snfolc

snfolc
FO
Syndicat National
des Lycées et Collèges
Guide
AEd
Rentrée
2009
Site Internet
du SNFOLC
www.fo-snfolc.fr
Sommaire
n Page 1
La une
n Page 2
Le recrutement
n Page 3
Le service
n Page 4
Le temps de travail
n Page 5
Les droits
n Pages 6 et 7
Combien je gagne ?
(traitements, indemnités, etc.)
n Page 8
Le renouvellement de contrat,
la fin de contrat,
la modification de contrat
n Page 9
Les droits syndicaux
n Page 10
Le SNFOLC, un syndicat confédéré
n Page 11
Lexique
Calendrier scolaire
Demande d’information, d’adhésion
n Page 12
Les sections académiques
du SNFOLC
Le syndicaliste
FORCE OUVRIÈRE
des lycées et collèges
Syndicat National FO des Lycées et Collèges - septembre 2009
assistants d’éducation
Un vrai
statut
Un meilleur
salaire
La garantie
d’emploi
F O LA FORCE
DE VOS DROITS
Syndicat National FO des Lycées et Collèges - septembre 2009 / Directeur de la publication : Marie-Edmonde Brunet
Imprimé au siège du syndicat : 6 rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil cedex
1
Le recrutement
IN
FO
Ayez en permanence une copie de
votre contrat de travail où toutes
les tâches confiées par le chef
d’établissement sont clairement
stipulées.
n Qui vous recrute ?
¡ Le chef d’établissement
n Qui signe votre contrat ?
¡ Le chef d’établissement.
n Qui attribue les heures d’AEd à un ¡ Le chef d’établissement peut faire
établissement ?
une demande de poste d’AEd, mais
c’est le rectorat après avis des commissions paritaires académiques et
départementales qui attribue des heures d’AEd.
n De quelle nature est mon contrat ?
n Qui vous paye ?
IN
FO
EVS (Emploi vie scolaire)
AVS (Auxiliaire vie scolaire)
Un guide est disponible sur
http://www.fojeunes.fr
Un
vrai
statut
2
¡ Les AEd travaillent dans les éta-
blissements d’enseignement public
sous un contrat de droit public d’une
durée déterminée. Ils sont donc régis
par la réglementation portant sur les
personnels non titulaires de l’État, et
ont les droits de ces personnels qui
sont inscrits en particulier dans le
décret n° 86-83 du 17 janvier 1986.
Le contrat doit comporter vos missions clairement définies, la date de
début et de fin de contrat.
¡ Le rectorat
n La période d’essai
Décret du 17 janvier 1986, art.9. / Circulaire 2003-092 du 11/06/2003
u Combien dure la période d’essai ?
La période d’essai doit être inscrite
dans votre contrat. Elle est d’une durée
de 1/12ème de la durée de votre contrat :
1 mois pour un contrat de douze mois.
u Puis-je être licencié durant cette
période ?
Durant cette période d’essai, le licenciement ne donne droit ni à un préavis,
ni à une indemnité. Une fois la période
d’essai terminée, il en est tout autre-
n Le contrat
Selon la loi 2003-400 du 30 avril
2003(art.2), « les assistants d’éducation sont recrutés par des contrats
d’une durée maximale de trois ans,
renouvelables dans la limite d’une
période d’engagement totale de six
ans.
Ainsi rien n’interdit un établissement
de proposer à l’AED directement un
contrat de 3 ans, suivi d’un deuxième
contrat de 3 ans. C’est ce que nous
demandons, pour tous les AED qui le
souhaitent.
Mais rien n’empêche un établissement
de conserver un même AED pour une
période de 6 ans, en lui proposant
ment.
Pendant cette période le chef d’établissement ou l’assistant d’éducation peut
rompre son engagement sans justification.
u Y-a-t-il une période d’essai pour
une prolongation de contrat ?
Non, pas plus lorsque le contrat est
modifié par un avenant (ajout au
contrat de travail signé par l’AEd et
l’employeur).
successivement 6 contrats renouvelables de 1 an. Ce n’est pas illégal, mais
cela n’en est pas moins scandaleux de
placer ainsi un collègue dans l’insécurité permanente.
u CDI au bout des 6 ans
FO demande que les AED bénéficient
de cette mesure .
Les rectorats répondent qu’il n’y a
aucune possibilité pour qu’un AED
soit prolongé en CDI, car le décret ne
prévoit rien de cet ordre. Mais les AED
sont les seuls agents non-titulaires
exclus de cette mesure !
Le service
n Les missions des AEd
FO se bat pour un vrai contrat, un vrai
travail, un vrai salaire !
47 100 AEd sont concernés, le rôle du
syndicat est, avec vous, de faire appliquer les textes existants et conquérir
de nouveaux droits !
C’est le chef d’établissement avec
lequel vous avez signé le contrat qui
fixe vos missions.
Que peut-on exiger de vous ?
Vous êtes recrutés pour «exercer des
fonctions d’assistance à l’équipe éducative, fonctions en lien avec le projet
d’établissement».
La circulaire donne les exemples suivant (art. I) :
«Fonction de surveillance des élèves,
y compris pendant le service de restauration et en service d’internat,
l’encadrement des sorties, l’accès à la
nouvelle technologie, l’appui aux
documentalistes, l’encadrement et
l’animation des activités du foyer
socio-éducatif, l’aide à l’étude et aux
devoirs, l’aide à l’animation des élèves internes hors temps scolaire,
l’aide aux dispositifs collectifs d’intégration des élèves handicapés. Ils
peuvent également participer au dispositif École ouverte.»
Le décret du 4 avril 2008 a élargi les
missions des AEd. Il découle de la
mise en place de la généralisation de
l’accompagnement éducatif dans les
collèges à la rentrée 2008.
Ainsi l’article 2 du nouveau décret
permet d’imposer aux AEd la participation à l’aide aux devoirs et aux
leçons, la participation à toute activité
sportive, éducative, sociale, artistique
ou culturelle complémentaire aux
enseignements. Il permet maintenant
«un appui aux personnels enseignants
pour le soutien et l’accompagnement
pédagogique» pour les assistants
pédagogiques.
De nouvelles missions
Le nouveau décret en élargissant les
activités des AEd (accompagnement
éducatif, participation à des activités
artistiques complémentaires aux
enseignements), modifie le recrutement et les conditions de travail des
assistants pédagogiques. Ils peuvent
exercer dorénavant sur un temps
plein. Ils peuvent assurer des surveillances et des fonctions pédagogiques.
Attention
Si vous travaillez sur ces missions
pédagogiques (bac +2 exigé) vous
devez exiger conformément à l’article
2 modifié (article 3 du nouveau
décret) :
- un travail sur 36 semaines,
- un temps de préparation d’un maximum annuel de 200 heures pour un
temps plein.
Si vous travaillez avec un service
d’internat, vous devez exiger conformément à l’article 2 que le service de
nuit (du coucher au lever des élèves)
soit décompté forfaitairement pour 3
heures.
En cas de difficultés, contactez la section syndicale FO.
n Quelques règles de base
L’AEd ne peut rester seul dans un établissement avec des élèves sous sa responsabilité.
Il ne doit pas servir, ni préparer les
repas. Il ne peut donner aucun soin. Il
n’est pas non plus le CPE, personnel
statutaire dont les missions sont définies par ailleurs.
Au décret n° 2003-484 du 6 juin 2003
FO revendique
s’ajoutent ceux de 1986 pour les personnels non-titulaires.
Le décret n° 200-815 du 25.08.2000
relatif à l’aménagement et à la réduction du temps de travail s’applique
aussi (voir page 4).
Soyez vigilant sur votre contrat de
travail : n’hésitez pas à faire appel
à FO !
FO revendique
Surveillant
Service d’internat
28 heures
32 heures
tout compris !
tout compris !
La revendication de FO
Une heure de
surveillance de
devoir
=
deux heures
comptabilisées
comme pour les
étudiants surveillants
Les textes de référence
n Loi n° 2003-400 du 30 avril
2003 relative aux assistants d’éducation
n Décret n° 2003-484 du 6 juin
2003 relatif aux conditions de
recrutement et d’emploi des assistants d’éducation
n Décret n° 2008-316 du 4 avril
2008
n Arrêté du 6 juin 2003 fixant la
rémunération des assistants d’éducation
n Circulaire n° 2003-092 du 11
juin 2003 relative aux assistants
d’éducation
n Décret n° 86-83 du 17 janvier
1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents non
titulaires de l’État
La revendication de FO
Absences
pour examens
Comptées
dans le temps
de travail !
3
Le temps de travail
n Calcul du temps de travail
u Base réglementaire : 1 607 heures
A déduire : 200 heures de formation
pour un plein temps, 100 heures pour
un mi-temps.
u Le décret prévoit une répartition
sur l’année scolaire entre 39 et 45
semaines maximum. Le plus souvent,
le service est réparti sur 36 semaines
et 3 sur les congés.
Le SNFOLC vous aidera à faire valoir
vos intérêts.
Par exemple : si on vous impose une
réduction du temps de travail dans la
semaine pour allonger le nombre de
semaines de présence des AEd, une
modification des emplois du temps,
etc.
IN
FO
Les jours fériés chômés, les
congés maladie, de maternité, les
examens médicaux obligatoires,
les congés pour évènements familiaux ne sont pas récupérables. Ils
sont à déduire de votre temps
annuel de travail, vous êtes considéré en activité.
FO revendique
Révisions
inscrites dans
l’emploi
du temps !
4
u Amplitude de travail maximale de
12 heures (article 3, décret 2000-815
du 25/08/2000).
La durée quotidienne du travail ne
peut être supérieure à 10 heures.
Service d’internat compté pour 3 heures, forfait qui s’étend du coucher au
lever des élèves.
Cette amplitude est bien souvent non
respectée, soit parce que l’établissement n’applique pas les textes, soit
parce que les AEd groupent leur service de façon à avoir du temps pour
leurs études.
u Temps de pause de 20 minutes pour
6 heures travaillées par jour. FO
demande que ce temps soit compté
comme du temps de travail effectif :
les AEd sont présents dans les établissements, ils ont le droit d’avoir une
pause.
Aucun temps de travail n’est réservé
aux études ! Il n’y a pas de durée
maximale pour les tâches administratives !
Pour FO :
Le décret de 2000 stipule que de 22
heures à 7 heures, c’est du travail de
nuit. Nombre d’AED sont obligés
d’intervenir la nuit en cas d’incident.
Il doit y avoir prise en compte du
temps réel d’intervention comme
temps de travail effectif.
n Avec FO, faites vos comptes
Lundi
Mardi
Mercredi Jeudi Vendredi Samedi
Début
du service
Fin
du service
Total
des heures
Le temps de travail annuel est donc de 1607 – 200 = 1407 heures.
La circulaire 2003-092 du 11 juin 2003 suggère (Paragraphe III.3.2) l’organisation
suivante :
39 semaines de 35h30.
Pour un AED employé à mi temps, il faut diviser ces chiffres par deux.
Les droits
n Les droits à formation
De vos 1 607 heures, vous déduisez
200 heures de formation pour l’année
et 100 heures, si vous êtes à mi-temps.
En cas de difficultés pour obtenir ce
crédit d’heures, contactez la section du
SNFOLC.
L’administration doit appliquer les
textes (article 6 du décret 6 juin 2003).
u Formation hors Education nationale
il faut présenter la demande au bureau
des AED du rectorat et contacter le
syndicat pour défendre votre dossier.
u Congé de formation
Tout AED qui justifie de 36 mois de
services effectifs pourrait bénéficier
du congé de formation ( 85% du traitement pendant 12 mois).
n Les droits pour passer un concours
Comme tous les étudiants, vous pouvez passer les concours externes de
l’éducation nationale (licence pour le
CAPES, CPE,CAPLP, etc.).
Les concours internes de l’Éducation
nationale vous sont ouverts, si vous
possédez le diplôme requis. Vous
devez justifier d’une ancienneté au
moins égale à 3 ans (AEd + contractuel, par exemple). Un 50% d’AEd
compte pour une année pleine pour
passer les concours. Vous pouvez
bénéficier d’une autorisation d’absence de 48 h par concours avant la
première épreuve.
u Absence pour préparer des
examens et concours
Circulaire 2008-108 du 21-8-2008, parue au BO N°32
du 28/8/2008).
FO s’est battu pour que les chefs d’établissements accordent systématique-
ment aux AED/ASP des jours de préparation aux examens et concours.
Jusque là, c’était au « bon vouloir du
chef d’établissement ». La circulaire,
récente, et citée en référence précise
maintenant :
« Il convient d'accorder aux assistants
d'éducation des autorisations d'absence, sans récupération, nécessaires
pour présenter les épreuves des examens et concours auxquels ils sont
régulièrement inscrits. Ces autorisations d'absence couvrent au moins la
durée de la session augmentée de
deux jours de préparation. J'appelle
votre attention sur la nécessité de
réserver à des circonstances tout à fait
exceptionnelles les refus opposés à de
telles demandes d'autorisations d'absence ».
n Les droits à s’absenter
Dans la Fonction publique, il existe
des autorisations de droit et des autorisations facultatives sous réserve de
nécessité de service. L’intervention
syndicale permet de faire reconnaître
que la nécessité de service n’est pas
obligatoirement opposable aux personnels, y compris aux AEd.
Contactez le syndicat en cas de difficultés !
(BO n° 31 du 29/08/02)
Autorisation de droit (c’est-à-dire que
le chef d’établissement ne peut refuser) :
n l’exercice du droit syndical,
n les examens médicaux obligatoires,
n les examens médicaux liés à la grossesse.
Accordées, elles donnent lieu au versement intégral du salaire.
- mariage, PACS : 5 jours ouvrables ;
- absences pour enfant malade : des
autorisations d’absence peuvent être
accordées aux personnels pour soigner
un enfant malade de moins de 16 ans
(pas de limite d’âge si l’enfant est handicapé) ou pour en assurer momentanément la garde, sur présentation d’un
certificat médical.
Le nombre de jours dans l’année est le
suivant :
- si les deux parents peuvent bénéficier
du dispositif, pour chacun : 6 jours
pour un 100%, 5,5 pour un 90%, 5
pour un 80%, 3 pour un 50% ;
- si l’agent élève seul son enfant ou si
le conjoint ne bénéficie d’aucune autorisation : 12 jours pour un 100%, 11
pour un 90%, 9,5 pour un 80%, 6 pour
un 50%.
n Quelques exemples d’autorisation
d’absence de droit
Plus que jamais
avec FO
défendons
nos droits
tous nos droits
FO revendique
Révisions pour
les concours et
examens :
c’est un droit!
En cas de problème,
contactez le SNFOLC
n Les autres autorisations d’absence
5
Combien je gagne ?
Faites appel
à l’AFOC
Litige avec votre
logeur, un prestataire
téléphonique ou
internet, problème de
garantie à la suite
d’un achat….
Chaque adhérent peut bénéficier
des services de l’AFOC :
Association FO des
Consommateurs
Contactez l’Union départementale FO.
Un
vrai
salaire
n La paye
Le salaire est fonction du nombre
d’heures faites (quotité de service).
La paye d’un AED, comme celle de
tout agent de l’Etat comprend trois
éléments :
1 le traitement principal ( ou traitement indiciaire). Les AED sont à l’indice 290. La valeur d’un point d’indice
est commune à tous les agents de
l’Etat. Depuis le 1er juillet 2009, la
valeur du point d’indice est de 4,5935
euros. C’est-à-dire que le traitement
mensuel brut d’un AE à plein temps
est de 290 X 4,5935 = 1332,115 €
2 l’indemnité de résidence (sous
entendu résidence professionnelle). En
fonction du lieu d’exercice, 3 zones
existent ( demander au syndicat la
nature de la zone à laquelle appartient
votre lieu d’exercice) ; la zone donne
lieu au versement d’une indemnité de
résidence. Elle s’ajoute au traitement
indiciaire et doit figurer sur votre paye :
Zone 1 : 3 % du traitement principal
40,86 €
Zone 2 : 1 % du traitement principal
13,62 €
Zone 1 : 0 % du traitement principal
En fonction du lieu d’exercice, 3 zones
existent (demander au syndicat la
nature de la zone à laquelle appartient
votre lieu d’exercice) ; la zone donne
lieu au versement d’une indemnité de
résidence. Cette indemnité de résidence est fonction de la zone. Elle
s’ajoute au traitement indiciaire et doit
figurer sur votre paye :
Zone 1 : 1 097,41 € (net)
Zone 2 : 1 075,03 € (net)
Zone 3 : 1 063,82 €(net)
u Enfant à charge, situation
familiale, ai-je droit à quelque chose ?
L’AEd, s’il remplit les conditions a
droit de percevoir le supplément familial de traitement (SFT). Le SFT se
cumule avec les allocations dues par la
CAF. Le SFT est versé mensuellement
sur votre salaire :
l 2,29 € pour un enfant
l 72,23 € pour deux enfants
l 179,41 € pour 3 enfants
l 127,70 € par enfant supplémentaire.
N’hésitez pas à demander toutes les
précisions au syndicat
u Ai-je droit à des remboursements
partiels pour les frais de transport ?
Oui, dans certains cas. Prise en charge
dans la limite de 51,70 € des frais de
déplacements.
En région parisienne, les frais de transports (uniquement le transport en commun) sont pris en charge par l’employeur à hauteur de 50% dès lors que
le salarié travaille au moins un mitemps.
u Rémunération de l'accompagnement
éducatif
L’article 3 du BO n°7 du 12 février
2009 précise la rémunération de
l'accompagnement éducatif pour les
personnes qui ne relèvent pas du
décret n° 50-1253 du 6 octobre 1950,
c'est à dire les AED par exemple (les
contractuels peuvent percevoir des
HSE) à la condition que ce soit en
dehors de leur service normal.
Combien ?
1 CPE et contractuels : 30 € / h
2 Les autres, dont les AED : 15,99 € / h
n Comprendre sa feuille de paye
détail de la paye d’un AED à plein temps
Rémunération brute mensuelle
RETENUES
IN
FO
Valeur annuelle
du point d’indice
au 1er juillet 2009
6
55,1217 €
Assurance maladie
0,75 %
Assurance vieillesse A
0,1 %
Assurance vieillesse
0,1 %
IRCANTEC A
2,25 %
CRDS
0,5 %
CSG Non déductible
2,4 %
CSG déductible
5,1 %
TOTAL RETENUES
Rémunération nette mensuelle
1 325,48 €
9, 94 €
1,33 €
88,14 €
29,82 €
6,43 €
30,86 €
65,57 €
232,09 €
1 093,39 €
n La rémunération en cas de maladie,
de congé de maternité
u Rémunération et congés maladie
Le SNFOLC est intervenu auprès du
ministère pour que le traitement ne
soit pas interrompu lorsque l’AEd est
malade.
Les AEd ont le droit d’être malades,
d’avoir des enfants ; très souvent la
pression exercée dans les établissements laisserait à penser qu’en cas de
maladie ou de maternité l’AEd est
licencié. C’est faux, en cas de difficultés, contactez la section du SNFOLC :
agir collectivement, c’est plus facile
pour avoir ses droits !
Le conseil de FO : ne jamais oublier
de communiquer au chef d’établissement votre arrêt de travail dans les 48
heures et de photocopier le document.
La partie pathologie du volet 1 n’est
pas à renseigner de façon obligatoire.
u Rémunération et congé
de maternité
Maintien du traitement après 6 mois
de service : 16 semaines pour le 1er ou
le 2ème enfant ; 26 semaines pour le
3ème (article 15 du décret 86-83 du
17/01/86)
u Congés maladie : mode d’emploi
en cas de non continuité du traitement
1 Envoyer sans délai l’arrêt maladie à
l’établissement employeur.
2 Ce dernier doit vous envoyer sans
délai le formulaire attestation de
salaire pour le paiement des
Indemnités journalières (formulaire
CERFA 11135*02) correctement rempli : doivent figurer les revenus de
référence des trois derniers mois précédant l’arrêt maladie.
3 Envoyer sans délai ce formulaire à
la MGEN du lieu de travail qui tient
lieu de centre de sécurité sociale
depuis le 1/01/08.
4 La MGEN qui fait donc office de
centre de sécu, verse les IJSS et vous
adresse un relevé des IJSS versées.
5. Adresser sans délai ce relevé à
l’établissement employeur qui doit
l’envoyer sans délai à l’établissement
payeur.
6 Dès réception de ce relevé, l’établissement payeur doit vous verser un
complément de salaire à hauteur d’un
plein traitement.
Le conseil de FO : les AEd ne sont pas
soumis aux 3 jours de carence applicables à de nombreux salariés.
L’administration a l’obligation de
maintenir le traitement de l’AEd.
Congés maladie
Temps de travail effectif
> 4 mois de service
> 2 ans de service
> 3 ans de service
n Aides
u Les aides de l’État
Très souvent, l’AED pense que la précarité de son contrat ne lui donne droit
à aucun avantage social. Contractuel
de droit public, il a des droits, par
exemple, celui de recevoir des aides.
Son indice de rémunération faible lui
donne le droit de percevoir l’aide au
cautionnement, par exemple.
S’adresser à la section FO pour vos
démarches auprès du rectorat et de
l’IA [Prêts à l’amélioration de l’habitat
pour les allocataires de la caisse d’allocations familiales, aide au cautionnement].
Pour les chèques vacances, il faut
s’adresser à la MGEN (Mutuelle générale de l’Éducation nationale), même
si vous n’y êtes pas adhérent.
Indemnisation du congé maladie
1 mois plein traitement
2 mois plein traitement
3 mois plein traitement
u Aide au logement
Les AED recrutés par un établissement
classé en ZEP, REP, ZUS ou Ambition
Réussite peuvent bénéficier d’une aide
au logement.
En début d’année scolaire la circulaire
rectorale prévoit une aide au logement, intitulée "AIP–CIV ". Elle peut
être versée aux personnels assistants
d’éducation (AED et AVS-SCO) exerçant en établissements classés Z.E.P.,
R.E.P., Etablissements sensibles, ZUS.
Cette aide est versée sans condition de
ressource, il faut être locataire d’un
logement pour en bénéficier.
Contactez la section académique du
SN FO LC pour tout renseignement
supplémentaire.
Les textes
de référence
n Décret n° 86-83
du 17 janvier 1986, art. 12 et 13,
art. 2 - 5ème et 6ème alinéas
n Circulaire DAF C2
du 26 janvier 2004 ; réponse à la
question 04-010 de la division
des affaires financières du ministère de l’Éducation nationale.
Imposer avec FO
un vrai statut
pour tous les
AEd
n 28 heures hebdomadaires
pour les surveillants d’externat,
32 heures pour ceux qui font de
l’internat.
n Augmentation du nombre de
postes de surveillants, personne
ne peut plus y arriver !
n Une heure d’accompagnement éducatif comptée deux
heures et sur la base du volontariat.
n Droit, sans récupération, pour
tous, de passer ses examens et
les concours.
n Recrutement des surveillants
par le rectorat sur des critères
objectifs.
n Droit à mutation.
n Rétablissement du statut de
surveillant-étudiant, fonctionnaire stagiaire.
n Réouverture des concours
internes dans toutes les disciplines.
n Rétablissement des places aux
concours de l’Éducation nationale.
n Garantie de réemploi. Aucun
licenciement des surveillants.
n Aucune modification de leur
emploi du temps annuel sans
leur accord.
7
Le renouvellement de contrat,
la fin de contrat,
la modification de contrat
n Le renouvellement du contrat
ou la fin de contrat
La notification par écrit du chef
d’établissement est obligatoire.
L’AEd dispose d’un délai de 8 jours
pour faire connaître sa décision de
renouvellement ou non. En cas de
renouvellement proposé et si l’AEd ne
répond pas, il est considéré comme
démissionnaire, sauf si le contrat est
Durée du contrat
modifié par le chef d’établissement, là,
il y a modification du contrat.
La fin de contrat émanant de l’employeur ou votre démission doit
respecter ces délais. Toute décision de
ce type doit être notifiée par lettre
recommandée.
Préavis
8 jours avant le terme du contrat
< à 6 mois
1 mois avant le terme du contrat
Entre 6 mois et 2 ans
2 mois avant le terme du contrat
> ou égal à 2 ans
n La modification de contrat
par le chef d’établissement
IN
FO
Puis-je demander
une diminution de mon temps
de travail ?
Oui, vous êtes AEd mais en
même temps, vous êtes « agent
non titulaire en activité » (article
34, décret du 17/01/86) ce qui
ouvre le droit de demander un
temps partiel de droit : jusqu’au
3 ans de l’enfant, adoption, soins
à son conjoint, enfant, ascendant.
Les AEd
ont droit aux ASSEDIC
8
Circulaire 2003-97
du 12 juin 2003
Le chef d’établissement reçoit par le
rectorat, chaque année, des heures
pour la surveillance. Il va donc décider
si ce sont des temps complets, des mitemps, des 10 heures qu’il va prendre.
Il peut donc proposer à un AEd temps
plein de réduire sa quotité horaire.
Le conseil de FO
Si vous acceptez, indiquer sur le
renouvellement de contrat «à la
demande de l’employeur, temps de travail modifié» afin de pouvoir percevoir
les ASSEDIC sur le complément salarial. En cas de désaccord avec ce nouveau temps de travail, comme il y a
modification du contrat, vous n’êtes
pas considéré comme démissionnaire,
mais «en fin de contrat». Vous aurez le
droit, si vous remplissez les conditions, aux allocations d’Aide au retour
à l’emploi (ARE).
Les principaux cas de licenciement
Référence
réglementaire
Entretien
préalable (*),
consultation
du dossier
de 8 jours à deux
mois selon
l’ancienneté
Préavis
Consultation Indemnité de Allocation
de la CCP licenciement chômage
OUI
Durant la
période
d’essai
Décret 86-83 du 17 janvier 1986
articles 46, 47 et 50, circulaire DGAFP n°
001262 du 26 novembre 2007,
paragraphe 11-3.
OUI
NON
NON
NON
Sous réserve
d’avoir
suffisamment
cotisé
A l’issue de
la période
d’essai
Décret 86-83 du 17 janvier 1986
articles 1-2, 46, 47 et 50, circulaire DGAFP
n° 001262 du 26 novembre 2007,
paragraphe 11-3.
OUI
NON
OUI
NON
Idem
Pour faute
= sanction
disciplinaire
Décret 86-83 du 17 janvier 1986
articles 1-2, 43-2 et 46, 47 et 50,
circulaire DGAFP n° 001262 du
26 novembre 2007, paragraphe 11-3
OUI
NON
OUI
NON
Idem
Pour
insuffisance
professionnelle
Mêmes textes + Décret 86-83 articles 1-2,
50 à 57, loi 84-16 du 11 janvier 1984,
art.70, circ. FP/3 n° 1089 du 7 février
1985.
OUI
OUI
OUI
OUI
mais divisée
par deux
Idem
n Le chômage
Durée d’affiliation
Durée d’indemnisation
6 mois au cours des 22 derniers mois / 910 heures
7 mois / 213 jours
12 mois au cours des 20 derniers mois / 1280 heures
12 mois / 365 jours
16 mois au cours des 26 derniers mois / 2426 heures
23 mois / 700 jours
27 mois au cours des 36 derniers mois / 4015 heures (pour les + de 50 ans)
36 mois / 1095 jours
Les droits syndicaux
n L’exercice du droit syndical
Les AEd ont droit aux mêmes autorisations pour l’exercice du droit syndical
que les personnels titulaires.
n L’heure d’information syndicale (HIS)
Vous avez le droit d’assister aux HIS,
comme les personnels titulaires. Elles
peuvent se dérouler dans l’établissement ou en dehors ; elles peuvent être
d’une heure ou regroupées sur plusieurs heures. C’est le SNFOLC qui
en fait la demande auprès du chef
d’établissement.
Vous pouvez téléphoner à nos sections
afin qu’elles organisent sur votre
temps de travail une heure d’information mensuelle.
n Comment se syndiquer ?
Prendre contact avec le représentant
FO de votre établissement, adresser
vos coordonnées par mail à nos sec-
tions, vous serez en contact - tout de
suite - avec le syndicat.
N’hésitez pas !
n Des exigences immédiates,
des garanties minimales
n Aucun licenciement d’AEd.
n Garantie écrite du renouvellement
des contrats en juin pour le 1er septembre, non à la précarité de nos emplois.
n Arrêt des contrats d’un an, renouvelés au dernier moment, oui à un vrai
poste, avec un vrai contrat de fonctionnaire stagiaire et un vrai salaire.
n Priorité en cas de changement de
quotité au réemploi dans un autre établissement.
Élections aux CCP
des non titulaires
n Droit de suivre des études dans les
meilleures conditions (y compris celui
de suivre les stages obligatoires sans
être licencié), de passer examens et
concours, sans récupération horaire et
avec des jours de révision.
n Emploi du temps qui tienne compte
des obligations universitaires.
n Emploi du temps fixe tout au long
de l’année, les AEd ne sont pas des
bouche-trous.
n Droit à une formation gratuite pour
ceux qui ne sont pas étudiants.
Les sections du SNFOLC s’adressent
à tous les niveaux, ministère, rectorats
pour que soient mises en place des
Commissions consultatives paritaires
pour les AEd : élection de représentants syndicaux élus face à la direction
rectorale. C’est un droit ! (circulaire
n° 2003-092 du 11 juin 2003)
Les CCP (Commissions consultatives paritaires) sont consultées sur les
affectations, les licenciements.
Les syndicats y siègent en parité avec l’administration.
Contactez la section FO.
Les droits syndicaux
des personnels
titulaires et
non titulaires
n Décret n° 82-447 du 28 mai
1982
n Circulaire FP n° 1487 du 18
novembre 1982
Article 5 pour les heures d’information syndicale.
Faire valoir
ses droits,
c’est les faire
respecter !
Vo t r e d o s s i e r
suivi de A à Z
en le confiant au
SNFOLC
9
Le SNFOLC, un syndicat confédéré
Sites Internet
utiles
u
SNFOLC
www.fo-snfolc.fr
CGT-FO
www.force.ouvriere.fr
FGF-FO
www.fo-fonctionnaires.fr
FNEC FP-FO
www.fnecfpfo.net
n Pourquoi se syndiquer ?
u Le syndicalisme ?
Archaïque ? Dépassé ?
Lors de plusieurs réunions dans les
établissements scolaires, le SNFOLC a
fait l’état des lieux et des revendications avec les collègues AEd.
Ces revendications ont été défendues
auprès des chefs d’établissements, et
des recteurs. Pourquoi ?
u Seul, est-ce que l’on peut y arriver ?
Non, parce que le contrat des AEd est
fragile, renouvelable tous les ans, c’est
donc le SNFOLC qui a rencontré les
proviseurs ou les principaux au nom
des AEd.
u Quelques exemples
Dans le Maine et Loire, la section FO
a obtenu que les AEd dont le nombre
d’heures à effectuer changeait soient
réemployés prioritairement dans les
autres établissements. Pas un seul AEd
Le non-renouvellement d’un
contrat, une difficulté à faire
assurer la continuité du paiement
du salaire, un congé refusé, sur
chaque difficulté rencontrée, le
SNFOLC intervient pour faire
respecter le droit.
Seul on ne peut pas grand-chose,
syndiqué, on est plus fort !
Le syndicalisme, loin d’être archaïque,
c’est la possibilité de s’organiser
ensemble pour faire valoir ses droits
individuels et collectifs.
Se syndiquer, c’est naturel, c’est se
défendre pour faire valoir ses droits et
en conquérir de nouveaux.
n Le SNFOLC,
syndicat confédéré,
Tout simplement que dans la confédération
Force Ouvrière, se retrouvent tous les
métiers : que l’on soit vendeuse en hyper,
hôtesses d’accueil dans la restauration
rapide, postier, gazier, enseignant, AEd,
on est tous dans la Confédération
Générale du Travail Force Ouvrière , avec
ses fédérations de branche, ses Unions
départementales. Le syndicalisme confédéré est la forme organisée de la solidarité
entre tous les salariés du public, privé,
actifs, chômeurs, actifs, retraités.
t
Syndiquez-vous !
10
au chômage, droit de changer d’établissement !
À Paris, nombre d’AEd ont été défendus par la section : droit de passer ses
examens, droit de partir en stage sans
être licenciés, etc.
Le SNFOLC a été reçu au ministère :
à Créteil les nombreuses réunions
tenues à l'initiative de FO ont permis
de regrouper les revendications des
AEd pour les défendre.
C'est donc au ministère qu'une délégation du syndicat a été reçue afin d'avoir
la garantie qu'aucune interruption de
traitement ne devait avoir lieu en cas
de maladie. Le ministère a confirmé ce
droit.
Commission consultative paritaire (CCP),
des élus à votre disposition.
Depuis 2008, un chef d’établissement doit, dans la plupart des cas (voir
tableau page 8), consulter la Commission Consultative Paritaire (CCP),
avant de procéder au licenciement.
La CCP est constituée pour moitié de délégués syndicaux représentant les
AED de l’académie et pour moitié de représentants de l’administration.
La CCP peut être saisie de toute autre question intéressant les AED.
n Allègement
de service
sigles et abréviations
La circulaire FP/4 n° 1864 du 9 août
1985 accorde à toutes les femmes
agents de l’état ( fonctionnaires ou
non) « des facilités dans la répartition
des horaires. Ces facilités sont accordées à partir du 3eme mois de grossesse dans la limite maximale d’une
heure par jour ; elles ne sont pas récupérables ». Pour en bénéficier, il suffit
de s’adresser au chef d’établissement.
Certaines collègues préfèrent globaliser ces heures et ainsi bénéficier d’une
demi-journée hebdomadaire de libre.
AEd ou AED ou Aed : assistant d’éducation
AVSI ou AVS-i : assistant de vie scolaire individuel
EVS : emploi vie scolaire
AVS : auxiliaire vie scolaire
IA : inspection académique
MI : maître d’internant
SE : surveillant d’externat
ARE : aide au retour à l’emploi
AP : assistant pédagogique
REP : réseau d’éducation prioritaire
ZEP : zone d’éducation prioritaire
CPC : commission consultative paritaire
u Vous avez d’autres
questions à poser
SNFOLC
Ai-je droit à des heures supplémentaires ?
Puis-je cumuler une activité en plus de
celle d’AED ?
6, rue Gaston Lauriau
93513 Montreuil Cedex
Comment serai-je reclassé si je passe
un concours de l’Éducation nationale ?
En cas d’accident, comment cela se
passe-t-il ?
Tél. : 01 56 93 22 44
Fax : 01 56 93 22 42
Comment s’organiser et se défendre
avec FO ?
Courriel
Pour toutes ces questions et celles
que vous souhaitez poser, adressezvous aux correspondants du
SNFOLC et à ses sections.
N’hésitez pas, il n’y a pas de questions
inutiles !
snfolc.national @ fr.oleane.com
Site Internet
www.fo-snfolc.fr
Demande d’information ou d’adhésion
rayer la mention inutile
Nom :
Catégorie :
Prénom :
Adresse :
Affectation :
Courriel (facultatif) :
Motif de la demande (joindre un couurier si nécessaire) :
11
Contacter la section académique du SNFOLC
Aix-Marseille
SNFOLC
13, rue de l’Académie
Place L. Jouhaux
13 232 MARSEILLE Cedex 1
Tél. : 04 91 00 34 19
Fax : 04 91 54 09 58
snfolc.aixmarseille@wanadoo.fr
Amiens
SNFOLC
5, rue Hippolyte Bottier
60 200 COMPIEGNE
Tél. : 03 44 40 01 64
Fax : 03 44 40 00 31
snfolcpi@club-internet.fr
Besançon
SNFOLC
11, rue Battant
25 000 BESANCON
Tél. / Fax : 03 81 83 50 98
snfolc25@free.fr
SNFOLC
59, rue Montmailler
87 000 LIMOGES
Tél. : 05 55 79 86 66
Fax : 05 55 10 11 49
snfo.lc87@wanadoo.fr
Lyon
SNFOLC
214, avenue F. Faure
69 003 LYON
Tél. : 04 72 34 56 34
Fax : 04 72 33 87 18
SA-SN.FO.LC@wanadoo.fr
Montpellier
SNFOLC
UD FO, Maison des syndicats
474, allée Henri II de Montmorency
34 000 Montpellier
Tél. / Fax : 04 67 65 27 49
snfolc.acamontp@wanadoo.fr
Bordeaux
SNFOLC / UD FO
17-19, quai de la Monnaie
33 080 BORDEAUX Cedex
Tél. : 05 57 95 07 65
Fax : 05 57 95 07 66
snfolc.bordeaux@wanadoo.fr
SNFOLC
24, rue du Cambout, BP 30229
57 005 Metz Cedex 01
Tél. : 03 87 75 59 67
Fax : 03 87 74 01 62
snfolc.nancy-metz@wanadoo.fr
Caen
Nantes
SNFOLC
29, avenue Charlotte Corday
14 000 CAEN
Tél. : 02 31 35 65 76
Fax : 02 31 35 65 70
snfolc14@aol.com
Clermont-Ferrand
SNFOLC
39, rue Jeanne d’Arc
63 000 CLERMONT-FERRAND
Tél. : 04 73 91 38 38
Fax : 04 73 90 62 66
snfolc63@wanadoo.fr
Corse
SNFOLC
UD FO, BP 73
20 289 Bastia Cedex
Tél. : 04 95 31 04 18
Fax : 04 95 32 18 61
catherine.luigi@gmail.com
Créteil
SNFOLC
Maison des syndicats
13, rue des Archives
94 010 CRETEIL Cedex
Tél. : 01 49 80 91 95
Fax : 01 49 80 68 96
snfolc.creteil@libertysurf.fr
Dijon
SNFOLC
2, rue R. Rolland
21 000 DIJON
Tél. : 03 80 67 01 14
Fax : 03 80 67 01 12
snfolcdijon@wanadoo.fr
Grenoble
SNFOLC
32 avenue de l’Europe
38 030 Grenoble
Tél./Fax : 04 76 40 69 30
snfolc74@wanadoo.fr
Lille
12
Limoges
SNFOLC
BP 194, 103, rue B. Delespaul
59 018 LILLE Cedex
Tél. : 03 20 52 94 56
Fax : 03 20 58 02 94
snfolc-lille@nordnet.fr
Nancy-Metz
SNFOLC
Bourse du travail
2, Place Gare de l’État, CP N° 2
44 276 Nantes Cedex 01
Tél. : 02 28 44 19 33
Fax : 02 40 35 49 46
folc.acad-nantes@laposte.net
Nice
SNFOLC
12, place A. Vallé
83 000 Toulon
Tel. : 04 94 22 10 25
Fax : 04 94 62 37 00
snfolc83@orange.fr
Orléans-Tours
SNFOLC
BP 1732
51, rue de Boeuf St Paterne
45 007 Orléans Cedex 1
Tél. : 02 38 53 12 66
Fax : 02 38 53 97 66
snfolc.orleans@wanadoo.fr
Paris
SNFOLC
UD FO
131, rue Damrémont
75 018 Paris
Tél. : 01 53 01 61 10
Fax : 01 53 01 61 43
Snfolc.paris@libertysurf.fr
Poitiers
SNFOLC
21, bis rue A. Orillard
86 000 Poitiers
Tél. / Fax : 05 49 52 52 83
fo.enseignement.poitiers@wanadoo.fr
Reims
SNFOLC
Bourse du travail
21, rue J. B. Clément
08 000 Charleville Mézieres
Tél. : 03 24 33 55 02
snfolc-acreims@orange.fr
Rennes
SNFOLC
35, rue de l’Échange
35 000 Rennes
Tél. : 02 99 30 78 80
Fax : 02 99 31 64 32
snfolc35@wanadoo.fr
Rouen
SNFOLC
UD FO, Immeuble Jules Ferry
Rue de l’enseigne Renaud
76 000 Rouen
Tél. : 02 35 89 47 32
Fax : 02 35 52 01 64
sn-fo-lc.rouen@wanadoo.fr
Strasbourg
SNFOLC
Maison des syndicats
1, rue Sédillot
67 000 Strasbourg
Tél. / Fax : 03 88 37 31 93
snfolc67@wanadoo.fr
Toulouse
SNFOLC
93, bd de Suisse
31 200 Toulouse
Tél. : 05 61 47 91 91
Fax : 05 61 47 13 22
snfolc.toulouse@orange.fr
Versailles
SNFOLC
14, rue de la Bastide, BP 8363
95 800 Cergy Saint-Christophe
Tél. : 01 30 17 27 40
Fax : 01 34 43 09 92
fovers@aol.com
Hors métropole
Guadeloupe
SNFOLC
59, RUE LAMARTINE
97 110 POINTE-À-PITRE
Tél. : 05 90 82 16 12
guillou.g3@wanadoo.fr
Martinique
UD FO, RUE BOUILLÉ
BP 1114
97 248 FORT DE FRANCE CEDEX
Tél. : 05 96 70 07 04
fo.lycees.colleges.martinique@orange.fr
Mayotte
BP 1001
MAMOUDZOU
97 600 MAYOTTE
Réunion
81, RUE LABOURDONNAIS
BP 235
97 465 SAINT DENIS CEDEX
Tél. : 02 62 90 16 27
Fax : 02 62 90 16 28
snfolc.run@wanadoo.fr
Polynésie Française
CSTP-FO
BP 1201, PAPEETE (TAHITI)
Wallis et Futuna
BP 559, MUA
98 600 MATA-UTA
TÉL. / FAX : 00 (681) 72 26 11
Enseignants à l’étranger
S’ADRESSER AU SIÈGE NATIONAL
SNFOLC
6, RUE GASTON LAURIAU
93513 MONTREUIL CEDEX
Site Internet
du SNFOLC
www.fo-snfolc.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising