Dispositif régional Avenir jeunes - Région Ile-de

Dispositif régional Avenir jeunes - Région Ile-de
Carte de compétenCes
« Avenir Jeunes » Île-de-France
AXE 1
Se repérer dans son
parcours « Avenir Jeunes » et
parler de ses apprentissages
AXE 12
Utiliser les ressources informatiques
et numériques
Communiquer à
l’écrit dans le monde
professionnel
AXE 10
Communiquer à l’oral
dans le monde
professionnel
Mettre en avant ses
compétences et les
adapter à différentes
situations à l’oral
Argumente et relie
les objectifs entre son
parcours et son projet
Explique à son
entourage les
cadres d’un
environnement
professionnel
et/ou de
formation
Explique ce qu’il fait,
ce qu’il apprend dans
"Avenir Jeunes"»
Comprend des
écrits variés liés
à un emploi ou à
une qualification Comprend
Les adapte
des écrits
nécessaires à
son parcours
Structure
les écrits en
relation
Adapte sa manière
de communiquer
à tout interlocuteur
et dans toute situation liée à l’emploi
Communique
en face à face,
au téléphone et
peut expliquer
des choix
Utilise (accompagné-e)
les moyens informatiques
& numériques en lien
avec son projet
Comprend et
produit des écrits
courts
Rédige des écrits
courts liés à son
projet avec aide
Communique avec
des acteurs de
l’emploi et de la
formation sur son
projet et sur son
parcours
AXE 3
Se situe et s’adapte à des
cadres formels et/ou inconnus
Utilise en autonomie les
TIC liées à sa situation
Varie les façons
de présenter ses
activités selon son
intention, l’objet et
l’interlocuteur
AXE 9
Se repérer et respecter les
règlements, les codes sociaux
Sélectionne et trie
les ressources
informatiques et
numériques au
service de son
projet professionnel
AXE 11
AXE 2
Interroge des acteurs
pour mieux connaître et
comprendre son parcours
« Avenir Jeunes »
Utilise partiellement les moyens
informatiques &
numériques
Nomme le
dispositif
« Avenir
Jeunes »
et identifie
quelques
actions
Analyse ses premières expériences
professionnelles
Respecte les règles
et s’interroge sur les
codes implicites
Identifie
quelques règles
liées à sa
formation et à
son statut
Comprend et remplit
partiellement les écrits
liés à son identité et
son entrée en formation
Se positionne
dans le monde
du travail et/ou
de la formation
en intégrant
les contraintes
et les réalités
Se confronte au
monde professionnel
et aux métiers visés
Identifie ce que
travailler veut dire
Identifie les obstacles à
surmonter en vue de son
insertion professionnelle
Se présente de façon
partielle dans le cadre
d’un entretien
Participe à une
démarche ou
recherche
de solution guidée
Utilise les ressources
nécessaires à son
projet pour se
rendre disponible et
autonome
Parle de ses activités
Emet une/plusieurs idées
partiellement en réponse
de projet professionnel
aux sollicitations
Confronte un
Identifie
les
informations
projet aux
Identifie les personnes
chiffrées ou non, présentes
contraintes
et adopte une posture
Parle de ses activiou manquantes en situation
socio-éconopour apprendre
tés en réponse à des
miques et à
sollicitations et les
Identifie les lieux ressources,
Définit un
ses réalités
Expose ses situe dans le temps
les horaires, se rend seul-e
projet réaliste et
activités
dans des espaces connus
réalisable
Applique
les
opérations
de manière
Adopte une attitude
et les mesures dans des
structurée,
attentive pour travailler,
situations de calcul liées
chronologique,
Elargit (accompagné-e) sa
peut aider les autres et
dans des situaà son environnement
mobilité vers des nouveaux
accepte d’être aidé-e
tions variées
espaces et prend en compte
le temps de transport
Choisit les raisonnements
et les opérations adapFait des propositions et
tées pour répondre à des
accepte de les négocier
situations courantes
Explore seul-e de nouveaux
espaces en mesurant le temps
nécessaire, pour ses déplacements
Elabore et confronte ses
Participe activement au travail
stratégies de résolution
collectif en variant sa place
de problème dans des
et son rôle dans le groupe
environnements variés
Peut être médiateur
Mobilise des
ressources de
façon autonome
pour gérer les
imprévus
Détermine la/
les étape-s de
mise en œuvre
de son projet
professionnel
Organise seul-e ses déplacements
pour son projet en respectant les
contraintes horaires
AXE 8
AXE 6
Travailler en
groupe et en équipe
AXE 7
Mobiliser ses compétences
mathématiques
Organiser et planifier son
intégration professionnelle
Cercle 1 : Identifier et s’identifier
Cercle 2 : se confronter et s’impliquer
Cercle 3 : confirmer et expérimenter
Cercle 4 : mettre en oeuvre et gérer
S’identifier à un ou
des métiers
Axe de 1 à 4 : Réfléchir
Axe de 5 à 8 : Organiser
Axe de 9 à 12 : Communiquer
AXE 4
Créer les
conditions
favorables à la
réussite de son
projet
AXE 5
Construire son
projet professionnel
SOMMAIRE DES FICHES PRATIQUES
1
2
Mode d’emploi
• Le pôle de projet professionnel dans Avenir Jeunes
• Comment se font les évaluations dans le sas ?
• La mise en oeuvre de la formation
La démarche de positionnement
• Fiche 1 : le sas dans le pôle de projet professionnel
• Fiche 2 : la démarche d’évaluation-positionnement dans le sas
• Fiche 3 : l’évaluation initiale
• Fiche 4 : l’évaluation intermédiaire
• Fiche 5 : l’évaluation finale
Les outils
3
4
• Fiche 6 : la carte de compétences Avenir Jeunes avec les descripteurs
• Fiche 7 : la carte de compétences Avenir Jeunes sans les descripteurs
• Fiche 8 : le tableau des indicateurs de performance
• Fiche 9 : les compétences clés
• Fiche 10 : les axes de compétences de la carte et les compétences clés
L’analyse des compétences de communication
• Fiche 11 : le rapport à la langue orale
• Fiche 12 : le rapport à la langue écrite
• Fiche 13 : l’apprentissage de la lecture-écriture, les compétences opérationnelles
Mode d'emploi
• Le pôle de projet professionnel
• Comment se font les évaluations dans le sas ?
• La mise en oeuvre de la formation
LE PÔLE DE PROJET PROFESSIONNEL
Le Pôle de projet professionnel (PPP) est, avec les Espaces de Dynamique d'Insertion (EDI), une composante essentielle
d'Avenir Jeunes. Son but est d'amener les jeunes à élaborer ou affiner un projet professionnel en travaillant également les
compétences clés nécessaire à celui-ci.
 Les jeunes concernés
Agés de 16 ans à 25 ans, pas ou peu qualifiés, les jeunes doivent construire, confirmer ou approfondir leur projet
professionnel ;
Ces jeunes peuvent avoir des besoins dans le domaine de la maîtrise de la langue française, que ce soit à l’écrit ou à
l’oral. Ils doivent cependant, à l’entrée, posséder le niveau A1.1 corrélé au Cadre Européen Commun de Référence pour
les langues.
Ces jeunes doivent donc avoir acquis les compétences du cercle 1 pour les axes 9, 10, 11 de la carte de compétences
« Avenir Jeunes », à savoir :
Axes
AXE 9
Mettre en avant ses compétences et les
adapter à différentes situations, à l’oral
AXE 10
Communiquer à l’oral dans le monde
professionnel
AXE 11
Communiquer à l’écrit dans le monde
professionnel
Cercles
Indicateurs
Cercle 1
Parle de ses activités partiellement en
réponse aux sollicitations
- Nomme et décrit quelques activités de façon peu précise
- Se fait comprendre globalement sur ce qu’il/elle sait
faire ou aime faire.
- A certains moments, est amené à répéter pour se faire
comprendre.
Cercle 1
- Présente quelques éléments de son identité nom,
prénom, état civil, nombre d’enfants, entourage familial,
lieu d’habitation
Cercle 1
- Comprend et produit des éléments liés à la situation
d’énonciation (qui, à qui, quand, quoi).
- A éventuellement besoin de modèles pour produire un
texte d’une quinzaine de mots.
Se présente de façon partielle dans le
cadre d’un entretien
Comprend et remplit partiellement les
écrits liés à son identité et son entrée en
formation
 L’orientation
Elle est effectuée par différentes structures selon le statut et les besoins du jeune. Ces structures renseignent une fiche
de liaison :
• Les missions locales,
• La Mission Générale d’Insertion de l’Éducation Nationale, pour les jeunes qu’elle suit, Ces jeunes restent sous
statut scolaire.
• les CAP EMPLOI, pour les jeunes 16 - 25 ans en situation de handicap.
Les jeunes orientés par les missions locales et les CAP emploi acquièrent le statut de stagiaire de la formation professionnelle continue
et peuvent prétendre à une rémunération et à une protection sociale, financées par la Région, suivies par l'ASP.
Les jeunes doivent être en mesure de suivre la formation à temps plein.
2
COMMENT SE FONT LES ÉVALUATIONS DANS LE sas ?
 La démarche préconisée
Le jeune est au centre de l’évaluation par la mise en œuvre d’interactions variées. Il devient acteur de la construction
de son parcours.
Ainsi, les acquis et les représentations de chaque jeune seront identifiés au regard de trois grands aspects :
• Le rapport à la formation en général et au dispositif Avenir Jeunes en particulier et aux conditions de réussite du
parcours (investissement et disponibilité personnels, mobilité…) ;
• Le rapport au projet professionnel (secteur, métier, qualification), le degré d’expérience professionnelle et la
valorisation des compétences personnelles utiles pour le projet ;
• Le degré de maîtrise des compétences communicatives en français – orales et écrites (en s’aidant des tableaux du rapport à la langue orale-écrite) ; • Le degré de maîtrise des compétences mathématiques et numériques nécessaires à l’insertion professionnelle.
Identification
des
compétences
!
Le jeune
formule ses
attentes
!
Analyse
des besoins
!
Mesure des
écarts entre
compétences
acquises et celles
nécessaires au
projet professionnel
!
Co-définition
d’objectifs
de parcours
de formation
finale
 Principes à prendre en compte pour réaliser les évaluations
 Principe 1
L’évaluateur cherche systématiquement des éléments sus, connus pouvant être mobilisés au service des situations
proposées afin de reconnaître des compétences partielles, aussi embryonnaires soient-elles .
Ce principe permet de situer des acquis pour établir des objectifs de progression par la suite et non pas de catégoriser
les personnes.
 Principe 2
Tout jeune accédant à Avenir Jeunes découvre progressivement les axes de compétences travaillés dans le dispositif,
dans le cadre de l’évaluation initiale. Il sera sollicité à des moments précis pour s’auto-évaluer.
Ce principe suppose d’accepter que les compréhensions puissent être partielles et « qu’on n’a pas besoin de tout
comprendre pour comprendre ».
 Principe 3
Toute évaluation est contextualisée et s’appuie sur des situations d’évaluation et non sur des tests. L’approche actionnelle
proposée par les compétences clés et la carte de compétences Avenir Jeunes implique des mises en situation réelles
ou simulées, reliées à l’action dans l’environnement socio-professionnel.
3
LA MISE EN OEUVRE DE LA FORMATION
A l’issue du positionnement initial, un parcours
individualisé est défini avec le stagiaire.
Axe de 9 à 12
Axe de 1 à 4
La construction de ce parcours tient compte des
axes prioritaires à travailler en fonction des besoins
de chaque jeune.
Pôle « réfléchir »
Pôle « organiser »
Pôle « communiquer »
Chaque séance de formation propose un travail sur
plusieurs axes simultanément.
Axe de 5 à 8
Ces axes sont organisés en 3 pôles dans lesquels
se distribuent les compétences clés :
Réfléchir
Organiser
Communiquer
Axe 1
Axe 5
Axe 9
Se repérer dans son parcours
« Avenir Jeunes » et parler de
ses apprentissages
Construire son projet professionnel
Axe 2
Axe 6
Se repérer et respecter les règlements,
les codes sociaux
Mobiliser ses compétences mathématiques
Axe 3
Axe 7
S’identifier à un ou des métiers
Axe 4
Créer les conditions favorables à la
réussite de son projet
Mettre en avant ses compétences et les adapter à différentes situations, à l’oral
Axe 10
Communiquer à l’oral dans le monde professionnel
Axe 11
Organiser et planifier son intégration
professionnelle
Communiquer à l’écrit dans le monde professionnel
Axe 8
Axe 12
Travailler en groupe et en équipe
Utiliser les ressources numériques et informatiques
 Les liens entre la mission locale, le sas et le parcours de formation
A l’issue de chaque séquence de formation et avant le bilan intermédiaire et final dans le sas, les évaluations en
formation permettent de mesurer les progrès du stagiaire sur les axes de compétences.
Les séquences sont évaluées en fonction des axes, des indicateurs de la carte et sont transmises au référent sas du
parcours, avant le bilan intermédiaire et avant le bilan final.
Le conseiller de mission locale est informé, tout au long du parcours, des évaluations des stagiaires. C’est avec le
conseiller de mission locale que la suite de parcours est envisagée, en amont de la sortie du dispositif « Avenir Jeunes ».
Une attestation de compétences est remise en fin de formation.
4
La démarche et le positionnement
•• Fiche 1 : le sas dans le pôle de projet professionnel
•• Fiche 2 : la démarche d’évaluation-positionnement dans le sas
•• Fiche 3 : - initiale
•• Fiche 4 : l’évaluation intermédiaire
•• Fiche 5 : l’évaluation finale
1
LE SAS DANS LE PÔLE DE PROJET PROFESSIONNEL
Le sas est un espace d'évaluation dans lequel le référent accueille et accompagne chaque jeune tout au long de son
parcours sur le pôle.
Il comporte trois moments d'évaluation : initiale, intermédiaire et finale.
Evaluations
Initiale durée environ 12 heures
Intermédiaire durée environ 7 heures
Finale durée environ 5 heures
Finalité
Finalité
Finalité
Accéder au dispositif en ayant identifié les
acquis et les priorités à travailler en formation.
Situer les nouveaux acquis et co-définir la suite
du parcours en prenant appui sur l'évaluation
initiale.
Evaluer les compétences acquises et consolider l'accès à la mise en oeuvre de la suite de
parcours après Avenir Jeunes
Objectifs
Objectifs
Objectifs
Valider et enrichir les éléments transmis par la
mission locale (fiche liaison, pré-positionnement).
Situer les acquis au sein de la carte de compétences.
Co-définir et visualiser le parcours à enclencher.
Co-définir les éléments prioritaires à travailler
au sein de la formation.
Communiquer tous les éléments évalués à
l'organisme chargé de la première partie du
parcours Avenir Jeunes au jeune et au conseiller
de la mission locale.
Mesurer les progrès et situer les nouveaux
acquis.
Evaluer les progrès par rapport aux axes
travaillés.
Interroger l'adéquation entre la formation
suivie et les objectifs définis lors du positionnement initial.
Evaluer ce qui reste à faire par rapport au
projet.
Définir de nouveaux objectifs : de nouveaux
axes ou passage d'un cercle à un autre en
fonction des priorités et du projet.
2
Anticiper et communiquer avec le conseiller
de la mission locale en amont de la sortie du
dispositif "Avenir Jeunes".
LA DÉMARCHE D'ÉVALUATION ET DE POSITIONNEMENT
 Elle est impliquante et interactive. Elle sollicite les évaluateurs pour :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Expliciter les principes, la finalité et les objectifs des évaluations avant d’enclencher les entretiens et de proposer
les activités d’évaluation ;
Mener des entretiens et des interactions à visée évaluative ;
Faire émerger des compétences et attendre la mise en mots des réponses ;
Animer des moments collectifs dans le cadre d’activités interactives ;
Analyser des retours d’enquête ou des observations d’environnement proposés aux jeunes de façon individuelle ou
en petits groupes ;
Analyser des écrits produits dans le cadre des situations évaluatives ;
Positionner sur les axes de la carte de compétences en tenant compte des critères d’observation et des indicateurs
de performance ;
Analyser avec les jeunes les écarts entre l’auto-évaluation et les évaluations du référent sas ;
Restituer aux jeunes, aux prescripteurs et aux organismes chargés de la prise en charge des parcours, les résultats
des évaluations.
Pré-positionnement et
orientation
Evaluation initialepositionnement sas
Formation
1e partie
Evaluation
intermédiaire sas
Formation
2e partie
Evaluation finale
sas
La mission locale
transmet au sas et
au jeune orienté les
résultats de l’entretien lui permettant – a
priori – d’accéder à
Avenir Jeunes.
Le référent sas
évalue et positionne
le jeune au regard des
compétences de la
carte, puis définit avec
lui son parcours de
formation dans Avenir
Jeunes.
Le stagiaire réalise
la 1ère partie de son
parcours de formation
dans Avenir Jeunes.
Les organismes
veillent à la traçabilité et à la prise
de conscience des
apprentissages par
les jeunes.
L’évaluation
intermédiaire mesure
la progression du
stagiaire au regard de
l’évaluation initiale.
Elle permet au
référent sas avec le
stagiaire, d’ajuster le
parcours de formation
dans Avenir Jeunes.
Le stagiaire réalise la
suite de son parcours
de formation dans
Avenir Jeunes.
La mise en perspective se fait avec
l’objectif de l’accès
à la qualification, à
l’emploi.
L’évaluation de fin de
parcours formalise
les compétences
acquises et consolide la définition
de la suite du
parcours d’insertion
professionnelle en
lien avec la mission
locale.
Le parcours au sein du dispositif Avenir Jeunes est rythmé par les évaluations effectuées dans le cadre du sas.
3
axes évalués
4
2ème partie
Faire que le jeune commence à se projeter dans la formation.
Présenter la carte de compétences Avenir Jeunes
Explorer les compétences de communication, le rapport à ses compétences et ses centres d’intérêt
Noter les éléments saillants de discours et de choix formulés afin de
préciser les axes 5 et 9, analyser ces discours et la manière de valoriser
les savoir-faire et les compétences personnelles (axes 8, 9). Analyser
les liens existants –ou non – entre le projet exprimé, les expériences
antérieures et les connaissances sur le métier/secteur visé.
Explorer et mettre en discussion le rapport aux codes sociaux et aux
règlements (axe 2)
1ère partie
Identifier, recueillir les éléments permettant de positionner le rapport
au projet professionnel (axe 5), les éventuels obstacles personnels et
analyser/évaluer la prise de conscience par le jeune (axe 4).
Débuter l’évaluation des compétences en communication et analyser le
rapport à la langue française (maternel ou premier, second, étranger) en
utilisant les critères du tableau « rapport à la langue orale » (axe 10),
Evaluer le degré de production écrite en lien avec les cercles 1-2 et si
nécessaire les cinq paliers correspondant au cheminement A1.1 – A1
(vérifier les compétences en cercle 1 donnant accès à Avenir Jeunes).
Vérifier que le jeune a les compétences du cercle 1 des axes 9, 10 et 11
afin de valider son entrée sur le pôle.
Utiliser les ressources informatiques et numériques
Axe 12
Communiquer à l’écrit dans le monde professionnel
Axe 11
Communiquer à l’oral dans le monde professionnel
Axe 10
Mettre en avant ses compétences et les adapter
à différentes situations à l’oral
Axe 9
Construire son projet professionnel
Axe 5
Créer les conditions favorables à la réussite de
son projet
Axe 4
Se repérer et respecter les règlements, les
codes sociaux
Axe 2
Phase 1 : Mettre le jeune en confiance et l’évaluation en perspective pour éveiller la motivation.
Poser le cadre et les modalités de l’évaluation, présenter globalement les phases suivantes.
Mettre en place une grille de positionnement progressif des compétences.
Cette grille permet un suivi personnalisé et sera utilisée également pour tracer les évaluations intermédiaire et finale.
phases et objectifs, points d'appui méthodologique
En collectif et en sous-groupes
Présentations croisées et formulation des attentes sur la formation au travers
d’une activité ludique/interactive permettant de verbaliser ses centres d’intérêt
et le projet professionnel envisagé.
Présentation de la carte avec ou sans descripteurs, de façon interactive, progressive et ludique en faisant utiliser/croiser les mots clés de la présentation de
chacun.
Travail d’exploration personnelle en centre ou dans l’environnement social selon
son degré d’autonomie
Préparation de l’interview sur un métier/secteur professionnel (co-définir le lieu
et les personnes à interviewer).
Le travail exploratoire peut être mené également sur Internet.
Constituer le dossier ASP, collecter les documents nécessaires au dossier.
Discussion autour de la convocation transmise au jeune par le sas
Exploration des obstacles pouvant freiner l’entrée et les évolutions dans son
parcours.
Production d’écrit sur son identité.
Entretien individuel, semi-directif, dirigé sur soi, son parcours, ses attentes, ses
projets (insister sur les centres d’intérêt).
Durée 1ère partie : 1 heure maximum
Durée 2ème partie : 2 heures environ
situations d'évaluation, activités, modalités
ÉVALUATION INITIALE
axes évalués
5
Proposer une auto-évaluation et faire identifier des axes à travailler
prioritairement.
Observer et écrire sur la grille de suivi le degré de compréhension des
axes et les axes choisis.
Etablir des liens avec les propos tenus dans les phases 1 et 2 pour
effectuer un positionnement critèrié sur le parcours à construire (axe 1)
et les axes choisis par chaque jeune.
Variables selon les choix
Axe 3
S’identifier à un ou des métiers
Axe 7
Organiser et planifier son intégration professionnelle
Axe 6
Mobiliser ses compétences mathématiques
Axe 11
Communiquer à l’écrit dans le monde professionnel
2ème partie
Positionner sur l’axe 3 en interrogeant les indicateurs et en établissant
les liens entre les axes 5 et 3.
Analyser et mettre en relation les résultats de l’évaluation avec les
indicateurs des axes 6 et 7.
Evaluer la production écrite (quantité et qualité d’écrit produit) en
tenant compte des indicateurs spécifiques à l’axe 11 et des composantes
de l’écrit (pragmatique, textuelle, phrastique, infraphrastique).
Si nécessaire, positionner sur les cinq paliers menant au niveau A1.
Phase 3 : Co-définir le parcours.
Axe 5
Construire son projet professionnel
Axe 10
Communiquer à l’oral dans le monde professionnel
Axe 8
Travailler en groupe et en équipe
Axe 11
Communiquer à l’écrit dans le monde professionnel
1ère partie
Présenter les axes évalués et positionner selon les indicateurs des axes
5, 8,10 et 11.
Conseil : il est souhaitable de constituer une banque de données sur
les métiers et les secteurs récurrents et de prévoir des questionnaires
types.
Positionner le degré de compréhension, la production écrite à partir
des indicateurs de l’axe 11 et des cinq paliers menant au niveau A1 si
nécessaire.
Phase 2 : Poser le cadre et les modalités de fonctionnement du parcours et préparer la co-définition du parcours.
phases et objectifs, points d'appui méthodologique
Auto-positionnement sur ces axes et sur les autres axes qui sont impactés.
Faire choisir 3 axes prioritaires par le jeune.
En grand groupe et en sous-groupes
Durée : 1h30 environ
Proposer l’élaboration d’une lettre de demande de stage ou de formation à un
responsable d'organisme ou d'entreprise (consigne orale selon le degré de
compétence écrite).
En groupe et en sous-groupes
Retour sur les explorations effectuées entre les 2 parties de cette phase.
Analyse des modalités de recherche, d’interview, des difficultés rencontrées et
des éléments de réussite.
En individuel
Résolution de situations de calcul liées aux trajets-déplacements effectués.
En binôme, puis en collectif
Interactions orales, constitution d'un binôme : chacun présente le parcours et le
projet de l'autre en s'appuyant sur des éléments évoqués en phase 1.
Visionnage d'un film-métier (environ 10 mn). Echanges sur les impressions et
les points de vue, en groupe (45 mn).
En individuel
Renseignement d'un questionnaire sur son projet professionnel (degrés de
complexité variés permettant à tous de le remplir au moins partiellement.
Durée 1ère partie : 2 heures maximum
Durée 2ème partie : 2 heures environ
situations d'évaluation, activités, modalités
ÉVALUATION INITIALE (SUITE)
6
Pas d’évaluation ciblée
Utiliser les ressources informatiques et
numériques
Axe 12
Communiquer à l’écrit dans le monde
professionnel
Axe 11
Mobiliser ses compétences mathématiques
Durée : 2 heures environ
situations d'évaluation, activités, modalités
Signature du contrat.
Restitution de l’évaluation : retour sur l’auto-évaluation, explicitation des écarts
pouvant exister avec l’évaluation.
Retour sur l’évaluation des différents axes à travers les différentes situations et
activités proposées
Positionnement à l'aide de l'outil Excel Avenir Jeunes fourni par la Région
Reformulation des attentes du stagiaire
Entretien individuel et relecture du contrat d’objectifs
Durée : 30 à 45 mn
En individuel
Situations d’évaluation en lien avec le contrat en alternance :
- calculer le montant de la rémunération selon un nombre d’heures donné.
- comparer deux bulletins de salaire d’une personne X avec le relevé d’absences
et le planning hebdomadaire correspondant. Vérifiez si le montant est correct.
Trois degrés de complexité seront proposés pour chaque situation.
Support : « Guide du stagiaire de la formation professionnelle continue » de la
Région-Ile-de France.
Recherche personnalisée sur Internet en lien avec les phases 1-2-3
Faire reformuler les attentes du stagiaire.
Confronter l’auto-évaluation et l’évaluation.
Confirmer l’adhésion du stagiaire au parcours dans le pôle.
Co-définir les objectifs en lien avec la carte de compétences.
Cosigner le contrat y compris avec le conseiller de la mission
locale.
Phase 5 : Contractualiser le parcours.
Evaluer de façon ciblée et reliée les compétences écrites,
numériques et mathématiques.
Proposer un scénario qui permet d’articuler l’ensemble des
activités proposées autour d’une tâche à réaliser.
Positionner sur les cercles correspondants en tenant compte des
indicateurs respectifs.
Axe 6
axes évalués
Phase 4 : Evaluer les compétences numériques, écrites et mathématiques en situation.
phases et objectifs, points d'appui méthodologique
ÉVALUATION INITIALE (SUITE)
7
1, 2, 3, 5, 8, 10
Axes
L'ensemble des axes de la carte ayant été
travaillé/développés pendant la formation
Ceux qui avaient été identifiés comme
prioritaires à développer (cf. positionnement initial et contrat d'objectifs).
axes évalués
Durée : maximum 3 heures
situations d'évaluation, activités, modalités
En collectif, deux consignes, à tour de rôle le stagiaire raconte son expérience
en formation ou en stage en entreprise et il écoute/interroge les autres.
Chaque jeune présente les points sur lesquels il a avancé. Cet échange permet
d’évaluer les compétences de reformulation et d'explicitation orale, les compétences relationnelles et le travail en groupe.
Canevas possible pour l'entretien individuel :
Quels sont les moments où vous vous êtes senti à l’aise pendant la formation, y
compris durant le stage en entreprise ?
Explicitez les situations et les moments professionnels correspondants.
Qu’avez-vous appris durant la formation ou le stage ?
Précisez les liens avec les axes de compétences prévus pour votre parcours.
Comment avez-vous résolu les obstacles rencontrés et exécuté les tâches
demandées ?
Dans quel secteur d’activité avez-vous fait votre stage ?
Quel est votre projet professionnel ? Donner deux arguments qui expliquent
votre choix.
Avez-vous fait votre stage dans le secteur choisi ? Si non pourquoi ?
Validez-vous votre projet professionnel ?
Souhaitez-vous découvrir un autre métier ? Lequel ?
Les modalités sont plurielles. Le référent sas peut se déplacer sur le centre de
formation, et rencontrer les stagiaires en groupe puis en individuel.
Voici quelques questions de cadrage facilitant le recensement des éléments
clés :
La formation a-t-elle permis de travailler les prérequis ? Lesquels ?
Un carnet de bord a-t-il été réalisé ?
Existe-t-il un planning de formation ? ( le référent sas peut s'y référer)
Qu’est- ce que la formation a permis d’approfondir ou de révéler ?
Comment ? Pourquoi ?
Utiliser le livret d’apprentissage ou carnet de bord en appui des
interactions.
Prévoir un jeu de rôles en situation qui permettra au référent
sas d’évaluer les différents axes.
Proposer au stagiaire de s'auto-évaluer sur les axes retenus lors
du positionnement initial.
L'auto-évaluation sera étayée par des éléments factuels tracés
lors des retours de plateaux techniques et du stage en entreprise.
Reprendre la grille de suivi personnalisée remplie lors du
positionnement initial et vérifier les indicateurs de performance
ayant été atteints.
Analyser à partir d’un même outil d’observations critèriées
les progrès effectués par le stagiaire: (échange des grilles de
traçabilité) et les points ayant posé problème
Expliquer les écarts par rapport à ce qui était prévu dans le
contrat de formation.
Chaque référent formation prépare avec le stagiaire tous les
éléments qui tracent les apprentissages effectués (unités
obligatoires, projet collectif, remise à niveau).
Phase 1 : Etablir des liens entre évaluation initiale, formation suivie.
phases et objectifs, points d'appui méthodologique
ÉVALUATION INTERMÉDIAIRE
8
à travailler
Identification des axes prioritaires
Pas d'évaluation
10, 9, 5, 1 (6-12)
Axes
5 et 11
Axes
3 et 5
Axes
axes évalués
Durée environ : environ 2 heures
situations d'évaluation, activités, modalités
Entretien individuel
Positionnement à l’aide de l’outil Excel Avenir Jeunes proposé par la Région.
Identification visuelle des progrès accomplis par le stagiaire.
Durée : environ 30 minutes
Les modalités se déclinent en fonction du projet professionnel et de la voie pour
y accéder (formation, contrat en alternance ou emploi).
Des simulations, proposant des interactions avec des employeurs potentiels, des
responsables de centres de formation, selon les secteurs professionnels représentés, pourront s'effectuer en petits groupes créés en fonction de la proximité
des projets personnels
Cette phase est structurée en : préparation des simulations, mise en jeu,
débriefing.
Durée : maximum 2 heures
Se préparer à trouver un deuxième stage.
Rédiger une lettre de demande de stage en entreprise.
Auto-évaluer son écrit par rapport à des critères de cohérence (sens-formes)
explicités par l’évaluateur. Le stagiaire devra mettre en lien les activités réalisées en formation, les compétences développées et les compétences requises
pour son projet.
En individuel, scénario conçu à partir des situations professionnelles rencontrées
dans le secteur professionnel visé et pour le métier souhaité.
Des moments de réflexivité sur le projet et le degré d'identification personnelle
aux réalités du métier et de l'emploi visés peuvent être proposés collectivement.
Revenir en entretien individuel sur les résultats des évaluations
réalisées lors des trois phases.
Confronter les évaluations (formateur référent + référent
sas) et les auto-évaluations pour bien préciser les objectifs à
poursuivre.
Phase 4 : Contractualiser de façon concertée les objectifs de suite de parcours.
Utiliser tous les éléments produits par chaque stagiaire durant
les phases 1 et 2 sur le choix de projet professionnel.
Mesurer les écarts entre les compétences requises pour le
projet souhaité et les compétences évaluées notamment lorsque
le projet vise une qualification ou un concours.
Définir les axes prioritaires à travailler lors de la dernière partie
du parcours Avenir Jeunes.
Phase 3 : Evaluer les besoins en communication, en remise à niveau.
Mesurer les compétences écrites nécessaires à la réalisation du
projet visé.
Evaluer le rapport à l'erreur et le degré d'autonomie à l'écrit.
Vérifier la cohérence entre les arguments utilisés et la réalisation du projet.
Identifier les indicateurs de performance à travailler au regard
des compétences ciblées pour la suite du parcours.
Positionner de façon fine en mesurant les écarts qualitatifs avec
les indicateurs des compétences à atteindre en cercle 3 et/ou 4.
Phase 2 : Préparer la suite du parcours, s'assurer de la pertinence du projet.
phases et objectifs, points d'appui méthodologique
ÉVALUATION INTERMÉDIAIRE (SUITE)
axes évalués
2, 7, 8
9, 10
Axes
9
8, 9
1, 3, 5
Axes
Durée : 1 heure
situations d'évaluation, activités, modalités
Entretien personnalisé
Positionnement à l'aide de l'outil Exel Avenir Jeunes.
Edition d'une attestation de compétences.
Durée : maximum 1 heure
Les activités proposées visent la verbalisation des compétences et la mise en
cohérence de tous les éléments composant le parcours effectué dans le pôle.
Exemple d'activité :
- Revoir le déroulé de son parcours, avec comme consigne : « Vous allez classer
et organiser l’ensemble des éléments de votre parcours en lien avec votre
projet (axes 5 et 3) ».
- Présenter votre parcours en expliquant tout ce que vous avez fait/appris.
- Expliquer la suite de votre parcours et les démarches à mettre en place pour la
réaliser (quand, auprès de qui, comment) ?
Durée : maximum 3 heures
Entretien, analyse et mis en discussion des traces du parcours entre le stagiaire,
le référent formation et le référent sas.
Le référent sas aura analysé les productions du stagiaire
(phases 1 et 2) afin de lui restituer son positionnement final et
lui remettre son attestation de compétences.
Etablir les modalités de communication avec le conseiller de la
mission locale destinataire de l’évaluation finale
Phase 3 : Etablir une attestation de compétences, formaliser les modalités de suite de parcours, en particulier
avec le conseiller de la mission locale
Faire des liens entre les évaluations initiale et intermédiaire
pour faciliter l'évaluation de l'axe 1 en relation avec les axes 3
et 5.
Préparer le stagiaire à expliquer à son conseiller de la mission
locale et aux professionnels de l'emploi et/ou de la formation
qualifiante, son parcours et le projet visé.
Phase 2 : Evaluer les compétences et formaliser les acquis en lien avec la carte Avenir Jeunes.
Animer un entretien tripartite. Il est proposé quinze jours
avant la phase 2, il permet au stagiaire d’exprimer son degré
d'autonomie.
Le référent sas évalue les axes 9, 10. mais également les axes
2-7-8.
Chaque référent formation prépare avec le stagiaire tous les
éléments qui tracent les apprentissages effectués (unités
obligatoires, projet collectif, remise à niveau).
Phase 1 : Faire un point avec le référent formation et le jeune par rapport aux objectifs de l'évaluation intermédiaire.
Préparer les outils et les éléments à fournir pour la phase 2.
phases et objectifs, points d'appui méthodologique
ÉVALUATION FINALE
LES OUTILS
• Fiche 6 : la carte de compétences « Avenir Jeunes » avec les descripteurs
• Fiche 7 : la carte de compétences « Avenir Jeunes » sans les descripteurs
• Fiche 8 : le tableau des indicateurs de performance
• Fiche 9 : les compétences clés
• Fiche 10 : les axes de compétences de la carte et les compétences clés
1
CArtE dE CompétEnCEs
« Avenir Jeunes » Île-de-France
AXE 1
Se repérer dans son
parcours « Avenir Jeunes » et
parler de ses apprentissages
AXE 12
Utiliser les ressources informatiques
et numériques
Communiquer à
l’écrit dans le monde
professionnel
AXE 10
Communiquer à l’oral
dans le monde
professionnel
Mettre en avant ses
compétences et les
adapter à différentes
situations à l’oral
Argumente et relie
les objectifs entre son
parcours et son projet
Explique à son
entourage les
cadres d’un
environnement
professionnel
et/ou de
formation
Explique ce qu’il fait,
ce qu’il apprend dans
"Avenir Jeunes"»
Comprend des
écrits variés liés
à un emploi ou à
une qualification Comprend
Les adapte
des écrits
nécessaires à
son parcours
Structure
les écrits en
relation
Adapte sa manière
de communiquer
à tout interlocuteur
et dans toute situation liée à l’emploi
Communique
en face à face,
au téléphone et
peut expliquer
des choix
Utilise (accompagné-e)
les moyens informatiques
& numériques en lien
avec son projet
Comprend et
produit des écrits
courts
Rédige des écrits
courts liés à son
projet avec aide
Communique avec
des acteurs de
l’emploi et de la
formation sur son
projet et sur son
parcours
AXE 3
Se situe et s’adapte à des
cadres formels et/ou inconnus
Utilise en autonomie les
TIC liées à sa situation
Varie les façons
de présenter ses
activités selon son
intention, l’objet et
l’interlocuteur
AXE 9
Se repérer et respecter les
règlements, les codes sociaux
Sélectionne et trie
les ressources
informatiques et
numériques au
service de son
projet professionnel
AXE 11
AXE 2
Interroge des acteurs
pour mieux connaître et
comprendre son parcours
« Avenir Jeunes »
Utilise partiellement les moyens
informatiques &
numériques
Nomme le
dispositif
« Avenir
Jeunes »
et identifie
quelques
actions
Analyse ses premières expériences
professionnelles
Respecte les règles
et s’interroge sur les
codes implicites
Identifie
quelques règles
liées à sa
formation et à
son statut
Comprend et remplit
partiellement les écrits
liés à son identité et
son entrée en formation
S’identifier à un ou
des métiers
Se positionne
dans le monde
du travail et/ou
de la formation
en intégrant
les contraintes
et les réalités
Se confronte au
monde professionnel
et aux métiers visés
Identifie ce que
travailler veut dire
Identifie les obstacles à
surmonter en vue de son
insertion professionnelle
Se présente de façon
partielle dans le cadre
d’un entretien
Participe à une
démarche ou
recherche
de solution guidée
Utilise les ressources
nécessaires à son
projet pour se
rendre disponible et
autonome
Parle de ses activités
Emet une/plusieurs idées
partiellement en réponse
de projet professionnel
aux sollicitations
Confronte un
Identifie les informations
projet aux
Identifie les personnes
chiffrées ou non, présentes
contraintes
et adopte une posture
Parle de ses activiou
manquantes
en
situation
socio-éconopour apprendre
tés en réponse à des
miques et à
sollicitations et les
Identifie les lieux ressources,
Définit un
ses réalités
Expose ses situe dans le temps
les horaires, se rend seul-e
projet réaliste et
activités
dans des espaces connus
réalisable
Applique
les
opérations
de manière
Adopte une attitude
et les mesures dans des
structurée,
attentive pour travailler,
situations de calcul liées
chronologique,
Elargit (accompagné-e) sa
peut aider les autres et
dans des situaà son environnement
mobilité vers des nouveaux
accepte d’être aidé-e
tions variées
espaces et prend en compte
le temps de transport
Choisit les raisonnements
et les opérations adapFait des propositions et
tées pour répondre à des
accepte de les négocier
situations courantes
Explore seul-e de nouveaux
espaces en mesurant le temps
nécessaire, pour ses déplacements
Elabore et confronte ses
Participe activement au travail
stratégies de résolution
collectif en variant sa place
de problème dans des
et son rôle dans le groupe
environnements variés
Peut être médiateur
Mobilise des
ressources de
façon autonome
pour gérer les
imprévus
Détermine la/
les étape-s de
mise en œuvre
de son projet
professionnel
Organise seul-e ses déplacements
pour son projet en respectant les
contraintes horaires
AXE 8
AXE 6
Travailler en
groupe et en équipe
AXE 7
Mobiliser ses compétences
mathématiques
Organiser et planifier son
intégration professionnelle
Cercle 1 : Identifier et s’identifier
Axe de 1 à 4 : Réfléchir
Cercle 2 : se confronter et s’impliquer
Axe de 5 à 8 : Organiser
Cercle 3 : confirmer et expérimenter
Axe de 9 à 12 : Communiquer
Cercle 4 : mettre en oeuvre et gérer
3
AXE 4
Créer les
conditions
favorables à la
réussite de son
projet
AXE 5
Construire son
projet professionnel
CARTE DE COMPÉTENCES
« Avenir Jeunes » Île-de-France
AXE 1
AXE 12
se repérer dans son
parcours « avenir Jeunes » et
parler de ses apprentissages
utiliser les ressources informatiques
et numériques
AXE 2
se repérer et respecter les
règlements, les codes sociaux
AXE 11
AXE 3
communiquer à
l’écrit dans le monde
professionnel
s’identifier à un ou
des métiers
AXE 4
AXE 10
créer les
conditions
favorables à la
réussite de son
projet
communiquer à l’oral
dans le monde
professionnel
AXE 5
construire son
projet professionnel
AXE 9
mettre en avant ses
compétences et les
adapter à différentes
situations à l’oral
AXE 8
AXE 6
Travailler en
groupe et en équipe
AXE 7
mobiliser ses compétences
mathématiques
organiser et planifier son
intégration professionnelle
Cercle 1: Identifier et s’identifier
Axe de 1 à 4 : Réfléchir
Cercle 2 : se confronter et s’impliquer
Axe de 5 à 8 : Organiser
Cercle 3 : confirmer et expérimenter
Axe de 9 à 12 : Communiquer
Cercle 4 : mettre en oeuvre et gérer
4
5
Cercle 1
Nomme le dispositif
« Avenir Jeunes » et identifie quelques
actions
Cercles
• Nomme le dispositif, quelques acteurs et lieux avant le début
de son parcours : deux-trois éléments, sans en connaître les
caractéristiques.
• Identifie quelques actions de formation dans « Avenir Jeunes ».
Indicateurs
• Degré de connaissance des règlements et des
codes explicites et implicites à respecter.
• Degré d’observation pour découvrir ces codes.
• Possibilité d’expliquer à d’autres un fonctionnement social, formatif, professionnel
• Utilise des éléments d'argumentation pour analyser son parcours et les met en lien avec le contrat de formation et la suite
de son parcours.
• Etablit des liens entre ses acquis et les exigences de son projet
professionnel.
• Explique ce qu’il lui reste à apprendre et les étapes nécessaires.
• Identifie quelques règles liées au travail et la formation.
• Identifie quelques règles liées à sa formation et son statut.
• Liste et explique les attendus liés à son statut de stagiaire de la
formation professionnelle- ce que l'on fait, ce que l'on ne fait
pas.
• Comprend et applique les attendus liés à la formation et à son
statut.
• Explique, est ouvert aux fonctionnements relationnels implicites,
aux codes vestimentaires, en particulier au sein de la vie de
groupe, en formation et/ou en stage.
• Observe les modes de fonctionnement dans un cadre donné
avant d'agir et les explicite.
• Adapte ses façons d’intervenir selon les règlements et les
codes de la situation socioprofessionnelle rencontrée.
• Explique les règles et les codes d’un contexte donné à des
personnes qui ne le connaissent pas.
• Parle des codes sans faire appel à sa situation personnelle
(Capacité à se décentrer).
Cercle 4
Argumente et relie les objectifs entre son
parcours et son projet.
Cercle 1
Identifie quelques règles liées à sa formation et à son statut.
Cercle 2
Respecte les règles et s’interroge sur les
codes implicites.
Cercle 3
Se situe et s’adapte à des cadres formels
et/ou inconnus.
Cercle 4
Explique à son entourage les cadres d’un
environnement professionnel / ou de
formation.
• Formule des questions pour obtenir des précisions sur ce qu'il/
Cercle 2
elle peut faire pendant ou après « Avenir Jeunes ».
Interroge des acteurs pour mieux connaître
• Décrit son activité dans « Avenir Jeunes ».
Degré d’appropriation des éléments du dispositif et et comprendre son parcours « Avenir
• S’exprime sur ce qu’il/elle va apprendre ou a appris et le met
Jeunes ».
du rôle de chaque acteur
en lien avec son projet.
• Liens établis entre ses besoins, son projet et les
• Etablit des liens précis entre ses apprentissages et le dispositif
propositions « Avenir Jeunes »
Cercle 3
en retraçant une chronologie de ses apprentissages.
• Formulation des apprentissages effectués et à Explique ce qu'il -elle fait, et apprend dans
•
Explique les objectifs de certains apprentissages en lien avec
effectuer.
« Avenir Jeunes ».
l’évaluation initiale et son contrat de formation.
Critères
Se repérer et respecter
les règlements, les codes
sociaux
AXE 2
Se repérer dans son parcours
"Avenir Jeunes" et parler de
ses apprentissages
AXE 1
Axes
Tableau des indicateurs de performance
6
• Capacité à identifier et accepter des obstacles
personnels.
• Souhait de trouver des solutions et s’ouvrir à
des propositions d’accompagnement et/ou des
aides.
• Cheminement vers l’autonomie dans la solution
aux aléas.
• Possibilité d’énumérer et analyser les exigences
de la vie professionnelle.
• Possibilité de faire évoluer ses habitudes personnelles pour s’adapter aux contraintes d’un
secteur, d’un métier, d’un poste.
• Posture permettant de se présenter en tant que
futur-e professionnel-le dans une situation de
travail réel.
Critères
Cercles
• Liste et précise différents types d’exigences liés à un ou des
métiers (tâches, environnement, codes …).
• Compare des éléments constatés du monde professionnel et/
ou du métier visé à ses représentations.
• Adopte une posture d’apprentissage.
• Respecte les attendus du poste pour un métier visé.
• Formule les spécificités et les exigences du poste pour un
métier visé.
• Valorise et optimise une expérience professionnelle dans le
cadre de stages ou de situations d’entraînement.
• Adopte une posture de futur-e professionnel-le face à des
représentants de l’entreprise ou de la formation qualifiante.
• Reconnaît et nomme les problématiques à résoudre [de santé,
de logement, économique ou d'ordre familial] pour favoriser
la réalisation de son projet professionnel.
• Accepte une démarche de recherche de solutions.
• Se renseigne sur des personnes ressources et accepte de les
rencontrer afin de lever les freins à son insertion professionnelle.
• Accepte toute forme d'accompagnement utile à sa démarche.
• Trouve des solutions à ses problématiques et les explicite.
• Evoque les ajustements nécessaires à son parcours pour la
résolution des problèmes.
• Utilise les ressources connues.
• Mobilise tous les types de ressources disponibles.
• Fait face aux aléas de façon adaptée tout en gérant le suivi de
son parcours.
Cercle 3
Se positionne dans le monde du travail
et/ou de la formation en intégrant les
contraintes et les réalités.
Cercle 4
Analyse ses premières expériences professionnelles.
Cercle 1
Identifie les obstacles à surmonter en vue
de son insertion professionnelle.
Cercle 2
Participe à une démarche ou recherche de
solution guidée.
Cercle 3
Utilise les ressources nécessaires à
son projet pour se rendre disponible et
autonome.
Cercle 4
Mobilise des ressources de façon autonome pour gérer les imprévus.
• Nomme quelques exigences liées au monde du travail par
rapport à un secteur d'activité.
• Possède des représentations du travail non étayées par
l'expérience.
• Se montre prêt à découvrir les exigences liées au monde du
travail sans en avoir fait l’expérience.
Indicateurs
Cercle 2
Se confronte au monde professionnel et
aux métiers visés.
Cercle 1
Identifie ce que travailler veut dire.
Créer les conditions favorables à la réussite de son
projet
AXE 4
S’identifier à un ou des
métiers
AXE 3
Axes
Tableau des indicateurs de performance (suite)
7
• Connaissance des techniques opératoires permettant de résoudre des situations de calcul.
• Utilisation de stratégies pour gérer des informations liées aux grandeurs, aux volumes, aux
données chiffrées, aux calculs de durées.
• Rapport aux situations nécessitant la mobilisation de compétences mathématiques.
• Mise en lien de ses représentations, ses
motivations, ses objectifs avec les réalités de
l’emploi et sa propre situation.
• Analyse des informations plurielles pour faire
des choix, les organiser et construire son projet
professionnel.
Critères
• Compare ses représentations aux réalités du secteur visé.
• Présente de façon claire et argumentée son projet auprès de
représentants d'organismes de formation et de l’entreprise.
Cercle 3
Définit un projet réaliste et réalisable.
• Choisit le bon opérateur en fonction de la situation.
• Estime un ordre de grandeur.
• Vérifie les résultats en tenant compte des éléments de la
situation de calcul liée à son environnement.
Cercle 4
Elabore et confronte ses stratégies de
résolution de problème dans des environnements variés.
• Identifie ses façons de planifier et de trouver des résultats ou
des solutions à un problème donné.
• Interroge ses manières d’organiser les données et de les
mettre en lien avec le problème à résoudre.
• Explique à quelqu’un les stratégies utilisées pour trouver la
ou les solutions possibles
• Utilise un raisonnement adapté et efficace pour résoudre des
questions mathématiques dans des situations courantes.
Cercle 3
• Organise les étapes de la réalisation de son raisonnement en
Choisit les raisonnements et les opérations
tenant compte de toutes les données.
adaptés pour répondre à des situations
• Effectue les opérations nécessaires pour résoudre des situacourantes.
tions de calcul professionnelles
Cercle 2
Applique les opérations et les mesures
dans des situations de calcul liées à son
environnement.
Cercle 1
Identifie les informations chiffrées ou non,
présentes ou manquantes, en situation.
• Cherche et identifie les données nécessaires à la résolution
d’un calcul et/ou d’une situation de logique.
• Réalise les opérations nécessaires de façon partielle, avec
une aide.
• Raisonne et/ou exécute avec un accompagnement.
• Choisit en justifiant sa voie d'accès à l'emploi (directe ou via
Cercle 4
une formation).
Détermine la/les étape-s de mise en œuvre • Rend compte oralement d’un engagement précis pour son
de son projet professionnel.
projet (accès à un emploi, à une formation d’accès à la
qualification ou qualifiante).
• Identifie les exigences et les réalités du secteur visé,
• Analyse la pertinence de son souhait au regard des réalités
constatées
Cercle 2
Confronte un projet aux contraintes socioéconomiques et à ses réalités.
Indicateurs
• Enonce une ou plusieurs idées de projet professionnel.
Cercles
Cercle 1
Emet une/plusieurs idées de projet professionnel
Mobiliser ses compétences
mathématiques
AXE 6
Construire son projet professionnel
AXE 5
Axes
Tableau des indicateurs de performance (suite)
8
• Attitude avec les autres en vue de travailler
ensemble.
• Possibilité de remettre en question ses points
de vue et de les élargir à travers l’apport des
pairs.
• Compréhension de l’intérêt du travail collectif
- pour soi, pour son projet, pour le travail du
groupe.
• Organisation et gestion des déplacements
en tenant compte des variables temporelles,
spatiales et personnelles.
• Ouverture à la découverte d’espaces inconnus.
Critères
• Organise, en autonomie, les éléments lui permettant d’honorer des rendez-vous en lien avec sa formation.
• Communique de façon anticipée aux responsables de formation ses rendez-vous.
• Découvre seul-e- et à son initiative des espaces inconnus.
•
•
•
•
• Adhère aux travaux de groupe proposés par les formateurs.
• Développe une attitude bienveillante à l’égard des autres
membres.
• Accepte l’aide des autres participants.
Cercle 4
Organise seul-e ses déplacements pour
son projet en respectant les contraintes
horaires.
Cercle 1
Identifie les personnes et adopte une
posture pour apprendre.
Cercle 2
Adopte une attitude attentive pour travailler, peut aider les autres et accepte d’être
aidé-e.
• Fait des propositions au groupe
• Ajuste ses actions en tenant compte d’autres propositions.
• Varie son rôle au sein d’un groupe selon les tâches et les
interactions.
• Propose des solutions à des problèmes suscités par le travail
du groupe ou de l’équipe.
• Argumente ses propositions.
• Etablit une médiation face à une situation conflictuelle au sein
du groupe.
Cercle 3
Fait des propositions et accepte de les
négocier.
Cercle 4
Participe activement au travail collectif en
variant sa place et son rôle dans le groupe
Peut être médiateur.
S’intéresse à l’ensemble des participants.
Identifie les règles de vie de groupe.
Adopte une attitude responsable dans l’espace de formation.
Mémorise les prénoms des participants.
• Prend l’initiative de découvrir seul-e- des espaces inconnus
sans faire appel à des tiers.
• Prend l'initiative de mesurer le temps et les coûts liés à ses
déplacements.
• Prépare, accompagné-e-, les éléments lui permettant d’honorer des rendez-vous en lien avec sa formation.
Cercle 3
Explore seul-e de nouveaux espaces en
mesurant le temps nécessaire pour ses
déplacements.
• Accepte de se rendre dans des espaces inconnus dans le
cadre de la formation.
• Estime (par ordre de grandeur, par calcul), le temps et le coût
de ses déplacements.
• Se déplace accompagné-e- dans des espaces inconnus.
Cercle 2
Elargit (accompagné-e) sa mobilité vers
des nouveaux espaces et prend en compte
le temps de transport.
Indicateurs
• Sélectionne le lieu ressource adapté à une situation donnée
• Respecte les horaires des espaces proposés par les organismes de formation.
• Se rend seul-e dans les espaces connus proposés par le
formateur.
Cercles
Cercle 1
Identifie les lieux ressources, les horaires,
se rend seul-e dans des espaces connus.
Travailler en groupe et en
équipe
AXE 8
Organiser et planifier son
intégration professionnelle
AXE 7
Axes
Tableau des indicateurs de performance (suite)
9
• Possibilité d’interagir avec des interlocuteurs
très variés et de s’y adapter
• Formes sonores (intonation, rythme, prononciation, débit, fluidité)
• Choix des contenus dont on parle – ou pas –
selon les codes de la communication sociale
formelle en France
• Modalités de verbalisation, clarté de l’expression, fluidité, débit, prononciation.
• Identification et formulation de ses compétences
• Valorisation de ses compétences.
• Adaptation de sa présentation en fonction des
situations de communication.
Critères
• Choisit ce qu’il/elle doit dire en fonction de l'objectif, en
faisant la part des aspects personnels.
• Présente les éléments pertinents de ses activités.
• Présente quelques éléments de son identité – nom, prénom,
état civil, nombre d’enfants, entourage familial, lieu d’habitation.
Cercle 3
Expose ses activités de manière structurée,
chronologique, dans des situations variées.
Cercle 4
Varie les façons de présenter ses activités
selon son intention, l’objet et l’interlocuteur.
Cercle 1
Se présente de façon partielle dans le
cadre d’un entretien.
Cercle 4
Adapte sa manière de communiquer à tout
interlocuteur et dans toute situation liée à
l’emploi.
Cercle 3
Communique en face à face, au téléphone
et peut expliquer des choix.
• Choisit les contenus de sa communication selon l’interlocuteur.
• Connaît et respecte les codes sociaux de la communication
verbale et non verbale.
• Prend l’initiative de la parole à bon escient
• Communique, en face à face, de façon fluide et interagit en
prenant de la distance par rapport à sa vie personnelle.
• Décrit ou raconte, en face à face, un événement pour justifier
un choix dans le cadre de son parcours Avenir Jeunes.
• Présente son parcours et parle de son projet aux acteurs de la
formation et de l’emploi.
• Utilise les codes sociaux correspondant aux situations de
communication formelles de l’insertion.
• Décrit et situe des activités en utilisant un discours avec des
mots et expressions adaptés et précis.
• Peut varier ses façons de parler de ses activités, sans se
répéter et en faisant des liens avec des situations précises.
• Valorise ses compétences en donnant des exemples pertinents.
Cercle 2
Communique avec des acteurs de l’emploi
et de la formation sur son projet et son
parcours.
• Présente une série d’activités réalisées à des moments
différents.
• Rattache ses activités à des situations vécues.
• Utilise des marqueurs temporels pour pallier la maîtrise
partielle de l’expression précise du passé, de l'avenir.
Cercle 2
Parle de ses activités en réponse à des
sollicitations et les situe dans le temps.
Indicateurs
• Nomme et décrit quelques activités de façon peu précise,
• Se fait comprendre globalement sur ce qu’il/elle sait faire ou
aime faire.
• A certains moments, est amené à répéter pour se faire
comprendre.
Cercles
Cercle 1
Parle de ses activités partiellement en
réponse aux sollicitations.
Communiquer à l’oral
dans le monde professionnel
AXE 10
Mettre en avant ses compétences et les adapter à
différentes situations, à l’oral
AXE 9
Axes
Tableau des indicateurs de performance (suite)
10
• Degré de maîtrise en autonomie des outils
• Capacité à chercher de l’information et à la
trier en fonction d’un objectif donné
• Possibilité de s’adapter à de nouveaux environnements
• Degré d’apprentissage de la lecture-écriture.
• Modalités d’accès au sens en réception (ascendant-mot à mot, besoin de tout comprendre ;
tolérance à l’ambiguïté, inférence).
• Modalités de production (planifiée, linéaire,
cohérence sens-formes).
• Degré de recevabilité de la production écrite
selon les destinataires.
• Quantité lue/produite.
• Variété de textes et de genres discursifs
maîtrisés.
Critères
• Comprend des textes informatifs sur des sujets liés à son projet
et son parcours
• Produit des listes, des demandes d’information, des mots
d’excuse.
• Mobilise l’inférence pour trouver du sens dans des textes variés.
• Commence à maîtriser de nouveaux genres discursifs, en particulier ceux nécessaires à son projet.
• Relit et révise ses productions pour les améliorer.
• Reformule et synthétise des éléments compris après une lecture.
• Trouve des sens variés en cherchant si nécessaire des informations complémentaires pour expliciter des données.
• Analyse ses productions et demande de relire pour vérifier ses
écrits avant de les transmettre à des destinataires institutionnels.
• Explore l’outil informatique.
• Découvre et s’approprie le fonctionnement d’un logiciel, d’un
site, d’un outil et l’utilise en faisant appel à un tiers si nécessaire.
• Cherche à utiliser des fonctionnalités différentes des outils selon
les besoins de son projet.
• Peut s’adapter à de nouvelles navigations si nécessaire
• Retrouve un logiciel ou un document dans une arborescence
• Crée, nomme, supprime, déplace des dossiers et des fichiers
accompagné d’un tiers si nécessaire.
• Choisit les modalités les plus efficaces pour faire avancer son
projet en utilisant les TIC
• Elargit la palette des ressources par son degré d’autonomie et de
recherche personnelle afin de faire avancer son projet.
Cercle 2
Comprend et produit des écrits courts
Rédige des écrits courts liés à son projet
avec aide
Cercle 3
Comprend des écrits nécessaires à son
parcours.
Structure les écrits en relation.
Cercle 4
Comprend des écrits variés liés à un emploi
ou à une qualification
Les adapte.
Cercle 1
Utilise partiellement les moyens informatiques et numériques.
Cercle 2
Utilise accompagné-e les moyens informatiques et numériques en lien avec son
projet.
Cercle 3
Utilise en autonomie les TIC liées à sa
situation.
Cercle 4
Sélectionne et trie les ressources informatiques et numériques au service de son
projet professionnel.
Indicateurs
• Comprend et produit des éléments liés à la situation d’énonciation (qui, à qui, quand, quoi).
• Peut avoir besoin de modèles pour produire un texte d'une
quinzaine de mots.
• Produit des formes recevables dans le cadre d’interactions bienveillantes et récurrentes (conseiller mission locale, formateur)
Cercles
Cercle 1
Comprend et remplit partiellement les
écrits liés à son identité et son entrée en
formation.
Utiliser les ressources
informatiques et numériques
AXE 12
Communique à l’écrit dans le
monde professionnel
AXE 11
Axes
Tableau des indicateurs de performance (suite)
Les "compétences clés"
La Région Île-de-France a choisi d’inscrire le dispositif
Avenir Jeunes dans la logique « compétences clés 1»
recommandée par l’Europe et validée par la France
dans le cadre des dispositifs portés par l’Etat pour
l’insertion professionnelle. Trois compétences clés sont
identifiées en tant qu’axe sur la carte « Avenir Jeunes »
au service du projet professionnel et de l’identification
à des secteurs et des métiers visés, quatre autres
sont distribuées sur l’ensemble des apprentissages
dans les formations, sur les douze axes de la carte de
compétences.
1
La communication en langue française
2
La compétence mathématique
3
La compétence numérique
4
L’apprendre à apprendre
5
Les compétences sociales et civiques
6
L’esprit d’initiative et d’entreprise
7
La sensibilité et l’expression culturelles
La composante réflexive se construit dans l’action et s’appuie sur trois aspects :
1
Le rapport aux ressources (numériques, papier, structures facilitant l’insertion…) et le développement de
stratégies favorisant des utilisations de plus en plus autonomes ;
2
La gestion de l’information (traitement, exploitation et recherche) permettant l’évolution des compétences
nécessaires à la réalisation de son projet, à l’évolution de la communication en français ;
3
L’organisation et les stratégies d’anticipation nécessaires à la gestion du temps et de l’espace au service
de sa mobilité. L’utilisation des méthodes et des opérations mathématiques facilitant la réalisation des
apprentissages et du projet visé.
Les compétences clés « sociales et civiques » et « apprendre à apprendre »sont transversales.
La compétence « apprendre à apprendre » s’appuie sur :
Les compétences « sociales et civiques » s’appuient sur :
• le travail sur les représentations premières des stagiaires sur leur
apprentissage ;
• la connaissance de ses droits et devoirs en tant que stagiaire
durant la formation, lors des stages en entreprise et dans la vie
citoyenne ;
• la prise de conscience des stratégies d’apprentissages
développées pour inférer, mémoriser, expliquer, justifier et
argumenter ;
• le travail en groupe, utilisant des techniques diverses pour
permettre à chacun de participer à un travail collectif ;
• la mise en œuvre de principes de coopération et de tutorat entre
les stagiaires durant le parcours de formation ;
• la réflexion du stagiaire sur ses stratégies de raisonnement ;
• l’utilisation d’autres stratégies d’apprentissage afin de développer
de nouvelles capacités chez le stagiaire ;
• la gestion de la parole de l’autre dans la communication
interpersonnelle ;
• la mise en œuvre de moments de réflexion et d’explicitation
des savoirs acquis, des compétences développées et des
difficultés rencontrées en situation de stage en entreprise, lors
des formations dans les organismes de formation et lors des
entretiens dans le sas ;
• la gestion de son corps et de ses gestes dans la
communication ;
• la gestion/anticipation des conflits pour l’égalité dans le rapport
à l’autre et à soi-même
• l’accès au sens pour tout type de discours, oral ou écrit, en utilisant
la déduction à partir d’indices identifiés dans l’information.
1
La compétence clé "apprendre une langue étrangère" n'est pas citée mais elle peut être mobilisée en fonction du projet professionnel du stagiaire.
11
12
+
communication
en langue
française
mathématique
et base en
sciences et
technologies
++
+
++
sensibilité et
expression
culturelles
acquisition
d’une langue
étrangère
+
sociales et
civiques
esprit
d'initiative et
d'entreprise
++
apprendre à
apprendre
numériques
++
Intitulés axes
compétences
clés
+
+++
++
++
Se repérer et
respecter les
règlements,
les codes
sociaux
Se repérer
dans son parcours "Avenir
Jeunes" et
parler de ses
apprentissages
compétences clés identifiées dans la carte
Légende
AXE 5
+
+
+
++
+
Présentes de façon implicite
+
++
++
+
+
+
+
++
++
++
++
Créer les
conditions
Construire
favorables à la son projet
réussite de son professionnel
projet
AXE 4
++
++
S’identifier
à un ou des
métiers
AXE 3
C
L
É
S
C
O
M
P
É
T
E
N
C
E
S
AXE 2
AXE 1
++
AXE 8
++
++
++
+
++
+
++
++
+
++
+++
++
+
++
Organiser et
Travailler en
planifier son
groupe et en
intégration
équipe
professionnelle
AXE 7
Utilisées comme un moyen
+++
++
Mobiliser ses
compétences
mathématiques
AXE 6
AXES DE LA CARTE
++
++
++
+
+++
++
+
++
+
++
++
+++
Communique
à l’écrit dans
le monde
professionnel
AXE 11
++
+
+
++
++
+++
+
++
Utiliser les
ressources
informatiques
et numériques
AXE 12
Compétences clés = axes de la carte, objectifs
++
+
++
++
++
+++
Communiquer
à l’oral dans
le monde
professionnel
Mettre en
avant ses
compétences
et les adapter
à différentes
situations, à
l’oral
+++
AXE 10
AXE 9
aXES DE COMPÉtences de la carte
COMPÉTENCES CLÉS
L'analyse des compétences
• Fiche 11 : le rapport à la langue orale
• Fiche 12 : le rapport à la langue écrite
• Fiche 13 : l’apprentissage de la lecture-écriture, les compétences littératiées
Les formateurs pourront se référer également au guide "Evaluer pour former" p. 25 à 36.
1
Français Langue Seconde
(Bilinguisme)
possède un degré de fluidité égal dans
tous les domaines de l’expression orale
(familiale, amicale, sociale, éducative,
professionnelle)
•
Mariela de Ferrari - 2010
s’exprime parfaitement à l’oral du point
de vue de la prosodie et de la prononciation
•
FRANCOPHONE (FLM OU FLS)
s’exprime de façon claire mais des
formes prosodiques ou phonémiques
ne correspondent pas aux normes de la
communication
possède un degré de fluidité inégal selon
les domaines thématiques et les usages
•
•
PROCHE FRANCOPHONE
Acquisition en milieu naturel (et scolaire) avant
douze ans. Langue mise en place après la
langue maternelle.
Plusieurs formes de bilinguisme peuvent se
construire, selon les usages personnels, selon
Première langue mise en place chez un sujet
la place et le statut du français dans l’envidonné. Selon les usages sociaux et l’histoire de ronnement. (Pays francophones, pays non
vie, le sujet peut par la suite choisir une autre francophones, pays non francophones mais
langue comme langue première.
scolarité en français)
Acquisition en milieu familial entre 0 et 2 ans
(acquisition du langage)
Langue des parents – ou de la mère ou du
père.
Français Langue Maternelle
(Première)
Participe à des conversations et à des échanges
sur des sujets d’actualité avec des natifs et
justifie son point de vue.
Aisance et spontanéité avec quelques erreurs.
(B2)
Comprend des questions sur son identité, son
parcours et y répond partiellement
S’exprime de façon peu compréhensible, par
bribes d’énoncé (A1.1)
Raconte des évènements au passé en les
situant. Peut développer un point de vue sur
un sujet connu. Bonne élocution avec des
erreurs de prononciation. (B1)
Communique sur les tâches simples et
habituelles.
Peut décrire des personnes, parler de sa
formation et ses activités. Participe à des
échanges courts et utilise des marqueurs
temporels (A1-A2)
Une même personne peut garder un rapport étranger en milieu familial et second en milieu
professionnel
Le rapport à la langue peut évoluer vers une place " langue seconde" selon le degré de maîtrise,
de fluidité et la fréquence et les modalités d’usage – social, professionnel, familial.
Apprentissage en milieu scolaire, en tant que Langue Vivante, ou dans une école de langue à
l’âge adulte ou par autodidaxie.
Français Langue Etrangère
RAPPORT A LA LANGUE ORALE : SITUER ET ANALYSER FINEMENT
RAPPORT À LA LANGUE ORALE
COMPÉTENCES ET PROCESSUS
ÉVOLUTIFS
3
4
Variable selon les pays et les espaces
urbains/ruraux d’un même pays :
0-2 ans
2-5 ans
5-9 ans, plus de 10 ans
A l’étranger
Française Langue Seconde (Bilinguismes)
Variable selon les pays et les espaces urbains/ruraux d’un même pays : 0-2 ans
2-5 ans, 5-9 ans, plus de 10 ans. Il conviendra de tenir compte de la langue de scolarisation
pour mesurer les écarts et les proximités avec le français (alphabet latin, langues latines…)
A l’étranger
Langue Etrangère
Scolarité dans une langue autre que le français
la compétence de communication en français : entre les niveaux A1 et B2 du CECR
•
Mariela de Ferrari - 2010
Cette manière d’analyser/situer les acquis à l’écrit permet d’éviter toute stigmatisation et facilite la mise en perspective avec des parcours d’apprentissage, dans une entrée «
compétences situées ».
La carte de compétences « Avenir Jeunes » s’appuie sur ces référentiels et croise ces logiques de progression avec certains critères d’évolution du CECR et du Certificat de
Formation Générale (CFG) en particulier pour ce qui relève de la quantité écrit lu/produit.
l’apprentissage de la lecture – écriture : cinq paliers menant du grand débutant jusqu’au niveau A1 du Cadre européen commun de références (CECR). A la fin du troisième palier dit
« appropriation », les compétences relèvent du niveau A1.1.
•
Pour ce faire, des descripteurs de compétences spécifiques permettent de situer les acquis au niveau de :
Pour les personnes scolarisées moins de 9 ans, quelle que soit la langue de scolarité, le premier volet d’observation s’avère essentiel pour bien définir – situer les acquis et identifier les besoins
à l’écrit.
Pour évaluer et situer les compétences écrites des personnes évaluées, il conviendra de vérifier le degré de maîtrise de la lecture-écriture en tant que processus cognitifs automatisés d’une part,
en tant que genres discursifs et quantité d’écrit compris et produits d’autre part.
Dix ans minimum (de 6 à 16 ans) – 9 ans
jusqu’en 3ème – 12 ans jusqu’en Terminale
(Bac)
En France
Langue Maternelle ou Seconde
Scolarité en Français
RAPPORT A LA LANGUE ÉCRITE : SITUER ET ANALYSER FINEMENT
aApprentissage de l’écrit
Situer des compétences écrites
5
•• Identifie des mots en
s’appuyant sur des éléments
contextuels et/ou des analogies graphophonologiques
avec des mots connus
•• Reconnaît les éléments de
la structuration et de la mise
en page d’un texte ou d’un
document écrit de l’environnement
•• Identifie les différentes
formes conventionnelles de
données chiffrées figurant
dans un écrit
•• Reconnaît son nom, son
prénom et/ou le nom de
sa fonction ou statut dans
un document qui lui est
adressé, ou dans une liste
collective (planning, feuille
d’émargement)
•• Identifie les différentes
formes conventionnelles de
données chiffrées figurant
dans des documents de son
environnement récurrent
•• Reconnaît des documents diversifiés de son
environnement et peut en
saisir et/ou en expliciter de
façon simple, la nature et la
fonction
•• Reconnaît des mots-signaux
mémorisés pour se repérer
dans son environnement
•• Repère et donne du sens à
des indices logographiques
et typographiques, ainsi
qu’aux pictogrammes rencontrés dans son environnement
Etape « exploration »
Etape « découverte »
Extraits des référentiels A1.1 et A1 lecture / écriture.
Communication écrite
•• Repère et comprend dans
un texte court, des données
chiffrées, des noms propres,
et d’autres informations
visiblement saillantes
•• Comprend les graphismes,
les schémas et les tableaux
récurrents dans sa situation
personnelle ou de travail
•• Reconnaît les noms, les
mots et les expressions
récurrents dans sa situation
personnelle, d’insertion
professionnelle ou de travail
Étape « appropriation »A1.1
•• Identifie de façon précise
l’objet, les lieux et les dates
énoncés dans la correspondance courante
•• Prélève des instructions dans
des textes courts (20-30
mots)
•• Prélève dans des textes
injonctifs les informations
nécessaires à la réalisation
d’une action
•• Sélectionne dans des écrits
sociaux ou professionnels
des informations pour faire
un choix et en discuter
•• Comprend partiellement
le sens global d’un texte
informatif de 20/ 30 mots
environ
Etape « consolidation »
•• Peut suivre des instructions
brèves et simples dans leur
formulation
•• Comprend et relie des
informations pour faire des
choix dans des documents
courts et variés
•• Peut se faire une idée d’un
texte informatif (40 mots
environ) simple dont la
formulation est proche des
centres d’intérêt du lecteur
Etape « généralisation »A1
apprentissage de la lecture-écriture : les compétences OPéRATIONNELLES
Compréhension écrite
6
•• A choisi une signature
personnalisée et l’utilise à
bon escient dans des écrits
sociaux et professionnels
récurrents
•• Renseigne la partie d’un
formulaire relative à
l’identité (nom, prénom,
adresse) si besoin en
s’aidant d’une pièce
d’identité.
Etape « découverte »
Extraits des référentiels A1.1 et A1 lecture / écriture
Communication écrite
•• Renseigne en autonomie,
sans recopier, la partie
d’un formulaire concernant
son identité (nom, prénom,
adresse), sa fonction et
tout autre renseignement
prévisible et récurrent.
•• Note, à partir d’éléments
prélevés dans un écrit,
des adresses, des noms,
des références, des codes
d’accès, des numéros de
téléphone, pour son usage
propre ou pour communication à un tiers
Etape « exploration »
•• Renseigne des tableaux
récurrents dans sa
situation personnelle ou
de travail
•• Écrit un message informatif
simple (de quelques mots)
relatif à sa situation personnelle ou professionnelle
•• Transcrit sous la dictée ou
en autodictée des écrits
courts (mots, adresses,
chiffres, noms….) avec
une transcription phonétique suffisante mais
dont l’orthographe et la
segmentation peuvent être
défaillantes. Ces écrits
sont destinés à sa propre
relecture.
Étape « appropriation »A1.1
•• Produit un texte informatif
court (30 mots environ)
peu recevable d’un point
de vue formel mais compréhensible
•• Prélève pour les noter des
informations de lieux, de
dates et d’activités liés à
une situation donnée
•• Réagit à une convocation
ou injonction par des écrits
courts dont la forme est
relativement recevable
•• Renseigne des documents en s’adaptant aux
contraintes de l’espace
graphique et en maîtrisant
la valeur abstraite des
données chiffrées
Etape « consolidation »
•• Produit des textes courts
(30 mots environ) pour
demander des informations, des produits, des
objets de façon recevable
comportant néanmoins des
erreurs orthographiques
•• Produit des textes informatifs compréhensibles
et recevables comportant
néanmoins des erreurs (40
mots environ)
•• Prend des notes en situation interactive
Etape « généralisation »A1
apprentissage de la lecture-écriture : les compétences OPéRATIONNELLEs
TRANSMISSION écrite
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising