No 24 - décembre 2012 - Commune de Vufflens-la

No 24 - décembre 2012 - Commune de Vufflens-la
 EDITO de Christophe Collaud EDITO de Véronique Etter Et voilà "la cloche" numéro 24, n'est‐ce pas un joli hasard que ce soit justement notre cloche de Noël ? Voici Noël, douce nuit, mais période agitée ! On court de‐ci, de‐là... on râle un peu... on achète des milliers de cadeaux et on organise des grands rassemblements... on s'énerve parce que tout ne va pas forcement comme prévu... Oui, on court, mais finalement pourquoi pas ? Et si la course vers Noël était à l'image de notre course vers le royaume de Dieu ? Et si l'impatience de voir arriver la fête était à l'image de notre impatience d'entrer dans la Gloire du règne du Christ ? En tout cas, si l'on court c'est parce que l'on aimerait que la fête soit belle ! Alors je nous encourage à courir vite afin de partager notre joie et notre amour. Et si j'osais, je vous inviterais à courir tout aussi vite, tout au long de l'année, en direction du royaume de Dieu, afin d'y partager joie, amour et paix, afin d'y vivre Noël tous les jours, la présence de Dieu parmi nous. Christophe Collaud Pasteur Je pense sincèrement, aujourd’hui plus que jamais, que vivre une vie spirituelle est important pour être bien avec soi‐même et les autres. Mais pour cela devienne une réalité dans nos vies, notre Paroisse a un rôle central à jouer et se doit d’être innovante pour répondre à vos besoins. C’est pourquoi, l’offre de temps spirituels que vous propose notre paroisse me réjouit et m’incite à croire que notre église est en mouvement pour être plus proche de chacun. Je vous souhaite beaucoup de plaisir `la découverte des thématiques proposées en 2013 et de vous y retrouver. Je tenais suite à une réorganisation du conseil, à vous informer que c’est la dernière fois que je vous écris en temps que présidente. C’est JEAN‐
CHRISTOPH MEZENEN qui reprend la Présidence dès à présent. Je me réjouis de poursuivre mon travail au sein du conseil en prenant un nouveau dicastère, celui des visites aux paroissiens. En vous souhaitant un beau Noël au sein de vos familles Véronique Etter Vice‐présidente Nouvelles Déc. 2012 No. 24 Paroisse VUFFLENS‐LA‐VILLE–
SULLENS–BOUSSENS–BOURNENS–MEX Activités en décembre 2012 MEX Mercredi 19 décembre 2012 Lieu : à l’église de MEX à 19h00 Célébration villageoise de Noël avec les EVENING SISTERS NOEL DANS NOS VILLAGES SULLENS Samedi 16 décembre 2012 Lieu : Au Temple à 10h00 Culte des familles avec saynète préparée par les enfants. BOUSSENS Mardi 18 décembre 2012 Lieu : Grande salle à 19h00 Noël villageois, avec intervention du pasteur VUFFLENS LA VILLE Mardi 18 décembre 2012 Lieu : Ecole à 19h00 Noël villageois organisé par les écoles, avec intervention du pasteur BOURNENS Jeudi 20 décembre 2012 Lieu : Grande salle à 19h00 Noël villageois, avec intervention du pasteur MEX Dimanche 23 décembre 2012 Lieu : En l’église de MEX à 10h00 Dernier culte de l’Avant SULLENS Lundi 24 décembre 2012 Lieu : Au Temple à 23h00 Veillée de Noël paroissiale VUFFLENS LA VILLE Mardi 25 décembre 2012 Lieu : En L’église à 10h00 Culte de Noël avec le cœur inter‐paroissial. ON en parle Publicité et commerce équitable Article et interview réalisés par Nadia Laden de « EXaequo Le Journal des Magasins du Monde. Décembre 2010. Le dilemme Autocollants "antipub" sur la boîte aux lettres, agacement à chaque coupure de film, réaction épidermique aux slogans ringards martelés par le poste de radio : vous aussi vous aimez la publicité ? Cet outil de manipulation diabolique conçu pour nous pousser à l'hyperconsommation… D'autre part, quand elle est bien faite, la publicité fascine, elle accroche. Elle peut même devenir culte pour certains, comme en témoigne l'émission Culture pub, devenue un monument culturel des années 90, ou encore les jolies affiches de Steinlen ou Toulouse Lautrec, qui l'élèvent au rang d'œuvre d'art. Nous avons toutes et tous notre opinion sur le sujet, et pour cause : la publicité envahit notre quotidien et squatte tous les médias, il est difficile d'y échapper... Mais quand la publicité sert une bonne cause comme le commerce équitable, qu'en est‐il ? Notre méfiance s'estompe t'elle ou au contraire, sommes‐nous doublement indigné‐e‐s ? Entre rejet de la publicité et nécessité de se faire connaître, comment trouver la bonne manière de communiquer ? Nous avons donc interrogé Eric Jaffrain qui a une certaine expérience en 30 années de communication publicitaire tant pour le secteur caritatif que commercial. Consultant, enseignant et conférencier, il a créé il y a plus de 10 ans, le concept du marketing non‐marchand. Il nous livre son point de vue, stimulant, riche et parfois surprenant. Un produit vendeur mais perverti L'Église propose « un produit » éternel et gratuit : la Parole divine et ses dérivés, le salut en Jésus‐
Christ, la vie éternelle... « Mais, au fil du temps, l'emballage s'est substitué au produit. Au lieu de vendre Dieu et la foi, l'Église se vend elle‐même en tant qu'institution, avec ses dogmes et sa liturgie, oubliant son produit central, insiste Éric Jaffrain. Elle cherche plus à valoriser sa structure qu'à répondre à un besoin. » Erreur stratégique qui, de plus, ignore une évolution de fond : la désinstitutionalisation de la croyance. Comme l'analyse la sociologue Danièle Hervieu‐Léger dans le Pèlerin et le Converti, l'homme moderne en quête spirituelle refuse désormais d'adhérer en bloc à l'institution et préfère tracer son propre chemin – « le pèlerin » – pour, au fil des expériences vécues, acquérir sa propre identité religieuse – « le converti ». Une communication difficile « L'Église parle au monde comme s'il était croyant, comme si nous étions tous des consommateurs acquis à son produit, reprend Éric Jaffrain. Le grand public a ainsi le sentiment que la “multinationale” communique surtout sur l'éthique et la morale et peu sur l'espérance ou la spiritualité.» Un choix peu stratégique, qui a de douloureuses répercussions en cas de problème. Comme avec le scandale des prêtres pédophiles aujourd'hui. « Son discours sur la moralité, axe central de sa communication, lui revient en boomerang, estime Éric Jaffrain. C'est un cas de communication de crise. L'“entreprise” – ici, l'Église – doit : 1/ avouer son erreur, 2/ révéler toute la vérité, 3/ reconnaître sa faillibilité. Comme Toyota, qui a rappelé ses véhicules défectueux, ou Perrier, ses bouteilles d'eau gazeuse. Il lui faut ensuite réformer sa structure pour éviter une nouvelle crise. » L'Eglise fait‐elle un bon marketing ? La quête de sens ou de Dieu revient en force depuis plusieurs années. Et en ces temps de crises, > le citoyen se cherche, > cherche > ou re‐cherche des réponses dans la spiritualité. Les Eglises chrétiennes (traditionnelles ou modernes) démissionnées du public pendant longtemps, tentent de revenir sur le devant de la scène via des actions de communication : Campagnes de collecte de fonds, sites Web, Blogs, spots TV et radio, avec une différence notoire entre la France et la Suisse. Cette dernière donnant plus d'ouverture au religieux que la France laïque. Même si la campagne « anti » chrétienne sur les bus à Londres et Barcelone (« Dieu n'existe probablement pas » était‐il écrit) a fait réagir les Suisses, les communautés chrétiennes semblent être un peu plus proactives aujourd'hui. Mais que vendent‐elles ? Sont‐elles crédibles ? Le produit : Quel est le produit central dans la religion ? Tout dépend comment l'on considère Dieu ! : Suis‐je un bénéficiaire des dons de Dieu ? Ou suis‐je le fabriquant de Dieu ? Pour le savoir j'ai lu et relu plusieurs fois le manuel du fabricant, les textes de la Bible. Et il me semble avoir trouvé quelques versets assez clairs et centraux sur le produit central : "Or, sans la foi, il est impossible d'être agréable à Dieu, car celui qui s'approche de Dieu doit croire qu'il existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent. » (1) Et deux autres phases de Jésus‐Christ « C'est moi qui suis le pain de vie; celui qui vient à moi n'aura pas faim; celui qui croit en moi jamais n'aura soif » (2). Et « Je suis le chemin et la vérité et la vie. Personne ne va au Père si ce n'est par moi » (3). Si je m'en tiens à ces phrases, je dirai donc que la foi est le produit central donné par Dieu et Jésus‐Christ est le mode d'emploi ou le magasin par qui je la trouverai. Ainsi, et pour faire court, l'Eglise chrétienne doit vendre la foi DE Dieu en proposant Jésus comme moyen de l'avoir. L'institution n'est donc pas à vendre. Pour conclure ce chapitre, aucune Eglise chrétienne ne devrait vendre son nom, sa théologie ou son image. Si celle‐ci a pour vocation d'être un lieu de foi, son message devrait être celui de l'Evangile, et d'avoir une image d'amour non sélectif ou exclusif, et enfin, comme produit, la foi que seule Dieu donne. Ce consommateur s'appellera alors chrétien et non un membre d'une structure via une carte de fidélité catholique ou protestante. Qu’offre la paroisse de VUFFLENS LA VILLE ? 




Accompagnement lors des grands événements de la vie Offre un soutien dans les moments difficiles Apporte un appui aux personnes seules Transmet des valeurs aux jeunes est au service de tous La fraternité commence en apprenant à ce connaître ! Mais pour se connaître il faut se rencontrer. En 2013 plusieurs occasions se présenteront à nous pour le faire. Rire un peu ! Les enfants Ce sont trois mères juives qui se retrouvent pour prendre le thé. Elles commencent à jacasser ‐ Aiie aiiie aiiie (mère 1) ‐ Aiiiie aiiiie aiiiie (mère 2) ‐ Aie aie aiiiiie (mère 3) Soudain la troisième dit aux autres : ‐ Bon allez, ça va ! On a assez parlé des enfants, parlons d'autres choses ! Le supporter C'est un amateur de foot qui va dans un bar regarder un match à la télé. En fin de deuxième mi‐temps, le Lausanne sport marque un but. Le chien se met à sauter de joie partout et à aboyer. Un client demande : ‐ Et ben dites donc ! Il a l'air content votre chien. ‐ C'est normal, c'est un supporter du Lausanne sport ! ‐ Et c'est un but qui le met dans cet état. Qu'est‐
ce que ça doit être s'ils gagnent un match ! ‐ Ben heu ? Je n’en sais rien. Ça ne fait que deux ans que je l'ai. L'offrande Ayant vécu quelques années en concubinage un couple décide de franchir le pas et de se marier. Le jour de la cérémonie religieuse et n'étant pas au fait des coutumes le marié demande au pasteur: ‐ Veuillez m'excuser, mais j'ai entendu dire que la coutume voulait que les mariés fassent une donation à la paroisse qui a célébré l'union. ‐ C'est exact mon fils ‐ Et que donnent les couples habituellement ? Le pasteur, une lueur de malice dans les yeux, se penche vers le marié et lui chuchote dans l'oreille : ‐ C'est selon la beauté de la mariée mon fils. Plus elle est jolie plus la donation doit être élevée. Le marié regarde son épouse, sort son porte‐ monnaie et tend une pièce d'un franc au pasteur. Le pasteur prend la pièce avec un air compatissant et lui dit : ‐ Restez là, je vais vous chercher la monnaie. Date future à réserver Communication Les détails, vous parviendront en temps voulu. 18 au 25 Janvier 2013 Rencontres lors de la semaine de l’UNITÉ 27 Janvier 2013 Culte missionnaire 16 Février 2013 Repas fondue au refuge de MEX à 12h00 6 Mars 2013 Souper gâteaux à la grande salle de Boussens 27 Avril 2013 : LE BRUNCH Cette année, cette grande rencontre se déroulera fin avril. Ce qui permettra aux fans de ski de nous rejoindre, la saison touchant à sa fin Nous sommes entrain de mettre au point les derniers détails pour une journée festive, gustative et enrichissante. « Être au courant » de ce qui se passe, et la base pour « savoir » ce qui se passe. LA CLOCHE que vous appréciez de recevoir, les gens autour de vous ne la reçoivent peut‐être pas. Plus la liste d’adresse e‐mail grandit, plus de gens sont informés. Il n’est pas obligatoire du tout de participer à tout, mais privé d’informations comment savoir ce qui peut nous intéresser ? C’est une manière de rendre service. Demandez à vos connaissances, voisins, citoyens du village lorsque vous les croisez s’ils reçoivent la CLOCHE, si c’est NON une adresse y.steinmann@gmail.com Rédacteur de LA CLOCHE MERCI AVIS pour ou contre ! Le journal électronique LA CLOCHE est aussi un excellent moyen pour communiquer entre nous. Vous êtes pour ou contre quelques choses dites‐
le. Vous souhaitez faire partager quelque chose, nous le publierons y.steinmann@gmail.com Rédacteur de LA CLOCHE Prière de TAIZÉ, voir table des cultes Pour ceux qui ne connaissent pas encore, c’est l’occasion de découvrir une façon de prier simplement, par le chant et la méditation et d’aller à la rencontre de Dieu et des autres, au‐
delà des différences Tabelle des cultes Personnes de contact de votre paroisse Fonction Nom Prénom Pasteur Collaud Président du CP Ville Téléphone Christophe 1302 Vufflens‐la‐Ville 021‐331.56.92 Mezenen Jan Christoph 1036 Sullens 021‐847.01.91 Vice‐Présidente Etter Véronique 1302 Vufflens‐la‐Ville 021‐701.01.50 Trésorier Steinmann Yves 1302 Vufflens‐la‐Ville 079‐831.18.54 Caissier (Hors CP) Etter Olivier 1302 Vufflens‐la‐Ville 021‐701.01.50 Membre du CP Marolda Elsa 1034 Boussens 021‐731.51.72 Membre du CP Michel Céline 1031 Mex 021‐801.19.71 Membre du CP Veselinov Serge 1035 Bournens 021‐731.27.24 Cp 
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising