Bases de l`entraînement et individualisation de la planification Plan

Bases de l`entraînement et individualisation de la planification Plan
Bases de l'entraînement et
individualisation de la planification
Plan
•
•
Lausanne le 3 fév. 2005
Bases du processus d'entraînement
Analyse de l'activité et principe
d’entraînement
–
–
–
–
–
–
•
•
Robin Candau
Université de Montpellier I
Faculté des Sciences du Sport
Volume minimal requis
Intensité facteur essentiel
Respect de la spécificité
Concept de transfert positif
Principe de plaisir
Principe de variété de l’entraînement
Structure de l’entraînement
Individualisation
– Evaluation des aptitudes initiales et
tests de terrain
– Sensibilité individuelle à l'entraînement
Robin.candau@univ-montp1.fr
•
Bases du processus d’entraînement
Conclusion
Bases du processus d’entraînement
Banister et Calvert, 1980
Banister et Hamilton, 1985
Banister et al., 1986
L’entraînement est un art qui nécessite :
•des connaissances
•de l’expérience
•du bon sens
•un bon feeling
aptitude
Performance stable et
élevée
Aptitude élevée
+
Fatigue faible
Énergétique/motrice/mentale
Charges
d’entraînement
Aptitude
+
Processus
physiologique Σ
Fatigue
?
Performance
Période de compétition
Période d’affûtage
Importance de la planification de l’entraînement
Énergétique/motrice/mentale
Bases du processus d’entraînement
Analyse des exigences de l'activité
Record du monde en course à pied du 100 m au 1000 km
40
35
v (km/h)
30
structure de l'entraînement
25
20
15
10
400 m
3000 m
42125 m
5
0
40
0
100000
200000
300000
400000
500000
600000
t (s)
2. Principes de
l’entraînement
Evaluation des
aptitudes initiales
et des effets de
l’entraînement
Evaluation de
la sensibilité à
l’entraînement
Vitesse (km/h)
1. analyse des
exigences de
l'activité
35
•VO2max
30
•ultra-endurance
25
•Puissance
musculaire
•Débit de la
glycolyse
20
15
10
4 phases distinctes
avec rupture de
pente
•VO2max
•Endurance
5
-
0
individualisation de l'entraînement
•Capacité
anaérobie
•VO2max
2
45 s
4
7 min
6
8
ln Temps (s)
10
12
14
1h
1
Analyse des exigences de l'activité
Analyse des exigences de l'activité
Développement de la capacité
anaérobie
Développement de la puissance
musculaire et de la glycolyse
Facteur limitant
•% surface fibre rapide (IIx)
•commande motrice
•activité catalytique de la
phosphofructokinase
•de la phosphorylase
e
Forme d’entraînement
•musculation lourde avec 3-10
répétitions
•sprints spécifiques de 2 à 40 s
(répétitions 2 à 10)
Facteur limitant
e
•Aptitude à transporter les
ions H+ du muscle vers le
sang,
•pouvoir tampon,
•résistance à la fatigue
neuromusculaire
Forme d’entraînement
Intervalles courts de 1 à 4 min.
Récupération : de 3 à 10 min
Nbre de répétition : 3 à 10
Analyse des exigences de l'activité
Gain VO2
+
Développement de VO2max
0
ue
50
Analyse des exigences de l'activité
Développement de l ’endurance
Aptitude
nergétique
100
Intensité (% VO2 max)
Facteur limitant
Facteur limitant
1.
2.
Débit cardiaque
maximal (80%).
•Volume d’éjection systolique
•Volume de sang
•Concentration en
hémoglobine
•Diffusion alvéolo-artérielle
Facteurs périphériques
(20%)
Forme d’entraînement
Forme d’entraînement
Intervalles :
3.
•15s d’exercice / 15s de récupération active
•30/30,
•1min/1min,
•3min/3min,
•5 min/ 3min 10 min/3min
•Intervalles naturels.
4.
Placer 1 à 2 séances de ce type par semaine en variant
Endurance
5.
% fibres lentes
densité
mitochondriale,
distance moyenne
entre capillaires et
mitochondries,
aptitude à oxyder des
lipides
efficacité des
systèmes de
thermolyse
les plaisirs.
1. Séquences d’exercice > 10-20
min, récupération de 3-10 min.
2. Longues sorties en continu (1 à 2
par semaine) ; préserver
l’appareil locomoteur!
3. Entraînement à jeun de 10 à 40
min représente une sollicitation
efficace
4. Séance d’imitation de la
compétition
Analyse des exigences de l'activité
Analyse des exigences de l'activité
Optimiser l’économie de déplacement
Locomotion humaine
Travail technique visant à optimiser :
1. les résistances aérodynamiques (travail
Performance = puissance métabolique / économie
=
(A/t + VO2max f)
/ économie
Optimiser l’économie de déplacement
systématique de la position)
2. les résistances de friction
3. L’Orientation des forces dans le sens du
A
déplacement
manivelle
Force
totalement
transmise en
mouvement
B
Force
produite en
pure perte
pédalier
2
Analyse des exigences de l'activité
Analyse des exigences de l'activité
Cas des disciplines combinées
Sur quelle discipline l’accent doit être mis ?
Travail technique visant à optimiser :
Performance finale (min)
27
VO2
(ml/min/kg)
4. La fréquence de cycle
26
Fréquence optimale
r2 = 0,99
p<0,001
Fréquence
enjambée (Hz)
5. le cycle étirement-raccourcissement
Tps Final
25
Droite d'identité
24
23
22
↓ VO2
=> l’entraînement doit
privilégier la performance en
ski
21
I Préactivation
Réflexe
d ’étirement
Travail C
élastiques
20
20
21
22
23
24
25
26
27
Perf Ski
Performance
ski (min)
Groslambert et al., 1995
(adapté de Komi et coll., 1984)
Bases du processus d’entraînement
Volume minimal requis
structure de l'entraînement
1. analyse des
exigences de
l'activité
Le volume annuel d’entraînement dépend :
• Du niveau de l’athlète, de ses motivations et de ses disponibilités
• Volume recommandé par les fédérations sportives en fonction des
catégories d’âge
DISTANCE ANNUELLE (km)
2. Principes de
l’entraînement
40000
r = 0,98
35000
p < 0,001
30000
Evaluation des
aptitudes initiales
et des effets de
l’entraînement
25000
Evaluation de
la sensibilité à
l’entraînement
20000
Exemple du cyclisme
15000
10000
5000
0
0
individualisation de l'entraînement
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
PERFORMANCE (%)
DISTANCE ANNUELLE (km)
40000
Intensité : facteur essentiel
Volume minimal requis
r = 0,98
35000
p < 0,001
30000
25000
HEURES COMPÉTITION
20000
15000
Exemple du cyclisme
10000
5000
0
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
700
Années de
600
cyclisme
professionnel
PERFORMANCE (%)
QUANTITÉ D'ENTRAÎNEMENT (h)
550
500
r = 0,94
p < 0,001
500
450
h ou km ?
400
400
300
350
300
r = 0,94
p < 0,001
200
250
200
100
150
0
100
0
10
20
30
40
50
60
PERFORMANCE (%)
70
80
90
100
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
PERFORMANCE (%)
3
Respect de la spécificité
Intensité : facteur essentiel
h COMPÉTITION / h ENTRAÎNEMENT
1,6
1,5
Coordination
du mouvement
Intensité
1,4
Adaptations
physiologiques et
mentales optimales
1,3
1,2
(danger du
surentraînement et
blessures)
r =- 0,71
p < 0,05
1,1
1
45
50
55
60
65
70
75
80
85
90
Vitesse et force de
contraction
Gain dans :
Optimisation :
• l’économie de déplacement
• de la perfusion des muscles
• la charge attentionnelle
• du travail élastique
=> Disponibilité pour la
tactique la stratégie
95
PERFORMANCE (%)
Respect de la spécificité
Vitesse et force de contraction
Nesi et al., sous presse
Respect de la spécificité
•Part relative de l’entraînement spécifique (10 à 50%)
Entraînement spécifique trop faible?
↑ Fréquence de cycle
(pour une puissance donnée)
45
40
35
30
25
20
15
10
5
0
↓ force
de contraction
Entraînement spécifique trop important?
h COMPÉTITION / h ENTRAÎNEMENT
Performance en Descente
(place en Coupe
du Monde)
50
1,6
1,5
r=-0,63
p<0,05
1,4
1,3
1,2
50
100
150
200
250
300
1
45
Volume d'entraînement
(dénivelé en m)
3000
2500
2000
1500
1000
↑ apport en O2
↑de la perfusion
500
0
100
125
150
175
50
55
60
65
70
75
80
85
90
95
PERFORMANCE (%)
3500
↓ occlusion
r = 0,71
p < 0,05
1,1
0
200
225
250
275
300
• Spécialisation
progressive
(écueil de
l’entraînement
précoce)
N° Jour Période étudiée
Armstrong et Petersen, 1981
Concept de transfert positif
11% Slalom
+
Super G
Performance (points FIS)
100
Concept de transfert positif
28%
90
80
Descente
r=-0,43
p<0,05
70
60
Entraînement
50
Géant
40
30
Performance
20
Natation
Cyclisme
τ = 33
NS
Course à pied
Triathlon
10
38%
0
0
200
400
600
800
1000
1200
1400
1600
Super G.
Temps (jour)
+
Performance (points FIS)
23%
r = 0,33***
Descente
Slalom
NS
τ = 17
Natation
(vitesse %)
r = 0,33*
Performance (points FIS)
100
100
90
90
80
r=-0,58
p<0,001
80
70
70
50
60
D/PTS
60
40
30
Course à
pieds
(vitesse %)
50
40
τ = 39
r = 0,52***
20
30
10
NS
τ = 47
τ = 58
r = 0,64***
r = 0,54***
20
0
0
200
400
600
Temps (jour)
800
1000
1200
1400
10
0
0
200
400
600
800
Temps(jour)
1000
1200
1400
1600
Millet et al., 2002
4
Principe de plaisir
Spécificité de l ’entraînement
Millet et al., 2002
Performance
Entraînement
Natation
Cyclisme
τ = 33
NS
Course à pied
NS
Triathlon
τ = 17
Natation
(vitesse %)
r = 0,33***
Course à
pieds
(vitesse %)
NS
r = 0,33*
τ = 39
r = 0,52***
τ = 47
τ = 58
r = 0,64***
r = 0,54***
• Le sport ne devrait-il pas
rester un jeu ? A fortiori chez
l’enfant et l’adolescent ?
Même les athlètes d’élite
doivent éprouver du plaisir dans leur pratique
afin d’encaisser leurs lourdes charges
d’entraînement.
• La séance est d’autant mieux supportée qu’elle
est librement consentie et qu’elle est ludique en
particulier pour les exercices intenses et
épuisants
Principe de variété de l’entraînement
• répétition de la même charge de travail, une
adaptation transitoire puis une stagnation des
performances
• Surprendre l’organisme afin de déterminer des
adaptations à un niveau supérieur
• Variétés dans :
structure de l'entraînement
1. analyse des
exigences de
l'activité
2. Principes de
l’entraînement
Evaluation des
aptitudes initiales
et des effets de
l’entraînement
– L’intensité
– La durée
– Les formes d’entraînement (travail continu ou discontinu, les
types d’entraînement,les lieux d’entraînement et les camarades
d’entraînement)
individualisation de l'entraînement
Structure de l’entraînement
Structure de l’entraînement
• Microcycle : dynamique des charges de travail sur la
semaine avec un objectif particulier (développement,
choc, régénération, transition…)
• Mesocycle ou macrocycle : (1 mois)
• Périodes de :
- préparation
- précompétition
l'existence de ces périodes est liée
au fait qu'un sportif ne peut garder
- compétition
une condition optimale pendant une
saison complète. La performance
passe obligatoirement par une
phase d'amélioration, de
stabilisation et puis de décroissance
(Matveiev)
Evaluation de
la sensibilité à
l’entraînement
Une proposition de l’école sud-africaine
Hawley et al., 1997
FCmax
100%
90-95%
75-80%
5
Individualisation
structure de l'entraînement
1. analyse des
exigences de
l'activité
2. Principes de
l’entraînement
Evaluation des
aptitudes initiales
et des effets de
l’entraînement
Evaluation de
la sensibilité à
l’entraînement
individualisation de l'entraînement
Hawley & Burke, 1998
Evaluation des aptitudes initiales
Evaluation des aptitudes initiales
Vitesse maximale aérobie = VO2max / économie
(2)
(1)
Performance = puissance métabolique / économie
=
(A/t + VO2max f)
(4)
(1) (3)
Test de course sur piste (Léger et Boucher, 1980)
/ économie
premier palier : 8 km.h
(2)
mlO2/m/kg
-1
paliers de 2 min
incrément : 1 km.h
-1
Vdernier pallier = (A/t + VO2max) / économie
?
Parce que A/t< VO2max Vdernier pallier = Vitesse maximale aérobie
Evaluation des aptitudes initiales
Evaluation de l'endurance
15
Evolution de VMA avec l ’âge
-1 )
VMA (km.h
14
13
12
Evaluation des aptitudes initiales
Puissance (W . kg-1)
Puissance (W .
Berthoin et al. (1996)
Blonc et al. (1992)
Boreham et al. (1990)
Gerbeaux et al. (1991)
Léger et al. (1988)
Liu et al. (1992)
Poortmans et al. (1986)
VanMechelen et al. (1986)
VanPraagh et al. (1988)
11
10
9
8
4
6
8
10
12
âge (ans)
14
16
22.0
3, 000 m
22.0
18
VMA (km.h
-1 )
(filles)
21.0
5, 000 m
R2
En =0 ,
du 98
ra
nc
e
20.0
Berthoin et al. (1996)
Barabas et al. (1992)
Blonc et al. (1992)
Boreham et al. (1990)
Gerbeaux et al. (1991)
Léger et al. (1988)
Liu et al. (1992)
Mahoney et al. (1992)
Poortmans et al. (1986)
VanMechelen et al. (1986)
4
6
8
10
12
âge (ans)
14
16
18
21.0
20.0
23.0
11
9
23.0
(garçons)
12
10
3, 000 m
kg-1)
10, 000 m
2.8
3.0
18.0
2.6
2.8
3.0
3.2
3.4
3.6
3.8
4.0
ln Temps de course (s)
20, 000 m
=-
1,56
(W
19.0
18.0
2.6
21, 100 m
19.0
3.2
21, 100 m
.k
g -1
3.4
. s -1
)
3.6
42, 125 m
3.8
ln Temps de course (s)
4.0
6
Evaluation des aptitudes initiales
Evaluation des aptitudes initiales
Concept de Vitesse critique
Points de repère pour l’entraînement
distance = 5,14.temps + 230
Performance sur 1000 m = 2 min 35
1. Vitesse maximale aérobie ou FC correspondant à VO2max :
Performance sur 1500 m = 4 min
3000
120% de VMA pour le développement de la capacité
anaérobie
2500
2. Vitesse cible pour le développement de l’endurance
Distance (m )
100% de VMA pour le développement de VO2max
Performance sur 3000 m = 9 min
(1000, 155), (1500, 240) et (3000, 540)
2000
1500
1000
500
vitesse critique
0
0
100
200
300
400
500
Evaluation des aptitudes initiales
VO2
Vitesse critique ≈ seuil d’apparition
de la fatigue musculaire
Vitesse critique ≈ seuil de
stabilité de lactatémie
Evaluation des aptitudes initiales
(Péronnet et Thibault,
1989)
Performances sur
diverses distances
Composan
te lente de
VO2
[lactate]
(mMole)
600
Temps (s)
Berthoin
4
temps
Capacité
anaérobie
VO2 max
Masse cor (kg)
Performance(*)
P
VO2max
83.4
ml/min/kg
1.1%
Résultats Record Monde 87
MAP
29.1
VO2
83.5
A
1657
E
-1.539
métabolique
endurance Capacité
-1.6
w/kg/s
anaérobie
1655
J/kg
Détermination des 3 aptitudes
fondamentales à partir de
performances sur le terrain
Puissance métabolique
(W/kg)
ErrM%
80
70
60
50
40
30
20
10
0
0
2000
4000
6000
8000
10000
T (s)
Pana
Puissance métabolique
(W/kg)
FLQ«WLTXHSRWHQWLHOOHD«URG\QDPLTXHη
Records du monde
respecter le format
avec les ":" entre les h
min et s
MAP(W/k g)
VO2(ml/min/kg)
A(J/kg)
A(ml/kg)
E(W/kg/s)
E(%)
Erreur²
personnels de l'élite
25,6
29,1
75,0
83,5
900 1 657
43,3
80
-2,7
-1,5
-10,5
-5,2
8,54
cellule cible
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
0
5000
10000
15000
T (s)
Mode d'emploi
90
40
-10
70
Distance (m) Temps(sexa)
60
00:00:00
100
00:00:12
200
00:00:00
400
00:00:00
800
00:00:00
1000
00:02:43
1500
00:00:00
1609
00:00:00
2000
00:00:00
3000
00:00:00
5000
00:00:00
10000
00:00:00
20994
01:15:00
21100
00:00:00
30000
00:00:00
42195
03:14:00
Paér
Index
endurance
Résultats
Données personnelles
Résultats
29.0
MAP(W/k g)
83.4
VO2(ml/min/
1 655.1
A(J/k g)
79.6
A(ml/k g)
-1.6
E(W/k g/s)
-5.6
E(%)
Puissance développée(W/kg)
Vitesse critique = vitesse à laquelle un gros volume d’entraînement peut
être réalisé sans fatigue excessive
0
2000
4000
6000
T (s)
8000
10000
1/ Rentrer votre masse corporelle et vos différents temps sur diverses distances en respectant le
format sexagésimal (deux points entre les heures les minutes et les secondes) comme dans l'exemple cidessus où 4 records personnels ont été saisis. N'oubliez pas d'effacer les records affichés pour l'exemple
avant de passer à l'étape suivante.
2/ Faites tourner le modèle de Péronnet et Thibault (1989) en exécutant le solveur dans le menu "outils" et
en appuyant sur résoudre sans modifier la cellule cible (erreur²) ni les paramètres variables (A, VO2max et
E). Examinez vos 3 aptitudes énergétiques fondamentales et comparez les aux valeurs de l'élite mondiale.
3/ Orientez votre entraînement futur en fonction de vos aptitudes personnelles. Pour développer
spécifiquement une aptitude énergétique, référez-vous aux exercices spécifiques présentés dans le tableau
1. Incluez dans votre programme les séances alors recommandées et chaussez vos baskets!
RC
7
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Charge d’entraînement
Charge = Durée . Intensité
(trimps)
structure de l'entraînement
1. analyse des
exigences de
l'activité
(min)
(%max)
(sans dimension)
Intensité = (Fcexercice- Fcrepos)/(Fcmax- Fcrepos)
2. Principes de
l’entraînement
Evaluation des
aptitudes initiales
et des effets de
l’entraînement
5
4.5 facteur pondération= 0.64
4
3.5
3
2.5
2
1.5
1
0.5
0
0
20
40
60
. Facteur pondération
Ch arg e = Durée ⋅
Evaluation de
la sensibilité à
l’entraînement
Fcexercice − Fcrepos
1.92⋅
80
100
Intensité [%]
Fcmax − Fcrepos
Facteur
pondération
intensité
Charge (trimps 102)
1.92 X
Fcexercice − Fcrepos
⋅ 0.64 ⋅ e
Fcmax − Fcrepos
e
Lactate sanguin
Sensibilité individuelle à l’entraînement
5
4
3
2
1
Individualisation de l'entraînement
0
0
30
60
90
120
150
180
Sensibilité individuelle à l’entraînement
1 ) + (20
x
0,9 x 0,6) + (100
330
360
Durée = 100
Intensité = (Fcexercice-Fcrepos)/(Fcmax- Fcrepos)
Ex: 50 squats à 90% RM x 1 + 20 lancers à 90% x 0,6 + 100 bondisset x 0,1
x
300
Exercice de 100 min à 150 battement/min pour un athlète
ayant une fréquence cardiaque max de 200 et une fréquence
de repos de 50
2. Coefficients différents pour chaque type d’entraînement
0,9
270
Exemple en endurance
1. Nbre répet au lieu de la durée et intensité exprimée en % du
max
x
240
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Pour les activités autres que l’endurance
= (50
210
TEMPS (j)
x 0,1)
K = 0.64 e
1.92 intensité
= 0.64 e
= (150
- 50)/(200
- 50)= 0.66
= 2.3
1.92x0.66
charge= 100 x 0.66 x 2.3
= 152 trimps
Charge = = 66 unités d’entraînement
•Détermination individuelle de la charge limite utilité du
carnet d’entraînement
140
188
140
120
natation + cou
vélo+ couse p
natation + cyli
cyclisme
120
9
30
180
30
120
120
188
190
140
190
120
cyclisme
vélo+ couse p
course à p
natation + cyli
course à p
cyclisme
9
30
188 vélo+ couse p
190 course à p
180
30
120
9
180
30
140
190
120
188
140
190
natation + cyli
course à p
cyclisme
vélo+ couse p
natation + cyli
course à p
60
132
9
30
140
175
188
190
natation + cyli
triathlon
vélo+ couse p
course à p
180
140 natation + cyli
24.6
29.4
37.5
36.9
37.7
45.7
50.1
49.3
55.7
56.2
63.9
66.0
64.9
63.8
65.9
66.3
70.4
77.8
81.7
83.5
82.1
82.2
86.0
84.6
91.8
95.5
97.0
96.9
103.9
107.4
105.6
106.7
120.8
120.3
123.5
121.5
53.7
62.6
81.5
69.0
63.3
82.0
86.6
73.3
85.7
77.5
94.0
89.9
76.1
64.4
64.9
59.8
67.8
85.8
89.8
86.3
73.1
66.8
73.7
62.4
81.2
85.9
83.0
75.2
92.1
95.1
80.5
77.6
118.2
105.0
106.0
89.7
70.8
66.7
56.0
67.9
74.5
63.7
63.6
76.0
69.9
78.8
69.9
76.0
88.8
99.4
101.0
106.5
102.6
92.0
91.9
97.1
109.0
115.5
112.4
122.3
110.6
109.6
114.0
121.7
111.8
112.3
125.1
129.1
102.6
115.4
117.5
131.8
Success ion des Charges d'entraînem ent (timps)
700
600
500
400
300
200
100
24/08/2003
150
9
180
120
166
276
48
276
166
230
48
276
100
100
48
166
276
166
100
48
166
276
166
100
48
276
166
92
510
48
166
276
17/08/2003
188 vélo+ couse p
140 natation + cyli
190 course à p
10/08/2003
190 course à p
140 natation + cyli
9
180
30
03/08/2003
30
180
27/07/2003
04/07/2003
05/07/2003
06/07/2003
07/07/2003
08/07/2003
09/07/2003
10/07/2003
11/07/2003
12/07/2003
13/07/2003
14/07/2003
15/07/2003
16/07/2003
17/07/2003
18/07/2003
19/07/2003
20/07/2003
21/07/2003
22/07/2003
23/07/2003
24/07/2003
25/07/2003
26/07/2003
27/07/2003
28/07/2003
29/07/2003
30/07/2003
31/07/2003
01/08/2003
02/08/2003
03/08/2003
04/08/2003
05/08/2003
06/08/2003
07/08/2003
08/08/2003
20/07/2003
143
175
188
120
Mode d'emploi
Approchez votre souris des cellules qui contiennent un commentaire (cellules
repérables par un petit triangle rouge) et ce dernier apparaîtra pour vous aider à
renseigner le champ. Renseignez les cases vides sans modifier les cellules
surlignées en couleur car elles contiennent une formule qui s'exécutera
automatiquement.
Pour choisissez les paramètres de fatigue et d'aptitude qui se rapprochent le plus
de votre passé d'entraînement en utilisant une des 2 catégories proposées ici et
simulez les effets des deux stratégies limites définie dans l'article.
RC
13/07/2003
60
150
9
120
Perf
modèle
(%)
100
100.0
92.8
52.7
59.4
61.5
06/07/2003
•Pour des athlètes d’endurance de l’élite charge quotidienne
de 250 trimps pendant un mois !
29/06/2003
30/06/2003
01/07/2003
02/07/2003
03/07/2003
Fatigue
(Atlas)
10.3
68.4
62.8
63.5
29/06/2003
•125 trimps quotidiennes pendant une semaine pour des
coureurs à pied de 30
- 40 ans de niveau régional (Morton et
Banister)
Charge
d'entraîn
ement
Aptitude
(trimps) (Heracles)
0
100
triathlon
579
3.1
vélo+ couse p
48
21.1
cyclisme
100
22.2
25.0
FCexer Type
(P/min) exercice
Charge d'entraînement (trimps)
Concept de charge limite
Durée
(min)
Temps (jour)
Evolution des performance estimée par le modèle
180
160
performance (%)
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Date
140
120
100
80
60
40
20
0
18/06/200 28/06/200 08/07/200 18/07/200 28/07/200 07/08/200 17/08/200 27/08/200
3
3
3
3
3
3
3
3
Te mps (jour)
8
charge
d'entraînement
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Borrani
Aptitude
= ka e-t/τa
102.5
Σ
Fatigue
= kf e-t/τf
performance
réelle
Tperf max ≈ durée période affûtage
Aptitude
102
performance
modèle
Fatigue
Performance
101.5
Variation (%)
Modélisation des effets de
l’entraînement
Ti = temps retour val. initiale
101
100.5
100
99.5
99
tn =
98.5
ti = 4 ⋅τ a
Tau1 ⋅ Tau 2
k2
)
T récup ≈ln(délais
Tau1 − Tau 2
k1
avant nouveau travail
qualitatif
98
-20
0
t récup =
Busso et al., 2004
20
30
40
Temps (jour)
τ a ⋅τ f
k
ln( a )
τ a −τ f
kf
50
60
t perf max =
τ a ⋅τ f
k ⋅τ
ln( 2 a )
τ a −τ f
k a ⋅τ f
Durée optimale affûtage
Gain de perf de 2% en moyenne (6% à -1%) chez
100 nageurs qui préparaient les JO de 2000.
Contre perf chez 10% d’entre eux (Mujika et al.,
2002).
Réponse aux charges d'entraînement
Les athlètes ont
recourt à de
lourdes charges
d’entraînement
101
P Sédentaire
100.5
100
P Athlète
99.5
99
98.5
98
0
↓ Recommandation : ↓ des charges de 60 à 90%
en réduisant la durée (ex : ↓ de 12km quotidien à
2 km)
Sensibilité individuelle à l’entraînement
5
10
15
20
Temps (jour)
25
30
1 à 3 semaines chez les athlètes
d’élite avec possibilité de la
déterminer individuellement
140
La période
d’affûtage est
d’autant plus
longue que
l’athlète est de
niveau élevé
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Bilan des applications directes :
Deux cas de figure limites :
1. ↓ drastique de l’entraînement désentraînement
2. maintient d’un entraînement trop vigoureux fatigue trop élevée et la performance n’atteint pas son
niveau optimal le jour J mais plus tard
Déterminer 2 stratégies d’affûtage entre ces 2 bornes et
ajustement sur la base du ‘feeling’ de l’athlète et de
son entraîneur
•Délais de récupératop, avant un nouveau
travail spécifique de qualité ≈ 1-3 j
•Durée d’affûtage ≈ 1 à 3 semaine pour les
athlètes d’élite et pas nécessaire pour le
néophyte
•Durée maximale de repos avant la nouvelle
saison <Temps de recouvrement de la perf
initiale
détermination individuelle possible
Affûtage = ↓ non-linéaire des charges afin ↑ la
perf
Affûtage
70
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Sensibilité individuelle à l’entraînement
Performance (%)
Affûtage
10
9
Conclusion
L’entraînement continuera
de fasciner sans doute en
raison de la difficulté que
l’on éprouve à le maîtriser
et cela malgré les
connaissances accumulées.
Perspectives
Individualisation de l’entraînement sur la base :
(i) d’une évaluation fiable des aptitudes de l’athlète
(ii) Une approche plus systématique de la réponse individuelle
à l’entraînement
10
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising