info document

info document
Dossier pédagogique
Jeun e s s e s M usi c a l e s d e l a C om munaut é fr ançaise de Belg ique
Quatre oreilles
et un
nez
Violoncelle et
jonglerie pour
un duo poétique
à souhait
Belgique
Claire Goldfarb et Pierre Nicolas Bourcier font
naître un univers tantôt drôle, tantôt proche qui
s’articule autour d’une musique originale au sein de
laquelle Bach côtoie une écriture contemporaine, et
d’une danse atypique mêlant jeux, balles, jongle et
couleurs… Mots chantés, rythmés, traficotés… C’est
l’heure de se laisser goûter.
Marceline adore jouer du violoncelle bien campée sur son trône
magique qu’elle a baptisé l’espicultrice. Mais un jour, elle constate
qu’il manque un morceau à l’espicultrice : elle ne peut plus jouer
assise. Albert, son petit frère n’aime rien plus qu’ aider sa sœur et
l’embêter un peu aussi. Alors quand Marceline lui demande d’aller
chercher la pièce manquante de l’espicultrice, il n’hésite pas ! Il enfile
ses chaussures, sa veste et part à sa recherche muni d’une grande
boîte. Au retour d’Albert des questions se posent : Albert a-t-il retrouvé
la pièce ? La rendra-t-il à Marceline ? Marceline pourra-t-elle jouer du
violoncelle sans l’espicultrice ? Réussiront-ils, ensemble, à réparer
l’espicultrice, et ainsi écouter et jongler sur les merveilleux morceaux
de musique que Marceline maîtrise ?
Dans ce spectacle, le violoncelle, les racines bien implantées et
nourries par la tradition classique, exploite un langage unique. Il ouvre
une porte pour le public qui découvre cet instrument et élargit les
horizons de celui qui en apprécie déjà les différentes facettes. Le
violoncelle tête en haut, tête en bas, illustre ce lien si particulier des
frères et sœurs qui se chamaillent autant qu’ils s’aiment. Ces relations
fondées sur la tendresse et le chaos génèrent également des modes
de jeu nettement spécifiques sur le plan de la jonglerie.
Celle-ci est avant tout manipulation d’objets détournés par Albert, le
petit frère, pour jouer. Albert n’est pas jongleur mais il fait
systématiquement valser les objets qui lui appartiennent, à tel point
que cela devient inhérent à son personnage. Les balles ne sont
d’ailleurs que l’étape finale du jeu.
Le discours se base avant tout sur le sonore et le visuel ; les mots sont
utilisés avec parcimonie sans pour autant être exclus. Ils se muent le
plus souvent en mouvements, sons et couleurs et offrent une clarté
dans la trame narrative. Quant à la scénographie, elle évoque une
chambre d’enfants ou une salle de jeu -un espace à la taille des petits-,
et se veut résolument ludique.
2010/2011 - Quatre oreilles et un nez - 01
© Mailis Snoeck
Claire Goldfarb : Violoncelle, voix, compositions
Pierre Nicolas Bourcier : Jongleur, comédien
Tania Malempré : Mise en scène
Les différents aspects
du projet et l’adéquation au public visé
• La trame narrative
Elle est volontairement simple : Marceline ne peut plus jouer du
violoncelle assise, sa grande chaise est cassée, il manque une pièce.
Son frère est parti à sa recherche. Il est de retour. A-t-il ramené à
Marceline ce qui lui manque ?
L’intérêt de cette trame est triple :
- Permettre à l’enfant de saisir aisément et rapidement l’enjeu de
l’histoire ;
- Lui permettre de concentrer son attention sur d’autres registres
que celui de la narration (son et images) ;
- Offrir plusieurs niveaux de lecture : concrète ( le personnage doit
s’asseoir pour jouer du violoncelle et assouvir ses désirs) et
métaphorique (l’enfant doit trouver une assise pour grandir).
• Les personnages
Le duo frère et sœur offre une identification possible à un très large
public. Garçons ou filles se retrouveront dans Marceline ou dans
Albert. La plupart des enfants ont des frères et sœurs et vivent cette
connivence proche de l’amitié.
D’autre part, Marceline et Albert ont des doudous, objets qu’ils ne
quittent pas, qui les rassurent et les font grandir. Pour Marceline,
c’est le violoncelle, pour Albert, ses balles.
• Les pratiques
Dans cette pièce, jonglerie signifie «manipulation d’objets». Les
attributs d’Albert (une boîte de violoncelle portée au dos, ses
chaussures et sa veste) sont autant d’objets qu’il détourne pour
jouer et jongler. Les balles ne sont que l’étape finale du jeu. Il ne
s’agit donc nullement d’une démonstration virtuose mais d’un
élément faisant partie intégrante du personnage d’Albert. Albert est
jongleur sans se rendre compte qu‘il jongle !
Les différentes disciplines abordées se caractérisent par leur fluidité
et leur renforcement mutuel, les sons soutenant les mouvements et
inversement. L’objectif a été de favoriser l’écoute et/ou la réception
du mouvement, non pas d’éblouir ou de rendre inaccessible l’action
sur scène. Enfin, l’ensemble de la pièce est réglé par une musicalité
et un rythme enlevé qui s’apparentent aux jeux d’enfants.
En lien avec la jonglerie :
• Construire ses balles :
Pour fabriquer une balle de jonglage, rien de plus simple. Il faut vous
munir de ballons de baudruche, de riz, d’une petite cuillère et de
ficelle.
1. Tout d’abord, il faut prendre un ballon et le remplir de riz au moyen
de la cuillère, jusqu’à obtention d’une balle.
2. Ensuite, on attache l’extrémité du ballon avec de la ficelle. Une fois
bien ficelée, on découpe les bouts de ficelles et du ballon restant.
3. Pour finir, on découpe une partie du ballon pour l’ouvrir, puis on
l’utilise pour mettre par-dessus la balle. On coupe l’extrémité du ballon
qui dépasse et on recommence cette étape avec un dernier ballon.
La balle est terminée !
• Apprendre à jongler aux enfants :
• La scénographie
Conçue autour de deux appliques lumineuses et d’une sculpture
féérique évoquant le trône des princesses et des reines, la
scénographie rappelle une chambre d’enfants ou une salle de jeuun espace à la taille des petits-, et se veut résolument ludique.
• Verbal et non-verbal
Les mots deviennent sons, mouvements et couleurs. En dialogues,
ils créent des ressorts comiques. Mais le discours reste prioritairement
ancré dans le sonore et le visuel.
Etape 1 : Ne prenez qu‘une seule balle pour vous entraîner aux
lancers.
Erreur habituelle : la balle doit
décrire une belle courbe de
l‘intérieur vers l‘extérieur.
Etape 2 : Cette fois prenez 2
balles pour apprendre à lancer la
seconde balle correctement juste
avant la réception de la première.
La trajectoire des balles doit
former la lettre «M». Erreurs
habituelles :
a) la première balle n‘est pas
lancée
suffisamment
vers
l‘extérieur.
b) une des balles n‘est pas lancée
suffisamment haut.
c) les mains doivent toujours
rester au niveau de hanches. Ne
pas attraper les balles au niveau
des épaules. S‘obliger à maintenir
les coudes contre le corps devrait
aider.
Etape 3 : Enchaînez le lancement
des 3 balles et arrêtez. (Cela vous
évitera le stress de devoir à tout
prix continuer, et de les ramasser).
Essayez ensuite petit à petit
d‘ajouter un lancer supplémentaire
en terminant avec les balles dans
les mains! (Vous «n‘apprendrez»
pas à tout laisser tomber et vous
n‘aurez pas mal au dos!)
Etape 4 (et finale!) : Jonglez à 3
balles ou repassez aux étapes
précédentes...
Erreur habituelle : tout laisser
tomber par terre...
Remarque : Ce «mode d’emploi»
est tiré du site Internet www.
multiloisirs.com qui propose des
descriptions imagées et animées
simples et claires permettant
d’apprendre à jongler.
Pistes pédagogiques
Afin que les jeunes spectateurs puissent pénétrer les univers
musicaux présentés, en constante évolution, et ainsi goûter la
rencontre artistique proposée, il est essentiel de leur fournir
quelques clés. Une préparation adéquate décuplera les émotions
et facilitera l‘imprégnation musicale. De même, une exploitation
judicieuse a posteriori favorisera la mise en commun des ressentis,
des expériences et des savoirs. C‘est pourquoi nous vous invitons à
parcourir les pistes pédagogiques suivantes, à vous en inspirer, à les
pratiquer, les développer, les enrichir…A l‘issue du spectacle, les
élèves et les enseignants qui le souhaitent ont la possibilité de
poster un commentaire sur le site des Jeunesses Musicales, dans
la rubrique «Témoignages» (via Présentation). Une sélection des
messages y sera peu à peu insérée.
Jeunesses Musicales de la Communauté française - 2010/2011 - Quatre oreilles et un nez - 02
• Improvisation jonglée
Objectif : sentir et voir que tout
mouvement conscient avec une
balle en main peut devenir
mouvement jonglé.
a) Improvisation seul
Avec une balle en main, écrire son
prénom, tant de fois qu‘on le
souhaite, devant soi, sans bouger
les pieds comme si on écrivait sur
un tableau. Variante : on peut
choisir un autre mot que son
prénom.
b) Improvisation en groupe
Tous les jongleurs se placent dans
l‘espace. Chacun choisi un mot
qu‘il va écrire avec sa balle, autant
fois qu‘il le souhaite, dans tout
l‘espace, en se déplaçant. Un
premier jongleur commence et
choisi un autre jongleur qu‘il devra
aller toucher une fois son écriture
terminée. Il s‘arrête et c‘est au tour
du jongleur touché. Ainsi de suite,
jusqu‘à ce que tous les jongleurs
aient participé. A la fin, dans
l‘ordre des jongleurs, chacun
donne le mot qu‘il a jonglé pour
obtenir
la
phrase
de
l‘improvisation.
- «Tchoupi a une petite sœur»- Thierry Courtin ;
- «Je viens d’avoir un petit frère» - Béatrice Richet et Jean Morin ;
- «Frères et sœurs, meilleurs ennemis pour la vie» - Robert W. Alley2008 ;
- «Mon petit frère» - Hideko Takahashi- 2004.
Etc.
• Improvisation en musique
Proposer à un ou plusieurs enfants d’improviser une petite prestation
avec une balle sur le rythme d’une musique quelconque. Le but
étant plus de prendre conscience du rythme d’une musique et de la
difficulté d’adapter ses mouvements à ce même rythme que d’obtenir
une prestation artistique particulièrement soignée.
• Lecture d’un conte sur la jonglerie
Par exemple «Le jongleur de Notre-Dame», disponible sur Internet.
En lien avec le violoncelle :
- Observer un violoncelle (en vrai ou en photo), décrire ce que l’on
voit (sans que l’adulte n’induise les termes techniques dans un
premier temps), trouver la bouche, la tête, les oreilles, la jambe, les
moustaches, le cou du violoncelle. Puis comparer avec les termes
techniques (éclisses etc.)
- Réaliser une peinture- fresque collective du violoncelle (un
groupe par par tie de l’instrument)
En lien avec la thématique de la fratrie
Lecture en classe d’ouvrages traitant des relations entre frères et
sœurs :
- «La petite sœur de Lisa»- Anne Gutman et Georg Hallensleben2001 ;
Le violoncelle © www.heleneduffau.unblog.net
Jeunesses Musicales de la Communauté française - 2010/2011 - Quatre oreilles et un nez - 03
- Ecouter les yeux fermés couchés
sur le dos un extrait d’une des
suites pour violoncelle de J.S.
Bach puis décrire ensemble la
qualité (calme, sautillant, triste,
gai, sombre, lumineux…). Ne pas
censurer les réponses, c’est
l’espace imaginaire de chacun…
quelque chose de gai pour l’un
peut avoir des résonnances
tristes pour un autre etc. pour
certains il s’agira peut-être
d’images, de lieux, de situations
ou d’histoires,…
- Danser sur une de ces suites de
Bach en dansant la sensation
qu’on a définie. (On peut ajouter
des arrêts musicaux où la
consigne
est
de
figer
le
mouvement et garder une statue
jusqu’ au retour de la musique)
- Préciser la danse avec certaines parties du corps, préciser la statue
(la prochaine sera par ex. les mains en l’air, ou un pied en l’air ou une
main sur le genou d’un copain…)
- Ecouter différents style de musique avec le même instrument : par
ex.
classique : les suites de Bach pour violoncelle seul ; les sonates pour
violoncelle et piano de Beethoven ; …
romantique : concerto de Dvorak pour violoncelle et orchestre;
concerto de Elgar pour violoncelle et orchestre ; …
contemporain : la sonate pour violoncelle seul de Kodaly ou
«Quatre récitations» d’Aperghis ou «Or propos» de Claire
Goldfarb (chez homerecords.be ou en médiathèque ou à la
Fnac !)
- V i s i o n n e m e nt e n c l a s s e d u d e s s i n a n i m é « G o s h u l e
v i o l o n c e l l i s te » d u ré a l i s ate u r j a p o n a i s I s a o Ta k a h at a- 19 81 :
G o s h u l‘a p p re nti v i o l o n c e l l i s te a i m e r a i t b e a u c o u p é g a l e r
s o n m o d è l e, L u d w i g va n B e eth ove n. M a i s e n d é p i t d e s a
p e r s évé r a n c e, s e s p ro g rè s n e s o nt p a s f u l g u r a nts.
H e u re u s e m e nt, u n p eti t g ro u p e d‘a n i m a u x va d i s c rète m e nt
i n c u l q u e r à G o s h u c e r t a i n e s ve r tu s q u i l u i fo nt d éf a u t, af i n
d e l e p ré p a re r à af f ro nte r l e p u b l i c...
Pistes et questions :
- Regarder l’affiche, décrire les personnages ;
- Réaliser une nouvelle affiche du film par la technique du collage
en tenant compte des personnages, animaux et instruments de
musique ;
- Etablir le caractère des personnages en établissant une sorte de
lexique du comportement, des sentiments ;
- Comparer les méthodes des animaux pour faire «travailler»
Goshu ;
- Imaginer un personnage qui devienne «champion» grâce à des
animaux (dans le
sport, les arts, autres...) ;
- Etablir une «carte d’identité» de J.S. Bach ou de L.V. Beethoven
Liens Internet
www.murmuresetchocolats.com
Pierre Nicolas Bourcier © Nollo
Jeunesses Musicales
de la Communauté française
de Belgique
Palais des Beaux-Arts
Rue Ravenstein, 23
1000 Bruxelles
T +32 2 507 85 40
E info@jeunessesmusicales.be
www.jeunessesmusicales.be
Brabant-Wallon
Rue Albert Croÿ, 2
1330 Rixensart
T 02 653 36 11
E jmbw@jeunessesmusicales.be
Charleroi-Metropole
Rue de la Garenne, 16
6000 Charleroi
T 071 70 23 12
E jmch@jeunessesmusicales.be
Liège
Rue des Mineurs, 17
4000 Liège
T 04 223 66 74
E jmlg@jeunessesmusicales.be
Mons-Borinage
Chaussée de Maubeuge, 430
7022 Hyon
T 065 31 76 07
E jmm@jeunessesmusicales.be
Bruxelles
Rue Ravenstein 23
1000 Bruxelles
T 02 507 83 31
E info@jeunessesmusicales-bxl.be
Hainaut occidental
Rue des Déportés, 8
7740 Pecq
T 069 35 43 28
E jmho@jeunessesmusicales.be
Luxembourg belge
Rue Camille Joset, 24
6730 Rossignol
T 063 41 22 81
E jmlb@jeunessesmusicales.be
Namur
Avenue Reine Astrid, 22
5000 Namur
T 081 74 63 53
E jmn@jeunessesmusicales.be
Jeunesses Musicales de la Communauté française - 2010/2011 - Quatre oreilles et un nez - 04
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising