Notice tecnique pour l`installateur

Notice tecnique pour l`installateur
Notice tecnique
pour l’installateur
Chaudière à
Condensation
microCONDENS 27 MFFI
INDEX GENERAL
1. INTRODUCTION
1.1
Conseils
1.2
Vue globale
2. INSTALLATION
2.1
Conseils
2.2
Emplacement
2.3
Dimensions d’encombrement
2.4
Distances minimales
2.5
Positionnement de la chaudière
2.6
Branchement électriques
2.7
Raccordement gaz
2.8
Raccordement hydraulique
2.9
Raccordement conduits aspiration et évacuation gaz brûlés
2.10
Connexion des périphériques
2.11
Schéma hydraulique
2.12
Schéma électrique
3. MISE EN MARCHE
3.1
Opérations préliminaires à la mise en service
3.2
Bandeau de contrôle
3.3
Démontage du panneau avant
3.4
Premier allumage
3.5
Ecran : affichage des opérations courantes
3.6
Paramètres de fonctionnement
3.6.1 Menu règlage
3.6.2 Affichage des sélections
3.6.3 Touche confort
3.6.4 Vérification des réglages gaz
3.6.5 Réglage retad d’allumage chauffage
3.6.6 Réglage puissance max. chauffage
3.6.7 Réglage allumage lent
3.6.8 Changement de gas
3.7
Systèmes de protection de la chaudière
3.8
Analyse de la combustion
3.9
Opérations de vidange de la chaudière
4. MAINTENANCE
4.1
Recommandations générales
4.2
Nettoyage de l’échangeur primaire
4.3
Nettoyage du siphon
4.4
Test de fonctionnement
5. EXEMPLES D’INSTALLATION
5.1
Installation à une zone
5.2
Installation à deux zones
6. ETIQUETTE CARACTERISTIQUES
7. DONNÉES TECHNIQUES
2
1. GENERALITES
Ce manuel très important forme un tout avec l’appareil, conservez-le avec soin pour que
vous puissiez, ainsi que notre personnel agréé, le consulter en cas de besoin.
Lisez attentivement les instructions et les conseils fournis, ils vous aideront à assurer la
sécurité d’installation, d’utilisation et d’entretien de votre appareil.
Complétez ces instructions par celles fournies dans le mode d’emploi de l’utilisateur.
1.1 Conseils
Cet appareil sert à produire de l’eau chaude sanitaire à usage domestique. Il doit être
raccordé à une installation de chauffage et à un réseau de distribution d’eau chaude
sanitaire adapté à ses performances et à sa puissance.
Toute utilisation autre que celle prévue est interdite. Le fabricant ne peut en aucun cas
être tenu responsable de dommages dérivant d’une utilisation impropre, incorrecte et
déraisonnable.
L’installation, l’entretien et toute autre intervention doivent être effectués conformément
aux réglementations applicables en la matière et aux indications fournies par le fabricant.
Le fabricant décline toute responsabilité en cas de dommages subis par des personnes,
des animaux ou des choses des suites d’une mauvaise installation de l’appareil.
L’utilisation de l’appareil par des enfants ou des personnes incapables sans surveillance
est à éviter.
Si vous sentez une odeur de gaz , ne touchez pas aux interrupteur électriques, au
téléphone ou à tout autre objet produisant des étincelles. Ouvrez immédiatement les portes et les fenêtres, fermez le robinet central du gaz (au compteur) et appelez le service
d’assistance technique.
Ne posez aucun objet sur l’appareil.
Ne bouchez pas les terminaux d’aspiration/évacuation.
Avant d’effectuer toute opération de nettoyage et d’entretien, débranchez l’appareil du
réseau d’alimentation à l’aide de l’interrupteur de l’installation et/ou des dispositifs
d’arrêt.
Pour nettoyer les parties extérieures, passez un chiffon avec de l’eau savonneuse.
N’utilisez pas de détergents abrasifs et solubles.
En cas de panne et/ou de mauvais fonctionnement éteignez l’appareil, fermez le robinet
du gaz et n’essayez pas de le réparer. Pour sa réparation, adressez-vous à un technicien qualifié et exigez l’utilisation de pièces de rechange originales.
3
1.2 Vue d'ensemble
LÉGENDE:
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
Collier évacuation gaz brûlés
Purgeur d’air
Pressostat circuit primaire
Sonde départ chauffage
Mélangeur
Electrode d’allumage et de détection
Ventilateur
Silencieux
Sonde retour chauffage
Evacuation condensation (tuyau)
Evacuation condensation
Soupape de sécurité 3 bar
Sonde eau chaude sanitaire
By-pass automatique
Echangeur secondaire à plaques
Vanne gaz
Vanne 3 voies
Pressostat différentiel eau sanitaire
Robinet de vidange chaudière
Circulateur avec dégazeur
vase d’expansion
Bac à eau de condensation
Trappe de visite chambre de combustion
Echangeur principal
1
2
3
4
24
5
6
7
23
8
9
22
21
10
11
20
12
13 14 15 16 17 18 19
Fig. 1.1
2. INSTALLATION
L’installation et la première mise en service de la chaudière doivent être effectuées par un technicien qualifié, dans le respect des normes nationales d’installation en vigueur et de toute prescription établie, s’il y a lieu, par les autorités locales ou par les organismes préposés à la santé publique.
2.1 Conseils
La chaudière sert à produire de l’eau chaude à une température inférieure à la température
d’ébullition. Elle doit être raccordée à une installation de chauffage et au réseau d’eau chaude sanitaire conformément à ses performances et à sa puissance. (Voir données techniques).
Avant de raccorder la chaudière, il faut:
- procéder avec soin au rinçage des tuyauteries de l’installation pour éviter que des résidus ou
des dépôts ne puissent compromettre le fonctionnement correct de la chaudière;
- vérifier si la chaudière est bien préparée pour fonctionner avec le type de gaz disponible.
Pour ce faire, il suffit de lire les indications figurant sur l’étiquette de l’emballage et sur la plaque signalétique de la chaudière (derrière le tableau de bord)
- en cas d’utilisation d’un conduit d’évacuation pour les produits de combustion, vérifiez si ce
dernier a un bon tirage et qu’il ne présente pas d’étranglements. Assurez-vous que ce conduit soit bien réservé à l’évacuation de la chaudière et qu’il ne reçoive pas les évacuations
d’autres appareils à moins qu’il n’ait été réalisé dans ce but, dans le respect des normes et
des prescriptions en vigueur.
2.2 Emplacement
Les appareils de type C (appareils dont le circuit de combustion, l’amenée d’air et
la chambre de combustion sont étanches par rapport à la pièce dans laquelle on
installe l’appareil) peuvent être montés dans n’importe quel type de local.
Il n’y a aucune condition restrictive concernant le système d’aération et le volume de la
pièce.
Les appareil de type B doivent être installés dans une pièce disposant des ouvertures d’aération nécessaires, conformes aux normes d’installation du pays.
La chaudière doit être installée sur un mur en bon état. Il ne doit pas permettre l’accès
aux parties électriques sous tension par l’arrière de la chaudière.
Pour ne pas entraver le fonctionnement correct de la chaudière, l'endroit prévu pour son
installation doit respecter les valeurs limite de température et être protégé des conditions atmosphériques.
Les distances minimales qui permettent l’accès aux différentes parties de l’appareil doivent être respectées comme indiqué dans le paragraphe 2.4 ci-après.
4
2.3 Dimensions d’encombrement
700
SE
SP
CR
TA
US
8
305
100
105
88
400
Fig. 2.1
Gas
F
Fig. 2.2
Légende:
A. Départ installation
B. Sortie eau chaude
C. Entrée gaz
D. Entrée eau froide
E. Retour installation
F. Evacuation condensation
300
2.4 Distances minimales
*
*
Pour pouvoir effectuer aisément les opérations de maintenance
de la chaudière, il faut respecter les distances minimales figurant sur le schéma ci-après.
*
Pas besoin de déposer les panneaux latéraux
pour effectuer des interventions d’assistance
ou des opérations d’entretien, aucun espacement latéral n’est par conséquent exigé sur
300
450
Fig. 2.3
2.5 Positionnement de la chaudière
2.6 Branchement électrique
M2
L
Fig. 2.4
N
Pour fixer la chaudière, servez-vous du gabarit fourni.
Pour toute information complémentaire, veuillez consulter les instructions fournies avec
le Kit de raccordement et avec le Kit évacuation/aspiration choisi.
Pour plus de sécurité, faites contrôler soigneusement l’installation électrique par une
personne qualifiée. Le fabricant décline toute responsabilité en cas de dommages pouvant survenir si l’installation de mise à la terre ou de protection font défaut ou en cas d'anomalies au niveau de la distribution du courant. Vérifiez si l’installation électrique est
apte à supporter la puissance maximale absorbée par la chaudière.
La chaudière fonctionne avec un courant alternatif.
Vérifiez si la connexion du neutre et de la phase respecte bien le schéma.
Important!
En France les connexions à la ligne électrique doivent être effectuées par branchement fixe (et non par fiche amovible) et munies d’un interrupteur bipolaire
avec une distance d’ouverture entre les contacts d’au moins 3mm.
Si l’on doit remplacer le câble d’alimentation électrique, il faut utiliser impérativement un
câble ayant les mêmes caractéristiques.
Interdiction d'utiliser des prises multiples, des rallonges ou des adaptateurs.
Interdiction d'utiliser les tuyaux de l'installation d'eau, de chauffage et du gaz pour raccorder l'appareil à la terre.
L'appareil n'est pas protégé contre les effets de la foudre.
En cas de remplacement des fusibles de réseau, utilisez des fusibles de 2A rapides.
5
COMMANDE A DISTANCE
• Pour le raccordement de la commande à distance, utilisez un câble de 2x0,5mm2 : ce
qui garantit une longueur maximum de 500 m.
• Le câble «BUS» de la commande à distance (20-30 V) doit être utilisé séparément des
câbles 220 V.
SONDE EXTERIEURE
• Pour le raccordement de la sonde extérieure, utilisez un câble de 2x0,5 mm2 pour
garantir une longueur maximum de 50 m.
• Elle doit être positionnée à au moins 2/2,5 m au-dessus du sol et exposée si possible
au Nord, il ne faut en aucun cas qu’elle soit directement exposée aux rayons du soleil.
La chaudière a été conçue pour l’utilisation de gaz appartenant au groupe "E" de la
deuxième famille (l2e(s)b) comme reporté dans le schéma, au parag.3.6. 4. «Vérification des
réglages gaz». Effectuez le raccordement en montant suivant la réglementation en
vigueur un robinet d’arrêt fourni dans le kit de raccordement. Avant de procéder à l’installation, nettoyez soigneusement les tuyauteries du combustible pour éviter que des
résidus compromettent le bon fonctionnement de la chaudière.
2.7 Raccordement au gaz
Cette figure indique le montage des raccords hydrauliques et gaz de la chaudière.
Pour toute information, veuillez consulter les instructions contenues dans le Kit
de raccordement.
Vérifiez si la pression maximun du réseau est bien inférieure ou égale à 6 bar;
si la pression est supérieure à 6 bar, il faut installer un réducteur de pression.
La pression minimale pour faire fonctionner la production d’eau chaude sanitaire est de 0,2 bar.
Le dimensionnement des tubes de raccordement et des radiateurs de l’installation doit tenir compte de la pression résiduelle disponible représentée en
fonction du débit sur le graphique ci-après.
2.8 Raccordement hydraulique
I
G
B
F
C
D
E
H
Fig. 2.5
Vue des raccordements chaudière
Légende
A. Départ chauffage
B. Sortie eau chaude
C. Entrée gaz
D. Entrée eau froide
E. Retour chauffage
F. Evacuation condensation
G. Evacuation soupage de sécurité
H. Robinet de vidange
I. Disconnecteur et robinets de remplissage
I
Fig. 2.6
hauteur manométrique résiduelle (mbar)
A
mbar
600
500
400
300
200
100
0
100
200
300
400
500
600
700
800
900
1000 1100 1200 1300 (l/h)
débit (l/h)
Fig. 2.7
Pour que la chaudière fonctionne correctement en évitant que la circulation d'eau
dans l'échangeur principal soit insuffisante, elle est équipée d'un by-pass automatique qui contrôle le débit d'eau dans l'échangeur chauffage pour une installation à
débit variable (robinets thermostatiques, etc.).
Il est possible de faire fonctionner le circulateur en continu au cas où des conditions ambiantes de fonctionnement l'exigeraient. Ce qui est possible en installant
un cavalier (placé dans la carte d'alimentation - voir schéma électrique Fig.2.14).
Soupape de sécurité
La vidange du dispositif de protection contre les surpressions “G” (Fig. 2.5) doit
être raccordée à un siphon d’évacuation avec possibilité de contrôle à vue pour
éviter que l’intervention de ce dernier puisse causer des dommages à des personnes, à des animaux ou à des choses, ce dont le fabricant ne pourrait en
aucun cas être tenu pour responsable.
Evacuation des condensats
L’évacuation des condensats “F” (Fig. 2.5) doit être raccordée à un siphon d’évacuation avec possibilité de contrôle à vue, elle ne doit pas être raccordée de
façon étanche à un tuyau pour éviter tout dommage à des personnes, des animaux ou des choses, ce dont le fabricant ne pourrait en aucun cas être tenu pour
responsable.
Installations au sol
En cas d’installation de chauffage au sol, montez un thermostat de sécurité sur
le départ de la chaudière (voir paragraphe 2.10). Ce thermostat doit être placé à
une distance de la chaudière suffisant à son bon fonctionnement. S’il est placé
trop près, suite à un puisage d’eau chaude sanitaire, l’eau qui reste dans la chaudière, qui circule dans l’installation, pourrait causer l’ouverture du contact du thermostat sans qu’il y ait réellement danger d’endommagement de l’installation.
6
Ceci bloque le fonctionnement de la chaudière en mode sanitaire et en mode chauffage et
sur l’afficheur on lit le code erreur "E08"; la remise en service aura lieu automatiquement
quand le contact du thermostat, une fois refroidi, se refermera.
Au cas où le thermostat ne pourrait pas être installé comme indiqué, l’installation au sol
devra être protégée par l’installation, en amont du thermostat, d’une soupape thermostatique qui empêche l’envoi d’un flux d’eau trop chaude vers l’installation.
Pompe supplémentaire extérieure
Pour son raccordement électrique voir paragraphe 2.12 - Cavalier 5.
Soupape de zone
Pour son raccordement électrique voir paragraphe 2.12 - Cavalier 5.
2.9 Raccordement aspiration
et évacuation.
Pour l’assemblage du conduit d’aspiration et évacuation des gaz brûlés, n’utilisez que
des composants homologués pour la chaudière.
Pour plus de précision consulter le manuel "Evacuation gaz brulés chaudière à condensation"
La chaudière est prévue pour un système d’évacuation des gaz brûlés coaxial ou un
système dissocié. La chaudière est prévue pour installation coaxiale 60/100. Pour passer au type 80/125, il faut placer un adaptateur 80/125. Consultez le «Manuel évacuation
gaz brûlés».
Le schéma ci-dessous montre plusieurs systèmes d’évacuation. Pour davantage de renseignements sur les accessoires évacuation/aspiration, consultez notre manuel sur les
accessoires.
TABLEAU TYPES D’EVACUATION
SYSTEMES
COAXIAUX
SYSTEMES
SEPARES
S1 = air en entrée
S2 = gaz brûlés en sortie
Type d’évacuation
Développement
maximum
fumée/air (m)
Diamètre
conduits
(mm)
C13, C33, C43
4
Ø 60/100
C13, C33, C43
16
Ø 80/125
B33 sortie gaz brûlés dans une cheminée ou dans un conduit de fumée
4
Ø 60/100
B33 sortie gaz brûlés dans une cheminée ou dans un conduit de fumée
16
Ø 80/125
C13, C33, C43
31 (S1=S2)
Ø 80/80
C53 ,C83
55 (S1+S2)
Ø 80/80
B23
54 (S2)
Ø 80
Fig. 2.8
7
ATTENTION : utilisez exclusivement des conduits fournis par le fabricant de la chaudière, en vous conformant aux instructions fournies ou le manuel Evacuation gaz brulés
livré avec la chaudière.
Toute utilisation de matériaux autres que ceux fournis par le fabricant rend l’installation
non conforme.
1. Consultez la section «Types d’installation» à l’intérieur de ce manuel. Après avoir choisi le type, calculez les longueurs indispensables à l’admission de l’air de combustion
et à l’évacuation des gaz brûlés.
Vérifiez que les longueurs nécessaires sont bien inférieures aux longueurs maximum
reportées dans la section correspondante.
2. Les conduits d’évacuation des gaz brûlés doivent être montés de manière à garantir
une bonne élimination des condensats qui se forment dans les tuyaux à l’aide du
siphon de la chaudière ou du collecteur situé au départ du système d’évacuation.
Pour l’obtenir, il faut prévoir une inclinaison comprise entre 1% et 3% du conduit des
gaz brûlés vers la chaudière.
En cas de systèmes coaxiaux, pour éviter que l’eau de pluie pénètre dans les conduits d’aspiration, installez le conduit horizontalement car le tuyau intérieur d’évacuation de la fumée du terminal est incliné par rapport au tuyau d’admission de l’air.
3. Pour le positionnement en extérieur des terminaux d’évacuation, conformez-vous aux
réglementations en vigeur à l'endroit ou est installèe la chaudière
A =
B =
A>B=
H =
.
distance jusqu'à ce mur latéral ou auvent
ongueur du mur latéral ou auvent
quand A est inférieur à 1 mètre
hauteur à partir du sol
2,2 m v.à.v. le chemin praticable
0,5 m sur terrain fermé
Sortie par rapport aux ouvertures d'aération:
- au-dessus d'une ouverture d'aération
0 < ∆H < 0,5 m - L = 2 m
0,5 < ∆H < 1 m - L = 1 m
- en-dessous d'une ouverture d'aération
L + ∆H > 4 m
REMARQUES
1) Les terminaux sous un balcon praticable doivent être installés de manière à
ce que le parcours total des gaz brûlés,
de leur point de sortie du terminal
jusqu’à leur débouché du périmètre
extérieur du balcon y compris la hauteur de la balustrade de protection, ne
soit pas inférieur à 2000 mm.
2) Lors de l’installation des terminaux, il
faudra adopter des distances supérieures à 500 mm du fait de la proximité de
matériaux sensibles à l’action des gaz
de combustion (par ex.: des gouttières
ou des tuyaux de descente des eaux
pluviales en matière plastique, des contrevents en bois, etc.) à moins d’adopter les mesures de protection qui s’imposent.
8
Fig. 2.9
2.10
Connexion des périphériques
ATTENTION
Avant de procéder à toute opération d’entretien ou de maintenance, coupez l’alimentation électrique en agissant sur l’interrupteur de l’installation et/ou sur l’interrupteur général.
Pour accéder au bornier de raccordement des périphériques il faut déposer le panneau
frontal comme indiqué au paragraphe 3.1 et procéder ensuite comme suit :
1. Ouvrez le portillon d’assistance situé au dos du tableau de bord (voir Fig. 2.14).
2. Bloquez les câbles des périphériques sur les bornes correspondantes comme illustré
par le schéma ci-dessous.
Fig. 2.10
SE - Sonde extèrieure
SP - Thermostat de Sécurité installations au sol
(Pour le mode d’installation du thermostat, voir
paragraphe “Raccordement hydraulique”)
CR - Contrôle à distance (CCM - Optional)
TA - Thermostat d’ambiance
US - Sortie secondaire ~230V÷50Hz
(Pompe secondaire ou soupape de zone ou électrovalve gaz extérieure)
Pour le raccordement de l’horloge - programmateur (Option), voir Fig. 2.19 – schéma
électrique - connecteur C4 “OP”.
M1
M2
Recommandation
Les pontets SP et TA ne doivent être enlevés que si les bornes correspondantes
sont utilisées.
M1
SE
SP
CR
TA
US
Fig. 2.11
Fig. 2.12
2.11 Schéma hydraulique
Legende:
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
A.
B.
C.
D.
E.
Sonde départ chauffage
Pressostat circuit primaire
Purgeur d’air
Dispositif de détection de flamme,
électrode d’allumage
Injecteur
Ventilateur
Silencieux
Tuyau d’évacuation condensats
Vanne gaz
Manomètre
Soupape 3 bar de sécurité
Echangeur secondaire
Sonde eau chaude sanitaire
Robinet de vidange de la chaudière
Pressostat différentiel eau sanitaire
Vanne 3 voies
By-pass automatique
Circulateur avec dégazeur
Sonde retour chauffage
Vase d’expansion
Echangeur primaire
Brûleur
1
2
3
4
22
5
21
6
7
20
19
8
9
10
18
17
11
Départ chauffage
Sortie eau chaude
Entrée gaz
Entrée eau froide
Retour chauffage
16
15
12
13
14
A
B
L
N
C
D E
Fig. 2.13
9
La carte contient 2 fusibles de protection sur la phase et sur le neutre. Le porte-fusibles contient:
- des fusibles en verre 5 x 20 mm «3.15A Slow»
2.12 Schéma électrique
N
A JUMPER
M
I
I
I
K
I
K
B
L
H
G
F
C
J
D
E
O
G/V
G/V
Mr
h
Prog
.
Bl
Nr
Bn
Mr
Rs
Bl
G/V
Bl
Bn
Bl
Vl
Gr
Gr
Rs
Nr
Gr
Rs
Rs
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
Gr
G/V
Vl
Mr
Mr
R/N
Mr
7 8 9 10 11121314 15 16
7 8 9 10 11121314 15 16
Nr
m
Day
MV
OP
PM
FS
NTC2
NTC3
NTC1
M2
M1
VG
CI
N L
SE
SP
Q
O
P
CR
TA
US
Q
S
S
R
T
LEGENDE SCHEMA ELECTRIQUE
A: CAVALIER
La carte électronique prévoit, en cas de besoin, la possibilité de sélectionner
des options par cavalier.
La chaudière prévoit la disposition de base suivante:
microCondens
27MFFI
1 OUVERT
2 FERME (pontet)
3 OUVERT
4 OUVERT
5 OUVERT
6 FERME
7 FERME
8 OUVERT
Fig. 2.14
10
REMARQUE: le pont ne doit en aucun cas être enlevé. L’ouverture de ce
contact entraîne inévitablement un mauvais fonctionnement de l’appareil.
Il s’agit là du réglage en usine. Nous vous conseillons de ne pas toucher à ce réglage sauf dans
les cas particuliers énumérés ci-dessous.
CAVALIER 3: si le contact est fermé, la sortie secondaire (borne mobile raccordée à la connexion
C7; positions 1-9) gère une soupape GPL (en option).
CAVALIER 4: si le contact est fermé, il y sélection du fonctionnement continu de la pompe. Si par
contre le contact reste ouvert, il n’y a aucune conséquence ni modification du fonctionnement de l’appareil.
CAVALIER 5: si le contact est fermé le signal transmis par la connexion de la borne sortie secondaire (raccordée à C7; positions 1-9) correspond à une pompe secondaire (en
option). Si par contre le cavalier reste ouvert, le signal en sortie commande une soupape de zone (en option).
CAVALIER 6: FERME
Per configurer la carte aux différentes combinaisons de chaudière servez-vous des
CAVALIERS 7 et 8 selon le tableau reporté ci-dessous :
REMARQUE:
l’opération de
réglage sur les cavaliers doit obligatoirement être effectuée quand
l’appareil est éteint.
Cavalier 7
Cavalier 8
contact ouvert
contact ouvert
à ne pas utiliser
contact fermé
contact ouvert
chaudière pour chauffage et production
d’eau chaude sanitaire - mod. MFFI
contact ouvert
contact fermé
à ne pas utiliser
contact fermé
contact fermé
à ne pas utiliser
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
-
O
P
Q
R
S
T
-
FS
PM
NTC1
NTC2
NTC3
OP
VG
M
CI
MV
SE
SP
CR
TA
US
CONFIGURATION
Réglage retard d’allumage chauffage
Réglage puissance max. chauffage
Réglage allumage lent
Sélecteur mode de fonctionnement
Réglage température eau sanitaire
Réglage température eau chauffage
Relais
Transformateur
Fusibles (2 x 0,54A SLOW)
Connecteur à la terre
Allumeur
Cavalier détection de flamme
(ce cavalier ne doit absolument pas être déplacé de la position 1-2)
Connexion à la carte mère
Voyant lumineux Confort
Touches de programmation
Touche Confort
Ecran
Touche de régulation et déblocage
- Débitstat sanitaire
- Pressostat circuit primaire
- Sonde départ chauffage
- Sonde retour chauffage
- Sonde de température ECS
- Horloge (Optionel)
- Vanne gaz
- Vanne trois voies
- Pompe de circulation
- Ventilateur
- Sonde exterieure
- Sonde installation Plancher
- Controle à distance (Optionel)
- Termostat ambiance (Optionel)
- Sortie secondaire
11
Liste des raccordements électriques
C1
1.
2.
3.
4.
5.
6.
= VENTILATEUR
Alimentation Hall 12V (rs)
GND Hall (bl)
Pas utilisé
Début bobine (nr)
Input capteur de Hall (bn)
Fin bobine (mr)
C2
1.
2.
3.
4.
5.
4.
= ALIMENTATION
Terre (gv)
Terre (gv)
Pas connecté
Phase (mr)
Pas connecté
Neutre (bl)
C3 = RACCORDEMENT THERMOSTAT
D’AMBIANCE
1. Input - 1
2. Input -2
C4
1.
2.
3.
4.
= HORLOGE PROGRAMMATEUR
Sortie 3 V
Terre horloge
Sortie horloge
Pas connecté
C5 = CONTROLE A DISTANCE (Bus+/Bus-)
1. Input/output-1
2. Input/output-2
12
C6
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
= CONNECTEUR SONDES
Débistat sanitaire (gr)
Pressostat circuit primaire (gr)
Thermostat installation au sol (gr)
Sonde départ chauffage (gr)
Sonde retour chauffage (gr)
Sonde eau chaude sanitaire (gr)
Pas utilisé : pontet
Sonde extérieure (gr)
Débistat sanitaire (gr)
Pressostat circuit primaire (gr)
Thermostat installation au sol (gr)
Sonde départ (gr)
Sonde chauffage (gr)
Sonde eau chaude sanitaire (gr)
Pas utilisé
Sonde extérieure (gr)
C7
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
= CONNEXIONS APPAREILS
Sortie secondaire (à option)
Vanne gaz (bl)
Vanne trois voies (bn)
Pompe (bl)
Ionisation (nr)
Pas connecté
Terre
Terre pompe (gv)
Sortie secondaire (à option)
Vanne gaz (mr)
Vanne trois voies (sanitaire) (mr)
Vanne trois voies (chauffage) (r/n)
Pompe (mr)
Pas connecté
Terre
Terre vanne gaz (gv)
3. MISE EN SERVICE
Avant de procéder à toute opération d’entretien ou de maintenance, coupez l’alimentation électrique en agissant sur l’interrupteur de l’installation et/ou sur l’interrupteur général.
3.1 Opérations préliminaires à la
mise en service
Pour garantir un fonctionnement sûr de la chaudière et ouvrir droit à la garantie,
la première mise en service doit être effectuée par un professionnel agréé.
Remplissage circuits hydrauliques.
Procédez comme suit:
- ouvrez les purgeurs des radiateurs de l’installation et celui situé sur le tuyau de départ
(position 2 Fig. 2.1);
- desserrez le bouchon du purgeur d’air automatique situé sur le circulateur;
- ouvrez progressivement le robinet de remplissage de la chaudière et fermez les purgeurs sur le tuyau de départ (position 2 Fig. 2.1) et sur les radiateurs dès que l’eau
sort;
- fermez le robinet de remplissage de la chaudière quand la pression indiquée par le
manomètre est de 1 bar.
Remplissage de circuit sanitarie
Procédez comme suit:
- ouvrez l’alimentation d’eau froide sanitaire
- ouvrez un robinet d’eau chaude de l’installation et laissez couler l’eau jusqu'à l’élimination de bulles d’air.
- effectuez cette opération sur tous les robinets d’eau chaude de l’installation.
Alimentation gaz
Procédez comme suit:
- vérifiez que le type de gaz distribué corresponde bien à celui qui est indiqué sur la plaquette signalétique de la chaudière;
- ouvrez les portes et les fenêtres;
- évitez toute présence d’étincelles et de flammes;
- vérifiez l’étanchéité de l’installation du combustible avec robinet d’arrêt situé en chaudière d’abord fermé et ensuite ouvert et soupape du gaz fermée (désactivée), pendant
10 minutes le compteur ne doit indiquer aucun passage de gaz.
Alimentation électrique
- Vérifiez que la tension et la fréquence d’alimentation correspondent bien aux données
de la plaquette signalétique de la chaudière;
- vérifiez que le raccordement respecte bien l’ordre des pôles L-N;
- vérifiez le bon fonctionnement du raccordement de mise à la terre.
Au besoin, procédez à la configuration de la carte d’après le schéma suivant (concernant la série de cavaliers “A” page 24)
REMARQUE:
l’opération de
réglage sur les cavaliers doit obligatoirement être effectuée quand
l’appareil est éteint.
CAVALIER 3: si le contact est fermé, la sortie secondaire (borne mobile raccordée à la
connexion C7; positions 1-9) gère une soupape GPL (en option).
CAVALIER 4: si le contact est fermé, il y sélection du fonctionnement continu de la
pompe. Si par contre le contact reste ouvert, il n’y a aucune conséquence ni modification du fonctionnement de l’appareil.
CAVALIER 5: si le contact est fermé le signal transmis par la connexion de la borne sortie secondaire (raccordée à C7; positions 1-9) correspond à une pompe
secondaire (en option). Si par contre le cavalier reste ouvert, le signal en
sortie commande une soupape de zone (en option).
CAVALIER 6: FERME
Per configurer la carte aux différentes combinaisons de chaudière servez-vous des
CAVALIERS 7 et 8 selon le tableau reporté ci-dessous :
Cavalier 7
Cavalier 8
CONFIGURATION
contact ouvert
contact ouvert
à ne pas utiliser
contact fermé
contact ouvert
chaudière pour chauffage et production
d’eau chaude sanitaire - mod. MFFI
contact ouvert
contact fermé
à ne pas utiliser
contact fermé
contact fermé
à ne pas utiliser
13
3.2 Bandeau de contrôle
B
C
D
E
h
Prog
.
A
m
Day
F
G
H
KJ
Fig. 3.1
**= pour activer la fonction "ramonage"
appuyez 5 secondes sur la touche “K”,
pour la désactiver appuyez sur la touche “H”.
ATTENTION !
La fonction ramonage place la chaudière en
état de fonctionnement continu à sa puissance maximum. Cette condition ne peut et
ne doit être utilisée que par un professionnel.
3.3 Démontage du panneau avant
I
A. Sélecteur OFF / production d’eau chaude sanitaire / chauffage et production d’eau
chaude sanitaire
B. Bouton réglage température eau chaude sanitaire
C. Bouton réglage température chauffage
D. Horloge programmateur (option)
E. Manomètre
F. Touche de programmation +
G. Touche de programmation H. Touche déblocage/rétablissement
I. Ecran
J. Voyant lumineux “CONFORT”
K. Touche “CONFORT” / fonction Ramonage**
Pour accéder à l’intérieur de la chaudière, il vous faut :
1. Dévisser les 2 vis de fixation du panneau de contrôle situées dans la partie inférieure de ce dernier (Fig. 3.2). Le tableau de contrôle tiré vers vous descend vers le bas
et pivote sur deux pivots latéraux.
2 - Dévisser les deux vis frontales (Fig. 3.3).
3 - Soulever le panneau frontal et le décrocher de ses fixations supérieures (Fig. 3.4).
Fig. 3.2
Fig. 3.3
14
Fig. 3.4
3.4 Premier allumage
h
Prog
.
Fig. 3.5
Lors du premier allumage, effectuez les contrôles suivants:
1. Vérifiez que:
- le raccordement électrique a été correctement effectué en montant un interrupteur
bipolaire avec une distance d’ouverture entre les contacts d’au moins 3mm et que le
fil de terre est correctement connecté.
- une fois l’installation remplie, le bouchon du purgeur automatique situé sur le circulateur est desserré;
-si la pression est inférieure à 1 bar, ajouter de l’eau dans l’installation;
- le robinet du gaz est bien fermé.
2. Tournez l’interrupteur “A” allumé/éteint (Fig. 3.1) sur le bandeau jusqu’à la position
“hiver”.
La pompe de la chaudière se met en marche et il y a trois tentatives consécutives
d’allumage du brûleur. Après la troisième tentative, l’électronique bloque la chaudièA01”.
re car l’arrivée de gaz est fermée. L’écran affiche “A
- laissez fonctionner la pompe jusqu’à ce que l’air soit totalement sorti de l’installation.
- purger à nouveau les radiateurs;
- ouvrir un robinet sanitaire et faire couler l’eau pendant quelques instants;
- contrôler la pression de l’installation et, si cette dernière a baissé, ouvrir le robinet
de remplissage pour la ramener à 1 bar.
3. Contrôlez que le conduit d’évacuation des fumées et d’amené d’air ne sont ni sales
ni bouchés.
4. Veillez à ce que les prises d’aération du local soient ouvertes (B33).
5. Remplissez d’eau le siphon d’évacuation de l’eau de condensation de la chaudière. Fig. 3.5.
Remplissez d’eau le siphon d’évacuation de l’eau de condensation de la chaudière.
N.B. En cas d’arrêt prolongé de l’appareil, remplissez le siphon avant tout nouvel allumage. L’absence de rétablissement du niveau de l’eau dans le siphon
pourrait s’avérer dangereuse car des gaz brûlés pourraient envahir la pièce.
5. Ouvrez le robinet du gaz et vérifiez l’étanchéité des raccords, y compris celle du brûleur, en utilisant une solution savonneuse et réparez les fuites éventuelles.
6. Pour débloquer le système d’allumage, appuyez et lâchez ensuite la touche "H" (Fig.
3.1) de réarmement. Le brûleur s’allume, si la première tentative échoue parce qu’il
faut purger le tuyau du gaz, répétez l’opération toutes les 30 secondes jusqu’à ce
qu’il y ait allumage.
La chaudière est réglée en usine. Pour vérifier le rapport air/gaz voir paragraphe 3.6.4.
m
3.5 Ecran: Affichage des
operations courantes
Day
GAUCHE
Fig. 3.6
DROITE
Pendant le fonctionnement de l’appareil, autrement dit quand la chaudière effectue ses
fonctions ordinaires, l’écran de gauche affiche une série de caractères qui se réfèrent
aux opérations comme indiqué ci de suite :
- Phase de diagnostic (elle précède les autres opérations)
0
Aucune demande de chaleur
C. * Chauffage, brûleur éteint
C.
Chauffage, brûleur allumé
c
Post-circulation pompe de chauffage
d. * Eau sanitaire, brûleur éteint
d.
Eau sanitaire, brûleur allumé
h
Post-circulation pompe eau sanitaire
Remarque:
l’indicateur qui clignote sur l’écran de gauche indique toujours “brûleur éteint”; l’indicateur
fixe indique “brûleur allumé”.
L’écran de droite (2 chiffres) affiche :
• en mode CHAUFFAGE: température de départ installation chauffage
• en mode DISTRIBUTION EAU CHAUDE SANITAIRE température de puisage
15
La chaudière a été conçue de manière à simplifier toute intervention sur les paramètres de fonctionnement.
3.6 Parametres de
fonctionnement
Pour accéder au menu des réglages appuyez 5 secondes sur la touche RESET “H”.
L’afficheur affiche à la suite, en appuyant sur la touche RESET, les paramètres suivants:
3.6.1 Menu réglages
Tab. 3A
écran de gauche
écran de droite
A
da01
a 24
fonction
Réglages en usine
post-circulation pompe
sélection 03
sélection entre installations à
basse température ou installations std
sélection 01
correction translation courbe
thermique
sélection 20
abaissement nocturne de la
température
sélection 00
sélection 09
r
00
01
d
da12 a 28
n
da00
F
da01 a 09
sélection courbe
S
da81 a 89
à ne pas utiliser
t
__ --
fonction test
t/s
00
01
à ne pas utiliser
a 12
voir paragraphe suivant
Important !!
les paramètres d, n et F ne sont activés que si la sonde extérieure est raccordée.
Pour retourner aux affichages courants, appuyez plusieurs fois de suite sur la touche
reset “H” pour faire dérouler sur l’afficheur toute la séquence indiquée dans le tableau.
Post-circulation de la pompe
G-
F+
01
03
06
09
12
15
CO
H
Fig. 3.7
A
L’appareil permet de faire varier la durée de post-circulation de la pompe (successive à
l’extinction du brûleur).
Les possibilités de modifier ce paramètre sont énumérées dans le schéma suivant :
1 minute de post-circulation
3 minutes de post-circulation
6 minutes de post-circulation
9 minutes de post-circulation
12 minutes de post-circulation
15 minutes de post-circulation
24 heures de post-circulation
Il est de plus possible de sélectionner une circulation continue en fermant le contact du
cavalier 4, (voir paragraphe 2.12).
G-
F+
Fig. 3.8
16
H
Réglage de la plage de températures
r
A l’aide des touches de programmation F et G vous pouvez changer de réglage :
00 - pour des températures de départ réglables entre 30 et 75°C à l’aide du bouton
placé sur le bandeau de commande
01 - pour des températures de départ réglables entre 42 et 82°C à l’aide du bouton
placé sur le bandeau de commande
Sélection courbes thermique
H
Fig. 3.9
9
100
8
7
6
5
T dèpart(˚C)
G-
F+
F
(N’est activée que si la sonde extérieure est installée)
En cas d’utilisation de la sonde extérieure, la carte électronique à microprocesseur calcule la température de départ la plus appropriée en tenant compte de la température
extérieure et du type d’installation. Le microprocesseur établit un lien entre la température extérieure et la température de départ de l’eau. Ce lien se traduit par une “courbe thermique”.
Le type de courbe doit être choisi en fonction de la température de projet de l’installation et des dispersions de la structure.
4
60
3
2
1
20
+20
Fig. 3.10
T extèrieure (˚C)
-20
A l’aide des touches de programmation F et G vous pouvez changer la sélection des
courbes : La possibilité de sélection des courbes varie selon le paramètre r :
r = 00 (plage de température basse) de la courbe 1 à la 6
r = 00 (plage de température haute) de la courbe 5 à la 9
COURBE 1:
installations au sol (panneaux radiants à température très basses)
température de projet 30/20˚C (*)
COURBE 2-3: installations au sol (panneaux radiants, installations radiantes à plaques
à basse température) température de projet 40/30˚C (*)
COURBE 4-5: installations conventionnelles à basse température (radiateurs en fonte
et aluminium, installations radiantes à plaques). Température de projet
60/45˚C.
COURBE 6-7: installations conventionnelles à basse température (radiateurs en fonte
et aluminium ; installations radiantes à plaques). Température de projet
75/60˚C.
COURBE 8-9: installations à température plus élevée (radiateurs, convecteurs, ventiloconvecteurs). Température de projet 90/75˚C.
ATTENTION
(*) – S’il y a sélection de la courbe 1 ou 2 ou 3 il faut absolument raccorder un thermostat de sécurité installation au bornier principal (voir
paragraphe 2.10)
17
Adaptation de la courbe thermique sélectionnée
Fig. 3.11
“d”
(N’est activée que si la sonde extérieure est installée)
G-
F+
Pour adapter la courbe thermique aux besoins de l’installation, vous pouvez en
sélectionnant le paramètre “d”, déplacer parallèlement la courbe de manière à
modifier la température de départ calculée et donc la température ambiante.
Quand l’écran de gauche affiche “d”, vous pouvez à l’aide du bouton de réglage
chauffage déplacer parallèlement la courbe comme illustré ci-dessous. La valeur
de déplacement est lisible sur l’écran de droite de 12 à 28.
H
100
6
n
io
tat
en
gm
rbe
u
-a
T dèpart(˚C)
ou
lèl
t
en
60
ral
pa
e
ed
c
la
m
ce
pla
dé
ti
nu
e
urb
le
llè
ara
tp
20
pla
dé
de
-
on
i
dim
o
ac
l
n
me
ce
-20
+20
T extèrieure (˚C)
Fig. 3.12
Abaissement nocturne de la température
Fig. 3.13
H
Fonction Test
G-
F+
Pour sélectionner le fonctionnement à la puissance minimum, appuyez sur la touche de
programmation - “G”, l’écran de droite affichera deux tirets dans le bas (voir Fig. 3.16).
Pour désactiver cette fonction, appuyez sur la touche de reset “H” pour quitter le menu
réglages.
G-
F+
H
fonctionnement à la puissance maximum Fig. 3.15
G-
F+
H
fonctionnement à la puissance minimum
18
t
La carte électronique permet de pousser l'appareil à sa puissance maximum ou minimum. Quand vous activez la fonction test, l’écran de droite affiche OO (voir Fig. 3.14).
Pour sélectionner le fonctionnement à la puissance maximum, appuyez sur la touche de
programmation + “F”, l’écran de droite affichera deux tirets en haut (voir Fig. 3.15).
Pour désactiver cette fonction, appuyez sur la touche de reset “H” pour quitter le menu
réglages.
H
Fig. 3.14
n
(N’est activée que si la sonde extérieure est installée et l’horloge raccordée)
Si le programmateur est installé (voir paragraphe 2.10) vous pouvez sélectionner deux
températures, une pendant la journée et une autre pendant la nuit. Vous pouvez par conséquent décider d'abaisser la température, que la carte calcule en fonction des valeurs
fournies par la sonde extérieure, d'un certain nombre de degrés pour le fonctionnement
de nuit. Il faut pour cela sélectionner la fonction nuit "nn" et à l’aide des touches de programmation F et G sélectionner une valeur entre 0 et 12, selon l’abaissement nocturne
de la température.
G-
F+
Fig. 3.16
Remarque : Vous pouvez pousser la chaudière à sa puissance maximum ou minimum
même sans activer la fonction test mais à l’aide du menu de réglage :
a - appuyez sur la touche Confort “K” la chaudière est poussée automatiquement à sa
puissance maximum (fonction ramonage), l’écran de droite affiche deux tirets dans le
haut (voir Fig. 3.15). Pour désactiver cette fonction appuyez sur la touche reset “H”.
b - appuyez en même temps sur les touches “K” et “H” la chaudière est poussée automatiquement à sa puissance maximum, l’écran de droite affiche deux tirets dans le bas
(voir Fig. 3.16). Pour désactiver cette fonction appuyez sur la touche reset “H”.
3.6.2 Affichage des selections
La chaudière est prévue pour intervenir sur des variables de fonctionnement et de réglage à l’aide de l’écran du tableau de bord. Appuyez pendant plus de 10 secondes sur la
touche de déblocage/rétablissement “H” pour accéder à la fonction de «lecture» des
principales variables du système. Appuyez plusieurs fois de suite sur la touche pour pouvoir lire en séquence les informations suivantes:
Tab. 3B
Valeur lue écran de droite
Indication sur
l’écran de gauche
U/1
Température de départ du circuit de chauffage (˚C)
U/2
Température de retour du circuit de chauffage (˚C)
U/5
Température de puisage de l’eau chaude sanitaire (˚C)
U/F
Courant de ionisation (exprimée en bT)
U/t
Régulateur de flux servant le circuit de chauffage
P/A
Valeur du délai d’attente allumage
(exprimée en min. x 10)
P/-
Puissance
thermique
maximum
de
chauffage
(exprimée en pourcentage de la différence entre la
puissance maximum autorisée par l’appareil et la
puissance minimum)
P/ I
Puissance allumage lent (exprimée en pourcentage
de la différence entre la puissance maximum autorisée par l’appareil et la puissance minimum)
b
Dernier arrêt de sécurité (voir paragraphe 3.7)
L
Dernier arrêt de blocage (voir paragraphe 3.7)
Pour retourner aux affichages normaux, appuyez plusieurs fois de suite sur la touche
«H» jusqu’à ce que vous voyez défiler sur l’écran toute la suite de fonctions «lecture» et
jusqu’à voire apparaître une des fonctions «affichage des opérations normales» (en
fonction du mode de fonctionnement de la chaudière en l’état).
* Remarque 1: U/1(U/2.....) indique qu’il y a clignotement alternatif sur l’écran de U
et 1 (U et 2.....)
Remarque 2: la valeur 100% est affichée sur l’écran sous forme «00».
3.6.3 Touche CONFORT
L’appareil permet d’obtenir un supplément de confort en eau chaude sanitaire à l’aide de
la fonction “CONFORT” qui maintient la chaudière en température. Cela améliore le
confort car il n'y a plus de temps d'attente de l'eau chaude sanitaire. C’est le systeme
de la micro accumulation.
Pour activer cette fonction, appuyez sur la touche “K” du tableau de bord (voir paragraphe
3.2). Quand la fonction est activée, le voyant vert “J” s’allume sur la façade.
REMARQUE: Au cours de la période post-circulation de la pompe, la fonction
“CONFORT” est momentanément désactivée. L’indicateur lumineux reste allumé pour
indiquer que la chaudière reprendra son fonctionnement en mode “CONFORT” dès que
la post-circulation cesse.
19
3.6.4 Vérification des réglages gaz
4
3
Fig. 3.17
2
1
2
3
Tab. 3C
Pression d’alimentation
G20 metano
G30 butano
G31 propano
17-25 mbar
25-35 mbar
25-45 mbar
Tab. 3D
Sélection du rapport air/gaz
CO2 au bout de 4 minutes minimum
de fonctionnement
gas metano G20
gas liquido GPL
%vol 9%
±1%
%vol 9.5% ±1%
G-
F+
H
fonctionnement à la puissance maximum
Fig. 3.15
G-
F+
H
fonctionnement à la puissance minimum
20
Fig. 3.16
4
1
Fig. 3.18
Contrôle de la pression d’alimentation.
1. Desserrez la vis “1” (Fig. 3.17) et montez le tuyau de raccordement du manomètre
dans la prise de pression.
2. Faites fonctionner la chaudière à sa puissance maximum en activant la fonction
”ramonage” (appuyez sur la touche Comfort “K” pendant 5 secondes). La pression
d’alimentation doit correspondre à la pression prévue pour le type de gaz utilisé par
la chaudière (Voir tableau 3C).
3. A la fin du contrôle serrez la vis “1” et contrôlez son étanchéité.
4. Désactivez la fonction ramonage à l’aide de la touche reset “H”.
Vérification du rapport air/gaz
La chaudière est préréglée en usine aux valeurs indiquées dans le tableau 3D.
Aucun réglage sur place n’est par conséquent nécessaire. A moins que les valeurs
mesurées ne soient en dehors des tolérances indiquées au tableau 3D, auquel cas il faudra rétablir les valeurs conformes, selon la procédure qui suit.
Rapport air/gaz à la puissance minimum
Pour contrôler le rapport air/gaz à la puissance minimum, procédez comme suit :
1. Raccordez l’analyseur de la combustion à la trappe d’analyse (Fig. 3.18) après avoir
enlevé la plaquette.
2. Mettez la chaudière en marche à sa puissance minimum à l’aide de la fonction test
(voir paragraphe 3.6.1) ou bien en appuyant simultanément sur les touches “K” et
“H” sur le tableau de commandes. Au bout d’une période minimale de fonctionnement
de 4 minutes environ, vérifiez sur l’analyseur que la valeur de CO2 corresponde bien
à celle indiquée dans le tableau 3D, autrement agissez avec un tournevis sur la vis “2”
(Fig. 3.17) après avoir enlevé de couvercle – tournez la vis “2” dans le sens des aiguilles d’une montre pour augmenter la valeur de CO2 - jusqu’à ce que vous obteniez la
valeur exacte. Attendez au moins 4 minutes afin que la lecture se stabilise.
3. Une fois le contrôle terminé, remontez le couvercle sur la vis “2” (Fig. 3.17).
4. Appuyez sur la touche “H” pour désactiver le fonctionnement à la puissance minimum.
Rapport air/gaz à la puissance maximum
Pour contrôler le rapport air/gaz à la puissance maximum, procédez comme suit :
1. L’analyseur étant déjà raccordé à la trappe d’analyse, portez la chaudière à sa puissance de chauffage maximum à l’aide de la fonction test (voir paragraphe 3.6.1) ou
bien activez la “fonction ramonage” en appuyant 5 secondes sur la touche Comfort “K”.
Au bout d’une période minimum de fonctionnement de 4 minutes environ, vérifiez sur
l’analyseur que la valeur de CO2 corresponde bien à celle indiquée dans le tableau
3D, autrement agissez avec un tournevis sur la vis “4” (Fig. 3.17) jusqu’à ce que vous
obteniez la valeur exacte de CO2 - tournez la vis “4” dans le sens des aiguilles d’une
montre pour diminuer la valeur de CO2 -. Attendez au moins 4 minutes afin que la lecture se stabilise.
2. Désactivez la fonction ramonage à l’aide de la touche reset “H”.
La “fonction ramonage” se désactive automatiquement au bout de 5 minutes.
3. Refaites une vérification du rapport air/gaz à la puissance minimum (voir plus
haut).
4. Débranchez l’analyseur, remontez la plaquette et vérifiez son étanchéité.
A
N
3.6.5 Réglage retard d’allumage chauffage
Vous pouvez régler le délai d’attente d’allumage de 0 à 15 minutes. Le réglage prévu en
usine est de 2 minutes.
Vous pouvez afficher sur l’écran la valeur sélectionnée comme indiqué au paragraphe 3.6.2.
Pour accéder au potentiomètre “C” (Fig. 3.20) il faut ouvrir le tableau de bord comme
indiqué paragraphe 3.3 et ouvrir le portillon assistance Fig. 3.19.
3.6.6 Réglage puissance max. chauffage
Vous pouvez régler la puissance maximum de fonctionnement entre la puissance permise par l’appareil (24kW) et la puissance minimum (8 kW). Le réglage prévu en usine
est à 70% de la puissance maximum.
Vous pouvez afficher sur l’écran la valeur sélectionnée (en pourcentage) comme indiqué
au paragraphe 3.6.2.
Pour accéder au potentiomètre “D” (Fig. 3.20) il faut ouvrir le tableau de bord comme
indiqué paragraphe 3.2 et ouvrir le portillon assistance Fig. 3.19.
I
I
I
Fig. 3.19
I
L'écran affiche une valeur entre 100% ("00" sur l'écran) et 1% ("01") de cette plage.
kW
25
C
H
20
15
D
10
5
E
0
%
Fig. 3.21
Fig. 3.20
Affichage
3.6.7 Réglage allumage lent
Vous pouvez régler l’allumage lent entre la puissance maximum (affichage sur l'écran de
"00" c'est à dire 100%) et la puissance minimum (affichage de "01" c'est à dire 1%). La
chaudière est réglée en usine sur une valeur qui rend l'appareil idoine à l'allumage avec
n'importe quel type de gaz (33% environ).
Vous pouvez afficher sur l’écran la valeur sélectionnée (en pourcentage) comme indiqué
au paragraphe 3.6.2.
Pour accéder au potentiomètre “E” (Fig. 3.20) il faut ouvrir le tableau de bord comme
indiqué paragraphe 3.3 et ouvrir le portillon assistance Fig. 3.19.
21
3.6.8 Changement de gaz
La chaudière peut être transformée pour utilisation au gaz liquide (G30-G31) par un
Centre après-vente qualifié. Opérations à effectuer :
1. Changez le gicleur (voir tableau)
2. Changez l’étiquette du gaz ;
3. Procédez au réglage du rapport air/gaz comme indiqué paragraphe 3.6.4
CATEGORIE
GAS LIQUIDE
GAZ NATUREL
ˇ DiamètrE n°6 fori orifices gicleur (mm)
ˇ affichage (écran) allumage lent conseillé
G20
G30
G31
2,8
2,0
2,0
33%
33%
33%
•
•
•
•
Mettez en marche l’appareil en suivant les indications du mode d’emploi.
Vérifiez l’étanchéité du gaz et eau.
Vérifiez le bon allumage et procédez à un contrôle à vue de la flamme du brûleur
Vérifiez le bon fonctionnement de la production d’eau chaude sanitaire en puisant de
l’eau chaude. Selon le cas, vérifiez le débit et la température de l’eau.
• Vérifiez que les condensats s’écoulent sans problèmes dans le conduit d’évacuation.
Fig. 3.21
Fig. 3.22
Fig. 3.23
22
Fig. 3.24
3.7 Systèmes de protection
de la chaudière
La chaudière est protégée contre les risques de panne par des contrôles internes effectués par la carte électronique qui procède, au besoin, à un arrêt.
En cas d’arrêt de l’appareil, l’écran affiche un code correspondant au type d’arrêt et à la
cause qui l’a provoqué. Il y en a deux types:
• ARRET DE SECURITE: ce groupe d’erreurs (caractérisé sur l’écran par la lettre «E»)
est du type «VOLATILE», c’est à dire qu’il est automatiquement éliminé dès que sa
cause cesse. Dès que la cause de l’arrêt disparaît, l’appareil redémarre et reprend son
fonctionnement normal.
• ARRET DE BLOCAGE: ce type d’arrêt est du type «NON VOLATILE» (caractérisé sur
l’écran par la lettre «A»), c’est à dire qu’il faut qu’il y ait intervention extérieure d’un
opérateur pour le résoudre. La chaudière ne peut recommencer à fonctionner que si
elle est débloquée en appuyant sur la touche «H».Si au bout de plusieurs tentatives
de déblocage, il y a à nouveau blocage faites appel à un professionnel qualifié.
Ci-dessous la liste des arrêts et des codes correspondants affichés à l’écran.
ECRAN
CAUSE
A01
Trop de tentatives d’allumage ayant échouées
A02
Après trois tentatives d’allumage, pas de détection d’augmentation de DT
A03
La température de départ dépasse 100˚C pendant le fonctionnement
A07
Trop de défaut de flamme au cours d’une période de fonctionnement
A19
Une flamme est détectée après la fermeture de la vanne gaz
A20
Une flamme est détectée avant l'ouverture de la vanne gaz
A21
Le pressostat ne se ferme pas
A22
Le pressostat ne s’ouvre pas
A33
Problème au niveau du ventilateur
A99
Problème au niveau du contrôle électronique
REMARQUE: En cas de défaut d’allumage, vérifiez que le robinet du gaz est bien ouvert.
ECRAN
CAUSE
E01
Manque de pression de l’eau dans l’installation.
E56
Circuit ouvert de la sonde de départ chauffage
E66
Court-circuit au niveau de la sonde de départ chauffage
E04
Circuit ouvert au niveau de la sonde eau chaude sanitaire
E05
Court-circuit au niveau de la sonde eau chaude sanitaire
E08
Contact ouvert dans le circuit du thermostat de sécurité pour installations au sol (Pour le mode d’installation du thermostat, voir paragraphe "raccordement hydraulique")
E20
Flamme détectée avec vanne gaz fermée
E21
Erreur au niveau du raccordement électrique
(phase et neutre inversés)
E22
Problème avec les 50Hz de l’alimentation
E23
Electrode de détection de flamme court-circuité
E64
Circuit de la sonde de retour chauffage ouvert
E74
Court-circuit au niveau de la sonde de retour chauffage
E99
Problème au niveau électronique
23
TEST JOURNALIER
Pour prévenir tout blocage des composants, l’appareil procède toutes les 24 heures à un
auto-test : la pompe se met en marche pendant 3 secondes et la vanne 3 voies est
actionnée.
HORS GEL
La chaudière est équipée d’un dispositif disposant de trois fonctions distinctes.
• Contrôle de la température de départ : si cette température descend au-dessous de
5˚C, la pompe se met en marche (circulation dans l’installation de chauffage). Si la
température descend au-dessous de 2˚C la chaudière se met en marche à sa puissance minimum et reste allumée jusqu’à ce que l’on dépasse 10˚C sur le retour.
• Sonde extérieure installée : la pompe se met en marche si la température extérieure
descend au-dessous de -3˚C, elle s’éteint si elle dépasse -1˚C.
• Fonctionnement continu de la pompe : sélectionnez à l’aide du cavalier 4 (voir paragraphe 3.1).
REMARQUE : Dans tous les cas, la circulation a lieu dans l'installation de chauffage.
3.8 Analyse de la combustion
La chaudière est prévue pour simplifier l’analyse des produits de combustion.
Il est possible à l’aide des trappes de visite de mesurer la température des gaz brûlés et
de l’air comburant , concentrations de O2 et CO2, etc.
Pour accéder aux trappes susmentionnées, dévissez la vis frontale et enlevez
la plaquette métallique avec joint d’étanchéité.
Pour atteindre des conditions d’essai optimales, avec une puissance maximum
de chauffage, activez LA FONCTION RAMONAGE (appuyez sur la touche
RESET “H” pendant 5 secondes) la chaudière reviendra à son fonctionnement
normal, automatiquement au bout de 5 minutes, ou bien appuyez sur la touche
RESET “H”. A la fin, remontez correctement la plaquette métallique et vérifiez
son étanchéité.
Fig. 3.25
3.9 Opérations de vidange
de la chaudière
- utilisation de liquide antigel
La vidange de l’installation de chauffage doit être effectuée comme suit:
• Eteignez la chaudière et débranchez l’interrupteur bipolaire;
• Desserrez le purgeur air automatique;
• Ouvrez le robinet de vidange de l’installation en recueillant dans un récipient l’eau qui
s’écoule;
• Videz par les points les plus bas de l’installation (s’il y en a de prévus).
Si vous prévoyez de garder votre installation à l’arrêt dans des régions où la température ambiante peut descendre en hiver au-dessous de 0˚C, nous vous conseillons d’ajouter du liquide antigel dans l’eau de l’installation de chauffage pour éviter d’avoir à procéder à des vidanges répétées, Si vous utilisez un liquide de ce genre, vérifiez s’il est bien
compatible avec l’aluminium qui compose le corps de la chaudière.
N’UTILISEZ surtout pas de GLYCOL ÉTHYLIQUE qui est corrosif pour l’aluminium et ses
alliages et, qui plus est, toxique.
Ariston conseille l’utilisation de produits antigels contenant du GLYCOL de la série
PROPYLÉNIQUE inhibé à la corrosion (comme par exemple le CILLICHEMIE CILLIT CC
45 qui est atoxique et a en même temps une fonction hors gel, anti-incrustation et anticorrosion) selon les doses prescrites par le fabricant et en fonction de la température
minimum prévue.
Contrôlez périodiquement le pH du mélange eau-antigel du circuit chaudière et remplacez-le quand la valeur mesurée est en-dessous de la limite prévue par le fabricant.
NE PAS MÉLANGER DES TYPES D’ANTIGEL DIFFÉRENTS.
Ariston décline toute responsabilité en cas de dommages causés à l’appareil ou à l’installation par l’utilisation de produits antigels ou d’additifs non appropriés.
Vidange installation sanitaire
Chaque fois qu’il y a risque de gel, videz l’installation sanitaire comme suit:
• fermez le robinet de la conduite d’eau;
• ouvrez tous les robinets de l’eau chaude et de l’eau froide;
• videz par les points les plus bas de l’installation (s’il y en a de prévus).
24
4.
MAINTENANCE
4.1 Recommandations
générales
Il est recommandé d’effectuer, au moins une fois par an, les contrôles suivants:
1. Contrôle étanchéité partie eau avec remplacement éventuel des joints et rétablissement de l’étanchéité.
2. Contrôle étanchéité partie gaz avec remplacement éventuel des joints et rétablissement de l’étanchéité.
3. Contrôle à vue de l’état de l’appareil dans son ensemble.
4. Contrôle à vue de la combustion et, au besoin, démontage et nettoyage du brûleur
5. Suite au contrôle n˚3, démontage et nettoyage, si besoin est, de la chambre de combustion.
6. Suite au contrôle n˚4, démontage et nettoyage, si besoin est, de l’injecteur.
7. Nettoyage de l’échangeur de chaleur primaire.
8. Réglage correct du débit de gaz: débit à l’allumage, à charge partielle et à charge
maximum.
9. Contrôle du fonctionnement des systèmes de sécurité chauffage:
- sécurité température limite.
10. Contrôle du fonctionnement des systèmes de sécurité partie gaz:
- sécurité absence de gaz ou de flamme (ionisation).
11. Contrôle du raccordement électrique (conformément au manuel d’instructions).
12. Contrôle de l’efficacité de la production d’eau chaude sanitaire (vérification du débit
et de la température).
13. Contrôle général du fonctionnement de l’appareil.
14. Constatation des caractéristiques d’évacuation des produits de combustion.
15. Débarrasser de l’oxyde qui le recouvre, l’électrode de détection de flamme à l’aide
d’une toile émeri.
4.2 Nettoyage de l’échangeur
primaire
NETTOYAGE COTE FUMEES
Déposez le couvercle qui bouche l’accès à la trappe de visite 23 (paragraphe 1.2).
Vérifiez que les passages de la fumée entre les lamelles du dispositif de blocage sont
bien libres, si des dépôts se sont formés, lavez les lamelles à l’air comprimé, avec de
l’eau ou un détergent contenant du vinaigre.
REMARQUE: vous pouvez utiliser une brosse pour enlever mécaniquement les résidus.
Utilisation de détergents:
• mouillez bien les lamelles
• laissez agir le détergent pendant 20 minutes
• rincez à l’aide d’un puissant jet d’eau pour enlever les dépôts (le boîtier commandes
doit rester fermé)
• assurez-vous qu’il ne reste aucune trace de détergent à l’intérieur de l’échangeur
NETTOYAGE COTE EAU
Utilisez des détergents qui dissolvent du CaCO3. Laissez agir pendant un bref laps de
temps (pour éviter d’abîmer l’aluminium), puis rincez. Assurez-vous qu’il ne reste pas de
détergent à l’intérieur de l’échangeur.
4.3 Nettoyage du Siphon
Dévissez la partie inférieure du siphon et nettoyez-le. Remettez le couvercle en place et
remplissez-le d’eau.
N.B. En cas d’arrêt prolongé de l’appareil, remplissez le siphon avant tout nouvel
allumage. L’absence de rétablissement du niveau de l’eau dans le siphon pourrait
s’avérer dangereuse car des gaz brûlés pourraient envahir la pièce.
4.4 Test de fonctionnement
Après avoir effectué les opérations d’entretien, remplissez le circuit de chauffage à une
pression d’environ 1,5 bar et purgez l’installation. Remplissez aussi l’installation sanitaire.
• Mettez l’appareil en marche.
• Au besoin, purgez une nouvelle fois l’installation de chauffage.
• Vérifiez les réglages et le bon fonctionnement de tous les organes de commande, de
réglage et de contrôle.
• Vérifiez l’étanchéité et le bon fonctionnement de l’installation d’évacuation gaz brûlés
/ prise d’air comburant.
• Vérifiez le bon allumage et procédez à un contrôle à vue de la flamme du brûleur
25
5. EXEMPLES D’INSTALLATION
Les exemples d’installation de chauffage individuel au sol et par radiateurs sont illustrés
ci-dessous.
Ces installations peuvent être gérées par commande à distance ou par thermostat
ambiant.
5.1 Installation à une zone
Pour les installations équipées de commande à distance et de sonde extérieure la valeur de la
température de départ calculée est déterminée par la courbe de chauffage sélectionnée et par
les compensations dues à la sonde extérieure et à la commande à distance.
Pour les installations équipées de thermostat ambiant et de sonde extérieure la valeur
de la température de départ calculée est déterminée par la courbe de chauffage sélectionnée et par la compensation due à la sonde extérieure ; le chauffage est géré par la
commande ON/OFF du thermostat ambiant.
se
se
SE
SE
TA
ta
TA
ta
CR
cr
CR
cr
SP
SP
sp
TA - Connexion thermostat ambience
CR - Connexion contrôle à distance
SP - Connexion thermostat de sécurité
installations au sol
SE - Connexion sonde extérieure
TA - Connexion thermostat ambience
CR - Connexion contrôle à distance
SE - Connexion sonde extérieure
ta - Thermostat ambiance
cr - Contrôle à distance
se - Sonde extérieure
ta
cr
se
sp
-
Thermostat ambience
Contrôle à distance
Sonde extérieure
Thermostat de sécurité
installations au sol
5.2 Installation à deux zones
Le raccordement électrique des
zones s’effectue à l’aide du bornier
situé sur le tableau électrique de la
chaudière.
Ci de suite, des exemples de types
d'installation.
se
TA
SE
CR
CCB
Installation à 2 circulateurs à
réglage indépendant des zones
(Zone 1 équipée d’une installation
au sol et zone 2 d’une installation
à radiateurs)
cr
US
CP
SP
TS
vr
ta
c1
CHP
sp
Lors de la fermeture du contact du
thermostat ambiance, la température de départ de la chaudière est
déterminée par la valeur fixe sélectionnée sur la commande à distance;
dans la zone 1 cette valeur est
limitée par le réglage de la soupape
thermostatique installée.
Lors de l’ouverture des contacts du thermostat ambiant de la zone 2, la valeur de température de la zone 1 est déterminée par la
courbe de chauffage sélectionnée et par les
compensations dues à la sonde extérieure et
à la commande à distance.
26
Utenza
sanitaria
C3
R
svt
vr
c2
vt
Ingresso
sanitario
L
ce
Zona 1 (giorno)
TA
CR
US
SP
-
Morsettiera collegamento termostato ambiente
Morsettiera collegamento comando remoto
Morsettiera collegamento uscita secondaria
Morsettiera collegamento termostato di sicurezza
impianto a pavimento
SE - Morsettiera collegamento sonda esterna
CCB=CHP control box
TS - Thermal Storage
C3 - Circolatore CHP
N
Zona 2 (notte)
ta
cr
vt
svt
sp
se
c1
c2
vr
ce
R
-
Termostato ambiente
Comando remoto
Valvola termostatica a tre vie
Sonda valvola termostatica
termostato di sicurezza impianto a pavimento
Sonda esterna (opzionale)
Circolatore impianto a pavimento
Circolatore impianto a radiatori
Valvola di ritegno
Collettore di equilibramento
Relais ausiliario
Installation avec 2 soupapes à réglage
indépendant des zones (Zones
équipéesd’installation à radiateurs)
se
SE
TA
SP CR
cr
US
ta
R
Valvola
di zona
Valvola
di zona
Zona 1 (giorno)
Zona 2 (notte)
L
TA
CR
US
SE
-
Lors de la fermeture du contact du thermostat ambiance, la température de
départ de la chaudière est déterminée par
la valeur fixe sélectionnée sur la commande à distance.
Lors de l’ouverture des contacts du thermostat ambiance de la zone 2, la valeur de
température de la zone 1 est déterminée
par la courbe de chauffage sélectionnée et
par les compensations dues à la sonde
extérieure et à la commande à distance.
Morsettiera collegamento termostato ambiente
Morsettiera collegamento comando remoto
Morsettiera collegamento uscita secondaria
Morsettiera collegamento sonda esterna
ta
cr
se
R
-
N
Termostato ambiente
Comando remoto
Sonda esterna (opzionale)
Relais ausiliario
6. ETIQUETTE CARACTERISTIQUES
2
1
3
4
5
6
7
MIN
8
9
10
11
12
17
MAX
13
14
15
16
Légende :
1. Marque
2. Fabricant
3. Modèle - Réf.
4. N° de série - N° d’homologation
5. Pays de destination - Catégorie Gaz
6. Chaudière réglée gaz
7. Type
8. Données électriques
9. Pression max. eau sanitaire
10. Pression max. eau chauffage
11. Classe NOx
12. Rendement
13. Débit thermique max. - min.
14. Puissance thermique max. - min.
15. Température ambiante de
fonctionnement max. - min.
16. Température max. chauffage
17. Gaz utilisables
27
7. DONNÉES TECHNIQUES
27 MFFI
Certificat CE
Débit thermique (Chauffage)
Débit thermique min/max (ECS)
Puissance utile min/max (Chauffage)
Rendement à la puissance nominale (60/80°C)
Rendement à 30% de la puissance nominale (30°C di ritorno)
Rendimento di combustione (ai fumi)
Classe NOX
Perte de chaleur par l’habillage (DT=50°C)
Perte par la cheminée à la puissance nominale
Perte par la cheminée à l’arrêt
Débit fumées à la puissance nominale (G20)
Pression résiduelle d’évacuation fumées
Température fumées à la puissance nominale (G20)
Température ambiante minimum
Température chauffage max/min min/max (range Alta Temperatura)
Température eau chaude sanitaire min/max
CO2 à la puissance maximum (G20)
Pression nominale Gaz Naturel G20
Gaz GPL G30 - G31
Débit gaz à la puissance nominale G20
G30-G31
Max. perdite di carico lato acqua (DT=20°C)
Pression résiduelle du circulateur (60/80°C)
Pression maximum du circuit chauffage
Volume maximum du circuit chauffage
Pression gonflage du vase d’expansion
Pression circuit sanitaire min/max
Débit ECS: DT=25°C
DT=35°C
Débit ECS minimum
Capacité vase d'expansion
pH di condensa
Tension/Fréquence d'alimentation
Puissance électrique absorbée
Degré de protection électrique
Puissance acoustique
Poids
KW
KW
KW
%
%
%
%
%
%
Kg/h
mbar
°C
°C
°C
°C
%
mbar
mbar
m3/h2,85
Kg/h
mbar
bar
bar
l
bar
bar
l/min
l/min
l/min
l6
V/Hz
W
IP
Kg
0694BM3593
8 / 24
8 / 27
7,8 / 23,6
98,4
107,3
98,5
5
0,1
1,5
0,4
38,5
0,95
67,1
+5
42 / 82
36 / 56
9,8
20
30 - 37
2,13 -2,10
200
0,2
3
130
1
0,2 /6
15,0
10,7
2,5
3.5÷4
230/50
135
X4D
44
FRANCE
Pour la mise en service, le dépannage
et l’entretien de votre chaudière,
vous pouvez faire appel à
notre réseau de Professionnels et de SAV agréés au
01 41 05 64 64
92532 LEVALLOIS-PERRET
099841895000
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement