CONTACT CANADIEN :

CONTACT CANADIEN :
GROUPE
2
HERBICIDE
L’herbicide PERMIT® est un herbicide sélectif servant à supprimer le souchet
et les dicotylédones indiquées sur la présente étiquette.
AGRICOLE
Granulés mouillables
GARANTIE :
HALOSULFURON, présent sous forme d’ester méthyle……………………72,6 %
ATTENTION
POISON
IRRITANT POUR LES YEUX
LIRE L’ÉTIQUETTE ET LA BROCHURE AVANT L’UTILISATION
TENIR HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS
No D’HOMOLOGATION 31210
LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
Contenu net : 567 g
Lire l’étiquette au complet avant d’utiliser ce produit. Ne l’utiliser que selon le mode d’emploi. Lire l’AVIS À L’UTILISATEUR avant
d’acheter ou d’utiliser ce produit. Si les conditions ne sont pas acceptables, retourner immédiatement le contenant sans l’ouvrir.
Canyon Group L.L.C.
C. P. 5569
Yuma (AZ) 85366-5569
CONTACT CANADIEN :
Renseignements sur le produit : 1-800-883-1844
En cas d’urgence médicale mettant en cause ce produit, composer le 1-888-478-0798
Pour obtenir de l’aide 24 heures par jour en cas d’urgence (déversement, fuite ou incendie),
appeler Chemtrec® au 1-800-4224-9300
INFORMATION SUR LA SÉCURITÉ
PREMIERS SOINS
EN CAS DE CONTACT AVEC LES YEUX : Garder les paupières écartées et rincer doucement et
lentement avec de l’eau pendant 15 à 20 minutes. Le cas échéant, retirer les lentilles cornéennes au bout
de 5 minutes et continuer de rincer l’œil. Appeler un centre anti-poison ou un médecin pour obtenir des
conseils sur le traitement.
EN CAS D’INGESTION : Appeler un centre anti-poison ou un médecin immédiatement pour obtenir des
conseils sur le traitement. Faire boire un verre d’eau à petites gorgées si la personne empoisonnée est
capable d’avaler. Ne pas faire vomir à moins d’avoir reçu le conseil de procéder ainsi par le centre antipoison ou le médecin. Ne rien administrer par la bouche à une personne inconsciente.
EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU ET LES VÊTEMENTS : Enlever tous les vêtements contaminés.
Rincer immédiatement la peau à grande eau pendant 15 à 20 minutes. Appeler un centre anti-poison ou
un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement.
EN CAS D’INHALATION : Déplacer la personne vers une source d’air frais. Si la personne ne respire
pas, appeler le 911 ou une ambulance, puis pratiquer la respiration artificielle, de préférence le bouche-àbouche, si possible. Appeler un centre antipoison ou un médecin pour obtenir des conseils sur le
traitement.
Emporter le contenant, l’étiquette ou prendre note du nom du produit et de son numéro d’homologation
lorsqu’on cherche à obtenir une aide médicale.
POUR LES URGENCES MÉDICALES IMPLIQUANT CE PRODUIT, APPELER LE NUMÉRO SANS FRAIS : 1 888 478-0798.
POUR OBTENIR DE L’AIDE EN CAS D’URGENCE, 24 HEURE SUR 24 (DÉVERSEMENT, FUITE OU INCENDIE),
®
APPELER CHEMTREC AU 1 800 424-9300.
Pour tout autre renseignement sur le produit, appeler Gowan Company ou consulter la fiche signalétique.
RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES
Traiter selon les symptômes.
ÉQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE (ÉPI)
Les opérateurs antiparasitaires et autres préposés à la manipulation doivent porter :
• une chemise à manches longues et un pantalon long ou une combinaison;
• des gants résistant aux produits chimiques faits d’une matière imperméable;
• des chaussettes et des chaussures.
Suivre les instructions du fabricant pour le nettoyage/entretien de l’ÉPI. S’il n’y a pas d’instructions pour le
lavage, utiliser un détergent et de l’eau chaude. Garder et laver l’ÉPI séparément des autres articles à
laver.
MISES EN GARDE
TENIR HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS
 Nocif en cas d’ingestion. Peut irriter les yeux. Éviter tout contact avec les yeux.
 Délais de sécurité (DS) :
o Pour l’écimage manuel du maïs de grande culture destiné à la production de semences, NE
PAS pénétrer ni permettre aux travailleurs de pénétrer dans les zones traitées durant le délai
de sécurité de 14 jours.
o Pour les autres activités, ne pas pénétrer ni permettre aux travailleurs de pénétrer dans les
zones traitées durant le délai de sécurité de 12 heures.
 N’appliquer le produit lorsque le potentiel de dérive vers des zones d’habitation ou d’activité
humaine, comme les maisons, les chalets, les écoles et les aires de loisirs, est minime. Tenir
2
compte de la vitesse et de la direction du vent, des inversions de température, de l’équipement
d’épandage et des réglages du pulvérisateur.
L’utilisateur doit :
• se laver les mains avant de manger, boire, mâcher de la gomme, fumer ou d’aller aux toilettes.
• Si le pesticide s’infiltre dans les vêtements, les enlever immédiatement. Ensuite, se laver à fond
et mettre des vêtements propres.
Si vous prévoyez utiliser le produit antiparasitaire sur une denrée pouvant être exportée aux États-Unis et
si vous avez besoin de renseignements sur les concentrations de résidus acceptables aux États-Unis,
consultez le site Internet de CropLife Canada : www.croplife.ca.
RISQUES POUR L’ENVIRONNEMENT
TOXIQUE pour les organismes aquatiques et les plantes terrestres non ciblées. Respecter les zones
tampons indiquées sous la rubrique MODE D’EMPLOI.
Afin de réduire le ruissellement de l’eau en provenance des zones traitées vers les habitats aquatiques,
éviter d’appliquer le produit dans les endroits caractérisés par une pente modérée ou abrupte, des sols
compactés ou de l’argile.
Éviter d’appliquer le produit lorsqu’on prévoit de fortes pluies.
Afin de réduire le risque de contamination des milieux aquatiques par le ruissellement, aménager une
bande végétative entre les surfaces traitées et la bordure des plans d’eau.
ENTREPOSAGE
Garder le contenant d’herbicide PERMIT fermé afin de prévenir tout déversement et toute contamination.
Pour empêcher toute contamination, entreposer ce produit loin de la nourriture humaine ou animale.
ÉLIMINATION
CONTENANTS RECYCLABLES :
Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins. Il s’agit d’un contenant recyclable qui doit être éliminé à un
point de collecte des contenants. S’enquérir auprès de son distributeur ou de son détaillant ou encore
auprès de l’administration municipale pour savoir où se trouve le point de collecte le plus rapproché.
Avant d’aller y porter le contenant :
1. Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les rinçures au mélange à
pulvériser dans le réservoir.
2. Rendre le contenant inutilisable.
S’il n’existe pas de point de collecte dans votre région, éliminer le contenant conformément à la
réglementation provinciale.
CONTENANTS NON RECYCLABLES :
Ne pas utiliser le contenant à d’autres fins. Vider tout le contenu dans l’appareil d’application. Rendre le
contenant inutilisable. Éliminer le contenant conformément à la réglementation provinciale.
Pour tout renseignement concernant l’élimination des produits non utilisés ou dont on veut se départir,
s’adresser au fabricant ou à l’organisme de réglementation provincial. S’adresser également à eux en cas
de déversement ainsi que pour le nettoyage des déversements.
AVIS À L’UTILISATEUR : Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon le mode d’emploi
qui figure sur la présente étiquette. L’emploi non conforme à ce mode d’emploi constitue une infraction à
la Loi sur les produits antiparasitaires. L’utilisateur assume les risques de blessures aux personnes ou de
dommages aux biens que l’utilisation du produit peut entraîner.
3
MODE D’EMPLOI
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
L’herbicide PERMIT est une formulation en granulés mouillables qui supprime, de façon sélective, le
souchet et certaines dicotylédones dans des cultures choisies. L’herbicide PERMIT est efficace en
prélevée comme en postlevée. L’herbicide PERMIT peut être absorbé par les racines, les pousses et les
feuilles, et est véhiculé dans la plante. Le niveau de suppression des mauvaises herbes après une
application de l’herbicide PERMIT dépend de la dose d’emploi, des mauvaises herbes et de leur taille au
moment de l’application, et des conditions de croissance. Pour obtenir les meilleurs résultats, traiter les
mauvaises herbes en pleine croissance aux hauteurs indiquées aux sections Doses d’emploi de la
présente étiquette. Les infestations graves doivent être traitées rapidement, avant que les mauvaises
herbes deviennent trop compétitives avec la culture. Lorsqu’on procède à des applications en postlevée
(dans le maïs), des applications séquentielles peuvent s’avérer nécessaires pour supprimer les pousses
de mauvaises herbes tardives. Peu après l’application de l’herbicide PERMIT, la croissance des
mauvaises herbes sensibles est inhibée, de sorte qu’elles ne sont plus compétitives avec la culture. Par
la suite, les feuilles et le point de végétation commencent à se décolorer. En général, la suppression
complète se produit dans les 7 à 14 jours selon la taille, l’espèce et les conditions de croissance des
mauvaises herbes.
POUR OBTENIR DES RÉSULTATS OPTIMAUX
Le niveau de suppression des mauvaises herbes après une application de l’herbicide PERMIT dépend de
la dose d’emploi et de la méthode, des mauvaises herbes, de leur taille, de l’ampleur de l’infestation au
moment de l’application et des conditions de croissance. Peu après l’application de l’herbicide PERMIT,
la croissance des mauvaises herbes sensibles est inhibée, de sorte qu’elles ne sont plus compétitives
avec la culture. Par la suite, les feuilles et le point de végétation commencent à se décolorer.






Suivre les instructions pour le mélange des adjuvants.
Applications en prélevée :
 Les doses supérieures pourraient assurer une suppression résiduelle de plus longue durée.
 Si des mauvaises herbes sensibles sont présentes avant la levée de la culture, utiliser un
adjuvant tel qu’indiqué à la section Adjuvants.
 Il faut activer l’eau dans le sol afin d’obtenir une suppression en prélevée optimale des
mauvaises herbes.
 L’incorporation de l’herbicide PERMIT avec un arrosage (maximum de ½ à 1¼ cm) peut
améliorer la suppression en prélevée des mauvaises herbes.
Applications en postlevée :
 On obtient une suppression optimale lorsqu’on traite les mauvaises herbes jeunes et en pleine
croissance. Il faut utiliser les doses supérieures sur les mauvaises herbes plus grosses.
Consulter le tableau des mauvaises herbes afin d’obtenir plus de détails.
 Traiter les jeunes plants de souchet en pleine croissance au stade de 3 à 5 feuilles.
 Attendre deux à trois jours avant de procéder à une aspersion sur frondaison après une
application en postlevée.
 Éviter toute application du produit lorsque les mauvaises herbes sont touchées par une
sécheresse, un stress, une maladie ou des dommages occasionnés par des insectes.
Les infestations graves doivent être traitées rapidement, avant que les mauvaises herbes deviennent
trop compétitives avec la culture.
Un travail du sol au moment opportun peut s’avérer nécessaire pour supprimer les mauvaises herbes
réprimées, les mauvaises herbes qui dépassaient la hauteur maximale recommandée au moment de
l’application, les mauvaises herbes levées après une application ou les mauvaises herbes non
indiquées sur la présente étiquette. Afin d’obtenir les meilleurs résultats, attendre 7 à 10 jours suivant
une application en postlevée de l’herbicide PERMIT, sauf indication contraire, avant de travailler la
terre dans la zone traitée.
Les mauvaises herbes annuelles peuvent avoir des pousses multiples de plantules ou les vivaces
traitées peuvent parfois avoir des repousses sous terre de tiges ou de racines, selon la pluie et autres
4
conditions environnementales. Afin de maximiser la suppression des mauvaises herbes du genre, il
peut s’avérer nécessaire de faire des applications séquentielles d’herbicide PERMIT.
RECOMMANDATIONS SUR LA GESTION DE LA RÉSISTANCE
Gestion de la résistance à l’herbicide PERMIT, herbicide du groupe 2. Toute population de mauvaises
herbes peut renfermer ou former des plantes naturellement résistantes à l’herbicide PERMIT et à d’autres
herbicides du groupe 2. Les biotypes résistants peuvent finir par prédominer au sein de la population si
ces herbicides sont utilisés de façon répétée dans un même champ. Il peut exister d’autres mécanismes
de résistance sans lien avec le site ou le mode d’action, mais qui sont spécifiques à des composés
chimiques, comme un métabolisme accru. Il est recommandé de suivre des stratégies appropriées de
gestion de la résistance.
Pour retarder l’acquisition de la résistance aux herbicides :







Dans la mesure du possible, alterner l’herbicide PERMIT ou les herbicides du même groupe 2 avec
des herbicides appartenant à d’autres groupes et qui éliminent les mêmes mauvaises herbes au
champ.
Utiliser des mélanges en cuve contenant des herbicides provenant d’un groupe différent, si cet
emploi est permis.
Utiliser les herbicides dans le cadre d’un programme de lutte intégrée comprenant des inspections
sur le terrain, des relevés d’utilisations antérieures de pesticides et de la rotation des cultures et
faisant place à la possibilité d’intégrer des pratiques de labour (ou d’autres méthodes mécaniques) ou
des pratiques de lutte culturale, biologique et d’autres formes de lutte chimique.
Inspecter les populations de mauvaises herbes traitées pour y découvrir les signes de l’acquisition
d’une résistance.
Empêcher la propagation à d’autres champs des mauvaises herbes résistantes en nettoyant le
matériel de labour et de récolte et en utilisant des semences non contaminées.
Pour des cultures précises ou des biotypes de mauvaises herbes précis, s’adresser au spécialiste
local des interventions sur le terrain ou à un conseiller agréé pour toute autre recommandation
relative à la gestion de la résistance aux pesticides ou encore à la lutte intégrée contre les mauvaises
herbes.
Pour plus d’information ou pour signaler des cas possibles de résistance, s’adresser à Gowan
Company au 1 800 883-1844.
ÉQUIPEMENT D’ÉPANDAGE ET DIRECTIVES
TRAITEMENT TERRESTRE SEULEMENT
 L’application de l’herbicide PERMIT se fait comme traitement généralisé ou localisé. Pour faire un
traitement localisé, utiliser proportionnellement moins de bouillie de pulvérisation selon la zone
actuellement traitée afin de ne pas concentrer celle-ci dans la bande. Consulter la section
Recommandations sur les cultures sur la présente étiquette afin de connaître les doses et les
méthodes appropriées pour votre région de culture.
 Afin d’obtenir les meilleurs résultats, éviter toute application lorsque les mauvaises herbes sont
touchées par une sécheresse, un stress, une maladie ou des dommages occasionnés par des
insectes. Une précipitation de pluie ou un arrosage dans les 4 heures suivant une application de
l’herbicide PERMIT peuvent aussi rendre le produit moins efficace.
 Appliquer l’herbicide PERMIT uniformément au moyen d’un équipement au sol calibré dans au moins
100 L d’eau par hectare. D’autres supports de pulvérisation à base d’eau peuvent être utilisés pour
les applications dirigées; éviter tout contact avec le feuillage de la culture. Choisir des volumes de
pulvérisation qui assurent une couverture complète et uniforme des mauvaises herbes. Choisir des
buses qui donnent une distribution et une couverture optimales de la pulvérisation à la pression
appropriée (psi). Nettoyer à fond l’équipement avant de préparer la bouillie. Éviter le bariolage, les
manques, les chevauchements et la dérive de pulvérisation durant l’application.
 N’utiliser aucun type de système d’irrigation pour appliquer ce produit.
 Éviter de déranger (c’est-à-dire travailler le sol) les zones traitées pendant au moins 7 jours suivant
l’application.
5
Épandage à l’aide d’un pulvérisateur pour grandes cultures : NE PAS appliquer le produit par périodes de
calme plat. Éviter de pulvériser ce produit lorsque le vent souffle en rafales. NE PAS appliquer le produit
en gouttelettes plus petites que la catégorie moyenne de l’American Society of Agricultural Engineers
(ASAE S572.1). La rampe de pulvérisation doit être à 60 cm ou moins au-dessus de la culture ou du sol.
NE PAS appliquer par épandage aérien.
Zones tampons :
AUCUNE zone tampon n’est requise quand on utilise les méthodes ou les équipements de pulvérisation
suivants : pulvérisateur manuel ou dorsal et traitement localisé.
Les zones tampons indiquées dans le tableau ci-dessous sont requises entre le point d’épandage direct
et le bord sous le vent le plus près des habitats terrestres sensibles (tels que : pâturages, régions
boisées, plantations brise-vent, terres à bois, haies, terrains riverains et terres arbustives) et des habitats
d’eaux douces sensibles (tels que : lacs, rivières, marécages, étangs, fondrières des Prairies, criques,
marais, ruisseaux, réservoirs et terres humides).
Mode d’application
Pulvérisateur agricole
Culture
Zone tampon (en mètres) requise
pour la protection d’un :
habitat d’eau douce
habitat
dont la profondeur est
terrestre
moins de 1 m
plus de 1 m
Millet commun
10
4
15
Haricots secs et sorgho-grain
10
5
20
Maïs sucré et maïs à éclater
15
5
30
Maïs de grande culture et
maïs de grande culture
destiné à la production de
semences
15
10
40
Dans le cas des mélanges en cuve, consulter les étiquettes des autres produits d’association et respecter
la zone tampon la plus vaste (la plus restrictive) parmi celles exigées pour ces produits, puis appliquer le
mélange en cuve en utilisant le plus gros calibre de gouttelettes (selon l’ASAE) indiqué sur les étiquettes
des produits d’association.
On peut modifier les zones tampons prévues pour la dérive de pulvérisation du produit selon les
conditions météorologiques et la configuration de l’équipement de pulvérisation à l’aide du calculateur de
zone tampon figurant sur le site Web de l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire.
Puisque ce produit n’est pas homologué pour supprimer les ravageurs dans les systèmes aquatiques, NE
PAS l’utiliser pour supprimer les ravageurs aquatiques.
NE PAS contaminer l’approvisionnement en eau d’irrigation ou en eau potable ni les habitats aquatiques
lors du nettoyage de l’équipement ou de l’élimination des déchets.
INSTRUCTIONS POUR LE MÉLANGE
Remplir le réservoir de pulvérisation jusqu’aux trois-quarts environ du volume voulu et commencer
l’agitation. Ajouter la quantité indiquée d’herbicide PERMIT. Continuer de remplir le réservoir tout en
maintenant l’agitation. Enlever le boyau du réservoir de mélange immédiatement après le remplissage
pour empêcher le liquide de revenir à la source. Ajouter le surfactant non ionique et les autres adjuvants
en dernier dans le réservoir. Appliquer la bouillie dans les 24 heures suivant le mélange.
6
ADJUVANTS
Sauf indication contraire, un surfactant non ionique (SNI) ou un concentré à base d’huile pour cultures
(CHC) sont les seuls types de surfactants recommandés pour les applications d’herbicide PERMIT.
L’herbicide PERMIT utilisé sans adjuvant lorsque les mauvaises herbes sont présentes risque d’être
moins efficace. NE PAS utiliser un SNI et un CHC en même temps dans la bouillie de pulvérisation.
N’utiliser que la plus faible dose de surfactant de type non ionique contenant au moins 80 % de matières
actives. On peut utiliser un concentré à base d’huile pour cultures plutôt qu’un surfactant non ionique
avec l’herbicide PERMIT.
On peut ajouter à la bouillie une solution d’engrais (p. ex., un engrais à base de nitrate d’ammonium et
d’urée (UAN) ou du sulfate d’ammonium de haute qualité conçu pour la pulvérisation (p. ex., 21-0-0)) si
l’on mélange l’herbicide PERMIT au réservoir avec un produit d’association qui nécessite l’utilisation d’un
additif fertilisant. Se reporter à l’étiquette du produit d’association afin d’obtenir d’autres directives. NE
PAS utiliser des solutions ou suspensions d’engrais azoté liquide comme véhicule total car la culture
risque de subir des dommages excessifs.
MÉLANGES EN CUVE
Dans certains cas, la préparation d’un mélange en cuve composé d’un produit antiparasitaire et d’un
autre produit antiparasitaire ou d’un engrais peut occasionner des effets biologiques pouvant compter,
entre autres : une suppression moins efficace ou des dommages plus importants à la culture hôte.
L’utilisateur doit s’adresser à Gowan Company au 1 800 883-1844 afin d’obtenir des renseignements
avant de mélanger tout pesticide ou engrais qui n’est pas spécifiquement recommandé sur la présente
étiquette. L’utilisateur assume les risques de toute perte qu’entraîne l’utilisation de mélanges en cuve ne
figurant pas sur la présente étiquette ou qui ne sont pas spécifiquement recommandés par Gowan
Company.
Avant de préparer le mélange dans le réservoir de pulvérisation, il est recommandé de confirmer la
compatibilité en mélangeant dans un petit contenant toutes les composantes en quantités
proportionnelles. Pour les mélanges en cuve, ajouter les formulations individuelles dans un réservoir de
pulvérisation dans l’ordre suivant : sacs hydrosolubles; pâte granulée; concentré émulsionnable; additif
pour contrôler la dérive; liquide hydrosoluble suivi du surfactant non ionique ou du concentré à base
d’huile pour cultures.
MISES EN GARDE CONCERNANT L’UTILISATION
 Ne pas appliquer par épandage aérien.
 Ne pas appliquer l’herbicide PERMIT au moyen d’un pulvérisateur pneumatique (à jet porté).
 N’utiliser aucun type de système d’irrigation pour appliquer ce produit.
 Ne pas appliquer plus de 186 g d’herbicide PERMIT par hectare par période de 12 mois (comprend
les applications sur la culture et dans les milieux de rang/sillons).
 En général, il faut prévoir au moins 21 jours entre chaque application séquentielle.
 Des quantités excessives d’eau (dépassant 2,5 cm) provenant de la pluie ou d’un arrosage par
aspersion peu après une application en prélevée peut endommager la culture. Cela risque d’être
amplifié si le semis n’a pas été mis en terre assez profondément.
 Dans les 4 heures suivant une application de l’herbicide PERMIT, éviter de procéder à un arrosage
par aspersion ou de traiter lorsque les conditions favorisent la pluie.
 Un traitement généralisé d’herbicide PERMIT sur un paillis en plastique peut occasionner des
dommages importants à la culture lorsque les résidus de pulvérisation sont concentrés dans le trou
de semis à cause de l’arrosage ou de la pluie. Des planches de semis couronnées de façon
appropriée pourraient minimiser ce risque.
 L’herbicide PERMIT peut endommager ou entraîner l’échec de la récolte dans des conditions de
croissance froides et humides qui retardent la levée précoce, la vigueur et la croissance des
plantules. Faire preuve de prudence durant le premier semis de la saison lorsque ces conditions sont
susceptibles de se produire.
 L’herbicide PERMIT risque de retarder la maturité des cultures traitées.
7








Ne pas appliquer l’herbicide PERMIT si la culture ou les mauvaises herbes ciblées sont touchées par
un stress dû à la sécheresse, à des sols saturés d’eau, à une faible fertilité (surtout des niveaux
faibles en azote) ou à d’autres conditions de croissance médiocres.
L’utilisation d’insecticides à base de composés organophosphorés appliqués sur le sol ou sur les
feuilles des cultures traitées à l’herbicide PERMIT peuvent augmenter le risque de dommages
occasionnés à la culture et/ou l’ampleur des dommages.
Empêcher la dérive de pulvérisation de se diriger en dehors de la zone ciblée.
On peut appliquer l’herbicide PERMIT sur les cultures indiquées sur l’étiquette (y compris leurs
cultivars et/ou hybrides), cependant l’utilisateur en assume toute responsabilité. On n’a pas testé tous
les hybrides/variétés afin d’établir leur sensibilité à l’herbicide PERMIT. Pour les variétés non testées,
il faut traiter une petite partie du champ afin d’établir toute sensibilité éventuelle au produit.
L’utilisateur est tenu responsable de tout dommage occasionné à la plante lorsqu’on utilise l’herbicide
PERMIT.
Nettoyer à fond l’équipement d’épandage immédiatement après l’utilisation de l’herbicide PERMIT et
avant de traiter une autre culture.
Un jaunissement ou rabougrissement temporaire de la culture peut se produire suivant une
application de l’herbicide PERMIT.
Dans certaines conditions environnementales, l’herbicide PERMIT appliqué sur une culture en fleur
peut occasionner une certaine perte des fleurs.
Consulter la section Cultures alternées figurant sur la présente étiquette afin de connaître les
restrictions pertinentes concernant les cultures alternées.
NETTOYAGE DU RÉSERVOIR DE PULVÉRISATION
Afin d’éviter d’endommager les cultures utiles, nettoyer l’équipement de mélange et de pulvérisation
avant et immédiatement après les applications de l’herbicide PERMIT comme suit :
1. Vider le réservoir; rincer soigneusement à l’eau propre le réservoir de pulvérisation, la rampe et les
boyaux. Enlever les buses et les tamis puis les nettoyer séparément dans un seau contenant l’agent
et de l’eau. Déloger et enlever tout dépôt visible.
2. Remplir le réservoir d’eau propre et de 1 L d’ammoniac ordinaire* (contenant 3 % d’ammoniac) pour
chaque 100 L d’eau. Rincer les boyaux, la rampe et les buses à l’aide de la solution nettoyante.
Ensuite, ajouter encore de l’eau pour remplir complètement le réservoir. Faire circuler la solution
nettoyante dans le réservoir et les boyaux pendant au moins 15 minutes. Rincer encore une fois les
boyaux, la rampe et les buses à l’aide de la solution nettoyante, puis vider le réservoir.
3. Enlever les buses et les tamis, puis les nettoyer séparément dans un seau contenant l’agent et de
l’eau.
4. Répéter la deuxième étape.
5. Rincer le réservoir, la rampe et les boyaux à l’eau propre.
6. On peut éliminer les rinçures sur place ou dans une installation approuvée.
*On peut utiliser une autre quantité équivalente de solution d’ammoniac pour nettoyer le réservoir. Lire
attentivement et suivre le mode d’emploi de chaque nettoyant.
MAUVAISES HERBES SUPPRIMÉES PAR L’HERBICIDE PERMIT
S = Suppression, R = Répression, AA = Aucune activité
MAUVAISE HERBE
NOM SCIENTIFIQUE
ACTIVITÉ EN
PRÉLEVÉE*
ACTIVITÉ EN
POSTLEVÉE
HAUTEUR DES
MAUVAISES
HERBES (cm)
35 à 47 g/ha
HAUTEUR DES
MAUVAISES
HERBES (cm)
70 à 93 g/ha
Amarante épineuse2
Amaranthus
spinosus
S
2
S2
3à8
3 à 15
Liseron des haies
Calystegia sepium
AA
R
3à5
3 à 10
8
MAUVAISE HERBE
NOM SCIENTIFIQUE
ACTIVITÉ EN
PRÉLEVÉE*
ACTIVITÉ EN
POSTLEVÉE
HAUTEUR DES
MAUVAISES
HERBES (cm)
35 à 47 g/ha
HAUTEUR DES
MAUVAISES
HERBES (cm)
70 à 93 g/ha
Sicyos anguleux
Sicyos angulatus
AA
R
3à8
3 à 31
Sagittaire de
3
Montevideo
Sagittaria
montevidensis
AA
S3
3à5
3 à 10
Stellaire moyenne
Stellaria media
S
AA
----
----
Lampourde
glouteron
Xanthium
strumarium
S
S
3 à 23
3 à 36
Spargoute des
champs
Spergula arvensis
S
S
3à5
3 à10
Lamier pourpre
Lamium purpureum
S
AA
----
----
Bicorne de Louisiane
Proboscidea
louisiana
AA
S
3à5
3 à 10
Éclipte blanche
Ecilpta prostrata
S
R
3à5
3 à 10
Vergerette de
Philadelphie
Erigeron
philadelphicus
AA
S
3à8
3à8
Galinsoga cilié
Galinsoga
quadriradiata
S
S
3à5
3 à 10
Séneçon vulgaire
Senecio vulgaris
S
AA
----
----
Vergerette du
Canada2
Erigeron canadensis
S2
AA
----
----
Prêle des champs
Equisetum arvense
AA
R
3à5
3 à 10
Stramoine commune
Datura stramonium
S
AA
----
----
Kochia2
Kochia scoparia
S2
R2
3à8
3 à 15
Renouée persicaire
Polygonum
persicaria
S
S
3à5
3 à 10
Chénopode blanc
Chenopodium album
S
AA
----
----
Laitue scariole
Lactuca serriola
S
AA
----
----
Mauve négligée
Malva neglecta
S
AA
----
----
Ketmie trilobée
Hibiscus trionum
S
S
3à8
3 à 31
Camomille des
chiens
Anthemis cotula
S
AA
----
----
Asclépiade
commune
Asclepias syriaca
AA
R
3 à 13
3 à 31
Dompte-venin glabre
Cyanchum leave
AA
R
3 à 13
3 à 31
Ipomée à feuilles de
3
lierre
Ipomoea hederacea
AA
R3
----
3à8
Ipomée pourprée3
Ipomoea purpurea
AA
R3
----
3à8
9
MAUVAISE HERBE
NOM SCIENTIFIQUE
ACTIVITÉ EN
PRÉLEVÉE*
ACTIVITÉ EN
POSTLEVÉE
HAUTEUR DES
MAUVAISES
HERBES (cm)
35 à 47 g/ha
HAUTEUR DES
MAUVAISES
HERBES (cm)
70 à 93 g/ha
Moutarde des
champs
Sinapis arvensis
S
S
3à8
3 à 15
Souchet comestible1
Cyperus esculentus
R
S1
8 à 15
8 à 31
Amarante à racine
2
rouge
Amaranthus
retrofiexus
S
2
S2
3à8
3 à 15
Amarante hybride2
Amaranthus
hybridus
S2
S2
3à8
3 à 15
Plantain majeur
Plantago major
S
AA
----
----
Phytolaque
d’Amérique
Phytolacca
Americana
AA
S
3à8
3 à 15
Pourpier potager
Portulaca oleracea
R
AA
----
----
Radis sauvage
Raphanus
raphanistrum
S
S
3à8
3 à 15
Petite herbe à poux
Ambrosia
artemisiifolia
S2
S2
3 à 23
3 à 31
Grande herbe à
poux
Ambrosia trifida
AA
S2
3à8
3 à 15
Bourse-à-pasteur
Capsella bursapastoris
S
R
3à5
3 à 10
Sida épineuse
Sida spinosa
AA
R
3à5
3 à 10
Renouée de
Pennsylvanie
Polygonum
pensylvanicum
S
R
3à5
3 à 10
Tournesol
Helianthus annuus
S
S
3 à 31
3 à 38
Abutilon
Abutilon theophrasti
S
S
3 à 23
3 à 31
Épilobe cilié
Epilobium ciliatum
S
AA
---
---
Rorippe sylvestre
Rorippa sylvestris
S
S
3à5
3 à 10
1.
Les infestations de souchet graves peuvent nécessiter des applications séquentielles. Une application du produit faite plus tôt peut s’avérer
nécessaire afin d’empêcher le souchet de faire compétition avec la culture.
2.
On sait que certains biotypes de cette mauvaise herbe tolèrent les herbicides à l’ALS. Là où l’on sait que ces biotypes tolérant l’ALS existent,
utiliser un herbicide homologué convenable, qui agit contre cette mauvaise herbe et qui possède un autre mode d’action, seul ou dans un
mélange en cuve avec l’herbicide PERMIT afin de supprimer ces biotypes.
3.
Afin d’obtenir les meilleurs résultats, utiliser les doses maximales indiquées.
*Se reporter au mode d’emploi propre à chaque culture pour connaître les doses de prélevée.
10
RECOMMANDATIONS POUR LES CULTURES
RECOMMANDATIONS POUR LES HARICOTS
CULTURE
g/ha
HARICOTS
SECS (prélevée)
35 à 47
REMARQUES
Traiter uniformément au moyen d’un équipement terrestre dans au
moins 140 L d’eau par hectare.
Semis direct :
Prélevée : Appliquer le produit après le semis mais avant la
fissuration du sol. Utiliser la dose faible sur des sols à texture plus fine
et à faible teneur en matières organiques.
35 à 70
Application du produit dans les milieux de rang/sillons :
L’application de l’herbicide PERMIT peut se faire entre les rangs pour
supprimer le souchet et les dicotylédones indiquées sur l’étiquette.
Empêcher l’herbicide d’entrer en contact avec la culture en terre. Si le
plastique est utilisé sur les rangs ensemencés, régler l’équipement
pour empêcher le produit de toucher le plastique. Réduire la dose et
le volume de pulvérisation proportionnellement à la zone traitée.
Faire une (1) seule application d’herbicide PERMIT par saison. Appliquer le
produit en prélevée ou en postlevée, mais pas les deux (comprend les
applications sur la culture et dans les milieux de rang/sillons).
• Consulter les sections Mises en garde concernant l’utilisation et Pour obtenir des
résultats optimaux afin d’obtenir des renseignements importants sur l’utilisation.
REMARQUE : Les variétés n’ont pas toutes été testées pour établir la tolérance :
• Un rabougrissement temporaire et/ou un retard de la maturité de la culture peut
se produire suivant une application de l’herbicide PERMIT, ce qui entraînerait un
retard de la récolte.
• Dans des conditions de croissance défavorables (sécheresse ou humidité
excessive, température froide, etc.), la maturité de la culture traitée risque d’être
retardée, ce qui peut affecter la date, le rendement et la qualité de la récolte.
• Pour les variétés non testées, traiter une petite région du champ afin d’établir une
éventuelle sensibilité au produit.
• L’utilisateur final doit tenir compte de la possibilité d’un retard de la culture
AVANT d’utiliser ce produit.
•
Herbicide
PERMIT à
raison de
35 à 47 g
+
EPTAM 8-E
à raison de
4,25 à 5,25
L
Un mélange en cuve composé de l’herbicide PERMIT + EPTAM 8-E
supprime un plus large éventail de mauvaises herbes que chaque
produit utilisé seul.
Attention : Lire attentivement les étiquettes de l’herbicide PERMIT et
d’EPTAM 8-E avant l’utilisation. Respecter les mises en garde et les
restrictions figurant sur les étiquettes de chaque produit.
Traiter uniformément au moyen d’un équipement au sol dans au
moins 140 L d’eau par hectare.
PRÉSEMIS OU AU MOMENT DU SEMIS
Incorporation : Appliquer et incorporer 35 à 47 g d’herbicide PERMIT
et 4,25 à 5,25 L d’EPTAM 8-E par hectare à une profondeur d’environ
5 cm tout juste avant le semis. Utiliser la dose faible sur des sols à
texture plus fine et à faible teneur en matières organiques. Consulter
l’étiquette d’EPTAM 8-E afin d’obtenir des directives spécifiques sur
l’incorporation. Travailler légèrement le sol au moyen d’une houe
rotative à pointes durant ou peu après la levée des haricots afin de
briser toute croûte qui se forme.
11
CULTURE
g/ha
REMARQUES
Autres mauvaises herbes supprimées par un mélange en cuve de l’herbicide
PERMIT + EPTAM
Graminées annuelles
Pâturin glauque annuel
Digitaire sanguine
Sétaire verte
Avoine spontanée
Panic capillaire
Ivraie annuelle
Panic d’automne
Éleusine de l’Inde
Blé spontané
Sétaire glauque
Échinochloa pied-de-coq
Sétaire géante
Orge spontanée
Folle avoine
Dicotylédones annuelles
Amarantes tolérant l’ALS (fausse-blite, à racine rouge, blanche)
Morelle faux-sarracha
Lamier amplexicaule (lamier commun)
Mauvaises herbes vivaces
Chiendent (des boutiques, rampant)
• Faire une (1) seule application d’herbicide PERMIT par saison. Appliquer le produit
en prélevée ou en postlevée, mais pas les deux (comprend les applications sur la
culture et dans les milieux de rang/sillons).
• Ne pas utiliser EPTAM 8-E sur les haricots adzuki, les doliques (doliques à œil noir,
haricots à œil noir), les haricots de Lima, les ambériques ni les pois chiches. Dans
des conditions météorologiques anormales, un rabougrissement risque de se
produire sur les variétés Gratiot, Michilite, Sanilac, Seafarer et Seaway, donc, ne
pas dépasser 4,1 L d’EPTAM 8-E par hectare par culture.
• Ne pas dépasser 4,1 L d’EPTAM 8-E par hectare sur les petits haricots blancs ou
les haricots verts cultivés dans des sols à texture grossière.
• Consulter les sections Mises en garde concernant l’utilisation et Pour obtenir des
résultats optimaux afin d’obtenir des renseignements importants sur l’utilisation.
REMARQUE - Les variétés n’ont pas toutes été testées pour établir la
tolérance :
• Un rabougrissement temporaire et/ou un retard de la maturité de la culture
peut se produire suivant une application de l’herbicide PERMIT, ce qui
entraînerait un retard de la récolte.
• Dans des conditions de croissance défavorables (sécheresse ou humidité
excessive, température froide, etc.), la maturité de la culture traitée risque
d’être retardée, ce qui peut affecter la date, le rendement et la qualité de la
récolte.
• Pour les variétés non testées, traiter une petite région du champ afin
d’établir une éventuelle sensibilité au produit.
• L’utilisateur final doit tenir compte de la possibilité d’un retard de la culture
AVANT d’utiliser ce produit.
HARICOTS
SECS
(postlevée)
35 à 70
Traiter uniformément au moyen d’un équipement terrestre dans au
moins 140 L d’eau par hectare.
Postlevée :
• Appliquer le produit en pulvérisation dirigée lorsque les plantes ont 2
à 4 feuilles trifoliées et avant la floraison. Faire un traitement
généralisé. Les pulvérisations dirigées sont recommandées afin de
minimiser les dommages à la culture.
• Utiliser un surfactant non ionique (SNI).
• Utiliser 35 à 46,7 g/ha sur les dicotylédones. Utiliser jusqu’à 70 g/ha
lorsque le souchet est présent.
12
CULTURE
g/ha
REMARQUES
• Après le dernier traitement, attendre 30 jours avant de procéder à la récolte.
• Faire une seule application d’herbicide PERMIT par cycle de culture. Appliquer en
prélevée ou en postlevée, mais pas les deux.
• L’herbicide PERMIT risque de ne pas supprimer toutes les mauvaises herbes
tolérant l’ALS.
• Ne pas appliquer plus de 70 g d’herbicide PERMIT par hectare par saison.
• Consulter les sections Mises en garde concernant l’utilisation et Pour obtenir des
résultats optimaux afin d’obtenir des renseignements importants sur l’utilisation.
• REMARQUE : Les variétés n’ont pas toutes été testées pour établir la
tolérance :
• Un rabougrissement temporaire et/ou un retard de la maturité de la culture
peut se produire suivant une application de l’herbicide PERMIT, ce qui
entraînerait un retard de la récolte.
• Dans des conditions de croissance défavorables (sécheresse ou humidité
excessive, température froide, etc.), la maturité de la culture traitée risque
d’être retardée, ce qui peut affecter la date, le rendement et la qualité de la
récolte.
• Pour les variétés non testées, traiter une petite région du champ afin
d’établir une éventuelle sensibilité au produit.
• L’utilisateur final doit tenir compte de la possibilité d’un retard de la culture
AVANT d’utiliser ce produit.
RECOMMANDATIONS POUR LE MAÏS
Délai d’attente avant récolte : Le nombre de jours requis entre la dernière application et la récolte est
précisé entre parenthèses après chaque culture indiquée.
CULTURE
g/ha
MAÏS SUCRÉ
ET MAÏS À
ÉCLATER
47 à 70
REMARQUES



L’herbicide PERMIT peut s’appliquer au-dessus des plantes ou au
moyen de buses à jet dirigé dès la formation de l’épi jusqu’à la
fermeture du rang de grains de maïs (stade de 10 à 12 feuilles).
Au besoin, un traitement séquentiel du produit à raison de 47 g/ha
ne se fait qu’au moyen de buses à jet dirigé semi-dirigées ou
dirigées afin de ne pas appliquer le produit dans le verticille du
plant de maïs.
Utiliser 47 g/ha pour traiter les dicotylédones. Utiliser 70 g/ha
lorsque le souchet est présent.
Maïs sucré et maïs à éclater : Après la dernière application sur les feuilles, attendre
30 jours avant de laisser paître le bétail domestique et de récolter le fourrage. Après
la dernière application sur les feuilles, attendre 30 jours pour le maïs sucré et 65
jours pour le maïs à éclater avant de récolter l’ensilage.
• On peut faire jusqu’à deux applications d’herbicide PERMIT par saison dans le maïs
sucré et le maïs à éclater; le traitement total ne doit pas dépasser 140 g de produit
par hectare par saison.
• Ne pas utiliser un adjuvant à base de CHC ou de MSO pour faire un traitement en
postlevée.
• Consulter les sections Mises en garde concernant l’utilisation et Pour obtenir des
résultats optimaux afin d’obtenir des renseignements importants sur l’utilisation.
• L’utilisation de l’herbicide PERMIT est déconseillée sur le maïs sucré « Jubilee ».
• REMARQUE : Les variétés n’ont pas toutes été testées pour établir la
tolérance :
• Un rabougrissement temporaire et/ou un retard de la maturité de la culture
13
CULTURE
g/ha
REMARQUES
peut se produire suivant une application de l’herbicide PERMIT, ce qui
entraînerait un retard de la récolte.
• Dans des conditions de croissance défavorables (sécheresse ou humidité
excessive, température froide, etc.), la maturité de la culture traitée risque
d’être retardée, ce qui peut affecter la date, le rendement et la qualité de la
récolte.
• Pour les variétés non testées, traiter une petite région du champ afin
d’établir une éventuelle sensibilité au produit.
• L’utilisateur final doit tenir compte la possibilité d’un retard de la culture
AVANT d’utiliser ce produit.
MAÏS DE
GRANDE
CULTURE ET
MAÏS DE
GRANDE
CULTURE
DESTINÉ À LA
PRODUCTION
DE SEMENCES
47 à 93
Stade de croissance du maïs : Lorsqu’il est utilisé seul, l’herbicide
PERMIT s’applique au-dessus des plantes ou au moyen de buses à
jet dirigé dès la formation de l’épi jusqu’à la fermeture du rang de
grains de maïs (stade de 10 à 12 feuilles). Utiliser 47 g/ha pour traiter
les dicotylédones. Utiliser 70 à 93 g/ha lorsque le souchet est présent.
On peut faire jusqu’à deux applications d’herbicide PERMIT, sans
dépasser une dose totale de 186 g de produit par hectare par saison.
REMARQUE : La taille du maïs signifie la culture comme telle et non
pas l’extension des feuilles.
MÉLANGES EN CUVE POUR LE MAÏS
Consulter les sections Instructions pour le mélange et Doses
d’emploi sur la présente étiquette afin d’obtenir des renseignements
détaillés sur les applications de l’herbicide PERMIT.
Consulter les étiquettes des produits spécifiques et respecter les
mises en garde et les directives concernant le mélange et
l’application pour tous les produits utilisés dans le mélange en
cuve. Suivre les précisions indiquées sur l’étiquette la plus
sévère lorsqu’on prévoit faire les applications.
S’assurer que l’équipement de pulvérisation est réglé afin d’éviter
d’appliquer une dose excessive directement sur les rangs et dans le
verticille du plant de maïs. Afin d’assurer une bonne couverture des
mauvaises herbes par la pulvérisation et de minimiser le risque de
pulvériser le produit directement dans le verticille, appliquer le
mélange en cuve au moyen de buses à jet dirigé lorsque le maïs
mesure 60 cm de hauteur, en pulvérisation dirigée ou semi-dirigée.
REMARQUE : La taille du maïs signifie la culture comme telle et non
pas l’extension des feuilles.
On peut ajouter des mélanges en cuve pour supprimer d’autres
dicotylédones, y compris Marksman, le 2,4-D, le dicamba et l’atrazine.
Consulter les étiquettes des produits afin de connaître les doses et les
instructions pour le mélange.
On peut ajouter des mélanges en cuve afin de supprimer en postlevée
d’autres mauvaises herbes graminées levées, y compris Accent et
Beacon. Consulter les étiquettes des produits afin de connaître les
doses et les instructions pour le mélange.
14
CULTURE
g/ha
REMARQUES
On peut ajouter des mélanges en cuve pour supprimer d’autres
dicotylédones et graminées, y compris le glyphosate pour une
utilisation sur des variétés de maïs tolérant le glyphosate. Consulter
les étiquettes des produits afin de connaître les doses et les
instructions pour le mélange.
• Après la dernière application sur les feuilles, attendre 30 jours avant de laisser
paître le bétail domestique et de récolter le fourrage, et 65 jours avant de récolter
l’ensilage.
• On peut faire jusqu’à deux applications d’herbicide PERMIT, sans dépasser une
dose totale de 186 g de produit par hectare par saison.
• Consulter la section Cultures alternées sur la présente étiquette afin de connaître
les restrictions pertinentes concernant les cultures alternées.
RECOMMANDATIONS POUR LE SORGHO
CULTURE
g/ha
SORGHOGRAIN
(SORGO)
47 à 70
REMARQUES
Stade de croissance du sorgho-grain : L’application de l’herbicide
PERMIT utilisé seul peut se faire dès le stade de 2 feuilles jusqu’à la
formation de l’épi (avant l’apparition de la tête à grains).
Une réduction temporaire des plants risque d’affecter la culture après
une application d’herbicide PERMIT si le sorgho-grain subit un stress.
L’effet sera particulièrement apparent 7 à 10 jours suivant
l’application. La culture se remettra rapidement dans des conditions
normales de croissance.
•


Après la dernière application sur les feuilles, attendre 30 jours avant de laisser
paître le bétail domestique et de récolter le fourrage, et 60 jours avant de
récolter l’ensilage.
Ne faire qu’une seule application d’herbicide PERMIT, sans dépasser une dose
totale de 70 g de produit en poids par hectare par saison d’utilisation.
Consulter les sections Mises en garde concernant l’utilisation et Pour
obtenir des résultats optimaux afin d’obtenir des renseignements
importants sur l’utilisation.
RECOMMANDATIONS POUR LE MILLET COMMUN
CULTURE
g/ha
REMARQUES
MILLET
COMMUN
35 à 47
Stade de croissance du millet commun : L’application de l’herbicide
PERMIT utilisé seul peut se faire dès le stade de 2 feuilles jusqu’à la
formation de l’épi (avant l’apparition de la tête à grains).
Une réduction temporaire des plants risque d’affecter la culture après
une application d’herbicide PERMIT si le millet commun subit un
stress. L’effet sera particulièrement apparent 7 à 10 jours suivant
l’application. La culture se remettra rapidement dans des conditions
normales de croissance. Traiter après la levée des mauvaises herbes
lorsqu’elles sont en pleine croissance. Si l’on ajoute un mélange en
cuve, consulter la section Mélange en cuve sur la présente étiquette.
MÉLANGES EN CUVE POUR LE MILLET COMMUN
Consulter les sections Instructions pour le mélange et Doses d’emploi
15
sur la présente étiquette afin d’obtenir des renseignements détaillés
sur les applications d’herbicide PERMIT.
Consulter les étiquettes des produits spécifiques et respecter les
mises en garde et les directives concernant le mélange et l’application
pour tous les produits utilisés dans le mélange en cuve. Suivre les
précisions indiquées sur l’étiquette la plus sévère lorsqu’on prévoit
faire les applications.
On peut ajouter des mélanges en cuve pour donner une suppression
additionnelle des dicotylédones, y compris le 2,4-D; consulter
l’étiquette de chaque produit afin de connaître les doses et les
instructions pour le mélange.
•
•
•
•
•
Après le traitement, attendre 37 jours avant d’utiliser le foin de millet comme
nourriture.
Après le traitement, attendre 50 jours avant d’utiliser la paille comme nourriture.
Après le traitement, attendre 50 jours avant de récolter le grain.
On peut laisser paître sur le fourrage dès le jour de l’application (0 jour).
Ne pas dépasser 47 g/ha d’herbicide PERMIT dans un cycle de culture, utilisé
en une seule application.
RENSEIGNEMENTS SUR LES CULTURES ALTERNÉES
Afin de protéger la culture, Gowan Company recommande de respecter les intervalles avant le semis
indiqués ci-dessous. Lorsqu’on utilise l’herbicide PERMIT, la culture risque de subir des dommages si
l’on procède à un semis avant les intervalles indiqués. Il faudra peut-être prolonger les intervalles de
rotation si des conditions de sécheresse ou des températures fraîches dominent. Gowan Company
recommande à l’utilisateur final de tester le produit afin d’établir sa pertinence pour les usages prévus. En
cas d’échec de la récolte, les cultures indiquées sur la présente étiquette peuvent être semées dans la
zone traitée, et ce, au risque de l’utilisateur en raison d’une éventuelle phytotoxicité à la culture
subséquente. Lorsqu’on utilise un mélange en cuve, consulter l’étiquette de chaque produit afin d’établir
les restrictions sur les cultures de rotation.
INTERVALLE AVANT LE SEMIS
0 mois (plantation immédiate)
Haricots (secs, mange-tout)
1 mois
Maïs de grande culture, et toutes les variétés
résistantes à l’herbicide
2 mois
Céréales de printemps (orge, avoine, blé)
Céréales d’hiver (orge, blé, seigle)
Maïs de semence
Graminées fourragères
Millet commun
Sorgho
3 mois
Maïs, sucré* et à éclater*
6 mois
Arachide
8 mois
Tomate
16
9 mois
Concombre
Légumineuses fourragères (luzerne, trèfles)
Melon
Pois (à écosser, de grande culture)
Pomme de terre
Citrouille
Soja
Courge
10 mois
Poivron
12 mois
Aubergine
Radis
15 mois
Chou
Canola
Carotte
Menthe
18 mois
Brocoli
Chou-fleur
Chou cavalier
Laitue
Oignon et poireau
Tournesol
24 mois
Épinards
36 mois
Fraise
Betterave à sucre
Betterave potagère
* Si une culture traitée au halosulfuron subit un échec, est arrêtée ou est récoltée, il faut adhérer aux
intervalles de rotation lorsqu’on ensemence la même culture ou une culture subséquente. Consulter les
étiquettes de chaque produit afin d’établir les restrictions sur les cultures alternées lorsqu’on utilise un
mélange en cuve.
Chemtrec® est une marque déposée d’American Chemistry Council, Inc.
PERMIT® est une marque déposée de Nissan Chemical Industries Ltd.
GRAZON™ est une marque de commerce de Dow AgroSciences LLC.
Accent® est une marque déposée d’E.I. Dupont de Nemours; E.I. DuPont Canada Company détient une
licence.
Marksman® est une marque déposée de BASF.
Beacon® est une marque déposée de Syngenta Company.
Eptam® est une marque déposée de Gowan Company LLC.
© 2011 Gowan Company, L.L.C.
17
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising