Lire un extrait

Lire un extrait
SOMMAIRE
• INTRODUCTION ............................................................... p. 11
• LES 6 PREMIERS CHAPITRES : LIRE LA DESTINÉE
Les 6 cartes maîtresses du jeu de la vie nous aident à faire évoluer
notre tournure d’esprit dans un sens favorable pour aborder avec plus
de sérénité et d’efficacité les différents tournants de notre existence.
Chapitre I
: amour..................................................... p. 17
Chapitre II
: santé....................................................... p. 25
Chapitre III
: bonheur ................................................. p. 33
Chapitre IV
: réussite................................................... p. 41
Chapitre V
: fortune ................................................... p. 49
Chapitre VI
: gloire ...................................................... p. 57
• LES 6 CHAPITRES SUIVANTS : LIRE LES LIGNES DE LA MAIN
Les manières de nous fermer ou de nous ouvrir aux événements
dessinent sur nos mains quelques grandes lignes porte-bonheur
ou malheur… c’est selon.
Chapitre VII : ligne de tête .......................................... p. 65
Chapitre VIII : ligne de cœur ........................................ p. 73
Chapitre IX
: ligne de vie ............................................ p. 81
Chapitre X
: ligne de chance ..................................... p. 89
Chapitre XI
: ligne de l’intuition ................................. p. 97
Chapitre XII : les talismans ........................................ p. 105
• « ARS POETICA » D’UNE VIE PERLIÈRE ........................... p. 113
L’arbre de l’habitude
cache la forêt de l’émerveillement.
INTRODUCTION
Preuves en herbe et proverbes en œuvre
On assiste actuellement à une demande croissante de…
sagesse. Cette valeur que l’on aurait cru démodée et qui,
ces dernières années, n’avait plus droit de cité, est en train
de se hisser au sommet du hit-parade des qualités à reconquérir. Convivialité, joie de converser et petites perles
venues d’on ne sait où se remettent à circuler entre nous.
Autant de précieuses indications qui dégagent le « pas
sage » et qui glissent un filet de lumière sous la porte du
découragement.
« Tu peux sonder la profondeur d’un puits.
Mais la profondeur d’esprit est incommensurable. »
Quand on pense « sagesse », on imagine trop souvent encore
des enfants sages comme des images : petits cols marins,
cheveux passés au peigne fin, raies bien tracées et petits
souliers vernis qui font mal aux pieds.
9
« Ne bougez pas ! Tenez-vous droit ! Ne mettez pas vos doigts
dans votre nez ! Taisez-vous ! Restez rangés ! Filez doux ! »
C’est oublier un peu vite les herbes folles sur les bas-côtés,
les fleurs de la pensée sauvage, les sagesses enjouées, primesautières et délurées. Chaque jour, l’inédit bouscule nos
anciens préjugés et nous bascule dans l’inopiné. D’incroyables coïncidences nous ramènent à l’évidence. Des
révélations pleuvent et des mystères s’éclaircissent. Des sourires reprennent figure humaine. Toute une énergie qui vient
de l’intérieur et qui circule vers l’extérieur. Car bien plus que
des vases communicants, nous sommes des nappes phréatiques, des sources résurgentes, des geysers jaillissants.
« Ça n’est pas parce que le lapin fait des crottes
comme des pilules qu’il est pharmacien. »
Nous sommes de plus en plus nombreux à nous dire :
« Ça suffit ! Je ne veux plus foncer comme un dératé, de
peur d’être mis hors course, pour atteindre des objectifs qui
ne cessent d’être revus à la hausse. Je ne souhaite plus
m’épuiser en vain en suivant les autoroutes mentales de la
pensée industrielle et les itinéraires balisés des circuits financiers. N’ai-je comme seul recours, pour occuper mon temps
libre, que de zapper à travers le déferlement de “bad news,
horror, wargame and Cie ?” Le plaisir de faire plaisir peut-il
redevenir l’un de mes passe-temps favoris ? »
Puisque personne n’a encore rien inventé de mieux que la vie
pour nous apprendre à vivre, le moment est peut-être venu
pour chacun d’entre nous d’accueillir l’inconnu sans reporter
cette opportunité à une date ultérieure, non encore précisée.
On n’hérite pas des valeurs du passé, on les reconquiert, on
les réhabilite, on les rénove, on leur redonne vie.
10
« La vie est une rose, respire-la et passe-la à ton voisin. »
Depuis des lustres et des lustres, bien avant que ce livre ne
se retrouve entre vos mains, au fil des gens et au gré des
rencontres, je collecte dans de petits cahiers des perles
d’humour et de sagesse, des petites phrases percutantes
« fabrication maison ». De votre côté, peut-être disposezvous d’un délicieux pactole de proverbes nouveaux et
inédits, des indices découverts sur le vif, des bons tuyaux
pour bien se lever le matin ? Surtout ne nous en privez pas,
diffusez-les ! Le bon sens est la chose au monde la mieux
partagée, à condition qu’on se le partage à nouveau
comme jamais.
« Un proverbe inédit est déjà populaire avant même d’être dit. »
Entrez en résistance !
Imaginez un instant ce qu’il adviendrait de nous et de nos
relations si notre personnalité se « copie-conformait », si
notre couple se ternissait faute de pouvoir se parler, si nos
enfants restaient scotchés à leurs écrans, si les équipes au
travail étaient managées par des « Robocop » en puissance
et si le plus grand nombre de nos interlocuteurs était composé « d’uni-linguistes », ne sachant manier qu’une langue
de bois cervo-compatible SMS - POWERPOINT - CYBERBLOG,
faite de smileys stéréotypés, de pictogrammes chiffrés et de
sigles automatisés.
Ne vous laissez pas faire !
Refusez de devenir « unicodé » !
Vous n’êtes pas seul à vouloir reprendre la parole.
11
Les proverbes d’aujourd’hui, tels des drapeaux blancs hissés
face à la violence d’une communication ordinaire, maintenue dangereusement sous conduite forcée, sont des faits de
résistance à l’encontre du politiquement correct et du langage machine. Des actions humanitaires en faveur de la vie
de l’esprit.
Insurgeons-nous ! Rebellons-nous. Refilons-nous nos formules magiques, nos métaphores vivifiantes et nos manières
de dire revigorantes. Dégageons l’atmosphère de nos toxicités verbales. Inventons de nouvelles façons de nous parler
de vive voix. Hommage à la verve et aux paroles « créactives » qui ne manquent ni d’audace ni de sincérité !
Perles de risée, mode d’emploi
Choisissez un proverbe qui vous parle particulièrement et
qui vous touche à cœur. Prenez-le sous votre aile et sentez
comment il vous dégage les horizons et vous facilite les
envols. Glissez-le sans modération au cours des conversations intimes avec vous-même afin de vous rappeler à son
bon souvenir ou insérez-le subrepticement dans le flot
d’une discussion avec vos semblables.
Un proverbe est une formule lapidaire si souvent répétée
qu’elle en devient magique. C’est un peu comme si la
sagesse, à force de prendre corps, s’incarnait. Une belle,
noble, vivante et percutante parole nous rappelle à une
vérité indispensable : la bonne santé mentale. Certaines
petites phrases encourageantes, comme des clichés ingénieux, des incitations à l’aise, sans cesse reformulées peuvent soigner le fond de l’âme sans avoir l’air d’y toucher.
Elles représentent une sorte de soutien moral. Aux petits
mots, les grands remèdes.
12
Ce traitement en douceur se délivre sans ordonnance et se
distribue à la ronde.
Un proverbe efficace est toujours inédit, car il s’approfondit
en s’exprimant comme jamais. Grâce à lui, vous relevez le
niveau entre deux banalités. Vous épicez la pensée insipide
et agrémentez la réflexion commune d’impertinences
croustillantes, de savoureux savoirs et de régalades inégalées. Une parole vraie qui touche à cœur ne provient pas du
plus profond de l’âme, c’est l’âme elle-même qui fleurit en
beauté.
Ô découverte, toujours découverte ! Faites que parler soit
encore et encore une découverte ! La seule langue qui ne
soit pas morte est celle que vous êtes en train de jardiner
avec bonheur.
Ce livre contient 12 fois 48 perles de risée (600 proverbes
environ). C’est beaucoup trop pour un seul homme (même
pour une seule femme). Certains vous sortiront de la tête
aussi vite qu’ils y seront entrés. D’autres s’en iront par des
trous de mémoire et d’autres encore auront besoin que
vous les empruntiez à nouveau comme des passages à
découper suivant les pointillés. Si l’une de ces sagesses portatives vous revient à l’esprit dans le courant de la journée,
propagez-la, faites-en un gri-gri porte-bonheur, un décapsuleur mental, un ouvre-boîte crânienne.
13
« Le poète est essentiellement un homme
qui a gardé au fond de lui-même
le sens du mystère et la faculté de s'étonner. » — Julien Green.
Étonnez-vous à la volée !
Tournez au hasard l’une des pages de l’ouvrage que vous
tenez entre les mains, saisissez-vous d’une perle de risée et
faites-la circuler. Le but, bien sûr, n’est pas de suivre à la
lettre ces perles, qu’elles soient de culture (idées déjà lues)
ou de nature (idées jamais lues), mais plutôt d’en tester les
effets sur votre entourage immédiat (et sur vous par la
même occasion).
Par exemple, incorporez simplement dans le flot d’un bavardage qui aurait tendance à dégénérer cette vivifiante résolution :
« C’est en admirant qu’on devient admirable ! » (perle 44 page 56),
et observez les conséquences de cette potion sur le moral
ambiant, le vôtre et celui de vos semblables. Rien ne vous
empêche aussi d’utiliser quelques-unes de ces perles pour
pratiquer une sorte de thérapie par l’absurde, en soignant
le mal par le mal :
« C’est en se lamentant qu’on devient lamentable ! » (perle 1
- page 27).
Si cette médecine naturelle pour entretenir sa langue
vivante vous convient, vous pouvez dans un premier temps,
sans contre-indication aucune, en user 21 jours durant, à
raison d’une fois par jour au moins. Juste pour voir ! Vous
serez surpris alors de constater que bon nombre de ces formules poétiques et psychostimulantes apportent un réel
antidote à l’industrialisation des esprits.
14
Attention : la plupart des sentences d’antan telles que :
« La loi du plus fort est toujours la meilleure, nous allons le
montrer tout à l’heure ! »
sont désormais désuètes et particulièrement indigestes. La
pensée proverbiale n’est efficace que si et seulement si elle
n’outrepasse pas sa date de péremption. Veillez donc à
n’employer que des proverbes multivitaminés, riches en bon
sens, et profondément réactualisés.
« Si tous les proverbes sont bons à dire,
seuls les superbes ont le pouvoir de ragaillardir. »
Rappelez-vous à la vie !
Tout au fond de ce qui est dit, il y a l’inédit, l’ineffable, l’indicible, l’intangible, l’invisible, l’inouï et tout ce qui nous
échappe encore. Même lorsqu’elle est dite, redite et reredite, une véritable perle, qu’elle soit de nature ou de culture, nous inspire à nouveau en ce bel aujourd’hui des
richesses naturelles qu’on aurait pu perdre de vue.
« Ne m’oubliez pas ! » dit le myosotis sous la mousse.
« Ravivez les couleurs du jour ! » entonne la pensée sauvage.
« On ne prend que le bon temps que l’on veut bien se donner ! » répond le soleil à l’unisson.
15
1. AMOUR
S’AIMER, EST-CE REGARDER DANS LA MÊME DIRECTION ?
« Offrons-nous le vœu d’être l’un pour l’autre
une pure coïncidence. »
Lorsqu’on aime, on marche toujours sur des vœux.
Sans savoir lequel va éclore. Lequel va se briser.
Lequel transpirera le meilleur. Lequel améliorera le pire.
Lequel va pourrir. Lequel va s’ouvrir.
La haine, elle aussi, marche sur les mêmes vœux,
mais en les écrasant dans l’œuf.
Incompatibilité d’humeur, hostilité, antipathie, malveillance
ne sont que des retournements de tendance.
La violence n’est pas mauvaise en soi. Ce qui est mauvais,
c’est le débordement de violence… l’excès.
Les racines étymologiques du mot violence remontent
au sanskrit « vacas » : force naturelle.
Cette souche étymologique donne en français les mots :
vigueur, veille, éveil, vigilance… et violence.
La douce violence est donc source de vigueur.
Pas d’amour sans vigilance.
Se rencontrer, rien de plus facile,
mais demeurer ensemble et vivre en paix,
combiner ses forces d’âme, ses veilles et ses vigueurs,
voilà qui est autrement plus audacieux
par les temps qui courent.
Comment vont mes amours ?
Vont-ils à la va-comme-je-les-pousse ?
Vont-ils vers des complications sans fin
ou vers d’heureux dénouements ?
1.
Embrasse ta femme tous les jours.
Si tu ne sais pas pourquoi, elle, elle le sait.
2.
Qui aime bien, chatouille bien.
3.
Pour que l’amour dure, il faut de l’amour tendre.
4.
Tomber amoureux c’est bien,
s’en relever c’est beaucoup mieux.
5.
L’amour à deux, ça ne se fait pas tout seul.
6.
L’amour est une auberge espagnole.
Chacun y apporte son frichti.
7.
Mariage au long cours : après la mariée haute,
la mariée basse. Et ainsi de suite.
8.
Pas d’amour heureux sans une grosse pincée d’humour
et quelques grains de fantaisie.
19
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising