Bulletin d`Informations Communales

Bulletin d`Informations Communales
Nos villages
Ittre, Haut-Ittre & Virginal
n°133
sommaire
Bulletin d’Informations Communales / Juin 2015
Edito
Les 4 Groupes de Travail (GT) constitués dans le
cadre de l’élaboration de notre Programme Communal de Développement Rural (PCDR) ont terminé leurs travaux . Notre Commission Locale de
Développement Rural (CLDR) avait défini quatre
thèmes à soumettre à l’analyse et à la réflexion
des membres des GT :
1. Liens entre tourisme et culture.
2. Diversification de l’économie.
3. Paysages, environnement et mobilité.
4. Logement et évolution de la population.
Les idées et les propositions d’actions émises lors
des consultations et des réunions des Groupes de
Travail ont été transmises au Collège pour évaluation. Elles seront soumises au mois de juin à
la CLDR pour définir les actions mobilisatrices à
mettre en œuvre avec le concours de la population durant la période d’élaboration du PCDR.
Nous tenons à remercier vivement toutes les personnes qui se sont investies dans ces réunions de
travail.
3
travaux
4
mobilité
écoles
6
Participation citoyenne et transparence
Suite aux inondations du 29 juillet 2014, nous
nous étions engagés à réunir régulièrement les
habitants qui ont été sinistrés afin de les informer
de l’avancement de nos projets de réalisation de
zones d’immersion temporaire(ZIT) et de pouvoir
répondre à leurs questions. La dernière réunion a
eu lieu le samedi 30 mai. Notre objectif consiste
à aménager dans une première phase les ZIT du
Ry Ternel et du Ry Goret permettant de retenir
65.000 m3, en amont du bassin d’orage existant,
sur les communes d’Ittre et de Braine-l’Alleud. Le
permis d’urbanisme pour la construction de la
digue et les travaux d’aménagements sera très
prochainement déposé chez le Fonctionnaire
délégué de la Région wallonne. La deuxième
phase consistera à aménager des ZIT sur le Ry de
Baudemont ainsi qu’une ZIT sur le Ry de Fauquez.
Ces projets font actuellement l’objet d’études en
concertation avec Vivaqua et les propriétaires
concernés. Dans le même temps, nous examinons
sur le terrain toutes les possibilités de création de
petites zones de rétention d’eau afin de réduire le
ruissèlement vers les points bas en cas de fortes
intempéries.
Dans un souci de participation citoyenne et de
transparence, le conseil communal a décidé, sur
proposition du collège, de créer un « comité de
suivi des inondations » regroupant 6 représentants des habitants des différentes rues sinistrées, 6 représentants des administrations et 6
membres du conseil. Notre volonté est d’associer
toutes les compétences techniques et les expériences locales à la gestion des aménagements
permettant de retenir l’eau en amont des habitations de nos villages lors des orages violents.
> Par le Collège,
Ferdinand Jolly, Bourgmestre
Bulletin
2
d’Informations Communales
Avril
Mars
Juin 2015
2009
Taillez votre haie d’ifs et coupez court au cancer !
Vous avez une haie d’ifs ? Oui. Bonne nouvelle… Vous faites partie
des nombreuses personnes qui sont en possession d’une plante
pouvant sauver des vies !
En effet, les aiguilles des ifs (Taxusbaccata) contiennent de la
« baccatine », une substance précieuse utilisée dans la fabrication
de médicaments permettant de traiter plusieurs formes de cancer
(de l’utérus, du sein et de la prostate notamment).
Pour vous donner une idée : les tailles d’une haie de 50 mètres livrent
assez de matière première pour une chimiothérapie !
Mobilisez-vous ! En collaboration avec votre Commune et l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW), aidez-nous à lutter contre le
cancer. La seule chose que vous avez à faire est de tailler votre haie
ou votre buisson d’ifs entre le 15 juin et le 31 août et faire don
de vos tailles au parc à conteneurs !
Une manière « de joindre l’utile à l’agréable » puisque, pour obtenir
une haie de qualité, il convient de tailler ses ifs au moins une fois
par an en été.
Quelques remarques pour la réussite de l’opération :
• les rameaux doivent être déposés dans nos parcs à conteneurs
au plus tard 36 heures après la taille.
Une fois ces rameaux séchés ou jaunis, la « baccatine » ne pourra
plus être récupérée ! ;
• inutile de nous apporter de grosses branches car la « baccatine »
est principalement extraite des aiguilles des jeunes rameaux ! ;
• veillez à ce que vos tailles soient pures (pas mélangées à de la
terre, à des mauvaises herbes ou à des feuilles).
La liste des parcs à conteneurs de l’IBW est disponible à l’adresse
suivante : www.ibw.be/valoconteneurs.htm
Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 11h à 18h15 – le samedi
de 10h à 17h15.
Plus d’infos sur cette action : www.coupercourtaucancer.be
OPÉRATION DE DÉVELOPPEMENT RURAL On avance : les groupes de travail thématiques sont terminés !
Le processus suit son cours : rappelez-vous, après avoir consulté les habitants des villages et hameaux de l’entité, nous avions
mis en place une Commission Locale du Développement Rural (CLDR) constitués de 50 membres citoyens et de 10 membres élus.
La CLDR a coordonné et suivi le déroulement de 4 groupes de travail thématiques qui étaient ouverts à tous les habitants de la
commune. Ces groupes se sont penchés sur 6 enjeux importants pour le développement du territoire dans les 10 prochaines
années, à savoir :
• Les liens entre le tourisme et la culture ;
• La diversification de l’économie ;
• La préservation et l’amélioration de la qualité des paysages et de l’environnement ;
• Les solutions alternatives à la voiture individuelle ;
• L’évolution démographique ;
• L’accès au logement.
Sur ces 9 réunions, pas moins de 134 participations ont été recensées. Les discussions furent fructueuses et de nombreuses idées
ont été semées. La prochaine étape demandera à la Commission et aux différents acteurs actifs dans ce projet de faire germer
toutes ces idées.
Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez tous les documents utiles et comptes-rendus des différentes rencontres sur le site Rural’Ittre
de la Commune : www.ecolcom.be/ittrerurale (menu « Opération de Développement Rural). Vous pouvez aussi « liker » la page
Facebook « Rural’Ittre » pour être tenu régulièrement au courant de l’évolution du projet.
A (pré)noter dans
vos agenda
ittre participera à la nuit de la chauve-souris qui aura lieu
le 29 août 2015. Une collaboration avec Natagora et le
PCDN. Le programme sera en ligne à partir de juillet sur le
site de Natagora : http://www.natagora.be/chauvesouris/
index.php?id=2445 .
PCDN : Action recensement des hirondelles et martinets
Mode d’emploi
de Natagora :
Comme chaque année, le pcdn d’Ittre s’associe à l’action de
Natagora visant à renseigner les nids d’hirondelles et de martinets. En 2015, ce recensement aura lieu du 22 au 28 juin.
Pour le PCDN d’Ittre :
Envoyez-nous vos photos et/ou videos dès que vous apercevez
le retour de nos petit(e) s ami(e)s. Elles seront publiées sur nos
sites internet. Par mail : ruralite@ittre.be et pour les vidéos
ou fichiers trops grands, prenez contact avec Angel Antuna
(a.antuna@ittre.be ) pour le transfert sur une adresse internet.
Sur le terrain
• localisez des
hirondelles ou des
martinets.
• identifiez-les et essayez de trouver leurs nids.
• pour les recenser, notez le nombre total de nids (entiers
ou pas) et parmi ceux-ci, ceux qui sont occupés (ceux où
vous voyez des oiseaux entrer ou sortir, ou à l’intérieur) ou
endommagés (nid incomplet ou trace de nid), ainsi que la
présence éventuelle de planchettes sous les nids.
Sur la page www.natagora.be/hirondelles
• renseignez la position des nids via le site web (pas de courrier ni d’email car il est essentiel de localiser précisément
les nids sur la carte interactive).
Rappel : Concours photo 2015
N’oubliez pas de prendre des photos-vidéos des différentes
saisons pour notre concours PCDN dont le thème est « Les 4
saisons à Ittre » justement.
Plus d’infos et règlement sur notre site www.ittre.be
> Christian Fayt, Echevin de la Ruralité
Bulletin
3
d’Informations Communales
n°133
Travaux
Le Marché Fleuri
Le 17 mai tout était réuni pour le marché fleuri de Virginal.
Le soleil,
Le choix des fleurs présentés par nos horticulteurs
La disponibilité du personnel communal pour fournir le terreau et embellir
les jardinières du nombreux public. Bref ….un fameux succès.
12.000 m³. Elle protégera ainsi Ophain et permettra de récupérer les eaux
d’une importante zone agricole. Cette zone sera créée dans le cadre d’un
lotissement.
La seconde, également sur Braine l’Alleud, est située sur un affluent du Ry
Ternel : Le Ry Goret. Ce ruisseau dont le lit se situe dans une vallée particulièrement profonde. L’agriculteur a réalisé une traversée en créant une
digue et en y installant deux tuyaux de 1000. Dans un premier temps, la
dimension du débit de fuite. Avec l’accord du propriétaire, la commune de
Braine l’Alleud reprofilera la digue, aménagera un déversoir de régulation.
Il faut savoir que ce ruisseau reçoit de grosses quantités d’eau provenant
de l’autoroute. Sa capacité est de 13.000m³.
La troisième située juste en amont du bassin d’orage de Haut-Ittre près de la
rue Pezin sera la plus importante du dispositif avec une capacité de 52.000
m³. Une digue de 4 mètres sera érigée et permettra lors de grosses arrivées
d’eau d’inonder une grande zone forestière. Cette ZIT est située à la limite
des deux communes d’Ittre et de Braine l’Alleud.
Pour accélérer le processus et suivant les conseils du Fonctionnaire délégué,
le Collège d’Ittre vient de mandater la commune de Braine l’Alleud afin de
déposer le permis d’urbanisme.
Le Conseil communal d’Ittre a également décidé de participer financièrement et solidairement avec la Commune de Braine l’Alleud pour ces deux
Zones d’Immersion Temporaire. Nous solliciterons également le soutien
de la Province du Brabant wallon car le Ry Ternel est un cours d’eau dont le
gestionnaire est la Province du Brabant wallon.
Les Zones d’immersion temporaires
Comme annoncé l’étude sur les Zones d’Immersion Temporaires est terminée.
Zone d’Immersion du Ry Mortier.
Profitant des travaux réalisés par la Région wallonne, une première zone
a été concrétisée le long de la RN280. Profitant de la présence d’un terrain
excavé et humide surplombé par la RN280, une digue a été créée ainsi que la
création d’un véritable déversoir ne laissant que passer le débit normal des
deux cours d’eau se rejoignant avant le pertuis. Cela permettra de maintenir
dans la zone le surplus d’eau. Estimation : 5.000 m³
Autres nouvelles
De plus, ces deux zones ont été admises dans un projet européen LIFE initié
par la Région wallonne afin de lutter contre les inondations dans le sousbassin de la Senne et ce avec la collaboration des Régions Bruxelloise et Flamande. Nous devrions être informés sur le choix de l’Europe incessamment.
Nous devons vivement remercier la commune de Brainel’Alleud pour son
aide technique , financière et politique ainsi que le Contrat de rivière de
la Senne qui a financé en collaboration de la Province du Brabant wallon
l’étude de ces zones d’immersion temporaire.
• La circulation de la RN 280 sera ouverte à la circulation dans le courant
de ce mois.
• Le pont installé par l’armée à la rue aux Cailloux sera retiré ce jeudi 25
juin. La firme adjudicatrice ETH commencera les travaux de réfection
le lundi 29 juin. Le pertuis est en fabrication.
• La passerelle du sentier du Maustichy a été adjugée aux entreprises
Gasard et Claes d’Ittre. Les travaux commenceront dans de brefs délais.
• Ce 16 juin aura lieu la remise de prix pour la digue sur le Ry de Fauquez.
Dans sa réorganisation du Service Travaux, le Collège a décidé de
créer une équipe spécialement habilitée pour le suivi des cours
d’eau. Ses missions seront :
1. Le suivi et le nettoyage des grilles.
2. Elle sera automatiquement de garde lors des annonces de
fortes pluies et décidera du rappel des autres membres du
personnel communal.
3. Elle procédera à l’inspection des cours d’eau communaux tous
les ans. Nous signalons qu’il existe une servitude de passage de
5m le long des cours d’eau pour l’entretien. Les propriétaires
riverains seront prévenus préalablement.
4. De faire l’inventaire de tous les travaux et petites retenues qui
pourront être réalisés sur les cours d’eau communaux.
5. Elle travaillera en collaboration avec les riverains pour les cours
d’eau non classés et dont la gestion et l’entretien incombe aux
riverains.
Ce 30 mai a eu lieu une réunion d’information aux riverains pour leur
présenter les résultats de l’étude et les travaux réalisés et programmés.
> Christian Fayt, Echevin des Travaux
Le No Man’s Land
en questions
Zones d’immersion temporaire du Ry Goret et du Ry Ternel
L’étude prévoit la création de trois zones d’immersion temporaire en amont
du bassin d’orage de Haut-Ittre.
Deux de ces zones sont situées sur le territoire de Braine l’Alleud. La première tout en amont près du « Chemin Grand-mère » d’une capacité de
tourisme
Du soleil, une foule nombreuse, des artisans comblés, de bons produits
locaux, Bref un beau succès pour la dynamique équipe du syndicat
d’initiative.
Une autre activité était proposée ce samedi avec la visite de l’Eglise
Saint Laurent à Haut-Ittre dans le cadre de l’opération Eglises ouvertes.
Une occasion de redécouvrir cette magnifique église romane. Outre la
dimension humaine, son intégration dans le paysage Haut-Ittrois, il
y a aussi de nombreuses faces cachées à découvrir tant au niveau de
l’histoire que des joyaux qu’elle préserve.
Avis aux passionnés
Suite au succès de l’année dernière, le Syndicat d’initiative récidive et
organise cet été une journée « Jardins ouverts à tous » afin de faire
découvrir aux habitants de l’entité les trésors de nos jardins privés.
Si vous possédez un jardin que vous-même, ou vos amis et proches,
considérez comme intéressant, exceptionnel, remarquable ou tout
simplement agréable à regarder et à vivre, alors inscrivez-vous au
Syndicat d’initiative. Ce sera l’occasion de faire partager à tout un
chacun votre passion du jardinage et la beauté de la nature.
La date que nous vous proposons est le 21 JUIN 2015 de 10h à
17h30.
Merci d’avance de l’enthousiasme que vous mettrez dans cette belle
entreprise.
Renseignements : Syndicat d’initiative 067/64 87 74
> Christian Fayt, Echevin du Tourisme
Ce mercredi 27 mai, les jeunes du No Man’s Land se sont réunis
dans le but de mettre à jour le règlement d’ordre intérieur (ROI)
de l’espace qui est leur mis à disposition.
C’était une volonté des responsables que les jeunes participent
et rédigent eux-mêmes ce ROI. C’est pourquoi, lors de cette
réunion, avec des techniques créatives toutes les idées de règles
et de projets pour l’avenir de l’Espace Jeunes ont été mises sur la
table, de la plus farfelue à la plus ingénieuse.
Chaque idée a été débattue en groupe pour juger de sa pertinence
et de sa raison d’être.
Cette réflexion est la base qui servira à la rédaction du ROI définitif, aujourd’hui en projet.
Un « espace jeunes », pensé par les jeunes et pour les jeunes, c’est
là toute la philosophie du No Man’s Land.
> Christian Fayt,
Echevin de la Jeunesse
Bulletin
4
d’Informations Communales
Mars
Juin 2015
2009
2014, une année financièrement stable
Le 26 mai dernier les comptes communaux pour l’année 2014 ont
été présentés au conseil communal.
La diminution de 5% des recettes ordinaires est essentiellement
due à la perception tardive de deux sommes importantes : 314
000€ d’impôts sur les personnes physiques (IPP) et 600 000€ de
précompte immobilier (PI).
Ces sommes seront perçues et comptabilisées en 2015.
Les dépenses augmentent de 4% (+ 355 000€) principalement en
dépenses de personnel et de transfert (+127 000€ pour la zone
de police et le service de secours). Les frais de fonctionnement
diminuent malgré les inondations dont la gestion a coûté 84
000€ à la commune.
Il faut également souligner la somme de 2 098 000€ prélevée pour
financer les projets extraordinaires de la commune et augmenter
la réserve du contentieux industriel.
Le compte dégage donc un boni de 221 748€, ce qui est peu
comparativement aux autres années mais qui en fait ne comprend
pas les sommes payées tardivement et qui viendront augmenter
le boni du compte 2015 et alimenter la réserve du contentieux.
Le compte extraordinaire fait apparaître la concrétisation de beaux
projets, tels que le rond-point de Haut-Ittre, l’agrandissement de
l’école de Virginal ou encore les infrastructures sportives dont la
construction a démarré à Virginal.
Il faut savoir que les projets extraordinaires de la commune ont,
sur les quatre dernières années, été financées à hauteur de 57%
sur fonds propres, 33% grâce à des subsides et seulement 10%
par de la dette.
A bien des points de vue, le compte 2014 est difficilement comparable aux autres comptes, vu le glissement de certaines recettes
d’une année à l’autre et les sommes importantes dégagées pour
la gestion de la suite des inondations que nous espérons retoucher
via le fonds des calamités.
>Hélène de Schoutheete,
Echevine des Finances
Quelques chiffres du compte 2014
A l’ordinaire :
Recettes : 9 568 856€
Dépenses : 9 031 374€
• Personnel : 4 130 700€
• Fonctionnement : 1 811 600€
• Transfert : 2 557 400€
• Dettes : 368 800€
Boni : 221 748€
Prélèvement :
• 1 698 000€ vers l’extraordinaire
• 400 000 € de complément pour le contentieux NLMK
• 100 000€ de provision pour charges de personnel
A l’extraordinaire
Recettes : 6 065 317€
• Boni comptable 2013 : 946 169€
• Prélèvement depuis l’ordinaire 1 698 300€
• 335 091€ (Réserve)
• Subsides : 2 717 162€
Dépenses : 5 036 869€ (à l’exercice propre)
•
•
•
•
Rappelons aussi la somme de 450 000€ qui a été ponctionnée
pour financer l’étude et la réparation des ponts détruits par les
inondations. La totalité n’a pas été dépensée, le solde étant repris
en 2015 pour la finalisation de ces chantiers.
Ponts : 113 000€
Rond-point de Haut-Ittre : 555 000€ dont 430 de subsides
Ecole de Virginal : 653 968€ dont 300 000 d’emprunt
Infrastructures sportives : 3 488 000€ dont 2 760 000€de
subsides
Après le Budget, la 1ère modification budgétaire
La recette principale d’une modification budgétaire n°1 est traditionnellement le boni du compte de l’année précédente. A cet égard, le boni du
compte 2014 (221 000€) peut paraître décevant. Tout en sachant que
les sommes non perçues en 2014, le seront en 2015 et rectifieront la
modicité de ce boni, cela nous oblige à être attentifs à la MB2. En effet,
les moyens budgétaires dégagés par la MB1 (un boni de 32 933€) nous
laissent peu de latitude pour clôturer l’exercice budgétaire 2015.
Il nous paraît donc important de constituer des réserves. Nous l’avons fait
au budget initial 2015 (275 000€ pour l’irrégularité de l’IPP et 300 000
€ de réserve extraordinaire en MB2-2014 qui ont été investis en 2015).
Cela s’avère plus que jamais nécessaire pour amortir les irrégularités de
nos recettes et donc de nos boni, tout en permettant d’augmenter notre
indépendance financière vis à vis des deux contribuables industriels.
Cela a d’ailleurs été payant en 2014, nous permettant ainsi de financer
les travaux liés aux inondations, sur nos fonds propres. L’intervention
du fonds des calamités permettra, nous l’espérons, de reconstituer en
partie ces réserves quand elle arrivera.
Nous tenons à rappeler que ces réserves n’ont rien à voir avec celles
constituées dans le contexte du contentieux Duferco-NLMK et auxquelles
nous ne toucherons pas.
Il faut, en outre, souligner l’interdépendance des services ordinaire et
extraordinaire.
Si nous n’y prenons pas garde, le service ordinaire sera rapidement
alourdi par la mise en fonctionnement des projets extraordinaires que
le Collège porte.
Nous devons donc y rester particulièrement attentifs et garder cela à
l’esprit dans la suite du processus PCDR et des projets qui en ressortiront.
Comme les années précédentes, c’est au moment de la MB1, à l’extraordinaire, qu’apparaissent les projets que la majorité souhaite mener à
bien. Lors du compte 2014, différents projets, en cours depuis plusieurs
années, se clôturent (le rond-point de Haut-Ittre, l’agrandissement de
l’école de Virginal). C’est dans cette MB1 2015 que certains projets, initiés
plus récemment, se poursuivent (les infrastructures sportives, le projet
Agora , l’extension du centre administratif, l’égouttage) et d’autres sont
mis en place comme la crèche de Virginal, l’aménagement des parkings
et la politique de lutte contre les inondations. Celle-ci est bien entendu
une priorité absolue pour la majorité. Des moyens financiers importants
y sont consacrés et le seront dans le futur si cela s’avère nécessaire.
C’est donc avec dynamisme que la majorité travaille au développement
futur de notre commune.
Cependant, de manière générale, dans une configuration de dépendance
financière comme la nôtre, nous aurions avantage à alléger au maximum
les dépenses ordinaires.
C’est un nouveau point d’attention sur lequel nous devrions nous arrêter
et réfléchir à comment augmenter notre réactivité en cas de perte importante de recettes tout en nous concentrant sur nos missions essentielles
de service public. C’est un défi que nous devrions relever avant d’être
contraints de le faire.
>Hélène de Schoutheete,
Echevine des Finances
67 nouveaux cyclistes brevetés dans notre village
Le 21 mai 2015, le « brevet du cycliste » a été remis à 67 élèves de 5ème
primaire de toutes les écoles de notre entité.
Pour obtenir ce brevet, ces enfants ont suivi une formation de 3 jours qui les
a amenés à devenir des cyclistes autonomes et responsables sur la route.
En effet, suite à une initiative du Conseil consultatif de la Mobilité en
2010, une collaboration s’est mise en place entre le pouvoir communal
(à travers son conseiller en Mobilité Philippe Godefroid), les écoles
(communales et libres) et l’ASBL Pro Vélo.
La volonté est de faire bénéficier à TOUS les enfants de 5ème primaire
fréquentant les écoles du village de pouvoir acquérir cette autonomie
sur la route. L’objectif à moyen terme est bien évidemment de les inciter
à se déplacer en vélo mais aussi de devenir un jour des conducteurs
prudents, responsables et respectueux des usagers les plus faibles.
A Ittre, c’est un défi que nous relevons avec énergie et enthousiasme.
En 5 ans, ce sont presque 500 enfants du village qui ont suivi et réussi
cette formation!
Dès le départ, les 4 écoles du village ont adhéré au projet et, après 3
ans de collaboration efficace avec l’ASBL Pro Vélo, elles fonctionnent
aujourd’hui de façon autonome.
De plus, une formation spécifique a été dispensée à de nombreux
accompagnateurs bénévoles et à des gardiens de la paix qui accompagnent les enfants sur la route et supervisent le passage du brevet.
Toutes ces énergies se rejoignent pour permettre aux enfants d’acquérir
une certaine autonomie dans leurs déplacements.
Nous remercions tous les intervenants sans lesquels ce beau projet ne
pourrait exister.
Personnellement je tiens aussi à remercier les parents de la confiance
qu’ils font et au projet et à leurs enfants, confiance qui doit continuer
à s’accompagner de conseils de prudence et de vigilance sans oublier
les consignes de visibilité.
Je tiens aussi à féliciter tous ces enfants qui ont dépassé leurs appréhensions pour s’aventurer sur la route au milieu des voitures. Tout
n’est pas complètement acquis : il faut surtout maintenir attention et
concentration ! Et un vélo en bon état !
>Hélène de Schoutheete,
Echevine de la Mobilité
Bulletin
n°133
VAGUE DE CHALEUR ET PICS D’OZONE -SOYONS SOLIDAIRES AIDONS LES PERSONNES ISOLEES ET SENSIBLES QUI NOUS ENTOURENT
Le saviez-vous ?
Prévenez immédiatement votre médecin traitant ou le médecin de
garde.
Les professionnels de la santé mettent près de 10 minutes en
moyenne pour trouver une place de stationnement lors de leurs
visites à domicile.
Si la personne est confuse et présente une température anormalement élevée, appelez immédiatement les services d’urgence au 112.
Soyons solidaires
Quelques conseils lors de vague de chaleur et de pics d’ozone :
En présence d’une vague de chaleur ou de pics d’ozone, soyons
vigilants aux personnes de notre entourage et particulièrement aux
personnes les plus sensibles :
• Buvez beaucoup d’eau contenant des sels minéraux, même si
vous ne ressentez pas le besoin de boire
• Restez à l’intérieur, particulièrement en cas de pics d’ozone
• Fermez les fenêtres, tentures, stores et volets pendant la journée
et aérez pendant la nuit, quand les températures sont retombées
• Cherchez l’ombre et les endroits frais
• Si vous devez fournir des efforts intenses, prévoyez-les de préférence tôt le matin ou le soir après 20 heures
• Evitez l’alcool et les boissons sucrées
• N’abandonnez jamais une personne ou un animal dans notre
voiture en stationnement
• Les enfants se déshydratant beaucoup plus vite qu’un adulte, il
faut les hydrater plus que d’habitude
• Protégez les adultes et les enfants du soleil (chapeau, tee-shirt,
crème solaire).
Si vous constatez qu’une personne est en difficulté lors
d’une vague de chaleur ou de pics d’ozone, n’hésitez pas à
contacter les services d’urgence si nécessaire ou le C.P.A.S.
au 067/64.71.67.
Vague de chaleur – Troubles liés aux fortes chaleurs
• Douleurs musculaires, crampes, spasmes
• Faiblesse et fatigue, température corporelle élevée, transpiration
abondante, pâleur, maux de tête, nausées et vomissements
• Le « coup de chaleur » : l’organisme ne parvient plus à contrôler
sa température, qui peut dépasser les 40°. La peau est rouge et
sèche. La personne est confuse. Sans assistance médicale, le
coup de chaleur peut mener jusqu’au coma.
Pics d’ozone – Troubles liés aux pics d’ozone
•
•
•
•
Essoufflement lié à des problèmes cardiaques et/ou respiratoires
Irritation des yeux
Maux de tête
Maux de gorge.
MOBIMED : un projet
de mobilité citoyenne
Que faire en cas de malaise ?
Comme chaque année, à la belle saison, les alertes « Vague de chaleur
et pics d’ozone » sont susceptibles d’être lancées. De par les multiples
services et activités organisés dans notre commune, nombre de nos
concitoyens sont particulièrement exposés aux risques provoqués pas
les changements de température et la qualité de l’air (concentration
d’ozone).
• Les bébés et enfants en bas âge
• Les seniors
• Les malades chroniques
• Les personnes isolées.
Les personnes isolées et/ou âgées de notre quartier nécessitent
davantage d’attention par temps chaud.
5
d’Informations Communales
> Françoise Peeterbroeck,
Echevine des Affaires sociales,
Présidente du C.P.A.S.
Le potager communal sort
d’hibernation
À la mi-mai, Les citoyens membres du potager communal ont retroussé leurs manches pour
défricher leur espace vert situé rue Jean Jolly.
Un projet pilote pourrait apporter une solution dans la zone
ouest du Brabant wallon. MOBIMED est une initiative des
médecins généralistes de Tubize-Rebecq avec le soutien de la
zone de police et des 4 bourgmestres.
Dès le 1er juillet 2015, chaque citoyen pourra autoriser un médecin à stationner son véhicule, durant sa prestation de soins,
devant un garage ou un emplacement privé.
Vous souhaitez participer ce projet solidaire ?
Signalez-vous à votre médecin traitant ou
au secrétariat des médecins de Tubize-Rebecq (umgtr@skynet.be - 0473/27.17.45)
Vous recevrez un autocollant P (12X12) à
apposer sur l’emplacement prêté.
Le médecin apposera sur son pare-brise une
plaquette MOBIMED avec le numéro où on
peut le joindre en cas de nécessité impérative
de déplacer son véhicule.
Une visite dure rarement plus de 20 à 25
minutes.
Les services de police seront informés de la
liste des emplacements partenaires de MOBIMED.
N’hésitez pas à rejoindre ce projet pour une mobilité plus solidaire.
Si l’expérience pilote est une réussite, le projet pourrait s’étendre
à d’autres services de soins à domicile.
>Hélène de Schoutheete, Echevine de la Mobilité, Françoise Peterbroeck,
Echevine des Affaires sociales
LE MUSÉE MARTHE DONAS CHERCHE DES
BÉNÉVOLES
L’art vous intéresse.
Vous êtes attaché à notre village.
Cette tâche, quelque peu ardue, est la première étape d’un long processus de dynamisation
du potager communal, cher au Plan de Cohésion Social.
Vous êtes sociable, motivé et vous avez du
temps disponible.
Heureusement, c’est autour d’un bon barbecue que l’équipe motivée s’est réunie. Ce qui rend
la tâche tout de suite plus agréable pour nos jardiniers.
Rejoignez l’équipe des permanents du Musée
Marthe Donas.
Petits et grands sont les bienvenus dans le potager et la convivialité est le fil conducteur du
projet.
Depuis 2010, le Musée Marthe Donas ouvre
ses portes aux visiteurs de passage et aux
amateurs d’art les samedi et dimanches aprèsmidi de 14 à 17h (18h en été) et propose des
visites guidées sur réservation.
N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez rejoindre l’aventure !
Lionel Lattenist / Plan de Cohésion Sociale
• l.lattenist@ittre.be
• 0484/63.30.38
> Françoise Peeterbroeck,
Echevine des Affaires sociales, Présidente du C.P.A.S.
Nous cherchons des personnes dynamiques
et motivées pour compléter notre équipe qui
accueille les visiteurs, quelques heures par
mois ou plus selon vos disponibilités.
Une formation spécifique pourra même vous
être proposée si vous le souhaitez.
Pour en parler, contactez Monique Lenoir au
0471 21 63 88 ou info@museemarthedonas.be
>Hélène de Schoutheete, Echevine de la Culture
Bulletin
6
d’Informations Communales
Juin 2015
Parrainage du monument de Virginal par les écoles
Au cours de cette année scolaire
2014 - 2015, La Belgique a commémoré le Centenaire de la 1ère
Guerre mondiale.
Les Combattants de 14-18 ont tous
disparu. Ce sont les Associations
patriotiques et les élus qui continuent de fleurir les monuments
aux morts.
Il s’est déroulé au monument de Virginal le jeudi 27 mai
2015.
Voici le discours d’accueil prononcé à cette occasion par
l’Echevin des Associations patriotiques :
Il y a lieu de renforcer ce devoir de
mémoire auprès des jeunes générations. Pour ce faire, lors d’une
réunion entre la FNC de Virginal et les Directions d’école, il a été
proposé un parrainage des monuments de Virginal, le monument
du Cimetière et celui-ci, par les élèves de 6e année primaire.
Le Collège communal, en sa séance du 11 août 2014, s’est volontiers montré favorable envers cette initiative.
A cet effet, une Charte, sera exposée au Centre administratif de
la Commune, après la signature qui aura lieu à l’issue de cette
cérémonie.
Le Conseil communal a donc approuvé, en date du 23 septembre
2014, le parrainage des monuments par les élèves de 6e année
primaire de Virginal et aussi la Charte qui vise à encourager la
préservation du Souvenir de la Mémoire, à travers la sauvegarde
des monuments.
Elle invite aussi les élèves de 6e année à transmettre annuellement à leurs successeurs de 5e année les devoirs de cette Charte.
Je remercie sincèrement la FNC de Virginal et son Président
Monsieur Freddy Beublet ainsi que Madame Sylvie Hautenauve,
Directrice de l’école libre de Virginal, Monsieur Nicolas Joachim,
Directeur de l’école communale de Virginal et les enseignantes.
Vous êtes les chevilles ouvrières de ce parrainage. A l’image de
cette mère gravée sur le monument, vous inculquez à nos jeunes
des valeurs : valeurs patriotiques, valeurs de citoyenneté, de
responsabilité, d’éthique, de justice et de paix.
Je vous remercie de votre présence nombreuse et vous souhaite,
à toutes et à tous une belle et enrichissante cérémonie de Parrainage.
>Richard Flandroy,
Echevin de l’Enseignement
et des Associations patriotiques
Le voyage des Aînés à Guise (Aisne - France)
Le 7 mai, quelque 74 aînés ont quitté le Plateau du Tram en
direction de Mons, de Maubeuge, puis de la Thiérache en Picardie. La vue est superbe, avec les prairies séparées par des haies,
pour former autant de bocages.
reliquat du bénéfice non utilisé pour les écoles et les caisses de
secours était distribué aux travailleurs qui détenaient ainsi des
parts de copropriété. Le Familistère fut donc géré comme une
coopérative ouvrière de production pendant un siècle.
C’est à Guise, sur l’Oise, non loin de la nouvelle gare de chemin
de fer, que Jean-Baptiste Godin installa en 1846 sa manufacture
d’appareils de chauffage et de cuisine, les fameux « poêles
Godin » en fonte. Parallèlement, il s’intéressa au logement
de ses ouvriers (300 en 1865, plus de 900 deux ans plus tard);
cette politique sociale est un peu comparable à celle pratiquée
à l’époque des verreries de Fauquez, sauf qu’ici, ce ne sont pas
des maisons individuelles, mais bien des appartements qui sont
attribués aux travailleurs.
La Thiérache, c’est aussi la région des églises fortifiées. En
fin d’après-midi, nous avons visité celle de Beaurain située
à quelques kilomètres de Guise. Elle est flanquée de quatre
tours, entourée par le cimetière, mais isolée du village. Au
départ, elle a été construite par les villageois au 16e siècle pour
préserver les habitants et leur bétail des pillards. Le clocher est
massif et impressionnant. Il est pourvu de plusieurs systèmes
de défense. En regardant la campagne environnante, on imagine voir encore apparaître au loin des soldats du temps de
l’occupation espagnole…
Le Familistère (littéralement : « lieu de réunion des familles »),
ce sont cinq immeubles d’habitation qui donnent sur de vastes
cours aérées. Les appartements possèdent plusieurs pièces,
des vide-ordures et du chauffage. Les écoles étaient mixtes,
laïques, obligatoires et gratuites (Nous sommes dans la deuxième moitié du 19e siècle !). Une piscine située près de la
buanderie permettait aux enfants d’apprendre à nager ; toute
l’eau était chauffée par les machines à vapeur de l’usine. Il y
avait aussi un théâtre et un jardin d’agrément. Et bien sûr, un
économat où les familles pouvaient s’approvisionner. Cependant, ce système allait au-delà du paternalisme social car le
Mais il est l’heure de regagner le car, heureux d’avoir visité le
Familistère, ce haut lieu de l’histoire économique et sociale
des 19e et 20e siècles ; et aussi cette église fortifiée, témoin
des guerres qui ont ravagé la Thiérache, lieu de passage, au
cours des 16e et 17e siècles. Nul doute que certains participants
seront tentés d’approfondir ces découvertes par une recherche
sur internet.
>Richard Flandroy, Echevin des Aînés
11è dictée
Gustave Barbier
Le 13 mai, les six classes de 6è primaire de l’entité avaient
participé à ce concours d’orthographe qui porte le nom de
l’ancien bourgmestre d’Ittre.
La remise des prix, trois par école, s’est déroulée ce mardi
2 juin à la salle Planchette en présence des Autorités communales, des directions d’écoles, des enseignants et des
parents.
Bravo aux lauréats.
>Richard Flandroy,
Echevin de l’Enseignement
Bulletin
7
d’Informations Communales
n°133
Une politique sportive bien ordonnée
a) l’Agora quartier du Tram :
Le projet, datant de l’ancienne législature, a été repoussé par Infrasport en février 2013 et a dû être revu suivant des normes permettant
l’accès à la subsidiation. Le nouveau dossier complet a été accepté
le 25 novembre 2014 par Infrasport. L’accord de l’inspection des
finances a été, lui aussi, acquis dernièrement. Il reste à obtenir la
promesse ferme du Ministre des sports, René Collin. Nous nous y
employons et restons optimistes à court terme.
Coût estimé : 262.944 € - Subside attendu de la Région wallonne :
173.205 €
b) Le projet de centre sportif à Virginal a été estimé, au départ,
à 3.989.782 €. Les adjudications ont permis de descendre ce chiffre
à 3.625.951 € :
• 1er projet : 1.347.226 €
• 2è projet : 1.904.545 €
• 3è projet : 374.180 €
Les subsides de la Région wallonne sont de 2.369.767 €. L’ensemble
du budget nécessaire est finalisé sans emprunt. La vente d’un ter-
rain à l’I.B.W. et un montant d’impulsion permettant cette façon de
travailler.
c) Les terrains de tennis d’Ittre sont refaits et praticables immédiatement.
d) En ce qui concerne « Sportissimo », la piscine est en construction avec l’accord des 4 communes de l’ouest du Brabant wallon. Ce
projet qui date de l’ancienne législature et qui a connu des déboires
techniques est assumé par la nouvelle majorité communale avec le
souci de poursuivre au mieux cette réalisation.
Visite à l’incinérateur de Virginal
Le Comité d’Accompagnement de l’IBW ainsi que quelques
riverains ont visité ce vendredi 29 mai l’usine de valorisation énergétique de Virginal.
Ils ont pu s’entretenir avec le Directeur, Monsieur Mafa. Un
film leur a également été proposé retraçant l’historique,
l’évolution ainsi que le fonctionnement du site.
La politique sportive à Ittre, avec l’implication de la commune et
surtout grâce à l’obtention de gros subsides régionaux, permettra
à nos habitants de développer au mieux leurs activités sportives
et de loisirs.
>Daniel Vankerkove,
Echevin des Sports
Sports : nos futurs champion(ne)s : Mélusine
Spitaels, une tenniswoman d’avenir !
Mélusine qui a aujourd’hui 8 ans a commencé à jouer au tennis
à 5 ans. Elle suit des cours de tennis à l’Argayon club de tennis
Nivellois et joue en parallèle avec ses parents et son frère sur les
terrains du club de tennis d’Ittre auquel toute la famille est affiliée depuis très longtemps. Il est apparu assez vite que Mélusine
avait les aptitudes nécessaires pour devenir une bonne joueuse
de tennis et le tennis est devenu une passion pour elle.
Ses parents et son club l’ont
inscrite très jeune à des
tournois tout d’abord en
12 mètres et ensuite en 18
mètres. Elles a remporté un
bon nombre de tournois et a
ramené à la maison un très
grand nombre de coupes, trophées qu’elle affectionne particulièrement....Classée C30.4
à 8 ans tout juste( elles sont 4
filles de cette catégorie d’âge
à avoir ce classement en Belgique ), elle est reprise depuis 2014
à l’Association Francophone de tennis (AFT) avec seulement 3
autres filles de son âge.
Mélusine et Léa toutes deux Ittroises,
ont été, pour leur première participation aux interclubs l’an dernier, vicechampionnes de Brabant et tenteront
cette année d’obtenir un titre en Ligue
vu que leur classement respectif ne leur
permet plus de jouer en interclub régionaux. Elles ont d’ailleurs remporté leur
première rencontre contre Arlon le 25
mai dernier.
UN NOUVEAU CHAMPION DE BELGIQUE
Il nous reste à leur souhaiter bonne chance pour la suite.
>Daniel Vankerkove, Échevin des Sports
Collecte 2015 des bâches agricoles
organisée par l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW)
L’athlète ittrois, Jérôme Kahia, lauréat du Mérite Sportif 2014, est devenu champion de Belgique en salle du
1500M.
Toutes nos félicitations à notre concitoyen.
>Daniel Vankerkove,
Échevin des Sports
avec le soutien du Ministre wallon de l’Environnement ainsi que des communes du Brabant wallon et de Braine-le-Comte
Quand et où ?
plastiques et contribuez à la protection de notre environnement.
Du mercredi 10 au mercredi 17 juin 2015 inclus (attention, dans la mesure
du possible, merci d’éviter les dépôts de bâches le samedi 13 juin !)
En 2014, nous avons récolté 200 tonnes de bâches agricoles en une seule
semaine dans nos parcs à conteneurs. Toutes ont connu une deuxième vie !
• Pour les parcs à conteneurs de l’IBW : de 11 h à 17 h
• Pour le parc de Braine-l’Alleud - Waterloo : de 10 h à 15 h
• Pour le parc de Mont-Saint-Guibert : de 8h30 à 15 h (entrée pont
bascule)
Pourquoi ?
Les bâches agricoles sont encore trop souvent brûlées sur les champs,
abandonnées sous forme de dépôts sauvages (talus, chemins creux,...)
ou laissées au gré du vent et retrouvées accrochées aux fils barbelés des
clôtures. Dans tous les cas, la qualité de notre environnement et de nos
paysages s’en ressent. Il fallait donc agir !
Les bâches agricoles constituent un gisement relativement homogène
apte au recyclage. Après leur collecte, elles sont pressées en balles puis
réinjectées dans la filière du plastique recyclé. Après lavage et extrudation,
le polyéthylène récupéré peut notamment servir à fabriquer de nouveaux
piquets de clôtures, du mobilier urbain ou des poteaux divers. Il peut
également être incorporé dans la fabrication de nouveaux films plastiques,
sacs poubelles, etc.
En nous confiant vos bâches agricoles, vous garantissez une nouvelle vie à vos
Consignes à respecter
Attention, vous avez un rôle important à jouer ! La qualité du recyclage
dépend de la qualité des déchets que vous nous confiez. C’est pourquoi
vous devez veiller à respecter scrupuleusement les instructions suivantes :
• Sont acceptés, les bâches rétractables d’ensilage et les films étirables
d’enrubannage en plastique uniquement.
• Ceux-ci doivent être brossés et/ou lavés au jet d’eau de manière à retirer
toutes les autres matières (ficelles, fils de fer, boues, betteraves, fourrage, emballages de produits phytosanitaires, big-bags, sacs d’engrais,
filets, déchets divers tels que briques, jus, pulpes, …) ;
• Les ballots ne doivent pas dépasser 25 kg.
• Les ficelles à ballot ne sont pas reprises
En respectant ces consignes, vous garantissez un recyclage de qualité.
Les préposés des parcs à conteneurs ont le droit de refuser les lots qui ne
seraient pas conformes.
>Daniel Vankerkove,
Echevin de l’Information
enquête publique
Déplacement des sentiers 29 30 43 et 45 repris à l’Atlas
des Chemins de Virginal, situé rue Bruyère-Tout-Vent à
1460 Virginal, sur les parcelles cadastrales 3ème Division,
Section B, n°301c, 300c, 341a, 342c, 342b, 310a, 310b,
309s sollicité par M. Stallaert demeurant à Virginal rue
Bruyère-Tout-Vent 12.
Enquête publique : du 12/06/15 au 13/07/15 période
durant laquelle le dossier peut être consulté au service
urbanisme, rue de la Planchette 2 à 1460 Ittre pendant
les heures de service soit du mardi au vendredi de 9 à 12h
et le samedi 20/06/15 de 9 à 11h.
Tout tiers intéressé peut adresser ses observations/réclamations par télécopie/courrier ordinaire au Collège communal du 12/06/15 au 13/07/15. Toutes les informations
relatives à cette enquête sont consultables aux valves
communales.
>Daniel Vankerkove,
Échevin de l’Urbanisme
Bulletin
8
d’Informations Communales
BE alert : Système de prevention
Be-Alert: soyez alerté en situation d’urgence
En situation d’urgence, une alerte rapide de la population
est cruciale. Actuellement, la manière dont chaque citoyen
est averti varie en fonction des canaux disponibles au niveau
communal, provincial et national.
Le Centre de Crise du Service public fédéral Intérieur travaille à
la modernisation des canaux d’alerte.
BE-Alert est un nouvel outil d’alerte qui vise à avertir de matière
plus rapide, plus claire et à informer au mieux la population
directement concernée par une situation d’urgence. Avec BE-ALERT, le Centre de crise apporte également une aide
concrète et directe aux autorités compétentes en mettant à leur
disposition un système informatisé, automatisé et moderne
d’alerte et d’information de la population pour sa sécurité.
Comment serais-je alerté ?
Selon la situation d’urgence, l’autorité responsable de la gestion de crise peut décider d’envoyer un message d’alerte via
les canaux dont elle dispose. Pour recevoir ces messages
envoyés via BE-ALERT, vous devez vous inscrire au préalable. Visitez le site : www.be-alert.be (inscription : http://
webform.be-alert.be/auth.aspx )
Les autorités peuvent également envoyer automatiquement
des messages d’alerte via leurs comptes Twitter et Facebook.
Nous vous conseillons donc de suivre dès maintenant les
comptes officiels
• de votre Province
• Compte Twitter officiel: Centre_Crise_BW
• http://www.crisebw.be
• mail : securite@gouverneurbw.be )
• Téléphone (situation de crise / phase provinciale) +
32 (0)10 236 785
• du Centre de Crise National
• Site : http://centredecrise.be/fr
• Twitter : https://twitter.com/crisiscenterBE
• Facebook: https://www.facebook.com/CrisiscenterBE) • Téléphone: +32 (0) 2 506 47 11.
> Par le Collège,
Ferdinand Jolly, Bourgmestre
Par cette inscription, vous pouvez en outre choisir d’être alerté
par :
•
•
•
•
Que retenir du débat budgétaire de la mi-2015 ?
La première, c’est l’impact budgétaire des
inondations de juillet 2014. A ce jour, le
Collège communal y fait face et y engage
700.000€ ( ?).
La deuxième raison est l’incapacité de la
majorité à maîtriser l’évolution inquiétante
VANHASSEL Yvonne : décédée le 30/04/2015 à
Tubize
VANSTEENKISTE Marleen : décédée le
06/05/2015 à Ottignies-Louvain-la-Neuve
BORIN Léon : décédé le 8/05/2015 à Ittre
BONTET Albert : décédé le 9/05/2015 à Ittre
HERBAUT René : décédée le 14/05/2015 à Ittre
FONTAINE Guy : décédé le 21/05/2015 à Uccle
TAVERNIER Roger : décédé le 22/05/2015 à Ittre
CANNESIER Sylvie : décédée le 30/05/2015 à
Woluwé-Saint-Lambert
Naissances
DANLOY Charlie : née le 28/04/2015 à Nivelles
MATAGNE Félix : né le 13/05/2015 à Braine-
l’Alleud
> Christian Fayt, Officier de l’Etat Civil
Quand tout s’effondre, quand
on se sent seul, quand on ne
sait plus faire confiance, …
c’est vraiment important
d’avoir quelqu’un à qui parler.
C’est même essentiel !
Expression politique P.A.
Pourquoi cet attentisme ? Il y a, au
moins, trois raisons :
Décès
Quelqu’un à qui parler… Et si c’était vous ce quelqu’un ?
message vocal sur votre téléphone fixe ou mobile
SMS sur votre téléphone mobile
message écrit par e-mail
message écrit par fax
Au premier semestre de l’année, le Conseil
Communal procède à un ajustement de son
budget. D’habitude, cet exercice porte essentiellement sur l’intégration du boni provenant de la clôture des comptes de l’année
précédente. Depuis trois ans, la pratique de la
majorité est différente : c’est à cette occasion
qu’elle définit sa stratégie d’investissement
dans de nouveaux projets. Hélas, à chaque
fois, l’échéance est reportée à l’année suivante
au nom d’une prudence toujours prétextée.
Résultat : à ce jour, l’essentiel des réalisations de cette majorité consiste à finir les travaux entamés par la majorité précédente :
les rénovations de la salle Planchette, de la
maison Chabeau ou de l’école de Virginal,
la piste cyclable ou le rond - point d’ HautIttre....D’autres projets s’enlisent comme le
projet « Agora » au quartier du Tram ou l’aménagement de pourtour de l’église Saint-Rémy
bouclés en fin 2012 mais toujours pas débutés
à ce jour !
Juin 2015
du budget de la Commune (au moins 3 %
de déficit structurel) liée à une dépendance
croissante (+/- 35 % !) des taxes payées par
NMLK et Idem Papers. P.A. soumet, depuis 7
ans, une procédure pour sortir notre Commune de cette dépendance outrancière à
l’égard de ces deux sociétés. A ce jour, en
vain !
La troisième raison de cet attentisme est
la politique sportive qu’à l’aveugle, le Collège Communal poursuit depuis 3 ans. Jugez
plutôt. Le coût de l’infrastructure sportive de
Virginal est fixé, en mai 2015, à 3.695.000€.
La subvention régionale est de 2.370.000€.
Résultat : l’investissement communal sur
fonds propres atteint 1.325.000€ ! Voilà
une des sommes qui plombe le budget communal ! Et nous ne sommes qu’au début des
travaux....Si l’on y ajoute les surcoûts de la
piscine SPORTISSIMO à Rebecq évalués, à la
même date, à +/- 3.500.000€ et à répartir,
le cas échéant, entre les 4 Communes partenaires, qu’en penser ?
La conclusion de P.A. soumise à votre appréciation est : il faut d’urgence revoir ces
deux projets sportifs, utiles mais trop
coûteux.
> Claude DEBRULLE,
Conseiller Communal P.A.
Tous les jours, 24h sur 24, notre centre Télé-Accueil NamurBrabant wallon propose une écoute par téléphone (au
n°107) gratuitement, dans la confidentialité et l’anonymat, aux personnes en difficulté. Pour pouvoir offrir ce
service aux citoyens, nous recherchons régulièrement des
bénévoles, sensibles aux problématiques d’autrui et prêts
à s’engager le temps d’un appel dans une vraie relation
d’aide, sans jugement de valeurs. Peut-être vous ? Quant
à nous, nous nous assurons de vous former et de vous
encadrer tout au long de votre volontariat.
Cette expérience vous intéresse ? Vous souhaiteriez nous
rejoindre ? Vous aimeriez en parler pour savoir si vous
prêt(e)s ? N’hésitez plus et prenez contact avec notre
secrétariat au 010/45.79.46. Nous nous ferons un plaisir
de répondre à vos questions. Vous trouverez également
des informations sur le site internet www.tele-accueil.be
Prochain Conseil communal :
23 juin – 19h Grand Place
Bulletin d’Informations Communales
Editeur responsable : Daniel Vankerkove,
Echevin de l’Information - 0470/ 223 301
Coordinateur communal : Angel Antuna
Graphisme et mise en page :
Nancy Dutoit - Inform’Action asbl
Impression : Imprimerie Delferrière
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising