La manifestation « 2015 » tend à s`inscrire, à J-9, dans l

La manifestation « 2015 » tend à s`inscrire, à J-9, dans l
education / enjeux
« financiers »
de l’école de demain
04:44
12:36
16:14
19:04
20:26
« Que l’école
devienne une
marchandise est
inadmissible ! »
P16
des soLLiCitations de partiCipation émanent de nombreux pays étrangers
exportation et près de 2 miLLions d’euros
de reCettes pour Constantine
La manifestation « 2015 »
tend à s’inscrire, à J-9,
dans l’universalité
Il faut dire que « l’agressivité »
commerciale mais aussi la qualité des
produits algériens, du moins ceux prisés
à l'étranger...
P02
À CheLghoum-Laïd, un député "pas
Content" de ses éLeCteurs
Une banderole a été déployée
sur la voie publique et on y lit « un député
empêche les jeunes de nettoyer
leur cité»...
P03
2 miLLiards pour des raLentisseurs
en CaoutChouC, À béjaïa
Ils seront installés à proximité des
hôpitaux, des établissements scolaires,
des édifices publics et zones
de stationnements...
P05
est-Ce La fin de CaLvaire pour Les retraités,
grâCe À La bdL ?
Ils n'auront plus à s'agglutiner
devant les guichets de postes, chaque 24
du mois, tôt le matin, dans des cohues
insoutenables...
P07
Kénya / Riposte aRmée
contRe les shebab
L’aviation bombarde
deux camps en Somalie
La déclaration de la ministre de la culture faite avant-hier et qui rapporte
le souhait de pays, non arabes, de participer à la manifestation culturelle qui devra
être inaugurer, dans une semaine, à Constantine, confirme cette vision. En effet,
hormis les 22 pays arabes qui auraient donné leur accord de principe
à une participation effective et agissante...
P02
P09
CommerCe / La mesure portant « CertifiCat de garantie »
Une année après sa promulgation,
l’arrêté continue d’être « ignoré »
par les commerçants
Cette lmesure n’a pourtant rien changé aux habitudes des vendeurs.
Plusieurs magasins au centre d’Alger et El Hamiz, fief de l’électroménager,
refusent de fournir une garantie. Ce qui est un droit pour le consommateur,
n’a pas de sens pour certains vendeurs. « Mais pourquoi demander une
garantie ? C’est une marque connue, vous savez très bien qu’il n’y aura
aucun problème », explique un vendeur...
Lire P07
mardi 07 avriL 2015 - corresPondant au 17 joumada aL thania 1436 h - n° 6575 nouveLLe serie - Prix 10 da
02 -
EL ACIL mardi 07 avril 2015
Constantine
La manifestation « 2015 »
tend à s’inscrire dans l’universalité
I
l est révolu le temps où
l’Algérie était sous embargo diplomatique, induit par
une situation sécuritaire,
certes, par trop risquée, pour
ne pas die suicidaire.
Pendant près d’une décennie, rares étaient les chefs
d’Etats et chefs de gouvernements qui avaient osé braver la mise en garde, non
écrite mais néanmoins
savamment entretenue par
certains pays qui étaient
pourtant catalogués comme
« amis » voire « frères ». La
situation, en l’état actuel des
choses, après d’immenses
sacrifices et une exemplaire
résistance face à l’hydre terroriste, semble avoir pris un
bond qualitatif indéniable
sur le plan des relations
qu’entretient
la
Communauté internationale
avec l’Algérie qui fait que
l’on se retrouve à des années
lumière de l’isolement que
le pays a « subi », outre la
menace de la banqueroute
économique sous-tendue par
le processus de la cessation
de paiement qui le guettait et
qui a poussé au rééchelonnement de la dette publique et
le recours au FMI. Un rappel
des faits nécessaire pour
fouetter nos mémoires ! La
déclaration de la ministre de
la culture faite avant-hier et
qui rapporte le souhait de
pays, non arabes, de participer à la manifestation culturelle qui devra être inaugurer, dans une semaine, à
Constantine, confirme cette
vision. En effet, hormis les
22 pays arabes qui auraient
donné leur accord de principe à une participation effective et agissante, pour la
réussite de l’événement, sept
pays d’Europe et d’Asie
désirent faire valoir leur
savoir-faire dans divers segments culturels. Il s’agit, en
l’occurrence, des nations
comme l’Espagne,
la
France, l’Italie, la Finlande,
l’Inde
et
la
Chine.
Nonobstant le caractère très
tardif de l’annonce de la
ministre, faite à moins d’une
semaine de l’inauguration, il
est tout à fait clair qu’un
regain
d’intérêt
pour
l’Algérie existe désormais
ce qui a tendance, par
ailleurs, à chatouiller notre
orgueil. Sauf qu’il ne faut
pas perdre de vue que ce
regain d’intérêt est d’abord
dicté par le souci économique de ces pays, mus,
parallèlement au souci de
« bonnes relations » , par la
doctrine immuable énoncée
par les pères fondateurs à
l’instar
de
Winston
Churchill, entre autres, et
dont l’un des fondements
exige que ne croient ni en
l’existence d’amis eternels
ni d’ennemis eternels mais
surtout en des intérêts éternels. En d’autres termes, le
pathos, l’affect et l’émotion
sont des paramètres qu’ils
ont au fil des siècles réussi à
bannir de leur registre politique. C’est à ce titre qu’il
faut appréhender leur participation, du reste la bienvenue, à l’événement constantinois qui ne serait aux yeux
de ces pays qu’une porte
d’entrée à la rude concurrence qu’ils se livrent pour des
parts de marchés, dans un
pays en pleine dynamique de
reconstruction et un havre de
paix, en comparaison avec
ce qui se déroule sous
d’autres latitudes, pas si
éloignées, tout de même de
notre pays. Certes, la fête est
là, soyons fair-play et hospitaliers, bien que cela raisonne
comme
un… « Pléonasme », pour
celui qui connaît l’Algérien,
mais sachons aussi raison
garder …
Ahmed Boudraa
Encore des accidents,
mais fort heureusement pas de décès
L
e rapport de la protection
civile de la wilaya de
Constantine signale que la journée du dimanche s'est soldée par
trois accident ayant fait 9 blessés
Le premier, qui s’est produit à 6
h du matin, a eu pour théâtre la
route nationale n°79, à l'entrée
de la commune Messaoud
Boudjeriou, endroit ou un véhicule a dérapé pour heurter un
arbre : résultat deux blessés touchés au cou et à l'épaule.
Quelques moments plus tard, et
vers 10 heures, la protection
civile devait enregistrer une collision entre un véhicule léger et
une moto, sur la route de Batna,
à proximité de l'ex-usine de la
COMAMO.
Les deux passagers de la moto
CYMA seront les seules victimes de cet accident mais s’en
sortent avec des blessures, relativement, légère, à la tête et à la
jambe.
L’accident le plus grave, durant
cette journée de dimanche, s'est
produit sur la RN N°5, dans la
mechta Belebkirate à Oued
Athmania, daira de Chelghoum
Laid, où trois véhicules (symbole Dacia Logan et BMW) sont
entrés en collision. Cet accident
a causé des blessures à 6 passagers, notamment à la tête, la poi-
trine, le bassin ainsi que des
fractures à la main et à la jambe.
L’ensemble des victimes ont été
secourues et évacuées à l'hôpital
de Oued Athmania par les éléments de la protection civile de
cette agglomération
Azziz. K
Saisie de nombreux produits impropres
à la consommation
L
e service du contrôle de la
qualité et de la répression
des fraudes de la direction du
commerce de la wilaya a procédé à la saisie de 5,5 tonnes de
marchandises, durant le mois
de mars 2015 dont la plus grande part a trait à des produits
impropres à la consommation
(2,284 tonnes).
Ainsi les produits d'alimentation générale viennent en
deuxième position avec 1,61
tonne, talonnés par les eaux
minérales et les boissons avec
1,33 tonne. Suivent ensuite les
produits de boulangerie (0,59
tonne), les viandes et dérivés
(0,21 tonne), les pâtes (0,15
tonne et les gâteaux et confiserie (0,04 tonne).
La valeur de ces marchandises
saisies représente 1.872 507
DA et il aura fallu 151 interventions pour parvenir à retirer
ces produits du circuit commercial et épargner aux
consommateurs des risques
réels.
Par ailleurs, les agents du service ‘’contrôle de qualité et
répression des fraudes » » ont
proposé la fermeture administrative de 13 commerces, outre
l’établissement de 308 procèsverbaux et de signification de
poursuite judiciaire. Ces
actions sont la conséquence du
constat d'infractions relatives à
l'hygiène (145), au non affichage des prix (73).
Azziz K
39 opérations
d’exportation
et près de 2 millions
d’euros de recettes en
2014, pour la wilaya
L
es statistiques publiées par la
chambre de commerce et
d’industrie du Rhumel (CCIR),
bilantant l’exercice les opérations
d’exportation pour 2014, se rapportant à la wilaya de
Constantine,
démontrent,
chiffres, à l’appui, que des potentialités insoupçonnées dans le
secteur économique national
existent et ne demandent qu’à être
encouragées et appuyées par des
politiques de soutien et de facilitation de la part des pouvoirs
publics. Les opérations d’exportation de nombreux produits
recensées au niveau de la «CCIR»
durant 2014, font ressortir un
chiffre d’affaires d’environ 2 millions d’euros (1.749.420 euros)
ainsi que 39 opérations d’exportation entreprises par une trentaine d’opérateurs, touchant, pratiquement, à toutes les filières économiques, de l’industrie agro-alimentaire à l’industrie chimique,
en passant par les cosmétiques,
les produits vétérinaires, les
matériaux de construction et des
produits usagés tel le waste oil.
Les opérateurs économiques de la
wilaya ont élargi le spectre de
leur prospection des marchés
extérieurs, susceptibles d’absorber des produits « Made in
Algeria ». Il faut dire que
« l’agressivité » commerciale
mais aussi la qualité des produits
algériens, du moins ceux prisés
sur le marché étranger, concourent à étendre le « label algérien »
à divers continents , même si,
actuellement, ils sont concentrés
surtout sur les étals européens,
maghrébins, africains et arabes,
en essayant de bénéficier au
maximum des clauses de facilitation accordés par les différents
conventions économiques multilatérales et bilatérales qui ont été
signées par notre pays, à l’instar
de l’accord de partenariat conclu
avec l’Union européenne et la
zone de libre échange entre les
pays arabes ( ZAL). Parmi les
pays conquis par des produits
algériens, on cite, sans faire dans
la limitation, le Maroc, la Tunisie,
la Jordanie, la France, l’Italie, la
Belgique, le Niger, la Côte
d’Ivoire et le Sénégal…
Salah Souhib
mardi 07 avril 2015 - EL ACIL 03
REGIOŃ
w Chelghoum laid / emBellissemeNt de l’eNviroNNemeNt
le dépUté s’ embroUille avec ses électeUrs
N
ettoyée et plantée d'arbustes
dans le cadre du projet d'embellissement des quartiers de
la ville, une portion de terrain est au
cœur d'une brouille entre les jeunes et
leur député, Zeggad Habib. Ce n'est
plus le parfait amour entre les jeunes
de la cité de l'ALN de Chelghoum Laid
et leur député, après que ce dernier a
ordonné l'arrêt de l'opération d'embellissement d'une parcelle de terre située
entre les immeubles du quartier et
proche de la villa de l'élu.
Selon les jeunes de la cité,
le député aurait tenu des
paroles ferme à leur
encontre leur intimant
l'ordre de ne pas toucher à
ce lieu « trop proche de sa
maison» et que toute activité sur les lieux « le
gênerait». Cette intervention été très mal perçue par
les jeunes du quartier qui
étaient très remontés
contre leur député. Une large banderole a été déployée sur la voie publique
sur laquelle on pouvait lire, « un député empêche les jeunes de nettoyer leur
cité». Un petit rassemblement des
jeunes de la cité a été organisé sur les
lieux pour débattre et commenter l'évènement. Et très vite les langues ont
commencé à se délier. Pour eux, ce qui
dérange le député c'est l'appropriation
par la population de cet espace, où peuvent jouer leurs enfants, qui contrarie
« les convoitises de l'élu» qui aurait «
un œil sur l'endroit», disent-ils. «Le
député n’a rien fait pour nous et pire, il
se permet de nous empêcher d'embellir
notre environnement. Il ne s’est jamais
soucié de nos problèmes. Les jeunes de
la cité de l'ALN n’ont pas peur de
l’affronter», peste un habitant de la
cité. Un tour sur les lieux nous a permis de constater que la parcelle de terre
fait partie de l'espace sur lequel est
bâtie la cité connue aussi sous le nom
de «Baufia», en référence à l'entreprise
italienne qui l'a construite dans les
années 80. Le député, ancien maire de
la ville entre 2007 et 2009 et démis de
ses fonctions depuis, a acheté cette
maison durant cette période pour en
faire ensuite une école privée. Le problème peut désormais prendre de
telles proportions que le maire est
contraint de réagir dans les prochains
jours.
Kemoukh. M
w oum el Bouaghi / hydraulique
4 noUveaUx forages réceptionnés le mois prochain
Q
uatre (4) nouveaux forages
destinés à améliorer l’approvisionnement en eau potable
(AEP) de plusieurs villages de la
wilaya d’Oum El Bouaghi, seront
réceptionnés ‘’fin avril prochain’’, a
indiqué mardi un cadre de la direction des ressources en eau. Les
forages qui auront, chacun, un débit
de 30 litres/seconde, font partie d’un
total de 25 forages inscrits dans cette
wilaya depuis 2012, a précisé le chef
du service de l’AEP, Nasreddine
Boudebouza. Tous ces forages, dont
13 ont été réceptionnés, amélioreront substantiellement la distribution
de l’eau potable, mettront fin aux
pénuries souvent enregistrées et permettront d’éliminer les ‘’points
noirs’’ signalés dans plusieurs vil-
lages de la wilaya, selon la même
source. Les travaux de réalisation de
8 autres forages avancent sur un
‘’rythme satisfaisant’’ et seront
réceptionnés ‘’à la fin du mois de
septembre prochain’’, selon M.
Boudebouza qui a précisé que
l’action a nécessité, dans son
ensemble, une enveloppe de 580
millions de dinars.
w ouled dJellal / 20èmes JourNées médiCoChirurgiCales
220 interventions en faveUr des démUnis
P
as moins de 220 interventions
seront effectuées à titre gracieux
au bénéficie de malades démunis
au cours des 20èmes journées médicochirurgicales d’Ouled Djellal (Biskra),
ouvertes jeudi à l’hôpital Achour-Ziane
de cette localité, a-t-on appris auprès
des organisateurs. Des médecins-spécialistes procéderont également, à
1.000 consultations médicales gratuites,
a indiqué Ahmed Rahimine, membre du
comité d’organisation de cette manifestation à caractère scientifique et solidaire. Une équipe de plus de 70 médecins
bénévoles, spécialisés en médecine
interne, ophtalmologie, chirurgie réparatrice, oto-rhino-laryngologie et
néphrologie, dirigée par le Pr.
Abderrahmane Benbouzid, chirurgienorthopédiste au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Ben Aknoun (Alger)
est déjà à pied d’œuvre. Outre les actes
médicaux, la manifestation donnera lieu
à la tenue d’une journée de formation
au profit de médecins et des paramédicaux activant dans les secteurs public et
privé, dans le cadre de la formation
continue et la mise à jour régulière de
leurs connaissances, est-il noté. Le traditionnel ultra-marathon de 100 km
sera organisé en marge de ces journées,
comme à l’accoutumée.
Agence
w téBessa / demaNdes de logemeNt
les inscriptions désormais par internet
L
es demandes de logement se
feront par inscription sur internet
"dès avril en cours" dans la wilaya
de Tébessa, a indiqué dimanche le wali,
Mabrouk Beliouz à l’APS. Le citoyen
désirant bénéficier d’un logement dans
le cadre des différentes formules gérées
par l’Etat pourra s’inscrire en utilisant le
site électronique de la wilaya en mentionnant ses renseignements personnels
avec exactitude, a déclaré le premier responsable de la wilaya.Les préparatifs
engagés en prévision du lancement de
cette initiative ont débuté il y a un mois
et les premiers essais, confortés par la
réussite de la réception des requêtes et
des propositions de citoyens à travers ce
site, ont été concluants, selon le chef de
l’exécutif local qui a également évoqué le numéro vert
(1100) du ministère de
l’Intérieur et des collectivités locales qui a donné un
"contenu concret" au rapprochement des services de
l’administration
des
citoyens. La wilaya de
Tébessa a bénéficié, au titre
du précédent programme
quinquennal (2010-2014),
de 25.000 logements, tous
segments confondus, parmi
lesquels 12.000 logements publics locatifs (LPL), 6.000 logements promotionnels aidés (LPA) et 4.500 habitations
rurales, a rappelé M. Beliouz. Il a égale-
ment affirmé que le nouveau pôle urbain
de Doukane, nouvellement aménagé au
chef-lieu de wilaya, contribuera à l’éradication de plusieurs habitations précaires et illicites.
w Biskra / Noyade
Un adolescent repêché
dans Un étang
U
n adolescent de 15 ans est
mort, mercredi après-midi,
noyé dans un étang situé non
loin de l’oued Sidi-Zarzour, à
Biskra, a appris l’APS auprès de la
protection civile. Le corps sans vie
du jeune homme a été repêché par
les éléments de la protection civile
dans cet étang qui s’est formé à la
suite d’une récente crue du cours
d’eau voisin qui traverse la ville de
Biskra, a-t-on précisé. La même
source a ajouté, ‘’sans préjuger des
conclusions de l’enquête ouverte par
les services compétents pour établir
les circonstances de la noyade’’, que
de nombreux enfants ont pris, ces
derniers jours, la dangereuse habitude de se baigner dans cette mare
longue d’une cinquantaine de
mètres, large de 20m et d’une profondeur de 2 m. La dépouille a été
déposée, en vue de son éventuelle
autopsie, à la morgue de l’hôpital
Bachir-Bennacer de Biskra, a conclu
la même source.
JiJel /
seNsiBilisatioN et
iNformatioN sur
l’autisme
Une caravane de
parcoUrt la wilaya
U
ne caravane de sensibilisation et d’information sur
l’autisme s’est déployée,
dimanche, à travers les communes
de la wilaya de Jijel pour expliquer
cette maladie aux citoyens, a-t-on
appris, dimanche, auprès des initiateurs de cette opération. Organisée
par l’association "Hanine", à l’occasion de la célébration de la journée
mondiale de l’autisme (2 avril), la
caravane a été inaugurée devant
l’école Khecha-Ahcène, au chef-lieu
de wilaya, où un nombreux public
s’est déplacé pour visiter les stands
aménagés pour la circonstance.
L’autisme qui affecte les fonctions
cérébrales, est reconnu aujourd'hui
comme un handicap cognitif sévère,
ont expliqué des praticiens et des
orthophonistes. Cette maladie est
prise en charge, dans la wilaya de
Jijel, depuis la création d’un établissement spécialisé relevant du centre
psychopédagogique pour handicapés moteurs, a-t-on rappelé. Ce
centre, anciennement une école pour
enfants atteints de surdi-mutité,
ouvert en 2011, accueille cinquantesept (57) jeunes autistes encadrés
par des orthophonistes, des psychopédagogues, un médecin et des éducatrices spécialisées. La structure,
qui présente des signes de délabrement, va bénéficier d’une opération
de réhabilitation et d’aménagement
pour une enveloppe de vingt (20)
millions de dinars, afin d’effectuer
sa mission dans de meilleures conditions, a indiqué son directeur,
Nouredine Boukdira.
4
EL ACIL -- MARDI 07 AVRIL 2015
PUBLICITE
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE CONSTANTINE
COMMUNE DE CONSTANTINE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE CONSTANTINE
DIRECTION DE L'ADMINISTRATION LOCALE
NIF / 09622501 92886 10
AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL
RESTREINT N°03 /2015
Un avis d’appel d’offre national restreint est lancé par le 14. Les attestations de bonne exécution délivrées par le maitre
président de l’assemblée populaire communale de Constantine d’ouvrage des travaux dans le domaine du bâtiment ou travaux
dont le N.I.F est 096225019016824, pour la réalisation du projet publics valorisées.
15.Les bilans des 02 dernières années dûment certifiés par un
suivant
commissaire aux comptes et visés par les services fiscaux
TRAVAUX D’AMENAGEMENT DE
16. Délai de réalisation et le planning
L’ABATTOIR COMMUNAL SISE ZONE
17.Attestation d’activité fiscale de l’année en cours.
INDUSTRIELLE PALMA CONSTANTINE
18. Références bancaires de l’entreprise.
Les entreprises qualifiées en catégorie 02 et plus en Travaux de
19.Le numéro de l’identification statistique (NIS).
Bâtiment comme activité principale, intéressées par le présent
2- OFFRE FINANCIERE :
avis, peuvent se rapprocher pour retirer les cahiers des charges
1-La lettre de soumission dûment datée et signée
au niveau du siège de la commune de Constantine
2-Le bordereau des prix unitaires rempli et signé
Secrétariat des Marchés 1er étage contre le
3-Le devis quantitatif et estimatif rempli et signé
paiement 1,000,00 DA à verser à la trésorerie
Les offres techniques et financières doivent être contenues
Communale de Constantine
dans deux enveloppes distinctes portant la mention« OFFRE
Les offres, l’une technique et l’autre financière doivent être
TECHNIQUE ou FINANCIERE». L’enveloppe extérieure,
obligatoirement, sous peine de nullité, accompagnées des pièces
contenant les deux enveloppes, doit être anonyme et ne doit
suivantes dûment légalisées:
porter que la mention
1-OFFRE TECHNIQUE
(SOUMISSION A NE PAS OUVRIR) (AVIS
1. la déclaration à souscrire en originale dûment remplie et
D’APPEL D’OFFRE NATIONAL
signée
2. La déclaration de probité suivant modèle ci-joint (dument RESTREINT) EN CITANT LE PROJET ET
ADRESSÉE À MONSIEUR LE PRÉSIDENT
remplie et signée)
3. Cahier des charges (CCAG. CPC.CPS et RCPS) (signé et
DE L’APC DE CONSTANTINE.
parafé)
La durée de préparation des offres est fixée à quinze jours (15)
4. le statut de l’entreprise pour les personnes morales
jours à compter de la 1ère parution de l’avis d’appel d’offres sur
5. Le registre de commerce. Visé par les services du CNRC
les quotidiens nationaux ou le BOMOP.
6. Le numéro de l’identification fiscale (NIF)
La durée de validité des offres est égale à la durée de
7. Certificat de qualification et de classification professionnelle, préparation des offres augmentée de 03 mois à compter de la
de catégorie deux (02) et plus. travaux de bâtiment comme date de dépôt des offres.
activité principale.
Les offres doivent être déposées (et non envoyées) le dernier
8. L’extrait du casier judiciaire n°03 en original de la personne jour de préparation des offres, de 8 h 00mn à 11 h 00 mn au
engageant l’entreprise
niveau du siège de la commune de Constantine Secrétariat Des
9. L’extrait de rôles apuré ou avec échéancier (valide).
Marchés 1er étage. Si ce jour coïncide avec un jour férié au un
10. Copie de l’attestation de dépôt légal des comptes sociaux jour de repos légal, la date limite pour l’ouverture des plis est
de 2012 pour les personnes morales. Auprès des services des prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant.
C.N.R.C
L’ouverture des plis, qui sera publique, est fixée le jour même
11. Les mises à jour de la CNAS, CASNOS et CACOBATPH (en correspondant à la date de dépôt des offres à 12H00 au siège de
cours de validité)
l’Assemblée Populaire de Constantine
12.La liste des moyens matériels (joindre obligatoirement les Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres
copies légalisées des cartes grises et des contrats d’assurance en pendant la durée de validité des offres
cours de validité)
N.B: - Les offres incomplètes ou comportant des
13.La liste des moyens humains à utiliser pour le projet (joindre pièces non légalisées seront frappées de nullité.
obligatoirement attestation d’affiliation à la CNAS accompagnée -Le présent avis tient lieu d’invitation à assister
à l’ouverture de plis.
par le diplôme - concernant les cadres - ).
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89765
Avis dÕattribution provisoire du contrat
Compagnie AlgŽrienne dÕAssurance et de RŽassurance
Epe/Spa au capital de 12 000 000 000DA
Si•ge social/Direction GŽnŽrale
Adresse: 48,rue Didouche Mourad - Alger
Tel + 021 63 20 72/73 , Fax 021 63 20 59
Site web www.caar.com.dz
Email: caar-assurance@caar.com.dz
AVIS DÕAURIBUTION PROVISOIRE DU CONTRAT
N¡ Identifiant fiscal 000616097273083
La compagnie algérienne d’assurance et de réassurance « CA.A. R», sise au 48 rue
Didouche Mourad- Alger, porte à la connaissance des soumissionnaires ayant répondu à l’avis
d’appel d’offres N°06./C.A.A.R/2014 relatif au
TRAVAUX DE RELOOKING DE LA FAÇADE
PRINCIPALE DE L’AGENCE 511 EL EULMA
qu’à l’issue de l’évaluation des offres le contrat est attribué provisoirement à :
SNC ERRIANE
suivant le tableau de classement ci-après:
Désignation Entreprise
Objet du contrat SNC ERRIANE
ETB/TCE
Travaux de
Relooking de la KANSRI
ETB/TCE
façade
BOUZID
principale de
l’agence 511 El ETB/TCE
BOUABELLOU
Eulma.
Montant TTC Délais Observation
1er
4.517.048.25 06 mois
4.202.318.25 05 mois 2ème
5.364.333.00 01 mois
3ème
4.424.589.00 06 mois
4ème
Recours: Le soumissionnaire qui conteste le choix provisoire de
l’entreprise peut introduire un recours auprès de la commission de
recours de la C.A.A.R dans les dix (l0) jours qui suivent la première
parution de l’avis d’attribution provisoire du contrat.
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/11331/C
ACQUISITION DE D'ƒQUIPEMENTS POUR LA NUMƒRISATION DES
ARCHIVES DE LA WILAYA EN LOT UNIQUE
La direction de l'administration locale de la wilaya de même type d'équipements, délivrés par les services contractants.
Constantine lance un avis d'appel d'offre national Restreint pour
12-NIF (Numéro d'Identification Fiscale)
13-NIS (Numéro d'Identification Statistique)
L'ACQUISITION D'ÉQUIPEMENTS POUR
LA NUMÉRISATION DES ARCHIVES DE LA 14- Bilan financier des 02 dernières années certifiés par les
services fiscaux et un bureau de comptable agréé.
WILAYA EN LOT UNIQUE.
15- Fiche technique du produit.
Seul les fabricants, les établissements qualifiés et spécialisés
16- Le cahier des charges paraphé et signé.
ou représentants agréés (registre de commerce avec activités
17- Certificat de garantie du produit.
dans le domaine et certificat de représentation pour les
18- Engagement pour la formation du personnel.
représentants agréés) dans les équipements objets du cahier des
Les photocopies doivent être légalisées
charges peuvent participer à cet avis d'appel d'offres national
L'autre comportera le nom du projet, terme «Offre financière»
restreint.
Les fournisseurs qualifiés et intéressés par le présent avis et contiendra:
1. La lettre de soumission remplie datée et signée.
peuvent retirer le cahier des charges gratuitement auprès de la
2. Le bordereau des prix unitaires rempli daté et signé.
direction de l'administration locale de la wilaya sis
3. Le détail quantitatif et estimatif rempli daté et signé.
à la cité administrative Daksi, bloc B 1er étage
Les soumissions doivent être accompagnées d'une
bureau des marchés Constantine.
documentation et de brochures (Fiche technique) qui préciseront
Les offres doivent être présentées comme suit:
En application de l'article 51 du décret n°10-236 du 07/10/2010, toutes les caractéristiques techniques et les performances des
modifié et complété portant réglementation des marchés publics, équipements proposés.
L'enveloppe extérieure comprenant les deux offres (technique
Les offres doivent être présentées comme suit:
et financière) doit être anonyme, sans en-tête, ni sigle, ni cachet
L'enveloppe extérieure doit comporter le terme
«SOUMISSION À NE PAS OUVRIR» AVEC et devra comporter obligatoirement la mention;
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL
RESTREINT N°.03.../2015. ACQUISITION DE
D'ÉQUIPEMENTS POUR LA NUMÉRISATION
DES ARCHIVES DE LA WILAYA EN LOT
et contenir deux autres enveloppes:
UNIQUE. «A NE PAS OUVRIR»
L'une comportera le nom du projet et le terme « Offre
LE NOM DU PROJET LE N° D'APPEL
D'OFFRES AVEC L'ANONYMAT DE SON
EXPÉDITEUR
technique» et contiendra:
1- La déclaration de probité remplie datée et signée.
2- La déclaration à souscrire remplie datée et signée.
3- L'offre technique proprement dite remplie datée et signée.
4- le statut de l'entreprise pour les personnes morales.
5- Le registre de commerce certifié par le CNRC.
6- Les mises à jour de la CNAS, CASNOS en cours de validité.
7- l'extrait de rôles apuré ou avec échéancier, en cours de
validité.
8- l'original du casier judiciaire de la personne engageant
l'entreprise en cours de validité.
9- Délai de livraison.
10- l'attestation de dépôt des comptes sociaux (année 2013)
pour les personnes morales.
11- Les attestations de bonnes exécutions valorisées pour le
Les offres doivent être déposées (non envoyées par voie
postale) le dernier jour de la préparation des offres, à la direction
de l'administration locale de la wilaya sis à la cité administrative
Daksi, bloc B 1er étage bureau des marchés Constantine, de
8h00 à 11h00, heure à laquelle débutera l'ouverture des plis
(technique et financier) à la direction de l'administration locale de
la wilaya de Constantine.
Le délai de préparation des offres est fixé à vingt et un (21)
jours, à compter de la première parution de l'avis d'appel d'offres
sur le BOMOP ou la presse.
La durée de validité des offres est la durée de préparation des
offres augmentée de 03 mois.
Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance
d'ouverture des plis (technique et financier) qui se tiendra le
même jour de dépôt des offres à 11h00.
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89723
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DES FINANCES
DIRECTION GENERALE DES IMPOTS
DIRECTION REGIONALE DES IMPOTS
DIRECTION DES IMPOTS DE LA WILAYA
DE CONSTANTINE
NIF N° :096216019186516
AVIS D’APPEL D’OFFRE NAT10NAL
RESTREINT N°02/2015
La direction des impôts de la wilaya de Constantine. lance un avis d’appel (Originales ou copies visées).
d’offre national restreint pour:
- L’extrait du casier judicaire du signataire du contrat (original n° 03). Année
L’ACQUISITION. MONTAGE ET INSTALLATION 2015.
- L’attestation de dépôt légal des comptes sociaux année 2013, pour les
D’UNE INFRASTRUCTURE MATÉRIELLE
INFORMATIQUE POUR LE CENTRE DES IMPÔTS sociétés commerciales dotées de la personnalité morale de droit algérien.
- La déclaration de probité « remplie, datée, signée et paraphée».
(C.D.I) DE CONSTANTINE, EN UN (01) LOT.
- Fiches techniques, avec photos mettant en évidence les caractéristiques
HARDWARE: SERVEURS, MICRO ORDINATEURS, du matériel informatique proposé pour le projet (serveur, pc, imprimante..
IMPRIMANTES
etc.).
SOFTWARE: LICENSES (WIN SERVER ,WIN 7 ,WIN - Attestation de garantie des produits.
EMBEDDED ,ANTIVIRUS.
- Délai du service après vente et adresses des points de vente.
- Tous les documents présentés doivent être en cours de validité.
AUTRES EQUIPEMENTS: ARMOIRE, ONDULEUR
2- L’OFFRE FINANCIERE - COMPREND
,CONSOL KVM ,SWITCH
- La lettre de soumission (remplie, datée - signée et paraphée).
Les fournisseurs qualifiés: grossistes, entreprise de production et les
- Le devis quantitatif et estimatif (rempli - signé et paraphé).
importateurs peuvent retirer le cahiers des charges auprès de la Direction des
- Le bordereau des prix unitaires (rempli - signé et paraphé).
Impôts de la Wilaya de Constantine sis à hôtel des finances 6eme Etage «
Les offres doivent être déposées à la direction des impôts de la wilaya de
Secrétariat» Coudiat Constantine. Contre le paiement de: 2.000,00 DA frais
Constantine (secrétariat) le dernier jour du délai de préparation des offres de
de reproduction pour retrait du cahier des charges.
Le retrait du cahier des charges doit s’effectuer par le soumissionnaire, ou 08h 00 à 11h 00.
La durée de préparation des offres est fixée à 10 Jours à partir de la
son représentant dûment désigné.
première publication dans le BOMOP ou des quotidiens nationaux.
1- L’OFFRE - TECHNIQUE: COMPREND:
Les offres doivent être séparées avec les mentions: offre technique - offre
Le présent marché signé, portant la mention « lu et approuvé », et ne
financière, l’enveloppe extérieure doit être anonyme et porter la mention.
portant
mention d’aucun montant.
- La déclaration à souscrire datée et signée, selon le modèle fourni dans le
présent cahier des charges.
- La présentation de l’entreprise.
- La copie certifiée conforme de l’extrait du Registre de Commerce visée
pour le CNRC.
- La copie certifiée conforme des statuts de l’entreprise ou de la société.
- La copie certifiée conforme de l’extrait de rôles apuré ou avec échéancier
de paiement portant la mention de non inscription au fichier des fraudeurs de
moins de 03 MOIS.
- La copie certifiée conforme de la carte numéro d’immatriculation fiscale.
- La copie des bilans des trois dernières années visée par les services des
impôts.
- La copie conforme des attestations de mises à jour (CNAS et CASNOS).
- Les références bancaires (attestation délivrée par la banque).
- La liste des références professionnelles en Algérie (projets réalisés avec
photos), joindre attestations de bonne exécution ou PV de réception définitive
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89764
AVIS-D’APPEL D’OFFRE NAT/ONAL RESTREINT N
02/2015
PROJET : ACQUISITION - MONTAGE ET
INSTALLATION D’UNE INFRASTRUCTURE
MATÉRIELLE INFORMATIQUE
POUR LE CENTRE DES IMPÔTS (C.D.I) DE
CONSTANTINE.
(A NE PAS OUVRIR)
L’ouverture des plis techniques et financiers correspond au dernier jour de
dépôt des offres qui aura lieu au siège de la Direction des Impôts de la Wilaya de
Constantine Hôtel des Finances 6eme étage Coudiat Constantine à 11H 00.
Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la date est
prolongée au jour ouvrable suivant. Les soumissionnaires sont invités à y assister.
La durée de validité des offres est égale à la durée de préparation des
offres augmentée de trois (03) Mois à compter de la date de dépôt des offres.
Le Directeur des impôts de la wilaya de Constantine
mardi 07 avril 2015 - EL ACIL 05
REGIOŃ
w Béjaïa/ apRès les Feux tRicoloRes
l’ apc consacre 2 milliards pour des ralentisseurs en caoutchouc
A
quelques semaines du début de
la saison estivale, l’APC de
Béjaïa semble décidée à réguler le trafic routier dans la commune du
chef-lieu de la wilaya. Après une première décision consistant à lancer le
projet d’installation de feux tricolores
au niveau de 19 points du centre-ville
afin de réguler la circulation automobile, les élus de la commune de Béjaïa
ont pris la décision fort louable (même
si elle est difficile à faire accepter par
117
les automobilistes) de
consacrer deux milliards
de centimes pour l’achat
et la pose de ralentisseurs
en caoutchouc. Ces ralentisseurs seront installés à
proximité de lieux sensibles tels que les hôpitaux, les établissements
scolaires, les édifices
publics et les zones de
stationnements.
Alors
que la pose ralentisseurs
fait l’objet d’une réglementation mise en place par le législateur, il est constaté qu’il règne une
anarchie totale dans leurs placements
sur la chaussée à travers l’ensemble
des routes de la wilaya. Aussi bien
dans les villes que dans les zones
rurales, l’installation des ralentisseurs
n’obéit à aucune norme. Ils prennent
toutes les formes possibles et imaginables, à l’inspiration de ceux les réalisent. Sur certains tronçons routiers, il
est quelquefois possible de décompter
jusqu’à une dizaine de dos-d’âne sur
une distance de 200 ou 300 mètres. Ces
ralentisseurs en caoutchouc qu’a décidé d’installer l’APC mettront fin, une
fois installés, aux classiques et inesthétiques dos-d’âne en bitume ou même
en béton armé qui malheureusement
sont trop souvent mis en place par des
riverains sans qu’ils n’aient obtenu
l’autorisation ou l’aval des services
concernés et sont de véritables obstacles à la circulation. Les deux projets
initiés par l’APC (ralentisseurs et feux
tricolores) sont insérés dans le cadre de
la réorganisation du trafic au centreville de Béjaïa (et de la mise en service
du nouveau plan de circulation) qui
durant la saison estivale (avec le rush
des estivants) est quotidiennement
étranglé par d’innombrables et interminables bouchons. Notons que pour
l’installation des feux tricolores, l’APC
de la capitale des Hammadites a consacré six milliards de centimes au titre de
première tranche.
Ramy M
w M’sila / cRéation d’eMplois
artisans ont créé 340 emplois en deux mois
P
as moins de 340 emplois ont
été créés à M’sila en janvier
et février derniers par les 117
nouveaux artisans qui se sont inscrits, durant cette période, à la
Chambre de l’artisanat des métiers
(CAM), a-t-on appris, mardi, auprès
de la direction du tourisme et de
l’artisanat. Il s’agit de chiffres
"encourageants" selon la même
source qui a rappelé que durant la
même période de l’année 2014, 90
nouveaux artisans s’étaient inscrits
et créé 200 emplois. Le tissage, la
construction et les services constituent l’essentiel des activités
ciblées, a-t-on ajouté, relevant que
dans la wilaya de M’sila, tous les
artisans inscrits à la CAM activent à
titre individuel, la wilaya ne comp-
tant aucune coopérative artisanale.
Les services de la CAM ont estimé,
de leur côté, que le nombre d’artisans "devrait encore progresser au
regard des multiples incitations
accordées par les pouvoirs publics
pour cette catégorie". Plus de
24.000 artisans activent dans la
wilaya de M’sila, a-t-on également
souligné.
w souK ahRas / dotation quotidienne en eau potaBle
en nette amélioration à fin juin
L
a dotation en eau potable
atteindra "dès la fin du mois de
juin prochain" 140 litres par
habitant et par jour à la faveur de la
réhabilitation de plusieurs conduites
du réseau de distribution, a-t-on
appris mercredi auprès de la direction
des ressources en eau (DRE). L’augmentation du volume d’eau stocké au
barrage d’Ain Dalia, estimé actuellement à 76 millions de m3 grâce aux
récentes précipitations favorisera également "la hausse de la faible dotation
actuelle qui est d’une fois tous les 4
jours", a précisé la même
source.L’opération de réhabilitation a
ciblé un réseau d’un linéaire de 177
km répartis sur les quartiers SidiMezghiche, El Alaouia, Faubourg,
Ibn Rochd, 1.700 logements, la cité
des Martyrs et le centre-ville où les
déperditions atteignent 30 et 40 pour
cent de l’eau disponible, a-t-on également précisé. La wilaya de Souk
Ahras est alimentée à l’heure actuelle
depuis le barrage d’Ain Dalia qui
assure également l’approvisionnement d’une partie des wilayas voisines de Tébessa et d’Oum El
Bouaghi, ainsi qu’à partir d’eaux sou-
terraines, a-t-on fait savoir. Deux
autres ouvrages hydrauliques sont en
cours de réalisation, en l’occurrence
le barrage d’Oued Mellègue, d’une
capacité de 150 millions de m3, destiné à alimenter le complexe de transformation de phosphate d’Oued
Keberit, et les communes d’El
Aouinet et d’Ouenza (Tébessa) et les
zones de Sidi Fredj et d’Ouled Abbas
(Souk Ahras), et le barrage d’Oued
Djedra (35 millions de m3) dont la
réception est prévue pour l’année
2018.
w el Kala / leuR BaRque se RenveRse
deux jeunes portés disparus au lac oubeira
D
eux jeunes mineurs sont portés disparus depuis vendredi
dans le lac Oubeira (El
Kala), tandis qu’un troisième a
échappé à une mort certaine par
noyade, ont indiqué dimanche les
services de la Protection civile d'El
Tarf. Partis à trois pour une partie de
pêche, vendredi après-midi, les vic-
times, âgées entre 14 et 16 ans, ont
été surprises par un vent violent qui a
renversé l’embarcation artisanale à
bord de laquelle elles avaient pris
place, a-t-on ajouté. Deux parmi ces
jeunes gens sont tombés dans le lac,
au moment où le troisième, qui n’a
dû son salut qu’à sa bonne maitrise
des techniques de la natation, a aus-
sitôt donné l’alerte, selon la même
source qui a précisé que les
recherches se poursuivaient pour tenter de retrouver les corps des deux
victimes. Une dizaine de plongeurs
et quatre (4) canots pneumatiques de
type Zodiac sont à pied d’£uvre pour
repêcher les corps, a-t-on encore fait
savoir à la Protection civile.
w Batna /
RéhaBilitation
du Réseau RoutieR
uRBain
50 milliards pour moderniser la chaussée
U
ne opération de réhabilitation du
réseau routier urbain de Batna
sera entamée "très prochainement", a appris l’APS, jeudi, auprès de
l’Assemblée populaire communale
(APC). L’objectif de ce programme doté
d’une enveloppe de 500 millions de
dinars est de "moderniser les anciennes
chaussées gagnées par la vétusté et de
remettre en état les routes mises à mal
par les récentes pluies", a souligné le
responsable de la cellule de communication de la commune, Fethallah
Belaïd.Seront également ciblées les
artères "ayant subi d’importantes dégradations en raison des travaux de rénovation du réseau d’eau potable (AEP)
lancé il y a plus d’une année, notamment dans les vieux quartiers de la
ville", a indiqué M. Belaïd, affirmant
que cette action sera "entièrement achevée d’ici à la fin de l’année en cours".
L’opération s’inscrit également dans le
cadre de "la consolidation et de la continuation d’un programme de réhabilitation du réseau routier lancé pour 300
millions de dinars au titre d’une première tranche qui avait permis la réfection
de 20 routes dans divers quartiers de la
ville de Batna", a précisé la même source. Cette nouvelle tranche de travaux
comporte onze (11) opérations devant
toucher, dans un premier temps, les
quartiers du "Stand", Lambarkia, la
route de Tazoult et la cité Kechida, pour
s’étendre ensuite aux quartiers "Eriad",
Tamachit 3 et 4, "1.272 logements" et
Bouarif, dans la périphérie de la ville de
Batna.
M’sila / FouRnituRe
d’électRicité
355 transformateurs
électriques seront
réalisés en 2015
P
as moins de 355 nouveaux transformateurs électriques seront «
incessamment » lancés en travaux
à travers plusieurs communes de la
wilaya de M’sila, a-t-on appris
dimanche auprès de la direction de
l’énergie et des mines. Ces équipements, inscrits dans le cadre d’un « programme d’urgence » permettront
d’améliorer « substantiellement » le service public de fourniture d’énergie électrique, d’éliminer les branchements illicites et de ‘’venir à bout des problèmes
de coupures et de vols de câbles, a-t-on
indiqué. Ce programme qui cible en premier lieu les agglomérations importantes de la wilaya, à l’image des villes
de M’sila, de Bousaâada, de Sidi Aissa,
de Bouti-Sayah et de Magra, sera « soutenu » par la rénovation du réseau de
distribution, a fait savoir la même source. La direction locale de la Société de
distribution de l’électricité et du gaz-Est
(SDE) avait, rappelle-t-on, réalisé et
équipé au cours de l’année 2014, plus de
250 transformateurs, conduisant à une
nette amélioration de la qualité de service, d’une part, et le raccordement de 858
nouveaux abonnés, d’autre part.
06 - EL ACIL
mardi 07 avril 2015
Actu-Ouest
tlemcen / reSSOurceS halieutiqueS
mostaganem /
développement
durable
Réception prochaine du port
de Honaine
T
LEMCEN - Le nouveau port de
pêche de Honaine sera réceptionné au courant du premier
semestre 2015, a-t-on appris dimanche
auprès du cabinet de la wilaya de
Tlemcen.
Les travaux de réalisation de cette
infrastructure portuaire d’une capacité
d’accueil de 256 embarcations de pêche
et 64 autres de plaisance, inspectés
récemment par le wali, Saci Ahmed
Abdelhafid, ont atteint un taux d’avancement de plus de 80 pour cent, a-t-on
indiqué.
Ce port haut standing contribuera au
développement de la pêche hauturière,
a-t-on ajouté. Le chef de l’exécutif de
wilaya s’est enquis, également à
Honaine, des travaux de renforcement
et de revêtement de l’axe routier reliant
la commune de Honaine à la route
nationale (RN 98) sur une distance de
22 kilomètres, selon la même source.
Cette route permettra le désenclavement de la façade côtière et d’éviter
aux usagers le contournement à partir
de la localité de Fatmi Larbi relevant
de la commune de Remchi pour aller
vers Ghazaouet, a-t-on souligné. Les
projets de construction d’un nouveau
siège de la daira de Honaine et une
bibliothèque communale outre un édifice comprenant 100 locaux commerciaux ont été également visités par le
wali, qui a inspecté des travaux d’aménagement à la plage de "Agla" devant
conférer, à cette station balnéaire, un
cadre agréable disposant de toutes les
commodités nécéssaires pour les estivants. Le chef de l’éxécutif a clôturé sa
visite dans cette daira cotière par l’inspection du projet de réalisation d’un
troncon d’évitement de la commune de
Beni Khellad sur une longueur de 7
km, qui sera réceptionné au mois de
mai prochain, a-t-on annoncé.
SalOn de l’étudiant à Oran
"KHOTWA" : prometteuses perspectives
U
n premier salon de l’Etudiant et
des nouvelles perspectives
"Khotwa" sera organisé du 9
au 11 mai prochain au Centre des
conventions "Mohamed Ben Ahmed"
d’Oran, a-t-on appris dimanche des
organisateurs.
Organisée par "Win Advents Agency",
cet événement s’adressant à diverses
catégories de jeunes (lycéens, étudiants, bacheliers, jeunes cadres etc), a
pour but essentiel d’offrir aux publics
ciblés une occasion de s’informer sur
les choix d’études, de découvrir les dif-
férentes formations et de les orienter
dans leurs plans de carrière et leurs
projets futurs pour qu’ils puissent évaluer les différentes opportunités qui
peuvent s’offrir à eux, a-t-on précisé de
même source.
Le Salon se veut un "espace
d’échanges et d’opportunités importants pour tous les demandeurs de formation et d’emplois". Trois jours
durant, les personnes intéressées par ce
salon pourront se retrouver, visiter des
expositions, suivre des animations, des
conférences, des ateliers de coaching,
des mini-formations et subir des tests
et des concours.
Lors de ce salon, les jeunes étudiants et
diplômés auront la possibilité de rencontrer les différents opérateurs nationaux et internationaux de l’enseignement supérieur et professionnel et de la
formation (Universités, instituts, écoles
privées, centres de formation et autres)
en vue d’éventuelles formations pour
les uns et recrutement pour les autres,
a-t-on noté.
Oran /art culinaire
100 Professionnels attendus aux
"Fêtes gourmandes »
Q
uelque 100 professionnels,
maîtres cuisiniers, restaurateurs, hôteliers et autres opérateurs sont attendus pour la 1ère édition
du festival "les fêtes gourmandes
d’Oran", prévu au Centre des conventions d’Oran (CCO), du 9 au 13 juin
prochain, a-t-on appris dimanche de
l’organisateur.
Placée sous le slogan "Soyons fiers de
nos artisans de table et célébrons le
talent algérien", cette manifestation de
cinq jours a pour but de faire connaitre
la diversité et la richesse de l’art culinaire algérien, qu’il soit traditionnel ou
moderne, a souligné à l’APS Mohamed
Sadek Ali Pacha, directeur de l’agence
"MSAP", initiatrice de l’événement.
Les professionnels de la cuisine seront
au rendez vous pour proposer des
démonstrations culinaires, des présentations de menus ainsi que des dégusta-
tions lors d’une exposition qui
sera animée par des chefs cuisiniers des grands restaurants,
hôtels et autres formateurs.
"La date du déroulement de ce
festival a été bien étudiée car,
coïncidant avec la fin de
l’année scolaire, le début de la
saison estivale et à la veille du
mois sacré du Ramadhan", a
estimé l’organisateur, mettant
l’accent sur l’importance de
l’événement dont l’objectif est
de promouvoir et consolider la
destination touristique d’Oran ainsi
que celle des autres régions du pays.
Plusieurs secteurs seront intégrés dans
le programme de l’événement, tels que
le tourisme, l’artisanat, la formation
professionnelle et l’agroalimentaire, at-il ajouté, notant la présence attendue
de chaînes de télévision dédiées à l’art
culinaire.
Des conférences autour de l’art culinaire, son histoire, sa diversité et sa
richesse sont également prévues à ce
festival, qui ouvrira ses portes durant
ces cinq jours au public jusqu’à une
heure avancée de la nuit.
agence
Nécessité d’ une gestion intégrée des
ressources en eau
L
es participants à une journée
d’étude sur "l’eau et le développement durable" ont insisté dimanche à Mostaganem sur la
nécessité d’une gestion intégrée des
ressources en eau pour réaliser le
développement durable.Le Directeur
général de l’agence du bassin hydrographique de l’Oranie "Chott
Chergui", Benzeguir Omar, a appelé,
dans ce sens, à utiliser les techniques
modernes dans le secteur agricole,
comme l’irrigation par goutte à goutte et par pivot, en vue d’économiser
l’eau.
L’intensification des campagnes de
sensibilisation des citoyens sur
l’importance de l’eau pourra contribuer à la rationalisation de l’utilisation de cette source vitale, a indiqué
le même responsable.
Le représentant de la Direction des
services agricoles de Mostaganem,
Belhimeur Mahieddine, a indiqué,
pour sa part, que la wilaya a bénéficié, au titre du programme quinquennal 2015-2019, d’un projet pour la
réalisation de 5.000 hectares de
terres agricoles, notamment d’arbres
fruitiers et légumes utilisant un système économisant de l’eau pour
3.015 ha par système goutte à goutte
et 1.985 ha par pivot.
Il a ajouté que la superficie irriguée
dans la wilaya est estimée à 33.775
ha dont 20.210 utilisant des techniques d’économie d’eau.
Le directeur de wilaya des ressources en eau, Moussa Lebgaa, a
annoncé, pour sa part, qu’une fois la
capacité de production de la station
de dessalement de l’eau de mer d’El
Macta à Mers Hadjadj (Oran) atteindra 520.000 mètres cubes par jour,
155 millions m3/an du complexe de
transfert d’eau Mostaganem-OranArzew (MAO) seront réservés à
l’irrigation de 15.300 ha de terres
agricoles, en plus de l’alimentation
des wilayas de Relizane et Tiaret en
eau potable.
Une série de communications ont été
présentées lors de cette journée
d’étude abordant, entre autres, le
dessalement de l’eau de mer en
Algérie, la qualité des eaux des
nappes phréatiques de la région
hydrographique d’Oran et le système
d’économie d’eau.
Initiée par l’agence du bassin hydrographique de l’Oranie Chott Chergui
en collaboration avec la Direction
des ressources en eau de la wilaya de
Mostaganem, cette rencontre a réuni
des représentants des secteurs
concernés de 11 wilayas de l’ouest et
du sud-ouest du pays et des agriculteurs.
mardi 07 avril 2015
-
EL ACIL 07
NatioN
w coMMerce / la Mesure Portant « certificat de garantie »
Une année après sa promulgation, l’arrêté
continue d’être « ignoré » par les commerçants
U
n arrêté interministériel
du 14 décembre 2014
fixant la durée de garantie
par nature du bien a été
publié dans le journal officiel N°03 du 27 janvier dernier. Ce décret oblige les
opérateurs économiques à
fournir un certificat de
garantie des biens et services
livrés aux consommateurs.
Cette loi n’a pourtant rien
changé aux habitudes des
vendeurs. Plusieurs magasins au centre d’Alger et El
Hamiz, fief de l’électroménager, refusent de fournir
une garantie.
Ce qui est un droit pour le
consommateur, n’a pas de
sens pour certains vendeurs.
« Mais pourquoi demander
une garantie ? C’est une
marque connue, vous savez
très bien qu’il n’y aura
aucun problème », explique
un vendeur presque en colère quand nous avons insisté
pour avoir un certificat de
garantie.
Possédant une petite boutique où il vend, en majorité,
des sèche-cheveux et fers à
repasser, le jeune d’une trentaine d’années explique que
seulement 40% des produits
qu’il vend sont sous garantie. « Je ne peux pas donner
de garantie car le produit
n’en dispose pas. L’importateur ne donne pas de garantie mais nous avons testé les
marques et ça marche bien,
les clients ne se plaignent
pas », ajoute-il.
Même son de cloche, chez
un vendeur de caméscopes
et appareils photos au centre
d’Alger. « Ce sont des
marques internationales très
bien réputées, il ne risque
pas d’y avoir de problème »,
nous explique-t-il, pour justifier le manque de garantie.
« S’il se passe quoi que ce
soit vous nous le ramenez »,
tente-t-il de rassurer.
Un propriétaire d’une boutique à El Hamiz, âgé de 42
ans, est conscient de
l’importance de fournir un
certificat de garantie. Il
explique, ceci-dit, que cette
loi ne peut pas entrer en
vigueur tant que les importateurs agissent à leur guise. «
On ne peut pas l’appliquer
car cela ne dépend pas de
nous », dit-il. Le vendeur
nous donne plus de détails. «
Je me fournis chez deux
importateurs. L’un d’eux me
donne des factures car il
importe des marques internationales connues. L’autre
ne me donne pas de garantie
car il s’agit de produit
contrefaits ». Les produits
contrefaits n’ont effectivement aucune garantie, ni
mode d’emploi dans certain
cas, sachant que ce dernier
est obligatoire.
Nous avons contacté un
importateur de produits électroménagers, pour comprendre pourquoi des garanties ne sont pas fournies
avec les produits vendus. Ce
dernier nous affirme que certains importateurs importent
des produits qui ne « sont
même pas conformes ». «
Ces produits douteux qui
viennent majoritairement de
Chine sont cédés à des prix
concurrentiels », note-t-il.
Cette situation est en défaveur des importateurs qui
respectent la loi, des
détaillants et des consommateurs, estime l’importateur.
Selon lui, avant d’appliquer
cette loi, il faudrait d’abord
mettre de l’ordre dans les
importations, et intensifier
les contrôles au niveau des
ports. « Je ne vois pas pourquoi appliquer la loi sur certains et ne pas l’appliquer
sur d’autres. Il faut mettre
fin à ce réseau mafieux qui
importent les produits
contrefaits », dénonce-t-il.
Fatima, la quarantaine, est
venue spécialement à El
Hamiz pour acheter une cuisinière. La garantie est le
dernier de ses soucis. « Le
plus important et qu’elle soit
bien et pas très chère », ditelle. Pour la femme au foyer,
le bout de papier ne garantit
en rien la qualité.
Faycel, étudiant en informatique ne savait pas que la
garantie était un droit. « Je
demande à chaque fois une
garantie, mais lorsque le
vendeur refuse je change
tout simplement de boutique, mais je viens
d’apprendre que c’est un
droit », lance-t-il avec un
sourire.
R.N/agence
a la veille de l’entaMe
du Processus d’adoPtion
de la loi fondaMentale
La scène
politique nationale
s’anime, après
une trêve consensuelle de quelques
semaines
L
es formations politiques aussi bien
de l’opposition que du pouvoir
renouent avec l’activité partisane après
une accalmie de plusieurs jours. Le FLN
occupe dès aujourd’hui le terrain à travers une rencontre dans la wilaya de
Mascara destinée aux jeunes. C’est un
membre du bureau politique du parti et
responsable de la jeunesse qui anime
cette rencontre. Le Secrétaire général du
parti, Amar Saadani, sera à Sétif les 10
et 11 avril. Au programme : une rencontre avec les femmes militantes du
FLN, une réunion avec les mouhafeds
récemment désignés, ainsi qu’un intense
travail de proximité.
Autre parti du pouvoir, le RND a programmé une réunion, le 11 avril, avec
les secrétaires de wilayas du parti. Au
menu de cette rencontre qui sera dirigée
par Abdelkader Bensalah : l’examen de
la situation interne du parti ainsi qu’un
débat autour de la situation politique du
pays. Côté opposition, le FFS animera,
le 18 avril, un meeting populaire à la
salle Atlas de Bab El Oued. Le RCD a
lancé aujourd’hui un appel aux citoyens
pour des marches commémoratives du
20 avril, date anniversaire du Printemps
berbère. Le PT a prévu des rencontres
dans plusieurs régions du pays. Enfin, la
CNLTD tient demain une rencontre à
Alger. Au programme : débattre de la
révision de la Constitution annoncée et
l’examen du programme mensuelle de
la CNLTD
Tsa
w Mode de PaieMent des Pensions
Est-ce la fin de calvaire pour les retraités ?
B
onne nouvelle pour les
retraités et les bénéficiaires de pensions diverses.
ILS n'auront plus à s'agglutiner devant les guichets de
postes chaque vingt quatre du
mois tôt le matin dans des
cohues insoutenables pour
pouvoir encaisser pour la
majorité d'entre eux un
maigre pécule qui leur permettra de survivre jusqu'au
vingt quatre du mois suivant.
Un statut social peu enviable
pour cette catégorie sociale
qui aura tant donné pour le
pays tous secteurs confondus.
Mais ils font contre mauvaise
fortune bon coeur avec cette
information donnée par le
Ministère du Travail, de
l'Emploi et de la sécurité
sociale. Celle portant sur la
signature
probablement
aujourd'hui d'une Convention
devant lier la Caisse
Nationale
de
Retraite
(CNR ) et la Banque de
Développement
Local
(BDL). Ce n'est certainement
pas une prouesse pour ainsi
dire mais à voir nos vieux
smicards former de longues
files d'attente à la même
échéance mensuelle à longueur d'année dans des
conditions à la limite du supportable il faudrait s'en
réjouir en attendant évidemment mieux. Pour rappel les
travailleurs algériens exerçant dans la fonction
publique, le secteur économique public ou privé ou tout
autre secteur hormis la défense nationale dotée d'une caisse spécifique sont depuis la
création de la caisse et
jusque-là tenus de procéder à
l'ouverture d'un compte postal (CCP ) pour postuler à
une pension ou réversion de
retraite pour les ayant droits. Pour la fonction libérale seule la CASNOS avait
la latitude de servir les non salariés. Toujours est-il que
pour le mode de paiement
relevait du monopole de la
seule Algérie Poste dont les
prestations demeure en deçà
des exigences non pas par
incompétence mais beaucoup
plus par le nombre accru des
retraités qui viennent grossir
les rangs des pensionnaires
de la CNR elle même croulant sous le poids du nombre.
Dispositifs des années quatre
vingt dix du fameux volet
social obligent. Au point où
les équilibres de la caisse
sont dans une posture peu
enviable qu'il va falloir alléger. Le chiffre arrêté au 31
Décembre 2014 est illustratif
de la peu confortable situation de la CNR qui arrive tout
de même à accomplir ses
missions avec sérieux en
dépit des contraintes notamment sur le plan de la dotation en nouvelles technologies devenues incontournables. A cette date, la CNR
comptait selon un confrère,
2.630.362 allocataires ou
bénéficiaires de retraite. La
convention signée par la
CNR avec la BDL semble le
prélude à d'autres mesures
pour améliorer encore plus la
qualité des prestations de
cette caisse qui dans le tohubohu de la bureaucratie
ambiante fait véritablement
exception.
F. Farouk
08 - EL ACIL
mardi 07 avril 2015
LU POUR VOUS
Des enjeux « extra-nationaux » alimentent la recherche
D’un leaDership^factice
Selon un directeur de recherche au CNRS
français, le Yémen serait devenu un « ring »
où s’ affrontent Arabie Saoudite et Iran
Alors que les combats font rage entre rebelles et partisans du chef de l'État aidés d'un soutien aérien arabe,
Franck Mermier, directeur de recherche au CNRS, spécialiste du Yémen, explique que l'implication de Ryad dans
le conflit est une façon de dire « stop » à la progression de l'Iran en Irak et en Syrie.
L
es uns évoquent un «conflit confessionnel entre sunnites et chiites». Les
autres parlent de «guerre par procuration entre l'Arabie saoudite et l'Iran». Ces
grilles de lecture, en partie correctes, ne doivent pourtant pas occulter la composante
interne du conflit yéménite, parcouru par de
profondes luttes de pouvoir entre rivaux
politiques et leaders tribaux, et aggravé par
la double menace djihadiste d'al-Qaida et de
son nouveau concurrent, Daech. Retour sur
un conflit multidimensionnel avec Franck
Mermier, directeur de recherche au CNRS,
spécialiste du monde arabe et du Yémen où
il a habité plusieurs années.
déclencheur a été la Conférence du dialogue
national: ils s'y sentaient sous-représentés et
étaient opposés au système fédéral prôné
dans la nouvelle Constitution qui s'apprêtait
à être votée. Dans le nouveau partage du
pays en 6 provinces, ils voyaient leur territoire se réduire à portion congrue - les
régions de Saada et de Hadja - et ne disposaient d'aucun débouché sur la mer. Ils ont
donc fini par s'avancer militairement en prenant la capitale.
sunnites que des chiites. Mais aujourd'hui,
on assiste à une affirmation idéologique qui
s'illustre par exemple par le changement de
certains imams dans les mosquées ainsi que
par une rhétorique anti-al Qaida - et par
extension antisunnite. Soutenus par
Téhéran, ils ont également pour modèle le
Hezbollah libanais. Certains commentateurs
yéménites aiment d'ailleurs se moquer de
leur leader, Abdel Malek el-Houthi en
disant qu'il essaye de ressembler à
Nasrallah. Nouvelle tendance: on assiste
aussi à un processus de «chiitisation» du
zaïdisme: les Houthis ont commencé à faire
de grandes processions religieuses comme
l'Achoura, qui n'existaient pas avant. Ils
organisent des parades militaro-religieuses
comme le parti de Dieu libanais. Bref,
aujourd'hui, il y a une spécificité houthiste
en contradiction avec le zaïdisme. Dans
leurs slogans, on peut entendre «Mort à
l'Amérique», «Mort à Israël», «Malédiction
aux juifs». Or dans les années 80, les zaïdistes étaient connus pour avoir protéger les
juifs. Aujourd'hui, les Houthistes sont également en train d'imposer certaines pratiques
rétrogrades. Certains de leurs hommes ont
empêché les femmes de conduire à Sanaa,
d'autres ont interdit la musique dans les
fêtes de mariage. On peut y voir une sorte de
débordement venant de certains miliciens,
notamment ceux qui arrivent des montagnes. En même temps, c'est une réalité qui
existe au sein de ce groupe.
Auraient-ils pu le faire sans l'appui stratégique de l'ex-président Leur arrivée à Aden, en mars,
Saleh?
était-elle motivée par des velléités
Comment expliquer l'ascension
Sans doute pas. L'ennemi d'hier, qui les a expansionnistes ou était-ce un
fulgurante des Houthis en moins combattu pendant la guerre de Saada, s'est calcul politique?
d'un an?
en effet imposé comme un allié tactique. Ali
Depuis l'été 2014, le groupe armé chiite zaydite Ansar Allah («Partisans d'Allah», également connus sous le nom de Houthistes)
s'est retrouvé à la tête de grandes manifestations, notamment à Sanaa, pour lutter contre
la corruption et l'augmentation des prix de
l'essence. Il a d'abord bénéficié d'une importante popularité. D'autant que dans leurs slogans, les Houthistes se présentent comme
les défenseurs des valeurs de la révolution
de 2011 (à l'origine de l'éviction du président Ali Abdallah Saleh), à laquelle ils ont
participé. Pour eux, l'actuel président Hadi
(exilé en Arabie saoudite), et ex-président
pendant presque 20 ans, fait partie de l'ancien régime dont il faut se débarrasser. Ils
sont également de fervents opposants au
parti al-Islah, considéré comme la branche
des Frères musulmans au Yémen, et contre
l'establishment tribal incarné par le cheikh
al-Ahmar. Ils vouent aussi une haine particulière au général Ali Mohsen, un cousin de
l'ex-président Saleh, qui leur a fait la guerre,
au Nord, de 2004 à 2010. Ce n'est donc pas
un hasard si Amrane, à une cinquantaine de
kilomètres de Sanaa, est le premier verrou
militaire que les Houthistes ont fait sauter.
Cette ville était tenue par un des commandants fidèles à Ali Mohsen.
Abdallah Saleh, qui nourrit toujours le rêve
d'un retour au pouvoir, agit en sous-main
grâce aux unités militaires qui lui sont restées fidèles, notamment les hommes de l'exGarde Républicaine et les forces spéciales,
très bien entraînés. En plus, Saleh avait mis
plusieurs fils et cousins à la tête de ces unités. C'est donc grâce à cette complicité que
les Houthis ont pu s'emparer de Sanaa, pour
ensuite forcer le président Hadi à signer un
accord politique garantissant l'augmentation
de leur représentation au sein du Dialogue
national. Mais très vite, ils se sont révélés
jusqu'au-boutistes. Ils ont occupé tous les
ministères, et paralysé le gouvernement.
Deux mois plus tard, Hadi démissionne, il
est placé en résidence surveillée et le
Parlement est dissous. Dans la foulée, les
Houthistes créent un Conseil révolutionnaire. En fait, il y a eu un coup d'État qui a
commencé à partir de l'été 2014, et qui s'est
soldé, en janvier 2015, par la prise de pouvoir officielle des Houthistes - et par la
fuite, en mars, de Hadi dans le Sud, puis en
Arabie saoudite. Dans le Sud, ce dernier dispose du soutien des comités populaires. Il a
également le soutien d'une grande partie de
la population de Taez, Hodeyda, Mareb et
Bayda.
Quelle idéologie défendent les
Pourquoi sont-ils parvenus à Houthistes?
prendre si facilement Sanaa le 21
Les Houthistes se réclament du zaïdisme,
septembre?
En fait, leur révolte pacifique s'est vite
transformée en lutte armée. L'élément
une minorité de l'islam chiite, bien différente des chiites d'Iran. Dans leurs pratiques,
les zaïdistes sont même plus proches des
Je crois qu'ils ont été poussés par Saleh dans
cette aventure. D'abord, ils ont pris Taez, où
les forces qui sont sous les ordres de l'exprésident leur ont prêté allégeance. Ensuite
ils se sont avancés vers Mokha. Puis ils ont
pris la base d'Annat et ils ont attaqué le Sud.
Je pense qu'ils voulaient vraiment proclamer
leur pouvoir sur tout le Yémen. Après, il y
avait peut-être des calculs. Une partie du
mouvement sudiste, actuellement à Dubaï et
inféodé à l'Iran, a vu l'arrivée des houthistes
d'un bon œil pour ensuite négocier quelque
chose. Quant à Saleh, il les a poussé à
s'aventurer vers le Sud, avant de lancer des
appels à la paix. Cet homme ne roule que
pour lui. Son alliance avec les Houthistes
n'est pas pérenne. Au final, je pense que les
Houthistes ont attaqué le Sud, fleur au fusil,
pour pouvoir ensuite négocier avec d'autres
forces politiques notamment sudistes un
nouveau partage du pouvoir, où ils auraient
eu la mainmise: un peu comme le Hezbollah
libanais qui contrôle les choses tout en
apparaissant en retrait. Mais avec le jeu
machiavélique de Saleh, la donne est plus
complexe.
Qu'est-ce qui a poussé l'Arabie
saoudite à intervenir militairement?
Pour l'Arabie saoudite, et pour son allié
égyptien (qui fait aussi partie de la coalition), l'arrivée sur Aden a été la provocation
de trop. L'idée d'avoir un allié de l'Iran chiite sur le front Sud, qui aurait le contrôle le
détroit de Bab el-Mandeb, était impensable.
En plus, les Saoudiens avaient toutes les justifications nécessaires: un président légitime, reconnu par la communauté internationale, en péril, des manifestations antiHouthis dans les grandes villes… Ils avaient
donc une certaine couverture intérieure. Le
royaume saoudien garde également en
mémoire les débordements houthistes à sa
frontière, en 2009. Sans compter la crainte
de voir sa propre minorité chiite tentée par
un soulèvement.
Pendant ce temps, on a l'impression que les djihadistes d'alQaida dans la Péninsule arabique (Aqpa) en profitent pour
étendre leur influence…
La menace d'Aqpa n'est pas nouvelle. En
2011, ses hommes, qui se font également
appeler Ansar al-Charia, avaient pris une
partie de la province d'Abyan, pas loin
d'Aden. Ils en avaient été chassés par les tribus locales qui forment maintenant une partie des comités populaires pro-Hadi.
Aujourd'hui, les djihadistes d'al-Qaida sont
surtout présents dans les régions où il y a
une confrontation avec les Houthistes,
notamment la région de Radaa et Bayda. Ils
attaquent aussi souvent des postes militaires
à Hadramout. De toute évidence, ils profitent de l'instabilité et du chaos pour progresser. Ce qui est frappant, c'est l'exacerbation
confessionnelle: d'un côté, les rebelles houthistes manifestent de plus en plus leur
chiisme ; de l'autre, al-Qaida se présente
comme un rempart contre ces «hérétiques».
En parallèle, on assiste à une surenchère
inquiétante entre groupes djihadistes avec
l'émergence de l'État islamique. Avec
Daech, on est effet passé à un autre registre
qui est la terreur. En 2013, al-Qaida avait
présenté ses excuses après l'attaque contre
un hôpital militaire de Sanaa qui avait fait
plus de 50 morts, dont des médecins et des
infirmières. Les combattants de l'État islamique, eux, n'ont aucun scrupule à tuer des
civils. Exemples, ces attaques mortelles
contre deux mosquées de Sanaa, fin mars,
considérées comme zaïdistes mais où beaucoup de sunnites vont également prier.
Peut-on craindre une guerre
confessionnelle?
C'est plus compliqué que ça. Les zaïdistes,
par exemple, ne sont pas tous Houthistes.
Les sunnites non plus ne forment pas un
bloc uni. Au-delà de l'angle confessionnel,
je pense qu'il faut mesurer les choses en
termes
régionaux:
Sanaa,
Aden,
Hadramout… On assiste à des luttes qui se
polarisent autour de régions. La dimension
géopolitique est également à prendre en
compte. Aujourd'hui, on assiste à une lutte
d'influence entre l'Iran chiite et l'Arabie
saoudite sunnite. Le Yémen est devenu le
terrain d'une guerre par procuration entre
Ryad et Téhéran. L'implication de Ryad,
c'est une façon de dire «stop» à la progression de la République islamique d'Iran en
Irak et en Syrie. Par ailleurs, les Saoudiens
voient également d'un mauvais œil le rapprochement irano-américain dans les négociations sur le nucléaire. Tout ceci entre en
jeu.
In le figaro.fr
mardi 07 avril 2015 - EL ACIL 09
KénYA / rIpoSte contre leS ShebAb
L’aviation bombarde deux camps en Somalie
L
'aviation militaire kényane a
bombardé lundi en Somalie
deux camps des islamistes
somaliens shebab, qui ont revendiqué
l'attaque le 2 avril de l'université de
Garissa (148 morts), a annoncé un
porte-parole de l'armée kényane.
"Nous avons bombardé deux camps
shebab dans la région (méridionale) de
Gedo", frontalière du Kenya, a déclaré
le colonel David Obonyo. "Les deux
cibles ont été touchées" et "les deux
camps ont été détruits", a-t-il assuré,
sans pouvoir donner de bilan plus précis.
Il a précisé que la destruction de ces
deux cibles était déjà prévue avant l'attaque de l'université de Garissa par un
commando islamiste, revendiquée par
les shebab. Le bombardement entre
dans le cadre "de l'engagement permanent contre les shebab, qui va se poursuivre", a expliqué le colonel Obony
L'armée kényane est entrée en octobre
2011 en Somalie pour combattre les
shebab. Le contingent kényan a depuis
été intégré à l'Amisom, la force de
l'Union africaine déployée depuis
2007 en Somalie pour soutenir les fragiles autorités et combattre les islamistes et actuellement forte de 22.000
hommes.
Les shebab ont multiplié depuis fin
2011 les attaques meurtrières sur le sol
kényan en représailles à cette intervention. L'attaque de l'université de
Garissa est la plus meurtrière depuis
l'attentat contre l'ambassade américaine de Nairobi, perpétré par le réseau
Al-Qaïda auquel les shebab sont affiliés, qui fit 213 morts en 1998.
Avant le massacre de Garissa, les shebab ont notamment revendiqué le
spectaculaire assaut contre le centre
commercial Westgate en septembre
2013 (au moins 67 morts), et une série
de raids sur la côte et dans les régions
de la façade est du Kenya, frontalières
de la Somalie, qui ont fait au moins
160 morts en 2014.
Plus de 400 personnes ont été tuées au
Kenya depuis la mi-2013 dans des
attaques revendiquées par les shebab
ou qui leur ont été attribuées.
Les shebab ont à nouveau menacé
samedi le Kenya d'une "longue et
épouvantable guerre" et d'une "nouveau bain de sang", en l'accusant
d'"oppression" contre l'importante
minorité musulmane du pays et
d'"occuper les terres musulmanes" de
Somalie et des régions somali et de la
côte du Kenya.
SYrIe / echAnge De prISonnIerS
Islamistes et miliciens libèrent des détenus
D
es islamistes syriens et des
miliciens pro-gouvernementaux ont procédé, fait exceptionnel, à un échange de prisonniers,
les insurgés relâchant 25 femmes et
enfants contre la libération d'un de
leurs chefs, a rapporté lundi
l'Observatoire syrien des droits de
l'homme (OSDH).
Les dix enfants et 15 femmes qui ont
été échangés avaient été enlevés il y
a plus d'un an par des insurgés dans
des villes chiites de la province
d'Alep, dans le nord de la Syrie.
L'échange est intervenu entre les islamistes du mouvement Djaïch al
Moudjahidine et
des
miliciens
proches du régime,
grâce à la médiation de combattants kurdes des
Unités de protection
populaire
(YPG),
précise
l'OSDH, une organisation proche de
l'opposition qui
rend compte de l'évolution du conflit
syrien. Les médias officiels syriens
n'ont pas fait état de l'échange.
Le commandant qui a été libéré en
échange de 25 femmes et enfants est
le chef militaire du Djaïch al
Moudjahidine, qui avait été capturé
en août dernier.
Dette grecque / unIon européenne
Rassurée, Bruxelles esquisse un « rictus »
faute de sourire
L
a Grèce ne fera pas défaut. Le
pays s'est engagé à verser les
460 millions d'euros dus au
Fonds monétaire international (FMI)
le 9 avril, a annoncé, dimanche 5
avril, Christine Lagarde, la directrice
de l'institution, à l'issue d'une rencontre à Washington avec le ministre
des Finances grec, Yanis Varoufakis.
Depuis trois semaines, une rumeur
laissait entendre qu'Athènes ne serait
pas en mesure d'honorer l'échéance
du 9 avril. Rumeur alimentée par une
lettre alarmiste du Premier ministre
grec à la chancelière allemande le 15
mars, prévenant que le pays pourrait
ne pas honorer ses prochains remboursements.
Or, un défaut aurait des conséquences difficilement calculables,
selon les économistes. La Grèce est
actuellement en négociation difficile
avec ses partenaires de l'Union européenne, et semble chercher d'autres
appuis : après Christine Lagarde,
Yanis Varoufakis doit rencontrer
lundi des responsables du Trésor
américain, dont Nathan Sheets, soussecrétaire au Trésor américain chargé des affaires internationales. Il
s'entretiendra aussi avec Caroline
Atkinson, la conseillère de Barack
Obama pour les affaires économiques internationales.
La Grèce attend de l'UE le versement
d'une dernière tranche d'aide de 7,2
milliards d'euros, dans le cadre des
plans d'aide de 240 milliards d'euros
accordés par l'Europe et le FMI
depuis 2010. Le nouveau gouvernement de gauche radicale doit présenter, d'ici à la fin avril, à l'Eurogroupe,
une liste de réformes suffisamment
convaincantes pour obtenir le reliquat d'aide.
Monde
Arabie saoudite /
Intervention militaire
au Yémen
Ryadh aurait « actionné » le Pakistan
L
'Arabie saoudite a demandé au Pakistan des avions
de guerre, des bateaux et
des soldats, a révélé lundi le
ministre pakistanais de la
Défense, Khawaja Asif, à l'ouverture d'un débat au Parlement
sur la demande d'aide militaire
formulée par Ryad dans sa lutte
contre les Houthis chiites au
Yémen.
En demandant au Pakistan de
s'impliquer dans l'offensive
déclenchée le 26 mars dernier,
l'Arabie saoudite, principale
puissance sunnite dans la région
du Golfe, place le Premier
ministre pakistanais Nawaz
Sharif dans une position délicate. Le Pakistan, majoritairement
sunnite, est en effet le théâtre de
tensions religieuses, des groupes
armés s'en prenant à des
membres de la minorité chiite,
qui représente 20% d'une population de 180 millions d'habitants.
Nawaz Sharif a répété à plusieurs reprises qu'il interviendrait en cas de menace pesant sur
"l'intégrité territoriale" de
l'Arabie saoudite sans dire plus
précisément quelle forme pourrait prendre une telle intervention. "L'Arabie saoudite a
demandé des avions de combat,
des navires de guerre et des soldats", a dit son ministre de la
Défense, sans préciser où Ryad
souhaitait qu'ils soient déployés.
De retour de Turquie, où il a discuté de la crise au Yémen, le
ministre a ajouté que "le
Pakistan comme la Turquie sont
préoccupés par le renversement
du gouvernement légitime du
Yémen par l'emploi de la force
par des acteurs non-étatiques".
"Le Pakistan et la Turquie sont
convenus que la poursuite de la
crise au Yémen pourrait plonger
la région dans la tourmente", a-til poursuivi. Il y a une semaine,
un responsable gouvernemental
avait dit que le Pakistan, qui
compte environ 1,5 million de
soldats actifs et de réservistes,
allait envoyer des troupes en
Arabie saoudite. Mais Khawaja
Asif avait démenti par la suite
qu'une décision ait été prise.
"Le Pakistan cherche comment
satisfaire a minima les attentes
saoudiennes. Il paraît hautement
improbable que le pays fasse
partie d'une action d'envergure à
l'intérieur du Yémen. Peut-être
qu'il renforcera les frontières
saoudiennes", estime Arif Rafiq,
chercheur au sein du Middle
East Institute.
10
EL ACIL - MARDI 07 AVRIL 2015
PUBLICITE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME ET DE LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE LA WILAYA DE MILA
NIF:99343010150830
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME ET DE LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE LA WILAYA DE MILA
NIF:99343010150830
ANNULATION DÕATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHƒ
Ref: 2637/SDG/2015
ANNULATION DÕATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHƒ
Ref: 2641/SDG/2015
Conformémnt aux dispositions de l’article 144 bis du décret
Présidentiel N°10-236 du 07 octobre 2010 Complété et modifié Portant
réglementation des marchés publics, L’Office de Promotion et de
Gestion Immobilière de la Wilaya de Mila lance un avis
Conformémnt aux dispositions de l’article 144 bis du décret
Présidentiel N°10-236 du 07 octobre 2010 Complété et modifié Portant
réglementation des marchés publics, L’Office de Promotion et de
Gestion Immobiliére de la Wilaya de Mila lance un avis
DÕANNULATION
DÕANNULATION
de l’attribution provisoire parue aux quotidiens AN-NASR et EL ACIL et
BOMOP le 08/08/2011 et 09/08/2011 du
de l’attribution provisoire parue aux quotidiens AN-NASR et EL ACIL et
BOMOP le 08/08/2011 et 09/08/2011 du
marché 15/100 LSL tranche 2010 Lot N°03 commune MILA .
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89831
marché 15/70 LSL tranche 2010 Lot N°04 commune MILA .
Le Directeur Général
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89832
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME ET DE LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE LA WILAYA DE MILA
NIF:99343010150830
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME ET DE LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE LA WILAYA DE MILA
NIF:99343010150830
ANNULATION DÕATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHƒ
Ref: 2640/SDG/2015
ANNULATION DÕATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHƒ
Ref: 2642/SDG/2015
Conformément aux dispositions de l’article 144 bis du décret
Présidentiel N°10-236 du 07 octobre 2010 Complété et modifié Portant
réglementation des marchés publics L’Office de Promotion et de Gestion
Immobiliére de la Wilaya de Mila lance un avis
Conformément aux dispositions de l’article 144 bis du décret
Présidentiel N°10-236 du 07 octobre 2010 Complété et modifié Portant
réglementation des marchés publics L’Office de Promotion et de Gestion
Immobiliére de la Wilaya de Mila lance un avis
DÕANNULATION
DÕANNULATION
de l’attribution provisoire parue aux quotidiens AN-NASR et EL ACIL et
BOMOP le 03/01/2012 et 16/01/2012 du
de l’attribution provisoire parue aux quotidiens AN-NASR et EL ACIL et
BOMOP le 02/06/2011 et 09/06/2011 du
Marché 20/100 LSL tranche 2010 Lot N°05 commune MILA .
LE DIRECTEUR GENERAL
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89837
MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME ET DE LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE LA WILAYA DE MILA
RUE DE L’ALN MILA
AVIS DÕATTRIBUTION PROVISOIRE
Marché 35/70 LSL tranche 2010 Lot N°02 et 03 commune MILA .
LE DIRECTEUR GENERAL
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89835
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE LAWILAYA DE MILA
RUE DE L’ALN MILA
NIF: 099343010150830
INIF: 099343010150830
N¡ 2657/SDG/2015
AVIS DÕATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE
Conformémnt aux dispositions des l’articles 44 et 114 du décret Présidentiel N°10-236 du 28
choual 1431 correspondant au 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics
complété et modifié. L’OPGI de Mila informe les soumissionnaires ayant participé à l’appel
d’offre national relatif à
Conformément aux dispositions des articles 44 et 114 du décret Présidentiel N°10-236du 28
choual 1431correspondant au 07/10 /2010 portant réglementation des marchés publics
complété et modifié, L’OPGI de Mila informe les soumissionnaires ayant participé à l’appel
d’offres national ouvert relatif à
LA RÉALISATION DE 20 LOGTS À GRAREM GOUGA WILAYA DE
MILA 2EME TRANCHE 2011 PROGRAMME 2010-2014
parue le 09/03/2015 au quotidien AN NASR et EL ACIL
Les procédures d’évaluation et d’analyse des offres séance du 31/03/2015 ont donné lieu à
l’attribution provisoire des marchés suivants:
SITE
Ref: 2660/SDG/2015
LA RÉALISATION DE:20 LOGTS À TIBERGUENT 2EME
TRANCHE 2011 PROGRAMME 2010-2014
parue le: 04/03/2015 au quotidien AN NASR et EL L’EST et au BOMOP la commission
permanante d’evaluation des offres séance du:29/03/2015 conformément aux critères prévus
dans le cahier des charges propose l’attribution provisoire des marchés suivants:
NBRE LOT N° NBRE ENTREPRISE MONTANT DELAI NOTE OFFRE Numéro Critère de choix
LOGTS SITE
LOGTS RETENUE CORRIGÉ (mois) TECHNIQUE d’identification
EN TTC
SUR/100 Fiscale (NIF)
GRAREM 20 5 20 HAMIDA 45 503 045,94 15 69,00 155 431 700 528 494 MOINS DISANT
GOUGA
TAHER
20
NBRE LOT N° NBRE ENTREPRISE MONTANT DELAI NOTE OFFRE Numéro Critère de choix
SITE LOGTS SITE LOGTS RETENUE PROPOSE EN (mois) TECHNIQUE d’identification
TTC
SUR/100 fiscale (NIF)
TIBERGUENT 20 1 20 KACHA 45 740 231,60 12 75,00 197 516 110 111 348 MOINS DISANT
SEBTI
Le soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprés de la commission
des marchés publics de L’OPGI/MILA dans un delai de dix (10) jours à compter de la premiére
publication du présent avis et cela conformément à l’article N°114 du décret présidentiel N°10236 du 28 choual 1431 correspondant au: 07 octobre 2010 portant réglementation des marchés
publics. Les autres soumissionnaires sont invités dans un délai de trois (03) jours max à
compter de la premiére publication de l’avis d’attribution provisoire de marché pour prendre
connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières
auprès du service Marché/OPGI de Mila conformément à l’article 125 du décret présidentiel
10/236 du: 28 choual 1431 correspondant au 07 octobre 2010 portant réglementation des
marchés publics complété et modifié.
LE DIRECTEUR GENERAL
Le soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprés de la commission
des marchés publics de L’OPGI/MILA dans un délai de dix (10) jours, à compter de la premiére
publication du présent avis et cela conformément à l’article N°114 du décret présidentiel N°10236 du 28 choual 1431 correspondant au: 07 octobre 2010 portant réglementation des marchés
publics. Les autres soumissionnaires sont invités dans un délai de trois(03) jours max à
compter de la premiére publication de l’avis d’attribution provisoire de marché, pour prendre
connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières
auprès du service Marché/OPGI de Mila conformément à l’article 125 du décret présidentiel
10/236 du 28 choual 1431 correspondant au 07 octobre 2010 portant réglementation des
marchés publics complété et modifié.
LE DIRECTEUR GENERAL
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89833
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89836
11 EL ACIL - mardi 07 aVriL 2015
MC Oran : Les contrats de Makusu et Ouasti résiliés
pour un mercato hivernal raté....
P
rofitant de cette minitrêve de printemps en
raison du déroulement
des coupes africaines ainsi
que les demi-finales de coupe
d'Algérie le 10 avril prochain,
la direction du MCO donne
l'impression de préparer
d'ores et déjà la saison prochaine, à travers notamment
quelques décisions importantes au niveau de l'effectif
mais également l'organigramme du club.
Du coup, l'attaquant congolais Jean-Marc Makusu a officiellement quitté le club
dimanche dernier aprés avoir
résilié sa lettre de prêt avec
me club; Il est à rappeler que
le joueur ne pouvait disputer
la moindre minute avec
l'équipe en raison de sa non
qualification par la FAF, la
haute instance du football
algérien qui est grandement
responsable du préjudice n'a
pas daigné faire le moindre
geste ne serait-ce que pour
qualifier exceptionnellement
le joueur jusqu'à la fin de la
saison. Ainsi, le président
Belhadj Ahmed n'avait pas
d'autre alternative que de se
séparer du joueur et pour
lequel la direction du MCO
avait déboursé quelques milliers de dollars afin d'obtenir
ses services. Par ailleurs, le
défenseur Zoubir Ouasti a
également résilié son contrat
avec son club employeur car
l'enfant des Castors souffre
d'une blessure importante au
genou contractée face au
CRB et qui l'a empêchée de
retrouver les terrains tout au
long de la phase retour.
D'après nos informations, il
se pourrait que Ouasti se voit
offrir un poste de manager
général de l'équipe en vue de
la saison prochaine mais rien
n'est officiel pour le moment.
L’autre information de la
semaine fut la mise à l’écart
du
secrétaire
Toufik
Belahcène pour des raisons
qui
restent
inconnues.
D’après nos indiscrétions, le
courant ne passait plus entre
le désormais ex secrétaire et
le staff technique ainsi qu’une
bonne partie des joueurs,
chose qui a obligé le président a vite trancher sur le
sujet et remettre à nouveau
Adda pour le poste en question. Désormais, le constat est
amer au sujet du mercato
hivernal complètement raté
car après les départs officiels
de Zaâbia en janvier dernier
puis Makusu et Ouasti récemment, il y a également le cas
de N'doumbé qui est proche
de la porte de sortie également, il est peu probable que
le joueur termine son bail
avec les Hamraoua et les prochains jours nous renseigneront davantage sur le sujet.
Coté préparation, le staff
technique a axé son travail
sur l'aspect physique durant
les entrainements de la semaine écoulée, un repos de deux
joueurs a été accordé durant
le weekend avant que les
joueurs ne reprennent l'entrainement dimanche après-midi
et d'entrer de plein pied dans
la préparation du prochain
match de Chlef. Enfin, il
serait utile de noter qu'un
mini-stage de trois jours aura
lieu dans les environs de
Mostaganem, celui-ci aurait
lieu entre le samedi 10 et
lundi 12 avril avant que les
camarades de Bezzaz ne rallient la ville de Relizane pour
la mise au vert d'avant match.
Rappelons que la rencontre
ASO-MCO aura lieu le mardi
13 avril 2015 au stade
Mohamed Boumezrag de
Chlef, un match placé sous
haute sécurité par les autorités des deux wilayas car
toutes les mesures devront
être prises pour assurer la
sécurité des joueurs du MCO
mais également et surtout
celle
des
supporters
Hamraoua.
Mekkaoui-JSK : C’est bel et bien terminé!
C
omme prévu, ’arrière gauche Zinedine
Mekkaoui ne veut plus revenir à la JSK. Il
a mis sa menace à exécution puisqu’il n’a
pas donné signe de vie depuis le clasico perdu face
au Mouloudia d’Alger par 2 buts à 1. Accusé par
les supporters de ne pas avoir mouillé le maillot
face au MCA, il a décidé de ne plus remettre les
pieds à la JSK, notamment après les accusations
portées par le président Hannachi contre certains de
ses joueurs. Le président de la JSK n’a pour le
moment cité aucun, mais Mekkaoui, qui a été ciblé
par les fans sur les réseaux sociaux, a pris la décision de mettre un terme à son aventure avec les
Canaris. Son départ précoce n’est pas vraiment une
surprise puisque celui-ci n’a pas cessé de faire parler de lui dans le mauvais sens depuis l’entame de
la saison. Renvoyé déjà par le président Hannachi
à la fin du mois de décembre dernier pour avoir
refusé de prendre part au match face au MCEE
comptant pour les 1/16 de finale de la coupe
d’Algérie, Mekkaoui a été repêché au début de la
phase retour sur intervention de ses dirigeants,
mais il n’a pas tiré la leçon puisqu’il a fait encore
de lui après la rencontre face au Mouloudia
d’Alger. Bien qu’aucun dirigeant ne l’ait accusé de
quoi que ce soit, il a pris la ferme décision de ne
plus revenir. Il a même annoncé aux proches du
club qu’il ne remettra plus les pieds à la JSK. S’il
revient demain à de meilleurs sentiments, il n’aura
pas droit à des circonstances atténuantes. Son
départ arrange les dirigeants, qui sous la pression
des supporters ont décidé de ne pas l’appeler pour
qu’il réintègre le groupe. Ses multiples écarts disciplinaires lui ont valu d’être détesté par tous les
supporters de la JSK.
Coupe d’Algérie : Les horaires
des demi-finales fixés
L
es horaires des
demi-finales de la
Coupe d’Algérie
sont désormais connus.
La Commission d’organisation de la Coupe
d’Algérie a fixé l’heure
du déroulement de deux
affiches. Ainsi, la finale
avant l’heure entre les
deux premiers de la
Ligue 1, opposant le
dauphin l’ES Sétif et le leader le MO Béjaia, se jouera le
vendredi 10 avril à 16h00 au Stade du 8 Mai 1945 de Sétif.
Quant à la seconde affiche, mettant aux prises le RC Arba,
pour une première à ce niveau de la compétition, et l’ASO
Chlef, se déroulera le samedi 11 avril à 16h00 au stade
Omar Hamadi de Bologhine. La finale de l’édition 2015
aura lieu le 1er mai au Stade du 5 Juillet.
En cas de qualification de l’ESS ou l’ASO , pas de
finale le 1e mai
La finale de la coupe d’Algérie2015 a de fortes chances de
ne pas se jouer le 1er mai prochain au stade du 5-Juillet
malgré l’annonce faite par le ministre des Sports Mohamed
Tahmi en marge de la visite d’inspection de l’enceinte
olympique où il a affirmé que la finale aura bel et bien lieu
au 5-Juillet même si les travaux sont toujours en cours.
Mais ce qui risque de chambouler le programme, ce sont
les matches retour de la LDC et de la CAF programmés par
la plus grande instance du football continental les 1er, 2 ou
3 mai et comme on sait que l’ESS et l’ASO deux équipes
encore en lice dans le dernier carré de la coupe d’Algérie
sont également qualifiées dans la compétition africaine,
donc si l’une des deux équipes assurerait son billet pour la
finale de la coupe d’Algérie , elle ne pourrait pas être disponible pour disputer la finale de la coupe d’Algérie le 1er
mai du fait qu’elle sera appelée à jouer son match retour de
la compétition continentale à la même date, ce qui est
impossible.
USM Alger : quatre joueurs
réintègrent le groupe, Chafaï
et Benmoussa ménagés
L
es éléments qui ont réintégré l'effectif sont : le
défenseur Rabie Meftah et les attaquant Zineddine
Ferhat, Mohamed Seguer et Manucho, alors que
Mokhtar Benmoussa, grippé, et Farouk Chafaï, souffrant de
douleurs à un genou, ont effectué une séance de musculation, en salle, sous la direction du préparateur physique
Armand Sene. Les Rouge et Noir avaient bénéficié de deux
jours de repos à leur retour de Dakar (Sénégal) où il avaient
décroché le 3 avril dernier une qualification au rochain tour
de la Ligue des Champions africaine, aux dépens de l'AS
Pikine (1-1 au retour et 5-1 à l'aller). L'USMA reprendra la
compétition le 10 avril courant par un match en retard
contre le MC El Eulma, pour la mise à jour du calendrier.
Une rencontre prévue à partir de 18h00, au stade Omar
Hamadi (Bologhine), selon la programmation de la Ligue
de football professionnel (LFP).
mardi 07 aVriL 2015 - EL ACIL 12
COUPES D’AFRIQUE
Le MC El Eulma crée la surprise et sort l' Ashanti Kotoko
F
inalement, ce sera un
quatre sur quatre pour
les clubs algériens
engagés dans les deux compétitions interclubs de la
CAF, édition 2015. Après
l’ES Sétif et l’USMA qualifiés pour les huitièmes de
finale de la Ligue des champions Orange, et l’ASO
Chlef en Coupe de la
Confédération Orange, le
tour était venu dimanche au
Mouloudia d’El Eulma pour
les rejoindre en réalisant l'exploit. Tenu en échec au
match aller au stade
Messaoud Zougar d’El
Eulma (0-0),
par les
Ghanéens de l’Ashanti
Kotoko, les Algériens ont
réussi à s’imposer au Baba
Yara stadium de Kumasi sur
le score de deux buts à un. Il
s’agit d’une véritable surprise riens face à une formation
réputée coriace chez elle et
surtout habituée des grands
rendez-vous continentaux.
Au cours d’un match très
serré, c’est l’Ashanti Kotoko
qui a ouvert le score à
quelques secondes de la mitemps sur un auto-goal du
défenseur Adel Maïza. Il
aura fallu attendre l’heure de
jeu pour voir le co-meilleur
buteur du championnat
d’Algérie, Walid Derrardja,
égaliser d’un tir lointain,
mettant la balle hors de portée du gardien Anthony
Ofory. Le MC El Eulma va
doubler le score à la cinquième minute des arrêts de jeu
grâce à Hamiti qui, profitant
d’une erreur de marquage des
locaux, se retrouva seul face
au
gardien
du
Kotoko pour doubler le score. Le
français
Jules
Accorsi a réussi sa
première sortie avec
le MCEE. En fin de
match, il n’a pas tari
d’éloge sur ses
joueurs
:
«
Aujourd’hui, on a
gagné face à un
grand
club
d'Afrique.
Les
joueurs ont appliqué
les consignes à la
lettre tout au long du
match, et malgré
notre retard au
score, on a su les
faire douter en
deuxième
période.
Sincèrement, je suis fier de
mes joueurs ».
Walid Derrardja rêve désormais de la phase de poules. «
On a montré que le MCEE
est aussi un grand club, il
nous reste un pas pour
atteindre notre objectif. Cette
qualification est pour nos
fans, qui doivent rester derrière nous en championnat et
sauver le club ».
En huitièmes de finale, le
MC El Eulma affrontera le
CS Sfaxien au moment où
l’ES Sétif, tenant du titre
affrontera le Raja Casablanca
,tandis que l’USM Alger sera
face aux Guinéens de l’AS
Kaloum, en Ligue des champions. En Coupe de la
Confédération, l’ASO Chlef
affrontera le Club Africain.
Coupes CAF : RDC et Algérie
au top, zéro pointé pour le
Cameroun et l’Angola
L
es seizièmes
de finale de
la Ligue des
champions et de la
Coupe de la CAF
étant
achevés,
l’heure est à un
bilan provisoire
pays par pays. A ce
stade de la compétition, la plus belle
performance est à
mettre à l’actif de
la RD Congo, qui a
conservé ses quatre
représentants (TP
Mazembe et Sanga Balende en Ligue des champions ; Vita
Club et FC MK en Coupe de la CAF). Quatre sur quatre
aussi pour la Tunisie, plus habituée à ce genre de prouesses
et qui a bénéficié de la qualification du Club Africain sur
tapis vert. Reste le cas de l’Algérie, qui compte toujours
quatre représentants (dont trois en Ligue des champions !)
mais le pays des Fennecs partait avec cinq ambassadeurs
cette saison et a perdu le MC Alger au premier tour. Si le
Mali, le Maroc et l’Egypte s’en tirent honorablement avec
un trois sur quatre, le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Congo
échappent de peu au zéro pointé, sauvés respectivement par
les Warri Wolves et les Orlando Pirates en Coupe de la CAF
et l’AC Léopards en Ligue des champions. Les plus grosses
déceptions sont à mettre à l’actif du Cameroun et de
l’Angola qui ont perdu leurs quatre représentants. Pour eux,
la saison continentale est déjà achevée.
Les joueurs de Kotoko evacués
par la police
CAF CL : Le Raja pour Sétif, Sfax pour El
Eulma, Kaloum pour l’USM Alger
sur le papiers du plus facile tirage en étant
opposé aux Guinées de Kaloum. Le MC
Eulma tentera un énième exploit face au CS
Sfax. Les perdants de la double confrontation joueront les barrages de la Coupe de la
CAF.
Les affiches des huitièmes de finale :
L
es seizièmes de finales de la ligue des
champions ont rendu leur verdict ce
week-end. Avec trois club représentés
l’Algérie est présente en force à ce stade de
la compétition. Une rencontre attire déjà tous
les regards le choc entre le tenant l’ES Sétif
et le Raja Casablanca. L’USM Alger hérite
USM Alger (ALG)-AS Kaloum (GUI)
SM Sanga Balende (RDC)-Al Hilal (SUD)
MC El Eulma (ALG)-CS Sfaxien (TUN)
Al Merreikh (SUD)-Espérance de Tunis
(TUN)
AC Léopards (CON)-Smouha (EGY)
Raja Casablanca (MAR)-ES Sétif (ALG)
Stade Malien (MAL)-TP Mazembe (RDC)
Moghreb Tétouan (MAR) – Al Ahly
(EGY)
L
es joueurs du club ghanéen Asante Kotoko ont quitté dimanche le stade Baba Yara à Kumasi dans un
véhicule blindé de la police. En match de Ligue des
champions, Kotoko a été battu à domicile par les Algériens
du club MC El Eulma par un score de 1-2. En quittant le
stade dans une voiture peu ordinaire et bien sécurisée, les
joueurs de Kotoko ont voulu se soustraire à une prévisible
colère de leurs supporters et fans à domicile qui ne s’attendaient pas à leur défaite en dernière minute du jeu devant
MC El Eulma.
mardi 07 aVriL 2015 EL ACIL
- 13
M’Bolhi , deux buts dans les
arrets de jeu
R
E
n dépit de la blessure
de l’habituel titulaire
au poste d’arrière
droit, Christophe Jallet,
Hubert Fournier, l’entraîneur
de l’Olympique lyonnais n’a
pas opté pour Mehdi
Zeffane, pourtant spécialiste
du poste, pour pallier à
l’absence de l’international
français. En déplacement au
Roudourou pour y affronter
Guingamp , l’OL s’est imposé (1-3). Privé d’un élément
important en défense, Jallet,
Fournier a préféré opter pour
Mouhamadou Dabo pour
occuper le côté droit, le
Franco-Sénégalais n’évolue
pourtant pas à ce poste habituellement et avait déçu lors
de sa dernière sortie à droite
de la défense (contre Nantes
en février). Auteur d’une
seconde cape plutôt convaincante avec les Verts contre
Oman le week-end dernier,
Zeffane pouvait légitimement prétendre à jouer, lui
qui n’a plus connu de temps
de jeu avec l’OL depuis l’élimination contre Monaco en
Coupe de la Ligue le 17
décembre dernier.
Alors que des possibilités de
rebondir existaient pour le
jeune latéral en reculant d’un
cran (des clubs de Ligue 2
s’intéressaient
à
lui),
l’Algérien, sous contrat
jusqu’en 2017, avait décidé
de rester dans son club formateur dans l’espoir de s’y
imposer et de progresser à
l’entraînement aux côtés des
U
n weekend mi-figue mi-raisin
pour les Fennecs d'Angleterre
où seul Adlène Guedioura à
l'étage inférieur a réussi à se mettre
parfaitement en évidence avec
Watford. Alors que Mehdi Abeid est
resté sur le banc avec les Magpies de
Newcastle face à Sunderland (défaite 1-0) les autres pensionnaires de
Premier League n'ont pas non plus
connu la victoire. Le point sur nos
British de la Premier League outrageusement dominée par les Blues de
Chelsea.
Un Riyad à 50%.
Riyad Mahrez n’a disputé que la
moitié de la rencontre entre Leicester
City et West Ham au King Power
Stadium. Cette sortie prématurée
s’explique par la prestation plus
qu’insuffisante de l’international
internationaux du club. Une
mission qui semble compliquée sous les ordres
d’Hubert Fournier, pour qui
il ne semble pas constituer
une solution suffisamment
crédible pour un rôle plus
important que celui de
joueur d’appoint. Une situation qui pourrait donner à
réfléchir à l’international,
qui doit accumuler du temps
de jeu afin de montrer plus
régulièrement et exploiter un
potentiel entrevu en sélection à l’occasion de ses deux
sorties avec les Verts.Zeffane
n’a disputé que deux
matches de Ligue 1 cette saison: 1 titularisation et une
entrée en jeu pour 108
minutes de présence sur le
terrain.
algérien qui a raté presque une passe
sur deux devant son public. Son
manque d’efficacité et ses pertes de
balles ont logiquement poussé son
coach Pearson à le remplacer par
Albrigton à la 46ème minute.
Reprise compliquée donc pour
Mahrez malgré une place de titulaire
retrouvée. Lanterne rouge avec un
match en retard les Foxes n'ont pas
encore abdiqué mais le maintien
semble illusoire.
Nabil Bentaleb assure !
Une nouvelle fois titulaire dans
l’entre jeu des Spurs, Nabil Bentaleb
a fait preuve comme à l'accoutumée
d’une solidité déconcertante. Le
joueur de 20 ans a été efficace dans
ses interventions: entre tacles, interceptions, duels aériens ou encore
relances très justes, le Fennec a ainsi
aïs M’Bolhi a encore
vécu une soirée cauchemardesque avec
une défaite 3-2 contre
Kansas City, avec deux buts
pris dans les arrêts de
jeu.Alors que son équipe
menait 1-0, il rate totalement sa sortie aérienne sur
l’égalisation à la 16e minute
mais
l’attaquant
de
Philadelphie Aristeguieta
redonne l’avantage trois
minutes plus tard (19e). Le portier algérien prendra de nouveau un
but de la tête à la 58e mais il est refusé par l’arbitre. On s’acheminait vers une victoire logique de Philadelphie, puisqu’à la 87e
minute le même Aristiguieta sur un rush en solo a failli mettre le
troisième pour les siens avant de trouver le poteau. Mais dans les
arrets de jeu, les joueurs du Sporting KC vont tromper par deux
fois le gardien algérien, à chaque fois du bout du pied, d’abord
Aribaba (90′+1′), puis Nemeth sur corner (90′+4′). Score final 32. Si M’Bolhi n’est pas fautif sur les deux derniers buts, on ne peut
pas dire qu’il ait rassuré sa défense durant cette rencontre.
22 buts en 57 matchs pour
Slimani avec le Sporting
Lisbonne
O
utre son sens du but qui fait de lui le meilleur baroudeur
du club lisboète en championnat cet exercice, le joueur de
26 ans a été 9 fois passeur décisif dans les 57 rencontres
livrées avec le Sporting. Slimani détient également le statut du
meilleur buteur actuel de la sélection algérienne avec 14 buts en
36 matchs. Sa première sélection remonte à 2012. L'attaquant des
Verts avait rejoint le Sporting Lisbonne en 2013, en provenance
du CR Belouizdad pour un contrat qui expire en 2017. Avec le
club algérien il avait marqué 43 buts en 122 matchs livrés entre
2009 et 2013. Les performances de Slimani lui ont permis d'être
convoité par plusieurs clubs européens, dont le dernier en date
Schalke 04, pensionnaire de la Bundesliga allemande, qui serait
prêt à débourser 12 millions d'euros pour l'engager dès l'été prochain. Il avait atterri à Lisbonne contre 300.000 euros.
rassuré sa défense à plusieurs reprises. Il n’a rien pu
faire pour ses attaquants restés muets à l'image de Harry
Kane promu capitaine des
Spurs à 21 ans. Tottenham
s’empare tout de même de la
sixième place qualificative
pour l'Europa League mais
rate l'opportunité de déloger
Liverpool de la 5ème place.
Guedioura passeur décisif
et Man Of The Match
Watford peut remercier son
milieu de terrain algérien
Adlène Guedioura, homme
du match contre Derby. Le joueur
prêté par Crystal Palace a délivré une
subtile passe décisive pour Ighalo,
auteur du but de l’égalisation (2-2).
Une belle réponse de l'Algérien de
29 ans qualifié il y a peu par le sélectionneur Gourcuff « d’adolescent ».
Malgré ce match nul les Hornets restent plus que jamais dans la course à
la montée.
mardi 07 aVriL 2015 - EL ACIL 14
CAN : Le TAS annule l’exclusion du Maroc
CAN 2017 L’Egypte officialise
son retrait
L
S
aisi par le Maroc, le
Tribunal Arbitral du
Sport (TAS) a donné
raison au Royaume dans le
litige qui l’opposait à la
CAF.
L’instance
de
Lausanne a annulé l’exclusion des Lions de l’Atlas
pour les CAN 2017 et 2019.
Seule l’amende a été maintenue mais réduite à 50 000
dollars. Le Maroc respire.
Saisi par le Royaume le 17
février, le Tribunal arbitral
du sport (TAS) a rendu son
verdict ce jeudi, donnant raison au Maroc en grande partie dans le conflit qui l’opposait à la CAF. L’instance dirigeante du football africain
avait notamment prononcé
l’exclusion des Lions de
l’Atlas des CAN 2017 et
2019 après leur refus d’organiser la CAN 2015 aux dates
initiales. Une suspension que
le TAS a levé. "Les sanctions
infligées par la CAF à la
FRMF ont été annulées, à
l’exception de l’amende, qui
est toutefois réduite à 50 000
dollars", indique un communiqué de l’instance qui siège
à Lausanne, estimant que
"l’exclusion de l’équipe A du
Maroc des deux prochaines
éditions de la CAN n’était
pas expressément prévue par
les règlement en vigueur au
moment du retrait de l’organisation".
Sanction "pas proportionnée"
Le TAS juge également que
la sentence n’était "pas proportionnée à la faute de la
FRMF" qui a déjà dû "supporter les dommages financiers" générés par l’exclu-
sion de la CAN 2015 et a dû
faire face aux "dépenses
engagées dans le cadre de
l’organisation de la CAN
2015." Si le TAS a maintenu
l’amende dont le Royaume
devra s’acquitter, il l’a sensiblement réduite en la faisant
passer d’un million de dollars à 50 000 dollars (environ
46 000 euros). "La question
de la réparation du dommage
éventuel causé par la FRMF
à la CAF pourra toutefois
encore être examinée par une
autre juridiction", précise le
texte, laissant la possibilité à
la CAF de répliquer sur ce
point en demandant une
compensation, chiffrée par la
CAF à 8,05 millions d’euros.
Sans doute pas de quoi
gâcher l’enthousiasme des
Marocains.
’Egypte a
officialisé
son retrait
officiel de la course à l’organisation
de la CAN 2017,
l’info a été rendue
publique par le
président de la
Fédération égyptienne de football,
Djamel Allam, cité
par Al-Youm 7,
après avoir procédé au retrait du dossier en question, pour permettre enfin à la CAF
de traiter les trois autres candidatures à savoir celles de l’Algérie,
du Gabon et du Ghana. Rappelons que lors de la visite d’une délégation de la CAF à Alger au mois de février dernier, en marge de
la rencontre de la Super coupe entre l’ESS et le Ahly, la partie
égyptienne à travers le membre exécutif de la CAF Hany
Abourida avait affirmé que son pays se retirait de la course, avant
que cette même information ne soit démentie par Mahmoud
Chami l’un des membres fédéraux égyptiens le 12 mars dernier, ce
qui avait intrigué plus d’un au vu des affirmations du ministre et
d’Abourida quelques semaines auparavant à Alger. Et voilà qu’à
quelques heures des travaux de l’Assemblée générale de la CAF
et à 24 h de l’annonce de l’heureux élu, cette même Egypte qui
annonce une nouvelle fois son retrait cette fois définitivement de
la course, d’autant que les dernières heures vont être capitale dans
la course avec une bataille qui s’annonce féroce entre les 3 pays
concernés, cela laissera la voie à la CAF de traiter les candidatures
une par une sans perte de temps, le retrait de l’Egypte intervient
quelques semaines après le massacre qui a causé de nombreux
morts le mois de février passé en marge d’un match de football où
plusieurs supporters du Zamalek ont péri à la suite d’affrontements avec la police cairote au stade d’Addifa El-Djaoui, cela a
été mal perçu par la CAF qui de toute façon allait sûrement éliminer l’Egypte de la course, la poussant à se retirer au profit du dossier algérien, comme le déclarait Abourida. Il est utile de rappeler
que la FAF a dépêché sur place 3 de ses membres, à savoir Yacine
Benhamza, le docteur Bouglali et Nadir Bouzenad le SG, afin
d’assister aux activités de l’AG demain, puis à la cérémonie officielle de l’annonce du pays organisateur avant le tirage au sort des
éliminatoires de la même CAN.
La CAF prend acte de la décision
du TAS concernant le Maroc
D
ans un communiqué
rendue public à travers son site officiel,
la CAF prend acte de la décision du TAS concernant les
sanctions infligées au Maroc.
Toutefois elle pointe les
contradictions du jugement
même si elle s’y pliera.
Réuni ce jour au Caire, le
Comité Exécutif de la
Confédération Africaine de
Football (CAF) a pris acte de
la décision rendue par le
Tribunal Arbitral du Sport
(TAS), le 2 avril 2015 dans
l’affaire portée devant cette
instance par la Fédération
Royale
Marocaine
de
Football (FRMF). Le Comité
Exécutif constate que le TAS
«a estimé, sur le fond que la
Fédération
Royale
Marocaine de Football ne
pouvait se prévaloir d’un cas
de force majeure dans la
mesure
où
l’épidémie
d’Ebola ne rendait pas
impossible l’organisation de
la CAN au Maroc». En plus,
le TAS admet que la FRMF
est responsable de la violation de l’article 7 alinéa 1 a)
des statuts de la CAF. Il faut
rappeler que le Comité
Exécutif de la CAF, dans sa
décision prise le 6 février
2015 à Malabo, avait déjà
mentionné que le cas de
force majeure allégué par la
FRMF, ne saurait être retenue en sa faveur. Et que, la
Fédération
Royale
Marocaine s’était rendue
coupable de la violation de
l’article 7 alinéa 1 a) des
Statuts de la Caf. Le TAS est
donc arrivé aux mêmes
conclusions que le Comité
Exécutif de la CAF mais a
décidé d’annuler partiellement les sanctions prises.
Il est à noter également que
le TAS considère la non-par-
ticipation du Maroc à la
CAN 2015 comme une sanction. Or, la sélection nationale A du Maroc était qualifiée
pour cette CAN parce que le
Maroc était pays hôte de la
compétition. Une qualification perdue donc automatiquement du moment où le
pays renonce à organiser le
tournoi. La CAF, qui a adhéré à l’autorité de la juridiction du TAS, s’est engagé à
en appliquer les décisions et
se conformera à cet engagement, malgré les contradictions observées dans la décision rendue.
mardi 07 avril 2015 - EL ACIL 15
SoCiété
transport urbain et commoDités à alger
Bientôt l'Internet dans les bus de l'Etusa
E
n attendant la téléphonie dans le métro, les
usagers de l'entreprise de transports urbains
et suburbains d'Alger (Etusa) pourront bientôt ''surfer'' sur l'Internet à travers les quartiers de
la capitale avec le prochain lancement du service
''Wifi'' dans les autobus.
Le prochain ''produit'' annoncé par la direction de
l'Etusa dans ses autobus sera une connexion ''sans
fil'' à l'Internet. Pour autant, la direction de l'entreprise, qui a annoncé la mise en service prochaine
de ce produit, n'a pas précisé les modalités d'accès,
par abonnement ou gratuitement.
Selon le Directeur général de l'Etusa Krim
Yassine, les prestations de l'entreprise seront améliorées par ailleurs avec l'acquisition de 300 nouveaux autobus auprès de la société nationale des
véhicules industriels (SNVI).
L'amélioration du parc de l'entreprise sera exploitée pour la mise en place d'un programme spécial
''été'' et ramadhan 2015, selon la direction, qui
avril, selon les prévisions du ministère des
Transports.
Dans cette nouvelle palette de transports par rails
dans la wilaya d'Alger, il y a par ailleurs les projets
d'extension des lignes du métro.
Ouverte à l'exploitation commerciale le 1er
novembre 2011, la première ligne du métro
d'Alger, reliant sur 9,5 km la Grande poste à Haï El
Badr (Bachdjarrach), connaîtra, en avril, une
extension vers Ain Naadja à partir de Haï El Badr
Long de 3,6 km, ce nouveau tronçon desservira les
communes de Bachdjarrah et Gué de Constantine,
avec, pour la première fois, la mise en service d'ascenseurs dans les stations pour les personnes à
mobilité réduite (handicapés, personnes âgées,
femmes enceintes,...)
Pour la deuxième extension, à savoir Haï El BadrEl Harrach (4 km), son inauguration est attendue
pour juillet. "Les usagers pourront emprunter le
métro de la station d'El Harrach à Tafourah
(Grande poste) en 20 minutes dès juillet 2015",
avait annoncé le ministre des transports Amar
Ghoul lors d'une visite au chantier.
Au milieu de l'été prochain, Alger disposera d'une
ligne de métro longue de 17,1 km, la troisième et
dernière extension de cette première ligne, entre la
Grande poste et la Basse-Casbah (1,7 km), n'est
pas prévue avant 2017, selon l'entreprise du Métro
d'Alger (EMA).
Enfin, l'exploitation commerciale de la nouvelle
ligne ferroviaire à double voie électrifiée BirtoutaZéralda, longue de 21 km, est programmée pour
fin décembre 2015, selon l'Agence nationale
d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif)
annonce en outre un plan de transport spécial pour les nouvelles cités d'habitation
construites dans la périphérie de la ceinture urbaine algéroise dans le cadre de la
résorption de l'habitat précaire.
IL s'agit notamment de nouvelles lignes
qui seront ouvertes en 2015 sur Birtouta,
Baraki ou Chaabia, et Bentalha, et
d’autres lignes entre Birtouta et Sidi
M'hamed, dans la commune de Tessala El
Merdja.
Avec l'arrivée prochaine de l'été, le transport urbain par voie maritime, après une
première expérience en 2014, devrait être
reconduit, selon des responsables de la
direction de wilaya des transports.
Le métro et le ''tram'' en vedettes à Alger
Pour autant, ce sera le métro et le ''Tram'' qui vont
changer la configuration des transports urbains
dans la capitale algérienne.
La mise en service de la totalité de la première
ligne du tramway d'Alger reliant Ruisseau à
Dergana sur un trajet de 23,2 km et dotée de 38 stations est prévue à la fin du printemps 2015, selon
les prévisions.
Le premier tronçon de cette ligne (Bordj El KiffanMokhtar Zerhouni, 7,3 km) a été inaugurée le 8
mai 2011, le deuxième (Mokhtar ZerhouniRuisseau, 9,1 km) le 13 juin 2012 et le troisième
(Bordj El Kiffan-Kahouet Chergui, 4,2 km) le 15
avril 2014.
Le dernier tronçon, reliant Kahouet Chergui à
Dergana sur 2 km devrait être opérationnel fin
Contribution
Discriminations en France
La « class actions » bientôt légalisée
Par Fayçal Megherbi (*)
L
e 4 mars 2015, François Hollande déclarait
vouloir autoriser des actions de groupe
contre les discriminations. La procédure
d’action de groupe ou la « class actions » faisait
partie des propositions du candidat Hollande en
2012. Grâce à ce moyen d’action, les victimes de
discriminations pourront faire condamner,
ensemble, en justice les auteurs coupables de la
pratique discriminatoire. Cette action de groupe
est, aujourd’hui, réservée uniquement aux biens
et aux services. Cette procédure, qui a été introduite le 1er octobre 2014 par la Loi Hamon, permet à des consommateurs ayant subi un préjudice
d’être indemnisés collectivement.
La « class actions » donne la possibilité à plusieurs
personnes s’estimant victimes d’une discrimination liée à l’origine, le sexe, le handicap, l’âge ou
encore les appartenances religieuse, politique et
syndicale, de saisir collectivement la justice pour
obtenir réparation.
Selon une enquête menée par le Défenseur des
droits et du Bureau international du travail, la moitié des victimes « qui, jusqu’alors, ne se manifestaient pas pour dénoncer les situations de discrimination », auront la « class actions » comme moyen
judiciaire pour porter collectivement un dossier
devant la justice.
En matière de lutte contre l’atteinte au principe
d’égalité, la France est remarquablement outillée
sur le plan des institutions comme dans le domaine législatif.
Cependant, le 17 février 2015, le commissaire aux
droits de l’homme du Conseil de l’Europe, M. Nils
Muiznieks, a rendu public un rapport dans lequel il
s'inquiète « du recul de la tolérance » en France qui
« a aussi un problème avec ses handicapés ». « Le
commissaire s’inquiète du recul de la tolérance et
du nombre élevé d’agressions verbales et de
démonstrations injurieuses à caractère haineux ou
discriminatoire recensées en France ».
Il déplore également « qu’aux discours s’ajoutent
des actes haineux, qu’ils soient racistes, xéno-
phobes, ou homophobes ». Cet état des lieux
menace de manière considérable la cohésion sociale et le principe d’égalité.
Ce constat a été confirmé par la révélation, récente, du premier ministre français, M. Manuel Valls,
de l'existence d'un « apartheid territorial, social, et
ethnique » en France.
M.Muiznieks considère, en effet, qu’« un plan
national d’action sur les droits de l’homme » est
nécessaire, « plutôt qu’une série de mesures indépendantes ».
Cette mobilisation en matière de lutte contre les
discriminations a, finalement, permis la création
d’un nouvel outil. La « class actions », concept
importé des Etats-Unis d’Amérique, pourra,
concrètement, se mettre en œuvre par l’initiative
d’une association, d’un syndicat ou du défenseur
des droits.
Le juge se prononcera sur la responsabilité de la
structure auteur de la pratique discriminatoire et
créera un groupe de victimes bénéficiant de
l’indemnisation.
Tout cela rendra la procédure judiciaire plus sûre
d’aboutir à condamner l’auteur du comportement
discriminatoire.
(*) Avocat au Barreau de Paris
16 - EL ACIL
mardi 07 avril 2015
RegaRds
educAtion / enjeux « finAnciers » de l’école de demAin
« Que l’ école devienne une marchandise est inadmissible »
Kishore Singh, rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’éducation, dénonce l’explosion
de la privatisation de l’éducation dans les pays en voie de développement. Un phénomène qui aggrave
les inégalités et développe un enseignement très utilitariste.
C
omment expliquer cette
explosion de la privatisation
de l’éducation dans les pays
en voie de développement ?
Singh Lors du Forum mondial sur
l’éducation de Dakar, en 2000, les
États et la société civile internationale se sont engagés à permettre
l’accès de tous les enfants à un
niveau scolaire équivalent à
l’école primaire d’ici à 2015. Cette
ambition repose sur un droit de
l’homme fondamental, celui du
droit à l’éducation. Que constate-ton quinze ans plus tard ? Des disparités grandissantes et des
dépenses publiques pour l’éducation en diminution dans de nombreux pays. Dans un monde en
pleine mutation, l’école publique
fonctionne parfois sans aucune
norme, les enseignants ne sont pas
ou peu formés, les enfants disposent peu de manuels et le niveau de
leur acquis reste faible. Dans ce
contexte, qui semble s’aggraver, la
privatisation explose. D’une manière générale, les États n’ont pas fait
grand-chose pour empêcher le
mouvement de privatisation.
Certains en ont même été complices en subventionnant le système
privé au détriment du public. La
reconfiguration des services publics
au sein de la mondialisation néolibérale a placé l’éducation dans les
phares du privé, notamment des
entreprises à but lucratif.
Dans le rapport que vous avez présenté en octobre à l’ONU, vous
des écoles très chères, destinées aux
plus fortunés, fleurissent ces écoles
privées « low cost ». Ces écoles
payantes restent chères d’ailleurs
pour les familles les plus pauvres.
L’argent conditionne donc l’accès à
alertez sur les violations au droit à
l’éducation que produit ce mouvement de privatisation…
Kishore Singh La privatisation
touche tous les niveaux de l’éducation, de la petite enfance à l’enseignement supérieur. La création
d’écoles à bas coûts, destinés aux
enfants des familles défavorisées,
est l’une des manifestations emblématiques de cette explosion. À côté
l’école, ce qui constitue une première discrimination. Seconde discrimination, l’exclusion des filles.
Les parents, contraints au choix
parmi leurs enfants, privilégient
souvent la scolarisation de garçons.
De nombreuses familles se laissent
séduire par les campagnes de communication très agressives de ces
écoles. Elles promettent aux élèves
un avenir radieux dans la mondiali-
sation. Et proposent un enseignement souvent très utilitariste. La
place accordée aux valeurs humanistes de l’éducation – le respect
mutuel, la tolérance, la non-violence, la démocratie, la paix – recule
dans un tel contexte. On peut
craindre que la seule valeur prise en
compte soit l’argent. Que l’école
devienne une marchandise est inadmissible.
Que préconisez-vous pour l’après2015 et compte tenu du chemin très
long qu’il reste à parcourir pour
instaurer le droit à l’éducation pour
tous ?
Kishore Singh L’éducation est un
bien commun. Elle profite à chaque
personne et à la société dans son
ensemble. Il faut le réaffirmer.
C’est pourquoi, je recommande
davantage d’investissement national dans l’éducation, qui est le socle
de développement humain. Les
gouvernements dans les pays en
développement doivent aussi assumer la responsabilité qui est la leur
d’assurer une éducation de bonne
qualité à tous les enfants. Il
convient aussi que soit mis en place
un cadre de coopération internationale fondé sur le principe de la solidarité internationale.
In lhumanité.fr
Politiques de déveloPPement économique en Afrique
L’entrepreneuriat , fer de lance d’une croissance soutenue
Banquiers et chefs d’entreprises sont convaincus que l’entrepreneuriat constitue un élément déterminant
dans la réalisation d’une croissance économique soutenue et durable en Afrique. D'où l’importance
de prendre en considération les entrepreneurs dans les politiques de développement. Ce plaidoyer
a été porté, hier, au troisième Salon de Hub Africa à Casablanca, au Maroc.
L
a promotion de l’entrepreneuriat a été au
cœur du troisième Salon Hub Africa ouvert,
hier, à Casablanca, à l’initiative de Nge
Impact. Cette rencontre d’affaires qui a enregistré
la participation de plusieurs opérateurs économiques africains met en exergue les atouts et attractivités du continent pour encourager les Africains à
prendre conscience des immenses potentialités de
leur continent. Selon la représentante-résidente de
la Banque africaine de développement (Bad) au
Maroc, Yassine Fall, pendant longtemps, le développement semblait être l’affaire de l’Etat, mais
l’on se rend compte que celui-ci ne peut pas
résoudre seul ce problème. A son avis, il est important que les forces vives du continent contribuent à
la croissance économique qui « dépend principalement de l’entrepreneuriat en termes de développement industriel, de création d’emplois et d’innovations ».
L’appui à la promotion de l’entrepreneuriat, a-t-elle
soutenu, permet de créer des emplois, booster la
croissance et amener les pays africains à un niveau
de développement comparable à celui
des autres continents. « Il est essentiel
que les entreprises africaines puissent
nouer des relations d’affaires concrètes à
long terme, qui permettront de renforcer
l’intégration régionale en échanges commerciaux internationaux et d'investissements privés », a estimé Mme Fall. A cet
effet, elle reste convaincue que l’intégration régionale n’est pas une option mais
une nécessité.
Selon Salaheddine Kadmiri, vice-président de la Confédération générale des
entreprises du Maroc, avec la forte croissance démographique attendue dans les prochaines
années en Afrique, il y aura forcément une augmentation considérable des besoins en électricité,
alimentation, santé, eau, etc. Pour répondre à ces
attentes, « il est impératif de créer une croissance
soutenue et durable », a-t-il préconisé. Pour ce
faire, l’accompagnement des Pme-Pmi locales est
indispensable.
M. Kadmiri a assuré qu’il y a nécessité de créer les
Une env
conditions favorables pour permettre à l’entrepreneur de pouvoir investir et prendre des initiatives.
Dans la même lancée, Zakaria Fahim, président du
Hub Africa, a déclaré que l’Afrique ne peut profiter de ses potentialités que s’il existe une politique
visant à appuyer et à promouvoir l’entrepreneuriat
dans nos pays.
In lesoleil.sn
mardi 07 avril 2015
- EL ACIL
17
EnvironnEmEnt
L’Afrique de l’ouest face aux menaces qui pèsent sur le milieu naturel
Risque de tarissement des sources de vie et de revenus
Pour tous les habitants de l'Afrique de l'Ouest, la faune sauvage est synonyme de nourriture; pour certains, elle
est le symbole de leur culture: pour d'autres, leur religion même, voire leur identité.
L
e colobe magistrat (Colobus polykomos) et le cercopithèque mone
(Cercopithecus mona), et leur
habitat dans la forêt décidue, sont depuis
longtemps protégés par les croyances et
les traditions locales à Boabeng et
Fiema, deux villages de la région de
Brong Ahafo au Ghana. Les villageois
croient que ces singes sont les fils des
dieux qui protègent leur communauté et
qu'il ne faut par conséquent pas les
déranger, les tuer ou les capturer. Si un
singe meurt, il est pleuré et enterré
comme un être humain (Akowuah et al.,
1975). Attirés par la sécurité des lieux,
d'autres singes - le pétauriste
(Cercopithecus petaurista) et le cercopithèque diane (C. diana) - sont venus s'y
installer. C'est le seul endroit au Ghana
où l'on puisse voir des populations nombreuses de singes vivant littéralement avec les
humains. Cependant, juste en dehors de cette communauté, comme dans la plupart des autres régions
du Ghana, toutes les espèces de singes sont activement chassées pour leur viande.
Katigiri est un village situé dans la vallée de la
Sisili, dans le nord du Ghana. Un terrain situé aux
abords du village a de tout temps été considéré
comme sacré et protégé par les croyances locales.
Les gens de Katigiri croient que leurs ancêtres ont
échappé à leurs ennemis lors de guerres tribales en
se cachant dans la brousse et que les esprits de ces
ancêtres et les dieux hantent les lieux. Il est interdit
d'y cultiver ou de défricher la brousse (conservation de l'habitat). Les terres voisines sont brûlées
dès le début de la saison sèche, afin de protéger la
terre sacrée des feux accidentels. On la brûle une
seule fois dans l'année, en février, c'est-à-dire au
plus fort de la saison sèche lorsque la nourriture est
rare dans toute la région. Une cérémonie traditionnelle précède la mise à feu, et tout le village se rassemble pour la chasse qui l'accompagne (aménagement en vue de l'utilisation ordonnée d'une ressource au profit de toute la communauté). Non seulement cette tradition protège le bassin versant de la
rivière qui est la seule source d'eau potable de la
population, mais elle assure aussi le maintien de
populations viables d'animaux sauvages, qui font
l'objet d'une récolte annuelle collective.
Malheureusement, avec l'introduction de la mécanisation agricole et de la riziculture à grande échelle dans la région, tout le système se trouve menacé.
En Afrique, le langage, l'art, la philosophie et les
structures sociales sont fortement influencés par
leur association à la faune sauvage, comme le montrent le folklore, les proverbes, les noms et les symboles. La fête de la chasse aux «biches» dans la
région de Winneba au Ghana maintient la cohésion
de la communauté. Elle ramène chaque année au
pays les hommes de Winneba pour une cérémonie
qui comporte la capture de guibs (Tragelaphus
scriptus) à mains nues.
Vertus médicinales de la flore et de la
faune sauvages
La plupart des Africains reconnaissent les vertus
curatives des plantes et des animaux sauvages et de
nuisibles et poser de sérieux problèmes
écologiques, comme la lutte chimique
contre les rongeurs et les oiseaux nuisibles.
Revenus tirés de la faune
sauvage
leurs produits dérivés, qu'il s'agisse des maladies
physiques ou mentales, ou des soins aux futures
mères. Dans les zones rurales où l'accès à l'hôpital
est difficile ou impossible, les gens ont largement
recours à la médecine traditionnelle, à base de produits végétaux et animaux. Keharo et Adam (1974)
présentent une analyse scientifique des usages thérapeutiques et des propriétés chimiques de 550
espèces de plantes utilisées au Sénégal et dans les
pays voisins. Sur les marchés de presque toutes les
villes, grandes ou petites, d'Afrique de l'Ouest, des
parties de plantes ou d'animaux sont vendues à
usage médicinal. Parmi les espéces animales utilisées - en tout ou en partie - à des fins médicinales
au Ghana, citons l'éléphant Loxo- donta africana),
tous les primates, les genettes (Genetta spp.),
l'oryctérope (Orycteropas afer) les pangolins
(Manis spp.), les perroquets (Psittacus spp.)
et le vautour à capuchon (Neophron monachus).
La faune sauvage a de tout temps constitué une source de revenus, principalement par la vente de la viande de brousse et d'autres produits tels que cornes,
peaux et trophées. Asibey (1980) a
constaté qu'un chasseur-paysan tire de la
vente du gibier des recettes bien supérieures à celles de la culture du maïs. Le
commerce de la viande de brousse est
lucratif non seulement pour le chasseur,
mais aussi pour les femmes qui la vendent au détail. Au marché du gibier de
Kumasi (Ghana), certaines marchandes se succèdent depuis quatre générations. La vente de gibier
est leur principal moyen d'existence.
En Afrique de l'Ouest, la forte demande de viande
de brousse n'a pas favorisé le commerce d'animaux
vivants, ni les safaris de chasse ou de tourisme,
comme en Afrique orientale et australe. Au Ghana,
les principaux animaux vivants exportés sont les
perroquets. Le tableau 3 indique les exportations
d'animaux vivants du pays en 1985. L'Etat réalise
des recettes grâce aux droits sur les permis de chasse et les licences d'exportation et aux taxes sur les
ventes d'armes et de munitions, et bénéficie naturellement des rentrées de devises provenant des
exportations d'animaux sauvages.
Animaux sauvages nuisibles
Parmi les animaux sauvages nuisibles
d'Afrique de l'Ouest, on compte les rongeurs,
les singes, es éléphants, les roussettes et les
oiseaux. Au Ghana, les éléphants endommagent les plantations de cacaoyers et de palmiers à huile et es cultures vivrières telles que
bananiers, taros et manioc. Les dégâts des
rongeurs et des oiseaux dans les céréales et
les autres cultures vivrières posent un grave
problème. Les principaux oiseaux nuisibles
sont le travailleur à tête rouge (Quelea erythrops), le vorabé (Euplectis afra) et l'ignicolore (E.
orix). En 1984, les dégâts d'oiseaux granivores
dans les rizières irriguées du nord du Ghana ont été
estimés à 90-100 pour cent de la récolte de saison
sèche là où il n'y avait pas d'autres moyens de lutte
que les méthodes traditionnelles limitées de protection. Il n'existe pas de statistiques sur les pertes
totales de récoltes dues aux animaux sauvages dans
le pays. Les agriculteurs réagissent en essayant de
détruire les animaux nuisibles coupables, mais les
dommages sont souvent exagérés afin de justifier
l'extermination d'une espèce, comme c'est le cas
pour les éléphants. Sous prétexte de détruire les
nuisibles, on surexploite aussi bien ceux-ci que
d'autres espèces. D'autre part, les méthodes de lutte
utilisées peuvent être néfastes aux organismes non
Priorités en matière de recherche sur la
faune sauvage
Conservation des espèces et des habitats. En dépit
du vif intérêt porté à la mise en valeur des ressources de la faune sauvage en Afrique de l'Ouest,
les recherches de base restent très limitées.
L'exploitation de la faune sauvage et la destruction
des habitats se poursuivent à un rythme tel qu'il
faudrait immédiatement procéder à un inventaire
des zones et des espèces à protéger, afin d'assurer la
sauvegarde d'échantillons représentatifs de tous les
habitats importants dans chaque pays et l'identification des espèces exigeant une protection particulière.
18
EL ACIL
-
mardi 07 avril 2015
EspacE
Objectif plus « téméraire » sur un espace « astronomique »… réduit
Les astronautes de la Nasa à la conquête
d’un caillou cosmique
La Nasa vient de rendre publique le dernier avatar de son programme spatial habité,
un improbable bricolage qui montre assez le désarroi de l’administration américaine face aux problèmes
du vol habité, et son peu d’intérêt pour l’avenir de l’homme dans l’espace.
D
epuis une quinzaine d’années, les présidents des États-Unis qui se succèdent se
doivent d’annoncer en début de mandat
la conquête de la Galaxie au peuple qui a décroché la Lune voici… près d’un demi-siècle.
Affaire de prestige, affaire de fierté, affirmation
de puissance, de leardership techno scientifique,
etc.
Pour l’administration américaine, la machine de
guerre dressée vers le ciel et contre l’Ours soviétique par John Fitzgerald Kennedy en 1961 doit
absolument continuer sur sa lancée, elle est soutenue par les industriels et par les états « spatiaux » qui y voient une corne d’abondance
inépuisable ou presque : après la Lune et ses cent
quatre vingt milliards de dollars, cent autres milliards ont été dépensés dans la tragique et vaine
aventure de la navette spatiale, puis cent autres
milliards dans l’inutile Station spatiale internationale, et aujourd’hui, cent autres milliards sont
investis dans le Space Launch System, le SLS,
une fusée géante qui n’a aucun objectif assigné,
ce qui lui a valu avant même que ses premières
tôles ne soient cintrées les sobriquets de « Senate
Launch System » et de « Rocket to nowhere »…
Le SLS, en réalité, a été conçu à la va vite sur les
cendres de la navette spatiale par la Nasa pour
satisfaire l’industrie spatiale et conserver des
dizaines de milliers d’emplois.
L’engin géant, que l’on voit s’envoler virtuellement sur les magnifiques vidéos 3D de la Nasa,
a de quoi impressionner : 120 mètres de haut,
3000 tonnes au décollage, une capacité énorme
d’emport – entre 70 et 130 tonnes selon les versions possibles de la fusée – on se croirait revenu au bon temps d’Apollo et de sa fusée
mythique, la Saturn V… A un détail près : le
budget de la Nasa, à l’époque bénie de la Guerre
froide, approchait 4,4 % du budget fédéral,
contre seulement 0,5 % aujourd’hui ! En clair, la
Nasa n’a plus les moyens de ses ambitions et si
elle réalise avec succès ses missions scientifiques, comme l’exploration du système solaire
ou l’observation du ciel et de la Terre, elle annule régulièrement ses missions habitées, prestigieuses, certes, mais sidéralement coûteuses…
Les projets des Bush père et fils aux
« oubliettes » ?? Aux oubliettes.
Le voyage vers Mars, via les astéroïdes, astucieusement hasardé dans un flou total et sans
date précise par Barack
Obama ? Repoussé aux
calendes grecques… En
partant de rien, il y a un
demi siècle, la Nasa avait
porté ses astronautes sur
la Lune en seulement
sept ans… Le développement du SLS, quant à lui,
va à un train de… sénateur… Proposé officiellement en 2011, le programme prend son temps,
faute de volonté politique
et faute de crédits : le premier vol de la fusée géante aura lieu, si tout va
bien, en 2019. Sans astronautes à bord. Le
second vol… Trois ans plus tard, en 2022, au
mieux !
Et pour quelle destination ? Aucune : se sera
juste un vol de qualification, de la fusée SLS,
bien sûr, mais aussi de la capsule Orion, qui doit
emporter les astronautes. Onze ans, donc, au
mieux, pour un premier vol habité. On ne saurait
être moins pressé.
Venons-en à l’annonce folklorique de la Nasa
pour la suite de son programme de vols habités… La Lune ? Non, « déjà fait » avait asséné
Barack Obama pour tuer le programme de son
prédécesseur. Mars ? Non plus : le SLS et sa capsule Orion engloutissent une part trop importante des dix huit milliards de budget de la Nasa, il
ne reste rien pour concevoir et réaliser le train
spatial et le module d’atterrissage nécessaires à
une odyssée martienne. Le coût en serait trop
élevé.
Les astéroïdes, alors ? C’était l’étape, à la fois
inutile et peu glorieuse, qu’avait imaginé l’administration américaine pour ses astronautes en
mal de conquête martienne. Un astéroïde proche
pouvait être atteint en quelques semaines, et son
exploration – absurde car infiniment plus difficile pour un astronaute que pour un robot, sur un
petit monde sans gravité – pouvait être envisagée… Trop cher, trop loin, la Nasa a donc renoncé aussi à cette exploration spatiale en « classe
éco », au profit d’une mission habitée essentiellement… automatique !
Si elle n’était pas proposée par la plus puissante
et la plus prestigieuse agence spatiale au monde,
la mission ARM (Asteroid Redirect Mission)
prêterait à sourire, tellement elle est surréaliste.
Car à défaut de pouvoir emmener ses astronautes sur la Lune, Mars ou les astéroïdes, la
Nasa a décidé de mobiliser un… robot pour rapporter aux astronautes un astéroïde, enfin, un
tout petit morceau d’astéroïde. Alors voilà, et
non, cette information quoique diffusée un premier avril, n’est pas une plaisanterie : en 2020,
la sonde automatique ARM doit quitter la Terre,
en direction d’un astéroïde proche de la Terre,
Itokawa, Bennu ou 2008 EV.
En 2022 la sonde se posera sur l’astéroïde et y
prélèvera un bloc de trois mètres environ, puis
elle se satellisera un an durant autour du petit
astre. Objectif ? Étudier cet objet céleste bien
sûr, avec ses équipements scientifiques, caméras, spectrographes, etc. Dans le même temps,
les chercheurs étudieront comment l’astéroïde,
dont la masse avoisinera trente millions de
tonnes, réagira à la présence autour de lui d’un
objet de trois tonnes environ : la sonde plus le
bloc rocheux. L’idée des scientifiques est d’étudier une hypothétique méthode de déviation des
astéroïdes dangereux par un effet de déflexion
gravitationnelle. Puis la sonde automatique et
son rocher reviendront vers la Terre et ARM se
satellisera… autour de la Lune ! Nous serons
alors en 2025, et la super fusée de la Nasa aura
volé une ou deux fois seulement, faute de budget, faute de destination.
Orion rencontrera ARM
Elle s’envolera alors dans un grondement de
tonnerre, avec trois ou quatre astronautes à son
bord, pour une mission de trois semaines, pendant laquelle la capsule Orion viendra à la rencontre de ARM, en orbite lunaire. Là, les astronautes pourront réaliser une sortie extra véhiculaire et explorer ce nouveau monde qui tiendrait
dans une salle de bain, y prélever des échantillons, remonter dans leur vaisseau intersidéral
et ramener ces cailloux sur Terre…
Coût total de cette aventure ubuesque, une
bonne dizaine de milliards de dollars… La plus
value apportée par les astronautes à cette mission ARM est proche de zéro, puisque c’est la
sonde automatique qui la réalisera à 99 %. Quant
à son coût, il sera environ vingt fois supérieur à
celui d’une mission automatique. Mais ARM
verra t-elle le jour, ou, comme tant d’autres projets de missions habitées, sera t-elle discrètement abandonnée en chemin ?
Difficile à dire aujourd’hui, on peut juste affirmer que les planétologues et les astronomes n’en
attendent rien, que ce projet loufoque de la Nasa
les fait sourire : Itokawa ? Cet astéroïde a déjà
été visité par une sonde japonaise, Hayabusa, en
2005. On connaît désormais tout ou presque de
Itokawa… En 2010, Hayabusa a même rapporté
sur Terre des échantillons de poussière prélevés
sur l’astéroïde. La sonde Hayabusa 2, quant à
elle, s’est envolée du Japon l’an dernier, en
direction de l’astéroïde 1999 JU3, qu’elle atteindra en 2019. Après une étude complète de l’astéroïde, elle prélèvera à sa surface des échantillons, qu’elle ramènera sur Terre en 2023.
Et Bennu, alors ? Il sera visité par la sonde américaine Osiris-Rex, qui doit quitter la Terre l’an
prochain. Osiris-Rex va accoster Bennu en
2018, et rapporter des échantillons de l’astéroïde
sur Terre en 2023.
En conclusion, donc, si jamais la mission ARM
est maintenue en l’état, et si elle ne prend pas
plus de retard, en 2025 et pour un coût vingt fois
supérieur à celui d’une mission automatique, les
astronautes, avec quinze ans de retard sur
Hayabusa et deux ans de retard sur Osiris-Rex,
parviendront, peut-être, à faire aussi bien que
des robots…
progrAmmEtv
mardi 07 avril 2015 EL ACIL -
19
08h00 : bonjour d'algérie
09h30 : achwak el madina
10h00 : el ilm bayna
10h30 : toqouse et dou
11h00 : questions d'actu
12h00 : journal en fr
12h25 : tous mes enfants
13h45 : kaoukab el akhdar
14h30 : nour el fadjr (13)
15h15 : 52 chrono (rediff)
16h20 : sebaq
el madjarate (49)
16h50 : police zola (45)
17h20 : takder tarbah
18h00 : journal en amazigh
18h25 : achwak el madina
(20 et fin)
19h00 : journal en français+météo
19h30 : le sud en 13
20h00 : journal en arabe
20h45 : FAMILETNA
21h20 : entre parenthèses
22h40 : expression livre
23h40 : senteurs d'algérie
06h30 : emission sabah el
07h00 : Journal télévisé
07h15 : reprise sabah el
09h05 : emission :saidati
10h00 : dessin animé :
10h25 : moughamarat
10h50 : feuilleton arabe :el
11h30 : Saa riyadha
12h30 : baiatouna
13h00 : Journal télévisé
13h30 : feuilleton: Maou
16h30 : Dessin animé:
17h00 : émission pour
17h30 : magazine: aalem el
18h00 : Journal télévisé
18h20 : emission de jeux :
18h55 : fi samim el qanoun
19h20 : émission de jeux :
20h00 : Journal télévisé
21h00 : emission :lil aaila
22h30 : Emission saharat
el madina
EL ACIL
■ Siège social : 24, Boulevard Belouizdad, Constantine
Directeur Général responsable de la publication : Naceur-Dine Khenfar ■ Rédaction : 01, Rue K. Bendjellit Constantine Téléfax:
(031) 92-46-13 B.P 70 D ■ EL ACIL Publicité 5. Avenue Ameur Hamou St jean Tél-Fax : (031) 91-23-02
■ AGENCE CPA. Av. Aouati. M. Constantine No de Cpte: 352-4000-704611/25 ■ ANEP 1,Avenue Pasteur Alger
& (021) 73-76-78 / 71-28 Fax : (021) 73-95-59 n P.A.O El Acil ■ Impression Inter Med-Infos Zone Industrielle Palma ■ Diffusion El ACIl Constantine
Edité par l’EURL Inter med-infos
au capital de 20.000.000 DA
Tout manuscrit, photographie ou autres documents et illustration adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l'objet d'une réclamation.
Le journal de l’est algérien
■
Site web : http://www.elacil.com
E-mail: elacilquotidien@yahoo.fr
20 - elacil -
lmardi
07
avril
de ten te
2015
mots croisés N°522
mots fléchés N°522
HORIZONTALEMENT
VERTICALEMENT
1 - Tout ce qu'il veut, c'est votre bien-être
2 - Peu importante - Lieu de délices
3 - Nécessité vitale
4 - Relative à l'origine - Don inespéré
5 - Exaspération d'ancêtre - Religion - Mot d'illusion
6 - Hachis alimentaire - Infante assassinée
7 - Bien dans le coup - Etape de rame - Abat
8 - Pièce de soutien - Canal rénal
9 - Courroies - Refuges sûrs
10- Certains - Donc à compter
A - Organisera ses actions
B - Trés drôles
C - Reproduire - Fabricants de sénilité
D - Ville du Pérou - Petit bulbe
E - Composant de manufacture - C'est le numéro 36
F - Centres d'intérêts du titi - Départ de courant
G - Support d'éprouvette - Uniras
H - Maîtresses
I - Trés fatigué - Porteur de quille
J - Dieu nordique - Monument orné
K - Pâtres indiens - Poison sanguin
L - Blanchies
s
so
ol
lu
ut
ti
io
on
ns
s
mots croisés N°521
mots fléchés N°522
MARDI 07 AVRIL 2015 - EL ACIL
21
ANNONCES CLASSƒES
DIVERS
■
■
CABINET IMMOBILIER
A VENDRE
ÒHACENE
Villa à Djebel Ouahch
300 m2 R+2 (F4) +
S/sol + jardin +
buanderie avec acte
Tél: 0551 95 91 711406
Tél : 031 61 97 99
Port : 05 50 26 89 29
07 70 89 41 77
A VENDRE VILLA
TRES BELLE VILLA 3F Lot 408m2 Bâtis
200m2 s/sol R+2 avec/ toutes
commodités
A LA CITE BOUHALI KHROUB EN FACE
LA DAIRA
-S/sol : donne s/route : un G. Garage ou
dépôt
- RDC : donne s/route : G salon, 3
pièces, cuisine SDB WC
*1° ét : G salon, 5 pièces : cuisine SDB
WC
*2° ét : G salon, 5 pièces, cuisine SDB
WC (fini à 90%)
- Terrasse : + 2 pièces, vue panoramique
Prix à débattre après visite & merci de
nous contacter
1459
■
VENDS
- F3 4ème étage la
Boum (les blocs)
avec acte
Tél : 05 56 46 82 68
031 92 11 99
Port: 0771 22 47 46
MET EN VENTE :
F3 N.Ville Dambri + terrasse
F2 Bellevue RDC
F3 Zouaghi Sonatiba
F3 Lavigerie
F2 20 Août RDC
2 F3 la Bum
F4 Trik Sétif
F4 Boussouf
Etage de Villa cité Abdelkader
LOCATION
F2 Bosquet
F3 Location N.Ville UV5
Vente local Coudiat R+1, 52m2
1500
A-Smara 105 logts 260 m2
UV5 N-Ville 297 m2
Serkina 4, 240 m2
UV10 N-Ville 295 m2
N-V côté Hôpital 243 m2
N-V face Hop. milit 250 m2
Dj-Ouahch 264 m2
Ledjdour 270 m2
Serkina 4, 245 m2
Amandiers 280 m2
Bachtarzi 240 m2
Sonatiba N-V 220 m2
Serkina 2, 432 m2
Serkina
Bentchicou
Cité El Hayet Khroub 443 m2
Cité de Police N-V 249 m2
1er novembre 270 m2
Lejdour 270 m2
A VENDRE
OU Ë LOUER
F4 haut Standing à
Ali Mendjeli
F4 en bon état à la
Bum (Sakiat Sidi
Youcef)
Carcasse de 300 m2
sur lot de 1000 m2
UV5 Ali Mendjeli
Tél : 0557 70 63 56
1450
■DEMANDE D’EMPLOI
-STAR-
Tél : 031 63 25 54 Mob : 0550 55 24 30 / 05 49 99 93 71
■
1409
■Ag: Immobilière
AGENCE IMMOBILIéRE EL YASMINE AGRƒƒE
ADRESSES : Cité Ziadia N°:56 côté Mahkama
UV 5 170 m2
UV5 N-V extension 357 m2
Boussouf cité milit sup/ 324 m2
Boussouf cité milit s/ 350 m2
Boussouf cité milit s/ 368 m2
Boussouf cité milit s/266 m2
Serkina 1ère tranche S/289 m2
Berda 4ème T-S/ 240 m2
Berda 6ème T 240 m2
Berda 3ème B 315 m2
Belhadj 218 m2
Cité de police S/249 m2
UV5 S/333,17 m2
Lemridj 270 m2
Bentchicou 600 m2
2 hectares urbanisés Zouaghi
Lot de terrain Aïn Abid 380 m2
UV (5) extension N-Ville 264 m2
Amandiers 324 m2
■
■AGENCE IMMOBILIERE
A VENDRE
-Appartement F3, situé à
Khroub cité 450 logements,
niveau 5ème étage, libre de
suite, vue panoramique,
très bon état.
Tél : 07-71-34-18-80 1494
■DEMANDE D’EMPLOI
JH 29 ans, diplôme TS
informatique de gestion
exp; 5 ans de le domaine
commercial et étude
marché, cherche emploi
dans le domaine
Tél : 067 23 97 542
1015/01
■DEMANDE D’EMPLOI
J.F. Bac + 3 années à
l’université dans la
spécialité anglais 3 ans
expérience dans un cyber
Cherche emploi comme
secrétaire
Tél : 0552 64 14 971433/03
■DEMANDE D’EMPLOI
Architecte, 6 ans
d’expérience dans les
BET et ETP cherche
travail stable dans
une etp à Constantine
Tél : 07 77 23 11 02
1339/01
Massinissa cité El Hayet 293 m2
Sonatiba A-E-B 367 m2 COOP
BENHA
Eucalyptus 241 m2
Eucalyptus 275 m2
Islah Zouaghi 353 m2
Eucalyptus 500 m2
Sonatiba lot Benhamouda 300 m2
Lot de terrain Khroub
Lot de terrain El Berda 315 m2
Lot T-cité de police 273 m2
Lot-T-Cité police 250 m2
EL Hadaba 3 façades 240 m2
Lejdour 4 ème tranche 270 m2
El Hadaba 230 m2
Belkarfa A. Smara 273 m2
Benmenai 371 m2 2 façades
N-Ville UV5 ext 158 m2 3 façades
Amandiers 428 m2 plat
J.F licenciée en
sciences juridiques et
administratives
maîtrise l’outil
informatique cherche
emploi
Tél : 0791 29 54 97
1433/04
GORDOBA
0553 81 59 37
SMK inf
VENDS :
VENTE
Vends chalet 120 m2 acte
Guemmas
Vends F3 8 ème étage à Boussouf
Vends F3 1er étage acte à Djenane
Zitoune aménagé
Vends F1 4ème étage à Coudiat
acte
Vends 2 5ème étage Bum acte
Vends F3 1er étage acte Bum
Vends local 50 m2 à Daksi
LOCATION
F3 RDC à Coudiat
F3 2ème étage et 3ème étage à
Oued El Had
Agence cherche des
appartements en location en
vente des lots de terrain,
des locaux, des villas.1496
■DEMANDE D'EMPLOI
J.F 32 ans TS en
comptabilité 05 (cinq) ans
d'expérience chez un
commissaire aux comptes
cherche emploi dans le
secteur étatique ou privé
(bureau de comptabilité)
Tél : 0775 53 50 28885/07
■DEMANDE D’EMPLOI
■DEMANDE D’EMPLOI
J.H licence en sciences
juridiques et administratives
+C.A.P.A + expérience 02 ans
avec un avocat
- Expérience dans une
société étatique
- information en informatique
cherche emploi .
0557 28 73 75 1339/02
J.F 27 ans, niveau de 3°
année secondaire,
diplôme de l'informatique
bureautique de 6 mois,
cherche emploi privé ou
étatique
Tel: 07 83 02 36 14885/06
JF master 2 en français
attestation en
informatique
(secrétariat bureautique)
Expérience de 3 ans
Cherche emploi dans
société privée
Tél : 0673 67 03 61 12
Cherche emploi pour
le poste de
conducteur des
travaux BTPH ayant
une expérience de 31
ans.
N° tél : 0550 79 611433/05
56
La Compagnie Algérienne d’Assurance et de Réassurance Unité de Constantine
informe l’ensemble des soummissionaires de :
LÕANNULATION
de l’avis d’appel d’offres N° 05/CAAR/2010 ouvert relatif à :
Travaux de confortement d’un mur de clôture & Dallage
périphérique de l’agence CAAR code 504 MILA.
Publié dans les quotidiens EL ACIL du 28/10/2010 et
AN-NASR du 25/10/2010 et le Bomop.
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/11330/C
■Agence immo
CIRTA
■DEMANDE D'EMPLOI
AVIS DÕANNULATION
LOCATION :
F/3 Bellevue 3ème étage
F/3 Bum R-D-C pour 2 ans
F/3 Evolutif individuel Serkina
F/3 Boussouf 3éme étage
F/3 et F/4 N.Ville
1499
Tél 05-51-07-85-18
■DEMANDE D’EMPLOI
COMPAGNIE ALGERIENNE DÕASSURANCE ET DE REASSURANCE
CAAR
EPE/SPA au Capital de 12.000.000.000 DA
Succursale 500 Constantine
Zone Industrielle le Rhumel Bp 399 Constantine
Serkina 1, 240 m2 très bien situé
3 hectares à El Haria zone Ind. 2
hangars de 1600 m2 hauteur de 12
m clôture disponible de suite
Hadaba 260 m2 GR Boulevard 02
façades
Jdour Ben Abdelmalek Ramdane
280 m2 N°638
Terrain de 500 m2 à Zighoud Youcef
Z.I
Terrain de 980 m2 Hamma Bouziane
UV 5 Ext N°274, 170 m2
Ain El Karma 334 m2
F3 Bum acte 2ème étage
F4 Smara 2ème étage acte
Hricha
F4 N.Ville promotion UV1 5ème
étage
Maisonnette sup 86 m2 R+1 SMK
inf
Chalet sup 257 m2 Quatre
Chemins
F2 Ain Mlila 2ème étage P/P
T.B.A
F3 Daksi 2, F4 Dj.Ouahch, F4
Ziadia
VENDS LOT :
Lot sup 4400 m2 zone ind.
N.Ville
Lot sup 6191 m2 zone ind.
D.Mourad
33 ha terrain agricole Beni
Hmidène
Lot sup 270 m2 El Moudjahidine
1er nov 54
A LOUER:
F3 Bosquet 3ème étage
Local SMK inf sup 20 m21502
■DEMANDE D’EMPLOI
Agent de saisie
Gestionnaire du personnel,
agent administratif
maîtrise l’outil informatique, la
langue française et ayant une
expérience appréciable surtout
dans le domaine administratif
cherche emploi dans société
privée
Tél : 0552 36 50 92
12
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA: D’OUM EL BOUAGHI
DAIRA DE: AlN BABOUCHE COMMUNE DE : AIN BABOUCHE
AVIS DÕINFRUCTUOSITƒ DÕUN APPEL
DÕOFFRE N¡02/2015
Le président de l’assemblée populaire communale de la
commune d’Ain Babouche lance un Avis d’ infructuosité d’un
appel d’offre N° 02/2015 suivant la première parution dans le
journal EDOUGH NEWS en date du : 24/02/2015 dans un délai de
15 quinze jours pour la réalisation du projet suivant:
-RENOVATION D’UN RESEAU D’AEP MECHTA
BOUATHMENE
Qu’après les procédures d’ouverture des plis et évaluation des
offres aux dates suivantes: 10/03/2015 et 30/03/2015
L’appel d’offre sera INFRUCTUEUX pour Le motif suivant:
Qualification d’une entreprise unique
Le P/APC
EL ACIL 07 04 2015 ANEP N°25/89827
22
EL ACIL - MARDI 07 AVRIL 2015
ANNONCES CLASSƒES
CARNET DU JOUR
PENSÉE
BOUTEMINE
KHALED
r¥d¢ è éd¯Ð
è å_Ç qO¥ü vK« WK±U¯ ÜÇuM§ Ëš£ Üd± b® æuJ¢ 2015 q´d-à 07 åuO°Ç
WO°UG°Ç Éb¹°Ç
né le 1/1/1968 décédé le 7/4/1994
Les années passent vite et ma douleur
grandit chaque jour. Ton départ imprévu et
inattendu est resté vide, malgré toutes les
bonnes choses que nous avions eues
pendant ces années, mais que faire
devant La Volonté de Dieu? Nous
l’acceptons, car la destinée était ainsi.
Toute ta famille parle souvent de toi,
grands et petits, nous évoquons tes
souvenirs.
Repose en paix, très cher frère et fils bien
aimé de toute ta famille.
Que Dieu t’accorde Sa Sainte Miséricorde et t’accueille en Son Vaste Paradis.
Mama l’ekbida
æuF¤Çü tO°Ç U²Åè tK° U²Å 1492
PENSÉE
ÁÇd³e°Ç WL©U- êèb«
dOA¡ ÉuO©d¨ WK±üÃ
ÖuF´ ™ U¶O³ü U¬Çd- pzÇüè U·¯üU¢ 2012 q´d-à l¡U¼°Ç w- w±Ã U´ UM« XK¥ü
s° ,tzUCI° ÏÇü ™ è UM« wK¥d¢ æà tK°Ç ÁU¨ ,v¼M¢ ™ WKOL¤ ÜU´d¯Ð è Çb¡Ã
.UN¢UC¶² s± WC¶² d” v°Å UM¡uK® w- WO¥ X²Q- w±Ã U´ ãU¼M²
ÓèÏdH°Ç WM¤ pMJ¼´ è WF§Çu°Ç t·L¥d¡ pL¥d´ æà q¤è e« tK°Ç äQ§Ã
.vK«_Ç
.ÉdHGL°Ç è WL¥d°U¡ UN° u«b´ æà ÁÇd³e°Ç WL©U- w±Ã ádF´ s± q¯ s± u¤d² è
æuF¤Çü tO°Å U²Å è tK° U²Å
êÏUN°Ç bLº± pM¡Å
1488
REMERCIEMENTS
A la mémoire de notre très chère mère
Mr Tolba Med Redha
Sa femme née Bey Sabrina,
ses enfants Chiraz, Mehdi et
Lotfi remercient toutes les familles,
proches et amis qui ont, de près ou de
loin, compati à leur douleur, suite au
décès de leur père, beau-père et
grand-père
MME FEU CHERTIOUA BACHIR
NÉE ADOUI FATIMA-ZOHRA
Déjà trois années depuis que tu nous as quittés, en ce jour fatidique du 7
Avril 2012.
Tu étais le pilier de la maison, terriblement, tu nous manques et le
monde ne cesse de se rétrécir autour de nous, par ton absence.
Nous t’avons vue partir, chère mère, vers un Monde Merveilleux, sans
pouvoir te retenir.
Jamais nous ne t’oublierons, car tu nous as inculpé une belle leçon de
vie, par ton courage, ta persévérance et surtout, ton immense amour
pour la famille.
Ton affection, ta tendresse et l’attention dont tu nous as entourées,
resteront gravées dans nos cœurs à jamais.
Repose en paix, grande guerrière que tu es.
Puisse Dieu t’accueillir en Son Vaste Paradis et t’accorder Sa
Miséricorde.
Pour toi, mère, nos vives pensées.
La grande famille CHERTIOUA
r¥d¢è éd¯Ð
TOLBA
RACHID
1489
survenu le 31/03/2015 à Constantine
et inhumé le 01/04/2015 à Ain Smara.
Que Dieu Le Tout-Puissant ait son
âme en toute quiétude et l’accueille en Son Vaste Paradis.
“A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.”
1504
AGENCE IMMOBILIERE SERINE
TELE: 05-60-95-84-72/ 031-67-21-20
Adresse: nouvelle ville Cité 90 logts DAMBRI
-2F4 DAMBRI à la Nouvelle
-F3 à l’UV 01 4ème étage
Ville
2ème
étage
-F3 à l’UV15 1er étage
-F4 pour location uv13 3ème
-F4 à la nouvelle ville EPLF
-F4 à L’UV02 Dambri
étage
2ème étage
-F4
à
l’UV02 1er étage GIPEST
-F5 3ème étage à l’EPLF
-F4 à la nouvelle ville UV13
-F4
DAMBRl 5ème étage
-Local à l’UV05-200m2
1er étage
Vente évolutif et villa
VENTE DES
-2 F5 à la nouvelle ville EPLF
-Villa à l’UV 05 100% Finie
APPARTEMENTS
1er et 4éme étage
-Evolutif à Roufak 124m2
-F6 Duplexe 4ème 5ème étage -F3 à BOUSSOUF 3ème étage
VENTE LOCAUX
à Talbi
-F3 à la nouvelle ville UV13
-Centre commercial au centre
-F6 3ème étage Talbi
3ème étage
ville
-F3 La Rue Thiers 4ème étage -F3 à la nouvelle ville UV13 au
-Local
à
Bab
Elkantara (44m2)
-F3 à Boussouf 2ème étage
2ème étage bon endroit
+ terrain 23,60m2
-F4 à la nouvelle ville 2ème
-F3 à la nouvelle ville 5ème
-Local au centre ville Les
étage
étage UV13
■AGENCE IMMOBILIERE
■
Location :
2015 01 28 åu´ w- w-u¢
üuHGL°Ç ÉU-è vK« åu´ 70 Üd± è
s¡•Ç t°
w±U§ ÉüUL«
ÜÇuM§ 5 dL« s«
VKD´ WLO°_Ç éd¯c°Ç çcN¡è
WKzUF°Ç q¯ è d³U© d¯U¨u¡ bO¼°Ç
t° u«b´ æà v¼O« ÉüUL«
æÇuK¼°Ç è ÉdHGL°Çè WL¥d°U¡
æuF¤Çü tO°Å U²Å è tK° U²Å
1480
qL« VK©■
WKBº·± WM§ 30 U³dL« ÉU·âuIº°Ç w- f²U¼OK°Ç ÉÏUN¨ vK«
UN´b° è WOMNL°Ç ÉÁUHJ°Ç ÉÏUN¨ è
ÉbL° fK¹L°Ç éb° qL« Éd¶”
ÉdO¢dJ§ qL« Éd¶” è sO·M§
.qL« s« Yº¶¢ WM§ ÉbL°
:äUB¢•Ç ÁU¤d°Ç
299/009673 35 05 48
Cité Benboulaid Bt 03
Constantine
Tél : 031-92-92-21
07-71-20-32-40
05-59-47-33-34 05-50-50-74-27
MET EN LOCATION
-F5 Duplex N.Ville 3ème et 4ème étage
-F6 N.Ville 2ème étage + garage
-F5 Bellevue 1er étage
-Etage de Villa F4 04 chemins
-Plusieurs villas Belhadj et 04 chemins
MET EN VENTE
-F2 Fadila Saadane
-2F3 N.Villa UV 05 UV 17
-F5 Filali 3ème étage (promesse de
vente)
-F3 Boussouf 5ème tranche 4ème étage
-F3 les Terrasses
-F3 Filali (promesse de vente)
-F3 Portolazo RDC
-Local UV17 35 m2 BA
-Local Trik Sétif 30 m2
1497
VENTE LOTS DE
TERRAIN
Lot de terrain à SKIKDA
(1500m2) à côté de la mer
Lot de terrain à l’ONAMA
commercial (7500m2) avec
acte
Lot de terrain à la Zone
d’Activité nouvelle ville
(1700m2) avec acte
Lots de terrain à EL
MOUDJAHIDINE 1er novembre
sup: (580m2 - 460m2 acte)
Lot de terrain à El Ménia
301,92m2
-Lot de terrain à l’UV5
extension SORIPIM (400m2)
-Lot de terrain à ZOUAGHI urb
(cert : R+4) 2Hectares1501
Agence CONSEIL Immobilier
VENTE
LE PARADIS
Arcades 1er étage (220m2)
Locaux à la nouvelle ville
-Local à la nouvelle ville
Local à UV5 (36 m2) B,A
Local à Ain Smara 23m2
Local à l’UV 2 GIPEST
(23,70m2) TBA
-Lot de terrain n°274
sup 170m2 UV05 ext
N ville
Tél : 05 54 17 94 47
1490
■
VENDS
Local refait à neuf
RDC+1er, idéal pour
professions libérales ou
bureaux centre ville
Coudiat
05 53 48 40 74 1491
TEL/FAX : 031 .62.62. 67
/05.60. 44.27 .87/0774.57.45.03
MET EN VENTE
APPARTS
F3 promo PTT N/Ville 3ème
étage
F3 EPLF N/Ville 1er étage
F4 Sorepim Khroub 4ème
étage
F4 Prom Hamdania 2ème
étage N/Ville
F4 CNEP Boussouf
F4 promo Bourfaa 2ème
étage
F5 La BUM 5ème étage
rues
Villa R+1 SMK inf
Maison 150 m2 SMK inf
Plusieurs villas SMK inf ,
sup, Boussouf, Djebel
Ouahch, Bentchicou
TERRAINS
Plusieurs lots El
Moudjahidine 270 m2
2200 m2 Sissaoui sur
route nationale
LOCAUX
Hangars sur terrains
3300m2 Z I Palma
Local 700 m2 + F3 +
Bureaux les Combattants
Local commercial très bien
situé St Jean
4 lots jumelés UV5 N/ville
680 m2
255 m2 Eucalyptus
300 m2 Soripim N/Ville
MET EN
307 m2 lotis. Ghazi 3
façades
LOCATION
Carcasse Sarkina
F5 Coudiat 1er étage
VILLAS
267 m2 SMK inf
F3 promo Bouchareb
Villa R+2 Promo Boumaaza
3 hectares mitoyens zone
5eème étage Annaba
Villa R+2 les Castors
d’activité N/Ville
Villa Zouaghi R+3 sur 2
Recherche pour importante société, achat villa sur grand boulevard sur
secteur SMK, Zouaghi, côté boulevard des cliniques ou pas loin.
1498
MARDI 07 AVRIL 2015 - EL ACIL
23
ANNONCES CLASSƒES
CARNET DU JOUR
40 ÈME JOUR
Déjà 40 jours (01/03/2015) que nous a quittés notre chère mère et épouse et notre douleur est toujours aussi vive.
MME EL HADJA BITCHIKH NÉE
BITAT MALIKA dite SALIMA
Tes sacrifices resteront gravés dans notre mémoire, tu es toujours présente dans nos pensées et notre coeur.
Tu as laissé un veuf éplorée “El Hadi” qui ne cesse de chanter tes louanges, de vanter tes qualités.
Tes fils Med Kheireddine , Chouaib, Med Djamil, tes filles Mouni et Chahra, Karima, tes belles-filles
Radia, Lilia et Chahinez, tes petits-enfants qui t’aiment beaucoup.
En toutes circonstances, tu es au Paradis car c’est la place des êtres valeureux et tu en fais partie. Allah
Yarhmek, ma Laaziza.
J’implore tes frères et soeurs, amis et famille, tous les gens qui t’ont aimée, ceux qui ont eu un jour la
chance de croiser ton chemin, d’avoir une pieuse pensée pour toi.
Tes enfants, à qui tu manques énormément.
æuF¤Çü tO°Å U²Åè tK° U²Å
1495
40ÈME JOUR
7ÈME JOUR
7 jours sont passés
depuis le décès de notre
père et grand-père
“On ne regrette que ce que l’on aime...”
Cela fait 40 jours depuis que tu nous as quittés à jamais, notre
très chère et regrettée
LYNDA BOUREBOUNE
BOUCHELOUKH
ACHOUR
En cette douloureuse et
triste occasion les
familles Boucheloukh et
Hosna remercient tous
ceux qui ont partagé
avec eux leur deuil.
1503
PENSÉE
Triste et douloureux fut ce jour du 24/02/2015 où, d’un trait, ton
beau sourire s’est effacé.
Tu étais un symbole de courage, de gentillesse et de patience.
Tu vas tant nous manquer, mais sache que nous garderons toujours
en mémoire, tous les moments chaleureux passés avec toi.
Ta mère HAIN Lila, ta seule et unique fille MEISSA, ta sœur
BOUREBOUNE Lamia et son mari BENAZZOUZ Mohamed Tahar
ainsi que tes nièces : Lydia, Sabrina, Sandra, prient Le-Tout
Puissant de t’accorder une place dans Son Vaste Paradis.
Repose en paix, adorable et tendre Lynda et que “DJANNET EL
FERDAOUS” soit ta demeure pour toujours.
1507
Cela fait (40) jours depuis la douloureuse journée du 28 février 2015, le jour où
nous l’avons perdue à jamais, chère mère
MME BOUTELDJA
NÉE FATHI HANIFA.
Tu étais le bonheur de la maison, tu resteras pour toujours notre exemple de
bonté et de sagesse.
En ce douloureux souvenir, ton mari, tes enfants, tes petits-enfants, tes frères et
soeurs, tes gendres et belles-filles pensent à toi et ne t’oublieront jamais.
“Allah Yarhamek Ya Yemma Lahnina”
1505
qL« VK©■
w- f²U¼O° vK« WKBº·± W¡U¨
qL« s« Yº¶¢ ,fHM°Ç rK«
W{èü( êdOCº¢ r¼® W§übL¯
)W•U” WOzÇb·¡Ç W§üb± - äUH©Ã
äU¹L°Ç Çc³ w- WM§ ÉbL° Éd¶”
) Sans ANEM (
:w°U·°Ç r®d°Ç vK« äUB¢•Ç ÁU¤d°Ç
0558 07 48 71
ÇdJ¨
1433/07
qL« VK©■
s± mK¡Ã ,ád·º± üU¹²
qLF°Ç b´üà WM§ 36 dLF°Ç
W´™è w- sO°èUIL°Ç l±
.U³üèU¤ U± èà WMODM¼®
:n¢UN°Ç r®ü
1433/006777 17 16 60
AVIS DE DÉCÈS
AVIS DE DÉCÈS
Les familles BELILI et GUENIFI ont
l’immense douleur de faire part du
décès de leur chère et regrettée
La famille BOUAMAMA a l’immense douleur de
faire part du décès de leur chère et regrettée
BELILI YAMINA
DITE DJAMILA,
EP GUENIFI
BOUAMAMA SOUAD
Vve DJOHER HAMLAOUI
survenu le 05/04/2015 à l’âge de 73
ans .
L’enterrement a eu lieu le 06/04/2015
au cimetière Guemmas
Que Le Créateur Tout Puissant
accorde à la défunte Sa Sainte
Miséricorde et l’accueille en Son Vaste
Paradis.
“A Dieu nous appartenons et à Lui
nous retournons.”
1493
survenu le 06/04/2015 à l’âge de 54 ans .
L’enterrement a eu lieu le même jour au cimetière
Guemmas
Que Le Créateur Tout Puissant accorde à la
défunte Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en
Son Vaste Paradis.
“A Dieu nous appartenons et à Lui nous
retournons.”
1506
EL ACIL
le
journal de l’eSt algerien
- mardi 07 avril 2015
6575
Site Web :
WWW.elacil.com
/ email :
nation / accidents
w anp / Lutte antiterroriste à boumerdè s
Un criminel éliminé et un pistolet
automatique récupéré
U
n terroriste a été éliminé
et un pistolet mitrailleur
de type kalachnikov récupéré
lors d’une embuscade tendue
dimanche par un détachement de l’Armée nationale
populaire (ANP) au niveau
d’Oued Larbaâtache dans la
wilaya
de
Boumerdes,
indique lundi le ministère de
la Défense nationale (MDN)
dans un communiqué.
« Dans le cadre de la lutte
antiterroriste, un détachement de l’ANP relevant du
secteur opérationnel de
Boumerdes (1ère région
militaire) a éliminé un (1)
terroriste, hier 5 avril 2015,
lors d’une embuscade tendue
au
niveau
d’Oued
Larbaâtache », précise la
même source, ajoutant que «
l’opération s’est soldée par la
récupération d’un pistolet
mitrailleur de type kalachnikov, d’une quantité de munitions et deux (2) téléphones
portables ».
Par ailleurs et dans le cadre
de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la
contrebande et le crime organisé, « des détachements
relevant des secteurs opérationnels d’In Guezzam, de
Bordj Badji Mokhtar et de
Tamanrasset (6ème région
militaire), ont arrêté dix sept
(17) immigrants clandestins,
vingt-cinq (25) contrebandiers dont cinq (05)
Algériens et vingt (20) de
différentes nationalités africaines ».
Les forces de l’ANP ont procédé, en outre, à la saisie de «
deux (02) véhicules tout-terrain, une moto, une somme
d’argent de 132490 dinars
algériens, 134605 CFA,
15125 francs guinéens, ainsi
que vingt-trois (23) détecteurs de métaux, 75,5
grammes d’or, 34 grammes
de pierres contenant de l’or,
vingt-neuf (29) téléphones
portables, 600 litres de carburant et 420 kilogrammes
de miel ».
elacilquotidien@yahoo.fr
de La circuLation
9 morts et 18 blessés sur les routes,
en 24 heures
N
euf personnes ont trouvé la
mort et 18 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus durant les dernières 24 heures à travers plusieurs
régions du pays, selon un bilan établi lundi par les services de la
Protection civile.
w dubaï / « Force doit rester à La moraLe » !
28 condamnations pour une partie bien arrosée à Dubaï
V
ingt-huit personnes, dont
13 femmes parmi lesquelles des Emiraties et des
Marocaines, ont été condam-
nées à des peines de prison et
des amendes pour avoir participé à une partie fine où l'alcool a coulé à flot sur un yacht
à Dubaï, a rapporté lundi un
journal.
Cinq des accusés -deux
hommes et trois femmes- ont
été condamnés chacun à un an
de prison pour avoir eu "des
relations sexuelles consensuelles en dehors du mariage", a indiqué le quotidien
anglophone Khaleej Times.
Selon un autre journal, les
deux hommes sont des officiers de police.
Toutes les personnes jugées
ont été condamnées à des
amendes allant de 2 000 à 4
000 dirhams (500 à 1 000
euros), notamment pour avoir
consommé de l'alcool sans
permis, en contravention de la
loi locale, a ajouté le journal.
Les faits remontent à la soirée
du 10 octobre. La police a été
alertée qu'une partie fine avec
consommation d'alcool se
déroulait sur un yacht ancré à
Dubaï Marina, au coeur de la
grande ville des Emirats
arabes unis.
Parmi les personnes arrêtées
et jugées figuraient 15
hommes -11 Emiratis, deux
Iraniens et deux Comoriens-,
âgés de 21 à 43 ans, et 13
femmes -8 Emiraties, deux
Marocaines, une Saoudienne,
une Yéménite et une
Omanaise-, âgées de 20 à 36
ans, a précisé le Khaleej
Times.
Dubaï est une cité-Etat de
quelque deux millions d'habitants peuplée majoritairement
d'étrangers. Cependant, les
autorités ont imposé certaines
règles par respect à la religion
musulmane.
w inde / transport aérien
2 pilotes d’Air-India interdits de vol après une dispute
L
e pilote aurait été agressé par
le copilote juste avant le
décollage, rapportent des médias
indiens. La compagnie AirIndia
dément tout acte de violence à
bord de l'appareil. Deux pilotes de
la compagnie aérienne nationale,
AirIndia, ont été interdits de vol
par leur employeur. En cause, un
bagarre dans le cockpit, qui aurait
eu lieu juste avant le décollage.
Selon l'Hindoustan Times, le
copilote a agressé le commandant
de bord alors qu'ils préparaient le
décollage d'un avion de la compagnie de la cité touristique de
Jaipur pour New Delhi dimanche
soir.
C'est la demande du pilote d'inscrire des informations importantes pour le vol, comme le
nombre de passagers, le poids au
décollage et la consommation de
carburant qui aurait irrité le copilote, et ainsi provoqué cette violence, selon le Times of India."Le
copilote s'est senti offensé et
aurait frappé le commandant",
explique le journal, qui ajotue que
le commandant de bord a malgré
tout "décidé d'effectuer le vol,
dans l'intérêt de la compagnie".
De son côté, la compagnie
AirIndia a démenti tout acte de
violences à bord, affirmant que
seul un échange verbal avait eu
lieu : "Il y a juste eu un vif échange entre le commandant de bord
et le copilote (...) Nous avons déjà
retiré les deux pilotes du planning, en attendant une enquête", a
déclaré un porte-parole de la
compagnie en difficulté à l'agence
Press Trust of India.
w Faune / Les expLoits de La paruLine rayée
Elle pèse 12 grammes mais parcourt 2200 km, sans étape
E
lle pèse 12 grammes à peine,
mais le vent ne la déstabilise
pas. A tire d'aile, la paruline
rayée, un petit passereau, migre
d'Amérique du Nord en
Amérique du Sud pour y passer
l'hiver, en deux ou trois jours,
sans s'arrêter. Les scientifiques
s'en doutaient, ils en ont la preuve, selon une étude publiée par
l'université du Massachusetts
(Etats-Unis) à Amherst, comme
le rapportait le
Boston Globe le 1er avril, cité
par Les Echos, lundi 6 avril.
"Il s’agit d’un des plus longs
voyages directs au-dessus de
l’eau enregistrés pour un oiseau
chanteur", s’enthousiasme un
des auteurs de l’étude, le chercheur Bill DeLuca.
Les ornithologues avaient
constaté, depuis les années 1960,
selon le Boston Globe, qu'ils ne
voyaient jamais ces oiseaux s'arrêter le long de la côte Est. Ce qui
semblait montrer qu'ils empruntaient une route différente de
celle des autres oiseaux.
En fait, les parulines quittent les
forêts de la Nouvelle-Angleterre
et de l'est du Canada pour
rejoindre directement une large
zone allant de la Colombie à la
Guyane, sans escale. Entre 2 270
et 2 770 kilomètres pour un vol
d'une durée d'environ trois jours.
C'est grâce à des "géolocalisateurs" miniatures, installés sur
une quarantaine de spécimens,
que les chercheurs ont pu suivre
la trajectoire avec précision. Pour
tenir la route, les parulines se
gavent juste avant le voyage au
point de peser quasiment le
double de leur poids normal.
D'autres oiseaux sont capables
de tenir d'aussi longues distances, note encore Bill De Luca,
dont l'étude est rapportée sur
Biology Letters, mais ils ne sont
pas aussi légers.
Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Bordj
Bou Arreridj avec 3 personnes
décédées et 3 autres blessées suite
à une collision entre deux véhicules légers, survenue sur l’autoroute est-ouest, dans la commune
d'El-Mehir.
Par ailleurs, un enfant de 18 mois,
décédé noyé dans une bâche à eau
au douar Lagzaiet, dans la commune de Sétif, a été évacué vers l'hôpital local, a-t-on ajouté.
santé / diabète
Epices et aromates,
les meilleurs alliés
L
orsque l'on est atteint de diabète, on
nous parle souvent des aliments à ne
pas consommer. Mais savez-vous que
d'autres aliments peuvent être bénéfiques si
vous êtes atteint de cette maladie ? C'est le
cas de certaines épices par exemple. Les
antioxydants sont-ils utiles en cas de diabète ?
Il est effectivement conseillé d'augmenter
la consommation d'antioxydants, car toute
maladie chronique accroît le stress oxydatif, qui vieillit prématurément l'organisme.
Ces composés ont un effet protecteur prouvé vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers. Leurs champions incontestés, les fruits et légumes,
aident en outre à lutter contre les kilos en
trop. « Tous les antioxydants (telle la vitamine C) ont beaucoup d'intérêt, insiste le
Dr Lecerf, et particulièrement les polyphénols (thé, noix, huile d'olive), car ils protègent des complications (rétinopathie diabétique) lorsqu'ils sont puisés dans la nourriture, mais pas en comprimés. Une étude a
montré que, si l'on déclenche un diabète
chez une souris, ils ralentissent sa progression. »
Des bienfaits confirmés récemment : les
personnes qui mangent 6 portions de fruits
et légumes par jour réduiraient leur risque
de diabète de type 2 de 21 %, comparativement à celles qui n'en mangent que 2
portions.
­Siège­social­:­24,­Boulevard­Belouizdad,­Constantine­­­­Rédaction­­:­01,­Rue­K.­Bendjellit­­Constantine­Téléfax:­(031)­92-46-13­B.P 70 D­­­­EL­ACIL­Publicité­­5.­Avenue­Ameur­Hamou­St­jean­­Tél-Fax­:­(031)­91-23-02
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising