La Vendée, capitale du cyclisme en 2010

La Vendée, capitale du cyclisme en 2010
Du 29 juin au 12 juillet 2009 - N° 120
Championnats de France de cyclisme
La Vendée, capitale
du cyclisme en 2010
Fin des zones d’ombre et bornes Wi-Fi
La Vendée, leader en haut-débit
La Vendée est devenue en quelques années l’un des départements
les mieux connectés de France.
Grâce au satellite, au WiMax et aux
nombreux Hot-spots Wi-Fi, la toile
haut-débit se complète. Face à
une technologie qui évolue en permanence, le Conseil général de la
Vendée poursuit son effort pour répondre aux besoins de tous les Vendéens et proposer la meilleure offre
numérique.
Page 2
Simulation de marée noire
Le littoral vendéen protégé
Une simulation de marée noire
a été organisée par la préfecture
maritime de l’Atlantique en collaboration avec le Conseil général de la
Vendée. Sur terre et sur mer, plus
de 400 personnes ont été mobilisées. Pendant deux jours, tous les
moyens ont été mis en œuvre pour
limiter les conséquences de l’accident, grâce notamment aux filets
Thomsea inventés par le Vendéen
Thierry Thomazeau. L’exercice a été
parfaitement réussi.
Page 3
Pour la troisième fois en dix ans, la Vendée s’apprête à accueillir l’un des
plus grands événements sportifs du cyclisme, les Championnats de France
de cyclisme sur route, du 24 au 27 juin 2010. Près de 500 coureurs seront sur
les lignes de départ pour affronter les fameuses côtes et descentes du circuit
de Chantonnay. 50 000 personnes viendront les supporter.
Cinq plates-formes de reconversion
Accélérer le retour à l’emploi
Une cellule de reclassement a été
mise en place à travers cinq platesformes de reconversion différentes
en Vendée, à Luçon, Challans, la
Roche-sur-Yon, les Herbiers et les
Sables-d’Olonne. Elles permettent
aux salariés, licenciés d’entreprises
de moins de 10 employés, de trouver
un accompagnement et un soutien
pour retrouver du travail rapidement.
Ils pourront y trouver un espace de
travail équipé de matériel informatique, téléphones, fax...
Un patrimoine naturel et historique à découvrir
Défi sportif, pour se dépasser ; immersion en pleine nature, pour comprendre l’environnement ; plongée au cœur de
l’histoire, pour comprendre l’enracinement : cet été, partez à l’aventure, en Vendée. Des dizaines de sites y proposent des
animations de toutes sortes à travers tout le département. Le Journal de la Vendée vous en présente quelques-unes. Il y en a
pour tous les goûts, pour tous les âges. Vos meilleurs souvenirs de vacances se dissimulent sans doute entre ces lignes.
À LIRE
L’Aventure c’est l’aventure,
à la cime des arbres
Un vent indien souffle
dans le jardin
Dossier pages 6-7
L’odorat dans tous ses
états, aux Olfacties
Plongée historique en
Vendée
SOMMAIRE
VENDÉE ACTIVE
Pages 4
AU QUOTIDIEN
Pages 5
LE FAIT DE LA QUINZAINE
SORTIR EN VENDÉE
ÉVÉNEMENT
Philippe de Villiers : « C’est
l’alliance de l’enracinement
et de l’audace qui séduit les
touristes en Vendée »
Guide des bonnes pratiques
Tout pour pêcher dans les règles
Combien de lignes peut-on utiliser
lors d’une sortie de pêche en mer ?
Quelle doit être la taille minimale d’un
bar ou d’une palourde que l’on vient
de pêcher ? C’est pour répondre à toutes ces questions, et à bien d’autres
encore, que le Comité Vendéen des
Pêcheurs de Loisir du Littoral (CVPL)
vient de publier, avec le Conseil général, le « Guide des Bonnes Pratiques »
de la pêche en mer. L’occasion pour
tous les pêcheurs amateurs d’apprendre les bons gestes et d’adopter les
comportements les mieux adaptés.
Une initiative salutaire à l’heure où démarre la saison estivale.
Pages 2-3
À DÉCOUVRIR
DOSSIER
Voyage au centre de la mine
Page 2
Page 6-7
Page 8
Pages 9-10-11
Page 12
Page 4
Le RSA remplace le RMI
Un levier vers l’emploi
Remplaçant du RMI, le RSA est
effectif depuis juin. Le Conseil général veut faire de ce nouvel outil
un véritable levier pour l’emploi. De
nombreuses mesures ont été mises
en place qui permettront de le compléter. « Nous voulons aller au-delà
des obligations prévues par la loi et
aider les personnes en recherche
d’emploi à retrouver du travail le plus
vite possible », rappelle Véronique
Besse.
Page 5
Vendée active
INTERNET
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
- Fin des zones d’ombre et bornes Wi-Fi
La Vendée toujours mieux connectée au Web
La connexion haut-débit couvre les zones d’ombre en Vendée.
Haut-débit, hot-spots Wi-Fi, autant
d’actions qui placent aujourd’hui la
Vendée parmi les départements les
mieux connectés de France. Face à
une technologie qui évolue en permanence, le Conseil général poursuit
son effort pour répondre aux besoins
de tous les Vendéens et proposer la
meilleure offre numérique.
C’est ainsi que le Département
vient de lancer un programme « zones d’ombre » pour les rares foyers
et entreprises qui ne sont pas raccordés au haut-débit. France Telecom
va installer de nouveaux centraux té-
EMPLOI -
léphoniques dans certains hameaux,
pour permettre aux habitants de bénéficier de l’ADSL. Pour les maisons
plus éloignées des bourgs, de nouvelles stations relais WiMax seront
installées. Cette technologie permet
la transmission du haut-débit par les
ondes radio. Enfin, les quelques très
rares habitations trop isolées pourront désormais bénéficier d’un raccordement par satellite.
Les hot-spots Wi-Fi, très utiles
Le Hot-spot, mode d’emploi
Il est possible de se connecter dans un rayon de 100 m autour des
points d’accès Wi-Fi. Ces derniers sont repérables grâce à leur signalétique. Pour se connecter, il faut sélectionner le signal Wi-Fi du réseau
Vendée Wi-Fi puis valider. Le navigateur web, après avoir été lancé,
se connecte automatiquement sur le portail d’accueil Vendée Wi-Fi. Le
réseau Vendée Wi-Fi est accessible par n’importe quel ordinateur portable ou assistant personnel électronique compatible Wi-Fi.
Il est possible gratuitement de visiter tous les sites pratiques pour des
sorties dans le département ainsi que consulter les informations locales. Pour relever le courrier électronique ou surfer librement sur le web,
il faut souscrire en ligne un forfait de 1€, valable pendant 24 heures sur
tous les hot-spots de Vendée.
Tiffauges
Montaigu
Noirmoutieren-l’Ile
Barbâtre
Rocheservière
Beauvoir-s/Mer
N-D-de-Monts
St-Jean-de-Monts
Palluau Les Lucs-sur-Boulogne
Challans
Chavagnesen-Paillers
Les Herbiers
Les Essarts
Le Poiré-s/Vie
L’Ile-d’Yeu
Pouzauges
Aizenay
St-Hilaire-de-Riez
Mouilleronle-Captif
Chantonnay
St-Gilles-Croix-de-Vie
La Mothe-Achard
Brétignolles-sur-Mer
La Chataigneraie
La Roche-s/Yon
Brem-sur-Mer
Olonne-s/Mer
Moutiers-lesMauxfaits
Mareuils/LayDissais
Ste-Hermine
Pouillé
Les Sables-d’Olonne
Pour vérifier si l’on est éligible :
● à l’ADSL, appeler le fournisseur d’accès à Internet souhaité.
● au WiMAX, appeler la société Altitude Telecom au 0 892 760 800
(0.34 cts/minute).
● Si aucune des deux solutions n’est disponible, écrire au Département pour indiquer la solution la plus adéquate, en écrivant à : Conseil
Général de la Vendée - Programme « Zones d’ombre haut débit » - 40
rue du Maréchal Foch - 85 923 La Roche-sur-Yon Cedex 9
Reclassement inter-entreprise
MOBILISATION -
Mortagne-sur-Sèvre
Les Landes-Genusson
St-Sulpice-le-Verdon
La Barre-de-Monts
Chateau-d’Olonne
INFOS PRATIQUES
La Vendée est devenue en quelques années l’un des départements les mieux connectés de
France. Grâce au satellite, au WiMax et aux nombreux Hot-spots
Wi-Fi, la toile haut-débit se complète.
pour les touristes ou les professionnels, continuent leur progression
en Vendée. 43 sites fonctionnent
actuellement un peu partout sur le
département. L’ensemble des ports
de plaisance est déjà équipé. « Depuis l’ouverture du premier hot-spot
en 2008, nous avons enregistré
26 838 connexions, détaille Bruno
Retailleau, vice-président du Conseil
général. Notre objectif est de couvrir
l’ensemble de notre territoire avec 57
hot-spots Wi-Fi. » En attendant, six
nouveaux sites seront mis en place
cet été à Mareuil, La Châtaigneraie,
Rocheservière, Saint-Hilaire-des-Loges, La Chabotterie et Montaigu.
« Pour éviter la fracture numérique, il faut toujours prendre les devants, ajoute Bruno Retailleau. Nous
comptons passer au très haut débit
comme c’est déjà le cas dans les
Vendéopôles avec la mise en place
de fibres optiques. Ces installations
nous ont permis de conserver nos
entreprises et d’en attirer d’autres.
Pour les particuliers, nous allons
bientôt lancer une étude en vue
d’accroître les débits déjà disponibles en Vendée. »
St-Hilaire-des-Loges
Talmont-St-Hilaire
Longeville-sur-Mer
Luçon
Jard-s/Mer
Fontenay-le-Comte
Angles
Nieul-sur-l’Autise
Hot spots Wi-Fi installés
Prochaines installations de hot spots Wi-Fi
de juillet à septembre 2009
La Tranche-s/Mer
Chaillé-les-Marais
La Faute-sur-Mer
Hot spots Wi-Fi en projet
Maillezais
L’Aiguillon-sur-Mer
Implantation des Hot-spot Wi-Fi
Menaces sur l’usine SKF de Fontenay-le-Comte
Un accompagnement sur-mesure La Vendée s’oppose à la fermeture de SKF
0800 881 900 / www.emploi.vendee.fr
À destination des salariés licenciés
des petites entreprises, une cellule
de reclassement inter entreprises est
mise en place en Vendée. « Les salariés licenciés pourront y bénéficier
d’un accompagnement sur-mesure.
Pris en charge de manière individuelle
par un cabinet spécialisé dans le reclassement, ils bénéficieront d’un
espace de travail mis à leur disposition », explique Bruno Retailleau, président de la MDEDE. Le cabinet les
aidera à réaliser leurs CV, à s’orienter
ENTREPRISE -
vers des formations complémentaires
mais aussi à prospecter de manière
très approfondie. « Nous allons directement à la rencontre des entreprises
qui pourraient être intéressées par les
profils des personnes que nous suivons », précise Joëlle Guyard.
L’accompagnement des salariés
licenciés sera pris en charge par le
Conseil général, les Communautés
de communes, l’État, et, dans la mesure du possible, par les entreprises
elles-mêmes. Plusieurs cellules seront
installées dans les différents bassins
d’emploi de la Vendée en fonction des
localisations des employés licenciés.
■ Renseignements :
les entreprises peuvent contacter la
MDEDE au 02 51 24 18 57.
Philippe de Villiers, président du
Conseil général et les élus du département ont rencontré les salariés de
l’usine SKF de Fontenay-le-Comte,
dont la fermeture a été annoncée
1 000 écharpes tricolores
Je me sens atteint personnellement a confié
Philippe de Villiers aux salariés de SKF.
Rabaud SA inaugure de nouveaux bâtiments
30 ans d’invention célébrés à Sainte-Cécile
L’entreprise Rabaud de Sainte-Cécile a récemment inauguré 4 000 m2
de bâtiments supplémentaires.
Claude Rabaud, son fondateur,
ne cesse d’inventer de nouveaux
outils destinés au monde agricole.
Une inventivité récompensée…
À Sainte-Cécile, tout le monde
connaît l’histoire de Claude Rabaud.
C’est en effet à cet enfant du pays
que l’on doit l’invention, en 1974, de
la désileuse, puis, deux ans plus tard,
de la première fendeuse de bûches.
L’agriculteur-inventeur a parcouru
beaucoup de chemin depuis, et Rabaud SA, l’entreprise qu’il a créée en
1980, est aujourd’hui numéro 1 dans
de nombreux domaines. Sa gamme
s’est étoffée et comporte entre autres
choses une dérouleuse de barbelés,
une appointeuse de pieux ou encore
une trancheuse de sol. Un véritable
inventaire à la Prévert qui illustre
bien l’esprit qui anime l’entreprise.
2
« La clé de notre succès a toujours
été l’innovation explique Jérôme Rabaud, fils de Claude et aujourd’hui
co-directeur de l’entreprise avec son
frère Eric. Nous proposons des machines que les autres ne font pas ou
Le ruban n’a pas été coupé mais fendu !
sans préavis par la direction du groupe, en Suède. « Nous refusons la fermeture du site ! » a fermement déclaré
Philippe de Villiers qui a appelé toute
la Vendée à se mobiliser derrière les
quelque 500 familles qui risquent
d’être touchées. L’usine, qui fabrique
des roulements billes, compte 350
salariés, mais son activité concerne
de nombreux sous-traitants.
ne savent pas faire. Nous sommes
également très attachés à la dimension familiale de l’entreprise ».
3 à 4 brevets déposés par an
« Quand j’ai commencé, je n’y
connaissais rien en soudure ou en hydraulique explique Claude Rabaud.
Mais j’ai essayé, j’ai osé, et je n’ai
pas compté mes heures. Aujourd’hui
nous déposons entre 3 et 4 brevets
par an ». Ces efforts ont été récompensés par la médaille du mérite
agricole, remise au cours de la cérémonie d’inauguration des nouveaux
bâtiments. Une ambiance festive
et joyeuse qui tranche avec le marasme économique actuel. « L’entreprise Rabaud et ses dirigeants nous
prouvent que la crise n’est pas une
fatalité, il suffit de voir les solutions
plutôt que les problèmes » conclut
Bertrand de Villiers, conseiller général du canton des Essarts.
Vendredi 19 juin, une nouvelle
rencontre était programmée le lundi
suivant avec les représentants du
personnel, pour mettre en place un
plan de bataille afin de tenir tête au
groupe SKF. « Nous allons en référer
au plus haut niveau de l’état, préci-
sait alors Philippe de Villiers. Il s’agit
d’une entreprise qui réalise des profits et qui profite de la crise pour en
faire encore plus, sans se soucier
des conséquences humaines. C’est
inacceptable ! »
Une grande manifestation a donc
été organisée pour le 27 juin, avec
pour objectif de réunir 1 000 élus
vendéens avec leur écharpe tricolore, aux côtés des salariés de l’usine.
Le président du Conseil général a été
chaleureusement applaudi par les
salariés qui l’ont remercié pour son
engagement. « On comptait sur un
allié, c’est pour ça qu’on est venu, »
a déclaré un salarié au président de
Villiers qui lui a répondu : « vous pouvez compter sur notre imagination et
sur notre énergie ».
EAU - Pompage du Lay vers le Graon
De l’eau en cas de sécheresse
Vendée Eau et le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau
Potable de la Plaine de Luçon ont
mis en route une station de pompage flambant neuve au lieu-dit « Les
Bélinières », sur la commune du
Champ-Saint-Père.
En hiver, alors que la demande
en eau est faible, elle sera capable
d’acheminer 48 000 m3 par jour entre le Lay et la retenue du Graon, via
une canalisation longue de dix kilomètres. « Contrairement à certaines
idées reçues, le but de cette opération n’est pas de remplir les piscines
Station de pompage sur le Lay.
des vacanciers, » commente Eric
Rambaud, président de Vendée Eau.
« Beaucoup de résidences secondaires deviennent des résidences
permanentes, précise Marcel Gauducheau, conseiller général du canton de Moutiers-les-Mauxfaits. De
plus, l’activité économique augmente
considérablement au cours de l’été.
La demande en eau est donc forte à
cette saison et la station de pompage
du Lay va permettre de sécuriser l’approvisionnement vers la côte en cas
de nouvelle sécheresse ».
Cette installation est un premier
pas vers la sécurisation complète de
l’approvisionnement en eau potable
du nord-ouest vendéen. La principale
sécurité viendra en effet du barrage
sur l’Auzance, qui est la solution la
plus écologique et la plus sûre, avec
les économies d’eau déjà réalisées,
pour garantir à tous les Vendéens de
disposer d’eau à leur robinet, y compris en période de sécheresse.
Vendée active
ENVIRONNEMENT
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
- Simulation internationale de marée noire
Pêcheur d’anchois
devenu chasseur
de marée noire
Les filets vendéens protègent le littoral
Une simulation de marée noire a
été organisée par la préfecture
maritime de l’Atlantique en collaboration avec le Conseil général
de la Vendée. Sur terre et sur mer,
plus de 400 personnes se sont
mobilisées.
Ce mercredi à 7h, l’alerte est lancée : le navire Le Chassiron menace
de provoquer une nouvelle marée
noire sur les côtes de Vendée. Ce
scénario catastrophe, tous les Ven-
déens le connaissent depuis les
naufrages de l’Érika et du Prestige.
Il ne s’agit heureusement que d’un
exercice organisé par la préfecture
maritime de l’Atlantique en collaboration avec le Conseil général. Pendant
deux jours, tous les moyens ont été
mis en œuvre pour limiter les conséquences de l’accident, grâce notamment aux filets Thomsea inventés par
le Vendéen Thierry Thomazeau.
Dans la journée, la situation se dégrade. Alors que le bateau est pris en
remorque par l’Abeille Languedoc,
une brèche se forme dans la coque
et laisse s’échapper cinq tonnes…
d’écorces de riz. Ce matériau biodégradable se répand et se collecte
de la même manière que 1 500 m3
de carburant. Les plans Polmar et
Biscaye sont déclenchés. Ils sont les
fruits de la coopération franco-espagnole depuis les deux dernières marées noires.
sus de la mer. Ils peuvent ramasser
jusqu’à huit tonnes d’hydrocarbure. »
En quatre heures, 1 200 m3 d’écorces
de riz sont récupérés, « sur 4 000 m3,
précise Jean-Bernard Cerruti, capitaine de la frégate l’Argonaute. Tout
le pétrole ne pourra pas être ramassé
en mer. Mais nous en collectons un
maximum, car une tonne d’hydrocarbure en mer devient dix tonnes sur
terre, à cause du sable et des autres
détritus. »
1 tonne de pétrole en mer devient
10 tonnes de déchets à terre
Coordination internationale
Les filets du Vendéen Thierry Thomazeau peuvent ramasser jusqu’à 8 tonnes d’hydrocarbures.
Le jeudi 11 dès 8h, l’avion des
douanes fait un repérage et distingue
cinq nappes dont une de un kilomètre de long. Tout de suite, l’Argonaute, navire amiral de la dépollution, est
déployé. Deux navires britannique et
espagnol, les moyens aériens de
la gendarmerie et de la marine, un
patrouilleur des douanes le suivent.
S’ajoutent à cela quatre chalutiers
sablais qui tirent par paire les fameux
filets Thomsea anti-pollution.
« Notre présence est devenue indispensable pour ce genre d’opérations, constate Thierry Thomazeau,
l’inventeur de ces filets, à bord d’un
des chalutiers. Nos filets passent
70 cm en dessous et 70 cm au-des-
Les 400 acteurs mobilisés pour
cette opération sont très satisfaits
de ces deux journées. « La coordination a été parfaite, que ce soit
grâce aux acteurs locaux et nationaux avec les préfectures de terre
et de mer, mais aussi grâce à l’aide
internationale, résume Jean-Benrard Cerrutti. » « La lutte anti-pollution ne peut se faire au seul niveau
national, ajoute Philippe de Villiers,
président du Conseil général. Les
accords sont nombreux avec l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie et le Portugal. L’Europe de la coopération
entre les États est la seule efficace
pour lutter contre ce genre de catastrophes. »
ENTREPRISE -
TERROIR -
Schencker Joyau à Boufféré
La nouvelle plate-forme est née
Schenker Joyau, entreprise de transport de messagerie, vient d’implanter
sa nouvelle plate-forme en Vendée. Le
groupe a choisi de poursuivre sa croissance sur le canton de Montaigu, sur
la zone du Point du Jour, à Boufféré.
Shenker Joyau compte en France
soixante-et-une implantations dont
une en Vendée. La plate-forme montacutaine reçoit du fret toutes les
nuits des autres villes françaises. Elle
a pour mission de redistribuer les colis sur le secteur, c’est-à-dire en Vendée et dans le Pays Choletais. Plusieurs grandes entreprises comme
L’Oréal, Yves Rocher ou Hachette
font confiance à Schenker Joyau. En
Vendée, les clients s’appellent VMI,
Serta ou encore Ouest Alu.
« Ce choix du groupe pour la Vendée est une volonté de réussite de
Schenker Joyau dans la durée, souligne Philippe de Villiers, conseiller
général du canton de Montaigu.
Cette plate-forme de messagerie
combine qualité humaine et performance et montre qu’en Vendée, en
rapprochant les hommes, on fait vivre
les entreprises ».
■ Renseignements :
www.schenker-joyau.fr
Premier marché de Producteurs de Pays en Vendée
Bienvenue à la table des producteurs
Le 26 juillet prochain, à SaintProuant, une vingtaine d’exploitants du département présenteront
aux Vendéens et aux vacanciers
les produits issus de leur exploitation lors du Premier marché de
Producteurs de Pays en Vendée.
Producteurs et artisans du terroir
sont invités à rencontrer les Vendéens et vacanciers le dimanche
26 juillet sur le site de la Bourroche à
Saint-Prouant. « Ce premier marché
de Producteurs de Pays en Vendée,
nous y travaillons depuis de long
mois, explique Stéphanie de l’Office
de tourisme. Il répond aux nombreuses demandes des visiteurs qui chaque été nous demandent où trouver
des lieux d’animation et de découverte des produits du terroir. »
1er Marché de producteurs de
pays
Philippe de Villiers découvre la plaque d’inauguration de la plate-forme.
Une délégation béninoise
reçue par Philippe de Villiers
Monsieur Léandre Houaga, Ministre
Chargé des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion du Secteur
Privé ainsi qu’une délégation représentant le gouvernement Béninois ont été
reçus par Philippe de Villiers, président
de la Vendée, mercredi 17 juin afin de
célébrer officiellement la clôture de
l’« Année du Bénin en Vendée ».
L’occasion aussi de travailler sur
de nouvelles pistes de coopération,
dans le domaine de la pêche et de
l’économie côtière ou dans le secteur agricole. Plusieurs projets ont
ainsi été explorés avec des chefs
d’entreprises vendéens, en particulier en matière apicole et avicole. De
nouvelles actions liées à la maîtrise
de l’eau sont envisagées au Bénin :
réalisation de réserves d’eau dans
les exploitations agricoles, de puits
dans les villages…
Le naufrage de l’Erika a été un
véritable électrochoc pour Thierry
Thomazeau, pêcheur d’anchois
à Saint-Gilles-Croix-de-Vie au
moment du drame. Décidé à ne
pas rester les bras croisés, il récupère cinq filets de la Marine
Nationale datant du naufrage de
l’Amoco Cadiz, et ramasse neuf
tonnes d’hydrocarbures en cinq
jours. « Les résultats étaient encourageants mais je savais que
l’on pouvait faire bien mieux. Ces
filets étaient à usage unique. Nous
avons donc commencé à en faire
des nouveaux, réutilisables et plus
performants. C’est ainsi qu’est
née l’entreprise Thomsea. » En
2006, tandis que les quotas de la
Commission Européenne sonnent
le glas de la pêche à l’anchois,
Thierry Thomazeau choisit la reconversion. « Aujourd’hui, tous
mes anciens salariés ont retrouvé
du travail. Avec trois anciens, je
fabrique aujourd’hui des filets et
je forme les marins à récupérer
les hydrocarbures. La Vendée est
l’un de mes meilleurs clients car,
grâce à Philippe de Villiers, c’est
le seul département français à être
doté d’une flotille de filets Thomsea en cas de marée noire. »
Pour cette première édition, une
vingtaine de producteurs et d’artisans sont attendus, producteurs de
miel, vin, pains, fouaces, fromages,
canard gras, légumes, moules, mais
aussi artisans de laine angora, d’objets en bois...
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR -
Le 26 juillet, le premier marché de Producteurs de pays de Vendée se déroulera à Saint-Fulgent.
Particularité de ce marché, qui se
déroulera en semi nocturne de 17h
à 22h, les visiteurs pourront déguster sur place les produits achetés.
« Nous mettrons à leur disposition
des tables, des barbecues, couverts
et assiettes », ajoute Stéphanie. Les
consommateurs auront ainsi l’occasion de discuter en toute connaissance de cause des produits achetés et
consommés avec leurs producteurs.
« Cette première expérience qui
a permis de fédérer de nombreu-
ses volontés, notamment celles de
l’office de tourisme, de la Chambre
d’agriculture et de la commune de
Saint-Prouant, devrait permettre aux
producteurs de se faire connaître
un peu plus des consommateurs,
vendéens et vacanciers, et à ces
derniers, de connaître un peu mieux
la variété et la qualité des produits
du terroir vendéen », ajoute Gérard
Villette.
■ Renseignements : 02 51 09 45 77
ADB Formation au Poiré-sur-Vie
Apprendre les métiers du bois sur de vrais chantiers
Le centre de formation ADB formation au Poiré-sur-Vie prépare aux
métiers du bois. Les futurs professionnels apprennent le métier sur
de vrais chantiers. Les inscriptions
pour la rentrée prochaine sont
ouvertes.
Adeline, vingt-sept ans ou Damien,
trente-et-un ans, ex-commerciaux,
sont inscrits au centre de formation
ADB du Poiré-sur-Vie.
Le centre accueille, entre autres,
les personnes en reconversion. « Il y
a notamment d’anciens commerciaux
ou des personnes ayant travaillé dans
les métiers de bouche, » indique Philippe Durand, le directeur.
Ils apprécient le fait que le centre
— le seul en Vendée habilité pour
être centre d’examen — propose
quatre cycles sur les métiers du bois.
Chacun, à partir de seize ans, peut
postuler. Les inscriptions pour la rentrée prochaine sont lancées.
Les élèves ont le choix entre un
CAP « constructeur bois » (option
charpente) ou « menuisier » (option
constructeur bois). Les deux CAP se
préparent en alternance, entre cours
et vie en entreprise.
Ils peuvent préparer deux formations en continu : construction bois
ADBformation au Poiré-sur-Vie prépare les jeunes et les adultes aux métiers du bois.
ou technique commerciale (vente de
maisons en bois).
Apprendre sur de vrais chantiers
« L’alternance me convient, note
Adeline. Je reprends le chemin de
l’école et les coupures avec la vie en
entreprise me conviennent. ».
Par ailleurs, la particularité d’ADBformation est l’apprentissage du
métier sur le terrain : « Les élèves
ont des cours pratiques sur de vrais
chantiers, explique le directeur. Ici,
ils montent une charpente, là, ils fabriquent des murs... De cette façon,
ils voient les règles de sécurité en
conditions réelles ».
■ Renseignements : 02 51 24 06 30
www.adbformation.com
3
À découvrir
PÊCHE AMATEUR
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
- Nouveau guide des bonnes pratiques
Tout pour pêcher dans les règles
Le Conseil général vient de publier avec le Comité Vendéen des
Pêcheurs de Loisir du Littoral le
« Guide des Bonnes Pratiques »
pour la Vendée. L’occasion pour
tous les pêcheurs amateurs d’apprendre les bons gestes et d’adopter les comportements les mieux
adaptés.
Le Comité Vendéen
des Pêcheurs de Loisir du Littoral (CVPL)
vient de publier avec
le Conseil général, le
« Guide des Bonnes
Pratiques » pour la Vendée : un vade-mecum à
l’usage des pêcheurs
amateurs tandis que
démarre la saison estivale…
De l’hameçon
directement à l’assiette
amoureux de la mer. La mer doit
être praticable. Il ne faut pas qu’il y
ait des vents de plus de 15 nœuds.
Sinon les poissons ne viennent pas.
Mes bars terminent souvent en filet
ou en croûte de sel, dans mon assiette. Mais pas toujours : lorsqu’ils
sont trop petits, je les rejette, afin
qu’ils aient le temps de se reproduire, pour assurer la pérennité
de l’espèce ». Sa
re
dernière
plus belle prise,
d
c’était
en septembre derc
nier,
un maigre de 20 kg :
n
« C’est le genre de prise
dont
rêvent tous les pêd
cheurs
; un vrai camion
c
au bout de la canne.
Faut être bien réglé, sinon ça casse. » La pêche des Vendéens, ce
sont aussi la dorade, le
merlu, la sole et le maquereau.
la ressource. « Le but de ce guide est
d’enseigner quelques principes élémentaires, précise Marietta Trichet,
conseillère générale du Canton de
Saint-Gilles. Prenons l’exemple de la
dorade, que l’on pêche beaucoup au
Respectons les tailles
large de l’Île d’Yeu, le bateau à l’ancre, avec un appât olfactif. Elle doit
mesurer au minimum 23 centimètres.
En-dessous, le poisson est trop jeune, et le pêcher nuirait à la pérennité
de l’espèce. »
La dorade, pas moins de 23 cm
À bord de sa vedette Tilt 4, Guy
Perrette, président du CVPL, quitte
le port de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.
Ce matin, il tente de pêcher le bar
à la canne, du côté de Bretignollessur-Mer. « Je mets un gros leurre
souple en forme de poisson au bout
de ma ligne, explique ce gillocrucien
LIVRES -
À l’heure où les touristes affluent,
le nouveau guide s’adresse aux
amateurs de la pêche en bateau,
ou à terre. Ceux qui aiment ramasser les coquillages lors des grandes
marées y trouveront toutes les règles
indispensables à la préservation de
« Paysages et jardins de Vendée »
Pêche en mer ou sur terre, le respect de la règle de la maille assure la pérennité des espèces.
MUSIQUE -
Orchestre d’Harmonie de Vendée
Des trésors vendéens enfin dévoilés L’harmonie hisse ses couleurs
« Harmonie ne veut pas automatiquement dire fanfare ». Depuis deux
ans l’Orchestre d’Harmonie de la
Vendée s’est donné pour objectif de
faire découvrir au grand public les
œuvres écrites pour les orchestres
d’harmonie ; des grands compositeurs classiques, baroques, contemporains aux morceaux de variété.
Joël Sarlot a présenté le dernier ouvrage du CAUE, « Paysages et jardins de Vendée ».
Cuivres, bois et percussions
« Les portails des jardins s’ouvrent
de plus en plus en Vendée, déclare
Joël Sarlot, président du Conseil en
Architecture, Urbanisme et Environnement (CAUE), lors de la présentation du nouveau livre « Paysages et
Jardins de Vendée ». Ce livre s’ajoute
au succès des “Rendez-vous aux jardins” qui incitent chaque année les
jardins privés à se faire connaître. »
Les auteurs, Dominique Lenclud et
Hervé Guillaume, ont réalisé un travail
de terrain de longue haleine. Ce livre
est le résultat d’un recensement de
plus de 200 sites, privés et publics,
depuis une dizaine d’années. Chaque jardin est décrit avec précision.
De nombreux témoignages de jardiniers ont été aussi recueillis, comme
TENNIS -
celui d’Alain Durante pour le Jardin
de Chaligny, un magnifique logis vendéen du XVIIe siècle à Sainte-Pexine :
« J’ai tenu à ce jardin champêtre car
je voulais un trait d’union entre le bâtiment et le paysage ; c’est une façon
de rappeler que l’on est au milieu de
la campagne. »
De page en page, ce sont de véritables trésors cachés que le lecteur
découvre. « Ce livre invite à redécouvrir la Vendée, ajoute Joël Sarlot. Il
met en avant le caractère d’exception
de tous ces petits jardins que l’on fréquente quotidiennement et que l’on
finit par ignorer. »
■ Paysages et Jardins de Vendée,
aux éditions Le lou du lac, 25€.
Pierre Texier, ramasseur de balles
Paris/Bercy en ligne de mire
Il est jeune, treize ans, fan de tennis, licencié au Tennis Entente Yonnais (TEY) et, depuis le dernier Roland
Garros, ramasseur de balles.
Désormais admis sur le « court des
grands », il a peut-être gagné un tic-
Un jeune vendéen au cœur de l’un des plus
prestigieux tournoi du tennis mondial.
4
ket pour le tournoi de Paris/Bercy, se
déroulant en novembre prochain.
« À Roland Garros, au départ, nous
étions trois mille Français admis aux
qualifications, explique le jeune collégien originaire des Clouzeaux. J’ai
fait partie, avec trois autres jeunes
vendéens, des deux cent quarantedeux ramasseurs de balles sélectionnés ! » La Vendée s’est taillé en 2009
une jolie place sur terre battue. Deux
sportifs ont même participé aux finales adultes, hommes et femmes, en
tant que juges de lignes.
Pierre attend désormais les résultats pour Paris/Bercy. En attendant,
il aime se répéter qu’il faut « donner
à ses rêves la force d’exister ». Son
premier rêve à lui s’est réalisé : il a
vu son idole, Roger Federer, en chair
et en os. Il n’en garde pas moins les
pieds sur terre.
« Un orchestre d’harmonie est un
orchestre composé uniquement d’instruments à vent, cuivres ou bois, et de
percussions, rappelle Daniel Langlade,
président de l’orchestre. Le nôtre a été
créé en 2007, suite à la demande des
différents instrumentistes qui jouaient
dans les harmonies du département.
Ils souhaitaient se rencontrer plus souvent pour jouer ensemble et prendre le
ARTISAN -
temps de s’entraîner sur des morceaux
de haut niveau. »
De là est né l’orchestre. Une cinquantaine de musiciens y jouent. Dirigés par Victor Garreau, ils sont tous
bénévoles et recrutés à partir d’un niveau de second cycle. « Nous avons la
chance d’avoir un nombre équilibré de
musiciens entre les différentes familles
d’instruments. Il ne nous manque que
quelques clarinettistes pour que ce soit
parfait », précise Serge Langlade.
À partir de la saison prochaine,
l’orchestre prendra une nouvelle ampleur. « Nous allons organiser nos
propres concerts. Pour l’automne,
nous avons programmé un concert
autour d’Alexandre Baty, originaire de
Vendée et trompette solo à l’Orchestre
Philharmonique de Radio-France. »
■ Renseignements : 06 09 41 18 62
Icônographe à La Roche-sur-Yon
Bientôt des stages en Vendée
Dominique Chabiron est icônographe à La Roche-sur-Yon. Sa formation parisienne en poche, cette
Vendéenne a décidé de revenir aux
sources. Elle encadre bientôt des
stages à l’École du Patrimoine.
Elle dit, fidèle à la tradition, qu’elle
« écrit » des icônes. Tout simplement
parce qu’une icône raconte une histoire. Dominique Chabiron, peintre de
formation, a eu un coup de cœur il y a
dix ans pour cet art bien particulier.
Après une formation parisienne,
elle décide de revenir aux sources, en
Dominique Chabiron prépare des stages d’initiation
d’icônographie avec l’École du Patrimoine.
Vendée, où elle donne désormais des
cours de peinture et d’icônographie.
Dès l’automne prochain, elle anime
aussi des stages à Nieul-sur-l’Autise,
avec l’École Départementale du Patrimoine.
« Il est important pour moi de transmettre ma passion, souligne-t-elle.
D’autant plus que l’art de l’icône est
un travail artisanal. » D’ailleurs, il est
de coutume de parler de la recette à
suivre pour créer une icône.
À force de pratique et de patience,
l’artisan peut voir aboutir son œuvre.
Son œuvre ? Pas vraiment. L’icônographe ne signe jamais sa toile. S’il
puise dans les récits bibliques sa
source d’inspiration, il apprend aussi
qu’à l’école de la perfection, le travail
dans l’ombre est de rigueur.
Dans l’ombre, il passera des heures à peaufiner les étapes de cette
recette artisanale, à poser les couleurs en transparence, à souffler au
pinceau les feuilles d’or, à voir apparaître au fil des heures cette œuvre
bientôt offerte au regard du spectateur.
■ Renseignements : 02 51 07 79 86.
Pour protéger au mieux les
ressources halieutiques, il
convient de respecter la maille.
Cette expression, bien connue
des pêcheurs, désigne l’espace séparant deux nœuds sur
un filet. Cela signifie aussi, par
extension, la taille minimale qui
doit être celle des poissons,
coquillages et crustacés, au
moment de leur pêche. Pour
vos futures pêches en mer, ou
lors des prochaines grandes
marées, la Fédération Nationale des Pêcheurs Plaisanciers et
Sportifs de France a édité une
petite fiche explicative fort pratique. Petit tour d’horizon des
mailles des espèces les plus
pêchées en Vendée :
Merlan : 27 cm
Lieu jaune : 30 cm
Lieu noir : 35 cm
Dorade grise et dorade royale :
23 cm
Bar : 36 cm
Maigre : 45 cm
Sole : 24 cm
Crevette bouquet : 5 cm
Autres crevettes : 3 cm
Palourde d’Europe : 4 cm
Coque : 3 cm
Praire : 4 cm
Une nouvelle BD
sur les Guerres de Vendée
Une nouvelle
série en bande
dessinée
sur
fond de Guerre
de Vendée vient
de voir le jour,
sous la signature de Thierry
Jigourel, journaliste écrivain.
« Vendée, le Sang et la Passion »
plante son décor dans le Marais Breton, à Bouin. On y voit naître l’espoir
avec les cahiers de doléances, puis
monter la colère, avec les premières
brimades de la Révolution. Une héroïne conduit le lecteur à travers ces
événements. Le premier tome prend
fin en 1793. Il mêle des références
historiques à une romance amoureuse, teintée de fantastique.
■ « Vendée, le Sang et la Passion »
Thierry Jigourel - Communication Presse
Editions - 14€.
Fontaines au temps
des grandes foires
L’association Fest’Epreuves de
Fontaines a produit et réalisé son
premier documentaire fiction, avec le
soutien du Conseil général : « L’âge
d’or fontenois ». Ce film, qui restitue
une journée de foire à Fontaines au
début du XXe siècle a mobilisé près
de 300 bénévoles, figurants et acteurs
pour recréer l’ambiance chaleureuse
de ces heures de retrouvailles et de
convivialité qui rythmaient autrefois
le temps des campagnes. On y retrouve de vieux métiers, comme le
sabotier, les coiffes traditionnelles et
les costumes d’époque, sans oublier
le parler vendéen.
■ Renseignements :
www.festepreuves.com
contact@festepreuves.com
Au quotidien
EMPLOI
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
- Le RSA successeur du RMI
Tout sauf de l’assistanat
Remplaçant du RMI, le RSA est
effectif depuis le mois de juin dernier. Le Conseil général veut se
servir de cet outil pour en faire un
véritable levier pour l’emploi.
« Au-delà des obligations prévues
par la loi, nous voulons faire du RSA,
Revenu de Solidarité Active, un véritable levier pour le retour au travail ».
Alors que le RSA remplace depuis
juin l’ancien RMI, Véronique Besse a
rappelé la volonté du Conseil général d’aider toujours plus et toujours
mieux les Vendéens qui en ont besoin, à se réinsérer dans le monde
du travail.
Le RSA a remplacé le RMI et l’allocation de parents isolés. « Les dossiers sont automatiquement transférés. Cela ne change rien pour les bénéficiaires », précise une assistante
sociale.
À la différence du RMI, le RSA sera
aussi versé à des personnes qui travaillent, mais dont les revenus sont
ALIMENTATION -
limités. Michel, par exemple, travaille
et touche le SMIC. Sa femme qui
se consacre à l’éducation de leurs
deux enfants ne touche aucun salaire. L’arrivée du RSA permettra à ce
foyer de bénéficier d’un complément
de 212€ par mois.
Une panoplie de mesures
« Afin que ces aides ne deviennent
pas des encouragements à l’assistanat mais soient de véritables moteurs pour la recherche de travail,
le Conseil général les renforce par
la mise en place d’une panoplie de
mesures innovantes », ajoute Véronique Besse.
D’une part, les demandeurs d’emploi de longue durée pourront bénéficier d’une évaluation de leur situation. Elle leur permettra de repérer
leurs aptitudes professionnelles et
d’élargir leurs recherches d’emploi.
D’autre part, les contrats en ateliers
ou en chantiers d’insertion seront
multipliés, 354 pour 2009 ajoutés au
1 100 contrats avenir prévus. « Malgré
la conjoncture économique actuelle,
certaines entreprises ont du mal à recruter, menuiserie, bâtiment, hôtellerie,
restauration... Afin de répondre à ces
besoins, des formations qualifiantes
complémentaires seront proposées
à une partie des personnes qui bénéficient d’un contrat en atelier ou en
chantier d’insertion », précise Véronique Besse. Enfin, des actions concrètes nouvelles devraient permettre aux
bénéficiaires du RSA de retrouver le
plus vite possible une situation professionnelle : aides à la création d’entreprise, à la reconversion des salariés,
à la mobilité, à la garde d’enfants en
horaires atypiques, au permis de
conduire pour les jeunes, un accompagnement social pour les personnes
en difficultés ou vers l’emploi pour les
travailleurs handicapés…
■ Renseignements : 02 51 44 66 09 ou
02 51 44 22 65
Les recettes natures de l’IQA
HÔPITAL / CMS -
Cuisines de fruits au collège
L’Institut de la Qualité et de l’Aliment a lancé un programme dans
les collèges pour la consommation
de fruits et légumes. L’objectif est
de sensibiliser les adolescents aux
bonnes pratiques alimentaires.
Une bouchée de betterave au chocolat : cette recette originale et appétissante a été inventée par des collégiens de Vendée. Contrairement aux
apparences, les jeunes apprécient
les fruits et légumes. C’est ce qu’a
constaté récemment l’Institut de la
Qualité et de l’Aliment (IQA) en lançant
un programme auprès des collèges
vendéens pour sensibiliser les élèves
aux bonnes pratiques alimentaires et
culinaires.
« 25 collèges ont répondu présents
FIN DE VIE -
cette année à ce programme, soit près
de 1 500 élèves, précise Joël Sarlot,
vice-président du Conseil général en
charge de l’IQA. L’objectif est de pousser nos jeunes à préférer les fruits et légumes aux fast-foods. Et ça marche. »
Les collégiens de Vendée cuisinent les fruits et
légumes de saison.
Des recettes de saison
Pour cela, les adolescents ont
enfilé le tablier du cuisinier, lors
d’ateliers culinaires : ils ont réalisé
des recettes simples qu’ils ont euxmêmes créées à base de fruits et
légumes frais de saison. C’est ainsi
qu’ils ont inventé la brochette des
vendanges, le beignet de chou-fleur
ou la mousse de petits pois sur tuile
au curry… Résultats : ces élèves
aiment cuisiner. 95% d’entre eux
goûtent volontiers les plats, même
si ces derniers contiennent des aliments d’habitude peu appréciés ou
peu connus. Un cahier regroupant
toutes les recettes réalisées a été
ensuite diffusé à tous les élèves
participants.
« La conception moderne de la dignité est terrible »
Soins palliatifs, euthanasie, acharnement thérapeutique, aujourd’hui,
les revendications les plus contradictoires se basent sur le même
principe de la dignité humaine.
Comment expliquer cela ?
Les mots sont équivoques. Ces
revendications sont fondées sur des
conceptions opposées de la dignité.
J’en dénombre cinq.
Quelles sont-elles ?
La conception bourgeoise : la dignité dépend de sa capacité à chasser ou camoufler tout ce qui peut
rappeler l’animalité en l’homme. Elle
est liée au comportement.
La conception chrétienne : l’humanité fait la dignité. L’homme est
conçu à l’image et à la ressemblance de Dieu. La dignité est intrinsèque à l’homme. Quel que soit son
état il ne peut perdre cette dignité
d’homme.
La conception kantienne : les choses ont un prix, l’homme a une dignité. Tous les hommes sont dignes
de la même façon.
La conception relationnelle : pour
être pleinement digne, la personne
doit être reconnue par les autres.
La conception moderne : la
grandeur de l’homme passe par
Éric Fiat, « il faut rendre moins tragique ce qui est tragique ».
La Châtaigneraie
Nouveaux services de proximité
Éric Fiat, philosophe, professeur à Paris-Est
Philosophe, Éric Fiat a rappelé les
principes de la dignité humaine
au cours d’une conférence organisée par l’association JALMALV.
Professeur à l’Université de ParisEst/Marne-la-Vallée, il s’occupe
de l’option « éthique médicale et
hospitalière », qu’il enseigne à des
professionnels confrontés chaque
jour à la question du respect de la
dignité humaine.
L’objectif du RSA, que le Conseil général met en place, vise à favoriser le retour au travail.
l’indépendance. La perte de son
autonomie, de la maîtrise de soi
nous rend indigne. Mieux vaut
mourir avant.
Les défenseurs de l’euthanasie
semblent se baser sur cette dernière conception. Qu’en pensezvous ?
En effet, selon eux, la dignité est
liée à l’indépendance et à l’autonomie. Or qui peut se considérer totalement indépendant ? Nous dépendons tous les uns des autres pour
beaucoup de tâches. La grandeur
de l’homme ne dépend pas de son
degré de dépendance. La perte de
ses facultés physiques ou intellectuelles ne peut impliquer la perte de
sa dignité.
L’acharnement thérapeutique serait-il plus respectueux de la dignité humaine ?
La conception moderne de la
dignité est terrible, ne pas vouloir
mourir est encore pire. L’homme
doit se réconcilier avec sa finalité qui est la mort. Il n’est pas tout
puissant. Il faut chercher à rendre
moins tragique ce passage qui est
de toute façon tragique. Les soins
palliatifs, par leur recherche de la
juste mesure des soins répondent
au mieux à ces difficiles questions
d’éthique. Il faut savoir que 87% des
demandes de mort disparaissent
quand la douleur est prise en charge et que 8% sont liées à un besoin
d’affection.
Des soins de qualité et de proximité pour les Vendéens de tous les
âges. À La Châtaigneraie, ce principe, cher au Conseil général, s’est
illustré par l’ouverture d’un nouveau
Centre Médico Social (CMS) et du
nouvel hôpital. « Créé à proximité
du nouvel hôpital dans le cadre du
pôle de santé multisites, le CMS de
la Châtaigneraie répond à l’ensemble
des besoins de la population, grâce
aux compétences sociales, médicales et éducatives de son équipe », a
déclaré Véronique Besse, présidente
de la commission des actions sociales.
chaleureuses, les salles sont très insonorisées. Nous avons une vue sur
la campagne : travailler ici est un vrai
plaisir. Cette atmosphère apportera
un plus aussi bien pour les professionnels que pour les personnes qui
viennent nous voir », précise une assistante sociale.
Et les personnes qui viennent ici
sont nombreuses. « Leur nombre varie selon les jours. Mais en moyenne
nous recevons entre 30 et 40 personnes ou familles par jour », précise une
secrétaire.
Des CMS respectueux de
l’environnement
Quelques mètres plus loin, le nouvel hôpital local de la Châtaigneraie
offre désormais une capacité d’accueil de 90 places dont 12 destinées
aux malades d’Alzheimer. « De plus,
en lien avec le pôle santé Sud Vendée
de Fontenay-le-Comte, des consultations spécialisées en gériatrie seront
ouvertes au public, précise Claude
Ouvrard, conseiller général du canton de la Châtaigneraie. L’hôpital de
la Châtaigneraie, créé dans le cadre
du Pôle Santé Multisites s’inscrit dans
une démarche de territoire visant à
mettre en réseau les compétences et
les énergies. »
Ce CMS est le premier d’une nouvelle génération de CMS. Quatre
autres projets suivront : à Saint-Fulgent, Sainte-Hermine, Olonne-surmer et Maillezais. Leur construction
est placée sous le signe des économies d’énergie avec géothermie, plancher chauffant réversible,
chaud ou froid et encore éclairages
à basse consommation. En plus de
ces exigences environnementales, le
bâtiment offre aux visiteurs une véritable convivialité. « Les couleurs sont
Un nouvel hôpital
Le nouveau CMS de la Châtaigneraie, des locaux conviviaux et respectueux de l’environnement.
En deux mots
■Une nouvelle formation à l’Udaf
Comment calculer au plus juste son budget familial ? Comment être aidé
pour élever son enfant handicapé ? Autant de questions délicates auxquelles
font face de nombreux parents. L’Union Départementale des Associations
Familiales de Vendée (Udaf) y répond en proposant, à partir du début de
mois de septembre, un cycle de formation destiné aux familles vendéennes,
intitulé « bien vivre en famille ». Ce programme a pour but d’aider les ménages
vendéens dans leurs difficultés quotidiennes. À titre individuel, le coût de la
formation peut être est pris en charge par le Conseil général.
Renseignements : 02 51 44 37 00
5
Dossier
Sorties
ies
Un patrimoine
naturel et historique
naturelles
lles et
sportives
ives
● « Les chemins
ns du sel » ●
à découvrir
Défi sportif, pour se dépasser ; immersion en pleine nature, tous les sens en éveil, pour comprendre
l’environnement ; plongée au cœur de l’histoire, à travers les vieilles pierres, pour comprendre
l’enracinement : cet été, partez à l’aventure, en Vendée. Des dizaines de sites y proposent des animations
de toutes sortes à travers tout le département. Le Journal de la Vendée vous en présente quelquesunes, selon deux thèmes « sport et nature » ou « patrimoine ». Il y en a pour tous les goûts, pour tous
les âges. Vos meilleurs souvenirs de vacances se dissimulent sans doute entre ces lignes.
L’aventure, c’est l’aventure
Deux parcs d’attraction,
Indian Forest et Arbre et Aventure,
offrent aux visiteurs différents
parcours d’aventure,
sur des sentiers, le long d’étang
ou à la cime des arbres
avec une vue imprenable
sur l’océan. Montées d’adrénaline
assurées.
dent les aventuriers.
Plus d’une quinzaine de parcours
différents sont à l’affiche. Situés entre 1
et 25 m au-dessus du sol, 310 ateliers
sont répartis sur l’ensemble des parcours : tyrolienne, maxi bungy, rodéo
mécanique, tire-élastique, super glissade, rocher d’escalade, paint-ball...
Sans oublier les parcours d’orientation
et les sentiers pédestres.
Arbre et aventure
Dans un parc de plus de 10 hectares, sur la cime des arbres, le parc
arbre et aventure de Saint-Jean-deMonts propose une vue imprenable
sur l’océan et l’île d’Yeu.
Ici ce sont plus de huit parcours
aériens et 120 attractions qui sont
proposées aux aventuriers de tous
L’aventure sur les cimes des arbres, sous les arbres, sur des sentiers, des murs d’escalade, à dos
de poney..., l’Indian Forest de Moutiers-les-Mauxfaits et le parc Arbre
et Aventure de Saint-Jean-de-Monts
proposent de nombreux parcours
d’aventure pour petits et grands.
À Moutiers-les-Mauxfaits, le plus
grand parcours d’aventure de
l’Ouest, l’Indian Forest propose de
nombreuses activités à destination
de tous les publics.
Des guides, présents sur l’ensemble des parcours, conseillent et gui-
Un vent
Sur la commune côtière de Notre-Dame-de-Monts, le vent, qui a
modelé le territoire, est omniprésent.
Comme un hommage à ce partenaire invisible, le Jardin du Vent offre à
ses visiteurs une promenade artistique, amusante et instructive. Au pied
d’un curieux moulin coiffé de ses voiles, c’est une véritable aire de jeux
de cinq hectares dans laquelle le
vent s’amuse en permanence sans
jamais s’essouffler.
Le vent des Alizés en Vendée
Botanique et artistique, le jardin du
vent propose une balade reposante
pour découvrir les propriétés du vent
au travers de différentes œuvres
d’arts uniques. Sculptures animées,
jeux de vent, légendes et indications météorologiques jalonnent de
surprises ce parcours autour d’une
rose des vents et d’un théâtre de verdure. Pour le découvrir, la semaine
du 11 au 14 juillet sera particulièrement propice puisque le « Festival
du vent » soufflera sur toute la commune. Au programme : cerf-volant,
voile (démonstrations et baptêmes),
spectacles et expositions, jeux de
plage…
Cet été, ce sont les vents des
Alizés qui souffleront sur le jardin.
Jusqu’en septembre, deux expositions mettront l’Inde à l’honneur
sur le thème « En vol au-dessus de
l’Inde ». La première est réalisée par
Nicolas Chorier, photographe aérien
par cerf-volant. Il accroche un appareil photo entièrement radio-guidé
le long du fil de ses cerf-volants, et
peut ainsi survoler par procuration
des sites difficiles d’accès, rares ou
sensibles. C’est ainsi qu’il a réussi à
obtenir des clichés de l’Inde comme
il n’en avait jamais été vu auparavant.
La deuxième exposition réalisée par
Dom Martin, met en avant les cerfs
volants. De retour d’Inde, ce dernier
a installé dans la salle d’exposition
de nombreux cerfs-volants indiens
faits de papier et de bambou. Une
très belle exposition haute en couleurs.
■ Horaires : en juillet/août, tous les jours
de 10h à 19h. En septembre, du mardi au
dimanche de 14h à 18h.
Tarifs : adulte, 4€. Réduit : 3€. 6-18 ans :
2,20€. Gratuit pour les - de 6 ans.
Renseignements : 02 28 11 26 43
L’odorat dans tous ses états
Le Jardin des Olfacties, à Coëx, est
le rendez-vous des amoureux des
belles plantes et des parfums qu’elles dégagent. 3 500 variétés végétales venant parfois de l’autre bout du
monde et remontant jusqu’au temps
● Un potager extraordinaire ●
À La Mothe-Achard, le Potager extraordinaire présente aux visiteurs une
grande variété de cucurbitacées et de
plantes insolites du monde entier. Plus
d’un millier de plantes sont mises en
valeur par leur forme, leur odeur, leur
goût et la stratégie qu’elles développent pour leur défense ou leur reproduction. Un marché nocturne, gratuit
et ouvert à tous se déroulera mercredi
29 juillet, à partir de 18h.
Horaires Juillet/août : 10h30-19h30.
Renseignements : 02 51 46 67 83
● Auniscéanes ●
Le centre aquatique Auniscéanes à la
Tranche-sur-Mer sera ouvert tout l’été.
De 12h à 20h, Auniscéanes ouvre aux
touristes les portes de sa piscine, son
sauna, son hammam et son spa. De
21h à 23h30, place à la fête durant les
soirées aqua-noctambules.
Renseignements : 02 51 27 88 98
« Bizzbee », la mascotte de
« La Folie de Finfarine », à Poiroux, entraîne les visiteurs de ce
lieu dédié au miel et aux abeilles
dans ses aventures estivales. À
suivre, les moments phares.
●
La Fête du Miel en Folie :
les mercredi 23, jeudi 24 juillet et
les mercredi 13 et jeudi 14 août, de
10h30 à 19h.
Nouveauté :
« Le peuple des Abeilles ».
●
Jusqu’au 30 août, tous les jours,
à 14h30 et 16h30. Exposition de
photos géantes sur le monde des
abeilles. En extérieur.
Parcours découverte :
Histoire de l’homme-arbre (3-5 ans) :
● Atlantic Toboggan ●
Tous les jours de 10h30 à 19h30 du
13 juin à début septembre, le parc
aquatique Atlantic Toboggan à SaintHilaire-de-Riez accueille les estivants.
Piscines à vagues de 1 500 m2, toboggans, rivière à bouées, pédalos et restaurants pour petits et grands.
des dinosaures se retrouvent ici. En
juillet et en août, les animations seront nombreuses.
Tous les jeudis à 15h, les jardiniers
proposeront un atelier découverte
autour des épices et de leurs plantes
associées. Tous les mardis à 15h,
ils feront aussi la démonstration de
l’extraction des huiles essentielles à
la vapeur à l’aide d’un alambic.
Les 4 et 5 août, les Olfacties accueilleront une trentaine de peintres
et sculpteurs amateurs pour réaliser
une œuvre inspirée du jardin.
Enfin tous les mercredis et vendredis à la nuit tombée, les visiteurs
admireront les illuminations créées
sur les pelouses, les allées et les végétaux du jardin.
Horaires en juillet/août : 10h-19h
Renseignements : 02 51 32 3 000
■ Renseignements : 02 51 55 53 41 ou
www.lejardindesolfacties.com
● Le train à vapeur ●
de Mortagne-sur-Sèvre
Renseignements : 02 51 58 05 37
● L’aquarium « Le 7e Continent » ●
L’aquarium « le 7e Continent » à Talmont-Saint-Hilaire est une escapade
sous-marine, une immersion dans 12
tableaux aquatiques. Une visite guidée de l’Aquarium a lieu tous les jours
à 15h30. Tout l’été, deux nourrissages
seront commentés quotidiennement,
à 11h et 15h30.
muni d’un sac à dos, l’enfant, accompagné de ses parents, accomplit des épreuves en utilisant boussole, loupe, grenouille… Ou jeu de
piste « Sauvez l’Abeille Bizzbee » (à
partir de 6 ans).
Le Train à Vapeur
serpentera tout
l’été à travers les
paysages du Haut
Bocage Vendéen.
Chaque départ a
lieu à la gare de
Mortagne-surSèvre à 15h30 et
se finit au même
endroit à 18h.
■ Renseignements : 02 51 96 22 50 ou
www.finfarine.fr
Tous les mercredis, jeudis 6 et 13 août,
vendredis et dimanches.
Réservations : 02 51 63 02 01.
Un été de miel et d’abeilles
●
6
Date et horaire Juillet/août :
Mardis et Jeudis à 9h30 et 16h30.
Renseignements : 09 61 22 45 55.
■ Renseignements :
Indian forest atlantique Vendée :
02 51 48 12 12
www.indian-forest-atlantique.com
Arbre et Aventure : 06 22 61 45 98
www.arbreaventure85.com
indien sur le jardin
Cet été, le Jardin du Vent projette
ses visiteurs au-dessus de l’Inde.
Deux expositions mettront en
avant ce pays des Alizés.
les âges. Il faut en général compter entre 2h30 et 3h pour effectuer
l’ensemble des parcours. Près de
3h pendant lesquelles s’enchaînent,
tyroliennes, ponts de singes, passerelles, sauts de tarzan...
Les enfants, quant à eux, évoluent
sur des parcours correspondant à
leur âge, mais surtout à leur taille.
« J’ai adoré ce parc, rapporte
un visiteur originaire de ClermontFerrand. Je n’avais jamais pratiqué cette activité. Les différents
parcours sont de plus en plus
difficiles et cela permet de monter
en puissance jusqu’au parcours
extrême où le dernier saut fait frissonner. »
La Communauté de Communes
Auzance et Vertonne
la dée organise
g
couverte du patrimoine
ne de l’Île-d’Olonne en calèche. Le départ a lieu au
Musée de la Petite Gare. La calèche
emmène le public à l’église où l’attend
une ascension jusqu’au sommet du
clocher. Le parcours s’achève dans
les marais salants où les sauniers font
partager la passion de leur métier.
● Embarcadère de l’Abbaye ●
L’Embarcadère de l’Abbaye propose
de découvrir le Marais Poitevin, en
barque ou en canoë, à partir de Maillezais. Le visiteur se laissera imprégner
par la magie de cette nature dessinée
par les moines des grandes abbayes
du XIIIe siècle. Une Nuit magique en
Marais blanc sera proposée le 17 août
à partir de 21h30 sur réservation (promenade nocturne en barque, retour
pédestre).
Renseignements : 02 51 87 21 87
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
Po i n t d e Vu e
Ponts-levis et allées s’ouvrent,
plongée historique en Vendée
Les châteaux vendéens entament
la saison d’été avec mille projets
qui redonnent vie à leurs pierres
et qui offrirent aux visiteurs
de découvrir le patrimoine
départemental de manière
ludique, festive et
pédagogique. Six d’entre eux
préparent depuis plusieurs mois
la saison estivale.
Sigournais
Château féodal du XVe siècle.
À travers l’exposition de 700 blasons
est contée l’histoire des villes de
Vendée et des provinces françaises
et européennes.
● Une exposition temporaire retrace
les 50 années de travaux de restauration.
● 23 juillet et 6 août : visite guidée
nocturne et dîner médiéval.
ritif/blues avec Berne Williams et les
« Blues Power ».
● Du 25 juillet au 1er août, pour les
Nocturnes médiévales, des fêtes
médiévales, soupers animations et
spectacles seront organisées.
■ Renseignements : 02 51 51 23 10
Talmont-Saint-Hilaire
Château médiéval.
Le château est ouvert tous les jours
de 10h30 à 19h.
● Les lundis, mardis, jeudis
et vendredis deux spectacles sont proposés : « Sur la
justice au Moyen Âge » à
11h30, 15h et 17h ; « Le
■ Renseignements et réservations :
02 51 09 45 77
Bazoges-en-Pareds
jugement de Dieu » à 16h.
● Le mercredi à 15h et 17h deux
seigneurs se défient au cours d’un
spectacle de chevalerie.
Des visites guidées de 11h à 18h et
des ateliers médiévaux, stand arbalète, calligraphie, stand costumes...
sont proposés.
■ Renseignements : 02 51 90 27 43
La Guignardière
Château Renaissance.
Le château des aventuriers propose cette année, le nouvel Eco
Parcours de menhirs. Un parcours
ludique et pédagogique autour de
l’écologie proposé aux plus jeunes.
Deux trajets, de 1h ou 1h30 sont
proposés.
● Avec le parcours jeux-énigmes, 20
énigmes permettront aux aventuriers
de découvrir un trésor caché.
● Le parcours historique, invitera les
visiteurs à découvrir l’intérieur, de la
cave aux charpentes en passant par
le jardin à la française.
Philippe de Villiers, Président du Conseil Général
de Haan ses photographies autour
du thème « Visages de volailles ».
● Le 25 juillet, à partir de 19h, un
dîner « La Vendée en 1900 » autour
d’un pessaie d’mojettes précédera
la projection dans la cour du château
du film de Luc Brusseau « Du moulin
au pain ».
● Le dimanche 9 août, « La journée
médiévale » donnera lieu à des tournois de chevalerie, des combats à
l’épée, des contes pour enfants, une
chasse au trésor,
● Du 10 au 14 août, une chasse a
trésor sera organisée pour les enfants de 7 à 11 ans.
■ Renseignements : 02 51 07 86 36
Saint Mesmin
Château médiéval.
● Tous les jours du 8 juillet au
30 août Loupiots et Compagnies,
présenteront trois ateliers d’animation autour du thème de la vie de
l’enfant au Moyen âge : « le travail
de l’enfant » ou sa préparation à
son futur métier ; « éducation et
bonnes manières » et enfin « l’enfant et l’éducation militaire ». Un
quatrième atelier sera organisé
dans la cour de ferme du château
autour des jeux de l’époque, château fort en paille, chamboul’tout,
quilles...
● Chaque mercredi soir entre le
8 juillet et le 26 août, une soirée
« jeux médiévaux » sera organisée
autour d’un feu et des jeux anciens.
Donjon et jardin médiéval.
Un marché original réunira des artisans d’art, des botanistes et des
producteurs de la gastronomie
du terroir. Deux expositions « Les
voyages au Moyen Âge » et les
« Plantes sauvages » sont proposées au public. Visites guidées et
costumées, animations pour les
enfants sont aussi au programme de
l’été.
● Le 5 juillet à 11h une visite du jardin médiévale sera suivie d’un apé-
Logis des XVIIe et XVIIIe siècle.
Ouvert tous les après-midi de 15h
à 19h et le mercredi de 10h à 13h,
des visites guidées ou libres sont
proposées. Ainsi que des ateliers
pour les enfants.
Philippe Greffard y expose ses
peintures autour du thème « Les
chemins de Compostelle » et Marit
Voyage au centre de la mine
Science et histoire au
Le Centre Minier de Faymoreau
lance, cet été, un voyage au
centre de la mine. Toute une
palette de rendez-vous figure au
programme. À suivre, quelques
temps forts.
À l’ombre des pommiers, dans
les jardins clos de murs, le Manoir
de Réaumur accueille les amoureux d’histoire et de science dans
un cadre idyllique. Tout au long
d’un parcours ponctué de rencontres et d’expériences à réaliser,
les visiteurs sont invités à découvrir les inventions et les travaux de
Réaumur, grand savant et illustre
propriétaire des lieux au XVIIIe siècle : poussinières, ruches vitrées,
thermomètre, porcelaine, métaux...
Ils pourront aussi admirer les collections naturalistes et les outils de
l’époque.
■ Renseignements : 02 51 22 33 06
Château de la Grève
à St-Martin-des-Noyers
« VIS TA MINE ! Le Centre Minier pour
les 4/12 ans ».
Juillet/août, tous les jours, 10h/19h.
Les enfants se déguisent en mineur
et profitent d’animations.
●
« Partez à la découverte de Faymoreau, à vélo ».
Location de vélos pour une promenade au pays du charbon, en juillet
et août, tous les jours, de 10h à 19h.
La balade emprunte la piste cyclable
qui mène au chevalement d’Epagne
à Saint Maurice des Noues, dernier
vestige de la mine… Deux parcours
découverte (8 et 17 km).
●
Exposition « Trésors de mines, roches
et minéraux de notre Terre ».
En juillet/août, tous les jours,
10h/19h, plongez dans le monde
des roches et des minéraux.
●
Tarifs : 3€, 2€, gratuit -16 ans.
« L’été autour du verre… ».
En juillet et août, du mardi au samedi, de 15h à 19h, dans la cour
du musée, découvrez le savoir-faire
d’un artiste-verrier et assistez aux
démonstrations du soufflage de verre au chalumeau.
●
■ Renseignements : 05 49 80 17 62
Manoir
Jusqu’au 30 septembre : l’exposition « le fer blanc, l’orfèvrerie
du pauvre », dans les dépendances du logis, rappelle aux visiteurs le succès commercial de ce
métal aux XVII e-XVIII e siècles en
Europe.
●
Samedi 1er et dimanche 2 août :
fête des jeux et de la magie. Des
jeux géants s’installent dans les jardins du Manoir. B. Jonglez propose
un mélange de magie déambulatoire dans les allées et à l’ombre des
pommiers.
●
● Samedi 9 août : autour de l’exposition, des expériences de
Réaumur sur les métaux pourront
être réalisées comme la fabrication d’objets en fer blanc ou encore l’étamage.
■ Horaires en Juillet/Août : tous les
jours de 11h à 19h
Tarifs : adulte, 5€. Réduit, 3.40€. Gratuit
pour les moins de 8 ans
Renseignements : 02 51 57 99 46
Quelques sorties à la découverte du patrimoine
● Les visites du Vieux Moutiers ●
Moutiers-les-Mauxfaits est à visiter tout l’été, jusqu’au 27 août, dans
le cadre de parcours-découverte.
Au programme : église romane,
château, Halles. Se munir de chaussures adaptées et de lampes électriques pour les visites de nuit. Tous
les jeudis, à 10h (Office de tourisme)
; nocturnes les 6 et 20 août, départ
21h30.
Renseignements : 02 51 98 94 13
● Le Musée des ustensiles ●
Le Musée des ustensiles de SaintDenis-la-Chevasse étoffe sa collec-
tion. Jusqu’au 1er novembre, une exposition est proposée sur le thème
« La soupe, de tous les temps et par
tous les temps...». Ces trésors, sont
à découvrir du 1er juillet au 1er septembre, tous les jours, de 14h30 à
18h30.
Tarifs : 4,50€, 1€ (7/15 ans)
Renseignements : 02 51 41 39 01
● Le moulin de Rairé ●
à Sallertaine
Le moulin de Rairé, à Sallertaine,
présente une exposition de photographies de l’artiste américain
Hermann Armour Webster. Ce passionné a sillonné jadis la Vendée à
la découverte de la meunerie. Ses
vues sont présentées pour la première fois au public. Ouvert l’été de
En quoi le tourisme vendéen
est-il différent des autres ?
La Vendée est à la fois le premier département touristique de
la façade Atlantique et celui qui
propose l’offre culturelle la plus
riche et la plus diversifiée. Notre département dispose d’une
renommée incomparable pour
son savoir-faire en matière de
valorisation de son patrimoine
historique et de son environnement. Nos festivals sont, par
ailleurs, parmi les plus appréciés du public, qui décide de
plus en plus de passer ses vacances en Vendée, parce qu’il
sait qu’il pourra y assister à des
spectacles de grande qualité.
Qu’est-ce qui explique cette
particularité ?
La Vendée, ce sont des plages, du soleil et une nature préservée, mais c’est avant tout
un département entreprenant.
Des milliers de bénévoles et de
professionnels du tourisme travaillent tout au long de l’année
pour créer toutes les animations
qui font le succès de notre département et pour accueillir les
visiteurs. La Vendée est à la fois
enracinée dans son histoire et
inventive. C’est cette alliance de
l’enracinement et de l’audace
qui séduit nos visiteurs.
Quelle est la place du tourisme dans l’économie vendéenne ?
Cette place est doublement
importante. Le tourisme permet
en effet à lui seul de faire travailler des milliers de personnes
dans le département. Il est aussi
une vitrine pour l’économie locale. Les touristes qui viennent
en Vendée y découvrent ses
produits et ils en sont ensuite
les ambassadeurs. Certains
sont même des entrepreneurs
potentiels, susceptibles d’installer plus tard leur entreprise dans
notre département et d’y créer
des emplois.
Tarifs : 1h : 3,50€, 2h : 5,50€, 3h : 7,50€
■ Renseignements :
02 51 00 48 48 ou
www.centre-minier-vendee.com
« C’est l’alliance de
l’enracinement
et de l’audace
qui séduit en
Vendée »
10h/12h et 14h/18h30.
Renseignements : 02 51 35 51 82
ou www.moulin-a-vent-de-raire.com
● La féérie des santons ●
Les villages miniatures, habités
par 600 santons, et le parcours
scénographique son et lumière,
présentés à Beaulieu-sous-la-Roche, à la « Féérie des santons »,
entraînent tout un chacun dans un
fabuleux voyage. Ouvert l’été, tous
les jours, de 14h à 18h30.
Les estivales
de la rivière
Jusqu’au 30 août, certains soirs
d’été, conteurs et musiciens se donnent rendez-vous sur le site de la
Maison de la Rivière à Saint-Georges-de-Montaigu pour les « Estivales
de la Rivière » : Le 4 juillet, balade
contée en barque par Thierry Beneteau et Julien Evain ; le 13 juillet,
dîner guinguette avec El Bimbo ; le
19 juillet, apéro concert de Mam’zelle Lily ; le 25 juillet, balade contée
en barque avec Lucie Castu et Jean
Metegnier ; le 8 août, avec Amadou
Sanfo ; le 16 août, apéro concert
avec le groupe Fonetik ; le 30 août,
les Estivales des p’tites Zoreilles proposent des animations pour toute la
famille avec la compagnie Monde
à part et l’École Départementale du
Patrimoine.
■ Renseignements et réservations :
02 51 46 44 67
www.maisonriviere.terresdemontaigu.fr
Tarifs : 5€, 3€
Renseignements : 02 51 98 23 80
ou www.feeriesantons.fr
Du 29 juin au 12 juillet 2009 - Numéro 120
7
Le fait de la quinzaine
LITTÉRATURE
Le Journal de la Vendée
Du 2009
- Le troisième salon du Livre Vendéen
La Vendée se livre à Grasla
Le
Les 18 et 19 juillet
p
prochain le refuge
d
de Grasla accueille
lle Salon du Livre
V
Vendéen. Un événement devenu incontournable pour tous
les amoureux de la
littérature vendéenne. Plus de 60 écrivains, dont les origines ou
les écrits ont un lien avec la Vendée, seront présents et dédicaceront leurs ouvrages. Cette année
le Salon innove en accueillant une
délégation d’écrivains et d’éditeurs
Bourguignons, et en proposant, le
vendredi soir 17 juillet, le « Festival
des Contes en Forêt ». Une édition
qui s’annonce riche en rencontres
et en surprises, pour tous les passionnés de littérature.
C’est sous l’ombre des hêtres et
des chênes de la forêt des Brouzils
que va se tenir la troisième édition
du Salon du Livre vendéen. Haut lieu
de l’identité et de l’esprit Vendéen, le
refuge de Grasla est l’endroit idéal
pour mettre en avant la littérature et
les auteurs locaux.
À la découverte des auteurs
vendéens.
« La Vendée affiche une production littéraire particulièrement riche,
analyse Wilfrid Montassier président
du Refuge de Grasla. Le but de notre
salon est de faire connaître et de diffuser la création littéraire vendéenne,
et de rendre hommage aux auteurs et
éditeurs qui la font vivre et rayonner.
Alors qu’à Montaigu les Vendéens se
déplacent pour voir des auteurs de la
capitale, à Grasla ce sont pour moitié
des vacanciers qui viennent à la rencontre d’auteurs vendéens ».
L’objectif des organisateurs et des
bénévoles de faire connaître la littérature Vendéenne a été couronné
de succès. Ce sont en effet plus de
soixante écrivains, dont les racines,
la maison d’édition ou le thème de
l’ouvrage sont liés à la Vendée, qui
seront présent les 18 et 19 juillet
prochains. Durant ces deux jours, le
public pourra rencontrer ses auteurs
favoris et découvrir la richesse et la
diversité de la production littéraire
Vendéenne.
Il aura également la possibilité de
partager son amour des mots autour
Le festival des contes en forêt
Les plus anciens se souviennent
certainement des veillées au coin du
feu, à cette époque pas si lointaine où
la télévision n’existait pas. Au cours
de ces longues soirées d’hiver, avec
la famille et les autre habitants du village, l’on se transmettait les histoires et les légendes du temps jadis.
C’est cette tradition orale et populaire que le Troisième Salon du
Livre Vendéen a voulu relancer
en inaugurant, en plus des manifestations habituelles, le festival
des contes en forêts. Le vendredi
17 juillet à partir de 20h, les clairières de Grasla vont raisonner des
voix des « raconteurs », venus
renouer avec l’art des diseurs de
contes. Claude Mercier sera présent avec « La légende du fauxmonnayeur de Grasla » et « Les
pommiers de la Mère misère ».
Michel Raballan contera « La Lé-
gende du pont Dieu », et Hervé Cantin fera découvrir celle de « La Bête à
sept têtes ». Un Programme riche et
varié à découvrir en famille.
d’auteurs tels que Marcel Grelet et
son dernier ouvrage, « Le dernier Canasson », ou bien encore Jacques
Arrignon avec « Une enfance Vendéenne ». Gilles Perraudeau présentera quant à lui « Challans et le pays
maraîchin » tandis que Mireille Calmel dédicacera le troisième tome de
sa trilogie « Le chant des sorcières ».
Le point d’orgue de la manifestation
sera la remise du « Prix Charette »,
du nom de l’illustre général Vendéen.
Ce prix récompense un auteur ou
une œuvre dont le style, la narration,
les idées et le sujet sont animés par
un esprit de liberté et d’indépendance qui caractérisent le tempérament
Vendéen.
La Bourgogne à l’honneur
Fidèle à sa tradition d’hospitalité,
le Salon accueille cette année une
délégation d’écrivains et d’éditeurs
Bourguignons venus faire partager
leur amour de la terre et du terroir.
« La Bourgogne en Vendée ! La rencontre n’est pas banale écrit Bernard
Lecomte, président du Club des
Écrivains de Bourgogne. Jamais,
sans doute, ces deux régions au riche patrimoine, au fier passé et à
l’identité ancestrale, ne se sont retrouvées pour parler littérature. Le
Club des Écrivains de Bourgogne a
été particulièrement honoré de cette
invitation à participer au troisième
Salon du Livre Vendéen en forêt de
Grasla.
Grasla »
Bernard
Lecomte
comptera
Ber
d’ailleurs
parmi les membres de la
d’ai
d’
aillle
délégation.
Auteur d’une biographie
délé
dé
lég
g
de
sur Jean-Paul II, ce spéd référence
réf
cialiste
ciialis
c
istt reconnu du Vatican viendra
présenter
ses derniers ouvrages.
prés
Claudine
Vincenot sera, quant
C
à elle, la Présidente d’honneur
de
d ce troisième Salon du Livre
Vendéen, et viendra présenter
« La vie toute crue », la biographie de son père, l’illustre
Henri Vincenot. La délégation
sera accompagnée par les
Amulecteurs, des conteurs
Bourguignons à la fois originaux
et décalés Ces fabuleux
n
artistes
proposent un spectacle
art
vocal
vvo
ocal à ne pas manquer.
Des animations pour toute la
famille
Les enfants n’ont pas été oubliés
és
pour cette troisième édition du Salon
on
du Livre Vendéen. L’espace « jeux
ux
d’autrefois » abritera un ensemble
ble
de jeux traditionnels tels que le jeu
eu
de l’oie géant, le moulin, le meuble
ble
à céréales ou encore une exposition
on
de l’École du Patrimoine.
Les organisateurs ont également
ent
prévu des ateliers bricolages et desessins. L’accent a été mis sur l’initiation
on
des enfants aux contes et à la traadition orale. Pour ce faire un atelier
er
de théâtre leur sera proposé, avec la
possibilité de jouer une œuvre d’un
un
auteur. Enfin Alexandra Gaudin, du
Petit Théâtre de la Chapelle, émererveillera les enfants lors de ballades
es
contées en forêt.
Le prix Charette
Cette année encore le « Prix
Charette » sera remis par un jury
présidé par l’écrivain vendéen
Yves Viollier. Fidèle à l’esprit particulier qui plane sur Grasla, le jury
a sélectionné cinq ouvrages rassemblant l’ensemble des caractéristiques du « Prix Charette ». Les
cinq auteurs en compétition sont :
• Jean Billaud,
« L’éveil d’un petit vendéen »
(éd. Geste)
• Yves Bulteau,
« Là où voyagent les feux du ciel »
(éd Seuil)
• René Charrier,
« Marie-Jeanne la Vendéenne »
(éd. Cheminement)
• Pierre Péan,
« Une blessure française »
(éd. Fayard)
• Pierre Combescot,
« Pour mon plaisir et ma délectation charnelle »
(éd. Grasset)
PROGRAMME
OGRAMME
Vendredi 17 juillet : à partir de
20h, « Festival des Contes en Forêt » avec Claude Mercier, Michel
Raballand, Daniel Briand et Hervé
Cantin. Spectacle des « Amulecteurs ».
● Samedi 18 juillet : 10h, Inauguration et ouverture du Salon, puis
remise du Prix Charette. 16h30,
conférence de Jean-Pierre Soisson : « Paul Bert ».
●
Dimanche 19 juillet : 15h30,
conférence de Daniel de Montplaisir : « Le comte de Chambord : le
dernier roi de Vendée »
●
Information : Les Brouzils, refuge
de Grasla. Entrée libre de 10h à
19h environ. Possibilité de restauration sur place.
Renseignement : 02 51 42 96 20
Tribunes des Groupes de l’Assemblée Départementale
Union pour la Majorité Départementale
La Vendée, un département dynamique et respectueux de l’environnement
Le développement économique de la Vendée repose en grande partie sur son attractivité, sur son accessibilité et sur la qualité de son environnement. C’est la raison pour laquelle le Conseil général
s’est fixé comme priorité de développer ses voies d’accès de l’extérieur vers ses zones économiques et d’améliorer la qualité du réseau routier à l’intérieur. L’ouverture à la circulation du contournement Sud de La Roche-sur-Yon, le rond-point de l’Atlantique, à son intersection avec la route d’Aizenay, l’échangeur de Fonteay-le-Comte et bien d’autres sont autant d’exemples récents qui illustrent
l’efficacité des actions départementales dans ce domaine. D’autres chantiers sont en cours, comme celui du contournement sud de Talmont-Saint-Hilaire, qui va permettre de réduire la circulation
automobile qui traverse le centre-ville, en particulier durant l’été. Ce chantier est un exemple d’intégration dans l’environnement. De nombreux ouvrages d’arts ont d’ores et déjà été réalisés, dans le
seul but d’assurer que la route n’aura aucun impact négatif ni sur le réseau hydraulique, ni sur l’environnement. Cette opération est même l’occasion de planter des arbres afin d’enrichir le paysage
local. L’ensemble des attaques menées contre ce projet exemplaire ont toutes été déboutées. Il bénéficie d’une déclaration d’utilité publique et n’est en rien concerné par l’annulation du POS de la
commune, voté en 2002. Toujours afin de conserver toute son attractivité à la Vendée, le Conseil général soutient la construction d’un barrage sur l’Auzance, qui est la seule solution pour assurer la
pérennité de la ressource en eau sur tout le territoire, ainsi qu’il l’a été démontré à de nombreuses reprises. La quasi totalité des communes vendéennes ont voté une résolution dans ce sens. Ce qui
menace aujourd’hui notamment le nord ouest de la Vendée, ce n’est ni plus ni moins que de se trouver à court d’eau en pleine saison estivale, ainsi que cela a failli se produire à deux reprises. C’est
encore le souci de faire de la Vendée un département alliant dynamisme et respect de l’environnement qui pousse le Conseil général à demander aux régions Poitou-Charente et Pays de la Loire de
réviser leur copie sur le projet de charte de Parc du Marais Poitevin. L’actuelle mouture du projet a été rejetée par l’Etat qui y a relevé en particulier de nombreuses erreurs juridiques. Elle l’avait été
auparavant par 60% des communes vendéennes concernées et par l’immense majorité des agriculteurs et des syndicats de propriétaires… On est loin, très loin même de l’unanimité qui doit prévaloir
dans ce type de projet.
Le Groupe des élus socialistes et républicains
Pour un développement durable en Vendée
Malgré les effets de manche répétés du Conseil général en matière d’environnement, il apparaît que le département de la Vendée sacrifie sciemment les solutions environnementales de bon sens
et lui préfère systématiquement celles dont l’impact écologique est le plus nocif pour les Vendéens. Après avoir soutenu le projet de contournement routier de la commune de Talmont-Saint-Hilaire
qui traverse la zone pourtant protégée de la vallée du Payré (la justice a d’ailleurs annulé une partie du POS révisé à cet effet en 2002 par le Conseil municipal !), après s’être opposés au développement de l’énergie éolienne, les élus de la majorité départementale se sont vigoureusement prononcés en faveur d’un barrage sur l’Auzance dont les bénéfices en matière d’approvisionnement en
eau sont loin d’être établis, rappelons-le. Aujourd’hui, ces derniers, par la voix de M. Dominique Souchet, se félicitent de l’avis défavorable émis sous l’influence du ministère de l’environnement de
Jean-Louis Borloo par le Conseil national de la protection de la nature quant à la labellisation du Marais poitevin en Parc naturel régional ! Pourtant, les deux régions concernées, Pays-de-la-Loire et
Poitou-Charentes soutiennent cette initiative qui rencontre l’approbation unanime des populations… malgré l’irresponsable et incohérente opposition de l’Etat. Irresponsable, en effet, car la France
devra s’acquitter, vis-à-vis de l’Union européenne, d’une astreinte journalière de 150 000 euros pour avoir refusé la labellisation. Incohérente, surtout, car en complète contradiction avec les objectifs
du Grenelle de l’environnement. La labellisation du Parc du marais poitevin est pourtant une opportunité de développement pour ce territoire et ne remet fondamentalement pas en cause l’activité
humaine qui s’y est développée. Le groupe des élus socialistes et républicains a toujours cherché à faire des propositions constructives à la majorité départementale, soulignant l’intérêt qu’il y avait
à travailler en bonne intelligence avec la Région, les municipalités et les intercommunalités. Les élus d’opposition ont d’ailleurs encouragé les initiatives de ce type visant, par exemple, la construction
de grands équipements publics structurants (désenclavement routier, autoroutier, ferroviaire). Il est particulièrement regrettable que le Conseil général n’écoute pas plus les partenaires de la Vendée
en matière environnementale.
8
Sortir en Vendée
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
La Barre de Monts
À PARTIR DU 1ER JUILLET
Écomusée du Marais vendéen
Durant le mois de juillet, l’écomusée du Marais Vendéen propose
des animations variées pour petits
et grands. Les amateurs de musiques traditionnelles ont rendezvous lors des Nocturnes Océan
Marais de Mont, alors que, de leur
côté, les dessinateurs en herbes
apprécieront d’accompagner Benoît
Perrotin, passionné de nature et illustrateur naturaliste reconnu. Les
enfants ne sont pas oubliés avec
« les p’tits mômes des marais », une
journée de fête qui leur est spécialement réservée.
Les Animations du moment
• « Les p’tits mômes du marais »
Ateliers pour les enfants, puis Gynocchio et Pepetto, spectacle de
théâtre et de marionnettes par la Cie
le moulin à paroles. Mercredi 8 juillet
à partir de 14h.
• Nocturnes Océan Marais de
Monts avec les groupes Startijenn
et Ayour. Festival de musiques traditionnelles jeudi 16 juillet à partir de
21h30. Entrée libre.
• Stage d’initiation au croquis de la
faune et de la flore avec Benoît Per-
Fêtes à l’ancienne
DU 5 AU 12 JUILLET
rotin, artiste et illustrateur naturaliste.
Les 16 et 17 juillet. Écomusée du
marais vendéen, la Barre-de-Monts.
Réservation indispensable.
• Kulmino. Venez découvrir les secrets de l’eau et admirer le superbe
panorama du Marais Breton. Notre
Dame de Monts.
Ouvert tous les jours du 1er juillet
au 31 août.
• Passio, le musée Milcendeau,
Jean Yole. Ce musée situé au plein
cœur du marais Breton Vendéen, sur
le site du Bois Durand, vous invite à
découvrir l’univers de deux artistes
amis. Soullans.
• Déambul. Balades en yole et en
calèche. Du 1er au 15 juillet Le Perrier.
Les fêtes au village d’autrefois
Les communes vendéennes vivent
à l’ancienne. Les fêtes du battage au
programme sont : le 5 juillet, fête du
préfou (et vide-grenier) à Benet, au
port Aziré ; les 11 et 12 juillet, fête des
battages à L’Oie, avec machine à vapeur, locomobiles etc. Entrée gratuite.
Enfin, à St-Christophe-du-Ligneron,
dimanche 12 juillet, fête paysanne à
14h30. À 17h, défilé de vieux tracteurs
et à 19h, dîner champêtre.
■ Renseignements : 02 51 00 91 65 ou
02 51 00 95 40 (inscription vide-grenier
Benet : 2€) ; 02 51 55 71 81 (St Christophe-du-Ligneron)
Saint-Hilaire-de-Riez
JUILLET / AOÛT
Les Marais Salants de la Vie
Aux mois de juillet et d’août, les
Marais salants de la Vie organisent
■ Renseignements : 02 51 93 84 84 ;
www.ecomusee-ledaviaud.com
Ouverture : Tous les jours de 10h à
19h30. Dimanche et jours fériés de 14h
à 19h30.
LES 4 ET 5 JUILLET
DU 6 AU 8 JUILLET
La Guyonnière-Plage
« Chauss’ tes tongs »
Stage chanson
à la Chapelle-Achard
L’association Oui Dire Productions, en partenariat avec le
Conseil Général de la Vendée,
organise un stage de chant à la
Chapelle-Achard. Soane, jeune
chanteuse vendéenne, transmettra son savoir-faire et sa fraîcheur
à une quinzaine de jeunes âgées
de 11 à 16 ans. Soane et les deux
musiciens qui l’accompagneront,
Céline Douillard et Florent Louvard, ont pour but de favoriser
l’épanouissement personnel des
jeunes à travers une passion commune : le chant. Ils seront invités
à travailler chacun sur deux chansons particulières. À la fin du stage, les élèves se produiront avec
Soane et ses musiciens, afin d’expérimenter les premiers rudiments
de la scène.
Pour la deuxième année, le Comité
des fêtes de La Guyonnière transforme le site du Lac de la Chausselière
en station balnéaire. Cette manifestation qui a attiré 5 000 visiteurs en
2008 aura lieu les 4 et 5 juillet. Encore
■ Renseignements : 02 51 06 33 05
JUSQU’AU 17 JUILLET
Moutiers-les-Mauxfaits
Couleurs et images s’exposent
L’Exposition annuelle de Couleurs
et Images Moutierroises a lieu, du 3
au 17 juillet, à l’Office de Tourisme
de Moutiers-les-Mauxfaits, aux horaires d’ouverture.
Les travaux réalisés durant l’année
par l’Atelier Enfants seront exposés.
Les œuvres de sculpture, peinture
et dessins, expression artistique
à partir de récupération d’objets
MARDI 14 JUILLET
seront soumis au regard des visiteurs.
L’atelier adulte présentera son exposition de tableaux réalisés sur le
thème de Moutiers et ses environs.
Ils seront exposés aux côtés des
autres toiles, comme les pastels et
aquarelles, réalisés durant l’année.
■ Renseignements : 02 51 59 94 00
TOUT L’ÉTÉ
Maison Vie rurale La Flocellière
Fête des battages et compagnie
La Maison de la vie rurale propose
son « été surprenant ». Festivals, événements, animations font partie de
l’alléchant programme estival dont
voici un aperçu. Jusqu’au 18 juillet :
« Faîtes des mares ! » Durant 15
jours, la Maison de la Vie Rurale propose de découvrir la vie et les petites
bêtes qui fourmillent dans les mares.
Tous les jours, de 13h30 à 19h30
(6€, 5€, 3€).
Le 12 juillet : « Au bord de la mare »,
spectacle/conte. À 18h (durée 1h30).
Tout public (10€, 7€, gratuit -14
ans). Réservations recommandées.
Et, dimanche 19 juillet, « Fête des
battages ! » à partir de 10h30. Au
Quatre mots sur un piano
Le casting aura lieu le mardi
14 juillet, plage du rocher, à Longeville-sur-Mer. Entrée gratuite.
Les trois sélectionnées chanteront
devant Patrick Fiori, avant le concert
du 24 octobre. Il choisira lui-même la
gagnante.
■ Renseignements casting :
02 51 97 20 52
ou www.evasionprod.com
Réservations concert :
09 64 18 29 94
programme : défilé, moissons et battages à l’ancienne... Entrée gratuite.
Sur la commune du Boupère, route
de Saint-Prouant.
■ Renseignements : 02 51 57 77 14 ou
www.maison-vie-rurale.com
AGENDA VIDE GRENIERS
Dimanche 5 juillet
• Angles - Clos de la Chenillé
8h/18h - 02 51 97 56 39
• Barbâtre - Relais de l’Ile
8h/18h - 02 51 35 78 87
• Beauvoir-sur-Mer - Centre-ville
9h/19h - 06 81 63 31 30
• Grues - Place de la mairie
7h/18h - 06 76 52 66 78
• Brétignolles-sur-Mer
La Parée
9h/19h - 02 51 90 12 78
• Chasnais - Stade du Bossard
8h/18h - 06 88 68 73 18
• L’Aiguillon-sur-Vie
Rue de l’église
8h/18h - 02 28 10 99 52
• La Mothe-Achard
Place de la Mairie
8h/18h - 0251059049
• Longeville-sur-Mer
Stade du Prieuré
9h/19h - 02 51 22 38 51
• Le Bernard - Salle Municipale
7h/18h - 02 51 96 10 38
• Nieul-sur-l’Autise
Parc du Vignaud
10h/18h - 02 51 52 45 12
• Le Fenouiller
Complexe des Sauniers
8h30/19h - 06 26 63 21 64
• St Vincent-sur-Jard
Route de Longeville
9h/19h - 02 51 33 62 06
• Notre Dame de Riez
Espace vert de la Mairie
6h/18h - 02 51 54 17 93
• Thorigny - Place de l’Eglise
7h/18h - 02 51 07 25 77
■ Renseignements : 02 51 98 94 13
Casting Longeville-sur-Mer
Un casting est organisé pour les
jeunes femmes de 16/35 ans. La
gagnante chantera « 4 mots sur
un piano », le 24 octobre prochain,
en duo avec Patrick Fiori, lors du
concert donné à Longeville-surMer.
La pré-sélection se fait par courrier
à : Evasion Prod/La Nicolière/85 320
Mareuil-sur-Lay, avant le 11 juillet
2009. Joindre ses coordonnées, 1
photo, 1 CV et 2 enveloppes timbrées.
plus d’animations : sur la plage avec
le ventre glisse de 20 m de long, un
cocotier d’escalade de 8 m de haut.
Dans le port, au coté des voiliers et
planches à voiles, s’ajouteront des
bateaux mississippi, des pédalos et
des canoës. Dans la forêt, de l’accrobranche, une tirolienne de 100 m
de long au-dessus de l’eau et un
mini-golf. En bord de mer, rosalies,
pétanque, boules, palets et jeux de
cartes, et pour terminer le décor, 2
campings pour accueillir les vacanciers. De nombreuses animations
ponctuelles et le record du lancer de
tongs donneront du rythme à la fête.
Le samedi soir, après la soirée moules frites, un feu d’artifices précédera
la soirée campeurs. Le dimanche
matin, une randonnée suivie d’une
sardinade sera proposée et le marché s’installera pour la journée. Entrée gratuite.
tout une série d’animations autour
du sel et des marais.
Le dimanche 5 juillet, « la saline en
fête », permettra au public de découvrir les marais.
Les jeudis 9 et 23 juillet et 20 août,
la conteuse guérandaise Sylviane
Blomme-Pille, proposera une visite
insolite du marais.
Le 6 août, de 20h30 à minuit, après
un « pique-nique Croque-la-Vie » et
un conte sous la pleine lune, une visite-découverte des marais salants
sera proposée.
Le 22 août, la « Faîtes du sel »
proposera des ateliers pêche, des
visites guidées et un concert avec
éclairage spécial du site.
• Olonne-sur-Mer
Espace du Havre d’Olonne
6h/18h30 - 06 77 86 72 97
• Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Quai Garcie Ferrande
9h/19h - 06 13 25 52 23
• Vouvant - Centre Bourg
8h/19h - 02 51 00 89 17
• Saint-Georges-de-Pointindoux
Bourg
8h/18h - 02 51 34 09 80
Dimanche 12 juillet
• Angles - Clos de la Chenillé
8h/18h - 02 51 97 56 39
Mardi 14 juillet
• Aubigny - Espace des Records
8h/20h - 02 28 15 50 63
• La Tranche-sur-Mer
Parking La Grière
8h/18h - 02 51 30 37 91
9
Sortir en Vendée
DU 8 AU 30 JUILLET
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
DU 8 AU 10 JUILLET
École du Patrimoine
Les animaux prennent la pose
Les RécréActives d’été
L’École Départementale du
Patrimoine propose des animations pour les enfants de 8 à 13
ans pendant les vacances d’été
dans les sites du Conseil Général.
Le 8 juillet au haras de la Vendée,
sous le thème « les chevaux à l’affiche », les enfants découvriront les
races de chevaux et créeront leur
propre affiche.
Le 9 juillet à la Réserve Biologique
LES 11 ET 12 JUILLET
La fête des vieux métiers occupe
les deux journées des 11 et 12 juillet
prochains, à l’Ile d’Olonne.
Moult animations sont au programme des deux jours. À noter la
parade des vieux métiers, à 19h, sur
le remblai des Sables-d’Olonne.
Un bal a lieu à 23h30, le 11 juillet. Il
sera animé par Patrice. Le 12 juillet,
le bal, à 21h30 cette fois, est animé
par Disco Night.
■ Renseignements :
www.liledolonne-vieuxmetiers.fr
Fromentine/La Barre-de-Monts
Soirées gourmandes à volonté
Tous les lundis, jusqu’au 7 septembre, de 17 heures à 20h, place
de la Fontaine à Fromentine/La Barre-de-Monts, rendez-vous pour les
SAMEDI 4 JUILLET
Soirées Gourmandes entre Terre et
Mer.
Outre le marché bio et les dégustations hebdomadaires, il est à noter :
le 20 juillet, le concert du groupe Dadjo Combo ; le 3 août, Alcione Brazil
(musique brésilienne) ; le 10 août,
« Trois Bouts de Ficelle » (chansons
françaises).
Sans compter les animations enfants les 27 juillet et 17 août avec
Imag’in Spectacle (sculptures sur
ballons) et jeux en bois, le 24 août.
Un jeu concours sera réalisé pendant
toute la durée de la manifestation.
Festival Métiv’Son
exceptionnels à l’affiche. La soirée
débutera avec The Feelmore Band
et leur blues inspiré par The Allman
Brothers Band. Suivront Alice et Cécile, jumelles aux voix superbement
timbrées. Enfin le groupe Awek, finaliste de l’International Blues Challenge de Memphis, clôturera la soirée.
Les mélomanes auront le plaisir de
les écouter avant qu’ils ne fassent la
première partie du grand B.B. King
cet été.
■ Renseignements : 02 51 52 62 37 ;
www.metivson.com
DU 2 JUILLET AU 27 AOÛT
Patrimoine
Visite du vieux Moutiers
Tout au long de l’été, l’Office de
Tourisme du Pays moutierrois propose ses visites du vieux Moutiers.
La découverte des secrets de l’ancienne cité commerçante aura lieu
tous les jeudis de l’été, le matin ou
en nocturne.
Des visites guidées seront organisées sous la forme d’un parcoursdécouverte de 1km. Les amateurs
de vieilles pierres et d’histoire(s) seront guidés dans leur découverte de
cette cité de caractère par un historien local.
Sont au programme des visites,
10
l’église romane du XIIe siècle, le château du XVIe siècle ou encore les halles du XVIIIe siècle.
Les départs auront lieux tous les
jeudis à 10h à l’Office de Tourisme
pour un retour à 11h30.
En nocturne : les jeudis 6 et
20 août, départ 21h30, retour 23h.
Se munir de chaussures adaptées
et de lampes électriques pour les visites de nuit.
■ Renseignements :
02 51 98 94 13
www.moutiers-les-mauxfaits.fr
prise de vue numérique, le cadrage,
l’impression...
Une journée spéciale « animaux sauvages » est prévue.
Les adolescents peuvent gagner, à
l’issue du stage, un appareil photos
numérique.
■ Renseignements : 02 51 31 60 09
Tarif : 10€
Notre Dame de Monts
Festival à tout vent
LES 10 ET 11 JUILLET
Rendez-vous de
La Chaize-Giraud
Les 10 et 11 juillet prochains, se
tiendra la 17e édition des « Rendezvous de la Chaize ». À cette occasion,
l’église romane de la Chaize-Giraud,
accueillera des grands noms de la
musique classique, la pianiste Anne
Queffélec, le Quator Parisii, l’altiste Michel Michalakakos ou encore le violoncelliste Jérôme Pernoo.
Le vendredi 10 juillet à 21h, Anna
Queffélec interprétera des œuvres de
Bach, Mozart et Chopin.
Le samedi 11 juillet à 19h, Le Quator
Parisii, interprétera Mozart avec Anne
Queffélec, puis Brahms avec Michel
Michalakakos et Jérôme Pernoo. À 21h,
un quattuor de Haydn, une quintette de
Mozart, un sextuor de Schönberg.
À 17h, un concert sera donné au
profit de l’association Le Camino de
l’Espoir par des élèves du Conservatoire intercommunal de Musique des
Olonnes.
■ Réservations : 02 51 22 96 76
■ Renseignements : 02 51 68 51 83 ou
www.ville-labarredemonts.fr
Antigny
Le festival Blues and Jazz Métiv’son aura lieu le samedi 4 juillet.
Cette année encore la programmation est de qualité avec trois groupes
DU 11 AU 14 JUILLET
■ Renseignements et inscriptions :
02 51 30 93 44
L’île fête les vieux métiers
TOUT L’ÉTÉ
Un stage de photographies est organisé à Beaufou, du mercredi 8 au
vendredi 10 juillet.
Il s’adresse aux jeunes de 11 à
15 ans. Ce stage est animé par le
photographe Carl White et le développeur culturel du Conseil général.
Le thème du stage est « les animaux ». Les jeunes apprendront la
de
Nalliers-Mouzeuil-Saint-Martin,
avec la venue de la lune, les enfants
chausseront leurs bottes pour partir
à la découverte de la nature à la lumière des étoiles lors d’une « Randolune ».
Les 23 et 30 juillet au Refuge de
Grasla, ils découvriront comment
faire de la forêt un refuge.
L’Ile d’Olonne
Stage photos à Beaufou
TOUT L’ÉTÉ
Le premier événement cerf-volistique de la côte atlantique passe à la
vitesse supérieure cet été. Le festival
« à tout Vent » prend en effet une dimension internationale avec l’accueil
de deux délégations espagnoles.
La soirée de clôture proposera aux
spectateurs un vol de nuit en prélude
au feu d’artifice du 14 juillet.
Au rendez-vous également : des
démonstrations de milliers de cerfs-
JUILLET/AOÛT
■ Renseignements : 02 51 59 55 49 ;
http://festivalatoutvent.free.fr
Saint-Hilaire-de-Riez
La bourrine du Bois Juquaud
Vendredi10 juillet, à partir de
21h, Hercule Flocon, clown burlesque et le groupe les fées dopent
l’air ouvriront la saison d’été de la
bourrine du Bois Juquaud, autour
d’un cocktail à la sauce vitaminée. Suivront les mercredis 15 et
29 juillet et 12 et 19 août les « mercredis de la bourrine », des animations autour des gestes et des savoir-faire d’autrefois, de la cuisine
et de l’artisanat. Les portes ouvertes, « la bourrine en fête » auront
lieu le dimanche 2 août.
Animations aux Herbiers
Cet été, sortez... aux Herbiers !
Cette année encore la capitale du
haut bocage propose une programmation estivale particulièrement riche. À travers les « ballades
natures » ou les photographies de
Bernard Descamps, venez découvrir, ou redécouvrir, les Herbiers
avec un regard nouveau.
volants de toutes les tailles et de toutes les couleurs, des ateliers pour les
enfants et des initiations aux sports
nautiques. Autre temps fort, la parade du vent, guidée cette année par la
batugada Bagapas. Un programme
riche et original pour le plaisir des
petits comme des grands.
Programmation
• Du 4 juillet au 27 septembre
le château d’Ardelay accueil une
exposition d’une centaine d’images de Bernard Descamps. Photographe reconnu et récompensé
à de multiples reprises, Bernard
Descamps a posé un regard neuf
sur les Herbiers et en a souligné les
contrastes.
• Tous les mercredis de l’été à
partir du 8 juillet, les randonneurs
ont rendez-vous pour la seconde
édition des « Balades nature », au
Mont des Alouettes. Loïc, le meunier,
sera votre guide pour découvrir la
faune et la flore du site. Une ballade
familiale et instructive, à la force des
mollets.
• Joyau du Haut Bocage Vendéen, le Mont des Alouettes voit
encore se dresser fièrement trois
de ses moulins. En compagnie des
meuniers, venez découvrir l’histoire
de la meunerie et l’art de la mouture, au son d’un moulin à vent du
XVIe siècle. À travers une passionnante visite guidée, ce haut lieu des
guerres de Vendée vous révélera
ses secrets.
■ Renseignements :
02 51 66 95 41
■ Renseignements : 02 51 49 27 37 /
Bourrine du Bois Juquaud, 4 chemin du
Bois Juquaud, St-Hilaire-de-Riez
DU 15 AU 22 AOÛT
Les Jaunay’stivales
Pour la quatrième année consécutive, les « Jaunay’stivales » sont reconduites sur le canton de la MotheAchard. Cet événement s’appuie sur
une programmation culturelle variée
et de qualité :
- Mercredi 15 juillet, 21h
Au Potager extraordinaire,
à La Mothe-Achard
« Contes à fleur de lune »
- Jeudi 23 juillet, 20h30
Aux étangs du pré de la Fontaine,
à La Chapelle-Achard
« Tout feu, tout flamme »
- Jeudi 6 août, 21h30
Au Pré et au Moulin du Chiron,
à La Chapelle-Hermier
« Nuit des étoiles »
Veillée astronomique
- Jeudi 13 août, 19h30
« Ch’tite soirée » :
Diffusion du film
« Bienvenue chez les Ch’tis »
- Jeudi 20 août, 21h
Ouches du Jaunay, à Martinet
« Swing à volonté » :
Concert de Mamzelle Lily
- Samedi 22 août, 21h
Château de la Lière,
à Sainte-Flaive-des-Loups
« Salsa » : Concert de Mas Bajo
Sortir en Vendée
SAMEDI 4 JUILLET
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
8e Raid nature à La Rabatelière
À vos marques pour la Fragonette
La Fragonnette, raid nature disputé chaque année, se déroule cette
année le samedi 4 juillet à La Rabatelière.
À vos crampons et à vos maillots
aussi car les épreuves à relever
alternent canoë, VTT et courses à
pied...
La 8e édition du Raid la Fragonette se court, cette année, le samedi
4 juillet à La Rabatelière. Les amateurs de course à pied, VTT et canoë
apprécieront les épreuves concoctées pour l’occasion.
Aux abords de la Petite Maine et
des côteaux de La Salette, les spec-
LES 9 ET 10 JUILLET
tateurs sont invités à venir encourager les courageux sportifs.
Ce Raid Nature se déroule de la
façon suivante : en quatre manches
(deux le matin et deux l’après midi),
par équipes de quatre, les sportifs
auront diverses épreuves à relever,
tant à la force des mollets qu’à celle
des bras.
Le Raid débute à 8h30. Rendezvous parc du Château, à côté de
l’église pour le début du Raid Nature.
■ Tarif : 20 euros par personne
Renseignements : 06 83 92 12 30 ou
lafragonette@wanadoo.fr
Talmont-Saint-Hilaire
Étape du Tour de France à la voile
Talmont-Saint-Hilaire, 6e étape du
Tour de France à la Voile. Épreuve
de référence de l’été pour la course
en équipage, la 32e édition du Tour
de France à la Voile a commencé
depuis le 25 juin. Les 24 équipages
participants sont attendus vers 16h,
le jeudi 9 juillet à Talmont-Saint-Hilaire, Port Bourgenay. Le vendredi à
partir de 10h, plusieurs compétitions
se dérouleront au large. À 20h, les
concurrents repartiront pour l’étape
suivante, destination Royan.
Le village du Tour de France à
la Voile, à Talmont sera ouvert ces
jeudi 9 et vendredi 10 juillet. Remise
SAMEDI 18 JUILLET
Course à la Soupe de Poissons
Le 18 juillet aura lieu dans les
rues de Notre-Dame de Monts
la 14 e édition de « La course à la
Soupe de Poisson ». Cette course
a permis l’année dernière à 31
concurrents de se qualifier pour
les Championnats de France des
10 km. Le parcours est homologué
par la Fédération Française d’Athlétisme et l’épreuve est qualificative pour le challenge de Vendée.
Les participants auront sûrement
à cœur de battre le record de
30’ 44” et datant de 2004. À l’issue
de la course, les vainqueurs, femme et homme, recevront leur poids
en soupe de poisson; et tous les
autres sont assurés de repartir
avec un bocal.
■ Renseignement : 02 51 58 84 97
DIMANCHE 12 JUILLET
Randonnée à Brem-sur-Mer
DU 12 AU 14 JUILLET
des prix d’étape, suivi des régates
sur écran géant, interviews des vainqueurs, tournée musicale sont au
programme.
Les épreuves se poursuivront
jusqu’au 23 juillet. Un mois de compétition pendant lequel s’affrontent
des professionnels, des amateurs et
des étudiants. Le Tour de France à la
Voile est une véritable course d’endurance étendue sur 1 000 milles, de
Dunkerque à La Seyne-sur-Mer, de
la mer du Nord à la mer Méditerranée, en passant par l’Atlantique.
DU 11 AU 14 JUILLET
Challans
Concours de Sauts d’Obstacle
International
Cette année Challans franchit
un obstacle et saute à l’international. Après huit éditions du Jumping
National, Challans accueil pour la
première fois le Concours de Sauts
d’Obstacles International. La présence de cette épreuve prestigieuse récompense le travail considérable des
bénévoles de l’Association du Club
Hippique du Canton de Challans.
Le public, qu’il soit inconditionnel du
saut d’obstacle ou simple néophyte,
est invité à assister à quatre jours
de concours, combinant épreuves
amateurs et professionnelles. Une
épreuve spectaculaire de puissance
en Nocturne aura notamment lieu le
lundi 13 juillet, suivie le lendemain
des plus belles épreuves CSI.
DIMANCHE 12 JUILLET
Menomblet
60e fête du cheval
■ Renseignements : www.tourvoile.fr
Les Sables-d’Olonne
La 18e édition de l’Olonna Cup
Une nuit et deux jours, à deux,
autour de deux îles, à la voile, non ce
n’est pas un voyage amoureux, mais
le programme sportif de l’Olona Cup.
La 18e édition de cette course en habitable partira comme chaque année
des Sables-d’Olonne. Une soixantaine d’équipages sont attendus pour
un départ à 20h, le dimanche
12 juillet. Habitables et minis 6.50
feront sans escale le parcours traditionnel qui les emmèneront de nuit
faire le tour de l’Île de Ré, ensuite
sous le soleil jusqu’à l’île d’Yeu, ou
l’inverse, selon le tirage au sort qui
aura lieu quelques jours avant le
départ de la course. Le retour aux
Sables se fera de nouveau sous les
étoiles. Un buffet de fruits de mer est
au menu du mardi 14 juillet, pour la
LES 25 ET 26 JUILLET
remise des prix, avec un optimiste en
guise de plateau.
■ Inscriptions au SNSablais :
02 51 21 63 00 ou sur
www.sportsnautiquessablais.com
Pour fêter la 60ème édition de la fête
du cheval, c’est le cirque qui sera
à l’honneur à Menomblet. 150 bénévoles sont mobilisés à l’occasion
de cette journée festive « intergéné-
17 JUILLET ET 7 AOÛT
rationnelle ». Ce dimanche 12 juillet
commencera par une randonnée
équestre, un concours d’attelage et
des épreuves de force pour chevaux
de trait. Au cours de l’après-midi, les
épreuves de force pour chevaux de
trait alterneront avec des courses de
trot. Des promenades en poney, un
manège et des jeux traditionnels en
bois occuperont les plus jeunes. De
nombreux spectacles sont prévus :
la Compagnie Kanahi (jonglage),
un cracheur et un avaleur de feu,
la Compagnie Ma’tchick (voltige).
Restauration sur le terrain le midi et
« moules-frites » le soir sera suivie
d’un feu d’artifice animé. Cette fête
unique en son genre dans la région
se terminera par une soirée dansante.
■ Renseignements : 02 51 51 73 87
Tarifs : 3€, gratuit pour les moins de 16
ans
Longeville-sur-Mer
Enduros des plages
La Chaize-le-Vicomte
4e fête de la chasse
La 4e édition de la fête de la chasse, de la pêche et de la nature de la
Chaize-le-Vicomte aura lieu les 25 et
26 juillet 2009.
Les amoureux de la nature de tous
âges pourront découvrir les stands
des nombreux exposants chasse
et nature présents sur le site et se
laisser surprendre par la variété des
animations proposées pendant tout
le week-end. Cette nouvelle édition
proposera pendant deux jours des
■ Renseignements :
www.jumpingchallans.com
Deux courses à pied sont organisées
à Longeville-sur-mer prochainement.
Intitulées « Les Enduros des plages »,
ces deux courses ont lieu le vendredi
17 juillet, plage du rocher et le vendredi 7 août, plage des conches.
Les inscriptions ont lieu sur place,
dès 18h15, les 17 juillet et 7 août.
Les courses couvrent une distance
de 5,6 kilomètres pour les hommes
et 4,2 kilomètres pour les femmes.
Le top départ est donné à 19h50
(courses enfants à 19h30).
Les parcours ne se font pas que sur
le sable. Les sportifs traverseront
aussi des chemins et des routes.
Le vendredi 7 août, il est à noter que
la course sera suivie d’une soirée
« mojettes-bal poitevin ». Le bal est
animé par le Vircouet.
■ Renseignements : 02 51 33 28 55
ou 02 51 22 12 75
Tarifs : 6€ (non licencié), 5€
activités souvent méconnues, de
nouvelles épreuves et des concours
de chiens : 4 000 chiens de 60 races
différentes sont attendus. Le samedi
soir, après le repas champêtre et un
spectacle présenté par l’équipage
de la Bourbansais, le public pourra
s’émerveiller devant le feu d’artifice
musical signé « Couturier ».
■ Renseignements :
www.coprochasse.com
DIMANCHE 19 JUILLET
Cezais
Manche régionale de Trial 4x4
5e édition des randonnées VTT et
pédestres dans le Pays de Brem sur
Mer
4 circuits VTT (25/38/60 km) et 1 circuit enfant (5 km)
3 circuits pédestres (5/10/18 km)
6€ ; 3€
RDV stade Brem-sur-Mer à partir de
8h (sauf pour le circuit VTT enfant
départ à 10h du Stade)
■ Renseignements : 02 51 90 92 33
Dimanche 19 juillet à Cezais, à
côté de La Châtaigneraie (7 kilomètres), a lieu un trial 4x4.
Les spectateurs pourront assister,
de 8h30 à 18h, à la manche régionale qualificative de championnat de
France de trial 4x4.
Les différents véhicules des catégories, comme des buggys, protos, maxi-série, supersérie et séries
améliorées, essayeront de franchir
au mieux la dizaine de « zones » na-
turelles tracées au milieu des bois et
autres pentes rocheuses.
Les pilotes repoussant les limites
de l’équilibre se produiront face aux
spectateurs. Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte !
Ils auront aussi le plaisir de profiter
du site en grande partie ombragé et
très vallonné.
■ Tarifs : 3 euros,
gratuit - 16 ans.
11
Événement
SPORT
Le Journal de la Vendée
Du 29 juin au 12 juillet 2009
- Championnats de France de cyclisme 2010 à Chantonnay
La Vendée,
capitale du cyclisme
Pour la troisième fois en dix ans, la Vendée s’apprête à
accueillir l’un des plus grands événements sportifs du
cyclisme, les Championnats de France de cyclisme sur
route, du 24 au 27 juin 2010. Près de 500 coureurs seront
sur les lignes de départ pour affronter les fameuses côtes et
descentes du circuit de Chantonnay. Ils seront supportés par
plus de 50 000 personnes venant de toute la France. Feux
d’artifice, animations musicales, tout sera fait par les Vendéens
pour que les championnats de France soient une grande fête
populaire. Le choix de la Vendée ne s’est pas fait par hasard.
La Fédération Française de Cyclisme apprécie son dynamisme
et lui fait souvent appel. Ce sport d’endurance où se mêlent
l’effort et la témérité colle à la peau des Vendéens dont 5 000
sont aujourd’hui licenciés.
« Pour la troisième fois en dix ans,
la Vendée accueille les Championnats de France de Cyclisme sur
route, se réjouit Philippe de Villiers,
président du Conseil général de la
Vendée. C’est la preuve encore une
fois que la Fédération Française
de Cyclisme nous fait confiance. »
Après le Poiré-sur-Vie en 2000,
puis Chantonnay en 2006, la Vendée accueillera de nouveau dans
cette ville ces Championnats du 24
au 27 juin 2010. Les circuits seront
les mêmes qu’en 2006, quand Florent Brard et Jeannie Longo avaient
remporté les deux courses en ligne
élite.
Ce n’est pas un hasard si, au fur
et à mesure des années, la Vendée
est devenue une terre de prédilection pour le cyclisme : « On vient et
l’on revient toujours avec plaisir en
Vendée, précise David Lappartient,
président de la Fédération Française
de Cyclisme (FFC). Le public est à
chaque fois fervent et connaisseur.
Je sais que nous pouvons compter
sur les Vendéens pour que l’organisation de la manifestation soit à la
hauteur de l’événement. »
Des championnats faits pour la
Vendée
Plus de 5 000 Vendéens sont licenciés et plus de 350 épreuves sont organisées chaque année, soit près d’une
épreuve par jour.
Mais surtout, les jeunes sont de plus en
plus nombreux à pratiquer ce sport d’une
manière
intensive.
« S’il y avait autant
de licenciés dans les
autres départements,
nous serions trois fois
plus nombreux en
France », indique David Lappartient.
Ces championnats
collent à la Vendée,
au dynamisme de
ses habitants et à
leur sens de l’effort. « Le souvenir de
2006 est toujours présent, témoigne
Gérard Villette, conseiller général du
canton de Chantonnay. Il y a eu de la
« bagarre » dans le peloton, et c’est
ce qu’on aime dans le cyclisme. »
« Les championnats de France
sont une des dernières grandes places fortes du cyclisme français, ajoute Marc Madiot, président de la ligue
nationale de cyclisme professionnel.
tout le monde peut se dire sur la ligne
de départ : « Et si c’était moi ? ». C’est
la grande force de ces championnats
et ce n’est pas étonnant si les Vendéens les ont si bien adoptés. Chacun connaît l’attachement de la Vendée au
cyclisme ».
« En Vendée, il y a
cette culture de l’effort et de la ténacité,
indispensable pour
accomplir une épreuve professionnelle de
cyclisme », conclut
David Lappartient.
Des retombées
économiques
importantes
C’est une formidable course de mouvement que soulignent justement
les différents parcours de Chantonnay. Certes, ces championnats restent des courses collectives, mais
contrairement à un Tour de France,
Ce seront près de
500 coureurs français qui s’élanceront
sur des circuits sélectifs mêlant côtes et descentes et permettant ainsi
une véritable course tactique. Les
retombées seront importantes pour
toute l’économie touristique locale.
Ce sont plus de 50 000 personnes
JEAN RENÉ BERNAUDEAU, DIRECTEUR SPORTIF DE L’ÉQUIPE CYCLISTE BBOX BOUYGUES TELECOM
« Entre le cyclisme et la Vendée, c’est une vraie histoire d’amour ! »
En 2010 le Championnat de France
de cyclisme aura lieu à Chantonnay.
En quoi est-ce une course
particulière ?
La spécificité de cette compétition
est qu’elle se déroule en une seule
épreuve. Le principe est simple : le
premier à franchir la ligne d’arrivée
est sacré champion. Les coureurs
savent qu’au bout il y a une médaille.
L’enjeu est donc très élevé. Tous
les coureurs se donnent à fond
pour tenter de décrocher le titre. La
course est également prestigieuse
puisque le coureur victorieux porte
le maillot tricolore pendant toute
une année. Tous ceux qui ont
eu cette chance vous diront que
c’est une expérience inoubliable.
Cela a été notre cas en 2003 avec
Didier Rous puis en 2004 avec
Thomas Voeckler. En 2005
c’est Pierrick Fredrigo qui a
été sacré champion de France
sous le maillot de Bouygues
Telecom. À chaque fois,
ce fut une immense fierté
et un très grand honneur
pour l’équipe.
C’est la troisième fois en dix
ans que la Vendée accueille
les Championnats de France.
Comment expliquez-vous cela ?
Vous savez, je crois qu’entre la
Vendée et le cyclisme, il y a une
véritable histoire d’amour. J’ai pas
mal voyagé en France et je dois
dire que j’ai rarement vu autant
de ferveur et une aussi grande
mobilisation des bénévoles et des
associations locales. C’est en partie
ce qui explique pourquoi la Vendée a
si souvent accueilli le Championnat
de France de cyclisme. Organiser
une compétition comme cellelà requiert une logistique et une
organisation considérable. Si vous
n’avez pas des bénévoles pour
faire les commissaires ou installer
les tentes et les ganivelles, vous
n’avez tout simplement pas de
course. Quand les instances du
cyclisme choisissent la Vendée,
elles savent que, derrière, il y a des
gens dévoués et prêts à donner
un coup de main pour que cette
grande fête du cyclisme soit un
succès.
Comment se prépare votre équipe
pour les Championnats de France
2009 ?
Cette année encore, nous y allons pour
gagner. Nous avons fait un bon Dauphiné
Libéré en juin dernier. Pierrick Fredrigo a
gagné la sixième étape à Briançon et a
remporté le maillot à pois du meilleur
grimpeur. Quant à Thomas Voeckler,
après une fracture de la clavicule au cours
du dernier Paris-Nice, il est désormais en
pleine forme et fait partie des favoris pour
cette nouvelle édition. Nous allons devoir
imprimer le tempo.
Et pour le Tour de France ?
Six coureurs ont déjà été sélectionnés.
Il y a d’abord les incontournables,
comme Voeckler et Fredrigo, mais aussi
Yukiya Arashiro, champion du Japon
2007 et dont c’est le premier Tour. Il
risque de faire du bruit cette année. À
leurs côtés, Pierre Rolland, un coureur
d’été, le plus talentueux des jeunes
coureurs français, ainsi que William
Bonnet et Yuriy Trofimov. Les trois autres
coureurs vont devoir aller chercher leur
sélection et être à la hauteur de la plus
grande course du monde.
Ce numéro est une publication du Conseil Général de la Vendée. Tél. 02 51 44 79 10 - Directeur de la publication : Philippe de Villiers. Co-directeur de la publication : Joël Sarlot. Conception et rédaction : service éditions - Direction de la communication du Conseil Général - Dépôt légal à parution - ISSN : 1957-0112 - Crédit
Photos : Photothèque CGV, Patrick Durandet.
qui seront attendues à Chantonnay.
120 journalistes seront présents
pour retransmettre en direct sur
France 3 la course auprès de deux
millions de téléspectateurs. La caravane des Championnats accueillera
près de 4 000 personnes, directeurs
sportifs, coureurs ou encore des
partenaires. Feux d’artifice, animations musicales, tout sera fait par
les Vendéens pour que les Championnats de France soient une grande fête populaire.
La Vendée Vélo en mai 2010
En attendant, La Vendée continue
d’œuvrer pour le vélo. Après l’extraordinaire succès de la Vendée Vélo
avec plus de 8 000 participants pour
sa première édition, la journée sera
renouvelée au mois de mai 2010,
avec de nouveaux circuits et des
animations centrées à Olonne-surMer. D’ici 2010, le département
franchira la barre symbolique des
1 000 km de sentiers cyclables.
C’est désormais un véritable tour de
la Vendée qui pourra être effectué
en site propre.
Les épreuves
Contre la montre individuel
Le jeudi 24 juin 2010
● Championnat de France Dames
« Élite et Espoir »
départ 9h30 - arrivée 11h19.
● Championnat de France « Élite »
départ 14h00 - arrivée 18h22.
Épreuves en ligne
Le samedi 26 juin 2010
● Championnat de France Dames
« Élite et Espoir »
départ 9h15 - arrivée 12h28
● Championnat de France
« Élite Amateur »
départ 13h30 - arrivée 17h37
Le dimanche 27 juin 2010
● Championnat de France
« Élite Professionnel »
départ 10h45 - arrivée 16h44
Ce journal est imprimé sur un papier 100 % recyclé, respectant l’environnement.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising