POUNCE®

POUNCE®
GROUPE
3
INSECTICIDE
POUNCE
INSECTICIDE CONCENTRÉ ÉMULSIONNABLE
CONTIENT DE LA PERMÉTHRINE
COMMERCIAL
ATTENTION
POISON
GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS
APPELER UN MÉDECIN EN CAS D'ACCIDENT
(Voir premiers soins et précautions sur l'étiquette)
LIRE L'ÉTIQUETTE ET LE DÉPLIANT CI-JOINT AVANT
L'EMPLOI
GARANTIE: Perméthrine† 384 g/L
No D'HOMOLOGATION 16688 LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
†
BREVET CANADIEN No 1 008 455
ENTREPOSER À PLUS DE –12°C
FMC Corporation
Agricultural Products Group
1735 Market Street
Philadelphia, PA
USA 19103
Distribué par:
United Agri Products
789 Donnybrook Drive
Dorchester, ON Canada
N0L 1G5
CONTENU NET: 1 LITRE
Pounce_F_booklet_06-12-04
2
Précautions propres au produit - épandage terrestre ou aérien
GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS. Éviter les projections de concentré dans les yeux ou
sur les mains. Quand l’application de ce produit se fait dans un espace clos ou avec un pulvérisateur
pouvant produire des gouttelettes inhalables (de moins de 10 µm de diamètre), porter un respirateur
approprié. Ne pas utiliser les plantes de couverture ni les plantes traitées au POUNCE comme fourrage
vert pour les animaux. Il est permis de revenir sur la surface traitée dès que le dépôt de bouillie a séché.
Le présent produit renferme un distillat de pétrole à 50,67 %, qui est modérément à fortement toxique
pour les organismes aquatiques. Éviter de contaminer les systèmes aquatiques pendant l’application. Ne
pas contaminer ces systèmes par application directe, rejet de déchets ou nettoyage de l’équipment.
Ne pas épandre sur les étendues d’eau. Éviter que la dérive atteigne une étendue d’eau ou tout autre
endroit non visé. Ne pas épandre par voie terrestre à moins de 15 m d’une étendue d’eau ni par voie
aérienne à moins de 100 m d’une étendue d’eau, surtout s’il s’agit d’une masse d’eau de pêche ou d’un
habitat d’oiseaux aquatiques. Ce produit est très toxique pour les poissons. Ne pas contaminer les
étangs, les lacs, les ruisseaux, les rivières ni les fleuves lors du remplissage ou du rinçage du
pulvérisateur ni lors de la pulvérisation. Ce produit est très toxique pour les abeilles; éviter d’en pulvériser
quand les abeilles butinent. Le dépôt de bouillie doit être sec avant que les abeilles commencent à
butiner dans la culture traitée.
Si vous prévoyez utiliser le produit antiparasitaire sur une denrée pouvant être exportée aux États-Unis et
si vous avez besoin de reseignements sur les concentrations de résidus acceptables aux États-Unis,
appelez au numéro 1-866-375-4648 ou consultez le site Internet www.cropro.org/
Lire attentivement l’étiquette et le dépliant au complet et bien les comprendre avant d’ouvrir le contenant.
Pour toute question, appeler le fabricant en composant le 1 800 331-3148. Pour obtenir des conseils
techniques, contacter le distributeur ou un conseiller agricole provincial.
Épandage aérien
Épandre seulement avec un avion ou un hélicoptère réglé et étalonné pour être utilisé dans les conditions
atmosphériques de la région et selon les taux et directives figurant sur l’étiquette.
Les précautions à prendre ainsi que les directives et taux d’épandage à respecter sont propres au
produit. Lire attentivement l’étiquette au complet et s’assurer de bien la comprendre avant d’ouvrir le
contenant. Utiliser seulement les quantités recommandées pour l’épandage aérien qui sont indiquées sur
l’étiquette. Si, pour l’utilisation prévue du produit, aucun taux d’épandage aérien ne
figure sur l’étiquette, on ne peut utiliser ce produit, et ce, quel que soit le type d’appareil aérien disponible.
S’assurer que l’épandage est uniforme. Afin d’éviter que le produit ne soit épandu de façon non uniforme
(épandage en bandes, irrégulier ou double), utiliser des marqueurs appropriés.
Précautions concernant l'utilisation - épandage aérien
Épandre seulement quand les conditions météorologiques à l’endroit traité permettent une couverture
complète et uniforme de la culture visée. Les conditions favorables spécifiques à l’épandage aérien
décrites dans les Exigences relatives aux connaissances fondamentales requises pour la formation sur
les pesticides au Canada Tronc commun - Utilisation des pesticides et Module - Pulvérisation aérienne
(élaborées par l’ACRCP) doivent être présentes.
NE PAS ÉPANDRE SUR LES ÉTENDUES D’EAU. ÉVITER QUE LA DÉRIVE ATTEIGNE UNE
ÉTENDUE D’EAU OU TOUT AUTRE ENDROIT NON VISÉ. NE PAS ÉPANDRE PAR VOIE AÉRIENNE
À MOINS DE 100 m D’UNE ÉTENDUE D’EAU, SURTOUT S’IL S’AGIT D’UNE MASSE D’EAU DE
PÊCHE OU D’UN HABITAT D’OISEAUX AQUATIQUES.
Les grosses gouttelettes sont moins sujettes à la dérive; il faut donc éviter les pressions et les types de
buses qui permettent la formation de fines particules (brume). Ne pas épandre quand les conditions
météorologiques sont favorables à la dérive hors de la zone visée. Ne pas épandre par temps mort ou
lorsque la vitesse du vent et son orientation peuvent provoquer une dérive (plus de 10 km/h). Ne pas
3
épandre également lorsque le vent souffle en direction d’une culture, d’un jardin, d’un habitat terrestre
(plantations brise-vent, etc.) ou habitat aquatique vulnérable.
Précautions concernant l'opérateur antiparasitaire
Ne pas permettre au pilote de mélanger les produits chimiques qui seront embarqués à bord de
l’appareil. Il peut toutefois charger des produits chimiques pré-mélangés contenus dans un système
fermé.
Il serait préférable que le pilote puisse établir une communication à chaque emplacement traité au
moment de l’épandage.
Le personnel au sol de même que les personnes qui s’occupent des mélanges et du chargement doivent
porter des gants, une combinaison et des lunettes ou un masque les protégeant contre les produits
chimiques durant le mélange des produits, le chargement, le nettoyage et les réparations. Lorsque les
précautions qu’on recommande à l’opérateur de prendre sont plus strictes que les recommandations
générales qui figurent sur les étiquettes pour épandage avec pulvérisateur terrestre, suivre les
précautions les plus rigoureuses.
Tout le personnel doit se laver les mains et le visage à grande eau avant de manger et de boire. Les
vêtements protecteurs, le cockpit de l’avion et les cabines des véhicules doivent être décontaminés
régulièrement.
MODE D'EMPLOI
Le POUNCE est un insecticide à base de pyréthrine de synthèse qui est peu toxique pour les
mammifères. Il agit par ingestion et par contact. Il n'a pas d'activité systémique et n'agit pas par
inhalation. Il est donc très important de bien en couvrir les plantes. Sauf indication contraire, son
application doit se faire par voie terrestre.
CULTURES
RAVAGEURS
ASPERGE
BETTERAVE
CANOLA (COLZA)
CAROTTE
CÉRÉALES
CHOUX
MAÏS
LIN
LENTILLE
LAITUE
OIGNON
POIS
PIMENT
POMME DE
TERRE
BETTERAVE À
SUCRE
TOURNESOL
Vers-gris:
légionnaire
noir
moissonneur
orthogonal
à dos rouge
blanc
Vers-gris
orthogonal
mL/
1000L
-
mL/ha
REMARQUES
180-390
Pour supprimer ces insectes attaquant ces
cultures à l'état de semis (d'au plus 5 feuilles)
et/ou de plantes repiqués, utiliser 180 mL/ha
avec assez d'eau pour bien couvrir les plantes.
Si le sol est sec ou est une terre organique,
utiliser 295 à 390 mL/ha. Si les vers-gris sont
gros (presque adultes, soit 2,5 à 4 cm de long),
utiliser 295 à 390 mL/ha. Traiter par temps
assez chaud et humide, le soir ou la nuit,
quand l'activité des vers-gris est à son
maximum. NE PAS REMUER LA SURFACE
DU SOL PENDANT 5 JOURS APRÈS LE
TRAITEMENT.
NOTA: Le POUNCE ne supprime les vers-gris
qu'aux stades ou ils se nourrissent en surface
ou grimpent.
Application aérien: Pour supprimer cet
insecte attaquant ces cultures, particulièrement
à l'état de semis d'au plus 5 feuilles, utiliser
180 mL/ha avec assez d'eau pour bien couvrir
les plantes. Si le sol est sec ou que les versgris sont gros (presque adultes, soit 2,5 à 4 cm
de long), utiliser 295 à 390 mL/ha. Ne pas
traiter par voie aérienne plus de 1 fois par
saison.
180-390
4
ASPERGE
Vers-gris
-
180
CHOU
CHOU-FLEUR
BROCOLI
CHOU DE
BRUXELLES
Faussearpenteuse
du chou
Piéride du
chou
Fausse-teigne
des crucifères
(larves)
Altise des
crucifères
-
90-180
BROCOLI CHINOIS
Faussearpenteuse du
chou
Fausse-teigne
des crucifères
(larves)
Piéride du chou
-
90-180
MÃIS SUCRE
Pyrale du maïs
ver de l'épi du
maïs
-
275-375
Légionnaire
D'automne
-
180
Pour supprimer les vers-gris pendant la saison
de coupe, faire 1 traitement en plein par voie
terrestre sur le sol nu après la coupe, dès
l'apparition des dégâts. Utiliser assez d'eau
pour bien couvrir les plantes. Traiter le soir ou
la nuit, quand l'activité des vers-gris est à son
maximum. Ne pas traiter moins de 2 jours
avant la récolte.
Traiter par voie terrestre, avec 400 à 650 L
d’eau par hectare, tous les 7 à 10 jours, dès
l’apparition des insectes ou de leurs dégâts. En
cas de grave infestation, utiliser 180 mL/ha.
Pour améliorer le mouillage et la couverture,
ajouter l'agent mouillant Agral® 90 à la dose
de 300 mL pour 1000 L d’eau. Peut être utilisé
jusqu’à 3 jours avant la récolte du chou, du
chou-fleur et du chou de Bruxelles et jusqu’à 7
jours avant la récolte du brocoli.
Traiter par voie terrestre, avec 400 à 675 L
d’eau par hectare, tous les 7 à 10 jours, dès
l’apparition des insectes ou de leurs dégâts.
Pour améliorer le mouillage et la couverture,
ajouter l'agent mouillant Agral® 90 à la dose
de 300 mL pour 1000 L d’eau. En cas de grave
infestation, utiliser 180 mL/ha. Peut être utilisé
jusqu’à 7 jours avant la récolte. Ne pas traiter
plus de 4 fois par an.
Application terrestre : Utiliser la dose
indiquée avec 325 à 450 L d’eau par hectare.
Se servir d’un pulvérisateur à rampe et en
régler les buses de façon à bien couvrir les
plantes. Si les insectes risquent d’être
nombreux, utiliser la dose maximale. Traiter au
plus tard dès l’apparition des dégâts foliaires.
Contre la deuxième génération de la pyrale du
maïs dans les plantations tardives, traiter avant
que les panicules soient visibles. Contre le ver
de l'épi du maïs, diriger le jet de façon à couvrir
les épis et les soies. Pour le nombre de
traitements ultérieurs et le moment propice à
ceux-ci, suivre le calendrier habituel des
traitements de la région. Consulter le
calendrier provincial des traitements.
Application aérien: Il est permis de traiter par
voie aérienne, à condition qu'il n'y ait aucun
risque de dérive sur les autres cultures et sur
les zones occupées par des gens ou du bétail.
Utiliser la dose indiquée avec 11 à 35 L d'eau
par hectare. Ne pas traiter par voie aérienne
plus de 2 fois par année. Le POUNCE peut
être utilisé jusqu'à 1 jour avant la récolte.
Application aérien ou terrestre : Voir cidessus. Ce traitement ne préviendra pas les
dégâts internes aux épis si les insectes y ont
déjà pénétré. Ne pas traiter moins de 1 jour
avant la récolte.
5
CÉRÉALES:
blé
orge
avoine
seigle
Ver-gris
orthogonal
-
180-390
CONCOMBRE
(de serre)
Aleurode
des serres
260
-
GINSENG
Ver-gris
légionnaire
Ver-gris noir
Ver-gris
orthogonal
Ver-gris à dos
rouge
Ver-gris blanc
Ver-gris
panaché
-
180 à
390
Punaise à
quatre raies
-
180 à
260
Application terrestre: Faire 1 traitement à la
dose indiquée avec assez d’eau pour bien
couvrir les plantes. Pour supprimer cet insecte
attaquant les semis d’au plus 5 feuilles, utiliser
180 mL/ha. Si le sol est sec ou que les versgris sont gros (2,5 à 4 cm de long), utiliser 290
à 390 mL/ha. Traiter par temps assez chaud et
humide, le soir ou la nuit, quand l’activité des
vers-gris est à son maximum. Ne pas remuer
la surface du sol pendant 5 jours après le
traitement. Le POUNCE ne supprime les versgris qu’aux stades où ils se nourrissent en
surface ou grimpent.
Application aérien: Il est permis de traiter par
voie aérienne, à condition qu’il n’y ait aucun
risque de dérive sur les autres cultures et sur
les zones occupées par des gens ou du bétail.
Utiliser la dose indiquée avec 11 à 35 L d’eau
par hectare. Ne pas traiter par voie aérienne
plus de 1 fois par an. Traiter quand la vitesse
du vent est inférieure à 10 km/h. Ne pas traiter
les semis des cultures indiquées ci-contre une
fois qu’ils ont plus de 5 feuilles.
Traiter de façon à bien couvrir tout le feuillage.
Retraiter au besoin. Peut être utilisé jusqu’à la
veille de la récolte.
Application au sol: Utiliser assez d'eau pour
bien couvrir les plantes. En cas de forte
infestation, utiliser la dose maximale; ne pas
faire plus de deux traitements par année.
Traiter quand le dépistage indique la présence
de vers-gris.
Par temps sec: Utiliser 295 à 390 mL/ha. Si les
vers-gris sont gros (presque adulte - 2,5 à 4
cm), utiliser 295 à 390 mL/ha. Traiter par
temps assez chaud et humide, le soir ou la
nuit, quand l'activité des vers-gris est à son
maximum.
Application au sol: Ne pas faire plus de deux
traitements par année. Peut être utilisé jusqu'à
40 jours avant la récolte.
6
CHAMPIGNON
(champignonnière et
environs)
Mouches des
champignons :
sciaridés
phoridés
(adultes)
-
-
PAK-CHOÏ
PÉ-TSAI
Faussearpenteuse du
chou
Piéride du chou
Fausse-teigne
des crucifères
(adultes)
-
180
ARACHIDE
Cicadelle de la
pomme de
terre
-
180
PIMENT
Pyrale du maïs
-
180
Nébuliser à la dose de 65 à 85 mL pour 1 L
d’eau et pour 1000 m3.
Préparation du bâtiment avant la nébulisation :
1. Fermer les portes, les fenêtres et les
ventilateurs.
2. Verrouiller ou barricader les entrées,
éteindre les veilleuses, poser des panneaux
d’avertissement et prendre des mesures pour
empêcher les gens et les animaux d’entrer
dans la zone.
Utiliser avant le remplissage, pendant le
refroidissement, pendant le lardage, jusqu’à
l’apparition des marques et entre les volées.
NOTA : Ne pas traiter plus de 2 fois entre deux
volées consécutives, et ne pas traiter plus de
10 fois pendant la culture. Ne pas traiter moins
de 1 jour avant la récolte. Ne pas traiter quand
la température de l’air est inférieure à 12°C ou
supérieure à 30 °C. Une température
supérieure à 30°C peut diminuer l’efficacité du
POUNCE. Selon le nombre de mouches et le
stade de croissance de la culture, traiter une
fois par jour ou au besoin. Cependant, ne pas
traiter plus de 20 fois avant l’apparition des
marques de la première volée. Il faut suivre
attentivement les procédures d’usage pour
diminuer le nombre de mouches adultes dans
la culture et pour réduire ainsi le besoin de
faire des traitements avec pesticides.Consulter
le mycologue provincial au sujet des
programmes de lutte intégrée à suivre pour
supprimer les sciaridés et les phoridés. La
durée d’exposition ne doit pas dépasser 1
heure. Par la suite, aérer la champignonnière.
Utiliser des ventilateurs pour aérer les
champignonnières qui n’ont pas de système à
circulation d’air forcée.
Traiter par voie terrestre, avec 400 à 675 mL
d’eau par hectare, tous les 7 à 10 jours, dès
l’apparition des insectes ou de leurs dégâts.
Pour améliorer le mouillage et la couverture,
ajouter l'agent mouillant Agral® 90 à la dose
de 300 mL pour 1000 L d’eau. Peut être utilisé
jusqu’à 3 jours avant la récolte. Ne pas traiter
plus de 4 fois par saison.
Traiter par voie terrestre avec assez d’eau
pour bien couvrir les plantes, dès qu’il y a plus
de 2 cicadelles par plante. Retraiter au besoin.
Ne pas traiter moins de 14 jours avant la
récolte.
Traiter par voie terrestre, dès l’apparition des
pyrales, entre la fin de juillet et la miseptembre. Retraiter tous les 7 jours. Ne pas
traiter moins de 1 jour avant la récolte.
7
Doryphore de
la pomme de
terre
Altise de la
pomme de
terre
Cicadelle de la
pomme de
terre
Punaise terne
-
Ver-gris
panaché
-
180
Altise des
crucifères
-
180
RAIFORT
Altise des
crucifères
-
180
HARICOT
MANGE-TOUT
Pyrale du maïs
-
260
TABAC
(de grandes
cultures)
Ver-gris
moissonneur
Ver-gris blanc
-
175
POMME DE TERRE
RADIS
180-260
TABAC – traitement
de la culture de
protection
175
TABAC – traitement
du sol
175-350
Application terrestre : Utiliser assez d’eau
pour bien couvrir les plantes. En cas de grave
infestation, utiliser la dose maximale. Retraiter
au besoin. Peut être utilisé jusqu’à la veille de
la récolte.
Application aérien : Utiliser 20 à 45 L d’eau
pour bien couvrir les plantes. En cas de grave
infestation, utiliser la dose maximale. Peut être
utilisé jusqu’à la veille de la récolte. Ne pas
traiter par voie aérienne plus de 1 fois par
saison.
Traiter par voie terrestre, dès l’apparition des
insectes ou de leurs dégâts, habituellement à
la fin de juillet ou en août, selon l’endroit. Pour
de bons résultats, il faut que la bouillie pénètre
le feuillage dense.
Traiter par voie terrestre, dès l’apparition des
insectes ou de leurs dégâts. Retraiter au
besoin, mais pas moins de 2 jours avant la
récolte.
Traiter par voie terrestre, dès l’apparition des
insectes ou d’une infestation par ceux-ci.
Retraiter au besoin, mais pas moins de 2 jours
avant la récolte.
Application terrestre : Traiter dès le premier
signe d’infestation. Retraiter au besoin. Ne pas
traiter moins de 7 jours avant la récolte.
Application aérien : Utiliser 20 à 45 L d’eau
dès le premier signe d’infestation. Ne pas
traiter moins de 7 jours avant la récolte. Peut
être utilisé par voie aérienne 2 fois par saison.
Traiter par voie terrestre, comme il est indiqué
ci-dessous, en utilisant un volume total de 220
à 450 L de bouillie et une pression de 175 à
350 kPa. L’activité des vers-gris est à son
maximum en fin de soirée et la nuit. Autant que
possible, traiter quand les insectes se
nourrissent, en suivant la méthode qui convient
le mieux parmi celles qui sont indiquées cidessous.
Traiter la culture de seigle ou de blé de
protection quand elle a 10 à 15 cm de haut, 4
ou 5 jours avant de labourer. Traiter aussi les
vaines clôtures et une bande de 15 m dans la
culture de protection d’à côté. Ne pas utiliser
les cultures de protection traitées au POUNCE
comme fourrage vert pour les animaux.
Traiter 1 fois, 5 jours avant le repiquage. Si le
sol est sec à 1 cm ou plus de profondeur,
utiliser la dose maximale. Ne pas incorporer.
Traiter aussi les vaines clôtures et une bande
de 15 m dans la culture de protection d’à côté.
Ne pas remuer la surface du sol pendant au
moins 5 jours après le traitement.
8
TABAC – traitement
après le repiquage
175
Traiter 1 fois les plants repiqués, juste avant
les dégâts prévus des vers-gris. Si les insectes
sont nombreux, traiter aussi les vaines clôtures
et une bande de 15 m dans la culture de
protection d’à côté. Ne pas traiter moins de 55
jours avant la récolte.
Traiter de façon à bien couvrir le feuillage.
Retraiter au besoin. Peut être utilisé jusqu’à la
veille de la récolte.
TOMATE (de serre)
Aleurode des
serres
260
-
TOMATE (de plein
champ)
Doryphore de
la pomme de
terre
Altise de la
pomme de
terre
Sphinx de la
tomate
Ver-gris
panaché
-
180-260
Traiter par voie terrestre, avec assez d’eau
pour bien couvrir les plantes.
Noctuelle de la
tomate
-
260-365
Traiter par voie terrestre. En cas de grave
infestation, utiliser la dose maximale. NOTA :
Les noctuelles qui sont déjà dans les fruits ne
seront pas supprimées. Retraiter au besoin. Ne
pas traiter moins de 1 jour avant la récolte.
Altise des
crucifères
-
180
Traiter par voie terrestre, au stade 2 à 8
feuilles, dès l’apparition des insectes ou de
leurs dégâts. Retraiter au besoin, mais pas
plus tard qu’au stade 8 feuilles.
NAVET
CULTURES FRUITIÈRES : Dans le tableau ci-dessous, « mL/1000 L » se rapporte aux bouillies diluées
(pour les traitements foliaires), et « mL/ha », aux bouillies concentrées. Pour le moment propice aux
traitements, suivre le calendrier provincial. Dans les cas où on propose un éventail de doses, utiliser la
dose maximale si les insectes risquent d’être nombreux. Ne traiter que par voie terrestre, et utiliser assez
d’eau pour bien couvrir les plantes.
NOTA : Dans les vergers où on pratique la lutte intégrée, il est déconseillé de faire d’autres traitements,
parce que ceux-ci risquent de réduire considérablement le nombre des arthropodes utiles.
CULTURES
RAVAGEURS
POMMIER
Arpenteuse
tardive
Livrée
d’Amérique
Pique-bouton
du pommier
mL/
1000L
90-175
mL/ha
REMARQUES
260-520
NE PAS traiter moins de 7 jours avant la
récolte.
90-175
260-520
9
Charançon de
la prune
Cicadelle
blanche
du pommier
125-175
360-520
Mineuse des
feuilles
Noctuelle des
fruits verts
Mouche de la
pomme
Carpocapse
de la pomme
Enrouleuses
Punaise terne
Punaise de la
molène
Petit
carpocapse
de la pomme
175
520
Sésie du
pommier
Sésie du
cornouiller
Mélanger 22 mL pour 100 L d’eau avec 2 L
d'huile blanche d'été. Lorsque la surveillance
indique que les adultes sont actifs (entre la fin
de juin et le début d’août), traiter le tronc de
chaque pommier par bassinage, jusqu’au
ruissellement, au moyen d’un pulvérisateur à
dos, à main ou à jet porté. Si, 14 jours plus
tard, il y a encore des adultes, on peut faire
un deuxième traitement. Ne pas traiter moins
de 7 jours avant la récolte.
Utiliser 70 mL de matière active par hectare.
Traiter 1 fois, entre la mi-mai et le début de
juin, quand les plantes ont 1 à 2 cm de haut.
NE PAS traiter moins de 7 jours avant la
récolte.
BLEUET (année
végétative
seulement)
POIRIER (est du
Canada
seulement)
Thrips
-
180
Psylle du
poirier
(adultes et
nymphes)
Carpocapse
de la pomme
Noctuelle des
fruits verts
175
520
POIRIER
(ColombieBritannique
Psylle du
poirier – avant
la floraison
(adultes
hivernants)
Psylle du
poirier
(après la
floraison)
175
520
Traiter jusqu’au stade de la feuille verte de 1
cm du poirier. NE PAS utiliser en C.-B. pour la
lutte contre le psylle du poirier au stade
nymphal.
175-350
5201000
NE PAS traiter moins de 7 jours avant la
récolte à la dose de 175 mL ni moins de 14
jours avant la récolte à la dose de 350 mL.
10
PÊCHER
BRUGNONIER
PRUNIER
VIGNE
Carpocapse
de la pomme
Tordeuse
orientale du
pêcher
Charançon de
la prune
Punaises des
plantes
Charançon de
la prune
Tordeuse de
la vigne
Cicadelle du
raisin
175
520
NE PAS traiter moins de 7 jours avant la
récolte.
NE PAS traiter moins de 7 jours avant la
récolte.
90-175
275-520
175
520
NE PAS traiter moins de 7 jours avant la
récolte.
175
520
175
360
90
175
NE PAS traiter moins de 7 jours avant la
récolte.
NE PAS traiter moins de 21 jours avant la
récolte.
NE PAS traiter moins de 21 jours avant la
récolte.
ARBRES ET ARBUSTES D’ORNEMENT ET PÉPINIÈRES COMMERCIALES : Pour la suppression des
insectes sur les arbres et les arbustes d’ornement (à l’exclusion des terres boisées).
ARBRES
RAVAGEURS
mL/
1000L
-
mL/ha
REMARQUES
SAPIN BAUMIER
SAPIN DE
DOUGLAS
MÉLÈZE LARICIN
(TAMARAC)
PINS
ÉPINETTES
Chenille à
houppes du
douglas
Chenille à
houppes
blanches
Tordeuse des
bourgeons de
l'épinette
Pyrales des
cônes
Tenthrèdes(s’
alimentant
ouvertement)
45-90
Appliquer en utilisant le matériel disponible et
le taux de dilution qui y est approprié. Traiter
1 fois par saison. Calculer le traitement
d’après le volume à utiliser par arbre, afin de
bien couvrir les plantes tout en limitant la
pulvérisation hors cible.
AUTRES
CONIFÈRES
ARBRES ET
ARBUSTRES
Chenille à
houppes du
douglas
Chenille à
houppes
blanches
Tordeuse des
bourgeons de
l'épinette
Pyrales des
cônes
Tenthrèdes(s’
alimentant
ouvertement)
-
45-90
Ce produit peut être utilisé pour la
suppression des insectes indiqués sur les
conifères non indiqués pourvu qu’on en
détermine préalablement la phytotoxicité pour
l’espèce à protéger. Pour ce faire, en
pulvériser sur une petite partie peu visible de
l’arbre ou de
l’arbuste, attendre 24 heures et voir s’il y a
des effets indésirables.
ARBRES ET
ARBUSTES À
FEUILLAGE
CADUC
Livrée
d'Amérique
Tisseuse du
fusain
Chenille à
90
-
Appliquer sous forme de bouillie diluée (si on
se sert d’un nébulisateur, utiliser 75 L d’eau).
Traiter dès l’apparition des insectes.
11
SEMIS D'ARBRES
- PÉPINIÈRES
tente estivale
Livrée des
forêts
Pucerons
(s’alimentant
ouvertement)
Vers-gris
-
180
Traiter par temps assez chaud et humide,
quand les larves sont petites (au plus 2,5 cm
de long).
MATÉRIEL DE PULVÉRISATION : Les résultats d’un traitement dépendent du soin qu’on y met. Il faut
choisir le matériel qui convient. Pour traiter les gros arbres (ou les peuplements) accessibles par voie
terrestre, il vaut mieux utiliser un pulvérisateur à moteur et à haute pression ou un nébulisateur. Les
pulvérisateurs à haute pression débitent un gros volume de produit dilué, et il faut en utiliser assez pour
mouiller tout le feuillage. Les nébulisateurs sont conçus pour appliquer un petit volume de produit
concentré, et il faut en utiliser juste assez pour humecter le feuillage. Les pulvérisateurs à main sont
habituellement suffisants pour traiter les arbres d’ornement de taille moyenne (d’au plus 4,5 m de haut),
et il faut alors diluer le POUNCE.
SERRES DE
PÉPINIÈRES
FORESTIÈRES
SEMIS DE
CONIFÈRES:
ÉPINETTES
PINS
CÈDRES
IFS
GENÉVRIERS
RAVAGEURS
mL/
1000L
mL/ha
REMARQUES
Charançon de
la racine du
fraisier
-
-
Appliquer 65 mL de produit pour 100 L d’eau,
jusqu’au ruissellement, à l’apparition des
adultes et avant le début de la ponte. Un seul
traitement par saison, fait au moment propice,
devrait suffire pour supprimer les adultes. Si,
21 jours plus tard, la surveillance montre qu’il
y a encore des adultes, on peut faire un
deuxième traitement.
AVIS À L’UTILISATEUR : Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon le mode d’emploi qui
figure sur la présente étiquette. L’emploi d’un tel produit dans des conditions dangereuses constitue une infraction
à la Loi sur les produits antiparasitaires.
NATURE DE LA RESTRICTION : N’utiliser que de la façon autorisée; se renseigner auprès des autorités
provinciales de réglementation des pesticides au sujet des permis d’utilisation qui pourraient être exigés.
USAGES RESTREINTS :
USAGE COMMERCIAL SUR LES TERRES BOISÉES : N’appliquer ce produit que par voie terrestre. Utiliser dans
les plantations d’arbres de Noël, les peuplements de grande valeur servant à la production de semences et les
autres zones boisées de grande valeur et à aménagement extensif. Avant de traiter localement des terres boisées,
demander conseil aux agents provinciaux ou fédéraux des forêts et/ou des pêches. Ce produit peut être utilisé sur
des terres boisées sous la surveillance des agents forestiers provinciaux ou fédéraux.
ARBRES
SAPIN BAUMIER
SAPIN DE
DOUGLAS
MÉLÈZE LARICIN
(TAMARAC)
PINS
ÉPINETTES
RAVAGEURS
Chenille à houppes
du douglas
Chenille à houppes
blanches
Tordeuse des
bourgeons de
l'épinette
Pyrales des cônes
Tenthrèdes
(s’alimentant
ouvertement)
mL/1000L
-
mL/ha
45-90
REMARQUES
Appliquer en utilisant le matériel disponible et
le taux de dilution qui y est approprié. Traiter 1
fois par saison. Calculer le traitement d’après
le volume à utiliser par arbre, afin de bien
couvrir les plantes tout en limitant la
pulvérisation hors cible.
12
AUTRES
CONIFÈRES
ARBRES ET
ARBUSTRES
ARBRES ET
ARBUSTES À
FEUILLAGE
CADUC
SEMIS
D'ARBRES
ZONES DE
REBOISE-MENT
Chenille à houppes
du douglas
Chenille à houppes
blanches
Tordeuse des
bourgeons de
l'épinette
Pyrales des cônes
Tenthrèdes(s’alimen
-tant ouvertement)
Livrée d’Amérique
Tisseuse du fusain
Chenille à tente
estivale
Livrée des forêts
Pucerons
(s’alimentant
ouvertement)
-
45-90
Ce produit peut être utilisé pour la suppression
des insectes indiqués sur les conifères non
indiqués pourvu qu’on en détermine
préalablement la phytotoxicité pour l’espèce à
protéger. Pour ce faire, en pulvériser sur une
petite partie peu visible de l’arbre ou de
l’arbuste, attendre 24 heures et voir s’il y a des
effets indésirables.
90
-
Appliquer sous forme de bouillie diluée (si on
se sert d’un nébulisateur, utiliser 75 L d’eau).
Traiter dès l’apparition des insectes.
Ver-gris
-
175
Traiter par temps assez chaud et humide,
quand les larves sont petites (au plus 2,5 cm
de long).
MATÉRIEL DE PULVÉRISATION: Les résultats d'un traitement dépendent du soin qu'on y met. Il faut
choisir le matériel qui y convient. Pour traiter les gros arbres (ou les peuplements) accessibles par voie
terrestre, il vaut mieux utiliser un pulvérisateur à moteur et à haute pression ou un nébulisateur. Les
pulvérisateurs à haute pression débitent un gros volume de produt dilué, et il faut en utiliser assez pour
mouiller tout le feuillage. Les nébulisateurs sont conçus pour appliquer un petit volume de produit
concentré, et il faut en utiliser juste assez pour humecter le feuillage. Les pulvérisateurs à main sont
habituellement suffisants pour traiter les arbres d'ornement de taille moyenne (d'au plus 4,5 m de haut),
et il faut alors diluer le POUNCE. PRÉCAUTIONS: QUANT ON UTILISE CE PRODUIT SELON LES
DIRECTIVES SUR DES TERRES BOISÉES, NE PAS APPLIQUER À MOINS DE 100 m DES MASSES
D'EAU DE PÊCHE OU DES HABITATS D'OISEAUX AQUATIQUES. VOIR LES AUTRES
PRÉCAUTIONS SUR L'ÉTIQUETTE.
BÂTIMENTS
AGRICOLES
Bouveries, Étables
à vaches laitières,
Poulaillers,
Étables,Usines
Alimentaires,
Laiteries, Parcs
d’engraissement
RAVAGEURS
Mouche
domestique
Mouche
piquante des
étables
mL/
1000L
5200
(ou 25
mL par
5 L)
mL/ha
REMARQUES
-
Traitement superficiel à effet rémanent :
Utiliser 5 L pour 100 m2. Ne pas faire de
pulvérisation dans l'air ambiant. Ne pas
pulvériser directement sur les bovins ni sur les
volailles. Ne traiter les laiteries que
lorsqu’elles ne sont pas en activité. Avant la
reprise des activités, bien nettoyer les
ustensiles à lait.
CALLIPHORES : Les calliphores sont des insectes de l’ordre des Diptères. Ressemblant à la mouche
domestique, elles s’en distinguent par leur paresse et leur comportement erratique ainsi que par leurs
ailes, qui se chevauchent lorsqu’elles sont au repos. Elles ont l’habitude d’entrer dans les bâtiments en
automne et de se rassembler pour y hiverner. Quand les jours commencent à raccourcir, à la mi-août,
elles partent à la recherche d’un abri pour hiverner. Lorsque, pendant cette recherche, le temps
commencent à se refroidir, elles sont attirées par les murs chauds et ensoleillés, ce qui donne l’occasion
de les supprimer à l’extérieur des bâtiments.
SUPPRESSION À L’EXTÉRIEUR : Calliphores : Préparer une bouillie en mélangeant 130 mL avec 10 L
d’eau. Pulvériser cette bouillie sur les murs extérieurs, y compris les avant-toits, les sous-faces et, s’il y a
lieu, les boiseries de fenêtres des barraques, des réfectoires, des salles d’exercice, des hangars, des
13
entrepôts, des bâtiments de matériel, des bâtiments agricoles et des autres bâtiments où les calliphores
causent des désagréments. Traiter à la dose approximative de 10 L de bouillie pour 100 m2. Le moment
propice au traitement se situe entre la mi-août et la fin de septembre, selon les conditions
météorologiques.
ARAIGNÉES : Mélanger 130 mL avec 10 L d’eau, et pulvériser ce mélange là où les araignées se
rassemblent, surtout sous les avant-toits et sur les sous-faces des bâtiments. Traiter en cas de grave
infestation par les araignées.
APPLICATION TOPIQUE SUR LES BOVINS À VIANDE, LES VACHES LAITIÈRES NON LACTANTES
ET LES VOLAILLES
1. PULVÉRISATION
VACHES LAITIÈRES – non lactantes :
Ne pas traiter moins de 30 jours avant le début de la lactation.
Attendre 7 jours entre le dernier traitement et l’abattage.
INSECTES
MOUCHE DES
CORNES
MOUCHE FACIALE
MOUCHE NOIRE
DOSE
Mélanger 125 mL avec
100 L d'eau dans un
pulvérisateur.
MOUCHE DES
CORNES
MOUCHE FACIALE
Mélanger 13 mL avec 1 L
d'eau dans un pulvérisateur
à base pression.
POUX
Mélanger 125 mL avec
400 L d'eau dans un
pulvérisateur.
BOVINS DE BOUCHERIE:
MOUCHE DES
Mélanger 125 mL dans
CORNES
400 L d'eau dans un
MOUCHE FACIALE
pulvérisateur.
POUX
MOUCHE NOIRE
VOLAILLES:
LIPONYSSE DES
VOLAILLES
Mélanger 125 mL dans
100 L d'eau dans un
pulvérisateur.
TRAITEMENT
Pulvériser 1 à 2 L de bouillie par animal, sur
tout le corps. Contre la mouche des cornes et
la mouche faciale, retraiter au besoin, mais
pas plus de 1 fois toutes les 2 semaines.
Contre la mouche noire, il faudra peut-être
faire un autre traitement 8 jours plus tard.
Pulvériser 25 à 50 mL de bouillie par animal.
Traiter la face et les épaules. Retraiter au
besoin, mais plus de 1 fois toutes les 2
semaines.
Pulvériser la bouillie jusqu’à ce que l’animal
en soit couvert au complet. Il est
conseillé de faire un autre traitement 14 à 21
jours plus tard.
Pulvériser la bouillie jusqu’à ce que l’animal
en soit couvert au complet. Contre les poux, il
est conseillé de faire un autre traitement 14 à
21 jours plus tard. Contre la mouche noire, il
faudra peut-être faire un autre traitement 8
jours plus tard. Attendre 7 jours entre le
dernier traitement et l’abattage.
Utiliser 4 L de bouillie pour 100 volailles.
Pulvériser d’en bas pour bien traiter de la
zone de ventilation. Ne pas abattre les
volailles moins de 7 jours après le traitement.
2.
GRATTE-DOS (Pest-Doo m, Lewis)
Pour le traitement des bovins à viande dans les pâturages ou les parcours avec des gratte-dos placés
dans des conditions d’emploi libres ou forcées. Ne pas utiliser pour les vaches laitières lactantes.
BOVINS À VIANDE:
MOUCHE NOIRE
Diluer 125 mL dans 10 L
d'huile légère.
Calibrer les gratte-dos de façon à ce que la dose
par animal ne dépasse pas 0,125 g de perméthrine
par animal et par jour. Avant l’abattage, prévoir un
délai de non-traitement de 1 jour.
14
MOUTON:
Barbin du
mouton
Dose: Mélanger 125
mL avec 50 L d'eau
dans un pulvérisateur.
PLANTES ORNEMENTALES DE SERRE:
PLANTES
INSECTES
ASPIDISTRAS
Aleurode des
BÉGONIAS
serres
FOUGÈRE DE
BOSTON
CHRYSANTHÈMES
CORDYLINES
DIEFFENBACHIAS
DRAGONNIERS
FICUS
FUCHSIAS
GÉRANIUMS
GERBERAS
IMPATIENTES
PÉTUNIAS
PHILODENDRONS
POINSETTIAS
ROSIERS
SANSEVIÈRES
PLANTE-ARAIGNÉE
Mineuse du
chrysanthème
Pulvériser sur l'animal jusqu'à ce qu'il en soit bien
couvert. Ne pas appliquer plus de 150 mL de
bouillie par animal. Faire un traitement par année,
en automne ou en hiver, avant l'agnelage et la
tonte. Ne pas traiter les animaux malades. Ne pas
contaminer les aliments ni les points d'eau. Ne pas
traiter les jeunes moutons ni les moutons adultes
moins de 90 jours avant leur abattage.
DOSE
Mélanger
26 mL de
POUNCE
avec
100 L
d'eau.
Mélanger
26 mL de
POUNCE
avec
100 L
d'eau.
TRAITEMENT
Pulvériser de façon à bien couvrir tout le
feuillage. Retraiter au besoin pour continuer à
supprimer les insectes. Bien qu’on n’ait pas
signalé de dégâts, il est conseillé de ne pas
traiter les fleurs ouvertes en serre.
Traiter avec un pulvérisateur conventionnel
une fois que la population d’insectes s’est
développée. Au besoin, retraiter 1 fois par
semaine.
REMARQUE SUR L’UTILISATION EN SERRE : Ne pas mélanger le POUNCE avec d’autres pesticides,
parce que beaucoup de variétés de plantes peuvent réagir différemment aux mélanges de produits
chimiques. Sur les plantes ornementales à feuilles cireuses, l’emploi d’un agent mouillant adhésif peut
améliorer l’efficacité du POUNCE.
RECOMMANDATIONS SUR LA GESTION DE LA RÉSISTANCE
Gestion de la résistance, POUNCE, insecticide du groupe 3. Toute population d’insectes peut renfermer
des individus naturellement résistants à l'insecticide POUNCE et à d’autres insecticides du groupe 3. Ces
individus résistants peuvent finir par prédominer au sein de leur population si ces insecticides sont utilisés
de façon répétée dans un même champ. Il peut exister d’autres mécanismes de résistance sans lien avec
le site ou le mode d’action, mais qui sont spécifiques à des composés chimiques, comme un
métabolisme accru. Il est recommandé de suivre des stratégies appropriées de gestion de la résistance.
Pour retarder l’acquisition de la résistance aux insecticides:
1. Dans la mesure du possible, alterner l’insecticide POUNCE ou les insecticides du même groupe 3
avec des insecticides appartenant à d’autres groupes et qui suppriment les mêmes organismes
nuisibles.
2. Utiliser des mélanges en cuve contenant des insecticides provenant d’un groupe différent, si cet
emploi est permis.
15
3. Utiliser les insecticides dans le cadre d’un programme de lutte intégrée comprenant des inspections
sur le terrain, la tenue de dossiers, et qui envisage la possibilité d’intégrer des pratiques de lutte
culturale, biologique, ou d’autres formes de lutte chimique.
4. Inspecter les populations d’insectes ou d’acariens traitées pour y découvrir les signes de l’acquisition
d’une résistance.
5. Pour des cultures précises ou des organismes nuisibles précis, s’adresser au spécialiste local des
interventions sur le terrain ou à un conseiller agréé pour toute autre recommandation relative à la
gestion de la résistance aux pesticides ou encore à la Lutte intégrée.
6. Pour plus d’information ou pour signaler des cas possibles de résistance, s’adresser à FMC
Corporation par Internet à www. cropsolutions.fmc.com ou par téléphone au numéro 1-888-593-6224.
PREMIERS SOINS : ATTENTION – Ce produit contient un distillat du pétrole, donc, en cas d’ingestion,
ne pas faire vomir. Appeler immédiatement un médecin ou un centre antipoison. Si la victime est sans
connaissance, lui donner de l’air. En cas de projections dans les yeux, rincer avec beaucoup d’eau
propre. En cas de contact avec la peau, laver au savon et à l’eau. Si une irritation se produit et qu’elle
persiste, consulter un médecin. En cas d’inhalation, faire prendre l’air à la victime. Si elle a du mal à
respirer et que cela persiste, appeler un médecin. Emporter le contenant, l'étiquette ou prendre note du
nom du produit et de son numéro d'homologation lorsqu'on cherche à obtenir une aide médicale.
RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES: Administer un traitement symptomatique.
ENTREPOSAGE : Entreposer dans un endroit frais, sec et bien ventilé, loin des aliments et hors de la
portée des enfants et des animaux. Craint le gel. Entreposer à plus de –12 °C.
NETTOYAGE DES DÉVERSEMENTS : Porter le matériel de protection approprié (gants, lunettes et
tablier) lors du nettoyage du déversement. Si le récipient fuit, arrêter la fuite, et placer le récipient dans un
fût ou un sac en plastique résistant.
En cas de déversement ou de fuite, endiguer et absorber le liquide avec une matière inerte (sable, argile,
litière pour chats, etc.) avec une pelle, mettre le tout dans une poubelle scellable.
Sur les surfaces dures : Répandre une légère couche de détergent sur les lieux du déversement et y
incorporer un peu d’eau avec un balai-brosse. Laisser reposer 10 minutes, puis absorber avec une
matière inerte et mettre dans une poubelle avec une pelle.
Sur le sol : Enlever les premiers 15 cm de terre sur les lieux du déversement et les remplacer par de la
nouvelle terre. Éliminer tous les déchets, y compris le balai-brosse, conformément aux règlements
provinciaux. Pour de plus amples renseignements sur l’élimination des déchets et le nettoyage des
déversements, communiquer avec l’organisme provincial chargé de la réglementation du produit et avec
le fabricant.
ÉLIMINATION :
1.
Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les rinçures au mélange à
pulvériser dans le réservoir.
2.
Vérifier si un nettoyage supplémentaire du contenant avant son élimination est exigé en vertu de la
réglementation provinciale.
3.
Rendre le contenant inutilisable.
4.
Éliminer le contenant conformément à la réglementation provinciale.
5.
Pour tout renseignement concernant l'élimination des produits non utilisés ou dont on veut se
départir, s'adresser au fabricant ou à l'organisme de réglementation provincial. S'adresser
également à eux en cas de déversement ainsi que pour le nettoyage des déversements.
AVIS À L’UTILISATEUR : Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon le mode d’emploi
qui figure sur la présente étiquette. L’emploi d’un tel produit dans des conditions dangereuses constitue
une infraction à la Loi sur les produits antiparasitaires.
AVIS À L’ACHETEUR : La garantie accordée par le vendeur se limite aux conditions énoncées sur
l’étiquette, et, sous cette réserve, l’acheteur assume les risques corporels ou matériels découlant de
l’utilisation ou de la manipulation du produit et accepte celui-ci à cette condition.
16
POUNCE et FMC sont des marques déposées de FMC Corporation.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising