étude, HUMALOG a maintenu son absorption et son
élimination plus rapides comparativement à l’insuline humaine régulière. Une surveillance
étroite de la glycémie et des ajustements de la dose d’insuline, y compris HUMALOG,
pourraient être nécessaires chez les patients atteints d’insuffisance hépatique.
Insuffisance rénale :
Certaines études sur l’insuline humaine ont révélé une augmentation des taux d’insuline
circulante chez les patients atteints d’insuffisance rénale. Lors d’une étude sur 25 patients atteints
de diabète de type 2 présentant divers degrés de fonction rénale (de la fonction rénale normale à
l’insuffisance grave, y compris l’insuffisance rénale terminale), les différences
pharmacocinétiques entre HUMALOG et l’insuline humaine régulière se maintenaient
généralement. Toutefois, la sensibilité des patients à l’insuline était différente, avec une
augmentation de la réponse à l’insuline à mesure que la fonction rénale déclinait. Une
surveillance étroite de la glycémie et des ajustements de la dose d’insuline, y compris
HUMALOG, pourraient être nécessaires chez les patients atteints d’insuffisance rénale.
HUMALOG MIX25 ET HUMALOG MIX50 :
L’insuline lispro protamine en suspension (NPL) est une préparation protaminique à action
intermédiaire de l’insuline lispro dont les profils d’absorption et d’activité sont semblables à
ceux d’HUMULIN N (insuline isophane). Des mélanges fixes d’insuline lispro injectable et
d’insuline lispro protamine en suspension procurent l’action hypoglycémiante rapide associée à
l’insuline lispro injectable en combinaison avec l’activité hypoglycémiante intermédiaire
associée à l’insuline lispro protamine en suspension.
La gamme des insulines HUMALOG comprend des mélanges fixes de 25 % d’insuline lispro
injectable et de 75 % d’insuline lispro protamine en suspension (HUMALOG MIX25), ainsi que
de 50 % d’insuline lispro injectable et de 50 % d’insuline lispro protamine en suspension
(HUMALOG MIX50). Les profils pharmacocinétiques et pharmacodynamiques de divers
mélanges fixes ont été étudiés en utilisant la méthode du clamp hyperinsulinémique
euglycémique. L’action rapide de l’insuline lispro a été maintenue pour chacun des mélanges. De
plus, chaque mélange avait un profil pharmacocinétique et glucodynamique distinct.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 20 de 66
CONSERVATION ET STABILITÉ
Avant la première utilisation, les préparations d’HUMALOG doivent être conservées au
réfrigérateur, entre 2 et 8 °C. On ne doit pas les congeler ni les exposer à la chaleur excessive ou
aux rayons du soleil. Les cartouches, fioles et stylos pré-remplis en cours d’utilisation doivent
être conservés à la température ambiante (à moins de 30 °C et à l’abri des sources directes de
chaleur et de lumière), puis jetés après 28 jours. N’utilisez pas les insulines HUMALOG après la
date de péremption étampée sur l’étiquette.
Lorsqu’HUMALOG à 100 unités/mL est administré par perfusion sous-cutanée continue à l’aide
d’une pompe externe, l’insuline HUMALOG à 100 unités/mL contenue dans le réservoir devrait
être changée au moins tous les 14 jours. Les systèmes de perfusion devraient être changés selon
les instructions du fabricant (3 jours sont habituellement recommandés) ou selon les directives
des professionnels de la santé.
FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT
HUMALOG (insuline lispro injectable) à 100 unités/mL est une solution aqueuse, limpide et
incolore destinée à l’administration par voie parentérale et présentée dans des fioles, des
cartouches ou des dispositifs pré-remplis d’administration de l’insuline :
•
•
•
•
Fiole, 10 mL
Fiole, 3 mL
Cartouche, 3 mL, 5 cartouches/boîte
KwikPen, stylo pré-rempli, 3 mL, 5 stylos/boîte
HUMALOG (insuline lispro injectable) à 200 unités/mL est une solution aqueuse, limpide et
incolore destinée à l’administration par voie parentérale et présentée dans un dispositif
pré-rempli d’administration de l’insuline :
• KwikPen, stylo pré-rempli, 3 mL, 5 stylos/boîte
• KwikPen, stylo pré-rempli, 3 mL, 2 stylos/boîte
HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable, 75 % insuline lispro protamine en
suspension) est une suspension blanche destinée à l’administration par voie parentérale et
présentée dans des cartouches ou des dispositifs pré-remplis d’administration de l’insuline :
• Cartouche, 3 mL, 5 cartouches/boîte
• KwikPen, stylo pré-rempli, 3 mL, 5 stylos/boîte
HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro injectable, 50 % insuline lispro protamine en
suspension) est une suspension blanche destinée à l’administration par voie parentérale et
présentée dans des cartouches ou des dispositifs pré-remplis d’administration de l’insuline :
•
•
Cartouche, 3 mL, 5 cartouches/boîte
KwikPen, stylo pré-rempli, 3 mL, 5 stylos/boîte
Les formats et présentations ne sont pas nécessairement tous commercialisés.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 21 de 66
Les cartouches sont conçues pour être utilisées avec les dispositifs d’administration de Lilly. On
ne doit pas mélanger d’autres insulines dans les cartouches d’HUMALOG à 100 unités/mL,
d’HUMALOG MIX25 ou d’HUMALOG MIX50 ni les réutiliser.
Ingrédients non médicinaux : HUMALOG à 100 unités/mL contient du glycérol, du phosphate
disodique, du m-crésol, du zinc (sous forme d’ions) et de l’eau pour injection. De l’acide
chlorhydrique ou de l’hydroxyde de sodium peut être ajouté pour ajuster le pH.
HUMALOG MIX25 et HUMALOG MIX50 contiennent également du phénol liquéfié, du
sulfate de protamine et de l’oxyde de zinc.
HUMALOG à 200 unités/mL contient du glycérol, de la trométhamine, du m-crésol, de l’oxyde
de zinc, de l’acide chlorhydrique, de l’hydroxyde de sodium (pour ajuster le pH) et de l’eau pour
injection.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 22 de 66
PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES
RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES
Substance médicamenteuse
Dénomination commune :
Insuline lispro
Nom chimique :
Analogue (Lys [B28], Pro [B29]) de l’insuline humaine
(source ADN recombiné)
Formule moléculaire :
C257H383N65O77S6
Poids moléculaire :
5 808
Formule développée :
L’insuline lispro possède la même structure que l’insuline
humaine, à l’exception des acides aminés 28 et 29 de la chaîne B;
les positions B28 et B29 sont occupées respectivement par la lysine
et la proline dans l’analogue, et inversement par la proline et la
lysine dans l’insuline humaine.
Description :
Les cristaux d’insuline lispro-zinc se présentent sous forme d’un solide
blanc à blanc cassé
Profil de solubilité :
Soluble dans
l’acide chlorhydrique 0,01 M
le sulfate de sodium 0,2 M, pH 2,3
le phosphate de sodium 0,2 M, pH 2,2
le bicarbonate d’ammonium 0,4 M, pH 7,5
pHi :
Environ 5,65
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 23 de 66
PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE
L’absorption de l’insuline dépend de la dissociation de l’insuline hexamérique qui se forme aux
concentrations des préparations commerciales d’insuline. La formation d’hexamères se produit
par l’auto-association des molécules d’insuline dans la partie terminale C de la chaîne B. L’un
des sites de l’IGF-1 a une certaine homologie avec l’insuline humaine.
Des études antérieures ont démontré que l’IGF-1 ne forme pas d’hexamères. On a également
remarqué qu’au site de l’IGF-1 qui est analogue aux positions 28 et 29 de la chaîne B de
l’insuline humaine, la séquence des acides aminés est lysine-proline, soit l’inverse de la séquence
dans l’insuline humaine. La mise au point des insulines HUMALOG (insuline lispro) est basée
sur l’inversion de ces 2 acides aminés par rapport à la séquence de l’insuline humaine.
En l’absence d’excipients, l’insuline lispro manifeste peu de tendance à l’auto-association.
Contrairement à l’insuline soluble, l’insuline lispro ne formera pas d’hexamères, ni de cristaux,
sauf en présence de zinc ou de phénol ou de m-crésol. Ces derniers sont largement utilisés
comme agents de conservation dans les préparations pharmaceutiques d’insuline. Ainsi, par un
mécanisme unique, les préparations d’insuline lispro sont stabilisées contre la dégradation
physique et chimique, mais se dissocient plus rapidement que les préparations d’insuline
traditionnelles après l’injection.
En solution diluée, l’insuline lispro se dissocie en monomères presque immédiatement, vu la
libération rapide du phénol ou du m-crésol des complexes insuline-zinc. On présume qu’un
phénomène semblable survient après l’injection sous-cutanée. À remarquer que l’adjonction de
zinc et de m-crésol aux préparations d’insuline lispro ralentit légèrement l’absorption
comparativement aux solutions de cristaux d’insuline lispro pure, mais les préparations
d’insuline lispro sont absorbées plus vite que les préparations solubles d’insuline régulière et
conservent leurs avantages glucodynamiques.
Pharmacologie préclinique
Comme on le décrit ci-après, l’inversion minime de la séquence des acides aminés ne modifie
pas significativement les propriétés biologiques de l’insuline lispro. Des études in vivo ont été
menées chez le rat, le lapin et le chien, ainsi que dans 2 modèles différents chez le porc. Ces
études ont démontré que le pouvoir hypoglycémiant de l’insuline lispro est équivalent à celui de
l’insuline humaine. L’étude chez le chien et l’une des 2 études chez le porc ont également
démontré de façon très convaincante l’absorption plus rapide de l’insuline lispro aux points
d’injection sous-cutanée.
Études in vitro
L’insuline lispro a été comparée à l’insuline humaine et déclarée aussi puissante en ce qui
concerne la fixation aux récepteurs de l’insuline dans le placenta humain et la stimulation de
l’absorption du glucose marqué (14C) dans des cellules adipeuses de rat. On a montré que
l’insuline lispro manifestait une affinité légèrement plus grande (environ 1,5 fois) que celle de
l’insuline humaine pour les récepteurs de l’IGF-1 dans le placenta et les muscles squelettiques
humains. Toutefois, l’affinité de l’insuline lispro et celle de l’insuline humaine sont
approximativement 0,001 fois celle de l’IGF-1.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 24 de 66
Dans une étude, on a observé que l’insuline lispro était environ 2 fois plus puissante que
l’insuline humaine pour stimuler l’incorporation de thymidine marquée (3H) dans les cellules
musculaires lisses de l’aorte humaine (mesure de la prolifération cellulaire). Dans une autre
étude, l’insuline lispro et l’insuline humaine se sont révélées de puissance égale pour stimuler la
croissance des cellules épithéliales mammaires humaines (dose efficace 50 % [DE50] de
l’insuline, 16,0 ± 3,0 nM; DE50 de l’insuline lispro, 18,6 ± 4,0 nM, n = 4, p = NS).
Études in vivo
Épreuve d’hypoglycémie chez le rat : Des études menées chez des rats mâles normaux ont
montré que la dose efficace requise pour entraîner une réponse hypoglycémique de 50 % (DE50 ±
erreur-type) était de 7,2 ± 0,3 µg/kg pour l’insuline lispro et de 7,8 ± 0,1 µg/kg pour l’insuline
humaine. Dans cette étude, l’analogue était 108 % plus actif que l’insuline humaine; aucune
différence n’a été observée dans le profil d’activité dans le temps.
Épreuve d’hypoglycémie chez le lapin : Une épreuve de prolongation (British Prolongation Test)
modifiée a été menée chez 95 lapins pour comparer l’insuline lispro à 40 U d’HUMULIN R. La
préparation d’insuline lispro avait aussi été dosée à 40 U/mL en présumant une pleine puissance
(c.-à-d., 28,85 U/mg de protéine). Des échantillons de sang ont été prélevés 20, 40, 60, 90, 120,
150 et 210 minutes après les injections sous-cutanées de chaque insuline (0,2 U/kg). Les profils
de la glycémie qui en ont résulté étaient pratiquement identiques, à l’exception d’une glycémie
significativement moindre après 20 minutes pour l’insuline lispro.
Études chez le chien : Plusieurs études destinées à déterminer la gamme posologique et le profil
d’activité dans le temps ont été menées chez le chien pour comparer l’insuline lispro à diverses
préparations d’insuline humaine. Un plan expérimental optimal comportait l’administration
sous-cutanée d’insuline lispro et d’HUMULIN R à raison de 0,1 U/kg (les 2 insulines étaient
dosées à 100 U/mL). La glycémie a diminué plus rapidement et est retournée à la normale plus
vite chez les chiens traités par l’insuline lispro. De même, les concentrations sériques du
composé ont augmenté plus rapidement que celles de l’insuline humaine.
Études chez le porc : Des castrats de race croisée pesant de 60 à 85 kg ont reçu des injections
sous-cutanées d’insuline lispro ou d’HUMULIN R, chacune dosée à 20 U/mL. Ce modèle animal
était très sensible aux 2 insulines, une dose de 0,1 U/kg entraînant une réduction de la glycémie
allant jusqu’à 75 %. Une dose de 0,025 U/kg de l’une ou l’autre des 2 insulines a fait chuter la
glycémie de 23 %, mais des données probantes indiquaient une action plus rapide avec
l’insuline lispro.
La cinétique de l’insuline lispro a été comparée à celle d’HUMULIN R chez 12 porcs porteurs de
cathéters veineux et artériels implantés au préalable dans la jugulaire par voie chirurgicale. Les
animaux tenus à jeun pendant 20 heures ont été soumis à 2 études : i) une injection intraveineuse
et ii) une injection sous-cutanée (300 mU/kg) d’insuline ou d’analogue. On a présumé que la
cinétique de l’insuline était linéaire dans la gamme des concentrations étudiées, et les vitesses
d’absorption de l’insuline et des analogues ont été calculées par la méthode de déconvolution de
leurs concentrations plasmatiques après injection sous-cutanée au moyen de la courbe de
décroissance intraveineuse correspondante. Une normoglycémie a été maintenue par la perfusion
de glucose à l’aide d’un régulateur de débit du glucose. Le profil d’absorption dans le temps était
le suivant : les pourcentages d’absorption d’HUMULIN R et de l’insuline lispro étaient,
respectivement, de 16 et 17 % à t = 15 min; de 30 et 46 % à t = 30 min; de 42 et 67 % à
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 25 de 66
t = 45 min; de 53 et 78 % à t = 60 min; de 70 et 88 % à t = 90 min; de 82 et 93 % à t = 120 min.
Les concentrations maximales d’HUMULIN R sont donc atteintes rapidement (15 ± 6 min), mais
l’absorption n’a lieu qu’à 1,2 ± 0,03 % par minute et se poursuit sur une longue période (170 min
pour une absorption de 93 ± 4 %). Les concentrations maximales d’insuline lispro surviennent au
bout de 21 ± 2 min, mais l’absorption a lieu à une vitesse de 2 ± 0,02 % par minute et est presque
complète (93 ± 3 %) au bout de 2 heures.
Effets cardiovasculaires, respiratoires et rénaux : On a recherché les effets cardiovasculaires et
respiratoires possibles de l’insuline lispro chez des chiens beagles mâles anesthésiés à
l’α-chloralose. Les animaux (3/groupe) ont reçu le véhicule à raison de 0,05 mL/kg (diluant
HUMULIN BR) ou un bolus intraveineux d’insuline lispro à raison de 0,1 U/kg. Les paramètres
cardiovasculaires, électrocardiographiques et respiratoires ont été mesurés avant l’administration
ainsi que 5, 10, 15, 30, 45 et 60 minutes après l’administration. Aucun changement important sur
le plan toxicologique n’est survenu dans la durée du complexe QRS (maximum 9 % au bout de
10 minutes) et de l’intervalle Q-T corrigé (Q-Tc; maximum 10 % au bout de 5 minutes). Les
augmentations de la durée du complexe QRS et de l’intervalle Q-Tc étaient semblables à celles
observées après l’administration de 0,1 unité/kg d’insuline humaine régulière.
Des rates Fischer 344 (8/groupe) ont reçu une dose sous-cutanée unique de 0, 1, 3 ou 6 U/kg
d’insuline lispro destinée à évaluer les effets de cette dernière sur la fonction rénale et
l’élimination des électrolytes. Immédiatement après l’administration de l’insuline lispro, les rates
ont reçu une dose orale de solution saline, à raison de 25 mL/kg, pour le maintien d’une bonne
hydratation. L’urine a été recueillie pendant 5 heures à des fins d’analyse (détermination du
volume, du pH, de la teneur en sodium, en potassium et en chlorure, de la créatinine et de
l’osmolalité). À la fin de la période de prélèvement des urines, des échantillons de sang ont été
prélevés pour déterminer la teneur sérique en sodium, la créatininémie et l’osmolalité. La
clairance de la créatinine, la clairance osmolaire et l’élimination fractionnée du sodium ont
été calculées.
Les résultats de cette étude démontrent qu’une dose sous-cutanée unique d’insuline lispro de
6 U/kg ou moins n’a entraîné aucun effet indésirable grave sur la fonction rénale. Cependant,
puisque des changements d’un ou plusieurs paramètres ont été observés à chacune des doses
administrées, il a été impossible de déterminer clairement une concentration à effet nul.
Insuline lispro protamine en suspension (NPL) :
L’insuline lispro protamine en suspension (NPL) est une préparation où l’insuline lispro est
cristallisée avec la protamine pour produire une préparation à libération prolongée analogue au
complexe insuline humaine régulière protamine connue sous le nom de NPH. Le but des études
animales ci-dessous était de comparer les profils d’action des insulines NPL et NPH. Les
résultats suggèrent qu’en général le profil d’action de l’insuline NPL est semblable à celui de
l’insuline NPH.
Une étude par la méthode du clamp hyperinsulinémique euglycémique a été menée chez des
chiens afin de comparer les profils d’action de l’insuline lispro protamine en suspension (NPL) et
de l’insuline humaine (source ADN recombiné) isophane (NPH) en suspension. Les
2 préparations employées dans cette étude étaient dosées à 100 U/mL. Elles ont été administrées
par voie sous-cutanée à des doses de 0,5 U/kg et le clamp a été maintenu pendant 540 minutes.
En général, le profil d’action de l’insuline NPL était semblable à celui de l’insuline NPH. Les
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 26 de 66
concentrations d’insuline lispro ont augmenté légèrement plus vite après l’administration de
l’insuline NPL par rapport aux concentrations d’insuline après l’administration de l’insuline
NPH, mais les 2 concentrations ont diminué à peu près à la même vitesse. La vitesse de
perfusion du glucose est demeurée stable plus longtemps avec l’insuline NPL, mais elle était un
peu plus faible (20 %) aux taux maximums. Par ailleurs, les effets glucodynamiques des
2 préparations étaient semblables.
Le profil d’action de l’insuline lispro protamine en suspension (NPL) a été comparé à celui d’une
insuline protamine isophane en suspension (NPH, HUMULIN N) commerciale dans des
épreuves d’hypoglycémie provoquée chez des lapins. Les 2 insulines ont été administrées par
voie sous-cutanée à raison de 0,2 U/kg à des lapins à jeun. Les profils glycémiques des
2 échantillons de laboratoire de NPL étaient semblables à ceux de NPH. On en a conclu que
l’insuline lispro peut être modifiée par la cristallisation avec la protamine ce qui entraîne une
prolongation de son profil d’action.
Pharmacologie clinique
Études par la méthode du clamp hyperinsulinémique euglycémique : Comparaison
d’HUMALOG à 100 unités/mL et de l’insuline régulière
En utilisant la méthode du clamp hyperinsulinémique euglycémique chez des sujets sains
volontaires, on a comparé une dose de 10 U d’HUMALOG à 100 unités/mL à HUMULIN R. Les
doses ont été administrées par voie sous-cutanée; une dose supplémentaire de 10 U
d’HUMULIN R a été administrée par voie intraveineuse pour servir de référence absolue
(tableau 4).
Avec HUMALOG à 100 unités/mL, les concentrations maximales d’insuline (Cmax) étaient
atteintes plus rapidement (Tmax) et étaient statistiquement plus élevées qu’avec HUMULIN R.
L’absorption totale était comparable, et les concentrations sériques en fonction du temps non
statistiquement différentes, comme le démontrent les surfaces sous la courbe (SSC).
Tableau 4.
Paramètres pharmacocinétiques d’HUMALOG à 100 unités/mL et
d’HUMULIN R à 100 unités/mL chez des volontaires sains
Traitement
N
Dose
Cmax
(ng/mL)
Tmax
(min)
SSC
(ng•min/mL)
HUMALOG, SC (A)
10
10 U
3,20 ± 1,33
53 ± 30
380 ± 52,2
HUMULIN R, SC (B)
10
10 U
1,79 ± 0,77
101 ± 40
423 ± 71,8
HUMULIN R, IV (C)
10
10 U
58,0 ± 25,1
2±1
601 ± 163
Résultats ANOVA*
ABC
ABC
AB C
Valeur p
< 0,001
0,001
< 0,001
* Les traitements ayant des valeurs statistiquement comparables sont soulignés par le même trait
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 27 de 66
Les données glucodynamiques tirées de la même étude ont montré une vitesse maximale de
perfusion du glucose (Rmax) légèrement inférieure avec HUMULIN R par rapport à HUMALOG
à 100 unités/mL, bien que cette comparaison ne soit pas statistiquement différente. Toutefois, le
temps nécessaire pour atteindre cette vitesse de perfusion maximale (TRmax) était
significativement plus court pour HUMALOG à 100 unités/mL. Les quantités totales de glucose
perfusé (Gtot) étaient comparables quelle que soit l’insuline administrée par voie sous-cutanée
(tableau 5).
Tableau 5.
Glucodynamique d’HUMALOG à 100 unités/mL et d’HUMULIN R à
100 unités/mL chez des volontaires sains
Traitement
Rmax (mg/min)
TRmax (min)
Gtot (g)
HUMALOG, SC (A)
550 ± 203
116 ± 43
85,1 ± 28,2
HUMULIN R, SC (B)
393 ± 180
179 ± 93
81,2 ± 29,9
HUMULIN R, IV (C)
718 ± 247
23 ± 5
50,1 ± 12,9
Résultats ANOVA*
AB C
ABC
AB C
Valeur p
< 0,01
< 0,01
< 0,001
* Les traitements ayant des valeurs statistiquement comparables sont soulignés par le même trait
Études avec un éventail de doses
Six doses différentes d’insuline ont été administrées par voie sous-cutanée à chacun des
18 volontaires sains recrutés dans l’étude. Comme on l’a démontré précédemment avec
HUMULIN R, le pic d’insulinémie a été atteint plus tard et la durée de l’effet glucodynamique
allongeait à mesure que la dose augmentait. Cette étude a révélé que le moment du pic
d’insulinémie changeait très peu à l’augmentation de la dose d’HUMALOG; il n’y avait qu’une
légère prolongation de la durée de la perfusion de glucose requise pour compenser
l’augmentation des doses. Il est aussi intéressant de souligner la relation linéaire entre la dose et
l’effet du glucose dans le cas d’HUMALOG, alors que celle-ci était non linéaire avec
HUMULIN R. Cette constatation laisse entendre que l’effet d’HUMALOG sur la glycémie peut
être plus prévisible d’un bout à l’autre de la gamme posologique (figure 3).
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 28 de 66
Figure 3.
Études avec un éventail de doses chez des volontaires sains
Comparaison d’HUMALOG et de l’insuline régulière chez des patients atteints de diabète de
type 1
Une étude a été menée pour comparer la capacité d’HUMALOG à 100 unités/mL et
d’HUMULIN R à maîtriser la glycémie chez des patients atteints de diabète de type 1 après un
repas hypercalorique. On a administré une perfusion d’insuline à faible dose (0,2 mU/kg/min)
pour les besoins de base, suivie d’une dose d’HUMULIN R ou d’HUMALOG à 100 unités/mL
par voie sous-cutanée juste avant un repas composé de pizza, de Coke® et de tiramisu (1 016
calories en tout, 57 % de glucides et 31,6 % de lipides). Le patient a déterminé sa dose d’insuline
régulière ou d’HUMALOG à 100 unités/mL en fonction de son utilisation passée d’insuline. La
dose est demeurée la même pour les 2 traitements pour un même patient. La dose moyenne ±
l’écart-type d’HUMULIN R et d’HUMALOG administrée par voie sous-cutanée était de 15,4 ±
3,5 U. La concentration de glucose dans le sang entier a été mesurée de façon continue après
l’administration d’insuline. Des prélèvements de sang ont été effectués en vue de déterminer les
concentrations d’insuline et d’HUMALOG.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 29 de 66
Les concentrations sériques des insulines ont confirmé les résultats des études menées chez des
volontaires sains par la méthode du clamp hyperinsulinémique euglycémique (figure 4,
tableau 6). Elles démontrent qu’HUMALOG à 100 unités/mL est absorbé plus rapidement, que
son pic d’action est plus élevé et plus rapide qu’HUMULIN R. L’absorption totale était
comparable.
3,0
Humulin R (n = 10)
Humalog (n=10)
2,5
Insulinémie (ng/mL)
(Dose moyenne 15,4 U)
2,0
1,5
1,0
0,5
Perfusion d’insuline à 0,2 mU/min/kg
0,0
0
60
120 180 240 300 360 420 480
Temps (minutes)
Figure 4.
Insulinémie moyenne chez des patients atteints de diabète de type 1 après
une injection d’HUMULIN R et d’HUMALOG à 100 unités/mL (perfusion
d’insuline basale à 0,2 mU/min/kg)
Tableau 6.
Moyenne (± écart-type) des paramètres pharmacocinétiques
d’HUMALOG à 100 unités/mL et d’HUMULIN R, ajustée pour la
perfusion d’insuline
Traitement
Dose (U)
Cmax (ng/mL)
Tmax (h)
SSC0-4 (ng-h/mL)
HUMALOG
15,4 ± 3,5
1,66 ± 0,42
1,13 ± 0,29
3,64 ± 0,88
HUMULIN R
15,4 ± 3,5
1,07 ± 0,30
1,90 ± 0,46
4,05 ± 0,75
p†
–
< 0,001
< 0,001
0,205
Normalisé pour la dose
† Comparaisons statistiques; p < 0,05 considéré statistiquement significatif
Les glycémies ont montré qu’HUMALOG à 100 unités/mL maîtrise mieux les excursions du
glucose après ce type de repas que l’insuline régulière (figure 5). Avec HUMALOG à
100 unités/mL, les valeurs de départ des glycémies ont été atteintes dans les 2 heures suivant le
repas. Par comparaison, les valeurs de départ des glycémies n’ont été atteintes qu’après de 4 à
5 heures avec l’insuline régulière. De plus, les possibilités d’hypoglycémie tardive semblaient
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 30 de 66
être plus élevées avec l’insuline régulière. Il faut toutefois noter que les insulines ont été
administrées juste avant le repas et qu’HUMULIN R n’a pas été administré comme indiqué dans
le dépliant de conditionnement.
Humulin R (n = 10)
250
Humalog (n=10)
(Dose moyenne 15,4 U)
Glycémie (mg/dL)
200
150
100
50
Perfusion
d’insuline
à 0,2
mU/min/kg
0.2 mU/min/kg
insulin
infusion
0
0
Figure 5.
60
120 180 240 300 360 420 480
Temps (minutes)
Glycémies moyennes chez des patients atteints de diabète de type 1 à la
suite de l’administration d’HUMULIN R et d’HUMALOG à
100 unités/mL juste avant un repas
Comparaison d’HUMALOG à 100 unités/mL et d’HUMALOG à 200 unités/mL
Une étude de 8 heures utilisant la méthode du clamp euglycémique a été menée auprès de
38 sujets en santé à la suite de l’administration sous-cutanée d’une dose unique de 20 unités afin
de comparer les paramètres pharmacocinétiques et pharmacodynamiques d’HUMALOG à
200 unités/mL et d’HUMALOG à 100 unités/mL. Selon les résultats de la comparaison
pharmacocinétique, les intervalles de confiance (IC) à 90 % pour le rapport des moyennes
géométriques (rapport 200 unités/mL à 100 unités/mL) de la SSC∞, de la SSCfin et de la Cmax
étaient de [0,95 à 1,04], de [0,95 à 1,03] et de [0,90 à 0,97], respectivement; ils se situaient tous à
l’intérieur des limites de bioéquivalence de [0,8 à 1,25]. Le temps médian (Tmax) pour atteindre
les Cmax était de 60 minutes pour HUMALOG à 200 unités/mL et de 45 minutes pour
HUMALOG à 100 unités/mL; l’IC à 95 % pour cette différence de temps (en heures) comprend
le zéro [0 à 0,25].
Les réponses pharmacodynamiques pour HUMALOG à 200 unités/mL étaient semblables à
celles pour HUMALOG à 100 unités/mL (figure 6); l’IC à 90 % des rapports des moyennes
géométriques pour la quantité totale de glucose perfusé au cours du clamp (mesure de l’effet
général) et la vitesse maximale de perfusion du glucose (mesure de l’effet maximal) se situaient
dans la plage de 0,80 à 1,25.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 31 de 66
Vitesse de perfusion du glucose (mg/min)
20 U d’insuline lispro à 200 U (s.-c.)
20 U d’insuline lispro à 100 U (s.-c.)
Temps (heures)
Figure 6.
Moyenne arithmétique de la vitesse de perfusion du glucose en fonction du
temps après l’administration de 20 unités d’HUMALOG à 200 unités/mL ou
d’HUMALOG à 100 unités/mL
Études avec les mélanges d’HUMALOG
Des études de pharmacologie clinique sur les mélanges d’insuline lispro injectable et d’insuline
NPL ont été conçues afin de démontrer 2 éléments : 1) le profil d’activité de l’insuline NPL
correspond à celui d’une insuline à action intermédiaire (p. ex., l’insuline NPH), 2) l’action
rapide de l’insuline lispro injectable est maintenue dans les mélanges fabriqués d’insuline lispro
injectable et d’insuline NPL. Au total, 4 études de pharmacologie clinique ont été réalisées, dont
3 chez des sujets en santé et 1 chez des patients atteints de diabète de type 1.
Une étude croisée avec inversion de traitement utilisant la méthode du clamp hyperinsulinémique
euglycémique comparait l’insuline NPL à l’insuline NPH chez 8 sujets sains non diabétiques.
Une seconde étude a confirmé la durée prolongée de l’activité de l’insuline NPL en démontrant
sa capacité à contrôler la glycémie nocturne chez les patients atteints de diabète de type 1
lorsqu’elle est administrée au coucher.
Deux autres études contrôlées utilisant la méthode du clamp hyperinsulinémique euglycémique
chez des sujets sains ont comparé les profils pharmacocinétiques et pharmacodynamiques des
mélanges d’insuline lispro injectable et d’insuline NPL. L’une de ces études employait des
mélanges préparés sur place et l’autre des mélanges pré-établis.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 32 de 66
La durée d’action de l’insuline NPL était prolongée conformément à une insuline à action
intermédiaire. Le début d’action rapide et le pic d’activité de l’insuline lispro injectable ont été
maintenus avec le mélange insuline lispro injectable/NPL. Chaque mélange étudié avait un profil
pharmacocinétique et pharmacodynamique différent correspondant aux proportions d’insuline
lispro injectable et d’insuline NPL dans chaque mélange (figure 7).
Vitesse moyenne de perfusion du glucose en fonction du temps
Vitesse de perfusion du glucose
(mg/min/kg)
Tous les mélanges : moyennes sur 15 minutes
Lispro, moyenne
HM, moyenne
MM, moyenne
LM, moyenne
NPL, moyenne
Temps (heures après l’administration)
HM = 75 % insuline lispro injectable, 25 % insuline lispro protamine en suspension
MM = 50 % insuline lispro injectable, 50 % insuline lispro protamine en suspension
LM = 25 % insuline lispro injectable, 75 % insuline lispro protamine en suspension
Figure 7.
Vitesse moyenne de perfusion du glucose en fonction du temps
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 33 de 66
TOXICOLOGIE
Toxicité aiguë
Tableau 7.
Résultats des études de toxicité aiguë menées avec l’insuline lispro
Espèce,
souche
Nombre/Sexe/
Groupe; Âge
Dose
(U/kg)
Voie
d’administration
Durée des
observations
Paramètres évalués
Observations
Rat,
5;
0, 10
Intraveineuse
2 semaines
Aucun effet
Fischer
344
8-9 semaines
Mortalité; obs. clin.;
poids corporel;
pathologie
Rat,
5;
Fischer
344
8-9 semaines
Rat,
5;
Fischer
344
0, 10
0, 10b
Sous-cutanée
Sous-cutanée
2 semaines
2 semaines
Mortalité; obs. clin.;
poids corporel;
pathologie
Mortalité; obs. clin.;
poids corporel;
pathologie
DLMa > 10 unités/kg
Aucun effet
DLMa > 10 unités/kg
Aucun effet
DLMa > 10 unités/kg
8-9 semaines
Chien,
2;
0, 0,1
beagle
17-21 mois
Chien,
2;
beagle
11-29 mois
0, 2
Intraveineuse
Sous-cutanée
2 semaines
2 semaines
Mortalité, obs. clin.;
poids corporel;
consommation
d’aliments;
hématologie;
données biologiques
Mortalité, obs. clin.;
poids corporel;
consommation
d’aliments;
hématologie;
données biologiques
↓ de la glycémie
DLMa > 0,1 unité/kg
↓ de la glycémie
DLMa > 2 unités/kg
a DLM = dose létale médiane
b Nouvelle préparation renfermant une plus grande quantité de m-crésol comme agent de conservation
Tableau 8.
Espèce,
souche
Rat,
Fischer
344
Résultats des études de toxicité aiguë menées avec l’insuline lispro
protamine en suspension (NPL)
Nombre/Sexe/
Groupe
5
Dose
(U/kg)
Voie
d’administration
Durée des
observations
Paramètres
évalués
Observations
0, 10
Sous-cutanée
2 semaines
Mortalité; obs. clin.;
poids corporel;
pathologie
La DLM de l’insuline
lispro protamine en
suspension
administrée par voie
sous-cutanée à des
rats Fischer 344 était
> 10 unités/kg de
poids corporel pour
les mâles et les
femelles. Aucune
toxicité indésirable
n’a été liée à cette
insuline.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 34 de 66
Toxicité à long terme
Tableau 9.
Espèce,
souche
Rat,
Résultats des études de toxicité subaiguë et chronique menées avec l’insuline
lispro
Nombre/Sexe/
Groupe; âge
Doses
(U/kg/jour)
Voie
d’administration
Durée du
traitement
Paramètres évalués
Observations
10;
0, 3
Sous-cutanée
1 mois
Survie; obs. clin.;
examen ophtalmique;
poids corporel;
consommation
d’aliments;
hématologie; données
biologiques; analyse
des urines; poids des
organes; pathologie
Aucun effet
0, 2
Sous-cutanée
1 mois
Survie; obs. clin.;
examens ophtalmique
et physique;
électrocardiogrammes;
poids corporel;
consommation
d’aliments;
hématologie; données
biologiques; analyse
des urines; poids des
organes; pathologie
↓ de la glycémie
Fischer
344
4-5 semaines
Chien,
4;
beagle
10 mois
Rat,
Fischer
344
15;
0, 5, 20
Sous-cutanée
6 mois
7 semaines
Survie; obs. clin.;
examen ophtalmique;
poids corporel;
consommation
d’aliments;
hématologie; données
biologiques; analyse
des urines; poids des
organes; pathologie
↑ de la fréquence
cardiaque
(M, jour 30)
↑ de la prise de poids
corporel
(M et F : 5 et
20 U/kg)
↑ de la
consommation
d’aliments
(F : 20 U/kg)
↑ de l’EAA*
(M et F : 5 et
20 U/kg)
↓ des triglycérides et
du cholestérol
(M et F : 5 et
20 U/kg)
Chien,
4;
beagle
7-8 mois
0, 1, 2
Sous-cutanée
1 an
Survie; obs. clin.;
examens ophtalmique
et physique;
électrocardiogrammes;
poids corporel;
consommation
d’aliments;
hématologie; données
biologiques; analyse
des urines; poids des
organes; pathologie
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
↓ de la glycémie
(M et F : 2 U/kg)
↑ des triglycérides et
du cholestérol
↑ de la fréquence
cardiaque et altération
de l’onde T
Page 35 de 66
Tableau 9.
Résultats des études de toxicité subaiguë et chronique menées avec l’insuline
lispro
Rat,
30;
Fischer
344
7-8 semaines
0, 20, 200
Sous-cutanée
1 an
Survie; obs. clin.;
examen ophtalmique;
poids corporel;
consommation
d’aliments;
hématologie; données
biologiques; analyse
des urines;
immunotoxicité; poids
des organes; pathologie
↑ du poids corporel,
de la prise de poids
corporel; de la
consommation
d’aliments; de l’EAA
(M et F : 200 U/kg)
↑ de l’EAA
(F : 20 U/kg)
↑ du glucose
(M et F : 200 U/kg)
↓ des triglycérides
(F : 20 et 200 U/kg)
↓ du cholestérol
(M et F : 20 et
200 U/kg)
* EAA = efficacité d’assimilation des aliments
Effets génotoxiques
L’insuline lispro injectable n’a manifesté aucun pouvoir mutagène lors de 5 épreuves sur les
effets génotoxiques, soit l’induction de mutations réverses chez Salmonella typhimurium et
Escherichia coli, l’induction d’une synthèse imprévue d’ADN dans des cultures primaires
d’hépatocytes de rats adultes, l’induction de mutations dans des cellules de lymphome chez la
souris L5178Y TK+/-, l’induction in vivo de micronoyaux dans la moelle osseuse de souris ICR
mâles et femelles et l’induction d’aberrations chromosomiques dans des cellules ovariennes de
hamsters chinois.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 36 de 66
RÉFÉRENCES
1.
Amiel S, Sherwin R, Simonson D, Taborlane W. Effect of intensive insulin therapy on
glycemic thresholds for counterregulatory hormone release. Diabetes 1988;37:901-907.
2.
Anderson J, Brunelle R, Vignati L. Insulin lispro compared to regular insulin in a crossover
study involving 1037 patients with type I diabetes. Diabetes 1995; 44(suppl. 1):228A.
3.
Brems D, Alter L, Beckage M, et al. Altering the association properties of insulin by amino
acid replacement. Protein Eng 1992;5:527-33.
4.
Bastyr III E, Kotsanos J, Vignati L, Cox D. Insulin lispro (LP) reduces hypoglycemia rate
in persons with Type II diabetes at high risk for hypoglycemia. Diabetes
1994;(suppl. 1):36A.
5.
Brunelle R, Anderson J, Vignati L. Decreased rate of hypoglycemia in association with
improved metabolic control with insulin lispro. Diabetologia 1994; 37(suppl. 1):A78.
6.
Brunelle R, Symanowski S, Anderson J, Vignati L. Less nocturnal hypoglycemia with
insulin lispro in comparison with human regular. Diabetes 1995; 44(suppl. 1):111A.
7.
Canadian Diabetes Association 2008 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and
Management of Diabetes in Canada. Canadian J Diabetes 2008;32(suppl. 1):S1-S201.
8.
Chantelau E, Heinemann L. Insulin analogs - not faster than U 40 regular human insulin?
Letter to editor. Diabetes Res Clin Pract 1993; 21:201-202.
9.
Cryer P, Binder C, Bolli G, et al. Hypoglycemia in IDDM. Diabetes 1989;38:1193-1199.
10.
Deeb LC, Holcombe J, Brunelle R, et al. Insulin lispro lowers postprandial glucose in
prepubertal children with diabetes. Pediatrics 2001:108(5):1175-1179.
11.
Del Sindaco P, Ciofetta M, Lalli C, et al. Use of the short-acting insulin analogue lispro in
intensive treatment of type 1 diabetes mellitus: importance of appropriate replacement of
basal insulin and time-interval injection-meal. Diabet Med 1998l;15(7):592-600.
12.
DiMarchi R, Chance R, Long H, et al. Preparation of an insulin with improved
pharmacokinetics relative to human insulin through consideration of structural homology
with insulin-like growth factor I. Hormone Res 1994;41(suppl. 2):93-96.
13.
DiMarchi R, Mayer J, Fan L, et al. Synthesis of a fast-acting insulin based on structural
homology with insulin-like growth factor I. Dans : Smith JA, Rivier JE, eds. Peptides,
Chemistry and Biology. Compte rendu du 12e symposium de l’American Peptide. Leiden :
ESCOM; 1992:26-28.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 37 de 66
14.
DiMarchi R. Proinsulin to IGF-I: a family of novel insulin agonists. Insulin-Dependent
Diabetes. Advances in Management, Prevention and Cure. South Natick MA: IBC USA
Conferences Inc.; 1992.
15.
Ebeling P, Jansson P, Smith U, et al. Strategies toward improved control during insulin
lispro therapy in IDDM. Importance of basal insulin. Diabetes Care
1997:20(8):1287-1289.
16.
Gale E. Hypoglycaemia and human insulin. Lancet 1989; ii:1264-1266.
17.
Galloway J, Chance R, Su K. Human insulin and its modifications. Dans : Reidenberg
MM, ed. The Clinical Pharmacology of Biotechnology Products. Amsterdam: Elsevier
Science Publishers BV (Biomedical Division); 1991:23-34.
18.
Galloway J, Chance R. Approaches to insulin analogues. Dans : Marshall SM, Home PD,
eds. The Diabetes Annual/8. New York: Elsevier Science; 1994:277-297.
19.
Galloway J, Chance R. Insulin agonist therapy: A challenge for the 1990s. Clin Ther
1990;12:460-72.
20.
Galloway J, Chance R. Insulin analogues. IDF Bulletin 1994;39:14-16.
21.
Galloway J. New directions in drug development : mixtures, analogues, and modeling.
Diabetes Care, 1993;16(suppl. 3):16-23.
22.
Heine R, Bilo H, Fonk T, et al. Absorption kinetics and action profiles of mixtures of
short-and intermediate-acting insulins. Diabetologia 1984;27:558-562.
23.
Heinemann L, Starke A, Hohmann A, Berger M. Timing between the subcutaneous
administration of insulin and consumption of a carbohydrate rich meal.
Hormone Metabol Res 1992; 26(suppl.):137-139.
24.
Herings R, de Boer A, Stricker B, et al. Hypoglycaemia associated with use of inhibitors of
angiotensin converting enzyme. Lancet 1995;345:1195-1198.
25.
Holcombe J, Zalani S, Arora V, et al. Lispro in Adolescents Study Group. Comparison of
insulin lispro with regular human insulin for the treatment of type 1 diabetes in
adolescents. Clin Ther 2002;24(4):629-38.
26.
Howey D, Bowsher R, Brunelle R, et al. Lys(B28), Pro(B29)]-Human insulin: a rapidly
absorbed analogue of human insulin. Diabetes 1994;43:396-402.
27.
Jacobs M, Heine R. Insulin analogues: new horizons or false dawns? Dans : Barnett AH,
ed. Diabetes. Reviews 2/4. London: Macmillan Magazines; 1993:2-4.
28.
Jansson P, Ebeling P, Smith U, et al. Improved glycemic control can be better maintained
with insulin lispro than with human regular insulin. Diab Nutr Metab 1998;11:194-199.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 38 de 66
29.
Joseph S, Korzon-Burakowska A, et al. The Action Profile of Lispro is Not Blunted by
Mixing in the Syringe With NPH Insulin. Diabetes Care 1998;21:2098-2102.
30.
Kurtz W, Pravenec M. Kurtz W.T., Pravenec M. Antidiabetic mechanisms of angiotensinconverting-enzyme inhibitors and angiotensin II receptor antagonists: beyond: the reninangiotensin system. J Hypertension 2004;22(12):2253-2261.
31.
Lalli C, Ciofetta M, Del Sindaco P, et al. Long-term intensive treatment of type 1 diabetes
with the short-acting insulin analog lispro in variable combination with NPH insulin at
mealtime. Diabetes Care 1999;22(3):468-77.
32.
Pedersen-Bjergaard U, Agerholm-Larsen B, Pramming S, et al. Activity of angiotensinconverting enzyme and risk of severe hypoglycaemia in type 1 diabetes mellitus. Lancet
2001;357:1248-1253.
33.
Schernthaner G, Wein W, Sandholzer K, et al. Postprandial insulin lispro. A new
therapeutic option for type 1 diabetic patients. Diabetes Care 1998;21(4):570-3.
34.
Slieker L, Brooke G, Chance R, et al. Insulin and IGF-I analogs: Novel approaches to
improved insulin pharmacokinetics. Dans : LeRoith D, Raizada MK, eds. Current
Directions in Insulin-Like Growth Factor Research. New York: Plenum Press;1994:25-32.
35.
Stiller R, Gudat U, Pfützner A, et al. Postprandial treatment with insulin lispro.
Diabetes & Metabolism 1997;23:232-233.
36.
Teuscher A, Berger W. Hypoglycaemia unawareness in diabetics transferred from
beef/porcine insulin to human insulin. Lancet 1987.
37.
The Diabetes Control and Complications Trial Research Group. The effect of intensive
treatment of diabetes on the development and progression of long-term complications in
insulin-dependent diabetes mellitus. N Engl J Med 1993; 329:977-986.
38.
Torlone E, Fanelli C, Rambotti A, et al. Pharmacokinetics, pharmacodynamics and glucose
counterregulation following subcutaneous injection of the monomeric insulin analogue
[Lys(B28),Pro(B29)] in IDDM. Diabetologia 1994;37:713-720.
39.
Van Bon AC, Brouwer TB, von Basum G, et al. Insulin glulisine compared to insulin
aspart and to insulin lispro administered by continuous subcutaneous insulin infusion in
patients with type 1 diabetes : a randomized controlled trial. Diabetes Technol Ther
2011;13(6):607-614.
40.
Vignati L, Brunelle R. Treatment of 722 patients with type 2 diabetes with insulin lispro:
A 6 month crossover study. Diabetes 1994; 44(suppl. 1):229A.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 39 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR
LE CONSOMMATEUR
FIOLES D’HUMALOG®
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie
d’une monographie de produit publiée à la suite de
l’approbation de la vente au Canada d’HUMALOG® et
s’adresse tout particulièrement au consommateur. Le présent
dépliant n’est qu’un résumé et ne donne donc pas tous les
renseignements sur HUMALOG®. Pour toute question au
sujet de ce médicament, communiquez avec votre médecin ou
votre pharmacien.
AU SUJET DE CE MÉDICAMENT
Raisons d’utiliser ce médicament
L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, une glande
volumineuse située près de l’estomac. Cette hormone est
nécessaire à l’assimilation des aliments par l’organisme, en
particulier des sucres. En présence de diabète, le pancréas ne
sécrète pas une quantité suffisante d’insuline pour répondre aux
besoins de l’organisme.
Pour maîtriser votre diabète, votre médecin a prescrit des
injections d’insuline qui maintiendront le taux de sucre dans
votre sang à un niveau presque normal.
(infirmières, diététistes, travailleurs sociaux, pharmaciens et
autres professionnels de la santé). Vous pourrez mener une
vie active, saine et productive si vous adoptez un régime
alimentaire quotidien équilibré, si vous faites de l’exercice
régulièrement et si vous effectuez vos injections d’insuline
comme vous l’a prescrit votre médecin.
On vous a demandé de procéder à une vérification régulière
des taux de sucre dans votre sang ou votre urine. Si vos tests
sanguins révèlent constamment des taux de sucre supérieurs
ou inférieurs à la normale, ou si vos analyses d’urine
démontrent régulièrement la présence de sucre, votre diabète
n’est pas maîtrisé de façon adéquate et vous devez en parler
à votre médecin.
Circonstances où il est déconseillé d’utiliser
ce médicament
• Lorsque votre taux de sucre (glycémie) est trop faible
(hypoglycémie). Lorsque vous aurez traité votre faible
taux de sucre, suivez les directives de votre fournisseur
de soins de santé concernant l’usage d’HUMALOG.
• Si vous souffrez d’une quelconque allergie à l’un des
ingrédients d’HUMALOG. La liste complète des
ingrédients d’HUMALOG est présentée ci-après.
Ingrédients médicinaux
HUMALOG contient 100 unités/mL d’analogue de
l’insuline humaine.
HUMALOG contient de l’insuline lispro injectable.
Effets de ce médicament
L’insuline lispro est un analogue de l’insuline humaine
synthétisé par recombinaison de l’ADN. HUMALOG est
constitué de cristaux d’insuline-zinc lispro dissous dans un
liquide limpide. HUMALOG est utilisé pour maîtriser les taux
élevés de sucre (glucose) dans le sang chez les personnes
atteintes de diabète. HUMALOG agit plus rapidement et a une
plus courte durée d’action que l’insuline régulière.
En raison de son début d’action rapide, HUMALOG doit être
administré dans les 15 minutes précédant un repas. Si nécessaire,
HUMALOG peut être administré peu après le repas (dans les
20 minutes suivant le début du repas). Pour tout type d’insuline,
le profil d’action dans le temps peut varier jusqu’à un certain
point d’une personne à l’autre ou à divers moments chez une
même personne. Comme pour toutes les autres préparations
d’insuline, la durée d’action d’HUMALOG dépend de la dose,
du point d’injection, de l’irrigation sanguine, de la température
corporelle et de l’activité physique.
Il importe de bien maîtriser le diabète. Un diabète non maîtrisé
(hyperglycémie) peut, à la longue, entraîner un certain nombre
de troubles graves comme la cécité, l’insuffisance rénale, une
mauvaise circulation, des crises cardiaques, des accidents
vasculaires cérébraux ou des lésions nerveuses. Une prise en
charge efficace du diabète peut prévenir ces troubles ou les
atténuer. Celle-ci exigera de votre part une collaboration étroite
et constante avec les membres de l’équipe médicale qui veille au
traitement de votre diabète, soit votre médecin et vos éducateurs
Ingrédients non médicinaux
HUMALOG contient du glycérol, du phosphate disodique,
du m-crésol, du zinc (sous forme d’ions) et de l’eau pour
injection. De l’acide chlorhydrique ou de l’hydroxyde de
sodium peut être ajouté pour ajuster le pH.
Formes posologiques
HUMALOG est une solution stérile d’insuline lispro
injectable. Il est offert :
• en fiole de 10 mL
• en fiole de 3 mL
HUMALOG est également offert :
• en cartouche de 3 mL
• en stylo pré-rempli KwikPen de 3 mL
Les autres produits HUMALOG comprennent :
• HUMALOG KwikPen (insuline lispro injectable) à
200 unités/mL
• HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable,
75 % insuline lispro protamine en suspension)
• HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro injectable,
50 % insuline lispro protamine en suspension)
N’UTILISEZ PAS UN AUTRE TYPE D’INSULINE À
MOINS QUE VOTRE MÉDECIN NE LE
RECOMMANDE.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 40 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
Ayez toujours une réserve d’HUMALOG ainsi qu’une seringue
et une aiguille de rechange ou un dispositif d’injection à portée
de la main. Le port du bracelet et de la carte pour diabétique vous
assureront un traitement adéquat en cas de complications lors de
vos déplacements.
Lorsque vous recevez votre insuline à la pharmacie, vérifiez les
points suivants :
1. Le nom HUMALOG apparaît sur la boîte et l’étiquette de la
fiole.
2. La boîte et l’étiquette de la fiole indiquent bien le type
d’insuline convenant à vos besoins.
3. La teneur en insuline est de 100 unités (U-100).
4. La date de péremption sur l’emballage représente une
échéance raisonnable.
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS
•
•
•
•
•
•
•
Mises en garde et précautions importantes
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le
sang) est l’effet indésirable que les utilisateurs d’insuline
éprouvent le plus souvent. Il est recommandé de
surveiller la glycémie chez tous les patients atteints de
diabète. Les réactions hypoglycémiques ou
hyperglycémiques non corrigées peuvent entraîner la
perte de connaissance, le coma ou même la mort. Vous
trouverez ci-dessous des renseignements sur la façon
d’en reconnaître les symptômes.
Cet analogue d’insuline humaine de Lilly se distingue
des autres insulines par sa structure unique, son très
rapide début d’action et la courte durée de son effet.
HUMALOG devrait être administré dans les 15 minutes
précédant un repas ou peu après le repas lorsque cela est
nécessaire (dans les 20 minutes suivant le début du
repas). Étant donné la courte durée d’action
d’HUMALOG, vous devriez aussi utiliser une insuline à
action prolongée, tel HUMULIN N, si vous êtes atteint
de diabète de type 1, pour obtenir la meilleure maîtrise
possible de votre glycémie (sauf si vous utilisez une
pompe à perfusion d’insuline).
La solution HUMALOG ne doit être utilisée que si elle
est limpide et incolore et qu’aucun dépôt de particules
solides ne s’est formé sur la paroi de la fiole.
Tout changement d’insuline doit se faire avec prudence
et sous surveillance médicale uniquement. Des
changements dans la pureté, la teneur, la marque
(fabricant), le type (régulière, NPH, etc.), la source
(bovine, porcine, bovine-porcine, humaine) ou le
procédé de fabrication (ADN recombiné par rapport à
insuline de source animale) peuvent nécessiter une
modification de la posologie.
Il n’est pas recommandé de mélanger HUMALOG avec
des insulines de source animale ni avec des préparations
d’insuline d’autres fabricants.
Les patients recevant HUMALOG pourront nécessiter
une posologie différente de celle des autres types
d’insulines. Si un tel ajustement est nécessaire, il peut
être effectué lors de l’administration de la première dose
ou au cours des semaines suivantes.
Pompe à perfusion d’insuline : Lorsqu’il est administré à
l’aide d’une pompe à perfusion d’insuline, HUMALOG
ne doit pas être dilué ni mélangé avec quelque autre
forme d’insuline que ce soit. Veuillez lire attentivement
les instructions du fabricant de la pompe à perfusion
d’insuline ainsi que le présent feuillet de renseignements
avant d’utiliser HUMALOG.
AVANT d’utiliser HUMALOG, veuillez consulter votre
médecin ou votre pharmacien dans les cas suivants :
• Vous avez une maladie des reins ou du foie; dans ce cas,
votre médecin pourrait modifier votre dose d’insuline.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 41 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
• Vous consommez de l’alcool (y compris du vin et de la
bière) : surveillez les signes d’hypoglycémie et ne buvez
jamais d’alcool à jeun.
• Vous vous engagez dans une activité physique plus intense
qu’à l’habitude ou vous souhaitez changer votre régime
alimentaire habituel. Vous pourriez avoir besoin de prendre
moins d’insuline pendant l’activité physique et quelque temps
après. De plus, il est possible que l’exercice accélère l’effet
d’une dose d’insuline, particulièrement si l’exercice touche
l’endroit où l’insuline est injectée.
• Vous êtes malade. La maladie, surtout si elle est
accompagnée de nausées et de vomissements, peut modifier
vos besoins en insuline. Même si vous ne mangez pas, votre
organisme a besoin d’insuline. Vous et votre médecin devez
établir une ligne de conduite à suivre en cas de maladie. Si
vous êtes malade, vérifiez souvent le taux de sucre dans votre
sang ou votre urine.
• Vous voyagez au-delà de 2 fuseaux horaires. Vous devez
consulter votre médecin au sujet des ajustements à apporter à
l’horaire de vos injections.
• Vous êtes enceinte. HUMALOG peut être utilisé durant la
grossesse s’il est cliniquement indiqué. D’après des données
recueillies auprès d’un grand nombre de patientes enceintes
exposées au médicament, HUMALOG n’aurait aucun effet
indésirable sur la grossesse ni sur la santé du fœtus ou du
nouveau-né. Il est particulièrement important pour vous et
l’enfant à naître de bien maîtriser votre diabète. La grossesse
peut compliquer la prise en charge du diabète. Si vous
prévoyez avoir un enfant ou si vous êtes enceinte ou encore si
vous allaitez, consultez votre médecin.
• Vous prenez d’autres médicaments. Bon nombre de
médicaments modifient la façon dont le glucose agit dans
l’organisme, ce qui pourrait influer sur votre dose d’insuline.
Vous trouverez ci-dessous une liste des médicaments les plus
courants qui pourraient avoir une influence sur votre
traitement par l’insuline. Consultez votre médecin ou votre
pharmacien si vous prenez de nouveaux médicaments ou
changez de médicaments, même ceux qui ne sont pas
sous ordonnance.
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Il est possible que vos besoins en insuline augmentent si vous
prenez d’autres médicaments exerçant une action
hyperglycémique comme les contraceptifs (p. ex., la pilule, les
injections et les timbres), les corticostéroïdes ou
l’hormonothérapie thyroïdienne substitutive. Les besoins en
insuline peuvent diminuer en présence d’agents comme les
antidiabétiques oraux, les salicylés (aspirine), les sulfamides
(antibiotiques), certains antidépresseurs (inhibiteurs de la
monoamine oxydase), les bêtabloquants, l’alcool, les inhibiteurs
de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) et les
antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II. Vous devez
toujours aviser votre médecin de tous les médicaments que
vous prenez.
l’insuffisance cardiaque et à une enflure des membres
inférieurs. Communiquez immédiatement avec votre
médecin si des symptômes d’essoufflement, de fatigue,
d’intolérance à l’effort ou d’enflure des membres inférieurs
se manifestent pendant la prise de ces agents.
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT
HUMALOG est une solution stérile. HUMALOG doit être
administré par injection sous-cutanée ou de façon continue à
l’aide d’une pompe à perfusion sous-cutanée d’insuline. La
concentration d’HUMALOG dans les fioles de 3 mL ou de
10 mL est de 100 unités/mL (U-100).
Lorsqu’il est employé comme insuline prandiale (lors des
repas), HUMALOG devrait être administré dans les
15 minutes précédant un repas ou peu après le repas lorsque
cela est nécessaire (dans les 20 minutes suivant le début
du repas).
HUMALOG est un liquide limpide et incolore ayant
l’apparence et la consistance de l’eau. N’utilisez pas la fiole
si le contenu semble trouble, visqueux ou légèrement coloré,
ou s’il renferme des particules solides. Vérifiez toujours
l’aspect de votre fiole d’HUMALOG avant de l’utiliser. Si
vous observez quelque chose d’inhabituel dans l’apparence
du produit ou constatez un changement marqué de vos
besoins en insuline, consultez votre médecin.
Technique d’injection
Seringue appropriée
Les doses d’insuline sont calculées en unités. HUMALOG
est offert en préparations contenant 100 unités/mL (U-100).
Il est important de bien comprendre la signification des traits
marqués sur votre seringue, parce que le volume
d’HUMALOG que vous injectez dépend de la concentration
de la solution, c’est-à-dire du nombre d’unités par mL. C’est
pourquoi vous devez toujours utiliser une seringue fabriquée
pour l’administration d’insuline U-100. L’utilisation d’une
seringue de calibre différent peut fausser la dose et entraîner
de graves problèmes, comme un taux de sucre dans le sang
trop faible ou trop élevé.
Utilisation de la seringue
Suivez exactement les instructions suivantes pour tenter
d’éviter la contamination de la préparation et le risque
d’infection.
Les seringues en plastique et les aiguilles jetables ne doivent
être utilisées qu’une seule fois et jetées après usage dans un
contenant refermable pour objets pointus et tranchants
résistant aux perforations (contenant pour objets contaminés)
ou selon les directives de votre professionnel de la santé. IL
NE FAUT PAS UTILISER LA SERINGUE NI
L’AIGUILLE D’UNE AUTRE PERSONNE, car cela peut
entraîner un risque de transmission d’agents infectieux.
L’administration de thiazolidinédiones (telles que la
rosiglitazone et la pioglitazone), seules ou avec d’autres agents
antidiabétiques (y compris l’insuline), a été associée à de
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 42 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
Les seringues en verre et les aiguilles réutilisables doivent être
stérilisées avant chaque injection. Suivez les instructions
fournies avec la seringue.
Préparation de la dose
1. Lavez-vous les mains.
2. Examinez la préparation d’HUMALOG dans la fiole; elle
doit être limpide et incolore. Ne l’utilisez pas si elle est
trouble, visqueuse ou légèrement colorée ou encore si elle
contient des particules solides.
3. Si vous utilisez une nouvelle fiole, retirez le capuchon de
protection en plastique, mais n’enlevez pas le bouchon.
4. Nettoyez le dessus de la fiole avec un tampon imbibé
d’alcool.
5. Si vous devez faire un mélange d’insulines, suivez les
instructions qui suivent à ce sujet.
6. Retirez le capuchon de l’aiguille. Aspirez dans la seringue un
volume d’air égal au volume de votre dose d’HUMALOG.
Transpercez le bouchon de caoutchouc de la fiole
d’HUMALOG avec l’aiguille et injectez l’air de la seringue
dans la fiole.
7. Inversez la fiole et la seringue. Tenez la fiole et la seringue
fermement dans une seule main.
8. Assurez-vous que la pointe de l’aiguille est immergée dans la
préparation d’HUMALOG et aspirez dans la seringue la dose
d’insuline requise.
9. Avant de retirer l’aiguille de la fiole, vérifiez si la seringue
contient des bulles d’air, car celles-ci réduisent la dose
d’HUMALOG. S’il y en a, tenez la seringue en position
verticale et tapotez-la jusqu’à ce que les bulles remontent à la
surface. Appuyez sur le piston pour les expulser et aspirez la
dose d’insuline nécessaire.
10. Retirez l’aiguille de la fiole et déposez la seringue à plat de
manière à ce que l’aiguille ne touche à rien.
Mélange d’HUMALOG avec des préparations d’insuline à
action prolongée
IL N’EST PAS RECOMMANDÉ DE MÉLANGER
HUMALOG AVEC DES INSULINES DE SOURCE
ANIMALE NI AVEC DES PRÉPARATIONS D’INSULINE
D’AUTRES FABRICANTS.
1. HUMALOG ne doit être mélangé avec des préparations
d’insuline à action prolongée (HUMULIN N) que sur l’avis
de votre médecin.
2. Aspirez dans la seringue un volume d’air égal au volume de
votre dose d’HUMULIN à action prolongée. Insérez
l’aiguille dans la fiole d’insuline à action prolongée et
injectez l’air de la seringue dans la fiole en veillant à ne pas
toucher à l’insuline. Retirez l’aiguille.
3. Injectez maintenant de l’air dans votre fiole d’HUMALOG
de la même manière, mais ne retirez pas l’aiguille.
4. Inversez la fiole et la seringue.
5. Assurez-vous que la pointe de l’aiguille est immergée dans la
préparation d’HUMALOG et aspirez dans la seringue la dose
d’HUMALOG requise.
6. Avant de retirer l’aiguille de la fiole d’HUMALOG, vérifiez
si la seringue contient des bulles d’air, car celles-ci réduisent
la dose d’HUMALOG. S’il y en a, tenez la seringue en
position verticale et tapotez-la jusqu’à ce que les bulles
remontent à la surface. Appuyez sur le piston pour les
expulser et aspirez la dose d’insuline nécessaire.
Mélangez la préparation d’insuline HUMULIN à action
prolongée en roulant la fiole entre vos mains ou en
l’agitant doucement.
7. Retirez l’aiguille de la fiole d’HUMALOG et
introduisez-la dans la fiole d’insuline HUMULIN à
action prolongée. Inversez la fiole et la seringue.
Assurez-vous que la pointe de l’aiguille est immergée
dans l’insuline et retirez votre dose d’insuline
HUMULIN à action prolongée.
8. Retirez l’aiguille et déposez la seringue à plat de manière
à ce que l’aiguille ne touche à rien.
Suivez les instructions de votre médecin au sujet du mélange
d’insulines qui doit se faire juste avant votre injection.
HUMALOG doit être injecté aussitôt mélangé. Il importe de
toujours procéder de la même façon.
Les seringues des différents fabricants ne comportent pas
toutes le même espace entre le trait du bas et l’aiguille. Pour
cette raison, ne modifiez ni la séquence des étapes dans la
préparation des mélanges, ni la marque ou le modèle de
seringue et d’aiguille prescrit par votre médecin.
Injection
Préparez le point d’injection selon les directives de votre
professionnel de la santé. Insérez l’aiguille en suivant les
directives de votre médecin. Enfoncez le piston jusqu’au
fond. Retirez ensuite l’aiguille et exercez une légère pression
sur le point d’injection pendant quelques secondes. Ne
frottez pas le point d’injection. Laissez au moins 1 cm
(0,5 po) entre chaque point d’injection pour éviter toute
lésion des tissus.
Administration d’HUMALOG à l’aide d’une pompe à
perfusion d’insuline
1. Les pompes à perfusion d’insuline approuvées par
Santé Canada peuvent être utilisées pour l’administration
d’HUMALOG à 100 unités. Veuillez lire et suivre les
instructions qui accompagnent la pompe à perfusion.
2. Assurez-vous d’utiliser le réservoir et le cathéter adaptés
à la pompe.
3. Changez l’insuline HUMALOG contenue dans le
réservoir au moins tous les 14 jours. Changez les
systèmes de perfusion selon les instructions du fabricant
(3 jours sont habituellement recommandés) ou selon les
directives de votre professionnel de la santé. Respectez
les règles d’asepsie lorsque vous insérez l’ensemble à
perfusion.
4. En cas d’hypoglycémie, la perfusion doit être
interrompue jusqu’à ce que votre glycémie soit revenue à
la normale. Avisez votre médecin si vous présentez des
épisodes répétés d’hypoglycémie ou une hypoglycémie
grave. Vous pourriez devoir envisager de réduire votre
dose d’insuline ou d’interrompre temporairement
la perfusion.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 43 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
5. Un mauvais fonctionnement de la pompe ou une obstruction
de l’ensemble à perfusion peut entraîner une hausse rapide de
la glycémie. Si vous croyez que le flux d’insuline s’est
interrompu, suivez les instructions qui accompagnent le
produit et, au besoin, avertissez votre professionnel de la
santé.
6. Lorsqu’il est administré à l’aide d’une pompe à perfusion
d’insuline, HUMALOG ne doit pas être mélangé avec
quelque autre type d’insuline que ce soit.
Dose habituelle
Votre médecin vous a indiqué le type et la quantité d’insuline à
utiliser ainsi que le moment et la fréquence des injections.
Chaque cas de diabète étant différent, votre médecin a établi ce
schéma posologique spécialement pour vous.
La dose d’HUMALOG que vous prenez habituellement peut
varier selon les changements apportés à votre alimentation, vos
activités ou votre horaire de travail. Suivez rigoureusement les
instructions de votre médecin afin de compenser ces
changements. Les autres facteurs qui peuvent modifier la dose
d’HUMALOG que vous prenez sont les suivants : maladie,
grossesse, médicaments, activité physique et voyage.
Surdosage
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le sang)
est l’un des effets indésirables les plus fréquents chez les
utilisateurs d’insuline. Elle peut être causée par :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
des repas omis ou retardés;
une dose excessive d’insuline;
un surplus de travail ou trop d’exercice;
une infection ou une maladie (surtout si elle est accompagnée
de diarrhée ou de vomissements);
une modification des besoins de l’organisme en insuline;
une maladie des glandes surrénales, de l’hypophyse ou de la
thyroïde ou une maladie du foie ou des reins en évolution;
des interactions avec d’autres médicaments qui abaissent le
taux de sucre dans le sang, comme les hypoglycémiants
oraux, les salicylés, les sulfamides (antibiotiques) et certains
antidépresseurs;
la consommation d’alcool.
Implications alimentaires
Si vous ne pouvez prendre un repas à l’heure habituelle, vous
éviterez l’hypoglycémie en ingérant la quantité de glucides
prescrite pour le repas sous forme de jus d’orange, de sirop, de
bonbons, de pain ou de lait, sans modifier votre dose d’insuline.
Si des nausées ou des vomissements vous obligent à omettre un
repas, vous devez vérifier votre glycémie et en avertir
votre médecin.
L’hypoglycémie légère ou modérée peut être traitée par la prise
d’aliments ou de boissons contenant du sucre. Les patients
doivent toujours avoir à portée de la main des aliments pouvant
leur procurer rapidement une source de sucre, comme des
menthes ou des comprimés de glucose. Les cas plus graves
d’hypoglycémie peuvent nécessiter l’aide d’une autre personne.
Les patients qui sont incapables de prendre du sucre par voie
orale ou qui sont sans connaissance doivent recevoir une
solution de glucose par voie intraveineuse sous surveillance
médicale ou une injection de glucagon (intramusculaire ou
sous-cutanée). Dès que le patient a repris connaissance, il
doit prendre des glucides par voie orale.
En cas de surdosage, communiquez sans tarder avec un
professionnel de la santé, le service des urgences d’un
hôpital ou le centre antipoison de votre région, même si
vous ne présentez aucun symptôme.
EFFETS INDÉSIRABLES ET PROCÉDURES
À SUIVRE
Hypoglycémie
L’hypoglycémie est l’un des effets indésirables les plus
fréquents chez les utilisateurs d’insuline (voir la section
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT).
Acidose et coma diabétiques
Une concentration trop faible d’insuline dans l’organisme
peut provoquer l’acidose diabétique (cet état est le contraire
de l’hypoglycémie, qui est provoquée par un excès
d’insuline dans le sang). L’omission d’une dose d’insuline,
l’administration d’une dose plus faible que celle prescrite par
le médecin, des excès alimentaires importants, une infection
ou de la fièvre peuvent causer l’acidose diabétique. Dans ce
cas, l’analyse d’urine révèle un taux élevé de sucre et
d’acétone.
Les premiers symptômes d’acidose diabétique apparaissent
habituellement de façon graduelle, au cours des heures ou
des jours suivants, et se manifestent par la somnolence, la
rougeur du visage, la soif et la perte d’appétit. Une
respiration difficile et un pouls rapide constituent des
symptômes plus graves.
Si elle n’est pas corrigée, elle peut provoquer la perte de
connaissance, le coma ou la mort, d’où l’importance
d’obtenir immédiatement une aide médicale.
Lipoatrophie
Dans de rares cas, l’injection sous-cutanée de préparations
d’insuline peut entraîner une lipoatrophie (petites
dépressions de la peau) ou une lipohypertrophie
(augmentation de volume ou épaississement du tissu
adipeux). Si vous remarquez l’une ou l’autre de ces
manifestations, consultez votre médecin. La modification de
votre technique d’injection pourrait atténuer ce problème.
Allergie à l’insuline
Le point d’injection peut parfois devenir rouge et enflé et
causer des démangeaisons. Ces réactions allergiques locales
disparaissent habituellement après quelques jours ou
quelques semaines. Si vous avez de telles réactions,
communiquez avec votre médecin. Il se peut qu’il
recommande de changer le type ou la source d’insuline
utilisée.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 44 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
L’allergie généralisée, moins fréquente, mais pouvant entraîner
des conséquences plus graves, peut se traduire par des éruptions
cutanées sur tout le corps, un souffle court, une respiration
sifflante, une chute de la pression artérielle, un pouls rapide ou
une transpiration excessive. Les cas graves d’allergie généralisée
peuvent menacer la vie. Si vous croyez avoir une telle réaction à
l’insuline, avertissez sans tarder un médecin. Votre médecin
pourrait recommander que vous vous prêtiez à un test cutané,
c’est-à-dire l’injection de petites doses d’insulines différentes
dans la peau afin de choisir l’insuline qui vous convient le
mieux. Les patients qui ont présenté une grave réaction
allergique généralisée à l’insuline doivent se soumettre à un test
cutané avant de recevoir toute nouvelle préparation d’insuline.
Cette liste d’effets indésirables n’est pas exhaustive. Pour tout
effet inattendu lors de la prise d’HUMALOG, veuillez
communiquer avec votre médecin ou votre pharmacien.
COMMENT CONSERVER CE MÉDICAMENT
Avant leur première utilisation, les fioles d’insuline HUMALOG
doivent être conservées au réfrigérateur, entre 2 et 8 °C. Vous ne
devez pas les congeler ni les exposer à la chaleur excessive ou
aux rayons du soleil. La fiole d’HUMALOG en cours
d’utilisation peut être conservée à la température ambiante
jusqu’à 28 jours, pourvu qu’elle soit gardée à la température la
plus fraîche possible (inférieure à 30 °C) et à l’abri des sources
directes de chaleur et de lumière. Les fioles utilisées ou non
réfrigérées doivent être jetées après 28 jours, même si elles
contiennent encore de l’insuline HUMALOG. N’utilisez pas les
fioles d’HUMALOG si la préparation qu’elles contiennent a
gelé.
DÉCLARATION DES EFFETS INDÉSIRABLES
SOUPÇONNÉS
Vous pouvez déclarer les effets indésirables soupçonnés associés à
l’utilisation de produits de santé au Programme Canada Vigilance
de l’une des 3 façons suivantes :
•
En ligne à www.santecanada.gc.ca/medeffet
•
Par téléphone, en composant le numéro sans frais
1-866-234-2345
•
En remplissant un formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et en le faisant parvenir
o par télécopieur, au numéro sans frais 1-866-678-6789
o par la poste au Programme Canada Vigilance
Santé Canada
Indice postal 0701D
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Les étiquettes affranchies, le formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et les lignes directrices concernant la déclaration
d’effets indésirables sont disponibles sur le site Web de
MedEffetMC Canada, à www.santecanada.gc.ca/medeffet.
REMARQUE : Pour obtenir des renseignements relatifs à la prise
en charge des effets secondaires, veuillez communiquer avec votre
professionnel de la santé. Le Programme Canada Vigilance ne
fournit pas de conseils médicaux.
POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS
Si vous désirez obtenir plus de renseignements, adressezvous d’abord à votre professionnel de la santé ou à votre
pharmacien, ou à Eli Lilly Canada Inc. au :
1-888-545-5972, ou visitez le site Web à www.lilly.ca.
N’UTILISEZ PAS UNE FIOLE D’HUMALOG APRÈS LA
DATE DE PÉREMPTION ÉTAMPÉE SUR L’ÉTIQUETTE.
L’information contenue dans ce document était à jour au
moment de la dernière révision mentionnée ci-dessous. Pour
obtenir les renseignements les plus récents, veuillez
consulter notre site Web ou communiquer avec nous
directement.
Ce dépliant a été préparé par Eli Lilly Canada Inc.,
Toronto (Ontario) M1N 2E8.
HUMALOG, MIX25, MIX50 et KwikPen sont des marques
déposées détenues par Eli Lilly and Company ou l’une de
ses filiales ou sociétés affiliées.
Il se peut que vous ayez à relire ce document. Ne le jetez pas
avant d’avoir pris tout votre médicament.
Dernière révision : 30 mars 2015
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 45 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR
LE CONSOMMATEUR
CARTOUCHES D’HUMALOG®
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
et HUMALOG® KWIKPEN®
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie
d’une monographie de produit publiée à la suite de
l’approbation de la vente au Canada d’HUMALOG® et
s’adresse tout particulièrement au consommateur. Le présent
dépliant n’est qu’un résumé et ne donne donc pas tous les
renseignements sur HUMALOG®. Pour toute question au
sujet de ce médicament, communiquez avec votre médecin ou
votre pharmacien.
AU SUJET DE CE MÉDICAMENT
Raisons d’utiliser ce médicament
L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, une glande
volumineuse située près de l’estomac. Cette hormone est
nécessaire à l’assimilation des aliments par l’organisme, en
particulier des sucres. En présence de diabète, le pancréas ne
sécrète pas une quantité suffisante d’insuline pour répondre aux
besoins de l’organisme.
vasculaires cérébraux ou des lésions nerveuses. Une prise en
charge efficace du diabète peut prévenir ces troubles ou les
atténuer. Celle-ci exigera de votre part une collaboration
étroite et constante avec les membres de l’équipe médicale
qui veille au traitement de votre diabète, soit votre médecin
et vos éducateurs (infirmières, diététistes, travailleurs
sociaux, pharmaciens et autres professionnels de la santé).
Vous pourrez mener une vie active, saine et productive si
vous adoptez un régime alimentaire quotidien équilibré, si
vous faites de l’exercice régulièrement et si vous effectuez
vos injections d’insuline comme vous l’a prescrit votre
médecin.
On vous a demandé de procéder à une vérification régulière
des taux de sucre dans votre sang ou votre urine. Si vos tests
sanguins révèlent constamment des taux de sucre supérieurs
ou inférieurs à la normale, ou si vos analyses d’urine
démontrent régulièrement la présence de sucre, votre diabète
n’est pas maîtrisé de façon adéquate et vous devez en parler
à votre médecin.
Circonstances où il est déconseillé d’utiliser
ce médicament
• Lorsque votre taux de sucre (glycémie) est trop faible
(hypoglycémie). Lorsque vous aurez traité votre faible
taux de sucre, suivez les directives de votre fournisseur
de soins de santé concernant l’usage d’HUMALOG.
• Si vous souffrez d’une quelconque allergie à l’un des
ingrédients d’HUMALOG. La liste complète des
ingrédients d’HUMALOG est présentée ci-après.
Pour maîtriser votre diabète, votre médecin a prescrit des
injections d’insuline qui maintiendront le taux de sucre dans
votre sang à un niveau presque normal.
Ingrédients médicinaux
Effets de ce médicament
HUMALOG contient de l’insuline lispro injectable.
L’insuline lispro est un analogue de l’insuline humaine
synthétisé par recombinaison de l’ADN. HUMALOG est
constitué de cristaux d’insuline-zinc lispro dissous dans un
liquide limpide. HUMALOG est utilisé pour maîtriser les taux
élevés de sucre (glucose) dans le sang chez les personnes
atteintes de diabète. HUMALOG agit plus rapidement et a une
plus courte durée d’action que l’insuline régulière.
Ingrédients non médicinaux
HUMALOG contient 100 unités/mL d’analogue de
l’insuline humaine.
HUMALOG contient du glycérol, du phosphate disodique,
du m-crésol, du zinc (sous forme d’ions) et de l’eau pour
injection. De l’acide chlorhydrique ou de l’hydroxyde de
sodium peut être ajouté pour ajuster le pH.
Formes posologiques
En raison de son début d’action rapide, HUMALOG doit être
administré dans les 15 minutes précédant un repas. Si nécessaire,
HUMALOG peut être administré peu après le repas (dans les
20 minutes suivant le début du repas). Pour tout type d’insuline,
le profil d’action dans le temps peut varier jusqu’à un certain
point d’une personne à l’autre ou à divers moments chez une
même personne. Comme pour toutes les autres préparations
d’insuline, la durée d’action d’HUMALOG dépend de la dose,
du point d’injection, de l’irrigation sanguine, de la température
corporelle et de l’activité physique.
HUMALOG est une solution stérile d’insuline lispro
injectable. Il est offert :
• en cartouche de 3 mL
• en stylo pré-rempli KwikPen de 3 mL
Il importe de bien maîtriser le diabète. Un diabète non maîtrisé
(hyperglycémie) peut, à la longue, entraîner un certain nombre
de troubles graves comme la cécité, l’insuffisance rénale, une
mauvaise circulation, des crises cardiaques, des accidents
Les autres produits HUMALOG comprennent :
• HUMALOG KwikPen (insuline lispro injectable) à
200 unités/mL
HUMALOG est également offert :
• en fiole de 10 mL
• en fiole de 3 mL
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 46 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
• HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable, 75 %
insuline lispro protamine en suspension)
• HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro injectable, 50 %
insuline lispro protamine en suspension)
Les stylos pré-remplis et les cartouches d’HUMALOG sont
offerts en boîtes de 5. Les cartouches d’HUMALOG sont
conçues pour être utilisées avec les dispositifs d’administration
de Lilly. On ne doit pas mélanger d’autres insulines dans les
cartouches ou les stylos pré-remplis d’HUMALOG ni
les réutiliser.
•
•
Pour savoir comment utiliser le stylo pré-rempli jetable
contenant de l’insuline, voir le manuel d’utilisation qui se trouve
dans l’emballage.
N’UTILISEZ PAS UN AUTRE TYPE D’INSULINE À MOINS
QUE VOTRE MÉDECIN NE LE RECOMMANDE.
Ayez toujours une réserve d’HUMALOG à portée de la main,
soit un stylo et une cartouche de rechange ou un stylo pré-rempli.
Le port du bracelet et de la carte pour diabétique vous assureront
un traitement adéquat en cas de complications lors de
vos déplacements.
Lorsque vous recevez votre insuline à la pharmacie, vérifiez les
points suivants :
1. Le nom HUMALOG apparaît sur la boîte et l’étiquette de la
cartouche ou du stylo pré-rempli.
2. La boîte et l’étiquette de la cartouche ou du stylo pré-rempli
indiquent bien le type d’insuline convenant à vos besoins.
3. La teneur en insuline est de 100 unités (U-100).
4. La date de péremption sur l’emballage représente une
échéance raisonnable.
•
•
•
•
•
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS
Mises en garde et précautions importantes
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le
sang) est l’effet indésirable que les utilisateurs d’insuline
éprouvent le plus souvent. Il est recommandé de surveiller
la glycémie chez tous les patients atteints de diabète. Les
réactions hypoglycémiques ou hyperglycémiques non
corrigées peuvent entraîner la perte de connaissance, le
coma ou même la mort. Vous trouverez ci-dessous des
renseignements sur la façon d’en reconnaître
les symptômes.
Cet analogue d’insuline humaine de Lilly se distingue des
autres insulines par sa structure unique, son très rapide
début d’action et la courte durée de son effet. HUMALOG
devrait être administré dans les 15 minutes précédant un
repas ou peu après le repas lorsque cela est nécessaire (dans
les 20 minutes suivant le début du repas). Étant donné la
courte durée d’action d’HUMALOG, vous devriez aussi
utiliser une insuline à action prolongée, tel HUMULIN N, si
vous êtes atteint de diabète de type 1, pour obtenir la
meilleure maîtrise possible de votre glycémie (sauf si vous
utilisez une pompe à perfusion d’insuline).
La solution HUMALOG ne doit être utilisée que si elle est
limpide et incolore et qu’aucun dépôt de particules solides
ne s’est formé sur la paroi de la cartouche.
Tout changement d’insuline doit se faire avec prudence et
sous surveillance médicale uniquement. Des changements
dans la pureté, la teneur, la marque (fabricant), le type
(régulière, NPH, etc.), la source (bovine, porcine, bovineporcine, humaine) ou le procédé de fabrication (ADN
recombiné par rapport à insuline de source animale)
peuvent nécessiter une modification de la posologie.
Il n’est pas recommandé de mélanger HUMALOG avec des
insulines de source animale ni avec des préparations
d’insuline d’autres fabricants.
Les patients recevant HUMALOG pourront nécessiter une
posologie différente de celle des autres types d’insulines. Si
un tel ajustement est nécessaire, il peut être effectué lors de
l’administration de la première dose ou au cours des
semaines suivantes.
Pompe à perfusion d’insuline : Lorsqu’il est administré à
l’aide d’une pompe à perfusion d’insuline, HUMALOG ne
doit pas être dilué ni mélangé avec quelque autre forme
d’insuline que ce soit. Veuillez lire attentivement les
instructions du fabricant de la pompe à perfusion d’insuline
ainsi que le présent feuillet de renseignements avant
d’utiliser HUMALOG.
AVANT d’utiliser HUMALOG, veuillez consulter votre
médecin ou votre pharmacien dans les cas suivants :
• Vous avez une maladie des reins ou du foie; dans ce cas,
votre médecin pourrait modifier votre dose d’insuline.
• Vous consommez de l’alcool (y compris du vin et de la
bière) : surveillez les signes d’hypoglycémie et ne buvez
jamais d’alcool à jeun.
• Vous vous engagez dans une activité physique plus
intense qu’à l’habitude ou vous souhaitez changer votre
régime alimentaire habituel. Vous pourriez avoir besoin
de prendre moins d’insuline pendant l’activité physique
et quelque temps après. De plus, il est possible que
l’exercice accélère l’effet d’une dose d’insuline,
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 47 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
•
•
•
•
particulièrement si l’exercice touche l’endroit où l’insuline
est injectée.
Vous êtes malade. La maladie, surtout si elle est
accompagnée de nausées et de vomissements, peut modifier
vos besoins en insuline. Même si vous ne mangez pas, votre
organisme a besoin d’insuline. Vous et votre médecin devez
établir une ligne de conduite à suivre en cas de maladie. Si
vous êtes malade, vérifiez souvent le taux de sucre dans votre
sang ou votre urine.
Vous voyagez au-delà de 2 fuseaux horaires. Vous devez
consulter votre médecin au sujet des ajustements à apporter à
l’horaire de vos injections.
Vous êtes enceinte. HUMALOG peut être utilisé durant la
grossesse s’il est cliniquement indiqué. D’après des données
recueillies auprès d’un grand nombre de patientes enceintes
exposées au médicament, HUMALOG n’aurait aucun effet
indésirable sur la grossesse ni sur la santé du fœtus ou du
nouveau-né. Il est particulièrement important pour vous et
l’enfant à naître de bien maîtriser votre diabète. La grossesse
peut compliquer la prise en charge du diabète. Si vous
prévoyez avoir un enfant ou si vous êtes enceinte ou encore si
vous allaitez, consultez votre médecin.
Vous prenez d’autres médicaments. Bon nombre de
médicaments modifient la façon dont le glucose agit dans
l’organisme, ce qui pourrait influer sur votre dose d’insuline.
Vous trouverez ci-dessous une liste des médicaments les plus
courants qui pourraient avoir une influence sur votre
traitement par l’insuline. Consultez votre médecin ou votre
pharmacien si vous prenez de nouveaux médicaments ou
changez de médicaments, même ceux qui ne sont pas
sous ordonnance.
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Il est possible que vos besoins en insuline augmentent si vous
prenez d’autres médicaments exerçant une action
hyperglycémique comme les contraceptifs (p. ex., la pilule, les
injections et les timbres), les corticostéroïdes ou
l’hormonothérapie thyroïdienne substitutive. Les besoins en
insuline peuvent diminuer en présence d’agents comme les
antidiabétiques oraux, les salicylés (aspirine), les sulfamides
(antibiotiques), certains antidépresseurs (inhibiteurs de la
monoamine oxydase), les bêtabloquants, l’alcool, les inhibiteurs
de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) et les
antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II. Vous devez
toujours aviser votre médecin de tous les médicaments que
vous prenez.
L’administration de thiazolidinédiones (telles que la
rosiglitazone et la pioglitazone), seules ou avec d’autres agents
antidiabétiques (y compris l’insuline), a été associée à de
l’insuffisance cardiaque et à une enflure des membres inférieurs.
Communiquez immédiatement avec votre médecin si des
symptômes d’essoufflement, de fatigue, d’intolérance à l’effort
ou d’enflure des membres inférieurs se manifestent pendant la
prise de ces agents.
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT
HUMALOG est une solution stérile. HUMALOG doit être
administré par injection sous-cutanée ou de façon continue à
l’aide d’une pompe à perfusion sous-cutanée d’insuline. La
concentration d’HUMALOG dans les cartouches de 3 mL et
les stylos pré-remplis est de 100 unités/mL (U-100).
Lorsqu’il est employé comme insuline prandiale (lors des
repas), HUMALOG devrait être administré dans les
15 minutes précédant un repas ou peu après le repas lorsque
cela est nécessaire (dans les 20 minutes suivant le début
du repas).
HUMALOG est un liquide limpide et incolore ayant
l’apparence et la consistance de l’eau. N’utilisez pas la
cartouche ou le stylo pré-rempli si le contenu semble trouble,
visqueux ou légèrement coloré, ou s’il renferme des
particules solides. Vérifiez toujours l’aspect de votre
cartouche ou de votre stylo pré-rempli d’HUMALOG avant
de l’utiliser. Si vous observez quelque chose d’inhabituel
dans l’apparence du produit ou constatez un changement
marqué de vos besoins en insuline, consultez votre médecin.
Technique d’injection
Préparation de la cartouche d’HUMALOG pour insertion
dans le stylo
1. Lavez-vous les mains.
2. Avant d’insérer la cartouche d’HUMALOG dans le stylo,
examinez le contenu de la cartouche pour vous assurer
qu’il est limpide et incolore. N’utilisez pas la cartouche
d’HUMALOG si la solution est trouble, visqueuse ou
légèrement colorée, si elle contient des particules solides
ou si la cartouche est fissurée ou brisée.
3. Suivez attentivement les instructions du fabricant pour
mettre la cartouche dans le stylo.
Injection de la dose
1. Lavez-vous les mains.
2. Désinfectez la membrane en caoutchouc de la capsule
métallique de la cartouche ou du stylo pré-rempli avec un
tampon imbibé d’alcool.
3. Vérifiez la préparation d’HUMALOG dans la cartouche.
Elle doit être limpide et incolore. Ne l’utilisez pas si elle
est trouble, visqueuse ou légèrement colorée ou encore si
elle contient des particules solides.
4. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour la mise
en place de l’aiguille.
5. Tenez le stylo en position verticale, l’aiguille dirigée vers
le haut. Si vous remarquez la présence de grosses bulles
d’air, tapotez le côté du stylo jusqu’à ce que les bulles
remontent à la surface. Expulsez l’air et les bulles de
l’aiguille en tournant le sélecteur de dose afin d’obtenir
2 unités, puis appuyez sur le bouton-poussoir. Répétez
cette étape au besoin jusqu’à ce qu’une goutte
d’HUMALOG apparaisse au bout de l’aiguille.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 48 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
6. Pour éviter d’endommager les tissus, faites la rotation des
points d’injection pour ne pas utiliser le même point
d’injection plus de 1 fois par mois environ.
7. Préparez le point d’injection selon les directives de votre
professionnel de la santé.
8. Insérez l’aiguille en suivant les directives de votre médecin.
9. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour l’injection
d’HUMALOG.
10. Retirez l’aiguille et exercez une légère pression sur le point
d’injection pendant quelques secondes. Ne frottez pas le point
d’injection.
11. Immédiatement après l’injection, enlevez l’aiguille du stylo
afin de préserver la stérilité et d’éviter l’écoulement
d’insuline, l’entrée d’air ou l’obstruction de l’aiguille. Jetez
l’aiguille dans un contenant refermable pour objets pointus et
tranchants résistant aux perforations (contenant pour objets
contaminés) ou selon les directives de votre professionnel de
la santé. Ne la réutilisez pas. IL NE FAUT PAS UTILISER
L’AIGUILLE, LA CARTOUCHE NI LE STYLO D’UNE
AUTRE PERSONNE. Afin de prévenir la transmission
possible de maladies, les patients ne doivent jamais partager
un même stylo ou une même cartouche HUMALOG, même
si l’aiguille sur le dispositif d’injection a été changée.
12. Servez-vous de l’indicateur sur le côté de la cartouche de
3 mL pour évaluer la quantité d’HUMALOG qui reste. Sur
les cartouches de 3 mL, la distance entre chaque trait
correspond environ à 20 unités. Par conséquent, lorsque
l’extrémité antérieure du bouton-poussoir est vis-à-vis du
dernier trait, il reste environ 20 unités d’HUMALOG dans la
cartouche. Vous pouvez continuer à utiliser la cartouche
jusqu’à ce que le bouton-poussoir s’arrête. Suivez les
instructions du fabricant du stylo afin de vous assurer que
vous avez reçu la dose complète.
Dose habituelle
Votre médecin vous a indiqué le type et la quantité d’insuline à
utiliser ainsi que le moment et la fréquence des injections.
Chaque cas de diabète étant différent, votre médecin a établi ce
schéma posologique spécialement pour vous.
La dose d’HUMALOG que vous prenez habituellement peut
varier selon les changements apportés à votre alimentation, vos
activités ou votre horaire de travail. Suivez rigoureusement les
instructions de votre médecin afin de compenser ces
changements. Les autres facteurs qui peuvent modifier la dose
d’HUMALOG que vous prenez sont les suivants : maladie,
grossesse, médicaments, activité physique et voyage.
Surdosage
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le sang)
est l’un des effets indésirables les plus fréquents chez les
utilisateurs d’insuline. Elle peut être causée par :
1.
2.
3.
4.
des repas omis ou retardés;
une dose excessive d’insuline;
un surplus de travail ou trop d’exercice;
une infection ou une maladie (surtout si elle est accompagnée
de diarrhée ou de vomissements);
5. une modification des besoins de l’organisme en insuline;
6. une maladie des glandes surrénales, de l’hypophyse ou
de la thyroïde ou une maladie du foie ou des reins
en évolution;
7. des interactions avec d’autres médicaments qui abaissent
le taux de sucre dans le sang, comme les
hypoglycémiants oraux, les salicylés, les sulfamides
(antibiotiques) et certains antidépresseurs;
8. la consommation d’alcool.
Implications alimentaires
Si vous ne pouvez prendre un repas à l’heure habituelle,
vous éviterez l’hypoglycémie en ingérant la quantité de
glucides prescrite pour le repas sous forme de jus d’orange,
de sirop, de bonbons, de pain ou de lait, sans modifier votre
dose d’insuline. Si des nausées ou des vomissements vous
obligent à omettre un repas, vous devez vérifier votre
glycémie et en avertir votre médecin.
L’hypoglycémie légère ou modérée peut être traitée par la
prise d’aliments ou de boissons contenant du sucre. Les
patients doivent toujours avoir à portée de la main des
aliments pouvant leur procurer rapidement une source de
sucre, comme des menthes ou des comprimés de glucose.
Les cas plus graves d’hypoglycémie peuvent nécessiter
l’aide d’une autre personne. Les patients qui sont incapables
de prendre du sucre par voie orale ou qui sont sans
connaissance doivent recevoir une solution de glucose par
voie intraveineuse sous surveillance médicale ou une
injection de glucagon (intramusculaire ou sous-cutanée). Dès
que le patient a repris connaissance, il doit prendre des
glucides par voie orale.
En cas de surdosage, communiquez sans tarder avec un
professionnel de la santé, le service des urgences d’un
hôpital ou le centre antipoison de votre région, même si
vous ne présentez aucun symptôme.
EFFETS INDÉSIRABLES ET PROCÉDURES
À SUIVRE
Hypoglycémie
L’hypoglycémie est l’un des effets indésirables les plus
fréquents chez les utilisateurs d’insuline (voir la section
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT).
Acidose et coma diabétiques
Une concentration trop faible d’insuline dans l’organisme
peut provoquer l’acidose diabétique (cet état est le contraire
de l’hypoglycémie, qui est provoquée par un excès
d’insuline dans le sang). L’omission d’une dose d’insuline,
l’administration d’une dose plus faible que celle prescrite par
le médecin, des excès alimentaires importants, une infection
ou de la fièvre peuvent causer l’acidose diabétique. Dans ce
cas, l’analyse d’urine révèle un taux élevé de sucre et
d’acétone.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 49 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
Les premiers symptômes d’acidose diabétique apparaissent
habituellement de façon graduelle, au cours des heures ou des
jours suivants, et se manifestent par la somnolence, la rougeur du
visage, la soif et la perte d’appétit. Une respiration difficile et un
pouls rapide constituent des symptômes plus graves.
Si elle n’est pas corrigée, elle peut provoquer la perte de
connaissance, le coma ou la mort, d’où l’importance d’obtenir
immédiatement une aide médicale.
Lipoatrophie
Dans de rares cas, l’injection sous-cutanée de préparations
d’insuline peut entraîner une lipoatrophie (petites dépressions de
la peau) ou une lipohypertrophie (augmentation de volume ou
épaississement du tissu adipeux). Si vous remarquez l’une ou
l’autre de ces manifestations, consultez votre médecin. La
modification de votre technique d’injection pourrait atténuer
ce problème.
Allergie à l’insuline
Le point d’injection peut parfois devenir rouge et enflé et causer
des démangeaisons. Ces réactions allergiques locales
disparaissent habituellement après quelques jours ou quelques
semaines. Si vous avez de telles réactions, communiquez avec
votre médecin. Il se peut qu’il recommande de changer le type ou
la source d’insuline utilisée.
La solution d’HUMALOG doit être limpide et incolore.
N’UTILISEZ PAS une cartouche d’HUMALOG ou un stylo
KwikPen si son contenu a un aspect trouble, visqueux ou
légèrement coloré ou si des particules solides sont visibles.
Retournez à la pharmacie toute cartouche ou tout stylo
KwikPen dont le contenu n’est pas limpide et incolore ou
qui est fissuré ou brisé et demandez qu’on remplace le
produit.
Consultez votre professionnel de la santé si vous remarquez
quelque chose d’inhabituel dans l’apparence ou l’effet de
votre insuline.
N’UTILISEZ PAS LES CARTOUCHES OU LES STYLOS
PRÉ-REMPLIS D’HUMALOG APRÈS LA DATE DE
PÉREMPTION ÉTAMPÉE SUR L’ÉTIQUETTE.
Jeter les aiguilles utilisées dans un contenant résistant aux
perforations ou selon les directives de votre professionnel de
la santé.
Jeter les stylos utilisés selon les directives de votre
professionnel de la santé, en ayant pris soin de retirer
l'aiguille.
DÉCLARATION DES EFFETS INDÉSIRABLES
SOUPÇONNÉS
L’allergie généralisée, moins fréquente, mais pouvant entraîner
des conséquences plus graves, peut se traduire par des éruptions
cutanées sur tout le corps, un souffle court, une respiration
sifflante, une chute de la pression artérielle, un pouls rapide ou
une transpiration excessive. Les cas graves d’allergie généralisée
peuvent menacer la vie. Si vous croyez avoir une telle réaction à
l’insuline, avertissez sans tarder un médecin. Votre médecin
pourrait recommander que vous vous prêtiez à un test cutané,
c’est-à-dire l’injection de petites doses d’insulines différentes
dans la peau afin de choisir l’insuline qui vous convient le
mieux. Les patients qui ont présenté une grave réaction
allergique généralisée à l’insuline doivent se soumettre à un test
cutané avant de recevoir toute nouvelle préparation d’insuline.
Vous pouvez déclarer les effets indésirables soupçonnés associés à
l’utilisation de produits de santé au Programme Canada Vigilance
de l’une des 3 façons suivantes :
•
En ligne à www.santecanada.gc.ca/medeffet
•
Par téléphone, en composant le numéro sans frais
1-866-234-2345
•
En remplissant un formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et en le faisant parvenir
o par télécopieur, au numéro sans frais 1-866-678-6789
o par la poste au Programme Canada Vigilance
Santé Canada
Indice postal 0701D
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Cette liste d’effets indésirables n’est pas exhaustive. Pour tout
effet inattendu lors de la prise d’HUMALOG, veuillez
communiquer avec votre médecin ou votre pharmacien.
Les étiquettes affranchies, le formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et les lignes directrices concernant la déclaration
d’effets indésirables sont disponibles sur le site Web de
MedEffetMC Canada, à www.santecanada.gc.ca/medeffet.
COMMENT CONSERVER CE MÉDICAMENT
Avant la première utilisation, les cartouches ou les stylos préremplis d’insuline HUMALOG doivent être conservés au
réfrigérateur, entre 2 et 8 °C. Vous ne devez pas les congeler ni
les exposer à la chaleur excessive ou aux rayons du soleil. Le
stylo et la cartouche d’HUMALOG en cours d’utilisation ne
doivent pas être réfrigérés, mais gardés à la température la plus
fraîche possible (inférieure à 30 °C) et à l’abri des sources
directes de chaleur et de lumière. N’utilisez pas les cartouches ou
les stylos pré-remplis d’HUMALOG si la préparation qu’ils
contiennent a gelé. Les cartouches ou les stylos pré-remplis
utilisés ou non réfrigérés doivent être jetés après 28 jours, même
s’ils contiennent encore de l’insuline HUMALOG.
REMARQUE : Pour obtenir des renseignements relatifs à la prise
en charge des effets secondaires, veuillez communiquer avec votre
professionnel de la santé. Le Programme Canada Vigilance ne
fournit pas de conseils médicaux.
Inspection de la cartouche
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 50 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS
Si vous désirez obtenir plus de renseignements, adressez-vous
d’abord à votre professionnel de la santé ou à votre pharmacien,
ou à Eli Lilly Canada Inc. au :
1-888-545-5972, ou visitez le site Web à www.lilly.ca.
L’information contenue dans ce document était à jour au moment
de la dernière révision mentionnée ci-dessous. Pour obtenir les
renseignements les plus récents, veuillez consulter notre
site Web ou communiquer avec nous directement.
Ce dépliant a été préparé par Eli Lilly Canada Inc.,
Toronto (Ontario) M1N 2E8.
HUMALOG, MIX25, MIX50 et KwikPen sont des marques
déposées détenues par Eli Lilly and Company ou l’une de ses
filiales ou sociétés affiliées.
Il se peut que vous ayez à relire ce document. Ne le jetez pas
avant d’avoir pris tout votre médicament.
Dernière révision : 30 mars 2015
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 51 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR
LE CONSOMMATEUR
CARTOUCHES HUMALOG® MIX25®
(25 % insuline lispro injectable, 75 % insuline lispro protamine
en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
et HUMALOG® MIX25® KWIKPEN®
(25 % insuline lispro injectable, 75 % insuline lispro protamine
en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie
d’une monographie de produit publiée à la suite de
l’approbation de la vente au Canada
d’HUMALOG® MIX25® et s’adresse tout particulièrement
au consommateur. Le présent dépliant n’est qu’un résumé et
ne donne donc pas tous les renseignements sur
HUMALOG® MIX25®. Pour toute question au sujet de ce
médicament, communiquez avec votre médecin ou
votre pharmacien.
AU SUJET DE CE MÉDICAMENT
Raisons d’utiliser ce médicament
L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, une glande
volumineuse située près de l’estomac. Cette hormone est
nécessaire à l’assimilation des aliments par l’organisme, en
particulier des sucres. En présence de diabète, le pancréas ne
sécrète pas une quantité suffisante d’insuline pour répondre aux
besoins de l’organisme.
Pour maîtriser votre diabète, votre médecin a prescrit des
injections d’insuline qui maintiendront le taux de sucre dans
votre sang à un niveau presque normal.
Effets de ce médicament
L’insuline lispro est un analogue de l’insuline humaine
synthétisé par recombinaison de l’ADN. HUMALOG MIX25 est
un mélange d’insulines synthétiques à action rapide (insuline
lispro) et à action prolongée (insuline lispro protamine).
HUMALOG MIX25 est utilisé pour maîtriser les taux élevés de
sucre (glucose) dans le sang chez les personnes atteintes de
diabète. HUMALOG MIX25 agit plus rapidement et a une plus
courte durée d’action que l’insuline régulière.
En raison de son début d’action rapide, HUMALOG MIX25 doit
être administré dans les 15 minutes précédant un repas. Pour tout
type d’insuline, le profil d’action dans le temps peut varier
jusqu’à un certain point d’une personne à l’autre ou à divers
moments chez une même personne. Comme pour toutes les
autres préparations d’insuline, la durée d’action
d’HUMALOG MIX25 dépend de la dose, du point d’injection,
de l’irrigation sanguine, de la température corporelle et de
l’activité physique.
Il importe de bien maîtriser le diabète. Un diabète non maîtrisé
(hyperglycémie) peut, à la longue, entraîner un certain nombre
de troubles graves comme la cécité, l’insuffisance rénale,
une mauvaise circulation, des crises cardiaques, des
accidents vasculaires cérébraux ou des lésions nerveuses.
Une prise en charge efficace du diabète peut prévenir ces
troubles ou les atténuer. Celle-ci exigera de votre part une
collaboration étroite et constante avec les membres de
l’équipe médicale qui veille au traitement de votre diabète,
soit votre médecin et vos éducateurs (infirmières, diététistes,
travailleurs sociaux, pharmaciens et autres professionnels de
la santé). Vous pourrez mener une vie active, saine et
productive si vous adoptez un régime alimentaire quotidien
équilibré, si vous faites de l’exercice régulièrement et si vous
effectuez vos injections d’insuline comme vous l’a prescrit
votre médecin.
On vous a demandé de procéder à une vérification régulière
des taux de sucre dans votre sang ou votre urine. Si vos tests
sanguins révèlent constamment des taux de sucre supérieurs
ou inférieurs à la normale, ou si vos analyses d’urine
démontrent régulièrement la présence de sucre, votre diabète
n’est pas maîtrisé de façon adéquate et vous devez en parler
à votre médecin.
Circonstances où il est déconseillé d’utiliser
ce médicament
• Lorsque votre taux de sucre (glycémie) est trop faible
(hypoglycémie). Lorsque vous aurez traité votre faible
taux de sucre, suivez les directives de votre fournisseur
de soins de santé concernant l’usage
d’HUMALOG MIX25.
• Si vous souffrez d’une quelconque allergie à l’un des
ingrédients d’HUMALOG MIX25. La liste complète des
ingrédients d’HUMALOG MIX25 est présentée ci-après.
Ingrédients médicinaux
HUMALOG MIX25 contient 100 unités/mL d’analogue de
l’insuline humaine.
HUMALOG MIX25 contient un mélange d’insuline lispro
injectable (25 %) et d’insuline lispro protamine en
suspension (75 %).
Ingrédients non médicinaux
HUMALOG MIX25 contient du glycérol, du phosphate
disodique, du m-crésol, du zinc (sous forme d’ions) et de
l’eau pour injection. De l’acide chlorhydrique ou de
l’hydroxyde de sodium peut être ajouté pour ajuster le pH.
HUMALOG MIX25 contient également du phénol liquéfié,
du sulfate de protamine et de l’oxyde de zinc.
Formes posologiques
HUMALOG MIX25 est une suspension stérile composée à
25 % d’insuline lispro injectable et à 75 % d’insuline lispro
protamine en suspension. Il est offert :
• en cartouche de 3 mL
• en stylo pré-rempli KwikPen de 3 mL
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 52 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
Les autres produits HUMALOG comprennent :
• HUMALOG (insuline lispro injectable à 100 unités/mL)
• HUMALOG KwikPen (insuline lispro injectable) à
200 unités/mL
• HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro injectable, 50 %
insuline lispro protamine en suspension)
Les stylos pré-remplis et les cartouches d’HUMALOG MIX25
sont offerts en boîtes de 5. Les cartouches d’HUMALOG MIX25
sont conçues pour être utilisées avec les dispositifs
d’administration de Lilly. On ne doit pas mélanger d’autres
insulines dans les cartouches ou les stylos pré-remplis
d’HUMALOG MIX25 ni les réutiliser.
•
•
Pour savoir comment utiliser le stylo pré-rempli jetable
contenant de l’insuline, voir le manuel d’utilisation qui se trouve
dans l’emballage.
•
N’UTILISEZ PAS UN AUTRE TYPE D’INSULINE À MOINS
QUE VOTRE MÉDECIN NE LE RECOMMANDE.
•
Ayez toujours une réserve d’HUMALOG MIX25 à portée de la
main, soit un stylo et une cartouche de rechange ou un stylo prérempli. Le port du bracelet et de la carte pour diabétique vous
assureront un traitement adéquat en cas de complications lors de
vos déplacements.
Lorsque vous recevez votre insuline à la pharmacie, vérifiez les
points suivants :
1. Le nom HUMALOG MIX25 apparaît sur la boîte et
l’étiquette de la cartouche ou du stylo pré-rempli.
2. La boîte et l’étiquette de la cartouche ou du stylo pré-rempli
indiquent bien le type d’insuline convenant à vos besoins.
3. La teneur en insuline est de 100 unités (U-100).
4. La date de péremption sur l’emballage représente une
échéance raisonnable.
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS
•
•
Mises en garde et précautions importantes
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le
sang) est l’effet indésirable que les utilisateurs d’insuline
éprouvent le plus souvent. Il est recommandé de surveiller
la glycémie chez tous les patients atteints de diabète. Les
réactions hypoglycémiques ou hyperglycémiques non
corrigées peuvent entraîner la perte de connaissance, le
coma ou même la mort. Vous trouverez ci-dessous des
renseignements sur la façon d’en reconnaître
les symptômes.
Cet analogue d’insuline humaine de Lilly se distingue des
autres insulines par sa structure unique, son très rapide
début d’action et la courte durée de son effet.
HUMALOG MIX25 devrait être administré dans les
15 minutes précédant un repas.
HUMALOG MIX25 est une suspension blanche qui doit
être administrée par injection sous-cutanée seulement.
HUMALOG MIX25 ne doit pas être administré par voie
intraveineuse.
Tout changement d’insuline doit se faire avec prudence et
sous surveillance médicale uniquement. Des changements
dans la pureté, la teneur, la marque (fabricant), le type
(régulière, NPH, etc.), la source (bovine, porcine, bovineporcine, humaine) ou le procédé de fabrication (ADN
recombiné par rapport à insuline de source animale)
peuvent nécessiter une modification de la posologie.
Il n’est pas recommandé de mélanger HUMALOG MIX25
avec des insulines de source animale ni avec des
préparations d’insuline d’autres fabricants.
Les patients recevant HUMALOG MIX25 pourront
nécessiter une posologie différente de celle des autres types
d’insulines. Si un tel ajustement est nécessaire, il peut être
effectué lors de l’administration de la première dose ou au
cours des semaines suivantes.
AVANT d’utiliser HUMALOG MIX25, veuillez
consulter votre médecin ou votre pharmacien dans les
cas suivants :
• Vous avez une maladie des reins ou du foie; dans ce cas,
votre médecin pourrait modifier votre dose d’insuline.
• Vous consommez de l’alcool (y compris du vin et de la
bière) : surveillez les signes d’hypoglycémie et ne buvez
jamais d’alcool à jeun.
• Vous vous engagez dans une activité physique plus
intense qu’à l’habitude ou vous souhaitez changer votre
régime alimentaire habituel. Vous pourriez avoir besoin
de prendre moins d’insuline pendant l’activité physique
et quelque temps après. De plus, il est possible que
l’exercice accélère l’effet d’une dose d’insuline,
particulièrement si l’exercice touche l’endroit où
l’insuline est injectée.
• Vous êtes malade. La maladie, surtout si elle est
accompagnée de nausées et de vomissements, peut
modifier vos besoins en insuline. Même si vous ne
mangez pas, votre organisme a besoin d’insuline. Vous et
votre médecin devez établir une ligne de conduite à
suivre en cas de maladie. Si vous êtes malade, vérifiez
souvent le taux de sucre dans votre sang ou votre urine.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 53 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
• Vous voyagez au-delà de 2 fuseaux horaires. Vous devez
consulter votre médecin au sujet des ajustements à apporter à
l’horaire de vos injections.
• Vous êtes enceinte. HUMALOG MIX25 peut être utilisé
durant la grossesse s’il est cliniquement indiqué. D’après des
données recueillies auprès d’un grand nombre de patientes
enceintes exposées au médicament, HUMALOG MIX25
n’aurait aucun effet indésirable sur la grossesse ni sur la santé
du fœtus ou du nouveau-né. Il est particulièrement important
pour vous et l’enfant à naître de bien maîtriser votre diabète.
La grossesse peut compliquer la prise en charge du diabète.
Si vous prévoyez avoir un enfant ou si vous êtes enceinte ou
encore si vous allaitez, consultez votre médecin.
• Vous prenez d’autres médicaments. Bon nombre de
médicaments modifient la façon dont le glucose agit dans
l’organisme, ce qui pourrait influer sur votre dose d’insuline.
Vous trouverez ci-dessous une liste des médicaments les plus
courants qui pourraient avoir une influence sur votre
traitement par l’insuline. Consultez votre médecin ou votre
pharmacien si vous prenez de nouveaux médicaments ou
changez de médicaments, même ceux qui ne sont pas
sous ordonnance.
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Il est possible que vos besoins en insuline augmentent si vous
prenez d’autres médicaments exerçant une action
hyperglycémique comme les contraceptifs (p. ex., la pilule, les
injections et les timbres), les corticostéroïdes ou
l’hormonothérapie thyroïdienne substitutive. Les besoins en
insuline peuvent diminuer en présence d’agents comme les
antidiabétiques oraux, les salicylés (aspirine), les sulfamides
(antibiotiques), certains antidépresseurs (inhibiteurs de la
monoamine oxydase), les bêtabloquants, l’alcool, les inhibiteurs
de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) et les
antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II. Vous devez
toujours aviser votre médecin de tous les médicaments que
vous prenez.
L’administration de thiazolidinédiones (telles que la
rosiglitazone et la pioglitazone), seules ou avec d’autres agents
antidiabétiques (y compris l’insuline), a été associée à de
l’insuffisance cardiaque et à une enflure des membres inférieurs.
Communiquez immédiatement avec votre médecin si des
symptômes d’essoufflement, de fatigue, d’intolérance à l’effort
ou d’enflure des membres inférieurs se manifestent pendant la
prise de ces agents.
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT
HUMALOG MIX25
Les cartouches de 3 mL ne doivent être utilisées qu’avec les
stylos de 3 mL.
Préparation de la cartouche d’HUMALOG MIX25 pour
insertion dans le stylo
1. Lavez-vous les mains.
2. Afin de remettre l’insuline en suspension immédiatement
avant l’usage, roulez la cartouche contenant
HUMALOG MIX25 entre les paumes de vos mains
10 fois, puis inversez celle-ci de 180° 10 fois jusqu’à ce
qu’elle ait une apparence trouble ou laiteuse uniforme.
Dans le cas contraire, répétez les étapes précédentes
jusqu’à ce que le contenu soit mélangé. Les cartouches
renferment une petite perle en verre facilitant le mélange.
N’agitez pas vigoureusement la cartouche, car vous
risquez de provoquer la formation d’une écume qui
pourrait fausser la mesure de la dose.
3. Examinez la cartouche d’HUMALOG MIX25 avant de
l’insérer dans le stylo. N’utilisez pas la cartouche
d’HUMALOG MIX25 si elle contient des grumeaux ou
si des particules blanches solides adhèrent au fond ou sur
les parois de la cartouche, donnant une apparence givrée
à la suspension, ou si la cartouche est fissurée ou brisée.
4. Suivez attentivement les instructions du fabricant pour
mettre la cartouche dans le stylo.
Injection de la dose
1. Lavez-vous les mains.
2. Désinfectez la membrane en caoutchouc de la capsule
métallique ou du stylo pré-rempli avec un tampon imbibé
d’alcool.
3. Examinez la préparation d’HUMALOG MIX25 dans la
cartouche. Elle devrait avoir une apparence trouble ou
laiteuse uniforme.
4. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour la mise
en place de l’aiguille.
5. Tenez le stylo en position verticale, l’aiguille dirigée vers
le haut. Si vous remarquez la présence de grosses bulles
d’air, tapotez le côté du stylo jusqu’à ce que les bulles
remontent à la surface. Expulsez l’air et les bulles de
l’aiguille en tournant le sélecteur de dose afin d’obtenir 2
unités, puis appuyez sur le bouton-poussoir. Répétez
cette étape au besoin jusqu’à ce qu’une goutte
d’HUMALOG MIX25 apparaisse au bout de l’aiguille.
6. Pour éviter d’endommager les tissus, faites la rotation
des points d’injection pour ne pas utiliser le même point
d’injection plus de 1 fois par mois environ.
7. Préparez le point d’injection selon les directives de votre
professionnel de la santé.
8. Insérez l’aiguille en suivant les directives de
votre médecin.
9. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour
l’injection d’HUMALOG MIX25.
10. Retirez l’aiguille et maintenez une légère pression au
point d’injection pendant quelques secondes. Ne frottez
pas le point d’injection.
11. Immédiatement après l’injection, enlevez l’aiguille du
stylo afin de préserver la stérilité et d’éviter la fuite
d’insuline, l’entrée d’air ou l’obstruction de l’aiguille.
Jetez l’aiguille dans un contenant refermable pour objets
pointus et tranchants résistant aux perforations
(contenant pour objets contaminés) ou selon les
directives de votre professionnel de la santé. Ne la
réutilisez pas. IL NE FAUT PAS UTILISER
L’AIGUILLE, LA CARTOUCHE NI LE STYLO
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 54 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
D’UNE AUTRE PERSONNE. Afin de prévenir la
transmission possible de maladies, les patients ne doivent
jamais partager un même stylo ou une même cartouche
HUMALOG MIX25, même si l’aiguille sur le dispositif
d’injection a été changée.
12. Servez-vous de l’indicateur sur le côté de la cartouche de
3 mL pour évaluer la quantité d’HUMALOG MIX25 qui
reste. Sur les cartouches de 3 mL, la distance entre chaque
trait correspond environ à 20 unités. Par conséquent, lorsque
l’extrémité antérieure du bouton-poussoir est vis-à-vis du
dernier trait, il reste environ 20 unités d’HUMALOG MIX25
dans la cartouche. Vous pouvez continuer à utiliser la
cartouche jusqu’à ce que le bouton-poussoir s’arrête. Suivez
les instructions du fabricant du stylo afin de vous assurer que
vous avez reçu la dose complète.
Dose habituelle
Votre médecin vous a indiqué le type et la quantité d’insuline à
utiliser ainsi que le moment et la fréquence des injections.
Chaque cas de diabète étant différent, votre médecin a établi ce
schéma posologique spécialement pour vous.
La dose d’HUMALOG MIX25 que vous prenez habituellement
peut varier selon les changements apportés à votre alimentation,
vos activités ou votre horaire de travail. Suivez rigoureusement
les instructions de votre médecin afin de compenser ces
changements. Les autres facteurs qui peuvent modifier la dose
d’HUMALOG MIX25 que vous prenez sont les suivants :
maladie, grossesse, médicaments, activité physique et voyage.
Surdosage
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le sang)
est l’un des effets indésirables les plus fréquents chez les
utilisateurs d’insuline. Elle peut être causée par :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
des repas omis ou retardés;
une dose excessive d’insuline;
un surplus de travail ou trop d’exercice;
une infection ou une maladie (surtout si elle est accompagnée
de diarrhée ou de vomissements);
une modification des besoins de l’organisme en insuline;
une maladie des glandes surrénales, de l’hypophyse ou de la
thyroïde ou une maladie du foie ou des reins en évolution;
des interactions avec d’autres médicaments qui abaissent le
taux de sucre dans le sang, comme les hypoglycémiants
oraux, les salicylés, les sulfamides (antibiotiques) et certains
antidépresseurs;
la consommation d’alcool.
Implications alimentaires
Si vous ne pouvez prendre un repas à l’heure habituelle, vous
éviterez l’hypoglycémie en ingérant la quantité de glucides
prescrite pour le repas sous forme de jus d’orange, de sirop, de
bonbons, de pain ou de lait, sans modifier votre dose d’insuline.
Si des nausées ou des vomissements vous obligent à omettre un
repas, vous devez vérifier votre glycémie et en avertir votre
médecin.
L’hypoglycémie légère ou modérée peut être traitée par la
prise d’aliments ou de boissons contenant du sucre. Les
patients doivent toujours avoir à portée de la main des
aliments pouvant leur procurer rapidement une source de
sucre, comme des menthes ou des comprimés de glucose.
Les cas plus graves d’hypoglycémie peuvent nécessiter
l’aide d’une autre personne. Les patients qui sont incapables
de prendre du sucre par voie orale ou qui sont sans
connaissance doivent recevoir une solution de glucose par
voie intraveineuse sous surveillance médicale ou une
injection de glucagon (intramusculaire ou sous-cutanée). Dès
que le patient a repris connaissance, il doit prendre des
glucides par voie orale.
En cas de surdosage, communiquez sans tarder avec un
professionnel de la santé, le service des urgences d’un
hôpital ou le centre antipoison de votre région, même si
vous ne présentez aucun symptôme.
EFFETS INDÉSIRABLES ET PROCÉDURES
À SUIVRE
Hypoglycémie
L’hypoglycémie est l’un des effets indésirables les plus
fréquents chez les utilisateurs d’insuline (voir la section
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT).
Acidose et coma diabétiques
Une concentration trop faible d’insuline dans l’organisme
peut provoquer l’acidose diabétique (cet état est le contraire
de l’hypoglycémie, qui est provoquée par un excès
d’insuline dans le sang). L’omission d’une dose d’insuline,
l’administration d’une dose plus faible que celle prescrite par
le médecin, des excès alimentaires importants, une infection
ou de la fièvre peuvent causer l’acidose diabétique. Dans ce
cas, l’analyse d’urine révèle un taux élevé de sucre et
d’acétone.
Les premiers symptômes d’acidose diabétique apparaissent
habituellement de façon graduelle, au cours des heures ou
des jours suivants, et se manifestent par la somnolence, la
rougeur du visage, la soif et la perte d’appétit. Une
respiration difficile et un pouls rapide constituent des
symptômes plus graves.
Si elle n’est pas corrigée, elle peut provoquer la perte de
connaissance, le coma ou la mort, d’où l’importance
d’obtenir immédiatement une aide médicale.
Lipoatrophie
Dans de rares cas, l’injection sous-cutanée de préparations
d’insuline peut entraîner une lipoatrophie (petites
dépressions de la peau) ou une lipohypertrophie
(augmentation de volume ou épaississement du tissu
adipeux). Si vous remarquez l’une ou l’autre de ces
manifestations, consultez votre médecin. La modification de
votre technique d’injection pourrait atténuer ce problème.
Allergie à l’insuline
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 55 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
Le point d’injection peut parfois devenir rouge et enflé et causer
des démangeaisons. Ces réactions allergiques locales
disparaissent habituellement après quelques jours ou quelques
semaines. Si vous avez de telles réactions, communiquez avec
votre médecin. Il se peut qu’il recommande de changer le type ou
la source d’insuline utilisée.
L’allergie généralisée, moins fréquente, mais pouvant entraîner
des conséquences plus graves, peut se traduire par des éruptions
cutanées sur tout le corps, un souffle court, une respiration
sifflante, une chute de la pression artérielle, un pouls rapide ou
une transpiration excessive. Les cas graves d’allergie généralisée
peuvent menacer la vie. Si vous croyez avoir une telle réaction à
l’insuline, avertissez sans tarder un médecin. Votre médecin
pourrait recommander que vous vous prêtiez à un test cutané,
c’est-à-dire l’injection de petites doses d’insulines différentes
dans la peau afin de choisir l’insuline qui vous convient le
mieux. Les patients qui ont présenté une grave réaction
allergique généralisée à l’insuline doivent se soumettre à un test
cutané avant de recevoir toute nouvelle préparation d’insuline.
Cette liste d’effets indésirables n’est pas exhaustive. Pour tout
effet inattendu lors de la prise d’HUMALOG MIX25, veuillez
communiquer avec votre médecin ou votre pharmacien.
COMMENT CONSERVER CE MÉDICAMENT
Avant la première utilisation, les cartouches ou les stylos préremplis d’HUMALOG MIX25 doivent être conservés au
réfrigérateur, entre 2 et 8 °C. Vous ne devez pas les congeler ni
les exposer à la chaleur excessive ou aux rayons du soleil. Les
cartouches ou les stylos pré-remplis d’HUMALOG MIX25
doivent être conservés au réfrigérateur, mais non au congélateur.
Le stylo et la cartouche d’HUMALOG MIX25 en cours
d’utilisation ne doivent pas être réfrigérés, mais gardés à la
température la plus fraîche possible (inférieure à 30 °C) et à
l’abri des sources directes de chaleur et de lumière. N’utilisez
pas les cartouches ou les stylos pré-remplis d’HUMALOG
MIX25 si la préparation qu’ils contiennent a gelé. Les cartouches
ou les stylos pré-remplis utilisés ou non réfrigérés doivent être
jetés après 28 jours, même s’ils contiennent encore de l’insuline
HUMALOG MIX25.
Inspection de la cartouche
N’UTILISEZ PAS une cartouche d’HUMALOG MIX25 ou un
stylo KwikPen s’il contient des grumeaux ou si des particules
blanches solides adhèrent au fond ou sur les parois de la fiole,
donnant une apparence givrée à la suspension. Retournez à la
pharmacie toute cartouche ou tout stylo KwikPen dont le contenu
n’est pas limpide et incolore ou qui est fissuré ou brisé et
demandez qu’on remplace le produit.
Consultez votre professionnel de la santé si vous remarquez
quelque chose d’inhabituel dans l’apparence ou l’effet de votre
insuline.
N’UTILISEZ PAS LES CARTOUCHES OU LES STYLOS
PRÉ-REMPLIS D’HUMALOG MIX25 APRÈS LA DATE DE
PÉREMPTION ÉTAMPÉE SUR L’ÉTIQUETTE.
Jeter les aiguilles utilisées dans un contenant résistant aux
perforations ou selon les directives de votre professionnel de
la santé.
Jeter les stylos utilisés selon les directives de votre
professionnel de la santé, en ayant pris soin de retirer
l'aiguille.
DÉCLARATION DES EFFETS INDÉSIRABLES
SOUPÇONNÉS
Vous pouvez déclarer les effets indésirables soupçonnés associés à
l’utilisation de produits de santé au Programme Canada Vigilance
de l’une des 3 façons suivantes :
•
En ligne à www.santecanada.gc.ca/medeffet
•
Par téléphone, en composant le numéro sans frais
1-866-234-2345
•
En remplissant un formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et en le faisant parvenir
o par télécopieur, au numéro sans frais 1-866-678-6789
o par la poste au Programme Canada Vigilance
Santé Canada
Indice postal 0701D
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Les étiquettes affranchies, le formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et les lignes directrices concernant la déclaration
d’effets indésirables sont disponibles sur le site Web de
MedEffetMC Canada, à www.santecanada.gc.ca/medeffet.
REMARQUE : Pour obtenir des renseignements relatifs à la prise
en charge des effets secondaires, veuillez communiquer avec votre
professionnel de la santé. Le Programme Canada Vigilance ne
fournit pas de conseils médicaux.
POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS
Si vous désirez obtenir plus de renseignements, adressezvous d’abord à votre professionnel de la santé ou à votre
pharmacien, ou à Eli Lilly Canada Inc. au :
1-888-545-5972, ou visitez le site Web à www.lilly.ca.
L’information contenue dans ce document était à jour au
moment de la dernière révision mentionnée ci-dessous. Pour
obtenir les renseignements les plus récents, veuillez
consulter notre site Web ou communiquer avec nous
directement.
Ce dépliant a été préparé par Eli Lilly Canada Inc.,
Toronto (Ontario) M1N 2E8.
HUMALOG, MIX25, MIX50 et KwikPen sont des marques
déposées détenues par Eli Lilly and Company ou l’une de
ses filiales ou sociétés affiliées.
Il se peut que vous ayez à relire ce document. Ne le jetez pas
avant d’avoir pris tout votre médicament.
Dernière révision : 30 mars 2015
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 56 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR
LE CONSOMMATEUR
CARTOUCHES HUMALOG MIX50®
(50 % insuline lispro injectable, 50 % insuline lispro protamine
en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
et HUMALOG MIX50® KWIKPEN®
(50 % insuline lispro injectable, 50 % insuline lispro protamine
en suspension)
Suspension pour injection, 100 unités/mL, norme Lilly
Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie
d’une monographie de produit publiée à la suite de
l’approbation de la vente au Canada d’HUMALOG MIX50®
et s’adresse tout particulièrement au consommateur. Le
présent dépliant n’est qu’un résumé et ne donne donc pas
tous les renseignements sur HUMALOG MIX50®. Pour toute
question au sujet de ce médicament, communiquez avec votre
médecin ou votre pharmacien.
AU SUJET DE CE MÉDICAMENT
Raisons d’utiliser ce médicament
L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, une glande
volumineuse située près de l’estomac. Cette hormone est
nécessaire à l’assimilation des aliments par l’organisme, en
particulier des sucres. En présence de diabète, le pancréas ne
sécrète pas une quantité suffisante d’insuline pour répondre aux
besoins de l’organisme.
Pour maîtriser votre diabète, votre médecin a prescrit des
injections d’insuline qui maintiendront le taux de sucre dans
votre sang à un niveau presque normal.
Effets de ce médicament
L’insuline lispro est un analogue de l’insuline humaine
synthétisé par recombinaison de l’ADN. HUMALOG MIX50 est
un mélange d’insulines synthétiques à action rapide (insuline
lispro) et à action prolongée (insuline lispro protamine).
HUMALOG MIX50 est utilisé pour maîtriser les taux élevés de
sucre (glucose) dans le sang chez les personnes atteintes de
diabète. HUMALOG MIX50 agit plus rapidement et a une plus
courte durée d’action que l’insuline régulière.
En raison de son début d’action rapide, HUMALOG MIX50 doit
être administré dans les 15 minutes précédant un repas. Pour tout
type d’insuline, le profil d’action dans le temps peut varier
jusqu’à un certain point d’une personne à l’autre ou à divers
moments chez une même personne. Comme pour toutes les
autres préparations d’insuline, la durée d’action
d’HUMALOG MIX50 dépend de la dose, du point d’injection,
de l’irrigation sanguine, de la température corporelle et de
l’activité physique.
Il importe de bien maîtriser le diabète. Un diabète non maîtrisé
(hyperglycémie) peut, à la longue, entraîner un certain nombre
de troubles graves comme la cécité, l’insuffisance rénale, une
mauvaise circulation, des crises cardiaques, des accidents
vasculaires cérébraux ou des lésions nerveuses. Une prise en
charge efficace du diabète peut prévenir ces troubles ou les
atténuer. Celle-ci exigera de votre part une collaboration
étroite et constante avec les membres de l’équipe médicale
qui veille au traitement de votre diabète, soit votre médecin
et vos éducateurs (infirmières, diététistes, travailleurs
sociaux, pharmaciens et autres professionnels de la santé).
Vous pourrez mener une vie active, saine et productive si
vous adoptez un régime alimentaire quotidien équilibré, si
vous faites de l’exercice régulièrement et si vous effectuez
vos injections d’insuline comme vous l’a prescrit votre
médecin.
On vous a demandé de procéder à une vérification régulière
des taux de sucre dans votre sang ou votre urine. Si vos tests
sanguins révèlent constamment des taux de sucre supérieurs
ou inférieurs à la normale, ou si vos analyses d’urine
démontrent régulièrement la présence de sucre, votre diabète
n’est pas maîtrisé de façon adéquate et vous devez en parler
à votre médecin.
Circonstances où il est déconseillé d’utiliser
ce médicament
• Lorsque votre taux de sucre (glycémie) est trop faible
(hypoglycémie). Lorsque vous aurez traité votre faible
taux de sucre, suivez les directives de votre fournisseur
de soins de santé concernant l’usage
d’HUMALOG MIX50.
• Si vous souffrez d’une quelconque allergie à l’un des
ingrédients d’HUMALOG MIX50. La liste complète des
ingrédients d’HUMALOG MIX50 est présentée ci-après.
Ingrédients médicinaux
HUMALOG MIX50 contient 100 unités/mL d’analogue de
l’insuline humaine.
HUMALOG MIX50 contient un mélange d’insuline lispro
injectable (50 %) et d’insuline lispro protamine en
suspension (50 %).
Ingrédients non médicinaux
HUMALOG MIX50 contient du glycérol, du phosphate
disodique, du m-crésol, du zinc (sous forme d’ions) et de
l’eau pour injection. De l’acide chlorhydrique ou de
l’hydroxyde de sodium peut être ajouté pour ajuster le pH.
HUMALOG MIX50 contient également du phénol liquéfié,
du sulfate de protamine et de l’oxyde de zinc.
Formes posologiques
HUMALOG MIX50 est une suspension stérile composée à
50 % d’insuline lispro injectable et à 50 % d’insuline lispro
protamine en suspension. Il est offert :
• en cartouche de 3 mL
• en stylo pré-rempli KwikPen de 3 mL
Les autres produits HUMALOG comprennent :
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 57 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
• HUMALOG (insuline lispro injectable à 100 unités/mL)
• HUMALOG KwikPen (insuline lispro injectable) à
200 unités/mL
• HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable, 75 %
insuline lispro protamine en suspension)
Les stylos pré-remplis et les cartouches d’HUMALOG MIX50
sont offerts en boîtes de 5. Les cartouches d’HUMALOG MIX50
sont conçues pour être utilisées avec les dispositifs
d’administration de Lilly. On ne doit pas mélanger d’autres
insulines dans les cartouches ou les stylos pré-remplis
d’HUMALOG MIX50 ni les réutiliser.
Pour savoir comment utiliser le stylo pré-rempli jetable
contenant de l’insuline, voir le manuel d’utilisation qui se trouve
dans l’emballage.
•
•
•
N’UTILISEZ PAS UN AUTRE TYPE D’INSULINE À MOINS
QUE VOTRE MÉDECIN NE LE RECOMMANDE.
Ayez toujours une réserve d’HUMALOG MIX50 à portée de la
main, soit un stylo et une cartouche de rechange ou un stylo prérempli. Le port du bracelet et de la carte pour diabétique vous
assureront un traitement adéquat en cas de complications lors de
vos déplacements.
Lorsque vous recevez votre insuline à la pharmacie, vérifiez les
points suivants :
1. Le nom HUMALOG MIX50 apparaît sur la boîte et
l’étiquette de la cartouche ou du stylo pré-rempli.
2. La boîte et l’étiquette de la cartouche ou du stylo pré-rempli
indiquent bien le type d’insuline convenant à vos besoins.
3. La teneur en insuline est de 100 unités (U-100).
4. La date de péremption sur l’emballage représente une
échéance raisonnable.
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS
•
•
•
Mises en garde et précautions importantes
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le
sang) est l’effet indésirable que les utilisateurs d’insuline
éprouvent le plus souvent. Il est recommandé de surveiller
la glycémie chez tous les patients atteints de diabète. Les
réactions hypoglycémiques ou hyperglycémiques non
corrigées peuvent entraîner la perte de connaissance, le
coma ou même la mort. Vous trouverez ci-dessous des
renseignements sur la façon d’en reconnaître
les symptômes.
Cet analogue d’insuline humaine de Lilly se distingue des
autres insulines par sa structure unique, son très rapide
début d’action et la courte durée de son effet.
HUMALOG MIX50 devrait être administré dans les
15 minutes précédant un repas.
HUMALOG MIX50 est une suspension blanche qui doit
être administrée par injection sous-cutanée seulement.
HUMALOG MIX50 ne doit pas être administré par voie
intraveineuse.
Tout changement d’insuline doit se faire avec prudence et
sous surveillance médicale uniquement. Des changements
dans la pureté, la teneur, la marque (fabricant), le type
(régulière, NPH, etc.), la source (bovine, porcine, bovineporcine, humaine) ou le procédé de fabrication (ADN
recombiné par rapport à insuline de source animale)
peuvent nécessiter une modification de la posologie.
Il n’est pas recommandé de mélanger HUMALOG MIX50
avec des insulines de source animale ni avec des
préparations d’insuline d’autres fabricants.
Les patients recevant HUMALOG MIX50 pourront
nécessiter une posologie différente de celle des autres types
d’insulines. Si un tel ajustement est nécessaire, il peut être
effectué lors de l’administration de la première dose ou au
cours des semaines suivantes.
AVANT d’utiliser HUMALOG MIX50, veuillez
consulter votre médecin ou votre pharmacien dans les
cas suivants :
• Vous avez une maladie des reins ou du foie; dans ce cas,
votre médecin pourrait modifier votre dose d’insuline.
• Vous consommez de l’alcool (y compris du vin et de la
bière) : surveillez les signes d’hypoglycémie et ne buvez
jamais d’alcool à jeun.
• Vous vous engagez dans une activité physique plus
intense qu’à l’habitude ou vous souhaitez changer votre
régime alimentaire habituel. Vous pourriez avoir besoin
de prendre moins d’insuline pendant l’activité physique
et quelque temps après. De plus, il est possible que
l’exercice accélère l’effet d’une dose d’insuline,
particulièrement si l’exercice touche l’endroit où
l’insuline est injectée.
• Vous êtes malade. La maladie, surtout si elle est
accompagnée de nausées et de vomissements, peut
modifier vos besoins en insuline. Même si vous ne
mangez pas, votre organisme a besoin d’insuline. Vous et
votre médecin devez établir une ligne de conduite à
suivre en cas de maladie. Si vous êtes malade, vérifiez
souvent le taux de sucre dans votre sang ou votre urine.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 58 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
• Vous voyagez au-delà de 2 fuseaux horaires. Vous devez
consulter votre médecin au sujet des ajustements à apporter à
l’horaire de vos injections.
• Vous êtes enceinte. HUMALOG MIX50 peut être utilisé
durant la grossesse s’il est cliniquement indiqué. D’après des
données recueillies auprès d’un grand nombre de patientes
enceintes exposées au médicament, HUMALOG MIX50
n’aurait aucun effet indésirable sur la grossesse ni sur la santé
du fœtus ou du nouveau-né. Il est particulièrement important
pour vous et l’enfant à naître de bien maîtriser votre diabète.
La grossesse peut compliquer la prise en charge du diabète.
Si vous prévoyez avoir un enfant ou si vous êtes enceinte ou
encore si vous allaitez, consultez votre médecin.
• Vous prenez d’autres médicaments. Bon nombre de
médicaments modifient la façon dont le glucose agit dans
l’organisme, ce qui pourrait influer sur votre dose d’insuline.
Vous trouverez ci-dessous une liste des médicaments les plus
courants qui pourraient avoir une influence sur votre
traitement par l’insuline. Consultez votre médecin ou votre
pharmacien si vous prenez de nouveaux médicaments ou
changez de médicaments, même ceux qui ne sont pas
sous ordonnance.
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Il est possible que vos besoins en insuline augmentent si vous
prenez d’autres médicaments exerçant une action
hyperglycémique comme les contraceptifs (p. ex., la pilule, les
injections et les timbres), les corticostéroïdes ou
l’hormonothérapie thyroïdienne substitutive. Les besoins en
insuline peuvent diminuer en présence d’agents comme les
antidiabétiques oraux, les salicylés (aspirine), les sulfamides
(antibiotiques), certains antidépresseurs (inhibiteurs de la
monoamine oxydase), les bêtabloquants, l’alcool, les inhibiteurs
de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) et les
antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II. Vous devez
toujours aviser votre médecin de tous les médicaments que
vous prenez.
L’administration de thiazolidinédiones (telles que la
rosiglitazone et la pioglitazone), seules ou avec d’autres agents
antidiabétiques (y compris l’insuline), a été associée à de
l’insuffisance cardiaque et à une enflure des membres inférieurs.
Communiquez immédiatement avec votre médecin si des
symptômes d’essoufflement, de fatigue, d’intolérance à l’effort
ou d’enflure des membres inférieurs se manifestent pendant la
prise de ces agents.
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT
HUMALOG MIX50
Les cartouches de 3 mL ne doivent être utilisées qu’avec les
stylos de 3 mL.
Préparation de la cartouche d’HUMALOG MIX50 pour
insertion dans le stylo
1. Lavez-vous les mains.
2. Afin de remettre l’insuline en suspension immédiatement
avant l’usage, roulez la cartouche contenant
HUMALOG MIX50 entre les paumes de vos mains
10 fois, puis inversez celle-ci de 180° 10 fois jusqu’à ce
qu’elle ait une apparence trouble ou laiteuse uniforme.
Dans le cas contraire, répétez les étapes précédentes
jusqu’à ce que le contenu soit mélangé. Les cartouches
renferment une petite perle en verre facilitant le mélange.
N’agitez pas vigoureusement la cartouche, car vous
risquez de provoquer la formation d’une écume qui
pourrait fausser la mesure de la dose.
3. Examinez la cartouche d’HUMALOG MIX50 avant de
l’insérer dans le stylo. N’utilisez pas la cartouche
d’HUMALOG MIX50 si elle contient des grumeaux ou
si des particules blanches solides adhèrent au fond ou sur
les parois de la cartouche, donnant une apparence givrée
à la suspension, ou si la cartouche est fissurée ou brisée.
4. Suivez attentivement les instructions du fabricant pour
mettre la cartouche dans le stylo.
Injection de la dose
1. Lavez-vous les mains.
2. Désinfectez la membrane en caoutchouc de la capsule
métallique ou du stylo pré-rempli avec un tampon imbibé
d’alcool.
3. Examinez la préparation d’HUMALOG MIX50 dans la
cartouche. Elle devrait avoir une apparence trouble ou
laiteuse uniforme.
4. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour la mise
en place de l’aiguille.
5. Tenez le stylo en position verticale, l’aiguille dirigée vers
le haut. Si vous remarquez la présence de grosses bulles
d’air, tapotez le côté du stylo jusqu’à ce que les bulles
remontent à la surface. Expulsez l’air et les bulles de
l’aiguille en tournant le sélecteur de dose afin d’obtenir
2 unités, puis appuyez sur le bouton-poussoir. Répétez
cette étape au besoin jusqu’à ce qu’une goutte
d’HUMALOG MIX50 apparaisse au bout de l’aiguille.
6. Pour éviter d’endommager les tissus, faites la rotation
des points d’injection pour ne pas utiliser le même point
d’injection plus de 1 fois par mois environ.
7. Préparez le point d’injection selon les directives de votre
professionnel de la santé.
8. Insérez l’aiguille en suivant les directives de
votre médecin.
9. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour
l’injection d’HUMALOG MIX50.
10. Retirez l’aiguille et maintenez une légère pression au
point d’injection pendant quelques secondes. Ne frottez
pas le point d’injection.
11. Immédiatement après l’injection, enlevez l’aiguille du
stylo afin de préserver la stérilité et d’éviter la fuite
d’insuline, l’entrée d’air ou l’obstruction de l’aiguille.
Jetez l’aiguille dans un contenant refermable pour objets
pointus et tranchants résistant aux perforations
(contenant pour objets contaminés) ou selon les
directives de votre professionnel de la santé. Ne la
réutilisez pas. IL NE FAUT PAS UTILISER
L’AIGUILLE, LA CARTOUCHE NI LE STYLO
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 59 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
D’UNE AUTRE PERSONNE. Afin de prévenir la
transmission possible de maladies, les patients ne doivent
jamais partager un même stylo ou une même cartouche
HUMALOG MIX50, même si l’aiguille sur le dispositif
d’injection a été changée.
12. Servez-vous de l’indicateur sur le côté de la cartouche de
3 mL pour évaluer la quantité d’HUMALOG MIX50 qui
reste. Sur les cartouches de 3 mL, la distance entre chaque
trait correspond environ à 20 unités. Par conséquent, lorsque
l’extrémité antérieure du bouton-poussoir est vis-à-vis du
dernier trait, il reste environ 20 unités d’HUMALOG MIX50
dans la cartouche. Vous pouvez continuer à utiliser la
cartouche jusqu’à ce que le bouton-poussoir s’arrête. Suivez
les instructions du fabricant du stylo afin de vous assurer que
vous avez reçu la dose complète.
Dose habituelle
Votre médecin vous a indiqué le type et la quantité d’insuline à
utiliser ainsi que le moment et la fréquence des injections.
Chaque cas de diabète étant différent, votre médecin a établi ce
schéma posologique spécialement pour vous.
La dose d’HUMALOG MIX50 que vous prenez habituellement
peut varier selon les changements apportés à votre alimentation,
vos activités ou votre horaire de travail. Suivez rigoureusement
les instructions de votre médecin afin de compenser ces
changements. Les autres facteurs qui peuvent modifier la dose
d’HUMALOG MIX50 que vous prenez sont les suivants :
maladie, grossesse, médicaments, activité physique et voyage.
Surdosage
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le sang)
est l’un des effets indésirables les plus fréquents chez les
utilisateurs d’insuline. Elle peut être causée par :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
des repas omis ou retardés;
une dose excessive d’insuline;
un surplus de travail ou trop d’exercice;
une infection ou une maladie (surtout si elle est accompagnée
de diarrhée ou de vomissements);
une modification des besoins de l’organisme en insuline;
une maladie des glandes surrénales, de l’hypophyse ou de la
thyroïde ou une maladie du foie ou des reins en évolution;
des interactions avec d’autres médicaments qui abaissent le
taux de sucre dans le sang, comme les hypoglycémiants
oraux, les salicylés, les sulfamides (antibiotiques) et certains
antidépresseurs;
la consommation d’alcool.
Implications alimentaires
Si vous ne pouvez prendre un repas à l’heure habituelle, vous
éviterez l’hypoglycémie en ingérant la quantité de glucides
prescrite pour le repas sous forme de jus d’orange, de sirop, de
bonbons, de pain ou de lait, sans modifier votre dose d’insuline.
Si des nausées ou des vomissements vous obligent à omettre un
repas, vous devez vérifier votre glycémie et en avertir votre
médecin.
L’hypoglycémie légère ou modérée peut être traitée par la
prise d’aliments ou de boissons contenant du sucre. Les
patients doivent toujours avoir à portée de la main des
aliments pouvant leur procurer rapidement une source de
sucre, comme des menthes ou des comprimés de glucose.
Les cas plus graves d’hypoglycémie peuvent nécessiter
l’aide d’une autre personne. Les patients qui sont incapables
de prendre du sucre par voie orale ou qui sont sans
connaissance doivent recevoir une solution de glucose par
voie intraveineuse sous surveillance médicale ou une
injection de glucagon (intramusculaire ou sous-cutanée). Dès
que le patient a repris connaissance, il doit prendre des
glucides par voie orale.
En cas de surdosage, communiquez sans tarder avec un
professionnel de la santé, le service des urgences d’un
hôpital ou le centre antipoison de votre région, même si
vous ne présentez aucun symptôme.
EFFETS INDÉSIRABLES ET PROCÉDURES
À SUIVRE
Hypoglycémie
L’hypoglycémie est l’un des effets indésirables les plus
fréquents chez les utilisateurs d’insuline (voir la section
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT).
Acidose et coma diabétiques
Une concentration trop faible d’insuline dans l’organisme
peut provoquer l’acidose diabétique (cet état est le contraire
de l’hypoglycémie, qui est provoquée par un excès
d’insuline dans le sang). L’omission d’une dose d’insuline,
l’administration d’une dose plus faible que celle prescrite par
le médecin, des excès alimentaires importants, une infection
ou de la fièvre peuvent causer l’acidose diabétique. Dans ce
cas, l’analyse d’urine révèle un taux élevé de sucre et
d’acétone.
Les premiers symptômes d’acidose diabétique apparaissent
habituellement de façon graduelle, au cours des heures ou
des jours suivants, et se manifestent par la somnolence, la
rougeur du visage, la soif et la perte d’appétit. Une
respiration difficile et un pouls rapide constituent des
symptômes plus graves.
Si elle n’est pas corrigée, elle peut provoquer la perte de
connaissance, le coma ou la mort, d’où l’importance
d’obtenir immédiatement une aide médicale.
Lipoatrophie
Dans de rares cas, l’injection sous-cutanée de préparations
d’insuline peut entraîner une lipoatrophie (petites
dépressions de la peau) ou une lipohypertrophie
(augmentation de volume ou épaississement du tissu
adipeux). Si vous remarquez l’une ou l’autre de ces
manifestations, consultez votre médecin. La modification de
votre technique d’injection pourrait atténuer ce problème.
Allergie à l’insuline
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 60 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
Le point d’injection peut parfois devenir rouge et enflé et causer
des démangeaisons. Ces réactions allergiques locales
disparaissent habituellement après quelques jours ou quelques
semaines. Si vous avez de telles réactions, communiquez avec
votre médecin. Il se peut qu’il recommande de changer le type ou
la source d’insuline utilisée.
L’allergie généralisée, moins fréquente, mais pouvant entraîner
des conséquences plus graves, peut se traduire par des éruptions
cutanées sur tout le corps, un souffle court, une respiration
sifflante, une chute de la pression artérielle, un pouls rapide ou
une transpiration excessive. Les cas graves d’allergie généralisée
peuvent menacer la vie. Si vous croyez avoir une telle réaction à
l’insuline, avertissez sans tarder un médecin. Votre médecin
pourrait recommander que vous vous prêtiez à un test cutané,
c’est-à-dire l’injection de petites doses d’insulines différentes
dans la peau afin de choisir l’insuline qui vous convient le
mieux. Les patients qui ont présenté une grave réaction
allergique généralisée à l’insuline doivent se soumettre à un test
cutané avant de recevoir toute nouvelle préparation d’insuline.
Cette liste d’effets indésirables n’est pas exhaustive. Pour tout
effet inattendu lors de la prise d’HUMALOG MIX50, veuillez
communiquer avec votre médecin ou votre pharmacien.
COMMENT CONSERVER CE MÉDICAMENT
Avant la première utilisation, les cartouches ou les stylos préremplis d’HUMALOG MIX50 doivent être conservés au
réfrigérateur, entre 2 et 8 °C. Vous ne devez pas les congeler ni
les exposer à la chaleur excessive ou aux rayons du soleil. Le
stylo et la cartouche d’HUMALOG MIX50 en cours d’utilisation
ne doivent pas être réfrigérés, mais gardés à la température la
plus fraîche possible (inférieure à 30 °C) et à l’abri des sources
directes de chaleur et de lumière. N’utilisez pas les cartouches ou
les stylos pré-remplis d’HUMALOG MIX50 si la préparation
qu’ils contiennent a gelé. Les cartouches ou les stylos préremplis utilisés ou non réfrigérés doivent être jetés après
28 jours, même s’ils contiennent encore de l’insuline
HUMALOG MIX50.
Inspection de la cartouche
N’UTILISEZ PAS une cartouche d’HUMALOG MIX50 ou un
stylo KwikPen s’il contient des grumeaux ou si des particules
blanches solides adhèrent au fond ou sur les parois de la fiole,
donnant une apparence givrée à la suspension. Retournez à la
pharmacie toute cartouche ou tout stylo KwikPen dont le contenu
n’est pas limpide et incolore ou qui est fissuré ou brisé et
demandez qu’on remplace le produit.
Consultez votre professionnel de la santé si vous remarquez
quelque chose d’inhabituel dans l’apparence ou l’effet de votre
insuline.
Jeter les stylos utilisés selon les directives de votre
professionnel de la santé, en ayant pris soin de retirer
l'aiguille.
DÉCLARATION DES EFFETS INDÉSIRABLES
SOUPÇONNÉS
Vous pouvez déclarer les effets indésirables soupçonnés associés à
l’utilisation de produits de santé au Programme Canada Vigilance
de l’une des 3 façons suivantes :
•
En ligne à www.santecanada.gc.ca/medeffet
•
Par téléphone, en composant le numéro sans frais
1-866-234-2345
•
En remplissant un formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et en le faisant parvenir
o par télécopieur, au numéro sans frais 1-866-678-6789
o par la poste au Programme Canada Vigilance
Santé Canada
Indice postal 0701D
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Les étiquettes affranchies, le formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et les lignes directrices concernant la déclaration
d’effets indésirables sont disponibles sur le site Web de
MedEffetMC Canada, à www.santecanada.gc.ca/medeffet.
REMARQUE : Pour obtenir des renseignements relatifs à la prise
en charge des effets secondaires, veuillez communiquer avec votre
professionnel de la santé. Le Programme Canada Vigilance ne
fournit pas de conseils médicaux.
POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS
Si vous désirez obtenir plus de renseignements, adressezvous d’abord à votre professionnel de la santé ou à votre
pharmacien, ou à Eli Lilly Canada Inc. au :
1-888-545-5972, ou visitez le site Web à www.lilly.ca.
L’information contenue dans ce document était à jour au
moment de la dernière révision mentionnée ci-dessous. Pour
obtenir les renseignements les plus récents, veuillez
consulter notre site Web ou communiquer avec nous
directement.
Ce dépliant a été préparé par Eli Lilly Canada Inc.,
Toronto (Ontario) M1N 2E8.
HUMALOG, MIX25, MIX50 et KwikPen sont des marques
déposées détenues par Eli Lilly and Company ou l’une de
ses filiales ou sociétés affiliées.
Il se peut que vous ayez à relire ce document. Ne le jetez pas
avant d’avoir pris tout votre médicament.
Dernière révision : 30 mars 2015
N’UTILISEZ PAS LES CARTOUCHES OU LES STYLOS
PRÉ-REMPLIS D’HUMALOG MIX50 APRÈS LA DATE DE
PÉREMPTION ÉTAMPÉE SUR L’ÉTIQUETTE.
Jeter les aiguilles utilisées dans un contenant résistant aux
perforations ou selon les directives de votre professionnel de la
santé.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 61 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR
LE CONSOMMATEUR
HUMALOG® KWIKPEN® à 200 unités/mL
(insuline lispro injectable)
Solution pour injection, 200 unités/mL, norme Lilly
Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie
d’une monographie de produit publiée à la suite de
l’approbation de la vente au Canada d’HUMALOG® et
s’adresse tout particulièrement au consommateur. Le présent
dépliant n’est qu’un résumé et ne donne donc pas tous les
renseignements sur HUMALOG®. Pour toute question au
sujet de ce médicament, communiquez avec votre médecin ou
votre pharmacien.
AU SUJET DE CE MÉDICAMENT
Raisons d’utiliser ce médicament
L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, une glande
volumineuse située près de l’estomac. Cette hormone est
nécessaire à l’assimilation des aliments par l’organisme, en
particulier des sucres. En présence de diabète, le pancréas ne
sécrète pas une quantité suffisante d’insuline pour répondre aux
besoins de l’organisme.
Pour maîtriser votre diabète, votre médecin a prescrit des
injections d’insuline qui maintiendront le taux de sucre dans
votre sang à un niveau presque normal.
Effets de ce médicament
HUMALOG (insuline lispro) est un analogue de l’insuline
humaine synthétisé par recombinaison de l’ADN. HUMALOG
est constitué de cristaux d’insuline-zinc lispro dissous dans un
liquide limpide. HUMALOG est utilisé pour maîtriser les taux
élevés de sucre (glucose) dans le sang chez les personnes
atteintes de diabète. HUMALOG agit plus rapidement et a une
plus courte durée d’action que l’insuline régulière.
En raison de son début d’action rapide, HUMALOG doit être
administré dans les 15 minutes précédant un repas. Si nécessaire,
HUMALOG peut être administré peu après le repas (dans les
20 minutes suivant le début du repas). Pour tout type d’insuline,
le profil d’action dans le temps peut varier jusqu’à un certain
point d’une personne à l’autre ou à divers moments chez une
même personne. Comme pour toutes les autres préparations
d’insuline, la durée d’action d’HUMALOG dépend de la dose,
du point d’injection, de l’irrigation sanguine, de la température
corporelle et de l’activité physique.
Il importe de bien maîtriser le diabète. Un diabète non maîtrisé
(hyperglycémie) peut, à la longue, entraîner un certain nombre
de troubles graves comme la cécité, l’insuffisance rénale, une
mauvaise circulation, des crises cardiaques, des accidents
vasculaires cérébraux ou des lésions nerveuses. Une prise en
charge efficace du diabète peut prévenir ces troubles ou les
atténuer. Celle-ci exigera de votre part une collaboration étroite
et constante avec les membres de l’équipe médicale qui veille au
traitement de votre diabète, soit votre médecin et vos
éducateurs (infirmières, diététistes, travailleurs sociaux,
pharmaciens et autres professionnels de la santé). Vous
pourrez mener une vie active, saine et productive si vous
adoptez un régime alimentaire quotidien équilibré, si vous
faites de l’exercice régulièrement et si vous effectuez vos
injections d’insuline comme vous l’a prescrit votre médecin.
On vous a demandé de procéder à une vérification régulière
des taux de sucre dans votre sang ou votre urine. Si vos tests
sanguins révèlent constamment des taux de sucre supérieurs
ou inférieurs à la normale, ou si vos analyses d’urine
démontrent régulièrement la présence de sucre, votre diabète
n’est pas maîtrisé de façon adéquate et vous devez en parler
à votre médecin.
Circonstances où il est déconseillé d’utiliser
ce médicament
• Lorsque votre taux de sucre (glycémie) est trop faible
(hypoglycémie). Lorsque vous aurez traité votre faible
taux de sucre, suivez les directives de votre fournisseur
de soins de santé concernant l’usage d’HUMALOG.
• Si vous souffrez d’une quelconque allergie à l’un des
ingrédients d’HUMALOG. La liste complète des
ingrédients d’HUMALOG est présentée ci-après.
• Avec une seringue et une aiguille ou à l’aide d’un
dispositif d’injection continue d’insuline par voie
sous-cutanée (pompe à insuline).
Ingrédients médicinaux
HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL contient
200 unités/mL d’analogue de l’insuline humaine.
HUMALOG contient de l’insuline lispro injectable.
Ingrédients non médicinaux
HUMALOG à 200 unités/mL contient du glycérol, de la
trométhamine, du m-crésol, de l’oxyde de zinc et de l’eau
pour injection. De l’acide chlorhydrique ou de l’hydroxyde
de sodium peut être ajouté pour ajuster le pH.
Formes posologiques
HUMALOG à 200 unités/mL est une solution stérile
d’insuline lispro injectable. Il est offert :
• en stylo pré-rempli KwikPen de 3 mL
Les autres produits HUMALOG comprennent :
• HUMALOG (insuline lispro injectable à 100 unités/mL)
• HUMALOG MIX25 (25 % insuline lispro injectable,
75 % insuline lispro protamine en suspension)
• HUMALOG MIX50 (50 % insuline lispro injectable,
50 % insuline lispro protamine en suspension)
Les stylos pré-remplis d’HUMALOG à 200 unités/mL sont
offerts en boîtes de 2 ou de 5. Le stylo pré-rempli contenant
HUMALOG ne doit pas être réutilisé.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 62 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
Il faut injecter le produit HUMALOG contenu dans le stylo
HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL SEULEMENT avec le
stylo KwikPen. L’insuline contenue dans le stylo HUMALOG
KwikPen à 200 unités/mL ne doit pas être transférée dans une
seringue ou une pompe à perfusion sous-cutanée d’insuline, car
celles-ci ne permettent pas de mesurer correctement la dose.
L’administration d’une mauvaise dose peut entraîner une surdose
grave et causer une hypoglycémie, ce qui peut mettre la vie des
patients en danger.
Le produit HUMALOG contenu dans le stylo HUMALOG
KwikPen à 200 unités/mL ne doit pas être mélangé avec quelque
autre forme d’insuline que ce soit.
•
•
Pour savoir comment utiliser le stylo-injecteur d’insuline
pré-rempli et jetable KwikPen, voir le manuel d’utilisation qui se
trouve dans l’emballage.
N’UTILISEZ PAS UN AUTRE TYPE D’INSULINE À MOINS
QUE VOTRE MÉDECIN NE LE RECOMMANDE.
Ayez toujours une réserve d’HUMALOG à portée de la main,
p. ex. un stylo pré-rempli. Le port du bracelet et de la carte pour
diabétique vous assureront un traitement adéquat en cas de
complications lors de vos déplacements.
Lorsque vous recevez votre insuline à la pharmacie, vérifiez les
points suivants :
1. Le nom HUMALOG apparaît sur la boîte et l’étiquette du
stylo pré-rempli.
2. La boîte et l’étiquette du stylo pré-rempli indiquent bien le
type d’insuline convenant à vos besoins.
3. La teneur en insuline est de 200 unités (U-200).
4. La date de péremption sur l’emballage représente une
échéance raisonnable.
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS
•
•
•
•
•
•
•
Mises en garde et précautions importantes
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le
sang) est l’effet indésirable que les utilisateurs d’insuline
éprouvent le plus souvent. Il est recommandé de surveiller la
glycémie chez tous les patients atteints de diabète. Les
réactions hypoglycémiques ou hyperglycémiques non
corrigées peuvent entraîner la perte de connaissance, le
coma ou même la mort. Vous trouverez ci-dessous des
renseignements sur la façon d’en reconnaître les symptômes.
Cet analogue d’insuline humaine de Lilly se distingue des
autres insulines par sa structure unique, son très rapide début
d’action et la courte durée de son effet. HUMALOG devrait
être administré dans les 15 minutes précédant un repas ou
peu après le repas lorsque cela est nécessaire (dans les
20 minutes suivant le début du repas). Étant donné la courte
durée d’action d’HUMALOG, vous devriez aussi utiliser
une insuline à action prolongée, tel HUMULIN N, si vous
êtes atteint de diabète de type 1, pour obtenir la meilleure
maîtrise possible de votre glycémie.
La solution HUMALOG ne doit être utilisée que si elle est
limpide et incolore et qu’aucun dépôt de particules solides
ne s’est formé sur la paroi de la cartouche.
Tout changement d’insuline doit se faire avec prudence et
sous surveillance médicale uniquement. Des changements
dans la pureté, la teneur, la marque (fabricant), le type
(régulière, NPH, etc.), la source (bovine, porcine, bovineporcine, humaine) ou le procédé de fabrication (ADN
recombiné par rapport à insuline de source animale) peuvent
nécessiter une modification de la posologie.
Les patients recevant HUMALOG pourront nécessiter une
posologie différente de celle des autres types d’insulines. Si
un tel ajustement est nécessaire, il peut être effectué lors de
l’administration de la première dose ou au cours des
semaines suivantes.
HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL (insuline lispro
injectable) est réservé au traitement des patients atteints de
diabète qui ont besoin de doses quotidiennes de plus de
20 unités d’insuline à action rapide.
HUMALOG à 200 unités/mL ne peut pas être transféré du
stylo HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL à une seringue
ou une pompe, car celles-ci n ne permettent pas de mesurer
correctement la dose. L’administration d’une mauvaise dose
peut entraîner une surdose grave et causer une
hypoglycémie, ce qui peut mettre la vie des patients en
danger.
HUMALOG à 200 unités/mL ne doit pas être mélangé avec
quelque autre forme d’insuline que ce soit.
Le stylo HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL est conçu
pour vous permettre d’administrer plus de doses que les
autres stylos que vous avez peut-être utilisés par le passé.
Entrez votre dose habituelle selon les directives de votre
professionnel de la santé.
AVANT d’utiliser HUMALOG, veuillez consulter votre
médecin ou votre pharmacien dans les cas suivants :
• Vous avez une maladie des reins ou du foie; dans ce cas,
votre médecin pourrait modifier votre dose d’insuline.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 63 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
• Vous consommez de l’alcool (y compris du vin et de la
bière) : surveillez les signes d’hypoglycémie et ne buvez
jamais d’alcool à jeun.
• Vous vous engagez dans une activité physique plus intense
qu’à l’habitude ou vous souhaitez changer votre régime
alimentaire habituel. Vous pourriez avoir besoin de prendre
moins d’insuline pendant l’activité physique et quelque temps
après. De plus, il est possible que l’exercice accélère l’effet
d’une dose d’insuline, particulièrement si l’exercice touche
l’endroit où l’insuline est injectée.
• Vous êtes malade. La maladie, surtout si elle est
accompagnée de nausées et de vomissements, peut modifier
vos besoins en insuline. Même si vous ne mangez pas, votre
organisme a besoin d’insuline. Vous et votre médecin devez
établir une ligne de conduite à suivre en cas de maladie. Si
vous êtes malade, vérifiez souvent le taux de sucre dans votre
sang ou votre urine.
• Vous voyagez au-delà de 2 fuseaux horaires. Vous devez
consulter votre médecin au sujet des ajustements à apporter à
l’horaire de vos injections.
• Vous êtes enceinte. HUMALOG peut être utilisé durant la
grossesse s’il est cliniquement indiqué. D’après des données
recueillies auprès d’un grand nombre de patientes enceintes
exposées au médicament, HUMALOG n’aurait aucun effet
indésirable sur la grossesse ni sur la santé du fœtus ou du
nouveau-né. Il est particulièrement important pour vous et
l’enfant à naître de bien maîtriser votre diabète. La grossesse
peut compliquer la prise en charge du diabète. Si vous
prévoyez avoir un enfant ou si vous êtes enceinte ou encore si
vous allaitez, consultez votre médecin.
• Vous prenez d’autres médicaments. Bon nombre de
médicaments modifient la façon dont le glucose agit dans
l’organisme, ce qui pourrait influer sur votre dose d’insuline.
Vous trouverez ci-dessous une liste des médicaments les plus
courants qui pourraient avoir une influence sur votre
traitement par l’insuline. Consultez votre médecin ou votre
pharmacien si vous prenez de nouveaux médicaments ou
changez de médicaments, même ceux qui ne sont pas
sous ordonnance.
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Il est possible que vos besoins en insuline augmentent si vous
prenez d’autres médicaments exerçant une action
hyperglycémique comme les contraceptifs (p. ex., la pilule, les
injections et les timbres), les corticostéroïdes ou
l’hormonothérapie thyroïdienne substitutive. Les besoins en
insuline peuvent diminuer en présence d’agents comme les
antidiabétiques oraux, les salicylés (aspirine), les sulfamides
(antibiotiques), certains antidépresseurs (inhibiteurs de la
monoamine oxydase), les bêtabloquants, l’alcool, les inhibiteurs
de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) et les
antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II. Vous devez
toujours aviser votre médecin de tous les médicaments que
vous prenez.
L’administration de thiazolidinédiones (telles que la
rosiglitazone et la pioglitazone), seules ou avec d’autres agents
antidiabétiques (y compris l’insuline), a été associée à de
l’insuffisance cardiaque et à une enflure des membres
inférieurs. Communiquez immédiatement avec votre
médecin si des symptômes d’essoufflement, de fatigue,
d’intolérance à l’effort ou d’enflure des membres inférieurs
se manifestent pendant la prise de ces agents.
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT
HUMALOG est une solution stérile. HUMALOG doit être
administré par injection sous-cutanée. La concentration
d’HUMALOG à 200 unités/mL dans les stylos pré-remplis
est de 200 unités/mL (U-200).
Lorsqu’il est employé comme insuline prandiale (lors des
repas), HUMALOG devrait être administré dans les
15 minutes précédant un repas ou peu après le repas lorsque
cela est nécessaire (dans les 20 minutes suivant le début
du repas).
HUMALOG est un liquide limpide et incolore ayant
l’apparence et la consistance de l’eau. N’utilisez pas la
cartouche ou le stylo pré-rempli si le contenu semble trouble,
visqueux ou légèrement coloré, ou s’il renferme des
particules solides. Vérifiez toujours l’aspect de votre stylo
pré-rempli d’HUMALOG avant de l’utiliser. Si vous
observez quelque chose d’inhabituel dans l’apparence du
produit ou constatez un changement marqué de vos besoins
en insuline, consultez votre médecin.
Technique d’injection
Injection de la dose
1. Lavez-vous les mains.
2. Désinfectez la membrane en caoutchouc de la capsule
métallique du stylo pré-rempli avec un tampon imbibé
d’alcool.
3. Examinez la préparation d’HUMALOG dans la
cartouche. Elle doit être limpide et incolore. Ne
l’utilisez pas si elle est trouble, visqueuse ou légèrement
colorée ou encore si elle contient des particules solides.
4. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour la mise
en place de l’aiguille.
5. Tenez le stylo en position verticale, l’aiguille dirigée
vers le haut. Si vous remarquez la présence de grosses
bulles d’air, tapotez le côté du stylo jusqu’à ce que les
bulles remontent à la surface. Expulsez l’air et les bulles
de l’aiguille en tournant le sélecteur de dose afin
d’obtenir 2 unités, puis appuyez sur le bouton-poussoir.
Répétez cette étape au besoin jusqu’à ce qu’une goutte
d’HUMALOG apparaisse au bout de l’aiguille.
6. Pour éviter d’endommager les tissus, faites la rotation
des points d’injection pour ne pas utiliser le même point
d’injection plus de 1 fois par mois environ.
7. Préparez le point d’injection selon les directives de
votre professionnel de la santé.
8. Insérez l’aiguille en suivant les directives de
votre médecin.
9. Suivez les instructions du fabricant du stylo pour
l’injection d’HUMALOG.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 64 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
10. Retirez l’aiguille et maintenez une légère pression au point
d’injection pendant quelques secondes. Ne frottez pas le
point d’injection.
11. Immédiatement après l’injection, enlevez l’aiguille du stylo
afin de préserver la stérilité et d’éviter la fuite d’insuline,
l’entrée d’air ou l’obstruction de l’aiguille. Jetez l’aiguille
dans un contenant refermable pour objets pointus et
tranchants résistant aux perforations (contenant pour objets
contaminés) ou selon les directives de votre professionnel de
la santé. Ne la réutilisez pas. IL NE FAUT PAS UTILISER
L’AIGUILLE NI LE STYLO D’UNE AUTRE
PERSONNE. Afin de prévenir la transmission possible de
maladies, les patients ne doivent jamais partager un même
stylo HUMALOG à 200 unités/mL, même si l’aiguille sur le
dispositif d’injection a été changée.
Vous ne pourrez pas sélectionner une dose supérieure au nombre
d’unités restantes dans le stylo pré-rempli. La cartouche contient
une petite quantité d’insuline supplémentaire qui ne peut pas être
administrée. Ne transférez pas cette insuline dans une seringue,
car une surdose grave pourrait s’ensuivre.
Dose habituelle
Votre médecin vous a indiqué le type et la quantité d’insuline à
utiliser ainsi que le moment et la fréquence des injections.
Chaque cas de diabète étant différent, votre médecin a établi ce
schéma posologique spécialement pour vous.
La dose d’HUMALOG que vous prenez habituellement peut
varier selon les changements apportés à votre alimentation, vos
activités ou votre horaire de travail. Suivez rigoureusement les
instructions de votre médecin afin de compenser ces
changements. Les autres facteurs qui peuvent modifier la dose
d’HUMALOG que vous prenez sont les suivants : maladie,
grossesse, médicaments, activité physique et voyage.
Surdosage
L’hypoglycémie (quantité insuffisante de glucose dans le sang)
est l’un des effets indésirables les plus fréquents chez les
utilisateurs d’insuline. Elle peut être causée par :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
des repas omis ou retardés;
une dose excessive d’insuline;
un surplus de travail ou trop d’exercice;
une infection ou une maladie (surtout si elle est accompagnée
de diarrhée ou de vomissements);
une modification des besoins de l’organisme en insuline;
une maladie des glandes surrénales, de l’hypophyse ou de la
thyroïde ou une maladie du foie ou des reins en évolution;
des interactions avec d’autres médicaments qui abaissent le
taux de sucre dans le sang, comme les hypoglycémiants
oraux, les salicylés, les sulfamides (antibiotiques) et certains
antidépresseurs;
la consommation d’alcool.
prescrite pour le repas sous forme de jus d’orange, de sirop,
de bonbons, de pain ou de lait, sans modifier votre dose
d’insuline. Si des nausées ou des vomissements vous
obligent à omettre un repas, vous devez vérifier votre
glycémie et en avertir votre médecin.
L’hypoglycémie légère ou modérée peut être traitée par la
prise d’aliments ou de boissons contenant du sucre. Les
patients doivent toujours avoir à portée de la main des
aliments pouvant leur procurer rapidement une source de
sucre, comme des menthes ou des comprimés de glucose.
Les cas plus graves d’hypoglycémie peuvent nécessiter
l’aide d’une autre personne. Les patients qui sont incapables
de prendre du sucre par voie orale ou qui sont sans
connaissance doivent recevoir une solution de glucose par
voie intraveineuse sous surveillance médicale ou une
injection de glucagon (intramusculaire ou sous-cutanée). Dès
que le patient a repris connaissance, il doit prendre des
glucides par voie orale.
En cas de surdosage, communiquez sans tarder avec un
professionnel de la santé, le service des urgences d’un
hôpital ou le centre antipoison de votre région, même si
vous ne présentez aucun symptôme.
EFFETS INDÉSIRABLES ET PROCÉDURES
À SUIVRE
Hypoglycémie
L’hypoglycémie est l’un des effets indésirables les plus
fréquents chez les utilisateurs d’insuline (voir la section
UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT).
Acidose et coma diabétiques
Une concentration trop faible d’insuline dans l’organisme
peut provoquer l’acidose diabétique (cet état est le contraire
de l’hypoglycémie, qui est provoquée par un excès
d’insuline dans le sang). L’omission d’une dose d’insuline,
l’administration d’une dose plus faible que celle prescrite par
le médecin, des excès alimentaires importants, une infection
ou de la fièvre peuvent causer l’acidose diabétique. Dans ce
cas, l’analyse d’urine révèle un taux élevé de sucre et
d’acétone.
Les premiers symptômes d’acidose diabétique apparaissent
habituellement de façon graduelle, au cours des heures ou
des jours suivants, et se manifestent par la somnolence, la
rougeur du visage, la soif et la perte d’appétit. Une
respiration difficile et un pouls rapide constituent des
symptômes plus graves.
Si elle n’est pas corrigée, elle peut provoquer la perte de
connaissance, le coma ou la mort, d’où l’importance
d’obtenir immédiatement une aide médicale.
Implications alimentaires
Lipoatrophie
Si vous ne pouvez prendre un repas à l’heure habituelle, vous
éviterez l’hypoglycémie en ingérant la quantité de glucides
Dans de rares cas, l’injection sous-cutanée de préparations
d’insuline peut entraîner une lipoatrophie (petites
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 65 de 66
IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT
dépressions de la peau) ou une lipohypertrophie (augmentation
de volume ou épaississement du tissu adipeux). Si vous
remarquez l’une ou l’autre de ces manifestations, consultez votre
médecin. La modification de votre technique d’injection pourrait
atténuer ce problème.
Allergie à l’insuline
Le point d’injection peut parfois devenir rouge et enflé et causer
des démangeaisons. Ces réactions allergiques locales
disparaissent habituellement après quelques jours ou quelques
semaines. Si vous avez de telles réactions, communiquez avec
votre médecin. Il se peut qu’il recommande de changer le type ou
la source d’insuline utilisée.
L’allergie généralisée, moins fréquente, mais pouvant entraîner
des conséquences plus graves, peut se traduire par des éruptions
cutanées sur tout le corps, un souffle court, une respiration
sifflante, une chute de la pression artérielle, un pouls rapide ou
une transpiration excessive. Les cas graves d’allergie généralisée
peuvent menacer la vie. Si vous croyez avoir une telle réaction à
l’insuline, avertissez sans tarder un médecin. Votre médecin
pourrait recommander que vous vous prêtiez à un test cutané,
c’est-à-dire l’injection de petites doses d’insulines différentes
dans la peau afin de choisir l’insuline qui vous convient le
mieux. Les patients qui ont présenté une grave réaction
allergique généralisée à l’insuline doivent se soumettre à un test
cutané avant de recevoir toute nouvelle préparation d’insuline.
Cette liste d’effets indésirables n’est pas exhaustive. Pour tout
effet inattendu lors de la prise d’HUMALOG, veuillez
communiquer avec votre médecin ou votre pharmacien.
COMMENT CONSERVER CE MÉDICAMENT
Avant la première utilisation, les stylos pré-remplis HUMALOG
KwikPen à 200 unités/mL doivent être conservés au
réfrigérateur, entre 2 et 8 °C. Vous ne devez pas les congeler ni
les exposer à la chaleur excessive ou aux rayons du soleil. Le
stylo pré-rempli HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL en cours
d’utilisation ne doit pas être réfrigéré, mais gardé à la
température la plus fraîche possible (inférieure à 30 °C) et à
l’abri des sources directes de chaleur et de lumière. N’utilisez
pas les stylos HUMALOG KwikPen à 200 unités/mL si la
préparation qu’ils contiennent a gelé. Les stylos pré-remplis
utilisés ou non réfrigérés doivent être jetés après 28 jours, même
s’ils contiennent encore de l’insuline HUMALOG.
N’UTILISEZ PAS LES STYLOS PRÉ-REMPLIS HUMALOG
KWIKPEN À 200 UNITÉS/ML APRÈS LA DATE DE
PÉREMPTION ÉTAMPÉE SUR L’ÉTIQUETTE.
DÉCLARATION DES EFFETS INDÉSIRABLES
SOUPÇONNÉS
Vous pouvez déclarer les effets indésirables soupçonnés associés à
l’utilisation de produits de santé au Programme Canada Vigilance
de l’une des 3 façons suivantes :
•
En ligne à www.santecanada.gc.ca/medeffet
•
Par téléphone, en composant le numéro sans frais
1-866-234-2345
•
En remplissant un formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et en le faisant parvenir
o par télécopieur, au numéro sans frais 1-866-678-6789
o par la poste au Programme Canada Vigilance
Santé Canada
Indice postal 0701D
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Les étiquettes affranchies, le formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et les lignes directrices concernant la déclaration
d’effets indésirables sont disponibles sur le site Web de
MedEffetMC Canada, à www.santecanada.gc.ca/medeffet.
REMARQUE : Pour obtenir des renseignements relatifs à la prise
en charge des effets secondaires, veuillez communiquer avec votre
professionnel de la santé. Le Programme Canada Vigilance ne
fournit pas de conseils médicaux.
POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS
Si vous désirez obtenir plus de renseignements, adressezvous d’abord à votre professionnel de la santé ou à votre
pharmacien, ou à Eli Lilly Canada Inc. au :
1-888-545-5972, ou visitez le site Web à www.lilly.ca.
L’information contenue dans ce document était à jour au
moment de la dernière révision mentionnée ci-dessous. Pour
obtenir les renseignements les plus récents, veuillez
consulter notre site Web ou communiquer avec nous
directement.
Ce dépliant a été préparé par Eli Lilly Canada Inc.,
Toronto (Ontario) M1N 2E8.
HUMALOG, MIX25, MIX50 et KwikPen sont des marques
déposées détenues par Eli Lilly and Company ou l’une de
ses filiales ou sociétés affiliées.
Il se peut que vous ayez à relire ce document. Ne le jetez pas
avant d’avoir pris tout votre médicament.
Dernière révision : 30 mars 2015
Jeter les aiguilles utilisées dans un contenant résistant aux
perforations ou selon les directives de votre professionnel de la
santé.
Jeter les stylos utilisés selon les directives de votre professionnel
de la santé, en ayant pris soin de retirer l'aiguille.
HUMALOG, HUMALOG KwikPen® à 200 unités/mL, HUMALOG MIX25, HUMALOG MIX50
Page 66 de 66
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement