Prise en charge du risque cardio

Prise en charge du risque cardio
Editorial
Tabac
N Engl J Med 1988 ; 319 :1365-69
BMJ 1998 ; 316 : 1043-47
Régime Méditerranéen
Lyon Diet Study
Circulation 1999 ; 99 : 779-785
Exercices
JAMA 1995 ; 273 : 1093-1098
Acta Cardiol. 2002 ; 57 : 91-100
BMI
Am J Public Health 1999 ; 89 : 1536-42
Diabetes care 2000 ; 23 :1499-1504
BMJ 2001 ; 322 : 757-65
Inhibition Plaquettaire
Physician’s Health Study
CAPRIE
HOT
Inhibition Cholestérol
4S
WOSCOPS
CARE
LIPID
VA-HIT
HPS
LIPS
Inhibition Angiotensine
Hémoglobine glycosylée
TA (sys & diast)
HOPE
UKPDS 35
N Engl J Med 1989 ; 321 : 129-35
Lancet 1996 ; 348 : 1329-39
Lancet 1998 ; 351 : 1755-62
Lancet 1994 ; 344 : 1383-89
N Engl J Med 1995 ; 333: 1301-07
N Engl J Med 1996 ; 335 : 1001-09
N Engl J Med 1998 ; 339 : 1349-57
N Engl J Med 1999 ; 341 : 410-18
Lancet 2002 ; 360 : 7-22
JAMA 2002 ; 287 : 3215-22
N Engl J Med 2000 ; 342 :145-53
BMJ 2000 ; 321 : 145-53
Journal of Hypertension 1999 ; 17 : 151-83
Références web utiles pour les mesures non médicamenteuses :
Stop tabac : http://www.icsi.org/guide/TobAd.pdf
http://www.wvvh.be/pdf/stoppenmetroken.pdf
Régime :
http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/102/18/2284
Exercices : http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/94/4/857
Obésité :
http://www.nhlbi.nih.gov/guidelines/obesity/ob_exsum.pdf
Conception de la stratégie
Cette stratégie a été conçue par le Groupe de recherche en prévention cardiovasculaire (GRPCV) de
l’UCL. Elle a été présentée et testée au cours de séminaires interactifs dans le cadre de la formation médicale continue de médecins généralistes et a montré son utilité en pratique courante.
Sponsors
Astra-Zeneca, Aventis, Bayer, Bristol-Myers Squibb, Fournier, Merck Sharp &
Dohme, Novartis, Pfizer, Sandipro, Sankyo, Schering-Plough, Servier.
La gestion du risque cardio-vasculaire (CV) en Médecine Générale est d’une importance
capitale.
Les accidents CV sont fréquents et graves puisqu’ils restent la première cause de décès
dans la population adulte. Ils surviennent majoritairement chez des personnes sans
antécédent coronarien. Or, ils peuvent être évités grâce au traitement médical énergique
et global des patients à haut risque. En Belgique, de nombreux adultes (~850.000) sont
à risque CV, puisque leur risque de souffrir d’un accident ischémique atteint 20% à dix
ans.
12 cibles thérapeutiques (EBM)
0/ME/25/PCA
317.130.85
Le haut risque CV est un diagnostic évident chez les patients qui ont été victimes d’un
accident CV et/ou qui souffrent de diabète de type 2. Le diagnostic est par contre difficile
chez les patients qui cumulent les facteurs de risque. Ceux-ci peuvent être identifiés lors
d’une consultation de médecine générale. Il existe divers outils pour calculer le risque
CV (tables, calculatrices, logiciels). Nous pensons qu’ils ne sont utiles que chez vos
patients à risque CV indéterminé au terme d’une rapide évaluation clinique.
Manquait une stratégie permettant au clinicien d’évaluer rapidement le niveau de
risque CV des patients (quel que soit leur motif de consultation).
Cette brochure vous propose une stratégie nouvelle et originale. Elle vous demande
d’“investir une minute” pour évaluer le risque CV de chacun de vos patients de plus de
30 ans. Les 7 facteurs de risque principaux peuvent être dépistés par anamnèse et par la
mesure de la pression artérielle.
Sur base de ce dépistage (ABCDEF-TA), vous pouvez déterminer si le niveau de risque
CV de votre patient est élevé, bas ou indéterminé. Dans ce dernier cas, le profil lipidique
est essentiel pour préciser le niveau de risque, basé sur une évaluation multi-factorielle.
Le traitement CV doit être global. Il ne s’agit plus de traiter isolément le “cholestérol”
ou la “tension artérielle”, mais le risque CV du patient de façon globale. Les objectifs
thérapeutiques dépendent du niveau de risque CV individuel. Les connaissances
médicales actuelles (Evidence-Based Medicine) permettent de définir des cibles
thérapeutiques chez les patients à risque. Chacun des progrès de vos patients à risque
vers l’une de ces cibles permet une diminution du risque d’accident CV.
Par cette brochure d’information, nous espérons vous aider dans votre pratique
quotidienne de la Prévention Cardio-Vasculaire.
Dr R. De Muylder, Dr G. Goderis, Prof. B. Boland
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (GRPCV)
Université Catholique de Louvain
Département de Médecine Interne & Unité d’Epidémiologie
Clos Chapelle-aux-Champs, 30 – EPID 3034
1200 Bruxelles
cvprevention@epid.ucl.ac.be
Editeur responsable prof. B. Boland
créationlosfeldimpression - tél : +32 (0) 56 48 14 00 - losfeld@losfeld.be
Etudes et références
Haut Risque Cardio-Vasculaire
(athérosclérose, diabète type 2, risque CV > 20%)
Prise en charge
du risque Cardio-Vasculaire (CV)
par le médecin généraliste
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
< 3 mmol/l LDL-C (< 115 mg/dl)
> 1 mmol/l HDL-C (> 40 mg/dl)
< 7 % HbA1 c (en cas de diabète)
< 130 mmHg TA systolique
< 85 mmHg TA diastolique
II
I
II
IV
I
I
I
IV
IV
II
IV
IV
EBM : niveaux
SAVEZ-VOUS QUE
Les maladies CV restent un fléau ?
• Elles sont la première cause de décès chez les adultes
• 25% des hommes sont à haut risque CV
• Un quart des infarctus survient chez l’homme avant 55 ans
Le médecin généraliste est l’acteur principal de la prise en charge du
risque CV ?
• > 80% des adultes consultent chaque année en médecine générale
• La médecine générale a pour mission de promouvoir la prévention
Une nouvelle stratégie de gestion du risque CV existe ?
• Elle est efficace
• Elle a été testée et appréciée en médecine générale
I : Essai randomisé : étude prospective d’intervention où le groupe soumis au traitement est comparé à un groupe non traité
(ou sous traitement classique) rendu similaire par la randomisation.
II : Etude de cohorte : étude prospective d’observation dans laquelle des groupes sont identifiés comme exposés ou non à un
facteur de risque susceptible de favoriser l’apparition d’une maladie et qui compare l’incidence de la maladie dans ces groupes.
III : Etude cas contrôles : étude rétrospective permettant d’observer si un événement clinique est associé à la présence d’un FR.
IV : Opinion d’experts
Risque Cardio-Vasculaire modéré
(10 – 20 %)
6 cibles thérapeutiques
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
< 140 mmHg TA systolique
< 90 mmHg TA diastolique
Editorial
Tabac
N Engl J Med 1988 ; 319 :1365-69
BMJ 1998 ; 316 : 1043-47
Régime Méditerranéen
Lyon Diet Study
Circulation 1999 ; 99 : 779-785
Exercices
JAMA 1995 ; 273 : 1093-1098
Acta Cardiol. 2002 ; 57 : 91-100
BMI
Am J Public Health 1999 ; 89 : 1536-42
Diabetes care 2000 ; 23 :1499-1504
BMJ 2001 ; 322 : 757-65
Inhibition Plaquettaire
Physician’s Health Study
CAPRIE
HOT
Inhibition Cholestérol
4S
WOSCOPS
CARE
LIPID
VA-HIT
HPS
LIPS
Inhibition Angiotensine
Hémoglobine glycosylée
TA (sys & diast)
HOPE
UKPDS 35
N Engl J Med 1989 ; 321 : 129-35
Lancet 1996 ; 348 : 1329-39
Lancet 1998 ; 351 : 1755-62
Lancet 1994 ; 344 : 1383-89
N Engl J Med 1995 ; 333: 1301-07
N Engl J Med 1996 ; 335 : 1001-09
N Engl J Med 1998 ; 339 : 1349-57
N Engl J Med 1999 ; 341 : 410-18
Lancet 2002 ; 360 : 7-22
JAMA 2002 ; 287 : 3215-22
N Engl J Med 2000 ; 342 :145-53
BMJ 2000 ; 321 : 145-53
Journal of Hypertension 1999 ; 17 : 151-83
Références web utiles pour les mesures non médicamenteuses :
Stop tabac : http://www.icsi.org/guide/TobAd.pdf
http://www.wvvh.be/pdf/stoppenmetroken.pdf
Régime :
http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/102/18/2284
Exercices : http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/94/4/857
Obésité :
http://www.nhlbi.nih.gov/guidelines/obesity/ob_exsum.pdf
Conception de la stratégie
Cette stratégie a été conçue par le Groupe de recherche en prévention cardiovasculaire (GRPCV) de
l’UCL. Elle a été présentée et testée au cours de séminaires interactifs dans le cadre de la formation médicale continue de médecins généralistes et a montré son utilité en pratique courante.
Sponsors
Astra-Zeneca, Aventis, Bayer, Bristol-Myers Squibb, Fournier, Merck Sharp &
Dohme, Novartis, Pfizer, Sandipro, Sankyo, Schering-Plough, Servier.
La gestion du risque cardio-vasculaire (CV) en Médecine Générale est d’une importance
capitale.
Les accidents CV sont fréquents et graves puisqu’ils restent la première cause de décès
dans la population adulte. Ils surviennent majoritairement chez des personnes sans
antécédent coronarien. Or, ils peuvent être évités grâce au traitement médical énergique
et global des patients à haut risque. En Belgique, de nombreux adultes (~850.000) sont
à risque CV, puisque leur risque de souffrir d’un accident ischémique atteint 20% à dix
ans.
12 cibles thérapeutiques (EBM)
0/ME/25/PCA
317.130.85
Le haut risque CV est un diagnostic évident chez les patients qui ont été victimes d’un
accident CV et/ou qui souffrent de diabète de type 2. Le diagnostic est par contre difficile
chez les patients qui cumulent les facteurs de risque. Ceux-ci peuvent être identifiés lors
d’une consultation de médecine générale. Il existe divers outils pour calculer le risque
CV (tables, calculatrices, logiciels). Nous pensons qu’ils ne sont utiles que chez vos
patients à risque CV indéterminé au terme d’une rapide évaluation clinique.
Manquait une stratégie permettant au clinicien d’évaluer rapidement le niveau de
risque CV des patients (quel que soit leur motif de consultation).
Cette brochure vous propose une stratégie nouvelle et originale. Elle vous demande
d’“investir une minute” pour évaluer le risque CV de chacun de vos patients de plus de
30 ans. Les 7 facteurs de risque principaux peuvent être dépistés par anamnèse et par la
mesure de la pression artérielle.
Sur base de ce dépistage (ABCDEF-TA), vous pouvez déterminer si le niveau de risque
CV de votre patient est élevé, bas ou indéterminé. Dans ce dernier cas, le profil lipidique
est essentiel pour préciser le niveau de risque, basé sur une évaluation multi-factorielle.
Le traitement CV doit être global. Il ne s’agit plus de traiter isolément le “cholestérol”
ou la “tension artérielle”, mais le risque CV du patient de façon globale. Les objectifs
thérapeutiques dépendent du niveau de risque CV individuel. Les connaissances
médicales actuelles (Evidence-Based Medicine) permettent de définir des cibles
thérapeutiques chez les patients à risque. Chacun des progrès de vos patients à risque
vers l’une de ces cibles permet une diminution du risque d’accident CV.
Par cette brochure d’information, nous espérons vous aider dans votre pratique
quotidienne de la Prévention Cardio-Vasculaire.
Dr R. De Muylder, Dr G. Goderis, Prof. B. Boland
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (GRPCV)
Université Catholique de Louvain
Département de Médecine Interne & Unité d’Epidémiologie
Clos Chapelle-aux-Champs, 30 – EPID 3034
1200 Bruxelles
cvprevention@epid.ucl.ac.be
Editeur responsable prof. B. Boland
créationlosfeldimpression - tél : +32 (0) 56 48 14 00 - losfeld@losfeld.be
Etudes et références
Haut Risque Cardio-Vasculaire
(athérosclérose, diabète type 2, risque CV > 20%)
Prise en charge
du risque Cardio-Vasculaire (CV)
par le médecin généraliste
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
< 3 mmol/l LDL-C (< 115 mg/dl)
> 1 mmol/l HDL-C (> 40 mg/dl)
< 7 % HbA1 c (en cas de diabète)
< 130 mmHg TA systolique
< 85 mmHg TA diastolique
II
I
II
IV
I
I
I
IV
IV
II
IV
IV
EBM : niveaux
SAVEZ-VOUS QUE
Les maladies CV restent un fléau ?
• Elles sont la première cause de décès chez les adultes
• 25% des hommes sont à haut risque CV
• Un quart des infarctus survient chez l’homme avant 55 ans
Le médecin généraliste est l’acteur principal de la prise en charge du
risque CV ?
• > 80% des adultes consultent chaque année en médecine générale
• La médecine générale a pour mission de promouvoir la prévention
Une nouvelle stratégie de gestion du risque CV existe ?
• Elle est efficace
• Elle a été testée et appréciée en médecine générale
I : Essai randomisé : étude prospective d’intervention où le groupe soumis au traitement est comparé à un groupe non traité
(ou sous traitement classique) rendu similaire par la randomisation.
II : Etude de cohorte : étude prospective d’observation dans laquelle des groupes sont identifiés comme exposés ou non à un
facteur de risque susceptible de favoriser l’apparition d’une maladie et qui compare l’incidence de la maladie dans ces groupes.
III : Etude cas contrôles : étude rétrospective permettant d’observer si un événement clinique est associé à la présence d’un FR.
IV : Opinion d’experts
Risque Cardio-Vasculaire modéré
(10 – 20 %)
6 cibles thérapeutiques
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
< 140 mmHg TA systolique
< 90 mmHg TA diastolique
Présent si
TA syst. > 140 mmHg ou TA diast. > 90 mmHg ou traitement hypotenseur en cours
à partir de 45 ans chez l’homme et à partir de 50 ans chez la femme
(tabagisme) : fumeur actif (à partir d’une cigarette par jour)
notion à l’anamnèse d’une anomalie du cholestérol
diabète de type 2 connu
antécédent d’un événement CV ischémique*
événement CV ischémique* survenu avant 60 ans chez un parent au premier degré
(*) coronaire, cérébral ou artérite des membres inférieurs : Mort subite, infarctus du myocarde, AVC/AIT, pontage, dilatation.
Etape 2 : EVALUER
Plusieurs mesures de la pression
artérielle doivent être réalisées lors
de contacts répétés avant de poser
le diagnostic d’HTA.
Patients à haut risque CV : D, E
présence d’un antécédent CV personnel
présence d’un Diabète de type 2
Patients à faible risque
aucun FR présent
Patients dont le risque est lié au tabagisme : B
Présence d’un tabagisme isolé
Diagnostic du Diabète :
• glycémie à jeun ≥ 126 mg/dl
• glycémie non à jeun ≥ 200 mg/dl
• glycémie ≥ 200 mg/dl 2 heures
après une hyperglycémie
provoquée
Patients dont le risque est indéterminé : TA, A, C, F
Présence d’une hypertension, d’un âge > 45 ans chez l’homme ou > 50 ans chez la femme,
d’une notion d’anomalie du cholestérol ou d’un antécédent familial précoce.
Une évaluation avec prise de sang à jeun (CT, HDL-C, TG et glycémie) dont les résultats sont
rapportés à une table de risque est nécessaire. Le risque est accru en présence d’un antécédent
CV familial ou d’un HDL-C bas (< 40 mg/dl).
Après cette étape, les patients à risque indéterminé (gris) sont classés dans trois niveaux
de risque : haut (> 20 %), modéré (10-20%), faible (< 10%).
Etape 3 : PRENDRE EN CHARGE
Patients à risque faible :
aucune prise en charge CV
Patients à risque modéré
six cibles thérapeutiques
Patients dont le risque est
uniquement lié au tabagisme :
stop tabac : principale mesure requise
Patients à haut risque
douze cibles thérapeutiques
D
E
P
I
S
T
E
R
Hommes
Utilisation de l' ALGORITHME pour tout adulte de 30 à 70 ans
160
Age
160
140
70
antcd CV Familial
ou
Cholestérol perturbé
ou
TA > 140/90 mmHg ou
HTA traitée
Age
> 45 ans (Homme)
> 50 ans (Femme)
TaBac :
facteur
de risque
isolé
Aucun
facteur
de
risque
Prise de sang à jeun
CT, HDL-C, TG, Glycémie
Evaluation du risque à 10 ans
>20%
C
H
A
R
G
E
Non-fumeurs
Très élévé
Suivre la démarche indiquée par les flèches.
Ne pas utiliser
la table du
risque
E
N
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Trouver l'entrée du patient dans la première ligne en allant de gauche à droite.
Evénement CV
ischémique personnel
ou
Diabète type 2
Non-fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Risque CV élevé
10-20%
Risque CV modéré
stop tabac
alim. méditérranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
LDL < 115 mg/dl
HDL > 40 mg/dl
HbA1c < 7,0 %
TA syst. < 130 mmHg
TA dias. < 85 mmHg
stop tabac
alim. méditerranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
TA syst. < 140 mmHg
TA dias. < 90 mmHg
contrôle 3 x / an
contrôle 1 x / an
<10%
Risque CV bas
stop tabac
180
Elevé
20-40 %
Modéré
10-20 %
Léger
5-10 %
Faible
moins de 5 %
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
180
180
Age
160
140
140
70
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
60
140
140
60
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
40
140
140
40
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
30
140
140
30
140
120
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (UCL), 2002
plus de 40 %
160
120
contrôle 1 x / 3 ans
Risque de maladie coronarienne
Niveau de risque
180
P
R
E
N
D
R
E
Risque de maladie coronarienne
Recueillir 7 données cliniques : TA + ABCDEF
la TA (Tension Artérielle) et les informations anamnestiques suivantes :
A (Age), B (Briquet = tabac), C (Cholestérol perturbé), D (Diabète type 2),
E ( Evénement cardiovasculaire ischémique personnel) et
F (antécédent Familial d'un événement ischémique chez un parent avant 60 ans).
E
V
A
L
U
E
R
Femmes
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Pression systolique (mmHg)
FR
TA
A (âge)
B (briquet)
C (cholestérol)
D (diabète)
E (event)
F (familial)
Pression systolique (mmHg)
Recueillir l’information sur sept facteurs de risque (FR) chez tout individu de trente ans et
plus : étape uniquement clinique (anamnèse et mesure de la TA ; pas de biologie requise) :
Tableau de risque coronaire
Pression systolique (mmHg)
Etape 1 : DEPISTER
Gestion du risque cardiovasculaire : TA + ABCDEF
Pression systolique (mmHg)
Mode d’emploi de l’algorithme
Présent si
TA syst. > 140 mmHg ou TA diast. > 90 mmHg ou traitement hypotenseur en cours
à partir de 45 ans chez l’homme et à partir de 50 ans chez la femme
(tabagisme) : fumeur actif (à partir d’une cigarette par jour)
notion à l’anamnèse d’une anomalie du cholestérol
diabète de type 2 connu
antécédent d’un événement CV ischémique*
événement CV ischémique* survenu avant 60 ans chez un parent au premier degré
(*) coronaire, cérébral ou artérite des membres inférieurs : Mort subite, infarctus du myocarde, AVC/AIT, pontage, dilatation.
Etape 2 : EVALUER
Plusieurs mesures de la pression
artérielle doivent être réalisées lors
de contacts répétés avant de poser
le diagnostic d’HTA.
Patients à haut risque CV : D, E
présence d’un antécédent CV personnel
présence d’un Diabète de type 2
Patients à faible risque
aucun FR présent
Patients dont le risque est lié au tabagisme : B
Présence d’un tabagisme isolé
Diagnostic du Diabète :
• glycémie à jeun ≥ 126 mg/dl
• glycémie non à jeun ≥ 200 mg/dl
• glycémie ≥ 200 mg/dl 2 heures
après une hyperglycémie
provoquée
Patients dont le risque est indéterminé : TA, A, C, F
Présence d’une hypertension, d’un âge > 45 ans chez l’homme ou > 50 ans chez la femme,
d’une notion d’anomalie du cholestérol ou d’un antécédent familial précoce.
Une évaluation avec prise de sang à jeun (CT, HDL-C, TG et glycémie) dont les résultats sont
rapportés à une table de risque est nécessaire. Le risque est accru en présence d’un antécédent
CV familial ou d’un HDL-C bas (< 40 mg/dl).
Après cette étape, les patients à risque indéterminé (gris) sont classés dans trois niveaux
de risque : haut (> 20 %), modéré (10-20%), faible (< 10%).
Etape 3 : PRENDRE EN CHARGE
Patients à risque faible :
aucune prise en charge CV
Patients à risque modéré
six cibles thérapeutiques
Patients dont le risque est
uniquement lié au tabagisme :
stop tabac : principale mesure requise
Patients à haut risque
douze cibles thérapeutiques
D
E
P
I
S
T
E
R
Hommes
Utilisation de l' ALGORITHME pour tout adulte de 30 à 70 ans
160
Age
160
140
70
antcd CV Familial
ou
Cholestérol perturbé
ou
TA > 140/90 mmHg ou
HTA traitée
Age
> 45 ans (Homme)
> 50 ans (Femme)
TaBac :
facteur
de risque
isolé
Aucun
facteur
de
risque
Prise de sang à jeun
CT, HDL-C, TG, Glycémie
Evaluation du risque à 10 ans
>20%
C
H
A
R
G
E
Non-fumeurs
Très élévé
Suivre la démarche indiquée par les flèches.
Ne pas utiliser
la table du
risque
E
N
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Trouver l'entrée du patient dans la première ligne en allant de gauche à droite.
Evénement CV
ischémique personnel
ou
Diabète type 2
Non-fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Risque CV élevé
10-20%
Risque CV modéré
stop tabac
alim. méditérranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
LDL < 115 mg/dl
HDL > 40 mg/dl
HbA1c < 7,0 %
TA syst. < 130 mmHg
TA dias. < 85 mmHg
stop tabac
alim. méditerranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
TA syst. < 140 mmHg
TA dias. < 90 mmHg
contrôle 3 x / an
contrôle 1 x / an
<10%
Risque CV bas
stop tabac
180
Elevé
20-40 %
Modéré
10-20 %
Léger
5-10 %
Faible
moins de 5 %
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
180
180
Age
160
140
140
70
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
60
140
140
60
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
40
140
140
40
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
30
140
140
30
140
120
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (UCL), 2002
plus de 40 %
160
120
contrôle 1 x / 3 ans
Risque de maladie coronarienne
Niveau de risque
180
P
R
E
N
D
R
E
Risque de maladie coronarienne
Recueillir 7 données cliniques : TA + ABCDEF
la TA (Tension Artérielle) et les informations anamnestiques suivantes :
A (Age), B (Briquet = tabac), C (Cholestérol perturbé), D (Diabète type 2),
E ( Evénement cardiovasculaire ischémique personnel) et
F (antécédent Familial d'un événement ischémique chez un parent avant 60 ans).
E
V
A
L
U
E
R
Femmes
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Pression systolique (mmHg)
FR
TA
A (âge)
B (briquet)
C (cholestérol)
D (diabète)
E (event)
F (familial)
Pression systolique (mmHg)
Recueillir l’information sur sept facteurs de risque (FR) chez tout individu de trente ans et
plus : étape uniquement clinique (anamnèse et mesure de la TA ; pas de biologie requise) :
Tableau de risque coronaire
Pression systolique (mmHg)
Etape 1 : DEPISTER
Gestion du risque cardiovasculaire : TA + ABCDEF
Pression systolique (mmHg)
Mode d’emploi de l’algorithme
Présent si
TA syst. > 140 mmHg ou TA diast. > 90 mmHg ou traitement hypotenseur en cours
à partir de 45 ans chez l’homme et à partir de 50 ans chez la femme
(tabagisme) : fumeur actif (à partir d’une cigarette par jour)
notion à l’anamnèse d’une anomalie du cholestérol
diabète de type 2 connu
antécédent d’un événement CV ischémique*
événement CV ischémique* survenu avant 60 ans chez un parent au premier degré
(*) coronaire, cérébral ou artérite des membres inférieurs : Mort subite, infarctus du myocarde, AVC/AIT, pontage, dilatation.
Etape 2 : EVALUER
Plusieurs mesures de la pression
artérielle doivent être réalisées lors
de contacts répétés avant de poser
le diagnostic d’HTA.
Patients à haut risque CV : D, E
présence d’un antécédent CV personnel
présence d’un Diabète de type 2
Patients à faible risque
aucun FR présent
Patients dont le risque est lié au tabagisme : B
Présence d’un tabagisme isolé
Diagnostic du Diabète :
• glycémie à jeun ≥ 126 mg/dl
• glycémie non à jeun ≥ 200 mg/dl
• glycémie ≥ 200 mg/dl 2 heures
après une hyperglycémie
provoquée
Patients dont le risque est indéterminé : TA, A, C, F
Présence d’une hypertension, d’un âge > 45 ans chez l’homme ou > 50 ans chez la femme,
d’une notion d’anomalie du cholestérol ou d’un antécédent familial précoce.
Une évaluation avec prise de sang à jeun (CT, HDL-C, TG et glycémie) dont les résultats sont
rapportés à une table de risque est nécessaire. Le risque est accru en présence d’un antécédent
CV familial ou d’un HDL-C bas (< 40 mg/dl).
Après cette étape, les patients à risque indéterminé (gris) sont classés dans trois niveaux
de risque : haut (> 20 %), modéré (10-20%), faible (< 10%).
Etape 3 : PRENDRE EN CHARGE
Patients à risque faible :
aucune prise en charge CV
Patients à risque modéré
six cibles thérapeutiques
Patients dont le risque est
uniquement lié au tabagisme :
stop tabac : principale mesure requise
Patients à haut risque
douze cibles thérapeutiques
D
E
P
I
S
T
E
R
Hommes
Utilisation de l' ALGORITHME pour tout adulte de 30 à 70 ans
160
Age
160
140
70
antcd CV Familial
ou
Cholestérol perturbé
ou
TA > 140/90 mmHg ou
HTA traitée
Age
> 45 ans (Homme)
> 50 ans (Femme)
TaBac :
facteur
de risque
isolé
Aucun
facteur
de
risque
Prise de sang à jeun
CT, HDL-C, TG, Glycémie
Evaluation du risque à 10 ans
>20%
C
H
A
R
G
E
Non-fumeurs
Très élévé
Suivre la démarche indiquée par les flèches.
Ne pas utiliser
la table du
risque
E
N
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Trouver l'entrée du patient dans la première ligne en allant de gauche à droite.
Evénement CV
ischémique personnel
ou
Diabète type 2
Non-fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Risque CV élevé
10-20%
Risque CV modéré
stop tabac
alim. méditérranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
LDL < 115 mg/dl
HDL > 40 mg/dl
HbA1c < 7,0 %
TA syst. < 130 mmHg
TA dias. < 85 mmHg
stop tabac
alim. méditerranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
TA syst. < 140 mmHg
TA dias. < 90 mmHg
contrôle 3 x / an
contrôle 1 x / an
<10%
Risque CV bas
stop tabac
180
Elevé
20-40 %
Modéré
10-20 %
Léger
5-10 %
Faible
moins de 5 %
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
180
180
Age
160
140
140
70
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
60
140
140
60
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
40
140
140
40
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
30
140
140
30
140
120
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (UCL), 2002
plus de 40 %
160
120
contrôle 1 x / 3 ans
Risque de maladie coronarienne
Niveau de risque
180
P
R
E
N
D
R
E
Risque de maladie coronarienne
Recueillir 7 données cliniques : TA + ABCDEF
la TA (Tension Artérielle) et les informations anamnestiques suivantes :
A (Age), B (Briquet = tabac), C (Cholestérol perturbé), D (Diabète type 2),
E ( Evénement cardiovasculaire ischémique personnel) et
F (antécédent Familial d'un événement ischémique chez un parent avant 60 ans).
E
V
A
L
U
E
R
Femmes
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Pression systolique (mmHg)
FR
TA
A (âge)
B (briquet)
C (cholestérol)
D (diabète)
E (event)
F (familial)
Pression systolique (mmHg)
Recueillir l’information sur sept facteurs de risque (FR) chez tout individu de trente ans et
plus : étape uniquement clinique (anamnèse et mesure de la TA ; pas de biologie requise) :
Tableau de risque coronaire
Pression systolique (mmHg)
Etape 1 : DEPISTER
Gestion du risque cardiovasculaire : TA + ABCDEF
Pression systolique (mmHg)
Mode d’emploi de l’algorithme
Présent si
TA syst. > 140 mmHg ou TA diast. > 90 mmHg ou traitement hypotenseur en cours
à partir de 45 ans chez l’homme et à partir de 50 ans chez la femme
(tabagisme) : fumeur actif (à partir d’une cigarette par jour)
notion à l’anamnèse d’une anomalie du cholestérol
diabète de type 2 connu
antécédent d’un événement CV ischémique*
événement CV ischémique* survenu avant 60 ans chez un parent au premier degré
(*) coronaire, cérébral ou artérite des membres inférieurs : Mort subite, infarctus du myocarde, AVC/AIT, pontage, dilatation.
Etape 2 : EVALUER
Plusieurs mesures de la pression
artérielle doivent être réalisées lors
de contacts répétés avant de poser
le diagnostic d’HTA.
Patients à haut risque CV : D, E
présence d’un antécédent CV personnel
présence d’un Diabète de type 2
Patients à faible risque
aucun FR présent
Patients dont le risque est lié au tabagisme : B
Présence d’un tabagisme isolé
Diagnostic du Diabète :
• glycémie à jeun ≥ 126 mg/dl
• glycémie non à jeun ≥ 200 mg/dl
• glycémie ≥ 200 mg/dl 2 heures
après une hyperglycémie
provoquée
Patients dont le risque est indéterminé : TA, A, C, F
Présence d’une hypertension, d’un âge > 45 ans chez l’homme ou > 50 ans chez la femme,
d’une notion d’anomalie du cholestérol ou d’un antécédent familial précoce.
Une évaluation avec prise de sang à jeun (CT, HDL-C, TG et glycémie) dont les résultats sont
rapportés à une table de risque est nécessaire. Le risque est accru en présence d’un antécédent
CV familial ou d’un HDL-C bas (< 40 mg/dl).
Après cette étape, les patients à risque indéterminé (gris) sont classés dans trois niveaux
de risque : haut (> 20 %), modéré (10-20%), faible (< 10%).
Etape 3 : PRENDRE EN CHARGE
Patients à risque faible :
aucune prise en charge CV
Patients à risque modéré
six cibles thérapeutiques
Patients dont le risque est
uniquement lié au tabagisme :
stop tabac : principale mesure requise
Patients à haut risque
douze cibles thérapeutiques
D
E
P
I
S
T
E
R
Hommes
Utilisation de l' ALGORITHME pour tout adulte de 30 à 70 ans
160
Age
160
140
70
antcd CV Familial
ou
Cholestérol perturbé
ou
TA > 140/90 mmHg ou
HTA traitée
Age
> 45 ans (Homme)
> 50 ans (Femme)
TaBac :
facteur
de risque
isolé
Aucun
facteur
de
risque
Prise de sang à jeun
CT, HDL-C, TG, Glycémie
Evaluation du risque à 10 ans
>20%
C
H
A
R
G
E
Non-fumeurs
Très élévé
Suivre la démarche indiquée par les flèches.
Ne pas utiliser
la table du
risque
E
N
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Trouver l'entrée du patient dans la première ligne en allant de gauche à droite.
Evénement CV
ischémique personnel
ou
Diabète type 2
Non-fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Risque CV élevé
10-20%
Risque CV modéré
stop tabac
alim. méditérranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
LDL < 115 mg/dl
HDL > 40 mg/dl
HbA1c < 7,0 %
TA syst. < 130 mmHg
TA dias. < 85 mmHg
stop tabac
alim. méditerranéenne
exercice physique
BMI < 25 kg/m2
TA syst. < 140 mmHg
TA dias. < 90 mmHg
contrôle 3 x / an
contrôle 1 x / an
<10%
Risque CV bas
stop tabac
180
Elevé
20-40 %
Modéré
10-20 %
Léger
5-10 %
Faible
moins de 5 %
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
Fumeurs
mg/dl 150 200 250 300
mmol/l 4 5 6 7 8
180
180
Age
160
140
140
70
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
60
140
140
60
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
140
50
140
120
120
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
40
140
140
40
140
120
120
120
120
180
180
180
180
160
Age
160
160
Age
160
140
30
140
140
30
140
120
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (UCL), 2002
plus de 40 %
160
120
contrôle 1 x / 3 ans
Risque de maladie coronarienne
Niveau de risque
180
P
R
E
N
D
R
E
Risque de maladie coronarienne
Recueillir 7 données cliniques : TA + ABCDEF
la TA (Tension Artérielle) et les informations anamnestiques suivantes :
A (Age), B (Briquet = tabac), C (Cholestérol perturbé), D (Diabète type 2),
E ( Evénement cardiovasculaire ischémique personnel) et
F (antécédent Familial d'un événement ischémique chez un parent avant 60 ans).
E
V
A
L
U
E
R
Femmes
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
120
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
mmol/l 4 5 6 7 8
mg/dl 150 200 250 300
Cholestérol
Pression systolique (mmHg)
FR
TA
A (âge)
B (briquet)
C (cholestérol)
D (diabète)
E (event)
F (familial)
Pression systolique (mmHg)
Recueillir l’information sur sept facteurs de risque (FR) chez tout individu de trente ans et
plus : étape uniquement clinique (anamnèse et mesure de la TA ; pas de biologie requise) :
Tableau de risque coronaire
Pression systolique (mmHg)
Etape 1 : DEPISTER
Gestion du risque cardiovasculaire : TA + ABCDEF
Pression systolique (mmHg)
Mode d’emploi de l’algorithme
Editorial
Tabac
N Engl J Med 1988 ; 319 :1365-69
BMJ 1998 ; 316 : 1043-47
Régime Méditerranéen
Lyon Diet Study
Circulation 1999 ; 99 : 779-785
Exercices
JAMA 1995 ; 273 : 1093-1098
Acta Cardiol. 2002 ; 57 : 91-100
BMI
Am J Public Health 1999 ; 89 : 1536-42
Diabetes care 2000 ; 23 :1499-1504
BMJ 2001 ; 322 : 757-65
Inhibition Plaquettaire
Physician’s Health Study
CAPRIE
HOT
Inhibition Cholestérol
4S
WOSCOPS
CARE
LIPID
VA-HIT
HPS
LIPS
Inhibition Angiotensine
Hémoglobine glycosylée
TA (sys & diast)
HOPE
UKPDS 35
N Engl J Med 1989 ; 321 : 129-35
Lancet 1996 ; 348 : 1329-39
Lancet 1998 ; 351 : 1755-62
Lancet 1994 ; 344 : 1383-89
N Engl J Med 1995 ; 333: 1301-07
N Engl J Med 1996 ; 335 : 1001-09
N Engl J Med 1998 ; 339 : 1349-57
N Engl J Med 1999 ; 341 : 410-18
Lancet 2002 ; 360 : 7-22
JAMA 2002 ; 287 : 3215-22
N Engl J Med 2000 ; 342 :145-53
BMJ 2000 ; 321 : 145-53
Journal of Hypertension 1999 ; 17 : 151-83
Références web utiles pour les mesures non médicamenteuses :
Stop tabac : http://www.icsi.org/guide/TobAd.pdf
http://www.wvvh.be/pdf/stoppenmetroken.pdf
Régime :
http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/102/18/2284
Exercices : http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/94/4/857
Obésité :
http://www.nhlbi.nih.gov/guidelines/obesity/ob_exsum.pdf
Conception de la stratégie
Cette stratégie a été conçue par le Groupe de recherche en prévention cardiovasculaire (GRPCV) de
l’UCL. Elle a été présentée et testée au cours de séminaires interactifs dans le cadre de la formation médicale continue de médecins généralistes et a montré son utilité en pratique courante.
Sponsors
Astra-Zeneca, Aventis, Bayer, Bristol-Myers Squibb, Fournier, Merck Sharp &
Dohme, Novartis, Pfizer, Sandipro, Sankyo, Schering-Plough, Servier.
La gestion du risque cardio-vasculaire (CV) en Médecine Générale est d’une importance
capitale.
Les accidents CV sont fréquents et graves puisqu’ils restent la première cause de décès
dans la population adulte. Ils surviennent majoritairement chez des personnes sans
antécédent coronarien. Or, ils peuvent être évités grâce au traitement médical énergique
et global des patients à haut risque. En Belgique, de nombreux adultes (~850.000) sont
à risque CV, puisque leur risque de souffrir d’un accident ischémique atteint 20% à dix
ans.
12 cibles thérapeutiques (EBM)
0/ME/25/PCA
317.130.85
Le haut risque CV est un diagnostic évident chez les patients qui ont été victimes d’un
accident CV et/ou qui souffrent de diabète de type 2. Le diagnostic est par contre difficile
chez les patients qui cumulent les facteurs de risque. Ceux-ci peuvent être identifiés lors
d’une consultation de médecine générale. Il existe divers outils pour calculer le risque
CV (tables, calculatrices, logiciels). Nous pensons qu’ils ne sont utiles que chez vos
patients à risque CV indéterminé au terme d’une rapide évaluation clinique.
Manquait une stratégie permettant au clinicien d’évaluer rapidement le niveau de
risque CV des patients (quel que soit leur motif de consultation).
Cette brochure vous propose une stratégie nouvelle et originale. Elle vous demande
d’“investir une minute” pour évaluer le risque CV de chacun de vos patients de plus de
30 ans. Les 7 facteurs de risque principaux peuvent être dépistés par anamnèse et par la
mesure de la pression artérielle.
Sur base de ce dépistage (ABCDEF-TA), vous pouvez déterminer si le niveau de risque
CV de votre patient est élevé, bas ou indéterminé. Dans ce dernier cas, le profil lipidique
est essentiel pour préciser le niveau de risque, basé sur une évaluation multi-factorielle.
Le traitement CV doit être global. Il ne s’agit plus de traiter isolément le “cholestérol”
ou la “tension artérielle”, mais le risque CV du patient de façon globale. Les objectifs
thérapeutiques dépendent du niveau de risque CV individuel. Les connaissances
médicales actuelles (Evidence-Based Medicine) permettent de définir des cibles
thérapeutiques chez les patients à risque. Chacun des progrès de vos patients à risque
vers l’une de ces cibles permet une diminution du risque d’accident CV.
Par cette brochure d’information, nous espérons vous aider dans votre pratique
quotidienne de la Prévention Cardio-Vasculaire.
Dr R. De Muylder, Dr G. Goderis, Prof. B. Boland
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (GRPCV)
Université Catholique de Louvain
Département de Médecine Interne & Unité d’Epidémiologie
Clos Chapelle-aux-Champs, 30 – EPID 3034
1200 Bruxelles
cvprevention@epid.ucl.ac.be
Editeur responsable prof. B. Boland
créationlosfeldimpression - tél : +32 (0) 56 48 14 00 - losfeld@losfeld.be
Etudes et références
Haut Risque Cardio-Vasculaire
(athérosclérose, diabète type 2, risque CV > 20%)
Prise en charge
du risque Cardio-Vasculaire (CV)
par le médecin généraliste
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
< 3 mmol/l LDL-C (< 115 mg/dl)
> 1 mmol/l HDL-C (> 40 mg/dl)
< 7 % HbA1 c (en cas de diabète)
< 130 mmHg TA systolique
< 85 mmHg TA diastolique
II
I
II
IV
I
I
I
IV
IV
II
IV
IV
EBM : niveaux
SAVEZ-VOUS QUE
Les maladies CV restent un fléau ?
• Elles sont la première cause de décès chez les adultes
• 25% des hommes sont à haut risque CV
• Un quart des infarctus survient chez l’homme avant 55 ans
Le médecin généraliste est l’acteur principal de la prise en charge du
risque CV ?
• > 80% des adultes consultent chaque année en médecine générale
• La médecine générale a pour mission de promouvoir la prévention
Une nouvelle stratégie de gestion du risque CV existe ?
• Elle est efficace
• Elle a été testée et appréciée en médecine générale
I : Essai randomisé : étude prospective d’intervention où le groupe soumis au traitement est comparé à un groupe non traité
(ou sous traitement classique) rendu similaire par la randomisation.
II : Etude de cohorte : étude prospective d’observation dans laquelle des groupes sont identifiés comme exposés ou non à un
facteur de risque susceptible de favoriser l’apparition d’une maladie et qui compare l’incidence de la maladie dans ces groupes.
III : Etude cas contrôles : étude rétrospective permettant d’observer si un événement clinique est associé à la présence d’un FR.
IV : Opinion d’experts
Risque Cardio-Vasculaire modéré
(10 – 20 %)
6 cibles thérapeutiques
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
< 140 mmHg TA systolique
< 90 mmHg TA diastolique
Editorial
Tabac
N Engl J Med 1988 ; 319 :1365-69
BMJ 1998 ; 316 : 1043-47
Régime Méditerranéen
Lyon Diet Study
Circulation 1999 ; 99 : 779-785
Exercices
JAMA 1995 ; 273 : 1093-1098
Acta Cardiol. 2002 ; 57 : 91-100
BMI
Am J Public Health 1999 ; 89 : 1536-42
Diabetes care 2000 ; 23 :1499-1504
BMJ 2001 ; 322 : 757-65
Inhibition Plaquettaire
Physician’s Health Study
CAPRIE
HOT
Inhibition Cholestérol
4S
WOSCOPS
CARE
LIPID
VA-HIT
HPS
LIPS
Inhibition Angiotensine
Hémoglobine glycosylée
TA (sys & diast)
HOPE
UKPDS 35
N Engl J Med 1989 ; 321 : 129-35
Lancet 1996 ; 348 : 1329-39
Lancet 1998 ; 351 : 1755-62
Lancet 1994 ; 344 : 1383-89
N Engl J Med 1995 ; 333: 1301-07
N Engl J Med 1996 ; 335 : 1001-09
N Engl J Med 1998 ; 339 : 1349-57
N Engl J Med 1999 ; 341 : 410-18
Lancet 2002 ; 360 : 7-22
JAMA 2002 ; 287 : 3215-22
N Engl J Med 2000 ; 342 :145-53
BMJ 2000 ; 321 : 145-53
Journal of Hypertension 1999 ; 17 : 151-83
Références web utiles pour les mesures non médicamenteuses :
Stop tabac : http://www.icsi.org/guide/TobAd.pdf
http://www.wvvh.be/pdf/stoppenmetroken.pdf
Régime :
http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/102/18/2284
Exercices : http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/94/4/857
Obésité :
http://www.nhlbi.nih.gov/guidelines/obesity/ob_exsum.pdf
Conception de la stratégie
Cette stratégie a été conçue par le Groupe de recherche en prévention cardiovasculaire (GRPCV) de
l’UCL. Elle a été présentée et testée au cours de séminaires interactifs dans le cadre de la formation médicale continue de médecins généralistes et a montré son utilité en pratique courante.
Sponsors
Astra-Zeneca, Aventis, Bayer, Bristol-Myers Squibb, Fournier, Merck Sharp &
Dohme, Novartis, Pfizer, Sandipro, Sankyo, Schering-Plough, Servier.
La gestion du risque cardio-vasculaire (CV) en Médecine Générale est d’une importance
capitale.
Les accidents CV sont fréquents et graves puisqu’ils restent la première cause de décès
dans la population adulte. Ils surviennent majoritairement chez des personnes sans
antécédent coronarien. Or, ils peuvent être évités grâce au traitement médical énergique
et global des patients à haut risque. En Belgique, de nombreux adultes (~850.000) sont
à risque CV, puisque leur risque de souffrir d’un accident ischémique atteint 20% à dix
ans.
12 cibles thérapeutiques (EBM)
0/ME/25/PCA
317.130.85
Le haut risque CV est un diagnostic évident chez les patients qui ont été victimes d’un
accident CV et/ou qui souffrent de diabète de type 2. Le diagnostic est par contre difficile
chez les patients qui cumulent les facteurs de risque. Ceux-ci peuvent être identifiés lors
d’une consultation de médecine générale. Il existe divers outils pour calculer le risque
CV (tables, calculatrices, logiciels). Nous pensons qu’ils ne sont utiles que chez vos
patients à risque CV indéterminé au terme d’une rapide évaluation clinique.
Manquait une stratégie permettant au clinicien d’évaluer rapidement le niveau de
risque CV des patients (quel que soit leur motif de consultation).
Cette brochure vous propose une stratégie nouvelle et originale. Elle vous demande
d’“investir une minute” pour évaluer le risque CV de chacun de vos patients de plus de
30 ans. Les 7 facteurs de risque principaux peuvent être dépistés par anamnèse et par la
mesure de la pression artérielle.
Sur base de ce dépistage (ABCDEF-TA), vous pouvez déterminer si le niveau de risque
CV de votre patient est élevé, bas ou indéterminé. Dans ce dernier cas, le profil lipidique
est essentiel pour préciser le niveau de risque, basé sur une évaluation multi-factorielle.
Le traitement CV doit être global. Il ne s’agit plus de traiter isolément le “cholestérol”
ou la “tension artérielle”, mais le risque CV du patient de façon globale. Les objectifs
thérapeutiques dépendent du niveau de risque CV individuel. Les connaissances
médicales actuelles (Evidence-Based Medicine) permettent de définir des cibles
thérapeutiques chez les patients à risque. Chacun des progrès de vos patients à risque
vers l’une de ces cibles permet une diminution du risque d’accident CV.
Par cette brochure d’information, nous espérons vous aider dans votre pratique
quotidienne de la Prévention Cardio-Vasculaire.
Dr R. De Muylder, Dr G. Goderis, Prof. B. Boland
Groupe de Recherche en Prévention Cardio-Vasculaire (GRPCV)
Université Catholique de Louvain
Département de Médecine Interne & Unité d’Epidémiologie
Clos Chapelle-aux-Champs, 30 – EPID 3034
1200 Bruxelles
cvprevention@epid.ucl.ac.be
Editeur responsable prof. B. Boland
créationlosfeldimpression - tél : +32 (0) 56 48 14 00 - losfeld@losfeld.be
Etudes et références
Haut Risque Cardio-Vasculaire
(athérosclérose, diabète type 2, risque CV > 20%)
Prise en charge
du risque Cardio-Vasculaire (CV)
par le médecin généraliste
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
Plaquettes (inhibition)
Cholestérol (inhibition)
Angiotensine (inhibition)
< 3 mmol/l LDL-C (< 115 mg/dl)
> 1 mmol/l HDL-C (> 40 mg/dl)
< 7 % HbA1 c (en cas de diabète)
< 130 mmHg TA systolique
< 85 mmHg TA diastolique
II
I
II
IV
I
I
I
IV
IV
II
IV
IV
EBM : niveaux
SAVEZ-VOUS QUE
Les maladies CV restent un fléau ?
• Elles sont la première cause de décès chez les adultes
• 25% des hommes sont à haut risque CV
• Un quart des infarctus survient chez l’homme avant 55 ans
Le médecin généraliste est l’acteur principal de la prise en charge du
risque CV ?
• > 80% des adultes consultent chaque année en médecine générale
• La médecine générale a pour mission de promouvoir la prévention
Une nouvelle stratégie de gestion du risque CV existe ?
• Elle est efficace
• Elle a été testée et appréciée en médecine générale
I : Essai randomisé : étude prospective d’intervention où le groupe soumis au traitement est comparé à un groupe non traité
(ou sous traitement classique) rendu similaire par la randomisation.
II : Etude de cohorte : étude prospective d’observation dans laquelle des groupes sont identifiés comme exposés ou non à un
facteur de risque susceptible de favoriser l’apparition d’une maladie et qui compare l’incidence de la maladie dans ces groupes.
III : Etude cas contrôles : étude rétrospective permettant d’observer si un événement clinique est associé à la présence d’un FR.
IV : Opinion d’experts
Risque Cardio-Vasculaire modéré
(10 – 20 %)
6 cibles thérapeutiques
O Tabac
Alimentation Méditerranéenne
Exercices (3 x 30’ / semaine)
< 25 Kg / m2 BMI
< 140 mmHg TA systolique
< 90 mmHg TA diastolique
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising