Notions de management et de projet d`établissement dans l

Notions de management et de projet d`établissement dans l
UNIVERSITE
CLAUDE BERNARD
LYON I
Note de Synthese
is
notions
de management et de projet d'etablissement
secondaire de 1'Education nationale.
:SeRW4^'Slislfal'
Directeur : Andre Fraysse
Institut Universitaire de Formation des MaTtres de Lyon
1992
dans
E.N.S.S.I.B
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE
DES SCIENCES DE LINFORMATION
ET DES BIBLIOTHEQUES
UNIVERSITE
CLAUDE BERNARD
LYON I
DESS EN INFORMATIQUE DOCUMENTAIRE
Note de Synthese
Les notions de management et de projet d'etablissement
l'enseignement secondaire de 1'Education nationale.
rn
9 i9
Bernard Choffat
Directeur : Andre Fraysse
Institut Universitaire de Formation des MaTtres de Lyon
1992
/1331
dans
Les notions de management et de projet d'etablissement
l'enseignement secondaire de l'Education nationale.
dans
Bemard Choffat
RESUME
Depuis quelques annees, le management participatif entre peu a peu dans
le systeme educatif frangais. La decentralisation, la deconcentration et la
reconnaissance de 1'etablissement scolaire comme lieu approprie du
changement grace au projet d'etablissement sont les principaux leviers de
cette transformation.
DESCRIPTEURS
PROJET
ETABLISSEMENT SCOLAIRE
ADMINISTRATION PUBLIQUE
RELATION DIRECTION PERSONNEL
GESTION PERSONNEL
FRANCE
ABSTRACT
For a few years participating management has come little by little to the '
French educational system. Decentralization, devolution and the
recognition of schools as appropriate places for change _ thanks to "projet
d'etablissement"
are the main incentives to this transformation.
KEYWORDS
STAFF MANAGEMENT RELATION
PRQJECT
EDUCATIONAL FACILITY
CIVIL SERVICE
FRANCE
1
SOMMAIRE
Pages
Strategie de recherche
3
Note de synthese
11
Bibliographie
1
2
3
4
5
-
Le management post-industriel
Le management dans la fonction publique
Le management dans 1'Education nationale
Le projet d'etablissement
Le chef d'etablissement
2
36
41
43
49
54
Strategie de recherche
Comme toute recherche bibliographique, celle-ci necessitait de situer le
sujet et d'etudier dans quel contexte il se presentait.
Pour ce faire, il fallait :
• savoir ce que recouvrait exactement le terme de management et trouver
quels etaient les livres-clefs dans ce domaine,
• chercher s'il y avait des documents sur le management qui concernaient
specifiquement 1'Education nationale et en elaborer la bibliographie,
• definir le terme de projet d'etablissement, trouver les ouvrages qui
faisaient reference sur le sujet et en etablir une bibliographie,
• trouver les documents les plus recents dans ces deux domaines et en
faire la synthese.
3
Apres avoir defini preoisement les notions sur lesquelles portent la
recherche, j'ai etabli une liste de termes traduisant les differents
concepts contenus dans ces notions, termes dont voici la liste :
management
service public
projet
systeme educatif
systemique
cercle de qualite
entreprise
interactionnisme
evolution
plan
renouveau de l'administration
ergonomie
direction par objectifs
systeme educatif
systeme scolaire
participation
renovation du service public
administration
gestion des ressources humaines
sociologie des organisations
organisation
pouvoir
service public
administration scolaire
objectif
reforme de Padministration
strategie
chef d'etablissement
Education nationale
etablissement scolaire
enseignant
projet d'etablissement
A partir de cette liste, un premier travail a ete de reperer, avec les outils
dont je disposais, les documents qui traitaient des themes demandes.
Avant d'interroger une banque de donnees consultable a distance, il semble
en effet logique d'utiliser les ressources locales.
J'ai donc successivement :
• fait une recherche dans le fichier papier de la mediatheque du Centre
regional de documentation pedagogique de Lyon, fichier contenant les
references des documents acquis par le CRDP jusqu'en septembre 1990 ;
• interroger la base de donnees de cette meme mediatheque qui contient
les references des documents acquis depuis septembre 1990 ;
4
• fait une recherche sur ies microfiches de la Memoire de 1'Education qui
est la banque de donnees du reseau du Centre national de documentation
pedagogique, dans laquelle figurent les references des documents produits
par les CRDP et le CNDP et le depouillement des periodiques auxquels sont
abonnes les CRDP et le CNDP : cette recherche se fait par codes catalogues
correspondant a des themes.
• consulte les catalogues de Nnstitut National de Recherche Pedagogique
(INRP) ;
• consulte le catalogue de la bibliotheque municipale de la Part-Dieu.
Ces recherches ont permis d'etablir une premiere liste de documents sur
le management d'une part, sur le projet d'etablissement d'autre part et de
constater qu'il y a tres peu de documents traitant du management dans
1'Education nationale, a part un ouvrage et la revue "Education et
management" du CRDP de Creteil, ainsi que la revue "Administration et
education" de 1'Association frangaise des administrateurs de l'education.
La consultation du CD-Rom Teletheses a donne les resultats
suivants :
• en interrogeant sur le theme "administration de 1'education", j'ai obtenu
la reference d'une these intitulee : " L'evolution des fonctions de
1'inspecteur de 1'enseignement primaire au Senegal de 1903 a 1945", ce qui
parait un peu eloigne de nos preoccupations, ...
• 1'interrogation croisee de sciences de gestion et sciences de
l'6ducation a donne 0 reponse ;
• 1'interrogation croisee de sciences de gestion et education a donne 4
reponses dont voici les titres :
- "Les performances de la recherche scientifique universitaire
marocaine : determinants et perspectives."
- "Approche de la maintenance dans les etablissements publics du
second degre : lycees et colleges."
- "Etude de cas sur Tanglais des reunions internationales dans le
domaine du transport aerien, esquisse d'un ensqeignement specifique."
- "Le marketing universitaire americain."
5
La consultation du CD-Rom de la bibliographie nationale
frangaise (BN Opale) a donne les resultats suivants :
par mots sujets
EDUCATION
2297 reponses
MANAGEMENT
143
MANAGEMENT ET EDUCATION
2 reponses non
interessantes pour
le sujet de la
recherche
DIRECTION
659 reponses
EDUCATION ET DIRECTION
2 reponses non
interessantes pour
le sujet de la
recherche
ANALYSE SYSTEMIQUE
0 reponse
DIRECTION D-ECOLE
0
"
PROJET
64
"
PROJET ET EDUCATION
15 toutes deja
connues
PROJET D'ETABLISSEMENT
0 reponse
PROVISEUR
0
"
GESTION (2577) ET PERSONNEL(1657) ET EDUCATION(2997)
: 4 reponses dont aucune n'etait interessante pour la recherche.
6
Apres ces premieres approches, il convenait d'interroger les differentes
banques de donrtees.
La premiere operation a ete de determiner quelles banques de donnees
couvraient le theme de recherche.
Les banques donnees concernees sont les suivantes :
• Sur le serveur Dialog :
-
1
7
121
88
-
Eric
Socialscisearch
British education index
Academic index
• Sur le serveur Questel :
- Francis
Resultats de Tinterrogation des banques de donnees sur Dialog :
L'interrogation de cet ensemble de bases, sur la notion de management
dans Peducation en France, avec les descripteurs suivants a donne les
resultats suivants :
51
52
EDUCATIONAL SYSTEM OR SCHOOL :
MANAGEMENT OR SUPERVISION OR LEADERSHIP
OR AUTHORITY OR HEADMASTER :
53 S2ANDS1
54 S3 AND FRANCE
284313
67519
27108
67
Aucune des 65 references trouvees ne concernait notre theme de
recherche.
Elles concernaient par exemple Padministration des universites, Peffet du
discours autoritaire des enseignants sur les eleves dans Penseignement
primaire, Peducation du consommateur a Pecole, Petude de la transition
entre Pecole et le travail, Pianovation dans le premier degre en Europe,
les echanges entre etudiants de Puniversite de differents pays, Petude des
langues etrangeres dans les ecoles commerciales, Pevaluation du systeme
7
scolaire americain, les critiques des industriels sur 1'enseignement
secondaire, 1'etude du frangais des affaires, l'utilisation de 1'informatique
dans les classes...
Resultats de 1'interrogation des banques de donnees sur
Questel :
L'interrogation de la banque de donnees du CNRS Francis a donne les
resultats suivants dans le domaine EDUCATION :
• sur le projet d'etablissement :
1
2
3
4
5
6
104353
170
19
24
1
145
7
8
9
10
138
52
50
34
..lim 520/CC
PROJET? PHR ETABLISSEMENT?
PROJET 1AV ETABLISSEMENT
PROJET? 1AV ETABLISSEMENT?
PROJET D'ETABLISSEMENT
(PROJET? 1AV ETABLISSEMENT?) OU PROJET
PEDAGOGIQUE
6 ET (GER OU FRE OU ENG)/LA
7 ET /DP>1987
8 SAUF GER/LA
9 ET FRANCE/DE
34 references ont donc ete trouvees sur le sujet ; sur ces 34 references,
11 concernent reellement le projet d'etablissement et proviennent des
periodiques suivants :
-
Les Cahiers pedagogiques,
Administration et education,
Education et management,
Les Cahiers de NRETEP,
Education promotion,
Education permanente.
Les autres references trouvees figurent deja dans les recherches
effectuees prealablement a 1'interrogation des bases de donnees.
8
• sur le managemerit dans 1'Education nationale :
1
2
3
4
5
6
7
8
1
375
0
8
8
0
110
2
ETABLISSEMENT /DE
ETABLISSEMENT? AV SCOLAIRE?
ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
ETABLISSEMENT SCOLAIRE
4 ET GESTION : DE
5 ET GESTION/DE
? RESSOURCE AV HUMAINE?
7 ET (GESTION OU MANAGEMENT)/DE
Les references retenues concernaient la gestion materielle et
financiere des etablissements scolaires ou la gestion des ressources
humaines hors Education nationale.
L'interrogation de la base de donnees LOGOS de la Documentation
frangaise a donne les resultats suivants :
1
2
3
4
5
6
608
3816
17
17
7
5
ETABLISSEMENT SCOLAIRE
GESTION/DE OU ADMINISTRATION/DE OU MANAGEMENT
1 ET 2
3 ETFRANCE
4 ET DA>1988
4 ET DA<1987 ET DA>1984
Les 12 references ainsi obtenues portent essentiellement sur la politique
generale dans le domaine de TEducation nationale au niveau ministeriel,
sur 1'enseignement prive, sur la decentralisation dans le domaine de
1'education.
Pas une ne concerne directement 1'emploi des techniques de management
dans la gestion du personnel de 1'Education nationale.
9
Les conclusions que l'on peut tirer de 1'interrogation des bases
de donnees sont les suivantes :
• sur ce sujet particulier de recherche, 1'interrogation de banque de
donnees ne paraTt pas economiquement rentable : pas une reference
interessante nouvelle n'est apparue par rapport aux resultats des
recherches sur les bases locales ;
• le theme du management dans 1'Education nationale ne fait pas 1'objet de
beaucoup d'etudes, on sent deja a ce niveau la que cette notion de
management a du mal a s'implanter dans le milieu de 1'Education nationale,
elle lui est, pour le moins, non familiere.
Une autre preuve est que, par exemple, sur Francis, les questions
suivantes ont obtenu chacune zero reponse :
- RESSOURCES HUMAINES ET (SYSTEME SCOLAIRE OU EDUCATION NATIONALE
OU SYSTEME EDUCATIF)
- RELATIONS HUMAINES ET (SYSTEME SCOLAIRE OU EDUCATION NATIONALE
OU SYSTEME EDUCATIF)
- DIRECTION PAR OBJECTIFS ET ETABLISSEMENT SCOLAIRE
Autre indice corroborant cette impression dans le thesaurus "Sciences de
1'education 1" de Francis, ne figurent pas les termes suivants :
ANALYSE SYSTEMIQUE, THEORIE DES ORGANISATIONS, ANALYSE
STRATEGIQUE, DIRECTION PAR OBJECTIFS, PROJET, PROJET
D'ETABLISSEMENT, MANAGEMENT.
Les termes PROJET et TRAVAIL SUR PROJET ne figurent que dans le
"Volume 2 : index complementaire du thesaurus Sciences de l'education".
10
Note de synthese sur le management dans 1'Education
nationale et le projet d'etablissement„
Le
management
post-industriel
Le management est la "technique de direction et de gestion de l'entreprise"
(Larousse encyclopedique en deux volumes).
Le terme management designe le maniement, la conduite, la gestion ; il a
ete employe pour la premiere fois par Henry Fayol en 1921 et n'est
largement utilise que depuis une vingtaine d'annee.
Dans le n° 7 de juin 1991 de la revue "Education et management", Pierre
Goguelin (1-Goguelin, 1991) dans Tarticle intitule "Comment devenir
auteur dans sa vie", fait un historique de cette notion de management :
- Du 18eme siecle jusqu'a la derniere guerre mondiale, on voit coexister
dans 1'industrie, d'un cote la direction, de 1'autre 1'execution , au milieu la
hierarchie demultiplie le pouvoir du patron en transmettant ses ordres aux
executants ; c'est ce que Douglas Mac Gregor appelle la direction par
1'exercice de 1'autorite.
- A la fin du siecle dernier, le taylorisme depossede le contremaTtre de
tous les travaux de conception, de preparation, d'organisation, de
coordination lesquels vont etre confies a des personnels travaillant dans
des bureaux.
- Les agents de maTtrise ne conservent qu'un role de commandement et de
controle et les ouvriers perdent toute possibilite d'initiative, c'est le
management autoritaire.
Dans ce type de management, la participation des hommes, qu'ils fassent
partie de la hierarchie ou de 1'execution, est reduite a la transmission et a
la mise en oeuvre des ordres, tout le pouvoir est concentre dans quelques
mains.
Ce type de management engendre de nombreuses insatisfactions. Les
hommes veulent etre reconnus socialement, avoir le droit a la formation
et a 1'expression, c'est-a-dire au developpement personnel et social, ils
veulent pouvoir reellement participer a la vie de 1'entreprise.
Le management participatif repond a ces demandes car il fait le pari
d'un homme perfectible, capable de s'auto-controler s'il travaille pour des
objectifs dont il se sent responsable.
11
Les solutions proposees par le management participatif sont simples :
faire confiance, informer, former largement, faire participer, animer,
deleguer, donner une certaine liberte dans le cadre d'un budget global,
utiliser le groupe comme outil de decision, negocier les objectifs.
A la relation dirigeants-diriges ou auteurs-acteurs du management
autoritaire, le management participatif substitue une relation entre
managers et manages qui sont chacun a leur niveau, co-auteurs et coacteurs.
A ces deux types de management correspondent deux types de gestion des
ressources humaines. Au management autoritaire correspond une gestion
quantitative alors qu'au management participatif correspond une politique
volontariste de developpement des ressources humaines, une gestion
qualitative.
Le livre de Philippe Bernoux (1-BERNOUX, 1989) permet, lui aussi, dans sa
premiere partie une approche historique du concept de management
puisqu'il decrit les premieres organisations de la societe industrielle.
Ce livre se situe dans le courant de Panalyse strategique . La theorie de
1'analyse strategique est developpee par Michel Crozier et Erhardt
Friedberg dans "L'acteur et le systeme" (1-CROZIER, et al., 1977).
Le livre "La theorie des organisations" de David Silverman (1-SILVERMAN,
1973) fait une synthese des differentes approches de Porganisation.
Un des ouvrages de base dans le domaine du management est le livre de
Rene Sainsaulieu, Pierre-Eric Tixier et Marie-Odile Marty : "La democratie
en organisation" (1-SAINSAULIEU, et al., 1983).
Les auteurs veulent montrer que Pentreprise peut fonctionner mieux en
instaurant une veritable democratie a travers Pexpression des salaries et
une veritable participation.
Un autre livre clef est celui de Georges Archier et Herve Seriex (1ARCHIER, SERIEX, 1984) qui explique que les entreprises actuellement les
plus performantes ont rompu avec le modele taylorien, elles s'appuient
sur le developpement d'une culture d'entreprise, recherchent la qualite et
sollicitent le sens de la prevision, de la reaction, de 1'innovation et de la
communication.
L'essentiel des forces de Pentreprise reside dans la mise en valeur de ses
ressources humaines soutenue par une gestion simple et discrete. Les
managers de Pentreprise du troisieme type doivent savoir ecouter,
valoriser, stimuler par la confiance et la formation, transformer les
contraintes en opportunites.
12
Tous les ouvrages sur le managemerit participatif insistent sur la notion
cTacteur, 1'individu dans un tel systeme n'est plus celui qui execute des
ordres sans les comprendre mais celui qui agit en sachant pourquoi il agit,
en connaissant les objectifs de l'entreprise, en organisant lui-meme et
avec les autres son travail.
Michel Crozier (1 -CROZIER, 1989) insiste sur la faiblesse conceptuelle du
management par le commandement et du management scientifique qui est
de ne pas concevoir Phomme comme un veritable acteur. II faut passer
d'une logique de Pobeissance a une logique de responsabilite. Pour ce faire,
il faut valoriser la ressource humaine, c'est-a-dire etre a Pecoute des
clients et des personnels.
Pour Michel Crozier, les meilleurs investissements deviennent : la
formation, la qualite des rapports humains et la culture de Pentreprise.
Les deux voies du management post-industriel sont constituees par la
participation d'une part et le projet d'entreprise d'autre part.
Ce sont la deux concepts qui sont souvent developpes dans la litterature
sur le management.
Sous la notion de participation apparaTt la notion de pouvoir, notion
qu'analyse Isabelle Orgogozo dans "Les paradoxes du management" (1ORGOGOZO, 1991) : en semblant perdre du pouvoir, le manager en cree pour
lui et pour les autres des nouveaux mais qui sont d'une autre nature :
Porganisation n'est plus envisagee comme un lieu de rapport de forces
entre dirigeants et diriges mais comme un espace d'interactions entre des
acteurs poursuivant un meme objectif : la satisfaction du client.
Au pouvoir classique se substitue le pouvoir moderne fonde sur le concept
habermassien d'ethique de la discussion.
Les fondements socio-culturels du pouvoir classique en France sont des
freins a cette evolution et les plus hauts responsables doivent faire leur
revolution culturelle pour pouvoir casser ceux-ci. L'auteur conclut que la
forme moderne du management repose sur un mode de direction
communicationnelle.
Dans "Management psychologique des organisations"
Pauteur aborde dans
le premier tome (1-GOGUELIN, 1989a) la dimension humaine du
management, les rapports homme-organisation et homme-travail.
Dans le deuxieme tome (1-GOGUELIN, 1989b), il analyse le management
participatif.
Dans le tome trois (1-GOGUELIN, 1989c) il developpe les outils que doit
maTtriser le manager : etude de problemes, technique de recherche et de
traitement de Pinformation, conduite des entretiens et des reunions,
enquete et analyse de contenu.
13
Le projet d'entreprise est un outil fondamental du management
moderne, il merite que l'on s'y arrete car il est a rapprocher de la notion
de projet d'etablissement, objet egalement de notre recherche.
Le projet d'entreprise (l-BOYER, EQUILBEY, 1986) se presente sous la
forme d'un texte ecrit simple et court qui donne un cadre d'action et une
rererence collective, il definit les priorites, renforce le sentiment
d'appartenance, appelle a la mobilisation des energies et contribue a creer
un sentiment de responsabilite.
II s'accompagne d'objectifs chiffres a court et a moyen terme, congus
comme outils d'evaluation.
Pour qu'il reussisse, il suppose que les valeurs de Tentreprise soient
clairement definies et partagees, qu'il fasse reference a une ethique forte,
qu'il responsabilise chacun et mette en evidence la coherence des actions.
II doit provoquer Tadhesion a un interet collectif superieur aux interets
individuels, pour ce faire, il doit s'appuyer sur la transparence dans les
decisions et sur la communication dans 1'entreprise.
Les cadres doivent etre convaincus de la necessite du projet et y adherer
faute de quoi,il serait voue a 1'echec.
II doit s'appuyer sur un double diagnostic : culturel et et structurel, afin
que la strategie soit adaptee a la forme de l'organisation.
Apres cette phase de diagnostic intervient une phase d'elaboration, qui
peut etre :
- centralisee : le plus haut niveau de la hierarchie redige le projet et
celui-ci est decline jusqu'aux niveaux les plus decentralises,
- decentralisee : un comite de coordination rattache a la direction
federe et rassemble dans un document commun les redactions d'elements
eclates,
- deleguee : la direction donne une coherence aux redactions des
elements composant 1'entreprise,
- par themes : 1'ensemble des parties composant 1'entreprise se mobilise
autour d'une idee forte.
La mise en oeuvre passe par la definition d'une strategie que les services
expriment a travers une definition d'objectifs assortis d'elements
d'evaluation et de calendrier.
Le projet d'entreprise permet Pelaboration ou la mise a jour d'une culture
d'entreprise necessaire a Pexterieur comme a Pinterieur en tant qu'elle
est federatrice d'energies.
On trouve aussi une definition du projet d'entreprise dans le livre cite plus
haut : "L'entreprise du troisieme type" (l-ARCHIER, SERIEX, 1984). Pour ses
auteurs, Pelaboration en commun d'un projet permet de liberer les
14
initiatives de chacun sans risque d'incoherence.
Le projet d'entreprise traduit une volonte de perenite de Pentreprise
autour d'une idee simple : etre le meilleur dans son secteur ou defendre
telle ethique ou se situer dans tel environnement.
C'est une reference commune, des objectifs a la fois ambitieux et
realistes. Sa force tient au degre de participation des hommes et des
femmes de Pentreprise a son elaboration et a sa mise en oeuvre.
Le management contemporain est centre sur 1'individu ainsi que le
montre le contenu du forum international organise les 2 et 3 juin 1992 par
PAssociation aeronautique et astronautique de France a Paris sur le theme
: "Entreprises europeennes face au XXI eme siecle : les hommes, Penjeu
essentiel". Illustres par trois etudes de cas, plusieurs sujets y ont ete
abordes : quelles methodes, quelles approches les entreprises mettentelles en place pour prevoir et gerer les metiers et les competences ?
Quels types d'hommes pour des entreprises flexibles ? Quelle place pour la
gestion des ressources humaines dans les strategies d'entreprises ? Peuton envisager une prise en charge beaucoup plus large de la formation par
les entreprises ? Ce colloque a ete organise par Londez Conseil, 116,
avenue gabriel Peri 93400 saint-Ouen. Nous ne savons pas quand les actes
seront publies.
Un autre colloque, organise les 1er et 2 juin 1992, indique un autre axe du
management actuel qui est celui de la culture de l'entreprise. Organise
par le Centre de recherches Ethnologie et entreprise et le service de
formation continue de PUniversite Paris VII (2, place Jussieu 75251 Paris
Cedex), il avait pour theme "Identite et culture en entreprise". Apres les
annees 70 , au cours desquelles les entreprises etaient contestees, puis
les annees 80 ou elles ont ete enfin reconnues, les promoteurs de ces
journees pensent que les annees .90 seront celles de Penracinement de
Tentreprise.
A la dimension culturelle de Pentreprise traditionnelle s'ajoute desormais
les aspects interculturels du management (1-MUTABAZI, 1992). II faut
former les cadres des societes multinationales a cet aspect. La mise en
evidence des determinants culturels des comportements economiques est
une decouverte fondamentale dans Phistoire des organisations et du
management. Elle a entraine la remise en question des approches
universalistes au profit des specificites culturelles, nationales ou
regionales.
II faut que les entreprises multiculturelles developpent un fonds culturel
commun a partir des points de synergie entre cultures en presence dans
1'entreprise.
15
Le management dans la fonction publique.
Depuis quelques arinees et notamment depuis 1'impulsion donnee par Michel
Rocard a la modernisation de 1'administration publique, le souci d'une
meilleure gestion des hommes apparait aussi dans la fonction publique.
Cet interet s'est traduit par la multiplication des projets d'entreprise et
des cercles de qualite dans les administrations.
Le n° 8 de decembre 1981 de la revue "Education et management" du CRDP
de Creteil est entierement consacre a cette evolution.
Ainsi Bernard Pecheur (2-PECHEUR, 1991), directeur general de
1'Administration et de la fonction publique souligne que "c'est une gestion
resolument centree vers 1'individu qui doit fonder le nouvel elan pour
maintenir la haute qualite de 1'administration frangaise et permettre au
pays dans son ensemble de tenir son rang dans la competition
internationale."
Les grandes orientations de ce mouvement de modernisation du service
public ont ete definies par le Premier Ministre dans sa circulaire du 23
fevrier 1989.
Les quatre axes en sont la responsabilisation des fonctionnaires, la
gestion des ressources humaines, le dialogue social et Tevaluation des
politiques publiques.
II insiste, en parlant de la notion de projet, sur la necessite d'une phase de
maturation necessaire pour ne pas tomber dans le piege de la
generalisation bureaucratique des projets de service ou d'etablissement.
Le projet reclame la participation et la libre adhesion.
II indique les grandes lignes de la politique nationale pour 1'encadrement
fondee sur la prise en compte des aptitudes particulieres, les besoins de
formation, les attentes personnelles, les plans de carriere.
Dans cet article, un encart reprend les reperes chronologiques de la
modernisation de Padministration.
Dans le meme numero, Mireille Imbert-Quaretta (2-IMBERT-QUARETTA,
1991) explique la demarche de modernisation de Padministration
penitentiaire qui prend la forme d'un projet global qui ne preexiste pas aux
projets particuliers developpes dans chaque service mais les federe, leur
sert de reference de fagon a replacer en permanence les dynamiques
internes dans la perspective des objectifs generaux.
Ce projet s'articule autour de trois axes majeurs : clarifier et deleguer les
responsabilites, accroTtre la comprehension des missions et des
contraintes, deveiopper Pinteret porte au travail.
16
Gerard Ganser (2-GANSER, 1991) definit les obstacles et les remedes pour
que les valeurs traditionnelles de 1'administration et les valeurs nouvelles
des 1'entreprises du secteur concurrentiel se renforcent mutuellement
pour le plus grand benefice des usagers.
Yves Naze (2-NAZE,1991) se demande, lui, si la demarche contractuelle est
une voie d'avenir pour 1'administration qui doit reconsiderer en meme
temps ses modes de gestion et la nature de ses relations humaines.
Dans "Comprendre les politiques publiques" (2-MULLER, 1991) Pierre
Muller considere que le management constitue la base du nouveau
referentiel global de Padministration frangaise.
Georges Dupuis (2-DUPUIS, 1991) montre comment la decentralisation et
les mesures de renouveau fondees sur des transferts de competences et
sur une plus grande responsabilite des agents constituent une relance du
service public.
Andre de Peretti dans son livre "Mini-psychologie de Padministration"
(2-PERETTI, 1990) incite a associer administration et legerete,
responsabilites et lucidite, dans une lutte opiniatre contre les
mecanismes d'inertie et les effets pervers par lesquels s'insinue la
bureaucratie. II souligne que de nouvelles formes de regulation des
relations entre les hommes doivent etre elaborees ; une nouvelle
administration des personnes et des choses doit naTtre, en harmonie avec
les avancees des sciences humaines.
Pour Isabelle Orgogozo et Herve Seriex (1-ORGOGOZO, SERIEX, 1989), cette
nouvelle administration passe par 1'instauration des methodes
participatives qui conduisent a une redefinition du role des fonctionnaires.
D'executants ils deviennent co-acteurs en prenant des responsabilites,
suite a des possibilites nouvelles menagees sur le terrain, dans leur vie
quotidienne.
Les methodes de la qualite en transformant les relations de pouvoir, en
rompant avec les relations dominants-domines, participent a cette
transformation.
Le management dans 1'Education Nationale.
S'il y a abondance de documents concernant le management en general, on
voit qu'il y en a un peu moins sur le management dans la fonction publique.
17
Cette tendance s'accentue fortement lorsque l'on recherche des documents
qui traitent du management dans 1'Education nationale.
Apparamment cette difficulte du management participatif a s'ancrer dans
le systeme educatif est du a cinq facteurs :
- le poids de tradition de centralisation et de structure hierarchique
pyramidale,
- la notion que l'administration n'est pas au service des administres
mais est au contraire representante de 1'Etat donc representante de
1'autorite de cet Etat, valeur collective superieure a toutes valeurs
des individus,
- la lourdeur de la machine Education nationale,
- 1'incompatibilite pour certains de la notion de rentabilite avec celle
de service public,
- la difficulte d'identifier a 1'acte d'enseigner un produit sur lequel on
pourrait travailler.
Les traits les plus saillants de 1'administration
traditionnelle dans le
systeme educatif sont les suivants (3-OMEGA, 1992) :
- centralisation excessive de la decision,
- niveaux de hierarchie nombreux,
- organisation taylorienne du travail,
- separation de 1'administratif et du pedagogique,
- preeminence de 1'institution sur 1'usager,
- manque de clarte des objectifs,
- gestion a court terme,
- procedures rigides,
- systemes d'information pauvres,
- autorite comme pouvoir sur des hommes et des moyens,
- image de la carriere comme territoire a etendre.
Didier
Linotte
(3-LINOTTE, 1991)
decrit 1'administration
de
1'enseignement en France en soulignant son centralisme, la lourdeur de ses
effectifs, ses blocages corporatistes dus, entre autres a l'inspection
generale qui empeche tout remodelage des programmes et des proportions
de 1'enseignement entre les disciplines (corporatisme qui a amene Lionel
Jospin, alors ministre de 1'Education nationale, a instituer le conseil
national des programmes)
II signale la creation de la Direction de la prospective et de 1'evaluation
qui a constitue un fantastique appareil de recueil de donnees et d'analyse
du systeme educatif.
Les autres caracteristiques de 1'administration du systeme educatif
frangais sont la deconcentration et la decentralisation.
18
C'est dans 1'histoire des institutions scolaires qu'il faut entre autres aller
chercher 1'explication de cette lourdeur qui les caracterisent en France.
Le livre de Claude Lelievre (3-LELIEVRE, 1990) permet de comprendre les
orientations actuelles du systeme educatif frangais. II y explique
comment le monopole de PEtat a remplace celui de PEglise dans ce
domaine, et le pourquoi de la centralisation voulue par Napoleon, resultant
de la necessite de concourir a la realisation d'un but commun. Le passage
actuel du central vers le local au travers des lois de decentralisation de
1983 et du mouvement profond de renouveau du service public fonde sur
une responsabilisation accrue de ses personnels y est aussi souligne.
Jacques Ardoino (3-ARDOINO, 1987) fait remarquer que dans les pays de
culture anglo-saxonne, Padministration scolaire correspond a une realite
disciplinaire, objet d'etudes dans les universites alors qu'en France, on en
reste sur ce plan a un vague amateurisme. II explique ce phenomene par
notre culture heritee et entre autres par le culte du chef - ne dans
Pimaginaire latin - qui fait que l'on considere que le cadre forme est apte
par ses competences propres a gerer toutes sortes de situations.
II demontre par ailleurs la vanite de toute la panoplie du management
moderne : cercle de qualite, groupe de reflexion, groupe d'expression des
personnels, s'il n'y a pas parallelement un profond remaniement des
modeles traditionnels, organisationnels et institutionnels qui structurent
fondamentalement Pentreprise ou Padministration.
II denonce la tentation qu'ont les consultants d'importer des techniques de
management et de les mettre en pratique en France sans s'interroger sur
les fondements culturels qui les sous-tendent.
Avant de moderniser les methodes de travail, il faut remettre en cause les
fondements memes sur lesquels on pretend asseoir leur legitimite. II faut
un changement de paradigme, et tout d'abord definir ces paradigmes entre
lesquels oscille aujourd'hui une administration en quete de reforme et de
modernisation.
Jacques Ardoino insiste sur le necessaire abandon de 1'ambition
simplificatrice caracteristique de la plupart des modeles organisateurs. II
s'agit aujourd'hui d'acquerir une intelligence autre d'une realite non vouee
a la transparence, opaque. II faut accepter la complexite comme etant
fondamentale et requerant d'autres approches, d'autres modes
d'intelligibilite.
II faut accepter Pidee d'une heterogeneite fondamentale qu'il ne s'agit plus
tellement de reduire mais dont il s'agit d'articuler et de conjuguer entre
elles les composantes heterogenes.
19
Michel Crozier definit dans un editorial de la revue "Education et
management" (3-CROZIER, 1991) comment, selon lui, les principes qui
emergent dans le management post-industriel peuvent etre transposes au
systeme scolaire. "Le nouveau management doit avoir pour premiere
mission de creer les conditions pour que les enseignants se motivent et
pour qu'ils y parviennent, il faut qu'il passe lui-meme de la logique de
1'obeissance a celle de la responsabilite".
Les personnels administratifs ont semble-t-il ete les premiers a essayer
de lutter contre l'immobilisme de la machine Education Nationale.
La revue "Administration et education" editee par 1'Association frangaise
des administrateurs de l'education depuis 1978 reflete les preoccupations
de ses initiateurs.
Ainsi le n° 1 etait consacre a la question de savoir si on peut evaluer une
ecole, les numeros suivants avaient pout themes : le pouvoir, la
deconcentration, 1'autonomie, la responsabilite.
Le n° 3 de cette meme revue, date de fevrier 1979, publie les actes du
colloque organise par 1'AFAE dont le but etait de traiter de
l'administration de 1'education en abordant le probleme dans toutes ses
dimensions (3-ADMINISTRATION, 1979).
Pour ce faire, un debat a ete organise reunissant madame Isamber-Jamati,
messieurs Crozier, Legrand, Ardoino, Berger et Minot, qui devaient
successivement repondre aux trois questions suivantes :
- quelle place faites-vous a la fonction administrative parmi les
freins de tous ordres qui entravent, voire bloquent Tevolution du
systeme educatif frangais ?
- quels changements internes ou externes permettraient a 1'administration de 1'education d'exercer une action pleinement constructive ?
- par quelles conduites les personnes qui participent a 1'administration de 1'institution peuvent-elles favoriser son evolution
positive ?
Les sujets des rapports des commissions sont eux aussi revelateurs des
interrogations que commengaient a se poser les personnels administratifs
de 1'Education Nationale :
- 1'anxiete des administrateurs et 1'image de marque de 1'enseignement,
- I'accueil des administres,
- l'autonomie des etablissements,
- 1'exploitation des marges de liberte,
- 1'innovation,
- le recrutement et la formation des administrateurs.
20
Uintroductiori du management participatif dans Padministration de
1'Education nationale doit beaucoup a ces reflexions menees depuis une
quinzaine d'annees et qui se traduisent aujourd'hui par les declinaisons au
niveau departemental de projets de service ou d'etablissement.
Ainsi, Marie-Therese Massard rend compte dans un article (3-MASSARD,
1990) de la demarche qualite entreprise dans les services de Pinspection
academique de la Drome en 1987.
Dans le meme ordre d'idee, Monique Chaussier (3-CHAUSSIER, 1990), relate
son experience d'implantation de cercles de qualite dans une inspection
academique et quelques structures de colleges et de lycees. "II faut.ditelle, pour qu'une telle demarche ait des chances de reussir, avoir le
soutien de la hierarchie, former une equipe convaincue qui a la volonte de
reussir... L'enjeu est de chercher a ameliorer la qualite des prestations
fournies non a coup de grandes reformes pensees d'en haut mais a partir de
petites actions proposees par les interesses eux-memes."
Les premiers cercles de qualite ont ete completes un an plus tard par un
projet departemental qui leur a donne un cadre.
Cette action a permis a des personnels administratifs et enseignants
d'innover, elle a facilite la communication entre les etablissements et
entre les etablissements et Pinspection academique.
Les obstacles rencontres sont le poids des traditions, la lourdeur du
systeme educatif due au grand nombre de son personnel, le poids des
traditions qui y sont ancrees : habitudes de travailler seul, rejet de la
notion de rentabilite, habitude des professeurs a analyser des problemes
trop vastes qu'ils ne peuvent pas decomposer en elements plus petits.
Malgre cela, la demarche continue a avancer et apporte a Pensemble des
projets particuliers une cohesion qui en assure la plus grande efficacite.
De meme est significative Papparition, depuis 1990, d'une revue comme
"Synergies et formations" editee par le Centre de formation de
Padministration du ministere de PEducation nationale. Cette revue est
entierement tournee vers la formation des personnels administratifs,
techniques, ouvriers et de service et dans chaque numero il est fait
reference sous une forme ou une autre au management participatif et au
projet de service ou d'etablissement.
Les preoccupations principales dans le domaine du management de
Padministration de PEducation nationale sont d'une part de requalifier les
services (3-REQUALIFIER, 1991), de faire en sorte que les personnels
ATOS participent au projet d'etablissement (3-ATOS, 1991) (3-ATOS,
21
1992) et de moderniser la gestion du personnel (3-OMEGA, 1992).
Le "Plan de modernisation du service public de TEducation nationale" (3FRANCE, 1991) edite par la Direction des personnels administratifs ,
ouvriers et de services du ministere definit cinq grands axes de
modernisation :
- accroTtre la responsabilite a tous les niveaux,
- mieux repondre aux demandes externes d'education,
- mieux former et gerer les personnels,
- renover les outils et les methodes,
- ameliorer le cadre de travail.
Les principales mesures de modernisation s'organisent autour de la
deconcentration des actes de gestion, la globalisation des moyens, la
contractualisation des relations et surtout les projets de service ou
d'etablissement.
Si 1'administration a ete la premiere a se preoccuper de son efficacite,
c'est que ses objectifs sont clairement identifiables, il n'en est pas de
meme pour les enseignants : peut-on parler d'un produit, objet de l'acte
d'enseigner ? II faut ajouter a cela la solitude de Penseignant et sa peur
du regard exterieur sur sa relation avec sa classe (3-ADMINISTRATION,
1979, p. 43).
Ceci explique les freins que rencontrent le management participatif au
sein des etablissements scolaires.
Tout d'abord le parallele entre le systeme educatif et Pentreprise ne va
pas sans poser de problemes : "La seule evocation des relations entre les
fonctionnaires et leurs administres" en terme de "fournisseurs-clients"
peut amener les reactions indignees de certains contradicteurs qui jugent
offensante pour le service public la reference, meme partielle et
relativisee a Pentreprise privee" (3-NAZE, 1990).
Des articles comme ceux de Pierre Trillet (3-TRILLET, 1989), Alain Didier
(3-DIDIER, 1989), ou Gerard Ganser (2-GANSER, 1991) tentent de
rapprocher ces deux mondes. Tous insistent sur le fait que Peleve n'est pas
un produit (le produit du systeme educatif serait plutot Pensemble des
progres que Pensemble des eleves ont realise (3-VANDERVOORDE, 1990))
et que Pecole, si elle doit s'inspirer de Pentreprise pour changer, n'est pas
une entreprise comme une autre : elle ne choisit ni son personnel, ni sa
clientele ni son lieu d'implantation ; les licenciements comme les
investissements n'y ont pas cours. L'etablissement scolaire doit s'inspirer
des outils du management moderne pour ameliorer son fonctionnement,
donc assurer son role de formation initiale repondant aux besoins du pays,
22
motiver ses personnels en faisant des acteurs et non plus des executants,
ameliorer son image de marque par une politique de communication en
prenant en compte ses differents partenaires, mettre ses objectifs en
coherence avec ceux de 1'institution scolaire et enfin s'evaluer.
Transposer le management participatif dans le systeme educatif, c'est y
transposer ses outils, ainsi par exemple le dossier d'"Education et
management" intitule "La qualite" (3-QUALITE, 1990) etudie-t-il
comment il est possible d'appliquer au systeme educatif ce concept deja
ancien dans l'entreprise industrielle, plus difficile a cerner dans le
domaine tertiaire :
"II ne s'agit bien evidemment pas de calquer caricaturalement des
techniques venues d'ailleurs mais plutot de s'impregner d'une demarche qui
par bien des cotes est etrangere a notre culture enseignante. Nous croyons
a 1'erreur formatrice, a la performance solitaire, alors qu'il faudrait
traquer la panne avant meme ses premieres manifestations, enrichir son
imagination de la creativite des autres et beneficier des atouts du travail
en equipe."
Dans ce dossier, Alain Michel (3-MICHEL, 1990) montre comment la qualite
est apparue dans 1'industrie et quels resultats elle y a eus. II montre aussi
1'interet de cette demarche pour le systeme educatif, demarche qui doit
non seulement etre 1'objet de cours, mais aussi etre integree au processus
meme de l'enseignement. II faut, pour ce faire, developper des methodes
qualite adaptees au produit "enseignement".
C'est aussi 1'avis de Marc Broch (3-BROCH, 1990) pour qui la qualite est un
outil interessant, pouvant etre introduit dans le processus de projet
d'etablissement, en prenant soin auparavant de definir quel est le produit
objet de la demarche qualite. Dire que c'est 1'eleve, c'est s'enfermer dans
un piege dangereux ou souscrire a une ideologie totalitaire. Pour Marc
Broch, le produit dans le systeme educatif sont plutot les situations
d'apprentissage.
La qualite totale doit s'appliquer non seulement au domaine pedagogique
mais a tous les domaines qui concernent les eleves et le personnel.
Un autre outil du management participatif fait 1'objet d'etudes quant a son
utilisation dans le systeme educatif, il s'agit de la gestion
des
ressources humaines.
Ainsi Jean-Paul Schul (3-SCHUL, 1991) considere-t-il que cette gestion
des ressources humaines doit s'appliquer aussi bien aux eleves qu'aux
23
enseignants, pour ce faire, il propose que la direction d'etablissement soit
maitresse de ses moyens : nominations, licenciements, remuneration du
personnel, choix de 1'equipement, methodologie, programmes, etc. II
propose egalement que soit mis en oeuvre un modele de fonctionnement
specifique a chaque institution en fonction des differences locales.
Pour Pierre Daste (3-DASTE, 1991) la gestion des ressources humaines
vise a faciliter 1'exercice des initiatives individuelles tout en conservant
les garanties collectives indispensables et les regles essentielles de
l'equite. Ce mouvement encore tres embryonnaire doit pour reussir
resulter d'un accord general pour eviter le sentiment d'arbitraire.
Pour Pierre Champagne (3-CHAMPAGNE, 1991) "PEducation nationale a
choisi d'evoluer vers la gestion des ressources humaines, c'est-a-dire
vers la prise en compte des qualites de chaque individu, tout en respectant
les regles fondamentales d'equite. Des perspectives nouvelles sont
ouvertes par la deconcentration, Pinformatisation et surtout la prise de
conscience que les personnels ne sont pas de simples moyens, des objets
manipulables mais la grande richesse de notre systeme educatif".
Pour Jacky Richard (3-RICHARD, 1991) un fort sentiment de responsabilite
chez tous les personnels represente la condition essentielle pour
ameliorer a la fois la vie au travail et le service rendu aux usagers.
L'adhesion a un projet collectif centre sur quelques objectifs clairs, le
sentiment d'appartenir a la communaute educative sont les clefs de la
reussite de la politique de modernisation de Padministration de
PEducation nationale.
Cette adaptation du management participatif au systeme educatif donne
naissance a ce que Maurice Berrard appelle le management educatif (3BERRARD, 1990) qui, selon lui, est un humanisme : "La finalite de Pecole
vise Peducation a la liberte. Le mode de management en milieu educatif
doit etre coherent avec une telle conception. II ne peut se fonder sur la
violence qui contraint Pindividu mais sur la comprehension qui le
respecte."
Ce a quoi repond Jean-Pierre Obin (3-OBIN, 1991) que "Phumanisme ne se
divise pas et que les principes de direction qui apparaissent humainement
adaptes a des professeurs de philosophie devraient Petre pour des
chauffeurs routiers ou des ouvriers agricoles." Au terme de management
educatif, il prefere celui de management democratique.
24
Maurice Berrard est le directeur de la redaction de la revue "Education et
management" editee depuis janvier 1989 par le CRDP de Creteil. (Cette
date de debut de parution est significative de 1'arrivee toute recente du
concept de management chez les enseignants).
Dans le n° 7 de juin 1991 (3-BERRARD, 1991) il fait le point de la
philosophie et des objectifs de la revue, nous donne une definition de ce
qu'est le management educatif et indique dans quel problematique se situe
ce concept.
La question principale est de savoir comment diriger autrement pour
diriger mieux, aujourd'hui dans 1'Education nationale, face aux
transformations de la societe.
La revue se propose d'esquisser un mode specifique de direction : le
management educatif fonde sur le concept d'ethique de la communication
developpe dans 1'oeuvre de Jurgen Habermas.
La revue n'est pas un haut-parleur du pouvoir institutionnel, elle veut
contribuer a la realisation des objectifs de la loi d'orientation en
permettant a chacun de s'exprimer sur 1'amelioration du fonctionnement du
systeme educatif.
La problematique actuelle est "d'integrer les apports du management sans
perdre son ame d'educateur" afin de diriger autrement de telle sorte a
moderniser le service public et repondre aux aspirations des personnels et
des eleves a plus de responsabilite, d'autonomie, de travail creatif et de
valorisation individuelle.
Pour y repondre, les redacteurs de la revue considerent les modes de
direction de 1'Education nationale comme une sociologie des organisations
educatives, ils partent de la realite vecue par les acteurs et y retournent
apres un detour par la reflexion.
Ils cherchent a faire connaitre les tentatives et les reussites en matiere
de projet, d'evaluation, de demarches participatives ou de procedures de
deconcentration et de globalisation.
Ils cherchent a participer ou a faire eclore un debat sur les valeurs qui
sous-tendent la modernisation du service public.
Le management educatif donne la priorite aux ressources humaines. Des
trois options qui s'offrent aux responsables face a un probleme : appliquer
des reglements, exploiter des rapports de force ou faire confiance aux
individus, "Education et management" retient la derniere, c'est grace a la
formation des personnels et a leur responsabilisation que pourra s'engager
la renovation du systeme educatif.
Cette mise en valeur des ressources humaines s'appuie sur une strategie
de la communication au sens d'echange ou mieux de "1'action
communicative " qui permet d'eclairer les pratiques.
Le management educatif integre egalement le management participatif
(qui sollicite 1'autonomie et la responsabilisation des acteurs) et le
25
management par les valeurs culturelles (qui vise la comprehension et la
valorisation des normes du milieu), en ce sens il se situe au niveau le plus
eleve de la morale.
Le chef (manager-educateur) est alors celui qui est delegue par la
collectivite pour rappeler aux acteurs leurs engagements par raport aux
objectifs fixes par eux. II est garant de la participation de chacun, de
1'equilibre entre les progres du service et les avantages des acteurs. II est
a 1'ecoute des personnels et des usagers.
II est attentif a la coherence entre la pedagogie dans la classe et le mode
de direction generale.
Le
projet
d'etablissement
De meme que le management post-industriel s'appuie sur le projet
d'entreprise, le management participatif dans le systeme educatif s'appuie
sur le projet d'etablissement.
Depuis la loi d'orientation (3-FRANCE, 1989)
sur 1'education, le projet
d'etablissement est obligatoire pour tous les etablissements scolaires.
Le projet d'etablissement (3-ATOS, 1991) est un veritable programme
general d'action qui comprend un projet pedagogique defini par les
enseignants, avec le chef d'etablissement et ses collaborateurs, en
particulier les conseillers d'education.
Le projet d'etablissement definit, a partir d'un recensement des besoins
des eleves et de l'etablissement :
- les objectifs specifiques de l'etablissement,
- les moyens et les methodes pour atteindre ces objectifs,
- le dispositif d'evaluation mis en place.
Jean-Pierre Obin (3-OBIN, 1989) explique Temergence de projets
d'etablissement dans les annees 1981-1983, par la conjonction de quatre
objectifs de la politique d'Alain Savary :
- la decentralisation,
- la democratisation,
- la lutte contre Pechec scolaire,
- le projet de loi sur Penseignement prive.
Dans cet article, Jean Pierre Obin
fait une synthese des differentes
conceptions du projet d'etablissement :
- pour Francine Vaniscotte, il est porteur de rupture sociale,
d'innovation et de nouvelles regles de fonctionnement democratique.
- pour la redaction des Cahiers Pedagogiques(4-FAITES, 1984),
Pobjectif du projet d'etablissement est de definir Porganisation interne,
26
le fonctionnement de Petablissement et ses initiateurs sont Pequipe
pedagogique en tant qu'acteur et le conseil d'etablissement en tant
qu'instance.
- Maurice Vergnaud (4-VERGNAUD, 1983) juge quant a lui que le role
essentiel revient au chef d'etablissement.
- pour Philippe Merieu, Pimportant est de rompre Pisolement des
enseignants, la parcellisation de leurs taches et de rapprocher conception
et decision des lieux de realisation.
Dans la suite de Particle, Jean-Pierre Obin relate la demarche employee
par le CNDP pour son projet d'etablissement en 1987-1988.
Dans "L'etablissement scolaire, lieu pertinent du changement dans le
systeme educatif" (4-OBIN, 1992), Jean-Pierre Obin fait remarquer qu'il y
a peu ou pas d'etudes sociologiques concernant le ministere de PEducation
nationale et les instances administratives academiques. Par contre, il
existe cinq etudes sociologiques sur Petablissement scolaire dont il
analyse les resultats :
- influence sur le fonctionnement de Petablissement de facteurs
socio-culturels generaux,
- existence de politiques d'etablissement tres diversifiees, resultats,
le plus souvent de compromis implicites et qui conduisent a des
disparites de fonctionnement,
- identification au sein des etablissements scolaires de quatre soussystemes complementaires :
- de production,
- pedagogique,
- de communication interne,
- d'echanges avec Pexterieur,
qui, en interaction les uns avec les autres, dans un meme mouvement
produise-nt et appliquent des politiques d'etablissement.
Face a ce danger d'ecart trop important entre Puniformite formelle de
normes et d'instructions et Pautonomie des etablissements qui
developpent des politiques diversifiees, les responsables politiques se
sont efforces depuis 1980 d'agir sur les mecanismes de fonctionnement
interne du systeme plutot que de poursuivre des reformes de structure.
C'est a cette occasion, que s'est concretisee Pidee d'utiliser le projet
d'etablissement.
Experimentale jusqu'en 1989, la demarche de projet d'etablissement est
devenue obligatoire avec la loi du 10 juillet 1989.
L'article 18 de cette loi et le rapport annexe precisent ce que Pon doit
entendre par projets d'etablissement ainsi que les conditions dans
lesquelles ils doivent etre congus, mis en oeuvre et evalues dans toutes
27
les ecoles, colleges et lycees.
Pour le legislateur, le projet d'etablissement s'inscrit dans le cadre des
objectifs nationaux ; il comporte un volet pedagogique elabore avec la
participation des equipes pedagogiques ; il comporte egalement d'autres
elements (relations avec 1'environnement, rythmes scolaires, vie scolaire,
activites peri-scolaires) ; il peut faire 1'objet d'un contrat avec l'autorite
academique et justifier l'attribution de moyens complementaires, il est
evalue.
Pour Jean Pierre Obin, des choix qui peuvent etre faits a la lecture de
cette loi decoule d'une "zone d'incertitude".
Pour lui, quatre tendances actuelles constituent autant de lectures
possibles qui peuvent cerner cette zone d'incertitude :
- une lecture technocratique : le projet d'etablissement est ici
apprehende comme le moyen privilegie d'introduire de la coherence a
l'interieur des etablissements scolaires et entre les etablissements
scolaires : le projet est ici Poccasion d'exposer, d'expliciter la politique
de Petablissement;
- une lecture pedagogique et active : c'est celle de ceux qui sont
preoccupes par Pefficacite des apprentissages disciplinaires, par la prise
en charge des eleves en difficulte, par la socialisation des jeunes. L'entree
pedagogique est le moyen de fixer des objectifs communs aux systemes
internes de Petablissement, de provoquer des concertations entre groupes
d'acteurs, d'introduire des regulations transversales;
- une lecture politique : pour certains, le projet est d'abord le moyen
privilegie d'approfondir la democratie
a Pinterieur de 1'etablissement :
Paccent est mis sur la constitution d'equipes, sur leur autonomie, sur
Pinnovation pedagogique, sur la concertation et la prise de decision
collective. Pour d'autres, la generalisation des projets d'etablissement est
plutot congue comme un premier pas vers une necessaire decentralisation
du systeme educatif et donc vers une meilleure repartition des pouvoirs
dans la nation;
- une lecture homogenale : le centre d'interet majeur est ici la
strategie de pilotage du changement;
le changement est d'abord et principalement Pavenement de nouvelles
categories d'acteurs par production de nouvelles identites culturelles.
Le cadre theorique general est fourni par la sociologie des organisations,
dont les principaux concepts sont fournis par Michel Crozier (systeme,
acteur, pouvoir) et Renaud Sainsaulieu (communaute dldentite culturelle).
L'espace des projets d'etablissement est donc inscrit dans le repere
delimite par ces axes, espace relativement vierge et ouvert. II est
important pour Jean Pierre Obin de maintenir cet espace ouvert et de lui
donner du sens.
Pour qu'il reste ouvert sur ces quatre dimensions, il ne faut pas se
28
preoccuper seulement de mobilisation de ressources humaines. Pour lui
donner du sens, il ne faut pas le deconnecter d'une reflexion sur les
finalites du systeme educatif, c'est a dire sur les fondements politiques,
ethiques et sociaux.
L'etablissement, s'il possede les conditions necessaires au changement
(existence de tensions et capacite d'innovations) n'est certainement pas le
seul lieu de changement : la classe et les niveaux meconnus des
organisations academiques et nationales sont a explorer.
Dans un autre ouvrage (3-Obin, 1991), Jean pierre Obin et Frangoise Cros,
analysent de maniere approfondie la notion de projet et 1'illustrent par des
exemples d'etablissements deja engages dans cette demarche.
Cet ouvrage synthetise les travaux de reflexions de Jean Pierre Obin et
une note de lecture parue dans " Des Idees " (Travailler, 1992) le resume :
" Les auteurs rappellent 1'evolution de ce type de pratique, lancee au debut
des annees 80, avec la renovation des colleges. Depuis, les mutations de la
societe, avec,
notamment, les effets de la decentralisation, rendent
irreversible le processus.
La loi reste la meme partout mais, pour eviter incoherence et gaspillage,
les etablissements travaillent a adapter les structures aux eleves et a
tirer le meilleur parti possible des ressources locales. La creation des
etablissements publics locaux d'enseignement (EPLE) marque la volonte de
donner aux colleges et aux lycees une reelle autonomie financiere et
administrative, ainsi qu'une veritable insertion dans le tissu local. Ces
projets d'etablissement gagnent en coherence avec 1'instauration des
projets academiques, en janvier 1991. Le projet de 1'academie de Lille, "En
route pour l'an 2000", en est un exemple avant la lettre.
Une telle demarche devenant obligatoire, 1'evaluation de la pertinence, de
la conformite et de l'efficacite de ces actions concertees s'impose, dans
un but de regulation, "Qu'est-ce qu'un bon projet d'etablissement?", "Etesvous un bon manageur?", questionnent les auteurs. Les expressions pour
decrire le mauvais projet ne manquent pas : ecrit a la hate pour repondre a
une demande institutionnelle, c'est le "projet papier", le "projet TGV",
destine surtout a decrocher des credits supplementaires, congu dans la
solitude d'un bureau et donc sans concensus et sans lendemain. Le bon
projet reste, lui, plus difficile a decrire, les normes en la matiere
devenant moins nationales.
Le modele promu par les auteurs, pour la conception et la mise en oeuvre,
est la demarche "manageriale". Ce "management participatif" prevoit une
mobilisation des personnels par 1'animation, la communication et la
formation. Quelques outils sont suggeres au manageur " pour evaluer son
propre style "autoritaire", "paternaliste" ou "participatif". Cette typologie
risque d'etre moins nette dans le feu de 1'action... Conscients de cette
29
complexite, les chefs d'etablissement placent tres nettement en tete de
leur demande de formation la "conduite de projet". La lecture de cet
ouvrage constituera deja une etape interessante dans une formation
personnelle".
Un autre ouvrage qui date de 1987 proposait deja des methodes et des
outils pour un projet d'etablissement (3-Broch, 1987).
Cet ouvrage est un recueil methodologique se presentant sous forme de
fiches independantes les unes des autres, qui fournissent des elements
aussi bien theoriques que pratiques, regroupees en cinq parties :
- le projet d'etablissement, sa definition, ses caracteristiques,
- la preparation du projet,
- Pelaboration du projet,
- la mise en oeuvre du projet,
- Pevaluation du projet.
II veut repondre a la question "comment faire" un projet d'etablissement,
c'est-a-dire surtout comment creer une dynamique specifique a
Petablissement, dynamique qui engendre, certes, des pratiques nouvelles,
mais qui entraine une prise de conscience par chacun du role, de la
fonction, du statut qu'il remplit au sein meme de Porganisation.
Pour que les effets d'un projet soit evaluable, il faut obligatoirement
passer par une phase de diagnostic de la situation de Porganisation. Un
livre comme "L'audit de Petablissement scolaire" (4-Lecointe, Rebinguet,
1990) doit permettre d'apprehender les outils necessaires a Pevaluation
d'un etablissement, les auteurs presentent Paudit comme etant une forme
d'evaluation dont les principales caracteristiques sont :
- Pexamen de Petablissement comme un systeme ou les differents
partenaires sont consideres vraiment comme des acteurs;
- le souci d'analyse et d'explication, non de controle ou d'inspection,
encore moins de notation ou de sanction;
- Pexigence absolue de confidentialite des observations, des conclusions et des recommandations;
- la rigueur de la methode et la volonte d'associer les audites a Panalyse qu'ils pourront continuer seuls;
- Paide a Panalyse de la situation comme prealable a la mise en
oeuvre ou a Pelaboration d'un projet;
- la mise a la disposition sans complaisance des moyens de Pautonomie.
Ce diagnostic de situation apparait aussi pour Dominique Beudez
(4Beudez, 1991) comme le prealable necessaire au succes de toute action.
II distingue deux grands types de diagnostic : le diagnostic d'adaptation et
30
le diagnostic d'evolution et trois methodes : fonctionnelle, systemique et
strategique. Pour chacune de ces trois methodes, il existe toute une
palette d'outils pour recueillir 1'information et pour la traiter. II cite
1'exemple d'un stage propose par le MAFPEN de 1'academie de Creteil sur le
diagnostic de situation qui se caracterise par sa volonte de privilegier une
demarche participative qui a 1'avantage de correspondre a des valeurs
democratiques tres presentes au sein de l'Education nationale mais qui
presente trois contraintes : risque de perturbation de 1'organisation de
1'etablissement du au nombre important des interviews a mener, necessite
d'une implication tres forte de 1'equipe de direction et necessite de
s'approprier le processus d'analyse relativement complexe.
Le chef d'etablissement est le manager de l'etablissement scolaire.
Parmi les documents cites dans la bibliographie ci-dessous, deux sont
particulierement interessants :
Le premier (5-Legros, Binard, 1991) est une des premieres recherches
portant sur Tetablissement, alors que jusque la les recherches et les
etudes portaient, soit sur le fonctionnement du systeme scolaire en tant
que facteur de reproduction des inegalites sociales, soit sur la nature
meme de 1'acte educatif.
Cette etude a ete commandee par la Direction de 1'evaluation et de la
prospective du Ministere de 1'Education nationale et menee aupres d'un
panel de 1000 individus : 800 chefs d'etablissement et 200 adjoints
repartis de la maniere suivante : 200 principaux, 50 adjoints de college,
200 proviseurs et 50 adjoints de lycees professionnels, 400 proviseurs et
10Q adjoints de lycees.
Dans une premiere partie, les auteurs de 1'enquete donnent les resultats
(et leurs commentaires) du questionnaire dont les principaux themes
s'articulent autour des problemes suivants :
- la trajectoire et la carriere des personnels de direction,
- I'image que les chefs d'etablissement peuvent avoir de leur fonction et
de leur role,
- 1'image de 1'etablissement et les difficultes rencontrees a 1'occasion de
sa gestion,
- les priorites que peuvent avoir retenues les chefs d'etablissement pour
faire evoluer leur etablissement, les relations entre les chefs
d'etablissement et les rectorats et les inspections d'academie.
Dans une deuxieme partie, les auteurs livrent leurs conclusions :
- complexite des problemes que pose 1'accueil des eleves en difficulte
scolaire,
- plus grand ancrage territorial des etablissements scolaires,
- les atouts des chefs d'etablissement :
- longue experience de la pedagogie, de 1'enseignement, de 1'Education
31
nationale en tant qu'institution
- legitimite de leur influeoee aupres de leurs pairs,
- interet pour la fonction educative,
- definition de leur identite de responsable d'etablissement en terme
de fonction de mise en relation de propositions, en usant de conviction, persuasion et d'exemple.
Certains de ces atouts peuvent devenir des faiblesses :
- experience de direction d'un etablissement public courte,
- clivage dans la perception de leur mission correspondant a la nature
de 1'etablissement dont ils sont responsables.
- les chefs d'etablissement appartiennent au modele professionneldirigeant (autorite acquise par Pexperience et Panciennete) en opposition au modele manager-professionnel (competence gestionnaire,
resultat d'un apprentissage theorique dans un centre de formation,
grande ecole ou ecole d'application).
Les chefs d'etablissement structurent leur priorite en fonction de trois
logiques possibles :
- les uns mettent plus Paccent sur les eleves, valorisent Pamelioration de leurs conditions de travail : ils se trouvent parmi les plus
ages, les plus traditionnalistes et les moins dynamiques des
chefs
d'etablissement.
- les autres centrent leurs actions et leur presence sur les enseignants,
- d'autres encore situent d'avantage leur role du cote de Petablissement, ce sont ces derniers qui mettent en avant Pimportance de la
realisation du projet d'etablissement.
Ils manifestent a la fois un plus grand dynamisme en terme d'innovations et de realisations.
Les auteurs notent qu'au point de vue managerial, il faut recentrer le
management sur le produit (la qualite de la formation de Peleve) et non
pas sur la structure.
Ils notent qu'en suivant les chefs d'etablissements, nous arrivons au
paradoxe selon lequel les cadres les plus dynamiques cherchent a faire
evoluer la structure
alors que les plus frileux privilegient le bien-etre
des eleves.
L'etude montre egalement le manque d'autorite dont souffrent les chefs
d'etablissement, sans le renforcement de la sphere de competences du
chef d'etablissement et la mise a sa disposition d'outils pour Pexercer, le
passage d'un mode de gestion a un autre ne pourra se faire.
Le transfert de Pautorite ne suffirait pas a lui seul puisque les chefs
d'etablissement dans leur majorite ne disposent que de deux modeles de
representation de Pautorite : le rapport maftre-eleve au sein de la classe
32
et le controle en cas dlnspection ; aussi faut-il que
s'accompagne massivement d'actions de formation.
ce
transfert
Le deuxieme document (5-NEVEU, KOKOSOWSKI, 1991) est aussi le resultat
d'une enquete aupres de cinquante chefs d'etablissement qui se sont
exprimes au cours de reunions de groupe ou d'entretiens individuels.
Quatre types d'etablissements y sont representes : colleges, lycees, lycees
techniques et lycees d'enseignement professionnel.
La presentation des resultats de cette enquete est organisee en trois
grandes parties :
La premiere analyse 1'ensemble des relations de l'equipe de direction avec
le systeme educatif et avec les autres partenaires que sont les elus
locaux et les entreprises.
Dans ce domaine, 1'analyse des reponses montre qu'il existe :
- un champ impose : les echanges avec 1'administration centrale, le
rectorat, la region, au sein desquels on note ces tendances fortes :
- perception de contradictions entre les orientations du niveau
national, du niveau rectoral et du niveau regional,
- sentiment d'etre laisse sans aide dans les situations difficiles
malgre la concentration des responsabilites sur le chef d'etablissement,
- difficultes d'echanger et de recevoir des reponses pertinentes
du niveau academique qui par contre exige sans cesse des informations sur 1'etablissement,
- affectation et mobilite des personnels imposees par 1'administration;
- un champ a autonomie relative : relations avec les elus, les entreprises, les autres etablissements, dans lequel on note les tendances
suivantes :
- forte diversification dans les differents domaines investis,
- forte pregnance des qualites et ressources de 1'environnement,
- relations privilegiees dependant en partie du capital social deja
accumule par 1'etablissement et des orientations personnelles du
chef d'etablissement,
- relations avec les elus positives mais reticence concernant
1'intervention des elus dans les domaines des politiques
educatives d'etablissement.
Malgre 1'expansion croissante du champ d'activite constitue par les
rapports avec l'environnement, le chef d'etablissement est un
professionnel solitaire.
La delegation a d'autres est peu frequente et il n'y a pas de veritable
strategie de contacts de negociations, de suivi.
On note une attente des chefs d'etablissement en terme de clarification
33
des finalites et des objectifs de 1'enseignement due a la prise de
conscience des rivalites voire des contradictions entre le ministere, le
rectorat, la region ou le conseil general.
La deuxieme analyse les relations internes avec 1'equipe administrative,
1'equipe pedagogique, les eleves et les parents.
Avec 1'equipe administrative :
- le chef d'etablissement regrette de ne pouvoir choisir ce personnel,
- manque de personnel et difficulte de pourvoir les postes faiblement
remuneres,
- insuffisante qualification professionnelle de certaines personnes,
- problemes lies a la mobilite plus ou moins rapide de certaines
specialites et insuffisante opportunite de promotion.
Avec 1'equipe pedagogique :
- manque d'enseignants dans certaines specialites du technique,
- importance de certaines caracteristiques du collectif enseignant :
homogeneite, stabilite, capacite a intervenir dans le champ educatif,
- les chefs d'etablissement sont sensibles aux minorites : celles qui
innovent, celles qui resistent aux evolutions,
- dans le domaine pedagogique, les chefs d'etablissement definissent
des axes prioritaires d'intervention a partir de leur interpretation des
differentes demandes sociales et essaient ensuite de les faire mettre
en oeuvre par des relais : un enseignant ou deux, une petite equipe
d'enseignants, des groupes de reflexion.
Les eleves et les parents d'eleves :
- interventions de plus en plus frequentes a 1'exterieur pour reguler
les pressions economiques, sociales,
- inadequation des cantines et des internats.
Une fonction essentielle du chef d'etablissemet est de creer, maintenir,
developper les systemes de relation avec les differents partenaires
internes.
La vie collective a des difficultes a se developper dans des plages
communes a cause du cadre entierement structure par 1'emploi du temps,
de la vie sociale de 1'etablissement.
Peu d'interpenetration des differentes fonctions : administration,
enseignement, activite para-educatives, vie quotidienne.
Les contenus et les formes de 1'action collective sont peu abordes par les
chefs d'etablissement.
L'identite et le devenir professionnels
- tres forte revendication de reconnaissance sociale tant sur le plan
symbolique que materiel, tant a 1'exterieur qu'a 1'interieur des
etablissements,
- interrogation de plus en plus forte sur les finalites et les objectifs
des etablissements d'enseignement,
34
- la situation de penurie de moyens et de ressources mobilise une
partie importante de leur systeme d'activite.
Le chef d'etablissement se retrouve souvent sans grand soutien externe et
sans grande mobilisation interne.
Les auteurs de cette enquete soulignent que leurs conclusions rejoignent
tres largement les differents travaux qui ont porte sur 1'etablissement
notamment ceux de Ballion (4-BALLION, 1990) :
- les chefs d'etablissement doivent se mobiliser pour compenser les
differentes penuries qu'ils rencontrent dans la gestion et pour
affronter les changements institutionnels et sociaux suscites par
1'evolution du systeme educatif, evolution qui exige de plus en plus
que l'etablissement devienne une realite, un centre de projets et
d'innovations,
- la structure organisationnelle et les methodologies d'action collectives font defaut,
- la fragilite de 1'action collective est inferee,
- le tissu institutionnel qui enserre l'etablissement definit les possibles et les contraintes.
Les auteurs terminent leurt rapport en rappelant quelques elements
essentiels des demarches entreprises a Petranger dans la reflexion sur le
chef d'etablissement : ses nouveaux roles et les dispositifs susceptibles
de les renforcer : nouvelles gestions du personnel, dispositif de soutien,
formation.
35
BIBLIOGRAPHIE
1 - MANAGEMENT POST-INDUSTRIEL
AMBLARD, Henri, et al. - 1987 - Management
humaines - Eyrolles.
des
ressources
ARCHIER, Georges, SERIEX, Herve - 1986 - Pilotes du troisieme type Seuil.
ARCHIER, Georges, SERIEX Herve - 1984 - L'entreprise du troisieme
type - Seuil.
AUBERT, Nicole, GRUERE, Jean-Pierre - 1991 - Management : aspects
humains et organisationnels - PUF.
BARBIER, Jean-Marie - 1991 - Elaboration de projets
planification - PUF.
d'action et
BARTOLI, A., HEMEL, Ph. - 1986 - Piloter 1'entreprise en mutation :
une approche strategique du changement - ESF.
BAUDOIN, J.P. - 1984 - La gestion par projet, aspects strategiques
- Ottawa : Agence d'Arc.
BERNOUX, Philippe - 1989 - Sociologie des organisations - Seuil.
BLAKE, R.R., MOUTON, J.S. - 1987 - La troisieme
management - Organisation.
dimension
du
BOOTH, Simon - 1991 - La gestion de 1'innovation : un modele
gen6ral in Revue francaise d'administration publiaue. juillet-septembre
1991, n° 59, p. 367-378.
BOYER, Luc, EQUILBEY, Noel - 1990 - Histoire
Organisation.
BOYER, Luc, EQUILBEY, Noel - 1986 - Le
Organisation.
36
du
management -
projet
d'entreprise -
CAUDEN, Joel - 1988 - Gestion des ressources humaines - BergerLevrault.
CHABANAT, Corinne - 1990 - Le dirigeant : son influence dans
1'organisation et 1'intervention : memoire pour le DEA de gestion
sooio-economique, Universite Lyon 2, Faculte des Sciences economiques et
de gestion.
CHIFFRE, Jean-Dominique, TEBOUL, Jacques - 1990 - La motivation et
ses nouveaux outils : des cles pour dynamiser une equipe - ESF.
CROZIER, Michel - 1991 - Le changement dans les organisations in
Revue franpaise d'administration oublique. juillet-septembre 1991, n° 59,
p. 349-354.
CROZIER, Michel - 1989 - L'entreprise a 1'ecoute : apprendre le
management post-industriel - InterEdition.
CROZIER, Michel - 1964 - Le phenomene bureaucratique - Seuil.
CROZIER, Michel, FRIEDBERG, Erhardt - 1977 - L'acteur et le systeme Seuil.
Decouverte de la sociologie : sociologie du travail et des
organisations
principaux domaines de recherche en France
- 1991 - Cahier francais. n° 247.
DELAIRE, G. - 1985 - Commander ou motiver, - Organisation.
DESMARAIS, Jean-Michel, et al. changement - Organisation.
1990
-
Anticiper
et
vivre
le
Le management participatif : un bilan : dossier - 1992 - in Revue
franpaise de qestion. mars-avril-mai, n° 88.
DUSSOLIER, Benoit - 1987 - Une dynamique des projets
Tentreprise in Education permanente. mars , n° 87, p. 75-84.
dans
FERREOL, Gilles, NORECK, Jean-Pierre - 1991 - Reperes pour la
sociologie des organisations in Education et mananement. ianvier. n°
6, p. 74-80.
37
FRIEDBERG, Erhardt - 1988 - L'analyse
organisations - Privat - (Pour ; 28)
sociologique
des
GELINIER, Octave, PAQUET, Gilles - 1991 - Le management en crise Economica.
GOGUELIN, Pierre - 1991 - Comment devenir auteur dans sa vie in
Education et manaoement. n° 7, p. 74-80.
GOGUELIN, Pierre - 1989 a - Le management psychologique des
organisations : tome 1 : l'homme et les organisation, synergie ou
conflit ? - ESF.
GOGUELIN, Pierre - 1989 b - Le management psychologique des
organisations.
Tome
2
la
pratique
du
management
psychologique - ESF.
GOGUELIN, Pierre - 1989 c - Le management psychologique des
organisations. Tome 3 : les outils generaux, la resolution de
problemes, les techniques collectives de recherche et de
traitement de Tinformation - ESF.
HERMEL, Philippe - 1988 - Le management
realites, actions - Organisation.
participatif
JARROSSON, Bruno - 1988
management - Calman-Levy.
une philosophie
-
LANDIER, Hubert - 1991 - Vers
Levy.
Invitation
1'entreprise
a
:
sens,
du
intelligente - Calman-
LANDIER, Hubert - 1986 - Le projet d'entreprise in Liaisons
n° 12, p. 46-53.
sociales.
LE BOEUF, Claude, MUCCHIELLI, Alex - 1989 - Le projet d'entreprise PUF.
LE BOEUF, Claude, MUCCHIELLI, Alex - 1987 - Le projet d'entreprise ESF : EME : LITEC.
LE MOUEL, Jacques - 1991 - Critique de Tefficacite - Seuil.
38
LIBMAN, F. - 1980 - Methodes pour innover
Organisation.
Le management ou l'art de
Sciences humaines. avril, n° 5.
gouverner
et
les
pour
diversifier -
hommes - 1991- in
MELESE, J. - 1985 - Approches systemiques des organisations
vers 1'entreprise a complexite humaine - Hommes et techniques.
:
MINGUET, Guy - 1987 - Le sens du projet d'entreprise : un examen
de la litterature in Education oermanente. mars, n° 87, p. 65-74.
MINTZBERG, Henry - 1990 - Le management : voyage au centre des
organisations - Organisation.
MINTZBERG, Henry - 1984 - Le manager au quotidien : les dix rdles
des cadres - Organisation.
MINTZBERG, Henry - 1982
organisations - Organisation.
-
Structure
et
dynamique
MONTBEIL, B. - Management de la qualite, management
qualite in Education oermanente. n° 97, p. 31-35.
des
par
la
MORIN, E., BOCCHI, G., CERUTI, M. - 1991 - Un nouveau commencement Seuil.
MORIN, P. - 1989 - Le management et le pouvoir - Organisation.
MORIN, P. - 1977 - Le developpement des organisations - Dunod.
MUTABAZI, Evalde - 1992 - Pour un management interculturel in Le
Monde. 27 mai, p. V.
ORGOGOZO, Isabelle - 1991 - Les
Organisation.
paradoxes
du
management -
ORGOGOZO, Isabelle, SERIEYX, Herve - 1989 - Changer le changement :
on peut abolir les bureaucraties - Seuil.
PERMARTIN, D. - 1987 - Reussir le changement : mutation
entreprises et problemes humains - ESF.
39
des
RIVELINE, Claude - 1991 - Un point de vue dlngenieur sur la gestion
des organisations in Revue franpaise d'administration publique. juilletseptembre, n° 59, p. 355-366.
SAINSAULIEU, Renaud - 1987 - Sociologie de 1'organisation et de
1'entreprise - Dalloz.
SAINSAULIEU, Renaud - 1985 - Culture et sociologie de Tentreprise
in Connexions. n° 45.
SAINSAULIEU, Renaud - 1977 - L'identite au travail - Presses de la
fondation nationale des Sciences politiques.
SAINSAULIEU, Renaud, TIXIER, Pierre-Eric, MARTY, Marie-Odile - 1983 La D§mocratie en organisation - Librairie des Meridiens.
SCHEID, Jean-Claude - 1991 - Les grands auteurs en organisation Dunod.
SELSIS, Jean-Claude - 1991 - La modernisation est systemique in
Administration et education. 2e trimestre, n° 50, p. 55-61.
SERIEYX, H. - 1989 - Le
Futuribles. nov., p. 63-78.
projet
d'entreprise :
mode
d'emploi in
SILVERMAN, David - 1973 - La theorie des organisations - Dunod.
THEVENET, Maurice - 1986 - Audit
Organisation.
de
20 [vingt] cles pour la competitivite
d'entreprise - 1987 - Organisation.
40
la
:
culture
d'entreprise -
motivation
et
esprit
2 - LE MANAGEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE
BAYARD-VAN-HILLE, Chantal- 1991 - L'accueil dans les entreprises
et les administrations - Organisation.
BOGE, Anne - 1992 - Gestion innovante des organisations de
service public, these de dootorat des sciences de gestion de Tuniversite
Lumiere Lyon 2, 1er fevrier 1992, sous la dir. de Monsieur Henri Savall.
(En consultation a 1'lnstitut de socio-economie des entreprises et
organisation (ISEOR), Ecully.)
CROZIER, Michel - 1988 - Comment reformer 1'Etat ? : rapport au
Ministere
de
la
fonction
publique
et
des
reformes
administratives - La Documentation frangaise.
DELIGNY, Jean-Louis - 1990 - L'administration du futur : culture et
strategies - Eyrolles.
DELIGNY, Jean-Louis - 1990 - Le fonctionnaire du futur : methodes
et mobilisation - Eyrolles.
DUPUIS, Georges - 1991 - Cette administration que le monde entier
nous envie... in Education et manaaement. nov. , n° 8, p. 60-65.
DUPUIS, Jerome - 1991 - Le
organisations publiques - PUF.
controle
de
gestion
GANSER, Gerard - 1991 - Service public et esprit
Education et manaaement. nov., n° 8, p. 44-47.
dans
les
d'entreprise in
HUSSENOT, Philippe - 1983 - La gestion publique par objectifs : des
ambitions a la pratique - Organisation.
IMBERT-QUARETA, Mireille
- 1991- Le possible a trois ans in
Education et manaaement. nov., n° 8, p. 40-43.
JEANRENARD, C„ MEMMINGER, L. - 1988 - Les administrations
publiques a la recherche de 1'efficience - Neufchatel : EDS.
LAUFER, Romain - 1985 - Gouvernabilite et management des
systemes administratifs complexes in Politiaues et manaaement
public. mars, vol. 3, n° 1.
41
Moderniser le service public - 1991 - in Education
nov., n° 8, p. 21-68.
MULLER, Pierre - 1991 - Comprendre les
Education et manaaement. nov., n° 8, p. 56-59.
et
manaaement.
politiques
publiques in
NAZE, Yves - 1991 - Pour une demarche de contrat in Education
manaaement. nov., n° 8, p. 54-55.
et
PECHEUR, Bernard - 1991 - Au-dela des dossiers : les personnes in
Education et manaaement. nov., n° 8, p. 24-29.
PERETTI, Andre de - 1990 - Mini-psychologie
Journal des Psychologues.
de
1'administration -
La qualite dans les services publics - 1989 - Berger-Levrault.
Quel projet pour les administrations et
les entreprises
publiques ? : actes du troisieme colloque international, Quebec, 3-4
novembre 1988 : premiere partie - 1989 - in Politiaues et manaaement
public. mars, volume 7, n° 1.
Quel projet pour
les administrations et
les entreprises
publiques ? : actes du troisieme colloque international, Quebec, 3-4
novembre 1988 : deuxieme partie - 1989 - in Politiques et management
public. juin, volume 7, n° 2.
RAIMBAULT, Michel - 1988 - Organiser le changement dans
entreprises et les organisations publiques - Organisation.
les
VERRIER, Pierre-Eric - 1989 - Les specificites du management
public : le cas de la section des ressources humaines in Politiaues
et manaaement public. decembre, vol. 7, n° 4.
42
3 - LE MANAGEMENT DANS L'EDUCATION NATIONALE
L'acteur et l'institution - 1985 n° 234, p.7-30.
in Cahiers Dedaaoaiaues. mai,
L'administration, frein ou moteur du systeme educatif : actes du
colloque de l'Association frangaise des administrateurs de l'education,
Paris, 24 et 25 fevrier 1979 - 1979 - in Administration et education.
fevrier, n° 3, p. 5-83.
AMISEL, Michele, LAFONT, Monique - 1991 - Classe et etablissement :
une meme aventure in Education et manaaement. iuin 1991, n° 7, p. 5255.
ARDOINO, Jacques - 1987 - A propos de nouveaux paradigmes - 1987
- in Administration et education. decembre, n° 36, p. 9-17.
Les ATOS dans la demarche projet : dossier - 1991 - in Svneraies
formation. nov.-dec., n° 5, dossier encarte.
Les ATOS et les 6leves : entretien avec Christian Forestier,
recteur de 1'Academie de Creteil - 1992 - in Svnergies formations.
mars-avril, n° 6, p. 14 du dossier encarte.
BALLION, Robert, et al. - 1991 - Le fonctionnement des lycees : etude
de cas - Ministere de 1'Education nationale, de la Jeunesse et des sports (Les dossiers education et formation ; 10).
BARNADE, Clermont - 1981 - La gestion des ressources humaines en
education - Montreal : Agence d'Arc.
BAYAR, D. - 1990 - Le lycee
Education et formations. n° 22.
polyvalent
comme
organisation in
BERRARD, Maurice - 1991 - Le Management educatif in Education et
manaqement. juin, n° 7, p. 6-11.
BERRARD, Maurice - 1990 - Management educatif
Education et manaaement. avril, n° 4, p. 46-52.
et humanisme in
BONNET, France, et al. - 1990 - L'ecole et le management : gestion
strategique d'un etablissement scolaire - Editions Universitaires :
De Boeck Universite.
43
BOTTIN, Yves - 1991 - Politique scolaire pour un departement in
Education et manaaement. nov., n° 8, p. 30-33.
BOUVIER, Alain - s.d. - Management et projet : elements d'analyse
systemique : introduction a la theorie des organisations - S.n.
document non publie
BROCH, Marc - 1990 - Pedagogie et qualite in Education et manaaement.
juillet, n° 5, p. 64.
BUTET, Frangois - 1990 - Jouer le jeu in Education et manaaement. avril.
n° 4, p. 12-15.
CASAMAYOU, Gerard - 1988 - Contribution a Tetude theorique des
problemes de communication dans le systeme educatif, in
Administration et education. janvier, n° 37.
CHAMPAGNE, Pierre - 1991 - Administrer ou gerer in Education
manaaement. juin, n° 7, p. 32-37.
et
CHAUSSIER, Monique - 1990 - Former, piloter, aaaner in Education et
manaaement. iuillet. n° 5, p. 12-15.
CROZIER, Michel - 1991 - Le systeme scolaire face a la revolution
manageriale in Education et manaaement. juin, n° 7, p. 3.
DASTE, Pierre - 1991 - L'avenir est entre vos mains in Educatinn et
manaaement. juin, n° 7, p. 28-31.
DEROUET, J.L. - 1990 - L'etablissement scolaire comme entreprise
composite in Justesse et justice dans le travail - PUF.
DEROUET, J.L. - 1987 - Une sociologie des etablissements scolaires
: les difficult6s de construction d'un nouvel objet scientifique
in Revue francaise de Dedaaoaie. . n° 78, p. 86-108.
DESHAYES, Jean - 1991 - Aller plus loin avec 1'entreprise in
Administration et education. 2e trimestre, n° 50, p. 31-37.
DIDIER, Alain - 1989 - Entreprise - Education nationale : un
parallele des evolutions recentes in Education et manaaement. avril,
n° 1, p. 9-11.
44
Diriger aujourd'hui : dossier - 1990 - in Education
janvier, n° 3.
L'eleve,
51.
partenaire
oubli6 in Administration
et
et
manaqement.
education. juillet, n°
ENRIQUEZ, Eugene, DEROUET, Jean-Louis, WIEVIORKA, Michel - (1988) Stategies de renovation des etablissements scolaires : quelques
pistes sociologiques - CRDP de Lyon.
Entretien avec Jacky Simon in Svneraies-formations. nov.-dec. 1991,
n° 5, p. 8-11.
L'evaluation des lycees - 1991 - in France. Inspection generale de
l'Education nationale - Rapport general : 1989-1990 - La
documentation frangaise, p. 47-73.
FRANCE. Ministere de TEducation nationale de la jeunesse et des sports,
direction des personnels administratifs, ouvriers et de service - 1989 Plan de modernisation du service public de l'education nationale
- Ministere de l'Education nationale de la jeunesse et des sports.
Institut
frangais
des
sciences
administratives
L'administration de 1'Education nationale - Economica.
1992
LAVIGNE, Pierre - 1992 - L'amelioration de la qualite des services
dans la fonction publique in La revue des echanaes de 1'association
francophone internationale des directeurs d'etablissements scolaires. 1er
mars, vol. 9, n° 4, p. 27-30.
LEFEVRE, Bruno - 1988 - L'Etablissement scolaire, systeme de
communication.
Impact
des
nouvelles
technologies
de
1'information in Administration et education. janvier, n° 37, p. 35-44.
LELIEVRE, Claude - 1990 - Histoire des institutions scolaires (1789
1989) - Nathan.
LENEVEU, C., KOKOSOWSKI, A. - 1991 - Les fonctions et les
representations des chefs d'etablissement : enquete qualitative
- Universite de Rouen.
Rapport realise a la demande de la Direction de Tevaluation et de la
prospective du Ministere de l'Education nationale.
45
LINOTTE, Didier - 1991 - L'administration de l'enseignement en
France in L'administration de l'enseianement en Eurooe - Edition du
Centre national de la recherche scientifique.
LOUCKS-HORSLEY, Susan, CRANDALL, David P. - 1987 - Manuel d'analyse
des systemes de soutien de l'amelioration du fonctionnement de
l'ecole - CIEP.
Management,
n° 4, p. 18-19.
soulagement - 1991 - in Svneraies formations. mai-juin,
MASSARD, Marie-Therese - 1990 - Une dynamique de
Education et manaqement. juillet, n° 5, p. 8-11.
progres in
MASSON, Daniele - 1989 - Du travail subi a Tactivite maitrisee in
Administration et education. avril, n° 42, p. 39-46.
MENOT, Michel, LAFARGE, Alain - 1988 - Le Concept de "qualite
globale" :
amelioration de la qualite dans l'Education nationale
in Administration et education. janvier, n° 37, p. 45-49.
MICHEL, Alain - 1990 - Vers une strategie du renouveau in Education
et manaaement. juillet, n° 5, p. 20-46.
NAZE, Yves - 1990 - Administre
manaaement. juillet, n° 5 p. 22-23.
ou
client
? in Education
et
NOBRE, Thierry - 1989 - L'intervention socio-economique dans les
organisations d'enseignement ou d'education : memoire de DEA
gestion socio-economique des entreprises et des organisations
- Universite Lumiere Lyon II et Groupe ecole superieure de Commerce de
Lyon.
OBIN, Jean-Pierre - 1991 - Communication ou
Education et manaaement. novembre, n° 8, p. 12-15.
democratie
? in
OMEGA : anticiper l'avenir : dossier - 1992 - in S v n e r g i e s formations. mars-avril, n° 6, dossier encarte.
PAIN, Jacques - 1991 - L'etablissement scolaire : vers une culture
"partenariale" de la reussite in La revue des echanaes de rassociation
francophone internationale des directeurs d'etablissements scolaires
decembre.vol. 8, n° 4, p. 18-20.
46
PATY, Dominique - 1987 - Evolution de 1'ecole et changement social
in Administration et education. decembre, n° 36, p. 38-47.
PERIE, Rene - 1987 - L'Education nationale a 1'heure de la
decentralisation - La Documentaticn frangaise - (Notes et etudes
documentaires, 4834).
PIQUENOT, Alain - 1986 - L'etablissement scolaire ; fonctionnement
bureaucratique et changement in Administration et education. aout,
n° 31, p. 24-43.
Pour changer le college : une gestion participative - 1991 - CRDP
de Lille.
Le pouvoir dans le systeme educatif - 1980 - in Administration
education. n° 6.
et
Qualite : dossier - 1990 - in Education et manaaement. juillet, n° 5,
p. 22-66.
RAYMOND, Jacky - 1991 - Representation et identite in Education et
manaaement. juin, p. 48-51.
Requalifier la fonction service : dossier - 1991 - in S v n e r a i e s
formation. mars-avril 1991, n° 3, dossier encarte.
RICHARD, Jacky - 1991 - Responsabiliser chaque aoent in Education et
manaqement. juin, n° 7, p. 60-63.
SCHUL, Jean-Marie - 1991 - Gestion des ressources humaines et
enseignement in Education et manaqement. novembre, n° 8, p. 8-9.
SELLIER, Michele - 1989 - Efficacite et rentabilite dans le systeme
scolaire in Administration et education. avril 1989, n° 42, p. 31-38.
SELSIS, Jean-Claude - 1991 - La modernisation est systemique in
Administration et education. 2e trimestre, n° 50, p. 55-61.
SIMON, Jacky - 1991 - La volont6
manaqement. juin, n° 7, p. 16-19.
de
convaincre in Education
TRILLET, Pierre -1989 - Ecole, entreprise
Education et manaaement. avril, n° 1, p. 6-7.
47
:
meme
combat
et
? in
VANDERVOORDE, Pierre - 1990 - Libres propos sur les personnels de
direction in Education et manaaement. avril, n° 4, p. 16-19.
48
4 - LE PROJET D'ETABLISSEMENT
A 1'articulation de 1'individuel et du collectif : le projet
d'etablissement - 1992 - in Informer documenter. mars, n° 19, p. 11-12.
ARDOINO, Jacques - 1987 - Finalement, il n'est jamais de pedagogie
sans projet in Education permanente. mars, n° 87, p. 153-157.
ARDOINO, Jacques - 1984 - Pedagogie du projet ou projet educatif in
Pour. mars-avril, n° 94, p. 5-13.
Association des enseignants et chercheurs en sciences de Teducation 1990 - L'6tablissement, politique nationale ou strategie locale Nathan.
BALLION, R. - 1990 - Approche sociologique du fonctionnement des
lycees in Education et formation. n° 22, p. 48-55.
BEAUDOT, A. - 1981 - Sociologie de Tecole : pour une analyse des
etablissements scolaires - Dunod.
BAUDOUX, C. - 1990 - Typologie des analyses de la culture des
etablissements in Revue francaise de pedaaonie. juillet, n° 92, p. 41-50.
BEUDEZ, Dominique - 1992 - En amont du projet in Education
manaaement. janvier, n° 6, p. 26-29.
et
BORDET, Bernard - 1991 - L'etablissement et son projet - CEPEC.
BOUTINET, Jean-Pierre - 1987 - Le projet dans le champ de la
formation : entre le dur et le mou in Education oermanente. mars, n°
87, p. 7-17.
BOUTINET, Jean-Pierre - 1990 - Le projet ou anthropologie du projet
- PUF.
BOUVIER, A. - 1988 - Les etablissements secondaires ont-ils
besoin d'intervenants-conseils ? in Education oermanente. decembre,
n° 96, p. 219-226.
BROCH, Marc-Henri, CROS, Frangoise - 1987 - Comment faire un projet
d'etablissement - Chronique sociale.
49
BRUN, J. - 1987 - Ecole cherche manager - INSEP.
CASTERAN, M.F., OEUVRARD, F. - 1990 - Les pratiques d'analyse et
(fevaluation du fonctionnement des etablissements dans trois
academies in Education et formation. n° 22, p. 7-19.
COTTEREAU, Y. - 1990 - Les etudes d'organisation a l'Education
nationale in Administration et education. 3e trimestre, n° 47.
CROS, Frangoise - 1987 - Le projet d'etablissement scolaire :
histoire, methodologie et mise en oeuvre in Education permanente.
mars, n° 87, p. 37-48.
La demarche de projet
de nouvelles pratiques pour les
etablissements : 1 ; theorie et problematique - 1990 - CRDP de
Poitiers.
Elaborer un projet - 1987 - CRDP de Dijon.
Enseignement agricole : un laboratoire d'innovations : dossier 1990 - in Cahiers pedaaoaiques. decembre, n° 289, p. 9-38.
Evaluer les colleges et les lycees : etudes et outils i n E d u c a t i o n
et formations. janvier-mars, n° 22, p. 3-63.
FIGARI, G. - Etudes sur la demarche de projet : a la recherche d'un
referentiel pour le projet educatif d'etablissement in R e v u e
frangaise de pedagogie. n° 94, p. 49-62.
FRAYSSE, Andre - 1992 - Sciences de gestion : quels apports pour le
management de 1'education. S.n.
Document non publie.
FRANCE. Direction des lycees et colleges - 1990 - Description et
prescription du projet educatif
rapport de recherche au
ministere
de
l'education nationale : DLC 17 - Ministere de
l'Education nationale.
FRANCE. Direction des lycees et colleges - 1990 - Etudes sur la
demarche de projet
rapport de recherche au ministere de
TEducation nationale : DLC 17 - Ministere de TEducation nationale,
1990.
50
GUERIN, J.C. - 1990 - Le projet cTetablissement in Pour. mai.
Guide pour 1'auto-evaluation
CRDP de Lyon.
de
1'etablissement
scolaire - 1990 -
HOPKINS, David - 1985 - L'auto-analyse de Tetablissement scolaire
: un moyen d'ameliorer le fonctionnement de l'ecole - Louvain :
ACCO.
HOPKINS, David, BOLLEN, Robert - 1988 - Pratique de l'auto-analyse
de l'6tablissement scolaire - Economica.
Ils ont voulu un projet d'etablissement : strategies et m6thodes
- 1989 - INRP - (Rencontres pedagogiques ; 25).
LAQUIEZE, Brigitte - 1990 - Le projet d'etablissement : gadget,
chimere ou outil de changement in Cahiers DedaaooiQues. decembre,
n° 289, p. 28-29.
LECOINTE, Michel, REBINGUET, Michel
l'etablissement scolaire - Organisation.
-
1990
-
L'audit
de
Loi d'orientation : le projet d'etablissement : un element moteur
- 1 9 8 9 - i n Bulletin officiel. 31 aout, special n° 4.
MENARD, J.P. - 1991 - Les quatre P : politique, projet, programme
et programatisme in Education et pedaaoaies. n° 11.
MENDES-VEGUA, Michel - 1991 - Projet
d'etablissement
elaboration, presentation, validation - CRDP de Bordeaux.
MENDES-VEGUA, M., MARQUEZE, M.J. - 1989 - Une pratique d'analyse
d'etablissement scolaires in Education permanente. mars, n° 96.
NAZE, Y. - 1991 - Politique (s) et projet dans les entreprises
publiques locales d'education in Education et Dedaaoaies. n° 11.
OBIN, Jean-Pierre - 1992 - L'etablissement scolaire, lieu pertinent
du changement dans le systeme 6ducatif ? in La demarche de
projet, enjeux et pratiques du changement - CRDP de Strasbourg p. 3-25.
51
OBIN, Jean-Pierre - 1989 - Projets
d'etabl issement s
changements in Reflexions sur le second deare. CRDP de Rouen.
et
OBIN, Jean-Pierre - 1989 - Projets d'etablissements et projets
d'entreprises : histoire, praxis, transfert, morale in Education et
manaaement. avril, n° 1, p. 36-43.
OBIN, Jean-Pierre, CROS, Frangoise - 1991 - Le projet d'etablissement
- Hachette Education.
OBIN, Jean-Pierre, WEBER, Anita - 1987 - Le projet d'etablissement
scolaire : de l'imagerie a la realite in Education permanente. mars,
n° 87, p. 49-64.
Pas d'etablissement sans projet - 1989 - in Cahiers de
nationale. decembre, n° 76, p. 14-15.
PATY, Dominique - 1981 - 12
Documentation frangaise.
[Douze]
colleges
en
l'Education
France - La
Le projet d'etablissement - 1983 - in Les amis de Sevres. decembre,
n° 112, p. 5-151.
Le projet d'etablissement - 1991 - in Cahiers
avril, n° 292-293, p. 11-74.
Dedaaoaiaues. mars-
Le projet d'etablissement - 1989 - in Education et manaaement. avril,
n° 1, p. 17-63.
Projet d'6tablissement des colleges et des lycees : circulaire n°90108 du 17 mai 1990.
Projet
d'etablissement
des
etablissements
techniques
professionnels : circulaire n° 88-217 du 8 septembre 1988.
et
Le projet d'etablissement : seminaire de Souillac : 11, 12, 13
octobre 1982 : techniques d'analyse des donnees et des besoins
en vue de 1'elaboration du projet d'etablissement - 1982 - S.n.
Le projet d'etablissement : techniques et methodologie- 1986 in Education et devenir. Cahier n° 1.
52
Le projet en p6dagogie - 1991 - in Education et Dedaaoaie. septembre,
n° 11, p. 20-106.
Projets d'etablissement - 1988 - in Bulletin officiel. 22 septembre,
n° 31.
Projets d'etablissements, projets d'action educative
les evaluer - 1987 - in College. mars, n° 14, p. 11-94.
:
comment
Les projets des etablissements pour les lycees d'enseignement
professionnels - 1982 - in Bulletin officiel. 11 mars , n° 10.
Savoir, savoir-etre, savoir-faire : le projet d'etablissement du
lycee Emile Dubois - 1992 - in Informer documenter. janvier, n°18, p. 57.
Sortez donc de votre coquille ou le projet mode d'emploi - 1985 in Animation et education. octobre.
Travailler en projet - 1992 - in Des
idees. janvier-fevrier, n° 11.
VERGNAUD, Maurice - 1983 - Le projet d'etablissement : autonomie
et dynamique de l'etablissement in Les amis de Sevres. decembre,
n° 112, p. 7-18.
Vers une plus grande responsabilite des etabl issements
scolaires - 1983 - in Bulletin officiel. 13 janvier, special n° 1.
53
5 - LE CHEF D'ETABLISSEMENT SCOLAIRE
AMELIO, A.M. - 1992 - Bibliographie : personnels de direction
- Centre national de formation des personnels d'inspection et de direction
du Ministere de 1'Education nationale.
BOSSARD, Thierry - 1991 - Les chefs d'etablissement en Europe in
Education et manaaement. novembre, n° 8, p. 76-80.
CEAS, Yvon - 1990 - La formation des cadres du systeme educatif
in Administration et education. 1er trimestre, n° 45, p. 65-80.
DELAIRE, Guy - 1986 - Le chef d'etablissement - Berger-Levrault.
La direction d'etablissement scolaire et la jeunesse actuelle :
actes du colloque, Villefontaine (Isere), 17 et 18 janvier 1991
- 1991 - AFIDES-FRANCE (4, impasse Victor Hugo 38090 Villefontaine).
Association francophone internationale des directeurs d'ecole secondaire.
Diriger aujourd'hui : dossier - 1990 - in Education et manaaement.
janvier, n° 3.
Diriger un etablissement - 1988 - CRDP de Lille - (Innovations ; 9).
DUPUIS, Philippe, et al. - 1986 - Le mitan de la vie professionnel
chez les chefs d'etablissements scolaires - 1986 - France-Quebec
in Administration et education. aout, n° 31, p. 7-23.
ESKIL, N., et al. - 1988 - Le role des chefs d'etablissement dans
l'amelioration du fonctionnement de l'ecole - Economica.
FERREZ, Jean - 1987 - Le college : guide pratique de gestion du
principal - Berger-Levrault.
FRANCE. Ministere de TEducation nationale. Inspection Generale - 1988 Les chefs d'etablissement et Tevaluation des etablissements :
quelques elements de reflexion reunis par le groupe d'inspection
a la vie scolaire : janvier-mars 1987 - Ministere de TEducation
nationale.
54
LEGROS, Michel, BINARD, Severine - 1991 - De l'education des eleves
au management des etablissements : proviseurs, principaux et
adjoints - CREDOC, 1991.
Rapport realise a la demande de la Direction de Pevaluation et de la
prospective du Ministere de PEducation nationale.
LENEVEU, C., KOKOSOWSKI, A. - 1991 - Les fonctions et les
representations des chefs d'etablissements : enquete qualitative
- Universite de Rouen.
Rapport realise a la demande de la direction de Pevaluation et de la
prospective du Ministere de PEducation nationale.
MANOU, Gerard - 1990 - Un chef d'etablissement aujourd'hui in
Administration et education. 1er trimestre, n° 45, p. 81-97.
PICQUENOT, Alain - 1990 - Changer
manaaement. juillet, n° 5 p. 78-80.
de
metier in Education
et
SOUSSAN, Michel - 1988 - Communication et pedagogie :
contribution a une reflexion sur le role pedagogique des chefs
d'etablissements in Administration et education. janvier, n° 37, p. 5055.
VANDEVOORDE, Pierre - 1990 - Libres propos sur les personnels de
direction in Education et management. avril, n° 4, p. 16-19.
55
* f 5 5 S § t F *
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising