Guide du volontaire Belge FR

Guide du volontaire Belge FR
Et la vie sourit aux enfants des rues…
Le Guide du volontaire
-1-
Bienvenue à Virlanie !!
NOUS SOMMES HEUREUX DE T’ACCUEILLIR EN TANT QUE BENEVOLE AU SEIN DE NOTRE
PARTENAIRE PHILIPPIN, LA FONDATION VIRLANIE.
AFIN DE FACILITER TON INTEGRATION, NOUS TE REMETTONS CE GUIDE QUI TE PERMETTRA DE
TE FAMILIARISER PLUS RAPIDEMENT A UN ENVIRONNEMENT TRES CERTAINEMENT NOUVEAU
POUR TOI : LA FONDATION, LE QUARTIER, MANILLE ...
IL TE DONNERA EGALEMENT DES INFORMATIONS SUR LES ACTIONS À MENER DES TON
ARRIVEE PUIS À TON DEPART.
ENFIN, NOUS N’AVONS PAS OUBLIE D’Y GLISSER EGALEMENT QUELQUES INFOS SUR LES
DESTINATIONS VOYAGES ET VISITE DES PHILIPPINES…
BONNE LECTURE !!
ENFANCE TIERS MONDE / KINDEREN DERDE WERELD
-2-
Sommaire
1. PRESENTATION DE LA FONDATION
4
2. LA CULTURE PHILIPPINE
5
3. PREPARER TON DEPART
6
3.1. Planifie ton départ
7
3.2. Préparer ta mission
7
3.3. Que mettre dans ton sac à dos
8
3.4. Vaccins et pharmacie : voir aussi www.itg.be
10
3.5. Les démarches administratives
10
3.6. Budget à prévoir
11
4. UNE FOIS SUR PLACE
12
4.1. Ton arrivée à la fondation
12
4.2. Ton hébergement au sein de la fondation
12
4.3. Ton intégration dans la fondation
14
4.4. S’orienter à Manille
S’orienter dans Virlanie
Les maisons familiales:
Les programmes:
S’orienter dans le quartier
14
15
15
15
15
4.5. Tes week-ends et vacances
17
5. LE RETOUR
17
ADRESSES UTILES
18
LECTURE
20
ANNEXES
21
-3-
1. Présentation de la fondation
La fondation Virlanie aux Philippines a été d’abord le combat et l’engagement d’un homme :
Ancien directeur de Caritas pendant 11 ans, Dominique Lemay se rend aux Philippines en
1987, et révolté par le sort des enfants des rues, revient l’année suivante fonder avec des
Philippins la fondation Massigla.
En février 1992, il crée Virlanie Foundation Inc. Trois mois plus tard, une première maison
est ouverte. En moins de dix ans, la fondation ouvre ainsi 12 maisons.
En 2001, Dominique Lemay reçoit des mains de Lionel Jospin le prix des droits de l’homme
et de la République française.
Virlanie foundation est un organisme de protection de l’enfance de droit philippin, agréé par
le département des affaires sociales. Elle est dirigée par un conseil d’administration
réunissant une vingtaine de membres philippins qui décident des objectifs et de la politique
de travail à suivre.
Un bureau se charge d’appliquer les résolutions du conseil d’administration.
L’objectif est de donner les moyens aux enfants de sortir de la rue et d’échapper ainsi à la
violence, à la drogue, à la prostitution, aux réseaux de pédophilie, ainsi qu’aux trafics
d’organes, en leur permettant de s’insérer au mieux dans la société et de devenir des
citoyens actifs grâce aux maisons familiales d’accueil.
Virlanie s’est donné pour mission d’accueillir en priorité ceux dont « personne ne veut ! ».
Aujourd’hui, environ 300 enfants et jeunes âgés de 0 à 20 ans vivent en résidence familiale
dans ces 12 maisons. De plus, l’équipe, composée de 90 salariés philippins, secondée par
environ 30 bénévoles étrangers, gère 11 programmes.
Virlanie accompagne ainsi plus de 1000 enfants et jeunes directement dans les rues, dans
les centres de détention et au sein des familles très pauvres qui vivent dans les bidonvilles.
Douze maisons pour 300 enfants
5 maisons familiales d’accueil hébergent chacune entre 20 et 30 enfants, garçons et filles.
Ces maisons familiales sont destinées à aider les enfants à retrouver une vie normale. Elles
reproduisent un schéma familial philippin traditionnel autour d’un Tatay (Papa) et d’une
Nanay (Maman) et d’une ou plusieurs Titas (tantes) ainsi que des assistantes sociales.
7 maisons spécialisées :
Le Drop-in center et MPCC (Marco Polo Care Center) :
Le MPCC accueille les enfants de 0 à 7 ans et le Drop In Center les enfants de 7 ans et plus.
Ces maisons sont des maisons de transition entre la rue et leur nouvelle famille. Les enfants
y restent environ un an le temps d’apprendre ou de ré-apprendre la vie de famille et la vie
d’enfant. Ces maisons permettent aux enfants de se reconstruire. Ils apprennent à ne plus
voler, se vendre ou se droguer. De plus, ils commencent ou recommencent leur scolarité par
des cours en petits groupes pour une mise à niveau avant de retourner à l’école. Si certains
sont scolarisés rapidement il subsiste souvent des difficultés scolaires ou de comportement
c’est pourquoi ils bénéficient des cours particuliers assurés par les volontaires.
Jade est une maison pour les enfants handicapés mentaux.
Mother and child est une maison d’accueil d’urgence pour les jeunes mères célibataires.
Elles ont la possibilité de s’occuper de leur enfant dans un cadre rassurant et protégé, le
temps d’envisager un avenir pour elle (formation professionnelle) et leur enfant.
La ferme qui assure la formation pour les jeunes garçons en dehors de Manille (à Batangas).
Elizabeth home est une maison qui recueille les jeunes filles ayant subi des abus.
Les 2 maisons Herrod accueillent des jeunes difficiles.
-4-
Onze programmes de support aux maisons
•
•
•
•
•
Sibuhi : centre pour la créativité et le développement
L’école Magellan pour apprendre à l’enfant à progresser en utilisant un ordinateur,
cours de mathématiques et d’anglais et en sus une bibliothèque.
Le Y.A.P. (young adult programm), programme des jeunes adultes : pour les préparer
à l’indépendance.
Les projets générateurs de fonds (IGP) : permettre aux enfants et aux jeunes de se
confronter à des activités rémunératrices.
Le programme de réunification des familles : tenter de réunir les conditions pour que
l’enfant puisse rentrer dans sa famille (s’il en a une) et y rester.
Programmes spéciaux
•
•
•
•
•
•
Le programme d’éducation des rues : conseil, écoute, soins médicaux et activités
Le Family program : aider à construire des communautés dans des zones urbaines
pauvres.
Le programme de parrainage : chercher des parrains pour les enfants et les
maisons afin de subvenir aux besoins de la fondation.
Le bureau d’assistance juridique aux enfants emprisonnés : pour résoudre les
dossiers des mineurs
Le programme des volontaires : encourager et soutenir l’action des volontaires.
Le Reception Action Center (RAC) : actions engagées dans le centre d’accueil
provisoire des enfants des rues. Au RAC sont dispensés des soins le matin, des
cours et activités l’après-midi.
2. La culture philippine
• Les influences …
Les Philippines ont subi différentes influences liées aux longues périodes d’échanges avec
d’autres cultures asiatiques et de colonisations occidentales (Espagne, Etats-Unis et Japon).
Les Espagnols ont surtout imposé la pratique de la religion catholique et les valeurs qui y
sont associées, les Américains ont apporté une image idéale de la consommation à
outrance.
• Dévalorisation de soi …
Les siècles de domination coloniale ont entraîné une identification à une image négative. Ce
sentiment d’infériorité s’est ancré dans la personnalité même des Philippins. La perception
que les Philippins ont d’eux-mêmes tend à être dévalorisée. L’anglais est parlé partout, la
musique américaine et les autres formes artistiques sont largement répandues. On assiste à
un phénomène de copie du monde occidental. Mais cette confrontation permanente à un
monde idéal accentue le sentiment d’infériorité et s’accompagne d’une dévalorisation de
leurs origines et de leur culture.
• Le conformisme …
La tendance au conformisme est très présente aux Philippines, courante dans les cultures
asiatiques. Les Philippins se méfient des personnes qui expriment leur différence (tenue
vestimentaire, tatouages, …). Le groupe a plus d’importance que l’individu.
• Les relations sociales …
Une grande importance est donnée aux relations humaines, d’où la fameuse hospitalité
philippine. Les Philippins vivent donc nombreux dans leurs foyers. La cellule familiale est
plus grande que la nôtre. Les jeunes, s’ils doivent quitter leurs parents, se regroupent pour
partager un appartement.
-5-
• Le fatalisme …
Les Philippines sont une société paysanne qui possède la certitude que l’homme est soumis
aux forces de la nature qui le dominent. D’où les croyances profondes aux phénomènes
surnaturels, aux esprits qui marquent la trace de l’animisme ancien.
• Communiquer …
Les Philippins sont des gens très accueillants et soucieux des relations inter-personnelles.
Ainsi tout le monde vous salue tout au long de la journée. Ils vous demandent si ça va, où
vous allez et autres petites questions de ce genre. Il ne faut pas le prendre comme une
intrusion dans votre vie ou de la curiosité mal placée. C’est leur manière de vous considérer.
Alors un petit mot et un sourire prouvent que vous-même les considérez avec sympathie et
bienveillance.
Dans la culture philippine, s’opposer à l’avis général et affirmer sa différence implique le
risque de se trouver incompris et écarté du groupe.
Toute situation conflictuelle est soigneusement évitée. Ce facteur explique le type de
communication « triangulaire » utilisée en cas de conflit, avec l’intervention d’une tierce
personne pour exprimer le désaccord.
L’image donnée aux autres a une importance capitale, et les Philippins possèdent un grand
sens de l’honneur : perdre la face est la pire chose qui puisse arriver.
• Faire plaisir …
Les Philippins aiment recevoir et faire plaisir. Ce sentiment honorable vous confronte à
divers problèmes. Pour ne pas te décevoir, ils diront oui à tes requêtes même s’ils ne
peuvent les satisfaire. Le non catégorique est très rare.
• La religion …
Il existe aux Philippines une foi religieuse fervente (majoritairement catholique) avec en
parallèle des croyances.
La religion a une place importante dans la vie des philippins, ils sont pratiquants et prient
souvent dans la journée. Les fêtes religieuses sont fêtées avec enthousiasme. Ils auront
donc du mal à comprendre le fait que certaines personnes ne croient pas en Dieu. D’autre
part, ils n’apprécient pas tout ce qui va à l’encontre de la religion : le concubinage, le divorce,
la contraception, l’avortement, …
• Enfance et Education …
L’enfant attendu et choyé apprend très tôt (4 ans) qu’il doit se conformer aux attentes de ses
parents. Les Philippins ont le réflexe d’assurer la continuité et l’existence de la famille en
ayant de nombreux enfants. L’enfant représente une garantie de revenus et de soins pour
ses parents lorsqu’ils seront vieux.
Les adultes ont peu conscience des désirs et du monde interne de l’enfant (l’importance du
jeu par exemple). L’enfant apprend très vite à éviter d’exprimer ses émotions et ses besoins.
• Filipino Time
Les Philippins ne sont pas ponctuels et ne se font pas un devoir d’être à l’heure. Ils aiment
prendre le temps et partir pour leur rendez-vous quand ils en ont envie. On s’y habitue, mais
autant savoir qu’avoir une demi-heure ou une heure de retard est très fréquent.
3. Préparer ton départ
Ton séjour dans la fondation s’inscrit dans l’un des différents types de mission :
-6-
•
•
•
•
Découverte : séjours d’un mois qui permet au volontaire de découvrir la fondation et les
programmes. Aucune mission n’est assignée au volontaire qui va plutôt suivre les
bénévoles en charge des programmes.
Court terme : Séjours de 1 à 3 mois. Ils répondent à un besoin ponctuel de la fondation et
ne travaillent pas nécessairement directement avec les enfants (ex : chantiers,
rénovation, traduction de documents…)
Moyen terme : Séjours de 3 à 6 mois qui répondent à des besoins précis de la fondation
(animateur d’activités éducatives, professeur d’arts plastiques etc…
Long terme : Séjours de 6 mois et plus. Ils pérennisent et font le suivi des projets de la
fondation et sont à même de créer de nouveau projets répondant a des besoins
(coordinateur de Magellan, coordinateur des volontaires etc..)
3.1. Planifie ton départ
J-12 mois : rédige ton dossier de demande de bénévolat et commence à faire les démarches
pour financer ton projet.
Une fois votre candidature acceptée :
J- 4 mois : Rends-toi au centre de vaccination international le plus proche de chez toi ou
votre médecin ou pour les Belges rendez vous à l’institut Tropical d’Anvers – n’oublie pas de
demander ton carnet de vaccinations internationales. Recherchez un vol et faites jouer la
concurrence !
J- 4/3 mois avant le départ : faire refaire le passeport si besoin est. Préparez votre
mission/projet en vous renseignant au maximum sur la fondation qui vous accueille, le pays,
la culture, la langue…etc. ¨Contactez éventuellement d’anciens volontaires qui ont accompli
un poste de bénévolat similaire pour plus d’information pratique.
J- 6/4 semaines : faire la demande de visa auprès de l’ambassade des Philippines à
Bruxelles. Tu peux aussi le faire à distance et il faut compter au moins une semaine pour
recevoir le visa chez soi.
3.2. Préparer ta mission
Avoir un projet
Pour les volontaires découverte ou court terme (de 1 à 3 mois), deux possibilités :
En fonction de tes compétences la fondation t’affecte sur une mission qui répond à un
besoin. Seul le coordinateur des volontaires est en mesure de t’affecter sur une mission.
• Avant ton départ tu connais déjà la fondation et ses besoins. Tu penses que ton
projet répond aux réalités du terrain. A cette fin envoie un descriptif de projet à la
fondation afin qu’il puisse être validé. Contactez Johanna Vandamme qui fera le lien
avec la fondation.
• Tu es affecté sur une mission et tu remarques un certain nombre de besoins (ou un
seul) et tu penses pouvoir y répondre. Fais part de tes observations et suggestions
au coordinateur des volontaires, ou au coordinateur du programme concerné.
Pour les volontaires moyen et long termes (3 mois et +)
• Ton affectation répond à une fiche de poste. Les détails de ta mission sont sur la
fiche de poste qui t’a été transmise lors de ton recrutement.
-7-
Ce que tu peux apporter pour Virlanie (dons…)
Si tu as de la place dans tes bagages tu peux apporter :
• Des médicaments qui serviront au RAC ou aux maisons d’enfants. Réfère-toi
uniquement à la liste des médicaments de Virlanie disponible auprès de
Johanna Vandamme ou du coordinateur des volontaires
• Des jeux et du matériel pédagogique, réfère-toi à la liste des besoins de la
fondation. Voir annexe.
• Si tu as récolté de l’argent, confie-le au responsable du sponsorship qui le
distribuera suivant les besoins. Versez l’argent sur le compte d’Enfance Tiers
Monde (CCP 000 – 0039999 – 35) qui s’occupera de l’acheminer vers les
Philippines. Ainsi vos sponsors bénéficieront de l’exonération fiscale.
(Mentionner : Projet suivi par votre nom)
3.3. Que mettre dans ton sac à dos
Voici une petite liste générale pour t’éviter de vérifier ton sac plusieurs fois et pour être
certain de ne rien oublier. Il faut cependant savoir qu’on peut tout trouver sur place.
- maillots de bain (une ou deux pièces)
Les vêtements
- pull
- paires de chaussettes de sport
- T-shirts en coton
- paire de chaussures ouvertes et
- bermudas ou pantalons légers
fermée
- jean
- Une tenue habillée (pour les longs
- chemise pour sortir
termes en particulier)
- pyjama
Option week-end
- petit sac pour partir 2 jours
- sac à viande (des draps housse ont
disponibles sur place, ou au super
marcher du coin)
- Paréo
- Serviettes de toilette
- Coupe-ongles
- Bouchons d’oreilles
- Coton-tige
- Coton
- Petit miroir
- Sèche cheveux
La trousse de toilette
- Le nécessaire habituel +
- Tampons hygiéniques (plus dur à
trouver que les serviettes)
- Pince à épiler
Les papiers
- Passeport
- Extrait d’acte de naissance (pour
volontaire restant 6 mois ou plus)
- Carte bleue
- Carnet de vaccinations
internationales ou photocopie du
carnet de santé
- Ordonnance du traitement en cours
- Assurance voyage
- Carnet d’adresses
Les objets de tous les jours
- téléphone portable + chargeur
- appareil photo
- Moustiquaire imprégnée
- guide de voyage
- mini dictionnaire anglais/français
- Les numéros importants : personne à
prévenir en cas de problème, banque,
assurance...
- Billet d’avion
- Photocopies de tous les papiers en 2
exemplaires. Mettre un exemplaire en
soute avec l’adresse à Manille car si
jamais votre bagage se perd, ils
ouvrent le sac et cherchent où
réexpédier le bagage. Garder un
exemplaire avec soi en cabine.
- Lunettes de soleil
- Lampe de poche
- Couteau suisse
-8-
- Cadenas à code (et non à clefs pour
éviter de les perdre) pour fermer tous
ses bagages
En avion le poids et la dimension du bagage cabine dépend de la compagnie aérienne
renseigne-toi.
-Appareil photo
-Stylo à portée de main pour tous les
-Traitement en cours
formulaires
-1 bouteille d’eau
-Papiers
-Argent
Les interdits
-Lessive liquide ou en poudre
-Gaz (sauf briquet)
-Allumettes
-Solvants, et de manière générale
tous les produits inflammables
- En cabine : ciseaux, couteaux, et
autres objets coupants même les
coupe-ongles, aérosols (NB : les
déodorants peuvent partir en soute)
9
3.4. Vaccins et pharmacie : voir aussi www.itg.be
o Diphtérie – Tétanos – Poliomyélite (DTP ou DT Polio) : indispensable
La vaccination doit être à jour avant le départ. Rappel tous les 10 ans à partir de 18 ans.
o Hépatite A (Avaxim ou Havrix) : fortement conseillé
Vaccin efficace dès la 1ère injection mais renforcé par un rappel à 6 mois – 1 an. Valable 10
ans.
o Hépatite B (Genhevac B ou Engerix) : fortement conseillé
Vaccination en 3 injections à 1 mois d’intervalle + rappel 1 an plus tard, puis tous les 5 ans
ou en 2 injections à 1 mois d’intervalle + rappel 6 mois plus tard puis tous les 5 ans.
o Fièvre typhoïde (Typhim Vi) : fortement conseillé
Vaccination en une injection, efficace 3 ans. Attention, la vaccination ne doit pas vous faire
oublier les mesures d’hygiène.
o Tuberculose (BCG ou Monovax)
o Méningite à méningocoque A et C : conseillé
Vaccination en une seule injection, efficace pendant 4 ans.
o
Fièvre Jaune : vaccination en une injection valable 10 ans
Traitement en cours avec l’ordonnance même pour une contraception orale et :
- Compresses stériles, bandes, sparadrap
- Ciseaux, pince à épiler
- Thermomètre
- Antiseptique : Bétadine, ou Hexomédine, ou Mercryl
- Paracétamol (Doliprane, Efféralgan…),
- Antiseptique intestinal : Ercéfuryl
- Ralentisseur du transit intestinal : Imodium,Tiorfan
- Pansement gastrique : Maalox
- Antispasmodiques : Spasfon
- Antibiotiques Clamoxyl, Bactrim, Noroxine
- Anti paludéen Nivaquine, Paludrine, Savarine (seulement si vous comptez voyager
dans ces îles des Philippines)
- Antihistaminiques oraux contre les allergies : Zyrtec
- Collyre désinfectant : Biocidan
- Pommade antibiotique : Néomycine - Fucidine
- Pommade antimycosique : Myocoster, Prévaryl
- Insectifuges (Camaderm, 5/5, Autan…)
- Désinfectants pour l’eau
- Antiparasitaires : Apar (désinfection de la gale)
Remarque : Pensez à prendre de quoi entretenir vos lunettes et vos lentilles de contact
3.5. Les démarches administratives
Visa
Tu peux séjourner dans le pays 21 jours sans visa muni d’un passeport en cours de validité
(valable 6 mois encore après la date de retour).
10
Le visa est délivré par l’ambassade des Philippines pour une durée de 59 jours pour les
citoyens belges. (Voir aussi le site www.philembassy.be )
Il est possible de renouveler ton visa, une fois sur place, au service de l’immigration situé
dans Intramuros et à Makati ou bien le faire faire dans une agence moyennant environ 500
pesos de frais.
Fais ta demande de visa (demande un visa touriste, il n’y a aucun avantage a demander un
visa business et les démarches sont plus contraignantes) auprès de l’ambassade des
Philippines à Bruxelles : voir adresses utiles.
Tu peux aussi le faire à distance et il faut compter une semaine pour recevoir le visa chez
soi.
Pièces à fournir :
• Copie de votre passeport en cours de validité
• 1 photo d’identité
• Une photocopie du billet d’avion aller-retour (ou confirmation de votre voyage
par l’agence de voyage)
• 39 euros
• Carte d’identité belge
• Formulaire dûment rempli (voir annexe)
Pour l’envoi par correspondance prévoir une enveloppe timbrée auto adressée.
Enregistrement à l’ambassade (volontaire de plus de 6 mois)
Prévoir un extrait d’acte de naissance (disponible auprès de la mairie du lieu de naissance –
compter 2 semaines pour l’obtention)
Ton passeport en cours de validité.
L’enregistrement est gratuit et le bureau n’est ouvert que le matin.
3.6. Budget à prévoir
La vie aux Philippines est bon marché, la monnaie est le Pesos philippin (1€ = 65 pesos
environ).
Le budget moyen d’un volontaire Virlanie est de 200 à 300 euros par mois.
Les précisions apportées ci-après dépendent généralement du type de mission du
volontaire : un volontaire court terme (1 a 3 mois) aura des besoins différents d’un
volontaires moyen ou long terme.
Il y a globalement 2 étapes :
• Le premier mois le volontaire est accueilli en maison d’enfants pour s’intégrer plus
rapidement (suivant les places disponibles). Le logement et la nourriture lui sont
entièrement fournis. Suivant le lieu de son affectation le volontaire devra prévoir de
prendre son repas de midi à l’extérieur (exemple au RAC, ou à Payatas). Durant ce
premier mois les dépenses sont faibles : pas de frais de nourriture ni logement, le
renouvellement de visa se fait le 2eme mois, le volontaire ne peut pas encore
prendre de vacances et le budget sorties ou week end a l’extérieur est généralement
très limité. Si le volontaire est un long terme il aura prévu de s’acheter ses vêtements
sur place et de partir avec le minimum, il faut donc inclure cette dépense qui dépend
de chacun (une chemise coûte en moyenne 400 pesos).
150 euros sont suffisant pour le premier mois.
•
A partir du 2eme mois le volontaire est transféré en dans l’une des 2 maisons de
volontaires. Il doit alors prendre en charge sa nourriture et participer aux frais de sa
maison à hauteur de 500 pesos. Il doit aussi inclure les frais de visa. Le premier visa
est toujours plus cher (5000 pesos environ, les visas suivant sont à 3000 pesos
environ) ensuite il doit le faire renouveler tous les 2 mois. Le budget « sorties et week
11
ends » aura aussi augmenté. Suivant le niveau de vie du volontaire on compte en
moyenne 200 à 250 euros pour les mois suivants.
Si le volontaire souhaite louer une maison ou un appartement il lui faut prévoir entre
3000 et 5000 pesos par mois en moyenne (tout dépendra du type d’appartement et
du nombre de colocataires qui partageront les frais).
4. Une fois sur place
4.1. Ton arrivée à la fondation
1 semaine avant ton arrivée
Préviens Enfance Tiers Monde et Virlanie de ton arrivée à l’aéroport. Communique ton
numéro de vol, ta compagnie, ton heure et date d’arrivée.
Si ton avion arrive après 22 h ou un dimanche il y peu de chance pour qu’on vienne te
chercher à l’aéroport, suis le mode d’emploi suivant.
Aéroport – Virlanie. Mode d’emploi
Voici quelques petites astuces et recommandations pour se rendre de l’Aéroport à la
Fondation.
• Echangez quelques pesos à l’aéroport (50 euros ou 60 $ sont suffisants). Il y a
beaucoup de bureaux de change avant la sortie.
• Si vous n’avez pas trop de bagages essayez de sortir de l’aéroport pour prendre
votre taxi, ça coûtera vraiment moins cher. Les taxis doublent ou triplent leurs prix
quand ils partent de l’aéroport.
• Suivant le trafic et l’heure de votre arrivée le coût moyen pour arriver jusqu'à la
Fondation est de 150 pesos (200 pesos maximum)
• Le temps de trajet varie entre 30 et 60 min
• Voici les indications à donner au taxi :
Vito Cruz extention (préciser « Kamagong » car Vito Cruz extention est très longue)
Une fois à Shopwise (grand supermarché) demander Virlanie Foundation, Mola Street corner
Sunrise Avenue (proche du Makati Coliseum)
S’il y a un problème voici le numéro de la fondation : 896-2289
4.2. Ton hébergement au sein de la fondation
Trois possibilités :
1. Tu as prévu le budget pour te louer un appartement ou une maison après ton mois
d’intégration en maisons résidentielles
2. Tu passes un mois (ou deux) en maison résidentielle (maison dans laquelle vivent les
enfants). C’est une période d’immersion culturelle.
3. Tu loges dans l’une des deux maisons de volontaires.
Dans ces 2 derniers cas il y a des règles strictes à respecter.
Les règles de la fondation
• Avant ton arrivée tu signes un « accord de bénévolat » qui a valeur de contrat et une
« Charte du bénévole » (voir annexe) qui stipule tes devoirs et obligations envers la
fondation.
Comme tout contrat il peut faire l’objet d’une rupture selon les termes suivants :
12
« La Fondation se réserve le droit de mettre fin à cet accord, en cas de
dysfonctionnement grave et de dérogation à la charte du bénévole qui suit cet
accord.
La / le bénévole peut mettre fin à sa mission pour raison personnelle grave.
Dans les deux cas, chacun s’engage à prévenir par écrit, de sa décision, l’autre parti
dans un délai d’un mois pour les moyens termes et de 3 mois pour les longs
termes. »
• Une fois sur place suivant le lieu où tu résides il te faut respecter à la lettre certaines
règles :
En maison résidentielle tu dois :
• Respecter les horaires de la maison et le couvre feux
• Tu dois partager au moins 2 repas par jour avec la famille de ta maison.
• Tu dois toujours garder une tenue propre et décente, même si tu es seul dans ta
chambre.
• Ton hygiène corporelle doit être irréprochable (les Philippins sont très sensibles aux
odeurs corporelles).
• De même ta chambre doit toujours rester propre et bien rangée.
• Fait attention à ton langage, les jurons (même dit dans une langue étrangère) sont
compréhensibles par les enfants
Ces règles te seront rappelées dès ton arrivée par un responsable de maison.
En maison de volontaires
Deux maisons, à proximité de l’office, sont mises à disposition des volontaires.
• Une participation financière de 500 pesos/mois te sera demandée pour les frais de
collectivité (eau, produits ménagers, …).
• Cette maison se veut d’être à la fois un lieu de vie, d’échange, de détente. Plusieurs
nationalités se côtoient. A chacun de découvrir la culture et le rythme de vie de l’autre
et de les respecter.
• La maison des volontaires étant un lieu de passage, il est demandé à chacun de faire
attention au matériel. Une caution de 500 pesos te sera également demandée lors de
ton arrivée, et retournée la veille de ton départ en fonction de la propreté de ta
chambre.
• Garder la maison propre, notamment les pièces communes, les salles de bains et
cuisine
• S’assurer que la porte d’entrée est constamment fermée à clef (même quand tu es à
l’intérieur)
• Respecter le silence après 22h
• Aider les nouveaux volontaires à prendre leurs marques dans la maison
Remarque : Les visiteurs (amis, petits copains, famille..) ne sont pas autorisés à rester la
nuit dans la maison des volontaires. Plusieurs hôtels au prix abordables pourront te
permettre de les loger aux environs de Virlanie.
13
4.3. Ton intégration dans la fondation
Ton parrain sera là pour t’aider à t’intégrer au mieux en te présentant les différentes
maisons de Virlanie, le quartier, le staff et les volontaires sur place.... Il pourra également te
permettre de découvrir quelques programmes de Virlanie en te présentant par exemple les
programmes sur lesquels il est affecté.
Si ce n’est déjà fait, tu auras également un rendez-vous avec le ou la responsable des
volontaires qui te présentera l’organisation générale de Virlanie ainsi que les « règles du
jeu » à respecter. Cet entretien sera également l’occasion de revoir avec toi les objectifs de
ta mission à partir de ta fiche de poste…
Par la suite, tu devras veiller à rencontrer le responsable de ton programme (Philippin ou
volontaire) qui pourra ainsi te présenter dans le détail le programme sur lequel tu
interviendras, le contenu de ta mission, ton emploi du temps.. Il sera également là pour
répondre à l’ensemble de tes questions.
N’hésite pas également à aller rencontrer dès ton arrivée le président Dominique et la
directrice Beth de la fondation. Tu pourras en profiter pour confier au président tous tes
papiers importants, argent qui seront conservés précieusement dans le coffre de Virlanie.
4.4. S’orienter à Manille
Tu n’auras que l’embarras du choix pour te déplacer à Manille. Le tout est de savoir quoi
prendre quand…Les différents moyens de transports
-
Tricycle: généralement des motos mais parfois des pedi- cab, les tricycles sont
utilisés sur de courtes distances. Dans le quartier, il faut compter environ 10 pesos la
course.
-
Jeepney: les jeepneys sont des “taxis bus” qui ont chacun une destination très
précise indiquée à l’avant du jeep. Il faut compter généralement 5.50 pesos par
trajet, parfois un peu plus.
-
Megataxis : version plus agréable que le jeepney (moins de pollution, climatisé..)
mais moins fréquents et plus chers. Il faut compter environ 10-20p par trajet
-
Taxi : avant de partir, veille bien à ce que le chauffeur ait mis en marche le compteur
qui commence à 25p. Bien moins cher que chez nous !
-
Bus: ils relient le nord (Novaliches) au sud de Manille (Alabang et Muntinlupa). 5-10p
-
Light Rail Transport (LRT) : Rapide, agréable (air conditionné), avec en prime un
wagon féminin pour 12 pesos. Pour prendre le LRT de Virlanie, prendre un jeepney à
Dulo direction Vito Cruz, Taft Ave nr LRT.
-
Metropolitan Rail Transport (MRT): Parcourt toute la longueur de Manille: peu cher,
fréquent mais avec parfois de longues files d’attentes pour les billets.
Correspondances avec les stations LRT à Edza et Blumentritt.
Fait attention dans les transports, verrouille les portes des taxis et méga taxi et sois
vigilent dans les jeepneys. Ce sont dans les transports que les vols et agressions sont les
plus fréquents.
14
S’orienter dans Virlanie
Une bonne carte pourrait t’aider à te repérer plus facilement dans Manille (cf.
METROMANILA STREETMAP Anvil Publishing).Tu peux en acheter une au National
Bookstore, SM Shopping Malls pres de Harrison Plaza; Vito Cruz.
Les maisons familiales:
La majorité des maisons se situe dans le même quartier de la Paz Village. Seules quelques
unes y sont excentrées :
Drop-in Centre (DIC) : prendre un trycicle de l’office (ou y aller à pied pour les plus
courageux) direction Zobel Roxas jeepney dulo, puis marcher le long de ce boulevard
jusqu’au coin de Coral St (numéro 1501).
Herod Home Para Sa Bata (HHPS) : prendre un tricycle jusqu’au 8531 Caong St, San
Antonio village.
Elizabeth Home (EH) : aller jusqu’à Zobel Roxas dulo, puis prendre un jeepney pour TAFT
Ave/Vito Cruz, et descendre à Conchu St. Numero 2535.
La Ferme : Buhay Kalikasan. Brgy Duhatan Balayan Batangas. Comptez environ deux à
trois heures de trajet en bus.
Les programmes:
Les programmes sont davantage éloignés les uns des autres :
-
Reception and Action Center (RAC) : prendre un Jeepney jusqu’à Vito Cruz,
puis prendre le LRT jusqu’à la station Central Terminus. A la sortie du LRT,
prendre à droite puis la première à gauche (le RAC se situera quelques
dizaines de mètres plus loin sur ta gauche).
-
Sibuhi et Magellan : 4052 Yague St. La Paz Village, situés à quelques rues de
l’office.
-
Payatas « la montagne d’ordures ». Prendre un Tricycle jusqu’à Pasong
Tirad puis prendre un Jeepney jusqu’à Guadaloupe-Ibabaw où tu prendras un
Bus pour Fairview en t’arrêtant à Litex, ou bien tu prendras le MRT à
Guadaloupe jusqu’à Quezon Ave puis un Jeepney jusqu’à Urban. Compte
environ deux heures de voyage.
-
Tondo - Estero: Prendre un Tricycle pour te rendre à la station de jeepney de
dulo, puis prendre un jeepney jusqu’à Taft Ave, où tu trouveras un deuxième
jeepney (ou mega taxi) pour Divisoria (finir à pied pour aller à Estero), où il ne
te restera plus qu’à prendre un dernier jeepney pour Moriones dulo.
S’orienter dans le quartier
Pour te changer un petit peu de la cuisine philippine, tu seras content de découvrir le
supermarché à l’américaine Shopwise situé à dix minutes à pied de l’office. Pour t’y rendre à
pied, remonte la rue de l’office (Mola St) jusqu’à Chino Roces intersection.
Tu pourras également trouver une petite poste (plus chère que la poste centrale), des
banques, une variété de petits restaurants, une pharmacie (Mercury Drugstore) et
également le Digicafe, Internet café.
15
L’église moderne de la Paz qui est juste à l’angle de la rue Archimède situé à proximité de
l’office propose une messe quotidienne.
Un centre sportif est également situé à proximité de l’office avec piscine, terrain de tennis,
basket…Mais attention aux prix qui sont assez élevés (150 pesos l’entrée de la piscine) :
YMCA l, Sacred Heart St (Dao St sur une carte).
16
4.5. Tes week-ends et vacances
Sur Manille
Voici quelques idées de sorties sur Manille :
Centres commerciaux:
Ayala Center Makati (Greenbelt, Glorietta) ; SM Megamall (le long d’EDSA), Robinson Plaza
(en face de la banque centrale à Malate)
Marchés: Divisoria, Quiapo, Libertad
Les quartiers à ne pas rater:
• Malate pour sa vie nocturne
• Intramuros, quartier le plus ancien de Manille
• La ville chinoise (Chinatown)
• Cimetière chinois
Balades:
•
•
Rizal Park
Manilia Bay (Roxas Boulevard)
Les musées:
o
o
Ayala Museum
Fort Santiago (au nord ouest d’Intramuros)
En province
Quelques idées destinations week-end transmises par les volontaires :
•
•
•
•
WHITE BEACH À MINDORO (A 4 H DE MANILLE ENVIRON EN BUS ET BATEAU)
CORON ISLAND (12 HEURES DE BATEAU DE NUIT, RETOUR LE LUNDI MATIN)
LAC TAAL
MONT PINATUBO (VOLCAN)
Les volontaires peuvent prendre une semaine de vacance toutes les 6 semaines travaillées,
voici quelques exemples de destination :
•
•
•
•
•
•
L’ILE DE BOHOL POUR SES « CHOCOLATES MOUNTAINS » ET SES TARSIERS
L’ILE DE SIQUIJOR
LES RIZIERES DE BANAUE POUR DECOUVRIR LA HUITIEME MERVEILLE DU MONDE !
BORACAY POUR SA MAGNIFIQUE PLAGE ET SON COTE FESTIF
PALAWAN NORD POUR SON COTE SAUVAGE
MINDORO OCCIDENTAL (APO REEF)
Il est rappelé à tous les voyageurs que les Philippines se trouvent d'avril à octobre en saison
des pluies, moussons et typhons. Il est fortement conseillé de consulter les sites
météorologiques avant de partir à cette époque.
5. Le retour
•
Transmettre ses compétences avant de partir
La fin de ta mission approche à grands pas... Il te faut donc préparer au mieux ton départ en
veillant à transmettre ton savoir et savoir faire au nouveau volontaire affecté sur ta mission.
Dans le cas où il n’y aurait pas de nouveau volontaire, il est important que tu rédiges un
rapport d’activité le plus complet possible afin que tu anticipes toutes les questions ou
17
problèmes que pourrait avoir ton successeur. Tu auras également la possibilité de faire un
point avec le volontaire avant qu’il ne parte pour Virlanie (par mail).
•
Réaliser un rapport d’activité de sa mission
Virlanie demande à tous ses bénévoles de réaliser un rapport d’activité. Ce rapport doit être
succinct (de deux à cinq pages) et si possible être rédigé en anglais. Il doit présenter ton
activité sur Virlanie, les freins et accélérateurs d’un tel projet, ta perception de la fondation…
•
Ne pas oublier la logistique !
N’oublie pas de réaliser ton « circuit de départ » avant de partir :
-
Une semaine avant ton départ : contacter le coordinateur des volontaires afin
qu’il te remette si tu le souhaites une attestation de mission ainsi que le kit
des volontaires, support de communication sur CD Rom.
la veille ou le jour du départ, prendre rendez-vous avec la responsable RH ou
la coordinatrice des volontaires pour l’inspection de ta chambre (et remise de
ta caution si tu en as pris soin !)
le jour du départ : remettre les clefs de la maison au responsable de maison.
Adresses utiles
Virlanie Foundation Inc.
1 Mola Street, corner Sunrise Avenue, La Paz
Village
Makati, Manilla, Philippines
Tel. 00 632 / 896 22 89 Fax. 00 632 / 895 52 32
e-mail: virlanie@vasia.com
ENFANCE TIERS MONDE ASBL/KINDEREN
DERDE WERELD VZW
Albertinaplein 2
1000 Brussel
tel. 02 503 11 53
fax. 02 513 20 66
e-mail: etm.kdw.brussels@skynet.be
contact: Johanna Vandamme
privé 0032 57 20 89 91 ou 0032 476 67
98 62
Ambassade van de Filippijnen in België
Ambassade van België in de Filippijnen
9th floor, Multi-National Bank Corporation Center Molièrelaan 297
1050 Brussel
Tel. 02/ 340 33 77 (consulaat)
6805 AYALA AVENUE, SALCEDO VILLAGE
1227 Makati – Metro Manilla
Tel. 00 632 / 845 18 69 Fax. 00 632 / 845 20 76 www.philembassy.be
Forum de Virlanie : http://virlanie.free.fr sur lequel on peut trouver des informations
pratiques, des témoignages etc…
Mailing list de Virlanie : s’inscrire auprès de Cédric Jaeg : yuandee@yahoo.fr pour recevoir
des infos ou émettre des messages aux autres volontaires.
Prolongation de ton visa :
O Bureau de l’immigration,
Makati Office, G/F BOI bldg, 385 Gil Puyat Avenue, Makati City,
Tél. : 897 5335, 899 2766
Manila Office, Intramuros, Manila. Tél : 338 4460, 527 3257.
Monday - Friday
8AM- 12AM and 1PM- 5PM
18
O Travel counsellors (pour des démarches simplifiées moyennant 500 pesos de frais)
Grd Floor Peninsula
Court Makati Ave Corner
Paseo de Roxas - Makati
815 40 231 25
travconsales@pacific.net.ph
O Mondial Tour (pour des démarches simplifiées moyennant 500 pesos de frais)
Herrera Cor.Valero Sts – Salcedo Village
1200 Makati City
Tel: 753 29 01
Déclaration de ton arrivée (obligatoire pour les missions de six mois et plus) :
Ambassade de Belgique à Manille
Opening hours
Address
Monday to Thursday: 8 AM to 4 PM
Friday: 8 AM to 2 30 PM
Multinational Bancorporation Center
9th floor - 6805 Ayala Avenue
Makati City - Manila
Republic of the Philippines
Tel:+ (63) (2) 845.18.69
Fax:+ (63) (2) 845.20.76
manila@diplobel.org
General information on visas and
appointments for interviews
1 909 1014545 (PLDT)
1 903 1014545 (Bayantel)
1 900 1014545 (Globe)
Information on pending visa applications
Tel:+ (63) (2) 845.18.69
Visa matters: 9 AM to 11 AM
Consular matters: 9 AM to 12 AM
+ upon appointment
Données adresse AMBASSADE PHILIPPINES
AVENUE MOLIERE / MOLIERELAAN, 297 1050 IXELLES
02.340.33.77
02.340.33.78
02.345.64.25
Médecins Généralistes :
o
Dumaual Medical Centre à Primo Rivera St (En sortant de l’office, remonter la
rue mola puis prendre la première rue à droite, le centre medical se situe
quelques mètres plus loin sur la droite)
o
La Paz medical centre, Archimedes St, sur la route de la station de jeepney à
dulo.
19
Hôpital :
Makati Medical Centre (private) : 2 Amorsolo St. cnr Dela Rosa St. Makati.
Dentiste :
Miranda . Room 304 third floor
Gitewey center. Magallenes
Tél. 02 852 70 46
Autres :
MAKATI CENTRAL POST OFFICE:
SEN GIL PUYAT AVE NEAR CNR OF AYALA EXTENSION
844 0150
8AM-5PM MONDAY- FRIDAY
LECTURE
« Les différences culturelles »
Clair MICHALON
« Le dieu volé »
Série de légendes
Francisco SIONIL JOSE – Editions Unesco
« Les Philippines »
Histoire des Philippines
KARTHALA
« Nole me tangere »
(N’y touchez pas)
José RIZAL
« Les antitrottoirs de Manille »
Père TRITZ – Fayard
« Lonely Planet » (excellent guide) « Le petit Futé »
« Tagalog »
Méthode de langue – ASSIMIL
« Il y a des fleurs blanches » Journal d’un bénévole à Virlanie
Yves Aillerie – A CONTRARIO
20
Annexes
A SAVOIR… POUR TOUS LES BENEVOLES
Cette note reprend les choses importantes à savoir.
• Tout bénévole arrivant à Manille doit se rendre à la sortie de l’aéroport, traverser la
route des taxis et se placer face à la lettre « V » représentant l’initiale des
accueillants. Une personne de Virlanie sera présente avec une pancarte au nom de
la Fondation.
• Les trois premiers jours à la Fondation sont des jours d’ « acclimatation » et il ne
sera pas demandé d’activités précises.
• Durant tout le premier mois, les bénévoles sont confiés quelle que soit leur
mission, à une maison. Ils vivront avec les enfants et le staff, devant respecter les
règles instaurées dans cette maison.
• Pour les bénévoles restant plus d’un mois à la Fondation, il y a, selon les
disponibilités du moment, possibilité de vivre, après ce premier mois dans une des
deux maisons des bénévoles. Ces maisons demandent une vie communautaire
entre bénévoles, un partage des frais autres que le logement gratuit, et des tâches.
Fumer est accepté uniquement dans ces deux maisons.
• Une mission sera confiée au bénévole après les trois jours d’adaptation. Cette
mission sera sous la responsabilité de Tess, responsable des bénévoles.
• Le choc de la misère rencontrée à Manille et de la différence des cultures provoque
chez tous des émotions fortes. Il est très important de pouvoir les exprimer quelles
qu’elles soient. Différents points d’écoute sont à la disposition du bénévole, il est
important de les utiliser.
• Tess, au moment où elle confie la mission du bénévole, lui donne des horaires à
respecter ainsi que les conditions de congés. En règle générale, 1 semaine de
vacances pour 3 semaines de travail.
• Le désir de s’éloigner de Manille, pour « prendre l’air » est souvent très prégnant
au moment des week-ends. Il est important, avant de se lancer dans un voyage de
mesurer les temps de transport toujours très longs en raison du trafic et de l’état
des routes avant de prendre la décision de partir.
• Tous les bénévoles partant même à court terme doivent respecter à la lettre
l’accord signé en Belgique et le faire signer à l’arrivée par Dominique et Tess.
• Les vêtements doivent être légers, de préférence en coton, faciles d’entretien.
Emmener un « sac à viande » ou des draps en coton pour vous protéger des
moustiques pendant la nuit. Prévoir un pull et des vêtements de pluie pour ceux qui
partent en saison des pluies. Faire attention à ne pas emporter des tenues
provocantes, les Philippins sont très sensibles à ce fait.
•
•
Il n’y a pas de paludisme à Manille, cependant si le bénévole envisage un voyage
dans les îles infestées, il y aura lieu d’emporter un traitement à commencer
seulement quelques jours avant le voyage. Il faut prévoir néanmoins une protection
contre les moustiques. Des produits efficaces et bon marchés, comme ‘OFF’ sont
en vente à Manille.
Les médicaments à emporter sont ceux traditionnellement pris pour un voyage à
l’étranger : désinfectant, pansements, médicaments anti-diarrhéiques, antimigraineux, contre le rhume, aspirine et bien sur tout traitement prescrit en
Belgique par un médecin.
21
•
Il est bien d’emporter également des pastilles pour purifier l’eau, il est strictement
déconseillé de boire l’eau du robinet. Des bouteilles d’eau purifiée sont en vente
partout dans Manille. Vous pouvez utiliser les pastilles purifiantes pour l’eau de la
toilette.
•
Ne pas oublier un canif (pas dans votre bagage à main !), une lampe de poche, des
tampons pour les filles (introuvables à Manille) quelques livres en
français/néerlandais pour ceux qui aiment la lecture et dont l’anglais ne permet pas
une lecture dans cette langue.
Il est toujours apprécié par les « anciens bénévoles » et le Président que le
bénévole arrive avec …saucissons et fromages !
Il est demandé au bénévole d’avoir le souci de ranger ses affaires et de faire preuve
de soins et propreté dans les maisons. Les Philippins y sont très sensibles.
On trouve très facilement des cybercafés, très bons marchés d’ailleurs, à Manille,
le téléphone pour la Belgique est cher.
•
•
•
N’oubliez pas de me prévenir de votre date et heure d’arrivée à
Manille afin qu’on puisse venir vous chercher à l’aéroport !
22
Virlanie Foundation – Manille – Philippines
LA CHARTE DU BENEVOLE
La / le bénévole s’engage :
•
A respecter les orientations, les valeurs et la philosophie retenues par la
Fondation.
•
A garantir en permanence le bon fonctionnement de la mission qui lui est
confiée
•
A respecter tous les termes du contrat établi entre la Fondation et ellemême / lui-même
•
A respecter la confidentialité de toutes les situations vécues à la Fondation
•
A respecter les équipes, enfants et autre population philippines dans leur
différence de culture.
•
A rester neutre dans les conflits pouvant survenir entre les équipes de
travail
•
A ne consommer aucune drogue ou produit illicite
•
A respecter les lois en vigueur dans le pays
•
A présenter une tenue correcte en toute circonstance.
La Fondation s’engage à :
•
Recevoir la /le bénévole dans les conditions établies par la convention
•
Assurer sa sécurité dans les conditions normales de la mission
•
Assurer son logement et certains de ses repas ainsi que le matériel courant
nécessaire à sa mission
Le………/……/……
Écrire «lu et approuvé»
La /le bénévole
X
23
24
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising