L`harmonie du couple - Claude et Julia Payan

L`harmonie du couple - Claude et Julia Payan
Lumière(s) Des Nations 1
Centre de formation de serviteurs de Dieu pour les pays francophones
Cours N°7
L’harmonie du couple
Claude PAYAN
-1LDN 1 cours n° 7 L’harmonie du couple
Série : Fondement d’un ministère
COURS "LUMIERE(S) DES NATIONS"
1ère série
Claude Payan
Cours N° 7
L’harmonie du couple
Jésus a dit qu'avant de construire une tour, il fallait calculer la dépense (Luc 14:28).
Pour bâtir « la tour d'un mariage qui marche », il faut que chaque conjoint calcule la
dépense personnelle (non celle de l'autre) qu'il va devoir faire pour l'autre : En amour, en
patience, en pardon, en don de soi, etc.
Si quelqu'un refuse de faire ce calcul (ou refuse d'accepter de « dépenser »), je pose la
question : A-t-il le droit de se marier ? Comprenons mieux dans les lignes qui suivent, ce qu'est
le couple et les divers points qu'il doit travailler s'il veut s'épanouir.
Dans la majorité des cas, former un couple est une nécessité pour l'équilibre et
l'épanouissement d'un être humain. Après avoir créé Adam, Dieu déclara : « Il n'est pas bon que
l'homme soit seul... » (Genèse 2 : 18).
Il remédia à cela en créant la femme. La Bible déclare encore dans les Proverbes :
« Celui qui trouve une femme trouve le bonheur... » ; il est précisé ailleurs une femme
intelligente (Proverbes 18 : 22).
Foyer et bonheur vont de pair. Le couple, c'est deux personnes qui deviennent, selon
l'expression biblique : « une seule chair » (Genèse 2 : 24). Comprenons qu'ils ne deviennent pas
une seule chair dans le sens qu'ils perdent toute personnalité propre ou toute volonté, puisque la
Bible enseigne que nous gardons chacun jusqu'au bout notre responsabilité personnelle face à
Dieu. Ils deviennent « un » en ce qu'ils marchent ensemble, se soutiennent, se complètent,
construisent ensemble, déteignent l'un sur l'autre, portent du fruit, procréent, etc.
La puissance de l’unité
Un couple qui est réellement uni = un, est une véritable « bombe » face à ce monde et
aux puissances des ténèbres.
Car la Bible dit qu'une personne peut chasser mille démons, deux peuvent chasser non
pas deux mille, mais dix mille (Deutéronome 32 : 3). En d'autres termes, la puissance est
multipliée par dix au lieu de l'être par deux, comme notre logique humaine le comprend de
prime abord (mais nous dépendons de la logique de Dieu aujourd'hui).
Maintenant ce principe est bon seulement dans la vraie unité, pas dans un semblant
d'unité. Je m'explique : L'unité, ce n'est pas être deux dans une même barque, dans une même
pièce, dans une même Eglise. On n'est pas uni, on ne forme pas « un » parce qu'on est
physiquement ensemble. Mais parce qu'on perçoit et vit pleinement les choses ensemble. Ainsi,
il y a des couples qui ne divorceront jamais mais qui sont déjà divorcés aux yeux de Dieu, à
travers ce qu'ils vivent (ou plutôt ne vivent pas). Il est dit : « Ils seront une seule chair » ; Dieu
nous appelle à être, non pas à paraître !
-2LDN 1 cours n° 7 L’harmonie du couple
L'harmonie d'un couple dépend donc de son travail à devenir « un » uni dans trois
domaines principaux: Le domaine spirituel, affectif et physique. Si un seul de ces domaines
est négligé, vous ne pouvez éviter que Satan ait des droits sur votre foyer.
1. Le domaine spirituel :
L'harmonie dans le domaine spirituel commence par avoir une même consécration. Un
même degré « de folie » dirai-je. Pour nous aider à mieux comprendre cela, voici un petit
questionnaire :
- Est-ce que je suis prêt à suivre l'autre n'importe où si Dieu le demande ?
- Sommes-nous prêts à renoncer tous les deux à tout s'il le faut ? (confort, hobbies, etc.)
- Est-ce qu'un seul des conjoints est d'accord pour ouvrir sa maison (avec équilibre) et
l'autre pas ?
- Avons-nous le même amour pour les gens, pour l'Eglise ?
- Est-ce que je peux écouter le conseil de Dieu à travers la bouche de l'autre (parce que
je crois que Dieu peut parler à travers lui) ? Est-ce que je crois dans l'appel de l'autre (quel qu'il
soit) ?
- Sommes-nous conscients que nous avons tous les deux un appel ? (souvent un en
commun et un personnel). Vous devez veiller à ce que la présence de Dieu soit dans votre
maison. La meilleure façon, c'est de prier et de louer Dieu ensemble régulièrement.
-
2. Le domaine affectif :
Nous avons tous besoin d'affection. Dans le couple, nous nous devons mutuellement
l'affection. Beaucoup de gens ne sont pas affectueux parce qu'ils ont manqué eux-mêmes
d'affection dans leur enfance. Mais tout s'apprend !
La Bible nous dit d'être pleins d'affection les uns envers les autres (Romain 12 : 10). A
plus forte raison dans le cadre de notre couple. L'affection se manifeste par des « câlins », des
paroles, le respect de l'autre, la disponibilité pour l'autre. C'est agir et parler en sorte qu’il en
résulte que l'autre sait 24 / 24 h que nous l'aimons. Quand il en est ainsi il n'y a plus de place
pour la jalousie et les frustrations.
Combien de fois dites-vous à votre conjoint que vous l'aimez ? Tous les jours c'est le
mieux ! Si vous ne dites jamais à votre femme que vous l'aimez, il est normal qu'elle finisse par
en douter. Mettez-vous au travail ! La parole est créatrice !
Cette affection réciproque va devoir se manifester par la mise en pratique de la position
que le « mode d'emploi », la Bible nous demande à chacun de prendre.
La Bible dit aux femmes : « Que chacune soit soumise à son mari, comme au Seigneur,
car le mari est le chef de la femme... » (Ephésiens 5 : 22).
A comprendre :
Soumission ne veut pas dire abaissement mais place différente.
Ce n'est pas une attitude de faiblesse mais de force. Il est plus facile en effet de n'en faire
qu'à sa tête que de respecter une autorité.
Votre mari a besoin que vous le mettiez en valeur par cette attitude. C'est la meilleure
façon de lui prouver votre amour.
Peut-être a-t-il du mal « à être un homme » ; Dieu va vous utiliser pour en faire un, non
pas à travers la mise en évidence de ses faiblesses et de vos « gna gna gna... » Mais à travers
cette attitude de respect et de mise en valeur de sa personne. Derrière tout grand homme, on dit
qu'il y avait une grande femme. (À méditer)
Cela ne veut pas dire que vous devez dire « amen » à tout ce qu'il fait et dit. Cela ne veut
pas dire que c'est obligatoirement lui qui doit gérer les comptes par exemple. Si vous êtes plus
douée, il faut que ce soit vous ! La soumission, ce n'est pas ça, mais c'est l'attitude d'humilité (en
parole et en action) que vous manifestez à son égard (qu'il ait raison ou tort). La Bible montre
-3LDN 1 cours n° 7 L’harmonie du couple
qu'il y a une puissance dans cette attitude pour gagner des maris rétrogrades, puissance qui
dépasse toute parole. (1 Pierre 3 : 1).
Il n'y a rien de plus laid qu'une femme qui marche sur les pieds de son mari.
Le problème, lorsqu'une dispute arrive, est souvent que chacun « met de l'huile sur le
feu » jusqu'à ce que cela prenne des proportions énormes. Une femme qui obéit à la Parole
acceptera de s'arrêter avant son mari à cause du commandement de la Parole à son égard et
empêchera Satan de prendre un droit. La femme moderne a du mal à « s'écraser ». C'est pourtant
ce que la femme chrétienne doit accepter de faire si elle veut obéir à Dieu. La femme est-elle
donc désavantagée ? Loin de là !
Croyez-vous que Celui qui vous a donné la Parole n'est pas capable de vous justifier et
de vous bénir au-delà de tout, justement parce que vous avez obéi ? Il vous rétribuera
certainement !
J'imagine les visages réjouis des frères à la lecture de ces lignes. Certains peut-être sont
déjà en train de se dire : « Je vais afficher cette affiche dans la chambre, ça fera du bien à
Bobonne ».
Mais savez-vous que l'Ecriture s'adresse à nous également et dit aux maris : « Que
chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle... »
(Ephésiens 5 : 25).
Les femmes doivent être soumises à leur mari comme à Christ, et les maris doivent aimer
leur femme comme Christ aime l'Eglise. Qu'est-ce qui est le plus simple ? Je crois que le
programme est le même pour les uns et les autres ! La Bible enjoint aux maris de ne pas s'irriter
contre leur femme (Colossiens 3 : 19). Elle nous dit d'en prendre soin (Ephésiens 5 : 29).
Je connais des gens (des chrétiens) qui ont toujours traité leur femme n'importe
comment, qui ne lui donnait jamais d'affection et qui ont crié à Dieu : « Pourquoi as-Tu permis
cela ? » le jour où leur femme les a quittés ou a été adultère. Si on ne veut pas que l'autre soit
tenté par de drôles d'idées, il ne faut pas tout faire pour le jeter en pâture à ces idées.
Il y a des cas d'adultère et de séparation où celui qui semble être la victime est aussi,
sinon plus, coupable que le pécheur « officiel » car il a tout fait pour que ces choses arrivent. En
l'occurrence, tous deux ont péché car tous deux ont enfreint la Parole de Dieu.
La femme a besoin de s'appuyer sur un homme qui « assure ». Etes-vous prêt à aller
« casser des pierres » pour faire vivre votre famille ? Assurez-vous que vous répondez « oui »
dès aujourd'hui.
Certaines de ces femmes, que Dieu donne, ont beaucoup souffert dans le passé sous le
joug d'autres hommes avant de connaître Jésus. Si vous continuez à les faire souffrir alors que
vous êtes dans Le Seigneur, Dieu vous demandera des comptes
Il y a des choses à faire et à dire pour que notre relation prospère et il y a des choses à ne
plus faire et à ne plus dire : N'essayez pas de changer l'autre par des réflexions continuelles du
genre : « Tu as encore fait ceci », « tu fais toujours cela ».
N'oubliez pas que l'accusateur, c'est Satan. N'utilisez pas les armes de Satan pour vouloir
faire évoluer les choses à la gloire de Dieu. Attention à ne pas dépasser certaines limites. Ne
prononcez jamais les mots : « divorce », « abruti », « pauvre type », ... Les mots ont une
puissance !
Partez du principe qu'il ne faut jamais en venir aux mains dans un couple. Si vous en êtes
arrivés là, il ne suffit pas de dire « excuse-moi ». Il faut une repentance profonde. Toutes ces
choses citées détruisent un couple en quelques jours.
Un des meilleurs exemples de couples dans la Bible est celui de Sarah et Abraham.
Sarah est soumise, respecte Abraham au point de l'appeler « Seigneur », mais Abraham laisse sa
femme dans une totale liberté. De même si vous aimez votre femme, vous allez en faire par
votre comportement une « femme libérée » (une vraie).
Votre femme ou mari doit être votre meilleur ami. Il n'y a pas à avoir (sauf cas
particulier) des raisonnements du genre : « Ce que je vous dis à vous, je ne le dis pas à mon
-4LDN 1 cours n° 7 L’harmonie du couple
mari... » ça c'est toujours le monde. Chacun doit adopter le comportement que la Parole de Dieu
lui demande d'adopter personnellement, indépendamment de l'autre. En d'autres termes, vous ne
dites pas à votre femme : « Je te donnerai de l'amour si tu es soumise », et à votre mari : « Je me
soumettrai quand tu me donneras assez d'affection ». Vous voyez où l'on va avec ce genre de
raisonnement.
Et nous voyons d'ailleurs où certains vont : Ils tournent en rond ! La Bible ne dit pas en
effet : « Maris, soumettez vos femmes » mais plutôt : « Femmes, soyez soumises... ». Nous
avons chacun devant Dieu la responsabilité de mettre en application le verset qui nous concerne
nous-mêmes.
Et Le Seigneur nous demandera des comptes pour la mise (ou la non-mise) en pratique
de notre verset. On ne pourra pas s'en sortir en disant : « Mais j'attendais de lui… d'elle... ».
Chacun son verset, chacun sa responsabilité, chacun son travail !
Si notre vie spirituelle affecte notre vie affective, il est vrai aussi que notre vie affective
va affecter notre vie spirituelle.
La Bible dit en effet que nous devons agir avec prévenance à l'égard de l'autre « Afin
que rien ne vienne faire obstacle à vos prières » (1 Pierre 3 : 7).
3. Le domaine physique :
Beaucoup, se croyant trop spirituels ont pensé que ce domaine pouvait être négligé. Mais
la Bible nous enseigne qu'un être spirituel est aussi un être physique. On est plus « spirituel »
lorsque l'on a réalisé cette vérité que lorsqu'on l'ignore.
Un être physique normalement constitué dans son corps et dans sa tête a besoin de
rapports sexuels. Ceux-ci n'ont pas à avoir de place hors du mariage mais ont été donnés par
Dieu dans le cadre du mariage à l'homme et à la femme, non seulement pour procréer (comme
l'enseignent certaines sectes) mais aussi pour se réjouir (= s'aimer).
Le sujet a été trop négligé au sein des Eglises et le résultat est que beaucoup de chrétiens
sont frustrés dans ce domaine et cela se répercute dans l'ensemble de leur vie.
Nous avons été directement influencés par une ambiance catholique dans notre enfance
qui amenait à regarder les rapports sexuels comme un sujet tabou.
Dans ces milieux, certains enseignements allaient jusqu'à dire que le péché originel était
les rapports sexuels. Je tiens à vous rassurer en ce qui concerne ce point : La Bible nous montre
que c'est Dieu Lui-même qui a instauré ceux-ci, en ordonnant à Adam et Eve de procréer (je ne
connais qu'une façon pour cela), bien avant la chute ! Le sujet ne doit donc pas être tabou
puisque la Bible en parle clairement et crûment.
Paul devait être veuf ou peut-être avait-il été abandonné par sa femme lors de sa
conversion puisqu'il faisait auparavant partie du Sanhédrin. Position qu'on ne pouvait occuper si
l'on n'était pas marié.
Il sait donc bien de quoi il parle : Il déclare : « Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui
doit, et que la femme agisse de même à l'égard de son mari. Ce n'est pas la femme qui dispose
de son corps, c'est le mari... Ne vous privez point l'un de l'autre... » (1 Corinthiens 7 : 3 à 5).
C'est ce qui s'appelle s'exprimer sans détour : Je ferai donc de même dans ces lignes.
Paul sous-entend plus haut que ceux qui ne suivent pas correctement ces principes sont exposés
à l'impudicité. Et c'est là le problème que nous trouvons chez beaucoup de couples (au milieu du
peuple de Dieu toujours), chez les hommes mais pas seulement chez eux : Etant insatisfaits dans
ce domaine, la tentation a plus d'emprise sur eux.
Cela provoque plusieurs problèmes : Des luttes inutiles dans le domaine de la tentation,
un état de nervosité physique, un sentiment de ne pas être pleinement accepté par l'autre, etc.
Il faut parler de ces choses dans les Eglises.
C'est lorsque l'on en fait quelque chose de caché que des pensées malsaines naissent plus
facilement dans l'esprit des gens. C'est en effet ce qui est honteux que l'on cache. Le diable aime
-5LDN 1 cours n° 7 L’harmonie du couple
ce qui n'est pas ouvertement abordé car ainsi, les gens comprennent à moitié et ont des moitiés
de résultats.
Dans les versets cités plus haut, il est question de rendre à chacun ce qu'on lui doit. Cela
signifie que dans les rapports sexuels, mari et femme doivent « s'y retrouver ».
Dans ce monde (et pour les chrétiens qui continuent à en subir la loi), il est bien connu
que la femme est plus souvent frustrée en ce qui concerne l'acte lui-même, alors que l'homme s'y
retrouve toujours plus ou moins. L'homme, par contre, est souvent plus frustré en ce qui
concerne le nombre des rapports sexuels.
Vous devez parler ouvertement l'un avec l'autre de ces choses afin que des efforts soient
faits de part et d’autre pour que personne ne soit lésé (et j'ajouterai à l'égard des gens un peu trop
« spirituels ») et afin de mettre convenablement en pratique la Parole de Dieu que nous venons
de citer.
La Bible parle de ne pas se priver l'un de l'autre et que chacun a autorité sur le corps de
l'autre. L'amour, c'est le don de soi sous différentes formes et dans ce domaine également.
D'un autre côté, l'amour c'est savoir aussi s'abstenir à certains moments parce que l'autre
n'est pas en état (fatigué, malade, etc.) Ne tombons pas dans d’autres extrêmes. Mais assurezvous que votre conjoint ne soit pas frustré sexuellement.
J'ai rencontré des maris, mais aussi des femmes littéralement « livrés » à l'impudicité à
cause des refus continuels de leur conjoint. Dans de tels cas, les deux sont coupables si un
problème survient.
Paul dit de se marier, entre autre pour éviter l'impudicité. Mais si une fois marié on ne vit
pas convenablement sa sexualité, les mêmes besoins demeurent et le problème de la tentation de
l'impudicité aussi ; et Paul a parlé pour rien !
Beaucoup de personnes ont besoin d'être guéries dans ce domaine de blocages engendrés
par « certaines expériences traumatisantes » vécues avant la conversion, remontant parfois
même à l'enfance... Parlez ouvertement, je le répète, l'un avec l'autre, usez de délicatesse, soyez
patients et travaillez à l'amélioration des choses (dans la vie, tout s'améliore lorsqu'on y
travaille).
4. Autres points importants :
Partageons ici d'autres points qui vous aideront dans la construction ou reconstruction de
votre couple :
Il y a des points communs dans un couple et d'autres complètements différents. Dieu l'a
voulu ainsi afin que nous déteignions l'un sur l'autre et trouvions « le juste milieu de la route ».
Satan voudrait que ces points deviennent un sujet d'affrontement, là où ils devraient être un sujet
de complémentarité et d'équilibre. A nous de choisir au service de qui nous les mettons !
L'impudicité (= entre autre, rapports sexuels hors du mariage) est un piège que Satan
aime utiliser car les démons peuvent entrer dans une personne à cause du principe physique de
« la seule chair » énoncé dans (1Corinthiens 6 : 16).
Il est courant que des personnes changent complètement de personnalité après avoir
commis un adultère. Cela s'explique par la transmission d'un démon à travers cette chute.
Attention donc! Si vous êtes chrétiens et ouverts à ces choses, sachez que Satan a prévu à
l'avance avec qui vous faire tomber pour vous « polluer au maximum ».
L'adultère est un péché laid qui fait souffrir beaucoup de personnes : Ceux qui le
commettent, ceux qui le subissent, leurs enfants, l'Eglise à laquelle ils appartiennent, etc.
Lisez donc (Proverbes 6 : 25 à 33 et Proverbes 5). Et buvez seulement « les eaux de
votre citerne » (V 15).
Vous êtes supposés, à travers l'amour que vous vous manifestez l'un envers l'autre,
donner à vos enfants l'image de l'amour et de la nature de Dieu Lui-même. En effet, vos enfants
apprendront à découvrir Dieu comme Leur Père à travers le témoignage de leur père selon la
-6LDN 1 cours n° 7 L’harmonie du couple
chair. Nous sommes donc tenus, en tant que parents, de révéler la véritable image de Dieu à nos
enfants. Quelle responsabilité !
Satan veut vos enfants. Combien d'enfants de pasteurs comptent aujourd'hui parmi les
« stars » de rock les plus perverties ? (ce sont souvent des enfants saturés d'entendre prêcher des
choses qui n'étaient pas mises en pratique à la maison par « papa et maman »).
La Bible nous demande de « prier les uns pour les autres afin que nous soyons guéris »
(Jacques 5 : 16). Vous êtes le premier instrument que Dieu va utiliser pour la guérison de votre
conjoint. Ne laissez pas Satan faire de vous un instrument pour sa destruction.
Lisez et méditez ensemble cet enseignement. Il a été écrit pour vous aider. Il peut tout
changer pour le restant de votre vie.
-7LDN 1 cours n° 7 L’harmonie du couple
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising