2013 Bretagne - Pôle des métiers de l`agriculture

2013 Bretagne - Pôle des métiers de l`agriculture
Dossier réalisé à partir
du spécial variétés de maïs
paru dans
n° 355 du 14 décembre 2012
Choix des variétés de maïs
2013 Bretagne
Coordination : Louis Le Roux (Chambre
d’agriculture de Bretagne) avec Paul Jégat
(Terra).
Rédaction : Louis Le Roux, Jean Philippe
Turlin, Aurélien Dupont, pour les Chambres
d’agriculture de Bretagne.
Photos Chambre d'agriculture.
Composition : J. Deshoux (Terra).
A peine une campagne achevée qu’il faut se projeter
sur la suivante en passant la commande de ses
variétés. Bien entendu, ce choix va s’appuyer sur
le bilan 2012 en conservant celles qui ont tenu
leurs promesses et en écartant celles qui ont pu
présenter quelques défauts. La sélection proposée
n’est pas exhaustive. Elle repose sur des observations
effectives, réalisées dans notre contexte dans les
essais menés par le pôle agronomie des Chambres
d’agriculture de Bretagne et ceux réalisés par
Arvalis Institut du Végétal.
Devant une offre commerciale importante et sans
cesse renouvelée, il convient surtout de rappeler
la nécessité de choisir des variétés adaptées à son
contexte pédo climatique.
Ce dossier a pour objectif de vous apporter
les critères les plus objectifs vous permettant
d’effectuer ce choix selon qu’il s’agisse d’une récolte
en fourrage ou en grain..
2
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
MAIS 2012 :
une campagne
plutôt décevante
Avec des rendements plus faibles de 10 à 15 % et des teneurs en MS faibles, le cru 2012 en maïs fourrage ne restera pas dans les annales.
2012 : une année atypique avec des dates
de semis et des récoltes retardées qui se
caractérise par des rendements en net
retrait par rapport à 2011. La qualité comme
la quantité ne sont pas au rendez-vous, sauf
pour les secteurs du sud-est bretagne qui
obtiennent de bons résultats.
Avec ses 450 mm de pluie
entre le 20 avril et le 30
septembre à Lorient, l’année culturale du maïs 2012
s’établit comme l’année la
plus pluvieuse depuis 20
ans. Pour la même période,
les sommes de température
sont également en retrait de
150 °C base 6 par rapport à
la moyenne des dernières
années. Les conséquences
vont être globalement négatives pour la bonne réussite
des cultures sauf pour les
secteurs habituellement
séchants qui ont pu en tirer
un avantage.
Des semis tardifs
Mis à part les semis réalisés sous bâches plastiques
qui ont été implantés à la
fin mars ou tout début avril,
les chantiers ont principalement démarré après le
4 mai pour les zones Sud
et Est Bretagne. A l’Ouest,
ils n’ont vraiment débuté
qu’après le 14 mai, soit avec
2 à 3 semaines de retard sur
les dates habituelles. Dès le
départ, on partait donc avec
un handicap en matière de
sommes de température.
Comme les semis se sont
étalés sur une quinzaine
de jours, les indices des
variétés retenues n’étaient
plus nécessairement adaptés pour de nombreuses
situations.
A part pour les premiers
semis, les levées ont été
homogènes et peu d’attaques
de mouches du semis ont été
signalées, et ce malgré les
conditions un peu fraîches
de début juin. Néanmoins,
certaines zones ont été fortement touchées par des
attaques de taupins et des
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
3
Maïs sous plastique :
des gains de rendement
très variables
Des gains de rendement de 0.7 à 8.9 t de MS ont été observés en 2012
entre les parcelles sous plastique et sols nus.
re-semis ont été nécessaires dans les cas les plus
sévères. Les protections
des semences n’ont pas été
suffisantes pour les semis
précoces en zones très
affectées. Par ailleurs, des
dégâts liés aux corbeaux et
aux choucas des tours nous
ont été signalés. Dans les
parcelles enclavées, entourées de bois sujettes à ces
attaques, les semis plus profonds ont permis de limiter
les dégâts.
Des désherbages
plutôt réussis
L’humidité quasi permanente a favorisé la levée des
maïs, mais aussi celle des
adventices. Les désherbages
chimiques de pré-levée ont
trouvé de bonnes conditions
pour exprimer leur efficacité.
Les interventions de post-
levée ont été facilitées car les
levées étaient très groupées.
Un seul passage a été suffisant pour beaucoup de
parcelles sauf en présence
de liseron des haies où un
rattrapage était nécessaire. Toutefois, les désherbages mécaniques comme
le binage n’ont pas été
faciles à positionner du fait
de la fréquence des pluies.
Néanmoins, on observe de
belles réussites dans l’implantation de ray gras sous
couvert.
Un état sanitaire
satisfaisant
Peu de maladies ont été
observées en cours de
culture. Toutefois, les maladies comme l’helminthosporiose et la kabatiellose ont
été repérées en fin de cycle,
➤➤➤
L’implantation du maïs sous bâches plastiques a refait son
apparition sur la Bretagne d’une manière significative en
2012. Dopé par une année plutôt favorable en 2011, on
évoque le chiffre de 2 500 ha implantés cette année sur
la région. La technique Samco, principalement utilisée,
diffère de la technique classique par le fait que le maïs
est semé plus tôt, dès
la fin mars. Les plantes
poussent sous la bâche
jusqu'au stade 4 à 5
feuilles. Elles sont donc
mieux protégées contre
un éventuel risque
de gel. Les variétés
utilisées sont beaucoup plus tardives que
celles utilisées en sol
nu. Les dates de semis
très précoces combinées au réchauffement
supérieur du sol permettent d’augmenter
les indices jusqu’à des
valeurs de 450 points
dans les zones les plus
favorables.
Des gains de rendement ont été constatés
dans les 11 situations
que nous avons suivies
dans le Finistère et le
Morbihan. Les différences avec le sol nu vont de 5.7 à 8.9 tonnes de MS/ha
pour les situations du Sud alors qu’elles ne sont que de
0.7 à 3.8 tonnes/ha pour la zone Nord. Avec le contexte des
prix 2012, les 4 tonnes minimales supplémentaires souhaitées pour couvrir le surcoût du semis n’ont donc pas été
atteintes dans toutes les parcelles. Le gain observé dans 2
parcelles du Morbihan récoltées en grain s’établit à 15 et
24 quintaux/ha.
Un point plus complet (technico économique) sera fait
dans un article à paraître dans Terra vers la fin janvier 2013.
4
➤➤➤
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
MAIS 2012 : une campagne plutôt décevante (suite)
mais sans fortes répercussions sur le rendement.
Néanmoins, on note l’apparition de rouille pour le sud
et l'est de la région et de
fusariose des épis sur les
parcelles en grain, récoltées tardivement. A signaler
aussi, la recrudescence du
charbon des inflorescences
dans certains secteurs de
l’Ouest Bretagne, mais d’une
manière très localisée,
ainsi qu'une présence peu
marquée mais régulière de
pyrale (sud 35).
Des récoltes tardives
avec des rendements
en baisse
Les températures en cours
de culture n’ont pas permis
de rattraper le retard pris
au semis. On a donc récolté
avec 2 à 3 semaines de retard
les maïs fourrage dans des
conditions de maturité parfois limites. Beaucoup de
tas d’ensilage, dans le nord
Ouest Bretagne, ont un taux
de MS inférieur à 30 %. Un
grand nombre de parcelles
destinées à être récoltées
en grain ont été ensilées par
peur de difficultés de récolte
en grain.
Les rendements, très irréguliers, affichent une baisse
moyenne d’environ 10 à
15 % par rapport à l’an dernier. Seules, les zones habituellement limitées par le
manque d’eau s’en sont
bien tirées. On observe par
exemple de 14 à 16 tonnes
de MS et environ 90 quintaux secs dans le Sud-Ouest
Morbihan. Par contre, en
Centre et Ouest Bretagne,
Systématiser les analyses de fourrage et de grain
l Fourrage : MS et valeurs énergétiques plus faibles
Si la qualité des maïs fourrage est très variable selon les secteurs, on peut dire que,
dans un grand nombre de situations, les teneurs en MS sont en dessous de l’optimum
souhaitable et souvent inférieures à 30 % de MS. Les valeurs énergétiques suivent la
même tendance avec des valeurs en baisse.
Vu les hétérogénéités constatées, même selon les parcelles au sein d’une exploitation, il conviendra de renouveler les analyses au cours de l’hiver pour ajuster
au mieux les complémentations pour les bovins.
l Grain : forte humidité et amidon en baisse
Le manque de maturité, constaté dans une grande partie de la région, aboutit à une baisse de la qualité des
grains avec des taux d’humidité élevés qui ont généré
des frais de séchage plus importants. Ce manque de
maturité se traduit aussi par des teneurs en amidon en
baisse. Arvalis considère qu’à une teneur de 42 % d’humidité, seulement 87 % du remplissage n’est assuré.
Dans le cas d’une autoconsommation par les porcs, en
grain humide ou en grain entier inerté, des analyses
chimiques régulières, permettront d’ajuster au mieux
les correctifs à apporter aux rations. Une surveillance
de l’écoulement des silos est à prévoir, notamment
pour le grain entier inerté.
Dans le cas des récoltes très tardives il peut y avoir un
risque de développement de moisissures, de mycotoxine (DON)… Une surveillance des consommations et
du comportement des animaux sera nécessaire.
les rendements s’étagent en
général entre 9 et 13 tonnes
de MS en fourrage et entre
60 et 70 quintaux en grain.
Les humidités grain sont élevées. Au début décembre, les
récoltes en grain ne sont pas
encore achevées dans certaines zones. Les taux d’humidité restent importants,
proche de 40 %. Les fortes
pluies de la dernière décade
de novembre ne facilitent pas
la récolte des dernières parcelles.
Louis Le Roux
6
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
Critères de choix des va
Le couple productivité/précocité constitue un des éléments
majeurs dans le choix variétal. Toutefois, ces deux critères
doivent être pondérés par des aspects qualitatifs (résistance
à la verse, tolérance aux maladies, valeur énergétique) sans
oublier la régularité des performances. L’essentiel reste
une bonne adéquation entre la variété et son contexte
pédoclimatique.
Dans les tableaux en pages suivantes,
nous avons recensé une gamme de
variétés adaptées à la région qui s’appuie sur les résultats d’essais des
Chambres d’agriculture de Bretagne et
sur ceux d’Arvalis-Institut du végétal.
Certes, nous n’avons pas la prétention
d’être exhaustif dans nos choix mais
les recommandations que nous faisons,
recoupées avec vos propres observations, doivent conduire à les sécuriser
à la fois en conduite conventionnelle et
en agriculture biologique (voir page 40).
La précocité : premier facteur
Helminthosporiose : une maladie peu
présente en 2012 dont il faut pourtant se
méfier dans les secteurs où la maladie a déjà
été observée les années passées.
L’année 2012 le confirme, le critère
essentiel pour bien choisir ses variétés
de maïs est la précocité. Il faut faire très
attention à la dérive vers des variétés
trop tardives dont le potentiel, annoncé
supérieur, ne s’exprime pas toujours
dans les conditions pédoclimatiques
de son exploitation. Pour le fourrage,
l’objectif est de récolter entre 30 et
35 % de MS plante entière à une date
raisonnable.
En zone froide, où les sommes de températures sont limitées, le critère de
précocité prend encore plus d’impor-
tance. Une récolte à moins de 28 % de
MS limite le rendement et la teneur en
amidon de la plante. Elle peut entraîner
des pertes au silo par écoulement des
jus.
En zones très séchantes, on préconise
également des variétés assez précoces
malgré des sommes de températures
favorables. La faible disponibilité en eau
y est mieux valorisée, ce qui permet de
sécuriser le rendement et la qualité du
fourrage.
Rendement : miser aussi
sur la régularité
La génétique constitue une source
de progrès indéniable. Le gain moyen
annuel a été évalué de l’ordre de 1 %
soit 0,15 t MS/ha/an pour des maïs à
15 t MS/ha ou 0,90 q/ha/an pour les
variétés de maïs grain à 90 q/ha. Le
renouvellement de la gamme de variétés est la première condition pour que
l’agriculteur bénéficie du progrès génétique. La stratégie la plus sûre reste
néanmoins de s’appuyer majoritairement sur des variétés présentes depuis
plusieurs années qui ont fait leurs
preuves et de choisir quelques nou-
loi pour
Mode d'emp iétés :
r
choisir les va
e la zone
carte ci-contr
Repérer sur latre exploitation.
où se situe vo eaux de préconisation
Dans les tabl se reporter aux pages
pages 8 à 11, tes.
correspondan
La Bretagne est découpée en cinq zones allant d'une zone très tardive à une zone très précoce. Le caractère de précocité de chaque zone
mentionnée sur la carte, est défini en fonction des sommes de températures et de l'ensoleillement reçus par la zone.
A chaque zone correspond une gamme de variétés plus particulièrement adaptée pour une bonne expression du potentiel et l'obtention
d'une qualité suffisante. Toutefois ce choix variétal peut être influencé par les caractéristiques propres à la parcelle : exposition, texture... ainsi que par la date de semis. Les codes couleurs que l'on retrouve dans les tableaux de préconisations (pages 8 à 11) ne sont
donc qu'indicatifs.
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
7
riétés
veautés pour préparer les prochaines
campagnes (de l’ordre de 20 % des
surfaces). La régularité du rendement
a autant d’importance car elle dénote
d’une plus grande souplesse en situations difficiles.
Résistance à la verse : vigilance
accrue en secteur venté
D’importants progrès ont été réalisés
depuis 30 ans et les nouvelles génétiques garantissent aujourd’hui à la fois
une bonne tenue de tige et une bonne
valeur alimentaire. Cependant, des différences entre les variétés subsistent
et une vigilance sur ce critère s’impose
tout de même en situation ventée (voir
notations dans les tableaux). Attention,
une densité excessive favorise la verse
et ce quelque soit la variété.
Vigueur au départ : un plus
en zone plus froide
Très prisé en agriculture biologique, ce
critère est d’autant plus important que
le secteur est froid et peu poussant. Une
variété vigoureuse sera moins sensible
aux attaques des mouches du semis
(géomiza, oscinies …).
Maladies : valoriser
les tolérances
Même si les maladies ont été peu présentes en 2012, il faut rester vigilant
sur le risque helminthosporiose et
kabatiellose.
L’helminthosporiose se caractérise
par un dessèchement prématuré des
feuilles. Elle provoque des baisses de
rendement conséquentes lorsque l’attaque est précoce. La sensibilité ou la
tolérance est très différente selon les
variétés. Ce critère devra donc être pris
en compte dans les zones sensibles où
la maladie est fréquemment observée
en choisissant des variétés tolérantes.
Rappelons que dans les situations à
risque, il est nécessaire d’agir de façon
préventive par un broyage et une bonne
incorporation des résidus de récolte au
sol.
La kabatiellose, quoique moins fréquente, se développe sous des températures un peu plus fraîches. Elle reste
localisée, principalement sur le Nord
Finistère. Arrivée tardivement, son incidence sur le rendement a été limitée.
Comme pour l'helminthosporiose, une
vigilance s’impose dans les secteurs
où la maladie a déja été observée. Le
caractère localisé et épisodique de la
maladie ne permet pas la mise en place
d’un réseau d’évaluation spécifique.
Nous avons toutefois écarté de nos préconisations les variétés particulièrement
touchées.
En maïs grain, la sensibilité des variétés
à la fusariose de l’épi reste également
un critère important dans les zones où
le risque de récoltes tardives est élevé.
La valeur énergétique :
un critère zootechnique
Un seul critère de valeur alimentaire
est pris en compte pour l’inscription
des variétés au catalogue officiel depuis
1998 : la valeur énergétique UFL/kg de
MS. Les variétés nouvellement inscrites
en France apportent donc un peu plus
sur ce critère par rapport aux variétés
de référence. Ainsi des écarts de valeur
énergétique de 0,02 à 0,06 UFL/kg MS
entre les variétés les plus et les moins
énergétiques d’un même groupe de précocité justifient la prise en compte de
ce critère. La valeur énergétique de la
plante entière estimée par la concentration en UFL dépend du taux d’amidon
(richesse en grain), de la teneur en MAT
et de la digestibilité des fibres (tiges,
feuilles). Les conditions de maturité à
la récolte seront également déterminantes.
Louis Le Roux
Choix des variétés
de maïs en agriculture
biologique
Si les critères généraux du choix en
conventionnel sont aussi valables
en agriculture biologique, certains
aspects ont néanmoins plus d’importance.
Voir les préconisations page 12.
8
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
Maïs fourrage Bretagne
Notre sélection pour les zones
tardives et très tardives
variétés
très précoces
220 à 250
l Variétés confirmées
Obtenteur
Année
Type Indice de Vigueur Tenue Notation Observations
Variété
Distributeur inscription hybride précocité au départ de tige helmintho
Réseau Chambre d'agriculture
(1)
(2)(3)
(4)(5)
(6)
MAXXWELL
RAGT
2010
HS
220
7
XX
MS
Rendement regulier
KONIVENS
KWS
2007
HTV
220
6,5
XX
MS
Bon potentiel de rendement, grand gabarit
Adaptée SD
AMBROSINI
KWS
2009 CE
HTV
230
6,5
XX
S
Bon compromis précocité / potentiel
de rendement. Adaptée semis direct (SD)
AYRRO
Advanta
2008 CE
HS
230
6,5
XX
AS
Bon compromis précocité / potentiel
de rendement. Possible SD
ELIOT
Advanta
2010
HS
230
6,9
XX
PS
Rendement et valeur alimentaire.
A éviter en semis direct
ES FORTRAN
Euralis
2010
HS
230
6
X
MS Rendements réguliers
Bonne valeur alimentaire
LG 30 218
Limagrain
2009
HS
230
6,5
XX
AS
Sensible kabatiellose en maïs sur maïs
Adaptée SD
AARAVAN
Advanta
2008
HS
230
5,0
X
MS
Variété mixte-compacte
DKC 3094
Delkab
2009 CE
HS
230
7,0
X
PS
Grand gabarit-Potentiel intéressant
EMILY
Advanta
2011
HTV
230
7,8
XX
PS
Bon rendement-Bonne viguer départ
Adaptée SD
ANJOU 217
Advanta
2005
HS
240
X
MS
Très grand gabarit, attention à la tenue
de tige, productif
NK FALKONE Syngenta
2007
HS
240
6,0
XX
PS Rendements réguliers (Réseau Arvalis)
Variété mixte. Possible SD
SAXXOFON
RAGT
2010
HTV
240
6,0
X
PS
Potentiel de rendement élevé et régulier
SENSATION
Limagrain
2006
HS
240
XX
S
Grand gabarit, très feuillu, avec épis assez haut
COLISEE
Semences
2011
HTV
240
7
XX
MS
Variété mixte à bon potentiel
de France KLAMAS
KWS
2009
HTV
240
7,5
XX
S
Variété compacte mixte adaptée SD
MAS 18T
Maïsadour
2011
HS
240
7,3
X
MS
Grand gabarit- assez volumineux
TIFFEN
Maïsadour
2009
HTV
240
6,5
XX
AS
Grand gabarit-volumineux
KOUTELAS
KWS
2009
HTV
250
5,2
X
MS
Grand gabarit avec bon stay green. Adaptée SD
LG 30 236
Limagrain
2011
htv
250
6.5
XX
PS
Potentiel de rendement élevé
LG 32 02 Limagrain
2008
HTV
250
6.5
XX
PS
A semer tôt - disponible bio
LG 32 28 Hdi
Limagrain
2009 CE
HS
250
6.3
XX
PS
Potentiel de rendement intéressant en 2009
Adaptée SD
NOBELUS
Semences
2009
HTV
250
7
XX
S
Bon potentiel. Bon stay green. Adaptée SD
de France
TIBERIO
RAGT
2006 CE
HTV
250
7
XX
MS Rendement dans la moyenne sur 2 ans
(Réseau Arvalis)
TORRENTE
Limagrain
2007
HS
250
XX
MS
Très bonne vigueur au démarrage
ADMIRO
Jouffray
2011
HS
250
6,1
X
AS
Bon potentiel de rendement - Attention rouille
Possible SD
l Variétés récentes à confirmer
CATHY
Limagrain
2012
HS
240
7
(XX)
(AS)
KONSULIXX
RAGT
2012
HS
240
7
X
(PS)
LG 30 223
Limagrain
2011
HS
240
7
X
(PS)
ES CONTEXT
Euralis
2010
HS
250
6
(X)
(PS)
JESSY
Advanta
2012
HS
250
6
(X)
(AS)
KONNECTIS
KWS
2012
HTV
250
7
(XX)
(AS)
LG 30 238
Limagrain
2010
HS
250
6
X
(AS)
légendes page 10
Rendement élevé en 2012
Potentiel fourrage bon look
Maïs moyen - Possible SD
Maïs feuillu trapu Maïs feuillu-bonne vigueur de départ
Bon comportement maladies
Port dressé-taille haute - Adaptée SD
Maïs grand gabarit - Possible SD
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
9
Maïs fourrage Bretagne
Notre sélection pour les zones
précoces et très précoces
variétés
précoces et
demi précoces
260 à 320
l Variétés confirmées
Obtenteur
Année
Type Indice de Vigueur Tenue Notation Observations
Variété
Distributeur inscription hybride précocité au départ de tige helmintho
Réseau Chambre d'agriculture
(1)
(2)(3)
(4)(5)
(6)
CODIBAG
Codisem
2008
HTV
260
7
XX
PS
Bon stay green. Peu sensible kabatiellose
en maïs sur maïs
DAMOISO
Jouffray
2008
HS
260
7
XX
PS
Bon comportement maladies. Possible SD
Drillaud
HENDRIXX
RAGT
2008
HS
260
7,6
XX
PS
Bon compromis rendement / précocité
Bonne valeur alimentaire
KANDIS
KWS
2010
HTV
260
7,0
X
MS
Bon niveau de rendement (réseau Arvalis)
Sensible kabatiellose en maïs sur maïs
Adaptée SD
KOHERENS
KWS
2008
HS
260
6,4
XX
AS
Bon compromis rendement / précocité
Adaptée SD
MONROE
Limagrain
2006
HS
260
7,4
XX
MS
Grand gabarit, feuillu. Possible SD
RONALDINIO
Semences
2007
HTV
260
6,0
XX
MS
Grand gabarit, feuillu, épis bas. Moy. sensible
de France
kabatiellose. Bon rendement. Variété mixte
Adaptée SD
SANTURIO
Semences
2010
HTV
260
7,1
XX
AS
Bonne vigueur au départ. Adaptée SD
de France
AMBROSIUS
KWS
2006 (CE)
HTV
270
7
XX
MS
Grand gabarit à port dressé. Variété mixte
Adaptée semis direct (SD)
ANJOU 249
Advanta
2003
HS
270
7,8
XX
MS
Grand gabarit, tiges solides, épis hauts
BEATUS
Semences 2005 (CE)
HTV
270
6,5
XX
PS
Potentiel de rendement fourrage. Adaptée SD
de France
BUSTI CS
Caussade
CE
HTV
270
7,0
XX
AS
Très bonne vigueur au démarrage. Possible SD
ES CHARTER
Euralis
2010
HS
270
6,0
X
MS
Sensible kabatiellose en maïs sur maïs
Très bon rendement (réseau Arvalis)
GEOXX
RAGT
2010
HS
270
8,0
MS
Potentiel de rendement élevé
KONFIANS
KWS
2005
HTV
270
6,6
XX
MS
Adaptée SD
LG 30 275 Hdi Limagrain
2010
HS
270
6,7
XX
PS
Attention irrégulière. Adaptée SD
LG 32 52
Limagrain
2006
HTV
270
7,6
XX
MS
Bonne valeur énergétique. Adaptée SD
LG 32 76Hdi
Limagrain
2005
HS
270
7,5
X
MS
Bonne vigueur au départ. Bonne valeur
alimentaire. Rendement irrégulier. Adaptée SD
LG 32 77 Hdi
Limagrain
2005
HS
270
6,9
X
MS
Variété de référence. Variété mixte. Adaptée SD
ES OLIMPUS
Euralis
2009
HTV
270
6
X
MS
Bon gabarit-port dressé - Possible SD
LG 30 270 Hdi Limagrain
2011
HS
270
6,3
X
PS
Grand gabarit-Adpatée SD
SY UNITOP
Syngenta
2011
HTV
270
7
X
PS
Adaptée SD
ANJOU 277
Advanta
2006
HS
280
6,2
X
PS
Variété régulière
NK PERFORM Syngenta
2007
HS
280
6,8
X
MS
Possible SD
GROSSO
KWS
2010
HTV
280
6
X
MS
Port dressé - Haut - Adaptée SD
MAGELLO
Codisem
2009
HS
280
6
X
PS
Bon rendement. Possible SD
ANJOU 287
Advanta
2008
HS
290
6,5
XX
PS
Bon rendement, régulière
LG 32 64 Hdi
Limagrain
2006
HS
290
7,0
XX
MS
Potentiel de rendement élevé et bonne valeur
alimentaire. Adaptée SD
LG 32 85 Hdi
Limagrain
2007
HTV
290
6,6
XX
MS
Adaptée SD
KLARENS
KWS
2011
HTV
320
7
XX
MS
Potentiel de rendement élevé
l Variétés récentes à confirmer
DKC 3313
LG 30 271
MAS 27L
XXILO
GOMES
SY LUTETIA
SULTIXX
LG 32 91
P8488
PYTAGOR
CLEMENSO
ES CUBUS
P9400
légendes page 10
Delkab
2012
HS
260
5,8
(X)
(AS)
Maïs feuillu
Limagrain
2012
HS
270
6
(X)
(PS)
Grand gabarit-Adpatée SD
Maïsadour 2012(CEE)
HS
270
7
X
(PS)
Grand gabarit
RAGT
2012
HTV
270
7
X
(PS)
Bon gabarit / dressé
Semences 2012(CEE) HTV
280
7
(XX)
(PS)
Possible SD
de France
Syngenta
2010
HS
280
6
XX
(AS)
Grand gabarit
RAGT
2012
HS
280
6
(X)
(PS)
Bon potentiel rustique
Limagrain
2009
HS
290
6
x
PS
Résultat correct
Pioneer
2011(CEE)
HS
290
7
X
(PS)
Grand gabarit dressé
Semences
2012
HTV
290
6
X
(MS)
Vert en fin cycle - Possible SD
de France
Semences
2011
HS
320
6
X
(PS)
Possible SD
de France
Euralis
2011
HS
320
6
X
(PS)
Grand gabarit
Pioneer 2011(CEE)HS 320
5
(X) (AS) Dressé
10
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
Maïs grain Bretagne
Notre sélection pour les zones
tardives et très tardives
variétés
très précoces
220 à 250
l Variétés confirmées
Obtenteur
Année
Type Indice de Vigueur Tenue
Notation
Variété
Distributeur inscription hybride précocité au départ de tige helmintho
Observations
Réseau Chambre d'agriculture
(1)
(2)(3)
(4)(5)
(6)
KONIVENS
KWS
2007
HTV
220
6,5
XX
AS
Bon potentiel de rendement, grand gabarit
Adaptée SD
AMBROSINI KWS
2009 CE
HTV
230
6
XX
S
Bon compromis précocité / potentiel de rendt
Adaptée SD
ANJOU 219
Advanta
2002
HTV
230
6
X
PS
Risque de casse de tige
KOLORIS
KWS
2009
HTV
230
7
X
S
Gabarit moyen, port dressé
Rendt 102.6% sur 2 ans (Arvalis)
KONSENSUS KWS
2008
HTV
230
8
XX
MS
Bon stay green, gabarit moyen. Bonne vigueur
Adaptée SD
REBBEL
Semences
2009
HTV
230
8
X
S
Hybride intéressant en zone froide
de France
De gabarit moyen. Adaptée SD
SPHINXX
RAGT
2004
HS
230
7
XX
MS
Bon potentiel
COLEEN
Advanta
2010
HS
230
7
X
AS
Maïs trappu
FABREGAS
KWS
2009
HTV
230
8
X
AS
Correcte dans sa gamme de précocité
Possible SD
JONAXX
RAGT
2007
HS
230
6
X
MS
Port dressé mais trapu
ELIOT
Advanta
2010
HS
230
6,9
X
PS
Port dressé
AJAXX
RAGT
2006
HS
240
6
XX
MS
Rendement 102 % sur 3 ans (réseau Arvalis)
ANJOU 217
Advanta
2005
HS
240
6,8
X
MS
Gabarit grand à très grand
Attention à la tenue de tige
COLISÉE
Semences
2011
HTV
240
6.5
XX
MS
Bon potentiel, variété mixte
de France
KANEVAS
KWS
2010
HTV
240
6.8
XX
PS
Potentiel de rendement élevé
MAS 13 L
Maïsadour
2008
HS
240
7
XX
PS
Peu sensible à l'helmintho
NK FALKONE Syngenta
2007
HS
240
5,5
MS
Très bonne vigueur départ. Possible SD
LG 30 229
Limagrain
2011
HS
240
7
X
PS
Adaptée SD
LG 32 47
Limagrain
2008
HS
250
7
XX
PS
Epis à insertion moyenne, assez grand
Possible SD
TIBERIO
RAGT
2006 CE
HTV
250
7
X
MS
Rendement dans la moyenne sur 2 ans
(réseau Arvalis)
l Variétés récentes à confirmer
KALIENTES
KWS
2011
HTV
220
8
(X)
(MS)
LG 30 217
Limagrain
2012
HS
230
6
(X)
(PS)
MAS 15P
Maïsadour 2011 (CEE)
HS
230
5
(X)
(PS)
TELEXX
RAGT
2011
HS
230
6
(X)
(MS)
DKC 30 16
Dekalb
2011
HS
240
6
(X)
(AS)
SY SPLITTER Syngenta
2012
HTV
240
6
(X)
(AS)
HOXXMAN
RAGT
2012
HS
250
6,5
(X)
(PS)
Correcte dans sa gamme de précocité
Possible SD
bon resultat 2012 - Adaptée SD
Mais trapu insertion basse
Port dressé
Maïs taille moyenne
Grand gabarit
mais sans fusariose - corné denté
Légendes
1) Type d’hybride
HS : hybride simple
HTV : hybride trois voies
2) Indice de précocité
Indice 220 à 230 :
très bien adaptées aux zones très froides
Indice 240 à 250 :
pour toutes les zones froides
Indice 260 à 270 :
pour les zones favorables et semis précoces
Indice 280 et plus :
pour les zones très favorables
3) Vigueur au départ
9 : très bonne
1 : très faible
4) Tenue de tige (verse végétative, casse, fusariose…)
XXX : très bonne tenue à la verse
XX : bonne tenue à la verse
X : faible tenue à la verse, attention en zone ventée
(XX) notation à confirmée pour les nouveautés
Appréciation globale à partir des observations dans
les essais Chambres d’agriculture et ceux d’Arvalis
complétées par des observations issues du terrain..
5) Notation helminthosporiose
Ces notations sont issues principalement des essais
du réseau Variétés Post Inscription, des essais sous
contaminations réalisés par ARVALIS Institut du
végétal et des essais du réseau CTPS. Il est à noter
que, pour les variétés récentes sur lesquelles nous
disposons de peu de références, ces notations sont
provisoires et devront être consolidées.
PS : peu sensible
MS : moyennement sensible
AS : assez sensible
S : sensible
6) Observations réseau Chambres d’agriculture
Les observations portent selon les variétés sur une
appréciation sur le niveau de rendement, sa régularité,
la mixité fourrage/grain…. On y trouve également
des observations ponctuelles sur la sensibilité à la
kabatiellose et pour quelques variétés un avis sur
l’aptitude à être semée en semis direct (SD).
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
11
Maïs grain Bretagne
Notre sélection pour les zones
précoces et très précoces
variétés
précoces
s
et demi précoce
0
260 à 35
l Variétés confirmées
Obtenteur
Année
Type Indice de Vigueur Tenue
Notation
Variété
Distributeur inscription hybride précocité au départ de tige helmintho
(1)
(2)(3)
(4)(5)
Observations
Réseau Chambre d'agriculture
(6)
AMBROSIUS
KWS
2006 (CE)
HTV
260
9
X
MS
Grand gabarit à port dressé. Adaptée SD.
KOHERENS
KWS
2008
HS
260
6,4
XX
AS
Potentiel de rendement grain élevé et régulier Adaptée SD
KOUTELAS
KWS
2009
HTV
260
6,5
XX
AS
Assez grand gabarit au port dressé. Epis
à insertion moyenne à haute. Très bonnes
performances grain en 2009. Adaptée SD
MAS 23E
Maïsadour
2008
HS
260
8
XX
PS
Beau gabarit. Egalement disponible
en semences biologiques. Adaptée SD
MERCURIO
Semences
2008
HTV
260
6,6
XX
S
Grand gabarit. Très bonne vigueur départ
de France
Adaptée SD
RONALDINIO
Semences
2007
HTV
260
7
XX
MS
Variété mixte. Adaptée SD
de France
REBECCA Maïsadour
HS
2010
260
5
XX
PS
Adaptée SD
= MAS 22R
LG 32 55
Limagrain
2007
HTV
270
7,2
X
PS
Très bonne vigueur départ. Adaptée SD
LG 32 77
Limagrain
2005
HS
270
6
X
MS
Potentiel de rendement grain élevé et régulier
Adaptée SD
NK TERADA
Syngenta
2007
HS
270
6,6
XX
MS
Très bonne vigueur départ
BARRACO
Semences
2011
HTV
270
7
XX
AS
Grand gabarit - Adaptée SD
de France
DKC 39 12
Dekalb
2011
HS
270
5
X
MS
Faible vigueur au départ
GROSSO
KWS
2010
HTV
270
6
X
MS
Grand gabarit confirme ses bons résultats
(Réseau Arvalis). Adaptée SD
LUIGI CS
Caussade
2010
HS
270
6
XX
PS
Bon rendement (réseau Arvalis)
semences
SEBASTO
Semences
2010
HTV
270
7
X
PS
Bonne vigueur, bon rendement
de France
ANJOU 277
Advanta
2006
HS
280
6,2
XX
PS
Disponible en semences biologiques
Bonne vigueur départ
NK PERFORM Syngenta
2007
HS
280
6,8
X
MS
Très bonne vigueur départ. Possible SD
ANJOU 284
Advanta
2009
HS
280
6
X
PS
Bon potentiel, insersion épis basse. Possible SD
DKC 34 20
Dekalb
2003
HS
290
5,6
X
PS
Potentiel grain et finition rapide
LG 32 64
Limagrain
2006
HS
290
6
XX
MS
Confirme ses bons résultats. Adaptée SD
CODISCO
Codisem
2005
HS
300
5,6
X
PS
Faible vigueur au départ
LG 33 01
Limagrain
2008
HS
300
6
XX
MS
Hybride développé et feuillu
KONKRETIS
KWS
2012
HS
310
6,5
X
PS
Tardif et productif, à tendance à faire
des doubles épis
DKC 4117
Dekalb
2011
HS
350
7
X
PS
Epis tombants
l Variétés récentes à confirmer
MILLESIM
Semences
2011
HS
260
7
(X)
(AS)
Mais trapu corné denté
de France Attention fusariose épis
P8261
Pioneer
2012(CEE)
HS
260
6
(X)
(PS)
Corné denté
KONKORDANS KWS
2012
HTV
270
7
(X)
(MS)
Port dressé
POMMERI CS Caussade
2012
HS
270
8
(XX)
(PS)
Corné denté
semences
KARAWASJouffray 2012 HS 300 6,5 (X) (PS)
Drillaud
CLOVIS
Semences
2012
HS
320
6
(X)
(PS)
Posssible SD
de France
FISIXX
RAGT
2011
HS
320
6
(X)
(PS)
Mais vert à la récolte trapu denté
KRYSALISKWS
2012 HS320 6 (X) (PS)
Variétés maïs 2013 Chambres d'agriculture de Bretagne
12
Choix des variétés en agriculture biologique
En agriculture biologique, plusieurs critères sont à prendre en compte
dans le choix des variétés, au delà des critères de précocité et de rendement.
l La vigueur de départ : choisir des variétés vigoureuses au départ est essentiel pour concurrencer
efficacement les adventices et limiter les impacts
de ravageurs tels que le taupins ou la mouche.
Cette vigueur s'exprime d'autant mieux que le
semis est réalisé dans une terre suffisamment
réchauffée.
l Le port de la plante : ce port influence lui aussi
la capacité de couverture du sol par la culture
et, donc, l'occupation du sol au détriment des
adventices.
l La résistance aux maladies : le choix variétal
est le seul moyen de contourner les risques liés
aux maladies du feuillage. C'est pourquoi, dans les
essais, ce critère est suivi particulièrement en fin
de cycle pour des maladies comme l'helminthosporiose ou la kabatiellose.
De plus, comme le montre cette année, la tenue de
tige est aussi un critère important.
l Rappel réglementaire : le maïs est une espèce
hors dérogation. Il est donc obligatoire d'utiliser
des semences certifiées AB.
ation :
Pour plus d'inform
www.semences-biologiques.org
l MaÏs fourrage
Variété
Obtenteur
Distributeur
Année
inscription
Type
d'hybride
(1)
Indice de
précocité
(2)
Vigueur
au départ
(3)
Tenue
de tige
(4)
RAGT
2004
HS
240
6,3
XX
Port dressé, sensible à l'helminthoporiose
NK FALKONE
Syngenta
2007
HS
240
7,3
XX
Peu sensible à l'helminthosporiose
et bonne vigueur de départ
LAKTI CS
Caussade
2008
HS
250
7,6
XX
Bonne vigueur de départ, grand gabarit,
régulier, mixte
LG 3202
Limagrain
2008
HTV
250
7
XX
Peu sensible à l'helminthosporiose
Bonne tenue de tige
STORM
Semences
de France
2005
HTV
250
7,3
XX
Bonne vigueur de départ et port assez dressé
LG 3276
Limagrain
2005
HS
270
7,5
XX
Bonne valeur alimentaire, peu sensible
à l'helminthosporiose et très bonne vigueur
de départ. Sensible au buttage
Euralis
2002
HTV
280
7
XX
Très grand gabarit. Un maïs feuillu
Bonne tenue de tige
Obtenteur
Distributeur
Année
inscription
Type
d'hybride
(1)
Indice de
précocité
(2)
Vigueur
au départ
(3)
Tenue
de tige
(4)
COXXIMO
ES SPLENDIS
Observations
(6)
l Maïs grain
Variété
COXXIMO
Observations
(6)
RAGT
2004
HS
240
6,3
XX
Port dressé, sensible à l'helminthoporiose
NK FALKONE
Syngenta
2007
HS
240
7,3
XX
Peu sensible à l'helminthosporiose
et bonne vigueur de départ
LAKTI CS
Caussade
2008
HS
250
7,6
XX
Bonne vigueur de départ, grand gabarit,
régulier, mixte
LG 3202
Limagrain
2008
HTV
250
7
XX
Peu sensible à l'helminthosporiose
Bonne tenue de tige
STORM
Semences
de France
2005
HTV
250
7
XX
Bonne vigueur de départ et port assez dressé
LG 3276
Limagrain
2005
HS
270
7,5
XX
Bonne valeur alimentaire, peu sensible
à l'helminthosporiose et très bonne vigueur
de départ. Sensible au buttage
MAS 26 K
Maïsadour
2009
HTV
290
7
XX
Assez grand gabarit
légendes page 10
l A confirmer
BARACCO
Semences
de France
2010
HS
270
7,3
XX
Peu sensible à l'helminthosporiose
Trappu et assez feuillu. Bon rendement
en 2011. Variété recommandée
LUIGI CS
Caussades
semences
2010
HS
270
5,8
X
Grain - Peu sensible à l'helminthosporiose
Trappu et assez feuillu
Tenue de tige moyenne cette année
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement