novembre-décembre - Bibliothèque municipale de Lyon

novembre-décembre - Bibliothèque municipale de Lyon
MAGAZINE DES
BIBLIOTHÈQUES
DE LYON
NUMÉRO 89
NOVEMBRE
DÉCEMBRE 2008
ÉVÉNEMENT
Le Mois du film
documentaire
35 films, 22 séances, 9 lieux
MONDE
Le commencement
du monde,
Jean-Claude Guillebaud
PATRIMOINE
Le crayon et la griffe,
exposition Honoré Daumier
REGARD SUR
Globalisation
des finances
MONDE
page 17
¯ L’Occident en question :
Le commencement
du monde
¯ L’Occident en question :
Soirée élections
américaines
t
rdier.ne
hineco
© delp
ÉVÉNEMENT PAGE 06
Le Mois du film
documentaire
LYON ET
RHÔNE-ALPES
pages 24-26
¯
¯
¯
¯
Mémoires d’exils, photographies 1940-1970
Tony Garnier, un patrimoine en danger
Écrire à Lyon
Guignol s’invite dans les Bm du 7e
20
A GE
P
RE
EPÈ
ur
R
o
R
f
E
e
I
S
rr
DOS
, ca s
e
n
Lyo peupl
des
Écrivain aujourd’hui : Boualem Sansal
Voyage en Algéries autour de ma chambre
Le manga... c’est quoi ?
Grisélidis Réal, débats intimes et publics
La Scène poétique : Patrick Beurard-Valdoye,
Nathalie Quitane et Jean-Marie Gleize
¯ Belles étrangères Turquie : Enis Batur et Yigit Bener
ARTS pages 34-39
¯
¯
¯
¯
Villes, Raymond Depardon
Paroles d’artistes : Bob Verschueren
Doubles portraits d’Afrique de l’Ouest
Phnom Penh
CULTURE NUMÉRIQUE
pages 48-50
ier
uart
Le q
REGARD SUR PAGE 12
e©
chèr
a Du
de L
ard
erm
es V
eorg
n-G
Lyo
BM
¯ Les ateliers numériques
¯ Vive la culture numérique !
Les nouvelles technologies au service du handicap
Globalisation
des finances
© Dominique Vernier - fotolia.com
SOCIÉTÉ pages 18-19
¯ L’Occident en question :
Du racisme français
¯ Questions de société : Faits d’école
¯ Histoire de vies, histoires d’anges
Sommaire
LITTÉRATURE pages 27-33
¯
¯
¯
¯
¯
ARTS VIVANTS
pages 40-44
¯ Les Journées de Lyon
des auteurs de théâtre
¯ Produire un spectacle :
Le cas Quichotte
¯ Thérèse Raquin
¯ L’un de nous
ne peut être faux
¯ Avignon 2008
© Coll. BMLyon
SCIENCES ET SANTÉ
PAGE 51
La Fête de la science
ARTS VIVANTS PAGE 40
¯
¯
¯
¯
¯
Bebey Prince Bissongo
Musique sacrée
Just rock : The Delano orchestra
Atch’ / Elan d’Arkel
Les Gourmandises de Vaise
SCIENCES ET SANTÉ
pages 51-54
¯
¯
¯
¯
Les énergies de demain
La santé : un droit pour les enfants
Le corps souffrant
La Fête de la science
HISTOIRE pages 55-56
¯ Histoire et mémoire : Histoire politique
des immigrations (post)coloniales en France
¯ Paolo Sarpi, religion et politique en Europe
¯ Histoire et mémoire : À propos
de la France des Bienveillantes...
PAT
GE 5 8
N E PA
I
O
M
I
R
© Coll. BMLyon
L’apoc
a
e
plyps
Les Journées des Lyon
des auteurs de théâtre
PATRIMOINE
pages 57-63
¯ L’Apocalypse : La conversion
de Constantin
¯ Le crayon et la griffe :
Honoré Daumier
¯ Feuilleter des manuscrits en ligne
¯ Cinquante ans d’histoire du livre
¯ L’Heure de la découverte
© Emile Zeizig
MUSIQUE pages 45-47
¯
¯
¯
¯
L’AGENDA
pages centrales
PHOTO.BM
page 04
BM PRATIQUE
page 64-65
ENFANTS
page 66-75
topo : 11-12.08 : page 03
PHOTO.BM
© Robert Doisneau / Rapho / Eyedea
l
Robert Doisneau,
Jacques Tati et sa bicyclette, 1949.
Cette photographie a été acquise en 1981 et s’inscrit dans la série des 102 portraits de Robert Doisneau
conservés à la Bibliothèque municipale de Lyon.
topo : 11-12.08 : page 04
édito
numéro quatre-vingt neuf
novembre-décembre
deux-mille-huit
Édito
TOPO, magazine
des Bibliothèques de Lyon
Bibliothèque municipale de Lyon
La Part-Dieu
30 boulevard Vivier-Merle
69003 Lyon
tél : 04 78 62 18 00
bm@bm-lyon.fr
www.bm-lyon.fr
n° 89 / novembre-décembre 2008
ISSN 1266-8214
Directeur de la publication :
Patrick Bazin
Rédacteur en chef :
Geneviève Chovet
Ont collaboré à ce numéro :
Sylvie Aznavourian,
Maud Botalla, Christine Boyer,
Marie-Hélène Desestré,
Christelle Di Pietro, Patrick Dubost,
Claudio Galleri, Pierre Guinard,
Catherine Goffaux-Hœpffner,
Anne-Cécile Hyvernat, Anne Meyer,
Frédérique Zahnd
Photographies : Didier Nicole
Conception & réalisation : Beau Fixe
Impression : Imprimerie Chirat
Toute reproduction intégrale ou
partielle d’articles publiés est interdite
sans l’autorisation de leurs auteurs
et de la rédaction.
Couverture :
© Galam - fotolia.com
Bulle financière et mimétismes culturels
Que l’argent soit un signe, indiquant le prix que l’on s’accorde à donner aux
choses, on le savait depuis longtemps. Que cette information, circulant
à la vitesse de l’électron dans les réseaux financiers, ait pu devenir si volatile
et si peu fiable, au point de produire des chimères, cela nous saute aujourd’hui
à la figure. Nous nous retrouvons, comme le facteur de Jour de fête, en panne
de mode d’emploi.
De la même manière, le dérapage de l’information peut faire des dégâts dans
le domaine de la connaissance. C’est l’information du jour qui chass
la précédente sans espoir d’approfondissement. C’est la rumeur qui s’enkyste et
s’amplifie autour d’un fait non vérifié ou fantasmé. C’est le relativisme galopant
qui tendrait à faire croire que toutes les vérités se valent sur le marché de l’Internet.
En toile de fond, c’est toute une économie de l’information capable du meilleur
(la démocratisation sans précédent de l’accès aux connaissances, un potentiel
d’échanges, de partage et de créativité quasi infini), mais, aussi, du pire.
Les risques ne seraient pas bien graves si les dérives se limitaient, de buzz
en buzz, à des effets de mode légèrement grisants. Mais, de même que la crise
financière en vient, un jour, à toucher l’économie réelle, de même une économie
de l’information déboussolée peut fragiliser les fondamentaux de l’éducation
et de la transmission culturelle. Désarmé devant l’océan des possibles face
à notre écran ou croulant sous le fatras des publications de la rentrée,
nous devenons facilement la proie du suivisme le plus moutonnier, oublieux
des leçons de l’histoire ou peu regardants sur le sérieux des sources.
Il va de soi que les bibliothèques ne peuvent prétendre corriger cette évolution.
Tout au plus peuvent-elles, comme dans ce numéro de Topo, à propos de la crise
financière, donner quelques outils, quelques repères, pour prendre le recul
de la réflexion et le temps de former son jugement. Ralentir la machine, au fond,
refroidir les circuits, adopter le rythme des vrais apprentissages, penser
par soi-même, peut-être est-ce la principale leçon des bibliothèques au moment
où le système s’emballe.
Patrick Bazin
directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon
topo : 11-12.08 : page 05
topo : 09-10.08 : page 06

ÉVÉNEMENT
Projections
et rencontres
Bibliothèques de Lyon
du 4 au 29 novembre
Le Mois du film
documentaire
© delphinecordier.net
35 FILMS, 22 SÉANCES ET 9 LIEUX
Un programme éclectique et
exigeant, des rencontres avec
des réalisateurs, des films
rares, des hommages rendus
à des œuvres marquantes…
cette année encore,
la Bibliothèque municipale
de Lyon et ses partenaires,
le cinéma Comœdia et
le Festival du film scientifique
d'Oullins, permettront à tous,
durant tout le mois
de novembre, « d'entrer
en documentaire ». Jusqu'à
la venue exceptionnelle
de Richard Dindo,
à la fin du mois.
Échos de 68,
ici & ailleurs
L'année 2008 a été celle de la commémoration de
Mai 68. Sans aborder ces événements directement, nous avons voulu montrer leur influence à
travers la diffusion de documentaires qui l'interrogent, vont à la rencontre de témoins ou relisent
les archives, et tentent un bilan. À travers des regards singuliers et forts, ceux de Johan Van der
Keuken, Robert Kramer, Chris. Marker, Jean
Rouch, ou encore Virginie Linhart et Juliette
Cahen… Tous disent, de manière sensible et personnelle, voire intime, les années 70, la fin (ou le
deuil) des utopies ou d'une histoire, les blessures
secrètes et les changements sociaux.
Animaux dans
l'objectif
pect du monde vivant, alerter sur les grands enjeux liés à notre environnement, voila ce que tendent à faire les cinéastes animaliers.
Pendant la semaine de la Fête de la Science,
les bibliothèques de Lyon proposent de prendre
le temps d'observer à travers le regard de différents réalisateurs contemporains (Marie Daniel
et Emmanuel Laurent seront présents) quelques
animaux qui nous sont si familiers et pourtant
étrangers (les vers de terre, les escargots, la couleuvre …), de découvrir ou redécouvrir quelques
"classiques" du genre tels les courts-métrages
de Painlevé ou Le territoire des autres, un film de
1970 qui a fait date.
Au cours d'une séance Hors-les-Murs du Festival du film scientifique d'Oullins, trois courtsmétrages de leur sélection seront projetés.
Un programme pour petits et grands.
Émerveiller les spectateurs grâce à de superbes
images réalisées avec des matériels de plus en
plus performants, sensibiliser le public au res-
topo : 11-12.08 : page 07
© Chronique d’un été / Jean Rouch

CALENDRIER
• mardi 4 novembre à 19h15 / BM 4e /
La disparition de Juliette Cahen
• mercredi 5 novembre à 19h / BM 3e /
Autocritique 68-98
de Marie-Claire Schaeffer
• jeudi 6 novembre à 19h / BM 2e /
Ulrike Marie Meinhof
de Timon Koulmasis
• vendredi 7 novembre à 18h30 /
médiathèque de Vaise / Ernesto "Che"
Guevara, journal de Bolivie
de Richard Dindo
• samedi 8 novembre à 15h / BM 5e
Point du Jour / Chronique d'un été
de Jean Rouch
• mercredi 12 novembre 18h /
médiathèque du Bachut / La maladie
de la mémoire de Richard Dindo
• jeudi 13 novembre à 18h30 / BM PartDieu / Courts métrages de Johan
topo : 11-12.08 : page 08
Van der Keuken : Herman Slobbe,
enfant aveugle 2 + Le chat
+ Le mur + La leçon de lecture
+ Les vacances du cinéaste
•
• vendredi 14 novembre à 18h30 /
médiathèque de Vaise
Trois jeunes femmes (entre la vie
et la mort) de Richard Dindo
• samedi 15 novembre à 14h30 / BM
Part-Dieu / Le fond de l'air est
rouge de Chris. Marker
•
•
• lundi 17 novembre à 20h30 / cinéma
Comoedia / Bienvenue à Bataville
de François Caillat, avant-première
suivie d'une rencontre avec F. Caillat
• mardi 18 novembre à 12h30 /
médiathèque de Vaise / Courts métrages
de Jean Painlevé : Acéra ou le bal
des sorcières + Hippocampe ou
cheval marin + Les pigeons du square
• mardi 18 novembre à 17h30 /
médiathèque de Vaise / Les super-
•
•
pouvoirs de la taupe de Pierre
Bressiant + Mon amie la couleuvre
de Jean-Philippe Macchioni + Les
intestins de la terre d'Olivier Barbier
mercredi 19 novembre à 18h30 /
BM Part-Dieu / Les habitants de
Artavazd Pelechian et Le territoire
des autres de François Bel, Gérard
Vienne et Michel Fano
jeudi 20 novembre à 18h30 /
médiathèque du Bachut / Il était une
fois le salariat de Anne Kunvari
vendredi 21 novembre à 18h30 /
BM Part-Dieu / Le Bernard l'Ermite
et Le vampire de Jean Painlevé +
Le zoo minuscule de Emmanuel
Laurent + Spirales de Marie Daniel,
projection suivie d'une rencontre avec
Marie Daniel et Emmanuel Laurent
samedi 22 novembre à 15h / BM 4e /
Hommage à Robert Kramer :
Say Kom Sa + Point de départ
dimanche 23 novembre à 18h /
cinéma Comoedia / Ziggy Stardust
and the spiders from Mars
de D.A. Pennebaker, soirée présentée
par Alban Jamin
• mardi 25 novembre à 18h / BM 7e
Jean Macé / Les moissons de l'utopie
de Yves Billon, Jean-Marie Barbe
et Yann Lardeau
• mercredi 26 novembre à 18h / BM 5e
Point du Jour / L'affaire Grüninger
de Richard Dindo
• jeudi 27 novembre à 18h / BM 7e
Jean Macé / 68, mes parents et moi
de Virginie Linhart
• vendredi 28 novembre à 18h30 /
BM Part-Dieu / Qui était Kafka ?
de Richard Dindo, projection suivie
d'une rencontre avec Richard Dindo
• samedi 29 novembre à 14h30 /
BM Part-Dieu / Ni olvido ni perdon
de Richard Dindo, projection suivie
d'une rencontre avec Richard Dindo

ÉVÉNEMENT
Entretien avec Richard Dindo
“ ”
Il y a toujours cette idée de comprendre
quelqu'un, d'aller sur les lieux de sa vie,
de le lire, de l'entendre, de reconstituer
sa biographie et sa vérité.
© Ernesto “Che” Guevara / Richard Dindo
© Qui était Kafka ? / Richard Dindo
Comment en êtes-vous venu à réaliser
des documentaires ?
Après avoir vu certains films comme 8 ½ 1, Vivre sa
vie2 et d'autres encore, j'ai décidé à dix-huit ans de
devenir cinéaste. N'ayant pas fait d'études, et
n'ayant aucune expérience pratique dans le cinéma,
je suis allé vivre à Paris pour regarder des films à la
Cinémathèque française. Tout en ne voyant pratiquement jamais de documentaires, il n'y en avait tout
simplement pas, j'ai quand même décidé de faire des
documentaires plutôt que des films avec acteurs,
comprenant que je n'avais pas assez de force physique et psychique, ni l'ambition sociale, ni la capacité ou la volonté d'inventer des histoires et des
personnages, pour faire ce qu¹on appelle des films
de "fiction".
Vous êtes suisse, et vous avez réalisé
plusieurs films ayant trait au passé de
ce pays. Quel rapport entretenez-vous avec lui
(et peut-être même lui avec vous) ?
Étant né à Zurich dans une famille ouvrière et italienne, je me suis toujours senti en Suisse chez moi,
dans un monde que je connais et qui m'est familier,
mais j'y reste néanmoins un étranger. Je veux dire
que je regarde ce monde-là de l'extérieur en n'en faisant jamais vraiment partie. Je suis de ces gens qui
sont nés deux fois : une fois à Zurich par hasard, une
autre à Paris par nécessité, où j'ai vécu les événements de 68 qui m'ont forgé, donné une nouvelle
identité, une conscience politique et historique, que
j'ai parallèlement reçues à la Cinémathèque à travers
l'histoire du cinéma.
1. de Federico Fellini (1963)
2. de Jean-Luc Godard (1962)
Vous faites surtout un cinéma de mémoire.
Che Guevara, Rimbaud, Matisse, Kafka,
Grüninger, les jeunes Dani, Michi, Renato
et Max ont tous disparu au moment où vous
filmez. Qu¹est-ce qui vous pousse ainsi à faire
revivre des absents ?
Je crois que la mémoire est quelque chose de fondamental. À 16 ans j'ai découvert Proust. C'est la seule
chose dans ma vie dont je suis un peu fier, que j'aie
été capable, moi, fils d'ouvrier, n'ayant pas eu d'éducation intellectuelle, ayant à peine connu mon père,
venant de si loin, quasi de nulle part, que j'aie été capable tout seul de comprendre immédiatement l'importance de l'écriture de Proust, en feuilletant chez
un antiquaire de la vieille ville de Zurich le premier
tome de sa Recherche du temps perdu.
Depuis je baigne dans la musique proustienne. Ça ne
se voit peut-être pas dans mes films, mais ça se voit
pour moi en tout cas dans mon rapport au langage.
L'idée que l'art est une manière de retrouver le temps
perdu et que la culture est faite pour notre survie,
qu'être artiste veut dire fabriquer des objets beaux
en soi, qui sont toujours aussi des objets de mémoire,
m'est devenu absolument essentielle. J'ai toujours
été ému par la mémoire, par le temps qui passe, étant
dominé par la peur de la vieillessse et de la mort.
Êtes-vous une sorte de détective,
qui mène des enquêtes ?
J'aime l'idée qu'un documentaire est toujours aussi
une enquête, une lecture du réel, surtout quand on
travaille sur la mémoire. On cherche des traces du
passé, on reconstruit un puzzle ou une mosaïque, on
avance image par image, phrase par phrase, en cherchant à créer la structure d'un film qui est toujours
aussi structure de mémoire. J'aime l'idée de la lecture. Lire la réalité, donner un film à lire.
topo : 11-12.08 : page 09

© L’Affaire Grüninger / Richard Dindo
rien oublier, mais fondamentalement tout est de l'ordre de l'improvisation à partir de quelques idées
préalables. C'est ensuite au montage qu'on donne un
sens et une logique à tout cela.
J'adore le montage. C'est le moment où votre intelligence, votre capacité d'analyser une image et une
parole et de les associer, est en plein exercice. C'est
un travail jubilatoire, fondamentalement créatif et
d'une grande intensité, surtout depuis que je monte
avec des ordinateurs qui vous permettent de simuler
rapidement plusieurs associations possibles.
© Trois jeunes femmes... / Richard Dindo
© Ernesto “Che” Guevara / Richard Dindo
On sent les témoins en confiance avec vous.
Comment travaillez-vous avec eux ?
Que représente pour vous leur parole ?
Dans le documentaire vous avez à faire à des gens
réels, qui vous font don de leur personne et de leur
mémoire. Il y a là une générosité, quelque chose de
profondément humain, de vrai, finalement d'émouvant. Ça implique une confiance mutuelle. Vos personnages sont vos premiers spectateurs, il faut qu'ils
soient d'accord avec votre film et avec leur présence
dans le film. C'est comme un contrat moral que vous
passez avec eux. Vous n'avez pas le droit de les trahir.
Gagner leur confiance est votre premier devoir. Sans
eux vous êtes perdu. Je choisis mes personnages
exactement comme on choisit des acteurs, en fonction de leur physique, du son de leur voix, de leur capacité de "jouer" leur propre personnage, d'exprimer
leur pensée et leurs sentiments.
topo : 11-12.08 : page 10
Vous avez réalisé de nombreux portraits
d'écrivains. Quelle est votre relation
à la littérature ?
Je suis un enfant du cinéma et de la littérature. Étant
autodidacte, j'ai dû tout apprendre par moi-même, en
regardant des films et en lisant des livres. Il y a dans
mes films souvent une relation dialectique entre
l'image et la parole, un mariage si j'ose dire entre le
cinéma et la littérature.
Vous avez dit un jour que votre cinéma est
"un roman de famille". Pouvez-vous nous
en dire plus ?
Choisir les gens qu'on a envie de connaître en faisant
un film avec eux, se constituer leur fils ou frère, se
constituer une famille qui ne vous a pas été imposée
par le destin, mais que vous avez choisie vous même
en toute liberté. Toutes les personnes avec lesquelles
j'ai travaillé en tant qu'acteurs et actrices de mes
films étaient comme des pères, des mères, des frères
et des sœurs pour moi.
Peut-on définir votre cinéma comme engagé ?
Comme je suis un soixante-huitard, j'ai réfléchi à la
fonction de l'intellectuel dans la société, à l'engagement politique, au rêve de la révolution, à l'inévitable
échec de ce rêve. Sur les 30 films que j'ai faits dans
ma vie, il y a une dizaine qu'on pourrait appeller "politiques". Mais je n'ai jamais aimé qu'on réduise mes
films à la politique. Il y a d'abord une réflexion sur la
nature du documentaire, sur sa part de fiction, sur
ses limites, sur son dépassement. Une réflexion
aussi sur la parole, la voix humaine, le visage, la mémoire, l'absence, l'invisibilité, etc. On a trop tendance
dans le cinéma dit "politique" à évacuer le langage, le
souci de la forme, la réflexion sur le réel. J'oserais
dire qu'il y a dans mon cinéma une dimension "philosophique", une pensée sur le monde, la vie et la
mort. Tout ce qui est dit dans mes films à travers les
autres, je le pense moi-même. Quand vous choisissez des phrases de Rimbaud, de Kafka ou de Genet
pour en faire des commentaires dans vos films, c'est
comme si vous réalisiez le rêve que vous avez du langage. Vous vous définissez à travers les mots et les
phrases des autres. À partir du moment où vous travaillez sur le langage, vous êtes forcément dans la
pensée. J'ose dire que "ça pense" dans mes films.
Écrivez-vous un scénario ou le film
se construit-il à mesure ? Et quel est le rôle
du montage dans votre cinéma ?
Dans le documentaire on écrit un exposé pour chercher l'argent et on fait un plan de tournage pour ne
Comment voyez-vous les spectateurs ?
J'ai toujours fait les films que j'avais envie de faire,
sans aucun calcul et sans jamais penser aux spectateurs. Certains de mes films ont été vus par pas mal
de gens, à la télévision par exemple, d'autres par très

© Ni Olvido ni perdon / R. Dindo
peu. Avoir un public est quelque chose de gratifiant,
c'est une chance et un plaisir, mais je crois qu'il faut
d'abord rester fidèle à soi-même, ne jamais se trahir
ni perdre sa dignité. J'ai l'impression que les films
vraiment intelligents, profonds, subtils, ne seront toujours vus que par un petit nombre de gens, c'est la
même chose pour la littérature.
Quels sont vos projets actuels ?
Je travaille sur le montage d'un film sur Gauguin.
C’est peut-être mon dernier film sur un personnage
historique et mort. Je fais ce film pratiquement sans
argent, pour le plaisir et parce que j'avais envie d'aller à Tahiti. En même temps c'est de nouveau un film
sur le rapport entre l'image et la parole, dans la mesure où je me sers des écrits autobiographiques de
Gauguin comme commentaire. Et l'image c'est surtout les tableaux du maître et des paysages, le regard
en quelque sorte de Gauguin sur le monde qui l'entoure. Et puis je cherche de nouveau à comprendre
ce que c'est un grand artiste et un rebelle.
Il y a toujours cette idée de comprendre quelqu'un,
d'aller sur les lieux de sa vie, de le lire, de l'entendre,
de reconstituer sa biographie et sa vérité. Je me dé-
INVITATION À
RICHARD DINDO,
CINÉASTE DE LA MÉMOIRE
© DR
PORTRAIT
Richard Dindo est né à Zurich en 1944.
Il quitte tôt l'école et se met à voyager,
avant de s'installer à Paris où il sera témoin des événements de 68. Il apprend
de manière autodidacte le métier de réalisateur, en allant à la Cinémathèque et
en lisant. En 1970 il retourne en Suisse
pour réaliser son premier film, La répétition. Depuis, il a tourné une trentaine de films, sauvant inlassablement de l'oubli des événements enfouis, des rebelles victimes d'injustice, des idéalistes au
destin fracassé, avec comme figure emblématique Che Guevara, auquel il
consacre en 1994 le très beau Ernesto "Che" Guevara, journal de Bolivie.
La parole des témoins, les textes écrits, les documents d'archives, les lieux où
se sont déroulés l'histoire... sont ses matériaux. Il transmet ainsi avec justesse, précision et attention, et aussi par la grâce du montage, sa lecture du
passé et le fait revivre pour le spectateur.
ÉVÉNEMENT
finirais en tant que cinéaste comme "travailleur de
la mémoire" et comme biographe. J'aime chez l'artiste sa capacité à créer une œuvre et sa volonté de
révolte. Il y a l'idée aussi de revenir sur des artistes et
des écrivains qui nous ont marqués et de toujours les
relire, parce qu'ils ont eu une influence sur notre existence. De toujours mieux comprendre cette influence, pour savoir qui nous sommes et d'où nous
venons. Et puis je suis en train de faire un film aux
États-Unis sur des Américains qui rêvent de
construire une nouvelle civilisation sur la planète
Mars et qui pensent qu'il est indispensable pour la
survie de l¹Humanité et pour chercher des traces de
vie dans l'Univers, de se rendre dans notre système
solaire d'abord et au-delà ensuite. Après avoir longtemps et presque exclusivement travaillé sur la mémoire, je travaille là plutôt sur l'avenir pour changer
un peu. J'ai toujours considéré le passé comme un
objet de mémoire et l'avenir comme un objet d'utopie.
Entretien réalisé par Marie-Hélène Desestré,
coordinatrice de la programmation
dans les BM de Lyon
En 1973, il réalise Des Suisses dans la guerre d'Espagne, revenant sur l'engagement de volontaires suisses entre 1936 et 1939. L'exécution du traître à
la patrie, Ernst S. (1976), devenu un classique, a été comparé à Le Chagrin et
la pitié de Marcel Ophuls pour son travail sur le rôle de la Suisse pendant la
Seconde guerre mondiale. Dans cette veine, L'affaire Grüninger (1997) revient sur un policier condamné en 1940 pour avoir fait "passer" des Juifs.
1981 est la date de son premier film sur un écrivain, qui sera suivi de beaucoup d'autres, son amour de la littérature étant l'un des fils rouges de son
œuvre : Max Frisch, journal I-III une "relecture filmique" de l'œuvre de Max
Frisch. Ansi il s'intéressera à Rimbaud (Arthur Rimbaud, une biographie,
1990), à Breyten Breytenbach (Une saison au paradis, 1996), à Jean Genet
(Genet à Chatila, 1999) et enfin à Franz Kafka (Qui était Kafka ?, 2006).
L'un de ses autres sujets privilégiés est la répression des mouvements de
jeunes par les gouvernements avec par exemple Dani, Michi, Renato et Max
(1987), sur les victimes de bavures policières à Zurich en 1981, ou avec Ni
olvido ni perdon (2003), retour sur une période sombre de l'histoire du
Mexique, en 1968.
Il mène également depuis 2002 un travail avec les Hôpitaux universitaires du
canton de Genève, qui lui a permis de réaliser des films proches de ses préoccupations de toujours, comme La maladie de la mémoire (sur des patients atteints d'Alzheimer) et Trois jeunes femmes (entre la vie et la mort), sur le
suicide. C'est l'un des plus grands réalisateurs de documentaires. Il sera à la
bibliothèque de la Part-Dieu pour présenter deux films les 28 et 29 novembre.
M.-H. D.
topo : 11-12.08 : page 11
topo : 11-12.08 : page 12
© Valentin Mosichev - Joe Gough - Dominique Vernier - Fotolia.com


REGARD SUR
Cet article reprend
la sélection bibliographique
réalisée par les bibliothécaires
pour Points d'actu !,
un service en ligne de la BM
(www.pointsdactu.org)
Globalisation
des finances
© Stéphane Delbecque
QUAND WALL STREET ÉTERNUE,
PARIS S’ENRHUME (PROVERBE BOURSIER)
Le tsunami a eu lieu aux États-Unis, durant le mois d'août 2007, échappant
peut-être à l'attention du commun des mortels, à moins de n'être détenteur
d'actions. La crise des subprimes venait alors de faire son entrée en scène. Un
nouveau krach boursier, une récession, une dépression ? La contagion atteint aujourd'hui des banques en Europe : certaines sombrent dans la faillite, un trader
londonien pris à la gorge se donne la mort... Triste sort que celui des grands manitous de la finance internationale. Un an plus tard, la crise financière secoue
cette fois-ci toutes les places boursières de la planète. Le gouvernement américain est contraint d'intervenir et de nationaliser quelques organismes financiers
menacés. En ligne de mire, parmi les responsables de cette situation, les hedge
funds, ou fonds spéculatifs, mais aussi l'organisation du système de prêt aux
USA et sa lente dérégulation. L'Amérique est-elle allée trop loin ? D'autres
alertes ponctuent actuellement l'actualité, et l'on commence à craindre pour
l'économie française, bien que le gouvernement semble particulièrement en
alerte sur le sujet. Serions-nous donc tous sous le joug d'un système financier
mondial ? Son opacité et sa complexité méritent quelques éclaircissements.
topo : 11-12.08 : page 13

Pour ceux qui n'ont pas encore
compris la crise des subprimes
KRACH : TRADERS, BANQUIERS, POLITIQUES…
NI RESPONSABLES NI COUPABLES , NUMÉRO DE LA REVUE
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES DU 25 SEPTEMBRE 2008
Un petit tour d'horizon de la presse française et internationale sur le
sujet de la crise bancaire… Avec notamment un article de l'économiste américain Paul Krugman, Prix Nobel d’économie en 2008, sur
le plan de sauvetage prévu par le gouvernement.
PHILIP WAECHTER, SUBPRIMES, LA FAILLITE MONDIALE ?
CETTE CRISE FINANCIÈRE QUI VA CHANGER VOTRE VIE ,
ÉDITIONS ALPHÉE - JEAN-PAUL BERTRAND
Philippe Waechter, économiste chez Natixis, estime que la crise des
subprimes, véritable tsunami financier, va durer au-delà de 2008. Il explique les conséquences probables en Europe et l'évolution du marché immobilier, tout en montrant en quoi la situation française et
européenne diffère de la situation américaine.
PAUL JORION, VERS LA CRISE DU CAPITALISME
AMÉRICAIN , LA DÉCOUVERTE
Un livre qui, avant la crise des subprimes, décryptait les faiblesses du
capitalisme américain. L'auteur, anthropologue de formation, montre
que la vulnérabilité de l'économie américaine ne se situe pas dans la
Bourse mais bien dans le secteur immobilier, qui représente 60 % de
l'enrichissement des ménages depuis les années 1980 et qui est artificiellement soutenu par tout un ensemble de politiques gouvernementales. On connaît la suite...
PAUL JORION, L'IMPLOSION. LA FINANCE CONTRE
L'ÉCONOMIE : CE QUE RÉVÈLE LA CRISE DES SUBPRIMES , FAYARD
Paul Jorion jette un regard lucide et différent sur la crise des subprimes, qu'il avait largement anticipée, notamment dans son précédent livre, et revient plus en détail sur la bulle immobilière américaine
et les mécanismes de l'effondrement bancaire.
LA CRISE FINANCIÈRE EXPLIQUÉE PAR HYMAN MINSKY,
PROBLÈMES ÉCONOMIQUES, N° 2935, 2007
La revue Problèmes économiques a sélectionné cet article du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, écrit par Gerard Braunberger, pour la qualité de son explication de la crise des subprimes.
Durant l'été 2007, la crise des titres de créances hypothécaires aux
États-Unis (subprimes) a fait chuter les bourses mondiales et notamment les titres des établissements de crédit dont certains ont enregistré d'importantes pertes. La crise a fait sortir de l'oubli le nom d'un
économiste américain peu connu, mort en 1996 à l'âge de 77 ans :
Hyman P. Minsky. Influencé par les travaux de Keynes et de Schumpeter, il a toujours privilégié une version pragmatique de l'économie,
en intégrant la dimension psychologique des acteurs aux modèles économiques. Pendant la dernière partie de sa vie, il s'est surtout intéressé à l'innovation financière et à ses répercussions et a développé
une théorie de la crise financière. Selon lui, les crises sont surtout le
fait d'une exubérance et d'une présomption de la part des acteurs financiers qui les poussent à inventer sans cesse de nouveaux produits
financiers, masquant ainsi le caractère explosif de la situation globale.
Une fois la crise éclatée, les banques sont les principales victimes et
ne s'en sortent souvent que grâce à l'intervention de l'Etat.
FINANCE : LA CRISE ET SES CONSÉQUENCES ,
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES, SEPTEMBRE 2007.
Ce numéro hors-série du mensuel Alternatives économiques expose
de manière limpide les mécanismes à l'origine de la crise économique
aux États-Unis : crédit trop facile, fonds spéculatifs, aveuglement des
agences de notation... les causes d'un fiasco.
Pour ceux qui restent perplexes
face à la finance internationale
PATRICK ARTUS, ON COMPREND MIEUX LE MONDE À TRAVERS
L'ÉCONOMIE , PEARSON EDUCATION
Très pédagogique dans sa conception, ce petit livre de Patrick Artus,
directeur de la recherche de Natixis et économiste reconnnu, permet
de faire le point sur tous les grands sujets de l'économie mondiale, de
la Chine à l'inflation en passant par le pouvoir d'achat.
LA FINANCE , UN NUMÉRO HORS-SÉRIE D'ALTERNATIVES
ÉCONOMIQUES , DÉCEMBRE 2007
Une approche très didactique (histoire, théorie, actualité, perspectives) des mécanismes de la finance internationale et de son influence
sur l'économie mondiale.
© Zesmerelda
ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI, LES DÉSÉQUILIBRES
FINANCIERS INTERNATIONAUX , LA DÉCOUVERTE
Pour comprendre les mécanismes de la globalisation financière, au
travers d'un petit retour des années 2000 à aujourd'hui, avec, en fil directeur, le billet vert.
topo : 11-12.08 : page 14

REGARD SUR
© John-Morgan
ALAIN SUEUR, LES OUTILS DE LA STRATÉGIE BOURSIÈRE ,
ED. D'ORGANISATION
Ce livre présente tous les outils utilisés par les professionnels de la
stratégie boursière pour organiser la gestion des placements. Stratège, gérant, analyste financier, l'auteur présente les outils pertinents
pour placer efficacement ses capitaux dans un monde globalisé.
MATHILDE LEMOINE, PHILIPPE ET THIERRY MADIES,
LES GRANDES QUESTIONS D'ÉCONOMIE ET FINANCE
INTERNATIONALES : DÉCODER L'ACTUALITÉ , DE BOECK
Les arguments pour ou contre la mondialisation ne cessent de s'étoffer.
Le caractère pluriforme du phénomène nous conduit parfois à oublier
les enseignements de l'analyse économique et à limiter notre capacité
à nourrir et à développer nos propos. L'objectif de cet ouvrage plutôt
universitaire est de donner les clés permettant de comprendre chacune
des grandes questions d'économie et de finance internationales.
PATRICE FONTAINE, JOANNE HAMET, LES MARCHÉS
FINANCIERS INTERNATIONAUX : LE MARCHÉ INTERNATIONAL
DES CAPITAUX, QUE SA I S-JE ?
En proposant une description des différents types d'opérations financières internationales (euro-devises, obligations, facilités ou encore
swaps), ce livre donne les outils nécessaires à la compréhension des
marchés financiers internationaux.
Pour ceux qui, malgré tout,
aiment le risque
JEAN-PIERRE DESCHANEL, LA BOURSE EN CLAIR , ELLIPSES
Ouvrage de vulgarisation expliquant le rôle et le fonctionnement de la
Bourse et du marché financier ainsi que les différents produits et instruments financiers. Aborde également la question des scandales
boursiers.
GÉRARD HUGUENIN, GAGNER DE L'ARGENT EN BOURSE ,
EYROLLES PRATIQUE
La Bourse fascine et fait rêver de fortunes faciles. Mais elle peut aussi
faire peur, un krach étant toujours possible. Alors, faut-il investir en
Bourse ? Ce livre propose une initiation pour démystifier l'investissement boursier. Il explique ce que sont les actions, les obligations, les
SICAV, etc., et de quelle manière on place son argent. Mais surtout, il
donne les vraies règles du jeu, celles que les investisseurs professionnels connaissent et que le public ignore souvent : les pièges à éviter, les questions à se poser, les réflexes à avoir...
JOHN BIOK, LEÇONS DES MAÎTRES DE LA BOURSE , VALOR
Ce livre passe au crible les carrières de traders d'exception, et révèle
comment vous pourrez mettre à profit les savoir-faire, règles de discipline et de trading de ces derniers pour améliorer vos performances
sur les marchés actuels.
Comment investir autrement
THIERRY JEANTET, L'ÉCONOMIE SOCIALE :
UNE ALTERNATIVE AU CAPITALISME , ECONOMICA
Peut-on construire un monde où la recherche du profit n'est pas la
priorité commune ? C'est la question que se pose Thirry Jeantet, après
avoir établi l'état des lieux du capitalisme actuel, secoué de crises financières et source d'innombrables inégalités. Tout en restant exposée
aux mouvements économiques et financiers mondiaux, l'économie dite
sociale pourrait être une alternative au capitalisme fragilisé que le
monde connaît aujourd'hui.
LES PLACEMENTS ÉTHIQUES ET SOLIDAIRES , ALTERNATIVES
ÉCONOMIQUES PRATIQUE, N° 35, SEPT. 2008
Connaissez-vous les " fonds d'investissements socialement responsables ", avez-vous envie de civiliser l'économie ? Alors lisez ce petit
guide, qui s'adresse à tous les portes-monnaie, et vous saurez tout sur
les produits d'épargne responsable… Les banques proposent de plus
en plus à leurs clients des placements estampillés " développement
durable " ou " épargne solidaire ". Alternatives économiques les a tous
passés au crible et donne des conseils pratiques pour de futurs placements.
Anne-Cécile Hyvernat, département Société
Retrouvez l’intégralité de cet article sur Points d’Actu !,
un service en ligne de la BM (www.pointsdactu.org)
topo : 11-12.08 : page 15

CRISE BANCAIRE
ET ÉPARGNANTS
QUESTION
LE GU
UN SE ICHET D
RVICE
EN LIG U
NE
SAVOI
DE LA R
BM
Vous a
vez une
questio
Nous a
n?
vons la
répons
www.g
e
uichetd
!
usavoir
.org
Quelles sont les garanties des épargnants en cas d’effondrement de leur banque :
sur leurs comptes de dépot, sur les PEL et CEL, sur l’assurance-vie, etc.
Existe t-il des ouvrages sur les stratégies à adopter ?
RÉPONSE du département Société
En France, c’est le Fonds de garantie des dépôts qui a pour mission d’indemniser les clients
d’une banque en faillite.
Vous trouverez sur le site web du Fonds tous les renseignements sur les conditions de remboursement ou non : www.garantiedesdepots.fr
Pour résumer, il faut savoir que le Fonds indemnise, à hauteur de 70 000 euros par déposant,
tout solde créditeur tel que compte-chèque, compte sur livret, PEL... Certains placements,
comme les SICAV, sont cependant exclus du remboursement :
Il s’agit de tout solde créditeur résultant de fonds laissés en compte ou de situations transitoires provenant d’opérations bancaires normales que l’établissement de crédit doit restituer
conformément aux conditions légales et contractuelles applicables notamment en matière
de compensation.
Outre les dépôts figurant sur un ou plusieurs comptes bancaires, comme par exemple les dépôts à vue, les comptes sur livret, les plans d’épargne-logement, les dépôts de garantie,
lorsqu’ils deviennent exigibles et les sommes dues en représentation de bons de caisse et de
moyens de paiement de toute nature, sont couverts par le Fonds de Garantie des Dépôts.
A lire également, cet article paru dans le Journal des finances (www.jdf.com) : « Les
épargnants sont bien protégés en cas de faillite bancaire ».
Voir enfin, pour un point de vue plus large, l’article de Frederic S. Mishkin, « Un filet de sécurité contre la récession économique », sur le site de la revue Les Echos (www.lesechos.fr).
topo : 11-12.08 : page 16
© Siège de la Banque Centrale Européenne à Francfort- Wikimedia commons, licence de documentation libre GNU / © Stéfan
Définition des dépôts garantis

MONDE
Soirée élections
américaines
JEUDI
© Hermance Triay
¯
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
20 NOVEMBRE À 18H30
Conférence-débat avec Olivier Richomme
et Yannick Mireur
Deux semaines après l'élection du successeur de
George W. Bush à la Maison Blanche, appelé à prendre
ses fonctions en janvier 2009, le temps est venu d'un
retour à chaud mais en même temps distancié sur les
derniers mois d'une course électorale qui a obnubilé
une grande partie de la planète. Enjeux politiques, économiques et sociaux se sont mêlés pour donner un
combat électoral captivant, dans un contexte financier
extrêmement tendu aux États-Unis.
Olivier Richomme, auteur de la première biographie
française de Barack Obama, reviendra sur les principaux événements de la campagne, les programmes
des candidats, le choix des colistiers, et sur le déroulement du scrutin du 4 novembre.
À cette occasion, il sera accompagné
de Yannick Mireur, également spécialiste de politique américaine, et tous
deux aborderont l'après-Bush et essaieront de discerner les possibles ou
probables évolutions des USA, plongés depuis plusieurs mois en pleine
crise économique.
¯
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
JEUDI
11 DÉCEMBRE À 18H30
LE COMMENCEMENT
D'UN MONDE
Conférence-débat avec Jean-Claude Guillebaud, écrivain et journaliste.
Nous sommes au commencement d'un monde.
Vécu dans la crainte, ce prodigieux surgissement signe la disparition de l'ancien
monde, celui dans lequel nous sommes nés. Pourtant, la sourde inquiétude qui
habite nos sociétés doit être
dépassée. Le monde « nouveau » qui naît sous nos yeux
est sans doute porteur de menaces mais plus encore de
promesses. Il correspond à
l'émergence d'une modernité
radicalement " autre ". Elle ne
se confond plus avec l'Occident comme ce fut le cas pendant quatre siècles. Une
longue séquence historique s'achève et la stricte hégémonie occidentale prend
fin. Nous sommes en marche vers une modernité métisse. Deux malentendus
nous empêchent de prendre la vraie mesure de l'événement. On annonce un
« choc » des civilisations, alors même que c'est d'une rencontre progressive
qu'il s'agit. On s'inquiète d'une aggravation des différences entre les peuples,
quand les influences réciproques n'ont jamais été aussi fortes. Le discours
dominant est trompeur. En réalité, au-delà des apparences, les « civilisations »se
rapprochent les unes des autres. De l'Afrique à la Chine et de l'Inde à l'Amérique latine, Jean-Claude Guillebaud examine posément l'état des grandes
cultures en mouvement, pour décrire l'avènement prometteur - et périlleux d'une véritable modernité planétaire. Ce rendez-vous pourrait connaître des
revers et engendrer des violences. Il est pourtant inéluctable et sans équivalent
dans l'histoire humaine.
L’Occident
en question
© DR
Olivier Richomme est maître de conférences en
civilisation américaine à l'université Lumière-Lyon 2. Il
a publié L'Amérique de Barack Obama avec François
Durpaire (Demopolis, 2007).
Yannick Mireur est politologue, fondateur et rédacteur en chef de la revue Politique américaine. Il vient de
publier Après Bush. Pourquoi l'Amérique ne changera
pas (Choiseul éditions, 2008).
Jean-Claude Guillebaud a publié de nombreux livres, et parmi les plus récents
Comment je suis redevenu chrétien (Albin Michel, 2007) et La force de conviction (Le Seuil, 2005).
topo : 11-12.08 : page 17

SOCIÉTÉ
L'Occident
en question
DU RACISME FRANÇAIS
Ce livre présente la filiation continue de la négrophobie française
depuis le XVIIe siècle ; du Code noir de Colbert au discours de Nicolas Sarkozy à Dakar. Rares sont les intellectuels français qui
ont remis en question le socle raciste sur lequel repose notre regard sur " les noirs ", africains ou antillais. Odile Tobner cherche
à démonter les discours stéréotypés, les préjugés, n'hésitant pas
à entrer dans le pamphlet, la polémique. Mais elle travaille aussi
à démontrer ce qu'elle dénonce, elle cite systématiquement ceux qu'elle critique. Pour
Odile Tobner la négrophobie fait partie de notre héritage. Le pays des Lumières et des
Droits de l'homme n'aime pas se voir en ce miroir-là. Une soirée de débats en perspective...
© Rent-a-moose
Rencontre avec Odile Tobner, autour de son dernier livre.
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
¯
VENDREDI
Professeure agrégée de Lettres classiques, Odile Tobner a enseigné à l'université de
Rouen. Elle a partagé la vie et le combat de l'écrivain Mongo Beti, contribuant à ses côtés
à la revue Peuples noirs, Peuples africains. Auteure, avec Boubacar Boris Diop et FrançoisXavier Verschave, du livre Négrophobie, elle préside depuis 2005 l'association Survie et
anime à Yaoundé (Cameroun) la Librairie des Peuples noirs. Du racisme français est publié
aux éditions Les Arènes (2007).
QUESTIONS
DE SOCIÉTÉ
¯
FAITS D'ÉCOLE
7 NOVEMBRE À 18H30
Conférence-débat avec François Dubet, sociologue.
L'école est un champ de batailles et de conflits plus ou moins feutrés. Quoi qu'il en pense et quoi
qu'il en dise, le sociologue est dans cette bataille et y participe, même quand il veut s'extraire
de la mêlée. Fruit de nombreuses années d'enquêtes et d'analyses, Faits d'école, de François
Dubet parvient à donner de l'école en France un état des lieux axé sur les " faits d'école ", c'està-dire sur ce que l'école " fait " aux individus, élèves, familles, enseignants. Sur ce vaste panorama de toutes les questions qui concernent
aujourd'hui le système éducatif français (la laïcité, la violence, l'égalité), François Dubet pose son regard à la fois scientifique et engagé,
apporte une interprétation éclairée des mutations de l'école et va
même jusqu'à interroger le rôle du sociologue dans la compréhension
de tous ces phénomènes.
© Alain Bachellier
François Dubet enseigne à l'université Bordeaux 2 et à l'École des
hautes études en sciences sociales à Paris. Il est l'auteur de L'expérience sociologique (La Découverte, 2007) et de Injustices : l'expérience des inégalités au travail (Le Seuil, 2006).
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
MARDI
topo : 11-12.08 : page 18
2 DÉCEMBRE À 18H30

SOCIÉTÉ
¯
HISTOIRE DE VIES,
HISTOIRES D'ANGES
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
& LECTURE
29 NOVEMBRE À 15H00
PROJECTION
SAMEDI
CE FILM FAIT S'ENTRECROISER SÉQUENCES D'ENLES LAURIERS (LYON
8E), ET
© "Roger", 2008. Marie Hélène Roinat © MEWE production
TRETIENS AVEC DES RÉSIDENTS DU FOYER ADOMA,
SÉQUENCES DE FIC-
TIONS TOURNÉES AU FOYER AVEC LA PARTICIPATION
DE PLUSIEURS D'ENTRE EUX. PARCOURS INDIVIDUELS, PROJETS D'AVENIR ET RÉCITS D'INFORTUNES, IMAGES DES LIEUX ÉVOQUÉS DE VIE ET DE
TRAVAIL ALTERNENT AVEC DE BRÈVES HISTOIRES
IMAGINÉES OÙ LES MURS DU FOYER SE PEUPLENT
D'ANGES, PASSEURS AILÉS, CRÉATURES AMICALES
ET PROTECTRICES DES RÊVES ET DÉSIRS SECRETS.
À L’ISSUE DE LA PROJECTION, VINCENT BADY LIRA
DES TEXTES ÉCRITS PAR LES PARTICIPANTS D'UN
ATELIER D'ÉCRITURE CONDUIT PAR LE C.F.E.U. AU
FOYER ADOMA.
BIBLIOTHEQUE DU
2E
PROJECTION
MARDI
9 DÉCEMBRE A 19H00
Conférence de Irène Poulet
et Lorraine Zarski, présidente
de l'Association Lyonnaise
de Graphologie
www.lyongraphologie.org
¯
Avec On est doc !, la bibliothèque
de 2e vous invite à des projections
régulières de films documentaires.
Le documentaire est à la fiction
ce que l'essai est au roman.
Il traduit l'appel de la réalité à soi,
avec pour seul scénario l'œil
de la caméra et une possible
narration.
© Manuscrit autographe de Fable ou histoire par Paul Verlaine (1844-1896).
Daté du 10 mars 1895 et publié en 1896 dans le recueil Invectives.
On est doc'
« Les écritures manuscrites sont comme des voix,
elles disent autre chose que les mots qu'elles transportent. Et parfois elles contredisent ces mots. Les
variations de l'âme sont enregistrées par la main
sur le papier comme les tremblements imperceptibles de la terre sont rendus visibles par le mouvement d'aiguilles sur du papier millimétré ».
Christian Bobin
Il nous arrive à tous de nous interroger sur notre
comportement, sur notre personnalité. La graphologie, technique d'observation et d'interprétation
de l'écriture, aide à comprendre et à découvrir le
fonctionnement de notre psychisme. Mais sur quels
fondements s'appuie la graphologie ? Dans quels
cas est-elle utilisée ? Que peut-on en attendre ?
Quelle est sa place dans notre société où l'écrit est
en perte de vitesse ?
BIBLIOTHÈQUE DU
CONFÉRENCE
JEUDI
2E
LA
GRAPHOLOGIE
20 NOVEMBRE À 19H00
topo : 11-12.08 : page 19
Cérémonie de la pose de la première pierre de la Mosquée de Lyon © BM Lyon - Lyon Figaro - Marcos
f
topo : 11-12.08 : page 20
f
DOSSIER REPÈRE
Cet article reprend
un dossier repère réalisé
par les bibliothécaires
pour Points d'actu !,
un service en ligne de la BM
(www.pointsdactu.org)
Lyon, carrefour
des peuples
L'identité de la région lyonnaise, carrefour géographique,
économique et culturel, a été façonnée par des hommes
de toute origine et de toute croyance, venus de plus ou moins
loin et à diverses occasions : exode entre campagne, montagne
et ville, entre colonie et métropole, embrigadement de l'armée,
appel massif à la main d'œuvre immigrée, fuite devant
les régimes totalitaires.
Les collections de la Bibliothèque en ont gardé les traces
les plus récentes à travers des collections de presse, à travers
des fonds photographiques qui lui ont été confiés - Marcelle
Vallet, Georges Vermard, Quinones Marcos et Claude Essertel,
photographes au journal Lyon Figaro (1986-2006).
En ce dernier trimestre 2008, la période des Trente glorieuses
(1940-1970) fait l'objet d'une attention particulière
à la Bibliothèque à travers exposition, colloques, projections
de films sur l'immigration algérienne (lire page 24).
Mais les migrants sont arrivés bien avant et continuent
de traverser, en s'arrêtant souvent, la région lyonnaise.
De la préhistoire
à l'ère industrielle
40 000 ans avant notre ère, des traces d'occupation
humaine attestent du passage de populations. Différents
peuples se sont côtoyés sur l'actuel territoire de RhôneAlpes bien avant l'arrivée des Romains : Arvernes, Ambarres, Séquanes, Ségusiaves, Allobroges, Helvètes.
En 43 avant J.C., Munatus Plancus, proconsul de la Gaule
Chevelue conquise huit ans plus tôt, choisit l'actuelle colline de Fourvière pour créer la nouvelle colonie de Lugdunum. La ville accueille alors une trentaine de nationalités
dans le sillage des Romains1.
À partir du XVe siècle, les grandes foires attirent de nouveaux arrivants, banquiers italiens mais aussi des artisans
venus de Savoie, du Jura, du Languedoc, du Beaujolais.
Avec le développement de l'imprimerie, les Allemands, les
Suisses, les Milanais et les Vénitiens s'installent dans la
région lyonnaise. Au cœur de la révolution industrielle, l'expansion de la production textile, verrière, métallurgique et
chimique attire les travailleurs étrangers2.
topo : 11-12.08 : page 21
f
Les Trente glorieuses3
souligne l'extraordinaire poussée de l'immigration
algérienne ces derniers mois (plus de 9000 personnes débarquées à Bron du 1er janvier au 30 avril
1964). Mais le problème du logement des immigrés est apparu dès 1946 à Lyon. Pour tenter de le
résorber, une ancienne caserne de la Part-Dieu
est aménagée pour accueillir 1600 travailleurs algériens. Les usines Michelin à Clermont-Ferrand
organisent un dispositif d'aide « globale » (embauche, logement, soins, assistance morale et
matérielle) qui prend en charge l'intégralité de la
vie du migrant. D'autres entreprises fondent des foyers pour les immigrés et, dans le Rhône entre 1948 et 1965, dix associations sont
créées dans le but de gérer les foyers de travailleurs (dont ceux de la
Sonacotra). Toutefois, à la périphérie des agglomérations se développent des bidonvilles où se rassemblent les populations issues de l'immigration. À l'intérieur de ces communautés, les liens lignagers sont
essentiels. Ces solidarités croisées permettent d'assurer l'arrivée des
nouveaux entrants, constituent les assises d'entraide et structurent les
sociabilités. La fin des Trente Glorieuses est une période de troubles, marquée par une forte mobilisation. La figure silencieuse du travailleur immigré devient emblématique lorsqu'elle surgit sur la scène publique et
sur le terrain des luttes et des revendications sociales et économiques5.
“
...entre 1948 et 1965,
dix associations sont
créées dans le but
de gérer les foyers
de travailleurs
topo : 11-12.08 : page 22
Foyer d'immigrés © BM Lyon - Lyon Figaro - Marcos
L'après-guerre est marqué par la reprise de l'activité économique jusqu'en 1949, puis après 1954.
L'immigration coloniale, jusqu'au début des années 1960, est essentiellement issue d'Algérie et
a deux origines : l'immigration officielle organisée
par l'Office National de l'Immigration (ONI) depuis 1945 et celle dite libre, favorisée par la liberté
de circulation avec la métropole. Il s'agit d'une immigration de travail : ce sont pour la plupart des
manœuvres et des ouvriers spécialisés. Le 10 avril
1964 sont signés des accords bilatéraux de coopération destinés à « normaliser » les courants de
main-d'œuvre4. En mai, la préfecture du Rhône
Insertion et difficultés
d'intégration d'aujourd'hui
La mise en valeur de la culture d'une communauté dans un pays qui
n'est pas celui d'origine passe souvent par les associations qui, par
diverses manifestations, présentent ses particularités culturelles.
Elles se sont d'abord créées en lien avec le pays d'origine, dans la
perspective du retour. Puis, la tendance s'est inversée, visant l'intégration.
Malgré les efforts des associations pour faire connaître et accepter
les différences entre la culture traditionnelle et la culture d'accueil,
des problèmes de rejets ou de méfiance persistent, notamment en ce
qui concerne la religion.
L'histoire de la construction de la Mosquée de Lyon, considérée par
certains comme un symbole d'intégration de la communauté islamique, illustre les difficultés engendrées par des différences de culte.
Ce projet remonte à la fin des années 1970 et est fondé en partie sur
un enjeu de reconnaissance.
Louis Pradel, maire de Lyon, et le Cardinal Renard en ont l'initiative,
constatant que de nombreux musulmans sollicitent l'Église pour disposer de salles de prières. Dès le début des années 1980, cette idée reçoit l'aval des politiques et les liens se tissent avec l'ACLIF6,
association relais indispensable à la réalisation du projet. Très vite, des
DOSSIER REPÈRE
Autre problème, le développement dans les années 1960-1970 de
« barres » dans les banlieues des villes, où a été relogée une partie de
la population immigrée après la destruction des bidonvilles. Ainsi, depuis près de trente ans, le terme « intégration » est récurrent en France.
Il sert à désigner tout autant le degré d'assimilation des dernières
vagues de migrants, que les politiques publiques successives qui ont été
menées. Mais elles ont aussi eu tendance avec le temps à prendre une
dimension communautariste, c'est-à-dire à faire coïncider des espaces
et des populations qui sont ensuite qualifiés de « sensibles »10. En 1990,
notamment après les émeutes de Vaulx-en-Velin et les différents événements survenus dans les banlieues, la politique gouvernementale
et locale a été redéfinie dans une volonté de désenclavement de ces
quartiers. En 2005, la rénovation du quartier de La Duchère, fait l'objet
d'un grand projet de ville, et la Barre des 210 est démolie.
515 000 immigrés
en Rhône-Alpes en 2005
Ce sont les derniers chiffres que vient de publier l’Insee11. En 2005,
515 000 immigrés résident en Rhône-Alpes. Algérie, Italie, Portugal et
Maroc sont les principaux pays d’origine. 13 % des immigrés sont installés dans la région depuis moins de 5 ans. Les femmes sont désormais
aussi nombreuses que les hommes et le vieillissement se stabilise. Les
immigrés sont plus nombreux parmi les 30-59 ans. Ils sont plus diplômés
qu’en 1999 mais moins que les autres rhônalpins.
Avec 8,9 % d’immigrés contre 8,2 % en 1999, Rhône-Alpes se situe au
dessus de la moyenne métropolitaine (8,0 %) et demeure en 6e position
derrière l’Île-de-France, l’Alsace, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et la Corse. La part des immigrés augmente, mais la progression régionale depuis 1999 est plus faible qu’au niveau national.
Frédérique Zahnd, Master 2, Cultures de l'écrit et de l'image - Lyon 2
(dossier réalisé lors d’un stage à la Bibliothèque municipale
de Lyon / Documentation Lyon et Rhône-Alpes / Anne Meyer)
Retrouvez l’intégralité de cet article sur Points d’Actu !,
Jeux d'enfants dans le bidonville du Chaâba, années 60 © BM Lyon - Marcelle Vallet
contestations apparaissent,
en partie liées à la perception de l'Islam dans la société française. Alors que
le projet semble compromis, Michel Noir, maire de
Lyon, en direct à la télévision lors d'une émission
politique de grande écoute le 19 juin 1989, relance le projet, non plus en
tant que concession aux intérêts particuliers des musulmans de la région, mais en tant que projet d'intérêt général pour la ville de Lyon. Il
signe le permis de construire en juillet 1989. L'ACLIF a deux ans pour
créer les conditions nécessaires à la pose de la première pierre. La
mosquée est inaugurée le 30 septembre 19947.
Si la construction de la mosquée de Lyon est considérée comme une
réussite en matière d'intégration de la communauté musulmane, d'autres problèmes, comme la question de l'habitat, n'ont pas encore trouvé
de véritable solution. Julie Litas, dans un article intitulé « Un foyer de
travailleurs immigrés dans le Vieux Lyon », explique que les foyers d'immigrés sont une spécificité française. À Lyon le premier foyer a été créé en
1963 sous le nom d'Accueil et de Rencontre. Il fait aujourd'hui partie de
l'ARALIS, une grosse structure qui gère de nombreux foyers8… mais non
sans difficulté. D'un côté, la politique nationale veut les résorber. D'un
autre côté, ils sont devenus pour les travailleurs immigrés, dorénavant
à la retraite ou au chômage, des lieux d'habitation définitifs9.
Le quartier de La Duchère © BM Lyon - Georges Vermard
f
un service en ligne de la BM (www.pointsdactu.org)
1- Giron François, " Spécial Gaule Romaine - Lyon, ville double : Lugdunum et Condate ",
in Le Point, n°1874, août 2008
2- Clerjon Pierre, Histoire de Lyon, depuis sa fondation jusqu'à nos jours, Lyon, 1829-1837
3 - L'exposition, Mémoires d'exils : photographies 1940-1970, du 12 septembre au
22 novembre 2008 à la bibliothèque de la Part-Dieu témoigne, à travers les œuvres
de photographes régionaux, de la vie quotidienne des immigrés.
4- Philippe Videlier, L'Algérie à Lyon : une mémoire centenaire, Lyon 2003
5 - Bancel Nicolas, Bencharif Léla et Blanchard Pascal (dir.), Lyon capitale des outres-mers :
immigration des Suds & cultures coloniale en Rhône-Alpes & Auvergne, Paris, la Découverte, 2007
6 - L'Association Culturelle Islamo-Française
7 - Battegay Alain, "Mosquée de Lyon : la construction d'un symbole ",
Hommes et Migrations, n° 1186, avril 1995, p. 26-28
8 - Julie Litas. " Un foyer de travailleurs immigrés dans le Vieux Lyon ",
in Le Progrès, 7 mars 2002
9 - Sandrine Blanchard. " Les responsables de foyers d'immigrés rejettent
les amalgames ", in Le Monde, édition Rhône-Alpes, 23 avril 1996
10 - Virginie Linhart, " Des Minguettes à Vaulx-en-Velin : les réponses des pouvoirs publics
aux violences urbaines ", in Cultures & Conflits, 06, 1992
(disponible sur le site www.conflits.org/index2019.html) (consulté en septembre 2008)
11 - Insee Rhône-Alpes / www.insee.fr
topo : 11-12.08 : page 23
© Fonds Georges Vermard, BM Lyon
LYON & RHÔNE-ALPES
© Fonds Georges Vermard, BM Lyon

© Fonds Georges Vermard, BM Lyon
AUTOUR DE
L'EXPOSITION
¯
CATALOGUE
18x25 cm, 56 pages, 15 e
Edité par l'Association des Amis de la Bibliothèque et Aralis,
en vente à la bibliothèque de la Part-Dieu
Mémoires
d'exils
HISTOIRE POLITIQUE DE L'IMMIGRATION EN FRANCE
Rencontre avec Ahmed Boubeker, jeudi 27 novembre à 18h30
à la bibliothèque de la Part-Dieu (lire page 55)
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
EL-BI'R-LE PUITS
Projection du film documentaire de Béatrice Dubell (84 mn, 2008)
JUSQU'AU 22 NOVEMBRE
Suivie d'une rencontre-débat avec Erica Deuber-Ziegler, chargée
PHOTOGRAPHIES 1940-1970
de recherche au Musée ethnographique de Genève et responsable du
secteur de la recherche et de l'enseignement.
mardi 18 novembre à 18h30 à la bibliothèque
Témoigner de la vie des populations nord-africaines, en Rhône-Alpes, entre les ande la Part-Dieu
nées 1940 et 1970 : c'est le propos de l'exposition Mémoires d'exils. Photographies
samedi 13 décembre à 15h à la médiathèque
1940-1970. En quelques photographies, montrer une vie d'immigré. Sans concession,
du Bachut
sans misérabilisme et toujours avec beaucoup de pudeur, lorsque la réalité devient sordide, presque inhumaine. Les images de quatre photographes régionaux ont fourni la
À Lyon, le Cardinal archevêque de Lyon et primatière de ce travail : Marcelle Vallet et Georges Vermard de Lyon, Honoré Parise de
mat des Gaules Monseigneur Gerlier avait
Grenoble, Léon Leponce de Saint-Étienne. Ensemble, ils nous offrent un précieux téchargé ses prêtres d'une mission d'entraide
moignage sur des populations demeurées longtemps dans l'ombre des Trente Gloet de solidarité avec les algériens de Lyon.
rieuses.
Parmi eux, émerge la figure d'Albert Carteron. Son petit appartement de la rue Villeroy,
L'exposition inaugure la quatrième édition de Traces en Rhône-Alpes, Forum régional
au cœur du Lyon algérien de la place du Pont
des mémoires d'immigrés qui se déroulera du 12 novembre au 13 décembre 2008.
servit de havre à ses frères algériens. À traTraces/'ARALIS (association Rhône-Alpes pour le logement et l'insertion sociale /
vers ce film, Béatrice Dubell réalise un travail
www.aralis.org
fondamental et inestimable pour les généraCommissaires d'exposition : Léla Bencharif, réseau des IUFM, chargée de projet Le
tions de demain. Son propos est doublement
Grain, membre du réseau Traces en Rhône-Alpes, Mohamed Graine, BMLyon, Docuoriginal, dans la mesure où il concerne Lyon
mentation Lyon et Rhône-Alpes, Benjamin Vanderlick, chargé de mission Traces en
(ville historique de la Résistance), ses liens
Rhône-Alpes
avec la Guerre d'Algérie ; et, surtout l'existence des liens d'amitiés possibles, à travers
Partenaires de l'exposition : Bibliothèque municipale de Lyon, ARALIS-TRACES en Rhône-Alpes,
la construction de réseaux d'entraides qui ont
Archives municipales de Saint-Etienne, Musée dauphinois, Le Grain, Cité nationale de l'Histoire
de l'Immigration
émergé au cours des "événements".
ESPACE PATRIMOINE (NIVEAU
EXPOSITION
topo : 11-12.08 : page 24
4)

LYON & RHÔNE-ALPES
TONY GARNIER,
UN PATRIMOINE
EN HÉRITAGE
Halle Tony Garnier © DR
¯
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
CONFÉRENCE-DÉBAT
MERCREDI 19 NOVEMBRE À
18H00
Le Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement du Rhône
développe depuis de nombreuses années des actions de sensibilisation à
l'architecture ainsi qu'à l'urbanisme du XXe siècle, à travers des études et
des publications. Le CAUE du Rhône propose une rencontre autour de
Tony Garnier pour marquer le 60e anniversaire de sa mort.
Conférence-débat avec Alain Chenevez, sociologue, ancien directeur
du musée urbain Tony Garnier, Michel Chomarat, chargé de mission à
la Ville de Lyon, Jean-Marc Ducard, adjoint au Maire du 7e arrondissement, en charge de l'aménagement, de l'urbanisme et du patrimoine
Philippe Dufieux, Chargé de mission au Conseil d'Architecture
d'Urbanisme et de l'Environnement, Maria Gravari-Barbas, sociologue,
Dominique Putz, architecte, Michel Rautenberg, sociologue, Pierre
Piessat, architecte.
¯
Organisé en partenariat avec le Musée urbain Tony Garnier. Sur inscription obligatoire auprès du Musée urbain Tony Garnier au 04 78 75 16 75
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
JEUDI
18 DÉCEMBRE À 18H30
ÉCRIRE
À LYON
Conférence de Bernard Poche autour de son ouvrage
Dictionnaire bio-bibliographique des écrivains lyonnais 18801914, paru aux éditions BGA Permezel.
Bernard Poche présente son Dictionnaire bio-bibliographique des écrivains lyonnais 1880-1940, qui rassemble plus
de trois cents noms, en y englobant un petit nombre de
chroniqueurs ou journalistes ayant joué une rôle important
dans la vie littéraire lyonnaise. Leur production illustre un
aspect de la culture lyonnaise au sens large ; mais elle est
moins directement liée à l'ambition d'une vie intellectuelle
autonome que ne l'est la littérature, dans un pays comme
la France où traditionnellement règne dans ce dernier
domaine un centralisme rigoureux.
Bernard Poche, sociologue et directeur de recherche honoraire au CNRS s'est consacré pour l'essentiel à l'étude
des représentations identitaires des groupes sociaux territoriaux, en France et à l'étranger (Italie, Europe centrale).
Il s'est orienté par la suite vers la sociologie des formes culturelles correspondant aux mêmes types de sociétés.
Place aux livres !
UTOPIES
RÊVES D'HIER, MONDES DE DEMAIN
PLACE BELLECOUR
7, 8 ET 9 NOVEMBRE
" PLACE AUX LIVRES ! " EST LE " SALON NA". IL RÉUNIT DEPUIS
QUELQUES ANNÉES, PLACE BELLECOUR TOUS LES PROFESSIONNELS DE LA CHAÎNE DU LIVRE : AUTEURS, ÉDITEURS ET LIBRAIRES QUI S'UNISSENT POUR OFFRIR AUX
LYONNAIS LA PLUS BELLE LIBRAIRIE DE LA CITÉ.
LA BIBLIOTHÈQUE DE LYON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS
POUR LA VENTE DE SES ÉDITIONS : GRYPHE, CATALOGUES D'EXPO, CARTES POSTALES,…
LE SALON
TIONAL DU LIVRE EN RÉGION
topo : 11-12.08 : page 25

LYON & RHÔNE-ALPES
Guignol, le grand théâtre de la vie
BIBLIOTHÈQUE DU 7E JEAN MACÉ
EXPOSITION
2 DÉCEMBRE AU 3 JANVIER 2009
GUIGNOL NS
A
D
E
T
I
V
N
I
'
S
E
7
LES BM DU
PHOTOGRAPHIES DE FRED LEBAIL
C'EST À LAURENT MOURGUET, NÉ EN
1769 À LA VEILLE DE LA RÉ-
VOLUTION FRANÇAISE, QUE L'ON DOIT LA GÉNIALE INVENTION DE
GUIGNOL. EN CETTE FIN DE XVIIIE SIÈCLE LES TEMPS SONT DURS
POUR LES OUVRIERS, LE TRAVAIL EST RARE ET LAURENT, PÈRE DE
FAMILLE NOMBREUSE S'ESSAYE À MAINTS PETITS MÉTIERS. AVANT
D'ÊTRE SALTIMBANQUE, IL SERA TOUR À TOUR MARCHAND AMBULANT ET MÊME ARRACHEUR DE DENTS SUR LA PLACE PUBLIQUE.
DANS LES RUES, ON SE DISTRAIT DES SPECTACLES DE FORAINS.
LA MODE EST AUX MARIONNETTES ITALIENNES DONT POLICHINELLE EST LA FIGURE EMBLÉMATIQUE. LAURENT MOURGUET S'EN
INSPIRE ET TROUVE ENFIN SA VOIE DANS L'ACCOMPLISSEMENT
DE SON THÉÂTRE DE MARIONNETTES À GAINE. GNAFRON PUIS GUIGNOL FONT VIVRE L'ESPRIT POPULAIRE ET INSOLENT QUI ANIME
LA SOCIÉTÉ DE L'ÉPOQUE. LA RENOMMÉE DU CANUT LYONNAIS
DÉPASSE VITE LES FRONTIÈRES DE LA CAPITALE RHODANIENNE
ET AUJOURD'HUI, SON NOM EST CONNU DANS LE MONDE ENTIER.
Zonzons
Compagnie des
illote géante ©
Guignol et la Pap
CAR ENFIN, SI LES RACINES DE GUIGNOL SONT BIEN ANCRÉES
« LE GUIGNOL
DE LYON »
THÉÂTRE LE GUIGNOL DE LYON
VISITE
JEUDI 11 DÉCEMBRE À 15H00
La Compagnie des Zonzons
vous invite à découvrir
les coulisses du Théâtre
Le Guignol de Lyon.
Sur inscription à la BM 7e
Jean Macé
DANS LA TRADITION LOCALE, IL N'EN EST PAS MOINS LE REPRÉSENTANT DE VALEURS UNIVERSELLEMENT PARTAGÉES.
LES PHOTOGRAPHIES DE FRÉDÉRIC LEBAIL SONT BIEN PLUS
QUE DES PORTRAITS DE MARIONNETTES. ELLES SONT UN INSTANT DE LEUR VIE D'ARTISTE, ENTRE DEUX RESPIRATIONS. IL
Y A GUIGNOL, BIEN SÛR, ET AVEC LUI TOUT UN CORTÈGE DE
PERSONNAGES, GNAFRON, MADELON, LE GENDARME, LE FOU.
AUTANT DE FIGURES QUI IMITENT LA VIE DANS UNE PARODIE
TRAGI-COMIQUE, OÙ LA GRANDEUR HUMAINE SE MÊLE À SES
MISÈRES UNIVERSELLES.
PAS DE QUARTIER
SPECTACLE, RENCONTRE
BIBLIOTHÈQUE DU 7E GUILLOTIÈRE
SAMEDI 6 DÉCEMBRE À 15H00
BIBLIOTHÈQUE DU 7E GERLAND /
MARDI 9 DÉCEMBRE À 18H00
BIBLIOTHÈQUE DU 7E JEAN MACÉ /
MARDI 16 DÉCEMBRE À 18H00
/
Spectacle proposé par la Compagnie des Zonzons
Mis en scène par François Guizerix
Cette fois c'est sûr, Guignol, Madelon et Gnafron
reprennent leur bâton de pèlerin. Comme ils sont
nés dans la rue, c'est dans la rue qu'ils vous offriront, de manière aussi rapide qu'inattendue, le
meilleur de la satire, histoire de vivifier nos envies
d'en découdre avec les embierneurs. À Lyon, c'est
topo : 11-12.08 : page 26
certain, il n'y a que les marionnettistes qui ne baissent jamais les bras. La Compagnie des Zonzons
créée en 1994 par des marionnettistes Lyonnais,
dirige depuis 2000 le Théâtre Le Guignol de Lyon.
Le spectacle sera suivi d'une rencontre avec
Stéphanie Lefort, directrice du Théâtre de Guignol
de Lyon, autour de "Guignol, 200 ans d'histoire". En
2008, Guignol a 200 ans. Ce bicentenaire témoigne
d'une richesse de création qui n'a jamais faibli :
portée par des comédiens, des marionnettistes
mais aussi des amateurs passionnés, la célèbre
marionnette lyonnaise est aujourd'hui connue dans
le monde entier. Stéphanie Lefort apporte son
témoignage et un éclairage historique à la longue
et belle histoire de Laurent Mourguet, le canut lyonnais à l'origine de cette salutaire invention, Guignol.
la Compagnie des Zonzons /
www.guignol-lyon.com

MÉDIATHÈQUE DE VAISE
CONFÉRENCE-DÉBAT
MARDI
9 DÉCEMBRE À 18H00
¯
Écrivain
aujourd'hui
BOUALEM SANSAL
Organisée en partenariat avec la Délégation académique à
l'Action culturelle et les lycées lyonnais Lacassagne, du Parc,
Saint-Just, ainsi qu'avec le lycée Rosa-Parks de Neuville-surSaône, cette rencontre, bien que portée par les lycéens, est ouverte à tous.
Né en 1949, vivant près d'Alger, longtemps haut fonctionnaire (non arabophone !) du gouvernement algérien (il a été démis de ses fonctions en
2003), Boualem Sansal, qui surgit en 1999 avec un roman écrit dans une
langue fracassante, Le Serment des barbares, est la preuve heureusement vivante de la complexité de l'Algérie moderne, même si le pouvoir
actuel tente d'étouffer sous une chape de silence et de censure ce dissident humaniste et insolent.
LITTÉRATURE
« Certains Allemands qui sont venus se battre auprès des Algériens lors
de la guerre de libération ont même occupé des places importantes
après l'indépendance. Cela fait partie de l'histoire secrète de toutes les
guerres… […] Le FLN a construit une histoire unique, lisse, propre, sans
aspérités. Elle a été écrite une fois pour toutes. On ne peut rien ajouter
ou retrancher. Lorsque des gens veulent sortir de cette histoire squelettique, ils ne trouvent rien. »
« La Shoah était totalement passée sous silence en Algérie, sinon présentée comme une sordide invention des juifs […] C'est d'autant plus
incompréhensible que nous avons fait de notre drame pendant la guerre
d'Algérie l'alpha et l'oméga de la conscience nationale. Je pense qu'à
ce titre nous aurions également dû nous intéresser aux drames qui ont
frappé les autres peuples. Ne pas le faire, c'est quelque part mépriser
sa propre histoire. »
« Durant la décennie quatre-vingt-dix, quand l'Algérie a été sous le
contrôle du GIA, nous avons eu l'impression de vivre la fin du monde.
Les islamistes ont terrorisé la population. Avec le recul, je me suis beaucoup documenté pour en arriver à cette affirmation. Il existe de grandes
similitudes entre le nazisme et l'islamisme dans les méthodes et les objectifs. »
« Au début, je me suis posé en narrateur, mais, très vite, je me suis
aperçu que ça ne fonctionnait pas. Cela prenait la tournure d'un roman
historique. C'était trop factuel. Je ne voulais pas de cela. Il me fallait
aller au bout de mes interrogations, notamment autour de la transmission, de la filiation. C'est ainsi que j'ai donné deux fils à cet Allemand. »
Quant à l'historien Benjamin Stora, il a écrit à propos de ce roman,
« Encore une fois, par le biais de la fiction, un grand écrivain a su devancer, ouvrir la voie pour les travaux d'historiens ».
Bibliographie : Le Serment des barbares, 1999. L'Enfant fou de l'arbre
creux, 2000. Dis-moi le paradis, 2003. Harraga, 2005. Poste restante : Alger.
Lettre de colère et d'espoir à mes compatriotes, 2006. Petit Éloge de la
mémoire, 2007. Le Village de l'Allemand ou Le Journal des frères Schiller,
2007 (Grand Prix du Roman de la SGDL et Prix RTL-Lire).
Tous chez Gallimard.
© Hélie / Gallimard
La rencontre s'attache au dernier livre de Boualem Sansal,
Le Village de l'Allemand, un roman dont les deux principaux
personnages, Rachel et Malrich, sont les fils d'une Algérienne et d'un Allemand. À la mort de leurs parents dans
un attentat qui a décimé le village de Aïn Deb, près de
Sétif, l'aîné découvre le passé nazi de son père devenu
moudjahid. Au gré des nombreux entretiens qu'il a donnés
à la sortie de ce roman, Boualem Sansal a déclaré entre
autres choses :
« Au début des années 80, je suis tombé par hasard sur un
village algérien que les gens des environs appelaient le 'village de l'Allemand'. Découvrir qu'un nazi avait participé à
la guerre de libération me mettait très mal à l'aise. Plus
tard, durant ce que nous avons appelé en Algérie la 'décennie noire', nous avons vu l'islamisme fondre sur nous
comme un vent d'apocalypse. Totalitaire, exterminateur,
raciste, il sentait le nazisme des années 30. »
topo : 11-12.08 : page 27

LITTÉRATURE
Dans le cadre du salon de la BD, sur le
thème " Les Z'Afriques", la médiathèque
accueille une exposition sur le recueil de
bande dessinée concernant les sans papiers.
Recueil de neuf témoignages sur des
situations diverses et poignantes misent en
images par des auteurs talentueux tel que :
Mattotti, Gipi, Jouvray...
Voyage
au pays
de la bd
EXPOSITION
ATELIER
SAMEDI
8 NOVEMBRE À 14H00
6 DÉCEMBRE À 14H00
Chloé Dubreuil, romancière, vous propose de
participer à un atelier d'écriture thématique.
Le 8 novembre : Ce que le peintre n'a pas vu.
Construire un personnage par petites touches, à
partir d'une peinture. Des reproductions de tableaux figurant des portraits seront apportées.
Le 6 décembre : Le sens de l'étrange avec Marcel
Béalu. S'entraîner à une écriture brève, elliptique
et composer ainsi une histoire pleine de mystère.
Sur inscription
www.editions-delcourt.fr/catalogue/
bd/paroles_sans_papiers
3ER AU 17 NOVEMBRE
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
SAMEDI
http://salonbddelyon.over-blog.com
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
ATELIER D'ÉCRITURE
¯
Ê
CERCLE DE LECTEURS
VOUS AIMEZ LES LIVRES ET VOUS AVEZ ENVIE DE FAIRE PARTAGER VOS COUPS DE CŒUR OU
MÊME VOS COUPS DE GUEULE
? ALORS VENEZ REJOINDRE LES CERCLES DE LECTEURS DES BI-
BLIOTHÈQUES (UNE SÉANCE PAR MOIS). L’OCCASION D’ÉCHANGER, DE DÉBATTRE, DE S’ENTHOUSIASMER AUTOUR DES MOTS ET DE LA LECTURE, EN TOUTE CONVIVIALITÉ
!
1ER / JEUDI 20 NOVEMBRE À 19H30 ET SAMEDI 13 DÉCEMBRE À 10H00
BIBLIOTHÈQUE DU 7E JEAN MACÉ / SAMEDIS 29 NOVEMBRE ET 20 DÈCEMBRE À 10H30
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT / SAMEDIS 8 NOVEMBRE À 10H30 ET 6 DÉCEMBRE À 10H30
BIBLIOTHÈQUE DU 9E LA DUCHÈRE / MARDIS 18 NOVEMBRE ET 9 DÉCEMBRE À 19H00
BIBLIOTHÈQUE DU
Et s'ils lisaient
eux aussi
BIBLIOTHÈQUE DU
2E
MARDI
25 NOVEMBRE À 18H00
Être gourmand, c'est savoir
aimer les mets, les mots
Lecture à voix haute de poésie,
textes et chansons populaires
sur le thème de la gourmandise.
Cet instant gourmand sera
suivi d'un pot.
La BD Superstar
¯
LECTURE
FESTIVAL DE LA BULLE
D'OR-BRIGNAIS
EXPOSITION
15 ET 16 NOVEMBRE
LA PUBLICATION D'ALBUMS DE BD NE CESSE D'AUGMENTER D'ANNÉE EN
ANNÉE. PREUVE DE L'INTÉRÊT QU'ELLE SUSCITE, LE NOMBRE DE LIVRES OU
REVUES AYANT LA BD POUR SUJET (SON HISTOIRE, SES AUTEURS, SES
THÈMES) PREND DE L'AMPLEUR. PAR LEUR CONTENU, LEUR FORME, LEUR
APPROCHE CES DOCUMENTS SONT TRÈS VARIÉS ET SOUVENT MAGNIFIQUES.
LA BM DE LYON QUI POSSÈDE UNE IMPRESSIONNANTE DOCUMENTATION À CE
SUJET EN EXPOSERA DE REMARQUABLES ÉCHANTILLONS AU 20E FESTIVAL
DE LA BULLE D'OR DE BRIGNAIS. LA MÉDIATHÈQUE DE BRIGNAIS HÉBERGERA L'EXPOSITION LA SEMAINE PRÉCÉDANT LE FESTIVAL.
FESTIVAL DE LA BULLE D'OR / COMPLEXE SPORTIF PIERRE MINSSIEUX,
BRIGNAIS / WWW.LABULLEDOR.FR
MÉDIATHÈQUE DE BRIGNAIS
topo : 11-12.08 : page 28
/ WWW.MAIRIE-BRIGNAIS.FR

LITTÉRATURE
Voyage en
Algéries autour
de ma chambre
© Abd el-Kader - Timbre, France, 2008 / Collection Bleu Autour
¯
Après Mes Algéries en France (préface de Michelle Perrot),
Journal de mes Algéries en France, voici Voyage en Algéries
autour de ma chambre. Une archéologie de la fiction. Toujours ce désir de savoir, deviner, supposer, soupçonner,
voir et donner à voir, entendre et sentir. Chercher, rechercher sans méthode ni système, portée par le caprice et le
hasard du voyage immobile, de la rencontre imprévue,
du messager inconnu, du livre introuvable…
Tout ce qui ne m'a pas été transmis de l'Algérie algérienne, des Algéries depuis la conquête - Algérie française et coloniale, Algérie républicaine et coloniale - jusqu'à la voix des cités
au pays natal et dans l'exil. Tout ce que je découvre, objets - livres, papiers, effigies de bêtes, faune et flore - ceux et celles que
je rencontre au gré de ma traque, dans les pages des livres oubliés, les dessins, les tableaux et les images d'archives - plans,
croquis, esquisses, aquarelles - les photographies d'album de famille, tout ce que je croise dans la vie même, et les compagnes,
compagnons de mes routes algériennes. Tous ceux-là qui habitent ma chambre de France colonisée par mes Algéries et un
Orient imaginaire, dans le désordre affectif de l'ordre alphabétique arbitraire que j'impose, je les entends, je les regarde, je leur
parle, je les aime et je ne les aime pas. Ce n'est pas la collection
savante et rationnelle qui me touche mais les variations du motif,
à l'infini. Comme ce motif que des femmes illettrées inventent
et lisent, autant de signes sacrés entre terre et ciel. Tatouage. Tapisserie. Poterie. Peinture murale. De la maison natale à la maison d'exil. Ainsi, je fabrique par le jeu prosaïque et lettré des
échos, associations baroques, correspondances insolites - couleur, regard, son, odeur, gestes - un grand corps vivant de l'Orient
- Algérie métaphore de l'Orient - à l'Occident - France métaphore
de l'Occident - une tribu, inédite, énigmatique, mythologique. Un
chant choral qui accompagne mon père. Il n'est pas seul dans la
terre étrangère. C'est comme s'il entendait la mer depuis le cimetière marin du Vieux Ténès où il ne repose pas.
Leïla Sebbar
© Leïla Sebbar
Rencontre avec Leïla Sebbar autour de son livre :
Voyage en Algéries autour de ma chambre - Abécédaire,
paru aux éditions Bleu autour, en octobre 2008.
Lecture de textes par la comédienne Élise Le Stume
MÉDIATHEQUE DE VAISE
RENCONTRE
VENDREDI
21 NOVEMBRE À 19H30
Leïla Sebbar est née en Algérie, d'un père algérien et d'une
mère française, instituteurs. Elle quitte l'Algérie en 1961 et s'installe à Paris où elle vit aujourd'hui. En même temps qu'elle publie
romans et nouvelles, elle dirige des recueils collectifs de récits
inédits d'écrivains qui explorent à la fois l'enfance et l'histoire
coloniale et postcoloniale.
Publications récentes : Mon père, recueil collectif, Chèvre-Feuille
étoilée ; C'était leur France, en Algérie, avant l'indépendance, recueil collectif, Gallimard ; Aux éditions Bleu autour : Mes Algéries
en France, Journal de mes Algéries en France, Femmes d'Afrique
du Nord (Cartes postales, 1885-1930) ; Les femmes au bain
(roman) ; L'arabe comme un chant secret (récit), Noyant d'Allier
(nouvelles).
À paraître : Ma mère, recueil collectif de récits inédits, Chèvrefeuille étoilée ; Mon cher fils, roman, éditions Elyzad, Tunis.
Éditions Bleu Autour / www.bleu-autour.com
Leïla Sebbar / http://clicnet.swarthmore.edu/leila_sebbar
4 AU 21 NOVEMBRE 2008
Une exposition Voyage dans mes Algéries autour de ma chambre Abécédaire est présentée en regard de cette rencontre.
DU
topo : 11-12.08 : page 29

LITTÉRATURE
¯
LE MANGA...
C'EST QUOI ?
Rencontre avec l'auteur lyonnais Faihrid Zerriouh.
Il est édité chez Soleil et Shogun pour le manga Kenro.
Une séance de dédicace aura lieu après la rencontre.
BIBLIOTHEQUE DU
7E JEAN MACE
RENCONTRE
MERCREDI
5 NOVEMBRE À 17H30
Faihrid Zerriouh est né en 1970 à Paris. Dessinateur en
bâtiment, il participe à un fanzine de BD et ses premières planches de bande dessinée sont publiées dans
le magazine YOKO. Son graphisme, d'origine comics
est fortement influencé par le trait manga. Il publie
Kenro aux Éditions Les Humanoïdes Associés dont
l'histoire se passe dans un Lyon futuriste.
SOUVENIRS
D'ENFANCE
ET D'ÉCOLE,
1940-2008
¯
Les habitants de Saint-Rambert et
de l'Ile Barbe (enfants, adolescents
et adultes), qui participent à l'atelier
d'écriture Fenil Hirsute, présentent
une lecture de leurs plus beaux
textes accompagnés par Sylvie
Bruhat, auteur, et Frédérique Mille,
comédienne.
BIBLIOTHÈQUE DU
9E SAINT-RAMBERT
LECTURE
¯
Club de lecture
PRIX DU VIF D'OR
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
14 NOVEMBRE
& 12 DÉCEMBRE DE 17H30 À 19H
VENDREDIS
3E
18 NOVEMBRE
& 9 DÉCEMBRE DE 17H45 À 19H
BIBLIOTHÈQUE DU
Tu as 12 ans ou plus...
Tu as envie de découvrir des nouvelles lectures...
Tu aimes partager tes goûts de lecture...
Alors, inscris-toi au Club du Vif d'or !
MARDIS
MERCREDI
10 DÉCEMBRE À 18H00
4E
19 NOVEMBRE
& 17 DÉCEMBRE DE 17H À 18H
BIBLIOTHÈQUE DU
MERCREDIS
Les pays nordiques
¯
7E GUILLOTIÈRE
20 NOVEMBRE
& 18 DÉCEMBRE DE 17H30 À 18H45
BIBLIOTHÈQUE DU
JEUDIS
BIBLIOTHÈQUE DU
5E POINT DU JOUR
CONTES
JEUDI
20 NOVEMBRE A 18H00
7E JEAN MACÉ
15 NOVEMBRE
& 13 DÉCEMBRE DE 10H45 À 12H
BIBLIOTHEQUE DU
SAMEDIS
ANNIE GALLAY, CONTEUSE, VOUS PROPOSE UNE
SOIRÉE CONTES ET MUSIQUES DU NORD.
QUAND L'HOMME PART EN VOYAGE, LOIN, LONGTEMPS, QUE SE PASSE-T-IL POUR CEUX QUI RESTENT À LA MAISON
?
IL ARRIVE TOUTES SORTES
D'ÉVÉNEMENTS, DOUX, TRISTES, DES HISTOIRES
LOUFOQUES, DES RENCONTRES INCROYABLES...
topo : 11-12.08 : page 30
Une fois par mois, tu iras dans ta bibliothèque
discuter avec tes camarades autour des livres
que vous aurez lus. En début d'année,
les bibliothécaires proposent une liste de livres :
des romans, des BD...
À la fin de l'année (en mai), si tu as lu au moins
3 livres de la sélection, tu pourras participer
à l'élection du meilleur roman... et rencontrer
un auteur... pour un dernier échange !
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
14 NOVEMBRE
& 12 DÉCEMBRE DE 17H30 À 19H
VENDREDIS
Inscris-toi vite dans ta bibliothèque…
il reste quelques places !

LITTÉRATURE
Spectacle avec Hélène Grosso et, au violon, Agathe Max
Labo & Ludus est une compagnie créée à Lyon en 1995. Dirigée
par Hélène Grosso, comédienne, chanteuse, auteur et metteur
en scène, elle propose des spectacles musicaux et anime des
ateliers dans des hôpitaux et des maisons de retraite.
Agathe Max a débuté le violon au Conservatoire national de
Bourgoin-Jallieu. Après dix ans de formation classique, elle s'intéresse à la musique improvisée et s'approprie toute une gamme
de textures sonores par trituration des cordes et de l'archet à la
recherche d'un jeu non conventionnel.
GRISÉLIDIS RÉAL :
DÉBATS INTIMES
ET PUBLICS
Grisélidis Réal (Lausanne, 1929-Genève, 2005) était écrivain-prostituée, comme l'indiquait sa carte d'identité. La
prostitution, c'était “son travail, son mode de vie et sa militance”. La prostitution, c'était aussi le battement de
cœur de ses livres. Du début des années 1960, où elle commence à écrire, à mai 2005, où elle disparaît, Grisélidis
Réal est fidèle à un même engagement, la reconnaissance
de l'amour, sujet d'égalité et de liberté. Son histoire, faite
de rencontres et d'anecdotes, elle l'a écrite à la manière
d'un journal, et d'une proclamation, d'un cri et d'un chuchotement.
¯
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
SPECTACLE
MERCREDI
26 NOVEMBRE À 18H30
Elle est l'auteur d'un document étonnant et détonant, Carnet de
bal d'une courtisane, d'un roman autobiographique, Le Noir est
une couleur, publiés aux éditions Verticales en 2005. Également
d'un recueil de poèmes : À feu et à sang, publié par les éditions
Le Chariot en 2003.
Les livres de Grisélidis Réal constituent ainsi une œuvre compacte, forte et cohérente, qui s'attache avant tout à témoigner au
sens le plus fort de ce terme, et puise sa puissance et sa singularité dans une écriture extrêmement personnelle et libre. Cette
langue traverse des registres crus, lyriques, exaltés, violents, et
soudain d'une délicatesse étonnante et magnifique. Les mondes
que l'on habite dans ces pages flamboyantes (l'un des adjectifs
qui reviennent le plus souvent dans les articles consacrés à la
'catin révolutionnaire'), drôles, dures ou touchantes, irritantes
parfois, sont des lieux de survie, des marges : du bordel munichois de Le Noir est une couleur à la clinique genevoise du
CESCO (Centre de soins continus) où Grisélidis Réal écrit ses
dernières lettres et ses derniers poèmes, en passant par un
camp de rescapés tziganes en Allemagne. La prostituée écrivain
s'y révèle à chaque paragraphe impressionnante de vitalité, impulsive, d'une ardeur de sentiment qui la rend souvent contradictoire ou injuste. 'Nous sommes tous des lopins, écrivait
Montaigne, et d'une contexture si informe et diverse que chaque
pièce, chaque moment, faict son jeu.' Et Montaigne poursuivait :
'Ce n'est pas tour de rassis entendement, de nous juger simplement par nos actions de dehors : il faut sonder jusqu'au
dedans, et voir par quels ressors se donne le bransle.' Or
justement, à mesure que le lecteur avance dans les
pages d'un volume, et, s'il en prend le temps, d'un volume à l'autre, il a le sentiment d'approcher ce 'dedans',
ce 'ressors qui donne le bransle', ce moteur comme on
dirait aujourd'hui, et de s'attacher par une forme
d'amour à la personnalité profondément aimante et blessée de Grisélidis Réal, en vérité très conséquente, capable de par sa vitalité d'une imposante loyauté envers
elle-même. La soif inquiète d'affirmation, de vengeance
souvent, d'amour surtout, l'ironie, la bienveillance, la
férocité deviennent les différents éclats d'une même
combustion. 'Nos calcinations nous réussissent.'
© DR
Francesco Biamonte,
extrait d'un texte dont l'intégralité se trouve
sur www.culturactif.ch/viceversa/real.htm
topo : 11-12.08 : page 31

LITTÉRATURE
MERCREDI
10 DÉCEMBRE A 18H30
La Scène
poétique
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
POÉSIE PARLÉE
MERCREDI
12 NOVEMBRE À 18H30
© Rainer Huben
Patrick Beurard-Valdoye
Patrick Beurard-Valdoye lit un
extrait du Narré des îles Schwitters
(pour lequel il effectua durant quatre ans des recherches, enquêtes et
repérages concernant l'exil de l'artiste « dadaïste » en Norvège et en
Grande-Bretagne, décédé il y a
soixante ans).
Après un bref entracte, il donne,
dans une interprétation personnelle, les trois premières parties de
l'Ursonate, sonate des sons primitifs
(1922-1932) de Kurt Schwitters, œuvre historique de la poésie sonore.
À propos du Narré des îles Schwitters, Yves di Manno écrit : " Sur l'ultime décennie de cette existence
[de Kurt Schwitters], marquée par
l'errance et la destruction, Patrick Beurard-Valdoye construit
son Narré (« ni fiction ni récit ni essai biographique ») en plusieurs longs mouvements, comme une symphonie de prose, matérielle et scandée, où affleure fréquemment le souvenir du
vers." (in Vient de paraître n°32, 2008).
Derniers titres parus :
Théorie des noms, Textuel, coll. "l'Œil du poète", 2006
L'Europe en capsaille, Al Dante, 2006
Notre étrange prison, L'arbre à paroles, coll. "Résidences", 2007
Le narré des îles Schwitters, Al Dante, 2007
La revue Il Particolare n° 17-18 vient de publier un dossier
sur le travail de Patrick Beurard-Valdoye.
topo : 11-12.08 : page 32
Nathalie Quintane a vécu
20 ans à Pierrefitte-sur-Seine, et
vit depuis 15 ans à Digne-lesBains. Elle a publié, essentiellement chez P.O.L., une dizaine de
livres en prose plus ou moins
narrativisante (dit-elle) ainsi
que, récemment, Une oreille de
chien (avec Nelly Maurel, au
Chemin de Fer) et Alain Rivière,
un embarras de pensée, chez Argol. Elle a travaillé avec l'artiste
Stéphane Bérard (comme actrice dans ses longs métrages ou
chanteuse - cd Progressistes, Al dante, 2002). Elle fait parfois
(dit-elle) des lectures publiques.
Derniers titres parus : Une oreille de chien,
éditions Chemin de fer, illustrations Nelly Maurel, 2007 ;
Grand Ensemble, Editions P.O.L., 2008 ;
Un embarras de pensée, Alain Rivière, Editions Argol, 2008
Jean-Marie Gleize poursuit depuis Léman une méditation en
prose (" prose en prose ", " post-poésie ") qui prend la forme
d'une enquête, d'une investigation narrative discontinue (littérale, documentaire) à partir de traces ou données matérielles :
images (photographie) ou textes. Il est par ailleurs professeur
d'Université, Responsable du Centre d'Études Poétiques à
l'École Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines. Il a
dirigé la collection NIOK aux éditions Al Dante, dirige la collection Signes, ENS éditions, et dirige la revue NIOQUES (éditions
Le Mot et le Reste à Marseille), en collaboration, entre autres,
avec Nathalie Quintane.
Derniers titres parus : Néon, Le Seuil, 2004 ;
Film à venir, Le Seuil 2007 ; Sorties, Al Dante, 2008
Table de livres en vente, tenue par Fabrice Sivignon,
à l'enseigne du Colporteur.
La Scène poétique, conception : Patrick Dubost
© DR
Nathalie Quintane
& Jean-Marie Gleize

LITTÉRATURE
BELLES
ÉTRANGÈRES
TURQUIE
ENIS BATUR
¯
ET YIGIT BENER
SAMEDI
15 NOVEMBRE À 15H00
ORGANISÉES PAR LE CENTRE
NATIONAL DU LIVRE POUR
LE MINISTÈRE DE LA CULTURE
ET DE LA COMMUNICATION DEPUIS
1987, LES BELLES ÉTRANGÈRES
FAVORISENT LA DÉCOUVERTE DE
LITTÉRATURES ÉTRANGÈRES OU
D'AUTEURS ENCORE PEU CONNUS
EN FRANCE ET ACCOMPAGNENT
LA POLITIQUE D'AIDE À
LA TRADUCTION, À LA PUBLICATION
ET À LA DIFFUSION MENÉE PAR
LE CENTRE NATIONAL DU LIVRE.
EN NOVEMBRE, LE CNL FÊTE LES
20 ANS DES BELLES ÉTRANGÈRES.
POUR CETTE ÉDITION
ANNIVERSAIRE, LE CNL RECEVRA
VINGT ÉCRIVAINS DE DIX PAYS
AYANT FAIT PRÉCÉDEMMENT
L'OBJET D'UNE INVITATION.
DEUX ÉCRIVAINS REPRÉSENTENT
LA LITTÉRATURE DE CHACUN
DE CES PAYS
: L'ÉCRIVAIN INVITÉ
LORS D'UNE PRÉCÉDENTE ÉDITION
CHOISIT D'ÊTRE ACCOMPAGNÉ PAR
UN ÉCRIVAIN DONT L'ŒUVRE
N'EST PAS ENCORE TRADUITE
EN FRANÇAIS OU EST EN COURS
DE TRADUCTION.
© DR
4E
CONFÉRENCE-DÉBAT
© DR
BIBLIOTHÈQUE DU
Enis Batur est né en 1952 en Turquie à Eskisehir. Il a reçu une éducation française chez les
frères catholiques d'Istanbul avant de poursuivre des
études de lettres et de philosophie en Turquie et en
France. Poète, essayiste et romancier, Enis Batur est
une figure centrale de la littérature et de la vie culturelle turques depuis les années 1980 : éditeur de revues, directeur de collection, il publia entre autres
Derrida, Foucault et Barthes. Son œuvre se réfère autant à la mythologie islamique, aux soufis anatoliens
qu'à la littérature occidentale. Dans son livre le plus
récent, D'autres chemins, un voyage dans le labyrinthe de l'écrit, il évoque le souvenir de cet enfant
turbulent qu'il était au lycée Saint Joseph et que les
professeurs ne parvenaient à intéresser qu'en lui
donnant à lire Butor, Beckett ou Sarraute.
Enis Batur a participé aux Belles Étrangères en 1993.
Livres traduits en français : D'autres chemins, Actes
Sud, 2008. D'une bibliothèque l'autre, essai préfacé
par Alberto Manguel, Bleu autour, 2008. Ottomanes :
autochromes de Jules Gervais-Courtellemont, essai
collectif écrit avec Timour Muhedine, traduit par Gül
Mete-Yuva, Bleu autour, 2005. La Pomme : une tentative de roman sur les techniques de tissage suivi de Il
était une fois Guillaume Tell : histoire prétendument
apocryphe, Actes Sud, 2005. L'amer savoir : une tentative de roman sur l'art de la fugue, Actes Sud, 2002.
Dense Kesif, traduit par Timour Muhidine, Meet, 2001.
Le Sarcophage des pleureuses, poèmes, Fata Morgana, 2000.
Yigit Bener
est né en 1958 à Bruxelles où
son père effectuait un court stage professionnel. Il a
vécu jusqu'à l'âge de cinq ans à Ankara puis entre la
France et la Turquie. Après le coup d'État de septembre 1980, il passe huit années d'exil à Bruxelles et
deux à Paris. Il vit en Turquie depuis 1990.
Interprète de conférences, il enseigne l'interprétariat
à l'université. Traducteur, il a traduit en français, en
1981, le roman de son père, Erhan Bener, Le Cafard,
puis Jean-Marie Laclavetine, Bernard Marie Koltès
et Voyage au bout de la nuit de Céline qui lui a valu le
prix de la meilleure traduction en 2002.
Il a publié trois romans : Eksik Taslar (Pièces manquantes, 2001), Kirilma Noktasi (Point de rupture,
2004) et Ozgur Rosto (Rosto la rebelle, 2007). Il est cofondateur et rédacteur de la revue littéraire et satirique Iktidarsiz.
Médiatrice : Anne-Caroline Jambaud-Corlin,
journaliste et critique.
Centre national du Livre /
www.belles-etrangeres.culture.fr
topo : 11-12.08 : page 33
ARTS
Moscou, Russie, 2004 © Raymond Depardon / Magnum Photos
© Buenos Aires, Argentine, 2006 © Raymond Depardon / Magnum Photos

Villes
RAYMOND DEPARDON
Commissaire d'exposition :
Sylvie Aznavourian, chargée
des collections photographiques,
BM Lyon
VISITES DE L'EXPOSITION
avec Sylvie Aznavourian :
mercredis 5 novembre,
19 novembre & 10 décembre à 18h
Exposition réalisée en collaboration
Raymond Depardon s'est rendu dans 12 villes du monde ; une errance solitaire de
3 jours dans le rythme effréné de chacune des mégalopoles choisies : Addis-Abeba,
Berlin, Buenos Aires, Dubaï, Johannesburg, Le Caire, Moscou, New York, Paris, Rio de
Janeiro, Shanghai et Tokyo.
Par son style immédiat et cette bonne distance qui lui est si particulière, Raymond Depardon nous place au cœur des villes, là où l'homme du premier regard, s'efface derrière la réalité. Loin du spectaculaire et de l'exotisme, il nous montre des scènes de
rues où la banalité du sujet, renvoie au désir de retranscrire le quotidien des citadins du
XXIe siècle. Il dit "avoir voulu réfléchir à son rapport à la ville, un rapport souvent difficile, d'amour-haine", et ajoute avec une modestie déconcertante que "le hasard a toujours bien fait les choses".
En pérégrin contemporain, Raymond Depardon réalise dans un anonymat qu'il dit "assumer avec bonheur", une vision synchrone des identités urbaines qui nous ferait
presque croire à la providence, au hasard. Il apparait en effet, comme un remarquable
médiateur du réel. Il excelle dans l'habileté à montrer ses semblables maitrisant par sa
déontologie du cadrage, le médium tant photographique que cinématographique.
Interpellant le spectateur que nous sommes en témoin curieux et attentif, il ne trahit
rien de la singularité des êtres qu'il photographie et joue paradoxalement de la similitude des conurbations comme d'une évidence, démontrant ainsi sa formidable cohérence artistique. L'exposition présentée à la Bibliothèque de Lyon réaffirme la capacité
de l'auteur à explorer le monde, et nous offre par la juxtaposition de ses prises de vue
une indéniable narration poétique. S.A.
avec Magnum Photos dans le cadre de
Lyon, Septembre de la Photographie
topo : 11-12.08 : page 34
Magnum photos / www.magnumphotos.com
Lyon Septembre de la photographie / www9ph.fr
¯
BILIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
EXPOSITION
JUSQU'AU
17 JANVIER 2009

ARTS
Paroles d'artistes
BOB VERSCHUEREN
Bob Verschueren est connu internationalement pour les installations végétales qu'il pratique depuis plus de vingt ans.
Cette mouvance artistique, dans laquelle on retrouve Andy
Goldsworthy ou Nils Udo, fait suite au land art des années
1960 : toujours en prise avec la nature, elle produit des assemblages légers, au caractère éphémère.
Le lien avec l'architecture chez Bob Verschueren est une
constante ; ses œuvres l'épousent et la révèlent lorsqu'il travaille à l'intérieur, interprètent et détournent son langage
lorsqu'il intervient en pleine nature.
Robert Dumas, professeur de philosophie, dialoguera avec lui.
¯
Rencontre suivie d'une signature.
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
RENCONTRE
VENDREDI
5 DÉCEMBRE À 18H30
Installation VII/03 - Galerie Jacques Cerami, Loverval
pommes de terre, terreau.
Installation IV/05 - Bois-du-Luc - branches de hêtre
CHAMPSCONTRECHAMPS
Berlioz grésille dans
la poussière d'hiver
BIBLIOTHÈQUE DU
5E POINT DU JOUR
PROJECTION
JEUDI
Création vidéo de François Salès d'après la Damnation
de Faust de Berlioz durée : 67 min.
Avant-première à la médiathèque de Vaise
JEUDI
6 NOVEMBRE À 18H00
4 DÉCEMBRE À 18H00
1ERS JEUDIS DU MOIS, LA BIBLIOTHÈQUE
VOUS PROPOSE DE (RE)DÉCOUVRIR DES FILMS
QUI ONT MARQUÉ L'HISTOIRE DU CINÉMA.
CHAQUE PROJECTION EST PRÉCÉDÉE D'UNE
PRÉSENTATION DE L'ŒUVRE ET DE SON AUTEUR.
¯
TOUS LES
Inspiré par la traduction du Faust de Goethe par Nerval,
Berlioz commença la composition de La Damnation de
Faust pendant un voyage en Autriche, en Bohème et en Silésie. Il créera sa légende dramatique à l'Opéra Comique
un soir de l'hiver 1846. Mais l'œuvre n'eut aucun succès, et
il fut ruiné par cette production. Épine dorsale de cette
création vidéo, La Damnation de Faust représente pour
François Salès une sorte de chambre noire dans laquelle
se croisent enfance et bruits du siècle. Un film étrange où
bribes d'archives et images personnelles racontent le dialogue secret d'un voyageur et d'un autoradio.
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
PROJECTION
JEUDI
11 DÉCEMBRE À 19H00
topo : 11-12.08 : page 35
ARTS
Ibrahim Sanlé Sory
¯
Deux amies bozo à la torche, 1981© El Hadj Tidiani Shitou
Deux soeurs peul, 1984 © El Hadj Tidiani Shitou

BIBLIOTHÈQUE DU
1ER
EXPOSITION
DU
AU
2 DÉCEMBRE
10 JANVIER 2009
Les doubles portraits de Sanlé Sory
et de El Hadj Tidiani Shitou
Exposition présentée par C. Angelo Micheli
L'exposition propose un ensemble de portraits de la
fin des années 60 aux années 90 : portraits de duos,
de couples, d'amis, de sœurs et de frères, de parents
posant fièrement avec leurs jumeaux. Ce sont de
vrais et de faux jumeaux. Qu'importe, puisque tous
sont des images de la gémellité, des images dans lesquelles chacun laisse libre court à ses rêves, ses fantasmes et à son inventivité.
Le photographe burkinabé Sanlé Sory et l'héritier du
photographe malien El Hadj Tidiani Shitou ont accepté de confier des négatifs 6x6 en noir et blanc, à
partir desquels ont été réalisés des tirages argentiques sur papier baryté. Le format 35 cm x 35 cm,
sans recadrage ni intervention, reste fidèle aux
consignes des photographes et à l'impression d'origine créée par les petites photographies de famille.
DOUBLES
PORTRAITS
D'AFRIQUE
DE L'OUEST
IMAGES DE LA GÉMELLITÉ
topo : 11-12.08 : page 36
(né en 1948 vivant à Bobo Dioulasso)
Ibrahim Sanlé Sory est sans doute le dernier photographe de studio de Bobo Dioulasso à travailler en noir et blanc.
Comme beaucoup de ses confrères africains, il est un témoin et un acteur des années qui ont suivi l'indépendance de la
Haute Volta en 1960. D'un œil amusé et
nostalgique, il se souvient de l'âge d'or des
studios (1965-1980) pendant lequel il a réalisé des milliers d'images en noir et blanc.
Comme la nouvelle génération il est passé à la couleur dans les années 1980, sans abandonner ses décors peints sur toile qui ont fait sa renommée.
Sory regarde ses portraits en songeant parfois que
« tous ces gens, s'ils sont encore vivants, sont certainement fatigués. Et s'ils ne sont pas morts, ils sont
bien amortis ». Quelques-unes de ses photographies
ont été présentées dans une exposition collective au
Städtischen Museum de Munich et au National
Museum for African Art de Washington en 1998.
El Hadj Tidiani Shitou
(1933 - 2000 Mopti)
Considéré pendant longtemps comme le meilleur
photographe de sa région, El Hadj Tidiani Shitou a
produit une œuvre considérable des années 1970 à
l'an 2000, dans son Studio Photo Kodak à Mopti. Elle
se constitue de portraits mais aussi d'images de
fêtes et de cérémonies en noir et blanc puis en couleur. Yoruba né au Nigeria, il a d'abord été tailleur et
commerçant, puis il a été formé à la fin des années
© Franck Boutonnet / item
1950 par le Nigérian Mama
Awane. Il est arrivé à
Mopti en 1962 où il poursuit sa formation aux côtés
du Malien Bosco Maïga. Il
est certainement l'un des
grands propagateurs du
portrait doublé ou portrait
Ibeji mis au point par les
Yoruba dans le cadre du
culte des jumeaux. Il a utilisé des appareils 6x6. Si
ses portraits témoignent
aujourd'hui des élégances
et de la fantaisie d'une époque, s'ils sont de riches documents historiques
et anthropologiques sur les cultures, ils sont surtout le reflet d'un travail
artistique associé aux rêves des modèles qui aspiraient à une réalité idéale.
Quelques photographies de Shitou sont entrées dans des collections privées, au Musée Sokkelund de Copenhague et au Musée des Confluences
de Lyon. Elles ont été présentées aux Rencontres de la photographie de
Bamako en 2001 et à l'Indiana University Art Museum en avril 2007.
Phnom
Penh
BIBLIOTHÈQUE DU
4E
EXPOSITION
DU
AU
4 NOVEMBRE
6 DÉCEMBRE
¯
Conférence de C. Angelo Micheli, historien d'art,
proposée en parallèle de l'exposition.
IMAGES
DE LA
GÉMELLITÉ
PORTRAITS
PHOTOGRAPHIQUES
D'AFRIQUE
DE L'OUEST
BIBLIOTHÈQUE DU
1ER
CONFÉRENCE-DÉBAT
VENDREDI
À
19H30
12 DÉCEMBRE
ARTS
¯
Deux amies au sac à main, 1979 © Sanlé Sory

Dans le cadre du festival Asiexpo,
la bibliothèque de la Croix-Rousse accueille
une exposition de photographies sur
le Cambodge de Franck Boutonnet.
Le Cambodge est séduisant, mais difficile
à pénétrer en profondeur.
Essayer de comprendre pourquoi, dans
un pays où les responsables d'un des pires
régimes politiques du XXe siècle ont côtoyé
pendant presque 30 ans leurs victimes, cela
ne semble pas poser plus de problèmes.
Sans cesse en observant la vie quotidienne
des cambodgiens et en me rendant dans
des lieux hautement symboliques comme
le centre de torture S21, je me suis
demandé comment toute cette horreur
a été rendue possible chez un peuple
à l'apparence si paisible…
À travers les noms de Seydou Keita ou de Malik Sidibé s'est popularisée, en Occident, une photographie africaine où la figure
humaine est prépondérante. D'autres artistes restent à découvrir grâce à un motif très fréquent : le double portrait. Portrait
de parents, d'ami(e)s ou de personnes liées par d'autres relations, le double portrait n'est pas l'image immédiate et réaliste
des individus. Il est une mise en lumière de la dualité de la personne mais aussi du modèle idéal que constituent les couples
gémellaires des mythes originels. Protégés des dieux, respectés et craints par les hommes, les jumeaux (parfois perçus
VERNISSAGE DE L'EXPOSITION :
comme maléfiques) portent bonheur dans les cultures contemmercredi 5 novembre à 19h
poraines d'Afrique de l'Ouest.
Ils sont une réminiscence des origines du monde et nourrissent
un imaginaire très fécond dans plusieurs pays de cette région
dont le taux de naissances gémellaires est le plus élevé au
monde. L'art du photographe consiste à exacerber la ressemblance entre les deux
personnes du portrait par des vêtements, une gestuelle et des attitudes similaires,
par la symétrie de la composition, jusqu'à créer l'illusion d'une identification totale, d'un même dédoublé. Le portrait célèbre alors une relation en même temps
qu'il la représente en faisant référence à des images gémellaires stéréotypées
que l'on retrouve également dans la sculpture et dans bien d'autres objets du quotidien en Afrique de l'Ouest.
C. Angelo Micheli est historien d'art et vit à Lyon.
Bibliographie : “Double and Twins. A New Approach to Contemporary Studio
Photography” in West Africa, African arts, vol.41, n° 1, spring 2008, pp.66-85.
topo : 11-12.08 : page 37

ARTS
© Editions Tanibis
¯
Regards
croisés
IMAGES ET BANDES DESSINÉES
VERNISSAGE : VENDREDI 14 NOVEMBRE À 18H30,
EN PRÉSENCE DES AUTEURS.
Les imaginaires de Ivan Brun, Sylvie Fontaine, Alexandre Kha et Jean-Michel Bertoyas sont ici présentés
sous leur forme la plus picturale : habitués à raconter
case après case, ces auteurs explorent aussi le tableau
et le dessin. La rencontre entre images et bandes dessinées affine l'identité de chaque parcours et souligne
les multiples facettes de la bande dessinée contemporaine. D'autres publications des éditions Tanibis,
comme la revue Rhinocéros contre Eléphant à laquelle
participent ces auteurs, sont aussi présentées.
En complément à cette exposition, la librairie Ouvrir
l'Oeil (6, rue des Capucins) accueille tout le mois de
novembre l'exposition Pétula, je suis une libellule, kamichibaï - théâtre de papier japonais - réalisé en sérigraphie par Claude Amauger et Samuel Petit.
Les livres de Sylvie Fontaine, Ivan Brun, Alexandre
Kha et Jean-Michel Bertoyas y sont disponibles.
topo : 11-12.08 : page 38
BIBLIOTHÈQUE DU
1ER
EXPOSITION
DU
SYLVIE FONTAINE
Née en 1962, Sylvie Fontaine étudie à l'École nationale supérieure
des arts décoratifs. Après plusieurs
années passées à travailler dans l'illustration, elle se tourne vers la
bande dessinée puis la peinture
pour créer une œuvre plus personnelle. Une forte part de ses explorations concerne la métamorphose.
Son travail sur les corps transfigurés, initié dans son livre Le Poulet
du Dimanche, est ici complété d'une
série de tableaux. Bandes dessinées
et peintures, noir et blanc et couleurs, dessins fins et gribouillages se
mélangent pour exprimer ce temps
qui passe, principe même de la narration graphique. Elle poursuit
cette recherche dans Miss Va-NuPied - l'exposition coïncide avec la
parution du livre - bande dessinée
composée d'une seule image par
page.
IVAN BRUN
Né en 1971, Ivan Brun développe
entre 1993 et 2000 un travail de
peinture dans la continuité de la figuration critique des années 70, appliqué aux thèmes sociaux et
politiques des années 90. Le quotidien des périphéries urbaines est au
centre de son travail. En 1996, il
auto-édite une bande dessinée sur le
sujet, Lieux-Communs, et publie ensuite Otaku (Les Requins marteaux,
2004) et Lowlife (Tanibis, 2005).
Son dernier album No comment
vient de paraître aux éditions
Drugstore.
4 AU 28 NOVEMBRE
ALEXANDRE KHA
Né en 1969, Alexandre Kha collabore avec les éditions Tanibis depuis
son livre Les Ombres Blanches en
2002. Son travail, sensible au
thème de la mémoire, alterne
bande dessinée et livres illustrés. Il
est également l'illustrateur d'un
livre jeunesse, La Fille aux yeux de
pluie. Avec Les Mangeurs d'Absolu
(2007) et Souvenirs de poche
(2008), il explore une voie formelle
peu empruntée, à mi-chemin entre
littérature illustrée et dessins légendés. Le trait fin et la lecture légère rappellent Sempé ou Saul
Steinberg.
JEAN-MICHEL BERTOYAS
Davantage ancré dans la bande dessinée, Bertoyas évolue dans ce
qu'elle a de plus libre et de plus inventif : se jouant bien des règles du
genre, ses histoires modèlent pas à
pas des univers jubilatoires et chaotiques. Publiant quelques livres
chez des éditeurs comme Les Requins marteaux (Princesse, 2005)
ou L'Association (Ducon, 2008), il
exerce régulièrement ses frénétiques expérimentations dans sa
propre structure d'édition, Kobé
Books, à Lyon.
Éditions Tanibis / www.tanibis.net
AGENDA
AGENDA
AGENDA
DANS LESBIBLIOTHÈQUES
p. 06 Le Mois du film documentaire
du 4 au 29 novembre
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
p. 24 Mémoires d'exils. Photographies
1940-1970
exposition
jusqu’au 22 novembre
p. 34 Villes. Raymond Depardon
exposition
jusqu’au 17 janvier 2009
du 3 au 8 novembre
PLACE BELLECOUR
p. 25 Place aux livres ! Utopies.
Rêves d'hier, mondes de demain
salon
7, 8 et 9 novembre
THÉÂTRE NOUVELLE
GÉNÉRATION
p. 44 Résidence Chambre d'échos :
C'est pourtant pas la guerre /
Maryline Desbiolles / Compagnie
Théâtre d'Ouble
spectacle
vendredi 7 novembre à 20h
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
p. 45 Musique sacrée : Méditer sur la
mort avec les cantates de Bach
conférence musicale
d’Hélène Décis-Lartigau
mercredi 5 novembre à 18h30
p. 44 The Adventures of Oliver Twist
lecture en scène et en anglais par
Brian D. Barnes One Man Theatre
jeudi 6 novembre à 18h30
p. 18 L'Occident en question :
Du racisme français
rencontre avec Odile Tobner
vendredi 7 novembre à 18h30
Ê
p. 62 L'Heure de la découverte :
Le Fonds de la guerre 1914-1918
visite découverte avec Hervé Faure
vendredi 7 novembre à 12h30
samedi 8 novembre à 10h30 & à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 1ER
p. 38 Regards croisés
Images et bandes dessinées
exposition
du 4 au 28 novembre
BIBLIOTHÈQUE DU 4E
p. 37 Phnom Penh
exposition de Franck Boutonnet
du 4 novembre au 6 décembre
BIBLIOTHÈQUE DU 5E
POINT DU JOUR
p. 35 Champs-contre-champs
projection
jeudi 6 novembre à 18h
BIBLIOTHÈQUE DU 7E
JEAN MACÉ
p. 30 Le manga... c'est quoi ?
rencontre
mercredi 5 novembre à 17h30
p. 39 Atelier origami
avec Shima Sunaoshi
samedi 8 novembre à 14h
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
p. 28 Voyage au pays de la BD
exposition
du 3 au 17 novembre
p. 28 Cercle de lecteurs
samedi 8 novembre à 10h30
p. 28 Atelier d'écriture
avec Chloé Dubreuil
samedi 8 novembre à 14h
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
p. 29 Voyage en Algéries
autour de ma chambre
exposition
du 4 au 21 novembre
p. 44 Résidence Chambre d'échos :
C'est pourtant pas la guerre /
Maryline Desbiolles /
Compagnie Théâtre d'OUBLE
spectacle
jeudi 6 novembre à 19h30
samedi 8 novembre à 15h00
du 10 au 15 novembre
p. 28 FESTIVAL DE LA BULLE D'ORBRIGNAIS
La BD Superstar
exposition
15 & 16 novembre
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
p. 46 Just rock présente
The Delano Orchestra
concert
mercredi 12 novembre à 17h30
p. 32 La Scène poétique reçoit
Patrick Beurard-Valdoye
mercredi 12 novembre à 18h30
p. 62 L'Heure de la découverte :
De l'art à la technique :
les livres de machines
visite-découverte avec Anne-Marie
Rouge & Benjamin Ravier
samedi 15 novembre à 10h30 et à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 4E
p. 33 Belles Étrangères : Turquie
rencontre avec Enis Batur
et Yigit Bener
samedi 15 novembre à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 7E
JEAN MACÉ
p. 51 La Fête de la Science :
La Pomme de Terre
exposition
du 12 au 29 novembre
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
p. 54 Atelier initiation yoga
samedi 15 novembre à 10h30
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
p. 41 Produire un spectacle ?
Le Cas Quichotte
conférence-débat avec
mercredi 12 novembre à 18h30
p. 43 L'un de nous ne peut être faux
spectacle
jeudi 13 novembre à 19h
du 17 au 22 novembre
p. 56 BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU /
UNIVERSITÉ LYON 3
Paolo Sarpi : Religion
et politique en Europe
colloque
vendredi 21 & samedi 22 novembre
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
p. 24 Mémoires d'exils.
Photographies 1940-1970
El-bi'r-le puits
projection suivie d'une rencontredébat avec Erica Deuber-Ziegler
mardi 18 novembre à 18h30
p. 17 L'Occident en question :
Soirée élections américaines
conférence-débat avec Olivier
Richomme et Yannick Mireur
jeudi 20 novembre à 18h30
p. 62 L'Heure de la découverte : Le
Beaujolais nouveau est arrivé !
visite-découverte
avec Delphine Rosez
jeudi 20 novembre à 17h30
vendredi 21 novembre à 12h30
samedi 22 novembre à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 1ER
p. 28 Cercle de lecteurs
jeudi 20 novembre à 19h30
BIBLIOTHÈQUE DU 2E
p. 19 La graphologie
conférence de Lorraine Zarski
et Irène Poulet
jeudi 20 novembre à 19h
E
BIBLIOTHÈQUE DU 5
POINT DU JOUR
p. 30 Les pays nordiques
contes
jeudi 20 novembre à 18h
BIBLIOTHÈQUE DU 7E
JEAN MACÉ
p. 51 La Fête de la Science :
Il était une frite une fois
projection
mardi 18 novembre à 18h
p. 51 La patate a la frite
atelier
mercredi 19 novembre à 18h
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
p. 52 La santé : un droit
pour les enfants
exposition
du 18 au 22 novembre
p. 31 Grisélidis Réal :
débats intimes et publics
spectacle avec Hélène Grosso
et Agathe Max
mercredi 26 novembre à 18h30
p. 54 Le corps souffrant :
Notre cerveau et la douleur
Que fait le cerveau
quand la tête fait mal ?
À propos de la migraine
conférence de Geneviève Demarquay
et Christelle Créach
mardi 18 novembre à 17h
p. 55 Histoire et mémoire : Histoire
politique des immigrations
(post)coloniales en France
conférence d’Ahmed Boubeker
jeudi 27 novembre à 18h30
p. 52 La santé : un droit pour les enfants
conférence-débat
avec Jean-Claude Fortot
samedi 22 novembre à 16h
p. 25 Tony Garnier, un patrimoine
en héritage
conférence avec Alain Chenevez,
Michel Chomarat, Jean-Marc
Ducard, Philippe Dufieux, Maria
Gravari-Barbas, Dominique Putz,
Michel Rautenberg
mercredi 19 novembre à 18h
p. 45 Tout ouïe
rencontre
samedi 22 novembre à 10h30
BIBLIOTHÈQUE
DU 9E LA DUCHÈRE
p. 28 Cercle de lecteurs
mardi 18 novembre à 19h
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
p. 29 Voyage en Algéries
autour de ma chambre
rencontre avec Leïla Sebbar
lecture par Elise Le Stume
vendredi 21 novembre à 19h30
du 24 au 29 novembre
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
p. 58 L'Apocalypse
projection de l'épisode 8 :
La conversion de Constantin
suivie d’une conférence-débat avec
Gérard Mordillat, Jérôme Prieur
et Bernard Meunier
mardi 25 novembre à 18h30
p. 63 L'Heure de la découverte :
En avant la musique !
visite-découverte avec Anne Meyer
et Roger Gauthier
vendredi 28 novembre à 12h30
samedi 29 novembre à 15h
p. 63 L'Heure de la découverte :
La Collection jésuite
des Fontaines
visite-découverte avec Pierre Guinard
samedi 29 novembre à 10h30
BIBLIOTHÈQUE DU 2E
p. 28 Et s'ils lisaient eux aussi
lecture
mardi 25 novembre à 18h
p. 42 Pour faire le portrait d'un oiseau
chansons, poèmes, théâtre
par la Cie Les dresseurs d'Oreilles
samedi 29 novembre à 18h30
BIBLIOTHÈQUE DU 4E
p. 43 Thérèse Raquin
lecture
samedi 29 novembre à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 7E
JEAN MACÉ
p. 28 Cercle de lecteurs
samedi 29 novembre à 10h30
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
p. 39 Entre deux Mondes
du Vercors au Mont Pelé
exposition
du 25 novembre au 6 décembre
p. 19 Histoire de vies, histoires d'anges
projection et lecture
samedi 29 novembre à 15h
AGENDA
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
p. 44 Avignon 2008
exposition de photographies
d’Émile Zeizig
du 25 novembre au 6 décembre
p. 47 Les Gourmandises de Vaise :
Musiques actuelles amplifiées
et chansons
concert par les élèves du CNR :
Carmen Maria Vega, Buridane,
Steno-P et les Elans d'Arkel
mardi 25 novembre à 12h30
du 1er au 6 décembre
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
p. 60 Le crayon et la griffe.
Honoré Daumier
exposition
du 2 décembre au 28 février
p. 18 Questions de société : Faits d'école
conférence-débat avec
François Dubet, sociologue
mardi 2 décembre à 18h30
p. 35 Paroles d'artistes :
Bob Verschueren
rencontre
vendredi 5 décembre à 18h30
p. 63 L'Heure de la découverte :
Histoires de parfums
visite-découverte avec
Yves Jocteur Montrozier
vendredi 5 décembre à 12h30
samedi 6 décembre à 10h30 et à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 1ER
p. 36 Doubles portraits d'Afrique
de l'Ouest
Images de la gémellité - exposition
du 2 décembre au 10 janvier 2009
p. 63 L'Heure de la découverte :
Reliures, sceaux, encre et papier :
le livre chinois
visite-découverte avec Valentina
De Monte
samedi 6 décembre à 10h30 & à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 7E
GUILLOTIÈRE
p. 26 Guignol s'invite dans
les bibliothèques du 7e
Pas de quartier
spectacle, rencontre
samedi 6 décembre à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 7E
JEAN MACÉ
p. 26 Guignol s'invite dans
les bibliothèques du 7e
Guignol, le grand théâtre de la vie
exposition de photographies
de Fred Lebail
du 2 décembre au 3 janvier 2009
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
p. 54 Le corps souffrant :
Notre cerveau et la douleur
Où et comment agissent
les médicaments de la douleur ?
conférence de Malou Navez
mardi 2 décembre à 17h
p. 45 Bebey Prince Bissongo
concert
vendredi 5 décembre à 18h30
p. 28 Cercle de lecteurs
samedi 6 décembre à 10h30
p. 28 Atelier d'écriture
avec Chloé Dubreuil
samedi 6 décembre à 14h
p. 42 Chaud, froid, chaud
spectacle
samedi 6 décembre à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 2E
p. 39 Découverte scrapbooking
atelier avec Danièle Gomon
samedi 6 décembre à 14h30
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
p. 47 Les Gourmandises de Vaise : Ambre
concert
mardi 2 décembre à 12h30
BIBLIOTHÈQUE DU 5E
POINT DU JOUR
p. 35 Champs-contre-champs
projection
jeudi 4 décembre à 18h
p. 40 Les Journées de Lyon
des auteurs de théâtre
du 4 au 6 décembre
du 8 au 13 décembre
THÉÂTRE LE GUIGNOL DE LYON
p. 26 Le Guignol de Lyon
visite
jeudi 11 décembre à 15h
BIBLIOTHÈQUE
PART-DIEU / ENSSIB
p. 62 Cinquante ans d'histoire du livre.
De L'apparition du livre (1958)
à 2008 : bilan et perspectives
d'une discipline scientifique
colloque
du 11 au 13 décembre
BIBLIOTHÈQUE
DE LA PART-DIEU
p. 52 Les énergies de demain : Énergie,
environnement et société
conférence de Istvan Berkès
mardi 9 décembre à 18h30
p. 32 La Scène poétique reçoit Nathalie
Quintane & Jean-Marie Gleize
mercredi 10 décembre à 18h30
p. 17 L'Occident en question :
Le commencement d'un monde
conférence-débat avec
Jean-Claude Guillebaud
jeudi 11 décembre à 18h30
p. 50 Vive la culture numérique :
Les nouvelles technologies
au service du handicap
conférence-débat avec Stéphanie
Lucien-Brun et l'association
Braillenet
vendredi 12 décembre à 18h30
p. 63 L'Heure de la découverte :
Côte Est / Côte Ouest
L'art américain dans
les collections contemporaines
visite-découverte avec
Françoise Lonardoni
vendredi 12 décembre à 12h30
samedi 13 décembre à 10h30 et à 15h
BIBLIOTHÈQUE DU 1ER
p. 37 Images de la gémellité
Portraits photographiques
d'Afrique de l'Ouest
conférence de C. Angelo Micheli
vendredi 12 décembre à 19h30
p. 28 Cercle de lecteurs
samedi 13 décembre à 10h
BIBLIOTHÈQUE DU 2E
p. 19 On est doc'
projection
mardi 9 décembre à 19h
BIBLIOTHÈQUE DU 5E
SAINT-JEAN
p. 46 L'Heure musicale
concert
samedi 12 décembre à 17h
BIBLIOTHÈQUE DU 7E GERLAND
p. 26 Guignol s'invite
dans les bibliothèques du 7e
Pas de quartier
spectacle, rencontre
mardi 9 décembre à 18h
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
p. 24 Mémoires d'exils.
Photographies 1940-1970
El-bi'r-le puits
projection suivie d'une rencontredébat avec Erica Deuber-Ziegler
samedi 13 décembre à 15h
p. 54 Atelier initiation yoga
samedi 13 décembre à 10h30
BIBLIOTHÈQUE DU 9E
LA DUCHÈRE
p. 28 Cercle de lecteurs
mardi 9 décembre à 19h
BIBLIOTHÈQUE DU 9E
SAINT-RAMBERT
p. 30 Souvenirs d'enfance et d'école,
1940-2008
lecture
mercredi 10 décembre à 18h
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
p. 47 Les Gourmandises de Vaise :
les élèves de la classe de tuba
du CNSM
concert
mardi 9 décembre à 12h30
p. 27 Écrivain aujourd'hui :
Boualem Sansal
rencontre
mardi 9 décembre à 18h
p. 35 Berlioz grésille
dans la poussière d'hiver
projection
jeudi 11 décembre à 19h
p. 46 Co-plateau : Atch' / Elan d'Arkel
concert
vendredi 12 décembre à 19h
du 15 au 20 décembre
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
p. 45 Musique sacrée :
Musiques de Noël
conférence musicale
d'Hélène Décis-Lartigau
mardi 16 décembre à 18h30
p. 56 Histoire et mémoire : À propos
de la France des Bienveillantes
conférence-débat
avec Pierre-Emmanuel Dauzat
mercredi 17 décembre à 18h30
p. 25 Écrire à Lyon
conférence de Bernard Poche
jeudi 18 décembre à 18h30
BIBLIOTHÈQUE DU 5E
POINT DU JOUR
p. 46 Les pays nordiques
concert avec la Chorale suédoise
de Lyon
jeudi 18 décembre à 18h30
BIBLIOTHÈQUE
DU 7E JEAN MACÉ
p. 26 Guignol s'invite
dans les bibliothèques du 7e
Pas de quartier
spectacle, rencontre
mardi 16 décembre à 18h
p. 28 Cercle de lecteurs
samedi 20 décembre à 10h30
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
p. 54 Le corps souffrant :
Notre cerveau et la douleur
Peut-on calmer la douleur en stimulant notre système nerveux ?
conférence de Patrick Mertens
mardi 16 décembre à 17h
p. 45 Tout ouïe
rencontre
samedi 20 décembre à 10h30
BIBLIOTHÈQUE
DU 9E SAINT-RAMBERT
p. 42 La Veillée de Saint-Rambert :
histoires de pays...
spectacle
vendredi 19 décembre à 19h
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
p. 47 Les Gourmandises de Vaise :
Musique de chambre
concert par les élèves du CNR
mardi 16 décembre à 12h30
entrée libre et gratuite
pour toutes les animations,
sauf mention contraire
LE PRIX
DU VIF D’OR
page 30
LES ATELIERS
NUMÉRIQUES
pages 48-49
LES ENFANTS
pages 66 à 75
PROCHAIN NUMÉRO
TOPO
JANVIER-FÉVRIER
2009
À PARAÎTRE
FIN DÉCEMBRE
DISPONIBLE SUR
WWW.BM-LYON.FR
ET DANS TOUTES
LES BIBLIOTHÈQUES

¯
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
EXPOSITION
DU
AU
25 NOVEMBRE
6 DÉCEMBRE
ARTS
« J'ai commencé à peindre parce qu'un jour, subitement, les couleurs me
sont apparues extraordinairement vives. C'était une sensation très
étrange presque insoutenable d'intensité. J'ai pensé qu'il fallait que je
fasse quelque chose, vite trouver une idée car je ne pouvais pas rester
dans cet état d'extrême acuité visuelle. Curieusement cette période
coïncida avec les deux opérations sur mes oreilles. Oreille droite d'abord,
oreille gauche ensuite (1993-1995). Alors je me suis rendue à La Samaritaine, j'habitais Paris, où j'ai acheté trois bâtonnets de pastels gras et
j'ai commencé à peindre des visages. Je ne sais pas pourquoi des visages. Peut-être pour bluffer mon subconscient. Non je n'étais plus autant seule, isolée - sourde ? Il y avait désormais ces personnages qui tous
les soirs se dessinaient sur le papier, et ma surdité était en partie réparée. Aussi le plaisir de l'acte, du geste, étaler la craie grasse à la main
m'aida à dépasser ce bruit dans ma tête : des acouphènes, un sifflement
incessant épouvantablement aigu. Depuis je n'ai pas cessé de peindre,
j'y trouve mon équilibre ».
Patricia Mazoyer présentera six toiles. Technique mixte, acrylique, encre,
colle, papier et vernis.
Elle sera à la médiathèque, pour une rencontre avec le public, le samedi
29 novembre entre 15h et 18h.
2E
ATELIER
6 DÉCEMBRE
14H30 À 17H30
SAMEDI
DE
VENEZ DÉCOUVRIR
LE SCRAPBOOKING :
APPRENDRE À ASSEMBLER
DEUX PAPIERS ; APPRENDRE
LE MAT ; TRAVAIL AVEC
PERFORATRICE ; TRAVAIL
DU TITRE. ATELIER ANIMÉ
PAR DANIÈLE GOMON,
PASSIONNÉE PAR LES
LOISIRS CRÉATIFS
QU'ELLE PRATIQUE DEPUIS
UNE VINGTAINE D'ANNÉES
(CARTONNAGE, ENCADREMENT, PATINE SUR BOIS,...).
LISTE DU PETIT MATÉRIEL
À APPORTER,
RENSEIGNEMENTS
AU 04 78 38 60 04
SUR INSCRIPTION
(NOMBRE DE PLACES LIMITÉ)
Compagnie La main Tatouée / www.maintatouee.org
www.capculturesante.org
ATELIER
ORIGAMI
avec Shima Sunaoshi,
artiste
Au Japon, l'origami est un art
populaire et traditionnel qui
se transmet de mère en fille à
partir d'un simple carré de
papier, on touche à l'esthétique de l’art japonais et à un univers magique... Shima
Sunaoshi, pratique l'origami depuis l'enfance, sa grand-mère
l'a initiée. Passionnée, elle a développé cette activité artistique jusqu'à créer des décors de théâtre japonais. En
France, elle nous fait découvrir cet art et nous invite à plier !
Pour les ados à partir de 13 ans et les adultes, sur inscription
En partenariat avec Asiexpo / www.asiexpo.com
© brdparker
BIBLIOTHÈQUE DU
¯
Découverte
scrapbooking
Hoggar : Visages du désert, peinture © P. Mazoyer
Entre deux Mondes
du Vercors
au Mont Pelé
BIBLIOTHÈQUE
DU
7E JEAN MACÉ
ATELIER
8 NOVEMBRE
14H00
SAMEDI
À
topo : 11-12.08 : page 39

AVEC
ARTS VIVANTS
618 MANUSCRITS REÇUS,
LES JOURNÉES DE LYON SONT
AUJOURD'HUI LE PLUS IMPORTANT
CONCOURS D'ÉCRITURE
DRAMATIQUE FRANCOPHONE.
OUVERT AUX ŒUVRES NON JOUÉES
ET NON PUBLIÉES, CE CONCOURS
DOIT SA NOTORIÉTÉ À
LA PROMOTION DES TEXTES
LAURÉATS
: ÉDITIONS, MISES
EN ESPACES CONFIÉES À DES
COMPAGNIES PROFESSIONNELLES
À LYON, MAIS AUSSI À PARIS
AU THÉÂTRE DU ROND POINT,
AU QUÉBEC…
POUR CETTE
19E ÉDITION, SIX
TEXTES REFLÉTANT LA DIVERSITÉ
DE L'ÉCRITURE CONTEMPORAINE
SONT PRÉSENTÉS À
LA MÉDIATHÈQUE DE VAISE,
© Emile Zeizig
4 AU 6 DÉCEMBRE 2008.
© Emile Zeizig
DU
Les Journées
de Lyon
des auteurs
de théâtre
¯
topo : 11-12.08 : page 40
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
THÉÂTRE
DU 4 AU 6 DÉCEMBRE
JEUDI 4 DÉCEMBRE
À 19H00 - MODE D'EMPLOI de Alexandra Badea
Mise en espace : Alexandra Badea
Avec : Madalina Constantin, Corentin Koskas, Carine Piazzi
Un puzzle autour de modes d'emploi : Extraits de lois, règles
imposées par la société, l'éducation, la famille, règles faites
pour faciliter la vie et qui la rendent pourtant impossible !
Face à ces contraintes, une jeune femme essaye de détruire
les barrages qui la séparent d'elle-même et des autres…
À 20H45 - CRASH TEST de Marie Dilasser
Mise en espace : Nicolas Ramond, Cie Les Transformateurs
Création son : Nicolas Thévenet
Avec : Mélanie Bestel, Pierre-Jean Étienne
Arsène Droch, directeur d'une usine de volaille, Brit'Butum,
employée en CDI et Oyo, le livreur de l'usine se rencontrent
pour la première fois… lors d'une grave collision. Le chauffeur indemne témoigne de ce qu'il a vu. Dans le coma entre
la vie et la mort, Arsène Droch et Brit'Butum, ignorant leur
situation antérieure, rejouent et détournent les rapports de
domination et d'exploitation, de violence quotidienne au sein
de l'usine. Éditions Journées d'auteurs / L'ACT MEM
VENDREDI 5 DÉCEMBRE
¯
À 19H00 - LES ÉOLIENNES
de Anne Frédérique Rochat
Mise en espace : Yves Charreton,
Cie Fenil Hirsute
Portrait d'une famille refermée sur
elle-même pour surmonter ses blessures. La pièce laisse sourdre ce qui se
transmet de génération en génération
au-delà des mots : peurs inconscientes, angoisses, désirs plus ou
moins refoulés, comportements hors
norme… Éditions Journées d'auteurs /
L'ACT MEM
À 14H30 - SAINTE DANS
L'INCENDIE de Laurent Fréchuret
Mise en espace : Laurent Fréchuret
Avec : Laurence Vielle, Prix supérieur
d'art dramatique, premier prix du
conservatoire Royal de Bruxelles.
Poème dramatique pour voix et corps,
Sainte dans l'Incendie est une fantaisie héroïque, une suite de variations
sur une petite paysanne de légende,
brûlée par la vie, traversée par des voix
oubliées, échafaudant une autre histoire de France, faisant théâtre de tout.
Encore une fois un voyage dans le
temps et l'espace. La perche tendue à
un acteur athlétique. L'ombre d'une
chance. Éditions Journées d'auteurs /
L'ACT MEM
À 20H45 - ÉTÉ de Carole Thibaut
Mise en espace : Carole Thibaut
Avec : Marie Armelle Deguy
Un jeune couple passe l'été dans un
petit village du bord de mer. Ces vacances sont propices à une étrange
forme de désarroi. Redoublant d'angoisse et de gentillesse, l'homme et la
femme, tout jeunes parents, sont
comme deux marionnettes un peu désarticulées qui avancent à pas feutrés
au bord du vide. Éditions Lansman
SAMEDI 6 DÉCEMBRE
© Emile Zeizig
À 10H00 - THÉÂTRES : Masculin /
Féminin, la partition singulière
Débat animé par Reine Prat (DTMS,
ministère de la Culture), auteure du
rapport intitulé "Pour l'égal accès des
femmes et des hommes aux postes de
responsabilité, aux lieux de décision, à
la maîtrise de la représentation".
À 16H30 - VERTICALE
DE FUREUR de Stéphanie Marchais
Mise en espace : Gislaine Drahy
et Michel Pruner, Théâtre Narration
Avec : Christian Taponard
Dans un cimetière perdu en périphérie d'une grande métropole, un homme
délivre toute la charge de secret de sa
vie. Au bord de la tombe qu'il a soigneusement choisie pour son passage
à l'acte, son indécente confession ressemble à une ultime profanation. Éditions Quartett
Avec le soutien de la Ville de Lyon,
du Conseil Général du Rhône,
de la Région Rhône-Alpes, de la Drac
Rhône-Alpes et de la SACD
Contacts / 04 72 85 09 04 /
04 78 85 66 20 /
www.auteursdetheatre.org
ARTS VIVANTS
Don Quichotte, peinture, 1868 © Honoré Daumier

PRODUIRE UN
SPECTACLE ?
LE CAS QUICHOTTE
« GENÈSE D'UN PROJET »
PLAISIRS ARTISTIQUES,
CONTRAINTES ÉCONOMIQUES.
MÉDIATHEQUE DE VAISE
CONFÉRENCE-DÉBAT
MERCREDI 12 NOVEMBRE À
18H30
« Au siècle dernier, dans une maison de repos, un
homme se prend pour don Quichotte. Il a ramené de
ses « fugues » des histoires et des visions qu'il partage
avec son compagnon de chambre, celui qu'il nomme
Sancho. Ils envisagent les possibles qui les guettent,
juste de l'autre côté de la fenêtre. Sous le regard inquisiteur d'un praticien, ils louvoient nuit et jour, dans
des odeurs d'éther, entre la porte verrouillée et les
vagabondages du passé, entre les hauts faits d'armes
et les consultations. Déjouer les ruses de la science, se
soustraire aux surveillances, pour gagner de nouveau
les contreforts de l'aventure. Les farfelus sont parfois
sérieux. » Phillippe Vincenot février 2008
« …début 2006, nous lisons le Quichotte de Cervantès.
Se précise alors l'envie d'un spectacle. Ce ne sera pas
une nouvelle adaptation du roman, mais une écriture
contemporaine traversée par certains thèmes présents dans l'œuvre originelle. En 2007, le texte est
écrit, mais la création annulée faute de moyens suffisants. Aujourd'hui, novembre 2008, le texte est édité
et la première a lieu à Lyon avant une tournée importante. C'est ce trajet sur trois ans que nous souhaitons évoquer au cours de cette conférence. »
Philippe Vincenot, auteur - Laurent Vercelletto,
metteur en scène
Compagnie Vercelletto / http://vercelletto.et.cie.free.fr
topo : 11-12.08 : page 41

ARTS VIVANTS
Pour faire
le portrait
d'un oiseau
BIBLIOTHÈQUE DU 2E
SPECTACLE
SAMEDI 29 NOVEMBRE À
18H30
Duo La Main Tatouée © Audrey Chappaz
Chansons, poèmes, théâtre par la Cie
Les dresseurs d'Oreilles
Cordes vocales et gesticulations :
Estelle Feuvrier & Gilles Feuvrier
Touches pianistiques & accordéon :
Sylvain Freyermuth
Une balade au pays Poésie, sans façon,
mais avec chansons, légumes, animaux,
rencontres, transports en commun,
confitures et p'tits papiers...
Prévert-Gainsbourg-MolièreTardieu-Nougaro-Marino...
¯
MÉDIATHEQUE DU BACHUT
SPECTACLE
SAMEDI 6 DÉCEMBRE À 15H00
La Compagnie La Main Tatouée vous propose trois nouvelles histoires où les oiseaux font la pluie et le beau temps autour d'un
conte d'Oscar Wilde, un conte du désert et un autre du pays des
glaces : des petites formes bilingues (poèmes, aphorismes et
jeux de mains).
Vous partagerez l'humour et la complicité de deux artistes qui
racontent ensemble depuis plusieurs années. L'originalité de ce
duo tient au fait que l'un parle quand l'autre signe, simultanément ; où l'on voit se raconter l'histoire en même temps qu'on
l'entend, si on entend bien sûr.
En famille pour public mixte sourd, malentendant et entendant
(enfants à partir de 8 ans)
Sur inscription au 04 78 78 11 76
(Pour les personnes sourdes ou malentendantes en envoyant un
mail à capculturesante@bm-lyon.fr)
CHAUD,
FROID,
CHAUD
Estelle et Gilles Feuvrier travaillent
régulièrement avec la compagnie Image
Aiguë, au sein de laquelle ils développent
des petites formes théâtrales et
des lectures. Initiateurs de la compagnie
Les dresseurs d'oreilles, ils développent
des formes artistiques impromptues
et inédites, notamment au travers
de la littérature internationale
contemporaine, en écho plus ou moins
lointain ou rapproché aux créations
théâtrales de la compagnie.
Compagnie La Main Tatouée / www.maintatouee.org
www.capculturesante.org
IL ÉTAIT UNE FOIS ET IL SERA TOUJOURS DES
CONTES DE TOUS LES TEMPS. C'EST LA PAROLE
CONTEUSE UNIVERSELLE QUI CAPTE DANS
SES MERVEILLES LES PETITS ET LES GRANDS
ET LES FAIT RÊVER, RIRE OU SOURIRE...
LA BIBLIOTHÈQUE DE SAINT-RAMBERT
ACCUEILLE LES CONTEURS DE L'OUEST
LYONNAIS POUR UNE VEILLÉE-CONTE TOUT
PUBLIC, AVEC DES CONTES TRADITIONNELS
D'HIVER, CONTES RURAUX ET MERVEILLEUX.
LES CONTEURS DE L'OUEST LYONNAIS
/
WWW.CONTEUROUESTLYON.COM
topo : 11-12.08 : page 42
LA VEILLÉE
DE SAINTRAMBERT :
HISTOIRES
DE PAYS...
E
THÈQU
BIBLIO
BERT
M
A
R
E SAINTDU 9
ACLE
SPECT
BRE
DÉCEM
9
1
I
D
E
R
D
N
E
V
00
À 19H

ARTS VIVANTS
Thérèse Raquin
15H00
Théâtre de la Croix-Rousse/Scène
nationale de Lyon / www.croix-rousse.com
¯
À l'occasion des représentations de
Thérèse Raquin, au Théâtre de la CroixRousse, lecture d'extraits du texte de Zola
par les comédiens.
Thérèse tient avec sa tante Mme Raquin
une petite mercerie au fond d'une impasse
sordide de Saint-Ouen. Mariée sans amour
à Camille, le fils de Mme Raquin, maladif,
immature et capricieux, Thérèse, sous
un masque mélancolique et timoré,
réprime une nature incandescente,
violente et sulfureuse. Surgit alors
Laurent, l'ami d'enfance de Camille,
sanguin, brutal et viril. Inéluctablement,
la passion dévorante de ces deux êtres
bestiaux consumera tout sur son passage…
© Bruno Amsellem/Signatures
¯
BIBLIOTHÈQUE DU 4E
LECTURE
SAMEDI 29 NOVEMBRE À
MÉDIATHEQUE DE VAISE
SPECTACLE
JEUDI 13 NOVEMBRE À 19H00
Inspiré d'Orlando de Virginia Woolf
Conception et interprétation :
Blandine Pinon et Yann Lheureux - Compagnie Les 7 Sœurs
Conception son : Louis Dulac
Nous sommes deux, Blandine Pinon et Yann Lheureux, une danseuse, un
comédien, et nous nous emparons d'Orlando. Il y a du texte, il y a du mouvement. Ça ne se croise pas, ça se heurte. Du texte pour dire les choses.
Du mouvement pour porter la sensation. Nous nous emparons d'une
langue épique et baroque, d'un souffle poétique. Nous nous emparons d'une danse intense et entière. Orlando, en un seul endroit, pour faire
surgir mille et un moments, mille et un
lieux. Et nous au-dedans, personnes multipliant les sauts d'identités. Orlando, c'est
celui qui a mille destinées, c'est l'homme qui
change de sexe, c'est la femme à la soif de
vie violente et irrépressible. Orlando, en qui
nous rêvons, en qui nous nous complétons.
© Yann Lheureux
L'UN DE NOUS NE
PEUT ÊTRE FAUX
topo : 11-12.08 : page 43

ARTS VIVANTS
RÉSIDENCE
CHAMBRE D'ÉCHOS
¯
Inferno d'après Dante - Romeo Castellucci © Emile Zeizig
MÉDIATHEQUE DE VAISE
SPECTACLE
JUSQU'AU 8 NOVEMBRE
C'EST POURTANT PAS LA GUERRE / MARYLINE
DESBIOLLES / COMPAGNIE THÉÂTRE D'OUBLE
JEUDI 6 NOVEMBRE À 19H30
SAMEDI 8 NOVEMBRE À 15H00
Représentation à la médiathèque de Vaise
Entrée gratuite sur réservation au 04 72 85 66 20
VENDREDI
7 NOVEMBRE À 20H00
Représentation au TNG
Entrée gratuite sur réservation au 04 72 53 15 15
Plus d’infos dans TOPO n° 88
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
EXPOSITION
DU 25 NOVEMBRE AU 6 DÉCEMBRE
THE ADVENTURES
OF OLIVER TWIST
DE CHARLES DICKENS
Avignon
2008
© Matthias Essler
Le 62e festival d'Avignon accueillait cette année deux artistes associés : le metteur en scène italien Romeo Castellucci qui présentait La Divine Comédie de Dante,
« l'œuvre impossible et irreprésentable », selon ses propres termes et la comédienne Valérie Dreville, co-auteur
Lecture en scène et en anglais par
d'une réalisation collective du Partage de Midi de Claudel.
Brian D. Barnes One Man Theatre
Si on peut regretter l'absence de texte dans le travail de
Castellucci, la débauche d'images fortes et souvent très
Pour sa dernière visite à la Bibliobelles ne pouvait que ravir le public… et les photothèque municipale de Lyon après plus
graphes. En revanche, l'ennui était perceptible pour une
de 20 ans de spectacles interprétés
majorité du public du Partage de Midi : trop de texte ? Les
seul en scène, Brian D. Barnes nous
quatre comédiens : Gaël Baron, Nicolas Bouchaud, Valéoffre une lecture en anglais d'Oliver Twist de Charles Dickens. Le corie Dreville, Jean-François Sivadier signaient collectivemédien a adapté le célèbre roman (qui compte plus de 600 pages) afin
ment ce spectacle sans parvenir à fusionner les talents
de proposer une "lecture-spectacle" en deux parties de 50 minutes.
incontestables de chacun d'entre eux. Ce formidable défi
Brian Barnes met en évidence l'immortelle histoire du jeune héros
lancé dans cette magnifique carrière Boulbon nous laisdans le monde brutal et contrasté de la société anglaise du XIXe siècle.
sera sur notre faim. Thomas Ostermeier signait pour sa
Dans ce récit divertissant et émouvant, la peinture des terribles baspart un Hamlet dont la scène du cimetière au début de
fonds londoniens est tempérée par l'humour avec lequel Dickens dél'œuvre restera un morceau d'anthologie… La suite de la
peint des personnages comme Fagin et Artful Dodger.
prestation étant malheureusement moins convaincante.
Sidi Larbi Cherkaoui présentait, accompagné de moines
Shaolin, Sutra, un spectacle bondissant, rythmé et teinté
d'humour, recueillant l'adhésion unanime du public. Quelques découvertes
aussi avec Sonia de Tatiana Tolstaia, une production venue de Riga, l'étonnant
BIBLIOTHÈQUE
Ricercar de François Tanguy ou Stifters dinge de Heiner Goebbels… un specDE LA PART-DIEU
tacle sans comédien, mais pas sans intérêt. É.Z.
LECTURE
topo : 11-12.08 : page 44
¯
Émile Zeizig, photographe de la Maison Jean Vilar, a assisté à plus de 60
spectacles de cette édition 2008.
JEUDI 6 NOVEMBRE
À 18H30

TOUT
OUÏE
¯
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
RENCONTRE
SAMEDI
SAMEDI
22 NOVEMBRE À 10H30
20 DÉCEMBRE À 10H30
TOUT OUÏE, C’EST LE RENDEZ-VOUS MENSUEL QUE DONNENT LES DISCOTHÉCAIRES DE LA MÉDIATHÈQUE DU BACHUT AUX AMATEURS DE MUSIQUE.
L‘OCCASION POUR EUX DE PRÉSENTER LEURS DERNIERS COUPS DE CŒUR,
QU’IL S’AGISSE D’ENREGISTREMENTS RÉCENTS OU PLUS ANCIENS, VOIRE
PARFOIS DE LEURS DISQUES DE CHEVET. LE CHOIX SE VEUT ÉCLECTIQUE
ET ILLUSTRÉ PAR L’ÉCOUTE DE MORCEAUX, LA PROJECTION D’EXTRAITS
DE DVD ET D’IMAGES TIRÉES DE SITES INTERNET. CHAQUE PARTICIPANT
POURRA FAIRE SES COMMENTAIRES ET PARLER S’IL LE SOUHAITE DE SES
PROPRES DÉCOUVERTES MUSICALES.
Musique sacrée
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE MUSICALE
Méditer sur la mort
avec les cantates de Bach
MERCREDI
BEBEY
PRINCE
BISSONGO
Musiques de Noël
MARDI
Bebey P. Bissongo : guitare, chant, sanza
Ibrahim Kiénou : percussions
Christophe Michel : batterie
Étienne Kermarck : basse
Rémi : violon
CONCERT
5 DÉCEMBRE À 18H30
© Nicolas Dartiallh, 2007
¯
www.myspace.com/bebeyprince
VENDREDI
5 NOVEMBRE À 18H30
Conférence d'Hélène Décis-Lartigau,
musicologue
Comme aucun autre compositeur,
Jean Sébastien Bach a frappé son œuvre
du sceau de la mort ; en effet, influencé
par le contexte socio-historique dans
lequel il crée, il manifeste sans relâche
la conscience de la fragilité de la vie.
La méditation sur la mort nourrit ainsi
toute sa musique et cette conférence
donnera un aperçu de cette permanence
dans le vaste corpus des cantates.
Originaire du Burkina Faso, Bebey
Prince Bissongo est un guitaristechanteur charismatique, héritier
d'un père musicien. Sa musique est
un pont entre tradition et modernité.
S'inspirant de ses racines africaines,
mais aussi de guitaristes légendaires,
il donne à sa musique différentes
couleurs à travers un subtil métissage
des rythmes ancestraux et des
mélodies jazz, blues ou parfois rock.
Sa musique nous entraîne aussi bien
à l'écoute qu'à la danse.
MÉDIATHEQUE DU BACHUT
MUSIQUE
16 DÉCEMBRE À 18H30
Conférence d'Hélène Décis-Lartigau,
musicologue
À quelques jours de Noël, Hélène DécisLartigau propose de visiter le répertoire
de musique dédié à la célébration de
la Nativité. De Marc-Antoine Charpentier
aux noëlistes français, en s'attardant sur
le génie de Bach dans son Oratorio de Noël
et sur le Messie de Haendel, ce voyage
musical commenté ouvrira sur la vision
romantique de Franz Liszt.
topo : 11-12.08 : page 45

MUSIQUE
MÉDIATHEQUE DE VAISE
CONCERT
VENDREDI
12 DÉCEMBRE À 19H00
CO-PLATEAU
Atch' /
Élan
d'Arkel
Première partie : Atch'
Si l'un se tient droit, l'autre vacille. Si l'un parle fort, l'autre murmure. S'il nous emporte de
sa voix singulière, l'autre tout en finesse vient nous toucher de ses cordes. Dès lors, mon
premier explore l'homme et ses faiblesses... vif, malicieux. Mon second, quant à lui, ferait
danser les rimes, sensible. Mon tout nous offre des chansons qui se promènent entre le
charme, les promesses, le départ ... le retour. Chansons qui laissent au coin des
yeux une attache. Mon tout comme un
duo, acoustique, élégant : Atch’.
Deuxième partie :
Élan d'Arkel
© Elan
d' Arkel
2008 aura été l'année du changement pour
le combo pop Élan d'Arkel. Reformé en
quatuor, le groupe revisite son ascendant
rock pour ne garder qu'un souvenir brumeux de son passé mené sur des airs
chansonnant. Un équilibre nouveau
s'opère entre guitares légères et lancinantes, basse électronique et batterie aérienne, pour mieux servir la voix sombre et
plane de Franck RC. Le climat qui en ressort est résolument froid, nerveux, synthétique. Atmosphère désenchantée d'un
hiver en ville…
L'HEURE
MUSICALE
BIBIOTHÈQUE DU
SAMEDI
DE DÉCOUVRIR DIFFÉRENTS
MORCEAUX DE MUSIQUE
DE CHAMBRE, INTERPRÊTÉS PAR
DES ÉTUDIANTS DE
© Atch'
¯
CONCERT
Les pays
nordiques
BIBLIOTHÈQUE DU
MERCREDI
topo : 11-12.08 : page 46
12 NOVEMBRE À 17H30
5E POINT DU JOUR
CONCERT
JEUDI
18 DÉCEMBRE À 18H30
Pour fêter la Sainte Lucie (le 13
décembre), qui marque le début
de la période de Noël, la Chorale
en Kör chantera pour petits et
grands dans la grande tradition
scandinave.
Centre Franco-Scandinave :
www.cfslyon.com
Originaire des plateaux d'Auvergne, nouvelle terre d'accueil du
folk (Cocoon, St Augustine, Zak Laughed…), The Delano Orchestra ne renie pas ses influences : on pense à Sparklehorse,
Elliott Smith, Eels ou Mark Hollis. Derek Delano et ses musiciens font néanmoins prendre aux chansons de leur premier
album A little boy, a little girl, and all the snails they have drawn
une tournure personnelle qui leur a valu d'être remarqués par
Ken Stringfellow ou Seb Martel, avec qui ils ont déjà tourné.
www.myspace.com/thedelanoorchestra
Mediatone / www.mediatone.net/mamboserver/
Birdy Birdy Partners
3E ET 4E CYCLE
DE CONSERVATOIRE DE LYON.
THE DELANO ORCHESTRA
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
12 DÉCEMBRE À 17H00
L'HEURE MUSICALE VOUS PROPOSE
Atch' / www.myspace.com/atchmusique
Elan d'Arkel / www.myspace.com/leselansdarkel
JUST
ROCK
5E SAINT-JEAN
CONCERT

Ambre © Gilles Tardy
Les Gourmandises
de Vaise
MUSIQUE
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
RENDEZ-VOUS TOUS LES MARDIS À 12H30
MARDI
18 NOVEMBRE À 12H30
lire TOPO page 08
MUSIQUES ACTUELLES
AMPLIFIÉES ET CHANSONS
CONCERT
MARDI
25 NOVEMBRE À 12H30
Concert par les élèves du CNR
Les noms de Carmen Maria Vega, Buridane,
Steno-P et les Elans d'Arkel vous disent
quelque chose ?
Ce sont de jeunes groupes qui ont déjà bien
fait parler d'eux sur les scènes de la région.
Tous sont issus du département musiques
actuelles amplifiées et chansons du Conservatoire de Lyon qui les a accompagné et
épaulé dans leur projet artistique. Qui sait
peut-être croiserez-vous à Vaise un petit
groupe qui monte, qui monte ?
¯
AMBRE
CONCERT JAZZ
MARDI
2 DÉCEMBRE À 12H30
Cette voix incontournable de la scène lyonnaise, accompagnée du remarquable guitariste jazz, Yves Perrin vous transportera aux
confins du jazz et du swing. Entre standards
recolorés et compositions audacieuses, vous
goûterez à un délicat mélange sonore…
¯
¯
CONCERT
MARDI
9 DÉCEMBRE À 12H30
par les élèves de la classe de tuba du
CNSMD.
MUSIQUE DE CHAMBRE
CONCERT
MARDI
© CNR Laure Dupont
PROJECTION
16 DÉCEMBRE À 12H30
par les élèves du CNR
Le Conservatoire s'investit au quotidien pour
être présent sur la scène lyonnaise et procurer aux étudiants, musiciens danseurs ou comédiens, des opportunités de mise en
situation professionnelle. Son département
Musique de Chambre est très dynamique en
matière d'offre de concerts, de la sonate au
petit orchestre de chambre il se produit tout
au long de l'année et sillonne les scènes locales et régionales.
© Celesteh
¯
¯
LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE
CNSMD / www.cnsmd-lyon.fr
CNR / www.cnrlyon.fr
AMBRE / www.myspace.com/ambrejazz
topo : 11-12.08 : page 47

CULTURE NUMÉRIQUE
LES ATELIERS
NUMÉRIQUES
ESPACES NUMÉRIQUES
SEPTEMBRE À OCTOBRE
BM 4e : 04 72 10 65 43 / WiFi
BM 5e Point du Jour :
04 37 20 19 49 / WiFi
BM 7e Guillotière :
04 78 69 01 15 / 99 20
BM 7e Jean Macé :
04 78 96 48 30 / WiFi
Médiathèque du Bachut :
04 78 78 11 97/94 / WiFi
BM 9e La Duchère :
04 78 64 07 45
Médiathèque de Vaise :
04 72 85 66 20
© DR
Ateliers sur inscription
sur place dans les Espaces
numériques ou par téléphone :
BM Part-Dieu : 04 78 62 18 00
BM 2e : 04 78 38 60 09
POUR DÉBUTER
Découvrir l'ordinateur*
Initiation en groupe (6-8 personnes - durée 2h)
jeudis 13 & 27 novembre à 17h
BM 5 Point du Jour
jeudi 13 novembre à 17h / médiathèque de Vaise
jeudis 20 & 27 novembre à 10h / BM 7e Jean Macé
vendredi 21 novembre à 10h / BM 4e
vendredis 28 nov. & 5 décembre à 17h
BM Part-Dieu
mercredi à 10h, jeudi à 14h ou vendredi
à 17h / médiathèque du Bachut
e
Apprendre à surfer sur le net,
créer son blog, retoucher
ses photos ou tout simplement
apprendre à se servir
d'un ordinateur…
les Espaces numériques
des bibliothèques de Lyon sont
ouverts à tous et proposent
de nombreux ateliers,
en groupe ou individuel,
à date fixe ou sur rendez-vous.
Tous les ateliers sont gratuits
mais sur inscription.
topo : 11-12.08 : page 48
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 7e Guillotière
Surfer sur Internet*
Initiation en groupe
(6-8 personnes - durée 2h)
vendredi 14 novembre à 10h / BM 2e
mardi 25 novembre à 10h / BM 4e
mardi 2 & jeudi 4 décembre à 10h /
BM 7e Jean Macé
mercredi à 10h, jeudi à 14h
ou vendredi à 17h / médiathèque du Bachut
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM Part-Dieu / BM 2e / BM 4e
BM 5e Point du Jour / BM 7e Guillotière
Créer sa messagerie électronique*
Initiation en groupe (6-8 personnes - durée 2h)
jeudi 20 novembre à 17h / médiathèque de Vaise
vendredi 28 novembre à 10h / BM 4e
mercredi à 10h, jeudi à 14h ou vendredi à 17h
médiathèque du Bachut
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM Part-Dieu / BM 2e / BM 4e / BM 5e Point du Jour
BM 7e Guillotière
Mettre en page un document*
Initiation en groupe
(6-8 personnes - durée 2h)
vendredi 7 novembre à 17h / BM Part-Dieu
jeudi 20 novembre à 10h / BM 2e
mercredi à 10h, jeudi à 14h ou vendredi à 17h
médiathèque du Bachut
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 2e / BM7e Guillotière / BM 9e La Duchère

CULTURE NUMÉRIQUE
Utiliser un tableur*
Créer une page web
Suivi de projet
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 2h)
vendredi 21 novembre à 10h / BM 2e
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 2e / BM 7e Guillotière / BM 9e La Duchère
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 2e
Accompagnement de projet personnel
Initiation individuelle
mardi de 14h à 16h / BM 9e La Duchère
Recherche documentaire
Découverte du site de la BM
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 2h)
samedis 15 & 29 novembre à 10h
BM 5e Point du Jour
Utiliser un appareil photo
numérique
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 2e / BM 5e Point du Jour / BM 7e Guillotière
Retoucher ses photos*
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 2e / BM 7e Guillotière
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 2h)
mardi 9 & vendredi 12 décembre
à 10h / BM 4e
vendredi 19 décembre à 17h
BM Part-Dieu
Premiers pas avec la souris
et le clavier
POUR DÉCOUVRIR
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 5e Point du Jour
Amène ta click
et viens créer ton blog
POUR PROGRESSER
mercredi 5 novembre à 15h (pour les ados)
médiathèque du Bachut
Chercher un emploi
sur Internet*
Les grands écrans
du numérique
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 2h)
vendredi 14 novembre à 17h / BM Part-Dieu
Découvrez des sites web et de production
multimédia.
jeudis 27 novembre & 18 décembre à 17h30
médiathèque de Vaise
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 7e Guillotière
Créer un blog*
Initiation en groupe
(6-8 personnes - durée 2h)
mercredi 5 novembre à 15h
médiathèque du Bachut
jeudi 27 novembre à 10h / BM 2e
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM Part-Dieu / BM 7e Guillotière
Créer un diaporama*
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 2h)
vendredi 28 novembre à 10h / BM 2e
Initiation individuelle (sur rendez-vous)
BM 7e Guillotière
Slam
Composez et enregistrez votre slam.
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 1h)
samedis 22 novembre & 13 décembre à 13h
BM 7e Guillotière
Crée ton poster interactif
avec Glogster
Mettez en scène les photos, les vidéos
et les musiques qui vous branchent
dans un poster interactif.
Pour tous à partir de 12 ans
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 2h)
samedi 29 novembre à 16h / BM Part-Dieu
Création Mangas
Imaginez et créez facilement
vos mangas sur ordinateur !
Initiation en groupe
(6 personnes - durée 1h)
mercredi 5 novembre à 14h
BM 7e Jean Macé
Réalisez une émission
de web radio
Construction d'une émission de web radio
autour de la figure d'Ernesto Che Guevara.
Initiation en groupe
(6-8 personnes - durée 2h)
vendredi 7 novembre à 16h
médiathèque de Vaise
Le réalisateur, c'est vous !
Venez monter un film sur la médiathèque.
Initiation en groupe
(6-8 personnes - durée 2h)
samedi 22 novembre à 14h
médiathèque du Bachut
Bonne année !
Venez créer votre carte de vœux originale.
Initiation en groupe
samedi 6 décembre à 14h
médiathèque du Bachut
Acheter en ligne
en toute tranquillité
Faites votre shopping sur Internet
en toute sécurité
Initiation en groupe
vendredi 21 novembre à 17h
BM Part-Dieu
* Ateliers proposés suite à la formation
« Clique sur ta ville » dans le cadre
du partenariat avec Microsoft France
topo : 11-12.08 : page 49

CULTURE NUMÉRIQUE
Vive la culture
numérique !
LES NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DU HANDICAP
Avec Stéphanie Lucien-Brun du centre ICOM et l'association Braillenet.
© Centre ICOM
Julien, 2004 © Centre ICOM
Depuis maintenant cinq ans, les bibliothèques de Lyon mettent à disposition du
public déficient visuel cinq postes informatiques dans les Espaces numériques
pour pratiquer et se former. Pour fêter cet anniversaire, le cycle VLCN aborde l'apport des NTIC au service du handicap.
La pratique des outils numériques et de l'Internet facilite l'autonomie et le quotidien des personnes handicapées. Les nouvelles technologies apportent des solutions de travail, de partage, de communication et d'accès aux savoirs grâce au
développement de matériel adapté (synthèses vocales et zooms pour les déficients visuels, équipement pour tout handicap moteur…). Mais elles se heurtent
encore à des obstacles financiers et techniques.
Faire en sorte que les contenus web soient accessibles à tous, quel que soit le
handicap est une notion récemment prise en compte.
La rentabilité est parfois un frein au développement de solutions techniques adaptées. Par ailleurs, s'équiper et se former a un coût qui limite l'accès au numérique.
Associations et communautés des logiciels libres partagent, échangent et testent
de nouvelles solutions : quels sont les résultats effectifs aujourd'hui ?
Stéphanie Lucien-Brun est chef de projet au centre ICOM (www.handicapicom.asso.fr), qui a pour mission depuis 1996 de faciliter l'accès aux TIC aux personnes handicapées.
© Holisticmonkey
Braillenet est une association à l'origine du label accessiweb. Elle réalise des
guides pour les concepteurs facilitant la conception de pages Web. Elle développe
en partenariat des solutions pour faciliter l'intégration scolaire d'enfants handicapés visuels et anime la bibliothèque Hélène, une bibliothèque numérique de
prêt pour des lecteurs handicapés visuels.
topo : 11-12.08 : page 50
Doc Forum / www.docforum.tm.fr
Le blog du cycle / www.vive-laculturenumerique.org
Braillenet / www.braillenet.org
¯
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
VENDREDI
12 DÉCEMBRE À 18H30

SCIENCES ET SANTÉ
La Pomme de Terre
7E JEAN MACÉ
EXPOSITION - ATELIER - PROJECTION
BIBLIOTHÈQUE DU
La Fête de
la science
¯
12 AU 29 NOVEMBRE
Connue en Europe depuis le XVIe siècle, consommée en France d'une manière courante seulement au XIXe siècle, la pomme de terre est maintenant
un produit universellement connu. La bibliothèque municipale de Lyon est
riche en ouvrages de botaniques où figurent des images du célèbre "solanum tuberosum". De la description des "cartoufles" par Olivier de Serres
au XVIIe siècle et des textes de Parmentier, aux menus gastronomiques des
grands restaurants de la région lyonnaise, en passant par les riches
planches de botaniques de XVIIe et XVIIIe siècles, c'est un itinéraire autour de
la Pomme de terre qui est proposé par la Bibliothèque du 7e Jean Macé.
DU
Il était une frite une fois
18 NOVEMBRE À 18H00
Un film de Pierre-Olivier François (52 mn, 2007)
Dégustée sous toutes les latitudes ou presque, la
frite est étudiée sous toutes ses facettes : artisanale, scientifique, industrielle, poétique et même
comique !
MARDI
La patate a la frite
© BMLyon
MERCREDI 19 NOVEMBRE À 18H00
Comme son drôle de nom l'indique, la pomme de
terre ressemble à une pomme et pousse... sous la
terre. L'association Les Petits débrouillards propose, sous forme d'atelier, d'explorer toutes les facettes de cette belle plante : la patatogravure,
l'énergie produite par la bonne vieille patate, etc.
« Parce que la curiosité n'est pas un vilain défaut...
Les Petits débrouillards proposent de découvrir la
science de manière ludique, en invitant petits et
grands à réaliser des expériences simples et amusantes à partir de matériel de récupération ou issu
de la vie quotidienne. Des thèmes les plus sérieux
(le réchauffement climatique, les virus) aux plus
farfelus (la chimie dans la cuisine, science et
magie), tout est prétexte à se questionner et à expérimenter, pour mieux comprendre le monde qui
nous entoure ».
Pour les adolescents et les adultes, sur inscription.
Le Mois du film
documentaire
Une programmation “Fête de la science”
est proposée à l’occasion du Mois
du film documentaire. Lire page 07.
topo : 11-12.08 : page 51
SCIENCES ET SANTÉ
MÉDIA
THÈQU
E DU B
ACHUT
EXPOS
ITION
DU 18
AU 22
NOVEM
CONFÉ
BRE
RENCE
SAMED
-DÉBAT
I 22 N
OVEMB
RE À 1
6H
© Jeromebg
00
¯
LES ÉNERGIES
DE DEMAIN
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
MARDI
9 DÉCEMBRE À 18H30
Peut-on augmenter la capacité de production d'énergie pour satisfaire les besoins de la population pour les prochaines décennies ?
Donner des éléments de jugements scientifiques et techniques ainsi
que proposer des scénarii sont les rôles qui incombent aux scientifiques. Entre besoins et inconvénients, il n'y a pas de solution unique.
Les énergies du futur sont là pour le démontrer. Situant la question
dans un contexte économique et de société, ce cycle propose l'analyse de plusieurs filières couvrant des horizons de temps différents
ainsi que des demandes énergétiques différentes.
Énergie, environnement et société
Conférence de Istvan Berkès, professeur à l’université Lyon 1
La question de l'énergie est actuellement cruciale et nous vivons une
période charnière où malgré une prise de conscience générale sur le
rôle de l'énergie dans la société et sur les limites des ressources disponibles, on constate une croissance constante de la consommation. L'utilisation intensive des sources d'énergies fossiles a des
répercussions sur l'équilibre thermique de la Terre, les gaz à effet de
serre, le cycle du carbone et globalement sur le climat. Qui est responsable du réchauffement climatique ? Le soleil ou l'homme ?
Prochaine conférence, le mardi 6 janvier à 18h30 : L'énergie solaire :
photovoltaïque, thermique et héliothermodynamique, conférence de
Frédéric Barrué, ingénieur Apex BP solar.
Cycle proposé en partenariat avec l'Université Ouverte de Lyon 1
www.univ-lyon1.fr
topo : 11-12.08 : page 52
La santé : un droit
pour les enfants
Depuis 1937, grâce au parrainage de 10 400 000 enfants, l'ONG
PLAN intervient dans 49 pays du Sud défavorisés. Parmi les
grands domaines d'intervention (éducation, habitat et environnement, amélioration des ressources, défense des droits de
l'enfant), la santé des enfants, des membres de leur famille et de
leur communauté est un objectif prioritaire. En 2007 9,7 millions
d'enfants sont morts avant l'âge de 5 ans, victimes -entre autres- du paludisme, d'infections respiratoires aiguës, de malnutrition, de maladies diarrhéiques, du sida.
À travers le parrainage, PLAN se bat pour la survie de ces enfants, pour leur droit à la santé. Les différentes manifestations
du 18 au 22 novembre exposent les actions de l'ONG PLAN en
matière de santé et de prévention : campagnes de vaccinations,
construction de centres de santé, formation de personnel soignant, sensibilisation des populations en matière d'hygiène, de
prévention et de soins. L'exposition présentée à la médiathèque
"Plan-santé-paludisme", décrit une action spécifique : la lutte
contre de paludisme, fléau qui tue dans le monde un enfant
toutes les 30 secondes. PLAN, co-fondateur de la Coalition française contre le paludisme, est initiateur et acteur de la' journée
mondiale' contre le paludisme. Durant l'exposition : présence de
parrains et marraines, vidéos, documents d'information sur l'association, petit atelier-dessin libre pour les enfants (lire page 74).
SAMEDI 22 NOVEMBRE A 16H00
Conférence-débat avec Jean-Claude Fortot, co-fondateur de
PLAN France
Jean-Claude Fortot exposera les différentes actions santé de
l'ONG dans le cadre d'une approche globale des risques sanitaires touchant plus spécifiquement les enfants. Il parlera aussi
de la mise en place de moyens pour prévenir, reconnaître, combattre et limiter ces risques.
PLAN France / www.planfrance.org
www.capculturesante.orgi
© PLAN international


SCIENCES ET SANTÉ
LA GÉOTHERMIE :
PROPRE ET DURABLE
QUESTION
La géothermie est-elle rentable et écologique ?
LE GU
UN SE ICHET D
RVICE
EN LIG U
NE
SAVOI
DE LA R
BM
Vous a
vez une
questio
Nous a
n?
vons la
répons
www.g
e
uichetd
!
usavoir
.org
RÉPONSE du département Sciences et Techniques
Le principe de la géothermie
Le principe consiste à extraire l’énergie géothermique contenue dans le sol pour l’utiliser sous
forme de chauffage ou pour la transformer en électricité. Il existe un flux géothermique naturel à la surface du globe, mais il est si faible qu’il ne peut être directement capté. En réalité on
exploite la chaleur accumulée, stockée dans certaines parties du sous-sol (nappes d’eau).
Selon les régions, l’augmentation de la température avec la profondeur est plus ou moins
forte. Ce gradient géothermique varie de 3 °C par 100 m en moyenne jusqu’à 15°C ou même
30°C. La plus grande partie de la chaleur de la Terre est produite par la radioactivité naturelle
des roches qui constituent la croûte terrestre : c’est l’énergie nucléaire produite par la désintégration de l’uranium, du thorium et du potassium.
© Delepine Antony - fotolia.com
On distingue trois types de géothermie :
t
SOURCES
ADEME : www.ademe.fr
Géothermie - perspectives :
www.geothermie-perspectives.fr
BRGM : www.brgm.fr
la géothermie privilégiée avec des sources hydrothermales très chaudes, ou forage très
profond. Principale utilisation : la production d’électricité.
la géothermie de basse énergie : géothermie des nappes profondes (entre quelques centaines et plusieurs milliers de mètres) aux températures situées entre 30 et 100°C.
Principale utilisation : les réseaux de chauffage urbain.
la géothermie de très basse énergie : géothermie des faibles profondeurs aux niveaux de
température compris entre 10 et 30°C. Principales utilisations : le chauffage et la climatisation
individuelle. (extrait de Wikipédia)
Ainsi que l’explique l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) sur
le site Géothermie - perspectives (www.geothermie-perspectives.fr), la géothermie est écologique et renouvelable. Elle produit peu de déchets et ne se vide pas de son réservoir au fur
et à mesure que l’on s’en sert.
Pour en savoir plus : le site du BRGM, l’établissement public de référence dans le domaine des
applications des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du
sous-sol : www.brgm.fr
topo : 11-12.08 : page 53

SCIENCES ET SANTÉ
¯
MÉDIATHEQUE DU BACHUT
CONFÉRENCE-DÉBAT
Le corps
souffrant
ATELIERS
D'INITIATION
AU YOGA
Notre cerveau et la douleur
SAMEDI
Personne ne doute que notre cerveau soit impliqué dans notre expérience
subjective de la douleur, cependant les connaissances quant aux mécanismes cérébraux impliqués dans la perception douloureuse et les réactions
émotionnelles qui l'accompagnent sont récentes et en perpétuelle évolution
du fait des progrès constants de l'imagerie fonctionnelle cérébrale, du développement de nouveaux médicaments antalgiques et de la mise au point de
techniques de neuro-stimulation capables de moduler la
transmission des influx douloureux et les réponses du
cortex cérébral. Cette série
de conférences aborde les
principales questions que se
posent neuro-scientifiques et
médecins à propos des relations entre l'activité de notre
cerveau et notre vécu de la
douleur.
Conférences proposées par
l'Université Ouverte Lyon 1 /
www.univ-lyon1.fr
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
ATELIER
SAMEDI
15 NOVEMBRE À 10H30
13 DÉCEMBRE À 10H30
UNE INVITATION POUR PRENDRE UN
TEMPS DE DÉTENTE ET D'ÉCOUTE,
À TRAVERS QUELQUES TECHNIQUES
DE BASE DU HATHA YOGA, AXÉ SUR
LA RELAXATION, LES ÉTIREMENTS
ET POSTURES, LA RESPIRATION...
QUELQUES OUTILS POUR MIEUX
RESSENTIR SON CORPS, D'ÊTRE
PLUS PRÉSENT AU SOUFFLE ET
DÉVELOPPER UNE PLUS GRANDE
ATTENTION AU QUOTIDIEN. LE YOGA
EST UN CHEMIN DE CONNAISSANCE
POUR S'OUVRIR À L'ESSENTIEL.
DIPLÔMÉE PAR LA FFEY
(FÉDÉRATION FRANÇAISE DES
ÉCOLES DE YOGA), NATHALIE
ALBÉROLA ENSEIGNE LE YOGA
DEPUIS
1996. D'AUTRES
FORMATIONS LUI ONT PERMIS
D'ENRICHIR SON ENSEIGNEMENT,
LES CLASSES DE DANSE ÉTUDE
POUR ACQUÉRIR UNE CONNAISSANCE
DU CORPS À TRAVERS LE MOUVEMENT
ET LE YOGA-NYDRA (BASE DE
LA SOPHROLOGIE) POUR DÉCOUVRIR
ET APPROFONDIR LE DOMAINE DE
LA RELAXATION, DE L'IMAGINAIRE.
SUR INSCRIPTION
© Auntie P
www.capculturesante.org
WWW.ATELIER-DU-YOGA.FR/INDEX.PHP
CAP'CULTURE SANTÉ
WWW.CAPCULTURESANTE.ORG
À propos de la migraine
18 NOVEMBRE À 17H00
Conférence de Geneviève
Demarquay, praticien hospitalier
Lyon et Christelle Créach,
praticien hospitalier
au CHU Saint-Étienne.
MARDI
Où et comment
agissent les médicaments
de la douleur ?
MARDI 2 DÉCEMBRE À 17H00
Conférence de Malou Navez,
médecin responsable du centre
anti-douleur de Saint-Étienne.
Peut-on calmer
la douleur en stimulant
notre système nerveux ?
MARDI 16 DÉCEMBRE À 17H00
Conférence de Patrick Mertens,
professeur université Lyon 1.
topo : 11-12.08 : page 54
© Kristin Seeland
Que fait le cerveau
quand la tête fait mal ?

HISTOIRE
Histoire
et mémoire
À PROPOS DE LA FRANCE
DES BIENVEILLANTES
¯
BIBLIOTHEQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
MERCREDI
17 DÉCEMBRE À 18H30
Rencontre avec Pierre-Emmanuel Dauzat,
traducteur et écrivain, essayiste
La France de l'anti-repentance a réservé un accueil triomphal au
roman de Jonathan Littell, Les Bienveillantes. Après l'ère des témoins de l'Holocauste qui a su nous donner de grandes œuvres
littéraires comme de grands livres d'histoire (Primo Levi, Robert
Antelme, Jean Amery, David Boder, Raul Hilberg, Saül Friedländer.) voici venu le temps des bourreaux et des voyeurs. "Ceux qui
volent l'Holocauste à ses dépositaires pour en fabriquer des arti-
cles de pacotille", selon la terrible accusation du prix Nobel de
littérature Imre Kertesz. Ici, le bourreau, homme ordinaire, parle
la langue de ses victimes. Il usurpe et détourne sans vergogne les
travaux des historiens. Dans cet essai poignant, Pierre-Emmanuel
Dauzat dénonce avec une précision implacable la pornographie
de la mort et du massacre ainsi que cette volonté destructrice de
toujours vouloir "parler à la place de l'autre" afin de mieux l'exclure. Il interroge la part maudite de haine que nous conservons
en nous, jusque dans notre culture chrétienne. Notre devoir humain, écrit-il, "est de rendre possible un discours sur les morts
des autres qui ne les salissent pas. Aussi, nous parlera-t-il d'œuvres réellement littéraires et puissantes comme, Missa sine nomine, de Wiechert au Rocher, l'édition française des Scholl, qui
vient de paraître chez Tallandier…
Pierre-Emmanuel Dauzat est l'auteur d'une dizaine d'essais
sur la formation de la pensée chrétienne. Il a traduit plusieurs milliers de pages d'histoire et de témoignages sur
l'Holocauste et le nazisme, dont des ouvrages
de Raul Hilberg, Saul Friedländer, David Boder,
Jan Gross.
Depuis une dizaine d'années, l'évolution de sa
réflexion est marquée par l'importance donnée à la place de l'holocauste dans l'histoire
de l'Occident.
HISTOIRE POLITIQUE
DES IMMIGRATIONS
(POST)COLONIALES EN FRANCE
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
CONFÉRENCE-DÉBAT
© BM Lyon - Georges Vermard
JEUDI
27 NOVEMBRE À 18H30
Rencontre avec Ahmed Boubeker, professeur de sociologie et d'anthropologie à l'université de Metz, à l'occasion de la parution de
son dernier livre Histoire politiques des immigrations (post)coloniales en France - 1920-2008
(Multitudes/Amsterdam).
¯
Depuis une vingtaine d'années, l'histoire de
l'immigration en France est passée du statut
d'objet plus ou moins illégitime dans le champ
topo : 11-12.08 : page 55

HISTOIRE
¯
des sciences sociales à celui d'objet relativement reconnu, comme en témoigne la
création de la Cité nationale de l'histoire
de l'immigration. Mais l'histoire politique
de l'immigration, l'histoire non pas tant
des politiques migratoires que des immigrés en tant que sujets, reste encore à
écrire. Ce déficit d'histoire a des conséquences fâcheuses tant du point de vue
scientifique que politique. Alors que l'histoire de l'immigration et de la colonisation
est au cœur de controverses mémorielles
parfois houleuses, les termes du débat se
fondent souvent sur une vision partielle
ou erronée des mouvements politiques de
l'immigration postcoloniale. Des événements historiques, comme la Marche
pour l'égalité et contre le racisme de 1983
ou des mobilisations comme les mouvements de jeunes musulmans de France,
font l'objet soit de discours mystificateurs, soit de disqualifications symboliques. Ce livre voudrait contribuer à
combler ces lacunes en offrant une vision
panoramique et dynamique de l'histoire
des luttes de l'immigration postcoloniale
depuis un siècle. Rassemblant les meilleurs spécialistes du monde universitaire
sur la question et les analyses de nombreuses figures importantes du « mouvement autonome de l'immigration », il
propose une représentation inédite d'une
histoire méconnue et constitue le premier
ouvrage de référence sur le sujet publié
en France.
topo : 11-12.08 : page 56
RELIGION ET POLITIQUE EN EUROPE
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
UNIVERSITÉ LYON
/
3
COLLOQUE
21 & 22 NOVEMBRE
Colloque organisé par l'université Jean Moulin Lyon 3 et la Bibliothèque
municipale de Lyon, à l'initiative de Marie Viallon, professeur de littérature
et civilisation italienne à l'université de Lyon 3 et membre de l'UMR CNRS
5037, spécialiste de l'histoire politique et religieuse de Venise au XVIe siècle.
Sarpi, né à Venise en 1552, entre en 1566 dans l'ordre des Servites. Esprit
brillant et curieux, il occupe des fonctions importantes dans son ordre dont
il devient procureur général en 1585. Après des séjours à Rome et Naples, il
retourne à Venise en 1589. Jusqu'à sa mort en 1623, il y tient un rôle important, déploie une activité politique et éditoriale considérable et apparaît
comme un opposant politique et religieux de Rome. Son œuvre la plus célèbre, L'Histoire du concile de Trente, est publiée en italien à Londres en 1619
et est traduite en français dès 1621, à Genève.
Portrait de Sarpi gravé par Jacobus Houbraken (1698-1780) BM Lyon, portraits
Ahmed Boubeker travaille sur les questions migratoires et interculturelles depuis
25 ans et a publié plusieurs ouvrages,
notamment en 2008, en collaboration avec
Nicolas Bancel et Pascal Blanchard :
Frontières d'empire, aux éditions La Découverte.
¯
PAOLO SARPI
L'histoire personnelle de Pietro Paolo Sarpi et l'histoire de son œuvre ont
une dimension évidemment européenne : il suffit d'évoquer ses correspondants gallicans ou protestants, ses amitiés avec tous les hommes de savoir
étrangers de passage à Venise
et son réseau d'informateurs
pour rencontrer tout un monde
diplomatique, politique et religieux ; il suffit d'étudier la publication et la diffusion de ses
œuvres pour traverser tous les
centres européens de l'édition.
Ce colloque se propose de réfléchir sur cette dimension européenne du servite vénitien, de
son œuvre et sa pesée à la lumière de la recherche actuelle.
VENDREDI
21 NOVEMBRE
MANUFACTURE DES TABACS
22 NOVEMBRE
9H À 17H
SAMEDI
DE
BIBLIOTHÈQUE
DE LA PART-DIEU
COLLOQUE EN ENTRÉE LIBRE
(PROGRAMME DÉTAILLÉ
SUR WWW.BM-LYON.FR (AGENDA))

PATRIMOINE
BIBLIOPHILIE
DU XVI I IE SIÈCLE
QUESTION
LE GU
UN SE ICHET D
RVICE
EN LIG U
NE
SAVOI
DE LA R
BM
Vous a
vez une
questio
Nous a
n?
vons la
répons
www.g
e
uichetd
!
usavoir
.org
Je travaille sur un catalogue de vente de livre : le Catalogue des livres de feu l’Abbé Souchay, édité en 1747. Le catalogue donne des précisions concernant les livres décrits que je
ne comprends pas. À quoi réfèrent ces notations, et sont-elles des marques de luxe, qui encourageraient un bibliophile à acheter les livres ? : « Grand Papier » ; « Avec des cadres
rouges » ; « Lettres rondes » ; « Papier fin » ; « rouge et noir ».
RÉPONSE du département Fonds ancien
Les précisions que vous avez trouvées dans le Catalogue des livres de feu l’abbé Souchay,
daté de 1747 indiquent toutes qu’il s’agit d’exemplaires soignés recherchés des bibliophiles.
Voici l’explication de ces termes :
Grand papier : « Exemplaire de tirage de luxe, imprimé sur un meilleur papier dont les marges
sont souvent plus grandes que celles des exemplaires du tirage courant » ou « Édition plus
luxueuse que l’édition courante d’un ouvrage, d’un format supérieur à celle-ci et comportant
de plus grandes marges »
t
© Traduction allemande du traité d’escrime de Salvator Fabris publiée à Leyde par Isaac Elzevier en 1619.
Lettres rondes : autre nom du caractère romain. C’est un caractère soigné utilisé par les
grands imprimeurs du XVIe siècle en réaction contre le caractère gothique (Janot, Tory, Granjon etc..)
SOURCES
Les citations sont extraites du Manuel
de bibliophilie de Christian Galantaris,
Ed. des cendres, 1997
et du Dictionnaire encyclopédique
du livre, Cercle de la librairie, 2005.
Cadres rouges : il s’agit d’exemplaire réglé. « Dans les livres imprimés, jeu de filets tracés
avec une règle, généralement à l’encre rouge ou rougeâtre, qui cerne la composition typographique, en souligne l’heureuse disposition et cible le regard du lecteur au centre de la page.
Elle était probablement destinée à l’origine à donner à la page imprimée l’aspect d’une page
de manuscrit. Opération longue et coûteuse, la réglure a été beaucoup pratiquée aux XVIe et
XVIIe siècles.»
Caractères rouges et noirs : Ces caractères ont été utilisés du XVIe au XVIIIe siècle pour des
éditions soignées notamment pour certains ouvrages imprimés en gothique au XVIe siècle et
aussi pour les éditions hollandaises du XVIIe et du XVIIIe siècle (par exemple la production de
la famille Elzevier). Etaient en rouge et noir les lignes marquantes du titre, les titres courants, la première lettre d’un chapitre, quelquefois d’un alinéa et le reste noir. Cette manière d’imprimer était extrêmement difficile et demandait le plus grand soin. Elle exigeait en
fait le double de temps d’une impression ordinaire. Les livres religieux gardèrent cette présentation au XIXe siècle.
topo : 11-12.08 : page 57

PATRIMOINE
L'Apocalypse
PROJECTION SUIVIE D'UNE
MARDI
CONFÉRENCE-DÉBAT
25 NOVEMBRE À 18H30
Faisant suite aux deux grandes séries télévisées Corpus Christi et L'origine du Christianisme diffusées en 19971998 et 2003 sur Arte, Jérôme Prieur et Gérard Mordillat poursuivent leur réflexion documentaire sur les fondements de la religion chrétienne en proposant un troisième volet, L'Apocalypse.
Cette série de 12 épisodes de 52 minutes, qui sera diffusée sur Arte du 3 au 13 décembre 2008, prend comme
point de départ le dernier livre du Nouveau Testament et s'interroge sur la façon dont s'est produit entre la fin
du Ier siècle et le début du Ve siècle un événement considérable : la naissance d'une religion, le christianisme.
Elle étudie les étapes et les tournants décisifs de cette histoire et cherche à montrer comment, en partant
d'un courant marginal du judaïsme, on aboutit à une nouvelle religion qui devient même la religion officielle
de l'empire romain.
L'épisode 1, La synagogue de Satan, situe L'Apocalypse dans son contexte historique ; l'épisode 2 s'interroge
sur L'incendie de Rome de 64. Le 3, Le sang des martyrs, évoque les martyrs des deux premiers siècles ; les 4 et
5, Querelle d'héritage et La nouvelle alliance, décrivent la façon dont les auteurs chrétiens cherchent à défendre la nouvelle religion face aux juifs et aux païens ; le 6, La grande hérésie, évoque la gnose, un courant ésotérique du IIe siècle ; le 7, Contre les chrétiens, insiste sur les persécutions ; le 8, La conversion de Constantin
cherche à saisir les raisons du choix de l'empereur de prendre le parti du christianisme ;
le 9, Le Concile de Nicée, interroge les conditions, le contenu et les conséquences du
concile tenu en 325 ; le 10, La Cité de Dieu, traite de la période de la fin du IIIe siècle
et du début du IVe siècle quand Théodose fait du christianisme la religion d'État de
l'Empire et que saint Augustin écrit son grand trait de théologie politique. Enfin les
épisodes 11 et 12, L'an zéro du christianisme et Après l'Apocalypse s'interrogent d'une
part sur le passage du christianisme du statut de religion illégale et persécutée à
celui de religion officielle et d'autre part sur la rupture entre christianisme et judaïsme.
Reprenant le principe des deux précédentes séries, les auteurs ont
longuement interrogé plus d'une quarantaine de spécialistes de
huit pays différents. Leurs propos sont parfois illustrés par des
images de documents anciens, dont une partie a été tournée
dans les locaux mêmes de la bibliothèque de la Part-Dieu, tirant notamment profit de ses manuscrits médiévaux et livres
anciens, récemment enrichis par la Collection jésuite
des Fontaines.
¯
Ms 439, © BM Lyon
¯
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
Avec Gérard Mordillat et Jérôme Prieur
Modérateur : Bernard Meunier, directeur de l'Institut des Sources chrétiennes à Lyon
Projection en avant-première de l'épisode 8 : La conversion de Constantin
PATRIMOINE
Ms 439, © BM Lyon
© D. Nicole, BMLyon

Jérôme Prieur et Gérard Mordillat à la BM de la Part-Dieu lors du tournage.
¯
En agençant à leur gré des propos choisis de spécialistes reconnus sur le sujet,
les deux auteurs tissent une œuvre originale et personnelle. C'est une méthode
finalement comparable à celle que les auteurs médiévaux ont également employé : juxtaposer les propos de personnages plus anciens faisant autorité et
leur donner ainsi un éclairage nouveau. Nul doute que cette manière de procéder ouvrira aussi à la critique et à la dispute, au sens médiéval du terme…
Les deux auteurs publient en parallèle Jésus sans Jésus. La christianisation de
l'Empire romain, aux éditions du Seuil.
Pierre Guinard, Fonds ancien BMLyon
Gérard Mordillat, cinéaste, romancier, a écrit récemment Les vivants et les
morts, Éditions Calmann-Lévy, 2005, Scandales et folies, Le Seuil, 2008 et La Forteresse assiégée, 2007, prix Télévision de la Critique du meilleur documentaire 2007.
Jérôme Prieur, cinéaste, essayiste, a écrit récemment Roman noir, essai sur
la littérature gothique, Le Seuil, 2006, Babylone 1900, La Pionnière, 2008 et
Vercingétorix, 2005 / 3 x 52' ; René Char, nom de guerre " Alexandre ", 2007 / 62'.
Bernard Meunier, directeur de l'Institut et de la collection des Sources chrétiennes, a publié récemment Les premiers conciles de l'Église. Un ministère
d'unité, Profac, 2003 ; La personne et le christianisme ancien, Les Éditions du
Cerf, 2006.
En partenariat avec Arte, Télérama et Archipel 33
La série Apocalypse sera diffusée sur ARTE du 3 au 20 décembre, les mercredis
et samedis à 21h - Disponible en livre et DVD dès le 20 novembre
Une série de 12 x 52 minutes co-produite par ARTE France, Archipel 33
avec le soutien de la Région Ile-de-France.
www.arte.tv/apocalypse
FEUILLETEZ
DES MANUSCRITS
EN LIGNE
SI LA NUMÉRISATION FAIT L'ACTUALITÉ,
COMMENT SE RENDRE COMPTE D'UN
COUP DE CLIC DE CE QUE CELA PEUT
DONNER À VOIR ? POUR UN PREMIER
APERÇU, RENDEZ VOUS SUR LE SITE DE
LA BIBLIOTHÈQUE. FEUILLETEZ ALORS
DIRECTEMENT UN ÉVANGÉLIAIRE
DU IXE SIÈCLE, OU LES LOUANGES DE
LA SAINTE CROIX, DE RABAN MAUR,
OUVRAGE ÉGALEMENT DATÉ
DU IXE SIÈCLE. LES CHERCHEURS OU
LES SPÉCIALISTES SE PENCHERONT SUR
LE CŒUR DU TEXTE EN ZOOMANT SUR
NUANCES ET DÉTAILS, IMPALPABLES
POUR LE PROMENEUR EN LIGNE QUI
POURRA CEPENDANT APPRÉCIER
LA FACILITÉ D'ACCÈS À CES TRÉSORS
DU PATRIMOINE ET ADMIRER
LE RAFFINEMENT DES ENLUMINURES.
IL NE MANQUERA PLUS QUE L'ODEUR
SURANNÉE DU PARCHEMIN MILLÉNAIRE.
RENDEZ-VOUS SUR : www.bm-lyon.fr/
decouvrir/patrimoine/index.htm
topo : 11-12.08 : page 59

PATRIMOINE
¯
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
EXPOSITION
DU
2 DÉCEMBRE AU 28 FÉVRIER 2009
Honoré Daumier souffle sa deux centième bougie à la Bibliothèque municipale de Lyon ! Né à Marseille le 26 février 1808, ce grand dessinateur et caricaturiste a imprimé son nom et son style à l'illustration du XIXe siècle, avec
une vigueur qui ne cesse de séduire. Par ailleurs peintre et sculpteur talentueux, il nous laisse une œuvre graphique impressionnante en quantité et
en richesse de thèmes, où il attaque tant le pouvoir politique que les mœurs
et les misères du quotidien d'une société entière. C'est grâce à la lithographie, technique souple et efficace, que son trait incisif et moqueur inonde les
pages de journaux satiriques
pendant près d'une cinquantaine d'années, parvenant ainsi
à toucher et sensibiliser un public très large.
L'exposition de la Bibliothèque
permet d'approcher quelques
moments clés de l'activité multiforme de Daumier, selon un
parcours en étapes qui suit la
vie de l'artiste, ses propos, ses
cibles et ses prédilections. Le
quotidien illustré Le Charivari,
fondé à Paris en 1832 par le Lyonnais Charles Philipon, introduit dès le départ le visiteur au cœur de l'espace de travail d'Honoré, un vaste chantier
où s'est affiné progressivement, en images, son regard critique et sa position en faveur du camp républicain. À travers les portraits-charges, lithographies inspirées de ses précédents bustes sculptés, il explore sans
concession les défauts physiques et moraux des personnalités attachées à
la Monarchie de Juillet : parmi eux, les Lyonnais Fulchiron, député du Rhône,
et Prunelle, maire de la ville. La lutte politique, dans laquelle il s'est engagé
à coups de crayon, le conduit à écoper de six mois de prison ferme en 1832.
Néanmoins, ce fâcheux incident ne l'empêche pas de produire de véritables
chefs-d'œuvre, situés entre la caricature acerbe et le tableau d'histoire, tels
les parlementaires figés du Ventre législatif ou les révolutionnaires abasourdis de 1830 dans C'était bien la peine de nous faire tuer ! (1834-1835).
Armé d'un dessin de plus en plus créatif, il tire parti de la presse lithographique pour jouer en finesse de nuances. L'artiste enrichit son langage de
parodies de la peinture ancienne ainsi que d'images symboliques, du roi
Louis-Philippe en poire à l'incarnation féminine de la République. Toutefois
la censure, revenue en 1835, interdit le sujet politique dans la presse mais
ouvre à Daumier un filon d'inspiration inépuisable : la vie ordinaire de la
bourgeoisie parisienne. En observateur expert des mœurs, il se moque des
situations et des attitudes grotesques, raconte le revers de sentiments
amoureux et familiaux ou, encore, se gausse des femmes écrivains, émancipées en " intellectuelles " (Les Bas-bleus, 1844).
LE CRAYON
ET LA GRIFFE
HONORÉ DAUMIER
Appuyez fort ça fait rentrer la bosse,
série « Croquis d’expressions », 1838 (BM Lyon)
Les Mannequins politiques.
Ce jeu n’a duré que trois jours, 1834 (BM Lyon)
Mr Fulchir.. (J. Claude Fulchiron)
série « Célébrités de la Caricature », 1833 (BM Lyon)
topo : 11-12.08 : page 60
¯

PATRIMOINE
¯
Ses estampes sont le fruit d'une expérimentation en continu d'effets techniques : nouveaux
cadrages, dégradés et touches de lumière, intempéries (pluie, neige) rendues grâce aux
rayures et grattages réalisés sur la pierre lithographique. L'univers de Daumier révèle aussi
ses " héros " comme l'emblématique Robert Macaire, escroc bourgeois qui profite de toute
situation avec son fidèle et dupe compagnon Bertrand. Dans cette saga de cent estampes
(Caricaturana, 1836-1838), l'artiste dénonce la société malhonnête et sans scrupules qui
règne sous la Monarchie de Juillet, touchée par un progrès non plus innocent mais porteur
d'inconvénients. C'est ainsi qu'il pointe sur l'urbanisation sauvage de Paris ou les désagréments causés par les chemins de fer.
Au fil de cet itinéraire humain et artistique, Honoré Daumier nous invite donc à redécouvrir
toute une époque avec ses préoccupations et ses transformations. Son regard inquisiteur et
ironique transparaît dans chaque détail des lithographies exposées à la Bibliothèque.
L'exposition Le crayon et la griffe s'attache à mettre en lumière la richesse de la donation
faite à la bibliothèque en 2007 par la famille Gonnet-Gattefossé. Il s'agit d'une collection
exclusivement consacrée à l'artiste Honoré Daumier, qui approche les 3000 lithographies,
entre les impressions des journaux (Le Charivari, La Caricature) et celles réalisées sur papier
blanc, dont quelques raretés " avant la lettre ", c'est à dire des essais tirés avant la rédaction de la légende de la part d'un journaliste. Elle fut constituée par Charles Gonnet (18751953), médecin accoucheur des Hôpitaux de Lyon originaire du Beaujolais. Amoureux des
vieux livres, il avait un faible pour les caricatures de Daumier, qu'il prenait soin de classer
par thèmes et par séries. Beaucoup de ces estampes " sur blanc ", y compris la série complète des Robert Macaire, ont été coloriées par d'autres mains à la même époque d'impression, dans un but commercial pour attirer l'œil des amateurs. Cet aperçu significatif de la
donation est complété de quelques pièces de l'artiste récemment acquises par la Bibliothèque municipale, mais également de sculptures (les bustes
des Célébrités du Juste-milieu) et de lithographies
prêtées par le musée des Beaux-Arts de Lyon et
par d'autres collections.
Claudio Galleri, responsable de la collection
LE NUMÉRO 20 DE LA REVUE DE LA BIBLIOd'estampes, BM Lyon
THÈQUE MUNICIPALE DE LYON VIENT DE
Gryphe
VISITES DE L'EXPOSITION
:
10 DÉCEMBRE À 14H30,
JEUDI 18 DÉCEMBRE À 18H
MERCREDI
PARAÎTRE, AVEC AU SOMMAIRE :
LA MODERNITÉ DU PATRIMOINE ÉCRIT PAR PATRICK BAZIN ; LE PEINTRE ET LE GRAVEUR. UNE
ASSOCIATION D'IDÉES AU SERVICE DU LIVRE : MARIUS AUDIN ET LOUIS BOUQUET
Commissaire d'exposition :
Claudio Galleri, BM Lyon
PAR PHILIPPE DUFIEUX ; LYON À PARIS. PRÉSENCE LYONNAISE DANS LA SOCIÉTÉ
DES AQUAFORTISTES : 1862-1867 PAR COLETTE BIDON ; ARTISTES LYONNAIS DU XIX E
SIÈCLE, DONATEURS D'AUJOURD'HUI : LA COLLECTION COLETTE BIDON ET ETIENNE
La très riche collection d'estampes de la Bibliothèque municipale de Lyon (100 000 pièces environ) recèle de véritables trésors et illustre
l'évolution de la gravure et de ses techniques, de
la fin du XVe jusqu'au début du XXe siècle. C'est un
patrimoine hérité des collections historiques de la
ville, accessible grâce à l'inventaire informatique
de la base numérisée Estampes : www.bm-lyon.fr
(ressources, collections numérisées). Vous pouvez
y découvrir la totalité des estampes de Daumier
conservées à la Bibliothèque.
BIDON PAR PIERRE GUINARD ; LA MARIONNETTE, THÉÂTRE PAR EXCELLENCE. AU
FIL DE LA CORRESPONDANCE ENTRE SUZANNE MICHET ET GASTON BATY. UN FONDS
MANUSCRIT RÉVÉLATEUR D'UNE AMITIÉ PAR MAUD LEJEUNE ; DU TATOUAGE
COMME PREUVE. UN DIABLE AVEC DES CORNES, REMARQUÉ PAR LES VICTIMES SUR
LE MEMBRE VIRIL DU VIOLEUR, CONFOND CE DERNIER PAR MAXIME PUTIGNY.
EN VENTE À LA BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU OU SUR ABONNEMENT
VIA WWW.BM-LYON.FR (8 EUROS)
PROCHAIN NUMÉRO DE GRYPHE À PARAÎTRE EN DÉCEMBRE.
topo : 11-12.08 : page 61

PATRIMOINE
Cinquante ans
d'histoire du livre
DE L'APPARITION DU LIVRE (1958) À 2008 :
BILAN ET PERSPECTIVES D'UNE DISCIPLINE SCIENTIFIQUE
COLLOQUE
DU
11 AU 13 DÉCEMBRE
En 1958, il y a cinquante ans, paraissait dans la célèbre collection L'évolution
de l'humanité chez l'éditeur Albin Michel, L'apparition du livre, co-signé par
Lucien Febvre et Henri-Jean Martin. Lucien Febvre, grand historien cofondateur avec Marc Bloch de l'école des Annales, mourant en 1956, c'est
Henri-Jean Martin qui rédigea l'essentiel d'une œuvre qui fut à l'origine
d'une discipline nouvelle, l'histoire du livre, qui cherche à étudier celui-ci
sous tous ses aspects : commercial, technique, matériel et intellectuel.
Après avoir été bibliothécaire à la Bibliothèque nationale, Henri-Jean Martin (1924-2007) dirigea la Bibliothèque municipale de Lyon de 1962 à 1970 où
il lança le projet de la bibliothèque de la Part-Dieu. Devenu professeur à
l'École nationale des chartes et directeur d'études à l'École pratique des
hautes études, il poursuivit ses recherches et dirigea de nombreuses thèses.
Son Histoire de l'édition française, co-dirigée avec Roger Chartier, publiée en
4 volumes chez Promodis en 1983-1986 est une première synthèse d'envergure à laquelle nombre de ses élèves participent. Ses ouvrages suivants
creusent le sillon déjà tracé et l'élargissent car H.-J Martin eut toujours le
souci de ne pas s'enfermer dans sa spécialité comme son dernier ouvrage
posthume, Aux sources de la civilisation européenne, Paris, Albin Michel,
2008 en témoigne.
Le présent colloque vise à dresser un bilan de cinquante ans de recherches
dans le domaine de l'histoire du livre et à envisager de nouvelles perspectives. Après avoir examiné L'héritage de 1958, avec Jean-Dominique Mellot,
Valérie Tesnière et Robert Darnton, le colloque étudiera Le livre, cette marchandise (Alan Marshall, Matthias Middell), Le livre comme objet matériel
(Dominique Varry, Michel Melot), Le livre ce ferment (Christian Jacob, Lodovica Braida, Istvan Monok, Frédéric Barbier) avant de s'ouvrir aux Nouvelles
approches, nouveaux problèmes avec Raphaële Mouren, Anne-Marie Bertrand et Robert Damien. La conclusion du colloque sera assurée par Roger
Chartier.
11 & VENDREDI 12 DÉCEMBRE
ENSSIB, 17/21 BLVD DU 11 NOVEMBRE 1918 À VILLEURBANNE
SAMEDI 13 DÉCEMBRE DE 9H À 18H
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
JEUDI
Colloque organisé par l'Enssib (Ecole nationale supérieure des sciences
de l'information et des bibliothèques), l'École pratique des hautes études,
4e section et la Bibliothèque municipale de Lyon.
Programme détaillé sur www.enssib.fr
topo : 11-12.08 : page 62
¯
BIBLIOTHÈQUE
DE LA PART-DIEU
VISITE-DÉCOUVERTE
L'HEURE DE
LA DÉCOUVERTE
Pour vous faire découvrir ces prestigieuses collections,
la Bibliothèque vous invite à des Heures de la découverte : un rendez-vous privilégié avec des manuscrits,
des estampes, des cartes, de partitions, des photographies, des vidéos d'artistes…
Ces visites sont gratuites, mais sur inscription.
Le Fonds de la guerre
1914-1918
Hervé Faure, Silo de conservation
VENDREDI 7 NOVEMBRE À 12H30
SAMEDI 8 NOVEMBRE À 10H30 & À 15H
De l'art à la technique :
les livres de machines
Anne-Marie Rouge, Sciences et Techniques &
Benjamin Ravier, ENS Lettres et Sciences Humaines.
SAMEDI 15 NOVEMBRE À 10H30 ET À 15H
Le Beaujolais nouveau
est arrivé !
Delphine Rosez, Documentation Lyon et Rhône-Alpes
JEUDI 20 NOVEMBRE À 17H30
VENDREDI 21 NOVEMBRE À 12H30
SAMEDI 22 NOVEMBRE À 15H
En avant la musique !
Anne Meyer, Documentation Lyon et Rhône-Alpes &
Roger Gauthier, musicien accordéoniste.
VENDREDI 28 NOVEMBRE À 12H30
SAMEDI 29 NOVEMBRE À 15H
PATRIMOINE
© Zhu Huan (ca. 1967-ca. 1763) et Pan Yongji, Lidai mingchen yanxing lu
(Faits, gestes et paroles de ministres célèbres de l’époque classique], s.l., 1886.)

Films d'artistes
La Collection jésuite
des Fontaines
L'HEURE POUR
LES ENFANTS
Pierre Guinard, Fonds ancien
SAMEDI 29 NOVEMBRE À 10H30
Aurélie Carrier, Collections graphiques
Histoires de parfums
Une œuvre racontée :
des histoires en forme(s)
Yves Jocteur Montrozier, Fonds ancien
et Maurice Chastrette, professeur
émérite de chimie
VENDREDI 5 DÉCEMBRE À 12H30
SAMEDI 6 DÉCEMBRE À 10H30 ET À 15H
Reliures, sceaux,
encre et papier :
le livre chinois
Valentina De Monte, Fonds chinois
SAMEDI 6 DÉCEMBRE À 10H30 & À 15H
BIBLIOTHÈQUE DU 5E POINT DU JOUR
Côte Est / Côte Ouest
L'art américain dans les collections
contemporaines
Françoise Lonardoni,
Collections contemporaines
VENDREDI 12 DÉCEMBRE À 12H30
SAMEDI 13 DÉCEMBRE À 10H30 ET À 15H
Une œuvre racontée met en valeur les collections photographiques, l'art contemporain et
les livres d'images Jeunesse. Du livre au tableau ou de l'œuvre au conte, les formes sont
prétextes à découvrir des livres de collection
et des œuvres d'art véritables. Pour les enfants
à partir de 6 ans. Sur inscription
MERCREDI 19 NOVEMBRE À 10H15
BIBLIOTHÈQUE DU 3E
MERCREDI 3 DÉCEMBRE À 15H
BIBLIOTHÈQUE DU 5E SAINT-JEAN
Une œuvre racontée :
Quel cirque !
Les enfants décodent le monde du cirque à travers histoires et œuvres d'art. Pour les enfants
à partir de 6 ans. Sur inscription
MERCREDI 12 NOVEMBRE À 16H
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
À travers des vidéos les enfants découvrent ce
médium qui n'est ni un dessin animé, ni une
image fixe, ni un film de fiction. L'artiste prend
sa caméra comme le peintre son pinceau pour
réaliser son œuvre. Une rencontre avec les
œuvres originales des collections graphiques
de la Bibliothèque. Les adultes sont conviés à
venir voir les vidéos et entendre les réactions
des jeunes. Une occasion de partager les émotions suscitées par "ces œuvres" surprenantes, à tout âge ! Pour les enfants de 9 à 12
ans. Sur inscription
MERCREDI 26 NOVEMBRE À 10H30
BIBLIOTHÈQUE DU 9E SAINT-RAMBERT
MERCREDI 10 DÉCEMBRE À 16H
BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
SAMEDI 13 DÉCEMBRE À 15H
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
Blanc comme neige
À l'approche de Noël, c'est l'histoire de Neige
qu'Olga raconte en présentant des œuvres
d'art de l'Artothèque.
Une rencontre avec les œuvres originales des
collections graphiques et photographiques de
la Bibliothèque. Cette présentation sera suive
d'un petit goûter. Pour les enfants à partir de 4
ans. Sur inscription
MERCREDI 17 DÉCEMBRE À 10H30
BIBLIOTHÈQUE DU 9E SAINT-RAMBERT
topo : 11-12.08 : page 63
BM PRATIQUE
¯
Bibliothèques
de Lyon
¯
¯
¯
¯
:
9e
4e
1e
6e
5e
3e
2e
7e
BIBLIOTHÈQUE
BIBLIOTHÈQUE DU
DE LA PART- DIEU
POINT DU JOUR
DU BACHUT
entrée côté Vivier-Merle
entrée côté Cuirassiers
30 boulevard Vivier-Merle
tél. 04 78 62 18 00
bm@bm-lyon.fr
10-12 rue Joliot Curie
tél. 04 37 20 19 49
bib5-pointdujour
@bm-lyon.fr
Marguerite Duras /
2 place du
11 Novembre 1918
69008 Lyon
tél. 04 78 78 12 12
mediatheque-bachut
@bm-lyon.fr
BIBLIOTHÈQUE DU
1
7 rue Saint-Polycarpe
tél. 04 78 27 45 55
bib1@bm-lyon.fr
ER
BIBLIOTHÈQUE DU
33 rue Bossuet
tél. 04 72 83 15 71 / 72
bib6@bm-lyon.fr
BIBLIOTHÈQUE DU
BIBLIOTHÈQUE DU
2E
13 rue de Condé
tél. 04 78 38 60 00
bib2@bm-lyon.fr
BIBLIOTHÈQUE DU
6E
04 78 78 12 04
capculture@bm-lyon.fr
7E
JEAN MACÉ
BIBLIOTHÈQUE DU
2 rue Domer
tél. 04 78 96 48 30
bib7-jeanmace
@bm-lyon.fr
LA DUCHÈRE
4E
12 bis, rue de Cuire
tél. 04 72 10 65 40
bib4@bm-lyon.fr
BIBLIOTHÈQUE DU
BIBLIOTHÈQUE DU
7E
9E
226, av. du Plateau
tél. 04 78 35 43 81
bib9-duchere@bm-lyon.fr
SAINT- JEAN
4 avenue Adolphe Max
tél. 04 78 92 83 50
bib5-saintjean@bm-lyon.fr
9E
SAINT- RAMBERT
25 rue Béchevelin
tél. 04 78 69 01 15
bib7-guillotiere
@bm-lyon.fr
3, place Schönberg
tél. 04 78 83 11 77
bib9-saintrambert
@bm-lyon.fr
7E
GERLAND
5E
BIBLIOTHÈQUE DU
GUILLOTIÈRE
BIBLIOTHÈQUE DU
11 place des Pavillons
tél. 04 78 72 67 35
bib7-gerland@bm-lyon.fr
8e
Cap’ culture santé :
3E
246 rue Duguesclin
tél. 04 78 95 01 39
bib3@bm-lyon.fr
BIBLIOTHÈQUE DU
MÉDIATHÈQUE
¯
5E
Part-Dieu
MÉDIATHÈQUE DE VAISE
Marceline
Desbordes-Valmore
Place Valmy
tél. 04 72 85 66 20
mediatheque-vaise@
bm-lyon.fr
:
BM PRATIQUE
QUOI DE NEUF
SUR LE SITE
DE LA BML ?
PLACE AUX ARTS VIVANTS !
TOUS EN SCÈNE !
Des bibliothécaires sur le fil et sur la toile...
Après la santé (Cap’culture Santé), le genre (le point g), la culture numérique, la Bibliothèque poursuit sur son site web l'exploration thématique de ses pôles d'excellence et ouvre un
nouveau portail consacré aux arts vivants. Bien avant sa naissance en ligne, la thématique des arts vivants a une existence
bien réelle, ancrée dans la médiathèque de Vaise depuis l'ouverture de celle-ci.
Elle touche tous les genres d'arts vivants : la danse, le théâtre,
le mime et la marionnette, les arts de la rue, le music-hall…
Programmation culturelle tout au long de l'année, accueil d'auteurs en résidence, constitution de collections documentaires,
liens tissés avec régularité avec les professionnels du secteur…
placent le département Arts Vivants de la BmL comme acteur
incontournable de la scène lyonnaise. Toutes ces activités ont
maintenant leur version "sur le net".
Le portail recense des centaines de ressources documentaires
sélectionnées avec soin et classées par genre (ce qui n'empêche pas votre recherche personnelle sur le catalogue bien
sûr) : que trouver autour de Guignol, de la Biennale de la Danse,
de l'écriture théâtrale, …
• Abonnez-vous au fil rss du journal de bord de l'équipe animatrice de la thématique à Vaise, qui suit l'actualité des arts vivants à Lyon et au-delà.
• Notez sur votre agenda les grandes dates de la programmation culturelle concoctée par la médiathèque de Vaise et diffusez l'info autour de vous en téléchargeant les dépliants.
• Suggérez des achats de documents s'ils ne sont pas présents
dans notre catalogue.
• Consultez ou déposez des annonces : stages, proposition de figuration, de matériel de spectacle…
Ce nouveau portail Arts Vivants ouvre déjà riche de ressources
mais ne grandira qu'accompagné, lu, utilisé par son public en
ligne. C'est à vous !
Rendez vous sur www.bm-lyon/artsvivants
topo : 11-12.08 : page 65
U
Enfants
Enfants
BIBLIOTHÈQUE PART-DIEU
C'est quoi ton métier ?
COMÉDIEN
Comment un livre vient au monde ?
Exposition du 15 octobre au 3 janvier 2009
Comment un livre naît dans la tête de ses créateurs ?
Comment est-il imprimé, relié, distribué ? Quel est
le rôle de l'éditeur, du libraire ? Et que devient l'album dans les mains du lecteur ? C'est dans les coulisses d'un beau livre, de tous les livres, que nous
emmène cette exposition.
Cette exposition est réalisée à partir de l'album
de Nathalie Novi Sous le grand Banian
(éditions Rue du monde).
Ateliers coup de pouce
mercredis 5, 12, 19 & 26 novembre
mercredis 3, 10 & 17 décembre de 15h à 17h
Tu as besoin d'être accompagné dans tes recherches pour un exposé ?
Tu as des questions à nous poser sur un exercice ?
Tu trouveras, au département Jeunesse de la bibliothèque de la Part-Dieu, des personnes disponibles et des livres (encyclopédies, dictionnaires...)
pour t'accompagner dans tes devoirs scolaires.
Pour les enfants de 7 à 15 ans
En partenariat avec l'association SPES
(Soutien Personnalisé contre l'échec Scolaire)
Petits contes russes
samedi 13 décembre à 10h30 & à 14h30
Théâtre d'ombres et de papier avec Odile Bertotto
et Patrice Vandamme, conteurs de la Compagnie
les arTpenteurs, pour découvrir deux contes traditionnels de Russie : Kolobok, le petit pain rond qui
chante pour ne pas être mangé et Baba Yaga, la sorcière mangeuse d'enfants.
Pour les enfants à partir de 4 ans,
sur inscription (durée 1h)
samedi 13 décembre à 15h30
Pour poursuivre la magie des "Petits contes
russes", venez découvrir les coulisses du spectacle et rencontrer les artistes, Odile Bertotto et Patrice Vandamme, conteurs de la Compagnie les
arTpenteurs. Ils vous parleront de leur métier et répondront à vos questions.
Projections suprises
mardis 23 & 30 décembre de 16h à 17h
Projections de courts métrages et de dessins animés sur le thème de Noël.
Pour tous les enfants
LES MERLICIEUX CREDIS
POUR LES ENFANTS DE
0 À 5 ANS
Balade en bib'
mercredis 12 novembre & 10 décembre à 10h
Autour d'un thème, les bibliothécaires vous accueillent et proposent des sélections de documents.
Les p'tits bouquinent
mercredis 19 novembre & 17 décembre
de 10h30 à 11h
Il était une fois un voyage merveilleux au pays des
contes et des comptines
Pour les enfants de 3 à 5 ans, sur inscription
Atelier comptines
mercredi 26 novembre de 10h30 à 11h
Sur les genoux de maman ou confortablement installé contre papa, ainsi font, font, font les petites
marionnettes. Sur inscription
Bébé bouquine, bébé comptine
mercredi 3 décembre à 10h30
Monsieur Pouce part en voyage et t’emmène avec
lui au pays des livres. Sur inscription
topo : 11-12.08 : page 66
U
POUR LES ENFANTS DE
POUR LES ADOS
6 À 12 ANS
Club de lecture
Atelier numérique
DESSINER AVEC SON ORDINATEUR
mercredi 5 novembre à 10h
Sur inscription
PRIX DU VIF D’OR
vendredis 14 novembre & 12 décembre
de 17h30 à 19h. Lire aussi page 30
mercredi 5 novembre de 15h à 17h
Atelier de fabrication de marionnettes à
gaines animé par une personne du Musée
Gadagne. Sur inscription
CRÉER SON GLOG
samedi 29 novembre à 16h
Pour les jeunes de 11 à 15 ans, sur inscription
L'Heure de la découverte
FILMS D'ARTISTES
Le Temps du conte
samedis 8 & 22 novembre
samedis 6 & 20 décembre de 16h à 16h30
Pour les curieux, avides de découvrir les trésors de la bibliothèque
L'Heure de la découverte
: QUEL CIRQUE !
mercredi 12 novembre à 16h
Au rythme des orchestres populaires, le
cirque arrive en ville. Un cirque pas comme
les autres où se déroulent, sous les yeux ébahis des enfants, des événements extraordinaires.Les enfants décodent le monde du
cirque à travers histoires et œuvres d’art
(œuvres de l’Artothèque de la Bibliothèque).
UNE ŒUVRE RACONTÉE
mercredi 10 décembre à 16h
A travers différentes vidéos, les enfants pourront découvrir ce médium qui n’est ni un dessin animé, ni une image fixe ni un film de
fiction. L’artiste prend sa caméra comme le
peintre son pinceau pour réaliser son œuvre.
Les adultes sont conviés à venir voir les vidéos et entendre les réactions des enfants.
Une occasion de partager les émotions suscitées par « ces œuvres » surprenantes !
Pour les enfants de 9 à 12 ans et les adultes,
sur inscription
Œuvres présentées : Christine Crozat et
Pierre Thomé, Bananas, Pinso Doble, Woodsocks, 2004, 2005. Vincent Debanne, Benjamin Blanc, Dans le sens de la marche, 2006
Hubert Renard, Passage parisien, Passage vénitien, 2001 Marie-Claire Mitout, Rien à faire,
2000
BIBLIOTHÈQUE DU 1 ER
© Philippe Richard. Miroir. 2004.
Bébé bouquine,
bébé comptine
mercredis 19 & 26 novembre, mercredis 3,
10 & 17 décembre de 10h15 à 10h45
Histoires racontées par les bibliothécaires.
Pour les enfants de 0 à 3 ans
As-tu la muz'attitude ?
Sur inscription
Livres présentés : Hubert Ben Kemoun.
Qu'est-ce que c'est que ce cirque ? GallimardJeunesse, 2007 ; David A. Carter. 600 pastilles noires. Gallimard-Jeunesse, 2007
Artistes présentés : Philippe Richard. Samuel
Mathieu ; Loïs Greenfield.
mercredi 26 novembre, mercredis 10 & 17
décembre de 11h15 à 11h45
Histoires racontées par les bibliothécaires
Pour les enfants de 4 à 6 ans
Le Temps du film
Atelier numérique
Ainsi font les marionnettes
Le Temps du conte
ACTUALITÉ MUSICALE ET POTINS...
samedi 22 novembre à 15h30
Viens découvrir et partager différents univers musicaux : tektonik, rock, R'n'B...
Pour tous
samedi 29 novembre à 14h30 : projection
pour les adolescents à partir de 13 ans
samedi 20 décembre à 14h30 : projection
pour les enfants à partir de 6 ans
La Petite Fille
aux allumettes
samedi 6 décembre à 15h30
© Bruno Amsellem/Signatures
BIB AUX TRÉSORS...
ENFANTS
Lecture d’extraits de textes d’Hans Christian Andersen par les comédiens du Théâtre
de la Croix-Rousse. Le soir de la Saint Sylvestre, une petite marchande d’allumettes,
transie de froid, errant pieds nus dans les
rues enneigées, tente de se réchauffer en
craquant une à une ses précieuses allumettes. De leurs flammes naît alors un univers onirique et fantastique.
Pour les enfants à partir de 7 ans.
Proposée à l’occasion des représentations
du spectacle La Petite Fille aux allumettes
au Théâtre de la Croix-Rousse/Scène
nationale de Lyon : www.croix-rousse.com
La danse du héron
samedi 13 décembre à 15h
Un conte musical et chorégraphié présenté
par le collectif Salam Masala avec Macha Arnaudin (danse moderne), Élodie Poirier
(vielle, kémantché), Sylvain Gérard (tablas)
et Michael Fauvergues (oud).
Dans une ville, un étudiant sans le sou mais
doué de certains talents apporte la joie dans
le cœur des hommes. À travers un voyage
dans une Chine sans âge, un héron nous em-
topo : 11-12.08 : page 67
U
mène avec lui sur les ailes de ce conte rythmé de musique orientale, arabo-andalouse et médiévale. Les
musiciens sensibles et inventifs nous font découvrir
leurs instruments rares aux sonorités insolites.
Pour tous à partir de 7 ans, sur inscription
Noëls d’antan...
C’était comment avant ?
UNE AUTRE FAÇON DE RACONTER L’HISTOIRE
mercredi 17 décembre à 16h
Sapins, calendriers de l’avent, dindes aux marrons
étaient-ils déjà de la fête ? Que trouvait-on dans ses
petits souliers ? Pour savoir comment cela se passait au temps de tes grands-parents, viens rencontrer des seniors qui te racontent les noëls de leur
enfance. Venez partager les souvenirs et votre expérience, quel que soit votre âge !
Pour les enfants à partir de 11 ans
BIBLIOTHÈQUE DU 2 E
On bouquine !
samedis 8 novembre & 6 décembre de 10h30 à 11h30
Venez partager vos coups de cœur et découvrir les dernières nouveautés : bandes dessinées, romans, mangas, documentaires… Prenez le permis de tout lire !
Pour les ados de 11 à 14 ans, sur inscription
Roulé, boulé
© Isabelle Schwartz
mercredi 12 novembre à 10h15
Spectacle avec Isabelle Brottes et Myriam Foucher
du bibliobus. Les albums de Praline Gay-Para et
Ruth Brown sont mis en mouvement sous forme de
jupons superposés et d’un tableau animé, réalisés
par Isabelle Groussol et Claire Schwartz de l’association Et Colegram.
Pour les enfants de 18 mois à 5 ans, sur inscription
topo : 11-12.08 : page 68
La séance du jeune spectateur
samedi 22 novembre de 15h à 16h30
Projection d'un film surprise pour les enfants
À partir de 6 ans
Bébé bouquine, bébé comptine
mercredi 3 décembre à 10h
Un moment de plaisir à partager entre images et
comptines, pour les enfants de moins de 3 ans et
leurs parents.
mercredis 26 novembre & 17 décembre à 10h15
(pour les crèches, sur inscription)
Le Temps du conte
mercredi 3 décembre à 10h45
Un moment de plaisir à partager entre images et
comptines.
Pour les enfants de 4 à 6 ans
Dans l’arche de Noé
samedi 13 décembre à 15h
Spectacle de contes avec Laurence Fourcade
Comment tenir quarante jours et quarante nuits
avec un trou dans la coque ?
Pour les enfants à partir de 6 ans
BIBLIOTHÈQUE DU 3 E
Club de lecture
PRIX DU VIF D’OR
mardis 18 novembre & 9 décembre de 17h45 à 19h
Lire aussi page 30
L’Heure de la découverte
UNE ŒUVRE RACONTÉE
: DES
HISTOIRES
EN FORME(S)
mercredi 19 novembre à 10h15
Partons avec Flocon, héros de On dirait qu’il neige
ou avec cet enfant photographié par Édouard Boubat dans un parc au cœur de New York ! Laissonsnous entraîner dans le tourbillon blanc de Carmen
Perrin... De l’histoire à l’œuvre, du blanc à la couleur,
imaginons et entrons dans l’univers magique des artistes. Honneur aux couleurs et aux formes !
Du livre au tableau ou de l’œuvre au conte, les
formes sont prétextes à découvrir des livres de collection et des œuvres d’art véritables.
Pour les enfants à partir de 6 ans,
sur inscription
U
Un flamand rose dans le salon
mercredi 17 décembre de 17h à 17h45
Spectacle de Patricia Portier, conteuse.
Elle nous offre un méli-mélo de contes traditionnels revisités à sa façon avec entrain,
fantaisie et beaucoup d’humour.
Pour les enfants à partir de 5 ans,
sur inscription
BIBLIOTHÈQUE DU 4 E
Dans la peau
d'un photo-reporter
© Franck Boutonnet / item
mercredi 5 novembre de 14h à 17h
Synopsis, prises de vues, editing... ça te dit
quelque chose ? Ce sont les mots du photographe et reporter Franck Boutonnet.
Viens le rencontrer, visiter avec lui son exposition Phnom Penh et te glisser dans la peau
d'un photo-reporter : une belle occasion de
signer ton premier reportage.
Pour les enfants de 7 à 10 ans, sur inscription
Lire aussi page 37
jouer ensemble bien au chaud ! avec l’association Crocaux Jeux.
Pour les enfants à partir de 3 ans
et leurs parents, sur inscription.
Bébé bouquine,
bébé comptine
mercredis 12 & 26 novembre
mercredis 3 & 10 décembre de 10h15 à 10h45
Lecture et animation pour les enfants
de 0 à 3 ans (entrée libre dans la limite
des places disponibles)
Le Temps du conte
mercredis 12 & 26 novembre
mercredis 3 & 10 décembre de 10h45 à 11h15
Lecture et animation pour les enfants
à partir de 4 ans (entrée libre dans la limite
des places disponibles)
Le Temps du conte bilingue
mercredis 19 novembre & 17 décembre
de 10h30 à 11h
Les bibliothécaires proposent un Temps du
conte en langue étrangère une fois par mois
et vous invitent à y participer en tant qu’auditeur, bien sûr mais aussi, et si le cœur vous
en dit en tant que conteur ! N’hésitez pas à
vous faire connaître ! Bye, Hasta la vista,
Ciao, Auf Wiedersehen !
Pour les enfants à partir de 5 ans
Atelier comptines
Imaginons leurs jeux…
Exposition du 28 novembre au 2 janvier 2009
Mais quel peut bien être le lien entre un lapin
jaune, des musiciens, une mêlée toute emmêlée, un gros crocodile noir aux yeux
rouges sur un toit perché… Ce sera à vous et
à vos enfants de le découvrir et de laisser
parler l’imaginaire et la magie. Un joli moment de partage devant une dizaine d’œuvres contemporaines issues des collections
de l’Artothèque de la Bibliothèque de Lyon.
Et si on jouait ?
samedi 13 décembre à 10h
Pour les petits… Pour les plus grands…
Entre copains… Ou avec les parents… L’hiver est de retour ! Retrouvons le plaisir de
samedi 29 novembre de 10h30 à 11h
Un atelier interactif et mensuel pour les toutpetits en compagnie des parents, des
grands-parents et des nourrices. Un moment
de découverte et d’échanges de ces jeux enfantins, comptines et jeux de doigts, qui aide
le jeune enfant à découvrir son corps, le
rythme des mots.
Pour les enfants de 1 à 3 ans (entrée libre
dans la limite des places disponibles)
Le Temps du film
samedi 6 décembre de 15h à 16h
Projection surprise d’un film d’animation.
Pour les enfants de 7 ans et plus,
sur inscription
ENFANTS
LES RENDEZ-VOUS
DU NUMÉRIQUE
Les mercredis
à l’Espace numérique
mercredis 26 novembre & 3 décembre
entre 13h et 19h
Viens découvrir un site, un nouveau jeu de
réflexion, participer à un défi… Chaque semaine, il y a quelque chose de nouveau.
Pour tous à partir de 7 ans
L'Internet s'ouvre
aux tout-petits
mercredi 19 novembre entre 16h et 18h
L'Espace numérique ouvre ses portes aux
enfants de moins de 7 ans. À découvrir :
coloriages, Memory, films d'animation, héros
des petits, sites en langue étrangère...
Pour les enfants de moins de 7 ans,
accompagnés d’un adulte, sur inscription
mercredi 17 décembre entre 16h et 18h
Cet atelier sera sur le thème de Noël. Si tu
souhaites dessiner une lettre au Père Noël,
trouver des coloriages, des idées de bricolages pour Noël…
Pour les enfants de moins de 7 ans,
accompagnés d’un adulte, sur inscription
Des expressions à la moulinette
mercredi 12 novembre entre 13h et 19h
"Ne prends pas tes jambes à ton cou"
Viens nous rejoindre à l'Espace numérique.
Viens "te creuser les méninges". Choisir une
expression, en créer une, pourquoi pas. Un
petit tour dans la moulinette, abracadabra et
ton expression se transformera en un rébus.
Ils seront tous affichés dans la salle jeunesse. Tout le monde pourra ainsi s'amuser à
les décrypter.
Pour les enfants à partir de 7 ans
Noël et ses recettes
de cuisine
mercredi 10 décembre de 14h à 16h
Viens découvrir la cuisine des Noël du
monde et fabriquer ton petit carnet de recettes.
Pour les enfants à partir de 9 ans
topo : 11-12.08 : page 69
U
BIBLIOTHÈQUE DU 5 E
POINT DU JOUR
Cap sur le Manga
Planète Guttenberg © POPPY
mercredi 5 novembre à 10h
Atelier d’illustration animé par Poppy Arnold, pour
se plonger dans l’univers des lettres et des mangas.
Pour les enfants de 9 à 14 ans, sur inscription. En
partenariat avec le Musée de l’Imprimerie.
samedi 29 novembre à 10h30
Des histoires à lire, des histoires à rire, des histoires à rêver ou à frissonner...
Pour les enfants de 4 à 7 ans, sur inscription
Contes de neige et de froid
samedi 13 décembre à 15h
Conte par Anne Kovalvsky.
Que se passe-t-il quand les bonhommes de neige
s'ennuient tout seuls dans les jardins ? Est-ce qu'ils
dansent sous la lune ? Pas du tout, ils grimpent dessus et regardent comme le monde est beau vu d'en
haut. On dit même que parfois ils voient passer un
vieil homme, tout habillé de rouge... Des histoires de
froid, de neige et de Noël à écouter bien au chaud.
Pour les enfants de 4 à 7 ans, sur inscription
Projection de film
Bibliosciences : les 5 sens
samedis 8 & 15 novembre de 10h30 à 12h
mercredi 3 & samedi 13 décembre de 14h à 15h30
samedi 29 novembre de 14h à 15h30
Parce que la curiosité n'est pas un vilain défaut...
La bibliothèque du 5e Point du Jour et les Petits
débrouillards proposent aux enfants de 7 à 10 ans
de découvrir la science de manière ludique et de
réaliser des expériences simples et amusantes.
Pour les enfants de 7 à 10 ans, sur inscription
(nombre de places limité). Attention,
l'inscription engage pour toutes les séances.
www.lespetitsdebrouillards-ra.org
Bébé bouquine, bébé comptine
mercredis 19 novembre & 3 décembre de 10h30 à 11h
Des histoires et des comptines à partager avec les
petits et leurs parents.
Sur inscription
Il m'a dit un jour,
d'aller graver sur la colline
mercredi 26 novembre à 14h30 & à 15h30
L’atelier de L’épluche-doigts propose aux enfants
de venir s’essayer à la linogravure : une technique
de gravure en relief réalisée à partir de gouges sur
du linoléum. L’image gravée, est encrée, puis imprimée manuellement.
Pour les enfants de 8 à 12 ans. Sur inscription
topo : 11-12.08 : page 70
Le Temps du conte
samedi 20 décembre de 15h à 17h
Un film de Noël, pour les enfants
Sur inscription
BIBLIOTHÈQUE
DU 5 E SAINT-JEAN
Devenir Mangaka ?
mardi 4 novembre à 13h
Atelier découverte animé par Poppy Arnold, illustratrice. Elle vous fera découvrir les codes appliqués dans les Mangas : expressions des visages,
stylisme des armes, des coiffures, des vêtements.
Au final, réalisation de votre œuvre « manga » à la
manière des mangakas. Le matériel est fourni par
la bibliothèque.
Pour les jeunes de 10 à 14 ans, sur inscription
Bébé bouquine,
bébé comptine
mercredis 12 & 26 novembre,
mercredi 10 décembre de 9h30 à 10h
Des histoires et des comptines à partager avec les
enfants de 0 à 3 ans et leurs parents.
L’Heure de la découverte
: DES HISTOIRES EN FORME(S)
mercredi 3 décembre à 15h
Du livre au tableau ou de l’œuvre au conte, les
formes sont prétextes à découvrir des livres de collection et des œuvres d’art véritables. Page 63.
Pour les enfants à partir de 6 ans, sur inscription
UNE ŒUVRE RACONTÉE
U
ENFANTS
Si le jardin m’était conté
Le Temps du conte
Création de cartes de Noël
samedi 6 décembre de 11h à 11h30
Les bibliothécaires vous proposent, en partenariat avec la MJC Vieux Lyon, un cycle de
lecture sur les jardins au rythme des saisons.
Cette rencontre sera consacrée à l'hiver.
Pour les enfants de 7 à 10 ans.
mercredis 12 & 26 novembre
et mercredi 10 décembre à 9h30
Les enfants de 2 à 3 ans sont invités à venir
écouter des histoires racontées par une bibliothécaire.
samedis 6 & 13 décembre de 14h à 16h
La bibliothèque et l'association L'épluchedoigts vous proposent un atelier créatif : une initiation à la linogravure, qui permet aux enfants
de créer de belles cartes à offrir pour Noël !
Pour les enfants à partir de 8 ans,
sur inscription
La mythologie grecque
et les constellations
© JF Rousselot - Herbert Chanfaye
vendredi 14 novembre à 19h15
Levant les yeux vers le ciel, nous admirons
les étoiles. Elles forment des figures auxquelles les Grecs de l'Antiquité ont donné
des noms évocateurs tirés des légendes de
leur mythologie. Pour découvrir ces légendes
et regarder autrement les étoiles, venez nous
retrouver à la bibliothèque, qui inaugurera
ainsi la Fête de la Science.
Pour les enfants à partir de 8 ans
Contes d'ailleurs
en gestes et paroles
samedi 13 décembre à 17h
avec Patricia Mazoyer de la Compagnie La
Main Tatouée. Trois grandes destinations
pour un périple inédit en signes et en mots à
travers l’Afrique, l’Inde et la Chine. Trois histoires, des poèmes, des chansonnettes et
jeux de mains en langue bilingue français
parlé et en langue des signes.
Pour les enfants de 7 à 10 ans
www.maintatouee.org/solo.html
L'atelier chansons :
si on chantait ?
mercredis 19 novembre, 3 & 17décembre
de 9h30 à 10h
Les enfants pourront apprendre à chanter
comptines et chansons du répertoire traditionnel de France et d'ailleurs, accompagnés
de leurs parents.
Pour les enfants de 4 à 6 ans, sur inscription
Faîtes de la science !
LES MÉTIERS DE L'ASTRONOMIE
Quelques contes...
pour préparer Noël
mercredi 17 décembre de 9h30 à 10h
Autour du sapin, les bibliothécaires ont déposé
pour les plus jeunes ainsi que pour papa et
maman, des histoires et comptines pour un moment d'écoute et de partage en attendant Noël.
Pour les enfants de 0 à 3 ans
samedi 22 novembre de 17h15 à 18h15
Atelier animé par Émilie Wernli, médiatrice
scientifique à l'Observatoire de Lyon, université Lyon 1. Pour aborder avec les enfants
l'Année mondiale de l'Astronomie (2009),
l'Observatoire de Lyon souhaite leur faire découvrir le métier d'astronome et tous les métiers qui gravitent autour. Rendez-vous, avec
ou sans lunettes, à la bibliothèque.
Pour tous les enfants
BIBLIOTHÈQUE DU 6 E
Chantez ! Dansez !
samedis 8 novembre & 13 décembre
de 17h30 à 18h30
Chantez ! Zingn ! Dansez ! Tantsn ! Musique
klezmer et chansons yiddish avec Pauline
Koutnouyan, accordéoniste, Clémentine
Chauvaux, clarinettiste, Ariane Cohen-Adad,
violoniste et Bernard Cohen-Adad, chanteur
et guitariste de l'ensemble Dibouk.
Joie, tristesse, rage, nostalgie, tendresse,
l'ensemble Dibouk vous invite... alors...
Chantez ! Zingn ! Dansez ! Tantsn !
Pour tous, sur inscription (le 13/12 : adultes)
BIBLIOTHÈQUE DU 7 E
GERLAND
Atelier origami
mercredi 5 novembre de 14h45 à 15h30
avec Shima Sunaoshi, artiste
Au Japon, l'origami est un art populaire et
traditionnel qui se transmet de mère en fille
à partir d'un simple carré de papier... Shima
Sunaoshi, pratique l'origami depuis l'enfance, sa grand-mère l'a initiée. Passionnée,
elle a développé cette activité artistique
jusqu'à créer des décors de théâtre japonais.
En France, elle nous fait découvrir cet art et
nous invite à plier !
Pour les enfants à partir de 7 ans,
sur inscription. En partenariat avec Asiexpo
www.asiexpo.com
Un livre en plus !
samedis 8 novembre & 20 décembre
de 9h30 à 10h
Les enfants sont invités, une fois par mois,
à venir écouter des histoires en langue étrangère, racontées par les parents.
Pour les enfants de 4 à 6 ans, sur inscription
du 2 au 31 décembre
En attendant les fêtes de fin d'année, empruntez à loisirs une sélection de beaux livres que les bibliothécaires vous réservent
dans leur hotte !
Pour tous les enfants
© Mundoo
Le Temps du conte bilingue
topo : 11-12.08 : page 71
U
Bibliosciences
C'est quoi ton métier ?
samedis 8 & 15 novembre, samedi 6 décembre
de 14h à 15h30, samedis 29 novembre
& 13 décembre de 10h30 à 12h
Les cinq sens seront abordés pendant ces ateliers.
Parce que la curiosité n'est pas un vilain défaut...
La bibliothèque et l’association Les Petits Débrouillards proposent aux enfants de 7 à 10 ans de découvrir la science de manière ludique et de réaliser
des expériences simples et amusantes.
Pour les enfants de 7 à 10 ans, sur inscription (dans
la limite des places disponibles). L'inscription est
valable pour toutes les séances.
www.lespetitsdebrouillards-ra.org
Proposé dans le cadre de la Fête de la science
ILLUSTRATRICE
samedi 15 novembre de 13h à 17h
Rencontre et atelier avec Elise Mansot, illustratrice
lyonnaise. Au fil des ses albums, elle a construit un
univers très personnel, onirique et poétique. Il se
dégage de ses illustrations une candeur dans le
trait de ses personnages et une joie engendrée par
le choix de couleurs vives et contrastées. Quand elle
n’est pas à ses crayons, elle enseigne l’illustration aux
étudiants de l’école d’arts appliqués Bellecour de
Lyon. À l’occasion de cette rencontre, elle dédicacera
son dernier album "Voyage sur un nuage", écrit par
Véronique Massenot au édition Elan Vert Eds.
En partenariat avec la librairie Rive Gauche
(19 rue de Marseille 69007 Lyon)
La patate a la frite
samedi 22 novembre de 14h30 à 16h
Atelier animé par l’association Les Petits Débrouillards. Comme son drôle de nom l'indique, la pomme
de terre ressemble à une pomme et pousse... sous
la terre. Explorons ses facettes : patatogravure,
énergie.
Pour les enfants de 7 à 10 ans, sur inscription
(dans la limite des places disponibles)
www.lespetitsdebrouillards-ra.org
CCSTI / www.universite-lyon.fr
Proposé dans le cadre de la Fête de la science
Autour de la pomme de terre
mercredi 19 novembre de 14h30 à 16h
Atelier animé par l'association Les Petits Débrouillards. Comme son drôle de nom l'indique, la pomme
de terre ressemble à une pomme de terre et
pousse... sous la terre. Explorons ses facettes : patatogravure, énergie.
Pour tous les enfants, sur inscription
Proposé dans le cadre de la Fête de la science
BIBLIOTHÈQUE DU 7 E
GUILLOTIÈRE
Exposition du 7 au 11 novembre
La bibliothèque avait lancé, au printemps dernier,
un concours de dessin sur le thème "Dessine la bibliothèque de tes rêves". Une soixantaine de dessins ont été réalisés. La bibliothèque a choisi d’en
récompenser trois. Les lauréats sont : Tristan Guillaumot, Alexie Julien et Juliette Monnie, élèves à
l'école primaire Gilbert Dru. Les gagnants sont invités à venir chercher leur prix auprès des bibliothécaires.
Bébé bouquine, bébé comptine
samedis 15 & 29 novembre
samedis 6, 13 & 20 décembre de 10h30 à 11h
Histoires, comptines et chansons enfantines pour le
plaisir des p'tits bouts de 6 mois à 3 ans, accompagnés d'un adulte. Inscription sur place le jour même.
topo : 11-12.08 : page 72
© Coll. BMLyon
Dessine la bibliothèque
de tes rêves
Petites histoires sur la patate
samedi 22 novembre de 10h30 à 11h
Lundi, des patates. Mardi, des patates. Mercredi,
des papates aussi... et samedi... viens goûter de délicieuses petites histoires sur la patate.
Pour les enfants de 2 à 5 ans, sur inscription
Pour tous les enfants
U
LE PRIX DU VIF D'OR
jeudis 20 novembre & 18 décembre
de 17h30 à 18h45 Lire aussi page 30.
LES BIBLIOTHÈQUES
DU 7 E FÊTENT GUIGNOL
mercredi 3 décembre de 16h à 16h30
En 2008, c'est le bicentenaire de Guignol. Les
bibliothèques du 7e arrondissement rendent
hommage à cette marionnette "Made in
Lyon" à travers des événements qui feront
sourire les petits comme les grands.
MEDIATHÉQUE
DU BACHUT
Bébé bouquine,
bébé comptine
l’ONG PLAN : campagnes de vaccinations,
construction de centres de santé, formation
de personnel soignant, sensibilisation des
populations en matière d’hygiène, de prévention et de soins.
mercredis 5 & 19 novembre, mercredis 3
& 17 décembre de 10h15 à 10h30
mercredis 5 & 19 novembre, mercredis 3
& 17 décembre de 10h45 à 11h
Histoires, comptines et chansons enfantines
pour le plaisir des petits de 0 à 3 ans, sur inscription.
Mon p’tit ciné
© PLAN international
Club de lecture
ENFANTS
mardi 4 novembre à 15h
Projection d’un film sur grand écran
Pour les enfants à partir de 6 ans.
Jeanine raconte...
© Jeris Castelbou
mercredis 5 novembre & 3 décembre
de 15h à 15h30
Jeanine, une mamie bénévole, vient partager
avec les enfants le plaisir de lire et d'écouter
des histoires.
Pour les enfants à partir de 6 ans
LECTURE EN IMAGE DE "L'ESPIONNE DES TRABOULES"
Enquête dans la cité de Guignol" de Fabian
Grégoire. Nous sommes au XIXe siècle, Martin, dix ans, vit à Lyon avec ses parents qui
sont des canuts. Ce nom est donné aux artisans et employé de la soie. La famille est
unie, mais doit travailler très dur, Martin doit
apprendre le métier pour les aider. Un jour, sa
mère est agressée, et se fait voler une pièce
de velours précieux...
Pour les enfants de 7 à 10 ans
LA PETITE SÉANCE
samedi 13 décembre de 15h30 à 16h15
La bibliothèque vous propose la projection de
petits épisodes sur les aventures de Guignol.
Pour les enfants de 4 à 6 ans, sur inscription
BIBLIOTHÈQUE DU 7 E
JEAN MACÉ
Club de lecture
LE PRIX DU VIF D'OR
samedis 15 novembre & 13 décembre
de 10h45 à 12h
Lire aussi page 30
Club de lecture
LE PRIX DU VIF D’OR
vendredis 14 novembre & 12 décembre
de 17h30 à 19h
Lire aussi page 30
Le Temps du conte
samedis 15 & 29 novembre
samedi 13 décembre de 15h à 15h30
Partons en voyage au pays des histoires qui
font tantôt rêver, tantôt frissoner, tantôt rire.
Pour les enfants à partir de 3 ans
LA SANTÉ : UN DROIT
POUR LES ENFANTS
Depuis 1937 l’ONG PLAN intervient dans 49
pays du Sud défavorisés. Parmi ses grands
domaines d’intervention, la santé des enfants est un objectif prioritaire. En 2007, 9,7
millions d’enfants sont morts avant l’âge de
5 ans, victimes, entre autres, du paludisme,
de malnutrition, du sida.
Les différentes manifestations proposées du
18 au 22 novembre exposent les actions de
PLAN, Santé-paludisme
Exposition du 18 au 22 novembre
Illustration d’une action spécifique : la lutte
contre de paludisme, fléau qui tue dans le
monde un enfant toutes les 30 secondes .
PLAN, co-fondateur de la coalition française
contre le paludisme, est initiateur et acteur
de la Journée mondiale contre le paludisme.
Durant l’exposition : présence de parrains et
marraines, projection de vidéos, documents
d’information sur l’association, petit atelierdessin libre pour les enfants.
Association Plan France /
www.planfrance.org
Atelier de dessin
mercredi 19 novembre de 16h à 17h
Venez faire des dessins qui seront ensuite
échangés avec des enfants du Mali, parrainés par l'association PLAN.
Pour les enfants de 8 à 12 ans, sur inscription
Temps du conte spécial
samedi 22 novembre de 15h à 15h30
Vous pourrez partir à la découverte des enfants du monde à travers les lettres des filleul(e)s de PLAN.
Pour les enfants à partir de 3 ans
Une conférence est également proposée
pour les adultes (voir aussi page 52)
topo : 11-12.08 : page 73
U
Roulé, boulé...
mercredi 26 novembre de 10h30 à 11h
Roulés le loup, la grosse pastèque et la grand-mère
dissimulée à l'intérieur, boulé le doudou, qui au fil
des obstacles redevient pelote ! Les albums de Praline Gay-Para et Ruth Brown sont mis en mouvement sous forme de jupons superposés et d'un
tableau animé réalisés par Isabelle Groussol et
Claire Schwartz de l'association Et colegram.
Pour les enfants de 18 mois à 5 ans, sur inscription
Le potager de Filo : un spectacle
malicieux et interactif
mercredi 10 décembre de 10h15 à 11h
Filo, jardinier poétique, arrive avec sa boîte.
Quelques graines plantées... et la magie opère !!!!
Les légumes poussent sous les yeux de Filo et des
enfants. Chaque légume est l’occasion de découvrir un son, une couleur, une forme et un rythme.
Une fable pour éveiller les sens, découvrir les légumes et prendre le temps de laisser grandir. Tous
les légumes finiront dans un joyeux potage musical.
Sur inscription au 04 78 78 11 76
Pour les enfants de 8 mois à 3 ans, sur inscription
Compagnie La grand'Distrib
www.myspace.comcielagrandedistrib
L'Heure de la découverte
FILMS D'ARTISTES
samedi 13 décembre à 15h
La forme "d’art filmé" est née il y a une quarantaine
d’années et s’est beaucoup répandue dans l’art
contemporain. À travers différentes vidéos, les enfants pourront découvrir ce médium qui n’est ni un
dessin animé, ni une image fixe ni un film de fiction.
L’artiste prend sa caméra comme le peintre son
pinceau pour réaliser son œuvre.
Pour les enfants de 9 à 12 ans et les adultes,
sur inscription
(Lire aussi page 63)
LES RENDEZ-VOUS
DU NUMÉRIQUE
Des ateliers d’initiation et de découverte d’Internet
sont proposés régulièrement. Renseignez-vous à
l’Espace numérique Enfants
Masques à faire peur
mercredi 5 novembre de 10h30 à 12h
Dessine ton masque sur ordinateur et étonne tes
amis !
Pour les enfants à partir de 7 ans
sur inscription au 04 78 78 11 94
Amène ta clik
et viens créer ton blog
mercredi 5 novembre de 15h à 17h
Tu veux partager tes photos, tes passions, tes
coups de gueule et tes coups de cœur ? Alors viens
créer ton blog !
Pour les ados, sur inscription
Scoop au Bachut
samedi 29 novembre & mercredi 3 décembre
de 10h à 12h
Avec un montage photo, crée un article insolite sur
la médiathèque !
Un troupeau d’éléphants à la porte ? Une fourmi
géante en salle jeunesse ? À toi d’imaginer et de
créer l’événement !
Pour les enfants à partir de 8 ans,
sur inscription
Passe ton permis web
samedi 20 décembre de 10h30 à 12h
Évite les dangers et deviens un bon surfer sur internet !
Pour les enfants à partir de 7 ans,
sur inscription
Grand quizz de fin d’année !
mardi 23 décembre de 13h à 19h
Si tu viens à l’Espace numérique, demande le quizz
et essaie de répondre aux questions en trouvant les
bonnes informations sur internet ! Attention, tu n’as
que vingt minutes ! Qui sera le champion de la recherche sur internet ?
Pour les enfants à partir de 7 ans
topo : 11-12.08 : page 74
U
Déguise-toi en...
Petit
esquimau, en Père Noël, ou en bonhomme de
neige avec l’ordinateur !
mercredi 24 décembre de 10h30 à 12h
Pour les enfants à partir de 7 ans,
sur inscription
mercredi 3 décembre de 10h30 à 11h30
Alice, le petit Poucet… de nombreux contes
pour enfants évoquent la peur de rapetisser.
Avec « Petit » présenté au Théâtre Nouvelle
Génération les 3 et 5 décembre, Catherine
Anne, auteur et metteur en scène, raconte
l’histoire d’un gamin, un petit dur, furieux
d’être si petit à côté de sa grande sœur, et
qui se met soudain à rétrécir à l’intérieur de ses
habits. Qui a bien pu lui jeter un sort pareil ?
Pour les enfants à partir de 6 ans
BIBLIOTHÈQUE DU 9 E
SAINT-RAMBERT
Le Temps du conte
mercredis 5, 19 & 26 novembre
mercredis 3 & 17 décembre de 10h30 à 11h15
Lectures, comptines, chansons pour petis
oreilles...
Pour les enfants de 3 à 8 ans
ENFANTS
BIBLIOTHÈQUE DU 9 E
LA DUCHÈRE
Bébé bouquine,
bébé comptine
mercredis 5, 12, 19 & 26 novembre,
mercredi 3 décembre à 10h
Pour les enfants de moins de 5 ans
Petits contes russes
mercredi 10 décembre à 17h
Théâtre d'ombres et de papier avec Odile
Bertotto et Patrice Vandamme, conteurs de
la Compagnie les arTpenteurs, pour découvrir deux contes traditionnels de Russie. Lire
page 66. Pour les enfants à partir de 4 ans
Conte spécial Noël
Les aventures du roi Odyssée
FILMS D'ARTISTES
mercredi 26 novembre à 10h30
La forme "d’art filmé" est née il y a une quarantaine d’années et s’est beaucoup répandue dans l’art contemporain. À travers
différentes vidéos, les enfants pourront découvrir ce médium qui n’est ni un dessin
animé, ni une image fixe ni un film de fiction.
L’artiste prend sa caméra comme le peintre
son pinceau pour réaliser son œuvre.
Pour les enfants de 9 à 12 ans et les adultes,
sur inscription
(Lire aussi page 63)
Bébé bouquine,
bébé comptine
jeudi 27 novembre de 16h à 16h30
Des lectures, des histoires, des comptines,
des mots... dès le berceau !
Pour les enfants de 0 à 3 ans
Projection surprise
samedi 20 décembre à 15h
Noël pour les grands, pour les enfants
de 6 à 10 ans
Sur le traîneau du Père Noël
jeudi 11 décembre de 17h à 18h
Sakina Lamri, conteuse, invite les enfants à
se laisser transporter sur le traîneau du Père
Noël.
Pour les enfants à partir de 3 ans,
sur inscription
L'Heure de la découverte
BLANC COMME NEIGE
mercredi 17 décembre à 10h30
À l'approche de Noël, c'est l'histoire de
Neige qu'Olga raconte en présentant des
œuvres d'art de l'Artothèque.
Une rencontre avec les œuvres originales
des collections graphiques et photographiques de la Bibliothèque. Cette présentation sera suive d'un petit goûter.
Pour les enfants à partir de 4 ans.
Sur inscription
MEDIATHÉQUE DE VAISE
Bébé bouquine,
bébé comptine
mercredi 5 et samedi 15 novembre à 10h15
mercredis 3 & 13 décembre de 10h15 à 11h
(séances du mois de décembre sur inscription)
Lectures et comptines pour les enfants de
moins de 3 ans.
Le Temps du conte
samedi 8 & mercredi 19 novembre à 15h
samedi 6 & mercredi 17 décembre à 15h
Lectures pour les enfants à partir de 4 ans
Projections de films
samedi 29 novembre de 16h à 16h30 :
Venez découvrir des séries où les animaux
sont rois !
Pour les enfants de 3 à 5 ans
samedi 20 décembre de 15h à 16h30 :
projection surprise pour les enfants
à partir de 6 ans.
topo : 11-12.08 : page 75
Merci à Milan I., Rosalie R. et Philippe S.
L'Heure de la découverte
mercredi 17 décembre à 10h
Carlos de Boisset vient nous faire rêver avec
des histoires de Noël.
Pour les enfants de moins de 5 ans
Petit, TNG © Hervé Bellamy
mercredi 19 novembre de 10h30 à 11h30
En écho au spectacle présenté au Théâtre
Nouvelle Génération du 14 au 30 novembre,
nous vous invitons à venir écouter quelques
fameuses aventures d'Ulysse aux prises
avec le géant Polyphène.
Pour les enfants de 7 à 10 ans
Tous en scène !
sur le site Arts vivants
de la bibliothèque
ts
n
a
v
i
y
o
l
n
.
v
f
r
m
s
/
t
a
r
b
www.
WWW.BM-LYON.FR
04 78 62 18 00
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising