m enchères publiques D`HORLOGERIE

m enchères publiques D`HORLOGERIE
JOURNAL DE 'VIENNE
Conformément à l'article 4G2 du code de
commerce.
V i e n n e , le onze n o v e m b r o mil h u i t cent
Boixante-scfze.
Greffier,
Le
M.
JOUFFRAY.
V u par nous, juge-commissaire,
Ennemond R I C H A R D .
E l u d e s de M ' D U R E T , avoué à Vienne,
rue de la Chaîne, n° 3.
E t de M" QUANT1N, notaire il Pusignan.
V E N T E
A U X
E N C H È R E S
et il sora perçu cinq pour cent en sus du
prix d ' a d j u d i c a t i o n .
Cabinet de M* Léon BADIN, commissaire
prisenr à Vienne,
place d i s C a n n e s , n° 7.
VENTE
AUX ENCHÈRES
Un cheval,
PUBLIQUES
APUKS DÎCÉS
ne:
harnasi, tombereaux,
A VENDRE
nant u n ] carderle et
OU A AFFERMER
une usine c o m p r c
un moulin située i
Champelx (Puy-de-Dôme).
C h û t e d'eau de 8 m è t r e s , force d e 2 5
h 5 0 chevaux, mugnillque position pour
toute espèce d'Industrie.
Prix : 2ri,000 francs.
S'adresser fi Mm« Mullye, propriétaire à
Champelx, ou à M. Puiicin, mécanicien à
Vienne.
charrette.
MAISON
P U B L I Q U E S
S A R A H
F É L I X
Le samedi dix huit novembre mil huit
cent soixante-seize, ù deux h e u r e s du
soir, à Vienne, place de Miremonl, il
sera, p a r le ministèro de M* Léon BADIN,
GRAND SUCCÈS DU JOUR 111
c o m m i s s a i r e - p r i s e u r à Vienne, procédé ô
situé à
Décives-Charpicu,
la vente aux enchères publiques de :
dépendant de la succession de Jean-Claude
Un cheval, d i / e r s h a r n a i s , deux grands
MOIRIAT,
Blancheur de la Peau , Transparence,
t o m b e r e a u x , quatre tombereaux d'un
d e son vivant propriétaire, domicilié
Eclat, Santé.
m è t r e , u n e chuirette, e t c . , e t c .
à Décincs-Charpieu.
Pour In mode d'emploi, qui est essentiel „
Le tout ayant appartenu a M. Pierre
à connaître, se renseigner, 43, rue Richer,G
LARRIVÉE, de son vivant propriétaire et
AIMIinlCATIOV
e n t r e p r e n e u r de transports, d e m e u r a n t à
où l'on trouve également :
AU TROIS
DÉCEMBRE
Vienne.
L'EAU DES FÉES pour la r. coloration
mil h u i t cent soixante-seize.
Le prix .»ero payé c o m p t a n t , et il sera
d f s Cheveux, le flacon : G fr.
LA POMMADE DES FÉES utiio aux
Cette vente est poursuivie par M. perçu en s u s cinq c e n t i m e s por f r a n c .
p-r-onnes faisant u ago de l'EAU
Pierre BLANC, marchand de vins, domiDES FÉES.
cilié à Lyon, q u a r t i e r de la Croix-Rousse,
VENTE
L'EAU DE TOILETTE DES FÉES
montéo Iley , n° -M , agissant CD qualité
pour le velouté et la beauté du corps.
DE
de t u t e u r datif de Françoise, Laurent et
A n d r é MOIRIAT, e n f a n t s mineurs, nés du
L'EAU DE POPPÉE pour l'entretien
dos Cheveux.
m a r i a g e de Jean-Claude MOIRIAT avec
Madeleine BLANC, ayant constitué pour
LE BOUQUET DES FÉES pour le
S
u
i
v
a
n
t
a
c
t
e
du
trois
novembre
1876,
son avoué M" DURET, exerçant en cette
Mouchoir,
qualité près le tribunal civil de Vienne, et a u x m i n u t e s d e M ' P A U C I I E , n o t a i r e ii
PARIS, 43, IIUIÎ Ri.her, 4 3 , PARIS.
en vertu d'un j u g e m e n t rendu par ce tri- V i e n n e , M . E t i e n n e G I R O U D a c é d é f i
Et chez tous les PARFUMEURS et
b u n a l , le quatorze octobre mil h u i t cent m a d a m e C l a u d i n e T E N E T , s a l e m m e
ii
COIFFEURS ilo France i-t do
soixante-seize, autorisant ladite vente e t t o u s d e u x l i q u o r i s t e s d o m i c i l i é s
l'Étrangor,
renvoyant
l'adjudl.ation
devant
M* V i e n n e , l e l o n d s d e c o m m e r c e d o
m a r c h a n d liquoriste qu'ils
exploiQUANT1N.
taient à Vienne, r u e M a r c h a n d e .
Le cahier des charges, clauses et conLes personnes qui auraient
des
AVIS AUX
BOUILLEURS
ditions, dressé pour parvenir à la vente,
d r o i t s à e x e r c e r , s o n t i n v i t é e s ii l e s
a été dressé par M" QUANTIN et déposé
f a i r e v a l o i r , e n l ' é t u d e d e M* P A U ET l i R C H M I ! GROS DE BOÎSSOAS
e n s e s m i n u t e s pur acte au vingt-sept du
C I I E , n o t a i r e il V i e n n e , c o u r s R o m e s m ê m e mois d'octobre.
t a n g , n» 9 d a n s l e d é l a i d e d i x j o u r s ,
Pour paraître en décembre
prochain
à peine de forclusion.
DÉSIGNATION
o
I
Modèle
de
portatif
pour
tenir les
de
I
comptes de gros c o m m e les employés
V
E
N
T
E
V
O
L
O
N
T
A
I
R
E
L ' 1 9 1 91 E I I B L G
de la régie et connaître
les remises
A VENDRE
I
A U X E N C H È R E S PUBLIQUES
auxquelles on a d r o i t , petit h»-J 0 de
Tille qu'elle a été insérée au cahier des
6 feuilles. Prix franco
0 fr.
Par
licitation
entre
majeurs
charges
° Imprimés
pour
tenir s ' s
le jeudi vingt-trois
novembre
comptes, par registre de 200
Cet i m m e u b l e f o r m e un t è n e m e n t c o m mil huit cent soixante - seize
p a g e s . b e a u papier, prix,franco. 4 fr.
posé de maison d ' h a b i t a t i o n , avec cour à d i x h e u r e s d u m a t i n e t à t r o i s h e u r e s
3° Traité complet des coupages,
a u - d e v a n t , jardin et terre
verchère
g r a n d iu-8°de 2 feuilles d'imd u soir
c o n t i g u s , f o u r à c u i r e le pain, situé à
pression, prix, f r a n c o . . . . 2 fr.
E
n
l
'
é
t
u
d
e
d
e
M»
G
E
R
B
O
L
L
E
T
,
n
o
t
a
i
r
e
Décines-Charpieu, m a s des Bûchailles,
Adresser les d e m a n d e s
(affranchies
à Vienne, r u e des Clercs,
e t c o n t e n a n t environ trente a r e s ; confiavec leur montant) à M. SEBVIÈUES, recen a n t : à l'est et au n o r d , propriété
I O D'UNE GRANDE
veur en retraite à S t - A n t o u i u (Turn-etL a p l a n c h e ; au midi, la r o u l e de Décines
Garonne).
à Lyon, et au couchant, propriété des
héritiers Berthet.
11 est expliqué q u e Philippe MOIRIAT,
BOURGEOISE
p è r e de Jean-Claude MOIRIAT a l'usufruit
d e la moitié de la portion de la verchère, S i t u é e à V i e n n e , c o u r s R o m e s t a n g , 11,
Du docteur PIERART
d é p e n d a n t de la succession de Françoise c o m p o s é e d e c a v e s v o û t é e s , r e z - d e P r é p a r é p a r J. ROLET, p h a r m a c i e n d e
BARBIER, sa f e m m e , soit environ un c h a u s s é e , t r o i s é t a g e s , m a n s a r d e s e t i
re
classe, guérit p r o m p t e m e n t les
g r e n i e r s , a v e c c o u r et p e l i t b â t i m e n t | l
q u a r t de lu totalité de cette verchère.
migraines,
maux de télé e t embarras
de
E n conséquence, l'adjudication de ce s u r l e d e r r i è r e , d e l a c o n t e n a n c e d e | l'estomac.
c
i
n
q
c
e
n
t
d
i
x
s
e
p
t
m
è
t
r
e
s
v
i
n
g
t
s
i
x
t è n e m e n t aura lieu, par le ministère de
L a boite d e 30 tasses, s e v e n d 2 fr.
M» QUANTIN. notuire à Pusignan, en lu c e n t i m è t r e s e n v i r o n . .
d a n s toutesles p h a r m a c i e s de Vienne.
salle de la m a i r i e de Décines-Charpieu, le
Sllae A p r i x . . . . 5 5 , 0 0 0 f r .
d i m a n c h e compté trois décembre
mil
2o UNE JOLIE
huit cent soixante-seize,
k trois h e u r e s du
L.
n t H r n
de suite, pour cause
$
s o i r , s u r ia mise ù prix de deux mille fr.
b t U t n
de décès
Pour extrait :
E
n
n
a
t
u
r
e
d
e
b
â
t
i
m
e
n
t
s
,
p
a
v
i
l
l
o
n
s
,
A Vienne, le onze n o v e m b r e mil huit
terrasse, jardin complanté, terre et j
c e n t soixante-seize.
GIIOS ET DÉTAIL
Signé : DURET, avoué. v i g n e , s i t u é e à V i e n n e , t e r r i t o i r e d e !
E c r i r e sous le n u 201, à l'Agencc
' Enregistré à V i e n n e , le onze novem- B e a u r e g a r d , s u r C o u p e - J a r r e t , d ' u n e
g é n é r a l e de Publicité, V. F O U R N I E R ,
b r e mil huit cent soixante-seize,
folio , c o n t e n a n c e d e q u a t r e - v i n g t - s i x a r e s
14, r u e C o n f o r t , L y o n .
recto, case . Reçu un f r a n c quatre-vingl- v i n g t - q u a t r e c e n t i a r e s e n v i r o n .
huit c e n t i m e s .
Mise A prix. . . . «0,000 fr.
S i g n é : R O C C A , receveur.
L ' e n t r é e e n j o u i s s a n c e p o u r la m a i d'un
PARFUMERIE des FÉES |
o mm u a ! n i
POUDRE ET CliÈHE DES FÉES
Itomeli,; souverain pour In ipn-rlson rapido
des Irritati,,,,! ,/,• pniti ine. Kl,ume*. limnchites, Grt/I/„•, Maux du {,, rqe, Hhumatismcf Lninlm. os, Dnuhm-s. im-.. Dans Ionica
les pliai-mac íes, 1,150 la I.'o:to de 10 feuilles.
Se defer des contrefaçons.
A
C0J1SPCE M I.AHUTCUOLC
A i m a i s DIVERSES
Etude» de M« BRESSE, avoué
à Vienne,
r u e Saint-Marcel,
4,
et
d e M» GERBOLLET, notaire en la m ê m e
ville, rue des Clercs.
VENTE
M O B IAprèsL IdécèsÈ R E
son, article premier , du jour de l'adjudication, et p o u r la propriété d e
Beauregard, article deuxième, quinze
jours a p r è s ladite adjudication.
Lesdits immeubles dépendants des
successions de M. Jean-Marie G R O S
et Joséphine C A R T A L ,
Pour les renseignements,
s'adresser
à
M' GERROLLET,
notaire, détenteur du i
cahier des charges.
PERLE
CUISINE et CHAUFFAGE
Lee Appareils le> mieux conditionnés et les
plus économiques se trouvent
A LYON, QUAI DE L'HOPITAL. 59
Le dix-neuf
novembre
mil huit cent
soixante-seize, à deux h e u r e s du soir, à
ARTO el Cic, Succ" de SOUTIER el Cie
J a r d i n , près Vienne, d a n s les b â t i m e n t s
d e la f e r m e d e Blandine, occupés par
Cette Maison a o b t e n u les plus
Antoine PONCET, il sera procédé, par le
h a u t e s récompenses dans toutes les
m i n i s t è r e de M° GERBOLLET, notaire à
g r a n d e s Expositions
françaises
et
V i e n n e , & la vente a u x e n c h è r e s publiétrangères.
q u e s de divers objets mobiliers d é p e n d a n t de la succession de feu M. Barthélémy GRIZEL, de son vivant, c u r é de la
paroisse de Suint-André-le-IIaut.
Soulagement i m m é d i u t , des
personnes
Ces o b j e t s consistent en :
de rhumes,
tuux
opiniâtres,
Tonneaux, c u v e s , a l a m b i c , vaches, atteintes
maux de gorge,
enrouements
t o m b e r e a u x , charrettes, c h a r r u e s et ins- catarrhes,
et autres affections de la poitrine et de la
t r u m e n t s d'agriculture, etc.
Cette vente a lieu en vertu d'une gorge, par le SIROP TillBON , à base
o r d o n n a n c e rendue s u r requête
par d'eau de laurier cerise titrée, dont l'efficaM. le président du tribunal civil de cité est attestée par toutes les personnes
V i e n n e , le sept novembre mil huit cent qui en ont fuit usage. — C'est un spécifl
q u e infaillible « o u t r e la coqueluche.
soixante-seize, enregistrée.
PATE
calmante
el adoucissante
au
Elle est poursuivie il la requête de
M. Philippe-Adrien IUFFARD, p r o p r i é - lolu et ù lu codéine, véritable bonhon
taire-rentier, d e m e u r a n t aux Guillemottes pectoral tiès-agréable au goût, employé
s u r ViennP, agUsuiit e n quulité <ie léga- avec succès dans les mè nes cas q u e le
taire universel, inule sous bénéfice d'in- Sirop.
SH trouvent dans toutes les pharmacios.
ventarie s e u l e m e n t , dudit feu M. Barlhé— Dépôt
lemy GRIZEL.
i—
" » p u » g é n é r a l ,. pharmacie
pum-muti« THIBON,
îrnuupi, |
L ' a d j u d i c a t i o n s e r a f«it§ aq cgmpjnot | place de M i r e m o n l , n » H , à Vienne (Isère|, j
GUÊR1S0N RAPIDE
ÔëËYFUS FRÈRES & Ci0
DE P A R I S
BOULEVARD HAUSSMANN,
Concessionnaires du
tÄöiißs
IMÍMUÜI
a j s c u f i r E s
UTIL R I L L L I L U I¿UXJ
Lyon, 5, rue de la Préfecture
h l a i s o n d e c o n f i a n c e p o u r la b o n n e
préparation des rocièdeo employés p o u r
la g u é r i s o n d e s d a r t r e s , g a l e a d é g é n é rées, ulcères, svphilia, etc.
C»5»p«1îmh < \ f u e i a u b a u m e d e C o p a b u p u r , uuna o d o u r n i s a v e u r , c o n t r e lea é c o u l e m n n t s r é c e n t s o n a n c i e n s .
E r a j e c t l O E e fijsairi h y g i é n i q u e e t p r é s e r v a t r i c e d ' u n e f f e t a s s u r é d a u s k>i
cas c h r o n i q u e s q u i a u r a i e n t r é s i s t é
à ionI autre remède.
ffljJOÏÏRNAy RENTIERS
1
le meilleur desjourn financiers,
34, rue Provence, l'nrif, O'aunéo,
S parait chaq. dimanche; liste de»
" tirages utiles titres opposés; renseignements sur toutes valeurs;
prix îles coupons; leur paiement
immédiat A25 c. par 100 f.; achat
et ven tede valeurs; consciispour
pincements financiers; ordrcsilo
bourse nux conflit* des Agenta
do change ; avances sur titres.
Administrât' ; M. do ISUCARAT,
officier supérieur on retraite,
officier de la Légion d'honneur.
S'adrosser à Lyon, à la pharmacie Ph. aUET, ruo de la Préfecture, 5
m enchères publiques
n'TTM
D
'UN
FONDS
D'HORLOGERIE - BIJOUTERIE
Le
Lundi
20
Novembre
1876,
à midi,
et jours
suivants,
A LYON, rue de l'IIÔtel-dc-Yille, 67.
Cette vente c o m p r e n d n o t a m m e n t : u n e g r a n d e quantité de m o n t r e s or
et a r g e n t à r e m o n t o i r et a u t r e s . — P e n d u l e s et c a n d é l a b r e s , m a r b r e e t
s u j e t s bronze d o tout s t y l e ; c o u p e s e t s u j e t s bronze d ' a r t , - e t c . , etc.
LA GOUTTE & LES
SONT
RHUMATISMES
COMPLETEMENT
GUÉRIS
OUATE A\TI-ntMUM.tTISMALE
PAR
LA
il U O o c l c u r
!• I T T I S ' . I I V
Elle est employée avec le plus g r a n d succès contre les accès de g o u t t e et les
affections r h u m a t i s m a l e s de toute espèce.
E n rouleaux
l'Aflùterie,
à V i ednen ef.r . 2 et do f r .
1, chez M. MARCHAND, p h a r m a c i e n , placo do
G R A N D
D
'
B
A R R I V A G E
D
I
T
B
E
S
A U X E S C A R G O T S DF. B O U R G O G N E
M a i s o n FÉLI3£
3 0 , Bitte
Grenelle,
0,75 centimes
39, — M
la
d
O V
ouzaine
Poudre de Riz spéciale préparée au Bismuth
PAR CONSÉQUENT D'UNE ACTION SALUTAIRE SUR LA PEAU
Ella u t adhérente et Invisible, aussi donne-UUe au teint ans fraîcheur natarolla.
PAHIS
— M C h . F A Y, I n v e n t e u r
0, rue do la Pali
SE M É F I E R DES IMITATIONS E T CONTREFAÇONS
Jugement du Tribunal civil de la Seine du 8 mai 1815.
,
GUERRES
VFNTFDECOKEcompa.
u Lmî l 1 I » g n i e d u g a z d e V i e n n e ,
a l'honneur d ' i n f o r m e r le public
q u ' e l l e fait e l l e - m ê m e la v e n t e d e son
c o k e et qu'elle le l i v r e , p r i s à l'usine,
a u p r i x d e 2 f r . 7 0 l e s 100 l u i .
On peut s'entendre avec la C o m p a g n i e p o u r le t r a n s p o r t à d o m i c i l e .
t*«: c a i i i s e t
«s* n
c»uC s a I E S * e , dentiate de Lyon , est
«o u« v. ue ,r ti unis
tous IIIS
Ins .|í|¡
„ardis,
à
Vienne,
c o u r s RiimoHlnnc
n
- 21 ,
maison
ALLÈGUE.
'
r-t
limbo, purgatif, |„ plus facili! h prendre
l[ , ' »« '.'¡'irar,, ronuv la , ons,',;:,aion,
À tr U
"'""•>• 'l'es;,,,,'„„•. cic
3 fr. la boit,- du HO „erica. Se vend mrtout.
TONDS DE COMMERCE
LE THE CITRONNELLE
un fonds de CAFÉ
... .
_
— s¡lu<5 à Vienflt, rue
Viclor-Faugier, n» 54.
S'y a d r e s s e r .
DE LA
RÉVOLUTION
F R A N Ç A I S E
ET DU PREMIER EMPIRE
PAR UNE SOCIÉTÉ D'ÉCRIVAINS MILITAIRES ET CIVILS
ET D'APRÈS LES DOCUMENTS LES PLUS AUTHENTIQUES DE CETTE ÉPOQUE 1IÍM0RABLÍ
DE NOTRE HISTOIRE
13 volumes in-8", contenant 166 cartes et plans gravés sur cuivre
AVEC UN MAGNIFIQUE ATLAS
Contenant 72 planches in-folio gravées sur cuivre, représentant les principales batailles
et les monuments élevés à la gloire de nos armées, d'après les tableaux et les bas-reliera
célèbres du Horace Vernet, Carie Vernet, Gros, Girodet, Gérard, David, Losueur, Bergcret,
Gaulle, Cliiuard, Dcjoui, etc., etc. Prix
100 fr.
l ' a r a liles ciiui f r a n c s p a r mois.
GRAND
DICTIONNAIRE
LAROUSSE
Le tlernier votumo de cette œuvre immonao vient de paraître, l'ouvrage complet formant
15 groa volumes, livrés de suite. Prix
600 fr.
P a y a b l e « v i n g t f r a n c s p a r mola.
LIBRAIRIE
ABEL
PILON
33, rue de Fleurus, & Paris
GUANO DISSOUS
du
P É R O U
Convention
S^ÎUISSOUSji J du 15 Avril
1874
CRÉDIT LITTÉRAIRE ET MUSICAL
CINQ F R A N C S P A R H O I 3 JUSQU'A C E N T F R A N C S D'ACQUISITION.
Pour un achat au-dessus de lent francs lo payement est divisó on vingt mois.
Ea province, les recouvroments se font pur mandats de vingt francs tous les quatre mois
pour un achut de oent francs et au-dessous.
Tous les ouvrages do librairio publiés par les principaux éditeurs do Paris sont fournis aux
mêmes conditions de payement, sans pour cola que les prix des éditeurs soient augmentés.
(Voir notre
Catalogue.)
TOUTE DEMANDE NE PEUT ÊTNE INFÉRIEURE A VINGT FRANCS.
" D É P O T S
E N
F R A N C E
B o r d e a u x , chez MM. SANTA COLOMA et 0 ' \
B r e s t , chez M. E, VINCENT.
C e t t e , chez MM. A.-Q. BOYÉ et C'\
C h e r b o u r g , chez M. Ernest LIAIS,
D u n k e r q u e , chez MM. 0. BOUBDON et O .
H à v r e , chez M. E. FICQUET.
L a n d e r n e a u , chez M. E. VINCENT.
L a R o o h e l l e , MM. d'OuBiaNvet FAUSTIM fila,
L y o n , chez M. Marc GILI.IAED.
M a r s e i l l e , chez MM. A.-G. B o x i e t CK
M e l u n , chez M. LE BABEE.
N
n t ce sn, eohez
et HUABD.
£ a—
z MM.
mai. JAMONT
J A M O N T et H U A E D
Pari«
" 1 0
L m
™ S f . m '
'
I III ma
R
Sr
C I t É I t I T
M U S I C A L
Fourniture immédiate de la totalité des demandes
de teut ce qui
existo en œuvres mu.
h
ssicales
i o S éditées
d û é e às àParis
 ' ? : Méthodes.
Riféthodes^ Etude«
Etudes ^ P»»««™"
p 1 1 ^1 1r 0 3 9 ' , , Í W ' — <l"i
am, et Opé- ' existe eninues
• Cites, Morceaux détachés d ' O n S M,? • ' P'»' ""» ^ Opéras, bpéras-comiques
ilusiquo pour
,,„,
,
—
— O'-I'U format. Prix ; 80 f r '
Mogues, comprenant les'grands ouvrages illustrés la Littérature '
les Romans et ouvrages cïtven, et le Catalogue spécial de Musique.
'
Vienae , i m p , 3AV»NÍ.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising