PDS - Vélo Québec

PDS - Vélo Québec
Plan de déplacements
École Louis-Querbes
Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois,
Rouyn-Noranda, secteur Cadillac
Dans le cadre du projet À PIED, À VÉLO, VILLE ACTIVE
Programme d’animation et de mobilisation pour
le transport actif des enfants du Québec
Une initiative de Vélo Québec
PROJET
Plan de déplacements dans le cadre
du programme À pied, à vélo, Ville active
Rapport d’expertise
N/Dossier 1329
MANDATAIRE RÉGIONAL
Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue
375, avenue Centrale
Val-d’Or (Québec) J9P 1P4
T 819 825-2047
F 819 825-0125
CONSULTANT
MLS et Associés, architectes inc.
1220, 8e Rue
Val-d’Or (Québec) J9P 3N7
T 819 824-3651
F 819 824-2804
PRÉPARÉ PAR :
__________________________
Caroline Morneau, M.Arch. / M.Sc.DU
VÉRIFIÉ PAR :
__________________________
Martin Saint-Denis, architecte M. Sc.
2014.06.30
TABLE DES MATIÈRES
REMERCIEMENTS
3
AVANT-PROPOS
4
1.0
5
INTRODUCTION
1.1 Objectifs du plan de déplacements
5
1.2 Méthodologie
5
2.0
7
PORTRAIT DU SECTEUR ET DE LA CLIENTÈLE
2.1 Portrait de l’école : Louis-Querbes
2.1.1 Établissement scolaire
2.1.2 Horaire
7
7
7
2.2 Portrait du secteur
2.2.1 Contexte urbain
2.2.2 Abords de l’école
2.2.3 Parcours vers l’école
2.2.4 Analyse de la circulation
8
8
10
11
12
2.3 Portrait de la clientèle
2.3.1 Renseignements généraux sur les élèves sondés
2.3.2 Distance à parcourir entre l’école et la maison
2.3.3 Répartition modale des déplacements des élèves
2.3.4 Répartition modale des déplacements des parents
2.3.5 Raisons invoquées par les parents quant au choix de transport de leurs enfants.
2.3.6 Intérêt des parents pour le transport actif de leurs enfants
13
13
13
14
15
15
16
3.0
POTENTIEL DE TRANSPORT ACTIF POUR SE RENDRE À L’ÉCOLE
17
4.0
MESURES D’ENCOURAGEMENT FAVORISANT LE TRANSPORT ACTIF
18
4.1
Inventaire des mesures d’intervention
4.1.1 Fiches des mesures existantes ou projetées favorisant le transport actif
4.1.2 Fiches de recommandations pour l’élimination des obstacles au transport actif
4.1.3 Initiatives et options d’encouragement
18
18
18
25
5.0
CONCLUSION
29
6.0
RÉFÉRENCES
30
ANNEXE A
CARTE SIGNALISATION – ÉTAT DE LA SITUATION ACTUELLE
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 1 de 46
31
31
MLS 1329
2014-06-30
ANNEXE B
TRAJET DES AUTOBUS SCOLAIRES
ANNEXE C
RAPPORT D’EXPERTISE DE STATIONNEMENTS DE VÉLOS
32
32
33
33
ANNEXE D
41
ANNEXE E
42
FICHE DE SUIVI DU PLAN DE DÉPLACEMENTS
PRIX DES SUPPORTS À VÉLO DISPONIBLES PAR VÉLO QUÉBEC
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 2 de 46
41
42
MLS 1329
2014-06-30
REMERCIEMENTS
MLS et Associés, architectes inc. et Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue tiennent à remercier leurs
nombreux partenaires pour leur appui dans le développement du programme À pied, à vélo, ville
active dans lequel s’inscrit le présent plan de déplacements sécuritaires. La participation de certains
organismes et individus engagés pour l’amélioration de la santé et de la sécurité des enfants est
indispensable à la réalisation de ce plan.
MLS et Associés, architectes inc. et Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue remercient de leur
collaboration les directions, le personnel, les parents et les élèves des écoles suivantes qui ont
choisi de participer au programme À pied, à vélo, ville active dans la MRC de La Vallée-de-l’Or.
-
École Sainte-Marie, Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois;
-
École Saint-Sauveur, Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois;
-
École Louis-Querbes, Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois.
MLS et Associés, architectes inc. et Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue remercient également la
Ville de Val-d’Or, la Ville de Rouyn-Noranda (secteur Cadillac), le Centre de santé et de services
sociaux de la Vallée-de-l’Or, la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois et la Sûreté du Québec
pour leur importante contribution.
MLS et Associés, architectes inc. et Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue désirent remercier les
participants à la marche de repérage et au sondage pour leurs précieux commentaires sur les
aménagements aux abords de l’école Louis-Querbes
À pied, à vélo, ville active est une initiative de Vélo Québec rendue possible grâce à l’appui financier
des organismes suivants :
et dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue :
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 3 de 46
MLS 1329
2014-06-30
AVANT-PROPOS
À pied, à vélo, ville active est un programme de Vélo Québec visant à favoriser les déplacements
actifs et sécuritaires dans les municipalités, notamment à proximité des écoles, afin d’améliorer la
santé, l’environnement et le bien-être des citoyens. Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue est le
mandataire désigné de la région pour ce programme. Son rôle est de proposer aux administrations
municipales et scolaires des moyens concrets pour créer des environnements favorables à la
marche et au vélo.
« Les avantages du transport actif sont grands. Le transport actif est une forme de locomotion
où l’énergie motrice est apportée par l’individu qui se déplace pour un motif utilitaire. Plus
qu’une simple façon de se déplacer, le transport actif est une saine habitude de vie, une
activité physique informelle s’intégrant au quotidien et permettant de vivre de façon sensible
dans son environnement ». (Vélo Québec)
Le programme À pied, à vélo, ville active est divisé en trois volets d’actions concrètes pour la
communauté. Le premier est la conception de plans de déplacements pour les écoles primaires. Le
second est la conception d’expertise en stationnement pour vélos pour les écoles secondaires.
Finalement, le dernier est la réalisation de la formation « Mobiliser la communauté au transport
actif » adressée à tous les acteurs potentiels du projet.
Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue a confié à la firme MLS et Associés, architectes inc. de Vald’Or, qui détient une expertise professionnelle en architecture et en design urbain, une partie
importante de la réalisation des plans de déplacements et de stationnements de vélos. Leur mandat
consiste principalement à identifier les obstacles au transport actif et à élaborer un plan de
déplacements comprenant différentes phases d’intervention afin de favoriser le transport à pied ou
à vélo dans l’environnement des écoles ciblées. La rédaction de ce dernier est basée sur les
paramètres recueillis lors de consultations, par les observations faites sur place et les sondages des
habitudes de déplacements. Enfin, le plan est accompagné de recommandations d’aménagement.
Pour l’année 2013-2014, trois écoles primaires ont été ciblées pour ce projet au sein de la
Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois :
-
École Sainte-Marie, Val-d’Or;
École Saint-Sauveur, Val-d’Or;
École Louis-Querbes, secteur Cadillac, Rouyn-Noranda
Chacune de ces écoles aura en sa possession un plan de déplacements réalisé par la firme MLS et
Associés, architectes inc. de Val-d’Or et coordonné par Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 4 de 46
MLS 1329
2014-06-30
1.0 INTRODUCTION
Lorsqu’un enfant marche ou utilise le vélo pour se rendre à l’école, il améliore sa condition
physique, sa concentration à l’école et son autonomie. De la même façon, les parents qui éliminent
la navette quotidienne en auto vers l’école contribuent à la quiétude du quartier, à la sécurité des
enfants à l’entrée des classes et à l’amélioration de la qualité de l’air aux abords de l’école. Plus
qu’une source de plaisir et de bien-être, le transport actif est aussi une manière extrêmement
efficace d’effectuer des déplacements vers des destinations quotidiennes, notamment vers l’école.
En effet, pour se déplacer en ville sur une distance de 1 km ou moins, la marche à pied est le
moyen le plus rapide de se rendre à son point de destination pour un adulte; pour effectuer un
parcours de 1 à 6 km, le vélo constitue le moyen de déplacement le plus rapide! Au-delà de 6 km,
bien que le moyen de déplacement le plus rapide soit la voiture, le vélo demeure le deuxième choix
le plus efficace, et ce, jusqu’à une distance de 10 km.
L’adoption du transport actif représente également une économie notable d’argent. Au Canada, le
coût annuel moyen associé à la possession et à l’utilisation d’un véhicule automobile qui parcourt
18 000 km par année dépasse 9 000 $. Toute diminution de l’utilisation de la voiture permet de faire
des économies. Encourager le transport actif pour le trajet entre la maison et l’école s’inscrit donc
tout naturellement dans un mode de vie sain et responsable.
1.1 Objectifs du plan de déplacements
Le plan de déplacements scolaires est un rapport d’expertise sur l’environnement aux abords des
écoles permettant de faire le portrait sur les aménagements existants qui incitent au transport actif
ou sur les obstacles à celui-ci. Il propose également des mesures correctrices afin de rendre le
chemin de l’école sécuritaire et agréable. Il s’adresse aux élus et spécialistes en aménagement de
la municipalité, aux écoles, aux commissions scolaires ainsi qu’aux services de police.
L’objectif général du plan de déplacements est de proposer un environnement sécuritaire aux
abords de l’école afin de favoriser le transport actif et éventuellement de modifier les habitudes de
déplacements des enfants et de leurs parents sur le trajet domicile-école-travail.
Les objectifs spécifiques sont les suivants :
 Dresser le portrait de la mobilité autour de l’école;
 Proposer des pistes de solutions sécurisant les trajets suscitant des inquiétudes,
lorsqu’empruntés à pied et/ou à vélo;
 Amorcer un travail de concertation pour le déploiement d’aménagements et de mesures
améliorant la sécurité des parcours scolaires.
La réalisation du plan de déplacements est basée sur l’analyse des informations recueillies lors de
différentes activités qui sont décrites dans la section qui suit.
1.2 Méthodologie
La mobilisation des différents acteurs et la cueillette d’information à l’élaboration du plan de
déplacements ont été organisées de la manière suivante :
1- Évaluer sommairement le secteur (reconnaissance des lieux);
2- Rencontrer la direction de l’établissement, afin de cerner les particularités du milieu et de la
clientèle;
3- Rencontrer le service de police;
4- Rencontrer les autorités municipales responsables des questions de circulation;
5- Effectuer une marche de repérage :
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 5 de 46
MLS 1329
2014-06-30
5.1
Inviter un ou des représentants de chacun des groupes suivants : parents, direction
de l’école, enseignants, élus ou autres représentants de la municipalité,
commission scolaire, sécurité publique et élèves pour effectuer la marche de
repérage;
5.2
Définir les parcours menant à l’école dans un rayon de 500 m qui seront parcourus
par un groupe témoin;
5.3
Fournir l’itinéraire (Carte de la répartition géographique p. 9), le guide d’observation
et le matériel nécessaire aux participants;
5.4
Idéalement un matin au début des classes, effectuer les différents parcours menant
à l’école afin de constater et faire l’état de la situation autour de l’école en
observant les caractéristiques physiques et les comportements des usagers de la
route;
5.5
Recueillir les observations dans le guide remis aux participants. Le support visuel
de photographies est également important;
5.6
Faire un retour avec les participants, ramasser les informations recueillies et
remercier les participants;
6- Faire l’évaluation des installations de stationnements de vélos;
7- Réaliser un sondage auprès des élèves et/ou parents sur les habitudes de déplacements;
8- Rédiger le plan de déplacements sécuritaires et le plan de stationnements de vélos.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 6 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.0 PORTRAIT DU SECTEUR ET DE LA CLIENTÈLE
2.1 Portrait de l’école : Louis-Querbes
2.1.1
Établissement scolaire
Nom de l’école :
Louis-Querbes
Commission scolaire :
Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois
Nombre d’élèves :
45
Nombres d’employés :
Pour l’année 2013-2014, il y a environ 13 employés
(enseignants, professionnels et personnel de soutien) et un
nombre variable de bénévoles
Type d’école :
Enseignement préscolaire et primaire.
Transport scolaire :
8 élèves
Nombre d’autobus :
1 autobus arrive vers 8 h et le retour à la maison se fait vers
15 h 15
Nombre de brigadiers scolaires :
Aucun
2.1.2
Horaire
Service de garde du matin
Classes du matin
Service de garde du midi
Classes de l’après-midi
Service de garde de l’après-midi
7 h 00 à 8 h 10
8 h 10 à 12 h 00
12 h 00 à 13 h 10
13 h 10 à 15 h 10
14 h 30 à 17 h 30
Fréquentation
7 élèves
100 %
15 élèves
100 %
7 élèves
Préscolaire : 8 h 10 à 11 h 30 et 13 h 10 à 14 h 30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 7 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.2 Portrait du secteur
2.2.1
Contexte urbain
L’environnement où se trouve une école influence les habitudes de vie de ses utilisateurs,
dont leurs déplacements. Un milieu relativement dense possédant une mixité de fonctions
(résidentielle, commerciale, institutionnelle, par exemple) et où les distances sont courtes est
plus aptes au transport actif qu’un milieu de faible densité à vocation exclusivement
résidentielle de type unifamilial. La distance de parcours entre le domicile et l’école est
également un facteur important dans le choix du mode de déplacement. Les écoles de
quartier auront généralement un bassin d’élèves plus grand résidant à moins d’un kilomètre
de l’établissement contrairement aux écoles à vocation particulière qui drainent des élèves
sur des secteurs beaucoup plus larges.
L’école Louis-Querbes se trouve dans le quartier Cadillac de faible densité de la Ville de
Rouyn-Noranda. Située sur la rue de Cadillac, l’établissement est bordé au nord par la rue
Trempe et au nord par la route transcanadienne 117. L’ensemble du village (quartier) est
situé au sud-ouest de l’école et il est composé d’un tissu principalement résidentiel à
l’exception de la rue de Cadillac avec quelques commerces. Deux rues donnent accès au
bâtiment soit la rue de Cadillac en façade, entrée principale et la rue Trempe donnant sur la
cour d’école et le débarcadère d’autobus.
La zone de desserte de l’école Louis-Querbes s’adresse au quartier Cadillac et à quelques
résidents des secteurs ruraux limitrophes.
Le secteur à proximité de l’école comprend principalement des résidences, quelques
commerces de proximité sur la rue principale et une zone plus industrielle au sud
complètement. Les abords sont principalement constitués d’habitations et de terrains
vagues. La route 117, limite nord de l’école, est une barrière infranchissable pour les
déplacements des piétons et cyclistes, mais l’ensemble du village s’est développé au sud de
celle-ci. Le chemin de fer forme une seconde barrière aux déplacements, mais celle-ci est
également située à la limite du développement au sud cette fois-ci. La trame urbaine
rectangulaire confère une bonne perméabilité au secteur, les trottoirs sont présents sur la rue
de Cadillac des deux côtés et sont déneigés l’hiver.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 8 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 9 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.2.2
Abords de l’école
L’école Louis-Querbes se situe dans un secteur rural de faible densité, le quartier Cadillac de
la municipalité de Rouyn-Noranda. La façade principale de l’école donne sur la rue de
Cadillac. Aux abords de l’école Louis-Querbes, on retrouve un secteur principalement
résidentiel à l’exception de quelques commerces sur la rue de Cadillac. Peu de bâtiments
entourent l’école, il s’agit surtout de terrains vagues puisqu’elle se situe à la limite du village.
Le débarcadère d’autobus est situé sur la rue Trempe sur le territoire de l’école et donnant
sur la cour latérale de l’établissement. La cour est clôturée en grande partie avec un accès
par la rue Trempe. Il existe un endroit spécifique où les parents sont invités à déposer leurs
enfants sur la rue Trempe, soit en bordure de rue près du débarcadère d’autobus et à l’entrée
du service de garde. Un stationnement réservé pour le personnel se situe du côté nord de
l’école dont l’accès se fait par la rue de Cadillac. Quant aux visiteurs, ils peuvent garer leur
voiture dans la rue en face de l’école où le stationnement sur rue est possible.
Carte 2 : Plan d’implantation de l’école Louis-Querbes
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 10 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.2.3
Parcours vers l’école
Rue de Cadillac
La rue de Cadillac est une rue à double sens
comportant une voie dans chacune des directions
(Nord-Sud) pratiquement entièrement reconstruite en
2013. Toutefois, la partie devant l’école entre la
route 117 et la rue Trempe n’a pas fait l’objet de
travaux. La largeur est convenable compte tenu de
ses aménagements et un trottoir est présent des
deux côtés de la rue au sud de la rue Trempe. Le
stationnement sur rue est permis dont une portion du
côté ouest en face de l’école.
La signalisation indique une zone scolaire. Le débit routier apparaît modéré en tout temps avec
des pointes aux heures d’arrivée et de départ des élèves qui coïncident avec les heures de
travail de plusieurs résidents. Un passage piéton sur la rue de Cadillac près de l’école est le
seul endroit sécurisé pour traverser la rue principale. Il s’agit d’un parcours très utilisé.
Rue Trempe
La rue Trempe est à double sens et comporte une voie dans chacune des directions (EstOuest) sans aménagement ni limite définie entre la rue et les lots résidentiels comme la majorité
des rues du secteur. Il n’y a ni trottoir, ni bordure. Du côté nord, longeant l’école, on retrouve le
débarcadère d’autobus. Le stationnement sur rue semble permis et selon la direction, face au
débarcadère d’autobus, côté sud de la rue, il y aurait le débarcadère des parents. Le débit
routier apparaît faible toute la journée à l’exception des heures d’arrivée et de départ des élèves
à cause des nombreux parents qui viennent chercher leurs enfants. La chaussée est en
mauvais état, plusieurs crevasses rendent la marche et le vélo difficile.
Route 117
La route 117 borde l’école au nord et il s’agit d’une barrière aux déplacements, car cette route
transcanadienne où la limite de vitesse est de 90 km/h ne peut être traversée. Elle est toutefois
la voie d’accès principale au village, et ce, juste en face à l’école. Le débit routier est élevé en
tout temps, mais l’ensemble des élèves n’ont pas à traverser cette artère. La direction et
membres du personnel demeurent toutefois inquiets des risques de sortie de route qui
pourraient se terminer dans la cour d’école. Une demande pour réduire la vitesse à 70 km/h
entre la rue de Cadillac et la 2e Avenue Est pourrait être faite au Ministère du Transport.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 11 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.2.4
Analyse de la circulation
Tableaux récapitulatifs :
Rue de
Cadillac
± 14 m
1 (N-S)
Débit de
circulation
(faible, moyen,
élevé)
Faible à modéré
Rue Trempe
Route 117
± 10,5 m
± 16 m
1 (E-O)
1 (E-O)
Faible
Élevé
Rues
Largeur
(m)
Sens de la circulation
Double
Unique
Usages
(résidentiel,
commercial, etc.)
Commercial,
institutionnel et
résidentiel
Résidentiel
Commercial et
espaces verts
Notes
3
3 et 6
1
Notes : 1- Débit élevé dans les deux directions;
2- Débit élevé dans une direction seulement;
3- Stationnement en bordure de rue;
4- Stationnement à 45 degrés;
5- Déneigement en banc de centre;
6- Débarcadère d’autobus
Rues
Rue de
Cadillac
Rue Trempe
Route 117
Aménagement piéton
(trottoir)
Aménagement cyclable
Structure
Sens de
(bandes, chaussée
circulation
désignée, en site
(unique, double)
propre)
1,5 m de chaque côté
Notes
3 et 5
Accotement asphalté
unique
3
4
Notes : 1- Trottoir séparé de la rue par rangée d’arbres ou bande gazonnée;
2- En mauvais état, risque de blessures;
3- Entrées charretières nombreuses;
4- Voie très large;
5- Trottoir déneigé 1 partie nord seulement;
6- Etc.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 12 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.3 Portrait de la clientèle
Le portrait de la clientèle de l’école nous permet de mieux comprendre la situation des élèves de
l’école Louis-Querbes et de connaître les paramètres sur lesquels intervenir afin d’amorcer des
changements au niveau des comportements en lien avec le mode de transport privilégié. Le présent
portrait est basé sur les résultats du sondage rempli par les parents des élèves qui fut distribué
dans les classes à l’hiver 2014.
Le sondage réalisé par Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue fut réparti à travers la population
étudiante selon différents groupes d’âge variant de 5 à 12 ans. Le nombre de répondants, 15 au
total, représente environ 33 % du nombre d’élèves de l’établissement. La présente section donne le
portrait des habitudes de déplacements de ces 15 élèves de 5 à 12 ans.
2.3.1
Renseignements généraux sur les élèves sondés
L’âge moyen des élèves sondés est de 8 ans. La proportion de garçons est de 60 %
comparativement à 40 % de filles. Il y a 47 % des répondants qui fréquentent le service de
garde, une proportion plus grande que l’ensemble des élèves selon les données fournies par la
direction de l’école (±7/15).
2.3.2
Distance à parcourir entre l’école et la maison
Selon Vélo Québec, l’efficacité des différents modes de transport en milieu urbain et en fonction
de la distance à parcourir dans des conditions de circulation optimales est la marche pour une
distance entre 0,5 km et 1 km, le vélo entre 1 km et 6 km 1 et la voiture pour les déplacements de
plus de 6 km.
20%
53%
27%
moins de 0,5 km
0,5 à 1km
3 km et plus
Figure 1 : Répartition des élèves selon la distance à parcourir entre l’école et la maison
1
Le vélo peut même être plus efficace que la voiture sur une distance de 10 km dans certains cas.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 13 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Les distances de parcours sont variées. Selon le sondage, 20 % des répondants habitent à
3 km et plus de l’école. Il y a toutefois 80 % des élèves sondés qui résident à moins de 1 km,
soit 53 % à moins de 0,5 km et 27 % entre 0,5 km et 1 km. Comme la majorité des élèves
demeurent à l’intérieur du quartier, il apparaît vraisemblable que la distance de parcours pour
se rendre à l’école, soit moins de 1 km puisque seulement 8/45 élèves utilisent le transport
scolaire.
Les déplacements de moins de 3 km sont les plus propices au transport actif pour les
utilisateurs adultes (marche, vélo, patins à roulettes, etc.). Si on abaisse la distance des
parcours à 1,5 km, puisque les utilisateurs sont âgés de 12 ans et moins, il demeure que tous
les élèves vivant dans le village habitent à une distance raisonnable pour considérer le transport
actif pour se rendre à l’école.
2.3.3
Répartition modale des déplacements des élèves
Afin d’établir le portrait des habitudes de déplacements et d’identifier les conditions nécessaires
pour inciter le plus grand nombre d’élèves au transport actif, une enquête basée sur le mode de
déplacement le plus utilisé au cours de l’année scolaire 2013-2014 a été réalisée.
13%
Marche
27%
60%
Autobus
Automobile
Figure 2 : Répartition des élèves selon le mode de déplacement le plus souvent utilisé pour effectuer le
trajet entre l’école et la maison au cours de l’année scolaire 2013-2014.
En général, les enfants se déplacent en marchant (60 %) durant l’année scolaire. Tandis que
27 % des élèves se rendent à l’école en autobus et 13 % des élèves sont reconduit en
automobile. Comme le transport scolaire est généralement offert aux enfants demeurant à une
distance de 1,6 km ou plus de l’établissement scolaire (27 %) et que la distance maximum à
parcourir pour un élève vivant dans le village est de moins d’un kilomètre, il n’en demeure pas
moins que certains sont conduits à l’école par leurs parents. Le vélo comme autre moyen de
transport actif n’a pas été sélectionné dans ces sondages comme moyen de transport.
La totalité des élèves sondés possède un vélo, toutefois, aucun ne semble l’utiliser pour se
rendre à l’école. Il est important de préciser que les conditions climatiques hivernales
représentent une réalité 6 mois sur 10 dans la région et que le sondage fut distribué pendant la
saison froide. Il est à noter que, lors de la marche de repérage au mois de mai, plusieurs élèves
avaient choisi ce mode de transport.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 14 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.3.4
Répartition modale des déplacements des parents
7%
20%
Automobile
73%
Ne travaille pas à l'extérieur
de la maison
Marche
Figure 3 : Répartition des parents selon le mode de déplacement le plus souvent utilisé pour effectuer le
trajet entre le travail et la maison au cours de l’année scolaire 2013-2014.
La totalité des parents se déplace en voiture pour se rendre au travail lorsque ce dernier est à
l’extérieur de la maison, soit 73 % d’entre eux. Il est possible de supposer que plusieurs parents
reconduisent leurs enfants à l’école en voiture sur le chemin du travail puisque 13 % des élèvesrépondants au sondage se rendent à l’école par ce moyen de transport. Il y a 7 % des parents
qui utilisent le transport actif pour se rendre au travail, tandis que 20 % travaillent à la maison.
2.3.5 Raisons invoquées par les parents quant au choix de transport de leurs enfants.
Pour les parents sondés dont les enfants se rendent à l’école généralement en autobus (4/15),
la raison est que l’école est située trop loin, soit à plus de 3 km. Pour les autres répondants, les
parents considèrent que l’enfant est trop jeune pour se rendre à l’école par lui-même.
Bien que la direction ait évoqué que l’année précédente, il y avait eu des problèmes
d’intimidation sur le trajet entre l’école et la maison, aucun des répondants n’a évoqué le fait
d’avoir peur (crainte de l’enfant ou des parents) ou que l’enfant ne voulait pas marcher comme
principale raison pour utiliser le transport motorisé comparativement au transport actif.
Les conditions d’hiver : neige, glace, température froide, visibilité réduite et monticules de
neige; sont en vigueur entre octobre et mai dans la région, soit environ 6 mois sur une période
scolaire de 10 mois. Il est donc important de considérer ce facteur dans les choix de mode de
déplacement.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 15 de 46
MLS 1329
2014-06-30
33%
20%
Oui
Non
47%
Parfois
Figure 4 : Répartition des parents considérant les conditions hivernales comme un obstacle au transport
actif entre l’école et la maison.
Il semble que certains parents, entre 33 % et 53 %, considèrent les conditions hivernales
comme un obstacle au transport actif de leurs enfants, en tout temps ou en certaines
circonstances. Voici les commentaires reçus concernant la sécurité en période hivernale :
« Les véhicules circulent trop vite »;
« Mieux déneiger les trottoirs »;
« Déneiger les rues plus large ».
2.3.6
Intérêt des parents pour le transport actif de leurs enfants
Dans les répondants au sondage, plusieurs se déplacent déjà à pied ou à vélo pour aller à
l’école sur une base régulière.
Des 10 élèves qui utilisent un moyen motorisé pour se rendre à l’école, une grande proportion
des parents d’élèves, 50 %, seraient intéressés à différents niveaux que leurs enfants utilisent le
transport actif plus souvent si le trajet était mieux aménagé, quel que soit le moyen : marche,
vélo ou les deux. Seulement 17 % des répondants ont indiqué être peu intéressé et 33 % ne
démontrent aucun intérêt au transport actif de leurs enfants particulièrement les répondants
vivant à l’extérieur du quartier.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 16 de 46
MLS 1329
2014-06-30
3.0 POTENTIEL DE TRANSPORT ACTIF POUR SE RENDRE À L’ÉCOLE
L’école Louis-Querbes est une école de quartier avec 83 % de ses écoliers vivant à proximité de
l’école et quelques élèves habitant en périphérie du quartier. Bien que la distance la plus
grande entre la maison et l’école à l’intérieur du village, soit d’au plus 1 km, il n’en demeure pas
moins que plusieurs écoliers sont déposés à l’école par les parents. Il y a 83 % de la population
scolaire qui demeure assurément assez près de leur établissement scolaire pour utiliser le
transport actif comme la marche et le vélo. Toutefois, selon le sondage et la direction, il y a
entre 60-70 % des élèves qui marchent ou utilisent leur vélo.
Les rues aux abords de l’école sont des voies dont la circulation est assez variée (faible à
modérée). Toutefois, à la sortie des élèves l’après-midi, il devient problématique de circuler et
plusieurs parents viennent chercher leurs enfants. C’est l’addition des déplacements des
parents qui viennent chercher leurs enfants, l’autobus scolaire et les enfants qui sont pressés
de rentrer à la maison qui crée des conflits entre les usagers de la rue et des risques potentiels
d’accident. Pour des raisons de sécurité aux abords de l’école, de santé et de qualité de
l’environnement, le remplacement des déplacements motorisés par des déplacements actifs
apparaît une préoccupation pour l’école Louis-Querbes.
En effet, le transport actif offre des bénéfices notables sur la santé et l’environnement.
Encourager la pratique d’activités physiques et les déplacements actifs en bas âge permet de
créer de saines habitudes de vie à long terme. Les bénéfices sont perceptibles au plan
personnel/individuel : meilleure capacité d’attention en classe, autonomie, santé générale
améliorée, etc.; mais également sur le plan de la société pour la sécurité aux abords de l’école,
l’environnement et sur le système de santé, entre autres.
Selon les résultats du sondage, plusieurs parents seraient ouverts à ce que leurs enfants se
déplacent de manière active, à vélo ou à pied, entre la maison et l’école si le trajet était mieux
aménagé. Cette donnée indique que les parents sont motivés à faire faire des déplacements
actifs à leurs enfants lorsque ceux-ci sont sécuritaires. Une augmentation potentielle est donc
probable si certaines interventions améliorant la sécurité sur le chemin de l’école sont faites.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 17 de 46
MLS 1329
2014-06-30
4.0 MESURES D’ENCOURAGEMENT FAVORISANT LE TRANSPORT ACTIF
4.1 Inventaire des mesures d’intervention
La marche de repérage et les résultats des sondages reflètent la réalité des déplacements des
écoliers et permettent d’évaluer les aménagements favorables et les obstacles au transport actif
aux abords de l’école. Les sondages et la marche ont été réalisés à l’hiver et au
printemps 2014. Les participants à la marche sont entre autres : la direction et enseignants de
l’école, MLS et Associés, architectes inc., Loisir et Sport Abitibi-Témiscamingue, la Commission
scolaire de l’Or-et-des-Bois, la Ville de Rouyn-Noranda (conseiller municipal) et la Sûreté du
Québec. La convivialité des rues et aménagements et une cohabitation harmonieuse des
différents usagers de la route sont des conditions indispensables aux déplacements
sécuritaires à pied et à vélo.
4.1.1
Fiches des mesures existantes ou projetées favorisant le transport actif
Les environs de l’école Louis-Querbes sont en général favorables aux déplacements à pied et à
vélo. Voici les mesures déjà en place qui sont jugées sécuritaires par la population scolaire et
favorisent le transport actif vers l’école.
Fiche 1 : Passage piétonnier avec avancée de trottoir sur la rue de Cadillac
Intervention :
Lors de la réfection de la rue de
Cadillac, l’ensemble des trottoirs
de la rue ont été refaits en plus
d’un passage piéton sécurisé
avec avancée de trottoir près de
l’école pour les résidents de la
partie est du village.
Acteurs concernés :
Municipalité
Réalisation :
Été 2013
Intervention :
La signalisation de la
scolaire a été installée.
Acteurs concernés :
Municipalité
Sûreté du Québec
Réalisation :
Été 2013
Fiche 2 : Signalisation de zone scolaire
4.1.2
zone
Fiches de recommandations pour l’élimination des obstacles au transport actif
Même si l’ensemble du secteur apparaît sécuritaire, certains aménagements, intersections ou
rues soulèvent des inquiétudes chez la population scolaire. Les fiches descriptives qui suivent
sont des pistes de solutions qui concernent les enjeux sur la sécurité des écoliers aux abords
de l’école Louis-Querbes.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 18 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 19 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Fiche 1 : Trottoir et zone de stationnement devant l’école nécessitant des travaux
Enjeux :
Le gazon empiète sur le trottoir et certaines
sections sont en mauvais état. Le stationnement
sur rue en face de l’école devrait être en file,
mais comme le lignage est effacé, il est parfois
en épi (45 degrés).
Acteurs concernés :
1-École et Commission scolaire;
2-Municipalité.
Piste de solutions :
1-Aviser la municipalité de la situation. Effectuer
les travaux d’entretien du gazon régulièrement;
2-Effectuer les travaux nécessaires pour que les
aménagements soient sécuritaires.
Échéancier :
Fiche 2 : Le passage piéton n’est pas toujours respecté
Enjeux :
Acteurs concernés :
Piste de solutions :
Échéancier :
Plan de déplacements– École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 20 de 46
Court terme (2014-2015) : 1 et 2
Bien que mise en place il y a près d’un an, la
signalisation de la traverse piétonnière est peu
respectée.
1-École et Commission scolaire;
2-Police;
3-Municipalité.
1-Aviser le service de police et la municipalité de
la situation;
2-Augmenter la surveillance et faire appliquer la
règlementation;
3-Assurer la visibilité du passage, par exemple
refaire le marquage au sol.
Court terme (automne 2014) : 1, 2 et 3
MLS 1329
2014-06-30
Fiche 3 : Conflits entre les différents usagers de la rue Trempe aux heures d’arrivée et sortie.
Enjeux :
L’autobus scolaire, les marcheurs, les cyclistes
et les parents qui déposent leurs enfants sont
tous confinés au même endroit, ce qui
occasionne des conflits entre usagers et
également des problèmes de visibilité. Les
enfants à la sortie des classes ont l’habitude de
traverser la rue Trempe en face de l’entrée de la
cour et non au coin de la rue. L’autobus scolaire
s’avance trop, dépasse le prolongement de la
clôture, réduisant ainsi la visibilité des
automobilistes. Les nombreux parents se
stationnent parfois des deux côtés de la rue.
Acteurs concernés :
1-École et Commission scolaire;
2-Municipalité.
Piste de solutions :
1-Aviser la municipalité de la situation.
Déterminer, par l’établissement de corridors
scolaires, avec la municipalité les mesures à
adopter. Informer les enseignants, parents et
écoliers des trajets et comportements
sécuritaires à adopter pour se rendre à l’école.
Définir avec le transporteur la meilleure façon de
positionner le véhicule afin de ne pas nuire à la
visibilité;
2-Améliorer les aménagements piétonniers
menant à l’entrée de la cour d’école (trottoir,
passage piéton en face de l’entrée). Définir
clairement les zones de débarcadère et celles
interdites au stationnement. Effectuer le
déneigement afin de ne pas réduire la visibilité.
Échéancier :
Court terme (automne 2014) :
déneigement
Moyen terme (2015-2018) : 2
1
et
2,
Fiche 4 : Va-et-vient fréquent et entrées charretières larges dans le stationnement du dépanneur.
Enjeux :
Le stationnement du dépanneur Boni Choix
avec ses nombreux accès et les véhicules de
livraison sont des dangers potentiels pour les
jeunes qui empruntent ce parcours. De plus,
certains utilisent le stationnement comme un
raccourci.
Acteurs concernés :
1-Municipalité;
2-École et Commission scolaire.
Piste de solutions :
1-Prévoir des aménagements ou éléments qui
réduisent la largeur des entrées charretières;
2-Aviser le propriétaire de la situation et des
préoccupations de sécurité (heures de livraison,
sensibilisation de la clientèle, etc). Informer les
enseignants, parents et écoliers des trajets et
comportements sécuritaires à adopter pour se
rendre à l’école.
Échéancier :
Plan de déplacements– École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 21 de 46
Court terme (automne 2014) : 2
Moyen terme (2015-2018) : 1
MLS 1329
2014-06-30
Fiche 5 : Sentiment d’insécurité sur la 2e Avenue Est, vitesse et manque d’aménagement piétonnier
Enjeux :
La 2e Avenue est le second lien vers la route 117
avec la rue Cadillac. Elle mène également au
restaurant du quartier. Les voitures roulent plus
rapidement sur cette voie étant donné ses
attractions (restaurant, cœur du village), mais il
est difficile de savoir si la vitesse limite est
dépassée ou non. Contrairement à la rue
Cadillac, il n’y a pas de trottoir et les piétons ne
se sentent pas en sécurité surtout en hiver
lorsque la rue devient plus étroite.
Acteurs concernés :
1-Municipalité;
2-École et Commission scolaire.
Piste de solutions :
1-Prévoir des aménagements ou éléments qui
réduisent la vitesse et qui offrent un espace
dédié aux piétons. Prévoir un déneigement plus
large de la rue pour permettre une meilleure
cohabitation des différents usagers;
2-Aviser la municipalité de la situation.
Échéancier :
Fiche 6 : Rue Monseigneur-Chagnon étroite en hiver
Enjeux :
Acteurs concernés :
Piste de solutions :
Échéancier :
Plan de déplacements– École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 22 de 46
Court terme (automne 2014) : 1
Moyen terme (2015-2018) : 2
La rue Monseigneur-Chagnon, comme la
majorité des rues, ne comporte pas
d’aménagement, ni limite. Toutefois, comme elle
est plus étroite que les autres rues du quartier, il
y est difficile de circuler particulièrement l’hiver.
1-École et Commission scolaire;
2-Municipalité.
1-Aviser la municipalité de la situation. Valider
s’il s’agit d’un passage clé, par l’établissement
de corridors scolaires avec la municipalité.
Informer les parents et écoliers des trajets
sécuritaires à emprunter pour se rendre à
l’école;
2-Prévoir des aménagements ou éléments qui
offrent un espace dédié aux piétons. Prévoir un
déneigement plus large de la rue pour permettre
une meilleure cohabitation des différents
usagers.
Court terme (automne 2014) : 1 et 2,
déneigement.
Moyen/long terme : 2, selon la réfection de la
rue.
MLS 1329
2014-06-30
Fiche 7 : Rues en mauvais état, présence de grosses crevasses et trous d’eau
Enjeux :
La présence de nombreuses crevasses nuit à la
sécurité et au confort des piétons et cyclistes.
Elles font dévier la trajectoire, peuvent causer
des bris aux équipements des cyclistes et
représentent un risque potentiel d’arriver à
l’école ou à la maison trempée.
Acteurs concernés :
1-Municipalité.
Piste de solutions :
1-Prévoir la réfection/réparation des crevasses.
Échéancier :
Fiche 8 : Déneigement des rues et trottoirs
Enjeux :
Acteurs concernés :
Piste de solutions :
Échéancier :
Court terme : Le plus rapidement possible
La largeur des rues lorsque déneigées cause
problème, elles deviennent trop étroites.
1-École et Commission scolaire;
2-Municipalité 2;
1-Aviser la municipalité de la situation;
2-Évaluer la méthode de déneigement pour
l’améliorer (par exemple : établir les priorités.
Réduire les amoncèlements de neige près des
intersections pour assurer une bonne visibilité.
Faire du déneigement de nuit; éviter les zones
scolaires lors des déplacements des élèves).
Court terme (automne-hiver 2014-2015) : 1 et 2
2
La recommandation 3 du Troisième rapport de recommandations - Pour des routes de plus en plus sécuritaires est la
construction et l’entretien (déneigement) des trottoirs le long des trajets scolaires, détails p.17 du rapport.
Plan de déplacements– École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 23 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 24 de 46
MLS 1329
2014-06-30
4.1.3
Initiatives et options d’encouragement
Lorsque l’environnement d’un quartier, d’une ville est propice à la pratique d’activités physiques
conviviales et sécuritaires, l’ensemble des citoyens en profite. Des intersections bien
aménagées, une signalisation visible et efficace, des aménagements pour piétons et cyclistes
identifiables, entretenus et éclairés sont des éléments qui contribuent à rendre un
environnement favorable au transport actif et par conséquent à la santé. Les efforts mis en
œuvre afin de rendre les parcours piétons et cyclistes agréables et sécuritaires envoient un
signal positif pour les utilisateurs, mais également aux autres usagers de la route, tels les
automobilistes. Les aménagements appropriés dont découle un sentiment de sécurité
influencent le choix du mode de déplacement de la population en particulier sur le chemin entre
l’école et la maison.
Les mesures présentées ci-dessous sont des exemples pouvant être appliqués le long des
parcours menant à l’école Louis-Querbes et visent à accroître le sentiment de sécurité des
élèves et parents aux abords de l’école.
Mise en place de corridors scolaires
Une des façons d’inciter les déplacements actifs des enfants est l’implantation de trajets
agréables entre leur maison et l’école. Cette sélection de trajets vise deux objectifs principaux :
offrir à l’enfant un parcours plus sécuritaire et lui permettre de se déplacer agréablement en
bonne compagnie.
Le processus d’implantation des trajets scolaires s’insère dans une démarche structurée en
trois étapes regroupant les activités suivantes :
- Formation d’un comité de projet et mobilisation du milieu par l’implication de partenaires;
- Définition et aménagement des trajets (aspect technique de la démarche) :
Il s’agit du cœur du projet : cette étape permet d’acquérir une meilleure connaissance du
milieu, d’évaluer les trajets potentiels, d’identifier les problèmes et solutions applicables, de
déterminer les corridors scolaires et de les aménager. (une partie des interventions faites
dans le cadre du présent plan de déplacements est partie prenante de cette étape);
- Information, éducation, promotion, animation et évaluation :
Cette étape permet de « faire vivre le parcours » et d’atteindre les objectifs fixés.
L’analyse de la répartition des élèves de l’école Louis-Querbes laisse croire que celle-ci
possède le potentiel pour mettre en place un corridor scolaire. La rue de Cadillac est le
parcours principal menant à l’école où un nombre important d’élèves circulent le matin, le midi
et à la fin des classes.
Afin de poursuivre la démarche, nous recommandons de voir la démarche complète suggérée
par le ministère du Transport du Québec dans son guide d’implantation de trajets scolaires,
intitulé « Redécouvrir le chemin de l’école » publié en 2009.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 25 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Mise en place d’un pédibus ou vélobus
L’analyse de la répartition des élèves de l’école Louis-Querbes laisse croire que celle-ci
possède le potentiel pour mettre en place un ou plusieurs pédibus. Le pédibus est un système
d’accompagnement organisé des écoliers sur le trajet entre l’école et la maison. Il permet aux
jeunes d’un même secteur géographique de se déplacer à pied d’une manière encadrée
(parcours, horaire et arrêts) donc accessible pour ceux qui ne sont pas encore suffisamment
autonomes pour marcher seuls.
Des parents ou des bénévoles, équipés de dossards réfléchissants, guident à tour de rôle le
pédibus, petit groupe d’élèves (par exemple, 5 bénévoles se répartissent la tâche une journée
par semaine). Les enfants attendent le pédibus au point de rassemblement convenu afin de s’y
rejoindre pour marcher jusqu’à l’école. Il n’est pas nécessaire de compter un grand nombre
d’enfants pour faire fonctionner un pédibus. Un petit comité responsable de l’organisation
détermine l’horaire, l’emplacement des arrêts et le trajet des lignes de pédibus. L’objectif est
d’assurer le maximum de sécurité aux enfants sur le chemin de l’école et de les responsabiliser
en tant qu’usagers de la route. Cette initiative simplifie la vie des parents et favorise la
convivialité et la sécurité dans le quartier. Étant donné que plusieurs enfants se déplacent déjà
de cette manière de manière informelle, un pédibus permettrait de rassembler les enfants sur
un ou plusieurs trajets identifiés comme étant sécuritaires. L’implantation d’un pédibus peut
ainsi avoir comme effet de rassurer les parents inquiets pour la sécurité de leurs enfants.
Le concept peut s‘appliquer à un groupe d’élèves et de parents accompagnateurs qui
empruntent le vélo comme mode de transport, on parle alors de vélobus. À l’école LouisQuerbes, tous les élèves ayant répondu au sondage possèdent un vélo et plusieurs d’entre eux
l’utilisent pour se rendre à l’école. L’implantation d’un vélobus pourrait permettre d’augmenter la
proportion d’élèves qui utilisent ce mode de transport, entre autres, les plus petits. Cette
pratique permettrait également d’assurer et d’enseigner une pratique sécuritaire du vélo.
Les élèves les plus âgés de l’école (10, 11 et 12 ans) fréquentent généralement moins le service
de garde avant ou après les classes et utilisent habituellement plus souvent la marche ou le
vélo pour se déplacer entre l’école et la maison. Certains d’entre eux seraient donc
potentiellement disponibles pour assister l’adulte bénévole dans la conduite d’un pédibus ou
d’un vélobus.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 26 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Mise en place d’un parcours cyclable en site propre à proximité de l’école ou dans les corridors
scolaires
La Ville de Rouyn-Noranda ne possède pas de réseau cyclable dans le secteur Cadillac.
Toutefois, les jeunes d’âge primaire sont plus vulnérables dans la circulation dû, entre autres, à
leur niveau de développement cognitif, physique, psychomoteur et perceptuel encore limité
auxquels font appel la marche et le vélo (INSPQ), et ce encore plus en groupe. Ils agissent de
manière soudaine et impulsive face à des situations parfois banales qui peuvent potentiellement
les mettre en danger.
Il semble que plusieurs élèves utilisent déjà ce moyen de transport et il semble y avoir une
demande pour l’ajout de supports à vélo à l’école. Il apparaît donc important de considérer
l’intégration d’un parcours cyclable comme une option dans l’amélioration des trajets entre
l’école et la maison pour les élèves fréquentant cet établissement. D’ailleurs, certains facteurs
existants comme la largeur de la rue et l’emprise municipale favorisent le réaménagement de
certaines voies qui pourraient accueillir un tel parcours. Dans certaines villes québécoises,
américaines et européennes, des trottoirs très larges permettant aux cyclistes et aux piétons de
partager le même parcours dans les zones scolaires ou touristiques, ce qui apparaît également
comme une solution possible et sécuritaire.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 27 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Tableau des solutions d’aménagement envisageables pour améliorer la sécurité le long des
parcours domicile-école en fonction des sources de dangers
Dangers
Solutions à court terme
Vitesse
-Vérifier la cohérence de la
limite de vitesse avec
l’environnement routier et
faire les changements,
lorsque requis;
-Pictogramme au sol;
-Annoncer la zone scolaire;
-Intensifier la surveillance
policière.
Visibilité
-Tailler la végétation;
-Déplacer les objets;
-Éclairer;
-Déplacer la signalisation;
-Réglementer le
stationnement;
-Enlever les amoncellements
de neige qui bloquent la
vue;
-Aviser les parents et élèves
des zones de débarcadère
afin de s’y conformer;
-Limiter les manœuvres à
reculons.
-Aménagements sur le
terrain de l’école;
Canalisation des entrées et
sorties des écoliers à un
endroit précis;
-Délinéateurs ou glissières;
-S’assurer que la
signalisation est justifiée et
suffisante;
-Réaffecter ou ajouter des
brigadiers scolaires;
-Bande piéton sur la
chaussée sur les rues
résidentielles locales.
-Réaffecter ou ajouter des
brigadiers scolaires;
-Pictogrammes au sol;
-Éloigner la zone de
stationnement (surtout 45 o);
-Enlever les amoncellements
de neige qui bloquent la
vue.
Volume de
circulation et
conflits
Intersections
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 28 de 46
Solutions à moyen/long
terme
-Aménagements
modérateurs de la vitesse;
-Réduction de la largeur
des voies;
-Passages texturés ou
rehaussés pour annoncer
une diminution de la
vitesse;
-Arbres et arbustes en
bordure;
-Avancées de trottoir.
-Avancées de trottoir;
-Trottoirs et voies
cyclables;
-Passages surélevés pour
piétons ou cyclistes;
-Revoir le profil de la route.
Solutions durables
-Plan de mobilité cycliste et
piétonne;
-Planification globale de
l’aménagement urbain pour
favoriser les déplacements
actifs;
-Séparer les usagers
vulnérables (piétons,
cyclistes) des autres usagers
motorisés par
l’aménagement de sites
propres (trottoirs, sentiers et
pistes) ou par des
aménagements destinés à
éviter les empiétements des
usagers vulnérables sur la
chaussée ou, inversement,
des usagers motorisés sur le
trajet scolaire (barrières
physiques rigides).
-Trottoirs, voies cyclables
et autres sites propres;
-Réduire la distance à
traverser par l’ajout
d’avancées de trottoir;
-Rediriger le trafic de
transit;
-Feux de circulation;
-Réaménager les accès à
l’école;
-Relocaliser les zones de
débarcadère;
-Interdire certaines rues au
trafic lourd.
-Avancées de trottoir;
-Feux piétons et cyclistes;
-Passages texturés pour
piétons et cyclistes;
-Création d’îlots de refuge.
MLS 1329
2014-06-30
5.0 CONCLUSION
Le plan de déplacements de l’école Louis-Querbes est un document de réflexion pour les
différents acteurs touchés par le transport actif, mais également par les saines habitudes de
vie des élèves. La Commission scolaire, la direction de l’école, la Ville de Rouyn-Noranda, le
Centre de santé et autres organismes ou autorités concernés sont interpellés à faire la
promotion du transport actif et à créer un environnement propice à cette pratique
principalement aux abords de l’école.
Le sondage et la marche de repérage ont permis de recenser nombre de situations
conflictuelles aux abords de l’école et sur le chemin entre la maison et l’école. Les obstacles
évoqués dans le plan de déplacements sécuritaires démontrent que la promiscuité des
différents usagers de la route à certaines périodes comme l’heure de pointe de l’après-midi
est critique, en ce sens que pour assurer la sécurité de chacun, tous (piétons, cyclistes,
automobilistes et chauffeurs d’autobus) doivent faire l’effort de respecter la signalisation et le
Code de la sécurité routière. Les conditions hivernales existantes durant plus de la moitié de
l’année scolaire, plus particulièrement la sécurité des parcours lors du déneigement, sont des
sources d’inquiétude pour les parents.
Les recommandations proposées sont des pistes de solutions que les différents acteurs
doivent considérer afin de rendre l’environnement physique aux abords de l’école et sur le
trajet entre la maison et l’école le plus sécuritaire possible. Il existe plusieurs manières
différentes de résoudre ces obstacles en tenant compte des objectifs à court, moyen ou long
terme. Toutefois, il est important que des analyses approfondies soient faites sur le terrain
afin de déterminer la solution la plus efficace en lien avec la ou les sources de danger
existantes. Certaines interventions peuvent être testées par des aménagements temporaires
avant de faire l’objet de travaux de réaménagement permanents souvent coûteux. Par
exemple, faire une avancée de trottoir en bloc de béton sur la chaussée existante ou installer
des bacs à fleurs entre la chaussée et le trottoir, etc. Il apparaît aussi important de déterminer
les priorités d’intervention principalement en termes d’aménagement urbain.
Les activités d’information et de sensibilisation auprès des parents, élèves, enseignants,
chauffeurs d’autobus qui ont à circuler aux abords de l’école sont des initiatives agissant sur
les comportements des usagers. Elles sont généralement moins dispendieuses et réalisables
sur un échéancier plus court. Le partage de la route commence par la prise de conscience
des comportements des individus sur la convivialité et la sécurité des parcours empruntés
par les enfants. Il y va de chacun de connaître et de respecter les normes et règlements en
vigueur, l’information devant être disponible et circuler régulièrement.
La promotion du transport actif et des saines habitudes de vie est également importante. Les
bénéfices généraux ont été cités dans le présent plan de déplacements sécuritaires.
Toutefois, le défi reste grand et il nécessite du temps et l’implication continue de différents
acteurs du milieu scolaire, policier, municipal et communautaire. Plusieurs organismes voués
à cette cause peuvent soutenir les établissements scolaires dans cette voie, notamment les
partenaires mentionnés dans le présent rapport. Il semble d’autant plus intéressant de
poursuivre les démarches puisque selon le sondage, le milieu (parents et enfants) semble
motivé à intégrer le transport actif dans sa routine favorisant sa consolidation, voire
l’augmentation de cette pratique.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 29 de 46
MLS 1329
2014-06-30
6.0 RÉFÉRENCES
Direction de la Sécurité des Infrastructures routières (Wallonie) (2011) Visibilité et sécurité des
abords d’écoles, Namur, 42 p.
Ministère du Transport du Québec (2002) Guide de détermination des limites de vitesse – sur les
chemins du réseau routier municipal, troisième édition, Bibliothèque et Archives nationales du
Québec, 65 p.
Ministère du Transport du Québec (2009) Redécouvrir le chemin de l’école - guide d’implantation de
trajets scolaires favorisant les déplacements actifs et sécuritaires vers l’école primaire, Bibliothèque
et Archives nationales du Québec, 70 p.
Ministère du Transport du Québec (2013) Troisième rapport de recommandations – Pour des routes
de plus en plus sécuritaires, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 59 p.
VÉLO QUÉBEC (2009) Aménagement en faveur des piétons et des cyclistes - guide technique,
Montréal, 168 p.
VÉLO QUÉBEC (2011) Mode d’emploi ; stationnements pour vélo, Montréal, 2 p.
[http://www.veloquebec.info/documents/OVB08_stationnement.pdf]
VÉLO QUÉBEC (2011) Opération vélo-boulot. [www.velo.qc.ca/veloboulot]
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 30 de 46
MLS 1329
2014-06-30
ANNEXE A
CARTE SIGNALISATION – ÉTAT DE LA SITUATION ACTUELLE
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
MLS 1329
2014-06-30
ANNEXE B
TRAJET DES AUTOBUS SCOLAIRES
Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois
École Louis-Querbes
Trajet 02
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 32 de 46
MLS 1329
2014-06-30
ANNEXE C
RAPPORT D’EXPERTISE DE STATIONNEMENTS DE VÉLOS
SOMMAIRE DU RAPPORT DE VISITE
École Louis-Querbes
Adresse :
106, rue de Cadillac, Rouyn-Noranda (secteur Cadillac)
Contact :
Michel White, directeur
Nombre d’élèves :
47
Nombres d’employés :
13
Date de la visite :
8 mai 2014, 9 h 45
Sommaire :
Nombre de places lors de la visite :
Il y a 1 stationnement de vélos avec 4 supports et une
capacité de 38 places chacun. Ils sont situés dans la cour
d’école longeant la clôture près du débarcadère d’autobus.
Le positionnement des supports permet l’utilisation de
toutes les places. Toutefois, il ne s’agit pas d’un type de
support recommandé.
Nombre recommandé de places :
Entre 3 et 10 (1 place par groupe de 5 à 20 élèves et 1
place par groupe de 10 à 40 employés) selon les
standards de Vélo Québec; toutefois, comme plus de 10
vélos étaient présents lors de la visite, il serait important
que le nombre de places disponibles soit suffisant pour
répondre à la demande.
Résumé des recommandations :
Le nombre de places disponibles est supérieur au nombre
recommandé de places et le nombre d’utilisateurs
également.
Les
supports
existants
devraient
éventuellement être remplacés par des supports de type
râtelier, car ils sont en mauvais état.
Visite effectuée par :
Caroline Morneau
MLS et Associés, architectes inc.
1200, 8e Rue, Val-d’Or (Québec), J9P 3N7
819 824-3651 poste 216 ou caroline.morneau@mlsarchitectes.com
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 33 de 46
MLS 1329
2014-06-30
1.ÉTAT DES LIEUX
1.1 Emplacement et environnement de l’école
L’école Louis-Querbes se situe dans un secteur rural de faible densité de la municipalité de
Rouyn-Noranda, le quartier Cadillac. La façade principale de l’école donne sur la rue de Cadillac.
Aux abords de l’école Louis-Querbes, on retrouve un secteur principalement résidentiel à
l’exception de quelques commerces sur la rue de Cadillac. Peu de bâtiments entourent l’école, il
s’agit surtout de terrains vagues, puisqu’elle se situe à la limite nord du village. Le débarcadère
d’autobus est situé sur la rue Trempe sur le territoire de l’école et donnant sur la cour latérale de
l’établissement. La cour est clôturée en grande partie avec un accès par la rue Trempe. Il existe un
endroit spécifique où les parents sont invités à déposer leurs enfants sur la rue Trempe en bordure
de rue près du débarcadère d’autobus, mais également à l’entrée du service de garde. Un
stationnement réservé pour le personnel se situe du côté nord de l’école dont l’accès de fait par la
rue de Cadillac. Quant aux visiteurs, ils peuvent garer leur voiture dans la rue en face de l’école où
le stationnement sur rue est possible.
Plan d’implantation de l’école
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 34 de 46
MLS 1329
2014-06-30
1.2 Particularités de l’école
1.2.1
Habitudes de transport des élèves
À l’école Louis-Querbes, le transport scolaire est offert uniquement aux élèves vivant à
l’extérieur du quartier et aux élèves du préscolaire, puisque les autres élèves demeurent à
l’intérieur d’un rayon de 1 km. Selon la direction, environ 65 % des écoliers se rendent à
l’école à pied ou en vélo lorsque la température le permet et 15 % seraient déposés par les
parents.
1.2.2
Habitudes de transport des employés
Selon la direction, il y a environ 1 membre du personnel qui utilise occasionnellement le vélo
comme moyen de transport. Le moyen de transport principal des employés est l’automobile
puisque plusieurs d’entre eux vivent à l’extérieur du quartier. De plus, certains sont appelés
à travailler dans des établissements de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois situés
dans d’autres municipalités.
1.2.3
Réalité de l’école
L’école Louis-Querbes ne rencontre pas de problème particulier de vol ou de vandalisme.
Fait important, lors de la visite, aucun des vélos n’était cadenassé et le directeur a confirmé
que c’était pratique courante. Le milieu de vie plus restreint où les citoyens se connaissent
davantage semble porter les gens à se faire confiance mutuellement. Les supports sont
localisés dans un secteur à la vue incitant moins au vol et au vandalisme. Il y a déjà eu
quelques cas de vandalisme, mais ce n’est pas une pratique courante et il s’agit
généralement de cas ciblé. Une tournée des classes est organisée avec la Sûreté du
Québec chaque année afin d’informer les écoliers sur les règles concernant la pratique du
vélo.
1.3 Stationnements existants
L’école Louis-Querbes possède un stationnement de vélos sur son territoire actuellement. Lors de
la visite, le nombre de vélos était de 19, soit près de la moitié de la population étudiante.
Le stationnement V1 comporte quatre supports
de type clôture avec un nombre de places
disponibles de 38. Il permet d’accueillir la quasitotalité des élèves en vélo compte tenu du fait
qu’il y a 45 élèves et que 8 sont transportés en
autobus. Les supports sont déposés sur le
gravier. Il ne s’agit pas d’un type de supports
recommandé et ils nécessitent tous quelques
réparations et d’être repeints. Situé dans la cour
de l’école, le stationnement est à la vue de la
rue, mais pas des classes à cause de la
végétation.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 35 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2. RECOMMANDATIONS
Le nombre recommandé de places pour les établissements d’enseignement par le « Guide
technique Aménagements en faveur des piétons et des cyclistes » est de 1 place de stationnement
pour 5 à 20 élèves et 1 place pour 10 à 40 employés. Pour l’école Louis-Querbes, cette norme
représente un minimum de 3 places de stationnement et un maximum de 10 places.
Considérant cette norme et les observations faites sur le terrain de l’école, MLS et Associés,
architectes inc. recommande :


Remplacer les supports à vélo de type clôture;
Ajouter un support pour les employés entre le stationnement et l’entrée principale.
Et ce, pour les raisons suivantes :


Aucun support disponible pour le personnel ou les utilisateurs du service de garde.
Les supports de type clôture ne permettent pas de cadenasser le cadre et la roue avant
avec un cadenas en U et ils peuvent tordre la roue et endommager les vélos. Le
remplacement par un type râtelier permet d’avoir un maximum de places dans un minimum
d’espace.
Autres considérations : L’ensemble des usagers (autobus, automobiles, marcheurs et cyclistes)
utilise la même entrée par la cour. Ils doivent alors circuler entre les voitures stationnées où le va-etvient est important et les parents pressés, ce qui peut occasionner certains conflits.
2.1 Sites recommandés
Afin d’accroître l’utilisation des stationnements de vélos et pour améliorer la sécurité, certains
éléments méritent d’être considérés :

Un support près de l’entrée du préscolaire serait un atout pour les employés et parents qui
utilisent ce moyen de transport pour aller chercher leurs enfants (fait observé lors de la
visite). Le support à vélo devrait être situé le plus près possible près du stationnement des
employés entre l’entrée du préscolaire et l’entrée principale de l’édifice, idéalement à moins
de 15 m. Il fait alors concurrence aux autres supports improvisés, tels que les arbres, bancs
ou clôture à proximité.
MLS et Associés, architectes inc. recommande l’installation de nouveaux supports à vélo et le
remplacement des supports dans les stationnements existants, aux endroits suivants V1 et V2* :
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 36 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan d’implantation proposé
Emplacement :
V1, voir plan d’implantation proposé
Accès :
Rue Trempe
Revêtement :
Gravier
Nombres de places :
28 places
Type de support :
Râtelier 7 places (4X)
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 37 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Emplacement :
V2*, voir plan d’implantation proposé
Accès :
Rue de Cadillac
Revêtement :
Gazon
Nombres de places :
3 nouvelles places
Type de support :
Râtelier 3 places
MLS et Associés, architectes inc. recommande d’offrir un nombre de places suffisant à la demande
puisque le maximum de places recommandé pour l’usage de cet édifice, soit 10, ne suffit pas pour
répondre à la demande. Les nouveaux supports devraient être de type râtelier ainsi la configuration
du stationnement V1 sera alors modifié pour que l’ensemble des places soit accessible.
Dans un premier temps, les supports existants de type clôture peuvent être conservés aux endroits
existants. Il serait préférable de remplacer ces supports, tel que mentionné précédemment,
puisqu’ils sont en mauvais état. Ils pourraient, dans un premier temps, être repeints avant
l’installation des nouveaux supports.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 38 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.2 Type de support recommandé
Nous recommandons les supports de type râtelier à sept places (CP-7). (Voir Annexe E pour les
caractéristiques techniques)
Râtelier à 7 places
Capacité de ce type
de support :
7 vélos
Surface d’ancrage :
Béton (surface idéale), asphalte, pavé, gazon, criblure de pierre
Avantages :
 Facile de cadenasser le cadre et la roue avant avec un cadenas en
U;
 Bon support du vélo lorsqu’il est debout, avant qu’il ne soit
cadenassé;
 Haute densité de stationnement.
Inconvénients :
 Manœuvre de stationnement plus difficile en raison du
chevauchement des guidons;
 Difficulté d’utilisation avec un petit cadenas en U ainsi qu’avec un
vélo à gros pneus ou avec un cadre spécial;
 Accumulation de débris au sol.
Optimisation du
support :
 Installer le râtelier perpendiculairement à un mur afin que les deux
côtés puissent être utilisés;
 Mettre la roue avant du vélo dans le support et attacher le cadenas
en U tel que montré sur la photo ci-contre (le côté du cadenas où se
trouve la serrure devrait se trouver vers le cadre du vélo et non au
niveau du support). Ainsi, il sera plus facile d’insérer un autre vélo
dans l’espace voisin.
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 39 de 46
MLS 1329
2014-06-30
2.3 Autres recommandations
2.3.1
Visibilité des stationnements
Marquer adéquatement le cheminement vers le
stationnement pour vélos à l’aide des symboles
appropriés (bicyclettes et chevrons ou flèches) pour
rappeler la présence des cyclistes aux automobilistes et
inciter les véhicules à moteur à libérer les emplacements
destinés aux vélos (voir l’exemple ci-contre).
Indiquer à l’aide de pancartes la présence des
stationnements pour vélos (voir exemple ci-contre).
2.3.2
Accroître l’utilisation et améliorer la sécurité
Inauguration des supports

L’arrivée des nouveaux supports à vélo peut
passer inaperçue. Nous vous encourageons
fortement à en informer les élèves et les
membres du personnel par votre bulletin
d’information, une lettre, etc. Organiser un évènement d’inauguration des supports à vélo
est aussi un excellent moyen de faire connaître cette nouvelle installation. En plus d’informer
les élèves et les membres du personnel de cette nouvelle infrastructure, cela démontrera
que l’école a répondu à une préoccupation qu’est le vol de vélos.
Campagne d’information et de sensibilisation

Dans le cadre du programme À pied, à vélo, ville active, nous encourageons l’école à
organiser une campagne d’information et de sensibilisation sur l’usage adéquat des
supports à vélo auprès des élèves et des membres du personnel. Cette campagne pourrait
avoir lieu au moment de l’installation des supports et de façon récurrente, au printemps et à
la rentrée scolaire;

Différentes activités pourraient se tenir dans le cadre de cette campagne, notamment une
journée de burinage de vélos à l’école.
Références
VÉLO QUÉBEC (2009) Aménagement en faveur des piétons et des cyclistes - guide technique,
Montréal, 168 p.
VÉLO QUÉBEC (2011) Mode d’emploi ; stationnements pour vélos, Montréal, 2 p.
[http://www.veloquebec.info/documents/OVB08_stationnement.pdf]
VÉLO QUÉBEC (2011) Opération vélo-boulot. [www.velo.qc.ca/veloboulot]
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 40 de 46
MLS 1329
2014-06-30
ANNEXE D
FICHE DE SUIVI DU PLAN DE DÉPLACEMENTS
Note : À côté de chaque acteur, indiquer le nom de la ou des personnes ainsi que la date de la rencontre
École : Louis-Querbes
106, rue de Cadillac, Rouyn-Noranda (secteur Cadillac)
Diffusion du plan de déplacements :
Transmis le 20
du 20
/
/
/
/
par
.
au conseil d’établissement
Personne ressource école :
.
Autorités municipales :
Commission scolaire :
.
.
Service de police :
.
Autre(s) :
.
Adoption du plan de déplacements par les partenaires en date du : 20 /
/
.
Suivi des recommandations : rencontres et discussions ou demandes (mobilisations):
Conseil d’établissement :
Avec groupe de parents :
Avec les autorités municipales :
Avec la Commission scolaire :
Avec le service de police :
Autre(s) :
.
.
.
.
.
.
Interventions en aménagement pour favoriser la marche et le vélo :
Aux abords de l’école :
:
:
:
.
.
.
.
Nombre de supports à vélo :
.
Achetés par (ex. Commission scolaire) :
Date :
.
Installés par (ex. Commission scolaire) :
Date :
.
Activités de sensibilisation et de mobilisation en transport actif planifiées ou réalisées :
-
Avec les élèves :
Avec les parents :
Avec l’équipe-école :
Autres:
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 41 de 46
.
.
.
.
MLS 1329
2014-06-30
ANNEXE E
PRIX DES SUPPORTS À VÉLO DISPONIBLES PAR VÉLO QUÉBEC
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 42 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 43 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 44 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 45 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Plan de déplacements – École Louis-Querbes
MLS et Associés, architectes inc.
Page 46 de 46
MLS 1329
2014-06-30
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising