CHANTIERS @ - FORUM des voiliers AMEL

CHANTIERS @ - FORUM des voiliers AMEL
 CHANTIERS — | a A)
2.1. Périgny - 17027 LA ROCHELLE CEDEX
Phone : (46) 44.17.31 - Télex : 790.778 F
- En Méditerranée :
Port Saint-Pierre
83400 HYERES Phone : (94) 57. 60. 80
„= NOTICE D'UTILISATION DU SHARK! .=
je al ds fe fs fe fe fe fe fe в fe fe Е fe us he fe fe se fe of che fe nie se me me fe ae se se
Vous venez de prendre livraison de votre SHARKI. Nous sommes
convaincus que vous allez, à son bord, faire de belles navigations.
| Bien qu’il s'agisse d'un bateau simple, nous avons voulu, dans
les quelques notes qui suivent, vous exposer les particularités du SHARK!
pour vous permettre de bien l'utiliser et de profiter au maximum, notam-
ment de ses atouts mécaniques et sanitaires.
Nous avons voulu ce texte aussi court que possible et en complé-
ment par la suite 1! vous faudra consulter les notices des différents
appareils (moteur, chauffage, pilote.).
À part la route au moteur, on fait tourner celui-ci pour 3 autre:
raisons. Le SHARKI est agencé pour que ces 3 besoins puissent se satis-
faire en même temps, compte-tenu du côté "réservoir” des installations.
Le moteur produit :
L'EAU CHAUDE dans un bal fon isolé,
. L’ELECTRICITE par ses 2 alternateurs dans 2 jeux de batteries d’accus,
. LE FROID dans la plaque eutectique (accumulateur de froid).
En admettant une navigation a la voile sur plusieurs jours, il
faut préférer 3 périodes (1 matin - 1 midi - 1 soir) à une seule période
plus longue, variable selon les consommations, au total 2 à 2 heures de
moteur pouvant être nécessaires.
AVANT LE DEMARRAGE DU MOTEUR, vérifier :
1°). le niveau d'huile (le carter en contient 4, 5 | de SHELL RIMULA X 20/4
| “inverseur.contient 0,75 | de SHELL DEXRON ATF 11 D 20137)
2°). l’ouverture du robinet de fuel,
3°). l'ouverture de la vanne d’eau de mer,
49). le contact des 2 ventilateurs.
Inverseur au point mort, gaz presque à fond, tourner le contact jusqu’en H
pour préchauffer 15/20 secondes, puis en HS pour démarrer,
Revenir en R ensuite et observer la pression d'huile (2 bars mini) et !’
échappement (sortie eau de mer). Une fois le moteur chaud la température
de l‘eau ne devra pas dépasser 90°. En navigation au moteur, 2.500 t/mn
donneront la grande vitesse de croisière, 2.000 t/mn une navigation écono-
mique. || faut déterminer "à l'oreille” un régime aisé et sans vibration
entre ces 2 chiffres.
On stoppe le moteur, en appuyant sur la commande électrique et on
ne coupe le contact qu’ensuite. L'alarme sonore ne fonctionne qu’en cas
d’ absence de pression d’huile ou d'exces de température d'eau.
Serrer d'un tour le graisseur de ligne d’arbre par jour d’utili-
sation. Bien entendu, plus de détails figurent sur le livret moteur et 1|
est indispensable de consulter ce document.
Société Anonyme au capital de 1.300.000 frs - N° Siret 313 781 550 00012 - APE 5403
©
LE COMPARTIMENT MOTEUR SE VENTILE de la façon suivante :
. un orifice obturable à l’AR. Bd du dossier du cockpit alimente 2 gaines,
l’une débouchant librement à mi-hauteur du compart iment moteur, l’autre
refoulant par un insuff leur él ectr rique en bas à l’AV. Bd du compart iment
moteur .
. un extracteur électrique aspire l'air vicié en haut à l’AR. du compar-
timent moteur et le refoule par un orifice obturable a l'extérieur AR.
de l’hiloire de cockpit.
En route, au moteur, mettre en fonction ces 2 vent i lateurs élec—
triques en s ‘assurant de |'ouverture des grilles.
LE FUEL contenu dans LE K RESERVOIR se remplit et se jauge par le
cockpit. La ventilation se fait par un event place à l’AR. Td extérieur
du cockpit.
Le robinet de la coursive alimente une ligne en cuivre raccordée
au décanteur disposé en AV. du bâti moteur (le purger de son eau de temps
en temps). |
De lá, une tuyauterie souple est raccordée a la pompe d’al imentation du
moteur qui refoule dans le filtre fin, puis à la pompe injection qui
distribue le fuel aux injecteurs. Une rampe collective de retour de fuel
est raccordée à une deuxième ligne de cuivre qui ramène l’excès de com-
bustible en haut du réservoir. |
Quand le bateau est muni d’un chauffage à fuel, une dérivation
avec robinet existe après le décanteur et va alimenter la pompe électri-
que de chauffage qui refoule dans un filtre, puis dans le doseur de
l'appareil. Un retour de fuel est pris en dérivation sur le refoulement
de la pompe électrique de ce chauffage et est raccordé dans le comparti-
ment moteur avec le retour du moteur.
PURGE DU FUEL SUR LE MOTEUR.
. Ouvrir le robinet du réservoir,
. Fermer le robinet fuel chauffage,
“. Suivre les opérations détaillées dans le livret moteur.
— ELECTRICITE.
— Dans un port équipé, le SHARKI relié au courant de terre 220 У.
pourra recharger les batteries de service & |’aide du chargeur, alimenter
le frigo 220, le chauffage 220 de la coursive, et 2 prises de courant. Cela
doit permettre une vie au port consommant du courant de terre, avec les
batteries en tampon. || faudra cependant faire tourner le moteur pour avoir
de l’eau chaude. | |
Le circuit 12 V. de moteur est indépendant avec sa batterie |
(celles de l’AR), son alternateur n° 1 (celui Td Av) et ne sert qu’à démar-
rer le moteur. L'état de charge des batteries moteur se lit sur le volt-
metre en haut de la descente. La charge de l'alternateur n° 1 se contrôle
par l’extinction du voyant de tableau de bord moteur. Le schéma de ce
circuit moteur est celui du constructeur du moteur.
Le circuit 12 V de service, qui n’a rien à voir avec le précédent,
se compose de 2 batteries, du tableau électrique, de toutes les servitudes
12 V du bord, sans exception. Le voltmètre du bas, dans la descente, in-
dique l’état de charge des batteries, l’ampèremètre, le débit de courant
qui charge ou décharge les batteries quelque soit l'appareil de charge ou
le consommateur ; (toutefois, le guindeau, trop gourmand, ne passe pas par
l’ampèremètre). Trois moyens de charge pour les batteries de service sont
possibles a bord du SHARK!. |
« d'abord le chargeur de quai 220/12 qu’il faut utiliser puissance 2/3 env.
. ensuite avec le moteur, un gros alternateur (n° 2 à Bd AV) et son régu—
lateur. C’est cet appareil qui chargera les batteries en même temps
(par exemple au mouillage) que le moteur à 12/1.500 T. produira du froid
et de l’eau chaude.
. (Fourniture en option) |
— Sous voile, inverseur au point mort (si on le désire on peut bloquer
l’hélice en mettant en AR), l’hélice entraînera un alternateur (n° 3)
+ régulateur dont le débit total se lit sur l’ampèremètre et la mise en
fonction sur le voyant à Td de la descente. Pour des raisons de sécurité,
nous avons prévu un système de clés prisonnières qui empêche de mettre en
route simultanément le moteur et cet alternateur d’hélice.
Toujours pour des raisons de sécurité et pour éviter les fausses
manoeuvres, le coupe-batteries est un combiné aux fonctions multiples qui
empechera les mises en route du moteur ou du chargeur, nuisibles aux al-
ternateurs, notamment. Ce coupe-batteries à 4 positions, a les fonctions
su!vantes :
ARRET . batteries coupées (moteur comme de service).
NORMAL . les 2 circuits moteur et service en fonction séparément .
Impossible de brancher le chargeur.
SECOURS . On peut démarrer le moteur sur les batteries de service.
| ~ Revenie sur normal ensuite.
CHARGE . On peut utiliser le chargeur. Impossible de démarrer le moteur.
Encore une fois, indépendamment du moteur, le tableau de la
descente protége, par ses disjoncteurs, les lignes et appareils, tandis
qu’un tableau secondaire, sous le grand mât, commande diverses fonctions
(projecteur, etc.). | a |
Par sécurité un coupe-batteries isole aussi le négatif des batte-
ries. Le laisser toujours en fonction sauf quand le bateau hiverne. Ne
jamais le couper quand le moteur tourne.
LES ORIFICES DE COQUE SOUS LA FLOTTAISON SONT LES SUIVANTS :
. Les vidanges de cockpit sont moulées en stratifié avec la coque. Elles
traversent le compart iment moteur.
. Le moteur aspire l’eau de mer par la vanne de coque et le filtre du com-
partiment moteur . :
. Le WC a sa propre aspiration avec vanne placée dans le dégagement de a
penderies AV. de même que sont placés là : sondeur et loch (retirer les
palpeurs en mouillage prolongé).
. La ligne d'arbre comporte un presse-étoupe flottant, facile à surveiller
dans le compartiment moteur. |
AU-DESSUS DE LA FLOTTAISON, CES ORIFICES SERONT :
. Le palier de meche de gouvernail est surmonté d'un presse-étoupe.
. L'échappement moteur et celui du chauffage se font dans des passe-coque
sans vanne, du coffre de cockpit.
Le WC s'écoule dans un passe-coque à vanne qui existe dans les toilettes
‘ AV.
À propos de ces vannes au-dessus de la flottaison, sauf nécessité, les
laisser toujours ouvertes. Les manoeuvrer de temps en temps pour vérifier
qu'elles fonctionnent. | - |
Attention à l’utilisation des WC, vanne de sortie fermée.
Cela coince les clapets et impose un démontage salissant.
. Les puits à voiles se vident par des trous communiquant avec le puits à
chaînes. |
LE COMPARTIMENTAGE DES FONDS est agencé pour que toutes les eaux de cales
s'écoulent dans le puisard au pied de la descente.
. toute la partie du bateau en AR. de la descente s’y écoule par pente
naturelle,
. l’évier a sa vidange directe au puisard, '
. le fond de cale du carré s'écoule au puisard,
un tuyau collecteur relie le puisard à toute la partie avant de la cloi-
son étanche. Conjointement à la porte étanche une vanne d' isolement exis-
te au bout de ce collecteur dans le puisard.
À ce collecteur sont raccordés :
. le puits à chaînes (et du même coup les coffres à voiles); cet
ensemble étant isolable par une vanne placée sous le pied des couchettes AV.
. la cale dans la cabine AV et des toi lettes/penderie par une vanne
qu’il vaut mieux tenir fermée quand les cales AV sont sèches (cela évite
un retour du puisard débordant par mégarde).
. la douche et le lavabo.
LE PUISARD est équipé d'une alarme sonore (dont l'arrét est : indiqué par un
voyant de rappel). Quand elle se déclenche, mettre en route la
pompe électrique et la stopper en fin d’aspiration. Utiliser la pompe à
main qui vide complètement le puisard de temps en temps notamment après
nettoyage au détersif désinfectant.
En cas d’envahissement du puits à chaînes, fermer la vanne placée
sous ‘les pieds de couchettes de la cabine AV.
En cas d’envahissement de la cabine et de la-toilette AV, fermer la
porte du carré. Fermer la vanne du collecteur ci-dessus dans le puisard.
Placer les 2 barres transversales sur cette porte de carré et serrer les
vis. De cette façon, toute la partie du bateau située en AV. de la cloison
principale est isolée. |
LA RESERVE D'EAU DOUCE est contenue dans l'aileron ; elle se
remplit depuis le cockpit et se jauge dans la descente. Le trop plein
débouche dans le cockpit. La visite de la caisse à eau pour nettoyage, se
fait par une trappe existante sous le plancher. Un circuit de secours
indépendant avec pompe à pied, refoule sur l’évier. Le circuit normal,
avec la pompe électrique, alimente les deux postes en eau chaude et froide.
Un tampon pneumatique et un détendeur régularisent le fonctionnement de
cette pompe électrique. À noter qu’on | peut régler le débit en vissant ou
dévissant le détendeur .
Le safran de GOUVERNAIL est commandé | par 2 câbles accouplés à la
mêche, sous la couchette de la cabine AR. À cet endroit, des butées sont
prévues. Cependant, il faut éviter de lâcher la barre en marche AR. Les 2
câbles sont sertis sur des crémai llères opposées, entraînées par un pignon
calé sur le même arbre que la barre à roue. Les diverses articulations et
pignonnerie gagnent à être graissées de temps en temps.
Pour gréer la BARRE FRANCHE, 1! faut ouvrir la couchette de cabine
AR et ouvrir le bouchon de pont. Prendre la fausse mêche dans le coffre de
cockpit et depuis la cabine AR, l’enfiler dans le palier de pont et la
redescendre sur le carré de la mêche en tenant compte des repères. Monter
les 2 pièces en V rangées près de la tête de mêche par dessus la fausse
mêche carrée et serrer les 2 boulons. Mettre la barre franche sur le roof
AR et également serrer ses boulons. Au cas où la commande par câbles
erait dure ou coincée, désaccoupler les biellettes pour libérer la mêche.
Le moteur du PILOTE AUTOMATIQUE entraîne l’arbre de barre à roue
par chaîne et pignons. Î| ne tourne que quand c'est nécessaire dans un sens
ou dans l’autre. Une fois l'indicateur mis au cap désiré, on met en route
le pilote qui gardera ce cap au bateau. Des réglages fins sont également
prévus. !| faut se reporter à la notice propre à l'appareil.
ECHELLE DE BAIN. L’échelle passerelle disposée sur le roof de la cabine ar-
rière par exemple recevra son plancher qu’on immobi lise par 2 verrous, on
mettra ausst les 2 cordages de garde de chaque côté des roulettes. On dis-
posera alors le cardan dans la douille du port i | lon du tableau arrière puis
on laissera descendre la passerelle sur le quai ou le ponton en la retenant
par les gardes en faisant attention qu'elle ne parte pas sur le côté. ||
faudra alors mettre en place les chandeliers dans leurs douilles et gréér
la filière. |! faudra amarrer les 2 gardes aux 2 angles du tableau arrière.
Si on le désire, pour pouvoir légèrement relever cette passerelle le soir,
on frappe sur la drisse de la voile d’artimon la traverse de bois dont les
2 cordages inférieurs s’amarrent à l'extrémité de la passerelle côté rou-
lettes. Pour plus de clarté le croquis ci-dessous donne les Indications.
DOCUMENTS ANNEXES A CONSULTER :
—… Livret moteur,
. Schéma électrique AMEL service,
. Schéma électrique moteur,
. Schéma circuits des fluides.
EVENTUELLEMENT : |
. Notice chauffage,
. Notice pilote, |
. Mode d'emploi pilote (bilingue) | _
. Enlever |’échelle de bain et la poser sur le roof AR.
. Y mettre le plancher et le verrouiller (1)
. Enfiler le cardan dans sa douille (2) en tenant la passerelle verticale
. Laisser la passerelle descendre vers le quai en la maintenant par ses 2 gardes (3)
Attention au devers. |
. Amarrer les gardes en prenant par les angles du tableau AR
. Enfiler les chandeliers (4) dans leurs douilles et tendre la filiére
. Amarrer sur la passerelle les 2 suspentes (5)
. Frapper la drisse d'artimon (6) sur la traverse de suspente. Ainsi on pourra relever
la passerelle le soir.
NOTA. On laisse toujours les gardes (3) sur l’échelle-passerelle et on s’en sert aussi
pour assurer l'échelle de bain quand elle est en service ou pour la relever.
"=
y ma CePA
4 | | ; | /
Mw Wg | М”. 3
q
a
ONE Se yg
: $
“7 7 11 0H 5
Les sem Y A 11 New "WW 1” mn ча)
TZ” mr. e ¿Ap y py
NT y SOF esque: ep de
Le vne Bn gy Pn
À
6 | 3” qepd vase,
» PY
r
6
be
e
+=
q
«127 : yo «ed cy toda * ae. Hoya y q
114 1 1 %' yy cy a 4° pL - e
op swd 7 ww’ Soy =. ° 0 ye 2101 ART Ny > Фа д 0 sde — my
Y quere pod me Quo vel | a ILENE A dad sl
{POR vg ORF semen, woud wy ; ; IA «1%: | map - .
. e xn PP teje owl ep eo ae fiero LE) mr — “A tanos
a y oe pcodo yn ejraediv jag -
or so mp vos q. od —
JV! ving says eme, > | | | | se
{ ; В | : ; Aimar SCO Ce CUT EE ET aoe e ar в
von *p q vas
« + 1 + sun asp > - ev: may = бо
4.
RO y TT LS AR |
sopidy 4 me d 23 41.34 em -
AY YA
STV NY —
— 1er
poy ry vp
nou) For
A 30407
[al re e E i Tat +
в = * =
prams af
digs -
4 sa у) +
we dome
ial,
“pF
E" i "e;
a "=
Hol 5
Dr ;
„
Fr = y a Ufer ; " hd Fa uma
бр АКМ Bn
-
x =
“abs qu
« =
Fa
be fus
#
3
he
в
e a
TE
ae, 5 tin
TE
A
=
a
oi rm La
Ча я
J
и
пая
Rl a
E lin
=
dl
|
e PSE TT ane au SES
al, + ok PPAR Fe ras dp PEN
i
# =k TF
Ma Ur
т DS
5 =
+
#3
a. ON Ea $
BOR A wg RA :
Fy LE = ir" vw, т à ds De
Leds ER 1 A ye al ‘ pa img Py TA oe
SEY ле 1 " x я
a "ua
FI des E; :
чом
e
"A
a a - 3 ` я “ a pos = = _F = “Ma, Я "вм A . = a A an “hs , ES Y +
+ i A 1 "Je - =, "+ EP à = = Li = =! ; “ta = Mag м т > Tg phen rea PA ETA nets E 1
т I y
AA AAN . = 3
т ' a ag | rm A HE =
‘| ; eo] ATT TA A o ad Dl a 3
Lo Lg Bh, E ; Æ mar NA De AN а. Y 7 PT mo a A
кола en - = HE = * “wt. on а aj éd. =" pu a SRE
, i =, = | Lh fame tk " o a e.” .
- я a a a hi Aa | E te
" ; Sy wy A: & =f E qu:
RA = = E aa lee pu 8 : Li
+ L : 5 EL Ne +]. ha т с
a y” À а . Е ли r | “ ne E : = qu
+ ы = 7 = 4 o - [A 1 — <4 oT ‘. | 3 y + 5 E
= я o I a. E A =
"EA AT A RS Miño:
ñ a = k + F я 4 E ri = * о“ = „я = a Гоа =; Г :
я * В ni F О 4 cm = = " - уе = Г A): я : Е я
[A e 5 - 3 la E. A= = В E Ue eb LA E E
rn 1 5 т Ta 5 и - e т € = =. м pam” se "E Ta LA * F
; # 4 я Ë A + за 5 К. Е р * J Fes à
7 - JE + E > a a Fe” 3 5. “—
a Tet Ro + в в - = 1 de J sul 5
F 1 F a LT fs = = вы, | = Е и
. ; Y -9 118 Free
5 * 4 ал TT = E e re €
Г ; LL : an Toad <
; в Е = 5 = - = = =
: i i . y a + x _
E # ; ta ae =
4 à | E ER
' i и : LT = ;
, М tb À “ ый о <= ; 3 % te
ae Ч ,* " a
+ : = a e * - | A 5 ë A te
1 A | "
; ‹ = E ; м < LD E
. = = ï =
= a + ая Чон 5 a я I + я
Ya E i . Pa J {
1 a a : - 1 = | mE = ' F. | a ! 7
= E ‚ & I в О A ! т = $ + i ¥
= a i LON i : . а ; 3 EU e e
E " a = = = * d
= ' ay 7 ar b - т =. To, «я a
Da Li A 1 = 5
= * x Lc Li a - 4 a ñ и
1 y A “ A м ip = ©
= + ¥ = "| " я +
= ' Fr ; ;
я y 3 ' a i E ME - -
" . ‘ a‘ + тя * %
A. ‘ I _ = iz у я = Li Ta e
i : в = № ай dT om + =
» - = a + ¥ " A
2 Lf И | ` у eus ie ай ae ï ae EE am
3 . x i . a = = ‘ = A X Ta ré, I
Fr 4 5 : = я +
r " 4 ; В LC ñ F " * Fu A Me ta pr i ;
E 1 2 = a Е Е a i Ta я 5 =
' ; . Л : i Ne
br =” " = E = = + = 17
Ca E MEA ; "a ; | : A | - . № 4 a 1
rar В я } ; E
= r я E " = = т в a= ¥ = pd
' > , # ; » . E y dE , + ; ‘ Г ,
i y a : я = ï жен i 3 e 1 . F hiv = "E = и 1 3 =
- ] al Eo, = A A
=! 1m в = = = | =
- E ke 1 1 he A = = x = I Ё : ;
§ Ч i ? 5 я ; Ig : iy F À = : + . a! =F x Vv) is
Ji = N x т x . Е . г ый . = a =, i | L "
es a В F à ГВ =, ый y; =
"+ E à ; ; яв , i = ; “x ны .
E T к" ся a x a = = + A я
i E. —- Ea r E Tun a т ®
я 1 m "= - E J À] î ba = ее u pf E
: * т yt — , ADE" : i ‘
y + be . A's q я i
r i "a я Ww A MC E a ae
A " , I To № = : : я mo aE Cig ha
# N° iz” М | Г * | в 1 E iq а
A i И < 4 = « fé
a 7 == 3 Le
i + E я „+ N
"E o: ; a a Lor WF д wr, = . ‘
= I E a E = m” - A
. E. 2 5 A. 5 я " a nf = Dí af =. . |
\ * | F, "a в < A x В ' Fr + Ё = " К
i я - : Y. ; : æ ‚ , e ef + но
LT - 45 + i WER
o l se a a J io A $ я. n #4
+ hal * * ‚Е *
я : Е 5 =" Za +. ; Р |
; 7 ; С >? le y - — . в E we ‘
;. М ; 4 @ M с; ; M
= ia и 1 ie E E . e ет: |
5 E s Y i.
gM :
¿ E 5
ув =
a
+ | vo hi | a
2“ ;
= aly
и"
A als Г
En a
ee à
e" ®
Eee.
=."
не
Ц
=
ъ
= ly
+ Tal id Ae
ws Toe
# ar *, i
SC
A
Te 7.
3 it a? . > - чм
“а ¡e a a ‘ Tht] : Jus Mi .
+ я i =
meo
Low
i = a
E я E x J 5 -
кой == * "
é ‘УЛ С
ts A A я
$
Tar wcll 1
in “er y a E
"No Fu
La = я
"A JP "ea
pe h ,a
A" i + LLL *
a = E E E aa
a E" E
re iy ve"
ъ a ayia
а > т:
e e Ta, a re ‚я
i | "
A . i
Bu m ih +
ый и re {
к ="
w E " "
Le + et ñ =
“= "a+
a, gL |
pa : + : | : + 1: или.
Zn Y re - : } ad a mt EY
i L = E ai
hs
>
я
ai
"a vil
- ge “' : ; JL 1 ! : "EE ce
TE : : ; E | A ha À ei Ras
a
a — |
Row gg ve gg PL", rey
| 13/99 wes Sint yon
- Davy eu -
20 MP Spry эб ору Ss nov9n0g Ta
»ypmay» nod N Per A3 3) 05) DO) „A
PI ps У? N зу мо). say Ae | ay | = Y
sanveys sped NODOS "mM
S9VLHI3W\LY dd WHO Y 3710
' sopsjrdasy * d
A 2m 37)"
PE VS
sar 1 “a
FR Ya”
mom Joy] г
y 2 YH
noie 4 SMS2p mp
poanrh yew - ©)
20 “E. 3 J - À
YN sao «de y - 2
piro sab op - q —- |
AL wr
Ain gg | A
| u 7
mes roy srossap mo
38807 A 290 A
ar 19 e A
“gt? BAR
27 A
4 A '
| m эро, ry N
opp | | [TH | am ES 2
“Ua Л | TA
E A
IA À
Lit XO | er |}
Rio | Seger vu À
FO | : “04014 DN
|
|
>
moy ») "DA
Эр 9)
: $
1 i 1 I !
129 capes a4)
Pore ri pep
4
a
— EE EG Rm Бове Ш = a = = _—
Zas
\
-
хо ?
PEN
—— 4
5
Le na
IR
1
a
A ны,
2
—
TON
cla!
A
pe
Css
Le
° му
358°.
EZ
> La
SL UT.
pa
/
ps st :
2. el A o 4
Tovétso Baur соль la sents Ur
а CORAL
—
0
к: 40
2
—
E.
+
© must Me Mellor Ro уд, гос
- a ъ 4
“Laca od EA CAER à CA la
EA o
f - i ae Summ ®
E
VEA
VAT A0 66 €
Fi
) ВЕ
7
J
Y
e Tibr loiton_longuenc. 7205 |
* .
> ht AY
r
?
+’ Lao”
Le.»
2,5 la YO spies
—
BEAL
AS
(
Ednas prêts -e hou к 3
__ Dave Teasses 8 x e
|
AA
5
Clas a,
a
vy
|
| eleve lige lara: Ao
—lang ) Ata.
UA
SE SN о с CA 7, lh 177077 /
TE IRE EE ИО
» ‘ris
ÿ Abr his 17 sub dur ae, dc
pe | мы о Conten tren Y | E
thy Ala) Passa ahovpo fer a To \`^ gle | 42 >
Le \ XUN ay
en NA Же fau 2e dal у rare 26). (pun), oy) ОЛА. см сонат ob 2 3 | ue 1370,
pe rm ie eg AAA A A MPA ee -
del Bd di te. a Bl a fe odie Fl
A.
= es à
T ANAGE 2 —
CHANTIERS
LA ROCHELLE
17185 Périgny Cedex
Phone : (33) 46.44.17.31 - Télex : 790.778 F - Fax (33) 46.45.43.03
UBERGABE- und INVENTARLISTE des SERIENSCHIFFES
En Méditerranée : Segelyacht : Sharki n° 1/75 “TRIBUN” Basi lea
Port Saint-Pierre von : Herrn Otto STREBEL
83400 HYERES Phone : (33) 94.57.60.80
Télex : 404609 F
DER MOTORRAUM Prima M50 n” 65142F BA 30146U 514061 P
‚ Oel/Füllung/Standanzeiger/Warnsummer/Kontrollam pe/Filter/Oel und Oelstandanzeiger des
Getriebes.
Brennstoff/Fiillung/Standanzeiger/Luftloch/Hahn/Ablasspumpe- und Schr aube/Wasser -
abscheider/Pumpen/Abzweigung zur Heizung
. SiiBwasser/Kiihlung/Fiillung/Thermometer/Alarm
Seew asser/Seew asser ventil/Filter/Pumpe/Keilriemen/Abzweigung zum Kühlschr ank/Auspuff
Welle/Stopfbuchse/Schmierer/Dichtungsring/Schraube
Motorstrom kreis/Lichtmaschine Nr 1/Keilriemen/Regler/Batterien Nr 1/Voltmeter/Armaturen-
brett
Bordstromkreis/Lichtmaschine Nr 2/Keilriemen/Regler/Batterien Nr 2 / Am permeter/ Voltmeter
Wellengenerator, 3. Lichtmaschine für Stromkreis Nr 2/Keilriemen/ Regler/Schliisselkontakt/
Kontrollampen (Extra).
> = gsanlage, IePrmemeter Sbitatoren”Gatter
Kühlschrankkom pressor/Keilriemen/Kupplung/Kontrollam pe/Kondensator/ Pressostat/Entfeuchter
Motor anlassen/ Hauptschalter /Schliisselkontakt/Schalthebel/ Motor abstellen
Elektrische Bilgepumpe/Bilge/Filter/Alarm/Ventil
SulBw asserpumpe/W assertank/Offnung/Fiillung/MaBstab/Luftloch/Filter/Druckbe hálter/
Boiler/Widerstand 220 V, /Pressostat.
Notpinne und Schaftverlängerung
Batterienschalter/Notkabel zum Anlassen des Motors
Landstromkabel 220 V/Ladegerät/Elektrische Schalttafel 220 V/Kontrollam pe/Steckdosen/
Fehlstromschutzschalter
220 V-Heizung/Cockpittisch/Tischverbreiterung im Salon/Cockpitschutz.
KUCHE - KARTENTISCH
Spülbecken mit Warm- und Kaltwasser/ Notversor gung/ Hebelbilgepum pe
Kühlschrank 220/Thermostat/Kältes peicher/Thermostat.
Elektrische Schalttafel mit automatischen Sicherungen/Zugang zur Rudersteuerung/
Beliiftung des 220 V-Kiihlschranks.
Gasherd - und Ofen/Hahn/Sicherheitsbimetallstreifen/Gasflaschen.
Belüftung der Heizung (Extra)/Gitter/Offnungen/Schiebebrett/Thermogat/A bstellen.
Verriegelung der Backskiste und des Motorraumes.
Flagge mit Stander/Bootshaken/Feuerlöscher/Vorhang/Abnehmbarer Sitz.
3 Winschkurbeln/Bootschlüssel.
SALON
; Schlingerbretter für die Steuerbord- und Backbordkojen/ 2 Kissen.
Unter der Steuerbordkoje und in den Schapps :
- für den Passatbaum : 1 gelber Niederholer/1 blauer Vorholer/1 roter Achterholer
- für die Bäume : Bullenstander/für die Rollfockanlage : Notleine- und Block.
-
Bootsmamstuhl /Ersatzteile : Schäkel, Achsen und Spliten für Wantenspanner, Keilriemen,
Filter, Birnen, Zinkanoden, 5 12V-Stecker, ;
NACH VORN
. Wasserdichte Tür/Holzstangen zum Festschrau
n/Isolierventile fiir die Bilge.
ür die Instrumente/Wasserabfluss.
lé
O frs - N° Siret 313 781 650 00012 - APE 5403 |
Bodenfach hinter dem Schott/Rumpfdurchliss
Wd
société Anonyme au-Capital de 1.30
ad
orhang/5 Kleiderbiigel/Elektrisches Schaltbrett fiir den Gro Bm ast/
Sc AeDWwe: LE 7 PA ES COMA c ht.
Zulauf- trae laufventile der WC/Bidet
Waschbecken mit Warm- und Kaltwasser/Vorhang fiir Dusche.
Vorderkojen mit Schlingerbrettern und Halterung/2 Kissen
Kettenkasten/Zugang zum Kettenkasten/Abflussventil/ Verriegelung der Segelkásten.
я
= = = Г
NACH ACHTERN
aschbecker mit warm=- und Kaitwasser/Dusche- mit Vorhang ( ausser SHARKI).
W
WE-mitAbtaufvertil B+det/Yerriegetung des Achternkastens (ausser SHARKI).
Kleiderschrank mit Vorhang/5 Kleiderbügel/Feuerläscher.
Achterkojen mit Schlingerbrettern/2 Kissen.
Steuerung des Ruderschafts/Halterung für die Schaftverlingerung.
- - = *
AUF DEM DECK
Ankerwinde/Hebel/Kette/Anker.
rose
a Fa e Г =" Mh a
gf 4-4. EE LA a. UV 5 Tr [a
о ektris 51: antase/Flektrische
—System.
. Besansegel mit mechanischer Rollreffanlage/mechanischer Antrieb fiir den Baum/Fall.
« Fock mit elektrischer Rollreffanlage/ Fall/Drehringführungsbeschlag/ mechanisches System.
. Schoten fiir Grobsegel, Fock und Besansegel/3 Traveller mit Fernbedienung.
AUF DER FUGBRELING
. 2 bewegliche Lippklampen/2 Fockblocke/2 Besanstagsegelblocke,
./4 Blócke fiir Baumvorder- und Achterholer/2 Blócke fiir Passatbaumniederholer.
-Baum und Baumverlängerung/Halterungen/Hochholer.
. Besanstagsegelfall/ (NUI Beschla o gsege d Sturmfock.
. 2 Festmacherleinen/6-8 Fender/1 Rettungsring/Namensschild.
BEILIEGENDE UNTERLAGEN
. Technische Beschreibung
. Gebrauchsanweisung des Motors
. Elektrischer Schaltplan
. Plan der Fliissigkeiten
Unterlagen.
Datum der Schiffsiibernahme :
AMEL-Prifungsvermerk
Unterschrift des Kunden
| SERVICE CONTROLE
| * к
r
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising