GROUPE PILOTAGE DU 22/01/08 COMPTE RENDU Présents : A

GROUPE PILOTAGE DU 22/01/08 COMPTE RENDU Présents : A
GROUPE PILOTAGE DU 22/01/08
COMPTE RENDU
Présents : A. MANAC’H (FNFR) , Nelly LOPEZ (CFMJC) ; Michel RABAUD(DGLFF);
Pierre MONTAUDON ; Patricia BRENNER (FNCS) ; Huguette BONOMY (FFMJC) ; Marie
jo RAGOT (CIRASTI); Catherine BEAUMONT (PEC) ; Françoise ROUARD et Jean Pierre
CHRETIEN (CNAM) ; Laurent ASSATHIANY (MDS ; Coordinateur du projet).
Les chargés de mission en région :
Nora BOUKHELIFA (Lorraine) ; Dominique BOUVEAU (Rhône Alpes) ; Stéphane
INGOUF (Aquitaine) ; Julien OUVRARD (Picardie) ; Michel TIMMERMAN et François
MOREAU (Pays de Loire)
Absents : Line Colson
Présence le matin de Marika…. (Lettone) ; intervient sur projet d’échange avec PEC et est
interprète. Structure très important représente 50 associations de jeunesse et travail sur les
affaires politiques
V.
Temps d’information sur la riposte face aux coupes budgétaires :
Remontée des régions pour annoncer les catastrophes dans les financements DRAC. Tout ce
qui concerne le travail en direction des publics étant amputé (50 à 60 %) ou supprimé.
Demande de rencontre avec la Ministre pour un conseil national culture. Décision en
présence des 11 Fédérations d'éducation populaire de la charte culture EP réunies le 18/12
de faire :
••• Un courrier à la Ministre ; mais seuls 3 présidents l’ont signé dans les délais
demandés ; ce qui pose problème
••• De travailler à un courrier aux élus de territoires
Depuis lancement de la mobilisation dans le milieu cinéma. La décision de faire une
mobilisation le 4 février devant les DRAC et au ministère a dû être annulée faute de
répondant et des freins au sein de plusieurs fédérations. CNAJEP pas parti pour mobiliser.
Repli sur la rédaction d’un texte d’appel rédigé pour tout le monde. (Ministre, réseaux
interne et externe) et invitation à se joindre aux protestations dans les régions.
La FNFR s’ occupe de la mettre en ligne pour en faire une pétition à signer.
2400 signataires à la date du 6/02/08 après une petite semaine de mise en ligne
VI.
Tour des régions sur les premières actions repérées et les partenariats
AQUITAINE
Institutions
­
Groupe d’appui encore en phase de constitution
­
DRJS : Conjoncture compliquée à la (grandes incertitudes voire menaces sur
l’avenir de services). Probable participation à un groupe d’appui.
­
DRAC : rencontre du référent le 8 février.
Fédérations d'éducation populaire partenaires
­
PEC CMJCF pas présent sur le territoire
­
Structure Cirasti 33: pas le temps de participer à un projet
­
FDFR Aquitaine : Yves Jacques rencontre en Dordogne, partant mais pas d’actions
précises transmises pour l’instant.
­
FFMJC : Deux actions déjà remontées.
­
Centres sociaux : mobilisation en Dordogne. Gironde participe également. Pyrénées
atlantique intéressé pour travailler sur l’idée trouve les délais trop courts
­ Quelques contacts hors Fédération d'éducation populaire.
Recensement des premières actions, voir le tableau joint.
Les contacts établis ainsi que le nombre important d’actions déjà identifiées permet de
penser qu’il y a matière à prévoir un temps de rencontre régional avec les différents
porteurs dans des modalités qui restent à définir.
LORRAINE ET ALENTOURS
Coté Institutions
Pas beaucoup avancé sur ce terrain ; invitations à lancer pour le groupe d’appui du 25
février.
Coté Fédérations d'éducation populaire partenaires
Lorraine : bon répondant coté FFMJC CS et FR
Alsace : Centre sociaux ; CIRASTI ne se sent pas concerné à priori.
Champagne Ardenne : FFMJC et CMJC
Première réunion du groupe d’appui a eu lieu. Prochain rendez vous : le 25/2 . Échange sur
nos modes de travail qui peuvent être différents.
Remarque par rapport au 4 pages : suscite l’envie de faire des projets dans ce sens (FFMJC
Meurthe et Moselle.)
Recensement des premières actions, voir le tableau joint.
PAYS DE LOIRE
Michel fait part d’un certain retard qu’il a pris dans le projet compte tenu de différentes
préoccupations à traiter par ailleurs. Plus disponible dans les temps à venir. Une rencontre
a eu lieu pour caler la répartition des choses à faire avec Huguette et François Moreau qui
effectuera des entretiens.
Coté Institutions
Contact établi avec la DDJS 72 ; le Conseil Régional Pays de Loire ; et le CG 72
Courriel envoyé à la DRAC
La première réunion du groupe d’appui n’a pas encore eu lieu.
Coté Fédérations d'éducation populaire partenaires
­
FDFR 72 ; plus au fait des choses
­
PEC en Loire Atlantique
­
Cirasti : difficulté à identifier actions relevant de PP
­
Centres sociaux : des actions identifiées mais pas pris contact avec la FD 72 selon
indications du Codepi. Attend retours de la FD 79
Attire l’attention sur la nécessité de ne pas faire de bévues diplomatiques dans les
relations avec les fédés. Ex : la FDFR 72 et Centre sociaux travaillent fréquemment en
Sarthe. Souci pour la responsable FR si on n’associe pas la FDCS.
Les gens ont lu le quatre pages mais en général ne sont pas allés plus loin.
Projet du CIRASTI dans la Vienne avec aussi les Francas. Tranche d’avis, théâtre
d’improvisation pour travailler sur des débats.
Recensement des premières actions, voir le tableau joint.
RHONE ALPES
Dominique informe que sa structure qui est en train de fermer, ce qui la mobilise
beaucoup ces temps et fait qu’elle a pris un peu de retard.
Coté Institutions
Accueil pas très enthousiaste à la DRAC lors d’un 1 er RDV. N’est pas retourné )à la charge.
N’est pas venu aux groupes d’appui.
Jeunesse et Sports : une personne fait un gros travail autour du livre dans la Loire Isabelle
de la Poterie. Mais ne représente pas l’institution.
Coté Fédérations d'éducation populaire partenaires
foyers ruraux très bon contact partant mais pas d’infos sur actions à ce jour
2 ème réunion du groupe d’appui le 10 janvier ; parasitée par le comportement du
directeur des « arts du Récit « , festival de contes en Isère.
A choisi délibérément de laisser de coté des actions avec des ateliers écriture rap ou Slam
car il y en a pléthore mais ne cadrent pas forcément avec les critères affinés lors de la
réunion du 29 nov.
Recensement des premières actions, voir le tableau joint.
PICARDIE
Coté Institutions
La DRAC: contact établi (Dominique Baillon, Isabelle Rosace) mais sans effet concret à ce
jour.
DRKJS : depuis 6 mois en réorganisation. Compliqué d’identifier le bon interlocuteur.
Coté Fédérations d'éducation populaire partenaires
Le groupe d’appui s’est constitué pour l’instant avec les fédés présentes. 2 réunions ont eu
lieu. La prochaine : le 5 février. intérêt assez fort sur l’action car on s’est retrouvé sur les
objectifs. Problème de disponibilité dans des fédés avec toute petit structure(foyer rural,
Centre sociaux).Interrogation sur la forme sous laquelle il faudra ramener l’information sur
les actions.
Rencontre prochaine du CRAJEP.
Recensement des premières actions, voir le tableau joint.
LANGUEDOC ROUSSILLON
Line absente ; pas d’informations reçues de sa part. Il n’y a pas eu de rencontre collective
à ce jour. Cette situation devient problématique. Catherine va contacter Line pour avoir
des précisions. Infos au groupe dans la semaine.
Solutions envisagée : voir si quelqu'un dans la boutique d’écriture peut suppléer
accompagner. Les Foyers ruraux peuvent aussi prendre le relais.
Courriel de Catherine en date du 25 janvier :
« Line Colson s'est engagée a rattraper le temps perdu, c'est-à-dire, l'organisation d'une
réunion du comité opérationnel et la collecte d'informations sur les actions susceptibles
d'être retenues. Je m'engage, pour ma part, à faire un point régulier avec elle sur
l'avancement de ce travail afin que soit adressé au groupe les informations avant la
réunion du 27/02. »
III. Echanges suite aux informations sur les actions
Satisfaction devant le nombre et la diversité de ces premier recensement ; la matière
ne va pas manquer. C’est encourageant pour le projet.
L’interférence entre espace privé et espace public (comme enjeu de reconquête)
semble assez présente (Nelly)
A ce stade pas repéré grand chose introduisant des dimensions d’expertise autour de
concepts comme les « savoirs mutuels », les «savoirs égaux » (Alain)
Vigilances suggérées pour le recueil des actions
La dimension de la médiation est très présente, notamment dans les actions où il y a
interventions d’artistes. Important d’aller voir de plus près comment les choses
s’articulent entre les différentes parties concernées par le projet ; pourquoi a t on sollicité
un artiste ? quels allers retours entre paroles recueillies, paroles retransmises ? quels
effets produits sur les gens concernés ?
Utilité d’aller regarder des projets qui permettent de construire une parole ensemble
et pas seulement en juxtaposant des paroles individuelles
Des actions apparemment « classiques » peuvent révéler des processus et des
évolutions intéressantes. Ne pas se laisser embarquer par la seule dimension innovante.
Interrogations sur la prise en compte de certaines actions en tant qu’actions relevant de
Paroles Partagées.
Action autour jeux coopératifs ( Aquitaine) : y a t il une production spécifique mettant en
jeu la parole autour de ce support ?
Action soutien scolaire (Amiens) : la parole des jeunes intervient dans une phase : quand il
y a présentation des petites productions électroniques aux adultes. Est ce suffisant ?
A propos des critères de choix des actions
Reprise , pour validation, de ceux qui ont été précisés lors de la rencontre des référents
régionaux du 29/11/2007 (voir note méthodologique pour le choix et recueil des actions)
Au delà des critères permettant d’avoir une vraie diversité (publics, territoires, modes
d’action…)
Le fait que l’action donne lieu effectivement à la construction de sens et d’une parole
collective. (Il ne peut donc simplement s’agir d’actions où l’on échange entre soi). Pour aider
à discerner les actions sur cette dimension :
- Le fait qu’il y ait bien un objet identifié autour duquel la parole se construit
- Le fait qu’il y ait une démarche en plusieurs temps, une progression, un cheminement
- Le fait qu’il y ait une production de quelque chose visible, d’entendable, de perceptible par
d’autres que les locuteurs.
L’aspect innovant/rénovant de l’action que ce soit dans le domaine concerné, les
manières de faire mises en œuvre, le partenariat constitué
Précision complémentaire : qu’il y ait un intérêt explicite exprimé par la structure
porteuse de l’action pour être dans PP.
Toutes les actions ne pourront faire l’objet du travail de recueil. Afin d’éviter les
susceptibilités et autres déceptions, suggestion d’organiser avec le groupe d’appui une
rencontre régionale(dans une forme à définir).
Suites du travail
Lors de la prochaine rencontre, chaque référent vient avec une liste qui comprendra entre
10 et 15 actions pré sélectionnées. Si possible avec validation du groupe d’appui. Ceci afin
d’avoir une petite marge pour faire des choix et permettre d’en retenir une dizaine.
IV.
•
Communication médiatique sur le projet
François Moreau a envoyé l’info à Association Mode d’emploi. Interview prévue de
Laurent par tél.
Ne pas hésiter à informer d’autres supports spécialisés (TESS, Liaisons Sociales…)
•
Comment diffuser, relayer ce projet sur le plan des médias ?
Dans l’éducation populaire nous avons un vrai déficit de communication ciblée et
qualitative (Huguette)
Sont mentionnées quelques émissions radio ou TV qui pourraient avoir un intérêt pour les
actions concernées par PP :
Esprits Libres» présenté par Guillaume Durand sur A2 ; « Ce soir ou jamais »
présenté par Dominique Taddei sur F3 ; « Café Picouly » sur France 5 ; émission
d’Arnaud Laporte sur France culture
Commentaire à posteriori : en allant voir de plus près la présentation de ces émissions
TV, elles sont en général conçues autour de personnalités de l’art et du spectacle.
•
Sur l’idée de réaliser une production vidéo autour de certains actions ; Alain informe
que la FNFR est en train de s’équiper pour pouvoir réaliser des petites productions
courtes.
Devant la demande, la FNFR va voir pour la réédition de la publication « paroles
partagées » 500 exemplaires
V.
Site Internet
L’adresse du site est : paroles-partagees.org
Pour l’instant vu qu’il est en construction et qu’il faut déjà qu’il soit un minimum investi
et approprié par les porteurs du projet, il est en accès restreint.
Pour y accéder : Login : paroles ; Mot de passe : partagees
Une séance de travail avec les chargés de mission est prévue le lendemain matin
Découverte de l’outil, sensibilisation ; avec l’objectif de commencer à pouvoir l’utiliser
peu à peu.
VI.
Lieu du colloque
Pas possible au conseil économique et social ; fermé le samedi .
Autres pistes à explorer : Maison des métallos ; le CNAM (pas possible) ; le pavillon de
l’ADAC ; la Sorbonne.
Prochaines dates : Mercredi 27 février avec tout le monde ;
Mercredi 2 avril : journée de travail théorique
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising