Manuel de prise en main Cordial Référence et Pro Version 20

Manuel de prise en main Cordial Référence et Pro Version 20
Manuel de prise en main
Cordial Référence et Pro
Version 20
CORDIAL
version 20
Correcteur global
de la langue française
SYNAPSE Développement
Toulouse, 2013
© SYNAPSE DÉVELOPPEMENT, 1994-2014.
La loi du 11 mars 1957 n’autorisant, au terme des alinéas 2 et
3 de l’article 41, d’une part que les “copies ou reproductions
strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées
à une utilisation collective”, et, d’autre part, que les analyses et
courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, “toute
représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans
l’autorisation de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause,
est illicite” (alinéa 1, article 40).
Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé
que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les
articles 425 et suivants du Code Pénal.
SYNAPSE DÉVELOPPEMENT
33, RUE MAYNARD
31 000 TOULOUSE
www.synapse-fr.com
Informations commerciales
- Tél. : #5 61 63 02 85
- Télécopie :#5 61 63 02 87
- E-mail : info@synapse-fr.com
Maintenance technique
Valable une année à partir de l'enregistrement.
Du lundi au vendredi 9h à 13h et 14h à 17 h.
- Tél : #5 61 63 69 90
- E-mail : support@synapse-fr.com
Table des matières
Introduction 11
Partie A Premier contact ................................................................13
1.
Sous Windows ............................................................... 14
Installation/désinstallation............................................................. 14
Enregistrement ............................................................................... 21
Utilisation de Cordial ...................................................................... 26
Mise à jour de Cordial ..................................................................... 28
2.
Sous Mac ....................................................................... 29
Installation/désinstallation............................................................. 29
Enregistrement ............................................................................... 34
Utilisation de Cordial ...................................................................... 36
Mise à jour de Cordial ..................................................................... 36
Partie B Cordial dans vos logiciels ..................................................39
1.
Sous Windows ............................................................... 40
Intégration dans Word ................................................................... 40
Intégration dans MS Office............................................................. 43
Intégration dans OpenOffice .......................................................... 44
Intégration dans Firefox et Thunderbird ........................................ 45
Intégration dans Internet Explorer ................................................. 46
Intégration dans les autres logiciels ............................................... 47
2.
Sous Mac ....................................................................... 53
Intégration dans Word ................................................................... 53
Intégration dans la suite MS Office ................................................ 54
SynapseSpellServer ......................................................................... 54
Menu Services ................................................................................. 55
La palette Cordial ............................................................................ 58
L’accès au dictionnaire Cordial Dico ............................................... 59
Partie C Corriger avec Cordial......................................................... 61
1.
La correction ................................................................. 62
La correction typographique .......................................................... 64
La correction orthographique ........................................................ 65
La correction orthographique multilingue ..................................... 67
La correction grammaticale ........................................................... 68
L’analyse du style
..................................................................... 68
La correction automatique sous Outlook....................................... 71
2.
Fenêtre de correction Cordial
.................................. 72
3.
Substitution de la correction de MS Office ................... 74
4.
Substitution de la correction de OpenOffice................. 76
5.
L'application Cordial
6.
Paramétrage de la correction........................................ 82
............................................... 78
Paramétrage Orthographe ............................................................ 84
Paramétrage Affiner les suggestions ............................................. 87
Paramétrage Typographie ............................................................. 89
Paramétrage Séparateurs .............................................................. 94
Paramétrage Sigles et Nombres .................................................... 98
Paramétrage Syntaxe ................................................................... 100
Paramétrage Locuteurs ................................................................ 103
Paramétrage Tolérances .............................................................. 109
Paramétrage Stylistique ............................................................... 115
Paramétrage Sémantique ............................................................ 121
Partie D Mon orthographe
1.
.................................................... 125
Présentation du programme ....................................... 126
Page d’accueil ............................................................................... 126
Page d’analyse de chaque catégorie ........................................... 126
2.
Entraînement grâce aux QCM ..................................... 128
Partie E Aides à la rédaction ........................................................ 131
1.
Liste des fonctions dans chaque version ..................... 132
2.
Présentation des dictionnaires
....................... 133
Dictionnaires Cordial de noms communs et de noms propres .... 136
Le dictionnaire d'extensions de sigles .......................................... 138
Dictionnaire d'abréviations .......................................................... 139
Dictionnaire de synonymes .......................................................... 141
Dictionnaire Littré et le TLF
............................................... 143
Dictionnaire de famille de mots ................................................... 145
Conjugaison .................................................................................. 146
Le dictionnaire de combinaisons et contextes ............................. 147
Le dictionnaire de citations........................................................... 148
Dictionnaire de rimes
........................................................ 151
Dictionnaires de Traduction
............................................. 153
3.
Cordial Dico
.................................................... 153
Partie F Analyse linguistique ........................................................155
1.
Analyse grammaticale
2.
Concepts-clés
.......................................... 158
3.
Mots clés
.......................................... 160
4.
Recherche des phrases-clés
5.
Statistiques et sémantique
6.
Thématique
Glossaire
Annexe
1.
.................................... 156
.................... 162
............... 163
............................................. 174
175
183
Les différentes versions de Cordial ............................. 184
La correction ................................................................................. 184
Les intégrations............................................................................. 184
Les aides à la rédaction ................................................................ 185
Les analyses linguistiques ............................................................. 186
Compatibilité avec les systèmes d’exploitation ........................... 186
Index
187
Cordial 11
Introduction
Cordial est décliné en deux versions : Référence et Pro et
fonctionne sous Windows et sous Mac.
Vous trouverez un tableau comparatif des diverses fonctions
en fin de document dans la partie Annexe.
Notez cependant que le moteur de correction proprement dit
est identique pour les versions Pro et Référence de Cordial.
Les différences entre ces versions peuvent être importantes,
elles se traduisent par exemple, par l’absence dans Cordial de
plusieurs fonctions : Littré, TLF et Sémantique par exemple. Les
fonctionnalités ne se retrouvant que dans certaines versions
seront signalées systématiquement par des logos du type
pour Cordial Professionnel,
sous Windows et
sous Mac.
12 Cordial
Les fonctionnalités concernant l’ensemble des versions
Référence et Professionnel sous Mac et Windows ne sont donc
pas annotées.
Ce document est composé de sept parties principales. La
première vous accompagne lors de votre premier contact avec
Cordial. Elle détaille le processus d'installation du logiciel sour
Mac OS et sous Windows et les différents modes d'utilisation
des fonctions que Cordial propose désormais sur votre
ordinateur.
La seconde présente les différents moyens d'accéder aux
fonctions de Cordial à partir de vos applications d'édition que
sont Word, les suites Microsoft Office ou OpenOffice, Outlook,
le Webmail, etc.
La troisième partie du manuel détaille les fonctions de
correction. Les deux modes de correction sont présentés : dans
l'interface Cordial ou dans l'interface Microsoft. En fin de
chapitre, les possibilités de paramétrage de la correction Cordial
sont énumérées. Ce paramétrage vous permettra d'adapter le
moteur de correction à la spécificité de vos textes et ainsi éviter
la plupart des faux messages.
La quatrième partie vous permettra de découvrir un outil de
visualisation et d'analyse de vos lacunes et de perfectionnement
en orthographe et en grammaire.
La cinquième partie expose les fonctions d'aide à la rédaction
et la sixième les fonctions d'analyse de texte.
À la fin de ce document, un glossaire vous propose une
définition de certains termes complexes utilisés dans ce manuel.
Synapse Développement
Toulouse, 2 octobre 2013
Premier contact 13
Partie A
Premier contact
14 Premier contact
1. Sous Windows
Installation/désinstallation
1.1.1.
Installation
NOTE : Sauvegardez vos données et fermez vos divers
logiciels (en particulier les antivirus) avant de lancer
l’installation. Le programme d’installation de Cordial envoie
un ordre de fin de tâche avant de commencer son installation.
Si vous avez opté pour la version DVD de Cordial :
Introduisez le DVD de Cordial dans votre lecteur. En
principe, le programme d’installation est reconnu et se lance tout
seul. Si, toutefois, le programme d’installation ne se lançait pas,
il vous faudrait ouvrir votre cédérom et lancer manuellement le
programme d’installation de Cordial.
Si vous avez opté pour la version téléchargée de Cordial :
Double-cliquez sur l’outil de téléchargement Cordial. À la
fin du téléchargement cet outil lancera automatiquement le
programme d’installation de Cordial se trouvant sur votre
bureau. Si vous désirez conserver une copie de Cordial, c’est ce
fichier qu’il vous faudra sauvegarder.
Lors du lancement de l’installation, apparaît une première
boîte fugace qui indique que le programme d’installation se
charge. Vous n’avez pas à intervenir à cette phase. Si c’est
nécessaire, le programme d’installation installera aussi des mises
à jour liées à Windows.
La première boîte de dialogue du programme, boîte de
“Bienvenue”, se présente comme ceci :
Premier contact 15
Cliquez sur le bouton suivant dans la partie inférieure de la
fenêtre.
16 Premier contact
La fenêtre suivante apparaît :
Cette boîte vous permet de choisir le dossier où installer
Cordial (par défaut : C:\Program Files\Cordial). Vous pouvez
changer la destination, pour cela il suffira de cliquer le bouton
« Parcourir » qui vous propose l’arborescence de votre disque.
Attention : Cordial ne doit jamais s’installer au niveau racine du
disque, mais toujours dans un dossier.
Une fois le dossier choisi, la prochaine boîte va vous
demander le type d’installation : Complète ou Personnalisée.
Premier contact 17
L’installation “Complète”, qui s’affiche par défaut, est
l’installation conseillée. Elle installe tous les fichiers, toutes les
sources lexicales, toutes les aides disponibles dans votre version
du logiciel.
L’installation “Personnalisée”, si elle est destinée aux
utilisateurs avertis, peut également permettre de réinstaller
certains fichiers égarés ou détruits par mégarde sans pour cela
refaire une installation complète.
Choisissez votre type d’installation puis cliquez sur Suivant.
L’image suivante représente, la boîte s’affichant après une
demande "Personnalisée". Ne seront installés que les fichiers
"cochés". Vous devez donc choisir en activant ou en désactivant
chaque fichier, ceux que vous voulez installer.
18 Premier contact
En cliquant sur un intitulé, on affiche automatiquement
quelques brèves informations sur le fichier dans le champ
"Description" de la partie droite de la fenêtre.
Appuyez sur suivant déclenche la copie des fichiers sur votre
disque dur. Après copie des fichiers, les intégrations dans Word,
MS Office, OpenOffice et les autres logiciels s’effectuent
automatiquement.
Le témoin de déroulement horizontal vous alerte sur le
pourcentage déjà effectué, tandis qu’au-dessus s’affiche (parfois
à peine visible) l’opération en train de s’effectuer.
Premier contact 19
L’installation est maintenant quasiment achevée. La fenêtre
vous propose alors de consulter un fichier d’informations vous
permettant, entre autres, de connaître les coordonnées de la
maintenance logicielle. Vous pouvez aussi à cette occasion
découvrir un fichier d’exemples de correction dans Word.
Cette dernière boîte signifie la fin de l’installation.
Si la fenêtre vous propose de redémarrer votre machine,
suivez son conseil. Nous vous recommandons de relancer votre
ordinateur après cette installation pour bénéficier des
intégrations de Cordial dans la suite Microsoft Office,
OpenOffice et tous les autres logiciels compatibles. Toutefois ce
redémarrage de la machine n’est pas obligatoire.
20 Premier contact
1.1.2.
Désinstallation
Pour désinstaller le logiciel, 2 possibilités vous sont offertes.
a)
Désinstallation par l'utilitaire de désinstallation
de Windows.
Pour le lancer, cliquez dans le menu "Démarrer/Panneau de
configuration/Ajout/Suppression de programmes" de la barre des
tâches (partie inférieure gauche de l'écran). La liste des
programmes présents sur votre machine vous est alors proposée.
Il vous suffit de sélectionner "Cordial 20" et de le supprimer
pour désinstaller Cordial.
b)
Désinstallation
par
le
désinstallation Cordial.
programme
de
Pour lancer ce programme de désinstallation, cliquez dans la
barre des tâches sur : "Démarrer/Tous les programmes/Cordial
20/Désinstallation", soit dans le dossier Cordial qui se trouve sur
votre disque dur selon votre installation d’origine : C:\Program
Files\Cordial\desinsta.exe. Le programme vous demandera alors
confirmation de votre décision.
Si le programme de désinstallation réussit à supprimer tous
les fichiers présents dans le dossier Cordial, il efface également
le dossier Cordial.
Mais deux cas peuvent se présenter où la suppression de tous
les fichiers est impossible :
1. Vous avez enregistré vos propres textes dans ce dossier et
il est impossible de supprimer le dossier sans supprimer vos
textes, le dossier Cordial reste donc, il contient uniquement vos
textes.
2. Parfois le programme de désinstallation n’arrive pas à
s’effacer lui-même. Il reste donc le dossier Cordial et le
programme appelé par « Desinsta.exe ».
Premier contact 21
Dans les deux cas, vous serez obligé de supprimer le dossier
Cordial à la main. Prenez le soin de vérifier que la présence du
dossier Cordial après la désinstallation ne soit pas liée à la
présence de documents vous appartenant.
Enregistrement
S’enregistrer est obligatoire pour « finaliser » votre logiciel.
Quel est le processus à suivre pour s’enregistrer et activer le
logiciel le plus rapidement possible ?
1)
Installez Cordial
A priori, si vous lisez ce manuel de manière linéaire, cette
opération doit s’être déroulée avec succès. Si ce n’est pas déjà
fait, lancez l’installation et suivez la procédure décrite dans la
Partie A, chapitre 1.1.
À l’issue de cette installation, Cordial vous propose très
simplement d’enregistrer votre logiciel selon la procédure
décrite ci-après. Si vous ne voulez ou ne pouvez pas le faire à
cette occasion, vous pourrez le faire ultérieurement depuis le
Portail Cordial sur votre bureau.
Attention, les fonctionnalités de Cordial ne seront accessibles
qu’après avoir réalisé cet enregistrement.
2)
Procédez à votre enregistrement
Selon le même modèle que la procédure d’installation,
laissez-vous guider par l’assistant d’activation de Cordial. La
première fenêtre se présente comme suit :
22 Premier contact
Cliquez simplement sur « Suivant ». La fenêtre suivante
apparaît alors :
Premier contact 23
Saisissez le numéro de licence que vous a donné Synapse
Développement. Celui-ci est indiqué sur un autocollant situé sur
la pochette de votre DVD, sur votre manuel ou, si vous avez
opté pour une version téléchargée du logiciel, dans le mail de
confirmation de votre commande.
NB : Votre numéro de licence ne peut contenir de lettre O
afin de ne pas les confondre avec le chiffre 0. Vous pouvez saisir
votre numéro de licence aussi bien en majuscules qu’en
minuscules.
Puis cliquez sur « Suivant ».
Pour activer votre logiciel au plus vite, choisissez
l’enregistrement par internet. Vous pouvez en effet réaliser cette
opération à toute heure contrairement aux options par mail ou
téléphone qui ne sont disponibles que lors des heures
d’ouverture de Synapse Développement.
Répondez ensuite aux différentes questions du formulaire ou
posées par notre opérateur.
24 Premier contact
- Par internet, remplissez les champs des fenêtres ci-après.
Premier contact 25
- Par téléphone ou par mail, vous découvrez la fenêtre ciaprès.
Renseignez dans cette fenêtre le numéro final qui vous est
donné par notre opérateur.
26 Premier contact
Voilà ! Votre enregistrement est terminé avec succès ! Nous
vous souhaitons une bonne utilisation de votre logiciel
Cordial.
Utilisation de Cordial
L’effort d’intégration a, peu à peu, enrichi de façon
spectaculaire l’utilisation de Cordial. Actuellement, Cordial peut
être utilisé de cinq manières différentes :
-
Une icône
sur votre bureau :
Découvrez le portail Cordial. Cette application rassemble
l'univers Cordial de votre ordinateur dans une seule fenêtre.
Découvrez Cordial dans Word, Open Office ou Libre
Office. L'application s'adapte à votre environnement : si
vous n'avez pas Microsoft Word, OpenOffice Writer ou
Libre Office leurs boutons respectifs sont grisés.
Vous pouvez aussi accéder depuis cette interface à Cordial
Dico présenté ci-après.
Enfin, cette application vous invite à vous enregistrer ou à
retrouver vos informations d’enregistrement lors d’un
contact avec nos services.
Premier contact 27
Notez bien que vous pouvez aussi accéder aux
fonctionnalités de Cordial en lançant votre application de
traitement de texte comme à votre habitude.
-
intégration complète dans Word,
-
intégration complète dans la suite bureautique Microsoft
Office (Outlook, Outlook Express, PowerPoint, Excel,
FrontPage)
-
intégration dans la suite bureautique OpenOffice et
LibreOffice 3 et 4 (Writer, Calc, Draw et Impress uniquement la correction pour ces 3 derniers)
-
intégration dans Firefox et Thunderbird,
-
intégration dans Internet Explorer,
-
intégration dans d'autres logiciels d'édition : MS
Windows Mail, MS Live Mail, WordPad (XP32), Blocnotes (XP32), Incredimail, Eudora, Lotus Notes (versions
6.5 et 8.5).
-
l'application Cordial.exe . Cette application (Cordial.exe)
est un traitement de texte dans lequel toutes les fonctions de
correction et d'aide à la rédaction de Cordial sont intégrées.
Vous pouvez donc charger un texte dans l'application
Cordial et le corriger ou l'analyser. L'application Cordial
accepte les formats des principaux traitements de texte.
-
l’outil Cordial Dico. Cordial Dico permet d'accéder à
l'intégralité des fonctions d'aide à la rédaction (dictionnaire
Cordial, synonymes, conjugaisons, TLF, Littré, traductions
et jeux de lettres) de manière indépendante de tout éditeur
de texte. Vous pouvez ainsi vous y référer de manière
simple, intuitive et conviviale, pour un besoin ponctuel qui
ne serait pas lié à de l’édition de texte.
28 Premier contact
Mise à jour de Cordial
Enfin, l’outil Synapse Update permet de mettre à jour
automatiquement Cordial. Une icône apparaît en bas à droite de
votre écran, près de l’horloge, indiquant l’état de Synapse
Update :
flèches rouges : l’ordinateur n’est pas connecté à
Internet
flèches vertes : connexion établie
flèches jaunes : Synapse Update est en train
d’effectuer un contrôle ou le téléchargement des mises à jour
Un clic-droit sur cette icône vous permettra d’accéder aux
options : exécuter une mise à jour manuellement, paramétrer
Synapse Update, quitter l’application.
Premier contact 29
2. Sous Mac
Installation/désinstallation
2.1.1.
Installation
Si vous avez opté pour la version DVD de Cordial :
Introduisez le DVD de Cordial dans votre lecteur. Lancez
manuellement le programme d’installation de Cordial.
Si vous avez opté pour la version téléchargée de Cordial :
La première boîte de dialogue du programme, boîte de
“Bienvenue”, se présente comme ceci :
Cliquez sur le bouton « continuer » dans la partie inférieure
de la fenêtre. La fenêtre suivante apparaît. Si vous vous
retrouviez à l'étape 3, vous vouvez la faire apparaître en
choisissant "Changer le répertoire d'installation".
30 Premier contact
Cette boîte vous permet de choisir le disque sur lequel sera
installé Cordial, par défaut le disque de démarrage (ici
"Macintosh HD"). Cordial sera toujours installé dans
/Applications/Cordial. Dans le cas d'un disque externe (autre
partition, disque externe, clé usb), il sera installé au même
endroit sur ce disque, et un raccourci /Applications/Cordial local
vous permettra d'y accéder. Cliquez sur le bouton « Continuer »
dans la partie inférieure de la fenêtre.
Premier contact 31
Vous pouvez changer la destination, pour cela il suffira de
cliquer le bouton « Changer l’emplacement de l’installation ».
La destination ayant été changée à l'étape précédente vous
constatez que Cordial sera installé sur «disk0s3» au lieu de
«Macintosh HD».
Si le choix de la destination de l’installation est impossible,
veuillez fermer le programme d’installation puis le relancer.
Une fois le dossier sélectionné, vous pouvez choisir entre
effectuer une installation classique ou la personnaliser en
cliquant sur le bouton « Personnaliser » en bas à gauche de la
fenêtre d’installation.
L’image suivante représente la boîte s’affichant après un clic
sur "Personnaliser". Ne seront installés que les fichiers
"cochés". Vous devez donc choisir en activant ou en désactivant
chaque fichier, ceux que vous voulez installer. Les fichiers
indispensables sont grisés et ne sont pas désactivables.
32 Premier contact
Cliquez enfin sur le bouton « Installer » en bas à gauche de
la fenêtre d’installation.
Une boîte de dialogue va alors vous demander le mot de
passe d'un compte administrateur. Saisissez le et confirmez par
"Installer le logiciel".
Premier contact 33
Vous êtes informés de l'état de l'installation, qui doit durer
quelques minutes.
L’installation est maintenant quasiment achevée.
La fenêtre vous propose alors de relancer la session. Cliquez
sur le bouton "Fermer la session" et suivez son conseil en
relançant la session. Si cette opération ne s'effectuait pas
automatiquement, quittez-la manuellement (menu Pomme ou
).
Cette fermeture vous permettra de bénéficier de l'intégration
dans le correcteur intégré Apple (« SpellServer »), de Cordial ou
de l'intégration dans le menu « Services ».
34 Premier contact
2.1.2.
Désinstallation
La désinstallation de la correction Cordial dans Word ne peut
être réalisée de façon indépendante, il faut désinstaller tout
Cordial.
Il suffit de lancer le fichier "DesinstallerCordial" et de
confirmer la désinstallation. Fermez ensuite la fenêtre lorsque
vous voyez s'afficher "[Opération terminée]".
Vous serez ensuite obligé de supprimer le dossier Cordial
manuellement. Pour ce faire, ouvrez le dossier Application, puis
cliquez sur l'icône Afficher se trouvant dedans. Dans
l'explorateur de dossier sélectionnez le répertoire Cordial puis
placez-le dans la corbeille. Prenez le soin de vérifier que la
présence du dossier Cordial après la désinstallation ne soit pas
liée à la présence de documents vous appartenant.
Enregistrement
1)
Installez Cordial
Premier contact 35
A priori, si vous lisez ce manuel de manière linéaire, cette
opération doit s’être déroulée avec succès. Si ce n’est pas déjà
fait, lancez l’installation.
À l’issue de cette installation, Cordial vous propose très
simplement d’enregistrer votre logiciel selon la procédure
décrite ci-après lors du redémarage de votre machine.
Si vous ne voulez ou ne pouvez pas le faire à
cette occasion, vous pourrez le faire ultérieurement
depuis un clic-droit ou un clic gauche long sur
l’icône de l’application Cordial située dans le Dock.
Ce clic vous permettra d’accéder à l’option
« S’enregistrer ».
Notons qu’une fois votre version enregistrée, cette option se
transformera en « Informations Licence » afin de vous
permettre de nous communiquer ces informations en cas de
contact commercial ou maintenance avec nos équipes.
2)
Enregistrer Cordial en suivant l’assistant d’activation
Suivez la procédure décrite dans la Partie A, chapitre 2.1.
Attention, les fonctionnalités de Cordial ne seront accessibles
qu’après avoir réalisé cet enregistrement.
3)
Reportez-vous à la description de la procédure
d’enregistrement
36 Premier contact
Celle-ci est très intuitive et est décrite point par point en
Partie A, Chapitre 1.2. Les différentes fenêtres sont présentées
ainsi que les options qui leurs sont liées.
Utilisation de Cordial
L’effort d’intégration a, peu à peu, enrichi de façon
spectaculaire l’utilisation de Cordial. Actuellement, Cordial peut
être utilisé de cinq manières différentes :
-
-
-
-
intégration complète dans Word,
intégration complète dans la suite bureautique Microsoft
Office (Outlook/Entourage, Outlook Express, PowerPoint,
Excel, Messenger)
intégration dans d'autres logiciels d'édition (TextEdit,
Pages, NéoOffice, TexEdit +)
le SynapseSpellServer : Le Spell Server est une application
en tâche de fond, au format des services Apple, dont l'appel
est géré par la plupart des applications (typiquement :
TextEdit, Mail...). Il suffit d'appeler la correction et de
choisir la langue : "Français (Cordial)".
intégration dans le menu Services : Dans la plupart des
applications Mac OS X, un sous-menu "Services" apparaît
dans le deuxième menu à gauche, celui qui porte le nom de
l’application. Cordial propose deux entrées de menu :
Dictionnaires et Correction. Pour lancer la correction, via le
menu service, pensez bien à sélectionner la totalité du texte
que vous souhaitez corriger.
l’outil Cordial : La palette apparaît ou disparaît selon si le
logiciel actif est compatible ou non.
Mise à jour de Cordial
Votre Cordial se mettra automatiquement à jour sur le même
principe que les logiciels d’antivirus. Un utilitaire de mise à jour
vérifiera régulièrement la présence de mises à jour sur internet et
les installera.
Premier contact 37
Si votre connexion internet n’est pas active de manière
régulière, vous pouvez décider de lancer l’application de mise à
jour manuellement. Pour cela, lancez la palette Cordial, l’icône
apparaît alors sur votre Dock.
Un clic-droit ou un clic gauche long sur cette icône vous
permettra d’accéder à l’option « Vérifier les mises à jour ».
Cliquez sur cet item, une fenêtre apparaîtra alors, décrivant
l’ensemble des fichiers mis à jour.
Si « Vérifier les mises à jour » est grisé, l’application de mise
à jour en tâche de fond n’est pas active. Pour la lancer
manuellement, allez dans votre menu « Applications », dossier
« Synapse Développement » et cliquez sur « SynapseUpdate ».
L’option « Vérifier les mises à jour » de Cordial s’active alors et
vous permet de lancer une mise à jour.
Cordial dans vos logiciels 39
Partie B
Cordial dans vos
logiciels
40 Cordial dans vos logiciels
1. Sous Windows
Intégration dans Word
Cette intégration constitue la principale façon d'utiliser
Cordial. Elle est réalisée pour toutes les versions de Word 2002
(ou XP), 2003 (ou Net), 2007, 2010, 2013 et 365.
1.1.1.
Installation
L'intégration complète dans les différentes versions de Word
présentes sur votre machine est réalisée lors de l’installation.
Dans Word 2002 (XP), l'intégration Cordial se signale par
l’icône Cordial (un C bleu) dans la barre des menus et par les
trois menus déroulants « Correction » et « Analyse » et
« Dictionnaires ».

Menu « Correction » :

Menu « Analyse »:
Cordial dans vos logiciels 41
Le menu déroulant « Dictionnaires » propose un contenu
différent selon que vous détenez un Cordial Référence ou
Proffessionnel. Voyons ici le menu de Cordial Pro :
Par un clic-droit sur un mot ou par les menus Cordial, vous
pouvez atteindre toutes les fonctions de Cordial.
Cependant, si l’un des menus n’était pas affiché dans Word,
nous vous proposons la démarche suivante :
1. Cliquez sur "Outils, Macros, Sécurité", puis, dans l'onglet
"niveau de sécurité", sélectionnez le niveau Moyen.
42 Cordial dans vos logiciels
2. Dans l'onglet "sources fiables" ou "Editeurs Approuvés"
de cette même fenêtre, activez "Faire confiance aux
projets Visual Basic" si vous avez MS Office 2002.
Puis activez "Faire confiance à tous les modèles et
compléments installés". Validez par OK et fermez la
fenêtre.
3. Cliquez sur "outils, modèles et compléments", cochez
"Cord_WLL.wll" ou "C_Pro.wll" en fonction de votre
version de Cordial. Puis cochez "CordialF.dot" et
"Cordial10.dot“. Cliquez sur "ok" et fermez la fenêtre.
4. Cliquez sur "Activer les Macros".
5. Fermez et relancez Word.
6. Dans Word : Cliquez sur "Outils, Macros, Sécurité",
sélectionnez le niveau de sécurité haut et cliquez sur
OK.
Dans Word 2003, 2007, 2010, 2013 et 365, l’intégration dans
Word se matérialise par la présence d’un menu (2003) ou d'un
ruban spécifique (2007, 2010, 2013 et 365) à Cordial. Toutes les
fonctions sont accessibles via ce ruban.
Par exemple, dans Office 2010 :
Les fonctionnalités de correction, d’aides et d’analyse des
menus seront détaillées plus loin dans le manuel.
1.1.2.
Désinstallation
La désinstallation des macros ne peut être réalisée de façon
indépendante. Vous devez désinstaller Cordial pour les
supprimer.
Cordial dans vos logiciels 43
Intégration dans MS Office
Cette intégration est effective pour les versions de XP, .Net,
2003, 2007, 2010, 2013 et 365 de la suite bureautique Office de
Microsoft (MS) qui comprend Outlook, Excel, et Publisher.
L'intégration dans la suite MS Office est réalisée par défaut, lors
de l'installation automatique.
Dans ces logiciels, comme le montre la figure suivante pour
Excel, l'intégration de Cordial se signale par l'ajout d'un ruban
ou d’un menu "Cordial" qui s'insère automatiquement dans la
barre des menus.
Les outils de Cordial sont également accessibles via un clicdroit (sauf dans Outlook 2007, 2010, 2013 et 365).
Il est possible de paramétrer les options qui vous
les plus utiles à intégrer sur le clic-droit. Pour
sélectionnez l'item "Menu contextuel" dans le menu
Une liste de fonctions apparaît alors, comme sur
suivante. Cochez les options qui vous intéressent.
semblent
ce faire,
"Cordial.
la figure
44 Cordial dans vos logiciels
Le paramétrage des fonctions disponibles sur le clic-droit de
la souris est conservé individuellement pour chaque programme
(Excel, PowerPoint, etc.) après le paramétrage.
Astuces :
- "Ctrl+A" sélectionne toutes les options.
- "Ctrl+Z" désélectionne toutes les options.
- vous pouvez choisir l'ordre des fonctions. La dernière ajoutée
se retrouvera en première position sur le menu contextuel (clicdroit).
Exemple :Désélectionnez tout, validez par OK, cliquez sur une
fonction, celle-ci sera la première sur le menu. Validez par
OK. Ajoutez une autre fonction, celle-ci sera la première sur le
menu. Validez par OK. Répétez l'opération pour obtenir
l'ordre que vous désirez.
Le changement de paramètre sera immédiatement pris en compte
après l'appui sur le bouton "OK".
Intégration dans OpenOffice
Une intégration complète de Cordial est possible pour
OpenOffice à partir de la version 3.1.
Cordial dans vos logiciels 45
1.3.1.
Installation
L'intégration est réalisée par défaut lors de l'installation du
logiciel.
Comme le montre la figure précédente, dans Writer, trois
menus sont disponibles : "Correction"; "Dictionnaires" et
"Analyse". De plus, l'icône Cordial (un C bleu), dans la barre des
tâches, permet de lancer directement la correction.
Dans le tableur Calc, l'éditeur de présentation Impress, et
l’outil de dessin Draw, seule la correction a été intégrée.
1.3.2.
Désinstallation
La désinstallation de l'intégration de Cordial dans
OpenOffice peut être réalisée en supprimant l’ensemble des
intégrations référencées dans le gestionnaire d’extensions.
Intégration dans Firefox et Thunderbird
Afin de vous permettre de bénéficier le plus facilement
possible de l’ensemble des fonctionnalités de Cordial dans votre
navigateur Mozilla Firefox et dans votre gestionnaire de mail
Thunderbird, nous avons développé une extension qui vient
ajouter deux nouveaux boutons dans votre interface.
46 Cordial dans vos logiciels
1.4.1.
Installation
Cette extension est automatiquement installée lors de
l’installation de Cordial. Une nouvelle ligne apparaît donc dans
votre gestionnaire de modules complémentaires :
Deux nouveaux boutons viennent donc s’ajouter dans votre
navigateur : « Correction Cordial » et « Dictionnaires »
Notons que la correction n’est disponible que dans les zones de
texte éditables.
1.4.2.
Désinstallation
Pour désinstaller cette extension, rendez-vous dans le menu
« Outils », puis cliquez sur « Modules complémentaires ».
Repérez la ligne débutant par « Correction Cordial » et cliquez
sur « Désactiver », puis redémarrez votre navigateur ou votre
gestionnaire de mails.
Vous pourrez à tout moment réactiver ces fonctions dans le
même gestionnaire. La ligne correspondant au complément
Cordial sera grisée, un clic sur « Activer » et un redémarrage de
Firefox ou de Thunderbird plus tard, vous pourrez retrouver
Cordial !
Intégration dans Internet Explorer
Cordial intègre une barre d’outil propre à Internet Explorer,
pour les versions 8, 9 et 10. Celle-ci s’installe automatiquement
sur votre version d’Internet Explorer (32, 64 bits ou même les
deux) et fait apparaître une barre d’outil dans laquelle vous
pourrez sélectionner la correction ou les dictionnaires.
Cordial dans vos logiciels 47
Elle se désactive simplement en cliquant sur la croix se
trouvant à côté de l’intitulé Cordial de la barre.
Intégration dans les autres logiciels
Intégration Cordial permet de contrôler les fonctions de
Cordial dans de nombreux autres logiciels : WordPad
(uniquement XP 32 bits), Bloc-notes (uniquement XP 32 bits),
MS Works, Incredimail, Eudora, Lotus Notes, MS Outlook
Express, Windows Mail, Windows Live Mail, Adobe
Dreamwaver CS5 et CS6, Adobe InDesign CS6, Adobe
Illustrator CS5 et CS6, QuarkXPress, FoxMail, PostBox
WordPerfect, PageMaker, Opera, Google Chrome, Safari,
MindManager, The Bat, CorelDraw, Skype, AbiWord,
Notepad++ et GroupWise.
1.6.1.
Installation
Lors de l’installation de Cordial, par défaut, le programme :
Integration_Cordial.exe est automatiquement enregistré et lancé
à chaque démarrage de Windows.
Il
est
cependant
possible
de
lancer
le
programme
manuellement
à
partir
du
menu
« Démarrer
/
Programmes
/
Cordial 20
/
Intégration Cordial ».
48 Cordial dans vos logiciels
1.6.2.
Paramétrage
Pour paramétrer une nouvelle intégration ou en supprimer
une, cliquez « avec le bouton droit de la souris » sur le C bleu
sur fond blanc qui se trouve à côté de l’heure, en bas sur la droite
de votre écran. Le menu suivant apparaît alors. Vous pouvez à
présent sélectionner les logiciels qui vous intéressent.
Pour activer une intégration, il
faut que le nom du programme soit
précédé de la petite marque de
sélection. Pour changer le statut,
cliquer « avec le bouton gauche de
la souris » sur la ligne qui
correspond au programme que
vous souhaitez modifier.
Dans cet exemple, Cordial est
intégré dans tous les programmes,
il n’affiche pas de messages en fin
de correction et il est activé au
démarrage de Windows.
Pour modifier une option,
cliquer sur l’option désirée (bouton
gauche de la souris). Chaque clic
de souris ferme le menu, vous
devez le rouvrir avec le clic droit
lorsque vous souhaitez modifier
plusieurs options.
Activer au démarrage de
Windows : permet de lancer le
programme
automatiquement
lorsque Windows démarre si cet
item est coché.
Cordial dans vos logiciels 49
Correction lors de l’envoi des courriels : Lorsque cet item
est coché, la correction est lancée lors de l’envoi du message
pour les programmes concernés ci-dessus.
Message en fin de correction : Lorsque cet item est coché,
la correction se termine toujours par un message d’information.
Déplacer la barre de menu Cordial : Si la barre de menu
n’est pas positionnée à un endroit opportun, cliquez sur cette
fonction pour la déplacer où bon vous semblera.
Quitter : Ferme le programme. Attention, si certains
programmes intégrés sont ouverts, vous verrez une alerte qui
vous indique la liste des programmes à fermer avant
« Intégration de Cordial ». Après leur fermeture, vous devrez
cliquer à nouveau sur Quitter afin de fermer définitivement le
programme.
1.6.3.
Désinstallation
Dans le menu de paramétrage, il vous suffit de décocher
l'option "Activer au démarrage de Windows".
1.6.4.
Accès aux outils Cordial
Le programme "Intégration Cordial" a été pensé pour
s'intégrer dans un maximum de logiciels et plus spécialement
ceux dans lesquels vous avez l'habitude d'écrire.
La figure suivante montre comment Cordial s'intègre dans
Notepad++ :
50 Cordial dans vos logiciels
Vous remarquez que 3 menus flottants sont créés : « Cordial »,
« Analyse » et « Dictionnaires ».
En cliquant sur le menu « Cordial », vous obtiendrez la liste des
fonctions suivantes :
En cliquant sur le menu « Analyse », vous obtiendrez la liste des
fonctions suivantes :
Enfin, en cliquant sur le menu « Dictionnaires », vous obtiendrez
la liste des fonctions suivantes :
Cordial dans vos logiciels 51
De fait, en cliquant sur l'item « Correction » du menu « Cordial » dans le logiciel de votre choix proposé par Intégration Coridal, celui-ci corrigera automatiquement votre texte comme sur
la fenêtre suivante :
52 Cordial dans vos logiciels
Notez que l'intégration dans les navigateurs vous permet
également de corriger vos mails, édités via votre Webmail
(Orange, Gmail, etc.).
En plus des logiciels d'édition de mails, l'intégration de Cordial
est effective dans les logiciels d'édition de texte les plus utilisés.
Cordial dans vos logiciels 53
2. Sous Mac
Intégration dans Word
Cette intégration constitue la principale façon d'utiliser
Cordial pour la plupart d’entre-vous. Elle est réalisée pour les
versions de Word 2008 et 2011.
2.1.1.
Installation
L'intégration complète dans les différentes versions de Word
présentes sur votre machine est réalisée lors de l’installation
générale de Cordial.
Cordial remplace la correction native de Word, et inclut
l'orthographe, la grammaire et les synonymes. On l'appelle par
l’utilisation simultanée de la touche fn et de
F7 ou
"Outils>Grammaire et orthographe...". On peut également
activer la vérification du texte pendant la saisie (menu
Préférences) et corriger par click droit.
54 Cordial dans vos logiciels
La correction respecte la structure du document (styles, ...) et
la typographie (gras, italique, ...). On peut annuler toutes les
corrections effectuées. Les dictionnaires utilisateurs créés dans
Word sont gérés.Lorsque l'on appelle la correction
orthographique pour la première fois, un message vous avertit
que Cordial est bien installé.
En cas de mise à jour de Word 2008 il est nécessaire de
réinstaller Cordial.
Une correction plus détaillée est accessible par Intégration
Cordial, le menu permet également l'accès aux dictionnaires.
Les fonctionnalités de correction et d'aide à la rédaction des
menus seront détaillées plus loin dans le manuel.
2.1.2.
Désinstallation
La désinstallation des macros ne peut être réalisée de façon
indépendante. Vous devez désinstaller Cordial pour les
supprimer.
Intégration dans la suite MS Office
Cette intégration est effective pour les versions 2008 et 2011
de la suite bureautique Office de Microsoft (MS) qui comprend
Outlook/Entourage, Excel et PowerPoint. L'intégration dans la
suite MS Office est réalisée par défaut, lors de l'installation
automatique.
SynapseSpellServer
Le SpellServer est une application en tâche de fond, au
format des services Apple, dont l'appel est géré par la plupart des
applications (typiquement : TextEdit, Mail...). Il suffit d'appeler
la correction et de choisir la langue : "Français (Cordial)".
Cordial dans vos logiciels 55
Comme dans Word, on peut activer la "correction lors de la
saisie" et la correction respecte la mise en page et la typographie.
Le dictionnaire géré est le même que celui de la correction
française par défaut.
Les applications compatibles pour l'orthographe et la
grammaire sont : iCal, iChat, iWork (Keynote, Numbers, Pages),
Mail, TextEdit, Adium, Aide-mémoire, Bean, Carnet d'adresses,
Evernote, iCompta, Microsoft MSN, Microsoft Outlook,
RapidWeaver, Safari, Skype, Smultron, SubEthaEdit et Twitter.
Les applications compatibles ne proposant que la correction
orthographique sont les suivantes : Apple iWeb, BBEdit, Google
Chrome, Mail Smith, Mariner Write, Mellel, Nissus Writer
Express, Nissus Writer Pro et PowerMail.
Notons que la correction grammaticale est aussi disponible via le
menu Services décrit ci-après, mais ne permet pas toujours de
conserver la mise en forme de votre texte.
Menu Services
Dans la plupart des applications Mac OS X, un sous-menu
"Services" apparaît dans le deuxième menu à gauche, celui qui
porte le nom de l’application. Cordial propose deux entrées de
menu : Dictionnaires et Correction.
56 Cordial dans vos logiciels
Il est nécessaire que du texte soit sélectionné pour que Cordial
apparaisse et propose les outils de correction.
Ce service ouvre sa propre fenêtre présentée ci-après.
Cordial dans vos logiciels 57
Contrairement aux deux solutions précédentes, la mise en
forme (style, liste, tableaux...) n'est pas respectée, mais les
attributs typographiques de vos textes (gras, souligné, taille,
fonte, ...) le sont dans les principaux logiciels.
En dehors des applications compatibles SpellServer qui vous
permettront donc de conserver l’ensemble de votre mise en page,
- vous pourrez corriger vos textes en conservant la
typographie dans : Nissus Writer (Express, Pro),
PowerMail, SubEthaEdit, Tex-Edit Plus, TextWrangler.
- vous pourrez corriger vos textes en perdant l’ensemble de
votre mise en page dans : Apple iWeb,, BBEdit, Firefox,
Google Chrome, Mail Smith, NeoOffice (Writer, Calc,
Impression, Draw), Microsoft Entourage (2008),
Thunderbird, Word
Notons que dans la plupart des logiciels, la sélection est ensuite
remplacée, mais que dans le cas de Thunderbird, il faudra coller
le texte de remplacement.
58 Cordial dans vos logiciels
D’autre part, dans les webmails, le message
doit être au format "texte seul". Par exemple,
dans l’interface webmail d’Orange :
La palette Cordial
La palette de Cordial apparaît ou disparaît selon que le
logiciel actif comporte du texte éditable ou non.
La fenêtre de correction est la même que pour le menu
Services.
On peut fermer la fenêtre (choix par application). Si l’on
souhaite la faire réapparaître, activer l'application puis choisir
"Afficher la fenêtre" dans le menu "Cordial" du Dock.
Le visuel suivant s’affiche :
Les logiciels compatibles avec cette intégration de la correction
sont Word, TexEditPlus, PowerPoint, Excel et Pages.
Notons quelques spécificités selon les logiciels :
Cordial dans vos logiciels 59
- Dans Excel, la correction n’est pas accessible en mode
édition de cellule.
- Dans TextEdit : On ne peut pas corriger uniquement un
passage sélectionné, l’ensemble du contenu du document
est donc analysé à chaque lancement.
L’accès au dictionnaire Cordial Dico
Votre Mac est livré avec une application "Dictionnaire.app"
qui comprend un excellent dictionnaire américain Oxford.
L'accès à ce dictionnaire est aussi disponible sous Dashboard à
l'aide du widget "Dictionary". Malheureusement, les ressources
disponibles en français ne sont pas aussi riches.
Cordial vous pprpose donc son dictionnaire de définitions
dans cette application. Retrouvez en un clin d’œil le dictionnaire
le plus complet qui soit.
Vous pouvez effectuer une recherche sur la forme canonique
du terme (son lemme) aussi bien que sur une forme fléchie,
c’est-à-dire portant les marques du pluriel, du féminin ou
conjuguée.
Corriger avec Cordial 61
Partie C
Corriger avec Cordial
62 Corriger avec Cordial
La fonction principale de Cordial est, bien entendu, la
correction. Nous avons consacré cette troisième partie à la
présentation de cette fonction, la partie suivante sera dédiée aux
fonctions d'aide à la rédaction et d'analyse de textes.
1. La correction
Vous êtes-vous déjà servi d’un correcteur grammatical ?
L’intention avouée est limpide : “corriger les fautes de
grammaire”, le résultat, hélas, laisse souvent à désirer. Et
d’abord, qu’est-ce qu’une faute de grammaire ? La notion
d’erreur est différente pour un grammairien et pour un
informaticien : “le chevaux”, par exemple, est une faute d’accord
évidente ; pour les “correcteurs orthographiques”, il n’y a pas de
faute, chaque mot est correctement orthographié.
La spectaculaire augmentation des capacités du matériel a
permis, dans un premier temps, l’apparition de logiciels capables
(plus ou moins) de corriger certaines fautes dites de grammaire
(fautes d’accord, dans la plupart des cas). L’apparition récente
de techniques de développement très innovantes permet
maintenant d’aller plus loin.
Cette idée n’a pas encore pénétré le grand public, mais dans
la majeure partie des cas, il est possible, comme le fait Cordial
de réaliser l’analyse logique automatique d’une phrase et de
prendre en compte le contexte sémantique général.
Le cahier des charges d’un correcteur syntaxique est assez
bien défini : corriger le maximum d’erreurs, afficher le moins
possible de faux messages (signaler une erreur là où il n’y en a
pas), réduire le temps de la correction au minimum. Le problème
est que ces trois impératifs sont en partie contradictoires :
corriger le plus possible d’erreurs implique du temps et fait
courir le risque de produire des faux messages.
Corriger avec Cordial 63
À quoi devez-vous vous attendre ? Nous ne prétendons pas
corriger toutes les erreurs, la syntaxe du français est bien trop
complexe et l’ambiguïté de certains mots (souvent les plus
fréquents) proprement stupéfiante.
Nous prétendons à des taux de correction très supérieurs à la
moyenne. Nos tests ont porté sur un corpus de 10 000 types
d’erreurs dont la collation s’est faite sur plusieurs années.
Cordial corrige actuellement 95 % des erreurs (toutes erreurs
confondues). En principe, sur vos textes, le taux sera supérieur,
de nombreuses erreurs, trouvées à un seul exemplaire, étant
assez baroques.
Nous ne prétendons pas ne jamais générer de faux messages.
À moins de s’arrêter au traitement des accords les plus simples
(et encore !), c’est, dans l’état actuel des techniques, impossible.
Nous vous conseillons cependant de prêter attention aux
messages qui, à première vue, vous semblent hors de propos.
Certes, ils peuvent l’être et nous nous en excusons par avance,
mais ils indiquent parfois, par ricochet, un problème réel de
ponctuation, de choix d’accord, de mauvaise construction, etc.
Par ailleurs, Cordial fait l’objet d’un soin tout particulier pour
essayer de réduire cette irritante source de "bruit".
Il n’y a rien de plus exaspérant, en effet, que de se voir
signaler une erreur, là où il n’y en a pas. Le triomphe de
l’humain (face à cette "stupide machine") est alors parfois
tonitruant !
Cordial génère (d’après tous nos tests internes) moins d’un
faux message pour 4 000 caractères (environ un faux message
sur deux pages), ceci est une moyenne calculée sur plus de 20
millions de caractères et sur des textes d’écrivains confirmés
donc parfaitement écrits. Vous en trouverez parfois plus, et
heureusement, parfois moins.
Savoir à quoi s’attendre, c’est se montrer réaliste. La plupart
de vos textes seront largement améliorés et souvent entièrement
corrigés après le rapide passage par Cordial.
64 Corriger avec Cordial
Vous ne pouvez toutefois exiger une correction automatique
totale dans tous les cas. Ceux qui ont eu l’occasion de se pencher
sur les complexités de la langue française savent à quel point une
telle attente est, à l’heure actuelle, utopique.
La correction se déroule, en gros, sur trois grands domaines :
typographique, orthographique et grammatical. Ce qui, pour
vous, apparaît comme une seule correction, représente en fait
plusieurs balayages, en apparence simultanés.
La correction typographique
Lors d’un premier passage Cordial corrige les erreurs
typographiques (doubles espaces, oubli de parenthèses,
guillemets, ponctuation, etc.).
Cette correction est largement paramétrable : vous
pouvez intervenir, pour la seule correction typographique, sur
une cinquantaine de paramètres. Vous trouverez la description
des paramètres typographiques dans le chapitre 3 de cette partie
et une description complète des différentes options dans le
manuel de l’utilisateur ou l'aide en ligne accessible par le bouton
"aide" dans la boîte de paramétrage de la correction.
Vous pouvez influer sur de nombreuses corrections, depuis
un paramètre général qui active ou désactive la totalité de la
correction typographique.
Après avoir ainsi délimité et parfois restitué les unités
syntaxiques que forment les phrases, un second passage
s’attache au traitement des erreurs lexicales (fautes
d’orthographe).
Corriger avec Cordial 65
La correction orthographique
Lors d’une vérification orthographique, un logiciel compare
la forme des mots du texte à la forme des mots de son
dictionnaire, le moindre écart de forme produisant un message
d’alerte. La différence entre les logiciels se fait sur l’étendue du
vocabulaire reconnu et lors de l’étape recherche de suggestions :
Pour chaque forme inconnue, il faut, en effet, rechercher des
formes proches et proposer des remplacements. De la finesse des
algorithmes de recherche et de leur conception va dépendre le
nombre de bonnes propositions. On peut considérer que cette
technique est maintenant au point et les meilleurs vérificateurs
orthographiques se situent dans une fourchette de 80 à 90 % de
propositions correctes sur les formes inconnues (lettre en trop,
interversion, substitution, soudure, erreur d’accent, etc.).
L’effort actuel porte sur la probabilité de chaque forme et sur
la rapidité de la recherche. L’idéal étant de proposer le taux le
plus élevé en unique proposition.
Prenons un exemple : si le vérificateur trouve la forme
“anticonstitutionnelement”, forme qui n’existe pas, la
proposition
unique
sera,
bien
évidemment,
“anticonstitutionnellement”. Il n’y a pas d’autre forme proche
possible et la probabilité de remplacement frise les 100 %. Mais
toutes les erreurs ne sont pas aussi simples : vous avez, par
exemple, écrit la forme fautive “souce”, les formes proches
peuvent apparaître ainsi “source, souche, soucie, suce, douce”.
Le jeu consiste à faire monter une forme en première proposition
et à l’isoler par une probabilité suffisamment élevée en
proposition unique. Ce n’est pas toujours possible. Ça ne l’est
pas dans notre exemple. Mais la prise en compte de nombreux
paramètres et l’utilisation d’algorithmes d’analyse de forme et
de proximité phonétique originaux permettent à Cordial de
trouver 66 % des erreurs lexicales en unique proposition.
66 Corriger avec Cordial
Lorsque tant d’erreurs donnent lieu à des propositions
uniques, il devient possible d’envisager une correction
automatique. Celle-ci reste, bien entendu, optionnelle et doit être
activée par un paramètre spécifique dans la boîte des paramètres
de la correction (Onglet Orthographe/Global). Comme la
correction typographique, la correction orthographique est
paramétrable. Plus de 20 paramètres sans compter la fonction de
sensibilité générale règlent la correction automatique. Le
chapitre 3 de cette partie reviendra sur ce paramétrage. Pour plus
d'informations sur le paramétrage de la correction nous vous
demandons de vous reporter au manuel de l’utilisateur livré sous
format électronique.
Les erreurs d’orthographe sont particulièrement sensibles
selon le type de saisie. Là où un humain ne fera pratiquement
jamais d’erreur, un scanner ou un logiciel de dictée peuvent
achopper. À l’inverse, certaines erreurs d’inattention sont
quasiment impossibles pour le scanner et improbables dans la
saisie vocale (*envellope, par exemple). Ce phénomène nous a
conduit à différencier trois types de corrections selon la source.
Corriger avec Cordial 67
La correction orthographique multilingue
Cordial peut corriger l’orthographe de plus de 70 langues :
Afrikaans, Amharique, Arabe (Algérie), Arabe (Arabie
Saoudite), Arabe (Barhëin), Arabe (Égypte), Arabe (Émirats
Arabes Unis), Arabe (Irak), Arabe (Jordanie), Arabe (Koweït),
Arabe (Liban), Arabe (Libye), Arabe (Maroc), Arabe (Oman),
Arabe (Qatar), Arabe (Syrie), Arabe (Tunisie), Arabe (Yémen),
Arménien, Basque, Bulgare, Catalan, Croate (Croatie), Danois,
Finlandais, Frison, Gaélique, Gaélique écossais (Royaume-Uni),
Galicien, Gujarati, Hébreu, Hindou, Hongrois, Indonésien,
Islandais, Italien (Italie), Italien (Suisse), Kinyarwanda,
Lituanien, Macédonien (Ex. Rép Yougoslave de Macédoine),
Malais (Brunei Darussalam), Malais (Malaisie), Malayalam,
Marathi, Mongol (Mongol traditionnel, RPC), Néerlandais
(Belgique), Néerlandais (Pays Bas), Népalais, Népalais (Inde),
Norvégien (Nynorsk), Occitan, Oriya, Perse, Polonais, Pendjabi
(Inde), Pendjabi (Pakistan), Roumain, Roumain (Moldavie),
Russe, Russe (Moldavie), Setswana, Slovaque, Sotho (Afrique
de sud), Suédois, Tamoul, Tchèque, Thaï, Tsonga, Ukrainien,
Venda, Vietnamien. dans Word 2007, 2010 et 2013 (32bits et
64bits) .
Cette correction orthographique multilingue est réalisée via
un appel du logiciel Hunspell version 1.3.1. Ce correcteur
orthographique est diffusé sous la triple licence GNU Lesser
General Public Licence, Mozilla Public Licence et GNU General
Public Licence.
Hunspell :
est disponible gratuitement sur le site
http://hunspell.sourceforge.net/. Aucune garantie et aucune
maintenance ne sont disponibles sur ce produit.
Dans Word, il est préférable de ne pas faire confiance à la
détection automatique de langue. Nous vous conseillons de fixer
vous-même cette langue via le menu Outils/Langue/Langue.
68 Corriger avec Cordial
La correction grammaticale
Après avoir délimité et parfois restitué, par la correction
typographique, les unités syntaxiques qui forment les phrases et
corrigé les erreurs orthographiques, le texte, ainsi "nettoyé", peut
alors être traité. La correction grammaticale va faire intervenir
des opérations multiples : désambiguïsation (syntaxique et
sémantique), découpe en propositions, délimitation des groupes,
etc. Ces diverses opérations vont permettre de définir les
fonctions et d’appliquer les règles.
Cordial réalise un travail en profondeur
désambiguïsation syntaxique et sémantique.
sur
la
Il prend en compte les homophones (accentués ou non : « à »
et « a » ; « dès » et « des ») ; les mots polysémiques (Cordial
gère plus de 10 0 00 mots à plusieurs sens et tente la
désambiguïsation de plus de 26 000 sens). Cordial possède
également des dictionnaires d'expressions (plus de 12 000
expressions verbales, 88 000 non verbales - nominales,
adjectivales, adverbiales...). Chaque expression est décrite par de
nombreuses caractéristiques sémantiques ou syntaxiques (plus
de 200 pour certaines expressions verbales).
L’analyse du style
Qu'est-ce que la stylistique ?
Corriger avec Cordial 69
La stylistique, ou analyse du style, est une partie de la
linguistique, comme la morphologie, la syntaxe ou la
sémantique. De même que l'analyse syntaxique et sémantique
des textes permet de repérer les fautes d'accord ou de
concordance des temps, ou encore les homonymies et
paronymies, l'analyse stylistique s'attache aux particularités du
style de l'auteur. Elle permet de repérer les niveaux de langue :
style familier, populaire, emploi de mots rares ou obsolètes,
d'anglicismes ou de régionalismes. Elle permet également de
repérer les clichés, l'emploi de stéréotypes, de circonlocutions ou
de mots passe-partout, elle permet enfin de signaler les
pléonasmes ou les expressions à valeur pléonastique.
"Le style c'est l'homme" écrivait Buffon. Chacun est libre
d'écrire comme il le désire et il n'est pas de norme en la matière.
Alors que la correction orthographique remplace les mots
inexistants par des mots existants, donc reconnaissables par tous
les lecteurs, alors que la correction grammaticale remplace les
erreurs d'accords ou d'homophonie, les éventuelles fautes de
frappe ou d'inattention, l'analyseur stylistique ne s'appuie sur
aucune norme. Il signale des caractéristiques du style,
d'éventuels pléonasmes ou obscurités, des mélanges de niveaux
de langue, une éventuelle surutilisation d'anglicismes ou
d'africanismes.
Ces éléments de style signalés ne sont pas des fautes en soi.
Certes le lecteur peut avoir du mal à comprendre une phrase
comme "Machin a envoyé le bidule à Trifouillis-les-Oies" ou
peut estimer qu'une phrase comme "Pour que la vie reprenne ses
droits et pour dénicher la perle rare, il ratisse large et n'y va pas
avec le dos de la cuillère", bien qu'elle utilise un langage imagé,
multiplie les métaphores rabâchées sans apporter de réelle
information. Il demeure que ces phrases sont syntaxiquement
correctes et ne peuvent être rejetées au nom d'une norme
quelconque.
70 Corriger avec Cordial
Mais l'acte d'écrire n'a de sens que si le lecteur lit sans effort.
Or l'unité de style et l'emploi rare de mots passe-partout ou de
clichés facilitent cette lecture et rendent le texte plus attrayant.
Les expressions toutes faites et souvent opaques ("stopper
l'hémorragie d'emplois", "promouvoir l'ascenseur social", "pour
que la qualité soit au rendez-vous"...) qui constellent la presse et
sont souvent reprises dans nos écrits ont perdu leur sens originel
quand elles en avaient un ! Les éviter au profit d'images moins
convenues ou de réels mots d'auteur est faire oeuvre de créativité
littéraire, donc prendre le lecteur pour ce qu'il est, un être
intelligent sensible à une qualité d'écriture réelle !
Cordial vous propose ainsi un bilan de l’analyse stylistique
de votre texte, à vous de choisir quels axes sont importants à
corriger pour vous selon le type de texte ou le destinataire de vos
écrits.
Corriger avec Cordial 71
La correction automatique sous Outlook
La correction manuelle est le mode de correction historique
et classique de Cordial. Vous avez votre mot à dire sur chacune
des corrections proposées par Cordial.
La correction automatique
parcourt et corrige tout le
document sans s’arrêter sur les erreurs nécessitant votre
approbation. Il reste très probablement des erreurs. À la fin
de ce mode de correction, un récapitulatif des modifications
effectuées vous est proposé.
72 Corriger avec Cordial
2. Fenêtre de correction Cordial
La fenêtre de correction Cordial est accessible dans différents
logiciels via l’item Corriger du ruban Cordial sous Office 2007 à
365, ou les menus «Cordial/Corriger » « Correction/Corriger »
ou « Cordial/Corriger » sous Windows et via la palette flottante,
Intégration Cordial et le menu Services sous Mac.
Suite à un simple clic sur ce menu, la fenêtre de correction
Cordial apparaît :
Sur la partie supérieure de la fenêtre, 2 onglets vous
permettent de choisir votre mode de correction, phrase par
phrase ou erreur par erreur. Ici, la correction est proposée sous le
mode phrase par phrase.
Sous ces onglets, trois champs textuels permettent
d'observer, de haut en bas : la phrase initiale erronée, la phrase
analysée et éventuellement corrigée par Cordial et les erreurs.
Corriger avec Cordial 73
Le champ supérieur, Phrase initiale, qui représente la phrase
erronée n’est pas un champ éditable, vous ne pouvez donc pas
faire de modification dans ce champ.
Le champ central, Phrase corrigée, propose les résultats de
l'analyse et les propositions de correction. Si Cordial a trouvé
une ou plusieurs erreurs, il essaie de réaliser une correction
automatiquement, dans la mesure où celle-ci est possible, ce qui
n'est pas toujours le cas. Si Cordial a trouvé des corrections
relativement sûres, il effectue les substitutions et les corrections
apparaissent alors en vert gras et souligné. Lorsque la correction
n’est pas suffisamment sûre pour être réalisée automatiquement,
le mot erroné reste signalé en rouge. Dans tous les cas, le mot est
accompagné d’une flèche signalant un menu déroulant. Il est
ainsi toujours possible d'accéder aux propositions de Cordial via
un clic sur le mot ou sur le bouton en question. Ce menu
déroulant vous propose éventuellement de choisir parmi
plusieurs corrections, d’ignorer la correction, d’éditer votre
phrase ou d’accéder à l’explication de la règle s’il s’agit d’une
faute de grammaire. Le champ central est éditable et représente
la version correcte de votre texte qui sera substituée dans votre
éditeur de texte.
Le champ inférieur, Explications des erreurs, propose des
explications sur chaque erreur.
Les petites barres qui précèdent chaque erreur dans la partie
gauche représentent un coefficient de certitude sur la correction
proposée.
Ainsi, 3 barres signalent un remplacement certain qui est réalisé
automatiquement dans le mode « Correction automatique ». 2
barres signalent plusieurs propositions de correction, l’utilisateur
doit alors faire un choix. Enfin, une barre indique un conseil, par
exemple stylistique.
Plusieurs boutons permettent d'interagir entre l'interface de
correction Cordial et votre éditeur (ici Word) :
- "Ignorer", qui ne fait aucune correction et passe à l'erreur
suivante.
74 Corriger avec Cordial
- "Corriger", qui effectue les corrections telles que définies
dans le champ Phrase corrigée.
- "Revenir",
précédentes.
qui
permet
d'annuler
les
corrections
Les deux icônes permettent d'accéder a) à la fenêtre de
paramétrage, et b) à l'aide sur l'utilisation de la fenêtre. Enfin, le
bas de la fenêtre propose des informations contextuelles sur la
correction en cours.
En cas de demande de correction via le bouton "modifier", le
texte d'origine dans Word est remplacé par la phrase dans le
champ "Phrase corrigée". L'analyse du texte reprend alors et
affiche la prochaine phrase erronée trouvée par Cordial dans
votre texte.
Cette fenêtre de correction est accessible dans tous les
logiciels mentionnés dans la partie précédente.
Attention : Cette fenêtre ne vous signalera que les fautes
d’orthographe, de grammaire et de typographie. Si vous
souhaitez accéder aux messages concernant votre style, il vous
faudra lancer la fonction « Analyse du style » de Cordial.
3. Substitution de la correction de MS
Office
En fait, dans la suite Microsoft Office (Word, Access, Excel,
etc.) les utilitaires de correction (DLL) pour les produits
Microsoft (DynamicLink Libraries) sont remplacés par ceux de
Cordial. Les outils de correction (plus le dictionnaire des
synonymes et le moteur de césure) sont directement intégrés
dans les logiciels de Microsoft qui proposent des fonctions de
vérification.
Corriger avec Cordial 75
Ils viennent REMPLACER les outils de correction,
nettement moins performants, de ces divers logiciels.
L'ergonomie de la correction est donc celle classiquement
proposée par Microsoft (même fenêtre, mêmes fonctions) mais
les erreurs et propositions sont générées par les outils Cordial.
Après l’installation de Cordial, les outils de vérification de
Cordial remplacent les outils de MICROSOFT.
Vous n’avez rien à faire, il suffit de se servir du logiciel de
Microsoft comme vous le faites habituellement. Une demande de
correction se fera, par exemple, comme d’habitude, par l’item
correction du menu Outils de Word, c’est le plus haut niveau
d’intégration possible entre deux logiciels. Par contre, il va de
soi que la correction automatique et semi-automatique ne sont
pas accessibles via cette méthode.
Si vous avez choisi l’intégration de Cordial dans Word avec les
DLL, les outils de correction orthographique et grammaticale
sont ceux de Cordial.
Ainsi, suite à l'appel de la correction dans Word, via la touche
F7 ou le menu Outils, Grammaire et orthographe ou l’icône
s'affiche la fenêtre suivante :
,
76 Corriger avec Cordial
On voit ici que la fenêtre affichée par Word est la fenêtre
"classique" de correction grammaticale de Word : la fenêtre n'est
pas redimensionnable, les erreurs sont présentées les unes après
les autres. Toutefois, le nom de Cordial apparaît dans la barre de
titre de la fenêtre pour les erreurs grammaticales. Signalons que
pour les erreurs orthographiques, la barre de titre de Word n'est
pas modifiée.
Pour vous assurer de la substitution des outils de correction
de Cordial dans les processus de correction de Microsoft Office
et plus particulièrement de Word, réalisez les opérations
suivantes :
- Dans Word, Menu Outils, Options, onglet Grammaire et
Orthographe.
- cliquez sur le bouton "Paramètres" dans la zone grammaire.
Si les DLL de Cordial sont déclarées dans Word, vous devez
obtenir une boîte de paramétrage de la correction Cordial (voir
chapitre suivant) comportant des onglets, Syntaxe Global, etc.
En outre, le soulignement des fautes dans MS Office est
désormais réalisé par Cordial. De fait, vous visualisez très
rapidement l’ensemble des erreurs de votre texte. En effet, ce
soulignement concèrne à la fois les erreurs d’orthographe, de
grammaire, de typographie et de style relevées par Cordial.
4. Substitution de la correction de
OpenOffice
Tout comme dans Word, les outils de correction sont
directement intégrés, ils viennent REMPLACER les outils de
correction, nettement moins performants, d’OpenOffice.
L'ergonomie de la correction est donc celle classiquement
proposée par OpenOffice (même fenêtre, mêmes fonctions) mais
les erreurs et propositions sont générées par les outils Cordial.
Corriger avec Cordial 77
Vous n’avez rien à faire, il suffit de se servir du logiciel
comme vous le faites habituellement. C’est le plus haut niveau
d’intégration possible entre deux logiciels.
Si vous avez choisi l’intégration de Cordial dans
OpenOffice, les outils de correction orthographique et
grammaticale sont ceux de Cordial.
Lorsque vous appuyez sur F7 ou que vous lancez l’application
orthographe et grammaire du menu Outils de OpenOffice, c’est
Cordial qui vous propose ses corrections.
78 Corriger avec Cordial
5. L'application Cordial
L'application Cordial vous permet également d'éditer et de
corriger un texte. Pour lancer cette application, vous devez vous
situer dans le répertoire de l’application Cordial. Par défaut, ce
répertoire est « C:\Program Files (x86)\Cordial », puis lancer
l’exécutable Cordial.exe ou CordialPro.exe.
Vous pouvez alors taper le texte de votre choix ou ouvrir un
fichier comme suit :
1. “Cliquez” sur le menu “Fichier".
2. “Cliquez” sur l’item “Ouvrir...”. Les trois points
signifient que cette commande va ouvrir une boîte de
dialogue.
3. Sélectionnez votre texte.
4. "Double-cliquez" sur votre texte pour le charger dans
l’application Cordial.
Vous constaterez que toutes les icônes sont maintenant
actives ou peuvent être activées et que les menus sont tous
affichés. Les icônes propres à Cordial sont à dominante rouge
foncé.
L’icône ci-contre correspond à l’item "Corriger le
texte" et lance la correction à partir du début du texte.
Celle-ci correspond à l’item "Corriger vers la fin" et
lance la correction à partir de l’endroit où se trouve
situé le curseur.
Cliquez sur l'icône, votre écran se présente alors comme la
figure précédente.
La boîte de correction (en bas de l’écran) se divise elle-même
en deux cartouches, le premier reprend votre phrase et propose
des corrections, c’est la zone de proposition ; le second
cartouche propose des messages d’explication, c’est la zone
d’erreurs. Vous pouvez changer les couleurs et les polices de
chaque zone de votre écran par la commande “paramétrer
l’édition”.
Corriger avec Cordial 79
En cliquant sur le message, vous ouvrez le fichier d’aide
grammaticale de Cordial. Si vous cliquez sur le message affiché
lors de cette première correction, l’aide vous proposera l’écran
suivant.
Vous connaissez certainement le principe de l’aide en ligne,
rappelez-vous que les mots verts soulignés d’un trait continu
permettent d’atteindre de nouvelles pages d’aide, les mots en
vert, soulignés d’un trait discontinu, ouvrant des définitions dites
fugitives.
À ce stade, vous avez deux possibilités, soit la proposition de
correction est pertinente et vous satisfait, soit, pour une raison ou
une autre, vous ne voulez pas l’accepter (erreur de Cordial, faute
vénielle, intention d’auteur, etc.).
Vous pouvez très bien ne pas tenir compte des
propositions de correction de Cordial, il suffit
pour cela de cliquer sur l’icône "Phrase
suivante", présentée ci-contre, et Cordial
poursuit l’analyse des fautes éventuelles sur la
phrase suivante, sans effectuer de correction
dans votre texte.
80 Corriger avec Cordial
Après un clic sur l’icône de la commande "Phrase
suivante", la seconde phrase passe en vidéo inversée et les
corrections ainsi que les commentaires viennent s’inscrire dans
les cartouches de correction.
Cette nouvelle proposition de correction vous signale trois
erreurs : un défaut d’accentuation de capitale en début de phrase
"A" au lieu de "À"; une confusion entre "ou" conjonction et "où"
adverbe ; une erreur sur l’infinitif "employer".
Pour accepter les trois propositions de
correction, il vous suffit de cliquer sur l’icône de
la commande "Corriger", présentée ci-contre.
La phrase corrigée vient alors remplacer la phrase jugée
fautive dans votre texte et le processus de correction est relancé
sur la phrase suivante qui passe à son tour en vidéo inversée.
Que se passe-t-il si vous ne voulez pas corriger les trois
erreurs mais, par exemple, deux seulement ? Imaginons que
votre texte n’exige pas un niveau élevé de présentation et que
vous ne désiriez pas corriger l’erreur d’accentuation sur la
capitale en début de phrase.
Rien de plus simple, un clic gauche sur un mot (ou une
expression) fautif déroule un micro-menu dans lequel la forme
de votre texte est toujours présentée en premier.
Cliquez, dans la zone de proposition, sur la locution "À
partir du", la partie concernée de l’écran affiche maintenant
l’image suivante.
Corriger avec Cordial 81
Cliquez sur la forme sans accent, celle-ci vient remplacer la
forme avec accent "À partir de" qui était la proposition de
correction de Cordial. Vous pouvez alors accepter la correction
par l’icône "Corriger", et votre texte conservera la forme que
vous aviez saisie, à savoir "A partir de". Cette fonction vous
permet ainsi de choisir uniquement les erreurs que vous
voulez corriger.
Notez : si vous cliquez avec le bouton droit (autre
fonction) le programme considère que vous acceptez la
proposition de correction et au prochain clic gauche, la
case ne s’affichera plus.
Vous savez maintenant qu’en cliquant sur l’icône de
correction, la phrase corrigée viendra remplacer, dans votre
texte, la phrase jugée fautive. Mais avant de commander ce
remplacement nous allons nous servir de cette deuxième phrase
pour illustrer un certain nombre de fonctions dans cette zone de
proposition.
Dans la zone de proposition, chaque couleur correspond à
un domaine spécifique d’erreur :
- rouge brique = syntaxe ;
- bleu marine = orthographe ;
- cyan foncé = typographie.
Sur chacune de ces couleurs, un clic gauche développe le
menu qui permet de refuser la correction.
En dehors de ces mots colorés, tous les autres mots
développent par simple clic gauche une bulle donnant des
informations grammaticales (caractéristiques morphologiques et
syntaxiques).
82 Corriger avec Cordial
Cliquez (clic gauche), par exemple, sur le mot "syntaxe", une
bulle d’information se développe comme suit :
Notez : certains mots, adverbes par exemple, n’ouvrent pas
d’informations particulières.
6. Paramétrage de la correction
Vous pouvez donc vous servir du logiciel sans vous
préoccuper davantage de sa configuration. Mais ce serait
dommage ! Car tout le monde n’a pas les mêmes besoins et tous
les textes n’exigent pas le même niveau de correction. La
configuration vous offre un choix si étendu que vous pouvez
adapter la “forme” du logiciel à vos besoins réels et à vos
habitudes. Certains paramètres sont adaptés à certaines tâches,
par exemple, si vous corrigez un texte issu d’une saisie par
scanner, vous aurez tout intérêt à activer le paramètre spécifique.
Cordial possède plus de deux cents paramètres sur lesquels
vous pouvez intervenir directement. Certains gèrent les alertes
stylistiques, "signaler les mots grossiers", par exemple, d’autres
interviennent directement dans les règles des accords, d’autres
encore permettent de ne pas traiter certaines erreurs. Comme
nous le verrons, le paramétrage possède également une fonction
qui permet de choisir le niveau de correction de manière globale,
selon l’exigence du document que vous voulez corriger. Ce
choix se fait à partir d’un curseur dont le déplacement positionne
automatiquement de nombreux paramètres.
Corriger avec Cordial 83
Afin d'afficher cette fenêtre, il vous suffit de cliquer sur
l'item "Paramétrer la correction" du menu ou du ruban selon
l’application dans laquelle vous travaillez. La boîte qui s’ouvre
présente dans sa partie supérieure une série d’onglets, comme
l’illustre l’image en page suivante.
L'ensemble des paramètres de correction peut être modifié et
sauvegardé via le bouton "OK".
La partie supérieure de cette fenêtre propose la liste des
différents menus de paramétrage via des onglets. Chaque onglet
représente un ensemble de paramètres.
Il existe cinq grands domaines pouvant être paramétrés : la
syntaxe, l'orthographe et la typographie, le style et la
sémantique. Pour ouvrir une feuille, il suffit de cliquer sur un
des onglets de la partie supérieure.
84 Corriger avec Cordial
Nous proposons dans les parties suivantes de ce chapitre la
description des plus utiles items de paramétrage proposés sur
cette fenêtre.
Paramétrage Orthographe
L'orthographe représente l'ensemble des règles (officielles
ou imposées par l'usage) qui font que telle manière d'écrire un
mot est, seule, considérée comme correcte.
La première zone de la feuille concerne le remplacement
automatique des mots présentant une orthographe fautive. Ce
remplacement automatique qui est la source de fréquentes
confusions mérite quelques mots d'explications.
Cordial trouve actuellement 70% des erreurs lexicales (lettre
en trop, interversion, substitution, soudure de deux mots, erreur
d'accent) en unique proposition ou avec un taux de probabilité
très élevé. L'excellent résultat des algorithmes de recherche
autorise le remplacement automatique des erreurs d'orthographe,
dont il est quasi certain que la forme de remplacement soit
l'unique possible.
Ce remplacement automatique est optionnel, et vous pouvez
l'annuler en désactivant le bouton “activer la correction
automatique”. Mais jugez sur pièces avant de prendre une
décision ; au maximum de certitude (curseur vers la droite), une
correction sur 10 000 seulement peut être fautive.
Corriger avec Cordial 85
Type du texte : Cordial permet d’adapter la correction
orthographique d’un texte au type de saisie qui a procédé à sa
numérisation. Il en existe, actuellement trois : le clavier, le
scanner, la voix. Le clavier reste pour l’instant largement
dominant, bien que, de plus en plus, le scanner soit
fréquemment utilisé pour les longs textes. La saisie vocale
s’améliore de versions en versions et les efforts engagés par
de grandes firmes (IBM, Dragon System, Philips...)
permettent de penser que ce mode se développera de plus en
plus. Or, du point de vue orthographique, les erreurs
produites par ces trois modes sont très différentes.
Normal (saisie au clavier) : vous corrigez avec les fonctions
normales de Cordial.
86 Corriger avec Cordial
Numérisé (saisie au scanner) : ne doit être utilisé que si le
texte que vous voulez corriger (orthographe ou grammaire) a
été saisi avec un scanner. Les deux logiciels pris en compte
sont "Type reader" et "Omnipage version 8". Les erreurs
produites par un scanner diffèrent notablement des erreurs de
saisie au clavier. Par exemple, l'oubli de lettre qui est une
erreur classique de la saisie n'existe, ici, pratiquement pas.
Au contraire, certaines combinaisons de lettres ("m" donne
par exemple "nr") n'ont pratiquement aucune chance de se
trouver dans une saisie clavier. D'autres signes sont
systématiquement méconnus ("œ", par exemple).
Dicté (saisie vocale) : ne doit être activé que si vous avez
utilisé un logiciel de saisie vocale. La saisie vocale pose de
redoutables problèmes d’homophonie (parfois très éloignés :
« commence à parfaire » au lieu de « commença par faire »,
« la semblé » au lieu de « l’assemblée », etc.). D’autres
erreurs, bien que plus proches, sont également très délicates à
traiter (« on » pour « en », « et » pour « est »...). Cordial, si
ce paramètre est actif, comparera la saisie vocale à ses
propres sources d’erreurs et tentera de retrouver un sens
grammaticalement plus logique.
Si vous avez accepté la correction automatique, le curseur de
réglage est actif. Il se présente comme un témoin coulissant à
l'intérieur d'un guide. Le titre au-dessus du guide horizontal
indique la fonction du curseur “Gérer le remplacement
automatique des mots erronés”. En déplaçant le curseur du
pôle gauche vers le pôle droit vous augmentez la certitude du
remplacement.
Plus de remplacements automatiques : toutes les erreurs
donnant lieu à une proposition unique seront
automatiquement remplacées.
Corriger avec Cordial 87
Si vous écrivez, autre exemple, le mot “alléche” qui n'existe
pas, le correcteur va rechercher les formes proches, il va
trouver : “ allèche ”, bien sûr, mais aussi “alléché, etc.” la forme
“ allèche ” est donc moins certaine que ne l'était
“anticonstitutionnellement” dans l'exemple précédent. La
certitude est cependant suffisante (99%) pour autoriser un
remplacement automatique. Si votre curseur était sur le pôle de
droite et exigeait donc une certitude supérieure, le mot “ alléche
” ne serait pas remplacé.
Moins de remplacements automatiques : n'autorise que les
remplacements présentant la plus grande certitude, ne sont
remplacées automatiquement que les erreurs donnant lieu à
une proposition unique.
NOTE : les noms propres ne font pas l'objet d'une correction
automatique. Sont considérés comme nom propre, les noms
débutant par une majuscule. Le second cadre propose des
fonctions d'alerte ou de tolérance :
Signaler les doublons noms propres : même fonction que la
précédente mais portant sur les noms propres.
Accepter les capitales sur : Noms communs, Adjectifs,
Autres mots : en principe les noms communs s'écrivent avec
une minuscule, mais certains peuvent prendre une majuscule
dans des circonstances particulières.
Paramétrage Affiner les suggestions
Un “clic” sur l'onglet du domaine “Affiner les suggestions”,
développe la partie centrale de la boîte de paramétrage suivante.
88 Corriger avec Cordial
Recherche phonétique approfondie : cette fonction pousse
la recherche orthographique à un niveau plus profond. Celle-ci
prend, en conséquence, un peu plus de temps. Si le temps est
pour vous un facteur important, désactivez ce paramètre.
Recherche des mots proches pour noms propres
inconnus : le dictionnaire des noms propres de Cordial contient
85 000 noms (à titre indicatif, la partie “noms propres” du petit
Larousse en regroupe environ 24 000). Si cette option est active,
elle autorise la recherche (selon les algorithmes de recherche
orthographique) pour les noms propres inconnus du dictionnaire.
Certes, le nom propre est peut-être celui d'un ami et le
programme peut vous afficher une forme hors de propos. Mais
très souvent, grâce à l'important fonds lexical, Cordial peut vous
aider à corriger des erreurs sur des noms propres célèbres mal
orthographiés.
Corriger avec Cordial 89
Traiter la possible réunion de mots : lorsque le correcteur
trouve une forme inconnue, il essaiera, si cette option est active,
de réunir, sous certaines conditions, la forme inconnue au mot
suivant ou au mot précédent pour tenter de composer une forme
existante. Exemple : “fau tive” sera réuni, mais “dis cours” ne le
sera pas car les deux mots existent indépendamment.
Traiter la possible séparation de mots : cette fonction,
inverse de la précédente, est basée sur le même principe.
Exemple : “jesuis” sera séparé en “je suis”.
Traiter les mots entièrement en majuscules : si cette
fonction est inactive les mots entièrement en majuscules ne sont
pas pris en compte dans la correction. Il faut, si vous voulez
qu'ils soient corrigés, le demander en activant cette fonction.
Paramétrage Typographie
La typographie est la manière dont les textes sont présentés.
La séculaire pratique typographique a, peu à peu, élaboré un
certain nombre de règles qui ont pour but de faciliter la lecture
en unifiant la présentation des documents.
Un “clic” sur l'onglet “Typographie” développe l'image
suivante.
90 Corriger avec Cordial
Dans le premier encart, "COMMANDE GENERALE", la
première option active ou désactive toute la correction
typographique ainsi sur les onglets « Séparateurs » et
« Sigles/Nombres ».
Lorsque la commande générale est inactive toutes les
fonctions s'affichent en gris. Elles passent en style normal
lorsque celle-ci est activée.
Il est parfois intéressant de pouvoir désactiver la correction
typographique. Tout dépend du niveau de correction exigé par le
texte et du temps que vous voulez consacrer à cette correction.
La "correction typographique automatique" permet
d'accepter ou de refuser le remplacement automatique de
nombreuses erreurs.
Corriger avec Cordial 91
Les erreurs ou les choix typographiques donnent lieu à
plusieurs types d'actions : remplacements (espaces avant une
ponctuation, par exemple) ; tolérances (Mr pour M.) ; alertes
(signaler les chiffres dans un texte). La correction automatique
gère tous les paramètres qui donnent lieu à un
remplacement. Si vous demandez, par exemple, que les
majuscules soient accentuées et que vous écriviez la forme
"Etoile",
une
demande
de
correction
remplacera
automatiquement par "Étoile".
NOTE : lorsque l'erreur typographique s'accompagne d'une
autre erreur dans la même phrase (syntaxique ou
orthographique), la correction automatique a bien lieu
(sans message !) mais ne prendra effet que si vous cliquez
sur l'icône de correction.
La plupart du temps, vous corrigerez l'erreur signalée
(orthographe ou syntaxe) et la correction typographique prendra
alors effet. Si toutefois, vous ne voulez accepter que la
correction typographique, il faudra cliquer sur la seconde erreur
pour revenir à la forme avant correction.
La seconde zone de correction concerne l'emploi des capitales
(vaste sujet dans le détail duquel nous n'entrerons pas ici).
Les six options présentées englobent, croyons-nous, les
domaines où règne le plus d'hésitation.
Tolérées sur particule de noblesse : La particule “de” est une
préposition marquant l'origine. Elle s'écrit, normalement, avec
des minuscules, mais lorsqu'il peut y avoir confusion avec un
nom de lieu, elle peut prendre la majuscule. Exemple : Les
éditions De Nevers, les mémoires de De Gaulle.
Forcées après un retour chariot : un retour chariot marque la
fin d'un paragraphe. Le mot qui commence le nouveau
paragraphe est donc un début de phrase et il doit prendre une
majuscule ; en dehors, bien entendu, des énumérations et des
volontés stylistiques (poésie, par exemple).
92 Corriger avec Cordial
Forcées après un tiret d'alinéa d'énumération : en principe
l'initiale de chaque élément d'une énumération ne comporte pas
de majuscule, même après un retour à la ligne. Mais ce bouton
vous permet de forcer la majuscule si telle est votre habitude.
Forcées sur les marques déposées : de nombreux produits ou
appareils tirent leurs noms de marques, choisies par l'inventeur
et légalement déposées. Ces marques sont parfois passées dans
la langue pour désigner le produit ou l'appareil lui-même. Un cas
typique est “Frigidaire” en lieu et place de “réfrigérateur”. En
principe, les marques déposées doivent s'écrire avec une
majuscule.
Tolérées derrière deux points : en principe, il ne faut pas de
majuscule après un deux-points. Le deux-points introduit,
habituellement, une énumération, une explication ou une
citation. C'est ce dernier cas qui est visé ici.
Lorsque la citation porte sur une phrase complète, il est d'usage
de la transcrire avec ses propres signes typographiques et sa
ponctuation. Exemple : Au printemps 1886, Nietzsche écrivait :
“Ce qu'on fait par amour s'accomplit toujours par-delà le bien et
le mal.”. Si vous rédigez un commentaire de texte comportant de
nombreuses citations, vous apprécierez cette fonction.
Accentuées si possible : certaines lettres du clavier sont
accentuées en majuscules “À, É, È, Ê, Ô”. La lettre “ç” doit
normalement s'écrire de la même manière en majuscule “Ç”.
C'est une simple question de lisibilité, mais peu à peu, la cédille
sur le “c” majuscule et les capitales accentuées (qui ne
s'obtiennent pas directement au clavier) sont abandonnées,
même dans certaines éditions, sans parler des mémoires,
rapports ou thèses. Cette fonction, si elle est active, permet
d'ajouter, les accents ou la cédille aux lettres qui doivent en
comporter.
Le second cartouche présente un certain nombre de tolérances ;
celles-ci permettent, sur des erreurs vénielles, de ne pas
perturber outre mesure vos habitudes.
Corriger avec Cordial 93
Apostrophe utilisée comme guillemet : les guillemets anglais
(") sont parfois remplacés (à tort) par la simple apostrophe ('). Si
telle est votre habitude et que vous ne vouliez pas en changer,
cette fonction vous intéressera. Si votre texte exige un bon
niveau de présentation, les guillemets anglais ou, pour les
citations, les guillemets français « », qui précisent le sens
d'ouverture et de fermeture, sont nettement préférables.
Apostrophe abréviative pour minutes et secondes : en
principe, les minutes et les secondes (temps) doivent s'écrire en
toutes lettres ou avec leur abréviation spécifique (“2 mn 30 s” et
non “2' 30"”), mais l'habitude des notations scientifiques des
minutes et des secondes d'angle fait que l'on note parfois (à tort)
le temps avec des apostrophes.
Accepter les tirets au lieu de parenthèses : les tirets, encadrant
un ou plusieurs mots - à la façon des parenthèses - sont parfois
préférés à celles-ci lorsqu'on désire séparer ou isoler un tronçon
de phrase sans toutefois arrêter la lecture. Le second tiret
disparaît devant le point final.
Accepter les points dans les nombres : Certaines écritures, par
exemple l'anglo-saxone, tolèrent le point comme séparateur de
milliers. Si vous désirez conserver ces points, vous pouvez
activer cette fonction.
Accepter le séparateur binaire “/” : la barre oblique s'est
introduite assez récemment dans un rôle de remplacement de
conjonction de coordination ("La redondance image/son est la
partie la plus critiquable du film"). La formule “et/ou”,
indiquant que les deux conjonctions sont possibles, est largement
utilisée ("Il faudra revoir les sorties de scènes et/ou les derniers
dialogues").
Tolérer “2ème” pour “2e” : en principe, la graphie correcte est
“2e”, mais la graphie “2ème” est très répandue. Si votre texte
n'exige pas un haut niveau de présentation et si vous avez pour
habitude d'écrire “2ème”, vous activerez cette fonction.
94 Corriger avec Cordial
Tolérer “Mr” pour “M.” : la graphie conseillée pour
l'abréviation de “Monsieur” est “M.”, mais si vous avez
l'habitude d'écrire “Mr”, selon la règle anglo-saxonne, et si votre
texte n'exige pas un haut niveau de présentation, vous pouvez
activer cette fonction.
Paramétrage Séparateurs
La feuille « séparateurs » gère la ponctuation et les
espaces. Sous le bouton “activer la correction des espaces” se
trouvent les ponctuations pour lesquelles un choix est possible.
Quelques explications préalables sont nécessaires pour bien
comprendre à quoi servent ces fonctions.
Corriger avec Cordial 95
Il existe en typographie plusieurs valeurs d'espace : les
espaces-mots, qui sont des espaces variables que l'on positionne
entre les mots pour donner à chaque ligne la même longueur, et
les espaces fixes (insécables) qui ont toujours la même valeur.
Les espaces fixes se divisent en trois : le cadratin, le demicadratin, le quart de cadratin (encore appelée “espace fine”).
Selon le signe de ponctuation, l'on utilise telle ou telle espace (le
point-virgule, par exemple, est précédé d'un quart de cadratin et
suivi d'une espace-mot sécable).
Tous les logiciels ne permettent pas ces finesses. Lorsque le
signe de ponctuation doit être précédé ou suivi d'une espace fine,
on peut, très grossièrement, décider de coller la ponctuation au
dernier caractère ou de la séparer. Les boutons qui suivent vous
permettent d'opter pour l'une ou l'autre solution.
Activer la correction des espaces : ce bouton, s'il est actif,
autorise la correction des espaces liées à certaines ponctuations.
S'il est inactif, les ponctuations concernées passent en grisé et
sont elles-mêmes désactivées.
Avant ; (avant point-virgule) si ce bouton est actif, le
programme vous signalera tous les points-virgules qui ne seront
pas précédés d'une espace clavier. S'il est inactif, il vous
signalera tous les points-virgules qui ne seront pas collés au
caractère immédiatement précédent.
Avant : (avant deux-points) ; Avant ! (avant point
d'exclamation) ; Avant % (pourcentage) ; Avant ? (avant point
d'interrogation). Mêmes fonctions mais pour les signes
concernés.
Après " et avant " (après les guillemets droits et avant les
guillemets droits) les guillemets droits ou anglais sont précédés
d'une espace-mot sécable (ce qui au clavier correspond à un
espacement obligatoire) et suivis d'une espace insécable, ce qui
laisse le choix entre un espacement clavier ou pas d'espacement.
96 Corriger avec Cordial
Après « et avant » (après les guillemets typographiques et
avant les guillemets typographiques) fonction identique à la
précédente mais portant sur les guillemets français ou
typographiques.
Remplacer les tabulations par une espace : une erreur,
plus fréquente qu'on ne croit, consiste à utiliser la touche de
tabulation à la place de la touche d'espacement. Cette fonction, si
elle est active, remplace automatiquement les tabulations par des
espaces. Il ne faut pas utiliser cette fonction si votre texte
comporte des tableaux ou des tabulations volontaires.
Le second cartouche concerne plus spécifiquement les
ponctuations. Il vous permet également de remplacer
automatiquement certains signes et en particulier les trois points
de suspension manuels qui, dans Word, par exemple, sont traités
comme un caractère.
Point final en fin de paragraphe : une fin de paragraphe
correspond à un retour chariot. Hors les titres et les
énumérations, elle s'accompagne systématiquement d'un point
final.
Remplacer l'apostrophe ' par ’: le signe apostrophe du
clavier
alphabétique
(signe
droit)
sera
remplacé
automatiquement par le guillemet anglais simple (plein et délié).
Ce paramètre est inactif dans la DLL pour Word, ce traitement
de texte gère en effet ce remplacement de manière particulière.
(Il s'obtient normalement par la combinaison des touches
[Crtl+4,4]).
Remplacer le tiret (-) par le caractère (–) : le caractère (–)
est le tiret demi-cadratin. Il sert habituellement à marquer les
ruptures dans une phrase (incises), les changements de locuteur
dans un dialogue, etc. Le remplacement n'est effectué que pour
les tirets entourés d'espaces.
Tolérer les astérisques de discrétion : l'astérisque est un
signe en forme d'étoile (*). Il peut servir de “masque” lorsque
l'auteur ne veut pas communiquer une information : “Il habitait
la petite ville de ***”.
Corriger avec Cordial 97
Les astérisques peuvent remplacer la totalité du nom ou
compléter l'initiale “... la petite ville de L***”. Suivant en cela
les conseils de professionnels de la typographie, Cordial refuse,
dans le même rôle, les “x” majuscules “Il habitait la petite ville
de XXX”.
Utiliser le caractère "..." pour les points de suspension :
les points de suspension qui, la plupart du temps, sont frappés au
clavier par répétition du caractère point, correspondent à un
caractère typographique. Cette commande permet de remplacer
automatiquement les points triplés par le caractère correspondant
dans Word aux touches [Alt+Crtl+.].
Tolérer les points de suspension de convenance : on
emploie les points de suspension lorsqu'on ne veut pas, par
pudeur ou prudence, communiquer une information “La maman
et la p...”.
Séparateur d'énumération : virgule, point-virgule : une
énumération commence après un deux-points et un retour chariot
(exceptionnellement après un retour chariot seul) suivi d'un tiret
ou d'un astérisque, plus une espace ou une tabulation. En
principe, les termes d'une énumération sont séparés par un pointvirgule. Cette option vous permet toutefois de choisir la virgule
comme séparateur.
Séparateur de date : point, tiret, diviseur : dans une date,
le nom du mois n'est qu'exceptionnellement abrégé. Si, toutefois,
vous adoptez cette graphie (manque de place, tableaux, etc.),
l'usage veut que les chiffres soient séparés par un point :
21.11.94. Cette fonction vous permet cependant de choisir le
type de séparateur : point (21.11.94), tiret (21-11-94), diviseur
(21/11/94).
98 Corriger avec Cordial
Le RETOUR-CHARIOT est une fin de phrase : toujours,
devant majuscule, jamais : Cette option sert si vous devez
corriger un fichier comportant des phrases séparées par un
retour-chariot et ne se terminant pas nécessairement par une
ponctuation forte, ou inversement lorsque le retour-chariot doit
être considéré comme un espace comme un autre. Ce genre de
comportement survient généralement lors de l’extraction de
contenu depuis une page Web ou un document PDF par
exemple.
Paramétrage Sigles et Nombres
Corriger avec Cordial 99
Le premier cartouche règle l'écriture des sigles. Les sigles
sont des abréviations constituées d'initiales mais traitées comme
des mots (H.L.M., E.D.F., OTAN, UNESCO, etc.). En principe,
lorsque chaque lettre a son nom propre (h, l, m) on écrit le sigle
en capitales et chaque lettre est suivie d'un point abréviatif. Si les
lettres ont leur valeur habituelle, (otan, unesco), on supprime
ordinairement les points, on parle alors d'acronymes. Il règne,
dans la pratique, un certain désordre ; les véritables sigles étant
traités, le plus souvent, comme des acronymes. Les fonctions cidessous vous permettent d'avoir, sur ces fautes vénielles, toute
liberté.
Sigles sans points abréviatifs tolérés : le correcteur, si cette
fonction est active, acceptera EDF ou HLM qui devraient
normalement s'écrire E.D.F. et H.L.M.
Sigles en minuscules avec capitale, tolérés : on constate
une nette tendance à traiter les acronymes comme de véritables
noms. Cette fonction permet d'accepter la forme Otan ou
Unesco.
Espaces après les points abréviatifs des sigles : certains
imprimeurs mettent systématiquement des espaces dans les
sigles (E. D. F., H. L. M., S. N. C. F.). Cette fonction signale
l'absence d'espace après les points abréviatifs ; vous l'activerez si
elle correspond à votre manière de composer.
La seconde case propose diverses fonctions liées à l'écriture
des nombres.
Séparateur décimal : virgule, point : pour séparer la partie
décimale du chiffre des unités on utilise, normalement, la virgule
(2 789,78). Cette fonction vous laisse toutefois le choix entre la
virgule et le point, suivant les habitudes de la typographie anglosaxonne.
Forcer en chiffres romains les numéros des siècles : on
doit normalement écrire les siècles en chiffres romains (le XXe
siècle). Cette option, si elle est active, convertit
automatiquement “20e siècle” en “XXe siècle”. Ceci est valable
pour les cent premiers chiffres.
100 Corriger avec Cordial
Convertir les âges de chiffres en lettres : on doit
normalement écrire les âges (lorsqu’ils ne représentent pas une
durée entière de vie) en toutes lettres (un homme de trente-cinq
ans). Cette option, si elle est active, convertit automatiquement,
“un homme de 35 ans” en “un homme de trente-cinq ans”. Ceci
est valable pour les cent premiers chiffres.
Séparer les groupes de 3 chiffres par une espace : dans la
composition en chiffres arabes, les tranches de trois chiffres
sont, normalement, séparées par une espace. Mais on ne sépare
pas les tranches de trois chiffres dans les nombres qui ont une
fonction de numérotage (code postal, dates, articles de lois,
millésimes, etc.). Si cette fonction est active, elle transforme
“2500” en “2 500”.
Accepter 4 chiffres contigus sans espace : cette fonction est
complémentaire de la précédente et doit être utilisée pour les
nombres ayant fonction de numérotage.
Signaler les chiffres dans le texte (sauf date) : dans une
date, chaque groupe de chiffres est normalement séparé par un
point (11.09.98). Cette fonction vous signale tous les chiffres qui
ne sont pas des dates.
Le dernier cartouche règle les ligatures possibles du “a” et
du “e”. Les signes “œ” et “æ” sont souvent écrits sans ligature,
par exemple “coeur”, “oeil”. Si vous cliquez “toujours
ligaturé”, Cordial vous proposera une correction sur les formes
“oe”, “ae”. Vous pouvez également choisir de ne “jamais
ligaturer” et le message portera alors sur les formes “œ” et “æ”.
La case “inchangé” ne produira pas de message quelle que soit
votre graphie.
Paramétrage Syntaxe
Lors d'une première demande, la boîte s'ouvre toujours sur la
feuille du domaine "Syntaxe". Une seconde demande ouvrira la
dernière feuille consultée.
Corriger avec Cordial 101
La première proposition qui vous est faite est un paramétrage
global sous la forme d'une réglette. Le titre au-dessus du guide
horizontal vous indique, brièvement, la fonction du curseur “la
position de la règle définit la sensibilité de la correction
syntaxique”. De quoi s'agit-il exactement ?
En “cliquant” sur le curseur et en le déplaçant, vous modifiez
automatiquement la rigueur de la correction grammaticale. Le
curseur correspond, en fait, à un paramétrage global de toutes les
règles de syntaxe. Au-dessus du guide, un pourcentage, qui varie
en même temps que vous positionnez le curseur, indique le taux
de sensibilité de la correction. Ce taux (de 0 à 100) est fixé, par
défaut, à 50%.
102 Corriger avec Cordial
Le paramétrage global positionne automatiquement tous les
paramètres de la correction syntaxique selon deux pôles :
“Forcer la détection d’erreurs” et “Rendre la détection moins
sensible”. Le principe est assez simple à comprendre : toutes les
règles et toutes les informations lexicales sont étalonnées selon
une échelle de probabilité. En haut de l'échelle, ce qui
correspond à l'extrémité “ Rendre la détection moins sensible
”, n'apparaîtront que les erreurs indiscutables et demandant une
correction obligatoire, par exemple : certains accords en genre et
en nombre, les erreurs d'élision, les désaccords de personne
grammaticale, etc.
Au fur et à mesure que vous déplacez le curseur vers la
gauche, vous vous dirigez vers le pôle “ Forcer la détection
d’erreurs ”, un certain nombre d'erreurs en plus vont donc
apparaître : des anglicismes, des tournures populaires, des
messages stylistiques, des erreurs d'accord sémantique, etc.
Vous vous posez peut-être la question de savoir sur combien
de messages porte la variation possible. Prenons un exemple : le
curseur, par défaut, est positionné à 50%, du pôle “erreurs
certaines”.
Que se passe-t-il lorsque vous repoussez le curseur vers ce
pôle ? Vous aurez de moins en moins de messages vous
signalant des erreurs (les erreurs certaines vous sont toujours
signalées). En arrivant au maximum (100%) vous aurez environ
10% de messages en moins par rapport à la position initiale.
À l'inverse si, à partir de la position initiale, vous repoussez
le curseur vers le pôle “ Forcer la détection d’erreurs ”, vous
aurez, bien évidemment, de plus en plus de messages vous
signalant des erreurs. Les erreurs certaines vous sont toujours
signalées et, à celles-ci, viennent bientôt s'ajouter des erreurs
seulement possibles ou présentant un intérêt grammatical
moindre.
Corriger avec Cordial 103
Vous aurez environ 10% de messages en plus en atteignant
le milieu du guide et vous en aurez environ 30% de plus lorsque
le curseur sera en butée à gauche. Quelques essais rapides vous
permettront de bien comprendre le principe de base et, très vite,
vous saurez régler le curseur non seulement selon vos besoins
mais, au coup par coup, selon l'exigence de correction de vos
divers textes.
Analyse statistique en cours de correction : L'analyse
statistique se déroulera en même temps que la correction.
Stockage des mots-clés en cours de correction : Si vous
activez cette case, l'analyse des mots-clés se déroulera en
même temps que le processus de correction et vous disposez,
à la fin de la correction, de toutes les données sur les motsclés.
Signaler les phrases excédant : - - - mots (maximum :
128). Cette option permet de décider du nombre de mots que
ne doit pas dépasser chaque phrase.
Paramétrage Locuteurs
Ouvrez, par simple clic dans l’onglet, la feuille intitulée
"Locuteurs". Cette feuille se présente comme ceci :
104 Corriger avec Cordial
Lorsque vous aurez ainsi fixé les paramètres, vous aurez
constitué un fichier de configuration. Ce fichier peut être sauvé
via le bouton "Enregistrer" ou "Enregistrer sous" avec un nom
précis et réutilisé, par exemple, pour un nouveau scénario.
L’intérêt d’un tel paramétrage ? Il est évident, par
exemple, pour une femme écrivant une thèse, un ouvrage. En
décidant que la forme "nous" doit imposer l’accord du féminin
singulier, elle évitera non seulement des oublis éventuels, mais
encore tous les messages liés à ce type d’accord.
Cette feuille permet de régler le genre et le nombre de
certains pronoms.
- Pronom <JE>
Qui est "je" ? Qui parle ? Un homme, une femme ? Si une
femme écrit un texte, les accords nécessaires des participes pas-
Corriger avec Cordial 105
sés, des attributs, se feront au féminin, si "je" représente un locuteur homme, les accords se feront au masculin (Je suis venu, ou
Je suis venue). Vous pouvez décider dès le départ et indiquer au
programme que la correction doit intégrer un locuteur masculin
ou féminin. Il suffit de placer dans la case d'activité la commande "masculin" ou "féminin". Bien entendu, dans de nombreux cas (dialogues entre un homme et une femme, par
exemple), le genre du locuteur peut changer dans le cours du
même texte, vous laisserez alors la commande sur "selon contexte" et les deux types d'accords seront acceptés.



Selon contexte : les deux types d'accords sont acceptés.
Masculin : "Je" est toujours maculin.
Féminin : "Je" est toujours féminin.
- Pronom <TU> :
Ponction identique à la précédente mais portant sur le pronom
"tu".



Selon contexte : les deux types d'accords sont acceptés.
Masculin : "Tu" est toujours maculin.
Féminin : "Tu" est toujours féminin.
- Pronom <ON> :
"On" est, normalement, masculin singulier. Mais l'utilisation du
pluriel est de plus en plus fréquente, "on" est alors mis pour
"nous". Le verbe est toujours au singulier mais l'attribut peut
s'accorder au singulier ou au pluriel selon la valeur donnée à
"on".


Selon contexte : les deux types d'accords sont acceptés.
Singulier : "on" représente une seule personne, l'attribut doit être au singulier "On est trop méfiant". Tous les
attributs au pluriel produiront un message d'erreur.
106 Corriger avec Cordial

Pluriel : "on" représente plusieurs personnes, l'attribut
doit être au pluriel "On est trop méfiants". Tous les attributs au singulier produiront un message d'erreur.
- Pronom <NOUS> :
Le pronom "nous" présente plusieurs commandes correspondant
à autant de possibilités grammaticales :





Selon contexte : bien entendu, dans de nombreux cas,
"nous" peut représenter un homme ou une femme, un
singulier ou un pluriel. Le correcteur considère que le
contexte (accords précédents par exemple) détermine le
genre et le nombre du pronom.
Neutre pluriel : fonction très proche de "nous = masculin pluriel". Dans le cas d'un sujet pluriel comportant
des masculins et des féminins, les deux caractéristiques sémantiques, seront transportées sur le "nous",
c'est l'unique différence avec la fonction suivante, qui
ne prendra en compte que les caractéristiques sémantiques du masculin.
Masculin pluriel : "nous" représente un ensemble de
personnes dont le locuteur masculin fait partie. Le
verbe se met au pluriel, les participes et les attributs au
masculin pluriel (Nous étions arrivés devant la maison).
Si cette commande est active toutes les phrases ne présentant pas un accord masculin pluriel produiront un
message de correction.
Féminin pluriel : "nous" représente un ensemble féminin dont le locuteur féminin fait partie. Le verbe se met
au pluriel, les participes et les attributs au féminin pluriel (Nous étions arrivées devant la maison). Si cette
commande est active toutes les phrases ne présentant
pas un accord féminin pluriel produiront un message de
correction.
Masculin de Majesté : "nous" est mis pour "je". On
parle alors de "nous" de majesté ou de modestie. Le
Corriger avec Cordial 107

verbe se met au pluriel mais pas les attributs et les participes (Nous étions arrivé à une impasse). C'est un procédé fréquent lorsqu'un auteur parle de lui-même, spécialement dans les travaux universitaires. Si cette
commande est placée dans la zone active toutes les
phrases ne présentant pas un accord masculin singulier
produiront un message de correction. À l'inverse, une
phrase comme "Beaucoup nous ont suivi", ne donnera
pas lieu à un message.
Féminin de Majesté : commande identique au "masculin singulier" mais portant sur un locuteur féminin.
"Nous" est mis pour "je". On parle alors de "nous" de
majesté ou de modestie. Le verbe se met au pluriel mais
pas les attributs et les participes qui s'accordent avec le
féminin du locuteur (Nous étions arrivée à une impasse). Si cette commande est active toutes les phrases
ne présentant pas un accord féminin singulier produiront un message de correction.
- Pronom <VOUS> :
Le pronom "vous" présente plusieurs commandes correspondant
à autant de possibilités grammaticales :


Selon contexte : bien entendu, dans de nombreux cas,
"vous" peut représenter un homme ou une femme, un
singulier ou un pluriel. Le correcteur considère que le
contexte (accords précédents par exemple) détermine le
genre et le nombre du pronom.
Neutre pluriel : fonction très proche de "vous = masculin pluriel". Dans le cas d'un sujet pluriel comportant
des masculins et des féminins, les deux caractéristiques sémantiques, seront transportées sur le "vous",
c'est l'unique différence avec la fonction suivante, qui
ne prendra en compte que les caractéristiques sémantiques du masculin.
108 Corriger avec Cordial




Masculin pluriel : "vous" représente un ensemble de
personnes, toutes de sexe masculin. Le verbe se met au
pluriel, les participes et les attributs au masculin pluriel
(Nous étions arrivés devant la maison). Si cette commande est active toutes les phrases ne présentant pas un
accord masculin pluriel produiront un message de correction.
Féminin pluriel : "vous" représente un ensemble de
personnes de sexe féminin. Le verbe se met au pluriel,
les participes et les attributs au féminin pluriel (Vous
étiez arrivées devant la maison). Si cette commande est
active toutes les phrases ne présentant pas un accord
féminin pluriel produiront un message de correction.
Masculin de politesse : "vous" est mis pour "tu". On
parle alors de "vous" de politesse. Le verbe se met au
pluriel mais pas les attributs et les participes (Vous
étiez arrivé à une impasse). C'est un procédé fréquent
lorsqu'un auteur parle à une personne dont il n'est pas
proche. Si cette commande est placée dans la zone active toutes les phrases ne présentant pas un accord masculin singulier produiront un message de correction. À
l'inverse, une phrase comme "Beaucoup vous ont suivi", ne donnera pas lieu à un message.
Féminin de politesse : commande identique au "masculin singulier" mais portant sur un interlocuteur féminin. "Vous" est mis pour "tu". On parle alors de "vous"
de politesse. Le verbe se met au pluriel mais pas les attributs et les participes qui s'accordent avec le féminin
de l'interlocuteur (Vous êtes arrivée à une impasse). Si
cette commande est active toutes les phrases ne présentant pas un accord féminin singulier produiront un message de correction.
Corriger avec Cordial 109
Paramétrage Tolérances
Un véritable paramétrage doit permettre de traiter les textes
selon leur niveau d'exigence propre. Il est évident qu'une lettre
amicale ne se rédige pas avec le même souci de la forme qu'un
“curriculum vitae”. Nous avons vu, en début de chapitre, que la
position du curseur détermine le taux de messages d'erreurs. Les
commandes suivantes vous permettent d'affiner encore le niveau
de correction en acceptant des formulations moins surveillées.
Cette feuille propose des paramètres de type “Signaler” et de
type “Accepter”. "Signaler" vous alerte sur une graphie ou une
construction et vous permet de vérifier, “Accepter”, au contraire
ne vous alerte pas. Les messages concernant les constructions
que vous avez acceptées n'apparaissent pas. Il faut, en priorité,
vérifier l'état de ces boutons lorsque vous êtes surpris par une
absence de correction.
Si vous acceptez, par exemple, l'absence du premier terme de
la négation, des phrases comme “il viendra pas. Je veux pas. Il
pense pas que ce soit possible, etc.”, ne seront pas signalées
comme fautives.
Un “clic” sur l'onglet “Tolérances” développe la partie
centrale suivante.
110 Corriger avec Cordial
Signaler les propositions sans verbe : une proposition sans
verbe peut être tout à fait correcte. C'est le cas en particulier des
interrogations emphatiques (À quoi bon ce retour ?), des
exclamations (Afrique de notre origine !), des sentences (À
chacun son métier), des proverbes, de divers types d'inscriptions
(Silence hôpital). Elles sont rares, cependant. Assez rares pour
que l'on ait pu envisager de vous signaler cette construction. Il
faut dire que les propositions sans verbe sont particulièrement
réticentes à l'analyse automatique. Il n'est donc pas inutile que
ces phrases puissent être signalées, soit qu'il s'agisse d'un oubli
de votre part, soit que le correcteur éprouve certaines difficultés.
En principe, cette option trouve son plein rendement avec la
commande “sauf titres/énum./infinitives”. C'est-à-dire avec la
commande qui exclut les plus fréquentes utilisations de cette
construction.
Corriger avec Cordial 111
- Toujours : toutes les propositions sans verbe vous seront
signalées, vous trouverez donc parfois des constructions
correctes.
- Sauf titres : les titres sont exclus.
- Sauf énumérations : une énumération commence après un
deux-points ou un retour chariot, qui introduit une liste
où chaque élément est annoncé par un signe (tiret ou
étoile) placé après une tabulation ou un espace.
- Sauf titres/énumérations : les titres et les énumérations
sont exclus.
- Sauf titres/énum./infinitives : les titres, les énumérations
et les propositions infinitives (construites avec un verbe
à l'infinitif) sont exclus de la recherche.
- Jamais : revient à désactiver ce paramètre.
Signaler les noms sans article : Cordial gère de nombreux
cas où le nom peut s'employer sans article : appositions (Sa
mère, femme remarquable...), attribut (Son fils est médecin),
expressions figées (crier famine, avoir faim, prendre mal) etc.
Mais il est impossible de considérer tous les cas dont certains
peuvent, au demeurant, relever d'un style poétique ou
métaphorique. Cette option vous signale l'absence de l'article :
“toujours” ou “jamais”, “avant le verbe” ou “après le verbe”. En
dehors des cas envisagés ci-dessus, l'absence de l'article est très
souvent un oubli ou une construction fautive. Bien entendu, cette
option ne concerne pas les noms propres. Les messages signalant
l'absence d'article apparaissent lorsque le curseur réglant le
paramétrage global (voir au début de ce même chapitre) est
positionné en dessous de 50%.
- Avant le verbe : vous signalera des phrases justes comme
“Charité bien ordonnée commence...” mais aussi des
oublis comme “Parents sont partis.”.
- Après le verbe : vous signalera des phrases sans article
après le verbe, à l'exception de nombreuses expressions
que le programme prend en compte comme “crier
victoire, prendre mal”, etc.
112 Corriger avec Cordial
Signaler les noms propres avec article : "Jamais" ; "Noms
isolés et articles indéfinis" ; "Noms isolés" ; "Tous noms et
articles indéfinis" ; "Toujours".
- Jamais : revient à désactiver ce paramètre.
- Noms isolés et articles indéfinis : signale tout nom propre
précédé d'un article indéfini. De nombreux noms propres
acceptent cette construction "Un Picasso", par exemple.
Il s'agit en priorité d'une alerte de vérification qui peut
vous signaler des constructions limites ou inhabituelles
comme : un Pierre, une Marie...
- Noms isolés : signale la présence d'un article indéfini ou
défini devant tout nom propre isolé. De tournure parfois
familière "la Marie" ou au contraire honorifique "la
Callas", il est parfois utile de vérifier l'emploi de cette
formulation.
- Tous noms et articles indéfinis : signale la présence d'un
article défini devant une suite de noms propres. Alerte,
par exemple, sur la construction inhabituelle : « un Pablo
Picasso », ou, plus bizarre « un Chaïm Soutine ».
- Toujours : signale la présence d'un article indéfini ou
défini devant tout nom propre.
Signaler un nom propre inconnu précédé d'un article
pluriel : la règle sur le pluriel des noms propres est relativement
stricte et assez bien suivie. Les noms propres humains sont
généralement invariables en nombre à l'exception de quelques
familles régnantes ou de certains personnages célèbres de la
Bible ou de l'Antiquité (les Bourbons, les Curiaces, les
Maccabées).
Les noms propres géographiques peuvent avoir un pluriel
consacré par l'usage (les Amériques...). Cordial refuse ou
accepte donc l'article pluriel selon ses données lexicales propres.
Le problème se pose lorsque le nom propre rencontré est très
rare, donc absent du dictionnaire.
Corriger avec Cordial 113
Accepter l'absence d'élision pour un nom propre
débutant par H : le “h”, en début de mot, peut être muet ou
aspiré. S'il est muet, il y a élision ou liaison (l'homme, les
hommes [lézom]), s'il est aspiré, il n'y a ni élision ni liaison (le
héros, les héros [lééro]).
Les noms propres débutant par un “h” sont source de
nombreuses hésitations ; très souvent, la disjonction a du mal à
s'imposer et ils admettent fréquemment les deux traitements. Si
vous cochez cette case, l'absence d'élision ne vous sera plus
signalée, ceci pourra faciliter les corrections en évitant des
messages sur des formes où l'usage est hésitant, mais vous
n'aurez plus d'alerte sur les formes où l'usage semble trancher :
“la maison d'Henriette” et non “la maison de Henriette”.
Signaler la dérivation adverbiale des adjectifs : de
nombreux adverbes sont des dérivés en “-ment” des adjectifs
(sportivement, artisanalement, etc.). Le procédé continue à être
productif même si cette dérivation n'est pas automatique (on ne
dit pas : “fachément” ou “mobilement”). Cette commande vous
permet de supprimer l'apparition des messages liés aux adverbes
en “ment” absents du dictionnaire. Cordial acceptera ainsi
“acharnément” ou “désolément” en attendant le jour où ces
adverbes seront admis par l'Académie.
Signaler les dérivations inhabituelles d'infinitifs en "able,
issable, abilité, issabilité" : de nombreux verbes du premier et
du second groupe dérivent vers des formes en "able, abilité...",
toutes ne sont pas admises même si certaines peuvent venir
"naturellement" sous la plume. Si ce bouton n'est pas actif (il
l'est par défaut) le programme ne vous signalera pas des
"inventions" comme "approfondissable", "définissabilité",
"arrachable" qui pourtant sonnent bien ; mais, de la même
manière, il ne vous signalera pas des "nouveautés" plus
surprenantes comme "arrivabilité", etc.
114 Corriger avec Cordial
Accepter “j'” pour “je” : vise le style expressif des
dialogues, des lettres amicales, des notes rapides, etc. “J'veux
bien” sera accepté sans ciller. Imaginons que vous écriviez un
scénario, les dialogues doivent être expressifs, enlevés, ils ne se
plient pas nécessairement aux meilleures règles de la grammaire.
Le paramétrage vous permet :
- d’accepter “j’” pour “je” (J’veux mon neveu !) ;
- d’accepter “t’” pour “tu” (T’as les foies !) ;
- d’accepter les pléonasmes habituels (Elle marche à pied...) ;
- de passer sur les mots familiers ;
- d’accepter l’absence du premier terme de la négation (Tu
viens pas ?) ;
- etc.
Accepter style commercial : le “style” commercial est le
jargon particulier aux écrits commerciaux mêlant allègrement les
“suites à” et les “fin avril”.
Accepter le tutoiement : le tutoiement bénéficie d'un
paramètre spécifique. Cela vous permet, en particulier, de
demander les mots familiers lors d'un échange de courrier
employant le tutoiement (échange avec un confrère, par
exemple) sans pour cela être noyé par des messages qui n'ont
rien à voir avec la familiarité lexicale.
Accepter l’absence du 1er terme de la négation : le
premier terme de la négation est l'adverbe “ne”.
Il est souvent absent lorsque le style se veut expressif ou
dans les dialogues (J'ai pas. Il veut pas. Tu es pas...). Le joli livre
d'Hemingway “Le vieil homme et la mer”, par exemple, produit
une avalanche de messages sur l'absence du premier terme de la
négation, il n'en reste pas moins un livre émouvant. Nous avons
voulu vous laisser la possibilité de refuser ces alertes.
Accepter “t'” pour “tu” : fonction semblable à la
précédente. Les “t'es là”, les “t'es arrivé quand ?” seront acceptés
sans message d'alerte.
Corriger avec Cordial 115
Accepter le langage parlé : cette fonction joue à différents
niveaux. Si vous activez la case, un certain nombre d'erreurs
seront tolérées. Ces erreurs peuvent concerner des formulations
comme “je vas” ou “c'est davantage bon”, des constructions
comme “c'est-y que...” ou bien encore la totalité de la phrase,
comme les concordances des temps qui sont alors désactivées.
Paramétrage Stylistique
Les messages portant sur les erreurs de style sont regroupés
dans la feuille de paramétrage présentée ci-après.
En règle générale, les messages stylistiques ne font que des
propositions, ils ne corrigent pas votre phrase. Vous perdez donc
un minimum de temps lorsque, activés, ils vous proposent des
changements que vous voulez ignorer.
Les paramètres présentés par cette seconde feuille sont :
116 Corriger avec Cordial
Signaler les incorrections de style : cette fonction concerne
les messages réglant des constructions pour lesquelles existe un
doute ou que l'usage différencie en divers niveaux de langue :
populaire, familier, soutenu, etc. Si ce bouton est actif, le
correcteur vous signalera, par exemple, qu'on dit mieux “lire
dans le journal” que “sur le journal”, que “vraiment” est
préférable à “pour de vrai”, que “où c'est que, où c'est qu'il” sont
des formes lourdes qu'il vaut mieux remplacer par l'inversion
sujet-verbe, etc.
Signaler les clichés : c'est la cerise sur le gâteau... oui c'est
un cliché, il est, d’ailleurs, signalé comme tel. Si vous activez
cette case, le programme vous signalera (dans le cas improbable
où vous les utiliseriez) des formes aussi éculées que : un port de
reine, adopter un profil bas, fort comme un turc, etc.).
Signaler les stéréotypes : Un stéréotype, ou lieu commun,
est une expression, plus rarement un mot, généralement imagé,
qui, à force d'être employé, a perdu sa signification originelle.
L'emploi de stéréotypes ne doit pas être systématiquement banni
car il crée une connivence avec le lecteur, qui connaît bien ces
stéréotypes et se retrouve ainsi en terrain connu ("se retrouver en
terrain connu" peut d'ailleurs être considéré comme un
stéréotype !)
Dans un texte littéraire, un ouvrage, une communication,
l'emploi de stéréotypes est toutefois déconseillé, tout
particulièrement lorsqu'il s'agit de stéréotypes littéraires comme
"à fendre l'âme" (une opération tout de même difficile) ou
"appeler de ses voeux" (une forme de circonlocution pour
"souhaiter").
Ces stéréotypes et ces clichés sont très fréquents dans les
médias et nous les répétons machinalement (qui n'a pas employé
l'expression désormais rebattue "la cerise sur le gâteau" ?). La
créativité disparaît derrière ces lieux communs, dont le sens est
parfois obscur, mal connu ou invraisemblable (comment "écarter
d'un trait de plume", "dormir sous les verrous" ou "jouer la carte
de la transparence ?).
Corriger avec Cordial 117
Signaler les proverbes : Un proverbe est une forme de
stéréotype passée dans l'usage. Généralement indiscutable
("après la pluie le beau temps", "comparaison n'est pas raison",
"le mieux est l'ennemi du bien"), il offre les mêmes avantages
que le stéréotype en créant une connivence factice avec le
lecteur et permet de valider les thèses les plus incongrues
(défendre le célibat ou, a contrario, le mariage car "le seul
remède à l'amour c'est le mariage"; ou encore défendre le fait de
ne pas faire d'enfants car "le mariage est un cercueil dont les
enfants
sont
les
clous").
L'abus des proverbes est toutefois déconseillé car le lecteur est
rarement dupe de ces clins d'oeil et le recours à la "sagesse
commune" dissimule parfois une absence de réflexion évidente !
Signaler les préjugés : Les préjugés sont nombreux mais
seuls les préjugés liés aux nationalités ou aux ethnies sont
signalés ici, par exemple "avare comme un Écossais" ou "entêté
comme un Breton". Ces préjugés s'appuient sur des observations
parfois sans fondement et, dans tous les cas, sur des prétendues
statistiques qui peuvent aisément être balayées par des contreexemples. Ils sont donc à proscrire.
Signaler les circonlocutions : Une circonlocution est un
groupe de mots pouvant être remplacé par un mot, ou parfois par
un groupe de mots plus court. Dans un emploi littéraire, la
circonlocution est dénommée périphrase. Une circonlocution sert
parfois à éviter de répéter les mêmes mots. Ainsi on pourra
désigner "Toulouse" par "la Ville rose" ou encore "la Cité des
violettes". Ces circonlocutions supposent souvent un niveau de
connaissances élevé du lecteur et lorsque le mot remplacé est
une préposition ou un adverbe, Il est admis qu'elles provoquent
un alourdissement inutile du texte. Ainsi "à condition que" est
une circonlocution pour "si", "diriger ses pas" est une
circonlocution pour "aller", "environner de toutes parts" est une
circonlocution pour "cerner", etc.
118 Corriger avec Cordial
Signaler les mots rares : comme l'indique l'intitulé de la
case, son activation produira des messages d'alerte sur les mots
peu utilisés. Nous vous déconseillons ce choix si vous devez, par
exemple, saisir un rapport ou un texte très spécialisé.
Signaler les mots obsolètes : les mots obsolètes sont des
mots vieillis, sortis de l'usage. Chaque époque impose sa mode
lexicale parfois changeante et nul besoin de remonter les siècles
pour trouver des mots sortis de l'usage.
Signaler les mots injurieux : les mots injurieux sont des
mots qui outragent des groupes humains ou qui offensent des
individus.
Signaler les mots grossiers : sont considérés comme des
mots grossiers, les mots qui peuvent choquer la pudeur.
Signaler les mots argotiques : les dictionnaires de Cordial
intègrent un dictionnaire d'argot... sans filtrage ! Vous pouvez,
en activant ce bouton, demander que les mots argotiques soient
signalés.
Signaler les mots populaires : paramètre légèrement
différent des mots familiers ci-dessous ("ciné", "fac" sont
familiers, "bagnole", "pognon" sont populaires).
Signaler les mots familiers : sont signalés, si ce bouton est
actif, des termes comme “piger”.
Signaler les pléonasmes : le pléonasme est le fait
d'exprimer, souvent de manière involontaire et rapprochée,
plusieurs fois la même information dans la même phrase.
Certains pléonasmes sont tellement entrés dans l'usage qu'il est
difficile de les condamner sévèrement (marcher à pied, applaudir
des deux mains, etc.).
Signaler les mots passe-partout : Quelques noms comme
'truc", "bidule" ou "Pétaouchnok", qui désignent des
abstractions, des personnes ou des réalités floues, sont
extrêmement imprécis. Il est conseillé de les éviter.
Corriger avec Cordial 119
Signaler les tournures négatives : Conformément au
paramétrage stylistique, les négations comme "ne... pas", "ne...
plus", "ne... guère", etc. sont signalées. Certaines tournures
négatives ne peuvent être supprimées mais il est certainement
préférable de dire "notre produit est bon" que "notre produit n'est
pas mauvais".
Signaler les formes passives : la forme passive (le sujet est
renvoyé en complément d'agent : "la maison est construite par le
maçon") souffre d'une mauvaise réputation. Il est vrai que son
abus ou certaines approximations dans son emploi justifient ce
mauvais renom. En activant cette case, le programme vous
signalera toutes les formes passives et il vous appartiendra de
décider de leur pertinence.
Signaler les doubles adverbes : Une suite de deux ou
plusieurs adverbes comme "habituellement quotidiennement"
(qui peut être remplacée par "habituellement tous les jours") est
déconseillée. Cela ne s'applique pas aux double adverbes avec
un adverbe court en première position comme "très
généralement" ou "presque toujours".
Signaler les allitérations : une allitération est la répétition
du son d'une consonne ( sic !) avec une proximité qui peut
heurter (parfois volontaire "pour qui sont ces serpents qui
sifflent...", le plus souvent involontaire).
La deuxième zone de la feuille traite de tournures propres à
certaines langues ou pays francophones et des marques
déposées.
120 Corriger avec Cordial
Anglicismes : le français a toujours emprunté des mots à
d'autres langues, plus de 300 à l'espagnol, plus de 200 à l'arabe,
150 à l'allemand, etc. Mais c'est surtout l'anglais qui à partir du
XVIIIe siècle (avec une nette accélération dans la seconde moitié
du XXe) a fourni le plus gros contingent, plus de 2 000. Cette
“invasion”, après avoir inquiété nombre de bons esprits, a ému
les services publics qui depuis un certain nombre d'années
publient régulièrement, des listes de “termes officiels de la
langue française” censés remplacer les vocables anglais. Cordial
signale de très nombreux anglicismes et propose le terme
français usuel ou officiel.
Mots
conseillés :
Le
Journal
Officiel
(http://franceterme.culture.fr) publie donc la liste des termes
français à utiliser à la place des termes étrangers. Les citoyens
sont incités à les utiliser tandis que les administrations y sont
tenues. Cette liste de 5040 termes correspond à une cinquantaine
de mots près au signalement des anglicismes. La différence tient
à ce que certains de ces termes correspondent aussi à des termes
français, comme "chat" qui peut désigner le dialogue en ligne et
l'animal. Ce paramètre permet donc de choisir si l'on souhaite
visualiser les avertissements sur ce type de mots ou non.
Les commandes qui suivent sont destinées, en priorité, aux
divers nationaux qui voudraient se voir signaler les tournures
propres au français parlé dans leur pays ou leur région.
Helvétismes : les helvétismes sont des mots ou des tournures
propres au français parlé en Suisse romande. Le correcteur
signale des mots comme “écolage” ou “verrée” qui désignent
respectivement la somme à payer pour une scolarité et le
moment où l’on se retrouve pour boire un verre.
Canadianismes : les canadianismes sont des mots ou des
tournures propres au français parlé au Québec. Nos amis
québécois ont su conserver un dynamisme linguistique
impressionnant et une langue riche et fleurie, mais certains mots
(anciens ou de création moderne) peuvent ne pas être compris
par les autres francophones.
Corriger avec Cordial 121
Africanismes : les africanismes sont des mots ou des
tournures propres au français utilisé dans certains pays
d'Afrique.
Occitanismes : Cordial a été élaboré à Toulouse où
l'Occitan laisse quelques traces dans le français. Mais l'utilité de
cette fonction est, bien sûr, réduite ; considérez-la plutôt comme
un hommage à la belle langue des Jeux floraux.
Belgicismes : les belgicismes sont des mots ou des tournures
propres aux régions francophones de Belgique.
Régionalismes : signale les mots propres au vocabulaire des
diverses régions françaises.
Paramétrage Sémantique
Un “clic” sur l'onglet “Sémantique” développe la partie
centrale suivante.
122 Corriger avec Cordial
Le premier cartouche vous permet de paramétrer les éléments
suivants :
Signaler
l'agrammaticalité
d'une
phrase :
est
agrammatical ce qui n'est pas conforme à la grammaire et à ses
règles. Cette fonction concerne avant tout la construction de la
phrase (l'inobservation des règles est le thème de tout le
logiciel).
Corriger avec Cordial 123
Signaler les désaccords sémantiques : la sémantique étudie
le sens des mots ; un accord ou un désaccord sémantique est
donc un accord ou un désaccord selon le sens. Nous n'avons pas
la prétention de soumettre le jeu infini des sens à la règle
scolaire. Les désaccords signalés (signalés uniquement) portent
essentiellement sur les relations “sujet - verbe - objet”. Le
message vous prévient que l'action exprimée par le verbe est
inhabituelle pour le sujet ou pour l'objet ("le cheval rit", par
exemple). Il vous appartient entièrement de juger du niveau de
langue, de la présence ou non d'images ou de métaphores.
Signaler les virgules manquantes : plusieurs cas sont traités
où la présence de la virgule n'est guère discutable : apposition au
sujet, circonstancielle rejetée en tête de phrase, adverbes de
temps introductifs à une proposition, incises, etc.
Signaler les marques déposées : de nombreux produits ou
appareils tirent leurs noms de marques choisies par l'inventeur et
légalement déposées. Ces marques sont parfois passées dans la
langue pour désigner le produit ou l'appareil lui-même. En
principe, les marques déposées doivent s'écrire avec une
majuscule.
Le cartouche suivant gère le paramétrage des langues. Le
premier paramètre indique :
Langue française : français de France / français du
Canada : Si vous choisissez « Français du Canada » les
tournures et les termes propres au français tel qu’on le parle au
Québec ne vous seront pas signalés. Cordial propose deux
paramètres sur la langue du Québec : Canadianismes (feuille
« style ») et français du Canada, dans le premier cas il s’agit de
termes uniquement, le second traite des tournures syntaxiques et
des termes d’usage constant, par exemple la féminisation des
noms de métiers.
124 Corriger avec Cordial
Avant de passer à la série des paramètres suivants laisseznous vous donner quelques explications sur la correction
multilingue.
Cordial.exe
propose
des
corrections
orthographiques dans les quatre langues principales de la
communauté européenne : le français (bien entendu), l’anglais,
l’allemand et l’espagnol. (Il faut pour cela installer les
dictionnaires spécifiques). Voir les paramètres ci-dessous :
anglais, allemand, espagnol.
Lorsque Cordial trouve un mot inconnu de son dictionnaire
français, il a deux solutions : considérer que c’est une erreur et
lancer ses algorithmes de recherche orthographique française
jusqu'à retrouver une forme valide proche ou envisager qu’il
s’agit d’un mot dans une langue étrangère.
Ce choix est plus délicat qu’il n’en a l’air ! Faut-il considérer
que toute graphie inconnue du dictionnaire français relève d’une
langue étrangère ? Et les fautes d’orthographe complexes ? Et le
temps de consultation qui rallongera d’autant la correction ?
Cordial préfère tenter la détection de la langue utilisée. Cette
détection ne pose aucun problème si la phrase entière est en
anglais, en espagnol, ou en allemand mais s’il n’existe qu’un ou
deux mots en langue étrangère dans une courte phrase française
(par exemple, 2 mots en anglais dans une phrase française de
huit mots) le problème reste entier. C’est donc une question de
limite. À partir d’une certaine limite, Cordial va détecter la
langue et se diriger vers ses dictionnaires étrangers, deux
paramètres permettent de régler cette correction.
125 Aides à la rédaction
Partie D
Mon orthographe
126 Aides à la rédaction
Lorsque vous corrigez vos documents avec Cordial, vos
erreurs sont sauvegardées. « Mon orthographe » analyse vos
erreurs, détermine quels sont vos points faibles, vous permet de
vous entraîner et, nous l’espérons, de progresser.
1. Présentation du programme
Page d’accueil
Au lancement, le programme affiche une interface d’accueil
qui vous permet, dans la partie droite de la fenêtre, de visualiser
d’un seul coup d’œil vos progrès et faiblesses. Le menu de
gauche liste les 6 grandes catégories d’erreurs et vous permet
donc d’accéder rapidement aux informations qui s’y rapportent.
Le premier item « Accueil » vous permettra à tout moment de
revenir sur cette interface générale.
Page d’analyse de chaque catégorie
Pour chaque catégorie et sous-catégorie d’erreur, une page
vous présente un ensemble d’informations très complète.
Aides à la rédaction 127
Vous pourrez ainsi :
-
revoir vos erreurs,
analyser leur répartition,
évaluer votre progression,
vous entraîner sur des QCM,
et enrichir vos connaissances à l’aide de la règle du jour.
128 Aides à la rédaction
2. Entraînement grâce aux QCM
Voir ses points faibles en orthographe, c’est bien, pouvoir les
améliorer, c’est mieux ! Cordial inclut une base de plus de
13 000 questions à choix multiples (QCM) qui vont vous
permettre de progresser. Voici comment se présente la fenêtre du
questionnaire :
Vous devez choisir parmi plusieurs formes celle qui est
correcte. Si vous ne savez pas, vous pouvez tout de même passer
à la question suivante.
Dès que vous avez répondu à une question sa correction
s’affiche. À tout moment, vous pouvez revenir en arrière. À la
fin, une note sur 20 est attribuée. Certaines questions valent plus
de points que d’autres, en fonction de leur difficulté.
Vous pouvez voir la correction du questionnaire, et pour chaque
question, obtenir la règle grammaticale concernée grâce au
bouton présenté dans la copie-d’écran qui suit.
Aides à la rédaction 129
En fin de questionnaire, si ce n’est pas le premier de ce
type auquel vous répondez, une courbe de progression sur vos
résultats aux QCM s’affiche.
131 Aides à la rédaction
Partie E
Aides à la rédaction
132 Aides à la rédaction
L’aide à la rédaction, pour certains, représente le mal
absolu ! Comment une machine, au demeurant assez stupide,
influencerait, conseillerait, voire déciderait de l’expression, du
style “qui fait l’homme” ! Dès que l’on se rapproche des
domaines où perce l’intelligence artificielle, l’émotion semble
prendre le pas sur la raison. Les innovations extraordinaires des
uns, fascinés par les techniques des modèles mentaux ou des
réseaux neuronaux, sont pour les autres d’angoissantes
perspectives de nivellement et d’impersonnalité. Quittons les
extrêmes ! Les aides à la rédaction, n’ont ni la prétention, ni la
vocation de rédiger à votre place ; elles représentent, cependant,
une aide non négligeable dont il serait dommage de se passer.
Cordial est bien plus qu’un simple correcteur, il peut vous
apporter une aide non négligeable dans le domaine de la
rédaction en vous fournissant de nombreuses informations
grammaticales, sémantiques, et stylistiques.
Nous allons maintenant présenter les fonctions principales des
aides à la rédaction disponibles dans Cordial.
1. Liste des fonctions dans chaque
version
Sur un mot, Cordial peut vous fournir différents types
d’information :
-
description grammaticale (morphologie) ;
synonymes et antonymes* ;
rimes* ;
définition courte des noms communs de Cordial* ;
définition des noms propres de Cordial* ;
familles de mots* ;
anagrammes ;
citations* ;
locutions latines ;
abréviations* ;
sigles* ;
Aides à la rédaction 133
-
mots croisés ;
jeux de lettres ;
combinaisons de mots et contextes ;*
définition du Littré* ;
définition du TLF* ;
difficultés d’emploi éventuelles ;
conjugaison complète (pour un verbe)* ;
traductions depuis et vers le français, l’anglais, l’allemand,
l’espagnol, l’italien ou le portugais* ;
code postal et commune;
Les dictionnaires marqués d’une * sont décrits plus
largement dans le chapitre suivant.
2. Présentation des dictionnaires
La profusion de dictionnaires proposée par Cordial est
classée selon six grands domaines :
-
Sens
Grammaire
Conjugaison
Emploi
Jeux
Traductions
Décrivons à présent la liste des dictionnaires présentés dans
ces domaines. Les principaux dictionnaires seront décrits par la
sutie dans ce manuel et sont marqués d’une *.
Sens
-
Retrouvez la définition du mot recherché dans le dictionnaire de Noms communs Cordial*, dans le dictionnaire de Noms propres Cordial*, dans le dictionnaire de Sigles*, dans le dictionnaire d’Abréviations*,
134 Aides à la rédaction
-
-
dans le dicitonnaire de Communes et codes postaux
.
Retrouvez aussi les Synonymes et antonymes* du mot
recherché.
Retrouvez la définition proposée par le Trésor de la
Langue Française*
, dictionnaire de référence du
français au XXe siècle. Ce dictionnaire très complet
(plus de 270 000 définitions) a été rédigé par le
CNRS/Atilf.
Retrouvez la définition proposée par Le Littré*
,
dictionnaire de référence du français du XVIe au XIXe
siècle. Ce dictionnaire contient l’édition originale du
Littré de 1872 en quatre volumes et son supplément de
1877 en texte intégral.
Grammaire
-
Découvrez les Difficultés liées à un mot. Celles-ci peuvent être de quatre types : difficulté orthographique ,
difficulté grammaticale , difficulté stylistique et sé-
-
-
mantique , difficulté typographique .
Découvrez la Famille du mot* que vous utilisez.
Chaque mot est lié à un groupe d’autres mots du point
de vue de son étymologie et de son sens. Retrouvez-en
la liste.
Découvrez les Homonymes éventuels du mot recherché. Des homonymes sont des mots qui s'entendent ou
s'écrivent de la même façon.
Conjugaison
-
Conjuguez* très simplement tous les verbes de la
langue française aux différents modes et différents
Aides à la rédaction 135
temps. Il peut être consulté avec une forme infinitive ou
conjuguée.
Emploi
-
-
-
Enrichissez vos écrits à l’aide du dictionnaire de Combinaisons et contextes* qui vous présente les emploi
les plus fréquents du mot recherché ainsi qu’un
exemple issu de divers ouvrages littéraire,s journalistique,s encyclopédiques, techniques ou issus du Web.
Découvrez sur la même itnerface la diachronie liée à
l’utilisation du terme, c’est-à-dire l’évolution de son
utilisation au fil des siècles.
Cultivez-vous grâce au dictionnaire de Citations* qui
vous présente les citations de grands auteurs liées à
tous les grands thèmes qui les ont inspirés tels que
l’amour, les femmes, la vie, la vérité, Dieu, la mort,
l’esprit, le bonheur,…
Découvrez aussi la signification de très nombreuses
Locutions latines.
Jeux
-
Jouez avec les mots avec l’aide au Srabble ou aux
Mots croisés, combinez les lettres pour découvrir des
Anagrammes ou lancez -vous dans la poésie avec le
dictionnaire de Rimes*
.
Traductions
-
-
Traduisez*
un mot depuis et vers le français,
l’anglais, l’allemand, l'espagnol, l’italien et le portugais.
Repérez aussi les Vrais et faux amis
avec
l’anglais.
136 Aides à la rédaction
-
Trouvez enfin l’alternative à un Anglicisme
conseillé par le Journal Officiel.
dé-
Dictionnaires Cordial de noms communs
et de noms propres
Le dictionnaire Cordial est un dictionnaire très complet et
très simple d’utilisation. Il obéit à des impératifs bien précis qui
pourraient se définir ainsi : un clic, un affichage ultra-rapide, une
information résumée et claire (les sens sont différenciés).
Les définitions ont été réalisées par nos linguistes. Elles sont
courtes, volontairement lapidaires, elles sont prévues pour vous
rappeler un sens lors de la lecture ou de la frappe, pour vous
aider à discriminer des graphies (tache ou tâche, pécher ou
pêcher) sans vous perdre dans les détails.
Le dictionnaire Cordial comporte plus de 170 000 mots,
230 000 sens et 7 000 expressions. Autant dire que vous le
prendrez rarement en défaut et que beaucoup de mots absents du
Littré ou des dictionnaires papier classiques sont définis ici.
Le dictionnaire Cordial est un dictionnaire très complet.
Même des dictionnaires de référence comme le Grand Robert
contiennent moins de 100 000 entrées, ce qui vous donne une
idée de la couverture lexicale très importante de notre
dictionnaire, sans doute le plus complet disponible à ce jour. Ce
dictionnaire fournit en effet la définition du vocabulaire courant
mais également de très nombreux termes techniques et surtout de
néologismes de plus en plus employés quotidiennement mais
ignorés des dictionnaires courants.
Prenons un exemple afin de mettre en évidence la couverture
importante du vocabulaire par notre dictionnaire : Si l’on
considère les 13 mots qui entourent "écocitoyen" dans notre
dictionnaire, on obtient la liste suivante :
écobuer
écobueur
écobueuse
écocentre
écocertification
écocertifié
écocertifier
écocharte
écocide
Aides à la rédaction 137
écocitoyenne
écocitoyenneté
écoclimatique
Dans cette liste, seul "écoeurant" figure dans les
dictionnaires papier courants. Or les mots affichés ci-dessus se
trouvent dans 200 à 300 pages Internet en moyenne, ce qui
signifie que leur emploi est beaucoup plus fréquent que nombre
de termes techniques et même que nombre de mots figurant dans
des dictionnaires papier.
Cordial affiche des informations morphologiques sous le
mot, se rapprochant ainsi de la présentation des dictionnaires
papier. Comme dans les versions précédentes, une ou plusieurs
définitions sont fournies pour chacun des types grammaticaux.
Cordial offre de plus un important dictionnaire des noms
propres de plus de 30 000 entrées : personnages historiques,
noms géographiques, oeuvres.
138 Aides à la rédaction
Le dictionnaire d'extensions de sigles
Dans son dictionnaire orthographique d'abréviations, Cordial
intégrait plusieurs milliers de sigles (18 000 environ dans la
version 2007).
Ces sigles étaient donc reconnus et non signalés comme des
mots inconnus par le correcteur orthographique. Le dictionnaire
d'extensions de sigles que nous proposons dans cette version
fournit les "définitions" de ces sigles, c'est-à-dire leur
composition, par exemple "Société Nationale des Chemins de fer
Français" pour la SNCF ou encore Jean-Pierre Papin pour JPP.
Au-delà de l'extension de chacun des sigles, ce dictionnaire
propose les informations suivantes :
- information grammaticale (type : nom adjectif, genre :
masculin, féminin, invariant, nombre : singulier, pluriel)
- domaine d'utilisation de ce sigle (par exemple
"administration", "défense", "informatique", etc.)
- langue du sigle (français, anglais, espagnol, allemand,
italien, etc.)
- pays d'utilisation du sigle ("tous pays" pour tous les sigles
d'organisations
internationales
ou
d'entreprises
multinationales)
Parmi les 40 484 sigles, 30 766 sont en français (75%), 8073
sont en anglais (20%), 705 en espagnol, 283 en portugais, 247 en
allemand, 198 en italien et 312 dans d'autres langues. Par ailleurs
17 517 sont essentiellement ou exclusivement utilisés en France
alors que 4 441 sont utilisés dans tous les pays, les autres étant
utilisés dans plus de 200 pays.
Aides à la rédaction 139
Pour rappel, un sigle s'écrit en principe avec un point
abréviatif entre chaque lettre ("S.N.C.F.") mais il peut être écrit
sans points abréviatifs, soit en capitales ("SNCF"), soit en
minuscule avec une majuscule de départ ("Sncf"). Ces trois
types d'écriture sont acceptés par notre correcteur
orthographique. Toutefois la dernière écriture (minuscule avec
une majuscule de départ) n'est généralement acceptée que pour
les sigles très communs et dont l'extension apparaît évidente
pour la plupart des lecteurs. Ainsi on évitera d'écrire "Afp" pour
abréger "Association Française des Polyarthritiques", on
réservera cette graphie à l'Agence France-Presse.
Dictionnaire d'abréviations
Cordial, depuis sa première version, intègre un dictionnaire
d'abréviations. Ce dictionnaire, s'il est actif, est consulté lors de
la correction orthographique, de sorte que des abréviations
comme "abrév." ou "ind." sont reconnues comme des mots à part
entière et ne sont donc pas signalées comme des mots inconnus.
Le dictionnaire d'extensions d'abréviations vous permet
d'associer à chaque abréviation l'extension de cette abréviation,
par exemple "abréviation" pour "abrév." ou "indéfini" pour
"indéf.".
Ce dictionnaire a été constitué à partir du dépouillement de
l'ensemble du corpus utilisé pour les ressources linguistiques
(entre autres pour l'extraction du contexte et des compositions de
mots), c'est-à-dire à partir de plus de 1,2 milliard de mots. À ce
corpus ont été ajoutées plusieurs centaines d'annonces
immobilières et d'offres d'emploi. Ainsi ce dictionnaire
d'extensions d'abréviations donne une image fidèle des
abréviations d'usage courant. Les abréviations du type SMS (koi,
dsl, etc.), assez fréquentes dans les courriels et les forums de
discussion n'ont pas été conservées (il faudrait un dictionnaire
spécifique) mais les abréviations les plus courantes en prise de
note ("bcp" pour "beaucoup", "tjrs" pour "toujours") ont été
conservées.
140 Aides à la rédaction
Au final le dictionnaire contient 5206 entrées, c'est-à-dire
5206 abréviations, qui réfèrent à 7227 extensions, car à une
abréviation correspondent parfois plusieurs extensions possibles,
y compris un féminin ou un pluriel irrégulier.
Les mécanismes d'abréviation sont complexes. Dans les
ouvrages comme les dictionnaires, l'abréviation doit permettre
l'identification certaine du mot (ainsi "accroissement" sera
abrégé "accroiss.", alors qu'on trouve également "acccr.", en
particulier dans des légendes de graphes et tableaux).
L'abréviation est alors presque toujours composée des
premières lettres du mot et d'un point abréviatif, placé avant une
voyelle. Mais les apocopes (débuts de mots sans point final
comme "alu" ou "trauma") et les aphérèses (fin de mot sans
point final comme "pitaine" pour "capitaine" ou "bus" pour
"autobus") sont assez communes.
On trouve également des acronymes lorsqu'ils ne qualifient
pas des organismes ou entreprises (dans ce cas, ils se trouvent
dans le dictionnaire d'extensions de sigles).
Ainsi "laser" pour "Light Amplification by Stimulated
Emission of Radiation" ou "zac" pour "zone d'aménagement
concerté". Sont également proposés les symboles chimiques, les
abréviations de mesure (généralement sans point final, comme
"s" ou "W") ainsi que des abréviations familières comme "accro"
ou "alcoolo".
Toutes les abréviations fournies figurent au minimum dans
deux documents de notre corpus, certaines y figurent plusieurs
milliers de fois.
Ce dictionnaire n'a pas la prétention de fournir toutes les
abréviations
existantes
ou
possibles.
Ainsi,
"anticonstitutionnellement", bien qu'il s'agisse du plus long mot
en français, n'a jamais été trouvé abrégé dans notre corpus (le
mot lui-même ne figure que 40 fois dans le corpus).
Aides à la rédaction 141
En le consultant, chacun peut toutefois bien observer les
mécanismes adoptés généralement pour abréger et, de ce fait,
pourra abréger correctement n'importe quel mot.
Dictionnaire de synonymes
Cordial possède désormais le plus puissant dictionnaire de
synonymes français : plus de 280 000 entrées pour 3 millions et
demi de synonymes.
Dès l’origine, le dictionnaire proposait des synonymes aux
formes fléchies des mots et aux formes verbales. Une demande
sur la forme « chantions » donne, par exemple, « 1. fredonnions,
chantonnions, psalmodions, [antonyme] taisions, 2. gazouillions,
récitions, roucoulions, ramagions, nasillions, pépiions,
piaulions » ainsi que les dérivés au sens de "faire chanter" :
extorquions, volions, tirions », la formes « pleureuses » donnera,
autre exemple, « pleurnicheuses, gémissantes, geignardes,
larmoyantes, pleurnichardes, pleurardes, braillardes, plaintives,
chialeuses », etc.
Cordial possède trois dictionnaires de synonymes très
originaux pour les expressions verbales, nominales et
adverbiales ainsi que pour les noms propres. Ils viennent
compléter le dictionnaire de mots simples.
Nous proposons ici une illustration pour le mot "mode".
142 Aides à la rédaction
Une représentation graphique en barre placée à droite des
synonymes permet de visualiser la proximité synonymique entre
l’entrée et chacun des synonymes. Les synonymes sont classés
par ordre de proximité, les synonymes les plus proches figurant
donc en tête de liste.
Sur quelles bases a été construite cette proximité
synonymique ? Nous avons tout d’abord augmenté fortement le
nombre de synonymes et indiqué pour chacun d’eux le sens
auquel il référait lorsqu’il avait plusieurs sens. Puis nous avons
comparé le contexte de chacune des entrées possibles avec le
contexte de chacun des synonymes possibles, ceci dans notre
corpus de plus de 3 milliards de caractères (soit plus d’un
million de pages). Ceci nous a permis d’extraire un coefficient
de proximité qui correspond donc à une similitude contextuelle.
Un synonyme proche est donc un mot qui peut être associé
au même contexte, qui peut être précédé ou suivi des mêmes
adjectifs ou noms, qui peut être sujet des mêmes verbes pour un
nom, qui peut avoir les mêmes noms comme sujet ou
complément d’objet pour un verbe.
Aides à la rédaction 143
Notons également que les synonymes proposés sont
numérotés mais que ces numéros peuvent parfois différer des
numéros de sens du dictionnaire de définitions. Il n’est pas rare
en effet qu’à certains sens d’un mot ne corresponde aucun
synonyme évident.
Il peut arriver parfois aussi qu’à un sens d’un mot ne
correspondent que des antonymes. Ainsi l’adjectif "accentué" a
des synonymes pour ses sens figurés, mais n’admet au sens
propre qu’un antonyme : "inaccentué", lequel n’admet d’ailleurs
lui-même qu’un antonyme : "accentué".
Dictionnaire Littré et le TLF
La version Cordial Pro (Windows et Mac) propose le
dictionnaire Littré et le dictionnaire du Trésor de la Langue
Française ainsi que le dictionnaire de définitions Cordial dans
leurs versions complètes. Ces trois dictionnaires n’ont pas le
même usage.
Le Littré est le dictionnaire de référence du français jusqu'au
XIXe siècle. Ce dictionnaire est « lourd » très documenté sur les
mots qu’il analyse (beaucoup de termes modernes sont absents).
Si vous devez pénétrer dans les finesses d’un mot et les arcanes
de ses divers emplois, vous aurez recours au Littré, vous y
passerez le temps qu’il faut et y prendrez certainement beaucoup
de plaisir.
144 Aides à la rédaction
Le Trésor de la Langue Française est le dictionnaire de
référence du français au XXe siècle. Ce dictionnaire très complet
a été rédigé par le CNRS/Atilf.
Le TLF est proposé dans un format proche du Littré. Notons
cependant que la recherche des définitions pour un mot donné
porte sur les différentes formes canoniques ou lemmatisées du
mot. Ainsi, pour le mot "jurons" sont proposées les définitions
du substantif masculin "juron" ainsi que celles qui sont associées
au verbe "jurer".
Aides à la rédaction 145
Dictionnaire de famille de mots
Une famille de mots est un ensemble de mots ayant un sens
très proche et des graphies voisines (par exemple : abbatial,
abbatiale, abbatiat, abbatiaux, abbaye, abbé, abbesse, abbéton).
Ce dictionnaire vous permet ainsi de retrouver le nom, l'adjectif
ou le verbe correspondant à un sens, une idée que vous avez en
tête mais qui ne vous revient pas à l'esprit.
Ce dictionnaire des familles de mots donne le détail des
constituants des familles (ou dérivés) par sens, lorsque le "chef
de famille" a plusieurs sens. Le dictionnaire compte 26 049
familles contenant 75 878 constituants, venant s'ajouter aux 26
049 "chefs de famille" pour un total de plus de 100 000 termes.
Environ 15 000 de ces termes ont des noms propres, le plus
souvent des noms de villes ou de pays, parfois des noms de
personnes, auxquels se rattachent des noms d'habitants pour les
villes (gentilés) et des adjectifs et noms pour les noms de
personnes (comme "abélien", en référence au mathématicien
"Abel" ou "hugolien" en référence à "Victor Hugo").
146 Aides à la rédaction
Les 85 000 autres termes sont des noms communs. En
moyenne une famille contient le "chef de famille" et 3 termes
mais certaines familles peuvent contenir près de 100 mots et
nombre de familles de mots scientifiques ne comportent qu'un
nom et un adjectif (par exemple "achondritique" dérivé de
"achondrite")
Le dictionnaire est également un dictionnaire d'équivalences
de termes. Il contient 10 394 équivalences, comme "a capella"
équivalent de "a cappella" ou "gnaule", "gniaule", "gniole,
"gniolle", "gniôle", "gnole", "gnolle", "niaule" et "niôle" qui sont
équivalents à "gnôle". Le "chef de famille" est alors l'écriture la
plus courante du mot mais il peut se faire que le terme
équivalent appartienne lui-même à une famille.
Conjugaison
Cordial conjugue 15 000 verbes et est capable d’afficher
toutes les formes d’un verbe à partir de n’importe quelle forme
conjuguée. Il traite aussi la cinquantaine de verbes défectifs. Un
verbe défectif est un verbe qui n’accepte que certains temps ou
certaines personnes (pleuvoir, apparoir, gésir, etc.).
Le pronom personnel des verbes essentiellement
pronominaux n’apparaît pas à l’affichage, mais le pronom relatif
“que” précède les temps du subjonctif. Lorsqu’une forme
verbale peut appartenir à deux infinitifs, l’affichage se fait selon
l’ordre alphabétique. “Plu”, par exemple, conjuguera “plaire”
qui vient dans l’ordre alphabétique avant “pleuvoir”.
Un simple “clic” sur l’ascenceur indiquant le mode du verbe
développe sa conjugaison à tous les temps concernés. Si le
champ de recherche en haut de la fenêtre n’indique pas une
forme verbale, il ne s’affiche, bien entendu, aucune conjugaison
et vous devez alors saisir, dans la zone d’édition, l’infinitif ou
n’importe quelle forme verbale.
Aides à la rédaction 147
Le dictionnaire de combinaisons et
contextes
Afin de fournir à l'utilisateur de Cordial une vision globale des
associations entre les mots, nous avons créé un dictionnaire de
combinaisons. Celui-ci a été élaboré à partir d'un ensemble d'ouvrages (5 000) et d'un très grand nombre d'autres sources (dépêches d'agences de presse, articles de journaux, pages Web,
sites de discussion, blogs, encyclopédies, etc.)
Le "corpus" regroupant tous ces textes représente plus d'un milliard deux cent millions de mots, soit l'équivalent d'environ 20
000 ouvrages (soit, pour un lecteur, un livre par jour pendant 55
ans !). À partir de cet ensemble considérable (le plus grand ensemble de sources jamais utilisé en traitement automatique de la
langue), nous avons élaboré notre dictionnaire de combinaisons
de mots et un dictionnaire de contextes.
148 Aides à la rédaction
Le dictionnaire de contextes comporte plus de 48 000 entrées,
dont 15 800 mots composés (comme "abandon du projet" ou "ailier droit") et 32 200 mots simples. Ce sont les mots, simples ou
composés, les plus souvent rencontrés dans les textes. Pour chacun de ces mots, le dictionnaire de contextes fournit un exemple
de phrase dans lesquelles ce mot est utilisé. Nous privilégions
l'utilisation du mot en position de sujet mais nous essayons de
fournir des exemples correspondant au plus grand nombre possible de relations syntaxiques dans lesquelles ce mot a été trouvé
(avec épithète ou non, en complément ou non, etc.) Les
exemples ont été extraits en priorité des 5 000 ouvrages, littéraires et techniques, qui constituent l'ossature de notre corpus
(bien qu'ils constituent en volume moins du quart de ce corpus).
Pour certains mots, en particulier techniques, il pourra cependant
arriver que les exemples soient uniquement extraits de pages
web ou d'encyclopédies. Vous accédez à ces exemples de contextes en cliquant sur la combinaison ou sur le + qui la précède.
Le dictionnaire de citations
Cordial propose aussi un dictionnaire de 18 188 citations.
Ces citations sont regroupées autour de 2610 thèmes (comme
l'amitié, l'amour, la mort, la vie, etc.).
Aides à la rédaction 149
Ces citations ne doivent pas être confondues avec les
contextes (voir le dictionnaire de contextes), il s'agit de phrases
d'auteurs, souvent des maximes ou des pensées, qui tentent de
formuler dans un style concis une réflexion en profondeur,
parfois humoristique, sur un thème donné.
La plupart de ces phrases ont été extraites des 5000 ouvrages
littéraires de notre corpus mais un certain nombre ont été notées
lors de lectures d'autres ouvrages par les linguistes de la société.
Les moralistes ont été privilégiés mais les humoristes n'ont pas
été oubliés.
150 Aides à la rédaction
Moralistes les plus cités
François de la Rochefoucauld 1334
Gustave Flaubert
832
Jules Renard
629
Joseph Joubert
600
Jean de la Bruyère
583
Gaston Bachelard
429
Jean-Jacques Rousseau
426
Balthasar Gracian
417
Blaise Pascal
414
Jean de la Fontaine
332
Nicolas de Chamfort
271
Stanislas Jerzy Lec
250
Vauvenargues
248
Voltaire
242
Victor Hugo
242
André Gide
237
Humoristes les plus cités
Sacha Guitry
Georg Christoph Lichtenberg
Oscar Wilde
Ambroise Bierce
Tristan Bernard
Pierre Desproges
Coluche
Pierre Dac
Les moralistes ne sont plus légion, même si Émile Cioran
(cité 167 fois) ou, chez les contemporains vivants, Romain
Guilleaumes (cité 152 fois) ou Stanislas Jerzy Lec (cité 250 fois)
sont bien présents dans ce dictionnaire. Les écrivains modernes
comme Michel Houellebecq (cité 37 fois) ou Christian Bobin
(cité 43 fois) et les auteurs étrangers, contemporains ou non, font
également l'objet de nombreuses citations.
Toutes ces citations pourront fournir des illustrations pour
vos textes, voire des exergues inattendus !
Aucune sélection n'a été faite sur des critères philosophiques,
politiques ou même politiquement corrects. De nombreux
moralistes, surtout d'autres siècles, sont agressifs, au mieux
amers, vis-à-vis des femmes. Nous ne cautionnons nullement
leurs opinions en les citant. À regret, nous n'avons d'ailleurs
introduit que peu de citations écrites par des femmes, il semble
que l'aphorisme soit typiquement masculin, même si George
Sand ou Mme de Staël n'ont rien à envier aux écrivains hommes.
362
284
121
83
74
64
57
54
Aides à la rédaction 151
Dictionnaire de rimes
Ce dictionnaire nous a été demandé au fil des années par un
nombre grandissant d'utilisateurs, au départ des fervents de
poésie, puis des publicitaires, quelques compositeurs et
slammeurs… De sorte qu'il constitue le soixante-huitième
dictionnaire fourni avec la version Pro de Cordial.
Ce dictionnaire de rimes offre plus d'un million de rimes. Sur les
1 112 174 mots du dictionnaire de noms communs, seuls 184
mots ne figurent pas dans le dictionnaire. Il s'agit généralement
d'interjections comme "brr" ou "zzz", qui ne comportent pas de
voyelles, donc pas de rimes possibles, d'hapax, c'est-à-dire de
mots sans rimes, uniques dans leur catégorie, comme "puisque"
ou "lorsque", ou de mots étrangers ou d'origine étrangère qui ne
riment également qu'avec eux seuls, comme "antisludge",
"axolotl" ou "borchtch".
Par ailleurs, le dictionnaire intègre 3 126 noms propres, les plus
couramment utilisés : noms de pays, de grandes villes, de
régions, de fleuves, de personnages célèbres, etc. Au total, le
dictionnaire propose donc 1 115 216 rimes ! Ce qui en fait, et de
très loin, le dictionnaire de rimes le plus complet de la langue
française. En édition papier, et en présentation sur trois colonnes
comme le sont généralement les dictionnaires de rimes, notre
dictionnaire nécessiterait plus de 50 000 pages !
Ce dictionnaire a été fabriqué automatiquement à partir
d'algorithmes de phonétisation de la langue française,
algorithmes d'ailleurs utilisés pour la correction orthographique !
Un traitement spécifique des mots étrangers et de quelques
centaines de cas particuliers a permis de garantir une couverture
très pertinente de l'ensemble des phonèmes français. Quelques
cas restent discutables.
Ainsi ont été groupés à part le mot "club" et ses dérivés
("aéroclub", "cinéclub", etc.) avec le mot d'origine anglaise
"tub", sous le phonème se prononçant "eube". Or les canadiens
français prononcent ces mots comme "tube"…
152 Aides à la rédaction
De même certains mots d'origine anglaise se terminant par
"er" sont groupés avec les mots en "aire" comme "scanner" ou
"tuner", car la prononciation a été francisée au fil des ans, tandis
que d'autres sont groupés avec les mots en "eur", comme
"blister" ou "scooter", selon une prononciation plus proche de la
langue d'origine.
Ce dictionnaire intègre l'ensemble du vocabulaire de Cordial,
extrêmement riche. Il peut toutefois arriver que, pour certaines
rimes où existent très peu de mots, parfois un seul, notre
dictionnaire ne propose pas certains mots pouvant être trouvés
dans des dictionnaires papier. Ainsi, pour le phonème "onf"
auquel ne correspond en principe que le mot "triomphe", notre
dictionnaire propose les formes verbales "triomphe",
"triomphes" et "triomphent" ainsi que "Arc-de-triomphe", "à
donf" (expression argotique pour "à fond") et "conf" (abréviation
de conférence", "confection" ou "confirmé" avec un point). Ces
derniers mots se trouvent rarement dans les dictionnaires de
rimes, qui donnent par contre "gomphe", "romphe" ou
"gromphe" qui sont en fait des inventions de poètes désireux de
trouver une rime à "triomphe" ! Ces trois mots ne figurent pas
dans notre dictionnaire, car, s'ils y figuraient, ils seraient
acceptés par le correcteur, ce qui n'aurait pas grand sens.
Le nombre exceptionnel de rimes proposées vient pour une
large part des très nombreuses formes verbales mais pas
seulement.
Ainsi sur le phonème "ips", pour lequel les dictionnaires de
rimes courants proposent "apocalypse", "chips", "éclipse",
"ellipse", "gypse" et "paralipse",
Cordial propose naturellement tous ces mots mais également
les formes verbales de "clipser", "déclipser", "éclipser" et
"ellipser" ainsi que le mots "circlips", "cynips", "demi-ellipse"
(et son pluriel), "écthlipse", "flip-chips", "hips" (interjection),
"isohypse", "mips" (millions d'instructions par seconde, en
informatique), "phléothrips", "phosphogypse" et "thrips", ce qui
fait plus que doubler le nombre de rimes possible.
Aides à la rédaction 153
Dictionnaires de Traduction
La version Cordial Pro propose une traduction mot à mot du
français vers chacune des 5 langues suivantes : anglais,
allemand, espagnol, italien et portugais. Les dictionnaires de
traduction de Cordial comportent plus de 84 000 entrées en
espagnol, 18 000 pour l'allemand, 30 000 pour l'italien, 95 000
pour le portugais et environ 150 000 sur l’axe français/anglais.
NOTE : il est possible de croiser les traductions entre les
quatre langues (de l’italien vers l’allemand, de l’espagnol vers
l’anglais, etc.). Il suffit pour cela de sélectionner la langue
source via le petit drapeau situé à droite du champ de recherche.
3. Cordial Dico
Cordial Dico est une application qui vous permet d'avoir
accès aux dictionnaires de Cordial à partir de la majorité de vos
logiciels. Vous êtes en train de lire un texte dans Word, Outlook
ou tout autre logiciel, vous disposez de l’ensemble des
dictionnaires proposés par Cordial via l’application Cordial
Dico.
155 Analyse linguistique
Partie F
Analyse linguistique
156 Analyse linguistique
Cordial propose des fonctions nombreuses et performantes
qui font habituellement l’objet de logiciels spécialisés. Ces
fonctions d’analyse de données textuelles et de synthèse de texte
ont été développées et généralisées avec un soin particulier et
une amplitude sans précédent dans les correcteurs grammaticaux
habituels.
En effet, nous sommes persuadés qu’elles peuvent apporter
une aide irremplaçable. Leur utilisation est souvent méconnue,
leur interprétation parfois subtile. C’est pourquoi nous leur
consacrons un chapitre entier.
Sur une phrase, vous pouvez obtenir l’analyse de la phrase.
Sur un texte, vous pouvez obtenir :
- l’analyse statistique et sémantique
- les occurrences des mots
- les mots-clés
;
;
- les concepts-clés
- les phrases-clés
;
;;
;;
- les doublons et les segments répétés
- la visualisation « en étoile » de sa thématique
;;
.
1. Analyse grammaticale
Traditionnellement, on distingue l’analyse grammaticale,
qui consiste à définir la nature et la fonction des mots, de
l’analyse logique qui consiste à définir la nature et la fonction
des propositions. On peut aussi considérer qu’il n’existe qu’une
seule analyse éventuellement arrêtée à un niveau. L’analyse
porte sur la phrase finie. Il s'agit de reconnaître la nature des
mots et des propositions, la nature des liens qui tiennent ces
mots ensemble.
Analyse linguistique 157
Vous pouvez obtenir l’analyse de n’importe quelle phrase
par les items « analyse de la phrase ».
Une demande d’affichage de l’analyse sur la phrase : « la
petite fille mange une pomme » affichera l’écran suivant :
La boîte de l'analyse en liste présente huit colonnes où sont résumées les informations que possède Cordial. Vous pouvez déplacer la boîte par un simple clic glissé sur la barre de titre et
élargir ou réduire son périmètre. Les colonnes présentant les informations sont modulables. Une légère temporisation du curseur sur la ligne de séparation entre deux colonnes transforme
celui-ci en double flèche et un clic glissé permet alors d'agrandir
ou de resserrer à volonté la colonne. Vos différents réglages
(taille des colonnes, taille et position de la boîte) sont sauvegardés d'une séance de travail à l'autre. Les informations listées sont
les suivantes :
N° : comptabilise les signes de la phrase (mots et ponctuations).
Lors de son analyse Cordial attribue un numéro marquant la position de chaque signe.
Mot : liste des signes (mots et ponctuations) présents dans la
phrase.
Lemme : en linguistique (il existe des acceptions différentes en
mathématiques et en philosophie) on appelle "lemme" la forme
de base d'un mot, la forme qui sert à le référencer : chantions =
chanter, petite = petit. La technique habituelle pour retrouver
cette forme de base (lemmatisation) consiste à reconnaître les
désinences et les flexions qui actualisent ce mot dans telle situation. Vous trouverez ainsi dans cette colonne les lemmes des
mots actualisés dans votre texte. Par exemple "la" , forme fémi-
158 Analyse linguistique
nine de l'article défini singulier, = "le" , forme de base de l'article
défini singulier).
P. : marque par un chiffre répété le numéro de la proposition.
Prop : indique en toutes lettres le type de proposition.
Fonction : indique la fonction grammaticale du groupe et le type
de ponctuation. La dénomination et la description des groupes se
lisent dans les deux colonnes suivantes.
Groupe : dénomination du groupe selon le mot pivot et l'introducteur (groupe nominal : le mot pivot est un nom, groupe nominal prépositionnel : le mot pivot est un nom, le groupe est introduit par une préposition... adjectival, pronominal, adverbial,
etc.).
Type détaillé : donne en clair le type morpho-syntaxique (o
parle aussi de la nature) du mot.
2. Concepts-clés
En s’appuyant sur le découpage thématique, cette fonction
indique quels sont les concepts les plus importants d’un texte.
Cliquer sur l’item "Concepts clés" ouvre la boîte suivante.
Analyse linguistique 159
Cette boîte présente l’intégralité du découpage thématique et
se lit de gauche à droite pour aller du général au particulier.
Les concepts saillants sont suivis d’un nombre qui représente
leur "écart réduit" par rapport au corpus de Cordial.
Le nombre qui signale l’écart réduit commence à 1,96, ce qui
signifie qu’il y a 95 % de chances que cette distribution ne soit
pas le fait du hasard.
De 1,96 à 0, on considère que l’accord avec la distribution du
concept dans le corpus est en parfaite cohérence et le concept
n’est pas signalé comme concept clé. Plus un concept affiche un
nombre positif élevé, plus il est important et, à l’inverse, plus un
concept affiche un nombre négatif important, plus il est délaissé.
Les informations présentées dans cette boîte des concepts
clés indiquent que, dans le texte "corriger.txt", et ce, malgré sa
taille réduite qui induit logiquement des "poids" occasionnels, la
notion la plus présente est celle de "communication et
information", qui apparaît plusieurs fois par les feuilles logiciel,
grammaire, informatique.
160 Analyse linguistique
Voici, à titre d’illustration, les deux analyses des concepts
clés effectuées sur "Huis clos" et "Knock". « Knock » affiche
(l’image ne représente que la partie qui nous intéresse) la boîte
suivante.
On peut immédiatement y lire que la problématique du texte
tourne autour de la santé (très haut niveau) et de la médecine
(sous catégorie importante), que l’on retrouve dans les trois
premières sous-catégories.
Voici ce qu’affiche "Huis clos" :
On peut y lire que la problématique générale tourne autour de
l’affectivité et de la volonté...
3. Mots clés
Prenons un dernier exemple de ces fonctions périphériques :
les mots clés. La boîte ci-dessous s’affiche sur votre écran.
Analyse linguistique 161
Après une analyse élaborée du texte faisant intervenir les
occurrences mais également la fonction grammaticale des mots,
vous obtiendrez une liste de tous les mots signifiants et des
mots-clés outils, classés par ordre d’importance.
La catégorie grammaticale est indiquée par une abréviation
dont vous trouverez la liste via le bouton "Aide". Les mots les
plus saillants sont situés en tête.
Les informations immédiatement utilisables concernent la
fréquence des mots les plus utilisés, leur indice de répétition, le
taux mots/vocables, le taux hapax/vocables. Chacune vous alerte
sur un point particulier.
Les mots à plus fort taux permettent de visualiser les idéesforces d’un texte. Couplés avec l’option “phrases-clés”, ils
fournissent une image réduite et évocatrice du texte.
162 Analyse linguistique
Les taux comparés permettent de se faire une idée de la
richesse du vocabulaire utilisé. Plus ce taux est élevé, plus il
existe de répétitions. Le taux hapax/vocables compare le
nombre de vocables au nombre d’hapax (un hapax est un
vocable ne figurant qu’en une seule occurrence). La proportion
est habituellement supérieure à 50%, plus elle est forte plus le
vocabulaire est recherché.
Le numéro d’intensité (correcteur 99, utilisateur 97) reflète
l’importance respective de chaque mot dans le texte. 99, par
exemple, nombre de poids le plus fort, indique que le mot est
utilisé au moins 99 fois plus dans le texte qu’on ne s’attendrait à
le trouver.
Vous pouvez également afficher ou non les nombres et les
syntagmes (« tablette de chocolat », par exemple, est affiché
comme un mot unique).
Comme pour les concepts-clés, cette alerte n’offre une valeur
statistique que si le texte est suffisamment important (10 000
mots). Le nombre décrivant le mot obéit au même principe
statistique que les mots clés.
4. Recherche des phrases-clés
Cette option (item du menu « Sémantique ») propose cinq
phrases clés (il faut que le texte ait une certaine longueur pour
que ces phrases soient significatives).
Une phrase-clé est constituée de mots-clés et d’éventuels
mots de renforcement, dans leur environnement grammatical. La
fonction grammaticale du mot-clé est décisive pour extraire la
phrase (un mot-clé en position de sujet étant, naturellement, plus
significatif qu’en position d’objet, de complément
circonstanciel, a fortiori en apposition).
Analyse linguistique 163
La modélisation du processus d’extraction des phrases clés a
été extrêmement délicate et si, dans certains cas, l’extraction est
presque stupéfiante (voir ci-dessous, les phrases-clés de “Huis
clos”), il est certain que cette option prend son véritable intérêt
avec des textes techniques ou à thèmes.
Voici, ci-dessous, à titre d’exemple, les phrases-clés fournies
par "Huis clos".
5. Statistiques et sémantique
À l’appel de cet item, le texte est analysé grammaticalement
et du point du vue sémantique, ce qui demande naturellement un
minimum de temps.
La boîte qui s’ouvre propose de très nombreuses
informations : 67 paramètres statistiques, 3 387 catégories
sémantiques, 157 domaines thématiques. En fait, grâce à cette
fonction, vous pouvez comparer n’importe quel texte avec notre
corpus de 5 000 ouvrages (950 Mo) et ceci sur plusieurs milliers
de critères.
164 Analyse linguistique
D’autre part, un simple clic sur n’importe quel intitulé
affiche, dans une boîte secondaire très complète, les
informations spécifiques à l’élément cliqué.
Le corpus de comparaison représente par son importance, le
choix des ouvrages qui le composent (25 % ont moins de 10 ans,
la moitié moins de cinquante), le soin du traitement statistique
effectué, représente certainement, parmi les bases actuelles de
comparaison textuelle, une des plus étendues et des plus fiables.
Pour l’instant, nous voudrions vous présenter les axes
généraux et quelques exemples d’interprétation.
La première page qui s’ouvre à l’appel de l’item est toujours
la page "Statistiques". Cette page vous propose tout d’abord
(premier cartouche) une comptabilité étendue des unités de votre
texte (caractères, paragraphes, phrases, mots). Sur le texte de ce
manuel, cette boîte se présente ainsi :
Analyse linguistique 165
Le second cartouche de la partie supérieure traite la longueur
de période et la ponctuation (une période définit le rythme d’une
phrase, avec ses temps de respiration et de compréhension).
Dans la partie centrale s’effectue la comparaison. Ici, la
comparaison porte sur la moyenne lettres/mot, mots/phrase,
mots/paragraphes, phrases/paragraphe, sur la proportion
d’interrogatives et d’exclamatives.
Comment se passe cette comparaison ? Les 5 000 ouvrages
de référence de Cordial ont été divisés en domaines : littéraire,
journalistique, technique, juridique, commercial (il serait, en
effet, un peu vain de comparer ce qui est difficilement
comparable - une poésie, par exemple, et un texte technique). Ils
ont été ensuite analysés pour extraire des taux de référence.
Un simple clic sur un paramètre ou son intitulé permet
d’ouvrir la boîte de comparaison spécifique à ce paramètre.
Voici, par exemple, la boîte correspondant aux nombres de
substantifs.
166 Analyse linguistique
La partie de gauche propose des tranches de 130 volumes (20
tranches pour nos 5 000 volumes). À droite, vous trouvez la liste
des titres, les auteurs et les dates de parution. Votre texte est
signalé par une bande colorée (à droite) et une pointe de flèche
(à gauche). Il est également situé par rapport à un minimum
(2 299 phrases ici dans la "Pastorale comique" court texte de
Molière) et à un maximum (962 590, chiffre considérable des
"Mémoires de Dumas").
Ceci vous permet de situer immédiatement votre texte.
Amusez-vous un moment à comparer les différents critères, vous
y trouverez de nombreux enseignements. Vous verrez comme le
théâtre utilise de nombreuses exclamations ou encore que tel
auteur semble ignorer le point-virgule. Avec la fonction
statistique et par un simple clic, trois grands domaines peuvent
être comparés aux taux de référence issus du corpus de Cordial.
Vous pouvez comparer :
- Toutes les statistiques générales (que nous venons de
vous présenter) ;
- Tous les types grammaticaux, (second onglet), ils vous
indiquent la proportion des mots-outils, des substantifs,
des adjectifs, des verbes, etc.) ;
- Tous les types lexicaux (troisième onglet) ils mesurent le
taux des mots du français fondamental (Gougenheim),
des mots de l’échelle Dubois-Buyse, des mots abstraits,
etc.
- Tous les concepts utilisés et tous les domaines. (pour les
concepts et les domaines la comparaison s’obtient avec
un clic-droit).
- 9 caractéristiques stylistiques (onglet "stylistique").
Au total des milliers de caractéristiques peuvent faire l’objet
d’une comparaison avec un corpus de 5 000 ouvrages.
Analyse linguistique 167
Voici un exemple sur un texte personnel de l’auteur de ces
lignes. Les types grammaticaux (second onglet) affichent les
résultats suivants :
Comment, en général, interpréter les statistiques
comparées ? Tout dépend de l’intention de votre texte. Vous
tirerez le maximum de profit des informations si vous avez une
claire idée du, ou des, lecteur(s) visé(s) et, si vous avez précisé le
domaine et l’intention de votre texte. Voici quelques exemples.
La longueur de mot représente le rapport entre le nombre
total de lettres et le nombre de mots du texte. Ce rapport est
habituellement compris entre 4 et 6, 4 correspondant à un texte
très exclamatif et 6 à un texte comportant des mots de bonne
longueur (texte technique...), ou comprenant de nombreuses
expressions figées (de gaieté de cœur, à la bonne franquette...)
qui sont considérées comme des mots uniques.
168 Analyse linguistique
Toute l’interprétation dépend donc du type de texte et du
public visé : un conte pour enfants affichant une longueur de mot
de 6 et une longueur de période supérieure à 8 peut vous amener
à vous interroger sur certains de vos choix lexicaux et sur votre
ponctuation. Le compte-rendu d’un colloque médical, par contre,
dépassera certainement ces taux.
Bien entendu, ces informations ne sont qu’indicatives, mais
elles peuvent vous alerter et vous permettre de vérifier.
Un taux important d’expressions usuelles (habituellement
inférieur à 5) a de fortes chances d’indiquer un texte qui n’évite
pas tous les lieux communs ou dont l’originalité n’est pas le but
principal.
Les mots-outils sont, habituellement, légèrement inférieurs
aux mots signifiants. Les mots-outils sont les pronoms, les
adjectifs non qualificatifs, les articles, les conjonctions, etc. Leur
pourcentage est relatif au nombre total de mots. Est-ce à dire
qu’un taux de mots-outils supérieur indique un texte pauvre
quant à sa signification ? Tout dépend du type de texte. Pour un
roman adoptant une forme “littéraire”, un taux de mots-outils
très supérieur peut effectivement poser question, pour un livre
technique ou un mode d’emploi, c’est moins sûr.
Les informations sont suffisamment détaillées pour vous
alerter, incidemment, sur de nombreux points. Prenons un
exemple : vous avez écrit un hommage à une personnalité, un
discours de réception, une allocution à des collaborateurs, etc.
À l’analyse, ce texte présente un taux élevé de personnel 1e
et 2e (pronoms personnels de la première et de la deuxième
personne du singulier ou du pluriel). Certes, vous avez peut-être
adopté la forme d’un dialogue et ce taux est normal, mais il peut
aussi indiquer une tendance inopportune à se mettre en avant.
Encore une fois, tout dépend de votre intention, mais il est
tellement simple de vérifier ; en recherchant, par exemple, tous
les “je” du texte et en s’assurant de leur bien-fondé.
Analyse linguistique 169
Un livre d’aventure, ou un roman d’action, présentant un
taux de verbes nettement inférieur au taux de référence littéraire,
insiste peut-être excessivement sur les descriptions ou
l’introspection. À l’inverse, on peut s’attendre à ce qu’un texte
sur l’art, ou même un roman de voyage, affiche un taux
d’adjectifs important. Il faut remarquer, à ce sujet l’effort
notable qu’implique l’écrit, le taux d’adjectifs moyen est de
23 % dans la langue écrite mais il tombe à 3 % seulement dans
la langue parlée !
Les informations liées aux substantifs indiquent directement
la lisibilité du texte (même si ces taux sont loin de mesurer seuls
la lisibilité). Un pourcentage élevé de mots monosémiques
(mots qui n’ont qu’un seul sens) joue en faveur d’une bonne
lisibilité, de même un rapport équilibré entre les noms communs
abstraits et les noms communs concrets. Comme vous pouvez
le constater, chaque information statistique peut être traduite en
termes stylistiques : un recueil de souvenirs, la rédaction de
mémoires, présentant un taux de futurs important, mérite
certainement une relecture ; une note de service, une note
d’intention ou la présentation d’un produit faisant ressortir un
taux inhabituel de conditionnels souffre peut-être d’un manque
de conviction.
C’est à vous qu’il revient, en fonction de l’intention de votre
texte, d’interpréter les données et de tirer les conclusions qui
s’imposent. Il n’y a pas de véritable règle en la matière, mais les
données statistiques, leur convergence parfois, opèrent comme
un signal, comme une alerte, qui indique souvent quelque
faiblesse stylistique, quelque a priori formel plus ou moins bien
adapté.
Toutes ces données sont reprises et résumées dans la feuille
“stylistique” (dernier onglet). Voici comment peut se présenter
cette dernière feuille sur le texte de ce manuel.
170 Analyse linguistique
L’approche stylistique est un résumé à partir des résultats
statistiques. Son but n’est pas de décrire le texte (son sujet, son
actualité... ceci incombe aux deux feuilles "Thèmes et
domaines" et "Sémantique" que nous présenterons ci-dessous)
mais de tirer un enseignement des données, de rendre
immédiatement lisibles les éléments statistiques.
Ce résumé vise l’aspect formel du texte, en aucun cas il ne
prétend à un jugement sur le style. Son but est de vous donner,
tout simplement, des indications sur l’indice de lisibilité et la
complexité. Ce résumé, d’une dizaine de lignes, trace le portrait
du texte selon : la complexité lexicale, la complexité sémantique,
le taux d’expressions, de clichés, le taux de noms propres, le
rythme, la longueur des phrases, leur structure grammaticale, le
niveau d’abstraction, etc.
La dernière indication du cartouche placé dans le coin
supérieur droit propose un coefficient de lisibilité. Ce coefficient
peut varier entre 1 pour un texte très peu lisible et 99 pour un
texte très facile à lire. Il est calculé à partir de la combinaison de
certaines données statistiques. Les facteurs de non-lisibilité sont
essentiellement la complexité grammaticale des phrases, leur
longueur, la complexité du vocabulaire et le degré d’abstraction
des mots.
Analyse linguistique 171
Le coefficient de lisibilité est illustré par le niveau de
lisibilité. Celui-ci, traditionnellement, se fait par rapport aux
degrés de scolarisation. C’est l’échelle indicative habituelle, elle
n’est pas sans défauts, mais telle quelle, elle offre cependant des
niveaux facilement repérables. Il faut, bien entendu, comprendre
ces niveaux en dehors de toute référence à une scolarité passée.
Un texte qualifié de niveau “cours moyen” indique seulement
que des enfants du cours moyen ne devraient pas éprouver de
difficultés insurmontables à le lire, à déchiffrer sa forme, ils
devraient en connaître le vocabulaire. Les indications
stylistiques vous permettent d’adapter la forme de votre texte au
public visé, ce qui est certainement un pas vers une meilleure
compréhension ; quant à la compréhension elle-même... il s’agit
d’un tout autre problème ! Les « Remarques sur les couleurs »
de Wittgenstein ne présentent pas une grande difficulté de
vocabulaire, n’est-ce pas ?
Cette version se caractérise par l’introduction de nombreuses
informations sémantiques (la sémantique étudie le langage du
point de vue du sens). En fait, ce sont plus de 60 000 mots qui
ont été classés par domaines et distribués selon une thématique
complexe les regroupant selon leur sens dans 3 387 catégories
sémantiques de base. L’analyse sémantique fait l’objet des
feuilles intitulées Thèmes et domaines et Sémantique.
Comment cela fonctionne-t-il ? Cliquez, si vous le voulez
bien, sur l’onglet "Thèmes et domaines" de la boîte développée
par l’item "Statistiques et sémantique" (cliquez sur le bouton
"Tout réduire" si vous n’obtenez pas le même affichage que sur
l’image ci-dessous). Ce bouton, à quatre états, vous permet de
réduire ou de développer, niveau par niveau, du niveau racine au
niveau final.
172 Analyse linguistique
Votre écran doit se présenter comme ci-après.
La partie de gauche comptabilise les concepts utilisés selon
les grands domaines racines. Le nombre qui suit le domaine
indique la quantité de termes dans le texte relevant de chaque
domaine.
Dans notre exemple, "Huis clos" de Jean-Paul Sartre, 1768
termes utilisés dans le texte relèvent du domaine esprit. Les
signes (+) ou (-) à droite de l’intitulé du domaine indiquent que
cette quantité excède ou est inférieure à la présence habituelle
dans notre corpus. Cliquez maintenant sur le cadre "plus" placé
devant l’intitulé "esprit". Vous allez développer le second
niveau sémantique (une centaine de concepts), c’est-à-dire les
thèmes de niveau 2. Les concepts relevant de l’intitulé esprit
sont : raisonnement, jugement et valeurs, intelligence et
mémoire, connaissance, vérité. À la fin de chaque nouvel
intitulé de ce niveau 2, les chiffres vous indiquent de nouveau le
nombre de termes trouvés dans le texte et relevant de ce thème,
ainsi que leur position par rapport à notre corpus.
Analyse linguistique 173
La partie droite de la boîte comptabilise les termes
appartenant aux domaines différenciés par Cordial (172
domaines différenciés, de "Administration" à "Zootechnie" en
passant par "Travaux publics" ou "Serrurerie"). Seuls les termes
très spécialisés sont indexés dans les divers domaines (ce n’est
pas parce que vous avez utilisé le nom "porte" de nombreuses
fois, qu’on vous signalera que le texte traite de menuiserie !).
Vous pouvez afficher la liste par tri alphabétique, tri par
fréquences, ou tri par domaines.
Comme pour les statistiques grammaticales et stylistiques qui
donnaient lieu à une boîte "Stylistique", les nombreuses
informations sémantiques sont reprises et explicitées dans une
boîte "Sémantique".
Voici comment se présente cette boîte pour le texte de ce
manuel.
Un texte d’une vingtaine de lignes reprend et commente les
résultats affichés dans l’onglet "Thèmes et domaines". Ce
commentaire vous prévient, dans notre exemple, que le texte
analysé est vraiment très court.
174 Analyse linguistique
Mais si vous avez eu la curiosité de lire le texte qui nous sert
d’exemple depuis le début, prêtez un instant attention aux
résultats de l’analyse sémantique. Que nous disent-ils ? Que
dans la thématique de ce texte, "la communication" et
"l’informatique" occupent une place centrale. Une analyse plus
fine fait apparaître les thèmes centraux suivants : Logiciel,
grammaire et correction.... Enfin l’étude lexicologique et
sémantique de l’ensemble met en exergue les trois mots clés du
texte : "correcteur, utilisateur, grammatical".
6. Thématique
Une fonction de Cordial reprend dans une représentation « en
éclaté » les informations thématiques et les concepts clés (voir
ci-dessous). D’un seul coup d’œil, vous pouvez ainsi voir quels
sont les thèmes présents dans le texte. Voici comment elle se
présente sur le texte de ce manuel.
Glossaire 175
Glossaire
176 Glossaire
A-B
Algorithme : méthode de programmation permettant
d'obtenir un résultat donné à partir de données de départ
(exemple : algorithme de tri, de recherche, d'analyse
stylistique...).
Ambiguïté grammaticale : qui peut être interprété de
différentes façons du point de vue grammatical en parlant d'un
mot (la forme "ferme", par exemple, peut être un nom, une
forme verbale, un adjectif et même un adverbe).
Ambiguïté sémantique : qui peut avoir plusieurs sens en
parlant d'un mot (le verbe "voler" par exemple peut signifier
"dérober" ou "flotter, planer, être en l'air").
Anglicisme : on appelle "anglicismes" des mots ou des
tournures propres à la langue anglaise, lorsque ceux-ci sont
employés en lieu et place de mots ou de tournures de la langue
française.
Antonyme : se dit de mots qui ont un sens opposé.
(L'antonyme de beauté est laideur).
Ascii : acronyme de “American Référence Code for
Information Interchange”, il désigne le mode de codage des
caractères le plus utilisé en micro-informatique.
Barre de défilement : Barre affichée le long du bord droit
et/ou inférieur d'une fenêtre dont le contenu n'est pas
intégralement visible. Chaque barre de défilement contient deux
flèches et un curseur de défilement permettant de se déplacer
dans la fenêtre ou la zone de liste.
Barre de déplacement : Barre horizontale située en haut
d’une fenêtre et portant le titre du texte ouvert. Cette barre sert
au déplacement de la fenêtre.
Barre des menus : Barre horizontale située en haut de
l'écran contenant les différents titres des menus déroulants.
Glossaire 177
Barre d'outils : Barre horizontale située sous la barre des
menus permettant d'accéder rapidement aux commandes les plus
fréquemment utilisées à l'aide de la souris. Lorsque vous
maintenez enfoncé un bouton de la barre d’outils, son nom
s’affiche dans la barre d’état. Pour choisir les commandes
cliquez sur les boutons des barres d’outils.
Barre d’état : Barre horizontale située en bas de l’écran qui
affiche des informations concernant la fenêtre active ou la
commande en surbrillance.
Blanc insécable : espace particulière (entrée au clavier par
appui simultané des touches “Shift+Ctrl” et “espace”), affichée
comme un point blanc mais imprimée comme une espace et sur
une largeur moyenne des caractères de la ligne.
Boîte des requêtes : boîte de dialogue servant à poser une
question en langage naturel.
Boîte des réponses : boîte affichant les réponses à une
question posée en langage nature.
Bouton à "n" états : représentation graphique d'une
commande pouvant définir "n" actions (la boîte des "thèmes et
domaines" des "Statistiques graphiques" présente des boutons
à cinq et à trois états).
Bouton par défaut : bouton rectangulaire aux traits épaissis
représentant l'option par défaut choisie lors de l’appui de la
touche Entrée.
C-D
Champ d'édition : zone faisant partie d'une boîte de
dialogue et autorisant l'entrée d'une chaîne de caractères au
clavier.
178 Glossaire
Chemin : suite d'opérations que doit effectuer le système
pour avoir accès à un fichier. Si, par exemple, vous demandez la
lecture de "corriger.txt", placé dans le dossier texte de Cordial,
lui-même placé au niveau de base du disque C, le chemin se lira
ainsi : C:\Cordial\textes\corriger.txt.
Clic droit : clic avec le bouton droit de la souris.
Cliquer : appuyer sur le bouton gauche de la souris, puis le
relâcher rapidement, dans le but d'engager une action
particulière.
Configurer : veut dire, littéralement, “donner une forme”.
Au lancement du logiciel, certains paramètres sont actifs par
défaut, mais vous pouvez configurer les paramètres
d'impression, de correction, etc.
Control (Ctrl) : touche du clavier qui, appuyée en même
temps qu’une autre touche, donne une signification différente à
cette dernière.
Défilement : désigne l'opération de déroulement du texte à
l'écran, fréquemment désignée par le vocable anglais “scroll”,
permettant de visualiser rapidement tout ou une partie d'un
document.
DLL : (Dynamic Link libraries) module pouvant être appelé
par plusieurs programmes et effectuant une tâche ou une série de
tâches données.
Double-cliquer : opération consistant à appuyer le bouton
gauche de la souris deux fois de suite rapidement.
Drag & Drop : opération consistant a appuyer sur le bouton
gauche de la souris, et tout en le maintenant appuyé, faire glisser
l’objet sélectionné vers une autre zone de l’écran, puis relâcher
le bouton pour l’y déposer.
E-F-G-H
Éditable : voir Champ d'édition.
Glossaire 179
Édition : ensemble des opérations de traitement d'un texte en
dehors de la saisie et de la lecture ou de l'écriture sur disque.
Dans un sens plus restreint, s'applique aux fonctions de
recherche et remplacement de chaîne ainsi qu'à la pose
d'enrichissements dans le texte.
Enrichissements : désigne un des nombreux “plus” du
texte : images, formules mathématiques, champs, notes de bas de
page, notes de fin de document, commentaires, archives, repères,
signets...
En-tête : Ensemble de caractères pouvant être imprimés en
haut de chaque page, servant généralement comme référence du
document.
Équivalent clavier : voir "raccourcis clavier".
Faire glisser : Cette opération sert à sélectionner rapidement
une partie du texte ou à transférer des objets : presser le bouton
de la souris tout en la déplaçant.
Fenêtre : Zone de l'écran pouvant être déplacée, réduite ou
agrandie. Vous pouvez ouvrir plusieurs fenêtres de travail en
même temps.
Fichier : En informatique, désigne un ensemble de données
quelconques reconnu par un nom spécifique.
Format : Ensemble de caractéristiques de mise en page et de
présentation d'un texte.
Formatage : Le formatage d'une disquette vierge permet d'y
placer des données. Si la disquette n'est pas vierge, le formatage
efface toutes les données placées antérieurement.
Gabarit : Ensemble des caractéristiques de format d'un
paragraphe.
Grisé : Aspect d'un bouton, d'une commande, d'une icône
inactifs à un instant donné.
180 Glossaire
I-J- K-L-M
Icône : Dessin utilisé comme symbole pour représenter une
application, une commande, etc.
Item : L'un des éléments d'un menu déroulant. Par exemple
le menu “Orthographe” est composé des items “Vérifier le
texte...”, “Vérifier vers la fin...”, “Vérifier la sélection...”,
“Occurrences des mots...”.
Kilo-octet (Ko) : Unité de mesure courante en microinformatique, correspondant à 1024 octets, c'est-à-dire à 1024
caractères (2 à la puissance 10). (Voir Mégaoctet).
Macro (ou macro-commande) : Séquence de codes clavier
permettant d’exécuter des commandes de menus, de gérer des
boîtes de dialogue ou d’entrer du texte. Une macro-commande
sert en général à exécuter, par une seule combinaison de touches,
un ensemble d’opérations nécessitant de nombreuses entrées
clavier.
Mémoire : Unité élémentaire de stockage de données. Il est
possible de lire ou d'écrire dans la mémoire vive (RAM) mais
seulement de lire la mémoire morte (ROM).
Menu : l'un des titres de la “barre des menus”. En pointant le
titre d'un menu avec la souris, on fait apparaître un menu
déroulant. En cliquant une des options de ce menu déroulant
(l'un des items), une action est déclenchée. (en général : clic
gauche = action, clic droit = options)
Mnémonique (lettres) : lettres soulignées apparaissant sur la
barre des menus, sur les options d'un menu ou dans une boîte de
dialogue et indiquant le raccourci clavier pour accéder
rapidement à la fonction proposée.
N-O-P-Q- R-S-T
Onglet (boîte à...) : système habituel à l'interface Windows
(95,98) qui permet d'atteindre et de développer des boîtes
d'informations en cliquant sur leur intitulé toujours visible.
Glossaire 181
Paramétrer : fixer la valeur des fonctions variables selon
des choix personnels.
Point d’insertion : voir Curseur.
Pointeur (de souris) : symbole affiché à l'écran, dont les
déplacements sont le reflet des déplacements de la souris. Ce
symbole a habituellement la forme d'une flèche, mais peut
également présenter la forme d'un sablier, indiquant ainsi qu'un
traitement est en cours (analyse syntaxique, recherche de mots
clés, etc.).
Police (de caractères) : une police est un jeu de caractères
défini, entre autres, par sa hauteur de corps (calculée en nombre
de points typographiques). Elle est dessinée en fonction de son
utilisation, écran ou imprimante.
Presse-papiers : zone mémoire dans laquelle est stocké le
texte sélectionné après avoir été coupé ou copié. Le contenu du
presse-papiers est conservé jusqu'à ce qu'un autre texte
sélectionné soit coupé ou copié.
Raccourci clavier : affectation d'une ou plusieurs touches
permettant d'exécuter une opération habituellement entreprise à
l'aide de la souris.
Scroll : déroulement d'écran. Le texte apparaît sur l'écran
dans une fenêtre. En descendant le curseur ou l'ascenseur
vertical, vous provoquez un “scroll” vers le bas ce qui se traduit
par la visualisation des lignes suivantes du texte.
Segments répétés : dans cette acception, un segment est une
suite quelconque de signes ou de mots, un segment répété est
une suite donnée dont la fréquence est supérieure ou égale à 2
dans le texte.
Sélecteur d’objet : boîte de dialogue particulière qui permet
d’afficher les divers fichiers et de choisir l’un d’eux.
Sélection : partie d’un texte considérée comme un ensemble
et représentée en vidéo inverse (fond noir, lettres blanches),
appelée aussi “bloc”.
182 Glossaire
Sémantique : en linguistique, étude scientifique du langage
du point de vue du sens.
Signe : désigne tout caractère affichable du texte, y compris
les espaces et les signes de ponctuation.
Signet : désigne une marque fictive dans le texte, qui permet
de se replacer instantanément à une position donnée.
Sous-menu : autre dénomination d'un menu en cascade.
Suffixe : ensemble de trois lettres au maximum écrit à la fin
d'un nom de fichier et désignant la classe générique à laquelle
appartient ce fichier (exemple : “.TXT” pour les fichiers Texte).
U-V-W-X-Y-Z
Vérification orthographique : processus de comparaison de
l'ensemble des mots d'un texte avec les formes premières ou
dérivées d'un ou de plusieurs dictionnaires. La vérification teste
l'existence des mots employés, elle ne teste pas les accords ou la
cohérence des mots.
W.L.L. : (Word link libraries) DLL (voir ce mot) s'intégrant
dans le traitement de texte Word.
Zone des corrections : la partie inférieure de l'écran réservée
à l'analyse syntaxique. Sur la gauche, vous trouverez l'affichage
de huit icônes commandant chacune une option différente. La
partie de correction proprement dite est divisée en deux. Dans la
première, s’affiche le corrigé de la phrase fautive. La partie
inférieure affiche les types d’erreurs repérées et corrigées et les
mots fautifs ou inconnus.
Zone d'édition : la partie supérieure de l'écran permettant
toutes les opérations de saisie.
Zone d'erreurs : la partie inférieure de l'écran affichant les
erreurs, les types d'erreurs et les messages d'explication.
Zone de proposition : zone qui affiche les corrections
proposées.
Annexe 183
Annexe
184 Annexe
1. Les différentes versions de Cordial
La correction
Correction orthographique
en français
Correction grammaticale
en français
Correction typographique
personnalisable
Analyse du style
Correction orthographique
en plus de 70 langues
Correction orthographique
et grammaticale en portugais
Outil d’entraînement personnalisé
WINDOWS
WINDOWS
MAC
MAC
Référence
Pro
Référence
Pro
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
non
OUI
non
non
non
OUI
non
non
OUI
OUI
non
non
Les intégrations
Intégration dans la suite MS
Office
Intégration dans la suite
OpenOffice
Intégration dans les logiciels
de mail et messageries instantanées
Intégration dans les éditeurs
de texte les plus courants
Intégration dans vos navigateurs internet
WINDOWS
WINDOWS
MAC
MAC
Référence
Pro
Référence
Pro
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
non
non
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
Annexe 185
Les aides à la rédaction
Dictionnaire de synonymes
et antonymes
Dictionnaires de définitions
de noms communs et noms
propres
Dictionnaire d’analogies
Dictionnaire d’abréviations
et de sigles
Dictionnaire de difficultés
Dictionnaire Littré (Référence du XIXe siècle)
Trésor de la Langue Française (Référence du XXe
siècle)
Dictionnaires de codes postaux (10 pays européens)
Dictionnaire de rimes
Dictionnaires de jeux de
lettres, d’anagrammes
Dictionnaires de citations,
de locutions latines
Dictionnaires de contextes,
de combinaisons de mots
Dictionnaire de famille de
mots
Traductions mot-à-mot en
anglais/allemand/espagnol/itali
en/portugais
Outil de conjugaison
Morphologie
WINDOWS
WINDOWS
MAC
MAC
Référence
Pro
Référence
Pro
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
non
OUI
non
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
non
OUI
non
186 Index
Les analyses linguistiques
Analyse syntaxique
Analyse des mots clés
Analyse des phrases clés
Analyse des concepts clés
Comparaison de votre texte
avec 5000 ouvrages
Statistiques syntaxiques,
lexicales et stylistiques
Analyse thématique
Segments répétés et doublons
WINDOWS
WINDOWS
MAC
Référence
Pro
Référence
MAC
Pro
OUI
non
non
non
OUI
OUI
OUI
OUI
OUI
non
non
non
OUI
non
non
non
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
OUI
non
non
Compatibilité avec les systèmes
d’exploitation
Windows XP à 7 (32 et 64
bits) et Mac OS X.6 à X.8
WINDOWS
WINDOWS
MAC
MAC
Référence
Pro
Référence
Pro
OUI
OUI
OUI
OUI
Index 187
Index
188 Annexe
A
Abréviations ............................................................................ 139
Aide grammaticale .................................................................... 79
Aides à la rédaction ................................................................. 131
Allitérations ............................................................................. 119
Analogies ................................................................................. 141
Analyse du style ........................................................................ 68
Analyse de la phrase................................................................ 156
Analyse grammaticale ............................................................. 156
Analyse sémantique ................................................................ 163
Anglicismes .............................................................................. 120
Antonymes .............................................................................. 143
B
Barre des menus Word sous Windows ..................................... 40
Belgicismes .............................................................................. 121
Bloc-notes.................................................................................. 27
C
Canadianismes ........................................................................ 121
Circonlocutions ........................................................................ 118
Citations .................................................................................. 148
Clichés ..................................................................................... 116
Coefficient de lisibilité ............................................................. 170
Combinaisons et contextes ..................................................... 147
Compatibilité avec les systèmes d’exploitation ...................... 186
Concepts clés ........................................................................... 158
Conjugaison ............................................................................. 146
Cordial Dico ....................................................................... 27, 153
Cordial.exe................................................................................. 27
Correction avec l'application Cordial sous Windows ................ 78
Correction Cordial ..................................................................... 61
Correction grammaticale........................................................... 68
Correction orthographe multilingue ......................................... 67
Correction orthographique ....................................................... 65
Index 189
Correction typographique ......................................................... 64
Correction typographique automatique ................................... 90
Curseur de réglage .................................................................... 86
D
Désinstallation ........................................................................... 20
Désinstallation sous Mac ........................................................... 34
Désinstallation sous Windows .................................................. 20
Dictée vocale ............................................................................. 86
Dictionnaire Cordial................................................................. 136
dictionnaire Cordial Dico sous Mac ........................................... 59
Dictionnaire de synonymes ..................................................... 141
Dictionnaire des noms propres ............................................... 137
Dictionnaire TLF ...................................................................... 143
DLL pour les produits Microsoft ................................................ 74
E
Enregistrement sous Mac.......................................................... 34
Enregistrement sous Windows ................................................. 21
Entourage .................................................................................. 36
Erreurs possibles ..................................................................... 102
Eudora ....................................................................................... 27
Excel .................................................................................... 27, 36
F
Famille de mots ....................................................................... 145
Faux messages........................................................................... 62
Firefox sous Windows ............................................................... 45
FrontPage .................................................................................. 27
H
Helvétismes ............................................................................. 120
Hunspell .................................................................................... 67
I
Icônes Cordial ............................................................................ 78
190 Index
Incredimail ................................................................................. 27
Information sur un mot ........................................................... 132
Information sur un texte ......................................................... 158
Information sur une phrase..................................................... 156
Installation sous Mac ................................................................. 29
Installation sous Windows ........................................................ 14
Intégration Cordial sous Windows ............................................ 47
Intégration dans la suite MS Office sous Mac ........................... 54
Intégration dans MS Office sous Windows ............................... 43
Intégration dans OpenOffice sous Windows ............................. 44
Intégration dans Word sous Mac .............................................. 53
Intégration dans Word sous Windows ...................................... 40
Internet Explorer ....................................................................... 27
Internet Explorer sous Windows ............................................... 47
L
Les différentes versions de Cordial ......................................... 184
Littré ........................................................................................ 143
Lotus Notes ............................................................................... 27
M
Menu Services ........................................................................... 55
Mise à jour de Cordial sous Mac ............................................... 36
Mise à jour de Cordial sous Windows ....................................... 28
Mon orthographe .................................................................... 125
Mots conseillés ........................................................................ 120
Mots familiers ......................................................................... 114
Mots-outils .............................................................................. 168
N
NéoOffice .................................................................................. 36
O
Occitanismes ........................................................................... 121
Outlook Express......................................................................... 36
Index 191
P
Pages ......................................................................................... 36
Palette Cordial sous Mac ........................................................... 58
Paramétrage affiné des suggestions ......................................... 87
Paramétrage de la correction.................................................... 82
Paramétrage d'Intégration Cordial sous Windows ................... 48
Paramétrage Locuteurs ........................................................... 103
Paramétrage Orthographe ........................................................ 84
Paramétrage Sémantique ....................................................... 121
Paramétrage Séparateurs ......................................................... 94
Paramétrage Sigles et Nombres ................................................ 98
Paramétrage Stylistique .......................................................... 115
Paramétrage Syntaxe .............................................................. 100
Paramétrage Tolérances ......................................................... 109
Paramétrage Typographie ......................................................... 89
Phrases clés ............................................................................. 162
Pléonasmes ..................................................................... 114, 119
Portail Cordial ............................................................................ 26
PowerPoint .......................................................................... 27, 36
Préjugés ................................................................................... 117
Proverbes ................................................................................ 117
Proximité synonymique .......................................................... 142
R
Régionalismes ......................................................................... 121
ruban Office .............................................................................. 42
S
Sensibilité de la correction ...................................................... 101
Sigles ....................................................................................... 138
Statistiques .............................................................................. 163
Stéréotypes ............................................................................. 116
Synapse Update ........................................................................ 28
SynapseSpellServer ................................................................... 54
Synonymes .............................................................................. 141
192 Index
T
TexEdit + .................................................................................... 36
Texte numérisé .......................................................................... 86
TextEdit ..................................................................................... 36
Thèmes et domaines ............................................................... 171
Thunderbird sous Windows ...................................................... 45
TLF ........................................................................................... 144
Traduction ............................................................................... 153
Trésor de la Langue Française ................................................. 144
W
Webmail .................................................................................... 52
Windows Mail............................................................................ 27
Windows Messenger ................................................................. 27
Word sous Windows ................................................................. 40
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising