polaris - DuPont

polaris - DuPont
GROUPE
POLARIS
9
HERBICIDE
MD
Herbicide Liquide
AGRICOLE ET INDUSTRIEL
ATTENTION – IRRITANT POUR LA PEAU ET LES YEUX
HERBICIDE SOLUBLE DANS L’EAU POUR LA SUPPRESSION NON
SÉLECTIVE DES MAUVAISES HERBES
NO. D’HOMOLOGATION 29479
LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
GARANTIE : Glyphosate, présent sous forme de sel d’isopropylamine … 360 g e.a./L
LIRE L’ÉTIQUETTE ET LA BROCHURE CI-JOINTE AVANT L’UTILISATION
Nufarm Agriculture Inc.
5507 1st Street SE
Calgary, Alberta T2H 1H9
Pour plus de renseignements, communiquez avec :
La Compagnie E. I. du Pont Canada
Produits Agricoles
CP 2300, Streetsville, Mississauga
Ontario L5M 2J4
1-800-667-3925
Numéro d’urgence 24 heures par jour 1-800-424-9300
POLARIS MD est une marques de commerce de La compagnie E. I. du Pont dont La
Compagnie E. I. du Pont Canada est un usager licencié. Membre de CropLife.
PRÉCAUTIONS
GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS. Peut causer une irritation aux yeux.
Dangereux en cas d’ingestion. Éviter tout contact avec les yeux ou un contact prolongé
avec la peau. Pour de bonnes pratiques d’hygiène industrielle, porter une chemise à
manches longues, un pantalon long, et des gants résistants aux produits chimiques
pendant le mélange et le chargement du produit, et durant les opérations de nettoyage et
de la réparation de l’équipement.
Ne pas entrer ni permettre l’entrée d'ouvriers dans des secteurs traités pendant le délai de
sécurité de 12 heures.
Si vous prévoyez utiliser ce produit antiparasitaire sur une denrée pouvant être exportée
aux États-Unis et si vous avez besoin de renseignements sur les concentrations de résidus
acceptables aux États-Unis, consultez le site Internet de CropLife Canada à
www.croplife.ca.
DANGERS POUR L’ENVIRONNEMENT
Éviter d’appliquer directement à toute étendue d’eau. Ne pas utiliser dans les endroits où
il y a risque élevé de contaminer l’eau à usage domestique ou la faune aquatique. Ne pas
contaminer l’eau lors de l’élimination des déchets ou du nettoyage de l’équipement.
Éviter la dérive ou le contact avec les autres végétaux non visés par le traitement car ils
pourraient être endommagés ou détruits.
DANGERS PHYSIQUES OU CHIMIQUES
Les solutions à vaporiser de ce produit devraient être mélangées, emmagasinées et
appliquées uniquement dans des contenants en acier inoxydable, en aluminium, en fibre
de verre, en plastique ou dans des contenants en acier enduit de plastique. NE PAS
MÉLANGER, EMMAGASINER OU APPLIQUER CE PRODUIT OU LES
SOLUTIONS À VAPORISER DE CE PRODUIT DANS DES CONTENANTS OU
RÉSERVOIRS DE PULVÉRISATION EN ACIER GALVANISÉ OU EN ACIER
NU (SAUF POUR L’ACIER INOXYDABLE). Ce produit et/ou les solutions à
vaporiser mis en contact avec de tels réservoirs ou contenants peuvent produire un
mélange gazeux à base d’hydrogène, qui est très combustible. Ce mélange gazeux, s’il
est exposé à une flamme nue, une étincelle, une torche de soudage, une cigarette allumée
ou une autre source d’allumage, pourrait s’enflammer ou exploser en causant des
blessures corporelles graves.
PREMIERS SOINS
Page 2 of 4
En cas d’ingestion : Appeler un centre anti-poison ou un médecin immédiatement pour
obtenir des conseils sur le traitement. Faire boire un verre d’eau ou de lait à petites
gorgées si la personne empoisonnée est capable d’avaler. Ne pas faire vomir à moins
d’avoir reçu le conseil de procéder ainsi par le centre anti-poison ou le médecin. Ne rien
administrer par la bouche à une personne inconsciente.
En cas de contact avec les yeux : Garder les paupières écartées et rincer doucement et
lentement avec de l’eau pendant 15 à 20 minutes. Le cas échéant, retirer les lentilles
cornéennes au bout de 5 minutes et continuer de rincer l’œil. Appeler un centre
antipoison ou un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement
En cas de contact avec la peau ou les vêtements : Enlever tous les vêtements
contaminés. Rincer immédiatement la peau à grande eau pendant 15 à 20 minutes.
Appeler un centre anti-poison ou un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement.
En cas d’inhalation : Déplacer la personne vers une source d’air frais. Si la personne ne
respire pas, appeler le 911 ou une ambulance, puis pratiquer la respiration artificielle, de
préférence le bouche-à-bouche, si possible. Appeler un centre anti-poison ou un médecin
pour obtenir des conseils sur le traitement.
Emporter le contenant, l’étiquette, ou prendre note du nom du produit et de son numéro
d’homologation lorsqu’on cherche à obtenir une aide médicale.
RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES
Traiter selon les symptômes.
NUMÉROS DE TÉLÉPHONE EN CAS D’URGENCE
Pour les déversements ou les accidents de transport, Chemtrex, 1-800-424-9300.
Pour les situations urgentes sur la santé ou l’environnement, Prosar, 1-877-325-1840.
Pour des informations sur les produits et leur utilisation, La Compagnie E. I. du Pont
Canada, 1-800-667-3925.
ENTREPOSAGE
Éviter de contaminer les semences et la nourriture destinée à la consommation humaine
ou animale.
Imbiber les petites quantités renversées au moyen d’argile absorbante.
ÉLIMINATION
Page 3 of 4
Contenants Recyclables :
Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins. Il s’agit d’un contenant recyclable qui doit
être éliminé à un point de collecte des contenants. S’enquérir auprès de son distributeur
ou de son détaillant ou encore auprès de l’administration municipale pour savoir où se
trouve le point de collecte le plus rapproché. Avant d’aller y porter le contenant:
1) Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les rinçures au
mélange à pulvériser dans le réservoir.
2) Rendre le contenant inutilisable.
S’il n’existe pas de point de collecte dans votre région, éliminer le contenant vide
conformément à la réglementation provinciale.
Contenants Retournables :
Ne pas réutiliser ce contenant à d’autres fins. En vue de son élimination, ce contenant
peut être retourné au point de vente (distributeur ou détaillant).
Contenants à Remplissages Multiples :
En vue de son élimination, ce contenant peut être retourné au point de vente (au
distributeur ou au détaillant). Il doit être rempli avec le même produit par le distributeur
ou par le détaillant. Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins.
Pour tout renseignement concernant l’élimination des produits non utilisés ou dont on
veut se départir, s’adresser au fabricant ou à l’organisme de réglementation provincial.
S’adresser également à eux en cas de déversement ainsi que pour le nettoyage des
déversements.
AVIS À L’UTILISATEUR : Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon
le mode d’emploi qui figure sur la présente étiquette. L’emploi non conforme à ce mode
d'emploi constitue une infraction à la Loi sur les produits antiparasitaires. L’utilisateur
assume les risques de blessures aux personnes ou de dommages aux biens que l'utilisation du
produit peut entraîner.
10-5477
Page 4 of 4
GROUPE
POLARIS
9
HERBICIDE
MD
Herbicide Liquide
AGRICOLE ET INDUSTRIEL
ATTENTION – IRRITANT POUR LA PEAU ET LES YEUX
HERBICIDE SOLUBLE DANS L’EAU POUR LA SUPPRESSION NON SÉLECTIVE
DES MAUVAISES HERBES
NO. D’HOMOLOGATION 29479
LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
GARANTIE : Glyphosate, présent sous forme de sel d’isopropylamine … 360 g e.a./L
LIRE L’ÉTIQUETTE ET LA BROUCHURE AVANT L’UTILISATION
Nufarm Agriculture Inc.
5507 1st Street SE
Calgary, Alberta T2H 1H9
Pour plus de renseignements, communiquez avec :
La Compagnie E. I. du Pont Canada
Produits Agricoles
CP 2300, Streetsville, Mississauga
Ontario L5M 2J4
1-800-667-3925
Numéro d’urgence 24 heures par jour 1-800-424-9300
POLARIS MD est une marques de commerce de La compagnie E. I. du Pont dont La
Compagnie E. I. du Pont Canada est un usager licencié. Membre de CropLife.
Page 1 of 37
Contents Partie 1 : Informations sur les précautions et la manipulation ........................................ 4 DESCRIPTION DU PRODUIT................................................................................... 4 PRÉCAUTIONS.......................................................................................................... 4 DANGERS POUR L’ENVIRONNEMENT ................................................................ 4 DANGERS PHYSIQUES OU CHIMIQUES............................................................... 4 PREMIERS SOINS ..................................................................................................... 5 RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES............................................................... 5 NUMÉROS DE TÉLÉPHONE EN CAS D’URGENCE.............................................. 5 ENTREPOSAGE......................................................................................................... 5 ÉLIMINATION........................................................................................................... 5 Partie 2 : Renseignements généraux sur le mode d’emploi ............................................ 6 RECOMMANDATIONS SUR LA GESTION DE LA RÉSISTANCE ....................... 6 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ........................................................................... 7 MÉLANGE ET APPLICATION ................................................................................. 8 RENSEIGNEMENTS SUR LE MÉLANGE ET L’ÉQUIPEMENT D’APPLICATION
..................................................................................................................................... 9 RENSEIGNEMENTS SUR L'APPLICATION - TERRES NON AGRICOLES.......... 9 APPLICATION AUX SOUCHES............................................................................. 12 ÉQUIPEMENT DE PULVÉRISATION.................................................................... 12 Partie 3 : Mauvaises herbes supprimées ...................................................................... 15 SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES ANNUELLES AVEC L’HERBICIDE
POLARIS .................................................................................................................. 15 SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES VIVACES ....................................... 18 Partie 4 : Traitements sur les cultures .......................................................................... 22 AVANT LE SEMIS ET L’ÉMERGENCE DE TOUTES LES CULTURES.............. 22 SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES DANS LES VARIÉTÉS DE CANOLA
TOLÉRANTES AU GLYPHOSATE ........................................................................ 23 SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES DANS LES VARIÉTÉS DE SOYA
TOLÉRANTES AU GLYPHOSATE ........................................................................ 25 SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES DANS LE MAÏS TOLÉRANT AU
GLYPHOSATE ......................................................................................................... 27 APPLICATION EN PRÉ-RÉCOLTE ........................................................................ 29 APPLICATION DE POST-RÉCOLTE...................................................................... 30 TRAITEMENT LOCALISÉ SUR LA CULTURE .................................................... 31 RÉNOVATION DES PÂTURAGES......................................................................... 31 BRISE-VENT ET SUJETS DE PÉPINIÈRE (ESPÈCES LIGNEUSES
ORNEMENTALES).................................................................................................. 31 ARBRES, VIGNES, ARBUSTES FRUITIERS ET AUTRES CULTURES ............. 32 GINSENG NORD-AMÉRICAIN .............................................................................. 35 Partie 5 : Traitements sur terrains non cultivés ............................................................ 35 AIRES INDUSTRIELLES, RÉCRÉATIVES, PUBLIQUES OU EMPRISES........... 35 Suppression des broussailles et des arbres .................................................................. 36 Rénovation des pelouses ............................................................................................ 36 Suppression de la végétation aux abord des routes ..................................................... 37 Suppression résiduaire des mauvaises herbes annuelles et vivaces ............................. 37 POLARIS
Partie 1 :
Informations sur les précautions et la manipulation
DESCRIPTION DU PRODUIT
Herbicide soluble dans l’eau pour la suppression non sélective des mauvaises herbes sur
les TERRES AGRICOLES et sur les TERRES NON AGRICOLES. Pour une
suppression optimale, appliquer l’herbicide Polaris sur des mauvaises herbes en
croissance active, une bonne couverture des mauvaises herbes est importante.
PRÉCAUTIONS
GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS. Peut causer une irritation aux yeux.
Dangereux en cas d’ingestion. Éviter tout contact avec les yeux ou un contact prolongé
avec la peau. Pour de bonnes pratiques d’hygiène industrielle, porter une chemise à
manches longues, un pantalon long, et des gants résistant aux produits chimiques pendant
le mélange et le chargement du produit, et durant les opérations de nettoyage et de la
réparation de l’équipement.
Ne pas entrer ni permettre l'entrée d'ouvriers dans des secteurs traités pendant le délai de
sécurité de 12 heures.
Si vous prévoyez utiliser ce produit antiparasitaire sur une denrée pouvant être exportée
aux États-Unis et si vous avez besoin de renseignements sur les concentrations de résidus
acceptables aux États-Unis, consultez le site Internet de CropLife Canada à
www.croplife.ca.
DANGERS POUR L’ENVIRONNEMENT
Éviter d’appliquer directement à toute étendue d’eau. Ne pas utiliser dans les endroits où
il y a risque élevé de contaminer l’eau à usage domestique ou la faune aquatique. Ne pas
contaminer l’eau lors de l’élimination des déchets ou du nettoyage de l’équipement.
Éviter la dérive ou le contact avec les autres végétaux non visés par le traitement car ils
pourraient être endommagés ou détruits.
DANGERS PHYSIQUES OU CHIMIQUES
Les solutions à vaporiser de ce produit devraient être mélangées, emmagasinées et
appliquées uniquement dans des contenants en acier inoxydable, en aluminium, en fibre
de verre, en plastique ou dans des contenants en acier enduit de plastique. NE PAS
MÉLANGER, EMMAGASINER OU APPLIQUER CE PRODUIT OU LES
SOLUTIONS À VAPORISER DE CE PRODUIT DANS DES CONTENANTS OU
RÉSERVOIRS DE PULVÉRISATION EN ACIER GALVANISÉ OU EN ACIER
NU (SAUF POUR L’ACIER INOXYDABLE). Ce produit et/ou les solutions à
vaporiser mis en contact avec de tels réservoirs ou contenants peuvent produire un
mélange gazeux à base d’hydrogène, qui est très combustible. Ce mélange gazeux, s’il
est exposé à une flamme nue, une étincelle, une torche de soudage, une cigarette allumée
ou une autre source d’allumage, pourrait s’enflammer ou exploser en causant des
blessures corporelles graves.
PREMIERS SOINS
En cas d’ingestion : Appeler un centre anti-poison ou un médecin immédiatement pour
obtenir des conseils sur le traitement. Faire boire un verre d’eau ou de lait à petites
gorgées si la personne empoisonnée est capable d’avaler. Ne pas faire vomir à moins
d’avoir reçu le conseil de procéder ainsi par le centre anti-poison ou le médecin. Ne rien
administrer par la bouche à une personne inconsciente.
En cas de contact avec les yeux : Garder les paupières écartées et rincer doucement et
lentement avec de l’eau pendant 15 à 20 minutes. Le cas échéant, retirer les lentilles
cornéennes au bout de 5 minutes et continuer de rincer l’œil. Appeler un centre
antipoison ou un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement
En cas de contact avec la peau ou les vêtements : Enlever tous les vêtements
contaminés. Rincer immédiatement la peau à grande eau pendant 15 à 20 minutes.
Appeler un centre anti-poison ou un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement.
En cas d’inhalation : Déplacer la personne vers une source d’air frais. Si la personne ne
respire pas, appeler le 911 ou une ambulance, puis pratiquer la respiration artificielle, de
préférence le bouche-à-bouche, si possible. Appeler un centre anti-poison ou un médecin
pour obtenir des conseils sur le traitement.
Emporter le contenant, l’étiquette, ou prendre note du nom du produit et de son numéro
d’homologation lorsqu’on cherche à obtenir une aide médicale.
RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES
Traiter selon les symptômes.
NUMÉROS DE TÉLÉPHONE EN CAS D’URGENCE
Pour les déversements ou les accidents de transport, Chemtrex, 1-800-424-9300.
Pour les situations urgentes sur la santé ou l’environnement, Prosar, 1-877-325-1840.
Pour des informations sur les produits et leur utilisation, La Compagnie E. I. du Pont
Canada, 1-800-667-3925.
ENTREPOSAGE
Éviter de contaminer les semences et la nourriture destinée à la consommation humaine
ou animale.
Imbiber les petites quantités renversées au moyen d’argile absorbante.
ÉLIMINATION
Contenants Recyclables :
Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins. Il s’agit d’un contenant recyclable qui doit
être éliminé à un point de collecte des contenants. S’enquérir auprès de son distributeur
ou de son détaillant ou encore auprès de l’administration municipale pour savoir où se
trouve le point de collecte le plus rapproché. Avant d’aller y porter le contenant:
1) Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les rinçures au
mélange à pulvériser dans le réservoir.
2) Rendre le contenant inutilisable.
S’il n’existe pas de point de collecte dans votre région, éliminer le contenant
conformément à la réglementation provinciale.
Contenants Retournables :
Ne pas réutiliser ce contenant à d’autres fins. En vue de son élimination, ce contenant
vide peut être retourné au point de vente (distributeur ou détaillant).
Contenants à Remplissages Multiples :
En vue de son élimination, ce contenant peut être retourné au point de vente (au
distributeur ou au détaillant). Il doit être rempli avec le même produit par le distributeur
ou par le détaillant. Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins.
Pour tout renseignement concernant l’élimination des produits non utilisés ou dont on
veut se départir, s’adresser au fabricant ou à l’organisme de réglementation provincial.
S’adresser également à eux en cas de déversement ainsi que pour le nettoyage des
déversements.
AVIS À L’UTILISATEUR : Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon
le mode d’emploi qui figure sur la présente étiquette. L’emploi non conforme à ce mode
d'emploi constitue une infraction à la Loi sur les produits antiparasitaires. L’utilisateur
assume les risques de blessures aux personnes ou de dommages aux biens que l'utilisation du
produit peut entraîner.
Partie 2 :
Renseignements généraux sur le mode d’emploi
RECOMMANDATIONS SUR LA GESTION DE LA RÉSISTANCE
Gestion de la résistance à l’herbicide Polaris, herbicide du groupe 9. Toute population de
mauvaises herbes peut renfermer ou former des plantes naturellement résistantes à
l’herbicide Polaris et à d’autres herbicides du groupe 9. Les biotypes résistants peuvent
finir par prédominer au sein de la population si ces herbicides sont utilisés de façon
répétée dans un même champ. Il peut exister d’autres mécanismes de résistance sans lien
avec le site ou le mode d’action, mais qui sont spécifiques à des composés chimiques,
comme un métabolisme accru. Il est recommandé de suivre des stratégies appropriées de
gestion de la résistance.
Pour retarder l’acquisition de la résistance aux herbicides:
•
•
•
•
•
•
•
Dans la mesure du possible, alterner l’herbicide Polaris ou les herbicides du
même groupe 9 avec des herbicides appartenant à d’autres groupes et qui
éliminent les mêmes mauvaises herbes au champ.
Utiliser des mélanges en cuve contenant des herbicides provenant d’un groupe
différent, si cet emploi est permis.
Utiliser les herbicides dans le cadre d’un programme de lutte intégrée comprenant
des inspections sur le terrain, des relevés d’utilisations antérieures de pesticides et
de la rotation des cultures et faisant place à la possibilité d’intégrer des pratiques
de labour (ou d’autres méthodes mécaniques) ou des pratiques de lutte culturale,
biologique et d’autres formes de lutte chimique.
Inspecter les populations de mauvaises herbes traitées pour y découvrir les signes
de l’acquisition d’une résistance.
Empêcher la propagation à d’autres champs des mauvaises herbes résistantes en
nettoyant le matériel de labour et de récolte et en utilisant des semences non
contaminées.
Pour des cultures précises ou des biotypes de mauvaises herbes précis, s’adresser
au spécialiste local des interventions sur le terrain ou à un conseiller agréé pour
toute autre recommandation relative à la gestion de la résistance aux pesticides ou
encore à la lutte intégrée contre les mauvaises herbes.
Pour plus d’information ou pour signaler des cas possibles de résistance,
s’adresser à Nufarm Agriculture inc. au 1-800-868-5444 ou à www.nufarm.ca.
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
• Ne pas appliquer le produit par voie aérienne sauf dans les conditions énoncées
dans le présent livret.
• Ce produit est très toxique pour les plantes aquatiques et terrestres. Une zone
tampon de 15 mètres doit être conservée entre la zone d’application directe sous
le vent et la bordure la plus rapprochée des habitats terrestres sensibles. De
même, une zone tampon de 15 mètres doit être conservée entre la zone
d’application directe sous le vent la bordure la plus rapprochée des habitats
aquatiques sensibles et des habitats fauniques sensibles au pourtour de ces plans
d’eau. Éviter de contaminer ces zones lors du nettoyage ou du rinçage de
l’équipement ou des contenants. Pour les mélanges en réservoir, consulter
l’étiquette de chaque produit et observer la zone tampon la plus large (la plus
restrictive) recommandée pour les produits à mélanger.
• Sur la plupart des mauvaises herbes annuelles, les effets sont visibles après 2 à 4
jours, mais sur la plupart des mauvaises herbes vivaces, le délai peut être de 7 à
10 jours.
•
•
•
•
•
•
•
•
Un temps extrêmement frais ou nuageux au moment du traitement peut ralentir le
travail du produit et retarder les signes visibles de suppression. Les effets visibles
sont le flétrissement et le jaunissement graduels de la plante, qui s’accentuent
jusqu’au brunissement complet des organes aériens et à la détérioration des
organes souterrains de la plante.
Les plants qui ne sont pas encore levés provenant des rhizomes souterrains ou des
racines des espèces vivaces ne seront pas atteints par la solution et ils
continueront leur croissance. C’est pourquoi la meilleure suppression de la
plupart des mauvaises herbes vivaces s’obtient quand on effectue le traitement à
un stade avancé de croissance voisine de la maturité.
Sans dépasser les limites recommandées, utiliser toujours la dose la plus forte du
produit par hectare lorsque l’infestation de mauvaises herbes est forte ou dense ou
que les mauvaises herbes croissent dans un endroit non aménagé (sol non
travaillé).
Ne pas traiter les mauvaises herbes lorsque les conditions de croissance sont
médiocres, par exemple en cas de sécheresse, de maladie ou de dégâts causés par
les insectes, sans quoi la suppression des mauvaises herbes pourrait être moindre.
Une épaisse couche de poussière sur les mauvaises herbes peut aussi réduire la
suppression.
Ce produit n’exerce pas d’effet rémanent sur les mauvaises herbes.
Une pluie forte, immédiatement après le traitement, peut lessiver l’herbicide du
feuillage et rendre nécessaire un traitement de rappel. Ne pas appliquer le produit
si la pluie semble imminente.
À moins d’indication contraire dans ce livret, ne jamais mélanger avec des agents
tensio-actifs, des pesticides, des huiles herbicides ou autres matières que de l’eau.
Une pulvérisation qui couvre uniformément et parfaitement les plantes est la plus
efficace. Ne pas pulvériser le feuillage des mauvaises herbes jusqu’au
ruissellement.
Ne pas appliquer dans les serres.
MÉLANGE ET APPLICATION
•
•
•
Appliquer ces solutions à pulvériser avec un appareil bien entretenu et calibré de
façon à débiter le volume voulu de produit.
ÉVITER LA DÉRIVE DU PRODUIT – LORS DE L’APPLICATION,
PRENDRE GRAND SOIN DE NE PAS ENDOMMAGER LES PLANTES
UTILES ET LES CULTURES. Éviter toute dérive car même d’infimes
quantités pulvérisées peuvent endommager gravement ou détruire les cultures, les
plantes ou les autres superficies voisines qu’on n’a pas l’intention de traiter, ou
peuvent causer d’autres effets non recherchés.
Ne pas traiter quand le vent souffle en rafales ou dépasse 8 kilomètres à l’heure
ou lorsque d’autres facteurs, y compris des vents moins forts, risquent de faire
dériver l’herbicide. Lors de la pulvérisation, éviter les combinaisons de pression
et de genre d’ajutage (buse) qui peuvent donner de très fines particules (embruns),
plus susceptibles de dériver.
•
•
•
ATTENTION: ÉVITER TOUT CONTACT AVEC LE FEUILLAGE, LES
TIGES VERTES OU LES FRUITS DES RÉCOLTES, DES PLANTES ET
DES ARBRES NON VISÉS, CAR ILS POURRAIENT ÊTRE DÉTRUITS
OU GRAVEMENT ENDOMMAGÉS.
Les résultats risquent d’être réduits si on utilise une eau boueuse, par exemple de
l’eau d’un étang ou d’un fossé sans revêtement.
Bien rincer à grande eau le pulvérisateur et les pièces en jeu aussitôt après
l’application du produit. Ne pas contaminer les approvisionnements d’eau
lorsqu’on élimine les déchets ou que l’on nettoie l’équipement.
RENSEIGNEMENTS SUR LE MÉLANGE ET L’ÉQUIPEMENT D’APPLICATION
MÉLANGE
Pour les pulvérisateurs terrestres ou industriels :
• Verser d’abord dans le réservoir la moitié de l’eau nécessaire.
• Ajouter la quantité voulue d’herbicide. Consulter les sections « Mauvaises
herbes supprimées », « Traitements sur les cultures » et « Traitements sur
terrains non cultivés » du présent livret
• Bien mélanger avant d’ajouter le reste de l’eau.
Placer le boyau de remplissage sous la surface de la solution pour éviter de former trop
de mousse. Retirer le boyau dès que le réservoir est plein pour éviter le retour de la
solution dans l’approvisionnement d’eau. L’emploi d’agitateurs mécaniques peut
provoquer une formation excessive de mousse. Les tuyaux de dérivation doivent aboutir
au fond du réservoir.
Quand on utilise un pulvérisateur à dos, il est conseillé de mélanger dans l’eau la quantité
voulue de l’herbicide Polaris dans un grand récipient, puis de verser dans le pulvérisateur
cette solution.
RENSEIGNEMENTS SUR L'APPLICATION - TERRES NON AGRICOLES
Application Foliaire
• La pulvérisation doit être uniforme et complète. Ne pas pulvériser jusqu'au
ruissellement.
• Pour les broussailles ligneuses et les arbres, les effets des applications faites tôt
durant la saison peuvent prendre 30 à 45 jours à se manifester sur les espèces
ciblées. On peut faire des applications tard dans la saison aux espèces qui ont pris
leur couleur automnale pourvue que les feuilles ne soient pas encore tombées
massivement. Les effets de la suppression deviendront apparents le printemps
suivant.
Application terrestre
• Utiliser des pulvérisateurs à rampe, sans rampe ou pneumatiques ou bien appliquer
une solution de 1 pour cent à 2 pour cent à l'aide d'appareils manuels et à grand
volume.
• La pulvérisation doit être uniforme et complète. Ne pas pulvériser jusqu'au
ruissellement.
• Si les mauvaises herbes ont été fauchées ou sarclées, ne pas traiter avant que le
regain ait atteint le stade recommandé.
APPLICATION AÉRIENNE : Pour les emprises industrielles seulement
Épandre seulement avec un avion ou un hélicoptère réglé et étalonné pour être utilisé
dans les conditions atmosphériques de la région et selon les taux et directives figurant sur
l’étiquette.
Utiliser seulement les quantités recommandées pour l’épandage aérien qui sont indiquées
sur l’étiquette.
S’assurer que l’épandage est uniforme. Afin d’éviter que le produit ne soit épandu de
façon non uniforme (épandage en bandes, irrégulier ou double), utiliser des marqueurs
appropriés ou des systèmes équivalents de positionnement électronique (GPS).
L’utilisation d’un avion de repérage est recommandée.
Mises en garde concernant l’utilisation
Épandre seulement quand les conditions météorologiques à l’endroit traité permettent une
couverture complète et uniforme de la culture visée. Les conditions favorables
spécifiques à l’épandage aérien décrites dans le guide national d’application de
pesticides par aéronef (élaborées par le comité fédéral/provincial/territorial sur la lutte
antiparasitaire et les pesticides) doivent être présentes.
Ne pas épandre de pesticides sur les étendues d’eau. Éviter que la dérive n’atteigne une
étendue d’eau ou tout autre endroit non visé . Les zones tampons indiquées devraient être
respectées.
Les grosses gouttelettes sont moins sujettes à la dérive; il faut donc éviter les pressions et
les types de buses qui permettent la formation de fines particules (brume). Ne pas
épandre par temps mort ou lorsque la vitesse du vent et son orientation peuvent
provoquer une dérive. Ne pas épandre également lorsque le vent souffle en direction
d’une culture, d’un jardin, d’un habitat terrestre (plantations brise-vent, etc.) ou aquatique
vulnérable.
Mise en garde concernant l’opérateur antiparasitaire
Ne pas permettre au pilote de mélanger les produits chimiques qui seront embarqués à
bord de l’appareil. Il peut toutefois charger des produits chimiques pré-mélangés
contenus dans un système fermé.
Il serait préférable que le pilote puisse établir une communication à chaque emplacement
traité au moment de l’épandage.
Le personnel au sol de même que les personnes qui s’occupent des mélanges et du
chargement doivent porter des gants, des combinaisons et des lunettes ou un masque les
protégeant contre les produits chimiques durant le mélange des produits, le chargement,
le nettoyage et les réparations. Lorsque les précautions qu’on recommande à l’opérateur
de prendre sont plus strictes que les recommandations générales qui figurent sur les
étiquettes pour épandage avec pulvérisateur terrestre, suivre les précautions les plus
rigoureuses.
Tout le personnel doit se laver les mains et le visage à grande eau avant de manger et de
boire. Les vêtements protecteurs, le cockpit de l’avion et les cabines des véhicules
doivent être décontaminés régulièrement.
Mises en garde propres au produit
Lire attentivement l’étiquette au complet et bien la comprendre avant d’ouvrir le
contenant. Pour toute question, appeler le fabricant en composant le 1-800-667-3925.
Pour obtenir des conseils techniques, contacter le distributeur ou un conseiller agricole
provincial. L’épandage de ce produit spécifique doit répondre aux exigences suivantes.
Volume: Quantité recommandée avec un volume de pulvérisation minimal de 30 - 100
litres par hectare.
Ne pas diriger les buses vers l’avant face au déplacement d’air ni accroître le volume de
solution en augmentant la pression au-delà du niveau recommandé.
Laver à fond l'avion, particulièrement le train d'atterrissage, après chaque journée de travail,
afin d'éliminer les résidus d'herbicide accumulés pendant la pulvérisation ou déversés.
L'EXPOSITION PROLONGÉE À CE PRODUIT DES SURFACES D'ACIER SANS
REVÊTEMENT PEUT PROVOQUER LEUR CORROSION ET AMENER UNE
DÉFAILLANCE DU MATÉRIEL. LE TRAIN D'ATTERRISSAGE EST LE PLUS
EXPOSÉ. Un enduit organique (peinture) qui répond à la norme aéronautique
MIL-C-38412 peut empêcher la corrosion.
Applications par injection : pour tous les usages sur les terres non-agricoles
On peut supprimer les espèces ligneuses par injection de ce produit. Appliquer au moyen
d'un matériel approprié qui fait pénétrer le produit dans les tissus vivants, à un taux d'au
moins 0,5 millilitres (dilué ou non dans l'eau dans une proportion de 1:1) par 5 centimètres
du diamètre mesuré à hauteur de poitrine. Faire les incisions à intervalles réguliers tout
autour de l'arbre et en-bas de toutes les grosses branches. Appliquer à n'importe quel
moment de l'année, sauf si le gel empêche une pénétration adéquate du matériel d'injection
ou le printemps quand il y a une forte poussée de sève. Toutefois, ce taux peut être
insuffisant pour la suppression des arbres dont le diamètre dépasse 20 centimètres.
La suppression totale de l'arbre peut prendre un ou deux ans à se manifester.
Voici une liste partielle des espèces supprimées :
AULNE
BOULEAU
CÈDRE
CERISIER
DOUGLAS TAXIFOLIÉ
ÉRABLE*
PIN
PEUPLIER
PRUCHE
SAULE
* Ce traitement peut être efficace seulement pour la répression de l'érable grandifolié. Les
applications tard à l'automne sont idéales pour la répression optimale de l'érable grandifolié.
APPLICATION AUX SOUCHES
L'application de ce produit à la souche d'un arbre fraîchement coupé permet de supprimer le
regain des espèces ligneuses. Comme la solution est concentrée, utiliser un matériel à faible
pression, par exemple une bouteille compressible. Pour une suppression optimale, appliquer
immédiatement (dans les 5 minutes), au taux indiqué, ce produit à la souche d'un arbre
fraîchement coupé, directement sur la surface de coupe. Seul le cambium (ou couche
génératrice) de la surface de coupe devrait être traité. Appliquer la solution d'herbicide à un
taux équivalent d'au moins 0,5 millilitres de produit par 5 centimètres de diamètre à hauteur
de poitrine. Ne pas appliquer sur le reste de la surface, ni sur les racines exposées car ce
produit traverse difficilement l'écorce. Appliquer ce traitement à n'importe quel temps de
l'année, sauf durant les périodes de forte poussée de la sève ou quand le gel empêche
d'injecter la solution. On peut ajouter à la solution un colorant hydrosoluble pour indiquer
quelles surfaces ont été traitées. La suppression totale peut prendre 1 à 2 ans à se manifester.
Voir la liste partielle des espèces supprimées à la section « applications par injection » de
la présente étiquette.
ÉQUIPEMENT DE PULVÉRISATION
Pulvérisateurs à rampe
Suppression des mauvaises herbes annuelles mentionnées dans le livret à l’aide de
rampes ordinaires :
• Diluer ce produit dans 50 à 100 litres d’eau propre par hectare et appliquer en
pulvérisation générale, sauf indication contraire sur la présente étiquette, à une
pression d’au plus 275 kPa. Consulter les sections “Mauvaises herbes
supprimées” du présent livret pour les doses à utiliser contre les mauvaises
herbes spécifiques.
Suppression des mauvaises herbes vivaces, des broussailles ligneuses et des arbres
mentionnés dans le livret à l’aide d’équipement ordinaire à rampe :
•
Diluer ce produit dans 50 à 300 litres d’eau propre par hectare et appliquer en
pulvérisation générale à une pression d’au plus 275 kPa. Consulter les sections
“Mauvaises herbes supprimées” du présent livret pour les doses à utiliser contre
les mauvaises herbes spécifiques.
Équipement manuel et appareils à grand volume (pulvérisations grossières
seulement)
Suppression des mauvaises herbes, des broussailles et des arbres mentionnés aux
rubriques “Mauvaises herbes supprimées” de la présente étiquette, à l’aide de
pulvérisateurs à dos ou d’équipement de pulvérisation à volume élevé pourvus de lances
ou d’autres agencements appropriés à buses :
• À moins d’indication contraire, préparer une solution à 1% de produit dans l’eau
(1 litre de produit dans 100 litres d’eau) et pulvériser le feuillage de la végetation
à supprimer. Pour de meilleurs résultats, employer une solution à 2% (2 litres de
produit dans 100 litres d’eau) contre les mauvaises herbes vivaces difficiles à
supprimer, notamment le liseron des champs, l’apocyn chanvrin, l’asclépiade
commune et le chardon des champs.
• Pulvériser de façon à bien mouiller. La couverture doit être uniforme et complète.
Ne pas pulvériser jusqu’au ruissellement. Dans les cas d’application à l’aide
d’une lance, diriger soigneusement le jet pour éviter toute vaporisation sur les
plantes non visées.
Équipement sélectif
Ce produit peut servir à la suppression des mauvaises herbes à l’aide d’appareils à
humectation, comme les ROULEAUX et les MÈCHES, dans le soya, les haricots
communs secs, les vergers, les vignobles, les plantations de canneberges (atocas) ou les
fraises, et les endroits non cultivés.
Une fois dilué et mélangé parfaitement dans l’eau, ce produit peut s’appliquer avec un
appareil à humectation aux espèces mentionnées qui poussent dans le soya, les haricots
communs secs, les vergers, les vignobles et les plantations de canneberges (atocas) et
fraises. Appliquer seulement avant le début de la formation des gousses de soya et des
haricots communs secs. (On peut aussi l’utiliser dans les sites industriels, les plantations
d’arbres et les sites non –cultivés indiqués sur cette étiquette.)
L’appareil à humectation applique l’herbicide aux mauvaises herbes en les frottant avec
une surface humectante imprégnée de solution herbicide. Les appareils à humectation
sont des dispositifs à rouleau ou à mèche autre qui distribuent par frottement direct les
concentrations ou quantités appropriées de produit sur les mauvaises herbes.
L’équipement doit être conçu, entretenu et utilisé de façon à empêcher la solution
herbicide d’entrer en contact avec la végétation non visée. On peut améliorer le
rendement en diminuant la vitesse aux endroits très infestés, de façon à assurer la
saturation suffisante de la surface humectante. On peut obtenir de meilleurs résultats en
faisant deux applications en sens inverses.
Les appareils qu’on utilise au-dessus de la végétation non-visée doivent être réglés de
façon que le point de contact soit à au moins 5 centimètres au-dessus de la végétation non
visée. Les gouttelettes ou la mousse de solution herbicide qui se déposent sur la
végétation non visée peuvent provoquer l’apparition de symptômes, tels que la
décoloration et l’arrêt de croissance, ou la destruction.
Les applications doivent s’effectuer lorsque les mauvaises herbes dépassent d’au moins
15 centimètres la végétation non visée. On obtient de meilleurs résultats lorsqu’une plus
grande partie de la mauvaise herbe est exposée à la solution herbicide. Les mauvaises
herbes avec lesquelles la solution herbicide n’entre pas en contact ne sont pas atteintes,
ce qui peut se produire dans les touffes denses, les infestations graves ou lorsque la
hauteur des mauvaises herbes varie et que toutes n’entrent pas en contact avec
l’herbicide. Dans de tels cas, des traitements de rappel peuvent être nécessaires.
Consulter les tables de la section “Mauvaises herbes supprimées” de cette étiquette
pour connaître les stades de croissance spécifiques recommandés pour chacune des
mauvaises herbes visées.
REMARQUES
•
Garder les surfaces humectantes propres.
•
Maintenir le nombre recommandé de tours-minute du rouleau pendant le
traitement, dans le cas des appareils à rouleau.
•
Garder la surface humectante de l’appareil au degré voulu de saturation en
solution herbicide.
•
NE PAS employer d’appareil à humectation lorsque les mauvaises herbes
sont humides.
•
NE PAS employer l’équipement à des vitesses de déplacement inférieures à 4
ou supérieures à 10 kilomètres à l’heure. La vitesse de l’équipement peut
influer sur la suppression. Plus la densité des mauvaises herbes augmente,
plus on diminue la vitesse pour assurer une bonne couverture des mauvaises
herbes.
•
Se rappeler que, dans un terrain en pente, la solution herbicide peut se
déplacer en provoquant le dégoulinement à la partie inférieure de l’appareil
à humectation et le dessèchement à la partie supérieure.
•
Les variations dans la conception même de l’appareil peuvent influer sur la
suppression. Dans les appareils à humectation, la composition et
l’orientation de la surface humectante doivent permettre un débit suffisant
de la solution herbicide recommandée directement sur les mauvaises herbes.
•
Avec les appareils à humectation de tout genre, prendre bien soin que la
surface humectante ne devienne trop saturée, au point que l’herbicide
dégoutte sur la végétation non visée.
•
Pour tout équipement, vider et nettoyer la surface humectante aussitôt après
avoir employé le produit, en les rinçant à fond à grande eau.
Appareils à rouleau : Mélanger 0,5 à 1,0 litre de produit dans 10 litres d’eau pour
donner une solution herbicide de 5 pourcent à 10 pourcent. Maintenir la vitesse du
rouleau entre 50 et 150 tours-minute.
Appareils à mèche ou autres : Mélanger 1 litre de produit dans 2 litres d’eau pour avoir
une solution à 33 pourcent.
Partie 3 :
Mauvaises herbes supprimées
SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES ANNUELLES AVEC L’HERBICIDE
POLARIS
• L’herbicide Polaris, appliqué seul, ne supprime pas les spontanées des cultures
munies d’une résistance génétique au glyphosate.
• Prévoir au moins un jour entre le traitement et le travail du sol
• Les semences de mauvaises herbes annuelles continuent habituellement à germer
tout au long de la saison. Dans certains cas, des traitements répétés peuvent être
nécessaires pour supprimer les mauvaises herbes qui germent plus tard.
Dose
Mauvaises herbes
de
supprimées
produit
(L/ha)
0,75
Folle avoine, Sétaire
verte, Orge spontané,
Blé spontané
Canola spontané*
Moutarde des champs
Renouée persicaire
Tabouret des champs
1,0
1,25 –
1,9
Toutes les mauvaises
herbes indiquées cidessus, plus :
Kochia à balai*
Sagesse-deschirurgiens*
Folle avoine**
Toutes les mauvaises
herbes indiquées cidessus, plus :
Brome des toits, Sétaire
Stade de
croissance
COMMENTAIRES
(volume d’eau de 50 – 100
L/ha)
Jusqu’à 8 cm de
hauteur
(Folle avoine 1-3
feuilles)
Ajouter 350 mL d’un agent
tensio-actif dont l’utilisation
est homologuée avec ce
produit, notamment Agral
90®, Ag Surf® ou
Companionmc.
*Non tolérant au glyphosate
seulement
Ajouter 350 mL d’un agent
tensio-actif dont l’utilisation
est homologuée avec ce
produit, tel qu’indiqué cidessus.
8-15 cm de
hauteur
* Répression seulement;
**Infestations sévères
Jusqu’à 15 cm de
hauteur
Aucun agent tensio-actif n’est
exigé.
* Des doses supérieures sont
Dose
Mauvaises herbes
de
supprimées
produit
(L/ha)
géante
Ivraie de Perse
Gaillet gratteron
Chénopode blanc
Amarante à racine rouge
Ortie royale
Sagesse-des-chirurgiens
Soude roulante
Lin spontané
Petite herbe à poux*
Érigéron du Canada*
Renouée liseron**
Crépis des toits***
2,25
Toutes les mauvaises
herbes indiquées cidessus, plus :
Digitaire sanguine
Pâturin annuel
Kochia à balais
Laitue scariole
Bourse-à-pasteur
Laiteron potager, Vesce
à feuilles étroites
Stade de
croissance
3,5
Plus de 15 cm de
hauteur
Toutes les mauvaises
herbes indiquées cidessus
COMMENTAIRES
(volume d’eau de 50 – 100
L/ha)
nécessaires pour les plantes de
plus de 8 cm de hauteur.
** Entre le stade de 3-4
feuilles, utiliser une dose de
1,9 L/ha.
*** Pour les mauvaises herbes
entre 8 et 15 cm de hauteur,
utiliser une dose de 1,9 L/ha.
Jusqu’à 15 cm de
hauteur
.
REMARQUE: Pour le traitement localisé, les doses de 0,75 à 3,5 litres par hectare sont
équivalentes à environ 8 à 35 mL/100m2, respectivement.
Suppression des mauvaises herbes annuelles avec l’herbicide Polaris mélangé en
réservoir
L’herbicide Polaris + Pardner
Doses : Herbicide Polaris
0,75-1,0 L/ha + Pardner 1,0 L/ha
Volume d’eau :
50-100 L/ha
Mauvaises herbes supprimées :
Toutes les mauvaises herbes annuelles indiquées
dans la table de suppression des mauvaises herbes annuelles ci-haut, plus : canola
spontané tolérant au glyphosate, renouée liseron*, amarante à racine rouge*
Stade des mauvaises herbes : Les mauvaises herbes devraient mesurer moins que 15 cm
et être en croissance active (appliquer une dose supérieure si les mauvaises herbes
mesurent plus que 8 cm)
Remarques : Seulement pour être appliqué avant le semis du blé, de l’avoine et de l’orge
dans les systèmes de travail minimal du sol. Ajouter un agent tensio-actif à raison de 350
mL/ha tel qu’indiqué dans la table de suppression des mauvaises herbes annuelles cihaut.
*Appliquer l’herbicide Polaris à une dose de 1,0 L/ha pour la suppression de la renouée
liseron et la répression de l’amarante à racine rouge.
L’herbicide Polaris + 2,4-D*
Doses : Herbicide liquide Polaris
1,25-1,9 L/ha + 2,4-D 0,6-0,9**L/ha ou 1,251,5***L/ha
Volume d’eau :
50-100 L/ha
Mauvaises herbes supprimées :
Toutes les mauvaises herbes annuelles indiquées
dans la table de suppression des mauvaises herbes annuelles ci-haut, plus :
0,6-0,9 L/ha de 2,4D : canola spontané tolérant au glyphosate (1-4 feuilles), bardanette
épineuse, bardane, lampourde glouteron, plantain majeur, vergerette annuelle, caméline
faux lin, fausse herbe à poux, salsifis majeur, moutarde (sauf pour moutarde des chiens et
moutarde tanaisie), laitue scariole, herbe à poux, ansérine de Russie, bourse-à-pasteur,
grande ortie, mélilot, euphorbe à feuilles de thym, radis sauvage, tournesol sauvage.
1,25-1,5 L/ha de 2,4-D : Toutes les mauvaises herbes indiquées ci-haut, plus :
canola spontané tolérant au glyphosate (4-6 feuilles), laiteron potager, stellaire moyenne,
pourpier potager, moutarde des chiens, moutarde tanaisie, chénopode glauque, séneçon
vulgaire, galinsoga cilié, épervière, prunelle vulgaire, renouée des oiseaux, lépidie
densiflore, matricaire odorante, amarante fausse-blite, pourpier, petite oseille, renouée,
amarante blanche, abutilon.
Stade des mauvaises herbes : Les mauvaises herbes devraient mesurer moins que 15 cm
et être en croissance active (appliquer une dose supérieure si les mauvaises herbes
mesurent plus que 8 cm)
Remarques : Seulement pour être appliqué avant ou après le semis mais avant
l’émergence du blé, du blé d’hiver, de l’orge et du seigle.
*Selon une formulation de 500 g/L, ajuster les doses pour les autres formulations de 2,4D. Utiliser seulement des formulations de 2,4-D ester ou amine à volatilité peu élevée.
**2,4-D à raison de 0,6-0,9 L/ha (280-420 g. m.a./ha)
***2,4-D à raison de 1,2-1,5 L/ha (560-700 g. m.a./ha).
L’herbicide Polaris + MCPA*
Doses : Herbicide liquide Polaris
1,25-1,9 L/ha + MCPA 0,5-0,7**L/ha ou 0,51,0***L/ha
Volume d’eau :
50-100 L/ha
Mauvaises herbes supprimées :
Toutes les mauvaises herbes annuelles indiquées
dans la table de suppression des mauvaises herbes annuelles ci-haut, plus :
0,5-0,7 L/ha de MCPA :
canola spontané tolérant au glyphosate (1-4 feuilles)
0,7-1,0 L/ha de MCPA : Toutes les mauvaises herbes indiquées ci-haut, plus :
bardanette épineuse, bardane (avant le stade à 4 feuilles), caméline faux lin, moutardes
(sauf des chiens et tanaisie), laitue escariole, herbes à poux, ansérine de Russie, bourse-àpasteur, vesce, radis sauvage, tournesol sauvage.
Stade des mauvaises herbes : Les mauvaises herbes devraient mesurer moins que 15 cm
et être en croissance active (appliquer une dose supérieure si les mauvaises herbes
mesurent plus que 8 cm)
Remarques : Seulement pour être appliqué avant ou après le semis mais avant la
l’émergence du blé, de l’orge, du seigle, de l’avoine, du maïs (de grande culture ou sucré)
(formulation de MCPA amine seulement), lin, pois de grande culture (formulation de MCPA
amine seulement).
*Selon une formulation de 500 g/L, ajuster les doses pour les autres formulations de
MCPA.
**Appliquer 0,5-0,7 L/ha de MCPA (250-350 g. m.a./ha) avant le semis des pois de
grande culture
***MCPA à raison de 0,5-1,0 L/ha (250-500 g. m.a./ha).
L’herbicide Polaris + Buctril M
Doses : Herbicide Polaris
0,75-1,0 L/ha + Buctril M 0,5-1,0 L/ha
Volume d’eau :
50-100 L/ha
Mauvaises herbes supprimées :
Toutes les mauvaises herbes annuelles indiquées
dans la table de suppression des mauvaises herbes annuelles ci-haut, plus :
0,5 L/ha de Buctril M: canola spontané tolérant au glyphosate (1-4 feuilles)
1,0 L/ha de Buctril M: Toutes les mauvaises herbes indiquées ci-haut, plus :
renouée scabre, persicaire pâle, saponaire des vaches, amarante à racine rouge, bardanette
épineuse, bourse-à-pasteur, soude roulante (avant 5 cm), matricaire inodore (annuelles
seulement), tournesol spontané, silène noctiflore, lampourde glouteron, abutilon (avant 8
cm), neslie paniculée, morelle D’Amérique, renouée liseron, sarrasin de tartarie, morelle
à trois fleurs, chardon des champs (partie aérienne), laiteron des champs (partie aérienne)
Stade des mauvaises herbes : Les mauvaises herbes devraient mesurer moins que 15 cm
et être en croissance active (appliquer une dose supérieure si les mauvaises herbes
mesurent plus que 8 cm)
Remarques : Seulement pour être appliqué avant ou après le semis mais avant
l’émergence du blé, de l’orge, du seigle, de l’avoine, du maïs, du lin, des graines, de
l’alpiste des canaries et des plantules de graminées ((incluant le brome inerme, l’agropyre
à crête, l’agropyre intermédiaire, l’agropyre à chaumes rudes, l’agropyre élevé,l’élyme de
Russie, la fléole des prés, le dactyle pelotonné, la fétuque rouge traçante, la fétuque des
prés, le vulpin des prés, la fétuque élevée (plantule), le brome des prés (plantule),
l’agropyre des rives (plantule) et l’alpiste roseau des Canaries)).
SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES VIVACES
Lorsqu’appliqué tel que recommandé, en présence des conditions décrites, ce produit
supprimera les mauvaises herbes vivaces indiquées ci-bas :
Suppression du chiendent :
Infestations légères à modérées :
Dose : 2,5 L/ha
Volume d’eau : 50-300 L/ha
Stade de croissance du chiendent : au moins 3-4 feuilles vertes
Remarques : Prévoir 3 jours ou plus après le traitement avant de travailler le sol.
Lorsque des volumes d’eau de 150-300 L/ha sont utilisés, un agent tensio-actif approuvé
doit être utilisé à raison de 0,5% v/v. Le chiendent peut être traité après un léger gel si la
mauvaise herbe est en croissance active au moment de l’application et qu’elle a 3-4
feuilles vertes. Ne pas appliquer après le premier gel mortel, à l’automne.
Infestations sévères/suppression à long terme :
Dose : 2,5-7,0 L/ha
Volume d’eau : 50-300 L/ha
Stade de croissance du chiendent : au moins 3-4 feuilles vertes
Remarques : Appliquer des doses supérieures à 2,5 L/ha pour obtenir une suppression
constante, à long terme. Lorsque des volumes d’eau de 150-300 L/ha sont utilisés, un
agent tensio-actif approuvé doit être utilisé à raison de 0,5% v/v. Le chiendent peut être
traité après un léger gel si la mauvaise herbe est en croissance active au moment de
l’application et qu’elle a 3-4 feuilles vertes. Ne pas appliquer après le premier gel mortel,
à l’automne.
Suppression du chardon des champs :
Suppression saisonnière :
Dose : 2,5 L/ha
Volume d’eau : 50-300 L/ha
Stade de croissance du chardon des champs :rosette
Remarques : Prévoir 10 jours ou plus après le traitement avant de travailler le sol. Le
chardon des champs peut être traité après un léger gel si la mauvaise herbe est en
croissance active au moment de l’application et que les feuilles sont encore vertes. Ne pas
appliquer après le premier gel mortel, à l’automne.
Suppression à long terme :
Dose : 4,74-7,0 L/ha
Volume d’eau : 100-300 L/ha
Stade de croissance du chardon des champs :stade bouton ou plus avancé
Remarques : Prévoir 5 jours et plus après le traitement avant de travailler le sol.
Traitement en post-récolte
Dose : 1,7 L/ha + 1,25 L/ha de Banvel 0,35 L/ha d’un agent tensio-actif non-ionique
approuvé
Volume d’eau : 100-200 L/ha
Stade d’application : sur les chaumes après la récolte; le chardon des champs doit être en
croissance active
Remarques : Après cette application, ne cultiver que des céréales, du canola, du soya, du
maïs de grande culture, du maïs sucré ou des haricots blancs. Si l’application a lieu après
le 1er septembre ou si le niveau d’humidité dans le sol est très faible après l’application,
les cultures peuvent subir des dommages au printemps suivant.
Suppression du liseron des champs :
Dose : 7-12 L/ha
Volume d’eau : 100-300 L/ha
Stade de croissance du liseron des champs : au moins à la pleine floraison
Remarques : Prévoir 7 jours ou plus après le traitement avant de travailler le sol.
Suppression de l’asclépiade commune:
Traitement de pré-récolte
Dose : 2,5 L/ha
Volume d’eau : 50-100 L/ha
Stade de croissance de l’asclépiade commune: du stade bouton à la pleine floraison (prérécolte)
Remarques : Prévoir 7 jours ou plus après le traitement avant de travailler le sol. La
suppression peut être moins efficace après la pleine floraison.
Suppression à long terme
Dose : 12 L/ha
Volume d’eau : 100-300 L/ha
Stade de croissance de l’asclépiade commune: du stade bouton à la pleine floraison
Remarques : Prévoir 7 jours ou plus après le traitement avant de travailler le sol. La
suppression peut être moins efficace après la pleine floraison. Des applications
supplémentaires peuvent être nécessaires car les plants peuvent ne pas tous être au stade
approprié.
Suppression de la linaire :
Suppression en saison/ pré-récolte
Dose : 2,5 L/ha
Volume d’eau : 50-100 L/ha
Stade de croissance de la linaire : du stade bouton à la pleine floraison (pré-récolte); stade
végétatif
Remarques : La linaire peut être traitée après un léger gel, pourvu qu’elle soit en
croissance active et encore verte au moment de l’application. Ne pas appliquer après le
premier gel mortel.
Suppression de la luzerne :
Traitement à l’automne
Dose : 3,7-5 L/ha
Volume d’eau : 50-300 L/ha
Stade de croissance de la luzerne : début du stade bouton à la pleine floraison
(applications d’automne seulement)
Remarques : Prévoir 5 jours ou plus après le traitement avant de travailler le sol. Utiliser
des doses plus élevées sur des populations de luzerne dense et en présence d’infestations
sévères de graminées.
Dose : 2,5-5 L/ha + 1,2-2,4 L/ha de 2,4-D (formulation de 500 g/L d’amine ou d’ester)
Volume d’eau : 100-200 L/ha
Stade de croissance : champ de luzerne établie (suppression d’automne)
Remarques : Ajuster les doses des autres formulations du produit 2,4-D. Utiliser la dose
supérieure de l’herbicide Polaris lorsque des graminées vivaces sont présentes.
Traitement au printemps
Dose : 2,5-5 L/ha + 1,2 L/ha de 2,4-D (formulation de 500 g/L d’amine ou d’ester)
Volume d’eau : 100-200 L/ha
Stade de croissance : champ de luzerne établie (suppression de printemps)
Remarques : Ajuster les doses des autres formulations du produit 2,4-D. Seulement une
culture de céréales, non ensemencée de légumineuses peut être semée après des
applications de ce mélange en réservoir au printemps et 14 jours sont requis entre
l’application et le semis. Utiliser la dose supérieure de l’herbicide Polaris lorsque des
graminées vivaces sont présentes.
Suppression du pissenlit :
Traitement hâtif du printemps; Suppression en saison
Dose : 2,5 L/ha
Volume d’eau : 50-100 L/ha
Stade de croissance du pissenlit : rosette plus petite que 15 cm
Remarques : Prévoir au moins 3 jours entre le traitement et le travail du sol.
Traitement du printemps; Suppression à long terme
Dose : 3,7-5 L/ha
Volume d’eau : 50-300 L/ha
Stade de croissance du pissenlit : rosette plus grosse que 15 cm
Remarques : Prévoir au moins 3 jours entre le traitement et le travail du sol. Appliquer
la dose supérieure en présence d’infestations sévères.
Traitement d’été/automne; traitement de pré-récolte
Dose : 2,5 L/ha
Volume d’eau : 50-100 L/ha
Stade de croissance du pissenlit : rosette à la pleine floraison (pré-récolte)
Remarques : Prévoir au moins 7 jours entre le traitement et le travail du sol.
Suppression de l’orge queue d’écureuil :
Dose : 2,5-5 L/ha
Volume d’eau : 50-100 L/ha
Stade de croissance de l’orge queue d’écureuil : plantule- épiaison
Remarques : Prévoir au moins 1 jour entre le traitement et le travail du sol. Utiliser la
dose supérieure en présence d’infestations sévères ou si les plantes sont bien établies ou
stressées.
Suppression des autres vivaces :
Les espèces de graminées incluent : Pâturin du Canada, Päturin des prés du Kentucky,
Brome inerme, Quenouille à feuilles larges, Muhlenbergie feuillée, Souchet comestible
Les espèces de feuilles larges incluent: : Linaigrette, Patience crépue, Apocyn chanvrin,
Cranson dravier, Renouée du Japon, Herbe à puce, Salicaire pourpre, Laiteron des
champs, Armoise absinthe
Dose : 7-12 L/ha
Volume d’eau : 100-300 L/ha
Stade de croissance : début de l’épiaison ou début du stade bouton
Remarques : Prévoir au moins 7 jours entre le traitement et le travail du sol.
Remarques générales sur la suppression de toutes les mauvaises herbes vivaces :
• Pour un traitement localisé, mélanger 120 mL de produit dans 5 L d’eau propre
par 100 m2. (2,5-12 L/ha équivaut environ à 25-120 mL/100 m2 respectivement).
• Rhizomes inactifs: La suppression peut être moins efficace si les rhizomes sont
devenus inactifs, comme ce peut être le cas dans les sols peu fertiles et/ou non
labourés depuis plusieurs années.
• Fauche: La fauche avant l’application diminue l’efficacité du produit à moins
que le regain n’ait atteint le stade recommandé.
• Regain provenant des graines: Ce produit ne supprime que les plants déjà
émergés. Un traitement de rappel ou d’autres mesures de suppression des
mauvaises herbes peuvent s’imposer pour la suppression des mauvaises herbes
qui lèvent à partir des graines ou des autres organes souterrains.
Partie 4 :
Traitements sur les cultures
AVANT LE SEMIS ET L’ÉMERGENCE DE TOUTES LES CULTURES
Ce produit peut être appliqué avant la plantation de toutes les cultures pour la suppression
des mauvaises herbes émergées mentionnées dans ce livret. S’assurer que les mauvaises
herbes ont atteint le stade de croissance désiré au moment de l’application. Ce produit ne
supprime pas les mauvaises herbes non-émergées; les nouvelles mauvaises herbes qui
lèvent à partir de graines peuvent constituer un problème pour la culture. APPLIQUER
AVANT LE SEMIS OU LE REPIQUAGE.
Pour tous ces systèmes de culture avec travail minimal ou nul du sol, ce produit peut être
appliqué avant ou après le semis pourvu que la culture ne soit pas encore levée mais que
les mauvaises herbes le soient. Une application précédant trop à l’avance le semis peut
laisser aux mauvaises herbes l’occasion de se propager avant que la culture ne lève car ce
produit n’a pas d’effet résiduaire sur les mauvaises herbes.
SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES DANS LES VARIÉTÉS DE CANOLA
TOLÉRANTES AU GLYPHOSATE
(c.-à-d. les variétés avec une résistance génétique au glyphosate)
REMARQUE: TOUJOURS UTILISER DES SEMENCES DE CANOLA
SÉLECTIONNÉES (C.-À-D. CERTIFIÉES) NON SENSIBLES AU GLYPHOSATE.
CE TRAITEMENT ENDOMMAGE OU DÉTRUIT LE CANOLA SENSIBLE AU
GLYPHOSATE.
NE PAS APPLIQUER PAR VOIE AÉRIENNE.
Un jaunissement visuel peut apparaître pour une courte période de temps lorsque
l’herbicide Polaris est appliqué au stade tardif d’application de la culture (4 à 6 feuilles).
Cet effet est temporaire et n’influence pas la croissance, la maturité ou le rendement de la
culture.
Les mauvaises herbes seront plus faciles à supprimer et la compétition hâtive sera évitée
avec des applications effectuées lorsque les mauvaises herbes sont petites. La
suppression de mauvaises herbes plus grosses que 25 cm de hauteur manquera de
constance, quoique certaines mauvaises herbes seront tout de même supprimées.
Dose du produit
(L/ha)
Mauvaises herbes
supprimées
0,825-1,875
Folle avoine
Sétaire verte
Blé spontané
Orge spontanée
Pied-de-coq
Tabouret des
champs
Amarante à racine
rouge
Moutarde des
champs
Soude roulante
Chénopode blanc
Ortie royale
Canola spontané
(non-tolérant au
glyphosate)
Renouée persicaire
Kochia à balai
Stellaire moyenne
Spargoutte des
(ne pas utiliser plus
de 2,5 L/ha par
saison, en
application de
postlevée)
Stade de croissance Remarques
de la culture
(volume d’eau de
50-100 L/ha)
Jusqu’à, et incluant, *Une simple
le stade de la 6e
application, à la
feuille
dose de 1,25 L/ha
est requise.
** Des applications
séquentielles, à la
dose de 1,25 L/ha
sont requises.
*** Applications
séquentielles, à la
dose de 1,25 L/ha
ou une simple
application, à la
dose de 1,875 L/ha
est requise.
La deuxième
application ne doit
pas être effectuée
Dose du produit
(L/ha)
Mauvaises herbes
supprimées
champs
Morelle à trois
fleurs
Gaillet gratteron*
Renouée liseron*
Bourse-à-pasteur*
Saponaire des
vaches
Silène noctiflore*
Renouée*
Érodium cicutaire*
Sagesse-deschirurgiens*
Crépis des toits*
Mauve à feuilles
rondes**
Stade de croissance Remarques
de la culture
(volume d’eau de
50-100 L/ha)
après le stade de la
6e feuille du canola.
Répression :
Laiteron des
champs*
Chardon des
champs*
Pissenlit*
Suppression
saisonnière :
Chiendent*
Orge queue
d’écureuil**
Laiteron des
champs***
Chardon des
champs***
Mélanges en réservoir
L’Herbicide Polaris + Lontrel
Doses :Herbicide Polaris
1,25 L/ha + Lontrel 0,28
Volume d’eau :100 L/ha
Stade de croissance de la culture : Stade 2-6 feuilles
Mauvaises herbes supprimées : Toutes les mauvaises herbes indiquées dans la table de
suppression des mauvaises herbes ci-haut, plus : suppression saisonnière de la
partie aérienne du chardon des champs et de la renouée liseron
Consulter l’étiquette de l’herbicide Lontrel pour connaître toutes directives reliées aux
précautions sécuritaires et à la manipulation.
SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES DANS LES VARIÉTÉS DE SOYA
TOLÉRANTES AU GLYPHOSATE
(c.-à-d. les variétés avec la résistance génétique au glyphosate)
REMARQUE: TOUJOURS UTILISER DES SEMENCES DE SOYA
SÉLECTIONNÉES (C.-À-D. CERTIFIÉES) NON SENSIBLES AU GLYPHOSATE.
CE TRAITEMENT ENDOMMAGE OU DÉTRUIT LE SOYA SENSIBLE AU
GLYPHOSATE.
NE PAS APPLIQUER PAR VOIE AÉRIENNE
Pour obtenir une meilleure suppression des mauvaises herbes et afin de diminuer la
compétition hâtive avec la culture, il est préférable de faire les applications lorsque les
mauvaises herbes sont petites. La suppression des mauvaises herbes dépassant 25
centimètres de hauteur sera irrégulière, toutefois certaines espèces seront bien
supprimées.
Dose du produit
(L/ha)
Mauvaises herbes
supprimées
2,5
Abutilon
petite herbe à poux
chénopode blanc
Amarante à racine
rouge
Amarante hybride
Lampourde
glouteron
Renouée scabre
Renouée persicaire
Renouée de
Pennsylvanie
Morelle noire de
l’Est
Moutarde des
champs
Renouée liseron
Sétaire verte
Sétaire glauque
Stade de croissance Remarques
de la culture
(volume d’eau de
100-200 L/ha)
De la première
* Répression
feuille trifoliée
seulement avec une
jusqu’à la fin de la
application. Seront
floraison
supprimées avec une
application
séquentielle.
Il est possible de
faire une deuxième
application de 2,5
L/ha pour supprimer
les repousses de
mauvaises herbes
qui émergent après
le traitement initial.
Pour optimiser les
résultats sur les
mauvaises herbes
vivaces, la
Dose du produit
(L/ha)
Mauvaises herbes
supprimées
Sétaire géant
Pied-de-coq
Digitaire astringente
Digitaire sanguine
Chiendent
Asclépiade*
Souchet comestible*
Panic d’automne
Panic millet
Chardon des champs
Laiteron des champs
Muhlenbergie
feuillée
Stade de croissance Remarques
de la culture
(volume d’eau de
100-200 L/ha)
deuxième
application devrait
être effectuée au
moins 2 semaines
après la première.
Pour la deuxième
application,
s’assurer que le soya
n’est pas passé le
stade de floraison.
Le Chardon des
champs et le laiteron
des champs
devraient être en
croissance active et
entre le stade rosette
à 50 cm de hauteur.
La Muhlenbergie
feuillée devrait être
en croissance active
et à une hauteur de
10-20 cm.
L’asclépiade devrait
être en croissance
active et à une
hauteur de 15-60
cm.
Le souchet
comestible devrait
être en croissance
active et à une
hauteur de 5-15 cm.
5,0
Toutes les
mauvaises herbes
indiquées ci-dessus
plus : liseron des
champs
De la première
feuille trifoliée
jusqu’à la fin de la
floraison
Mélanges en réservoir
L’herbicide Polaris + Pursuit
Doses :L’herbicide Polaris 2,5 L/ha + Pursuit
0,16-0,21 L/ha (utiliser la dose
supérieure pour les infestations sévères)
Volume d’eau :100-200 L/ha
Stade de croissance de la culture : jusqu’à et incluant le stade de la 3e feuille trifoliée
Mauvaises herbes supprimées : Toutes les mauvaises herbes indiquées dans la table de
suppression des mauvaises herbes ci-haut, plus : une suppression résiduaire de la morelle
noire de l’est, du chénopode blanc, de l’amarante à racine rouge, de l’abutilon, du panic
d’automne et du panic millet
Mélange : Ajouter et mélanger le Pursuit et ajouter Polaris
Remarques : Ce mélange en réservoir est recommandé pour les systèmes de production
du soya semé à des espacements de plus de 50 centimètres (20 pouces) où l’on veut
effectuer une seule application. Un intervalle avant la récolte de 100 jours est requis pour
ce mélange en réservoir. Ne pas effectuer plus qu’une application de ce mélange en
réservoir par saison.
Consulter l’étiquette de l’herbicide Pursuit pour connaître toutes directives reliées aux
précautions sécuritaires et à la manipulation.
Polaris + l’herbicide Assure II
Doses :Polaris 2,5-5,0 L/ha + Assure II 0,25 - 0,38 L/ha
Volume d’eau :100-300 L/ha
Stade de croissance de la culture : à partir du stade de la 1ère feuille trifoliée, jusqu’à la
floraison
Mauvaises herbes supprimées : Toutes les mauvaises herbes indiquées dans la table de
suppression des mauvaises herbes ci-haut, plus : le maïs spontané tolérant au glyphosate
Stade de croissance des mauvaises herbes : stade de 2-6 feuilles du maïs
Mélange : Ajouter et mélanger l’Assure II et ajouter Polaris
Remarques : Un intervalle avant la récolte de 80 jours est requis pour ce mélange en
réservoir.
Consulter l’étiquette de l’herbicide Assure II pour connaître toutes directives reliées aux
précautions sécuritaires et à la manipulation.
SUPPRESSION DES MAUVAISES HERBES DANS LE MAÏS TOLÉRANT AU
GLYPHOSATE
(c.-à-d. les variétés avec une résistance génétique au glyphosate)
REMARQUES : TOUJOURS UTILISER DES SEMENCES DE MAÏS
SÉLECTIONNÉES (C.-À-D. CERTIFIÉES) NON SENSIBLES AU GLYPHOSATE.
CE TRAITEMENT ENDOMMAGE OU DÉTRUIT LE MAÏS SENSIBLE AU
GLYPHOSATE.
NE PAS APPLIQUER PAR VOIE AÉRIENNE
Dose du
produit
(L/ha)
2,5
Mauvaises herbes
supprimées
Stade de croissance de
la culture
Remarques (volume
d’eau de 100-200 L/ha)
Abutilon
Petite herbe à poux
Chénopode blanc
Amarante à racine rouge
Amarante hybride
Lampourde glouteron
Renouée scabre
Renouée persicaire
Renouée de
Pennsylvanie
Morelle noire de l’Est
Moutarde des champs
Renouée liseron
Sétaires (verte, glauque,
géante)
Pied-de-coq
Digitaires (astringente,
sanguine)
Chiendent
Panic d’automne
Panic millet
Folle avoine
Céréales spontanées
(blé, orge)
Tabouret des champs
Soude roulante
Ortie royale Kochia à
balais Stellaire moyenne
Spargoute des champs
Morelle à trois fleurs
Gaillet gratteron
Bourse-à-pasteur
Saponaire des vaches
Silène noctiflore
Érodium circutaire
Sagesse-des-chirurgiens,
Crépis des toits
Jusqu’à et incluant le
stade de huit feuilles
* Répression seulement
avec une application.
Seront supprimées avec
une application
séquentielle.
Il est possible de faire
une deuxième
application de 2,5 L/ha
pour supprimer les
repousses de mauvaises
herbes qui émergent
après le traitement
initial.
Pour optimiser les
résultats sur les
mauvaises herbes
vivaces, la deuxième
application devrait être
effectuée au moins 2
semaines après la
première.
Pour la deuxième
application, s’assurer
que le maïs n’est pas
passé le stade de 8
feuilles.
Le Chardon des champs
et le laiteron des champs
devraient être en
croissance active et entre
le stade rosette à 50 cm
de hauteur.
La Muhlenbergie
Dose du
produit
(L/ha)
Mauvaises herbes
supprimées
Stade de croissance de
la culture
Asclépiade*
Souchet comestible*
Mauve à feuilles rondes*
Liseron des champs*
Muhlenbergie feuillée*
Chardon des champs*
Laiteron des champs*
Remarques (volume
d’eau de 100-200 L/ha)
feuillée devrait être en
croissance active et à
une hauteur de 10-20
cm.
L’asclépiade devrait être
en croissance active et à
une hauteur de 15-60
cm.
Le souchet comestible
devrait être en
croissance active et à
une hauteur de 5-15 cm.
Mélanges en réservoir
Polaris + atrazine
Doses :Polaris 2,5 L/ha + atrazine 0,75-1,0 kg m.a./ha*
Stade de croissance de la culture : jusqu’à, et incluant, le stade de la 5e feuille
Mauvaises herbes supprimées : Toutes les mauvaises herbes indiquées dans la table de
suppression des mauvaises herbes ci-haut, plus : Suppression résiduaire du chénopode
blanc, l’amarante à racine rouge, la petite herbe à poux
Remarques : Utiliser seulement lorsqu’une seul application est désirée. Utiliser la dose
supérieure d’atrazine pour les infestations de mauvaises herbes plus sévères.
* Les doses de 0,75-1,0 kg de m.a. d’atrazine/ha sont équivalentes à 1,56-2,08 L/ha
d’atrazine Clean Crop 480 ou Aatrex Liquide 480 ou 0,83-1,11 kg/ha d’Aatrex Nine0.
Polaris + Marksman herbicide
Doses :Polaris
2,5 L/ha + Marksman 2,5-3,7 L/ha
Stade de croissance de la culture : jusqu’à, et incluant, le stade de la 5e feuille
Mauvaises herbes supprimées : Toutes les mauvaises herbes indiquées dans la table de
suppression des mauvaises herbes ci-haut, plus : Suppression résiduaire du chénopode
blanc, l’amarante à racine rouge, la petite herbe à poux, l’abutilon
Remarques : Utiliser seulement lorsqu’une seul application est désirée. Utiliser la dose
supérieure de Marksman pour les infestations de mauvaises herbes plus sévères.
APPLICATION EN PRÉ-RÉCOLTE
Doses : 2,5 L/ha (2,5-5,0 L/ha pour les fourrages)
Volume d’eau : 50-100 L/ha
Mauvaises herbes supprimées : Chiendent, chardon des champs, asclépiade commune,
linaire, pissenlit et laiteron des champs.
Stade de croissance des mauvaises herbes : chiendent (4-5 feuilles et en croissance
active); chardon des champs et laiteron des champs (au stade bouton ou après et en
croissance active); asclépiade commune (floraison des boutons et croissance active)
Cultures et stade de croissance (Ne pas appliquer sur les cultures cultivées pour la
production de semence) :
Cultures(s)
% d’humidité du
Symptômes visuels
grain
Blé/Orge/Avoine
Moins de 30
Stade de la pâte dure; l’ongle du pouce
laisse une marque sur le grain.
Canola
Moins de 30
Gousses vont du jaune au vert; la plupart
des grains vont du jaune au brun.
Lin (y compris les
Moins de 30
La majorité (75% - 80%) des graines sont
variétés à basse teneur
brunes.
en acide linolénique)
Pois
Moins de 30
La majorité (75% - 80%) des gousses sont
brunes.
Lentilles
Moins de 30
Les plus basses (15% du fond) gousses sont
brunes et les graines cliquètent.
Haricots communs
Moins de 30
Les tiges vont du vert au brun; les gousses
secs
sont mûres (jaune à brun); 80% - 90% des
feuilles sont tombées (feuilles originales).
Soya
Moins de 30
Les tiges vont du vert au brun; les gousses
semblent sèches et brunes; 80% - 90% des
feuilles sont tombés.
Fourrages
Non applicable
Le stade normal pour la récolte des
(3-7 jours avant la fourrages.
dernière coupe
qui précède la
rénovation)
Avantages pour la gestion de la récolte : Ce traitement peut aussi être utilisé pour
dessécher la culture et la partie végétative des mauvaises herbes. Des conditions
climatiques extrêmement froides, humides et/ou nuageuses entre l’application et la date
prévue de la récolte peuvent ralentir l’activité du produit, ce qui retarde alors
l’assèchement de la culture et la date de la récolte.
Remarques : NE PAS APPLIQUER PAR VOIE AÉRIENNE; une application plus
hâtive peut diminuer les rendements de la culture et/ou la qualité et peut occasionner un
excès de résidus de glyphosate dans la culture.
APPLICATION DE POST-RÉCOLTE
Ce produit peut être appliqué sur les chaumes, à l’automne, après la récolte pour la
suppression des mauvaises herbes vivaces comme le chiendent et le chardon des champs.
Attendre un regain des mauvaises herbes jusqu’au stade désiré (20 à 25 centimètres de
hauteur pour le chiendent et le chardon des champs) avant l’application; s’assurer qu’une
proportion élevée des plants soient bien verts. La paille devrait être enlevée ou étendue
également afin de ne pas entraver le regain ni l’uniformité de pulvérisation. Une gelée
meurtrière avant l’application peut diminuer l’efficacité de la suppression.
TRAITEMENT LOCALISÉ SUR LA CULTURE
Ce produit peut être appliqué pour le traitement localisé dans une culture d’orge, de maïs,
d’avoine, de soya, de blé, de fraises, de bleuets, d’herbes fourragères et de légumineuses,
y compris la production de semences. Les applications devraient être faites aux mêmes
taux et aux mêmes stades de croissance qu’indiqué dans les tableaux de suppression des
mauvaises herbes ci-dessus ou bien avec une solution de 1 pourcent pour les mauvaises
herbes annuelles et le chiendent ou de 2 pourcent pour les autres mauvaises herbes
vivaces (une solution de 1 pourcent consiste en 1 litre de l’herbicide Polaris dans 100
litres de solution à pulvériser). Les solutions de 1 ou 2 pourcent devraient être appliquées
de façon à humecter, mais sans ruissellement. On peut se servir d’un pulvérisateur à
rampe, d’un boyau avec lance ou d’un pulvérisateur à main, tel qu’expliqué à la section
“Équipement d’application”.
Les traitements localisés peuvent être effectués jusqu’à l’épiaison des petites céréales, le
début de la formation des gousses de soya et des haricots communs secs, la formation des
soies du maïs et l’apparition des organes fructifères. Les plantes cultivées qui se trouvent
dans l’endroit traité périront. Pour cette raison, éviter toute dérive du produit. NE PAS
APPLIQUER SI LA CULTURE A DÉPASSÉ LE STADE DE LA FORMATION
DES GRAINES. ALLOUER AU MOINS 3 À 5 JOURS POUR LA
TRANSLOCATION DE L’HERBICIDE POLARIS VERS TOUTES LES
PARTIES DES PLANTES AVANT DE LAISSER LE BÉTAIL AU PÂTURAGE
OU DE RÉCOLTER LES RÉGIONS TRAITÉES
RÉNOVATION DES PÂTURAGES
Utiliser ce produit pour supprimer ou réprimer la végétation existante avant le semis des
légumineuses sans travail du sol dans les gazons déjà établis, aux fins de rénovation des
pâturages. Attendre que les mauvaises herbes aient au moins 20 centimètres de hauteur
et que le plus grand nombre possible de plantules ou de tiges aient levé. Le traitement
peut se faire juste avant, pendant ou après le semis, mais avant le levée de la culture.
BRISE-VENT ET
ORNEMENTALES)
SUJETS
DE
PÉPINIÈRE
(ESPÈCES
LIGNEUSES
Ce produit peut servir à supprimer les mauvaises herbes annuelles et vivaces
mentionnées, de façon à préparer le terrain avant le mise en terre, ou bien à appliquer en
arrosage dirigé dans les brise-vents ou pépinières établies des espèces suivantes:
FEUILLUS
CONIFÈRES
Caragana
Cerisier
Olive de Russie
Érable
Frêne
Orme
Lilas
Peuplier
Saule
Sorbier
Épinette
Genévrier
If
Pin
Sapin
REMARQUES: L’utilisation de ce produit est déconseillée pour la pulvérisation
généralisée au-dessus de la tête des arbres dans les pépinières forestières ou dans les
plantations d’arbres de Noël. Sur ces sites, utiliser les pulvérisations par jet dirigé
seulement. NE PAS TRAITER les plantations d’arbres de Noël durant l’année de la
récolte.
ARBRES, VIGNES, ARBUSTES FRUITIERS ET AUTRES CULTURES
Ce produit est recommandé pour la suppression des mauvaises herbes annuelles et
vivaces dans diverses cultures indiquées ci-bas, ou pour la préparation des terrains avant
la transplantation des arbres et des vignes. Appliquer au moyen d’un pulvérisateur à
rampe, d’un pulvérisateur muni d’un écran de protection, d’un appareil manuel ou d’un
appareil à grand volume pour vergers, ou bien d’un appareil à humectation (pour les
vergers, les vignobles et les plantations de canneberges (atocas) ou fraises seulement).
Ne pas appliquer plus que 35 litres de ce produit à l’hectare par année.
PRENDRE GRAND SOIN DE NE PAS LAISSER LA SOLUTION D’HERBICIDE
ENTRER EN CONTACT, DIRECTEMENT OU PAR DÉRIVE, AVEC LE
FEUILLAGE, L’ÉCORCE VERTE DE LA TIGE, LES BRANCHES, LES
GOURMANDS, LES FRUITS, LES TIGES DES PLANTS DE BLEUETS OU
TOUTE AUTRE PARTIE DES ARBRES OU DES VIGNES. TOUT CONTACT
DE CE PRODUIT AVEC UNE PARTIE AUTRE QUE L’ÉCORCE BRUN FONCÉ
ARRIVÉE À MATURITÉ PEUT CAUSER DE GRAVES DOMMAGES À LA
RÉCOLTE.
Renseignements spécifiques aux cultures : (les mauvaises herbes supprimées sont
indiquées dans les sections sur les mauvaises herbes annuelles et vivaces, sauf si mention
contraire)
Culture : Pommes, abricots, cerises (douces /sûres), pêches, poires, prunes
Dose : 2,25-12 L/ha
Délai de pré-récolte : 30 jours
Nombre maximal d’applications/année : 3
Culture : Raisins
Dose : 2,25-12 L/ha
Délai de pré-récolte : 14 jours
Nombre maximal d’applications/année : 3
Remarques : Enlever tous les gourmands de la zone à traiter avant l’application, sauf
pour la variété de raisins Concord. L’enlèvement des gourmands ou rejets doit se faire au
moins 2 semaines avant l’application. Ne pas appliquer sur les vignes établies depuis
moins de 3 ans.
Culture : Pommes, Raisins
Dose : 2,25-12 L/ha + 2,0-4,5 kg m.a./ha de Simazine*
Nombre maximal d’applications/année : 1
Remarques : Suppression saisonnière des mauvaises herbes, en traitement de prélevée.
Ne pas appliquer sur les sols grossiers, sablonneux ou graveleux. NE PAS appliquer
dans les vergers ou vignobles établis depuis moins de 1 ou 3 ans, respectivement.
* La dose de Simazine est équivalente à 2,25-5,0 kg/ha de Princep Nine-TMD ou à 4,0-9,0
kg/ha de SimadexMD.
Culture : Bleuets en corymbe cultivés
Dose : 2,8-5,6 L/ha
Délai de pré-récolte : 30 jours
Nombre maximal d’applications/année : 1
Remarques : Appliquer en jet dirigé, à une pression ne dépassant pas 275 kPa.
Culture : Bleuets nains
Dose : Solution de 1-2% (consulter la section sur les applications localisées)
Délai de pré-récolte : Appliquer seulement pendant l'année de croissance végétative
Nombre maximal d’applications/année : 1
Remarques : Appliquer en jet dirigé à la mi-été, pendant l’année de croissance
végétative.
Culture : Canneberges
Dose : Solution de 20% (1L de l’herbicide Polaris + 4 L d’eau)
Délai de pré-récolte : 30 jours
Nombre maximal d’applications/année : 1
Remarques : Utiliser un appareil à humectation par mèche ou par rouleau
Culture : Fraises
Dose : Solution de 1-2% (application localisée); solution 33% (appareil à humectation)
Délai de pré-récolte : 30 jours
Nombre maximal d’applications/année : 1
Culture : Betterave à sucre
Dose : Solution de 1-2% (application localisée)
Délai de pré-récolte : la culture traitée NE DOIT PAS être récoltée
Nombre maximal d’applications/année : 1
Mauvaises herbes supprimées : Espèces de cuscutes
Remarques : Appliquer en pleine croissance des cuscutes, mais avant la floraison
Culture : Asperges
Dose : 1,25-2,5 L/ha
Délai de pré-récolte : 7 jours
Nombre maximal d’applications/année : 1
Mauvaises herbes supprimées : Ivraie semée à l’automne
Remarques : Appliquer au printemps avant l’émergence des pousses d’asperge.
Culture : Plantations d’avelines et de noisettes établies
Dose : 2,25-3,5 L/ha
Délai de pré-récolte : 14 jours
Remarques : Appliquer en jet dirigé à une pression ne dépassant pas 275 kPa.
Culture : Noix de Grenoble, Châtaignes, Noyer de Siebold
Dose : 2,25-12 L/ha
Nombre maximal d’applications /année : 2
Remarques : Appliquer tard au printemps et à l’automne, en postlevée mais avant le gel
mortel. Appliquer dans 200-300 L d’eau en jet dirigé, à une pression ne dépassant pas
275 kPa.
Culture : Ginseng nord-américain
AVIS À L’UTILISATEUR: LIRE CE QUI SUIT AVANT D’APPLIQUER CE
PRODUIT POUR L’USAGE SPÉCIAL INDIQUÉ (Ginseng nord-américain):
Le MODE D’EMPLOI de ce produit pour le ou les usages spéciaux décrits sur cette
étiquette a été rédigé par des personnes autres que Nufarm Agriculture Inc. et est
homologué par Santé Canada dans le cadre du Programme d’extension du profil d’emploi
pour les usages limités demandés par les utilisateurs. Nufarm Agriculture Inc. ne formule
aucune allégation ni n’offre aucune garantie concernant l’efficacité du produit ou la
tolérance des cultures (phytotoxicité) lorsque ce produit est employé sur les cultures
inscrites sur cette étiquette.
En foi de quoi l’utilisateur assume tous les risques relatifs à l’efficacité du produit ou à la
tolérance des cultures, et ils acceptent de dégager Nufarm Agriculture Inc. de toute
responsabilité liée à des réclamations relatives à l’efficacité ou à la phytotoxicité du
produit lorsque celui-ci est appliqué aux fins des usages décrits sur la présente étiquette.
MODE D’EMPLOI
TOUJOURS CONSULTER L’ÉTIQUETTE RESPECTIVE DES PRODUITS
POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS SUR LES MAUVAISES
HERBES SUPPRIMÉES, LE MODE D’EMPLOI ET LES PRÉCAUTIONS
D’USAGE.
GINSENG NORD-AMÉRICAIN
Jardins existants/établis: Appliquer ce produit au printemps, avant la levée de la
culture au-dessus du sol. Appliquer lorsque les mauvaises herbes sont au stade de
croissance décrit sur l’étiquette. Faire jusqu’à deux applications par saison à raison de
2,5 litres par hectare dans 50 à 100 litres d’eau par hectare. NE PAS APPLIQUER À
L’AUTOMNE SUR LES JARDINS EXISTANTS/ÉTABLIS.
Partie 5 :
Traitements sur terrains non cultivés
AIRES INDUSTRIELLES, RÉCRÉATIVES, PUBLIQUES OU EMPRISES
Ce produit peut supprimer les mauvaises herbes annuelles, les mauvaises herbes vivaces, les
arbres et les espèces ligneuses mentionnés sur l'étiquette, qui croissent dans les terrains non
cultivés comme les emprises de chemins de fer, les pipelines, les routes, les lignes
téléphoniques et électriques, les terrains d'emmagasinage et les installations de pompage de
produits pétroliers, les abords des chemins, les endroits d'entreposage, les cours à bois, les
abords des clôtures, les terrains industriels, les terrains de stationnement, les cours d'école,
les parcs, les terrains de golf et les autres terrains publics, les aéroports et les endroits
analogues d'usage industriel et non agricole.
REMARQUE :
Pour toute application dans les aires industrielles, récréatives,
publiques ou avec droit de passage, des traitements de rappel peuvent s'imposer contre le
regain ou la végétation nouvelle.
Appliqué selon les recommandations dans les conditions décrites, ce produit supprime les
mauvaises herbes sur les terres non agricoles, comme il est indiqué dans le tableau suivant.
SUPPRESSION DE LA SALICAIRE POURPRE
Dose : 6 L/ha (Solution de 1-2% en application à la main ou solution 33% (appareil à
humectation)
Volume d’eau : 300-600 L/ha
Stade des mauvaises herbes : au stade de floraison ou après le stade de floraison, lorsque
les mauvaises herbes sont en croissance active
Remarques :NE PAS TRAITER LES PLANTS DIRECTEMENT AU-DESSUS DE
L'EAU. Si possible, enlever la partie fleurie de la plante avant de traiter, de façon à
empêcher la formation de graines. Les grandes superficies (>1,6 ha) complètement
dominées par la salicaire devraient être attaquées de la périphérie vers l'intérieur, sur une
période de quelques années, de manière à permettre à la végétation compétitrice d'envahir
graduellement les endroits traités. Une stratégie à long terme devrait inclure des mesures
visant à supprimer à la fois les plants déjà établis et les nouvelles pousses. Un suivi attentif
des superficies déjà traitées aidera à décider des étapes subséquentes de la gestion de ces
sites. La détection rapide et le traitement des semis de deuxième et troisième génération sont
importants pour empêcher la ré-infestation des sites par la salicaire. Les communautés de
plantes indigènes pourront ainsi avoir une meilleure chance de se rétablir.
Suppression des broussailles et des arbres
Suppression du Bouleau, du cerisier, du peuplier, de la symphorine occidentale, du saule
Dose : 3,0-6,0 L/ha (solution 1-2% avec un pulvérisateur à main)
Volume d’eau : 100-300 L/ha
Remarques : Été jusqu’au début de l’automne
Suppression de l’érable, framboisier/ronces remarquables, aulne
Dose : 6,0 L/ha (solution 2% avec un pulvérisateur à main)
Volume d’eau : 100-300 L/ha
Remarques : Fin d'été jusqu’à l’automne
Rénovation des pelouses
Dose : 2,5-12,0 L/ha (solution 1-2% avec un pulvérisateur à main)
Volume d’eau : 100-300 L/ha
Remarques : Appliquer les doses supérieures pour les vivaces. Ne pas remuer le sol ou les parties
souterraines des plants avant le traitement. Lorsque la végétation pousse dans des conditions de
gestion de fauche de pelouse, appliquer le produit après avoir omit au moins une tonte
régulière afin de permettre une croissance assez abondante pour intercepter la pulvérisation
et pour permettre une translocation appropriée vers les parties souterraines du plant. Les
pratiques de travail du sol ou de rénovation comme la tonte verticale, le carottage ou le
tranchage doivent être retardées de 7 jours après le traitement pour que le produit puisse
s'acheminer comme il se doit jusqu'aux organes souterrains des plantes. Pour supprimer au
maximum la végétation existante, retarder l'établissement du gazon afin de déterminer s'il y a
regain ou repousse en provenance d'organes souterrains qui ont échappé au traitement. Si
des traitements de rappel s'imposent, on doit attendre qu'il y ait eu suffisamment de
repousses avant de traiter. Après les étapes ci-dessus, on peut établir sur le terrain des
espèces à gazon désirables.
Suppression de la végétation aux abord des routes
(1-2 mètres de largeur sur les accotements)
Dose : 0,75-1,0 L/ha + 1,25-2,5 L/ha DyCleer 480
0,75-1,0 L/ha + 0,30 L/ha DyCleer 480 + 1,2 L/ha 2,4-D Amine 500
Volume d’eau : 25-150 L/ha
Mauvaises herbes supprimées : Mauvaises herbes annuelles (consulter la table de
suppression des mauvaises herbes annuelles sur cette étiquette et les autres étiquettes pour
les mauvaises herbes spécifiques)
Remarques : Pour les autres formulations de 2,4-D amine, avec une analyse garantie
différente, ajuster la dose en conséquence. NE PAS APPLIQUER DANS L’EAU
STAGNANTE.
Suppression résiduaire des mauvaises herbes annuelles et vivaces
Dose : 2,5-12 L/ha + 2,5-5,6 kg/ha Simazine 80W
2,5-12 L/ha +4,0-9,0 kg/ha Simadex Flowable
0,75-1,0 L/ha + 0,30 L/ha DyCleer 480 + 1,2 L/ha 2,4-D Amine 500
Volume d’eau : 200-400 L/ha
Remarques : Ne pas appliquer sur les sols grossiers, sablonneux ou graveleux. Une
application par année. La composante simazine de ce mélange en réservoir procure une
suppression saisonnière de la plupart des mauvaises herbes à feuilles larges et graminées qui
germent. Il peut aussi procurer une activité de postlevée sur certaines mauvaises herbes
annuelles.
* Pour plus d’informations sur les doses, les volumes d’eau et sur les modes d’application,
consulter les sections « Suppression des mauvaises herbes annuelles et vivaces de ce livret
** Les applications aériennes doivent être limitées à la suppression des broussailles et des
arbres dans les emprises industrielles seulement. Consulter la section sur l’application
aérienne.
10-5477
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising