Concentré émulsionnable ATTENTION

Concentré émulsionnable ATTENTION
GROUPE
14
HERBICIDE
Section Numero:
Table des matières
RENSEIGNEMENTS
GÉNÉRAUX
SÉCURITÉ ET MANUTENTION
Concentré émulsionnable
AGRICOLE/COMMERCIAL
Pour la suppression des mauvaises herbes indiquées
sur la présente étiquette dans les systèmes en
jachère, le brûlage en présemis, les traitements à
l’aide d’un pulvérisateur muni d’écrans de réduction
de la dérive, les traitements d’aide à la récolte
GARANTIE : Carfentrazone-éthyle 240 g/L
No D’HOMOLOGATION 28573 LOI SUR LES
PRODUITS ANTIPARASITAIRES
LIRE L’ÉTIQUETTE AVANT L’UTILISATION
TENIR HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS
ATTENTION
EYE AND SKIN IRRITANT
MODE D’EMPLOI
Avis à l’utilisateur
1
Renseignements sur le produit
2
Précautions, vêtements et
équipement protecteurs
3
Dangers environnementaux et Renseignements
4
Premiers soins et renseignements toxicologiques
5
Entreposage
6
Élimination
7
Mauvaises herbes supprimées et Utilisation
dans les cultures
Mauvaises herbes supprimées
Le brûlage en présemis et pour les
systèmes en jachère
Les cultures, Dose d’utilisation,
Mélanges en cuve
Traitements à l’aide d’un pulvérisateur
muni d’écrans de réduction de la dérive
Les cultures, Dose d’utilisation,
Mélanges en cuve
Gestion des drageons
Les cultures, Dose d’utilisation
Traitement servant d’aide à la récolte
Les cultures, Dose d’utilisation,
Mélanges en cuve
Délais d’attente avant la récolte
Renseignements d’Application
Information généraux concernant l’application
Zones tampons
Restrictions sur la rotation des cultures
8.6
9
9.1
9.2
9.3
Instructions pour le mélange et le chargement
10
Nettoyage de l’équipement de pulvérisation
11
8
8.1
8.2
8.3
8.4
8.5
Recommandations sur la gestion de la résistance 12
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon le mode
d’emploi qui figure sur la présente étiquette. L’emploi non conforme à ce
mode d’emploi constitue une infraction à la Loi sur les produits antiparasitaires. L’utilisateur assume les risques de blessures aux personnes
ou de dommages aux biens que l’utilisation du produit peut entraîner.
SECTION 1: AVIS À L’UTILISATEUR
La formulation de l’herbicide Aim EC est un concentré émulsifiable.
L’herbicide Aim EC doit d’abord être mélangé avec de l’eau et les adjuvants indiqués, puis appliqué sur les cultures ou les sites indiqués sur
la présente étiquette. Lorsqu’il est utilisé selon le mode d’emploi, l’herbicide Aim EC permet d’assurer une suppression sélective en
postémergence des dicotylédones, un brûlage des mauvaises herbes
avant le semis et une défoliation ou une dessiccation comme moyen
d’aide à la récolte dans les cultures indiquées.
On obtient une suppression optimale des mauvaises herbes lorsque le
produit est appliqué sur les mauvaises herbes en pleine croissance
mesurant jusqu’à 10 cm de hauteur ou tel que précisé. L’herbicide Aim
EC est un herbicide de contact. Dans les quelques heures suivant le
traitement, les feuilles des mauvaises herbes sensibles manifestent des
signes de dessiccation; la nécrose et la mort de la plante se produisent
dans les jours qui suivent.
Les conditions environnementales extrêmes telles que la température,
l’humidité, les conditions du sol et les pratiques agronomiques peuvent
affecter l’action de l’herbicide Aim EC. Dans des conditions chaudes et
humides les effets de l’herbicide peuvent être plus rapides. Dans des
conditions très sèches, les effets peuvent être plus lents puisque les
mauvaises herbes endurcies par la sécheresse sont moins sensibles à
l’herbicide Aim EC.
L’herbicide Aim EC est absorbé rapidement par les feuilles des plantes.
Pour éviter une réaction importante des cultures, le traitement ne doit
pas être effectué dans les 6 à 8 heures suivant l’irrigation ou une précipitation de pluie, ou lorsqu’il y a une forte rosée sur la culture. Certains
effets de l’action herbicide peuvent se manifester dans la culture en raison des conditions environnementales et lorsque certains additifs sont
ajoutés dans le réservoir de pulvérisation.
SECTION 2: RENSEIGNEMENTS SUR LE PRODUIT
CONTENU NET : 0,5 litre – 1 020 litres
FMC Corporation
Agricultural Products Group
1735, Market Street
Philadelphia (PA) 19103
ÉTATS-UNIS
1-800-331-3148
11-02-2015
Page 1
SÉCURITÉ ET MANUTENTION
SECTION 3: PRÉCAUTIONS, VÊTEMENTS ET
ÉQUIPEMENT PROTECTEURS
MISES EN GARDE
TENIR HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS.
DANGER POUR LES HUMAINS ET LES ANIMAUX
DOMESTIQUES
Attention. Nocif en cas d’ingestion, d’absorption par la peau ou d’inhalation. Cause une irritation modérée des yeux. Éviter de respirer les
vapeurs. Éviter tout contact avec les yeux, la peau et les vêtements. Se
laver à fond avec de l’eau et du savon après avoir manipulé le produit.
Ne pas utiliser ni entreposer près de la chaleur ou d’une flamme nue.
Si vous prévoyez utiliser ce produit antiparasitaire sur une denrée pouvant être exportée aux États-Unis et si vous avez besoin de renseignements sur les concentrations de résidus acceptables aux États-Unis,
consultez le site Internet de CropLife Canada à www.croplife.ca
ÉQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE
Les préposés au mélange et au chargement doivent porter une chemise
à manches longues, un pantalon long, des gants résistant aux produits
chimiques, ainsi que des chaussures et des chaussettes. Les opérateurs antiparasitaires doivent porter une chemise à manches longues,
un pantalon long ainsi que des chaussures et des chaussettes. Jeter les
vêtements et autres matières absorbantes imbibés du produit ou fortement contaminés par celui-ci. Ne pas les réutiliser. Suivre les instructions du fabricant pour le lavage et l’entretien de l’ÉPI. S’il n’y a pas d’instructions pour le lavage pour les articles lavables, utiliser du détergent
et de l’eau chaude. Garder et laver l’ÉPI séparément des autres vêtements à laver. Si le pesticide s’infiltre dans les vêtements, les retirer
immédiatement. Ensuite, se laver à fond et mettre des vêtements propres.
Ce produit contient des distillats de pétrole aromatiques qui sont toxique
pour les organismes aquatiques. L’herbicide Aim EC est toxique pour
les végétaux terrestres et aquatiques non ciblés. Afin de réduire le ruissellement en provenance des zones traitées vers les habitats aquatiques, éviter d’appliquer le produit dans des endroits caractérisés par
une pente modérée à forte, un sol compacté ou de l’argile.
Éviter d’appliquer ce produit lorsqu’on prévoit une pluie abondante.
La contamination des milieux aquatiques par le ruissellement peut être
réduite grâce à l’aménagement d’une bande de végétation entre la zone
traitée et la rive du plan d’eau.
NE PAS appliquer ce produit directement sur les habitats aquatiques
d’eau douce (tels que : lacs, rivières, marécages, étangs, fondrières des
Prairies, ruisseaux, marais, cours d’eau, réservoirs, fossés et zones
humides) ou sur les habitats estuariens ou marins.
NE PAS contaminer les sources d’approvisionnement en eau potable
ou d’irrigation et les habitats aquatiques lors du nettoyage de
l’équipement ou de l’élimination des déchets.
Respecter les zones tampons indiquées à la rubrique MODE D’EMPLOI.
SECTION 4: RISQUES POUR L’ENVIRONNEMENT
SECTION 5: PREMIERS SOINS ET RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES
PREMIERS SOINS
INHALATION: Déplacer la personne vers une source d’air frais. Si la
personne ne respire pas, appeler le 911 ou une ambulance, puis pratiquer la respiration artificielle, de préférence le bouche-à-bouche, si possible. Appeler un centre anti-poison ou un médecin pour obtenir des
conseils sur le traitement.
ICONTACT AVEC LA PEAU ET LES VÊTEMENTS: Enlever tous les
vêtements contaminés. Rincer immédiatement la peau à grande eau
pendant 15 à 20 minutes. Appeler un centre anti-poison ou un médecin
pour obtenir des conseils sur le traitement.
CONTACT AVEC LES YEUX: Garder les paupières écartées et rincer
doucement et lentement avec de l’eau pendant 15 à 20 minutes. Le cas
échéant, retirer les lentilles cornéennes au bout de 5 minutes et continuer de rincer l’œil. Appeler un centre anti-poison ou un médecin pour
obtenir des conseils sur le traitement.
INGESTION: Appeler un centre anti-poison ou un médecin immédiatement pour obtenir des conseils sur le traitement. Contient des distillats
de pétrole. Ne pas faire vomir à moins d’avoir reçu le conseil de
procéder ainsi par le centre anti-poison ou le médecin. Ne donner
aucun liquide à la personne empoisonnée. Ne rien administrer par la
bouche à une personne inconsciente.
Apporter l’étiquette du contenant ou prendre note du nom du produit et
de son numéro d’homologation lorsque vous consultez un médecin.
On peut également composer le 1-800-331-3148 pour obtenir de l’information sur le traitement médical d’urgence.
Avis au médecin: L’herbicide Aim EC devrait afficher une faible toxicité
orale et cutanée, et une toxicité modérée par inhalation. Il devrait être
légèrement irritant pour la peau et très peu irritant pour les yeux. Par
ailleurs, il s’agit d’éloigner la victime de la zone d’exposition puis d’ad-
RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES
Page 2
ministrer un traitement symptomatique et des soins de soutien. Ce produit contient des distillats de pétrole. Le vomissement peut entraîner
une pneumonie de déglutition.
Non destiné à l’utilisation ou l’entreposage dans la maison ou autour de
celle-ci. N’entreposer que dans les contenants d’origine. Entreposer
dans un endroit frais et sec, et éviter la chaleur excessive. Ouvrir les
contenants soigneusement. Après avoir utilisé une partie du contenu,
replacer et fermer les couvercles hermétiquement. Lors de l’entreposage, isoler l’herbicide Aim EC pour ne pas contaminer les autres
pesticides, les engrais, l’eau et la nourriture humaine ou animale. En
cas de déversement, éviter tout contact avec le produit, isoler les lieux
et tenir à l’écart les personnes sans protection et les animaux. Confiner
les déversements. Appeler FMC: 1-800-331-3148.
SECTION 6: ENTREPOSAGE
Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins. Il s’agit d’un contenant recyclable qui doit être éliminé à un point de collecte des contenants.
S’enquérir auprès de son distributeur ou de son détaillant ou encore
auprès de l’administration municipale pour savoir où se trouve le point
de collecte le plus rapproché. Avant d’aller y porter le contenant:
1. Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les
rinçures au mélange à pulvériser dans le réservoir.
2. Rendre le contenant inutilisable.
S’il n’existe pas de point de collecte dans votre région, éliminer le contenant conformément à la réglementation provinciale.
Pour tout renseignement concernant l’élimination des produits non utilisés ou dont on veut se départir, s’adresser au fabricant ou à l’organisme de réglementation provincial. S’adresser également à eux en cas
de déversement ainsi que pour le nettoyage des déversements.
SECTION 7: ÉLIMINATION
MODE D’EMPLOI
L’herbicide Aim EC ne peut être appliqué qu’une seule fois par saison de croissance. L’herbicide Aim EC peut être appliqué comme
traitement de brûlage en présemis OU à l’aide d’un pulvérisateur
muni d’écrans de réduction de la dérive OU comme aide à la
récolte.
SECTION 8: MAUVAISES HERBES SUPPRIMÉES ET
UTILISATION DANS LES CULTURES
Lorsqu’il est utilisé selon le mode d’emploi, l’herbicide Aim EC permet
de supprimer les mauvaises herbes suivantes mesurant jusqu’à dix (10)
cm de hauteur ou tel que précisé.
SECTION 8,1: MAUVAISES HERBES SUPPRIMÉES
Mauvaises herbes supprimées
Chénopode blanc (jusqu’à 7,5 cm de hauteur)
Gloire du matin (jusqu’à 3 feuilles)
Morelle noire de l’Est
Amarante réfléchie
Abutilon
Acnide tuberculée (jusqu’à 5 cm de hauteur)
Toutes les mauvaises herbes supprimées à raison
de 36,5 mL par hectare, plus les mauvaises herbes
suivantes :
Chénopode blanc
Mauve à feuilles rondes
Gloire du matin
Morelle poilue
Tabouret des champs
Amarante fausse-blite
Amarante hybride
Amarante blanche
Pourpier potager
Renouée de Pennsylvanie (plantule)
Moutarde-tanaisie
Acnide tuberculée
Toutes les mauvaises herbes supprimées à raison
de 58 mL par hectare, plus les mauvaises herbes
suivantes :
Mollugine verticillée
Lampourde
Stramoine
Kochia à balais
Morelle noire de l’Est
Canola spontané
Canola spontané résistant au glyphosate
Toutes les mauvaises herbes supprimées à raison
de 73 mL par hectare, plus les mauvaises herbes
suivantes :
Luzerne hérissée
Laitue scariole
Ketmie trilobée (jusqu’à 5 cm de hauteur)
Spargoute des champs
Dose d’utilisation de l’herbicide Aim EC
mL par hectare
36,5 mL
58 mL
73 mL
117mL
SECTION 8,2: LE BRÛLAGE EN PRÉSEMIS ET POUR LES
SYSTÈMES EN JACHÈRE
LE BRÛLAGE EN PRÉSEMIS
On peut utiliser l’herbicide Aim EC pour le traitement de brûlage en
présemis dans les cultures faisant partie des groupes de cultures
indiqués ci-dessous ainsi que sur les pommes de terre.
Sous-groupe 6 : Légumineuses (succulentes ou sèches): haricots
(Lupinus spp.) (y compris : lupin-grain, lupin doux, lupin blanc et lupin
blanc doux); Phaseolus spp. (y compris : haricot de grande culture, haricot rognon, haricot de Lima (sec), haricot rond blanc, haricot pinto, haricot d’Espagne, haricot mange-tout, haricot tépary et haricot jaune ;
Vigna spp. (y compris : haricot adzuki, dolique asperge, dolique à œil
noir, dolique mongette, dolique à longue cosse, dolique de chine, haricot papillon, haricot velu, haricot riz, haricot mungo et haricot kilomètre;
gourgane ; pois chiche; lentille; pois (Pisum spp.), ( y compris : pois
nain, pois mange-tout, petits pois, pois de grande culture, pois potager,
pois vert, pois sugar snap)); fève de soya
Groupe 8 : Légumes-fruits (autres que les cucurbitacées) (transplantés seulement), aubergine; cerise de terre; pepino; poivron (y compris le poivron et le piment de Cayenne); tomatillo; tomate
Groupe 9 : Légumes cucubitacées (transplantés seulement) : melon
à confire; concombre; cornichon; Momordica spp. (y compris : melon
amer, melon chinois); melon brodé (y compris cantaloup, melon casaba, melon crenshaw melon golden pershaw, melon honeydew, melon
honey ball, melon chito, melon de Perse, melon ananas, melon santa
claus, melon serpent); citrouille; courge d’été (y compris : courge cou
tors, pâtisson, courge cou droit, courge à la moelle et courgette zucchini); courge d’hiver (y compris : courge musquée, courge de hubbard,
calebasse, courge poivrée et courge spaghetti); melon d’eau (y compris
les hybrides et/ou les variétés de Citrullus lanatus)
Groupe 15 : Céréales : orge; sarrasin; maïs (y compris maïs sucré et
maïs de grande culture); millet d’Afrique; millet commun; avoine; maïs
à éclater; seigle; sorgho; téosinte; triticale; blé
Groupe 20 : Graines oléagineuses : colza; moutarde des champs;
graine de moutarde d’Inde; grain de moutarde des champs; grain de
moutarde; lin; tournesol; carthame
Pour conserver l’humidité du sol, on peut utiliser l’herbicide Aim EC
dans les systèmes en jachère où le semis et la récolte des cultures ont
lieu tous les ans en alternance.
SYSTÈMES EN JACHÈRE
DOSES D’UTILISATION DE L’HERBICIDE AIM EC
POUR LE BRÛLAGE EN PRÉSEMIS ET POUR LES
SYSTÈMES EN JACHÈRE
Appliquer l’herbicide Aim EC comme brûlage en présemis et dans les
systèmes en jachère à une dose maximale de 117 mL par hectare sauf
sur le sorgho, où l’herbicide Aim EC peut être appliqué pour un brûlage
en présemis à une dose maximale de 73 mL. Pour un rendement optimal, traiter les mauvaises herbes en pleine croissance mesurant
jusqu’à 10 cm de hauteur ou tel qu’indiqué. Une bonne couverture des
mauvaises herbes est essentielle pour assurer une bonne suppression.
MÉLANGES EN CUVE:
HERBICIDE AIM EC PLUS L’HERBICIDE LIQUIDE ROUNDUP
ULTRA OU L’HERBICIDE LIQUIDE ROUNDUP ULTRA MAX OU
L’HERBICIDE LIQUIDE ROUNDUP WEATHERMAX AVEC LA TECHNOLOGIE TRANSORB 2 OU L’HERBICIDE LIQUIDE CREDIT DE
NUFARM OU L’HERBICIDE LIQUIDE CREDIT PLUS
Appliquer l’herbicide Aim EC à raison de 36,5 à 73 ml par hectare combiné avec l’herbicide liquide Roundup Ultra ou l’herbicide liquide
Roundup Ultra Max ou l’herbicide liquide Roundup Weathermax avec la
technologie Transorb 2 ou l’herbicide liquide Credit de Nufarm ou l’herbicide liquide Credit Plus à raison de 450 à 900 grammes de m.a./ha.
Utilisez 100 L/ha d'eau et assurer une bonne couverture pour des performances maximales.
Lorsqu’il est appliqué selon le mode d’emploi, l’herbicide Aim EC
plus l’herbicide liquide Roundup Ultra ou l’herbicide liquide
Roundup Ultra Max ou l’herbicide liquide Roundup Weathermax
avec la technologie Transorb 2 ou l’herbicide liquide Credit de
Nufarm ou l’herbicide liquide Credit Plus permet de supprimer les
mauvaises herbes indiquées.
Pissenlit commun
Kochia à balais
Prêle
Tabouret des champs
Renouée de Pennsylvanie
Soude roulante
Canola spontané résistant au glyphosate
Céraiste vulgaire
Chénopode blanc
Gloire du matin
Bourse-à-pasteur
Moutarde-tanaisie
Canola spontané
HERBICIDE AIM EC PLUS ESTER DE 2,4-D
Appliquer l’herbicide Aim EC à raison de 36,5 à 73 mL par hectare combiné avec des produits homologués à base d’ester de 2,4-D à raison de
560 grammes de m.a./ha pour supprimer les mauvaises herbes
indiquées ci-dessous. Utilisez 100 L/ha d'eau et assurer une bonne
couverture pour des performances maximales.
Renouée liseron
Kochia à balais
Laitue scariole
Chénopode blanc
Prêle
Soude roulante
Canola spontané résistant au glyphosate
Gloire du matin
Tabouret des champs
Bourse-à-pasteur
Renouée de Pennsylvanie
Moutarde-tanaisie
Canola spontané
HERBICIDE AIM EC PLUS PYROXASULFONE POUR LE MAÏS ET
LE SOJA RÉSISTANT AU GLYPHOSATE
Appliquer l’herbicide Aim EC, à raison de 36,5 à 73 mL par hectare, en
association avec l’herbicide Pyroxasulfone 85 WG, à raison de 118
grammes par hectare, pour la suppression des mauvaises herbes suivantes au début de la saison. Faire suivre d’une application planifiée de
glyphosate sur la culture pour obtenir une suppression pendant toute la
saison. Utilisez 100 L/ha d'eau et assurer une bonne couverture pour
des performances maximales.
Chénopode blanc
Amarante à racine rouge
Amarante hybride
Petite herbe à poux
Sétaire verte
AIM EC HERBICIDE PLUS LES PRODUITS QUI CONTIENNENT DU
BROMOXYNIL POUR LE TRAITEMENT DE BRÛLAGE DE CANOLA
SPONTANÉ (TOUS TYPES)
Appliquer l'Herbicide AIM EC à 36,5 – 73 ml par hectare en combinaison avec les produits de bromoxynil énumérés à m.a. de 140 grammes
par hectare. Les produite de glyphosate enregistrés peuvent être
ajoutés à ce mélange en cuve au 450-900 g m.a./ha.
AIM + les produits de Bromoxynil supprimer la canola spontané (tous
types y compris LibertyLink, Clearfield et RoundupReady) de stade
cotylédonaire jusqu'au stade 4 feuilles.
Utilisez 100 L/ha d'eau et assurer une bonne couverture pour des performances maximales.
Sans l’adjuvant voulu lorsque vous utilisez ce mélange en cuve avec du
glyphosate.
Voir le tableau ci-dessous pour des taux des herbicides produits qui
contiennent du bromoxynil basé sur la concentration:
Produits
235 g/L Nufarm Koril 235
240 g/L IPCO Brotex 240
480 g/L IPCO Brotex 480
Taux/Hectare
600 ml
584 ml
292 ml
RECOMMANDATIONS SUR L’ADJUVANT POUR LE BRÛLAGE EN
PRÉSEMIS ET POUR LES SYSTÈMES EN JACHÈRE
Lorsqu'il est utilisé Herbicide AIM EC seul, utiliser Agral 90 ou Ag-Surf
à raison de 0,25 % vol/vol (0,25 litres par 100 litres de bouillie) ou Merge
à raison de 1 % vol/vol (1 litre par 100 litres de bouillie).
SECTION
8,3:
TRAITEMENTS
À
L’AIDE
D’UN
PULVÉRISATEUR MUNI D’ÉCRANS DE RÉDUCTION DE LA
DÉRIVE
On peut utiliser l’herbicide Aim EC pour traiter le milieu des rangs protégés dans les cultures émergées dans les groupes de cultures
indiqués ci-dessous ainsi que dans le raisin et les fraises à l’aide d’un
pulvérisateur muni d’écran de réduction de la dérive conformément aux
indications particulières figurant à la section Mode d’emploi :
Groupe 1 : Légumes-racines et légumes-tubercules (crosne du
Japon; topinambour; betterave potagère, betterave à sucre; bardane
comestible; carotte; céleri-rave; cerfeuil tubéreux; chicorée; ginseng;
raifort; persil à grosse racine; panais; pomme de terre; radis; radis oriental, rutabaga; salsifis; scorsonère; scolyme d’Espagne; patate douce;
navet)
Groupe 3 : Légumes-bulbes (ail; ail d’Orient; poireau; oignon sec;
oignon vert; ciboule; échalote)
Groupe 4 : Légumes-feuilles (sauf ceux du genre Brassica)
(roquette; céleri; céleri chinois; chrysanthème à feuilles comestibles;
chrysanthème des jardins; mâche; cresson alénois; cresson de terre;
endive; fenouil de Florence; laitue pommée; laitue frisée; persil; pourpier; pourpier d’hiver; radicchio; rhubarbe; épinard; bette à cardes)
Groupe 5 : Légumes-feuilles du genre Brassica (brocoli; brocoli chinois; rapini; chou de Bruxelles; chou; chou chinois (pak-choi); chou chinois (pé-tsaï); chou gaï-choï; chou-fleur; chou cavalier; chou fourrager;
chou-rave; mizuna; feuilles de moutarde; moutarde épinard; feuilles de
colza)
Sous-groupe 6 : Légumineuses (succulentes ou sèches) : haricots
(Lupinus spp.) (y compris : lupin-grain, lupin doux, lupin blanc et lupin
blanc doux); (Phaseolus spp.) (y compris : haricot de grande culture,
Page 3
haricot rognon, haricot de Lima (sec), haricot rond blanc, haricot pinto,
haricot d’Espagne, haricot mange-tout, haricot tépary et haricot jaune ;
Vigna spp. (y compris : haricot adzuki, dolique asperge, dolique à œil
noir, dolique mongette, dolique à longue cosse, dolique de chine, haricot papillon, haricot velu, haricot riz, haricot mungo et haricot kilomètre;
gourgane ; pois chiche; lentille; pois (Pisum spp., ( y compris : pois nain,
pois mange-tout, petits pois, pois de grande culture, pois potager, pois
vert, pois sugar snap)); fève de soya)
Groupe 8 : Légumes-fruits (autres que les cucurbitacées) (transplantés seulement) (aubergine; cerise de terre; pepino; piment (y compris le poivron et le piment de Cayenne); tomatillo; tomate)
Groupe 9 : Légumes cucubitacées (transplantés seulement) (melon à
confire; concombre; cornichon; Momordica spp. (y compris : le melon
amer, melon chinois); melon brodé (y compris cantaloup, melon casaba, melon crenshaw melon golden pershaw, melon honeydew, melon
honey ball, melon chito, melon de Perse, melon ananas, melon santa
claus, melon serpent); citrouille; courge d’été (y compris : courge cou
tors, pâtisson, courge cou droit, courge à la moelle et courgette zucchini); courge d’hiver (y compris : courge musquée, courge de hubbard,
calebasse, courge poivrée et courge spaghetti); melon d’eau (y compris
les hybrides et/ou les variétés de Citrullus lanatus))
Groupe 11 : Fruits à pépins (pomme; pommette; cenelle; poire; poire
nashi; coing)
Groupe 12 : Fruits à noyau (abricot; cerise douce; cerise acide; nectarine; pêche; prune; prune chickasaw; prune Saint-Julien; prune
d’Asie; prune-abricot; prune à pruneaux)
Groupe 13 : Petits fruits (mûre y compris de nombreux hybrides et variétés connus en anglais SOUS des noms tels que bingleberry, black
satin berry, boysenberry, Cherokee blackberry, Chesterberry, Cheyenne
blackberry, coryberry, darrowberry, dewberry, Dirksen thornless berry,
Himalayaberry, hullberry, Lavacaberry, lowberry, Lucretiaberry, mammoth blackberry, marionberry, nectarberry, olallieberry, Oregon evergreen berry, phenomenalberry, rangeberry, ravenberry, rossberry,
Shawnee blackberry, youngberry); bleuet; gadelle et cassis; sureau;
groseille; airelle myrtille; mûre de Logan; framboise, noire et rouge)
DOSES D’UTILISATION DE L’HERBICIDE AIM EC POUR LES
TRAITEMENTS À L’AIDE D’UN PULVÉRISATEUR MUNI D’ÉCRANS
DE RÉDUCTION DE LA DÉRIVE Il faut appliquer l’herbicide Aim EC à
l’aide d’un pulvérisateur muni d’écrans de réduction de la dérive pour
supprimer les mauvaises herbes indiquées sur l’étiquette qui poussent
entre les rangs des cultures émergées indiquées ci-dessous. On doit
traiter les cultures qui poussent en rangées, même celles où le paillis ou
les écrans en plastique servent d’outil de suppression des mauvaises
herbes dans la tranchée de plantation. On peut appliquer l’herbicide
Aim EC à des doses d’utilisation de 37 à 117 mL dans au moins 100
litres par hectare de bouillie.
Les pulvérisateurs munis d’écrans de réduction de la dérive
doivent être conçus, réglés et utilisés de manière à enfermer complètement les buses de pulvérisation, les pastilles et la répartition
de la vaporisation, et empêcher la pulvérisation d’être déposée sur
les tissus verts de la tige, les feuilles, les fleurs ou les fruits de la
culture traitée. MISES EN GARDE : La culture subit des dommages
lorsque la pulvérisation entre en contact avec les tissus verts de la
tige, les feuilles, les fleurs ou les fruits.
Le pulvérisateur ne doit pas dépasser une vitesse de huit (8) km/h afin
de minimiser le mouvement vertical du pulvérisateur durant l’application, notamment le rebondissement ou la montée de l’appareil. Il faut
prendre des précautions exceptionnelles lors de l’application sur les
champs où la surface du sol est inégale, ou si elle est caractérisée par
des sillons profonds, des canaux de drainage ou autres contours qui
gênent le réglage et le positionnement de l’équipement de pulvérisation
et/ou la répartition de la pulvérisation. Il ne faut pas traiter par temps
venteux, soit lorsque la pulvérisation risque d’être déposée sur les
plantes ou sur les parties de plantes sensibles.
Pour un rendement optimal, traiter les mauvaises herbes en pleine
croissance qui mesurent jusqu’à 10 cm de hauteur ou tel que précisé.
Une bonne couverture des mauvaises herbes est essentielle pour
assurer une bonne suppression.
ADJUVANT RECOMMENDATIONS FOR HOODED SPRAYER
RECOMMANDATIONS SUR L’ADJUVANT POUR LES TRAITEMENTS À L’AIDE D’UN PULVÉRISATEUR MUNI D’ÉCRANS DE
RÉDUCTION DE LA DÉRIVE
Utiliser Agral 90 ou Ag-Surf à raison de 0,25 % vol/vol (0,25 litres par
100 litres de bouillie) ou utiliser Merge à raison de 1 % vol/vol (1 litre par
100 litres de bouillie).
Page 4
AVIS À L’UTILISATEUR : LIRE CE QUI SUIT AVANT D’APPLIQUER CE PRODUIT POUR L’USAGE SPÉCIAL
INDIQUÉ :
Le MODE D`EMPLOI de ce produit pour le ou les usages spéciaux
décrits ci-dessous été rédigé par des personnes autres que FMC
Corporation et est homologué par Santé Canada dans le cadre du
Programme d`extension du profil d`emploi pour les usages limités
demandés par les utilisateurs. FMC Corporation ne formule aucune
allégation ni n`offre aucune garantie concernant l`efficacité du produit
ou la tolérance des cultures (phytotoxicité) lorsque ce produit est
employé sur les cultures figurant ci-dessous.
En foi de quoi l'acheteur et l'utilisateur assument tous les risques
relatifs à l`efficacité du produit et à la tolérance des cultures, et ils
acceptent de dégager FMC Corporation de toute responsabilité liée
à des réclamations relatives à l`efficacité ou à la phytotoxicité du produit lorsque celui-ci est appliqué aux fins des usages décrits cidessous.
SECTION 8,4: GESTION DES DRAGEONS Information
générale :Mode d'emploi :
Appliquer sur les jeunes drageons qui n'ont pas atteint la maturité et
durci.
Appliquer Aim EC pour contrôler la croissance non désirée des drageons à la base des vignes/lianes ou des troncs d'arbres ou les drageons racinaires. Effectuer le traitement lorsque le tissu est jeune et
qu'il n'est pas encore mature ou durci. Ne pas laisser le produit pulvérisé entrer en contact avec le feuillage, les fruits ou l'écorce verte.
NE PAS pénétrer ni laisser pénétrer d'autres personnes dans les
zones traitées, au cours de la période d'accès restreint de12 heures.
Prendre toutes les précautions pour empêcher que le produit pulvérisé ne touche les feuillages ou les fruits désirés. Une couverture
complète est nécessaire. Ne pas répandre le produit s’il y a un risque
de dérive. Éviter d'utiliser des buses à gouttelettes fines qui produisent des gouttelettes dont le diamètre volumétrique médian est de
300 microns ou moins (voir la section sur la prévention de la dérive
sur l'étiquette de Aim pour des instructions supplémentaires).
Utilisation avec pulvérisateur à écrans protecteurs ou à pulvérisation
orientée : pour empêcher la dérive d'atteindre d'autres parties de la
vigne ou de l'arbre, l'utilisation de buses réduisant la dérive, les
écrans anti-éclaboussures ou d'écrans complets est recommandée
(une méthode, au moins, est exigée).Diriger la pulvérisation vers la
zone des drageons.
Pour la gestion de la croissance indésirable des drageons, répandre
150 ml du produit par hectare ou 75 ml du produit/100 l d'eau, utiliser 200 L/ha du mélange de pulvérisation par zone traitée. Maximum
2 applications par année.L'intervalle de présemis est de 30 jours pour
toutes les cultures vivrières énumérées ci-dessous. Répandre avec
un adjuvant tel que l'Agral 90 ou Ag- Surf à 0,25 % v/v (0,25 litres par
100 litres de solution de pulvérisation) ou utiliser Merge à 1 % v/v (1
litre par 100 litres de solution de pulvérisation). Répandre le produit
tel qu'indiqué dans le tableau ci-dessous.
Culture
Taux
Raisins
Fruit à noyau
Fruits à pépin
Pépinières ornementales ligneuses
cultivées en champ
(genres tels que
Malus, Prunus,
Sorbus)
150 mL de produit
par ha, ou 75 mL
par 100 L de pulvérisation
Diamètre volumique médian
(DV) des gouttelette de pulvériVolume d'eau et sation.Se référer
d'adjuvant
aux directives sur
la taille des buses
qui décrit la taille
des orifices et la
pression.
200 L par ha.
Utiliser Agral 90
ou des adjuvants
Ag-Surf à 0,25 %
v/v. Bien mélanger
avant la pulvérisation
400-600 (pas plus de
25 % de la fourchette
de taille de gouttelette en dessous de
400 DV). Les gouttelettes dans la
fourchette de 200 DV
provoqueront une
dérive et des dommages possible
Commentaires
Une pulverization orientée vers la base de
l'arbre pour le contrôle des drageons
avec une precaution
particulière pour ne
pas pulvériser les
fruits, le feuillage et
les bourgeons.
SECTION 8,5: TRAITEMENT SERVANT D’AIDE À LA
RÉCOLTE
On peut appliquer l’herbicide Aim EC avant la récolte sur les cultures
faisant partie des sous-groupes de cultures indiqués ci-dessous, ainsi
que sur les pommes de terre, les fèves de soya, l’orge, le millet,
l’avoine, le sorgho, le triticale et le blé. Se reporter au tableau concernant le DAAR pour connaître les traitements appropriés.
DOSES D’UTILISATION DE L’HERBICIDE AIM EC POUR LE
TRAITEMENT SERVANT D’AIDE À LA RÉCOLTE
Appliquer l’herbicide Aim EC à raison de 73 à 117 mL par hectare, sauf
sur le sorgho, où la dose maximale est de 73 mL par hectare. Appliquer
l’herbicide Aim EC à raison de 233 à 350ml par hectare pour les
pommes de terre, où la dose maximale pour la première application est
de 350 mL par hectare.
MÉLANGES EN CUVE D’HERBICIDE AIM EC POUR L’AIDE À LA
RÉCOLTE
L’herbicide Aim EC entre 73 et 117 mL/ha peut être mélangé en cuve
avec 900 g m.a./ha de glyphosate (présent sous forme de sel d’isopropylamine ou de sel de potassium, homologué pour usage avant la
récolte sur les petites céréales et les cultures du sous-groupe 6-C
indiqué ci-dessous) pour supprimer d’autres mauvaises herbes et
fournir un brûlage plus complet. Lorsqu’on prépare un mélange en
cuve, lire et suivre toutes les directives sur l’aide à la récolte figurant sur
l’étiquette de tous les produits utilisés. Utiliser des volumes de pulvérisation permettant de couvrir complètement le feuillage. Utiliser au
moins 100 litres d’eau. NE PAS appliquer sur les cultures destinées à la
production de semences.
Petites céréales (orge, millet, avoine, sorgho et blé) Lorsque l’herbicide Aim EC est mélangé en cuve avec du glyphosate (présent sous
forme de sel d'isopropylamine ou de sel de potassium, homologué pour
usage avant la récolte sur l’orge, le millet, l’avoine, le sorgho ou le blé),
on peut l’utiliser comme défanant sur les cultures fourragères immatures sèches et les mauvaises herbes pour devancer les dates de
récolte des petites céréales. Il faut utiliser ce mélange en cuve pour le
défanage des cultures lorsque la teneur en eau des graines est
inférieure à 30 % (stade pâteux dur; l’empreinte d’un ongle marque la
semence). L’utilisation de l’herbicide Aim EC n’accélère pas la maturité
des cultures fourragères.
Sous-groupe 6-C : haricots et pois secs sans gousses (sauf les
lentilles et le soja) - Cultivars de haricots secs (Lupinus spp.) (y compris graine de lupin, lupin doux, lupin blanc et lupin blanc doux);
(Phaseolus spp.) (y compris haricot de grande culture, haricot rognon,
haricot de Lima (sec), petit haricot rond blanc, haricot Pinto et haricot
Tépary); haricot (Vigna spp.); (y compris haricot adzuki, dolique à œil
noir, dolique mongette, haricot papillon, niébé, haricot mungo, dolique,
haricot velu, haricot riz); gourgane (sèche); pois chiche, pois (Pisum
spp.) (y compris pois de grande culture).
Traiter lorsque la culture est mûre et que le grain a commencé à sécher, ou selon les recommandations faites par Agriculture et
Agroalimentaire Canada pour la zone d’utilisation.
Lorsque l’herbicide Aim EC est mélangé en cuve avec du glyphosate
(présent sous forme de sel d'isopropylamine ou de sel de potassium,
homologué pour usage avant la récolte sur les cultures faisant partie du
sous-groupe 6-C), on peut l’utiliser comme défanant sur les cultures
fourragères immatures sèches par dessus des cultures d’haricots secs
et de pois secs et sur les mauvaises herbes pour devancer les dates de
récolte des petites céréales. Ce mélange en cuve servant au défanage
des cultures doit être appliqué lorsque la teneur en eau des haricots
secs et des pois secs est inférieure à 30 %. Appliquer sur les haricots
secs lorsque 80 à 90 % des feuilles sont tombées et que les gousses
sont matures (de couleur jaune tirant sur le brun). Appliquer sur les pois
secs lorsque la majorité (75 % à 80 %) des gousses sont brunes, les
gousses du bas sont mûres et les graines de pois se sont détachées de
la gousse. L’utilisation de l’herbicide Aim EC n’accélère pas la maturité
des cultures fourragères.
D’AIDE À LA RÉCOLTE SUR LES POMMES DE TERRE
On peut faire une application foliaire de l’herbicide Aim EC sur les
pommes de terre en sénescence pour fournir un défanage adéquat du
feuillage et des vignes. L’herbicide Aim EC dessèchera aussi les
dicotylédones sensibles en fin de saison pour aider à la récolte des
tubercules. En général, on obtient une dessiccation adéquate dans les
14 jours suivant le premier traitement. Si la culture de pommes de terre
est en pleine croissance lorsqu’on procède au défanage, deux traitements peuvent s’avérer nécessaires pour assurer la dessiccation des
feuilles et des tissus de la tige. Un couvert végétal dense, des plants
larges et des conditions environnementales qui ne sont pas favorables
à l’absorption ou à l’action du produit minimiseront l’efficacité du premier traitement et exigeront un deuxième traitement. Le cas échéant,
appliquer 7 à 14 jours après le premier traitement. La couverture complète du plant de pomme de terre nécessitant un défanage est
essentielle. Utiliser suffisamment d’eau pour assurer une couverture
complète des feuilles et des vignes de pommes de terre. Pour de
meilleurs résultats, appliquer l’herbicide Aim EC lorsque la culture de
pommes de terre est au début de la sénescence naturelle.
Pour un traitement de brûlage pour les pommes de terre, appliquer
l’herbicide Aim EC comme pulvérisation généralisée à raison de 233 à
350 mL par hectare dans un volume de pulvérisation suffisant pour couvrir complètement le feuillage des pommes de terre. Si un deuxième
traitement de brûlage s’avère nécessaire pour les pommes de terre,
appliquer un deuxième traitement avec l’herbicide Aim EC à raison de
233 à 350 ml/ha, où la dose maximale est de 350 ml/ha, au besoin, ou
appliquer le défanant Reglone aux doses indiquées sur l’étiquette.
Utiliser des volumes de pulvérisation suffisants pour couvrir complètement le feuillage. Utiliser au moins 100 litres d’eau.
Pour un traitement de brûlage pour les pommes de terre, utiliser un
adjuvant indiqué dans la section Mode d’emploi de la présente étiquette
à une dose maximale de 2 litres par 100 litres d'eau. Une couverture
complète est nécessaire pour le brûlage du feuillage et des tiges des
pommes de terre.
L’herbicide Aim EC peut être utilisé seul ou dans un mélange en cuve
avec d’autres aides à la récolte pour les pommes de terre comme
défanant avant la récolte. Lorsqu’on prépare un mélange en cuve de
l’herbicide Aim EC avec le défanant Reglone, utiliser l’herbicide Aim EC
à raison de 233 à 350 mL/ha plus le défanant Reglone à raison de 1,25
à 2,3 L/ha. S’il s’avère qu’une deuxième application est nécessaire,
appliquer l’herbicide AIM EC à raison de 233-350 mL/ha, seul ou sous
forme de mélange avec le défanant Reglone à 1,25 L/ha.
Appliquer l’herbicide Aim EC dans au moins 200 litres d’eau par hectare
à l’aide de buses qui produisent des gouttelettes de taille moyenne
entre 200 et 400 microns, et non pas des gouttelettes de taille
grossière. Choisir une pression de pulvérisation entre 210 et 420 kPa
établie à la buse pour obtenir une taille de gouttelette d’environ 200 à
400 microns. Varier le volume et la pression de la pulvérisation en se
fiant à la densité du couvert végétal et des vignes de pommes de terre
pour assurer une couverture complète. Augmenter le volume et la pression de la pulvérisation lorsque le couvert végétal est dense ou dans
des conditions fraîches, nuageuses ou sèches. Des volumes de pulvérisation plus élevés vont améliorer le rendement. Si l’on utilise des buses
Turbo TeeJet®, il faudra une pression de la pulvérisation de 420 kPa ou
plus pour obtenir une couverture complète. Ne pas appliquer lorsque
les vents soufflent en rafales, lorsqu’ils changent de direction par plus
de 30 degrés, lorsque l’accélération ou la décélération dépasse 8 km/h
ou si la dérive de l’herbicide risque de dépasser la cible, surtout lorsque
l’on utilise des pressions de pulvérisation élevées.
RECOMMANDATIONS SUR L’ADJUVANT POUR LE TRAITEMENT
SERVANT D’AIDE À LA RÉCOLTE
Utiliser Agral 90 ou Ag-Surf à raison de 0,25 % vol/vol (0,25 litres par
100 litres de bouillie) ou utiliser Merge à raison de 1 % vol/vol (1 litre par
100 litres de bouillie). L’utilisation d’Agral 90 n’est pas recommandée
dans un mélange de pulvérisation de l’herbicide Aim EC et du défanant
Reglone pour une application sur les pommes de terre sauf dans les
provinces des Prairies.
SECTION 8,6: DÉLAIS D’ATTENTE AVANT LA RÉCOLTE
POUR LES TRAITEMENTS À L’AIDE D’UN PULVÉRISATEUR
MUNI D’ÉCRANS DE RÉDUCTION DE LA DÉRIVE ET LES
TRAITEMENTS D’AIDE À LA RÉCOLTE
Se reporter aux sections concernant les cultures figurant sur la présente
étiquette pour connaître le mode d’emploi particulier du produit.
Délai d’attente avant la récolte (DAAR) ou stade de croissance maximal pour les applications d’herbicide Aim EC
Culture/groupe de cultures/sous-groupe de cultures
DAAR (jours avant la récolte)
Légumes, racine (sous-groupes 1A et 1B)
1
Légumes, bulbes (groupe 3)
1
Légumes, feuilles (groupe 4) sauf ceux du
1
genre Brassica
Légumes, feuilles du genre Brassica (groupe 5)
Légumes, légumineuses (groupe 6)
Légumes-fruits (groupe 8) sauf les cucurbitacées
Légumes, cucurbitacées (groupe 9)
Petits fruits (sous-groupe 13B)
Légumes-tubercules et légumes-cormes (sousgroupes 1C et 1D)
Fruit à pépins (groupe 11)
Fruit à noyau (groupe 12)
Petits fruits (sous-groupe 13A)
Fraises
Raisin
Sorgho (aide à la récolte)
Orge (aide à la récolte)
Millet (aide à la récolte)
Avoine (aide à la récolte)
Triticale (aide à la récolte)
Blé (aide à la récolte)
Fève de soya (aide à la récolte)
Pomme de terre (aide à la récolte)
Pois et haricots en cosse séchés (sous-groupe
6-C (aide à la récolte)
1
1
1
1
1
7
3
3
15
1
3
3
3
3
3
3
3
3
7
3
SECTION 9: INFORMATION CONCERNANT L’APPLICATION
SECTION 9,1: INFORMATION GÉNÉRAUX CONCERNANT
L’APPLICATION
L’APPLICATION TRAITEMENT AU SOL
Utiliser un pulvérisateur à rampe et à buses muni de buses, de pastilles
et de tamis réglé pour donner une distribution et une couverture optimales aux pressions appropriées. Utiliser des buses qui produisent peu
de fines gouttelettes de pulvérisation. Pour un rendement optimal des
buses visant à réduire la dérive, ne pas dépasser une pression de pulvérisation de 210 kPa sauf indication contraire. Appliquer dans un volume de pulvérisation d’au moins 100 litres par hectare. Utiliser un volume de pulvérisation supérieur lorsqu’il y a une population importante
de mauvaises herbes ou un couvert végétal épais. Régler le pulvérisateur afin que l’orientation des pastilles de buses soit d’au moins 45 cm
au-dessus de la culture.
On peut appliquer l’herbicide Aim EC à l’aide d’un pulvérisateur
muni d’écrans de réduction de la dérive. Se reporter à la section
Traitements à l’aide d’un pulvérisateur muni d’écrans de réduction
de la dérive pour connaître les instructions précises sur le caliPage 5
brage et le fonctionnement.
Utiliser un pulvérisateur au sol conçu et réglé pour pulvériser des
gouttelettes de taille homogène sur les plantes ou les parties de
plantes ciblées. Régler les buses de sorte que la pulvérisation couvre les plantes de façon homogène. Des doses d’application plus
élevées risquent d’être libérées en raison du chevauchement et
des vitesses d’avancement plus lentes (qui ont lieu lorsqu’on continue de pulvériser en démarrant ou en arrêtant l’appareil, ou
lorsqu’on effectue un virage) et d’occasionner une réaction de la
culture.
MÉLANGES EN CUVE
Pour supprimer d’autres mauvaises herbes par un traitement de
brûlage en présemis, on peut préparer un mélange en cuve d’herbicide
Aim EC avec l’herbicide liquide Roundup Ultra, l’herbicide liquide
Roundup Ultra Max, l’herbicide liquide Roundup Weathermax avec la
technologie Transorb 2, l’herbicide liquide Credit de Nufarm, l’herbicide
liquide Credit Plus, l’herbicide Pyroxasulfone 85 WG, Nufarm Koril 235,
IPCO Brotex 240, IPCO Brotex 480 ou un ester de 2,4-D. Lorsqu’on
prépare le mélange en cuve, lire et suivre le mode d’emploi figurant sur
l’étiquette de tous les produits utilisés.
EXIGENCES CONCERNANT L’UTILISATION D’UN ADJUVANT
Lorsqu'il est utilisé seul, pour un rendement optimal, il faut utiliser un
adjuvant pour bouillie dans la bouillie de pulvérisation avec l’herbicide
Aim EC. Se reporter à la section Mode d’emploi de la présente étiquette
pour connaître les choix d’adjuvants et les doses d’application.
MÉTHODES D’APPLICATION
L’herbicide Aim EC est un produit polyvalent offrant de multiples possibilités de traitements différents qui permettent de supprimer les mauvaises herbes ou de dessécher les plantes. Lorsqu’on utilise l’herbicide
Aim EC dans des récoltes sur pied, les méthodes d’application et les
ajustements doivent être précis afin de prévenir des dommages potentiels à la culture.
Les utilisations comme aide à la récolte ou brûlage en présemis sont
permises lorsqu’elles sont indiquées à la section Mode d’emploi de la
présente étiquette.
Tel qu’indiqué à la section Mode d’emploi, on peut effectuer les traitements sur de nombreuses cultures indiquées sur la présente étiquette
à l’aide d’un pulvérisateur muni d’écrans de réduction de la dérive.
Les pulvérisateurs munis d’écrans de réduction de la dérive
doivent être conçus et utilisés de manière à renfermer complètement les buses de pulvérisation, les pastilles et la répartition de la
vaporisation, et empêcher la pulvérisation d’être déposée sur la
culture traitée. MISES EN GARDE : La culture subit des dommages
lorsque la pulvérisation entre en contact avec les tissus verts de la
tige, les feuilles, les fleurs ou les fruits.
L’OPÉRATEUR ANTIPARASITAIRE ET L’AGRICULTEUR SONT
TENUS DE VEILLER À ÉVITER LA DÉRIVE DE PULVÉRISATION.
C’est l’interaction de nombreux facteurs ayant trait à l’équipement et à
la température qui détermine le potentiel de dérive de pulvérisation.
L’opérateur antiparasitaire et l’agriculteur sont tenus de considérer tous
ces facteurs lorsqu’ils prennent des décisions relatives à la pulvérisation.
Il faut respecter les exigences suivantes concernant la gestion de la
dérive de pulvérisation pour empêcher le déplacement hors-cible de la
dérive venant des traitements effectués sur les cultures agricoles.
Information concernant la taille des gouttelettes
La façon la plus efficace de réduire le potentiel de dérive est d’appliquer
de grosses gouttelettes. La stratégie optimale de gestion de la dérive
est d’appliquer les plus grosses gouttelettes nécessaires qui assurent
une couverture et un rendement suffisants. L’application de gouttelettes
plus grosses permet de réduire le potentiel de dérive, mais elle n’empêche pas la dérive lorsque les applications sont faites incorrectement
ou dans des conditions environnementales défavorables. (Voir les sections Vent, Température et humidité, et Inversions de température.)
Contrôle de la taille des gouttelettes de pulvérisation
DV – Le DV est l’expression de la taille des gouttelettes du nuage de
pulvérisation. La valeur du DV signifie que 50 % des gouttelettes sont
plus grosses que la valeur exprimée, et que 50 % des gouttelettes sont
plus petites que la valeur exprimée. Le nuage de pulvérisation optimal
de l’herbicide Aim EC doit être de 450 microns, et moins de 10 % des
gouttelettes doivent mesurer 200 microns ou moins.
Volume – Utiliser des buses à débit élevé pour appliquer le volume de
pulvérisation le plus élevé pratique. En général, les buses à débit
supérieur produisent des gouttelettes plus grosses.
Pression – Ne pas dépasser les pressions recommandées par le fabricant de buse. Pour de nombreux types de buses, une pression moins
élevée produit des gouttelettes plus grosses. Lorsqu’il faut produire un
débit supérieur, utiliser des buses à débit supérieur plutôt que d’augmenter la pression.
Nombre de buses – Utiliser le moins de buses nécessaires pour assurer une couverture uniforme.
Type de buse – Utiliser un type de buse conçu pour l’application
voulue. Pour la plupart des types de buse, les angles de pulvérisation
plus étroits produisent des gouttelettes plus grosses. Songer à utiliser
des buses à faible dérive.
GESTION DE LA DÉRIVE DE PULVÉRISATION
Page 6
Hauteur de l’application – Lorsqu’on effectue les traitements à la hauteur sécuritaire la plus basse, on peut diminuer l’exposition des gouttelettes de pulvérisation à l’évaporation et au mouvement du vent.
Vent – Le potentiel de dérive est à son plus bas lorsque la vitesse du
vent est entre 5 et 16 km/h. Cependant, de nombreux facteurs, notamment la taille des gouttelettes et le type d’équipement, permettent
d’établir le potentiel de dérive à une vitesse du vent donnée. Les traitements à moins de 5 km/h sont à éviter en raison de la variabilité de la
direction du vent et du risque d’inversion élevé.
Ne pas appliquer l’herbicide Aim EC lorsque la vitesse du vent dépasse
16 km/h. REMARQUE : Les terrains de la région peuvent influencer la
configuration des vents. Chaque opérateur antiparasitaire doit se familiariser avec la configuration régionale des vents et la manière dont ils
affectent la dérive de pulvérisation.
Température et humidité – Lorsqu’on effectue des traitements alors
que l’humidité relative est faible, régler l’équipement afin de produire
des gouttelettes plus grosses et de compenser pour l’évaporation.
L’évaporation des gouttelettes est à sont niveau le plus élevé lorsque
les conditions sont à la fois chaudes et sèches.
Inversions de température – Ne procéder à aucun épandage de l’herbicide Aim EC lors des inversions de températures, car le risque de
dérive est alors élevé. Les inversions de température limitent le
mélange d’air vertical, si bien que les petites gouttelettes suspendues
restent dans un nuage concentré. Le nuage peut se diriger dans les
directions imprévisibles à cause des vents légers variables qui se produisent habituellement lors des inversions. Les inversions de températures se caractérisent par une hausse des températures avec l’altitude
et sont fréquentes les nuits où le couvert nuageux est limité et par vent
nul ou léger. Elles commencent à se manifester au coucher du soleil et
se poursuivent souvent jusqu’au lendemain matin. Un brouillard au sol
peut en déterminer la présence; toutefois, en l’absence de brouillard, on
peut reconnaître les inversions par le mouvement de la fumée à partir
du sol ou grâce à un générateur de fumée installé sur un aéronef. La
fumée qui forme des couches et se déplace latéralement dans un
nuage concentré (par temps peu venteux) indique une inversion, tandis
que la fumée qui se déplace en hauteur et se dissipe rapidement
indique un bon mélange vertical d’air.
Zones sensibles – N’appliquer l’herbicide Aim EC que lorsque la circulation de l’air ne se dirige pas vers les zones sensibles avoisinantes
(p.ex., les zones résidentielles, les étendues d’eau, les habitats connus
pour les espèces menacées ou en voie de disparition et les cultures non
visées).
SECTION
9,2:
ZONES
PULVÉRISATION AU SOL
TAMPONS
POUR
LA
NE PAS épandre pendant les périodes de calme plat. Éviter d’appliquer
le produit lorsque le vent souffle en rafales. NE PAS pulvériser en gouttelettes de taille inférieure à celle de la classification moyenne de
l’ASAE.
Les zones tampons indiquées dans le tableau ci-dessous doivent être
établies entre la limite d’application directe sous le vent et la limite la
plus rapprochée des habitats terrestres vulnérables (tels que les
prairies, les régions boisées, les brise-vents, les boisés de ferme, les
haies, les pâturages, les zones riveraines et les terres arbustives).
Méthode d’application
Pulvérisateur agricole*
Zones tampons requises (en mètres)
pour la protection des:
Habitats terrestres
5
*Dans le cas de la pulvérisation agricole, il est possible de réduire les zones tampons au moyen d’écrans de réduction de la dérive. Les pulvérisateurs dont la
rampe d’aspersion est équipée d’un écran sur toute sa longueur et qui s’étend
jusqu’au couvert végétal ou au sol permettent de réduire la zone tampon figurant
sur l’étiquette de 70 %. L’utilisation d’une rampe d’aspersion dont chaque buse est
munie d’un écran conique fixé à une hauteur inférieure à 30 cm du couvert végétal ou du sol permet de réduire la zone tampon figurant sur l’étiquette de 30 %.
Lors de l’utilisation d’un mélange en cuve, vérifier les étiquettes des autres produits du mélange et respecter la zone tampon la plus étendue (la plus restrictive)
parmi celles des produits présents dans le mélange en cuve.
SECTION 9,3: RESTRICTIONS SUR LA ROTATION DES
CULTURES
Toutes les cultures peuvent être semées après 12 mois.
SECTION 10: INSTRUCTIONS POUR LE MÉLANGE
ET LE CHARGEMENT
Il importe que l’appareil de pulvérisation soit propre et sans résidus de
pesticides avant d’utiliser ce produit. Nettoyer le réservoir de pulvérisation selon la méthode indiquée sur l’étiquette du dernier produit utilisé
avant d’y ajouter l’herbicide Aim EC.
Pour de meilleurs résultats, remplir le réservoir de pulvérisation avec la
moitié du volume d’eau propre nécessaire pour couvrir l’endroit à traiter.
S’assurer que le système d’agitation est en marche lorsqu’on ajoute les
produits. Utiliser un contenant et de l’eau propres pour préparer le
prémélange. Ajouter le prémélange lentement au réservoir de pulvérisation. Rincer soigneusement le contenant de prémélange et ajouter les
rinçures au réservoir de pulvérisation. Continuer de remplir le réservoir
de pulvérisation jusqu’au niveau voulu. Pour assurer un mélange
homogène tout au long du traitement, agiter le réservoir de pulvérisation jusqu’à ce qu’il soit vide. Lorsqu’on prépare un mélange en réser-
voir avec d’autres produits, mélanger l’herbicide Aim EC dans le réservoir de pulvérisation en premier. Lorsque l’herbicide Aim EC a été
mélangé à fond, ajouter les autres produits tel que prescrit sur leur étiquette respective.
Si le pulvérisateur a été entreposé ou inutilisé, purger la rampe de pulvérisation et les buses avec de l’eau propre avant de remplir le pulvérisateur avec les produits pour le traitement.
Éviter d’entreposer la bouillie d’herbicide Aim EC pendant la nuit.
Le prémélange de bouillie d’herbicide Aim EC dans un réservoir ravitailleur est déconseillé.
Maintenir l’agitation continue et adéquate de la bouillie jusqu’à ce
qu’elle soit entièrement utilisée.
Ne pas utiliser le produit avec des additifs qui modifient le pH de la
bouillie.
SECTION 11: NETTOYAGE DE L’ÉQUIPEMENT DE
PULVÉRISATION
À de faibles doses, l’action de nombreux herbicides est très élevée,
surtout sur des cultures sensibles. Les résidus dans l’équipement pour
le mélange, les réservoirs, les tuyaux, les rampes et les buses de pulvérisation peuvent occasionner des effets non voulus sur une culture si
l’équipement n’est pas nettoyé comme il faut entre chaque usage.
Il faut nettoyer à fond l’équipement de pulvérisation selon la méthode
qui suit le plus rapidement possible après avoir pulvérisé l’herbicide Aim
EC et avant d’utiliser l’appareil pour toute autre application. De plus, l’utilisateur doit prendre les mesures appropriées pour bien nettoyer
l’équipement et éliminer tout autre produit mélangé avec l’herbicide Aim
EC, tel qu’indiqué sur les étiquettes des produits incorporés au
mélange. Pour une propreté maximale, nettoyer le système de pulvérisation tout de suite après l’usage.
1. Vider le réservoir, les tuyaux, la rampe et les buses de pulvérisation. Faire un nettoyage à haute pression avec un détergent pour
enlever les sédiments et les résidus à l’intérieur du réservoir de
pulvérisation, puis rincer à fond. Ensuite, bien vidanger les tuyaux,
la rampe et les buses de pulvérisation avec de l’eau propre.
2. Ensuite, préparer une solution de nettoyage à raison de 3 litres
d’ammoniac (contenant au moins 3 % de matière active) par 100
litres d’eau propre. Préparer suffisamment de solution de nettoyage pour permettre au système de pulvérisation d’être en marche
pendant au moins 15 minutes et de bien rincer le réservoir, les
tuyaux, la rampe et les buses de pulvérisation.s
3. Si possible, laisser la solution d’ammoniac ou l’eau fraîche qui
reste dans le réservoir, les tuyaux, les rampes et les buses de pulvérisation pendant la nuit ou lors de l’entreposage pour faire dissoudre et diluer toute trace d’herbicide qui reste.
4. Avant d’utiliser le pulvérisateur, vider complètement le système de
pulvérisation. Rincer le réservoir et vidanger les tuyaux, la rampe
et les buses de pulvérisation avec de l’eau propre.
5. Retirer et nettoyer séparément les pastilles de buse, les filtres et
les tamis dans une solution d’ammoniac préparée selon l’étape 2
ci-dessus. Replacer les pièces tout de suite après le nettoyage et
le rinçage.
6. Éliminer la solution de nettoyage et les rinçures conformément à la
réglementation et aux lignes directrices en vigueur. Ne pas appliquer les solutions ni les rinçures de nettoyage du pulvérisateur sur
des cultures sensibles.
Ne pas laisser la bouillie d’herbicide Aim EC dans le réservoir, les rampes, la tuyauterie de la rampe, les buses ni les tamis lors de l’entreposage du pulvérisateur pendant la nuit ou pour une période de temps
prolongée.
Les petites quantités d’herbicide Aim EC qui restent dans l’équipement
de mélange, de chargement ou de pulvérisation mal nettoyé peuvent
être libérées lors des traitements subséquents, ce qui peut occasionner
d’éventuels effets non voulus sur une culture.
• Utiliser les herbicides dans le cadre d’un programme de lutte intégrée comprenant des inspections sur le terrain, des relevés d’utilisations antérieures de pesticides et de la rotation des cultures et
faisant place à la possibilité d’intégrer des pratiques de labour (ou
d’autres méthodes mécaniques) ou des pratiques de lutte culturale, biologique et d’autres formes de lutte chimique.
• Inspecter les populations de mauvaises herbes traitées pour y
découvrir les signes de l’acquisition d’une résistance.
• Empêcher la propagation à d’autres champs des mauvaises
herbes résistantes en nettoyant le matériel de labour et de récolte
et en utilisant des semences non contaminées.
• Pour des cultures précises ou des biotypes de mauvaises herbes
précis, s’adresser au spécialiste local des interventions sur le terrain ou à un conseiller agréé pour toute autre recommandation relative à la gestion de la résistance aux pesticides ou encore à la
lutte intégrée contre les mauvaises herbes.
• Pour plus d’information ou pour signaler des cas possibles de
résistance, s’adresser à FMC à www.fmccrop.ca.
SECTION 12: RECOMMANDATIONS SUR LA GESTION DE LA RÉSISTANCE
Gestion de la résistance à l’herbicide Aim EC, herbicide du groupe 14.
Toute population de mauvaises herbes peut renfermer ou former des
plantes naturellement résistantes à l’herbicide Aim EC et à d’autres herbicides du groupe 14. Les biotypes résistants peuvent finir par prédominer au sein de la population si ces herbicides sont utilisés de façon
répétée dans un même champ. Il peut exister d’autres mécanismes de
résistance sans lien avec le site ou le mode d’action, mais qui sont spécifiques à des composés chimiques, comme un métabolisme accru. Il
est recommandé de suivre des stratégies appropriées de gestion de la
résistance.
Pour retarder l’acquisition de la résistance aux herbicides :
• Dans la mesure du possible, alterner l’herbicide Aim EC ou les herbicides du même groupe 14 avec des herbicides appartenant à
d’autres groupes et qui éliminent les mêmes mauvaises herbes au
champ.
• Utiliser des mélanges en cuve contenant des herbicides provenant
d’un groupe différent, si cet emploi est permis.
Page 7
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising