Retouchez

Retouchez
Retouchez
vos photos pas à pas
Luminosité • Contraste • Couleur
Anne-Laure Jacquart
© Groupe Eyrolles, 2014, ISBN : 978-2-212-13868-9
R ETO U C HEZ VOS P HOTOS PA S À PA S
Sommaire
Efficacité, subtilité, expressivité…. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . VII
Au programme de votre lecture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
Retouchez pas à pas, mode d’emploi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
Un livre pour pratiquer ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
1. Retoucher pour révéler . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
9
Représentation photographique et réalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10
Retouche et authenticité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .12
Du tirage argentique à la photo numérique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14
L’intention de retouche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16
Atelier – Réflexion de retouche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18
2. Perception de la luminosité et du contraste . . . . . . . . . . . .21
Avant l’action, la perception ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Voir les densités pour retoucher. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier – Variantes en luminosité et contraste . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Densités extrêmes : les hautes et basses lumières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Le contraste des extrêmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier – Ajustement des densités extrêmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Les tons intermédiaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Le contraste tranché . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Densités et histogramme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
22
24
26
28
30
32
34
36
38
3. Logiciels et outils pour gérer le contraste . . . . . . . . . . . . . . .41
Quels logiciels pour quels outils ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sélection de logiciels de retouche gratuits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Quelques considérations techniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Retoucher avec les réglettes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Retoucher avec les niveaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Modifier la luminosité avec la courbe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Modeler le contraste avec la courbe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5 conseils pour bien optimiser vos photos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Pour évaluer la qualité de vos traitements. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
42
44
46
48
50
52
54
56
58
4. Retouche de la luminosité et du contraste . . . . . . . . . . . . . .61
Des retouches « simples » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Surexposer une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Éclaircir les tons intermédiaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier – Surexposer ou éclaircir ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
« Noircir » une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Assombrir une photo. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier – Noircir ou assombrir ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contraster les extrêmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vers un contraste nuancé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Atelier – Étapes de retouche d’une image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
62
64
66
68
70
72
74
76
78
80
5. Maîtrise du contraste au service de l’image . . . . . . . . . . . 83
Renforcez matière et textures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84
Révélez vos contre-jour ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86
Dramatisez vos ciels nuageux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
VIII
SOMMAIRE
Sublimez vos portraits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dramatisez vos ambiances : l’effet Low key . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Illuminez vos images façon High key . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Testez le rendu « photocopie ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
90
92
94
96
6. Perception des couleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99
Des couleurs sur nos images… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .100
Atelier – Variantes en teinte, luminosité et saturation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .102
Impact d’une couleur : la luminosité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104
Impact d’une couleur : la saturation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .106
Teinte et impact relatif d’une couleur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .108
Caractériser les couleurs pour mieux les retravailler . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110
Variations de teinte : la température de couleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112
7. Retouche des couleurs par gammes de teintes . . . . . . . 115
Doser la saturation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
Outil Teinte Saturation Luminosité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118
Maîtriser la saturation, couleur par couleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .120
Variations de teintes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .122
Gestion de la luminosité par gammes de teintes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .124
Atelier – Variantes chromatiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .126
La conversion en noir et blanc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .128
La fonction « Noir et blanc » des logiciels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .130
8. Retouche de la couleur d’ambiance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .133
La balance des blancs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .134
Altération et création de dominantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .136
La balance des couleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .138
Les réglettes de balance des couleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .140
Les courbes Rouge Vert Bleu de balance des couleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .142
Traitements chromatiques via les courbes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .144
Colorimétrie et contraste . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .146
Atelier – Une ambiance colorée… pas à pas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .148
9. Maîtrise de la couleur au service de l’image. . . . . . . . . . . 151
Teintes acidulées et rendu « pop art » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .152
Différenciation colorée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .154
Contraste dramatique en couleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .156
Atmosphère chaleureuse ou ambiance glaciale ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .158
Sépias personnalisés et rendus « colorisés » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .160
Nostalgie chromatique et « traitement croisé » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .162
Opération Science-fiction ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .164
10. Retouches graphiques pour perfectionner
vos images . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .167
Pivoter : l’outil Rotation libre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168
Corriger la perspective : l’outil Torsion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .170
Recadrer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .172
Atelier – Perfectionner une composition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .174
Rotations à angle droit et symétries . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .176
Atelier – De l’intention à la retouche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .178
Le mot de la fin… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .183
IX
R ETO U C HEZ VOS P HOTOS PA S À PA S
Au programme de votre lecture
Ce que je vous propose à travers ces pages, c’est un ouvrage d’optimisation globale du contraste et de la couleur. L’idée ? Celle du « révélateur », déjà d’actualité au temps de l’argentique, et qui fait la transition
entre un négatif nécessitant d’être développé et une image finalisée.
Si notre matière première numérique est un « positif », elle n’est pas
pour autant une photographie au rendu optimal, une image aboutie.
Qu’est-ce que l’optimisation d’images ?
Cet ouvrage traite de l’aspect le plus essentiel de la retouche : le posttraitement d’images… Je ne vous apprendrai donc pas à jouer les prestidigitateurs de la photo en faisant apparaître des goélands dans un ciel
azur ni en supprimant, comme par enchantement, l’acné de vos modèles. L’enjeu consiste ici à révéler le potentiel de vos fichiers bruts par
une optimisation qualitative et créative de la luminosité, du contraste
et de la colorimétrie. Cette démarche de retouche vous aidera, j’en suis
convaincue, à « faire illusion » et permettra à vos clichés en deux dimensions d’enfin retranscrire la richesse des scènes que vous captez, tout
en volume, en lumière et en couleurs fortes !
Parfois, même devant notre écran, une
« photo » nous saute aux yeux ! Alors
que je retouchais une vue de clocher en
contre-jour via la Courbe, sous Photoshop, je me suis soudain rendue compte
que le tracé de l’histogramme reprenait
assez fidèlement la forme du sujet.
J’en ai réalisé cette « photo-capture
d’écran ».
Des retouches globales mais « différenciées »
Afin de simplifier le propos mais aussi de rendre les exemples plus parlants et les retouches possibles dans n’importe quel logiciel, j’ai choisi de ne présenter, dans cet ouvrage, que des traitements réalisés sur l’ensemble de l’image (pas de traitements par zones). Les méthodes de retouche différenciée vous surprendront cependant sans doute en vous permettant d’agir (comme
par magie !) davantage sur l’un ou l’autre sujet de la photo (voir chapitre 7).
Un contraste accentué pour un impact décuplé
Les traitements présentés visent à exploiter le contraste de façon créative plutôt qu’à l’optimiser
de manière sage et classique (voire à l’atténuer via l’utilisation de curseurs dédiés à la récupération de détails dans les zones bouchées ou les plus éclairées)… J’espère ainsi que cet ouvrage vous
amènera à aimer encore davantage un contraste prononcé tout autant que justement dosé et à
mettre en valeur vos photos de façon plus originale, plus personnelle et plus créative.
La retouche, accessible à tous
Jಬaspire, via ce livre, à rendre la retouche accessible à tous, et à permettre à ceux qui nಬont pas osé
se lancer jusque là, faute de temps, de support adapté, de budget logiciel ou dಬenvie, de redécouvrir leurs images sous un nouveau jour. Pour ceux dಬentre vous qui pratiquent et maîtrisent déjà
2
AU PRO G R A M M E D E VOT R E LE C T U R E
en partie lಬoptimisation dಬimages, cet ouvrage est une invitation à repartir sur des bases peut-être
plus simples et plus solides. Il vous amènera à mieux comprendre certaines manipulations dont
vous avez sans doute déjà expérimenté les effets, et à les mettre en œuvre de manière plus pertinente, plus cohérente avec l’image choisie mais également plus intentionnelle.
Conseils de lecture
Effectuer une première lecture chronologique du livre vous permettra de mieux comprendre comment s’articulent la réflexion sur le rendu de l’image et les réglages effectués. Par la suite, chaque
thème étant développé sur une double page dédiée, vous pourrez facilement réétudier l’un ou
l’autre réglage et choisir, à votre convenance et à votre rythme, l’un ou l’autre rendu parmi les
modèles de retouche présentés afin d’en faire bénéficier certaines de vos images.
Dಬemblée, jಬai imaginé cette prise de
vue, réalisée dans un écomusée, en
noir et blanc. Lಬambiance intemporelle,
authentique, le charme du contre-jour et
le jeu des matières ne pouvaient quಬêtre
sublimés par un traitement monochrome ! Ici, le contraste était déjà là,
un peu trop agressif, même, et selon un
rendu plutôt sombre. Jಬai donc cherché
à retrouver un peu plus de lumière pour
adoucir la photo sans toutefois briser
ce contraste fort, garant de son impact
visuel et émotionnel. Un léger recadrage
mಬa également permis de dynamiser la
composition.
Ma méthode tend à vous faire repartir de la base, de la perception, puis de la gestion de la luminosité, du contraste, de
la couleur, pour aller vers une démarche de retouche aboutie
et des rendus plus complexes appliqués « en connaissance
de cause ». Vous aurez peut-être l’impression, par moment,
de lire quelques évidences ; ces rappels sont cependant
essentiels, aussi je vous conseille de ne pas brûler les étapes
et de suivre mon raisonnement. La démarche présentée, en
vous faisant cheminer du plus simple au plus complexe, vous
permettra de comprendre vraiment les enjeux de la retouche
d’images.
3
R ETO U C HEZ VOS P HOTOS PA S À PA S
Un livre pour pratiquer !
Bien entendu, la lecture de ce livre ne va pas sans la mise en pratique,
sur vos propres images, des retouches présentées ! Voici quelques informations et conseils pour vous aider à projeter ma démarche de retouche
sur vos photos.
Mise en œuvre logicielle
Cet ouvrage est conçu pour vous permettre de progresser quel que soit le
logiciel que vous souhaitez utiliser. Pour que cela soit possible, je décris,
tout au long du livre, comment accéder aux outils et appliquer les réglages
dans une dizaine de logiciels de référence. Ce panel me donne la possibilité
d’explorer les différents types de fonctionnement que l’on peut rencontrer
sur les plateformes de retouches. Les similitudes d’ergonomie et de vocabulaire permettent que ces informations soient utiles aux utilisateurs de
tous logiciels.
J’ai distillé, déjà à la prise de vue, un peu
de magie sur ce sujet tout simple, en
intégrant un élément brillant au premier
plan, en faible profondeur de champ. Il
ne restait plus qu’à souligner ce rendu
délicat par une retouche à l’avenant
caractérisée par une luminosité et un
contraste bien dosés mais surtout par
une atténuation des couleurs que je ne
voulais conserver qu’en demi-teintes
(désaturation mesurée).
Si, au cours de votre lecture et de vos essais, vous réalisez que votre logiciel présente des lacunes et limite votre retouche, tournez-vous simplement
vers d’autres plateformes pouvant mieux répondre à vos besoins ! N’hésitez
pas, notamment, à consulter la liste des logiciels gratuits conseillés p. 44 ; ceux-ci vous permettront de mettre en œuvre facilement tous les traitements présentés dans l’ouvrage.
Les différentes variantes d’un même outil (réglettes, niveaux ou courbe pour le contraste, balance
des couleurs à curseurs ou encore courbes Rouge Vert Bleu pour les traitements couleur, etc.)
peuvent, de plus, s’avérer plus ou moins adaptés à l’une ou l’autre retouche. Aussi, ne vous limitez pas à une seule, mais exploitez leur complémentarité pour obtenir LE rendu précis que vous
recherchez ! Selon votre expérience de la retouche et votre sensibilité, commencez par approfondir
les réglages via l’un de ces outils avant de vous intéresser au suivant, ou consultez d’emblée les
informations données, pour un même réglage mis en œuvre, sur plusieurs d’entre eux, afin de
mieux repérer leurs spécificités.
Sélection de photos tests pour se lancer
Afin de vous entraîner à mettre en œuvre facilement et sans scrupules les retouches présentées,
préparez une petite sélection d’images qui constituera la matière première de vos bancs de tests.
Pour vous faire la main, n’optez pas pour vos photos préférées ! Les images choisies auront en effet
peut-être à subir vos maladresses de retouche, sans doute inévitables, et vous devez vous sentir
libre d’expérimenter.
Prenez soin, avant toute chose, de dupliquer les photos concernées afin d’en conserver une version intacte. En plus de cette version brute mise de côté et archivée, enregistrez, dans votre dossier
« Retouchez vos photos pas à pas », chacune des images en deux exemplaires. Cela vous permettra de comparer facilement votre version tout juste retouchée avec l’original, et de dupliquer ce
dernier à l’infini pour envisager, chaque fois, une nouvelle retouche, différente de la précédente.
6
U N LIVR E POU R PR AT IQ U E R !
Dans votre sélection d’images tests, rassemblez une dizaine de photos variées montrant les caractéristiques suivantes (une même image peut intégrer plusieurs des critères énoncés) :
● douce et fade, comme voilée (vue par temps couvert, reflet) ;
● extrêmement contrastée (contre-jour présentant des silhouettes et des zones lumineuses) ;
● très claire, assez blanche (vue d’un sujet très clair, ou légèrement surexposée) ;
● particulièrement colorée (vue regroupant des sujets d’au moins trois couleurs tranchées) ;
● presque sans couleurs (vue tout en demi-teintes, gris bleuté, verdâtre, jaunâtre, etc.) ;
● ensoleillée (vue montrant des ombres et des sujets éclairés) ;
● dominée par le ciel (vue intégrant une grande part de ciel, si possible nuageux) ;
● nocturne (vue de nuit plutôt sombre, réalisée en extérieur) ;
● à la lumière électrique (vue réalisée en intérieur, en fin de journée) ;
● décevante car non représentative du volume ou des couleurs du sujet photographié ;
● mystérieuse, dramatique (vue vous semblant montrer une ambiance un peu inquiétante, offrant
un bon potentiel dramatique) ;
● un portrait (vue montrant un visage mais pas l’ensemble du corps
du modèle).
Bien entendu, cette première sélection n’est pas limitative. Aussi,
n’hésitez pas à aller chercher au fur et à mesure de votre lecture
d’autres photos plus adaptées pour mettre en œuvre l’une des
retouches présentées ou à prélever de vos prises de vue récentes
quelques nouvelles images dont vous souhaitez explorer le rendu.
Cependant, revenir plusieurs fois sur la même photo vous aidera, je
le pense, à juger de vos progrès et à affiner, par la pratique, votre
réflexion sur le rendu d’une image.
Cette photo est rendue assez douce
par son contraste plutôt réduit, son
flou de profondeur de champ et ses
couleurs harmonieuses. J’ai cherché, par un traitement subtil, à offrir
une meilleure luminosité à cette vue
saisie entre chien et loup sans pour
autant la surexposer ni en annihiler l’atmosphère semi-nocturne. La
retouche a naturellement révélé les
teintes complémentaires des sujets
en présence sans pour autant les
rendre criardes ; elles apparaissent
alors plus pures et plus acidulées.
7
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising