Journal de l`Ensad 26 - arzaplik

Journal de l`Ensad 26 - arzaplik
Profession designer industriel
Journal de l’Ensad n o 26
page
4
Avant-propos de Patrick Raynaud
6
Éditorial de Dieter Lassmann
8
Index de la sélection des designers issus de l’Ensad
10
Fiches personnelles des designers
École nationale supérieure des ar ts décoratifs (Ensad)
31 rue d’Ulm 75240 PARIS cedex 05
T 01 42 34 97 00
F 01 42 34 97 85
http://www.ensad.fr
Avant-propos de Patrick Raynaud,
directeur de l’Ensad
Le design imprègne notre environnement quotidien ; les dernières créations
figurent dans les bonnes pages de la presse magazine et cer tains designers
sont des vedettes médiatiques. Mais derrière l’image sur papier glacé, il y a
l’ascèse de la conception et la complexité de la fabrication.
En 1962, Roger Tallon est appelé à l’École nationale supérieure des ar ts
décoratifs (Ensad) pour mettre en place ce qui s’appelait encore « esthétique
industrielle » et qui va s’imposer comme le premier enseignement en France
de design industriel. Depuis, des professionnels chevronnés, issus des
promotions de l’Ensad, ont largement contribué à l’évolution de la production
française voire internationale.
Ce numéro du Journal de l’Ensad consacré à une sélection d’entre eux
participe de la réappropriation de sa mémoire par l’École qui, paradoxalement,
connaît mieux son histoire ancienne que son passé récent. Déjà le précédent
numéro du Journal a-t-il pu jeter la lumière sur l’atelier mobilier de l’Ensad,
créé dans les années 1980. Parallèlement, des recherches sont lancées
pour mieux cerner le rôle joué par l’Ensad dans l’aventure de la création
contemporaine de ces dernières décennies (l’après 68) et feront l’objet d’une
prochaine publication.
Qu’il s’agisse de design industriel, de design d’environnement ou de design
graphique, nous découvrirons, en tournant les pages du Journal, un véritable
« inventaire à la Prévert ». Du plus petit au plus grand, du technologique le
plus pointu au conditionnement le plus sophistiqué, de l’outil ménager
basique à la voiture de rêve, la facilité d’usage rencontre le plaisir esthétique.
Cer taines de ces réalisations nous paraissent même très familières…
La réussite de ces designers trouve en par tie sa source dans la pédagogie
dispensée par leurs professeurs, qui ont quant à eux trouvé matière à
enrichir leur savoir-faire. Je remercie tout par ticulièrement Dieter Lassmann,
coordonnateur du secteur design, dont la longue collaboration avec l’Ensad
s’achève à la fin de cette année scolaire ; il a été l’initiateur de ce numéro
du Journal qui nous permet ce beau bilan…
Patrick Raynaud
Éditorial de Dieter Lassmann,
enseignant et coordonnateur de
la section design industriel
à l’Ensad
Une des questions les plus délicates qui se pose à un enseignant de design
est de savoir comment mesurer les résultats obtenus, par des notes ou par
le prestige du diplôme ?
Je ne suis évidemment pas partisan de ce système d’évaluation souvent
marqué par un manque d’objectivité potentiel. Pour moi, la seule méthode
d’appréciation possible réside dans la qualité des étudiants qui quittent
l’École pour commencer leur vie professionnelle : tout enseignant serait bien
inspiré d’obser ver ce qui se passe « après ». Bien sûr, cette philosophie peut
agir comme une sorte de boomerang révélateur aussi des faiblesses possibles.
Mais seul ce regard permet de progresser ou de se maintenir à un haut
niveau.
C’est dans cet esprit que nous présentons aujourd’hui ce 26e numéro du
Journal de l’Ensad. Nous avons pu réunir environ 20% de nos « anciens »
(pour les autres, de belles surprises nous attendent encore) ; ce qui donne
une photographie assez précise de la profession et quelques conclusions
s’imposent déjà.
Je suis tout d’abord heureux de tordre le cou à une vieille idée reçue : notre
solide formation ne mène nullement à une quelconque standardisation des
carrières.
Ensuite, je constate que l’effet « retour sur investissement » auquel notre
tutelle est attachée, se fait for tement sentir : l’influence de tous ces
designers en termes économiques et culturels pour l’entreprise, ainsi que
pour les utilisateurs, n’est plus à démontrer. C’est bien, en effet, à travers
des produits bien ancrés dans une mémoire collective que réside notre raison
d’être : la culture comme une des composantes d’une société moderne.
Rien n’est plus gratifiant pour un enseignant que la réussite de « ses élèves »
tous devenus des collègues respectés et, par fois, des amis chers.
Je termine ces quelques lignes par une remarque toute personnelle à propos
de Roger Tallon qui pendant de longues années a très for tement influencé
l’enseignement du design à l’École. Sa pédagogie qui mériterait d’être mieux
connue a toujours été pour moi très impor tante et d’une grande valeur.
Dieter Lassmann
page
Index
de la sélection
des designers issus
de l’Ensad
10
Alopeau Yvon 1995
78
Manceau Jean-Paul 1967
13
Ansems Hans 1977
81
Maurel Jean-Yves 1986
14
Bazin Jean-Philippe 1983
82
Ménard Jean-René 1994
17
Biaggi Sandra 1999
85
Michel Philippe 1978
18
Bonnemere Patrick 1987
86
Millot Mar tin 1996
21
Boutadjine Mustapha 1978
89
Petit Laurent 1985
22
Brux Alain 1980
90
Picaud Philippe 1979
25
Brux-Deville Mar tine 1981
93
Pierre Bernard 1998
26
Cammas Fabienne 1986
94
Pinel Peschardière Marc 1994
29
Cassini Claire 2001
97
Pitiot Roger 1976
30
Chabalier Christian 1971
98
Ravaillault Guy 1987
33
Chaumette Jean-Baptiste 1988
62
Rhinn Éric 1984
34
Côme Olivier 1980
101
Richez Bertrand 1987
37
Cornille Didier 1977
102
Roncaglioni Aurélie 1999
38
Cranil Nicolas 1996
105
Rubin Elisabeth 1986
41
Delebecq Wilfrid 1984
106
Seris Georges 1973
42
Dixsaut Xavier 1977
109
Solbach Stéphane 1991
45
Domergue Yves 1966
110
Vaillant Emmanuel 1996
46
Dupont Marianne 1996
113
Valette Pierre 1981
49
Gauthier Stéphane 1988
114
Yamo 1987
50
Gérard Marie 1988
53
Goraguer Armelle 1987
54
Gouraud-Borges Magali 1998
57
Grihangne Philippe 1999
58
Guillet Jean-Yves 1986
61
Jeanjean Olivier 1987
62
Jozancy Luc 1988
65
Laplace Nathalie Kaarina 1999
66
Lefebvre Bruno 1987
69
Legros Fabrice 1991
70
Le Ménédeu Her vé 1975
73
Lenormand Yannnick 1996
74
Léonard Dominique 1990
La date correspond à l’obtention
77
Lundström Ingela 1988
du diplôme de l’Ensad.
1
1
Parc de stationnement
vélos à Saint-RémyLes-Chevreuses,
1995/97.
10
Yvon Alopeau
1995
C’est après une formation de technicien supérieur
en électrotechnique puis deux années à l’école
régionale des Beaux-Arts de Caen que je suis entré
aux « Arts décoratifs » de Paris. La réalisation de ce
que nous appelions « le Grand projet », et sur tout
sa réalisation concrète, m’a appor té mon premier
salaire de designer. Ce projet s’est réalisé en trois
ans et le Méta-instrument se produit encore
aujourd’hui en concert ! À la sortie de l’Ensad, le
manque chronique de stages en entreprise dans
notre section design, et donc de contact professionnel
viable, m’ont fait démarrer ma carrière par un stage
de six semaines comme demandeur d’emploi à la
Régie autonome des transports parisiens (RATP)
qui, au fil des renouvellements, se sont transformées
en deux années et demi d’intérim !
Assistant de chef de projet pour la conception de
parcs de stationnement vélos, ce travail s’est
échelonné depuis la rédaction du cahier des
charges, la conception, l’étude de voirie jusqu’à
l’implantation de parcs de stationnement avec
des inter ventions en conception de l’information.
J’ai ensuite passé un an dans l’univers de
l’infographie chez un assembleur en informatique
(catalogues, autocollants, publicités, etc.). Puis
j’ai travaillé dans une star t-up du groupe Lagardère
pour lequel je me suis mis au marketing. Deux ans
plus tard, ce fut la fermeture de l’entreprise et un
plan social… Arrivé à 40 ans, j’ai choisi de
travailler en indépendant, étant actuellement
gérant de ma propre entreprise de graphisme
créée en juillet 2004.
Art Tonic
11 rue Rossini 95600 EAUBONNE
T 01 34 27 54 39
art.tonic@free.fr
2
Mode d’emploi des
attaches vélos valable
dans toutes les
langues.
3
Projet, parc de
stationnement vélos,
1995/97.
2
3
1
2
1
Selene, lampe,
Luxit, 2004.
2
Pia Vota, lampe,
Ansems, 1992.
13
3
4
3
Day Break, lampe,
Hans Ansems
1977
Luxo, 1987.
4
Synopsis, lampe,
Ansems, 1995.
5
5
Ventura, lampe,
Luxit, 2004.
Après l’école des Beaux-Ar ts d’Arnhem et l’Ensad,
je travaille chez Sottsass à Milan puis, de retour
en Hollande, conçoit des projets de meubles.
Je m’oriente vers le luminaire à par tir de 1982,
date à laquelle je deviens aussi professeur de
design à Arnhem.
La création d’objets usuels implique une recherche
sur la mécanique des formes et l’économie des
moyens. Le but est de lier utilité et inventivité ; le
luminaire me paraît en être le moyen d’expression
privilégié. Je travaille en indépendant et propose
aux fabricants de mon choix un produit bien défini.
Il m’arrive par fois d’être mon propre éditeur. Je
possède en propre un magasin de meubles et de
luminaires qui me permet d’être à l’écoute du
consommateur.
14 Spoorwegstraat 6828 AS ARNHEM
Pays-Bas
T/F 00 31 26 44 34 985
ansemsdesign@planet.nl
1
1
BtoB Pages Pro,
charte graphique et
éditoriale de l’annuaire,
Pages Jaunes, 2001.
14
Jean-Philippe Bazin
1983
Depuis 2001 : designer industriel et ergonome
chez Wanadoo France. Conceptions et innovations
de produits et ser vices destinés à développer les
usages autour d’Internet et de la téléphonie fixe
et mobile.
Depuis 1991, chargé de cours à l’Atelier national
de recherche typographique (ANRT). Dans l’enceinte
de l’École nationale supérieure d’ar t de Nancy,
l’atelier assure la formation de spécialistes dans
les domaines de la création de caractères et du
design graphique.
1989 : designer industriel et graphique et
multimédia chez Pages Jaunes. Conception et
création de l’annuaire Pages Pro, élaboration des
char tes graphiques publicitaires et éditoriales.
Design du site pagespro.com, conception et
réalisation des annuaires Pages Jaunes (listes de
base, gamme publicitaire, éditorial). Recherche et
optimisation des problèmes typographiques liés
à la lisibilité ainsi qu’à la consommation de papier.
Conception et réalisation de postes de travail
adaptés aux métiers (mobiliers pour les graphistes
télématique et multimédia).
1983 : designer industriel chez Laser Communication,
design de systèmes interactifs, bornes de guidage,
de renseignements ou de promotions pour le grand
public (Camif, Darty, Banque nationale de Paris (BNP),
Gaz de France (GDF), Aéropor t de Paris (ADP), Tour
Eiffel, France Telecom, Renault, etc.).
5 rue Damiens 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
T 01 58 88 64 89
jean-philippe.bazin@wanadoo.com
jp-bazin@wanadoo.fr
2
Pages Jaunes, annuaire,
Pages Jaunes, 1999.
3
Planche-concept
montrant les nouveaux
usages en matière
d’Internet et de
téléphonie,
Wanadoo, 2005.
2
3
1a
1b
1a/b
Aménagement et
conception du mobilier
du magasin BGN,
PrinzDesign, Paris,
2002.
17
Sandra Biaggi
2
3
2
Diamant Sport,
bijou mousqueton,
bracelet tour de cou,
tour de taille,
Perrier ADC, 2003.*
3
Diamant Sport,
bijou pendentif clip
portable, Perrier ADC,
2003.*
4
4
Aménagement et mobilier
d’Intension, showroom
luminaires, appareillages,
domotique, éclairagisme,
Paris, 2003.
1999
Après mon projet de fin d’études en par tenariat
avec Thomson Groupe Brandt, les prémices de ma
carrière s’exercent en free-lance par un heureux
concours de circonstances. Y élargissant mon
activité au design graphique, mon domaine de
compétences s’étend encore quand j’intègre en
2001 l’agence PrinzDesign (architecture
commerciale) comme directrice ar tistique.
C’est chez cet architecte, J.-C. Prinz, rencontré
quatre ans auparavant en stage chez Euro RSCG
Design, que je développe, outre mon savoir-faire
professionnel, un réseau relationnel impor tant.
Cofondatrice avec Ingela Lundström, ancienne
élève de promotion, de Paris Stockholm (association
d’indépendants), j’inter viens désormais dans tous
les domaines du design d’environnement. Et parce
que le savoir-faire n’est rien sans le faire savoir,
je suis également rédactrice d’une newsletter (The
OnlyDesignPartyForFreeAndEver ythingYouShouldKnowAboutDesignInParisWeeklyLetter) qui a pour
but de promouvoir la jeune création, d’informer sur
les événements concernant le design à Paris et
de réunir la profession dans la convivialité des
vernissages organisés par les showrooms d’édition.
Aujourd’hui, les rencontres que me permet ma
pluridisciplinarité m’offrent un parcours riche et
atypique : une aventure dont j’aime ignorer l’issue…
S.Biaggi Création Graphique & Design / Paris Stockholm
47 rue Guersant 75017 PARIS
T 01 45 743 912 / 06 62 47 58 35
s.biaggidesign@wanadoo.fr
TheOnlyDesignPartyForFreeAndEverythingYouShouldKnowAboutDesignInParisWeeklyLetter
dradralesbontuyo@hotmail.com
*
Co-création avec
Florence Tassan-Toffola
1a/b
1a
Concept de verres
affleurants et monture
ultra légère, Cébé.
18
Patrick Bonnemere
1987
2
2
Vanity, valise,
Syperior bagagerie.
Après deux ans en agence à Paris sur des projets
très divers, il m’est apparu évident que je prenais
plus de plaisir à travailler sur des produits grand
public et que l’inter vention souvent restreinte
qu’engendre le statut de prestataire ne me
convenait pas. Je me suis tourné dés 1989 vers
l’entreprise industrielle. Après trois ans chez un
fabricant de bagages, j’intégrais, en 1992, Cébé,
une entreprise déclinante mais qui venait de connaître
un changement d’actionnaire. J’ai ainsi pendant
dix ans dirigé le design, avec une approche globale
tournée vers le rajeunissement et la reconstruction
d’une identité de marque. Après un bref passage
dans une multinationale, je travaille aujourd’hui
pour un fabricant de meubles.
Formé à une époque charnière entre une « école
fonctionnaliste » et un « formalisme » naissant je me
suis peu à peu forgé des convictions : le design est
un exercice de communication. On travaille sur des
produits et non pas sur des objets. Le produit est
le premier vecteur de la marque. Il doit être le reflet
limpide d’une intention.
3
3
1b
4a
Gamme de montres,
Cébé.
4a/b
4b
Renouvellement de
la lunette montagne à
protections latérales,
Cébé.
5
5
Chaudière, Zaegel Held.
10 rue Marie-Henriette 69004 LYON
T 04 72 07 70 99 / 06 74 44 72 83
patrick.bonnemere@wanadoo.fr
6
Pack sirops pour
cocktail.
7
Design global,
licence EK lunettes.
6
7
1a
1b
1a/b/c
Conception et
déclinaison du logo de
Naftal (hydrocarbure
Algérie) sur stations
services, camions de
transport et packagings,
1982.
1c
2
2
Conception de logo
21
avec Rudy Meyer,
Charbonnages de France,
1984.
3a
3a/b
Aménagement de
Mustapha Boutadjine
1978
voiture train Corail,
sous la direction de
Roger Tallon,
Design Programme,
1978.
4
4
Police de caractère
avec étude d’approche
maximale de lisibilité
et visibilité, police de
caractère (calligraphie
arabe) pour écran télé
(tube cathodique) à
3b
partir de contraintes de
base (grille pixellisée
de 10 px. x 10 px.),
Thomson Multimédias,
1998.
Né le 16 mai 1952 à Alger, il est diplômé de
l’École nationale des beaux-ar ts d’Alger en
architecture d’intérieur (1974), obtient un DEA en
esthétique et sciences de l’ar t à Paris I, PanthéonSorbonne (1984). De 1979 à 1988, il enseigne
comme maître-assistant et chef de dépar tement
de design à l’École nationale supérieure des
beaux-ar ts d’Alger. Il est enseignant associé à
l’École polytechnique d’architecture et d’urbanisme
d’Alger, vit et travaille à Paris.
5 allée Jacques-Brel 920220 BAGNEUX
T 01 49 22 72 27 / 06 16 40 44 00
mboutadjine@humanite.fr
tapha@wanadoo.fr
http://www.louzine.net
1
1
Mano, applique
encastrable, Luxit.
22
Alain Brux
1980
Ma mère a toujours éprouvé crainte et réelle
fascination pour les choses indéfinissables : je la
soupçonne de n’être toujours pas convaincue du
« sérieux » de mon activité professionnelle, malgré
la production importante d’objets imaginés,
fabriqués et vendus, à la conception et au dessin
desquels j’ai par ticipé. Il est vrai que le design
industriel mélange fond, forme, environnement,
touche tous les domaines de l’activité humaine et
que son champ d’intervention n’a pas de limites.
Je lui dis d’abord ma passion pour la lumière :
l’émettre, la filtrer, la recevoir, l’impor tance d’une
situation, d’une couleur et d’un relief, le plein et le
vide, l’équilibre. Je lui explique ensuite ma façon
de faire : être à l’écoute, pratiquer les outils,
les méthodes de conception, rêver un peu, être
honnête, trouver parmi les solutions la plus
élégante, c’est-à-dire la plus économe en dessin,
en matière, en énergie, pour arriver à l’émotion et
l’efficacité. Je finis par la rigueur, la quête de la
ligne la plus juste, pour exprimer l’idée et aboutir
à l’objet industriel. Je ne suis pas sûr qu’elle soit
rassurée ; en tout cas, elle vient d’acheter un
nouveau bouquin sur le design…
Brux & Brux
101 rue du Bac 92600 ASNIÈRES
T/F 01 40 86 35 17
a.brux@wanadoo.fr
2
2
3
4
Oh ! jupe,
suspension plâtre,
Atelier Sedap.
3
Monopied, pied photo,
Swarovski Optik.
4
Planète 600,
éclairage de sécurité,
Luminox Cooper.
5
Mécano,
structure architecturale
industrielle, Alcan.
5
1
1
Ordibaby, Jeux Nathan
Ravensburger.
25
Martine Brux-Deville
2
2
Le fabuleux train de
Babar, Éditions Atlas.
3
4
3
Concept ludique
pour cantine scolaire,
Avenance.
4
Jouets 1er âge, Brio.
1981
Répondre à une problématique enfant, c’est
d’abord tenter de comprendre l’enfant et son
environnement et inscrire cette démarche dans
une réflexion sur notre monde complexe. Quels
adultes veut-on pour demain ? Chaque média qui
s’adresse à l’enfant doit être conçu en toute
conscience, sans démagogie. Permettre à nos
enfants de mieux décoder le monde afin qu’ils
trouvent leur place en tant que personnes et en
tant que citoyens, voilà mon engagement.
Je m’attache à guider mon client dans ses vraies
attentes et ses choix, avec ses contraintes, tout
en préser vant l’intérêt de l’enfant. Ainsi, je l’aide
à discerner très finement sa cible, à définir le
scénario le plus approprié, le langage le plus juste,
à proposer un produit attractif, agréé par les
mères, aux bénéfices éducatifs clairement
exprimés. Pour la traduction formelle et industrielle
des supports, je sais m’entourer des meilleurs…
Voilà plus de vingt ans que je travaille pour les
enfants avec une conviction et une exigence
toujours croissantes. Et la flamme n’est pas prête
de s’éteindre !
Conseil stratégique, ludique et pédagogique,
contenu éditorial, direction de collection, rédaction,
pour l’édition et la communication enfants.
Brux & Brux
101 rue du Bac 92600 ASNIÈRES
T/F 01 40 86 35 17
martine.brux@wanadoo.fr
1
1
Sites Gaz de France.
www.gazdefrance.com
www.gazdefrance.fr
2
2
Site Louis Vuitton.
www.vuitton.com
26
3
3
Site Polyrey.
Fabienne Cammas
1986
Fabienne Cammas est dotée d’une double formation :
ingénieur de l’Institut national supérieur des
sciences appliquées (INSA, Lyon), et designer
diplômée de l’Ensad en section design. Elle a
ensuite obtenu le master de design de la Domus
Academy (Milan).
Fabienne Cammas a exercé en tant que designer
dans des agences à Milan et à Lyon. Elle a créé
un des centres régionaux de promotion du design
en 1988, et également dirigé une société d’objets
décoratifs.
En 1992, elle rejoint le groupe de communication
Plan créatif, où elle crée, en 1996, une filiale
consacrée aux métiers du multimédia.
Aujourd’hui, Plan créatif Bees’net est une des
agences conseil en communication interactive
reconnues en France, membre de l’AACC Interactive.
Elle compte parmi ses clients fidèles des sociétés
comme Renault, Louis Vuitton, Gaz de France,
Disneyland Resor t Paris ou l’Institut national de
l’audiovisuel (INA), dont elle gère les dispositifs
internet ou intranet.
Directeur
Plan créatif Bees’net
10 rue Mercoeur 75011 PARIS
T 01 43 70 05 97
F 01 43 70 90 88
fcammas@beesnet.fr
http://www.beesnet.fr
www.polyrey.com
4
4
Site Port autonome
de Paris.
5
5
Site imagineering de
DuPont de Nemours.
www.dupontimagineering.com
6
6
Site Schweppes.
7
Site intranet Renault.
7
1b
1 a/b
Broche insigne,
concours interne,
Grand Vision, 2004.
1a
2a
2b
2 a/b
Sac de soirée,
acétate de cellulose,
29
Fabrication interne,
2002.
Claire Cassini
3a
3 a/b
Vitrine de Noël,
présentation de la
collection Pact,
Grand Optical des
Champs-Élysées,
fabrication en interne,
2004.
3a
2001
Après l’école Boulle en métiers d’ar ts (ciselure)
en 1998 puis l’Ensad, j’ai commencé ma carrière
chez Alain Mikli, créateur de lunettes.
Cela fait trois ans que j’évolue dans le ser vice
environnement produit qui vise à renforcer l’image
de chaque marque de lunettes (Alain Mikli, Mikli,
Starck Eyes). Ce travail regroupe le développement
de la promotion sur le lieu de vente (PLV)
d’accessoires, de scénographies pour des
présentations presse et clients… Ce qui le rend
enrichissant et motivant à la fois.
Nous développons les produits à partir de concepts
élaborés par les chefs produits, en tenant compte
des contraintes techniques et budgétaires.
Cela passe par l’élaboration d’un cahier d’idées,
des propositions volumes en maquettes. Après
validation du projet par Alain Mikli, nous envoyons
les plans ainsi que le prototype au fabricant pour
la production des produits. Cette méthode de
travail, du concept au volume, correspond
par ticulièrement à ma formation et à la manière
dont je conçois le métier de designer.
88 rue de la Folie-Méricourt 75011 PARIS
T 06 83 05 30 72
claritasi@hotmail.com
1
1
Station mobile de
vidéotransmission,
France Telecom.
30
Christian Chabalier
1971
Je fonde ma structure en 1989 après la création
associative de Trinome (1981-1989). Auparavant
j’ai travaillé chez Design Program SA (Roger Tallon)
de 1973 à 1980 puis chez ENFI Design de 1980
à 1981.
Outre l’Ensad, je suis diplômé de l’École nationale
supérieure des ar ts appliqués (ENSAAMA) en
design, et de l’École nationale supérieure des
beaux-arts (Ensba) en architecture. Depuis 1988,
parallèlement à mes activités professionnelles, je
suis chargé de cours à l’ENSAAMA.
Mes activités por tent sur les produits industriels,
les produits grands public (nouveaux et prospectifs),
le design environnement et l’aménagement
d’espace, le mobilier.
Mon éthique est de créer des produits aux
performances fonctionnelles et esthétiques conciliant
les exigences de l’industriel et de l’usager tout en
véhiculant une image d’entreprise, de maîtriser les
coûts de revient, de m’engager, autant que faire
se peut, au-delà de la simple apparence du produit
en prenant en compte la dimension de « l’après vie
de l’objet ».
16 rue Vandrezanne 75013 PARIS
T 08 71 47 53 65
cchabalier@wanadoo.fr
2
2
3
4
Repasseuse, Électrolux.
3
Détecteur, Areva.
4
Broyeur, Chopin.
7
5
Étuve,
Tripette et Renault.
6
Endotron, B.U.S,
Medicamat Lipossuccion.
7
Boîtier électronique,
Score MB.
5
6
1
4
1
First Class, panneau
de publicité extra plat,
France Rail publicité,
1993.
2
2
94 500,
horloge de quai, SNCF,
1994.
3
Panneau de publicité
déroulant (8 m2),
3
France Rail Publicité,
2000.
33
4
Zaniboules,
jeu d’empilages,
Fagoë, 2002.
5
5
6
Nomades Méga Nature,
jouets scientifiques,
Nathan, 1994.
6
Musical Shell Orchestra,
7
jouet d’éveil à la musique,
Smoby, 2002.
7
Le livre qui chante,
livre papillon,
Fagoë, 2000.
8
8
Mon écran tactile,
jouet multimédia,
Berchet, 2005.
Jean-Baptiste
Chaumette 1 9 8 8
Son diplôme obtenu, Jean-Baptiste Chaumette
intègre l’agence de design produit et d’environnement
Gérard Barrau. En 1991, il rejoin l’agence VBC
design, intégrée à la SNCF et chargée de l’étude
des gares. Sous la direction de Christian
Descamp, il y collabore à une vaste réflexion sur
la hiérarchisation des produits et des informations
dans l’espace. Ces travaux déboucheront sur la
char te d’implantation des produits dans les gares
TGV. Il par ticipe également à la création de
nombreux produits (horloges, bancs, éléments de
signalétiques, équipements de quai), ainsi qu’à
la refonte complète de la gamme de produits
d’information Grandes Lignes et Ile-de-France et
à la création d’une gamme de suppor ts d’affichage
pour France Rail Publicité. En 1994, il rejoint
l’équipe de Paul Andreu au sein d’Aéropor ts de
Paris (ADP). Il y travaillera sur l’aménagement et le
mobilier des aéropor ts de Roissy-Charles-de-Gaulle
(module C), de Point-à-Pitre et d’Antananarivo Ivato
(Madagascar) avec, pour ce dernier, la contrainte
d’employer uniquement des matériaux locaux. En
1996 il crée son agence et développe le concept
des façades du siège social, des agences et des
loges de gardien de Saint-Denis Habitat (SeineSaint-Denis). Il poursuit une collaboration régulière
avec la SNCF, notamment pour des études de
produits. Parallèlement, il imagine et dessine de
nouveaux jouets pour les marques Bao, Fagoë,
Nathan, Ouaps, Ravensbürger, Smoby-Berchet,
Lansay, etc.
Atelier de recherche et de création Jean-Baptiste Chaumette
35 avenue Hoche 89000 AUXERRE
T 03 86 51 02 71
1
1
Bag-in-Box, robinet,
Vitop, 1985.
2
2
Packaging pour trois
strings, Design plik,
2000.
3
3
Arbalète de plongée,
Desault, 2004.
34
Olivier Côme
1980
Olivier Côme est enseignant et responsable
d’organismes régionaux de promotion du design.
Il gère deux structures.
– Ol Côme Design : design produit.
La conception d’un produit industriel est la synthèse
à réaliser entre les choix technologiques de
développement et la cible marketing. Par l’usage,
le produit doit être au plus près de l’attente du
consommateur. Par son image, il doit être le plus
adapté à son environnement de vente. Par son
concept de fabrication, il doit être au plus près
des possibilités de réalisation de l’entreprise.
Ol Côme Design remercie Vitop (Bag-in-Box),
Dessault (plongée), SGN (médical), Roustan
(cheminée), Électrorama (luminaire), MECA, SIC,
Osram, Priplak, Lac Instrument, Hortus Technologie
et autres qui nous ont fait confiance pour les
accompagner dans leurs innovations.
– Design Plik’ : design packaging.
Spécialisé principalement dans le sur-emballage,
la différence créative de Design Plik’, au-delà de
la mise en valeur des produits, est de réaliser des
emballages ayant une identité en adéquation avec
l’image de la marque.
Par nos études sur les formes, les courbes et les
transparences, par le choix des matières, en intégrant
les fonctions (montrer, protéger, communiquer et
transpor ter), nos réalisations déclencheront le
plaisir et le désir d’offrir. Son secteur d’activité
regroupe le luxe, l’horticulture, le vin et les spiritueux.
Design Ol Côme
32 rue des Aiguerelles 34000 MONTPELLIER
T 04 67 64 21 64 / 06 72 55 95 99
F 04 67 65 14 71
ocome@wanadoo.fr
http://designplik.free.fr
4a
4a/b/c
Connecteurs, poignée
et machine de pose
poignée, Vitop, 2000.
4b
4c
1
2
1
Lampe, pièce unique,
Néotu, 1986.
2
Catberro, bureau, 1997.
3
3
Dog, objet, Néotu,
1997.
37
4
4
Moucharabieh, applique,
Didier Cornille
1977
Atelier Sedap, 1995.
5
5
Pascale, projet pour
Arcodif, 2003.
Enseignant et designer depuis 1976, mon principal
souci est d’instruire et d’éclairer.
– Instruire : après avoir enseigné le design produit
à l’Institut d’ar t de Tunis, j’ai été professeur
d’architecture intérieure à l’école des Beaux-Ar ts
de Tourcoing et, enfin, de design mobilier à
l’Institut supérieur des ar ts appliqués (Lissa) de
Paris. Des problématiques différentes et un souci
constant : être à l’écoute, révéler le potentiel créatif
de chacun, travailler à un environnement plus
sensible et plus humain.
– Éclairer : je conçois des objets, du mobilier et
sur tout des luminaires. Dès les années 1980, j’ai
réalisé des pièces uniques ou de petites séries
pour Néotu Paris : ces lampes exploraient l’ombre
et la lumière, l’objet permettant de telles aventures
métaphoriques. Puis je me suis confronté à la
transparence du verre au Centre international de
recherche sur le verre et les arts plastiques (Cir va)
de Marseille, à l’éclat du cuivre, à l’opacité du
plâtre. Je me suis alors tourné vers l’édition :
Tebong, Daum, Atelier Sedap, Alessi... C’est depuis
1992 un travail qui reste d’actualité. J’ai enfin
réalisé un ensemble pléthorique de mobiliers
(VIA, Catberro...), d’objets pour la table et de bijoux
(Arcodif), de livres et de dessins personnels qui
témoignent que le monde du design m’est toujours
pluriel.
129 rue du Faubourg-du-Temple 75010 PARIS
T 01 42 38 04 95
1
1
Surlyn ® Sale Tool,
outil d’aide à la vente,
DuPont de Nemours,
2003.
38
Nicolas Cranil
1996
Après un BTS « Esthétique industrielle » à l’École
Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des
Métiers d'Art (ENSAAMA), je rejoins l’Ensad en 1993
pour la section design industriel. En 1995 a lieu un
échange international avec l’Académie centrale des
ar ts et du design de Pékin où j’ai eu la chance de
séjourner durant trois mois.
Je travaille tout d’abord au sein du groupe de
créations Cent Degrés, principalement sur des
projets de cosmétique. En 1999, je rejoins le
Groupe Plan créatif comme designer produit.
Les domaines d’inter vention sont variés : biens
d’équipements, nouvelles technologies, transpor ts,
B2B, sports, ser vices, mobilier… Le souci
permanent des usagers, intégré très en amont
dans les process de conception, m’a amené à
me diversifier dans le domaine de l’interaction
homme-machine. Depuis 2004, j’occupe la
fonction de designer responsable de projets au
sein de la filiale « Plan créatif Design & Innovation ».
Plan créatif Design
10 rue Mercœur 75011 PARIS
T 01 43 70 60 60
F 01 43 70 90 88
info@plancreatif.fr
http://www.plancreatif.fr
2
2
Le Passeur, transport,
syndicat mixte pour le
rétablissement du
caractère maritime du
Mont-Saint-Michel, 2003.
3
3
Vision, terminaux de
marché, etrali
(France Telecom),
2004
4
Aménagement
des espaces, points de
services de proximité
pour le RER, RATP,
2005.
4
1
1
Design intérieur
du métro de Toulouse,
d2-Tallon ADSADecapel Lamarque.
41
Wilfrid Delebecq
2
2
Laser de découpe,
Lectra Systèmes.
3
4
3
Design extérieur
du métro de Toulouse,
d2-Tallon ADSA Decapel Lamarque.
4
Artisanal massif,
ligne de mobilier,
PLAB.
1984
Depuis l’Ensad et Sup de Co Toulouse, mes
collaborations avec Roger Tallon et Philippe Starck,
j’interviens en développement et design de produits,
en aménagement d’espace et signalétique, auprès
de PME, de grands groupes et d’institutionnels.
Je réalise ces études, seul, en qualité de consultant,
ou en par tenariat avec des agences de design et
d’architecture. Je développe méthodologiquement
un design simple et « facile à vivre », s’inscrivant
dans la culture et les contraintes de mes clients.
Quelques réalisations variées : coutellerie,
quincaillerie et meubles pour des entreprises
ar tisanales ; laser de découpe, analyseur de sang,
casque audio, siège de pilote d’avion ;
aménagement des magasins Nicolas, mobilier
pour Lanvin ; aménagement des lignes des métros
de Toulouse et de Rennes, maîtrise d’œuvre
signalétique du Technocentre Renault, signalétique
de l’Aéropor t Lyon-Saint-Exupér y et de l’hôpital
Jeanne-de-Flandres Lille. Par ailleurs, comme
maître de conférences, j’enseigne à l’Université
technologique de Compiègne (UTC) le management
des produits innovants et j’inter viens en jur y
dans des écoles de design et auprès du Centre de
création industrielle (CCI).
Wilfrid Delebecq Design
13 rue de Panama 75018 PARIS
T/F 01 53 41 03 36
wdd@wanadoo.fr
1a/b
1a
2
Ligne Damier géant,
valises et sacs
de voyage,
Louis Vuitton, 2003.
1b
2
Ligne Bellaix,
beauty case,
Louis Vuitton, 2005.
42
Xavier Dixsaut
1977
3
3
Ligne Bellaix,
valises et sacs
de voyage,
composition carbone,
En 1978, j’entre à l’agence Form/A spécialisée
dans les problématiques de paysages urbains
(communication, signalétique, aménagement, mobilier
urbain). En 1982, j’intègre la maison Louis Vuitton
comme premier designer pour un travail de sémiotique
de la marque (produits, savoir-faire) et proposer de
nouveaux produits ou gammes de produits. Le rapide
développement de Louis Vuitton a permis la mise en
place d’une structure de design complète et autonome
avec les ateliers design, prototypes, technique,
infographie, documentaire et maquettes. Je suis
successivement responsable du département Design
puis directeur du Design en 1995. Pendant vingt
ans, cette structure a géré avec cinquante personnes
les nouvelles lignes de produits.
L’ouverture progressive de la marque à de nouveaux
métiers - prêt-à-por ter / souliers (1997), horlogerie
(2002) -, l’intégration des activités connexes architectures, merchandising, communication -, a
nécessité la redéfinition des divisions de métiers
et la création d’une direction Innovation par le
design en 2002, transversale à la majorité de ces
activités. Cette direction a deux missions principales :
de ser vice (Design-Études) auprès des différentes
divisions / de recherche, d’expérimentation - produits
- usages, matériaux, nouvelles technologies et
process pour l’ensemble de l’entreprise. Cette
structure de vingt personnes dispose des services
design, infographie, études et maquettes et atelier
documentaire. Elle développe donc des partenariats
en interne et externe pour associer, mixer les savoir
faire dans le but d’initier de nouvelles démarches
et de nouveaux produits.
Louis Vuitton
Direction Innovation
2 rue du Pont-Neuf 75001 PARIS
T 01 55 80 30 04
Louis Vuitton, 2005.
4
4
Speedy, montre,
Louis Vuitton, 2004.
5
Design intérieur,
Louis Vuitton,
Pininfarina,
Bang & Olufsen,
2004.
5
1
2
1
Tramway de Marseille,
Communauté urbaine de
Marseille, 2006.
2
X TER, automoteur,
3
SNCF, 1991.
3
BB 26000 et 36000,
locomotives, SNCF,
1980 et 1990.
4
4
Intérieurs TGV,
SNCF, 2005.
45
Yves Domergue
5
5
Interrupteurs intelligents,
Delta Dore, 2005.
6
6
Odyssée, robinets
thermostatiques,
Pont-à-Mousson,
1975.
1966
Entré à l’atelier A. Badge, il est l’élève d’Adrian
Frutiger, de Jean Widmer et de Roger Tallon. De
1966 à 1972, il exerce dans les grandes agences
d’architecture de Paris. En 1972, il fonde avec
quatre associés (Jean-Claude Marbach, François
Bernard, Alain Domergue son frère et Pierre
Peroche) le groupe MBD Design.
Depuis 30 ans, MBD Design exerce les trois grands
domaines du design : le design produit, le design
graphique et le design d’environnement pour
accompagner la stratégie produit des grandes et
des moyennes entreprises.
En design produit, la reconnaissance de MBD Design
s’appuie, dès l’origine, sur des réussites notoires :
les gammes de robinets thermostatiques pour
Pont-à-Mousson, les gestionnaires d’énergie Tybox
pour Delta Dore, les lignes de radiateur fonte pour
Chappée et Idéal Standard, le robot Acma de Renault
ou les bureaux Prologue de Strafor. L’agence occupe
également, sur le plan international, une place
importante dans le domaine du transport ferroviaire
avec, dès 1974, le design des rames automotrices
pour la banlieue Ouest de Paris-Saint-Lazare.
L’agence a obtenu des prix et distinctions
remarquables : prix du Design Batimat/Interclima
pour la télécommande universelle Delta Dore, Janus
de l’Industrie pour les lits Relaxation d’Épeda, Brunel
Award pour l’automoteur X TER (Train Express
Régional), prix du Design Stratégies pour les lampes
Prismalix d’Air Liquide Médical.
MBD Design
11 rue Victor-Hugo 93177 BAGNOLET cedex
T 01 48 57 30 00
F 01 48 57 41 31
contact@mbd-design.fr
1
1
Gentlemâle,
suremballage,
pour le flacon le Mâle,
Jean-Paul Gaultier *,
2004.
2
2
Mobilier maquillage,
Biotherm, 2003.
46
Marianne Dupont
1996
Après un cursus complet à l’Ensad en spécialisation
design industriel, quelques mois de stage chez
Absolut Design et Alcatel Mobile Phones, j’ai intégré
le bureau de style Dorotennis - Chaussures de Sport,
développé par FILA. Après trois ans de création
de collections pour l’Europe et le Japon, des
développements en Chine, Espagne et en Italie,
j’ai souhaité changer radicalement d’orientation.
J’ai rejoint le studio de design Philippe Starck pour
un projet de conception d’une gamme de produits
pour les magasins Target (USA).
Suite à ces deux mois de création intensive, j’ai
rejoint l’agence de design La Vache Noire, spécialisée
dans le secteur des cosmétiques de luxe, qui m’a
contactée grâce aux liens que j’avais conser vés
avec les anciens de l’Ensad. Depuis 5 ans, j’y suis
designer responsable de projets pour les secteurs
Design Produit et Architecture Commerciale. Nous
comptons parmi nos clients le groupe Yves Saint
Laurent, Jean-Paul Gaultier (BPI), le groupe L’Oréal,
Bourjois, le groupe Yves Rocher...
L’agence inter vient également dans tous les
domaines de la création d’image et de l’édition.
3
3
Tout Beau Tout Propre,
soin et beauté pour
homme, gamme
Jean-Paul Gaultier *,
2004.
4
4
Gamme des produits
de teint, Bourjois,
2003-2004.
5
Création du concept
boutique 5e génération,
aire de vente et institut,
Yves Rocher, 2004-2005.
La Vache Noire
7 rue Oberkampf 75011 PARIS
T 01 49 29 42 91
F 01 49 29 42 95
marianne@lavachenoire.fr
http://www.lavachenoire.com
*
(en collaboration
avec la société BPI)
5
1
2
1
Gamme Miléa 21,
mobilier de bureau,
Sansen (Groupe Samas),
1998.
2
NaviGo ®, automate de
contrôle, Ratp, 2001.
49
3
3
Espace Grand Public,
Stéphane Gauthier
1988
système d’aménagement,
Sorec, La Poste, 2002.
4
4
Netbox Netgem,
décodeur numérique.
5
5
Teasing,
mobilier de bureau,
Atal, 2002.
Du dessin au dessein.
De culture scientifique, puis formé à l’école Boulle
et diplômé de l’Ensad, ma pratique professionnelle
a épousé différentes cultures et secteurs industriels :
du matériel roulant ferroviaire à la plaisance
nautique, puis à l’électronique grand public, tant
aux États-Unis qu’en Corée du Sud. À mon arrivée
chez Plan créatif, je laisse « tomber » crayons et
papiers - professionnellement du moins - mais
l’esprit créatif demeure. Je le mets au ser vice de
la stratégie du client. Avec une obsession :
« la question posée est-elle la bonne ? ».
Cette obsession m’a poussé à développer un regard
croisé entre marketing et créativité en positionnant
les méthodes de création au centre des enjeux de
l’offre industrielle. De mon parcours, j’ai gardé
le goût de la difficulté et le plaisir de la surmonter.
Directeur
Plan créatif Design
10 rue Mercœur 75011 PARIS
T 01 43 70 60 60
F 01 43 70 90 88
info@plancreatif.fr
http://www.plancreatif.fr
1
1
Malette beauté, jeu
d’imitation, Smoby, 1993.
2
2
Caisse enregistreuse,
jeu d’imitation,
Smoby, 1992.
50
Marie Gérard
1988
3
3
4
5
Geologic, marque
des sports nature
de Décathlon, design
Étienne Redouin &
On ne dessine pas un jouet pour soi : cela oblige à
l’investigation créative en amont, en particulier
l’analyse comportementale. Designer/chef de
produit, je suis garante de « la cohérence et de
l’homogénéité des produits au sein des gammes »
que je repositionne. La ligne « magic plastic » clôture
cette période qui reste comme un bel exemple
coopératif entre designers interne et externe.
En 1996, responsable du développement produit
dans l’industrie du mobilier de collectivité, je
structure en une gamme commune deux offres
anciennement concurrentes. Pour compléter mes
connaissances en gestion de projet, je décide de
formaliser pour la transmettre mon expérience au
laboratoire de conception de produits nouveaux à
l’École nationale supérieure d’ar ts et métiers
(ENSAM). La soutenance de ma thèse de doctorat,
Modélisation d’un outil de pré-visualisation du
processus de design de gammes, sera saluée par
une mention « très honorable » avec les félicitations
du jur y. Brand Design Manager pour Décathlon
depuis 2001, j’ai pour mission de fédérer cinq
marques en une seule et de maintenir l’identité de
la marque sur les produits que nous développons,
en guidant et en orientant les choix des designers
produit et textile que j’anime.
Je poursuis mes recherches au sein du collectif
« Et Si… », designers issus d’une double formation
(www.frenchdesign.net).
Villa des Acquevilles
4 allée de Orangers 92150 SURESNES
T 01 47 72 39 75 / 06 10 49 09 36
hfc@freesurf.fr
Nicolas Hamoignon.
4
Ma coiffeuse,
jeu d’imitation,
(soufflage et injection)
Smoby, 1994.
5
Gamme Âge éveil 0/10,
coffret de naissance,
illustration Fabienne
Boisnard (Ensad),
Smoby, 1992.
6
6
7a
Espace marchand,
jeu d’imitation,
Smoby, 1991.
7a/b
Baby voyage,
jeu d’imitation,
(soufflage et injection)
Smoby, 1995.
7b
1
1
my 360°, principe de
présentation à base
de découpes rondes pour
les différents papiers
de la gamme Antalis.
53
2
2
my 360°, logotype
Armelle Goraguer
1987
d’une nouvelle gamme
de papier, Antalis.
3a
4
3a/b
Logotype
de la marque André et
signe de l’identité
visuelle Vinci.
4
Logotype de la marque
Optique 2000.
3b
Depuis 2004 : directrice artistique pour les éditions
Playbac. Création de produits jeux et éditions pour
enfants.
2004 : directrice ar tistique pour l’agence de
communication Punk.
2000-2003 : directrice artistique senior pour
Dragon Rouge Identité. Élaboration et management
de programmes d’identité pour les marques ;
logotypes André, Optique 2000, Cegetel et Entenial ;
évolution du logo et création du système visuel ;
Foire de Paris, système d’édition, principes de
signalétique.
Création d’une nouvelle gamme de papiers pour
le marché européen : my 360° pour Antalis.
1996-2000 : directeur ar tistique senior pour Euro
RSCG Design. Création et suivi de programme
d’identité visuelle telles que Vinci, la Régie des
transports marseillais (RTM), Infogrames, Stardust,
Via Maris, NTT Conware, Disney Village, Buro+.
Création d’un nouveau concept de jeu pour Lego
Scala, Belleville.
1992-1996 : directeur artistique junior pour
l’agence de design ADSA. Collabore aux projets de
design global pour les jeux olympiques d’Alber ville,
le Mondial de football de Paris.
1989-1991 : directeur artistique junior pour l’agence
n.b ‹ notabene › à Grenoble.
1988 : post-diplôme Atelier d’image informatique
(AII) de l’Ensad et Computer and Technology
Department School of the Ar t Institute of Chicago.
5 villa Mont-Tonnerre 75015 PARIS
T 01 43 06 56 64
a.goraguer@wanadoo.fr
1/ 2/ 3
1
Photographies et dessins
de développement du
Scénic, siège,
rangement central, détail
du panneau de porte,
« vue aérienne », Renault,
1999-2002.
54
Magali
Gouraud-Borges
1998
Durant mon année de diplôme, j’ai suivi avec mon
collègue de promotion Bernard Pierre un stage de
deux mois chez le constructeur automobile Renault.
Nous avons été suivis par Thierr y Metroz et notre
stage s’est concrétisé par une embauche… Ayant
intégré la direction du Design industriel en 1999,
je suis aujourd’hui designer intérieur. J’imagine et
dessine des planches de bord et habitacles complets.
Les designers travaillent en concurrence ; ils sont
sélectionnés sur des dessins et esquisses à partir
desquels des numérisations puis des maquettes sont
réalisées. Deux grandes étapes du développement
d’un projet, le « pré-choix design » et le « choix design »
désignent un designer extérieur et un designer
intérieur dont le design est retenu pour le futur
véhicule. Ces deux personnes vont suivre le véhicule
jusqu’à sa phase d’industrialisation, en travaillant
avec l’ensemble des métiers impliqués (ergonomes,
architectes, ingénieurs, fournisseurs) et en veillant
au respect du dessin initial… donc être amené à
travailler trois ans de suite sur un véhicule. Mon
premier projet était le remplaçant du Scénic. J’ai
proposé une maquette d’extérieur échelle 1/5 et
un intérieur. Ce dernier a été mené jusqu’au « choix
design final » et j’ai finalement réalisé les habillages
(sièges, ébénisteries, rangements de l’intérieur du
Scénic). J’ai ensuite fait une proposition d’intérieur
sous forme de maquette pour un concept car, travaillé
sur le suivi de planche de bord de la Modus et plus
récemment été choisie pour le futur intérieur de la
remplaçante Twingo. Puis j’ai eu la chance d’intégrer
pour deux ans l’un des studios satellites de Renault,
où nous travaillons en amont sur les projets.
Renault Design Paris
42 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 PARIS
T 01 58 51 51 43
F 01 58 51 51 52
2
3
1
1
Tramway de
Valenciennes, Alstom,
2006.
57
Philippe Grihangne
2b
2a/b
Conceptrain, train de
banlieue, SNCF, 2002.
2a
1999
Après une année aux Ateliers (Ensci), Philippe
Grihangne intègre les Ar ts appliqués (ENSAAMA)
d’où il sort diplômé en 1995.
Plusieurs stages de design industriel dont six mois
passés en Italie, une année au sein de l’agence
Interdesign, placée au milieu de son cursus, et le
ser vice national, consacré au site de la Défense,
le préparent à la vie professionnelle. Il rejoint
l’agence And Partenaires en 2001, comme designer
puis comme chef de projet : il s’investit dans des
projets variés avec une dominante transpor t.
Parmi ses réalisations récentes ou en cours, on
trouve l’étude prospective Conceptrain pour le
compte de la SNCF, la conception du mobilier des
stations de tramway de Valenciennes, le projet de
Siemens pour l’appel d’offres du train de banlieue
de l’Ile-de-France et l’aménagement d’espaces
dans l’Airbus A380 d’Air France.
60 avenue du Général-Leclerc 94360 BRY-SUR-MARNE
T 06 85 07 38 85
contact@philippe-grihangne.com
3a
3b
3c
3a/b/c
Banc et corbeille pour
une station, Tramway
de Valenciennes,
2006.
1
1
Célescope,
miniplanétaire, Celos.
2
2
Borne électrique
à induction, Steve.
58
Jean-Yves Guillet
1986
En février 1986, Jean-Yves Guillet crée son agence
Par ts de rêve pour répondre aux demandes de
projets en design produit et design d’espace, plus
spécialement dans les domaines de matériel
sanitaire, médical, électronique, de loisirs. Depuis
septembre 2002, il est responsable Design au
sein du groupe Wirquin-Gilac à Nantes, qui œuvre
dans l’étude, la fabrication et la commercialisation
d’équipements et accessoires pour la salle de
bain. Auparavant, de novembre 1998 à septembre
2002, Jean-Yves Guillet a été designer associé de
la société Exa Design XA à Nantes, agence créée
en 1989, dont l’activité por te sur la création de
produits grand public et de biens d’équipement.
Parts de rêve
13 quai de Versailles 44000 NANTES
T 02 51 82 49 17
F 02 51 82 21 40
part-de-reve@wanadoo.fr
3
3
Colonne teck
hydro-massante,
Wirquin.
4
Celly 70, analyseur
sanguin, Hycel.
4
1
1
FibroScan,
systéme high-tech de
diagnostic médical,
Echosens, 2003.
2
2
Système d’arrosage à
enrouleur et turbine pour
61
golfs, terrains de sport,
espaces verts,
Real Techn. Art,
Majar, 1999.
Olivier Jeanjean
3
4
3
P’tiDèj, chariot de
préparation et de service
pour les petits déjeuners
en milieu hospitalier,
Socamel, 2002.
4
LMI P+ Pump, pompe
doseuse à membrane,
2004.
5
5
Strio, bloc autonome
pour le balisage de
sécurité des lieux
publics, Saft, 1990.
6
7
6
Système écologique
et novateur de
vaporisation pour la
coiffure professionnelle,
Real Techn.Art, L’Oréal,
1993.
7
Twino, catamaran
novateur aux six
propulsions
interchangeables,
1997.
1987
Designer produit jusqu’en 1992 au sein de l’agence
Technum à Paris, il crée produits et images pour
plusieurs secteurs et marques au sein du groupe
L’Oréal de 1992 à 1995.
En 1996, il fonde NOVA Design, agence conseil
dont la vocation est « d’aider l’entreprise à tirer
un profit immédiat et pérenne par l’attractivité,
la per formance, l’innovation de son offre produit,
en tenant compte des process et de leurs coûts ! »
À ce jour, il a participé à plus de soixante créations
de biens d’équipements et de produits « grand-public »,
dont plusieurs sont Observeurs ou Janus du Design.
« Passionné de nouvelles technologies et de
sémiologie, je place systématiquement l’humain
et son environnement au centre de mes réflexions
prospectives sur les produits et l’image de l’entreprise.
Avec leurs problématiques culturelles, économiques
et techniques complexes, nos études et créations
sur les « outil-produit », nous obligent à des démarches
exigeantes, passionnantes, et à nous rapprocher
avec empathie des individus... Pour le développement
et la valorisation d’entreprises de toutes tailles,
émergentes, PME, etc., j’intègre et anime de manière
transversale les technologies et leur transfer t,
le marketing, la communication et la culture de
l’entreprise, à la recherche de « solution-produits »
visuellement et qualitativement innovantes, adaptées
à leurs positions concurrentielles ! »
NOVA Design
88 rue des Sources 34160 SAUSSINES
21 avenue René-Coty 75014 PARIS
nova.design@wanadoo.fr
1
1
Table matière grise,
mobilier, 2003.
2
2
Neftis, toaster,
Groupe SEB, 2001.
62
Luc Jozancy 1 9 8 8
Éric Rhinn 1 9 8 4
3
3
Twenty, mini four,
Groupe SEB, 2001.
À leur sor tie de l’Ensad, Luc Jozancy et Éric Rhinn
ont travaillé plusieurs années à l’agence Usus-Solus
fondée par Michel Millot et Jean Grenier, enseignants
à l’Ensad. Ils ont créé l’agence Avant-Première en
1988 à Lyon.
Leur agence se compose de quatre dépar tements :
Avant-Première design produit, dirigé par Luc Jozancy,
dont l’activité principale est le design de produit de
grande consommation pour des marques telles que :
Groupe SEB, Dynastar, Boiron, Smoby, etc.
Avant-Première design public, dirigé par Éric Rhinn,
dont l’activité principale est le design de produit
de service pour des sociétés telles que : SNCF, RATP,
Alstom, Sytral, etc.
Avant-Première design graphique, dirigé par Christian
Wack (Ensad) et Éric Berchet, est une structure
spécialisée dans le domaine de la communication
visuelle pour des marques telles que : Boiron,
Intersport, Dynastar, Renault Trucks, Somfy,
Courchevel, Val d’Isère, etc.
Avant-Première stratégie créative, dirigé par
Danièle Bornand, est une structure spécialisée en
stratégie et management d’identité et design
management.
Avant-Première se définit comme une agence de
design du quotidien. Son domaine est les produits
et les signes qui font partie de l’environnement
quotidien. L’agence crée pour le plus grand
nombre, avec l’objectif de s’adresser à chacun.
Agence Avant-Première
24 rue Jacquard 69004 LYON
T 04 78 30 91 19
lucjozancy@avantpremiere-public.com
Eric.rhinn@avantpremiere-public.com
4
4
Sésame, cuiseur rapide,
Groupe SEB, 2002.
5
5
MF2000, nouveau
métro de Paris, RATP,
2006.
6
6
Transiliens,
trains d’Ile-de-France,
SNCF, 2002.
7
7
Autodrive, skis de piste,
Dynastar, 1999.
8
Tramway de Nice,
Ville de Nice, 2006.
8
1
1
Intrusion,
flacon d’eau de toilette,
Oscar de la Renta,
2003.
65
Nathalie Kaarina
Laplace 1 9 9 9
2
3
4
2
Morgan de Toi,
flacon d’eau de toilette,
Morgan, 2003.
3
D.O.G, PLV médailles,
Generation, 2002.
4
Habit Rouge, Vetiver,
design d’eaux de toilette,
Guerlain, 2003.
5
6
5
Eau de Gloire, PLV,
Parfums d’Empire, 2004.
6
Fkt, gamme de
couteaux professionnels,
Matfer, 2002.
J’ai choisi de commencer mon parcours professionnel
à l’étranger. À Berlin, j’ai intégré une agence de
design produit comme free-lance. Depuis quatre
ans, au sein de la direction ar tistique d’Enjoy
Design à Paris (agence de design packaging), j’ai
pris la responsabilité du dépar tement volume en
effectuant des suivis de projets dans les secteurs
du luxe, de la beauté et des spiritueux pour des
marques de prestige. En charge de la création et
du développement des différents suppor ts volume
des marques (design produit, packaging, éléments
de PLV, architecture commerciale), je suis aussi le
relais entre l’agence, les clients et les fournisseurs.
Les facettes du design sont multiples et le packaging
en est une qui induit une connaissance des
marques et de leur univers afin de répondre à des
problématiques spécifiques. La curiosité et la
passion du design sont des atouts qui se révèlent
au travers de la pratique de ce métier. J’aime à
croire que petit à petit, les marques feront confiance
à l’exper tise des designers pour nous offrir des
produits séduisants et encore plus pertinents !
21 rue Manin 75019 PARIS
T 06 81 25 39 40
1
1
Transparence,
suspension, Lucite,
2004.
66
Bruno Lefebvre
1987
Consultant du parc de La Vilette en 1984, j’ai
été assistant de recherche de Philippe Starck en
1985-1986. Ma carrière débute avec le poste de
design manager chez Alliber t, de 1987 à 1995.
Mêlant vie professionnelle et personnelle, je
travaille et crée des produits avec mon épouse
Catherine depuis dix ans.
Mêlant produit « pour les gens » et expérimentation,
nous nous attachons à servir par la cohérence chacun
de nos clients et au-delà les siens.
Mêlant idéalisme et empathie, nous proposons des
projets séduisants, conceptuels et parfois improbables.
Mêlant notre culture à celle des autres nous créons
pour des Japonais, ou des Tunisiens.
Mêlant professionalisme et création nous
revendiquons notre rôle culturelle et ar tistique.
Mêlant nos egos et le besoin de partage nous avons
rejoint le Syndicat des designers d’environnement (SDE)
et maintenant l’Alliance française des designers (AFD).
Mêlant la médiatisation de notre profession et jardin
privé, nous travaillons dans un havre de paix.
2
2
3
LD1, applique,
Ligne Roset, 2003.
3
Amalfi, receveur,
Allia, 2004.
4
4
ContreJour, cuisine,
Schmidt, 2003.
Les Angonnes 38320 BRÉ
T 04 76 72 05 05
5
Sittings, canapé,
Japan Life Style,
2004.
5
1
2
1
Charms, images 3D de
flacons de parfum,
Bulgari Parfums, 2005.
2
Aqua, images 3D de
flacons de parfum,
Bulgari Parfums, 2005.
69
Fabrice Legros
3
3
Câline, images 3D de
flacons de parfum,
Parfums Grès, 2005.
4
4
Omnia, images 3D de
flacons de parfum,
Bulgari Parfums, 2005.
1991
Après une formation d’ingénieur et son diplôme
de l’Ensad en poche, Fabrice Legros étudie le
marketing en cours du soir au Conservatoire
national des ar ts et métiers (Cnam). En 1995, il
crée pi design, agence spécialisée dans la création
et le développement de produits de luxe dont il
est le directeur ar tistique. Fabrice Legros collabore
avec les plus grandes marques : Par fums Bulgari,
Par fums Chopard, Par fums Christian Dior, Par fums
Davidoff, Par fums Givenchy, Par fums Grès,
Par fums Guerlain, Jean-Paul Gauthier Par fums,
Helena Rubinstein, Lancôme, Lirokos Par fums,
Par fums Lolita Lempicka, Louis Vuitton, Par fums
Nina Ricci, Oriflame, Par fums Van Gils, Par fums
Vivianne Westwwod, Yves Saint Laurent Beauté.
Ces dernières années, pi design a reçu plusieurs
prix de design en France et à l’étranger. L’agence
privilégie la pluridisciplinarité et la fluidité des
inter ventions au ser vice de ses clients. Le conseil
stratégique et l’analyse de tous les éléments du
mix sont en amont de toute mise en œuvre pour
garantir la cohérence d’image de la marque.
La création est au cœur de chaque phase d’étude.
pi design
6 rue des Parisiens 92600 ASNIÈRES
T 01 47 33 52 11
F 1 47 33 43 23
fl.pi.design@easynet.fr
http://www.pi-design-studio.com
1
1
New Line, baignoire,
acrylique thermoformé,
Rossignol SA, 1992.
70
Hervé Le Ménédeu
1975
1970 : j’entre aux « Arts Décos » dans une ambiance
tout imprégnée de la révolte soixante huitarde :
haro sur la publicité, la société de consommation,
le superficiel ou l’esprit esthétique. Seul l’utilitaire,
le social, le fonctionnel ont droit de citer. Le design
de produit balaie mes ambitions ar tistiques et
s’impose alors comme seule discipline honorable.
Le Bauhaus y est dogme, et l’école allemande est
le modèle.
Curieusement la révolution libertaire draine une
forme de pensée unique : la voie rectiligne du
bon design, époque des cer titudes. Analyses,
méthodologie, rationalité emprisonnent l’imaginaire
et la fantaisie. C’est Form Follows Fonction pour
toute pensée créatrice.
For t ou faible de tout cela, j’égraine les années
entre petites agences et activité free-lance, puis
intègre en 1987 Rossignol SA, PME de Mayenne,
comme responsable R&D Design. Équipement
sanitaire, produits de collectivité, travail de la tôle
et des matières plastiques. Confrontation tardive
mais nécessaire et nourricière avec la réalité des
marchés, des techniques et des relations humaines.
1990 : le design entame sa désincarcération, se
libère et prend des formes.
1995 : création de Spirit of Design à Paris où,
depuis, je persiste et signe dans le design de
produits, tentant de faire cohabiter réalisme et
rêverie, juste pour conser ver encore et toujours
le plaisir de créer.
Agence Spirit of Design
31 rue du Général-Delestraint 75016 PARIS
T 01 47 43 27 22
F 01 47 43 27 21
spirit-of-design@wanadoo.fr
2
2
Flacon parfum
d’ambiance, Marque
distributeur Carrefour,
Nicols SA, 2004.
3
Vianet, corbeille
urbaine, tôle emboutie,
Rossignol SA, 1993.
4
Paf, corbeille de
bureau anti-feu,
Rossignol SA, 1991.
4
3
1a
2
1 a/b
Évian 2005, bouteille
événement, Danone,
verrier Saint-Gobain,
Landor, 2004.
2
1b
Nomade, bouteille
Perrier, PET,
Dragon Rouge, 2000.
73
3
3
Gamme de flacons
Yannick Lenormand
1996
de lessives pour Unilever.
Dragon Rouge, 2001.
4
5
6
4
Reckitt, diffuseur de
parfum d’intérieur
nomade Air-Wick,
Landor 2003.
5
Verres 1664 brasseries,
Brasseries Kronenbourg,
Verrerie Arc
international, Landor,
2002.
6
Premix, présentoir
lumineux de la bouteille
Ricard, Dragon Rouge,
2001.
Durant ses études à l’Ensad, Yannick a eu la chance
de collaborer avec Philippe Stark, Jean-Pierre Vitrac,
Roger Tallon et Pierre Paulin. Il a rejoint Landor
Paris en octobre 2001 pour créer et diriger le
dépar tement Design 3D où il travaille notamment
pour les groupes Danone, Kraft, France Telecom,
et Philip Morris.
L’équipe est aujourd’hui composée de cinq personnes
de profils pluridisciplinaires et complémentaires
(conception 3D, maquette, son, vidéo, animation,
illustration). Il travaille sur de l’innovation produit,
de l’élaboration du concept jusqu’à ses applications
de lancement (packaging, PLV, matériel de ser vice,
goodies, etc.) en passant par la définition des
attributs de la marque ou du produit (formes, couleurs,
matières, textures, gestuelles, systèmes, sons, etc.).
Il a débuté chez Absolut design pour Netgem et les
jeux Nathan puis chez Designers Associés pour
Sagem et Soulé.
En 1997, il rencontre des problématiques liées au
matériel de laboratoires pour Sanofi Synthélabo
chez FTI design. Il entre chez Dragon Rouge en avril
1997 et gère des projets nationaux et internationaux
pour Nestlé Waters (Perrier Fluo, Vittel, Valver t,
Quezac, Purelife, etc.), Kraft, ainsi qu’Orange pour
la création de Concept Phones 3G (UMTS).
Landor Associates
Directeur design 3D
44 rue des Petites-Écuries 75010 PARIS
T 01 53 34 31 00
yannick_lenormand@fr.landor.com
Dessins et
photographie de
prototypes.
74
Dominique Léonard
1990
Passionné de style automobile depuis toujours,
j’ai intégré au sor tir de l’Ensad le centre de style
Peugeot où j’ai travaillé comme styliste extérieur
sur les différents projets (206, 607, 307, 407, etc.).
Depuis dix ans, j’œuvre aussi sur le style intérieur.
Le projet majeur sur lequel j’ai passé ces dernières
années est la 1007, projet sur lequel j’ai été retenu
sur l’intérieur.
Passionné de course automobile, je suis également
en contacts fréquents avec Peugeot Sport, où j’ai
été chargé de la décoration des voitures de rallye
depuis 1995, et signé un extérieur avec la 306
maxi de 1995.
Depuis 2004, le style Peugeot a intégré l’Automotive
Design Network (ADN), tout nouveau bâtiment aux
por tes de Paris.
31 rue des Provençaux 77300 FONTAINEBLEAU
T 01 64 22 35 59
dominique.leonard@mpsa.com
1a
1a/b
1b
Laguna, décor de la
carte de démarrage,
Renault, 2002.
2
2
Clio, baguettes décorées
de planche de bord,
77
Renault, 2002.
Ingela Lundström
3
3
Identité visuelle d’un bar
à soupe à Göteborg,
Suède 2003.
4
4
Hedo Piano,
design global pour
chaîne de restauration,
2002.
1988
Dès ma sortie de l’Ensad, j’ai commencé à travailler
dans le domaine de l’automobile. J’ai pris en
charge le département Design Couleurs Matières
chez Foggini Key, fabricant et décorateur de pièces
intérieures de voiture pour des clients comme
Renault, Peugeot, Citroën et Volvo Truck. Pendant
trois ans, j’ai joué le rôle d’inter face entre les
ser vices techniques et le ser vice design chez les
constructeurs pour créer des décors de pièces
d’aspect selon des cahiers des charges très précis
(montée en gamme, adaptation aux tendances et
à l’image de marque, veille technologique, etc.).
Aujourd’hui, je travaille en indépendante et, avec
Sandra Biaggi (ancienne élève de promotion), nous
avons allié nos compétences pour fonder Paris
Stockholm (une association de designers free-lances).
J’inter viens désormais dans des domaines de
création aussi variés que le design produit, le
design graphique, l’architecture commerciale.
Et parce que notre « métier » trouve sa justification
dans de nombreuses réflexions et projets, il ne
faut pas hésiter à saisir les occasions qui s’offrent
à nous. Il faut garder un esprit ouver t, s’inspirer
de tout ce qui nous entoure et savoir se remettre
en question.
26 rue Saint-Joseph 75002 PARIS
T 01 42 33 44 25 / 06 75 75 55 90
ingela.lundstrom@wanadoo.fr
1
1
Gamme Renault,
1985-2000.
78
Jean-Paul Manceau
1967
Aussi diplômé des Ar ts appliqués (ENSAAMA)
et de l’école La Cambre à Bruxelles (ENSAAV),
Jean-Paul Manceau entre en 1968 à la Compagnie
d’esthétique industrielle Raymond Loewy puis,
quatre ans plus tard, chez Arthur Mar tin-Électrolux.
En 1974, il intègre la direction du Design Renault
où il s’implique dans des domaines aussi variés
que le machinisme agricole, les matériels d’espace
ver t, les moteurs marins, la robotique, les cycles
(Gitanes), les véhicules industriels, ou encore les
cars et les bus.
En 1991, il est nommé directeur adjoint de la
direction du Design industriel par Patrick le Quément
puis, en 1997, directeur gamme Design VU-VI et
Plan de Progrès.
22 rue Gounod 92210 SAINT-CLOUD
T 01 46 02 87 05
chris.manceau@wanadoo.fr
2
2
3
Robot industriel,
Acma, 1978-1990.
3
Tramway de Lyon,
Alstom, 1998.
4
Alpha Plus, machine
agricole, Évrard, 2000.
4
5
5
Trafic, véhicule
industriel, Renault,
1974-2000.
6
6
7
AE Magnum,
véhicule industriel,
Renault, 1983-2000.
8
7
70-14, véhicule
industriel vigneron,
Renault, 1974-2000.
8
325 S, tondeuse à gazon,
Bernard Loisirs,
1974-1984.
2
1
1
Poubelles, surfaces
intérieures antisalissures compatibles
avec les anses des sacs
de caisse.
2
Brosse à dents
avec stabilisateur
anti-rotation.
3
4
3
Pot de peinture,
anti coulures, ouverture
81
sans outil avec témoin
d’inviolabilité.
4
Boites hermétiques
pour la cuisson au
Jean-Yves Maurel
1986
micro-onde.
5
5
Jeux de voyage à jouer
sur les genoux,
pièces et supports
aimantés.
6
Pince à linge,
zones de pression
ergonomiques, panier à
suspendre coordonné.
7
Repas bébé, assiette
refermable et antidérapante, verre évolutif.
8
Bouteille de gaz, quatre
zones de préhension
6
7
8
(haut et bas).
•
(Produits édités et
fabriqués par la marque
Auchan.)
Actuellement directeur Auchan production non
alimentaire, je dirige une équipe de vingt
personnes composée de designers, stylistes,
concepteurs packaging et ingénieurs qui créent
les produits à marque Auchan.
Après une double formation - ingénieur de l’École
nationale supérieure d’ar ts et métiers (Ensam),
designer de l’Ensad - et quelques projets en freelance, mon parcours professionnel débute dans
l’automobile (Renault). J’ai ensuite intégré la
société américaine Knoll comme chef de projet
(mobilier de bureau) puis le groupe Bosch comme
responsable du bureau d’étude et de design d’ELM
Leblanc, leader européen du chauffage. Après
trois ans, j’ai rejoint Boomer, conseil en innovation,
comme directeur associé en charge des projets
industriels (électroménager, transpor t, mobilier,
emballages). La collaboration avec Casino m’a
permis d’y découvrir les produits à marque de
distributeur, qui m’ont conduit jusqu’à Auchan !
Les designers n’ont ni le monopole de la créativité,
ni celui de la volonté d’aller de l’avant. D’autres
métiers y contribuent en intégrant des critères parfois
négligés par les designers (prix, réalité commerciale,
risques, équilibres financiers et humains, etc.).
Les entreprises et les clients n’attendent pas des
idées mais des produits. Il faut donc
accompagner les projets jusqu’à leur concrétisation
définitive. L’innovation n’est pas naturelle, ni pour
les hommes, ni pour les entreprises. C’est un
exercice minutieux qui nécessite du doigté, de la
diplomatie, un engagement personnel, de l’humilité…
et de la patience.
10 rue Fénelon 59700 MARCQ-EN-BAROEUL
T 06 20 36 36 88
jymaurel@free.fr
1
1
Fantômes party,
jeux de société,
Pineau & Le Porcher
pour Fagoë (France),
2002.
82
Jean-René Ménard
1994
Une fois sor ti de l’Ensad, et après une année
consacrée à ser vir la Nation, il intègre l’agence
de design industriel FID (Forme Industriel Design)
à Meudon en 1996. L’année suivante débute son
activité de designer indépendant, ce qu’il reste
depuis…
Il entame alors une collaboration avec l’agence
de design Pineau & Le Porcher à Paris,
essentiellement dans le domaine de l’enfance.
Les inter ventions sont nombreuses et variées :
objets de puériculture, tricycles, jouets éducatifs,
mobiliers et, depuis peu, création, mise en forme
et déclinaison d’univers. Il assume aujourd’hui
un rôle de direction artistique au sein de l’équipe
Pineau & Le Porcher. Parallèlement à cette
collaboration, il mène une activité de graphiste,
d’illustrateur et de designer.
Il est membre du groupe Then, collectif de designers
européens (Paris, Saragosse, Copenhague, Milan),
qui a pour vocation de proposer une sensibilité
pluri-culturelle dans le domaine du design auprès
des entreprises.
18 rue Beccaria 75012 PARIS
T 06 82 69 15 62
F 01 43 41 06 50
jrmenard@club-internet.fr
2
2
3
ABC, porteur trotteur,
Pineau & le Porcher pour
Ital Trike Renault Toys,
2000.
3
Dahu, recherches
avant-projet,
partenariat Renault,
1994.
4
4
Oko, tricycle,
Pineau & Le Porcher
pour Ital Trike (Italie),
2005.
5
Talking Fire Engine,
jouet, Pineau &
Le Porcher pour BAO
(Hong Kong), 2002.
6
Acrobat Plane, jouet,
Pineau & Le Porcher
pour BAO (Hong Kong),
2003.
5
6
1
1
Tower, nouveau concept
vertical d’organisation
ergonomique du poste
de travail, Manade
(France), 2003.
85
Philippe Michel
1978
2
Gemini et Isos, lampes
de bureau, Manade
(France), 1999.
3
Mr Jim et Miss Betty,
lampes halogènes à deux
pieds indépendants,
Electric Light Systems
(Hong-Kong),
1999/2000.
4
Spring, lampes type
achitecte, Osram
(Allemagne), 2002.
2
3
4
5
PM13L, lampe de
bureau et d’habitat,
Light (Belgique), 1982.
6
LZ4, casque de moto,
Lazer (Belgique), 1992.
5
7
Pluggy, support de
téléphones portables,
Palm, Ipod… Supportel,
6
7
8
(France), 1998/2002.
8
Atlantic, Squale, TV et
Quadris, spots, Electric
Light Systems
(Hong-Kong).
Après avoir obtenu son diplôme de l’Ensad,
Philippe Michel intègre en 1979 l’agence Design
Programmes SA (direction Roger Tallon) avec les
fonctions de maquettiste et designer. En 1982,
il crée sa propre agence, Design Philippe Michel,
avec comme premier client Light pour qui il crée
une gamme de luminaires fluo et halogènes. De
nombreux autres modèles d’appareils d’éclairage
ont ensuite suivi pour différents fabricants dans
le monde.
Le luminaire représente une grande par tie de
l’activité de Philippe Michel qui a une solide
expérience dans ce domaine, mais d’autres secteurs
comme la bureautique, les articles de sport, l’objet
publicitaire, le conditionnement, etc., sont
également abordés.
De la création à l’industrialisation, l’agence utilise
notamment des moyens informatiques comme :
images de synthèse, éclatés, stéréolithographies,
maquettes, plans technique 2D, fichiers 3D de
définition de pièces pour la réalisation des outillages.
L’industrialisation est réalisée en collaboration
avec une agence d’ingénierie extérieure.
Design Philippe Michel
200 route des Lentisques 83400 HYÈRES
T 04 98 01 55 44 / 06 07 01 12 59
F 04 98 01 55 45
pmichel@design-pm.com
http://www.design-pm.com
1
1
Espace Jet Sun,
2
architecture d’intérieur,
Auxerre, 1999.
2
Architecture, habitation
de M. et Mme Rapin,
Appoigny (Yonne), 2004.
86
Martin Millot
1996
3
3
Décapsuleur,
objet publicitaire, 1998.
Elevé au 100 % pur jus de designer dès le premier
biberon, j’ai très tôt voulu « construire » pour
répondre à mes propres besoins ; des cabanes,
des jouets, un jardin, des meubles… Afin de
fiabiliser mes premières réalisations, mieux
concevoir mes « aménagements » et leur donner
un sens, je me suis dirigé dans un premier temps
vers une formation technique, puis dans le domaine
de l’architecture en entrant à l’École nationale
supérieure des ar ts appliqués et des métiers
d’ar t (ENSAAMA) Boulle.
Au besoin d’aller au-delà de ces deux disciplines
trop distantes de la valeur des interactions entre
les usagers et leur environnement, je me suis
(re)orienté vers le design de produit à l’Ensad,
domaine que j’ai enseigné par la suite dans
diverses écoles (ITII, IFAG, IUT, AFPI-CFAI de l’Yonne).
En 1997, je rassemble mes compétences pour
créer une agence de design et conception de
stands d’exposition avec atelier de fabrication
intégré. Suite à l’évolution du marché international
en 2000, notre activité s’est déplacée vers l’Asie ;
la conception de produit, le packaging et l’identité
visuelle ont alors largement pris le dessus par
rapport à l’événementiel.
Ferme de Marcigny, Bailly, 89530 SAINT-BRIS-LE-VINEUX
T 03 86 53 60 17
4
4
Precision, design produit,
Canton, 2002.
5
C.A.T., packaging,
Montsauche-les-Settons,
1995.
6
Stand d’exposition,
EMFI, salon Bâtimat,
Paris, 2001.
5
6
1/2/4
1
Études prospectives
de paniers de lavevaisselle, Essweil Sa,
Groupe Thomson
Électroménager, 1994.
89
2
3
Laurent Petit
3
Dondelinelle, 2004.
4
5
5
Deux Altabales, 2004.
1985
Le design industriel… déjà un lointain souvenir !
J’ai pratiqué ce métier de 1989 à 1994 dans une
filiale de Thomson Électroménager, Esswein SA,
en Vendée. Confronté à l’aridité des rappor ts
humains de l’industrie, la nécessité profonde de
revenir à un processus créatif individuel est
apparue peu à peu. Le besoin impérieux de ser vir
mon imaginaire par le contact direct avec la
matière s’est imposé…
En 1995, j’ai choisi de devenir céramiste et de
suivre la formation de la Maison de la céramique
de Mulhouse. Depuis 1996, je vis et travaille à
Francueil, un village d’Indre-et-Loire, près de
Chenonceaux. Mes céramiques ne font pas
directement référence à des formes figuratives.
Plutôt qu’une suggestion évidente de l’apparence
des choses, elles sont davantage des explorations
en volume, entre sculpture et poterie. Abstraites,
elles gardent néanmoins la mémoire de l’objet par
leurs dimensions et le rappor t tactile qu’elles
suggèrent. Pièces composites, elles sont
constituées d’éléments tournés, modelés ou
estampés dans des moules en plâtre. La terre à
grès est engobée, sablée et r ythmée par des
traces de crayons et de craies oxydes. J’expose
mes œuvres en galerie, dans des biennales de
céramique et en permanence dans mon atelier.
4 rue de l’Europe 37150 FRANCUEIL
T 02 47 23 88 77
laurent.f.petit@wanadoo.fr
1
1
Fitness Cabinet,
mini salle de fitness,
Philippe Vahé, 2004.
2
2
Emerslep,
combinaison de survie
90
dans une veste de
sports de montagne,
Arnault Gournac, 2004.
Philippe Picaud
1979
Son diplôme obtenu, Philippe Picaud obtient une
bourse du gouvernement français pour intégrer la
Syracuse University, New York, où il obtient un Master
of Industrial Design. Il débute sa carrière à Paris
chez IG Design puis travaille deux années en Afrique
du Sud chez CI Industries. De retour à Paris, il
effectue un bref passage chez ENFI Design, avant
d’intégrer Texas Instruments en qualité de Design
Manager Europe (Villeneuve-Loubet). Il travaille durant
sept années entre l’Europe et les USA et prend la
responsabilité du design produit au niveau mondial.
En 1994, c’est le début de l’aventure avec Alcatel
Mobile Communications où Philippe couvrira toutes
les gammes de téléphones mobiles et filaires.
En 1996, Philips Design, la plus grande agence
de design au monde, l’appelle pour développer le
centre Philips Consumer Communications (PCC).
Il partira de nouveau pour les États-Unis pour monter
deux centres de design et se rapprocher du
management de la joint-venture de l’époque entre
Philips et Lucent. Philippe met en place une
organisation répondant aux exigences d’une structure
internationale complexe et gère plusieurs groupes
de designers en Europe et USA. Il crée également
un Executive Design Council afin de mieux contrôler
et évaluer les per formances stratégiques et
opérationnelles de son groupe de design. Début
2001, Décathlon propose à Philippe la création
d’une direction Design. Quatre-vingt designers sont
affectés aux marques animées par le Brand Design
Manager : product designers, fashion designers,
packaging designers et graphic designers.
Design director
Décathlon
4 Boulevard de Mons – BP 299
59665 VILLENEUVE D’ASCQ cedex
T 03 20 33 75 73 / 06 22 71 31 14
3
Living Bag, sac à dos
hybride pour randonneur,
Pierrick Taillard, 2004.
4
Rando Sit, la canne
siége version sport,
Arnault Gournac, 2004.
•
(Produits Décathlon)
3
4
1
1
Kangoo, phare,
phase II, Renault, 2003.
2
2
Kangoo, phase II,
Renault, 2003.
3
3
Show-car break-up
Kangoo, dessins
93
préparatoires, Renault,
2002.
Bernard Pierre
4
5
4
Kangoo Master, dessin,
phase II, Renault, 2003.
5
Kangoo Master,
phase II, Renault, 2002.
1998
Deux mois de stage à la direction de Design Industriel
Renault, effectués avec Magali Gouraud-Borgers
dans le cadre de notre diplôme, ont été une première
expérience dans le monde passionnant et exigeant
du design automobile. Une proposition d’embauche
a suivi. Après présentation du mémoire ainsi que
le passage du TOEIC, test requis par notre futur
employeur, nous avons intégré le Design Renault
en 1999. Mon premier travail, comme designer
extérieur, a consisté à m’occuper de la gamme des
véhicules utilitaires. Il s’agissait des restylings des
Kangoo et Master. Avec pour mission d’accroître la
valeur d’image de ces véhicules, d’y appliquer la
nouvelle image de marque Renault, de créer une
cohésion de la gamme utilitaire, d’améliorer la qualité
perçue… Mon travail consiste autant à proposer,
sous forme de dessins, des idées « design », qu’à
accompagner le développement industriel du projet.
Il s’agit en effet de préserver la cohérence du design
retenu et d’approfondir les détails, comme les phares
et les feux. Peu avant le lancement commercial du
Kangoo « phase II », j’ai été amené à travailler sur
une version show-car de celui-ci : le break-up, sor te
de pick-up de loisir dont j’ai suivi la réalisation en
Italie. En 2002, suite à l’alliance de Renault avec
Nissan, j’ai eu l’occasion de travailler deux ans au
Japon sur des produits nouveaux pour moi (4x4,
sedan US, etc.) pour des marchés aux particularités
marquées (Japon, États-Unis). De retour chez Renault
depuis juillet 2004, je travaille désormais sur les
véhicules de milieu de gamme.
11 rue Robert-Lindet 75015 PARIS
T 01 40 43 08 94
1
1
Concept car Zoé,
clé multimédia.
94
Marc
Pinel Peschardière
1994
Durant huit années passées chez Renault comme
designer, j’ai par ticipé dans un premier temps à
la création et à la mise en place d’outils multimédia
de visualisation 3D et d’aide à la création. Mon
expertise technique associée à ma formation de
designer m’ont naturellement amené depuis quatre
ans à prendre en charge le design d’interaction
embarqué dans les véhicules et à travailler sur
des chantiers en collaboration permanente avec
les équipes de Nissan au Japon. Dans chacun des
projets auxquels je par ticipe, mes préoccupations
premières et quotidiennes sont le design centré
sur l’utilisateur et le souci permanent d’intégration
de l’innovation.
8 rue Latérale 94000 CRÉTEIL
T 01 42 07 45 31
marc.pinel@laposte.net
2
2
Vel Satis en Capitale,
Escapade, Trait d’esprit,
films.
3
Laguna phase 2,
design d’interface du
système de navigation.
4
Bebop Concept Car,
design d’interface.
3
4
1
1
Pro-series, lunettes de
sport, Carnac, 1995.
97
3
2
4
2
Gamme 93,
Roger Pitiot
1976
téléphone-Fax, Sagem
1993.
3
Gamme 90, grill de table,
Téfal, 1990.
4
H750, moniteur LCD,
Hansol, 2003.
5
5
6
Aero 97, moto,
7
Boccardo SA, 1989.
6
Gamme 93, skis,
Kneissl, 1993.
7
Force 80, chaussure
de ski, Salomon, 1994.
Après mon diplôme, je rejoint l’équipe de design
de la société Salomon et par ticipe à la mise au
point du premier modèle de chaussure de ski de
la marque dessiné par Roger Tallon, la SX 90.
En 1982, fondation de l’agence Design Partners
dont le premier client est Salomon : la SX 91
présentée en 1985 est devenue un classique du
design. Pendant plus de dix ans, Design Par tners
dessine tous les modèles de chaussures de ski
de la marque. En 1986, Tefal, HPF, Vulli puis Sagem
rejoignent les clients de Design Partners. En 1989,
Lauréat , le téléphone compact de France Telecom
par HPF, est devenu un best-seller. Taylor Made,
société américaine, devient un client important.
Design Partners finit par se séparer en 1993.
J’enseigne à l’Ensad de 1992 à 1994 dans le
département Design Produit. En 1995, renouvellement
de l’équipe et naissance de « cube ». Calor, Carnac,
Millet, Fellowes, Patrick, Salomon rejoignent la
liste des clients. En 1996 commence, avec le Korean
Institute of Design & Packaging (KIDP) l’aventure
asiatique en Corée. Telson, Maxon puis Hong-Jin
Krown deviennent les premiers clients asiatiques.
Après un an passé au Vietnam, installation à Séoul
en Corée du Sud en 1999. Tout en gardant le contact
avec les clients européens, extension de la
collaboration avec les sociétés coréennes. Depuis
2000, j’enseigne à l’International Design School for
Advanced Studies (IDAS) Hongik University à Séoul.
Je partage mon temps entre l’enseignement, les
conférences et le conseil en Asie et en Europe.
Chez Voisin 74540 HERY-SUR-ALBY
roger@i-cube.net
1
1
Terminal de telewriting,
ADL, A997.
2
2
Gamme de clés à
molette, Facom, 2002.
98
Guy Ravaillault
1987
3
3
Centre d’usinage
numérique, Thibaut,
2005.
De même diplômé de l’école Boulle (architecture
intérieure et mobilier), Guy Ravaillaut est entré en
1985 et 1988 designer et assistant de Jean-Claude
Neyton : création, mise au point et déclinaison de
projets industriels (biens d’équipement industriels,
mobiliers, matériel hospitalier, visiophones, etc.).
1988-1994 : designer associé, directeur de création
de l’agence de design ID PLUS.
1994 : fondateur de l’agence Design and Co,
spécialisée en design de produits industriels, en
ergonomie et en technologie :
- création, mise au point et accompagnement de
projets pour des groupes (Facom, Essilor, Smoby,
Sagem, etc.) comme pour des PME ou des start-up,
- sur des projets souvent novateurs et à for te
implication technologique, destinés au grand public
comme aux professionnels,
- avec une méthodologie pertinente appliquée à
des domaines aussi variés que la machine-outil,
l’outillage, le jouet, les télécommunications,
l’équipement pour handicapés, le matériel médical
ou de laboratoire, l’aéraulique, les automates
interactifs, le mobilier, etc.,
- coopérations régulières avec plusieurs confrères
sur des expériences complémentaires des miennes
comme la cosmétique et l’électroménager.
Design and Co
21 avenue René-Coty 75014 PARIS
T 01 43 21 12 28
design-and-co@club-internet.fr
4
MagicPlastic,
jeu de modelage,
Smoby, 1994.
5
Drom, terminal de
shoping internet, 2004.
6
Terminal de
télésurveillance de
personnes, Sedeca,
2004.
4
5
6
1
1
Connected Planet,
mobile gamer,
©Philips, 1998.
101
2
2
City Beautification,
Bertrand Richez
1987
outdoor lighting,
©Philips, 1992.
3
3
Masque descente,
©Cébé, 1990.
4
4
Vpen, pen-mouse,
©Philips, 2001.
5
Bottega del Arte,
5
6
7
8
television,
©Philips, 1995.
6
Lunettes carbone,
Dans un contexte où l’on se questionnait sur
l’identité marginale du design en France, quelques
utopies me paraissaient plus certaines : Le design
est une activité intimement liée au marketing. Les
produits de grande consommation sont les plus
propices pour influer sur l’évolution des temps.
Le design n’est cer tainement pas un style, mais
beaucoup plus ! Celles-ci m’ont amené à toujours
exercer à l’intérieur des entreprises. Cébé, comme
responsable des collections, puis SEB, comme
assistant au directeur du marketing, enfin Philips
Design, où après des séjours dans plusieurs
entités, en divers lieux, au sein d’équipes
internationales pluridisciplinaires, je suis aujourd’hui
senior design manager en charge de l’activité Home
Communication. Aujourd’hui, dans un contexte ou
le design est une profession internationale
médiatisée et établie, ces utopies sont désuètes.
D’autres me semblent plus justes : La créativité
est stratégique. Celle-ci ne doit pas s’aliéner au
sein du marketing. Les produits électroniques de
grande consommation peuvent être por teurs
d’émotions, mais ils n’en sont que les suppor ts
jetables « designés » en Asie. Les produits sans
usage, dans la perfection de leur langage plastique,
de leur « style », sont seuls et intimement vecteurs
de sens. Fabuleuse opportunité européenne pour
réinventer les « ar ts décoratifs » ?
©Cébé, 1988.
bertrand.richez@philips.com
7
Chuck, video phone,
©Philips, 2005.
8
Onis613, home phone,
©Philips, 2003.
1
1
2
Seno DS, mamographe,
General Electric,
Healthcare, 2004.
2
Salomon 1, roller
phase avant-projet,
Salomon, 2003.
102
Aurélie Roncaglioni
1999
3
3
4
6
7
Air-gonomic, siège
d’avion, Sicma Aéro,
Seat, 2003.
Peu avant l’obtention du diplôme, j’ai intégré
l’agence de design Dièdre. Pendant quatre ans,
j’ai travaillé sur de nombreux projets mais me suis
sur tout spécialisée dans les domaines du spor t,
de l’aéronautique, du jouet et de la puériculture.
Ces petites structures permettent d’apprécier la
diversité des secteurs de produits. Les délais de
création pratiqués, extrêmement cours, poussent
à la maturation du métier en forgeant créativité,
réactivité et autonomie.
J’ai ensuite rallié le design intégré : depuis deux
ans, je suis designer produit chez General Electric
Healthcare, où je suis en charge des secteurs de la
mammographie et women healthcare (appareils
d’ultrason, échographe). Ici, le design est une partie
d’un process de développement global. Il s’agit de
gérer l’ensemble de la stratégie d’avenir de la marque
au vue de la concurrence, tout en suivant chaque
produit de sa phase de concept à sa concrétisation.
Entreprise internationale, le design collabore avec une
multitude de sites spécialisés dans le développement
d’une typologie de produit, tout en inter venant à
plus haut niveau sur une vision de la médecine et
des soins.
3 rue Voltaire 78390 BOIS D’ARCY
T 06 22 22 40 32
aurelie.roncaglioni@med.ge.com
4
VXR, cadre avec
potence Monolink et
fourche Stiff, cadre
carbone route,
Time, 2003.
5
5
Fiction, gamme
e
de voiture 1/25 ,
Majorette, 2003.
6
Physiotoys, gamme
jouet premier âge,
Bébé Confort, 2003.
7
Galapagos, gamme de
produits bain et biberon,
Bébé Confort, 2004.
1
1
Appareils de radiographie
numérique médicale,
Kodak, depuis 2001.
105
Elisabeth Rubin
2
2
Millenium cuvée
Grande Dame, coffret
magnum et jéroboam,
concept et faisabilité
(injection PMMA,
poignée Louis Vuitton),
Veuve Clicquot,
1999.
3a
4
3a/b
Identité de la gamme
fer à repasser, recherche
de nouveaux concepts
épilation, séchage
du cheveux, brevets
déposés, Calor,
1993-1995.
4
Ordinateurs de plongée,
interface, Scubapro,
1990-1993.
3b
1986
Roger Tallon nous avait dit : « Si vous voulez gagner
de l’argent, faites plutôt banquier ou assureur ! ».
Après quatre ans en agence, j’ai choisi de développer
ma propre activité.
Par soucis de rentabilité, j’ai expérimenté divers
statuts juridiques mais sans n’avoir jamais été tentée
de m’écar ter du design produit. Aurais-je alors fais
mentir le maître ?
Enfin, aujourd’hui, je suis convaincue qu’aucun autre
métier ne m’aurait au bout du compte permis de
vivre ou de m’offrir plus de découvertes, de suspens,
de satisfactions, de reconnaissance, de beauté et
de partages ; mais je continue à me battre pour une
reconnaissance toujours plus grande de notre métier.
14 rue d’Orléans 60800 DUVY
T 03 44 94 05 76 / 06 08 16 30 43
E.Rubin@wanadoo.fr
1/6/8
1
3
2
Celaro, super ordinateur,
Emulation 3G, 1998.
2
Alarme piscine,
2004.
3
Panier à cornichons,
1990.
4
4
5
Bouton émetteur mural,
1999.
106
5
Bouchon et ketchupier,
1984.
Georges Seris
1973
1967-1969 : École nationale supérieure des
beaux-ar ts (Ensba). Coloriste (Peintures Corona).
Designer (Technes). Designer (Établissement
public d’aménagement de la Défense, Epad).
Designer Indépendant.
1982 : co-fondateur de l’agence Design Concept.
1991 : fondateur de l’agence Serisdesign.
Ma philosophie est : « l’approche, les idées,
l’ergonomie, la synthèse, l’esthétique, l’aspect sont
une addition qui forme le tout du produit, prêt à
séduire et à satisfaire. J’aime cette alchimie de la
création où la recherche de l’objet conduit à un tout
homogène et unique. Un peu comme pour faire
une mayonnaise ».
Mes activités por tent sur la création de produits et
de packagings, pour répondre aux critères primordiaux
du marché, mon agence Serisdesign appor te
l’essentiel à la forme du produit, par une innovation
permanente entre l’idée du produit et le produit
final, tant au niveau marketing qu’au niveau
technique.
Ses domaines d’activités recouvrent l’alimentaire,
les ar ts de la table, la banque, les boissons,
le bricolage, la cosmétique, la distribution,
l’électroménager, l’électronique professionnelle,
l’entretien, l’équipement, le high-tech, l’hygiène,
l’institutionnel, le mobilier, la restauration, la santé,
les ser vices, les télécommunications.
Agence Serisdesign
14 rue Saïda 75015 PARIS
T 01 42 50 20 23
design@serisdesign.com
http://www.serisdesign.com
7
6
Pupitres, Cognacq-Jay,
1988.
8
7
1
1
Avantime, coupéspace,
rédaction du premier
pré-cahier des charges
produit, 1999.
109
2
2
M72-2000, quadricycle
Stéphane Solbach
1991
lourd de loisirs,
rédaction du cahier des
charges produit,
chef de produit, 2000.
3
3
Zoom, concept-car,
architecture du produit,
Renault-Matra, 1992.
4
4
Zest, premier roadster
tous chemins, projet
complet, ACREA, avril
2005.
Passionné d’automobile et de design industriel,
Stéphane Solbach conjugue ces facettes au
quotidien, dans sa vie professionnelle comme
dans ses loisirs. Frais diplômé de l’Ensad, il
intègre Matra Automobile en 1991, au sein de la
cellule Avant-Projets créée à cette occasion. Puis
rejoint la direction du Produit, pour devenir par la
suite chef de produit M72-2000. Durant cette période,
il a acquis et développé des compétences en
conceptualisation, analyse de concurrence,
marketing et prospective. Animé par un sincère
besoin de faire par tager ses acquis, Stéphane
Solbach a aussi, pendant deux années, été
inter venant extérieur pour l’Institut supérieur de
design de Valenciennes. Il continue régulièrement
de par ticiper à des jur ys d’admission pour l’École
nationale supérieure de création industrielle (Ensci).
Après la décision de Matra d’arrêter ses activités
en tant que constructeur, il décide de créer sa
propre activité et de devenir ainsi constructeur
automobile. En avril 2005, il a présenté son projet :
Zest est le premier roadster tous chemins, conçu
comme un objet de loisirs, de promenades.
L’actionnariat du futur constructeur est en cours de
constitution et la société s’appellera Ateliers de
création automobile (ACREA).
6 rue de la Briqueterie 28260 BERCHERES-SUR-VESGRES
solbach@club-internet.fr
http://www.acrea-zest.com
1
1
Campagne réseaux
agences,
Gaz de France, 2004,
©FFT.
2
2
Campagne presse
et affichage,
110
Club des entreprises,
Paris 2012, 2005.
©Phillip Dixon.
Emmanuel Vaillant
1996
Une fois diplômé, ma sensibilité pour le travail en
volume m’a ouver t les por tes d’une agence de
communication en charge de scénographier un
espace muséographique pour une marque de
champagne et d’habiller de PLV les soixante-dix
magasins d’une chaîne de par fumerie. J’avais mis
un pied dans le milieu de la communication et de la
publicité. Pour ne plus en sor tir.
Par la suite, j’ai intégré Havas Sports, agence
de communication du groupe Havas, spécialisée
dans le spor t. Aujourd’hui, j’y exerce la fonction
de directeur de création. Je suis en charge de
la conception de campagnes de communication
(affichage, presse), d’identités visuelles (logotype,
char te graphique), d’éditions (brochure, dossier
de presse, invitation, programme). Par le biais de
la photographie, de l’illustration, de la typographie,
mon but est de répondre aux briefs en étant le plus
ouvert, le plus créatif et le plus cohérent malgré les
for tes contraintes des cahiers des charges.
Je poursuis en parallèle des travaux de photographie
et de dessin.
25 rue Mélingue 75019 PARIS
T 01 42 45 18 64
3
Presse spécialisée,
Ligue nationale de rugby,
2004.
3
1
1
Lecteur code barre des
cartes d’embarquement,
IER.
2
2
Enseigne de Semmaris,
Marché d’intérêt national
(MIN) de Rungis.
113
3
3
Ergonomie et design de
Pierre Valette
1981
la tour de contrôle nord,
Aéroport de Paris (ADP).
©Aéroport RoissyCharles de Gaulle
4
5
4
Distributeur automatique
de billets,
Banque Populaire.
5
Ergonomie et design de
la tour de contrôle nord,
Aéroport Roissy-Charles
de Gaulle – Aéroport de
Paris (ADP).
6
6
Signalétique, plan de
situation de Semmaris,
Marché d’intérêt national
(MIN) de Rungis.
Fondé en 1986, Ink Design est un bureau d’études
spécialisé dans la conception de produit (design
industriel), architecturale (design d’environnement)
et graphique (design graphique).
Ink Design regroupe deux associés : Sylvie Barazer,
graphiste, et Pierre Valette, designer ; il emploie
trois collaborateurs designers et architectes.
La philosophie de Ink Design par t du principe que
le minimalisme esthétique et la simplicité d’usage
sont toujours de bonnes réponses (la forme suit la
fonction). L’émotion et le ludisme sont les bienvenus.
La maîtrise des composantes techniques est
nécessaire au succès des projets. La vie est plus
impor tante que le design !
L’activité de Ink Design se décompose comme suit :
- 30% du CA est réalisé avec les études de salle
de contrôle, activité au croisement des
spécialisations Ink Design : ergonomie, design
d’environnement (second œuvre), design produit
(mobilier et équipements), design graphique des
interfaces homme-machine (IHM).
- 30% du CA est généré par les études de
conception de produits publics : distributeurs de
billets, de car tes, bornes de péage, équipements
pour les transports publics.
- 40% du CA proviennent d’études de projets divers :
graphisme, signalétique, stand et architecture
intérieure. En 2004, 30% du CA a été réalisé à
l’expor tation.
Ink Design
81 avenue du Bac 94210 LA VARENNE SAINT-HILAIRE
T 01 48 85 71 71
info@inkdesignsite.com
http://www.inkdesignsite.com
1
1
Les Capitales
européennes du nouveau
design, scénographie
d’exposition, Centre
Georges Pompidou,
Paris, 1991.
© J.-L. Planchet
114
Yamo
1987
Entre deux cultures, algérienne et française, Yamo
s’est créé un univers formel où il joue sans cesse
de ses propres racines, mais aussi de toutes celles
qu’il s’approprie selon ses goûts, ses réminiscences
de voyage, ou bien encore par pure imagination.
Major de promotion en architecture intérieure à
l’École nationale des beaux-ar ts d’Alger (Enba) en
1982, il entre à l’Ensad la même année ; après le
design industriel en 1987, il poursuit un 3e cycle
en mobilier. Il va rempor ter presque tous les prix,
bourse du VIA, SM d’Or, bourse Agora, lampe d’Argent.
Depuis toujours, Yamo est fasciné par la lumière.
Il la sculpte, l’habille de tous les matériaux. De ses
mains jaillissent des formes qui évoquent la nature,
le monde aquatique ou des civilisations imaginaires.
Tout en dessinant meubles et luminaires pour de
grands éditeurs, comme Ceccotti, Poltronova, Charles,
Drimmer, Roche et Bobois, Christofle, il a aussi
aménagé des appartements, des jardins, des piscines,
des villas, des brasseries, et de nombreux hôtels.
Tout est prétexte pour créer des collections propres
à chaque projet, à chaque personne.
Ses créations se reconnaissent à leur finesse, à
leurs nombreuses lignes entrecroisées, arcs tendus
partant de blocs aux formes incertaines. S’y mêlent
verre, céramique, bronze, aluminium, bois, pierre
et autres matériaux. Yamo, à travers l’ensemble de
sa création, traduit une sensibilité africaine originale
et sincère.
BH 15 Al-Ahmadi
Touta Spric 2070 LA MARSA
Tunisie
T 00 216 98 350 998
F 00 216 71 746 360
yamodesign@yahoo.fr
yamo.design@planet.tn
2
2
Shirahama, vase,
Différences, Paris, 2000.
© C. Metrah
3
Imrat, console,
Carte blanche du VIA,
Ceccotti, Italie, 1991.
© Cecotti
4
Duo, couverts
pour couscous,
Tasmin International,
Tunisie, 2002.
© C. Metrah
5
Acte 1, coquetier.
© C. Metrah
3
4
5
Profession designer industriel
Journal de l’Ensad no 26
Directeur de la publication :
Patrick Raynaud
Projet éditorial :
Dieter Lassmann
Coordination éditoriale :
Vincent Bouvet, Thérèse Guillobez
Conception du livre–design :
Vincent Ciccone, Aiko Oshima
Comité de rédaction :
Bernard Beney, Jean-Michel Ber trand,
Vincent Bouvet, Francis Dumas,
Jean Lagarrigue, René Lesné,
Jean-Claude Pattacini, Jean-Louis Pradel,
Margo Rouard-Snownam
Crédits photographiques :
sauf mention, DR.
Achevé d’imprimer en mai 2005
sous les presses
de l’imprimerie Ger fau (Paris)
Tirage « industriel » de 3000 exemplaires
Dépôt légal en juin 2005
ISSN 1772-9076
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising