Manuel technique MultiPEX

Manuel technique MultiPEX
1.BLANSOL INDUSTRIEL........................................................................................................................................ .4
1.1. Présentation.............................................................................................................................................................................. 4
2. Tubes Multipex BARBI.................................................................................................................................................. 5
2.1. Description des tubes multicouches................................................................................................................ 5
2.2. Types de tubes Multipex....................................................................................................................................... 6
2.2.1. Par les polymères employés............................................................................................................................... .6
2.2.2. Par la soudure en aluminium............................................................................................................................... 6
2.2.3. Par la typologie des couches............................................................................................................................ 7
2.3. Avantages de tubes multicouches................................................................................................................... 7
2.4. Tubes multicouches PEX / AL / PEX.................................................................................................................... 8
2.4.1. Polyéthylène réticulé (PE-X)............................................................................................................................................ 8
2.4.2. Avantages des tubes multicouches PEX / AL / PEX .................................................................................. 9
2.5. Tubes multicouches PERT / AL / PERT ....................................................................................................................10
2.5.1. Le polyéthylène résistant à la température (PE-RT) ............................................................................................. 10
2.5.2. Avantages et limites de tubes multicouches PERT / AL / PERT ............................................................... 10
2.6. Matières premières .............................................................................................................................................. 11
2.7. Le processus de fabrication ............................................................................................................................................. 11
2.8. La soudure de la couche d'aluminium ............................................................................................................ 11
2.9.1. Degré de réticulation ..................................................................................................................................................... 12
2.9.2. La pression interne ............................................................................................................................................... 13
2.9.3. Adhésion ................................................................................................................................................................ ..13
2.9.4. Comportement thermique ................................................................................................................................... 13
2.10. La durée de vie des tubes .................................................................................................................................... 13
2.11. Caractéristiques techniques des tubes multicouches par diamètre.......................................................... ..13
2.12 Game disponible de Tubes MULTICOUCHES BLANSOL ......................................................................................14
2.13. Tubes Multicouches et la Légionellose. ........................................................................................................... 14
3. Courbes de régression des tubes multicouches BARBI ................................................................................... 14
3.1. Courbes de régression des tubes multicouches BARBI .......................................................................................... 14
4. Isolation thermique du tube multicouches............................................................................................................................ 20
4.1. Problèmes d'isolation thermique en Espagne .............................................................................................. 20
4.3. Isolation des tubes ......................................................................................................................................... 20
4.4. Loi 10/91 Italie ........................................................................................................................................................23
4.4.1. Tubes multicouches avec des diamètres inférieurs à 20 mm: 5,4 mm d'épaisseur.........................23
4.4.2. Tubes multicouches avec des diamètres supérieurs à 20 mm, épaisseur 8,4 mm. ....................... 23
5. La dilatation thermique des tubes multicouches.............................................................................................. 24
5.1. Calcul des distances entre les supports extension longitudinale ........................................................ 24
5.5.1. Installation avec le tube intégré (mortier - béton - plâtre)............................................................................ 24
5.5.2. Installation de colonnes montantes...................................................................................................... .24
5.5.3. Installation dans les plafonds ou les combles ..................................................................................... 24
5.5.4. Tableau récapitulatif de l'expansion thermique.................................................................................................... .25
5.2. Définition de la longueur libre........................................................................................................................................ .25
5.3. Des supports fixes et coulissants ................................................................................................................................ .26
5.3.1. Des supports ou des agrafes fixes ........................................................................................................................... .26
5.3.2. Fixation du tube en plafond ............................................................................................................................. .26
5.3.3. Longueur minimale de tube entre deux raccords à sertir ...........................................................................27
5.3.4. Cintrage des tubes ................................................................................................................................................27
5.3.5. Fixation au sol...............................................................................................................................................28
5.3.6. Supports ou brides coulissantes...................................................................................................................................28
5.4. Tableau de dilatation thermique des tubes multicouches BARBI..........................................................................28
5.6. Calcul d'un bras de flexion...............................................................................................................................29
5.7. Calcul d'une boucle de dilatation.... ...............................................................................................................29
5.9. Le problème des joints de dilatation dans les bâtiments.........................................................................30
5.10. Calcul des distances entre les supports ou les clips de montage surtube........................................30
6. Pertes de charge, des tubes multicouches..............................................................................................................33
6.1. Hypothèses pour le calcul des pertes de pression ......................................................................................................33
6.2. Les pertes de charge Graphique multicouche tubes Multipex..................................................................... .33
6.3.Equivalence des diamètres Multicouches par rapport tubes Cuivre et Acier.......................................... ..34
6.4 Table de perte charge pour le tube MULTIPEX....................................................................................................... .35
6.4 Table de perte de charge pour le chauffage........................................................................................................36
7. Les accessoires Multipex.......................................................................................................................................37
7.1. Description des raccords Multipex............................................................................................................. ..37
7.2. Avantages des raccords Multipex....................................................................................................................37
7.3. Matière première laiton........................................................................................................................................38
7.3.1. Avertissements: approvisionnement de la matière première................................................................38
7.3.2. Alliages pour estampage à chaud ..................................................................................................................38
7.3.3. Influence des éléments d'alliage ..................................................................................................................38
7.3.4. Incidence ..............................................................................................................................................................39
7.5. Les instructions d'installation du système Multipex .................................................................................................39
7.6. Profil compatible RF, H et U et TH ................................................................................................................................39
8. Raccords PUSH-FIT "IX-PRESS II" pour tubes Multicouches...................................................................................40
8.1. PER/MULTICOUCHES - SYSTEME "PUSH II" FIT IX-PRESS fonctionnement.......................................41
9. Accessoires multicouche BARBI......................................................................................................................... ..42
9.3. Avantages des systèmes multicouches BARBI.......................................................................................... ..44
9.3.1. Avantages des deux systèmes..........................................................................................................................44
9.3.2. D'autres avantages du système iX PressII............................................................................................. .44
9.4. Champ d'application du système multicouche BARBI................................................................................44
9.4.1. Plomberie..........................................................................................................................................................44
9.4.2. Radiateurs de chauffage ................................................................................................................................................44
9.4.3. Chauffage et rafraichissement par le sol (plancher chauffant)..... ...........................................................45
9.4.4. Applications Industrielles ..............................................................................................................................................45
9.4.5. Applications spéciales............................................................................................................................................45
9.5. Comparaison entre les systèmes de tubes et les raccords..............................................................................46
9.6. Tubes multicouches- Marquage BARBI.............................................................................................................47
9.7. Garantie....................................................................................................................................................................48
9.8. Homologation et certification ............................................................................................................................48
9.8. Normes de référence et classe d application ................................................................................................49
9.10. Mode d'emploi ......................................................................................................................................................50
9.11. Notre service .....................................................................................................................................................50
1. Blansol industriel
1.1. Présentation
INDUSTRIAL BLANSOL, S.A est une des sociétés pionnières en Espagne pour la fabrication de
tuyauteries plastiques pour applications sanitaires ainsi que pour la fabrication des pièces moulées et
usinées en laiton.
L’activité en laiton de BLANSOL commence en 1955 et l’activité plastique au début des années 60.
BLANSOL est une société familiale avec une longue tradition, ce qui nous permet de comprendre les
besoins de nos clients, être à l’écoute de leurs problèmes et partager avec eux leurs projets. Puisque
nous sommes tous garants dans nos usines de cette tradition d’entreprise familiale.
.
Nos deux sites de fabrication à Bárcena de Cicero (Cantabria) et Palau de Plegamans (Barcelona)
possèdent la technologie la plus avancée ce que
nous a permis devenir la société leader dans
notre secteur dans le sud de l’Europe et ainsi
pouvoir concurrencer nos confrère européens.
Sur une surface de fabrication et de stockage de
plus de 35.000 mètres carrés, nos usines sont
des plus modernes en Europe, grâce aux
investissements en machines qui nous permettent
de garantir que nos produits satisferont
pleinement les besoin de l’utilisateur voir
dépasseront ses expectatives initiales.
En plus de cela chez BLANSOL nous disposons
d’un département Technique expérimenté qui est
chargé du design et développement des
nouveaux produits ainsi que des outillages nécessaires pour sa fabrication. Ce département technique
est chargé aussi de la réalisation des essais préalables à la mise en fabrication et la commercialisation
de ces nouveaux produits.
Nous disposons des laboratoires équipés
avec tous les moyens nécessaires pour
garantir la qualité de nos produits et être
conforme aux plus rigoureuses
spécifications internationales.
Tout l’ensemble permet d’offrir à nos
clients non seulement des produits
exceptionnels mais aussi le support d’une
société consolidée avec une stratégie
entrepreneurial bien définie et avec tous
les moyens humains.
Figure 1-2 Usine AMBROS
Le haut degré d'automatisation, l'alimentation automatique de toutes les phases de la production
ainsi que de la spécialisation dans la fabrication des accessoires en laiton pour les tubes
plastiques permettent à Blansol d'assurer la qualité du produit et la compétitivité sur le marché
international.
Les produits Blansol sont homologués selon les normes européennes les plus exigeantes. Blansol
dispose de la certification ISO 9002 et tous ses produits sont couverts par une garantie de 15 ans.
Le fait que BLANSOL est une entreprise familiale et son caractère innovant font que Blansol est
particulièrement sensible aux nécessités de ses clients.
2. Tubes Multipex BARBI
2.1. Description des tubes multicouches
Les tubes multicouches sont une évolution des tubes de polyéthylène réticulé, dans lesquelles entrent
les caractéristiques de différents matériaux qui les composent. La résistance élevée chimique ainsi que
l'insensibilité à la corrosion spécifique des plastiques (des tubes intérieurs et extérieurs dans une combinaison
avec les caractéristiques de rigidité et de la barrière en métal (une couche intermédiaire).
Les tubes multicouches sont composés par une couche extérieure de polymère, une couche
intermédiaire en aluminium soudé et intimement liée aux couches de polymère avec adhésif et une
couche intérieure de polyéthylène.
Capa de PE-X o de PE-RT (Protectión)
Capa de Adhesivo Copolímero
Capa de PE-X o de PE-RT
Fig. 2-1Une section un tube MULTIPEX
Une âme en Aluminium Soudé par Laser
Les tubes Multipex sont fabriqués selon la norme européenne UNE-EN-ISO21003.
Cette norme européenne certifie que les tubes et les raccords sont conformes aux normes en vigueur.
Dimensions
Dénomination Commerciale
M 16x2,0
M 18x2,0
M 20x2,5
M 26x3,0
Diamètre Extérieur Maximum
16,30
18,30
20,30
26,30
Diamètre Extérieur Minimum
16,00
18,00
20,00
26,00
Épaisseur Totale
2,00
2,00
2,50
3,00
Épaisseur Couche Extérieure Pex
0,60
0,60
0,60
0,90
Épaisseur Couche Adhésive Extérieur
0,10
0,10
0,10
0,10
Épaisseur Couche d'aluminium
0,20
0,20
0,20
0,30
Épaisseur Couche Adhésive Intérieure
0,10
0,10
0,10
0,10
Épaisseur Couche Intérieure Pex
1,00
1,00
1,50
1,60
Propriétés physiques et mécaniques
PeR/Al/PeR
Dilation linéaire
2,3x10-5(K -1)
Résistance thermique
R=0,004 m2 K/W
Température maximale du travail
95º C
Température maximale ponctuelle
110º C
Pression maximale du travail
12 bar a 95º C
Rugosité
E=0,007 mm
Densité
1,47 gr/cm3
Ces propriétés sont estimées pour les tubes multipex BARBI PEX/AL/PEX.
Dans le cas des tubes multipex BARBI PERT/AL/PERT,la température maximale de travail maxi se limite à 70ºC.
2.2. Types de tubes Multipex
Tous les tubes Multipex ont cinq couches et sont conformes à la norme Européenne DANS ISO 21003.
La nouveauté de la dite norme consiste en ce que non seulement elle règle les tubes multicouches de
polyéthylène (réticulé ou non réticulé) avec une couche intermédiaire en aluminium mais aussi ce qui
ont une barrière anti oxygène intérieur ainsi que toutes les tubes Multipex d'un polypropylène random
(PPr) dans ses différentes versions.
Les tubes Multicouches en polyéthylène (réticulé et non réticulé) avec la couche intermédiaire en
aluminium que l'on traite dans un présent manuel peuvent se classer selon les critères suivants :
• Par les polymères employés
• Par la soudure en aluminium
• Par la typologie des couches (capes)
2.2.1. Par les polymères employés
À l'intérieur des polymères employés pour la fabrication du tube Multicouche, on trouve le
polyéthylène réticulé (PE-X) et le polyéthylène non réticulé (PE-RT) et les types suivants des tubes
peuvent sont :
- Tubes Multicouches PEX/AL/PEX avec un tube intérieur et extérieur de polyéthylène réticulé
résistant à une température d’utilisation de 95°
- Tubes Multicouches PERT/AL/PERT avec un tube intérieur et extérieur de polyéthylène non
réticulé résistant à une température d’utilisation de 70°
-Tubes Multicouches PEX/AL/PEHD avec le tube intérieur de polyéthylène (réticulé ou non réticulé)
et le tube extérieur de polyéthylène d'une haute densité. Nous ne recommandons pas ce type de
tube Multicouche en combinaison avec des accessoires pressfitting (multipex) et push-fit
(IXPRESS2).
2.2.2. Par la soudure en aluminium
Actuellement quelques techniques de soudure existent pour les tubes multicouches mais ils sont
divisés en deux groupes :
- Tubes multicouches avec soudure par des ultrasons ou dissimulée.
- Tubes multicouches avec soudure à un arrêt, entre lesquelles on trouve la
soudure laser et la soudure TIG (un gaz inerte un tungstène)
(fig 2.3)
(fig 2.4)
2.2.3. Par la typologie des couches
À l'intérieur des tubes multicouche un polyéthylène (réticulé ou non réticulé) avec une
couche intermédiaire en aluminium ils existent deux types :
-Tube Multicouche en polyéthylène réticulé (PE-X) où la couche intérieure est un tube qui s'acquitte
de la norme Européenne des tubes de polyéthylène réticulé DANS ISO 15875 et qui a extérieurement
un recouvrement d'adhésif, un aluminium soudé bord à bord et recouvert d’un adhésif et une autre
couche fine extérieure de PE.
Ces tubes, en plus d’avoir tous les avantages, ils supportent des pressions plus élevées
jusqu’à 12 bars à 95ºC), puisque la couche (cape) plastique intérieure est capable de supporter les mêmes
conditions de travail qu'un tube d'un polyéthylène réticulé (PE-X) de la série 5,0. Par cela, ce type de tube
multicouches, aussi dénommé dans L'Europe centrale "des tuyauteries recouvertes", elles sont les
plus sûres du marché (BARBI Gladiateur).
- Tube Multicouche polyéthylène réticulé ou non réticulé avec couche en aluminium soudée bord à
bord et situé au centre de l'épaisseur du tube. La couche en aluminium et recouvert d’un adhésif qui
oblige à que ce toutes les couches contribuent à supporter la pression.
Tubes multicouches en polyéthylène réticulé( couche en aluminium soudé bord à bord),le fait d’avoir une
couche d'adhésif aluminium et ainsi toutes les couches contribuent à la résistance de la pression (par
exemple Multipex BARBI).
2.3. Avantages de tubes multicouches
Parce que la couche intermédiaire d'aluminium tubes multicouches ont les avantages suivants par
rapport aux autres tubes en plastique:
• Augmentation de la résistance à la
pression interne.
• Étanche à la diffusion de l'oxygène.
• Faible coefficient de dilatation, en
réduisant le nombre de supports
(voir Figure 2-7).
• Durée de vie plus longue, meilleur
résistance grâce à l'aluminium.
• Stabilité dimensionnelle, la réduction
du nombre d'accessoires et de
faciliter les installations
d'assemblage en particulier dans le
chauffage par le sol.
2.4. Tubes multicouches PEX / AL / PEX
2.4.1. Polyéthylène réticulé (PE-X)
Le polyéthylène réticulé ou en PE-X a d'abord été utilisé en Europe dans les années 60
pour l'utilisation généralisée pour l’isolation des câbles.
Polyéthylène (PE) est une matière plastique ou polymère obtenu par polymérisation d'un
monomère qui est le gaz éthylène.
Macromolécules polyéthylène ordinaire peut être considéré comme de simples chaînes de
l'éthylène (sans réticulation).
Seules les forces relativement faibles de l'attraction mutuelle de fournir un certain degré de
cohésion.
En haute températures ces forces ne sont pas assez grandes pour maintenir la cohésion et le
matériau se ramollit et se déforme.
La réticulation du polyéthylène est un processus par lequel se réalisent des liaisons entre les
chaînes de polyéthylène qui fournissent une haute résistance à la pression et à la température.
La réticulation du polyéthylène est un thermoplastique thermodurcissable et cette transformation
est mesurée par le degré de réticulation ou gélifiants. C'est pourquoi le polyéthylène réticulé est
un matériau particulièrement adapté pour une utilisation dans les tubes ou l'eau circule à haute
pression et de température élevée.
Parmi les méthodes utilisées pour la réticulation du polyéthylène utilisé dans la fabrication de
tubes multicouches sont la méthode de l'électron rayonnement (PE-Xc) et la méthode de silane
(PE-Xc), le premier une méthode physique et la seconde, une méthode chimique. Il ya une autre
méthode appelée réticulation chimique en polyéthylène peroxyde (PE-Xa), mais qui n'est pas
utilisée pour produire des tubes multicouches.
Les propriétés physiques et mécaniques du polyéthylène réticulé sont les suivantes :
Propriété
Condition
Normes
Résultat
Unités
Densité
Réaction à la chaleur
Résistance à la traction
Allongement
Module E
23 °C
110 ° C
20° C
20 ° C
20 ° C
80 ° C
ISO 1183
EN ISO 15875
ISO 527 / 1+ 2
ISO 527 / 1 + 2
ISO 527 / 1 + 2
ISO 527 / 1 + 2
0,945
<2,5
24 ÷ 32
>200
1180
560
g/cm3
%
MPa
%
MPa
MPa
20 ° C
-140
EN ISO 15875
DIN 53453
DIN 53453
65 ÷80%
ne rompt pas
ne rompt pas
%
KJ/m2
KJ/m2
ISO 306
DIN 53 483
133
2,3
ºC
Température ramollissement
Résilience
VST/A/50
Constante diélectrique
Figure 2-12 Propriétés physiques et mécaniques du polyéthylène réticulé
2.4.2. Avantages de tubes multicouches PEX / AL / PEX
Avantages de tuyaux en polyéthylène réticulé par rapport aux tubes métalliques. Ces avantages
sont également valables pour tubes multicouches PEX / AL / PEX.
• Résistance à des températures élevées. Tubes BARBI sont adaptés pour utilisé
dans des températures normales de travail jusqu'à 95 º C, être capable pour
résister à des pointes accidentelles à 110 ° C.
• Résistance au gel. Avec le tube BARBI les déformations dues à la congélation de
l'eau contenue dans le circuit en cas de gel ne se produisent pas. En raison
de sa flexibilité, il se dilate.
• Résistance à des pressions élevées. Les tubes BARBI, par les qualités de son
processus de fabrication, sont plus résistants aux fortes pressions que les
autres fabriqués par d'autres systèmes de réticulation (La résistance à la
pression et le déformation interne est plus de 35% obtenu par d'autres
systèmes de réticulation).
• Faible conductivité thermique. Son faible coefficient de conductivité (0,4 W / m °
C) permet des économies d'énergie en réduisant les pertes de chaleur. Les
tubes en polyéthylène réticulé, étant mauvais conducteurs de chaleur, sont un
excellent isolant thermique.
• Absence de condensation. La condensation d'habitude dans les tubes cuivre
n’existe pas sur les tubes Barbi parce que les tubes BARBI ont une faible
conductivité thermique.
• Légèreté. Tubes BARBI sont plus légers que les tubes en cuivre, qui offre une
manipulation facile entre autre le transport.
• Flexibilité. Les tubes BARBI du faites de leurs souplesse réduise le temps
d'installation.
• Rayon de courbure fermée. Son rayon de courbure est de 5 fois le diamètre.
• Ne conduit pas l'électricité. Tubes BARBI ne produisent pas type de corrosion
galvanique.
• Moins de bruit. Du au fait du polyéthylène et sa flexibilité contribuent
grandement à atténuer le problème de la transmission du bruit et aussi permettre un plus
grand débit d'eau. Les tubes cuivre sont très bruyant à des vitesses supérieures à 1 m /
sec. Alors que les tubes en polyéthylène réticulé ne produise pas de bruit à des vitesses
de 2,5 m / sec.
• Résistance à la corrosion. Le tubes BARBI résistent au plus grand nombre des agents chimiques
(acides, bases, antigel, etc.) et sont résistants à tous les types de corrosion.
• L'accroissement des flux. Les tubes BARBI ont un état de surface qui ont moins de pertes de charge
que les des tubes métalliques avec les tubes BARBI ont obtiens des débits plus
élevés égale à des diamètres intérieurs.
• Pas de dépôts de tartre et autres dépôts. Grace à leurs surfaces extrêmement
lisses cela empêche les dépôts de tartre dans les canalisations si commun aux
tubes métalliques. Tube BARBI assure que le débit initial sera maintenu.
• La durée de vie des tubes BARBI dans des conditions normales assurent plus de
50 années de service même à des températures et pressions élevées.
• En tout cas, les tubes BARBI garantissent une durabilité plus élevé que tous
autres tubes métalliques ou de tubes en plastique.
• Parfaitement adapté pour l'eau potable. Tubes BARBI conservent les propriétés
organoleptiques de l'eau. Son utilisation est autorisée par les autorités de santé
de l'Union européenne. Vous assurera la pureté de l'eau et empêche
problèmes de formation répandue dans les tuyaux en cuivre vert de gris. Les
tubes BARBI sont fabriqués principalement en rouge et bleu pour le tube PER
afin d'empêcher la croissance des champignons dans l'eau. (Problème tuyau
blanc translucide.)
2.5 . Tubes multicouches PERT / AL / PERT 10
2.5.1. Le polyéthylène résistant à la température (PE-RT)
Les récents progrès dans le développement de catalyseurs sont de haute technologie ont
abouti des températures résistantes (PE-RT), dont la définition et caractéristiques de base sont
définies dans la norme ISO 24033.
La résine PE-RT (ISO 1043) ont été développés par Dow Chemical Company pour
entre autres applications des conduites d'eau chaude et froide. Résines PERT sont
utilisés pour la fabrication de tubes d'eau chaude et froide depuis plus de 25 ans,
offrant une gamme de prestations telles que la résistance à la température,
mécanique, chimique et résistance à la corrosion.
Les propriétés des résines PE-RT permettent d’ajouter d'autres avantages comme
l'amélioration de la résistance à la pression interne des tubes à haute température, à
long terme.
Une plus grande flexibilité et ne sont pas être réticulés, évitant ainsi l'incorporation
d'autres additifs.
Essentiellement deux types de PE-RT sont disponibles, le DOWLEX TM 2344 et TM
DOWLEX2388.
Ces deux types ont été développés pour couvrir les classes et les conditions stipulées
Suivant ISO 21003.
Le TM 2344 DOWLEX a été développé pour couvrir: Classe 1, l'approvisionnement en
eau chaude à 60 ° C, classe 2, de l'eau chauffée à 70 ° C, Classe 4, radiateurs basse
température 20, 40,60C º.
Le TM 2388 DOWLEX a été développé pour couvrir de telles classes 1,2 et 4 autres Classe 5, sortie
radiateur à haute température, 80 ° C.
Basé sur les tubes en PE-RT peuvent être fabriqués en monocouche (plastique seulement dans certains
cas) et les tubes multicouches. Barrière EVOH
2.5.2. Avantages et limites de tubes multicouches PERT / AL / PERT
Plus facile de doubler, même à basse température, ce qui abaisse son installation, les tuyaux et les
autres métaux tubes multicouches.
Pendant la production des tubes ont n’utilise pas d’agents de réticulation ou composés comme la
réticulation n'est pas nécessaire, ce qui a des avantages environnementaux.
Etudes dans le laboratoire de Bodycote Materials Testing suédois ont confirmé les propriétés
extraordinaires hydrostatiques. Simulation d'une durée de vie de 50 ans à une température de 70 °C, la
nouvelle résine PE-RT a dépassé les exigences minimales de la matière PE-RT de type II dans les
classes les plus importantes d'application dans plus de 10%, basés sur les normes ISO 10508.
Avec une bonne résistance au glissement (résistance au fluage), la résine peut être utilisée dans les
tubes et les canalisations en aluminium monocouche multicouche avec une pression de 10 bars et avec
une température de fonctionnement jusqu'à 70 ° C.
• Ce qui est critique dans l'utilisation des résines PE-RT est leur capacité à résister à un niveau
de pression et à des températures élevées.
2.6. Matières premières
En ce qui concerne les matières premières utilisées dans les processus de production des
tubes multicouches, cela donne matière à réflexion ou avertissement :
• actuellement de nombreux fabricants utilisent des matériaux exotiques, des sources non
approuvées dans l'Union Européenne.
Dans ce sens seulement Blansol industriel travaille avec les principaux fournisseurs dans le
monde entier, ce que montrent dans le tableau suivant:
Matière première
Fabriquant
Non de la matière
Pays
PEX
PERT
Solvay Panadanaplast
Dow Chemical
Polidan
Dowlex 2388
Roccabianca (PR)Italia
Aluminium
Adhésif
Novelis
Equistar
EN AW -8006
Plexar PX 3216
Nachterstedt Alemania
Cincinnati (Ohio) USA
Fabricant de matières premières
2.7. Le processus de fabrication
Photos du processus de fabrication
2.8. La soudure de la couche d'aluminium
Tubes multicouches ont étés lancés avec succès dans les années soixante-dix avec l'avènement de
soudage par ultrasons.
Depuis lors, plusieurs techniques ont été développées pour le soudage d'une large gamme de
tubes. Soudage au laser et de soudage TIG sont les deux méthodes préférées, utilisé aujourd'hui
pour la fabrication de tubes chauffages et de plomberies et pour répondre aux exigences de
l'industrie.
Le soudage par ultrasons permet aux bandes minces d'aluminium par chevauchement.
Cette méthode appartient la famille de soudage à froid ou à la compression. Les principales
applications sont des très fines bandes dans la gamme (comme p. ex. 0,05 mm), mais pas pour
la gamme de 0,4 à 0,6 mm et au-delà. Cette technologie est difficile à contrôler. D'abord, vous
devez effectuer la soudure avant de pouvoir extruder le tube plastique à l'intérieur du tube
métallique. Aussi le facteur de sécurité de la soudure est assez faible.
COMPARAISON DE PROCESSUS DE SOUDURE
Épaisseur de la couche(Mm)
Vitesse de fabrication
Soudage par ultra son
0,05-0,50
environ 20m/min
Soudage par laser YAG
0,15-0,80
<36m /min
Soudage par TIG-AC
0,15-0,50
24-45m /min
Soudage par DC- TIG
0,30-1,50
5-40m /min
Fig2.2
Les fabricants de tubes multicouches typiques utilisent deux technologies de
soudages différents pour couvrir l’ensemble d’épaisseurs d’une gamme. Ce sont le
soudage laser et le soudage TIG (tungstène sous gaz inerte). Les deux procédés
sont de type soudage par fusion et utilisé pour la bande d’aluminium des épaisseurs
inférieures à 0.45 mm.
Cependant, la technologie laser rencontre ses limites en cas de dépassement de
0,45 mm, tandis que la technologie TIG peut aller au-delà. Les deux également
rencontrent des niveaux similaires de performance et de qualité.
Parce que les diamètres des tubes sont encore en croissance et permet d'atteindre
des diamètres de 110 mm, l'épaisseur de l'aluminium a augmenté 0,15 à 0,20 mm à
1,50 mm pour des tuyaux de grands diamètres ( ex. 90 mm).
Une épaisseur de la bande comprise entre 0,30 et 1,20 mm répond à la plupart des
exigences.
Les tubes MULTIPEX de BLANSOL possèdent une couche d’aluminium soudée
bord-à-bord ce qui donne plus de résistance à la pression et aux tensions qui se
génèrent quand on cintre les tubes.
Dans les tubes multicouche soudés bord-à-bord comme dans le cas des tubes MULTIPEX, la ligne de
soudure fait partie du point fort et améliore la résistance de la couche en aluminium.
Ils existent dans le marché d’autres tubes dont la couche d’alu est chevauchée et soudée par ultrasons.
Dans ce type de soudure la ligne de chevauchement fait partie du point le plus faible de la couche en alu.
Cela se traduit par un comportement inférieur lors de sa résistance à la pression et aux efforts et tensions
générés par l’installation.
En référence au type de soudure de l’alu. La soudure utilisée dans la fabrication des tubes multicouche de
BLANSOL est faite bord-à-bord en recoupant les bords de la bande en aluminium pour permettre une
bonne imbrication. La résistance de la ligne de soudure est égale ou supérieure à la résistance de la
couche en aluminium.
Pour l’autre procédé, les tubes multicouches qui existent dans le marché où la couche en aluminium est
soudée par ultrasons, l’aluminium ne présente pas une bonne imbrication mais elle reste unie ou collée fait
que par certaines conditions de courbure ou de tension il peut arriver que la couche se sépare.
2.9.1. Degré de réticulation
On prend des échantillons de la couche extérieure du tube pré-réticulé en
forme de copeaux et après les avoir pesés ils sont introduits au cuve de
réaction à la température, où ils subissent une ébullition pendant huit heures
pour dissoudre la partie du polyéthylène réticulé.
Les échantillons sont introduits durant 3 heures dans l'étuve sous vide puis
on le laisse refroidir à la température de la salle. La différence de poids détermine le degré de réticulation.
2.9.2. La pression interne
Il ya quatre épreuves de pression interne:
• Pour 1 heure à une pression de 40 bars et une température de 20 ° C
• Plus de 165 heures à une pression de 16 bars et une température de 95 ° C
• Pendant 1000 heures à une pression de 16 bars à une température de 95 ° C
• Pendant 8700 heures à une pression de 11 bars avec une température de 95 ° C
Les trois derniers tests sont effectués conjointement.
2.9.3. Adhésion
Dans le tube d'échantillon entre la couche interne de la couche d'aluminium et
placé dans la machine de traction, qui tire la couche extérieure (de polyéthylène et
aluminium). L'échantillon doit soutenir l'adhésion de 25 N / cm, notre tube obtient
des valeurs comprises entre 80 et 200 N / cm.
2.9.4. Comportement thermique
Le tube échantillon est placé dans un four à 120 ° C pendant une heure ou plus en fonction du diamètre.
Après refroidissement à température ambiante, on coupe dans la section centrale et on examine sous un
microscope pour voir s'il ya une séparation entre les couches.
2.10. La durée de vie des tubes
La durée de vie des tubes dépend de la température et pression. Voir EN21003 EX pour tubes
multicouches sous conditions normales de travail la durée de vie de tubes multicouches est de 50 ans.
2.11. Caractéristiques techniques des tubes multicouches par diamètre
Diamètre extérieur, mm
Epaisseur du tube, mm
Diamètre intérieur, mm
Epaisseur de la couche d'aluminium,mm
Tolérance de diamètre extérieur, mm
Tolérance de diamètre intérieur, mm
Poids de 1 m de tube, kg / m
volume interne de 1 m, l /m
Rayon de cintrage int mm
Rayon int courbes mm
2 .12 Game disponible de Tubes MULTICOUCHES BLANSOL
Diamètre
extérieur
Epaisseur
Diamètre
intérieur
Couleur
Barre
Couronnes
Matériel
2.13. Tubes Multicouches et la Légionellose
Légionellose peut être un grave problème de santé si les bactéries se développent et se
multiplient dans le système d’eau potable.
La prolifération de la bactérie à des niveaux nocifs pour les humains,
est favorisée dans les systèmes, tels que les dépôts, où il ya des eaux
stagnantes, des températures entre 20-45 ° C et la présence de
nutriments.
L'élément le plus important pour éviter la propagation de la légionellose
est une bonne conception et la maintenance systèmes, avec un
contrôle de température et de désinfection en continu.
Les résultats des recherches montrent que la croissance microbienne
est plus importante dans
certaines matières que les autres.
L'action corrosive l'eau affecte négativement les matériaux métalliques,
en générant les substances dissoutes dans l’eau qui alimentent les
bactéries.
Fig. 2-16 Eau potable
Cette corrosion crée également un habitat idéal qui fait que la bactérie peut survivre aux méthodes de
désinfection.
Depuis plus de 50 ans sont utilisé des tubes en plastique pour la distribution eau, plomberie,
chauffage et ventilation. Ces tubes sont conformes à la réglementation et la législation sur la
prévention et Désinfection légionelle.
Une installation bien conçue, un bon entretien sont l'assurance de qualité et de la santé du système.
.
3. Courbes de régression des tubes multicouches BARBI
3.1. Courbes de régression des tubes multicouches BARBI
Les Courbes de régression sont considérées comme la référence minimale sont représentés sur
les lignes de coordonnées, qui ont trait à la pression de fonctionnement à laquelle le tube est
soumis à l'époque où la fuite ou de rupture à différentes températures. Étant donné qu'il ya une
variété de constructions tube multicouche. A choisi d'adopter une ligne de régressions minimales
établies pour la pire dimension, qui doit être égal où dépassent tous les tubes qui répondent à
cette norme.
Sur la base des courbes de référence minimum requis par la DVGW en Allemagne, nous publions ici les
résultats des tests effectués par le laboratoire d'essai à Würzburg SKZ pour diamètre 16 à 32.
Conclusion : est que les résultats des tests sont tous au-dessus du minimum requis par le DVGW.
4. ISOLATION THERMIQUE DU TUBE MULTICOUCHES
4.1. Problèmes d'isolation thermique en Espagne
En Espagne, la réglementation des installations thermiques dans les bâtiments (RITE) établit les
exigences d'efficacité énergétique et de sécurité auxquelles doivent satisfaire les installations
thermiques dans les bâtiments.
Le problème ne concerne que les tubes et les raccords pour les systèmes de chauffage qui ne pas sont
installés dans les endroits chauffée, mais ne fait pas référence à des installations thermiques à
l'intérieur des bâtiments ou des installations d'eau chaude et froide sanitaire.
Comme la situation actuelle en Espagne n'est pas encore claire, étant donné les différentes
interprétations techniques qui font de nouvelles réglementations, nous avons considérés qu'on pourrait
analyser comment on agit dans d'autres pays.
L'Union européenne.
4.2. Réglementation des installations thermiques dans les bâtiments (RIFE)
Le RIFE dit que tous les tubes et les raccords des chaufferies ont une isolation thermique lorsque les
fluides sont:
A la température inférieure à la température de l'environnement local ;
la température supérieure à 40 ° C lorsqu'il est installé entre ce qui devrait être considéré nonchauffée halls, galeries, petite cour, les aires de stationnement, les salles mécaniques, faux
plafonds et faux planchers, sont exclues les tubes des tours de refroidissement et les tubes
d’équipement de réfrigération.
4.3. Isolation des tubes
Le nouveau rife, établit les exigences d'efficacité énergétique et de
sécurité à remplir par les installations thermiques dans les
bâtiments pour répondre à la demande pour le bien être et la santé
des personnes à la fois dans la conception, le dimensionnement et
l'installation, et lors de l'utilisation et la maintenance.
Ce règlement s'applique à tous les projets d'équipements dans de
nouveaux bâtiments ou ceux existants d'être réhabilités.
Dans le nouveau rife une réévaluation des exigences thermiques
des tubes, et de limiter les pertes totales pour tous les tubes et de
développer deux méthodes de calcul de l'épaisseur de l'isolation
basée puissance thermique nominale installée.
La procédure simplifiée est valable pour une puissance nominale installée est inférieure ou égale
à 70 kW, ce qui fournir l'épaisseur minimale d'isolant dans les tableaux 1 à 5. Ces épaisseurs sont
valables pour les matériaux d’isolement thermique avec une conductivité thermique de référence de 10°
sur une valeur de 0,040W/(mk)
Figure 4-1 Epaisseur minimale de l'isolation (mm) tuyaux et accessoires.
Figure 4-2 Epaisseur minimale de l'isolation (mm) tuyaux et accessoires
transportant des fluides chauds qui passent par l'intérieur des bâtiments
transportant des fluides chauds qui passent par l'extérieur des bâtiments.
Figure 4-3 Epaisseur minimale de l'isolation (mm) tuyaux et accessoires
transportant des fluides froids qui courent à l'intérieur des bâtiments.
Figure 4-4 Minimum épaisseur de l'isolant (en mm) des tuyaux et accessoires
transportant des fluides froids qui passent par l'extérieur des bâtiments
Caractéristiques
Description
Isolement thermique en polyéthylène de haute qualité.
Matériel
Mousse de polyéthylène.
Application
Isolement de tuyauterie de chauffage et hydrosanitaire.
Épaisseur de la couverture extérieure bleue.
0,2 mm.
Épaisseur de la coquille
·6 mm. pour les tubes 16 et 18
·9 mm. pour les tubes 20 et 26
Champ d'application
Conductivité Thermique
Particularités
Coquille
a 10ºC
+10 °C a +95°C
0,038 W/(m.K)
Résistance aux matériaux utilisés en construction, comme la chaux, le gypse, le
ciment,ousimilaires.
Résistance à l'absorption d'eau: bonne.
Résistance aux dissolvants: bonne.
Evite en grande partie les bruits et vibrations des installations.
Autres caractéristiques de la procédure simplifiée sont:
Pour les réseaux de canalisations qui ont un fonctionnement continu comme dans le cas des systèmes
d'eau chaude dans les hôtels et les hôpitaux augmenter l'épaisseur de l'isolant de 5 mm indiquée dans les
tableaux 1 à 4.
Dans le cas où les réseaux de canalisations qui transportent en alternance fluides chauds et froids pour
obtenir les conditions les plus exigeantes ajouter de l'isolant.
Dans les réseaux de canalisations d'eau sera isolé le retour en tant que
réseaux tuyau d'évacuation.
Pour le tube de diamètre extérieur inférieur ou égal à 20 mm de longueur
compter moins de 5 mètres de la connexion réseau en général de la conduite
pour le terminal, et s’ils sont intégrés dans les murs et les gouttières installées
dans le plancher ou extérieur, doivent être isolé avec une épaisseur10 mm, en
tout cas pour éviter la condensation.
Pour prévenir le gel de l'eau dans les tubes exposés à l'air et à des
températures négatives on peut utiliser ces techniques:
- en utilisant un mélange d'eau et la circulation d'antigel du liquide ou d’un tube Isolé calculé conformément à
la norme UNEEN ISO 12241, paragraphe 6.
Pour les conduits et les tuyaux qui sont installés à l'extérieur, la résistance de l'isolant doit avoir une
protection suffisante contre la météo.
La procédure alternative est la méthode choisie pour justifier sur les radiateurs avec une puissance
supérieure à 70 kW et dont les pertes totale de toutes les lignes ne peuvent pas dépasser 4% la puissance
maximale qu'il transporte
4.4. Loi 10/91 Italie
Nous prendrons comme référence le cas de l'Italie, un leader dans le chauffage au niveau européen et de
température similaires à ceux de l'Espagne.
Basé sur le texte juridique italien sur le «Isolation des réseaux de distribution de chaleur dans les
chaufferie, publiée dans le Journal officiel du 14/10/1993 (l'équivalent de notre BOE, Journal officiel), la
conclusion est que l'épaisseur de l'isolant du tube qui passent dans l'intérieur de la structure et ne soit pas
en cause ni par l'air extérieur ou l'intérieur des locaux non chauffés sont les suivantes:
4.4.1. Tubes multicouches avec des diamètres inférieurs à 20 mm: 5,4 mm d'épaisseur.
Pour calculer l'épaisseur de l'isolant doit aller au tableau 1, où la conductivité thermique en raison de
l’isolement de 0,038 W / m ° C et en dessous de 20 mm de diamètre. On obtient une épaisseur de 18 mm.
La réglementation italienne affirme que "pour les tubes qui passent dans l'intérieur de la structure et ne
sont pas affectés, soit par l'air extérieur ou l'intérieur des locaux non chauffés ", l'épaisseur de la table
devrait être multiplié par 0,3, puis nous devons multiplier 18 mm. x 0,3, l'obtention d'une
épaisseur de 5,4 mm d'isolation.
Cela signifie que l'épaisseur de 6 mm proposé. Pour des diamètres inférieurs à 20 mm pour se conformer aux
exigences de la loi italienne.
4.4.2. Tubes multicouches avec des diamètres supérieurs à 20 mm, épaisseur 8,4 mm.
Pour calculer l'épaisseur de l'isolant doit aller à la Table 1, qui, compte tenu de la conductivité
thermique de 0,038 W notre isolement / m ° C et des diamètres supérieure à 20 mm. Et jusqu'à 39 mm. on
obtient une épaisseur de 28 mm.
Suivant la même approche que ci-dessus de l'épaisseur de la table on doit multiplier par 0,3, alors
On doit multiplier les 28 mm. x 0,3, pour l'obtention d’une épaisseur d'isolant de 8,4 mm.
Cela signifie que l'épaisseur de 9 mm proposé. Pour de plus grands diamètres à 20 mm. Pour se
conformer aux exigences de la loi italienne.
Nous pouvons donc conclure que, étant donné la confusion actuelle sur les exigences confinement
dans le droit espagnol, vous devez vous référer législation italienne, et d'utiliser les épaisseurs
nécessaires là-bas, qui coïncident avec ceux proposé par l'Industriel Blansol.
5. La dilatation thermique de tubes multicouches
5.1. Calcul des distances entre les supports extension longitudinale
Le tube et les accessoires qui composent le système Multicouches BARBI ont été
créés pour un usage dans des installations de plomberie et de chauffage, son
installation peut être réalisée de plusieurs manières. Par conséquent, le concepteur
du projet de l'installation ou l'entreprise doit décider comment réaliser l'installation, à
travers des faux plafonds ou par les cloisons des murs. Dans cette partie ils doivent
définir les précautions à prendre pour que le système BARBI PER n'occasionne pas
de problèmes dérivés du a sa dilatation thermique.
Il est d'une importance décisive de faire la différence existante des températures
entre la température du tube quand il transporte une eau chaude et la température à
laquelle le tube a été installé.
5.5.1. Installation avec le tube intégré (mortier - béton - plâtre)
Dans ce type d'installations, quand les tubes sont insérés dans un mortier ou d'autres matériaux, on empêche que le
tube se dilate librement par ce que ce sera le tube qui absorbera parfaitement les tensions de traction et de
compression sans que aucun dommage soit occasionné. Si le tube est isolé conformément à la réglementation en
vigueur, l’isolant offre une possibilité additionnelle de dilatation.
5.5.2. Installation des colonnes montantes.
Colonnes montantes ont nombreuses dérivations au centre de chaque étage ;
La dilatation longitudinale ne doit pas nous préoccuper lorsque vous faites une
installation correcte et que la fixation avec des colliers adaptés pour le tube
multicouches. La distance entre les colliers sur les tubes ne devrait pas
dépasser 1,5 m (dans le cas des conduites d'eau froide). Il faut tenir en compte
que les passages de sortie (départ) du tube vers les étages (appartements)
doivent être suffisamment grands pour permettre que le tube se dilate en toute
liberté.
5.5.3. Installation dans les plafonds ou les combles
Dans ce cas, il y aura une dilatation thermique due à la température, de
sorte que le concepteur devra compenser cette expansion avec des bras
libres flexion ou d'extension.
Pour éviter toutes ces mesures spéciales nécessaires avec les tuyauteries
traditionnelles de polypropylène on peut recourir à l'usage des tubes BARBI
GLADIATOR ou MULTIPEX puisque sa stabilité dimensionnelle et son
coefficient réduit de dilatation permettent son emploi sans nécessité de
précautions spéciales dans sa conception et l'installation (en ce qui
concerne sa dilatation longitudinale).
5.5.4. Tableau récapitulatif de l'expansion thermique
Type d’installation
Besoin de compenser les dilatations
longitudinale Oui / Non
Observation
NON
Longueur libre moins 1,5 m
Installation de petites
colonnes MONTANTES
Pose enterrés ou incorporés
béton / mortier
NON
Installation exposée/ faux plafonds
OUI
L'expansion est absorbée par
l'isolation ou
par le passage du tube
Utiliser des bras de flexion ou
d'extension, des lires de dilatation ou
compensateurs de dilatation axiale
ou utiliser le tube multicouche ou
Multipex BARBI GLADIATOR
Fig. 5-5
5.2. Définition de la longueur libre
La longueur libre est la longueur du tube entre deux points fixes.
Figure 5-6
FP = Point Fixe
GB = supports permettant le mouvement axial L = longueur du tuyau
gratuit
Ls = longueur du bras de cintrage
5.3. Des supports fixes et coulissants
Par définition le support de serrage fixe ne permet pas de mouvement axial du tube en revanche le support
coulissant le permet. Une installation bien réalisée est obtenue au moyen de la sélection appropriée entre ces
deux types de supports :
5.3.1. Des supports ou des agrafes fixes
Les supports fixes divisent le réseau de tubes en tronçons .Les distances libres entre des points fixes doivent
se mesurer et la dilatation thermique doit être calculée. Dans les montages dans lesquels la distance entre
un mur ou le plafond qui est fixée à l'agrafe et le tube est grande l'agrafe ne travaillera pas d'une manière
rigide et elle se comportera comme coulissant. Les agrafes situées près d'un accessoire agissent comme
une agrafe ou un support fixe.
Tous les tubes doivent être montés libres pour ne pas empêcher la dilatation thermique (chaud et froid).
La dilatation thermique entre deux points fixes peut être absorbée par des coudes, des compensateurs ou des
changements de direction du tube.
5.3.2. Fixation du tube en plafond
Lorsque le tube BLANSOL est fixé au plafond en utilisant
des colliers de fixation, il n’est pas nécessaire d’installer des
rails de support. Le tableau suivant donne les distances
maximales à respecter entre deux fixations
Technique de fixation
Dimension
da x s (mm)
16 x 2.0
18 x 2.0
20 x 2,0
25 x 2.5
32 x 3.0
40 x 3.5
50 x4.0
63 x 4.5
Distance maximale entre deux
supports L
Horizontal
1.20
1.20
1.30
1.50
1.60
1.70
2.00
2.20
Vertical
1.55
1.55
1.70
1.95
2.10
2.20
2.60
2.85
Poids du tube rempli d’eau à 10°C
Couronne
Barre droite
kg/m
kg/m
0.218
0.278
0.338
0.529
0.854
-
0.231
0.287
0.368
0.557
0.854
1.310
2.062
3.265
Le type et la distance des supports dépendent de la pression, température et du type de fluide. Le tube doit
être fixé en prenant en compte le poids total (poids du tube + poids du fluide + poids de l’isolation)
conformément aux règles techniques reconnues.
5.3.3. Longueur minimale de tube entre deux raccords à sertir
Diamètre du tube
Longueur du tube en mm
16
60 mini
18
60 mini
20
70 mini
25
80 mini
32
80 mini
40
100 mini
50
100 mini
63
150 mini
5.3.4.Cintrage des tubes
Les tubes BLANSOL avec un diamètre extérieur de 16, 18, 20, 25 et 32 peuvent facilement être cintrés à la main, av
un ressort ou une arbalète à cintrer.
Cintrage à la main :
Tenir le tube avec une distance entre les deux mains d’environ 40 cm et cintrer au rayon désiré.
Cintrage avec un ressort intérieur
Calibrer l’extrémité du tube, insérer le ressort intérieur dans le tube de façon à ce qu’une petite partie soit visible. Le
tube ne doit pas être cintré jusqu’à voir apparaître les anneaux du ressort sur la surface
extérieure du tube.
Cintrage avec ressort extérieur
Déplacer le ressort le long du tube jusqu'au point de cintrage. Après le cintrage, déplacer le ressort jusqu’au
point suivant.
d:
Rayon de Cintrage
Rayon de cintrage avec Rayon de cintrage avec
Diamètre tube Rayon de cintrage avec ressort intérieur
ressort extérieur (mm) arbalète à cintrer (mm)
manuel (mm)
(mm)
16 x 2,0
(5 x d)
80
(4 x d)
64
(4 x d)
64
60
18 x 2,0
(5 x d)
90
(4 x d)
72
(4 x d)
72
60
20 x 2.0
(5 x d)
100
(4 x d)
80
(4 x d)
80
105
25 x 2,5
(5 x d)
125
(4 x d)
100
(4 x d)
100
105
32 x 3,0
(5 x d)
diamètre extérieur
160
(4 x d)
128
-
-
Il convient de s’assurer que le rayon de cintrage ( ex : dans la zone entre le sol et le mur) n’est pas plus petit que le
rayon spécifié. Si le rayon minimum n’est pas atteint, il est nécessaire d’utiliser un raccord approprié.
5.3.5.Fixation au sol
Lorsque le tube BLANSOL est fixé sur le sol, une distance de fixation de 80 cm doit être observée.
Devant et derrière chaque coude une fixation à une distance de 30cm est nécessaire.
Les intersections de tubes doivent être fixées.
La fixation du tube avec une isolation ou une gaine de protection peut être
réalisée avec des agrafes simples ou doubles en plastique.
Lorsqu’une bague est utilisée dans le but de fixer le tube, il convient de s’assurer que
le tube puisse se mouvoir librement. Lorsque les tubes sont fixés de façon rigide, du
bruit peut se produire avec la dilatation thermique du tube.
Les tubes devant traverser les plafonds ou les percements de mur ne doivent jamais être fixés sur des arrêtes.
2. Supports ou brides coulissantes
Ils soutiennent et permettent un mouvement axial du tube. Les agrafes qui sont utilisées à cette fin, ont un
caoutchouc pour que le tube ne soit pas endommagé en glissant dans un mouvement axial (collier isophoniques).
5.4. Tableau de dilatation thermique des tubes multicouches BARBI
5.5. Des bras de flexion et des lyres de dilatation
La forme la plus habituelle d'absorber les dilatations et les contractions de la tuyauterie est de se
servir du parcours du tube dans l'installation.
Mais dans le cas où le parcours dans l'installation est linéaire il faudra recourir à utiliser une lyre de
dilatation ou de doubles bras de flexion.
5.6. Calcul d'un bras de flexion
Les bras de flexion sont calculés selon la suivante
formule:
Où :
Bf est la longueur du bras de pliage en mm.
K est une constante sans dimension.
(Pour le multicouches = 30)
De est le diamètre extérieur en mm.
est le déplacement de la canalisation en raison d'un
changement
Température mm. (Voir tableaux dilatations)
Température mm. (Voir tableaux dilatations)
5.7. Calcul d'une boucle de dilatation
La lire de dilatation doit être utilisée
quand un tronçon de prédominance est
droit et qu’il n’est pas possible de profiter
du tracé du tube pour absorber la
dilatation.
La boucle de dilatation est équivalente à
une flexion du bras doubles et, par
conséquent, peuvent être calculés
comme
prévu
dans
la
section
précédente.
Les bras à double courbure lires ou
flexion peuvent être préparés sur le site
en utilisant:4 coudes à 90 °
La longueur de tube est obtenue dans
le calcul: 2 x Ls + Amin. La distance est
considérée comme Amin au moins 10
fois le diamètre extérieur du tube.
Fig 5-11
FP= point fixe
GB= support que permet le mouvement axial
5.8. Les joints de dilatation
Dans le cas où vous ne pouvez pas exécuter la boucle d'expansion doit recourir à compensateur de
dilatation axiale.
Remarque: Non valable pour les joints de dilatation des tubes métalliques et tubes en plastique qui
exercent une force beaucoup moins et le compensateur ne fonctionne pas comme il devrait.
Les compensateurs à utiliser doit être fafiqués des materiaux souple tel que: caoutchouc, PTFE ou
soufflet métallique multicouche. Le tuyau doit être ancré en deux points ainsi définis pour assurer le bon
fonctionnement correct et en aucun cas dépasser les distances entre les supports spécifiés
dans ce manuel.
5.9. Le problème des joints de dilatation dans les bâtiments
Un problème commun à tous les tubes en plastique sont ou pas de passer à travers les joints de
dilatation.
But du joint de dilatation: Bâtiments à partir d'une certaine taille sont tenues d'avoir des joints de
dilatation qui en pratique signifie doubler les éléments structuraux de l'édifice. La mission de ces joints
est de permettre à un petit mouvement relatif entre les parties du bâtiment en supprimant une partie des
tensions internes qui seraient générés. Ce mouvement est principalement dû aux changements
température dans le bâtiment, mais peut aussi être due à des tassements des fondations.
Dans ces conditions, en plus d'avoir un joint de dilatation dans la construction, il doit
être de même dans les planchers, bois franc, carreaux ou les murs qui nécessitent de prendre des
mesures constructives nécessaires pour s'assurer qu’aucunes fissures n’apparaissent dans les murs
de l'édifice.
Dans le cas des tubes PER BARBI la méthode la plus simple pour éviter ces problèmes est de gainer
le tube (30 cm) pour empêcher le tube d'étirer un seul point. Ce résultat du tube ondulé qui élimine tout
problème découlant de l’étirement causé par des joints de dilatation.
5.10. Calcul des distances entre les supports et le tube.
L'hypothèse que l'analyse structurale envisagée est celle d'une poutre encastrée doublement, ce qui équivaut
à un faisceau continu avec quatre supports coulissant, compte tenu de petits déplacements des poutres.
Nous sommes obligés à appliquer les principes de base de la résistance des matériaux.
Le cas est celle d'une charge uniformément répartie en considérant:
Le poids par unité de longueur de tuyau en kg /m.
Le poids de l'eau dans le tube dépend du diamètre interne du tube (kg /m) Le poids de l'isolant qui peut
avoir des tubes kg /m.
Module E. Cela dépend de la température.
Dans les tableaux suivants on ne considère pas le poids de l'isolant des tubes, mais en raison de son faible
poids mêmes (densité 20 kg/m3),il n’y a pas de grosse erreur si ce terme est négligé.
Les tableaux suivants ont été pris en compte les différentes valeurs de l'élastique module E en N/mm2
(MPa) selon la température).
Pour la fixation du tube vertical ou le problème n'est pas le poids de l'eau, mais la courbure possible du tube
il devient important, l'éventuelle déformation de la canalisation en raison de la force de compression
générée par la dilatation de la canalisation. En pratique cet effet suppose une augmentation de la distance
entre les colliers qui supporte environ 30%.à peu près.
Il ne faut pas fixer le tube aux niveaux des dérivations puisque ces parties de l'installation doivent agir
comme bras de flexion pour absorber ainsi les dilatations du réseau. Si on le rend trop rigide et si on
empêche le tube de se dilater et on court le risque de rupture de l'installation.
Dimension
da x s (mm)
Distance maximale entre deux
supports L
Horizontal
Vertical
Poids du tube rempli d’eau à 10°C
Couronne
Barre droite
kg/m
kg/m
16 x 2.0
1.20
1.55
0.218
0.231
18 x 2.0
1.20
1.55
0.278
0.287
20 x 2,0
1.30
1.70
0.338
0.368
25 x 2.5
1.50
1.95
0.529
0.557
32 x 3.0
1.60
2.10
0.854
0.854
40 x 3.5
1.70
2.20
-
1.310
50 x4.0
2.00
2.60
-
2.062
63 x 4.5
2.20
2.85
-
3.265
6. Pertes de charge, des tubes multicouches
6.1. Hypothèses pour le calcul des pertes de pression
La chute de pression du tube peut être calculé sur la base de différentes méthodes empiriques qui ont été
approuvées par l'expérience.
J = Perte de MMCA / m
λ = coefficient de frottement Re =
Reynolds n °
V = vitesse en m / s
D = Diamètre en m
K = rugosité de l'installation
Les données utilisées dans ce manuel technique de White-Colebrook présentent les
caractéristiques suivantes:
Elle est valable pour n'importe quel régime (vitesse) de l'écoulement du fluide: laminaire et turbulent de
transition.
Il est valable pour toutes les canalisations de tube car il tient compte de la rugosité du tube.
Ces valeurs sont valables pour tout type de fluide car il est basé sur le nombre de Reynolds. (Les
tableaux et les diagrammes ont été obtenus à base d'eau à 10 ° C c'est la situation la plus
défavorable.)
Le diamètre à considérer dans le tube est le diamètre hydraulique dont la définition est :
Le rayon hydraulique d'un tube est égal au coefficient entre le secteur mouillé par le fluide entre le
périmètre mouillé. Il faut faire une différence entre les tubes qui portent le fluide par impulsion
(canalisations ECS) ou qu’ils portent par gravité (canalisations d'assainissement). C’est-à-dire, par les
tubes qui véhiculent l'eau par impulsion portent tout le diamètre intérieur de la tuyauterie inondé d'eau ce
pourquoi le diamètre hydraulique est le diamètre intérieur de la tuyauterie. Mais si la tuyauterie porte l'eau
par gravité qui est le cas qui arrive dans les canalisations d'assainissement alors non toute la tuyauterie ce
sera inondé ce que nous il obligera à effectuer compliqués calculs
Comme le champ d'application des tuyauteries qui nous concernent est toujours par une impulsion le
diamètre à considérer ce sera toujours le diamètre intérieur du tube.
6.2. Les pertes de charge Graphique multicouche tubes Multipex
Les tableaux suivants comprennent les pertes de charge comme aide à la sélection des diamètres de
tubes multicouches BARBI à utiliser dans tous les types d'installations. Ils indiquent le diamètre du tube à
utiliser en fonction de la puissance calorifique.
Avec une faible rugosité dans les tubes en polyéthylène réticulé BARBI, pour un diamètre intérieur égal
concernant une perte de pression de tubes en cuivre sont plus faibles et, par conséquent, le flux de
liquide transporté est supérieure. Cela nous permettrait d'utiliser des tubes d'un diamètre intérieur inférieur
à celui utilisé dans le cas de tubes cuivre sans pour autant sacrifier les pertes de charge.
6.3. Equivalence des diamètres Multicouche ,tubes Cuivre et Acier.
Cuivre
Multicouche
BS EN 1057 R250
Ø ext
ep
Ø int Ø ext
ep
Ø int
12
0,6
10,8
16
2
12
15
0,7
13,6
20
2,5
15
22
0,9
20,2 25/26
2,5/3
20
28
0,9
26,2
32
3
26
35
1,2
32,6
40
3,5
33
42
1,2
39,6
50
4
42
54
1,2
51,6
63
4,5
54
Ø ext
21,3
26,9
33,7
42,4
48,3
60,3
Acier
BS 1387 & ISO 65
ep
Ø int
2,6
2,6
3,2
3,2
3,2
3,6
16,1 (1/2")
21,7 (3/4")
27,3 (1")
36 (1 1/4")
41,9 (1 1/2")
53,1 (2")
6.4 Table de perte charge pour le tube MULTIPEX
6.4 Table de perte de charge pour le chauffage
7. Les accessoires Multipex
7.1. Description des raccords Multipex
Raccords Multipex sont spécialement conçus pour
le montage avec les tubes multicouches Multipex par
une technique de sertissage ou d'un système
Pressfitting et sont protégés contre la corrosion. Les
bagues de sertissages sont en acier inoxydable et
sont montées sur le raccord par une bague de fixation
en plastique.
Fig. 7-1
7.2. Avantages des raccords Multipex
1. Anti corrosion.
Grâce à une bague en téflon entre le corps du raccord et la bague inox empêche le contact
entre le système des deux métaux (inox, laiton nickelé)
2. Améliorations approuvé par les autorités allemandes (SKZ et DVGW).
Le raccord Multipex est conforme à la réglementation en vigueur aux niveaux de la qualité, l'étanchéité et la
santé.
3. Le raccord Multipex n’altère pas les conditions naturelles de l’eau. Le traitement de surface de
respecte les réglementations les plus exigeantes d'hygiène en utilisant un double traitement du
cuivre / étain.
Nous recommandons d'éviter l'utilisation d'accessoires de nickel ou de chrome comme ces
traitements de surface tandis que plus la performance économique a été interdit parles autorités
allemandes.
Fig. 7-3 Estampación Latón
Fig. 7-4 Rebabado Latón
Fig. 7-5 Mecanizado Latón
7.3. Matière première laiton
7.3.1. Avertissements :approvisionnement de la matière première.
Sur le marché sont présents des raccords Multipex BARBI copiés, l'utilisation de ces raccords sont
à l'origine de multiples problèmes. Les raccords qui ont été identifiés à partir de la Chine, causent de
graves problèmes à l'installation.
Le cuivre utilisé dans la fabrication des raccords est composées d'un alliage qui ont une qualité bien
inférieure à celle requise par les autorités de l'Union européenne. Cet alliage à une forte teneur en
plomb et n’est pas autorisé et l’utilisation de cet alliage est interdite dans tous les pays de l'Union
européenne. Le fait d’utiliser cet alliage est l'une des raisons pour lesquelles ce type de raccord est
vendu moins cher qu’un raccord fabriqué en Europe.
Le procédé de fabrication utilisé par les fabricants chinois sont sans garantie de qualité du produit final.
Au lieu d'utiliser des machines C.N.C pour usiner les accessoires ils utilisent des tours manuels et
ils ne peuvent pas garantir une qualité au niveau de l’usinage. Un des problèmes communs que
nous découvrons, c'est que beaucoup de pièces usinées ne le sont même pas à l'intérieur.
En faisant ce type d'accessoires Y a t-il un contrôle de qualité en dépit des rudimentaires méthodes de
fabrication utilisées, ils ne peuvent pas même minimalement s'assurer de la fiabilité de l'usinage.
La différence de prix entre ces raccords et ceux fabriqués par l'Industriel Blansol - Barbi est
entièrement justifiée si l'on considère que la matière première utilisée pour l’usinage des raccords
est de première qualité, qui répondent aux normes les plus exigeantes de l'UE, qu’ils sont usinés
en utilisant des machines CNC modernes qui garantissent la qualité du produit fini et qui sont
soumis à contrôle qualité le plus complet pour assurer la qualité du produit fini.
7.3.2. Alliages pour estampage à chaud
Nos fabrications utilisent des alliages de référence pour l'estampage à chaud plus commun en
Espagne, CuZn40Pb2, CuZn39Pb3 et CuZn39Pb2, selon la norme UNE-EN 12165, la
composition chimique de ces alliages est :
Ces alliages ont une excellente usinabilité et d’estampage.
La capacité de charge d'estampage à chaud de température, la composition de base (pourcentage de Cu et
Zn) et l'ajout de certains éléments, Pb, Fe, etc sont ajoutés pour améliorer les propriétés mécaniques du
métal.
7.3.3. Influence des éléments d'alliage
Laitons spéciaux contiennent des éléments ajoutés pour améliorer les propriétés mécaniques du métal.
Ces éléments ont aussi une influence sur la structure alpha-bêta du métal, selon laquelle «faire effet
plus comme le zinc ou le cuivre plus proche de ". Par exemple, l'addition de plomb est effectuée pour obtenir
une bonne usinabilité, qui fait que la teneur en cuivre dans l'alliage présentent des caractéristiques alpha
plus. Cela signifie que nous devrions connaître et de tenir compte de la composition du métal de choisir la
plage de température effectuer des opérations de forgeage
(Estampage de pièces fabriquées en Chine ne répondent pas aux spécifications de la chimie générale
stipulant les normes européennes EN 12165 et EN 12164. L'analyse montre que la matière utilisée, des
éléments disparates viennent modifier la structure de la matière tel que : l’aluminium, l'étain, le fer et le
nickel (pour ne citer que les plus important) bien supérieure au maximum exigé par la norme (Al> 0,35%,
Sn> 1% Fe> 0,6% ou> 0,39) et pourcentages de cuivre qui deviennent inférieurs d’environ 55%.
7.3.4. Incidence
Les conséquences sont:
Manque de sécurité dans la vie et le fonctionnement du système.
Réduction dans le temps des ensembles en service.
Il arrive aussi que la diminution de la teneur en cuivre de ces pièces montrent des résultats dans les
pièces les plus fragiles et cassants (phase beta plus à la température ambiante).
7.4. Le processus d'assemblage des raccords
Fig. 7-6 Machine d usinage et d’assemblage
7.5. Les instructions d'installation du système Multipex
Calibrer le tube
insérer le raccord sur le tube Vérifier que le tube est bien inséré(trou de visite sur la bague)
Sertir
7.6. Profil compatible RF, H et U et TH
8.RACCORDS PUSH-FIT IX-PRESS POUR TUBES MULTICOUCHES
BLANSOL lance dans le marché le système ixPress2, le raccord push-fit dernière génération qui combine
les avantages techniques des accessoires push-fit avec un aspect esthétique attirant, professionnel et un
prix imbattable.
Les raccords ixPress2, développés à 100% par les techniciens de la recherche et développement de
BLANSOL, sont compatibles avec les tubes PER ainsi qu’avec les tubes multicouches. Ils permettent de
réaliser une connexion totalement sûre en laissant de coté la problématique d’utilisation des outillages de
montage.
Le nouveau ixPress2, garanti 25 ans, apporte de la rentabilité puisque nous avons réussi à développer un
raccord avec un prix attractif sans perdre les avantages des accessoires push-fit: la rapidité de montage,
la simplicité d’utilisation et sa fiabilité supérieure aux press-fittings traditionnels.
La variété des raccords du nouveau système ixPress2 de BLANSOL permet de réaliser d’une façon
rentable tout type d’installations de plomberie ou de chauffage qu’elles soient apparentes ou encastrées.
Le nouveau système ixPress2 a les avantages suivants:
- Sécurité garantie. L’ixPress2 garantie la fiabilité des unions et permette de réaliser des installations de
façon rapide et sûre.
- Esthétique professionnelle. Le design du raccord permet de valoriser auprès des clients son avance
technologique.
- Prix imbattable. L’ixPress2 est moins cher que les raccords press-fitting traditionnels.
- Rentabilité assurée. En plus d’être un produit d’une qualité élevée, la conception de notre raccord nous
a permis d’offrir le raccord push-fit le plus compétitif sur le marché européen. Tout cela permettra à ce que
l’installateur soit plus compétitif dans ses offres
8.1.PER/MULTICOUCHE - SYSTEME PUSH FIT FONCTIONNEMENT
(Système IXPRESS 2)
Ces variations dimensionnelles du tube affectent la force de compression du raccord et donc à la sécurité
de l’union ce qui entraine l’apparition de fuites.
BLANSOL a réussit à surmonter ce problème grâce aux améliorations techniques introduits principaux de
ces accessoires sont les suivants:
- C’est un raccord à l’épreuve des erreurs. Si le tube ne se calibre pas correctement, le raccord ne rentre
pas. Donc l’ixPress 2 élimine le risque de fuites par déplacement des joints toriques.
- Le design de la tétine du raccord incorpore une finition conique qui améliore la sécurité en face des
efforts de tension / flexion habituelles quand les installations travaillent sous tensions.
- Le nouveau joint d’étanchéité qui se substitue aux joints toriques traditionnels, est plus gros et il ne se
surélève plus au niveau de la tétine.
La hauteur du joint torique est critique pour la sécurité des raccords push-fit puisque son rôle est
d’absorber les tolérances des dimensions des tubes. Le nouveau joint est plus large que les joints
toriques traditionnels. Cette largueur réduit le risque que le joint puisse être déplacé au moment de rentrer
le raccord à l’intérieur du tube
- Le nouveau rétenteur en acier inoxydable apporte plus de sécurité puisqu’il évite le risque que
rencontrent certains raccords push-fit existants sur le marché qui ne laissent pas l’anneau se renfermer
complètement sur le tube. Avec les rétenteurs en acier inoxydable incorporés dans les nouveau ixPress2 ,
nous résolvons ce problème.
- La longueur de tube qui rentre à l’intérieur du capuchon du raccord une fois l’union faite, est plus grande
dans le nouveau ixPress2 que pour le reste des raccords push-fit Le fait d’avoir plus de tube à l’intérieur
du capuchon contribue à augmenter la sécurité du raccord.
- La nouvelle conception permet par l’intermédiaire de la zone transparente du capuchon d’avoir une
visualisation claire de la bonne insertion du tube dans le raccord.
- Nous avons utilisé une technologie d’injection en PPSU plus avancée avec l’objectif de réduire les couts
de fabrication au maximum. Les nouveaux moules de haute technologie utilisent des chambres à chaud et
d’injection sous-marine pour réduire les matériaux rejetés et d’éviter des opérations ultérieures.
9. Systèmes multicouches BARBI
9.1. Description des systèmes multicouches BARBI
Les systèmes BARBI multicouches sont des systèmes universels, certifié par AENOR, qui, en
combinaison avec certains accessoires polysulfone laiton et un design exclusif, permettent de plomberie
et de chauffage coûts rapides, coffre-fort et très concurrentiel. De plus, avec le nouveau système ix ...
Press, de tels outils.ne sont pas nécessaire de pince à sertir.
9.2. Composants du système
Ses composantes sont les suivantes:
Collage multicouche techniques BARBI
- Multipex Joining - Rejoindre ix ... Press
par compression radiale avec l'outil de compression radiale sans outil grâce à
Figure 9-3 IxPress II sans outils
Figure 9-1 pince à sertir
Figure 9-2 raccords(press fitting)
Figure 9-3 Ix Press (push fit)
Figure 9-2 tube multicouches
Figure 9-15 chaufferie
Accessoires multicouche BARBI
Raccords Multipex
- Raccords en laiton avec joints toriques
- Protection galvanique Bain d'étain résistants à la corrosion
- Bague téflon (pour le maintien de la bague inox sur le corps du raccord)
- Bagues en inox
- Raccords compatibles avec les mâchoires de sertissage RF, H, U et TH
Raccords IX PRESS II
- Corps du raccord en laiton avec tétine conique
- ressort en acier inoxydable
- rotation de la bague ext. à 360°
- Joint torique bicone en EPDM
- Poly sulfone bague ext.
Outils
Calibreur
Pince à sertir Multipex 16-63 mm
Ebavureur
9.3. Avantages des systèmes multicouches BARBI
• Sécurité. Installations propre, évitant les reprises coûteuses des installations traditionnelles en cuivre.
• Simplicité. Le montage extrêmement simple, en seulement en deux étapes dans le système
des raccords à sertir "press fitings" et en une seule étape dans le système Ix Press II "PUSHFIT" sans outils.
• Gain de temps. Systèmes multicouches BARBI permet faire des sous-ensembles à l'atelier.
• Economique le système multicouches BARBI est moins onéreux que les tubes cuivre et la
flexibilité permet d'économiser beaucoup d'argent sur l’ensemble par rapport à une installation
traditionnelle.
• Formation. La durée d'apprentissage pour les nouveaux opérateurs est considérablement
réduite, avec le système multicouches.
• Systèmes multicouches BARBI aide à améliorer la qualité de la vie et celle des collaborateurs
-pas fumée à respirer.
-pas de décapants et autres.
• Pas de temps d'attente. Pas de soudure avec les risques que cela comporte Avec le système
BARBI, immédiatement après avoir effectué la dernière connexion vous pouvez vous connecter
sur le réseau d'eau et faire les essais de pression.
• Gamme de produits. Systèmes multicouches BARBI la plus large gamme de solutions pour
répondre à tous les besoins pour réaliser les installations.
9.3.1. Avantages des deux systèmes:
• Confortables et propres
• Rapide et sécuritaire
• Il n'ya pas de danger d’incendie
• Faible coût du travail
9.3.2. D'autres avantages du système iX press:
• Plus rapide et plus confortable
• Montage sans outils
• Fournit la sécurité d'un sertissage mais avec l'avantage de ne pas utiliser d’outil.
• Plus sûr que d'autres de raccords sans outils “système emboîtable“.
9.4. Champ d'application du système multicouche BARBI
9.4.1. Plomberie
Dans des installations intérieures de demeures avec une eau circulant a la
température de 20ºC, les tubes multicouches résistent à une pression de 20
kgs/cm2 et les tubes en PEX (Per) résistent à une pression de 15 kgs / cm2
en garantissant ainsi une durée de vie de 50 ans.
Dans des installations intérieures sanitaires soumises à une température de
60° les tubes multicouches résistent à une pression de15kgs/cm2 et les tubes
en PEX (Per) résistent à une pression de 6 kg/cm2.
9.4.2. Radiateurs de chauffage
Dans les systèmes et les mono tubulaire bi tubulaire pour une utilisation avec de l'eau à 95 °C et à une
pression de10 kg/cm2 pour le Multipex tubes multicouches PEX / AL / PEX et une pression de 4 kg/cm2 pour
Ix-Press II.
On ne recommande pas l'utilisation de tubes multicouches Multipex PERT / AL / PERT dans les
applications qui dépassent70 ° C.
9.4.3. Chauffage et rafraichissement par le sol (plancher
chauffant)
Dans le chauffage par le sol et le rafraichissant on peut utilisé à la fois des
tubes multicouches BARBI Multipex et des tubes PEX(Per). Il est
préconisé d’utiliser des tubes étanche à la diffusion de l'oxygène.
Pour les tubes Multipex, les tubes en PE/AL/PEX ou en PERT/AL PERT, la
couche d'aluminium sert de barrière anti oxygène.
Fig. 9-13 PCBT
9.4.4. Applications Industrielles
Réseaux d'air comprimé, les abattoirs, l'horticulture, refroidissement par
eau, les installations de ventilo-convecteur.
Sa résistance chimique permet son utilisation pour les fluides
conducteurs à partir d'un pH 1 à pH 14. Il permet le transport de l'air
comprimé, gaz, produits chimiques qui sont compatibles avec la
résistance chimique de la matière.
Le Polyéthylène réticulé n’est pas affectée par des adjuvants du béton.
Fig.9-14 Apllication industriels
9.4.5. Applications spéciales
Où il est facile d'apprécier le système de pré installation comme sur des navires, caravanes, camions,
autobus, chantier et des maisons préfabriquées etc.
43
9.5. Comparaison entre les systèmes de tubes et les raccords
MULTIPEX
Système
Tubes multicouches MULTIPEX
Système de 10 bars
Tube
Tube PEX/AL/PEX
Tube PERT/AL/PERT
maxi95º
maxi 70ºC
Raccord pressfitting MULTIPEX
Systeme de compresion radial
Raccords
Diamètre 16-63, bague inox intégrée
Outillages
Outillage
Calibreur
Machoires H,U,RFetTH
Ix-Press II
Système
Tubes Multicouches 6 bars
Maxi 95°
Ix Press I IPressfitting raccords sans outils
Système de compression radiale
diamètre 16-32
Raccords
Raccords en polysufone
Outillage
9.6. Tubes multicouches- Marquage BARBI
PEX / AL / PEX: 16x2, 18x2, 20x2, 20x2, 25, 20x2.5, 25x2.5, 26x3.0, 32x3.0, 40x3.5 Industrielle Blansol
BARBI AENOR 001/506 STF N -60 à 1328 (Finlande)
SKZ Un DVGW DW -454 8231BU0089 Chili: NCH norme UNE 53-961 EX Multipex 3011/1.Of2007
PEXb /
AL / PEX-b 16x2, 0 B Espagne (20 ° C-18.6 bars-50 ans)
(Classe 1,2,4,5:6 bars)-Fabriqué en Espagne ans - (95 ° C 10 bar sauf l'Espagne et la France) Lot: M
máquinamesdíahora xxx m
FRANCE (02:10 bars Classe / 70 ° C, Classe 04:10 bars / 60 ° C, Classe 05:06 bars / 80 ° C ATEC 14/091328
TUBES PEX / AL / PEX: 16x2, 18x2, 20x2, 20x2, 25, 20x2.5, 25x2.5, 26x3.0, 32x3.0, 40x3.5
001/506 N INDUSTRIELLE Blansol AENOR UNE 50-960 EX Multipex BARBI PERT / AL / PERT SKZA486 16x2, 0 A
Espagne (20 ° C-18.6 moins 50 ans à barres de classe 1 / 6 bars, classe 2 / 6 bars, Classe 4 / 6 bars,
classe 5 / 6 bars)-année-(95e C -10 bars, sauf l'Espagne)
SKZ marquage et DVGW DW-8231BU0089 16x2,0-18x2,0-20x2, 0 -20x2,5-26x3,0-32x3, 0
CTSB 16x2,0-18x2,0-20x2,0-20x2,5-25x2,5-26x3,0-32x3, pour le 40, 50 et le 63 la demande est en cours
auprès du CSTB .
Le marquage tubes uniquement pour le Chili 16x2,0-20x2,0-25x2,5-32x3
9.7. Garantie
Certificat de garantie: INDUSTRIAL Blansol, SA
Notre politique en responsabilité des produits
garantit jusqu'à 1,5 million d’euros (1.500.000 €) et
sur 15 ans des dommages causés par l'utilisation de
systèmes Barbi dans tous les pays sauf aux U.S.A. et
au Canada:
Les défauts dans la conception et la conception des
produits.
Les défauts de fabrication.
Cette garantie ne s'applique pas dans les cas: Du
non-respect des avertissements de notre
documentation technique.
Mélanger des tubes ou des accessoires non fabriqués
par notre société.
Utiliser des tubes autres que ceux recommandés.
Le système recommandé dans le neuvième ...
Ix En plus du système la validité garantie est
étendue à 25 ans.
9.8. Homologation et certification
9.8. Normes de référence et classe d application
Désignation
Normes de production de référence
PE RT
ISO 22391
PE- X
ISO 15875
MULTIPEX
ISO 21003
Fig 9-8
Classification des conditions d’utilisation
ª
Un pays peut choisir soit de classe 1 ou classe 2 conformément à la réglementation nationale.
b devrait être convenu, sur une température de calcul pour le temps et la température associée. "Plus
accumulés» dans le tableau implique un profil de température dans le temps à la température indiquée
(par exemple, le profil de température conception pour 50 ans pour la classe 5 est de 20 ° C pendant
14 ans puis de 60 ° C pendant 25 ans, 80 º C pendant 10 ans, 90 ° C pendant 1 année et de 100 º C
pendant 100 h).
Note: Pour les valeurs de TD, Tmax et Tmal qui dépassent celles de ce tableau, ne sont pas couverts par
cette norme internationale.
9.10. Mode d'emploi
.
Charger les tubes avec soin
Éviter impacts et chocs en
particulier aux extrémités les
tuyaux.
Ne pas utiliser des tubes
endommagés ou fissurés.
Couper le tube avec l’outil BARBI Pour une
bonne coupe droite et sans ovalisation
.
Ne pas tourner le tube et accessoires
après avoir été assemblés.
La correction devra être limitée à 5 ° en
rotation et sera réalisée au cours de manipulation
du raccord.
Ne pas exposer les tubes et
accessoires exposés sous l'action
lumière directe du soleil.
Stockage et transport des tubes et
raccords les protéger contre l'action du
soleil et de la pluie.
Protéger les tuyaux des impacts sur
le site.
Couvrez les tubes pour prévenir tout
risque de détérioration.
9.11. Notre service
Si vous choisissez notre système de Barbi vous serez accompagné par le technico commercial de
votre département.
Nous vous aidons dans toutes les phases du projet, pour résoudre tous problèmes qui peuvent
survenir dans la réalisation et ne jamais vous laisser seul, pendant l'exécution des travaux.
Nos techniciens ont l'expérience la plus vaste pour vous aider dans toutes les phases du chantier.
SYSTÈME
Ambrosero Industrial Estate
Barcena de Cicero 39791
Cantabrie (Espagne) Tél 34-942-205 200 34-942-205 201 Télécopieur
e-mail: general@barbi.es www.blansol.es
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising