Agglorama N°8 - Communauté d`agglomération du Boulonnais

Agglorama N°8 - Communauté d`agglomération du Boulonnais
Le magazine des habitants de la Communauté d’agglomération du Boulonnais
#8 - Juillet 2008
a
Dossier
nouveau
conseil communautaire
Votre
Election du conseil communautaire,
le 17 avril 2008
n
Baincthu
r
e-sur-Me
Boulogn
e
-Boulogn
s
le
e
ll
e
La Cap
Condette
gne
-lez-Boulo
le
il
v
e
t
n
Co
Dannes
n
Echinghe
Panorama
L' a c t u a l i t é d e l a C A B e n i m a g e s
Mercredi 2 avril 2008
Isques
Inauguration
de l'Atelier-relais
Samedi 17 mai 2008
Boulogne-sur-Mer
Visite des chantiers
de la SOCARENAM
Plage
Équihengne
les-Boulo
lu
e
n
ig
d
Hes
bbé
A
Hesdin-l’
Isques
Nesles
t
l-Hardelo
e
Neufchât
Outreau
e
-Boulogn
z
Pernes-le
Pittefaux
Le Portel
t
-au-Mon
e
n
n
ie
t
É
Saint
onard
Saint-Lé
logne
rtin-Bou
Saint-Ma
x
Wimereu
Wimille
Dimanche 8 juin 2008
Wimereux
Record mondial
de "gainée"
à Boulogne-sur-Mer
z
Directeur de la publication :
Frédéric CUVILLIER, Président
de la Communauté d’agglomération
du Boulonnais
z Coordination : Frédéric DESGARDINS,
responsable de la communication
z Rédaction : Frédéric DESGARDINS,
Benoit LOBEZ
Samedi 24 mai 2008
Wimereux
Semaines Musicales
avec Lucia Abonizio (tango)
z Photos : Yoann Guillou, Alain Montigny,
Frédéric Desgardins, Benoit LOBEZ,
Magali Magere
z Maquette : Service Communication
z Impression : L'Artésienne - Liévin
03 21 72 78 90
Imprimé sur du papier recyclé
zN° ISSN : 1951-2228
z Nous contacter :
Communauté d’agglomération
du Boulonnais
1, boulevard du Bassin Napoléon - B.P. 755
62321 Boulogne-sur-mer CEDEX
Tél : 03 21 10 36 36 - Fax : 03 21 10 37 63
www.agglo-boulonnais.fr
www.agglo-boulogne-cotedopale.fr
www.boulogne-emploi.com
Editorama
L’été arrive sur notre côte d’Opale
L
e printemps boulonnais a été riche en inaugurations. Sur les quais du bassin
Napoléon, deux bâtiments sur pilotis sont apparus dans la paysage portuaire :
l’un, destiné à la formation continue (CUEEP), confirme l’ancrage de l’Université du Littoral au cœur même de Capécure, le poumon économique du Boulonnais.
L’autre renforce la place de la recherche dans notre ville : il accueille le nouveau laboratoire des produits de la pêche de l’Agence française de la santé et de la sécurité
alimentaire (AFSSA). A côté du bassin Loubet, c’est la nouvelle criée informatisée
qui a commencé à fonctionner : connue essentiellement des professionnels de la
pêche, elle est la principale "bourse" du poisson en France.
La mer, omniprésente dans l’économie boulonnaise, est aussi un élément d’attractivité. Guy Lengagne, visionnaire, a eu l’idée de créer Nausicaa. Le centre national
de la mer, régulièrement chaque année, attire plus de 600.000 visiteurs. Mais nous
devons sans cesse améliorer ses expositions et renouveler ses attractions si nous
voulons continuer à le voir jouer son rôle de moteur de l’activité économique. C’est
pourquoi nous inaugurions le 4 juillet Nausicaa III. Et, déjà, nous prévoyons l’avenir
en préparant Nausicaa IV.
L’été arrive sur notre côte d’Opale. Aux côtés de la Communauté d’agglomération,
nos vingt-deux communes, stations balnéaires ou villages du bocage boulonnais,
se sont apprêtées à accueillir le mieux possible nos amis touristes.
A tous les habitants de l’agglomération, qu’ils partent en vacances ou qu’ils restent
sur notre littoral, je souhaite un excellent été. n
Frédéric CUVILLIER
Président de la Communauté
d’agglomération du Boulonnais
Député-maire de Boulogne-sur-Mer
Acturama
4Vie maritime : quatre cadrans
électroniques pour les enchères
du poisson
6 Sports : Mathieu Goubel
Championnat de France de char à voile
8 Développement économique :
de nouveaux moyens pour les
créateurs d'acitivité
9Education artistique : Cléa
11Enseignement et recherche
L'Université du Littoral - l'AFSSA
12Jeunesse : prenez goût
aux comptines
13 Logement : le PIG
14 Culture : les Violons de la Paix
16Tourisme :
Naturellement Boulonnais
18 Développement solidaire :
Forum Objectif Emploi
Dossier agglorama
19Un nouveau
conseil communautaire
Explorama
24Ô fourneaux
26 Nausicaà : l'Océan Mondial
Citérama
28Saint-Martin-Boulogne
Culturama
30Votre agenda culturel
Communauté d’agglomération du Boulonnais
Acturama
V i e
m a r i t i m e
Quatre cadrans électroniques
pour les enchères du poisson
Quatre immenses cadrans lumineux,
placés au-dessus de crieurs silencieux,
font désormais face aux 112 postes de
travail réservés aux acheteurs.
A
près deux ans de travaux et de
mise au point, la criée informatisée de Boulogne-sur-Mer est
opérationnelle depuis le 4 mars. De quoi
redonner une vitalité à une vieille institution qui avait été quelque peu désertée lorsque de nombreux vendeurs et
acheteurs s’étaient habitués aux tran-
sactions directes, au gré à gré. Retour,
sans éclat de voix, à la loi de l’offre et de
la demande ! La criée Jean-Delpierre est
désormais dotée de quatre écrans lumineux géants pilotés par des opérateurs
et de 112 pupitres d’achat avec clavier.
Concrètement, les apports du jour sont enregistrés par le patron du bateau de pêche
ou par son écoreur et l’ordre de passage
des différents lots tiré au sort. Un catalogue détaillé par espèces est remis à chaque
acheteur enregistré qui possède une carte à
puce lui permettant de se familiariser avec
son nouvel outil de travail : il peut accéder
aux commandes de son pupitre, intervenir
dans les enchères qui sont descendantes et
entrer en communication phonique avec
des crieurs presque réduits au silence. « On
a beaucoup travaillé avec les professionnels
pour mettre au point ce logiciel », explique
Bernard Wytts, le directeur du service pêche à la Chambre de Commerce. Que ce
soit du côté des vendeurs (Coopérative maritime étaploise, Euronor, Unipêche ou Boulogne Ecorage) qui disposent d’un poste de
vigie muni d’ordinateurs, ou du côté des
acheteurs (80 mareyeurs enregistrés). Les
horaires, en revanche, restent les mêmes :
à partir de 5 h les gros jours (mercredi, vendredi, samedi), et de 6 h les lundi, mardi et
jeudi. Et tout est fait pour favoriser la vitesse
d’exécution réclamée par une filière qui fait
de la fraîcheur un gage d’excellence.
Une longue histoire
Boulogne possédait déjà une halle à poisson à la fin du XIXème siècle. Installée quai
Gambetta, elle est agrandie en 1923. Après
la guerre, une nouvelle salle de vente est
aménagée dans un ancien hangar d’aviation, sur le terre-plein de la place de la
République, face au quai Thurot du Bassin
Napoléon. L’actuelle salle de vente JeanDelpierre est construite en 1982-83 le long
du quai Jean-Voisin du bassin Loubet, à
l’extrémité de cette vaste halle qui accueille
la majorité des apports de pêche fraîche du
port de Boulogne. n
La criée se faisait, à la voix,
dans la salle de vente de la place
de la République, jusqu’en 1983.
Financement
La Communauté d’agglomération du
Boulonnais a participé (à hauteur de
14 %) au financement de cet équipement (coût total : 1,3 M d’€). Autres financeurs : Europe (30 %), CCI (20 %),
Conseil régional (16 %), Conseil général
(15 %) et Ofimer (5 %).
Un lieu où on donnait de la voix !
Jacques Macquet, crieur de 1958 à 1993
Les anciens se souviennent d’un lieu, place
de la République, où régnait chaque matin
une incroyable ambiance. Des figures hautes en couleurs y faisaient leur marché :
Edouard Duminy, Arthur Cullen ou Georges
Bouville, sur le banc des mareyeurs, face à
l’armateur Alexandre Malfoy par exemple
qui essayait de tirer le meilleur prix de la
pêche de son chalutier. Entre les deux : les
crieurs, en blouse grise, la casquette marquée d’un galon et des lettres dorées HP,
initiales de "halle au poisson". Parmi eux,
Jacques Macquet, crieur de 1958 à 1993, se
rappelle qu’il faisait des gargarismes d’eau
salée pour préparer son organe vocal :
"Nous travaillions sur six postes : hareng,
maquereau, merlan, petite marée, lieu noir,
poisson à filets. Puis, en fonction du nombre
de tableaux de ces espèces, tous les postes reprenaient la vente de la petite marée. A chaque poste, nous étions deux : un pour crier,
l’autre pour inscrire les données sur le livre de
vente. La semaine suivante, nous inversions
les rôles". Après quoi les crieurs allaient vocaliser dans la salle des appoints pour vendre tous les lots de moins de trois caisses
(90 kg).
La pêche battait son plein à l’époque. La
halle fonctionnait six jours sur sept dès
6h du matin. Le dimanche aussi durant
la saison du hareng. "Nous avons vendu
jusqu’à 2.500 tonnes en une journée". La
criée, avant de passer sous le giron de la
CCI, était alors administrée par le comité
de gestion de la halle présidé par Emile
Sénéchal. Au cours de sa carrière, Jacques
Macquet a vu se succéder cinq directeurs :
Joseph Payen, Roger Barents, Roland
Yvart, Jean Foly et Bernard Wyts. Retraité, le chef-crieur est aujourd’hui
conseiller municipal à Boulogne et viceprésident du club L’Aviron boulonnais :
de quoi continuer à donner de la voix !
Communauté d’agglomération du Boulonnais
Acturama
S p o r t s
Mathieu Goubel,
A
les tribulations d’un champion d’Europe en Chine
près Lise Legrand en lutte, un
deuxième champion boulonnais
a obtenu son billet pour les Jeux
Olympiques de Pékin en août prochain.
Mathieu Goubel - dit Frisor - a même fait
coup double le 17 mai à Milan : il a également remporté le titre de champion d’Europe de canoë monoplace sur 1000 m.
Septembre 1990, Mathieu Goubel qui ne veut
plus entendre parler de natation et de gymnastique, donne ses premiers coups de pagaie sur la Liane. "ça m’a tout de suite plu, se
souvient-il, parce que c’était pour moi un sport
de pleine nature, un esprit de liberté sur une
vaste étendue d’eau, et il y avait le sentiment
de l’amusement. Le club, c’était ma deuxième
maison ; les vacances, c’était sur la Liane." La
compétition est arrivée plus tard, au contact
du double médaillé olympique Didier Hoyer,
naturellement et sans pression. "Je voulais lui
ressembler, poursuit Mathieu Goubel, avoir
son palmarès." Du kayak de ses débuts, il est
passé au canoë, véritable culture à Boulogne.
Et depuis ses premiers championnats de France en minimes, il a toujours progressé, avec
ses amis. Lorsqu’il quitte Boulogne, c’est pour
le pôle France à l’Insep, les entraînements à
Vaires-sur-Marne. Mais jamais il ne coupe le
cordon avec son club dont il porte toujours
les couleurs. Depuis 1993, il a remporté, outre
son récent titre européen, plus de vingt titres
de champion de France et connu bien des sélections internationales.
Qu’apprécie-t-il le plus, aujourd’hui : le titre
ou la qualification ? "Les deux me font autant
plaisir, répond-t-il. Initialement je ne voulais
pas trop me préoccuper du quota olympique
et je voulais que ce soit simplement une conséquence. Maintenant que la qualif est acquise, je
suis très heureux, mais le titre est aussi important car il n’y avait jamais eu de champion d’Europe français en canoë monoplace en course en
ligne." Et maintenant ? "Cela laisse augurer de
belles choses et il n’y a pas de complexe à avoir.
L’Europe reste le continent phare pour la course
en ligne et donc ce sacre a une valeur mondiale.
Mais, a contrario, je risque d’être davantage surveillé". n
Mathieu Goubel
n Discipline : canoë-kayak
n Né le 3 avril 1981
à Boulogne-sur-Mer
n Profession : professeur de
sport, conseiller technique
régional de canoë-kayak
n Club actuel :
Boulogne canoë-kayak
Championnat de France des Jeunes de char à voile :
les Boulonnais champions !
L
ors du week-end de la Pentecôte se
déroulait le championnat de France
de jeunes, organisé par la fédération
française de char à voile. Plus de cent jeunes de 11 à 18 ans étaient en compétition
en Aquitaine.
Les huit jeunes boulonnais du Char à Voile
Club de la Côte d’Opale ont brillé. Le titre de
champion de France par équipe, catégorie Junior est pour eux !
En national senior, Arnaud Bernaert, Quentin
Flipo et Thibaut Maekelberghe sont montés
sur le podium.
Enfin, en minime, la jeune Margaux Flipo accède à la troisième marche et ramène ainsi
une médaille de bronze pour sa première participation à une course nationale. Graine de
future grande championne ?
www.cvcco.com
Infrastructures sportives
Vers l’extension
du stade nautique
La Liane, à Boulogne-sur-Mer, propose un
véritable stade nautique, un plan d’eau
de premier plan en France pour le canoëkayak et l’aviron. Ce "stade", équipé de
systèmes de départs automatiques et de
“photos finish” de haute technologie permet déjà l’organisation de compétitions
nationales, internationales. Des sportifs
de haut niveau issus des clubs Boulogne
Canoë-Kayak et l’Aviron Boulonnais confirment le niveau d’excellence atteint.
Dans le cadre de sa politique sportive, la
CAB porte le projet d’une extension de ce
stade nautique, avec notamment en ligne
de mire les jeux olympiques de Londres
en 2012, pendant lesquels la Côte d’Opale
pourrait être une base d’entraînement, de
préparation, proche de Londres, pour la
course en ligne de canoë-kayak.
L’Etat apporte son soutien à ce projet grâce
à une subvention de 200 000 € confirmée.
Le Conseil Général du Pas-de-Calais et le
Conseil Régional sont également sollicités.
Un projet similaire de rénovation et d’extension du Centre Régional de Voile légère
de Wimereux est envisagé également.
Cette démarche permettrait au Boulonnais
de conforter ses pôles d’excellence sportive en voile légère et en canoë-kayak afin
de rester un site incontournable dans le
cadre d’une éventuelle future candidature
régionale aux Jeux Olympiques 2020 ou
2024. Enfin, ces aménagements permettront d’accroître l’accueil des publics pour
ces sports : les particuliers, les scolaires, les
centres jeunesse, les touristes…
La plage de Boulogne, terrain de jeu du CVCCO
Communauté d’agglomération du Boulonnais
Acturama
D é v e l o p p e m e n t
é c o n o m i q u e
De nouveaux moyens pour
les créateurs d’activités
A
fin de développer l’emploi, il est
indispensable de permettre aux
entreprises de s’implanter chez
nous, mais également aux créateurs de
se développer le plus sereinement possible. Pour cela, la Communauté d’agglomération se dote des structures nécessaires.
Après E-Placenet pour les jeunes créateurs
du secteur des technologies de l’information et de la communication, Haliocap pour
les produits de la mer, la pépinière Créamanche vient de compléter ses services
avec la mise en fonction d’un hôtel d’entreprises le 27 mars dernier.
Cet hôtel a pour vocation de mettre à disposition des locaux pour de jeunes entreprises qui, ayant passé la cap de la création
en pépinière, éprouvent toutefois des difficultés à trouver un local adapté à un tarif
raisonnable. Il vise également à accueillir
des entreprises qui souhaitent s'implanter
chez nous. Ce bâtiment propose six espaces. Le premier, à peine inauguré, se
trouve occupé par l’antenne boulonnaise
de la SNEF (génie électrique).
Et un atelier relais
Le même jour, un autre bâtiment pour le
développement économique était inauguré sur le parc de Landacres. Cet atelier relais permet à une entreprise de s’implanter
sans se soucier de construire ou louer son
local et de commencer une production.
Cela permet de tester le marché, de monter
en charge et de trouver ensuite la meilleure
solution pour s’implanter définitivement.
Un premier atelier relais sur le même parc
a permis l’arrivée de deux entreprises, la
dernière ayant souhaité le conserver définitivement.
Avec une gamme complète au service des
créateurs d’activités comme des entreprises désireuses de s’implanter, l’agglomération boulonnaise est une véritable terre
d’accueil économique pour les entrepreneurs. n
L'hôtel d'entreprises situé derrière Créamanche, zone
de la Liane
Ecover, un an après
E
n mai 2007, Ecover inaugurait
son nouveau site de production,
installée sur le parc paysager de
Landacres, géré par la CAB. Celui-ci recevait ainsi une entreprise en osmose
avec sa philosophie : accueillir des
entreprises soucieuses de l’impact de
leurs activités lors de leur implantation et production.
Un an après, les responsables d’Ecover affichent une satisfaction évidente. Les objectifs sont atteints ou
dépassés. Des recrutements sont nécessaires plus rapidement que prévu.
Le choix du Boulonnais s’avère payant :
le marché anglais est proche et la demande française est croissante. Le souci
de l’environnement est désormais bien
ancré auprès des français. Les produits
sont ainsi disponibles de la boutique bio
à la grande surface.
Ecover ?
Cette société est leader européen des
produits de nettoyage écologique.
Elle dispose d’un site de production en
Belgique, un autre en Suisse, et de celui
de Landacres.
Actuellement 100.000 flacons sortent
quotidiennement de l’usine de Landacres. Le bâtiment est lui-même conçu
écologiquement : matériaux recyclables,
économies d’énergies, toiture végétalisée…
www.ecover.fr
Acturama
E d u c a t i o n
a r t i s t i q u e
Cléa ou la découverte d’univers artistiques
P
our mémoire, le Contrat Local
d’Education Artistique (CLEA), mis
en place entre l’Education Nationale, la DRAC et la CAB, permet à des
classes de maternelle et de primaire de
bénéficier d’un projet encadré par un
artiste, une compagnie…, pendant l’année.
Organisé, porté par le service culture de la
CAB, le Cléa 2007/2008 s’est révélé très dense et très riche. Ainsi, 123 classes étaient
concernées, soit un peu plus de 3.000 élèves de l’agglomération.
Les enseignants, volontaires pour intégrer
ce dispositif, ont mené des projets de grande qualité avec les divers artistes. Beaucoup d’originalités au cours de cette année
scolaire : ainsi des classes maternelles se
sont échangées leurs créations musicales
afin que chacune imagine une danse sur la
musique de l’autre. Un projet s’est focalisé
sur la langue des signes en établissant un
lien avec la danse contemporaine. A Nesles,
c’est un projet de deux ans qui aura donné
lieu à des animations publiques autour des
légendes, de la commune. Avec le groupe
Moriarty, des chansons composées sont
maintenant enregistrées.
à l’entrée de Capécure. Certaines ont bénéficié de la projection d’un manga au cinéma les Stars. Une autre façon d’aborder
leurs travaux avec Mami Chan, artiste originaire du Japon dont l’univers sonore n’est
pas sans rappeler celui du dessin animé de
son pays.
Le principe du Cléa devrait être reconduit
avec toujours l’optique de sensibiliser les
plus jeunes aux pratiques artistiques, en
permettant la découverte, la pratique, la
créativité... Sont évoqués pour 2008/2009 :
une compagnie de danse contemporaine,
du théâtre de clowns, de la chanson française, un auteur de BD, des arts plastiques…
La dynamique en place est prête à se poursuivre, pour le plus grand plaisir des petits
Boulonnais. n
Découverte des installations
du plasticien Alain de Filippis au Portel
Les jeunes spectateurs ont tout de suite "accroché" à l'univers des Moriarty
Les projets au cours de l’année scolaire permettent de découvrir des univers et des
pratiques artistiques. Le Cléa propose également aux enfants le contact avec la scène.
Ainsi, les classes ont assisté à une ou plusieurs représentations des artistes du Cléa
sous le chapiteau L’Escale de la CAB, installé
Communauté d’agglomération du Boulonnais
Acturama
E n s e i g n e m e n t
e t
r e c h e r c h e
L’université du Littoral s’étend à Boulogne
Ci-dessus, le nouveau complexe sportif universitaire
Ci-contre : inauguration des nouveaux locaux
du CUEEP
C
réée en 1992, l’Université du Littoral – Côte d ‘Opale (ULCO) est
à la fois pluridisciplinaire (droit,
lettres et langues, sciences humaines et
sociales, sciences économiques et gestion, sciences et technologies) et multipolaire (Boulogne, Calais, Dunkerque et
Saint-Omer). Boulogne accueille 3 500
étudiants mais aussi deux maisons de la
recherche (une en sciences humaines et
l’autre en environnement naturel).
Le 23 mai, deux nouveaux équipements ont
10
été inaugurés par le recteur de l’Académie
de Lille, Bernard Dubreuil, le président de
l’ULCO, Edward Anthony, et le président de
la CAB Frédéric Cuvillier, renforçant à la fois
le poids universitaire de notre agglomération et l’étendue du site universitaire autour
du port.
La formation continue (CUEEP)
à Capécure
Le centre universitaire de Capécure qui renferme l’IUT de biologie appliquée et le mas-
ter Procédés agroalimentaires et halieutiques comprend désormais un nouveau
bâtiment dédié à la formation continue*.
Rappelant l’architecture de l’ancienne halle
des quais du bassin Napoléon face au siège
de la CAB, la structure en béton armé, dessinée par Louis-Pierre Bernard est posée sur
pilotis. La façade nord s’ouvre largement
sur le port à travers une "peau vitrée". Le
bâtiment, construit dans le prolongement
de celui existant, comprend des laboratoires de langues, des salles d’informatique et
d’enseignement et un pôle administratif.
Fort d’une équipe de 55 personnes, le
CUEEP-Littoral, présent à Boulogne depuis
1986, développe la validation des acquis
de l’expérience (VAE) en organisant des
formations individualisées validées par des
diplômes universitaires. L’an dernier 2.664
stagiaires en formation continue ont été
accueillis et plus de 35.000 heures d’enseignement ont été dispensées. Avec ces nouveaux locaux, l’ULCO avance un peu plus
dans la mise en œuvre de son projet d’accompagnement de la population et des entreprises boulonnaises à la "formation tout
au long de la vie".
Le complexe sportif universitaire
à Bucaille
Que ce soit pour les formations des étudiants en STAPS ou pour les activités physiques et sportives de tous les autres étudiants, l’ULCO avait besoin d’un complexe
sportif universitaire. Oeuvre de l’architecte
Jean-François Leblanc, ce grand gymnase
prend place désormais dans le complexe
Degand-Bucaille* (qui comprend, en partie
haute, la nouvelle salle municipale de sport
de Boulogne) à l’angle de la rue du Docteur
Ovion et de la rue de Bomarsund. Il comprend un grand plateau de 44 mètres sur 22,
des vestiaires, des espaces de rangement
mais aussi une grande salle de musculation
très bien équipée. Plus de 2.000 étudiants
de l’ULCO pratiquent au moins l’une des
30 disciplines proposées par le Service universitaire d’activités physiques et sportives
(dont la voile et l’aviron de mer). n
www.univ-littoral.fr
http://cueep.univ-littoral.fr/
(*) Investissement : 1,220 M d’€ (50 % par la CAB,
50 % par le Conseil général du Pas-de-Calais.
L’AFSSA a ouvert son nouveau
labo pour les produits de la pêche
P
our renforcer sa position au sein
du pôle de compétitivité "filière
produits aquatiques", le laboratoire d’études et de recherches sur
les produits de la pêche de l’Agence
française de sécurité sanitaire des aliments, qui fête le dixième anniversaire
de sa création, vient de s’inscrire durablement dans le paysage portuaire de
Boulogne.
En intégrant une construction neuve implantée bord à quai du bassin Napoléon,
au contact immédiat des professionnels
de la pêche, l’Afssa renforce son pôle
de référence scientifique en matière de
qualité de la fraîcheur du poisson, qu’il
soit commercialisé et consommé en filet,
fumé, surgelé ou cru (en sushi). Le nouveau labo Haute Qualité Environnementale, qui représente un investissement de
3,2 millions d’€, a été inauguré le 11 juin
par Pascale Briand, directrice générale.
Il récompense les travaux d’un passionné de microbiologie, Pierre Malle, qui a
créé en 1975 le premier labo boulonnais
consacré aux produits de la pêche. Désigné « chercheur de l’année » en 2006, le
directeur, avec l’aide de ses quatorze collaborateurs, a ajouté la parasitologie à sa
palette de recherches (chimie et microbiologie). "La recherche est essentielle", explique Pascale Briand, "car mieux connaître
est indispensable pour mieux prévenir et
donc mieux protéger".
La Communauté d’agglomération du
Boulonnais a participé, à hauteur de 5% à
la construction de ce laboratoire.
Le nouveau labo d’études des produits de la
pêche est directement en prise avec les activités
de la filière boulonnaise.
Communauté d’agglomération du Boulonnais
11
Acturama
J e u n e s s e
Prenez goût aux comptines
La CAB accompagne ces goûters comptines
car ils permettent de développer des liens
entre les parents et le personnel des structures d’accueil de leurs enfants, mais également de renforcer les rapports parents/enfants autour de la musique, des contes.
Futurs artistes ?
Photo Rémi Vimont
Le Conservatoire du Boulonnais s’implique
fortement en participant aux interventions
musicales et en créant un fonds d’instruments étonnants, souvent réalisés "maison" et adaptés aux petits : bâton de pluie,
percu’pot, etc. L’idée n’est pas de "faire de
la musique" avec les "bouts de choux", mais
de les sensibiliser aux différents sons, à les
produire et les organiser par eux-mêmes.
Une première approche en vue d’intégrer ensuite le premier niveau du Conservatoire ?
D
epuis 2004, une action fort sympathique ne cesse de prendre de
l’ampleur dans le Boulonnais. Celle-ci concerne les plus jeunes, mais aussi
leurs parents, dans le cadre des crèches,
haltes garderies...
Ces goûters comptines impliquent la présence au sein des structures d’accueil jeunes enfants de musiciens professionnels,
capables d’animer des temps avec les parents et le personnel en place. Ces temps
reposent sur le plaisir, la découverte, au
12
travers des sons, de la musique, des contes,
des jeux de doigts, et d’un goûter !
Les musiciens de l’association Tintinnabules assurent des animations, mais également des formations auprès du personnel
des structures petite enfance. Une véritable
émulation s’est produite au fil des années
et de plus en plus de personnes participent
à ces goûters comptines, et ils sont nombreux désormais à chanter, conter pour les
plus petits.
Au regard de l’ampleur prise par cette opération goûter comptines, les plus jeunes
boulonnais auront déjà entendu beaucoup
de musique, beaucoup de belles histoires,
beaucoup chanté, avant même d’intégrer
l’école. n
Chiffres
En 2008, 18 établissements d’accueil
petite enfance participent à l’opération
goûter comptines.
En 2007, ils étaient 17 et près de 1.800
enfants étaient concernés et environ
710 parents. En même temps, 94 professionnels de l’accueil bénéficiaient de
formations, ainsi qu’une dizaine de parents intéressés.
Acturama
L o g e m e n t
Vous voulez mettre votre logement en location ?
Vous avez un projet de réhabilitation ?
Q
ue vous soyez propriétaire occupant ou propriétaire bailleur,
le Programme d’Intérêt Général
"indignité-vacance" (dit PIG) peut vous
concerner.
Dernière minute
Report de la
La Communauté d’agglomération du Boulonnais a lancé, pour une durée de deux
ans, ce Programme d’Intérêt Général "indignité vacance", sur le territoire de ses 22
communes.
première année
de médecine
Pièce d'eau
rénovée avec
l'aide du PIG
Des subventions de 20 à 90%
du montant des travaux sous conditions
Ce dispositif vise à réhabiliter les logements
anciens et à améliorer les conditions d’habitat de tous, en éradiquant le logement
indigne et en permettant la remise sur le
marché de logements restés vides.
Mode d’emploi
La Communauté d’agglomération du Boulonnais confie au CAL PACT l’animation du
programme PIG. Il est ainsi chargé d’accueillir les propriétaires, de les conseiller et
de les accompagner dans le montage des
dossiers aux plans techniques, juridiques et
financiers. n
Contact :
Le Cal Pact du Pas-de-Calais Ouest
33 boulevard Daunou
62 200 Boulogne-sur-Mer 03 21 30 72 42
Handicap :
amélioration de l’habitat
Des subventions importantes sont disponibles pour adapter et rendre plus
accessible le logement : aménagement
d’une rampe d’accès, monte-escalier,
motorisation de volets roulants…
Attention à ne pas commencer de travaux avant l’accord du CAL-PACT. Si vous
êtes locataire, l’accord du propriétaire
est indispensable.
Où se renseigner ?
Votre mairie se charge d’obtenir un rendez-vous avec un conseil CAL-PACT. Vous
serez accompagné dans le montage du
dossier.
Malgré le souhait et les engagements
des acteurs locaux, l’Université Lille 2 a
décidé le report à la rentrée 2009 des
cours de 1ère année de médecine à Boulogne-sur-Mer. Il s’agit d’un réel coup dur
pour les étudiants pré-inscrits et pour
l’offre en matière d’enseignement supérieur sur le littoral. Tout en regrettant
cette décision, la Communauté d’agglomération et ses partenaires poursuivent
leurs efforts pour permettre l’arrivée de
ces enseignements le plus rapidement
possible dans le Boulonnais.
Un partenariat avec le CROUS de Boulogne-sur-Mer a été mis en place afin
que les étudiants puissent engager les
démarches pour trouver un logement
sur Lille.
Tél. : 03 21 33 65 70
CAL PACT DU PAS-DE-CALAIS OUEST
Mouvement Pact Arim pour l’Amélioration de l’Habitat
Communauté d’agglomération du Boulonnais
13
Laurent Korcia, Christian Hadland et Michel Portal
Sergueï Khatchatryan
"Les Pierres Noires" sur le marché de Boulogne-sur-Mer
14
Quinteto de tango Mosalini
à l'église du Portel
Acturama
C u l t u r e
"Les Violons de la paix",
L
un rendez-vous avec l’émotion
e festival "Les Violons de la Paix",
seconde édition, s’est déroulé dans
notre agglomération du 18 au 20
avril dernier. Programmé par le Conseil
Régional Nord-Pas de Calais avec l’assistance technique de la CAB, cet événement a rencontré un public fervent.
Plus de cinquante artistes de toute la planète ont ainsi fait résonner le violon pendant
quatre jours dans onze communes de notre
agglomération. Le violon sous toutes ses couleurs musicales, à travers les âges : violon classique, violon romantique, violon moderne,
violon virtuose mais aussi violon jazz, violon
celtique, violon tango, l’Amérique latine étant
mise à l’honneur cette année.
Un festival avec des artistes de renom tels
Augustin Dumay, Laurent Korcia, Nemanja
Radulovic, Pavel Sporcl, Marianne Picketty,
Alexandre Cavalière ou encore le quatuor
Modigliani, sans oublier l’Orchestre National
de Lille. Egalement un choix, celui de la rencontre avec le public : sur les marchés, dans
des églises, en interactivité avec le public lors
des Soundpainting*…
"Les Violons de la Paix" se déroulent tous les
deux ans. Cette seconde édition aura attiré
plus de 5.000 personnes, parfois de loin. Un
festival pas comme les autres, convivial de
l’avis même des artistes qui apprécient un
contact plus direct avec le public. n
Retrouvez le festival sur
www.violonsdelapaix.fr :
rétrospective en photo et vidéo
*
L e Soundpainting est un langage de direction d’orchestre et de composition en temps réel. Pour les Violons de
la Paix, Amalgammes, dirigé par Christophe Mangou,
proposait des spectacles de Soundpainting avec musiciens et deux danseurs. Les réactions du public, sa participation peuvent influer sur les concerts.
Augustin Dumay
La rentrée
au Conservatoire
Le Conservatoire du Boulonnais prépare sa
prochaine rentrée, avec notamment l’intégration de l’école de St-Martin-Boulogne.
Celle-ci sera désormais une antenne délocalisée comme cela est déjà le cas à Wimereux. Le Conservatoire dispense les enseignements en musique, chant et danse.
Voici quelques précisions.
Instruments et voix
Les cours d’instrument et de chant sont
tous accompagnés de formation musicale
et de pratique collective. Un large panel
d’instruments peut se pratiquer : clarinette, saxophone, violon, hautbois, contrebasse, piano, percussions, guitare, harpe…
Pour le chant, les cours collectifs permettent également diverses approches : éveil
à différents niveaux, chœur adultes, chœur
de femmes, ensemble Jazz, atelier vocal
adulte… A noter également, l’initiation à
la direction musicale.
Dansez à Boulogne-sur-Mer
Les cours de danse sont proposés à Boulogne-sur-Mer, rue des Pipots. Le Conservatoire propose une initiation pour les 4-7
ans et trois thèmes : la danse classique et la
danse contemporaine à partir de 8 ans, et
la danse Jazz à partir du second cycle.
Les inscriptions sont en cours pour la rentrée 2008. Vous pouvez vous renseigner
auprès du Conservatoire à Boulogne-surMer au 03 21 99 91 20 et à Wimereux au 03
21 99 04 80.
Le site www.agglo-boulonnais.fr, propose divers renseignements et la fiche
d’inscription à télécharger.
Communauté d’agglomération du Boulonnais
15
Acturama
To u r i s m e
Naturellement Boulonnais
Depuis plusieurs années, les acteurs du tourisme que sont les offices de tourisme, les
syndicats d’initiative, mais également Nausicaà, le Comité départemental du Tourisme,
la Chambre de Commerce et la Communauté
d’agglomération, travaillent de concert afin
d’harmoniser, de renforcer la promotion touristique.
Présence sur des salons français ou étrangers,
voyages de presse, édition de guides, de nombreux moyens sont mis en œuvre. Une étape
supplémentaire restait à formaliser : restituer
graphiquement notre identité touristique et
engager des campagnes de promotion d’ampleur.
un nouveau regard sur le Boulonnais. Pour
cela, des campagnes sont programmées au
niveau régional pour mobiliser l’attention sur
les courts séjours… Une seconde étape visera
également les touristes belges, anglais, la région parisienne…. n
Un œil neuf
Echanges d’idées, meilleure compréhension des attentes des uns et des autres,
cette coopération donne aussi l’occasion d’
"eductour". Cela consiste à faire découvrir
nos richesses, nos sites, nos atouts touristiques aux professionnels anglais et vice et
versa. Ainsi, chacun est capable de valoriser au mieux le tourisme des deux côtés de
la Manche. Une entente cordiale touristique en quelque sorte !
Pour les partenaires du tourisme boulonnais,
il était évident de mettre en avant notre potentiel "nature", avec notamment le littoral,
un arrière-pays vert, vallonné, plutôt original en comparaison du reste de la région.
Une tendance forte relevée : la recherche de
l’authenticité, le contact avec les éléments
naturels, les émotions accessibles en famille,
le besoin de se ressourcer...
Le Boulonnais, destination touristique phare,
était présent à Tourissima
D
ans le Nord-Pas de Calais, popularisé depuis quelques mois par
un film au succès fulgurant, s’il
est bien un territoire qui peut s’enorgueillir de proposer une riche variété de
paysages, de sensations, le contact avec
la nature et ses éléments, c’est bien notre Boulonnais.
16
Un logotype réalisé par la CAB en fonction
de ce travail entre partenaires boulonnais
sert désormais de symbole touristique. Il affiche clairement notre nom "Le Boulonnais",
suggère les couleurs de notre nature avec du
mouvement : le vent, le sable, l’eau… Il prend
la forme d’un œil, celui que nous posons sur
l’horizon, sur le soleil couchant sur l’eau, sur
la profusion de notre nature. Ce logotype
doit amener les touristes potentiels à poser
Tourisme transmanche
Parmi les actions mises en place, un partenariat dit "Interreg" permet des rencontres
régulières entre les professionnels du tourisme anglais et boulonnais.
Programme cofinancé par l'Union Européenne (FEDER)
Pour la promotion de notre territoire
une campagne de presse présente
le logotype associé à des images
mettant en valeur nos potentiels
"nature" et "mer".
Le logotype à la loupe
Le logotype du Boulonnais intègre étroitement graphisme et typographie. Le
terme Boulonnais met en évidence son
"O " central. Ce "O" qui appelle l’eau, la
mer, mais également l’Oxygène, le bon
air. Avec les deux lignes, une bleue pour
la mer et une verte pour la nature de la
campagne boulonnaise, le "O" devient
alors la pupille d’un oeil. Ce regard se
porte au loin, sur nos lignes d’horizon. Un
nouveau regard sur le Boulonnais ?
Gare de Lille-Flandres : des affiches invitent les
voyageurs à venir chez nous et à demander
renseignements et documentations
17
Acturama
Développement solidaire
Forum Objectif Emplois
le 24 septembre 2008
éclairage particulièrement intéressant sur
l’économie boulonnaise. Enfin, n’oubliez pas
que partir gagnant, si vous êtes en recherche
d’emplois, c’est venir avec un CV à jour, des
idées précises car vous pouvez y rencontrer
votre futur employeurs.. n
L
a prochaine édition du forum objectif emplois, organisé par Boulogne Synergie et la Communauté
d’agglomération, se déroulera le 24 septembre prochain, salle de sports du Chemin Vert à Boulogne-sur-Mer.
Fidèle à sa vocation, ce forum sera pratique,
concret et ancré principalement dans la réalité économique locale. A l’heure actuelle, un
peu plus de quatre vingts entreprises sont
déjà présentes pour cette journée. La plupart
ont des besoins en recrutement. Cette journée est donc une réelle opportunité. L’ANPE,
partenaire, proposera également ces offres
sur place.
Partez gagnants
Mot d’ordre du forum, pour ceux qui ont besoin de conseils, de préparation, des ateliers
seront dispensés : préparation du CV, de l’entretien d’embauche, mais aussi la formation
tout au long de la vie professionnelle, ou un
18
Forum Objectif Emplois
Mercredi 24 septembre 2008
Salle de sports du Chemin Vert
Boulogne-sur-Mer
De 9h à 12h30 et de 14h à 17h
www.boulogne-emploi.com
Eté dans l’agglo :
s’amuser et découvrir
D
epuis plusieurs étés, la CAB organise "l’Eté dans l’agglo" avec
les différentes structures d’accueil des jeunes. L’opération redémarre début juillet avec un programme
riche et varié cette année encore.
Sur fond de citoyenneté et de prévention,
les jeunes de l’agglomération, âgés de 3 à
18 ans, vont pouvoir se rencontrer pendant
la période estivale et participer à plus de
trente actions ayant pour thème : l’hygiène
alimentaire, l’éveil culturel, la découverte
de notre Boulonnais et de ses richesses, le
sport et le jeu…
Nouveauté 2008, il est possible de découvrir quasi quotidiennement les activités de
"l’Eté dans l’agglo" grâce à un blog disponible à l’adresse : www.eda-cab.com n
agglorama
Le dossier
Le dossier
Un nouveau conseil communautaire
Frédéric Cuvillier, élu nouveau Président de la CAB
F
rédéric Cuvillier, nouveau Président
de la Communauté d’agglomération
du Boulonnais, député-maire de
Boulogne-sur-Mer délivre ses premières
impressions.
M. le Président, quel est votre sentiment
après quelques semaines à la tête de l’intercommunalité ?
Unies, nos communes sont plus fortes.
L'intercommunalité s'est développée et
affirmée ces dernières années. Nombre de
dossiers importants relèvent désormais de
la compétence de la Communauté d'agglomération. Guy Lengagne a mis beaucoup
de force et d'énergie pour faire progresser
la solidarité intercommunale; je poursuivrai
cette ambitions car les défis de notre territoire sont nombreux et il m'a transmis cette
passion de préparer le Boulonnais à son avenir, de le défendre et de le rendre plus fort.
Vous êtes-vous fixé des priorités ?
Le coeur de l'action de l'intercommunalité
est l'action économique. Car l'action économique, c'est l'emploi ! Il nous faut aménager
notre territoire, le rendre attractif et adapté
à l'installation et au développement des entreprises. Infrastructures adaptées, politique
foncière et gestion planifiée des espaces...
sont autant d'éléments qui conditionnent le
dynamisme économique.
L’économie boulonnaise est intimement
liée aux produits de la pêche, au port. Quel
regard portez-vous sur les
mutations en cours ?
Plus de 6.000 emplois dépendent directement ou indirectement de la pêche et de la
transformation des produits de la mer. La pêche est confrontée à une double difficulté :
les quotas et le coût du carburant. Défendre
le milieu de la pêche, comme je le fais au
quotidien, c'est défendre l'emploi à Boulogne ! Par ailleurs, il faut soutenir et encourager toutes les initiatives autour de la recherche, pour assurer une diversification de la
filière. Boulogne est la place forte nationale
du poisson, elle est au cœur des mutations
dans les métiers de la valorisation, de la
transformation mais également de la logistique. Enfin, la Région est désormais propriétaire du port, après tant d'années d'absence
d'investissements sur les infrastructures de
la part de l'Etat, c'est à elle que revient la
lourde tâche de moderniser le port. Nous ne
serons pas absent de cet enjeu.
nes de ceux qui y habiteront. L’actualité en
ce qui concerne les hausses des matières pétrolières me conforte dans ce choix.
Avez-vous d’autres points à nous
préciser à propos des délégations aux
vice-présidents ?
J’ai également voulu rassembler l’enseignement supérieur, la recherche et la santé entre les mains du même Vice-président. Ce
sont des sujets imbriqués. L’ouverture d’une
première année de médecine à Boulognesur-Mer en septembre prochain s’inscrit
dans l’enseignement mais également dans
une politique santé plus générale. La recherche concerne l’université, mais aussi la santé
via certains travaux du pôle de compétitivité
halieutique, lui-même en relation avec les
laboratoires universitaires. Bref, une vision
transversale est indispensable. n
La notion de développement durable est
accolée à la délégation de l’habitat. Pourquoi ce choix ?
La CAB a pris une place importante dans la
politique du logement ces dernières années.
J’entends soutenir les projets ayant une vraie
notion de développement durable, pour des
raisons environnementales, mais également
pour faire baisser les dépenses quotidien-
19
Le dossier
Les 16 délégations des Vice-présidents de la CAB
20
Thérèse GUILBERT
(maire d’Outreau)
Habitat et renouvellement urbain,
développement durable dans le
cadre de l’habitat, gens du voyage
Alain OGUER
(maire de St-Martin-Boulogne)
Culture
Francis RUELLE
(maire de Wimereux)
Enseignement supérieur,
recherche, santé
Jean-Claude JUDA
(maire de St-Etienne-au-Mont)
Sport
Jean COLOMBEL
(conseiller municipal de Wimille)
Voiries structurantes,
plan de déplacements urbains,
projets structurants
Jean-Loup LESAFFRE
(maire de St-Léonard)
Finances, technologies
de l’information et de la
communication, développement
des énergies renouvelables
Jean-Pierre PONT
(maire de Neufchâtel-Hardelot)
Tourisme, mise en valeur du littoral
Christian FOURCROY
(maire de Equihen-Plage)
Transports collectifs (TCRB)
Hervé HENON
(élu de Boulogne-sur-Mer)
Développement solidaire,
développement social urbain,
contrat local de sécurité
Daniel PARENTY
(maire de Baincthun)
Relations intercommunautaires,
suivi du Pays Boulonnais,
schéma de cohérence territoriale,
coordination des actions avec le
Syndicat Mixte de la Côte d’Opale
(SMCO) ; Nausicaà
Dominique GODEFROY
(élu de Boulogne-sur-Mer)
Politiques contractuelles,
relations avec le Conseil de
Développement Durable de
l’agglomération boulonnaise
Jean-Pierre GOBERT
(maire d’Isques)
Personnel
André BODART
(maire d’Hesdigneulles-Boulogne)
Eau, assainissement,
patrimoine naturel
Roger TAUBREGEAS
(maire de Contevilleles-Boulogne)
Commande publique,
délégation de service public
Kaddour-Jean DERRAR
(maire de Condette)
Politique foncière
et aménagement du territoire
Jacques POCHET
(maire d’Hesdin l’Abbé)
Services en régie
A noter : le développement économique et portuaire
est de la prérogative du Président
Communauté d’agglomération du Boulonnais
21
Le dossier
Qu'est-ce que la Communauté
d’agglomération du Boulonnais ?
L
a Communauté d’agglomération du
Boulonnais (CAB) est un établissement public de coopération intercommunale. Sa vocation consiste à fédérer les communes d’un territoire, d’un
bassin de vie, afin d’exercer plusieurs
missions, plusieurs services à l’échelle de
celui-ci.
En effet, il ne serait pas logique que chaque
commune, avec des différences très importantes en terme de moyens, de population,
se trouve responsable de ses services de
transports, de l’assainissement de l’eau, de
la création de parcs d’activités… La CAB regroupe actuellement 22 communes, près
de 124.000 habitants.
Ainsi, la CAB, est en charge des dossiers majeurs pour le développement, l’aménagement du Boulonnais. Elle mène également
des missions de service public touchant
le quotidien des habitants. Tour d’horizon
succinct :
La CAB et le développement
économique
Agir pour accueillir, développer les entreprises, et donc l’emploi, constitue le cœur
de l’action de la CAB. Propriétaire des parcs
d’activités et des pépinières, ateliers relais, hôtels d’entreprises, elle facilite ainsi
l’arrivée d’entreprises, mais également les
créations.
Par ailleurs, elle apporte un important sou-
tien aux partenaires de la création d’activités, de l’aide à l’innovation. Elle finance le
Pôle de Compétitivité produits aquatiques, un des moteurs pour l’innovation, le
développement de la filière produits de la
mer.
Nouvel atelier-relais de Landacres
Foncier - urbanisme :
des enjeux vitaux
L’urbanisme se conçoit également au niveau intercommunal. Les Plans Locaux
d’Urbanisme (anciens POS) sont validés au
niveau du Conseil communautaire. Cela
permet une gestion partagée des espaces,
logique à l’heure où les personnes se déplacent quotidiennement entre leur domicile,
le travail, les services publics, les loisirs…
Logement : développer
une offre de qualité
Le logement demeure une préoccupation
essentielle, notamment en raison des coûts
élevés pour accéder à la propriété ou louer.
La CAB apporte diverses aides afin de favoriser la création de nouveaux logements
dits sociaux avec un critère de qualité et de
bonne répartition au niveau des communes.
Transports urbains
Le réseau de bus TCRB n’est autre que celui de la CAB. Les bus, les bâtiments sont
de sa propriété. Le choix du carburant GNV
(gaz) permet aux usagers et aux habitants,
de bénéficier de bus propres et silencieux.
Jeunesse - prévention - solidarité
Informer, sensibiliser, notamment les
plus jeunes, des dangers d’une mauvaise
alimentation, des drogues ou de l’alcool,
sont des missions de la CAB. Elle est également reconnue comme intercommunalité
pilote dans le domaine de la prévention
La gestion du foncier constitue une priorité. Il faut penser en terme de prévisions de
développement des parcs d’activités, mais
aussi en terme de création de nouveaux. Le
foncier, c’est aussi penser les espaces pour
les logements, pour la protection de la nature.
Edition 2007 de "l'Eté dans l'agglo"
22
routière depuis plusieurs années. "L’Eté
dans l’agglo" fédère les centres sociaux et
apporte des nombreuses animations, des
temps de rencontres entre les jeunes.
Guy Lengagne,
un visionnaire
En coordonnant, en finançant de nombreuses associations, la CAB lutte contre l’exclusion en permettant de retrouver le chemin
du travail.
Sport
Soutenir les sportifs et les clubs de haut niveau, tels l’USBCO, l’ESSM… et favoriser
l’accès aux activités nautiques liées à notre cadre naturel, sont les piliers de la politique sportive de la CAB.
Culture
La CAB gère directement le Conservatoire
installé à Boulogne-sur-Mer et ses deux
antennes à Wimereux et Saint-Martin-Boulogne. Enseignements de la musique et de
la danse y sont pratiqués. La CAB organise
également des rendez-vous réguliers : les
Semaines de la Danse, de la Musique,
le festival de musiques actuelles "Poulpaphone". Elle met en oeuvre le CLEA et propose son parc scénique aux communes.
Aménager le territoire
Un territoire nécessite certaines infrastructures pour son développement. L’A16-port
qui relie l’autoroute et Capécure, le port
de Boulogne, premier pôle européen de
transformation des produits de la mer, a
bénéficié d’importants investissements de
la CAB.
La CAB participe aux investissements réalisés sur le port, propriété de la Région et
géré par la Chambre de Commerce.
Hélicéa, la piscine-patinoire, réalisée par la
CAB, dote le Boulonnais d’un équipement
de loisirs très apprécié.
Riche de sa nature, atout touristique, la CAB
mène diverses réflexions pour un aménagement respectueux de ses sites naturels.
Enfin, Nausicaà et ses 600.000 visiteurs, est
un bâtiment propriété de la Communauté
d’agglomération qui y mène d’importants
investissements afin de renouveler les expositions.
L’eau : la nature à gérer
La CAB est responsable de la gestion de
l’eau potable en investissant pour permettre la distribution, le traitement, mais aussi
en protégeant les ressources. Elle intervient
à l’autre bout de la chaîne, en réalisant les
équipements d’assainissement nécessaires
dans l’agglomération afin de rejeter une
eau la plus propre possible dans le milieu
naturel.
Au cours d’une cérémonie émouvante et
sympathique qui a rassemblé l’ensemble
du personnel de la CAB le 15 mai, Frédéric Cuvillier a rendu hommage à son
prédécesseur, Guy Lengagne qui, après
trente-sept ans voués sans interruption
à la vie publique, a souhaité se consacrer
à une vie personnelle et familiale longtemps sacrifiée. "Je salue le panache avec
lequel il a préparé son retrait et le passage
de relais, a déclaré le nouveau président.
Je n’oublierai jamais que c’est lui qui m’a
amené à la vie politique".
Frédéric Cuvillier a aussi salué les qualités de visionnaire de Guy Lengagne : "Ses
combats ont toujours été animés par le
profond désir de servir le développement
de notre territoire : l’autoroute A 16 et son
arrivée au cœur de Capécure, le Centre
national de la Mer Nausicaa, le centre hospitalier Duchenne de Boulogne, les infrastructures portuaires, l’intercommunalité…
A nous aujourd’hui de nous montrer dignes
de son engagement et de l’expérience qu’il
a su nous faire partager !"
Valoriser les déchets
LA CAB vous fait pratiquer le geste de tri à
domicile. Les déchets sont ensuite finement
séparés au centre de tri pour être recyclés
par des entreprises spécialisées. Ainsi, les
ressources naturelles sont économisées.
Deux déchetteries permettent également
le dépôt de déchets encombrants, gravats,
déchets verts et déchets électroniques...
Communauté d’agglomération du Boulonnais
23
Explorama
Histoire industrielle
« Ô fourneaux »,
regards sur notre histoire industrielle
tombe un jour, en septembre 2003, pour
les 351 salariés. COMILOG ferme son site
boulonnais. Le 21 avril 2004, le chantier de
démolition est en cours. Ce jour là, un haut
fourneau est détruit à l’explosif, modifiant
en quelques secondes le paysage. Pour les
esprits, il faudra plus de temps.
Nous nous sommes habitués à cet
espace vide, plat, presque une prairie,
qui s’interrompt d’un coup, laissant
place à l’incessant ballet des vagues.
Prochainement, ce vide connaîtra une
nouvelle agitation. Hommes et machines
s’ingénieront à construire, à remplir
l’espace, à écrire un nouveau chapitre
de l’histoire économique du port de
Boulogne-sur-Mer.
Le précédent a marqué durablement les
esprits et le paysage. Les hauts-fourneaux
en front de mer, connus sous leurs divers
noms aux grés du temps : APO, SFPO, puis
COMILOG. Mis en place sous la Présidence
du général de Gaulle, ces hauts-fourneaux
constituent alors une mine d’emplois,
un symbole de la puissance industrielle
retrouvée, ici, comme ailleurs en France.
Au gré de l’histoire économique, de la
mondialisation, de la compétitivité, le
ferromanganèse produit devient de moins
en moins rentable. Le nombre d’employés
baisse inexorablement. Le couperet
24
aux travers des regards des jeunes artistes.
Emotion au rendez-vous… L’exposition
présentait un volet didactique en exposant
outils, vêtements, minerais,
Pour que « Ô fourneaux » continue à vivre,
un site propose de visionner les différents
travaux : www.o-fourneaux.com
En juin 2008, l’Ecole Municipale d’Arts de
Boulogne-sur-Mer propose un regard, un
regard d’artistes, sur ce passé encore proche
qui s’estompe déjà dans les souvenirs.
Plasticiens, musiciens, photographes ont
ainsi proposé leurs travaux au sein d’un
endroit étonnant, proche de ce vide laissé
par les hauts-fourneaux, l’ancien blockhaus
de la base sous-marine.
L’exposition «Ô fourneaux » a rencontré
un très vif succès auprès de la population.
D’anciens employés n’ont pas manqué de
redécouvrir leur vécu, leurs impressions,
1
2
3
Jean-Claude Gérard,
4
5
6
un ancien des APO
de 1968 à 1999
Employé de marée licencié à la suite
des grèves de 68, Jean-Claude Gérard
est entré aux APO comme soudeur à
l’ébarbage, payé aux pièces. Affecté
ensuite à l’entretien et aux réparations,
l’ouvrier métallurgiste travaille à l’usine
du Petit-Port et découvre la chaleur des
hauts-fourneaux.
8
7
9
1 -Grands formats réalisés par les atliers de l'EMA
2- Vernissage
3- Michel Dhalenne et Rémi Alluin
4 - Vidéoprojection de Y. Guillou et B. Dumont
5 - Philippe Manière
6 - Signalétique de l'expo
7- Fresque réalisée par l'atelier de Marc Butti
8 - Lecture musicale par Denis Lecat, Bruno
Dupont et Fabrice Gratien
9- Projection du film "Poussière d'Histoire",
d'Eléonore Kirn
« Délégué CGT à partir de 1976, se
rappelle-t-il, j’ai longtemps siégé dans les
instances paritaires de l’entreprise. Avec le
secrétaire du CE, Emile Gobert, nous avons
initié bien des avancées pour le personnel,
des avantages en nature et diverses
animations : le colis de Noël – une bûche et
une brioche au début – la fête des mères,
la Saint-Eloi, la galette des rois, l’étang de
pêche, l’équipe de foot, les sorties pour les
retraités… c’est moi qui me déguisais en
père Noël, avoue-t-il aujourd’hui ». Comme
Jean-Claude,
beaucoup
d’anciens
des APO, de la SFPO ou de la Comilog
partagent cet esprit de camaraderie,
cimenté par beaucoup de moments
conviviaux mais aussi, malheureusement
par beaucoup d’épreuves.
Communauté d’agglomération du Boulonnais
25
19
Explorama
Nausicaà
L’Océan mondial, une réalité à vivre
N
ausicaà, le Centre national de la
mer propose depuis peu un renouvellement de son début d’exposition : "L’Océan Mondial", ou l’art de
conjuguer le merveilleux de la vie sousmarine et un message de sensibilisation
à notre environnement.
Plongée immédiate dans les eaux froides
de la Manche avant de rejoindre celles
plus chaudes de la Méditérranée ci-dessous.
Par habitude, nous apprenons à distinguer
cinq océans différents, mais ils communiquent tous entre eux, pour ne former qu’un
seul et même espace, recouvrant 72 % de
la surface de notre planète injustement
dénommée "la Terre" ! L’eau et les êtres
vivants y circulent et, quand une région
maritime est affectée, c’est l’ensemble de
notre "Planète Bleue" qui est touchée. Ce
message essentiel demeure présent lors de
la découverte des nouveaux espaces thématiques que le visiteur aborde en passant
du sable, avec les cris des oiseaux, aux profondeurs du monde marin.
Notre littoral de la Manche et de la mer du
Nord se découvre avec sa vie foisonnante.
La Méditerranée propose d’autres couleurs, d’autres formes de vie, tel le mérou,
une espèce sauvegardée, preuve qu’il est
possible d’agir positivement. L’espace des
posidonies donne le sentiment de mettre
la tête sous l’eau ! Des aquariums "écrins"
permettent de découvrir au plus près les
hippocampes, les étoiles de mer…
Vient ensuite une plongée plus en profondeur dans les océans, où les cétacés surgiront comme par magie, tout en contemplant le ballet des thons dans leur étonnant
aquarium.
Le bassin californien, sa forêt de kelp, ses
requins-léopards, mettent en scène l’Océan
qui régule le climat planétaire, la composition de l’atmosphère et le cycle de l’eau.
Tout est lié… un autre message à ne pas
oublier !
Avec ces nouveaux espaces, Nausicaà propose de découvrir d’autres aspects de la vie
marine et poursuit son objectif : sensibiliser
sans oublier d’émerveiller. A savoir, de petits écrans commentent les espèces présentées et signifient également que la médiathèque de Nausicaà dispose d’informations
détaillées sur ces espèces.
L’Océan Mondial n’en est qu’à ses débuts
puisque depuis début juillet 2008, un es-
26
22
pace "Madagascar" est proposé (pour deux
ans avant de laisser place à une autre partie
du monde) ainsi qu’un plateau interactif "la
mer en direct". Ce dernier va permettre de
découvrir des témoignages, de participer
à des expéditions… sur toute la planète. Le Ministre de l'Agriculture
et de la Pêche de
L’ensemble de ces réalisations sous maîtrise
Madagascar,
d’ouvrage de la CAB représente un budget
Panja
Ramanoelina,
de 2,5 millions d’euros TTC. n
inaugure Nausicaa 3
Naissances instantanées à Nausicaà
L
a nature demeure une source
d’étonnement intarissable. L’équipe
de Nausicaà a fait la connaissance
d’un habitant des mers très particulier :
le grunion. A première vue, ce poisson
semble plutôt banal, pourtant…
ble… Pour les œufs c’est le signal de l’éclosion. En quelques instants, les petits grunions sortent et partent vivre leur vie dans
l’océan. Les œufs sont capables d’attendre
beaucoup plus longtemps dans le sable si
nécessaire.
Ce poisson est tellement mystérieux que
rien n’est connu de sa vie sous-marine,
mais il se présente chaque année entre
avril et début juin, lors des grandes marées, sur la plage de Cabrillo près de LosAngeles pour se reproduire.
L’aquarium de Cabrillo qui assure une mission de sensibilisation et de protection de
ce phénomène naturel, met à disposition
de Nausicaà des œufs de grunions. Il est
ainsi possible de faire vivre aux visiteurs
ce miracle des l’éclosions instantanées :
du sable avec des œufs dans un petit bocal, de l’eau de mer versée dessus, un peu
d’agitation et en quelques instants les
grunions sortent et commencent à nager.
Ils sont ensuite mis dans les aquariums de
réserve de Nausicaà. Il est probable que
ces mystérieux grunions, devenus grands,
rejoignent l’exposition.
Une avant-garde de quelques spécimens
précède les milliers d’individus qui profitent des grandes vagues pour sortir de
l’eau et frayer dans le sable. Les femelles
creusent un trou pour déposer leurs œufs
qu’un mâle féconde. En moins de vingt
minutes, les grunions repartent avec une
autre vague pour disparaître dans les profondeurs.
Les œufs restent ainsi ensablés, à l’abri des
prédateurs marins. En moyenne, une autre
grande marée se déroule deux semaines
après. Les vagues retournent alors le sa-
Le miracle de la naissance des grunions
demeure possible près de Los-Angeles car
cette plage fait l’objet de mesure de protections et reste particulièrement propre
malgré l’intense activité humaine qui la
jouxte. Ces grunions démontrent, specta-
culairement, que ces étendues sableuses,
sont souvent des nurseries pour beaucoup
d’habitants des mers et qu’il convient d’en
prendre soin. Cela est vrai aussi sur nos
plages !n
Comme par magie, les petits grunions
apparaissent dans le bocal...
Communauté d’agglomération du Boulonnais
27
2519
Citérama
A u
c o e u r
d e s
22
c o m m u n e s
Saint-Martin-Boulogne :
qualité de vie urbaine
S
t-Martin-Boulogne, commune active, axe fréquenté de l’agglomération, démontre qu’il est possible
de concilier attractivité, activités économiques et qualité de vie. Alain OGUER,
maire, Conseiller Général et Vice-président de la CAB en charge de culture,
nous présente les projets.
Saint-Martin-Boulogne
Wimereux
Wimille
Pittefaux
11.500 habitants
Pernes-lez-Boulogne
Conteville-lez-Boulogne
Maire :
Alain
Oguer
St-Martin-Boulogne
Le Portel
Mairie
:
Echinghen Baincthun
Outreau
St Léonard
324, route de St-Omer
Isques
62280
Equihen-Plage
Hesdin l'Abbé
Saint-Martin-Boulogne
St-Etienne-au-Mont
Hesdigneul-les-Boulogne
Tél. : 03 21 32 84 84
Condette
BOULOGNE SUR MER
La Capelle-les-Boulogne
Comment évolue la population
de St-Martin ?
La tendance est à l’augmentation. Nous
approchons les 12 000 habitants. St-Martin
M. le maire, en ce début de mandat,
demeure attractive et nous travaillons dans
quel est votre feuille de route ?
ce sens. Notre plan local d’urbanisme sera
L’équipe municipale
très prochainement
poursuit ses engavalidé par la CAB.
Saint-Martin ne compte pas Cela représente un
gements et travaille
pour la qualité de vie
moins de cinq centenaires ! travail de cinq ans,
des habitants. La maiavec à la clef une
son de quartier d’Oszone d’aménagetrohove est en réalisation et sera opérationment concertée de 130 hectares répartie
nelle début 2009, tandis qu’une autre est
entre Ostrohove, le quartier de la vallée du
en projet, plus dans le centre, avec toujours
Denacre, la Waroquerie…
cette idée de permettre aux associations
de travailler, de rencontrer les habitants,
tout cela avec beaucoup de convivialité. Au
chapitre de la petite enfance, le Relais Assistantes Maternelles fonctionne parfaitement, ce qui est une excellente chose. Nous
pensons également à nos aînés. St-Martin
ne compte pas moins de cinq centenaires !
Elles sont toutes chez elles, et c’est un point
qui me tient à cœur que j’appelle le "bien
vieillir ensemble".
Nesles
Neufchâtel-Hardelot
Dannes
28
Pour cela, avec le CCAS, nous proposons
l’ensemble des services utiles : repas,
courses, assistances… avec du personnel
qualifié et disponible.
Esquisse de la résidence en projet
place Jean Moulin
Pouvez-vous nous en dire plus
sur cette ZAC ?
Ce principe de ZAC nous donne une maîtrise sur les terrains. Ceux-ci sont rares, chers,
et pourtant il faut créer des logements car
les demandes sont nombreuses. Notre projet vise à délimiter des endroits pour faire
construire du logement individuel ou du
petit collectif, avec notamment des accessions à la propriété. Sont également prévus des logements adaptés aux personnes
âgées. Ces constructions devront être économes en énergies, cela me parait important maintenant. La ZAC vise également à
préserver la qualité de l’environnement de
la commune. Sur les 130 hectares, une petite partie sera urbanisée. Il n’est pas question
de réduire la ceinture verte de St-Martin.
Qu’en est-il de la suite de l’aménagement
de la Place Jean-Moulin ?
L’ancien café sur le coin va devenir un restaurant de cuisine orientale. Un autre commerce va rejoindre cette place et une petite
résidence y sera également réalisée.
En qualité de Vice-président
de l’agglomération délégué à la culture
que représente le transfert de votre école
de musique au sein de la CAB ?
C’est un avantage d’intégrer totalement le
Conservatoire du Boulonnais. Les enseignants, la pédagogie, les diplômes seront
communs, le matériel mutualisé… Tout
cela va dans la logique des choses et je souhaite que ce mouvement se poursuive afin
que le territoire de la CAB bénéficie d’un
Conservatoire avec plusieurs antennes, ce
qui facilite le quotidien des élèves.
Quelles sont vos perspectives en ce qui
concerne l’action culturelle ?
Avec "Trois fleurs" au palmarés des Villes et Villages Fleuris, Saint-Martin soigne son cadre de vie (ici, la mairie)
Au niveau de l’agglomération, le Conservatoire s’est restructuré, un orchestre symphonique propose des concerts de qualité
comme lors des récentes Semaines Musicales. Je souhaite, grâce, un développement
des concerts, des rencontres avec les habitants. Sinon, nous devons réfléchir à la possibilité d’une école de cirque intercommunale. Celle de St-Martin rencontre un succès
que nous n’imaginions pas. Des enfants y
viennent de toute l’agglomération et deux
jeunes poursuivent leur apprentissage à
un niveau supérieur. Au niveau communal,
nous nous rapprochons de notre voisine
Boulogne-sur-Mer, de Nausicaà et du Rollmops théâtre pour penser des programmations communes. n
L'école de cirque remporte un succès très important
et attire des jeunes de toute l'agglomération
Communauté d’agglomération du Boulonnais
29
Culturama
Culture et animations dans l'agglomération
Nouvelle exposition au Château-musée à partir du 21 juin
Le Pérou des Mochicas,
un petit monde de terre cuite
Le Château-musée de Boulognesur-Mer abrite de très riches collections provenant des quatre
coins de la planète et de toutes
les époques. Parmi ces richesses, se trouvent des céramiques péruviennes glanées
au cours du XIXè siècle.
L’exposition
propose
d’aborder la culture
Mochica (Côte Nord du
Pérou, Ier au VIIe siècle
après J.C.) au travers de
ses productions très variées.
Cette exposition est adaptée à un large public et
ouvre sur des questions actuelles. Elle est réalisée
en collaboration avec le Musée du Quai Branly à
Paris.
Colloque
Un colloque international consacré à Ernest Hamy
(1842-1908), grand américaniste boulonnais qui a
notamment alimenté ce fonds Mochicas, également créateur du Musée d’Ethnographie du Trocadéro et du futur Musée de l’Homme sera organisé
par le Centre d’Etudes et de recherches sur les Civilisations et les Littératures Européennes à l’Université du Littoral (16-17-18 octobre 2008 à
Boulogne-sur-Mer).
Exposition du 21 juin
au 20 octobre 2008
Château-Musée
2, rue du Bernet
Boulogne-sur-Mer
Tél. : 03 21 10 02 22
Espace Info Energie
10,11 et 12 octobre 2008
Festival du Poulpaphone
à Boulogne-sur-Mer
La nouvelle édition du festival de musiques actuelles de la CAB se tiendra les
10,11 et 12 octobre. Trois soirées étonnantes, ébouriffantes à ne pas manquer ! Au menu cette année : Ez3kiel, High Tone, Rouge à lèvres, Bauchklang,
Hilight tribe, Sporto Kantes, Foreign Beggars, Dj Netik, Yoanna, Mon Côté
Punk, Ultravomit, Kruger, Chapelier Fou, Narrow Terence, Deviant Surgeons,
Mister Sweety...
Programme sur www.poulpaphone.com
Hilight Tribe
30
Ez3kiel
High Tone
Mon côté punk
Comment dépenser moins
et protéger la planète ?
Venez découvrir les gestes simples,
les conseils pratiques sur la maîtrise
de l’énergie (utilisation rationnelle de
l’énergie, efficacité énergétique…), sur
les énergies renouvelables (chauffe-eau
solaire, installations photovoltaïques,
chauffage au bois…). Dans le cadre
des week-ends découverte (animations
grand public chaque 1er week-end du
mois pendant la période scolaire), Aréna
accueille la permanence de l’ Espace
Info Energie chaque premier samedi
du mois de 14h30 à 16h30. Cette initiative résulte d’un partenariat avec le
Parc naturel Régional des Caps et Marais
d’Opale. Venez consulter gratuitement
le conseiller de l’Espace Info Energie du
Parc naturel Régional à Aréna !
http://arena.agglo-boulonnais.fr
Aréna
Cet été, développez votre créativité !
En cette période estivale, outre deux
week-ends "Découverte", Aréna
vous propose également de rencontrer trois artisans qui vous initieront à leur art et présenteront leurs
oeuvres. Programme...
Les week-ends "Découverte"
Dimanche 3 août - 14h30
(sur le parking de l’Eglise de Baincthun)
Rando découverte : le sentier
de la pierre de Baincthun
Evénementiels
Vacances d’été : “La nature chez
vous” Du 5 juillet au 31 août 2008
Prise de conscience collective, l’écologie est désormais au cœur de nos
préoccupations
quotidiennes…
Tout au long de l’été, trois artisans
vont répondre à ces nouvelles attentes en vous initiant à une décoration
naturelle et originale. N’attendez
plus, venez rencontrer ces passionnés !
Du 5 au 24 juillet 2008
Loisirs créatifs
avec Sandrine Thimothé
Découvrez la passion de Sandrine
à travers la Mosaïque et le Scrapbooking, loisirs créatifs en vogue.
Oeuvres uniques de mosaïque pour
une décoration intérieure ou extérieure.
Ateliers mosaïque : atelier adultes (samedi 12 juillet), atelier enfants (samedi
19 juillet) - Ateliers scrapbooking, les 13
et 20 juillet.
Exposition du mardi au
dimanche de 10h à 12h30
et de 14h à 18h
Du 26 juillet au 12 août
Vannerie
avec Pascal Harbonnier
De l’utilitaire à l’imaginaire, cet artiste vannier possède une approche
très personnelle et novatrice du travail de l’osier.
Ateliers : enfants (mardi 29 juillet),
familles (mardi 29 juillet et adultes :
(samedi 9 août) Exposition du
mardi au dimanche de 10h
à 12h30 et de
14h à 18h.
Du 14 au 31 août
Mobilier en carton
avec Raphaëlle Schicker
Raphaëlle Schicker-Follonier pratique l’art du meuble en carton depuis plusieurs années. Venez découvrir ce nouveau mobilier des temps
modernes…
Atelier enfants (samedi 16 août), atelier
stage adultes sur deux
jours (samedi 23 et le
dimanche 24 août) et
atelier familles (jeudi
28 août ).
Exposition du mardi
au dimanche de 10h
à 12h30 et de 14h à
18h à Aréna
Tarif des différents ateliers :
Adulte : 5€ comprend l’atelier et la
visite de l’exposition “le monde des
dunes” - Enfant : 3€ comprend l’atelier et la visite de l’exposition “le monde des dunes” - Tarif stage adulte :
15€ comprend l’atelier et la visite de
l’exposition “le monde des dunes”
Centres de loisirs, scolaires,
groupes : Aréna organise
des balades nature
Aréna, en partenariat avec Eden 62,
propose la découverte pédagogique, ou des balades nature, sur sept
sites naturels : Dunes de la Slack (Wimereux), Pointe de la Crèche (entre
Boulogne sur Mer et Wimereux),
Ravin de Pitendal, la Waroquerie, le
Val Saint Martin (Saint-Martin-Boulogne), Fort d’Alprech (Le Portel), dunes d’Ecault (Saint Etienne au Mont),
Les Glaisières (Nesles), Mont Saint
Frieux (entre Dannes et Neufchâtel
Hardelot) - Renseignements et réservations au 03 21 10 84 30
Réservation obligatoire pour
les week-ends "Découverte"
et les Evénementiels
Route de la Warenne - Ecault
Saint-Etienne-au-Mont
Tél. : 03 21 10 84 40
arena@agglo-boulonnais.fr
http://arena.agglo-boulonnais.fr
Communauté d’agglomération du Boulonnais
Village Sécurité
Routière
Le prochain Village Sécurité Routière se tiendra le samedi 4 octobre,
face à la CAB, boulevard du Bassin
Napoléon à Boulogne-sur-Mer.
Ce grand rendez-vous familial
proposera des espaces thématiques et un riche panel d’activités
pour sensibiliser aux risques de
la route. Les démonstrations de
chocs seront proposées, occasion
d’évoquer les conséquences dramatiques de simples inattentions !
Festival de la
Côte d'Opale
Rendez-vous incontournable de la
saison estivale, le Festival de la Côte
d'Opale propose jusqu'au 27 juillet
2008 de nombreux spectacles dans
le Boulonnais et aux alentours (Félix
Hubert Tiéfhaine, Da Silva, Anne Ducros Quintet, Moriarty, Yves Simon,
final le 27 juillet à Boulogne-surMer).
Dimanche 27 juillet sera la dernière
journé de cette édition, avec un
premier rendez-vous dès 11h00, rue
Thiers, sur le thème "Musique et Fromages".
A 18h00, la Place Dalton sera le point
d'attraction avec Aldo Ripoche, suivi
à 21h30 par les rythmes de Casa Do
sol / Samba Côte d'Opale rue Thiers.
Enfin, le final se déroulera Grande
Rue à 22h00 avec "La locomotive de
Zic Zazou".
Programme sur www.festopale.
31
agglorama
Numéros utiles
Communauté d'agglomération
du Boulonnais
Accueil : 03 21 10 36 36 - Fax : 03 21 10 37 63
Internet : www.agglo-boulonnais.fr
et www.agglo-boulogne-cotedopale.fr
Le tri sélectif
n Déchetterie de Saint-Martin-Boulogne :
ZI de l'Inquétrie
62280 Saint-Martin-Boulogne
Tél. : 03 21 80 26 27
n Déchetterie de Saint-Léonard
ZI de la Liane 62360 SAINT-Léonard
Tél. : 03 21 92 31 31
Les déchetteries sont ouvertes de 8h à 18h45 du
lundi au samedi sans interruption - De 8h à 11h45
le dimanche. Fermées les jours fériés.
Une question sur le tri ?
0800 072 772
Refuge des animaux
Ferme de l’Ecuelle Trouée
RN 42
62280 Saint-Martin-Boulogne
Tél. : 03 21 31 38 46
Aréna
Route de la Warenne - Ecault
62360 Saint-Etienne-au-Mont
Tél. : 03 21 10 84 30
http://arena.agglo-boulonnais.fr/
Hélicéa
Z.A.C Mont Joie 62280 Saint-Martin-Boulogne
Tél : 03 21 10 08 65 - Fax : 03 21 10 83 50
E-mail : helicea@vert-marine.com
Conservatoire
à rayonnement départemental
47, rue des Pipots 62200 Boulogne-sur-Mer
Tél : 03 21 99 91 20 - Fax : 03 21 99 91 24
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising