Mode d`emploi du dossier RAEP - Ministère de la Culture et de la

Mode d`emploi du dossier RAEP - Ministère de la Culture et de la
MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
Mode d’emploi du dossier de
reconnaissance des acquis de
l'expérience professionnelle (RAEP)
Examen professionnel
de secrétaire de documentation de classe
exceptionnelle
Année 2015
Sommaire
Préambule.....................................................................................................................4
Présentation des différentes rubriques du dossier........................................................7
Travail préalable à la conception du dossier.................................................................9
1 - Reconstruire sa carrière..................................................................................9
2 - Collecter des documents.................................................................................9
3 - Se renseigner sur les missions d'un secrétaire de documentation de classe
exceptionnelle.......................................................................................................9
Comment remplir la première rubrique ?....................................................................13
Comment remplir la deuxième rubrique ?...................................................................13
En pratique..............................................................................................................14
Un exemple.............................................................................................................14
Des questions ?.......................................................................................................15
Comment remplir la troisième rubrique ?...................................................................16
Les principales missions et activités du poste........................................................17
Nouvelles compétences acquises...........................................................................18
Exemples.................................................................................................................19
Des questions ?.......................................................................................................22
Comment remplir la quatrième rubrique.....................................................................24
En pratique …............................................................................................................24
Etape n°1 : L'introduction...........................................................................................24
Des exemples d'introduction......................................................................................25
Page 2
Etape n°2 : Le développement...................................................................................26
Etape n°3 : La conclusion..........................................................................................29
Exemple : Plan thématique........................................................................................30
Exemple : Plan chronologique....................................................................................32
Des questions ?..........................................................................................................33
Vers l’oral.....................................................................................................................34
Annexe : Glossaire.....................................................................................................35
Page 3
Préambule
Ce mode d’emploi est structuré en chapitres afin de vous aider à remplir les différentes
rubriques de votre dossier.
N’hésitez pas à naviguer dans les chapitres, à cliquer sur les liens et à vous inspirer des
exemples.
Gardez à l’esprit que ce dossier doit vous ressembler. Vous aurez à le défendre devant un jury
le jour de l’oral.
Toute indication portée dans les différentes rubriques devra donc pouvoir être expliquée
et justifiée.
RECOMMANDATIONS PRÉALABLES :

Afin de faciliter le renseignement du dossier RAEP et sa lecture par le jury, il est demandé aux candidats de remplir l'ensemble des informations demandées directement sur
le fichier PDF mis à disposition par l'administration, sous forme dactylographiée.
Pour ce faire, le renseignement du dossier nécessite l'utilisation du logiciel ADOBE
READER, qui peut être téléchargé gratuitement sur le lien suivant :
http://get.adobe.com/fr/reader/

Afin de cadrer la présentation par les candidats de leur parcours professionnel, un nombre
maximal de page a été mis à disposition pour chaque rubrique. Il ne s'agit pas de remplir
obligatoirement l'intégralité des pages de chaque tableau.

Soyez vigilant : chaque zone de texte est limitée par un nombre de caractères (ponctuation et espaces compris). Vous trouverez cette information au fil du document.
Page 4
Présentation de la RAEP
Reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle
 Qu’est-ce que la RAEP ?
La RAEP est un mécanisme d’appréciation des compétences,
fondé sur les critères professionnels et permettant à un jury
d'évaluer la personnalité du candidat, sa motivation, ses
capacités à exercer les fonctions normalement dévolues au corps
ou grade au titre duquel le recrutement est organisé.
L’épreuve de l'examen professionnel d'accès au corps des
secrétaires de documentation de classe exceptionnelle se
compose de deux phases :
un dossier à constituer en amont ;
 un oral de 30 minutes durant lequel le candidat présente
son expérience professionnelle (dix minutes au plus) puis
le jury pose des questions sur les compétences et
aptitudes professionnelles du candidat. Au cours de cet
entretien, le candidat peut être interrogé sur les missions,
l'organisation du ministère de la culture et de la
communication, sur les politiques publiques dont il a la
responsabilité, ainsi que sur les grands principes
d'organisation et de fonctionnement de la fonction
publique de l'Etat.

Pourquoi la RAEP ?
La RAEP est l’aboutissement d’une nouvelle logique de
recrutement et d’évolution professionnelle qui valorise
l’expérience professionnelle détenue par les candidats.
Cette logique est largement mise en œuvre pour les concours
internes et les examens professionnels

Textes de référence :
 Loi n°2007-148 du
2 février 2007 de
modernisation de la
fonction publique :
ici.
 Circulaire du
ministère de la
fonction publique
du 30 mars 2007 :
ici.
 Arrêté du 9
décembre 2013:
fixant les modalités
d'organisation et la
nature des épreuves
des examens
professionnels pour
l'accès au grade de
secrétaire de
documentation de
classe supérieure et
au grade de
secrétaire de
documentation de
classe
exceptionnelle du
ministère chargé de
la culture et de la
communication ici
Quel intérêt pour le jury ?
Grâce au dossier constitué préalablement à l’entretien oral, le
jury peut se forger une opinion assez précise du potentiel des
candidats.
Les rapports de jury montrent que les jurys apprécient particulièrement cette épreuve car ils
possèdent une base pour questionner le candidat sur sa carrière, ses compétences, ses
motivations…

Page 5
Quels avantages pour les candidats ?
Vous êtes le maître de l’épreuve. C’est là un atout très important pour le déroulement de l'oral.
C’est vous qui constituez le dossier, rappelez votre parcours, démontrez les compétences
acquises dans les différents postes. C’est vous aussi qui, au début de l’entretien, présenterez
les points essentiels de votre parcours, ce qui doit vous permettre d’orienter le jury sur les
points du dossier et de votre parcours que vous souhaitez aborder.

Page 6
Présentation succincte des différentes rubriques du
dossier
Le dossier pour l'accès réservé au grade de secrétaire de documentation de classe
exceptionnelle du ministère de la culture et de la communication est composé de 4
rubriques.
Première rubrique pour une présentation détaillée (rendez-vous page 13)
IDENTIFICATON DU CANDIDAT
Description :
Il s’agit simplement de mentionner votre
état civil et de joindre une photo
d’identité.
Deuxième rubrique pour une présentation détaillée (rendez-vous page 13)
FORMATION PROFESSIONNELLE ET CONTINUE
Description :
Il s’agit de présenter les formations que
vous avez suivies durant votre vie
professionnelle en lien avec les missions
d’un secrétaire de documentation de
classe exceptionnelle.
Les attentes du jury :
 une présentation synthétique ;
 de la précision quant aux
compétences acquises.
Page 7
Troisième rubrique pour une présentation détaillée (rendez-vous page 16)
PARCOURS PROFESSIONNEL
Description :
Les attentes du jury :
Vous devez mentionner dans cette
rubrique les différents emplois que
vous avez occupés dans votre
carrière ;
 Pour chacun des emplois, vous devez
préciser les compétences acquises.
Grâce à ces tableaux, le jury doit être
en mesure de :
 retracer votre carrière ;
 apprécier la diversité de vos postes
et la richesse de votre parcours.
Il espère aussi voir mentionner des
compétences précises qui justifient
votre candidature au sein du grade des
secrétaires de documentation de classe
exceptionnelle.

Quatrième rubrique (rendez-vous page 24)
LES ACQUIS DE VOTRE EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
Description :
Les attentes du jury :
Ce texte d’une page constitue le cœur de
votre dossier.
Elles sont fortes. A la lecture de cette page,
un membre de jury vérifie :

Vous devez présenter, dans un écrit
structuré d’une page, vos compétences
professionnelles en tant que futur
secrétaire de documentation de classe
exceptionnelle.

Vous devez aussi vous projeter pour
expliquer vos projets professionnels.
 la qualité de votre écrit au regard de la
maîtrise de la langue française dans
toutes ses composantes ;
 les compétences mises en avant par le
candidat et leur adéquation avec les
fonctions d’un futur secrétaire de
documentation
de
classe
exceptionnelle ;
 la personnalité du candidat qui apparaît
par le choix des mots.
Page 8
Travail préalable à la conception du dossier
Avant de vous lancer dans la rédaction du dossier, vous devez rechercher diverses
informations relatives à votre parcours professionnel.
Réfléchir sur votre parcours professionnel
1 - Reconstruire sa carrière
Listez tous les emplois, tant privés que publics, que vous avez occupés durant votre vie
professionnelle.
Mentionnez le mois et l'année où vous avez pris vos fonctions et où vous avez cessé vos
fonctions. Aidez-vous, si besoin, de vos fiches de paie.
2 - Collecter des documents
Suite à ce travail, vous devez pour chaque période, posséder l’intitulé du poste, l’employeur
(service et/ou lieu d’affectation).
Pour ce faire, utilisez vos fiches de poste, vos comptes rendus annuels d’entretien
professionnel et vos contrats de travail.
3 - Se renseigner sur les missions d'un secrétaire de
documentation de classe exceptionnelle
Les missions du corps des secrétaires de documentation sont précisées dans le décret n° 2013830 du 16 septembre 2013 portant statut particulier du corps des secrétaires de documentation
du ministère de la culture relevant du décret n°2009-1388 du 11 novembre 2009 portant
dispositions statutaires communes à divers corps de fonctionnaires de la catégorie B de la
fonction publique de l'Etat.
L’article 5 de ce décret précise que : «I. - Les secrétaires de documentation exercent des
missions de documentation et, à ce titre, participent à la recherche, à l'élaboration, au
Page 9
classement, à la gestion, à l'exploitation et à la diffusion de tous supports d'information relatifs
aux biens et activités culturelles.
Dans les secteurs des archives, des musées et du patrimoine, ils participent aux missions de
régie d'œuvre, de traitement des archives, d'inventaire, de recensement, aux fins de protection,
de conservation, d'enrichissement et de mise en valeur des collections ainsi que du patrimoine
monumental et archéologique.
Ils contribuent à l'information du public sur les données relatives à ces biens et activités. Dans
les établissements d'enseignement dépendant du ministre chargé de la culture, ils contribuent à
l'exercice des missions pédagogiques.
II. - Les secrétaires de documentation de classe supérieure et les secrétaires de documentation
de classe exceptionnelle ont vocation à occuper les emplois qui, relevant des domaines
d'activité mentionnés au I, correspondent à un niveau d'expertise acquis par l'expérience
professionnelle, la formation initiale ou la formation professionnelle tout au long de la vie. Ils
peuvent également être investis de responsabilités particulières de coordination d'une ou de
plusieurs équipes.
Le jury recherche donc des personnes possédant une expertise et des qualifications dans leur
domaine professionnel tout en étant éventuellement en capacité de prendre en charge dans
toutes ses composantes la coordination d'une ou de plusieurs équipes.
Le jury va ainsi vous lire et vous percevoir en tant que secrétaire de documentation de classe
exceptionnelle ; vous devez lui donner à lire des propos que pourrait tenir un secrétaire de
documentation appartenant à ce grade.
Pour ce faire, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de collègues qui appartiennent déjà à ce
grade.
Rassembler les outils d'aide à la rédaction
RMCC – RIME – ROME - DICo - NAME


Il existe des répertoires et un dictionnaire dans
lesquels vous pourrez puiser pour trouver les
compétences qui correspondent à vos activités
passées ou actuelles. Les sigles RMCC, RIME,
ROME, DICo, désignent des outils de gestion
RH qui permettent de définir les emplois-types.
Les membres du jury peuvent mieux percevoir
le périmètre de vos compétences si vous utilisez
les mêmes éléments de langage qu’eux.
 RMCC : Répertoire des métiers
du ministère de la culture et de la
communication ici.
A chaque emploi correspond une fiche qui
propose une définition, qui liste les principales
 DICo : Dictionnaire
interministériel des compétences
des métiers de l’Etat ici.
 RIME : Répertoire
interministériel des métiers ici.
 ROME : Répertoire
opérationnel des métiers et des
emplois ici.
Page 10
activités et qui pointe les savoir-faire et les
connaissances nécessaires.

Ces fiches se trouvent dans le RMCC
(ministère de la culture et de la
communication), le RIME (fonction publique)
ou le ROME (secteur privé).
Le DICo, vous permet d’accéder à un niveau de précision supplémentaire. Pour chaque
compétence, une définition est donnée qui renvoie aux emplois-types de référence de la
fonction publique de l’Etat.
N'oubliez pas qu'il ne s’agit pas de faire des copier/coller de ces répertoires, de ces
informations, de ces listes, de ces définitions, mais de choisir celles qui vous correspondent
véritablement.
Effectuer une démarche en trois temps
 1er temps : Recherchez dans les répertoires les fiches qui correspondent aux
emplois que vous avez occupés. Nous vous conseillons de commencer par votre poste
actuel, puis le précédent et ainsi de suite jusqu’à votre premier emploi.
Dans la liste des « activités principales », repérez celles qui correspondent aux
activités que vous exercez. Cette liste d’activités principales est souvent plus longue
que la liste de vos activités en situation de travail réelle, c’est normal car ces fiches ont
été élaborées pour décrire les activités de nombreux agents qui travaillent dans des
environnements différents selon leur affectation.
 2ème temps : Dégagez ensuite des compétences particulières pour chaque emploi.
Là encore, les fiches RMCC, RIME et ROME vous fournissent les compétences
associées (rendez-vous page 18 pour la définition des compétences) à chaque emploi
et vous pouvez sélectionner celles qui correspondent le plus à votre profil.
Pour autant, vous ne devez pas vous interdire de mentionner une compétence
développée dans l’une de vos fonctions sous prétexte qu’elle n’est pas mentionnée
dans la fiche correspondant à votre emploi-type. Ces répertoires sont des guides dans
lesquels vous pouvez puiser en toute liberté.

3ème temps : Evaluez enfin votre niveau de compétence selon la définition
des quatre niveaux de la grille N.A.M.E. (cette grille se trouve dans le DICo) : Notion,
Application, Maîtrise ou Expertise.
Page 11
Le NAME :
 NOTION :
Disposer de connaissances de base et être
capable de les appliquer à des situations simples
en étant tutoré.
 APPLICATION :
Disposer de connaissances générales et être
capable de les appliquer de manière pratique et
autonome, à des situations courantes.
 MAITRISE :
Disposer de connaissances approfondies et être
capable de traiter de façon autonome des
situations complexes ou inhabituelles.
 L’enjeu est important car, selon le
niveau que vous afficherez, le jury
s’autorisera à poser des questions en
rapport avec les connaissances
correspondant à ce niveau.
 Ainsi, si vous mentionnez que vous
maîtrisez les connaissances sur la base
iconographique Ariane, les membres du
jury pourront vous poser des questions
précises sur cette base de données.
 EXPERTISE :
Etre une référence au sein de l’organisation ou
du service dans le domaine considéré, être
capable de la faire évoluer, capacité à former
et/ou à être tuteur.
Il est donc fortement conseillé d’être honnête avec soi-même et le jury dans
l’expression de vos niveaux de compétence.
Page 12
Présentation détaillée des différentes
rubriques
Comment remplir la première rubrique ?
Cette première rubrique ne comportant pas de difficulté particulière, elle ne nécessite pas de
conseil.
N’oubliez pas, cependant, de fournir la photo demandée !
Comment remplir la deuxième rubrique ?
FORMATION PROFESSIONNELLE ET CONTINUE
Vous disposez de 3 pages (pages 4, 5 et 6) et de 5 lignes par page. Vous pouvez donc présenter
15 formations au maximum.
Le tableau se présente de la façon suivante :
Année
Nombre de
caractères non
limité
Intitulé de la formation
Nombre de caractères
limité à 150
Contenu de la formation et compétences acquises
Nombre de caractères limité à 600
Page 13
En pratique
Vous devez noter dans ce tableau les formations suivies durant votre carrière. Vous
inscrivez en premier la plus ancienne et finissez par la plus récente.
Privilégiez les formations récentes (de moins de 5 ans), en cohérence avec les
compétences recherchées.
Les formations professionnelles sont évidemment à mettre en avant : initiation à
l'archivistique, méthodes et outils de l'archivage numérique, outils informatiques des
métiers de la documentation, régie des œuvres les fondamentaux, etc.
Vous pouvez aussi noter les formations qui prouvent votre ouverture d’esprit, votre
curiosité par rapport à votre environnement de travail. Les formations sur l’actualité du
ministère de la culture et de la communication sont donc les bienvenues.
En revanche, n’encombrez pas cette deuxième rubrique avec des formations totalement
obsolètes, notamment celles qui concernent les logiciels informatiques qui ne sont plus
utilisés.
Un exemple
Si vous avez suivi une formation sur les outils informatiques des métiers de la documentation en
2013, vous remplissez vos cellules de la façon suivante :
Année
2013
Intitulé de la formation
Contenu de la formation et compétences acquises
Outils informatiques des métiers Contenu de la formation :
de la documentation
historique des bases documentaires du ministère ;
Initialisation du poste client ;
Prise en main du logiciel Mistral Query ;
Configuration de base, interrogations, options
fonctionnelles ;
Compétences acquises :
Capacité à réaliser des interrogations, des
extractions et des éditions de bases documentaires du
ministère (Joconde, Mérimée, Palissy, archiDoc, Mémoire,
Mnr, arcade, Malraux, Léonore, archim).
Page 14
Des questions ?
Dois-je mentionner toutes les formations ?
Non. Seules les formations en lien avec vos fonctions et surtout vos futures fonctions sont
à mentionner.
Dois-je mentionner les formations suivies il y a plus de 5 ans ?
Non, si ce sont des formations obsolètes.
Oui, si vous voulez montrer que vous avez toujours voulu acquérir des compétences pour
progresser dans votre carrière.
Donc, si votre dossier mentionne des formations supérieures à 5 ans, c’est que vous
voulez « faire passer un message » aux membres de votre jury.
Je n’ai suivi aucune formation. Comment faire ?
Vous n'avez donc pas à remplir ces tableaux. En revanche attendez-vous à être questionné
à l’oral sur cette absence de formation. Il faut réfléchir à vos arguments et être capable
d’en expliquer les raisons.
Page 15
Comment remplir la troisième rubrique ?
PARCOURS PROFESSIONNEL
Vous disposez de 10 pages pour présenter votre parcours professionnel : cela signifie que vous
pouvez, au maximum, présenter 10 emplois/postes/activités.
Vous devez présenter vos différents emplois/postes de façon chronologique, c'est-à-dire du
plus ancien au plus récent : la page 1/10 présentera donc votre premier emploi et la page
10/10 (dans l’hypothèse où vous présentez 10 emplois/postes) sera consacrée à votre poste
actuel.
Le tableau se présente de la façon suivante :
La période doit être mentionnée de mois à mois ; ainsi,
si vous avez pris vos fonctions le 17 avril 2005 et cessé
d’occuper ce poste le 11 octobre 2010, vous notez :
Vous trouverez l’intitulé du
poste sur votre fiche de poste,
sur votre compte-rendu annuel
d’entretien professionnel, etc.
Pour les fonctions exercées
dans le secteur privé, reportezvous par exemple à vos fiches
de paie.
D’avril 2005
à octobre 2010
Pour le poste actuel, vous mentionnez « aujourd’hui »
ou « ce jour ».
Période
Corps et grade détenu le cas
échéant
Employeur, service et lieu
d’affectation
Intitulé du poste
Nombre de caractères limité à
40
Nombre de caractères
limité à 90
Nombre de caractères
limité à 200
Nombre de caractères
limité à 90
Décrivez vos principales missions et
activités :
Nombre de caractères limité à
1750
Nouvelles compétences acquises :
Nombre de caractères
limité à 1750
Le corps et le grade sont à mentionner pour les emplois
exercés dans le secteur public :
Ex : secrétaire de documentation de classe supérieure
Pour le secteur privé, vous pouvez indiquer le niveau de
vos fonctions : employé, agent de maîtrise, cadre… et
préciser la nature du contrat de travail CDD, CDI, emploi
saisonnier, etc.
Pour
le
secteur
public,
l’employeur est le ministère ou
l’établissement.
Le lieu d’affectation correspond
à l’adresse où vous travaillez.
Page 16
Les principales missions et activités du poste
A partir des éléments réunis lors de votre travail préalable sur votre parcours
professionnel, commencez par dresser la liste des activités exercées par emploi. Débutez
par vos activités quotidiennes, puis énumérez les activités ponctuelles ou périodiques.
Vous pouvez présenter vos missions, vos activités et vos compétences sous forme de listes
en utilisant des tirets.
Il ne s’agit pas de décrire chacune des tâches effectuées, mais de présenter les missions et
les activités.

Qu’est ce qu’une mission ?
C’est la charge qui vous est confiée.

Qu’est ce qu’une activité ?
C’est l’ensemble d’actions et d’opérations dirigées vers la réalisation de la mission.
Une mission se réalise généralement à travers plusieurs activités
Qu’est ce qu’une tâche ?
Une tâche correspond aux opérations élémentaires à effectuer pour réaliser une activité
donnée.

Pour vous aider, vous pouvez utiliser la fiche RMCC, RIME ou ROME qui correspond à
votre emploi-type.
Page 17
Nouvelles compétences acquises
Qu’est-ce qu’une « compétence » ?
Ce nom regroupe 3 catégories différentes :
 Le savoir : ce sont toutes les connaissances
acquises lors de votre formation initiale ou
professionnelle (y compris celles que vous
apprenez « sur le tas »).
 Le savoir-faire : cela désigne toutes les techniques
que vous maîtrisez.
 Le savoir-être (ou compétence comportementale) :
ce sont vos qualités personnelles, votre plus-value
dans le poste qui font que vous accomplissez avec
succès les missions confiées.
Un exemple ?
Un secrétaire de documentation
en poste dans une photothèque :
Savoir : connaissance des
langages documentaires.
Savoir-faire : capacité à
exploiter des outils de recherche.
Savoir-être : sens de
l'organisation et capacité à
travailler en équipe.
Page 18
Exemples
Exemple 1
Un agent a, au début de sa carrière, exercé les fonctions de chargé de secteurs
documentaires durant 4 ans au sein d’un établissement public.
Il était chargé au sein des services documentaires et de la bibliothèque d'assurer
l'enrichissement, le traitement, la valorisation et la mise à disposition d'un fonds
documentaire.
Voici la fiche RMCC « Archiviste bibliothécaire » » qui correspond à ses fonctions. Page 19
ARCHIVISTE BIBLIOTHECAIRE
En fonction de sa carrière et des précisions trouvées dans le fiche RMCC, cet agent
peut remplir une page de son parcours de la façon suivante :
Période
Juillet 2002
à
Septembre
2006
Corps et grade détenu
Employeur, service et lieu
d’affectation
Secrétaire de documentation de Ecole de X
classe normale
Adresse
Intitulé du poste
Chargé de secteurs documentaires
Décrivez vos principales missions et activités :
Nouvelles compétences acquises :
•
Veille documentaire à l'aide des outils imprimés et
dans le Web
•
Maîtrise des recherches sur Internet et outils
•
Sélection et acquisitions de monographies et
bureautiques
périodiques
•
Maîtrise de l'informatique documentaire
•
Traitement documentaire : catalogage, indexation,
dépouillement de périodiques
•
Capacité à adapter les techniques documentaires
à tous types de documents
•
Gestion et valorisation des collections
•
Capacité à s'adapter aux évolutions induites par
•
Participation à l'accueil du public
la numérisation
Page 20
Exemple 2
Cet agent a travaillé durant 3 ans en tant que régisseur d’œuvres au sein d'un grand
établissement public
La fiche issue du RMCC qui se rapproche le plus est celle de « régisseur d’œuvres » :
REGISSEUR D'OEUVRES
Code RMCC : CUL11C
Chargé de collections ou de fonds patrimoniaux
FPECUL11
DEFINITION SYNTHETIQUE
CONDITIONS PARTICULIÈRES D’EXERCICE
Il assure la gestion logistique et administrative relative aux mouvements des œuvres et
des « collections », en intégrant la gestion
des risques, qu'il s'agisse de prêts, d'organisation d'expositions, de mouvements de et
vers les réserves, de transferts ou de biens
d'acquisitions
- Déplacements possibles en France et à l'étranger
- Manutention
ACTIVITES PRINCIPALES
Etudier et proposer des dispositifs logistiques, en relation avec les acteurs de la conservation et de la documentation
selon les règles de la conservation préventive
Préparer la mise en exposition des œuvres
Pilotage administratif des mouvements d’œuvres
Contribuer à la description documentaire des œuvres
Participer à la production d'expositions
SAVOIR-FAIRE
CONNAISSANCES
- Expertiser un projet de mouvement
d’œuvre interne ou externe à l'institution du point de vue de l'analyse
des risques
- Analyser les conditions de présentation des œuvres
- Elaborer des cahiers de charges
- Etablir le constat d'état des œuvres
- Appréhender un objet, une œuvre
d'art ou une collection
- Coordonner un projet, etc.
- Budget, marchés publics
- Conditions de sûreté et de sécurité des
œuvres
- Règles d'hygiène et de sécurité
- Réglementation internationale liée au
déplacement d’œuvres
-Modalités d'acquisition des œuvres
- Méthodes et techniques de la
conservation préventive
- Logiciels et outils de gestion et de
localisation des collections
COMPETENCES
COMPORTEMENTALES
- Sens de l’initiative
- Sens de l’innovation / créativité
- Sens de l'analyse
- Etre à l'écoute
- Sens des relations humaines
- Avoir l’esprit d’équipe
- Sens de l'organisation
- Capacité d'adaptation
- Réactivité
Grâce à cette fiche, l’agent peut tirer au mieux parti de son expérience dans cet établissement :
Période
Corps et grade détenu
Employeur, service et lieu d’affectation
Intitulé du poste
Page 21
De mai 2006
à juin 2008
Secrétaire de documentation Etablissement public X
de classe supérieure
Adresse
Décrivez vos principales missions et activités :
•
•
•
•
•
Chargé de la régie
d’œuvres
Nouvelles compétences acquises :
Instruction des demandes de prêt
Etablissement des réponses officielles, listes, contrats
de prêt après la commission trimestrielle
Pointage et constat d'états des œuvres au départ et
au retour d'exposition, surveillance des emballages
et déballages
Organisation et suivi des transports, des
convoiements
Organisation et suivi des navettes internes de
transfert des documents entre les différents sites
•
•
•
•
Connaissance
des
collections
et
du
fonctionnement de l'établissement ;
Maîtrise de l'outil informatique
Connaissance
des
langues
étrangères,
notamment l'anglais
Connaissance de la conservation préventive des
collections
Dans les deux exemples, vous pouvez constater que les tableaux ne sont pas surchargés. En
effet, il est important de donner à lire des tableaux aérés.
Vous ne pourrez jamais « tout dire » sur l’emploi qui a été le vôtre durant plusieurs années ;
vous devez donc faire des choix judicieux et limiter la liste de vos compétences acquises à
4 voire 5 points au maximum.
Des questions ?
Dois-je indiquer tous les emplois ?
Rien ne vous oblige à présenter tous les postes. Vous êtes en droit de taire certaines de vos
expériences professionnelles.
Cependant, le jury peut être intrigué par les absences d'activité qui apparaîtront alors dans votre
parcours. Vous devez donc vous préparer à répondre à ces questions.
Dois-je mentionner mes emplois dans le secteur privé ?
Oui, dès l’instant ou les fonctions exercées apportent une plus-value.
Les fonctions exercées et les responsabilités prises peuvent valoriser votre carrière. La durée
pendant laquelle vous avez travaillé dans le secteur privé est aussi un critère important.
De plus, les jurys sont généralement très intéressés par le parcours professionnel exercé dans le
secteur privé.
Mes travaux d’été datant de plus de 20 ans vont-ils intéresser le jury ?
Pas forcément. Si vous avez eu une carrière longue et riche dans l’administration, avec des
responsabilités, les emplois étudiants ne démontrent sans doute pas de compétence vraiment
Page 22
intéressante.
En revanche, ces emplois peuvent montrer que vous avez travaillé jeune et illustrer une facette
de votre caractère.
Ceci dit, n’en abusez pas, le jury ne sera pas dupe.
J’ai une absence d'activité dans ma carrière (congé parental, maladie, chômage…).
Comment faire ?
C'est un élément de votre parcours, il est possible que le jury (s’il le remarque) vous demande ce
que vous avez fait durant cette période. Vous répondrez alors simplement à la question posée.
Je n’ai qu’un (ou deux) poste(s) à mentionner. Que faire ?
Vous ne devez pas inventer de changement de postes qui n’existe pas.
En revanche, si vous êtes resté(e) en poste de nombreuses années au même endroit, il est peutêtre possible que ce poste ait subi des évolutions, ait été renommé, que le périmètre de vos
missions ait changé… Vous pouvez alors faire 2 tableaux différents pour ce même poste.
Attention : vos lecteurs doivent percevoir une différence entre ces 2 tableaux.
Les stages longs effectués lors de ma formation initiale comptent-ils comme des emplois ?
Ces stages, s’ils sont réellement longs (plus de 3 mois) et qualifiants peuvent trouver leur place
dans votre dossier. Vous les utiliserez surtout si vous avez peu d'expériences à présenter.
Page 23
Comment remplir la quatrième rubrique ?
LES ACQUIS DE VOTRE EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
C’est l'une des parties les plus importantes de votre dossier et celle qui vous demandera sans
doute le plus de travail.
IMPORTANT :
L’introduction et le développement doivent répondre à la 1ère directive de la
rubrique : « Caractérisez en quelques mots les éléments qui constituent selon vous les
acquis et les atouts tirés de votre expérience professionnelle ».
 La conclusion doit répondre à la 2ème directive : « Quelle étape représenterait cette
promotion dans votre parcours professionnel ? ».

En pratique
Votre écrit doit occuper la page prévue à cet effet et ne pas dépasser le nombre de caractères
maximum soit 4400 espaces et ponctuation compris.
Cet écrit doit reprendre les informations déjà mentionnées dans les tableaux de la 3 ème rubrique
parcours professionnel, mais il doit proposer une logique d'évolution professionnelle.
Vous devez présenter un écrit structuré en 3 étapes : une introduction, un développement
et une conclusion.
ETAPE N°1 : L’INTRODUCTION
La structure de votre introduction :
• une première phase qui vous présente professionnellement (poste actuel/corps/grade…).
• une deuxième phase ou vous exprimez votre projet, vos ambitions.
• Une troisième phase ou vous annoncez votre plan.
Cette structure n’est qu’une indication ; vous pouvez, selon les particularités de votre profil,
compléter cette introduction en ajoutant des précisions supplémentaires.
Page 24
ETAPE N°2 : LE DEVELOPPEMENT
Des exemples d’introduction
Exemple 1 : (plan thématique)
Secrétaire de documentation de classe supérieure au ministère de la culture et de la
communication, je me présente aujourd’hui à l’examen professionnel de secrétaire de
documentation de classe exceptionnelle afin de pouvoir exercer les fonctions et responsabilités
attachées à ce grade. Travaillant dans le secteur public depuis 2001, j’ai développé au fil des
fonctions que j’ai exercées, des compétences en (mettre sa première compétence), en (indiquer
la deuxième compétence), et en (placer ici la troisième compétence) qui me permettent de
penser que j’ai les acquis nécessaires à cette fin.
Exemple 2 : (plan chronologique)
Ma carrière s'est déroulée dans sa majorité dans la fonction publique qu'elle soit territoriale ou
d'Etat.
Durant ces huit années d'expérience, j'ai occupé deux fonctions qui m’ont permis d’acquérir
une véritable expertise en (mentionner le domaine). Je vais donc présenter d’abord mes
fonctions en tant que (nommer le premier poste), puis les missions que j’ai exercées en tant que
(nommer le second poste).
Exemple 3 : (plan fil rouge)
Fonctionnaire au sein du ministère de la culture et de la communication, titularisé en 2003,
j’exerce actuellement les fonctions (nommer les fonctions) au sein du service (nommer le
service). Fort de ma formation initiale en (nommer la matière) et de diverses expériences
professionnelles dans le secteur privé et le secteur public, j’ai le sentiment aujourd’hui, d’avoir
développé les compétences et les qualités humaines requises pour accéder aux fonctions et
responsabilités qui relèvent d’un secrétaire de documentation de classe exceptionnelle.
Le point commun entre toutes les fonctions que j’ai exercées, est (nommer le fil rouge), et c’est
cette (nommer le fil rouge) que j’ai choisi d’illustrer pour vous présenter les acquis de mon
expérience.
Exemple 4 : (plan rétro)
Après avoir intégré le ministère de la culture et de la communication en 1995 suite à la réussite
du concours de secrétaire de documentation, j’ai, en 2009, été promu secrétaire de
documentation de classe supérieure. Cette promotion me permet aujourd’hui d’exercer les
fonctions de (nommer le poste) au sein de (nommer le service/établissement).
Mes fonction actuelles me permettent d’exercer des responsabilités en matière de (nommer le
domaine) ; elles sont le résultat d’une progression constante qui m’a positionné en tant que
référent.
Page 25
ETAPE N°2 : LE DEVELOPPEMENT
L
Pour le développement de votre écrit, vous avez le choix entre plusieurs plans possibles :




Le plan chronologique
Le plan thématique
Le plan « fil rouge »
Le plan « rétro »
Le plan chronologique
Le plan chronologique n’est pas l’énumération de tous les postes que vous avez occupés. Il
s’agit de pointer deux ou trois postes qui marquent les étapes essentielles de votre carrière.
Vous devez donc choisir certains postes, les plus valorisants et expliquer en quoi ils
constituent les étapes essentielles de votre carrière.
Avantages
Inconvénients
 Ce plan convient à tous les parcours, y
compris aux carrières longues et chaotiques
puisque vous choisissez certains postes qui
mettent en valeur vos compétences acquises.
 Si vous présentez un trop grand nombre
de postes, cela devient fastidieux.
 Ce plan est le plus facile à écrire car il suit
le déroulement de votre carrière.
 Ce plan met en valeur votre poste actuel et
est à recommander pour les personnes qui
ont déjà des responsabilités de secrétaire de
documentation de classe exceptionnelle.
 Si vous avez le sentiment que votre
carrière « patine » et que votre poste
actuel n’est pas le plus intéressant, ce
plan risque de vous poser problème car
vous ne pourrez pas finir votre écrit en
montrant à vos lecteurs que vous
possédez les compétences nécessaires.
 Ce plan est risqué car vous pouvez
passer plus de temps à évoquer les
postes que vos propres compétences.
Le plan thématique
Le plan thématique ou plan par compétence vous permet de mettre en valeur vos atouts.
Il s’agit de repérer dans votre parcours, 2 voire 3 compétences particulières que vous
présenterez en les illustrant par des actions menées durant votre carrière.
Vous pouvez nommer ces compétences (Pour la définition, rendez-vous page 18) en
utilisant un groupe nominal :
• connaissances
en préservation et mise en valeur d'ouvrages/en informatisation d'un fonds
documentaire/en régie d’œuvres… ;
• participation à la politique de diffusion et de mise à disposition d'un fonds archivistique ;
Page 26
• pilotage administratif des mouvements
• capacité à former/à encadrer ;
• sens de l’organisation ;
• créativité ;
• qualité d’écoute ;
• ...
d’œuvres ;
Vous pouvez aussi choisir un type d’action et l’exprimer par un verbe à l’infinitif :
• créer
une fonction de catalogage ou indexation grâce à des outils bureautiques
particuliers ;
• conseiller le public et participer à la diffusion d'un fonds documentaires ;
• résorber un retard important ;
• organiser le travail de son équipe ;
• former les stagiaires/collègues ;
•…
Avantages
 Ce plan vous libère de la chronologie de
votre carrière. Vous pouvez « piocher » dans
vos expériences professionnelles pour
illustrer les compétences choisies.
Inconvénients
 Ce plan vous demande de vous mettre plus en
avant ; il est donc, pour certains, plus difficile
à écrire puisqu'il faut trouver le juste équilibre
entre valorisation des compétences et
« prétention ».
 Ce plan donne de la cohérence aux carrières
longues, décousues ; il permet aussi de
valoriser une carrière courte (2 postes par
exemples) ; enfin, il peut aider à masquer une
absence de mobilité.
Page 27
Le plan « fil rouge »
Le plan « fil rouge » : il s’agit de trouver, dans une carrière, une compétence qui revient
régulièrement, et d’en faire le fil rouge de votre exposé.
Ce fil rouge peut être un savoir : connaissance en techniques archivistiques, maîtrise des
règles de la conservation préventive, etc.
Vous pouvez aussi proposer comme fil rouge, une qualité personnelle (savoir-être) : votre
dynamisme à toute épreuve, votre sens particulier du service public, votre adaptabilité hors
norme, etc.
Avantages
Inconvénients
 Ce plan permet de valoriser des carrières
 Tous les candidats ne possèdent pas ce « fil
non linéaires en établissant des liens qui
ne sont pas flagrants et que le jury n’a
probablement pas perçu à la lecture des
tableaux retraçant votre parcours.
 Ce plan vous met en avant, il est
original, il peut, s’il est bien fait, retenir
l’attention du jury.
rouge » qui permet de donner une cohérence
à sa carrière.
 En choisissant ce plan, vous vous
positionnez comme un candidat original ; il
faut alors que votre oral soit d’un très bon
niveau. Vous ne pouvez pas vous permettre
d’être moyen.
Le plan « rétro »
Si vous choisissez le plan « rétro » vous commencez par présenter votre poste actuel, puis
vous décrivez le cheminement de votre carrière pour arriver à ce poste.
En fait c’est une présentation chronologique, sauf pour le poste actuel qui est placé au début.
Avantages
 Ce plan vous permet de ne pas vous
appesantir sur votre poste actuel, soit
parce que vous n’en maîtrisez pas
encore toutes les facettes (vous êtes
nommé depuis peu), soit parce qu’il ne
vous plaît pas.
 A contrario, ce plan peut vous
permettre de valoriser votre poste
actuel (si vous lui consacrez les 2/3 de
votre écrit). Cela peut être intéressant si
vous avez un poste avec des
responsabilités d’encadrement par
exemple.
Inconvénients
 Les jurys ne sont pas dupes ! S’ils ont le
sentiment que vous voulez dissimuler
quelque chose, ils ne manqueront pas de
vous poser des questions.
Page 28
ETAPE N°3 : LA CONCLUSION
RAPPEL : La conclusion doit répondre à la 2 ème question de cette 4ème rubrique : «Quelle
étape représenterait cette promotion dans votre parcours professionnel ? »
La réponse à cette question formera votre conclusion puisque vous devez vous projeter dans
votre avenir. C’est une façon de connaître vos motivations.
Vous devez donc vous demander sincèrement pourquoi vous voulez devenir secrétaire de
documentation de classe exceptionnelle et qu’est-ce que vous espérez de ce changement de
grade.
Pour vous aider voici une liste de motivations possibles :







aller vers des fonctions d’encadrement ;
pouvoir accéder à des postes plus techniques ;
être plus autonome dans le travail ;
pouvoir être force de proposition ;
avoir une mobilité fonctionnelle ;
pouvoir changer de domaine ;
…
Sur ce point c’est à vous de trouver et d’exprimer vos attentes par rapport à la réussite de cet
examen professionnel.
Page 29
Exemple : Plan thématique
Présentation du profil
 38 ans
 Secrétaire de documentation de classe supérieure (SECDOCCS)
 Adjoint d'un responsable de projets scientifiques au sein d'un département des
Archives nationales – Service à compétence nationale – ministère de la culture et de la
communication
Parcours professionnel
- un premier poste de gestionnaire de projets scientifiques
- trois années d’interruption de carrière pour congé parental
- deux postes successifs en tant que gestionnaire de projets scientifiques avec des
responsabilités d’encadrement
Mme X a choisi de présenter les acquis de son expérience professionnelle par compétences :
ses connaissances en matière gestion de projets scientifiques et ses capacités à encadrer.
La gestion de projets scientifiques au sein d'un département d'archives est variée par la
diversité des missions à réaliser. Au ministère de la culture et de la communication, un
gestionnaire de projets scientifiques participe aux projets spécifiques sur les versements
effectués par un ministère ou un organisme public. J'ai été en charge de la responsabilité de
certains de ces fonds et versements. Mon intérêt pour ce domaine, m’a permis tout au long de
mes différents emplois d’exercer des fonctions très différentes au sein du service à compétence
nationale des Archives nationales. Mon parcours professionnel est, par conséquent, riche des
expériences vécues grâce aux postes que j’ai occupés avec toutefois, un dénominateur
commun : la conservation et la diffusion des archives.
Ce dénominateur commun me permet aujourd’hui de disposer d’un niveau de connaissances
reconnu dans la gestion de projets scientifiques au sein d'un département des archives. Les
postes occupés et les fonctions exercées m’ont permis d’acquérir des qualités indispensables
pour pouvoir accéder à des responsabilités de plus haut niveau. J’ai notamment développé
dans mon dernier poste, ma capacité à encadrer et diriger une équipe.
I. Des connaissances reconnues dans le domaine de la conservation et de la diffusion
des archives
Depuis maintenant plus de 10 ans, je travaille au sein du département des archives
privées, ce qui m’a permis de développer des compétences en terme de participation à la
collecte, la conservation et la diffusion des archives. Ces acquis professionnels se doublent
d’une bonne connaissance des différents outils utilisés dans la gestion des archives, dont tout
particulièrement les systèmes d’information archivistique (SIA). Ces SIA sont en permanente
évolution et demandent un véritable investissement personnel pour pouvoir utiliser au
quotidien, leurs différentes fonctionnalités de la manière la plus efficace possible.
II. Des qualités indispensables pour accéder à des responsabilités de plus haut niveau
Mon parcours dans le domaine de la gestion de projets scientifiques m’a permis
d’acquérir d’abord une grande rigueur que ce soit dans l'enrichissement, le tri et le classement
d'un fonds archivistique que dans la connaissances des textes qui encadrent les règles de
diffusion et de mise à disposition de celui-ci.
Page 30
Ma capacité d’organisation m'a permis d'être la plus efficace possible. Aujourd'hui, il me
revient, en tant que cheffe d'unité, de planifier les tâches, de définir les priorités, de répartir
les dossiers des agents entre les personnes que j’encadre.
J'ai acquis une capacité d’encadrement développée depuis maintenant plus de 10 ans, en tant
que cheffe de l'unité XX. J’exerce cette responsabilité motivante au quotidien. Exercer des
fonctions d'encadrement m'a ainsi appris à déléguer, à responsabiliser et à motiver mon équipe
afin d’atteindre les objectifs qui me sont fixés tout en respectant les délais parfois très
contraints qui me sont imposés notamment pour traiter l'informatisation du fonds.
Mes compétences en conservation et diffusion des archives et les acquis de mon
expérience professionnelle me serviront pour exercer les responsabilités de plus haut niveau
qui sont confiées à un secrétaire de documentation de classe exceptionnelle. Je n’envisage pas
de quitter le domaine de la gestion des archives. J’ai acquis en effet, un niveau d'expertise
qu’il me paraît intéressant de continuer à développer au service des différents ministères et
organismes publics. C’est, de plus, un domaine dans lequel je continue à m’investir avec
toujours autant de plaisir et qui implique d'inscrire avec conviction la mise en œuvre des
programmes scientifiques dans le projet scientifique, culturel et éducatif (PSCE) des Archives
nationales.
Page 31
Exemple : Plan chronologique
Mme Y travaille au sein d'un musée sous tutelle du ministère depuis 2 ans. Elle est
actuellement adjointe au responsable de la gestion informatisée des collections, mais elle a
occupé d’autres fonctions, en tant que documentaliste à la délégation à l'information et à la
communication (DICOM), et aussi en tant que documentaliste et régisseur d’œuvre dans un
musée relevant de la fonction publique territoriale (10 ans).
Elle souhaite donc présenter l’ensemble de son parcours et tenter de convaincre le jury
qu’elle possède le potentiel pour être secrétaire de documentation de classe exceptionnelle.
Adjointe au responsable de la gestion informatisée des collections au musée Y, j’ai fait preuve
tout au long de ma carrière de polyvalence, de sérieux et de rigueur. Je me suis adaptée aux
différents postes tenus. Les fonctions que j’ai exercées m’ont permis d’acquérir de l’aisance
avec les différents outils informatiques et un bon relationnel.
Je m’attacherai à vous présenter trois expériences significatives de mon parcours
professionnel qui permettent, selon moi, de bien identifier les acquis de mon expérience
professionnelle et mes atouts pour devenir secrétaire de documentation de classe
exceptionnelle.
1)
Service documentaire du musée A
Affectée au service documentaire du musée A relevant du conseil général Y, j’avais notamment
sous ma responsabilité la gestion de l'ensemble documentaire conservé au musée ainsi que la
régie des œuvres.
Au sein du service documentaire, j’ai pris une part très active aux différentes missions du
service. Mes activités principales consistaient à assurer la gestion de la documentation
générale, des périodiques et des catalogues de vente ainsi que la gestion de la bibliothèque du
musée. Ces missions m'ont permis de développer des compétences en terme d'accueil des
publics puisque je recevais les chercheurs et coordonnais le travail de deux vacataires en
charge de préparer les réponses aux demandes de renseignements scientifiques liées aux
collections du musée et le suivi des prises de vue et commandes photographiques.
Outre ces missions, j'avais également à participer à la régie d’œuvres, ce qui m'amenais à
suivre leur mouvement en interne et en prêt tout en participant à leur récolement.
Pour réaliser l’ensemble des tâches qui m’étaient confiées, j’ai dû faire preuve d'organisation,
de disponibilité, de rigueur et de sens du travail en équipe.
2)
Documentaliste à la délégation à l'information et à la communication (DICOM)
En ma qualité de documentaliste au sein du pôle veille, documentation et analyses média du
DICOM, j’ai contribué à l'enrichissement des bases documentaires dédiées de la délégation.
J'ai participé à la réalisation de divers produits d'information par la rédaction de synthèses, de
dossiers documentaires, de panorama de presse.
Outre ma bonne connaissances des média et du ministère, ce poste m'a permis de maîtriser des
outils bureautiques et l'Internet tout en améliorant mes compétences en techniques
documentaires.
Au sein du pôle veille, documentation et analyses média du DICOM, j’ai dû faire preuve d’une
grande polyvalence et d’une certaine disponibilité. Très intéressée par les actions et projets
mis en œuvre dans le domaine du mécénat, j'ai contribué à la création d'une base documentaire
dédiée à ce domaine.
Page 32
3)
Adjointe au responsable de la gestion informatisée des collections du musée Y
Mes fonctions au sein de la gestion informatisée des collections du musée Y requièrent de
l’autonomie, de la rigueur et de la réactivité. En effet, je seconde le responsable de ce pôle
dans l'ensemble de ses missions notamment en participant à la gestion des bases de données
des collections et en veillant à la cohérence des données et des contenus par une activité de
validation et de contrôle du travail effectué sur le logiciel.
Ces fonctions m’ont également donné l’opportunité d’accueillir et d'assister en anglais des
chercheurs étrangers dans l'exploitation de leurs résultats émanant de nos bases de données.
Je maîtrise l’utilisation des outils bureautiques et informatiques et possède une très bonne
connaissance des bases de gestion de collection, archivage, techniques documentaires. J’ai,
par mon sérieux, mon implication, ma réactivité et mon sens du travail en équipe, pu faire
évoluer les synergies entre les chargés de fonds.
Je souhaite maintenant mettre ma polyvalence et ma capacité d’adaptation au service d’un
nouveau projet professionnel. Les missions de secrétaire de documentation de classe
exceptionnelle me permettront notamment de mobiliser mes compétences pour appréhender
d’autres domaines d’activité. Je souhaiterais en particulier, travailler dans le domaine de la
régie d’œuvres, au sein d’un grand établissement public et avoir sous ma responsabilité la
gestion d’une équipe.
Des questions ?
Faut-il faire apparaître les titres des parties qui structurent cet écrit ?
Puisque ce document est limité à une page, vous n’êtes pas obligé de faire apparaître les titres.
Cependant, il n’est pas non plus interdit de le faire.
Puis-je utiliser le « je » ?
Oui. Vous présentez vos activités, vos compétences, il est donc normal que vous parliez de vous
à la première personne… mais avec modération car il est désagréable de lire un texte où toutes
les phrases commencent par « je ».
Dois-je absolument faire une page ?
Oui. Vous ne pouvez pas vous contenter d’un écrit de quelques lignes car, en comparaison avec
les autres candidats, votre dossier apparaîtra comme pauvre.
Suis-je vraiment obligé de structurer, de faire un plan ? Je pourrais tout simplement
raconter ce que je fais.
Oui vous êtes obligé de structurer car vous devez pointer vos compétences. Décrire simplement
vos fonctions ne permet pas au jury de percevoir vos atouts. N’oubliez pas, ce qui se pense
clairement s’exprime et s’écrit clairement.
Page 33
Vers l’oral
Ce dossier ne constitue que la première étape de votre examen, il n'est pas
noté !
Il vous faut ensuite préparer un exposé. La difficulté sera de trouver une autre façon de
présenter votre vie professionnelle. En effet, à l’oral, vous devez prendre la parole pendant
cinq à dix minutes pour présenter votre expérience professionnelle. Or cet exposé oral ne doit
pas être un copier/coller du dossier. Concrètement, cela signifie que vous ne pouvez pas
reprendre l’énumération exhaustive de vos emplois, comme vous l’avez fait dans la troisième
rubrique, ni réciter vos « acquis de l’expérience » (quatrième rubrique).
Vous devez donc trouver une autre organisation. Ainsi, le plan que vous choisirez pour relater
les acquis de votre expérience professionnelle ne pourra pas être votre plan de l’oral.
Réfléchissez donc à la structure de votre écrit afin de ne pas être en difficulté lorsque
viendra le moment de structurer votre présentation orale.
Il vous faut faire ressortir, pour chaque grande étape de votre carrière, les éléments
qualitatifs essentiels (à chercher du côté des compétences acquises) et identifier le fil
conducteur de votre carrière, qui pourra également être celui de votre exposé.
Page 34
Annexe : Glossaire

Acquis : Expérience, savoir obtenu par un apprentissage.

Activité : C'est un ensemble d'actions contribuant à un résultat. Une activité est
décrite par un ou des verbes d'action les plus précis possible.

Aptitude : Capacité à s'insérer dans l'environnement professionnel, à répondre aux
exigences d'un poste et à s'adapter aux évolutions probables du métier concerné par
d'éventuels apprentissages ultérieurs.

Capacité : Ensemble de dispositions et d'acquis dont la mise en œuvre se traduit par
des résultats observables.

Compétence professionnelle : Combinaison de différents savoirs et savoir-faire mis
en œuvre en situation professionnelle. Le résultat de sa mise en œuvre est évaluable
dans un contexte donné.

Connaissances : Savoirs et outils nécessaires à la résolution d'un problème donné
dans le champ professionnel concerné.

D.I.C.o : Dictionnaire interministériel des compétences des métiers de l’Etat.

Emploi ou poste : Ensemble de mission assuré par un salarié au sein d'une
organisation identifiée. La fiche de poste permet d'identifier le positionnement du
poste/emploi au sein de l'organigramme du service ainsi que les relations
hiérarchiques et fonctionnelles qui constituent le réseau professionnel du salarié.

Expérience : Connaissance ou pratique acquise au contact de la réalité, de la vie ou
par une longue pratique.

Fonction : Activité, emploi.

Métier : Ensemble cohérent des savoirs et savoir-faire faisant appel à un ou
plusieurs domaines spécialisés de connaissances.

N.A.M.E. : Notion, Application, Maîtrise, Expertise sont les 4 niveaux de
compétences répertoriés dans le DICo.

R.A.E.P. : Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle.

R.O.M.E. : Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois.

R.I.M.E. : Répertoire Interministériel des Métiers.

R.M.C.C. : Répertoire des métiers du ministère de la culture et de la communication

Savoir : Ensemble des connaissances théoriques ou pratiques.

Savoir-être : Qualité personnelle, plus-value dans le poste.

Savoir-faire : Mise en œuvre d'un savoir et d'une compétence pratique maîtrisée
dans une réalisation spécifique.

Tâche : Opération élémentaire à effectuer pour réaliser une activité donnée.
Page 35
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising