Handbuch Version 2.0 ARGUS 145 plus

Handbuch Version 2.0 ARGUS 145 plus
ARGUS
ARGUS 152
Mode d'emploi
Version : 1.40 / FR
Note importante :
Un kit de base ARGUS comprend au moins une interface DSL (ADSL ou VDSL), incluant
un certain nombre de fonctions et de tests. Toutes les autres interfaces et fonctions sont
optionnelles (voir fiche technique). Selon la fourniture, certaines options des menus peuvent donc être masquées.
ARGUS 152
1
ARGUS
 by intec Gesellschaft für Informationstechnik mbH
D-58507 Lüdenscheid, Germany, 2014
Tous droits réservés, y compris ceux de traduction. Aucune partie de ce manuel ne peut
être reproduite, dupliquée ni diffusée sous quelque forme que ce soit (impression, photocopie, microfilm ou tout autre procédé) sans autorisation écrite.
All rights are reserved. No one is permitted to reproduce or duplicate, in any form, the
whole or part of this document without intec´s permission.
2
ARGUS 152
ARGUS
1
1.1
Consignes de sécurité .......................................................................5
Consignes de sécurité et de transport du pack accumulateur ......7
2
Caractéristiques techniques générales ............................................9
3
Mode d'emploi ...................................................................................11
4
4.1
4.2
4.3
Configuration de l'accès ..................................................................17
Assistant de configuration d’accès ................................................18
Paramètres physiques .....................................................................22
Profil ...................................................................................................23
5
Couche physique ..............................................................................25
6
6.1
6.2
Utilisation sur accès xDSL ...............................................................26
Configuration de l’interface xDSL ...................................................27
ARGUS en mode d'accès xTU-R .....................................................28
7
7.1
Utilisation sur accès Ethernet .........................................................29
Configuration de l’interface Ethernet .............................................30
8
8.1
8.2
8.3
Lignes virtuelles (VL) .......................................................................31
Lignes virtuelles à l’écran d’état .....................................................31
Profils de lignes virtuelles (profils VL) ...........................................33
Activation d’une ligne virtuelle ........................................................35
8.3.1 Démarrage d’un service .............................................................35
9
Services .............................................................................................37
10
10.1
10.2
10.3
10.4
10.5
Tests IP ..............................................................................................38
Ping IP ................................................................................................38
Traceroute .........................................................................................42
Téléchargement HTTP (« download ») ............................................43
Téléchargement FTP (« download ») ..............................................45
Téléchargement FTP (« upload ») ...................................................45
11
Tests VoIP .........................................................................................46
12
12.1
12.2
12.3
12.4
Tests IPTV .........................................................................................48
IPTV ....................................................................................................48
Scan IPTV ..........................................................................................50
IPTV passif ........................................................................................52
VoD (Video on Demand) ...................................................................53
13
Tests parallèles .................................................................................55
ARGUS 152
3
ARGUS
14
14.1
14.2
14.3
14.4
Utilisation sur accès RNIS ...............................................................56
Configuration de l’interface RNIS et du mode d’accès .................56
Phase d’initialisation, y compris test des canaux B ......................57
Test de taux d’erreurs binaires .......................................................60
Mesure de niveau sur accès RNIS ..................................................62
15
15.1
15.2
15.3
15.4
15.5
Utilisation sur accès RTC ................................................................65
Configuration de l’interface RTC .....................................................65
Configuration rtc ...............................................................................66
Communication à l’accès rtc ...........................................................67
Moniteur rtc .......................................................................................68
Mesure de tension sur l’accès rtc ...................................................69
16
16.1
16.2
16.3
Tests cuivre .......................................................................................70
Mesure de R ......................................................................................70
Mesure de RC ....................................................................................72
Oscilloscope (Line Monitor) ............................................................74
16.3.1 Démarrage de l’oscilloscope ....................................................74
Sonde active (Active Probe) ............................................................76
16.4.1 Sonde active II .........................................................................76
Réflectomètre (TDR) .........................................................................77
16.5.1 Configuration TDR ...................................................................77
16.5.2 Démarrage du TDR .................................................................79
16.4
16.5
17
17.1
17.2
Tests sur câble Ethernet ..................................................................81
Configuration de l’interface Ethernet ..............................................81
Configuration des tests sur câble Ethernet ...................................81
18
Rapports de test ...............................................................................83
19
19.1
19.2
19.3
Configuration de l’ARGUS ...............................................................84
Configuration de l’appareil ..............................................................84
Sauvegarde / restauration de la configuration ...............................87
Retour au réglage d’usine ................................................................89
20
Utilisation du pack accumulateur ...................................................90
21
Mise à jour du firmware ....................................................................92
4
ARGUS 152
1 Consignes de sécurité
1 Consignes de sécurité
L'ARGUS ne doit s’utiliser qu'avec les accessoires fournis. L'emploi d'autres accessoires
peut entraîner des erreurs de mesure, voire endommager l'ARGUS et les équipements
raccordés. N'utilisez l'ARGUS que comme indiqué dans le présent mode d'emploi. Toute
autre utilisation peut être à l'origine de dommages corporels et d'une destruction de
l'ARGUS.
-
Avant de raccorder l’ARGUS à un accès, assurez-vous de ne pas lui
appliquer de tensions dangereuses ni de tensions pour lesquelles l’ARGUS
ou ses accessoires ne sont pas spécifiés. N'oubliez pas non plus que la
-
tension peut varier durant la période de raccordement.
L'ARGUS ne doit s’utiliser, sur toutes les interfaces et accès, que dans le
-
cadre (standard) auquel il est destiné .
Les tensions supérieures à 50 V en alternatif et à 120 V en continu présentent
-
un risque d'électrocution (danger de mort).
Ne procédez jamais à des mesures sans pack accumulateur !
L'ARGUS n'est pas étanche. Protégez-le donc de toute pénétration d'eau ou
-
d'humidité.
Avant de remplacer le pack accumulateur, débranchez le bloc secteur et tous
les cordons de mesure et arrêtez l'ARGUS.
-
ATTENTION : le pack accumulateur ne doit jamais être retiré en service.
Débranchez le bloc secteur de la prise de courant dès que l'ARGUS a été
-
arrêté et n'est plus utilisé (par exemple après recharge de l'accumulateur).
L'ARGUS ne doit être utilisé que par du personnel qualifié.
L’ARGUS ne doit s’utiliser qu’avec le bloc secteur fourni
La prise casque est uniquement destinée au raccordement des casques
agréés par le constructeur ; toute autre utilisation (telle que raccordement à
-
une chaîne stéréo) est expressément interdite.
À l’interface USB Host (USB-A) ne doivent être raccordés que la sonde Active
Probe II, la Copper Box ARGUS. Toute autre utilisation (telle que connexion à
-
un PC) est expressément interdite.
En cas d’utilisation d’appareils USB externes à l’interface USB Host (USB-A),
aucune garantie n’est accordée pour les sollicitations mécaniques dépassant
-
le cadre de l’enfichage normal.
Quand l'ARGUS fonctionne sur accumulateur, la prise « Power » de l'appareil
doit toujours être obturée par le cache en caoutchouc fourni portant la
-
ARGUS 152
mention « Power ».
La compatibilité électromagnétique (CEM) a été contrôlée sur la base des
prescriptions indiquées dans notre déclaration de conformité.
L’ARGUS est un équipement de classe A. Cet équipement peut engendrer
des parasites en zone d’habitation. Dans ce cas, il est exigé de l’exploitant
qu’il prenne des mesures adéquates pour les éviter.
5
1 Consignes de sécurité
-
La charge active du pack accumulateur (Charge de l'accumulateur) et la
-
gamme de température de 0 °C à +40 °C.
L’appareil ne doit pas s’utiliser durant un orage.
En cas d'utilisation en conditions extrêmes, l'ARGUS peut passer en mode
charge automatique (activée par défaut) ne doivent avoir lieu que dans une
économie d'énergie afin de protéger l’appareil et/ou l’utilisateur et est alors
susceptible de mettre fin au test en cours et de couper la communication. 
Pour assurer la fiabilité de l'ARGUS en fonctionnement de longue durée,
-
veillez toujours à le protéger de manière optimale des hautes températures.
L'appareil ne doit pas être ouvert.
Notez les consignes de sécurité et consignes de transport suivantes
-
applicables au pack accumulateur lithium-ion.
Avant d’effectuer un test ou la synchronisation sur une interface, déterminez
de quelle manière doit être alimenté l’ARGUS (pack accumulateur ou bloc
secteur).. L’adaptateur de charge pour voiture n’est destiné qu’à la charge de
l’appareil. Raccordé à l’adaptateur, l’ARGUS ne doit pas exécuter de tests ni
la synchronisation sur une interface DSL.
Collecte et élimination dans le respect de l'environnement
La directive RoHS (« Restriction of the use of certain hazardous substances in electrical
and electronic equipment ») est la directive européenne visant à limiter l'utilisation de
substances toxiques et dangereuses pour l'environnement dans les équipements
électriques et électroniques. Elle s’applique également à la directive DEEE (ou WEEE pour
« Waste Electrical and Electronic Equipment ») concernant les équipements usagés. 
Depuis 2007, toutes les exigences de ces directives s’appliquent bien entendu à tous les
produits ARGUS.

Conformément à la directive DEEE 2002/96/CE et à la loi allemande relative aux
équipements électriques et électroniques ElektroG, nous apposons sur nos appareils de
mesure, depuis octobre 2005, le symbole ci-dessous :
(
) (DIN EN 50419).
ce qui veut dire que l'ARGUS et ses accessoires ne doivent pas être éliminés avec les
ordures ménagères.
Pour ce qui est de la collecte des appareils usagés, veuillez vous adresser à notre Service
Après-Vente.
6
ARGUS 152
1 Consignes de sécurité
1.1 Consignes de sécurité et de transport du pack accumulateur
Transport
Le pack accumulateur a été testé conformément à la directive ONU (ST/SG/AC.10/11/Rév.
4, titre III, sous-chapitre 38.3). Des fonctions de protection sont mises en œuvre afin
d'éviter les surpressions, les courts-circuits, la destruction et les réinjections de courants
dangereux. La quantité de lithium contenue dans le pack accumulateur étant inférieure aux
seuils actuellement en vigueur, le pack, considéré seul ou monté dans l'ARGUS, n'est pas
soumis aux prescriptions internationales relatives aux marchandises dangereuses. Pour un 
transport de plusieurs packs accumulateur, le respect de ces prescriptions peut toutefois 
s’avérer nécessaire. De plus amples informations vous seront données sur demande.

Le non-respect des mises en garde suivantes peut affecter la protection du
pack accumulateur. Il peut ainsi apparaître des courants et tensions
extrêmement élevés susceptibles d'amener des réactions chimiques
anormales, fuites d'acide, surchauffes, fumées, explosions et/ou incendies.
Le non-respect de ces mises en garde a en outre un effet négatif aussi bien
sur les performances que sur la longévité de l'appareil.

Mises en garde
1.
Le pack accumulateur ne doit pas être démonté ni court-circuité.
2.
Le pack accumulateur ne doit pas être jeté au feu ni porté à une température
excessive (> 60 °C).
3.
Le pack accumulateur ne doit être ni mouillé ni humide.
4.
La charge active du pack accumulateur (Charge de l'accumulateur) et la charge
automatique (activée par défaut) ne doivent avoir lieu que dans une gamme de
température de 0 °C à +40 °C. 
Le stockage de longue durée d'un pack accumulateur ne doit pas avoir lieu audessus de +50 °C dans l'intérêt de sa longévité.
5.
Le pack accumulateur ne doit être chargé qu'à l'aide de l'ARGUS associé ou d’un
6.
Le pack accumulateur ne doit pas être percé à l'aide d'un objet pointu.
7.
La pack accumulateur ne doit être ni jeté ni soumis à des chocs.
chargeur agréé à cet effet.
8.
Les packs accumulateurs endommagés ou déformés ne doivent plus être utilisés.
9.
Les contacts du pack accumulateur ont une polarité (plus ou moins) et ne doivent
10.
Le pack accumulateur ne doit être relié à l'ARGUS associé ou au chargeur que de
11.
Le pack accumulateur ne doit pas être directement relié à des sorties électriques,
12.
Le pack accumulateur ne doit être utilisé qu'en liaison avec l'ARGUS.
pas être reliés avec polarité inversée à l'ARGUS ni au chargeur.
la manière prévue.
telles que celles de blocs secteur, d’adaptateurs de charge pour voiture, etc.
ARGUS 152
7
1 Consignes de sécurité
13.
Le pack accumulateur ne doit pas être relié à des objets métalliques ni transporté
ou stocké avec des objets métalliques.
14.
Le pack accumulateur ne doit pas être exposé à de fortes énergies
électrostatiques.
15.
Le pack accumulateur ne doit pas être chargé ni déchargé en même temps que
16.
En cas d'échec de la charge du pack accumulateur à l'issue de la durée de
17.
Le pack accumulateur ne doit pas être soumis à une pression excessive.
18.
Si le pack accumulateur dégage des odeurs ou de la chaleur, se décolore, se
des piles ou autres packs accumulateurs.
charge, le pack ne doit pas continuer à être chargé.
déforme ou présente de toute autre manière un aspect anormal en service, en
cours de charge ou au stockage, le pack doit être immédiatement retiré de
l'appareil ou débranché du chargeur et ne doit plus être utilisé.
19.
En cas de fuites d'acide et de contact de l'acide avec les yeux ou la peau, ces
derniers doivent être immédiatement rincés à l'eau propre, sans frotter. Dans les
deux cas, un médecin doit être immédiatement consulté. Des blessures durables
peuvent sinon en résulter.
20.
21.
Le pack accumulateur ne doit pas être tenu à portée des enfants.
Avant d'utiliser le pack accumulateur, il convient de lire attentivement le mode
d'emploi et les consignes de sécurité afférentes.
22.
Si des odeurs, de la rouille ou d'autres anomalies sont constatées avant la
première utilisation, contactez intec GmbH pour préciser la marche à suivre.
8
ARGUS 152
2 Caractéristiques techniques générales
2 Caractéristiques techniques générales
Spécifications de l'appareil :
Dimensions/Poids
Entrées/sorties
Hauteur : 235 mm 
- RJ-45 (S0/BRI) pour Accès de base (T0)
Largeur : 97 mm 
- RJ-45 (Line) pour xDSL, rtc, U et tests cuivre
Profondeur : 65 mm
- Ethernet 10/100/1000 Base-T
Poids : 810 g environ 
- Ethernet 10/100 Base-T ou prise USB-A, interface
(pack accumulateur
compris)
USB Host
- Prise USB A, interface USB Host
- Prise USB B, interface USB Client
- Entrée casque
Clavier
25 touches
Écran LCD
Gamme de température
Écran couleur à cristaux
Température de charge de l'accumulateur : 0 °C à +40 °C
liquides
Température de service (sur accu) : -10 °C à +50 °C
à rétro-éclairage activable
Température de service (avec bloc secteur/adaptateur de
320 x 240 pixels
charge auto):
0 °C à +40 °C
Température de stockage : -20 °C à +60 °C
Humidité relative de l'air : jusqu'à 95 %, sans condensation
Alimentation
Pack accumulateur lithium-ion de 7,2 V de tension nominale
(respecter impérativement les consignes de sécurité) ou bloc
secteur ARGUS de 12 V / 1,5 A
Divers
Sécurité de l'utilisateur de l'ARGUS contrôlée selon la norme
EN 60950-1
Conformité RoHS aux termes de la directive DEEE
La compatibilité électromagnétique (CEM) a été contrôlée sur
la base des prescriptions indiquées dans notre déclaration de
conformité.
Marque CE
L’ARGUS 152 est conforme aux directives européennes 2004/
108/CE et 2009/C197/03. Une déclaration de conformité détaillée est disponible sur demande.
ARGUS 152
9
2 Caractéristiques techniques générales
Normes prises en charge :
ADSL (Line):
UIT-T G.992.1, annexe A (ADSL)
UIT-T G.992.2, annexe A (G.lite)
UIT-T G.992.3, annexe A (ADSL2)
UIT-T G.992.5, annexe A (ADSL2+)
UIT-T G.992.1, annexe B (ADSL)
UIT-T G.992.3, annexe B (ADSL2)
UIT-T G.992.5, annexe B (ADSL2+)
UIT-T G.992.5, annexe J (ADSL2+)
UIT-T G.992.3, annexe L 
(RE-ADSL2 via analogique)
UIT-T G.992.3, annexe L 
(RE-Narrow PSD ADSL2 via
analogique)
UIT-T G.992.3, annexe M (ADSL2)
UIT-T G.992.5, annexe M (ADSL2+)
ANSI T1.413
RNIS T0 (S0/BRI) :
UIT-T I.430
UIT-T G.821
UIT-T X.31
VDSL (Line) :
UIT-T G.993.2 (VDSL2)
UIT-T G.993.5, G.vector (vectorisation)
Profils :
8a, 8b, 8c, 8d, 12a, 12b, 17a, 30a
UIT-T G.998.4 (G.INP, retransmission)
Mesure de R / Mesure de RC (Line) :
Mesure de résistance :
- Précision pour 20 - 100 ±10 %
- Précision pour >100  - 100 k ±2 %
Mesure de capacité :
- Précision pour 1 nF - 1 µF : ±5 %
Ethernet (LAN) :
IEEE 802.3 
- 10 Base-T 
- 100 Base-T
- 1000 Base-T
Autonégociation
Auto-MDI(X)
RNIS-U (Line) :
ANSI T1.601

Rigidité diélectrique :

Line :
Tension continue (DC) : +200 V max.
Tension alternative (AC) : 100 Vcc max.
(uniquement pour les tests cuivre)
Tension continue (DC) : +200 V max. (xDSL)
Tension continue (DC) : +130 V max. (pour rtc)
Tension continue (DC) : +145 V max. (pour U)
S0/BRI :
Tension continue (DC) : +48 V max.
Mesures de tension continue :
- Précision : ±2 %
10
ARGUS 152
3 Mode d'emploi
3 Mode d'emploi
Haut-parleur
LED
Écran LCD
Touches de fonction
Touche d'annulation
Touche de validation
Touches de curseur
Pavé numérique
Touche de basculement
Touche de niveau
Téléphonie : décrochage / raccrochage
Power (M/A)
Micro
Fixation pour bandoulière
Touche Power
- Mise en marche de l'ARGUS
- Remise en marche après arrêt automatique (« Power down ») (réglable,

voir page 85)
- Allumage de l’éclairage de l’écran (également possible avec toute autre

touche). En fonctionnement sur accumulateur, l'écran s'éteint

automatiquement au bout d'un délai réglable (voir page 85) afin

d'économiser l'énergie.
- Arrêt de l'ARGUS (actionnement prolongé nécessaire) :

en fonctionnement sur accumulateur, l'ARGUS s'arrête

automatiquement au bout d'un délai réglable (10 minutes, par exemple)

en l'absence d'activité (voir page 90). Quand l'ARGUS est arrêté et le
bloc secteur branché, l'accumulateur est automatiquement rechargé
dans l'appareil (voir page 90 Utilisation du pack accumulateur).
Touche de validation
- Ouverture d'un menu
- Passage à l'écran suivant
- Démarrage ou ouverture d’un test
- Adoption d'une configuration
ARGUS 152
11
3 Mode d'emploi
Touche d'annulation
- L'ARGUS repasse à l'écran précédent sans tenir compte des saisies venant
 d'être réalisées, telles que modification d'un paramètre de configuration
- Annulation d'un test
- Abandon d’affichages graphiques
- À la mise en marche, passage au menu principal
Touches de curseur
- Défilement page par page à l'écran (curseur vertical)
- Déplacement du curseur dans une ligne à l'écran (défilement horizontal)
- Dans des listes déroulantes ou des statistiques, les touches de curseur
 horizontal permettent de sauter à la fin (touche de curseur vers la droite) ou au
 début (touche de curseur vers la gauche) de la liste affichée.
- Sélection d’un menu, d'une fonction ou d'un test
- Réglage de gammes de mesure dans les tests cuivre
- Déplacement du curseur sur affichages graphiques
- Sélection de fonctions à l’écran d’état graphique
Téléphonie
RNIS et analogique
- Décrochage et raccrochage
- Numérotation en bloc : actionner deux fois la touche téléphone (RNIS
uniquement)
xDSL (mode d'accès xTU-R, xTU-R Routeur) et Ethernet
- Démarrage de la téléphonie VoIP
Touche de niveau
-
-
-
-
-
Ouverture de l’écran d’état graphique
Accès BRI, U : démarrage de la mesure sur couche 1 (niveau/tension)
Accès xDSL : affichage des résultats
Ethernet : ouverture des résultats
Fonction Démarrage/Arrêt pour analyses temps réel (oscilloscope/réflectomètre)
Pavé numérique
- Saisie des chiffres 0 à 9, de lettres et de caractères spéciaux
- Appel direct de fonctions selon l’accès sélectionné (touche de raccourci ou
 « hotkey »)

12
ARGUS 152
3 Mode d'emploi
Touches de fonction
- La fonction de ces 3 touches varie en fonction de la situation considérée. La
 fonction momentanée s'affiche dans 3 cases à la dernière ligne de l'écran, en
 lettres blanches sur fond bleu, par exemple :
 <Menu> : ouverture du menu principal
<Démarrer> : établissement d'une communication ou début d'un test

- D'autres touches de fonction seront décrites aux points voulus du mode
d'emploi.
Touche de basculement
Dans certains menus, un « S » vert entouré d'un cercle vert s'affiche à la
première ligne de l'écran.
Les touches de fonction ont alors une double affectation. La touche de
basculement (« Shift ») change l'affectation des touches de fonction.
Exemple :
Actionnement de la touche de
basculement : l'affectation des touches
de fonction change.
L’ARGUS se commande essentiellement à l’aide des 4 touches de curseur, de la touche de
validation
, de la touche d’annulation
, de la touche de niveau
et des trois
touches de fonction.
L'affectation momentanée des trois touches de fonction s'affiche à la dernière ligne de
l'écran.
Aux pages suivantes du manuel, seule sera indiquée entre crochets < >, la fonction des
touches correspondant à la situation considérée, par exemple <Menu>. La touche de fonction <
> remplit le même rôle que la touche de validation
ayant le même effet que la touche de curseur
ARGUS 152
, la touche de fonction <>
du clavier de l'ARGUS.
13
3 Mode d'emploi
Connecteurs du haut
PWR
Branchement du bloc secteur externe
Quand le bloc secteur est branché, l'ARGUS
coupe en service l'alimentation par l'accumulateur.
À l'arrêt, l'ARGUS recharge automatiquement
l'accumulateur (voir page 90).
USB-A ou USB-A 1/2
Interface USB Host 
(Active Probe II + Copper Box)
USB B (mini-USB)
Interface USB Client (connexion à un PC)
Prise casque
Connecteurs du bas

LED « Link/Data » jaune :
signale la communication physique avec
un autre port Ethernet.
LED allumée en permanence : 
communication établie
LED clignotante : activité
d’émission/réception
S0/BRI
Accès BRI
Brochage : 3/6, 4/51
Line
Accès analogique
Brochage : 4/5
Accès U
Brochage : 4/51

Accès xDSL
Brochage : 4/5
Accès cuivre
Brochage : 4/5
LAN
Connexion à la carte réseau d'un PC.
Connexion à l'interface Ethernet d'un modem xDSL,
d'un routeur (IAD) ou d'un hub / switch ou à une
autre interface Ethernet (accès : Ethernet).
La LED verte « Speed » et la LED jaune
« Link/Data » signalent la vitesse de
transmission.
LED allumée : 10/100 Base-T
La LED verte « Speed » signale la vitesse
de transmission :
LED allumée : 10/100/1000 Base-T
14
ARGUS 152
3 Mode d'emploi
Charge de l’accumulateur à la première mise en service
Le compartiment du pack accumulateur se trouve au dos de l’appareil. Fixez le pack
accumulateur en amenant en butée les ergots de maintien situés au niveau de la tête et en
vissant ensuite la vis moletée. N'utilisez que le pack accumulateur fourni ! Notez les
consignes de sécurité à la page 7. Raccordez à présent votre ARGUS arrêté au bloc
secteur fourni.
Mettez l’ARGUS en marche à l’aide de la touche
. L’affichage suivant apparaît (le cas
échéant, après avoir acquitté quelques messages éventuels par <Suivant>) :
L’accès affiché peut varier selon
la configuration.
Affectation momentanée des touches
de fonction
Nom du
menu
Option choisie
dans le menu
Actionner 2 fois
Dès que l’accumulateur est chargé,
l’ARGUS le signale à l’écran.

Actionner : fin de « Recharge de
l’accumulateur »
Le pack accumulateur fourni doit être complètement chargé (voir page 90 Utilisation du
pack accumulateur) avant d’atteindre sa pleine capacité.
ARGUS 152
15
3 Mode d'emploi
Mode économie d’énergie
En fonctionnement sur accumulateur, l’ARGUS s’arrête automatiquement au bout
de 5 minutes (réglable, voir page 85) en l’absence d’activité. L’ARGUS ne s’arrête
pas durant un test (Loopbox, par exemple) ni en mode Trace.
L’alimentation est également possible par l’intermédiaire du bloc secteur fourni. Le
raccordement du bloc secteur coupe l’alimentation par l’accumulateur. Indépendamment
du type d’alimentation, l’ARGUS doit s’utiliser avec accumulateur. Ceci permet, par
exemple, d’assurer l’alimentation ininterruptible de l’horloge temps réel.
Débranchez le bloc secteur de la prise de courant dès que vous arrêtez l’ARGUS
pour ne plus l’utiliser (sauf pour recharger l’accumulateur).
16
ARGUS 152
4 Configuration de l'accès
4 Configuration de l'accès
Mise en marche de l'ARGUS
À la mise en marche, l’ARGUS affiche
tous les accès configurés (jusqu’à 100).
Un accès est préconfiguré par défaut pour
chaque type d’interface (ADSL, VDSL, ...). 
Le dernier accès utilisé est repéré par un
à l'écran.
L’ARGUS affiche en outre un aperçu de la
configuration de l’accès sélectionné, voir
aussi page 21. La fenêtre de l’aperçu
s’ouvre au bout de 2 secondes.
<Nouveau> Création d’un nouvel accès,
voir page 18, Fig. 2.
<Editer>
Édition de l’accès, voir
page 18, Fig. 1.
Basculement des touches de
fonction, voir page 22.
Passage au menu principal.
À l’actionnement de la touche de fonction
<Filtre>, l’ARGUS filtre tous les accès
préconfigurés en fonction de leur type
d’interface (ADSL, VDSL, ...) et les affiche
par groupes.
VDSL est sélectionné dans l’exemple.
L’ARGUS affiche tous les accès pertinents
pour lesquels l’interface configurée est
VDSL.
La ligne d’état (au-dessus des touches de
fonction) continue d’afficher l’accès
« encore » sélectionné (ADSL dans
l’exemple).
<Tout>
Affichage de tous les accès
possibles, voir Fig. 1.
<Editer> Modification du profil d’accès
Suite page
suivante
ARGUS 152
choisi.
17
4 Configuration de l'accès
4.1 Assistant de configuration d’accès
L’ARGUS passe au menu principal
« Accès ».
L’accès sélectionné, VDSL dans l’exemple, peut alors se configurer par l’intermédiaire de l’assistant de configuration
d’accès.
Les paramètres demandés par l’assistant
dépendent du choix de l’interface (ADSL,
VDSL, ...), voir page 21.
Choix de l’interface physique (VDSL dans
l’exemple).
- Pour xDSL, voir page 26
- Pour Ethernet, voir page 29
- Pour RNIS, voir page 56
- Pour RTC, voir page 65
- Pour tests cuivre, voir page 70
L’ARGUS passe directement au paramétrage du mode d’accès.
Sélection du mode d’accès (VDSL VTU-R
Terminal dans l’exemple).
- Pour xTU-R Terminal, voir page 28
- Pour xTU-R Bridge
- Pour xTU-R Routeur
Suite page
suivante
18
ARGUS 152
4 Configuration de l'accès
L’accès à présent configuré
peut être associé à l’un des 20 profils. Ces
profils font le lien entre la configuration de
l’accès et les paramètres d’accès et de
test. C’est là que peuvent se régler notamment les services et lignes virtuelles.
Le profil sélectionné est surligné en bleu à
l'écran. Le profil par défaut est repéré par
un
à l'écran .
Une fois le profil sélectionné, l’ARGUS
propose un nom d’accès en fonction du
paramétrage préalablement opéré (VDSL
dans l’exemple). Il est possible de saisir
jusqu’à 24 caractères (04/24 caractères
dans l’exemple).
<Effacer> Effacement du nom de l’accès
Suppression de la sélection et
positionnement du curseur au
début.

Suppression de la sélection et
positionnement du curseur à la
fin.
Suite page
suivante
<Ab>AB>
La saisie commence par des
majuscules et se poursuit par
des minuscules.
<AB>12>
Saisie de majuscules.
<12>ab>
Saisie de nombres.
<ab>Ab>
Saisie de minuscules.
Saisie de caractères spéciaux,
tels que @, /, -, ., *, ?, %, =, &,
! etc.
Saisie de caractères spéciaux, 
tels que _, :, +, # etc.
ARGUS 152
19
4 Configuration de l'accès
L’ARGUS affiche un récapitulatif de la
configuration.
<Phys.
param.>
Édition des paramètres
physiques, voir page 28.
<Note>
Prise de notes.
Abandon de l’assistant et
enregistrement.
Retour d’un pas en arrière.
L’ARGUS passe de nouveau au synoptique d’édition de l’accès sélectionné
(VDSL dans l’exemple).
Pour configurer les services ou les
paramètres de test, choisissez « Profil »,
voir aussi page 23.
Pour que l’ARGUS utilise l’accès configuré, il faut quitter l’assistant de 
configuration.
Quitter l’assistant de
configuration d’accès.
1x
La touche de validation permet d’adopter
l’accès sélectionné, VDSL dans l’exemple.
Suite page
suivante
20
ARGUS 152
4 Configuration de l'accès
L’ARGUS passe à l’affichage d’état.
<Statut>
Passage à l’écran d’état.
<Menu>
Passage au menu principal.
<Démarrer> Démarrage de la communication
VDSL..
Assistant de configuration d’accès
L’assistant de configuration d’accès procède à une interrogation personnalisée en fonction
de l’accès ou interface choisi. Les paramètres objets de l’interrogation dépendent des
paramètres précédents (de gauche à droite).
Accès/
Mode
Mode d'accès
Mode L2
Profil
ADSL
Annexe A
Annexe B
...
ATU-R Terminal
ATU-R Bridge
ATU-R Routeur
-
Profil
VDSL
-
VTU-R Terminal
VTU-R Bridge
VTU-R Routeur
-
Profil
Ethernet
-
basé sur IP,
test de câble
-
Profil
BRI
-
TE, NT,
liaison fixe,
moniteur
Auto.*1,
P-P,
P-MP
-
U
-
TE,
liaison fixe
Auto.*1,
P-P,
P-MP
-
RTC
-
Terminal,
moniteur
-
-
-
-
-
-
Interface
Tests cuivre
1
* = uniquement pour BRI-TE, U-TE
ARGUS 152
21
4 Configuration de l'accès
Tri dans le synoptique des accès
Afin d’avoir tout de suite à disposition les
accès les plus utilisés, l’ARGUS permet
de préciser l’ordre d’affichage des accès
configurés.
Basculement de l'affectation des touches
de fonction
<>
L’accès sélectionné
redescend d’une ligne dans
la liste.
<>
L’accès sélectionné
remonte d’une ligne dans la
liste.
<Effacer> Supprimer l’accès
sélectionné.
4.2 Paramètres physiques
Édition des paramètres physiques de
l’accès sélectionné (VDSL dans
l’exemple), voir page 28.
Les paramètres physiques peuvent aussi
s’ouvrir et s’éditer directement à la fin de
l’assistant de configuration d’accès (voir
page 20, Fig. 1).
22
ARGUS 152
4 Configuration de l'accès
4.3 Profil

Les accès configurés peuvent être associés à l’un des 20 profils.
Ces profils font le lien entre la configuration de l’accès et les paramètres d’accès
et de test. C’est là que peuvent se régler
notamment les services et lignes virtuelles.
Choisissez un profil.
L’ARGUS permet de configurer jusqu’à 20
profils.
Sélection du profil à éditer. Le profil
sélectionné est surligné en bleu à
l'écran. Le profil par défaut est
repéré par un
à l'écran.

Sélectionner, par exemple,
Services ou Paramètres de test.
Services à partir de la page 37.
Bridge/Routeur.
Nom du profil : saisie comme nom de
l’accès, voir page 19 .
Suite page
suivante
ARGUS 152
23
4 Configuration de l'accès

Configuration des paramètres de
test.
24
ARGUS 152
5 Couche physique
5 Couche physique
La couche physique (couche 1) s’affiche à l’écran d’état (Fig. 2) sous la forme d’un élément
graphique spécifique (VDSL dans l’exemple). Les autres éléments de l’écran d’état seront
simplement cités dans un premier temps. Vous trouverez de plus amples explications aux
pages page 31 (Lignes virtuelles) et page 37 (Services). L’affichage de la couche physique
pour les interfaces ADSL et Ethernet est analogue à celui du VDSL. La sélection de l’accès
VDSL et du mode d’accès VTU-R est directement adoptée à l’écran d’état. Si le
paramétrage par défaut est correct, <Démarrer> permet d’établir directement la couche 1
(synchronisation sur VDSL). Les principes informations, telles que tension (U) et états du
modem (Power down), s’affichent dans la boîte Couche 1 (en bleu). Pour modifier
directement les paramètres VDSL, actionnez <Editer>. Pour modifier directement le mode
d’accès par l’intermédiaire de l’écran d’état (Fig. 2), actionnez la touche de fonction
<Accès> ou la combinaison de touches
et
.

Fig. 1









Fig. 2 (exemple : VTU-R Routeur) :
Nom du profil

Actionner la touche de niveau ou <Statut>
.
Routeur / Bridge 
(uniquement pour xTU-R
Bridge et xTU-R Routeur)
Services, 
voir page 37





Lignes virtuelles, voir
page 31
Couche 1

Modification du

paramétrage VDSL

<Accès>
Sélection de l'accès

<Démarrer> Synchronisation

<Editer>
Accès actuel
et touches
de fonction

voir page 28.
voir page 17.


Tests pouvant s’exécuter via la couche 1.
ARGUS 152
25
6 Utilisation sur accès xDSL
6 Utilisation sur accès xDSL
L’ARGUS prend en charge les interfaces DSL suivantes : ADSL, VDSL
L'ARGUS prend en charge les modes d'accès suivants :
xTU-R
Mode terminal (xDSL Transceiver Unit) – voir page 28.
Connexion directe de l'ARGUS à l'accès xDSL (en amont ou en aval
du filtre). L'ARGUS remplace alors le modem et le PC.
xTU-R Bridge
Mode passerelle (xDSL Transceiver Unit Bridge).
Connexion de l'ARGUS à l'accès xDSL et au PC. L’ARGUS remplace
alors le modem xDSL .
xTU-R Routeur
Mode routeur (xDSL Transceiver Unit Routeur).
Connexion de l'ARGUS à l'accès xDSL et au PC. L’ARGUS remplace
alors le modem xDSL et le routeur.
Les différents tests DSL acquièrent des données et les enregistrent (par exemple
lors du traçage de données IP). L'utilisateur doit à cet égard répondre à ses
obligations légales d'avertissement de l'abonné.
La ligne raccordée ne doit être le siège que d’une tension continue de 200 V
maximum et d’aucune tension alternative.
26
ARGUS 152
6 Utilisation sur accès xDSL
6.1 Configuration de l’interface xDSL
Affichage d'état :
Affichage à l’écran (de haut en bas) :
- Mode d'accès (dans l'exemple : VTU-R)
- Profil par défaut (dans l'exemple : Profil 1).
- État du modem (dans l'exemple : Arrêté
- Tension continue à l'interface
Le test VDSL n'est pas encore lancé !
Signification des LED simulées à l'écran :
Menu principal, voir arborescence
des menus
LED rouge
pas de test lancé
LED jaune
test lancé
LED verte
communication établie
<Menu>
Passage au menu principal, voir
arborescence des menus
<Statut>
Passage à l’écran d’état
Écran d’état :
ARGUS en écran d’état
Boîte Couche 1 (en bleu à l’écran)
sélectionnée.
<Editer>
Ouverture du paramétrage
Nota :
Appel de fonctions par touches numériques / combinaisons de touches
Les touches du clavier de l’ARGUS permettent d’appeler directement des fonctions / tests
importants.
ARGUS 152
27
6 Utilisation sur accès xDSL
6.2 ARGUS en mode d'accès xTU-R
Détermination des paramètres de communication xDSL sur l’exemple du VDSL
(les procédures s’appliquent également aux liaisons ADSL)
L'ARGUS se raccorde directement à l'accès VDSL (en amont ou en aval du filtre, au choix)
via le câble xDSL fourni et la prise « Line » de l’ARGUS. L'ARGUS remplace dans ce cas
le modem et le PC. L'ARGUS établit alors une communication VDSL et détermine tous les
paramètres de communication VDSL pertinents. L'ARGUS affiche les paramètres de
communication VDSL à l'écran et, sur demande, les enregistre à l'issue de la coupure de la
communication.
N'utiliser que les câbles fournis !
Câble xDSL ou câble patch
Prise
Line
Accès VDSL
VTU-C (DSLAM)
Dans l’exemple, le mode VDSL VTU-R a été configuré et sélectionné comme décrit au
chaptire „4 Configuration de l'accès“ (voir page 17).
Le test VDSL n’est pas encore lancé :
LED rouge à l’écran !
Signification des LED simulées à
l'écran :
LED rouge pas de test lancé
LED jaune test lancé
LED verte communication établie
Cet écran d’état servira à
expliquer toutes les autres
fonctions et procédures.
28
ARGUS 152
7 Utilisation sur accès Ethernet
7 Utilisation sur accès Ethernet
En mode Ethernet, l'ARGUS prend en charge les types d'accès suivants :
Les différents tests acquièrent des données et les enregistrent. L'utilisateur doit à
cet égard répondre à ses obligations légales d'avertissement de l'abonné.

Connexion à un modem :
Câble patch
Modem
Ethernet
p. ex. xDSL
Prise LAN
p. ex. accès
xDSL

Connexion à un routeur-modem :
Câble patch
Routeur-
modem
Ethernet
p. ex. xDSL
Prise LAN
p. ex. accès
xDSL

Connexion à un routeur-modem PPTP :
Routeur-
modem
PPTP
Câble patch
Ethernet
p. ex. xDSL
Prise LAN
p. ex. accès
xDSL
ARGUS 152
29
7 Utilisation sur accès Ethernet

Connexion à un PC via IP
PC
Câble patch
Ethernet
Prise LAN

Connexion à un réseau IP
PC
Câble patch
Hub/Switch
Ethernet
Prise LAN
PC
7.1 Configuration de l’interface Ethernet
La configuration de l’interface Ethernet est décrite au chapitre „4 Configuration de l'accès“
voir page 17).
Nota : Appel de fonctions par touches numériques / combinaisons de touches
Les touches du clavier de l’ARGUS permettent d’appeler directement les fonctions / tests
importants.
Nota : 
Les tests sur câble Ethernet (dont TDR Ethernet) sont décrits au chapitre „17 Tests sur
câble Ethernet“ voir page 81).
30
ARGUS 152
8 Lignes virtuelles (VL)
8 Lignes virtuelles (VL)
Les lignes virtuelles (Virtual Lines – VL) regroupent le paramétrage de la couche 2 et de la
couche 3 dans des profils, appelés profils VL. Ces profils contiennent, par exemple, des
informations sur les protocoles, les VPI/VCI, les VLAN et les données PPP (dans des profils PPP de niveau inférieur). Les lignes virtuelles permettent d’effectuer des tests sur plusieurs VPI/VCI ou VLAN et sur différents protocoles. 
L’ARGUS offre la possibilité de créer jusqu’à 20 de ces profils VL. Dans un profil VL, les
paramètres de protocole, par exemple, sont éditables. Les profils VL peuvent s’assigner à
un ou plusieurs services indépendamment de l’état de la couche physique (couche 1). 
Bien que les protocoles soient différents, il est ainsi possible d’effectuer un test de données
(ping IP, par exemple) ou un test VoIP (appel VoIP, par exemple) sur un accès actif sans
avoir à réétablir la couche 1 (DSL Eth).
8.1 Lignes virtuelles à l’écran d’état
Les lignes virtuelles seront expliquées à l’écran d’état en prenant l’exemple 
de l’accès VDSL VTU-R.
Nom du profil
Services voir
page 37.
Lignes virtuelles
Couche 1
Accès actuel
ARGUS 152


Routeur / Bridge  
(uniquement pour xTU-R
Bridge et xTU-R Routeur)

Ligne virtuelle pour
Bridge/Routeur,  

Configuration


Affectation des 

touches de

fonction



31
8 Lignes virtuelles (VL)
L’écran d’état se subdivise en trois niveaux pouvant se sélectionner à l’aide des touches de
curseur du clavier de l’ARGUS.
L’écran d’état sera décrit plus en détail en prenant l’exemple de trois affichages.
Niveau 1 : couche physique (voir page 25)
<Editer>
Configuration de la couche
physique
<Accès>
Sélection de l’accès
<Démarrer> Établissement de la couche
physique, de l’accès
sélectionné
Curseur
vers le
haut





Niveau 2 : Lignes virtuelles
<Editer>
Curseur
vers le
haut
Configuration de ligne
virtuelle, voir page 36.
Les possibilités de configuration suivantes
s’affichent :
- Protocole (IP, PPP, PPTP)
- ATM
- VLAN
- PPP (profils PPP)
- PPTP
- Version IP (IPv4, IPv6, Dual)
- IPv4
- Journal des données (pour cette VL)
- Nom du profil
<Profil>
Configuration du profil
Niveau 3 : Services (voir page 37)
<Editer>
Assignation d’une VL à un
service et configuration
<Profil>
Configuration du profil
<Démarrer>
Démarrage du service
L’actionnement de la touche de fonction
<Démarrer> démarre automatiquement la
ligne virtuelle ainsi que la couche physique.
32
ARGUS 152
8 Lignes virtuelles (VL)
Selon l’état de la couche physique, des lignes virtuelles ou des services, l’ARGUS affiche 
différentes icônes à l’écran d’état.

Aucune ligne virtuelle n’a encore été assignée à ce service.

Ce service, cette VL ou cette couche physique se trouve à l’état de repos.

Ce service n’est pas disponible (uniquement en mode Bridge).

L’activation de la couche physique, de la VL ou du service est en cours de préparation.

La couche physique, la VL ou le service est en cours d’activation.
Désactivation de la couche physique, de la VL ou du service par un événement imprévu.
Désactivation en cours d’exécution.
La synchronisation a eu lieu (couche physique), ou une VL ou un service a bien été
activé sans erreur.

Un test est en cours dans ce service.
Une erreur est apparue. Pour poursuivre, réinitialiser la VL et le service 
par <Réinit.>.
8.2 Profils de lignes virtuelles (profils VL)
Explications concernant les différents types de profils :
Profils (1 - 20), voir page 23 :
- Ils contiennent, sous les services, les assignations pour les services Data, VoIP, IPTV et
VoD.
- Outre les services, on y trouve aussi le paramétrage pour Bridge/Routeur et pour les
paramètres de test.
- À chaque profil peut être donné un nom personnalisé.
Profils VL (lignes virtuelles 1 - 20)
- Ces profils contiennent le paramétrage des couches 2/3.
- Les profils VL sont assignés à des services.
- Une VL peut être assignée à plusieurs services.
- Aux profils VL peuvent être assignés des profils PPP.
Profils PPP (1 - 20)
- Ces profils contiennent toutes les données pertinentes nécessaires à la communication.
- Les profils PPP sont assignés à des profils VL.
- Un profil PPP peut être assigné à plusieurs profils VL.
ARGUS 152
33
8 Lignes virtuelles (VL)
Relations entre types de profils
À l’issue de la réinitialisation de tous les paramétrages (voir page 89), chaque profil (1-20)
ne contient qu’un profil VL (1-20) assigné au service Data. À chaque profil VL (1-20) est
assigné un profil PPP.
À tous les autres services (tels que VoIP, IPTV et VoD) n’est assigné dans un premier
temps aucun profil VL ni aucun profil PPP. 
L’assignation d’autres profils VL et PPP à des services sera décrite à partir de la page 36.
Configuration par défaut :
Profil 1
Service Data => Profil VL 1 => Profil PPP 1
Service VoIP
...
...
Service IPTV
...
...
Service VoD
....
...




Profil 20
Service Data => Profil VL 20 => Profil PPP 20
34
Service VoIP
...
...
Service IPTV
...
...
Service VoD
....
...
ARGUS 152
8 Lignes virtuelles (VL)
8.3 Activation d’une ligne virtuelle
Pour activer une ligne virtuelle, il faut démarrer un service ou un test. Pour pouvoir démarrer un test, il faut qu’un service ait été configuré et qu’une ligne virtuelle lui ait été assignée.
Dans l’exemple, on configure le service Data et on lui assigne une ligne virtuelle.
8.3.1 Démarrage d’un service
La liaison VDSL est active.










Passez à l’aide des touches de
curseur de la boîte Couche 1 au
service « Data » via la ligne virtuelle.


Si la couche physique n’est pas
encore active, elle est
automatiquement démarrée au
démarrage du service ou du test.

<Démarrer>
Démarrage du service
La couche physique (VDSL) de même
que la ligne virtuelle et le service « Data »
sont désormais actifs. Ceci est indiqué par
une « coche » verte.
<Info>
Affichage d’informations sur
le service Data (durée
d’activité, par exemple)
<Arrêt> Arrêt du service Data
Pour les explications des services, voir
page 37.
Suite page
suivante
ARGUS 152
35
8 Lignes virtuelles (VL)



Affichage des tests qu’il est possible
d’effectuer via le service « Data »
<Réglage>
36
Configuration du test
considéré (ping IP dans
l’exemple).
Une description précise est
donnée au chapitre des tests,
voir page 38).
ARGUS 152
9 Services
9 Services
Quatre services sont représentés à l’écran d’état (voir explications page 31).
Chacun de ces services permet d’effectuer toute une série de tests IP (voir liste cidessous). Il est en outre possible de démarrer et d’arrêter chaque service
indépendamment des autres.
Exemple d’affichage des services possibles.

<Editer>
Assigner un profil VL au
service et configurer le
service.
<Profil>
Configuration du profil
<Démarrer> Activer le service. Si la ligne
virtuelle et la couche
physique ne sont pas
encore activées, elles sont
démarrées
automatiquement.
Quand un service est activé, <Test> permet de démarrer différents tests. Tests pouvant
être effectués par l’intemédiaire des différents services :
Services :
- Ping IP
- Ping IP
- Ping IP
- Ping IP
- Traceroute
- Traceroute
- Traceroute
- Traceroute
- Download HTTP
- Appel VoIP
- IPTV
- Video on Demand
- Download FTP
- Attente VoIP
- Scan IPTV
- Upload FTP
- Test PESQ VoIP
- IPTV passif
- Serveur FTP
ARGUS 152
37
10 Tests IP
10 Tests IP
10.1 Ping IP
Dans le test ping IP, l'ARGUS contrôle s'il est possible d'établir une communication par
Ethernet ou via xDSL, par un DSLAM et le réseau ATM/IP, avec le fournisseur de services
Internet (Internet Service Provider ou ISP) ou avec l’adresse d’un autre ordinateur ou
serveur. Pour ce faire, l'ARGUS envoie un paquet de test à une adresse IP donnée (celle
de l'autre extrémité) et attend ensuite un paquet de réponse. Le paquet de réponse reçu
permet de tirer des conclusions sur l'accessibilité et le retard du réseau ATM/IP. Il est en
outre possible de déterminer la taille maximale des paquets de données sur le chemin en
question.

Le ping IP nécessite les paramètres suivants :
Paramètres indépendants du protocole
La configuration des paramètres de test est décrite au chapitre « Configuration de
l’accès », page 23 .
Configuration
Explication
Paramètres de test
Ping IP
Adresse IP
Adresse de l’autre extrémité. L’ARGUS peut enregistrer au maximum
10 adresses IP. Les adresses IP enregistrées sont disponibles dans
tous les profils.

L’ARGUS affiche les dix emplacements
mémoire disponibles au total pour 
les adresses IP. Les touches de curseur
permettent de sélectionner une ligne
contenant une adresse IP à éditer (le
premier emplacement mémoire (1/10) est
sélectionné dans l’exemple).

<Editer>
Nom, numéro IPv4 ou numéro
IPv6
Suite page suivante
38
Éditer l’adresse IP
sélectionnée.


L’adresse peut se saisir sous forme de
numéro IPv4, numéro IPv6 ou nom.
Par défaut : www.argus.info
ARGUS 152
10 Tests IP
Adresse IP sous forme de numéro IPv4.
Saisir l’adresse IPv4 ou IPv6 sous forme
de numéro. Les plages éditables sont
surlignées en bleu. Saisie au clavier
numérique.
<Effacer> Supprimer le caractère à
gauche du curseur.
à
À la saisie d’une adresse
IPv6, les lettres A-F sont
disponibles par
l’intermédiaire des
combinaisons de touches.
Adopter par défaut l’adresse
IP sélectionnée.
Adresse IP sous forme de numéro IPv6
Changer de mode de saisie à l’aide de la
touche de fonction de droite (sa fonction
change quand on l’actionne). Saisir
l’adresse sous forme de nom, voir nom
d’utilisateur.
<Ab>AB> La saisie commence par
des majuscules et se
poursuit par des
minuscules.
<AB>12> Saisie de majuscules.
<12>ab> Saisie de nombres.
<ab>Ab> Saisie de minuscules.

Saisie de caractères
ou
spéciaux, tels que @, /, -, .
Déplacer le curseur sur la
ligne affichée.
Nb de pings
Saisie du nombre de pings envoyés par l’ARGUS à l’adresse IP. En
cas de saisie de 0, l’ARGUS émet en continu jusqu’à l’annulation
manuelle du test. Plage : 1 à 99999
Par défaut : 10
Pause
Réglage de la pause d’émission entre deux paquets de test.
Plage : 0,1 à 9,9 secondes
Par défaut : 1 seconde
Taille des
Réglage de la taille du paquet de test. La variation de la taille des
paquets
paquets permet de déterminer le rapport entre la taille maximale et le
temps de réponse. Plage : 36 à 55 555 octets
Par défaut : 84 octets
ARGUS 152
39
10 Tests IP
Fragmentation
Réglage de la fragmentation
Par défaut : active
Active
Les paquets de test peuvent être décomposés en
plusieurs paquets en fonction du réseau (ou du
routeur).
inactive
Fragmentation interdite, c.-à-d. que les paquets de
test seront éventuellement rejetés par le réseau (ou
les routeurs (l’ARGUS ne recevant pas de paquets en
réponse).
auto
L’ARGUS détermine la taille maximale des paquets
de test envoyés sur le chemin menant à l’adresse de
destination (Path-MTU) et les décompose de telle
manière qu’ils soient transmis avec un retard minimal
(pas de fragmentation nécessaire par le réseau ou le
routeur).
Démarrage du ping IP (exemple : mode d’accès VTU-R, déjà actif) :
Établissement du service

Le profil affiché à l’écran 
(Profil 1 dans l’exemple) est celui utilisé
pour le ping IP.
<Editer> Assigner une ligne virtuelle au
service « Data » (données).
Si une communication xDSL ou Ethernet
n'est pas encore établie, elle l'est alors
automatiquement avec le profil par défaut.
Le service « Data » et la communication
VDSL sont actifs.

<Info>
Durée de l’activation
<Test>
Ouverture de la sélection du test
<Arrêt>
Désactivation du service
Suite page suivante
40
ARGUS 152
10 Tests IP




Par exemple, sélection de Ping IP
<Réglage>
Modification des paramètres
du ping IP, voir page 38.


L’ARGUS affiche les adresses
enregistrées dans le profil.
Sélection de l'adresse IP pour
le ping, l'adresse par défaut
étant repérée par
<Editer>
Édition de l’adresse, voir
page 38.

Dans l’exemple, un ping est effectué
avec la version IPv4. 
La commande avec IPv6 s’opère de
manière analogue.
Initialisation
Ping IP
Le ping IP est lancé automatiquement.

Affichage durant le test ping IP :
-
Nombre de paquets de test envoyés
-
Nombre de paquets de réponse
-
Temps minimal en ms
-
Temps maximal en ms
-
Temps moyen en ms
<Destinat.>
Affichage de l’URL et de l’adresse IP
<Etat du
test>
Affichage de l’état d’avancement du
test sans terminer le test ni lancer un
autre test, voir page 55.
Annulation du test
L'ARGUS affiche les résultats des
tests effectués jusque là et, sur
demande (automatique), les
enregistre.
ARGUS 152
41
10 Tests IP
10.2 Traceroute
Dans le test Traceroute IP, l’ARGUS envoie des paquets de test et affiche tous les nœuds
du réseau (sauts ou « hops ») et leur temps de réponse sur le chemin menant à l’adresse
de destination. Ces indications permettent de localiser avec précision les retards éventuels
introduits dans le réseau.
Le test Traceroute IP nécessite les paramètres suivants enregistrés dans le profil :
Paramètres indépendants du protocole :
La configuration des paramètres de test est décrite au chapitre « Configuration de
l’accès », page 23.
Configuration
Explication
Paramètres de test
Traceroute :
Adresse IP
L’adresse IP du nœud de destination peut se saisir soit sous forme
de numéro IP, soit sous celle de nom (URL), Voir Ping IP / Adresse
IP, page 39.
Par défaut : www.argus.info
Nombre maximal
de sauts
(« hops »)
Nombre maximale de hops ou sauts sur le chemin menant au
nœud de destination.
Plage : 1 à 25
Par défaut : 25
Probes
Nombre d’essais de contact d’un nœud du réseau.
Plage : 1 à 10
Par défaut : 3
Timeout
Temps maximal d’attente de la réponse d’un nœud du réseau.
Plage : 0,05 à 9,9 secondes
Par défaut : 3 seconde
42
ARGUS 152
10 Tests IP
10.3 Téléchargement HTTP (« download »)
Dans le téléchargement HTTP de type « download », l'ARGUS télécharge les données
d'un site Web ou un fichier. L'ARGUS affiche alors le « débit net de téléchargement », les
données utiles des paquets IP et, à l'issue du téléchargement HTTP, la vitesse moyenne
(sur plusieurs tentatives de téléchargement).
Le téléchargement HTTP nécessite les paramètres suivants enregistrés dans le profil :
Les tests de téléchargement d'une durée inférieure à 10 secondes ne permettent
pas de déterminer des valeurs pertinentes de vitesse ; il convient donc de
télécharger un fichier du plus gros volume possible (compte tenu de la vitesse de
l'accès). Si la durée du test est inférieure à 10 secondes, l’ARGUS n’affiche à
l’issue du test ni débit ni temps.
Paramètres indépendants du protocole :
La configuration des paramètres de test est décrite au chapitre « Configuration de
l’accès », page 23.
Configuration
Explication
Paramètres de test
Téléchargement HTTP (« download ») :
Profil
L’ARGUS permet de créer 10 profils de serveurs définis par l’utilisateur
du serveur : pour le téléchargement HTTP (« download ») et FTP (« download » et
« upload »). Les profils regroupent tous les paramètres nécessaires au
téléchargement HTTP (« download ») et FTP (« download » et
« upload »).
Adresse du
serveur
Saisie de l’adresse IP ou de l’URL du serveur sur lequel l’ARGUS
télécharge (« download ») le fichier. Pour le test « upload » : saisie de la
destination du téléchargement 
(adresse du serveur) à laquelle l’ARGUS envoie le fichier.
Pour les touches de fonction, voir page 38.
Nom du fichier à
télécharger
(« download
»)
Nom du fichier dont l’ARGUS charge les données lors du test
« download » (HTTP ou FTP). 
Attention à la saisie d’alias d’adresses www ! (voir page 44).
Pour les touches de fonction, voir page 38.
Nom du fich- Saisie du nom du fichier sous lequel le fichier envoyé lors du test
ier à
« upload » sera enregistré sur le serveur.
télécharger Par défaut : file
(« upload »)
ARGUS 152
43
10 Tests IP
Taille du
fichier
« upload »
Définition de la taille du fichier envoyé par l’ARGUS lors du test de
téléchargement FTP (« upload »). Plage : 0 à 999 999 999 octets
Par défaut : 100 000 000 octets
Nom d’utilisateur
Saisie du nom d’utilisateur pour le serveur (FTP, HTTP).
Pour les touches de fonction, voir page 38.
Mot de passe Saisie du mot de passe pour le serveur (FTP, HTTP).
Pour les touches de fonction, voir page 38.
Nombre
Nombre de fois que l’ARGUS charge successivement les données à
télécharger lors du test « download ». Pour le test « upload » : Nombre
de fois que l’ARGUS envoie à destination les données du fichier.
« Zéro » signifie à l’infini, et le test doit alors être arrêté manuellement.
Plage : 0 à 9 999 (0 = à l’infini)
Par défaut : 3
Nbre de
« downloads
» en parallèle
Nombre de paquets dans lequel sera subdivisé le téléchargement
demandé et qui seront chargés en parallèle (voir page 44). 
Plage : 1 à 10 
Par défaut : 3
Nom du profil
Saisie d’un nom pour le profil.
Si l’adresse d’origine ou de destination saisie est un alias d’adresse www,
l’ARGUS ne charge lors du téléchargement HTTP (« download ») « que » la
page HTML. L’ARGUS n’évalue pas le code HTML, si bien qu’il n’est pas tenu
compte d’un lien vers une adresse www « réelle » éventuellement contenue dans
le code. Dans ce cas, l’ARGUS n’affiche pas d’erreur puisque la page HTML de
l’adresse d’origine ou de destination indiquée a bien été chargée sans erreur.

Lors de la saisie de l’adresse d’origine (adresse du serveur et nom du fichier à
télécharger), on veillera à la bonne orthographe (majuscules/minuscules), car
sinon, l’ARGUS affiche l’erreur 301 (page déplacée) ou l’erreur 404 (page
inexistante).

Lors de la demande de téléchargement de plusieurs parties, l’ARGUS réduit
éventuellement le nombre de téléchargements en fonction de la prise en charge
par le serveur, ce qui peut entraîner des différences par rapport aux paramètres
réglés. Ce peut être le cas, par exemple, dès que la taille du fichier demandé est
inconnue. 

Si le nom du fichier à télécharger a une longueur supérieure au maximum permis,
un moyen de contourner cette limitation est de scinder l’adresse et d’utiliser
également le champ « Serveur ». Le nom du serveur peut avoir une longueur
maximale de 80 caractères, le nom du fichier de 60 caractères.
44
ARGUS 152
10 Tests IP
10.4 Téléchargement FTP (« download »)
Dans le téléchargement FTP de type « download », l’ARGUS charge les données d’un
fichier se trouvant sur un serveur. L'ARGUS affiche alors le débit net de téléchargement,
les données utiles des paquets IP et, à l'issue du test, la vitesse nette moyenne (en cas de
plusieurs tentatives de téléchargement).
Les tests de téléchargement d’une durée inférieure à 10 secondes ne permettent
pas de déterminer des valeurs pertinentes de vitesse. Il convient donc de
télécharger un fichier du plus gros volume possible (compte tenu de la vitesse de
l’accès). Si la durée du test est inférieure à 10 secondes, l’ARGUS n’affiche à
l’issue du test ni débit ni temps.
Paramètres indépendants du protocole :
La configuration des paramètres de test est décrite au chapitre « Configuration de
l’accès », page 23. Signification des paramètres de test, voir page 43, Téléchargement
HTTP (download).
10.5 Téléchargement FTP (« upload »)
Dans le téléchargement FTP de type « upload », l’ARGUS envoie les données d’un fichier
à un serveur. L’ARGUS affiche alors notamment le débit net de téléchargement, les
données utiles des paquets IP et, à l'issue du test, la vitesse nette moyenne (en cas de
plusieurs tentatives de téléchargement).
Les tests de téléchargement d’une durée inférieure à 10 secondes ne permettent
pas de déterminer des valeurs pertinentes de vitesse. Il convient donc de
télécharger un fichier du plus gros volume possible (compte tenu de la vitesse
de l’accès). Si la durée du test est inférieure à 10 secondes, l’ARGUS n’affiche à
l’issue du test ni débit ni temps.
Paramètres indépendants du protocole :
La configuration des paramètres de test est décrite au chapitre « Configuration de
l’accès », page 23. Signification des paramètres de test, voir page 43, Téléchargement
HTTP (download).
ARGUS 152
45
11 Tests VoIP
11 Tests VoIP
L'ARGUS est à même de fonctionner en terminal VoIP à acoustique active, ce qui permet
d'établir une communication vocale. Le protocole disponible pour la signalisation VoIP est
le SIP (Session Initiation Protocol). L'établissement des communications peut s'opérer
aussi bien avec que sans serveur d'enregistrement/proxy. L'ARGUS permet d'établir des
communications VoIP (téléphonie DSL) via xDSL et Ethernet. Pour l'appréciation de la
qualité de la parole, l'ARGUS détermine et affiche le facteur MOS/R à l'aide du flux de
données RTP.
Trois « comptes (profils) VoIP » peuvent être configurés pour la téléphonie VoIP :
Paramètres indépendants du protocole :
ARGUS en écran d’état




<Editer>
Assigner une ligne virtuelle
au service VoIP.
<Profil>
Pour la configuration du
profil, voir page 23.
<Démarrer> Démarrage du service


Sélection du profil à éditer Le profil
sélectionné est surligné en bleu à
l'écran. Le profil par défaut est
repéré par un
à l'écran.
L'ARGUS adopte pour
l'établissement de la
communication Ethernet ou xDSL
et pour le test VoIP les paramètres
du profil par défaut.
L'ARGUS utilise le profil
sélectionné comme profil par
défaut et repasse au menu
« Configuration ».
Services
Service VoIP
Suite page
suivante
46




ARGUS 152
11 Tests VoIP
Compte VoIP







Trois profils VoIP définis par l'utilisateur
sont disponibles au total.





<Editer>
Édition du profil VoIP.

Édition du profil sélectionné.





Édition du
paramètre
sélectionné
ARGUS 152
47
12 Tests IPTV
12 Tests IPTV
12.1 IPTV
L'ARGUS demande un flux de données à un serveur (l'ARGUS remplace alors, selon le
type d'accès, la Settop-Box (STB) ou le modem et la STB) et vérifie la régularité des
paquets reçus, la perte de paquets et le délai d'apparition de l'image ou de changement de
chaîne. Trois « profils IPTV » peuvent être définis par l'utilisateur (en cas de
communication xDSL ou Ethernet déjà établie, les paramètres d'accès, tels que seuil, sont
verrouillés) :
Paramètres indépendants du protocole :
ARGUS en écran d’état

L’émulation IPTV-STB s’opère via le
service « IPTV ». 
L’exemple suivant montre la procédure et
ses particularités.


<Editer>
Assigner une ligne virtuelle
au service IPTV.
<Profil>
Pour la configuration du
profil, voir page 23.
<Démarrer> Démarrage du service

Sélectionner le profil à éditer. Le
profil sélectionné est surligné en
bleu à l'écran. Le profil par défaut
est repéré par un
à l'écran.
L'ARGUS adopte pour
l'établissement de la
communication Ethernet ou xDSL
et pour le test IPTV les paramètres
du profil par défaut.
L'ARGUS utilise le profil
sélectionné comme profil par
défaut et repasse au menu
« Configuration ».
Paramètres de test
IPTV

Suite page
suivante
48
ARGUS 152
12 Tests IPTV
Édition et
modification du
paramètre
ARGUS 152
Trois profils IPTV définis par l'utilisateur
sont disponibles au total.











Édition du profil IPTV sélectionné.













49
12 Tests IPTV
12.2 Scan IPTV
L'ARGUS vérifie la disponibilité d'émetteurs TV (chaînes). L'ARGUS affiche en outre le
temps de changement de chaîne.
Trois « profils de scan » définis par l'utilisateur peuvent être créés. Le test IPTV nécessite
l'enregistrement des paramètres suivants dans le profil (en cas de communication xDSL ou
Ethernet déjà établie, les paramètres d'accès, tels que seuil, sont verrouillés) :
Paramètres indépendants du protocole :
ARGUS en écran d’état


<Editer>
Assigner une ligne virtuelle
au service IPTV.
<Profil>
Pour la configuration du
profil, voir page 23.
<Démarrer> Démarrage du service

Sélectionner le profil à éditer. Le
profil sélectionné est surligné en
bleu à l'écran. Le profil par défaut
est repéré par un
à l'écran.
L'ARGUS adopte pour
l'établissement de la
communication Ethernet ou xDSL
et pour le test Scan IPTV les
paramètres du profil par défaut.
L'ARGUS utilise le profil
sélectionné comme profil par
défaut et repasse au menu
« Configuration ».
Paramètres de test
Scan IPTV






Suite page
suivante
50
ARGUS 152
12 Tests IPTV
Édition et modification du
paramètre sélectionné

Trois profils de scan définis par l'utilisateur
sont disponibles au total.









Édition du profil sélectionné.

























ARGUS 152
51
12 Tests IPTV
12.3 IPTV passif
Sans demander de canal TV, l’ARGUS reste à l’écoute de canaux TV transmis. 
L’ARGUS affiche les canaux TV détectés dans une liste de mutlicasts IP ou de noms de
canaux.
Câble de raccordement
Ligne d'accès xDSL
actif
Prise « Line »
Prise LAN
Ethernet
xDSL
Accès
xDSL
passif
alternative
PC avec VLC
(Video-LANClient)
passif
Ethernet
Set-Top-Box 
(STB)

Au lieu d’un PC ou d’une STB, il est aussi possible de raccorder un second
ARGUS fonctionnant en STB.
Pour les paramètres indépendants du protocole et la configuration des paramètres
de test, voir page 48 et suivante.







52
ARGUS 152
12 Tests IPTV
12.4 VoD (Video on Demand)
En mode VoD, l’ARGUS demande un flux de données à un serveur VoD. Selon le mode
d’accès, l’ARGUS remplace la STB ou le modem et la STB. 
Les services VoD sont souvent mis à disposition via RTSP, ce protocole de contrôle
prenant en outre en charge des fonctions de commande. Mais, parallèlement, l’ARGUS
prend aussi en charge, au besoin, les protocoles FTP, HTTP et MMS. Durant le test,
l’ARGUS vérifie la régularité des paquets reçus, la perte de paquets, la gigue sur paquets
et PCR ainsi que d’autres erreurs possibles. 
Selon les valeurs limites préconfigurées, l’ARGUS procède à une évaluation OK/FAIL et
affiche différentes métadonnées importantes du flux VoD reçu. 
Jusqu’à trois « profils VoD » peuvent être préconfigurés par l'utilisateur (en cas de
communication xDSL déjà établie, les paramètres d'accès, tels que seuil, sont verrouillés).
Paramètres indépendants du protocole :
ARGUS en écran d’état

Le test VoD s’exécute par l’intermédiaire
du service du même nom. 
L’exemple suivant montre la procédure et
ses particularités. 


<Editer>
Assigner une ligne virtuelle
au service VoD.
<Profil>
Pour la configuration du
profil, voir page 23.
<Démarrer>
Démarrage du service
Sélectionner le profil à éditer. Le
profil sélectionné est surligné en
bleu à l'écran. Le profil par défaut
est repéré par un
à l'écran.
L'ARGUS adopte pour
l'établissement de la
communication Ethernet ou xDSL
et pour le test VoD les paramètres
du profil par défaut.
Paramètres de test
Suite page
suivante
ARGUS 152
L'ARGUS utilise le profil
sélectionné comme profil par
défaut et repasse au menu
« Configuration ».
53
12 Tests IPTV
Video on Demand
54




Trois profils VoD définis par l'utilisateur
sont disponibles au total.









Édition du profil VoD sélectionné.











Édition et modification du paramètre
sélectionné
ARGUS 152
13 Tests parallèles
13 Tests parallèles
L’ARGUS permet de tester en parallèle différents services basés sur IP (Data, VoIP, IPTV
et VoD) s’appuyant sur les interfaces xDSL ou Ethernet.
Les paramétrages respectifs des tests seront décrits aux chapitres qui suivent.
Les tests possibles sont les suivants. Toute combinaison des tests indiqués est possible.
Service
Test
Nota
1
Ping IP* , voir page 38
Traceroute*1, voir page 42
Data
Téléchargement HTTP
(« download »), voir page 43
Ces tests peuvent faire partie d’un
maximum de 10 tests simultanés (y
compris via les autres services).
Téléchargement FTP
(« download »), voir page 45
Téléchargement FTP (« upload »),
voir page 45
VoIP
Serveur FTP
Voir nota sur VoIP
Appel VoIP, voir page 46
Ces tests peuvent être combinés à
n’importe quel autre test. Il convient
de veiller à ce qu’un seul test VoIP
puisse toujours être actif.
Attente de VoIP
Test VoIP-PESQ
IPTV, voir page 48
IPTV passif, voir page 52
Ces tests peuvent être combinés à
n’importe quel autre test. Il convient
de veiller à ce qu’un seul test IPTV
puisse toujours être actif.
VoD, voir page 53
Voir nota sur IPTV
Scan IPTV, voir page 50
IPTV
VoD
*1 également possible via les services VoIP, IPTV et VoD
ARGUS 152
55
14 Utilisation sur accès RNIS
14 Utilisation sur accès RNIS
Le cordon de liaison doit être le siège d’une tension continue maximale de 48 V
(BRI) ou 145 V (U) et d’aucune tension alternative.
14.1 Configuration de l’interface RNIS et du mode d’accès
Raccordez le cordon fourni (BRI) à la prise « S0/BRI » ou à la prise « Line » (U) et à votre
accès testé et mettez l'ARGUS en marche. Le réglage du type d’accès « RNIS » est
expliqué au chapitre « Configuration de l’accès », voir page 21. L’exemple choisi utilise
l’accès RNIS-BRI en mode TE automatique.

Affichage d'état



Affichage d'état – voir page 58
<Réglage>
<Démarrer>


Passage au menu

« Configuration RNIS » –

voir page 60

Répétition du test des
canaux B





Menu principal

Le menu principal affiche les menus
disponibles (en fonction de l'accès).
L'ARGUS ouvre le menu
surligné (Tests unitaires dans
l'exemple)
Sélection d'un menu. Le menu
sélectionné est surligné en bleu
à l'écran.
Retour à l'écran précédent (à
l'affichage d'état dans
l'exemple)














56
ARGUS 152
14 Utilisation sur accès RNIS
Simulation TE
Sélectionnez dans le menu « Type d'accès » (cf. page 21) le mode de simulation désiré :
-
TE automatique
L'ARGUS exécute sur l'accès BRI / accès U une détection automatique du mode
du canal D couche 2 (mode P-P ou P-MP). Si l'ARGUS détecte un accès sur
lequel les deux modes sont disponibles, un menu de configuration s'ouvre,
permettant de sélectionner le mode de couche 2 désiré.
-
TE P-P (point à point) ou TE P-MP (point à multipoint)
L'accès et la pile du protocole sont d'abord initialisés en fonction de la
configuration choisie.
Simulation NT d'une interface BRI
Sélectionnez dans le menu « Type d'accès » (cf. page 21) le mode de simulation désiré :
-
NT P-P (point à point) ou NT P-MP (point à multipoint)
L'accès et la pile du protocole sont d'abord initialisés en fonction de la
configuration choisie.
14.2 Phase d’initialisation, y compris test des canaux B
Initialisation sur accès BRI et U
Après adoption de l'accès ou sélection d'un nouvel accès et du mode d'accès, l'ARGUS
lance l'initialisation.
L'initialisation commence par l'activation de la couche 1. Durant la phase d'activation de la
couche 1, la LED « Sync / L1 » clignote au-dessus de l'écran. Si la couche 1 ne peut être
activée, l'ARGUS affiche « Pas de réseau ! ». En utilisation sur l'accès U, l'activation de la
couche 1 peut durer jusqu'à 2,5 minutes. Dès que l'activation de la couche 1 a réussi, la
LED « L1 Sync » s'allume en permanence. 

La LED « Rx/Tx / L2 » s'allume lorsque l'activation de la couche 2 a réussi.
Si les deux modes (P-P/P-MP) sont trouvés lors de la détection de la couche 2 du
canal D, le mode doit être sélectionné manuellement (voir page 57).
Si tout a bien été détecté, l'ARGUS affiche à l'écran l'accès trouvé et le mode d'accès. Une
appréciation qualitative du niveau est en outre affichée.
L'ARGUS détermine automatiquement le protocole (aussi bien en mode TE qu'en mode
NT) ou adopte le protocole sélectionné manuellement. Dans le cas d'un accès bilingue,
l'ARGUS adopte le protocole DSS1.
ARGUS 152
57
14 Utilisation sur accès RNIS
La LED « IP / L3 » s'allume dès que l'ARGUS a activé la couche 3. Dans le même temps,
commence le test des canaux B, dont l'ARGUS affiche le résultat à l'écran. Si des erreurs
apparaissent lors du test des canaux B (p. ex. changement d’accès), l'ARGUS affiche un
message d'erreur (cf. Annexe). L'ARGUS se trouve ensuite à l'état stable dans l'affichage
d'état.
Exemple :
Affichage d'état sur l'accès BRI

Affichage à l'écran :
- Type d'accès (BRI dans l'exemple)
- Type d'accès
NTs
NTm
TEs
TEm
Mode Simulation NT esclave L1
Mode Simulation NT maître L1
Mode Simulation TE esclave L1
Mode Simulation TE maître L1
- Configuration du bus
Mode canal D couche 2
P-P
P-MP
Point à point
Point à multipoint
- Protocole du canal D
DSS1 dans l'exemple
- Disponibilité des canaux B
B12
B1-
B-2
B--
Canaux tous deux disponibles
Canal B 1 seul disponible
Canal B 2 seul disponible
Pas de canal B disponible
Si un seul canal B est disponible, ceci peut avoir des répercussions sur le test
des services et le test des compléments de service.
- Appréciation du niveau et de la tension
OK normal
<<
>>
--
Alimentation de
secours
Niveau/tension conforme
Niveau/tension trop faible
Niveau/tension trop grand
Pas de niveau/tension
Alimentation de secours
<Démarrer>
Répétition du test des canaux B
<Réglage>
Passage au menu « Configuration RNIS » – voir page 60
58
ARGUS 152
14 Utilisation sur accès RNIS

Il convient de rappeler que l'ARGUS ne détermine l'état général du bus qu'une seule fois à
la mise en marche ou au premier raccordement. L'état des couches 1, 2 et 3 de la pile du
protocole RNIS, en revanche, est constamment déterminé et affiché.

- Affichage d'état sur l'accès U

Affichage à l'écran : 
- Type d’accès (U dans l’exemple)
- Mode d’accès (TEs dans l’exemple)
- Protocole L2 (DSS1 dans l’exemple)
- Variante U(codage de ligne)
- Tension en circuit ouvert
ARGUS 152
59
14 Utilisation sur accès RNIS
14.3 Test de taux d’erreurs binaires
Le test de taux d’erreurs binaires (BERT = Bit Error Rate Test) vérifie la qualité de la
transmission sur la ligne d’accès. 

L’opérateur du réseau garantit en général un taux d’erreurs moyen de 1 x 10-7, c’est-à-dire
qu’en moyenne à long terme, 1 bit sur 10 millions de bits envoyés est erroné à la
transmission. Une augmentation du taux d’erreurs binaires se manifeste de manière
particulièrement négative lors de la transmission de données.

Les applications détectent grâce à leurs fonctions de sécurisation les blocs de données
erronés et demandent alors leur retransmission par l’autre extrémité, ce qui fait baisser le
débit efficace de données sur la liaison RNIS.

Dans le test de taux d’erreurs binaires, le testeur établit une liaison RNIS avec un autre
testeur distant (test de bout en bout) ou avec lui-même (auto-appel), envoie une série
standardisée de nombres quasi-aléatoires et compare les données reçues aux données
émises connues. Les différentes erreurs binaires sont alors additionnées, puis évaluées,
selon la méthode de test et le testeur, conformément à la recommandation UIT.

Durant le test, l’ARGUS compte les erreurs binaires et, à l’issue du test, calcule le taux
d’erreurs binaires ainsi que d’autres paramètres conformément à l’UIT-T G.821.

En général, la qualité des lignes d’accès est très bonne chez l’opérateur du réseau.
Normalement, il ne se produit donc pas d’erreurs binaires dans un test d’une minute. S’il
apparaît néanmoins une erreur, le test sera répété sur une durée de mesure de 15 minutes
afin d’obtenir une plus grande précision statistique. La ligne est fortement perturbée quand
il se produit plus de 10 erreurs binaires dans le test de 15 minutes. 

Adressez-vous alors, pour vérifier votre ligne d’accès, à l’opérateur du réseau ou au
fournisseur de l’équipement de télécommunications.


Sur un réseau NGN (Next Generation Network), sur lequel un tronçon
à commutation de ligne (p. ex. RNIS) peut être suivi d’un tronçon à commutation
de paquet (p. ex. IP), le service à sélectionner pour le BERT doit être explicitement Données 64k. Selon RFC 4040, l’ARGUS passe alors en mode « Clear »,
l’annulateur d’écho est désactivé, et aucun codec n’est utilisé.

60
ARGUS 152
14 Utilisation sur accès RNIS
Le BERT peut s’exécuter de trois manières différentes.
1.
BERT dans l’auto-appel élargi
Aucun testeur n’est nécessaire à l’autre extrémité, l’ARGUS établissant une liaison
RNIS avec lui-même. L’ARGUS a besoin de deux canaux B pour le test.
2.
BERT avec bouclage
Un équipement assurant le bouclage (p. ex. un autre testeur de la famille ARGUS)
est nécessaire à l’autre extrémité. Le test occupe un canal B.
3.
BERT de bout en bout
Un testeur distant en veille est nécessaire, par exemple un second ARGUS en
mode « Attente de BERT ». Une configuration binaire est envoyée à ce testeur
distant.
Indépendamment de la configuration binaire reçue, le testeur distant génère par la
même méthode une configuration binaire qu’il renvoie à l’émetteur. Les deux sens
sont donc testés indépendamment l’un de l’autre.
Paramétrage du BERT
Configuration
BERT
Durée du BERT
Saisie de la durée du BERT
L'ARGUS utilise la durée du
BERT saisie comme
configuration par défaut et
repasse au menu de niveau
supérieur.
ARGUS 152

ARGUS en menu principal


La modification d'un paramètre sera
décrite sur un exemple. 
La configuration par défaut peut être
rétablie à tout moment (voir page 89).













61
14 Utilisation sur accès RNIS
14.4 Mesure de niveau sur accès RNIS
Mesure de niveau sur accès BRI
Mesure de niveau à l’autre extrémité
L’ARGUS mesure le niveau du signal utile reçu et l’alimentation fantôme. La mesure est
mise à jour en permanence.
Mesure de niveau
Autre extrémité

ARGUS en menu principal.




Démarrage de la mesure.

L’ARGUS affiche le niveau du signal utile
et l’alimentation fantôme.

- Appréciation du niveau du signal utile :
<<
Niveau trop faible
>>
Niveau trop fort
OK
Niveau correct 
(0,75 V +20 % -33 %, soit de 0,9 V à
0,5 V)
Aucun Aucun niveau
Terminaison de la mesure de
niveau.
Passage au menu « Mesure de
niveau »

- Appréciation de l’alimentation fantôme :
Tension OK
Tension
normale
Alimentation normale 
(40 V +4,25 % -13,75 %, soit de
41,7 V à 34,5 V)
Tension OK
Alimentation de
secours
L’alimentation de secours est
correcte (OK).
Tension
Aucune
Pas d’alimentation
<R>On>
Ajouter une résistance de 100.
<R>Off>
Supprimer la résistance de 100.
<Nouveau> Rétablir la couche 1.
62
ARGUS 152
14 Utilisation sur accès RNIS
Mesure de niveau d’autres TE

L’ARGUS (en mode TE) mesure le niveau d’un terminal (TE) monté en parallèle. Le
comportement de l’ARGUS est dans ce cas passif. Le terminal doit avoir activé la couche
1. L’ARGUS met à jour la mesure en permanence.
Mesure de niveau
d’autres TE

ARGUS en menu principal.





Démarrage de la mesure.

L’ARGUS affiche le niveau et une
appréciation du signal utile.
<<
Niveau trop faible
>>
Niveau trop fort
OK
Niveau correct 
(0,75 V +20 % -33 %, soit de 0,9 V à
0,5 V)
Aucun
Aucun niveau

Terminaison de la mesure de
niveau. 
Passage au menu
« Mesure de niveau »
<R>On>
Ajouter une résistance de 
100.
<R>Off>
Supprimer la résistance de 
100.
<Nouveau>
Rétablir la couche 1.












ARGUS 152
63
14 Utilisation sur accès RNIS
Mesure de tension sur l’accès U
Mesure de la tension d’alimentation sur U
Mesure de niveau
Alimentation U
Résultat de la mesure de
niveau

ARGUS en menu principal.





Démarrage de la mesure.

L’ARGUS affiche la valeur de
l’alimentation. La mesure est mise à jour
en permanence.
Terminaison de la mesure de
niveau. 
Passage au menu « Mesure de
niveau ».
64
ARGUS 152
15 Utilisation sur accès RTC
15 Utilisation sur accès RTC
La ligne raccordée ne doit être le siège que d’une tension continue de 130 V 
maximum et d’aucune tension alternative.
15.1 Configuration de l’interface RTC
Raccordez le cordon fourni à la prise « Line » de l'ARGUS et à l'accès analogique à tester
et mettez l'ARGUS en marche. Le paramétrage du type d’accès « rtc » est expliqué au
chapitre « Configuration de l’accès », voir page 21. L’exemple choisi utilise l’accès rtc en
mode Terminal.

Affichage d'état
L'ARGUS affiche la tension en circuit
ouvert à l’état « non occupé ».
Tension positive : polarité en a+ ; en b- 
(fil rouge en a, fil noir en b)
Tension négative : polarité en a- ; en b+
<Réglage>
Ouverture du menu de
configuration des paramètres
analogiques.
<Menu>
Ouverture du menu principal.
<Parler>
Établissement de la
communication, voir page 67.
Menu principal
Le menu principal affiche les menus
disponibles sur l'accès sélectionné.
L'ARGUS ouvre le menu
surligné (Tests unitaires dans
l'exemple)
Sélection d'un menu. Le menu
sélectionné est surligné en bleu
à l'écran.
Retour à l'écran précédent (à
l'affichage d'état dans
l'exemple)
Nota : Appel des fonctions par touche numérique
ARGUS 152
Synoptique.
65
15 Utilisation sur accès RTC
15.2 Configuration rtc
Les « paramètres analogiques » réglables sont ceux indiqués ci-dessous. La configuration
par défaut peut être rétablie à tout moment (voir page 89). La modification d'un paramètre
sera décrite sur un exemple.
Configuration
Analogique


Sélectionner, par exemple, le mode
de numérotation rtc.








Sélection du mode de numérotation 
Le réglage par défaut est repéré par un
à l'écran.
Retour au menu de niveau
supérieur sans adoption des
modifications L'ARGUS continue
d'utiliser la configuration par
défaut.

L’ARGUS adopte par défaut le
mode de numérotation
66

ARGUS 152
15 Utilisation sur accès RTC
15.3 Communication à l’accès rtc
Appel sortant
L’ARGUS établit une communication avec un autre terminal. Si le terminal en question est
un téléphone, le circuit de parole intégré à l’ARGUS (micro et écouteur) ou un casque
permet alors de converser.
Tests unitaires
ARGUS en mode d’accès terminal rtc, voir
page 65.

ARGUS en menu principal.
<Appel> Établissement de la
ou
communication : saisie du numéro
d’appel au clavier. Chaque chiffre
du numéro se compose
séparément. L’ARGUS affiche le
numéro composé. Dès que le
correspondant distant décroche,
une communication vocale est
établie.
<N° d’
appel>
L’ARGUS affiche le dernier
numéro composé (répétition
d’appel) ou celui du dernier
appelant.
<R>
Génération d’un signal FLASH.
ou actionnement de la touche
Coupure de la
communication
Sélection directe simplifiée via la touche
Feuilleter la mémoire de numéros
abrégés pour sélectionner un
autre numéro ou ressaisir un
numéro au clavier.
: l’ARGUS passe directement à
l’écran Téléphonie. À l’issue de la saisie du numéro, la communication est établie.
Appel entrant
L’ARGUS signale l’arrivée d’un appel à la fois à l’écran et par un signal sonore.

L’ARGUS affiche le numéro de l’appelant
(CLIP), sous réserve que l’accès dispose
de la fonctionnalité CLIP (mode CLIP).
<Accepter> ou

décrocher.
L’appel entrant est enregistré sous
le titre « Dernier appelant » dans la
mémoire de numéros d’appel.
ARGUS 152
67
15 Utilisation sur accès RTC
15.4 Moniteur rtc
La fonction moniteur rtc est une possibilité d’écoute à haute impédance sans affecter
l’interface. Le combiné intégré ou le casque permet ainsi d’écouter une communication
sans que l’ARGUS n’émette sur cette interface ni ne l’affecte.
Le paramétrage du type d’accès « Moniteur rtc » est expliqué au chapitre « Configuration
de l’accès », voir page 21.


L'ARGUS affiche le niveau de tension sur
la ligne à l’état « non occupé ».




Démarrage du moniteur.

L’ARGUS affiche la tension (si occupé), le
numéro de l’appelant (si CLIP disponible)
et les caractères DTMF des deux
correspondants.
Les caractères DTMF reçus sont ajoutés
au fil de leur réception et défilent dès que
la ligne est pleine. L’arrivée d’un appel est
signalée par un signal sonore.
Affichage d’autres 
informations, si 
disponibles sur l’accès
<Écouter> Activation de l’écoute 
(micro déconnecté)
<Effacer> Effacement de l’affichage à
l’écran
Arrêt du moniteur, 
passage à l'affichage d'état
68
ARGUS 152
15 Utilisation sur accès RTC
15.5 Mesure de tension sur l’accès rtc
L’ARGUS mesure le niveau de tension dans le cas normal et dans le cas « occupé » (ligne
téléphonique).
Mesure de tension

ARGUS en menu principal.


Démarrage de la mesure.

L’ARGUS affiche la tension sur la paire
analogique (fil rouge en « a », fil noir en
« b »), le niveau de la tension dans le cas
normal et le niveau de la tension dans le
cas « occupé ».

<Nouveau> Répétition de la mesure.
Passage au menu principal.
ARGUS 152
69
16 Tests cuivre
16 Tests cuivre
L’ARGUS affiche dans le menu « Accès » l’option « Tests cuivre », permettant d’examiner
les propriétés physiques de la ligne.
La manipulation des différentes fonctions sera brièvement présentée ci-dessous. Il n’est
pas possible de donner ici des instructions aussi détaillées que d’habitude pour l’interprétation des résultats. Les résultats n’étant généralement disponibles que sous forme
graphique, seule la connaissance de la ligne sur laquelle s’opère les mesures permet de
les interpréter correctement. L’ARGUS offre à cet égard différents outils, tels que, par
exemple, la fonction zoom ou la fonction curseur.
Nota : 
Les tests sur câble Ethernet (dont TDR Ethernet) sont décrits au chapitre „17 Tests sur
câble Ethernet“ (voir page 81).
16.1 Mesure de R
L'ARGUS se raccorde aux points de test via la prise « Line ». 
Il exécute alors en continu une mesure de résistance et l’affiche en temps réel.
La ligne raccordée doit être hors tension pour la mesure de R !

La mesure de R est une mesure sur deux fils, mesurant la résistance de
boucle (en court-circuit) entre a et b.
Le réglage du type d’accès « Tests cuivre » est expliqué au chapitre « Configuration de
l’accès », voir page 21.
ARGUS en affichage d'état.
La tension continue éventuellement
présente sur la ligne est ici affichée. 
- Gamme de mesure maximale : 200 V
- Résolution : 0,1 V
- Précision : ±2 %

Avant le début de la mesure de R, toute
tension présente sur la ligne doit être
éliminée.
Sélection de l'un des tests cuivre :
<Menu>
Passage au menu principal.
<Démarrer> Appel direct du menu des
tests unitaires
Tests unitaires
Mesure de R
- Mesure de R
- Mesure de RC
- etc.

La sélection du test lance directement le
test cuivre sélectionné.
Mesure de R dans l'exemple.
70
ARGUS 152
16 Tests cuivre
Initialisation
La mesure de R démarre automatiquement.

Boucle :



Dans l’exemple, la mesure de R affiche
une résistance de 372 . C’est la résistance de l’ensemble du système de fils,
dans lequel le fil a (« Tip ») et le fil b
(« Ring ») sont court-circuités (boucle).
Les deux fils se transforment ainsi en un
fil d’une longueur de 372 /120 km =
3,1 km, voir schéma équivalent.
Schéma équivalent :
La longueur de la paire, c’est-à-dire la distance physique que couvrent les deux fils
en parallèle est par conséquent de la
moitié : 1,55 km, voir schéma équivalent.
Une alternative serait aussi de faire le calcul avec le double de la résistivité.
372 / 2x 120 /km = 1,55 km.

L’ARGUS émet un signal sonore
pour une résistance < 20 
<>
ARGUS 152
Désactivation du signal
sonore
71
16 Tests cuivre
16.2 Mesure de RC
L'ARGUS effectue une mesure de résistance (boucle) et une mesure de capacité (circuit
ouvert). L'ARGUS se raccorde aux points de test via la prise « Line ». Mise en marche de
l'ARGUS.

La ligne raccordée doit être hors tension pour la mesure de RC !

Dans le contrôle de C, il convient de noter que la valeur de la capacité
mesurée peut être faussée si l’on a une grande capacité montée en série
avec une résistance.
Le contrôle de RC est une mesure sur deux fils, déterminant
respectivement la résistance de boucle (en court-circuit) et la capacité
(en circuit ouvert) entre a et b.
Le réglage du type d’accès « Tests cuivre » est expliqué au chapitre « Configuration de
l’accès », voir page 21.

ARGUS en affichage d'état.
La tension continue éventuellement
présente sur la ligne est ici affichée. 
- Gamme de mesure maximale : 200 V
- Résolution : 0,1 V
- Précision : ±2 %

Avant le début de la mesure de RC, toute
tension présente sur la ligne doit être
éliminée.
<Menu>
Suite page suivante ou
Tests unitaires
Mesure de RC
72
Passage au menu principal.
<Démarrer> Appel direct du menu des
tests unitaires ou démarrage
du test RC 
(selon l’équipement)
Sélection de l'un des tests cuivre :
- Copper Box
- Mesure de R
- Mesure de RC
- etc.

La sélection du test lance directement le
test cuivre sélectionné.
Mesure de RC dans l'exemple.
ARGUS 152
16 Tests cuivre
L'ARGUS détermine d'abord la résistance.
À la détection d’un circuit 
ouvert (résistance infinie), l’ARGUS
détermine la capacité.

L'ARGUS affiche la résistance. La
capacité n'est pas affichée puisque, dans
l'exemple, il s'agit d'une boucle. L’ARGUS
détermine aussi la longueur de ligne
approximative, voir schéma équivalent
Boucle :
page 71. 
</km +>
Augmentation de la
résistance linéique
(300 /km maximum)
</km ->
Diminution de la résistance
linéique
(20 /km minimum)
Par pas de 20 
<Nouveau> Répétition de la mesure
Passage à l'affichage d'état
Mesure de résistance : 20  à 100 k 
Précision : 20  ≤ R ≤ 100 : ±10 % 
R 100  : ±2 %
Répétition de la mesure
Circuit ouvert :
L'ARGUS affiche la capacité. La
résistance est en dehors de la plage
possible (> 100 k)
<pF/m +>
Augmentation de la capacité
linéique (99 pF/m maximum)
<pF/m ->
Diminution de la capacité
linéique (35 pF/m minimum)
<Nouveau> Répétition de la mesure
Passage à l'affichage d'état
Répétition de la mesure
ARGUS 152
Mesure de capacité : 1 nF à 1 µF
Précision de mesure ±5%
73
16 Tests cuivre
16.3 Oscilloscope (Line Monitor)
L’oscilloscope (Line Monitor) permet à l’ARGUS d’exécuter une analyse en temps réel sur
la ligne raccordée. L’oscilloscope est à haute impédance et peut se monter, par exemple,
sur une liaison existante, entre modem et DSLAM. 
La présentation des résultats peut se faire, au choix, dans le domaine temporel ou dans le
domaine fréquentiel (FFT).
La ligne raccordée ne doit être le siège que d’une tension continue de
200 V maximum et d’une tension alternative de 100 Vcc maximum.
16.3.1 Démarrage de l’oscilloscope
Le réglage du type d’accès « Tests cuivre » est expliqué au chapitre « Configuration de
l’accès », voir page 21.



ARGUS en affichage d'état.
La tension continue éventuellement
présente sur la ligne est ici affichée. 



<Menu>
Passage au menu principal.
<Démarrer>
Suite page
suivante
74
Appel direct du menu des
tests unitaires

Sélection de l'un des tests cuivre :
- Copper Box
- Mesure de R
- Mesure de RC
- Oscilloscope
- TDR

La sélection du test lance directement le
test cuivre sélectionné.

Oscilloscope dans l'exemple.
ARGUS 152
16 Tests cuivre
Affichage d’état de l’oscilloscope
L’oscilloscope permet de contrôler certains états ou événements sur la ligne raccordée à l’ARGUS. 
Dans l’exemple, on voit la liaison ADSL
(Annexe B) établie entre modem et
DSLAM via l’interface RNIS U.
L’oscilloscope se trouve au voisinage
immédiat du modem puisque le flux montant (« upstream ») est particulièrement
saillant dans le spectre. 
Si le flux montant était nettement plus
faible que le flux descendant, c’est qu’on
se trouverait au voisinage immédiat du
DSLAM.
<Menu>
Ouverture des fonctions
graphiques.
Recherche d’un modem :
Outre l’état général de la ligne ou liaison, il
est aussi possible de détecter différents
événements. À titre d’exemple, on peut
voir les tonalités de « handshake »
émises périodiquement par le modem raccordé à la ligne pour établir la communication avec le DSLAM. Il est aussi possible,
de cette manière, de détecter s’il y a ou
pas un modem actif raccordé à une
extrémité de la ligne.
Outre les signaux voulus, comme le spectre DSL ou les tonalités de « handshake », l’oscilloscope permet aussi de détecter les signaux indésirables, tels que, par exemple, les
brouilleurs temporaires (fonctionnement en temps réel) ou les singularités apparaissant
dans le bruit (par rapport au bruit de fond).

Exemple de raccordement sans sonde :
ARGUS 152
75
16 Tests cuivre
16.4 Sonde active (Active Probe)
L’« Active Probe » ARGUS est une sonde active à haute impédance permettant de se connecter passivement à une liaison existante sans la perturber.

En dépit de la haute impédance de la sonde, de brèves ruptures de la
communication peuvent néanmoins se produire au moment de la connexion.

La sonde active II ARGUS est conçue pour s’utiliser avec l’oscilloscope ARGUS. L’oscilloscope à haute impédance (impédance d’entrée de 3,6 k) peut toutefois aussi 
s’utiliser sans la sonde active II ARGUS.
16.4.1 Sonde active II
La sonde active II ARGUS a les caractéristiques techniques suivantes :
- Impédance d’entrée : 70 k
- Capacité d’entrée : < 1 pF
- Gamme de fréquence : 10 kHz à 30 MHz (± 1,5 dB)
- Atténuation symétrique : 14,5 dB
- 2 prises pour fiches banane de 4 mm (écartées de 12 mm)
- Transmission de données à l’ARGUS par câble de raccordement RJ45 (broches 4/5)
- Tension d’alimentation : 5 V via interface USB Host de l’ARGUS et câble USB
La sonde active II peut s’utiliser en modes « symétrique » et « asymétrique ». La commutation entre les deux modes peut s’opérer par raccourci clavier
ou par le menu. Exem-
ple d’application, voir oscilloscope.

Photo de la sonde active ARGUS II :
76
ARGUS 152
16 Tests cuivre
16.5 Réflectomètre (TDR)
La fonction Réflectomètre (TDR) permet de déterminer en temps réel la longueur de lignes
ou de détecter les sources de brouillages. L’interprétation correcte des impulsions affichées par l’ARGUS permet, par exemple, de détecter les dérivations, les mauvais contacts
ou les courts-circuits. Pour ce faire, l’ARGUS émet une impulsion sur la ligne raccordée et
affiche sa réflexion reçue en réponse.
La ligne raccordée ne doit être le siège que d’une tension continue de
200 V maximum et d’aucune tension alternative.
Le résultat d’une mesure TDR affiché à l’écran de l’ARGUS peut porter à croire
qu’il y a plusieurs sources de brouillages sur la ligne. Il est alors recommandé de
supprimer d’abord la première source de brouillage puis de refaire la mesure. Il
est possible, en effet, que la première source de brouillage provoque une ou
plusieurs réflexions susceptibles de fausser beaucoup les réflexions d’une
seconde source de brouillage. Souvent, d’ailleurs, il n’y a pas de seconde source
de brouillage sur la ligne.
L’ARGUS engendre à environ 3 m une réflexion. Pour mesurer avec précision
des lignes courtes et éviter cette réflexion, il est recommandé d’utiliser, par
exemple, un câble de raccordement de 5 m de long. L’impulsion continue alors
d’être affichée sur le graphique, mais du fait de l’utilisation du câble, on est sûr
que la réflexion n’intervient pas sur la ligne raccordée.
16.5.1 Configuration TDR
Le réglage du type d’accès « Tests cuivre » est expliqué au chapitre « Configuration de
l’accès », voir page 21.


ARGUS en affichage d'état.
La tension continue éventuellement
présente sur la ligne est affichée. 



<Réglage> Passage à la configuration
du type de câble
<Menu>
Passage au menu
principal.
<Démarrer> Appel direct du menu des
tests unitaires.
Suite page
suivante
ARGUS 152


77
16 Tests cuivre


Sélection des types de câble à
configurer.



<Editer> Modification des paramètres
du type de câble












Configuration
Explication
Types câble/VoP
Vitesse de
propagation
Pour déterminer la distance correcte, il faut faire intervenir dans le calcul
un coefficient de correction fonction du type de câble, indiquant le
rapport entre la vitesse de propagation des impulsions sur le câble et la
vitesse de propagation des impulsions dans le vide 
(c0 = 299,792458 m/μs). 
Pour beaucoup de types de câble, le temps de propagation des
impulsions s’indique aussi en V/2.
Minimum : 45.0 m/μs (VoP en % : 30 %)
Maximum : 149.7 m/μs (VoP en % : 99.9 %)
Par défaut : 100.0 m/μs (VoP en % : 66.7 %)
Le choix d’éditer la vitesse de propagation en VoP ou V/2 est mémorisé.
Nom
Saisie du nom du type de câble
Par défaut : Type de câble 1
78
ARGUS 152
16 Tests cuivre
16.5.2 Démarrage du TDR
Le réglage du type d’accès « Tests cuivre » est expliqué au chapitre « Configuration de
l’accès », voir page 21.


ARGUS en affichage d'état.
La tension continue éventuellement
présente sur la ligne est affichée. 


<Réglage> Passage à la configuration du
type de câble, voir page 77
<Menu>
Passage au menu principal.
<Démarrer> Appel direct du menu des
tests unitaires.
TDR

Sélection de TDR et démarrage
Suite page
suivante
ARGUS 152
79
16 Tests cuivre
Affichage d’état TDR :
Gain :


L’ARGUS affiche les sources de brouillages possibles sur la paire de cuivre.
Dans l’exemple, on voit après 
l’impulsion d’entrée (commençant à 0 m)
une seconde impulsion à excursion vers
le haut à environ 150 m Ce peut être
l’indice d’une ligne de 150 m de long en
circuit ouvert à son extrémité.

La portée réglable, le gain et 
les fonctions graphiques permettent une
analyse plus précise.


Pour la détection optimale de réflexions
d’impulsions, il convient de trouver le meilleur compromis entre le réglage du gain
(axe y) et l’augmentation ou la diminution
de la portée (axe x).
L’ARGUS commence toujours par le gain
le plus faible (-26 dB) pour une portée de
1500 m.

Gain Y : réglage du gain
0 dB, +6 dB, +20 dB, +26 dB, +30 dB,
+36 dB, +51 dB, +51 dB
Portée :

Les mesures au TDR peuvent s’opèrer
dans une plage de 1 à 6000 m. La résolution est d’environ 0,025 % de la plage de
mesure affichée. 
La précision est d’environ ±1 % de
la plage de mesure. Pour la
détermination de distance, la lecture
doit se faire dans la mesure du
possible sur le début d’une
impulsion, et non pas sur le
maximum relatif.
Portée X : réglage de la plage de
mesure affichée. La plage
affichée est divisée ou multipliée
par deux à chaque actionnement
de la touche de curseur.
80
ARGUS 152
17 Tests sur câble Ethernet
17 Tests sur câble Ethernet

Le cordon de liaison ne doit être le siège d’aucune tension.
Les tests sur câble Ethernet ne peuvent s’effectuer qu’à l’interface LAN.
17.1 Configuration de l’interface Ethernet
Raccordez le cordon à la prise « LAN » de l'ARGUS et mettez l'ARGUS en marche. Le
paramétrage du type d’accès « Tests sur câble Ethernet » est expliqué au chapitre
« Configuration de l’accès », voir page 21.
Affichage d'état
Le test n'est pas encore lancé : 
LED rouge à l'écran !
Signification des LED simulées à l'écran :
LED rouge pas de test lancé
<Réglage>
Ouverture du paramétrage des
tests sur câble Ethernet, voir
page 81.
<Menu>
Passage au menu principal.
<Démarrer> Démarrage du test sur câble
Ethernet
17.2 Configuration des tests sur câble Ethernet
Les « paramètres Ethernet » configurables sont ceux indiqués ci-dessous. La configuration
par défaut peut être rétablie à tout moment (voir page 89). La modification d'un paramètre
sera décrite sur un exemple.
Configuration
Tests cuivre/câble
Tests câble ETH
ARGUS 152
81
17 Tests sur câble Ethernet


Sélectionner, par exemple, Test
TDR/câble ETH


Paramètre
Explication
Tests TDR/câble ETH Réglage des paramètres des tests sur câble Ethernet
Mode
Paramètre spécifiant si la mesure affiche le premier pic (First Peak) ou le
pic de maximum (Maximum peak). 
Par défaut : First peak
Types de
câble/
VoP
Vitesse de
propagation
Pour déterminer la distance, il faut faire intervenir dans le
calcul un coefficient de correction fonction du type de
câble, indiquant le rapport entre la vitesse de propagation
des impulsions sur le câble et la vitesse de la lumière
dans le vide (c0 = 299,792458 m/μs). 
Pour beaucoup de types de câble, le temps de
propagation des impulsions s’indique aussi en V/2.
Minimum : 45.0 m/μs (VoP en % : 30 %)
Maximum : 149.7 m/μs (VoP en % : 99.9 %)
Par défaut : 100.0 m/μs (VoP en % : 66.7 %)
La vitesse de propagation sélectionnée est éditable et
enregistrable en VoP ou V/2.
Nom
Saisie du nom du type de câble
Par défaut : Type de câble 1
Port clignote
Temps pendant lequel l’ARGUS maintient le port actif avant de couper la liaison. Le temps
de coupure dépend du switch.
Plage : 1 à 5 secondes
Par défaut : 1 s
82
ARGUS 152
18 Rapports de test
18 Rapports de test
Les rapports de test enregistrés s’affichent soit à l’écran de l’ARGUS, soit sur le PC. Les
rapports peuvent être envoyés au PC, où le logiciel WINplus / WINanalyse, etc. crée alors
un procès-verbal de mesure détaillé.

L’ARGUS enregistre les rapports de test sous forme groupée à des emplacements
mémoire sélectionnables en toute liberté (50 emplacements). Le nom « Nouveau résultat »
est proposé par défaut. Les rapports de test enregistrés sont également supprimés lors de
la réinitialisation de tous les paramétrages.
Les fonctions « Afficher », « Renommer », « Envoyer au PC » et « Supprimer » du menu
« Rapports de test » se rapportent à un rapport de test donné. Il faut donc d’abord
sélectionner un emplacement mémoire contenant un rapport de test.
Rapports de test

ARGUS en menu principal.

Quand l’ARGUS se trouve dans la
sélection des accès préconfigurés,
permet d’accéder au menu principal
abrégé.

L’ARGUS affiche le nom de
l’emplacement mémoire et le nombre
d’emplacements occupés.
Quand plusieurs rapports de test ont été
enregistrés, l’ARGUS permet de les trier
par nom et par horodatage (comme dans
l’exemple). Un tri manuel est en outre
possible.
<Tri horo> Tri des rapports de test par
horodatage
ARGUS 152
<Tri >
Le rapport de test sélectionné
remonte d’une ligne dans la liste.
<Tri >
Le rapport de test sélectionné
redescend d’une ligne dans la
liste.
<Tout>
Supprimer ou envoyer au PC tous
les rapports de test.
83
19 Configuration de l’ARGUS
19 Configuration de l’ARGUS
La configuration de l’ARGUS peut se personnaliser pour répondre à des exigences
particulières. Les valeurs par défaut se rétablissent à l’aide de la commande « Réglage
d’usine » (voir page 89).
19.1 Configuration de l’appareil
La modification d’un paramètre de l’appareil sera décrite en prenant l’exemple de la
« tonalité d’alarme ».
Configuration
Appareil
Tonalité d’alarme
Désactivé
L’ARGUS adopte par défaut le
réglage du paramètre
ARGUS en menu principal.

Quand l’ARGUS se trouve dans la
sélection des accès préconfigurés,
permet d’accéder au menu principal
abrégé.


Sélection d’un paramètre 
(p. ex. Tonalité d’alarme) à l’aide des
touches de curseur.

Le réglage par défaut est repéré par un
à l'écran.
Sélection du paramètre désiré Le
paramètre sélectionné est surligné
en bleu à l’écran.
sélectionné.
Retour au menu de niveau
supérieur sans adoption des
modifications


Configuration
Explication
Langue
Sélection de la langue d’utilisation
d’utilisation Par défaut : Francais
Luminosité
LCD
84
Réglage du contraste de l’écran : 16 niveaux de contraste sont
possibles. Les touches de curseur permettent d’augmenter ou de
diminuer le contraste. La flèche verticale indique à quel niveau de la
plage est momentanément réglé le contraste.
ARGUS 152
19 Configuration de l’ARGUS
Mise à
l’heure
Saisie de la date et de l’heure (initialisation de l’horloge interne) au
clavier numérique Les touches de curseur verticales permettent de
changer de ligne. L’heure saisie tourne au rythme de l’horloge temps
réel intégrée à l’ARGUS tant que l’alimentation n’est pas coupée. Sur
un ARGUS arrêté sans accus, l’horloge tourne encore quelques jours,
alimentée par la pile tampon interne. L’heure est indéfinie dès que la
pile tampon est vide, et une remise à l’heure doit alors avoir lieu.
Volume
de la sonnerie
Le volume de la sonnerie avec laquelle l’ARGUS signale l’arrivée d’un
appel est réglable.
On peut, d’une part, régler le volume initial.
- Par défaut : Niveau 1 (très faible)
On peut, d’autre part, régler le volume final.
- Par défaut : Niveau 7 (très fort)
À l’arrivée d’un appel, l’ARGUS se met à sonner au volume initial (très
faible), puis augmente le volume d’un cran à chaque sonnerie, jusqu’à
atteindre le niveau final (très fort).
Tonalité
d’alarme
L’ARGUS génère dans différentes situations des tonalités d’alarme,
par exemple dès qu’apparaît une erreur sur un bit dans le BERT ou
que l’ARGUS s’est synchronisé sur un accès xDSL ainsi que lors de
l’incrémentation de compteurs d’erreurs.
court - long
Synchronisation réussie
long - court
Perte du synchronisme
court - court Incrémentation d’un compteur d’erreurs (l’alarme ne se
rapporte qu’à la dernière seconde ; il n’y a qu’une seule
alarme, même si plusieurs erreurs sont affichées.)
Le réglage « désactivé » supprime toutes les tonalités d’alarme.
Par défaut : Désactivé
Tonalité de
mise en
marche
ARGUS 152
À la mise en marche, retentit, après initialisation de l’appareil, un jingle
ARGUS. Par défaut : Désactivé
85
19 Configuration de l’ARGUS
Mode
économie
d’énergie
Arrêt automatique : réglage de l’intervalle de temps au bout duquel
l’ARGUS, non raccordé au bloc secteur, passe en mode économie
d’énergie en l’absence d’activité. Si le mode économie d’énergie est
totalement désactivé, l’ARGUS affiche à la remise en marche une
mention indiquant que la désactivation du mode économie d’énergie a
pour effet de réduire l’autonomie. La mention peut se désactiver à
l’aide de la touche « X ». <Marche> permet de supprimer la
désactivation.
Par défaut : au bout de 5 minutes
Éclairage : réglage de la durée du rétro-éclairage En fonctionnement
sur secteur, le rétro-éclairage reste toujours actif. En fonctionnement
sur accu, l’ARGUS éteint le rétro-éclairage au bout de la durée réglée.
Par défaut : extinction au bout de 30 secondes
Option
logicielle
Activation d’une option logicielle Un code d’activation doit être saisi au
clavier. D’autres options peuvent être activées sur l’ARGUS, un code à
20 chiffres devant être saisi à cet effet au clavier numérique.
Ce code vous sera fourni sur demande.
Si vous voulez télécommander votre ARGUS à l’aide du serveur VNC, demandez
les instructions séparées à notre SAV.
86
ARGUS 152
19 Configuration de l’ARGUS
19.2 Sauvegarde / restauration de la configuration
L’ARGUS permet de sauvegarder et de restaurer au besoin la configuration (mémoire de
numéros d’appel abrégés, nom d’utilisateur PPP, mot de passe PPP, adresses IP, noms de
profils, services propres à l’utilisateur, infos clavier, etc.).
Sauvegarde de la configuration
Configuration
Sauvegarde/Restauration


ARGUS en menu principal.









Tous les paramétrages opérés sur
l’ARGUS sont sauvegardés en l’état et
peuvent être ultérieurement restaurés.


ARGUS 152
87
19 Configuration de l’ARGUS
Pour sauvegarder ou restaurer la
configuration, saisissez le motclé de sécurité.
Demandez-le à votre SAV ou
directement à intec.
La configuration est à présent
sauvegardée et peut être au besoin
restaurée.
Restauration de la configuration
Sélectionnez la restauration de la
configuration.
et
Restauration de la
configuration
sauvegardée.
Si aucune configuration
n’a été sauvegardée, la
fonction a le même effet
que « Retour au réglage
d’usine », voir page 89.
Un code de sécurité n’est
pas nécessaire.
Restaurer maintenant ?
<Oui>
88
ARGUS 152
19 Configuration de l’ARGUS
19.3 Retour au réglage d’usine
L’ARGUS rétablit toute la configuration réglée en usine.
La mémoire des numéros d’appel abrégés, le nom d’utilisateur PPP, le mot de
passe PPP, les adresses IP, les noms de profils, les services propres à l’utilisateur,
les infos clavier et tous les résultats de tests enregistrés dans l’ARGUS sont alors
effacés.
Configuration
Sauvegarde/Restauration







Tous les paramètres sont rétablis dans
leur réglage d’usine.


et
L’ARGUS passe
directement à l’interrogation
de sécurité.
Pour effacer toute la configuration,
saisissez la clé de sécurité.
Demandez-le à votre SAV ou
directement à intec.
et
Restauration de la
configuration sauvegardée.
Si aucune configuration n’a été
sauvegardée, la fonction a le
même effet que « Retour au
réglage d’usine », voir page 88.
Les étapes suivantes s’exécutent
comme pour le « Sauvegarde de la
configuration », voir page 87.
ARGUS 152
89
20 Utilisation du pack accumulateur
20 Utilisation du pack accumulateur
Remplacement du pack accumulateur
Arrêter l'ARGUS et débrancher le bloc secteur. Retirer ensuite le pack accumulateur en
dévissant la vis moletée.
Emploi du pack accumulateur
L'ARGUS ne doit être utilisé qu'avec le pack accumulateur fourni ; le branchement
d'autres alimentations aux contacts destinés au pack accumulateur risque
d'endommager l'ARGUS.
-
Ne charger le pack accumulateur fourni que dans l'ARGUS.
-
Ne pas utiliser le pack accumulateur fourni avec d'autres appareils.
-
La charge active du pack accumulateur (Charge de l'accumulateur) et la charge
automatique (activée par défaut) ne doivent avoir lieu que dans une gamme de
température de 0 °C à +40°C.
-
Charger complètement le pack accumulateur au moins une fois par mois (y compris
en cas d'inutilisation prolongée).
-
Le stockage du pack accumulateur lithium-ion ne doit si possible avoir lieu qu'avec
une charge de 40 à 60 %. Ce niveau de charge doit si possible être rétabli tous les six
mois en cas de stockage prolongé. Afin d’éviter une décharge profonde, retirer le
pack accumulateur de l’appareil en cas de stockage prolongé.
Le stockage prolongé d'un pack accumulateur ne doit pas avoir lieu au-dessus de
+50 °C, dans l'intérêt de sa longévité.
-
Des consignes détaillées de sécurité et de transport applicables au pack
accumulateur lithium-ion sont données à la rubrique « Consignes de sécurité » (voir
page 5).
Charge automatique du pack accumulateur à l'arrêt de l'ARGUS
L'ARGUS charge automatiquement le pack accumulateur dès que l'on arrête l'appareil,
bloc secteur branché, et que la tension de l'accumulateur est trop faible. Durant la charge,
l'ARGUS affiche « Charge de l'accu » à l'écran. L'actionnement prolongé de la touche
« Power » arrête l'ARGUS avant que l'accumulateur ne soit chargé. L'ARGUS reste en
marche quand le pack accumulateur est complètement chargé.
90
ARGUS 152
20 Utilisation du pack accumulateur
État
L'ARGUS affiche graphiquement à l'écran le niveau momentané de charge de l'accumulateur sous réserve que le bloc secteur soit branché. Le symbole d'un accumulateur clignote
à l'écran quand l'autonomie (dépendant du mode de fonctionnement) est encore de 8
minutes environ. Il n'est pas exclu que, durant cette période, apparaissent des perturbations du son, voire, dans des cas extrêmes, des défauts de fonctionnement. Brancher alors
le bloc secteur. Le branchement du bloc secteur permet de charger complètement l'accumulateur dans l'ARGUS. Une décharge manuelle préalable n'est pas nécessaire dans le
cas de l'accumulateur utilisé. Une charge complète peut durer jusqu'à 6 heures environ.
Accu (état, charge)
ARGUS en menu principal.
Quand l’ARGUS se trouve dans la
sélection des accès préconfigurés,
permet d’accéder au menu principal
abrégé.
Brancher le bloc secteur !
Lancer la charge.

L'ARGUS affiche l’état actuel et la tension
durant la charge.
État
<Charge>
Lancement de la charge.

Charge automatique de l'accumulateur en arrière-plan
ARGUS en menu principal.
Accu (état, charge)
Quand l’ARGUS se trouve dans la
Charge automatique
sélection des accès préconfigurés,
permet d’accéder au menu principal
abrégé.

Marche
L'ARGUS adopte le réglage et passe au
menu de niveau supérieur.
L'ARGUS charge automatiquement
l'accumulateur en arrière-plan, bloc
secteur branché, dès que le niveau de
charge tombe au-dessous d'un seuil 
(affichage du symbole d'un accumulateur
à l'écran).
En cas de débranchement du bloc secteur avant que l'accumulateur ne soit
complètement chargé, l'ARGUS ne reprend pas automatiquement la charge
lorsqu'on rebranche le bloc secteur car la tension n'est plus alors inférieure au
seuil.
ARGUS 152
91
21 Mise à jour du firmware
21 Mise à jour du firmware
Il est possible de télécharger gratuitement des fichiers de firmware sur Internet, à l’adresse
www.argus.info/service, puis de les charger dans l’ARGUS.
Pour ce faire, allez sur le site Internet www.argus.info :

Cliquez sur l’onglet « Service » (repéré ici en bleu) dans la barre de navigation.

Cliquez sur cette page,
dans la colonne
« Service », sur

l’option du menu

« Downloads ».


Vous accédez à la liste des produits :







Sélectionnez votre
ARGUS.
92
ARGUS 152
21 Mise à jour du firmware
Après avoir sélectionné votre appareil, vous êtes automatiquement redirigé vers les mises
à jour du firmware. Vous pouvez y sélectionner une version du firmware propre à votre
pays.
Après sélection de la version, une fenêtre s’ouvre, vous permettant d’enregistrer
localement le firmware sur votre PC. Les étapes suivantes sont expliquées dans le manuel
de WINanalyse et dans le mode d’emploi de l’outil de mise à jour.
Consignes importantes concernant la mise à jour du firmware de l’ARGUS :
-
-
La mise à jour de l’ARGUS ne doit en aucun cas s’opérer en fonctionnement
sur accu.
Raccorder l’ARGUS au bloc secteur avant de charger le fichier de mise à jour
du PC dans l’ARGUS
Un câble USB ARGUS est nécessaire à la mise à jour (câble USB à miniconnecteur USB).
Avant d’effectuer une mise à jour, il est recommandé de sauvegarder la
configuration et les procès verbaux de mesure sur un PC.
Ne pas débrancher l’ARGUS du PC durant les mises à jour.
Ne pas arrêter l’ARGUS durant les mises à jour.
Noter impérativement les messages affichés à l’écran de l’ARGUS, et non
-
seulement les indications de l’outil de mise à jour sur le PC.
La mise à jour ne s’est bien passée que si l’outil de mise à jour affiche un
-
message le confirmant sur le PC et que si l’ARGUS, à l’issue du redémarrage
automatique par l’outil de mise à jour, redémarre avec l’« écran de démarrage
-
normal ».
L’ARGUS ne redémarre que si l’on clique dans l’outil de mise à jour sur l’un des
deux boutons « Retour à l’étape 1 » ou « Quitter » à la fin de la mise à jour.
ARGUS 152
93
21 Mise à jour du firmware
Si le non-respect de ces consignes de sécurité devait entraîner des problèmes,
répétez jusqu’à trois fois la mise à jour. Toute autre tentative risque d’écraser
d’autres parties défectueuses du logiciel.
94
ARGUS 152
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising