Notice d`utilisation Mode d`emploi auroTHERM exklusiv

Notice d`utilisation Mode d`emploi auroTHERM exklusiv
Pour l'installateur / pour l'utilisateur
Notice de mise en fonctionnement, d'entretien
et de dépannage ; consignes pour l'utilisateur
Système auroTHERM
Quel capteur doit être représenté sur l'illustration de titre ??
Chauffage solaire d’appoint et production d'eau chaude
CHFR, FR
Table des matières
Table des matières
1
1.1
1.2
1.3
Remarques relatives à la documentation ........... 3
Conservation des documents .................................... 3
Symboles utilisés........................................................... 3
Validité de la notice ...................................................... 3
2
2.1
2.1.1
2.1.2
2.2
2.3
2.4
2.4.1
2.4.2
Sécurité .......................................................................... 3
Consignes de sécurité et d'avertissement ............. 3
Classification des consignes de mise en garde ..... 3
Structure des consignes de mise en garde ............ 3
Utilisation conforme de l'appareil.............................4
Consignes de sécurité générales .............................4
Directives, lois et normes ...........................................4
Vue d'ensemble des normes EU................................4
Normes applicables en Suisse ...................................5
3
3.1
Descriptions des systèmes......................................6
Variante 1 : Système de chauffage d'appoint
et de production d'eau chaude avec ballon
combiné en cas de raccordement régulé au
chauffage, appareil de chauffage mural et
bloc hydraulique ............................................................ 7
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM à l'exemple de la variante 1 .................8
Variante 2 : Système de chauffage d'appoint
et de production d'eau chaude avec ballon
combiné et chaudière posée au sol ........................ 10
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM - Particularités de la variante 2 .........11
Variante 3 : Système de chauffage d'appoint
et de production d'eau chaude avec ballon
combiné, appareil de chauffage mural,
chaudière à combustible solide et bloc
hydraulique ...................................................................12
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM - Particularités de la variante 3 ........13
Variante 4 : Système de chauffage d'appoint,
chauffage de piscine et de production d'eau
chaude avec ballon combiné, appareil de
chauffage mural et bloc hydraulique .....................14
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM - Particularités de la variante 4 ........15
4.10
Caractéristiques techniques.....................................33
5
5.1
Raccordement hydraulique ....................................34
Raccordement du chauffage sans bloc
hydraulique Vaillant ...................................................34
6
6.1
6.2
6.3
6.4
6.5
Tuyauterie....................................................................35
Consignes générales d'exécution ..........................35
Matériel ..........................................................................35
Diamètre ........................................................................35
Purge ..............................................................................36
Mitigeur thermostatique d'eau chaude ................ 38
7
7.1
7.2
Fluide caloporteur .....................................................39
Caractéristiques du fluide caloporteur..................39
Protection antigel et anticorrosion du
circuit solaire................................................................39
Protection antigel du ballon combiné
auroSTOR VPS SC .......................................................39
Fiche technique de sécurité .....................................39
7.3
3.1.1
3.2
3.2.1
3.3
3.3.1
3.4
3.4.1
4
4.1
4.2
4.3
4.4
4.5
4.6
4.7
4.7.1
Ballon combiné auroSTOR VPS SC ......................16
Utilisation conforme de l'appareil............................16
Consignes de sécurité, prescriptions ......................16
Structure et fonctionnement ....................................17
Équipement....................................................................17
Domaines d'application ..............................................17
Utilisation .......................................................................17
Installation .....................................................................18
Raccorder le ballon combiné
auroSTOR VPS SC 700 ...............................................19
4.7.2 Raccorder le ballon combiné
auroSTOR VPS SC 1000 ........................................... 24
4.8 Mise en fonctionnement ...........................................29
4.9
Recyclage et élimination ...........................................32
2
7.4
8
8.1
8.2
8.3
8.4
8.9
8.10
Mise en fonctionnement circuit solaire .............43
Contrôle de l'étanchéité ........................................... 44
Rinçage du circuit solaire ........................................ 44
Remplissage du circuit solaire ................................ 44
Réglage de la pompe de circuit solaire
(station solaire /4) ..................................................... 45
Réglage du limiteur de débit ................................... 45
Réglage du débit volumique .................................... 45
Réglage de la pompe ................................................. 46
Réglage du mitigeur thermostatique d'eau
chaude ...........................................................................47
Procès-verbal de mise en service .......................... 48
Remise à l'utilisateur................................................. 49
9
Mise hors fonctionnement .................................... 50
10
10.1
10.2
10.3
Entretien et dépannage............................................51
Entretien.........................................................................51
Liste de contrôle de l'entretien ...............................52
Dépannage ....................................................................52
11
11.1
11.2
Service après-vente et garantie ......................... 55
Service après vente ................................................... 55
Garantie constructeur............................................... 55
12
Documentation spécifique au client .................. 56
13
13.1
13.2
13.3
13.4
13.5
Consignes utilisateur ...............................................57
Consignes générales ..................................................57
Que faire, quand… ...................................................... 58
Capteurs ....................................................................... 59
Ballon combiné ........................................................... 59
Entretien et réparation............................................. 59
8.5
8.6
8.7
8.8
Glossaire ....................................................................................61
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Remarques relatives à la documentation 1
Sécurité 2
1
Remarques relatives à la
documentation
Les consignes suivantes vous permettront de vous
orienter dans l'ensemble de la documentation. D’autres
documents sont également valables en complément de
la présente notice. Nous déclinons toute responsabilité
en cas de dommages imputables au non-respect des
présentes instructions.
Autres documents applicables
Lors de l'installation et la maintenance du système
auroTHERM, respectez obligatoirement toutes les notices d'installation et de maintenance des groupes et
composants du système, ainsi que celles des autres
accessoires utilisés dans l'installation. Ces notices d'installation et de maintenance sont jointes aux groupes,
composants et accessoires correspondants.
1.1
Conservation des documents
Transmettez cette notice, ainsi que tous les autres
documents applicables et le cas échéant les aides nécessaires à l'utilisateur de l'installation. Celui-ci est tenu de
les conserver afin que les notices et les outils soient disponibles en cas de besoin.
1.2
Symboles utilisés
Les différents symboles utilisés dans le texte sont
expliqués ci-après :
a
Symbole indiquant un risque :
– Danger de mort immédiat
– Risque de blessures graves
– Risque de blessures légères
e
b
Symbole indiquant un risque :
– Danger de mort par électrocution
1.3
Symbole indiquant un risque :
– Risque de dégâts matériels
– Risque de menace pour l'environnement
i
Symbole signalant une consigne et des
informations utiles
•
Ce symbole signale une activité nécessaire.
Validité de la notice
2
Sécurité
2.1
Consignes de sécurité et d'avertissement
• Lors de la mise en fonctionnement, du fonctionnement, de la maintenance, de l'élimination des dysfonctionnements et de la mise hors service du système auroTHERM, respectez les consignes de sécurité générales et les mises en garde précédant chaque action.
2.1.1
Classification des consignes de mise en garde
Les mises en garde sont classifiées à l'aide de signaux
d'avertissement et de mots indicateurs en fonction de la
gravité du danger potentiel.
Signaux de
mise en
garde
a
e
a
b
Mot
indicateur
Explication
Danger !
Danger de mort immédiat
ou risque de blessures
graves
Danger !
Danger de mort par électrocution !
Avertisse- Risque de blessures légèment !
res
Risque de dégâts matéAttention ! riels ou de menace pour
l'environnement
Tab. 2.1 Signification des symboles de mise en garde et
mots-indicateurs
2.1.2
Structure des consignes de mise en garde
Les consignes de mise en garde se distinguent par des
lignes de séparation supérieure et inférieure. Elles sont
structurées suivant les principes fondamentaux suivants :
a
Mot indicateur !
Type et source du danger !
Explication du type et de la source du danger
• Mesures de prévention du danger
La présente description concerne les systèmes de production solaire d'eau chaude et de chauffage d'appoint
avec ballons combinés de la série auroSTOR VPS SC.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
3
2 Sécurité
2.2
Utilisation conforme de l'appareil
Le système auroTHERM Vaillant est construit selon les
techniques et les règles de sécurité en vigueur.
Toutefois, une utilisation incorrecte ou non conforme
peut représenter un danger pour la vie ou la santé physique de l'utilisateur et/ou de tiers ; elle peut également
provoquer des dommages sur l'installation ou sur
d'autres biens.
Les composants du système auroTHERM ne sont pas
conçus pour que des personnes (y compris des enfants)
dont la mobilité et les capacités sensorielles ou mentales sont réduites puissent les utiliser ; cette restriction
concerne également les personnes ne disposant pas de
l'expérience ou des connaissances requises, à moins
qu'elles ne reçoivent l'assistance de personnes qui se
porteront garantes de leur sécurité et les instruiront sur
l'utilisation des composants du système auroTHERM.
Les enfants doivent être surveillés de façon à garantir
qu'ils ne jouent pas avec les composants du système
auroTHERM.
Le système auroTHERM de Vaillant est employé comme
installation solaire pour l'approvisionnement en eau
chaude et le chauffage d'appoint.
Toute autre utilisation est considérée comme non
conforme à l'usage. Le constructeur/fournisseur décline
toute responsabilité pour les dommages susceptibles
d'en résulter. L'utilisateur en assume alors l'entière responsabilité.
L'utilisation conforme de l'appareil comprend également
le respect de la notice de montage, d'emploi et d'installation, ainsi que le respect de tous les documents associés et le respect des conditions d'inspection et d'entretien.
Si une machine à laver ou un lave-vaisselle devaient
être raccordés à la conduite d'eau chaude, vérifier dans
leur notice respective que ces appareils sont équipés à
cet effet.
2.3
Danger de mort en raison d'une installation
incorrecte !
Une installation incorrecte ou un câble électrique défectueux peuvent être dus aux conduites de tension réseau
et entraîner des dommages corporels.
• Fixez les colliers de mise à la terre aux conduites.
• Reliez les colliers de mise à la terre via un câble en
cuivre de 16-mm2 avec un rail de potentiel.
Risque de surtension !
Une surtension peut endommager l'installation solaire.
• Raccordez le circuit solaire à la terre afin d’éviter les
variations de potentiel et de prévenir les surtensions.
• Fixez les colliers de mise à la terre sur le circuit
solaire.
• Reliez les colliers de mise à la terre via un câble en
cuivre de 16-mm2 avec un rail de potentiel.
Dommages causés par la foudre !
En cas d'une hauteur de montage de plus de 20 m ou si
les capteurs font saillie au-dessus du faîte du toit, l'installation peut être endommagée par la foudre.
• Raccordez les pièces conductrices de courant à un
dispositif anti-foudre.
Risque de brûlure au niveau de la soupape de sécurité
En cas d'immobilisation de l'installation, il se peut que
de la vapeur s'échappe de la soupape de sécurité de la
station solaire.
• Veuillez vous assurer que la soupape de sécurité soit
reliée via une conduite résistante à la température à
une cuve de rétention.
Risque de brûlure au niveau des purgeurs
automatiques
Lorsque l’installation est à l'arrêt, il est possible que de
la vapeur s’échappe par les purgeurs automatiques non
fermés.
• Pour cette raison, coupez le purgeur automatique lors
du fonctionnement de l'installation.
Consignes de sécurité générales
• D’une manière générale, l’ensemble de l'installation
solaire doit être monté et utilisé selon les règles de
l'art reconnues.
• Respectez les prescriptions de sécurité en vigueur
concernant la prévention des accidents.
• Observez les consignes de prévention d'accidents
établies par les associations professionnelles.
• Veuillez respecter impérativement les remarques et
consignes de sécurité suivantes.
2.4
Directives, lois et normes
• Veuillez respecter les dispositions, normes et lois
nationales et locales en vigueur.
2.4.1
Vue d'ensemble des normes EU
Généralités sur les installations solaires
Installation et réglage
Seule une entreprise agréée est habilitée à monter, installer, entretenir et réparer le système auroTHERM.
4
DIN EN ISO 9488
Les installations solaires thermiques et leurs composants ;
Terminologie (ISO/DIS 9488; 1995)
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Sécurité 2
ISO/TR 10217
Solar energy – Water heating systems – Guide to material selection with regard to internal corrosion
Ballon et montage du ballon
Directive sur les équipements sous pression
97/23/CE
Directive 97/23/CE du Parlement et du Conseil européens du 29 mai 1997 relative à l'harmonisation des
réglementations des Etats membres sur les équipements sous pression
EN 12977-3
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; Installations conçues spécialement pour le client,
partie 3 : Contrôle des performances des ballons d'eau
chaude pour installations solaires
Ballon et montage du ballon Ordonnance fédérale de la
Confédération helvétique
Réglementation relative aux méthodes d’inspection des
chauffe-eaux, de l’eau chaude et des accumulateurs de
chaleur.
Directive SSIGE n° W-TPW* 131
Construction et contrôle des échangeurs
Directive SSIGE n° W-TPW* 151
Directives d’inspection relatives au chauffage de l’eau
Directive SSIGE n° W-TPW* 101
Règlement de gestion des contrats auprès de l’organisme d’inspection de l’eau compétent
Régulateur et montage du régulateur
Parafoudre
La Suisse se réfère dans ce domaine aux normes européennes et allemandes en vigueur.
EN 12897
Prescriptions d'approvisionnement en eau pour installations avec ballons d'eau chaude, indirectement chauffées et non ventilées (fermées)
EN 806-1
Règles techniques concernant les installations d'eau
sanitaire dans des bâtiments fournissant de l'eau pour
la consommation humaine, partie 1 : Généralités
EN 1717
Prévention de la présence d'impuretés dans les installations d'eau potable et exigences générales relatives aux
dispositifs de sécurité prévenant de la présence d'impuretés dans l'eau potable due au reflux
Protection contre la foudre
ENV 61024-1
Protection des constructions contre la foudre, partie 1 :
règles générales (IEC 1024-1 : 1990 ; modifié)
2.4.2 Normes applicables en Suisse
Normes et consignes générales en vigueur
Les directives de la Société suisse du gaz et des eaux
(SSIGE) contiennent de nombreux renvois à d’autres
textes réglementaires.
– Principes relatifs au gaz et à l’eau de la SSIGE
– Prescriptions de la police relatives aux incendies
– Prescriptions des fournisseurs de gaz et d’eau
– Ordonnances cantonales relatives à la construction
– Directives de la SSIGE relatives aux chaufferies
Généralités sur les installations solaires Capteurs et
montages des capteurs
La Suisse ne dispose pas de normes spécifiques relatives aux installations solaires, aux capteurs et au montage de capteurs. Celle-ci se réfère dans sa normalisation aux normes européennes en vigueur.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
5
3 Descriptions des systèmes
3
Descriptions des systèmes
Le système auroTHERM peut regrouper une multitude
de variantes. Les quatre principales variantes sont
décrites dans les chapitres et illustrations suivants :
– Variante 1 : Système de chauffage d'appoint et de
production d'eau chaude avec ballon combiné, appareil de chauffage mural et bloc hydraulique
(¬ Chap. 3.1, Fig. 3.1)
– Variante 2 : Système de chauffage d'appoint et de
production d'eau chaude avec ballon combiné et
chaudière posée au sol (¬ Chap. 3.2, Fig. 3.2)
– Variante 3 : Système de chauffage d'appoint et de
production d'eau chaude avec ballon combiné, appareil de chauffage mural, chaudière à combustible
solide et bloc hydraulique (¬ Chap. 3.3, Fig. 3.3)
– Variante 4 : Système de chauffage d'appoint, chauffage de piscine et de production d'eau chaude avec
ballon combiné, appareil de chauffage mural et bloc
hydraulique (¬ Chap. 3.4, Fig. 3.4)
Tous ces variantes possèdent le même mode de fonctionnement qui est expliqué dans le chapitre 3.1.1 « Mode
de fonctionnement du système auroTHERM à l'exemple
de la variante 1 ».
Les chapitres 3.2.1, 3.3.1 et 3.4.1 décrivent les particularités respectives des variantes 2, 3 et 4.
6
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Descriptions des systèmes 3
3.1
Variante 1 : Système de chauffage d'appoint et de production d'eau chaude avec ballon combiné en
cas de raccordement régulé au chauffage, appareil de chauffage mural et bloc hydraulique
Fig. 3.1 Système de chauffage d'appoint et de production d'eau chaude avec ballon combiné en cas de raccordement régulé au
chauffage (bloc hydraulique) et appareil de chauffage mural
Légende
1
9
10
16a
25
30
34
38a
39
42a
42b
42c
43
48
50
58
59
60
Appareil de chauffage mural
Ballon combiné
Robinet thermostatique radiateur
Sonde extérieure
Station solaire
Frein de gravité
Soupape d'étranglement pour courant de dérivation
Robinet mélangeur
Mitigeur thermostatique d'eau chaude
Soupape de sécurité
Vase d'expansion solaire
Vase d'appoint solaire
Groupe de sécurité
Compensateur hydraulique
Bloc hydraulique
Robinet de remplissage et de vidange
Purgeur solaire avec robinet d'arrêt
Capteur solaire
62
65
Ertrag
HK 1-P
HK 2
HK 2-P
KOL 1
KOL 1-P
LP/UV 1
Régulateur d'installation solaire
Cuve de rétention de fluide caloporteur
Sonde température retour pour mesure rendement
Pompe de chauffage circuit de chauffage 1
Vanne motorisée à trois voies circuit de chauffage 2
Pompe de chauffage circuit de chauffage 2
Sonde température capteur
Pompe solaire
Vanne motorisée à trois voies réchauffage du ballon/circuit de chauffage
LP/UV 2 Vanne motorisée à trois voies renforcement du retour du
circuit de chauffage
RF
Sonde de température de retour circuit de chauffage
SP 1
Sonde supérieure de la température du ballon
SP 2
Capteur inférieur température ballon
SP 4
Sonde température ballon centre
VF 1
Capteur température départ circuit de chauffage 1
VF 2
Capteur température départ circuit de chauffage 2
ZP
Pompe de circulation
*) Tenez compte des températures du système
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
7
3 Descriptions des systèmes
a
Danger !
Risque de blessure dû à une installation
partielle !
Le schéma de l'installation représenté sur la
Fig. 3.1 ne montre pas les organes d'arrêt et
de sécurité nécessaires au montage correct.
• Les normes et directives en vigueur doivent être respectées.
a
Danger !
Risque de brûlures au niveau des points de
puisage d'eau chaude !
L'eau qui s'écoule au niveau des points de
puisage d'eau chaude du système auroTHERM
peut être brûlante et entraîner des brûlures.
• Montez le mitigeur thermostatique d’eau
chaude dans le système tel que décrit au
chapitre 6.5 « Mitigeur thermostatique
d'eau chaude ».
b
Attention !
Dégâts matériels provoqués par une température de départ élevée !
Les hautes températures de départ peuvent
endommager le circuit de chauffage (par ex.
le chauffage au sol). La température dans le
ballon combiné peut atteindre 90 °C.
• Raccordez les circuits de chauffage à un
mélangeur de chauffage.
3.1.1
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM à l'exemple de la variante 1
Le système auroTHERM se compose de quatre éléments
principaux :
– Les capteurs solaires (60) qui absorbent et permettent d’utiliser le rayonnement solaire.
– Le régulateur solaire (62) qui contrôle, affiche et
commande toutes les fonctions de l'installation.
– La station solaire (25) qui transporte la chaleur.
– Le ballon combiné (9) qui accumule la chaleur nécessaire à la préparation d’eau chaude potable et au
chauffage.
Par ailleurs, le système auroTHERM regroupe d'autres
composants qui varient en partie selon les différentes
variantes du système, par ex. l'appareil de chauffage (1),
le bloc hydraulique (50) ou d'autres consommateurs
(par ex. piscine).
Les composants suivants qui prennent en charge les
fonctions décrites ci-après font partie de la variante 1 :
8
Capteur solaire
Le capteur solaire (60) transforme l'énergie solaire en
chaleur qu'il transmet à un fluide caloporteur antigel.
Régulateur d'installation solaire
Le régulateur d'installation solaire (62) active ou désactive la pompe solaire dès que la différence de température entre le capteur (60) et le ballon combiné (9)
dépasse à la hausse ou à la baisse la valeur prédéfinie.
Station solaire
Un système de tuyaux permet à la pompe solaire de la
station solaire (25) d'assurer le transport de la chaleur
entre le capteur solaire (60) et le ballon combiné (9). La
station solaire (25) comprend tous les éléments de
sécurité et de régulation technique du circuit solaire ; la
commande de la station solaire s'effectue par le régulateur de l'installation solaire (62).
Ballon combiné
En fonction du rendement solaire, le ballon combiné (9)
est chauffé partiellement ou intégralement par l’installation solaire.
Le chauffage d'appoint solaire est activé lorsque
- la température est plus élevée dans la zone centrale
du ballon combiné (9) que dans le retour de chauffage, et
- une demande thermique de l'installation de chauffage
est présente.
La production d'eau chaude est alors prise en charge
par l'appareil de chauffage quand
- le rendement solaire n'est pas suffisant pour réchauffer suffisamment le ballon combiné (9) et
- il existe une autorisation du côté du régulateur de
l'installation solaire (62) (programme horaire).
Vanne à trois voies
Si la température du ballon tampon du ballon combiné
est plus élevée que celle du retour du chauffage, la
vanne à trois voies (LP/UV2) refoule le retour par le
ballon tampon du ballon combiné et le fluide revient
chauffé à l’appareil de chauffage.
Lorsque la température du ballon tampon du ballon
combiné est inférieure à celle du retour du chauffage, la
vanne à trois voies (LP/UV2) redirige le retour directement vers l’appareil de chauffage.
Bloc hydraulique
Le bloc hydraulique (50) sert au raccordement du
retour de chauffage dans le ballon combiné (9) ainsi
qu'à la commutation prioritaire de l'eau chaude de l’appareil de chauffage (1). Il contient tous les composants
nécessaires à cela.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Descriptions des systèmes 3
Appareil de chauffage
Si l'énergie solaire ne suffit pas, le système de réglage
active l'appareil de chauffage mural (¬ Fig. 3.1, 1) ou,
pour les variantes 2 - 4, la chaudière (¬ Fig. 3.2 - 3.4, 1).
Ce faisant, le ballon d'eau chaude intégré dans le ballon
combiné (9) chauffe à la valeur prédéfinie pour la température de l'eau chaude.
Autres
Le vase d'expansion solaire (42b) régule les variations
de pression au niveau du circuit solaire.
La protection contre les brûlures est assurée par le mitigeur thermostatique d'eau chaude (39).
Le système auroTHERM est un système en circuit
fermé.
La purge de l'air s'effectue lors de la mise en fonctionnement et lors de l'entretien annuel à l’aide du purgeur
(59) installé sur le haut de l'installation.
(¬ Chap 6.4 Purge).
i
Vous avez également la possibilité de connecter un deuxième consommateur d'énergie sur
l'installation solaire tel qu’une piscine ou un
deuxième ballon, etc.
i
Veillez à ce que les dimensions de la tuyauterie soient conformes à DIN 1988. En outre,
respectez l'Ordonnance sur les économies
d'énergie (EnEV) et la fiche de travail
DVGW-W551 (Allemagne).
i
Il n'est possible de raccorder un lave-linge ou
un lave-vaisselle à la conduite d'eau chaude
que si cet appareil est spécifiquement conçu
pour cela.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
9
3 Descriptions des systèmes
3.2
Variante 2 : Système de chauffage d'appoint et de production d'eau chaude avec ballon combiné et
chaudière posée au sol
Fig. 3.2 Système de chauffage d'appoint et de production d'eau chaude avec ballon combiné en cas de raccordement régulé au
chauffage et chaudière posée au sol
Légende
1
2
9
10
16a
25
30
34
38a
39
42a
42b
42c
43
48
58
59
60
62
65
Ertrag
10
Chaudière
Pompe de chauffage
Ballon combiné
Robinet thermostatique radiateur
Sonde extérieure
Station solaire
Frein de gravité
Robinet de régulation pour courant de dérivation
Robinet mélangeur
Mitigeur thermostatique d'eau chaude
Soupape de sécurité
Vase d'expansion solaire
Vase d'appoint solaire
Groupe de sécurité
Compensateur hydraulique
Robinet de remplissage et de vidange
Purgeur solaire avec robinet d'arrêt
Capteur solaire
Régulateur d'installation solaire
Cuve de rétention de fluide caloporteur
Sonde température retour pour mesure rendement
HK 1-P
HK 2
HK 2-P
KOL 1
KOL 1-P
LP/UV 1
Pompe de chauffage circuit de chauffage 1
Vanne motorisée à trois voies circuit de chauffage 2
Pompe de chauffage circuit de chauffage 2
Sonde température capteur
Pompe solaire
Pompe
Réchauffage ballon / circuit de chauffage
LP/UV 2 Vanne motorisée à trois voies renforcement du retour du
circuit de chauffage
RF
Sonde de température de retour circuit de chauffage
SP 1
Sonde supérieure de la température du ballon
SP 2
Capteur inférieur température ballon
SP 4
Sonde température ballon centre
VF 1
Capteur température départ circuit de chauffage 1
VF 2
Capteur température départ circuit de chauffage 2
ZP
Pompe de circulation
*) Tenez compte des températures du système
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Descriptions des systèmes 3
a
Danger !
Risque de blessure dû à une installation
partielle !
Le schéma de l'installation représenté sur la
Fig. 3.2 ne montre pas les organes d'arrêt et
de sécurité nécessaires au montage correct.
• Les normes et directives en vigueur doivent être respectées.
a
Danger !
Risque de brûlures au niveau des points de
puisage d'eau chaude !
L'eau qui s'écoule au niveau des points de
puisage d'eau chaude du système auroTHERM
peut être brûlante et entraîner des brûlures.
• Montez le mitigeur thermostatique d’eau
chaude dans le système tel que décrit au
chapitre 6.5 « Mitigeur thermostatique
d'eau chaude ».
b
Attention !
Dégâts matériels provoqués par une température de départ élevée !
Les hautes températures de départ peuvent
endommager le circuit de chauffage (par ex.
le chauffage au sol). La température dans le
ballon combiné peut atteindre 90 °C.
• Raccordez les circuits de chauffage à un
mélangeur de chauffage.
3.2.1
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM - Particularités de la variante 2
Au lieu d'un appareil de chauffage mural à gaz avec bloc
hydraulique (variante 1), la variante 2 présente une
chaudière posée au sol raccordée à la pompe LP/UV1 et
à la vanne à trois voies motorisée LP/UV2. Aucun bloc
hydraulique n'est présent dans la variante 2.
Pour le reste, le mode de fonctionnement de la
variante 2 correspond au mode de fonctionnement de la
variante 1 (¬ Chap. 3.1.1).
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
11
3 Descriptions des systèmes
3.3
Variante 3 : Système de chauffage d'appoint et de production d'eau chaude avec ballon combiné,
appareil de chauffage mural, chaudière à combustible solide et bloc hydraulique
Fig. 3.3 Système de chauffage d'appoint et de production d'eau chaude avec ballon combiné en cas de raccordement régulé au
chauffage (bloc hydraulique) et chaudière à combustible solide
Légende
1
1a
1b
9
10
16a
25
30
34
38a
39
42a
42b
42c
43
48
50
58
59
60
62
12
Chaudière
Chaudière à combustible solide
Renforcement de retour chaudière à combustible solide
Ballon combiné
Robinet thermostatique radiateur
Sonde extérieure
Station solaire
Frein de gravité
Soupape d'étranglement pour courant de dérivation
Robinet mélangeur
Mitigeur thermostatique d'eau chaude
Soupape de sécurité
Vase d'expansion solaire
Vase d'appoint solaire
Groupe de sécurité
Compensateur hydraulique
Bloc hydraulique
Robinet de remplissage et de vidange
Purgeur solaire avec robinet d'arrêt
Capteur solaire
Régulateur d'installation solaire
65
Ertrag
HK 1-P
HK 2
HK 2-P
KOL 1
KOL 1-P
KOL 2
KOL 2-P
Cuve de rétention de fluide caloporteur
Sonde température retour pour mesure rendement
Pompe de chauffage circuit de chauffage 1
Vanne motorisée à trois voies circuit de chauffage 2
Pompe de chauffage circuit de chauffage 2
Sonde température capteur
Pompe solaire
Sonde température chaudière à combustible solide
Pompe de chargement ballon chaudière à combustible
solide
LP/UV 1 Vanne motorisée à trois voies réchauffage du ballon/circuit de chauffage
LP/UV 2 Vanne motorisée à trois voies renforcement du retour du
circuit de chauffage
RF
Sonde de température de retour circuit de chauffage
SP 1
Sonde supérieure de la température du ballon
SP 2
Capteur inférieur température ballon
SP 4
Sonde température ballon centre
VF 1
Capteur température départ circuit de chauffage 1
VF 2
Capteur température départ circuit de chauffage 2
ZP
Pompe de circulation
*) Tenez compte des températures du système
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Descriptions des systèmes 3
a
Danger !
Risque de blessure dû à une installation
partielle !
Le schéma de l'installation représenté sur la
Fig. 3.3 ne montre pas les organes d'arrêt et
de sécurité nécessaires au montage correct.
• Les normes et directives en vigueur doivent être respectées.
a
Danger !
Risque de brûlures au niveau des points de
puisage d'eau chaude !
L'eau qui s'écoule au niveau des points de
puisage d'eau chaude du système auroTHERM
peut être brûlante et entraîner des brûlures.
• Montez le mitigeur thermostatique d’eau
chaude dans le système tel que décrit au
chapitre 6.5 « Mitigeur thermostatique
d'eau chaude ».
b
Attention !
Dégâts matériels provoqués par une température de départ élevée !
Les hautes températures de départ peuvent
endommager le circuit de chauffage (par ex.
le chauffage au sol). La température dans le
ballon combiné peut atteindre 90 °C.
• Raccordez les circuits de chauffage à un
mélangeur de chauffage.
3.3.1
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM - Particularités de la variante 3
Comme pour la variante 1, le chauffage solaire d’appoint
est effectué par un raccordement régulé du trajet
retour du chauffage avec le ballon combiné auroSTOR
(9) en conjonction avec le bloc hydraulique
Vaillant (50).
En complément de la chaudière (1), le ballon combiné
peut être réchauffé à l'aide d'une chaudière à combustible solide (1a). Concernant cette dernière, il peut s’agir
par exemple d’un chauffage au bois, d’un poêle à bois
ou d’une cheminée.
Pour le reste, le mode de fonctionnement de la
variante 3 correspond au mode de fonctionnement de la
variante 1 (¬ Chap. 3.1.1).
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
13
3 Descriptions des systèmes
3.4
Variante 4 : Système de chauffage d'appoint, chauffage de piscine et de production d'eau chaude
avec ballon combiné, appareil de chauffage mural et bloc hydraulique
Régulateur de piscine
fourni par le client
Fig. 3.4 Système de chauffage d'appoint, de chauffage de piscine et de production d'eau chaude avec ballon combiné en cas de
raccordement régulé au chauffage (bloc hydraulique)
Légende
1
8
9
10
16a
25
30
34
38a
39
40
41
42a
42b
42c
43
48
50
58
59
60
62
14
Chaudière
Pompe circulation piscine
Ballon combiné auroSTOR VPS SC
Robinet thermostatique radiateur
Sonde extérieure
Station solaire
Frein de gravité
Robinet de régulation pour courant de dérivation
Robinet mélangeur
Mitigeur thermostatique d'eau chaude
Echangeur thermique externe de chauffage de la piscine
Échangeur thermique externe de chauffage de la piscine
Soupape de sécurité
Vase d'expansion solaire
Vase d'appoint solaire
Groupe de sécurité
Compensateur hydraulique
Bloc hydraulique
Robinet de remplissage et de vidange
Purgeur solaire avec robinet d'arrêt
Capteur solaire
Régulateur d'installation solaire
64
65
Ertrag
HK 1-P
HK 2
HK 2-P
KOL 1
KOL 1-P
LP/UV 1
Piscine
Réservoir de collecte du fluide caloporteur
Sonde température retour pour mesure rendement
Pompe de chauffage circuit de chauffage 1
Vanne motorisée à trois voies circuit de chauffage 2
Pompe de chauffage circuit de chauffage 2
Sonde température capteur
Pompe solaire
Vanne motorisée à trois voies réchauffage du ballon/circuit de chauffage
LP/UV 2 Vanne motorisée à trois voies renforcement du retour du
circuit de chauffage
LP/UV 3 Pompe de chargement réchauffage piscine
RF
Sonde de température de retour circuit de chauffage
SP 1
Sonde supérieure de la température du ballon
SP 2
Capteur inférieur température ballon
SP 3
Capteur température ballon piscine
SP 4
Sonde température ballon centre
UV 4
Vanne motorisée à trois voies du circuit capteur
VF 1
Capteur température départ circuit de chauffage 1
VF 2
Capteur température départ circuit de chauffage 2
ZP
Pompe de circulation
*) Tenez compte des températures du système
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Descriptions des systèmes 3
a
Danger !
Risque de blessure dû à une installation
partielle !
Le schéma de l'installation représenté sur la
Fig. 3.4 ne montre pas les organes d'arrêt et
de sécurité nécessaires au montage correct.
• Les normes et directives en vigueur doivent être respectées.
a
Danger !
Risque de brûlures au niveau des points de
puisage d'eau chaude !
L'eau qui s'écoule au niveau des points de
puisage d'eau chaude du système auroTHERM
peut être brûlante et entraîner des brûlures.
• Montez le mitigeur thermostatique d’eau
chaude dans le système tel que décrit au
chapitre 6.5 « Mitigeur thermostatique
d'eau chaude ».
b
Attention !
Dégâts matériels provoqués par une température de départ élevée !
Les hautes températures de départ peuvent
endommager le circuit de chauffage (par ex.
le chauffage au sol). La température dans le
ballon combiné peut atteindre 90 °C.
• Raccordez les circuits de chauffage à un
mélangeur de chauffage.
3.4.1
Mode de fonctionnement du système
auroTHERM - Particularités de la variante 4
Dans le cas de la variante 4, la pompe solaire de la station solaire (25) assure, au moyen d'un système de
tuyaux, le transport de la chaleur entre le capteur (60)
et le ballon combiné (9) et/ou l' échangeur thermique
(41) de la piscine.
Le régulateur d'installation solaire (62) active / désactive la pompe solaire et la vanne (UV4) ainsi que la
pompe de circulation (8) dès que la différence de température entre le capteur et la piscine est supérieure /
inférieure à la valeur préréglée.
Lorsque l'énergie solaire est insuffisante, la régulation
active l’appareil de chauffage (1) pour chauffer le ballon
combiné et / ou l’eau de la piscine à la température
réglée.
Pour le reste, le mode de fonctionnement de la
variante 4 correspond au mode de fonctionnement de la
variante 1 (¬ Chap. 3.1.1).
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
15
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
4
4.1
Ballon combiné auroSTOR VPS SC
Utilisation conforme de l'appareil
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC est
construit selon les techniques et les règles de sécurité
en vigueur.
Une utilisation incorrecte ou non conforme peut néanmoins constituer une source de danger pour la vie et la
santé de l'utilisateur ou une source de dommages sur
l'appareil et autres biens matériels.
Cet appareil n'est pas prévu pour des personnes (y compris enfants) dont les capacités physiques, sensorielles
ou intellectuelles sont limitées, ou ne disposant pas de
l'expérience et/ou des connaissances nécessaires, à
moins qu'elles l'utilisent sous la surveillance d'une personne responsable de leur sécurité, ou qu'elles aient
reçu des instructions de sa part pour utiliser l'appareil.
Les enfants doivent être surveillés pour s'assurer qu'ils
ne jouent pas avec l'appareil.
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC sert exclusivement à l’alimentation en eau chaude jusqu'à 90 °C
des bâtiments privés et professionnels, conformément à
l’ordonnance concernant l’eau sanitaire et le chauffage
d’appoint solaire. Le ballon combiné Vaillant
auroSTOR VPS SC ne doit être installé que dans cet
objectif.
Toute utilisation abusive est interdite.
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC est prévu
pour servir de chauffage d’appoint solaire et pour la
préparation d'eau chaude sanitaire par énergie solaire
en combinaison avec les chaudières, chauffe-eau et le
système auroTHERM Vaillant. Le ballon combiné Vaillant
auroSTOR VPS SC s'intègre sans problème à toutes les
installations de chauffage central Vaillant ou autres.
Tenez compte de la présente notice.
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC peut également être alimenté en chaleur à distance à travers un
poste de transfert. Toutefois, tenez compte des autres
données de puissance.
Toute autre utilisation est considérée comme non
conforme à l'usage. Le constructeur/fournisseur décline
toute responsabilité pour les dommages susceptibles
d'en résulter. L'utilisateur en assume alors l'entière responsabilité. Fait également partie d'un usage conforme
le respect des notices d'emploi et d'installation, ainsi
que des conditions d'entretien et d’inspection.
16
4.2
Consignes de sécurité, prescriptions
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC est
construit selon les techniques et les règles de sécurité
en vigueur. Une utilisation non conforme peut néanmoins avoir les conséquences suivantes : constituer une
source de danger pour la vie et la santé de l'utilisateur
ou d'un tiers ; occasionner des dommages à l'installation
solaire comme à d'autres biens matériels.
b
Attention !
Risques de dommages en cas d'eaux
souillées !
Les eaux souillées peuvent endommager le
ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC par
corrosion.
• Utilisez exclusivement les appareils pour la
production d'eau chaude et d'eau de chauffage.
Dans la mesure où l'eau ne satisfait pas aux
exigences de l'ordonnance relative à l'eau
potable, l'appareil risquerait d'être endommagé par la corrosion.
a
Danger !
Risque de brûlure !
Dans le cas du ballon combiné Vaillant
auroSTOR, la température de l'eau sortant
des points de puisage d'eau chaude sanitaire
peut atteindre 95 °C.
• Montez le mitigeur thermostatique d’eau
chaude dans le système tel que décrit au
chapitre 6.5 « Mitigeur thermostatique
d'eau chaude ».
b
Attention !
Risque d'endommagement du ballon combiné causé par le gel !
En cas de gel, l'eau subsistant dans le ballon
combiné peut geler et endommager ce dernier.
• Si le ballon combiné doit séjourner dans
une pièce non chauffée pendant une longue période, vous devez vidanger complètement le ballon combiné (par exemple
pendant les vacances d’hiver, etc.).
Seul un installateur professionnel agréé est autorisé à
installer le ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC.
Sa responsabilité est engagée quant au respect des
prescriptions, règles et directives en vigueur.
Si vous souhaitez bénéficier de la garantie constructeur,
l‘appareil doit impérativement avoir été installé par un
installateur qualifié et agréé. Celui-ci est également responsable de l’inspection / l’entretien, des réparations et
modifications effectuées sur le ballon combiné Vaillant
auroSTOR VPS SC.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
Soupapes de sécurité et conduites de purge
Lors du chauffage de l’eau chaude dans le ballon combiné auroSTOR VPS SC Vaillant, le volume de l’eau augmente. Le ballon d’eau chaude sanitaire situé à l’intérieur du ballon combiné, ainsi que le ballon tampon du
ballon combiné doivent donc être équipés d’une soupape de sécurité. Installez en outre un vase d’expansion
à membrane dans le circuit tampon. Son contenu est
évalué d’après le contenu du volume tampon. Vaillant
recommande également l'installation d'un vase d'expansion pour le circuit d'eau chaude. Si vous n’installez pas
de vase d’expansion dans le circuit d’eau chaude, de
l’eau s’échappera de la conduite de purge de la soupape
de sécurité pendant le chauffage du ballon d’eau chaude
sanitaire. Les dimensions du vase d’expansion d’eau
chaude sanitaire peuvent être déterminées d’après le
contenu du ballon d’eau chaude sanitaire.
Les conduites de purge des soupapes de sécurité doivent aboutir à un endroit d’écoulement adapté, où elles
ne présentent pas de danger pour les personnes. Par
conséquent, ne fermez pas la soupape de sécurité ni la
conduite de purge.
4.3
Structure et fonctionnement
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR VPS SC est un ballon tampon chauffé directement ou un ballon d'eau
chaude sanitaire chauffé indirectement et intervient
dans le cadre du chauffage solaire et dans la préparation d'eau chaude sanitaire.
Afin de leur garantir une grande longévité, le ballon
d’eau chaude sanitaire situé à l’intérieur est émaillé côté
eau sanitaire. Le ballon d’eau chaude sanitaire dispose
d'une anode de protection en magnésium faisant office
de protection anticorrosion supplémentaire. Une anode
à courant vagabond à entretien facile est disponible en
tant qu'accessoire (non disponible dans tous les pays).
Eau chaude
Le ballon combiné auroSTOR VPS SC fonctionne en circuit fermé, c’est-à-dire que l’eau qu’il contient n’est pas
en contact avec l’air. Lorsque vous ouvrez la soupape
de distribution d’eau chaude, l’eau chaude est évacuée
du ballon combiné sous la pression de l’eau froide
entrant dans celui-ci.
Le chauffage du ballon combiné s'effectue à travers
deux circuits distincts.
L’échangeur thermique de réchauffage est intégré
directement dans le ballon d’eau chaude sanitaire situé
à l’intérieur, tandis que l’échangeur thermique solaire se
trouve dans la partie inférieure du ballon tampon, celleci étant froide. Les températures relativement basses
de l’eau dans la partie inférieure garantissent une transmission optimale de la chaleur du circuit solaire à l’eau
du ballon, même en cas de faible rayonnement solaire.
Contrairement au chauffage solaire, le réchauffement de
l’eau chaude potable par la chaudière a lieu dans la partie
supérieure, du ballon, celle-ci étant chaude. Le volume
de réserve de réchauffage équivaut environ à un tiers
(VPS SC 700) et un quart (VPS SC 1000) du volume du
ballon total.
Chauffage solaire d’appoint
La transmission de la chaleur solaire emmagasinée dans
le ballon combiné auroSTOR VPS SC au système de
chauffage est effectuée par un raccordement régulé
du retour du chauffage avec le ballon combiné (voir
chapitre 3 « Descriptions des systèmes »). Aussi, selon
le niveau de température, le retour du chauffage est
placé le long de l’appareil de chauffage ou au travers du
ballon combiné. Dans le dernier cas, le retour est
réchauffé par énergie solaire.
4.4
Équipement
Le ballon combiné auroSTOR VPS SC 700 est composé
d’un ballon tampon contenant un ballon d’eau chaude
sanitaire émaillé d’une capacité de 180 l.
Le ballon combiné auroSTOR VPS SC 1000 est composé
d’un ballon tampon contenant un ballon d’eau chaude
sanitaire émaillé d’une capacité de 192 l.
Le réchauffage de l’eau potable ainsi que l'intégration
de l’installation solaire se déroulent par un échangeur
thermique intégré à tubes plats. Le ballon d’eau chaude
sanitaire dispose d'un orifice de nettoyage et d'une
anode de protection en magnésium faisant office de
protection anticorrosion.
4.5
Domaines d'application
Les systèmes auroSTOR VPS SC 700 et auroSTOR
VPS SC 1000 consiste en une combinaison d’un ballon
tampon / ballon d’eau chaude sanitaire (ballon combiné)
et a été conçu pour le chauffage central d’appoint et le
réchauffage d’eau sanitaire pour les pavillons monofamiliaux et bifamiliaux. Le ballon tampon permet un
chauffage d'appoint par énergie solaire grâce au raccordement contrôlé du retour de chauffage.
Le ballon d’eau chaude sanitaire offre un grand confort
grâce à son raccordement hydraulique associant économie d’espace et simplicité.
Les prises destinées au raccordement d’un autre générateur de chaleur permettent par ex. la connexion d’une
chaudière à combustible solide à l’appareil de réchauffage.
4.6
Utilisation
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR est régulé par
le régulateur d'installation solaire auroMATIC 620.
Réglez la température maximale du ballon, la température minimale pour le réchauffage par l’appareil de
chauffage, etc. sur le régulateur d'installation solaire
auroMATIC 620.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
17
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
4.7
Installation
a
Danger !
Risque de blessure en cas d'installation
non réglementaire !
Une installation non réglementaire du ballon
combiné peut provoquer des blessures.
• Veillez à ce que l'installation et la première
mise en fonctionnement soient effectuées
par un professionnel agréé.
Ce professionnel est également responsable de l’installation réglementaire et de la
première mise en fonctionnement.
• Conformément à la norme DIN 1988-TRWI
(Allemagne), apposez à proximité des conduites de
purge de toutes les soupapes de sécurité des panneaux portant la mention suivante :
« Pour des raisons de sécurité, de l’eau s’écoule de
la conduite de décharge de la soupape de sécurité
pendant le chauffage du ballon combiné !
Ne pas fermer ! »
Emplacement de montage
• Installez le ballon combiné auroSTOR VPS SC à proximité immédiate de l’appareil de chauffage.
On évite ainsi toute déperdition de chaleur superflue.
b
Attention !
Risque d'endommagement causé par une
surcharge !
Un ballon combiné rempli peut endommager
le sol en raison de son propre poids.
• Lors du choix du lieu d’installation, veuillez
tenir compte du poids du ballon combiné
et de la capacité de charge du sol (voir
chapitre 4.12 « Caractéristiques techniques »).
b
Attention !
Risques de dommages en cas de fuite
d'eau !
En cas de dommage, la totalité de l'eau peut
s'échapper du ballon combiné.
• Choisissez un lieu d'implantation de
manière à ce qu'en cas de dommage, des
quantités importantes d'eau puissent être
évacuées en toute sécurité (par exemple
écoulement au sol).
18
• Choisissez un lieu d'implantation pour le ballon combiné pouvant supporter le poids de ce dernier rempli.
• Lors du choix du lieu d'installation du ballon combiné,
à ce que les conduites soient posées correctement,
que ce soit côté eau sanitaire, côté chauffage ou côté
solaire.
• Installez le ballon combiné auroSTOR conformément à
la norme DIN 4753 dans une pièce protégée contre le
gel.
• Afin d’éviter les déperditions d’énergie, toutes les
conduites hydrauliques doivent être pourvues d’une
isolation thermique conformément à l’ordonnance
allemande relative aux économies d’énergie.
i
Veillez à ce que le lieu d'installation laisse,
au-dessus du ballon, un espace de montage
libre permettant l'entretien de l'anode de protection en magnésium.
Transport sur le lien d'installation
Le ballon combiné auroSTOR VPS SC 700 est livré complètement monté.
Le ballon combiné auroSTOR VPS SC 1000 est livré non
isolé. Le ballon doit être fixé à la verticale sur une
palette. L'isolation et les éléments supérieurs de revêtement sont livrés dans un cartonnage.
i
Si vous souhaitez installer une anode à courant vagabond (accessoire non disponible
dans tous les pays), vous devez retirer
l'anode de protection en magnésium existante avant d'installer le ballon, étant donné
qu'il se peut que l'espace vers le haut (hauteur sous plafond) du le lieu d'installation
n'en permette pas le démontage.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
auroSTOR VPS SC 700
b
4.7.1
Raccorder le ballon combiné
auroSTOR VPS SC 700
Attention !
Risques d'endommagement pour les
filetages !
Les filetages non protégés peuvent être
endommagés lors du transport.
• Ne retirez les caches de protection des
filetages que sur le lieu d'installation.
A
B
C
1
L
Retirez l'emballage.
Soulevez le couvercle noir du ballon.
Retirez l'isolation du couvercle.
Ouvrez la fermeture éclair latérale.
Démontez l'isolation de la gaine.
Transportez le ballon combiné sur son lieu
d'installation.
• Transportez l'isolation et le couvercle du ballon vers
le ballon combiné.
4
b
i
Attention !
Risques d'endommagement pour les
filetages !
Les filetages non protégés peuvent être
endommagés lors du transport.
• Ne retirez les caches de protection des filetages que sur le lieu d'installation.
Portez des gants en toile afin de ne pas salir
le revêtement.
• Transportez le ballon combiné VPS SC 1000 sur son
lieu d'installation. Pour son transport, le ballon combiné peut rester sur la palette de transport.
• Desserrez complètement les vis de fixation de la
palette.
• Mettez le ballon combiné en place.
• Transportez l'isolation et les éléments de protection
vers le ballon combiné.
G
F
E
•
•
•
•
•
•
auroSTOR VPS SC 1000
D
3
5
6
I
H
i
2
Portez des gants en toile afin de ne pas salir
l'isolation.
K
Fig. 4.1 Dimensions de raccordement du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 700
Légende
1
2
3
4
5
6
Départ chaudière à combustible solide
Sortie chauffage
Sans fonction
Départ solaire
Retour solaire
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible
solide
Dimension
Unité
auroSTOR VPS SC 700
A
mm
195
B
mm
160
C
mm
115
D
mm
1440
E
mm
1060
F
mm
820
G
mm
740
H
mm
230
N
mm
160
K
mm
750
L
mm
1655
Tab. 4.1 Dimensions du ballon combiné auroSTOR VPS SC 700
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
19
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
1
7
8
9
10
SP1
13
2
• Montez tous les capteurs de température dans les
manchons latéraux et supérieurs du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 700.
• Retirez les caches de protection des filetages.
• Faites sortir les embouts de câble du capteur de température vers le haut.
• Placez l'isolation de façon étanche contre le ballon
combiné.
• Fermez la fermeture éclair de l'isolation.
• Placez les rosaces de recouvrement en les appuyant
sur les raccords du ballon pour garantir une parfaite
étanchéité.
12
11
3
SP2
SP4
4
auroSTOR
VPS SC 700
E
5
6
1
2
Fig. 4.2 Dimensions de basculement et de raccordement du
ballon combiné auroSTOR VPS SC 700
Légende
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
E
SP1
SP2
SP4
Départ chaudière à combustible solide
Sortie chauffage
Sans fonction
Départ solaire
Retour solaire
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible
solide
Orifice de nettoyage
Anode de protection en magnésium
Purge ballon tampon ballon combiné
Départ réchauffage eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire
Circulation
Eau froide
Dimensions de basculement
Capteur de température pour capteur SP1
Capteur de température pour capteur SP2
Capteur de température pour capteur SP4
Dimension
Unité
Dimensions de
basculement E
mm
auroSTOR VPS SC 700
1765
SP2
mm
295
SP4
mm
1060
7
6
4
5
3
Fig. 4.3 Installation des groupes de sécurité
Légende
1
2
3
4
5
6
7
Poignée d'aération
Conduite de purge
Vanne d'arrêt avec volant
Bouchon de contrôle
Soupape d'arrêt
Raccords du manomètre
Clapet de non-retour
a
Danger !
Risque de brûlure !
L'eau des points de puisage d'eau chaude
peut être bouillante et provoquer des brûlures.
• Montez le mitigeur thermostatique d’eau
chaude dans le système tel que décrit au
chapitre 6.5 « Mitigeur thermostatique
d'eau chaude ».
i
Raccordez tous les câbles de raccordement
avec des vis pour faciliter le démontage du
ballon en cas de réparation ou d’entretien.
Tab. 4.2 Dimensions du ballon combiné auroSTOR VPS SC 700
Raccordement
auroSTOR VPS SC 700
1–6
G 1"
AG, fld
10
R 1"
AG
11
R 3/4"
AG
12
R 1/2"
AG
13
R 3/4"
AG
Tab 4.3 Dimensions de raccordement du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 700
20
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
• Montez une pièce en T avec robinet à boisseau sphérique sur le raccord de l'entrée chauffage (6, fig. 4.1)
pour pouvoir remplir ou vidanger le ballon.
• Montez la conduite pour l'entrée chauffage (6, fig. 4.1)
sur le ballon combiné.
• Montez la conduite pour la sortie chauffage (2, fig. 4.1)
sur le ballon combiné.
• Montez la conduite pour le départ solaire (4, fig. 4.1)
sur le ballon combiné.
• Montez la conduite pour le retour solaire (5, fig. 4.1)
sur le ballon combiné.
• Installez un dispositif de purge adapté et étanche.
• Montez la conduite pour le raccord d'eau froide
(13, fig. 4.2) avec les dispositifs de sécurité
nécessaires.
Si la pression de l'eau est inférieure à 10 bar vous
pouvez monter un groupe de sécurité contrôlé DN 20.
• Montez la conduite pour le raccord départ réchauffage eau chaude sanitaire (10, fig. 4.2).
• Montez la conduite pour le raccord eau chaude sanitaire (11, fig. 4.2).
• Montez le cas échéant la conduite de circulation sur
le raccord conduite de circulation (12, fig. 4.2).
• Installez l'isolation du couvercle.
• Refermez le couvercle du ballon.
• Fermez les raccords non utilisés avec des caches
antirouilles résistant à la pression.
i
Les conduites de circulation peuvent entraîner des pertes en attente.
Ne raccordez une conduite de circulation uniquement que sur un réseau d'eau chaude largement ramifié.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
21
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
7
8
9
10
13
12
11
auroSTOR
VPS SC 700
SP1
1
SP4
2
3
4
SP2
5
6
Fig. 4.4 Plan de raccordement du ballon combiné auroSTOR VPS SC 700 en cas de raccordement à une chaudière
Légende
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
SP1
SP2
SP4
22
Départ chaudière à combustible solide
Sortie chauffage
Sans fonction
Départ solaire
Retour solaire
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible
solide
Orifice de nettoyage
Anode de protection en magnésium
Purge ballon tampon ballon combiné
Départ réchauffage eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire
Circulation
Eau froide
Capteur de température pour capteur SP1
Capteur de température pour capteur SP2
Capteur de température pour capteur SP4
i
Pour raccorder une chaudière à combustible
solide, installez une pièce en T dans le raccord de l'entrée chauffage (6).
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
7
8
9
10
13
12
11
auroSTOR
VPS SC 700
SP1
1
SP4
2
3
4
SP2
5
6
Fig. 4.5 Plan de raccordement du ballon combiné auroSTOR VPS SC 700 avec bloc hydraulique
Légende
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
SP1
SP2
SP4
Départ chaudière à combustible solide
Sortie chauffage
Sans fonction
Départ solaire
Retour solaire
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible
solide
Orifice de nettoyage
Anode de protection en magnésium
Purge ballon tampon ballon combiné
Départ réchauffage eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire
Circulation
Eau froide
Capteur de température pour capteur SP1
Capteur de température pour capteur SP2
Capteur de température pour capteur SP4
i
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Pour raccorder une chaudière à combustible
solide, installez une pièce en T dans le raccord de l'entrée chauffage (6).
23
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
4.7.2
M
Raccorder le ballon combiné
N
U
auroSTOR VPS SC 1000
T
1
S
V
L
A
9
O
P
R
2
3
SP4
K
B
13
4
H
I
12
G
SP2
8
SP1
10
E
F
11
Fig. 4.7 Dimensions de raccordement du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 1000, vue du dessus
C
D
5
6
Fig. 4.6 Dimensions de raccordement du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 1000, vue
Légende
1
2
3
4
5
6
SP2
SP4
Départ chaudière à combustible solide
Sans fonction
Sortie chauffage
Départ solaire
Retour solaire
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible solide
Capteur de température pour capteur SP2
Capteur de température pour capteur SP4
Légende
8
9
10
11
12
13
SP1
Anode de protection en magnésium
Purge ballon tampon ballon combiné
Départ réchauffage eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire
Circulation
Eau froide
Capteur de température pour capteur SP1
Dimension
Unité
auroSTOR VPS SC 1000
M
mm
1045
N
mm
290
auroSTOR VPS SC 1000
Dimension
Unité
O
mm
115
A
mm
520
P
mm
160
B
mm
1955
R
mm
195
C
mm
55
S
mm
130
D
mm
170
T
mm
132,5
˚
mm
E
mm
510
U
F
mm
845
V
G
mm
1050
H
mm
1150
N
mm
1455
K
mm
1800
L
mm
70
Dimension diagonale
de l’installation
mm
2060
15, capteurs de température SP2 et SP4
790
Tab. 4.5 Dimensions du ballon combiné auroSTOR VPS SC 1000
Tab. 4.4 Dimensions du ballon combiné auroSTOR VPS SC 1000
24
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
Dimensions de
raccordement
auroSTOR VPS SC 1000
1
G 1"
IG, fld
2
G 1"
AG, fld
3
G 1"
IG, fld
4–6
G 1"
AG, fld
10
R 1"
AG
11
R 3/4"
AG
12
R 1/2"
AG
13
R 3/4"
AG
• Fermez les deux demi-coques isolantes devant la
barre à crochet jusqu'à la dernière encoche.
• Appuyez devant la barre de recouvrement noire de
verrouillage sur la barre à crochets continue.
Tab 4.6 Dimensions de raccordement du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 1000
• Montez tous les capteurs de température dans les
manchons latéraux et supérieurs du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 1000.
• Retirez les caches de protection des filetages.
Fig. 4.9 Tuyauterie côté couvercle auroSTOR VPS SC 1000
L'isolation est composée de deux demi-coques isolantes
de la hauteur du ballon prêtes à être installées en
mousse rigide, détachables, reliées l'une à l'autre en
position verticale à l'avant et à l'arrière du ballon. Une
troisième pièce isolante ronde fait office de couvercle.
• Posez les deux demi-coques isolantes côtés rembourré contre le ballon combiné.
• Veillez à ce que les tuyaux passent dans la barre à
crochets.
• Faites sortir les embouts de câble du capteur de température vers le haut.
1
2
7
6
4
5
3
Fig. 4.10 Installation des groupes de sécurité
Légende
1
2
3
4
5
6
7
Fig. 4.8 Barre à crochets de l'isolation auroSTOR VPS SC 1000
• Fermez les demi-coques isolantes sur les barres à
crochets avec l'une des deux premières encoches.
i
Tapez sur le revêtement blanc pour ajuster
l'isolation avec exactitude.
• Fermez les deux demi-coques isolantes derrière la
barre à crochet jusqu'à la dernière encoche.
Poignée d'aération
Conduite de purge
Vanne d'arrêt avec volant
Bouchon de contrôle
Soupape d'arrêt
Raccords du manomètre
Clapet de non-retour
• Installez un dispositif de purge adapté et étanche.
• Montez la conduite pour le raccord d'eau froide
(13, fig. 4.7) avec une cornière de raccordement et
les dispositifs de sécurité nécessaires.
Si la pression de l'eau est inférieure à 10 bar vous
pouvez monter un groupe de sécurité contrôlé DN 20.
• Montez la conduite pour le raccord départ réchauffage eau chaude sanitaire (10, fig. 4.7) avec une cornière de raccordement.
• Montez la conduite pour le raccord eau chaude sanitaire (11, fig. 4.7) avec une cornière de raccordement.
• Montez le cas échéant la conduite de circulation sur
le raccord conduite de circulation (12, fig. 4.7) avec
une cornière de raccordement.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
25
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
• Installez le rembourrage d'isolation ovale, la face la
plus molle dirigée vers le bas, dans l'isolation de la
gaine de façon à la rendre étanche.
• Refermez le couvercle du revêtement noir ovale.
a
Danger !
Risque de brûlure !
L'eau des points de puisage d'eau chaude
peut être bouillante et provoquer des brûlures.
• Montez le mitigeur thermostatique d’eau
chaude dans le système tel que décrit au
chapitre 6.5 « Mitigeur thermostatique
d'eau chaude ».
i
Raccordez tous les câbles de raccordement
avec des vis pour faciliter le démontage du
ballon en cas de réparation ou d’entretien.
• Montez une pièce en T avec robinet à boisseau sphérique sur le raccord de l'entrée chauffage (6, fig. 4.6)
pour pouvoir remplir ou vidanger le ballon.
• Montez la conduite pour l'entrée chauffage
(6, fig. 4.6) sur le ballon combiné.
• Montez les conduites pour la sortie chauffage
(3, fig. 4.6) sur le ballon combiné.
• Montez les conduites pour le départ solaire
(4, fig. 4.6) sur le ballon combiné.
• Montez les conduites pour le retour solaire
(5, fig. 4.6) sur le ballon combiné.
• Fermez les raccords non utilisés avec des caches
antirouilles résistant à la pression.
i
26
Les conduites de circulation peuvent entraîner des pertes en attente.
Ne raccordez une conduite de circulation uniquement que sur un réseau d'eau chaude largement ramifié.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
9
7
8
10
13
12 11
auroSTOR
VPS SC 1000
SP1
1
2
SP4
3
4
SP2
5
6
Fig. 4.11 Plan de raccordement du ballon combiné auroSTOR VPS SC 1000 en cas de raccordement à une chaudière
Légende
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
SP1
SP2
SP4
Départ chaudière à combustible solide
Sans fonction
Sortie chauffage
Départ solaire
Retour solaire
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible solide
Orifice de nettoyage
Anode de protection en magnésium
Purge ballon tampon ballon combiné
Départ réchauffage eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire
Circulation
Eau froide
Capteur de température pour capteur SP1
Capteur de température pour capteur SP2
Capteur de température pour capteur SP4
i
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Pour raccorder une chaudière à combustible
solide, installez une pièce en T dans le raccord de l'entrée chauffage (6).
27
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
9
7
8
10
13
12 11
auroSTOR
VPS SC 1000
SP1
1
2
3
SP4
4
SP2
5
6
Fig. 4.12 Plan de raccordement du ballon combiné auroSTOR VPS SC 1000 avec bloc hydraulique
Légende
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
SP1
SP2
SP4
28
Départ chaudière à combustible solide
Sans fonction
Sortie chauffage
Départ solaire
Retour solaire
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible solide
Orifice de nettoyage
Anode de protection en magnésium
Purge ballon tampon ballon combiné
Départ réchauffage eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire
Circulation
Eau froide
Capteur de température pour capteur SP1
Capteur de température pour capteur SP2
Capteur de température pour capteur SP4
i
Pour raccorder une chaudière à combustible
solide, installez une pièce en T dans le raccord de l'entrée chauffage (6).
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
4.8
Mise en fonctionnement
Remplir le ballon combiné auroSTOR VPS SC
Une fois le ballon combiné auroSTOR VPS SC 700 ou
auroSTOR VPS SC 1000 installé, celui-ci doit être rempli
côté eau chaude sanitaire, côté chauffage et côté
solaire.
a
Danger !
Blessures de personnes et dégâts matériels
causés par de hautes pressions d'eau !
Une pression d'eau élevée peut entraîner l'endommagement du ballon combiné et mettre
les personnes en danger.
• Ne fermez jamais la soupape de sécurité ni
la conduite de purge du ballon combiné.
• Vérifiez le bon fonctionnement de la soupape de sécurité en l’ouvrant pour faire
sortir l’air.
b
Attention !
Risque d'endommagement du ballon
combiné !
Le ballon d’eau chaude sanitaire situé à l’intérieur peut se rompre. La pression du ballon
tampon ne doit en aucun cas être supérieure
à celle du ballon d’eau chaude sanitaire, situé
à l’intérieur du premier !
• Lors du remplissage du ballon combiné
auroSTOR VPS SC, procédez absolument
dans l’ordre suivant :
• Remplissez en premier lieu le ballon d’eau
chaude sanitaire situé à l’intérieur.
• Remplissez ensuite le ballon tampon.
• Remplissez le ballon d’eau chaude sanitaire situé à
l’intérieur avec l'arrivée l'eau froide et purgez le ballon d’eau chaude sanitaire à un point de puisage
d'eau chaude.
• Remplissez le ballon tampon par le raccordement de
remplissage et le raccord de vidange de la chaudière
et purgez par le manchon de vidange dans le couvercle du ballon.
• Remplissez le circuit solaire (voir chapitre 11 « Mise en
fonctionnement »).
Mettre le ballon combiné auroSTOR VPS SC en
fonctionnement
b
Attention !
Risque d'endommagement du ballon
combiné !
Le ballon d’eau chaude sanitaire situé à l’intérieur peut se rompre. La pression du ballon
tampon ne doit en aucun cas être supérieure
à celle du ballon d’eau chaude sanitaire, situé
à l’intérieur du premier !
• Lors du remplissage du ballon combiné
auroSTOR, procédez absolument dans
l’ordre suivant :
• Remplissez en premier lieu le ballon d’eau
chaude sanitaire situé à l’intérieur.
• Remplissez ensuite le ballon tampon.
Lors de la mise en fonctionnement du ballon combiné
Vaillant auroSTOR VPS SC (par exemple après l’avoir
éteint et vidangé avant une absence prolongée), veuillez
procéder de la façon suivante :
• Avant le premier chauffage, ouvrez un robinet d’eau
chaude afin de vérifier que le conteneur est rempli
d’eau et que le dispositif de coupure de la conduite
d’eau froide n’est pas fermé.
• Remplissez le ballon d'eau chaude sanitaire situé à
l'intérieur d'eau tout en veillant à ne pas dépasser la
pression de service maximale de 10 bar.
• Remplissez le ballon tampon d'eau tout en veillant à
ne pas dépasser la pression de service maximale de
3 bar.
• Assurez-vous que le générateur de chaleur (par
exemple l’installation solaire) est prêt à fonctionner.
• Contrôlez l'étanchéité de l’ensemble des raccordements.
• Réglez la température de consigne du ballon pour le
ballon combiné auroSTOR VPS SC sur le régulateur
d'installation solaire.
• Contrôlez le fonctionnement et le réglage de tous les
dispositifs de régulation et de surveillance.
• Si un régulateur d'installation solaire auroMATIC 620
est raccordé, entrez un programme horaire destiné à
la recharge du ballon par l’appareil de chauffage.
• Mettez l'appareil de chauffage en service.
• Mettez l’installation solaire en service (voir chapitre 11
« Mise en fonctionnement »).
i
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
L'eau chaude sanitaire n'est disponible que
quelques minutes après la première mise en
fonctionnement ou après un arrêt prolongé.
La quantité d'eau chaude sanitaire dans le
ballon doit d'abord être chauffée.
29
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
i
Nous recommandons de définir la température de l'eau chaude sanitaire pour le
réchauffage à 60 °C. On garantit ainsi un
degré de rentabilité maximal au sens de l'ordonnance allemande sur les économies
d'énergie (EnEV). L'entartrage du ballon combiné est retardé et le rendement de l'installation solaire s'en trouve amélioré.
Nettoyage du boiler d'eau chaude
a
Danger !
Blessures de personnes et dégâts matériels
causés par de hautes pressions d'eau !
Une pression d'eau élevée peut entraîner l'endommagement du ballon combiné et mettre
les personnes en danger.
• Ne fermez jamais la soupape de sécurité ni
la conduite de purge du ballon combiné.
• Vérifiez le bon fonctionnement de la soupape de sécurité en l’ouvrant pour faire
sortir l’air.
a
Danger !
Blessures de personnes causées par un
nettoyage non hygiénique !
Un nettoyage non hygiénique ou avec un
détergent inapproprié du ballon d'eau chaude
sanitaire peut occasionner des blessures.
• Veillez à ce que le ballon d'eau chaude
sanitaire soit nettoyé de manière hygiénique.
• Utilisez exclusivement des détergents
autorisés pour le nettoyage des ballons
d'eau chaude sanitaire.
b
Attention !
Risque d'endommagement du ballon d'eau
chaude sanitaire causé par l'utilisation
d'appareils de nettoyage inappropriés !
L'utilisation d'appareils de nettoyage inappropriés peut endommager le ballon d'eau
chaude sanitaire.
• Lors des travaux de nettoyage, veillez à ce
que l’émail ne soit pas endommagé.
Vidanger le ballon combiné auroSTOR VPS SC
b
Attention !
Risque d'endommagement du ballon
combiné !
Le ballon d’eau chaude sanitaire situé à l’intérieur peut se rompre. La pression du ballon
tampon ne doit en aucun cas être supérieure
à celle du ballon d’eau chaude sanitaire, situé
à l’intérieur du premier !
• Lors de la vidange de le ballon combiné
auroSTOR, procédez absolument dans
l’ordre suivant :
• Vidangez d'abord le ballon tampon situé à
l'extérieur.
• Vidangez ensuite le ballon d'eau chaude
sanitaire.
b
Attention !
Risque d'endommagement du ballon
combiné causé par le gel !
En cas de gel, l'eau subsistant dans le ballon
d'eau chaude sanitaire peut geler et endommager ce dernier. L’ensemble des raccordements du ballon d'eau chaude sanitaire sont
supérieurs au volume d'eau ; c'est pourquoi le
ballon d'eau chaude sanitaire ne peut être
vidangé.
• Veillez à ce que le lieu d'installation soit
protégé contre le gel.
Pour mettre le ballon combiné auroSTOR hors service
ou le vidanger, vidangez (par exemple en cas de risque
de gel) en premier lieu le ballon tampon et ensuite le
ballon d’eau chaude sanitaire.
• Vidangez complètement le ballon tampon.
Pour vidanger convenablement le ballon d’eau chaude
sanitaire, procédez comme suit :
• Ouvrez le couvercle à bride.
• Insérez-y un tuyau assez long pour atteindre le fond
du ballon d'eau chaude sanitaire.
• Montez l’autre bout du tuyau sur un point d’évacuation à proximité du ballon.
• Aspirez l’eau jusqu’à ce que le ballon fonctionne à
vide.
• Vérifiez que le ballon d’eau chaude sanitaire ne
contient plus aucun fluide.
30
Etant donné que les travaux de nettoyage sont réalisés
dans la zone d'eau chaude à l'intérieur du ballon combiné, veillez à l'hygiène appropriée des appareils et des
moyens de nettoyage. Pour nettoyer le réservoir intérieur, procédez comme suit :
• Dépressurisez le ballon tampon.
• Dépressurisez le ballon d'eau chaude sanitaire.
• Retirez le couvercle à bride de l'orifice de nettoyage
du ballon combiné.
• Vidangez le ballon combiné (voir « Vidange du ballon
combiné auroSTOR »).
• Nettoyez le ballon d'eau chaude sanitaire au jet
d'eau.
• Lors des travaux de nettoyage, veillez à ne pas
endommager l’émail.
• Si cela s’avère nécessaire, enlevez les dépôts à l’aide
d’un outil adéquat (par exemple racloir en bois ou en
plastique).
• Rincez soigneusement le ballon d'eau chaude sanitaire.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
• Montez le couvercle à bride de l'orifice de nettoyage
du ballon combiné en utilisant toujours un nouveau
joint.
• Resserrez les vis à un couple de 10 Nm.
• Remplissez le ballon d'eau chaude sanitaire
(voir chap. 4.8).
• Remplissez l'installation de chauffage jusqu'à ce que
la pression de service soit atteinte.
Contrôle visuel
3
2
Entretien de l'anode de protection en magnésium
Le ballon d’eau chaude sanitaire est équipé d’une anode
de protection en magnésium dont la durée de vie est
d'environ 5 ans en moyenne.
i
Nous recommandons l’utilisation de l’anode à
courant vagabond universelle et sans entretien (n° réf. 302 042, non disponible dans
tous les pays) qui peut constituer une alternative à l’entretien régulier.
L'anode de protection en magnésium intégrée doit être
entretenue annuellement par une société d'installation
agréée. Il est possible de procéder de deux manières
distinctes pour l’entretien de l’anode :
– Contrôle visuel
Dévissez l'anode de protection en magnésium.
– Mesure du courant de protection
Ne dévissez pas l'anode de protection en magnésium.
1
Fig. 4.13 Contrôle visuel de l’anode en magnésium
Légende
1
Anode de protection en magnésium
2
Écrou de la bride
3
Câble de masse
• Retirez le couvercle noir du ballon.
• Retirez l'isolation du couvercle.
• Desserrez le câble de masse entre l’anode de protection en magnésium (1) et la vis de la bride (2).
• Retirez l’anode de protection en magnésium (1).
• Vérifiez le degré de corrosion de l'anode de protection en magnésium.
• Si cela s’avère nécessaire, remplacez l’anode de protection en magnésium usée par une anode de
rechange correspondante Vaillant.
• Installez l'anode de protection en magnésium.
• Montez le câble de masse entre l’anode de protection
en magnésium (1) et la vis de la bride (2).
• Vissez toutes les vis à fond et vérifiez l’étanchéité du
ballon combiné.
• Installez l'isolation du couvercle.
• Refermez le couvercle noir du ballon.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
31
4 Ballon combiné auroSTOR VPS SC
Mesure du courant de protection
Vous pouvez entretenir l'anode de protection en magnésium en effectuant une mesure du courant de protection. Pour effectuer la mesure du courant de protection,
vous aurez besoin d'un ampèremètre (tel qu'un appareil
de mesure multifonction courant).
Emballage
La mise au rebut de l'emballage est responsabilité de
l'Installateur spécialisé, ayant procédé à l'installation de
l'appareil.
• Desserrez le câble de masse entre l’anode de protection en magnésium (1) et la vis de la bride (2) en desserrant l’écrou de la bride et en dégageant le câble
de masse.
• Mesurez à l’aide d’un ampèremètre le courant entre
l’extrémité dégagée du câble de masse de l’anode de
protection en magnésium et une partie métallique
non encombrée du ballon combiné.
i
Un courant de protection inférieur à 0,5 mA
laisse présager que l'anode est usée.
• Procédez comme lors du contrôle visuel et changez
l’anode si nécessaire.
Pièces de rechange
Les différents catalogues de pièces de rechange en
vigueur présentent les pièces de rechange éventuellement requises. Nos bureaux de distribution et le service
après-vente vous fourniront les renseignements nécessaires.
4.9
Recyclage et élimination
Votre ballon combiné se compose, au même titre que
son emballage, principalement de matériaux recyclables.
Respectez les prescriptions légales en vigueur dans
votre pays.
Appareil
Le ballon combiné ne doit pas être jeté dans la poubelle.
L'anode de protection en magnésium ne doit pas être
jetée dans la poubelle.
Toutes les matières peuvent être recyclées sans limite,
triées par type et déposées dans votre centre de recyclage local.
Veillez à ce que l’appareil usagé soit recyclé conformément aux prescriptions en vigueur.
Matériaux utilisés :
Revêtement :
PS/PVC (polystyrène / polychlorure de
vinyle)
Isolation :
MF/PES (résine de mélanine / rembourrage de polyester)
Récipient :
Fe/Mg (fer / magnésium)
32
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Ballon combiné auroSTOR VPS SC 4
4.10
Caractéristiques techniques
Désignation
Unité
auroSTOR VPS SC 700
auroSTOR VPS SC 1000
Capacité de ballon (général / EC / tampon) net
l
670/180/490
1112/192/920
Puissance en continu eau chaude sanitaire
(80/10/45 °C/24 kW)
l/h
610
–
Puissance en continu eau chaude sanitaire
(80/10/45 °C/34 kW)
l/h
–
830
Quantité d'eau chaude sanitaire utile ou
puissance de sortie d'eau chaude sanitaire1)
l/10 min
280
296
4,0
Caractéristiques de puissance
NL
Pression de service max. chauffage
bar
3
Pression de service max. eau chaude sanitaire
bar
10
Pression de service max. solaire
bar
6
4,5
Échangeur thermique solaire :
Surface de chauffe
m2
2,7
3,0
Capacité d'eau de chauffage de la spirale de chauffage
l
17,5
19,2
Perte de pression dans la spirale de chauffage pour une
consommation d'eau de chauffage de max.
mbar
20
25
Température de départ d'eau de chauffage max
°C
95
Température d'eau du ballon max
°C
95
Échangeur thermique d'eau chaude sanitaire :
Surface de chauffe
m2
Consommation d'eau de chauffage
l/h
Capacité d'eau de chauffage de la spirale de chauffage
l
4,8
7,0
Perte de pression dans la spirale de chauffage pour une
consommation d'eau de chauffage de max.
mbar
45
45
Température de départ d'eau de chauffage max
°C
95
95
Consommation d’énergie en veille avec ΔT = 40 K
kWh/24h
3,6
3,8
Diamètre extérieur isolation incluse
mm
950
940 x 1230, modèle ovale
Diamètre extérieur isolation exclue
mm
750
760 x 1015, modèle ovale
Hauteur isolation incluse
mm
1895
2050
Hauteur isolation exclue
mm
1655
1955
Cote de basculement isolation exclue
mm
1765
2060
Raccord eau froide et eau chaude
Filetage
R 3/4" AG
Raccord circulation
Filetage
R 1/2" AG
Départ réchauffage eau chaude sanitaire
Filetage
R 1" AG
Retour réchauffage eau chaude sanitaire et sortie
chauffage
Filetage
Départ et retour solaire
Filetage
Entrée chauffage et retour chaudière à combustible solide
Filetage
Départ chaudière à combustible solide
Filetage
G 1" AG, fld
G 1" IG, fld
Ballon combiné isolation et emballage exclus
kg
190
295
Ballon combiné isolation et emballage inclus
kg
208
353
Ballon combiné rempli opérationnel
kg
860
1400
0,82
1,2
2000
G 1" AG, fld
G 1" IG, fld
G 1" AG, fld
Poids :
1)
Mélange d'eau chaude à 10 ˚C et d'eau chaude du ballon à 80 ˚C
Tab. 4.7 Caractéristiques techniques du ballon combiné
auroSTOR VPS SC
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
33
5 Raccordement hydraulique
5
Raccordement hydraulique
En ce qui concerne la mise en place d'un chauffage
d'appoint avec un bloc hydraulique Vaillant, veuillez lire
la notice correspondante du composant.
5.1
Raccordement du chauffage sans bloc
hydraulique Vaillant
Si des installations avec raccordement régulé au retour
sont montées sans bloc hydraulique pour régulation du
chauffage, veuillez vous conformer aux consignes suivantes :
• Utilisez exclusivement des vannes à trois voies avec
– commande à deux pôles,
– une tension de fonctionnement de 230 V et
– une puissance absorbée maximale de 10 W.
• Utilisez des organes de blocage manuels (robinets) au
niveau de l’entrée et de l’évacuation du retour de
chauffage du ballon combiné, afin de pouvoir bloquer
le circuit de chauffage lors de réparations ou d’une
révision.
34
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Tuyauterie 6
6
6.1
Tuyauterie
6.2
Matériel
Consignes générales d'exécution
L'installation solaire Vaillant est un système hydraulique
fermé dans lequel la transmission de chaleur vers les
consommateurs d'énergie ne peut s'effectuer que par le
biais des échangeurs, et cela en raison de la spécificité
du liquide caloporteur du système auroTHERM.
Veillez à ce que les conditions suivantes soient réunies
afin de garantir un fonctionnement irréprochable tout
en optimisant la consommation d'énergie :
• Purgez l'air de l'installation avant tout entretien ou
mise en service car la présence d'air dans le système
influence sensiblement le rendement.
• Veillez à ce que l'isolation thermique de la tuyauterie
soit suffisante, de manière à éviter une perte excessive d'énergie calorifique avant que celle-ci n'ait
atteint les consommateurs. Les conduites à l'air libre
étant particulièrement vulnérables aux intempéries,
au rayonnement ultraviolet et aux « coups de bec »
des oiseaux ; choisissez une protection efficace
contre ces nuisances.
• Utilisez uniquement des conduites tubulaires à
brasage fort.
• N'utilisez pas de tubes en matière plastique.
• Utilisez des emmanchements à force uniquement
lorsque la température autorisée par le fabricant est
inférieure à 200 °C.
a
Danger !
Danger de mort en raison d'une installation
incorrecte !
Une installation incorrecte ou un câble électrique défectueux peuvent être dus aux
conduites de tension réseau et entraîner des
dommages corporels.
• Fixez les colliers de mise à la terre aux
conduites.
• Reliez les colliers de mise à la terre via un
câble en cuivre de 16-mm2 avec un rail de
potentiel.
b
Attention !
Dommages causés par la foudre !
En cas d'une hauteur de montage de plus de
20 m ou si les capteurs plans font saillie audessus du faîte du toit, l'installation peut être
endommagée par la foudre.
• Raccordez les pièces conductrices de courant à un dispositif anti-foudre.
b
6.3
Attention !
Endommagement au niveau des canalisations !
Les tuyaux en PE ou matériaux similaires ne
sont pas assez solides en raison des températures temporairement très élevées du fluide
solaire.
• Pour le circuit solaire, employez de préférence des tuyaux en cuivre.
• N'utilisez en aucun cas des conduites en
matière plastique.
Diamètre
Le choix d'un diamètre de tuyau approprié a une grande
influence sur le rendement de l'installation solaire.
Pour réduire autant que possible la perte de pression
dans le circuit solaire, il est impératif que la vitesse
d'écoulement dans le tuyau en cuivre ne dépasse pas
1,5 m/s.
• Respectez les valeurs de réglage du chapitre 9, Mise
ne fonctionnement.
En même temps, la vitesse de débit doit être d'au moins
0,4m/s, pour transporter les bulles d'air vers le bas à
partir des capteurs vers les purgeurs (¬ Chap. 6.4
Purge).
i
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Pour le circuit solaire, employez de préférence des tuyaux en cuivre.
35
6 Tuyauterie
6.4
Purge
a
Danger !
Risques de blessures et de dégâts matériels causés par la fuite de vapeur chaude !
Même si l’installation est à l'arrêt, de la
vapeur peur s’échapper par un purgeur automatique non fermé. La fuite de vapeur peut
mettre les personnes en danger et causer la
perte de fluide caloporteur.
• Bloquez les purgeurs automatiques pendant le fonctionnement de l'installation.
a
Danger !
Risques de blessures et de dégâts matériels causés par la fuite de vapeur chaude !
De la vapeur chaude peut s'échapper des purgeurs automatiques. La fuite de vapeur peut
mettre les personnes en danger et causer la
perte de fluide caloporteur.
• Seuls sont autorisés des purgeurs automatiques avec une homologation du fabricant
pour des températures d'au moins 150 °C.
b
b
Attention !
Dysfonctionnement à cause de purgeurs
non fermés !
Le liquide solaire peut s'échapper sous forme
de vapeur par des purgeurs automatiques
non fermés en cas de mise hors service de
l’installation. La perte de liquide solaire
entraîne des dysfonctionnements.
• Refermez impérativement tous les purgeurs automatiques après avoir terminé la
purge.
Attention !
Endommagement de purgeurs inadaptés !
Des purgeurs inadaptés peuvent être détruits
en mode solaire.
• Utilisez uniquement des purgeurs automatiques Vaillant avec une homologation du
fabricant pour une résistance à des températures d'au moins 150 °C.
Remplissage du circuit solaire
avec
La présence d'air dans le système influence considérablement le rendement de l'installation solaire. C'est
pourquoi il faut aménager des possibilités de purge dans
chaque circuit solaire.
• Sélectionnez l'un des types de purge suivant selon
Tab. 6.1 en fonction du type de remplissage du circuit
solaire :
– Uniquement en cas de capteurs plans : Purge via
l'ouverture de purge (¬ Fig. 6.1, 2)
– Purge via un purgeur automatique avec robinet d'arrêt (¬ Fig. 6.2)
– Purge via un séparateur d'air (¬ Fig. 6.3)
Ouverture de purge (uniquement en cas de capteurs
plans)
1
2
Fig. 6.1 Bouchon avec ouverture de purge sur les capteurs
plans
Légende
1 Bouchons
2 Ouverture de purge
Sur les capteurs plans, un bouchon avec ouverture de
purge (¬ Fig. 6.1) est monté à l'endroit le plus élevé.
L'ouverture de purge sert à la purge du circuit solaire
lors du remplissage et du rinçage, p. ex. pendant la mise
en fonctionnement ou la maintenance.
Pendant le fonctionnement du système auroTHERM,
l'ouverture de purge doit rester fermée pour éviter la
perte de liquide en cas de stagnation.
Purge via
Ouverture de purge
en cas de capteurs plans
ou
Purgeurs automatiques avec
robinet d'arrêt
Pompe manuelle
Pompe de remplissage à moteur
(débit volumique max. < 10 l/min)
Pompe de remplissage à moteur
(débit volumique max. > 10 l/min)
Séparateur d'air
automatique
impérativement exigée
alternative
par an
pas exigé
par an
Tab. 6.1 Sélectionner le type de purge en fonction du
remplissage
36
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Tuyauterie 6
Purgeur automatique avec robinet d'arrêt
Système séparateur d’air automatique
1
Fig. 6.2 Purgeur
Légende
1 Purgeur automatique
2 Départ capteurs
Un purgeur automatique avec robinet d'arrêt, comme p.
ex. le purgeur Vaillant automatique (n° réf. 302 019),
sert à la purge du circuit solaire lors du remplissage et
du rinçage, p. ex. pendant la mise en fonctionnement ou
l'entretien.
Pendant le fonctionnement du système auroTHERM, le
robinet d'arrêt du purgeur doit rester fermé pour éviter
la perte de liquide en cas de stagnation.
Lorsque vous montez le purgeur Vaillant automatique,
veuillez tenir compte de ce qui suit :
• Installez le purgeur Vaillant automatique aux endroits
les plus élevés de l'installation solaire (aux points
culminants du trajet ascendant).
• Montez l’ensemble des conduites de départ et de
retour en veillant à ce qu’elles soient inclinées vers le
purgeur.
Fig. 6.3 Séparateur d'air automatique
Au lieu d'un purgeur, vous pouvez utiliser le séparateur
d’air automatique Vaillant (n° réf. 302 418, non disponible dans tous les pays).
Celui-ci purge le circuit solaire de manière entièrement
automatique, aussi bien pendant le remplissage et le rinçage qu'en continu pendant le fonctionnement de l'installation solaire.
Le séparateur d'air est monté dans une zone où il n'y a
pas d'émission de vapeur, de préférence dans la
conduite de retour, entre la station solaire et le ballon
d'eau sanitaire.
• Montez le séparateur d'air automatique en fonction
des notices de montage correspondantes.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
37
6 Tuyauterie
6.5
Mitigeur thermostatique d'eau chaude
a
Mitigeur thermostatique dans les conduites de
circulation
Danger !
Risque de brûlure et d'ébouillantage !
De l'eau à 60° peut s'écouler du point de puisage.
• Pour vous protéger efficacement contre
les brûlures, montez un mélangeur thermostatique comme représenté sur la
fig. 6.4.
• Réglez le mélangeur thermostatique sur
< 60 °C puis contrôlez la température au
point de puisage de l'eau chaude.
Dans la mesure du possible, évitez de monter une telle
conduite en raison de sa consommation excessive
d'énergie.
Au cas où le montage d'une conduite de circulation s'impose, réduisez à un minimum la circulation en fonction
de la température et des besoins.
• Montez le mitigeur thermostatique dans une conduite
de circulation comme représenté sur la figure 6.5.
2
4
1
230~
1
C
6
A
4
10 4 3 8
7
9
Fig. 6.5 Mitigeur thermostatique dans une conduite de
circulation
B
Fig. 6.4 Mélangeur thermostatique d'eau chaude
Légende
1 Mitigeur thermostatique d'eau chaude
A Eau chaude
B Eau froide
C Eau très chaude
Un mélangeur thermostatique d'eau chaude sanitaire a
pour fonction de mélanger de l'eau chaude du ballon
avec de l'eau froide à la température souhaitée entre
30 et 60 °C.
Si, lors de la mise en service de l'installation solaire,
vous réglez le mélangeur thermostatique sur la température maximale souhaitée, celle-ci restera ainsi
constante aux points de puisage de l'eau chaude.
38
5
Légende
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Conduite d'eau chaude
Régulateur système
Pompe de circulation
Frein de gravité
Conduite d'eau froide
Mitigeur thermostatique d'eau chaude
Soupape de sécurité
Conduite de circulation
Ballon combiné
Thermostat d'applique
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Fluide caloporteur 7
7
7.1
Fluide caloporteur
i
Caractéristiques du fluide caloporteur
Les données ci-dessous se rapportent au fluide caloporteur Vaillant.
Protection contre le
froid jusqu'à
Référence
302 363
302 498
0020054988 (Arctic)
-28 °C
-28 °C
-47 °C
Capacité (l)
10
20
20
Tab. 7.1 Fluide caloporteur Vaillant
Le fluide caloporteur Vaillant est un produit antigel et
anticorrosion prêt à l'emploi, composé de 42 % de propylène glycol avec inhibiteurs anticorrosion et de 58 %
d'eau (n° de réf. 302 363, 302 498).
Il présente une résistance aux chocs thermiques très
élevée et peut être utilisé en association avec des capteurs plans Vaillant.
Le fluide caloporteur présente en outre une capacité
thermique élevée.
Les inhibiteurs garantissent une protection anticorrosion efficace sur tous les métaux employés (installations
mixtes).
b
Attention !
Risque de destruction de l'installation !
L'absence de protection contre le gel ou la
corrosion du fluide caloporteur peut endommager ou détériorer l'installation solaire.
Le fluide caloporteur Vaillant est un produit
fini, un mélange prêt à l'emploi.
• Ne mélangez en aucun cas le fluide caloporteur Vaillant avec de l'eau ni aucun
autre liquide.
Pour un contrôle rapide et simple, nous vous
recommandons le réfractomètre Vaillant (n° de
réf. 0020042549).
Il est toujours possible d'utiliser un testeur de
protection antigel classique (réf. 0020015295).
• Suivez les notices d'emploi associées.
Composants
Capacité (l)
Échangeur du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 700
17,5
Échangeur du ballon combiné
auroSTOR VPS SC 1000
19,2
Station solaire
0,9
auroTHERM exclusiv VTK 570
0,8
auroTHERM VFK 145 H/V
2,16/1,85
auroTHERM VFK 150 H/V
2,16/1,85
Tab. 7.1 Volume des composants
Diamètre du tube
Contenu (l/m)
15 mm
0,18
18 mm
0,20
22 mm
0,31
28 mm
0,50
Tabl 7.2 Capacité de la tuyauterie
7.3
Vous pouvez conserver indéfiniment le fluide caloporteur Vaillant dans un récipient fermé et étanche à l'air.
Le contact du produit avec la peau est en principe sans
danger ; en cas de contact avec les yeux, une légère irritation est à craindre ; rincez-vous immédiatement les
yeux avec de l'eau. Veuillez observer les consignes de la
fiche technique de sécurité, voir chap. 9.4.
7.2
Protection antigel et anticorrosion du circuit
solaire
Afin de protéger l'installation solaire de manière fiable
contre le gel et la corrosion, vous devez remplir l'installation entière avec le fluide caloporteur Vaillant non
dilué (Tab. 7.1).
Avec le remplissage de l'installation avec du
fluide caloporteur Vaillant, vous atteignez
une résistance au gel jusqu'à env. -28 °C ou 47 °C. Même en cas de basses températures
extérieures, le gel ne provoque pas immédiatement de dommages car l'effet d'éclatement
par l'eau est réduit. Contrôlez l'effet de la
protection antigel d'abord après remplissage
de l'installation, puis une fois par an.
Protection antigel du ballon combiné
auroSTOR VPS SC
Vidangez complètement le ballon combiné si vous le
mettez hors service dans une pièce non protégée contre
le gel.
7.4
Fiche technique de sécurité
1. Désignation produit / préparation et marque
1.1 Indications produit :
Nom commercial fluide caloporteur Vaillant
(mélange prêt à l'emploi)
1.2 Indications fournisseur :
Vaillant GmbH
Berghauser Str. 40
42859 Remscheid,
Téléphone (02191) 18 - 0, Télécopie (02191) 182810,
Situation d'urgence : Centre anti-poison le plus proche (appelez les renseignements ou consultez l'annuaire).
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
39
7 Fluide caloporteur
2. Composition/indications sur les composants
2.1 Composition chimique
Solution aqueuse de 1,2 propylène glycol avec inhibiteurs de corrosion.
2.2 Matières dangereuses
(uniquement réf. 0020054988)
1,1‘-Iminodipropan-2-ol, teneur (w/w) : > 1 % - < 3 %,
nº EG : 203-820-9, nº INDEX : 603-083-00-7,
nº CAS : 110-97-4, symbole de danger : Xi,
phrases R : 36
3. Dangers potentiels
3.1 Aucun danger particulier connu.
4. Premiers soins
4.1 Consignes générales
Retirez les vêtements souillés.
4.2 Après inhalation :
Lors de difficultés à inspirer la vapeur / l'aérosol :
Air frais, consulter un médecin.
4.3 En cas de contact avec la peau
Nettoyez à l'eau et au savon.
4.4 En cas de contact avec les yeux
Rincez minutieusement les yeux à l'eau courante
pendant 15 min au minimum en maintenant les paupières ouvertes.
4.5 En cas d’ingestion
Rincez-vous la bouche et buvez ensuite beaucoup
d'eau.
4.6 Remarque pour le médecin
Traitement symptomatique (décontamination, fonctions vitales) ; pas d'antidote spécifique connu.
5. Lutte contre les incendies
5.1 Agents d'extinction appropriés :
Eau pulvérisée, agent d'extinction sec, mousse résistante à l'alcool, dioxyde de carbone (CO2)
5.2 Dangers particuliers :
Gaz/vapeurs toxiques.
Emanation de fumée/brouillard. En cas d'incendie,
les substances/catégories de substances mentionnées peuvent se dégager.
5.3 Équipement de protection particulier :
Portez un appareil de protection respiratoire isolant
autonome.
5.4 Autres indications :
Le degré de danger s'évalue en fonction des matières inflammables et des conditions de l'incendie. Faites recycler/éliminer l'eau d'extinction contaminée
conformément aux consignes locales.
6. Mesures à prendre en cas de dégagements
involontaires
6.1 Mesures liées aux personnes :
Pas de mesure particulière indispensable.
6.2 Mesures environnementales :
Les eaux souillées / d'extinction ne doivent pas être
déversées dans les égouts sans traitement préalable
(dans une station d'épuration biologique).
40
6.3 Procédure de nettoyage/pompage :
Endiguez le matériau en train de s'échapper puis
recouvrez-le avec beaucoup de sable, de terre ou de
matière absorbante ; ramassez-le en le balayant
vigoureusement pour accélérer le processus d'absorption. Transférez le mélange dans des récipients
ou dans des sacs en plastique puis faites-le recycler/
éliminer.
Pour les grandes quantités : pomper le produit. Retirez les petites quantités à l'aide d'un produit absorbant. Ensuite, les éliminer en respectant les directives à ce sujet. Rincer des projections avec beaucoup
d'eau ; s'il s'agit de quantités plus importantes qui
pourraient faire irruption dans le drainage ou les
égouts, informez les autorités responsables de la
distribution des eaux.
7. Manipulation et stockage
7.1 Manipulation :
Ventilation convenable du poste de travail, sinon
pas de mesures particulières obligatoires.
7.2 Protection contre les explosions et les incendies :
Pas de mesure particulière indispensable.
Refroidir les récipients pouvant être concernés avec
de l'eau.
7.3 Stockage :
Fermer hermétiquement le récipient et entreposezle dans un endroit sec. Il est interdit d'utiliser des
récipients zingués pour le stockage.
8. Limitation des expositions et équipement de
protection individuel
8.1 Equipement de protection individuelle :
Protection des voies respiratoires :
Protection respiratoire en cas de libération de
vapeurs/aérosols
Protection des mains :
Gants de protection résistant aux produits chimiques (EN 374). Matériaux adéquats en cas de
contact prolongé et direct (recommandation : indice
de protection 6 correspondant à un temps de perméation > 480 min selon EN 374) :
Elastomère de fluor (FKM) - épaisseur de couche
0,7 mm.
Matériaux adéquats en cas de contact bref et projections (recommandation : indice minimal de protection 2, correspondant à un temps de perméation
> 30 minutes selon EN 374) :
Caoutchouc nitrile (NBR) - épaisseur de couche
0,4 mm. En raison de la grande diversité des matériaux, veuillez tenir compte des recommandations
d'utilisation du fabricant.
Protection des yeux : Lunettes de protection avec
protection latérale (EN 166)
8.2 Mesures générales d'hygiène et de protection :
Prenez les mesures usuelles de protection relatives
à la manipulation de produits chimiques.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Fluide caloporteur 7
9
Propriétés chimiques et physiques
Forme : liquide
Couleur : violette
Odeur : spécifique au produit
Point flocon de neige (ASTM D 1177) :
env. -40 °C (nº réf. 0020054988)
Température de solidification (DIN 51583) :
env. -28 °C (nº réf. 302 363, 302 498)
env. -54 °C (nº réf. 0020054988)
Température d'ébullition : > 100 °C (ASTM D 1120)
Point éclair : Limite inférieure d'explosibilité :
2,6 % vol.
Limite supérieure d'explosibilité : 12.6 Vol.-%
Température d'inflammation : pas utilisé ici
Pression de vapeur (20 °C) : 20 mbars
Masse volumique (20 °C) (DIN 51757) :
env. 1.030 g/cm3 (nº réf. 302 363, 302 498)
env. 1.039 g/cm3 (nº réf. 0020054988)
Hydrosolubilité : entièrement soluble
Solubilité (qualitative) du solvant :
Solvant polaire : soluble
Valeur pH (20 °C) : 9.0-10.5 (ASTM D 1287)
viscosité, cinématique (20 °C) (DIN 51562) :
env. 5.0 mm2/s (réf. 302 363, 302 498)
env. 7.0 mm2/s (réf. 0020054988)
10. Stabilité et réactivité
10.1 Substances à éviter :
Agents oxydants puissants
10.2Réactions dangereuses :
Pas de réactions dangereuses si les consignes/
remarques relatives au stockage et au maniement
sont respectées.
10.3 Produits de décomposition dangereux :
Les produits de décomposition ne présentent aucun
danger si les consignes/remarques relatives au stockage et au maniement sont respectées.
11 Données de toxicologie
11.1 LD50/oral/rat : > 2000 mg/kg
Irritation cutanée primaire/lapin : non irritant.
(Directive 404 de l'OCDE)
Irritation primaire des muqueuses/lapin : non irritant.
(directive 405 de l'OCDE)
11.2 Remarques supplémentaires :
Le produit n'a pas été testé. La position a été prise
en fonction des composants.
12. Données sur l'écologie
12.1 Toxicité écologique :
Toxicité pour les poissons : LC50 leuciscus idus
(96 h) : > 100 mg/l
Invertébrés aquatiques : EC50 (48 h) : > 100 mg/l
Plantes aquatiques EC50 (72 h) : > 100 mg/l
Micro-organismes/effet sur la boue activée :
DEVL2 > 1000 mg/l. La présence de quantités minimes de produit dans des stations d'épuration biologique n'aura pas de conséquences sur les capacités
de biodégradation de la boue activée.
12.2 Appréciation de la toxicité aquatique :
Le produit n'a pas été testé. La position a été prise
en fonction des composants.
12.3 Persistance et dégradabilité :
Elimination :
Méthode d'essai OCDE 201 A (nouvelle version)
Méthode d'analyse : contrôle DOC
Degré d'élimination : > 70 % (28 d)
Evaluation : légèrement biodégradable.
13. Consignes de recyclage/d'élimination
13.1 Recyclage/élimination
Déposez le fluide p. ex. dans une décharge ou une
usine d'incinération spécialisée en respectant les
réglementations locales. Contactez les services de
propreté municipaux ou l'écobus local s'il s'agit
d'une quantité ne dépassant pas les 100 l.
13.2 Emballages non nettoyés :
Vous pouvez réutiliser les emballages non contaminés. Faites recycler/éliminer les emballages non nettoyables au même titre que la substance.
14. Transport
Décret relatif aux liquides inflammables :
Substance non concernée.
Expédition postale autorisée. Aucune marchandise
dangereuse au sens des directives de transport.
GGVE/RID : -, N° UN : -, DGVS/ADR : -, IATA-DGR : -,
Code IMDG-: -, TA-Luft : -.
15 Prescriptions
15.1 Marquage CE/règlements nationaux :
Pas d'obligation.
15.2 Autres règlements :
Classe de danger pour l’eau : (Allemagne, annexe 4
de la réglementation administrative concernant les
produits dangereux pour l'eau du 17.05.1999) : (1)
danger faible pour l'eau.
16 Autres indications
Explication complète des symboles de mise en grand et
substances irritantes au chapitre 3 sous « Matières dangereuses » dans le chapitre 3, désigné comme : Xi : irritant. R36 : irrite les yeux.La fiche technique de sécurité
est destinée à communiquer les données physiques,
relatives aux techniques de sécurité, toxicologiques et
écologiques essentielles lors de la manipulation de substances et de préparations chimiques, ainsi qu'à dispenser des conseils pour assurer une manipulation, un stockage et un transport en toute sécurité. Nous déclinons
toute responsabilité pour des dommages survenus lors
de la mise en pratique de ces informations ou bien lors
de l'utilisation, l'adaptation ou le traitement des produits que nous venons de décrire. Cela n'est pas applicable pour nos représentants légaux, auxiliaires d'exécution ou nous-mêmes puisqu'il ne s'agirait pas d'une responsabilité découlant d'intention malveillante ou de
négligence. Nous déclinons toute responsabilité pour les
dommages indirects.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
41
7 Fluide caloporteur
Ces indications ont été rédigées sur l'honneur et la
conscience et correspondent à l'état actuel de nos
connaissances. Elles n'impliquent aucune garantie quant
aux propriétés des produits.
17. État : Etablie le 01. 02. 2008
par : Vaillant GmbH.
42
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Mise en fonctionnement circuit solaire 8
8
Mise en fonctionnement circuit
solaire
16
17
18
10
9
Fig. 8.1 Mise en fonctionnement de l'ensemble du système /
épreuve hydraulique, rinçage et remplissage du circuit
solaire
Légende
1
Robinet de remplissage / vidange
2
Soupape de sécurité 6 bars
3
Vase d'expansion à membrane
4
Purgeur
5
Vase d'appoint
6a Thermomètre départ
6b Thermomètre retour
7
Manomètre
8
Robinet à boisseau sphérique départ avec frein de gravité
9
Filtre
10
Réservoir de fluide caloporteur
11
Robinet de remplissage / vidange
12
Limiteur de débit
13
Pompe de circulation du circuit solaire
14
Frein de gravité retour
15
Robinet trois voies avec clapet antiretour
16
Robinet de remplissage / vidange
17
Tuyau de retour
18
Séparateur d'air automatique Vaillant (n’est pas disponible
dans tous les pays)
Effectuez dans l'ordre les opérations suivantes lors de
la mise en service de tout le système :
• Contrôle de l'étanchéité (¬ Chap. 8.1).
• Rinçage du circuit solaire avec du fluide caloporteur
(¬ Chap. 8.2).
• Remplissage du circuit solaire avec du fluide caloporteur (¬ Chap. 8.3).
• Réglage du débit volumique (¬ Chap. 8.4).
• Réglage de pompe (¬ Chap. 8.5).
• Contrôle du régulateur (¬ Chap. 8.6).
• Réglage du mitigeur thermostatique d'eau chaude
(¬ Chap. 8.8).
Pour l'épreuve de pression et pour le rinçage et le remplissage, utiliser exclusivement du fluide caloporteur
Vaillant (¬ Tab. 7.1).
Pour l'épreuve de pression, le rinçage et le remplissage
du circuit solaire, nous recommandons d'utiliser le dispositif de remplissage Vaillant (n° de réf. 0020042548).
Lors de l'utilisation du dispositif de remplissage Vaillant,
veuillez respecter la notice d'utilisation.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
43
8 Mise en fonctionnement circuit solaire
8.1
Contrôle de l'étanchéité
8.3
Remplissez d'abord de fluide caloporteur le circuit
solaire pour l'épreuve de pression.
Pour remplir le circuit solaire, utilisez une pompe
auto-amorçante avec une pression comprise entre
2 et 3 bars.
Nous recommandons d'utiliser le dispositif de remplissage Vaillant (n° de réf. 0020042548), respectez la notice
d'emploi correspondante.
Procédez de la manière suivante (¬ Fig. 8.1):
• Raccordez le tuyau de refoulement du dispositif de
remplissage sur le robinet supérieur KFE (1) du circuit
solaire.
• Raccordez le tuyau de refoulement (17) du dispositif
de remplissage (10) sur le robinet inférieur KFE (16)
du circuit solaire.
• Fermez le robinet à boisseau sphérique (15).
• Ouvrez le téton de purge (4).
• Pompez le fluide caloporteur (mélange prêt à l'emploi)
du conteneur via le robinet KFE (1) jusqu'à ce que le
fluide ressorte du robinet KFE (16).
• Refermez le robinet KFE (16).
• Faites monter la pression jusqu'à 4,5 bars.
• Refermez le robinet KFE (1) également.
• Procédez à un contrôle visuel de la tuyauterie et des
raccords.
• Remédiez aux fuites éventuelles puis effectuez un
nouveau contrôle.
Rincez le circuit solaire seulement après avoir effectué
une épreuve de pression concluante.
8.2
Rinçage du circuit solaire
Le rinçage commence par la station solaire en passant
par le capteur jusqu'au ballon. Procédez de la manière
suivante :
• Raccordez le tuyau de refoulement du dispositif de
remplissage sur le robinet supérieur KFE (1) du circuit
solaire.
• Raccordez le tuyau de refoulement du dispositif de
remplissage (10) sur le robinet inférieur KFE (16) du
circuit solaire.
• Fermez le robinet à boisseau sphérique (15).
Ouvrez le purgeur (4).
• Pompez le fluide caloporteur (mélange prêt à l'emploi)
du conteneur via le robinet KFE (1) jusqu'à ce que le
fluide ressorte du robinet KFE (16).
• Avec la pompe de remplissage, pompez le fluide caloporteur du ballon via le robinet KFE (1).
• Refoulez le fluide caloporteur en boucle pendant
quinze minutes au moins pour rincer et filtrer le circuit solaire.
44
Remplissage du circuit solaire
Pour remplir le circuit solaire, utilisez une pompe
auto-amorçante avec une pression comprise entre
2 et 3 bars. Nous recommandons l'utilisation du dispositif de remplissage Vaillant (n° de réf. 0020042548).
Procédez de la manière suivante (¬ Fig. 8.1):
• Effectuez d'abord l'épreuve de pression et rincez l'installation
• Raccordez le tuyau de refoulement du dispositif de
remplissage sur le robinet supérieur KFE (1) du circuit
solaire.
• Raccordez le tuyau de refoulement du dispositif de
remplissage (10) sur le robinet inférieur KFE (16) du
circuit solaire.
• Ouvrez complètement les robinets KFE (1) et (16) de la
station solaire afin de garantir un débit volumique
maximal.
• Ouvrez le robinet à boisseau sphérique (8) de la station solaire.
• Fermez le robinet à boisseau sphérique (15) de la station solaire.
• Ouvrez le robinet à boisseau sphérique du dispositif
de remplissage.
• Mettez la pompe de remplissage (10) du dispositif de
remplissage en marche.
• Rajoutez suffisamment de fluide caloporteur dans le
réservoir du dispositif de remplissage afin d'éviter que
la pompe ne marche à vide.
Le fluide caloporteur afflue alors dans le circuit solaire.
• Contrôlez si le fluide caloporteur reflue du flexible de
refoulement (17) vers le ballon du dispositif de remplissage.
• Faites tourner la pompe de remplissage pendant au
moins 15 minutes. Cela permet de garantir une
vidange suffisante du circuit solaire.
• La purge est réussie lorsque le liquide dans le réservoir de fluide caloporteur est clair et qu'il n'y a plus de
bulles remontant à la surface.
• Pour effectuer un contrôle visuel, utilisez l'ouverture
du bouchon fileté du réservoir de fluide caloporteur.
• Réglez la soupape à trois voies (15) de la station
solaire sur 45° (frein à commande par gravité désactivé).
• Faites tourner la pompe de remplissage pendant au
moins encore 5 minutes pour purger la ligne de tubes
entre les robinets KFE (1) et (16).
• 5 minutes plus tard, refermez la soupape à trois voies
(15) (position horizontale)
• Fermez les robinets FKE (1) et (16) puis désactivez
immédiatement la pompe.
• Remettez la soupape à trois voies (15) en position verticale (débit, frein à commande par gravité actif).
L'installation est alors remplie et purgée.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Mise en fonctionnement circuit solaire 8
1
0,5
1
0,5
3
4
5
6
L/min
8.5
2
Réglage du débit volumique
3
8.6
2
La station solaire /4 dispose d'une pompe à trois vitesses qui permet une adaptation optimale à la quantité de
pompage requise ainsi qu'à la puissance de la pompe.
• Sélectionnez la puissance de pompe en fonction de
l'installation (par ex. : surface de capteur, diamètre
des tuyaux, longueur du circuit solaire) de sorte que
le débit effectif, indiqué par la courbe caractéristique
de la pompe, soit légèrement supérieur au débit
nominal. Le limiteur de débit permettra une régulation plus précise du débit nominal.
• Suivez à ce sujet les consignes aux sections 6.6
« Réglage du débit volumique » et 6.7 « Réglage de la
pompe ».
La station solaire VMS dispose d'un pompe à réglage
automatique en fonction du régime.
• Procédez au réglage précis au moyen de la vanne de
régulation (1) du limiteur de débit, après avoir effectué un premier réglage approximatif avec la pompe
de circulation. Vous pouvez relever la valeur programmée sur l'affichage (2) du limiteur de débit.
Le limiteur de débit est équipé d'un robinet de remplissage/vidange du circuit solaire.
6
5
4
Réglage de la pompe de circuit solaire
(station solaire /4)
L/min
8.4
1
Réglage du limiteur de débit
1
0,5
3
2
6
5
4
L/min
1,1l/min
2
1
0,5
3
2
4
5
6
L/min
1
Fig. 8.3 Réglage du débit volumique
1,1l/min
2
Fig. 8.2 Limiteur de débit
Le limiteur de débit (¬ Fig. 8.2) est un composant essentiel de l'installation solaire.
• Pour garantir une transmission satisfaisante de la
chaleur, vous devrez tenir compte de la température,
du diamètre des tuyaux, du nombre de capteurs ou
d'autres facteurs similaires ; vous devrez aussi tenir
compte d'un certain débit, ce que l'on appelle le débit
nominal. Des déviations vers le haut ont des conséquences moins graves que des déviations vers le bas.
i
Assurez-vous que le débit ne soit jamais inférieur au débit nominal. Cela diminue considérablement le rendement des capteurs.
C'est pour cela qu'un limiteur de débit a été
installé en série sur l'installation solaire
Vaillant. Le limiteur de débit monté sur le
retour vous aide à régler précisément le débit
nominal.
La pompe de circulation dispose d'un régulateur de
puissance à plusieurs vitesses permettant d'adapter le
débit volumique du circuit solaire à la puissance des
capteurs.
i
Pour les circuits solaires, nous recommandons un débit volumique minimal de 3 l/min.
L'air restant dans le système est entraîné par
le fluide caloporteur et acheminé vers les purgeurs. Le réglage précis du débit volumique
figure dans les tableaux 8.1 et 8.2.
• Procédez, après un premier réglage approximatif au
moyen de la pompe de circulation, à un réglage plus
précis avec la vanne de régulation (1) du limiteur de
débit (¬ Fig. 8.2). Vous pouvez lire sur l'affichage (2)
la valeur de réglage.
Si vous disposez du régulateur auroMATIC 620, vous
pouvez utiliser le débit volumique de réglage pour calculer le rendement. Entrez le débit volumique de réglage
dans le régulateur pour éviter les erreurs de calcul.
Veuillez consulter la notice d'emploi et d'installation de
l'appareil de régulation pour de plus amples informations.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
45
8 Mise en fonctionnement circuit solaire
8.7
Réglage de la pompe
Débits et section minimum dans le circuit de capteur
Capteurs plans auroTHERM plus VFK 150 H/V,
Volume minimum **
Section de tube en cuivre
auroTHERM VFK 145 H/V
15 l / m2h (Low-Flow)
recommandée pour une lonou au moins
gueur totale de tube de :
3 l / min. dans l'installation
Nombre
Surface
Commutation
20 m
50 m
nette
Nombre rangée × capteur pour raccordement :
Quantité en m2
Un côté
Par changement de côté
l/h
l/min
2
4,7
1x2
1x2
180
3,0
15 x 1
15 x 1
3
7,05
1x3
1x3
180
3,0
15 x 1
15 x 1
4
9,4
1x4
1x4/2x2
180
3,0
15 x 1
18 x 1
5
11,75
1x5
1x5
180
3,0
18 x 1
18 x 1
6
14,1
3x2*/2x3*
1x6/3x2*/2x3*
212
3,6
18 x 1
18 x 1
7
16,45
1x7
247
4,2
18 x 1
18 x 1
8
18,8
2x4*/4x2*
2x4/4x2/1x8
282
4,7
18 x 1
22 x 1
9
21,15
1x9
318
5,3
22 x 1
22 x 1
10
23,5
2x5*/5x2*
1 x 10 / 2 x 5 / 5 x 2
353
5,9
22 x 1
22 x 1
11
25,8
1 x 11
387
6,5
22 x 1
22 x 1
12
28,2
1 x 12 / 2 x 6 / 3 x 4 / 4 x 3
423
7,1
22 x 1
22 x 1
20
47
4x5/5x4
705
11,8
22 x 1
28 x 1,5
24
56,4
2 x 12 / 4 x 6 / 6 x 4 etc.
846
14,1
28 x 1,5
28 x 1,5
32
75,2
4 x 8 etc.
1128
18,8
28 x 1,5
28 x 1,5
*
Uniquement en cas de commutation terrain parallèle??
**
Un débit minimum de 15 l/m2 h doit impérativement être respecté. En cas de petites installations jusqu'à une surface nette de
10 m2, un débit volumique de 30 – 40 l/m2 h est recommandé. en combinaison avec des purgeurs centraux, un débit minimum
de 3 l/min est à respecter. Sur les installations plus grandes, le débit volumique doit se situer au-dessous de 30 l/m2 h. En
principe, contrôler le débit minimum d'abord au niveau de pompe 1 ou 2 et avec le limiteur de débit entièrement ouvert. Le
cas échéant, modifier le niveau de pompe. Un réglage fin au niveau du limiteur de débit n'est pas judicieux en règle générale.
Tab. 8.1 Réglage de la vitesse de la pompe selon le nombre de capteurs, la section et la longueur des tubes
Débits et section minimum dans le circuit de capteur
Champ de capteurs parallèles
Capteurs à tubes
VTK 570/2 VTK 1140/2
Quantité
1
1
1
1
1
2 champs de cap- 2
teurs parallèles
2
2
2
1 champ de capteurs
2
2
3
3
4
4
5
5
6
6
7
6
8
8
10
10
12
12
14
Surface nette VTK 1140/2
en m2
ou 570/2
et 1140/2
en rang
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
14
16
18
20
22
24
26
28
1x2
1 x (1 +2)
1x3
1 x (1 +3)
1x4
1 x (1 +4)
1x5
1 x (1 +5)
1x6
1 x (1 +6)
1x7
2 x (1 +3)
2x4
2 x (1 +4)
2x5
2 x (1 +5)
2x6
2 x (1 +6)
2x7
Débit volumique
recommandé
Section transversale min. :
Tube en cuivre pour une
longueur totale de tube de :
en l/min
3
3
3
3,5
3,5
3,5
3,5
4
4
4
4
5
5
6
6
7
8
8
8
20 m
12 x 1
12 x 1
12 x 1
15 x 1
15 x 1
15 x 1
15 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
22 x 1
22 x 1
22 x 1
en l/h
180
180
180
210
210
210
210
240
240
240
240
300
300
360
360
420
480
480
480
50 m
15 x 1
15 x 1
15 x 1
15 x 1
15 x 1
15 x 1
15 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
18 x 1
22 x 1
22 x 1
22 x 1
22 x 1
Tab. 8.2 Configuration de la section des tubes et vitesse de pompe en fonction du montage des capteurs dans le cas de capteurs
à tube auroTHERM VTK 570
46
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Mise en fonctionnement circuit solaire 8
Le réglage de la pompe a pour objectif d'atteindre un
certain débit de circulation dans le champ de capteurs.
Le réglage effectif de ce débit ne devra pas se trouver
clairement au dessus de la valeur réglée et calculée ; il
ne devra pas non plus se situer en dessous. Dans le cas
contraire, il faudra prévoir un rendement solaire réduit
de 10 % ou une consommation électrique inutilement
élevée par la pompe.
8.8
Réglage du mitigeur thermostatique d'eau
chaude
a
Procédez au réglage de la pompe de la manière suivante :
• Laissez d'abord marcher la pompe à sa vitesse la
moins élevée (puissance absorbée minimale).
• Déterminez le débit à régler à partir des tableaux 6.1
ou 6.2.
• Vérifiez avec le limiteur de débit que cette valeur est
atteinte.
• Lorsque le débit reste inférieur à la valeur de calcul
au niveau du limiteur de débit, sélectionnez la vitesse
de pompe supérieure suivante.
• Si celui-ci reste au dessus, sélectionnez la vitesse
inférieure suivante.
• Si vous n'arrivez pas à atteindre le débit de circulation avec la vitesse supérieure de pompe, essayez de
relier moins de capteurs en série ou bien de combiner
installation en série et installation parallèle.
• Essayer également de réduire la perte de pression
par d’autres moyens. Pour cela, respectez les Informations Vaillant relatives à la planification Solaire.
Danger !
Risque de brûlure et d'ébouillantage !
De l'eau à 60° peut s'écouler du point de puisage.
• Pour vous protéger efficacement contre
les ébouillantages, montez un mélangeur
thermostatique sur la conduite d'eau
chaude comme décrit au chap. 3.5,
« Mélangeur thermostatique d'eau chaude
sanitaire ».
• Réglez le mélangeur thermostatique à une
température inférieure à < 60 °C puis
contrôlez la température au point de puisage de l'eau chaude.
Vous pouvez régler l'eau chaude provenant du ballon et
issue d'un mélange d'eau chaude et froide à une température maximale située entre 30 °C et 70 °C.
• Réglez le mélangeur thermostatique en ayant recours
au bouton de réglage de sorte que la température
souhaitée demeure constante au niveau des robinets
d'eau chaude.
Les tableaux 8.1 et 8.2 donnent des valeurs de référence
pour les niveaux de pompe possibles en fonction du
montage de capteurs et de la longueur et de la section
des tubes.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
47
8 Mise en fonctionnement circuit solaire
8.9
Procès-verbal de mise en service
L'installation solaire de :
a été mise en fonctionnement compte tenu des points
suivants :
1. Montage
O.K.
Remarque
Étrier fixé conformément aux instructions
Conduite solaire câblée avec liaison équipotentielle
Couverture du toit remise en place après fixation des étriers conformément
aux instructions
Toiture non endommagée
Conduite de purge installée sur la soupape de sécurité du circuit solaire
Récipient (bidon vide) placé sous conduite de purge
Conduite de purge installée sur soupape sécurité côté eau chaude sanitaire
et raccordée aux égouts
Anode de protection en magnésium dans l'accumulateur solaire contrôlée :
Câblages o.K.
Mitigeur thermostatique installé
2. Mise en fonctionnement
Installation remplie avec fluide caloporteur réglementaire
Circuit rincé avec fluide caloporteur
Installation purgée plusieurs fois
Circuit solaire mis sous pression avec détection des fuites des boulonnages / vissages et des points de soudure
Etanchéité des presse-étoupes contrôlée au niveau du robinet d'arrêt et du
robinet KFE
(si nécessaire, resserrer les écrous-raccords)
Pression d'entrée du vase d'expansion (à contrôler avant remplissage) : bar
Pression installation (à froid) : bar
Débit réglé conformément à la notice du système
Valeur de débit (l/h) inscrite dans le régulateur solaire
Bâche souple des capteurs retirée
Pompe, échangeur thermique du ballon et capteurs purgés (bloquer le frein
à commande par gravité pour la purge)
Freinage à commande par gravité déverrouillé
Calottes robinet de remplissage/vidange vissées
Ballon d'eau chaude purgé
Circuit chauffage purgé
Tab. 8.3 Compte-rendu de mise en fonctionnement (suite page
suivante)
48
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Mise en fonctionnement circuit solaire 8
3. Systèmes de régulation
O.K.
Remarque
Les capteurs de température affichent des valeurs réalistes
La pompe solaire fonctionne et fait circuler (instrument de mesure du débit
volumique)
Circuit solaire et ballon chauffent
Capteurs plans : en cas de plein soleil, différence de température entre
départ et retour :
pour High-Flow :
maximum 14 °C ;
pour Low-Flow :
maximum 25 °C ;
Capteurs à tubes : en cas de plein soleil, différence de température entre
départ et retour :
pour High-Flow :
maximum 20 °C ;
pour Low-Flow :
maximum 40 °C ;
Schéma hydraulique correct réglé
réchauffage chaudière commence à :
cf. notice installation du régulateur solaire)
°C (température ballon 1 min.
Temps de marche pompe circulation de
tallation du régulateur solaire)
hà
h (voir notice ins-
4. Instruction
L'exploitant de l'installation a été initié aux activités suivantes :
– Fonctions de base et commande du régulateur d'installation solaire,
pompe circulation incluse
– Fonctions et utilisation du réchauffage
– Fonctionnement de l'anode de protection en magnésium
– Résistance de l'installation au gel
– Intervalles d'entretien
– Remise des documents, éventuellement avec plan d'installation spécial
– Suivi des instructions de fonctionnement (remplir le document)
Tab. 8.4 Protocole de mise en service (suite)
8.10
Remise à l'utilisateur
L'utilisateur du système pour la production d'eau chaude solaire doit être instruit de la manipulation et du
fonctionnement du système, et tout particulièrement de
son régulateur.
• Remettez-lui toutes les notices et documents de l'appareil afin qu'il les conserve soigneusement.
• Parcourez avec lui la notice d'emploi et répondez à
ses questions le cas échéant.
• Attirez notamment son attention sur les consignes de
sécurité qu'il doit respecter.
• Attirez son attention sur le fait qu'il doit conserver
les notices à proximité de l'installation.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
49
9 Mise hors fonctionnement
9
Mise hors fonctionnement
b
Attention !
Risques d'endommagement pour les
capteurs !
Les capteurs qui ne sont pas en service peuvent être endommagés.
• Veillez à ce qu'un installateur agréé se
charge de la mise hors service de l'installation solaire.
• Mettez les capteurs hors fonctionnement
au maximum pendant quatre semaines.
• Couvrez les capteurs qui ne fonctionnent
pas.
• Veillez à ce que la protection soit bien
fixée.
• En cas de mise hors service prolongée de
l'installation solaire, démontez les capteurs.
Fluide caloporteur
Mise au rebut
Déposez le fluide caloporteur par ex. dans une décharge
ou une usine d'incinération spécialisée en respectant les
réglementations locales. S'il s'agit d'une quantité ne
dépassant pas les 100 l, contactez les services de propreté municipaux ou l'écobus local.
Emballages non nettoyés Vous pouvez réutiliser les
emballages non contaminés. Mettez au rebut les emballages non nettoyables au même titre que le fluide caloporteur.
L'installation solaire ne doit pas être mise hors service.
Pour des réparations ou des travaux de maintenance, il
est possible de mettre l'installation solaire hors fonction
pendant une courte durée. En cas de mise hors service
prolongée, les capteurs doivent être démontés et le
fluide caloporteur doit être vidangé par une personne
qualifiée.
Recyclage et mise au rebut
Les appareils, de même titre que leur emballage de
transport, sont principalement constitués de matériaux
recyclables.
Respectez les prescriptions légales en vigueur dans
votre pays.
Appareils
Les appareils ne doivent pas être jetés dans la poubelle.
Les matériaux, dans leur intégralité, peuvent être recyclés, triés en fonction de leur nature et recyclé auprès
de sociétés de retraitement locales.
Veillez à ce que l'élimination des appareils usagés soit
conforme.
Emballages
Veuillez confier la mise au rebut de l'emballage de
transport au professionnel qui a installé les appareils
50
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Entretien et dépannage 10
10 Entretien et dépannage
10.1
Entretien
Une inspection/une maintenance régulière de la station
solaire effectuée par un installateur agréé est indispensable pour garantir durablement un état opérationnel
ainsi que la fiabilité et une longévité élevée.
N’essayez jamais de procéder vous-même à des travaux
d’entretien sur votre appareil. Confiez ces travaux à une
société d'installation agréée Nous vous recommandons
de conclure un contrat d'entretien avec votre installateur sanitaire agréé.
Travaux d'entretien sur
Intervalle d'entretien
Circuit solaire
Contrôle de la protection antigel du fluide caloporteur (utilisez instrument de vérification du fluide
solaire Vaillant)
Contrôle de la pression de l'installation
contrôle du pH du fluide caloporteur (avec papier tournesol : pH 7,5)
Contrôle fonctionnement pompe solaire
Purge installation
Contrôle de la quantité de pompage dans circuit solaire
annuel
Contrôle du fonctionnement du mitigeur thermostatique d'eau chaude
Remplissage éventuel en fluide caloporteur
Contrôle du liquide de purge
Déverrouiller les clapets non-retour
Contrôle de la pression d'entrée du vase d'expansion
Capteur
Contrôle visuel capteur, fixations capteurs et raccordements
Contrôle encrassement et installation des supports et éléments capteur
annuel
Contrôle des détériorations de l'isolation des tuyaux
Régulateur d'installation solaire
Contrôle fonctionnement pompe (marche / arrêt, automatique)
Contrôle affichage température sondes
annuel
Conduite de circulation / Réchauffage
Contrôle de la pompe de circulation
Contrôle du réglage de la minuterie
annuel
Réchauffage : fournit-il la température de mise hors service souhaitée ?
Ballon combiné
Nettoyage du boiler d'eau chaude
Vérifier et, le cas échéant, remplacer l'anode de protection en magnésium
Contrôle éventuel anode de courant vagabond
annuel
Purge éventuelle de l'échangeur thermique
Contrôle d'étanchéité des raccords
Tab. 10.1 Liste de contrôle d'entretien
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
51
10 Entretien et dépannage
10.2
Liste de contrôle de l'entretien
Tous les travaux sur le système Vaillant auroTHERM
(montage, maintenance, réparations, etc.) doivent être
confiés exclusivement à des installateurs agréés.
a
Danger !
Risque de blessure et de dégâts matériels
en cas de maintenance ou de réparation
non conforme !
Une maintenance négligée ou non conforme
peut altérer la sécurité d'exploitation de l'installation solaire.
• Ne tentez jamais d’effectuer vous-même
des travaux de maintenance ou de réparation sur votre installation solaire.
• Confiez ces tâches à un installateur agréé.
Nous préconisons de conclure un contrat
de maintenance.
Le tableau 10.1 indique les travaux d'entretien essentiels
sur le système auroTHERM et leurs intervalles.
10.3
Dépannage
Les tableaux suivants vous renseigneront sur les pannes
éventuelles pendant le service de l'installation solaire,
les causes et les solutions.
Panne
Cause
Solution
Le capteur est plus chaud que le ballon
combiné et cependant la pompe ne fonctionne pas (aucun bruit de moteur n'est
audible et aucune vibration n'est ressentie)
1. Pas de courant
• Contrôlez les conduites et fusibles
2. La différence de température est réglée
trop largement ou bien le régulateur ne
commute pas
• Contrôlez régulateur
• Contrôlez sonde température
• Réduisez différence température
3. Température maximale du ballon combiné atteinte
4. L'arbre de pompe se bloque dans les
paliers à cause de dépôts
• Enclencher brièvement le régime max. ou
débloquer le rotor
5. La pompe est encrassée
• Démontez pompe et nettoyez-la
• Fermer le limiteur de débit et le robinet à
boisseau sphérique de la pompe
6. La pompe est défectueuse
• Remplacez pompe
Tab. 10.2 Panne, cause et solution (suite page suivante)
52
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Entretien et dépannage 10
Panne
Cause
Solution
La pompe marche mais aucune eau
chaude n'arrive (plus) du capteur (la
pompe se réchauffe).
(Les températures de départ et de retour
sont les mêmes ou la température du
ballon n'augmente pas du tout ou uniquement lentement).
De l'air circule dans les conduites
• Contrôlez pression installation.
• Faites marcher par à-coups la pompe à
plein régime.
• Ouvrez et purgez les purgeurs du capteur,
de la pompe et du ballon combiné.
• Purgez les clapets de non-retour.
Si aucune amélioration n'est à constater :
• Vérifiez que le parcours des conduites
n'est pas trop « sinueux » (par ex. pour
détourner un balcon ou des conduites
d'eau).
• Rectifiez le parcours ou installez des purgeurs supplémentaires.
Si l'installation était déjà en service et vient
d'être remplie :
• Contrôlez le purgeur automatique.
• Dévissez le bouchon protecteur et vérifiez
avec une aiguille émoussée que le flotteur
circule librement. Si le flotteur coince,
remplacez le purgeur.
La pompe démarre trop tard et s'arrête
trop tôt.
Réglage trop large de la différence de température entre capteur et ballon combiné.
• Réduisez différence température.
La pompe démarre et s'arrête peu de
temps après. Cela se reproduit jusqu'à ce
que l’installation fonctionne en continu.
Le même phénomène est observable le
soir.
La différence de température du régulateur
est trop étroite ou bien l'étage de commutation de la pompe est réglé trop haut.
Le rayonnement du soleil ne suffit pas
encore à chauffer tout le réseau de tuyaux.
• Vérifiez que le réseau de tuyaux est complètement isolé.
• Augmentez la différence de température
du régulateur.
Cadences de l'installation.
Position sonde capteur incorrecte.
• Positionner la sonde de départ du capteur.
• Isoler la sonde du capteur.
La manomètre affiche une chute de la
pression.
Une perte de pression peu de temps après le • Contrôlez d'abord tous les raccords, les
remplissage de l'installation est normale car
presse-étoupes des vannes d'arrêt et les
de l'air s'échappe encore. Si une baisse de
raccords filetés ; contrôlez enfin les joints
pression se reproduit, cela peut provenir
brasés.
d'une bulle d'air qui a éclaté ultérieurement. • Contrôlez le champ de capteurs, remplaEn outre, la pression en fonctionnement
cez le cas échéant des tuyaux ou le capnormal oscille entre 0,2 et 0,3 bar. Si la
teur.
pression baisse continuellement, il y a un
défaut d'étanchéité dans le circuit solaire,
en particulier dans le champ de capteurs.
La pompe émet des sons inhabituels.
1. Présence d'air dans la pompe.
2. Pression d'installation insuffisante.
• Purgez la pompe.
• Augmentez la pression d'installation.
L'installation émet des sons inhabituels.
Ce qui est normal dans les premiers jours
qui suivent le remplissage de l'installation.
Si le phénomène se reproduit, deux causes possibles :
1. Pression d'installation trop basse. La
pompe aspire de l'air par les purgeurs.
• Augmentez la pression d'installation.
2. Le réglage de la puissance de la pompe
est trop élevé.
• Faites passer à une vitesse inférieure.
Tab. 10.2 Panne, cause et solution (suite page suivante)
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
53
10 Entretien et dépannage
Panne
Cause
Solution
Le ballon combiné refroidit pendant la
nuit.
Une fois la pompe arrêtée, le départ et le
retour présentent des températures différentes, la température de nuit du capteur est supérieure à la température de
l'air.
1. Frein de gravité bloqué.
1. Contrôlez position poignée bleue.
2. Contrôlez étanchéité du frein de gravité
(copeau coincé, particules crasse dans
surface d'étanchéité).
3. Ne raccordez pas directement l'échangeur
solaire mais tirez d'abord les conduites
vers le bas puis vers le haut en direction
du capteur (le siphon assiste le frein de
gravité) ou bien montez une vanne à deux
voies qui est mise en marche simultanément avec la pompe.
2. Circulation monotubulaire avec court
réseau de tubes avec baisse minime de
pression.
• Montage d'un frein à commande par gravité (si possible près du ballon combiné).
Le réchauffage ne fonctionne pas.
La chaudière marche pendant un instant,
s'éteint puis se remet en marche. Cela se
reproduit jusqu'à ce que le ballon combiné atteigne sa température nominale.
1. Présence d'air dans échangeur réchauffage.
• Purgez échangeur réchauffage.
2. Surface échangeur trop petite.
• Comparez les données du fabricant de la
chaudière et du fabricant du ballon. Une
solution éventuelle serait un réglage plus
élevé de la température de départ de la
chaudière.
Après une longue période de service, la
différence de température augmente
dans le circuit solaire de plus de 18 K.
Encrassement ou entartrage de l'échangeur.
• Nettoyez échangeur avec acide acétique.
L'eau qui arrive est froide ou tiède.
1. L'eau chaude et froide ont été échangées
au niveau du ballon combiné.
• Coupez l'eau froide
• Videz l'eau par le raccord d'eau chaude
sanitaire.
Si le raccord est correct, seuls quelques
litres s'écoulent.
L'admission du tuyau de prise d'eau chaude
est ensuite à l'air libre, plus aucune vidange
n'est possible.
Si le ballon se vidange complètement par le
ballon combiné, c'est que les raccordements
sont incorrects.
• Echangez les raccords !
2. Mitigeur thermostatique d'eau chaude
réglé trop bas.
• Augmentez le réglage.
L'isolation des tuyaux est trop mince ou
incorrecte. La planification de l'installation
est probablement incorrecte.
• Contrôlez isolation.
• Contrôlez la configuration de l'installation
(taille des capteurs, ombrage, longueur
des conduites).
• Le cas échéant, modifiez l'installation.
Le rendement solaire est inhabituellement bas.
Tab. 10.2 Panne, cause et solution (suite)
54
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Service après-vente et garantie 11
11
11.1
Service après-vente et garantie
Service après vente
Vaillant GmbH service clientèle usine (Suisse)
Vaillant GmbH
Postfach 86
Riedstrasse 12
CH-8953 Dietikon 1/ZH
Telefon: (044) 744 29 -29
Telefax: (044) 744 29 -28
Vaillant SA
Rte du Bugnon 43
CH-1752 Villars-sur-Glâne
Téléphone: (026) 409 72 -17
Téléfax: (026) 409 72 -14
11.2
Garantie constructeur
Garantie constructeur (Suisse)
Si vous souhaitez bénéficier de la garantie constructeur,
l‘appareil doit impérativement avoir été installé par un
installateur qualifié et agréé.
Nous accordons une garantie constructeur au propriétaire de l‘appareil conformément aux conditions générales de vente Vaillant locales et aux contrats d‘entretien
correspondants.
Seul notre service après-vente est habilité à procéder à
des travaux s‘inscrivant dans le cadre de la garantie.
Garantie constructeur (France)
Nous assurons la garantie des appareils Vaillant dans le
cadre de la législation en vigueur (loi 78-12 du 4/10/78).
Pour bénéficier de la garantie légale de deux ans, l’appareil doit impérativement être installé par un professionnel qualifié, suivant les règles de l’art et normes en
vigueur. La garantie est exclue si les incidents sont
consécutifs à une utilisation non-conforme de notre
matériel et en particulier en cas d’erreurs de branchement, de montage ou de défaut d’entretien. Cette
garantie de deux ans est obligatoirement subordonnée à
un entretien annuel effectué par un professionnel qualifié des la première année d’utilisation (circulaire ministérielle du 09/08/78 -JO du 13/09/78).
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
55
12 Documentation spécifique au client
12 Documentation spécifique au client
Questionnaire aperçu installation
Hypothèses
(rayer les affirmations inexactes)
Nombre de personnes :
Consommateurs énergie suppl. : lave-linge lave-vaisselle
Circulation disponible non disponible durée :
h/d
Consommation quotidienne d'eau chaude : l/d selon température ballon de :
Revenu marginal prévu pour consommation eau chaude sanitaire totale :
°C
%
Données de puissance champ de capteurs
Surface capteur effective installée :
m2
kW (500–600 W/m2 capteur)
Puissance maximale par rayonnement du soleil intégral :
Réglages de l'installation
Réglage débit volumique :
l/min
Différence température entre départ et retour avec rayonnement solaire intégral :
Volume vase d'expansion à membrane :
Kelvin
l
Pression d'entrée vase d'expansion à membrane :
bar
Pression de service état froid au manomètre station solaire :
bar
Protection contre le froid réglée sur : Densité du fluide caloporteur :
> 1,05 g/cm3 (réf. 302 363, 302 498)
1.038 - 1.040 g/cm3, densité : 20 °C
(n° de réf. 0020054988 (Arctic))
Réglages du régulateur d'installation solaire
Différence de température à la mise en marche : Kelvin
Différence de température à la mise à l'arrêt :
Kelvin
Température de ballon maximale :
°C
Autres réglages
Fonctions activées importantes
Tab. 12.1 Questionnaire
56
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Consignes utilisateur 13
13
13.1
Consignes utilisateur
Consignes générales
Assurance
Il est conseillé de déclarer à l'assurance l'installation
solaire comme objet de grande valeur et de l'assurer
explicitement contre les dommages causés par la foudre. Une assurance contre les dommages causés par la
grêle est de plus judicieuse si vous habitez dans une
région particulièrement exposée.
Veuillez suivre les consignes suivantes pour un fonctionnement irréprochable de votre installation solaire
Vaillant :
• Ne fermez et n'ouvrez aucun(e) vanne.
• Ne mettez jamais l'installation solaire hors service,
même avant de partir en vacances ou si vous soupçonnez une panne.
• Ne retirez pas le fusible.
• Ne remplissez sous aucun prétexte le circuit de capteurs vous-même.
Installation solaire
a
Danger !
Risque de brûlures au contact des éléments
de l'installation solaire !
Les capteurs et la tuyauterie peuvent être
brûlants.
• Évitez de toucher les capteurs ou la tuyauterie de l'installation solaire.
a
Danger !
Risque de blessure et dégâts matériels
causés par des modifications non
conformes !
Les modifications non conformes peuvent
provoquer des fuites de vapeur, impliquer un
risque d'explosion ou des endommager l'installation solaire.
• N'entreprenez jamais de procéder vousmême à des modifications sur l'installation
solaire.
• N'entreprenez jamais des modifications sur
le ballon combiné ou de réglages sur les
conduites d'eau et de courant, sur la
conduite de purge ou sur la soupape de
sécurité.
L'installation solaire fonctionne de manière autonome
après le réglage.
La notice d'emploi du régulateur d'installation solaire
comprend toutes les possibilités de réglage.
i
Vous n'avez aucune mesure spéciale à suivre
en cas de départ en vacances.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
57
13 Consignes utilisateur
13.2
Que faire, quand…
Panne
Solution
… des gouttes de liquide s'écoulent de l'installation ?
• Récupérez-le autant que faire se peut (avec un seau) et appelez
un professionnel.
… l'indicateur du niveau de liquide dans la cuve de rétention se
situe en dessous de la station solaire ?
• Appelez un professionnel.
… du liquide / de la vapeur s'échappe de la soupape de sécurité ?
• Appelez un professionnel.
… le régulateur d'installation solaire affiche « sonde défectueuse »
ou « câble brisé » ?
• Appelez un professionnel.
… la pression au manomètre tombe en dessous du niveau minimum de service ?
• Appelez un professionnel.
… durant le fonctionnement de la pompe solaire, aucune différence de température entre le thermomètre de départ et celui
de retour de l'installation solaire n'est visible ?
• Attendre cinq à dix minutes. Si l'installation marche toujours, il
peut s'agir d'une défaillance de l'installation.
• Appelez un professionnel.
… la vitre d'un capteur plan est brisée ?
• Ne touchez pas à l'intérieur du capteur.
• Appelez un professionnel.
… les tubes de verre d'un capteur sont cassés ?
• Ne touchez pas à l'intérieur du capteur.
• Appelez un professionnel.
... le ballon combiné ne fournit pas suffisamment d'eau chaude
sanitaire ?
• Vérifiez que le réglage de la température d'attente du ballon
sur le régulateur d'installation solaire est correct (nous
conseillons env. 60 °C). Contrôlez le réglage du mitigeur thermostatique d'eau chaude (nous conseillons env. 50 °C). Si les
réglages sont corrects, c'est que le ballon est probablement
entartré.
• Appelez un professionnel.
Tab. 13.1 Reconnaissance et résolution des dysfonctionnements
58
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Consignes utilisateur 13
13.3
Capteurs
Nettoyage des capteurs
Le nettoyage des capteurs n'est pas nécessaire. Les
capteurs solaires se salissent aussi peu que les lucarnes.
Cependant, la pluie s'avère être à elle seule un agent
nettoyant efficace et naturel.
13.4
Ballon combiné
Commande du ballon combiné
Le ballon combiné Vaillant auroSTOR est régulé par le
régulateur solaire. Vous pouvez donc, au moyen de l'appareil de régulation, procéder aux opérations suivantes :
réglage de la température d'attente du ballon, réglage
de la température minimale de réchauffage par l'appareil de chauffage.
a
Danger !
Risque de brûlures au niveau des points de
puisage d'eau chaude !
L'eau des points de puisage d'eau chaude
peut être bouillante et provoquer des brûlures.
Un mitigeur thermostatique d'eau chaude
minimise les risques de brûlures.
• Demandez à votre installateur sanitaire s'il
a installé un mitigeur thermostatique d'eau
chaude.
b
Attention !
Risque d'endommagement du ballon combiné causé par le gel !
En cas de gel, l'eau subsistant dans le ballon
combiné peut geler et endommager ce dernier.
Si vous laissez le ballon combiné dans une
pièce non chauffée sans l’utiliser pendant une
longue période (p.ex. pendant les vacances
d’hiver, etc.), vous devez vidanger complètement le ballon combiné. Le ballon d'eau
chaude sanitaire situé à l’intérieur du ballon
combiné ne se vide pas de manière autonome.
• Chargez un professionnel de la vidange du
ballon.
b
Le robinet d'arrêt d'eau froide se trouve au niveau du
raccord de l'arrivée domestique d'eau alimentant le ballon combiné (raccordement d'eau froide), à proximité du
ballon.
Entretien du ballon combiné
Pour nettoyer les éléments extérieurs du ballon combiné, un tissu humide éventuellement imbibé d'eau
savonneuse suffit.
Afin de ne pas endommager l'habillage de votre appareil, veuillez ne jamais utiliser de détergents ou de solvants (entre autres, les détergents de toutes sortes,
l’essence, etc.).
13.5
Entretien et réparation
a
Danger !
Risque de blessure et de dégâts matériels
en cas de maintenance ou de réparation
non conforme !
Une maintenance négligée ou non conforme
peut altérer la sécurité d'exploitation de l'installation solaire.
• Ne tentez jamais d’effectuer vous-même
des travaux de maintenance ou de réparation sur votre installation solaire.
• Confiez ces tâches à un installateur agréé.
Nous préconisons de conclure un contrat
de maintenance.
Maintenance du système auroTHERM
Une inspection / la maintenance régulière de votre installation solaire Vaillant, effectuée par un professionnel
agréé constitue une condition indispensable aux facteurs suivants : fonctionnement et sécurité durables, fiabilité et longévité véritables. Le rendement de l'installation risque de plus de ne pas répondre aux attentes. Ne
tentez jamais d'effectuer vous-même des travaux d'entretien ou des réparations. Confiez ces travaux à une
société d'installation agréée. Nous préconisons à cette
fin de conclure un contrat d'entretien. Vous trouverez le
contenu du contrat d'entretien en consultant la liste de
contrôle de l'entretien, au chap. 10.
Attention !
Dégâts matériels en cas de fuite d'eau !
De l'eau peut s'échapper des conduites d'eau
non étanches et causer des dégâts des eaux.
• Fermez le robinet d'arrêt d'eau froide.
• Faites colmater les fuites par votre installateur agréé.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
59
13 Consignes utilisateur
Entretien du ballon combiné
Comme pour l'ensemble du système, une inspection /
une maintenance annuelle du ballon combiné Vaillant,
effectuée par un installateur agréé est la condition
garantissant un fonctionnement et une sécurité durables, une fiabilité et une longévité véritables.
La société d'installation agréée devra impérativement
contrôler le degré de corrosion de l’anode en magnésium dans le cadre de l'inspection / la maintenance
annuelle de l’auroSTOR. L'installateur devra au besoin
remplacer l'anode de protection en magnésium, et cela
exclusivement par une anode de protection en magnésium de rechange originale.
Lorsque la teneur en calcaire de l'eau est très élevée, il
est recommandé de détartrer régulièrement le ballon. Si
votre ballon combiné ne fournit pas assez d'eau chaude
sanitaire, cela peut indiquer qu'il est entartré. Confiez le
détartrage du ballon à un professionnel. Il déterminera
les intervalles de détartrage.
Protection antigel de l'installation solaire
Faites contrôler annuellement la protection antigel de
l'installation solaire par une société spécialisée. Cette
activité fait usuellement partie du contrat d'entretien
conclu avec votre installateur.
Ne versez aucun liquide dans le circuit capteurs. Ne
mélangez pas le fluide caloporteur avec d'autres liquides.
Nous vous souhaitons beaucoup de satisfaction lors de
l'utilisation de votre système auroTHERM Vaillant !
60
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Glossaire
Glossaire
Ballon solaire
Si la chaleur solaire est utilisée pour la production d'eau
chaude sanitaire ou pour un chauffage solaire d'appoint : dans les deux cas, elle est accumulée temporairement dans un ballon solaire afin que la chaleur soit également disponible lorsque le soleil est absent. Suivant le
modèle d'installation de thermie solaire, il existe diverses structures de construction. Pour le chauffage d'eau
chaude potable, des ballons d'eau chaude sanitaire bivalents sont utilisés, auxquels un second générateur de
chaleur peut être raccordé en supplément. Pour les
chauffages d'appoint solaire, la chaleur est accumulée
dans un ballon tampon. Pour la combinaison de chauffage d'eau potable et de chauffage d'appoint, un ballon
combiné s'avère le plus adapté.
Ballon combiné
Les installations thermiques solaires produisant de l'eau
chaude mais également de la chaleur résiduelle pour le
chauffage sans frais supplémentaires fonctionnent avec
deux ballons : un ballon tampon et ballon d'eau chaude.
Les ballons combinés réunissent les deux conditions et
sont construits suivant le principe du double ballon. Ils
servent en premier lieu de tampon afin de fournir l'énergie solaire livrée par le capteur. Le ballon d'eau chaude
est intégré dans la zone supérieure du ballon tampon ; il
est entouré d'eau chaude et en fournit constamment.
Au lieu du ballon d'eau chaude intégré, il est également
possible d'installer une spirale de chauffage qui chauffe
le courant d'eau potable de la même manière qu'un
chauffe-eau instantané.
Ballon tampon
La disponibilité d'énergie gratuite du soleil ne coïncide
pas toujours avec les besoins en chaleur pour le chauffage et la production d'eau chaude. Afin de pouvoir utiliser de manière efficace la chaleur solaire livrée par le
capteur, les installations thermiques solaires requièrent
un ballon tampon. L'eau de chauffage chauffée par le
soleil y est accumulée temporairement et approvisionne
les prélèvements. Les ballons tampon sont souvent réalisés sous la forme de ballons combinés et contiennent,
dans la zone supérieure et suivant le principe du double
ballon, un ballon supplémentaire destiné à la préparation d'eau chaude sanitaire.
Chaudière à combustible solide
Pour les générateurs à combustibles solides fossiles ou
biogènes tels que le bois, les briquettes de lignite et de
houille ou le coke, des chaudières à combustible solide
sont installées. Les chaudières à combustible solide se
différencient des chaudières à gaz, mazout ou granulés
de bois avant tout également par le fait que le combustible doit être inséré manuellement dans la chaudière.
Lors du processus de combustion, l'amenée en air de
combustion s'effectue par le bas tandis que la perte de
feu s'effectue vers le haut. L'évacuation des fumées
s'effectue suivant le principe du courant d'air naturel.
Pour réguler la combustion, le réglage de l'amenée d'air
s'effectue manuellement. Les chaudières à combustible
solide ne fonctionnent qu'à pleine charge ; par conséquent un ballon tampon suffisamment grand est nécessaire pour garantir une évacuation en toute sécurité de
la chaleur produite.
Capteur plan
Avec les capteurs plans solaires, l'absorbeur est intégré
dans un carter plat en forme de caisse recouvert d'une
plaque en verre. Le couvercle du capteur le protège des
pertes de chaleur et des intempéries.
Capteurs à tubes
Avec les capteurs à tubes à vide, l'absorbeur se trouve
dans un tuyau en verre sous vide (évacué). En comparaison avec les capteurs plans, les capteurs à tubes
atteignent des températures et des rendements supérieurs.
Chauffage solaire d’appoint
Les installations thermiques solaires peuvent, outre le
chauffage d'eau potable, être utilisées à des fins de
chauffage d’appoint. Pour cela, l'installation solaire est
réalisée avec un ballon combiné ou un ballon tampon et
avec de plus grandes surfaces de capteur. L'énergie
solaire gratuite peut par conséquent fournir la chaleur
de chauffage nécessaire pendant la phase transitoire
(printemps et automne). Les jours ensoleillés d'hiver,
l'installation solaire consolide le générateur de chaleur
et permet d'économiser du combustible.
Pour le chauffage d’appoint solaire, des systèmes de
chauffage à basse température de service telles que le
chauffage au sol s'avèrent particulièrement adaptés.
Conduite de circulation
Si la distance entre dispositif de production d'eau
chaude et les points de prélèvement (par exemple lavabos, douches, évier de cuisine) est élevée, avant l'eau
chaude il s'écoule tout d'abord des longues tuyauteries
correspondantes de l'eau refroidie. C'est pourquoi dans
les installations avec de longues distances de canalisation, une conduite de circulation est posée en parallèle à
la conduite d'eau chaude. Une pompe maintient en permanence la circulation de l'eau chaude. Ainsi, même en
des points de puisage éloignés, de l'eau chaude est
immédiatement disponible. À des fin d'économie d'énergie, des commandes temporisées sont installés.
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
61
Glossaire
Degré de recouvrement solaire
Il principalement recouru aux installations de thermie
solaire sont pour tirer profit de la chaleur solaire n'impliquant pas de frais en produisant de l'eau chaude sanitaire. Le degré de recouvrement solaire indique la part
du rendement en chaleur solaire pour la totalité des
besoins en énergie, nécessaire pour le chauffage d'eau
potable sanitaire.
Fluide caloporteur
Pour transporter la chaleur du capteur au ballon solaire,
un fluide caloporteur circule dans le circuit solaire.
Celui-ci accumule la chaleur solaire irradiée dans l'absorbeur. Pour un fonctionnement en toute sécurité,
même l'hiver, le fluide caloporteur doit cependant être
protégé contre le gel ; le circuit solaire ne peut être simplement rempli avec de l'eau. C'est pourquoi un mélange
impérativement écologique d'eau et d'un agent antigel
est utilisé.
Groupe de sécurité
Un groupe de sécurité protège le ballon d'eau chaude
des surpressions et est constitué des composants suivants :
Soupape de sécurité (protège le chauffe-eau potable
des surpressions), orifices de contrôle, robinet d'arrêt,
réducteur de pression (règle la pression dans le système
d'eau potable), clapet non-retour (empêche que l'eau
potable chauffée ne reflue froide dans le réseau d'eau
potable), raccord du manomètre et entonnoir d'évacuation.
Installation solaire
Une installation solaire est principalement constitué de
quatre composants : un champ de capteurs qui absorbe
les rayonnement du soleil, un régulateur d'installation
solaire qui surveille toutes les fonctions de l'installation,
un poste solaire et un ballon d'eau chaude sanitaire
bivalent ou un ballon combiné, pouvant être chauffé par
deux différentes sources (à côté du capteur solaire en
règle générale d'un appareil de chauffage qui prend en
charge le réchauffage de l'eau en cas de rayonnement
solaire faible).
Ordonnance relative à l'économie d'énergie (EnEV)
L'ordonnance EnEV délimite les besoins en énergie primaires maximaux autorisés pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire d'un bâtiment. L'Ordonnance sur les économies d'énergie entrée en vigueur
début 2002 englobe l'Ordonnance sur l'isolation thermique (WSchV) et de l’ordonnance relative aux installations de chauffage (HeizAnlV). En vue de l'évaluation du
bilan d'énergie, une nouvelle échelle a été définie dans
le cadre de l'EnEV : Les déperditions d'énergie telles
que celles survenant lors du traitement, de la transfor-
62
mation et du transport, entrent également en compte
avant que l'énergie fossile (par exemple gaz, mazout,
électricité) puisse être utilisée dans le bâtiment.
Les délimitations des besoins annuels maximaux en
énergies primaires déterminées par l'Ordonnance sur
les économies d'énergie (Qpmax, EnEV) ne peuvent être
dépassées. La combinaison des mesures techniques portant sur le chauffage et de celles portant sur la
construction doit mener à une structure de construction
dont les besoins annuels maximaux en énergies primaires effectifs Qp restent inférieurs à cette valeur limite.
L'EnEV offre en plus diverses alternatives de combinaison de techniques d'installation efficaces et d'isolation
thermique du bâtiment. Maître d'ouvrage et architecte
peuvent ensuite choisir librement à travers quelle mesures les délimitations déterminées doivent être atteinte.
Plus la technique d'installation de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire est efficace, moins la
part allouée aux mesures d'isolation thermique du bâtiment, et vice-versa.
Les besoins annuels en énergies primaires se basent sur
trois facteurs :
• les besoins annuels en chaleur utile (Qh)
• les besoins en eau chaude potable (Qtw)
• les frais causés par l'installation (ep)
Les frais liés à l'installation ont une influence considérable : Plus leur valeur est moindre, plus le rendement
énergétique du système de chauffage est efficace. La
combinaison, par exemple, de chaudières gaz compactes
à condensation et d'une production solaire d'eau chaude
sanitaire réduit les frais liés à l'installation. Dans la
gamme Vaillant propose par exemple pour cela la chaudière à gaz à condensation ecoVIT VKK avec les capteurs solaires auroTHERM, ou, à plus petite échelle, la
chaudière solaire - gaz compacte auroCOMPACT avec
un ballon d’eau chaude sanitaire intégré.
Pompe de recyclage sanitaire
Afin de pouvoir disposer rapidement d'eau chaude à la
température souhaitée en cas d'écart plus grand jusqu'au générateur d'eau chaude central, l'eau chauffée
dans le ballon d'eau chaude sanitaire est renouvelée
dans une conduite de circulation. Celle-ci est posée
parallèlement à la conduite d'eau chaude. L'eau chaude
est maintenue en circulation dans cette conduite en circuit fermé à l'aide d'une pompe de circulation, afin
qu'elle afflue régulièrement dans le ballon.
La pompe de circulation ne doit cependant pas être en
service en permanence. À des fins d'économie d'énergie, la pompe peut être déconnectée pendant la nuit ou
aux heures diurnes auxquelles les besoins en eau
chaude sont moindres. La pompe de circulation peut
être commandée par minuterie. Les appareils de chauffage modernes permettent de commander de la pompe
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
Glossaire
de circulation avec des réglages horaires individuels
grâce au réglage de la chaudière.
Production d'eau chaude sanitaire
Le terme de production d'eau chaude (ou production
d'eau de consommation) désigne le chauffage de l'eau
potable dans un chauffe-eau. Ceux-ci se distinguent du
chauffage par leur structure et leur type. À titre d'exemple, on peut nommer : chauffe-eau instantané, ballon
d'eau chaude sanitaire juxtaposé, chauffe-eau de ballon
chauffé indirectement, ballon combiné solaire ou ballon
d'eau chaude à stratification.
Purgeur
Dans les circuits d'eau de chauffage ou solaire, de l'air
peu s'accumuler dans les points les plus élevés des
conduites et gêner voire interrompre la circulation des
liquides. Des purgeurs sont installés afin d'éliminer l'air
des conduites fermées. Ceux-ci sont disposés dans la
zone du générateur de chaleur pour les installations de
chauffage et au point le plus élevé pour les installations
solaires. Dans les installations de chauffage, la présence
d'air se fait remarque au bruit de glouglou ; La purge du
radiateur le plus élevé constitue une solution. Pour les
installations solaires, les purgeurs automatiques sont
installés plus rapprochés dans la zone de l'installation
de la cave.
Revêtement sélectif
Les absorbeurs des capteurs solaires sont recouverts
suivant un procédé spécial afin de refléter un minimum
d'énergie solaire. Les pertes par rayonnement sont ainsi
réduite pour que le capteur atteigne un rendement
solaire optimal.
rité avec une soupape de sécurité intégrée. Si la pression de réponse est atteinte, la soupape de sécurité
s'ouvre supprimant ainsi la surpression. Dans les installations de thermie solaire, une soupape de sécurité évacue du fluide caloporteur dans une cuve de rétention en
cas de dysfonctionnements.
Thermie solaire / solaire
Les installations thermiques solaires utilisent la chaleur
rayonnante du soleil pour chauffer de l'eau. La chaleur
solaire du capteur est transportée dans le ballon solaire
à travers un circuit solaire. Si l'énergie solaire acquise
n'est pas suffisante, l'eau est réchauffée à travers un
appareil de chauffage conventionnel. On entend par
thermie solaire l'utilisation de l'énergie solaire pour
chauffer de l'eau ; la production d'énergie solaire est
désignée par le terme photovoltaïque.
Vase d'expansion solaire
Avec le chauffage, le volume de l'eau de chauffage augmente dans le système de canalisations, et il en va de
même du fluide caloporteur dans le circuit solaire. Les
vases d'expansion absorbent ce volume d'expansion. Ils
comparent les différences de pression liées à la température à l'aide d'une membrane. Dans les appareils de
chauffage muraux, les vases d'expansion sont déjà intégrés ; les installations de chaudières, avec les contenances d'eau supérieures conséquentes, requièrent des
vases additionnels. Pour les installations solaires, il
convient d'évaluer les vases d'expansion afin qu'ils puissent également absorber l'extension du volume des fluides à l'arrêt et lorsque les températures sont élevées.
Robinet thermostatique mélangeur
Dans un ballon solaire, des températures d'eau chaude
plus élevées peuvent survenir en fonction du rayonnement solaire et d'une utilisation momentanée. À titre de
protection contre les brûlures, un robinet thermostatique mélangeur est installé à la sortie d'eau chaude du
ballon. Le mélange d'eau froide permet de limiter la
température d'eau chaude maximale à une valeur
réglée.
Soupape de sécurité
Dans un grand réservoir fermé, la pression augmente
lorsque l'eau qu'il contient est chauffée. Les soupapes
de sécurité protègent le ballon d'eau chaude sanitaire et
la chaudière contre le dépassement de la pression de
service maximale autorisée. Dans les chauffe-eau de
ballon, la soupape de sécurité est installée dans l'arrivée
d'eau froide. Les ballons d'eau chaude sanitaire muraux,
plus petits, sont raccordés à l'aide d'un groupe de sécu-
Système auroTHERM – Chauffage d’appoint et production d'eau chaude 0020054703_01
63
0020054703_01 CHfrFR 072010 – Sous réserve de modifications
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement