La Mythologie dans tous ses états

La Mythologie dans tous ses états
Société de Lecture
Cycle de conférences
La Mythologie dans tous ses états
Le lundi de 12 h 30 à 14 h 00
du 25 octobre au 29 novembre 2004
Société de Lecture, Genève
La
Mythologie
dans tous ses états
25 octobre
Les usages de la mythologie : les Argonautes et la Suisse
Par le Professeur André Hurst
André Hurst, recteur de l'Université de Genève, est professeur au département des Sciences
de l'Antiquité de la Faculté des Lettres. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur
la littérature grecque, principalement sur la poésie épique et dramatique, parmi lesquels
figure la publication d'inédits de la « Bibliotheca Bodmeriana ».
A quoi sert un récit mythologique ? Il s'agit d'une catégorie bien particulière d'histoires qui
remplissent des fonctions essentielles dans une société. Pour illustrer ce propos, le mythe
des Argonautes sera examiné, non seulement parce que l'un des textes qui nous le rapporte
constitue le plus ancien texte de l'histoire suisse, mais encore parce que la fonction de ce
mythe pourrait bien recouvrir également l'un des traits par lesquels nos ancêtres ont
constitué l'identité du pays.
1er novembre
Le Vice et la Vertu dans les beaux-arts aux XVIIe et
XVIIIe siècles : l’exemple d’Héraclès au carrefour
Par Patrick-André Gueretta
Patrick-André Gueretta, historien de l’art, ancien président de la Classe des Beaux-Arts de
la Société des Arts de Genève, a étudié à Londres, Rome et Genève où il a obtenu le titre de
docteur ès Lettres. Spécialiste en art et littérature de l’époque néoclassique, il est l’auteur
de plusieurs publications couvrant cette période dont une importante monographie dévolue
au peintre genevois Pierre-Louis De la Rive. Cette dernière fut à l’origine de la grande
rétrospective dont il a été le commissaire au Musée Rath en 2002.
Dès sa conception adultérine, Héraclès, figure héroïque par excellence, est incessamment
tiraillé entre le Vice et la Vertu. Ce motif, souvent privilégié dans les beaux-arts, des
Carrache à Sir Joshua Reynolds, illustre des problématiques diverses, qu’elles soient
éthiques ou politiques, qu’incarne ce personnage vénéré par les Grecs anciens pour son
caractère profondément humain qui reste actuel en ce début du XXIe siècle.
8 novembre
Mythologie et opéra: en suivant le chant d'Orphée
Par Alain Perroux
Alain Perroux est chargé du service culturel au Grand Théâtre de Genève. Musicologue,
conférencier et journaliste, il est l'auteur de plusieurs livres, dont L'Opéra mode d'emploi
paru aux éditions Premières Loges. Il a aussi mis en scène Impressions de Pelléas dans le
cadre de l'Opéra de Poche, dont il est le directeur.
Dès la naissance de l'opéra, les librettistes puisèrent leur sujet dans la mythologie antique,
et dans le mythe d'Orphée plus que dans aucun autre. Examiner différentes incarnations
lyriques du chantre sublime permet donc de voir comment les liens entre opéra et mythologie
ont évolué au gré des siècles.
Mythologie et édition d’art
Un artiste contemporain se mesure à Homère ;
la peinture baroque s’intéresse à Ovide
15 novembre
Par Diane de Selliers
Diane de Selliers se consacre depuis plus de dix ans à la publication de textes fondateurs de
l’humanité accompagnés d’une iconographie d’une richesse exceptionnelle, révélant ainsi la
puissance évocatrice de ces mythes toujours vivants. Au rythme d’un livre par an, figurent
dans la collection L’Iliade et l’Odyssée d’Homère illustrées par Mimmo Paladino ( prix du livre
d’art, Nuit du livre 2003 ), les Métamorphoses d’Ovide illustrées par la peinture baroque ( Prix
André Malraux 2003 ; Grand Prix du Jury, Nuit du livre 2004 ).
C’est à travers deux démarches éditoriales et artistiques très différentes l’une de l’autre que
Diane de Selliers révèle l’actualité de ces textes mythologiques. Comment lire Homère à
travers la sensibilité d’un artiste du XXe siècle et comment mieux comprendre la peinture
profane à travers les grands thèmes de la mythologie ovidienne ? Et de rappeler que ces
textes fondateurs constituent une source essentielle de notre culture, inspirant depuis la nuit
des temps nombre de poètes et d’artistes.
22 novembre
Journalisme, mythologie et culture classique
Par Darius Rochebin
Darius Rochebin est journaliste à la Télévision Suisse Romande, où il présente le journal
télévisé depuis 1998. Il anime également l'émission d'entretiens Pardonnez-Moi. Il a
participé à la traduction du grec ancien de la Bibliothèque d'Apollodore parue aux éditions
de l'Aire en 2003. Il publie par ailleurs un ouvrage de portraits aux éditions Favre.
Darius Rochebin évoque l'importance de la culture classique et de la mythologie dans la
formation des journalistes et dans leur univers intellectuel. L'antiquité grecque et latine a
longtemps occupé un rôle central dans le jeu de références des journalistes. Aujourd'hui en
recul par rapport à l'impérialisme culturel anglo-saxon, cette culture classique demeure
pourtant la meilleure clé de lecture de l'actualité.
29 novembre
Petite philosophie des mythes grecs
Par François Busnel
François Busnel est diplômé de philosophie et d’histoire. Rédacteur en chef adjoint du
service Culture de L’Express durant quatre ans, il est depuis mars 2004 directeur de la
rédaction du magazine Lire. Il est également chroniqueur dans l’émission Vol de Nuit sur TF1 et
l’auteur de plusieurs documentaires pour la télévision ainsi que d’une série en 26 épisodes sur
la mythologie grecque. Il a publié Mythologie grecque aux éditions du Seuil en 2002.
Les mythes grecs ont inspiré tous les grands philosophes, de Platon à Hegel et de Nietzsche à
Sartre ou Camus. Pourquoi ? Sans doute parce que chaque mythe recèle une part
d'universalité. Sûrement parce que l'on pourrait montrer que chaque mythe fonctionnait, pour
les Grecs, comme une philosophie portative, non dogmatique et universelle. Chaque mythe
est, en effet, lié à une problématique philosophique très particulière : l'oubli, la morale, la loi,
la démesure, l'athéisme … Des histoires et des thèmes profondément contemporains.
Inscription au moyen de la carte-réponse ci-jointe
Pour le cycle complet, soit 6 conférences
Le lundi de 12 h 30 à 14 h 00, les 25 octobre, 1er, 8, 15, 22 et 29 novembre 2004
Participation aux frais : membres : CHF 120.– ; non-membres : CHF 210.–
Sandwichs et boissons vendus à l’entrée
Renseignements au 022 311 45 90
Société de Lecture
Grand-Rue 11
CH - 1204 Genève
Tél. 022 311 45 90
Fax 022 311 43 93
info@societe-de-lecture.ch
www.societe-de-lecture.ch
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising