qualité de l`eau : mode d`emploi !

qualité de l`eau : mode d`emploi !
qualité de l’eau : mode d’emploi !
è
Connaître les enjeux et les outils sur votre territoire
L’avenir de vos cours d’eau
vous appartient !
• Les objectifs d’amélioration de la qualité de nos rivières, plans d’eau :
Le plan de reconquête de la qualité des eaux de nos rivières est décrit dans le
Sdage (Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux). En France, ce
document décline dans chacun des six grands bassins hydrographiques l’ambition
européenne d’atteinte du bon état des eaux. Il est élaboré en concertation avec les
acteurs de l’eau et soumis à une large consultation du public. Il détermine les axes
de travail, et les actions nécessaires pour reconquérir la qualité de l’eau. Au niveau
des bassins versants, le Sage (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux) les
précise concrètement en les adaptant au contexte local.
• Les outils sur votre territoire :
Les 6 bassins hydrographiques français
Des contrats de milieux, des contrats territoriaux… permettent de programmer des actions sur plusieurs années.
Ils sont portés par des collectivités : syndicats de rivières, de bassin, communautés de communes…qui s’accordent
avec leurs partenaires sur les échéances des travaux et leur mode de financement.
Pour en savoir plus : www.gesteau.eaufrance.fr
èLoi sur l’eau et les milieux
aquatiques du 30 décembre 2006
èPlan d’action national pour
la restauration de la continuité
écologique des cours d’eau (15
février 2010)
èTrame verte et bleue et Schémas Régionaux de Cohérence
écologique (SRCE)
è Monter un projet, réaliser des travaux, obtenir l’adhésion
• Des guides méthodologiques peuvent vous aider dans la conception et la mise en
œuvre des projets de restauration.
• Des témoignages d’élus engagés dans des opérations de remise en état de leur
rivière existent. L’office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et les
agences de l’eau mettent à votre disposition des recueils d’expériences, des guides
méthodologiques pour faciliter vos projets.
è
Et le financer
• Les agences de l’eau peuvent vous aider financièrement. N’hésitez pas également
à vous renseigner auprès de votre conseil général et de votre conseil régional.
LES BONNES ADRESSES
• Les agences de l’eau - pour connaître votre agence et ses actions : www.lesagencesdeleau.fr
• Le ministère de l’écologie et du développement durable - en charge de la politique française du développement
durable : www.developpement-durable.gouv.fr
• L’Onema - accompagne et met en oeuvre la politique nationale de l’eau et des milieux aquatiques : www.onema.fr
• L’Union nationale des CPIE - pour repérer les CPIE près de chez vous et connaître leurs actions : www.cpie.fr
Pour agir localement, contactez :
Plus d’infos ?
Union nationale des CPIE
26 rue Beaubourg
75003 PARIS
Tél. 01 44 61 75 35
ier de l’eau du réseau des
è Sur www.cpie.fr, téléchargez le cah
CPIE n°3 sur l’hydromorphologie.
objectif 2015 :
è Aujourd’hui, 54%
des cours d’eau ne sont
pas en bon état.
JP. Gislard
repères réglementaires
è Atteindre le bon état écologique pour 2/3 des rivières et plans
d’eau, et ainsi :
• offrir des activités de loisir et des paysages agréables aux riverains, etc,
• avoir une meilleure capacité d’épuration du cours d’eau,
• permettre aux rivières de mieux se réguler lors des crues ou des
sécheresses.
è Pour rendre aux rivières leurs fonctionalités et en bénéficier !
L’hydromorphologie ?
On vous en parle !
CPIE Sèvre et Bocage
CPIE Sèvre et Bocage
1
LE BON éTAT ? CELA SE VOIT !
DES MILIEUX CONNECTés au cours d’eau : LEs annexes hydrauliques
et zones humides
Ces espaces naturels vite inondés limitent l’impact des crues et constituent de véritables réserves d’eau pour
les périodes sèches et de faibles débits. Ces zones sont nécessaires à la reproduction de certaines espèces de
poissons comme le brochet. De plus, ces milieux fortement végétalisés jouent un rôle crucial pour l’autocrucial pour l’auto-épuration du cours d’eau : destruction des
• Diversité biologique
éléments polluants dilués dans la nappe superficielle, les eaux de
ruissellement et le cours d’eau lui même.
• Régulation des crues
• Diminution des pollutions
• Restitution d’eau à la rivière en
période sèche
ie
g
lo !
o
ph pes
r
o ci
m
o rin
r
d 6p
y
h
l’ en
6
2
2
la libre circulation des
espèces et des sédiments
L’absence d’obstacle permet à la
rivière d’assurer le libre transport
de ses sédiments. Les poissons
circulent et occupent plus facilement
différents habitats nécessaires à leur
diversité, à leur reproduction et à leur
alimentation.
Les niveaux en période de basses eaux
sont plus harmonieusement répartis à tous
6
les endroits du cours
d’eau de l’amont vers
l’aval. Cela limite
les phénomènes de
concentration
des
pollutions et de ré- • Régulation des flux
• Diversité biologique
chauffement de l’eau.
3
C’est l’espace dans lequel la rivière peut sinuer et
modifier son cours sans entrave. Cet espace de
liberté permet au cours d’eau de préserver ou de
recréer les éléments morphologiques diversifiés
nécessaires à son bon état.
La présence d’espaces tampon entre le cours
d’eau et les zones de grandes cultures ou
urbanisées limite l’apport et l’impact des
éléments polluants des eaux de ruissellement.
Elle réduit la vulnérabilité aux inondations.
3
4
ce
de
l’ea
uS
ein
eN
or m
and
ie ;
gra
ph
• Réduction de la vulnérabilité
• Paysage agréable
• Meilleure qualité de l’eau
ism
e:
tou
tpo
url
em
ieu
x
4
un lit à différents visages
C’est un lit avec des écoulements et des formes
diversifiés, où alternent zones profondes et peu
profondes, zones à écoulement lent ou rapide, sables,
graviers et blocs plus grossiers. Ces éléments sont
autant d’habitats variés pour la faune et la flore. Ils
contribuent à oxygéner l’eau, et évitent l’envasement
du lit.
• Diversité biologique
• Régulation des flux
5
gen
un espace de liberté
Un cours d’eau vivant doit pouvoir créer librement son
lit. Ce libre écoulement se caractérise généralement par
la présence de méandres. Le cours d’eau alterne alors les
secteurs d’érosion par les matériaux qu’il arrache et de
dépôt de ceux qu’il transporte.
• Paysage agréable
1
©A
5
un cheminement sinueux
des berges diversifiées à végétation variée
Elles sont tantôt en pente douce ou abrupte
selon la vitesse et l’orientation du courant
principal. La diversité des formes de berges
contribue à multiplier les habitats pour la
faune et la flore, à oxygéner l’eau, à ralentir
les écoulements en période de crue.
La végétation des berges a un rôle primordial.
Elle contribue à la bonne tenue des berges
par ses systèmes racinaires et la stratification
végétale (favoriser la présence d’essences
adaptées comme le saule, l’aulne, le frêne,
etc.). Cette végétation permet également
de capter les éventuelles
pollutions avant qu’elles • Diversité biologique
arrivent au cours d’eau.
• Paysage agréable
• Stabilisation des berges
• Diminution des pollutions
notion
è Concilier bon état et usage : la
de ser vices rendus par les milieux
naturels
émiques.
à la société : ce sont les services écosyst
bles
fita
pro
ices
serv
des
t
ren
assu
état
Les cours d’eau en bon
de régulation (flux,
urriture, eau potable, etc.), les services fs, etc.)
(no
nt
eme
onn
visi
pro
d’ap
ices
serv
catifs, récréati
On distingue les
les services culturels (esthétiques, édu
épuration de l’eau, hydraulique, etc.) et
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising