Guide du Plan de Déplacements Urbains

Guide du Plan de Déplacements Urbains
Guide
Réexion
Révision PDU
RAPPORT D’ETUDE
Déplacement Transport
05/12
Le guide de réflexion de la révision
PDU a été piloté par le service mobilités / transports de m2A. Il a été
conjointement réalisé par l’agence
d’urbanisme et m2A. Cette étude
s’inscrit dans le programme partenarial de l’agence.
2
Source des illustrations :
AURM sauf mention contraire
Guide
Réexion
Révision PDU
EDITORIAL
Jean-Marie Bockel
Président de Mulhouse Alsace Agglomération
Sénateur du Haut-Rhin
Ancien Ministre
L’agglomération mulhousienne s’est profondément transformée au cours de la dernière décennie. Le tramway a été mis en
service en mai 2006 suivi par le tram-train en décembre 2010. Notre agglomération compte désormais 3 lignes de tramway et
la première ligne de tram-train interconnectée de France. Depuis décembre 2011, le TGV Rhin-Rhône met Paris à 2h40 et Lyon
à 2h50 de Mulhouse. La création d’aménagements cyclables, la mise en place de Vélocité et de l’autopartage sont également
autant de réalisations concrètes.
Le plan de déplacements urbains adopté en 2001 et révisé en 2005, constitue le cadre de référence de notre politique en
matière de transports et de déplacements. Suite à la création de m2A et pour répondre aux défis qui sont désormais les nôtres,
il convient d’engager une seconde révision du PDU, entérinée par le Conseil d’Agglomération de m2A le 30 septembre 2011.
Pour alimenter notre réflexion, l’Agence d’Urbanisme de la Région Mulhousienne a assisté le pôle Mobilités et Transports de
m2A dans l’élaboration de ce guide de réflexion. Il indique où nous en sommes et ouvre des perspectives en présentant des
actions réussies mises en œuvre dans d’autres territoires. Il nous donne ainsi les ingrédients indispensables à la rédaction d’un
PDU de nouvelle génération.
Je veux ici, avec Denis Rambaud, vice-président en charge des transports et Philippe Trimaille, vice-président en charge de
l’animation du PDU, mettre en lumière les principaux enjeux et thématiques que le PDU révisé pourra prendre en compte, en
donnant un aperçu de la richesse des actions que nous pouvons mener et qui doivent nous inspirer.
Guide
Réexion
Révision PDU
3
GLOSSAIRE
ADEME
Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie
PL
Poids Lourd
ADEUS
Agence de Développement Et d'Urbanisme de l'agglomération Strasbourgeoise
PLH
Plan Local de l'Habitat
ASPA
Association pour la Surveillance et l'étude de la Pollution atmosphérique en Alsace
PLU
Plan Local d'Urbanisme
AURM
Agence d'Urbanisme de la Région Mulhousienne
PMR
Personne à Mobilité Réduite
BHNS
Bus à Haut Niveau de Service
PNNS
Programme National Nutrition Santé
CCA
Commission Communale d'Accessibilité
POS
Plan d'Occupation des Sols
CCPFRS
Communauté de Communes Porte de France Rhin Sud
PRG
Pouvoir de Réchauffement Global
CDU
Centre de Distribution Urbain
PRU
Programme de Renouvellement Urbain
CERTU
Centre d'Etudes sur les Réseaux, les Transports, l'Urbanisme et les constructions publiques
PTU
Périmètre de Transport Urbain
CETE
Centre d'Etudes Technique de l'Equipement
RD
Route Départementale
CIA
Commission Intercommunale d'Accessibilité
RFF
Réseau Ferré de France
DARES
Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques
RN
Route Nationale
DDT
Direction Départementale des Territoires
RP
Recensement de la Population
DGEC
Direction Générale de l'Energie et du Climat
RTE-T
Réseau TransEuropéen de Transport
DGI
Direction Générale des Impôts
RVF
Regio-Verkehrsverbund Freiburg
DIVAT
Disque de Valorisation des Transports Collectifs
SCOT
Schéma de Cohérence Territorial
DOG
Document d'Orientation Général
SHON
Surface Hors Œuvre Nette
DREAL
Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement
SIG
Système d'Information Géographique
DTER
Direction du TER
SMOT
Schéma Stratégique de Mobilité Transfrontalière
EEV
Enhanced Environmentally friendly Vehicle
SNCF
Société Nationale des Chemins de fer Français
ERP
Etablisssement Recevant du Public
SNIT
Schéma National des Infrastructures de Transports
GES
Gaz a Effet de Serre
SOES
Service de l'Observation et des Statistiques
INSEE
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
SRCAE
Schéma Régional du Climat, de l'Air et de l'Energie
LGV
Ligne à Grande Vitesse
TAD
Transport A la Demande
m2A
Mulhouse Alsace Agglomération
TC
Transport en Commun
MEEDAT
Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire
TCSP
Transport en Commun en Site Propre
MGC
Mulhouse Grand Centre
TCU
Transport en Commun Urbain
NTIC
Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication
TER
Transport Express Régional
OMPHALE
Outil Méthodologique de Projection d'Habitants, d'Actifs, de Logements et d'Elèves
TER GV
Transport Express Régional à Grande Vitesse
OMS
Organisation Mondiale de la Santé
TGV
Train à Grande Vitesse
P+R
Parking Relais
VL
Véhicule Léger
PCT
Plan Climat Territorial
VOM
Véhicule à Occupation Multiple
PDE
Plan de Déplacement Entreprise
ZA
Zone d'Activités
PDEI
Plan de Déplacement Inter-Entreprise
ZAC
Zone d'Aménagement Concertée
PDU
Plan de Déplacements Urbains
ZAP
Zone Accessible à Pied
ZRF
Zweckverband Regio-Nahverkehr Freiburg
4
Guide
Réexion
Révision PDU
SOMMAIRE
Introduction.................................................................................6 4. Levier n° 3 : maillage des réseaux..........................................49
4.1. Echelle européenne : tous modes de transports................................................50
1. Les 8 enjeux du PDU..................................................................9
4.2. Echelle régionale : tous modes de transports...................................................52
1.1. Agir pour le climat..............................................................................................10
1.2. Renforcer la sécurite des déplacements...........................................................12
1.3. Lutter contre la précarité énergétique...............................................................14
1.4. S’adapter aux évolutions démographiques......................................................16
1.5. Assurer le droit au transport pour tous.............................................................18
1.6. Consolider l’accessibilité du territoire...............................................................20
1.7. Contribuer à la santé et au bien être des habitants..........................................22
1.8. S’approprier les grandes orientations des documents d’urbanisme................24
4.4. Echelle agglomération : circulation automobile.................................................56
4.2. Echelle régionale : ferroviaire et autocar..........................................................54
4.5. Echelle agglomération : stationnement automobile.............................................58
4.6. Echelle agglomération : réseau TCU.................................................................60
4.7. Echelle agglomération : réseau TCU - attractivité des services.............................62
4.8. Echelle agglomération : cyclable.......................................................................64
4.9. Echelle agglomération : intermodalite................................................................66
4.10. Echelle agglomération : tarification / information............................................68
4.11. Echelle agglomération : transport de marchandises.......................................70
2. Levier n° 1 : aménagement du territoire.................................33 5. Levier n° 4 : l’accompagnement au changement de
2.1. Ville intense - Ville des courtes distances..........................................................34 comportement de mobilité...........................................................73
2.2. La ville polycentrique.........................................................................................36
2.3. L’articulation urbanisme - transport..................................................................38
5.1. Management de la mobilité..............................................................................74
5.2. Covoiturage.......................................................................................................76
5.3. NTIC et mobilité.................................................................................................78
3. Levier n° 2 : usage des espaces publics.................................41
5.4. Modes de vie - Temporalité..............................................................................80
5.5. Communication.................................................................................................82
3.1. Une ville conviviale pour les piétons..................................................................42
3.2. Une ville apaisée...............................................................................................44
3.3. De nouvelles approches pour le stationnement...............................................46
Guide
Réexion
Révision PDU
5
INTRODUCTION
LA REVISION DU PDU DE L’AGGLOMERATION MULHOUSIENNE
Bilan PDU 2005-2010
PDU approuvé en décembre 2005
Suite au bilan et à l’élargissement du
PTU à 32 communes (généré par la
L’évolution du périmètre
du PDU 2001-2013
création de m2A au 1er janvier 2010),
le Comité de Pilotage du PDU réuni le 9
décembre 2010 a validé le lancement des
travaux de la seconde révision du PDU.
GcXe[\
Gc
GcXe
Xe [\
[\
[ÐgcXZ\d\ekjliYX`ej
[ÐgcXZ\d
[ÐgcXZ\d
[\ c X^^c
[\c¨X^^cfdÐiXk`fedlc_flj`\ee\
Gi\d`Ñi\iÐm`j`fe
Dans le cadre de la 2ème révision du
PDU, le périmètre d’études va être élargi
à la Communauté de Communes Porte de
France Rhin Sud : 6 communes totalisant
7 000 habitants. Un diagnostic transports / déplacements sera réalisé.
.
.MXPQ^_TQUY
.M``QZTQUY
.Q^^cUXXQ^
.[XXcUXXQ^
.^aZ_`M``
0UPQZTQUY
2QXPWU^OT
5XXfMOT
4MN_TQUY
7
7UZSQ^_TQUY
8a``Q^NMOT
8a``Q^NMOT
9
9[^_OTcUXXQ^
)[ÐZ\dYi\)'',
8ème édition de l’observatoire, année 2009 / 2010
12/10
Source : m2A
LE GUIDE DE REFLEXION DE LA REVISION DU PDU
Le guide de réflexion pour la révision
du PDU a été élaboré conjointement
par l’AURM et m2A.
Il fait le point sur les études, les réflexions et les projets dans le domaine
des transports, de l’urbanisme, de
l’aménagement du territoire, du traitement des espaces publics etc. La
démarche ne se cantonne donc pas uniquement au seul univers des transports /
déplacements. Les enjeux de transport
et de déplacement sont indissociables
des politiques d’habitat, de planification, de développement économique
etc.
6
Bilan 2005 - 2010
du Plan de Déplacements Urbains
de l’agglomération mulhousienne
RAPPORT D’ETUDE
Déplacement Transport
Le premier PDU de l’agglomération
mulhousienne a été approuvé en 2001.
Il couvrait alors 19 communes. Il a été
révisé une première fois en décembre
2005 suite à l’élargissement du PTU à
24 communes et à l’obligation de sa
mise en conformité avec la loi SRU. En
décembre 2010, il a fait l’objet d’un bilan
quinquennal.
Le document, qui fait office de pré-diagnostic, ne prétend pas être exhaustif.
Il a pour ambition de mettre en lumière
les principaux enjeux et les principales
thématiques que le PDU révisé pourra
prendre en compte.
L’objectif du document est d’amorcer
la réflexion, les débats entre les différents
partenaires. Le guide est complémentaire du bilan PDU de décembre 2010.
Guide
Réexion
Révision PDU
INTRODUCTION
LA DELIBERATION DU 30 09 2011
Guide réflexion PDU
Synoptique de la démarche
Le réchauffement de la planète, la précarité énergétique, le vieillissement de la
population, la santé des habitants etc.
sont autant d’enjeux qui seront pris en
compte dans la démarche.
Quatre leviers ont été identifiés :
l’aménagement du territoire ;
les espaces publics ;
le maillage des réseaux de transports ;
l’accompagnement des
changements de comportement de
mobilité.
Ce sont ces axes que le PDU devra
explorer pour bâtir le programme d’actions.
Page de droite : outils / retours d’expériences
s
xte
es
gra
L’ensemble du rapport se présente sous la
même forme. Chaque sujet s’organise sur
une double page.
La page de gauche présente la situation
actuelle. Des chiffres, des cartes, les documents cadres et les démarches en cours y
sont présentés. L’idée est de répondre à la
question : D’où part-on ?
La page de droite présente les futurs possibles. L’idée est de répondre à la question:
Guide
Réexion
Révision PDU
T
s-
e
u
hiq
Piè
05/12
Rapport_Projet_29052012.indd 1
24/05/2012 09:10:26
Levier n° 1
Aménagement du territoire
u
hiq
p
s
ce
gra
Le guide cherche à faciliter l’élaboration du PDU. Il constitue un support
de réflexion qui détaille et illustre les
principes généraux qui guideront la démarche d’étude.
Levier n° 2
Usage des espaces publics
tes
ex
e
-T
p
s
ce
8 enjeux
LES OBJECTIFS DU GUIDE
Le mode d’emploi du guide
Page de gauche situation actuelle
Guide
Réexion
Révision PDU
RAPPORT D’ETUDE
Déplacement Transport
Le guide de réflexion de la révision du
PDU se cale sur la délibération du conseil
d’agglomération de m2A du 30 septembre
2011. Cette dernière a défini 8 enjeux et
4 leviers d’actions. Elle cadre la démarche
de révision du PDU, initiant les bases
fondamentales de son élaboration.
Piè
Vers où va-t-on ? Des outils, des retours
d’expériences y sont présentés. L’objectif
est d’esquisser un certain nombre de pistes
d’actions répondant aux grands objectifs qui
seront à définir dans la suite de la démarche.
Pour faciliter la lecture, un code couleur a
été utilisé. La situation actuelle est repérée
par un onglet de couleur orange. La page
de droite présentant les retours d’expériences
et les outils est repérée par un onglet de
couleur rouge.
Il s’adresse à l’ensemble des partenaires du
projet s’engageant à la réalisation d’actions relevant de leurs compétences. Il
s’adresse aussi aux élus et aux techniciens
s’impliquant de manière active dans la
démarche.
Le guide vise à faire émerger de nouvelles propositions d’actions. Elles feront l’objet d’échanges entre les acteurs
lors de la phase de concertation en ateliers.
Levier n° 3
Maillage des réseaux de
transport
Levier n° 4
Accompagnement au
changement de
comportement de mobilité
7
8
Guide
Réexion
Révision PDU
1. LES 8 ENJEUX DU PDU
Guide
Réexion
Révision PDU
9
1.1. AGIR POUR LE CLIMAT
Situation actuelle
LE SECTEUR DES TRANSPORTS EST A L’ORIGINE DE 479 000 TONNES EQUIVALANT CO2 EN 2007
Les transports représentent 33 % des volumes de GES générés par m2A
Sur les 1 456 000 teq-CO2 émis par le territoire de m2A tous secteurs confondus en 2007, le secteur des transports est responsable de 33 % des émissions. Cela représente 479 000 teq-CO2. Le mulhousien est moins générateur de GES transports que les habitants des deux couronnes.
Ź Emission GES tous secteurs confondus
Ź Emission GES secteur transports
La répartition en % des émissions de GES de m2A par secteur en 2007, exprimé en
Pouvoir de Réchauffement Global = PRG
Agriculture
2,4%
Transports
routiers
32,4%
Industrie
13,9%
Production /
distribution
énergie
3,0%
La répartition en % des émissions de PRG générées par les transports des 3 territoires
m2A en 2007
Mulhouse
23,8%
2ème couronne
31,5%
Transports non
routiers
0,5%
Résidentiel /
tertiaire
36,2%
Traitement des
déchets
11,6%
1ère couronne
44,7%
Source des données : ASPA - Version 2006
Les émissions de PRG de l’ensemble des secteurs des 3 territoires de m2A en 2007
(en teq CO2 / an / habitant).
Mulhouse
1ère couronne
2ème couronne
Total m2A
Région Alsace
10
Emission tous
secteurs par habitant
3,6
5,4
13,1
5,8
8,8
Définition : Le PRG traduit l’effet de serre
additionnel induit par l’émission de certains
gaz. Il est exprimé en tonnes équivalent CO2
à horizon 100 ans.
Source des données : ASPA - Version 2006
Source des données : ASPA - Version 2006
Les émissions de PRG du secteur transport des 3 territoires de m2A en 2007
(en teq CO2 / an / habitant).
Mulhouse
1ère couronne
2ème couronne
Total m2A
Région Alsace
Emission secteur
transport par habitant
1,0
2,1
3,9
1,9
2,2
Source des données : ASPA - Version 2006
Guide
Réexion
Révision PDU
1.1. AGIR POUR LE CLIMAT
Perspectives / Enjeux
LE PCT DEMANDE AU PDU DE CONTRIBUER A L’OBJECTIF DU FACTEUR 2 EN 2025
Il s’agit d’une réduction des émissions de GES du secteur des transports de plus de 20 % entre 2002 et 2025
Le PCT de m2A indique que : “Plusieurs niveaux d’objectifs peuvent être définis sur la base des émissions de m2A en transposant les enjeux nationaux et européens :
la tenue des objectifs du protocole de KYOTO pour 2012 : ramener les émissions de GES de 2012 à celles de 1990 (cf. graphique ci-dessous : 1) ;
l’engagement de la Convention des Maires (3X20) pour 2020 : réduction de 20 % les émissions de GES par rapport à 1990 (cf. graphique ci-dessous : 2) ;
le facteur 4 en 2050 : division par 4 des émissions en 2050. (cf. graphique ci-dessous : 3)”.
Il est nécessaire de réduire les émissions du secteur des transports de plus de 20% entre 2002 et 2025. Le PDU doit y contribuer en déclinant cet objectif sur des indicateurs
propres au secteur des transports : fréquentations, trafics, parts modales…
Objectifs de réduction des GES tous secteurs confondus en 2012, 2020 et 2050
Objectifs de réduction des GES transports 2025
Les émissions de PRG du secteur transport 2002-2007, objectifs de réductions 2025
(en teq CO2 / an)
Les émissions de GES tous secteurs 1990-2007, objectifs de réductions 2012 et 2020
(en teq CO2 / an)
1 800 000
1456 kteqCO2
1214 kteqCO2
971 kteqCO2
2050 : 303 kteqCO2
1214 kteqCO2
1 600 000
1 400 000
1 200 000
- 2,50 % / an
- 20 %
504 kteqCO2
2007
479 kteqCO2
2025
403 kteqCO2
1 000 000
800 000
Réduction de plus de 20 % des émissions de
GES entre 2002 et 2025
600 000
400 000
200 000
1
Guide
Réexion
Révision PDU
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
0
1990
PRG teq CO2
- 3,32
, % / an
2002
Source des données :
2
ASPA - Version 2006 / PCT m2A
3
11
1.2. RENFORCER LA SECURITE DES DEPLACEMENTS
Situation actuelle
DANS M2A, LE NOMBRE D’ACCIDENTS A RECULE DE 38 % ENTRE 1999 ET 2009...
...mais la part des accidents graves, alcoolisés, entre voitures et piétons reste importante
Depuis 1999, le nombre d’accidents dans m2A a baissé de 38%. Toutefois, la gravité de ces accidents est en légère progression tout comme l’alcoolémie. Près des ¾
des accidents ont lieu dans la ville centre en 2009. La part des accidents impliquant un véhicule, un piéton ou cycliste est forte à Mulhouse. En 1ère et 2ème couronne,
elle est moins importante au profit des collisions entre voitures ou entre voitures et 2 roues motorisés.
Ź Le nombre d’accidents
Ź La répartition du nombre d’accidents par type de collisions
La répartition des accidents en 2009 en %
Le nombre d’accidents dans m2A (1999-2009)
100%
500
2ème couronne
11,1%
1ère couronne
416
400
36
354
42
22,2%
Mulhouse
9,2%
122
17,0%
337
39
300
104
83
112
287
275
36
23
63
73
60%
240
44
209
81
27
23
225
218
26
18
60
47
51
36,2%
200
9,8%
2000
2001
2002
12,8%
8,5%
188
179
159
162
134
20%
139
153
26,8%
0
1999
18,3%
50,0%
15,0%
40%
258
215
23,4%
28,1%
DTT 68
284
52
100
7,3%
5,6%
Source des données :
200
226
2,1%
80%
374
44
12,8%
14,9%
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
21,3%
22,2%
25,2%
1ère couronne
2ème couronne
Total m2A
0%
Mulhouse
Le taux de gravité des accidents dans m2A (1999-2009)
1999
Mulhouse
1ère couronne m2A
2ème couronne m2A
Total m2A
Source des données : DTT 68
1,5%
4,5%
11,9%
3,7%
2005
0,0%
4,9%
13,6%
3,5%
2009
2,6%
8,5%
16,7%
5,0%
Evolution
1999-2009
1,1 pts
4,0 pts
4,8 pts
1,3 pts
Définition : Le taux de gravité des accidents est le
rapport entre le nombre de tués et le nombre total
d’accidents.
VL / Bicyclettes
VL / Piétons
VL / 2 roues motorisés
VL seuls
La part des accidents impliquant au moins une personne en état d’alcoolémie
1999
Mulhouse
1ère couronne m2A
2ème couronne m2A
Total m2A
Autres collisions
5,0%
4,5%
11,9%
5,4%
2005
3,1%
14,8%
4,5%
6,7%
2009
5,9%
12,8%
22,2%
8,7%
Evolution
1999-2009
0,9 pts
8,3 pts
10,3 pts
3,3 pts
Définition : Les accidents avec alcool sont ceux dans
lesquels au moins un des conducteurs impliqués a un
taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g / L de sang.
VL / VL
Source des données : DTT 68
Source des données : DTT 68
12
Guide
Réexion
Révision PDU
1.2. RENFORCER LA SECURITE DES DEPLACEMENTS
Perspectives / Enjeux
LA TENDANCE A LA BAISSE DU NOMBRE D’ACCIDENTS EST A CONSOLIDER...
RCS B 380 370 403
3
...en réduisant le nombre de tués, les accidents alcoolisés, et impliquant les modes actifs
Ź La réduction du nombre de tués
Ici,
11 tués dans m2A en 2009
vous ppouvez
souffler sans
modération.
Ź La réduction de la part des accidents
impliquant l’alcool
8,7 % des accidents de m2A
impliquent en 2009 au moins une
personne en état d’alcoolémie.
Source panneaux :
Sécurité routière
www.soufflez-vous-saurez.fr
www.s
.souffl
oufflez-vo
ez-vo
-vo
vous-sa
us-ss urez.
e fr
ez.
Maintenant, les cyclistes peuvent cir
Maintenant
circuler
culer à double sens sur les
le voies à ssens
enss unique.
Ź La réduction de la part des accidents
impliquant les modes actifs
RCS B 380 370 403 – Août 2010
30 % des accidents de m2A
impliquent des piétons ou des
vélos en 2009.
Cette part atteint 37,3 % des
accidents à Mulhouse en 2009.
Automobilistes et piétons, ne soyez pas surpris.
www.securite-routiere.gouv.fr
Guide
Réexion
Révision PDU
13
1.3. LUTTER CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE
Situation actuelle
“LES COMMUNES RURALES ATTIRENT DE PLUS EN PLUS DE MENAGES MODESTES QUI BASCULENT SOUVENT...
...dans une double vulnérabilité énergétique : logements anciens mals isolés et dépenses de carburant importantes“
Les revenus moyens par unité de consommation
dans la région mulhousienne en 2008
Source : Projet de recherche VPC
En 2009, le budget annuel moyen des
ménages consacré aux carburants
pour les déplacements du quotidien
est d’environ 300 € à Mulhouse, 600€
en 1ère couronne et 1000 € en 2ème
couronne.
Par ailleurs, en 2008, le revenu des
mulhousiens est très inférieur aux revenus moyens des habitants de m2A.
Les revenus moyens des habitants de
m2A sont inférieurs aux moyennes du
Département et de la Région. La carte
à gauche montre que les revenus les
plus importants se situent dans la partie sud de l’agglomération, les plus
modeste dans la moitié nord.
Le revenu par unité de consommation des
ménages (en euros)
Mulhouse
Revenus par unité de
consommation
13 291 €
m2A
17 696 €
Haut-Rhin
19 457 €
Alsace
19 469 €
France
18 129 €
Source des données : INSEE - DGI
14
Guide
Réexion
Révision PDU
1.3. LUTTER CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE
Perspectives / Enjeux
“LES TENSIONS SUR LES RESSOURCES ENERGETIQUES RENDENT INELUCTABLE LA HAUSSE DES PRIX...
...pour les consommateurs de toutes les formes d’énergie“
Source : Projet de recherche VPC
Si les pratiques de déplacement ne changent pas, le budget annuel moyen des ménages consacré aux carburants pour les déplacements du quotidien, augmentera.
En effet, malgré les évolutions technologiques, le budget devrait s’accroître avec la hausse du prix du pétrole. Des augmentations de 20 à 30 % pourraient intervenir d’ici
2025. Cela s’ajouterait aux autres surcoûts (déplacements pendant les vacances, chauffage…). Ces augmentations deviendront difficilement soutenables pour de nombreux
ménages.
Prix moyen pour 100 kWh pour l’électricité, le gaz de ville et le fioul 1990-2010,
projections 2020 (en euros)
Prix électricité
+ 17 % à + 40 % *
20
Projections
Elecrticité
Gaz de Ville
Fioul
15
Prix du fioul :
+ 20 % à + 45 % *
10,98 €
10,75 €
11,91 €
10
7,18 €
Prix du gaz :
+ 25% à + 43 % *
6,12 €
5
4,64 €
3,51 €
3,41 €
Source : MEEDAT - SOES
* Projet de recherche VPC
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2011
2012
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
0
Sources des données :
1990-2010 : MEEDAT - Reuters - DGEC /
Projections
Prix du baril de pétrole 1990-2010, projections 2050 (en $)
2020-2050 : PCT m2A.
1990
2000
2010
2020
2030
2040
2050
$ 24
$ 29
$ 73
$ 100
$ 120
$ 150
$ 200
Guide
Réexion
Révision PDU
15
1.4. S’ADAPTER AUX EVOLUTIONS DEMOGRAPHIQUES
Situation actuelle
UNE AUGMENTATION DE LA POPULATION DANS LES 2 COURONNES ENTRE 1990 ET 2007
Les mulhousiens sont plus jeunes
Le nombre d’habitants dans la région mulhousienne en 2007
L’évolution du nombre d’habitants 1990-2007
1990
Mulhouse
1ère couronne
2ème couronne
Total m2A
CCPFRS
Haut-Rhin
Alsace
France
1999
108 357
94 315
33 092
235 764
6 504
671 319
1 624 372
56 615 155
Evolution
1990-2007
2007
110 141
97 646
36 051
243 838
6 569
707 709
1 733 732
58 520 688
2,8%
7,3%
15,5%
6,4%
111 394
101 189
38 227
250 810
7 015
742 408
1 827 253
61 795 007
7,9%
10,6%
12,5%
9,1%
Source des données : INSEE RP
La répartition de la population par âge en 2007
Moins de 20 ans
Nb.
%
Mulhouse
29 594 26,6%
1ère couronne
2ème couronne
20 - 60 ans
Nb.
Plus de 60 ans
%
Nb.
%
61 215 55,0%
20 585 18,5%
23 707 23,4%
55 238 54,6%
22 245 22,0%
9 530 24,9%
20 763 54,3%
7 933 20,8%
62 831 25,1%
1 720 24,5%
137 216 54,7%
3 940 56,2%
50 763 20,2%
1 356 19,3%
Haut-Rhin
184 288 24,8%
406 692 54,8%
151 428 20,4%
Alsace
450 964 24,7% 1 015 086 55,6%
Total m2A
CCPFRS
France
15 272 975 24,7%
33 126 571 53,6%
361 202 19,8%
13 395 461 21,7%
Source des données : INSEE RP
16
Guide
Réexion
Révision PDU
1.4. S’ADAPTER AUX EVOLUTIONS DEMOGRAPHIQUES
Perspectives / Enjeux
D’ICI 2020 : UN OBJECTIF DE CROISSANCE DE LA POPULATION AMBITIEUX DE + 5 % S’ACCOMPAGNANT D’UN VIEILLISSEMENT
Ces évolutions modifieront en profondeur les besoins de transports, en quantité et en qualité
Les estimations de population à horizon 2015 et 2030 sont établies par l’INSEE et reposent sur le modèle de projections démographiques appelé “OMPHALE”. L’INSEE
s’appuie notamment sur deux scenarii d’évolutions démographiques pour élaborer les projections. En s’appuyant sur les tendances 1990-1999, période de référence la plus
favorable, l’INSEE estime que la population de m2A devrait très légèrement augmenter (+0.17%) entre 2007 et 2030. Le nombre des moins de 20 ans va baisser tout
comme celui des 20-60 ans au profit des plus de 60 ans. Le PLH affiche un objectif ambitieux avec + 5 % d’habitants en plus d’ici 2020. Cette projection a été établie
en faisant l’hypothèse d’un solde migratoire nul.
Population totale m2A, moins de 20 ans, plus de 60 ans 1999 et 2007, projections OMPHALE 2030
300 000
Projection INSEE 2030 :
Modèle Omphale scenario II prenant en
compte la période de référence 1990-1999
250 000
251 232
Scénario PLH m2A 2020 :
+ 5 % à un horizon 2020 soit + 11 390 habitants pour un total de 262 200 habitants.
243 838
200 000
150 000
136 431
122 002
100 000
75 569
62 753
50 000
53 661
44654
Population totale
Plus de 60 ans
20-60 ans
Moins de 20 ans
Plus de 75 ans
30 131
Source des données : INSEE RP /
13 529
Projections OMPHALE - INSEE 2010
0
1 999
Guide
Réexion
Révision PDU
2 007
2 015
2 020
2 030
17
1.5. ASSURER LE DROIT AU TRANSPORT POUR TOUS
Situation actuelle
DANS M2A, 20 % DES MENAGES NE DISPOSENT PAS DE VOITURE
Cette part s’élève à 30 % à Mulhouse et à environ 10 % dans les 2 couronnes
Définition motorisation des ménages : il s’agit du rapport entre
le nombre de ménages disposant d’au moins une voiture et le
nombre total de ménages. Il est
exprimé en %.
La motorisation des ménages des communes
de la région mulhousienne
L’évolution du taux de motorisation des ménages 1999 - 2007
1999
Mulhouse
1ère couronne
2ème couronne
m2A
CCPRFS
Haut-Rhin
Alsace
France
72,0%
88,3%
91,7%
81,0%
92,6%
84,4%
82,3%
79,1%
2007
70,1%
88,4%
92,8%
80,7%
93,7%
85,4%
83,0%
80,6%
Evolution
1999-2007
1,9 pts
0,1 pts
1,1 pts
0,3 pts
1,1 pts
1,0 pts
0,7 pts
1,5 pts
Source des données : INSEE - RP
18
Guide
Réexion
Révision PDU
1.5. ASSURER LE DROIT AU TRANSPORT POUR TOUS
Perspectives / Enjeux
LE TRANSPORT PUBLIC JOUE UN ROLE FONDAMENTAL POUR LES PERSONNES NE DISPOSANT PAS DE VOITURES,...
...pour les Personnes à Mobilité Réduite et les personnes aux revenus modestes
“La mise en œuvre progressive du droit au transport permet aux usagers de se déplacer dans des conditions raisonnables d’accès, de qualité et de prix ainsi que de coût pour
la collectivité, notamment par l’utilisation d’un moyen de transport ouvert au public. Dans cet esprit, des mesures particulières peuvent être prises en faveur des personnes
à mobilité réduite“ - Article 2 du code des transports
Ź Le droit au transport pour l’ensemble des habitants de m2A, quel que soit leur lieu de
résidence
Mulhouse
Mulhouse : quartiers Coteaux / Dornach
Ź L’enjeu de la prise en compte des Personnes à Mobilité Réduite (PMR) dans les politiques
publics transports / déplacements
Accessibilité de plein-pied dans les
rames du tramway de Mulhouse
Personnes mal voyantes
Source : CERTU - CETE Nord-Picardie
Source : SITRAM / m2A
Zone d’activités Pôle 430 (Wittenheim)
Battenheim
Ź La tarifications sociale des transports collectifs
Abonnement Jocker Soléa : demandeurs
d’emploi, contrats solidarité, bénéficiaires
du RMI et personnes en situation de précarité.
Source : site web Soléa
Guide
Réexion
Révision PDU
19
1.6. CONSOLIDER L’ACCESSIBILITE DU TERRITOIRE
Situation actuelle
DES DEPLACEMENTS QUOTIDIENS DEPASSANT LARGEMENT LES LIMITES DE M2A
20 % des 135 000 navettes domicile / travail sortent de m2A, 26 % y entrent et 54 % se réalisent à l’intérieur du territoire
Les navettes domcile / travail ne se cantonnent pas uniquement à m2A. Elles présentent également des liens très forts avec les autres aires urbaines du Haut-Rhin, la
Suisse et dans une moindre mesure l’Allemagne. Les enquêtes nationales transports déplacements montrent que les français réalisent moins de déplacements quotidiens,
mais qu’ils y consacrent toujours le même “budget temps” : un peu moins d’une heure. Or, les temps de parcours se sont réduits notamment avec l’arrivée du TGV RhinRhône. Mener des études et construire des stratégies uniquement à l’échelle du PTU n’est donc pas pertinent.
Les navettes domicile / travail dans la région mulhousienne
(cabotage / entrées / sorties)
Sorties : 27 236
Cabotage :
73 451
Entrées : 34 750
Les navettes sortant de m2A
Autres territoires:
2 755
Allemagne : 816
AU Colmar :
1 802
AU Guebwiller :
1 221
Les navettes entrant dans m2A
Autres territoires:
5 471
AU Colmar :
2 638
AU Guebwiller :
3 043
AU Thann
Cernay : 2 232
AU Thann
Cernay : 3 321
AU S
Saint
i tL
Louis
i :
4 033
Suisse : 7 943
AU S
Saint
i tL
Louis
i :
2 877
Reste du HautRhin : 6 436
20
Reste du Haut
HautRhin : 17 401
Source des données : INSEE - RP
Guide
Réexion
Révision PDU
1.6. CONSOLIDER L’ACCESSIBILITE DU TERRITOIRE
Perspectives / Enjeux
LE PDU DOIT ANCRER L’AGGLOMERATION MULHOUSIENNE DANS SON POSITIONNEMENT DE CARREFOUR...
...en assurant son inscription dans l’armature sud-Alsace, régionale, transfrontalière et européenne
Le succès du TER 200, l’arrivée du TGV Rhin-Rhône confirment qu’il est nécessaire de réfléchir au-delà du simple contour institutionnel de m2A. Les habitants doivent
trouver des conditions optimales pour se déplacer à une échelle régionale et au-delà. Par exemple, l’accessibilité à l’Euro-Airport est un enjeu fort pour l’agglomération mulhousienne. Il permet de rejoindre directement les principales capitales européennes. Or, il ne se situe pas dans m2A.
C’est pourquoi, en 2011, réfléchir à la problématique des transports et des déplacements uniquement à l’échelle des PTU est insuffisant. Il est indispensable d’y
ajouter la dimension sud-Alsace, régionale, métropolitaine, transfrontalière et européenne.
Ź Le maillage progressif des LGV engendrera des gains très importants de temps de
parcours
Accessibilité ferroviaire à long terme
BERLIN
HANOVRE
AMSTERDAM
LONDRES
COLOGNE
BRUXELLES
LILLE
FRANCFORT
Ź L’Euro-Airport : le 5ème aéroport de France est encore trop difficile d’accès depuis les
grandes agglomérations alsaciennes.
La création d’une gare au droit
de l’aéroport permettrait de rallier
Mulhouse en 15 min au lieu de 30
min aujourd’hui dans le meilleur
des cas. Elle permettrait également
de supprimer la rupture de charge
entre le train et l’autobus en gare de
Saint-Louis.
KARLSRUHE
STUTTGART
PARIS
STRASBOURG
Euro-Airport
MUNICH
RENNES
MULHOUSE
ZURICH
DIJON
BESANCON
NANTES
Ź Le TER : un moyen de transport efficace pour les déplacements à l’échelle régionale.
Par exemple, le TER 200 permet
de réaliser le parcours Strasbourg/
Mulhouse en 50 min. Son cadencement est à l’heure durant la journée, à la demie-heure durant les
périodes de pointes.
CLERMONT FERRAND
LYON
MILAN
BORDEAUX
NICE
MONTPELLIER
MARSEILLE
PERPIGNAN
0
Guide
Réexion
Révision PDU
250
500 km
Source : Fond MapInfo
Réalisation : AURM 2008
TER 200 en gare de Mulhouse
21
1.7. CONTRIBUER A LA SANTE ET AU BIEN ETRE DES HABITANTS
Situation actuelle
LES POLLUANTS ET LES NUISANCES LIES AU TRAFIC MOTORISES...
....altèrent la santé et le bien-être des habitants
Ź Les transports : la première source de nuisances sonores
Ź La qualité de l’air : l’indice ATMO a peu évolué sur la période 2000-2010
Indice ATMO 2000-2010 à Mulhouse (indices de qualité de l’aire en nb. de jours)
100%
0
106
11
3
84
106
3
17
102
3
11
5
85
2
5
99
105
94
80%
3
134
142
145
L’étude de l’ADEME intitulée
“Combattre une nuisance quotidienne, la lutte contre le bruit”
précise que “Plus d’un Français
sur deux (54 %) se déclare gêné
par le bruit lorsqu’il est chez lui.
Les transports sont la première
source de nuisance sonore, surtout dans les grandes villes”.
dB(A)
Échelle du bruit
(en dB)
140
avion au décollage
105
concert discothèque
klaxon
restaurant scolaire
automobile
salle de classe
fenêtre sur rue
120 dB
seuil de la douleur
90 dB
seuil de danger
95
85 dB
seuil de risque
80
85
70
60
60%
40
30
20
40%
260
268
261
256
277
Source : étude de l’ADEME intitulée “Combattre une
260
229
218
203
261
258
nuisance quotidienne, la lutte contre le bruit”
salle de séjour
chambre à coucher
vent léger
0 dB
seuil d'audibilité
20%
Ź L’obésité progresse, le surpoids recule légèrement
2003
2004
Très bon (1-2) / Bon (3-4)
Moyen (5) / Médiocre (6-7)
Mauvais (8-9) / Très mauvais(10)
Source des données : Buldair
22
2005
2006
2007
2008
2009
2010
Définition : l’indice ATMO est élaboré à partir de 4 sous-indices (allant de 1 à 10) pour
SO2, NO2, O3 et les poussières.La qualité
de l’air est caractérisée sur une journée par
le sous-indice maximum et est associée à
un indice qui va de très bon (indice 1) à très
mauvais (indice 10). Cet indice simple est
représentatif de la situation complexe de la
qualité de l’air. Il est en cohérence avec les
seuils d’information et d’alerte.
Selon l’OMS “La sédentarité
(manque d’activité physique) est
considérée comme le quatrième
facteur de risque de décès dans
le monde (6%). On estime par
ailleurs qu’elle est la cause principale de 21 à 25% des cancers du
sein ou du colon, de 27% des cas
de diabète et d’environ 30% des
cas de cardiopathie ischémique”.
Evolution de la part de la population française en surpoids 1997-2006 (en %)
Surpoids
2006
2002
2003
2001
2000
2000
1997
0%
28,5%
29,4%
30,3%
29,2%
Obésité moderée
7,9%
9,2%
10,7%
11,6%
Obesite massive
0,3%
0,4%
0,6%
0,8%
Source des données : mangermaigrir.fr (étude ObEpi issue
d’une enquête réalisée auprès de 25 770 personnes âgées de
plus de 15 ans)
Guide
Réexion
Révision PDU
1.7. CONTRIBUER A LA SANTE ET AU BIEN ETRE DES HABITANTS
Perspectives / Enjeux
LA REDUCTION DES NUISANCES SONORES, LA PROMOTION DE LA MARCHE ET DU VELO...
....passent par la réappropriation des espaces publics par les habitants
L’étude de l’OMS, datée de 2009, intitulée “Activité physique et santé en Europe - Information au service de l’action“ indique que “Le système de transport peut influer
considérablement sur les possibilités d’activité physique, tant en facilitant la marche à pied et le cyclisme qu’en permettant à chacun de se rendre dans des lieux de pratique
d’une activité physique”. Elle indique également que “Le milieu dans lequel on vit et travaille a une forte influence sur l’aptitude à être physiquement actif”. Des
espaces publics de qualité peuvent être un moyen pour encourager les modes actifs, pour réduire la pollution et les nuisances sonores et améliorer, favoriser le lien social.
Ź La pratique du vélo et de la marche à pied pour les déplacements quotidiens passe
notamment par la reconquête des espaces publics
Ź Une circulation apaisée est un vecteur de cohésion sociale
Exemple de la rue du Bourg rénovée (Commune de Lambersart)
- Communauté Urbaine de Lille
Métropole.
Source : cabinet Roland Ribi & Associés (RRA)
Exemple de zones de rencontres en Suisse à Saint-Gall (à gauche) et à Berne (à droite)
Source : site web www.zonederencontre.ch (photo de gauche) / CERTU (photo de droite).
Pratique du vélo et de la marche
dans m2A.
Ź Solea anticipe les futures normes antipollution EEV
m2A a acheté 41 bus en 2008. Ces
nouveaux bus sont évidemment
conformes aux normes d’accessibilité en vigueur. Ils anticipent même
les futures normes antipollution
EEV. Ils sont donc plus performants
que ce qui est imposé par la réglementation actuelle (EURO 5).
Guide
Réexion
Révision PDU
23
1.8. S’APPROPRIER LES GRANDES ORIENTATIONS DES DOCUMENTS D’URBANISME
SCOT
LE SCOT DE LA REGION MULHOUSIENNE
Une prise en compte affirmée de la thématique déplacement / transport
Selon sa définition, le SCOT est un document d’urbanisme à valeur juridique qui fixe les vocations générales des espaces et définit leur organisation spatiale. Créé par la loi
SRU, c’est l’outil de conception, de mise en œuvre et de suivi d’une planification intercommunale, dans une perspective de développement durable. Le SCOT de la région
mulhousienne a été approuvé en décembre 2007. Il autorise la mise en oeuvre d’une politique de transport et de déplacement ambitieuse. Le SCOT devra répondre aux
lois Grenelle d’ici janvier 2016. C’est pourquoi les travaux de sa révision vont débuter mi-2012.
Carte de synthèse du SCOT de la région mulhousienne
On peut également faire état du renforcement des
centres urbains. Ces derniers forment un maillage
structurant pour l’organisation et le fonctionnement
des territoires (cf. cercles rouges cartes ci-dessous).
Bollwiller
Wittenheim
Ottmarsheim
Kingersheim
Illzach
Pfastatt
Lutterbach
Mulhouse / Bourtzwiller
Riedishem
Rixheim
Mulhouse
Dornach
Brunstatt
Centre Ville
de Mulhouse
Habsheim
(projets Mulhouse
Grand Centre,
quartier gare TGV,
Fonderie etc.)
Ź Les enjeux du SCOT dans le domaine des transports
Renforcer la vocation de la Région Mulhousienne comme pôle principal
du Haut-Rhin et capitale de l’Alsace du Sud.
Structurer le territoire de la Région Mulhousienne autour du maillage des
centres urbains et du réseau de TCSP.
Elaborer une politique des déplacements articulée aux dynamiques
futures du territoire.
Positionner la Région Mulhousienne dans les dynamiques d’aménagement du territoire en relation avec les espaces voisins français, allemands
et suisses.
Ź Le maître mot du SCOT : diversifier l’offre de transport
En favorisant l’intermodalité (cf. carte page de droite).
Pôle d’échanges principaux, autres pôles existants à créer ou à renforcer.
En poursuivant dans la durée le développement des réseaux de transports en commun.
Développer le réseau de TCSP et la possibilité de redéploiement du
réseau d’autobus.
En développant les modes doux (piétons, cyclables).
Repose sur le renforcement des principaux centres urbains qui est favorable à la pratique de la marche à pied et au vélo ; réalisation d’itinéraires
cyclables continus.
En complétant le maillage de voirie.
Voie Sud, barreau nord, barreau sud etc.
En se connectant aux réseaux européens. (cf. carte page de droite).
Raccordement court, 2ème phase de la LGV Rhin-Rhône, renforcement
de capacité Mulhouse / Chalampé etc.
En offrant des alternatives pour le transport de marchandises.
Augmentation de la capacité des ports de Mulhouse Rhin, augmentation
des capacités ferroviaires etc.
Source : SCOT de la région mulhousienne
24
Guide
Réexion
Révision PDU
1.8. S’APPROPRIER LES GRANDES ORIENTATIONS DES DOCUMENTS D’URBANISME
SCOT
LE SCOT DE LA REGION MULHOUSIENNE
Transports / déplacements : de l’échelle du quartier à l’échelle européenne, en passant par l’échelle de l’agglomération
Développer le réseau de transport en commun/renDévelopper le réseau de transports en commun / renforc
forcer le maillage
des pôles
d’échanges intermodaux
maillage des pôles d’échanges intermo
(carte n° 4 du DOG)
Carte
Projets d’infrastructures ferroviaires et fluProjets
ferroviaires et fluv
viales (carte
n° 6d’infrastructures
du DOG)
Carte
La
Th
ur
La
Th
ur
Emplacement possible
d’une gare sous réserve de
modification de contrainte
du risque technologique
N
Em
d’
m
du
Müllheim
Freiburg
Variantes pour la desserte
de Wittenheim centre
Emplacement possible
Extension du port d’Ottma
d’une
5 gare sous réserve de
modification de contrainte
du risque technologique
L‘Ill
L‘Ill
Variantes pour la desserte
d’Illzach centre
Variantes pour la desserte
de Pfastatt
2
Port de l’Ile Napoléon
(à pérenniser)
3
La D
A
Aérodrome
r
olle
Emplacement possible
d’une gare sous réserve de
modification de contrainte
1du risque technologique
Le R
D
L‘Ill
Müllhei
m
Freiburg
A
Aérodrome
hin
Variantes pour la liaison
Mulhouse/Habsheim
Le R
r
olle
hin
La D
L‘Ill
Création d’un port de plaisance
D 43
D 43
2
2
4
Müllhei
m
Freiburg
Nouvel arrêt tram-train
Tram Train périurbain
Liaison TER Mulhouse-Freiburg
ou TCSP Mulhouse-Müllheim
Principes de tracés des lignes de TCSP :
Pôle d’échanges intermodaux
existant
Pôle d’échanges intermodaux à
renforcer
Pôle d’échanges intermodaux à
créer
Tramway urbain
Réseau ferré
Autoroutes et voies rapides
sur une infrastructure
existante
Voies principales
sur une infrastructure à
créer
Réseau hydrographique
LGV Rhin-Rhône
Source : SCOT de la région mulhousienne
Guide
Réexion
Révision PDU
Port à développer
Gare/arrêt ferroviaire
Canal Saône-Rhin : élargissement du
gabarit
1
2
3
4
5
LGV Rhin-Rhône
Sauvegarde des réseaux ferrés :
MDPA et RFF(Bollwiller-Guebwiller)
Raccordement court + stockage des
marchandises + saut de mouton
(changement de sens de circulation)
Préservation de la gare de triage de
Richwiller
Raccordement court Chalampé-Basel
à l’état de réflexion
Raccordement court Gare du
Nord-Chalampé
3ème voie ferrée Habsheim - Sierent
(DUP approuvée)
Renforcement de la voie ferrée
Mulhouse - Bantzenheim
Sauvegarde d’autres réseaux ferrés
Possibilité d’un embranchement
ferroviaire
Tram Train périurbain
Arrêt Tram-Train
Tramway urbain
Gare/arrêt ferroviaire
Réseau ferré
Autoroutes et voies rapides
Voies principales
Réseau hydrographique
Source : SCOT de la région mulhousienne
25
1.8. S’APPROPRIER LES GRANDES ORIENTATIONS DES DOCUMENTS D’URBANISME
PCT
LE PCT DE M2A : UNE EXIGENCE ACTUELLE POUR LES GENERATIONS FUTURES
Un objectif de diminution de 20 % des émissions de GES transports d’ici à 2025
Le PCT de m2A a été approuvé en décembre 2010. Il constitue le cadre pour réaliser les actions visant à atténuer les émissions de gaz à effet de serre, à adapter le territoire au changement climatique. Cet outil permet de mettre en cohérence et en évidence les actions conduites localement sur les territoires, tout en constituant un levier pour
mobiliser les différents acteurs concernés. Le Schéma Régional Air, Energie Climat (SRCAE) vise à élaborer une stratégie et à définir des orientations pour l’Alsace dans
chacune des trois thématiques, climat, air et énergie, en prenant en compte les possibles interactions entre elles. Le PCT de m2A doit être compatible avec le SRCAE. Ce
dernier est actuellement en cours d’élaboration par l’Etat et la Région Alsace.
Ź Une arcticulation forte PDU / PCT
Dans le cadre de son plan d’action, le PCT précise que le plan des déplacements urbains est l’outil local pour mettre en œuvre une mobilité plus durable
dont l’objectif pourrait être le facteur 2 en 2025. Ainsi plutôt que de décliner
des objectifs comme pour les autres axes de travail, il est considéré que le PDU
sera partie intégrante de cet axe, avec ses objectifs.
Plan Climat Territorial
DE MULHOUSE ALSACE AGGLOMÉRATION
Source : DREAL Alsace
Décembre 2010
Document réalisé par l’équipe projet Plan Climat
et le Service Développement Durable
1
Source : m2A
26
La contribution du PDU pour atteindre le facteur 2
Le Plan Climat Territorial de l’agglomération mulhousienne demande au PDU de
l’agglomération mulhousienne de contribuer à l’objectif « facteur 2 en 2025 » en réduisant les émissions du secteur des transports de plus de 20% entre 2002 et 2025.
La révision prévue en 2011 pourrait être l’opportunité d’inscrire cet objectif
dans le PDU, de le décliner dans les différents domaines couverts et d’identifier
les actions à mener par chaque partenaire pour y parvenir.
Plus concrètement, en s’appuyant sur l’étude menée en 2007 dans le cadre de
l’élaboration du Plan Climat, cet objectif devrait être atteint dans le domaine
des transports si :
7% des déplacements réalisés en voiture se reportent vers les transports
collectifs ;
25% des déplacements réalisés en voiture sur moins de 5 km se reportent
sur la marche à pied ou le vélo ;
le taux de remplissage de chaque voiture augmente de 20%.
Des actions du PDU à décliner selon 3 objectifs
En ce qui concerne les partenaires du Plan Climat les actions seront déclinées
selon les objectifs suivants :
faciliter les modes de déplacements doux ;
limiter les émissions des véhicules à moteur ;
améliorer l’attractivité des transports en commun.
Guide
Réexion
Révision PDU
1.8. S’APPROPRIER LES GRANDES ORIENTATIONS DES DOCUMENTS D’URBANISME
PLH
LE PLH DE M2A : LA STRATEGIE DE L’HABITAT POUR LES 6 PROCHAINES ANNEES
Un objectif ambitieux d’augmentation de la population de l’agglomération mulhousienne de 5 % d’ici à 2020
Le programme local de l’habitat (PLH) de m2A est l’outil de la politique du logement au niveau local. Il fixe notamment les objectifs de développement des logements, donc
indirectement les objectifs en termes de population. Il a une durée légale de 6 ans. Le PLH de m2A a été approuvé en 2011. Il vise une augmentation de la population de
m2A de 5 % d’ici à 2020.
Certains des 18 objectifs et certaines des 34 actions présentent un lien étroit avec
le PDU :
Bja]djhZ6ahVXZ6\\adb‚gVi^dc
aZEgd\gVbbZ
AdXVaYZaÉ=VW^iVi
L’objectif 4 : développer et encourager les formes urbaines économes en
consommation de foncier. Il est proposé d’adapter la densité minimale selon
la situation : cœur d’agglomération, centre bourg, terrains en extension d’urbanisme et terrains à proximité des transports collectifs structurants.
'%&'"'%&,
L’action n° 10 va dans ce sens en affichant le développement des chartes ou des
contrats d’axes entre m2A et les communes.
9^V\cdhi^X!YdXjbZciYÉdg^ZciVi^dc
Ziegd\gVbbZYÉVXi^dch
KZgh^dcVgg„i‚ZVj')_j^c'%&&
L’objectif 7 : prendre en compte les besoins des séniors, des personnes handicapées et leur accompagnement dans leurs parcours résidentiels.
Pour cette action un lien est à opérer avec le vieillissement de la population et
la prise en compte des PMR dans les enjeux du Plan de Déplacement Urbain.
Le concept de Finger Plan
Les 4 zones géographiques du
Finger Plan
L’exemple du Fingerplan
de Copenhague : l’urbanisme en doigt de gants
le long des voies ferrées.
Source : Repères européens /
Niels Østergård
Source : m2A
Guide
Réexion
Révision PDU
27
1.8. S’APPROPRIER LES GRANDES ORIENTATIONS DES DOCUMENTS D’URBANISME
Projet communautaire
LE PROJET COMMUNAUTAIRE DE M2A
Réussir une transition exigeante du territoire d’ici 2020
Le projet communautaire a été approuvé en juin 2011. Il a pour principale vocation de réussir la transition exigeante du territoire et son horizon temporel est 2020. La 2ème
révision du PDU devra s’appuyer sur les grands objectifs et le programme d’action déplacement / transport du projet communautaire de m2A.
Bja]djhZ6ahVXZ6\\adb‚gVi^dc'%'%
G‚jhh^g
jcZigVch^i^dc
Zm^\ZVciZ
Ź Dynamiques engagées
Le TGV Rhin-Rhône positionne l’agglomération au croisement de la ligne
Zurich/Paris et Strasbourg/Lyon Méditerranée, donc au cœur d’un carrefour stratégique au niveau européen.
L’Euro-Airport est le 5ème aéroport français hors Paris. Son raccordement
ferroviaire facilitera considérablement son accès depuis l’agglomération.
Les priorités de l’agglomération dans le domaine des transports et des déplacements à
un horizon 2020
Augmenter la fréquentation du transport public : d’ici à 2020, l’agglomération
se met en capacité d’augmenter de 25 % la fréquentation des transports publics :
•
mettre en place des lignes de bus à haut niveau de service et réaliser
au fur et à mesure des possibilités financières, les extensions prévues du tramway ;
•
élargir la palette des solutions de transport pour desservir de la façon
la plus fine et la plus équitable possible, toutes les zones de m2A
(transport à la demande, autopartage…) ;
•
simplifier l’usage des transports publics ;
•
améliorer la vitesse commerciale des bus ;
•
élaborer un schéma directeur des transports en commun en site
propre à long terme.
Encourager la pratique du vélo et de la marche : d’ici à 2020, l’agglomération
se met en capacité de porter à plus de 7 % la part des déplacements vélos et à 28%
des déplacements à pied.
•
mettre fin aux discontinuités du réseau cyclable actuel ;
•
créer aux moins trois itinéraires structurants, bien identifiés, sur
l’ensemble de m2A ;
•
pour le développement de la marche à pied, créer un réseau de
boucles pédestres communiquant entre elles sur l’ensemble de
l’agglomération.
Source : m2A
28
Guide
Réexion
Révision PDU
1.8. S’APPROPRIER LES GRANDES ORIENTATIONS DES DOCUMENTS D’URBANISME
Perspectives / Enjeux
L’UNIVERS REGLEMENTAIRE DU PDU DE L’AGGLOMERATION MULHOUSIENNE
Le PDU, un document qui tiendra compte, et qui sera à prendre en compte
Le PDU devra être compatible avec le SCOT et le SRCAE. Il répondra aux objectifs que lui assigne le PCT. Il veillera à être cohérent avec le projet communautaire et le
PLH. Il tiendra également compte des grandes orientations des autres documents cadres : schéma directeur cyclable CG 68, SNIT... Il pourra également proposer des
ajustements des objectifs à prendre en compte dans les versions futures de tous ces documents.
PLU/POS et SCoT dans l’univers réglementaire Grenelle
Coordination des principales démarches territoriales en aménagement et urbanisme de la Région Mulhousienne
SRCAE (Schéma
Régional Climat Air
Energie) *
Projet communautaire
m2A
Gerplan m2a
Gerplan CCPFRS
SRCE (Schéma Régional
de Cohérence
Ecologique)
PPA m2A (Plan
de Protection de
l’Atmosphère)
Définitions
conformité : pas de différence avec le document supérieur ;
compatibilité : ne pas être en contradiction avec le document ou la norme
supérieure ;
prise en compte : ne pas ignorer le document ou la norme supérieure.
Schéma directeur piétons
m2a
Schéma directeur cyclable
m2a
PCET m2A (Plan
Climat Energie
Territorial)
Schéma directeur des
zones d’activités m2a
Charte commerciale
Pays Région Mulhousienne
SCoT Région mulhousienne
(Schéma de Cohérence Territoriale)
Autres documents cadre...,
Autres documents cadres
supra-territoriaux de la région
mulhousienne :
PLU (Plan Local
d’Urbanisme)
/ POS
Dont opérations +5000m² SHON
>Convention Intégrée de Développement Durable (Pays et CR Alsace),
>Schéma National des Infrastructures de transports
>...
SDAGE (Schéma Directeurs
d’Aménagement et de Gestion
des Eaux)
Permis construire, permis
d’aménager, ZAC...
>Contrat de territoire de vie (CG68),
>Contrat de projets Etat-Région
PIG (Programme d’intérêt général) /
SUP (Servitude d’utilité publique)...
Charte du Pays de la
Région Mulhousienne
Types de documents :
Périmètres de développement prioritaires
des réseaux définis à l’intérieur des zones
de classement de chaleur et de froid
schéma régional de raccordement
*Le
au réseau électrique des énergies
renouvelables est élaboré pour attendre les objectifs du SRCAE
Guide
Réexion
Révision PDU
L’ensemble des démarches doivent converger et s’articuler les unes avec les
autres.
SAGE (Schéma d’Aménagement et
de Gestion des Eaux)
PLH m2A (Plan Local
de l’Habitat)
>Schéma directeur cyclable (CG68),
>Projet global d’aménagement (CR
Alsace),
Dont DAC (Document
d’Aménagement Commercial)
PDU m2A (Plan
Déplacements urbains)
voire démarches de réflexion
(par ex, la ville Post Carbone)
Ź Le PDU de l’agglomération mulhousienne, un programme d’actions à la croisée :
des documents cadres pour la région mulhousienne : projet communautaire
m2A, schéma directeur piétons et cycles de m2A... ;
des documents de programmation et d’actions : Plan Climat Territorial m2A,
Plan Local de l’Habitat m2A… ;
des documents de planification : SCOT région mulhousienne, POS / PLU des
32 communes de m2A.
Liens réglementaires :
Document cadre pour la région mulhousienne
existant ou projeté (Hors législation)
Est conforme avec...
Document de programmation d'actions
Est compatible avec...
Document de planification
Schéma régional d'objectifs
Prend en compte le/la...
(pas de contradiction)
29
30
Guide
Réexion
Révision PDU
QUATRE LEVIERS D’ACTION
2. Levier n° 1 : aménagement du territoire
3. Levier n° 2 : usage des espaces publics
4. Levier n° 3 : maillage des réseaux
5. Levier n° 4 : l’accompagnement au changement de comportement de mobilité
Guide
Réexion
Révision PDU
31
Schéma de principe levier n° 1 : aménagement du territoire
32
Guide
Réexion
Révision PDU
2. LEVIER N° 1 : AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
Guide
Réexion
Révision PDU
33
2.1. VILLE INTENSE - VILLE DES COURTES DISTANCES
Situation actuelle
LE CHANGEMENT DE COMPORTEMENT DE MOBILITE DES FRANÇAIS
Avec l’amélioration des vitesses de transport, les déplacements s’effectuent sur des distances de plus en plus longues
Les enquêtes nationales déplacements montrent que les français réalisent légèrement moins de déplacements quotidiens, mais qu’ils y consacrent toujours le même “budget
temps” : un peu moins d’une heure. En revanche, les distances parcourues chaque jour ont progressé. Comme le montre la carte ci-dessous, les déplacements de l’aire
urbaine de Mulhouse se connectent très fortement aux 4 autres aires urbaines du Haut-Rhin.
Ź L’augmentation des distances parcourues
Ź Des déplacements domicile / travail importants sur l’arc Thann-Cernay / Mulhouse /
Saint-Louis / Bâle : les flux dépassent très largement le périmètre institutionnel de m2A
Distance moyenne journalière parcourue par les français (en km)
Les navettes domicile / travail entre les aires urbaines du Haut-Rhin
30
25,2
23,1
20
17,4
10
0
1982
1994
2008
Source des données : ENTD
Situation
familiale
Lieu de
travail
Ź Les déterminants de la mobilité
Age
Revenus
MOBILITE
Modes
de vies
34
Lieu et
type
d’habitat
Guide
Réexion
Révision PDU
2.1. VILLE INTENSE - VILLE DES COURTES DISTANCES
Outils / Retours d’expériences
VERS UN NOUVEAU MODELE DE DEPLACEMENTS
Le projet de recherche ville Post-carbone a mis en avant, pour l’agglomération mulhousienne, l’enjeu de “la ville des courtes distances”
“La ville des courtes distances“ repose sur l’idée que la plupart des activités quotidiennes doivent pouvoir s’effectuer dans un périmètre accessible à pied (école, crèche,
jardin, boulangerie, superette, café, centre médical,…). Cela a un impact positif pour l’environnement, la convivialité et la qualité de vie en général. Ainsi, la marche et le vélo
deviennent une vraie alternative à la voiture.
Ź La prise en compte des déplacements de proximité dans le projet de recherche “Mulhouse Post carbone”
Cercle de vie quotidienne autour des écoles
Ź “Ville intense et mobilité” : l’axe 1 du PDU de Lille Métropole
L’axe n° 1 du PDU de Lille a 4
approches :
articuler “la ville intense” avec
l’ensemble du système de
déplacements ;
les réseaux de transports collectifs lourds comme support
et vecteur du développement
urbain ;
systématiser les approches
micro-PDU ;
Source :
Lille Métropole
Plan de
Déplacements Urbains
de
LILLE METROPOLE
Les 32 communes de m2A disposent d’au moins une école. La
moitié de la population (55%) est
située à moins de 500 mètres de l’une
d’entre elles.
Charte Micro PDU
-
pédagogie, exemplarité et
communication en matière
d’articulation urbanisme /
déplacements.
La mise en œuvre d’un microPDU dans les projets d’urbanisme
doit aboutir à des propositions
concrètes axées sur les valeurs
du PDU communautaire à échelle
locale : aménagement de zones
30, de cheminements piétons,
cyclables, sécurisation d’écoles,
amélioration de la desserte en
transports collectifs etc.
Ville intense
“La ville intense est une ville qui
maîtrise son étalement urbain;
une ville qui valorise ses équipements, ses services et ses réseaux de transports au bénéfice
de tous (tout en limitant les coûts
et les impacts financiers, énergétiques et écologiques) ; une ville
aussi qui, par la mixité et la diversité de ses fonctions et de ses
aménités, crée un cadre de vie, de
travail et de loisirs plaisant, riche
et favorable à l’épanouissement
humain”. Source : Délibération Lille Métropole
Source : Lille Métropole
Guide
Réexion
Révision PDU
35
2.2. LA VILLE POLYCENTRIQUE
Situation actuelle
LA PART DES ACTIFS, HABITANT ET TRAVAILLANT DANS LEUR COMMUNE RECULE
Moins du tiers des habitants de m2A résident et travaillent dans leur commune de résidence
La part des actifs habitant et travaillant dans leur
commune de résidence
A Mulhouse, plus de 50 % des actifs
habitent et travaillent dans la ville
centre. Par contre, les communes du
sud du territoire sont celles qui ont les
taux les plus élevés d’habitants ayant
une activité professionnelle à l’extérieur de la commune. Dans ce secteur,
de nombreuses personnes sont salariées en Suisse.
La part des actifs habitant et travaillant dans leur
commune de résidence dans m2A
Mulhouse
60,4%
56,5%
Evolution
1999-2007
3,9 pts
1ère couronne m2A
17,2%
16,9%
0,4 pts
2ème couronne m2A
13,8%
12,9%
1,0 pts
T t l m2A
Total
2A
34 8%
34,8%
31 7%
31,7%
3,2
3 2 pts
t
CCPFRS
24,5%
18,5%
6,0 pts
Haut-Rhin
31,2%
28,1%
3,0 pts
Alsace
34,3%
31,7%
2,6 pts
France
39,1%
35,3%
3,8 pts
1999
2007
Source des données : INSEE – RP
36
Guide
Réexion
Révision PDU
2.2. LA VILLE POLYCENTRIQUE
Outils / Retours d’expériences
DE LA VILLE ETALEE A LA VILLE POLYCENTRIQUE...
...l’une des conditions pour permettre le report de la voiture vers les transports collectifs
Le renforcement des pôles urbains passe par la diversification de leurs offres fonctionnelles et leurs densifications. La mise en place de TC performants entre les pôles
urbains permet une alternative à la voiture pour les déplacements dans l’agglomération. On peut parler de ville polycentrique. C’est l’une des conditions nécessaires pour
permettre le report de la voiture vers les TC et les modes actifs. Toutefois, dans ce domaine les gains sont difficiles à estimer de manière indépendante.
“De la ville étalée à la ville judicieusement compacte” - Université de Lausanne : un enjeu
de développement durable
cement de centres secondaires
multifonctionnels
reliés
entre
eux par des transports publics
performants.
Source : PDU Nantes Métropole
Le modèle de ville polycentrique en réseau vise une organisation des densités urbaines
(population+emploi), par le renfor-
Ź “Organiser l’urbanisme, préserver les équilibres du territoire, soutenir les dynamiques
locales” : un objectif du PDU de Nantes
Cet objectif du PDU de Nantes
suppose :
un développement du territoire
prioritairement
dynamique
autour des pôles de vie et des
quartiers ;
une organisation multipolaire
du territoire maillée par un
réseau de déplacements tous
modes.
Guide
Réexion
Révision PDU
Cette stratégie de développement
est déjà affirmée dans deux documents avec lesquels le PDU doit
être compatible :
la Directive Territoriale d’Aménagement de l’Estuaire de la
Loire ;
le SCOT de la Métropole
Nantes-Saint Nazaire Loire.
37
2.3. L’ARTICULATION URBANISME - TRANSPORT
Situation actuelle
LA PART DES HABITANTS DESSERVIE PAR LES TC DIMINUE AVEC L’ELOIGNEMENT DU CENTRE DE MULHOUSE
50 % du potentiel foncier de la 1ère couronne se situe à moins de 500 m d’une ligne TC structurante
Les graphiques ci-dessous montrent que les réseaux structurants tramway, tram-train, lignes autobus et gares, ne desservent pas la totalité des habitants. En 1ère couronne,
cette part se situe à un peu plus de 70%. En 2ème couronne, elle tombe à un peu plus de 30 % des habitants. A Mulhouse, l’ensemble des habitants est desservi par le
réseau structurant. En raisonnant en termes de potentiel foncier destiné à l’habitat, on remarque que les lignes d’autobus structurantes et les gares desservent moins de 50
% du potentiel en 1ère couronne et moins de 20 % en 2ème couronne. Pour l’ensemble des deux couronnes, le potentiel foncier s’élève à 746,9 ha. Il se répartit à parts
égales entre la 1ère et la deuxième couronne.
Ź La population : des différences suivant les territoires desservis
Ź Le potentiel foncier : la motié des surfaces de la 1ère couronne est située à moins de
500m d’une ligne TC structurante...
La part des habitants desservis par le réseau de transports collectifs
110 514 hab
100%
100 802 hab
38 023 hab
3%
249 339 hab
15,5%
La répartition du potentiel foncier suivant la desserte TC en 1ère couronne
4%
21%
24%
49,0%
373,8 ha
17%
80%
35,6%
Absence de desserte
Autres bus
Offre TC Structurante
60%
45%
100%
Ź ....cette part tombe à 20 % en 2ème couronne
40%
79%
73%
La répartition du potentiel foncier suivant la desserte TC en 2ème couronne
17,7%
29 0%
29,0%
20%
34%
373,1 ha
0%
Mulhouse
2ème couronne
Total m2A
Absence de desserte
Absence de desserte
Autres bus
Autres bus
Offre TC Structurante
38
1ère couronne
Source des données : SIG AURM sur la base des estimations
de la population selon la méthode CERTU (carroyage 200m)
Offre TC Structurante
53 3%
53,3%
Source des données : SIG AURM sur la base du recensement
des potentiels fonciers PLH.
Guide
Réexion
Révision PDU
2.3. L’ARTICULATION URBANISME - TRANSPORT
Outils / Retours d’expériences
LA DENSIFICATION LE LONG DES AXES DE TRANSPORT EST UNE CONDITION NECESSAIRE...
...à leur attractivité comme à leur efficience
Ź Ville intense et stations de transport à Lille
La démarche des DIVAT a permis
de concrétiser le concept de ville
intense. Elle fait la relation entre
niveau de desserte transport public
lourd (métro, tramway, ferroviaire,
Zone de densification urbaine le long de la future
ligne E du tramway de Grenoble
BHNS) et densité urbaine, itinéraires
de mobilités douces et normes de
stationnement.
OBJECTIFS
DE DENSITÉ DANS LES DIVAT
Source : PDU de Lille
Ź Construire la ville autour du tramway : exemple de la ligne E à Grenoble
“La démarche de Grenoble, fortement portée par les élus du SMTC,
est particulièrement avancée dans
sa concrétisation. Sa finalité est
de coupler les investissements de
transports publics, dans le cadre
de “zones de densification urbaine“
articulant mobilité, logements,
mixité, équipements, etc. En 2007,
une charte urbanisme / transport a
été signée à l’échelon de l’agglomération. Le contrat d’axe est
l’instrument de sa mise en œuvre:
en contrepartie d’une nouvelle
desserte de transport public, les
partenaires sont invités à élaborer
ensemble un projet de territoire et à
concevoir un calendrier de réalisations et des engagements de chacun pour une dizaine d’années“
Source - CERTU - Articuler urbanisme et transport :
chartes, contrats d’axe, etc.
Source : CERTU - Articuler urbanisme et transport : chartes, contrats d’axe, etc.
Guide
Réexion
Révision PDU
39
Schéma de principe levier
n° 2 : usage des espaces
publics
Cercles d’accessibilité
Source : Ecologik (Julie Hamm,
Cécile Barras, Mathilde Bey)
Source : Projet de recherche Ville Post Carbone
40
Guide
Réexion
Révision PDU
3. LEVIER N° 2 : USAGE DES ESPACES PUBLICS
Guide
Réexion
Révision PDU
41
3.1. UNE VILLE CONVIVIALE POUR LES PIETONS
Situation actuelle
UNE PLACE DE PLUS EN PLUS GRANDE ACCORDEE AU PIETON DANS LES PROJETS DE L’AGGLOMERATION DE MULHOUSE...
...et une mise en cohérence qui s’amorce avec le schéma piéton m2A et la commission intercommunale d’accessibilité PMR
Ź Une plus grande place accordée au piéton dans les projets
L’exemple du réaménagement du square Steinbach et de la place Guillaume Tell dans
le cadre du projet Mulhouse Grand Centre (doc. non contractuel)
Ź Une amorce de stratégie pour la marche de loisir avec le schéma directeur des itinéraires pédestres de m2A
m2A s’est dotée d’un plan piéton
qui présente un maillage d’itinéraires définis de concert avec les
communes. Ce plan s’inscrit dans
la politique de m2A en faveur des
piétons dont les principaux objectifs sont de promouvoir et de
faciliter la marche à pied comme
mode de déplacement quoti-
dien sur de courtes distances, de
contribuer à construire un cadre
de vie convivial et attractif grâce à
un partage équilibré des espaces,
d’offrir des possibilités supplémentaires de loisirs de proximité
et d’inviter à la découverte de
l’espace communautaire.
Schéma directeur des itinéraires pédestres de m2A
Source : Groupement Mutabilis (document d’étude)
“Il s’agit de repenser la place de
la voiture aux alentours afin que
la voirie ne soit plus une frontière
(…). La place Guillaume Tell pourrait ainsi devenir piétonne, tout en
maintenant un accès automobile
au parking Réunion“.
Source : Ville de Mulhouse – “Mulhouse Grand Centre :
une nouvelle ambition au centre de notre ville”
Ź Vers une mise en accessibilité PMR de l’ensemble de la chaîne de déplacement :
voiries, espaces publics, transports…
Toutes les communes sont engagées dans la mise en accessibilité de leurs voiries et espaces
publics, m2A dans celle des transports urbains. Si cette mise en
accessibilité cherche avant tout à
permettre aux personnes à mobilité réduite de se déplacer plus
42
aisément dans l’espace public,
elle profite également à tous les
piétons. Les commissions communales et la commission intercommunale d’accessibilité suivent
l’avancement de ces travaux et
veillent à la cohérence d’ensemble.
Source : m2A
Guide
Réexion
Révision PDU
3.1. UNE VILLE CONVIVIALE POUR LES PIETONS
Outils / Retours d’expériences
UN CHANGEMENT DE MODELE
Le piéton, l’avenir de la ville
Le piéton roi de la ville ? Est-ce une utopie ? Pas vraiment, surtout si on se positionne dans la perspective d’une énergie onéreuse. La marge de développement des déplacements piétons est énorme. Ce développement présenterait de nombreux avantages : respect de l’environnement ; sécurité des déplacements ; ambiance urbaine plus
conviviale ; générer un désir de ville ; gain pour la santé ; dépasser le simple cadre du centre ville pour la ville apaisée avec une déclinaison dans chaque quartier ; politique
assez bon marché.
Ź De la route à la rue
Ź Axe n° 3 du PDU de Lille : faire de la marche à pied un mode de déplacement à part entière
Une rue type d’une ville néerlandaise : diversité d’usages et d’usagers, dans une rue aménagée de
façon simple et sobre.
Source : ville de Strasbourg /
Alfred PETER Paysagiste - RRA
Ź La prise en compte du piéton dans toutes ses dimensions :
l’exemple du plan piéton de Genève
Pour faire de la marche à pied
un mode de déplacement à part
entière, l’axe n° 3 du PDU de Lille
se cale sur 3 axes :
des itinéraires piétons maillés,
confortables et sécurisés indispensables dans la chaîne de
déplacements ;
améliorer la “marchabilité” du
territoire ;
communiquer sur l’art de se
déplacer à pied.
ports collectifs, équipement,…).
Avec cette analyse, des améliorations peuvent être apportées.
L’objectif est de décliner cet outil à
l’ensemble des DIVAT afin de participer à un développement urbain
cohérent qui participe à la ville
intense à proximité des transports
collectifs à valoriser.
5
LAC LÉMAN
5
10
UNHCR
10
5
PERLE DU LAC
15
20
15
15
GENÈVE PLAGE
PLACE DE LA
G
10
5
10
BABY PLAGE
10
10
10
10
10
10
10
PLATEAU DE
FRONTENEX
15
15
ROND-POINT
DE RIVE
PLACE NEUVE
10
10
PONT DU
MONT-BLANC
ESPACE VILLE
DE GENÈVE
10
15
BAINS DES PÂQUIS
GARE CORNAVIN
15
5
G
PARC GRANGE-CANAL
5
5
PARC DES
BASTIONS
15
AINPALAIS
10
MUSÉE D’ART ET
D’HISTOIRE
10
15
0
5
10
10
AIL
15
15
MUSÉUM
15
10
HÔPITAUX
UNIVERSITAIRES (HUG)
ROUTE DE MALAGNOU
PARC
BERTRAND
5
15
Plusieurs actions ont été réalisées :
prise en compte des temps de
parcours ;
phasage de réalisations de
zones piétonnes, de promenades ;
zone 30 km/h.
La carte présentant les temps de
parcours a été un véritable succès auprès du grand public. La
démarche s’accompagne d’un gros
effort de pédagogie et d’explications.
Concrètement, cela se traduit par
des actions diverses telles que la
reconquête des trottoirs, la création
d’ici à 2020 de 100 km d’itinéraires
piétons accessibles au sein des
DIVAT, aménagement des abords
directs des stations de transport en
commun et des ERP etc.
L’exemple des ZAP à la station de métro
de Phalampin (Tourcoing)
Les “zones accessibles à pied”,
permettent de caractériser le degré
d’accessibilité piétonne à un élément de la ville (station de trans-
Source : PDU de Lille
15
Source : ville de Genève
Guide
Réexion
Révision PDU
43
3.2. UNE VILLE APAISEE
Situation actuelle
LES RUES CALMES : ZONES PIETONNES, ZONES 30, ZONES DE RENCONTRE SE DEVELOPPENT...
....comme la lutte contre les nuisances sonores visent à améliorer la qualité de vie de la population
Les aménagements
cyclables dans m2A en 2011
La carte de bruit en cours
d’élaboration à Mulhouse
Les zones les plus exposées au bruit se situent
le long des autoroutes et
des voies express et des
voiries primaires de la
commune
RD 430
A 36
A 36
RD 68
Source : ville de Mulhouse / CETE de l’Est
44
Guide
Réexion
Révision PDU
3.2. UNE VILLE APAISEE
Outils / Retours d’expériences
UNE VERITABLE STRATEGIE POUR LA VILLE APAISEE...
...en renforçant la sécurité des déplacements, en réduisant les nuisances sonores, sans oublier d’améliorer la convivialité
Ź Modèle 50 / 30 km/ h
Les routes à orientation de trafic sont des routes principales. La
vitesse y est limité à 50 km/h. Les
routes de quartier devraient être
intégrées aux zones 30 contribuant
ainsi à une ville plus apaisée à
l’échelle communale.
Ź Pour plus de convivialité, de sécurité et moins de bruit : l’exemple de la généralisation
des zones 30 à Lorient
Modèle actuel
Modèle préconisé
Source : mobilité et espaces publics, à la reconquête de
la rue.
PDU de Nantes
En 2005, la commune de Lorient
a décidé de mettre en place “Les
quartiers tranquilles“ au moyen des
zones 30. Un tiers du linéaire de voirie s’est retrouvé en zone 30. Dans
le cadre du PLU approuvé en 2005,
l’objectif affiché a été la généralisation des zones 30 à tous les quartiers
en 4 ans. Des principes simples ont
été mis en œuvre : signalétique horizontale et verticale ; généralisation
de la priorité à droite ; mise en place
de giratoires de petite taille; réduction de la chaussée.
Les zones 30 sont quasiment systématiques dans les quartiers résidentiels
Source : ville de Lorient / CERTU.
L’un des constats est que la zone 30
est compatible avec des flux importants de véhicules : 15 000 véhicules/
jour. Elle engendre une baisse de la
vitesse de 10 km/h en moyenne, des
nuisances sonores et fluidifie le trafic. Pour mettre en place cette politique, une large concertation a été
nécessaire pour trouver les solutions
les plus adaptées à chaque quartier.
L’exemple du plan de modération des vitesses des voiries principales (exemple de schématisation pour 3 communes)
Zone 30 Lorient, la ville des quartiers
tranquilles
Source : ville de Lorient / CERTU
Ź L’une des clés de la ville apaisée : la hiérarchisation de la voirie
Source :
PDU de Nantes
Guide
Réexion
Révision PDU
Le PDU de Montbéliard indique
que “Un réseau de voirie se définit
par l’usage et les foncions des axes
routiers sur un territoire donné“.
45
3.3. DE NOUVELLES APPROCHES POUR LE STATIONNEMENT
Situation actuelle
CERTAINES RUES DE M2A SONT PRESQUES TOTALEMENT DEDIEES A L’AUTOMOBILE : VOIE, STATIONNEMENT...
....alors que d’autres accordent davantage de places aux vélos et aux piétons
Rue du Chêne - Mulhouse / Source : GoogleEarth
Rue Magenta - Mulhouse / Source : GoogleEarth
46
Rue du Sauvage - Mulhouse
Zone 30 - Illzach / Source : m2A
Guide
Réexion
Révision PDU
3.3. DE NOUVELLES APPROCHES POUR LE STATIONNEMENT
Outils / Retours d’expériences
DE NOUVELLES APPROCHES POUR LE STATIONNEMENT...
...pour redonner de l’espace aux piétons et aux cyclistes
Ź La mutualisation du stationnement : une démarche pour permettre un stationnement économique, plus compact, libérant des espaces publics au profit des
modes actifs, tout en autorisant un stationnement dans de bonnes conditions.
Spécialisation du stationnement bureaux / habitat / commerce
Ź L’agglomération Nantaise encourage le stationnement des actifs dans les P + R
“Pour les personnes venant travailler dans le centre ville, nous disposons de plus de 6 000 places dans
les parcs relais de la périphérie
qui affichent un taux d’occupation
supérieur à 85 %”
Cette politique contribue à l’opération “Cœur d’agglomération” qui se
traduit notamment par des extensions d’aires piétonnes et un meilleur partage de la voirie.
Eric Chevalier - Nantes Métropole / source : Transport
.
Public – Mai 2011 – N° 1113
Peu de place
pour les modes
actifs,
espaces
publics encombrés de voitures.
Nantes - Espaces publics à proximité de
la Tour Bretagne
Principe de mutualisation du stationnement bureaux / habitat / commerce
Nantes - Zone 30
Ź Une charte de stationnement à l’échèlle de l’espace communautaire de Lille
Une piste pouvant être explorée pour accorder
une plus grande
place aux modes
actifs.
Guide
Réexion
Révision PDU
Pour les DIVAT de niveau 1 (métro
et tramway), pour toute nouvelle
construction de bureaux et d’activités tertiaires, les normes de stationnement préconisées sont d’au plus
1 place de stationnement pour 100
m² de SHON.
Le PDU de Lille a pour ambition de
construire une charte de stationnement avec les communes de l’espace communautaire. L’objectif est
de construire une vision partagée à
l’échelle de la communauté d’agglomération en prenant en compte
les différentes catégories d’usage.
47
Schéma de principe levier n° 3 maillage des réseaux : les échelles en jeu
Echelle européenne
48
Echelle régionale
Echelle région mulhousienne
Guide
Réexion
Révision PDU
4. LEVIER N° 3 : MAILLAGE DES RESEAUX
Guide
Réexion
Révision PDU
49
4.1. ECHELLE EUROPEENNE : TOUS MODES DE TRANSPORT
Situation actuelle
L’AGGLOMERATION MULHOUSIENNE SE SITUE A LA CROISEE DES RESEAUX EUROPEENS DE TRANSPORT
La stratégie d’accessibilité transport du pôle métropolitain Strasbourg / Mulhouse prendra en compte cette dimension
Ź Les enjeux européens seront pris en compte dans la stratégie d’accessibilité du pôle
métropolitain Strasbourg / Mulhouse
Ź Le projet Euro-gare : 4 gares interconnectées pour un territoire commun
L’Euro-Airport est une entrée
aérienne européenne (Londres,
Amsterdam, Lisbonne…) pour
Mulhouse, Freiburg et Basel. Les
gares de Mulhouse, Freiburg et
Basel constituent 3 entrées ferroviaires européennes. Les offres de
transport des 3 gares et de l’EuroAirport sont complémentaires. La
démarche Euro-Gare vise à créer
une information multimodale, une
billettique combinée et une tarification intégrée, y compris pour
les grandes lignes à l’échelle des
4 gares.
L’élaboration d’une stratégie d’accessibilité des deux agglomérations exprimera une vision partagée des enjeux et des moyens à
mettre en œuvre. Il visera notamment à définir des enjeux communs en termes de transport à
l’échelle européenne (connexions
aux aéroports, TGV Est Européen
et Rhin-Rhône etc.).
Ź Le raccordement ferroviaire à l’Euro-Airport
Le projet prévoit une nouvelle
ligne d’environ 7km entre le nord
de l’Aéroport et la gare de SaintLouis qui desservira directement l’aérogare. Elle pourra être
empruntée par tous les trains
voyageurs circulant sur la ligne
Mulhouse / Saint-Louis / Bâle. La
maîtrise d’ouvrage des études est
assurée par RFF. La mise en service est annoncée pour 2017.
Ź Le Réseau TransEuropéen de Transport (RTE-T) et le Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT)
Le SNIT, démarche initiée par
le Grenelle de l’environnement,
est en cours d’adaptation suite
à la crise de la dette. Un certain
nombre de projets situés dans le
quart nord-est de la France sont
inscrits dans le projet de SNIT. Les
projets vont être hiérarchisés.
TGV en gare de Mulhouse
Source : Euro-Airport
50
Le projet prioritaire n° 24 du RTET
passe par l’agglomération mulhousienne en empruntant la section Mulhouse / Müllheim.
Guide
Réexion
Révision PDU
4.1. ECHELLE EUROPEENNE : TOUS MODES DE TRANSPORT
Outils / Retours d’expériences
UNE NOUVELLE EXIGENCE POUR LA THEMATIQUE DEPLACEMENT / TRANSPORT : DEPASSER LES PERIMETRES INSTITUTIONNELS
Nombre de PDU intègrent à leur programme d’action l’accessibilité aux principaux pôles nationaux et européens
Ź “Amélioration de l’intégration de Nantes Métropole dans les grands réseaux routiers, ferroviaires, aériens et portuaires“ - PDU de Nantes Métropole
Le PDU, dans le cadre de son plan
d’action, prend en compte la dimension des grands territoires. Quelques
exemples d’actions :
renforcement de la place de
la métropole dans le réseau
maillé français et européen
LGV et Fret avec un accompagnement du projet de dévelop-
-
pement de la gare de Nantes
en considérant les enjeux aux
différentes échelles : locale,
régionale, nationale et européenne ;
poursuivre
l’amélioration
de la desserte en transports collectifs de l’aéroport
Nantes-Atlantique.
Nantes-Métropole a apporté ses contributions au SNIT
La Guadeloupe
Comme pour Nantes, le PDU de
Lille ancre clairement une partie
de son plan d’action à l’échelle
des grands territoires. Quelques
exemples d’actions peuvent être
consultés ci-dessous :
s’appuyer sur les réseaux
ferrés à grande vitesse français et européen pour accéder aux principaux aéroports
européens (Paris, Londres,
Bruxelles et Amsterdam) ;
-
-
valoriser la navette bus existante entre le secteur Euralille
et l’aéroport de Lesquin ;
à long terme, réfléchir à la desserte de l’aéroport.
EuroStar en gare de Lille
Départements et régions d’outre-mer
Mayotte
Ź “S’ouvrir les portes de la planète” - PDU de Lille
Les principaux projets ferroviaires
proposés à l’inscription dans le SNIT
Source : wikipedia
Ź “Faire du Nord-Pas-de-Calais un hub au coeur de l’Europe” - Schéma régional des
transports
La Martinique
La Guyane
La Réunion
PR
O
JE
T
Temps de parcours rail depuis Lille en 2007 et 2020
Source : Schéma régional des transports 2006 Région
Source : rapport SNIT - Version projet - Novembre 2011
Guide
Réexion
Révision PDU
Nord Pas de Calais
51
4.2. ECHELLE REGIONALE : TOUS MODES DE TRANSPORT
Situation actuelle
UN RESEAU ROUTIER ET FERROVIAIRE INEGALEMENT DEVELOPPE A L’ECHELLE DU RHIN SUPERIEUR
Le TER est le mode de déplacement le plus rapide pour les déplacements intercités
Ź Avec un bon maillage routier, l’accessibilité voiture à 1 h couvre un vaste
territoire.
Routier : infrastructures routes principales et temps de parcours
Ź Malgré un réseau ferroviaire peu dense côté français, le train TER est le mode
le plus rapide pour les liaisons intercitées.
Ferroviaire : infrastructures et temps de parcours (hors TGV)
Ź Les enjeux à l’échelle régionale seront pris en compte dans le schéma d’accessibilité du pôle métropolitain Strasbourg / Mulhouse
Le schéma d’accessibilité du pôle
métropolitain va notamment se
52
pencher sur la connexion ferroviaire Strasbourg / Mulhouse.
Guide
Réexion
Révision PDU
4.2. ECHELLE REGIONALE : TOUS MODES DE TRANSPORT
Outils / Retours d’expériences
POLE METROPOLITAIN, CONFERENCE DU RHIN SUPERIEUR, CONSEIL UNIQUE D’ALSACE, TRANSFRONTRALIER...
…autant d’échelles de coopération à prendre en compte dans les politiques de déplacement
Ź Pôle métropolitain du sillon Lorrain
Ź Le Schéma Stratégique de Mobilité Transfrontalière (SMOT) qui facilite la mobilité des
frontaliers entre la Lorraine et le Luxembourg
Les 4 agglomérations du sillon lorrain
vir ont poussé la Région Lorraine,
la préfecture et le ministère des
transports luxembourgeois à lancer
un programme d’actions concrètes
pour faciliter et promouvoir la mobilité transfrontalière. Parallèlement, il
s’agit de prendre en compte la dimension environnementale de lutte
contre la pollution“
Source : site web www.gouvernement.lu
Source : site web metz avenir
“Le nombre de Lorrains qui franchissent chaque jour les frontières
pour aller travailler au Luxembourg
est en constante augmentation.
En 2008, leur nombre s’est élevé
à 70000. Selon les dernières prévisions, ce chiffre devrait passer à
135 000 Lorrains d’ici 2030. Cette
hausse des flux frontaliers et la
multiplication des pôles à desser-
Le sillon Lorrain s’implique fortement sur le champ des transports.
Il a fait part de ses besoins d’infras-
Guide
Réexion
Révision PDU
tructures de déplacements à l’Etat
dans le cadre de l’élaboration du
SNIT.
Source : site web www.gouvernement.lu
53
4.3. ECHELLE REGIONALE : FERROVIAIRE ET AUTOCAR
Situation actuelle
UNE INTEGRATION PLUS AFFIRMEE DU RAIL DANS LA VILLE...
...mais une offre autocar principalement destinée aux scolaires
La gare centrale de Mulhouse est un pôle de correspondance majeur où se croisent les dessertes TER périurbaines et métropolitaines ainsi que les TGV. En décembre 2012,
3 branches sur 5 seront cadencées. Une halte TGV pourrait voir le jour à Lutterbach, dans le cadre de la réalisation de la 2ème phase de la branche est.
L’offre TER et TGV en décembre 2012
Une offre TER en augmentation de 70 % sur les
15 dernières années
sept. 2007 *
sept. 2010*
déc. 2011**
Mulh. / Bâle
Mulh. / Thann
Mulh. / Altkirch
Mulh. / Colmar
Total
70
26
21
68
185
104
47
45
85
281
100
54
44
81
279
95
90
40
90
315
Evolution
1996 / déc.
2011
Lignes
1996
L’offre TER sur les lignes desservant Mulhouse
(en nombre de trains pour un jour courant de
semaine )
35,7%
246,2%
90,5%
32,4%
70,3%
Source des données : observatoire du TER de l’ADEUS, fiches
horaires SNCF juillet-déc.*, fiche projet desserte TER **
La fréquentation des gares du PDU
Mulhouse Ville
Total PDU
2 005
2 910 751
3 561 870
Evolution
2005-2010
2 010
3 503 330
20,4%
4 248 400
19,3%
Source des données : SNCF DTER Strasbourg
Autocar
Le réseau autocar du Conseil Général du
Haut-Rhin transporte principalement des
scolaires. Les lignes sont centrées sur
la gare centrale de Mulhouse. Toutefois,
depuis l’arrivée du tramway en 2006, un
certain nombre de dessertes sont en correspondance avec les terminus tramway.
54
Guide
Réexion
Révision PDU
4.3. ECHELLE REGIONALE : FERROVIAIRE ET AUTOCAR
Outils / Retours d’expériences
POURSUIVRE L’ARTICULATION DU RAIL...
...avec le tissus urbain et les transports (TGV, bus, autocars...)
de définition
de le
l'offre
transport
sur l'axeMétropolitain
Rhin-Rhône, articulé
avec les projets gares
Ź Etude
La réflexion
sur
TERdeGV
du Réseau
Rhin-Rhône
Ź Les gares, de véritables portes d’entrée dans l’agglomération pour rejoindre les échelles
régionales et européennes
Desserte TER GV préconisée à terme dans l’étude portée par le Réseau Métropolitain
Desserte
préconisée - A terme
Rhin-Rhône en 2007
Exemple du PDU de Lille avec le
concept de diffusion terminale des
flux d’échanges ferrés.
“A ce titre, sur chaque pénétrante
ferroviaire du territoire, des points
d’arrêt du réseau seront confirmés
ou programmés pour permettre une
diffusion des trafics d’échanges
ferrés au sein des territoires en
lien avec les réseaux urbains sans
repasser forcément par le centre de
Lille, notamment dans l’optique
d’améliorer les temps de déplacement et de décharger les gares
lilloises”.
Ź Articuler développement urbain et ferroviaire : l’exemple de la plateforme d’échanges
Urbagare portée par la DREAL Alsace
Source : Réseau Métropolitain Rhin Rhone / RRA – TTK – CATRAM
En 2012, seule la région Nord-Pasde-Calais bénéficie de desserte
TER GV. Ces trains régionaux à
très •grande vitesse• sont en réa-
Source : PDU de Lille
lité des rames TGV. Les TER GV
peuvent être empruntés par des
“pendulaires” Domicile / travail.
51
“Il faut penser le devenir de la ville
et l’aménagement du territoire en
même temps que l’organisation des
déplacements“.
Le TER a 1 euro a été lancé en juillet 2011 sur une ligne TER du Languedoc-Roussillon
Depuis début juillet 2011, prendre
le TER entre Nîmes et le Grau du
Roi coûte seulement 1 euro. D’ici à
fin 2012, cinq lignes bénéficieront
Guide
Réexion
Révision PDU
de ce tarif avant une généralisation
sur tout le réseau ferroviaire régional. L’objectif est de multiplier par 5 le
trafic TER.
Principaux enjeux d’aménagement
dans la proximité de la gare de
Sélestat.
Source : DREAL-Alsace
55
4.4. ECHELLE AGGLOMERATION : CIRCULATION AUTOMOBILE
Situation actuelle
LA MOBILITE AUTOMOBILE A CESSE D’AUGMENTER DEPUIS LES ANNEES 2000 EN FRANCE
Les véhicules consomment et polluent moins, l’Etat s’est fixé l’objectif de 2 M de véhicules électriques pour 2020 avec le Grenelle
Ź Une stabilisation du trafic routier
Ź Des véhicules neufs consommant moins...
Evolution trafic par mode base 100 pour 1990
Evolution consommation des véhicules neufs en nb de L / 100 km 1995-2010
140
8
7,5
7
6
6,6
120
5,5
5,8
4,9
4
100
Voitures particulières
Autobus, autocars
2
Source des données :
Transports en commun ferroviaires
Source des données :
Transports aériens
Diesel
Essence
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1996
1995
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
Ź Le tassement du kilométrage parcouru par voiture
ADEME
0
1997
Meeddm - UTP - RATP - SNCF - DGAC
80
Ź ...et polluant moins.
Le km annuel moyen des véhicules en France
Emission de CO2 des véhicules neufs en nb de grammes / km 1995-2010
20 000
200
177
168
Objectifs Union
Européenne 2020 :
95 g CO2 / km
175
15 000
150
12 791
13 789
13 758
155
130
130
10 000
100
95
5 000
50
Source des données :
Diesel
SOeS, comptes des transports.
Source des données :
Essence
ADEME
56
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
Source des données : ADEME
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
0
1995
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
0
Guide
Réexion
Révision PDU
4.4. ECHELLE AGGLOMERATION : CIRCULATION AUTOMOBILE
Outils / Retours d’expériences
DEMAIN, LA VOITURE SERA A ENVISAGER AUSSI COMME UN SERVICE
Voiture électrique, NTIC… autant d’évolutions qui impacteront l’usage de la voiture et son empreinte sur l’environnement
Ź Le potentiel très important de réduction des flux automobiles par le covoiturage
Ź Une information sur le trafic en temps réel : un nouvel enjeu
Une augmentation du nombre de personnes transportées par voiture
contribue à réduire le trafic routier.
Aux USA, pour l’agglomération
de Seatle, une application a été
développée sur smartphone (trafficedge) pour suivre le trafic routier.
Il s’agit d’une gestion de trafic en
temps réel avec même la possibilité d’avoir des photos de l’état de
la circulation.
Une
personne par
voiture
De
Deux
personnes par
voiture
Pour réaliser des infrastructures
de transport, il faut du temps : 20
ans environ. Pour le numérique, c’est
beaucoup plus rapide, plus souple et
surtout beaucoup moins cher.
2 fois moins de voitures sur les routes.
Trois
personnes
par voiture
3 fois moins de voitures sur les routes.
Source : application trafficEdge
Voies réservées aux véhicules à occupation multiple (VOM) en Ontario (Canada).
Ź Et à long et très long terme 2050 : l’électricité ? L’hydrogène ? Les micros-algues ?
Source : ministère des transports de l’Ontario (Canada)
Ź Moins de voitures et une diffusion plus large de l’accès à la mobilité avec l’auto-partage.
Voiture en autopartage place de la gare
à Mulhouse
L’hydrogène ou la pile à combustible pourraient jouer un rôle
majeur
avec l’électricité. Des
expériences sont actuellement
menées pour réaliser une production de carburants au moyen de
micro-algues.
Le pôle véhicule du futur travaille
sur ces nouveaux champs d’étude.
Guide
Réexion
Révision PDU
Diester : mélange de gazole et
d’agro-carburant.
L’éthanol : alcool nécessitant
l’adaptation de la motorisation.
Le biogaz : le biogaz est produit par
un processus de fermentation produisant du méthane.
57
4.5. ECHELLE AGGLOMERATION : STATIONNEMENT AUTOMOBILE
Situation actuelle
A MULHOUSE, 9 000 PLACES DE STATIONNEMENT PAYANTES
La fréquentation des parkings en ouvrage reprend depuis 2008, la fréquentation du stationnement en surface baisse légèrement
Ź Près de 9 000 places de stationnement dans les parkings en ourvage, les P + R tramway et le stationnement payant en surface.
3 350 places dans les par450 places dans le parking de la
kings en ouvrage ;
gare centrale ;
560 places dans les P + R
4 600 places payantes sur voirie
tramway ;
(dont 600 pour le marché).
Ź Une baisse de la fréquentation des parkings en ouvrage de 2003 à 2007, une reprise
amorcée depuis 2008
La fréquentation horaire annuelle des parkings en ouvrage et des P + R tramway
2003-2011 (en nombre de véhicules / an)
1 200 000
1 146 231
Source des données : Ville de Mulhouse,
107 579
Ź “Le centre-ville de Mulhouse doit être facilement accessible et offrir des possibilités de
stationnement suffisantes, pour les visiteurs comme pour les résidents“
1 000 000
P
P
io
n
ar
P
m
m
es
ois
Tro
is-R
R.
la de
Syn
ag
Ru
ed
is s
P
861 595
861 195
30 000
800 000
120 488
492 925
659 944
397 885
600 000
283 733
273 720
og
ue
de
Rue
Réunion
103 719
120 439
692 378
117 353
130 382
125 825
107 257
95 151
95 682
194 624
216 574
98 789
la
Source : Mulhouse Grand Centre / Une ambition
122 657
119 827
218 413
400 000
59 775
108 046
124 313
118 385
771 907
755 918
117 371
Centre
e
P + R tramway
P. Maréchaux
P. Porte Jeune
868 755
P
Sin
ne
d
Av
en
ue
d es F r
R.
ag
rs
eu
nn Place de
s Ta
la Réunion
. de
118 024
Rue du Raisin
R
Fla
R.
Pre
Lo
ui
s
P
Le nouveau plan de circulation
du centre historique de Mulhouse
ur
te
as
uv
Sa
Ja
cq
ue
s
e
du
en
t
R.. des Fleurs
R
Ru
e
Jacques
Preiss
Ru
Rue
R
l'Arsenal
P
uv
Lorraine
ins
isca
Co
a nc
du
de
nt
side
de
Rue
R.
Buffon
Pré
Rue
P
u
dy
Kenne
Maréchaux
Porte Jeune
P Buffon
P. Réunion
P. Centre
956 624
Source : Mulhouse Grand Centre / Une ambition au coeur de notre Ville
al
Central
Parking Réunion, Solea
289 232
71 333
267 639
71 830
81 035
au coeur de notre Ville
200 000
427 342
345 564
Une expérimentation depuis mars 2012 :
la possibilité de payer le stationnement en
surface (zone orange) par sms.
“Une fois garé, l’automobiliste envoie
un sms :
au 80681 pour un stationnement
d’une heure ;
au 80682 pour 2 heures.
Un sms de confirmation est envoyé en
retour, précisant l’immatriculation de
la voiture, la durée, l’heure de fin de
stationnement et le montant du sationnement” Source : ville de Mulhouse
361 692
348 875
110 039
257 054
219 881
292 367
118 203
24 477
0
2003
2004
2005
2006
2007
69 048
2008
2009
2010
2011
Ź 2007-2009 : la fréquentation du stationnement payant en surface a baissé ; 2009-2011:
la fréquentation est restée stable
La fréquentation horaire annuelle du stationnement payant en surface
2007-2011 (en nombre de tickets / an)
2007
2008
2009
Zone orange
1 910 924 1 866 497 1 753 141
Zone verte
388 409
373 769
351 817
Zone rouge*
Total
2 299 333 2 240 266 2 104 958
* Mise en place zones rouges en septembre 2011
2010
1 696 215
368 647
2 064 862
2011
1 687 652
303 872
56 467 2 047 991
Evolution
2007-2011
-11,7%
-21,8%
-10,9%
Source des données : Ville de Mulhouse
58
Guide
Réexion
Révision PDU
4.5. ECHELLE AGGLOMERATION : STATIONNEMENT AUTOMOBILE
Outils / Retours d’expériences
AVEC LES NTIC, LES PRATIQUES DE STATIONNEMENT EVOLUERONT
Des agglomérations ont une approche globale du stationnement
Ź Le stationnement intelligent à San-Fransisco
Ź
Comme le montre le schéma à
gauche, l’idée est assez simple :
placer des capteurs au sol reliés
aux horodateurs. L’ensemble est
relié en réseau. La personne, à la
recherche d’une place indique son
lieu de destination sur son smartphone. Le système lui indique les
places libres. Ce dispositif permet
de réduire les émissions de CO2 en
réduisant les temps de parcours et
en fluidifiant le trafic automobile.
Ź A Lyon, une application indique en temps
réel le nombre de places encore disponibles dans les parkings en ouvrage
“Définition d’une politique globale de stationnement“ - PDU de Clermont-Ferrand
Principes généraux en matière de stationnement (concept)
Hypercentre d’agglomération
zone payante +
stationnement résident
Corridor du TCSP
Zone payante
ou bleue
TCSP
P+R
P+R
Voie ferrée
P+R
Centre urbain
Zone payante
ou bleue
Centre urbain
des communes
périphériques
Source : PDU de
Clermont-Ferrand
Ź Stationnements réservés à la recharge
des véhicules électriques
Source : Agence d’urbanisme pour le développement de
l’agglomération lyonnaise
Guide
Réexion
Révision PDU
Source : site web www.voitureelectrique.net
59
4.6. ECHELLE AGGLOMERATION : TCU
Situation actuelle
UN MAILLAGE TCU TRES DENSE DANS MULHOUSE ET PLUS LACHE EN 1ER ET 2EME COURONNE
L’offre de service TCU est restée stable, la fréquentation a augmenté depuis la mise en service du tramway
Le réseau TCU dans Mulhouse en juin 2011
Evolution de l’offre et de la fréquentation du TCU Soléa 2000-2011
Nombre
Déplacements
km
2000
2005
Evolution
2000-2010
2011
16 652 861 16 458 000 19 454 043
6 022 600
5 873 000
6 755 000
16,8%
12,2%
Source des données : m2A / Soléa
60
Guide
Réexion
Révision PDU
4.6. ECHELLE AGGLOMERATION : TCU
Outils / Retours d’expériences
DES AGGLOMERATIONS CONSTRUISENT DES SCHEMAS DIRECTEURS TCSP, HIERARCHISENT LEUR RESEAU....
...mettent en œuvre des BHNS et des autocars sur voies réservées
Ź Schéma directeur TCSP : l’exemple de Strasbourg
Ź Les Bus à Haut Niveau de service (BHNS) proposent des offres s’apparentant à celle
d’un tramway urbain
Le schéma directeur TCSP
Un Schéma Directeur des Transports Collectifs est un outil pour
replacer l’évolution du réseau de
transport collectif dans la vision
globale du devenir de l’agglomération. Il s’agit d’une vision à long
terme qui se doit de tenir compte
de l’articulation avec l’aménagement du territoire et replacer la problématique des transports collectifs
dans le concept global des déplacements, en tenant compte des
autres modes de transport et autres
services visant à réduire l’usage
individuel de la voiture particulière.
Source : CUS
Ź Principes généraux de hiérarchie des lignes du Schéma directeur des transports et
déplacements
“Le Schéma Directeur des Transports et des Déplacements définit
les orientations stratégiques pour
les transports collectifs interurbains
départementaux
(Réseau
67),
les transports de proximité qui
comprennent les transports à la
demande (TAD) et les lignes de
marché mais également les pratiques connexes de déplacement
(covoiturage par exemple)”.
Une ligne BHNS se caractérise par
une fréquence de 5 à 10 min aux
périodes de pointe et de 15 min en
heures creuses, par une amplitude
horaire étendue, par une vitesse
relativement élevée. Elle dispose
d’un système d’information de qualité : temps de parcours, attente,
fréquence, etc.
Busway à Nantes (ligne 4)
Ź Des autocars du Conseil Général sur voies réservées à Grenoble et Srasbourg
A Grenoble les autocars peuvent
emprunter les bandes d’arrêt d’urgence de l’autoroute. A Strasbourg,
ils disposent dans le secteur de
Marlenheim de couloirs réservés
préfigurant la mise en place d’un
véritable BHNS entre Strasbourg et
Wasselonne.
Le couloir-bus à l’entrée de Furdenheim
Source : CETE de Lyon
Ź Le confort des voyageurs dans les transports en commun : un enjeu fort
7(5
6WUXFWXUDQWH
6HFRQGDLUH
5DEDWWHPHQW
7RXULVWLTXH
Intérieur bus GX 327 - Heuliez
Source : site web Heuliez
Source : Conseil Général du Bas-Rhin
Guide
Réexion
Révision PDU
61
4.7. ECHELLE AGGLOMERATION : ATTRACTIVITE DES SERVICES TCU
Situation actuelle
UNE ENQUETE SATISFACTION A ETE MENEE EN MAI 2011 SUR L’ENSEMBLE DU RESEAU SOLEA
80% des personnes interrogées sont satisfaites
Une enquête de satisfaction a été menée auprès de 962 voyageurs. L’objectif a été d’identifier les attentes des clients et de mesurer leur degré de satisfaction du réseau
Soléa.
Ź Points forts relevés
disponibilité des plans et des
horaires ;
facilité d’achat des titres de
transport ;
facilité pour trouver son arrêt
lors des correspondances ;
information sur les réseaux ;
qualité d’accueil du personnel.
Ź Les points faibles relevés
-
-
-
Ź Matrice importance / performance
l’information en situation perturbée (ainsi que le service
Allo Solea) ;
un niveau d’offre jugé trop
faible sur les lignes de bus.
les fréquences ;
le temps d’attente entre les
lignes lors des correspondances ;
la ponctualité et la propreté
des véhicules et des stations.
La satisfaction par
thème (noté de 0 à 10)
Source : m2A
Source : m2A
62
Cette matrice de décision permet
d’identifier les principaux thèmes
qui contribuent à la satisfaction
générale des voyageurs. Elle montre
les thématiques à améliorer.
Guide
Réexion
Révision PDU
4.7. ECHELLE AGGLOMERATION : ATTRACTIVITE DES SERVICES TCU
Outils / Retours d’expériences
L’AMELIORATION DE L’ATTRACTIVITE DES TRANSPORTS COLLECTIFS....
....en travaillant sur la simplicité, la fiabilité et la qualité
Ź Des horaires simples et mémorisables : l’exemple de Roanne
Grand Roanne a organisé le
cadencement de ses lignes de bus
en 2007. La fréquentation a augmenté de 4 %. Le nombre de kilomètres parcourus a baissé de 6%.
C’est l’une des premières agglomérations de cette taille à avoir
instauré un tel cadencement. Les
usagers ont plébiscité ce nouveau
système.
Source : réseau STAR Roanne
Dans cet exemple, la notion de
“productivité qualitative” remplace
peu à peu la “productivité quantitative”, pour en faire moins mais
mieux.
Définition du cadencement
Le cadencement vise à simplifier
les horaires de passage des TC
pour qu’ils suivent un rythme régulier et répétitif facilement mémorisable par le voyageur. Ainsi, il est
plus aisé de retenir tous les horaires
et d’organiser ses déplacements.
Ź Une tarification particulièrement attractive pour les étudiants à Freiburg
Les étudiants de Freiburg peuvent
acheter une carte semi-annuelle à 79
euros. Elle permet de voyager gratuitement sur tout le réseau de tram,
bus et train à partir de 19h30 muni
d’une carte étudiante en règle.
Ź Les innovations du réseau OPTYMO de Belfort
Le post-paiement avec la Carte Pass
Optymo.
Depuis 2007, le réseau de transports en commun Optymo de la
ville de Belfort a instauré un service de post-paiement. La carte
Pass Optymo, permet au client de
payer uniquement les trajets effectués. Ainsi, il n’a pas à se soucier
d’acheter son titre ou de renouveler son abonnement. Lorsque le
voyageur n’emprunte pas le bus,
il ne paie rien, contrairement aux
abonnements prépayés. La facture est plafonnée à 31 euros (tarif
normal) et 9 euros (tarif réduit), les
voyages effectués au-delà sont
gratuits.
Les 3 principes de facturations
Le post paiement : “On voyage
d’abord, on paie ensuite”.
Le paiement sur consommation : “On
ne paie que ce qu’on a consommé”
Le plafonnement : “La facture mensuelle est toujours plafonnée”
Source : OPTYMO
Ticket SMS
Depuis juillet 2009, le réseau de
transports en commun Optymo a
lancé un nouveau service de micropaiement de titre de transport par
mobile en partenariat avec Orange
Business Services.
Grâce à ce service unique en
France, les Belfortains peuvent
désormais acheter leur ticket de
bus depuis leur mobile. Quel que
soit leur opérateur mobile, il leur
suffit d’envoyer BUS au 8 41 00
pour recevoir instantanément
un SMS faisant office de titre de
transport. Ce « ticket » est valable
une heure à compter de sa réception, sur l’ensemble des lignes et
quelque soit le nombre de correspondances effectuées. Pour
éviter toute fraude, le contrôleur
peut vérifier la validité d’un titre
de transport grâce à un numéro
unique et éphémère figurant sur
le ticket.
Source : vag-freiburg.de
Guide
Réexion
Révision PDU
63
4.8. ECHELLE AGGLOMERATION : CYCLABLE
Situation actuelle
DES ITINERAIRES CYCLABLES ENCORE SEGMENTES
La mise en œuvre du schéma directeur cyclable de m2A donnera un cadre de développement pour les aménagements cyclables
Ź Le schéma directeur cyclable de m2A
Légende
Eurovélo n°6
Itinéraire des 3 Pays
1 - Dietwiller / Bollwiller
2 - Zillisheim / Battenheim "itinéraire de L'Ill"
3 - Dietwiller / Reiningue
4 - Zillisheim/ Forêt de la Hardt
4b - branche vers Ungersheim
5 - Berrwiller / Galfingue
UNGERSHEIM
1
BOLLWILLER
FELDKIRCH
PULVERSHEIM
BERRWILLER
4b
2
5
BATTENHEIM
STAFFELFELDEN
4
RUELISHEIM
Le schéma directeur cyclable
constitue le cadre de référence
pour la réalisation des itinéraires
cyclables sur le territoire communautaire. Il a été approuvé par
le Conseil d’Agglomération du 29
03 2012. Il doit assurer la cohérence et la continuité des aménagements à réaliser et servir de
support pour la programmation
pluriannuelle des investissements de m2A. Sept itinéraires
principaux, dont l’achèvement
est jugé prioritaire, ont été identifiés. Il s’agit de grands itinéraires
traversant le territoire communautaire de part en part et dont
la réalisation complète peut être
envisagée assez rapidement. Ces
itinéraires, rendus lisibles par un
jalonnement approprié, pourront
constituer à relativement court
terme une bonne “carte de visite”
de la politique cyclable de m2A.
WITTENHEIM
BALDERSHEIM
KINGERSHEIM
Ź Le plan d’actions vélo de la ville de
Mulhouse 2010-2015
SAUSHEIM
1
m2A a enagé la démarche pour obtenir le label ville vélo touristique
RICHWILLER
Le site web de la FFC inque qu’une
“Ville vélotouristique” est une collectivité territoriale qui offre aux
cyclistes un accueil, des services
et des équipements adaptés à la
pratique du cyclotourisme.
3
ILLZACH
PFASTATT
LUTTERBACH
Die
tw
3
ille
r/
Re
MULHOUSE
inin
REININGUE
gu
e
RIXHEIM
RIEDISHEIM
HABSHEIM
MORSCHWILLER-LE-BAS
HEIMSBRUNN
5
4
Mulhouse
ville cyclable
ZIMMERSHEIM
2
BRUNSTATT
DIDENHEIM
ESCHENTZWILLER
DIETWILLER
1
GALFINGUE
Plan d’actions 2010/2015
3
BRUEBACH
FLAXLANDEN
ZILLISHEIM
N
0
4 km
Sources : BD CARTO, ©IGN 2003 ; m2A
Réalisation : AURM, N.M, L.H, février 2012
Source : Ville de Mulhouse
64
Guide
Réexion
Révision PDU
4.8. ECHELLE AGGLOMERATION : CYCLABLE
Outils / Retours d’expériences
DEPASSER L’UNIQUE CADRE DES AMENAGEMENTS CYCLABLES...
…en s’appuyant sur des équipements et des éléments de programmation facilitant les déplacements modes doux
Ź Quelques exemples d’équipements cyclables originaux
Ź
Redonner de la place aux vélos : une action du PDU de Reims
+,
++1.
%%4 %$,'
5-# '1
# & $' #%"
+,,,$! -#$ ++1
'-+ ,.+$', %2""%(&4+-$('
3+ %$ + -3&4'" +
+, ,% /%
+$'$).04*.$) & '-,3+ %$ + -
4*.$) + ,--$('' & '$'-
+$ (.+ %% ,
+-('' +$
14 (, / %-
+$'$) ('-$'.$-4 ,%$$,(',34-%$+
+ (+
+,('- ++.
14 '.+4,
$$,(',/ +- ,) +& --'-%25,/ +,
% ,,$- ,'-.+ %, - 4- '- (.%4 / +- ,%
14
%4& ' .
Borne de gonflage pour pneus de poussette, vélos et de fauteuils roulants à
Malmö (Suède)
Liaison interquartier souterraine avec un
espace dédié au vélo et au piéton dans
une gare (Suisse)
-
.%-4 ,
$ ' ,
(.+%'1
$'*. .0
++ !(.+(.!+'#$,, & '-3-+$- +
(.%4 / +.%-4 ,
--+ ,
(' 0$,-'-
6)$-%
(.%4
2'' ,
/ +-
4, .1%% 0$,-'#
$'-5('+
+ &$'
#
%"
(+&('-+ .$%
$,,1
+, ,% &('-
+,% +-.+ % %('-"' $&,
&
+,% +-.+ % %('-"' $&,
Source : PDU de Reims
Stationnement vélo sous un immeuble
d’habitation à Bâle (Suisse)
Guide
Réexion
Révision PDU
Stationnement sur le parvis de la gare
de Strasbourg
65
4.9. ECHELLE AGGLOMERATION : INTERMODALITE
Situation actuelle
L’OFFRE INTERMODALE SE LOCALISE SURTOUT A MULHOUSE DANS LES P + R, LA GARE CENTRALE ET LES STATIONS TRAM-TRAIN...
...en 1ère et 2ème couronne, l’offre est plus modeste et se concentre uniquement dans les gares TER
L’intermodalité dans les gares et les stations tramways en juin 2011
Les 1 400 places de stationnements voitures (P + R tramway et gare TER) se localisent essentiellement à Mulhouse
2ème couronne : 196
places (14%)
CCPRFS : 0 places
(0%)
1ère couronne : 160
places (11%)
Source des données :
Mulhouse : 1062
places (75%)
Région Alsace, m2A
66
Guide
Réexion
Révision PDU
4.9. ECHELLE AGGLOMERATION : INTERMODALITE
Outils / Retours d’expériences
DES STRATEGIES GLOBALES DE RABATTEMENT (P + R...) A L’ECHELLE DES AGGLOMERATIONS
Travailler sur le type d’aménagement et le dispositif technique à l’échelle du pôle d’échange
Ź Un concept global pour 2025 de rabattement développé dans le schéma directeur transports collectifs de Strasbourg
Ź Jouer sur le type d’aménagement, le dispositif technique à l’échelle du pôle d’échange
Exemple d’une “gare compacte” en
Suisse.
Les aménagements d’accessibilité et d’intermodalité sont très
proches: garage à vélo, arrêt d’autocar, parking voiture et cheminement modes doux en contact direct
avec les quais.
Schéma de principe du concept global de rabattement
Source : SNCF - DTER Alsace
Exemple d’une correspondance quai
à quai entre un tram-train et un
autocar sur le réseau tram-train de
Karlsruhe
Source : SNCF - DTER Alsace
Stationnement vélo autour du
kiosque terminus de ligne tramway
n°11 Saint-Louis Grenze à Bâle en
Suisse.
Le Schéma Directeur propose
un concept global qui se décline
selon quatre territoires, aux carac-
Guide
Réexion
Révision PDU
Source : CUS
téristiques et enjeux propres mais
convergents.
67
4.10. ECHELLE AGGLOMERATION : TARIFICATION / INFORMATION
Situation actuelle
UNE REPARTITION DES COMPETENCES QUI NE FACILITE PAS LA COORDINATION DES TARIFS ET DE L’INFO. A L’ECHELLE REGIONALE
En Allemagne et en Suisse, des unions tarifaires qui proposent une gamme unique de tarif sur les bassins de vie
Les autorités organisatrices des réseaux régionaux ferroviaire, d’autocars
interurbains et des réseaux urbains
68
Tarification des réseaux de transport
Guide
Réexion
Révision PDU
4.10. ECHELLE AGGLOMERATION : TARIFICATION / INFORMATION
Outils / Retours d’expériences
POUR DEPASSER LES ORGANISATIONS INSTITUTIONNELLES COMPLEXES...
...les unions tarifaires peuvent constituer un allié précieux avec les NTIC
Ź L‘exemple du réseau RVF en Allemagne
Ź Une information voyageur intégrée : l’exemple des horaires de train déportés dans
les autobus de Lucerne à l’approche de la gare centrale (Suisse)
Une union tarifaire regroupant 3 collectivités territoriales, 17 entreprises de
transport et comprenant 90 lignes totalisant 2850 km
Le périmètre du RVF
L’union tarifaire RVF forme un vaste
territoire. Ses dimensions correspondent à peu près à celles du Sud
Alsace.
La tarification intégrée permet avec
un même ticket l‘usage de tous les
modes de transport en commun
(train régional, bus, tramway, autocar) dans une zone et une période
donnée. L‘union tarifaire est l‘organisme qui exploite le système de
tickets uniques et assure la répartition des recettes (le ZRF)
La RegioKarte
Avec la RégioKarte, le voyageur
peut emprunter tous les transports
collectifs du RVF. Il s’agit d’un tarif
unique. La mise en place de cette
carte a contribué à l’augmentation
continue du réseau RVF.
Les tarifs :
adultes non nominative : 47
euros ;
adultes base : 45 euros ;
scolaire : 34 euros ;
enfants : 17 euros.
Guide
Réexion
Révision PDU
60 km
70 km
Source : site web http://www.freiburg-fuer-alle.de
Via Alsace (système existant)
Les 10 autorités organisatrices
alsaciennes ont mis en service un
portail d’information multimodale
à destination des voyageurs se
déplaçant en Alsace.
Source : RVF
Source : site web Via Alsace
69
4.11. ECHELLE AGGLOMERATION : TRANSPORT DE MARCHANDISES
Situation actuelle
UN PLAN D’ACTIONS POUR LES TRANSPORTS DE MARCHANDISES REALISE EN 2011 DANS LE CADRE DE MULHOUSE GRAND CENTRE
Se concerter pour mieux relever les défis de demain
Ź Une évaluation des flux de poids lourds de l’agglomération réalisée en 2005
Quatre axes d’approfondissement
pour servir de base à l’élaboration
d’un “Plan objectifs-actions” :
harmoniser le cadre réglementaire ;
développer des services aux
transporteurs ;
maîtriser les accès PL aux
ZA ;
réaménager
des
axes
routiers.
Situation actuelle et prévisions :
Doublement de la circulation PL
sur l’A35 entre 1993 et 2001 avec
des perspectives de croissance
très fortes à l’horizon 2015/20
sur l’A5 et l’A35 et un accroissement prévisible du nœud A35/
A36 fonctionnant comme point
de passage obligé de quatre flux
à dominante internationale.
Ź Des solutions existantes pour des dessertes novatrices propres
Livrer à vélo pour désengorger le
centre-ville “Les coursiers de Mulhouse”
Source :bitc.fr
La société assure des tournées
quotidiennes en desservant le
centre ville par des tricycles
depuis un entrepôt situé rue de
Thann.
70
Un réseau de distribution 100% électrique : “Deret” à Mulhouse
Ź Un travail de concertation réalisé en 2011 aboutissant à un plan d’action partagé en 3
étapes
-
Améliorer les conditions de circulation et de stationnement des
livreurs
• Imposer des sens de
circulation rues du Sauvage, des Boulangers et
Henriette.
• Caler les horaires des
aires de livraison sur
ceux du plateau (6h à
11h30).
-
Expérimenter de nouveaux services et faire respecter les règles
• Proposer un service
mutualisé de livraison à
domicile pendant le marché de Noël et/ou les
soldes de janvier.
• Verbaliser les livreurs
ne respectant pas les
plages
horaires
de
livraison.
-
Soutenir les services innovants et les
véhicules propres
• Lancer la première conciergerie de ville en France.
• Réduire
progressivement
les horaires de livraison du
plateau piétonnier pour les
véhicules qui ne sont pas
électriques.
Camion de livraison Deret, rue du Sauvage à Mulhouse
Optimisation des livraisons sur
le dernier kilomètre par des tournées quotidiennes en camions
électriques
Guide
Réexion
Révision PDU
4.11. ECHELLE AGGLOMERATION : TRANSPORT DE MARCHANDISES
Outils / Retours d’expériences
AMELIORER L’OFFRE DE SERVICE DE MARCHANDISES POUR UNE VILLE PLUS ACCUEILLANTE...
...en mettant en œuvre des solutions logistiques innovantes et discrètes
Ź Des services logistiques urbains de proximité
Source : www.cityssimo.fr
Ź Des dessertes propres et écologiques
Cytissimo, un service pratique pour les
achats en ligne
Service développé par La Poste
depuis 2005 s’adressant aux clients
adhérents ayant effectué leurs
achats par internet et permettant
de réceptionner et de retirer leurs
colis dans des espaces sécurisés
ouverts 24h/24 et 7j/7 à Paris, Lille,
Nantes, Lyon et Aire-en-Provence.
Le portage à domicile à Versailles
Crée en 1999, “Versailles Portage“
permet de se faire livrer à domicile
en assurant également un service
d’accompagnement
des
personnes tout en favorisant l’insertion
professionnelle des personnes en
difficultés.
Plateforme ELCIDIS de la Rochelle :
Lancé en 2001, la plateforme allie
deux objectifs : organiser la distribution sur le dernier kilomètre
grâce à des véhicules électriques
et développer un système de livraison efficient par la mise en place
d’un Centre de Distribution Urbain
(CDU) afin de mutualiser les flux et
les produits tout en optimisant le
chargement des véhicules.
Source : Logistique urbaine, ADEME
Source : legrandmagasindeversailles.com
Des boutiques services à Metz et
Angers
Les Boutiques proposent un service de livraison, consigne, garderie
d’enfants, location de pousettes,
caddies, sacs. Elles diffusent des
informations commerciales et événementielles et offrent également
diverses prestations comme des
accès internet, écrivains publics,
initiation multimédia, portage de
courses.
Guide
Réexion
Révision PDU
Une offre logistique urbaine durable :
Distripolis
Géodis lance la mise en place de
deux Bases Logistiques Urbaines
Ecologiques (BLUE) à Strasbourg
en 2012 et 2015. La livraison des
petits colis et palettes sera effectuée grâce à des camions électriques et des triporteurs à assistance électrique
Source : wk-transport-logistique.fr/
Ź Utiliser les nouvelles technologies de l’information pour communiquer et conseiller
La Ville de Lund (Suède, 100 000
habitants) a mis en place un “Mobility Office” chargé de conseiller les
entreprises, les organisations et
les citoyens sur les moyens de se
déplacer et d’effectuer du transport
de marchandises de la manière la
moins polluante possible. Grâce à un
fort investissement, les résultats ont été
payants puisque la part modale de la
voiture a fortement régressé au sein de
la commune.
Source : Innovation et communication: les soutiens européens
en faveur d’une mobilité durable :www.uvcw.be
71
72
Guide
Réexion
Révision PDU
5. LEVIER N° 4 : L’ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT DE
COMPORTEMENT DE MOBILITE
Guide
Réexion
Révision PDU
73
5.1. MANAGEMENT DE LA MOBILITE
Situation actuelle
LE SERVICE M2A DE CONSEIL EN MOBILITE...
....destiné aux entreprises et aux administrations pour favoriser l’émergence de Plans de Déplacements Entreprise (PDE)
Le PDE est une démarche d’analyse globale de tous les déplacements des salariés, des visiteurs, des fournisseurs ou des clients d’une entreprise, d’une collectivité locale ou
d’une administration. Il aboutit à la mise en place d’un plan de mobilité. Sont ainsi privilégiées toutes les solutions de transport permettant de limiter l’utilisation de la voiture
individuelle. Il peut concerner plusieurs entreprises. Dans ce cas, on parle de Plan de Déplacement Interentreprises (PDEI).
Ź Le PDE de m2A : une démarche engagée depuis 2006
Ville de Mulhouse /
CAMSA
De gros employeurs comme
l’Euro-Aiport avec ses 6 400 salariés ne sont pas situés dans m2A.
Or nombre de salariés habitent
l’agglomération mulhousienne. En
2012, l’Euro-Airport réfléchit à la
mise en place d’un PDEI.
Plan de
Déplacements
d’Entreprises
(PDE)
Ź La promotion des PDE par m2A
Octobre 2005
Ź Un élargissement nécessaire des périmètres géographiques des démarches PDE
au
rm
AGENCE D’URBANISME DE
LA REGION MULHOUSIENNE
Plan de Déplacements
d’Entreprise
DES TRAJETS PLUS FACILES POUR TOUS
Ź Des véhicules électriques auto-partagés sont disposnibles sur le site PSA de Mulhouse pour les déplacements professionnels
occasionnels, de courte durée. Ce
concept permet, dès à présent,
aux collaborateurs de se déplacer
d’un site à l’autre plus écologiquement. En effet, ces nouvelles
voitures totalement électriques,
n’émettent pas de CO2. D’une
autonomie moyenne de 130km,
ces 12 véhicules, tant de la
Source : PSA
marque Peugeot que Citroën,
“Mulhouse a été choisie avec
sont répartis sur les trois sites de
Sochaux, Mulhouse et Belchamp.
Sochaux et Belchamp, pour tesAinsi, pour un voyage de Multer la première expérience d’auto
house à Sochaux, le conducteur
partage du Groupe PSA, baptisée
laisse son véhicule en charge à
Ve-Elec. La flotte partagée est
l’arrivée (30 min en mode rapide,
composée de véhicules 100%
électriques. L’auto partage perde 6 à 7h normalement), et repart
avec une autre voiture déjà prête à
met d’accéder à une voiture en
libre-service pour des usages
l’emploi“ Source : www.mulhouse.psa.fr
Source : m2A
74
Guide
Réexion
Révision PDU
5.1. MANAGEMENT DE LA MOBILITE
Outils / Retours d’expériences
BATIR DES APPROCHES GLOBALES DE MANAGEMENT DE LA MOBILITE...
…en associant, par exemple plusieurs entreprises sur un même site, à l’élaboration d’un Plan de Déplacements Interentreprise (PDEI)
Ź Le premier PDE à l’échelle d’une zone d’activités dans le Bas-Rhin : l’Espace Européen
de l’Entreprise
L’Espace Européen de l’Entreprise
(E3) à Schiltigheim est un parc d’activités à vocation essentiellement
tertiaire. Ce parc accueille près de
400 entreprises et plus de 6 000
salariés. Sous l’impulsion de la CCI
du Bas-Rhin, un PDEI a été mis
en place à l’échelle de cette zone.
Il fait un lobbying actif en matière
d’aménagements d’infrastructures
de transport : TC et modes actifs.
Il encourage également pour les
trajets domicile / travail et trajets
professionnels les modes alternatifs à la voiture. Les campagnes de
communication sont au cœur de la
démarche.
Vue aérienne de la zone d’activités E3 / Source : SERS
Ź La démarche volontariste du PDE de l’aéroport de Genève : pas d’accès à un stationnement sur le site de l’aéroport pour les salariés habitants dans des corridors TC
“Le point le plus difficile auprès des
employés est la question du stationnement, que ce soit en termes
tarifaires (depuis 2004) ou de restriction d’accès (depuis 2007).
L’augmentation du coût du stationnement rend la voiture moins
compétitive par rapport aux modes
collectifs et oblige les employés à
revoir leurs habitudes de mobilité.
Cette augmentation doit cependant être annoncée longtemps à
l’avance et être très progressive
pour faire adhérer les personnels au
plan et ménager les réticences au
changement d’habitudes. Cependant, même si l’augmentation des
coûts de stationnement rencontre
une forte opposition, ce facteur
n’est pas décisif pour le choix du
mode de transport, ce sont les
mesures restrictives (règles d’attribution en fonction du lieu de résidence et des horaires) qui sont les
plus efficaces“ Source : IAU
Ź L’originalité du PDE des hôpitaux de Dublin : des minibus conduits par des salariés
habilités
L’un des objectifs est de réduire le
nombre de voitures en conducteur
solo sur le site de l’hôpital pour
régler le problème de la saturation de l’espace de stationnement
sur ce site de 4 000 salariés. Les
actions du plan de mobilité portent
sur 7 volets : marche, vélo, transport en commun, navette, covoiturage, stationnement, conseil en
mobilité et communication.
Un système de minibus pour le
ramassage des salariés est mis
en place en 2008. Son originalité
tient dans le fait que le conducteur
est recruté parmi le personnel de
l’hôpital potentiellement usager de
la navette. Le prestataire VIPRE
qualifie l’ensemble des conducteurs et aide les candidats dans
la sélection de l’itinéraire. Il fournit
également le véhicule (9 places).
Source : IAU – Note Le Plan de mobilité de la zone aéoroportuaire de Genève
Guide
Réexion
Révision PDU
75
5.2. COVOITURAGE
Situation actuelle
DES POLITIQUES DE COVOITURAGE QUI RESTENT ENCORE TROP SEGMENTEES
Chaque entreprise, chaque intercommunalité met en place son site de covoiturage avec une communication propre
Le covoiturage peut se réaliser en back office. Il ne se voit donc pas forcément. Les entreprises mettent en place des sites internet ou des démarches qui leurs sont propres.
Or les possibilités de trouver une personne effectuant un trajet d’un point A à point B avec des horaires bien précis restent rares. Dans l’agglomération mulhousienne et ses
environs, plusieurs sites de covoiturage sont proposés (cf. listing non exhaustif ci-dessous).
Ź Le site de covoiturage m2A réservé aux agents est peu utilisé
Ź Site de covoiturage de Soléa
Source : m2A
Ź Site de covoiturage.fr
Ź Site de covoiturage du Pays Thur Dolller
Source : m2A
76
Source : site web Soléa
Source : site web Pays Thur Doller
Guide
Réexion
Révision PDU
5.2. COVOITURAGE
Outils / Retours d’expériences
UNE COMMUNICATION DEVELOPPEE ET DES BASES DE DONNEES MUTUALISEES...
...des leviers pouvant contribuer à une plus grande démocratisation du covoiturage
Ź Campagne de communication sur le covoiturage portée par le grand Lyon
Ź 30 institutions publiques et entreprises privées, 30 000 utilisateurs regroupés dans le
réseau de covoiturage au Canada
Le Réseau de covoiturage (en
anglais The Carpooling Network)
est un moteur de recherche en
covoiturage canadien, utilisant un
logiciel propriétaire en ligne, gratuit
à l’utilisation. Le Réseau de covoiturage partage sa base de données
avec plusieurs villes, institutions ou
entités gouvernementales et privées du Canada.
En janvier 2011, le Réseau de covoiturage compte plus de 30 000 utilisateurs répartis dans une base de
données partagée par une trentaine
de villes et d’institutions publiques
et privées canadiennes.
Source : Grand Lyon
Source : site web http://www.covoiturage.ca
Les partenaires
du réseau de
covoiturage (liste
non exhaustive)
Source : site web http://www.covoiturage.ca
Guide
Réexion
Révision PDU
77
5.3. NTIC ET MOBILITE
Situation actuelle
VERS DE NOUVEAUX OUTILS DE MOBILITE...
...encouragés par le développement de nouvelles applications mobiles
Ź Quelques applications déjà disponibles à Mulhouse (liste non exhaustive)
Ź StrasMap, une application novatrice en faveur des déplacements à Strasbourg
L’application StrasMap centralise
les informations de l’ensemble
des modes de transport. Elle permet ainsi la localisation des stations de tram, de bus, de vélo en
libre-service et d’autopartage. Le
calcul de son itinéraire, l’obtention d’informations sur le trafic
et l’occupation des parkings en
temps réel est possible. Elle pro-
pose également des informations sur l’état du trafic, la qualité
de l’air de la ville ainsi que l’état
des routes lors des interventions
de déneigement.
Source : application plan
Application Plan : tracer ses itinéraires et se repérer dans l’agglomération mulhousienne grâce à
l’application Plan.
Exemple d’un parcours entre la
gare et l’agence d’urbanisme. Le
parcours fait 1,1 km et peut s’effectuer à pied en 14 min. Le piéton a réalisé 1/3 de son parcours.
Il se situe à hauteur du boulevard
Clémenceau.
Application SNCF Direct : consulter
le tableau de départ des trains de
la gare de Mulhouse avec l’application SNCF Direct et visualiser
les gares du quart nord-est de la
France où il est possible d’avoir
des informations en temps réel
concernant les trains affichés sur
le tableau des départs.
78
Source : application SNCF direct
Source : www.strasmap.eu
Guide
Réexion
Révision PDU
5.3. NTIC ET MOBILITE
Outils / Retours d’expériences
LE CITOYEN ACTEUR : VERS LA VILLE 2.0
Une information partagée consultable sur plusieurs supports constitue une véritable révolution pour les usagers des transports
Le web 2.0 désigne une étape de l’évolution du web dont l’utilisateur et le partage d’informations sont la clé de voute. Ce web est notamment caractérisé par l’apparition de
nouveaux services multi-supports : ordinateur, pda, téléphone, smartphone favorisant l’interaction entre les internautes. Ces nouvelles technologies permettent de réinventer
les mobilités : auto-partage, vélo partagé, état du trafic, covoiturage etc. Avec ces nouvelles technologies, le citoyen peut devenir acteur de la ville et cela peut être l’occasion
pour lui de réaliser du covoiturage et des trajets communs.
Ź Mieux organiser les déplacements des enfants pour leurs activités extrascolaires avec
Rouletaville
Ź L’Open-Data de Rennes-Métropole : une opportunité pour développer des applications
innovantes et assurer une plus grande transparence publique
Rennes métropole a ouvert les
données publiques de son réseau
STAR, le service de transport en
commun de Rennes Métropole,
du service “Le vélo STAR” et les
données d’informations pratiques
géolocalisées de 1 500 organismes
publics et associatifs. Le projet
Open Data a permis d’organiser un
concours afin d’inciter à la production d’applications web et mobile
sur la base de ces données.
Ź Visualiser la ville en fonction des temps de parcours : application Isokron
Source : http://www.rouletaville.fr - Val de Marne Matin
Rouletaville (www.rouletaville.fr), un
service entièrement gratuit permet
aux parents de mieux gérer leurs
temps de déplacement liés aux
activités extrascolaires de leurs
enfants. Le site est très simple
d’utilisation. La page d’accueil
est une carte. Les lieux d’activités
apparaissent sous forme d’icônes.
Les trajets proposés et demandés
apparaissent sous forme de lignes
droites. En cliquant sur les objets
présents sur la carte les informations apparaissent dans une infobulle associée. Dès lors qu’un
parent a repéré un trajet semblable
à celui qu’il doit effectuer pour ses
enfants, il peut entrer en contact
avec le parent qui s’est signalé et
lui proposer le covoiturage.
Isokron est une application qui a été
développée pour Paris et Rennes.
Elle propose des cartes présentant les temps d’accès. Elles sont
mises à jour en temps réel suivant
les conditions de circulation. La
carte peut être utilisée pour se fixer
des rendez-vous à deux ou plus en
affichant les lieux qui peuvent être
atteints en moins de 15 min, moins
de 30 min etc.
Source : www.isokron.com
Guide
Réexion
Révision PDU
79
5.4. MODES DE VIE - TEMPORALITE
Situation actuelle
TRAVAILLER, ACHETER SANS SE DEPLACER...
...est une pratique de plus en plus courante grâce au développement d’internet
Ź Avec 2 % des salariés qui le pratiquent, le télétravail est encore peu implanté en France
mais le potentiel de développement est fort : 25 % des actifs estiment pouvoir réaliser
leur tâche en télétravail alterné
Le télétravail désigne une organisation du travail qui permet aux
salariés d’exercer leur activité en
dehors des locaux professionnels
grâce aux technologies de l’information et de la communication
(Internet, téléphonie, fax, etc.).
Le télétravail peut s’effectuer
depuis le domicile, un télécentre
ou de manière nomade (lieux de
travail différents selon l’activité à
réaliser).
En France, selon la DARES, 2 % des
salariés français pratiquent le télétravail à domicile, et 5 % le télétravail
nomade. Dans la majorité des cas,
les télétravailleurs sont des actifs
qualifiés (cadres) et exercent dans
les secteurs d’activités suivants:
informatique, services aux entreprises, banques et assurances.
Ź Le e-commerce a connu un fort développement au cours des cinq dernières années et de
nouveaux comportements d’achats se sont développés (drive...)
Evolution du chiffre d’affaires du e-commerce donnant lieu
à des transactions par carte bancaire en France – Mds d’euros
45,4
37,8
31
25
20
15,6
11,6
8,4
Source : ICE / FEVAD,
bilan du e-commerce 2010 /
CREDOC - IFM
2005
Part de la population active qui estime que sa tâche est réalisable en télétravail alterné
2006
2007
2008
2009
Le commerce électronique ou
vente en ligne, désigne l’échange
de biens et de services entre deux
2010
2011
2012
entités sur les réseaux informatiques, notamment Internet.
Source : www.coradrive.fr/wittenheim
Source : du télétravail au travail mobile / La documentation française - 2006
80
Guide
Réexion
Révision PDU
5.4. MODES DE VIE - TEMPORALITE
Outils / Retours d’expériences
L’EVOLUTION DES HABITUDES DE VIE IMPACTANT LA MOBILITE ET LES HORAIRES...
...est de plus en plus prise en compte par les collectivités et les acteurs privés
Ź “Ville durable: Amsterdam mise sur ses nouveaux centres de télétravail”
“En à peine deux ans, 108 Smart
Work Centers ont poussé comme
des champignons sur le territoire
hollandais. Avec l’impulsion des
autorités locales, ces tiers lieux ont
été conçus pour éviter aux salariés du privé comme aux agents
publics de faire des kilomètres inutiles pour se rendre sur leur lieu de
travail.
Cela diminue d’autant la congestion automobile et l’empreinte carbone afférente à ces déplacements.
A Amsterdam, l’initiative est une
composante essentielle de la politique de développement durable de
la ville“. Source : http://www.smartplanet.fr
Ź La prise en compte des évolutions du rythme de vie dans les politiques publiques :
l’exemple du Bureau du Temps de la ville de Paris
“Le Bureau des Temps s’est
appuyé, depuis sa création en
2002, sur ses études pour aider les
services municipaux à s’adapter
aux rythmes de la vie personnelle,
familiale et professionnelle des
parisiennes et des parisiens”.
Source : site web de la ville de Paris
Il a, par exemple, travaillé sur
l’élargissement des horaires des
équipements comme les bibliothèques. Certaines bibliothèques
sont ouvertes jusqu’à 20h et trois
d’entre elles proposent une ouverture nocturne jusqu’à 22h un soir par
semaine.
Ź Deux crèches pour s’adapter aux besoins des parents : l’exemple de la commune de Le
Rheu
“Des structures dont l’originalité
réside dans leur mode de gestion
et de fonctionnement. La première,
qui est installée dans le quartier du
Clos-Joury à proximité de l’école
maternelle, est gérée par le centre
intercommunal d’action sociale
(CIAS).
Son ouverture, il y a tout juste cinq
ans, a été voulue comme un outil
permettant d’épauler les parents
dont les horaires ne sont pas toujours compatibles avec des heures
normales de fonctionnement.
Ainsi, les parents peuvent déposer
leurs enfants suivant des horaires
dits atypiques, allant de 7 h 15 à
19h30, du lundi au vendredi”.
Source : ouest.france.fr
Source : http://www.smartplanet.fr
Guide
Réexion
Révision PDU
81
5.5. COMMUNICATION
Situation actuelle
METTRE L’ACCENT SUR LA COMMUNICATION ENVERS LE GRAND PUBLIC...
...pour rassembler et fédérer autour d’un thème universel
Ź La semaine de la mobilité
Organisée simultanément dans de
nombreuses villes européennes, la
semaine européenne de la mobilité est l’occasion d’organiser des
opérations innovantes liées aux
déplacements pour sensibiliser les
citoyens afin qu’ils adoptent des
comportements plus responsables
en matière de déplacement. A Mulhouse cet événement à été l’occasion pour les habitants de décou-
vrir ou redécouvrir les avantages
des modes de transport alternatifs à l’automobile : visite découverte de Mulhouse à pied pour un
aperçu insolite du patrimoine de
la ville, inauguration de stations
Vélocité, de stations Auto’trement,
de pistes cyclables, présentation
du plan d’action vélo, visite guidée des ateliers de maintenance
des bus, tramways et tram-trains
de Soléa.
Source : m2A
Source : m2A (campagne communication PDU en 2004)
Ź La place prépondérante accordée au vélo à Mulhouse
-
-
Le “talent du vélo” a été
décerné à la ville de Mulhouse
lors du Congrès des villes et
territoires pour saluer l’action
“Mon marché, c’est à vélo !”,
menée par la municipalité en
juin 2011
De nombreuses animations
sont proposées à Mulhouse
dans le cadre de la fête du vélo:
circuits touristiques animés et
commentés pour découvrir le
-
patrimoine mulhousien, randonnées cyclistes dans les
environs...
Dans le cadre des journées
de l’architecture, des parcours vélo sont proposés au
public dans un esprit convivial et instructif.
Source : www.lalsace.fr
82
Guide
Réexion
Révision PDU
5.5. COMMUNICATION
Outils / Retours d’expériences
DES CAMPAGNES DE COMMUNICATION POUR SENSIBILISER LA POPULATION AUTOUR DE LA QUESTION DE LA MOBILITE
S’engager pour changer les comportements des citoyens en faveur d’une mobilité plus durable
Ź Des campagnes ludiques et décalées
pour faire passer un message
Ź Une campagne nationale : “bouger
30 minutes par jour, c’est facile !” qui
s’inscrit dans le cadre du Programme
National Nutrition Santé (PNNS)
Campagne “AutoPatch : stop à l’autodépendance” à Chambéry
En détournant le code médical avec
un clin d’œil au patch anti-tabac,
l’opération “Autopatch” sort du
champ traditionnel de la communication par l’usage d’un ton décalé
et humoristique qui a permis d’interpeller l’ensemble des publics
dans un esprit de complicité et de
convivialité : les animations de rue,
les campagnes d’affichage et la
mobilisation des médias locaux ont
contribué au succès de l’opération.
Bouger plus c’est améliorer son
endurance et son sommeil mais
aussi prévenir des maladies cardiovasculaires et baisser son cholestérol, bref contribuer à son bienêtre physique et mental. Dans cette
logique, l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé
a lancé en automne 2010 un vaste
programme local et national de promotion de l’activité physique :
Source : www.sircome.fr
Ź Des campagnes pour mieux comprendre
les zones de circulation apaisée
Metz a choisi d’apaiser progressivement la circulation dans ses
quartiers et son centre ville en
développant des zones 30 et de
rencontres. Un important effort de
communication a été réalisé.
- Spot télévisé et campagne d’affichage à l’échelle nationale.
Source : http://www.inpes.sante.fr
- En région, création et implantation d’une signalétique urbaine
mise en place dans une dizaine
de villes (Paris, Lyon, Bordeaux,
Marseille, Lille, Nice, Nantes,
Nancy et Meaux) qui consiste en
un fléchage d’itinéraires exprimés en temps de trajets à pied
et non plus en distance. Cette
action a pour objectif d’aider
chacun à prendre conscience
des distances parfois courtes
qu’il est possible de réaliser en
ville.
Source : http://www.24hsante.com
Source : mairie-metz.fr
Guide
Réexion
Révision PDU
83
33 grand’rue - 68100 MULHOUSE
Tél : 03 89 45 90 00
Fax : 03 89 46 21 51
Guide
Réexion
www.aurm.org
Révision PDU
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement