A YEISDRE ÉTUDE D`AVOUÉ 8TATISTIÇUE MOMUMBMTALK Vin

A YEISDRE ÉTUDE D`AVOUÉ 8TATISTIÇUE MOMUMBMTALK Vin
Ont vendu h cette commune,
M o y e n n a n t l e p r i x d e six m i l l e ( r a n c a ,
Un t e r r a i n s i t u é s u r l a d i t e c o m m u n e ,
nu q u a r t i e r c p p e l é a u t r e f o i s H a m e a u d e
l'Isère,
d e la c o n t e n a n c e d e q u a r a n t e bult ares vingt-quatre centiares, compren a n t trois parcelles, savoir :
1° Un e m p l a c e m e n t
syant
servi d e
remise, maintenant démolie, confinant :
•u couchant,
la r o u t e
i m p é r i a l e } nu
n o r d , place d e l ' E g l i s e , o t a u
midi,
Nsvizet ;
'2° Un e m p l a c e m e n t a y a n t s e r v i à d e s
écurie» a u j o u r d ' h u i d é m o l i e s , c o n f i n a n t :
au l e v a n t , la p a r c e l l e c i - a p r c s 5 nu c o u c h a n t , la p a r c e l l e
ci-dcssus ; au nord,
la placo d o l ' E g l i s e , e t a u m i d i , Nuvixet ;
Et 5° le t e r r a i n e t e m p l a c e m e n t c o n
tigu aux anciens h&liments, confinant :
au l e v a n t , M a d a m e v e u v e R i c h a r d j au
n o r d , la p l a c e d e l'Eglise e t l'église, e t
au m i d i , N a v i z e t .
Les f o r m a l i t é s p r e s c r i t e s p a r h loi
p o u r p u r g e r l e s h y p o t h è q u e s l é g a l e s con
nues ont été observées.
Les p e r s o n n e s
i n c o n n u e s e t q u i au.
raient droit ì u n e hypothèque de même
n a t u r e s u r lo t e r r a i n v e n d u , s o n t invi'
t é e s à la r e n d r e p u b l i q u e p a r i n s c r i p
tion,
au b u r e a u d e s h y p o t h è q u e s
de
V n l c n c c , d a n s le d é l a i d o d e u x m o i s , à
peine de déchéance.
Certifié :
F . DAVID.
A
j u i m i l i e u
i m
o u i i n
CAFE-RESTAURANT du
r.hàteau
des Fleurs, au jardin Paulin, route de
Lyon.
S'adresser sur les lieux, à M.
PAULIN, fils, bijoutier.
roiitlH d'élilei r l e d e t "
o r .ire
situé à Valence.
S'adresser au bureau du Journal.
UHF.
ÉTUDE D'AVOUÉ
à
Largentiirc
(Ardèclic),
n e t i 10,000
Tritura.
On accordera pour le paiement
du prix toutes les facilités désirables.
S'adresser pour renseignements, à
M. de Montai, avoué à Valence, et à
Mrao veuve Meynier, à Largentière,
1 1 KG K
D ' H Y P O T H È Q U E S
L É G A L E S
Par acte reçu Me Baylc, notaire à
Charpcy, le vingt-cinq mnrs mil huit
cent soixante-dix, enregistré,
|,rA'ci/iftr-enuiWat]Ip,• "îfcttré\iràhY"V M'dymans, commune de Bcaurcgnrd,
A vendu,
A Monsieur Charles Dépit, propriétaire'
cultivateur, d e m e u r a n t s u r Saint-Mamans,
commune de Itochcfort-Samson,
Au p r i x d e m i l l e f r a n c s ,
Un p r é sis a u q u a r t i e r d e Bo.ivat,
section de S a i n t - M a m a n s , c o m m u n e d e
Itochcfort-Samson,
contenant
environ
quarante-huit arcs,
c o n f i n a n t : nu te
v a u t , tes héritiers
Viossat ; au m i d i ,
Eustaihc Dcscombe;
au couchant,
le
r u i s s e a u d e Biore.
Les f o r m a l i t é s p r e s c r i t e s
p a r la loi
pour
purger
les h y p o t h è q u e s
connues,
o u t é t é r e m p l i e s ; m a i s s'il y e n avait
d'inconnues s u r cet i m m e u b l e , les intér e s s é s s o n t i n v i t é s à les f a i r e i n s c r i r e
d a n s le délai d e d e u x m o i s , s o u s p e i n e
de déchéance.
AMBLARD.
Compagnie
péninsulaire
navigation à
et orientale
vapeur.
de
L e s d i r e c t e u r s d e la C o m p a g n i e p é n i n s u l a i r e e t o r i e n t a l e d e N a v i g a t i o n à va
p e u r o n t l ' h o n n e u r d ' i n f o r m e r M M . les
Commetçants en graines d e vers-à-soie,
q u i s e r a i e n t d a n s l ' i n t e n t i o n d e f a i r e ie
voyage d u J a p o n p o u r leurs achats, q u e
M M . R o b e r t G o w e n e t G i e , a g e n t s d e 1*
Compagnie à Marseille, sont autorisés à
contracter avec e u x p o u r leur passage
d'aller e t d e r e t o u r , et p o u r le t i a n s p o r t
de leurs graines, à prix réduits, c o m m e
les années précédentes.
S'adresser, à Marseille, au b u r e a u d e
l'Agence, r u e Noailles, n° 9, au premier
étage-
iSAIaOlT
OEUHITTATj
DE COIFFURE
rue
X».
Neuve . n°_J28,
à
Valence.
BOinTARET
successeur d e M. Blein.
A l'honneur d'informer sa nombreuse clientèle, qu'il vient de mon-
ter un système de brosse
agréable à la tête.
Parfumerie et articles de toilette.
et coiffure
élégnnte*
VERS A SOIE
Plusieurs années d'expérience ont établi p é r e m p t o i r e m e n t l ' e f f i c a c i t é d e s L I GNITES D'IIACTEIUVE*
(Drôme)
pour
g a r a n t i r les v e r s - à soie d e s m a l a d i e s
terribles auxquelles ces précieux insectes
sont exposés.
C> t h e u 1 e u x r é s u l t a t e s t d û a u x é m a 'nations sulfureuses q u e ce c o m b u s t i b l e
r é p a n d d a n s l e s c h a m b r é e s , e t à la c h a leur u n i f o r m e e t douce qu'il d o n n e .
Q u e l q u e s m o r c e a u x s u f f i s e n t p o u r alim e n t e r le feu n u i t e t j o u r
Il e s t i m p o r t a n t d ' e m p l o y e r c e m o de é c o n o m i q u e d e chauffage dès l'éclosion.
P o u r l e s c h a u d i è r e s le lignite e s t a u s s i
très a v a n t a g e u x .
P r i x , 4 H a u t r r i v e s , 4 5 c e n t les 5 « k i l o g r a m . o u le q u i n t a l et o , 7 5 p r i s à S t V a l l i e r , c h a r g é s u r les w a g o n s .
•
S'adresser sans délai à M . D a n t h o n y ,
chef m i n e u r
à H a u t e r i v e s , p o u r les
ienkeignements et approvisionnements.
A Valence, chez M B'aché, chemin
d e s Vieil la • d s , a 6 .
©EÎ
UN
1° Jardins maraîchère à l'arrosage,
de la contenance d'un hectare environ
avec bâtiments d'habitation et d'exploitation, situés à la Comète commune de Valence, exploités actuellement par M. Louis fardy, jardinier.
2° Une pelite Propriété close, de
près d'un hectare : vigne, terre et
bâtiment, au quartier des Chirouzes,
commune d e Valence.
Le tout appartenant à M. P I N E T .
S'adresser à M. Lagrange , bourrelier, faubourg Sannière, à Valence.
CHEF
DE
M U S I Q U E
résidant ¡1 Saint-Doir.it (Drôme).
S'adressera M. Auguste FEU G 1ER,
président de la Fanfare Donatienne.
CAISSE GENERALE
d e s
A YEISDRE
dbspäsmm
A s s u r a n c e »
ET
CONTRE
CBÊDIT AGRICOLE
A g e n c e «le M a r s e i l l e
Capital social : DOUZE millions.
La Caisse générale accorde à ses
assurés dont les contrats auront été
faits pour une période d'au moins 5
ans, une participation de 2 0 0/0 dans
les bénéfices nels. La Caisse générale est la seule Compagnie qui offre à
ses assurés le bénéfice de cette participation.
CAISSE
D E S
GÉNÉRALE
FAMILLES
ASSURANCES
S U R L A V I E
Garanties : 11,500,000 fr.
un fonds «le quincaillerie
Ttès bieu situé, à Anneyron, bonne
clientèle.
S'adresser à M. Begot Benjamin
qui e u est le propriétaire.
M. LOUIS IIUZ
DIRECTEUR
DIVISIONNAIRE
place de l'Évêché,
à VALENCE
NOTICI'.» ARCHÉOLOGIQUES KT HISTORIQUES
Su» le« principati» édilÏMi do on dépnretment
Par
7,
(Drôme).
le chanoine J O U l ' l ) .
I N - 8 ° AVEC
GRAVURES
L'Agence du Crédit agricole h Marseille, a l'honneur d e prévenir MM.
les importateurs de graines de vers à
soie, qui seraient dans l'intention de
bd j c u u i c au japon, nu'uii« est en
mesure de leur délivrer les lettres de
crédit sur Yokohama, dont ils a u raient besoin pour leurs achats.
De
.i,i,,<it ooi c h o * M . R o u x , p h a r m a c i e n , r u e S i - F é l i x , <3t c h e x
Grcvin, droguistes, Grande Rue, à Valence
A l.yiin
|r. Sic.Catherine, 9
Ouverture
du cours
le 30 mai.
Pour
nettoyer bijoux,
a r m e s , galces
vélocipèdes, e t c . ,
EAU MÉTALLIQUE
J A P O M I S E
D o n n a n t à l'instant
le pins joli brillant
aux C U I V R E S ,
i
fr.
le litre,
i
DÉPÔT GÉNÉRAL
$
g
C Jn|immlie
^
M
O n d e m a n d e un r e p r é
' " B a W f i T ^ ' ^ * sentant d a n s c h a q u e
18,475.
ville.
GRAINSDESANTÉ
DU DOCTEUR
FRANCK
Ces Pilules, tes seule» autorisées, sont considérées depuis 70 ans comme le plus efflcaco et
le plu» salutaire de» purgatifs. — On les prend
»oit à jeun, soit eu mangeant. — Exiger sur
chaque botta ot sur la notice, qui se distribue
gratis, les Initiales A. R . au milieu de la marque
de fabrique : H A t e l B l c h e l l c n , v l s - ù - v i a
l a r u e d ' A n l I o . — Prix : 3 francs la boite,
1 fr. 5 0 c. la 1/2 boite. — A Paris, pharmacie L e r o y , 45, rue Neuve-Saint-Augustin.
Dépôt à Valence, pharmacie D a r u t y ,
G U K R I S O N
H A D 1 C A L
LI
CUIIIN
BEGU
et
Kcrlr» ù l*arl»
aVsd'Etjlau, 90,
pour les
renseignements
préalables.
ROB BOYVEÂU
LAFFECTEUR
Le R O B végétal d u docteur B O Y V E A U - L A F F E C T E U R , seul autorisé et garant
véritable parlasignalure du L)R G I R A U D E A U S A I N T - G E I I V A I S , guérit radicalement
sans mercure, les affections de la peau, dartres scrofules, suites d e gale ou
ulcères, accidents d e couches, d e l'âge critique et de l'âcreté d e s humeurs
les maladies syphilitiques récentes invétérées ot. rebelles au copahu, au
mercure et à l'iodure d e potassium. — Consultations gratuites, par cor
respondance, au cabinet du docteur G I R A U D E A U S A I N T - G F . I I V A I S , 1 2 , rue
Richer, à P a r i s . — Valence chez Daruty, pharmacien.
15.139
Vin de Quinquina ferrugineux au Malaga.
DU DOCTEUR BERlNARD.
Le plus précieux de tous les T O N I Q U E S A N A L E P T I Q U E S et F O R T I F I A N T S .
Ordonné aux personnes affaiblies, chlorotiques et anémiques, aux enfants débiles, aux femmes délicates et aux enfants convalescents. Dépôts,
à Valence : pharmacie Taillolle , Montélimar, Roux ; Die, Taillotte ; Priva.', Villier ; Largentière, Champertier ; Tournon, Rocca-Taillolte, et
dans toutes les bonnes pharmacies.
18,095
SANTE A TOCS. 7 2 , 0 0 0 ™
s
sans médeeine, sans pnrges et
par la ilfltelenie Farlnefde Santé n o m m é e :
* :
«s.
n i t D i D D V l u i guérit les mauvaises digestions (dyspep*
U L u A t t ' s i sies), gastrites, gastro-entérites, gastralgies,'
_ „ . „ „ „ . „ , constipations habituelles, hémorrhoides, glat-1
Dfc, LUND^.'.J r e S [ fïatuosités, ballonnement, palpitations,
diarrhée, dytisenterie, gonflement, étourdissement, bourdonnements dans la tête et dans les oreilles, aigreurs, acidité, pituite^
maux de tête, migraine, surdité, nausées et vomiSBement»
après repas ou en m e r , môme en g r o s s e s s e ; douleurs,*congestions, inflammations des intestins et de la vessie, crampe*
et spasmes; insomnies, fluxions de poitrine, étouffe ment, toux;
. o p p r e s s i o n , asthme, bronchite, phthisie (consomption),dar; très, éruptions, abcès, ulcérations, mélancolie, nervosité, afri
> périssement, rhumatisme, goutte, fièvre, grippe, r h u m e , catarrhe, échaulTement, hystérie, névralgie, épilepsie, paralysie, les accidents du retour d'âge, vice et pauvreté d u sanf,
faiblssse, sueurs diurnes et nocturnes, hydropisie, diabète.
"gravelle; les désordres de la gorge, d u larynx, de l'haleine et
i e la voix; les maladies des enfants ut des femmes, chlorose, pSIes couleurs, lesflueurs blanches,
suppressions, le manque d'embonpoint, de fraîcheur e t d'énergie nerveuse. Moins coûteuse, m i »
plus nutritive q u e la viande, et économisant tso fois son prix en médecine, la Revatescière rétablit I*
ganté, l'énergie et raffermit les chairs des personnes affaiblies ou boursouflées.—sur demande, on eft• e i e f r a n c o u n extrait d e 7î,ooo cures de maladies rebelles à tout autre traitement, y compris celte*
D E S
DO BARRY e i C M * , »lac«' Veodâme, à Paris.—Dépits parteut, chef l e s p k u m o l e u «t « p l d t r * . j
Dépité Valence, chez M. Daruty ; à Montélimart, chez MM. Perche et Brun.
H E R M E S
médaille d e première
I ' I U I V » \ H A T I » V
A 1 'usage des
Soulagement immédiat sans opération , spécialité de M. B A E C H L E R ,
bandagiste-herniaire.
(Grande
ni';
M M . Gayme
Professé par m . r i i i . n v i v , ofllcicr d'académie,
Directeur-Fondateur de l'Institution des Bègues de Parts.
C o m p l è t e g u é r l x o n e n v i n g t J o u r s d e IpoonN.
INJECTION DU D r LOI US
IPOUDRES DU JAPON
suivants
membres
anciennes
MODE D'EMPLOI
C H O C O L A T S
G u é r i s o n e n 5 ou 6 j o u r s d e t r a i t e m e n t ,
souvent plus t ô t , r a i c m c n t plus t a r d . Prix
ic flacon 2 f r . 5 0 . — D é p ô t à la p h a r m a c i e
PUZIN, r u e N e u v e , à V a l e n c e .
l ' Ë K R I E K
A g i t e r l e f l a c o n e t f r i c t i o n n e r a v e c la m n i n , a p r è s a v o i r c n n p é l e p o i l , p e n d a n t
d e u x ti t r o i s m i n u t e s s u r la r é g i o n 0(1 il e s t i n d i q u é .
P o u r lot j e u n e s a n i m a u x , u n e seul» friction e s t s u f f i s a n t e . P o u r d e s c h e v a u x ou
mulets d e s gros trait, d e u x frictions, à cinq à six j o u r s d'intervalle sont quelquefois
nécessaire.
P r i x d e c h a q u o flacon 1
. /, l'rancfl. —
In Compagnie Coloniale
et d u C l a m e u r .
D é p ô t c h e z M. D A R U T Y , p h a r m a c i e n
maison Guichard et Daruty), à Valence. —
A la m ê m e p h a r m u c i e , M o u t a r d e b l a n c h e
de D i d i e r .
Contre les écoulements récents on
chroniques et contre les
fleurs blanches.
libraires
O n p e u aussi l ' e m p l o y e r avec s u c c è s c o m m e révi... i. dans les maladies de] poitrine,
o u a u t r e s uffcction» dug voies r e s p i r i i t o i r e s ; a n g i n e , l a r y n g i t e , ainsi q u e d a n s les r a s
d e g o u r m e p o u r h a t e r la f o r m s t i o n d ' a b c è s i n t e r - m a x i l l u i r e . e t p a r o t i d i e n , e t c .
L a f a c i l i t é p o u r e m p l o y e r c e m é d i c a m e n t e t t o n a c t i o n e f f i c a c e , le f o n t r e c o m m a n
der d e p r é f é r e n c e à toutes les préparations préconisées dans les m ê m e s cas e t q u i p a r
son e m p l o i n ' o c c a s i o n n e a u c u n e d é p i l i i ' c n e t n e laisse a u c u n e t r a c e .
A V I S
aux importateurs de graines de vers
à soie du Japon.
a g r i c o l e s
L'INCENDIE
Bi » «I e . « S* . i m « J S C
Oil
UN BEAI) VOLUME GRAND
VERITABLES
Plusieurs MAISONS , en partie
neuves, et divers emplacemenis pour
construction, situes à la Table-Koude
au Bourg-lès-Valer,ce.
S'adresser à M. GIRARD, proprié
taire à la Table-Ronde, qui donnera
toutes sûretés et facilités pour les
paiements.
GB ^
L I N I M E N T
mé-
canique , tout nouveau et très
PoitlehM
taro
MOMUMBMTALK
Grand assortiment de planches traPI'.ÏX : 8 FRANCJS
vaillées pour planchers 5 plateaux en
feu vente chez les éditeurs Jules Ci5.AS et fils et chez les principaux
cliône de Bourgogne pour menuise- du département.
rie, garantie de trois ans de sciage ;
chambrales, cymaises,plinthes, moulures diverses, etc.,1e tout h des bonnes conditions.
A vendre une locomolillc de la
vétérinaire à Valence
force de six chevaux.
Pourlesprix et renseignements,s'a
Ce médicament jouit des propriétés les plus parfaites dans les cas
dresser il M . P I R O T , boulevard du
Distensions articulaires et tendineuses, engorgements chroniques des
Cagnard, près du Tunnel, à Valence, molettes; retsigons, effort de rein», lumbago, écart, boiltries récentes ou
(Drôme).
entorses, etc., ete.
ayant appartenu à M. Meynier ; la
plus importante du département.
Bénéfice
8TATISTIÇUE
AVIS
A CEDEE
un
i m r s
MM. les éducateurs de vers à soie
sont informés que M. Auguste François lient, i\ St.-Jean-en-Royans, un
lépôt de planches de toutes dimensions qu'il livrera à un prix modéré.
PAIE ET SIROP D'ESCARGOTS.
De îiTURE,ph"" de « » c l a s s e , à Pont-Saint-Esprit (Gard^
classe)
• Dspiis S0 ans que j'nerc* U médecin»,
• ]» n'ai p u trouvé d» remède plu» Meut
• que les escargots contre U» in italien» A*
• poitrine.
• D ' C a u r r i a ï f , d» Montpellier. •
Nouveaux bandages à l'épreuve.,
brevetés S. G. D. G. — Nouvelle»
ceintures hypogastriques pour le d é placement de la matrice. — Nombreuses preuves de guérison.
U P t t s et le Sirop d'ïïiwwurgot« de MURE sont les pins puissant* médicament*
« a l r a l«s fluxkns ¿t poiirint,
rhumtt,
catarrhes aigu* ou chroniques,
asthme,
ctrçtulueht.
M . liAECULEit, b a n d a g i s t e - h e r n i a i r e
P x t s d e l a P & t » : 1 tr. l a b o i t a . — P r i x d a E l r o p : SI Cr. 1 a b o u t e i l l e .
à Pagny-sur-Meuse, se trouvera
à Valence, hôtel de la Croix d'Or,
le jeudi 2G mai 1870 ; à Romans,
hôtel de l'Europe, le vendredi 27
mai, à Montélimar, hôtel de la Poste,
le samedi 28 mai.
M. Baechler recevra ile 8 heures du matin à A heures do l'a près
raidi.
18,478
Dépositaires généraux; MURE frères pharmaciens à Pont-Sai it-EsprH
Gard); à Valence, chez MM. D A R U T Y , T A I L L O T T E , M A Z A D E e t CHASSAIGNW
à Montélimart, chez M. BRUN ; à Romans, chez M. GERMAIN; ! Tain,
chez M. T/VLLIOTTK; à Nyons, chez M. C H A U V E T ; à Saint-Pat.l-t''0' a *
Chateaux, chez M. CHEYSSON ; à Pierrelatte, c h e z M. S A R M A N T ; à A u b e nas chez M. PEILLON; à Privas, chez M. P E L L I E R et GAUTHIER; à Annonay
chez M. DURFU ÏI Valence, chez M. P U Z I N ; à Crest, chez M. CoTTE
Se trouve
aux mûmes pharmacies les f a s t l l l c s l o n l q » * ^ 8 e i
«llKCNtlwcN
)
^JicMi-v
•
<ir
,Ji-Üi
C* e-o
ce
Hyt'o->ulï
d e V a l u .
— P r i x d e la b o î t e : 1 f r . , 2 f r . , e t 5 fr.
, ""
mli
'»««avec t,|
c a
' Ue de v
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising