CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET moNTEUR DE

CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET moNTEUR DE
Fonds de Formation professionnelle de la Construction
profils de compétences professionnelles
CHAUFFAGISTE, SANITARISTE
ET monteur DE SYSTEMES
DE VENTILATION
fvb•ffc Constructiv
rue Royale 132/5
1000 Bruxelles
Tél.: +32 2 210 03 33
Les profils de compétences professionnelles ont été réalisés grâce à la contribution des organisations suivantes :
© fvb•ffc Constructiv, Bruxelles, 2012
Tous droits de reproduction, de traduction
et d’adaptation, sous quelque forme que
ce soit, réservés pour tous les pays.
2
profils de compétences professionnelles
CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
AVANT-PROPOS
L’élaboration de profils professionnels adaptés occupe une place importante dans la
problématique de l’adéquation de la formation aux besoins du marché de l’emploi.
En effet, les profils professionnels constituent la matière première destinée à alimenter les
profils de formation dans un premier temps, ainsi que les programmes de formation dans
une phase ultérieure.
Dans cet esprit, le Fonds de Formation professionnelle de la Construction (fvb-ffc
Constructiv) en collaboration avec le Centre Scientifique et Technique de la Construction
(CSTC) et le Comité National d’Action pour la sécurité et l’hygiène dans la Construction
(navb-cnac Constructiv) ont adapté les profils professionnels existants en tenant
compte, notamment, des nombreux développements issus des exigences en matière de
construction durable.
Les profils professionnels actualisés couvrent tout un éventail de matières, tant du gros
œuvre que du parachèvement et ont été validés par des professionnels du secteur.
Ils contribuent ainsi à concrétiser un des aspects essentiels de la mission du ffc, en tant
que lien entre l’offre et la demande de main-d’œuvre et de formation dans le secteur de
la construction.
Robert Vertenueil
Président de fvb-ffc Constructiv
3
profils de compétences professionnelles
CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
Quelques explications
Comme vous avez pu le lire dans l’avant-propos, un remaniement des profils de compétences professionnelles s’imposait. En effet, plusieurs profils n’étaient plus d’actualité. Par ailleurs, la demande de compétences dans le cadre de la construction écologique et durable s’accroît considérablement. D’autre
part, la sécurité requiert la meilleure une attention de notre secteur.
Un profil de compétences professionnelles décrit les compétences d’un ouvrier expérimenté du bâtiment. L’actualisation des profils part d’une réflexion en termes de compétences. Une compétence est
un ensemble de “savoir”, “savoir-faire” et “savoir-être” qui s’expriment dans un comportement. Le présent
document tient compte de cette subdivision.
Par “savoir”, nous entendons tout ce qu’un sanitariste , chauffagiste ou monteur de systèmes de ventilation doit connaître pour exercer son métier. Par exemple, pour la préparation de travaux d’installation: la
composition des murs extérieurs et les exigences imposées à leur percement (intégrité des différentes
couches, pente, ...).
Par “savoir-faire”, nous entendons tout ce qu’un sanitariste, chauffagiste ou monteur de systèmes de
ventilation doit pouvoir faire pour exercer son métier. Par exemple, pour la préparation de travaux
d’installation: percer des murs extérieurs et des toitures.
La notion de “savoir-être” fait référence à la conduite, à la manière de penser, au comportement dont
un sanitariste, chauffagiste ou monteur de systèmes de ventilation doit faire preuve pour exercer son
métier. Par exemple, pour la préparation de travaux d’installation: être conscient de la nécessité d’une
bonne coordination avec les autres corps de métiers pendant la réalisation de percements.
Les activités reprises dans le profil de compétences sont subdivisées en quatre blocs.
1. .Les activités communes propres à tous les ouvriers du bâtiment, notamment l’aménagement du
chantier.
2. Les activités de base propres au métier, notamment la préparation de travaux d’installation. Dans
le profil de compétences sanitariste/chauffagiste/monteur de systèmes de ventilation, ces activités
font partie du métier du sanitariste comme du chauffagiste et du monteur de systèmes de ventilation.
3. Les activités spécifiques propres au métier, comme la production d’eau chaude sanitaire et le
montage des appareils pour le sanitariste. Ou encore, le façonnage et la pose de conduites de gaz
et de mazout pour le chauffagiste. Ou encore, le montage de ventilateurs et d’un groupe de ventilation pour le monteur de systèmes de ventilation.
4. Les activités transversales “vertes”, comme la pose d’un isolant. Ces activités sont très importantes pour un processus de construction durable. Elles peuvent se retrouver telles quelles dans
plusieurs profils professionnels. Mais ces compétences ne seront toutefois pas nécessairement communes à tous les ouvriers de la construction.
4
profils de compétences professionnelles
CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
Pour certaines activités, nous travaillons avec un code couleur : “vert” pour les activités écologiques et
durables et “orange” pour des activités en rapport avec la sécurité.
Les blocs d’activités sont, à leur tour, subdivisés en activités clés. Le savoir, le savoir-faire et le savoir-être
sont décrits pour chaque activité clé.
Le présent profil de compétences professionnelles reprend donc trois métiers: sanitariste, chauffagiste
et monteur de systèmes de ventilation. Les activités spécifiques à chacun des métiers se retrouvent
dans le bloc trois. Ce profil contient cependant encore d’autres activités qui s’inscrivent dans le cadre de
la construction durable et écologique, à savoir: systèmes solaires thermiques, géothermie et pompes
à chaleur, biomasse, monteur/technicien frigoriste, lutte contre l’incendie. Il y a encore d’autres spécialisations comme: équipements hospitaliers, techniques de piscine, gaz médicaux, fluides industriels, ...
Ces activités sont trop spécifiques pour être détaillées dans ce profil, qui renvoie dès lors à Enover, par
exemple.
Le profil complet d’un chauffagiste comprend donc tout le document, à l’exception des activités
spécifiques qui ne concernent que le sanitariste et le monteur de systèmes de ventilation (chapitres
2.2 et 2.3). Et, inversement, pour obtenir le profil d’un sanitariste, le lecteur pourra passer les chapitres
2.1 et 2.3. Pour obtenir le profil d’un monteur de systèmes de ventilation, le lecteur pourra passer les
chapitres 2.1 et 2.2. Le chapitre 2.4 contient des spécialisations que certains professionnels maîtriseront et d’autres pas. Il ne s’agit pas de compétences déterminantes pour les trois métiers décrits, mais
ces compétences peuvent cependant être complémentaires.
Contact
Pour adresser vos observations,
questions et suggestions, contactez:
fvb•ffc Constructiv
Rue Royale 132/5
1000 Bruxelles
Tél.: +32 2 210 03 33
Fax: +32 2 210 03 99
Site web: ffc.constructiv.be
5
0
PRELIMINAIRES: FONDAMENTAUX CONSTRUCTION COMMUNS A PRENDRE EN COMPTE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
TRAVAILLER DANS UNE ENTREPRISE
DE CONSTRUCTION
Travail
en équipe
Communication
Travail
autonome
Gestion
administrative
Tenir un planning.
Compléter les éventuels fiches/documents
transmis par le chef d'équipe.
SAVOIR-êTRE
Savoir travailler en équipe. Collaborer avec les autres et savoir les
aider dans leur travail.
Flexibilité. S'adapter aux circonstances changeantes (autres outils,
autres personnes, autres procédures et tâches).
Contact aisé: être sociable et savoir nouer des contacts.
Etre orienté vers la satisfaction du client. Avoir une attitude professionnelle, identifier les erreurs et suggérer des solutions.
Echanger des informations avec des collègues et des clients d'une
manière constructive et conviviale.
Avidité d'apprendre - chercher soi-même des situations et des
opportunités d'augmenter son niveau de connaissances.
Persévérance - vouloir atteindre un objectif malgré les difficultés
qui surgissent.
Sens de l'initiative - faire face à des problèmes et au travail soimême, sans que personne ne doive le demander.
Etre orienté vers les résultats - vouloir atteindre le résultat
poursuivi, malgré les restrictions au niveau du temps et du budget
et sans pour autant perdre de vue les normes de qualité.
Autonomie - effectuer une tâche de manière autonome, sans aide
ni contrôle.
Anticipation - évaluer les conséquences possibles d'une situation.
Tenir compte des tâches restant encore à faire. Remarquer
d'éventuels problèmes qui n'ont pas de rapport direct avec la tâche
effectuée.
Ponctualité. Arriver à l'heure.
Effectuer une tâche dans le délai prescrit.
6
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
0
PRELIMINAIRES: FONDAMENTAUX CONSTRUCTION COMMUNS A PRENDRE EN COMPTE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE, QUALITE ET BIEN-ETRE
Performance
énergétique du
bâtiment (PEB)
Surveillance
de la qualité
SAVOIR
Les principes généraux de la performance
énergétique d’un bâtiment.
Les conséquences d’une mauvaise pose
d’isolation et de ventilation.
Traçabilité des produits, justificatifs de ce qui
a été réalisé.
Distinction entre les produits et déchets
dangereux et non dangereux.
Gestion
des déchets
Les catégories de triage (produits recyclables,
produits à mettre en décharge - catégories de
décharges et/ou filières d’évacuation spécifiques, cas particulier de l’amiante).
Importance du rôle de l’entreprise dans le
triage et le recyclage de certains déchets, et
ses avantages pour l’entreprise elle-même et
pour l’environnement.
Connaître les risques de la manipulation et
les dispositions réglementaires en matière d’évacuation de déchets contenant de
l’amiante et d’autres déchets dangereux.
Propriétés et risques de produits dangereux.
Gestion
de la sécurité et
de la santé
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Les règles de sécurité de l’outillage utilisé;
conscience des risques qui peuvent être
engendrés par l’utilisation d’un échafaudage,
d’une échelle, d’un engin de chantier, etc.
Les moyens et les techniques à utiliser quant
à l’enlèvement des matériaux contenant de
l’amiante.
Les risques spécifiques qui se présentent dans
certaines circonstances (vides sanitaires, ...)
SAVOIR-êTRE
Comprendre pourquoi chaque intervention
sur le bâtiment a une importance sur son
climat intérieur et sa performance énergétique
globale.
Travailler avec soin et diligence.
Sens de la précision. Prêter attention aux
détails et avoir la patience nécessaire pour
effectuer méticuleusement le travail de détail.
Garder les étiquettes et marquages disponibles sur les matériaux mis en œuvre.
Protéger l'environnement par rapport à la
nocivité de certains matériaux et substances.
Se protéger soi-même et protéger ses collègues par rapport à la nocivité de certains
matériaux et substances.
Attitude économique - utiliser les matériaux,
outils et le temps d'une manière économique.
Eviter le gaspillage.
Sens de l'esthétique - là où c'est possible,
prendre en ligne de compte des considérations
esthétiques lors de l'exécution du travail.
Esprit d'auto-contrôle et de qualité. Conscience
professionnelle. Signaler si d'autres personnes
fournissent un travail de mauvaise qualité.
Etre bien conscient de l'importance des normes
et règlements concernés.
Etre conscient de l'importance écologique et des
possibles astreintes financières qu'implique une
mauvaise gestion des déchets.
Etre prudent.
Ramasser systématiquement les déchets.
Etre déterminé à trier les déchets.
Organiser le triage (par bacs, conteneurs,
…) et trier les déchets.
S'informer en cas de doute sur la destination
des déchets.
Etre soigneux.
Entreprendre une action quand le conteneur
est plein.
Identifier et séparer des autres flux de
déchets les produits contenant de l’amiante
et d’autres déchets dangereux, les emballer
et enlever d’une manière sûre.
Stocker et utiliser d'une manière sûre les
produits dangereux.
Prendre les mesures appropriées en cas
d'accidents avec des produits dangereux.
Mettre en œuvre les protections individuelles
et collectives.
Suivre les formations obligatoires.
Reconnaître les produits contenant de
l'amiante lors de diverses manipulations.
S'informer sur les risques inhérents aux
produits utilisés.
Etre attentif à toutes les situations dangereuses.
Avoir le courage d'accepter les remarques des
collègues en vue de travailler en sécurité et de
signaler soi-même des situations dangereuses.
Réagir par rapport à différentes situations; avoir
les bonnes réactions en présence d'amiante
(protection, signalement au chef), etc.
7
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
0
PRELIMINAIRES: FONDAMENTAUX CONSTRUCTION COMMUNS A PRENDRE EN COMPTE
CONSCIENCE
ENVIRONNEMENTALE,
QUALITE ET BIEN-ETRE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
SAVOIR
Ergonomie du
travail
Connaissance des techniques de levages et des
accessoires.
Equipements
de protection
individuelle
Les équipements de sécurité et les exigences
en matière de vêtements nécessaires à
l’exercice du métier (gants, lunettes,...).
Matériaux /
outillages
Les matériaux et outillages.
Utiliser des accessoires.
Vérifier la présence des EPI sur le chantier.
SAVOIR-êTRE
Aider ses collègues afin de permettre un
travail ergonomique.
Veiller à adopter des postures de travail
ergonomiquement correctes.
Etre attentif à toutes les situations nécessitant
le le port des EPI.
Appliquer les consignes spécifiques en
matière d'EPI (gants, lunettes,...).
Traiter les EPI avec tous les soins requis.
Utiliser des EPI.
Veiller à l'utilisation des EPI.
Contrôler les matériaux et le matériel.
Avoir l’esprit critique.
Sélectionner les matériaux et le matériel
corrects.
Contrôler la circulation vers et sur le chantier.
Avoir l’esprit analytique.
Utilisation de machines qui limitent
l'émission de poussière.
L’endroit et la manière de stocker chaque type
d’approvisionnement et d’outillage.
AMENAGEMENT DU
CHANTIER
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Stockage
Les équipements de protection adéquats
contre les chutes de matériaux et d’outils lors
du stockage.
Utiliser les bons outils et les garder à un
endroit sûr, pendant et après le chantier.
Sens de l'ordre.
Ranger les matériaux et les outils dans des
conditions appropriées et sûres.
Placer les équipements de protection
adéquats contre les chutes de matériaux et
d’outils.
Effectivement utiliser les équipements de
protection.
Faire preuve de la prudence nécessaire lors
de la manipulation et de l’empilement de
matériaux en hauteur.
Ne pas travailler en absence de protection.
Les différents moyens de fermer un chantier.
Signalisation
Respecter la signalisation.
Les différents pictogrammes de sécurité.
Prévention
incendie
Les types d’extincteurs adéquats pendant
l’exécution des différentes activités.
Utiliser les extincteurs adéquats
8
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
0
PRELIMINAIRES: FONDAMENTAUX CONSTRUCTION COMMUNS A PRENDRE EN COMPTE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Montage et
démontage
d’échafaudages
SAVOIR
Les règles en vigueur en ce qui concerne
le montage et la mise à disposition
d’échafaudages.
GESTION DES FLUX ET DES
NUISANCES SONORES
TRAVAUX EN HAUTEUR
Les règles en vigueur en ce qui concerne le
démontage d’échafaudages.
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Appliquer les règles en vigueur en ce qui
concerne le montage et la mise à disposition
d'échafaudages.
Appliquer les règles en vigueur en ce qui concerne le démontage d'échafaudages.
Installer un accès approprié au lieu de travail.
SAVOIR-êTRE
Notifier chaque défaut aux dispositifs de
protection au responsable hiérarchique direct.
Ne participer au montage d’échafaudages que
si la personne a suivi une formation suffisante
à cet effet.
Ne pas se mettre dans des situations dangereuses
ni mettre d’autres personnes dans des situations
dangereuses. Ne participer au démontage et à la
transformation d’échafaudages que si la personne
a suivi une formation suffisante à cet effet.
Les échelles appropriées, conformément à la
réglementation, aux normes et aux consignes
de sécurité.
Bien installer une échelle.
Ne pas se mettre dans des situations dangereuses ni mettre d'autres personnes dans des
situations dangereuses.
Utilisation des
échelles
Les conditions d’utilisation des échelles: exécution
de travaux légers, de courte durée et à une
hauteur limitée. Pour les travaux en hauteur de
longue durée, il y a lieu d’utiliser d’autres équipements de travail (élévateur, nacelle à ciseaux, ...).
Déterminer quand il n'est plus permis
d'utiliser des échelles.
Respecter les conditions d'utilisation
d'échelles.
Montage et
arrimage de
monte-charges
Les prescriptions pour l’utilisation d’un
monte-charge et les instructions du fabricant
(normes, classes, stabilité).
Installer les appareils et empiler correctement
les matériaux.
Manier un monte-charge.
Vérifier si l’équipement de travail a subi le
contrôle légal.
Installation
d’une protection
périphérique
Les différents types de protection périphérique
en fonction du lieu de travail à fermer.
Installer une protection antichute appropriée.
Etre attentif au risque de chute.
Equipements
de protection
individuelle
Les équipements de protection individuelle
nécessaires pour le travail en hauteur (ligne de
vie, harnais de sécurité, etc.).
Vérifier la présence d’équipements de protection individuelle sur le chantier.
Installer les ancrages.
S’équiper correctement.
Veiller à leur utilisation.
Utilisation de
plate-forme
auto-élévatrice
Les dangers et les obligations de formation
relatifs à l’utilisation de ces engins.
Utilisation
d'eau
Les règles en vigueur sur l'évacuation d'eau.
Caractère épuisable de l'eau potable.
Ne laisser manipuler l’élévateur à nacelle que
par des personnes compétentes, qui ont suivi
la formation requise. Vérifier si l’élévateur à
nacelle a subi le contrôle légal.
Utilisation efficace d'eau pour les tâches et le
nettoyage.
Conscience économique et écologique.
Viser l'économie lors de la consommation
d'eau.
Consommation
d'énergie
Respect de l'environnement - caractère épuisable de sources d'énergie fossiles.
Consommateurs d'énergie sur le chantier
(générateurs, transport, machines, baraque
de chantier).
Utilisation efficace de machines et d'outils.
Réflexe et sens des responsabilités (débrancher les consommateurs d'énergie lorsqu'ils
ne sont pas nécessaires: éclairage, chauffage,
climatisation, …; climatisation passive au
lieu d'active).
Limitation du
bruit
Causes de bruit pour les environs (sources).
Mesures de prévention et de protection possibles contre le bruit.
Utiliser des équipements de protection
individuelle. Savoir implémenter des mesures
de prévention pour les environs.
Attitude de respect pour l'environnement et
les collègues.
9
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
1
Activités de base, communes aux différentes spécialités du métier
Gestion du stock en fonction
de l’activité journalière
Organisation du travail
en fonction d’un planning
journalier
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Faire des préparatifs afin de
traiter de manière optimale
la demande du
client
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Etre sociable et communicatif.
Réglementations en vigueur en la matière.
Orientation client.
Lecture de
plans, de dessins d’exécution
ou de feuille de
travaux
Symboles, légende et échelle pour installation.
Etablir un
planning du
déroulement
des travaux, c.à-d. déterminer
les phases de
l’exécution
Planning journalier, préparation du travail,
matériaux nécessaires pour une tâche
journalière.
Etablir un planning journalier, compte tenu
de l'importance du travail, du délai imposé,
du matériel à mettre en œuvre, ...
Déterminer les
matériaux et
instruments
nécessaires
Le matériau à utiliser (p. ex. matière, épaisseur
et type des tuyaux, raccords) et le matériel (p.
ex. coupe-tubes).
Vérifier si les instruments sont en bon état.
Tenir le stock à
jour et le compléter
Comprendre les quantités de matériaux et de
matériel nécessaires.
Réceptionner
les livraisons
Instructions relatives à la qualité et à la
conformité des matériaux.
Lire et comprendre un plan ou un croquis
d'exécution.
Pouvoir utiliser la terminologie propre au
secteur de la construction.
Savoir quels produits, quels matériels et quels
matériaux sont en stock.
Calculer des volumes et des quantités.
Communiquer à temps les commandes à
effectuer au responsable.
Contrôler si la livraison est conforme à la
commande et est en bon état.
Déterminer les lieux de chargement et de
déchargement sur le terrain.
Aptitude à communiquer.
Déterminer les voies d'accès sur base du plan.
Stocker le matériel et les matériaux dans les
locaux prévus à
cet effet
Assurer la
protection des
marchandises
stockées
Etre au courant de la manière adéquate de
stocker les différentes marchandises (en tenant
compte éventuellement de l’ensoleillement, de
la chaleur, de l’humidité, ...).
Les mesures de protection ainsi que risques et
conséquences d’une protection défectueuse.
Les pictogrammes.
Déplacer des charges lourdes avec ou sans
l'aide d'un appareil de levage.
Assurer la protection des objets cassants ou
fragiles.
Respecter les prescriptions en matière
d'hygiène: boucher les tuyaux, les raccords et
les accessoires.
10
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
1
Activités de base, communes aux différentes spécialités du métier
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Préparation de travaux d’installation
Travaux de
démolition et/
ou de démontage total ou partiel d’anciennes
installations
Marquer les
tracés de conduites
Percer des
murs, des
cloisons et des
planchers, et
meuler des
saignées
Assécher des
percements,
des tranchées
de canalisation
et des fouilles à l’aide de
pompes
SAVOIR
Techniques de démontage .
Utiliser l'outillage adéquat.
Mesures préventives en présence de produits
dangereux (amiante, suie, ...).
Exécuter un travail lourd de levage de manière ergonomique, ou avec les accessoires
adéquats.
Le plan des conduites à placer.
Marquer précisément les tracés.
Le schéma d'écoulement des eaux usées dans
les canalisations (important surtout au droit
des embranchements).
Tenir compte des aspects esthétiques et de
l'efficacité des tracés.
La fonction d'une déclivité.
Tenir compte des caractéristiques architecturales du chantier.
L'outillage à utiliser et les instructions de sécurité (marteau et ciseau, foreuses, disqueuse).
Le risque d'incendie (lors du percement de
compartiments coupe-feu).
SAVOIR-êTRE
Pouvoir visualiser la structure du bâtiment.
Détecter les autres conduites utilitaires (câbles électriques, conduites de gaz et d'eau).
Respect (et protection) des biens du client
pendant les travaux.
Exécuter le tracé des conduites avec précision.
La composition des murs extérieurs et les exigences imposées à leur percement (intégrité
des différentes couches, pente, ...).
Percer des murs extérieurs et des toitures
Les équipements de travail adéquats avec
aspiration des poussières. Le type de masque
anti-poussière adéquat.
Utiliser le masque anti-poussière correct
Principes de fonctionnement et règles de
sécurité pour l'assèchement de percements,
de tranchées de canalisation et de fouilles.
Installer et utiliser des pompes et des accessoires.
Etre conscient de la nécessité d’une bonne
coordination avec les autres corps de métiers
pendant la réalisation de percements.
Choisir un endroit adéquat pour déverser
l'eau excédentaire.
La méthode de placement des gaines et
moignons.
Installer des
gaines et des
moignons
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Savoir dans quelles circonstances il faut installer une gaine, un moignon, etc.
L'outillage à utiliser pour ménager (casser,
percer) des passages (outillage mécanique).
Placer des moignons.
Utiliser l’outillage pour ménager (casser,
percer) des passages (outillage mécanique).
Le risque d'incendie.
Placer des
manchons
coupe-feu
La méthode de placement des manchons
coupe-feu.
Placer des manchons coupe-feu.
11
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
1
Activités de base, communes aux différentes spécialités du métier
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Façonner et placer des conduites
(commun à sanitaire, chauffage et ventilation)
Choisir les
tuyaux pour
les conduites
conformément
aux instructions
et au plan
Mettre des tuyaux à mesure
SAVOIR
Caractéristiques, qualités et défauts, provenance et utilisation de tuyaux en plastique.
Les normes relatives aux conduites (codes
couleurs).
Méthodes de calcul élémentaire et lecture de
plans.
Ebarber les
tuyaux
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Le choix d’un tuyau.
Tenir compte du recouvrement et de
l'espacement des colliers.
Déterminer précisément la longueur des
tuyaux.
Manier correctement un coupe-tubes et
une scie.
Utiliser un ébarbeur.
Economiser le matériel disponible.
Précision.
Si nécessaire, recalibrer le tuyau.
Nettoyer l'intérieur du tuyau: enlever les
déchets d'ébarbage.
Fabriquer et/
ou monter des
raccordements
en présence de
différents types
de tuyaux
Placer les
systèmes de
suspension et
de fixation (colliers), fixer les
conduites et les
soutenir au droit
des coudes et
des robinets
Placer des
coupe-air
Différents types d'assemblages: assemblage à
brides, assemblage par compression, raccord
à bague sertie, raccord à emboîtement,
assemblage collé, soudage au miroir (PE),
assemblages résistants à la traction (PE), ...
La façon de procéder en cas d'assemblages
à bride, à compression et par serrage, ainsi
qu'avec un assemblage à manchon et un
assemblage collé.
La manière pour indiquer et placer des
systèmes de suspension (p.ex. tenir compte de
l'expansion des tuyaux).
Les facteurs qui déterminent le choix et
l'emplacement du système de suspension.
La fonction des supports.
Réaliser des assemblages étanches à l'air et
à l'eau.
Choisir des moyens de fixation en fonction du
matériau des conduites.
Contrôler l'ancrage, compte tenu de
l'espacement des colliers en fonction du
matériau des conduites.
L'outillage à utiliser.
Les fonctions et les principes de fonctionnement de différents types de coupe-air.
Protection de
la conduite
finie contre
l’encrassement
Choisir un type d'assemblage, compte tenu
du matériau de la conduite (plastique).
Conscience de la grande importance du raccordement hygiénique (il ne peut pas pénétrer
d’eaux usées ou de gaz des égouts dans le
bâtiment).
Monter des coupe-air.
Fermer les conduites à l'aide de bouchons
mâles ou femelles.
Mettre les conduites en mesure de ne pas
être souillées ou endommagées.
12
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
1
Activités de base, communes aux différentes spécialités du métier
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Préparer des
travaux électriques
SAVOIR
Principes élémentaires d'électricité (loi d'Ohm,
...).
Connaissance élémentaire du RGIE (mise à la
terre, sections de câbles, ...).
Climatisation et
refroidissement
Ventilation
hygiénique
Électricité
Outils et matériaux à utiliser.
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Lire et interpréter des schémas électriques.
Déterminer l'outillage et le matériel nécessaires.
Dénuder des câbles.
Exécuter des
travaux électriques
Risques liés au travail avec l’électricité.
Installer et fixer des appareils et matériaux.
Raccorder différents appareils et composants.
Placer et raccorder des prises.
Vérifier le bon
fonctionnement
Appareils de mesure.
Utiliser des appareils de mesure et interpréter
des résultats de mesures.
Petit entretien
Dispositifs de sécurité en cas d'entretien: mettre l'installation hors circuit et hors tension.
Installer, remplacer ou réparer des composants électriques.
Idées générales
concernant
la ventilation
hygiénique
Les besoins de ventilation.
Les principes de base et les systèmes de base
(A, B, C, D).
Connaissance limitée de la réglementation en
matière de ventilation: obligations en fonction
du type d'activités, amenée-traversée-évacuation pour chaque type d'espace.
Déterminer les besoins d’amenée et
d’évacuation de l’espace concerné.
La ventilation des chaufferies et des locaux de
compteurs à gaz, la différence entre ventilation et amenée d'air comburant.
Principes de
climatisation et
de refroidissement
Les principes de fonctionnement de
l'ensemble du système de climatisation et le
rôle qu'y jouent les différents éléments.
Comprendre les principes de base d'un
système de refroidissement.
SAVOIR-êTRE
Les compétences nécessaires à un moteur
en climatisation correspondent à celles
d’un technicien monteur en sanitaire,
chauffage ou ventilation (voir 2.1, 2.2 et
2.3).
Etre attentif aux risques inhérents aux travaux
électriques.
Au besoin, s’adresser à l’électrotechnicien,
par exemple si des adaptations de la boîte à
fusibles s’imposent.
Avoir le réflexe de s’adresser à un monteur de
ventilation si un espace doit être équipé d’un
dispositif de ventilation. Tenir compte, dans
l’exécution de son travail, des impératifs d’un
dispositif de ventilation.
Avoir le réflexe de s'adresser à un électronicien
en cas d'installation complexe.
Avoir le réflexe de s'adresser à un monteur
frigoriste spécialisé.
13
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
1
Activités de base, communes aux différentes spécialités du métier
Remettre le
chantier en
ordre
Monter des
appareils
Isoler et peindre
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Appliquer un
matériau de
protection
contre la corrosion (fourreaux,
isolant)
SAVOIR
Le principe de protection (but et méthode).
Les différentes espèces d'isolants.
Les colles.
Les prescriptions environnementales et les
instructions de sécurité relatives au matériau
d'isolation et aux accessoires.
Techniques de peinture simples.
Exécuter de
petits travaux
de peinturage
Les couleurs standard.
Les prescriptions environnementales et les
instructions de sécurité des différents types de
peinture et agents dégraissants.
Lire les instructions de
montage et le
mode d’emploi
des divers appareils
Exécuter les différents travaux
de réparation
Nettoyer le
chantier à la fin
des travaux
SAVOIR-êTRE
Choisir le matériau qui s'indique dans les
circonstances données.
Appliquer différentes matériaux.
Le principe de l'isolation (but et méthode).
Appliquer
un matériau
d’isolation contre la déperdition de chaleur
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Suivant les instructions d'utilisation et de
montage des fabricants.
Placer l'isolant.
Choisir les types de peinture selon les
surfaces à peindre.
Peindre des surfaces.
Comprendre et interpréter les modes
d’emploi et les schémas.
Plusieurs techniques de maçonnage,
plafonnage, stucage, pavage et menuiserie
en fonction des réparations nécessaires pour
remettre le chantier dans son état initial.
Les moyens techniques existants pour exécuter
des travaux de nettoyage.
Utiliser le matériel de nettoyage.
Le nettoyage des taches d'huile sur les sols,
etc.
Trier les déchets (huile, graisse, chiffons
imprégnés d'huile, ...).
Sens de l’ordre et de la propreté.
14
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.1. CHAUFFAGE
Préparation des
travaux
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Contact avec
les clients et
traitement des
questions des
clients
SAVOIR
Les principes de fonctionnement de
l'installation de chauffage.
Adapter le planning journalier
en fonction de
la situation sur
le chantier
Politesse.
Fixer des priorités.
Assister à une
réunion de
chantier avec
les parties
intéressées en
fonction du travail à effectuer
Discuter et participer à une réunion.
Prendre note de données cruciales pour
l'exécution du travail (p.ex. renseignements
en vue de percer les trous nécessaires en
toute sécurité).
Chaudières
Le fonctionnement de la chaudière.
Placer de niveau.
Exécuter correctement le socle de chaudières
au sol.
Exécuter des travaux sans faire de dégâts.
Pompe à chaleur (base)
Les principes de fonctionnement d'une pompe
à chaleur.
Systèmes solaires (connaissance élémentaire):
ECS
Les principes de fonctionnement d'un système
solaire thermique (eau chaude sanitaire).
Cogénération
(notions de base)
Les principes de fonctionnement d'une
cogénération.
Evacuation des
gaz de combustion: contrôle
de la cheminée
Appareils de mesure à utiliser.
Monter et
raccorder des
jonctions et des
accessoires
La méthode de montage et de raccordement
de jonctions et d'accessoires.
Le but et le fonctionnement des jonctions et
accessoires des conduites.
Rédiger un mode d'emploi pour certains
appareils de régulation et/ou expliquer les
instructions d'utilisation au client.
La procédure de raccordement.
Contrôler la conformité de la tension, de
l'isolation et de la protection (mise à la terre,
fusibles, ...).
La procédure de raccordement.
Contrôler la pression du réseau de conduites
d'eau.
Raccorder
l'installation au
réseau électrique
Raccorder
l'installation au
réseau de distribution d'eau
SAVOIR-êTRE
Présenter le personnel aux clients.
Les différents systèmes de montage de CC,
leurs avantages et leurs inconvénients.
La procédure de montage de la chaudière.
Production de chaleur et
montage des appareils
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Interpréter les résultats des mesurages.
En cas d'insuffisance, prévenir les instances
ou personne compétentes.
15
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.1. CHAUFFAGE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Combustibles
Installer
une cuve de
stockage de
combustible et
la raccorder
Stockage de
combustibles
Aménagement
du local de stockage de combustible et du local
du compteur
à gaz: installer
un système de
ventilation
Distribution de
chaleur
Aménagement
de la chaufferie:
installer une
amenée d’air
comburant et
un système de
ventilation
Distributie van
warmte
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
La méthode de montage d’une cuve de
stockage de combustible.
Placer de niveau.
Le fonctionnement d’une cuve de stockage de
combustible.
Exécuter des travaux sans faire de dégâts.
Le stockage du propane et du butane.
Les risques inhérents au stockage du propane
et du butane.
Savoir ce qui doit être fait par le fournisseur
de gaz.
Le stockage du mazout.
Les risques inhérents au stockage du mazout.
Le stockage des combustibles solides (bois,
pellets, charbon, céréales, ...).
Limiter les risques (ventilation, contrôle de la
température, ...).
Limiter les risques.
Les risques inhérents au stockage des pellets
et blocs de bois.
Limiter les risques (normes de sécurité
locaux - éclairage, accès de personnes, tuyau
d'amenée et d'évacuation).
La ventilation du local de stockage du combustible et du local du compteur à gaz.
Pratiquer les ouvertures et placer les conduits
de ventilation du local sur base du plan et/ou
des instructions.
Les risques en cas d'obstruction de ces
ouvertures.
La ventilation des chaufferies.
Pratiquer les ouvertures et placer les conduits
de ventilation du local sur base du plan et/ou
des instructions.
Les risques en cas d'obstruction de ces
ouvertures.
L'importance d'un réchauffement lent en
présence d'un chauffage par le sol et par les
murs.
Le réglage initial du circuit hydraulique.
SAVOIR-êTRE
Aptitude à la communication pour informer le
client des risques en cas d’obstruction.
Aptitude à la communication pour informer le
client des risques en cas d’obstruction.
Prévoir des branchements et des soupapes
de réglage.
La dilatation possible des tuyaux.
Distributie van
lucht
Le chauffage de l’air est traité au bloc 2.4
“Ventilation”.
16
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.1. CHAUFFAGE
Façonner et poser des
conduites pour la circulation
d’eau en circuits fermés
Façonner et poser des
conduites de gaz et de mazout
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Choisir les
tuyaux pour
les conduites
conformément
aux instructions
et au plan
Fabriquer et/
ou monter des
jonctions en
présence de
différents types
de tuyaux
Monteren van
stopkranen
Choisir les
tuyaux pour
les conduites
conformément
aux instructions
et au plan
Fabriquer et/
ou monter des
jonctions en
présence de
différents types
de tuyaux
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Les propriétés, les qualités et défauts, la
provenance et l’utilisation des tuyaux en
plastique, en acier galvanisé, multicouches.
Utiliser des tuyaux conformément aux normes (important surtout pour le propane).
Les différents types d'assemblages: filetés,
soudés (soudage à l'arc, ...), soudés et brasés,
à brides, par compression, par serrage, à
emboîtement, collés, soudés au miroir (PE),
résistants à la traction (PE) ...).
Choisir un type d'assemblage, compte tenu
du matériau de la conduite.
Le soudage (à l'arc, au chalumeau).
Les instructions de sécurité (importantes
surtout en cas de soudage).
Les différentes manières de placer la conduite
intérieure de gaz (assemblages filetés admis
jusqu'à 2").
La fonction des robinets d'arrêt lors du raccordement d'appareils.
SAVOIR-êTRE
Respecter les instructions de sécurité.
En présence de gaz naturel, placer la conduite
intérieure le plus possible en ligne fluide,
avec des arrondis plutôt que des coudes.
Monter des robinets d'arrêt.
Les instructions de sécurité.
Les caractéristiques, les qualités et les défauts,
la provenance et l’utilisation des tuyaux en
plastique (PE, PP, PEX, PB), en acier galvanisé,
en acier inoxydable, en cuivre et en alliages
de cuivre, et des tuyaux multicouches (PEX/
ALU/PEX).
Les différents types d'assemblages: assemblages soudés (soudage à l'arc, autogène...),
soudés et brasés, à brides, par compression,
par serrage, à emboîtement, collés, soudés
au miroir (PE), résistants à la traction (PE),
filetés, ...
Choisir un type d'assemblage, compte tenu
du matériau de la conduite.
Le soudage (à l'arc, au chalumeau).
Les instructions de sécurité (importantes
surtout en cas de soudage).
Respecter les instructions de sécurité.
17
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.1. CHAUFFAGE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Chauffage par
convection
(radiateurs et
convecteurs)
Chauffage de
l’air par réchauffeurs d’air
Emission de chaleur
Chauffage de
l’air par générateurs
Chauffage de
l’air par groupes
de pulsion et
gaines d’air
chaud
Chaleur rayonnante avec
chauffage par
le sol
Chaleur rayonnante avec
chauffage par
le plafond
Chaleur rayonnante avec
chauffage par
le mur
SAVOIR
La procédure de montage des corps de
chauffe.
Le fonctionnement des convecteurs, radiateurs
et ventiloconvecteurs.
La méthode de montage des réchauffeurs
d'air.
Le fonctionnement des réchauffeurs d'air.
La méthode de montage des générateurs et
de raccordement des brûleurs.
Le fonctionnement des générateurs.
Les gaines d'air chaud (voir Ventilation).
La méthode de montage des groupes de
pulsion et de raccordement au circuit de CC.
Le fonctionnement des groupes de pulsion.
Le placement et le fonctionnement des gaines
d'air chaud et des grilles de ventilation.
La méthode de calcul du chauffage par le sol
et des températures ambiantes.
Les capacités de dilatation et les procédures de
démarrage des sols.
La composition des sols carrelés, d'une chape
et d'un parquet, et leur comportement en
présence de températures élevées.
Les différences entre la méthode de calcul du
chauffage par le plafond et celle du chauffage
par le sol.
Les capacités de dilatation et les procédures de
démarrage des plafonds chauffants.
Les différences entre le montage d'un système
de chauffage encastré dans la structure fixe
par rapport au montage sur une structure fixe.
Principes identiques à ceux du chauffage par
le sol ou par le plafond.
Seule différence: la part de la convection est
supérieure à celle du rayonnement.
Les capacités de dilatation et les procédures de
démarrage des murs.
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Placer de niveau, mesurer, tracer et percer.
Exécuter des travaux sans faire de dégâts.
Placer de niveau.
Exécuter des travaux sans faire de dégâts.
Placer de niveau.
Respecter la procédure de démarrage.
Respecter la procédure de démarrage.
18
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.1. CHAUFFAGE
Canalisations pour
l’évacuation des gaz
de combustion
Régulation
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Régulations
primaires et
secondaires
La différence entre la partie primaire (chaudière) et les régulations secondaires (systèmes
de chauffage).
Régulation
climatique
Les robinets thermostatiques placés sur les
radiateurs et les convecteurs.
Les thermostats d'intérieur avec minuterie et
programmateur éventuels.
La régulation climatique avec possibilité de
plusieurs programmateurs.
Domotique
La base des régulations domotiques.
Monitoring
Des notions de monitoring.
Régulation par
thermostat
Façonner et
poser les canalisations pour
l’évacuation des
gaz
La fonction du conduit de fumée.
Raccorder
le conduit
d’évacuation au
conduit de fumée (cheminée)
Gaz
SAVOIR-êTRE
Régulation primaire: installer le circulateur et
le vase d'expansion.
Réglage des circuits secondaires: soupape de
réglage, pompes réglables.
Placer le robinet thermostatique par rapport
aux tablettes de fenêtre et aux fenêtres.
Déterminer l'emplacement du thermostat.
Déterminer l'emplacement correct de la
sonde extérieure.
Appliquer les mêmes procédures que pour les
conduits de distribution.
Les différents types de conduites d'évacuation:
choix du matériau (alu, inox, ...).
Le fonctionnement du conduit de fumée en
fonction du matériau des conduits.
Les pièces à monter.
Raccorder
des appareils
au conduit
d’évacuation
Bois
Appareils de
chauffage
individuels
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Réaliser la jonction.
La procédure de raccordement des conduits
d'évacuation au conduit de fumée (cheminée).
Raccorder à un tuyau de niche.
Mesurer le tirage de la cheminée.
L'amenée d'air comburant et les cheminées.
L'amenée d'air comburant et les cheminées.
Les caractéristiques du gaz stocké sur place et
du gaz distribué sur le réseau.
La législation spécifique en matière de pose
de canalisations, de dispositifs de sécurité, de
stockage, ... du gaz naturel et des gaz liquides
(propane, butane).
Le débit d'une bouteille, d'un réservoir fixe,
des consommateurs.
La méthode de montage et de raccordement
des appareils de chauffage à gaz.
L'outillage à utiliser.
19
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.1. CHAUFFAGE
La mise en service
d’installations de chauffage
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Le remplissage
progressif en eau
de l’installation
tout en laissant l’air
s’échapper régulièrement et entièrement
Le rinçage
d’installations
Contrôler
l’étanchéité à
l’eau, détecter les fuites
en mettant
l’installation
sous pression
Effectuer des
travaux de
réparation si nécessaire (fuites
éventuelles)
Contrôler
l’installation
dans son ensemble
SAVOIR-êTRE
La procédure de remplissage de l’installation.
L'outillage et les accessoires utilisés pour
nettoyer l'installation.
Les règles d'entretien et de sécurité relatives
à la préparation de la mise en service de
l'installation.
L'outillage et les accessoires pour contrôler
l'étanchéité ou détecter des fuites.
La méthode de détection des fuites.
Contrôler la
pression du gaz
Mise en service
Effectuer un entretien et
des réparations sur des
installations de chauffage
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
L'outillage et le matériel à utiliser pour
exécuter des réparations.
Utiliser des pompes d'essai.
Utiliser un appareil de pression et/ou effectuer des mesures à l'aide d'un appareil de
détection des fuites de gaz.
Amener le réseau de canalisations à la pression d'essai.
Effectuer les mesures à l'aide d'un manomètre.
Respecter strictement toutes les instructions
de sécurité.
Effectuer les réparations.
Recommencer les essais d'étanchéité.
La procédure de démarrage d'une chaudière.
L'importance d'un réchauffement lent.
Le réglage initial du circuit hydraulique.
Faire démarrer une chaudière.
Faire chauffer lentement.
Régler le circuit hydraulique.
La législation relative à l'homologation et à
l'entretien dans les 3 Régions.
Constater un dysfonctionnement éventuel de
l'installation et le signaler.
Analyser le problème (établir une cause et
un effet).
Remplacer des
conduites et
des accessoires
Les innovations dans le domaine des conduits.
Remplacer des conduits et des accessoires.
Remplacer des
installations de
chauffage et/
ou rénover leur
équipement
Les innovations dans le domaine des appareils
de chauffage et de leur équipement.
Remplacer des installations de chauffage et/
ou rénover leur équipement.
20
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.2. SANITAIRE
Appareils à combustion
Préparation des
travaux
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Contact avec les
clients et traitement des questions
des clients
Adapter le planning journalier
en fonction de la
situation sur le
chantier
Assister à une
réunion de chantier
avec les parties
intéressées en
fonction du travail
à effectuer
Façonner et placer les
conduits de distribution de combustibles
(gaz naturel, propane
et butane)
Aménagement du
local où se trouve
l’appareil à combustion, notamment:
amenée d’air comburant et ventilation
SAVOIR
Les principes de fonctionnement de
l’installation sanitaire.
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Présenter le personnel aux clients.
SAVOIR-êTRE
Politesse.
Fixer des priorités.
Discuter et participer à une réunion.
Prendre note de données cruciales pour
l'exécution du travail (p.ex. renseignements
en vue de percer les trous nécessaires en
toute sécurité).
Identique à “Façonner et placer des
conduites de gaz et de mazout)” du point
2.1 “Chauffage”.
Le principe de ventilation.
Raccorder des
appareils à gaz à la
conduite de gaz
Les raccords à appliquer pour le raccordement
des différents consommateurs (selon la norme
NBN D51-003).
Les principes de fonctionnement des appareils
à raccorder: cuisinière, four, ...
Les nomes en vigueur en la matière.
Les instructions de sécurité.
La protection des appareils ménagers (protection thermoélectrique, bilame, thermostat de
four, détendeur).
Canalisations pour
l’évacuation des gaz
de combustion
Identique à “Canalisations pour l’évacuation
des gaz de combustion” du point 2.1
“Chauffage”.
Assurer l'amenée d'air conformément à la
norme en vigueur sur la base de la puissance
de l'appareil.
Installer un conduit de ventilation.
Installer une ouverture de ventilation.
Réaliser un raccordement flexible.
Réaliser un raccordement fixe.
21
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.2. SANITAIRE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Façonner et placer des conduites pour l’amenée
d’eau chaude et d’eau froide
Appareils de
chauffage
individuels
Bois
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
L'amenée d'air comburant et les cheminées.
L'amenée d'air comburant et les cheminées.
Les caractéristiques du gaz stocké sur place et
du gaz distribué sur le réseau.
La législation spécifique en matière de pose
de canalisations, de dispositifs de sécurité, de
stockage, ... du gaz naturel et des gaz liquides
(propane, butane).
Le débit d'une bouteille, d'un réservoir fixe,
des consommateurs.
La méthode de montage et de raccordement
des appareils de chauffage à gaz.
L'outillage à utiliser.
Gaz
Choisir les
tuyaux pour
les conduites
conformément
aux instructions
et au plan
Fabriquer et/
ou monter des
jonctions en
présence de
différents types
de tuyaux
Les caractéristiques (notamment la dilatation),
les qualités et les défauts, la provenance et
l'utilisation des tuyaux en plastique (PE, PP, PEX,
PB), en acier galvanisé, en acier inoxydable,
en cuivre et en alliages de cuivre, des tuyaux
multicouches (PEX/ALU/PEX) et des tuyaux en
plomb (réparation de tuyaux en plomb).
Les concentrations maximales en plomb
autorisées dans l'eau.
Les différents types d'assemblages: filetés,
soudés et brasés, à brides, par compression,
par serrage, à emboîtement, collés, soudés au
miroir (PE), résistants à la traction (PE), ...
Choisir un type d'assemblage, compte tenu
du matériau de la conduite.
Les instructions de sécurité.
Respecter les instructions de sécurité.
Monter des
robinets d’arrêt
La fonction des robinets d'arrêt lors du raccordement d'appareils.
Les instructions de sécurité.
Installer des
clapets antiretour
Les fonctions et les principes de fonctionnement des clapets antiretour.
Installer des
dispositifs
anti-bélier,
des dispositifs
antibruit
Les fonctions et les principes de fonctionnement des différents appareils.
Installer une
installation de
surpression
Les fonctions et les principes de fonctionnement des différents appareils.
Protection de
la conduite
finie contre
l’encrassement
Accorder la priorité au remplacement des
tuyaux en plomb au lieu de les réparer.
Monter des robinets d'arrêt.
Conscience de la très grande importance de la
qualité hygiénique de l’eau froide du compteur
au point de puisage, et à chaque étape de la
mise en œuvre.
Fermer les conduites à l'aide de bouchons
mâles ou femelles.
Mettre les conduites en mesure de ne pas
être souillées ou endommagées.
22
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.2. SANITAIRE
Production d’eau chaude sanitaire et
montage des appareils
Traitement de
l’eau potable
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Installer des
appareils de
traitement de
l’eau
SAVOIR
Les fonctions et les principes de fonctionnement
des appareils.
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Monter et raccorder les appareils.
Lire et respecter les instructions de montage
du fabricant.
Installer des
appareils à eau
chaude et les
raccorder
Les principes de fonctionnement des appareils
instantanés (chauffe-eau au gaz et électrique).
Les éléments de protection des appareils de
production d'eau chaude (protection bilame,
protection thermoélectrique).
Les principes de fonctionnement et les
instructions de sécurité du gaz.
Les principes de fonctionnement des appareils
à accumulation (boiler électrique ou au gaz).
Systèmes solaires
(connaissance élémentaire): Production d’eau chaude
sanitaire (ECS)
Les principes de fonctionnement d'un système
solaire thermique (eau chaude sanitaire).
Pompe à chaleur (base)
Récupération
Fixer un chauffe-eau à accumulation
Les principes de fonctionnement d'une pompe
à chaleur.
Les types de systèmes, les principes de fonctionnement et la réglementation concernant la
récupération de la chaleur des eaux usées.
(Post-)chauffage
Les types de systèmes, les principes de
fonctionnement du post-chauffage dans le cas
de l'eau chaude sanitaire.
Evacuation des
gaz de combustion: contrôle de
la cheminée
Appareils de mesure à utiliser.
Interpréter les résultats des mesurages.
La méthode de montage et de raccordement
de jonctions et d'accessoires.
Rédiger un mode d’emploi pour certains
appareils de régulation et/ou expliquer les
instructions d’utilisation au client.
Monter et
raccorder les
jonctions et les
accessoires
Raccorder
l'installation au
réseau électrique
Raccorder
l'installation au
réseau de distribution d'eau
En cas d’insuffisance, prévenir les instances ou
personne compétentes.
Le but et le fonctionnement des jonctions et
accessoires des conduites.
La procédure de raccordement
Contrôler la conformité de la tension, de
l'isolation et de la protection (mise à la terre,
fusibles, ...).
La procédure de raccordement
Contrôler la pression du réseau de conduites
d'eau.
23
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.2. SANITAIRE
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Montage de robinets et appareils sanitaires
Installer des
robinets et les
raccorder
Installer et
raccorder des
éviers et des
bacs de lavage
ou des lavemains
Installer des
lavabos et les
raccorder
Installer des cuvettes de W.C.
et les raccorder
Installer des
urinoirs et les
raccorder
Installer des
douches et des
baignoires et
les raccorder
Installer des
W.C. et des
urinoirs et les
raccorder
Installer et
raccorder des
tuyaux de chasses d’eau (entre
le réservoir de
chasse et le
sanitaire)
SAVOIR
Les fonctions et les principes de fonctionnement des différents types de robinets (robinets
d'arrêt, robinets de puisage, mitigeurs éventuellement avec vidage, robinets à flotteur, ...).
Les différents types d'éviers (modèles indépendants, encastrés, en applique et vidoirs).
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Monter les différents types de robinets.
Monter des éviers et des bacs de lavage.
Raccorder à la conduite d'évacuation à l'aide
d'une garniture d'évacuation.
Assurer l'amenée et l'évacuation de l'eau.
Les moyens de fixation possibles (fiches murales, consoles, boulons d’ancrage, colonnes, ...).
Les différents types de cuvettes de W.C.
(sur pied ou suspendues) et les différentes
exécutions des évacuations (par le bas ou par
l’arrière).
Les moyens de fixation possibles (fiches murales, consoles, boulons d'ancrage, colonnes, ...).
Les différents types d'urinoirs et les différentes
versions des évacuations.
Les différents types de douches et de baignoires.
Le montage et l'étanchéité à l'eau des douches
de plain-pied.
Les différents types de chasses d'eau:
- réservoirs hauts (siphon à cloche avec cloche
de siphon mobile, réservoir à siphon coudé,
réservoir à siphon à cloche, réservoir agissant
par pression d'air)
- réservoirs bas
- duoblocs
- robinets de chasse.
Le principe du fonctionnement du siphon dans
les différents types de chasses d'eau.
Les principes de fonctionnement des tuyaux
de chasse.
La procédure de montage des différents
éléments.
Fixer des lavabos à l'aide de consoles, de
crochets de suspension ou de pattes à vis.
Monter à la bonne hauteur.
Raccorder à la garniture d'évacuation.
Fixation des cuvettes de W.C..
Assurer une évacuation et une amenée sans
odeurs et étanche.
Fixer des lavabos à l'aide de consoles, de
crochets de suspension ou de pattes à vis.
Monter à la bonne hauteur .
Raccorder à la garniture d'évacuation.
Fixer les appareils.
Assurer l'amenée et l'évacuation de l'eau.
Placer une garniture d'évacuation.
Se concerter correctement avec le carreleur
concernant l’étanchéité des douches de
plain-pied.
Installer les chasses d'eau et les raccorder.
Sélectionner le tuyau de chasse en fonction du
type et de l'emplacement de la chasse d'eau.
Fixer un tuyau de chasse.
Raccorder au réservoir de chasse (colle ou
écrou de serrage).
Réaliser l'étanchéité à l'aide d'une bague
d'étanchéité.
Réaliser le raccordement à l'admission de la
cuvette à l'aide d'un manchon en caoutchouc
droit ou coudé.
24
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.2. SANITAIRE
Traitement
des eaux usées
Façonner et placer des
conduites d’évacuation
des eaux usées
Montage de
robinets et
appareils sanitaires
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Installer une
protection contre la pollution
de l’eau potable
SAVOIR
Les dispositions légales et les instructions
techniques du fabricant.
SAVOIR-êTRE
Respecter les dispositions légales et les
instructions techniques du fabricant.
Les protections permettant d'empêcher le
reflux de l'eau:
- aérateur
- vanne d'aération
- clapets antiretour.
Installer des
surpresseurs et
des réducteurs
de pression
Les dispositions légales et les instructions
techniques du fabricant.
Les fonctions et les principes de fonctionnement des deux appareils.
Choisir les tuyaux
pour les conduites
conformément aux
instructions et au
plan
Les propriétés (notamment la dilatation),
les qualités et défauts, la provenance et
l'utilisation des tuyaux en plastique (PVC, PP,
PE), en cuivre et en plomb.
Fabriquer et/ou
monter des jonctions
en présence de
différents types de
tuyaux
Les différents types d'assemblages: filetés,
soudés et brasés, à brides, par compression,
par serrage, à emboîtement, collés, soudés au
miroir (PE), résistants à la traction (PE), ...
Les instructions de sécurité.
Les fonctions et les principes de fonctionnement
des conduites de désaération et d'aération.
Façonner des conduites et les poser pour
la désaération et
l’aération
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Respecter les dispositions légales et les
instructions techniques du fabricant.
Choisir un type d'assemblage, compte tenu
du matériau de la conduite.
Respecter les instructions de sécurité.
Réalisation et montage.
Assurer une pénétration de toiture efficace.
Réaliser les raccordements avec, d'une
part, la conduite de
service et, d'autre part,
les appareils sanitaires
Les accessoires à utiliser.
Réaliser le raccordement.
Utiliser différents
systèmes de
pompage
Les différents systèmes de pompage: systèmes
à siphon avec ou sans broyeur.
Lors de l'installation, tenir compte des
normes, des instructions d'installation et des
instructions techniques du fabricant.
Concertation avec l’entrepreneur général pour
certains travaux.
Installer et placer des appareils
de traitement
des eaux usées:
Les différents types d'eaux usées (eau grise et
eau noire).
Lors de l'installation, tenir compte des
normes, des instructions d'installation et des
instructions techniques du fabricant.
Concertation avec l’entrepreneur général pour
certains travaux.
Lors de l'installation, tenir compte des
normes, des instructions d'installation et des
instructions techniques du fabricant.
Concertation avec l’entrepreneur général pour
certains travaux.
- appareils antiretour
- fosse de décantation
- chambre siphonique
- séparateur de graisse
- séparateur d’essence
- fosse septique
- installations
d’épuration individuelles, ...
Infiltration
Les fonctions et les principes de fonctionnement de ces appareils.
Les dangers (p.ex. émanations d'une fosse
septique) et les instructions de sécurité.
Les fonctions et les principes de fonctionnement de ces appareils.
25
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.2. SANITAIRE
Montage d’une installation destinée à
l’utilisation de l’eau de pluie
Façonner et placer des
conduites d’évacuation
de l’eau de pluie
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Choisir les
tuyaux pour
les conduites
conformément
aux instructions
et au plan
Fabriquer et/
ou monter des
jonctions en
présence de
différents types
de tuyaux
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Les propriétés, les qualités et défauts, la provenance et l'utilisation des tuyaux en plastique
(PVC), en cuivre et en zinc.
Les différents types d'assemblages: filetés,
soudés, à emboîtement, collés.
Choisir un type d'assemblage, compte tenu
du matériau de la conduite.
Couper, plier et souder le zinc.
Les instructions de sécurité.
Respecter les instructions de sécurité.
Les éléments nécessaires et leurs principes de
fonctionnement: préfiltre (dans la descente,
filtres des fosses, filtres cycloniques, etc.),
citerne à eau de pluie, amenée d'eau tranquille, trop-plein, clapet antiretour, conduite
d'aspiration flexible avec flotteur, pompe à eau
de pluie, réservoir à air, postfiltre, conduites de
distribution.
Placer
l’installation
Les points de puisage raccordables (toilettes,
lave-linge, robinets de service pour l'entretien
et l'arrosage du jardin).
Les matériaux aptes pour la citerne et les
conduites.
La législation relative à l'évacuation séparée
des eaux usées et de l'eau de pluie, le contrôle
obligatoire de l'égout privé et de la contamination de l'eau potable.
Les différentes espèces de pompes (centrifuges, immergées, etc.).
Raccorder l'évacuation de l'eau de pluie au
filtre et à la citerne, et raccorder le trop-plein
de la citerne.
Monter et raccorder la pompe.
Prendre des mesures afin de limiter les
nuisances sonores, éviter un raccord rigide
entre la pompe et le mur.
Appliquer des pictogrammes tel qu'exigé
(eau non potable, ...).
Le fonctionnement des systèmes de basculement sur l’eau de distribution (faire l’appoint
de la citerne automatiquement/manuellement, systèmes intégrés, ...)
Aider le client à choisir le système optimal.
26
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.2. SANITAIRE
Effectuer un entretien et
des réparations sur
l’installation sanitaire
La mise en service d’installations
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Contrôler le niveau
d’eau dans les réservoirs de chasse
Le rinçage
d’installations
Vérifier
l’absence de
fuites dans
l’ensemble de
l’installation
SAVOIR
L'outillage et les accessoires utilisés pour
nettoyer l'installation.
Les règles d'entretien et de sécurité relatives
à la préparation de la mise en service de
l'installation.
L'outillage et les accessoires pour contrôler
l'étanchéité ou détecter des fuites.
Connaître la pression maximale que peuvent
supporter les canalisations et les appareils.
Mettre
l’installation en
service
La procédure de remplissage de l’installation.
La mise en service
d’une pompe de surpression, d’une pompe
de relevage ou d’une
pompe à eau de pluie
Déboucher des
canalisations
obstruées
Remplacer des
conduites et des
accessoires
Remplacer
des appareils
sanitaires et/
ou rénover leur
équipement
Réparer ou
remplacer des
robinets
Désinfection
de l’installation
d’amenée d’eau
SAVOIR-êTRE
La quantité d'eau maximum et minimum dans
les réservoirs de chasse.
Contrôler la pression
(de gaz et d’eau)
Contrôler
l’installation
dans son ensemble
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Utiliser des pompes d'essai.
Utiliser un appareil à pression et/ou un appareil de mesure de fuite de gaz.
Amener le réseau de canalisations à la pression d'essai.
Effectuer les mesures.
Effectuer les mesures.
Utiliser un manomètre ou un manomètre en U.
Remplir progressivement l'installation tout en laissant l'air s'échapper régulièrement et entièrement.
Amener l'installation à la pression de service
normale.
Mettre une pompe en service et purger les
conduites.
Régler la pression de la pompe (éventuellement en combinaison avec le réservoir à air).
La procédure exacte de montage.
Constater un dysfonctionnement éventuel de
l'installation.
Contrôler les différents joints des canalisations et les raccords.
Analyser le problème (établir une cause et
un effet).
L'outillage nécessaire.
Déboucher les canalisations obstruées.
Les produits à utiliser.
Les innovations dans le domaine des conduites d'eau.
Façonner et poser des conduites de distribution d'eau sous pression et des conduites
d'évacuation.
Les techniques à utiliser pour réparer et rénover
des appareils sanitaires.
Monter des appareils.
Les innovations dans le domaine des appareils
sanitaires.
Les innovations dans le domaine des robinets.
Monter des robinets.
Les différents systèmes de désinfection.
Les instructions de sécurité.
27
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.3. VENTILATION
Monter des dispositifs d’amenée et d’évacuation
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Détermination
d’une position
par rapport à
d’autres dispositifs d’évacuation
Monter des
ouvertures
d’alimentation
réglables
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Les instructions relatives aux espacements.
Déterminer la position correcte.
Signaler les conflits éventuels.
Au besoin, s'adresser au menuisier.
Les différents types d’OAR et leur placement.
Placer des OAR dans ou sur les menuiseries.
Placer des OAR dans les murs.
Placer des OAR dans les toits.
Au besoin, s'adresser au couvreur.
Au besoin, s'adresser au menuisier.
Ouvertures de
transfert
Les différents types d’OT et leur placement.
Prévoir des fentes sous les portes.
Placer des OT dans les portes.
Placer des OT dans des murs.
Monter des
ouvertures
d’évacuation
réglables
Les différents types d’OER et leur placement.
Placer des OER sur les gaines d'évacuation.
Monter la
pénétration de
toiture
Les différentes pénétrations de toiture possibles et leur placement.
Monter la traversée murale
Les différentes traversées murales possibles et
leur placement.
Monter des
clapets d’amenée
et d’évacuation
pour un système
de ventilation
mécanique
Monter des
grilles de ventilation (autres
applications)
Placer des
échangeurs de
chaleur sol-air
(puits canadien)
SAVOIR-êTRE
Placer une pénétration de toiture.
Façonner correctement tous les éléments
du complexe toiture: étanchéité à l'eau,
sous-toiture, isolation, barrière à l'air, finition
intérieure, ...
Placer une traversée murale.
Façonner correctement tous les éléments
du complexe mur: étanchéité à l'eau, écran
au vent, parement, isolation, barrière à l'air,
finition intérieure.
Tenir compte de la pente en fonction de
l'évacuation de l'eau de condensation.
Placer les clapets.
Les différents clapets et leur placement.
Placer un plenum.
Les différentes grilles de ventilation destinées
à d’autres applications (air comburant, ventilation par le haut et par le bas, ...).
Les échangeurs de chaleur sol-air directs
(puits canadiens) et les limitations de ce
système.
Echangeur de chaleur sol-air indirect par
l'intermédiaire d'un fluide caloporteur.
Au besoin, s’adresser au couvreur.
Tenir compte du fait que les débits des clapets
peuvent être mesurés.
Choix du type correct de grille de ventilation
(dimensions, non refermable, ...).
Etre extrêmement attentif à tous les facteurs
qui agissent sur l’hygiène.
28
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.3. VENTILATION
Monter des gaines
Monter le
module de
chauffage de l’air
Monter des ventilateurs
et un groupe de
ventilation
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
SAVOIR
Les différents ventilateurs et leur placement.
Montage de
ventilateurs
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Monter des ventilateurs en tenant compte du
transfert des vibrations.
Raccorder au réseau de gaines de ventilation.
Raccorder au réseau électrique.
Montage de
groupes de
ventilation
(avec ou sans
récupération de
chaleur)
Les différents types de groupes de ventilation
et leur placement.
SAVOIR-êTRE
Au besoin, s’adresser à l’électrotechnicien,
par exemple si des adaptations de la boîte à
fusibles s’imposent.
Monter des groupes de ventilation en tenant
compte du transfert des vibrations et de
l'accessibilité pour l'entretien.
Raccorder au réseau de gaines de ventilation.
Raccorder au réseau électrique.
Au besoin, s’adresser à l’électrotechnicien,
par exemple si des adaptations de la boîte à
fusibles s’imposent.
Raccorder l'évacuation de l'eau de condensation.
Monter des
clapets sur les
gaines
Les différents types de clapets de réglage ou
de registres.
Monter une
batterie de
chauffage de
l'air sur une
source externe
Les différents types et leur placement.
Monter une batterie de chauffage de l’air.
Monter une
chaudière de
chauffage à air
chaud
Au besoin, s'adresser au monteur du chauffage pour le raccordement au circuit de CC.
S'adresser à l'monteur de chauffage.
Monter les
gaines de ventilation
Les différents types, leur mode de raccordement et leur placement: métal, plastique
souple et rigide, raccords flexibles, ...
Raccourcir les gaines.
Ebarber et nettoyer.
Placer différents accessoires: coudes, réductions et élargissements, embranchements,
trappes de visite.
Réaliser un montage et des traversées
murales sans vibrations.
Réaliser des raccordements étanches à l'air.
Réaliser des raccordements à l'aide de flexibles.
Fermer les extrémités des gaines de manière
étanche aux poussières.
Isoler des
gaines
Les différents types d'isolation et leur
placement.
Isoler des gaines.
Placer des silencieux
Les différents types et leur placement.
Placer des silencieux.
Propreté pendant le travail et au moment de
quitter le chantier.
29
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.3. VENTILATION
Mise en service
Régulations
Unités de
ventilation
décentralisées
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Monter des
unités de ventilation décentralisée
Les différents types et leur placement.
Placer suivant les instructions du fabricant.
Monter des
régulations
Les différents types et leur placement
Monter tous les composants de régulation
conformément aux instructions du fabricant.
Les principes de fonctionnement de l’ensemble
du système de ventilation mécanique et le rôle
qu’y jouent les différents éléments.
Mesurer des débits d'air.
Mettre
l’installation en
service, la contrôler et la gérer
(domotique)
Information de
l’utilisateur
SAVOIR-êTRE
Au besoin (en cas de réglages complexes),
faire intervenir un électronicien spécialisé.
Régler des systèmes de distribution d'air.
Régler des ventilateurs.
Mesurer une consommation électrique.
Configurer le système de régulation.
Réglage du
chauffage à air
chaud
Entretien
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Connaissance élémentaire de la domotique.
Les possibilités qu’a l’utilisateur d’intervenir
sur le fonctionnement de l’installation de
ventilation.
Expliquer l'utilisation de la régulation.
Expliquer l'entretien à effectuer par
l'utilisateur.
En accord avec les besoins et le mode de vie
de l’utilisateur.
Faire bien comprendre au client les interventions
pour lesquelles il faut s’adresser à l’installateur.
Les exigences spécifiques du chauffage à air
chaud.
Effectuer un contrôle général du bon
fonctionnement.
Remplacer ou éventuellement nettoyer des
filtres.
Nettoyer différents composants de base tels
que OAR, OT, OER, OA, OE, ventilateur.
Nettoyage du groupe de ventilation et de
l'échangeur de chaleur.
Entretien
Différentes méthodes de nettoyage pour
gaines de ventilation.
Nettoyage des gaines de ventilation.
30
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.3. VENTILATION
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Les différents types et leur placement.
Placer des hottes d’aspiration
Ventilation
intensive
La nécessité d'un certain équilibre entre
amenée et évacuation.
Refroidissement nocturne
Désenfumage
de bâtiments
Hottes
d’aspiration
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Désenfumage
de bâtiments
Les principes de base du refroidissement
nocturne naturel.
Les principes de base du refroidissement
nocturne forcé.
Les principes de base et les réglementations
(régionales).
Au besoin, faire appel au couvreur ou à
l’électricien.
31
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
2
Activités spécifiques / spécialisées
2.4. DIVERS
2.4.1. Systèmes solaires thermiques
voir ENOVER
2.4.2. Géothermie et pompes à chaleur
voir EHPA et GEOTRAINET
2.4.3. Biomasse
voir ENOVER
2.4.4. Monteur/technicien frigoriste
2.4.5. Lutte contre l’incendie
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
SAVOIR
Lutte contre
l’incendie
La législation en la matière.
Monter des
installations
de lutte contre
l’incendie:
- installer des
colonnes
sèches
- placer et fixer
des extincteurs
- placer des
installations de
sprinkler
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Monter des extincteurs par eau diffusée.
Les pictogrammes utilisés.
Les différents éléments d'une colonne sèche
(tuyauterie, raccordement à l'alimentation,
raccordement du manche à incendie à chaque
étage et éventuellement une possibilité de
purge afin d'éviter les dégâts ou le gel).
La méthode de montage des appareils
d'extinction.
Les différents systèmes de sprinklers (humides, secs ou combinés).
Les principes de fonctionnement.
2.4.6. Autres spécialisations: équipements hospitaliers, techniques de piscine, gaz médicaux, fluides industriels, ...
32
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
3
Activités transversales “vertes”
3.1. ISOLATION
PLACER LE MATERIAU
D’ISOLATION
CHOIX DU MATERIAU D’ISOLATION
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Choix des matériaux
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
Principes de base de l'isolation thermique:
- Complémentarité de l'isolation thermique,
de l'étanchéité à l'air et de la ventilation
- Ponts thermiques et nœuds constructifs
(p.ex. transition toiture-façade): déperditions
et risque de moisissures
- Pertes de convection.
Les différents types de matériaux d'isolation
ainsi que leurs caractéristiques thermiques
(conductivité λ) et mécaniques (isolants
souples, rigides, ...), leur résistance au feu, leur
durabilité et leur stabilité dans le temps, leur
incidence sur l'environnement, sur la santé, ...
Les principes de base de la diffusion de vapeur:
- Classes climatiques
- Diffusion/convection
- Rôle du pare-vapeur
- Rôle et nature de la sous-toiture.
SAVOIR-êTRE
Comprendre l’importance du bon choix et de
la pose correcte de l’isolation.
Les différents types de matériaux pour
l'enveloppe du bâtiment et leurs caractéristiques (valeur SD).
Les risques pour la santé liés aux différents
matériaux d'isolation.
Analyser
l'isolation
Lors de la pose, pouvoir évaluer l'ordre de pose
des couches de revêtement pour la réalisation
de l'enveloppe du bâtiment.
Poser le matériau d'isolation
Les méthodes de pose et de fixation des
matériaux d'isolation:
Suivant le type d'isolant:
- matériau souple
- matériau semi-rigide
- matériau rigide assemblé ou non par rainure
et languette
- panneaux sandwiches.
Gérer les raccords
Comprendre les effets éventuels d'un pont
thermique:
- Risque de déperditions thermiques
- Risque de formation de moisissures.
Les exigences techniques en matière de
sécurité incendie.
Comprendre l’importance de la pose correcte
de l’isolation.
Placer le matériau d'isolation de manière
uniforme et continue.
- Veiller à ne pas créer de poches d'air dans
le complexe
- Etre attentif à la continuité de l'isolation.
Etre très soigneux.
Etre conscient de la nécessité d’une bonne
coordination avec les autres corps de métiers.
Analyser les nœuds constructifs et s'assurer
de la continuité de l'isolation.
Respecter les instructions techniques en
matière de sécurité incendie.
33
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
3
Activités transversales “vertes”
3.2. ETANCHEITE A L’AIR
MISE EN ŒUVRE DE L’ECRAN
D’ETANCHEITE A L’AIR
CONCEPTION DE LA BARRIERE
D’ETANCHEITE A L’AIR
BLOC
ACTIVITé CLé
D’ACTIVITéS
Performances
SAVOIR
COMPÉTENCES
SAVOIR-FAIRE
SAVOIR-êTRE
Connaître les modes d'expression de l'étanchéité
à l'air d'un bâtiment (v50, n50, …), la manière
dont on mesure cette performance (Blower
door test) et les ordres de grandeur rencontrés
selon la performance énergétique du bâtiment.
L'importance relative des différents types de
fuites. Savoir comment il est possible de les
identifier (Infrarouge, fumigènes).
Choix du
matériau parevapeur
Les classes de climat (I à IV).
Le principe de la diffusion de la vapeur.
Les différents types de matériaux parevapeur (panneaux, membranes, …) et leurs
caractéristiques (valeur SD - classes E1 à E4,
résistance à la déchirure, résistance aux hautes
températures, ...).
Choix du
matériau pour
l'enveloppe du
bâtiment
Les différents types de matériaux pour
l'enveloppe du bâtiment et leurs caractéristiques (valeur SD - classes E1 à E4, résistance à
la déchirure, résistance aux hautes températures, ...).
Mise en œuvre
des lés
Savoir où positionner la barrière à l'air.
Placer un pare-vapeur autour de la construction.
Percements
Les méthodes de découpe et les accessoires
(accessoires de tuyauterie, collerettes de
sous-toiture, ...) permettant de traverser
les différentes couches de l'enveloppe du
bâtiment.
Exécuter les percements de manière étanche
à l'air pour faire place aux conduits pour
installations.
Finitions
Les différents produits de fermeture/colmatage (tapes, colles, mastics, enduits, …) et
leur durabilité dans le temps. Le mode de
préparation des supports.
Réparer les raccords entre les lés du parevapeur, entre les éléments de toiture (fenêtres
de toiture, lucarnes, …) et entre les autres
parties du bâtiment (pied de versant, murs
pignons, etc.).
Choisir dans un catalogue et/ou identifier sur
chantier la couche le pare-vapeur requise.
Comprendre l’importance du bon choix et de
la pose correcte de la barrière d’étanchéité
à l’air.
Etre très soigneux.
Etre conscient de la nécessité d’une bonne
coordination avec les autres corps de métiers.
34
profils de compétences professionnelles CHAUFFAGISTE, SANITARISTE ET MONTEUR DE SYSTEMES DE VENTILATION
fvb•ffc Constructiv
rue Royale 132/5, 1000 Bruxelles
t +32 2 210 03 33 • f +32 2 210 03 99
ffc.constructiv.be • ffc@constructiv.be
© fvb•ffc Constructiv, Bruxelles, 2012.
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation, sous quelque forme que ce soit, réservés pour tous les pays.
35
profils de compétences professionnelles
Gros œuvre
Métiers mécanisés
Dragage
Conducteur de grue
Voirie et
construction hydraulique
Pierre
Tailleur de pierre/ Marbrier
Gros œuvre
Parachèvement
Parachèvement gros œuvre
Toiture
Bois
Verre
Métal
Peinture
Professions transversales
Mécanicien de dragage
Ouvrier de dragage
Conducteur de grue à tour
Conducteur de grues mobiles - téléscopique
Foreur - Puisatier
Camionneur
Conducteurs d'engins de chantier
Autres métiers mécanisés
Poseur de canalisations
Ouvrier routier
Paveur
Asphalteur
Poseur d'égout
Maçon
Coffreur
Ferrailleur
Manoeuvre - Aide de chantier
Désamianteur
Réparateur de béton
Monteur d'éléments préfabriqués
Travaux ferroviaires
Chapiste
Carreleur- mosaïste
Plafonneur
Couvreur
Etancheur
Menuisier-Charpentier
Charpentier
Menuisier d'extérieur
Menuisier d'intérieur
Ouvrier d'aménagement intérieur
Vitrier
Monteur d'échafaudages
Isolateur industriel
Chauffagiste
Sanitariste
Monteur de systèmes de ventilation
Peintre-décorateur
Peintre industriel
Magasinier
Conducteur de clark
D’après les infos disponible au 15/03/2012
Fonds de Formation professionnelle de la Construction
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising